<%BANNER%>







PAGE 1

la Mto peintur, ne ch**.' P couleur d^ .S I S-Tl-H p,'pare s,c Charles Hlrol P^ inl C Ger. Jeasne et Cl Mette ri mi* La 'le de Mut C.rat. CVt dema.n la fte de Notre Dame du Mot Ca.msl, celle qui de toutes DOS ttes reMicufea a ia plus giande dvotion de i os popu Utiou. en juger par l'e*. de an nuel de nos ph ms veit bsiil d'Eau o cet anniversaire %  t cel br avec un enthousiasme lo< jour grandissant. En noire ville, cette fte es, coum.nor^e bel mie et Bii..! J ,r u U 11 II lit. pli '* %  •' d* nauU eeeje*oaoai tAokS* .'unnenr .aequ" wltouieui d'ami l"t . Vu ci l'poq i* des Lruisaies ou U V V Saint-Lou donne i fend, r^emple. uu.que ctaun IU."..-, dewuiuupeuple, rois. .. ,r newen •*""" a Uni a a' *" du lointain me eu es " BBtt,J M u "" •;:;;" *T a.** * %  -'•v:;.r: u P ie iode,. t ,v ...ou ;.>.. • *">" •;; i W i ,, nioiianfb.es vaqua w Sun de. senseUOUee dxo •apiu Ue* l.uoeii acil . t ..r,. uit^irM';" ll l ^ l ,,,m 1 .tu'.eae rhm^uurl „..!IOUW P.Wift. t*tVui • • Cf*lirtto_." or ^ UuM^er.e ou U* r'M*" %  Lut -0..S les rrguds bnttUW, M yeH.M.t.irau.luili^delo^'elMm •MsmoiL aujourd liai mm dont .,„,.urn i g.oire nimb, viol^u Sitleptot., ce...rajjt f£ i, u-i o' i l umu.c le la piua clatante datte nonne. 1 •*>'" del Kraaee maw l'huio.ra au H, uitn, lunqm'i P'Upt Sun -e ai.x V H, -Uns u;. omp lueui DM4 c. poup. -'i eatu .,„..,.. ne pru.cnl ,.l. MWir. 01, t* iVaafll >'mortelle. Urwir. eut lieu V nift? la oraotta wif* %  nnonoj par l'oceiMon du 1' Jjw'rt. Notre Petit TUare t. a1 miiab'-iiiM t d6co: aux cou leu^s i'l. l'Vanc r oreail (iela^lisioml.rni eaintlDC accourua pour eutni Ire, UOfl nouvelle loi, le* ntt. wy IsiiK.rcpaiix les plus cho i is d* Mir rpcrfoir: ft mirquer en mme t inps qu'aucune intnifrttat'oii n l'h.nm'ur d^ la irrande Nation tfttiUte ne lats .. i idULnnt !ep:itr port auuriuti' n. Pendant de loiume* beurei MM. V lie et Prettei occnpv ronl tour toir li T/IHOU It lun.i l ctrique rp%odue a prcitiMOO clairiil ies piui so t'ptutux .ii'orslutittle de dire par qu-ls cli u'sMp'auli^ut • s furent salus U s m mologuc*. I s uiCM lu s, Us-cetH le. M Nuit d't lohn ,< lA Pixi zso. Lclou da Mffl grtnJ.^t h i^ soire a t li icud d* V-rlun Prfmlant .le lourfiie miaule*. I' s i'tance, susp nl'-e aux livres de tUu ti ux citurf retcul letraga P w0 Je du uraud dn m il ; 'J *• ti ce lut poigu il les Si'urwip l-Ecdte Nuinalf 1re Louise Rue Ption. N .us invitent vi Ucr l'eipoel tian de> o vraga d* leur* il#vai qui aura lieu les I at tl jB leteou'aut. Les heures de visite ' ni : Le rna'in de 8 3. H brl st le t..ii de I C iir-. .N u — loua ies art;olM att a vendre. The sisters tf ih• National school l.dllMi out< l'lion si rel. In.ite you to visil the -ihililion ,1 Hit-.Needle wikuflheir ruri'f. whi h will Ihke place on the l9.h, 20 h and 21-t July. The hour.s of vi-it a r e : ktorniof, i>om 8 to il. Kveaii g. fr m 2 lo 6. N U — AU the trli les are for le. Exposition d'ouvrantemanueib Les Filles de la S8gtse UtVitau Ut l'ai. ui> ttt Lui li.uve iiion dojviages mauieii-, de dtasin el de peinture qui au.a I eu au Pen.iountt Notfe Lf.iue d Sacre œ i ( l*aiVM S' J *" p'' I i. i-nrl.r du abl*dl 18 Jui.l^l jus qu'au luol. inc. a.v m 1 ni L exposition sera oovertt) le Uli lin d 9 h. il h ,i el le soir de 3 h. 5b. I t. OEpicet ie du Sac^.'œu • En face de l'Eg ise du Sacr • Cot e>i insr.Pce une pete pice rie .lu mm n< m dont le propri taire est H Thomas Scho-nberg. I:ins l'espace de trois ans cet homme entreorenant a fait en petit ce q-i'a ralis en grand M mo.i Vte.'X. ... l'.iu e une lcl.me originale esi mise en m ivre par le propritaire qui uppulie on taiia lc|/?.n W*g rt les petits verres qu'il vend varieut suivant les i.igr tient- qui les composent. C'^M tan't un pied l'lners.ua <.sll bn-, un .. h'I'"" 'an ein . nn mi ch i'au mœlleimais, rhaqne do > mmation p ov qu-r hr/. cuii^ut passant cet esprit de s vo'r qui Uit u.io. ibvei.l liab'iss'm'nt .. Ad' am.teur de bon vin noua meommaodon suiiout un B>rdaaui d^ lris ans i-n >.e co.e qu8 g aidai la bouteille. N ei *•* P* s 1 a '' l • 'h'isse in^cl vau' la peine d r-' 00 n et ue rroy i vous pal comme nous qj il v.i*.t biiu la peine de passer qi Iqi s m nuls ch z Sbombarg aa coin lu a.-.r Cm r Remfrdei Mr Emmanuel r ch .mal, fcfci rida Cuhamel et tous 1 parents, ans I Mnp'MMb"ui f iondre pe'soineleuienl r o al aia?aa*a •attaioua IL SUFFIT de prendre . Vu <*• *• %  *"**>— tmm m MM NWiHMnMi une Pilule du ff Dehaut 147, rue 4 Faab at-Dem. Paris Mais U iaut exiger les Yrltales Allnmeites devretrM tiges rouges* ttes j mm\ *,< itse* de 50 grogna. Peinture angbis, qulil rieure, tles anglaises. j Prix dfiant tout* co.icurrence j EH vente cil* Alpboiue H4Yi\l 115 liie Bonne Foi. |ftl swl twt MMfl tUt bUochet M l'.vsl-s, la poilu blasse • .iirsail ra) rt, dtffl M.) 110 1 ,, : accooU J-a !• • l 'Ai "> t* • K |o ,ju'. dans te dcor le. rive. I th eu-, t&BM Irant les de li^roMm)dula 14 d*nij cuotot de l'h m ie de libert. cV.sid bout que tou^ Idaaiatauoa'.ouu et chmi vo at ur de la France im a r. -t!e ^ Avii Le Pensionnat SiinielLse de uuni p-^are uui hxpoilion de f i -.'v ' l JI* idi de Ussia M de P-iut ira q' doaMt pleine MUttaCti >u aux parents el vi*it-ma. blilasdraouv il? la S-mdi 1S du courant el h 0 iiiuielie I 1 . e l J Ue.ir.-s B // U e M'iet tle ' heures 0 ti Mires. AU zpasrriMi' buird aurai LA PARISIENNE sidiictent a iiu^ Hue t>aols Destouches )oil-au*l'riuce, HaHi US1VB. HKPA?A(.E ''it.iMl riTODI >.•., BerUcolieca p^ur le;iirge 5a, fui* eo', -h 'mises V -us ser / pleuiam ut latisfait io etivoviuil v.dre lin^e uv FAHxsmmw fmis Iroorerei che-z Jde Lilair 100J Hue du ^ogisin-le l'tat, dei ma ' a i nt '1 une leurs pie.iv.sdn rsif ance, i-upA.ieurs a I uie poin's da vue H ciux imports a lueinin.ul po..vaiilser vu aux cou iruc inn m. ternes.— I ( les une v si*e ch / JVON UtAf fOjs t vous v.i s raBd i/. compte de la sup.ioril vraiment admira ble des pesetas, carllag-s, ma diiers, etc. qui vous seront vendus dins de\ceienis cond.t.ois et DEHAUT A PARI8 Cabinet de Ne Jrme Salons 1730, lue C^rbe Servie Hydraulmed ( l>ori-uV Vtm t' d r*e.iirt-Vif. Hvis i. Service ttydiaahque uolibs ftU pub.i.qupa ie*u i mao "a'.audaus u leteof de BoUJ S il iOtfadeed aucune non l,' t ,-ouucct.on Via ce secteur, lusqu'a nouvel ordre. } ?oitaut'.ieoa,Wiil* l WI 10,1 LallRtCUON .t. • l-n!l l il 11 Uuut. ' UOQ ,11 ^ Ijuph h ii i e—" %  % %  > i\* Au Carde Bslevu. JSa.nedi soir aurj. lieu au uar tfoltrtvtie ls rece^iiu de tio io S isoi. Conn tjujours ce sera la tte de '.'A'.j.n.'.e ei du bin g)at q-il .val Le atraetifiettqeea de ce ui> mon taia Oemande d'emplni Homme instruit qui a sjourna .. h.. l'iuis ei lo ans ..us Etals Uids d'Ame:iqve atce^le'hit m ploi ou les tangeta franc ire et an glttiti : soal de r gueur. Adresse : — Lon L... 1918, Avenue C. Port au l'.iuce. Mdecin Spcialiste dei maladies Inter resetdei mutes les enfant vient de uitu lrer si i cabinet de Consultt ons a l'enco^iure de l'Aveuue Limartiiiifc (UJS Vjr n ') et d. i midi. Panama ftailroad Sieamshtp Lin; Notice Th : s U to adutint on and fer Jj'y -h H • 'i tr-g m an*en-ir. UiUei'-t Plates on h-v Mr.J H i; Van H ad, h a taen apooii'ad etieo ('nftil Ag nt, aud sut 'i vill tr\ns. •cl ail bus ess in tl. inare • of th*s Companv uiti a \\ ised to tbe aoadfnry. Port au Prince, Hati .1 x i.lih 1915. u. B iro.n'SO.N ger/it ||> .n ri i e A\i itiportant tes ab n.de>s i vis pal la o'irce ec'er so t av *.'s '!" • se ront privs d'eau dais la nuit du Jeudi tfi et Venir*di 11 mre la journ'e :i r oOM 'e rfeal'RLl['' rrankliti Fi •• I •-•'•. c Compl A 9 1 • l nuf • ce NKW-TOBC use oiiiitre l'ioool Diamond lalch Co Allumet te Snfe IloiU* I i Liulilier txporl uon|tioj ^nnlier n lt<*l". Cbasj F. alll w|v S or p t \ n on; "?<'^^ '.vmj innres Mti.il tturesLile lns'ce Q[ \a i.rance s^£_iJ r i' V'riS '.tilliou rtms C.i. & Champagne, bordrana !' % %  ••• w •— — f ente dna la a mal aami hydrau ique L\ BECT10.V. I'h, Hf)U" r LOPL-^iiAtitr w S %  ailitws ' w * Tabac Jaunes olf?W a Hanonale Sans Hlval| .„ 5 l %mn 4 205^209 Rut Travers



PAGE 1

-.. Pourquoi vous devez acheter Chez Marcel AUDAIV & Cie Acheta votre iiUiri.i fier.)* ciidl Hiroel iuJaia il* Ci*, .. >o* Giu,.Wi>k> tt liqueur v • voire hbum n >os alcools '* '* votre sucre hatien ou tranger chez voire laie lui relie moulu chez voire liera (LpoWenbiau uuuibouro,) vos IHl uc rjurdeau* •• Achetez aussi chez Marcel iudtin & <*M *4 i. t. M M M M (jarcj qu'il provient m u-tiUui- terroirs d'daiti. parct tiu'iU saut vendus aux plus bas prix de la place parce qui les marques quils vendent sont d'une puret ingalable, parce que leurs poil, sent Icqan* et leurs prix ds plus avantageux, parce qu'il fit prpar avec du eal dej;hoix,dans les appareils les plus psrle parce que sa Irale.heur et soi prix dlient toute concurrence. parce qu'ils aonlteudus aux miiii* prix qu'ailleurs, malgr leur lupriorit. parce que l'accueil que vous recevrez ra des plus courtois :ln;ins 1903 Rue du magasin de l'Etat •M. I. % %  jl m^"" incrit sur du *von %  une garanti, de purt/ et %  >. ilun< c m m 1 m m m cm f ptvn:r .' In • > %  r %  g Vir. t crfvtrttr t *i Ut i ; •:• !)*I£M Lt g.-rioo d* v*lr< oeu |v*c du Savon L,f*-buoy C'-r %  r le %  Ov-ra It pK.t orU.B.l* pltc MU*, .•j4rpif> • !' ,-*i •b'atliy . > (£Z" 'Jftilpr ,.i-..-\ / .-.^ C iicrsl LUI de* .vivons / f i\!C M u Calm.nl qjl •• Ju \v |Mnt )3;'i• c'.' ul.ivi'j y ;., ^-M*-, AVON l R IL DUUl D ktVM aaot.c* CMI , uj,jj Si i ,.., • WISATGO Bue UUa lUOittL 1 0 f 8 Unit Grapbonolss et Disques i j4tnalcui'jde bonne Musique M n stock de Graphonolns el In-ques vient dtre entiremeot re %  .nivel, al j invite les inleurs a visiter mon exposition, et es*p-eles Jeun r mile ri,-iis. V.iu* y trouverez des phonographes qui s w nt de v6r|lbl s UiiUbJe .. • %  .( \ aiso i i bit, J fltui* • -i| iio i iti M egih'iitU eto il ppti i il' ni'-r iK is i et t m • • • ; %  •' 'i r.-i>nr.(h'pr, eljousnt iussi excellemment t)ill i irr porte quelle grande machine J'ai reu galement un trs jjli assortiment de disques divera.com ne. Meringuas, Fox Trot, Blues, Cbania Franais, Morceaux de Musi (,ue aie, etc. En stock toujours, aiguille Jpjur phonographe, Pice de rechange pour UiBi limes Columhia. LPREEl ZMNN-AGGERHOLM siyeM Uearai yOar ttuiti. Kue du QUM N 1 UIW L .• ••' %  ip'rfur %  IM --r I-"r,.# l sinop > DESCKiENS r.r'.jt.^loblnr ^ .-.-r rtu In .n ' %  rit r" %  '!'' i"*-' %  % %  "H'U .': J -•• •• %  •' -• Si vous voulez avoir l^jbojjs .c l i a p t a u x la IBZ li iiiiiisou ro iitiii iDO •Rue i\ u 1728 Usa ieuai liraiid Grand Htel de France Fosilion exceptionnelle, au centre des allaire*-, proiiiuil de louten le Bmiqqea, de ladouaue n de toutes les Ajjenees de bateaux. lenseiinements et laciliti pour voyager en oW: mobile il.nis toutes les parties de la l|Mlbliqae fflaiti el de la rpublique dominicaine. Chambres confortable* et lurloul trs propres, e i lilateurs dans les chambres la deooaadfl des Poo sionaires. Cuisine traocaiaa trs soijpie et dt •* plus varies. Dw-andeM vi$iter hs migatla de Hti : Vins des meilleurs crus de Bordeaux, par ban ques, daiiieiannes, gallons et par bmitoilirs. IU.-II i les Vins ilecualeaux, voue trouvre/, ic pUM graai choix, p nir les qualits et pour l'ge VINS l.iTALIIfi* )lsr.v,.\b. VlN DE l'OUIU10(iNb:i,l>laiieN et rouge : el le reio,nu. : pouiinard niou>seux, uotl Amricain ,' Le plu gra nt aasortinaeiit d Liqueur, .Oijaa.t glus. wNkles, ete. Absinthe Pernod, Amer Pioon, \ermoutlie, CON*>blvVbIS franaise el auu'riraino! traij ment arrive. CIGAIU'^S de Goba. Aurora. el llab:uiera. Cl \ftit€BB de toute le lahrl.pies d il oit i Gros et dtail. pa.aPUMBfU t Cartes postale. Prix tr mtdrn. Le Kiiijj >\illiil 17 est pour qui dsire la meilleure marque qui ait jamais t dis* dlle et qu sait qu'il doit et lier un peu plus cher que le \\ i iikv o'dinaire cKuio William 1Y 0 SCOTS WHISKV P. P. Palrizt sS^uU. Ud elles, Plus de vieux Hv de livrrs I-IOavec les avunluges iiu'ulfre L'activit indus-llielle, un: r e; ,.i l'ii.!.(^.i • •Ftienne (OUil. — heliure u hjix. Attention A veuoie ^tiii ^raiide bimoii< (D • lojuu, U.ti L.iic b t une el dill n ^..i IJII L ii oiii ^t. l'.lll-lll bU • N M il, Fuit 011 Shoe FolStl Companylnt New-York Si vous voo'ei conserver la peau de vos ibaufsures. oi vous voulez conseiver sa souplesse pondant longtemps lfini|4tfjrl notre |ate.^lciio<|raiii la meilleure de toutes les indiques. aluiipie spcialenn-ni poui I s(|entle oen du IIMJ tlile Elle proltjM* \us chaussure coi.ueia chaleur *l l'humidit. Geo. Jeausmec C **** %  •i m kemeicumcts L' r lia l.Cn liu: tu.ollu, :\II.!l . I mil ml, l-.i.t i i.' Io, Ai Imlus Dorc, Loi.mv, uav d, P v ni(iueirier Ororges, J teph et *, .m gui, trs li.u i et.des u.ar |W s de h>aiputliie qi: illi < i.t r *•" %  Inbt U's l'oit du-erinco que Uu i>ulim vi;les dt la lit pu b ii|ue, a l'occasion de la oiuii tut-iie ue leur re* gietn : .hLUt.Nh JLI.KhU>V0ND, Avocht Ancien Couiu. .- %  ! du Got ir in m ni kte les 11 < i i.i.i'Ux <:e 1re 1-. .• i..ii'-tM Mps il de l'oitau frite, Miivtnue D a,a don i Ul, IU III. I i u, > %  .< j. ... i S Jt.il kl CM. ni, leiin K.eul f-uiuu !• m* nt loun uii> de qui ei is li ur •ont vuues tt les plie i e< doue tnui 4-JLc. u et eut.. |i*lil' t'uii-i.i'ii.(.c,.. i. Juii -i ty^j. WM V de Hatleis et Go agents



PAGE 1

W0* %  ^wg uaAr i %  • %  '.. 'i, r >• -*• b Crme TEKDELY Talons en Ct oiil< 1 ouc Good j donne un teint de lys K^ca *// fM \i ^ Or v irritation due la penvert ARYS S, Rue de U P.ia, 3 PARIS Tuuiea Parfumer.ft fl lirandMartin 1 24-3' lerq* Taillant Consiqnataiia La iw F. Ltnbwt & Co edM lue du 3at|.-).sin rio'{l'Etat Petit ie recewnr ! %  !• franc*** les ariclen mirante l) ..telle* Extra Fine, Dentales de soie De ntelle* Or et ar• tennx suprieurs. l.o'J .UONS EN Tl S GENRE S et Roulions pour pharmacie. Alimentation UqsMc : Liqueur, Cognac, Vins Champagni autheRalle* en caoutchoucs! Poupe .— Jouets diver*. Accessoire dt Pharmacie et Spcialit! Pharmaceutiques.Bv.a Bassin* TobSl eu eMotoBOM M" t S'P Oeschiens, V iwarr*, Lavi* MUtOfioal, Qulniue) Laharraque.Pepto Ker etc.etc.S! d Ep*o t et de fllattbert, BosSU M Gros Savons antiseptique* toutes qualit. Extra ts.essenee* pour Sirop*,' meurs et Conliserie.ColortnH natur Nous avons reu le Viilab'e Th do Alpes, Excellent dpuratit Passez-nous voir, nos prix sont avant ntn\ n ralit ds[Ulcns pneui qui pro%eH le lorp et se s orgaoes comint les pntus piotegf' bile. A part de cela ils dirent plus que tous les autie. TbpUe^lIndies ladiug COIDL 1*OI t-au-Pi ince, Gonaves Cap-l!ailien. ' La maison H.S1LV! ^ %  A^ ^£$sb *fc*>' COMPAGNIE lilahographique d'Hati Port-ai-Prlnce—1348* Rue Amricaine <3i8#*. O, BOX 117 — Tlphone 978 Lhho^raphie — Imprimerie ^i vous voulez (ji.e votre maison oit uonsideVee dans le .ommtrci tran.tr, laites excuter cl.* z nuus vos comm des Rous cerlilioos que BO travaux nv.ilisei.t v c I s metlleur-i de ceni qui sont cJnlftCtiofifii • M* franger. - Notre tr vall e^t'notre rf5rencp. L —11 —• H. et \. Acra iiranfhlUu 4 et dps Caves de Bordeaux VouiMvousvoaohabilUr avc lgamoe. ot^ Don Adrossez'-otis U MaUon k N. A. ACRA Dont 1 devl.e ost d vonrtro tl. polit baouoojpour Uausson poi ^anol, la maiaon oompU un maltra tailleur italien sorti d'un tablUsement de, premier ordre d'Italie ,. ,, Elloosl rn mesure de fournir dos comp e,-iJtouf laite et sur mesure, en obevlote, dlagonnlej palm beacb drlll blano et couleur, ooupoite de caalmir pour car valons— toffes pour gilets Bonneterie Unoiitisea de |or et di* nuit, au (|ut det Olit*.- — Cols et uianoliittot dernires orxtli^s, —• Cal pm et l'\|auK.s. Cette iHiiion c m*t la u u> inmva'ion et le meilleur accueil est reserve il Unis ceux qui dsirent par une visite Mrs dette sur la valeur dftravaux fournis. Tout costume command et |ui ne r;> nd pas au pi m lu client estropris, On pat le franais, anglais, eepa : I ot italien La maison C.L.Verret Marchand Tailleur Ko 1823 Rue du Magasin de l 4 Etal •e recommande au public et M noml reuse cli•utte p.ur i luadc* de sa coupe et la promptu e .dition mis? dans les ouve qes c HiGa • sesoins a mtison reste ouverte lu qu'il S heures iu -oir i'rix mid. EN &f ^Mk Ceux qui n'ont pas encore vu les jobs Vnesse que vient de recevoir La MaisOi diivent, dan, nu intrt, s^inpresst;. n He m ison, car m pat ils re ptuvr* 'aussi beaux trt'ules 6 des prix si rai Hos articles sont vraiment de toute I nlnur et i os \ rix tlienl toute cne lutine volleoarreauxj \ cilesuisM' brod pon Iranais barres e arrsaui. Dsgoialnoir sup • %simir anglais nouveaut sjgrgwbhu a*ff!-*o %  Mip*:-*:! f 5 alxnbeacli anglais de toutes bostita A'paua noir suprieur ^ftin Chine pour tailleurs Kaki blanc suprieur Kaki jaune anglais suprieur l'OOk union banc anula's "i ouveaut.'i Drlll union blano anglata m u I iiasor Japonais pour chemise aflla mm*s Fepo de sole A barres couiciir po ir ohe*" mes et robaa nouveauts. Tapiiste Uns pour chemises^ Peroale fine pour lingerie Calicot peroale pour Zpbyr anglais (pour elioro'MB* eatraftpT Organdi suisse uni et ooulour • •as Joiirseinl-smo C au sett.e cossaises pour on''arts Frenrli Trlsky, dernire nouvoav.t| Poplin fleurs pour robes TIISSOI blano Limbrie blano olles oouleur A barr i RsS soie br d Bas hi brod i Lotions "l'ivert* 1 Tulle pour premier? Co nraua on Couvertures blanche et couleur 8U P* r #,l L-* Bandes brodes Mad^ra pour cemlses st.|s. Voile bt no oerres et mouches '.Utins bl nc.o in ables clii-nts, vous qui tclel portj! liais, lis ] lus beaux tissus qu'il *oi trouver ^ur cette place, ne m m quel d'aller ailleurs, de passer chez nou o • acreuil vous est rserv. %M titre 110 Kue dis fsars J \ w 01 9 Tbilone : N ^56



PAGE 1

OiRBCTEUR PROPRIETAIRE VMPR1UELR Clment Ahjiuji-e B01S..VEMA 1333, Hue Amricaine NUMERO JQ GENTIE8 Quotidien Quand la iraterriil sera dans ?o; cœurs, elle ne tardera gure k s'introduire dans vos lois. $i celles-ci ont maintenant si dur^s, si impitoyab!es,n'est-ce point que vous.œmes vous tes sans piti. lammeu TALhPUOMl W **a .IAN>E& & aBi PORTAUl>R|\ C |i;;HAiTl 1 ) M FRCREDI 1B JUII LET 1891 la Vrit !le la SiluaioQ hepofti'ion i juu; pru lent roiuie — de taire le silence autour de de M. CoiisiaU ,*i il Ml crit que tes Nous savons que le maudat des juge* en Cassation s'est trouv onstitu par 'otjet de la d B*r* de de Uharramt et les movens art seules par Me^Kigal. Ii t positivement soutenu que la qualit acharnenl faire •"•'••ntfouiena que la qualit ne MCdfjacn, notoire „ he d h .oc^-ye M. Louis Hant mentale su. „ r n | e '"* • f erDQ 9 au l correctionnel de prononcer cette condamnation con re le deman* • drur. iaut contraire toutes I. s lois de la Hpubiq i les dci yui. lia o uu."iiurui ston* censures de ce eoef sont illre l'i ne on Us table uulles pour excs de poivoir...* in ts coi mue si its ^'* ce,d vo, ' ce qae repond le Tribunal de '.assatiou : Mien Ju que, tans qu'il soit aucunement ncessaire de rentrer dans la discussion sur la forme du gouvernement hatien, nettement dtermine par le pacte fondamental, il convient de retenir que l'article vise personnellement 1, Louis B irn ; qu'en s adressant au Gouverne n^ot d* vl. lljrno, Giurmant a in Biel prcisment le citoyen Louis -tonio qui est te chef constitutionnel lu Gouerneinet; que tout, dus h coubuture de l'article, dmontre en toute vid*nc>, l'intention de Ch irm et de jeter la dconsidrait u s ir la Personne tillero.ne du Hre-id-nt avec l'inlenUiu cirHctri>ee de uuue, en 'atUfit-it a U dlie itejse des >(Mc/ois dm lltutnujsti, ce, dms le but raichtot de Le dcrier et de Le di miuuer aixregtrJ* diSes c mettoyens VoiU ce que l'on sait d un bout du piys l'autre et que personne n'a D 114 li' iii,i>r.ii.1. %  — \/noitl mentale su il (Jette incapacit r inJrioni de> oppoilishs s'accentu ut ls s'obstinent de l'iiiM %  ...'v t deira leur dsir ou i El alors il tous Ha constater que le •OJ uutque bon Bf a une comprnette de la snua les prteudus Wdent piiogu.r idence min \ j infriorit meitVe des oppoa donne cette ailleurs i qu'ils ont jvii yeux JU gcut peu,de hatiens, geueialem i.t fibuiui de G shaute p rson|ta euiiacicuce nauiioii s'obsiinc 'la haute auto* laii Jl ei revtu [dcisiou iuiued tt'esir que, Al. \cOnSl lu Vu, • *m nt iiuiti H i [0 un ti i ; julrionk mei.HUl' l'op) cscrupule tri %  u qu,L_ Bl* telec !/?"""|Lti,.i uniJ fc Iopa^aii le ,d 'epu a vu 'lu'app'o de n'a p us lepjuvia: u ruire. L'arrt rendu par le Tnr-i nal de atadtOQ en audience public e du 2 .1 iin I0IS est un ht q>n h par"_ tient UtCZ^U V.'-.i-oirett au pr * qui se pltite entr-t KLiuacec. Nation >le et le petit gro pe d'agitateurs pr ifessionnels. La contradiction que l'ut position s'entte reclierch r n existe nulle part dans l'arrt et est purement im-gin dre. Eu elYel, le Tribu i .1 de Cassation r'est ddire I OUpt it p ur rviser u ,u- Cl '' J '' = 1''->e dcision* sont souveraines -t ne rauraient tomber sous le c •iili! du Corps Judiciaire sans mconnatire la rgle conslit itionoelle de la Sparation dei pouvoirs -i •'• Il r.'-?oit c a'iement de la dci Ilot ren lue par nolie r.our Snpr t m b Ci'gation a m! cou or """ l a la Coo ,il u L_"? r e Dets et D llon (Jue 3 le I 0nsei d E ,8t COQMiiiii^. i hUlue en Ass^mb e Natiooae au l^'de .L T''"' 10 Avr •*! ** q"en cette Mnr en A V ,","" qua,,, ,e ,: " 9 n dElnl demeure fUleft„.;,A b Ue beul Nge des cooditi ns dlu. M SIIDTA 1!s Je Ul dei Cu dE,al 3 1 W tV "id n-. lai^ Jooiion do M. It.iruo • i ,.r-'si l, Ute l dessus deuce de la R pub ique na f oi Publique; Ctla aurunn HianA4iiinn pnnalil.nin % •^Cuoijsprtsidens qui p> ,., lvent M 4 /S AiiuuQds White Soi> de Marseille nettoie Robes, soiries, liaderles^ trousseaux etc, etc. Saccs garanti Demandez Almoods Whitc Sap frao^ais chez lsaac DiSttV & C) Hae Courbe i 73H Mariages Nous avons reu atec plaisir le faite part du mariage ria Melle Louise Pelit avec Mr bdouard Geol^e^. s La lii'odi. lion Nupi aie leur sfa donne le n.aidi 11 Aot pio chain, k ~ hn;iedu m .1,, en I E gli^e t aile dra!e. Tous nos > n plm 'Uaux fu turs poux. Les Sien l'imp mtant i sidj aler datis la situation P\HUV l'issue di c io*ed dee ministre i 1 E yse, le gou veriieineni a adraas une cuuiou nicitioo la pmsse suivant la quelle la situation au Maiu: est satisfaisante et qu'aucun change m.ut i np triant n'est a prvoir Les membres prsents la sance f lourent Mr Patulev et Mr bViand pour 1 li jurt-us %  couctusion ues neguciatnns avec lolspague. Pv RIS — Les nouvelles reuea de Fez U>eut qu"tl n'y a aucun changement d'iuiportance^daus la n m i ion La pression des Kidaioe sur TM continue le dcrotre .en raison de attaques rptes de nos colonnes volantes sur lea lianes de l'ennemi. L'aviation si gna e des conceuirations des ru fams Dinleu, litmie, Mesqui teeu et Uukkava. Nouvelles Etrangres Par obie A" S'nal Franais PARIS -Lesual a dfinitivement rat.be le bidget p ur 19X5. Aprs u e courte dlicussion, ceitt asem t> e a galement approuv le bud gel supplmentaire pour la cam P e gouveraetuaut de ta tin ,de Urel goe et du M.ka -i • adouteioui uue pu nique uui t.i'.ac pour l'aire face a la situation rcemment cre en i:tnae. Uu uit j c l'A % eterre n'a pas I iu t II.IOU Je ceer uue nouvelle al liauce, mais qu'eue JOsire arriver une entente avec te Japon pour sauve, nier tas lulerdis eu -u M' Prochaine runion du cabinet allem nd BtKLI.N— Le cabinet se r i r* mercredi en sance plnier sous la grsidence du marcha H.ndeoburg pour tud er le i e ds la rponca la dernire oot fr..... ite sur le pacte Uc scurit* ixuuvelies diverses PAHIS Mit Hugbe Wallace, coute de 1 ex ambassadeur ua bitals Luis, a t ble>se p r suite d uu collision de 1 automobile du cousu uruguayen avec la sie. ne. LU.x JKt— On tlegra^ti e de Canton qu'au cours des derniers troubles, une trentaine de per-on ne lurent lu. et 70 b:es e< et que parmi les morts se trou 'eut i anglais et un franais. ou" .-* Y Agi IL— L'es, prsident Via/.j. a eu avin otticiellement d'avoir abandinner le pa\s par le piemiere oceaaiun maii im Le pre>tdeut Oordova a l'iutei.tion de as reudre au Vn/u la euaiilt que i situation politique aura ie pris son aspect uo.m i. LhS LUURH 1 JuiiKt R|W Yui.h freic. i.iu ateiunk 4.0000 lis pmifDl liiit ls morte saison A Rpcerolr ohaque semaine da nouvelles marohan diaett Ui ptiale h 1 r • e ra donne le MeicirOi iy Juillet cpuiart 6h.ldu malib^'n l'hglire Sie Anne. Tous m voeux acconipHgiunt les luti.ru poux. les ailistes dominicains voyaient putif les C*Tii A|is nous avoir rendu viile four nous rrmei(i*r de l'ainnble attention dont ih oat ^i l'oljpt de notre part durant leur s jour ici, MM. 1 olanco et Gaicia nous eai lait pail de leur intention de se rendre bientt an* l'ayes o ils offriront quflqnes concerts avant leur dpait pour Cuba r.n leur toubailant bon voyage nous 1 ur renouvelons tous nos Toeux de bon succs. Parisiaaa Jeudi ia Pn( de fatn 5a et Ge pisodes I ntre 1 gour.ie Garage Annotent Tlphone : I | LOi sten * U C.rand' Ru I la tue du tiaga-uu de 1 Etal •t xcute tous %  tr .iu les plus dilti ilet et • %  \> us dlicats, po ir auto a n*lf. camiosa, etc. S-rvic; ue tout premier oidre • r ni plus complte garantie Sun dieu 1 Hioiual/ Fortiflant naturel recommande I ar le ist Hiisa cunire ta nervo sit" l'an %  n.f •( la c P uo-e, les tro ibles digestifa, la taiblesse dea poumons, ...uai^n->eiue..t, tic. Keconsiil-ianl de|clioix pour lea per onnes ges et pou.les tem m pendaut la grossesse et la priole d allaitement. Indispeusab.e pour le enfauU. UepraentanU pour lluitl Ulotsoa Lucas & C )£o vente chez: l'oil-aiiPnnce, Vh-iiiidiir W. i uch. Jacnifl, OlolstiD, 1 UL S il Cu. St-Rarc, UloffsoD, tcis iV lo. Petit-G/rop tard pow nous np'poitions Phomniage iail>ies de J'Ci 1 vers pour celte magm que lern le n'est peut t % tie point sai raison qu ceux qu' voient en eh un di 1 astres les plus brillants du graud ciel de 1 llistoiie univen selle, qu! in regardant cornu une des plus grandca bienfaitriei d-l'Huma iiit>, |ua oeui qui oi r mesur l'norme pnrt apporte p •llea laeiviliaaiion irmeni S haines qui ' veei coi -e elle l.i Knuice, sol chau 1 on.l d eu geranereol preaqui loua* h plus graids idal I ,:re tu • main, est uue dei ph.b des n • lioua MaidantaJea 1 : loasii D il eut raison ce ctu( de la plus pi •anle HepuDhi|ue du Nouveau Mon delor-qu'il s'cria, un jour, qu tout homme ici b sa deux pairie j la sienne et la I run L France n'a pu-, il |t| vrai comme Itome ou la Grce, cre eu,e une civdisaiion. Mais co • bien elle a rendu plu* bellea tot.t % celles qui pnfireol par ses main bl, Ua ayant eiuichies de joyau > magnifiques, ech. vtie, superbe, sa corne d abondance la ratir-, elle prit su couise A trateri les sicles d -tnbua, l ces prcieux ne aors i lous, larg^xent saus comrter. •Juel'e nation eul destin p'o Ho nant et plus grandiose histoire t e n'est point une lgende !omj tueuse ou une ferique mylbologi qui cane son Lciceau' coma non la Conquiaui.' ou Ailnn %  • ISuperbe. .Non ('. st, penietn, mi.ux que cela, e'eal -ans da f us que cela. G'tel la Gloire. 1 orce oberaleresque qui ont ouff ur l'arg le de a terre et loi t aniue.. l'est le tragique huit desam..-. ,1 c e-i 1 llerolne, lin. mor.el Courage, et c'est aussi l'e m ur du Droii. I' deuto soif de Lib rts qui ont, tout tour, on n la camion de s.i naissance. La Franc 'Ce 1 la poua*tra d'AJt u q e d .11 u |i dei 0111 >< u. ou loleil de U Gaula c'cal la suprf m ^.lopade d.' Varclcg IU Vaincu, itugiqu.appi.rilx n qui M fiimir. :ur soi. tribunal l pro on ui, Csarlui Dlnl v,.ya a'av ncer d.nla p aine, nu mili u du ai.encd des o dais, le gaul>is aeporte par son coursier farou he. La Frai.ce ? Ce sont et ho de frauquelait, s des. ian-s } a s U gueniers ibeveluset rude, re nommes au poiirail de b 1 n^. hautcomme des tours, qui L.> re doutaient qu'use cluse: qi.e le ciel ue sVDi.iiiiic sur Itur le e, e qui im. ,111,1, u, a/nleur lib. r t A mesuie que l'on tour, e |. pa^ts del imiv.illin e I Moire de la Irance, histone souv. ut au glante bi trouble et i\ troubianii, pagemuo.lantea comme aoira sts. d'or au soleil, un doigt sur la 1 en ebr, l'on reste bloui. L 00 tm u re (on n.el'ii fanl qui lejoaih .1 ouvie ses ciln^ il mon te ses die mants aux m Ue feux. Wuel peuple des gt* antiqur qutne iiuiiun des poques moder n> s a plu quo eetts leire tou jouis suicb „uil e louini au gia-.d i'btutie b. iiiaiu tcines pua colc reet, plu emouvhutr, plus super bcmtut iregiquts aux l'eupe, piu iuliiu.t.tx mpUs, plu IUIU b* ls>n Oui, ouvriz le grand Livie do la irance, soulfl1 aur les Itu.llela et il s'tu euvouia une poustiug toute dote, 11 eufakciunta i^u elle,


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06473
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, July 15, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06473

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
OiRBCTEUR PROPRIETAIRE
VMPR1UELR
Clment Ahjiuji-e
B01S..VEMA
*
1333, Hue Amricaine
NUMERO JQ GENTIE8
Quotidien
Quand la iraterriil sera dans ?o;
curs, elle ne tardera gure k
s'introduire dans vos lois. $i
celles-ci ont maintenant si dur^s,
si impitoyab!es,n'est-ce point que
vous.mes vous tes sans piti.
lammeu
TALhPUOMl W **a
.IAN>E& & aBi
PORTAUl>R|\C|i;;HAiTl1)
M FRCREDI 1B JUII LET 1891
la Vrit !le la SiluaioQ
hepofti'ion i juu; pru lent
roiuie de taire le
silence autour de
___de M. CoiisiaU
,*i il Ml crit que tes
Nous savons que le maudat des
juge* en Cassation s'est trouv
onstitu par 'otjet de la d B*r*
de de Uharramt et les movens art
seules par Me^Kigal. Ii t po-
sitivement soutenu que la qualit
acharnenl faire "'ntfouiena que la qualit
ne MCdfjacn, notoire *he' d h.oc^-ye M. Louis
Hant mentale su. rn|.e '"* ferDQ'9 au l
correctionnel de prononcer cette
condamnation con re le deman*
drur. iaut contraire toutes I. s
* lois de la Hpubiq i les dci
yui. lia o uu."iiurui ston* censures de ce eoef sont
illre l'i ne on Us table uulles pour excs de poivoir...*
in ts coi mue si its ^'* ce,d vo,' ce qae repond le
Tribunal de '.assatiou :
Mien Ju que, tans qu'il soit au-
cunement ncessaire de rentrer
dans la discussion sur la forme du
gouvernement hatien, nettement
dtermine par le pacte fondamen-
tal, il convient de retenir que l'ar-
ticle vise personnellement 1, Louis
B irn ; qu'en s adressant au Gou-
verne n^ot d* vl. lljrno, Giur-
mant a in Biel prcisment le ci-
toyen Louis -tonio qui est te chef cons-
titutionnel lu Gouerneinet; que tout,
dus h coubuture de l'article, d-
montre en toute vid*nc>, l'inten-
tion de Ch irmet de jeter la d-
considrait u s ir la Personne tille-
ro.ne du Hre-id-nt avec l'inlen-
Uiu cirHctri>ee de uuue, en 'at-
Ufit-it a U dlie itejse des >(Mc/ois
dm lltutnujsti, ce, dms le but
raichtot de Le dcrier et de Le di
miuuer aixregtrJ* diSes c metto-
yens
VoiU ce que l'on sait d un bout
du piys l'autre et que personne
n'a D 114 li' iii,i>r.ii- .1. .
\/noitl mentale su
il (Jette incapacit
r inJrioni de> oppo-
ilishs s'accentu ut
ls s'obstinent
de l'iiiM ...'v t de-
ira leur dsir ou
i El alors il tous
Ha constater que le
oj uutque bon
Bf a une compr-
nette de la snua
les prteudus
Wdent piiogu.r
idence min \
j infriorit meit-
Ve des oppo-
a donne cette ai-
lleurs i qu'ils ont
jvii yeux ju gcu-
t peu,de hatiens,
geueialem i.t
fibuiui de G s-
haute p rson-
|ta euiiacicuce na-
uiioii s'obsiinc
'la haute auto*
laii Jl ei revtu
[dcisiou iuiued
tt'esir que, Al.
\cOnSl lu Vu,
*m nt iiuiti h i
[0 un ti i ;
julrionk mei.-
HUl' l'op) c-
scrupule
tri u qu-
,l_ Bl* telec
!/?"""|Lti,.i uni-
JfcIopa^aii le
,d'epu a vu
'lu'app'o de
n'a p us lepjuvi- a: u ruire.
L'arrt rendu par le Tnr-i nal de
atadtOQ en audience public e du
2 .1 iin I0IS est un ht q>n h par-
"_ tient UtCZ^U V.'-.i-oirett au
pr * qui se pltite entr-t KLiua-
cec. Nation >le et le petit gro pe
* d'agitateurs pr ifessionnels.
La contradiction que l'ut posi-
tion s'entte reclierch r n existe
nulle part dans l'arrt et est pure-
ment im-gin dre. Eu elYel, le Tri-
bu i .1 de Cassation r'est ddire
I OUpt it p ur rviser u cisio i -o-ver-'ne.n ut piise p.r
J-^s'JOLspn- i u- A-semble Nitiooale, .< sttendu
* P'iUtlpts uui que 3Seut,lee N*'ionala e-t eul
r*'*0 ervi de n ''"f,"lt9 woiiiijna d'HIgMlitidea
" **naiioii> ,u- Cl '' J '' = 1''->e dcision* sont
souveraines -t ne rauraient tomber
sous le c iili! du Corps Judiciai-
re sans mconnatire la rgle cons-
lit itionoelle de la Sparation dei
pouvoirs -i
' Il r.'-?oit c a'iement de la dci
Ilot ren lue par nolie r.our Snpr
tm b Ci'gation a m! cou or """ 'l a la Coo*,ilu
L_"?r*e Dets et d llon (Jue 3 le I'0nsei' d E,8t *
COQMiiiii^. i hUlue en Ass^mb e Natiooae au
l^'de .L T''"' 10 Avr" *! ** q"en cette
Mnr en aV ,","" qua,,, ,e ,:"9 n dElnl demeure
fUleft.;,A "bUe beul Nge des cooditi ns dlu. m
SiidTa 1!s Je Ul dei Cu !* dE,al! 3 1W tV-
"id n-. lai^ Jooiion do M. It.iruo i ,.r-'si
l,Ute l dessus deuce de la R pub ique na f oi
Publique; Ctla aurunn HianA4iiinn pnnalil.nin % .
^Cuoijsprtsiden-
s qui
p un -...... des
^**"^s dispa-
_ Utfe pia.e aux
''opposuio...
PU
aurune dispo-i ion coustitulio i
nelle; 4S que le citoyen Lou'
Horno est le Uh t c institutionnel
du <} mve n- ment hatien; S que
1 s moyens de Charmant fui ne
ioui nv lit repto ludion de mutes
e ciliques -le la presse opposante
c Milre I lection du 10 Avril )9iz
U oui aucune v leUf juridique.
AMia disons et nous rpterons
toutes les iois que les agitateurs
auront l'air de i ououer ou ue le
nier nue l'opinion publique est
tixe de taon dfinitive sur 'ligi
"'" vm iiaii biiT u". ?oro I prsidence
,efit et ne pas Ue la "publique f nou" lon
*ct arri a nx auX 0P'o''*u,8 uelionaltes I ri.di
JfeIopinjon nu- cule dd ^oire qu leui opmion
el "Wericaii t ')lU, l'rev,,oir cotr " uu l'n
buuai oc LasBtUkii. Cetl le CM de
peur av c .\i eoukbt V *ux
qj-- ces opposants fout montre
d une incapacit notoire et U une
iuttnoi.i m utile suiabondaote*.
ue huilb- u,
"nle.
Jnbunal de
ennui u.e ia i.
**** cui,.u
AfcJtUibltc Ac-
5* Jw lue m,
SL" A'r.buuHl
^^ent Borno
5naleduf
Pourquoi
et
Lycme
iSl",i,efi,,j"-
&*** recou-e
*urce qul fcl
----lui o?l
Mlr. u;u "
leu
?! *
deT,n?Ur
Maurice Etienne fils
Varciiandises tranaisea
Pt au Prl*.
^lei.rii i'sdames
Toifi Ira Mit>> ,., lvent
M 4 /S
AiiuuQds White Soi> de Marseille
nettoie
Robes, soiries, liaderles^ trousseaux etc, etc.
Saccs garanti
Demandez Almoods Whitc Sap frao^ais chez
lsaac DiSttV & C)
Hae Courbe i 73H
Mariages
Nous avons reu atec plaisir le
faite part du mariage ria Melle
Louise Pelit avec Mr bdouard
Geol^e^. s
La lii'odi. lion Nupi aie leur
sfa donne le n.aidi 11 Aot pio
chain, k ~ hn;ie- du m .1,, en I E
gli^e t aile dra!e.
Tous nos > n plm 'U- aux fu
turs poux.
Les
Sien l'imp mtant i sidj aler datis la situation
P\HU- V l'issue di c io*ed
dee ministre i 1 E yse, le gou
veriieineni a adraas une cuuiou
nicitioo la pmsse suivant la
quelle la situation au Maiu: est
satisfaisante et qu'aucun change
m.ut i np triant n'est a prvoir
Les membres prsents la sance
f lourent Mr Patulev et Mr
bViand pour 1 li jurt-us couctusion
ues neguciatnns avec lolspague.
Pv RIS Les nouvelles reuea
de Fez U>eut qu"tl n'y a aucun
changement d'iuiportance^daus la
n m i ion La pression des Kidaioe
sur TM continue le dcrotre .en
raison de attaques rptes de
nos colonnes volantes sur lea
lianes de l'ennemi. L'aviation si
gna e des conceuirations des ru
fams Dinleu, litmie, Mesqui
teeu et Uukkava.
Nouvelles Etrangres
Par obie
A" S'-nal Franais
Paris -Lesual a dfinitivement
rat.be le bidget p ur 19X5. Aprs
u e courte dlicussion, ceitt asem
t> e a galement approuv le bud
gel supplmentaire pour la cam
p Pour Id'ltens; de leurs
intrts en livr ne Orient
la Grande Btetagne et le
Japon .'ellorc*Jiil d'ado^
kr une [loltinjue uni-
terme.
TOKIO Les ngociations rela
tives un projet U-accord Dglo
japonais eu alxtruie orient ji
eut leui cours et la croyance g
i raie c-l que >e gouveraetuaut
de ta tin ,de Urel goe et du M.ka
-i adouteioui uue pu nique uui
t.i'.ac pour l'aire face a la situation
rcemment cre en i:tnae. Uu
uit j c l'A % eterre n'a pas I iu
t ii.iou Je ceer uue nouvelle al
liauce, mais qu'eue JOsire arriver
une entente avec te Japon pour
sauve, nier tas lulerdis eu -u m'
Prochaine runion
du cabinet allem nd
BtKLI.N Le cabinet se r i
r* mercredi en sance plnier
sous la grsidence du marcha
H.ndeoburg pour tud er le i e
ds la rponca la dernire oot
fr..... ite sur le pacte Uc scurit*
ixuuvelies diverses
Pahis Mit Hugbe Wallace,
coute de 1 ex ambassadeur ua
bitals Luis, a t ble>se p r suite
d uu collision de 1 automobile du
cousu uruguayen avec la sie. ne.
LU.x JKt On tlegra^ti e de
Canton qu'au cours des derniers
troubles, une trentaine de per-on
ne lurent lu. e- t 70 b:es e< et
que parmi les morts se trou 'eut i
anglais et un franais.
ou" .-* Y Agi IL L'es, prsident
Via/.j. a eu avin otticiellement
d'avoir abandinner le pa\s par
le piemiere oceaaiun maii im Le
pre>tdeut Oordova a l'iutei.tion de
as reudre au Vn/u la euaiilt
que i situation politique aura ie
pris son aspect uo.m i.
LhS LUURH
1 JuiiKt
R|W Yui.h freic. i.iu
ateiunk 4.0000
lis pmifDl liiit ls morte saison
A Rpcerolr ohaque semaine da nouvelles marohan
diaett U brausa clienlels.
ChezKawas Hermanos
205-209 Rue Traverire
Ou trouve toujours une ayrable surprist.

Nom btods reu avec plaisir le
faite part du mariage de
Ktelle llaidte Augustin
avec
notre ami iiaiioiV V,.i i^hi
La P. d*diction >i ptiale h 1 r e
ra donne le MeicirOi iy Juillet
cpuiart 6h.ldu malib^'n
l'hglire Sie Anne.
Tous m voeux acconipHgiunt
les luti.ru poux.
les ailistes dominicains
voyaient putif les C*Tii
A|is nous avoir rendu viile
four nous rrmei(i*r de l'ainnble
attention dont ih oat ^i l'oljpt
de notre part durant leur s jour
ici, MM. 1 olanco et Gaicia nous
eai lait pail de leur intention de
se rendre bientt an* l'ayes o ils
offriront quflqnes concerts avant
leur dpait pour Cuba
r.n leur toubailant bon voyage
nous 1 ur renouvelons tous nos
Toeux de bon succs.
Parisiaaa
Jeudi
ia Pn( de fatn
5a et Ge pisodes
I ntre 1 gour.ie
Garage
Annotent
Tlphone : I |
L- Oi sten * U C.rand'
Ru I la tue du tiaga-uu de 1 Etal
t xcute tous tr .iu les
plus dilti ilet et - \> us dlicats,
po ir auto a n*lf. camiosa, etc.
S-rvic; ue tout premier oidre
r ni plus complte garantie
Sun dieu 1
Hioiual/
Fortiflant naturel recommande
I ar le ist Hiisa cunire ta nervo
sit" l'an n.f ( la c p uo-e, les
tro ibles digestifa, la taiblesse dea
poumons, ...uai^n->eiue..t, tic.
Keconsiil-ianl de|clioix pour lea
per onnes ges et pou.- les tem
m pendaut la grossesse et la
priole d allaitement.
Indispeusab.e pour le enfauU.
UepraentanU pour lluitl
Ulotsoa Lucas & C
)o vente chez: l'oil-aii-
Pnnce, Vh-iiiidiir W. i uch.
Jacnifl, OlolstiD, 1 ul S il Cu.
St-Rarc, UloffsoD, tcis iV lo.
Petit-G k Co.oonaivts, Ht\ ( icreix,
Cap-llaitien, Otto Schuett
& Cu. Je mit*, riiaiiiiane
Dr koeuu. sua ..ayee. Lac
Lab4ti.le& Co Mirayotae
1 ovur Se Co.
Ctaiissw tos enfaols
UlEl
H. Balloni fils
S^s Chusures sont tes
aj'iiiieuie.
.4 u lendemain de la grande
f Ai franaise qui marque uni
des Plu* c l'H'irs date* t/<>/ toire du momie, il n'est s doute pan >rop tard pow
nous np'poitions Phomniage nos nmlimen s dit Intira ion u
cette belle France, le phare de la
vraie et n lisait ou qui, m
'jeux l'uni incarne pi
nous une seconJ' 1 ttrk
Depuis quelque temps, sou-
autour de la liauce, uu vent toi
cliarii de 'r n a? et qui relroid t
les sculaire svn>iail>ies de J'Ci 1
vers pour celte magm que lern
le n'est peut t%tie point sai .
raison qu ceux qu' voient en eh
un di 1 astres les plus brillants du
graud ciel de 1 llistoiie univen
selle, qu! in regardant cornu
une des plus grandca bienfaitriei
d-- l'Huma iiit>, |ua oeui qui oi r
mesur l'norme pnrt apporte p
llea laeiviliaaiion irmeni S
haines qui ' veei coi -e elle
l.i Knuice, sol chau 1 on.l
d eu geranereol preaqui loua* h
plus graids idal I ,:re tu
main, est uue dei ph.- b des n
lioua MaidantaJea 1 : loasii d il
eut raison ce ctu( de la plus pi
anle HepuDhi|ue du Nouveau Mon
delor-qu'il s'cria, un jour, qu
tout homme ici b sa deux pairie j
la sienne et la I run
L France n'a pu-, il |t| vrai
comme Itome ou la Grce, cre
eu,e une civdisaiion. Mais co
bien elle a rendu plu* bellea tot.t %
celles qui pnfireol par ses main
bl, Ua ayant eiuichies de joyau >
magnifiques, ech. vtie, superbe,
sa corne d abondance la ratir-,
elle prit su couise A trateri les
sicles d -tnbua, l ces prcieux ne
aors i lous, larg^xent saus comr-
ter.
Juel'e nation eul destin p'o
Ho nant et plus grandiose his-
toire !
t e n'est point une lgende !omj
tueuse ou une ferique mylbologi
qui cane son Lciceau' coma
non la Conquiaui.' ou Ailnn
I- Superbe. .Non ('. st, penietn,
mi.ux que cela, e'eal -ans da
fus que cela. G'tel la Gloire. 1
orce oberaleresque qui ont ouf-
f ur l'arg le de a terre et loi t
aniue.. l'est le tragique huit
desam..-. ,1 c e-i 1 llerolne, lin.
mor.el Courage, et c'est aussi l'e
m ur du Droii. I' deuto soif de
Lib rts qui ont, tout tour, on
n la camion de s.i naissance.
La Franc '- Ce 1 la poua*tra
d'AJt u q e d .11 u |i dei 0111
>< u. ou loleil de U Gaula c'cal
la suprf m ^.lopade d.' Varclcg
IU Vaincu, itugiqu.- appi.rilx n
qui M fiimir. :ur soi. tribunal l
pro on ui, Csarlui Dlnl v,.ya .
a'av ncer d.n- la p aine,nu mili u
du ai.encd des o dais, le gaul>is
aeporte par son coursier farou
he.
La Frai.ce ? Ce sont et ho de
frauque- lait, s des. ian-s } a s U
gueniers ibeveluset rude, re
nommes au poiirail de b 1 n^.
hautcomme des tours, qui l.> re
doutaient qu'use cluse: qi.e le
ciel ue sVDi.iiiiic sur Itur le e, e
qui im.,111,1, u, a/n- leur lib. r t
A mesuie que l'on tour, e |.
pa^ts del imiv.illin e I Moire
de la Irance, histone souv. ut au
glante bi trouble et i\ troubianii,
pagemuo.lantea comme aoira sts.
d'or au soleil, un doigt sur la 1 en
ebr, l'on reste bloui. L 00 tm u
re (on n.el'ii fanl qui lejoaih .1
ouvie ses ciln^ il mon te ses die
mants aux m Ue feux.
Wuel peuple des gt* antiqur
qutne iiuiiun des poques moder
n> s a plu quo eetts leire tou
jouis suicbuil e louini au gia-.d
i'btutie b. iiiaiu tcines pua colc
reet, plu emouvhutr, plus super
bcmtut iregiquts aux l'eupe,
piu iuliiu.t.- tx mpUs, plu iuiu
b* ls>n !
Oui, ouvriz le grand Livie do
la irance, soulfl-1 aur les Itu.llela
et il s'tu euvouia une poustiug
toute dote, 11 eufakciunta i^u elle,



la Mto peintur, ne ch**.' P
couleur
d^
.S
I
S-Tl-H
p,'pare s,c
Charles H- lrol P^inl C
Ger. Jeasne et Cl
Mette
ri mi*
La 'le de Mut C.rat.
CVt dema.n la fte de Notre
Dame du Mot Ca.msl, celle qui
de toutes dos ttes reMicufea a ia
plus giande dvotion de i os popu
Utiou. en juger par l'e*. de an
nuel de nos ph ms veit bsiil
d'Eau o cet anniversaire t cel
br avec un enthousiasme lo< jour
grandissant.
En noire ville, cette fte es,
coum.nor^e bel mie et Bii ton avec i.r.e Maie pit.
Il v aura donc mese chsrta
dans'les chapelles de cee deux in-
tressnbte rgion, et elle com-
mencera a sept heure du matin.
Varits
CE SOIR
Les Trais Sousqueta ira
10 3 pisoles.
rutrvj : 0 5t
arssJsSg
i haine, de uave mus
FJZ I"e te .te >..! J" ,ru
U 11 II lit.
pli '*' "
d* nauU eeeje*oaoai
tAokS* .'unnenr .aequ"
wltouieui d'ami l"t .
Vu ci l'poq i* des Lruisaies ou
UV V Saint-Lou donne
i fend, r^emple. uu.que ctaun
IU."..-, dewuiuupeuple, rois.
.. ,r newen *""" a'
Uni a a' *" du lointain
me eu es "BBtt,J M u ""
;:;;" *T...... a.** *--
'v:;.r:u-P.ie io-
de,. ,t,v, ...ou ;.>.. *">" ;;
iWi ,, nioiianfb.es vaqua w
Sun de. senseUOUee dxo
apiu Ue* l.uoeii .
acil. .t..r,. uit^irM';"
ll,l^l,,,m1.tu'.eae rhm^uurl
..!- IOUW P.Wift.
t*tVui Cf*lirtto_."or^
UuM^er.e ou U* r'M*" *
Lut -0..S les rrguds bnttUW, M
yeH.M.t.irau.luili^delo^'elMm
MsmoiL aujourd liai mm dont
.,,.urn i g.oire nimb, viol^u
Sitleptot., ce...rajjt f
i, u-i o' i l umu.c le la piua
clatante datte nonne. 1 *>'"
del, Kraaee maw l'huio.ra au
H, uitn, lunqm'i P'Upt
Sun -e ai.xVH, -Uns u;. omp
lueui DM4 c. poup. -'i eatu
.,..,.. ne pru.cnl ,.l. MWir.
01, t* iVaafll >'mortelle.
Urwir. eut lieu V nift?
la oraotta wif* nnonoj par
l'oceiMon du 1' Jjw'rt.
Notre Petit TUare t. a1
miiab'-iiiM t d6co: aux cou
leu^s i'- l. l'Vanc r oreail
(iela^lisioml.rni eaintlDC
accourua pour eutni Ire, UOfl
nouvelle loi, le* ntt. wy
IsiiK.rcpaiix les plus cho i is d*
Mir rpcrfoir: ft mirquer en
mme t inps qu'aucune intni-
frttat'oii n l'h.nm'ur d^ la
irrande Nation tfttiUte ne lats
.. i idULnnt !ep:itr port au-
uriuti' n.
Pendant de loiume* beurei
MM. V lie et Prettei occnpv
ronl tour toir li t/ihou It
lun.i l ctrique rp%odue a
prcitiMOO clairiil ies piui
so t'ptutux .ii'ors-
lutittle de dire par qu-ls
cli u'sMp'auli^ut s furent
salus U s m mologuc*. I s ui-
cm lu s, Us-cetH le. M Nuit
d't lohn ,< lA Pixi zso.
L- clou da Mffl grtnJ.^t
h i^ soire a t li icud d*
V-rlun Prfmlant .le lourfiie
miaule*. I' s i'tance, susp nl'-e
aux livres de tUu ti ux c-
iturf retcul letraga*Pw0'
Je du uraud dn m il ; 'J *
ti ce lut poigu il
les Si'urwip l-Ecdte Nuinalf
1re Louise
Rue Ption.
N .us invitent vi Ucr l'eipoel
tian de> o vraga d* leur* il#vai
qui aura lieu les I at tl jB
leteou'aut. ,
Les heures de visite ' ni :
Le rna'in de 8 3. H brl st le
t..ii de I C iir-.
.N u loua ies art;olM att a
vendre.
The sisters tf ih National school
l.dllM- i out<
l'lion si rel.
In.ite you to visil the -ihililion
,1 Hit-.Needle wikuflheir ruri'f.
whi h will Ihke place on the l9.h,
20 h and 21-t July.
The hour.s of vi-it are :
ktorniof, i>om 8 to il.
Kveaii g. fr m 2 lo 6.
N U AU the trli les are for
le._________________________
Exposition d'ouvrante-
manueib
Les Filles de la S8gtse UtVitau
Ut l'ai. ui> ttt Lui li.uve HIM ae I tMabliaa iii-ni a vis.Ur
i'Exp > iiion dojviages mauieii-,
de dtasin el de peinture qui au.a
I eu au Pen.iountt Notfe Lf.iue d
Sacre i ( l*aiVM S' J *" p'' I
i. i-nrl.r du abl*dl 18 Jui.l^l jus
qu'au luol. inc. a.v m1 ni
L exposition sera oovertt) le Uli
lin d 9 h. il h ,i el le soir
de 3 h. 5b. I t.
OEpicet ie
du Sac^.'u
En face de l'Eg ise du Sacr
Cot e>i insr.Pce une pete pice
rie .lu mm n< m dont le propri
taire est H Thomas Scho-nberg.
I:ins l'espace de trois ans cet
homme entreorenant a fait en petit
ce q-i'a ralis en grand M
mo.i Vte.'X. ...
l'.iu e une lcl.me originale esi
mise en m ivre par le propritaire
qui uppulie on taiia lc|/?.n W*g
rt les petits verres qu'il vend va-
rieut suivant les i.igr tient- qui
les composent. C'^M tan't un
pied l'lners.ua <.sll bn-,
un .. h'I'"" 'an ein . nn mi
ch i'au mlleimais, rhaqne do >
mmation p ov qu-r hr/. cuii^ut
passant cet esprit de s vo'r qui Uit
u.io. ibvei.l liab'iss'm'nt ..
Ad' am.teur de bon vin noua
meommaodon suiiout un B>r-
daaui d^ lris ans i-n >.e co.e
qu- 8 g aidai la bouteille.
N ei ** P*s 1a' ''l 'h'isse
in^cl vau' la peine d r-' 00 n et
ue rroy i vous pal comme nous
qj il v.i*.t biiu la peine de passer
qi Iqi s m nuls ch z Sbombarg
aa coin lu a.-.r Cm r
Remfrdei
Mr Emmanuel r ch .mal, fcfci
rida Cuhamel et tous 1
parents, ans I Mnp'MMb"ui
fiondre pe'soineleuienl es marques d -ymoahi
ont r^aes ocoviood L*,
de M elle M une M&vs ^ J
tee i(B >r o al qui les oit assises iaas leatl
heur de recevoir ici l'upraM
leur sincre reconoaiMiatt,
Port au Pripoe.lf- 9 JvJUttl
Lactoyen Ne&ll
Ce produit rempho avanta^eusm^nt le Lait mUarn^l _
les nourrissons mne d'un jour et est reornmndpvtjil
""* En0 vente chez : SIMON VIEUX. LOPE BIVJ
Chs. PICOLLbX etc., et dans toute les Plwmaim
lfpreM;rcr*f :
L. PrslzTitt-
^ Pour gurir ou .ter ^
M.ORA.Nt* COUSTII .TU'- *
coHoitT ia -trou ad.* *-
>aia?aa*a attaioua
IL SUFFIT de prendre
. Vu <* * *"**>
tmm m mm NWiHMnMi
une Pilule du ff Dehaut
147, rue 4 Faab at-Dem. Paris
Mais U iaut exiger les Yrltales
Allnmeites devretrM
tiges rouges* ttes j mm\
*,< itse* de 50 grogna.
Peinture angbis, qulil
rieure, tles anglaises. j
Prix dfiant tout* co.icurrence j
Eh vente cil*
Alpboiue H4Yi\l
115 liie Bonne Foi.
|ftl swl twt
MMfl
tUt bUochet
M l'.vsl-s, la poilu blasse
.iirsail
ra)rt, dtffl m- .) 110 1
,, :- accooU J-a !

l'Ai ">t*
K |o ,ju'. dans te dcor le.
rive. I th eu-, t&BM Irant les
de li^roMm)dula 14 d*nij
cuotot de l'h m ie de libert.
cV.sid bout que tou^ Idaaia-
tauoa'.ouu et chmi vo at ur
de la France im a r. -t!e
^ Avii
Le Pensionnat SiinielLse
de uuni p-^are uui hxpoi-
lion de f i -.'v ' l ji* idi de
Ussia M de P-iut ira q' doa-
Mt pleine MUttaCti >u aux pa-
rents el vi*it-ma.
blilasdraouv il? la S-mdi
1S du courant el h 0 iiiuielie
I1. elJ Ue.ir.-s B // U e M'iet
tle ' heures 0 ti Mires.
AU zpasrriMi' buird aurai
LA PARISIENNE
sidiictent a iiu^
Hue t>aols Destouches
)oil-au*l'riuce, HaHi
US1VB. HKPA?A(.E
''it.iMl riTODI
>.., BerUcolieca p^ur le;iirge
5a, fui* eo', -h 'mises
V -us ser / pleuiam ut latisfait
io etivoviuil v.dre lin^e
uv FAHxsmmw
fmis Iroorerei che-z
Jde Lilair
100J Hue du ^ogisin-le l'tat,
dei ma 'ai nt '1 une leurs
pie.iv.sdn rsif ance, i-upA.ieurs
a I u- ie poin's da vue h ciux
imports a lueinin.ul po..vaiilser
vu aux cou iruc inn m. ternes.
I ( les une v si*e ch / JVON UtAf
fOjs t vous v.i s raBd i/. compte
de la sup.ioril vraiment admira
ble des pesetas, carllag-s, ma
diiers, etc. qui vous seront vendus
dins de\ceienis cond.t.ois et
DEHAUT A PARI8
Cabinet de
Ne Jrme Salons
1730, lue C^rbe
Servie Hydraulmed( l>ori-uV
Vtm t' d r*e.iirt-Vif.
Hvis
i. Service ttydiaahque uolibs
ftU pub.i.- qu- pa ie*u i mao
"a'.audaus u leteof de BoUJ
S il iOtfadeed aucune non
l,'t ,-ouucct.on Via ce secteur,
lusqu'a nouvel ordre.
} ?oitaut'.ieoa,Wiil*lWI
10,1 LallRtCUON
.t. l-n!l l il 11 Uuut. 'UOQ-
,11 ^ Ijuph h ii i
e"
______________ >
i\*
Au Carde Bslevu.
JSa.nedi soir aurj. lieu au uar
tfoltrtvtie ls rece^iiu de tio io
S isoi.
Conn tjujours ce sera la tte
de '.'A'.j.n.'.e ei du bin g)at q-il
.val Le atraetifiettqeea de ce
ui> mon taia
Oemande d'emplni
Homme instruit qui a sjourna
.. h.. l'iuis ei lo ans ..us Etals
Uids d'Ame:iqve atce^le'hit m
ploi ou les tangeta franc ire et an
glttiti : soal de r gueur.
Adresse :
Lon L... 1918, Avenue C.
Port au l'.iuce.
Mdecin
Spcialiste dei maladies Inter
resetdei mutes les enfant
vient de uitu lrer si i cabinet de
Consultt ons a l'enco^iure de
l'Aveuue Limartiiiifc (Ujs Vjr
n ') et d. l .phone 6*
Cooau lal oih : 8 0 m .tin
ii, i it->i midi.
Panama ftailroad
Sieamshtp Lin;
Notice
Th:s U to adu- tint on and
fer Jj'y -h H 'i tr-g
m an*en-- ir. Ui- Uei'-t Plates
on h-v Mr.J H i; Van H ad,
h a taen apooii'ad etieo ('nf-
til Ag nt, aud sut 'i vill tr\ns.
cl ail bus ess in tl. inare of
th*s Companv uiti a \\ ised to tbe
aoadfnry.
Port au Prince, Hati
.1 x i.lih 1915.
u. b iro.n'SO.N
ger/it ||> .n ri i e
A\i itiportant
tes ab n.- de>s i vis pal la
o'irce ec'er so t av *.'s '!" se
ront privs d'eau dais la nuit du
Jeudi tfi et Venir*di 11 mre la
journ'e :i r oOM 'e rfeal iifl. \ E BOSSE k
Agences Repr
PORT-AV PRWCE
Agents gnraux dey
Pecker Jonoa Jfc^sv^il Milliaf
NEWYOU
|TntaJ Uajariau '- RLl[''
rrankliti Fi I -'. c Compl
A 9 1
l nuf ce
NKW-TOBC
use oiiiitre l'ioool
Diamond lalch Co
Allumette Snfe IloiU*
I i Liulilier txporl uon|tioj
^nnliern lt<*l".
Cbasj F. alll w|v Sor'
pt\non; "?<'^^ '.vmjinnres
Mti.il tturesLile lns'ce Q[
\a i.rance s^_iJri'
V'riS
'.tilliou rtms C.i.
& Champagne, bordrana
!' w -
fente dna la a mal aami hydrau
ique
L\ BECT10.V.
I'h, Hf)U"r_
LOPL-^iiAtitr
w S ailitws ' w*
Tabac Jaunes olf?W-
a Hanonale ,
Sans Hlval| .
5
l
%mn
4
205^209 Rut Travers


-..

Pourquoi vous devez acheter Chez Marcel AUDAIV & Cie
Acheta votre iiUiri.i fier.)* ciidl Hiroel iuJaia il* Ci*,
.. >o* Giu,.Wi>k> tt liqueur v
voire hbum n >os alcools '* '*
votre sucre hatien ou tranger chez
voire laie lui relie moulu chez
voire liera (LpoWenbiau uuuibouro,)
vos IHl uc rjurdeau*
Achetez aussi chez Marcel iudtin & <*M

*4
i.
t.
M
M
M
M
(jarcj qu'il provient m u-tiUui- terroirs d'daiti.
parct tiu'iU saut vendus aux plus bas prix de la place .
parce qui les marques quils vendent sont d'une puret ingalable,
parce que leurs poil, sent Icqan* et leurs prix ds plus avantageux,
parce qu'il fit prpar avec du eal dej;hoix,dans les appareils les plus psrle
parce que sa Irale.heur et soi prix dlient toute concurrence.
parce qu'ils aonlteudus aux miiii* prix qu'ailleurs, malgr leur lupriorit.
parce que l'accueil que vous recevrez ra des plus courtois
:ln;ins
1903 Rue du magasin de l'Etat
M.
I.
jl
m^- ""


incrit sur du
*von ! une
garanti, de
purt/ et
. >. ilun< c
m
m
1
m
m
m
cm
fptvn:r .' In > r g Vir.
t crfvtrttr t *i Ut i ; :
!)*im Lt g.-rioo d* v*lr< oeu
|v*c du Savon L,f*-buoy C'-r ! r le
Ov-ra It pK.t orU.B.l* pltc MU*,
.j4rpif> !' ,-*i
b'atliy > (Z"
'Jftilpr ,.i-..-- \ / .-.^
Ciicrsl lui de* .vivons / f i\!C
Mu Calm.nl qjl Ju \v
|Mnt )3;'i- c'.' ul.ivi'j y ;., ^-m*-,
AVON l R IL DUUl D
ktVM aaot.c* cmi , uj,jj
Si i ,- ..,
WISATGO
Bue UUa lUOittL10 f 8
Unit Grapbonolss et Disques
i j4tnalcui'jde bonne Musique
Mn stock de Graphonolns el In-ques vient dtre entiremeot re
..nivel, al j invite les inleurs a visiter mon exposition, et es*p-e-
les Jeun r, mile ri,-iis. V.iu* y trouverez des phonographes qui swnt
de v6r|lbl s UiiUbJe .. .- (. \ aiso i i bit,
J fltui* -i| iio i iti m egih'iitU e- to il ppti i il' ni'-r iK i- s i et t
m ; ' 'i r.-i>nr.(h'pr, eljousnt iussi excellemment t)ill
i irr porte quelle grande machine
J'ai reu galement un trs jjli assortiment de disques divera.com
ne. Meringuas, Fox Trot, Blues, Cbania Franais, Morceaux de Musi
(,ue aie, etc.
En stock toujours, aiguille Jpjur phonographe, Pice de rechange
pour UiBi limes Columhia.
L- PREEl ZMNN-AGGERHOLM
siyeM Uearai yOar ttuiti.
Kue du Qum
N 1 UIW L .- '
ip'rfur Im --r I- -"r,.# l
sinop >
DESCKiENS
r.r'.jt.^loblnr ^
.-.-r rtu In .n ' rit r" "'!'' i"*-' - -
"H'U .': J - ' -
Si vous voulez avoir
l^jbojjs .cliaptaux la
Ibz li iiiiiisou
ro iitiii iDO
Rue i\u 1728
Usa
ieuai
liraiid
Grand Htel de France
Fosilion exceptionnelle, au centre des allaire*-,
proiiiuil de louten le Bmiqqea, de ladouaue n
de toutes les Ajjenees de bateaux.
lenseiinements et laciliti pour voyager en oW:
mobile il.nis toutes les parties de la l|Mlbliqae
fflaiti el de la rpublique dominicaine.
Chambres confortable* et lurloul trs propres, e i
lilateurs dans les chambres la deooaadfl des Poo
sionaires. Cuisine traocaiaa trs soijpie et dt *
plus varies.
Dw-andeM vi$iter hs migatla
de Hti :
Vins des meilleurs crus de Bordeaux, par ban
ques, daiiieiannes, gallons et par bmitoilirs. iu.-ii i
les Vins ilecualeaux, voue trouvre/, ic pUM graai
choix, p nir les qualits et pour l'ge
VINS l.iTALIIfi* )lsr.v,.\b.
VlN DE l'OUIU10(iNb:i,l>laiieN et rouge : el le reio,nu. :
pouiinard niou>seux, uotl Amricain ,'
Le plu gra nt aasortinaeiit d Liqueur, .Oijaa.t
glus. wNkles, ete. .
Absinthe Pernod, Amer Pioon, \ermoutlie,
CON*>blvVbIS franaise el auu'riraino! traij
ment arrive.
CIGaIU'^S de Goba. Aurora. el llab:uiera.
Cl \ftitBB de toute le lahrl.pies d il oit i Gros
et dtail.
pa.aPUMBfU t Cartes postale.
Prix tr mtdrn.
Le Kiiijj >\illiil 17 est pour qui dsire la
meilleure marque qui ait jamais t dis*
dlle et qu sait qu'il doit et lier un peu
plus cher que le \\iiikv o'dinaire
cKuio William 1Y
0 SCOTS WHISKV
P. P. Palrizt
sS^-
uU. Ud elles,
Plus de vieux Hv *
de livrrs i-io-
avec les avun-
luges iiu'ulfre L'activit indus--
llielle, un:re; ,.i l'ii.!.(^.i -
Ftienne (OUil. heliure u
hjix.
Attention
A veuoie ^tiii ^raiide bimoii<
(D lojuu, U.ti L.iic b t une el
dill n ^..- i ijii l ii oiii ^t.
l'.lll-lll bU N m il, *
Fuit
011 Shoe FolStl Companylnt
New-York
Si vous voo'ei conserver la peau de vos ibaufsures.
oi vous voulez conseiver sa souplesse pondant longtemps
lfini|4tfjrl notre |ate.^lciio<|raiii la meilleure de toutes
* les indiques.
aluiipie spcialenn-ni poui I s(|entle oen du Iimj tlile
Elle proltjM* \us chaussure coi.ueia chaleur *l
l'humidit.
Geo. Jeausmec C ****
i
m
kemeicumcts
L' r lia l.Cn liu: tu.ollu, :\II.!l .
I mil ml, l-.i.t i i.' I- o, Ai Imlus
Dorc, Loi.mv, uav d, P v ni-
(iueirier Ororges, J teph et *, .m
gui, trs li.u i et.- des u.ar |W s de
h>aiputliie qi: illi < i.t r *" Inbt
U's l'oit du-erinco que Uu i>ulim
vi;les dt la lit pu b ii|ue, a l'occa-
sion de la oiuii tut-iie ue leur re*
gietn :
.hLUt.Nh JLI.K- hU>V0ND,
Avocht
Ancien Couiu. .-! du Got ir
in m ni kte les 11 < i i.i.i'Ux <:e 1re
1-. . i..ii'-t- m Mps il de l'oit-
au frite, Miivtnue d a,a don i
Ul, IU III. I i u, > .< j. ... i S Jt.il
kl cm. ni, leiin K.eul f-uiuu !
m* nt loun uii> de qui ei is li ur
ont vuues tt les plie i e< doue
tnui 4-JLc. u et eut.. |i*lil'
t'uii-i.i'ii.(.c,.. i. Juii -i ty^j.
WM
V de Hatleis et Go agents
.


W0* ^wg
uaAr
i

!'

'..
'i,

r
>
-*
b
Crme
TEKDELY
Talons en Ct oiil< 1 ouc Good j
donne un teint de lys
K^ca
*// fM
\i
^
Or v U Crt*W T.nd.'ya. *M po/bm#.
-TT lo frofc*.r d. ta /ton,*. .m. *//c * "'"
tle
tieni la pondra
Assure un*
.orrtothn exqulsa
U CrW TfclVJEl.YS. M .
BMtacuic. nllff. M" '"Wil
d'.Rfincr en ritn U ?". qnr
adoucit. MUMaplil *t bUrch.t w< b
tubrif.fr t'exct ou )im.i la faire
tatri Parfume* au. " Su. I. Crn.c TUWiltj.fi m
lr type ' P'u parlai de la crtm*
rie toilette: on emploi fvt'e 1'
haie, le tache Se touaseu' et >
irritation due la penvert
ARYS
S, Rue de U P.ia, 3
PARIS
Tuuiea Parfumer.ft fl lirand- Martin
1 24-3'
lerq* Taillant Consiqnataiia
La iw F. Ltnbwt & Co edM
lue du 3at|.-).sin rio'{l'Etat
Petit ie recewnr ! ! franc***
les ariclen mirante
l) ..telle* Extra Fine, Dentales de soie De ntelle* Or et ar Rubaus. r,lotte,, Chapeaux Garnis, Plumes, Fleur*, Paille de 8 ie et
,ou* article* pour Modos.-Sparterie. Dei lotll Haute Fanta en
perles pou. Robes el chapeaux, Je. Nie* Psrl de toute bea .t. *.
'ar* Dsnciop, tihapeiOi Jn flirt pour Entant-, Hro *e* a nie.
Peignes coller tous | nre 1 Broes I sets, des Pte D .ti
fl * | f IU I (Il'
Article* pour lomroe* : Faux col, Cravates, H.-telles, Che-ni**
dAsote, l.irt Ile*, el. [ta*arli-le* peu meiverie et Linge ie. -'.<>
tennx suprieurs. ,
l.o'J .UONS EN T- l S GENRE S et Roulions pour pharmacie.
Alimentation UqsMc : Liqueur, Cognac, Vins Champagni authe-
Ralle* en caoutchoucs! Poupe . Jouets diver*.
Accessoire dt Pharmacie et Spcialit! Pharmaceutiques.- Bv.a
Bassin* TobSl eu eMotoBOM M" t S'P Oeschiens, V iwarr*,
Lavi* MUtOfioal, Qulniue) Laharraque.Pepto Ker etc.etc.S! d Ep*o t
et de fllattbert, BosSU M Gros Savons antiseptique* toutes qualit.
Extra ts.essenee* pour Sirop*,' meurs et Conliserie.ColortnH natur
Nous avons reu le Viilab'e Th do Alpes, Excellent dpuratit
Passez-nous voir, nos prix sont avant n Rhiim Nectar"
Ch N. Gtjeas
1410, Hae du Magasin de l'Etat
117 Rue Boiiae. Foi.
820, Kae Courte.
La Gutrre^delindpt
di -iO
( Etude Historique )
ICbff Robelin, Grand" Hue, che
Gardioer & Co, Grand Kue,J
l'Ange Gardien, Hue du hser
ser*oir,A l'Imprimerie Giraquit.
Prix : 3 gourde.
Les femmes
ainsi que les en
fams aiment
avoir des ta-
lent tncaout"
c houe'.ils[sont
heutevxde Us
avoir car avev
iux ils mar-
chent conlor.
lablement.
Proloqez voire corps
I mii-lanl vos prome-
n. oV journf u \\\ les wlons en
c DiTrkntK fiood leur
bvre ra,v< us oliserve
tel h dillc-rei.ee des
I as qu'nllre leur
t uns fruction spciale.
Les ItloDl m caoutchouc fioed at. >tn\ n ralit ds[Ulcns pneui
qui pro%eH le lorp et ses orgaoes comint les pntus piotegf- '
bile.
A part de cela ils dirent plus que tous les autie.
TbpUe^lIndies ladiug Coidl
1*oi t-au-Pi ince, Gonaves
Cap-l!ailien.
'
La maison H.S1LV!
^A^ ^$sb *fc*>'
COMPAGNIE
lilahographique d'Hati
Port-ai-Prlnce1348* Rue Amricaine <3i8-
#*. O, BOX 117 Tlphone 978
Lhho^raphie Imprimerie
^i vous voulez (ji.e votre maison oit uonsideVee
dans le .ommtrci tran.tr, laites excuter cl.* z
nuus vos comm des
Rous cerlilioos que bo travaux nv.ilisei.t v c
I s metlleur-i de ceni qui sont cJnlftCtiofifii M*
franger. -
Notre tr vall e^t'notre rf5rencp.
______L11-

H. et \. Acra
iiranfhlUu
4 et dps Caves de Bordeaux
VouiMvousvoaohabilUr avc lgamoe. ot^ Don
Adrossez'-otis U MaUon kN. A. ACRA
Dont 1 devl.e ost d vonrtro tl. polit baouoojpour
Uausson poi ^anol, la maiaon oompU un maltra
tailleur italien sorti d'un tablUsement de, premier
ordre d'Italie ,. ,,
Elloosl rn mesure de fournir dos comp e,-iJtouf laite
et sur mesure, en obevlote, dlagonnlej palm beacb
drlll blano et couleur, ooupoite de caalmir pour car
valons toffes pour gilets
Bonneterie
Unoiitisea de |or et di* nuit, au (|ut det Olit*.-
Cols et uianoliittot dernires orxtli^s, Cal pm
et l'\|auK.s.
Cette iHiiion c m*t la u u> inmva'ion
et le meilleur accueil est reserve il Unis ceux qui d-
sirent par une visite Mrs dette sur la valeur df-
travaux fournis.
Tout costume command et |ui ne r;> nd pas au
pi m lu client estropris,
On pat le franais, anglais, eepa :-I ot italien
La maison C.L.Verret
Marchand Tailleur
Ko 1823 Rue du Magasin de l4Etal
e recommande au public et M noml reuse cli-
utte p.ur i luadc* de sa coupe et la promptu
e .dition mis? dans les ouve qes c HiGa se- soins
a mtison reste ouverte lu qu'il S heures iu -oir
i'rix mid.
EN
? ^Mk
Ceux qui n'ont pas encore vu les jobs
Vnesse que vient de recevoir La MaisOi
diivent, dan, nu intrt, s^inpresst;. n
He m ison, car m pat ils re ptuvr*
'aussi beaux trt'ules 6 des prix si rai
Hos articles sont vraiment de toute
I nlnur et i os \ rix tlienl toute cne
lutine volleoarreauxj
\ cilesuisM' brod
' pon Iranais barres e arrsaui.
Dsgoialnoir sup
%simir anglais nouveaut
sjgrgwbhu a*ff!-*o Mip*:-*:!
f5 alxnbeacli anglais de toutes bostita
A'paua noir suprieur
^ftin Chine pour tailleurs
Kaki blanc suprieur '
Kaki jaune anglais suprieur
l'OOk union banc anula's "i ouveaut.'i
Drlll union blano anglata
m u "
I iiasor Japonais pour chemise aflla mm*s
Fepo de sole A barres couiciir po ir ohe*"
mes et robaa nouveauts.
Tapiiste Uns pour chemises^
Peroale fine pour lingerie
Calicot peroale pour
Zpbyr anglais (pour elioro'MB* eatraftpT
Organdi suisse uni et ooulour
as Joiirseinl-smo
C au sett.e cossaises pour on''arts
Frenrli Trlsky, dernire nouvoav.t|
Poplin fleurs pour robes
Tiissoi blano
Limbrie blano -
olles oouleur A barr i
RsS soie br d
Bas hi brod i
Lotions "l'ivert*1
Tulle pour premier? Co nraua on
Couvertures blanche et couleur 8UP*r*#,lL-*
Bandes brodes Mad^ra pour cemlses st.|s.
Voile bt no oerres et mouches
'.Utins bl nc.o
in ables clii-nts, vous qui tclel portj!
liais, lis ] lus beaux tissus qu'il *oi
trouver ^ur cette place, ne m m quel
d'aller ailleurs, de passer chez nou o
acreuil vous est rserv.
%M titre
110 Kue dis fsars
J \ w 019
Tbilone : N ^56


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM