<%BANNER%>







PAGE 1

TTTTnT DEPURATIF au D r MANGET Vices du San! Varice, Glandes Mauvaise circutatiosMaladies de Peau Avarie Maladiesdes Femmes : fii-biiurmini Chtelain r.RAsns PAIX %  •* **nA charge .le tlt.liels. d'humeurs l .1 IIII|MIU-I. : circule mal, favontant HMISI H-rrxnfi"l'(.ira... Ta. •.wa... xc-as ferje failli nt Consigna fane la Fta rie Saut-d'Eau Sans nullement exa^rer on peul lixer environ 10 900, le noralu des plerins aynul pris parti la rftte du IfonKtrme celte anne, Olle norme aflluencc s'explique, par la facilit relativement grande qu'a oH.-11 | voyage g>ice au transport rapide par camiooi et Suloo ibontiMSOt jii qu'a Triancn a i li. ijiei de \ ille-B inhenr. la elifftcull de i dei ni r h I Mal galement ami. re de beauooup la suiiir dee r< i Dit Iravaui .. i %  mplla par le l)r Jeanbol aux Roi lies .Noire avec I aide -lu D parlement des Trai lui Pub i i Cet endroit que li ebei un et If H niflors f. aniiii-.-aionl avec dil flrult pourra tre bicnl-d p.wcoum par deux voitures allant en MOI inverse. I. s la veille le bourg tait en blement transforme" 1 1 c'est avic peina qu'on pouvait te frayer un flw-n in pour aniti r n pntrer qtaa la ( bspelle. 1 lombiemenl y devint lai lo lundi main que bei uooQp durent M rsigner •• lenir en dehors du lieu ".uni ou la messe fui elbre ar le pire Onolot assiste du l're criRer etdu< urLemoal de IV lion Ville. La ehorale que formait un groupe de dames et djeunes lilles tait dirige pat M. Lutin Dsir. |£Dana I aprs midi cul lieu la traditionnelle processiou et ••-! avec toutes |j petnai do monda ejua %  aie muasse put 'branler car les rues du I i taiool litl raleraenl encombre* .1 il fallut toute l'en, rgii du Pre Branger adrcai .nt i,n mot aimab e d cuti, pour que tout pi s'accomplir dans l'ordre le plus paifuit, ihturcui souvenir de ce* j ours de ftt i t -t tel ilai.s l'esprit dui pidi i i i.que beaucoup l'entre eux %  'avisent dj de revoir le bouiy merveilleuy la premire occasion qui s cllriia bientt, c'est A dire le ^Septembre date laquelle est clbre la fte de Noire Dame de la Merci. le Grand t.ardina! tVgn.il eu mal Ire sur la Pran a. N tua eng^oos vivement le puI ne pniiit rjMnojaei la lin d I li!m qui sera Jonn demain noir. Mariage .leu.li matin i a l'Kgli-e Si Jo s.iii la bndiction nuptiale a t donne Mel)e Ma.i* Rluarl La Croil unie Mr l.clroy Bidon Le couple fut conduit ,'i l'autel S ir Mm'" Silne eux J u.ly avec I amartine 9rai i; bleaui remarquable. C'est,en somme, une vocation Ir tursie des temps hirtnins o frbjMhn r eux l qui vont 11 oui n peu vent voir le pideatal dress en vue de recevoir la statue il. S| Chn tophe, patron des voyageurs. — Cette initiative est due i l'nugie du cur de l'endroit, le Kcvt-ieod Pre l'esse I Ce monument qui ?eia plac >n lace de i'Kg ise jusle k l'auxle qui relie les deux cbemios : Porl aa Prince—Trouin, rrouin — JecmoJ sera comme un 111 p d'ar rt pour le vovageui qui v Irouve la l en, li ni \y liti propice j' uirse reposer de >es fatigues i, ni Q ( u | ant de nouveaux alim n s pour SO| ,'uiie. Ni ni DOUI an roadrioni de ne pu ; 11.8s, r t.us eompl mmls les pius siiacrea au H. P. l'essel, sous la diiecliunde qui I, nriionn dune ifenoa admirable II cola du quartier de Trouin. Au tours de noire visite n ces lieux nous av. nst ng'fsb'ement surpris du Bfrfra des nombreux lves q. i luqutnttt I tablisse ment — Sur la |oitriue tfn pita n rilhnls nous avons vu 'ping'e une croil .1 bonne le local est NSH/ apatkda il 1res bieu a. le Ontrvolution ilans la ?c rnoe L laf*ti*a> (ifiiiil Ii|i|ipiili;nifr .i lastiaf 1 IHD sipliejne nMaeii if priinei et IMH (i.tr Ifs anei HUM, Li* lividison du Washington Times > du 7 Juillet publie un ar ticle lrgifux cor cernant la d. cou verte de M. C.erti! Tippeouo*r suivant laquelle il devient possible d • predirle lemps qo il f ra par l'ob-ervalio des lches solaires GordiabOMtt accueilli par l'an nie a congres* ma n G A Korhv, d I i ina dinr il est l'hta c'e't aux O'ficiell du Bureau \^|rooo inique de Ua.|ungt)n que M, Tip p nliauera exp. , le rsultat de a-s recherches aeienliliques, cou ronnement de se ellorls aprs '10 aus t'lud'9 assidues. L^observation quolidier ne de la aurlace du soleil u'est p,, s (onioora MBsib'e cuse de l'tat nuageux de noire atmosphre, dit M. Ti|> peohauer, c'est pourquoi allirme t il qsagn. il a profes pendant 8 rn l'hiladelpliie au Canada et dans l'Aniriqu • Centrale. I| vous pre9 crira les mu leurs venea au be soin. Office : 217. Ru* a>VtHv Heures te consul'ation : 8 li A. M. a 3 P. M. l'hiladelphia Graduate. Wednesday Ihe 2ind. Thuisday, l'nd.iv and Sttturdny. & flfiOt il'l Intih jitr /• l\, i-,, i t unir t'' de t'r I Jif \'s touJi du i.oiiCoiiis i|u'il a tu tu celle i.ouluii. u.-f CiiVoiisiauce e t eu gar fera loujouia le ^ouvclllr N w Vok, le 7Juihei IviSB. Les familles M r. a Morpeau, Emmanuel Mjipeau ei tous bs autre* part nts t| anis, ron ercient bien MIL er. iiien! Sa Oi tn !• ur J M. Morice, hvque il.; >, ru s, le vierge-, lemuis de M J„s ph'.ia Cluuy, h s Filles de la ^ges e. les rraraa de m -truciion threlieiiue, le Baireau de i,. vile des Cay. s et le nombreux amis, tint de l'ortau'^i.i.ie |Hit! oes nulrcs vi les de la pttriove, de> uniognages de iifjtid.kjHip Une q u iU ieur nt conuee a loccsion de la peile unel.e qu'i s viennent d-.piojver In la 11 r onde le leur re^ret : Loi is JuSBl n \ |l i„i! i UU.VKU8X .MOIUCA: avocat u Banau d a Cavts. dcda le 28 Ju u I9i... El ls prie, t de ir ire a leur cn'iere reconr.aissarce Lea Caves, le 1* Juillet 1925. Lscfocjeii •"e rrnbii' rmo' r a*!"' ce us^rn n le f,;, I. s nuriss'is mendu je ur et. si reconrn' ~" En vente chez: SlYON VIEUX ffton C!-s. PICOULET. H... PI dans toutes Ki ^ r t\ pr* nntant : 'MO l. PrsifzuaD-5]j A R^cpvnlr cbnque 8'maiix* dern: vaHa lisps, al'unt ainsi au devait des dsira d*'hreuse cIient*M*. riiP7Kawas Hrrnu 205-209 Rue T.av ra f Arrrsfrong Eucj K BOSSE ^g aces— R?prS3iitp PORTU PRINGE Agents ij.iraux de\ ?.ecker Jon ? Jeweli Milllngjjr.' •NEW -Viiiiiv Fartiatfs tlajanaii 0 0— Ijojie a„a|%.' -*•• Franklin Pire Insurance Compaofi M5WY0R!: Assurance oaatre l'inceo Diamind latcli Co AUumettos i Safo llomei : D. S, .uliln-i rxporl Gompao} Souliers Hed-* Chts F. Ittthg4lt S r Poissions s.ila en tous |eoref M;u i I. n lui TS Liie lns'ce Q \a aurance sur la vis, Sbill ou Fiiirp C i Vins & t hao>pagne IJordriii* •'li, lliMiiai OOI'LMlAGtF \_ AA •' Te |) mois, h o.uauo et eonseiyw sUflafaSt W S atat.M ws tt Son Tabacs ) uns et noir§. '*' Ralionale Sans Rival t Cigarettes rhanoieMn*** JKnvola de afii rrr."' e Z 'K. 0US ''? l h a ises lt d0,,iues U e '-.en cuiviceteu bruii' glaces^blem,*, lampes, lavubos, carpeltes et descente de l" s. r? L M FILS 120, rue norx, \ii



PAGE 1

r -E MATIN %  a TT *vous devez acheter Chez J! A. J i If tel AUD lV & Cie Ad a M '. i (< etrz poire Clairin Tienje liez tf'l lu laiu fj Cii tus GK, Wi:l) U" liqueur \oii' M i'iiu il \(is alcools ,( ^olre sucre hai'.ien ou lranijer chez voire Cal lui reli muulu chez voire bide (ipowcnhiau Hainhoun)) vos fins de gordons •> cheiez aussi chez Mai el Vain 1 Ci • •t II \ II ii Z '4 II • U 1 II !.. parc uji! 1 p o\ie des %  • % %  v '" %  s d*fli %  pare %  i fi* 3 • .• %  I. s u* I is lus prix le I • plai >' paieQMTH I MI tynU . n -.nl dune puret iu.tgtlihte. parce que ..\> i • i %  .) x el leurs prjv d s plu* as ...I i j MIV pape*'qu'il al prpare avec du cal d %  choix,don3 les appareils les pie* pj •elioittt* paiequH sa I .i-h-ur el soi prii lli-nt loule CJBeorreoce. pare.qu'ils soiil \tfinl-.is anl .S-ii-i (Mil juVilleurs, uul.pv leur sup.ioril. parce un.k'oo:ul IM von- r *crWi *eni des p'us courtois r %  1903 Rue du magasin de l'Elal : ; : U maison F. kihr:\ & Cs P<3rtf i LEVER i rient sur Jo Mvon est une j^Arcntir Je puret' et a •• cellem e Fil i Prv€n:i .-ni mieux que i "i r. Il provenu i. • si facile ':. floijt". ^ %  ii MM avec '. .. I . • i,' IMycc ; I .....tj..i If |ilo juf. ff tf p( • '• %  l< < cooib.i'', Honl.'iiU in il' ktU^u* I iufi s. %  ili ui$RUII cVl im d? I Itl plu calirunls .i i klcnl pnn'i 'e icl.'ve'i. .# / SAVON Allumellf de**et Belge*. ir/es range* flen finfi 0. rue (lu aaqasiu le I t!al (,V/ / *S( b d 50 0 %  "Hat**?*• rem>i/f9fvV^^fAL Peinture Boqliitf, qu lil suf D nle'le Bxfe RM, ^nielles de soie, DentelleOr et %  fj^h' f^U TC llOS QQiaiS€S Ribaca, Calotte* Oh? au* Qtraie, Plume, lieur*, aille de Sou el louaarttcli pour Mode. SpaHtrle.-i'ea Mollfa Hiut? Panlahleen D.U Jfpi-.f toilt 1 C0il3UPP6HC6 parler pour Robtel chapeau, dee Sies Parl de loole beaut, ns pouphirmada. AltneaUtioo Uquilai ; i pHiir*, COICHC, Via*, Ciiunpag'ie anllii'i Ballai en cou' li iicet Poupe.— I uel < %  h;.-n. Vin \..uii' IHV i% HMognol, Qdloium LaSeiraqne.Peplo Par elc.elc.8al .! i ri il • Olai bert, Eceooa en G^o-, HV. US eoliaepli |uea [> nies qoaliti Kilra l,e feo • pour Sirop,llqia r et CoDliejila.ColoraoUi nalorel* Noue evons reu le V.'ii'ab'e lli dea Alpae, Escallaot dpuralil P.s>. -z-muis vnir, no piv sont avaula.jeux. En v n f e en /> lphonve H\Vi\ES ll Ii ia IIJ mi Foi *&. i ir.tp PBJ c • C MJ • 1 0 C I MAi S lv IL. s@gt3ga[ WlSA f JG0 liuv ffi bronitnbo l< ft vous vouiez avoir ous ch^ptaux la L tou:'.ie et la zatge sont constamment in.'i: e pir d'innomL:.:bl.j urcan!s:neii microbieni, Jont U teItfttttfa est nW • %  !.. :;ant. La Pi'.Dcntj'r.':. Kolynet assure l'hygine pal fate de la bouche, tue IM BHerabci dangereux, provient la carie des dents, grce a ses proprits antiseptiques. La pte Kolynos est conomique, non additionnie d'eau, fortement concentre. Un tube suffit i cent nettoyages Exiger le tube Jaune dans la boite jaune. ALUMTNUM LINE R[W-0to4&C A^rEluXs'uipGobw iv \i jiii(t:L s.isiix fyxl au ttoofrte W ci!. Prochain dpart jfo itcamci '%l tablera (c ftt ;laili l JiMctemeal paut ^fort-.ui-'f r u ice. ^ou-aa-^ivcc te l3 ;1aitl!;l i^Z" A. d .1. ,tc HI-. *:,-*oiiiriion rauii ai it IKO imr J. u.. t jirrtttt k V C FERCOQ, ASMf.RtS (S.. .•) faste Fuit ^flssV 00 Shoe PoMsh Company lnc New-York Si vous voulez conserver la peau de vos chaussi.res. ii vous voulez eonse ver sa lOupletSe pnodanl loi %  j|i*uip I > I m iz Kotltfeol iii.'i il i '• %  mirai de pur :i m M cin.contre i oei o e-l*. I KI ••"• %  i • i U I' i P. le* trouh'es ig -s if-, la t il>le>se des l> i i d i iiHiuau i s'in-'i ''c. Be%neUiiieal dc'ioli pur Us personne- ; e et p m. i • t m nus p iiiltit lu ouea i la prir le d'il a' affle H ludipe i-ib.e pour 'en •'<>< le. Uepraentants poui' Hati DIofboo Lucis I G |'^ i >.-ni" i lieu orl-jiii" •rince, fltfptOI W l.'och. Luijlojt/ noire pa!e|\[(.nouram la uieilleure de % toutea J ;,c,ne, i tlulsn, LCJS u l'o. les marques, fabrique spcialement pourl -s<|enllenien duilia*'llj %  tlle prolue >os chaussures /.contre la chaleur ri GeoJeaosiiie&C o M-Saie, OliilSOO, LLCaS \ tO. P,ui-ji)ive, llfllWP, 1191 ( Co.ao sifes, 'bfil i irron. Ca t -ll,iii.'ii. Uttu HlMietlc u 'e. xiAt J.mh-, IMi iii.nne Dr kiK'Ini. uxi.avci, lut 1 f/ i-t *b istula & \, MirIN V,IT.. IA IH Balla PH. AHeDtiv.n mftsdames Toi s I s iavo.11 lavent M 4 IS Aimoiiis Whiio Soap de Hmilh ntHO i* Robes, soirles liirieres trousseaux etc. etc. SU u r anll Demande/ K'\w^ ffkti SaP tan is c'w.. Isaac UiSU oc lift Hue (oui bt 17US mmv A, de jlatieis el Go Aqents ...



PAGE 1

Le e vin Grandillel de Fnnco Position exceptionnelle, au centre de allaires proximit de toutes les Hanqm s, de la douane ••' de toutes les Agences de bateau Benseignements et lacilils pour vo>an sicnaii es. Cuisine franaise trs soigne et d plus vlies. Jbn.andex vlgiier leh magis u de ni*i : Vins des meilleurs crus de Bordeaux, par barri qu>s, (laiiiejannes, galions t |iai bouteilles, lui mi les Vins tlechnleaiix, vous liouvcie/.le pluginnti Choix, pour 1rs qnalilrs el pour l'ge \i>S i ITALIE* D ESPAGNE. VIN [)E 1 { HJHGOG N L (Mnes et rouge J et le ru onnn hoiiimaid DHTOMM ux, ijot Amricain Le plu gra id assortiment de Liqueurs, i.conar §iOS, wl'ikies, etc. Allni Pernod, Amer l'icon, Vermouth* 1 r.O.V^Kltv KS franaises et amricaines fralo Ment arrive*. ClnivKl'.S il*' Culia, Aurora el llabanera. i.l \n .Tl'hS de toutes les laln bjues I Molli Gros •t dtail. |\\itl l MElUi et Cartes postulas. Jrix ttn modr*. P. P. Patrizt Talons -en *Caout< hoiii GooJ Yeat Le / mme ain** q * leen I ni fi m*ht tnoir (tt tl m \i i > t H c.i ou (h< tf.ifo otil h'U itai de / av c r H ii t i x ?t mn chn* ronjo m t ilat eut. Pr joui n;-hres,en Usant 1rs. talons en < aon'(h'o( Go< d Tear av c a, vous nlist rve •*••• icz la dilli renie des pas qu'nllre leur constructionfi ciale, les talons en caoutchouc Guoil ar, sont tn ralit d,-s talons prieuantiq qui protgent le corps et sis uruaiics comme les pneus plongent l'aut bile. La maison ii.SlLVEUA. Ceux qui n'oul pas encore vu les jolis articles i fiasses que visai de recevoir La Maison siUe.c doivent, dans leur inleiei, s*ciiipressr dejpasser ft cetie uiaison^oar nul, part ils ne peuvent trouve! d'aiosi l.i-aiu V 'MIIH s<.,a des prix si raisonnables: Nos aiticles sont vralmeul de toute beau et Je fracheur et nos prix dtient loule coacumiltse. AU' i noir suprieur Hauu i.Uiuopoui tumeurs* Kt>..i biauo suprieur Ka.vi (aune anglais suprieui uuj %  union biano an.j.a.a "nouveautsj Lnl union Oiauo anglais H| TUM ir Japonais pour chemise a hommes troit Hep de aole a barras oouunr pour chemises a s n mes et ronos nouveauts, lia pu te fins pour oho.nles 4 parlais ine pour lingsi-ie Caillot peroale pour Xepn/i anglais |poar clisnme — ex ra sut Uitf util suisse uni nt ooul tuti l>a • a joursdi-tiii-soie t.eau*s*us aoosaaises pour enfants Frsui a l'risky, deraieivnoiivrsautsj l'api.n a lieues pour robes Tussoi mauo Liuui'iu Diane \ me oou.eur a barres Hua soie Urocis Bas ni brod Loiious "i ivert*' tulle pour premire Communion '.ouvertures blanche et couleur suprieur ItMndes nrod es Madera pour t-liemi.es st |u k as \one b.auu a narrea 01 a mouches '.tatue laui.i Nuppu outiitmr> Pet tes serviettes blau lies oV.masscs Oryauui lilane & couleur A sns* A a ariss ,' l mage .ou ui> anglais sup poui* |up< s Madras a bai ros de soie pour en un.* a hommes Drap* de Chine couleurs assorties i " extra nupeueur j^ rnrocai:i a oarreaux Sono \ oarreaux pour robes; et ohemlass Tiico'.ue de soie a barres iirao.tm noir anglais, liinlalion toile corue Serviettes de toilette* b'anclies A couleur damassaes niancu JS pour la miles / Chemisettes allemandes suprieur Aimables clients, vous qui voulez porter, peu de Irais, les plus beaux tissus qu'il soit possible ds trouver sur celle place, ne manquez pas, avant d'aller ailleurs, de passer cbez nou oft le meilleur acceuil vous est rserv. Nuxn i vi\ i in lateuraliupi i m -ne Centrais 101, -lie 'i j l'ir.ri, inJI TiMviii iui^n-— \ ulijii iiuoi diste. A part de cela ils durent plis que tous les au lies. I lie H est luuies lradiiiy Goiupau] Port-au-Fnuce, iouaves Cap-iiattien. *jfit ^_ ***** *ijpr. lniiuyrapliique d'Hati Poft-aa-Priute—1348; Ruo Amricaine i3i8 t*, o, boA a — leleylione H1H Liilioyrup ne — Imprimerie ^ii voua vooliz que votie maison s. il considrer danle eom.i.t ic |i lianuei laiits txtcuier cbez %  US ?Oe (U.lilli mle* JhUffjCi i ulioi.s" qmi, 0 s h viux^Mv.-.li,. ni a V C 1rs uit-ilh m de Ci ux qui gonl Cui.lei lui. ns | l'p. trany %  •• Mie travai: est notre rfrence. La H ai oo C.I^Venel Mu t ) i t il 'J, Hlnl(> 823 fine du laeaain de l'Itat te rscouiluaode au public et & a noinbieuse cli• i.iti nom i en, n u. r de sa coupe el M pinmpte excutmn mise dans Isa suvi.im> coutiss se. so ns la maison rote otivt i le jusqu' M tu ores du /i • ia nivur* Rhum Nectar Ui i\ (Jie jeiis 1410, Hue eu Mi g.an de l'Etat 117 hu lioime tm> 8^0, hue Courte. H. el i. Acra Grandi Rue l df* tjines de ft ti(jrde(M8 Voulez vous voas^habillcr avec lgance, tt | cuau-h, Adressez ou* la Maison S. AACR4 Dont la ievio si 4s vendre a petit |bnt venues beuucoip Uaas son pei .jnnal, la maison! oompte un taillaar iialien sartl d 4 1 tabiibSement fc da orire .In in Kile ait en mesure de fournir dsa compU.s tottj et sue m js.ae, en onevlote, diagonale, paim driilbiaao el eoaleur, oaapous 4e easimir sel lieosI'IJ;!:-. pjur gilets Bonneterie %  I l^neimaes de jour st ue uuu, au jout def ^.cls et manoliettes dsrulSrs oratlons,— at Pyjamas. C e ma >on co stitue une %nm et le me.Ueiir aocueil fiet teserv tous ceux slreut par une visite Mrs dlies sur la vaHH travaux fournis. Toit costume command et qui ne rpee' goiK lu cln-nt eat repria, t n paxla franQia, anglais, eapagnol at ItslISB 1 Mianuacie Sjour] Donne avis sa ciien e.t a aux 11 deciub 1 au PJJj[J* lruioiue son Laboratoire d'Uloaie en UD taW**' 1 1 ioloflie 4 appiiqut sous m LHrcCiun du />i i coi et /. Sjourn Le l:itiora o;rj eA uu^uri tous les tours de7 r %  • euresdusoir puai iouie> ie. recherches ei analfse ar*i 'annona il toi 10, saut pour le VV^ahiiuoii. et a, couatrijte L T r %  e St S.ront reues quo le mardi d cbfque|>emain' ^S'aaiu.tuai i,„i,n ue puui lei reue "• uituu' %  $}'. Auaiv t.d UCIUOJ 11 ucgksuiquc iteai l i) ae Wt>iseinaann lieaciiou de Inboulei,) Liamen du sang e da put ti.uieo de uisiieies locales Con.uD.e Lflt ii 4P "H aa* ISM m i'o il e des Csars T^p onf : \ T 756



PAGE 1

{;ltmcui M* gloire l38,_Hue Amricain fljMfiRO $Q CENTIMES Quotidien TtUkraofi w**n 1/enVie, I rnlre, la venqeancj la haine iMinr ni lime fpii l'S rprle, et c#Me me lotirmenle est perptuellement romme en tnvail peur enlanter le meurtre. tameofliis N S7 PORT AU-PRINCE ( HATI ) SAMEDI 18 JUIII.ET 1025 tmm ptttilp, ccuvesu meosoi ge la*i leste formel 'le i pourrait irouriieite v\> ciable Mut de Mi Homo, de MU IIHU lat : [Saoia d'un^ pus ile i iiusi cm le t Nour _rmal de la <^oo>tij lessive saires ."a'ii trouver pour le Dt l'opinion, dans i Chef de l'c-tat en li* ce t' x e loi m 1 _jla n'est plus %  ti-facnon prof >ni1an les diihreuciiles du pays, l< jsids n ; Je l'elilion le rml* l£t t. Mina mil.' M'iiiCtti-.'iel 1 d t M MI Je eu i r, 1 | jde tj cause, pour imait d'ubj-.is qui "" ijue toute vdleii (Unciei^Xi et nos Jiioiv ni reconnatre Uierar/uin-ut, bien irioliiibi il si le friae h in II* -ux ne h'antt • t ic-'a on se r bit es I • ajot n'est Il p itend, par iPiva ie'it U irnq M V C'Ia, nous init. N >nsav ma petite e q U-oidpre *t l* autr *e -outils vous? N .us pr LOI S tmoin l'oviuion eu enr il, partirai s et a venwin s : qu'ils disent de quel ct sont par'ies les attaques? Lorsque M liorno, ds l> s premiers jour* d : .-ou lection conviait tous I s citoyen abjurer un passe honteux, se meure avec lui U ta he de r bnr la cit; lors ju'il di 4 -i' sa volout* Je t ire rfa* r I, grande i< justice qui a p se si lootfii mps >ur la m sse paysanD t limait sa toida> s la r" g->n'ration (l'Hati par le T avail t I Ordre, — qui est ce qui, au*M rpliquait par les s r c*tn et criait au blull ? 0 iaid, passant de p roi s aux •AC", n posait partout des btes I oeuvre de la r JCOII rueIMII n nouai-*, avec une de-i* %  ion e un • nergie bi-n rart ch z un Ch t d L*at hati-q — au pomt que vous eu av x tout de suite pris ou.b/ag considrant un t l xnnpld comme une menace pour l'avenir tacih que voua r iz, d'o venahut es dnigre.u ii|< t\ hs critiju-s ptssionnee t>say nt de jet r le doute d .n le esprit sur s t veiit b es intentions ? 0 lu'dai le eteo isuuta s les plu-* sojen* nell a, lurs que tou • oubiut un instant ItUr rrsset ti ne t", devai ht communier d -i. des penses d toi et, J'amo u pour ta p4n '• ~" 't' 1 %  P'" u*e::!bl de pu aser de? cris de se linon et de h nue ? Q org ni 11 les me rings a U tiveurd !quel qu Iques meueurs pnale! branler la s ge du peuple ? Qui lanqt lua s uouv lie Jetait l'injure aux Pouvoirs ou linis. pr*h it la d< b jswnce > ux bis et u.ine I assasuiu -t du Chef de Ttiiai ? Ue quel cte la teu inx l'a na relue s'f t montre t I emei'l menv ,te Q ue e Gouvernement a p>enire de>s maures pour U prot clion qla 3" i-ieeu pei'? Br t qui a tou ii'.s en œuvie pour e>saytrdediviper les cœurs-, d'inquiter les esprits, si ce neat I Opposition qu'auime de paa s.ons inavonab'iS? Mail les cœurs et les esprits qui >e sont lairi-s pr, ndre aux m < i œu vi • s de c> i te Oppoiti n, qiirls sont ils ? U %  'es voit dans lis ldattiuu' d sj uruuix opposants,—ou les rei contre, dans I s cortges pancartes. Ou les a Tinpt". >e r'el pas I Nation Muni c* nVal p-s la Nation, sage, pou ti e, qn'uiie Oii|;uet-x nuhe de dsuniras iev..h t.o n ire a pour tonjo ira d.g t*. d s a\e. tures t de aveiiiun . lie u'e.-t pa |i Naton qui ua>pire qusa ia,r\ qu llite >i.t c-ux Unie poigne d p 1 1 • i > s C g onui luuits | qu'< u eutini cuiitte !tr ptisonu a il I hoae qui le^iea 11 m loi.ne, ce sont tes guiid'lU-Ul.Je >% oill s du pouvoirI. peuple uoiinaii ('• S s g es-ia. Wellington quevui s ap > Ux v tiv >eou' S u s v me|.reuu pas no p'us, il • e lui ech ppe pas que s m ss o.^ civilisanice dai s c> ptys a-rail ir r..'in dirtb'.eu. p| ifcupmnUtai ja; t tas il lefBJIt de voir t u vous M ntre chose que des HCttUrs de desordre 11 d' un chic. SIENNE f! rtt'flH ^t b Vapeur i r>*t. u he? '•••Priaee, fam a'De P ur te linge % Bt sat'sfail iiBfe torero Etonne flb %  ••• traoai^es 1 k^werei chez te lihvs jfcJ'r^agM'dei'Kta, C-^T yat d n 0 Irurt r aoc*, upriu "•'•ont po vxntu"•tr..rt,onv m o i „ rM •T l .r h l '"*" %  • ta. fVb r tui,t ,on, ,,e [, \ U| "" ir. r .dUj -t r fct "i • cuita ratia Ou -l'-li II. Rie .1 s Pereira M. N co'.s Pee ira est vaou ce roui en no* b.i-Mii et oo-s a ariA d d^mand^r pour bu l;au leur d^ l'ealrefltat du Nouv^Ute d hier o U a t a'M cette fcble • qu'il aurait r*vu une vo'e oe boi t#rt pour aoir en* 1 autre |jir • VlVtt I-* 8tLCTI0N idl ait i coovicnon 4ue ta r eclion du Pr^aid^ut Borno *oit un pc<' qui s'impose, cela n t lit point de doute, mai an cuineni aua quatre venta son opi nioo, M. Parlra dolare jeter! le dfi ie plus formai tant t ecri vain du < Nouvelliste • qu tout autre d'emidoyer contre Un de* ni de fa-t par le boivert ou n'irrp>"teqol autre bol. Kl en attendant ce tmraire ndvrr-ire qui voudrait dtruire sa coiivieiion *n lui en impo t une sutre u ar* dsa fnlaiie, . M co a rereirt dame de ai p!u*b-ile et de ai pliw torle voil Viv LA nutcnoN ou NIDBM fc*. La s tEt P. Jesnsme et Co. §*%J Hivlles Ktrannres Par Cbla uiez ^ ^ rj' sire sont Ici mil ur a. Coup d'œil Une lonuente bttisttquo Nous rxtmyons du B illeitn du C pkt intressants •nisriijne mtnts religieux sui'ttn s : Dn 'ejHroin t-h pelea dea diocsea du p Haiiien *t de Poil de Pai. Mgr le Coadjutmr a confirm tl 8e per y onne U viittt dea deui dio sra lui a demand un an Comm-nce psr la Urande Hiviere le to Mai t £4, elle *att termine p r te QuartierMorm le 17 Vai S92b. La dia ea tctdo pircourue a t de IHJU kilomtres environ, dont 88 en chemina, 310 en auto etllnO eu JU heures^le ch,val. Si on e reoresenie le personne* confirm-e . h.lonoeaie long d-erde dilanc U l00 *i orne t. es ou m irouvuus unt euviron tous les Isa mtres. Kl Hati pour ta conqute des mes, i lilie doit maicher d^ns un rhnuiu iong, ocnlieux et en toure le pieci^.ces Mais combien ,on œur M> oiiaie de joie et da |,o h -i quhnil il la voit jalonne, inte ei e* itamaifiasani par p,|da tt la VK su ujtn.re b i d rnier U % •* pr egii hti n T One mission fii'anrirq lr;HK,ai-e pat' i ra l>i!iill pour le> Bula|nii l AM |4_ t, miion linanriere pr#'-lee |.r M. F.ank'in Booil'OB se rendra aux Unis tnis dans une da-ipe 1r* jours si t 1 utefoi le noiivi-ri eimnl de M t'aii.le cfiif>r a sw membres Hes p< u voirs pMtfi.ilement le ?„ %  %  Au Maroc PARIS— Le marchai ?lin n re dant u Vtarc pour y confrer av>c le marchal I vaa ey u > r le j melhod.s suivre pends! la eam partie du Maroc est paMi hi r en aroplane distinal 99 de Rabat FtZ— Le communion4 officiel d aujourd'hui Indiqua q e I s avia leur(roeai* Oit b m ha ni dea cni-entraiiona euneiaideoa le jiatrict de Ter ual do partlraot m r rrrii tas altxqu de | eiineu i %,.ne uos pot. s avancs PAR'S te g'nra' Nau'in ve nanl de Wieabiden.a an '"• nn vl'e nlretue avec. M. P-iab^, pisidenl du con il PARIS La d vision maroca'oe le goiivarneraent c-ii-noi** ont t^ virtmllem'nt soluiionne au mo y*n do ngociations en cours. Le ministre a au*si ni lesUtenre don pacte secret amri-ain anglo jip.iiai* rep'ctie nnt a la <^hi nn I dmentit gi'em nt 'a r di t. i nu: nU'iis; 'n %  -• aogl ) jip) o i*e. | irv T-* lu Imch i C\P9MJ(4fiU L Bafaaas ar l'n'tin • Lillian H r risoa a tent a-urrlhii la traverse de la Mnhi. v r ii %  %  -• P|3 l'luade livr.s nrofj 1 ifDQ el.ee, aVac . av.nlag%  } "* •"• "'"" ,n< -"** t. MIi tuig-e p.r l'ioUlig ble Etienne Camille. — Reliure *a eaoif, Une lormilahl conjuration contre |tis>oiini et I rgime Uacite lONOHtClf Les nouvelle* tl g-aphiques rgaies aujo'rd'hui de divers points du mon 'e indiquent leaistecce dune nericiq e ram pague iuternaiionaie destine reuverser Muatoiioi et le rgime fasciste. Dana les milieux pollti quea on a l'impression qu'une conjuration ioteraatiooa'eion' les ramifie lions a'tenienl de Wall Street jusqu' Vienne, Milan et Moscou manoeuvre dans ce but. De groeaas sommes d'argent aoat dpense par les anti faacistea et les c liil Delnra. ml bi-ira des afl ir^a -Ir^ngre. a e. .i"M •>" I II i q ie le J...tj n •,. p r il pi* a U C>> i e e i ce le .oudre* proi &f ** par le i %  tu ,i iioe eira> g r* aur la q^eslioa ii joue, tp uJi i n a ut q • il e Lu. i que <-tie coulereuce ne a-, rail pas ucaaaire tant donn Garage An nouai Tlphone : 287| Le Garage s'l-ni de la Grand' Ane la Rue Ma M>gssin de l'Etat et excu'e tous les travaux. Ia nias dd'ii. iles at le* plne dlleal*, pour sut mi.biles. oaniOBS, rt' Service de tout piemier Ofd ajawant la plu-, complte Raraiiii l au -lient*. •-• 197 •x.i-,. M I M ede I ht .1 u 1 I nne se vu-.ti ne d 1 fui t..n' t4'R.yaial les d j lea eurs de li toi foi li lentale La prease de Loiiiea %  ...m cille d** priacipales capitales %  '*'' %  .". ( ie cuisturedes articles satiriques a celle ad tire et reproluii les longs t egrain nesie ses correspondant* nu* Kl tl* Unis. L loteici des pays orientaux est lvdl par le tait q 1 une agence d'mtanutliou* de b n 1res a iranamis a 17 |OJiiiaux chinois les tlgrammes de tM correspondants au Tenntise. a. Paru, Uerlin, Rime et Madrid le punlauisme amricain d >uue lieu de articles ironiquee et moidauls. La Croix-Romie nrioaiiitjlomue.tii Un ne co npte plus, i n II ilti, la belles et utiles œuvres de Lieot .isance accoupliez par relie grai. I I laetitutioa. r^Ls ou MO m Ifranre rl I I0l lager. lA o 11 faut apporter 1 1 soutien du racooforl us %  li 111 le mHu\as sorl s'acbaroe, la rol Rouge aJBril iiue il.en Vp B o et ie Preaident, ne manq ie jamais d''re au premier rang 1 • %  bieufiiteurs. C'eat ainsi que cas joara der niers, IUI I Initutive de son Pral dent. laCioii Hou ifail remettra au R I' L SKI.I.II r, cur de I lu m/.'au a fort lot de vtamaulai rob s et chemises, pi ur 0 1e distrl bues HUX n' .nide sa l'ai iu?e, ariva de cet litetl l. toute preBir nce-sit Le u a Lac a aussi iiinonc en ch.ire que la B>C ne !.. litilion lui %  coi -lie dealayettea compltes al bien pOurvuaa pour an oitntea RU r.iim le iceasUauaei de l'endroit doit Upi.n ra ^0lllS donner a leurs r.u eaux ns .le* pa*>eui lemaires reaaourcea, Jiiignaut l in tiapeasabla a l'uti* le el a I agratle. le P rel lent la la l'.roi Houg %  am -ri uio. 1 u|o,it tous CM prsents uua tiaSS da lait cou leusi destine aux enfant mala les piur qui une alimmlatioa ap itle est or lonu.-. j Inuitie l'.ij ..lier q Mlle moi. >u fit vib.cr les uicros .le i.. i u 1/ au et ro iibiau en gr.iu le leur rc naissance ia Croix Hiugi p 1 ir tous cas %  rSJMOJ d nu a le 1 a pou.tous. i.J nul i'i n ma, nous crayon • x pri uer les saatnBsaia noaiiima ietOtti en prsentant la tfnis • R tug amricaine et a -ou Prat* de.il nos p'us < Ii t ide llctlaliOBf et DOS pus \ 1remeieivments pool son iiluur.iP e g ste 11 un mil ne envers Upj^u'.aliou le lu 1 .1 u au. 1 11 ———%  — Extradition Ja sieui: Antonio Jtsirun Les Cours I7 Juilet ParisSilernng DolUr NEW YuRK Frao* Sterhug 102.81 ai.iaft %  i ,.d t I liiarred.'ln:epa.i daaae ( (iule ttatir'4 s) i*, il a ' |m 1 -. vu |'r lonnan.-e du 2'l Juin I9J > pir lapielle le Juge d'Ion Iraetiaa di Port au Prince dnie q 1 d y a lieu & l'sxlralitioo lu sieur •. vnio-iio Jas ruu se lisant \rnuil.) lima tes, ottoVM do niiicii'i. — la liemialo d'extniil.oi f irmule par u L^gilna da la R'ip.ibiqns 11 ) nniicain contre I • dit liaai Ailonio Jaai* mm. aelu 'lleme.ut en prison Port au-l'rince. Il est prvena d'avoir coinm-, eu territoire dominicain, un tait qualifi crime et puni de uaiue allliclive el inlamanie par la loi dominicaine. _, m %  I — I N Gao A* Payne C'est avec intinimrnt dp p'iisir que nous avos anpns la n ruinatt'i de M.Geo. A. Payna 1. ii. Vi'.e l'onsu! Angl us 4 Port-au Prince. Par ses munit tes distinguera t les iionil'n ust s r. lalior s qu il <• %  tn.-'e chi oua, a. Payne is> bienqualifi peur remplir ie> luLctiouf. Nous li.i adrrsfona nra corn* phmtuiaifct no eaux de bop^ •ucca1


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06476
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, July 18, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06476

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
{;ltmcui M* gloire
l38,_Hue Amricain
fljMfiRO $Q CENTIMES
Quotidien
TtUkraofi w**n
1/enVie, I rnlre, la venqeancj
la haine iMinr ni lime fpii l'S
rprle, et c#Me me lotirmenle
est perptuellement romme en
tnvail peur enlanter le meurtre.
tameofliis
N S7
PORT AU-PRINCE ( HATI )
SAMEDI 18 JUIII.ET 1025
tmm ptttilp, ccuvesu meosoi ge
la*i leste formel 'le
__ i pourrait irou-
riieite v\> ciable
Mut de Mi Homo,
de mu iihu lat :
[Saoia d'un^ pus ile
i iiusi cm le t Nou-
r_rmal de la <^oo>ti-
j lessive saires ."a'i-
i trouver pour le
Dt l'opinion, dans
i Chef de l'c-tat en
li* ce t' x e loi m 1
_jla n'est plus
ti-facnon prof >n-
i1an les diihreu-
ciiles du pays, l<
jsids n ; Je l'eli-
lion le rml*
lt t. Mina mil.'
M'iiiC- tti-.'iel1 d t
M mi Je eu i r, 1 |
jde tj cause, pour
imait d'ubj-.is qui
"" ijue toute vdleii
(Unciei^Xi et nos
Jiioiv ni reconnatre
Uierar/uin-ut, bien
irioliiibi il si le
friae h in II*
-ux ne h'antt t
ic-'a on se r bit
es I ajot n'est
Il p itend, par
iPiva ie'it U irnq
M V C'Ia, nous
init. N >nsav ma
petite e q U ta hatien-, L
Itcipes 'qi u Mis
^fipou ne aux so
l tuts ce a r*
si qui nous
d'ilQUOpU
jUi re pr-
ta vie ion-
prouv ceci :
lent des es-
de rcec
Non sonny'S bien M"*
pour lpondiean Nouvell ataJ
qii', depuis quelque t-m s. j me
avec une navet ad -r ble le
rln du dindon de la irce Ds
le 1 Avril 1*22. quelle be
80jmer>-oidpre *t l* autr
*e -outils vous? N .us pr loi S
tmoin l'oviuion eu en- r il,
partirai s et a venwin s : qu'ils
disent de quel ct sont par'ies
les attaques? Lorsque M liorno,
ds l> s premiers jour* d : .-ou
lection conviait tous I s cito-
yen abjurer un passe hon-
teux, se meure avec lui U
ta he de r bnr la cit; lors ju'il
di 4 -i' sa volout* Je t ire rfa* r
I, grande i< justice qui a p se si
lootfii mps >ur la m sse paysan-
D t limait sa toida> s la r"
g->n'ration (l'Hati par le T a-
vail t I Ordre, qui est ce qui,
au*M rpliquait par les s r
c*tn et criait au blull ?
0 iaid, passant de p roi s aux
ac", n posait partout des b-
tes I oeuvre de la r jcoii rue-
Imii n nouai-*, avec une de-i*
ion e un nergie bi-n rart
ch z un Ch t d L*at hati-q
au pomt que vous eu av x tout
de suite pris ou.b/ag consid-
rant un t l xnnpld comme une
menace pour l'avenir tacih que
voua r iz, d'o venahut es
dnigre.u ii|< t\ hs critiju-s
ptssionnee t>say nt de jet r le
doute d .n le esprit sur s t
veiit b es intentions ? 0 lu'dai
le eteo isuuta s les plu-* sojen*
nell a, lurs que tou oubiut
un instant ItUr rrsset ti ne t",
devai ht communier d -i. des
penses d toi et, J'amo u pour
ta p4n ' ~" 't'1 P'" u*e::!bl
de pu aser de? cris de se linon
et de h nue ? Q org ni 11 les
me rings a U tiveurd !quel
qu Iques meueurs pnale!
branler la s ge du peuple ?
Qui lanqt lua s uouv lie ,
Jetait l'injure aux Pouvoirs ou
linis. pr*h it la d< b jswnce
> ux bis et u.ine I assasuiu -t du
Chef de Ttiiai ? Ue quel cte la
teu inx l'anarelue s'f t mon-
tre t I emei'l menv,,te Que 'e
Gouvernement a p>enire
de>s maures pour U prot clion
q- la 3" i-ieeu pei'? Br t qui
a tou ii'.s en uvie pour e>sa-
ytrdediviper les curs-, d'in-
quiter les esprits, si ce neat
I Opposition qu'auime de paa
s.ons inavonab'iS?
Mail les curs et les esprits
qui >e sont lairi-s pr, ndre aux
m < i u vi s de c> i te Oppo- iti n,
qiirls sont ils ? U 'es voit dans
lis ldattiuu' d sj uruuix op-
posants,ou les rei contre, dans
I s cortges pancartes. Ou les
a Tinpt". >e r'el pas I Na-
tion Muni c* nVal p-s la Na-
tion, sage, pou ti e, qn'uiie
Oii|;uet-x nuhe de dsuniras
iev..h t.o n ire a pour tonjo ira
d.g t*. d s a\e. tures t de
aveiiiun . lie u'e.-t pa |i Na-
ton qui ua>pire qusa ia,r\
qu llite tout lut assure ufpurd hu*. t
q'.ii bni celle paix pas Bru*
Itin-t't rttta d-sruts mus
oh le paix qui lgue dans si vie
mern" pi lui doi.ne un- 'c li'
oi l rlle |qt appiu. r la don-
P. i r.
L s inn.it i.-, c >>i.t c-ux Unie
poigne d p 11 i > s C g on-
ui luuits | qu'< u eut- ini cuiitte
!tr ptisonu a il I hoae qui
le^iea 11 m loi.ne, ce sont tes
guiid'lU-Ul- .Je >% oill s du
pouvoir- I. peuple uoiinaii (' S
s g es-ia. Wellington quevui s
ap > Ux v tiv >e- ou' S u s v
me|.reuu pas no p'us, il e lui
ech ppe pas que s m ss o.^ ci-
vilisanice dai s c> ptys a-rail ir
r..'in dirtb'.eu. p| ifcupmnUtai
ja;ttas il lefBJIt de voir t u vous
mntre chose que des HCttUrs de
desordre 11 d' un chic.
SIENNE f! rtt'flH
^t b Vapeur
i r>*t. u he?
'Priaee, fam
a'De
P ur te linge
%
- Bt sat'sfail
iiBfe
torero
Etonne flb
* traoai^es
1 k^werei chez
te lihvs
jfcJ'r^agM'dei'Kta,
C-^T yat d n0 Irurt
raoc*, upriu
"'ont po vxntu-
"tr..rt,onvmoirM
Tl.r,hl '"*" ta.
fVbrtui,t ,on,,,e
[, \ U|"" ir.r.dUj -t
r fct"i cuita ratia
Ou -l'-li I-
I. Rie .1 s Pereira
M. N co'.s Pee ira est vaou ce
roui en no* b.i-Mii et oo-s a
ariA d d^mand^r pour bu l;au
leur d^ l'ealrefltat du Nouv^Ute
d hier o U a t a'M cette fcble
qu'il aurait r*vu une vo'e oe
boi t#rt pour aoir en* 1 autre
|jir VlVtt I-* 8tLCTI0N
idl ait i coovicnon 4ue ta
r eclion du Pr^aid^ut Borno *oit
unpc<' qui s'impose, cela
n t lit point de doute, mai an
cuineni aua quatre venta son opi
nioo, M. Parlra dolare jeter!le
dfi ie plus formai tant t ecri
vain du < Nouvelliste qu tout
autre d'emidoyer contre Un de*
ni de fa-t par le boi- vert ou
n'irrp>"teqol autre bol. .
Kl en attendant ce tmraire
ndvrr-ire qui voudrait dtruire sa
coiivieiion *n lui en impo t une
sutre u ar* d- sa fnlaiie, . M
co a rereirt dame de ai p!u*b-ile
et de ai pliw torle voil Viv la
nutcnoN ou NIDBM fc*.
La s t couleur
SA.TI-M
sz
a
p.paro spcialeiueut pour le climat
d Mau
The Charles H. Brown Paiut C>-
Et p. Jesnsme et Co.
*%J
Hivlles Ktrannres
Par Cbla
uiez
^ ^ rj' sire sont Ici
m- il ur a.
Coup d'il
Une lonuente
bttisttquo
Nous rxtmyons du B illeitn du
C pkt intressants nisriijne
mtnts religieux sui'ttn s :
Dn 'e- jHroin t-h pelea
dea diocsea du p Haiiien *t de
Poil de Pai. Mgr le Coadjutmr a
confirm tl 8e peryonne U
viittt dea deui dio sra lui a de-
mand un an Comm-nce psr la
Urande Hiviere le to Mai t 4,
elle *att termine p r te Quartier-
Morm le 17 Vai S92b.
La dia ea tctdo pircourue a
t de IHJU kilomtres environ,
dont 88 en chemina, 310 en auto
etllnO eu JU heures^le ch,val.
Si on e reoresenie le person-
ne* confirm-e . h.lonoeaie long
d-erde dilanc U l00 *i orne
t. es ou m irouvuus unt euvi-
ron tous les Isa mtres.
Kl Hati pour ta conqute des
mes, i lilie doit maicher d^ns
un rhnuiu iong, ocnlieux et en
toure le pieci^.ces Mais combien
,on ur m> oiiaie de joie et da
|,o h -i quhnil il la voit jalonne,
inte ei e* itamaifiasani par
p,|da tt la vk su ujtn.re b i
d rnier U ?* pr egii hti n T
One mission fii'anrirq
lr;HK,ai-e pat'ira l>i!iill
pour le> Bula|nii
lAM|4_ t, mi- ion linanriere
pr#'-lee |.r M. F.ank'in Booil'OB
se rendra aux Unis tnis dans
une da-ipe 1r* jours si t1 utefoi
le noiivi-ri eimnl de M t'aii.le
cfiif>r a sw membres Hes p< u
voirs pMtfi.ilement le?*
Au Maroc
Paris Le marchai ?lin n
re dant u Vtar- c pour y confrer
av>c le marchal I vaa ey u> r lej
melhod.s suivre pends! la eam
partie du Maroc est paMi hi r en
aroplane distinal 99 de Rabat
FtZ Le communion-4 officiel
d aujourd'hui Indiqua q e I s avia
leur- (roeai* Oit b m ha ni dea
cni-entraiiona euneiai- deoa le
jiatrict de Ter ual do partlraot
m r rrrii tas altxqu de | eiineu i
%,.ne uos pot. s avancs
Par'S te g'nra' Nau'in ve
nanl de Wieabiden.a an '" nn
vl'e nlretue avec. M. P-iab^,
pisidenl du con il
Paris La d vision maroca'oe
le goiivarneraent c-ii-noi** ont t^
virtmllem'nt soluiionne au mo
y*n do ngociations en cours. Le
ministre a au*si ni lesUtenre
don pacte secret amri-ain anglo
jip.iiai* rep'ctie nnt a la <^hi
nn I dmentit gi'em nt 'a r di
t. i nu: nU'iis; 'n '- aogl ) jip)
o i*e.
| irv t-* lu Imch i
C\P9MJ(4fiU L Bafaaas ar
l'n'tin Lillian H rrisoa a tent
a-urrlhii la traverse de la
Mnhi. v r ii a'taa lihiilinnr h partie a
S nilea ii litti.:i U oer, la
martaot levin-jj hiuleu e.
La dette intrieure
d'. I V'hni|ie
B '.Il .IN -'.a KeicbiUl mprtuv
i- : iJO voix co.ii.e 197 la lai de
qui tait csene Landau ( Pa Lgg ci'lll l'H'S Crtttlr
Minai ) /lent de partir pour le iM(lisin, ^ |
Mar c ....... ..
Pmih le vieil vr
Q rnip i" ."> - -
P|3 l'luade livr.s nro-
fj 1 ifDQ el.ee, aVac . av.n-
lag- } "- " "'"" ,n<-"**
t. mi- i tuig-e p.r l'ioUlig ble
Etienne Camille. Reliure *a
eaoif,
Une lormilahl conjura-
tion contre |tis>oiini et
I rgime Uacite
lONOHtClf Les nouvelle* tl
g-aphiques rgaies aujo'rd'hui de
divers points du mon 'e indiquent
leaistecce dune nericiq e ram
pague iuternaiionaie destine
reuverser Muatoiioi et le rgime
fasciste. Dana les milieux pollti
quea on a l'impression qu'une
conjuration ioteraatiooa'eion' les
ramifie lions a'tenienl de Wall
Street jusqu' Vienne, Milan et
Moscou manoeuvre dans ce but.
De groeaas sommes d'argent aoat
dpense par les anti faacistea et
les c trangers pour atteindre cet objee
tif.
On i voix otilcielle au Ja-
pon lot d'iinportanles
dcorations cnucemaol
l'actuelle .sitmltuii chi-
na
roK'O- M >liil Delnra. ml
bi-ira des afl ir^a -Ir^ngre. a
e. .i- "M >" I II i q ie le J...tj
n ,. p r il pi* a U C>> i e e i
ce le .oudre* proi ?** par le i
tu ,i iioe eira> g r* aur la q^eslioa
, ii joue, tp uJi i n a ut q il
e Lu. i que <-tie coulereuce ne
a-, rail pas ucaaaire tant donn
Garage
An nouai
Tlphone : 287|
Le Garage s'l-ni de la Grand'
Ane la Rue Ma M>gssin de l'Etat
et excu'e tous les travaux. I- a
nias dd'ii. iles at le* plne dlleal*,
pour sut mi.biles. oaniOBS, rt' .
Service de tout piemier Ofd
ajawant la plu-, complte Raraiiii l
au -lient*.
-
197
x.i-,.m I M re H'Tmmli par l'chine des
bas de I enjrunt sur la bs*e te
tO piur m reluisant de c ite fa
.u la lit- *'le ni " te de 7O mil
1 ard* de invk* a Mec midi us
d) m.rk* or.
cou ire; le
nui itinisiii ame leam
L ISIMKS- ')o n'avait ji-nais
ta'it p""l^ ''e* la* L 1 oimi
do* les mom-nt* at.iuel' Le pb
n mi ne et .< exel .sivemeul au
tvo k* du pr.1l-s-.0n -, oi>e- de
I ht .1 u 1 I nne se vu-.ti ne d 1 fui
t..n' t- 4'R.yaial les djlea
eurs de li toi foi li lentale La
prease de Loiiiea ...m cille
d** priacipales capitales ''*'' .".(ie
cuisturedes articles satiriques a
celle ad tire et reproluii les longs
t egrain nesie ses correspondant*
nu* Kl tl* Unis. L loteici des pays
orientaux est lvdl par le tait
q 1 une agence d'mtanutliou* de
b n 1res a iranamis a 17 |OJiiiaux
chinois les tlgrammes de tM
correspondants au Tenntise. a.
Paru, Uerlin, Rime et Madrid le
punlauisme amricain d >uue lieu
de articles ironiquee et moi-
dauls.
La Croix-Romie
nrioaiiitjlomue.tii
Un ne co npte plus, i n II ilti, la
belles et utiles uvres de Lieot .i-
sance accoupliez par relie grai. I I
laetitutioa.
r^Ls ou MO m Ifranre rl I I0l
lager. lA o 11 faut apporter 1 1
soutien du racooforl us li
111 le mHu\as sorl s'acbaroe, la
rol Rouge aJBril iiue il.en Vp
B o et ie Preaident, ne manq ie
jamais d''re au premier rang 1
bieufiiteurs.
C'eat ainsi que cas joara der
niers, iui I Initutive de son Pral
dent. laCioii Hou ifail remettra
au R I' L SkI.i.ii r, cur de I lu
m/.'au a fort lot de vtamaulai
rob s et chemises, pi ur 0 1e distrl
bues hux n' .ni- de sa l'ai iu?e,
ariva de cet litetl l. toute pre-
Bir nce-sit
Le u a Lac a aussi iiinonc en
ch.ire que la B>C ne !.. litilion lui
coi -lie dealayettea compltes al
bien pOurvuaa pour an oitntea
ru r.iim le iceasUauaei de l'en-
droit doit U- pi.n ra ^0lllS
donner a leurs r.u eaux ns .le*
pa*>eui le- maires reaaourcea,
Jiiignaut l-in tiapeasabla a l'uti*
le el a I agratle. le P rel lent la
la l'.roi Houg am -ri uio-. 1 u|o,it
tous CM prsents uua tiaSS da
lait cou leusi destine aux enfant
mala les piur qui une alimmlatioa
ap itle est or lonu.-. j
Inuitie l'.ij ..lier q Mlle moi. >u
fit vib.cr les uicros .le i.. i u 1/ au
et ro iibiau en gr.iu le leur rc .
naissance ia Croix Hiugi p 1 ir
tous cas rSJMOJ d nu a le 1 a
pou.tous.
i.J nul i'i n ma, nous crayon x
pri uer les saatnBsaia noaiiima
ietOtti en prsentant la tfnis
R tug amricaine et a -ou Prat*
de.il nos p'us < Ii t ide llctlaliOBf
et DOS pus \ 1- remeieivments pool
son iiluur.iP e g ste 11 un mil ne
envers Upj^u'.aliou le lu 1 .1 u au.
1 11 -
Extradition Ja sieui:
Antonio Jtsirun
Les Cours
I7 Juilet
Paris- Silernng
DolUr
NEW YuRK Frao*
Sterhug
102.81
ai.iaft
i
,.d t
I liiarred.'ln:epa.i
daaae
( (iule ttatir'4 s)
Go leer A; Co. Grand Kj ,
A l'ang-i Gardien, Rie du Hser
e^ualeedifDcultaecjuieaiaUieDtavee earvoir, \ l'Imprimerie lUiraquii
s B Dt3ANT
Aniuod) JlinQos
Par un .irr'-i du Prsident de
la '1 (. 1 1 1 p n 1 Ue I 1 1 n et
|0j i t Mibli 110a t M HiUo.ir
du 10 11 m aa m >i*, il a ' |-
m1-. vu |'r lonnan.-e du 2'l Juin
I9J > pir lapielle le Juge d'Ion
Iraetiaa di Port au Prince dnie
q 1 d y a lieu & l'sxlralitioo lu
sieur . vnio-iio Jas ruu se li-
sant \rnuil.) lima tes, ottoVM
do niiicii'i. la liemialo d'ex-
tniil.oi f irmule par u L^gilna
da la R'ip.ibiqns 11 ) nniicain
contre I dit liaai Ailonio Jaai*
mm. aelu 'lleme.ut en prison
Port au-l'rince. Il est prvena
d'avoir coinm-, eu territoire do-
minicain, un tait qualifi crime et
puni de uaiue allliclive el inla-
manie par la loi dominicaine. _,
m I I
N Gao A* Payne
C'est avec intinimrnt dp p'ii-
sir que nous avo- s anpns la
n ruinatt'i de M.Geo. A. Payna
1. ii. Vi'.e l'onsu! Angl us 4
Port-au Prince.
Par ses munit tes distinguera
t les iionil'n ust s r. lalior s qu il
< tn.-'e chi oua, a. Payne
is> bienqualifi peur remplir
ie> luLctiouf.
Nous li.i adrrsfona nra corn*
phmtuiaifct no eaux de bop^
ucca-
1


TTTTnT
DEPURATIF au-------
Dr MANGET
* -
Vices du San!
Varice, Glandes
Mauvaise circutatios-
Maladies de Peau
Avarie
Maladiesdes Femmes .
:
fii-biiurmini Chtelain
r.RAsns paix
* **nA charge .le tlt.liels. d'humeurs
l .1 iiii|miu-i.: circule mal, favontant
hmisi H-rrxnfi"l'(.ir aeinc-. I< .. varices, les hmorrode* el
delriinin.mt ,lr nombreuses affection* de
la peau .iiiui que cloua el anthrax.
. l,f DtHJBATir DO DOCTEUR MANOET..
"*""" ;' "g, wifle et assailli l'oru-
'*"""' ' "' 1ni l* affecTions due*.
une rombualHMI incomplte des aliments
au ralrnlo.i nient de la nutrition (nb-
slle. astlniu. emphyst.-ne. goutte, ihnrua-
liamcs. net rallies itoacea. atiirattheni*.
IBSomines, vtrtlges. iclatinu, Uinbafos.
migraines,
ktt II femme, il ragularls* la cireu-
laiioi; du sam. facilite le poque* pre-
reie la formation et vite les ma lai tes de
Re critique II eclairclt.le teint el aure
la beaut fie la peau.
Il constitua un excellent traitement de
lartirnj^cl.rosr ,n abaisjant la tension
artrielle, en diminuant la viicosit San
*uni SI eu facilitant le travail des Mina.
I.iil...r:.| .|rn io.li.nal. 2. rue Vnlenele's.
.....l'Iiarmar"*. l
XVrK^>a... Ta.
.wa...
xc-as
ferje failli nt Consigna fane
la Fta rie Saut-d'Eau
Sans nullement exa^rer on peul
lixer environ 10 900, le noralu
des plerins aynul pris parti la
rftte du IfonKtrme celte anne,
Olle norme aflluencc s'explique,
par la facilit relativement grande
qu'a oH.-11 | voyage g>ice au
transport rapide par camiooi et
Suloo ibontiMSOt jii qu'a Triancn
a i li. ijiei de \ ille-B inhenr.
la elifftcull de i dei ni r h I
Mal galement ami. re de beau-
ooup la suiiir dee r< i Dit Iravaui
.. i mplla par le l)r Jeanbol aux
Roi lies .Noire avec I aide -lu D
parlement des Trai lui Pub i i
Cet endroit que li ebei un et
If h niflors f. aniiii-.-aionl avec dil
flrult pourra tre bicnl-d p.wcou-
m par deux voitures allant en
MOI inverse.
I. s la veille le bourg tait en
blement transforme" 11 c'est avic
peina qu'on pouvait te frayer un
flw-n in pour aniti r n pntrer
qtaa la ( bspelle.
1 lombiemenl y devint lai lo
lundi main que bei uooQp durent
M rsigner lenir en dehors du
lieu ".uni ou la messe fui elbre
ar le pire Onolot assiste du l're
criRer etdu< urLemoal de IV
lion Ville. La ehorale que formait un
groupe de dames et djeunes lilles
tait dirige pat M. Lutin Dsir.
|Dana I aprs midi cul lieu la
traditionnelle processiou et -!
avec toutes |j petnai do monda
ejua -aie muasse put 'branler
car les rues du I.....i taiool litl
raleraenl encombre* .1 il fallut
toute l'en, rgii du Pre Branger
adrcai .nt i,n mot aimab e d
cuti, pour que tout pi s'accomplir
dans l'ordre le plus paifuit,
i- hturcui souvenir de ce*jours
de ftt i t -t tel ilai.s l'esprit dui
pidi iii.- que beaucoup .l'entre eux
'avisent dj de revoir le bouiy
merveilleuy la premire occasion
qui s cllriia bientt, c'est A dire le
^Septembre date laquelle est
clbre la fte de Noire Dame de
la Merci.
le Grand t.ardina! tVgn.il eu mal
Ire sur la Pran a.
N tua eng^oos vivement le pu-
I ne pniiit rjMnojaei la lin
d I li!m qui sera Jonn demain
noir.
Mariage
.leu.li matin i a l'Kgli-e Si Jo
s.iii la bndiction nuptiale a t
donne Mel)e Ma.i* Rluarl La
Croil unie Mr l.clroy Bidon
Le couple fut conduit ,'i l'autel
Sir Mm'" Silne eux J u.ly avec
. I amartine 9rai A la suite de la Crmonie re'i
(lieuse l'assis anc fut frue dssj
lea salons de Mme .leudy o un
cordial accueil lut fait tous.
(!omp imen's aux maris.
Cinma
les Trois Mousquetaires i|Varils
Nier intf, l'on fallait calle coin.
Me Varlta pour voir le llme
plaode des Trois Moti*(|iu tairet s,
le tieti iilm que cet Elaollftemeni
Offre depubi quelquei iouis *t~
lidli s olienit.
" i;'sl une muIc de beaui tableaux
calqus avec ait Mir le clbre ro-
man d'.Mrxandre Domai
Les ellets de lumire s. ni d'une
granrc beaut, 1rs dl.iili hislori
que d'une merveilleuse ri. liesse
et la pr. Mon d.> i; bleaui re-
marquable.
C'est,en somme, une vocation
Ir tursie des temps hirtnins o
frbjMhn
reux l qui vont 11 oui n peu
vent voir le pideatal dress en vue
de recevoir la statue il. S| Chn
tophe, patron des voyageurs.
Cette initiative est due i l'nugie
du cur de l'endroit, le Kcvt-ieod
Pre l'esseI
Ce monument qui ?eia plac
>n lace de i'Kg ise jusle k l'auxle
qui relie les deux cbemios : Porl
aa PrinceTrouin, rrouin
JecmoJ sera comme un 111 p d'ar
rt pour le vovageui qui v Irouve
la l en,li ni \- yliti propice j' uirse
reposer de >es fatigues i, ni q ( u|
ant de nouveaux alim n s pour
SO| ,'uiie.
Ni ni doui an roadrioni de ne
pu ; 11.8s, r t.us eompl mmls les
pius siiacrea au H. P. l'essel,
sous la diiecliunde qui I, nriionn
duneifenoa admirable II cola du
quartier de Trouin.
Au tours de noire visite n ces
lieux nous av. nst ng'fsb'ement
surpris du Bfrfra des nombreux
lves q. i luqutnttt I tablisse
ment Sur la |oitriue tfn pita
n rilhnls nous avons vu 'ping'e
une croil .1 bonne le local
est nsh/ apatkda il 1res bieu
a. le
Ont- rvolution ilans
la ?c rnoe
L laf*ti*a> (ifiiiil Ii|i|ipiili;nifr .i lastiaf1
Ihd sipliejne nMaeii if priinei et Imh
(i.tr Ifs anei hUm,
Li* lividison du Washington
Times > du 7 Juillet publie un ar
ticle lrgifux cor cernant la d. cou
verte de M. C.erti! Tippeouo*r
suivant laquelle il devient possible
d predir- le lemps qo il f ra par
l'ob-ervalio des lches solaires
GordiabOMtt accueilli par l'an
nie a congres* ma n G A Korhv,
d I i ina dinr il est l'hta c'e't
aux O'ficiell du Bureau \^|rooo
inique de Ua.|ungt)n que M, Tip
p nliauera exp. , le rsultat de
a-s recherches aeienliliques, cou
ronnement de se ellorls aprs '10
aus t'lud'9 assidues.
L^observation quolidier ne de la
aurlace du soleil u'est p,,s (onioora
MBsib'e cuse de l'tat nuageux
de noire atmosphre, dit M. Ti|>
peohauer, c'est pourquoi allirme
t il q laines l -hes sohi.es, l'eiei lec
brique peut tre observa el prcis
laide du eaiuiiillemagneliqu.
Les is illats de la nouvelle m
thode sont obteuiis au mov n de
donne s astfonomiques de mme
caractre q ,e celle-, qui servent
de base aux calculs pei mettant de
dterminer 'avance bs clipses
de soleil et de lune.
Nous souhaitons que les exp
rieorcs I. nies dans ce centre de
lumi e qu'est Washington al,
'ssen' pour M. l'ippaiihauer un
triompln complet qui sera gale
mant a la gloire de noire pavs.
Varils
CE SOIR
Les Trois Mousquetaires
Ile as hhii,o]v
I ntrffl : 0 5(
')iiu un-lie
l'in du mme lilm.
Parisia.ia
Dimaneho
Une nouvelle
victoire?
fesl Psul F \.iiii.|.n l'a
remportt.
leiHei lui visii,; ,i \<,us
pourifi ooBittter lis iu-
perbei liatin de soie k
prix iiicoiiiparaljles.
la J-iit iiTurniM
ose en scip d Epsteia
a'rfrile romaa d llpiionse del
jou pr : r
Ban h Montai. Piaree Ilot, Mai.
ne r.u/< c, R. Kvr..mo..l.
blilre : 2. 3 et 4 qoirdrs
l roc hautement
Vidocq]
Panama Railroad
I i! ^'eainsliip Line
2 Notice
Ibis is I. ...i s lli.: on and
sl'ter Julv 15.h IM5, and d.uing
n v absenc in lh. IniK-. ^tntes
on leave, Mr.J.s.ll.t; V.nHeed,
la beeu ap ointed Aclin^ Gne-
tal \;ent, and as sin li jrill t. ans-
net ail husii es in Ile in|. ie-1 of
this Company, u lil advised lo Ihe
conlrar;. .
Port aii-f'rire, llaili
Ji-ij m h 190.
u. B THOMPSON
Ceutial Ag^ut
-Katraiirrr R.iilio \
St- sttDaiiip Ljne
Le |tillicel le f mmereo aoul
i viss qt.' partir du 19 .luil'et, et
t pendant mm voyage aux Etala
Unis, Mr Js II G. Van Ileed a t
n<-mtT. pgent g^nial p. i., l en
celte qualit trai'ira toutes les af
laires o 'a Compagni-' esl intrea-
s Port au-frinre. ' tiJ .lnl. 9i5.
0. B. THOvil'SON
Agent Genial
le itm pas
VOS J1I,W:
Les Yrl\ DEFECTUEUX rndent
Derv iix :
Les VEUX DBPB' TU EUX donnent
de la mi^rairip;
Les VKI X DBPaTCTUKOX voua
mnclient de b en lempltr
votre tftehe.
Beaucoup de gns SOI FKRENT
DE3 YEUX SANS LE Sx VOIR.
Kmprese/.-voir' de ennsu ter
Du. G. F HOL-vIEN
qui n' st qo* de pa>sagn.
il a profes pendant 8 rn
l'hiladelpliie au Canada et dans
l'Aniriqu Centrale. I| vous pre9
crira les mu leurs venea au be
soin.
Office : 217. Ru* a>VtHv
Heures te consul'ation : 8 li
A. M. a 3 P. M.
l'hiladelphia Graduate.
Wednesday Ihe 2ind. Thuisday,
l'nd.iv and Sttturdny.
& flfiOt il'l Intih jitr / l\, i-,, i
t unir t'' de t'r I Jif \' V.S
Le Service liyutuulique notifie
au public qu pur.-undu iiiun
que u eau daus le seiteui do Ue.ie
vue, il n. sera duiiiie aLCuut: nou
'eue coui.e. l.on dans ce setlcur,
Jurqu U n.-..., i ul.ili:
PoitauPiiuce, le 13 Juillet Iy25
U t lUctTiu.x
R.mercicments
idoi.sicui rtinui li ,tiiil prie
loua ceUl qu. lui oui-tmoign
leur symiailiicj l'ooeasiou du
deuil miel qui Ta Inppe tn U
pjrsoiine icsil.iiime de rece-
voir si s rtm rcieiiKiiis et de
croire qu'il icslc l>s touJi du
i.oiiCoiiis i|u'il a tu tu celle
i.ouluii. u.-f CiiVoiisiauce e t eu
gar fera loujouia le ^ouvclllr
N w Vok, le 7Juihei IviSB.
Les familles M r. a Morpeau,
Emmanuel Mjipeau ei tous bs
autre* part nts t| anis, ron ercient
bien mil er. iiien! Sa Oi tn ! ur J
M. Morice, hvque il.; >, ru s, le
vierge-, le- muis de M Js ph'.ia
Cluuy, h s Filles de la ^ges e. les
rraraa de m-truciion threlieiiue,
le Baireau de i,. vile des Cay. s et
le nombreux amis, tint de l'ort-
au'^i.i.ie |Hit! oes nulrcs vi les de
la pttriove, de> uniognages de
iifjtid.- kjHip Une qu iU ieur nt
conuee a loccsion de la peile
unel.e qu'i s viennent d-.piojver
In la 11 r onde le leur re^ret :
Loi is JuSBl n \ |l ii! i UU.VKU8X
.Moiuca: avocat u Banau d a
Cavts. dcda le 28 Ju u I9i...
El ls prie, t de ir ire a leur
cn'iere reconr.aissarce
Lea Caves, le 1* Juillet 1925.
Lscfocjeii
"e rrnbii' rmo' r a*!"' ceus^rn n le f,;,
I. s nuriss'is men- du je ur et. si reconrn' ~"
En vente chez: SlYON VIEUX ffton
C!-s. PICOULET. h... pi dans toutes Ki^ r
t\ pr* nntant :
'MO
l. PrsifzuaD-5]j
A R^cpvnlr cbnque 8'maiix* dern: vaHa '
lisps, al'unt ainsi au devait des dsira d*'-
hreuse cIient*M*.
riiP7Kawas Hrrnu
205-209 Rue T.av ra f
Arrrsfrong
Eucj K BOSSE
^g aces R?prS3iitp
PORT- U PRINGE
Agents ij.iraux de\
?.ecker Jon ? Jeweli Milllngjjr.'
NEW -Viiiiiv
Fartiatfs tlajanaii 0 0 Ijojie aa|%.'
-*-----------.
Franklin Pire Insurance Compaofi
M5WY0R!:
Assurance oaatre l'inceo
Diamind latcli Co
AUumettos i Safo llomei :
D. S, .uliln-i rxporl Gompao}
Souliers Hed-*
Chts F. Ittthg4lt Sr'
Poissions s.ila en tous |eoref
M;u i I.n luits Liie lns'ce Q
\aaurance sur la vis,
Sbill ou Fiiirp C i
Vins & t hao>pagne IJordriii*
'li, lliMiiai
OOI'LMlAGtF \_AA
' Te |) mois, h o.uauo et eonseiyw sUflafaSt
W S atat.M ws tt Son
Tabacs )uns et noir.
'*' Ralionale
Sans Rival t
Cigarettes rhanoieMn***
JKnvola de afii
rrr."' e,Z'K.0US ''? l*haises lt d0,,iues' U e '-.en cuiviceteu bruii'
glaces^blem,*, lampes, lavubos, carpeltes et descente de l" s.
r?
L
M FILS
120, rue norx, \ii


r-E MATIN
aTT*----*-
vous devez acheter Chez
J!
A. J i
If
tel AUD lV & Cie
Ad
a
M
'.
i (<
etrz poire Clairin Tienje liez tf'l lu laiu fj Cii
tus Gk, Wi:l) U" liqueur "
\oii'Mi'iiu il \(is alcools ,(
^olre sucre hai'.ien ou lranijer chez
voire Cal lui reli muulu chez
voire bide (ipowcnhiau Hainhoun))
vos fins de gordons >
cheiez aussi chez Mai el Vain 1 Ci
t II
\ II ii
Z '4 II
U
1 II !..
parc uji!1 p o\ie des v '" s d*fli '
pare i fi* 3 . I. s u* I is lus prix le I plai >'
paie- QmTH i mi tynU . n -.nl dune puret iu.tgtlihte.
parce que ..\> i i ' .) x el leurs prjv d s plu* as ...I i j miv
pape*'qu'il al prpare avec du cal d choix,don3 les appareils les pie* pj elioittt*
paie- quH sa I .i-h-ur el soi prii lli-nt loule CJBeorreoce.
pare.- qu'ils soiil \tfinl-.is anl .S-ii-i (Mil juVilleurs, uul.pv leur sup.ioril.
parce un.- k'oo:ul im von- r *crWi *eni des p'us courtois
r "
1903 Rue du magasin de l'Elal
. : ; :

U maison F. kihr:\ & Cs
P<3rtf i
LEVER
i rient sur Jo
Mvon est une
j^Arcntir Je
puret' et
a cellem e
Fil
i
Prvn:i .-ni mieux que i "i r.
Il provenu i. si facile ':.
floijt". ^ ii MM
avec '. .. I i,'
IMycc ; I ..- ...tj..i If |ilo juf.
ff tf p( ' l< <
cooib.i'', .
Honl.'iiU in il' ktU^u*
I iufi s. ili ui$-
ruii cVl im d? I......'
Itl plu calirunls .i i
klcnl pnn'i 'e icl.'ve'i.
.# /
Savon
Allumellf de**et Belge*.
ir/es range* flen finfi 0.
rue (lu aaqasiu le I t!al (,V/ / *S( b d 50 0 "Hat**?*-
rem>i/f9fvV^^fAL Peinture Boqliitf, qu lil suf
D nle'le Bxfe RM, ^nielles de soie, Dentelle- Or et fj^h' f^U TC llOS QQiaiSS
Ribaca, Calotte* Oh? au* Qtraie, Plume, lieur*, aille de Sou el
louaarttcli pour Mode. SpaHtrle.-i'ea Mollfa Hiut? Panlahleen D.U Jfpi-.f toilt1. C0il3UPP6HC6
parler pour Robtel chapeau, dee Sies Parl de loole beaut, ra<-s Dindon, fthapeain J*aa Bart pour Knlants, Brosses? a tte,
P. igns a coiffer tous genres ds Brassa dents, ds l'Aies Denti
frire-*, etc. et".
Ar'irles p ur II un sel : F^nx col, OrataJei, BretallM, Cbemifr
d*90;i\ Jirl Ile, etc Toin article* p ,ui' mercerie el Lingerie. Coi
teanx siii-cii-iiis
BOU il in'-; BN T ilH OBN 'Bie' B u !i>ns pou- phirmada.
AltneaUtioo Uquilai ; i pHiir*, CoiChc, Via*, Ciiunpag'ie anllii'i
Ballai en cou' li iicet Poupe. I uel \.-,-e* oi'iM .1 Pli iTni de l Spcialits PberqiiOAuliquM Bjci
B.i skis Tiifo < en cioolchorC Ve cl Sieop I> < h;.-n. Vin \..uii'
ihv i% HMognol, Qdloium LaSeiraqne.Peplo Par elc.elc.8al .! i
ri il Olai bert, Eceooa en G^o-, hv. us eoliaepli |uea [> nies qoaliti
Kilra l,e feo pour Sirop,llqia r et CoDliejila.ColoraoUi nalorel*
Noue evons reu le V.'ii'ab'e lli dea Alpae, Escallaot dpuralil
P.s>. -z-muis vnir, no piv sont avaula.jeux.
En v nfe en />
lphonve H\Vi\ES
ll Ii ia IIj mi Foi
*&.
i
ir.tp Pbj c C MJ 10 CI. MAi S lv
il. s@gt3ga[
WlSAfJG0
liuv ffi bronitnbo l<

*
ft
vous vouiez avoir
ous ch^ptaux la
L tou:'.ie et la zatge sont constamment in.'i: e pir
d'innomL:.:bl.j urcan!s:neii microbieni, Jont U teItfttttfa
est nW !.. :;ant.
*
La Pi'.- Dcntj'r.':. Kolynet assure l'hygine pal fate de
la bouche, tue Im BHerabci dangereux, provient la carie des
dents, grce a ses proprits antiseptiques.
La pte Kolynos est conomique, non additionnie d'eau,
fortement concentre. Un tube suffit i cent nettoyages
Exiger le tube Jaune dans la boite jaune.
ALUMTNUM LINE
R[W-0to4&C
A^rEluXs'uipGobw
iv \i jiii(t:L s.isiix fyxl au ttoofrte W ci!.
Prochain dpart
jfo itcamci '%l tablera (c ftt ;laili l
JiMctemeal paut ^fort-.ui-'fruice.
^ou-aa-^ivcc te l3 ;1aitl!;l i^Z"
A. d fi
sHez Ii un i,iju
.fcnaio fii ti vDO
firaud'Hue M1 1728
Pte Dentifrice
KfflTMBS
8 ents Gairau.\
J'1
(MENAGERAS!
' Pour teindre tous ti ts.i-. :
LAINE, CUJON, SOIE, tb ...
Aucun i-.o lait n'g. Ii
'U MAVRESQOE'
TnTTn'tPort.nu P^/nc/Ph*rmcic^^ r .Il
PhjuranirK ...cI'I.PiiC I.plietVoli^it,
fi toutt, h-.:.: .i ^|.|> .1. ,tc HI-.
*:,-*oiiiriion rauii ai it iko imr J. u.. t jirrtttt
k V C FERCOQ, ASMf.RtS (S.. .) faste
Fuit
^flssV
00 Shoe PoMsh Company lnc
New-York
Si vous voulez conserver la peau de vos chaussi.res.
ii vous voulez eonse ver sa lOupletSe pnodanl loij|i*uip
I > I m iz
Kotltfeol iii.'i il i ' mirai de
pur :i m M cin.- contre i oei o
e-l*. I ki" i i U I' i p. le*
trouh'es ig -s if-, la t il>le>se des
l> i i d i i- iHiuau i s'in-'i ''c.
Be%neUiiieal d- c'ioli pur Us
personne- ; e et p m.- i t m
nus p iiiltit lu ouea i la
prir le d'il a' affle H
ludipe i-ib.e pour 'en '<>< le.
Uepraentants poui' Hati
DIofboo Lucis I G
|'^ i >.-ni" i lieu orl-jiii"
rince, fltfptOI W l.'och.
Luijlojt/ noire pa!e|\[(.nouram la uieilleure de%toutea J;,c,ne,i tlulsn, lcjs u l'o.
les marques,
fabrique spcialement pourl -s<|enllenien duilia*'llj
tlle prolue >os chaussures /.contre la chaleur ri
GeoJeaosiiie&C
o
M-Saie, OliilSOO, LLCaS \ tO.
P,ui-ji)ive, llfllWP, 1191
( Co.ao sifes, 'bfil i irron.
Cat-ll,iii.'ii. Uttu HlMietlc
"u'e. x- iAt. J.mh-, IMi iii.nne
Dr kiK'Ini. uxi.avci, lut
1 f/ i-t *b istula & \, Mir Tovar AXo.
i>- in v,it.. ia Ih Balla PH. *
AHeDtiv.n mftsdames
Toi s I s iavo.11 lavent
M 4 IS
Aimoiiis Whiio Soap de Hmilh
ntHO i*
Robes, soirles liirieres trousseaux etc. etc.
SU u ranll
Demande/ K'\w^ ffkti SaP tan is c'w..
Isaac UiSU oc lift
Hue (oui bt 17US
mmv
A, de jlatieis el Go Aqents

...


Le e vin
Grandillel de Fnnco
Position exceptionnelle, au centre de allaires
proximit de toutes les Hanqm s, de la douane '
de toutes les Agences de bateau
Benseignements et lacilils pour vo>a inoliile dans toutes les parties de In ipiildiqur
i'H i et de la rpublique dominicaine.
. namlires confortables et gurtool trs propres, en
dateurs dans les chambres! la demande des >n
sicnaii es. Cuisine franaise trs soigne et d
plus vlies.
Jbn.andex vlgiier leh magis u
de ni*i :
Vins des meilleurs crus de Bordeaux, par barri
qu>s, (laiiiejannes, galions t |iai bouteilles, lui mi
les Vins tlechnleaiix, vous liouvcie/.le plu- ginnti
Choix, pour 1rs qnalilrs el pour l'ge
\i>S i ITALIE* D ESPAGNE.
VIN [)E 1{' HJHGOG NL (Mnes et rouge J et le ru onnn
hoiiimaid DHTOMM ux, ijot Amricain '
Le plu gra id assortiment de Liqueurs, i.conar
iOS, wl'ikies, etc.
Allni Pernod, Amer l'icon, Vermouth*1
r.O.V^Kltv KS franaises et amricaines fralo
Ment arrive*.
ClnivKl'.S il*' Culia, Aurora el llabanera.
i.l \n .Tl'hS de toutes les laln bjues I Molli Gros
t dtail.
|\\itl l MElUi et Cartes postulas.
Jrix ttn modr*.
P. P. Patrizt
Talons -en *Caout< hoiii GooJ Yeat
Le / mme
ain** q * leen
I ni fi m*ht
tnoir (tt tlm
\i i > t H c.i ou "
(h< tf.ifo otil
h'U itai de /
av c r h ii
t i x ?t mn
chn* ronjo m
t ilat eut.
Pr pendant vos ptome-
nade> joui n;-hres,en
Usant 1rs. talons en
< aon'(h'o( Go< d Tear
av c a,vous nlist rve *
icz la dilli renie des
pas qu'nllre leur
constructionfi ciale,
les talons en caoutchouc Guoil ar, sont tn ralit d,-s talons prieuantiq
qui protgent le corps et sis uruaiics comme les pneus plongent l'aut
bile.
La maison ii.SlLVEUA.
Ceux qui n'oul pas encore vu les jolis articles i
fiasses que visai de recevoir La Maison siUe.c
doivent, dans leur inleiei, s*ciiipressr dejpasser ft
cetie uiaison^oar nul, part ils ne peuvent trouve!
d'aiosi l.i-aiuv'miiH s<.,a des prix si raisonnables:
Nos aiticles sont vralmeul de toute beau et Je
fracheur et nos prix dtient loule coacumiltse.
AU' i noir suprieur
Hauu i.Uiuopoui tumeurs*
Kt>..i biauo suprieur
Ka.vi (aune anglais suprieui
uuj union biano an.j.a.a "nouveautsj
Lnl union Oiauo anglais
H| "
Tum ir Japonais pour chemise a hommes troit
Hep de aole a barras oouunr pour chemises a s n
mes et ronos nouveauts,
lia pu te fins pour oho.nles4
parlais ine pour lingsi-ie
Caillot peroale pour "
Xepn/i anglais |poar clisnme ex ra sut
Uitf util suisse uni nt ooul tuti
l>a a joursdi-tiii-soie
t.eau*s*us aoosaaises pour enfants
Frsui a l'risky, deraieivnoiivrsautsj
l'api.n a lieues pour robes
Tussoi mauo
Liuui'iu Diane
\ me oou.eur a barres
Hua soie Urocis
Bas ni brod
Loiious "i ivert*'
tulle pour premire Communion
'.ouvertures blanche et couleur suprieur
ItMndes nrod es Madera pour t-liemi.es st |uk as
\one b.auu a narrea 01 a mouches
'.tatue laui.i
Nuppu outiitmr>
Pet tes serviettes blau lies oV.masscs
Oryauui lilane & couleur A sns* A a ariss ,'
l mage .ou ui> anglais sup poui* |up< s
Madras a bai ros de soie pour en un.* a hommes
Drap* de Chine couleurs assorties
i extra nupeueur
j^ rnrocai:i a oarreaux
Sono \ oarreaux pour robes; et ohemlass
Tiico'.ue de soie a barres
iirao.tm noir anglais,
liinlalion toile corue
Serviettes de toilette* b'anclies A couleur
damassaes niancu js pour la miles /
Chemisettes allemandes suprieur
Aimables clients, vous qui voulez porter, peu de
Irais, les plus beaux tissus qu'il soit possible ds
trouver sur celle place, ne manquez pas, avant
d'aller ailleurs, de passer cbez nou oft le meilleur
acceuil vous est rserv.
Nuxnivi\ i in lateura-
liupi i m -ne Centrais
101, -lie 'ijl'ir.ri, inJI
TiMviii iui^n- \ ulijii iiuoi
diste.
A part de cela ils durent plis que tous les au lies.
I lie H est luuies lradiiiy Goiupau]
Port-au-Fnuce, iouaves
Cap-iiattien.
*jfit ^_ ***** *ijpr.
lniiuyrapliique d'Hati
Poft-aa-Priute1348; Ruo Amricaine i3i8
t*, o, boA a leleylione H1H
Liilioyrup ne Imprimerie
^ii voua vooliz que votie maison s. il considrer
dan- le eom.i.t ic |i lianuei, laiits txtcuier cbez
US ?Oe (U.lilli mle*
JhUffjCi i ulioi.s" qm- i,0s h viux^Mv.-.li,. ni aVC
1rs uit-ilh m de Ci ux qui gonl Cui.lei lui.ns | l'p.
trany
Mie travai: est notre rfrence.
La h ai oo C.I^Venel
Mu t ) i t il 'J, Hln-
l(> 823 fine du laeaain de l'Itat
te rscouiluaode au public et & a noinbieuse cli-
i.iti nom i en,nu.r de sa coupe el M pinmpte
excutmn mise dans Isa suvi.im> coutiss se. so ns
la maison rote otivt i le jusqu' m tu ores du /i
ia nivur*
Rhum Nectar
Ui i\ (Jie jeiis
1410, Hue eu Mi g.an de l'Etat
117 hu lioime tm>
8^0, hue Courte.
H. el i. Acra
Grandi Rue
* l df* tjines deftti(jrde(M8
Voulez vous voas^habillcr avec lgance, tt |
cuau-h,
Adressez ou* la Maison S. A- ACR4
Dont la ievio si 4s vendre a petit |bnt
venues beuucoip
Uaas son pei .jnnal, la maison! oompte un
taillaar iialien sartl d 4 1 tabiibSement fcda
orire .In in
Kile ait en mesure de fournir dsa compU.s tottj
et sue m js.ae, en onevlote, diagonale, paim "
driilbiaao el eoaleur, oaapous 4e easimir sel
lieos- I'Ij;!:-. pjur gilets
Bonneterie
I
l^neimaes de jour st ue uuu, au jout def
^.cls et manoliettes dsrulSrs oratlons,
at Pyjamas.
C e ma >on co stitue une %nm
et le me.Ueiir aocueil fiet teserv tous ceux
slreut par une visite Mrs dlies sur la vaHH '
travaux fournis.
Toit costume command et qui ne rpee'
goiK lu cln-nt eat repria,
t n paxla franQia, anglais, eapagnol at ItslISB 1
Mianuacie Sjour]
Donne avis sa ciien e.t a aux 11 deciub 1 au PJJj[J* ,
lruioiue son Laboratoire d'Uloaie en ud taW**'1
1 ioloflie 4appiiqut sous m LHrcCiun du
/>i i coi et /. Sjourn
Le l:itiora o;rj eA uu^uri tous les tours de7 "r "
euresdusoir puai iouie> ie. recherches ei analfse ar*i
'annona il toi 10, saut pour le
VV^ahiiuoii. et a, couatrijte LTr e St
S.ront reues quo le mardi d cbfque|>emain'
^S'aaiu- .tuai i,i,n ue puui lei reue " uituu' $}'.
Auaiv t.d uciuoj 11 ucgksuiquc
iteaili). ae Wt>iseinaann
lieaciiou de Inboulei,)
Liamen du sang e da put
ti.uieo de uisiieies locales
Con.uD.e Lflt
ii 4P "H aa* ism m
i'o il e des Csars
T^p!onf : \T 756


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM