<%BANNER%>







PAGE 1

Attention mesdames Tous h o w> lavent MAIS m Almonds WUte'SoiP de Marseille nettoie Robes, soiries. Mnflres ; trou?sux etc etc Demante Aimons Whltc SaP franmis-ehez Isaac D1SH & Co Rue Courbe 1738 Nos Tribunaux Grave acclleat d'auto *. 'U>J %  ,, ,i tait Pl.\m Ce rn.ua par dinol leTrltu nl -le FIN N .u-iaMesigH.nl eu tadience civile ont l btia duil.a p.ueieuis instance en H vorce ton.me lepre*cril M '' ol '*' diBerentee • %  • >• ''' c,,,e dnp huit elo. Le Tribunal et il pi! Pj> Monsieur le Doyen Ho ol| he Ba faetleetfcedemiOUtrepubUe 0 cup par le Sabrtitat I a* hnxn.uii'J. Au Tr.binsl d an* • En appel ^e pkWWl, .ni.eau IKaffaire*, cti.c ie Mme \ >c Aunuit" Archer demaud.r.!e ton tre [• ll.Mii"> Amen an wf' C'e*l Me I h' JttOM M" r, T''' Matait o Atobei et et.. Lt^r dfendait U Sugar Me *. Kmeuu repreenlell w 1 )'.,uel. AilribuiiliePiMiCtioiIlod) Hiar prs midi om t ieetalla \1M LllO Onicou comme Juge Hip blaii' *ee TribuMl -u remplace nent de M r. DUIIOIH et B. La ecnture on.m atelHff en nmpla crmiui do M. Victor Eugne.Notre champion almi Londres Voedaiche de t.ocdre< adret a*> ,u prsident de 11 %  ^> %  Mr Andr Chevallier, anoot ce | el rt , ce matin Londres de notre ^ %  ni champion Caler. /..iourdhul ara poar lui la ^a-ejOOroe q-i'sl pour".corn* crer nu repue, le grand tournoi tportiC auquel U VH P" ,lc, P er ,U tint commencer demain Noua dame eoe eoaweAacuquJ 2L • si i i. mm ii i i %  ''•'" r rt qu'il nou i" 1 l'W ll >' %  %  VeclauN led Iw rai nom mar, i' ,UH uur pi w enviable para lee "M" dep 'il'v,,. i blei 9-1 'i tait M.i roii ., m ton en •••'Urmted. U..iDuuHpr..i..ilde lan.a.>on d.M **£* ^£ ktlaut a bonne vlletee -navire, SSi.reM *. f--J5! PHI Pgeieq O Pouvaient et le ctlHllt : UT. C le i neootn em^-wde M r a a t.d aid de M. M Bdou rd, le vc.imee de l'accident |„i ni f'.v • a-B.z g en.* il bk-te/e*. ^' •' tl el MMle Ctb ii %  •> '"' x oaittti eeulement pour une groeee Jnolioodtiilei'iiremirebtaon sanlifi .' U llaoc decJie .1 *mre un jeune lyrMI du t.ap. M J.h* !' fa*ail l'eeaai de U vo.ture av.ut d>fa!relUcquleilho,rm*re,m i qu'un loulp une go#*%  0 ,l . l r c.usail paticlir.mnl de ta uuietu.lte lurent Irnn-p'rt* en^ vue ou Ils reanl ipr-mier-. raiot dee DiiCnmOTe el Maiinn. Hun que hure h'< mures ne poieni pas rfgardee eorain %  morlellej mais leur cae est considr comme tant lbjMH grave. tel l'occasion pour no t te rapixler a. chauilrurs qu il est bien inutile au coure de etoptoi promi-nadi-s d'exposer aniM la vie aepaJ ' l Mql " ,r PMraie U vltefea .1-, moteur*dont on D'aal p •ooioare MUMCJ ment mettra pour e piaf d. .iouosil.oud^dfiutslterain qu'on relve tur certaines ro 1* fis alhart ttttJL Nous aton? t hier l * hareux de recevoir en no* baroux la vsit- d M' AI eft Clde, Conmasair; du b • vilement u-* ie 1 ini.n l u Prrinie losUac ii\ |U1 A^rs quelques muml s den tr. ti n avec l'honorab'e Ch t dd Partfoot nous so-nns le m ur ooivain'n que l'opinion de M. Jean K. M^rard do*d Louis du Sud qit BOU tone r p;ortrt dans not e htto^ lu 11 de ce mois concernant M tr^ Claude est erron < .P Jr c qu'insni '.oar !fl prt pris. M. Jpin Kll-ard raq or-ni au/ Commi-s ire du G.TJV r ieini u ayant eur^ponire d'une pi mr teren lu •COOtTI lui au r.r^U t pour l'ux en cri'ure p bli iu D'antre p rt d s r Bavifl wme.ts qui nous sont venu d • gnurcrs .li verses iabli>s n que M-ClauJp est l'honnie du if voir et qu il mne lan> sa j>; du non une guerre acharn* co tre touf ceux qui spculent sur l'iRiioiancs du paysan pour l'exp'oih'r. V E picerie du Sac fi. r o#lr En face de itglise du SacriCœar est i.isulle une pe.ue plcj ne du men-* BO'O i"t < **t9 Rire er.t vl Thom-sS > -.nrer l>*n l'espace de t .>i* ans cet ho nu* eUtraaraoaat ,t f ut enji ht ce q'i'a ralis en j'ad Si W mon Vifix. T m'e u if rc'a ae o-u-a^'e e i Bheeffœivre pp'itcre q.iippilio Ud 'eiir,nv> I el e* p ti's terre qu il enl • rie t suivi t lee hi-d Hemta q>l lee eom,)^ nt r?w>l tantt un (,iel k i rier. i < s li b ile>, un %  < c'i il m* l'an rei H . un ma c'i '.ta mi'!l am .leurs de bon vin noue recomnan.loni surtout un Bor deaut de trois an i •• ne co-e que 2 g uidrs la bjutcille. N'est ce pis qu^ ..rici.bhase ment vaut la peiue de reconnu et n^ .rov /vous pas fomm'i nou* qu il vaiit bien la peine de passer qu lq>i s m iiutes chai Siiomberg au c un du acre Cajr \i lisix'iti nlpt la moTie r frai et. en B*ol m ...ite-,.-.-lui-ci tait cuit ^ point. Daoi la plupirt de villes U pou.ilHlbn continue passer la uuit dms lesparc* oi sur les pU m, nu bord de la mer. Qdaetil d'co es oal d fe mr Itttta portes. C Seadey Bxpm% -y |e DJean-Jacques N'.usavonf reu cmena en U ) s bureau U viu e di • • Ha laciejaa.'lemoiaiairedeOw fwaemeul aut Ccyel • t ie %  i,, iera de ourle dirie. Nl lui souhtit.ula beove nue. ^-—— Service 11 v* :* ,!, ' l t> \;is i o portait t., %  boiaJte SoOree Leol Nicole Carmin C >>•••'* "• U daelrlbottoa des prii de cet fl.hl.-sr.i.enl aura lieu k 1 J i J* iMte.le mercredi ii JB1 la, • %  Uiuir du mUin. ront prlv jeudi tft el jouroi pou {•aie dj< l lique. M t avis's q 'il se e u dat> 1 W du Vu *'r al t teoie la eau", de r faction ur ewit an ii bvdrau LA Ora* noH. La siule ptnlure ne OaMnogeiltl y ouleur s le El LofiVe: 50 dnis LO-NDHK^. &f > Juin— On cuit littr.d. ment Lo-dres A 3 li.u rs cet apr^ m di. ou aeuiegistr 50 deges au toleilet il a I umb e Tous les records, depuis ht us ans ont battue* de souverains Ji Le roi d'Angleterre reoit, par an, i i,Mji,i'i u maiKs oi; Le roi 'I hau*, I2,*00,i>ni': L'empereur du J pon,. y.oou.000; Le roi d'R-pagne. 7.l0iiUUU. Le loi dei'animaik J iUO 000; Lroi d No vege, UBii.OOo; Le roi Sude 1 SJ8,OOU; Le .des Be gef 4,aou otO. u r.ine esl.^bas. I bOO.O'0; Le mi dee Serbe, CroateclSlo VLe o t,0t Le IO iV rtouebauie, 2 m liions-, Le roi de Bulgarie 1 t>0i)o0<>, La ptanoe-dkvbete i'e Luveu.* Lo:il _. Ilill I Mais le souvnain le miei.x ap poiuic lie ;" be ttl le loi de >i,iUi; sa liste civile* etlcial 14 mil.tarda de inaiks or ( entte c nq et six million (ranci p (der par moi* ). Panama Ititr • 11 Slea :nslii Line No'Ue TIJM \i ii i.dvUe tint on and f|i J i v li h 2 -' and duiiog mi ibeeoce in ih %  U .i-ei d"SUN • .•• %  ••i V^eul l'an uni Btilioi I Steamiliip ^ne La public e 1 le commerce sont ; ? es qu' partir du 1 • Imliat, et •t pendant mon veyg* "i • u a ,9 • L'ai*. Mr Jaell.C. Vaol-ade t nomm g-nt g^nial p I 't M celte quali. tr. itra toa'ea le allaire < "a Compagni est ml es c juqu'a n< uvel or Ire. Porl au ''ri" e. le '3 Juil. 1925. O. B THOvPfOH Acenl G n. M.l Allumettes de furet Be1\ Vges rouje&ties jmm UaUse* de 50 grvMe*. Peinture anglaise, qualit Heure, tles anglaises. Prix dfiaat toute coacurwnw tin Vf me eue Mphoiise ll\Y\ il line Bonne Foi, Les !):.rsde i*lwl Nilimalp 1re Louise Hue Ptiou. Nous inviieot vi iler l'exposi tiou des ouvrage de hurs h-vee qui aura ii^u lea 19. 20 et Zl jull lel couiaut. Les heures de visile sont : Le malin de 8 a 11 hrs. t le oir de l 1 bre. S. H — Tuae les a r tic'. ? sorl \ vendre. Tae sisiers 1 the .Halituil ECUJ lullier houiM Plion sireel. Iiivile \-iii to visit Ibe exhibition of ihe.N'eedle-'AOk jl lieir uupils, vi'n-h viid tUe place ou tha l9tb, 20.li and zl-l July. lhe hoi.ra of vir.it a e : Mormon, f'om 8 10 M. K%' m g. Irom 2 t > ri. N U.—Ail lhe arliclee are for sale. m SA-Tl-Ha v n. c > [Tiaajaral sp.iialemenl pour le climat flati The Qwritl H. Ii'own P*"* C-! GEO. imm tt Co. dei le iroeux Cbpaja? La&son Se trouve Paris^dans lc> Grands res tauruiils et cals t la mode, l poii-auPiiuee, il esl devenu Je ia>oii de la socit . | ^.En'vente.cheiJ: F. Derevx, Ch. Picoulet, Ch. N. ^œtjens, u>pe Rivera aux Caves de Bordeaux, Bazar Mliopolitaip, Alfred NCooke. Htel de France etc. Aux Gonaivcs : A. & f. Me Gullie, Beiabod Co. Au Cep : J. Paravisini, Cb. N. Javaui. Eug. I E BOSSE f ijBcesR-prtonli PORT-AVPRMG8 Agents gnraux de-j ecker Jones Je-well Milll NEW-YOrtli fFWum) tlauariau OU— B JJla ROjJ Frank n Fire Insurance Coi Nbivv-v.ii'.:: A*aaranoe oonlru l'ii • —— —^—— i %  — Di.m ond lalcli Go A lamente rim e Itoinetf 0. $, liul' er txporl ompnji SouUers Red*. Chas F. Halllau.ll S'>" Poisons 8ati n toJ_H_uenrc* \,iii t.: luiesLh Jns'ti C v ,a. ranoc sui ia vie, li i leti Iiini*•'* Vins & > bam p ainf *' ortfr| £H, lltjmar B uire Danois, troaaage et..cunjeal t w. s. imiiew. aSjiJ Tabaca |aj*nes__eJUJ' ..a nationale MtflUval ,. Uwari't^haeea envols <" %  \ 205-209 Rue 'IVa s



PAGE 1

*p T .£;~yATl> \ ~m. %  m a** Moi vous devez acheter Chez Marcel AUDA1N & Gie Achetez votre Glairin fierqe cliez Marcel luJaiu &. ie, . vos GiD,.ti^) tt liqueur H voire fclium et vos alcools '* '• i voire sucre hailien ou tranger cliez '• voire Cal loi relie moulu chez H voire Bire (Ipowenbrau Hambourg) vos III* de Cordeaux Aclieuz aussi chez Marcel mla'ii & Gie 4 4 M M tt t parce qu'il'provient des urillttirs terroirs d'Hati, parce'qu'ils sont vendus aux plus bis prix de la place, parce que le* marques qu'ils vendent ont d'une putete ine.pl due. parce que leurs poils iMi^gtli et leur, prix tidi ul ^2SitaAi parce qu il * f*S* avec/du cal d, el.o.*,das le, app.ire.ls le* plu, pjiltcUoii parce. que sa UWieur et soi prix dlient toute cjuametice. pat ce qu'il! sont vendus aux, n m prix qu'ailleurs, mature leur supriorit. parce que l'accueil que vous recevrez sera de > plus courtois. ne 1903 Rue du magasin de l'Etal UuwF.Mittfti %  ^•fS lue du laqasin de ,1 tt.it eril Ai rea ni* p%* teWMHl les ancles suivtnt* Dtail* Kxt.a FlttM, Dentelles .le soie, Dentelle Or et argent H tac*, C.t'oite Obap'MI Uni-, PiMBMi Pleur, ille le Soie et i • articles pour Uode*. Sptrterie. — les HoUfl II iule Kmlai ia en pe es pjnr K>bset nbapait. 4M t ses Perl*de tote beiu, dei 'AS Uiaoioni, llhupeeui Jean Birt pour BelaoU, Brosse tl, P. gnes a coiffer t>us g nres d> • nioles pour HoiiQee : PAIS eofe, dvales, Bret-lte*, rjieaii#i di *o : e, Jtrietlei, te lus erUete p>ur merceri et Llegeri*.—Cwi Imitl suprieurs HOU IMN4 ES T M S KNfKSet Bouchooi onr pharmacie. Alimentation Liq-ii le : UqQMrS, Goraee, Vin, Cli i uii^ie auther Utile* en eioul -n iiic e'. fuupW.— J >uets divers. Accs -oire if PQ trne tu el v'.c-tUies Phtrouceutipie.— \'< 'Bd*8'us Tub\s eo caoutchouc — Vi >s et Siaop Deecsieaa, Vin Noun hv. u lli-togool, Oiiiniiiui Labarraqiie.Pepto Fer etc,lc.S*l d Kpso i %  t de llttieri, Kcennen Oro*, s v>ns anlieptijuos lentes qualil*! • lra U.tsssenies pour Siops.li \ lOfl et CoaHaerie.Colorants nutirei' Nous von- reu le VxriUb l'Ii des Alpes, excellent dpuratil Passez-nous voir, nos ptix sont avantageux, kSM it/m 6POS.CT. neRipc. AS WISATGO e des trom*-to tS Le King villvi 1? esl pour qui dsire la meilleure marque qui ait jamais t distille et qui sail qu'il doit celer un peu plus cher que le Wbiftyordinaire. fous voulez avoir sjt Itaptaux La d iina SCOTS WHISKV fi iHioo excepiionn.dle, au centre desi aHair prblmil de loules le, Banque*, de la .loi. me et de loules les A.jciiees de bateaux. Eensei.inenients et lacilits pour voyajer en .iul %  m dule dans loules les parties de la hepublup e i'Ialu el de la lpuldque doiDlQicame. ClnnVvs eonlortablei et surteul nv> propre* i tilaieurs dans les ehambrei i la demande des Pr; siouaires. Cuisine Iranaise trs so.tj.tee et d, s plus varies. Oenjiade* visiter les m%B**** de l Htel : ch oix, VM r x ^:^lZ^^ PouimarJ moueseux, yoit ^mucaiu U Pi* raid a..ortimet de Liqueurs, LOgmic glUSN ;;:muie et ;ernod,Amer Picoa. Verm^HUeS CON-,bKVbS Iraaaises et amricaine lrio "%^teSdeGaba,\uroraa4B^aera. Cl l'.ARiTi'bS -ia loules les fabrique* dlloltt Orot it pSpUM l BRIB et Cartes postules Hrix tr modrs. P. P. Patnzi Asthme —a ^.eton IB le' ile/Ju mais ou [eaioltilfiWDO randHue \ 1728 1 Sonia ; -m ni el ueri--.ii ptt %  !K •> .P.i..iRr h hiMi< 4M m MM* H Ptvuciw fc ta* MV | bijir 11 i|n(urt J. tf IC iur iMgl ci|lttt. ESPIC A vendie un-i grande arm/ire en acajou, .' m u h m-a • ire et diiferenla objets de uiiiri^e. S'Adresser au t VUIIII t M!:.; OBL^l Plug |vieux ll< lus de livres broch?, avec les avan tages qu'offre A L'activit in lue nielle , dirige par riulaligtbe Lticnne (..oinle. — Heuure de choit. f& T. j jllOQ SilOe eoIiS Compamj lac New-York )Gj l'MAR • i ,i.-iv'A ii vous voulez conserver la peau de vos cliaussures.. Il >ots voulez consti vtr sa soupse peiidaiillonqlem,* [tti j lojez noire pate u Mcnoqiaui la meilleure de toulea les marque. fabrique spcialement pourlsqentlemeii du Inq t Lie tlle jrolqe vos ctiaussres .couue la cbaleur tt l'liuiuidi l( Geo. Jeasme^c L *$&•. Bioiudlz Fortifiant naturel "> -.-mm.ui l>: p .i .es uieUtCius .I.I h.!a nervo it-, l'.iinun: m n so nu-e, |M tiouiae uige>-til'-, la UibletM de po.i.ii.n-, -t.i.i r Mioeul aie. iieci .-mu.n i de CIMI pour Isa personoi a^es et pou.' Us lia lues [) cul i.l la groa*SM tt la priode d'allaitement, ludupensab.e pour les enfaols. Reprsentants pour llait| Ulotlsuo Luous & (P l^u vente^cliez: # i J orlauTinee, Vilain JUB W. Hiicb. Jacuiel, tllu'lsuj, Lucas IX Go. et-Aarc, MjiliJ, LIC1S A bo. t*cni-tiji?d, OUIISJJ. Mois 4 tio.ao.iaivtfs, igjjm&n i.i-iliUiea, o.tj iaaeue .' L>J. Jdr.uie, l'uiruiacie De iv-ii'iin. idx ayes, LUU i^AijAi.ill* Si Cv>. .di"ijoi.ie l'ovur & Ji. CnbiaGrij-imlaset Oisjiies ^matcurtxde bonne Musique UOQ ti.tck de Or%on "i.'"' Dna,uei vici dlra aatiraaieal i* nuv.l t | tn.i '• 1-tirnilfi.n vuiier in n eapotlloa el -•(•( %  les .l.rniers m >! %  •<<• '> x (lr u "" ',;, h |,( P 1 tti * di ^riUnloM meubVe a des prix trs uMonn.bes. j attire | ait -ulia %  les vi'.e* i • %  "*•'• lo ai >,--•' tnenl IQf i I pel •JlOie, i-i r,> i rtn-n'' i l)'--', ti |0 i iijl -ui aaCelli | uittiorle (inelle aran'^niarlnne •ai re v -i glement ,uu 1res j >'i aisor "neui d- t'i-ques livers.co me. Mriu P 'u. Fox Tiot, Blues, Chm I ri n. is, Vlorceaux de Musi unte, etc. E'i st-rk 'oui urs. ^i.'uille piur.pn >n tgrepbt Pitct 'te reliinx pour %  schifltl I 'I m Lia. tPREElZMNM-AGaERrtOL"*, ,iy< ni tiearal pour tlati. {{ue (lu Qu i 4 INJECTION l 1 p.ispluj de 40 an lairn la BLENNORRHAt 1E ci Uu couloment rscenta ta ^ hronie.>iea 231 ARABES OURI8 sur 232 '[llrml rf'u't r'..,-.p->r ilrt *fui IM d'Alnrr) C MI la rtsHe ni i lou|ogn tonn lis miilliin rsslls ts ] LN VE.iTC DANS rOC/TKJ BO^-StS rilAR A ^g, iKCIAUTll HTtAlD IVAt r.ER 4


PAGE 1

i m A IL* ri T 1 KJ ODONALl lave le sang Talons en Caoutchouc Good \] hur tlsmes Goutte • i v-ri3 l rose • ••. H• M i •. • %  • ii>.' xnatil .' %  • -. .. l.'lTut'-jii-n pn^iir;I*. dan 1' Mltr.ini de l'artno tcitrou. conilMe a^ant oui tn.atchu M nalittice et >ppemem ii' %  k'V.r. artrielle. A U priode de pr;"-:ro. l'trtte je d*lopppmH urlquf tant If ttul Ucie.ic d'r.yxr lei.aion, on devra, ayant tou'.t autra choie, luitw *ncra ^aripnt ai frqueminerft contre ' Mention dcide l'rtqne ur r'AtvM. frof cl'., ir.t 4 i Ur.:rilt S* folUer lue. OUteteb. I Vil'wUeaee. MM r*i %  : inr\i iM'< IM fun. toni 1 DIAi.IROLW.nr Aiter.o 6c.roe. : rmr. ne lu "ri in-mf. (. iirMn„tllUitt. LIIMYCOL""" rrauiri fthumei inr. Ooutle, Lumbago, N4' %  I : %  i 39 J. n,* T iflani C i (inala ig •2^^" LamaisouH.SILVERA Deroaudez Ceux qui n'ont pas encore vu les jolis article? le finesse que vient Je recevoir La Maison Sikera doivent, dans leur intrt, s'empresser de passer cette maison, car nul part ils ne peuvent trouver d'aussi beaux articles i des prix si raisonnables: Nos articles sont vraiment de toute beaut et dt traieheur et nos prix dlient to it* cir nao > x*.uiiv aagiais nouveaut Serge bleu anglais aapar.eur I aa.rabaac'i anjlais ils t j j-e* beauia Alpaga noir suprieur Sailli tlhinepout' tailleurs Kaki blano aup^rieur kahi jaune anglais suprieui aluck union blanc an Jlais neuve tutlf Jirill union blanc an^as Ii[ ' Tuaior japonais pour charnus H hom * et r.i.. Itepj de a lie ;k barras otite ir p >ur oha aissejA hommes et raojs nouvai ir>,_ llip.i ite iino pjar che.uisea 1 afoalfl fine pour lingerie i Calicot parcale panr Zphyr anglais (pour clmn ses -. extra sup Organdi suisse uni et couleur lias A jcuradciiii-anie t:hau>ettscosaisea pour enfants Fron.li P'risky, dernier^ nouveaut l'opltn fleura pour robe • usajr blano I 'inbrift l>laao ..t ri cruieui a barrag lias aiir brode Rua Itl brod Lotions ".'iv'drt" tulla pour premire Coramunioa I ouvertures blanche et couleur suprieur KM >u>s brndea Madera pour chemises et |upaa Voila blano barrea et mouches '< et ne blanche N ippei couleurs'! l'e itea aerviettea blanchaa damasses Organdi blanc & muleur barres £ :\ oa eau amaga cou eue anglais aup pour jupaa Kiidraa barra de aoie pour ohemiaes hommes ilrp* de Ctitne couleurs assorties < *• extra suprieur iQarocatu carreaux bon io \ carreau pour robes et oh6miae l'rictr ..u<|. aoie barreai brabaiit noir anglais ImllaUao toile ivru %  Serviettea de toilettes blanoliea A ooultur %  da.nasaaeeblanche* pour ta ailles Chemisettes aile uandes suprieur Aimables clients, vous qui voulez porter, peu de Irais (M pins beaux tissus qu'il soit possible de trouver sur cette place, M muiqii / pas, avant d'aller ailleurs, de passer Cbet non n| le meilleui •cceuil vous est rserv. La Guerre;de llndpati danoe ( hlude Hittoriqiia ) t Chfl Robelia, GranJ'Kue, ch'z Gardioec c Co, Grand Hue, A l'Ange Gtudieu, Mue du rtser ser?o ,\ l'Iuipiiiueiie CtiuiaipK, Piil s ( gourde*. l.lhoyraphique d'Hati Port-aa-Priace—i348Kue Amricaine. 18i8f, u. bOXjLt? — ieie/./.ofie V* Lithographie — Imprimerie i\ vous voulez que votre maison soit considre dans le coniun ic lelianuer. laites ex^culerichez etianuer, tous vucommau'itr rjia les certilioDS qut< LUS travaux nvalist ht meilleurs de ceux qui sont conlectionns trantje, Notre tPuVtii est notre rfrence. La maison CL.Vend Mort h> // Tailleur lo 1823 Rue du laqasin de l'Etat Se recommande au public et sa no mineuse clientle pour iVI.pince de/sa coupe et la pro npte excution mise dans les ouvraqes confis 1 stv.soms la maison reste ouverte Jusqu' $ heures du nt c on for m tablemenf. Protgez voir coips pendant vos promei-fldes jrurnalires,en usant les talon* n caoutchouc fend Tear a\ec a,vous observe rrz la dillrence des pas qu'ollre leur construction spciale. les taljiis in oaootcliotic Gond Yi >\ sont tn ralit i'es ta!cns pn qui prot^ent le corps et ses orjan s lOuime les pneus piotgeat il bile, A part de cela i's dunnt plus que tous les auttes. I lie VU si ludies Trading f omp Foi t-au-Fniice, Gouaves Cap-Haitien. N. et le Acra GrandRiu j ri ( t des Crues de Bord Votile2-\ous vous habiller avec kgance, *i march. Adressez 'Otis la Maison N A A. Dont la devise est de vendre a, petit vendre beaucot p Oaus son pei onnel, la maison compta tailleur italien sorti d'un tablissement ardre d'Italie mie est ea mesure de fournir des complexe] et sur mesure, en oheviote, diagonale,, drlii blanc et couleur, coupoi's d easim^ t,altms litote as pour gilets. Bonneterie Ubemiaea de Jour et de nau, au ||Out d< Cola et i nanc bettes dernier oa crations.' et Fy|amcs. Vmt'n maison const fin une t et le meilleui' accueil et resetvC a OllS sireut par une visite tre dfis sir IM] travaux fournie. l'Uit ooatume command et (|ui ne rf goiU iu client eji repris, tn ptile iranais.ang'ala, espagnol et de excuterai /. 'avec a l'Rhum Nectar Cil NjGrtetjeiis liH), Hue du Magasin de l'E 1 u %  1 1 7 Kue BoDoe Foi. 820, Ifae Courte. Pharmacie Sjo Uoune avis a s clientle el aux niueciu& et M vr**, Irauiaorunson a-.,.. ruuiie d U:u|je eu uit %  biologie applique sous la Un.-< un du m H coi et t. Sjourn ^ L labora'o're e>t wufrt iou* le* jour* d ,a 7 ti* c neures du soir pjur louies les r( cherches ei aiulyee l •'auDOoo il jointe saut pour le VVb8> riLaiin ei acooalat te Ur SiroQt rsues que le mardi d chaque " r S'adi • -.r a .u i ua,nKici; poui les retise u.' dQ&lya*,u'u un t i otrga nique HeaclioD ue Wisscia an;; ri v-ci'oii de 1 t ou' 1 Umen du uog et d \ p • *.. eu de maticrisw' • am 3 as (uir rr r ^ i a i II) Kue dis fsars Tlphona : N 756



PAGE 1

DIRECTEUR PROPRIETAIRE \IMPR1UEIJ* tltiiieul M.tyliu-0 BOIS..VEIUA 1358,„Rue Am*rioaine NUMERO $i] CENTIMES Quotidien TILkPHONI K< 141 S il sont siges, tous ies pre ot -n -M inciterool leur* entants ne point r •• il* • devant les d.rticutll, nuis les alro ,ter .t le* vaincre ; non s'vertuer pnr uni *i d'ignoble aisince mais s'efljroar de faire leur d.voir, d'abord enfers eux m • nos et leur f.miliea el puis envers tojte It H >p blique.Et il fut que le devoir prenne in vit, ble me ut le cachet du travail dan uni forma ou dans une autre. Tb. KOOSEVELT iJjINKEE M # &55£ > PORT-AU-PRINCE ( BUT ) JEUDI lejlHlLET 102.1 ANŒUVRES INUTILES analyse avec soin ^jprspnifs par ls jaliootlisies la r_ .denl RornoJ'on Jlra compte-, — tat t ftbatoce complte de iniables, justi liant leur — ijue les nationalises i V l'opposition qu'ils ItHfarnemenl. l'a r* [Changement qui doit eKre d'abandonnr ido ils ne tirett J profit rptons qn CMIX sot contre la rleo ,Boruo la prsiiei||publiqiie trahissent, uneininiiule qui [i*einp#rjiion d'uoe Itu'ils s; sautent localiser. tion nationaliste, rroi, j^ieparfo-* Ipuvel i Poivenl tre V lea entrera* Si la voix jj* n'i'tut pas S* e,, t indue [**** d'entealre **mt i lui repter * %  ••"'e pir le \*VJestdeUire V'rWs d'un petit "u*ns 8ur ceux *** ne saurait avoir le concourt d'attcui pays civiiis du mo:ide Vous dites iju vous ne savez pas ce que c est que la morale nationaliste ? Relisez tout ce que vous avez crit de mensonge, de diffamation, de calomnie contre le Gouvernement et contre le rgime tabli par la Convention de Vi et vous saurez ce z ensuite ai vous avez bien le droit d'en aooeler l'Univers avilie. Tout ce qui a t fait par II, Kjrno dans l'exercice de ses fonctions de Prsii->nt de Hpubli tue p Mil t'e discut au grand j>ur. f L Nouvelliste > te trompe de la belle faon s'il croit pouvoir embarrasser les amis de M. Borno quant aux chtngements survenus au Conseil d'Etat depuis L 422. Il s'est livr une de CJS t manœuvres impiu ieutea qui ne fout que caogeaotea la ditertion qu'il rrnit It plus mile aux iulrls F rprieurt dont il H la responsabilit. La politique, dit M. Ctpur, est une cho>e vivante qui subit les coups de la vie . M tus n'est-ct pas >t presse opposante qui, ton jour domine par les passions des prtendu!) leaters nationaliste?, a constamment cherch d'minuer le) prestige du Conseil d'Fltt dnot l'Ratrcire de ses pouvoirs l/gislttif? N'est ce pas c Le Temps qu>, hier encore, jetait au Conseil Rtat l'injure graoie de le con. d>*rer comme une asemb'e de I personnes ast rvits la volont d'un seul homme? Le Prs dent Borno ferait d/gne de piti a'H devait se laisser le moindrement imprft'ionner par les miriMivres que l'on tmpl ie pour le i>ara!y*er dans son action et lui ure obir des scrupules qui le placeraient sous I i' fluence d'un petit groupe d'xglUteurs de l'opposition. Il do t faird sans faibli tse ce que lui inspi'ent l-s cir constances et \->* int.'re s du navs dot t il e la lourde repo aabili'. Maintenant plus que jimus il a pour devoir de s'armer de cette ferme et inbranlable volont qui l'a toujourssoutenue afin qu'il con linue dominer les turbulents et les audacieux. C'est d'ailleurs ce que tout le pays attend de lu 1 Si l'opposition ne mettait d<* l'obstination a <• faire montre de i-Mte ifl'-Tiori' mentale surabon danle dont la taxe M Constant Vieux, Le Nouvelliste aurt.t d'ja compris que les amis de VI. Homo ne sauraient avoir l'ombre d'une crainte de Wa^hi'-fi 1 n. Ce't^ cr i te ro-vionl miux ceux dot la turbulence el • l'inl-V lioril v se sont 'ales sons l'oj.l du frsid nt Coolidst •. La COHI lion des ca r dir)ats la prhiden-p dont t Le Nouvelliste • ni'ri"'si ii nrmol les amis de M. Boino existe dj. e n puissance, nous le. s root, l'eu nonimporte. Tant vauiroiil les lments qui peuvent la former tant vaudra It coalition Ce front impossnt et inbranlable %  que celle coalition pourrsil nous prsenter, nous nous promet ons de l'enfoncer et de le dfoncer i la premire ataque ; et c-llfl droute ne sera pa< la pie mire ded'incap cit notoire et de I infriorit menialesu'aboodaute* d la bande nnliorn. Ii-le %  >, 4 l'Ecole Normale de jeunes tilles Hier ont pris fin les.examens h l'Ecole N'imale de jfunes tilles dlrg'e pir Mme Lerebours. Ont obtenu le Diplme de fin d'Etudes Normales : Malte* Ade. lioe Morvia, Yvonne Mnthnp, Mrtyotle Btllegtrde, Anna Viard, Flora Hudic utt. tltine tuoche, et l'' %  llvi'i oMie. avec la men tioo TRS BU> ; — Utiles Carmen Loa*lwr| 'IH/UIIK Lilonlaiit. Va re DtiDH, Mavoitt A'iieo, Janint An->n e. av. c la mention BIEN. On! obtenu le Certificat d # pli tu lea l'dago k iques du J. me degr avec la mention OIES : Mellts Li na B ain el M. i relie Latortue. Tous no complimeuts aux Uu raies. Garage Ami ou al Tlphone : 187 Le linraiie elen i 'de It irnd' ri. i A la Rue ou M gxsio de l'Eut et excute tous les travaux lea plus d-fllcilea •! les plus dlicats, po;ir aul m bile?, camions, -te. Service de tout premier ordre, assurant la plus complte garantit aux dit au. Machine additionner DALTON La plus perfectionne el la plus facile manier, les mon jetions n i •* ii|sj| mi d.'-samiv on I^I !, : rabip en Ion'-.'. pomo -'•. t^vi,,.. i. s ,,,, annon enl jue le ut It la fait a t Plu* 'IM tii i il i ntiit rn aisrtle \0 tobta -ftes cautanl ma v i. bie c m i ; nble 'e vi ti no* I e gouvec.-iement japoutiorgni eloovoj np de de secoori d Lcette n\;iou. Nouveffps Ijiversus IISLB'M XS—Les travailbur* du port de Me'b>urne ont de a la t'ere gnrale u travaN a r complA'emenl p t ralys en at'eh d.oi qufl la ?oovern*>m'-t obtie ne ua solution du conflit. %  G. G1LG AGENT POUR HATI— I Nouvelles fil i a y res Par Oai.i. L Fte du 14 Juillet dans la Capitale Iranaise PAKI — A l'occ taion le la fta du tt Juillet. M. Ooumegiie.pr sident de la Rpublique, a coupa go de nombreuses pero nig -0 enne! la in in .indu soldat inconnu et t asi;t en suite la revue des troupes c .m mtn les par le gnral (nuraud, f ouverotur militaire de Paris; s-ue de la revue rcili .lire, une mpoeante mauiteatalion patrioti que parcouru les rues Ue la capi tfi'e \u la roc FEZ Le communiqu olti lel signa e quelques escarmoucli• %  -o leta el peu d'activit dans la / % %  e du combit Tout semb'e indiquer guerre semblable par tes propor tuus a It d. inic e gu-rrt turop e ne U autre part, l'agence H ta allirme que M. Microiu. chef du {{uuve.iieinent Je l.ivoeie, a.t ren di dernieremept L'iuJrea inco guit.i yojr onlrer avec vt.Ch.un bar.a n .-ur >*opp .rhinite des puia liuce* uci iJe jlales en Hjssie. Dans lavi.iiinn LOMDitES On tlgraphie de Paris au "Moroiug r*OM'' que de^ a* aleur freuaii prepaieut un U PARISIENNE Miiitoc a la Vapeoi Hue DdnUs Detnuchei]| foit-au-'nu e, da-li LBSTV< tt-. 'i'-ii tPTI "v>i .S pu-ti : ilie" p ... e |,. g S'I. UX ce) - cl n, V rfU wr/ tfltioem i i satisfa i en envoient voire linge k L* >41tHlafefl fous trouverez cbei: Juste Liia, ils 190e, Kue du ^ttio le I' i i' d)i m lli'iaui \ ml donn I | p euvei dis tvsi aais u (>ui le p MOU de VJU A m i n ) irl* i n h • %  n it o) iv ml st' vsr aux 000 Ici lio-in leruei. — Fa-te* une vi-ite ch;z JuTB Lu \ Vj[> et v us vo is rea le/, o opte il.l.-i .ii|. %  i %  •m.vraimsnt admira ble des p 'anches, cartela^is. m.i d.ien, ni qui vous seront vdndus dans dexoe Ieutea condidojs n qui von* iloaatfO t eiKiere snt: fnction. Aaurioa iejae fillarcli.iu lises traaisi l'on au l'rliioo. A Vit 1. • Pensionnat SiinttU ,*% da b m i prpare uue falxposi: tiuu ili.iv.ux I aiguille, de vol ainse cale J Londres Alep DJSSI i et de l'.int iro qui don* ( 5yne el uu eulre de Paria il „.i •! c un IIM • preuve duo nou val appireil quipa avec un u o leur It ii.uiii i| 3J II el avant uu ray i.. .! ... IOU de lOOO kilom ift*. cet appareil seiau eotuile u'i pour la traverse Paris N v uux paqu'Abd tl Knm abandonne le p o Yoik el vice ^ i. Un tisal que le jet de l'emparer de r-/a et con. en tre maii.tenant tes forces pour al tnquer f i, quoique les probabili ta de vicluirei sont b'aucoup Ui miaues par l'arrive de troupes lrtovisei pourvues d'un uorme matritl de xu p rre el prenant DO sition nu DOrd de cette ville tous la direction du gnral B io te.U aprs les dernire nouveiltt rtuuea do Ta/a la tranquillit it bail graduellement parmi les habi Unis qui craignaient une atttque imminente det riffaiai. Pc que pensent certains journaux russes relativement la politique le la (grande Ireta^ne avec les puissances de la J ltique KiA— Aprs avoir analys let di*c >urs pruuoic* t U clumbrt das d*Lmunes par Austeo (Jtiam iurlain tt lord Uirkeobea.J, c be bvettia t, organe oluciel du gou rruemaoi ua Moscou, au qui l'.xnjlcttrre • prpare activamcot LO uoailre la Hjssie. Ua l/vat lit ttjuute que les t a's ae la UiUii^u* doivent penaie ^ir > de sa pat l'attacher pitd et poing* la po ittque da la GrtoJt Breta |Bt, car cela pourrait aratatr uni t ...%  i ...-.u ut iraooiii pieudia a li i liarg; les frais J.cette eotit prise. La traverse du canal d: i • ianilie l la ii.tiji CVPQKISNK/ Mata Lillitn Hafiiou, 1 talrpidt uigeu-t ar (jom ne oHNaitMMt hier ses excr cice de u ii ii..>u Ou croit qu elle teuLi i j.-.i p. la lia ; c rsee du ca ni. ue 1.1 atanoat si les conJicri don it aucuue nau relie cuuueel.on dans ce secttj • Ju>q i a ujuvei i ire Purtaufiiuce, .e U Juillet tyil La JiiiaCno.N Lactoyen Aesll Ce pro luit remplace avantageusansnt ie Lut raitenul pour les 'lonrnssuus in .-.ne d'uu j >ur ei si re^o Q,IO l par tous les me lcins. r. K l!i,X!r*i e L r he : WON VIEUX. LOPE RIVERA, CUs. i'ILuLLLl, etc-, et dans toutes lea Pharmacies. Heprentaat : L, Prselzmann—Aggerholm


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06474
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, July 16, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06474

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PROPRIETAIRE
\IMPR1UEIj*
tltiiieul M.tyliu-0
BOIS..VEIUA
1358,Rue Am*rioaine
NUMERO $i] CENTIMES
Quotidien
TILkPHONI K< 141
S il sont siges, tous ies pre ot -n -m
inciterool leur* entants ne point r il*
devant les d.rticutll, nuis les alro ,ter .t
le* vaincre ; non s'vertuer pnr uni
*i d'ignoble aisince mais s'efljroar de
faire leur d.voir, d'abord enfers eux m nos
et leur f.miliea el puis envers tojte It H >p ,
blique.Et il fut que le devoir prenne in vit,
ble me ut le cachet du travail dan uni forma
ou dans une autre.
Tb. KOOSEVELT
iJjINKEE m# &55>
PORT-AU-PRINCE ( BUT )
JEUDI lejlHlLET 102.1
ANUVRES INUTILES
analyse avec soin
^jprspnifs par ls
jaliootlisies la r-
_ .denl RornoJ'on
Jlra compte-, tat t
ftbatoce complte de
iniables, justiliant leur
ijue les nationalises
i V l'opposition qu'ils
ItHfarnemenl. l'a r*
[Changement qui doit
eKre d'abandonnr
ido ils ne tirett
J profit
rptons qn cmix
sot contre la rleo
,Boruo la prsiiei-
||publiqiie trahissent,
uneininiiule qui
[i*einp#rjiion d'uoe
Itu'ils s; sautent loca-
liser.
tion nationaliste,
rroi, j^ieparfo-*
Ipuvel i Jdsesp r au paupla
[Dpartement d'Etat
et i Univers ci-
hatien restera
lad sur quel nie
i qu'il puis e lui
I rce que la pol
iraiique et i Ile
re ha ion de
ies "spimions,
boosient d-. ses
m devoirs. Le
[Jjti.t oVs EUI5-
pirn- itir la
(lia li^publique
T^f^iioiispns's
Convention
^ler.i point le
Tltturs pro
|u-si restera
But tout
dress au
Jtde inaj'rr r>
Poivenl tre
V lea entre-
ra* Si la voix
jj* n'i'tut pas
S* e,,t indue
[**** d'entealre
**mt i lui repter
* * "'e pir le
\*VJestdeUire
V'rWs d'un petit
"u*ns 8ur ceux
*** ne saurait
avoir le concourt d'attcui pays
civiiis du mo:ide
Vous dites iju vous ne savez
pas ce que c est que la morale
nationaliste ? Relisez tout ce
que vous avez crit de menson-
ge, de diffamation, de calomnie
contre le Gouvernement et con-
tre le rgime tabli par la Con-
vention de Vi et vous saurez
ce Vous n savez pas ce que
c'est qm la mor le mtion il st i ?
Con^lrea vvre ai'itud i rV
vareuci -ne Vfmtvr i du Tribu-
nal (!', Cassitioi pro-i.irnut
M.'Jorno fie Cli?f Constitution*
nd lu Gouvernement vjusiu
r-z ce qu'est celte morale et
? jus vous d*aiaoier<>z ensuite
ai vous avez bien le droit d'en
aooeler l'Univers avilie.
Tout ce qui a t fait par II,
Kjrno dans l'exercice de ses
fonctions de Prsii->nt de
Hpubli tue p Mil t'e discut au
grand j>ur. f L Nouvelliste >
te trompe de la belle faon s'il
croit pouvoir embarrasser les
amis de M. Borno quant aux
chtngements survenus au Con-
seil d'Etat depuis L 422. Il s'est
livr une de cjs t manuvres
impiu ieutea qui ne fout que
c sition.
Il serait assrz inlresan' de
rechercher le vrai mobile de
Piniert subit nue l'on semble
porter au C maril d'E t l'p-
po.hi de;; lections prsilen
lielles. < L*. Nouvellis-e consi-
dre t-il le Cons il d &tt seul j-
ment comme Pouvoir Lui h-
li! ou bien a t il p u t en vue
les intrts personnels des Con-
milan d'E t? Est ce un que<-
Htn de principe qu'il emend
discuter ou est ce seulement
un-qu-lrn de perso inalit ?
Pour i'nt Higeiite le h s u
sioii, i Lut (|ue tout soit n^t et
clair Lquivo^ue ne pet-t p-o
fiier qu' ceux qui esprent li
rer uu profil personnel des mal-
entendus possibles ; quant au
Gouvernement il est l'aise
pour expliquer et dtendre tous
le Met qu'il a accomplis de
if/2 ce jour.
Feraonue ue peut coutrater un
Clief d htat la l'acuit d'user d. s
prro&iiNts que ui 'titvect la
MBt'Q^rm^f des enfan,s - w, iUt pour la premire lois de la Sainte
Table oui donn un cachet spcial,
cette anue, la fle de celle r
fioo.
u"**uunebell# ce
J^J* 'Ooi Cirmel.
*3i. r*rUKv.
IM!** M Joseph,
*rmj**mi*m Uvo
a a^v^K^T^ -'"t.
infiM lata"^!ro.ul* C0(lrui
"' ^fi^ff * soins de
^* 'iRirs. ,Mri*
liai n haurea
^n'^Mntexo
lr,i,uW ceux o i
\ J loul pr
l^^onpW.
Niaa, Ao,rUa KiS "ll.cus9
Chaussez vos eofaols
U1EZ
H, Balloni fils
Ses Oiuures sont les
meilleures.
Parisiana]
CE SOIR
la Porteuse le Pain
"'et OepiscJa
Euuaa i gourde
Oimaocba
U Belle Aivsrnaise
4'iprii le rtaud'^kiiMOuit
fonaliluiion et be l^*; la politique du fiouvernement,
fuiv.nt le rircPtstarces cl>ao-
geaotea la ditertion qu'il rrnit It
plus mile aux iulrls frprieurt
dont il h la responsabilit.
La politique, dit M. Ctpur,
est une cho>e vivante qui subit les
coups de la vie . M tus n'est-ct
pas >t presse opposante qui, ton -
jour domine par les passions des
prtendu!) leaters nationaliste?,
a constamment cherch d'minuer
le) prestige du Conseil d'Fltt dnot
l'Ratrcire de ses pouvoirs l/gislt-
tif- ? N'est ce pas c Le Temps
qu>, hier encore, jetait au Conseil
Rtat l'injure graoie de le con.
d>*rer comme une asemb'e de
! I personnes ast rvits la volont
d'un seul homme?
Le Prs dent Borno ferait d/gne
de piti a'H devait se laisser le
moindrement imprft'ionner par
les miriMivres que l'on tmpl ie
pour le i>ara!y*er dans son action
et lui ure obir des scrupules
qui le placeraient sous I i' fluence
d'un petit groupe d'xglUteurs de
l'opposition. Il do t faird sans fai-
bli tse ce que lui inspi'ent l-s cir
constances et \->* int.'re s du navs
dot t il e la lourde repo aabili'.
Maintenant plus que jimus il a
pour devoir de s'armer de cette
ferme et inbranlable volont qui
l'a toujours- soutenue afin qu'il con
linue dominer les turbulents et
les audacieux. C'est d'ailleurs ce
que tout le pays attend de lu1.
Si l'opposition ne mettait d<*
l'obstination a < faire montre de
i-Mte ifl'-Tiori' mentale surabon
danle dont la taxe M Constant
Vieux, Le Nouvelliste aurt.t
d'ja compris que les amis de VI.
Homo ne sauraient avoir l'ombre
d'une crainte de Wa^hi'-fi1 n.
Ce't^ cr i te ro-vionl miux
ceux do- t la turbulence el l'inl-V
lioril v se sont 'ales sons l'oj.l
du frsid nt Coolidst .
La cohI lion des cardir)ats la
prhiden-p dont t Le Nouvelliste
ni'ri"'- si ii nrmol les amis de
M. Boino existe dj.en puissance,
nous le. s root, l'eu non- importe.
Tant vauiroiil les lments qui
peuvent la former tant vaudra It
coalition Ce front impossnt et
inbranlable que celle coalition
pourrsil nous prsenter, nous nous
promet ons de l'enfoncer et de le
dfoncer i la premire ataque ; et
c-llfl droute ne sera pa< la pie
mire ded'incap cit notoire et de
I infriorit menialesu'aboodaute*
d la bande nnliorn. Ii-le >,
4 l'Ecole Normale
de jeunes tilles
Hier ont pris fin les.examens h
l'Ecole N'imale de jfunes tilles
dlrg'e pir Mme Lerebours.
Ont obtenu le Diplme de fin
d'Etudes Normales : Malte* Ade.
lioe Morvia, Yvonne Mnthnp,
Mrtyotle Btllegtrde, Anna Viard,
Flora Hudic utt. tltine tuoche,
et l'' llvi'i oMie. avec la men
tioo Trs bu-> ; Utiles Carmen
Loa*lwr| 'ih/uIIk Lilonlaiit. Va
re DtiDH, Mavoitt A'iieo, Janint
An->-n e. av. c la mention Bien.
On! obtenu le Certificat d # pli
tu lea l'dagokiques du J. me degr
avec la mention Oies : Mellts Li
na B ain el M. i relie Latortue.
Tous no complimeuts aux Uu
raies.
Garage
Ami ou al
Tlphone : 187
Le linraiie elen i 'de It irnd'
ri. i A la Rue ou M gxsio de l'Eut
et excute tous les travaux lea
plus d-fllcilea ! les plus dlicats,
po;ir aul m bile?, camions, -te.
Service de tout premier ordre,
assurant la plus complte garantit
aux dit au.
Machine additionner
DALTON
La plus perfectionne el la plus
facile manier,
les mon jetions n i * ii|sj|
mi d.'-samiv on i^i !,:ra-
bip en Ion'-.'.
pomo -'. t^vi,,.. i. s,,,,
annon enl jue le ut It la fait
a t
Plu* 'Im tii i il i ntiit rn aisrtle *
\0 tobta -ftes cautanl ma v i.
bie c m i ;nble 'e vi ti no* I e
gouvec.-iement japouti- orgni e-
loovoj np de de secoori d l-
cette n\;iou.
Nouveffps Ijiversus
IISLB'M XSLes travailbur*
du port de Me'b>urne ont de a
la t'ere gnrale u travaN a r
complA'emenl ptralys en at'eh
d.oi qufl la ?oovern*>m'-t obtie .
ne ua solution du conflit.

G. G1LG
AGENT POUR HATI-
I
Nouvelles fil i a y res
Par Oai.i.
L Fte du 14 Juillet dans
la Capitale Iranaise
Paki A l'occ taion le la fta
du tt Juillet. M. Ooumegiie.pr
sident de la Rpublique, a coupa
go de nombreuses pero n militiii-s et civiles, a rendu un
h un n>ig -0 enne! la in-in .in-
du soldat inconnu et t asi;t en
suite la revue des troupes c .m
mtn les par le gnral (nuraud,
fouverotur militaire de Paris;
' s-ue de la revue rcili .lire, une
mpoeante mauiteatalion patrioti
que parcouru les rues Ue la capi
tfi'e
\u la roc
FEZ Le communiqu olti lel
signa e quelques escarmoucli -o
leta el peu d'activit dans la / e
du combit Tout semb'e indiquer
guerre semblable par tes propor
tuus a It d. inic e gu-rrt turop
e ne U autre part, l'agence H ta
allirme que M. Microiu. chef du
{{uuve.iieinent Je l.ivoeie, a.t ren
di dernieremept L'iuJrea inco
guit.i yojr onlrer avec vt.Ch.un
bar.a n .-ur >*opp .rhinite des puia
liuce* uci iJe jlales en Hjssie.
Dans lavi.iiinn
LOMDitES On tlgraphie de
Paris au "Moroiug r*OM'' que de^
a* aleur freuaii prepaieut un
U PARISIENNE
Miiitoc a la Vapeoi
Hue DdnUs Detnuchei]|
foit-au-'nu e, da-li
LBSTV< tt-. 'i'-ii
tPTI
"v>i .S pu-ti : ilie" p ... !e |,. g
S'I. UX ce) - cl n,
V rfU wr- / tfltioem i i satisfa i
en envoient voire linge k
L* >41tHlafefl
fous trouverez cbei:
Juste Liia, ils
190e, Kue du ^ttio le I' i i'
d)i m lli'iaui \ ml donn I |
p euvei dis tvsi aais u *
(>ui le p MOU de vju A m
i n ) irl* i n h n it o) iv ml st'
vsr aux 000 Ici lio-i--n leruei.
Fa-te* une vi-ite ch;z JuTB Lu \
Vj[> et v us vo is rea le/, o opte
il.- l.-i .ii|. i m.- vraimsnt admira
ble des p 'anches, cartela^is. m.i
d.ien, ni qui vous seront vdndus
dans dexoe Ieutea condidojs n
qui von* iloaatfO t eiKiere snt:
fnction.
Aaurioa iejae fil-
larcli.iu lises traaisi
l'on au l'rliioo.
A Vit
1. Pensionnat Siintt- U ,*%
da b m i prpare uue falxposi:
tiuu i- li.iv.ux I aiguille, de
vol ainse cale J Londres Alep Djssi i et de l'.int iro qui don*
( 5yne el uu eulre de Paria
il .i ! c un iim preuve duo nou
val appireil quipa avec un u o
leur It ii.uiii i| 3J II el avant
uu ray i.. .! ... iou de lOOO kilom
ift*. cet appareil seiau eotuile
u'i pour la traverse Paris N v
uux pa-
qu'Abd tl Knm abandonne le p o Yoik el vice ^ i.- Un tisal que le
jet de l'emparer de r-/a et con. en
tre maii.tenant tes forces pour al
tnquer f i, quoique les probabili
ta de vicluirei sont b'aucoup Ui
miaues par l'arrive de troupes
lrtovisei pourvues d'un uorme
matritl de xuprre el prenant do
sition nu DOrd de cette ville
tous la direction du gnral B io
te.U aprs les dernire nouveiltt
rtuuea do Ta/a la tranquillit it
bail graduellement parmi les habi
Unis qui craignaient une atttque
imminente det riffaiai.
Pc que pensent certains
journaux russes relati-
vement la politique le
la (grande Ireta^ne avec
les puissances de la J l-
tique
KiA Aprs avoir analys let
di*c >urs pruuoic* t U clumbrt
das d*Lmunes par Austeo (Jtiam
iurlain tt lord Uirkeobea.J, c be
bvettia t, organe oluciel du gou
rruemaoi ua Moscou, au qui
l'.xnjlcttrre prpare activamcot
lo uoailre la Hjssie. Ua l/vat
lit ttjuute que les t a's ae la
UiUii^u* doivent penaie ^ir > de
sa pat l'attacher pitd et poing*
la po ittque da la GrtoJt Breta
|Bt, car cela pourrait aratatr uni
t ...- i ...-.u ut iraooiii pieudia a
li i liarg; les frais J.- cette eotit
prise.
La traverse du canal d:
i ianilie l la ii.tiji
CVPQKISNK/ Mata Lillitn
Hafiiou, 1 talrpidt uigeu-t ar
(jom ne o- HNaitMMt hier ses excr
cice de u ii ii..>u Ou croit qu elle
teuLi i j.-.i p. la lia;crsee du ca
ni. ue 1.1 atanoat si les conJi atmosphriques sjut favorablet.
oeri p me stiisii ju
rems et viNit.ju's.
bille s ira o inrtl le S un Mi
li lu courdiit et I* Diuinciie
l'J ie9heutv9 // lires. 10 tt
de i lieuree u hiures.
A'i i piss r une b nifl agra-
ble l r p (suite ch z las jiaur*
dd ai Joseph Je Ctua/ \ Uiu
S toifi ll-j Ifut1' /: U t'urt'it
ri' i i x c
i i t-
vl(:
Avis
Le Service tij u mliq ie noiifie
au pu/i: que. par uitt du ma
que J t iu daus ie tMieur de U lit
vue, il o-i >cri don it aucuue nau
relie cuuueel.on dans ce secttj
Ju>q i a ujuvei i ire
Purtaufiiuce, .e U Juillet tyil
La JiiiaCno.N
Lactoyen Aesll
Ce pro luit remplace avantageusansnt ie Lut raitenul pour
les 'lonrnssuus in .-.ne d'uu j >ur ei si re^o q,io l par tous les
me lcins.
r. Kl!i,X!r*ieL rhe*: WON VIEUX. LOPE RIVERA,
CUs. i'ILuLLLl, etc-, et dans toutes lea Pharmacies.
Heprentaat :
L, PrselzmannAggerholm


Attention mesdames
Tous h o w> lavent
MAIS m
Almonds WUte'SoiP de Marseille
nettoie
Robes, soiries. Mnflres; trou?sux etc etc
Demante Aimons Whltc SaP franmis-ehez
Isaac D1SH & Co
Rue Courbe 1738
Nos Tribunaux Grave acclleat d'auto
*. 'U>J ,, ,i tait Pl.\m
Ce rn.ua par dinol leTrltu
nl -le FIN N .u-iaMesigH.nl
eu tadience civile ont l btia
duil.a p.ueieuis instance en H
vorce .
ton.me lepre*cril M ''ol' '*'
diBerentee > ''' c,,,e"
dnp huit elo.
Le Tribunal et il pi- Pj>
Monsieur le Doyen Ho ol| he Ba
faetleetfcedemiOUtrepubUe
0 cup par le Sabrtitat I a*
hnxn.uii'J.
Au Tr.binsl d an*
En appel ^e pkWWl, .ni.eau
ik- affaire*, cti.c ie Mme \ >c
Aunuit" Archer demaud.r.!e ton
tre [ ll.Mii"> Amen an wf'
C'e*l Me I h' JttOM M" r,T'''
Matait o Atobei et et.. .
Lt^r dfendait U Sugar
Me *. Kmeuu repreenlell w
1 )'.,uel.
AilribuiiliePiMiCtioiIlod)
Hiar prs midi om t ieetalla
\1M LllO Onicou comme Juge Hip
blaii' *ee TribuMl -u remplace
nent de M r. DuIioih et B. La
ecnture on.m atelHff en nmpla
crmiui do M. Victor Eugne-
.Notre champion alm-
i Londres
Voedaiche de t.ocdre< adret
a*> ,u prsident de 11 . ^>
Mr Andr Chevallier, anoot ce | el
rt, ce matin Londres de notre
^ ni champion Caler.
/..iourdhul ara poar lui la
^a-ejOOroe q-i'sl pour".corn*
crer nu repue, le grand tournoi
tportiC auquel U VH P",lc,Per ,U
tint commencer demain
Noua dame eoe eoaweAacuquJ
2L si i i. mm ii i i '''"r-
rt qu'il nou i"1 l'W ll" >'"
VeclauN led Iw rai nom
mar, i',UH uur'
piw. enviable para lee "M"
de- p 'il'-
v,,. i blei 9-1 'i tait m.-iroii
.,.....m ton en 'Urmted.
U..iDuuHpr..i..ilde, lan.a.>on
d.M *** ^
ktlaut a bonne vlletee -navire,
SSi.reM *. f--J5!
PHI Pgeieq O Pouvaient et le
ctlHllt: UT. ,
C le i neootn em^-wde
M ,raat.d aid de M. M
Bdou rd, le vc.imee de l'accident
|i ni f'.v - a-B.z g
en.* il bk-te/e*. ^- ' tl*
el MMle Ctb ii ' > '"' x
oaittti eeulement pour une groeee
Jnolioodtiilei'iiremirebtaon
san- lifi .'
U llaoc decJie .1 *mre un
jeune lyrMI du t.ap. M J.h* !'
fa*ail l'eeaai de U vo.ture av.ut
d>fa!relUcquleilho,rm*re,m
i qu'un loulp une go#*- 0",l.lr
c.usail paticlir.mnl de ta
uuietu.lte lurent Irnn-p'rt* en^
vue ou Ils reanl i- pr-mier-.
raiot dee DiiCnmOTe el Maiinn.
Hun que hure h'< mures ne
poieni pas rfgardee eorain mor-
lellej mais leur cae est considr
comme tant lbjMH grave.
tel l'occasion pour no t te
rapixler a. chauilrurs qu il est
bien inutile au coure de etoptoi
promi-nadi-s d'exposer aniM la vie
aepaJ l"Mql ",r
PMraie U vltefea .1-, moteur*dont
on D'aal p ooioare mUmcj
ment mettra pour e piaf d.
.iouosil.oud^dfiutslterain
qu'on relve tur certaines ro 1*
fis alhart ttttJL
Nous aton? t hier l * ha-
reux de recevoir en no* ba-
roux la vsit- d M' AI eft
Clde, Conmasair; du b
vilement u-* ie 1 ini.n l u
Prrinie losUac ii\ |U1
A^rs quelques muml s den
tr. ti n avec l'honorab'e Ch t
dd Partfoot nous so-nns le
m ur ooivain'n que l'opinion
de M. Jean K. M^rard do*d -
Louis du Sud qit bou tone
r p;ortrt dans not e htto^ lu
11 de ce mois concernant M
tr^ Claude est erron < .PJrc,
qu'insni '.oar !fl prt pris. M.
Jpin K- ll-ard raq or-ni au/
Commi-s ire du G.tjv r ieini u
ayant eur^ponire d'une pi mr
teren lu COOtTI lui au r.r^U t
pour l'ux en cri'ure p bli iu
D'antre p rt d s r Bavifl w-
me.ts qui nous sont venu d
gnurcrs .liverses iabli>s n que
M-ClauJp est l'honnie du if
voir et qu il mne lan> sa j>;
du non une guerre acharn*
co tre touf ceux qui spculent
sur l'iRiioiancs du paysan pour
l'exp'oih'r.
VEpicerie
du Sac fi.ro#lr
En face de itglise du Sacri-
Car est i.isulle une pe.ue plcj
ne du men-* BO'O i"t < **t9
Rire er.t vl Thom-sS > -.nrer .
l>*n l'espace de t .>i* ans cet
ho nu* eUtraaraoaat ,t f ut enji ht
ce q'i'a ralis en j'ad Si W
mon Vifix. .
T m'e u if rc'a ae o-u-a^'e e i
Bheeffivre pp'itcre
q.iippilio Ud 'eiir,nv- > I
el e* p ti's terre qu il enl
rie t suivi t lee hi-d Hemta q>l
lee eom,)^ nt r?w>l tantt un
(,iel k i rier. i < s li b ile>,
un < c'i il m* l'an rei H . un ma
c'i '.ta mi'!l mi. dion p'ovoqr r ch / e eu-"'"
pajaeateel esjiit le s voir qui un
qiou revent l'tableeemeat ..
Vi> am .leurs de bon vin noue
recomnan.loni surtout un Bor
deaut de trois an i ne co-e
que 2 g uidrs la bjutcille.
N'est ce pis qu^ ..rici.bhase
ment vaut la peiue de reconnu et
n^ .rov /vous pas fomm'i nou*
qu il vaiit bien la peine de passer
qu lq>i s m iiutes chai Siiomberg
au c un du acre Cajr
\i lisix'iti nlpt la moTie AIRcCevoIr chaque aemaine de nouvelle* mej
ilim allant aioai au devant dea dalra de leur
breuae clientle.
ChezRawasHermaa
205-209 Rue Travwlre
On trouve toujours une agrable surprise,
La vaime auxEtaWUalsafut
l^imti vict'm^s
NK.V VUKK i-tuin. Li v..ue
de .m. eurqu'u-vil aux Eta'eUnt*
a enno, dapuw I "'d' ,,er '' !"
morte, doit il NeaYeik. M
i rm netit a*l m aie, Wer. *
il i a l'ombre.
Diverse* pe sonnes oot nul. i
jrVaabington^'aapiienee suivante.:
l^lies ont dpos avec loin. -"'
reapha t- b'laai doe une rue, U
contenu du,. O >r frai et. en B*ol
m ...ite-,.-.-lui-ci tait cuit ^ point.
Daoi la plupirt de villes U
pou.ilHlbn continue passer la
uuit dms lesparc* oi sur les pU
m, nu bord de la mer.
Qdaetil d'co es oal d fe mr
Itttta portes. C Seadey Bxpm% -y
|e D- Jean-Jacques
N'.usavonf reu c- mena en
U)s bureau U viu e di
Ha laciejaa.'lemoiaiairedeOw
fwaemeul aut Ccye- l t ie
i,, iera de ourle dirie.
' Nl. lui souhtit.u- la beove
nue.
^--
Service 11 v* :* ,!,'lt>
\;is i o portait
t., boiaJte !
SoOree Leol
Nicole Carmin C >>'* "
U daelrlbottoa des prii de cet
fl.hl.-sr.i.enl aura lieu k 1JiJ*
iMte.le mercredi ii JB1 la,
Uiuir du mUin.
ront prlv
jeudi tft el
jouroi pou
{aie dj< l
lique.
M t avis's q 'il se
e u dat> 1 W du
Vu *'r al t teoie la
eau", de r faction ur
ewit an ii bvdrau
La Ora* noH.

La siule ptnlure ne OaMnogeiltl y
ouleur
s le
El LofiVe: 50 dnis !
LO-NDHK^. ?> Juin On cuit
littr.d. ment Lo-dres A 3 li.u
rs cet apr^ m di. ou aeuiegistr
50 deges au toleilet il a I umb e
Tous les records, depuis ht us
ans ont battue* ___
de souverains
Ji Le roi d'Angleterre reoit, par
an, i i,Mji,i'i u maiKs oi;
Le roi 'I hau*, I2,*00,i>ni':
L'empereur du J pon,. y.oou.000;
Le roi d'R-pagne. 7.l0iiUUU.
Le loi dei'animaik J iUO 000;
L- roi d No vege, UBii.OOo;
Le roi Sude 1 Sj8,oou;
Le .des Be gef 4,aou otO.
u r.ine esl.^bas. I bOO.O'0;
Le mi dee Serbe, Croate- clSlo
VLe o t,0t
Le io iV rtouebauie, 2 m liions-,
Le roi de Bulgarie 1 t>0i)o0<>,
La ptanoe-dkvbete i'e Luveu.*
Lo:il _. Ilill I
Mais le souvnain le miei.x ap
poiuic lie ;" be ttl le loi de >i,iUi;
sa liste civile* etlcial 14 mil.tarda
de inaiks or ( entte c nq et six
million (ranci p (der par moi* ).
Panama Ititr 11
Slea:nslii Line
No'Ue
TIjm \i ii i.dvUe tint on and
f|i J i v li h 2 -' and duiiog
mi ibeeoce in ih U .i-ei o,"l- v, M. J .e. U.C. Vanheed,
bai been ap .oinle I ctiag G^na-
ia Ng^nt. aud as lueb Will traos
l u busi ie-s In ib llreNj|
fi s Compaa] u ilil advi-ed lo t'ie
cmlrary. i
Port au Prince, Hati
.1, v i llb I9i.j.
o. B. III >d"SUN
.i V^eul
l'an uni Btilioi I
Steamiliip ^ne
La public e1 le commerce sont
; ? es qu' partir du 1 Imliat, et
t pendant mon veyg* "i u-,a,9
L'ai*. Mr Jaell.C. Vaol-ade t
nomm g-nt g^nial p I 't M
celte quali. tr.itra toa'ea le al-
laire < "a Compagni est ml es
c juqu'a n< uvel or Ire.
Porl au ''ri" e. le '3 Juil. 1925.
O. B THOvPfOH
Acenl G n. M.l
Allumettes de furet Be1\
Vges rouje&ties jmm
UaUse* de 50 grvMe*.
Peinture anglaise, qualit
Heure, tles anglaises.
Prix dfiaat toute coacurwnw
tin Vf me eue
Mphoiise ll\Y\
il line Bonne Foi,
Les !):.rsde i*lwl Nilimalp
1re Louise
Hue Ptiou.
Nous inviieot vi iler l'exposi
tiou des ouvrage de hurs h-vee
qui aura ii^u lea 19. 20 et Zl jull
lel couiaut.
Les heures de visile sont :
Le malin de 8 a 11 hrs. t le
oir de l 1 bre.
S. H Tuae les a r tic'. ? sorl \
vendre.
Tae sisiers 1 the .Halituil ecUj
lullier houiM
Plion sireel.
Iiivile \-iii to visit Ibe exhibition
of ihe.N'eedle-'AOk jl lieir uupils,
vi'n-h viid tUe place ou tha l9tb,
20.li and zl-l July.
lhe hoi.ra of vir.it a e :
Mormon, f'om 8 10 M.
K%' m g. Irom 2 t > ri.
N U.Ail lhe arliclee are for
sale.
m
SA-Tl-Ha
v
n.
c
>
[Tiaajaral sp.iialemenl pour le climat
flati
The Qwritl H. Ii'own P*"* C-!
Geo. imm tt Co.
dei
le iroeux Cbpaja? La&son
Se trouve Paris^dans lc> Grands res
tauruiils et cals t la mode, l poii-au-
Piiuee, il esl devenu Je ia>oii de la so-
cit _
| ^.En'vente.cheiJ:
F. Derevx, Ch. Picoulet, Ch. N. ^tjens, u>pe Rivera
aux Caves de Bordeaux, Bazar Mliopolitaip, Alfred N-
Cooke. Htel de France etc.
Aux Gonaivcs : A. & f. Me Gullie, Beiabod Co.
Au Cep : J. Paravisini, Cb. N. Javaui.
Eug. I E BOSSE f
ijBces- R-prtonli
PORT-AVPRMG8
Agents gnraux de-j
ecker Jones Je-well Milll
NEW-YOrtli
fFWum) tlauariau OU BJJla ROjJ
Frank n Fire Insurance Coi
Nbivv-v.ii'.::
A*aaranoe oonlru l'ii
^ i
Di.m ond lalcli Go
A lamente rime Itoinetf
0. $, liul' er txporl ompnji
SouUers Red*.__
Chas F. Halllau.ll S'>"
Poisons 8atin toJ_H_uenrc*
\,iii t.: luiesLh Jns'ti C v
,a. ranoc sui ia vie,
li i leti Iiini- *'*
Vins & > bampainf *'ortfr|
h, lltjmar
B uire Danois, troaaage et..cunjeal
t
w. s. imiiew. a- SjiJ
Tabaca |aj*nes__eJUJ'
..a nationale
MtflUval ,.
Uwari't^haeea
envols <"
\

205-209 Rue 'IVa s


*p
T.;~yATl>
\
~m.
m a**
Moi vous devez acheter Chez Marcel AUDA1N & Gie

Achetez votre Glairin fierqe cliez Marcel luJaiu &. ie,
. vos GiD,.ti^) tt liqueur H *
voire fclium et vos alcools '* '
i voire sucre hailien ou tranger cliez
' voire Cal loi relie moulu chez
H voire Bire (Ipowenbrau Hambourg)
" vos iii* de Cordeaux
Aclieuz aussi chez Marcel mla'ii & Gie
4
4
M
M
tt
t
parce qu'il'provient des urillttirs terroirs d'Hati,
parce'qu'ils sont vendus aux plus bis prix de la place,
parce que le* marques qu'ils vendent ont d'une putete ine.pl due.
parce que leurs poils iMi^gtli et leur, prix tidi ul ^2SitaAi
parce qu il * f*S* avec/du cal d, el.o.*,das le, app.ire.ls le* plu, pjiltcUoii
parce. que sa UWieur et soi prix dlient toute cjuametice.
pat ce qu'il! sont vendus aux, n m prix qu'ailleurs, mature leur supriorit.
parce que l'accueil que vous recevrez sera de > plus courtois.
ne
1903 Rue du magasin de l'Etal
UuwF.Mittfti ^fS
lue du laqasin de ,1 tt.it .
eril Ai rea ni* p%* teWMHl
les ancles suivtnt*
Dtail* Kxt.a FlttM, Dentelles .le soie, Dentelle Or et argent
H tac*, C.t'oite Obap'MI Uni-, PiMBMi Pleur, ille le Soie et
i articles pour Uode*. Sptrterie. les HoUfl II iule Kmlai ia en
pe es pjnr K>bset nbapait. 4mtses Perl*de tote beiu, dei
'as Uiaoioni, llhupeeui Jean Birt pour BelaoU, Brosse tl,
P. gnes a coiffer t>us g nres d irh es, etc. et>>
nioles pour HoiiQee : Pais eofe, dvales, Bret-lte*, rjieaii#i
di *o:e, Jtrietlei, te lus erUete p>ur merceri- et Llegeri*.Cwi
Imitl suprieurs
HOU IMN4 ES T M S KNfKSet Bouchooi onr pharmacie.
Alimentation Liq-ii le : UqQMrS, Goraee, Vin, Cli i uii^ie auther
Utile* en eioul -n iiic e'. fuupW. J >uets divers.
Accs-oire if Pq trne tu el v'.c-tUies Phtrouceutipie. \'< '-
Bd*8'us Tub\s eo caoutchouc Vi >s et Siaop Deecsieaa, Vin Noun
hv. u lli-togool, Oiiiniiiui Labarraqiie.Pepto Fer etc,lc.S*l d Kpso i
t de llttieri, Kcenn- en Oro*, sv>ns anlieptijuos lentes qualil*!
lra U.tsssenies pour Siops.li \ lOfl et CoaHaerie.Colorants nutirei'
Nous von- reu le VxriUb l'Ii des Alpes, excellent dpuratil
Passez-nous voir, nos ptix sont avantageux,
kSM
it/m 6POS.C- t. neRipc. AS
WISATGO
e des trom*-to tS
Le King villvi 1? esl pour qui dsire la
meilleure marque qui ait jamais t dis-
tille et qui sail qu'il doit celer un peu
plus cher que le Wbiftyordinaire.
fous voulez avoir
sjt Itaptaux La
d
iina
SCOTS WHISKV
fi iHioo excepiionn.dle, au centre desi aHair ,
prblmil de loules le, Banque*, de la .loi. me et
de loules les A.jciiees de bateaux.
Eensei.inenients et lacilits pour voyajer en .iul-
m dule dans loules les parties de la hepublup e
i'Ialu el de la lpuldque doiDlQicame.
ClnnVvs eonlortablei et surteul nv> propre* i
tilaieurs dans les ehambrei i la demande des Pr;
siouaires. Cuisine Iranaise trs so.tj.tee et d, s
plus varies. .
Oenjiade* visiter les m%B****
de l Htel :
choix, VMrx^:^lZ^^
' PouimarJ moueseux, yoit ^mucaiu
U Pi* raid a..ortimet de Liqueurs, LOgmic
glUSN;;:muieet;ernod,Amer Picoa. Verm^HUeS
CON-,bKVbS Iraaaises et amricaine lrio
"%^teSdeGaba,\uroraa4B^aera.
Cll'.ARiTi'bS -ia loules les fabrique* dlloltt Orot
itpSpUMlBRIB et Cartes postules
Hrix tr modrs.
P. P. Patnzi
Asthme a ^.eton
IB le'
ile/Ju mais ou
[eaioltilfiWDO
randHue \ 1728
1 Sonia ; -m ni el ueri--.ii
ptt !K > .P.i..iRr
h hiMi< 4M m MM* H Ptvuciw fc ta* MV |
! bijir 11 i|n(urt J. tf IC iur iMgl ci|lttt.
ESPIC
A vendie un-i grande arm/ire
en acajou, .' m u h m-- a ire et
diiferenla objets de uiiiri^e.
S'Adresser au t Vuiiii
t
M!:.;
OBL^l
Plug |- vieux ll<
lus de livres bro-
ch?, avec les avan
tages qu'offre a L'activit in lue
nielle , dirige par riulaligtbe
Lticnne (..oinle. Heuure de
choit.
f& T. j
jllOQ SilOe eoIiS Compamj lac
New-York
)Gj
l'MAR
i ,i.-iv'A
ii vous voulez conserver la peau de vos cliaussures..
Il >ots voulez consti vtr sa soupse peiidaiillonqlem,*
[tti j lojez noire pateuMcnoqiaui la meilleure de toulea
les marque.
fabrique spcialement pourlsqentlemeii du Inq t Lie
tlle jrolqe vos ctiaussres .couue la cbaleur tt
l'liuiuidil(.
Geo. Jeasme^c L *$&.
Bioiudlz
Fortifiant naturel "> -.-mm.ui l>:
p .i .es uieUtCius .i.ih.- !a nervo
it-, l'.iin- un: m n so nu-e, |m
tiouiae uige>-til'-, la UibletM de
po.i.ii.n-, -t.i.i r Mioeul aie.
iieci .-mu.-ni de cimi pour Isa
personoi a^es et pou.' Us lia
lues [) culi.l la groa*SM tt la
priode d'allaitement,
ludupensab.e pour les enfaols.
Reprsentants pour llait|
, Ulotlsuo Luous & (P
l^u vente^cliez: #iJorlau-
Tinee, Vilainjub W. Hiicb.
Jacuiel, tllu'lsuj, Lucas IX Go.
et-Aarc, MjiliJ, LIC1S A bo.
t*cni-tiji?d, ouiisjj. Mois
4 tio.ao.iaivtfs, igjjm&n
i.i-iliUiea, o.tj iaaeue
.' L>J. Jdr.uie, l'uiruiacie
De iv-ii'iin. idx ayes, luu
i^AijAi.ill* Si Cv>. .di"ijoi.ie
l'ovur & Ji.
CnbiaGrij-imlaset Oisjiies
^matcurtxde bonne Musique
Uoq ti.tck de Or%on "i.'"- ' Dna,uei vici dlra aatiraaieal i*
nuv.l t | tn.i ' 1-tirnilfi.n vuiier in n eapotlloa el -((
les .l.rniers m >!<< '>x (lr"u"" ',;, h"|,( P1 tti *
di ^riUnloM meubVe a des prix trs uMonn.bes.
j attire | ait -ulia les vi'.e* i "*' lo ai >,--' tnenl IQf i I pel
JlOie, i-i r,> i rtn-n''il)'--', ti |0 i iijl -u- i aaCelli |
uittiorle (inelle aran'^niarlnne
ai rev-i glement ,uu 1res j >'i aisor "neui d- t'i-ques livers.co
me. MriuP'u. Fox Tiot, Blues, Chm I ri n. is, Vlorceaux de Musi
un- te, etc.
E'i st-rk 'oui urs. ^i.'uille piur.pn >n tgrepbt Pitct 'te reliinx
pour schifltl I 'I m Lia.
t- PREElZMNM-AGaERrtOL"*,
,iy< ni tiearal pour tlati.
{{ue (lu Qu i
4
INJECTION
l1 p.ispluj de 40 an lairn la BLENNORRHAt 1E
ci Uu couloment rscenta ta ^ hronie.>iea
231 ARABES OURI8 sur 232
'[llrml rf'u't r'..,-.p->r ilrt *fui IM d'Alnrr)
C mI la rtsHe ni i lou|ogn tonn lis miilliin rssllsts]
LN VE.iTC DANS rOC/TKJ BO^-StS rilAR A'^g,
iKCIAUTll HTtAlD IVAtr.ER 4 APwil.v II- ebi.ui..tii-W Ufi .. uoi.m. Ib
mmn
A. de Halleis et Co Agents


i m a il*
ri T
1 KJ
ODONALl
lave le sang
Talons en Caoutchouc Good \]
hur tlsmes
Goutte
. i v-ri3
l rose
. h- *
. m i .
ii>.' xnatil
. .'
-. ..
- l.'lTut'-jii-n pn^iir;I*. dan 1'
Mltr.ini de l'artno tcitrou. conilMe
a^ant oui tn.atchu M nalittice et
>ppemem ii' k'V.r. artriel-
le. A U priode de pr;"-:ro. l'trtte
je d*lopppmH
urlquf tant If ttul Ucie.ic d'r.yxr
lei.aion, on devra, ayant tou'.t autra
choie, luitw *ncra ^aripnt ai fr-
queminerft contre ' Mention dcide
l'rtqne l'Uroder.aj
Proi>ur r'AtvM.
frof cl'., ir.t 4 i Ur.:rilt S* folUer
lue. OUteteb. I Vil'wUeaee. MM
r*i : inr\i iM'< im fun. toni
1 DIAi.IROLW.nr Aiter.o 6c.roe.
:
rmr.
ne lu "ri
in-mf. (.
iirMntllUitt.
LIIMYCOL"""
rrauiri
fthume-
i inr. Ooutle, Lumbago, N4-
-
I : i 39
J. n,* T iflani C i (inala ig
2^^"
LamaisouH.SILVERA Deroaudez
Ceux qui n'ont pas encore vu les jolis article? le
finesse que vient Je recevoir La Maison Sikera
doivent, dans leur intrt, s'empresser de passer
cette maison, car nul part ils ne peuvent trouver
d'aussi beaux articles i des prix si raisonnables:
Nos articles sont vraiment de toute beaut et dt
traieheur et nos prix dlient to it* c Hatlne voila A carreaux
V munisse brode
t'.repon transus a b .rr.'a -,\ oarrou.it
Diagonal n >ir nao
> x*.uiiv aagiais nouveaut
Serge bleu anglais aapar.eur
I aa.rabaac'i anjlais ils t j j-e* beauia
Alpaga noir suprieur
Sailli tlhinepout' tailleurs
Kaki blano aup^rieur
kahi jaune anglais suprieui
aluck union blanc anJlais neuve tutlf
Jirill union blanc an^as
Ii[ '
Tuaior japonais pour charnus h hom * et r.i..
Itepj de a lie ;k barras otite ir p >ur oha aissejA hom-
mes et raojs nouvai ir>,_ *
llip.i ite iino pjar che.uisea
1 afoalfl fine pour lingerie
i Calicot parcale panr "
Zphyr anglais (pour clmn ses -. extra sup
Organdi suisse uni et couleur
lias A jcuradciiii-anie
t:hau>ettscosaisea pour enfants
Fron.li P'risky, dernier^ nouveaut
l'opltn fleura pour robe
usajr blano
I 'inbrift l>laao
..t ri cruieui a barrag
lias aiir brode
Rua Itl brod
Lotions ".'iv'drt"
tulla pour premire Coramunioa
I ouvertures blanche et couleur suprieur
Km >u>s brndea Madera pour chemises et |upaa
Voila blano barrea et mouches
'< et ne blanche
N ippei couleurs'!
l'e itea aerviettea blanchaa damasses
Organdi blanc & muleur barres :\ oa eau
' amaga cou eue anglais aup pour jupaa
Kiidraa barra de aoie pour ohemiaes hommes
ilrp* de Ctitne couleurs assorties
< * extra suprieur
" iQarocatu carreaux
bon io \ carreau pour robes et oh6miae
l'rictr ..u- <|. aoie barreai
brabaiit noir anglais
ImllaUao toile ivru
Serviettea de toilettes blanoliea A ooultur
da.nasaaeeblanche* pour ta ailles
Chemisettes aile uandes suprieur
Aimables clients, vous qui voulez porter, peu de
Irais (M pins beaux tissus qu'il soit possible de
trouver sur cette place, M muiqii / pas, avant
d'aller ailleurs, de passer Cbet non n| le meilleui
cceuil vous est rserv.
La Guerre;de llndpati
danoe
( hlude Hittoriqiia )
tChfl Robelia, GranJ'Kue, ch'z
Gardioec c Co, Grand Hue,
A l'Ange Gtudieu, Mue du rtser
ser?o ,\ l'Iuipiiiueiie CtiuiaipK,
Piil s ( gourde*.
l.lhoyraphique d'Hati
Port-aa-Priacei348- Kue Amricaine. 18i8-
f, u. bOXjLt? ieie/./.ofie V*
Lithographie Imprimerie
i\ vous voulez que votre maison soit considre
dans le coniun ic lelianuer. laites ex^culerichez
etianuer,
tous vu- commau'itr
rjia
les
certilioDS qut< lus travaux nvalist ht
meilleurs de ceux qui sont conlectionns
trantje,
Notre tPuVtii est notre rfrence.
La maison CL.Vend
Mort h> // Tailleur
lo 1823 Rue du laqasin de l'Etat
Se recommande au public et sa no mineuse cli-
entle pour iVI.pince de/sa coupe et la pro npte
excution mise dans les ouvraqes confis 1 stv.soms
la maison reste ouverte Jusqu' $ heures du Prix mod.*.
Les f m n s
oiiiai f <- ^e
fan\%aimnt
avoir des ta-
lent incaoui"
hou ,111 sont
t ni etx de l s
avoir car avtc
et x il* n ar
cn>nt c on for m
tablemenf.
Protgez voir coips
pendant vos prome-
i-fldes jrurnalires,en
usant les talon* n
caoutchouc fend Tear
a\ec a,vous observe
rrz la dillrence des
pas qu'ollre leur
construction spciale.
les taljiis in oaootcliotic Gond Y-i>\ sont tn ralit i'es ta!cns pn
qui prot^ent le corps et ses orjan s lOuime les pneus piotgeat il
bile,
A part de cela i's dunnt plus que tous les auttes.
I lie VU si ludies Trading f omp
Foi t-au-Fniice, Gouaves
Cap-Haitien.
N. et le Acra
GrandRiu j
ri ( t des Crues de Bord
Votile2-\ous vous habiller avec kgance, *i
march.
Adressez 'Otis la Maison N A A.
Dont la devise est de vendre a, petit
vendre beaucot p
Oaus son pei onnel, la maison compta
tailleur italien sorti d'un tablissement
ardre d'Italie
mie est ea mesure de fournir des complexe]
et sur mesure, en oheviote, diagonale,,
drlii blanc et couleur, coupoi's d easim^
t,altms litote as pour gilets.
Bonneterie
Ubemiaea de Jour et de nau, au ||Out d<
Cola et i nanc bettes dernier oa crations.'
et Fy|amcs.
Vmt'n maison const fin une t
et le meilleui' accueil et resetvC a OllS
sireut par une visite tre dfis sir IM]
travaux fournie.
l'Uit ooatume command et (|ui ne rf
goiU iu client eji repris,
tn ptile iranais.ang'ala, espagnol et
de
excuterai
/.
'avec
a l'-
Rhum Nectar
Cil NjGrtetjeiis
liH), Hue du Magasin de l'E1. u
117 Kue BoDoe Foi.
. 820, Ifae Courte.
Pharmacie Sjo
Uoune avis a s clientle el aux niueciu& et M vr**,
Irauiaorun- son a-.,.. ruuiie d U:u|je eu uit
biologie applique sous la Un.-< un du
m H coi et t. Sjourn ^
L labora'o're e>t wufrt iou* le* jour* d,a7 ti* c ,
neures du soir pjur louies les r( cherches ei aiulyee l
'auDOoo il jointe saut pour le
VVb8> riLaiin ei a- cooalat te Ur
SiroQt rsues que le mardi d chaque "r'
S'adi -.r a .u i ua,nKici; poui les retise u.' "
dQ&lya*,u'u un ti otrga nique
HeaclioD ue Wisscia an;;
ri v-ci'oii de 1 t ou'1,
Umen du uog et d \ p
*.. eu de maticrisw'
am3" as
(uir
rr r^ia
i II) Kue dis fsars
Tlphona : N 756


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM