<%BANNER%>







PAGE 1

u kAK T PoWreTEINDELYS donne un teint de lys Pourra TfinaeJj I Nonce chnir. lote naturel, roit pour uum nehrt nttr, roinr>. Tut P' l OT>|r 8*1 o T.indclT.... Eu llLdljt Un TtlniMIy*.... Sa'oo Tnaativt .. Frti (roi |*wr Oloife. r-v pmf eiinr. roi mcnaarii.. tx-t .UHe. ocr fona ii(f i "uc. rarAll foitcc. roclii rluir. > i namral. rouga M, COU Touut Pkrtuœcrm Qruoa Maiituit ')a* r ^•~ xt ... '• File al lace Monsieur Ctrataol Vieux si fume dans s* bro luire autour pV laquelle, on a fait un silence bien louclm t, qu? .'.ir G org^s Sylvain rfoil de 1 Union palno tique des ippoinierri' nts de chef de bureauter t dollar* Je voudrais snoir si Mr Sylvain noil efl (ttomeof lea cm t doli '>. MI d'autres lerm s, ai celte paye lui esl, .|V1r Sylvain doit prouv, r l'anxit l'un employ public aux Kuithets de la D Que; il COIUIIH ce .nul %  t m h. el quand |compte y e*t j iiuiu. gine qu'il don Mir dner avec lAce, et remercier d'un mot idem de dignit: Par. lutt, puifuit Muieurt. l'ai,s le accou I cas Mr Sylvain qui a plus d'unn M0 „ j n'cre pas eooprnlitte, doit attendre que se vi i. m | DU reaux de l'Union pain .tique, avant a' lcuw le r a, n, ,., U Tu ni. il, qui |,n preaie* m *nt passer Ira m leta i-r.-i-ux de la ca aie en %  > poclies. A ce mettant un chaud attendrissenient doit pbtn i le cœur du tal uliate olicieux qui coi te en a:, x.inliins cieol s !.. uiontfihi cou mu de T in.li..mr \ 0 qiiii qu'il m t auj )ur,ihui .n action. C m dollars 1 me dirci vous tV.-t maigre. Uuiiiniiaaongesqiie l'Union patriotique bat depuis lo igI. mpa ii* I aile, el que par ail leura Mr Geo'i/ea Sylvain est un pur e prii, eoigo des plaiaiis de o mond Il nelrquent gure les dancings, el pour ce qi i et de la so ujt, il est de taille teni tte n'importe Quel chameau. Il a donc peu de besoins. 8a inirotte?.le vous inleu Is bien son parapluie ? A cela je rponds qu'un "pa rapluie ntal pas indispensable la toilette du parlait nationalit. En supposant que cette co queitenes Ion moi. bien inuo •ente,!! une aigniti •ation ven tuellement maitiale entre les leiQV V'.lIl.'M (,' ... ( | ;>Inilr m ins velues du doux aptre de l'Emancipation, il n'en faut pas moins reconn l're qu un paripluie quelqu consommation que l'in en fait est un ar lirlp rsistant que I ll'ltra n'erilame nu lenteroant. Jeco> cde quM r Sylvain ^ii le parap uie Inui'stiiel, aii^'le et tulle se r ^ice cela fait il aux cent dolla i ? K \|r Sylvain a-t il de gra-nia souris o'l#(tant*j el nouveau I mm. I s' min 3 I il %  n I -ntaiaies vestim^niair j ne 6U ; 8 p aaon Fr.lr'c Haaaon, m ia i en j gr eux rt-i tes apparences. il |*j te limnrrssion d'un \ hiloaopbe enn i d" tout luxe, et qui par tf'Ht nnlu 1 H'anrail cert. s jam i* rnrtrpvfnu aux lois aoin,.iusins de Une jaqui Me griae — Dieu m • gan'e d< mler la moindre ironie cquej'ii fl* -taille 08na un lisM; mus: 1,1.' t impern-t'able, sulTt en toutes saifons, an tors-onon e du l'rsid' nt du I Ui ion patriotique* E le a vu vu iii deux, et reu plus d'une ave sr, mii au.'si Iriii he qu'au premier jour, elle montre des basques ii hetfs cp tivrs ci mrne des ailes. Si Montu\ rS\lvain a la rec nnai^an* Ce du busie.il la : udra lun qu'un jour • u l'au're il com|iose po' r tre mise en muaiui e, qi elqie od. Vibrant, en l'honnuir de celle aœui bAmlque de I habit cliMle par Ilich pin. car, .Me ai ssi, i.aui! ronne d < jnquetlei jell3 en dli ; u temps : I \ r.xni'F nom MEUXT rr NE !K I KM. l.xs Kn onin>. Mr S^lv^in est lh mu e le plis heureux du mon!', gi-e s s gra s nio0>tef, gr e a h g^nn st de l'Union p UiotiquBt et g *e tout parliculiremerte M Louis llor o. contre qui s'exerce I' clion tuiile du groupe i ation Is'e. Si Mr IJ. n , i e se prsente pea aux lfd-ona du 10 Avril I if' h in 1 1 ", ior. i ; tioliq'ue dapi>lt, puisque dsormais rai s ol j t .. t .u n ii-p • onp Ui imboKt de Mr Syl atn Sun'crei es. In .s les cent dollars! %  L ironie de la vie P, cou me en le voit. intimeDWI l' la dsim'e i'e MrSylvaD, au succs de Mi Botno T, ut haut le Prudent de I I i .on patriotique Cria a l'imrotulant du Pif si tri de la tuiiUiir, it suifitnent il Pudre i4dle impalpable. adt'rtnt. d'un parfum iilkat, cnnser< i la fracheur siturs Abel N. Lger el J 6eel y pie ajoeat et membre de i Coomia lion des H. 1.mutions M s via IHi/D, < oiv.igjnnu Placide Pav.d. cooa>udu ( %  %  >uv %  i n< im1 t ei ipg dlvora enp!..}.S qui | e ^ HrrompH toaleill su. I renias l'oit HU Prince aprs un i-ejour d'un u ois et de i i p. s ddiis les D parle BMOla d.i .Nord el du Nord Que! ' la Commssioo euieod I da n. mbreuse atf res relevant de sa juridiction spci le. Le troisime m ml,:,., vi\\ tD $ Delag q,i avait le jii,.qu Uoa namiu li sera a la Capitale uiobd blem -nt ce soir. Nous avons t heureux d'ap prendre q ,• IM honorables ;u,;-g %  ont reveuui eu parfaite saot da .eur lougue tourne. lais lis sj],ij fav iillon Tictorieoz des "ijes &UIVul ...lo uc^i.ll ,j B ..,. t nolr^ nmi Milien Utor 1 equiMd* foi t bail de Caved oa q i .U r a d .n.n ede celle d.s (". yes e'ehiil dplace pour SH mt>urJr a Colla derme , dans a reucu tr e q n ;"' " '"' *"> v,ci raaae^r 4 buts k 0 fous n 0i co np i merj s Accident Ce midi 1 auto >'o 7S9 aondaite par IOQ propritaire .Me Lon L nlr. un pylne lectrique p'a. pruxi.i it^ d maisons por I..MI leNos .5 J.r.l Pur i u te de ce lu c l'une d a roues ainsi que l'aile dioite de la voiture e bnsreot II D y eut f irt heureu-'emeiil pas aVacetdeel *le personne el Me L'aulaud 'ul quitte pour l'motion Mcrt du lient Hofrnao Nous avoua tte inlorru ee m i tin de la mort tragique furvenue bltl H.l. OU II. t tl I. Il lllnp qui cou munm-ii le P t te d.h Ma lli es h n BfieVl De eiqi ' e-l mer e i ( i r d terminer les ciiconrtai caa qu. ou' i m. L ce nalbeur. Par Sans bil 20 Juillet L.Nuiifco : \)a perse uue la !' %  .-< ... .tu.„,,,,, to |o | ,,| e | ra „ c.it>e ue aaaeuiii ii|i>l ia I m.f.oi b.Li le peer .'An, magne de taire pbiiie de la Ligue Oe? Nations Bkant au moin<* un an, ri josqu-a ce que la zoue de toi. gne soit vacue. Varits La Ha f aie Entre : 0 50 i -Llllfi Le SS Uo'isul (lorn n venant d* Kingston est aileii lu .. Port au Prince lniMueh*. 'ni* t. Il p^rt ra i mmo j •u' pour I E irope v a S MTtf, ap Ihitien et l'ueriu Pla a pr-.irtu' het et pi s g r Le S T H v nmi Jell.mbourg, lever* t LuHrea esttten lu i i v^r* I8 . \ puiii-.. !• n-v-ne jour pour K % eVto, -.nio ).mn g i C.iy et S u e"e Irq IVttcoiis 0 >f on L ir ot Oie. IPS riili^ls Je l.i qpn de course ryollato X ,,l| r de France ^ Li Prsi l .0 de la Chambre de Ce im-rce Frar^t-e i.ous ommu nique uu tig.a imme i-i de Paris, lui aononctol que ia grande course c y liste Tour de Praoee a t g gu : en premier par Ootte chu et dauai->mi par Biysseesur Bicyclette Automolo. Dcs Il nom en tait part de la mort surveoue h e. de >i i.li.. fa nOuM. I, • nlei u Uleul aiu.i lui .t aprs midi >e eoovnl partira de I Ai e frai i; is i our se rend e li I I g i e j*e Anne onl r>ce* aux p*rei..s pi nu n* pari . iir. m ni i s- ei f tn| Mr t h It.mi el ville Gib .le H0'l2. Le fameux Champagne Lacson Se trouve Pari* dtus I a Grand* rcslutranls et cal* t U inod i p. tauPriuce, il est devenu le Uvo.i de h socit. En vente cher : E Dereix Ch. Pic ulet C n *. T au r$irt i Armslrcnj Eug. LE BOSSE & AgencesRe PORT-U-PRINCB Agents gnraux de: Decker Jondd Jewell Milli.xg .NEVV-VUiik Fariuoa lia JJH i 4ii o O — tfoule louje Franklin Fire Insurance Compaor i j Asamranoe o >air i'inoendaB %  — Diamond latch Co Allumatto a HaM t Home i 0. S. liubbnr <*oa jaunes et nol rs• a Nationale Sans Rival Cigarettes rhaneteltM I nvrla ded^ i rocui ez-vous deschaises et dodiues, lit eu fer.en cuiv. c el eu bronza ulacee, lahleaiijf, lampes, lavabos, carpelles el descenle d lis. EU i^B r uo noix, 120,



PAGE 1

*j: MATIM w— maison F. LaviaiU & CQ |ue du magasin de lti.it u recevoir par le Branx < ?ea anclrs suivant* Fitr* Fine. Dentelles de soie, Dentelle Or et rgen f Chap-Hi'X (arnis, Piumes, Fleurs, J'aille de Soie et 't' Mi.de*. Sparti-rie.Des Motif Hautr F• | W r ROD* et ,,, .hapeitux. de Sacs Perl de toute betai, de* r*" r iLneaiu Jean Bart pour Entants, Brosses a tfte, **" f r touV nre * e8 Brosses dents, de Ptes Senti Jnr ||„ m ns : Faux col, Cravates, Bretelles, Chemise toirllM, etc lous articles p ur mercerie et Lingerie.— Cu ** * f g\ x iLS GENRES et B uchons pow pharmacie, iilion Uquiie : i iqueure, Oogone, Via*, Champagne aulhen C ll0U |.n.tucet Poupes. — Jouets divers aftt/et Pharm ie ei Spcialits l'btim • •• , , { ^ lrw.tocemoœwtiOBt|ruloigr la vie it m... i %  ,_• W ^ ualadies. LMUrOMI de^lrucnuis ne faunienl %  *•• %  '"'f* d uueV,on,,e I aine qui ire>de ! %  1 *•• %  r lSl our combattre .s bicims DOCIV*H>. •oi^euiMin ceste Plus d) vieux livre Plus de livres brochs, avec le* avaa* lages qu'offre • L'activit iadus* trieile , dirige par l'infatigable biieiine t'^muie. — Heliure de llMMAa M tour combattre us bici.n s no. ive: ^ Lt8 mdecin ont deccuve.1 que le Ul KKl I • %  • ViiM u.enl idal tour prmunir le cor,., bo.l 0In *JJ' ,^v1 •• Le Queker Oati conteot !'• lments vitaux de nutrition {jjtffe .1 vou. donner, d ,ux fois plus d ner.ic que M-de . %  ~g^ LQQ I THEB.\UDAiienipur Mil YITTEL VOSGES IFruiice) GRANDE SOURCE Cure complte de l'ARTHRITISMb; Saison du 25 Mai au 25 Septembre. OQURSCS TCMMIS OOLF POLO THtATRE CASINO Z PARO SPCIAL POUR LES INFANTS ta ?UMa dna i*a prlnrlplr Pharmaole, Drnfiierlaa et Haion< ..'Alliifli t ".ou. NEW T masBARp CAiiia.i f taiisera (tv 28 fw&t itecUmcnt poui "lort-au-' Us. *fait. •aut f nco, le tS -Juittet 1^25 ftutnts Ciiu'iiix AVention BlOUialZ A m< sure q. e von-, us i un n o r su de mire !'• • rafnil feil futen il qitttent la dcliar^e du rsi\on. r.n'.tvit le lotlsu.ol Hifit t ne i)tu*l'e r ,f r -' li.il. |ttr M • s util m.i.'. • ici et tinq b titre i Iroiti nouf doi ncl le dioit de coi t dn r ton me ptifeH le I irlect Kv.iiberp i * l'ipptlr il*i. le a New l'eifcclrd Ev i harpes! garxi.li coite "ou' dfaut d finrlinm emenl qu elle qu'en foit la carie. Tool *ei d-ur 'liv jr haipvous remplacerafHns ai. un IIMLDI tu d^ peilics de votif puni qui ie W-M eioniftiiit I I ii & i iiliPie M ti-ficl'tn viwttu.i a M. m u 161.1 llur .lu COMM inbi .. niMi.iuiii THF WAHL COMPANY. NTW VOlK, N. Y.. U. S. A. A rendre une grande a* moire n cajou, i machioea crire et diffrente objets de mariage. S'adresser au • Matin [fulto D Shoe Polish Companylnc New-York EBaa ? vit Si vous voulez conserver la peau de vos chaussures. Si vous voulez conse ver sa souplesse pendant lonytemp lEmplOjez noire |jate u Mono(jraui la meilleure de toutes les marques. fabrique snt'eialeineni pour les (jenllemen duhiqiulie £lle nroiiue \os cnau^suresicouire la chaleur tt v IMiumidit. Geo. Jeansme& C A v* nt> Fortifiant naturel fecommande par ies med. cm contre la uervo site, l'auiuie • i u chlorose, les troubles dig^. if4. la UlbwM des poumons, I ttuiui^'irseiueul etc. H'Conliiimnl de cboii p^ur les personnes ftges et pour Us i>m mes pMidt.it la grosse e il la prioie d'al a.e (-uur les mi .' t~. |Hapr'aont->.nts pour llaitl Oljffson Lucas k C %  Ru veUUS i:li< z: url*all• ri nce, Vharma ie W loch. Jacmel, v.kibcn, mcis H Cu. U*Mrc, Olollsoi, L.bcis vVto. Pf.nt-tioaie, OlodsoD. uc?s 1 Co.oonaives, 'beJ Larron, Cap-Ujltien, Olto Sliuettc \: t o. Jruiif, l'h nnai'ie Ur K .M'IIII. ux Cny


PAGE 1

L Mflft -*T (*.• Grand Htel de France rositinn exceptionnelle, au centre des allaites, proximit de toutes le: Manques, de la douane et le louhs'les Agences de baloa x. Eenseiqnenients et lacil ls pour royajer en auto m IIMIR dam toutes le* parties de la n<-|mbl|>i %  i'flnli et de la tpubliq fl dominicaine na iiln is eou'ortanleI surloul trs prepres. en i dateurs dani Ifl eliainl ;.••> j la demande '• s 'en sionain %  >. Cuisine l:an ic lis senpie H *Vi plus v; rires. D n.a: des ntiter l*i m ai* ^ f <** : Vins des n edleur* crus de Bordeaux, par l;ari que*, tlamejannes, gallons et par bouteilles l'ai ni es Vms locltnlcanx, vous troueic/le plin giui.d Choix, paur les qualits et pour luge VINS I -'ITALIE* DESPAGNE V S Ut DCHJlHiOGNE(ulaDCi et rojgcs et i. renon :i Pommard mousseux, noftl Auiiuain le plus gra ni aasortimiMit de Liqueurs, CoytUIC gl is. wiskies, ete. Alsintlie Pernod, Amer Picon, Vermouth" C.OVsKHVI S franaises el amricaines lialc m nt arrives. M I AHI'IS de Cuba, Aurorn el llabnnera. %  l \\B -T H.S de toutes las fahrlques M loin Gros •t 'tait. |>AtlFUMERIB et Cartes postales. Prix trs modrs. • P. P. Patrizi La maison IISILVEIU l i'n\ qui n'ont pas encore vu les jolis articles LA linestfl pie vient j de recevoir La Maison Ml M-;. doivent, dans leur intrt, t'einpreaSer de passer i et Ha maison,'car mil? ,iail ils ne peuvent rouver d'aussi baattl .M lie les i de- ptix si raisonnable : toi articles sont .vraiment de toute beaut t .ie Iraicheur et nos prix d !i< n ul • concurrence Alpaga noie suprieur Sa u China pour tailleurs' Kaki blanc suprieur Kaui jauue anglais suprieur lluck union blanu anjta s "nouveauts %  Drlll uulon blanc anglais • lil Tusor Japonais pour chemise a bonnes et 101>— & Heps de soie a birrei couleur pour che nisss a ttitnme3 et robos nouveauts llapuste fine pour chemises,' Peroule fine pour lingerie Calicot percale pour M Zphyr anglais .pour ehemises — extra sur£* Organdi suisse uni et couleur Hns ;\ irsdi'iui-.soie t'.huu-t>ettjs ecosiaises pour e fant-J Kraaeb l-'risky, dernier,nouveaut l'opl.n fleurs pour robe* Tussor blanc l.imbl'ie lilanc Voies oouleui A ban es lia-, soi*' brcde Lias lil hrod Lotions pivert*' |u : le pour premiro Co nmnnion (".ouvertures blanche et couleur suprieur i'itmti.:* brodes Madera pour irli omises et |upe Voile banc barres el a mouches 1 latine blancho Nappe couleurs' Petites serviettes blanches damass es Organdi • blanc ft couleur barres & rt carreau, lainage cou eur anglais sup pour jupes Madras barres de suie pour cliemmes hommes i'.rei r il • Chine couleurs assorties i " extra suprieur marocain carreaux hoirie '\ carreaux pour robe* et chemises iricu'-iie le soie barres lirai UK noir anglais^ lui.1.lion toi eoruc Servilits de toilettes blanche* A couleur damas ies blanches pour fa nilles ( hamisettes alomandes suprieur Aimables liants, roui qui voulez por.cr, peu t'a. trais, les plus beaux tissus qu'il soit possible t'a trouver sur celle place, ne manquez pas, avant d'aller ailleurs, de passer elle* nou o le meilleur acceuil vous est rserv. Les femmes ainsi que lt*sen I an I s aiment avoir d s talent encaoul" chouc.il s *ont heureux de h s avoir car avec eux ils rnar chen con/o tu bien :ent. Protgez voire corps pendant vos promenades journalires,*>n liaanl les t %  1 1 /11 en caoutchouc Good Tear Travailsoign — Excution iram avec a,vous observe rez la dilltente des pas qu'ollre leur construction spciale. Talons en Caoutchouc Good a -, _, d i*'"l'i'. e>nbi** \Xi, 1 *'lUTbii• % %  tuip,, gu don. i •. • i i i -*...,. l'twuM a* Keds JJJM J Kcd. prnr c.-mattrt enfi i ..r "*:--'• ^'U--.".rt.aoiBMpla •• rti v.. K ' : ' fjb i. p :„, „ M ^, r.l 'S. " qu'a heures ('u s.>i-, A ru, moaets N. el A. Acra GrandSRue 4 ct de§ Caves de Bon. Voulez vous vo -s]Vabiller avec lgaooa, aarch. Adresses 'ous la Maison \ St A. Dont la devise est de vendre petit vendre beauooi p Dans son per .onnel, la maison compte BS.'i tailleur italien sorti d'un tablissement d ordre d'Italie Bile esi en mesure de fournir des compli et sur mesure, en oheviote, diagonale, i driilblano et couleur, coupons de easim^ valons Etoffas pour gilets Bonneterie ^ Lmemises de jour et de nuit, au u out '.ois et manchettes dernires crations.' at Pyjamas. Letle tua %  o>! rm s' tue une tw| et le meilleur aocueil est rserv tous sirent par une visite Otre dlis sur la travaux fournis. T'uit ccatume command et qui ne rj gortt lu client est repris, Un paile franois,anglais, espagnol et %TA Rhum Nectar Ch iN^Gaeljeus i4lO,^Hue!uu Kag^bia de l'Eut 117 Kue.BoDue. Foi. 820, Rae Courte. Pharmacie Sjoui Donne avis sa clientle et aux mdecins et u t . .auui.e sin Laboraloire d'Ulogie en on' b o'oj e aipuque sous lJirfciin Uu Lth^cotei t. Sjourn L unoratoird ett ouvirt toun le jour de7 or* *J neures dusoir p;ur toutes les recherches ei anlf*r annonce cl jointe, saut pourle \Vs8eriiMii, et H ctjDStai te Ure ^ Sercnt reu 's que le aardi d r aque lenoaiBf bidreir a ia Phurnscie pour frerduseignerutni* lnal\esd'i ns et Sargaatriqi e HaclioQ do V. snniiiun H %  iiiou de Inooulet, Examen du ssng et dt|pu* Eiamen des matires lcalaJ Eiirnpr. n enti Co2sinte vW" 1 i 0 Kt.e dts Csars Tlphone : N 75



PAGE 1

%  .MLSCTWn PROPRlBT\lHB \MPRIUEl* Clment Ma gloire BOIS..VERNA 1368 fU Rve Amrtoalna NUMERO 20 CENT!MES Quotidien TILfcPHOHB W MB iui entreprises dont le truit n 4 et pas prsent, il laut employer de yrands e?priltj,de |i ands courages et des personnes de grande auo ril : i|raniis esprits pour qu'ils puissent prvoir une utilit loii.Hie,uraiid> courayes pourqoeleo dillieolts ne les empeschent point grande autorit uour qu' leur ombre beaucoup de yens ?'y embarquent. Uriiiilde Richelieu L^ANNEB H "M PORT-AU-PRINCE < EMICI) LUNDI 20 JUII LET B RESSOURCE Machine additionner DALTON ioWlreU rlection proba ifcM. Borno & la prsidence iJWpobiique, la p'ume de Mo I Hfiii perdit* le temps qui pi tre employ a una wu Mopy. M pense comme dans 1 meneurs opposants, la l habilet consuls non pas „Jire la reele. tiou ua is l'o (publique, ce qui est impos ni ait' ni Mi un mot de lion , ce qui est ridicule, dans le desespoir de ce Iles convenu—• a gayer au mo os le z;.e des i"i Prsid m ii>rao. Pour %  I Mt mi? en œuvre. — Le |j'i Le Tmps • a des allis H, dit il le ('rsident de la boue lui mme eu est un ; icnire que lecindidat du 1 sciait l'en cas jue.. Le .Nouvelliste i.ni Jdao* le but de dsorgaui |Moc des atni* de M. Borno. I d'ordre est que les parti (la rlection, < %  les amis !• doivent tre tourments lAoule ; hier ceuit parce. I services ue seraient pae rit rcompenses au tende laiecund triomphe, aujour Mat parce que a la veille itil l2tt. le P.sideU liera plus candidat '' C'est dans lie dtr lse qu'il de 'tendrait l'emp — Cette comme toutes ce, les r .cde et qui l'auront bineront point le rsul Les partisans de la tout couvaincus de la VHtont de M borno ; Vlae volont..iubrau j le desespoir de ss i; c'eut elie quicoudu t envisager la I coalition conlie la ^a que vaudra cette —llfce valent les coa.i %  Tien du tout. ^ % %  Diiliguenave n'a pas j"*lfl*lin de se reposer aprs £**• pwioir et a dsir re %  *ivrill9i pour une nou 1 y lyfc de 4 ans a la prsi | r** '•a ^publique,— ce qui i r"J[ f o CM de succs oo/e '•imvernement.Mais ces ,^Ja veulent que le Prsi ^^*"? aprs j annes seu Iff* l"'|l pense djl sa re J?"| "Oo, Moravia, c'est trop %  %  si. B0 veu consacrer uoe fc-fa* ^ U lu re8,e da *' e WiBw | s'iifier uoe Haili l porte l'opposition ce ••• amlioration de la m paya c 'eH un dm | -T*du Calais National.C'est !" M* < intressant. Mais la p.l"i Le Poste "ne su (fit ZliSH* eUe tai u PPO *LS*^ ^ : m • Q, forc tom attiin tiouveruemeot sont k '.,"''* < l' infriorit men ci croit habile de suggrer que le dmnagement sera plutt vo'on taire et que les amis de Borno en seiont '• pour leur courte honte ". Ils auraient honte de tester d vous au Prsident de la Rpubli que jusqu'au bout Cette manoeu vre strile est de plus sans no blesse. ••M *•*•*•*. tote des agitateurs e t'oppotiitoo.celle Plus l'opposition s ingnie se montrer habile, plus elle dcouvre sa Uiblesse: elle recourt de pe'its moypLS et lait plu t une guerre d embuscade. La dfaite est cer t-ine, elle sera bien oblige d'en convenir La conception politique de M. Borno lui lait considier-corarae un saci ifice ncessaire le rei ouvel Ument de ron mandat prsidents l pour une nouvelle priode de • ans, parce que l'intrt national l'ex-ge. Il n'y a \n d'en cas que... possible; la plus prcieuse gaianti^se trouve dans la personnalit mme de M Boi no II pensera prendre sa tetiaiie — il .faut qu'il y pense — mais pas avant qu il ait donn la gestion des grands inteiU qui tool confis ha pro.iil et a son savoir une direction le le qu il soit assur de la continuation de SOQ œuvre apr? qu il aura h nglon iuteiviendia lou 's les fois que les egitateurs auront feint d a o biier Us clau-es de la ou vent ion de 1915. A quelque point de vue qu'on l'env sage, la teeltclion des Mr Bon DO i iM nie tous les avantsg* au Pay ; pour continuer la combat, tre, Us nationalistes sont obtiens de faire taire en eux t i.t sentiment noble et dsintress. Des objections qu'ils ont prsen tes il n est pnsMtle de tirer jusqu'ici aucune raison substantielle; ce sont des considration" spcieuses, iosincres et d'ordre dclamatoire qui n'ont aucun rapport avec les tntits essentiels de la Nation. Quoiqu'on dise quoiqu'on fisse, le calendrier de La Poste •> se renouv lien pour 4 nouvelles an nes partir du li Avril 19if : Poug-.l il. vendra plus humai-, t plus sage; Moravia aura besoin de repo* aprs 4 ans de surmenagi et de surexcit-tion nerveuse consacrs une opposition faite a r-es e risques-, perns s; lludicourt ne pourra plus tre charg de m's%  ion aux Etals Lois par e que Utoiges Sylvain aura puis son profit et jusqu'au dernier sou la cai-se de Union Patriotique; et Lhrissoa. an lieu de se livrer i de vaines agitations, enseignera au •Ncuvelliate une politiq ie plus conforme la morale que elle que dfend ce journal actuellement. ^ PARISIENNE I tBtaserie t la Vapeur *•£ %  • Destoucher *••• Prince, HaMi LWlv H MU (H V "01irTITCDC teis*--i..i. v . t,, ni „i ,f.,t '!..•. | Maurice Etienne fils Marchandises lrancais.es Port au rrlnce. Ciiortei tos enfants f.HEZ \\ t Balloni fils Sf> un s.rf^ sont les Ul-.Jlrvb' ta. La plus perfectionne et la pi JS facile' manier, G. GILG mm poua BAITI.Nouvelles itraiiijtres Par i;t)la Nouvelles viclims de \ l .*\ Mtiou m A (iNS SI HS\fNK-n, ux ar .lai.es rie IVioe niililaind' vialiou sont e-nlis hier en co-li sion ; les rois pilotes qules mon • aient • ni t tus et leurs appa reil detn ils Condamnation prononce contre ha le iauirai p AR is— Mr t.hirlen Maurn* ch f du pa'i roy^li-le et ci direc Vur d son orgaue •' l'Ac.ion Fraotise '', a t condamn par contumace deux ans de pris' n pour menaces de mort coutre Mr ichrameik, ex ministre. Autour d* la dsoccupatiou dU tuhr BKIXB'. .ES Le gouv-rne m*'t b-.ige esi arriv u % %  ace rd H ;ec leg uverneiueiils faillis et angl i p Vf unpr m^le des c cupat.Oi de a M h et >imu an m-nt l'us-e d.if, UttWboU'f et Ku krort. Ou | ense que l'eracuatioo .oinp'te de cet e rgion sera 1er miue le 16 aot. La queslun chinoise LONDrlliSLaconfience sur la question chinoise qui a nu lieu h er au ministre desatlairestian gres eous la prsidence de Mr usien Ch.mbe.iai et av c l'as sistauee de iiib^ rd de tiuint Lue comu'"ou d xpeits iuterna [M*** =ra a mine pro chanrent en vuedetuier le* problmes d extra tenitoi...ue i le nouveau unf> douiu.i q-i dev.onl tre toumi au geme ment '"• ul • A^n Narcc RABAT A >on anive l'a redrome, l rrsr-ehai PUtl r eu p r U mni. hs diile sec leur lt L.* Iti In. F y. L vllii'li ChefiQeaaej a lie n• i- s Ofi'natritiot Lu tro i uM e 'adateew r^cenn^nt l bar J 4 te* Cisib .nci siat arri Vies sur le front. %  ilnr li v.)it de C0r> lime acoriri par I ; se tat au ijabin;! pjrlu* (pis oi c oit q l'une cise nt'iHtcri Ile est i n miuenle LIS!))NN-: Pi4l4rieirem ire contraire a 1 1 n i iti | i g uvirnement. le g ma' a mU uu vo'e le con'iance par 2-v vi x contre 10 vrant de cl e f >ler au p ojit de disso ution de la rbam b e. Unis le> c Tclei po itiquei un cr it que la l'termination du prsident i-l le >-ig e .('une imri.i nente crise ministrielle. Co \lrnjue dil S' C'.PfirOWN U j >umal %  \t |us > annonce 'a dcouverte de tt iau<>& guamants de phosphate qui •i mi aup rucie da plus de |l ni I* rr tres uue dislance d'en vin n 5J kilomAtr--a u la v.l e <1u t',1^ '-• nioui une imporlanee Coii-i embie celle dcouverte pm.r le dve O).peinent de I agri euilure du oniinent nud africain. Nouvelles Diverses BULLuG.Nt L elfort de la na geuae argentine Lilliaa Uarriaot dans sa lertalive de la Iraver ee de I Manche, esl cotisideiee pur la presse fraraUe comme le p us conaidisble ralis par une f. m me. L'intrpide nageuse a aban donn l'preuve aptes 8 heutes 57 miuutesde natation ininterrompue alors qu'elle tait parvenue a 5 milles de la jete de Douvres. La fraicheur de l'eau et la foi ce du courant l'empchant Le dirigeable amricain .Slunadoeh* a pu letourner sa bise apr-s avoir prouv une forte tourmente tandis qu'il se trouvait au dessus de l'Atlantique. MAKSfclLLK— Le gnral NlU lin -'-t arriv dtns celle villa d'o il repartira a icstinalion de Cisa blanca. ALU'.ANTE— Le marchal ? tati se rendant au Maroc en aro i lane, est arrivi ici venant en der nier lieu de Barcelona. Les Cours 18 Juillet Paris— Ster ing 101.50 Dollar 21-f S NEW YORK Krirce lUfl Sterling 4. do 1 2 Garage Annoual Tlphone : t87| LeUtrage s'etan t del Grand* /(ue la Bue lu dagisin de l'Etat et excute tou< les travaux. Il plus difli. iles et les p'u9 dlic*t| pour aut un I ilee. camions, etc., Service de tout prem er ordre, tarera ai la plui complte garantie aux clients. — —. % %  i i ssssjsjsj PuMicati n reue Nous avons reu les numros d'Avril—Mai, J„iu— Juillet du lit 1 lelin meusuel dit (par la Chain bre de Commerce Amricaine d II.iti Ils coiliennent .comme l'ordi naire, I intressao'es matires co nom ques dont nous recommin dons lu lecture no industriels et commercints. Nous remeteions pour le gra ci"ux envoi r — —8 —8 La F te de Samedi au Cercle BeUevue Si le saccs a toujours t la ca rxclristique des ftes mondaines o'gtoiseea pai le Cer<"e tliiievue, il laut naumo n-> convenir \n %  la soire de samedi a eu un cachet de disliuclion et dlgtnce i i lui vaut une note particulre. L'or Ion uance parlaite des sa Ions ou les Leurs en aboudance taient disposes avec uno coquet lerie toute originale, l'iitteuiion empresse des membres du Corni t qui tous rivalisrent d'alf.tbilit I gard de U ura invits, un ser vice qui surprenait pir le zle ac tif de ceux qui en avaient la char g-, une m i -1 %  | i %  dlie e se iovo q ant en des ryihmes divers les airs les plus en vogue, tout enfin contribua marquer ces heures vraiment agrables au cours u* quelles triomphrent la dis ire lion, l'espiit et la courtoisie au mi ieu d s toilettes laviasantes Jei lgances charmant-s. i.e prsident du en le, MrPr dlie Gtetjens tout particulire ment sou igna d une ettent'oo et d un mot atm b e Us (omp'iments des invits qui erapor r^ut la meilleure de i n^rersions de cette brillante rceoliooUn Nouveau (Jala Clnos -Varltis LE FLIBCSTIER Le succs splendide obteuu pr los ambissaieurs do la P*' Franoaise au cours de la magnitt que soire du 11 Juil et, leiv i ment du public pour i e qui e>l 11 pure expiession du tli tre ont <-n courage les artistes que sonl MM. Edmond Valle et llauuond Pree les nous gratifier une nouvelle lois de leur admirable talent. Ce sera cette lois en lottrpci taut l ruvre ittign lijue de Jein Ricli pin: Lt Fi.iBiMn i* o le sentiment s'allie tant de gniet. Les rptitions de celle jOl i pice *e font rgulirement -t avec MM. Valle et Prestes le p I blic amateur aura encore l'i > i lion d'applaudir d'autre.ft,r(i>tupiieura a tous les points >!•• vue eux mports .i. iue.;i m.-iil pouvant ser vir aux convtrm lions mo lerneH -^ Faites une visite chei JwsTb LIL* vois et v us vous rend e/ compte de la supiiioril vraiment admira ble des p anches, cait--lages, ma driers, etc. qui vous seront veoduu dans d excellentes conditioaa et qui v,.us donneront ent.re talia taMion. Les Ftes scolaires Depuis ce matiu ont comincii ce dans nos diveis s Ecoles les ftes qui c otuieut I anne scolaire rt accompagn-nt la dislnbuii

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06477
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, July 20, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06477

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
"
.MLSCTWn PROPRlBT\lHB
\MPRIUEl*
Clment Ma gloire
BOIS..VERNA
1368fURve Amrtoalna
NUMERO 20 CENT!MES
Quotidien
TILfcPHOHB W MB
iui entreprises dont le truit n4et
pas prsent, il laut employer de
yrands e?priltj,de |i ands courages
et des personnes de grande auo
ril : i|raniis esprits pour qu'ils
puissent prvoir une utilit loi-
i.Hie,uraiid> courayes pourqoeleo
dillieolts ne les empeschent point
grande autorit uour qu' leur
ombre beaucoup de yens ?'y em-
barquent. Uriiiilde Richelieu
L^ANNEB H "M
PORT-AU-PRINCE < EMICI)
Lundi 20 juii let b
RESSOURCE
Machine additionner
DALTON
ioWlreU rlection proba
ifcM. Borno & la prsidence
iJWpobiique, la p'ume de Mo
IHfiii perdit* le temps qui
pi tre employ a una wu
Mopy.
m pense comme dans
1 meneurs opposants, la
l habilet consuls non pas
Jire la reele. tiou ua is l'o
(publique, ce qui est impos
ni ait' ni m- i un mot de
lion , ce qui est ridicule,
dans le desespoir de ce
Iles convenu a gayer
au mo os le z;.e des
i"i Prsid m ii>rao. Pour
I Mt mi? en uvre. Le
|j'i Le Tmps a des allis
H, dit il le ('rsident de la
boue lui mme eu est un ;
icnire que lecindidat du
1 sciait l'en cas jue..
Le .Nouvelliste i.ni
Jdao* le but de dsorgaui
|Moc des atni* de M. Borno.
I d'ordre est que les parti
(la rlection, < les amis
! doivent tre tourments
lAoule ; hier ceuit parce.
I services ue seraient pae
rit rcompenses au tende
laiecund triomphe, aujour
Mat parce que a la veille
itil l2tt. le P.sideU
liera plus candidat ''
C'est dans lie dtr
lse qu'il de 'tendrait
l'emp Cette
comme toutes ce,les
_r.cde et qui l'auront
bineront point le rsul
Les partisans de la
tout couvaincus de la
VHtont de M borno ;
Vlae volont..iubrau
j le desespoir de ss
i; c'eut elie quicoudu t
envisager la
I coalition conlie la
^a que vaudra cette
llfce valent les coa.i
Tien du tout.
^Diiliguenave n'a pas
j"*lfl*lin de se reposer aprs
** pwioir et a dsir re
"*ivrill9i pour une nou
1 y lyfc de 4 ans a la prsi
| r** 'a ^publique, ce qui
i r"J[ fo cm de succs oo/e
'imvernement.Mais ces
,^Ja veulent que le Prsi
^^*"? aprs j annes seu
Iff* l"'|l pense djl sa re
J?"| "Oo, Moravia, c'est trop
si. B0 veu* consacrer uoe
fc-fa* ^U' lu' re8,e da *'e *
WiBw | *> s'iifier uoe Haili l
* porte l'opposition ce
amlioration de la
m paya c'eH un dm
|-T*du Calais National.C'est
M* < intressant. Mais la
p.l"i Le Poste "ne su (fit
ZliSH* eUe tai uPPO
*LS*^^:mQ, forc- tom
attiin tiouveruemeot sont
k'.,"''* ci croit habile de suggrer que le
dmnagement sera plutt vo'on
taire et que les amis de Borno en
seiont ' pour leur courte honte ".
Ils auraient honte de tester d
vous au Prsident de la Rpubli
que jusqu'au bout Cette manoeu
vre strile est de plus sans no
blesse.
M
****.
tote des agitateurs
e t'oppotiitoo.celle
Plus l'opposition s ingnie se
montrer habile, plus elle dcouvre
sa Uiblesse: elle recourt de pe'its
moypLS et lait plu t une guerre
d embuscade. La dfaite est cer
t-ine, elle sera bien oblige d'en
convenir
La conception politique de M.
Borno lui lait considier-corarae
un saci ifice ncessaire le rei ouvel
Ument de ron mandat prsidents l
pour une nouvelle priode de ans,
parce que l'intrt national l'ex-ge.
Il n'y a \n d'en cas que... pos-
sible; la plus prcieuse gaianti^se
trouve dans la personnalit mme
de M Boi no II pensera prendre
sa tetiaiie il .faut qu'il y pense
mais pas avant qu il ait donn
la gestion des grands inteiU
qui tool confis ha pro.iil et a
son savoir une direction le le qu il
soit assur de la continuation de
soq uvre apr? qu il aura le Pditis National.
Lh tieclion uoit encore se r
aiiser pour que les opposants ne
se croient pas autoriss a cier
tous le 4 aus dans le pays uoe
agitation qui n'a pour unique but
que de lei.r cier une chane d as-
souvir leurs amb.lions II faut pli- r
l'ambit on des po iticiens la sa-
lutaire habituiie d'un gouvernement
stable. C est d ailleurs pour y aider
que Wrt>h nglon iuteiviendia lou
's les fois que les egitateurs au-
ront feint dao biier Us clau-es de
la ou vent ion de 1915.
A quelque point de vue qu'on
l'env sage, la teeltclion des Mr Bon
DO i iM nie tous les avantsg* au
Pay ; pour continuer la combat,
tre, Us nationalistes sont obtiens
de faire taire en eux t i.t senti-
ment noble et dsintress.
Des objections qu'ils ont prsen
tes il n est pnsMtle de tirer jus-
qu'ici aucune raison substantielle;
ce sont des considration" sp-
cieuses, iosincres et d'ordre d-
clamatoire qui n'ont aucun rapport
avec les tntits essentiels de la
Nation.
Quoiqu'on dise quoiqu'on fisse,
le calendrier de La Poste > se re-
nouv lien pour 4 nouvelles an
nes partir du li Avril 19if :
Poug-.l il. vendra plus humai-, t
plus sage; Moravia aura besoin de
repo* aprs 4 ans de surmenagi
et de surexcit-tion nerveuse con-
sacrs une opposition faite a r-es
e risques-, perns s; lludicourt ne
pourra plus tre charg de m's-
ion aux Etals Lois par e que
Utoiges Sylvain aura puis son
profit et jusqu'au dernier sou la
cai-se de Union Patriotique; et
Lhrissoa. an lieu de se livrer i
de vaines agitations, enseignera
au Ncuvelliate une politiq ie plus
conforme la morale que elle que
dfend ce journal actuellement.
^ PARISIENNE
I tBtaserie t la Vapeur
* Destoucher
* Prince, HaMi
LWlv'- H MU (H
V"01irTITCDC
teis*--i..i.
v .
t- ,, ni i ,f.,t
'- !... |
Maurice Etienne fils
Marchandises lrancais.es
Port au rrlnce.
Ciiortei tos enfants
f.HEZ
\\t Balloni fils
Sf> un s.rf^ sont les
Ul-.Jlrvb' ta.
La plus perfectionne et la pi js
facile' manier,
G. GILG
mm poua baiti-
.Nouvelles itraiiijtres
Par i;t)la
Nouvelles viclims
de \l.*\ Mtiou
m A (iNS SI HS\fNK-n, ux
ar .lai.es rie IVioe niililain- d'
vialiou sont e-nlis hier en co-li
sion ; les rois pilotes qu- les mon
aient ni t tus et leurs appa
reil detn ils
Condamnation prononce
contre ha le iauirai
pARis Mr t.hirlen Maurn*
ch f du pa- 'i roy^li-le et ci direc
Vur d son orgaue ' l'Ac.ion
Fraotise '', a t condamn par
contumace deux ans de pris' n
pour menaces de mort coutre
Mr ichrameik, ex ministre.
Autour d* la dsoccupa-
tiou d- U tuhr
BKIXB'. .ES Le gouv-rne
m*'t b-.ige esi arriv u ace rd
h ;ec le- g uverneiueiils faillis
et angl i p Vf un- pr m^le des c
cupat.Oi de a M h et >imu an
m-nt l'us-e d.if, UttWboU'f et Ku
krort. Ou | ense que l'eracuatioo
.oinp'te de cet e rgion sera 1er
miue le 16 aot.
La queslun chinoise
LONDrlliS- Laconfience sur
la question chinoise qui a nu lieu
h er au ministre desatlairestian
gres eous la prsidence de Mr
usien Ch.mbe.iai et av c l'as
sistauee de iiib |U| Lui de Fiance el du JajMi
donne ^llnur^;s^lo.. que les fclu's
Lu.*, l'AB|eH re, !< Fra-teet e
Japou aot anives a un ac>^ rd de
tiuint Lue comu'"ou d xpeits
iuterna [m*** =ra a mine pro
chanrent en vuedetuier le*
problmes d extra tenitoi...ue i
le nouveau unf> douiu.i q-i
dev.onl tre toumi au g- eme
ment '" ul
A^n Narcc
RABAT A >on anive l'a
redrome, l rrsr-ehai PUtl
r eu p r U mni. h Pau! Lt cjmmuniqu o n ici
oubli auourd nui anronce que
U :iluatton s'eat -.wre dans
la rgion I'- O i i/iue nt l'jK'n.i
c me -lie s.-,jii-.! pm kpai
.'uli isi'0 q Ton iberire chei
I .: i .i iqai esi altrib m aux our ie<
p rie qu'il *priv au ciur* de
se. ra-etes ataqie coure cos
no t h a'auc^s et aux -o ifs n*nts
r-i.t'is 's p ir l -s r up -se p g lOtee
au iorl de Loik>s dii- le sec
leur lt L.* Iti In.
F y. L vllii'li ChefiQeaaej a
lie n i- s Ofi'natritiot Lu tro i
uM e 'adateew r^cenn^nt l
bar J 4 te* Cisib .nci siat arri
Vies sur le front.
ilnr li v.)it de C0r>
lime acoriri par I ;
se tat au ijabin;! pjrlu*
(pis oi c oit q l'une
cise nt'iHtcri Ile est i n
miuenle
LIS!))NN-: Pi4l4rieire au v .i de I ch >m ire contraire a
11 n i iti | i g uvirnement. le
g ma' a mU uu vo'e le con'iance
par 2-v vi x contre 10 vrant de
cl e f > t. 1)1 "miva, maie le premier mi
nU re a demin t au psidant de
la rpib'iqie la dissolution du
parle oeut tant diia qu il est
iuiiis-ibe d) gouverner avec la
cuimbre actu^lh. Le prsident,
aprs uu change d imp'es-uon i
avec les pnn :ipaux chefs poli'i
q ', a iufjna le premier minii
tre qu'il n pouvait a->ler au
p ojit de disso ution de la rbam
b e. Unis le> c Tclei po itiquei
un cr it que la l'termination du
prsident i-l le >-ig e .('une imri.i
nente crise ministrielle.
Co \lrnjue dil S' '
C'.PfirOWN U j >umal \t
|us > annonce 'a dcouverte de
ttiau<>& guamants de phosphate qui
i ..... mi aup rucie da plus de
|l ni I* rr tres uue dislance d'en
vin n 5J kilomAtr--a u la v.l e <1u
t',1^ '- nioui une imporlanee
Coii-i embie celle dcouverte
pm.r le dve O).peinent de I agri
euilure du oniinent nud africain.
Nouvelles Diverses
BULLuG.Nt L elfort de la na
geuae argentine Lilliaa Uarriaot
dans sa lertalive de la Iraver ee
de I Manche, esl cotisideiee pur
la presse fraraUe comme le p us
conaidisble ralis par une f. m
me. L'intrpide nageuse a aban
donn l'preuve aptes 8 heutes 57
miuutesde natation ininterrompue
alors qu'elle tait parvenue a 5
milles de la jete de Douvres. La
fraicheur de l'eau et la foi ce du
courant l'empchant Mme llarrison fut contrainte de
faire appel au remorqueur qui l'es
corlait pour retourner Boulogne.
La distance du cap Cru Ne/ a Doo
tre* esl de -o milles mais en rai
son de la rapidit du courant Lil
lien tlairisou avait parcouru uue
distance de beaucoup supiieura.
NLW \tillK L'oe forte tempo
te de 7ent et de pluie svit sur les
ctes -U l'tat de .Ww Y-nk.
PORT M PRINCJ t9( \vis )-
Le cable Cap Hatien New Yo k
est rpar rtablissant la commu
niratioo directe avec le.^ Klal- Unis
et rKnrope.
LAKElll RST(New JeiseS>-Le
dirigeable amricain .Slunadoeh*
a pu letourner sa bise apr-s
avoir prouv une forte tourmente
tandis qu'il se trouvait au dessus
de l'Atlantique.
MAKSfclLLK Le gnral NlU
lin -'-t arriv dtns celle villa d'o
il repartira a icstinalion de Cisa
blanca.
ALU'.ANTE Le marchal ?
tati se rendant au Maroc en aro
i lane, est arrivi ici venant en der
nier lieu de Barcelona.
Les Cours
18 Juillet
Paris Ster ing 101.50
Dollar 21-f S
NEW YORK Krirce lUfl
Sterling 4. do 12
Garage
Annoual
Tlphone : t87|
LeUtrage s'etan t del Grand*
/(ue la Bue lu dagisin de l'Etat
et excute tou< les travaux. Il
plus difli. iles et les p'u9 dlic*t|
pour aut un I ilee. camions, etc.,
Service de tout prem er ordre,
tarera ai la plui complte garantie
aux clients.
. i i ssssjsjsj
PuMicati n reue
Nous avons reu les numros
d'AvrilMai, JiuJuillet du lit 1
lelin meusuel dit (par la Chain
bre de Commerce Amricaine
d II.iti
Ils coiliennent .comme l'ordi
naire, I intressao'es matires co
nom ques dont nous recommin
dons lu lecture no industriels
et commercints.
Nous remeteions pour le gra
ci"ux envoi
r____________88____*
La F te de Samedi
au Cercle BeUevue
Si le saccs a toujours t la ca
rxclristique des ftes mondaines
o'gtoiseea pai le Cer<"e tliiievue,
il laut naumo n-> convenir \n la
soire de samedi a eu un cachet
de disliuclion et dlgtnce i i
lui vaut une note particulre.
L'or Ion uance parlaite des sa
Ions ou les Leurs en aboudance
taient disposes avec uno coquet
lerie toute originale, l'iitteuiion
empresse des membres du Corni
t qui tous rivalisrent d'alf.tbilit
I gard de U ura invits, un ser
vice qui surprenait pir le zle ac
tif de ceux qui en avaient la char
g-, une m i -1 | i dlie e se iovo
q ant en des ryihmes divers les
airs les plus en vogue, tout enfin
contribua marquer ces heures
vraiment agrables au cours u*
quelles triomphrent la dis ire
lion, l'espiit et la courtoisie au
mi ieu d s toilettes laviasantes Jei
lgances charmant-s.
i.e prsident du en le, MrPr
dlie Gtetjens tout particulire
ment sou igna d une ettent'oo et
d un mot atm b e Us (omp'iments
des invits qui erapor r^ut la
meilleure de i n^rersions de cette
brillante rceolioo-
Un Nouveau (Jala
Clnos-Varltis
Le FlibcsTier
Le succs splendide obteuu pr
los ambissaieurs do la P*'
Franoaise au cours de la magnitt
que soire du 11 Juil et, leiv i
ment du public pour i e qui e>l 11
pure expiession du tli tre ont <-n
courage les artistes que sonl MM.
Edmond Valle et llauuond Pree
les nous gratifier une nouvelle
lois de leur admirable talent.
Ce sera cette lois en lottrpci
taut l ruvre ittign lijue de Jein
Ricli pin:
Lt Fi.iBiMn i*
o le sentiment s'allie tant de
gniet.
Les rptitions de celle jOl i
pice *e font rgulirement -t
avec MM. Valle et Prestes le p I
blic amateur aura encore l'i > i
lion d'applaudir d'autre.- ft,r(i>t ayant dj Ml lenri preuves et
iu--ilii bien des leaiiefl
ij.ii vou'ra doue manquer a rgal artistique au cuir- du., mt
on aura la do Impression trouver en uu coin ii C lie bel e
Frmacvf...
fous trouverez Ohol
Juste Lilavois
190o, Rue du Magasin le l'Etat,
des mititianx ayant dunne leura
preuves de rtsi.-tance, >upiieura
a tous les points >! vue eux
mports .i. iue.;i m.-iil pouvant ser
vir aux convtrm lions mo lerneH -^
Faites une visite chei JwsTb Lil*
vois et v us vous rend e/ compte
de la supiiioril vraiment admira
ble des p anches, cait--lages, ma
driers, etc. qui vous seront veoduu
dans d excellentes conditioaa et
qui v,.us donneront ent.re talia
taMion.
Les Ftes scolaires
Depuis ce matiu ont comincii
ce dans nos diveis s Ecoles les
ftes qui c otuieut I anne scolaire
rt accompagn-nt la dislnbuii des ot ix aux lves des Etabli- e
menti.
L'est le IViiHonual Ste Rose de
Lima qui a ouvert, ce malin, la se
rie de ces petites ruuious enfan-
tines .
U-main matin "ce* sera le" tour
du Sminaire, de l'Etablissement
des aVrari de la aiMH, de l'F
ternat Ste Rose de Lima.
Dimanche prochain 26 juillet
c'est l'cole materne le de Veliei
Coiiuoe Scott qui distribuera
s'R lves les lc.irr pene mit
tes par leur assiduit et leur ip
plication i l'tude.
A MaHsade
Dimanche piucbuin .'0 juillet,
l'occasion de la tle de Ste Anua,
aura lieu i Mal sade la pose de la
premire pierre de l'hglise cons-
cre cette guind Sainte, m. re
de la Vierge Marie.
Beaucoup ta parrains et de mar
raines ont t iboisis et l aclil eu
r du lieu, le pire Leru, se dpen
te sans coiupd-r aliu que c Ue s j
lenuit revte 'e plus grand clat.
Une nouvelle
victoire?
C'est Ptil C. ARifll qui l'a
remporte.
titubez lui visite et vous
pourrez constater les su
uerbes tissus de soie \
prii incomparables.


u kAK

T
PoWreTEINDELYS
donne un teint de lys
Pourra TfinaeJj INonce chnir.
lote naturel, roit pour uum
nehrt nttr, ro ocrej ............
OMM '." iB>inr>.
Tut P' l OT>|r
8*1 o T.indclT....
Eu llLdljt.....
Un TtlniMIy*....
Sa'oo Tnaativt ..
Frti .............
(roi |*wr Oloife. r-v pmf
eiinr. roi mcnaarii.. tx-t
.UHe. ocr fona ii(f i "uc.
rarAll foitcc. roclii rluir. > i
namral. rouga m, cou .
Touut Pkrtucrm
Qruoa Maiituit

')-
a* r ^~
xt


... '
File al lace
Monsieur Ctrataol Vieux si
fume dans s* bro luire autour
pV laquelle, on a fait un silence
bien louclm t, qu? .'.ir G org^s
Sylvain rfoil de 1 Union palno
tique des ippoinierri' nts de chef
de bureau- ter t dollar* Je vou-
drais snoir si Mr Sylvain n-
oil efl (ttomeof lea cm t dol-
i '>. mi d'autres lerm s, ai celte
paye lui esl, misri de la muin la main par
le caissier iiMom-te. O serait
plull potoi, et iaime m eux
croira nie d nisan convaincu
de Indu n di ,,-ic, |, leadrrna-
ti t allait \ uiseiui-in-^me el sans
interroMi ire tau la rrssour-
C&t de h situation nationaliste.
D ns |h pr^mi r cs>.|V1r Sylvain
doit prouv, r l'anxit l'un em-
ploy public aux Kuithets de la
D Que; il coiUiIh ce .nul
t m h. el quand |- compte y
e*t j iiuiu. gine qu'il don Mir
dner avec lAce, et remercier
d'un mot idem de dignit: Par.
lutt, puifuit Muieurt.
l'ai,s le accou I cas Mr Syl-
vain qui a plus d'un- nM0 j
n'cre pas eooprnlitte, doit at-
tendre que se vi i. m | DU.
reaux de l'Union pain .tique,
avant a' lcuw le.....r a, n, ,.,
U Tu ni. il, qui |,n preaie*
m *nt passer Ira m leta i-r.-i-ux
de la ca aie en *> poclies. A ce
mettant un chaud attendrisse-
nient doit pbtn i le cur du
tal uliate olicieux qui coi te en
a:, x.inliins cieol s !.. uiontfihi
cou mu de T in.li..- mr \ 0 .
qiiii qu'il m t auj )ur,ihui .n
action.
C m dollars 1 me dirci vous
tV.-t maigre.
Uuiiiniiaaongesqiie l'Union
patriotique bat depuis lo ig-
I. mpa ii* I aile, el que par ail
leura Mr Geo'i/ea Sylvain est
un pur e prii, eoigo des plai-
aiis de o mond Il nelrquen-
t gure les dancings, el pour
ce qi i et de la so ujt, il est
de taille teni tte n'importe
Quel chameau. Il a donc peu de
besoins.
8a inirotte?.le vous inleu Is
bien son parapluie ?
A cela je rponds qu'un "pa
rapluie ntal pas indispensable
la toilette du parlait nationali-
t. En supposant que cette co
queitenes Ion moi. bien inuo
ente,!! une aigniti ation ven
tuellement maitiale entre les
leiQV V'.lIl.'M (,' ... ,(| ;>Inilr
m ins velues du doux aptre
de l'Emancipation, il n'en faut
pas moins reconn l're qu un
paripluie quelqu consomma-
tion que l'in en fait est un ar
lirlp rsistant que I ll'ltra n'eri-
lame nu lenteroant. Jeco> cde
qu- M r Sylvain ^ii le parap uie
Inui'stiiel, aii^'le et tulle se
r ^ice cela fait il aux cent dol-
la i ?
k \|r Sylvain a-t il de gra-nia
souris o'l#(tant*j el nouveau
I mm. I s' min3 I il n I -ntai-
aies vestim^niair j ne 6U;8
p aaon Fr.lr'c Haaaon, m ia
i en j gr eux rt-i tes appa-
rences. il |*j te limnrrssion
d'un \ hiloaopbe enn i d" tout
luxe, et qui par tf'Ht nnlu 1
H'anrail cert. s jam'i* rnrtrpvf-
nu aux lois aoin,.iusins de
Une jaqui Me griae Dieu
m gan'e d< mler la moindre
ironie c- quej'ii fl* -- taille
08na un lisM; mus: 1,1.' t im-
pern-t'able, sulTt en toutes sai-
fons, an tors- -onon e du l'r-
sid' nt du I Ui ion patriotique*
E le a vu vu iii deux, et reu
plus d'une ave sr, mii au.'si
Iriii he qu'au premier jour, elle
montre des basques ii hetfs cp
tivrs ci mrne des ailes. Si Mon-
tu\ rS\lvain a la rec nnai^an*
Ce du busie.il la:udra lun qu'un
jour u l'au're il com|iose po' r
tre mise en muaiui e, qi elqie
od. Vibrant, en l'honnuir de
celle aui bAmlque de I habit
cliMle par Ilich pin. car, .Me
ai ssi, i.aui! ronne d < jnquet-
lei jell3 en dli ; u temps :
I \ r.xni'F nom meuxt rr ne
!K I KM. l.xs
Kn onin>., Mr S^lv^in est
lh mu e le plis heureux du
mon!', gi-e s s gra s nio-
0>tef, gr e a h g^nn st de
l'Union p UiotiquBt et g *e
tout parliculiremerte M Louis
llor o. contre qui s'exerce I' c-
lion tuiile du groupe i atio-
n Is'e.
Si Mr IJ. n , i e se prsente
pea aux lfd-ona du 10 Avril
I if' h in 11", ior. i ; tioliq'ue
dapi>lt, puisque dsormais
rai s ol j t .. t .u n ii-p onp
Ui imboKt de Mr Syl atn
Sun'crei es. In .s les cent dol-
lars!
L ironie de la vie p, cou me
en le voit. intimeDWI l' la ds-
im'e i'e MrSylvaD, au succs
de Mi Botno
T, ut haut le Prudent de
II i .on patriotique Cria a l'im-
rotulant du Pif si tri de la
tuiiUiir, it suifitnent il
Pudre i4dle impalpable.
adt'rtnt. d'un parfum iilkat,
cnnser< i la fracheur "?..'. embellit, etlace tti fies.
ARYS
3. rue de la Paix. 3
PARIS
lait dp vux rdenls pour une
rlection qui, du mme coi |-,
entrMnera la skune.
Monsitur Syiv. iu est inion
t m bit ment aujourd'hui iepar-
tiaao le plus couvain u d Mon-
sieur Louis Boino ...a. ultm nt
ne lui deinandtz pas de l'a-
vouer.
La C.D*R.
Avaoi |,i.r et hier Me>siturs
Abel N. Lger el J 6eel y pie
ajoeat et membre de i Coomia
lion des H. 1.mutions M s via
IHi/D, < oiv.igjnnu Placide Pav.d.
cooa>udu ( >uv i n< im-1 t ei ipg
dlvora enp!..}.S qui |e^ HrrompH
toaleill su. I renias l'oit hu
Prince aprs un i-ejour d'un u ois
et de i i p.s ddiis les D parle
BMOla d.i .Nord el du Nord Que!
' la Commssioo euieod I da
n. mbreuse atf res relevant de sa
juridiction spci le.
Le troisime m ml,:,., vi- \\tD$
Delag q,i avait le jii,.qu Uoa
namiu li sera a la Capitale uiobd
blem -nt ce soir.
Nous avons t heureux d'ap
prendre q , Im honorables ;u,;-g
ont reveuui eu parfaite saot da
.eur lougue tourne.
lais lis sj],ij
fav iillon Tictorieoz des "ijes
&UIVul ...lo uc^i.ll ,j B..,. t
nolr^ nmi Milien Utor 1 equiMd*
foi t bail de Caved oa q i .-Ur a
d .n.n ede celle d.s (". yes e'ehiil
dplace pour sh mt>urJr a Colla
derme , dans a reucu tre q n
;"' " '"' *"> v,ci raaae^r
4 buts k 0 fous n0i co,np imerj,s
Accident
Ce midi 1 auto >'o 7S9 aondaite
par ioq propritaire .Me Lon L l*uil.....n U i v t^ t- u .m.me
te heurta i la Ko- Harl- t'esiou
ths c> nlr. un pylne lectrique
p'a. pruxi.i it^ d maisons por
I..MI le- Nos .5 J.r.l
Pur i u te de ce lu c l'une d a
roues ainsi que l'aile dioite de la
voiture e bnsreot II d y eut f irt
heureu-'emeiil pas aVacetdeel *le
personne el Me L'aulaud 'ul quitte
pour l'motion
Mcrt du lient Hofrnao
Nous avoua tte inlorru ee m i
tin de la mort tragique furvenue
bltl H.l. OU II. t tl I. Il lllnp
qui cou munm-ii le Ptte d.h Ma
lli es h n BfieVl
De eiqi ' e-l mer e i ( i r d
terminer les ciiconrtai caa qu. ou'
i m.l ce nalbeur.
Par Sans bil
20 Juillet
L.Nuiifco : \)a perse uue la
!'......-< ....tu.,,,,, to |o | ,,|e |ra
c.it>e ue aaaeuiii ii|i>l ia I m.f.oi
b.Li le peer .'An, magne de taire
pbiiie de la Ligue Oe? Nations
Bkant au moin<* un an, ri josqu-a
ce que la zoue de toi. gne soit
vacue.
Varits
La Ha f aie
Entre : 0 50
i
-Llllfi
Le SS Uo'isul (lorn n venant
d* Kingston est aileii lu .. Port au
Prince lniMueh*. 'ni* t.
Il p^rt ra i mmo j u' pour
I E irope v a S MTtf, ap Ihitien
et l'ueriu Pla a pr-.irtu' het et
pi s g r
Le S T h v nmi Jell.m-
bourg, lever* t LuHrea estt-
ten lu i i v^r* I- 8 .
\ puiii-.. ! n-v-ne jour pour
K ?eVto, -.nio ).mn g i C.iy et
S u e"e Irq I- Vttcoiis
0 >f on L ir ot Oie.
Ips riili^ls Je l.i qpn
de course ryollato X,,l|r
de France
^ Li Prsi l .0 de la Chambre de
Ce im-rce Frar^t-e i.ous ommu
nique uu tig.a imme i-i de
Paris, lui aononctol que ia grande
course c y liste Tour de Praoee a
t g gu : en premier par Ootte
chu et dauai->mi par Biysseesur
Bicyclette Automolo.
Dcs
Il nom en tait part de la mort
surveoue h e. de >i i.li.. fa nOuM.
I, nlei u Uleul aiu.i lui .t
aprs midi
>e eoovnl partira de I Ai e
frai i; is i our se rend e li I I g i e
j*e Anne
' onl r>ce* aux p*rei..s pi nu
n* pari . iir. m ni i s- ei f tn|
Mr t h It.mi el ville Gib .le
H0'l2.
Le fameux Champagne Lacson
Se trouve Pari* dtus I a Grand* rcs-
lutranls et cal* t U inod i p. tau-
Priuce, il est devenu le Uvo.i de h so-
cit.
En vente cher :
E Dereix Ch. Pic ulet Cn. *. ril- . .J,0?M"1 B'r Mtropolitaia. AVr*d N-
Looke, Htel de France etc.
Aux Goualvea : A. A F. Me Guide, ReiLbold a Co.
AuC^p: J. Paravi^ini, Ch N Java.
6
y
Lacfogen Nesll
Ce produit remp'aee avantapeaement le Lait mataM
1rs nourrissons mme d'un jour et est recommand mf[
mdecins. ......... Wl
En vente chai: SIMON VIEUX. LOTO*
Chs. P1CUULET, etc., et dans toutes les Phen^L?
Reprsentant :
L. PrslznaDa-Ajj!
iSD^iyiD ffi^Ei: Ulirita
A Recevoir craque s tnaine de no .Veiltam
il b-s, allant aiaM au dai a I d.ra daira de Im
I eiue client etc. fl
i liez h a Was im rmaQi
2U5-V09 liu> T au r$irt
i
Armslrcnj
Eug. LE BOSSE &
Agences- Re
PORT-U-PRINCB
Agents gnraux de:
Decker Jondd Jewell Milli.xg
.NEVV-VUiik
Fariuoa liajjhi4ii o O tfoule louje
Franklin Fire Insurance Compaor i j
Asamranoe o >air i'inoendaB
*
Diamond latch Co
Allumattoa HaMt Home i
0. S. liubbnr souliers ReJ_____
Chas F. laUlaqert Siri
Potsaoa4 aies en tous ijenres
]\lanulactures Life lns'ce Q|
A*eurance sur la vie,
juilliou Fi res V.v
Vins & haropagno jjordraa
pli, lltjmar
COl'LMlAGL'F
curre i) mois, fro uat,e et copser yea allfloelI^f,
W. S. Pfllhews l Son ]
Tat><*oa jaunes et nolrs
a Nationale
Sans Rival .
Cigarettes rhaneteltM
I nvrla ded^
i rocui ez-vous deschaises et dodiues, lit eu fer.en cuiv. c el eu bronza
ulacee, lahleaiijf, lampes, lavabos, carpelles el descenle d lis.
EU
i^B
r *
uo noix, 120,


*j: MATIM
w
maison F. LaviaiU & Cq
|ue du magasin de lti.it
u recevoir par le Branx <
?ea anclrs suivant*
Fitr* Fine. Dentelles de soie, Dentelle Or et rgen
" f Chap-Hi'X (arnis, Piumes, Fleurs, J'aille de Soie et
't'Mi.de*. Sparti-rie.- Des Motif Hautr F JC
> |
Wr ROD* et
,,, .hapeitux. de Sacs Perl de toute betai, de*
r*"r iLneaiu Jean Bart pour Entants, Brosses a tfte,
**"fr touVnre" *e8 Brosses dents, de Ptes Senti
Jnr ||m ns : Faux col, Cravates, Bretelles, Chemise
toirllM, etc lous articles p ur mercerie et Lingerie. Cu
** *fg\ x iLS GENRES et B uchons pow pharmacie,
iilion Uquiie : i iqueure, Oogone, Via*, Champagne aulhen
.Cll0U|.n.tucet Poupes. Jouets divers
aftt/et Pharm ie ei Spcialits l'btim Tubes en caoutchouc Vins et Siiop Desihieo, Vin Nourr,
Hit-t"cortl, Quinium Labarrque.Peptu Fer etc,etc Sel d'Epso.
"15 teenu eu Gro*, .*av. ds antiseptique l< ules qualits.
' enfW pour Sirops,li'|ueura et i-onriserie.O 1< rants naturel-
on"?11 '*" Veritab e Th de Alpes, Excellent dpuratif
fissez-nou voir, nos piix sont avantageux.
cnage
sment
incolie
rbraldjK
Encpvei.Tent
Nvroses
Insomniss
S5
prims Impuissants
-ttmix voui a dprim. Le surmenage, les excs vous ont
M.U s meil vous fuit. Lt mmoire manque, votrener-
Hfcl Vous doutez de vous-mme, vous tes un faible.
tLIXIR ZIBAL
* *0i redonne: -uvo sorte d'learicit Vitale. Par lui, la
flril.il* ___ ...
Serveuse svra reconstitue, vous rcdev.endrcz fort,
M*
puiss.-.nt, vous serez rogncrc.
Hombreus^ attestations de malades et de mdecins.
Le lama 11 fr. DO
. 1*7 a"e 64 pagaa, gratuite sur demanda adresse aux Spcialits
"Mines du boetcui Salles, il, Boulevard de Strasbourg, PAKIS.
\ EN VENTE DANS TOUTLS PHARMACIES
$en< l'i'Uqupile Pn-t a ,
I 1 11 ie P< 1 a- Yi'l
Ats
le S. rvice Hydraulique notifie
nu public qu, paruitedu rnr,
que d'eau vue, il ne er.i donne aucune ne.
'elle connection dans ce secteur,
jumiii ii nouvel ordre
Po.tauPiiuce, le 13 Juillet 1925
La L IRtCTIO*
ti vous voulez avoir
bons chapeaux la
ide.
Isitez li maison
lenaro UURT DO
Ira.ulRue N" 1728
Kimarciements
Les Liuiini- ai. m v.u Mu peau,
Emmanuel Moi peau et tous les
autre parent n alli, reu.ercieot
bleu aiiiteremenl o oun.l.ur J.
M. Monte, tvque de I arbes, le
Lleigv, le ma'ui de St Joseph de
Uuuy, us Kiiu- de la ages:e, les
Frcref de i luelrucuon ctireticuue,
le baiieau le la vile de L'a y. s et
le uouibreux ami, tant de l'ort-
au fame que ues nuire ville de
la pibViuie, de umo.gnagts de
poloudc .-\ uip .Une qu'i. itur ont
uouuee a i occasion de la peite
ciutht qu'us viennent dt prouver
eu la iierrouue de leur regrett :
Loti Joskfu Victor Emuancel
Mohpcac, avocat ua Barieau dtt
Lh\ts, ueceUe le 2(t Ju.D Itfl.
bt tes prient de croire a leur
entire reconnaissance.
Les taye, le lt Juillet 1925.
UNE LUTTE h MORT
La plus glande bta lie de Wp-que est tclV ., I: > , , ,{ ^
lrw.tocemowtiOBt|ruloigr la vie it m... i ,_ 'W^
ualadies.
LMUrOMI de^lrucnuis ne faunienl * '"'f*
d uueV,on,,e Iaine qui ire>de ! 1 **
rlSlour combattre .s bicims dociv*h>.
oi^euiMin
ceste
Plus d) vieux livre
Plus de livres bro-
chs, avec le* avaa*
lages qu'offre L'activit iadus*
trieile , dirige par l'infatigable
biieiine t'^muie. Heliure de
llMMAa
M tour combattre us bici.n s no. ive- : ^
. Lt8 mdecin ont deccuve.1 que le Ul KKl I ViiM
u.enl idal tour prmunir le cor,., bo.l 0In *JJ' ,^v1
Le Queker Oati conteot !' lments vitaux de nutrition {jjtffe
.1 vou. donner, d ,ux fois plus d ner.ic que M-de . ~g^
LQQ I THEB.\UD- Aiienipur Mil
YITTEL
VOSGES IFruiice)
GRANDE SOURCE
Cure complte de l'ARTHRITISMb;
Saison du 25 Mai au 25 Septembre.
OQURSCS TCMMIS OOLF POLO THtATRE CASINO
Z PARO SPCIAL POUR LES INFANTS
ta ?UMa dna i*a prlnrlplr Pharmaole, Drnfiierlaa et Haion< ..'Alliifli t ".ou.
NEW
T
masBARp
CAiiia.i f pm

LUMINU^ UNE
Kw-Oil a s &S:uth
Amrian Steatrsbip Ci h
Xc Meamct iM> taiisera (tv 28 fw&t
itecUmcnt poui "lort-au-' Us.
*fait. au-tfnco, le tS -Juittet 1^25
ftutnts Ciiu'iiix
AVention BlOUialZ
A m< sure q. e von-, us i un
n o r su de mire !' rafnil feil
futen il qitttent la dcliar^e du
rsi\on. r.n'.tvit le lotlsu.ol
Hifit t ne i)tu*l'e r *,f r-'
li.il. |ttr m s util m.i.'.
ici et tinq b titre i Iroiti nouf
doi ncl le dioit de coi t dn r
ton me ptifeH le I irlect Kv.i-
iberp i * l'ipptlr il*i.
le a New l'eifcclrd Ev i harp-
es! garxi.li coite "ou' dfaut d
finrlinm emenl qu elle qu'en foit
la carie. Tool *ei d-ur 'liv jr
haipvous remplacerafHns ai. un
Iim- LDI tu d^ peilics de votif
puni qui ie W-M eioniftiiit I I
ii & i iiliPie m ti-ficl'tn
viwttu.i a m.mu
161.1 llur .lu COMM
inbi .. niMi.iuiii
THF WAHL COMPANY. NTW VOlK, N. Y.. U. S. A.
A rendre une grande a* moire
, n cajou, i machioea crire et
diffrente objets de mariage.
S'adresser au Matin
[fulto
D Shoe Polish Companylnc
New-York
EBaa ?
vit
Si vous voulez conserver la peau de vos chaussures.
Si vous voulez conse ver sa souplesse pendant lonytemp *
lEmplOjez noire |jateuMono(jraui la meilleure de toutes
les marques.
fabrique snt'eialeineni pour les (jenllemen duhiqiulie
lle nroiiue \os cnau^suresicouire la chaleur tt
v, IMiumidit.
Geo. Jeansme& C Av*nt>
Fortifiant naturel fecommande
par ies med. cm contre la uervo
site, l'auiuie i u chlorose, les
troubles dig^. if4. la UlbwM des
poumons, I ttuiui^'irseiueul etc.
H'Conliiimnl de cboii p^ur les
personnes ftges et pour Us i>m
mes pMidt.it la grosse e il la
prioie d'al a l::di-pe.iirtt>.e (-uur les mi .' t~.
|Hapr'aont->.nts pour llaitl
Oljffson Lucas k C
Ru veUUS i:li< z: url*all-
ri nce, Vharma ie W loch.
Jacmel, v.kibcn, mcis H Cu.
U*Mrc, Olollsoi, L.bcis vVto.
Pf.nt-tioaie, OlodsoD. uc?s
1 Co.oonaives, 'beJ Larron,
Cap-Ujltien, Olto Sliuettc
\: t o. Jruiif, l'h nnai'ie
Ur K.m'Iiii. ux Cny '. ovar ajlQ.
M
Toi I -ovo-1% lavent
M IIS
Almotids Wiuie SttP de Marselle
iicrio e
Robes, soiries lin ter-os- trousseaux etc etc-
Demiudeo A'moads Whitc SaiP ffttill ch*2
isaac msu* & liue Courba illiS
')
i
A, de Matteis et Go Agents


L Mflft
-*T
(*.
Grand Htel de France
rositinn exceptionnelle, au centre des allaites,
proximit de toutes le: Manques, de la douane et
le louhs'les Agences de baloa x.
Eenseiqnenients et lacil ls pour royajer en auto
m iImIr dam toutes le* parties de la n<-|mbl|>i
i'flnli et de la tpubliq fl dominicaine
na iiln is eou'ortanle- I surloul trs prepres. en
i dateurs dani Ifl eliainl ;.> j la demande ' s 'en
sionain>. Cuisine l:an ic lis senpie H *Vi
plus v; rires.
D n.a: des ntiter l*i m ai* ^
f <** :
Vins des n edleur* crus de Bordeaux, par l;ari
que*, tlamejannes, gallons et par bouteilles l'ai ni
es Vms locltnlcanx, vous troueic/le plin giui.d
Choix, paur les qualits et pour luge
VINS I-'ITALIE* DESPAGNE
V S Ut DCHJlHiOGNE(ulaDCi et rojgcs et i. renon :i
Pommard mousseux, noftl Auiiuain
le plus gra ni aasortimiMit de Liqueurs, CoytUIC
gl is. wiskies, ete.
Alsintlie Pernod, Amer Picon, Vermouth"
C.OVsKHVI S franaises el amricaines lialc
m nt arrives.
. MiaHI'IS de Cuba, Aurorn el llabnnera.
l \\B -T H.S de toutes las fahrlques M loin Gros
t 'tait.
|>AtlFUMERIB et Cartes postales.
Prix trs modrs. '
P. P. Patrizi
La maison IISILVEIU
l i'n\ qui n'ont pas encore vu les jolis articles La
linestfl pie vient j de recevoir La Maison Ml m-;.
doivent, dans leur intrt, t'einpreaSer de passer i
et Ha maison,'car mil? ,iail ils ne peuvent rouver
d'aussi baattl .m lie les i de- ptix si raisonnable :
toi articles sont .vraiment de toute beaut t .ie
Iraicheur et nos prix d !i< n ul concurrence
Alpaga noie suprieur
Sa u China pour tailleurs'
Kaki blanc suprieur
Kaui jauue anglais suprieur
lluck union blanu anjta s "nouveauts
Drlll uulon blanc anglais
lil "
Tusor Japonais pour chemise a bonnes et 101> &
Heps de soie a birrei couleur pour che nisss a ttitn-
me3 et robos nouveauts
llapuste fine pour chemises,'
Peroule fine pour lingerie
Calicot percale pour M
Zphyr anglais .pour ehemises extra sur*
Organdi suisse uni et couleur *
Hns ;\ irsdi'iui-.soie
t'.huu-t>ettjs ecosiaises pour e fant-J
Kraaeb l-'risky, dernier,- nouveaut
l'opl.n fleurs pour robe*
Tussor blanc
l.imbl'ie lilanc
Voies oouleui A ban es
lia-, soi*' brcde
Lias lil hrod
Lotions pivert*'
|u:le pour premiro Co nmnnion
(".ouvertures blanche et couleur suprieur
i'itmti.:* brodes Madera pour irliomises et |upe
Voile banc barres el a mouches
1 latine blancho
Nappe couleurs'
Petites serviettes blanches damass es
Organdi blanc ft couleur barres & rt carreau,
lainage cou eur anglais sup pour jupes
Madras barres de suie pour cliemmes hommes
i'.rei r il Chine couleurs assorties
i extra suprieur
marocain carreaux
hoirie '\ carreaux pour robe* et chemises
iricu'-iie le soie barres
lirai'.uk noir anglais^
lui.1.lion toi eoruc
Servilits de toilettes blanche* A couleur
damas ies blanches pour fa nilles
( hamisettes alomandes suprieur
Aimables liants, roui qui voulez por.cr, peu t'a.
trais, les plus beaux tissus qu'il soit possible t'a
trouver sur celle place, ne manquez pas, avant
d'aller ailleurs, de passer elle* nou o le meilleur
acceuil vous est rserv.
Les femmes
ainsi que lt*sen
IanIs aiment
avoir d s ta-
lent encaoul"
chouc.il s *ont
heureux de h s
avoir car avec
eux ils rnar
chen con/o -
tu bien :ent.
Protgez voire corps
pendant vos prome-
nades journalires,*>n
liaanl les t 11/11 en
caoutchouc Good Tear
Travail- soign Excution iram avec a,vous observe
rez la dilltente des
pas qu'ollre leur
construction spciale.
Talons en Caoutchouc Good
a -, _, ,d i*'"l'i'. e>nbi-
** \Xi, ", 1*'lUTbii i A ''(. *,, '. ,\.
i .. n-- "m !' ilev 1"-.*
*".' >* tuip,, gu, don-
. i . i i i -*...,. l'twuM a*
Keds
JJJM j Kcd. prnr c.-mattrt enfi
i ..r "*:--' ^'U--.".rt.aoiBMpla
rti v.. K"
' : fjb i. p:, M^,
r.l 'S.
<- i Tttt..- Ciroc ',-. a.
Numroteurs )ateur*.
Imprimerie Centrale
IC8I, Vlace (JsfTrard, 1624
-24-3J
tes talons en caoutebouc Good Year, sont en r.'alil des talons pneui
qui protgent le corps et ses ortjanes comme les pneus protpqeot f\
bile.
A part de cela ils durent plus que tous les auties.
TiieWesl indies Trading Com
Port-au-Prince, Gonaves
Gap-Uaitien.
^fc>" COMPAGNIE
iilliographique d'Hati
Port;aa;Priace llUi Rue Amricaine 1318-
.' Ut LUX 117 itphoue 78
U I oraphie Imprime*le
Si v,us voulez que votre maison
dans le coiinut rceft
nous vos comniatdas.
i anjjer,
sot considre
laites excuter chez
Roiispeerlilions que r.os travaux;.rivalisent
les meilleurs de ceux qui sonl coule li ruis
li aiuje,
Notre travail est notre rfrence.
avec
l'-
la maison C.L.Verret
Marchand Tailleur
lo 1S23 Rue du Magasin de l'Etat
St ncouimandc au public et ta nombieuse cli-
tUtle pour I eljjjiiice de s;t coupe el la ^uroiupte
exet.liou mita dlul laf oinrajjes c nli^ 4Sf tOlUS
la maison rote ouverte Ju>qu'a heures ('u s.>i-,
A ru, moaets
N. el A. Acra
GrandSRue
4 ct de Caves de Bon.
Voulez vous vo -s]Vabiller avec lgaooa,
aarch.
Adresses 'ous la Maison \ St A.
Dont la devise est de vendre petit
vendre beauooi p
Dans son per .onnel, la maison compte BS.'i
tailleur italien sorti d'un tablissement d
ordre d'Italie
Bile esi en mesure de fournir des compli
et sur mesure, en oheviote, diagonale, i
driilblano et couleur, coupons de easim^
valons Etoffas pour gilets
Bonneterie
^ Lmemises de jour et de nuit, au uout
'.ois et manchettes dernires crations.'
at Pyjamas.
Letle tua o>! rm s' tue une tw|
et le meilleur aocueil est rserv- tous
sirent par une visite Otre dlis sur la
travaux fournis.
T'uit ccatume command et qui ne rj
gortt lu client est repris,
Un paile franois,anglais, espagnol et
%Ta
Rhum Nectar
Ch iN^Gaeljeus
i4lO,^Hue!uu Kag^bia de l'Eut
117 Kue.BoDue. Foi.
, 820, Rae Courte.
Pharmacie Sjoui
Donne avis sa clientle et aux mdecins et u
t . .auui.e sin Laboraloire d'Ulogie en on'
b o'oj e aipuque sous lJirfciin Uu
Lth^cotei t. Sjourn
L unoratoird ett ouvirt toun le jour de7 or* *j
neures dusoir p;ur toutes les recherches ei anlf*r
annonce cl jointe, saut pourle
\Vs8eriiMii, et h ctjDStai te Ure ^
Sercnt reu 's que le aardi d r aque lenoaiBf
bidreir a ia Phurnscie pour frerduseignerutni*
lnal\esd'i ns et Sargaatriqi e
HaclioQ do V., snniiiun
H iiiou de Inooulet,
Examen du ssng et dt|pu*
Eiamen des matires lcalaJ
Eiirnpr. n enti
Co2sinte vW"
1 i 0 Kt.e dts Csars
Tlphone : N 75


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM