<%BANNER%>







PAGE 1

• — w_... . ta.vm GLOBOL donne de la force Malir* (SOI Ui avaula|i au* peut prMOtrr la i<>uL procfaLa mise tn scie du J* 1 l* mm 3t pieaSia le \ut* tou* Ce* pa^ iiitcltmttit, poux t'uroptv, —^ait-au-^iirictv Ce 2t juitteLu j.Daader J'^e** Lartogen Ksfi§ Ce produit remplace.aTantageusement le Lait main les nourrissons mme d'un jour et est lecoiiiin.iid jn mdecin. En vnt.p chez: SIMON VIFdX. LOPR | Grillade et ( oe Ltour qui jettent cj 18 piGOULET, etc., et dans toutes les Pharaio Reprentaat Jou par Feo NBV n*, Elmire Vau ier, Ru.helDevrrys. Ln Leau film iw p s sans des iictei rs de pr mi r oidre. On l ui a D i-f" de Oran maires Si urne.— Btnrsl BlUlUS, '<" gei Cadet, Raymond Poux. Leroy, Berundel. Ju.e* l.artiui Andi Chmpion. Udaei Torchon, Roger Camgno), Mflifn Coadr, Ltrey Louin .NNillv Aiglade,Hh\mond Du hfttel f r, Boger Lan ix. Henri Berco Flix St Victor, Sgur H dard. Andr Auguste. HctMoia in, Marcel Pierrot, Joa-a-gli Jean Gillei, Hogcr Bardital. Vaic Fur reau Arlome Coud, Aeguatt PU ne* Pierrr,Michel Royie.ErBft aili7e, Lucien PieneKoel. Cinquit'nic — U^m*riqi:e Cliar 'ier, Krdnc Pau!. Frank 1 lio ma, Franooiu Chton.Grard Bru lfc,Bodolpl s Char'ernP|;ne. Albert partie tante d j Rhiorique ) : 8 A tes rix de l'cole Argent ne B'Ile^ rde l,i pa-l'p llltriirr qui suivi la prne > ma ion g"rale du prix a l excut' d'une faon remtrquthle b 1 n q n moment .ton %  la sa le lt r-nvhh e par dno u brru^es personnes qui n'nVit eot p s t invites l'.-irn.ni ainsi l'en t'e he mou d'auties qui uv.ient t convies cette petite manifestation. Nous • nvoyons loutea no>; lli^i talions aux petitfs actrices dont le jeu a t imp'-rebie atnal q>i s la une note gaie fort apprcie, sont pitellemmenl interprts par MM. l'ocoias ci.:ux dI educa%  ath Dienvsail, Georg< Bigaud, tion et dfl la prparation des gnRoger Smuh, Joseph Borday, Ay rlions avenir, se sont montr; mond w .•' .Je. M.. Dorsinville, duui impartialit impeccible et leorgfs Cadet, Htrroanii Poiseu na, MBK Msigrou, lleiv Bou u il Mare Narcif-te. Emile Garts char, Emile tlutliiiot, Pierre Ma guet. becoude.— Notas Je>-u Nol, Tkoii-BM Mitlon, Lon laf(ietric, Mars 4 tir W | honte, l'ail Bi.'on, Luc Piveigt r, J< !• s Liuiie, Ai di d'unn fermet audessus de tous reprochai. Lmens de tin llalenei i.r. AiiWiiue ln-r it i,( IIHId'lu les ou de lin d anne, si le les I nK u • uic.Hei l'.i./i li.i^, l'ii r hi atombas sont des fltii -sures, te Sylvain, Jacques Antone, Vo elles ne sont pas moins une nce* fice Hall site pour fouetter ceux qui se sont Philosophie — Mai. i llei.rle reposs sur des lauriers d'anUo, loi:. Jehan L'arti|ii), < onslanl et ceux qui ont compt sur le ha furie Louis. Ails d'sgr*inent*. — t il ro: Max Duthiei, rtaaeai I ajoena i.hant. — Jacques Coieou, Nialor llutlll ul. Iiii'in.il A r'OUI, Hogur sard ou sur une impardonnable et l lie bienveillance. Aussi celle anue le L\cd P lion, pour la troisime fois, a marqu honorablement sa phve dans Cadet, Edmond folynice, Joseth l'enseignement Secondaire. Nus Bouillon, Liiguitclin Boston, Ner ei n-gisuoas qu en i liilosoi.tue la. gniard lafoLlm.t. Marx Crlsslin 12 lve, pn-enus ont tous iMii-iqui invli i.'i i niai. lu si admis et qu'en rhtorique 1 1 sur Ah ii .lot, M. p. •. li i. Bcslon, An iO ont dro.la leurs certiticits |.-.n dr Pupuv, l'iein Muyard, Pierre partie; et les notes obteuues, tant Armmd, Ben Cauviti, Luc Pivi r pour les matires prises isolment ger, Deilandes Lsguerre. que p >ur les moyenues, ont t Gymnastique.Petits: Wind des plus satisfaisantes, aor Dav. V < luthiers. Il est rcionforlant pour ceux qui Gianda :Lai4re Ju Marv a'iiitres^eut aux eh .ses s. olaires Pitre Tftrdieu. et cet tablissement surtout, d*. — Ont htt nu le t'rit.tirst d h COoatater. par trois aunes coos tudes | n | aul n. i I I DM-igne Mtivee de suocs croissants la iptnt seioudaiie, il litu iciu U eilorti dpenss par les membres clasre de 7e pu d. ret du ti D du pe >u iael et ptr les candidats, embre I9i4. on n-un dans M •oi^ru d action rj lves ui ;t Ce n st tonc pas oser que d'y unt obtenu le l'erti tirt dt trouver, pour I L nver.n, le* Ee> tudes Seiordaires ( 1er rycls clas milles et les matres une raison $• de 4e : 2 U lve MI d'esprer un retour ve.rs uu nlsaon Out'tbnu !e C il H si • a t "" able d'tudes >ecoudaire< 4u\tv* Setondaitee ( u cycle 1re e.esese.aet. Varits Dimanche 26 Juillet Prix du laoon : 5 francs. Baume Benue — 5£! GOUTTE RHUMATISME^ NVRALGIES Mr. Ht "Mil t. 16. Kua BsJlu. Parla, distingue di eclrxe Mme G Ho n .rit et v ses d-oues collarutri ces. Voici !e nom de quelques laurat M : Cli'se erfinline I. — Mr.rcelle Jus e, Clie Pierre* Classe enfantine II.— Andra Ko tjna, Laa Faustin. C d. Cours moyen I.— Crm n B aWO. Fernm le Plie Cmnoyeu II. L lia Xim, l'armelle St Phar. Cm. s super.-u I — Anna If ponha er, La B c ne Ouure rapiiMwr II.— Elza Ti P m hauer, onsinncLeroy — M main matin, I cole mi temps Thophi e tartina, diri g 4 e par Mme uou s Mor es, il y au rune inlr Mante fle enfantine a l'occasion de U d itributli n des prix aux lves de cet tablisse mett Ecole ies Sciences Appliques M Ce matin, ont t plaantes, t'Ca. 11 deSii'Dc s Apyl qtites ; le-. i u:t.is .la ex^ n • 'S g. netai x qui y 011 eu lieu un .ii ikiui.r. Ces 1 xatnti'S ont t t '.s plus s.lis aisnts tl les notes obte nuo par les lves nutvrent toute l'importance des ludts poursuivies dans celle utile 1nsutuUon. Voici les DOOM des laurate : U.it l admis en ^a anne .* Miove rVrre, Lou D.oi-, NrUou Pdiupliile. Kn '.c m..' : IMjfvr D yluss, Ab ilar l Surajr, i'aluv l'ilie, r*ierre Pail i paeGita' cou et Munice iioiscuie Dut atlifv lents tudes avp^ le titre il'lugi.ieuis : H.oui StLiM, A-lri n Fitrre Louis, Enamanuel Etharl Mis, Jean M. Duoehr, Ma.cGb'i.l, Philippe Et Brun et Loui< Loicalrl. .Nous adressons loua nos plus vivra lli' n tions. Funrailles Hier ont eu lieu k l'Eglise Wes leyenne les lunraillea de Pascal Brwtol Bue dcel a Page de Jl ans Coadolaoces aux parents du d luni 4particulirement ia mre, De nombreuses personne* n'a SUl pu trouver de pi ce s a la soi fe litl-ra-re donne par MM. Ed mond Valle et Raymond Pr ?ies l'occasion du 14 Juil et, les jeu Des artistes viennent de dcider tur la demande qui 1" 1 r a t adresse, de donner une nouvelle repisenlation du mngoigque tpec taele qui a ibleim le Irebrillant lucca dont on parle encore au jourd'lui partout, dans Port au Grince. Leite dfuxime reprsentation de ce joli gala littraire et artisti que aura lieu dimanche prochain et ce sera un vritable rgal pour beauc. up de venir mtendie une r-ecot.de lois les vus admirables de U T ..a .Nuit d'Octobre" d Al fre.i de Vusvet ; la >| {rituelle co oi.lie de Couileline La Pi* eh. Sei œuvre inlfrtrte de faon si smur-Hii'e par Mr llay „ o.d Prestes et aVila Ad. lire Maxim 'lie ; la S'Ie-ton ts re n.a qu ble du BeloLr" d j Fren r*a u C101 >et e; Bo>ert de F f ( t .. fi len o v n' p g" ** g r ie • Ve.dni ... 00 o'i'*fe t'He'' se 1.1 -ini.Hi t par '"" >tgoe* immer t.lier, de hi u^--i de Lis e, U Vnr sei li e litde la t>on s-iU" n te que l'on sait pu Mr Edmond S r lie. li n'.-l pas inutile, pensons1 OU de rappeler le beau pr. gramme qui sera excut : Progiamme de la so'ree du l'imauct e 26 Juillet Premier* Partie La Nuit d'Octobre • d'Mfrad de mat. La •>... e. M. Edm nd VaBa I a|vt se, x Ile Adeline Mas dite par M. N alle. Logea : 5, Premires : '4.00 la seule peinture ne changeant pu 4r eouleur CI SA-TI-NA 1 l Prpare spcialement ijour le ci d'Hati The Charles H. Browo Paiol^fi. Geo. Iwmi A g et A* ug. LE BOSSE Agences —, Reprsenl ^POR?-AU*PRlNS* Agent gnraux il t?ecker Jonea Jewell MllW NEWYOIIK nMM *< FtiTiusssi iluyariaii 00Boule ROOHn Franklin Fire Insurancf Compm mW-YORStf \t Asturanoe oonlre l'inoemnaj Diamond latch Co AUmnett o t Stite IloUto 0. |,Bubber iporl Compi) &f Soullert Red. Chas F. allh-rH: S^ Poi aaonH antA a^n2ou0Jl earw Mantladures Lile lns'ce Qf \aauranoe sur 1 _5** Suilhou Fiirs C.'' Vins & (_bampafl_ne_ Bordf %  • Pli. llejmar; %  SDPENUAGIJF eurro Danois, lrooiage et r* .u**ry ** W. S. lallifH-Taltaca |-iu i [| Son --.rt. Soire W %  a Ralionale Sans Kl val ^



PAGE 1

^g^fiUR PROPRIETAIRE JIUMKRO 20 <* NTlMES Malin Quotidien TlLfcPMORI 1R 24B Pu sommi, vous est-il arriv de rencontrer i la surlace de la lerre un Gouvernement,quel qu'il soit, pour mettre la prtention de •aire le ..bonheur de tous ses gouverns ? Iimlili N 5603 PORT AU PRINCE; tiAlTl > SAMEDI 25 JUILLET 19SS Nouvelliste et les Sports jnrique temps, le it>, dans un but m une campagne j*re ls SiO'ts. Inique ax Coi • KliWfi 'i" l, ,t aQX Ji T'Ul voir ail y | gpO tlV S 0' W )|.U'ion el dm iGoovertvin ni (fit : iovit*\ que des pn'itiijms pour i Mr tiorno. epe que li s con* utein m j i i anpas ijviiiiuups l.N'oL'VELLISTE a> les runions |Londres qui o> t le Patronage du rre, une maint s,j provoqu•• par rie tir-rlire i de la Hpobliqu* qui '"' Prfid' nt d H w n uIP l'US&ti st 'p droit le Pr mi r Invi'APS r. unions s •nrtivea de .'U SU L Prsidait Knrnu plus qutout autre* %  droit i Cri tant 'e plus j-r rt I' 'lait H' d s sp< r s • n H M i ? Il m efl t lar^eni"! t contribu I plni-ose i>pi< .• ntminn t .1' rontribuer faire participeI" llauiim nt nos cou leur ux unions ath'tiqins de Loi dr . Il i*l dorati ur de plnsi-ui8 round l'Util, il prcnnsqu ut dron a la ra> connai-snice te tous I sspo tti s au Nous pour pin d/' soi". Par d j ce9 m propos im lo're i Dn* naw-r. liaient rOc t>e iug ce S* tu" s s LU', l Ht sons la ichv ux ftyn sa S'K tla.l.sit srvir ; ux -HtWt. Symbole ^JiNcon-t. tout ft*chr he-lea • nvis r.nm Ml Dnii'suilp, 't loi qu'une il •*pel L'ocejt-piMe et les "*Md>nir sp-it : ;' -0r, ,i l'on lavoir, il ^prvoir. L * diœpvu 111 %  l'imagine 'JNwri 1ar t ut anfes des qualits qui no • *0't p a rsonn-'l %  . Tel coT*u rpnt, t I Hdv-'grtirv, a un • s r it p"n"r un esnriiu livi • tu1 %  --• s -i *n<**. mui >si un esp'it nanoiid, un g< v.e qui sait nos r ton* li -va'itag'S, p 'p'it. •• t gf m" qui •i nt la eavtuiv dchaqu v u pR s r nonve'le il Mi pie* ment l'g en a*' Tri t it m" na te'le mait >t ion ent toa tp| rn|tat for^ign d ns I hi." •oir<* u m de. \ irav> r dis ci't j de t mps rot'li ' ables, un sicle, dni Mcl s u plus, CI itl riiniiere .. L s tum s ci'cnnst nefs r>M n m au ni io a t'i-l I--S iniii'S occasions, ai p II nt la mme raction Vu*-, vite. agntMZl Atti* az v.s en rgies • t ne vous laisS'Z pas H.doimir par la fillici iis esnraire d nn h-ingem 11 I ne et d" volont dans I s auteurs lu t it Ce qu ils furent, ils le snt eucore ; ils le feront louj ir* daus leur nalurprofonde. P re que vous a e7 sotiuWt d'une mconnais* suice de voue cœur de votre Svvon Lait de coco Savon Lait de coco Savon Lait de coco Savon Lait de coco Savon Lait de coco Chez I saac Dishy & G Kue Courbe J\ 1738 de : < i tu achtes ce dont tu n' pw besoin, iu vendras' bien lot c M''i t'est ncessaire. Les c pccaMOi s , dms le la. gage couru.i sont le leurre avec lequel 01 arrache au clusseur sa proie i" U" s'en attribuer le b nlic^. Qu'il s'agisse des plus grav • questions poli iques, de*< m iiidis qu .u i pr la r ie>ide ut de la IV p bi que qui il a lut COQ tiMpre qa il tviil tenu ft venir per si.une. .<-n.snt mi exp'iquer. pour viter Ini.t Bialenl MI lu, que, l'eta. actuel de i-ti eotrepris s agi'ico e rc mn ut d une manire pre -aie toute -on activit, il se voytit obli g .1ivroncer ses CoactiOQS Je Prfet. M • i.harles Z mor a exprm an Prsi l^nt son vif regret de cette •u-r>en-i n pis -"g ie de sa colla biration. >jiiMiit qu'il n'en res t i' p< moins 1 mm dvou du Ch-f de l'Etat. laurica Etienne fils larchandises Iranaises Port au Prtnoe. w, ne vi us xposez pas ----.. Minaain... soi-ITrir de nouveau. Que de %  ^re, >% vne,mux v tfS aux 'D^^^V 1 *' UX ""toeotpiruQemfamill.s. J-UX socits rin que ••Pf^qie rigiu par u, c *"B a c,ar ov n e de /•Witiim^fien l^vn.ir. une ixacte remem•^'•mpset Vsp ce. braice du pas. J actes de II y au-ait bi n d'auirrs con*? Œlnefe,a de 'i lmtions aligner iur ce su iJL' 0 ". 1, '" l 'I "n j j t .'e voulais le traiter J'une P 7 ri |'d'act'S iU [ iHon motus philusuphi.ju, 'aL^!!' u anne n'a mene ce qu'jn anpelie les t occasion* en matire de loi leit %  et d'anangi nient d; la maison. Cest ce point de vue %  toui i —' *" c fur tout que beaucoup de fem* [ijrj'' ombragps mes s'intressent aux occajj !" 1 ? I "fluble u'ot ions oll j rt. s tous les comp" ,lu "*ut les lieux loirs l'avhet. a ce tiin s dates u tond, c'est la connu* d' vatc .Ce-t le grand *tuea t i! r,> ^ cri,e 8,,n do ,l a ce ,lfi ui'Xiini pt U ;? nu unil, guiole le la tciuine le nui S'JQB notable deydeisobis^an^luine inspira al notre mre au Kia journe de d. tu i la giaode Ker eue or gHPi pur le comit d'rection dm M numei.l de Mgi Beaugerai d util m robreu de la hnusn ce Mia lieu au Kiosque de la pluie Sle. Ain, qui a leile iccanon se ra amnage de feon protunc loui i:iver>is*-emeni8 et allractiota tous ceui quintrehse celle a?u>r de itcoonnissaoce envers le grand prlat hatien Mariage C'est ce Mil 8 beuiea qu'aura lieu en l'bgUM du bact i sur de Tnn>aH i aiig Uo c. u K uU AttW. ut.v de Mr et rul • uxiia, avec Mr J. l'oajol, H s je viue Vve Houjol. Tous nos toœ t limeu t8 au jeu ne et intressant toupie. .'attentat criminel dont lut victime le lieutenant S. W. Hoitman Imi l'"renseigneinctils qui \msoit par•fDih au sujet ilr> uialbeurru^ circuusUuru qui uni .iuu'ur la mort du litulfu.mt Uoduiai dont 1rs rrsla a la suite des luiitraillf qui mil tu lu' te uiatiu au milieu il un iivisbuui rou>oi lurtut eitibarqne> a desliualiou iti Liai Lui. Pimaii'.lie. I9luillet, minuit, le Premier Luutenant S. W. Mon mari, Lommaadaut du Camp d lu tr. t. meut de la Geudurm> rit .i II .iti, a le.i li.il loum meut une bille daus ie Uo tandis qu'il lui sait l'iut-pectiou de ton po>le. Iranspori a IHdpUvi Militai a de la r'gtde des Mai tues, l'oit au Prince, il expirait le lundi 20 Jui iei, u heurta 47 du matin. Il reasott de 1 enqute ouverte te hujel que le capot al 1 himocls J .-. j.h aurait tin; giatuitement et i i.euitui dons le dos de >>n chef qui a ce moment .a, n'tait pas arm et ignoiait sa pitence eu ces lieux, le pensant plulnl enier aie dans la salle es gaidcs. Le caporal I n moc. Joseph, coi-eigue pour une uulrenue rele vee uana sa caisse, eu attendant une luvetligaliun. avait (teucbar ge pai le Lituleuaul HoUman du service F haussez TOS nfiots LHEZ ,:. H, Bailooi^fils meilleure. %  (.^P^traupour •Ha dr,h ' l,,,r -, %  — %  uo ni, \.r. Liai ICI, auiiumpic ^ui 1 "e,ue un primiiie d'tr toujeur a la : lis isisuitn malQie la morte saison A Roct^olr ehaqtia vntinp de nouvallM marotian UM atuatala! *i l"tt les iiertruie Elr.Me, I clbre championne mn.''. ii-aine de natation qui s'en trane au Gp 'ri/ Ne/, pour Ira vers. 1 la Manche, a pris son pre ni"'i bam ; Mis Edelle est spten di 1 nient en forme et prte len ter sa perlormance ds que le te m p. le pei mettra. A<" "U' il enthousiaste de. p ijiii|) uj-s de la .lotie aiiit'iictine en Au Italie MKtBOUKNEL^ustralie a accueilli comme des amis les ofli c'.'is et les quipages de la flotte am'i aine. 1, • i).|iouiasme a i'ti' la note do min 1 te de la rception partout ; les parlicu iers ollni.t des invita lions et des amusements aux ma rins. Le gouverneur de Victoria tait orei>t ME'B'lLRNE— Le gouverneur gnral a cab'.e l'ambassadeur d'Angleterre Washington pu: le prier de transmettre ses hom mage au prsident Cooli.lge et au peuple d'Amrique l'ex pre--ion de la rr coi Jiale amiti el de Cad miration des austra'ieos pour la flotte des Etats Unis. a fioleotl orat|er suivis de secousses sisuiiijiic". Dfs dgts importuns ut t %  registres PARISUne srie il'ongeaa mis tin la vuses de trmiment .ta lecre 'lit '•• %  saentie • une pre mire ai-^jet une autre u.i pa jiu, tard au mme endroit. Dans les Basses P>rnes gale roent des secousses si-unique* ont fait tomber des diemiues dnn< plusieurs villages les vnemenls m liroc changent de phase PBZ— Les Hifi'.ius ioal 'ti pi-i ne rctrai'e ta* le n^nl poursuivis par les troupis frunses ur 'a rive droite de I Onergha el sous 11 f• u de l'artillerie A longue poile; ce lait, auquel viennent s'njouler certaius renseignements lonlllcn liels transmis nu quartier gnral finirais semble dmontrer qu'A! d El lu un a abandonn sou pro il d 'attaquer au centre et revient I il tactique qui consiste h frapper aux ailes. Il est en tram de mas si r dans ce lut des troupes dans les rgions de tue//.in et Taza. l'es ienf rts m rivent dans la zone de con.bat de plus en plus itnpnr tinla et le mit mu.t. meut frau (,-ais est en mesure de laire face i toutes les attaques enuemies etjou pivoit pour un a'enir trs rappro ch le dclanchemeiit d'une offen sive de grande envergure contre les rebelles. Des escarmouches lo cales continuant b se produire sur diffrents pointdu front l'avan tage des troupes Iranaises. n nie nt russo polonais VABSOVIrl— lu nouvel inci dent s'est produit sur la frontire russo polonaise ; un olfictaf bol rhvioie a essay de persuader une patiou Ile polonaise dadopter les nies bo'chvistes conaid i.i ni le sileuce du po onais eornme une acceptation il traversa la froa tire et fut tu par le polonais In fuie a au sujet du sort de 1 oiu cier. les bolchvistes traversrent la frontire et une bataille eut lieu ; les polonais; intrieurs en nombre, se retirrent el les russes traversrent la frontire en empor tant le corps de leur officier. Ce jue.st Je programme n;iv;il anqlais LONDRES M Badwin vient d'unnoncer aux Communes que le programme des con-trucions an glaises comprenait deux 830 aeura construire dans le cotant de celte anne fiscale el trois pour la suivante.On disait que le program me du (amiraut variait de i< 24 croiseuis de 1000 tonnes daas les •'• annes suivantes, 1 4O croi seins avant I9.'M plus U croiseur* mettre eu chuitier celte anne. Le gouvernement anglais a aussi dci l la construction unuuelle de neut destin vers et six sous marina de mme que d un certain nombre de uavires auxiliaires partir do l'anne IMO 1027, ce programme devant se continuer pendant la dure prsente lgislative. Cn Clone tJPEKIN— Morgan /imer, nm'i, tain, a t massacr par des baa dits dms sa proprit SUT la nvi re Soungaii prs llaibin Le doc. leur Howard, socialiste des mala dies des yeux, attach l'hpital Kockefeller, a t fait prisonnier. Des dpches consulaires de la pro vmee de Kalgau dclarent nue M. Palmer a t tu le 20 lutllet en dfendant ses propiit contre l' incursion de bandits Nouvelles if ersis PARI*— Sadt Leconte, 1 c-\ bre aviateur tranaia, apcialisl < de la vitetse et pendant longtemps dtenteur de nombreux records du monde, vi-.nl de s engager au Maroc ; d'autres clbres pilotes civi! f.anais ont prta a imiter son exemple si le ministre de l guerre copia l'olfre da Sadi de a'eiiftngAr seulement poor h Im-i, d hoatil es. BOSTV— Le lieutenant 1 II • fue, avia'etir coioraercMl rt n i etuial passager ont '< (Ut l'ctu aue pilote par Mr Uoeu • est ii.moe a l'aerodroffl '• Ov* VOQ aeet Boston,.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06482
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, July 25, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06482

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
^g^fiUR PROPRIETAIRE
JIUMKRO 20 <*NTlMES
Malin
Quotidien
TlLfcPMORI 1R 24B
Pu sommi, vous est-il arriv de
rencontrer i la surlace de la lerre
un Gouvernement,quel qu'il soit,
pour mettre la prtention de
aire le ..bonheur de tous ses
gouverns ? Iimlili
N 5603
PORT AU PRINCE; tiAlTl >
SAMEDI 25 JUILLET 19SS
Nouvelliste
et les Sports
jnrique temps, le
it>, dans un but m
une campagne
j*re ls SiO'ts.
Inique ax Coi
KliWfi 'i" l,',t aQX
Ji T'Ul voir ail
y | gpO tlV S 0' W "
)|.U'ion el dm
iGoovertvin ni (fit
: iovit*\ que des
pn'itiijms pour
i Mr tiorno.
epe que li s con*
utein mji i an-
pas ijviiiiuups
l.N'oL'VELLISTE
a> les runions
|Londres qui o> t
le Patronage du
rre, une maint s-
,j provoqu par
rie tir-rlire
i de la Hpobli-
qu* qui '"', Prfid' nt d H w -
n u- Ip l'US&ti st 'p droit le
Pr mi r Invi'A- ps r. unions
s nrtivea de .'U SU L Prsi-
dait Knrnu plus qu- tout au-
tre* droit i Cri tant 'e plus
j-r rt I' 'lait H' d s sp< r s n
H M i ? Il m efl t lar^eni"! t
contribu I plni-ose i>pi<
. ntminn Olympiade.
Il vie<>t .1' rontribuer faire
participe- I" llauiim nt nos cou
leur ux unions ath'tiqins
de Loi dr . Il i*l dorati ur de
plnsi-ui8 round l'Util, il
prcnnsqu ut dron a la ra>
connai-snice te tous I sspo t<-
ran 11 iti-
i-Vst do c en vain que le
N '.v h't- anayera l'mti-
ser 1 us l un d n< s tU-ji.s
le seutitnei.l de l ingratitude.
Pelites Occasions
tp'ient lout le
'.(US Ira I j-
tea on dliai
lilfl ur>ti s au
Nous pour
pin d/' soi".
Par dj ce9 m -
propos
im lo're i
Dn* naw-r. .
liaient rOc
t>e iug ce
S* tu" s s
LU', l Ht
sons la
ich- v ux
ftyn sa S'K
tla.l.s-
it srvir ; ux
-HtWt. Symbole
^JiNcon-t. tout
ft*chr he-lea
nvis r.nm
Ml Dnii'suilp,
't loi qu'une il
*pel L'oc-
ejt-piMe et les
"*Md>nir sp-it :
;' -0r, ,i l'on
, lavoir, il
^prvoir. L
* dipvu
111 l'imagine
'JNwri
1ar t ut anfes des qualits qui
no *0't parsonn-'l . Tel
coT*u,rpnt, t I Hdv-'grtirv, a un
s rit p"n"r un esnri- iu livi
tu-1 -- s -i *n<**. mu- i >si un
esp'it nanoiid, un g< v.e qui
sait nos r ton* li -va'itag'S,
p hipi. i-e> 'p'it. t gf m" qui
i nt la eavtuiv d- chaqu v u
pR s r nonve'le il Mi pie*
ment l'g en a*' Tri t it m"
na te'le ma- it >t ion ent toa
tp| rn|tat for^ign d ns I hi."
oir<* u m de. \ irav> r dis
ci'tj de t mps rot'li ' ables,
un sicle, dni Mcl s u plus,
C- I itl riiniiere .. L s tu-
m s ci'cnnst nefs r>M n m au
ni io a t'i-l I--S iniii'S occa-
sions, ai p II nt la mme rac-
tion Vu*-, vite. agntMZl Atti*
a- z v.s en rgies t ne vous lais-
S'Z pas H.doimir par la filli-
ci iis esnraire d nn h-inge-
m 11 I ne et d" volont dans
I s auteurs lu t it Ce qu ils fu-
rent, ils le s- nt eucore ; ils le
feront louj ir* daus leur nalu-
r- profonde. P re que vous
a e7 sotiuWt d'une mconnais*
suice de voue cur de votre
Svvon Lait de coco
Savon Lait de coco
Savon Lait de coco
Savon Lait de coco
Savon Lait de coco
Chez Isaac Dishy & G
Kue Courbe J\ 1738
de : < i tu achtes ce dont tu
n' pw besoin, iu vendras' bien
lot c M''i t'est ncessaire. Les
c pccaMOi s , dms le la. gage
couru.i sont le leurre avec le-
quel 01 arrache au clusseur sa
proie i" U" s'en attribuer le b
nlic^. Qu'il s'agisse des plus
grav questions poli iques, de*<
m iiidis qu . guettons l'o.'casioii favorable et
lirons en le prutit qu'ele com-
porte m plus ni moins ..
PROPOS F1WIH T~
L Prfet
Charles Zensr
Le Prfet Ourles Zamor est arri
v li 1er soir a la Capitale. Il a t
re ce m >u i pr la rie>ideut de
la IV p bi que qui il a lut coq
tiMpre qa il tviil tenu ft venir per
si.une. .<-n.snt mi exp'iquer. pour
viter Ini.t Bialenl mi lu, que, l'eta.
actuel de i-ti eotrepris s agi'ico e
rc mn ut d une manire pre -aie
toute -on activit, il se voytit obli
g .1- ivroncer ses CoactiOQS Je
Prfet.
M i.harles Z mor a exprm an
Prsi l^nt son vif regret de cette
u-r>en-i n pis-"g ie de sa colla
biration. >jiiMiit qu'il n'en res
t i' p< moins 1 mm dvou du
Ch-f de l'Etat.
laurica Etienne fils
larchandises Iranaises
Port au Prtnoe.
w, ne vi us xposez pas
----.. Minaain... soi-ITrir de nouveau. Que de
^re, >% vne- ,mux v'tfS aux 'D^^^V1*' *ux
""toeotpiruQem- famill.s. j-ux socits ri-n que
Pf^qie rigiu par u,'c *"Ba c,ar'ov n"e de
/Witiim^fien l^vn.ir. une ixacte remem-
^'mpset Vsp ce. braice du pas.
J actes de II y au-ait bi n d'auirrs con-
*?lnefe,a de 'i lmtions aligner iur ce su
iJL' .0".1,'"l 'I "n jjt .'e voulais le traiter J'une
P7*ri|'d'act'S iU[ iHon motus philusuphi.ju, 'a-
L^!!' "uanne n'a mene ce qu'jn anpelie les
t occasion* en matire de loi
leit et d'anangi nient d; la
maison. Cest ce point de vue
toui i ' *"c" furtout que beaucoup de fem*
[ijrj'' ombragps mes s'intressent aux occa-
jj*1? I "fluble u'o- t ions oll jrt. s tous les comp-
" ,lu"*ut les lieux loirs l'avhet. a ce tiin s dates
' u tond, c'est la connu* d' vatc .Ce-t le grand
*tuea t i!r,>' ^cri,e "8,,n do",l a ce ,lfi ui'Xiin-
i ptU ;? nuunil, guiole le la tciuine Aee U j !'a,t* P^ur vol tout- s st po^s:billls pour
tedech -e* 8oM,e3 ues .1 j -.i. d il on a b s -iu u-
]] Ammrn j,u,,ihu. pOUr C6L X dODt M
tjrnp. utire besoin deuain.
C ml. ni i u:.|i nt de mditer
c* p ctpir ou butiln m*ne Fian
MOarloi,*!^Icw tl ne ^Ul' ce pattail ecouonji>le nui
S'JQB notable de-
ydeisobis^an-
^luine inspira
al notre mre
au Ki Qu on se rappel e bien que du
raut tout e cour, de >a journe
de d. tu i la giaode Ker eue or
gHPi - pur le comit d'rection
dm M numei.l de Mgi Beaugerai
d util m robreu de la hnusn
ce Mia lieu au Kiosque de la pluie
Sle. Ain, qui a leile iccanon se
ra amnage de feon protunc
loui i:iver>is*-emeni8 et allractiota
tous ceui quintrehse celle
a?u>r de itcoonnissaoce envers
le grand prlat hatien.
Mariage
C'est ce Mil 8 beuiea qu'aura
lieu en l'bgUM du bact i sur de
Tnn>aH i aiig Uo c. u
KuU AttW. ut.v de Mr et
rul uxiia, avec Mr J. l'oajol,
H s je viue Vve Houjol.
Tous nos tot'limeut8 au jeu
ne et intressant toupie.
.'attentat criminel dont
lut victime le lieutenant
S. W. Hoitman
Imi l'"- renseigneinctils qui \m- soit par-
fDih au sujet ilr> uialbeurru^ circuusUuru
qui uni .iuu'ur la mort du litulfu.mt Uoduiai '
dont 1rs rrsla a la suite des luiitraillf qui
mil tu lu' te uiatiu au milieu il un iivisbuui
rou>oi lurtut eitibarqne> a desliualiou iti Liai
Lui.
Pimaii'.lie. I9luillet, minuit,
le Premier Luutenant S. W. Mon
mari, Lommaadaut du Camp d lu
tr. t. meut de la Geudurm> rit
.i II .iti, a le.i li.il loum meut une
bille daus ie Uo tandis qu'il lui
sait l'iut-pectiou de ton po>le.
Iranspori a IHdpUvi Militai a
de la r'gtde des Mai tues, l'oit
au Prince, il expirait le lundi 20
Jui iei, u heurta 47 du matin.
Il reasott de 1 enqute ouverte
te hujel que le capot al 1 himocls
J .-. j.h aurait tin; giatuitement et
i i.euitui dons le dos de >>n chef
qui a ce moment .a, n'tait pas
arm et ignoiait sa pitence eu
ces lieux, le pensant plulnl enier
aie dans la salle es gaidcs.
Le caporal I n moc. Joseph,
coi-eigue pour une uulrenue rele
vee uana sa caisse, eu attendant
une luvetligaliun. avait (teucbar
ge pai le Lituleuaul HoUman du
service cotitie i' se- soins en mi qualit de
sous Ilicier.
Magie ia modi it du dficit,
le capotai lli.mocls Joeph. eu
manire de vengeauce s emi u-qua
pour, de la lacou la plus igi.omi
uieuse, tuer dans le dos de son
tir l alors que celui ci remplissait
1 devoirs de .-a imn-uou.
Le Lieulenaut Hoitman avait le
VU es decoratious suivantes :
Legiou d'Honneur, Ordre de I V
tut e -Noire, Mdaille de la Victoi
re, avec toile de secteur Jfensif,
Mdaille de la Campagne des
Philippines, Mdaille de Bonne
conduite du torps des Mannes,
avec trois eioi.es.
I
MENAGERES!
Pour teindre tous tissus :
LAINE, COTON, SOIE, te...
aucun produit n'Sfal*
'U MAURESQUE*
Pi Tt.-f iFtn.nu f/iK:l"l]irmcit W I i_ll
l'Ua.m 1 ..t t ugc.i l'EKOU, 41,Plac VtUMr*.
cl lou.rt bonne, maiacn. tk HalU.
MUMHlM ruinild ;r. .m, Jiu.uil.iM
v~ c fBacoo.t asniUis a+~> f
haussez tos nfiots
lhez ,:.
H, Bailooi^fils
meilleure.
(.^P^traupour
Ha 'dr,h'l,,,r
-, uo ni, \.r. Liai ici, auiiumpic ^ui
1 "e,ue un pri- miiie d'tr toujeur a la :
lis isisuitn malQie la morte saison
A Roct^olr ehaqtia vntinp de nouvallM marotian
Um atuatala! *i l"tt les iie ChezKawas Hermanos
ZO-20'J Rue Trnveraiire
Nouvelles Etrangres
Par Cbla
La France et sa dette
de- (JUiTli'
Paris Les nnoci lions entra
1* lpt*ta franais de li un et
d' \ngle.lerre pour la question de*
dettal c Minu-ii. root lundi h Loa
dres M Caillaus prendra une d
cision emeernant son vny|{e
L m r-s aprs l'acroioplissement
du travail des experts.La mission
Ira'1-lise de telles partira pour
h'- Ki ils Unis vraisemblablement
la lin daoi aprs l'aboutisse
Uienl des ngoci^t'ers d plomnti
q .es a tu. Iles ; la composition de
U .le.igation n'a pas encore *l
anl-. M Caillaux irait h Wa
shiigt n si ses occupation* ne le
reienaH n; pas si imprieusement
Part.
D in1- lu |iolili(iue
portnjfaBei
I.ISHONNK Le preMd.nl t..
mr/ ronli au g*nial Bcrnardo
Fana la lAche de former un cabi
ne" Antonio da Mit* dmiysion
nnire ; le Prsiderl a consult
plusieurs lea'ters politique avant
d'arrter son choix sur le gnral
Parla tl il dcid de tenter de
former un rahin.t sans prli pour
prp-rer les lections gnrales
de l'ai lomi.e prochain.
t:t t:-V- P di'. Il lllilie
BJL OONI M-lla G>rtruie
Elr.Me, I clbre championne
mn.''. ii-aine de natation qui s'en
trane au Gp 'ri/ Ne/, pour Ira
vers. 1 la Manche, a pris son pre
ni"'i bam ; Mis Edelle est spten
di 1 nient en forme et prte len
ter sa perlormance ds que le
te m p. le pei mettra.
A<" "U' il enthousiaste de.p
ijiii|) uj-s de la .lotie
aiiit'iictine en Au Italie
MKtBOUKNE- L^ustralie a
accueilli comme des amis les ofli
c'.'is et les quipages de la flotte
am'i aine.
1, i).|iouiasme a i'ti' la note do
min 1 te de la rception partout ;
les parlicu iers ollni.t des invita
lions et des amusements aux ma
rins. Le gouverneur de Victoria
tait orei>t
ME'B'lLRNE Le gouverneur
gnral a cab'.e l'ambassadeur
d'Angleterre Washington pu:
le prier de transmettre ses hom
mage au prsident Cooli.lge et au
peuple d'Amrique l'expre--ion de
la rr coi Jiale amiti el de Cad
miration des austra'ieos pour la
flotte des Etats Unis.
a
fioleotl orat|er suivis de
secousses sisuiiijiic".
Dfs dgts importuns ut t
registres
Paris- Une srie il'ongeaa
mis tin la v souffrait part.ut la France ! puis
quelques jouis. 11 y a eu de d
gAta considrables. Il a plu tor
t -nis sur Paris oen 'ant plusieurs
h. un s les rites taient inondes.
En Normandie les dgtts aux po n
miers. aux b es. ainsi qu'oui (ils
l'grapbiqu'sse chiffrent psrmil
lions et la regon du Barn, de
Pau o .t galeme.il beauioup sol
fert. Dans les Pyrnes, les al
lea de Lavri-se et Piqua sont
inonde*. A Luchon, une usine
t emporte par les flots el le vil
laae de Giep est immerg. Les ha
bitants se rfugient sur les toits
des ni'i-om. La g nu on de Saint
! m len. est venue a leur se-ours.
En B '.ce, des en tnpt de bl
entiers ont t courha. A bo:-
deau, les greloos sont tomos si
drus q.i'il y avait une paisseur
de H rentuntres Dans Us rua
le* go h y nt t] obstrus, le
uu.iiii. .ut li.aucoup souflert.
De4 te >uses de trmi- ment .ta
lecre 'lit ' saentie une pre
mire ai-^jet une autre u.i
pa jiu, tard au mme endroit.
Dans les Basses P>rnes gale
roent des secousses si-unique* ont
fait tomber des diemiues dnn<
plusieurs villages
les vnemenls m liroc
changent de phase
PBZ Les Hifi'.ius ioal 'ti pi-i
ne rctrai'e ta* le n^nl poursuivis
par les troupis frunses ur 'a
rive droite de I Onergha el sous 11
f u de l'artillerie A longue poile;
ce lait, auquel viennent s'njouler
certaius renseignements lonlllcn
liels transmis nu quartier gnral
finirais semble dmontrer qu'A! d
El lu un a abandonn sou pro il
d'attaquer au centre et revient I
il tactique qui consiste h frapper
aux ailes. Il est en tram de mas
si r dans ce lut des troupes dans
les rgions de tue//.in et Taza.
l'es ienf rts m rivent dans la zone
de con.bat de plus en plus itnpnr
tinla et le mit mu.t. meut frau
(,-ais est en mesure de laire face i
toutes les attaques enuemies etjou
pivoit pour un a'enir trs rappro
ch le dclanchemeiit d'une offen
sive de grande envergure contre
les rebelles. Des escarmouches lo
cales continuant b se produire sur
diffrents point- du front l'avan
tage des troupes Iranaises.
! n nie nt russo polonais
VABSOVIrl lu nouvel inci
dent s'est produit sur la frontire
russo polonaise ; un olfictaf bol
rhvioie a essay de persuader
une patiou Ile polonaise dadopter
les nies bo'chvistes conaid
i.ini le sileuce du po onais eornme
une acceptation il traversa la froa
tire et fut tu par le polonais In
fuie a au sujet du sort de 1 oiu
cier. les bolchvistes traversrent
la frontire et une bataille eut
lieu ; les polonais; intrieurs en
nombre, se retirrent el les russes
traversrent la frontire en empor
tant le corps de leur officier.
Ce jue.st Je programme
n;iv;il anqlais
LONDRES M Badwin vient
d'unnoncer aux Communes que le
programme des con-trucions an
glaises comprenait deux 830 aeura
construire dans le cotant de
celte anne fiscale el trois pour la
suivante.On disait que le program
me du (amiraut variait de i<
24 croiseuis de 1000 tonnes daas
les ' annes suivantes, 1 4O croi
seins avant I9.'M plus U croiseur*
mettre eu chuitier celte anne.
Le gouvernement anglais a aussi
dci l la construction unuuelle de
neut destin vers et six sous marina
de mme que d un certain nombre
de uavires auxiliaires partir do
l'anne IMO 1027, ce programme
devant se continuer pendant la
dure prsente lgislative.
Cn Clone
tJPEKIN Morgan /imer, nm'i,
tain, a t massacr par des baa
dits dms sa proprit sut la nvi
re Soungaii prs llaibin Le doc.
leur Howard, socialiste des mala
dies des yeux, attach l'hpital
Kockefeller, a t fait prisonnier.
Des dpches consulaires de la pro
vmee de Kalgau dclarent nue M.
Palmer a t tu le 20 lutllet en
dfendant ses propiit contre
l'incursion de bandits.
Nouvelles if ersis
Pari* Sadt Leconte, 1 c-\ .
bre aviateur tranaia, apcialisl <
de la vitetse et pendant longtemps
dtenteur de nombreux records
du monde, vi-.nl de s engager au
Maroc ; d'autres clbres pilotes
civi! f.anais ont prta a imiter
son exemple si le ministre de l
guerre copia l'olfre da Sadi de
a'eiiftngAr seulement poor h Im-i,
d hoatil es.
BOSTV Le lieutenant 1 II
fue, avia'etir coioraercMl rt n i
etuial passager ont '< (Ut
l'ctu aue pilote par Mr Uoeu
est ii.moe a l'aerodroffl ' Ov*
Voq aeet Boston,.



w- _- ...
. ta.vm
GLOBOL
donne de la force
Malir* (SOI Ui avaula|i
au* peut prMOtrr la thr.p.r rllflclallc, Jont oo
p.rfolt voulu faire un
mfthode capable dt raapla-
ri la transfualon an|rulna
fll-nii'iii( tl ceci ivre atin-
Itu, ilitait-un, ma.grt qu'il
ffilr toajouri avoir rec.nri
a cli". au molnt dana lai ca*
urgent, imii ne crojon pa
Sua la ttrothrapia pulua
nooer, en une (oula de caa,
lat rauitali remarquables
ii< peut obtantr d'uoe in-
rt i.-olongc de i:lob-)l. Ko
face d'un organisme rt-
mooter. revltiCer. a ntai-
ra, e'eit toujours a ce dtr
nier qua noui donneront la
pfUrcacc
!< ". 0 mur,
Llotneti ri clrnct:,
Lmattal Jt t.< Facult dt
Vidttint dt Par,t.
ktab-iiirmaat-i Chat, m
Grac.ua Pris
Fournil (- Hpll dj Pi
1, ru VaknaMaoaaa, P. m, et
toutt phsrniat !*-.
Parisiana The Koyal Mail %
Dima-oh. Packel lompany
VidOCq 0 SU amer 'Consvay' sicnanc 8e jf'
Umi cin toiu i lu pisiti ttt, atUrvJu ttv % >i<>uL procfaLa
mise tn scie du J*1 l*mm 3t pieaSia le \ut* tou* Ce* pa^
iiitcltmttit, poux t'uroptv, -
^ait-au-^iirictv Ce 2t juitteLu
j.Daader J'^e**
Lartogen Ksfi
Ce produit remplace.aTantageusement le Lait main
les nourrissons mme d'un jour et est lecoiiiin.iid jn
mdecin.
En vnt.p chez: SIMON VIFdX. LOPR |
Grillade et ( oe Ltour qui jettent cj18, piGOULET, etc., et dans toutes les Pharaio
Reprentaat
Jou par
Feo Nbv n*, Elmire Vau ier,
Ru.helDevrrys.
Ln Leau film iw ps sans des
iictei rs de pr mi r oidre. On
l ui adi f dr Mr Hen Newe dans VI
docq II la riie i n.gi irai m-m
qu' tout jouais Vidotq lui res
- m lera.
Mette bm e Vi-ulif r.lie- belle,
tra line, lis mouvante donne
ron lle un ( I arme et une vie qui
lui attacheront loua les specla
Ifurs. Deux forais vad, Bibi la
lerp,* Taillant Unfliqnataiie
Petit Sminaire
Collge St- jfortM
Cxtrat du Pilnm 1924-1925
Section dea clas>-f" de Oran maires
Si urne. Btnrsl BlUlUS, '<"
gei Cadet, Raymond Poux. Leroy,
Berundel. Ju.e* l.artiui, Andi
Chmpion. Udaei Torchon, Roger
Camgno), Mflifn Coadr, Ltrey
Louin .NNillv Aiglade,Hh\mond
Du hfttel f r, Boger Lan ix. Henri
Berco Flix St Victor, Sgur H
dard. Andr Auguste. HctMoia
in, Marcel Pierrot, Joa-a-gli Jean
Gillei, Hogcr Bardital. Vaic Fur
reau Arlome Coud, Aeguatt
PU ne* Pierrr,Michel Royie.ErBft
aili7e, Lucien PieneKoel.
Cinquit'nic U^m*riqi:e Cliar
'ier, Krdnc Pau!. Frank 1 lio
ma, Franooiu Chton.Grard Bru
lfc,Bodolpl s Char'ernP|;ne. Albert
partie tante dj Rhiorique ) :
8 A tes I ic |i" \nt doe Hrtn* B / lais
Kdoiiard B'-n-lurd. ntoio/t'har
lier Lon Oaleo ur.Mjncp il d|,
Loni" M.xioii'ion, l'i'ifl Sylvnr J
|4m lves sur 3 J hin O^rt'g'ie. Di
niel II urHoti, Coostanl pierr-^
Loola.
Un prix il'HiMoire dll'ili a fflA
ofle-t par S)n Kxcel'ence le 'r i
deil dlla li et allribu Conduit
Pierre l.oui9 de la classe de Philo
sopli'e.
Avis
ie. Rie. des Chemins
de Ter d Hati
A .'ocetafon d la clbration
de In if-la de Ste Anne a Snnh.nl
le lr Us FM Scolaire1 !
I an li dernier a eu lieu Pari-
iinn; li dist ihution des |>rix de
l'cole Argent ne B'Ile^ rde
l,i pa-l'p llltriirr qui suivi la
prne > ma ion g"rale du prix a
l excut' d'une faon remtr-
quthle b1 n q n moment .ton
la sa le lt r-nvhh e par d- no u
brru^es personnes qui n'nVit eot
p s t invites l'.-irn.ni ainsi l'en
t'e he mou d'auties qui
uv.ient t convies cette petite
manifestation.
Nous nvoyons loutea no>; lli^i
talions aux petitfs actrices dont le
jeu a t imp'-rebie atnal q>i s la
une note gaie fort apprcie, sont
pitellemmenl interprts par MM.
l'ocoias Toute l'interprlalion est bonne:
s gnalons Melle Rathcl Devirys,
qui ne parat paa dans les pre
m,ers pi.-odes, mais dont le ta
lent est un attrait sr pour l'en
semble de \idcq
1er & 2me pisodes.
7 parties
Knlre : 2, 3 et 4 gourd.
L. Prsezmann-Agt
. ^
Lominiuue.Bcdolihe Lal'orest, Au . -.-^-~- --
Psuyo, Jean Fouchaid, Uo Jean
ca
h du matin
La DiRiXiios.
Ce que disent
les examens
Mai\, Pieu* Alexandre, VisBiiii
Oabriel TtB 'eanol, Joep Bouil
Ion, Fn idbduiI Pirie L uis, Ed
- .ii Vhlbieu.
Qualitme. OrlVani Hyppoli
te, H.lnn Doixas, Justin Calere,
! aul llNptolile, I hilocl(ation,
lime \ avfitd, Bo^er Hturtelou,
Edmond 'clynice. Caniia Jean
Maiv. Flix Excellent, I dn -ritl La exumens ont pris lia < la
luiLciu.Caniel Lafonlanl |Edgaid -im i.- aatlltcUoa de tM< eeax
Dfl< ois. tru*l Alcindor. Pierre qui ont une i le, si f iblesoi* elle,
Tardicu. de l'euaaigaeaieat; eer lot xni-
Sec lit n des Classes Sup^iisuieB nat-urs, bieu imbis da-t eaeail s
fnisiome. louis Dont. Jo d l'IiMire et so >ci.:ux d- I educa-
ath Dienvsail, Georg< Bigaud, tion et dfl la prparation des gn-
Roger Smuh, Joseph Borday, Ay rlions avenir, se sont montr;
mond w .' .Je. M.. Dorsinville, duui impartialit impeccible et
leorgfs Cadet, Htrroanii Poiseu
na, Mbk Msigrou, lleiv Bou
' u il Mare Narcif-te. Emile Garts
char, Emile tlutliiiot, Pierre Ma
guet.
becoude. Notas Je>-u Nol,
Tkoii-BM Mitlon, Lon laf(ietric,
Mars 4 tir W | honte, l'ail Bi.'on,
Luc Piveigt r, J< ! s Liuiie, Ai di
d'unn fermet audessus de tous
reprochai.
L les labliisemenU scolaires, celte
anne surtout, montrent la nces*
site de mettie au rancart le syst-
me ou du par rapport ... , ou
da ia tranche camaraderie u roue
le remplacer par cette intgrit
Dupuy Bobrt .Nadal, Boger Maie qui doit caractriaer le savoir et la
braiidie, Frie LagU'ne. Dngues conviction du devoir entirement
clin BoMc n.Veigniaud l.hfonlant. et eon*tencieusement accompli.
Bhti rique Max Chain \,l on En mitire d*-x>mens de tin
llalenei i.r. AiiWiiue ln-r it i,( Iihi- d'lu les ou de lin d anne, si le
les I nK u uic.Hei l'.i./i li.i^, l'ii r hi atombas sont des fltii -sures,
te Sylvain, Jacques Antone, Vo elles ne sont pas moins une nce*
fice Hall site pour fouetter ceux qui se sont
Philosophie Mai. i llei.rle reposs sur des lauriers d'anUo,
loi:. Jehan L'arti|ii), < onslanl et ceux qui ont compt sur le ha
furie Louis.
Ails d'sgr*inent*. t il ro: Max
Duthiei, rtaaeai I ajoena
i.hant. Jacques Coieou, Nialor
llutlll ul. Iiii'in.il A r'OUI, Hogur
sard ou sur une impardonnable et
l-lie bienveillance.
Aussi celle anue le L\cd P
lion, pour la troisime fois, a mar-
qu honorablement sa phve dans
Cadet, Edmond folynice, Joseth l'enseignement Secondaire. Nus
Bouillon, Liiguitclin Boston, Ner ei n-gisuoas qu en i liilosoi.tue la.
gniard lafoLlm.t. Marx Crlsslin 12 lve, pn-enus ont tous i-
Mii-iqui invli i.'i i niai. lu si admis et qu'en rhtorique 11 sur
Ah ii .lot, M. p. . li i. Bcslon, An iO ont dro.la leurs certiticits |.-.n
dr Pupuv, l'iein Muyard, Pierre partie; et les notes obteuues, tant
Armmd, Ben Cauviti, Luc Pivi r pour les matires prises isolment
ger, Deilandes Lsguerre. que p >ur les moyenues, ont t
Gymnastique.- Petits: Wind des plus satisfaisantes,
aor Dav. V < luthiers. Il est rcionforlant pour ceux qui
Gianda :Lai4re Ju Marv a'iiitres^eut aux eh .ses s. olaires
Pitre Tftrdieu. et cet tablissement surtout, d*.
Ont htt nu le t'rit.tirst d h COoatater. par trois aunes coos
tudes | n | aul n. i I I DM-igne Mtivee de suocs croissants la
iptnt seioudaiie, il litu iciu U eilorti dpenss par les membres
clasre de 7e pu d. ret du ti D du pe >u iael et ptr les candidats,
embre I9i4. on n-un dans m oi^ru d action .
rj lves ui ;t Ce n st tonc pas oser que d'y
- unt obtenu le l'erti tirt dt trouver, pour I L nver.n, le* Ee>
tudes Seiordaires ( 1er rycls clas milles et les matres une raison
$ de 4e : 2U lve mi d'esprer un retour ve.rs uu nlsaon
- Out'tbnu !e C il H si a t "" able d'tudes >ecoudaire<
4u\tv* Setondaitee ( u cycle 1re e.esese.aet.
Varits
Dimanche 26 Juillet
Prix du laoon : 5 francs.
Baume Benue
5! GOUTTE RHUMATISME^
NVRALGIES
Mr. Ht"Mil t. 16. Kua BsJlu. Parla,
!
distingue di eclrxe Mme G Ho
n .rit et v ses d-oues collarutri
ces.
Voici !e nom de quelques lau-
rat M :
Cli'se erfinline I. Mr.rcelle
Jus e, Clie Pierre*
Classe enfantine II. Andra
Ko tjna, Laa Faustin.
C Srran. Ro-e Charte*.
1 .ors 'sment-iire I. Inorvia
Louis, Luce "es.osi-'is.
Co 1rs lmentaire II. Mari
et Luur Brou t>d.
Cours moyen I. Crm n
B aWO. Fernm le Plie
Cm- noyeu II. L lia Xim,
l'armelle St Phar.
Cm. s super.-u I Anna If
ponha er, La B c ne
Ouure rapiiMwr II. Elza Ti
P m hauer, onsinnc- Leroy
M main matin, I cole mi
temps Thophi e tartina, diri
g4e par Mme uou s Mor es, il y au
r- une inlr Mante fle enfantine
a l'occasion de U d itributli n des
prix aux lves de cet tablisse
mett
Ecole ies
Sciences Appliques m
Ce matin, ont t plaantes,
t'Ca. 11 de- Sii'Dc s Apyl
qtites ; le-. i u:t.is .la ex^
n 'S g. netai x qui y 011 eu
lieu un .ii ikiui.r.
Ces 1 xatnti'S ont t t '.s plus
s.lis aisnts tl les notes obte
nuo par les lves nutvrent
toute l'importance des ludts
poursuivies dans celle utile 1ns-
utuUon.
Voici les DOOM des laurate :
U.it l admis en ^a anne .*
Miove rVrre, Lou D.oi-,
NrUou Pdiupliile.
Kn '.c m..' : IMjfvr D y-
luss, Ab ilar l Surajr, i'aluv
l'ilie, r*ierre Pail i paeGita'
cou et Munice iioiscuie
Dut atlifv lents tudes avp^
le titre il'lugi.ieuis : H.oui St-
LiM, A-lri n Fitrre Louis, Ena-
manuel Etharl Mis, Jean M.
Duoehr, Ma.cGb'i.l, Phi-
lippe Et Brun et Loui< L- oi-
calrl.
.Nous adressons loua nos
plus vivra lli'n tions.
Funrailles
Hier ont eu lieu k l'Eglise Wes
leyenne les lunraillea de Pascal
Brwtol Bue dcel a Page de Jl
ans
Coadolaoces aux parents du d
luni 4particulirement ia mre,
De nombreuses personne* n'a
SUl pu trouver de pi ce s a la soi
fe litl-ra-re donne par MM. Ed
mond Valle et Raymond Pr ?ies
l'occasion du 14 Juil et, les jeu
Des artistes viennent de dcider
tur la demande qui 1" 1 r a t
adresse, de donner une nouvelle
repisenlation du mngoigque tpec
taele qui a ibleim le Ire- brillant
lucca dont on parle encore au
jourd'lui partout, dans Port au
Grince.
Leite dfuxime reprsentation
de ce joli gala littraire et artisti
que aura lieu dimanche prochain
et ce sera un vritable rgal pour
beauc. up de venir mtendie une
r-ecot.de lois les vus admirables
de U T..a .Nuit d'Octobre" d Al
fre.i de Vusvet ; la >| {rituelle co
oi.lie de Couileline La Pi*
eh. Sei uvre inlfrtrte de
faon si smur-Hii'e par Mr llay
o.d Prestes et aVila Ad. lire
Maxim 'lie ; la S'Ie-ton ts re
n.a qu ble du BeloLr" dj Fren
r*a u C101 >et e; Bo>ert de F f
(t .. fi len o v n' p g" ** g r
ie Ve.dni ... 00 o'i'*fe t'He''
se 1.1 -ini.Hi t par '"" >tgoe* immer
t.lier, de hi u^--i de Lis e, U Vnr
sei li e lit- de la t>on s-iU" n
te que l'on sait pu Mr Edmond
S r lie.
li n'.-l pas inutile, pensons-
1 OU de rappeler le beau pr. gram-
me qui sera excut :
Progiamme
de la so'ree du l'imauct e 26 Juillet
Premier* Partie
La Nuit d'Octobre d'Mfrad de
mat.
La >... e. M. Edm nd VaBa
I a|vt se,x Ile Adeline Mas Vr Haymont ie'.-
A al- v.ulott.........Gallaaax
Mis l lUnGrme
L'fc-ittence ,
Mr Edmoud Vall*
I. -s Elfes..... Leconte de Lisle
Discours Alaeciens a
Les bras tendus e,
u La Paix Chez Soi
Comdie en un acte de Courleline,
Truite... Mr Bavmond Presto-
Va'ennne Melle Adcliae M. ai-
mi lien.
Ent''MCt<
Deiiime Parti
M Fdmond Valle
Le M'irii-g- n m- rique
( e que c est au'iin f- n ny
M B y mon Pr s ea
Aux Jardina de Trianon
La Divorce.
M. Edmond Valle
Les Deux Noels
M. Baymord Presles
|(. rr. d lu que
Les mots m al.
I e Betoui a
de Praneis de Croi-set et Ri bert de
Fier, eet< 'on du 4e acte
(Verlu :... on n'paise pasKa
p-ijc- de t'ierr-
tlnh'ess*.... M. EU nd Valle
Un aumnier, M.H.vmond Prrales
1 1- . ne ae terminera par
la Marseillaise > dite par M.
N alle.
Logea : 5, Premires : '4.00
la seule peinture ne changeant pu 4r
eouleur

CI
SA-TI-NA 1
l
Prpare spcialement ijour le ci
d'Hati
The Charles H. Browo Paiol^fi.
Geo. Iwmi
A g et A*
ug. LE BOSSE
Agences, Reprsenl
^POR?-AU*PRlNS*
Agent gnraux il
t?ecker Jonea Jewell MllW
NEWYOIIK nMM*<
FtiTiusssi iluyariaii 00- Boule ROOHn
Franklin Fire Insurancf Compm
mW-YORStf \t
Asturanoe oonlre l'inoemnaj
Diamond latch Co
AUmnetto t Stite IloUto
0. |,Bubber iporl Compi)
? Soullert Red.___
Chas F. allh-rH: S^
PoiaaonH antAa^n2ou0Jlearw
Mantladures Lile lns'ce Qf
\aauranoe sur 1_5** -
Suilhou Fiirs C.''
Vins & (_bampafl_ne_ Bordf
Pli. llejmar;
Sdpenuagijf
eurro Danois, lrooiage et r*.u**ry**
W. S. lallifH--
Taltaca |-iu i
[| Son
, --.- rt.
Soire
W
a Ralionale
Sans Kl val ^


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM