<%BANNER%>







PAGE 1

•-- *W"? <&.(>. y LU mm ztiMk cj \ 3 SU* H*/ M^jf !?.^i: .hysiologiq ie Je cetl rUmnt U rs^UC&Son iouction^lc do f!nt*st:n Coonje r.flu'* IV aSO. gS t A % % % % ndcite <'. l'Cn' irtt*. bupp M H h;-uo:.,v (M Easpetfa ." %  •• %  —. i..:..v,-aa. MgiAarlM 1*1 •' oUt Ma lonae 4 CoMl ipetieSl L-nrU* Vertige H.morro'i J<* > y spepsie Migraine* .4 l-=--—'. ~w • .:. %  t[ ...> 1 f* • I %  •• ~ mpr m*i ••.< %  |u I. t,n!r. .. •-'•' II#J; .' : • V ''• , i, < U ..liK>. • l'WH %  • %  ; I r . Il I .lll..: • %  "'• rattoi. P' —li'k-"•> %  tl- l'MUMM ,,irt ba lutf %  m. i %  i'. ••'.• %  ,,. ni M • ii9rn*ei a.ni |s i|..lliliir.. uiar.t • %  ,.„• •< % %  m.-iimrt.* ItrrM. • i, iln V nv;* i" 10. urv Mini ir'-mi • t) BMIIOM. r l Fie 4 MM il 1>'01P.U — HTM0BR0IDE8 1 iJBOLlTOIRt lP< fiulnir'i • %  < fcfnnorrr T gur> ii<*rnnn f>ong*i tlnn'nonll niBOl-TM nlirrJi i, m *** >••'•<' --'•• "* %  "•*"• ,u l ntrl *"""^ MlVOftdg,UBaL Itrot Initiant Consiqnatane UmwA des aatlws U u ianuouciUni>e.e laU piUle de. steamers su.vints. 1 n,mm.wM>e, r U 15 joli ,\, Lut de New \uiu e |>hi Curaao. i; : ui iie| ;::;::;• ^e.our pour.. YU IM a. ver* le il ju.lUl 0M .. vt.ai.lde N.w Ofb atpf ..t venant de Jaimeleime COU a Su" et rarluut le mne ff i~* ^U au Nord a l'Europe. ?0 juillet touriut, Mme: lleJouvilb IWij le avecM-tel ),,AU u leUcl1 Us leuiviin eiaieia. pour .a kl louai d. .. uouveauxpoaiuutrv.u U uueiicuou u.^Uile eu ^ Maie Uewix ItaJUM' > J£Wf . r ^; 0 m l .^euU Mr el Itai A ug. L chud. vU LaporUt Tout le m* 1 leur %  *"|f: MY a ur.u -m ;tiui mjl Je SS& clm au pr l***i V ^tux doue nue U jeu ; J12..billonne,..^**" U 'Si, l, iU rdcouvreroul leur , ^aS^" Produil ,ui bis de l'eu da UMif. Av. t 1 ltud ac eue ce deux. Ce p wi k U ! Nos dancinys M Edonnd Va l^c Mle Ade.me M ximi Voici le beau programme qui e ra excut l'occasion du I • ju. • ldl par le HmbdssadeurH 1e U Peuse I r'i..,.nse : Mi W l Vaile et Rijjnond Prulet: Preaiire Parti* Lu Nuit tt (ctobre, d'A frtd de Muait. Le piet Lu Muse, lien. Monsieur Haymond l'rrsl.s Hialoin du i crime lia ipaux L Existence li U Musique \ t Amoureu Si t .lin ou il N alle Me* Papillon. OsWtw Durand 'Novembre LMI | t'it'drir Bon Hayuaud Mi H.ymond Pfoalea Histoire Anglaise henseigneiueiits Coquelin Mr faldinoud \ aile Port au Punce Dr Plsrrs Moravi;. Morpeau Les Deux Nuels Niilemer LE RETOUR de l'i unei> ne • ruis.se! et Kobort de Klers %  slsoitas du %  v > Voi lu u ou t'pissu as!!] Page de 'itOfie Lu Liesse Mr Kiliiiui.d Valle l i uumouier Mr Kejsnond i'resles Celle Men eia suivie de La Marseillaise due pur Mi I lino.i.l Valle Nous n'avons j m i's l'instar il eorUuntaiM pens qu'on et il. inli nliie les daiiui fU esr ces tabUss noots sont pour beaucoup les s. uis endroits o ils peu% eut, le samedi soir, spns mU une longue semuin Je lbur s'ofIru quelques heures de rcrations. Mais ne, soi l—il SOS que depuis quelque temps, un laieuse clleutilc que sou cali.ucl est Iraos leje a lu Hue M. Pierre prs du Itiiie.iil postal. Aicaliuh, Juillet l'I-'i. Fianailles Il noun est fait pat des fian caille de Melle i rmite Nol avec Ml lills'hVfS Pnsow Compliments. Remerciements Les Tamilies Hosemond, Amiti, D m Klituue, Li.iru, Acbulus Dorc, Lonard, David, Pngimi, i...e..iei i o n-i' Joseph et Main* ga 1res luucbes dea marqu s de sympalbie uc'elles uui rtouon taul d-) i'o t-au Prince qua des ...ili. s MII %  '* de la II. publi |ue, l'occasion de la m i.t subite de !eur re* gntl : tl GENE JULES ROSEMOND, Avocat Aucien Commissaire du trouver nom-ni prslloa Tribunaux de 1re iu-tii..e de Nippes et de l'oitau Prince, surveuue eu son domi cilt, rue du Peuple, le jeudi i juillet courant, remercient prolond ment loua cet de qui elles leur sont venues el les prieut de t-roirs 1' ur sincre et entire gratitude* POfft tuPrince,le l i Juil et 19. Fortifiant naturel recommande pur tes Mdecins contre la nervo site, l'an^n ie et la chlorose, les troubesdig-stif-, la Liblesee do poumons, I amaigrissement etc. Keconsti"-nt debois wf 'es peronn-s ges et pour 1 fom mes pendant la giossesse et la prime d al ,i'tem nt Indispensable rour 'es enfan. Roprnentnntsp'UP Haitl QIoisoQeUcis & C £n \tnle chez: 'ort-au? rince, Pharmacie W. lioch. Jacmel, OiuUsoi, tlCtS tt Co. Si-Marc, Oloffsoo, LlCIS si Co. Pctii-Gom, Otofron, MsW t Co.Gonaives, *hl*MffltU Cap-ILillien, O.to Schuett & Co. Jrwtti l'baiiiiacie Dr K.MIIH*ux rayes, I uc i.ajiatitloACo MiragoAno o /ar & Co. Panama Railroad iSteamsiiip Line Notice Tliis is tu advis Uiat on and aftei July loi h It*z5, and during my abseiic! in tbc luited Mules o leave, Mr.Jis. Hl Van Heed, b s basa appolnted A. lins lienera| A^ent, aud as luch will transtri ail busuess In tlio inleiestof th s Company, unlil advUed lo tbe conlrary. Port u-Pri < e i aiti Ji iv 131 h. I9i. U. B THOMPSON ur. i ni i *gtUl -^n-T* — — —— Service 11 vfiauli jue Avis important \ t abonns desstivis (ar la Source Lecler sout aviss qu'il se roi;l privs d'eau I)HLla mil du Jeudi 1'. tt Vendredi 17 loole U joun e pour ssose de rlection ur gei.te daus 'a cioal'.MlioD bydrau lique. LA DIHECTIOS. PORT-AU PRli\G8 Ag -* I* gner uxde: Pecker Jones Jewell NiUinT| NEW-YOltK Fanutffl lluijariau 0 0— B oale [\oaja. %  Franklin Tire Insuranct; Compsif NKVV-YOtli: Assurance contr Pince Diamond lali'li,^ Allumette i Sul Moins i 0/S/Rnldur xp^rt Compaoj Souliers Kil • e Chas F. laylagelt S' Poissons sals en tf^us genres r-fl Manulactures Lile ln&* Cj \aturance sut l* _yff' 'juilhou Fi trs li Vins! & i Lamp agne liordrau •. — ) IMi, llejmar leurre Danois, Irooiage ei.ji-onvarvaa-n i W. S. lalhews U Se tabacs fau nes et^ncirsit'A (lalionale Sans Rival Cigarettes 'hanot r iivol de a VISITEZ 2Q5-209 Rue Trawi •SJI



PAGE 1

'^'|llAfl> ~'* ratifie Loterie Consistant en un important immeuble et 422 Lis en espaces. Sous ks auspices i la Maison F. te. AKiri CapHatien. loterie est n verte dont le prircipai lot consiste en V immeuble que reprsente la gravure d'autre p%rt 9 Le tirage aura 1im ds qe les billets auront t vendu*. difice, de construction moderne, offre tout Je conf rt dsirable et est, fans conteste, un des plus Matra Ment de ta *itt du Can.Tla *<* • ||a9le des ruos du GoiivwiMnem t d* R^oUllM*, il **t roi.rus v **•* %  *M6i qui (arment tt^ ta'SqK^^Iff^ 1 '' €S ^ lW ^*- i -'-n d 150 dolia. par mois et ,oi*H. bel, qoj pr udra lia le 3, M. ,*, .#. noti.tDre de fcutefi mis en vinte est d 2,0O0. ( 'jrois dollars) le billet s de (immeuble qui /•?'<•'•<* k toi pinipal il y 4 ardue/. veule chez: E, Robelin. liolelde France — Georges Hunier. *. .. iUMMB MB pHMi ar. i i*tS VOhlEs GRAND lto cte l'ARTHRlTlSMB te du 26 M .1 iu 25 Septembre. • %  -1 GOLF • POLO jH*-t: rrr r A'.HO UAL POU* Lf KNFAHTS l'h..i nu. le. D i *.I.TI.^ ''^'ImAifMn. Le Kiig willim If est pour qui dsire la meilleure marque qui ait jamais t distille et gui sait qu'il doit coter un peu plus cher que le Whisky o"dinaire cKloo Wiffiam IF W**' 0 SCOTS WHISKY'* 03 y 531 G3-. Anploi •I'' , J oiirn ^ "•teMX Etait"! •WpUrait em ^^fcM.iiij et an rJJf.AnaeC ^ %  frince. lqation de France > l'occasion de a Fte Nationale, le Miuitre de Kmire et madame Velteo seront lituieux de lecevoir i la L^aliuu Umeut bres de IH colonie h u.. ii-> ti les amis de la France le 11 juillet dix tuum du matin. Eli Plu* lie vieux livres l'Ius de livita bio1 cht, avtc ; % %  .'. aNatAttention lagtqu'oiie L'activit indus* Invite i "t.ijte par l'.Dieligebe EtiMne l'auin. heliuie de < boil. ^i*si. < t -' iVea;York A vendre une grande armoire en acajou, :' machines a crire et dilfcrpti!objet! de mariage. S'adresser au < Matin > Brevets *imt> f es de capaci eitilicats de lin d'£tudes A vendre l'Impilmerie Cheraquit Prix dliant toute coucurreoee Si roui voulez conserver la peau de vos chaussures. .i \nu> voulez conse versa IO(ipl6M pendant longtemps tuipiOjez nplre pat^^ooojjram la meilleure de toutes l|l III *| Il (If*/ les marques. vHWiyUvB F;.liitjj.e spcialement pour I t jentlemen 'd u luiptit lile L" Guerre de llndpeallle protge >os ciiaussures COOl e la chaleur :i danoe 4 1 %  i i • jf btnde Historique ) l'Iillin.iJlj,'. r-he/^Kobelio, (irandKue, .liez Gardiner A CO, Grand' Kue, A l'Ange i.auiifn, Hue du Rser seivou.A l'Im^iimerie Cbraquit. o i CD M B (ieo. Jeausiuecc C ^< J '•••' %  ; I ii | El prt i | , %  iniy. M plut iauf, I Tr i if | !.• il • Non te ni. : qu l't it i m. M t un i. %  .ont > alnualt fui %  kMQl SAVON il J H ', WISATGO Aijeul exclusif Rue des trontsbort* a ez-v us des cli ises ei dodues, lit eu ei\en cuivre et en bronze, ps, l.lleaux, liimpef, lavabos, carpelles et descente de' lits. -% 1^ IL •• ^ FILS 120, Rue UOIX, 120,



PAGE 1

%  % % %  I 1?***-!* Lt 1H ri.. ', ti r LamaisonHSILVERA GrandHtel de Fr. me Ceux qui n'ont pas encore vu les jolis jrticlei i finesse que vient de recevoir La Maison Silveidoivent, dans leur inliii, •'empresser de passer relis maison, car nul part ils ne peuvent trouver daussi ht aux articles Ides prix si raisonnables: ios articles sont vraiment de toute beaut et de Irtiebeur et nos prix dlit nt toute concumnr*. Crpe de Chine oouleure assortie* t extra supciieur marocain carreaux hoirie \ carreaux pour robes et chemises |ricot-no de soie barres lit i na voile carreaux Voilestiisse brod Crpon franais barres et a on reaux Diagonal noir sup%  *simir anglais nouveaut Serge bleu anglais suprieur l'ealufbearli anglais de toutes beaut Alpaga noir superleur Satin Chine pour tailleur.- Kski blano suprieur Kftkt |aune anglais suprieur ijuck union bianc anjlai 'nouveauu W prill union blauc anglais • %  Ul Tuodi.u japuauli pwut dnait ,1 hommes et rob .Uepa de soie barres couleur po U chemises ftj'ionuaes.st robas nouvaa iL'S. JUpiiete line pour lie aises Pci^aleline pour lingerie l'.aiicot percale pour /.phvr anglais pour chemises extra sup jrgwmti suisse uni et couleur Mus A |uursd< inlsoie Ci.ui.iNtitUs cossaises pour enfants French l^rlsky, dernire nouveaut Poplin a fleurs pour robes liiv.o! blanc Limbiie blanc Voiles ouuleur a barres Bas sou* brides tins fil brod Lotions *-i ivert" lulle pour premire C.o.omunion Couvertures blanche et couleur suprieur Bandefl brodes .Madera pour ehemisss et |upee Voile b nno a barres el a mouches lUtine blanchi gabardine manche barres et unie Crpon blanc et couleur jours Voil blanc et couleur uni Chemisettes allemande suprieur Brabant noir anglais Imii.-lion to^le oruo $ervieltes de toilettes blanches & couleur damasses blanches pour familles Nappes couleurs; Petites serviettes blanches damasses Oigundi '-'* hlaue & couleur h barres & carreaux. I einags cou'eue anglais sup pour jupea Madras barres de soie pour chemises hommes Aimables clients, moi qui voulez porter, peu de Irai*, les plus beaux tissus t) 1 il soit possih'e d trouver BUT. cette place, ne manquez nac, ataat d'aller ailleurs, de ptsser ohm nou 01 le m M' •* seceuil vous est rserv. Fosition exceptionnelle, au centre des altaires, proximil de toutes les Banques, de la douane et de toutes les Agences de baleaux. %  enseignements el Ucibts pour voyajer en auto mobile dans toute les parties de la Rpubliqie l'Hati et de la rpublique dominicaine. Cbambres confortable* et surtout trs propras. en tilateurs dans les chaaiblMa i 4s demande des Pen> sionaires. Cui-iue franaise trs soigne et dis plus varies. Ditf.a aies visiter tik migaiiA* de Hiet : \ins des meilleurs crus de Bordeaux, |ar| barriq's, iJameianiies, gallons et par bouteilles, l'ai mi les \ ius decliateaux,' vous trouverez le plus iand eho x, pjur les qualits el pour l'ge VINS 1 'ITALIE 1) KSl'AliNE. VIN DE B lUHGOGNG (blancs et rouges J et le rei.ormu fominard mousseux, joui Amricain j l.e plus grand assortira* ut de Liqueurs, Ccgn< c glus, wlkles, etc Absinthe Pernod, Amer l'icun, Yeimouthe CON^EKYES franaises et amricaines fraie maut arrives. CKARKS de. Cuba, Aurora et HabaneraClfARSTTES de toutes lea fabriques d lloti Gro< t dtail. PArtPUMERlS et Cartes postales. rtta trs modrs. P. P. Patrizi Pharmacie Sjourn I uns avis sa clientle et aux ttdecl et au putlic qu'il e ki norme son Laboratoire dLlogie tu un Wabcratoin ^e l.u y.r a r; iqu sous la Uin • %  n u eu Dr Jtiuot et t. ?< j fa fi /. laboratoire Ml ou*rri iruh ies ]C u is de/ brti du un'iii 9 neur K-ll peur toutes Ifs r^rbe-h-se' aialy*e prvue dir.s l'SLD cl loiate saul jour le VVa maint et ;a consisMf LreSerl rie Ssnnt rentes qut .e noardi dchaque semaine. S'a ir %  •• "r 1a lb.irm:ce pour lea leLseitueu eut>a >* \ ( -.".d'ilmes el ur la valeur d s travaux fournis. T'Mit costuiiie oom nan ie et |ul ne refond pas eu flotU iu client est repris, (In parle franais,sngl ils. espijnjl t italien Si vous voulez avoir de lions chapeaux la m de. Visitez la maison Jenaro H \ 5IDO Grand'Rue i\ 1728 Cclumhia Graphonoias et Disques Amateurs de bonne Musique Mon gStak Je Grph Doits ei DMfuti tiesl %  !tre uiirtce u ritoao^iaptic-"q u ^ 0 o^ de vrilhbles neublei H des prii in s ; H-UMM ii,,,--, J-allire^-all.uliiii^les TillegislurifTs l>j| api .ialenient -ur le< pelil. modle-, IscillISesi iiau*(K)Hukidc, tljui.ui au>l e&c.-lit;mm %  i( qui Uim^urid quolle piaille ucblBC i ai re.u ^ale.aeni uu liv. j .!i SMOrt'aiiUl d. !i*que. d VttKesSI tut, 4eMu^ae., Fj* Tut, U. ., OsSOll r.-il;in. jVlo.ceaux a Mufi que Me, etc. K:i rioek lowinan, t,u U pniP^nii D .'pie, Kct de re> aa.e pour IL.HIIIIHI i'.olumbka. h' L PREETZMsNN-AGGEBHOLi' Aycni Iwural pour tlai. j^ue du Quai Compagnie des Chemins dJ de la plaine du cul de Avis P.es. j Le Public est prvenu qu' partir du 18 du courtit i trains des lignes de la Pia.ue du Cul de Sac et de Lrgu,, Ligne Piniie ( ul de Sac MUT'JHCAK e passogm DIMANCHE d'-part Gare du M ird hies ara. Dpart ttm| LUNDI 1 " ni; MARDI " M " TKAIN LOCOMOTIVE FRET KT PASSAGERS MF.Rr.RIPI ilp.fiaie du Nord Ar. Elai g Dp.ElaogAr. unm. 11b.30am. JEl 1)1 dp par du uord Ar. Etang dpart Kiaog M., 6 h. 30 s. m. 10 h-3o m. Il h.30 urn. l 1 ^ VI NI RED1 dt-p. ({•: du mrd ar. Elarg Ce trhin lltrsMH 6 h.30 ioh.50 pourr.pkrllrWH SA' Et I dport tJang ' "*• e"e ds |oid S h.30 am. w h 30 tm. LHt"* 1 ,,e Loyaoe Mf'TCP <> R 3^re ••' %  • e lousUsjaun D^c .ta e de i g&oe ar. f are du;i:cid dp.gdre du ooid . 6bres.ro 7h.4Sau. h.30tui. f Lu c are du norl arr. Msriaii dp Mananl srr.d lh.prn. U.U1 l !" n t C l'r iu* Loron olit terne classe lrt. et Pni JFIiriDn s.re du nord ar Logane dp Logane ar.| Jtti uep ^ w ftff 9 u 30 ara i brta 30 AUenlioD mesdaj 'Tovs I. otion lavent AMIS lmondi Wbite SciP de a neifoie Robes, suides, linfleriestroussiam Dmeniez Mmoods Wbitc Snap \\y Isaac DlSlil & Rue Courbe 4738 The Royal Mail S! "" Packel Comp > Le is'Batkwoilli" e^t attendu lacm^ juillet et cunlinuera >b les po.ls du J et les ports du Nui d I M S uro l ,e f J. Daaider J r .-J 5Si. Piisisyi laisi i. %  *, 2neiise clientle. Chezkawas Henni 205.20D Rue rJr^m On trouve toujours uue aurable T Rhum Nectar Ch N. Gœljens, 1410, Rue du"Maasia il MI7 Ru Bonne W "' 8*20, Roe Coorte* arbnconr liO Uue des Osais* TlphoV • N" 7W



PAGE 1

DIRECTEUR PROPRITAIRE IMPRIME /R Clment Mayloire BOJ£ VEHNA 1358, Rue Amrioaint NUMEfiU 20 CENTIMES Quotidien TlLfcPMOlfl H' 2*2 C'est une loi constante que lout homme, participant une action lieuieuse, s'exayre la pri <|ui lui revient dans le succs ; comme Mffl i l'inverse, c'est uue loi non moins formelle qu'au jour d'un chec, tout te monde s'clipse prestement derrire la responsabilit du chel suprme. Altbor-lf __ PORT AU PRINCB ( HAi P LU DI '3JUIILET 192.v Ma nœuvrer imprudentes La Situation au Maroc lu M gala Il M Jfiil Cin-YarlUs Mnur Pouget M le Tribunal d'Appel "~ r T r-rwi i m i i ^ a avons affirmer sans (ire dmenti par Us et honntes que iraal L Poste I note i Lans le Sang usa le renversement at de la Rpublique HQU cette note tut blme; et d.apI mme que l'on l'arrestation de M. pus pouvons gale.u' la demnidi du lia Ligue de-s Droits qui le sollicitai' f dans les ailairea de lieoue, le gnral lit une rponse H l'interprtation endu y donner — panne sous la diction publique iridies adversaires de ftaipus'cmpJurde 'isu'eneore une loi? .wtait depa-s les lilalre discussion. itnent a pens Punt s'immiscer on resso. lis.-aiit Je la justice qui, I)* rechercher res dtenu i• • L'on s'attendait donc ce que MPouget dsapprouvt d'une taoo catgorique les dmarches tentes en sa laveur par la Ligue des Droits de 1 nom me. Au contraire il lit la grve de'ataim et menaa la justice de lux cadavre Ses amis s'en murent mus ne purent s'empcher de marqua? un premier llechissemiit. Le rdacteur de la noie Dans le Siiigi avait perdu sa premire ardeur et le courait civique dont les nationalistes lui avaient fait crdit. Pourtant c'est lorsqu'il est aux prises avec l'adversit qu un homme vraiment convaincu doit allirmer son courage, lie geste de fauWeiae D est pas particulier M. Pougel, c'est la condu.te de tous c. j ux qui spcuieni sur la n*veie des autres: ilspreonem m JmeutauaiLeiit une at'ituie d'apties et se montieut ensuite tels qu'ils tout ds quiu se croient iiieiucs dans leurs intrts ou dans leur vie. Comme le remarque le nationaliste tons tant Vieux la pense de se mettre en videiio pour se taire valoir, uu faon uni fou gro* dulanreprote,qu 5 de faire de h rchtu, 1 le,*. Ur, auuur de sua nom et djolVIT a u re:oiiuaiss4uce uattouale, — ue devrait pumt trouver p ace Jaus l'espru de ceux qui se sont imposes cou no LIrecteurs]>]aaos luttes nationalistes . ';'* c jojuidj a ISS!"* Ia P ollll< J u <* **Wiiiemeut aii#me H veinure %  p .-l'uni ut ro Mucun acte jouante et * >#inieniion ^JJis i t'ob •t biciiveil (9At rJwtdble de la ^ "^Mliorid liste. 'D'lai t pdS P paraissait la J Ousiamu^nt r ?Vi Poste (J est adeaco.ijpi | logique des i* J*J POUVdlt S a r / *U ' lioruo. .^oeldugouL'ordonnance du Juge d'Instruction vint fourmi & M. Pouget l'occiaiou qu'il sollicitait depuis longtemps le lire publiquement s ii opiuioi.. Dj l'opposition entlt*oyil "ne beue uaieace ou le directeur de La Poste s tetsit chacuu ou lot. Mais M. l'ojget ittjt* 1J bataim ; i rentra tes bat (eue., ieno. <, la dette qu'il avait juie de se taire payer M Uterpia p|j p .reinrnt et simple iaeui de l'ordonnance du Juge d'iustructioa. i Mon qu'arrivet il f VI c ...ujf.u l'intrpide r ia. t ur de ,a rota L>*us le Sang al a d.' denegaiiou eu deuegiWO.J-, de reculades eu r;u.adts jusqu' renier sa propre peasa. Il accepta passer au yeux de ses juges pour un in:on*ji : ot qui ne sait pas ce .• i n crit et pour un nitionalUte opposmt qui ne critique et ne vise personne : il a voulu -eule.i) ut tlouuer l'opi. aiou pub iii.i • l 'illusion qu il u. i %  n 1 ira .iroitdu peuple contre un homme imag.uai.e dont la politique IUI semblait c instituer une aventuie susceptible de compromettre l'Avenir .National. Le 8 uverain dout vous ave/ conseill lasi-Mii.it, est-ce bien le Prsident actuel de la Rpubii* que ? Mon, je jure que ce n'e.t p, de lui qa il s o, i J a n'ai point entenlu ues.gner Sua hxcenence M. Louis Borno, !'r M. le ut de la LUpublique. La note i)anle Sang* n a ele que l'tXpreuiQH J une pemit impersonnelle. L*}* luges du Tribunal d Apptl se sont donc tres circons'.auces que nous venoi.s de voir que s tuoiguenbt Ja (use de lopposiiiuu '.' tjui Les ollrts de paix de la France aux fiitiams •ont diversement interprtes Les dputs communites seuls ont ot contre les crdits du CJouveruementPainlev pour continuer la lutte contre bd-LI-nm PAHII— A ia sance de la cham bre, M. Painlev, prsident du couseil, a Ueciare que les aeropla ns trauais laisseront tomber en tre les Marocains des proclama tioo paeitiques de la Irance. Le premier ministre espre que celte piopagande qui coiucidera avec l'oilre o'ticie.io de la paix laie par 1 intermdiaire de rKspagne produira uu bon eflel leur mou ira rit que si Abdel Krim persiste a i uinuaiire ce n'est ijue par t mrit et ambition, y elques d ptes croient cepeudaul que celle mesure sera contraire l'elfet que l'on veut obtenir parce que la p.upart des Hillains -.ut illetus ou nien'iulerprteroot l'oilre de paix comme un signe de faiblesse de la part de la France. I'AHIS La chambre a accoid par 411 vois contre 1 et loo abs tentions les crdits demands par le gouvernement pour continuel ia campagne du Morue se moulant 1S3 millions de frnes. Les seu.s votes cou n aires la demande du 'gouvern ment sont ceux des com muniste*. mais lab-teution du p* ti socia isle esl coosuere com m un -i. e de dsagrgation du bl c des gauebes devant amener to taleiii.nl la chute du gouverne ment. Dans ce dbat le cabinet a •Li son sclui l'appui du parti nationaliste. Ft^ ; Communique officiel — Lne attaque des luliaiuI.,I • per.dant la nui sur les postes de la nvu rc a t repousse par nos troupes sngalaises. La coloni.e qui opre HU sud de Fe/ Kl Uali a rejeie de l'autre cot de l'Huer gba la puput des kabyles qui s'taient ii.(il 1res dans celle l gion. C'est enfin demain i occatio du 14 Juillet que les arlisbs Ira ais Edmond Valke de l'Odon M Raymond Prestes du Cwnnate 11 tnruut la brul.n.e soiie JOUI nous publions plu haut le pro gramme et qui sera piside pt>r le d<-iiiigu Uiiuisiie de Frauce M Velten. A part les pomes uaitieos de loo • i.rauie, les monologues d sopilants qu'on aura l'oceetjjff ueuteudre, ou aura eucoie la . tislacliond'applaudit lectiei-d'i.u. vre imn.oriei u'AUred de MuisSi Li >uil d'Oclobie ainsi que .1 trspirituelle comdie de Jour lini t La Pau elle/ soi •. La iccoiuiuaiidalioii expresse c^l laite a lous ceu qui ileuout ctui poser la iioiubieust SMlatajiee ne celle lOte devant lre eu loul point remarquable* d'artiver asse< |,>t pour qu'aucun bruit insolite ue trouble le specia. le qui dbulera par s* La .Nuit d'uciobie , itl.e u'u>r dlicate a laquelle il cou vient que le plus giand -.lei >.e fisse cortge. : Nouvelles lilrangres Par CabU Une dclaration du Chancelier Luther lidlLlN— Le chancelier Luther • /-aie^oiiquemeul dclare devant le cornue des aliaires trangres du R uhstag que la rponse du gouvernemeut de Bnin le der mare noie *ranc:aise serait eovove a fans sans tre soumise a la Uiie. ollert hier par le direction de Pt,ri •iana a la dihcti n de ses ciieun, ^-v %  "— a eu teaucoup de succs, tanl p„r meilleures t'originanl du sujet que par iasoiep tuoaiti des dcors el le jeu impec%  %  % %  cable des acteurs. C'est une char mante et dlicieuse comdie dra matique o, i rencontre des pr jugs et dee lves d'avenir ambi lieux de tous Chaussez vos eofaols [I Balloni fils Ses | ; haussa, es sont les La campaune communiste IraVcis le monde ^ UiLO— Par i'iLleimediuire de l'orgaue commuuisie nurvegieui .Normes hou.muuisblad, le soviet russe a ai reste une proclamation eux UiaiiLs ne l'escadre argiais qui se Uouvtnt dausce poit les in v.tui a se M voiter dans le ca& o on les conlreindtail c mbaitie la tiiii.e .La Lici.iau.hiioii est rdige tu ui.jdais kl toi te lu tigialuie de la L'gue de le Junese de JNciv ge. En Cquattur LUI/ On ltlt|rtfhis Ja .^ \aquil qie le Cci vfinneiil hc,a lorien a t invrt par un coup d tat militaire. la situation en Chine cause toujours de siituses inquitudes CA.MU.N— Le consul bntenni que a oidout a la popuial.on ei vue euangeie 4 ui se ii„ v e enco re eu celle vide depaitir imm uiaim.ni|.yui Bon^ewtag, ... M luabou nant a, venue d pj u me nsvantts.Ou s atieud d'utUBueneul l tulre a uue attaque de contes nions lraugen s de ^llamln de la pat des Loupes rgulires de Lan ton. bice.le attaque e p.odui. eue et Ur minera luevu.unm^t ui e MI, ereuliou arme des pu sauces. I. laJvj rentre en France M.DRIU-M. Malvy, chef de la Uei< e .no(i liauv i*e m la unie rtnee lianco espagnole, e ,t p Br „ aujourd'hui de*i.nalioo de Pari-, Il a t sau la gaie par pi, sieurs mcu.bie ou uuevioire et paguol, par l'ambassadeur de France et de nombreuses p.rraa &a ns politiques. U PARISIENNE ., JUMUrit• U I^Caf Ru^. MesM usi uc.ee I oit-ac-l'.m, t rla'li LlMMi. he+ASAClt PaoHinituDi Soins paitiiblier pi ur le lin e an, laux-cula, i ht aises. Voua serez pleinement satisfait en|euvoyant voire linge Au Puais National Samedi.de 5 7 heures du soir, Monsieui Ltuis boiuo, liesiutui de la Rpubi.quc tt .Madame B< r no on! ollm une cliaimane r teplion en l'honneur uu .oi ( i| d'Ltat dont la session i e ul de pi.iid.el.,,.u u ,, e t 01jitll lois d Lit, assistaieui a cette r*u nn.u fc Me. us •saieiattta -i t.t Liejean. F. ennis, ikue Auguste, II. Hraux et Oe.abtrie l'ierre LJUIS, le frtai Ue.ue i .vlu 6 l u i,e aite Dorsinvuie, directeur dt 1'u.uitgisueiueul, t ic u4rtofi le, Ai 1 Laor, tm ie Mta|or, Ur U, brosse, liraovilla. les temps des pa I %  %  1£6 a, e 1. " ai *. F0, !P eDf *>t, a (nom W* U M?.^ 1 P*.HjylMd'una jeune ouvriers ^•aPiiVu* ••*• Juue avocat. La moi aie V^sKoyal; du;ai tend des meure pies douces et 4 permettre ueuoustr eile ou celui qu'on aime, .unout iowqu un osent T iot sceller de •• cuarmes irrsistiWef l'union de deus ome A laquellemettraieut uOstace ie conveutmus ocuus •eurtrierasalaUres... Le laniDa Lhapagne Lacson r**" 1 l^uve ~>k **}'*** TN UUB *' ainsi • irctie a d t p ^ L,Hc 3e ,4 T ohe/d.t ^ Jponlu u ,5 ?*t UQf rvo. Maurice Etliooe fils •archandisea r ifW.aiaea Port au Pr tootl fce trouve a Paris dans les Grands restaurant!, et cals a la mode, 1 pon-au. friuce, il est devenu le lavon de la Socit. — M En venta chat : t. Pereix. rh. Picoulet. Ch. N.jGopijens, Lope Pivert aux C**e* de Hordeaox. B^/.ar Mtropolitain, Alfred !N Cooke. Htel de Fiance etc. Aux Gonalvts : A. F. Me Unifie, Reinboid a Co. An Cap : 'J Part vis ci, ChH. Jnnas.| COJIPAGME Iilbographique d'Hati Pgrt-aa-Prioce—1348Rue Amricain* 1348. i*. O. BOX 117 llphone 278 Lithographie — Imprimerie i vous voulez queSoIre maison soit considre daus le commerce eUaiiyer, laites excuter chez nous vos commandes^ r o Hous certilions que nos travaux ^rivalisent av c les meilleur de ceux qui sont eoiiectioons i l k t> tianijer,, \ Rotrt trifiU tst Btr rifirenœ. J— .f


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06471
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, July 13, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06471

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text

DIRECTEUR PROPRITAIRE
IMPRIME/R
Clment Mayloire
BOJ VEHNA
1358, Rue Amrioaint
NUMEfiU 20 CENTIMES
Quotidien
TlLfcPMOlfl H' 2*2
C'est une loi constante que lout
homme, participant une action
lieuieuse, s'exayre la pri <|ui lui
revient dans le succs ; comme
Mffl i l'inverse, c'est uue loi non
moins formelle qu'au jour d'un
chec, tout te monde s'clipse
prestement derrire la responsa-
bilit du chel suprme. Altbor-lf
____ ________
PORT AU PRINCB ( HAi P
LU DI '3JUIILET 192.-
v
" Manuvrer imprudentes La Situation au Maroc lu M gala
Il M Jfiil
Cin-YarlUs
Mnur Pouget M le Tribunal d'Appel
"~r"T '* r-rwiimii ^a
avons affirmer sans
(ire dmenti par Us
et honntes que
iraal L Poste
I note i Lans le Sang
usa le renversement
at de la Rpublique
hqu cette note tut
blme; et d.ap-
I mme que l'on
l'arrestation de M.
pus pouvons gale-
.u' la demnidi du
lia Ligue de-s Droits
qui le sollicitai'
f dans les ailairea de
lieoue, le gnral
lit une rponse
H l'interprtation
endu y donner
panne sous la dic-
tion publique iridi-
es adversaires de
ftaipus'cmpJurde
'isu'eneore une loi?
.wtait depa-s les li-
lalre discussion.
itnent a pens
Punt s'immiscer
on resso. lis.-aiit
Je la justice qui,
I)* rechercher
res dtenu i-

L'on s'attendait donc ce
que M- Pouget dsapprouvt
d'une taoo catgorique les d-
marches tentes en sa laveur
par la Ligue des Droits de 1 nom
me. Au contraire il lit la grve
de'ataim et menaa la justice
de lux cadavre Ses amis s'en
murent mus ne purent s'em-
pcher de marqua? un premier
llechissemiit.
Le rdacteur de la noie Dans
le Siiigi avait perdu sa premi-
re ardeur et le courait civique
dont les nationalistes lui avaient
fait crdit. Pourtant c'est lors-
qu'il est aux prises avec l'ad-
versit qu un homme vraiment
convaincu doit allirmer son
courage, lie geste de fauWeiae
D est pas particulier M. Pou-
gel, c'est la condu.te de tous
c.jux qui spcuieni sur la n*-
veie des autres: ilspreonem m j-
meutauaiLeiit une at'ituie d'a-
pties et se montieut ensuite
tels qu'ils tout ds quiu se
croient iiieiucs dans leurs in-
trts ou dans leur vie. Comme
le remarque le nationaliste tons
tant Vieux la pense de se
mettre en videiio pour se taire
valoir, uu faon uni fou gro*
dulanrepro- te,qu5 de faire de h rchtu,
1 le,*. Ur, auuur de sua nom et djol-
VIT a u re:oiiuaiss4uce uatto-
uale, ue devrait pumt trou-
ver p ace Jaus l'espru de ceux
qui se sont imposes cou no li-
recteurs]>]aaos luttes nationa-
listes .
';'* c jojuidj a
ISS!"* Ia Pollll **Wiiiemeut ai-
i#me h veinure
p .-l'uni ut ro
Mucun acte
jouante et
* * >#inieniion
^JJis i t'ob
t biciiveil
(9AtrJwtdble de la
^ "^Mliorid liste.
'D'lai t pdS
P paraissait la
- J Ousiamu^nt
r?Vi Poste (J est
adeaco.ijpi |
logique des i*
J*J POUVdlt S a r
/ *U ' lioruo.
.^oeldugou-
L'ordonnance du Juge d'Ins-
truction vint fourmi & M. Pouget
l'occiaiou qu'il sollicitait depuis
longtemps le lire publiquement
s ii opiuioi.. Dj l'opposition en-
tlt*oyil "ne beue uaieace ou le
directeur de La Poste s tetsit
chacuu ou lot. Mais M. l'ojget
ittjt* 1j bataim ; i rentra tes bat
(eue., ieno. <, la dette qu'il
avait juie de se taire payer m u-
terpia p|j p .reinrnt et simple
iaeui de l'ordonnance du Juge
d'iustructioa. i Mon qu'arrive-
t il f VI c...ujf.u l'intrpide r ia.
t ur de ,a rota L>*us le Sang
al a d.' denegaiiou eu deuegi-
Wo.j-, de reculades eu r;u.adts
jusqu' renier sa propre peasa.
Il accepta passer au yeux de
ses juges pour un in:on*ji:ot qui
ne sait pas ce . i n crit et pour
un nitionalUte opposmt qui ne
critique et ne vise personne : il a
voulu -eule.i) ut tlouuer l'opi.
aiou pub iii.i l'illusion qu il u.
i n 1 ira .iroit- du peuple contre
un homme imag.uai.e dont la po-
litique iui semblait c instituer une
aventuie susceptible de compro-
mettre l'Avenir .National.
Le 8 uverain dout vous ave/
conseill las- i-Mii.it, est-ce bien
le Prsident actuel de la Rpubii*
que ? Mon, je jure que ce n'e.t p,
de lui qa il s o, i Ja n'ai point en-
tenlu ues.gner Sua hxcenence M.
Louis Borno, !'r m.le ut de la LU-
publique. La note i)an- le Sang*
n a ele que l'tXpreuiQH J une pemit
impersonnelle.
L*}* luges du Tribunal d Apptl
se sont donc tr sence d'un nationaliste convaiucu
mais d'un h.imme reniant avec ar-
deur une opiuton qui tait cense
avoir t exprime avec la plus
l-jiuie ronvidtion. Il fallait bien se
rendre a l'evilence que celle not_
n tait qu une bravade. La deci.
mou du l'ntunai d'Appel relae
donc les capitalati ma ue Pouget
qui, par sea recula les. a dtruit
lui ii.une, tut.e les mains des
magistrats, les lment-, qii u-
vaiem s-ivir Je oaseaieur verJicl.
il a reni tore .es queue murs
uu iuouual J Appel le bruvaut
cii de guerre desuue 4 en impuier
aux utils.
Bu piesence de celle attitude...
peu courageuse, les hooorab.es
Mfgistrats du Tiibunal d'Appel ne
pouvaient plus maintenir l'ordon-
nance du Juge d'IoslructioD. Bien
pius, le Commissaire du Oou\er
nement lui-mme n'avait aucun
inteiet se pourvoir en Cassation
puisque le procs tait uevenu sans
objet par les deu galions del'oigei.
t-tst de celle dcisLo rabelii
dans >es circons'.auces que nous
venoi.s de voir que s tuoiguenbt
Ja (use de lopposiiiuu '.' tjui
Les ollrts de paix de la France aux fiitiams
ont diversement interprtes
Les dputs communites seuls ont ot contre les
crdits du CJouveruementPainlev pour continuer
la lutte contre bd-LI-nm
PahII A ia sance de la cham
bre, M. Painlev, prsident du
couseil, a Ueciare que les aeropla
ns trauais laisseront tomber en
tre les Marocains des proclama
tioo paeitiques de la Irance. Le
premier ministre espre que celte
piopagande qui coiucidera avec
l'oilre o'ticie.io de la paix laie
par 1 intermdiaire de rKspagne
produira uu bon eflel leur mou
ira rit que si Abdel Krim persiste
a i uinuaiire ce n'est ijue par t
mrit et ambition, y elques d
ptes croient cepeudaul que celle
mesure sera contraire l'elfet
que l'on veut obtenir parce que la
p.upart des Hillains -.ut illetus
ou nien'iulerprteroot l'oilre de
paix comme un signe de faiblesse
de la part de la France.
I'ahis La chambre a accoid
par 411 vois contre 1 et loo abs
tentions les crdits demands par
le gouvernement pour continuel ia
campagne du Morue se moulant
1S3 millions de frnes. Les seu.s
votes cou n aires la demande du
'gouvern ment sont ceux des com
muniste*. mais lab-teution du
p* ti socia isle esl coosuere com
m un -i. e de dsagrgation du
bl c des gauebes devant amener to
taleiii.nl la chute du gouverne
ment. Dans ce dbat le cabinet a
Li son sclui l'appui du parti
nationaliste.
Ft^ ; Communique officiel
Lne attaque des luliaiu- i.,i .
per.dant la nui sur les postes de
la nvu rc a t repousse par nos
troupes sngalaises. La coloni.e
qui opre hu sud de Fe/ Kl Uali a
rejeie de l'autre cot de l'Huer
gba la puput des kabyles qui
s'taient ii.(il 1res dans celle l
gion.
C'est enfin demain i occatio
du 14 Juillet que les arlisbs Ira .
ais Edmond Valke de l'Odon M
Raymond Prestes du Cwnnate 11
tnruut la brul.n.e soiie Joui
nous publions plu haut le pro
gramme et qui sera piside pt>r le
d<-iiiigu Uiiuisiie de Frauce M
Velten.
A part les pomes uaitieos de
loo i.rauie, les monologues d
sopilants qu'on aura l'oceetjjff
ueuteudre, ou aura eucoie la .
tislacliond'applaudit lectiei-d'i.u. .
vre imn.oriei u'AUred de MuisSi
Li >uil d'Oclobie ainsi que .1
tr- spirituelle comdie de Jour
lini t La Pau elle/ soi .
La iccoiuiuaiidalioii expresse c^l
laite a lous ceu qui ileuout ctui
poser la iioiubieust SMlatajiee ne
celle lOte devant lre eu loul point
remarquable* d'artiver asse< |,>t
. pour qu'aucun bruit insolite ue
trouble le specia. le qui dbulera
par s* La .Nuit d'uciobie , itl.e
u'u>r dlicate a laquelle il cou
vient que le plus giand -.lei >.e
fisse cortge.
: Nouvelles lilrangres
Par CabU
Une dclaration du Chan-
celier Luther
lidlLlN Le chancelier Luther
/-aie^oiiquemeul dclare devant
le cornue des aliaires trangres
du R uhstag que la rponse du
gouvernemeut de Bnin le der
mare noie *ranc:aise serait eovove
a fans sans tre soumise a la
Uiie. huilivemenl rdig, u sera lu au
cornue de aliaire trangres. Le
Dr Luther a explique son attituie
en d aut que la uis.uasion ue cet
te rponse pourrait donner des
di cas lous dangereuses au Hei h
nt* et que par voas^uent il tait
pra/reb.e que le dbat eut heu
aprs sou envoi Pans.
cioit ou pouvoir iouip=r r 'jue ue
courage ue faut il pas a ceiui qui
prtend jouer le (Ole d apoire. L o-
pinion pub.iqua vient de faire en-
core une foi 1 exprience que les
opposants nationalistes ne sont
gucie dcid ce dou absolu de
soi qui caractrise les patriotes
invaincus tt sincres.
il Parisiuna
irki"'.(tjuiu
,""ptyMen Claude
;". le premier
.'rieeoe.
^'fSe
itaa?s
Le a Secret de Polichinelle > ol-
lert hier par le direction de Pt,ri
iana a la dihcti n de ses ciieun, ^-v *"
a eu teaucoup de succs, tanl pr meilleures
t'originanl du sujet que par iasoiep
tuoaiti des dcors el le jeu impec-
cable des acteurs. C'est une char
mante et dlicieuse comdie dra
matique o, i rencontre des pr
jugs et dee lves d'avenir ambi
lieux de tous
Chaussez vos eofaols
[I Balloni fils
Ses | ; haussa, es sont les
La campaune communiste
IraVcis le monde
^ UiLO Par i'iLleimediuire de
l'orgaue commuuisie nurvegieui
.Normes hou.muuisblad, le soviet
russe a ai reste une proclamation
eux UiaiiLs ne l'escadre argiais
qui se Uouvtnt dausce poit les in
v.tui a se M voiter dans le ca& o
on les conlreindtail c mbaitie la
tiiii.e.La Lici.iau.hiioii est rdige
tu ui.jdais kl toi te lu tigialuie de
la L'gue de le Junese de JNciv
ge.
En Cquattur
LUI/ On ltlt|rtfhis Ja .^
\aquil qie le Cci vfinneiil hc,a
lorien a t invrt par un coup
d tat militaire.
la situation en Chine
cause toujours
de siituses inquitudes
CA.MU.N Le consul bntenni
que a oidout a la popuial.on ei
vue euangeie 4ui se ii ve enco
re eu celle vide depaitir imm
uiaim.ni|.yui Bon^ewtag, ... m
luabou nant a, venue d pju, me
nsvantts.Ou s atieud d'utUBueneul
l tulre a uue attaque de contes
nions lraugen s de ^llamln de la
pat des Loupes rgulires de Lan
ton. bice.le attaque e p.odui.
eue et Ur minera luevu.unm^t
ui e mi, ereuliou arme des pu
sauces.
I. laJvj rentre en France
M.DRiu-M. Malvy, chef de
la Uei rtnee lianco espagnole, e,t pBr
aujourd'hui de*i.nalioo de Pari-,
Il a t sau la gaie par pi,
sieurs mcu.bie ou uuevioire et
paguol, par l'ambassadeur de
France et de nombreuses p.rraa
&a ns politiques.
U PARISIENNE
., JUMUrit- U I^Caf
Ru^. MesM usi uc.ee
I oit-ac-l'.m, t, rla'li
LlMMi. he+ASAClt
PaoHinituDi
Soins paitiiblier pi ur le lin e
an, laux-cula, i ht aises.
Voua serez pleinement satisfait
en|euvoyant voire linge
Au Puais National
Samedi.de 5 7 heures du soir,
Monsieui Ltuis boiuo, liesiutui
de la Rpubi.quc tt .Madame B< r
no on! ollm une cliaimane r
teplion en l'honneur uu .oi(i|
d'Ltat dont la session ieul de
pi.iid.el.,,.- uu,,e ,t, 01jitll
lois d Lit, assistaieui a cette r*u
nn.u fcMe. us saieiattta -i t.t
Liejean. F. ennis, ikue Auguste,
II. Hraux et Oe.abtrie l'ierre
Ljuis, le frtai Ue.ue i .vlu6lui,e
aite Dorsinvuie, directeur dt
1'u.uitgisueiueul, t ic u4rtofi le,
Ai 1 Laor, tm ie M du cab.uel parucui er du Pr-i
i ni, Ernest Ly?. Marcel t'r-.
Sseu, chel d l'Etal >ta|or, Ur U,
brosse, liraovilla.
les temps des pa
I 16 a, e 1. "ai*. F0,!, !P eDf*>t, a (nom
W* U m?.^1 P*.HjylMd'una jeune ouvriers
^aPiiVu* * Juue avocat. La moi aie
, V^sKoyal; du;ai tend des meure pies
douces et 4 permettre ueuoustr
eile ou celui qu'on aime, .unout
iowqu un osent Tiot sceller de
cuarmes irrsistiWef l'union
de deus ome A laquellemettraieut
uOstace ie conveutmus ocuus
eurtrierasalaUres...
Le laniDa Lhapagne Lacson
r**"1* l^uve
~>k **}'***
Tn,Uub*' ainsi
, irctieadtp^
L,Hc3e ,4Tohe/d.t
^Jponlu u
,5' ?*t UQf rvo.
Maurice Etliooe fils
archandisearifW.aiaea
Port au Prtootl
fce trouve a Paris dans les Grands res-
taurant!, et cals a la mode, 1 pon-au.
friuce, il est devenu le lavon de la So-
cit.
M
En venta chat :
t. Pereix. rh. Picoulet. Ch. N.jGopijens, Lope Pivert
aux C**e* de Hordeaox. B^/.ar Mtropolitain, Alfred !N
Cooke. Htel de Fiance etc.
Aux Gonalvts : A. F. Me Unifie, Reinboid a Co.
An Cap : 'J Part vis ci, Ch- H. Jnnas.|
COJIPAGME
Iilbographique d'Hati
Pgrt-aa-Prioce1348- Rue Amricain* 1348.
i*. O. BOX 117 llphone 278
Lithographie Imprimerie
i vous voulez queSoIre maison soit considre
daus le commerce eUaiiyer, laites excuter chez
nous vos commandes^
r o
Hous certilions que nos travaux ^rivalisent av c
les meilleur de ceux qui sont eoiiectioons i lkt>
tianijer,, \
Rotrt trifiU tst Btr rifiren.
. j.f


-- *W"?
<&.(>. y
lu mm
ztiMk
cj \3 SU* H*/ M^jf
!?.^i: .hysiologiq ie
Je cetl rUmnt U rs^UC&Son iouction^lc do
f!nt*st:n
Coonje r.flu'* IV aSO.
gS t A ?ndcite <'. l'Cn' irtt*.
bupp M H h;-uo:.,v (M
Easpetfa ." . i..:..v,-aa.
MgiAarlM 1*1 ' oUt Ma lonae
4

CoMl ipetieSl
L-nrU*
Vertige
H.morro'i J<*
. > y spepsie
Migraine*


.4
l-=--'.
~w

. .:.. t-
[ ...> 1 f* I ~
mpr m*i .< |u
I. t,n!r. .. -''
ii#j; .' : V ''
, i, < U ..liK>.
l'WH ; I
r .
Il I .lll..: "'........
' rattoi. P' li'k-"- >
tl- l'MUMM ,,ir-
t ba lutf
m. i i'. '. "
, ,,. ni M ii9rn*ei
a.ni |s i|..lliliir.. uiar.t
' ,. < m.-iimrt.* ItrrM.
i, iln V nv;* i" 10. urv
Mini ir'-mi
t) BMIIOM.
r l Fie 4 MM il ,1>'01P.U
HTM0BR0IDE8------1
iJBOLlTOIRt lP- <
fiulnir'i < fcfnnorrr t
gur> ii<*rnnn f>ong*i
tlnn'nonll
niBOl-TM
nlirrJi
i, m *** >'<' --' "* "*" ,u'lntrl *"""^MlVOftdg,UBaL
Itrot Initiant Consiqnatane
UmwA des aatlws
U uianuouciUni>e.e laU
piUle de. steamers su.vints.
1 n,mm.wM>e, r U 15 joli
,\, Lut de New \uiu e |>hi
Curaao- i; : uiiie|
;::;::; ^e.our pour..
YuIm a. ver* le il ju.lUl 0M
.. vt.ai.lde N.w Ofb atpf
..t venant de Jaimeleime
COU a Su" et rarluut le mne
ff i~* ^U au Nord a
l'Europe. ?0juillet touriut,
Mme: lleJouvilb IWij le
avecM-tel),,AUu*leUcl1"
Us leuiviin eiaieia. pour .a
kl louaid.
.. uouveauxpoaiuutrv-
.u U uueiicuou u.^Uile eu
^ Maie Uewix ItaJUM' > JWf
. r^;0ml.^euU Mr el Itai
Aug. L chud.
vU LaporUt
Tout le m* 1 leur *"|f:
MY,a ur.u -m ;tiui mjl Je
SS& clm au pr l***i
V^tux doue nue U jeu;
J12..billonne,..^**"
U 'Si, l, iU rdcouvreroul leur
,^aS^" Produil ,ui
bis de l'eu da UMif. Av. t
1 ltud ac eue ce deux.
Ce p wi
k U !
Nos dancinys
M Edonnd Va l^c
Mle Ade.me M ximi
Voici le beau programme qui e
ra excut l'occasion du I ju.
ldl par le HmbdssadeurH 1e U
Peuse I r'i..,.nse : Mi W l
Vaile et Rijjnond Prulet:
Preaiire Parti*
Lu Nuit tt (ctobre, d'A frtd de
Muait.
Le piet
Lu Muse,
lien.
Monsieur Haymond l'rrsl.s
Hialoin du i crime lia ipaux
L Existence Mr Kdmon.l V.,ll
Hoee Ohai e* Mon via
Adolescents D.ino'les Vieux
Mr Kaytnood l're-'es
Le petit tout eut
Ua o el t'rovei.c, il
Mr Edojoud Valle
ChaiMOfl de Marie de-* *ngs
Jean H. hepio
Les Kifes LtcyDte de Lis-le
Le lr. II.- Mnu lit I dmond Valle
La Psil lu/ Bol
Comdie eu un aete de lieorges
Courteliue. Tiitlle Mr Hivmond
r're-li-s Vateutine. Mette Ade
mm Maaimini d.
Deuxime Partie
Mi l..iiM.ii-i Valle
Le? Croi lluasanla ' .Nadnud
Les Moins
Mi Kaymond PffOalSt
Coufience >li U Musique
\t Amoureu
Si t .lin ou il N alle
Me* Papillon. OsWtw Durand
'Novembre LMI
| t'it'drir Bon Hayuaud
Mi H.ymond Pfoalea
Histoire Anglaise
henseigneiueiits Coquelin
Mr faldinoud \ aile
Port au Punce
Dr Plsrrs Moravi;. Morpeau
Les Deux Nuels Niilemer
LE RETOUR
de l'i unei> ne ruis.se! et Kobort
de Klers
slsoitas du v >
Voi lu u ou t'pissu as!!]
Page de 'itOfie
Lu Liesse Mr Kiliiiui.d Valle
l i uumouier Mr Kejsnond i'resles
Celle Men eia suivie de La
Marseillaise
due pur Mi I lino.i.l Valle
Nous n'avons j m i's l'instar
il eorUu- ntaiM pens qu'on
et il. inli nliie les daiiui fU esr
ces tabUss noots sont pour beau-
coup les s. uis endroits o ils peu-
?eut, le samedi soir, spns mU
une longue semuin Je lb- ur s'of-
Iru quelques heures de rcrations.
Mais ne, soi lil SOS que depuis
quelque temps, un la plorobleelun mauvais got notoire
tout alleels dans ce salles de
f.iies, ce [o:Pt, que si un fiein
u'est mis la dsinvolture ?cau-
dstSOSe qui s'y tale, bu. fr q in
Hlion 4seie Stf isste aux seul
dvoye dont |tn< ciimmpue n-i
peut plus se heurtf r a a: cune
laideur
En effet, si l'on excepte 1 Htel
d* la Maieleine, c'est partout, ail
leurs uo mii melo m-lesc 'plibie
dans lequel ou s bon eu e s in
teipelle liau yant les propos les plus debralls
Les Janseurs ne prennent plus-l
peine de se dcouvrir, ils valsent...
avec le clnpeuu sur la lele Et
cette innovatiou ne peut que pro-
duire le plus vilain eftet sur le cu-
rieux que le hasard aura retenue
es ces lieux.
Enfin, lorsqu'on |a is's DOS ou
deux heures dans ces tablisse-
isole, l'on soiI de leuralmosphe
re assourdissante avec l'espiit et
le corps plus fatigus que lors
qu'on y tait entr.
Cependant, il y a une chose
dire : 'oui le monde comprend ai-
smtnl qu'un dsniing ne peut pas
avoir l'tiquette et la leuue d'une
runion ofterle dans uo terri",
mais rien n'empche qu en s'arnu.
sant lollemen'.une d.ence relative
puisse tre encore observe.
Talons en Caoutchouc Good Y%^
Le* pmme*
ainiquelfBcn
fan** aiment
avoir d* ta-
lon* encai' "
ehaw.il* ont
heu eux de le*
avoir enr avec
eux *!-
chent confo -
tablement.
frotf'fez votre coVps
pendant vos praine-
naoVs journalires,
usant les lalons en
caoutchouc Good tear
avec a,vous observe
rez la dillrence des
pas qu'ollre leur
construction spciale
l#i ,alo,.s en caoutchouc Good IeaMOJl'en rjalli des Ulcns pne^tlj
^ pSl li corps et ses organes eomute les pneus protgent \m
bA* part de cela ils durent plus que tous les auties.
V
lieWesllndies Trading Compi
t/ort-au-Frinee, Gonaves
Cap-Hailien.
Biomalz Eug. LE BOSSE &
Agences- Repriseri.
Cliaiu|einent d'adresse
Me lii'vguire l'hilocls Cornel ar
peuteui auuouce a sa nuu.l>ieuse
clleutilc que sou cali.ucl est Iraos
leje a lu Hue M. Pierre prs
du Itiiie.iil postal.
Aicaliuh, Juillet l'I-'i.
Fianailles
Il noun est fait pat des fian
caille de Melle i rmite Nol avec
Ml lills'hVfS Pnsow
Compliments.
Remerciements
Les Tamilies Hosemond, Amiti,
d.....m. Klituue, Li.iru, Acbulus
Dorc, Lonard, David, Pngimi,
i...e..iei i o n-i' Joseph et Main*
ga 1res luucbes dea marqu s de
sympalbie uc'elles uui rtouon taul
d-) i'o t-au Prince qua des ...ili. s
mII '* de la II. publi |ue, l'occa-
sion de la m i.t subite de !eur re*
gntl :
tl GENE JULES ROSEMOND,
Avocat
Aucien Commissaire du trouver
nom-ni prslloa Tribunaux de 1re
iu-tii..e de Nippes et de l'oit-
au Prince, surveuue eu son domi
cilt, rue du Peuple, le jeudi i juil-
let courant, remercient prolond
ment loua cet de qui elles leur
sont venues el les prieut de t-roirs
1' ur sincre et entire gratitude*
POfft tuPrince,le l i Juil et 19.
Fortifiant naturel recommande
pur tes Mdecins contre la nervo
site, l'an^n ie et la chlorose, les
troubesdig-stif-, la Liblesee do
poumons, I amaigrissement etc.
Keconsti"-nt d- ebois wf 'es
peronn-s ges et pour 1 fom
mes pendant la giossesse et la
prime d al ,i'tem nt
Indispensable rour 'es enfan.
Roprnentnntsp'UP Haitl
QIoisoQeUcis & C
n \tnle chez: 'ort-au-
? rince, Pharmacie W. lioch.
Jacmel, OiuUsoi, tlCtS tt Co.
Si-Marc, Oloffsoo, LlCIS si Co.
Pctii-Gom, Otofron, MsW
t Co.Gonaives, *hl*MffltU
Cap-ILillien, O.to Schuett
& Co. Jrwtti l'baiiiiacie
Dr K.mIih- *ux rayes, I uc
i.ajiatitloACo MiragoAno
o /ar & Co.
Panama Railroad
iSteamsiiip Line
Notice
Tliis is tu advis Uiat on and
aftei July loi h It*z5, and during
my abseiic! in tbc luited Mules
o leave, Mr.Jis. Hl Van Heed,
b s basa appolnted A. lins liene-
ra| A^ent, aud as luch will trans-
tri ail busuess In tlio inleiestof
th s Company, unlil advUed lo tbe
conlrary.
Port u-Pri < e i aiti
Ji iv 131 h. I9i.
U. B THOMPSON
ur. i ni i *gtUl
-^n-T*
Service 11 vfiauli jue
Avis important
\ t abonns desstivis (ar la
Source Lecler sout aviss qu'il se
roi;l privs d'eau i)hl- la mil du
Jeudi 1'. tt Vendredi 17 loole U
joun e pour ssose de rlection ur
gei.te daus 'a cioal'.MlioD bydrau
lique.
La Dihectios.
PORT-AU PRli\G8
Ag -* I* gner uxde:
Pecker Jones Jewell NiUinT|
NEW-YOltK
Fanutffl lluijariau 0 0 Boale [\oaja.

Franklin Tire Insuranct; Compsif
NKVV-YOtli:
Assurance contr Pince
Diamond lali'li,^
Allumette i Sul Moins i
0/S/Rnldur xp^rt Compaoj
Souliers Kil ___
e
Chas F. laylagelt S'
Poissons sals en tf^us genres
r-fl
Manulactures Lile ln&* Cj
\aturance sut l*_yff'
'juilhou Fi trs li
Vins! & i Lampagne liordrau
- )
IMi, llejmar
leurre Danois, Irooiage ei.ji-onvarvaa-n
i
W. S. lalhews U Se
tabacs faunes et^ncirs-
it'A (lalionale
Sans Rival
Cigarettes 'hanot
r iivol de a
.
VISITEZ
2Q5-209 Rue Trawi
sji



'^'|llAfl>
* "
~'* -

ratifie
Loterie
Consistant en un important immeuble et 422 Lis en espaces. Sous ks auspices i la Maison
F. te. AKiri Cap- Hatien.
loterie est n verte dont le prircipai lot consiste en V immeuble que reprsente la gravure d'autre p%rt9
Le tirage aura 1im ds qe les billets auront t vendu*.
difice, de construction moderne, offre tout Je conf rt dsirable et est, fans conteste, un des plus Matra
Ment de ta *itt du Can.Tla *<*
||a9le des ruos du GoiivwiMnem t d* R^oUllM*, il **t roi.ru r^HTh^ndm il^T*!1* nn; 6 1?^! '"PoHpp f3C,Ho T? p'** "Oi|M\ l'autre 66 P.d. tW one VH.'ooV? hSS
E^dapl,s'b'reffeTm0<,e ''*''^ ,0U' '" '|Sd'iW,0", ''* ,,ntn,s '" ** ',c"^,,u |,a-vsi,es W*1 'H,,i s ,l,ocs iU' b >s v *** *M6i qui (arment
tt^ ta'SqK^^Iff^1" ''S ^ lW^*- i -'-n d 150 dolia. par mois et ,oi*H. bel, qoj pr udra lia le 3, M. ,*,
.#. noti.tDre de fcutefi mis en vinte est d 2,0O0. ( 'jrois dollars) le billet
s de (immeuble qui /?'<'<* k toi pinipal il y 4 atm 1A*U[ i* pi mille quatre cents dollars ) ,,inni rpartis:
de P. 1,CG0.1 luie filM. JO /.s ae loo. io lots de 5or lo lots de So. t?o lofa lit t?o, 97 lofs de io
fet seront vendus so0s le contrle de a laiton F. I. lteri du Cap-Haitien el le linge de la loterie aura lieu ualemenl sous sou contrle et'av.c
td'un con ite lui me des-- personnes uott les nous suivent 1
}gr. J.B. dlcanap, Victor Daubeiif, harles Zamor, J. C iacias,
J Sancbez > ardue/.
veule chez: E, Robelin. liolelde France Georges Hunier.
*. --------------- ..
iUMMB MB pHMi ar. i
i*tS
VOhlEs
GRAND
lto cte l'ARTHRlTlSMB
te du 26 M .1 iu 25 Septembre. --
1 GOLF POLO jH*-t: rrr r a'.ho
UAL POU* Lf KNFAHTS
l'h..i nu. le. D i *.i.ti.^
''^'ImAifMn.
"
Le Kiig willim If est pour qui dsire la
meilleure marque qui ait jamais t dis-
tille et gui sait qu'il doit coter un peu
plus cher que le Whisky o"dinaire
cKloo Wiffiam IF
W**' 0 SCOTS WHISKY'*
03
y
531
G3-.
' Anploi
I'' ,Joiirn^
"teMX Etait-
"! WpUrait em
^^fcM.iiij et an
rJJf.AnaeC
^frince.
lqation de France
_ > l'occasion de a Fte Na-
tionale, le Miuitre de Kmire
et madame Velteo seront lituieux
de lecevoir i la L^aliuu U- meut
bres de Ih colonie h.u.. ii-> ti les
amis de la France le 11 juillet
dix tuum du matin.
Eli
Plu* lie vieux livres
l'Ius de livita bio-
1 cht, avtc ;.'. aNat-
Attention
lagt- qu'oiie L'activit indus*
Invite i "t.ijte par l'.Dieligebe
EtiMne l'auin. heliuie de
< boil.
^i*si. <*t-'
iVea;- York
A vendre une grande armoire
en acajou, :' machines a crire et
dilfcrpti!- objet! de mariage.
S'adresser au < Matin >
Brevets *imt>fes
de capaci
eitilicats de lin d'tudes
A vendre l'Impilmerie
Cheraquit
Prix dliant toute coucurreoee
Si roui voulez conserver la peau de vos chaussures.
.i \nu> voulez conse versa IO(ipl6M pendant longtemps
tuipiOjez nplre pat^^ooojjram la meilleure de toutes l|l III *| Il (If*/
les marques. vHWiyUvB
F;.liitjj.e spcialement pour I t jentlemen 'd u luiptit lile L" Guerre de llndpea-
llle protge >os ciiaussures COOl e la chaleur :i danoe 4 .
1 i i j- f btnde Historique )
l'Iillin.iJlj,'. r-he/^Kobelio, (irandKue, .liez
Gardiner a Co, Grand' Kue,
A l'Ange i.auiifn, Hue du Rser
seivou.A l'Im^iimerie Cbraquit.
o
i
CD
M
B

(ieo. Jeausiuecc C ^<
J '' ; I ii |
El prt i | ,
,
iniy. M plut iauf,
I Tr i if | !.
...... il
Non te ni. : qu
l't it i
m.m t un i. .ont
> alnualt fui .
kMQl ,
Savon
- il J H ',
WISATGO
Aijeul exclusif
Rue des trontsbort*
a ez-v us des cli ises ei dodues, lit eu ei\en cuivre et en bronze,
ps, l.lleaux, liimpef, lavabos, carpelles et descente de' lits.
-% 1^ IL ^
FILS
120, Rue UOIX, 120,


I
1?***-!*
Lt 1H
ri.. ',
ti
r
LamaisonHSILVERA GrandHtel de Fr. me
Ceux qui n'ont pas encore vu les jolis jrticlei i
finesse que vient de recevoir La Maison Silvei-
doivent, dans leur inliii, 'empresser de passer
relis maison, car nul part ils ne peuvent trouver
daussi ht aux articles Ides prix si raisonnables:
ios articles sont vraiment de toute beaut et de
Irtiebeur et nos prix dlit nt toute concumnr*.
Crpe de Chine oouleure assortie*
t extra supciieur
marocain carreaux
hoirie \ carreaux pour robes et chemises
|ricot-no de soie barres
lit i na voile carreaux
Voilestiisse brod
Crpon franais barres et a on reaux
Diagonal noir sup-
*simir anglais nouveaut
Serge bleu anglais suprieur
l'ealufbearli anglais de toutes beaut
Alpaga noir superleur
Satin Chine pour tailleur.-
Kski blano suprieur
Kftkt |aune anglais suprieur
ijuck union bianc anjlai 'nouveauuW
prill union blauc anglais
" Ul "
Tuodi.u japuauli pwut dnait ,1 hommes et rob .-
Uepa de soie barres couleur po U chemises ftj'ion-
uaes.st robas nouvaa iL'S.
JUpiiete line pour lie aises
Pci^aleline pour lingerie
l'.aiicot percale pour
/.phvr anglais pour chemises extra sup
jrgwmti suisse uni et couleur
Mus A |uursd< inlsoie
Ci.ui.iNtitUs cossaises pour enfants
French l^rlsky, dernire nouveaut
Poplin a fleurs pour robes
liiv.o! blanc
Limbiie blanc
Voiles ouuleur a barres
Bas sou* brides
tins fil brod
Lotions *-i ivert"
lulle pour premire C.o.omunion
Couvertures blanche et couleur suprieur
Bandefl brodes .Madera pour ehemisss et |upee
Voile b nno a barres el a mouches
lUtine blanchi
gabardine manche barres et unie
Crpon blanc et couleur jours
Voil blanc et couleur uni
Chemisettes allemande suprieur
Brabant noir anglais
Imii.-lion to^le oruo
$ervieltes de toilettes blanches & couleur
damasses blanches pour familles
Nappes couleurs;
Petites serviettes blanches damasses
Oigundi '-'* hlaue & couleur h barres & carreaux.
I einags cou'eue anglais sup pour jupea
Madras barres de soie pour chemises hommes
Aimables clients, moi qui voulez porter, peu de
Irai*, les plus beaux tissus t) 1 il soit possih'e d
trouver BUT. cette place, ne manquez nac, ataat
d'aller ailleurs, de ptsser ohm nou 01 le m m' *
seceuil vous est rserv.
Fosition exceptionnelle, au centre des altaires,
proximil de toutes les Banques, de la douane et
de toutes les Agences de baleaux.
enseignements el Ucibts pour voyajer en auto
mobile dans toute les parties de la Rpubliqie
l'Hati et de la rpublique dominicaine.
Cbambres confortable* et surtout trs propras. en
tilateurs dans les chaaiblMa i 4s demande des Pen>
sionaires. Cui-iue franaise trs soigne et dis
plus varies.
Ditf.a aies visiter tik migaiiA*
de Hiet :
\ins des meilleurs crus de Bordeaux, |ar| barri-
q's, iJameianiies, gallons et par bouteilles, l'ai mi
les \ ius decliateaux,' vous trouverez le plus iand
eho x, pjur les qualits el pour l'ge
VINS 1 'ITALIE 1) KSl'AliNE.
VIN DE B lUHGOGNG (blancs et rouges J et le rei.ormu
fominard mousseux, joui Amricain j
l.e plus grand assortira* ut de Liqueurs, Ccgn< c
glus, wlkles, etc
Absinthe Pernod, Amer l'icun, Yeimouthe
CON^EKYES franaises et amricaines fraie
maut arrives.
CKaRKS de. Cuba, Aurora et Habanera-
ClfARSTTES de toutes lea fabriques d lloti Gro<
t dtail.
PArtPUMERlS et Cartes postales.
rtta trs modrs.
P. P. Patrizi
Pharmacie Sjourn
I uns avis sa clientle et aux ttdecl et au putlic qu'il e
ki norme son Laboratoire dLlogie tu un Wabcratoin ^e
l.u y.r a r; iqu sous la Uin n u eu
Dr Jtiuot et t. ?< j fa fi
/. laboratoire Ml ou*rri iruh ies ]Cuis de/ brti du un'iii 9
neur K-ll peur toutes Ifs r^rbe-h-se' aialy*e prvue dir.s
l'SLD cl loiate saul jour le
VVa maint et ;a consisMf LreSerl rie
Ssnnt rentes qut .e noardi d- chaque semaine.
S'a ir "r 1a lb.irm:ce pour lea leLseitueu eut>-
a >* \(-.".d'ilmes el Racli .n le N\ assern am
RfectioQ L' w.ti. du sang 11 du pu
Eiawrn d' m mres lcnles
sTsmeo ie ersebs*
11 li c ino rncttot
Co i .. roSecrral
*-
N. et A. Acra
GrandsRue
A voie de Caves di Bordeaux
Soles voua vous habiller avec lgauoe, et bo
stt cbe
Adresses -ou* la Maison N. & A- ACRA
l,ont la devue esl de vendre petil neaSuoe pour
Veudre beaucoi p
Dans son pei .onnel, la Uiaieon oompts un ma 1rs
tailleur italien aorti d'un etabliss^nent ds pre uier
ordre d'Italie
Elle es en mesure de lournir des eomple.'^tout faite
et sur mesure, eu oUeviote, diagonale, palm ba ch
drill blanc v\ eouleur, ooupous de easimir pour pan
udous- Blalles pour gilets.
Bonneterie
LES BIS 1S de |oiir et de nuit, au tjoat de ollen'.s
Ccls et meneliettes dernires croatioas. Cal .;o.
t Py|ames.
Cvi B maison constitue une i-iiwva ion
elle meilleur ROOUtU Sst rsisre tous ceux qui d.
iront, par uns vUite 01 rs dli- >ur la valeur d s
travaux fournis.
T'Mit costuiiie oom nan ie et |ul ne refond pas eu
flotU iu client est repris,
(In parle franais,sngl ils. espijnjl t italien
Si vous voulez avoir
de lions chapeaux la
m de.
Visitez la maison
Jenaro H \ 5IDO
Grand'Rue i\ 1728
Cclumhia Graphonoias et Disques
Amateurs de bonne Musique
Mon gStak Je Grph Doits ei DMfuti tiesl !tre uiirtce u r<-
jeuvtie, el j'in'.iie les amateure d \isiir mo.i fSOitHes. tl Sattfsff
les dvii.iers module re<,-us. Vous ) IrOuTerex des i>itoao^iaptic-"q u ^0o^
de vrilhbles neublei h des prii in s ; h-umm ii,,,--,
J-allire^-all.uliiii^les TillegislurifTs l>j| api.ialenient -ur le< pelil.
modle-, IscillISesi iiau*(K)Hukidc, tljui.ui au>l e&c.-lit;mm i( qui
Uim^urid quolle piaille ucblBC
i ai re.u ^ale.aeni uu liv. j .!i SMOrt'aiiUl d. !i*que. d VttKesSI
tut, 4eMu^ae., Fj* Tut, U. .- OsSOll r.-il;in. jVlo.ceaux a Mufi
que Me, etc.
K:i rioek lowinan, t,u U pniP^nii d .'pie, Kct de re> aa.e
pour il.hIiiihi i'.olumbka.
h'
L PREETZMsNN-AGGEBHOLi'
. Aycni Iwural pour tlai.
j^ue du Quai
Compagnie des Chemins dJ
de la plaine du cul de
Avis
P.es. j
Le Public est prvenu qu' partir du 18 du courtit i
trains des lignes de la Pia.ue du Cul de Sac et de Lrgu,,
Ligne Piniie ( ul de Sac
MUT'JHCAK e passogm
DIMANCHE d'-part Gare du M ird hies ara. Dpart ttm|
LUNDI .....1 ni;
MARDI M *
TKAIN LOCOMOTIVE FRET KT PASSAGERS
MF.Rr.RIPI ilp.fiaie du Nord Ar. Elai g Dp.ElaogAr.
unm. 11b.30am. ,
JEl 1)1 dp par du uord Ar. Etang dpart Kiaog m.,
6 h. 30 s. m. 10 h-3o m. Il h.30 urn. l1^
VI NI RED1 dt-p. ({: du mrd ar. Elarg Ce trhin lltrsMH
6 h.30 ioh.50 pourr.pkrllrWH
SA' Et I dport tJang ' "* e"e ds |oid
S h.30 am. w h 30 tm.
LHt"*1 ,,e Loyaoe
Mf'TCP <> R 3^re 'e lousUsjaun
D^c .ta e de i g&oe ar. f are du;i:cid dp.gdre du ooid .
6bres.ro 7h.4Sau. h.30tui. f
Lu c are du norl arr. Msriaii dp Mananl srr.d
' lh.prn. U.U1 l*nt' C
l'r iu* Loron olit terne classe lrt. et Pni
JFIiriDn s.re du nord ar Logane dp Logane ar.|
Jtti uep ^ w ftff 9 u 30 ara i brta 30
AUenlioD mesdaj
'Tovs I. otion lavent
AMIS
lmondi Wbite SciP de a
neifoie
Robes, suides, linfleries- troussiam
Dmeniez Mmoods Wbitc Snap \\y
Isaac DlSlil &
Rue Courbe 4738
The Royal Mail S!
"" Packel Comp
> Le is'Batkwoilli" e^t attendu lacm^
juillet et cunlinuera >b les po.ls du J
et les ports du Nui d I M Surol,e f
J. Daaider Jr.-J
5Si. Piisisyi laisi i. *,
2neiise clientle.
Chezkawas Henni
205.20D Rue rJr^m
On trouve toujours uue aurable T
Rhum Nectar
Ch N. Gljens,
1410, Rue du"Maasia il
MI7 Ru Bonne W
"' 8*20, Roe Coorte*
arbnconr
liO Uue des Osais*
TlphoV N" 7W


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM