<%BANNER%>







PAGE 1

LE HTIH vr %  m Crme TEINDELYS donne un teint de lys Lfl % %  n 7md vi 4u<-. parfumer, ecnserlt ta froicfieur dt ta /une, mtillll. //oc# f#i *lata cm fdenl /a poudre Assure une carnation exquist) U Cr.me TEINDELYS. fin. onc*tuc neutre, tjaj "icapablr d n'enter en rien la peau, qu'aile idnuflt. avM.upht ci ulanch.t tant I,. lulirlfer Tcvco ou lam.n la fain hiirr Parfumce aux extrait, de rt'Mf la OM,c TEINUKLV8 eu le iype I p!u parfait d la tfm di tollcut : in emploi 'vite If rtilc, l*i tache de rountu< et le irritation duo i la pouitirt ARYS 3, Rue de la Paix, 3 PARIS Tiulc Parfumariai et i.i.naHi|.nini ?*m Serge Taillant Cousin; nat aire En ftuiftie MOSCOU— Plusieurs importt, les dlgation! ouvrires lOltl ar riv es demu-reinent BO lluisia pour j tudier les eonditiaoi de travail MU U rgime eovitiqae et enquter sur If situation Dolill que al ton> miqu'' 'in part i II j a su allemand I Laoiograd.Damain doivent urriver b Moscou 300 ie prsentants sudois dotil ". fam mu. Un groupe de travailleurs Iranco belge* vieut aussi le visiter In Hu.siu allant dans tous Ie9 grand, centies indusliiels Toute la presse bolchevique pub ie des articles de biei venue en allemand j con.pris dea souhaits do l'iol/ky r t de Lu> m hnrtky, con.miseaire de I ducatioD. L'vacuation des Iroopea lraoqrei daoi la Ruhr ef*li Weslpaalie lepoor rail BOfMLM L'vucuati. D da la ville pnr le Frart.ais est termi ne llillii'g'ti tt WlllU ont t galement vacues.On pense que, le troupe* belges et frtDQtlaaM u root quitt ce soir l Juillet ri les pntioi s persis.eul dans leui rO e. ItKU.i. t:— M. HadilrB.chtf du ihrli noale pay-aii, qui (lait emprisonn di puis qu< lqi< s mu s fttba I iiiulpul un de tiiihison, H t mis in libell. Il a immt'diate ni nt ?i \.. %  un message au roi Alexandre rendant bon mage la Bot lesta de ctMctra du roi et l lieilant le touser; in d'avoir rcon cili les ptutis de la nation. Les cours 21 Juillet l'ariaSterling 10*.! Dollar 21.17 NEW YOIIK Francs 21.16 Sterling •.Mil A h Madeleine Ce matin 1 0 ph. de qui le Christ avait dit : qut celui chan taient des hymne* „ Cel e qui. l haut, veille sur elles. L:: FsLsadsdimanchs in. DI.I i. %  proctiuin sera une journe da grand** et bo les tles. — Le BU tin. au I tgl ie le Sta Aune, sera comm^nvo^e aei' i' elal if %  % %  ntum-. lu (lit de cette graa la Sa i t • Mr la b moine II noi', cur de U parois e, ne se mnage en rien, atin q uj la ci monic nviM lu plus pompeux ap pirat — Ce'lsolennit sera au-si r bbre \ THom teau et '.,ili.i,,l avec la p mpe ordioaire. -A l'r BlO, il sra procd la lii'ne li i; u d'une stade de Ste Anne. Dans l'ai.rs midi, au i.hamp de MaN, auia lien la gruide leu i ion ollii ielle au eoufa de laquelle S K Monsieur le l'rsi lent de la rb'piihlique remettra aux sports meu vainqueurs au Cuampiouut lieu une gaude Larmesje u pf l'n du moniimeiit de Vgr Beuger. Li l'.e C lii'ienceo de* le mitiii se po inolvri jusqu'au soir. Au cour de celle mme aprs midi aura lieu la distnbu tiou de prix a l' frle dalernelle Corinne Scott. Ecfto de Pori-e-Paix La Gouvernement vient de taire voter les crdita ncessaires poar l'ouverture de la roule P rt de Paix, Gros Morne, reliant p=r ain si Port de Pnx fort au Prince. Les travaux sont comnv ncs et a Port de Paix et au Gros Moi m, et en moins de deux mois prs de vingt k lomtres da roule sont d ia construis, grre a I activ " de l'ingnieur u Gouvernerrent, MOB sieur Drevfuss et du Porcman E. Boi-sonnire. On pense que d'ici la fiu de l'anne Port de Paix ne sera pas le peint isol du Pay c On est una nmtnient d'accord de reconnatre que le Gouvernement actuel a t le premier i accorder Port de Paix ce que nous considtrion:i comme une impossibilit. Cepen daut. on pense que pour arriver avoir la route au p'ua t, il fau drait doubler le nombre des qui ps et par aicai il n'y aurait pas de r'oute a voir les aulos renirer un t lo i lieu du Nord Oue^t en D ren lire de celle anne. Btel Comoii^l Le Conseil Communal va re.u dre logimenl celle MB aine dans le i 11 v ,,u local de a (ion oue q< e gia.ee l'nirgie du Mfg t'a! actuel, MoBsttor Tutenm Saint Juki*, on a pu achever C'est un coquet local assez spacieux et bien ar. Tout nos c %  %  pli mente u Mtgslrat a'-'uel qui pu ariiver k doter la Ville d m difice couvenble. ( A u ; vrr ) Commission des Rclamations LA COMMISSION DES HCLA %  fxTioM t ii. aeuca ,i Xho* '"'/• MI. v c i, r f LMsai pour au I lion I s'ni n, dans l'S rclaraaiio a pour doiniuagei et portM par suite .1 trouI'a civi s. etc.. coinmi suit : J A Tbomizeau jeu h 2 1 juiil t /l li AJI Arc.ih -ie jeu li 2 J jtii i i 2h.Pii LAoganfl venir.li 2ij mut Parisiana Joadl La Porteuse Us fain l.'iitr.'o ; 1 (jour do SnjC* Hydraulique Je Port-au Princtt de Piion-Vili Avis Le Service Hydraulique notifie au public q e, pur sauta du min que d e. u dacs le secteur de Belle v u • il ne sera donn aucune non /elle connection dans ce secteur, jusqu a m uvel ordre. rf Porta Piioce,le 13 Juillet t?2S La DIRECTION Machine additioniio, D/>LT0N Htel de Ville de MlrebaUhr La (t inaugmate de lii'el de Villa de Mirtbaiais est dfiLriv.rnait lixe au 25 Aot piochait), pour U tte de SaintL' uis. Beaucoup i J e personne g s ot tinels lehaussetont par leur resence l'clat d cetttlie qui p omit Juil le' I9i5 2 a. 46 p m., sous le cootile de llu.>pection Solaire. Le public y .sera admis. ExaminationforEiinasfa Sort-Udud K public eyaminalion for En glish Stem graphy wiil 1 kr. place ai ihe •' Ecole spciale de &leno Dactylo ", 316, Hue Prou, Poil uu ciince, at 1.41 p m. under lue olocial superviaion of tbe Scholar Inspection. lutereated partie w.ll be 1 liait ted. Varits ; CE SOIR Maoste amoureux Z Entre : 0,5111 ~\ — %  e J.i Le Purgatif Idal ^ c'est U • Pilule un D'Denaut 1 1 47, Hu du r au lu arg Saint-talt Paru FseU* t pnoan. N* BoaMitaat tsasa ptassMUt, alla at •rovoan IOMS , ipn. Supprimas! la atta, •II* as Jib.Hu *ss la attisa*. N'allSMDtyat tMSSt S I* tttfLbra, lit at cassa tstsss ssrta * %mt. Plai aattvt fSS tat laa ilrslltlrtt, cita t. pu csail H is t aiotn rMrt ~'SI I SUSSATIVI, Stt pll.lai LeSS. Con-ul 1 1 1 u v.'Qtnt da l\ni;-i m e-t ulen 11 Port au Prince di imu 1 •, le i aot il partira le m u • j>ur pour l'E iropa Via St Marc, !ap Hatien et Puerto lit 1 |uei;ri bet et pMugT. La SS. < %  Cdla* veoaut de Htm bourg, invd al 1 nlre. estatteo i 1 1 i v ira le s aodl, I pu(ii le ni ue jour pour U'iu'-to >. aoto Jonngi Cuj et San Pedro de Macoris. Oloraon, Lucas oc Cie. La plus perleclioirne et tard facile manier, G. (ili.G AGENT POUR HATIi Agences— Rprse J PORT A V PHISGB M Agents gi;tiux de : Pecker Jonea Jewell Millingtfti >E\\-YoitK Farnaod lluyarlaii 0 0— Boule Roug* 4^ Franklin Fire Insurance Company NKW-YORi: Assurance oonlre l'incendia Diamond lalcli Ce Allumettes t Sale lloinei D. S. Ifnlilx-i'xporl tompatij: So uliers Rerle. Chas F. Hallla(|.-i; S or M Poisfions ents m tous jonres iVlaiitl.icluri'h Liklns'ce Cj sJ \asurance sur la vie, juilliou Frres C'.i Vins & t hampaoni' Rord^au •Mi, H'jmar Ctll'L.MAlitF B urre Oanois, Iro-uuge etf oniei v asaUaK W. S. Baii-.ws a Son 1 Tahace jau nes et noirsa Kaioi:.i!c f>ans 1 il val ,, La b aetus k2i buvolsded^ ~ ^^ ^^s^ ^^^ ^^^ *^s* ^t^r ^i^pT^ ^pF mf amf Prorni ez-vnns des chaises et dodioes, lil en fer.en cuivre et en brou glace s talea tii,' jlamp es, lavabos, earpelies'er descente de li's. Chez MB FILS 120, Uue ROUX, 120,



PAGE 1

T u.vfb •* A /Y>- i % %  PDurauc\ vous devez acheter Chez Marcel AUOlll Cie larce qu'il provient des meilleurs l< noirs d'flaili. >aree qu'ils sont \endos aux plus lus prix de la place. tare que les marqua qu'ils vendent .ont d'une puret inqalatnV. >arce nue leurs pMl iout lqttu et leurs prix dis plus avantaqtr awe du cale da choix, dans les appareils les plu> p'rlecltonne. vo tre Clairin Tierge chez larce! Audain 8" ie y |lium et vos alcools <• vos parce qu'il provient des meilleurs i< rroirs d*li . pare P 5 pai parce qu'il est prfpa. parc*, que sa frahlieur et soi prix dlient toute concurrence. . , ,,,„„•„,, parc qu'ils sont t-uulmnui -n ne prix qu'ailleu.s, milqre* leur su;nont.-. peiniez aussi chez Warcel udain & Cie parce que l'accueil que NOUS recevrez sera des plus courtois 1903 Rue du magasiu de l'Elal ,otre foire sucre h;ilim ou tranger chez f voira C*t torreli moulu chez n voira li< re ( Pwenhrau Hambourq) fins de Bordeaux it < t* (i M i< M M • < Taverne lies ribHfl 3*0 Rwe ttonns Foi BirPrs ion,Sandwichs louts qualits, soupers II ods La Tave ne reste ouverte toute 'a mit ilomhiai) Slcamsliip Company IPC $Uamei aSUatliti'.que/ audnL Cai^ rJfoiSk '$ puifEeL couru ne* e*L at*j,i $oiLuu ^ncc[<: Anu3i 25 juiUrL, ip tjfu'ien, 'otLc 1 ^ aie, fcrtrnic,. Cy>, ^| Jp |{ 0 y a | \J ,|| $(.<..<) Ul en, toute, pour te^ part* de fa Cofom JCingitari $u., prenant* fi*L, & pa**a TELEPHONE : 771. fort-au-Prince :i ls 22 Juillet 1925Oolombian Steamship Company lac baia<&Co, (jonls .— Pa kH oinp-uiy Jfe, Steamer CWMW' veaauc 3c tKwftfoa e*L attendu Ce, 3 cHouC priAlUi Sacnuf. il pienDta tt fit* lou* te (WU BaltLeu* Jieclement* poux f'Europe* %  oit au-•• tg T-TII %  -•' G:r:o;p uDE80HIENS d %  • l*gUI 'n i <'• r-\r( tvous voulez avoir febns cucippaiix la Z 1 i iSU'iisoil liras IM> /iii^ o femd Rue o 1728 LUMI1MUM UNE Kw-Qrleans & Stuth American SUamsbp Co k ^c ilmma '6U(A' taiiiera k2S Mttf DiwcUnu'nt, paai 'ort-au.-^i'ltice. il. de tialieis & li Irats 'ili.Ml X ——^I I M. %  _! % %  M I %  Biomalz Laclo(|^ Nestl Ce produit remplaceavantaawnwaeni ! Liii mi %  • • .•! poi 1 I, a nourrissons mfi no d'un jour cl eal ntoram iim par tom l ""'Kn v.ato hez: SIMON VIEI A. LOPE W Vl!!\ Chi. PIGOULET, etr,, et dans .lontes Ida Pharma /{' prsentant : l. JWwaM-toMai F!ui de vieux livre* Plu de livret broch, avec 1< nv.intflges qu'offre •> L'activit indue* trielle , dirige par l'infatigable Etienne Camille. — fcltOIl Shoe Polsh Companylnc New-York <, \ AHK N iWV Fortifiant naturel recommande par les mdecins contre la nervo %  te, r.iiioim.' %  t m < I. uni. le^ roibles dlgutif la i IUI *tt do (Oiuun, i .tiuh gri tenant etc. HatOMlllH ni il • elltitl pour ls ptMoaow l§iai et pour li tm mes pndnut la groca^e t| la prio le d'allaitement. In li pensable pour les tnfi t. Reprsentants pour llaitl O.offsoo Lucas & C i vous voulez conserver la peau de vos chaussures. E n y euie chei: rorl-anSi vous voulez conserver sa souplesse pendant longtemps Srmce, ?hiraicie W Hucb. lEmplovez notre pateiM tn0 9 ram la !" >Hure de*.toutes Jiemel, Oloils:?, Mets 1 C<*. le marques, luiirc, OloflsoD, UCtf V s, Luc Lb BtiileA C M r.j.|' ue Tovar & Co Le Kiog tulliii IV < l st pour qui dsire M meilU'iire iii;tii|iie qui ail jamais <''t' > cjis lille et qui MUl qu'il doit < lei un |t.-n plus cher que le Whiak) o dimre cKui Sftffiam 1Y SCOTS WHISKY* %  le. Geo. Jeausme& L **** Ml mettre dey e Bel


PAGE 1

LE *.*/& ' %  IS M .Tl Grand Htel de France d^lBiS Talons en Caoutchouc Gool v fosilion exceptionnelle, au centre de affaires, proximit* de toutes les Banques, de la douane et de toutes les Agences de bateaux. Eenseiynements et facilits pour voyager en auto mobile dans toutes les parties de la Rpublique l'Hati et de la rpublique dominicaine. Chambres conlortable; et surtout trs propres, en tilateurs dans tes chambres la demande des Peu sionaires. Cuisine franaise trs soigne et des plus varies. D tr.andes viiler leb magasiu* de l Htel ; Vins des meilleurs crus de Bordeaux, par barri ques, dauiejaniies, gallons et |>ar bouteilles. Parmi les Mus declialeaiix, vous trouverez le plus giand choix, p.un les qualits et pour l'Age VINS I/ITALIA D ESPAGNE. VIN DE UUUKGOGNE (blancs et rouge* [et le renomm Pommard mousseux, <|o|t Amricain Le plus grand assortiment de Liqueurs, Cpguac glus, wlskies, etc. Absinthe Pernod, Amer Picon, \ ermoutlie GONdEKVES tranaises et amricaines fralo ment arrives. CKJAHLS de Cuba, Aurora et llabanera. Cl AB-TI'LS do toutes les fabriques diloli Gros et datait. IW.U't MF.RIS et Cartes postales. Prix trs modrs. P. P. Patnzi rALASCC G*tTK?-I3Tr-TlKAL:" .nourrisson-X-WTtura^x| atoeuM tu>*r?uleuxe; Ccnstlp: ti^n JAoaWWkt pppori'iic-'atres tV vre : .p.Qid*, I IMalfcdiCiM'iS^.-M.A'-ne.L t'a | QUtRttON CEHTAlr<< U us*jW de r ^ T i MM |U PLUS fUISSAIfT ANTISEPTIQUE sans Mercure al Cuivre RAiJist'u itrtynent l'jntui'i t %nUsiin*l4 9 la dote d* 60 tlOO |oatuM ir jour |d ANIOPOL INTERNEl dans u-c ts 0eu de possible de trouver sur cette place, ne manquez pas, avant d aller ;iilleurs, de passer chez nou 0* le meilleu; •en nil vous est rserv*. < • %  # a maison H.SlLVtiKA (/eux qui n'onl pas encore vu les jolis articles ie fioetse que vient, de recevoir La Maison SiKet doivent, dans leur intrt, s'empresser de passer i elle maison, car nul part ils ne peuvent trouver d'aussi beau articles j des prix si raisonnables: Nos article! sont vraiment de toute beaut et de liai'linii et DOS prix dlient toute concurrence. Al|'"<)W pour usa Ctmal K J kEYNOiDi TOBACCO CO. .....r, ioUe. Norta C.rolla 0.5. A. L s femm s ainsi que fstn l'n %  vim ni tn fiir (f>g fyi* loi f> incao ih ne,ils Ol( li> il evx de h s uv Mf car avec eux ils ma eh* nt conjor. la bien pur. P lipz voire corps p i d.uil vos promenaiie>j< iirnalires^en u-.-i l tes talons en c M'iiN h"h Frana f 9 (es arides *uivnn i^-' t ? n y.^ tfa ^f >a< ' t>wWI -le soie, Penfelles Or et argent Mubacs, Calolten, Chapeaux Garnis Plumes, Fleur, Paille de Soie et tottl articles pour Ifosss. Spart.rie.i es Motifs Haut Fantaisie en pertes pour Robes et cbtpstax, Hes Bac* Ptrla de toute beaut, de. P!!1 r C n ' l :hR P eBU1 Jea . Bar Pour Enlants, Bronses & tte, Peignes coiffer tous g.-nr es diBrossra a dents, de. Ptes Dent i irlCH. cic, clr articles pour llomn-rs Fa.. col-, Cravat-s, SW*V**, Cbemiset ^!\..*' t k ^ous article, p ur mercerie et Lingerie.-Coi lesux > 1111 < m m, s i OS. H t l) r S !? T S ?P Wm e ti ,uhrtn9 Po r Pharmacie. / Alimentation I ,,,„ -, , i ( l|P11P9 CogD((r * C |iara P a K ne authen Balles eu caoul. houe el Poupes.Jouets divers Acres o.res rf t l'i, rma^i^ el SpArialiles Pharmacet.iiones.becs f! n-, < '". VHOU } Lb,>ar ~ Vins p s '>p Deschiens, Vin Nom, MVHii. HMOfsol, QoiBism Ubsrraque Pepto Fer etc.etc.Sel d'Kpso KurJ; 'IJ' ?""sB ** W V ^ %  n|iw P'|M ' H qualit,. \ i P . Dr S^V'I'E !" p t ^onliserie Colorants naturel. •Nous avons reu |, V,r,lb!e Th des Alpes. Excellent dpurstil fassez-notis voir nos prix sont avantageux, La niaisou C. L. Verr t Mu iin.d 'iotUeur lo 1823 Rue du laganin de l'Etat |e recoinmande au public'et sa nombreuse cli. •utils pour I lgance de sa coupe et la ^prompte excution mi>e daus les ouvrage confis se? soins la maison reste Ollvait* Ju ? qu'a S heures du soir. A i x modrs. N. et \. Acra GrandiRue 4 tt des Caves d liordeaux. Voulez vous vousihabiller avec lganoe, si A Bxmich. Adresser 'ous la Maison \ St A. Dont la devise est de vendre petit bniios] veudre beauoor p Dans son pei onnel^da maison oompte un tailleur italien sorti d'un tablissement de ordre d'iuiie Une est en mesure de fournir des|compl*atq*J et sur mesure, en oheviote, diagonale, palal drill blanc et couleur, coupous de essimir.potn I talonsEtoffas pour gilets. J^aPt' Bonneterie ] r.henuses de jour et de nuit, au uout dei Cl Cols et manchettes dernires crations,— Gsli et Fy|ams. Cette maison COJ si m une W •t le meilleur aocueil est rserv tous ce sireui par une visite tre* dfis sur la travaux fournis. T'iut costume command et qui ne rpoXfl goiii, in oiient est repris, On pat le franais, aurais, espagnol et itattss %  i i Rhum Nectar UIO. lUiiv.ju M gaeio de i'£ "117 Hi^ Bopoe. Fui. J KM), Rae Coune. Pharmacie Sjou Donne avis sa clientle a aux mdecirs et su pobll t.atiscrm son aUboratoiro d Uloflie en UD LtbtW b olog.e appliqu sous la Direction du rRicot et b. Sjourn Ls la aratoire est oa/art touj le jours de 7 bras do "M**] neures dusoir pour louiesles recberebeset analyw^''^* s'annoucti ci jointe saut pour le Wasserujaiiii et in coDslaute Ure S^ef Seront reues que le mardi d' chaque semaines Sade.-a is rcaUres lccll 'xamen &f f^^L^* *'4 bunirortifl* /' k 110 !I i ds Csars Tlphone : H* 750 $



PAGE 1

%  *r ,;J. Lueut M n y luire BOI..VERNA 4358, J*ue Amricain NUMERO 20 CENTIMES Quotidien TtLAUJOM jlf 141 -. .as N* no PORT-AU-PRINCI ( HATI ) IfCONSpUENCES DE L OPPOSITION i publique est ius'ei de 11 conduite i-astions listes, qui, i do leur < incapaiet de leur impuis|j pays dans fsecrable, se retournt vers Washinglt rallier leur le gouvernement l-dird contre le rive de M Borno de la H publiai acousi^mhe d'avoir (politique de Iran avec le gouicaiu. politique l clauses dlation Bn. La bande nalluianen pargn: lestti iluiniii s. wno, domin at sou i 'I' ser* [IN intrts de li les destines lui m est rest tidle ne de poursuibout l'excution i nous assure le 'eux lu gouverlljts CUIS d'A'u* le brusqu^m-nt Rappel Wasl • Ile iaii le r* rat-meut h i„ tiop loyaleduite est d'une auJaleuse. Ce lis prolession _lnt auprs du iiancaia de ce S de 1 ordre et Liti sont dispo* %  br t mauve prum trait de i^lci I de vVasJt comb.du %  tinJh.at, Jfcse de due ittWa.lii.feWuccti>S(Ui %  jusqu'elle lui NSuir pour tin* .Woient d un ***>ris par notre L JWirquoi ne la ff*Uusi taire '1ernation.liste a "••'est ve-*slui m lefc regards de •Mce que d aprs %  • Jtosusie la seule ^7 Pour tre un "•de s* faire ilSfi.1* pref89 P %  •"•ni a tout. C'est •iionaliaie q U ^'cation par les %  p pour arriver aV U P la > **** habilet poJJj* lu consister *JPPtiis das agiZ?" contre la entre tout ce *W 10 ans de •oencano ha g;ande err ur P de croire que mi?! Ie P eu P |e u D ontpa 8 d msla ^,;" u oupo l iiq„ e ^i/' U de u U3. INJ '"'" S | • V ""^ 'le ta ,n lu qu.coo•aire e ; .f tdr 7 P ro. %  Jgjeji de M. "** '" Nationale, d^s ad rs-es exrrimatt le pi* isintespopir H lions arrivaient au nouvel lu de tous les points aV la Ftepi.blique. L*s jourr aux de l'poque peuvent encore et amplement en tmoigner. Pour essayer de trouver une exp ication son attitude q dv >q >e 1 opposition, par l'organe du Nou velliste s est livre a des considrations qui n'exp iqu nt rien < %  q d la p ;• • %  : tit dans une posture tncore pus rilicule; c'-st biuti 3 u'il est t'ai* tat du communique Octobre 1923 du gouvernement corn ne pour laisser entendre que des membres ddais de l'opposU tion contre le rgime actuel taie> t eux aussi qualifis pour avoir n des accords • avec Washington. Nous rptons que c'est une in consquence manifeste — qui dmontre encore l'insincrit de l'op potition — que dfaire appel au gouvernement des Etats-Unis aprs avoir constamment et hypocritement protest contre la collabora tion du gouvernement hatien av e celui I Washington, il importe de savoir si, pour les opposantsii.uiuiiaii. t :.-, I amricain < ontinue ou non S tre l'envahisseur et si c'est la mo r ale nationaliste qui autorise S soit citer le coi cours de ivlui que l'on a toujours d*sign comm • tant I -ennemi. A cela nous ne voulons point que I on epnnde par des dclamations, mais par des explications nettes et clairts atin que l'opinion publique puisse appiecier. Ce n'est pas une inconsquence moindre de 1 opposition que de vouloir faire violence a l'esprit des honntes gens atin de s en faire de alli*, que de donner S leurs pat oies une interprtation insouponne. Le Clerg lui-mme n'ett pas pugu; uu p tre du haut de Sa chai e, n a pa fiin de pronoi cer MM. s mon que l'oi>uo in ••• i jette 1 ujure d'avoir pch l'van g i uataoiali-l hu iltpit Un ta no e ie lili at ve publie uans loi S les journaux et qui esptiq e la vraie pense d. s memb-es les Chambres de Commerce, t'opposi tion entend leur imposer une upi nuin politique; il ld.ii que M. Htve soit incorpor de gr ou de force dans l'oppisition; la'mora e nationaliste le veut ainsi. L'inconsquence la plus surpre nante commise par • Le Nouvelliste est c lie qui consiste a in%  inu r que M. Borno a rcara • l immixtion america ne . Chose bizrre, c est ce mme journa qui pitend jiuir de quelque cidit auprs de l'opiniou pub ique De quelb lments se compose donc cette opinion laquelle nous rfre l'opposition pour que l'on ose avancer pareille normit ? M Borno aurait rclam Jf immixtion amricaine III Ses .amis ne peuvent lui faire l'injure de le dfendre... d'une accusation si ab urde. Le gouvernement amri cain S qui on fait obstinment appel aujourd'hui y trouvera un nouvel i ne t qui lui pet mettra de mieux jog r i. morale n -e rtourne vite cuntie ceiui qui l'emploie > Xaurica Etienne fils larcliaadte§ lrauaiset Port au Prlaoa. t • w^ — -• — %  • U PARISIENNE uiucliissene 3 la Tapeur. Hu min US i-iri. ui lie Poil au-Hiiace, llu'ti LESIV'!. Kr;P\SS\GK PROUniTCDt Soins particuliers p ur le linge Sn, faux-cola, h mises. Vous f>er i p>^ nemnt satisfait en envoyant votre linge x* PAExaxssriti Eimis k Eflsci— peimi secondaire L-rM,it;it de ces examens qui oui eu lieu au B reu de 1 inspection Scohire a t proclam lundi Le jury et t ain i brin': F. 'fessier. Prsident Franc is. Mi Fabius M*th matiq les, Frr^ L r n-*st, Latin et Grec, pre Hu k, Langues vivante-, pr S'herer, Histoire et Gographie Gnrales. VI >nsieur tijrthe Hstoire et GeoS raplii-d HJ ii lr l • Dr PnctUrfl. Fhy iologi animale, D :teur Ga r, Physique ei Cht w, G FeriHii %  GoMnographie Fr re \ Des>, IL ^r eue, l) 11 son l'Iidus. h L) -I. G. i.'O' sat i vil. Oal droit aux Ceit ficats d lu tudes -seooi laites ( 1re partie) Prn, re A MM .u. .st.int And'.-, Ewild Vug.u au, i..cques tCnloito ,'ReIIU-/ I.I I '. toii-i'i lit Hictiini, AiiUiii-Cbarlitr, Lon Dalencour, Lonmure Uems. Simon Uemaot>, Luc F'-ai- >9 KnnGilles. Itfice H ii H nry H l y. Vui nui Miot, Louis Al x m i i.. K'tnl Heli sier, Fi rr a t m ' B MM v i Vilaiit, h il s B \ v r 11 -1 1 y Thomas L g W .-i e tu y io% F" mieie G Vilor li n M. Marc 13 •ti-liiy. Il nry B Uir, Grgoirv Benjmna \.ioi e Ga et, A tjine Librou s-, Lon Wadestrandt, ( 2me parti ) FHILOOPHIE Bayardelle. B is/e t Casiuvr, CI rmont, D r ign, D I ttour, Georges, Uefsuii H urt lou, llvi'uolit', Liutore, L-veque. Mi h MI I. Nicol is, Pi rre-Louis, R .us nu, Roy, b-Furt Colin, Tall ytand. Chaussez vos enfants CHEZ H. Balloni fils $es ChiBsiares; sont %  les Ui"ill uics. Mr George Lon, prfet des Caves est ici depuis samediIl est descendu l Hte Excelsioi .Champ de Mars. Il repirtira incesam ment -vec ses enfants qui voi.t pui er leurs vaca ices aux Cayea. — A I Hto de PraBSS est venu passe deux ou tiois jours parmi oous, notre excellent am-, Mr. William G. Woel, agent consulaire des Etats Lois aux Cooaives. — Mr J. N. Choron, dlgu des finances Jremie, si sympa thiquement connu, SM Port au Prince depuis avant hier, dans sa tamille, S |'%vsaue Jobu Brawn. Nousp senloos u s meilleur-] omp imnts aux laintltss Btttfas Ueattwl et Oman a l'uecastoa du r8>rime catgories et de ceux du t'oncou ts Internaiional de Tir de la Ville Olympiade Taudis qu'il sera offert aux pre ni rs par S. K. le Prsident se cortge ceux qui seront les h rosdeect aprs midi de d manche. fous trouverez chez Juste Lilavjis 1 uoo, Rue du Magasin de l'Etat, des matriaux ..jaui donne leurs ,n %  n r ,ie i -i-.uice, upiieurs . tous >es points de vue a ceux imports actue ieuie I pouvantser vir aux conductions modernes. — Ftes une visite che* lOSTS L1LS vois t vous vous rendie/ compte • I • la supiioril vraiment admira ble des p anches, rarlelages, ma dners.etc. qui vous seront vendus dans d'excelleraes conditio.is t qui vous ilonneront encre satis ta .lion. Garage Annoual Tlphone : t87| La Garage s'tend de la Grand' Aue S la hue un Magasin de 1 Etat ai A cute tous les travaux, les plus difficiles et les plus dlicats, pour autos* biles, camions, tic. bervice de tout piemier ordre, a-u' .ni la p.u %  complte garantie aux c.ienla. L SX *t; g" "B lis pernt malgr la morte saison A Recevoir ohaque .semaine do nouvelles marolian dleee, allant aiaei *,! • a i tlee deaura et* loar nombreuse) clientle. ChezKawas Hermanos 205-209 Rm Traverire §eu, veillons sur noa pene>, en lamille, veillons sur notre humeur; en 3ocit,veillong sur notre langue. lie e Stal MERCREDI 22 JUILLET 125 Au Maroc Toutes Jes mesures sont prises pour as?tirer la paix Que va taire bd-Et-arim ? PARIS Le mici'tre de la guer re dment formellement l'informa tion publie par certains joui naus trangers prtendant que l'arme franaise emploierait des gaz au Maroc. M. Paiol>-v a dclar que le maichal PHain demeurera au Maroc aussi \> ngtemps que les circonstancfS l'exigeront. Tandis que les ngociations en vue de la paix .-. nt m uent activement,toutes les mesures >^nt pri-e poi r con soliiier le 'ront et port r ventuel lement les coups ncessaires p ur amener la psix. Ces oprations offeuives co umeucerout lorsque tout sera prl Ds aujonrd nui deux missaires officieux : un fran ais et un espagnol ont en connu le conditions de paix qui natiiK 1 lement ne furent ni -i ni lie ni proposes A lui Kl Ktim. x\ is celui ci sait qu'il peut les coin il tre. Les anciens combalt MII!. cadiille La Payella partiront A la fin de la semaine pour le Mai ie, le gouvernement ayant accept of ti • %  lellem-nt leur offre de se; tf au Marne. Les otfielsn part il SVee le grand t-flirlil qu'ils avai ni la fit 'e la guer>e l'a repr. i tant Paris centralisera les a<• puli icaus radicaux gngn. nt l 1 siges, les radicaux et radicaux to ciaiisles ".K, les rpublicains socia listes et les socialistes 19. On sauia bienlt le point de vue allemand sur la question de scurit PJUS— La note allemande sur lu scuiit a t remise 1 M. Buand. A l'iai-ue du conseil des iiiinistiea, le iniu -tre des affaires rangres a ai. nonce que le dncu m ni alien.and seiait publi si uiuilaument dans tous les pays iulresss aprs sa communica tiou aux gouvernements allis. Li'bonne en tat de siije USButW! — Tiois homme k ont t tus et quiuze blesss dans le s mouvemeut rvolutionnai re qui a eu lieu hier. Lisbonne it eu tat de sige at la situation e>t calme. Le gnrai Da H l'lia, ancien m mue de la guerre, a pria le commandement Ue butes les troupes de la ca^ila le L< chambre des dputs se runit dem.io. Le g uv. mement deir.nicia demain In continua tiou de liat de aige On pente que le pani nationaliste appuiera est uqute et que le gouverni meut ub.ieudia un vote de con fiance. %  n %  Rouvel •rrantj"in "t e eeiti,.iil le plan D^tf B K .'N L \llemagna pourra d oimais en applicatioo du plan Uawas payer aea crancire aec de nouveaux articles : œufs de truites, allumettes, tll da fer barb l. usines Liuo eum, tabac el pa. (eaux tlgraphiques. Le nouvel emprunt petit tre coiiMdr comme tine victoire pour Je. Caill.inx PAHI > La souscription A I ora prunl o I o' a ro'iirnebc dni de ho' n-s c nditions Les allii bel ^t'ient pe-'napposes sur les murs de la capitale que de ..p. g'iea lignes de souscripteurs Mfor maient levant lebanques et les lir.-.iix le po* tu La tourne a ' i truii meut eliarg-e An. a ceu tsMisaem*nta Ds maintenant, Mr Caillabl et sou enlouiuge seul blenl trs mtiafails des rsultats Li fait que lepersonnes achtent d s bons pour souscrire est i;ous d^rr-omnjH tis significatif par ministre des finances. Untre l'itolui et I fougosltriai NRTTU.V ) Vingt doux M eors viennent dlie signs a \'a nis-* & k suite d'une Boafereuse entre l'Italie el la Vougoslavie. M. Mussolini a s go pour l'Italie, M. Aotoniavitcli.umbissadeur da V u goslavie '* Uems et Hybir oui si gn pour letrr pays.Le libre usu^e du port de Fiume est donn gal, ment aux deux uaiions. La langue italienne et la langue youg.sla.e peuvaiit tre employes en fog lia avis poar toulea les transite ti ns iflicieile. t-xc-pt pour le r vice d-a douau s. Les avocats il liens soit autoriss continuer lexercice de leur* tondions • ( D Imt.ie et en Yougoslavie I u service rguli-itutis L'usia by Ir i e rique dKniao r ,,n -, r soaraaS l'i iteneu -les pi f taaaa y)ugosi7s. L S maadr-i yougjslaves aeiout admis dani l'hdpitil da Fiurne. /


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06479
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, July 22, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06479

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
*r
,;J. Lueut M n y luire
BOI..VERNA
4358, J*ue Amricain
NUMERO 20 CENTIMES

Quotidien
TtLAUJOM jlf 141
-.
.as n* no
PORT-AU-PRINCI ( HATI )
IfCONSpUENCES
DE L OPPOSITION

i publique est ius'e-
i de 11 conduite
i-astions listes, qui,
i do leur < incapai-
et de leur impuis-
|j pays dans
fsecrable, se retour-
nt vers Washing-
lt rallier leur
le gouvernement
l-dird contre le
rive de M Borno
de la H publi-
ai acousi^m-
he d'avoir
(politique de Iran
avec le gou-
icaiu. politique
l clauses dlation
Bn. La bande na-
lluianen pargn:
lestti iluiniii s.
wno, domin
at sou i 'I' ser*
[In intrts de li
les destines lui
m est rest tidle
ne de poursui-
bout l'excution
i nous assure le
'eux lu gouver-
lljts Cuis d'A'u*
le brusqu^m-nt
Rappel Was-
l Ile iaii le r*
rat-meut h i-
tiop loyale-
duite est d'une
auJaleuse. Ce
lis prolession
_lnt auprs du
iiancaia de ce
S de 1 ordre et
Liti sont dispo*
br t mauve
prum trait
de i^lci
I de vVas-
Jt comb.du
tinJh.at,
Jfcse de due
ittWa.lii.fe-
Wuccti>S(Ui
jusqu'elle lui
NSuir pour tin*
.Woient d un
***>ris par notre .
LJWirquoi ne la
ff*Uusi taire
'1ernation.liste a
"'est ve-*slui
m lefc regards de
Mce que d aprs
Jtosusie la seule
^7 Pour tre un
"de s* faire
ilSfi.1* pref89 P
"ni a tout. C'est
iionaliaie qU'
^'cation par les
p pour arriver
aVU P*la>
**** habilet po-
JJj* lu consiste-
r*JPPtiis das agi-
Z?" contre la
entre tout ce
*W 10 ans de
oencano ha-
g;ande err ur
P de croire que
mi?! Ie PeuP|e
uDontpa8dmsla
^,;"u"oupoliiqe
^i/'U de"u" U3.
INJ '"'" S |
V ""^ 'le
ta ,n'lu" qu.coo-
aire e;.ftdr7Pro.
Jgjeji de M.
"** '" Natio-
nale, d^s ad rs-es exrrimatt le
pi* isintespopir h lions arrivaient
au nouvel lu de tous les points
aV la Ftepi.blique. L*s jour-
r aux de l'poque peuvent en-
core et amplement en tmoi-
gner.
Pour essayer de trouver une ex-
p ication son attitude q dv >q >e
1 opposition, par l'organe du Nou
velliste s est livre a des consid-
rations qui n'exp iqu nt rien q d la p ; : tit dans une posture
tncore pus rilicule; c'-st biuti
3u'il est t'ai* tat du communique
Octobre 1923 du gouvernement
corn ne pour laisser entendre que
des membres ddais de l'opposU
tion contre le rgime actuel taie> t
eux aussi qualifis pour avoir
n des accords avec Washington.
Nous rptons que c'est une in
consquence manifeste qui d-
montre encore l'insincrit de l'op
potition que d- faire appel au
gouvernement des Etats-Unis aprs
avoir constamment et hypocrite-
ment protest contre la collabora
tion du gouvernement hatien av e
celui I Washington, il importe
de savoir si, pour les opposants-
ii.uiuiiaii. t :.-, I amricain < ontinue
ou non S tre l'envahisseur et
si c'est la morale nationaliste qui
autorise S soit citer le coi cours de
ivlui que l'on a toujours d*sign
comm tant I-ennemi. A cela
nous ne voulons point que I on e-
pnnde par des dclamations, mais
par des explications nettes et clai-
rts atin que l'opinion publique
puisse appiecier.
Ce n'est pas une inconsquence
moindre de 1 opposition que de
vouloir faire violence a l'esprit des
honntes gens atin de s en faire
de alli*, que de donner S leurs
pat oies une interprtation insoup-
onne. Le Clerg lui-mme n'ett
pas pugu; uu p tre du haut de
Sa chai e, n a pa fiin de pronoi cer
mm. s mon que l'oi>uo in i
jette 1 ujure d'avoir pch l'van
g i uataoiali-l hu ilt- pit Un ta
no e ie lili at ve publie uans loi S
les journaux et qui esptiq e la
vraie pense d. s memb-es les
Chambres de Commerce, t'opposi
tion entend leur imposer une upi
nuin politique; il ld.ii que M. Htve
soit incorpor de gr ou de force
dans l'oppisition; la'mora e natio-
naliste le veut ainsi.
L'inconsquence la plus surpre
nante commise par Le Nouvel-
liste est c lie qui consiste a in-
inu r que M. Borno a rcara
l immixtion america ne . Chose
bizrre, c est ce mme journa qui
pitend jiuir de quelque cidit
auprs de l'opiniou pub ique De
quelb lments se compose donc
cette opinion laquelle nous rfre
l'opposition pour que l'on ose
avancer pareille normit ?
M Borno aurait rclam Jf im-
mixtion amricaine III Ses .amis
ne peuvent lui faire l'injure de le
dfendre... d'une accusation si
ab urde. Le gouvernement amri
cain S qui on fait obstinment
appel aujourd'hui y trouvera un
nouvel i ne t qui lui pet mettra
de mieux jog r i. morale n liste; quant a l'opinion publique
haiiienoe, elle fera bien voir
1 opposition que. comme 1 a dit t Le
Temps s, Is mensonge est une
arme qu> -e r- tourne vite cuntie
ceiui qui l'emploie >
Xaurica Etienne fils
larcliaadte lrauaiset
Port au Prlaoa.
t w- ^ -
U PARISIENNE
uiucliissene 3 la Tapeur.
Hu min US i-iri. ui lie
Poil au-Hiiace, llu'ti
LESIV'!. Kr;P\SS\GK
PROUniTCDt
Soins particuliers p ur le linge
Sn, faux-cola, h mises.
Vous f>er i p>^ nemnt satisfait
en envoyant votre linge
x* PAExaxssriti
Eimis k Eflsci
peimi secondaire
L-rM,it;it de ces examens
qui oui eu lieu au B reu de
1 inspection Scohire a t pro-
clam lundi
Le jury et t ain i brin'- :
F. 'fessier. Prsident
Franc is. Mi Fabius M*th
matiq les, Frr^ Lrn-*st, Latin
et Grec, pre Hu k, Langues
vivante-, pr S'herer, Histoire
et Gographie Gnrales. VI >n-
sieur tijrthe Hstoire et Geo-
Sraplii-- d Hj ii lr l Dr Pnct-
Urfl. Fhy iologi animale, D :-
teur Ga r, Physique ei Cht w,
G FeriHii . GoMnographie Fr
re \ Des>, IL ^r eue, l) 11 son
l'Iidus. h L) -I. G. i.'O' sat i
vil.
Oal droit aux Ceit ficats d lu
tudes -seooilaites ( 1re partie)
Prn, re A
MM .u. .st.int And'.-, Ewild
Vug.u au, i..cques tCnloito ,'Re-
II- U-/ i.i .I'. toii-i'i lit Hictiini,
AiiUiii-- Cbarlitr, Lon Dalen-
cour, Lonmure Uems. Simon
Uemaot>, Luc F'-ai- >9 Kn-
n- Gilles. Itfice H ii H nry
H l y. Vui nui Miot, Louis
Al x m i i.. K'tnl Heli sier,
Fi rr a
t m ' B
MM v i Vilaiit, h il s
B \ v r 11 -11 y Thomas
L g W .-i e tu y io%
F" mieie G
Vilor li n m.Marc 13 ti-liiy.
Il nry B Uir, Grgoirv Benj-
mna \.ioi e Ga et, A tjine
Librou s-, Lon Wadestrandt,
( 2me parti )
Fhiloophie
Bayardelle. B is/e t Casiuvr,
CI rmont, D r ign, D I ttour,
Georges, Uefsuii H urt lou,
llvi'uolit', Liutore, L-veque.
Mi h mi I. Nicol is, Pi rre-Louis,
R .us nu, Roy, b-Furt Colin,
Tall ytand.
Chaussez vos enfants
CHEZ
H. Balloni fils
$es ChiBsiares; sont les
Ui"ill uics.
Mr George Lon, prfet des
Caves est ici depuis samedi- Il est
descendu l Hte Excelsioi .Champ
de Mars. Il repirtira incesam
ment -vec ses enfants qui voi.t
pui er leurs vaca ices aux Cayea.
A I Hto de PraBSS est venu
passe deux ou tiois jours parmi
oous, notre excellent am-, Mr.
William G. Woel, agent consulaire
des Etats Lois aux Cooaives.
Mr J. N. Choron, dlgu
des finances Jremie, si sympa
thiquement connu, SM Port au
Prince depuis avant hier, dans sa
tamille, S |'%vsaue Jobu Brawn.
Nousp senloos u s meilleur-]
. omp im- nts aux laintltss Btttfas
Ueattwl et Oman a l'uecastoa du
r8>ri ti-el -ivec kfrSiisrerCratn qui sera
celb le jeuli 6 aot, 8 heures
di matin, en 1 KgtlSS du Saci
Cear de Turgeau.
Graade manitestation
sportive
En face des tribunes da Champ
de Mars se prpare pour dimanche
4 heures de l'apra ni li une
grandiose manifestation en Ihor.-
neur des laurats du ch mpioncui
national de to t bail 1re et 2u>me
catgories et de ceux du t'oncou ts
Internaiional de Tir de la Ville
Olympiade
Taudis qu'il sera offert aux pre
ni rs par S. K. le Prsident IVpubl que des oupes, des '"-
d*i les artisiiques fiappes l'oc
Siaiou de celte c^rmon e seront
dcernes aux vnillauts champions
qui nous ont fait tant d honueur
a Paris l'anne demire.
Celte manifestation toute u-.tni
nale n manqueia ceit^inement
pas d'avoir le succs qu'on est on
droit dn atteudre, et nul doute
que 1a popjiatiou entire n fa.>se
cortge ceux qui seront les h
rosdeect aprs midi de d manche.
fous trouverez chez
Juste Lilavjis
1 uoo, Rue du Magasin de l'Etat,
des matriaux ..jaui donne leurs
,n n-r- ,ie i -i-.uice, upiieurs
. tous >es points de vue a ceux
imports actue ieuie I pouvantser
vir aux conductions modernes.
Ftes une visite che* lOSTS L1LS
vois t vous vous rendie/ compte
I la supiioril vraiment admira
ble des p anches, rarlelages, ma
dners.etc. qui vous seront vendus
dans d'excelleraes conditio.is t
qui vous ilonneront encre satis
ta .lion.
Garage
Annoual
Tlphone : t87|
La Garage s'tend de la Grand'
Aue S la hue un Magasin de 1 Etat
ai .Acute tous les travaux, les
plus difficiles et les plus dlicats,
pour autos* biles, camions, tic.
bervice de tout piemier ordre,
a-u' .ni la p.u complte garantie
aux c.ienla.
L--------SX*t;g""B
lis pernt malgr la morte saison
A Recevoir ohaque .semaine do nouvelles marolian
dleee, allant aiaei *,! a i tlee deaura et* loar nom-
breuse) clientle.
ChezKawas Hermanos
205-209 Rm Traverire
eu, veillons sur noa pene>,
en lamille, veillons sur notre hu-
meur; en 3ocit,veillong sur no-
tre langue. lie e Stal
MERCREDI 22 JUILLET 125
Au Maroc
Toutes Jes mesures sont prises pour as?tirer la paix
Que va taire bd-Et-arim ?
PARIS Le mici'tre de la guer
re dment formellement l'informa
tion publie par certains joui naus
trangers prtendant que l'arme
franaise emploierait des gaz au
Maroc. M. Paiol>-v a dclar que
le maichal PHain demeurera au
Maroc aussi \> ngtemps que les
circonstancfS l'exigeront. Tandis
que les ngociations en vue de la
paix .-. nt m uent activement,toutes
les mesures >^nt pri-e poi r con
soliiier le 'ront et port r ventuel
lement les coups ncessaires p ur
amener la psix. Ces oprations
offeuives co umeucerout lorsque
tout sera prl Ds aujonrd nui
deux missaires officieux : un fran
ais et un espagnol ont en connu
le conditions de paix qui natiiK1!
lement ne furent ni -i ni lie ni
proposes a lui Kl Ktim. x\ is
celui ci sait qu'il peut les coin il
tre.
Les anciens combalt mii- !.
cadiille La Payella partiront A la
fin de la semaine pour le Mai ie,
le gouvernement ayant accept of
tilellem-nt leur offre de se; tf
au Marne. Les otfielsn part il
SVee le grand t-flirlil qu'ils avai ni
la fit 'e la guer>e l'a repr. i
tant Paris centralisera les a sions et fournira lus ren-ei,- ie
rnents ncessaires pour les tonna
lit^8 de rengagement.
-^
Armstrong
Nouvelles Etrangres
IPor Coblo
lux lections des Conseils
gnraux, les radicaux
et i-.nlie.-iUX-.soci.il i tes
triomphent
i^Harih La slai atique dfinitive
des lections aux conseils gn
raux donne : lus. 115 conr-erva
leurs libraux, 230 rpublicains,
2i'i ii u li n-iiin- de gauch 138
i i .lil. ,illl- |.iil|eil\ 11. |,i,li'.,, .
socialistes et 4( riuoiicuis so
caisles. tes e.ins. r.atMiis tib
r.ux pereet b sges. I.s lpubti
cai is ;i, les rpubi caini de gau
che 35, les cou.muuit-t a y, les ><
puli icaus radicaux gngn. nt l1
siges, les radicaux et radicaux to
ciaiisles ".K, les rpublicains socia
listes et les socialistes 19.
On sauia bienlt le point
de vue allemand sur la
question de scurit
PJUS La note allemande
sur lu scuiit a t remise 1 M.
Buand. A l'iai-ue du conseil des
iiiinistiea, le iniu -tre des affaires
rangres a ai. nonce que le dncu
m ni alien.and seiait publi si
uiuilaument dans tous les pays
iulresss aprs sa communica
tiou aux gouvernements allis.
Li'bonne en tat de siije
USButW! Tiois homme k
ont t tus et quiuze blesss
dans lesmouvemeut rvolutionnai
re qui a eu lieu hier.
Lisbonne it eu tat de sige at
la situation e>t calme. Le g- nrai
Da H l'lia, ancien m mue de la
guerre, a pria le commandement
Ue butes les troupes de la ca^ila
le L< chambre des dputs se
runit dem.io. Le g uv. mement
deir.nicia demain In continua
tiou de liat de aige On pente
que le pani nationaliste appuiera
est uqute et que le gouverni
meut ub.ieudia un vote de con
fiance.
n
Rouvel rrantj"in "t e
eeiti,.iil le plan D^tf
B K .'N L \llemagna pourra
d oimais en applicatioo du plan
Uawas payer aea crancire aec
de nouveaux articles : ufs de
truites, allumettes, tll da fer barb
l. usines Liuo eum, tabac el pa.
(eaux tlgraphiques.
Le nouvel emprunt petit
tre coiiMdr comme
tine victoire pour Je.
Caill.inx
PAHI > La souscription A I ora
prunl o I o'. a ro'iirnebc dni
de ho' n-s c nditions Les allii bel
^t'ient pe-'n- apposes sur les
murs de la capitale que de ..p.
g'iea lignes de souscripteurs m- for
maient levant le- banques et les
lir.-.iix le po* tu La tourne a
' i truiimeut eliarg-e An.a ceu
tsMisaem*nta Ds maintenant,
Mr Caillabl et sou enlouiuge seul
blenl trs mtiafails des rsultats
Li fait que le- personnes achtent
d s bons pour souscrire est i;ous
d^rr-omnjH tis significatif par
ministre des finances.
Untre l'itolui
et I fougosltriai
NRTTU.V ) Vingt doux M
eors viennent dlie signs a \'a
nis-* & k suite d'une Boafereuse
entre l'Italie el la Vougoslavie. M.
Mussolini a s go pour l'Italie, M.
Aotoniavitcli.umbissadeur da V u
goslavie'* Uems et Hybir oui si
gn pour letrr pays.Le libre usu^e
du port de Fiume est donn gal,
ment aux deux uaiions. La langue
italienne et la langue youg.sla.e
peuvaiit tre employes en fog
lia avis poar toulea les transite
ti ns iflicieile. t-xc-pt pour le r
vice d-a douau s. Les avocats il ,
liens soit autoriss continuer
lexercice de leur* tondions (
D Imt.ie et en Yougoslavie I u
service rguli- ra tabli de Dira (l)almatie) vei
l'intrieur Les ou riers au
cun d s deux pays searroel seeep
ter dd travail dans lune ou I,. i
tre couliee. Les citoye il des de.;
- -erout rembourss .1 s
* subies pendant la guen
tu fiit des re^iii>itutis L'usia
by Ir i e rique d- Kniao r ,,n -,
r soaraaS l'i iteneu -les pi ,
ftaaaa y)ugosi7s. l s maadr-i
yougjslaves aeiout admis dani
l'hdpitil da Fiurne.
/


LE HTiH

vr
m
Crme
TEINDELYS
donne un teint de lys

Lfl n 7md vi 4u<-. parfumer,
ecnserlt ta froicfieur dt ta /une, mtillll. //oc# f#i *lata
cm
fdenl /a poudre
Assure une
carnation exquist)
U Cr.me TEINDELYS. fin.
onc*tuc neutre, tjaj "icapablr
d n'enter en rien la peau, qu'aile
idnuflt. avM.upht ci ulanch.t tant I,.
lulirlfer Tcvco ou lam.n la fain
hiirr Parfumce aux extrait, de
rt'Mf la OM,c TEINUKLV8 eu
le iype I p!u parfait d la tfm
di tollcut : in emploi 'vite If
rtilc, l*i tache de rountu< et le
irritation duo i la pouitirt
ARYS
3, Rue de la Paix, 3
PARIS
Tiulc Parfumariai et i.i.na- Hi|.nini
?*m
Serge Taillant Cousin; nat aire
En ftuiftie
MOSCOU Plusieurs importt,
les dlgation! ouvrires lOltl ar
riv es demu-reinent BO lluisia
pour j tudier les eonditiaoi de
travail mu U rgime eovitiqae
et enquter sur If situation Dolill
que al ton> miqu'' 'in part i II j a
su allemand I Laoiograd.Damain
doivent urriver b Moscou 300 ie
prsentants sudois dotil ". fam
mu. Un groupe de travailleurs
Iranco belge* vieut aussi le visiter
In Hu.siu allant dans tous Ie9
grand, centies indusliiels Toute
la presse bolchevique pub ie des
articles de biei venue en allemand
j con.pris dea souhaits do l'iol/ky
r t de Lu> m hnrtky, con.miseaire
de I ducatioD.
L'vacuation des Iroopea
lraoqrei daoi la Ruhr
ef*li Weslpaalie lepoor
rail
BOfMLM L'vucuati. D da la
ville pnr le Frart.ais est termi
ne llillii'g'ti tt WlllU ont t
galement vacues.On pense que,
le troupe* belges et frtDQtlaaM u
root quitt ce soir l les occupaient en Wislphahe et
que les Allis auront quitt la
Ruhr la 3t Juillet.
' Houtelles Diverses
Pahis M. Painlev, prsident
du conseil, h deilare qi.e le ti0U
verneniont n mil pus encore nom
nu- lu commission qui doit aber u
\\ nshinglon poi r m rjQCltlon des
dtltt" Bull il u ajl ut- .jt.'tm al
luit 11 h ' gnfili' u 'i si s bu iiil-res.
1 ONDllhS l i i lise nirnnte
I indliftha de lu luine dans le
Yok-lui. Lai cn.plo-.uirs ID0O0
nul qu'ili proDoncaronl le loi k
out i outre t'J 000 ouvriers da mn
il i .i- i n i s'il i......| ii i i | ,- la
rduilun .li- -nihii.-. Les en p'o
ys ont l'intention de se mellre i n
grve le *Jf> Juillet ri les pntioi s
persis.eul dans leui rO e.
ItKU.i. t: M. HadilrB.chtf
du ihrli noale pay-aii, qui (lait
emprisonn di puis qu< lqi< s mu s
fttba I iiiulpul un de tiiihison, h
t mis in libell. Il a immt'diate
ni nt ?i \.. * un message au roi
Alexandre rendant bon mage la
Bot lesta de ctMctra du roi et l
lieilant le touser; in d'avoir rcon
cili les ptutis de la nation.
Les cours
21 Juillet
l'aria- Sterling 10*.!
Dollar 21.17
NEW YOIIK Francs 21.16
Sterling .Mil
A h Madeleine
Ce matin 1 0 ph deleine Xit en ginnd** lies-a.l'on
\ clbrait ia fte da Sain'e Marie
Madeltine, patronne de llnstilu
lion
Homme chaque anne a pareille
date, la petite chapelle coquette
ment par/a de ses plu beaux or
nem< nts tait con bit d'une graa
de Inule de tidln venus pour an
pros'erter au pied de Uel'e, P
cheresse repentante, sublime mo
d'e de Ion e et de vo'onl>. de qui
le Christ avait dit : qut celui $am ptcht lui it'te la prtmttr, pitrn '.
A cette occasion, la nu,-e so
leruelle Tut dite pur la Pre Tho
mu/eau et c'est le Pre Schorer,
aumnier de l'Orphelinat, qui pro
ooni;- le sermon de sircunst -nce.
Inutile de dire en quels lerme* le
jeune et loqueut prdicateur sut
exulter et illuminer aui veux de
son auditoire recueilli l'exemple
de lu Sainte qui, aprs avoir con
du toutes les turpitudes-,toutes les
faiblessis, reviut, ti an-lgmi- de
loi, d'amoui et de ie(enlir, se je
ter u" pied de ion Di< u qui par
donna
La crmonie prit tin vers 8 h.
1|2. lent ment la f--ule s'c ula
par la soi lie laodi que le- p*| tes
on h I ns. de leur v -i pui> chan
taient des hymne* Cel e qui. l
haut, veille sur elles.
L:: FsLsadsdimanchs
in.di.i i. proctiuin sera une
journe da grand** et bo les tles.
Le bu tin. au I tgl ie le Sta
Aune, sera comm^nvo^e aei' i'
elal if. ntum-. lu (lit de cette
graa la Sa i t Mr la b moine II
noi', cur de U parois e, ne se
mnage en rien, atin q uj la ci
monic nviM lu plus pompeux ap
pirat
Ce'l- solennit sera au-si r
bbre \ THom teau et '.,ili.i,,l
avec la p mpe ordioaire.
-A l'r BlO, il sra procd
la lii'ne li i; u d'une stade de
Ste Anne.
- Dans l'ai.rs midi, au i.hamp
de MaN, auia lien la gruide leu
i ion ollii ielle au eoufa de laquelle
S K Monsieur le l'rsi lent de la
rb'piihlique remettra aux sports
meu vainqueurs au Cuampiouut Ndional el a lu Ville Olympiade
de* coupes et des mdaille^ aitisti
quel.
A la pbce Ste Aune aui>
lieu une gaude Larmesje u pf
l'n du moniimeiit de Vgr Beuger.
Li l'.e C lii'ienceo de* le mitiii
se po inolvri jusqu'au soir.
Au cour de celle mme
aprs midi aura lieu la distnbu
tiou de prix a l'frle dalernelle
Corinne Scott.
Ecfto de Pori-e-Paix
La Gouvernement vient de taire
voter les crdita ncessaires poar
l'ouverture de la roule P rt de
Paix, Gros Morne, reliant p=r ain
si Port de Pnx fort au Prince.
Les travaux sont comnv ncs et
a Port de Paix et au Gros Moi m,
et en moins de deux mois prs de
vingt k lomtres da roule sont d
ia construis, grre a I activ " de
l'ingnieur u Gouvernerrent, Mob
sieur Drevfuss et du Porcman E.
Boi-sonnire.
On pense que d'ici la fiu de
l'anne Port de Paix ne sera pas
le peint isol du Payc. On est una
nmtnient d'accord de reconnatre
que le Gouvernement actuel a t
le premier i accorder Port de
Paix ce que nous considtrion:i
comme une impossibilit. Cepen
daut. on pense que pour arriver
avoir la route au p'ua t, il fau
drait doubler le nombre des qui
ps et par aicai il n'y aurait pas
de r'oute a voir les aulos renirer
un t lo i lieu du Nord Oue^t en D
ren lire de celle anne.
Btel Comoii^l
Le Conseil Communal va re.u
dre logimenl celle mb aine dans
le i 11 v ,,u local de a (ion oue
q< e gia.ee l'nirgie du Mfg
t'a! actuel, MoBsttor Tutenm
Saint Juki*, on a pu achever
C'est un coquet local assez spacieux
et bien ar. Tout nos c pli
mente u Mtgslrat a'-'uel qui
pu ariiver k doter la Ville d m
difice couvenble.
( A u;vrr )
Commission
, des Rclamations
La Commission des Hcla
fxTioM t ii. aeuca ,i Xho*
'"'/ mi. v c i, r f LMsai
pour au I lion I s'ni n, dans
l'S rclaraaiio a pour doiniua-
gei et portM par suite .1 trou-
I'- a civi s. etc.. coinmi suit : J
A Tbomizeau jeu h 21 juiil t ,
/l li AJI
Arc.ih -ie jeu li 2 J jtii i i
2h.Pii
LAoganfl venir.li 2ij mut
Parisiana
Joadl
La Porteuse Us fain
l.'iitr.'o ; 1 (jourdo
SnjC* Hydraulique Je Port-au
Princtt de Piion-Vili
Avis
Le Service Hydraulique notifie
au public q e, pur sauta du min
que d e. u dacs le secteur de Belle
v u il ne sera donn aucune non
/elle connection dans ce secteur,
jusqu a m uvel ordre. rf
Porta Piioce,le 13 Juillet t?2S
La DIRECTION
Machine additioniio,
D/>LT0N
Htel de Ville
de MlrebaUhr
La (t inaugmate de lii'el
de Villa de Mirtbaiais est dfi-
Lriv.rnait lixe au 25 Aot
piochait), pour U tte de Saint-
L' uis.
Beaucoup iJe personne g s ot
tinels lehaussetont par leur
resence l'clat d cettt- lie qui
p omit ExenDcos Stno-DactY-
lofuai'hiques
L'.Des examens de Stnographie
Franaise, de Daclylograpuie et
de Stnographia Anglaise auront
lieu l'ccole Sp cia.u de Sino
Dactylographid le Samedi ii> Juil
le' I9i5 2 a.46 p m., sous le
cootile de llu.>pection Solaire.
Le public y .sera admis.
ExaminationforEiinasfa
Sort-Udud
K public eyaminalion for En
glish Stem graphy wiil 1 kr. place
ai ihe ' Ecole spciale de &leno
Dactylo ", 316, Hue Prou, Poil
uu ciince, at 1.41 p m. under
lue olocial superviaion of tbe
Scholar Inspection.
lutereated partie w.ll be 1 liait
ted.
Varits
; CE SOIR
Maoste amoureux Z
Entre : 0,5111 ~\
e j.- i
Le Purgatif Idal ^
c'est U
Pilule un D'Denaut
1147, Hu du r au lu arg Saint-talt Paru
FseU* t pnoan.
N* BoaMitaat tsasa ptassMUt,
alla at rovoan ioms , ipn.
Supprimas! la atta,
II* as Jib.Hu *ss la attisa*.
N'allSMDtyat tMSSt SI* tttfLbra,
lit at cassa tstsss ssrta * %mt.
Plai aattvt fSS tat laa ilrslltlrtt,
cita t. pu csailHist, aiotn rMrt
~'SI I SUSSATIVI, Stt pll.lai
LeSS. Con-ul 11 1 u v.'Qtnt
da l\ni;-i m e-t ulen 11 Port au
Prince di imu 1 , le i aot
il partira le m u j>ur pour
l'E iropa Via St Marc, !ap Hatien
et Puerto lit 1 |uei;ri. bet et
pMugT.
La SS. < Cdla* veoaut de Htm
bourg, invd al 1 nlre. estat-
teo i 1 1 i v ira le s aodl,
I pu(ii le ni ue jour pour
U'iu'-to >. aoto Jonngi Cuj et
San Pedro de Macoris.
Oloraon, Lucas oc Cie.
La plus perleclioirne et tard
facile manier, '
G. (ili.G
AGENT POUR HATI-
i
Agences Rprse
j
PORT AV PHISGB M
Agents gi;tiux de :
Pecker Jonea Jewell Millingtfti
>E\\-YoitK
Farnaod lluyarlaii 0 0 Boule Roug* 4^
Franklin Fire Insurance Company
NKW-YORi: '
Assurance oonlre l'incendia
Diamond lalcli Ce
Allumettes t Sale lloinei
*
D. S. Ifnlilx-i- 'xporl tompatij:
Souliers Rerle.
Chas F. Hallla(|.-i; Sor' M
Poisfions ents m tous jonres ,
-------------------------------------
iVlaiitl.icluri'h Lik- lns'ce Cj sJ
\asurance sur la vie, .
juilliou Frres C'.i
Vins & t hampaoni' Rord^au
Mi, H'jmar
Ctll'L.MAlitF
B urre Oanois, Iro-uuge etfoniei vasaUaK
W. S. Baii-.ws a Son 1
Tahace jaunes et noirs-
a Kaioi:.i!c
f>ans 1 il val ,,
Labaetus k2i
buvolsded^
~ ^^ ^^s^ ^^^ ^^^ *- ^s* ^t^r ^i^pT^ ^pF mf amf
Prorni ez-vnns des chaises et dodioes, lil en fer.en cuivre et en brou
glaces, taleatii,'jlampes, lavabos, earpelies'er descente de li's.
Chez
MB
FILS
120, Uue ROUX, 120,


T u.vfb
* A /Y>- i

PDurauc\ vous devez acheter Chez Marcel AUOlll Cie
larce qu'il provient des meilleurs l< noirs d'flaili.
>aree qu'ils sont \endos aux plus lus prix de la place.
tare que les marqua qu'ils vendent .ont d'une puret inqalatnV.
>arce nue leurs pMl iout lqttu et leurs prix dis plus avantaq wrefl qu'il est pr>tr awe du cale da choix, dans les appareils les plu> p'rlecltonne.
. votre Clairin Tierge chez larce! Audain 8" iey
|lium et vos alcools
< vos
parce qu'il provient des meilleurs i< rroirs d*li .
pare
P5
pai
parce qu'il est prfpa.
parc*, que sa frahlieur et soi prix dlient toute concurrence. ,
, ,,,,, parc qu'ils sont t-uulmnui -n ne prix qu'ailleu.s, milqre* leur su;nont.-.
peiniez aussi chez Warcel udain & Cie parce que l'accueil que nous recevrez sera des plus courtois
1903 Rue du magasiu de l'Elal
,otre------
foire sucre h;ilim ou tranger chez
f voira C*t torreli moulu chez
n voira li fins de Bordeaux
it
<
t*
(i
M
i<
M
M
<
Taverne lies ribHfl
3*0 Rwe ttonns Foi
Bir- Prs ion,Sandwichs louts qualits, soupers II ods
La Tave ne reste ouverte toute 'a mit
ilomhiai) Slcamsliip
Company Ipc
$Uamei aSUatliti'.que/ audnL Cai^
rJfoiS- k '$ puifEeL couru ne* e*L at*-
j,i $oiLuu ^ncc- [<: Anu3i 25 juiUrL,
ip tjfu'ien, 'otLc1^ "aie. 3t' lepaniia C mme joui pout
a^ Jltirag>aie, fcrtrnic,. Cy>, ^|Jp |{0ya| \J ,|| $(.<..<) Ul
en, toute, pour te^ part* de fa Cofom
JCingitari $u., prenant* fi*L, & pa**a
TELEPHONE : 771.
fort-au-Prince :ils 22 Juillet 1925-
Oolombian Steamship Company lac
baia<&Co, (jonls

- .-

Pa kH oinp-uiy
Jfe, Steamer ,Cwmw' veaauc 3c tKwftfoa
e*L attendu Ce, 3 cHouC priAlUi Sacnuf.
il pienDta tt fit* lou* te (WU BaltLeu*
Jieclement* poux f'Europe*
oit au- J. DjlMiT J' AHenlhin piesdames
uns
Almonds White Soai de Marseille
nettoie
Robes, solde*, ttoftfta twu?$M tte ite
Deiuiaiei lmoods WMtt &*P ta* An
Isaac DISliV & fttte Courbi ii:is
R***
SE
-.:J
P< tg t-tII --
G:r:o;p u-
DE80HIENS
d l*gUI 'n
i <' r-\r(
tvous voulez avoir
febns cucippaiix la
Z 1 i iSU'iisoil
liras im>
/iii^ o
femd Rue
o
1728
LUMI1MUM UNE
Kw-Qrleans & Stuth
American SUamsbp Co k
^c ilmma '6U(a' taiiiera k- 2S Mttf
DiwcUnu'nt, paai 'ort-au.-^i'ltice.
il. de tialieis & li
Irats 'ili.Ml X
^- I I M. _! M I !
Biomalz
Laclo(|^ Nestl
Ce produit remplaceavantaawnwaeni ! Liii mi.! poi1
I, a nourrissons mfi no d'un jour cl eal n- toram iim par tom l
""'Kn v.ato hez: SIMON VIEI A. LOPE W Vl!!\
Chi. PIGOULET, etr,, et dans.lontes Ida Pharma
/{' prsentant :
l. JWwaM-toMai
F!ui de vieux livre*
Plu de livret bro-
ch, avec 1< nv.in-
tflges qu'offre > L'activit indue*
trielle , dirige par l'infatigable
Etienne Camille.
fcltOIl Shoe Polsh Companylnc
New-York
<, \
AHK
n iWV
Fortifiant naturel recommande
par les mdecins contre la nervo
te, r.iiioim.' t m < I. uni- le^
roibles dlgutif la i iui *tt do
(Oiuun, i .tiuh gri tenant etc.
HatOMlllHni il elltitl pour ls
ptMoaow liai et pour li t- m
mes pndnut la groca^e t| la
prio le d'allaitement.
In li pensable pour les tnfi t.
Reprsentants pour llaitl
O.offsoo Lucas & C
i vous voulez conserver la peau de vos chaussures. En yeuie chei: rorl-an-
Si vous voulez conserver sa souplesse pendant longtemps Srmce, ?hiraicie W Hucb.
lEmplovez notre pateiMtn09ram la >Hure de*.toutes Jiemel, Oloils:?, Mets 1 C<*.
le marques, luiirc, OloflsoD, UCtf V abrique spcialement pourl.sjjentlemci. du hgntliU 'tt-ftlill, UloLsOi BCf]
Slle protge vos ctiaussuiea.tcoiitre la chaleur et 1 i,o.Goiiaiv.;.-, *bej i.ac&il.
l'fium'di Cap llaitieu, Uttu S.iiu'ttc
& Jori'iiiir, l*n rmarie
Dr Kurliii. aux Ca> s, Luc
Lb BtiileA C M r.j.|' ue
Tovar & Co
Le Kiog tulliii IV meilU'iire iii;tii|iie qui ail jamais <''t'> cjis
lille et qui MUl qu'il doit < leiun |t.-n
plus cher que le Whiak) o dimre
cKui Sftffiam 1Y
SCOTS WHISKY*
le.
Geo. Jeausme& L ****
Ml mettre dey e Bel tige rouge* ttes j i n?n.
Cmim de 50 focr.
Peinture nnglaistS quvlil suj
rieurt*! lh's auol lise,
Prii deiii t touta ce m /uc
ipti u iiJ Hue Hum e Foi'
205-209 Rue TraviM . e


le *.*/&
'!
ISM .Tl
Grand Htel de France d^lBiS Talons en Caoutchouc Gool v
fosilion exceptionnelle, au centre de affaires,
proximit* de toutes les Banques, de la douane et
de toutes les Agences de bateaux.
Eenseiynements et facilits pour voyager en auto
mobile dans toutes les parties de la Rpublique
l'Hati et de la rpublique dominicaine.
Chambres conlortable; et surtout trs propres, en
tilateurs dans tes chambres la demande des Peu
sionaires. Cuisine franaise trs soigne et des
plus varies.
D tr.andes viiler leb magasiu*
de l Htel ;
Vins des meilleurs crus de Bordeaux, par barri
ques, dauiejaniies, gallons et |>ar bouteilles. Parmi
les Mus declialeaiix, vous trouverez le plus giand
choix, p.un les qualits et pour l'Age
VINS I/ITALIA D ESPAGNE.
VIN DE UUUKGOGNE (blancs et rouge* [et le renomm
' Pommard mousseux, <|o|t Amricain '
Le plus grand assortiment de Liqueurs, Cpguac
glus, wlskies, etc.
Absinthe Pernod, Amer Picon, \ ermoutlie
GONdEKVES tranaises et amricaines fralo
ment arrives.
CKJaHLS de Cuba, Aurora et llabanera.
Cl AB-TI'LS do toutes les fabriques diloli Gros
et datait.
IW.U't MF.RIS et Cartes postales.
Prix trs modrs.
P. P. Patnzi
rALASCC G*tTK?-I3Tr-TlKAL:"
.nourrisson-X-WTtura^x- |
atoeuM tu>*r?uleuxe; Ccnstlp: ti^n
JAoaWWkt pppori'iic-'atres tV vre : .p.Qid*, I
IMalfcdiCiM'iS^.-M.A'-ne.L t'a |
QUtRttON CEHTAlr<< U us*jW de r
^
T
i
MM
|U PLUS fUISSAIfT ANTISEPTIQUE
sans Mercure al Cuivre
RAiJist'u itrtynent l'jntui'i t %nUsiin*l49
la dote d* 60 tlOO |oatuM ir jour
|d ANIOPOL INTERNEl
dans u-c ts 0 I Vas l'ANJOOOL, Ru.te. Malkur.n*.Piril I
Aimables clients, vous qui voulez porter, peu
trais, les (dus beau tissus qu'il soit possible
>eu de
possible de
trouver sur cette place, ne manquez pas, avant
d aller ;iilleurs, de passer chez nou 0* le meilleu;
en nil vous est rserv*.
<
*#
a maison H.SlLVtiKA
(/eux qui n'onl pas encore vu les jolis articles ie
fioetse que vient, de recevoir La Maison SiKet
doivent, dans leur intrt, s'empresser de passer i
elle maison, car nul part ils ne peuvent trouver
d'aussi beau articles j des prix si raisonnables:
Nos article! sont vraiment de toute beaut et de
liai'linii et DOS prix dlient toute concurrence.
Al|'"<) Suilu Chine pour tailleur
Kaki blanc suprieur
Kaki jaune anglais suprieur
siuck union blanc ani||uis "iiouveautCb*
Drill uuion blanc anglais
1.1 "
Tussur japonais pour chemise a hommes et rooT-
tUps de aoie ri barres couleur pour ohemises a bora-
ines et robos nouveauts,
ftapuste hue pour chemises
Percale fine pour lingerie
Calicot percale pour "
Zphyr anglais mour rbemises extra surf
Organdi suisse uni et couleur
Bas joursdcini-soie
Chaussettes cosiaises pour enfants
Frmh Irisky, dernier,, nouveaut
Pjplm n (leurs pour robe
Tussor blanc
Limbrie blanc
Voiles oouleui ri harien
lias soie brode
Bas fil brod
Lotions 4,i ivert*
'I uile pour premire Communion
Couvertures blanche et couleur suprieur
Bande brodes Madera pour chemises et |upe
Voue bianc a barre et mouches
Ratine blanoho
Napper cuiil^iirs'
Petites serviettes blanches damasses
Organdi lian* & couleur ri barres & A carreaux.
Lainage couleur anglais eup. peur jupes
Mauras ri barres de aoie pour obemiBes ri hommes]
ilrept ilr Chine couleurs assorties
i extra suprieur
" marocain a carreaux
hoirie i carreaux pour robes et chemises
frico'.nr de sois a barres
Braoadl noir aagiais
Imitation toile eorue
Serviettes de tolletlee blanches & couleur
damassjes manches pour familles
Chemisettes allemandes suprieur
Je ferais un mille
pour une Camel
Lv. plaisir vaut cela. Il n'y a
* pi de substitut pour la
qualit "Camel," ni pour le doux
et agrable mrlanfrr "Camel."
Celui qui fume 1rs "Camel,"
e*lge des "Camela." Parce
qu'elles ont une douceur, un
aroni., une StMostetta, que voua
ne tnmvam ilans aucune autre
eJgaritte,
Ne von, UImm pat dire que
toute autrr dgarctta, d'un prix
quelconq.ii-, \ut les "Cameli"
Estt m |., "c'ameU" voua-
uimr. Quelques bouffes,
douces, rafrachissantes, et tous
tvrei un Osfllt i r>W pour usa
Ctmal
K J kEYNOiDi
TOBACCO CO.
* .....r, ioUe.
Norta C.rolla
0.5. A.
L s femm s
ainsi que fstn
l'n vim ni
tn fiir (f>g fyi*
loi f> incao i-
h ne,ils Ol(
li> il evx de h s
uv Mf car avec
eux ils ma *
eh* nt conjor.
la bien pur.
P lipz voire corps
p i d.uil vos prome-
naiie>j< iirnalires^en
u-.-i l tes talons en
c M'iiN h"h<- GikmI Year
vjC vflvOns observe
ft i la dillt'rcuce des
pas qu'fiflra leor
construction fpctale,
J-34-3i
9
lui.
amel
Le, hlons en caoutchouc Good Year, sont ei^ ralit des talons pneumi
n pratjeal le corps et ses orjan?s comme les pneus protgent l'u
A pari ai cela i's durent plus que tous les auties.
li West Indies Tradiug Compai
\ ' rt-au-Prince, Gonaves
Cp-Uailen.
La maison F. Lsv anel & Ce
fne thi Isfiasin de l al
Vent de recevoir pu* l> Franaf9
(es arides *uivnn
i^-'t?ny.^tfa^f>a<' t>wWI -le soie, Penfelles Or et argent
Mubacs, Calolten, Chapeaux Garnis Plumes, Fleur, Paille de Soie et
tottl articles pour Ifosss. Spart.rie.- i es Motifs Haut Fantaisie en
pertes pour Robes et cbtpstax, Hes Bac* Ptrla de toute beaut, de.
p!!1 rC'n' l:hRPeBU1 Jea. Bar Pour Enlants, Bronses & tte,
Peignes coiffer tous g.-nr es di- Brossra a dents, de. Ptes Dent i
irlCH. cic, clr,
articles pour llomn-rs Fa.. col-, Cravat-s, SW*V**, Cbemiset
^!\..*'tk ^ous article, p ur mercerie et Lingerie.-Coi
lesux > 1111 < m m, s
i OS. Htl)rS !? T- !' S ?PWm e' ti ,uhrtn9 Por Pharmacie.
/ Alimentation I ,,, -, , i(,l|P11P9, CogD((r, * C|iaraPaKne authen
Balles eu caoul. houe el Poupes.- Jouets divers
Acres o.res rft l'i, rma^i^ el SpArialiles Pharmacet.iiones.- becs !
f! n-, < '". VHOU}Lb,>ar ~ Vins p s'>p Deschiens, Vin Nom,
MVHii. HMOfsol, QoiBism Ubsrraque Pepto Fer etc.etc.Sel d'Kpso
KurJ; 'IJ' ?""sB ** W"V' ^ n|iwP'|M ' H qualit,.
\ i P.Dr S^V'I'E pt ^onliserie Colorants naturel.
Nous avons reu |, V,r,lb!e Th des Alpes. Excellent dpurstil
fassez-notis voir, nos prix sont avantageux,
La niaisou C. L. Verr t
Mu iin.d 'iotUeur
lo 1823 Rue du laganin de l'Etat
|e recoinmande au public'et sa nombreuse cli.
utils pour I lgance de sa coupe et la ^prompte
excution mi>e daus les ouvrage confis se? soins
la maison reste Ollvait* Ju? qu'a S heures du soir.
a i x modrs.
N. et \. Acra
GrandiRue
4 tt des Caves d liordeaux.
Voulez vous vousihabiller avec lganoe, si A
Bxmich.
Adresser 'ous la Maison \ St A.
Dont la devise est de vendre petit bniios]
veudre beauoor p
Dans son pei onnel^da maison oompte un
tailleur italien sorti d'un tablissement de
ordre d'iuiie
Une est en mesure de fournir des|compl*atq*J
et sur mesure, en oheviote, diagonale, palal
drill blanc et couleur, coupous de essimir.potnI
talons- Etoffas pour gilets. J^aPt'
Bonneterie ]
r.henuses de jour et de nuit, au uout dei Cl
Cols et manchettes dernires crations, Gsli
et Fy|ams.
Cette maison coj si m une w
t le meilleur aocueil est rserv tous ce
sireui par une visite tre* dfis sur la
travaux fournis.
T'iut costume command et qui ne rpoXfl
goiii, in oiient est repris,
On pat le franais, aurais, espagnol et itattss
i i
Rhum Nectar
UIO. lUiiv.ju M gaeio de i'
"117 Hi^ Bopoe. Fui.
_J KM), Rae Coune.
Pharmacie Sjou
Donne avis sa clientle a aux mdecirs et su pobll
t.atiscrm son aUboratoiro d Uloflie en ud LtbtW
b olog.e appliqu sous la Direction du
rRicot et b. Sjourn ,
Ls la aratoire est oa/art touj le jours de 7 bras do "M**]
neures dusoir pour louiesles recberebeset analyw^''^*
s'annoucti ci jointe saut pour le
Wasserujaiiii et in coDslaute Ure S^ef
Seront reues que le mardi d' chaque semaines
Sade.-- a i i aiv d'iiruiOi ei 6'ucgasinque
Heaclioj de Wassermann
Bisciiou de* in boulet,
r lamen du sang et du pu|
txaa.en d>s rcaUres lccll
'xamen ? f^^L^*
*'4 bunirortifl*
/'
k
110 !I i ds Csars
Tlphone : H* 750
$


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM