<%BANNER%>







PAGE 1

LS vi JUBOL" laxatif physiologique le seul faisant le rducation fonctionnelle de l'intestin r 4Enonje et oetiole rirteslln. Evite 1 Append'clte et 1 Entente. Supp.lme les H-nono-Jn Empche Inc^i d'embun: bit RuiarUe 1 harmonie des tonnea. Constipation Entrite Vrtii Hmorrodes Dyspepsie Mif raine* g^ Tt*M* rtiauuin • an* i La mr f 0 'iit i'*9*MQar cttU algwi mifiM Q>< •*tr lis t torTpoi>t.*jn du JJfiOL *yea "rf uafi^un '.>sni>r.n Mftiaca* 4* la Far a MM d V —l r — HXMOBRon>esM n -uvouromea *• *• J av.itrotro W il HaiiW j. 1 rw tcimaftii Jl'kOLITAM : *e^m* f | OUIF* Ml M* I '" EXT AIT MLUIft.. J u iui i/yt Wang" *>*vlai* l"M l>j % %  *-. rtti Jn MM Ir(| Y.nlliiii Consignalaiie nation-il promotions daus lu l flou dtiouneui qui vient lie pu retire .1 l'oceaatOB il U lie BBllO nale au 14 Juillet ligureM. Jules Henry..(>! %  mit-' cieUire de l nl feaassde.de rradie a Washington Mi I len> e-l nomme eeva.isr. Lif Util*.— Le nouveau miunt 1re hoiUodiil eaeMdaal aelui qui I demiawtobli le ZV Juillet a ri, IMIIIIO par M. Uwliji mn-ieii muilolie des nuances qui dtient piesideut au conseil vee le porte leuiile ues linanre et de colonie-. 'Im'lt j LlrsBO.YNE — L'encadre franvei te mouille l'embouchure du la Les cours 1er Aot RBW Yoita MUC,;.3"2I.O alciliug ....'.• Le dernier^ fascicule le Juin Jui.lol u.. Bu.ivtiu UlUUel OU L)epaileaiuut a* i luaiiucliull ubudue iin|"'M*• IHIIIJIC nous I un Doutions, a luleiessuul ienei fri.i i. sur i lUttlibe felierale Ue ut> L.o.eii li utcu.se pv.ur toute la hpublique un aoivdm de ** eto e Irequenet pm 74.4VO eiovesdonii.tui une iuu>euue de IjtaHaMl ll •b.aoa. ue* fournitures claev.inue>. et dumalene. eu ..tl |*HM HO.in tlte,lei* MIMJMU, I i • le tout llalilique nu aiillcl de la fAnUM* bMta de liavau Pub.ic. oui t.o iMliTt* ui cole lnk t -e m capitale que du ^ U ld, oc I Arlibonite et du aud. i. in;,.-. %  ii-mdes RsotM du Cap llailieu, daus son rappoil publie u Uuilelin. accuw, poui la M ale >.ouimone.du Chel-lieu .lu Opartouieui du Mofi, uu total de SMS ilavM, .o.tune jugmenUti.n de i'JO sur ie iiombie qui lijuian daas m.c utoMlU coiBBliti I tlOB. Uan^ememe Upatlemeut. aux dcruieicxitiuen pour I ob tenu.m -!• dmn CerlilicU et •revois, Mlf %  •po.iliui.U *dmi AIULII CM pr.uve;.a.lll ont r— LlupesUtu J" c " ,:8 bi aa le tau .on pporl, uue ,.iu.cInce qui leluse ue conduire en l.v, !*• J" l"n^"' lieet de, ( oui,der.-ie.lol.,igation toiu _. presenveut le* iHlIMtoMI ? u Uep...euK.i l* !" Uou ptar--*-* %  •—tas "rappel•• %  iBrtttalaari e m.l. %  ^tutiiLcs .ail. liono pmo'e le I a • luel Secrtaire d'Etal des Itilalions hxtrieuteH, Mr Lon 1) jean -. Linstru '• "J"> l'Jucaion reli guusi J-iii'U't wutilt il ru piolin' ,,n< Iti t'irn vuomp Ils. • — L lunpcuui de I iburon ne pkfkoi o.u ngligence de I.DI l!e. qui ne ne sou icut gure d i n ...\. : leur* jtosnes > l'cuie et dei Juges de l'an d • sa cin Ou* ri^t on qui n appnqu--.iil \m tltt asite/ de Lrineu; ia .oi Oui fait obligation aiu par nts et aux perbounes reuponM* bi-.di eiilaots a lex euvoyer en cla8. La tjendarmerie m. ni • dit l'lupecteur daua non rapport, rei .s. purlois li lui piet-i nui d brU ce auje' 'sjCe sont ia -es abus regrellables qu u impurte le r, dres-er uve>' toute la aevante poasible. — Le i..nebnneignant dl Rpublique coinprenl pour les di ver eiueigo-inenls lai '* et congre ^auislex, "o.> Directeurs et Duec trices et 1 0*1 Pro!e>eurs dont plus de 200 j,(>s B Jcnt dei titres Y. IIIM'Islt.ill r l> nulle par' les ln-|ecteuinul unanime & aigaaier le u.au vus ei;.l des h.i aux . olaues et la peaune du IIUI.III. Aux prochain* pisodes, on e Irer en ph in dans le drame do. |' o ition est prsente nv*c une i la le et un leliel Miamnitl Examens de l'Ecole Si'.ciale Les lv. s suivants ont &ubi avec MMCl leur examtns olficiels : SrtM GIvAPHIt ANGLAISE: Melle Ail. Iit.t Moravia (W u.ols 1|2 parn.iuuti DAXIYLOORAPHIB: Mr)pmoiaea GeunaiM Villejoii! t i8mttitr2 II Andr an tome h' mots ) ..vil TAWLITt Me' %  I1 i na tel .-U. M Ile Eli Rico ri sou, M. Luc Coby, M Tbotn I i.uery. Us examens de Ccruri I or l eu iieu i'ln|..ection S;oIBII.' 'JH lvrs s'taient ires-nt aux puuv. s de Stno^ra pliie l'Vai. dis. ,de Siuographia AiiKlaae, le D.clylo^raphie el ne t^ompliliilite l>;s coiniosition s eno d'Ctylcgr •peiauca COmporlanl plus .le 20|0dar* rems ont t aniiuloes. I "ne utaion • Muordinaire d'ei in i>s aur* i u le 2 et le 3 Molui' prochain11 r— %  l Fianailles .Nous avoua revu avec plaiair la carte de lianca.Ues de Melle li e tjundagQ ll oV.l M Hyppo ite h'Ioi ville Compu enta e— %  —s" VIOJJQ d 'arisiana Hier, la projection des le e te eu i.dli ci a.i r i ... i ctae r i.n i i eu Ji pi-soda 4U -!^i .• Vldocj i, le pjb.lLa ete leuU I) ,.|.i-eiplu ea mieiiie, lam les pripties .leu .1 ..'i. .. Ollla |i M.'.I iule et I 111 lerci de O cttal i >avre va en gran dUMOt. \11ljcq i|iie I'nl'tadoU lu sa i,mu. avait lut encourir une cou damiiation a b.if ue, s'est eva l, •t I amour pateiuel avautilveile i-iiiui les seuiunejtsd'hoantolile I II Uilld q.Jl n cl ilt piun ..1 ni uel eudurci, il a mis sa rar. % %  -ii/euce au l.rv.ca de U poli 'S coi lie uue banle da malfaiteurs dit.I %  • euliiils du Soleil %  > djul les •luUMtl dsolaient Caris, et a lait auiau.-e avdc m ancienue tpjuse pour se tjiis.i rai .nfiremeui a in lecliercba le sas deux Hli disparus dans la luite aventureuse de leur unie, taudis q ii lui, il Mail l'ar Be frotta chef de la Sirel apria Lj rapluie et la coudainualion aj t.-11.-1 d* h lanausi bao la .|ui seul, i,ouviii lui rvler le irai e.le se% %  !-., \ 1 loi q a uu uou tel es^mi de Ni retrouver nprua,..r acquis In certitude .pu uleaoulable 1. 1.1 lu du nom ae l'A 11-tu aul pissu.l pour morl 1 la UtU 1 H leulalive d evai-ion du Uafiie, tait biaa vivaut t se trou a,i a Paris... Funrailles Ne toi sjii C'est demain matin qu'auront lieu a 11 L'ntlH-draie ieo luliei .. de Ml uBOROli >VLVAIN, Ancien MioairaPiuipotaBliaira de la Kepublique d'Hati Paris, Ancien Ba'onoier de 1 Ordre dis Avucais. Nous envoyons nos siucres con dolances aux n inbieu-.Umill.s que ce du I alleu t et panicli re meot a ta V.uve et ses entants. coiddot Hier aprea midi ver* 5 beurale autos poruui les Nos tfo70 el 1103 descendant toiles Seux l'A venue John Hrown entr reul en 1 olii-ion. Les deux voitar s subiieat que' q .es lgres .iv.,-iesans .ju ll ;> eut aucaa ae.-iJ ut de personne. La Poiice requise de e pressa ter sur les lieux rein,) il les frma lits d'usage. Les cluiif e-nr se renvoyant r pi.|.. 1. i.t l. toits auroul a s'expliquer A la IU-II-T da i'n rhilir tte la Lgioid'tfiaDeDr >u.vani Uue 111111.1 ... %  I'I 11 -le la Lgation de la Kran. c. noua avouappris av-c g aul plai-ir 'a decor.tion ptr lelj luverneineot frai., nis de Moiiseig eur 1 iche vqu-comme Chevalier .1la L gi u d'h luiieur. .Nous applat'di-'Kous SH;Ir-ser/e h cette marque de diaMortloo si mrite par da (Iran leui Vl^r 1' \r cbevqua iJii i.liuliMii r.-iivuM-i', l.eparents des levas de l'E cote Qoillsuaaa Manigtt st les amis -oui informs que Is distri bution des prix lixee au Mardi % >-,t renvoye au jeudi 6 & cause de grandes contrarits. Iloralius L.WkN'Il HE "A vendre^ Pour.siuse de dpari une voi turrt I paasagsra, fl cvliudias, mar que SU l)i:it.\kr.lt -olaut a l'a lut uei.i Or Ji.'.o,— ayaal eotiN d05fl mille. L. pria sot ia.i rai .I.Ui'.lellll II Allaire exe. lien te pour i.imilla oombreusa. Oifre srie.iae prMots: 111 Mu reau du .lourn.l. Garage Annoual Tlpbo'e ,i87j Le Carats teuj^da la^braud 1.1 a In Hue du a Maga.sia|df 1 hltal et excate lois |-, travaux,Je plus dillicilea el I. p,u> dlicat pour aulooi bile-, : laBIOBS, el. sJSeivne de toul piemier ordre, assuranl la plucomplte garantie aiu clients tfarils Damai n Soir U liillpil IBli Entre : O.bU cta ir.i.'i 111 lu*ti iule et aj|ncol^ da l'Ile de la iiouavo Lasa.tiouuaiie de la Socit !idiin-iie ei arculo de l'Ile Je U UJUU* sol oovoquci ea As aeUiO.ee Oeuini-, pour le jeudi 8 aoi courant, a ioia i.ture* de l'api ea u idi, au Nj. I8<8, Grand Hua itabiuet de M' tUDOassuel t'jiuvin I DHUliEl'l I0DII • loElecion dem mhios du Con sail d ad UIIIL u.t.iou Xo txameu >.l d. < lion de cer taines question d n.i r.^. garal, y Poif u t'ib ce, 1.1 aottl 1985. Le Secrtaire du Oouseil, fc.imnnuel CAl'M.N, a*. vikait ueb Yuts DUbAtmi l bl I OKI M PRINI II MataitUla lea Avocats .te ce Barreau aobl pries il' aaurtac auy luudiaiiks ue \aaUBOHuBi SYLVAIN, qui auroLl ba %  iia> main manu a U i-aii dral a septLeu .s MfGeorL'ca S>laui lui lia louoiat J-lOrdf Les ivocati roudoul bien m joindre' au\ VleiuLraa du Couseil 'le i'is.iplme pu f POIUT lour .1 tour la couionnt 1 lient i 1 ancien kttiOt ma au ,i oui.de l'Urdrc c i.e BUi nu t. .ne Lto" >Al, v. Le ^e r*>tair.'. TR.SUPHfciv ALI l.TE.,3.. Administration Gnrale les Postes L'Administration Gnrale dea Poate a l'bonn.ur d'informer le pu bu.et 1. 10U.11..1,, qu, 1, .i a ue dt se|. ni erpool JacmalSI 310 Lomingo (H. D. ) J. ne. r. n... ihe ,on.n • %  sui ia.ui. %  v-oUrihim DE JA'Mrl. Aller InuiiiiKaUi'bi'r Lpart Port au l'iiore rneM 1. di i h. p rr. Didl b< 1 Irmi n I au. lier merciedi Z h. p m st-medi h p ni Retour li pat J cm> 1 J'L-tll • Ii a. „,. lun.n 11 h a m Jarmet jeudi 8 h •• rr. l'un 11 PHi ce I III. •11 li i..m. 11 D 'itdi 7 b. I.m. ma di T h a. m. N.B.— Lew boite postale e-t tablie au COUKhlaH LE 8T0 i^-'." .' lier leimeluie Port ..u Prince ssmtdi ei mei f"' Ar'ivie i.ruix des li^oqutl ,'i.ndi fj lundi ei jeudi U h ., h I ... mardi et vend' .• ... m 1 h P m. |ie,,hit do rrives Mi ebalais hfphlt do Arriver Las tahnbas U.-p.rl do arn\ee Belladie Ketnur Dpart rJeiadara mardi et vcodredi Ita 1 m ariive Lu CaJj-baa %  • • %  h p n. l'iait do n.ncreii il n medi 9 ii a %  arrive Minbaiaii " 10 ti 1 Leiari do %  '• I h, r arme : des llouq." B hl 1 '" IipMrt .1 ) jeu ii et dinanehe 1 b. p arr've P au l'c" 1 : Port au Trince. le 2H Juil'.H I Eu(|. LE BOSSE & Co Agences—^Reprsentations %  PORT^AU'PBINCE Agents gnraux de : FeeJkex* Jones Jewell Milli-nj * *-C >£\Y-YOttK lauurs Ilu.|jiuii il J Ujule II u 1e HC Fiaiikliti *irtJ liiMitaiini COMIJ NEW-YOR: Asaarance coalru l'incea 1 e Bianionri lafnli Ce A H'imattea 1 Sale IITIII^ > 0. S, Rubber rxporl Gompan) Souliers lil Chai F. lattUgeti §01 Poteacna ea t a en tou s ijtnrr> Glatit latluieaLile Ins'ce (^y \ asurance sur la vie Suitbon Fines ( 11 Vins & Champagne IjordK au* 1 li. lu Nllli 1 GOPENBAGUI oiro i).r ois, iromaj^ et c opseiy ^. • raon 1 W. P. Mathews U" Sot. Tahaoa jau nes et ncir M Hulinii.il. Sans M val Cigarettes Cbancteleis.e tinvoie da d anr I Pour Ption-Viiitf Monte/ a l'tlonVille avec un r A.NAL A GASOLINL et ce, i-our la prott tion de vos yeux. Lea tanauxsuni in>rtatil e onouu|u>s et un nctO laoniie iumiire t d e MM) bOU s |le^. ^^ir.'a^simple^, iiian; I uter. Lea ltnattx L i '^n.ploient avtc avan lage au aalou, a la chami-n. t p. ivt.o a l'usine •nilu l paurtoat*£ H Lu \t-i.te chez; iiun.ifi WUiiiiii'. iW *^Co MM\-I!S de^l'lli'itel de I ran. ajMj Vermontb A de Matteis et Co igent



PAGE 1

M. ATI* Procurez-vous deschaises ; dodin A "' n fer,en cnivreelt'u • • nze, glaces, tableaux, lampes, lavabo-, ca||>e %  s (, l descente de li s. Chez in 120, Rue KOIX, 120 m* *** Ttrettone PNEUS TUBES et accessoires J'aik p ibif ,l ioforaw BM im yue j'.i ,,,,,; celle ..msiae on -Mm.ri.i.ie Firewon* H M M>ub ., M ,,„..,,„. v j %  '• %  %  pi i aujourd'hui • fi" Pneu w Di. 10-50 30 x 3 J,2 Coid • ; ; llJ lixtra < onl >1 xi s. S. $8 x | 98 xi 1,2 3J x | 3J x t Lil • 34 x 4 "~ I* 14 ||2 i \ i Otl X II 11 JO II il 27-50 n ; %  28 m 19 73 Tubtt Di j l'rix l"xiaux pour aclials par qatatiM • .. I 15 B.75 4.00 S.tS 4 I 4 H SU L. Pr8lzmn-Aprlioliii Agent Gnral p'?r Hati de iriHinne If. m y Hvtiuer Company Itut du Quai, l%rl uu Prince. | LKicy wiliuifl 1? est pooK qui daira la iniilleuie uianpie i|in ,,II |aiii:iis •'-!•• ilolillee ii i|ui kii ou il (Ion i HIIII i un p n plus cher qu le \ hisk\ urdiuaira. cKifio SSWianilY 0 SCOTS WHISKY" The Royal Mail Sleam Racket Company jjeSteamer 'faima 1 venant, fc iKutfatan CM. attendu te 12 c"iaui_ pro;baiu 9acm 3tptav)ia le [ui a ou* Je* pott* Bailiena Diiecit-mcriL pOttt f&ilVpt! l fvil-aiil $iince,k %\ juiffet l<#5 J.Uuuilit:r J r i#i "euv^if Savon huit de coco Savon,Lait fi coco Savon hait de coco Saxon hait de coco Savon hait de coco Chez isaac Dishy & C Rue Courbe JM 1738 i u"! i;s < i-i-u ii *-4-> tSEEESEIEESSa Cure ccmplle lo l*ARTltl)ITl S M H K^ISUU uu as M coiiRSis IIHMIS aoir PCLO • 7if.nT.tc • r ASIMO PARO KPCOIAI POUH I ES KHF*rt'.t •> pftTl' IT l fct*l"S II i %  lis ntiiistiii I3IBI13 ir if siisen A Recevoir ohnque s*main.{de nOUVallM mmrehan dises, allant ain.i an d*vaal dea d>iir de leur nom'irt'iise cliente-lt. ChezKawas Ifermaoos 203-909 liai Ttvenif FultOIl Shoe PoliStl Company lnc NewYork Si vous voult/ conserver la peau de vos chaussures. / ii M. us uiuler ronseiversa souplesse pendant lonijleiupi |MA. | ht./ mure pale \]oiiu;|rain la meilleure de,toute* jThT'JBf-' es 'iiaiijui's. "y$^ !" ^\^\ fJ&k i ;| '"'iijue spteialeiuenl iioui'K'Sijenlleiuen du hiiflil liie ^ MAP J^fr Lile prolye \us enaussures couire la chaleur et ^ hhamidit. (ieo.JeattsinecC 0 J^ c UUi IDU! oi,. %  > |i vii m ir.ii < m .n I^P, qu'offre • L'cliil< itdui triefte diuie pti l'ii'd.i'iiMile l lirnni < sDlUa Attention Une bonne QOtlVelll Vi ,i IBSI Mstth ui< w,us qui I tiiii / : iii Il BMfrt, Cl IMin. n -, i i ni iCDCn | il Li, T. • / \OU* il | UltH.i Un I ti il I • I 'I lili lili i i alii n 11 ou in uwti / i %  qu'il vont Iniii \ i i.i / ni mite i onsolter li ", u f nr. e ti I fi • r> i • r. d •• nation %  u N i (10 il' la H f II. ilUtt* li i i LM or .1 h i i i n%  I m %  -,. *vi .-.•>;• %  %  -tes M 'S %  lOYi WSrVTCO /f i" rfra /< ou ''0 i /•• Un Centimtre de Pte Suflit Largement Un centimtre de p4te u/Tit largement a vou nettoyer paifaitement les l ""l 1 dta dentifrices Un tulu -nu.' cent nettoyage Exiger If futrgJfflffU ttVU '" tmilu H'un, l'.ite DenUfrlce M %s ^ -^ ^fc* a** %  *** %  *• %  • S; vous v )ii.'/ de it.-* k p;;'>: 't ut iW. S i il I i w Jeuaru il'ilW % %  I %  -a %* .1 I %  ? ehl I Grand Hue .\ I/2S 5Jr'^ > F1 209 Rue liivt .: %  u



PAGE 1

M tfipft Grand Htel de France Position exceptionnelle, au centre des allaires, protimt de toute* le* Banques, de la douane el l|( | ,iil< le Al|ellCeS de bateaux leoieignementa el lacil.ls pour •>•.!• r en un mobile dam toutes le* partiel de la rVp" ,,l "l"*' l'falti et de la rpubli pi" d wnieicaine tbambvB conlorial.lc %  i suiloul trs p pr-a. .n lilat-ins dans l rliannVesi I d-MUsnde des ••" sionair... Cui-in.' Iranaiae Iri w igne •' •• plUH varies. Vin. S* meilleure cru. de Bonlenuv, |.ar !>•£ fla s .laiiinlanliCN, oallon. et par bouleilie.. I H in ? e .\ .,.!.'• h.-.i.nnx. vou. twu*erele piua giand Choix, lUir le. qualits et poiirI;.,e 1 VINS t 'ITALIE* DESIWIAK. V \ 1 BOUHGO'iNK (blanc et roogo! >t le renoronw Pommard u^in, Ull Amricain le plm flra ni assortiment de Uqueurs, COgnS fli ^ Abalnia Pernod. \mer l'icun, \ermouthe C.ON>Klt\ES franaise el ain.H. aines fraie moin arrives. .. piiUI''S(ltM'iilia, \tirora el llahaiier.. QVAHSPI'ES daluUle* labrlqtiaa .1 HoM Gro* I dtail , pxrtFl'MERIB Carrtea postales. Prix tr* in vitr*. P. P. Patrizi LTmaisouH.SlLYEKii ( uv ,„i nonl pu ••"•"••• v "''H?* 1 **** i fioe8g e mi< rienl de ree* ta Maison .lw: doivent, dans leur intrt, l'einpraasar de pnw t ,.,.„,. maiaon. car oui pari liane prufeol trouve. d'aussi beaui trliclea Idei pru si raisonnable* Uns articles sonl rraimeol de toute beaut ri de Iraunrur el pris dfient toola coneurreiiee. Alpaga noir auprlaoi .sui i^l InepoOP tailleur. Kaki blanc aapcriaui KaKl jaune anglais supenaui Ituok union blanc anglais -nouveauts' lu-til union blanc anq lais lil "' TiiesOl japonai* pour etiemi.e n homnM et n> ... Hapi de sol* A barres ooilleoi pour cheioUee a lio umes et roboa nouveauts Bapilate line pour ehemlses VJMS^W lbt b<-"-ir lingerie J'ai!r'U pe-rcdie poor /.dpliyt anglais ipour eha.uise. extra aup ilii .mIi auisse uni el. cnuleui lia. a jouiHuVini-soie a'.haus.eUa cossaises pour enfants Prancb riakjr, dernier.nouveaut ;oplm Heurs pour robea Tu.sor blanc Limbrio blanc Voiles coulsur A barres lias *< % %  • br^dd Qaa IU brod Notions "1 Iverf Tulle pour premire Communion Couvertures blanche et oouleur suprieur Bandes brodes Madera pour ehe nlses ot ] ip Voile b ans a barres ai a uounhis Ratine blanche Nappe couleurs Petites serviettes blanclms dames si Organdi blane & aottlaor A barrai v .> %  m Lainage cou eur anglal. sup pour luneMadras A barras de soie pour chemines A boni n. iirp# de Chine couleur assorties, i " extra suprieur marocain A carreaux Soirie •! carreaux pour robes et'chemises frloot.ne le soie a barres l rabant noir anglais Imitation tle orue Serviettes de toiletles blanches & couleur •• damassea blamdi j s pour (a nil|<*- \ huii.ettes a lemandes suprieur Aimables clients, von qui roulai porter, pan de lra ; s, les plu beaui ussna qu'il soit possible d trouver sur celte place, ne manquai pas, avant il ;il!r ailleurs, de pesa r cbei non o ie meilleu arn ml ri n* esl rserv 1.1 s Talons en Caoutchouc (ooi Ycar Je ferais un mille pour une Camel %  A |taMr > %  •' ci*n "T %  !%  pu it .ub.niut pour lt qu. lit* -./omn." in pour I* doux rt ,llcmlrte,q ">•• or t iumi r ! dan. aura autr* cifaretti' \r vous lalsset pas dira qu* ...ul. BUtf* lie, d'un prht quelconqu.. ml la* "CaissaU." Esaaeti la* "Hiinrls" Ton. mme Qurlqu. % %  julfeei, douces nfm.rl. .r.lr,et em ferea uD mille u pM peir aa* %  CSBA* R J MTNOUM ruBACGOCO. ,cuM-$aka Bar Terintaus .liiliu. Lopold Froprltaire-i K l'intersection Ju C'iitnp ig ier dj tumulte et re p or I ai-. C el l qu'on Pfsal I •-. il>m bock Kt o* l Ulsi 1 1 -f I .1 e mal eur ••'fies / *8 femmeg a intique les en faniuiment avoir des talons tncaoutehoucM sont heureux de les avoir car avec kux ils marchent confortablement. Protges votre corps pendant vos pi-nin.'i ailes jt.tii naltr.s,en usant les talons en caoutchouc Good Tear ;.vec a.vous'observe lez la dillrence des (•as <|uollre leur constructi MI I ciale. les lai .us en caoutcliouc fiooil leae, ool en ralit des talons pneumatiques M i prai^eol le corps et ses organes comme tes pneus protgent l'automo lui •. V pari de cela ils durent plus que tous les aulies. i heWesl Indies Tradiug Company Port-au-Prince, Gonaves Cap-Uailien. COLCATE'S RlBtJON IvCNTBL CHEAM Donnez a votre dentition la heur des perles avec le dentifrice COLGATE La maison C.L.Verret Marchand 'Tailleur lo 1823 Rin du laqasin de I Eut $e 'recommande au public et i sa nombieuae cl;fiiiel**' pour l'lijancede sai coup>t M | roui •!• eirut n mi*e dans les uajfrauef c ili'.s i se.s ins la mai un re*te UtlVerfe ju qu ; ^b eurefl ,u on*'-TJ mode r s Rhum Nectar Oh N. 'Qaetjeas i.io. Hue'du !agi8ln de l'Etat 117 hue Bonne Foi. 820, Rae Courte. N. et A. Acra GrandSRuc A ct^des Caves de Bordeaux Vouiez \ous vous.habiller axeivi' B.iimi, et a boa tnaieh ^ Adresse OHS A la Maison \ & AA v Dont la devise .-.si deveilna potil bntloa pour vendre beiiucoi p Dans son pei onnel. U maison icm,te un r. a lire tailleur italien arti d un tabiiasement de praaalOI ordre d'Italie Klle est en meiari' d fournir des rempla tout toits et *ir mesure, en cheviot, diagonale, Rlm beio-t. drlllblaac et eoaleur, coujrjrs de cashn.r peur tan batloas LtjfC:. pour gii-s-i Bonneterie r.liemises de jour tt de nuu, au UOUtJ et clirn'.s — C ls et manchette, dernier s cr^ati.ns — Cal ;ons ei Pyjamea. t>i mniOn r oi st fut a< e t ara Ion et le meilleur acuellest reaerv n tous ceux qui rt• sireiit par une visite tre dlie Bur la valeur detravaux lourni Tout costume commande et qui ne re t i,,nd pas au goiH iu olient est repris, Un paile franais, anglais, espagnol et italien a^aSSaa^^^Bfe Tfii&*a^aEt" ~^^teau.^^^-— Pharmacie Sjourn Donne avis sa 'clientle et NUI mffj-tt au public qu'il ro tra.iivirine son Laboraioir.-. d'Clo^ie en un Latoratone d buujic apiiiii]u6 OI.K la birudiou du IJT H'cot et rSjourn Li laij-t'>in a,-t aarart tiutUi jiu-s ^e7 h du an'in 9 r-ures rlus ir pour tmj es IPS r -cher I es et anal fto prvu s dans • si.norce ci jointe snut pour le WiMtriuM et h eont'ante Uri Scriorie Sen nt r PI yu > o.s'di di chaque sen ait e S'il'-r i < Ph Tiircie P^ur ks raoMi| DliBin toilras J'nrioai al 6' iraai'riqoe Ri in ni de Wass< rr a n Baciioo de T Loule,{ %  - un n du Mlle c\ du pu • %  l aineD du ai : rei h e H 01 r-e" frj,. A hiBin .. r'*ctioT t'n o-.r.p f>*n.err*r.l 1 1 0 Bue tltd tesurs Tlphone : W 756



PAGE 1

UIHCCTEL'R PROPRIETAIRE IMPRIMEUR Clment May loi re Buii VLHUA 138, Kuc Amricain NUMERO $0 CENTIMES Quotidien TILUH OUI N 241 r-.. Columbos Meit>of Ce ne sont pas HMtJ"l*s^rfln!< eh'gnns, IM grandsMtdMiuV. Ie§ ijranoVs di!liou!it s,l s i|rantles I. units (jui assomhi isenl '>• ciel de nos net; ce sonij s petites tex* • lions,les craintes iii8rinifianl€8,lefl piqlrcs dYuinqles journalires qui nous rendent malheureux et .dtruisent notre quilibre mental sans avancer d'un pouce l'œuvre de notre vie. Ortsuo *weel lariei 19BM ANNEE N fi70 FORT AU PRLNCi ( HArTi > LUNDI 3 AOUT 1U2 Le but et les moyens Du Tac au Tac Un programme politique vient liYiie PPijUUSt par le journal Le Temps qui croit qu'il n'y a pas un parti poliiijue • j 11 ne %  OU |ir. t a le ligner, pan que tous les hatiens sont u'accorj tu iI ut le la pol tque natio i l'a t ne aillrent que sur les ino\ ni d'excutionSi Cfl que dit Le Temps rpon an la ralit, nous serions Mir la voie de l'orgaiii-alicn J-s pai'is puhtiques. Lon voit banque la pr>s*e oppoaante mamleste partciadea vel* :•• sortir de l'eu! d'anar* il te qu'elle a cr et qui la dv>reies rllexions mliimul s ii lervdlits lu i les qui, m illi-U'u. inei'i, ne soin pas ai /. [rquenUidaost'oppoii ion, laquelle a lui par ire e.-cUve d' h • imuvaiss passionsLe l'Ut d'une i politiju.; nation -.liste — pour ler.snmer d'un mot — doit eire une Elaiti grande par sa prosprit t'i 1 tiieur tt respecte au dehors. S'il eal vrai le dire que Ion peut diilrer d'oniiiious sur I s moyens les plus propres y frai unir, il faut aussi leconnaltre que I opposition telle qu'elle se pratique actuellement ne laisse DUlUmml entrevoir qu'elle i i k mine par le souci de dis Miter les moyens d'excuion L'. uluiite que l'oppo-ii on ; I.I.I pu acqurir aupis de ; i | ii on publique p*r la Mil e i in u.Moiiu>spit.lj nifi o'mte un htjOUl,*U l'a irrcmiiableII.1 1 pt rdoe en •enmina'io' %  iuuiili s tt u protestations inte* ie-fes. t i si l'en peut flairer la paslion d't.n hoiMiie ou m'ini d UD (tUI groupa p-r les DM' i IIISMS quiinploie la presse opi ( ..•&U't il ai nui iLie nie, l'on ne s ur il mporier i a ih ;siou de tome une nation par les nu in s moyens. Si nail quesoit |< \< uple il ne MUi--e p.l I nui. nips tromper < t pui.r croire il veut tre convaincu. ,\ ion arme au pouvoir, M. Bon o a (.riente un proarm* me de gouveruem#i t qui lui a conquis la %  )apathie gnral* le l,i N'IIOII. 1 'occasion eut < Il j le ds iors ses adv. rsaires de. t lie UT Its inoytns dappl a'ii de ce iri'giainme. rersuime ne Lounau penser a Iur ea ii 11 tler le mot.—Mais lopn--it'Ou a mu ux aune acr.roine par toutes s s lautes la force du tiouv,iiitin. nt; elle a lusli dans lopiiiion des ce suies auxquelles le Rout donc que par DU inui Lui u t transe de psyclio lo-;it quel ou a pu croit e que le p*\s pouvait approuver les DJUIt blttl uoil au l'isilenl ,.. I.I lt> pi.liliuue, Oil ctux QUI sont lVlUi d'uue auiorne uis4ons n'est qu'une oaix I icce qui n'ex^t • que dans I i rues u as non dans les cosj'S et dans lesespiita. Viiitab'emeot le peup'e haitiD %  'aurait qu' renoncer S U libration du territoire i elle devait eue i'u'u*re de peu ild fro* tir qui, avec une iiic.QK ence tou* ch nie. • xpnii.rul le ide lu plu coolra ictoue. Dans la vie d'un pi-up'e comme dans celle d'un h ironie lien ne vaut U lojtul qu'on xpp .rte dans l'accomplisseaitn d•** actes.— Si n >u vou Jou-. Ntirin aul en mme temps q^ue sa la.besse. — Demandons* I opposition qua'le est l'objclion srieuse qu'elle a faite jusqu'ici au piincipe Je la rlection de M liorno la |idei>rde 'a Rpublique. Estiil iDi-ident d'automobile sur la roule <'e Htion Ville ou ben Ht II le tjii de 1 administration d'un • propr t prive de M. Bor ira k /i.loo, ? liw'ede die ai c ut l sou ((ru I. L'un que moyen pour l'opposition d obtenir l'a.lbsion du pm. pleionlie la rlrclioo, ce sernit de le con>aiucie que a politique si.i.iidr u a liois as par le Pr si.lt-nt IIJI no a t r U oeste aux u,Ui du pay-; ce serait ''sna'y •et av.c li.ute l'ampleur d-imb e le iali*alion* dij-i M'e-;ce Mratl de delruiitdan l'opinion l'nalout du Tribunal Ue (Cassation qui a ii.'.unii que le t'onseil d Ki.t a d il H' ni -Mulii.rnicllt m-'iit en A-Mii l.lci NalunalH le 10 avril lii et que le tiloy n LouiBorno est le l> t coi.stituiio'H ei du lii.iiv. i "ru i-i.t , c'est dire qu'd s est liouv IIHPR les .on iiii.ns rrqu.se (Oiir le lu Pisident J la Itepi. Ii iq i. L'unique iu< yn piur le meneur o('pos"i> l'obtenir le mn| de \Sa-tiii.(t.iU' ce senit d'tab'ir que le /, luvernement biitien in*u^ur drpuiA \9tt ne s'en est pi tenu nus clausede la Convention de 1U15 qui est la loi des parties %  %  mil..' i..hiiOr, il n'y a ra de doute (oui personne que le principal grief forma par les adveisaiies est le systme de • collt-, ration franche et loytle adopt par M. Bonn a l'gard du Couver nameut amriiain. I. opinion pub.iqa % %  'ini'ipuu et le Cuuveincment de Washington sont donc autoriss a conserver la couvic ion que l'oppooiti n — tvd qu el e prrristera dans la voie ou •Ile s est i ii|(-irfee — ne poursuit qu un si ul but qui est non pa> I m!•• I-I iiHti.iihl m is la pouvoir pour le pouvoir. Le i\l(|asin qui s'impose CVsd celui o VOUM trou yen/ l > |nii> ilisliiij|ut'a t ii|.i % de lit *>, r p*-s raiii •>, men' das mot" inrafxi i'i notavi <" "u il % %  rail i xp< s* de id %  na tes el pr cissur Us un et lei auli Si la bonne graca et 1 emp m. nque nuiavion' mis a pu b -r-prcdemment les vu^s .le M. Vieux tout f.it contraires aux nores, ne constituaient point pour "Oin les oieuves suffisantes de notre b<>nn* foi son au droit, no i n us seri >ns cr ob'iKr de r i o l'Ire nusild nui informations r*a*e| 'lu Nouvelliste pir une d clanlion i.rrmjtoire ; m.i' OOM ne nous tions poiut tromp sur tes len'iinenls qui pouvaient anim"r M. Vieil en la circonstance et par un retour de politesse bisn digne de I homme dj morde qu'il ••, plac nt sa probit de joumiliile au d-ssude divisions politiques trop souvent malsaines... il se ch r.ea bien die par une Irlire adre ie su Vme Nouve lite U aie du HO Juillet coul d ei pliquer commeul il apprciait l'at td %  !• en tout point digne de Via tin'' londamnant ainsi l'inleip tstiou abusive el peut tre ca'cu Mort de MeGLt BGES S YLVAIN Avant que s I rme U toulie d • c lui iUi >t ir la une in-r int e d lis bM Ir-tt ai h i lu n-'il im.one de saluer les h |i a qua i es d'esprit qui le di-t ".ure il el ti eut de lui un e nos re.rstnlauts les plus autoriss. Dou il une forte CUIIIKA, illu l ses coninissances Irtrir>s m oit si Id s un-.science jtin. ique appieii hle. t >ut len.t lait devoir ritt h %  ALiue Geo es >vivam au culte des l-n es dont il demi ura un I iv ni l)i-i: qu'il crOi r| voir un u.oiii' n' do. lie s' u loigner punr sel ais-er enir. i.ur par le loitlxlitiii ils ail nres cuhti qui sSe Insiir l'.i, o .• !. %  ig imiivell iioe dont l'Uni' n Pat otiqua m<*.arue ba ue>. il > • %  puisa a fora irioin.h r l<| s ni me. t "tout il ,rc o isanl'. x r hne tant par la paiole que par U p'ume. Tout rcemment il visitait louu t I vil es de la It-pulilique i ouvi .ut les uni i I s autr. s a collaborer lœu* vi que nous cou naissons. I.i ter u le loi h use ne lui a point peu n de puu'-uivre lu lune q .', semtil it devoir m • n rav'caikur, Use pouvant ri* siali r aux el ••aux piali l'ol I genil le uile .uil senoctroy*, c) l'iqii'S j i i. s .•• in il il o t su li pour qu il siiccouil ai au nid pernicieux Jfisol Is secours des m litres de la li i n > %  C'tSt certaitieiui.i uueg r auiJe perte pour Va leur, s lui i i i L %  'Ve |o i 1 jo ii I m a l'olniin si ."i -iii ••( %  n^' ,i i l .o W l'"or io • apprci "Vec lOUt -• | Slle|n'j|ll I il .1 ni I p.s-ion. L'iiaure et -'"e • i u r m '. ctioisie, et mm 1 iVil. tous, a i.OUS Util '•ci Je v ni uu c-rcu il o les haines 'el le resaenliineats doivent • ; le d utv corjvrtvtioo intime par un reporter iutldtle Bien qie nous tenions compl de sou mtilule S M Vje.ux et des eiplicali >ns qu'i' a bieu voulu fou %  nir ce C' Ma .•. urrence. n unom voy IUS enco'e obi : • I -ur la rom plle dition >n du •Nou/elliste', d iiitorm r qu i i Ue derni'^re le' tre qui "'a pat t publie visait tout t'abor.l uuc reetifi atio-i que M X'ieux nous deman tait de faire en uous rep i •'nui de lui avoir I lit crire %  vous me foies e •* rer i n co npHgnie d'autres compr rei u lieu iU cotfrtrtif expression qu'il afeydl plulOt s'ire servi .liir | %  ? U nous aurions bien pu lui douter ".lUfaciuii di ea •en'. rasKasiul en la boaaa ida* de recoai ir au ai. n us. ni, n ius nou • ren lima compte que I erreur ne pouvsH nou* A.re impute, les pres-ioo j'ntin avant t bien celle dont par eneur avait us I auteur Ue plus nous avons enco re peas que l'obligation ne pou vait pas nous tire faite de publier dans notre journal des opinions ab-oluoi'iut opposes a c Iles que pro'esse noire daison Ci qu'eu iou'e franchise M. Vieix admet lui mme. C Ile petite dconvenue produi le par la lettre du JO Juillet de M. Vieux aura e sans doute la verlu salutaire d'obliger dsormais m,Ire coufrre "La Nouvellisle i. ne point parler de ce qu'il ne sait pas en se fusant simplement i'echo d-t rapports l iuiaisisl'-'s d'ia t'irmatturs ma.habile. Aamlca Etienne fils Vait-nuiiii.te's' h a ncbi^ea Port au Prince. M les prie L'tablissement dej,Caves de II...... .o que dnige avit taillade matlriM Mr bmmauuel Klorviile.a ru a miou heureuie eu recoi.raut au savoir culinaire <1M Melle J.ne s.peic.' ii insiipiableinent couuue danla ipondtdes g'.uunet. ii'uu grde eiuorele souve nir des prepnialioos >a*niiUs .lotit on siva.t se ug.il-r a I ll'el Mur u i I ou le irslauraul tait con lie L -es -oins r. la occupera ses n> uvelles I n, u'j pait.rjda d< oiaiu rt il n i n... un doeta que celle llou v. i e ne -"il acruel lie uvec {joie pir i us ceux qui ont le g i de la L. mtt ii-ibc. taire, Chaussez vos eofaols LHEl il, Balloni fils Sea ('hiuureii sont les ill-lUrltlV".. Vous trouverer clsez Juste uilavjis : • •'.. Hue du Mug.'in de l'Etat, deu. i' •-! ii i ay.nt d mn leurs p.uw-.iir-si-ian.e, supiieurs S .nf o .'n' da tI eux i i „ Km %  t .-! .o r s . .i Ir .. I.. in in i 'e M-S. — I VI !••• • h c i i mu V .l|-, I II I / %  r. de la lupsri i i vannant a I u • ble i s plii lu, • ni • %  -;"•, .us d.ir<, aie. 4 .i oui seri'il >enlua dms uei.cieuies conlilio.is et q u vous donneront nt ire salis (action. Autour de la Situation Marocain e Violente esolosioDS dtruisant des organisation dleiisives %  taOiltM L'opinion du |ailKil I ilaiu BVRi:BLONK -Le msr. liai P tain a dclar aux journalislts qu il remettra un rapport au gou v-rne-nent aussitt ou arrive k Piris. Les oprations co "mence ronl bientt et seront Tii'ittire ment et politiquement efflefeLe m il riel est d|k h pie I d'oeu vre ; il a ajmt q m soa eulreli"n avec le gioral e*rimo do Hiveia n'a t q l'un simple cliangs de vu'Tout et qu : a t f vit jus q i' prseut parat pirlaite ii-nt bien. vH -tl .US Le mirclnl P taiu est pirli pour l'ni, il a oro test auprs le l'agence II iv* .Is la dclaration que I il a attribue un j iiirnal de bii-'elioe ; il a apmi q l'il n'avtii fa-t aucuue d lartli m ds ce gaor j Kh2 Une explosion nu dpt de muiitio'is a dtruit comp'.'te meut les orgsnisatio is dfei sives du pnle d'Am Bouaisss. U p le gsrnison s est fraye alors UO M st it de I ennemi. l'mn l'isua d'un •ntrali n avec il, Pain sv, In msrcbs' P tain s'el birn a dclarer l'a geno Il ivn que la situ ition nili laire au Msric est nelnellem .1 trs favorable. M. Iaiile i raque les msri-lnui Pigin et l.viitev #1 le Knral Naulin ont tu li rn 'llail les plans .!•• ch iins o M' ration qui e drou'o ronl iipilement i *bl Kl Krun rpoui t 'le paix. *— L\OUV e lles trangres Paur Cable Toujours la questiou Jes dettes iiilei-jllies PAHia MCaiilaux. lu.m-lre de IluttSiLes, a declaie uu ouneil de cabinet au • u j e t dea ucg > cialiuu a Contres leiativtiaux dette* interallies que lea poiuls Ue vue li ai i,4i el au^ nia sont eu cuit aensibicmeul Uiticreui, mais ILI'UCI preaiin rappiocb. uieLl est unil.e Lis lgutlaliur IraLaTl rcntltul pour ibluiUif. H i.mi au e.-y puulparieis eu cours. t'i'V U ll.lllilll lll'.s AlUIIIH'S Iralicalae.s tl'uci IIJMIIOII tu Allt'iuayrie se poursuit ha.Sbi.N Les .i.i m.ietroupis lui h', .uses caulonuees ici depui le dbut da 1ZJ oui couiumui S paitir. La sic >nda pli i e de I va cuallou de la riuli. a o.uui. ... ,1 ; A qae.^ues jOuravoc le dpart Ue la goi ulton d H.sseu ou comp le que les liou^a liane oses el belgtm au i oui c.iuip cleuioul tVS i ua la ivuin Ueuiaiu u.i > .nr laa d I'JIW.I oui re.uisea nui auto rue uiuui lites il le ura,>eau llaugii bic ru le bail ueul du >.u. Jl Uu i liai U lui • cte alUcii a W u. ure* au luomaut du dpart du commandant franais. Par un couipiomis le t|ouverneineiit ainjlais d* lOOftM la ('lu s t rrihle des orise iiidjsitiiilcs LU.NLHKa U grve gnrale des u.lutur aLijl *, qui U. • .il lOuO'U. ucer l Jl S Uiiuuit el qui m'( clbr dm l'igliru ou vl Bijae venul souvent prier loi^qu n tait Secrtaire d'L at Irfbrou/e, tait couvert II i. ./.eaux einnri ain et d'une giaode u, i iu tii la deurs el de couioui pluie lo iif.iil I lorTOl LU IU.- %  u louibeao eut lu u i \ .cte'iieul 4 lit -ure j i • ll m li nrei.t sera celui qui lea svail -er vi. d.in -.. p uav '• ci h lairoaa IHCI.I .i, .II.IH' .ii ion n'iits. A fti Ja ceii-iii. nie, le o. i, • un j n av.u eeuverl la reruei u .r Biyan p. n |ni.t (oui le v \agu de Uavmu VA biaalon, lut reaii el p ace dai.a les bra de la veuve en ptaera. ll'n' OMloioo autuiiM'is M i'aliitu'lc de l'mi'i tiju ; i l'tjiii .1 de la ocit'i des Aaiim a \MLLi .MaluW.N ( xtaeseehia el)— Le docieur Happard de Leuevi',1111 u, lue ue la COIII.HI-HIOII pcriuaiieiiie Je mandais la • ciie du-, Aai.ou, H dclar la •eefretci geueialesur ia lceule pont que tliaugre de KlatslillS q,ue le fut que I liml'.que leste S l'cart do In socit, lomiue Mr Cutle veuan de l'alpOMI dam ni d scour-, rend nt par l mme la Soi-h te uioiuuigue du couliauju •l d' lmiialiou de l Ain i. lue Je Mil lie leux.a declaiu le |jr ilapptrd, d i. endre dire que U politique des BtaU Luis, el de prOiUwHlvOir la cause de la paix, U...I1 allilU'Ie di-innia ue ie M e.-l_elle .e m nu... n,.,\. i, a 0 uu LU la paiX l.'abfli uu i, u ( IL.er.qu. quu qu'alla oil jo-lo i on p...ut j „. a un ei .1 ... pu nian Il lIlVIIII du la >.i. le li l Il %  ' '| . :... ,| |l|6 en ail. nd i-. l'euibiulatiauuil ic la Ji,soie IUltluaiioii.li ,ii.„ipour alUiudii %  i ..i u Lm u „ c [H -.,, • H n oit Lu n i.n gain ,,„, ,, lUnli' n Itlle qu'o pui-.-e IUI .1 i. • AMI j |./ n a biO| i.s.t.i n ou je m Itllle ; fi | ,\Oi. u ( ue I, i | pirti. de la .-oc. i. M„. ,.,,,.., „ tSftl 11t-irail^ Btiipui i .,. i, . i .• ^ouvelies Diverses BAMnaitaLG*ua |„ >e -M ^ '""" "••' %  'i' de .a >„!!(; tt pi.l>auieu.uul IcimiU'u iuudl DIQ Cbali. K PAMIs-s, ur la luto u e. a,^ ORIGINAL ILLLGILE


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06489
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, August 03, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06489

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
UIHCCTEL'R PROPRIETAIRE
IMPRIMEUR
Clment May loi re
Buii VLHUA
138, Kuc Amricain
NUMERO $0 CENTIMES
Quotidien
TILUH
OUI N 241
r-..
Columbos Meit>of -
Ce ne sont pas HMtJ"l*s^rfln!<
eh'gnns, Im grandsMtdMiuV. Ie
ijranoVs di!liou!it!s,l s i|rantles
I.units (jui assomhi isenl '> ciel de
nos net; ce sonij s petites tex*
lions,les craintes iii8rinifianl8,lefl
piqlrcs dYuinqles journalires qui
nous rendent malheureux et .d-
truisent notre quilibre mental
sans avancer d'un pouce l'uvre
de notre vie. Ortsuo *weel lariei
19BM ANNEE N fi70
FORT AU PRLNCi ( HArTi >
LUNDI 3 AOUT 1U2
Le but et les moyens
Du Tac au Tac
Un programme politique vient
liYiie PPijUUSt par le journal
Le Temps qui croit qu'il n'y
a pas un parti poliiijue j 11 ne
OU |ir. t a le ligner, pan que
tous les hatiens sont u'accorj
tu i- I ut le la pol tque natio
i l'a t ne aillrent que sur les
ino\ ni d'excution-
Si Cfl que dit Le Temps
rpon an la ralit, nous se-
rions Mir la voie de l'orgaiii-a-
licn J-s pai'is puhtiques. Lon
voit banque la pr>s*e oppo-
aante mamleste partciadea vel*
: sortir de l'eu! d'anar*
il te qu'elle a cr et qui la d-
v>reies rllexions mliimul
s ii lervdlits lu i les qui, m il-
li-U'- u. inei'i, ne soin pas a-
i /. [rquenUidaost'oppoii ion,
laquelle a lui par ire e.-cUve
d' h imuvaiss passions-
Le l'Ut d'une i politiju.; na-
tion -.liste pour ler.snmer
d'un mot doit eire une Elaiti
grande par sa prosprit t'i1-
tiieur tt respecte au dehors.
S'il eal vrai le dire que Ion
peut diilrer d'oniiiious sur I s
moyens les plus propres y
frai unir, il faut aussi leconnal-
tre que I opposition telle qu'elle
se pratique actuellement ne lais-
se DUlUmml entrevoir qu'elle
i i k mine par le souci de dis
Miter les moyens d'excuion
L'. uluiite que l'oppo-ii on
; i.i.i pu acqurir aupis de
; i | ii on publique p*r la Mil e
i in u.Moiiu>spit.lj nifi o'mte
un htjOUl,*U l'a irrcmiiable-
II.-11 pt rdoe en enmina'io'
iuuiili s tt u protestations inte*
ie-fes.
t i si l'en peut flairer la pas-
lion d't.n hoiMiie ou m'ini
d UD (tUI groupa p-r les DM'
i iiisms quiinploie la presse
opi(..&U't, il ai nui iLie nie,
l'on ne s ur il mporier i a ih ;-
siou de tome une nation par les
nu in s moyens. Si nail quesoit
|< \< uple il ne m- Ui--e p.l
I nui. nips tromper < t pui.r croi-
re il veut tre convaincu.
,\ ion arme au pouvoir, M.
Bon o a (.riente un proarm*
me de gouveruem#i t qui lui a
conquis la )apathie gnral*
le l,i N'Iioii. 1 'occasion eut
< Il j le ds iors ses adv. rsaires
de. t lie UT Its inoytns dappl -
a'- ii de ce iri'giainme. rer-
suime ne Lounau penser a I- ur
ea ii 11 tler le mot.Mais
lopn--it'Ou a mu ux aune ac-
r.roine par toutes s s lautes la
force du tiouv,iiitin. nt; elle a
lusli dans lopiiiion des ce
suies auxquelles le Rou n eut ne ioiiK^ait mme pas,
BUII que stulta ont Ciinmm-
des ia maladresse tt l'eugera*
tien outraucire des meueurs
Op,' sailli.
.< n'e>t donc que par DU
inui Lui u t transe de psyclio
lo-;it quel ou a pu croit e que
le p*\s pouvait approuver les
DJUIt blttl uoil au l'isilenl
,.. i.i lt> pi.liliuue, Oil ctux
QUI sont lVlUi d'uue auiorne
uue HTSUf non moiu trange
que l'opposition 'e*l imagine
mie 8 pa)s pouvait la coiiMl
cr tontine tant l'incaniaiion
, ,, ,:, |. i n nalill Ifi U lld
, h iii H<* n'a jainsis 'u
I, (,i i r cette convictuu-
I i,, u, otMJtaues p ut
, e i ce qui concerne
k. r itlturii e hcuVviij. u-'iit
iKblU. tADUnsltl iveiu-'"
lion pouir, n-cle sperei rtle-
I ,i l'ittentioo du gouverne-
|UhI i*1 Kl^L'uis? Lai a
con.t uument pens que si toi-
ce rsid4it dans lapMiOO lm-
dis que 1 : but du .oii en e lient
amricain est d'a 1er au iniin-
tien de l'or ire en Hati. Tm-
dis que L* Nouvelliste trom
pne la ncessit du dpari des
lorces de l'Occupation, il prend
oin laire savoir ta mme
te m os que la paix dont nous
j >uis4ons n'est qu'une oaix I ic-
ce qui n'ex^t que dans I i
rues u as non dans les cosj'S
et dans lesespiita.
Viiitab'emeot le peup'e haitiD
'aurait qu' renoncer S U lib-
ration du territoire i elle devait
eue i'u'u*re de peu il- d fro* tir
qui, avec une iiic.QK ence tou*
ch nie. xpnii.rul le ide lu plu
coolra ictoue. Dans la vie d'un
pi-up'e comme dans celle d'un
h ironie lien ne vaut U lojtul
qu'on xpp .rte dans l'accomplisse-
aitn d- ** actes. Si n >u vou
Jou-. Ntirin vison, ii'Mi- devrons tra loyaui
daor les moyens que uoui em-
ployons.
Il y a de moyens de combat
qu'un adversaire n'a pas le droit
u employer sans dnoncer ra d-
lo>aul en mme temps q^ue sa
la.besse. Demandons* I oppo-
sition qua'le est l'objclion srieu-
se qu'elle a faite jusqu'ici au piin-
cipe Je la rlection de M liorno
la |idei>r- de 'a Rpublique.
Estii- l iDi-ident d'automobile sur
la roule <'e Htion Ville ou ben
Ht II le tjii de 1 administration
d'un propr t prive de M. Bor
ira k /i.loo, ? liw'ede die ai c ut
l sou ((ru I.
L'un que moyen pour l'opposi-
tion d obtenir l'a.lbsion du pm.
pleionlie la rlrclioo, ce sernit
de le con>aiucie que a politique
si.i.ii- dr u a liois as par le Pr
si.lt-nt IIji no a t rUoeste aux u,-
Ui du pay-; ce serait ''sna'y
et av.c li.ute l'ampleur d-imb e
le iali*alion* dij-i M'e-;ce Mratl
de delruiit- dan l'opinion l'nalo-
ut du Tribunal Ue (Cassation qui
a ii.'.unii que le t'onseil d Ki.t a
d il H' ni -Mulii.rniclltm-'iit en
A-Mii l.lci NalunalH le 10 avril
lii et que le tiloy n Loui- Bor-
no est le l> t coi.stituiio'H ei du
lii.iiv. i "ru i-i.t , c'est dire qu'd
s est liouv iIhpr les .on iiii.ns
rrqu.se (Oiir le lu Pisident
J la Itepi.Ii iq i.
L'unique iu< y- n piur le me-
neur o('pos"i> l'obtenir le mn|
de \Sa-tiii.(t.iU' ce senit d'tab'ir
que le /, luvernement biitien in*u-
^ur drpuiA \9tt ne s'en est pi
tenu nus clause- de la Convention
de 1U15 qui est la loi des parties
mil..' i..hii- Or, il n'y a ra de
doute (oui personne que le prin-
cipal grief forma par les advei-
saiies est le systme de collt-,
ration franche et loytle adopt
par M. Bonn a l'gard du Couver
nameut amriiain.
I.opinion pub.iqa 'ini'ipuu et
le Cuuveincment de Washington
sont donc autoriss a conserver la
couvic ion que l'oppooiti n tvd
qu el e prrristera dans la voie ou
Ile s est i ii|(-irfee ne poursuit
qu un si ul but qui est non pa> I m-
! i-i iiHti.iihl m is la pouvoir pour
le pouvoir.
Le i\l(|asin
qui s'impose
CVsd celui o voum trou
yen/ l > |nii> ilisliiij|ut'a
t ii|.i ? de lit *>, rp*-s
raiii >, grlucr bjn.iu s, crpei
Icuis s de boiiue dure
et d'un 'prix bien doux.
Aliei cbe Paul K- Al.MLA
'e Niuvallee eont'-ari pour
le moins de nous voir recourir-sni
ce eace'te source d'iuf.irmliions
pr"cieue-i q i'e-t pour nous la r
cente brorhure de *. O. V eut. et
* crnva,,l lr * malin n voulu Ut*
dvier la disexsion qui non* 'I i
e n nou* rclamant ' pub'i a
l'on l'une lettre te M. Vieux o
celui ci t" sciait plaint de I usa
' hIiu-II q i on lait au t M tin
de quelq le I Kii'hurp, psriicu >men' das
mot" inrafxi i'i notavi <" "u il
rail i xp< s* de id na tes el pr
cis- sur Us un et lei auli
Si la bonne graca et 1 emp
m. n- que nui- avion' mis a pu
b -r-prcdemment les vu^s .le
M. Vieux tout f.it contraires
aux nores, ne constituaient point
pour "Oin les oieuves suffisantes
de notre b<>nn* foi son au droit,
no i n us seri >ns cr ob'iKr de
r i o l'Ire nusild nui informations
r*a*e| 'lu Nouvelliste pir une d
clanlion i.rrmjtoire ; m.i' oom
ne nous tions poiut tromp sur tes
len'iinenls qui pouvaient anim"r
M. Vieil en la circonstance et par
un retour de politesse bisn digne
de I homme dj morde qu'il - ,
plac nt sa probit de joumiliile
au d-ssu- de divisions politiques
trop souvent malsaines... il se
ch r.ea bien die par une Irlire
adre ie su Vme Nouve lite "
U aie du HO Juillet coul d ei
pliquer commeul il apprciait l'at
td ! en tout point digne de Via
tin'' londamnant ainsi l'inleip
tstiou abusive el peut tre ca'cu
Mort de
Me- GLtBGES SYLVAIN
Avant que s I rme U toulie
d c lui iUi >t ir la une .
in-r int e d lis bM Ir-tt ai h i lu
n-'- il im.one de saluer les
h |i a qua i es d'esprit qui le
di-t ".ure il el ti eut de lui
un e nos re.rstnlauts les plus
autoriss.
Dou il une forte cuIIika, il-
lu l ses coninissances Irt-
rir>s m oit si Id s un- -.scien-
ce jtin. ique appieii hle. t >ut
len.t lait devoir ritt h ALiue
Geo es >vivam au culte des
l-n es dont il demi ura un I i-
v ni l)i-i: qu'il crOi r| voir
un u.oiii' n' do. lie s' u loigner
punr se-lais-er enir. i.ur par le
loitlxlitiii ils ail nres cuhti
qui s- Se Insiir l'.i, o . !. ig
imiivell iioe dont l'Uni' n Pa-
t otiqua m<*.arue ba ue>. il
>puisa a fora irioin.h r l<|
s ni me. t "tout il ,rc o isanl'. x
r h- ne tant par la paiole que
par U p'ume. Tout rcemment
il visitait louu t I vil es de la
It-pulilique i ouvi .ut les uni i
I s autr. s a collaborer lu*
vi que nous cou naissons.
I.i ter u le loi h use ne lui a
point peu n de puu'-uivre lu
lune q .', semtil it devoir m
n rav'caikur, Use pouvant ri*
siali r aux el - aux piali l'ol I -
genil le uile .uil senoctroy*,
c) l'iqii'S j i i. s . in il il o t
su li pour qu il siiccouil ai au
nid pernicieux Jfisol Is se-
cours des m litres de la li i n >.
C'tSt certaitieiu- i.i uuegrauiJe
perte pour Va leur, s lui i i i
L 'Ve |o i1 jo ii I m a l'olni-
in si ."i -ii- i ( n^' ,i i -
l .o W l'"or io
apprci "Vec lOUt
- | Slle|n'j|ll I il .1 ni
I p.s-ion. L'iiaure et -'"e
i u r m '. ctioisie, et mm
1 iVil. tous, a i.OUS Util 'ci Je
v ni uu c-rcu il o les haines
'el le resaenliineats doivent ;
le d utv corjvrtvtioo intime par
un reporter iutldtle
Bien qie nous tenions compl
de sou mtilule S M Vje.ux et des
eiplicali >ns qu'i' a bieu voulu fou
nir ce C' Ma .. urrence. n u- nom
voy ius enco'e obi : I -ur la rom
plle dition >n du Nou/elliste',
d iiitorm r qu i i Ue derni'^re le'
tre qui "'a pat t publie visait
tout t'abor.l uuc reetifi atio-i que
M X'ieux nous deman tait de faire
en uous rep i 'nui de lui avoir
I lit crire vous me foies e *
rer i n co npHgnie d'autres compr
rei u lieu iU cotfrtrtif expression
qu'il afeydl plulOt s'ire servi
.liir | ? U nous aurions bien pu
lui douter ".lUfaciuii di ea
en'. rasKasiul en la boaaa ida*
de recoai ir au ai. n us. ni, n ius nou
ren lima compte que I erreur ne
pouvsH nou* A.re impute, les
pres-ioo j'ntin avant t bien
celle dont par eneur avait us
I auteur Ue plus nous avons enco
re peas que l'obligation ne pou
vait pas nous tire faite de publier
dans notre journal des opinions
ab-oluoi'iut opposes a c Iles que
pro'esse noire daison Ci qu'eu
iou'e franchise M. Vieix admet
lui mme.
C Ile petite dconvenue produi
le par la lettre du JO Juillet de
M. Vieux aura e sans doute la
verlu salutaire d'obliger dsormais
m,Ire coufrre "La Nouvellisle-' i.
ne point parler de ce qu'il ne sait
pas en se fusant simplement
i'echo d-t rapports l iuiaisisl'-'s d'ia
t'irmatturs ma.habile.
Aamlca Etienne fils
Vait-nuiiii.te's'hancbi^ea
Port au Prince.
M les prie
L'tablissement dej,Caves de
II...... .o que dnige avit taillade
matlriM Mr bmmauuel Klorviile.a
ru a miou heureuie eu recoi.raut
au savoir culinaire <1m Melle J.ne
s.peic.' ii insiipiableinent couuue
dan- la ipondt- des g'.uunet.
ii'uu grde eiuorele souve
nir des prepnialioos >a*niiUs .lotit
on siva.t se ug.il-r a I ll'el
Mur u i I ou le irslauraul tait con
lie l -es -oins
r. la occupera ses n> uvelles
I n, u'j pait.rjda d< oiaiu rt il
n i n... un doeta que celle llou
v. i e ne -"il acruel lie uvec {joie
pir i us ceux qui ont le g i de
la L. mt- t ii-ibc.
taire,
Chaussez vos eofaols
LHEl
il, Balloni fils
Sea ('hiuureii sont les
ill-lUrltlV"..
Vous trouverer clsez
Juste uilavjis
: '.. Hue du Mug.'in de l'Etat,
de- u. i' -! ii i ay.nt d mn leurs
p.uw-.ii- r-si-ian.e, supiieurs
S .n- f o .'n' da t- I eux
i i Km t .-! .o, r
s . .i Ir .. I..in in i 'e m-s.
I VI ! h c i
i mu V .l|-, I II I / . r.
de la lupsri i i vannant a I u
ble i s plii lu, ni -;", .us
d.ir<, aie. 4 .i oui seri'il >enlua
dms uei.cieuies conlilio.is et
q u vous donneront nt ire salis
(action.
Autour de la Situation Marocain
e
Violente esolosioDS dtruisant des organisation .
dleiisives taOiltM
L'opinion du |ailKil I ilaiu
BVRi:BLONK -Le msr. liai P
tain a dclar aux journalislts
qu il remettra un rapport au gou
v-rne-nent aussitt ou arrive k
Piris. Les oprations co "mence
ronl bientt et seront Tii'ittire
ment et politiquement efflefe-
Le m il riel est d|k h pie I d'oeu
vre ; il a ajmt q m soa eulreli"n
avec le gioral e*rimo do Hiveia
n'a t q l'un simple cliangs de
vu'- Tout et qu: a t f vit jus
q i' prseut parat pirlaite ii-nt
bien.
vH -tl .US Le mirclnl P
taiu est pirli pour l'ni- il a oro
test auprs le l'agence II iv* .Is
la dclaration que I il a attribue
un j iiirnal de bii-'elioe ; il a
apmi q l'il n'avtii fa-t aucuue d
. lartli m ds ce gaorj.
Kh2 Une explosion nu dpt
de muiitio'is a dtruit comp'.'te
meut les orgsnisatio is dfei sives
du pnle d'Am Bouaisss. U p le
gsrnison s est fraye alors UO M
s vers le 'i< * des s*siiU(
el e a rs| lit la ms|eure oa'll' la
groupe mibile oprant dtns li r
r M
I \N'i'-'.n li p ..il.......i.
rne'ie a fait un o ion p u I
ment e| a e illtl de g'aves .legs s ;
on suppose que c'est un atte >t it
de I ennemi.
l'mn l'isua d'un ntrali n
avec il, Pain sv, In msrcbs' P
tain s'el birn a dclarer l'a
geno Il ivn que la situ ition nili
laire au Msric est nelnellem .1
trs favorable. M. Iaiile i
raque les msri-lnui Pigin et
l.viitev #1 le Knral Naulin ont
tu li rn 'llail les plans .!
ch iins o m'ration qui e drou'o
ronl iipilement i *bl Kl Krun
rpoui t 'le paix.
*
l\ouvelles trangres
Paur Cable
Toujours la questiou
Jes dettes iiilei-jllies
PAHia M- Caiilaux. lu.m-lre
de IluttSiLes, a declaie uu ouneil
de cabinet au u j e t dea ucg >
cialiuu a Contres leiativtiaux
dette* interallies que lea poiuls
Ue vue li ai i,4i el au^ nia sont eu
cuit aensibicmeul Uiticreui, mais
ili'uci preaiin rappiocb. uieLl est
unil.e Lis lgutlaliur IraLaTl
rcntltul pour ibluiUif. H i.mi au
e.-y puulparieis eu cours.
t'i'V U ll.lllilll lll'.s AlUIIIH'S
Iralicalae.s tl'uci iijmiioii
tu Allt'iuayrie se pour-
suit
ha.Sbi.N Les .i.i m.ie- troupis
lui h', .uses caulonuees ici depui le
dbut da 1ZJ oui couiumui S
paitir. La sic >nda pli i e de I va
cuallou de la riuli. a o.uui. ... ,1
; a qae.^ues jOur- avoc le dpart
Ue la goi ulton d H.sseu ou comp
le que les liou^a liane oses el
belgtm au i oui c.iuip cleuioul tVS
i ua la ivuin Ueuiaiu u.i > .nr laa
d I'jiw.i oui re.uisea nui auto
rue uiuui lites il le ura,>eau
llaugii bic ru le bail ueul du
>.u. Jl Uu i liai U lui cte alUcii
a W u. ure* au luomaut du dpart
du commandant franais.
Par un couipiomis le t|ou-
verneineiit ainjlais d*
lOOftM la ('lu s t rrihle
des orise iiidjsitiiilcs
LU.NLHKa U grve gnrale
des u.lutur aLijl *, qui U. .il
lOuO'U. ucer l Jl S Uiiuuit el qui
m Ultt Bfiaee lu .ui.l.el.o, a eta de
tourne quand si. il.ii un da p.ivui uno -uo Lin.' ce ^ul ee.iu lira nui p o
p iria le- da tMUBwW a. Cuid ac
lutI pour le Uili peiuaUl '
in.. Avec la Ui.-pauicui de ce
Cauilnu.ar le.pt uu e Ululais roa
pire plu lib.cilR-lil, in ni en 11.
n.' I n.p- uu grand n pirsoliueise UeunUd'i.l ce que
.i t) U Oie va c ut i .u pays et
ou ali uuia l | ollll j.ie ue FbS
v.u.luu Ju Fuaiataaui.
Liaon-jUes de I. Jryi
v\ -| INoloivL l'ibun-au. n
de Vu b vau a'i.i Uiuuw .u u I
lieu lie beieu.ulilai.tica ilup.. A
pai' la pr ' ' |u.u_u*a p. r
auugt et- tel, du utenibresdu
ouvtrneoiut II duo petit oom
bre de diplomates rappelant m
ceirire poliiique, rien as di tia
gue.t tes t. n . j au
autre cli'iieu. Le service a >'(
clbr dm l'igliru ou vl Bijae
venul souvent prier loi^qu n tait
Secrtaire d'L at Irf-
brou/e, tait couvert II i. ./.eaux
einnri ain et d'une giaode u, i iu
tii la deurs el de couioui
pluie lo iif.iil I lorTOl lu iu.-
u louibeao eut lu u i \ .cte'iieul
4 lit -ure j i ll m li
nrei.t sera celui qui lea svail -er
vi. d.in -.. p uav ' ci h lairoaa
ihci.i .i, .ii.ih' .ii- ionn'iits. A
fti Ja ceii-iii. nie, le o. i, un j n
av.u eeuverl la reruei u .r
Biyan p. n |ni.t (oui le v \agu de
Uavmu va biaalon, lut reaii
el p ace dai.a les bra de la veuve
en ptaera.
ll'n' OMloioo autuiiM'i- s m
i'aliitu'lc de l'mi'i tiju ;
i l'tjiii .1 de la ocit'i
des Aaiim a
\MLLi .MaluW.N ( xtaeseehia
el- ) Le docieur Happard de
Leuevi',1111 u,lue ue la coiii.hi-hioii
pcriuaiieiiie Je mandais la
ciie du-, Aai.ou, h dclar la
eefretci geueialesur ia lceule
pont que tliaugre de KlatslillS
q,ue le fut que I liml'.que leste S
l'cart do In socit, lomiue Mr
Cutle veuan de l'alpOMI dam ni
d scour-, rend nt par l mme la
Soi-h te uioiu- uigue du couliauju
l d' lmiialiou de l Ain i. lue
Je Mil lie leux.a declaiu le |jr
ilapptrd, d i. endre dire que U
politique des BtaU Luis, el de
prOiUwHlvOir la cause de la paix,
U...I- 1 allilU'Ie di-innia ue ie M
e.-l_elle .e m nu... n,.,\. i, a 0uu
LU la paiX l.'abfli uu i, u (
IL.er.qu. quu qu'alla oil jo-lo i
on p...ut j . a un ei .1 ... pu
nian Il.....lIlVIIII du la >.i. le
li l Il '| :... ,| |l|6
en ail. nd i-. l'euibiulatiauuil ic
la Ji,soie IUltluaiioii.li ,ii.i- pour
alUiudii . i ..i u Lm uc [h -.,,
H n oit Lu n i.- n gain ,,, ,,
lUnli' n Itlle qu'o pui-.-e iui .1 i.
Ami j |./ n a biO| i.s.t.i n ou je
m Itllle ; fi | ,\Oi. u (ue I, i |
pirti. de la .-oc. i. m. ,.,,,..,
tSftl 11t-irail^ Btiipui i .,. i, ,
. i .
^ouvelies Diverses
BAMnaitaLG*- ua | >e -M ^
'""" "''i' de .a >!!(; tt ,
pi.l>auieu.uul IcimiU'u iuudl DIQ
Cbali. K
PAMIs-s,ur la luto ue. a,^
ORIGINAL ILLLGILE


LS vi
JUBOL"
laxatif physiologique
le seul faisant le rducation fonctionnelle de l'intestin
r
4-
Enonje et oetiole rirteslln.
Evite 1 Append'clte et 1 Entente.
Supp.lme les H-nono-Jn
Empche Inc^i d'embun: bit
RuiarUe 1 harmonie des tonnea.
Constipation
Entrite
Vrtii
Hmorrodes
Dyspepsie
Mif raine*
g^
Tt*M* rtiauuin
an* i

La mr f0'iit i'*9*MQar cttU algwi mifiM q>< *tr lis t torTpoi>t.*jn du JJfiOL
*yea "rf
uafi^un '.>sni>r.n i .
LrM. pf | v
i
'
re* ** par l J '
,j f "*!'
v. -if
I
- M

V*I IM epLU.l.*!!., M
tua le malade * I
te ne < fptquf*
( i n tari
U> Mftiaca* *
4* la Far a MM d V l
r HXMOBRon>es-Mn
-uvouromea * *
J av.itrotro WilHaiiW j.
1 rw tcimaftii
Jl'kOLITAM : *e^m*
f | OUIF* Ml M* I '"
.------------------
EXT AIT MLUIft..
Ju iui i/yt Wang" *>*v-
lai* l"M l>j '*-. rtti Jn
MM
Ir(| Y.nlliiii Consignalaiie
nation-il promotions daus lu l
flou dtiouneui qui vient lie pu
retire .1 l'oceaatOB il U lie BBllO
nale au 14 Juillet ligure- M. Jules
Henry..(>! mit-' cieUire de 'lnl
feaassde.de rradie a Washington
Mi Ilen> e-l nomme eeva.isr.
Lif Util*. Le nouveau miunt
1re hoiUodiil eaeMdaal aelui
qui I demiawtobli le ZV Juillet a
ri,.....imiIiio par M. Uwliji mn-ieii
muilolie des nuances qui dtient
piesideut au conseil vee le porte
leuiile ues linanre et de colo-
nie-. 'Im'lt j
LlrsBO.YNE L'encadre franvei
te mouille l'embouchure du la
Les cours
1er Aot
RBW Yoita muc,;.3"2i.o
alciliug ....'.
Le dernier^ fascicule le Juin
Jui.lol u.. Bu.ivtiu UlUUel OU L)e-
paileaiuut a* i luaiiucliull ubu-
due iin|"'M*- ihiiijic nous I un
Doutions, a luleiessuul ienei
fri.i i......- sur i lUttlibe felierale
Ue ut> L.o.eii
li utcu.se pv.ur toute la hpubli-
que un aoivdm de ** eto e Ire-
quenet pm 74.4VO eiovesdon-
ii.tui une iuu>euue de IjtaHaMl 'll'
b.aoa.
_ ue* fournitures claev.inue>. et
dumalene. eu ..- tl |*HM HO.in
tlte,lei* MilIuw, 'i"""-> MIMJMU, I i
le tout llalilique nu aiillcl de la
fAnUM* bMta de liavau
Pub.ic. oui t.o iMliTt* ui co-
le lnkt -e m capitale que du
^Uld, oc I Arlibonite et du aud.
__ i. in;,.-. ii-m- des RsotM du
Cap llailieu, daus son rappoil pu-
blie u Uuilelin. accuw, poui la
Male >.ouimone.du Chel-lieu .lu
Opartouieui du Mofi, uu total de
SMS ilavM, .o.tune jugmenUti.n
de i'JO sur ie iiombie qui lijuian
daas m.c utoMlU coiBBliti I
tlOB. Uan^ememe Upatlemeut.
aux dcruiei- cxitiuen pour I ob
tenu.m -! dmn CerlilicU et
revois, Mlf !- po.iliui.U *dmi
Aiulii CM pr.uve;.a.lll ont r-
LlupesUtu J" c",:8 bi*aa
le tau .on pporl, uue ,.iu.c-
Ince qui leluse ue conduire en
l.v, !* J" l"n^"'lieet
de, (oui,der.-ie.lol.,igation toiu
_. presenveut le* iHlIMtoMI
?u Uep...euK.i l* Uou
ptar--*-* tas
"rappel- iBrtttalaari e m.l.
^tutiiLcs .ail. liono pmo'e le I a
luel Secrtaire d'Etal des Itilalions
hxtrieuteH, Mr Lon 1) jean
-. Linstru ' "J"> l'Jucaion reli
guusi J-iii'U't wutilt il ru piolin'
,,n< Iti t'irn vuomp Ils.
L lunpcu- ui de I iburon ne
pkfkoi o.- u ngligence de i.di l!e.
qui ne ne sou icut gure d i n ...\. :
leur* jtosnes > l'cuie et dei Juges
de l'an d sa cin Ou* ri^t on qui
n appnqu--.iil \m tltt asite/ de Lr-
ineu; ia .oi Oui fait obligation aiu
par nts et aux perbounes reuponM*
bi-.- di eiilaots a lex euvoyer en
cla8. La tjendarmerie m. ni dit
l'lupecteur daua non rapport, re-
i .s. purlois li lui piet-i nui d
brU ce auje'
'sjCe sont ia -es abus regrellables
qu u impurte le r, dres-er uve>'
toute la aevante poasible.
Le i..ne- bnneignant dl
Rpublique coinprenl pour les di
ver eiueigo-inenls lai '* et congre
^auislex, "o.> Directeurs et Duec
trices et 1 0*1 Pro!e>eurs dont
plus de 200 j,(>sBJcnt dei titres
Y. IIIM'Islt.ill r -
l> nulle par' les ln-|ecteui-
nul unanime & aigaaier le u.au
vus ei;.l des h.i aux . olaues et la
peaune du iiui.iii.
Aux prochain* pisodes, on e
Irer en ph in dans le drame do.
|' o ition est prsente nv*c une
i la le et un leliel Miamnitl
Examens
de l'Ecole Si'.ciale
Les lv. s suivants ont &ubi
avec MMCl leur examtns olfi-
ciels :
SrtM GIvAPHIt Anglaise:
Melle Ail. Iit.t Moravia (W u.ols
1|2 parn.iuut- i
Daxiylooraphib: Mr)p-
moiaea GeunaiM Villejoii!
t i8mttitr2 II Andr an
tome h' mots )
..vil TAWLITt Me' I-1" i
na tel .-U. M Ile Eli Rico ri
sou, M. Luc Coby, M Tbotn
I i.uery.
Us examens de Ccruri I
or l eu iieu i'ln|..ection S;o-
Ibii.' 'JH lvrs s'taient ires-n-
t aux puuv. s de Stno^ra
pliie l'Vai. dis. ,de Siuographia
AiiKlaae, le D.clylo^raphie el
ne t^ompliliilite l>;s coiniosi-
tion s eno d'Ctylcgr peiauca
COmporlanl plus .le 20|0dar*
rems ont t aniiuloes.
I "ne utaion Muordinaire
d'ei in i>s aur* i u le 2 et le
3 Molui' prochain-
-------11 r -----
l Fianailles
.Nous avoua revu avec plaiair la
carte de lianca.Ues de
Melle li e tjundagQ ll
oV.l
M Hyppo ite h'Ioi ville
Compu enta
es"
VIOJJQ
d 'arisiana
Hier, la projection des le e
te eu i.dli ci a.i ri ... i ctae r i.n i i
eu Ji pi-soda 4U -!^i . Vldocj i,
le pjb.lL- a ete leuU I) ,.|.i-eiplu
ea mieiiie, lam les pripties
.leu .1 ..'i... Ollla |i m.'.i iule et I 111
lerci de O cttal i >avre va en gran
dUMOt.
\11ljcq i|iie I'nl'tadoU lu sa
i,- mu. avait lut encourir une cou
damiiation a b.if ue, s'est eva l,
t I amour pateiuel avautilveile
i-iiiui les seuiunejtsd'hoantolile
I II Uilld q.Jl n cl ilt pi- un ..1 ni
uel eudurci, il a mis sa rar. --
ii/euce au l.rv.ca de U poli 'S coi
lie uue banle da malfaiteurs dit.-
I euliiils du Soleil > djul les
luUMtl dsolaient Caris, et a lait
auiau.-e avdc m ancienue tpjuse
pour se tjiis.i rai .nfiremeui a in
lecliercba le sas deux Hli disparus
dans la luite aventureuse de leur
unie, taudis q ii lui, il Mail l'ar
Be
frotta chef de la Sirel apria
Lj rapluie et la coudainualion
aj t.-11.-1 d* h lanausi bao la
.|ui seul, i,ouviii lui rvler le
irai e- .le se- !-., \ 1 loi q a uu uou
tel es^mi de Ni retrouver npru-
a,..r acquis In certitude .pu u-
leaoulable 1.1.1 lu du nom ae l'A
11-tu aul pissu.l pour morl 1 la
UtU 1 H leulalive d evai-ion du
Uafiie, tait biaa vivaut t se trou
a,i a Paris...
Funrailles
Ne toi sjii
C'est demain matin qu'auront
lieu a 11 L'ntlH-draie ieo luliei ..
de Ml uBOROli >VLVAIN, Ancien
MioairaPiuipotaBliaira de la Ke-
publique d'Hati Paris, Ancien
Ba'onoier de 1 Ordre dis Avucais.
Nous envoyons nos siucres con
dolances aux n inbieu-.- Umill.s
que ce du I alleu t et panicli re
meot a ta V.uve et ses entants.
coiddot
Hier aprea midi ver* 5 beura-
le autos poruui les Nos tfo70 el
1103 descendant toiles Seux l'A
venue John Hrown entr reul en
1 olii-ion.
Les deux voitar s subiieat que'
q .es lgres .iv.,-ie- sans .ju ll ;>
eut aucaa ae.-iJ ut de personne.
La Poiice requise de e pressa
ter sur les lieux rein,) il les frma
lits d'usage.
Les cluiif e-nr se renvoyant r
. pi.|.. 1. i.t l. toits auroul a
s'expliquer A la Iu-Ii-t da i'n
rhilir tte la Lgioid'tfiaDeDr
>u.vani Uue 111111.1 ... i'i 11 -le
la Lgation de la Kran.-c. noua
avou- appris av-c g aul plai-ir
'a decor.tion ptr lelj luverneineot
frai., nis de Moiiseig eur 1 iche
vqu-comme Chevalier .1- la L
gi u d'h luiieur.
.Nous applat'di-'Kous sh;i- r-ser/e
h cette marque de diaMortloo si
mrite par da (Iran leui Vl^r 1' \r
cbevqua
iJii i.liuliMii r.-iivuM-i',
l.e- parents des levas de l'E
cote Qoillsuaaa Manigtt st les
amis -oui informs que Is distri
bution des prix lixee au Mardi %
>-,t renvoye au jeudi 6 & cause de
grandes contrarits.
Iloralius L.WkN'Il HE
"A vendre^
Pour.siuse de dpari une voi
turrt I paasagsra, fl cvliudias, mar
que SU l)i:it.\kr.lt -olaut a l'a
lut uei.i Or Ji.'.o, ayaal eotiN
d05fl mille. L. pria sot ia.i rai
.I.Ui'.lellll II
Allaire exe. lien te pour i.imilla
oombreusa.
Oifre srie.iae prMots: 111 Mu
reau du .lourn.l.
Garage
Annoual
Tlpbo'e ,i87j
Le Carats teuj^da la^braud
1.1 a In Hue duaMaga.sia|df 1 hltal
et excate lois |-, travaux,Je
plus dillicilea el I-. p,u> dlicat ,
pour aulooi bile-, : laBIOBS, el. .
sJSeivne de toul piemier ordre,
assuranl la plu- complte garantie
aiu clients
tfarils
Damai n Soir
U liillpil IBli
Entre : O.bU cta
ir.i.'i 111 lu*ti iule et
aj|ncol^ da l'Ile de
la iiouavo
Lasa.tiouuaiie de la Socit
!idiin-iie ei arculo de l'Ile Je
U Ujuu* sol oovoquci ea As
aeUiO.ee Oeuini-, pour le jeudi 8
aoi courant, a ioia i.ture* de
l'api ea u idi, au Nj. I8<8, Grand
Hua itabiuet de M' tUDOassuel
t'jiuvin I
DHUliEl'l I0DII
loElecion de- m mhios du Con
sail d ad uiIil u.t.iou .
Xo txameu >.l d. < lion de cer
taines question d n.i r.^. garal,
y Poif u t'ib ce, 1.1 aottl 1985.
Le Secrtaire du Oouseil,
fc.imnnuel CAl'M.N, a*.
vikait ueb Yuts
DUbAtmi l bl I OKI M PRINI II
MataitUla lea Avocats .te ce
Barreau aobl pries il' aaurtac
auy luudiaiiks ue \aaUBOHuBi
Sylvain, qui auroLl ba iia>
main manu a U i-aii dral a
septLeu .s
MfGeorL'ca S>laui lui lia
louoiat J-- lOrdf
Les ivocati roudoul bien m
joindre' au\ VleiuLraa du Cou-
seil 'le i'is.iplme pu f poiut
lour .1 tour la couionnt 1 lient i
1 ancien kttiOt ma au ,i oui.de
l'Urdrc
,ci.e BUi nu t. .
.ne Lto" >Al, v.
Le ^e r*>tair.'.
' TR.SUPHfciv ALI l.TE.,3..
Administration Gnrale les Postes
L'Administration Gnrale dea Poate a l'bonn.ur d'informer le pu
bu.- et 1. 10U.11..1,, qu, 1, .iaue dt se|. ni er- pool JacmalSI 310
Lomingo (H. D. ) J. ne. r. n... ihe ,on.n sui ia.ui.
v-oUrihim DE JA'Mrl.
Aller InuiiiiKaUi'bi'r
Lpart Port au l'iiore
rneM 1. di i h. p rr.
Didl b< 1 "
Irmi n I au. lier

merciedi Z h. p m
st-medi h p ni
Retour
li pat J cm> 1
J'L-tll Ii a. ,.
lun.n 11 h a m
Jarmet
jeudi 8 h
rr.
l'un 11 PHi ce
I III.
11 li i..m.
11 d 'itdi 7 b. I.m.
ma di T h a. m.
N.B. Lew boite postale e-t tablie au
COUKhlaH LE 8T0 i^-'."
.' lier
leimeluie Port ..u Prince ssmtdi ei mei f- "'
Ar'ivie i.ruix des li^oqutl ,'i.ndi fj
lundi ei jeudi U h
- ., h
I ...
mardi et vend'
. ... m
1 h P m.
|ie,,hit do
rrives Mi ebalais
hfphlt do
Arriver Las tahnbas
U.-p.rl do
arn\ee Belladie
Ketnur
Dpart rJeiadara mardi et vcodredi Ita 1 m
ariive Lu CaJj-baa h p n.
l'iait do n.ncreii il n medi 9 ii a "
arrive Minbaiaii 10 ti 1
Leiari do ' ' I h, r
arme : des llouq." B h- l1 '"
IipMrt .1 ) jeu ii et dinanehe 1 b. p
arr've P au l'c- 1 : .
Port au Trince. le 2H Juil'.H I '
Eu(|. LE BOSSE & Co
Agences^Reprsentations
" PORT^AU'PBINCE
Agents gnraux de :
FeeJkex* Jones Jewell Milli-nj * *-C
>\Y-YOttK
lauurs Ilu.|jiuii il J Ujule II u 1e HC
Fiaiikliti *irtJ liiMitaiini Comij
new-yor:
Asaarance coalru l'incea 1 e
Bianionri lafnli Ce
AH'imattea 1 Sale IItiii^ >
0. S, Rubber rxporl Gompan)
Souliers l- il .
Chai F. lattUgeti 01
Poteacna ea ta en tous ijtnrr>
Glatit latluieaLile Ins'ce (^y
\asurance sur la vie
Suitbon Fines ( 11
Vins & Champagne IjordK au*
1 li. lu Nllli 1
GOPENBAGUI
oiro i).r ois, iromaj^ et copseiy^. raon 1
W. P. Mathews U" Sot.
Tahaoa jaunes et ncir
m Hulinii.il.
Sans M val
Cigarettes Cbancteleis.e
tinvoie da d anr
I
Pour Ption-Viiitf
Monte/ a l'tlon- Ville
avec un r A.NAL A GASO-
LINL et ce, i-our la prott
tion de vos yeux.
Lea tanauxsuni in>rtatil
e onouu|u>s et un nctO
laoniie iumiiretde MM)
bOUs|le^.
^^ir.'a^simple^, iiian;
I uter.
Lea ltnattxLi '^n.ploient avtc avan
lage au aalou, a la chami-n.tp. ivt.o
a l'usine nilulpaurtoat* H
Lu \t-i.te chez;
iiun.ifi WUiiiiii'.
iW
*^Co
Mm\-i!s de^l'lli'itel de I ran. ajMj
!
Vermontb
A de Matteis et Co igent


M. ATI*
Procurez-vous deschaises ; dodin A "' n fer,en cnivreelt'u nze,
glaces, tableaux, lampes, lavabo-, ca||>e s (,l descente de li s.
Chez
in
120, Rue KOIX, 120
m*
- ***
Ttrettone
PNEUS TUBES
et accessoires
J'aik p ibif ,l ioforaw BM im yue j'.i ,,,,,; celle ..msiae on
-Mm.ri.i.ie Firewon* HMM>ub ., M ,...... ,,..,,.
v j ' pi i aujourd'hui
fi" Pneu
w* Di. 10-50
30 x 3 J,2
Coid
;" -; llJ lixtra < onl
>1 xi s. S.
$8 x |
98 xi 1,2
3J x |
3J x t Lil
34 x 4
"~ I* 14 ||2
i \ i
Otl X II
11 JO
II
il

27-50
n ;
28
m
19
73
Tubtt
Di '
j l'rix l"xiaux pour aclials par qatatiM
.. .
I 15
B.75
4.00
S.tS
4
I '
4
H SU
L. Pr8lzmn-Aprlioliii
Agent Gnral p'?r Hati de
! iriHinne If. m y Hvtiuer Company
Itut du Quai, l%rl uu Prince.
|

L- Kicy wiliuifl 1? est pooK qui daira la
iniilleuie uianpie i|in ,,ii |aiii:iis '-! ilolil-
lee ii i|ui kii ou il (Ion i hiiii i un p n
plus cher qu le \ hisk\ urdiuaira.
cKifio SSWianilY
0 SCOTS WHISKY"
The Royal Mail Sleam
Racket Company
jje- Steamer 'faima1 venant, fc iKutfatan
cm. attendu te 12 c"iaui_ pro;baiu 9acm
3tptav)ia le [ui a ou* Je* pott* Bailiena
Diiecit-mcriL pOttt f&ilVpt!
'lfvil-aii-l$iince,k %\ juiffet l<#5
J.Uuuilit:r Jr i#i "euv^if
Savon huit de coco
Savon,Lait fi coco
Savon hait de coco
Saxon hait de coco
Savon hait de coco
Chez isaac Dishy & C
Rue Courbe JM 1738
i u"! i;s < i-i-u ii *-4->
tSEEESEIEESSa
Cure ccmplle lo l*ARTltl)ITlSMH
k^isuu uu as M
coiiRSis iihmis aoir pclo 7if.nT.tc rasimo
PARO KPCOIAI POUH I ES KHF*rt'.t
> pftTl' It
l fct*l"S II i

lis ntiiistiii I3IBI13 ir if siisen -
A Recevoir ohnque s*main.{de nOUVallM mmrehan
dises, allant ain.i an d*vaal dea d>iir de leur nom-
'irt'iise cliente-lt.
ChezKawas Ifermaoos
203-909 liai Ttvenif
FultOIl Shoe PoliStl Company lnc
New- York
Si vous voult/ conserver la peau de vos chaussures.
/ ii m.us uiuler ronseiversa souplesse pendant lonijleiupi
|ma. | ht.-/ mure pale \]oiiu;|rain la meilleure de,toute*
jThT'JBf-' 'es 'iiaiijui's.
"y$^^\^\ fJ&k i ;|'"'iijue spteialeiuenl iioui'K'Sijenlleiuen du hiiflil liie
^ mAp J^fr Lile prolye \us enaussures couire la chaleur et
^ hhamidit.
(ieo.JeattsinecC0 j^
c
UUi IDU! oi,.- >
|i vii m ir.ii <
m
.n
i^p, qu'offre L'cliil< itdui
triefte diuie pti l'ii'd.i'iiMile
l lirnni < sDlUa
Attention





Une bonne QOtlVelll
Vi ,i ibsi Mstth ui<
w,us qui I ti- iii / : iii
Il BMfrt, Cl IMin. n -, i i ni
iCDCn | il Li, T. / \OU*
il | UltH.i Un I ti il I I 'I lili lili
i i alii n 11 ou in uwti / i qu'il
vont Iniii,
\ i i.i / ni mite i onsolter li ",
u f nr. e ti I fi r> i r. d nation
u N i (10 il' la H f II. il- Utt*
li i i LM or .1 h i i i n- I m
-'
-,.
*vi

.-.>; --tes m

'S lOYi
WSrVTCO
/f i" rfra /< ou ''0 i /
Un Centimtre de Pte Suflit
Largement
Un centimtre de p4te u/Tit largement a vou
nettoyer paifaitement les Kulynua i M I S iffff ''"' '''" ;1, '"
tontieiit ni un ni ilf 1'" "'
servent qu iaire du I suivie.-
que des lments SSMBI >l ""l1"
dta dentifrices Un tulu -nu.' cent nettoyage
Exiger If futrgJfflffU ttVU '" tmilu H'un,
l'.ite DenUfrlce
M
%s ^ -^ ^fc* a** *** **
S; vous v )ii.'/
de it.-* k p;;'>: 't
ut iW.
S i il I iw
Jeuaru il'ilW I
-a %* .1 I ? ehl I
Grand Hue .\ I/2S
.__, 5Jr- '^>-
F- 1
209 Rue liivt .: u


M
tfipft
Grand Htel de France
Position exceptionnelle, au centre des allaires,
protimt de toute* le* Banques, de la douane el
l|(. | ,iil< le Al|ellCeS de bateaux
leoieignementa el lacil.ls pour >.! r en un
mobile dam toutes le* partiel de la rVp",,l"l"*'
l'falti et de la rpubli pi" d wnieicaine
tbambvB conlorial.lc i suiloul trs p pr-a. .n
lilat-ins dans l rliannVesi I d-MUsnde des "
sionair... Cui-in.' Iranaiae Iri w igne '
plUH varies.
Vin. S* meilleure cru. de Bonlenuv, |.ar !>
fla,s .laiiinlanliCN, oallon. et par bouleilie.. I H in
?e.\ .,.!.' h.-.i.nnx. vou. twu*erele piua giand
Choix, lUir le. qualits et poiirI;.,e
1 VINS t 'ITALIE* DESIWIAK.
V \ 1 BOUHGO'iNK (blanc et roogo! >t le renoronw
Pommard .....u^in, Ull Amricain .
le plm flra ni assortiment de Uqueurs, COgnS
fli ^ Abalnia Pernod. \mer l'icun, \ermouthe
C.ON>Klt\ES franaise el ain.H. aines fraie
moin arrives. .. ,
piiUI''S(ltM'iilia, \tirora el llahaiier..
qVahSpI'ES daluU- le* labrlqtiaa .1 HoM Gro*
I dtail ,
pxrtFl'MERIB Carrtea postales.
Prix tr* in vitr*.
P. P. Patrizi
LTmaisouH.SlLYEKii
(,.uv,,i nonl pu "" v"''- H?*1**** i
fioe8ge mi< rienl de ree*.....' ta Maison .lw: .
doivent, dans leur intrt, l'einpraasar de pnw t
,.,.,. maiaon. car oui pari liane prufeol trouve.
d'aussi beaui trliclea Idei pru si raisonnable*
Uns articles sonl rraimeol de toute beaut ri de
Iraunrur el ..... pris dfient toola coneurreiiee.
Alpaga noir auprlaoi
.sui i^l InepoOP tailleur.
Kaki blanc aapcriaui
KaKl jaune anglais supenaui
Ituok union blanc anglais -nouveauts'
lu-til union blanc anq lais
lil "'____
TiiesOl japonai* pour etiemi.e n homnM et n> ...
Hapi de sol* A barres ooilleoi pour cheioUee a lio u-
mes et roboa nouveauts
Bapilate line pour ehemlses
Vjms^W lbt b<-"-ir lingerie
J'ai!r'U pe-rcdie poor
/.dpliyt anglais ipour eha.uise. extra aup
ilii .mIi auisse uni el. cnuleui
lia. a jouiHuVini-soie
a'.haus.eUa cossaises pour enfants
Prancb riakjr, dernier.- nouveaut
;oplm Heurs pour robea
Tu.sor blanc
Limbrio blanc
Voiles coulsur A barres
lias *< br^dd
Qaa IU brod
Notions "1 Iverf
Tulle pour premire Communion
Couvertures blanche et oouleur suprieur
Bandes brodes Madera pour ehe nlses ot ] ip
Voile b ans a barres ai a uounhis
Ratine blanche
Nappe couleurs
Petites serviettes blanclms dames si
Organdi blane & aottlaor A barrai v .> m
Lainage cou eur anglal. sup pour lune-
Madras A barras de soie pour chemines A boni n.
iirp# de Chine couleur assorties,
i extra suprieur
marocain A carreaux
Soirie ! carreaux pour robes et'chemises
frloot.ne le soie a barres
l rabant noir anglais
Imitation tle orue
Serviettes de toiletles blanches & couleur
damassea blamdi js pour (a nil|<*-
\ huii.ettes a lemandes suprieur
Aimables clients, von qui roulai porter, pan de
lra;s, les plu beaui ussna qu'il soit possible d
trouver sur celte place, ne manquai pas, avant
il ;il!r ailleurs, de pesa r cbei non o ie meilleu
arn ml ri n* esl rserv
1.1 s
Talons en Caoutchouc (ooi Ycar
Je ferais un mille
pour une Camel
a |taMr >' ci*- n "T
!- pu it .ub.niut pour lt
qu. lit* -./omn." in pour I* doux
rt , Celui qui fi- me dn "CuncU,"
nlfC des "Camelt." Parc*
quelle ont une douceur, un
arOTM.mM d>llcmlrte,q ">
or tiumir! dan. aura autr*
cifaretti'
\r vous lalsset pas dira qu*
...ul. BUtf* lie, d'un prht
quelconqu.. ml la* "CaissaU."
Esaaeti la* "Hiinrls" Ton.
mme Qurlqu. % julfeei,
douces nfm.rl. .r.lr,et em
ferea uD mille u pM peir aa*
CsbA*
R J MTNOUM
ruBACGOCO.
,cuM-$aka
Bar Terintaus
.liiliu. Lopold
Froprltaire-i
K l'intersection Ju C'iitnp Msr- lu l'eut Foar i Me pou
Uoq el li .
C'4i ls r ni /: <.' d .lurel de
lou* ux q i ut m fi u'Mtit ue
pas <, i-x M l -. dssirsol
cepeuilin ail >ig ier dj tumulte
et re p or I ai-.
C el l qu'on Pfsal I -. il>m
bock Kt o* l Ulsi 11 -f I .1
e mal eur 'fies
/ *8 femmeg
a intique les en
faniuiment
avoir des ta-
lons tncaout-
ehoucM sont
heureux de les
avoir car avec
kux ils mar-
chent confor-
tablement.
Protges votre corps
pendant vos pi-nin.'-
i ailes jt.tii naltr.s,en
usant les talons en
caoutchouc Good Tear
;.vec a.vous'observe
lez la dillrence des
(as <|uollre leur
constructi mi i ciale.
les lai .us en caoutcliouc fiooil leae, ool en ralit des talons pneumatiques
M i prai^eol le corps et ses organes comme tes pneus protgent l'automo
lui .
V pari de cela ils durent plus que tous les aulies.
i heWesl Indies Tradiug Company
Port-au-Prince, Gonaves
Cap-Uailien.
COLCATE'S
RlBtJON IvCNTBL CHEAM
Donnez a votre
dentition la
heur des
perles avec le
dentifrice
COLGATE
La maison C.L.Verret
Marchand 'Tailleur
lo 1823 Rin du laqasin de I Eut
$e 'recommande au public et i sa nombieuae cl;-
fiiiel**' pour l'lijancede sai coup- >t m | roui !
eirut n mi*e dans les uajfrauef c ili'.s i se- .s ins
la mai un re*te UtlVerfe ju qu ; ^beurefl ,u "on-
*'-tj mode r s
Rhum Nectar
Oh N. 'Qaetjeas
i.io. Hue'du !agi8ln de l'Etat
117 hue Bonne Foi.
820, Rae Courte.
N. et A. Acra
GrandSRuc
A ct^des Caves de Bordeaux
Vouiez \ous vous.habiller axeivi' B.iimi, et a boa
tnaieh ^
Adresse OHS A la Maison \ & A- A v.
Dont la devise .-.si deveiln- a potil bntloa pour
vendre beiiucoi p
Dans son pei onnel. U maison icm,te un r. a lire
tailleur italien arti d un tabiiasement de praaalOI
ordre d'Italie
Klle est en meiari' d fournir des rempla tout toits
et *ir mesure, en cheviot, diagonale, Rlm beio-t.
drlllblaac et eoaleur, coujrjrs de cashn.r peur tan
batloas LtjfC:. pour gii-s-i
Bonneterie
r.liemises de jour tt de nuu, au UOUtJ et clirn'.s
C ls et manchette, dernier s cr^ati.ns Cal ;ons
ei Pyjamea.
t>i mniOnroi st fut a< e t ara Ion
et le meilleur acuellest reaerv n tous ceux qui rt
sireiit par une visite tre dlie Bur la valeur de-
travaux lourni
Tout costume commande et qui ne reti,,nd pas au
goiH iu olient est repris,
Un paile franais, anglais, espagnol et italien
a^aSSaa^^^Bfe Tfii&*a^aEt" ~^^teau.^^^-
Pharmacie Sjourn
Donne avis sa 'clientle et nui mffj-tt au public qu'il ro
tra.iivirine son Laboraioir.-. d'Clo^ie en un Latoratone d
buujic apiiiii]u6 OI.K la birudiou du
Ijt H'cot et r- Sjourn
Li laij-t'>in a,-t aarart tiutUi jiu-s ^e7 h du an'in 9
r-ures rlus ir pour tmj es Ips r -cher I es et anal fto prvu s dans
si.norce ci jointe snut pour le
WiMtriuM et h eont'ante Uri Scriorie
Sen nt r pi yu > o.s'di di chaque sen ait e
S'il'- -r i < Ph Tiircie P^ur ks raoMi| DliBin .
toilras J'nrioai al 6' iraai'riqoe
Ri in ni de Wass< rr a n
Baciioo de T Loule,{
!- un n du Mlle c\ du pu
laineD du ai : rei h e
H 01 r-e" frj,. .
A hiBin .. r'*ctioT
t'n o-.r.p f>*n.err*r.l
110 Bue tltd tesurs
Tlphone : W 756


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM