<%BANNER%>







PAGE 1

L* 3iM\:\ I fUROD Rhumatisme! Nvralgies Goutte Gravelie Artrio Sclrose — Obsit Q'il *i| rief Jetioo r-f 4it*r Ie<.rh.ima1lrrii'i le.Iur ikaement lift 'l're I rmaMinignl d>i • m, loi ,.,ri'ri l ob'il' <* • t lin I ri> loti** d'< • 1 uriqur. ro p..'on du notre < -j.ntan.-. cl l-ilre dri cita rg\ttlir* d'. KHDC N*L. lave le sa:; • Ltnilrwi'l p.-:n :•->. . ( -<• (7 ((!*IIM^U* tant ly. a*ui (c-r n • r*-e'u: fijii i ,i wjiUi t.-.u dire f.o. luilc* -.MI unru , (rs-"'' ii % %  > %  la i-i. n lot, /> r| roui a tlfclar que cet x qui oit irCfipil la bi-i'se par un achat exagr de d vies trar-g n*, olit par de mitneimes ^o.. o il \... ou de ki mcraintes M1 i ii\t m. i,i i la feimd des litianet nationale, devraient tre jug ci ni me IrMtie* ! Tu-ilit in toiis.'qiit nre. f ne rponse au Nouvelliste* p-n/> M des prochaines lections pr0f#/#l tielles • 1 c Peuple H*ien su' a le espri s ? Voil que coi \i\i"t pouvoir dVIiru le lui qu'il ci on a emote r mis la qu^s< nnrn choisi et. il tant de t*ll de Pliuihil t sur le ta Chambre ot de Snat leyn'ipis, maiP n'a t elle pas t rt rrrofnt constitus un plbiolue d*itt ; < L-^ en wienr .ie ci't seul viendra tran i, t la la qual.t? . \ i! ce qtiP j'ai f x'rait d'un sr'iflc i?u \ruvellii" .lu lundi 1. f > .li) ; n ronlA |ffi fort fleuri itfi nu nt, Mot ftji ur HOTIO n urrii ri> n craii dre ri du P i i cirt* ni il s E'PI tioi's '^is tfvffl romrne 'an'idat h r'ertion. Non il n*aurait rlfn i ci initre du P •"> l sieiir Horrn? et a.i|^ur ''hui encoranoir tnbllDfl Suprm n'al-il O ; n de un mi du je usa alarciJ Hi<. lcennent i on m A\(.t.l da u l'une-, i., et lequel e i ; ni> |i ui.ii I.I a acaialar. Aux riifcouu d'uaga r i*oooBCfi par le Tiil.i i ni il || i .. %  ( %  !.. i rciMcUva BCCl |irid tt (epirrril par tfcMlaun la ir t e Latoaitt tl le Suhaiitul Agnaol, le nouvel avo Ott l'pcndil avec bettiicoup d' plomb et de i ,.l Nos complimeota. lahai don dana lefqm ls elle a li •: mpfl t-'m 1 ; de B lt> masse qii irin-i rnd I in qu' Ile n'est plus ta Ihlh et ro. v i b'e, de iii'>s %  qui Ml le il" use de pouvoir n lin mvai'le' t-ipqiilleni'i I s s h mis. Ce oni l d 1 s fuis qu' ilHtpr.ci-, ne vivr. i que d ralits tl non de phwolnfl i'. I. s HIIV. is ii | .lu iJniiv.rin m re croient trs rmlini PB ?gtt ni h QU itr.n ilplbieittf ft d t". cli us li, ialaljv g : dana l'un nu l'amie i y nf, c'est qu on essave d' nigui r i.'e H llorno cett.' niasse i qui il ne Vt. ut que du bian, la Ut>cfaer de lui par tout s o-tes de racotta's ^tu* Prupe t avec lui, ra s comp. RM?*. 11 . ,J ot qu'elle a '" !le ne n >*>s<. r ^ p s h n %  se bisse r a pas t. I • lo le 11 porlit n qu'il tenu.le dl hI lue. Qui .'.i B .mo dcide qu'il n'> a pai rncors lieu n'arriver HUX 61e t M's lgil.i:vf-, c'en l un droit que lui rew f re 1 1 CoaalitutioQ de 11*18? Pouquoi lins tant d' g t iti< na et de In.its iiiini s, pouiquoi ch r, lie-t on lourvoyer !ei du 11 ur ; berner, tl dtourner le la roule de u'Ol^s 1 ni la vielle elle est lan(a. Elle tdi'ira h diQirenci en ri lu prtent plein d'espoir t le pi s mau li n' i'i le deuil et de ttiiaett tt, choisira* Port au Pninv.^jjiim I9JT. JrtBPII Llir^R. l'til.lii iiiiiiu reue tira* \t-ns rM le No. d'Avril Mai du Bu lelio Vei,-i. 1 .• .|.' aar U tlnrob:e de CcOUBCICI li;u t,'-..' ri il n!. Il contient d'iob'rcifar.te ma tires ecrrmeteialis et irOBOBkl qrew ti, ut i 01 s ri-nui I,IJ< i ns la lecture iii ..-i iiu'ui -.(. Me Orfolre Philocli i'.o-et r peniiiir ,1,1101'.-ta 8a nombreuse clientle que son cab nel a*l t'-i g fer U Rue St. Phrre pr.Vs •Jojltiir enn p lui. .h %  !.'. Juille. I92"i. Ereia! P !• J^ via i livr i* " de Uvcea ••"• chs, avec le* avan Ign qu'offre i Laeli\il indus. tri>a, I |ig ,, ,, |',„ Hli^-b % Etianra il mille. — JUliara de ch u. The Royal Mail Steam Paiisiaiia Packel Company Ce Soir IJffltli HP JB 3e et 4e m p|todes Kulre 1 gourde L" |s "Backworlir est atlendu k Jacmel verHe^i Juillet et continuera via les ports du Sud, P-auet les pnrtl du Nord pour l'tJarapj directe .uen 4 Je UaUllltr J f t \gent Gnral lie ItiMn TES | Chnires de Ccnmcrce lia l lut) 1 if f*ef marerrr fia I i i I on-i i -I rit M. iifitfrifcf %  i; I\ i n t N ei u %  dftaal iNnlieu le I n > %  < %  • M •' !.. I i i i qieil nu < i i M I dis v i i n '. :!• o*l if f. ii'alil n dlai o licite p ur le Mie il la |t ne ni] plitot on du iNffvr** YaTir-Pn M.nr,*D vue de n etlie t>n tttle itU.| ietaiiiu de la uatv qui d a a ( vi di( Jaai la di m aie lie Utile M i|ro du t.olivt I I i n cet (Il LI lil. ",i e lut d'tre utile au Cœaeiee,— %  ddaitnt qu'il n'tste.ili | ne iruiait entitr diicine arrire-pcn* e j-.iii ,' %  .• .i;.i • la iDtfjtilion lutl'.it rotmtltre le Srucau Tarif > i rrriea Lrgi9l.tiM ^eiili n er 1 1 *1 M ce| n lin Par ces mois Cbami %  % I r, v twiiitt Aine aurve" nue ce inntin en -on doinici.e nu Bii" VernaSe* funrailles Riironl lieu "e in-iii m (t'.i en l'Eglie du > % %  %  : f ur. • on-lolao ea ux narents prnu \ et tout pariicuhiement a Mr et Mme D. Mills. %  / e-C^BPa' 1783 Reims Werl&C^Succ' e. lievets simples de capacit Oertilicati de fin d'Etudes A vendra a 1 Imprimerie tjll^i.ujnit Prix d liant toute concurrence. Revue des Deue Mondes I s Ru4 de l l/nivtrsili. Parts SOMd tlilE ; i.\ LiVHAl ON un 5 Juin Vt \. Goral Maogiu. tiabriel II i BOtau*. il'vcdietuilanii^e. Le . ci et du Cdre — La>uuruue en otifiii. — I. liaiuy II i ,I.M Ue l'Acadmie Iritn. %  % %  • %  Le Itoinaucier de la Norvge. %  i .il m Uojer. ladf BaUeaaotL Les tinigranta. — Premire partie i b • buj r. i. \tit.) nue a Charme* ivee Clan de lien.e Matuicn llui*. A .' l,i. Ii i,l. — Une aipod ioo du custniiie ,-i.p i u.eS|Mghot< Mau rice l.t^t i.oie. Le u oblcin* de !a sfcjril. ti n.al Morgan. vi,|. ir. ,iu Jour. — Le.cju.aes. Marcel Uouleng*r. i. p.iuidii ai,\ M'OI • de l!'2J R. de m / / en n %  • Lucien juin y P. a' l.iur^l.le l'acattetnie liai ni->.' l\t.u V8cientili']U'. — Toxico lo^ic automobile. Lbrttes >ang u >0 a j Lu • .mi luiiem i eu M 4e .. -XSl "^ K T fient ex u^if P. I ibourdptlo 30, Rue Montmartre pj Li(bof|iaphiqned Port-M-Prlaea—1348* Rue Amriciiw P. O, BOX 117 — l'phow LUhographie — Jn.p Si vous voulez que votre maison soit dins le commerce tranger, laites eti nous vos commandes. Ifous cirliliotique nof travauv riva/ij Ites mrii H rs de ceux qui sont conlectioi iHit(|er. Kotre travail est notre rfra., • %  : — %  %  %  ta %  -scygSA m ALAMBICS r • ,t "iint l* CtU^! -VU. ai M. AU ot". e ;-J \ DcRtiv FILS nm TIfltiE i • %  i %  a au it.in *t


PAGE 1

'J*dfia Eug. IF* BOSSE & Co Agences-Rprsentatians PORT-AU PRWGE Agent g %  eraux de : Pickr Jona-* jewelt Ailliug a Sans Rivar Ciyarotlfs rhancte?. i .e Envola de d enr [Colombiao Steainship Company lue fotaanui ioU>fiiup atyMC taiu *JUu^ le/ 4 iiiUttJLciviwajiiirt atUiUu ^>aJtmccU M uia Cup-tMauica topaitiiit te, mc.ru jotu po Ul SCUwfcwi ,*lo pott* De ta CoUmi&ic uic, 1^,0 fttML (ta. & pacagera. *>rt-aa-grince, te S Juillet ig25 Msubiau fcteamsliip Compaq I„e wa & to, Agenls ^An"-ao9BŒ??sas^; INJECTION PEYRAn Uepw.pl., d f 40 n gurit U BLENNORRHAGIE J et IN, EcoulemenU rcents N Chronique. r? RA BE8 OURI8 sur 2321 tCfro. d..n Rapport d„ MU.cn, dAlfr) Wj* Is riai.. g j i, H )„r, ajgj | W „,,,,„,, rf|i|t|tt | £ N VENTE DANiJOUT^B^SNES PHARMA' "< j Ji^IAIJrSPEYRARD DALCEM6. r Je ^ne^ TaRlS I CduiiiaGrapWasa! -DignesAmateurs de bonne Musique nil M ; k l _•? %  *** l I "que, M, „i M or.r.t-^t ,e de ver UbZS r V !L V f > '"'•t'**' onofreitati qui sent ue venuwe meubles a des prix itf raisonnbb'es. a V! u "" J de9 n,,e J' uri! lM ,OJ ,; M ''"n-nl '" Fetits .. :ic.r;:rsas.* e ,j>u8Ll i x 1 !,rnme,,,que C^e %  "S, %  '' B0W Chl U n ** U < Vorc.aux d. Mot! N. et A. Acra GrandffthRT — — < ffi fi C/iw 8 de Rordraitx Vonlei vous voaa habiller avec lgance, et boa march. Adressez -ous la Maison X. & A. A'JRA Dont i.i devise est d9 vendre a petit be .euce pour vendrbenucoi p Dans son pai .onnel, la maison compte un matre tailleur italien sorti d'un tablissement de premier orire d'Italie "b^fcb'fai K"** 8i en mesure de fournir des oomple. tout faits Dourm.,hi,.rT r8 i aigu,lle P 0 Ponographo, p;ce de Keheen •*! f mesure, en choviote, diagonale, pala bea h Jll • drlll blanc et ,-ouleur, coupoes de easimir pour oan < .'..mises d jour et de nuit, au <|out de? ollen*.; — Cols et mancliettes dernires oruions. — CaJ MJns et Pyjamas. Cne m>i*oti"o *tru une tu ooa i >n et le meilleur accueil est reserve tous ceux cm dsirent par une visite tre dfis sur la valeur de travaux fournis. T*>ut ostiiiua comtnmd et (lui ne rpond pas au ooiU 1u olieat est repris. On Parle frqnc^j., ,, IT | ; | I ^pg tno | M tallen Agent Unral pour Hati, Rue du Quai te Kiog WiiJifi I7 eslpomqui iesir* Il neilienie mar jue (jii ail jamaii |t l dk* IIK lille el qui sait qu'il doit e< (lier un [n'ii plu cher que le Whisky 0 diuaire 0 SCOTS WHISKY*' lspi!ij[i0iiD.l|it la Diinr siiii! A Recevoir ohaque semaine de nouvelles marchan IlsHs, allant eiasi au devant des dsirs de leur nu mSueiise clientle. tlie/Kawas HermaDos 2U-2UU Hue Travers -P On Irouve toujours une agrable surprise. ^ Le Docteur rem LUiCiitt Diploi, Jal'Institut Colonial \t fins La maison F, Lav iaae & Co Vient de lue du iaqasin de Wf| recevoir par l,> France* feu or cU suivante" D nielles Kxtra Fines, Dentelle de soie. Deuell ( < t , e | arg-Y KiibHis, Ulottn Chapeaux Qmou, PltMOea. Fleurs, l'Hin.'de S..ie t\ tous trilelea pour Mode, Sparl rfe.— i es Moti||,. U | ( < KanhisU >\ dente, des i>Ates Oen, Inces. etc etc. j*riiplM,„Mir llom-ne*. Faux .olOrtealM, Bretell, GhaajijM a* soie, Jartelle*. etc r Ut articles pour m-Moric et Lin K eria —Co. leaiii sut cm un Bpa-H0NsKNToU8QBffRB8el Boorhoat pon pbsrmae'. AiimeotHiion Uaai'e: Liqueur* c,.,-, \,„.. Oharopiaoe ...the^ H.lles en raoulh.meel l'ni p*ei. Joueu dix II A.osM.i.,., ,„ Ph,rmB le et Sp^rialllii Pbarm'reiiliqu bor Baatiif Tbe an caeulcbeno Vian el H wp D. Vin Noun V"^, 10 ^"" 1 , """" M I %  bsrraqua Parte 1. %  tV tu Sel d'ffpeo* et JeOlnuen, Bcenn en Qro, 8vi us tDlUeptii|e i le, queita Kslrsiif,aaeni. poui si,, M iq ... s et Ri offeai Col s m t irels' ISoui avons re,.u le vVril.ble Ih des M^. Euellent OaiHr.lit' Passez-nous voir, nos |>ii\ sotil BTanlaueux, Ker li. de ion W \ege d'Faiore O tl -,•! LtittttlOI .I.C (D otoihi, &i.6i)igoig.t et iqlitblu.o(ge deus i>:> Uo^itbbk de f-iuis, „ i d.. u l" ur u n l.piii.tr le ji.liic qui e.,n > la Lirctiiou lie ou Cubmet Maladie des Yrux, dea Oreilles, du St z et de la Oui a . tl de on I aborato re, p ur les M! y M 1>U Valil.B lu.,.-PU. rfebereliM daos le smg W.sstim.iin \. „ >. e L .il ilf i %  ii'iu ii..'ysi iits l'r riib And y a. lo..les .S c t Ht u-. I. U > ti.cub'Ologlqueh. repKin.ioi.s t v pi iaaj de ton M • • • i.u n<|lj ai LA COMPAGNIE D'ASSURANCE-VIE RDWN LIFr en oemez-vousdes chaises et dodines, lit en fei\en cuivre el en br nz u% lablea iv,^ mpe, ^avabo?, carpe^fes et descente de' lifs FILS i??? ? u ? ?0UX, 120,



PAGE 1

~J L Afpn>\ ALUMINUM LINE Pharmacie Sjourn NEW-OIKDS i South American Sleamsliip Co h Prochain d part direct pour Port-au Prince Haki te steamer Flood) avant Uisad Rew-Oilans l |er juillet courant sera t P rt-au Prince le 8. Prochain dpart de Hew QH4JIH dir clment o ir Voit au prince !e 11 couianl. lSlSl ,x laissera U 14 juillet prochain pour to is les j oris d Raili. 6 friL-au- W 3 JutfXel i$ \. de Matteis el [0 Agents Geaeraui Honte avis sa clienfle t t aux mdecins et au public qu'il il traiisorm rrn L?rciaicire d*l logie eu un l>bciato*re ue t iologie appliqu sous la Direcon u rBicot el F. Sjour < 1 laboraore ctt ouvert Icot les jouis de? bref du Btit a aeuresdts ir pour louies If s r-cbf relus ei anai,te> piniaaa s a annonce ci joint", sau! pour la W* et i eoaitiote 0r4e ^r r Ssrcnt reues que le mardi de chaque semaine. S'ad.rtu fhar n ue pour les re saig-aeiuenu>Ai ^ei,l'-i r, 8 et H* fffattnqaa Rac.ion de Wa^sernoann tAci %  i'e Tr ;i ou'e', Eiaaien du sang e du pu E-anvo de* ftattirfi tf cales Ixamtn ce crachai Albi raino rtacttol Constants L'rn r ialA 'tfifi; Demandez les Mcydette* Sattey* pour homme* tf finmes de ta. yruKe fabriqu anglaise I lie Sullley Cycle to M de Bu mat. y ho m, lnglttert, U llt*l! Vlall ( I VPPFPl s so tlea mflUiures, tant faliJques avecle lUUIOiMl IJ_ SA V/I * n>: j i ture inatUres anul-i^es et s. in is.sndes essais lii.ouniiv .-vaut cl tre In. r j s a verte M s sont les plu* solideset n. m-me temps les im'ns ohTCSJ Voituliez I as d'examiner bien les modles Sa.tloy. a• %  ant d'acheter une bicyclette Marchand TiWlew* Ho 1823 Rue du Mauasin de l'Etat Je recommande au public ei a M ncmlM eu*e rlientl %  pour IVIt)nnce de sa e. u e et la prompte excution nie dam lei ouvrage* canins s soi soins la maison Ffftle ouverte u qu'a H lu uies du soir. Prix modrs. En vente cn>?* lpliome IIAYVES %  J: m Grand Htel de France Position exce|>li(.nnelle,£ui r.nlie dei alaiic l'pro&imitc de toute! les Manques* de la douane et de loules les Alines de balcaux. enseit|it>mi tis et lacilits pour voyager en auto mobile il .us lOutea les pu lu s de la Rpublique iltaUi et de la rpul liqu • d< u ine aine. Chambres conlortablei el surtout trs prorres. en (dateurs dans les chambres! la demande des ?etlionaiies. Cuisine franaise trs soigne '^et d-s i lus varies. Dtn.ande* visiter leh magasina de lUtel ; Vins des meilleurs crus de Bordeaux, p| bar. 1 ques, dainepanne*. gallons et k par buuieihe>. lai ml | t) s>,i.Mluu..u-.,u.v vous to.uv.ie/. le i-iuo. iuuu choix, Ipaur Us qualit e pour l'ge %  tariS biTAl.lK* DE8PAGNE. VtNjOE BuUtitiUG.NUbianes et rouget) et ejtt O.I.IU foiuiiiartl muaaeui, ijolit uiieiicain ( l.e plityiaid MtOtttXBMIt de Liqueurs, oya te glus, wtiktes, ete. AhakiiLla* ternod, Vmar lio n, \ormo ithe CON "lltVtS iiaui.-ai u.t et ainericau.is httJS. m ni arrive. cuiAtu-:- de Cuba, &urora)4 Habanera U i.\rt-*rit:6 de toute* le lalui.|oe> d lloili .Gros •t dtail. H.Viil•l'MtltlK et;Cartes:potale. Prix tr* itntr. P. P. Palrizi pareils pour leur \Sol dll lE'pavcel \( ovjorl %  J K Uh | ariout I onr 'les iimi andti ^(firarcr I EiklElIKUC Ater.t*;i "R|st' Keds Fabricados tolamentc por la United States Rubber Company La maison HiSIL Ceux qui n ont pas encore vu les tofi I. liesse que \ient de leievor La *>uim\ Conenl, dans leur intrt, s'emnretfer L i elle uiai-on car nul pat ils ne ptUTm d'aussi beaux articles des prix g] riiu^ Hos articles sont vraimtnt de toute traieheur et nos prix dlien toute Crpe de Chine couleur assortit! i M exlra >uper.eur marocain carreaux hoirie \ carreaux pour robes,et chamlan frico'-ne de soie barre Ratine voile a carreauxj Voilesuisse brod Crpon franais A barre et carreaux] Diagonal noir sup. naiinn' anglais ...luveaole Serge bleu anglais suprieur l'eaimbeaeh anglais de toutes beaut Alpaga noir suprieur Satin < hine pour tailleurs Kaki blanc suprieur Kaki jaune anglais suprieur iuck union blanc anijlaiq "nouveaut** Dril 1 un on tilano anglais N fil ' J i Tussor japonais pour chemise a* a^mTai J Keps de =oie barres conu ur pour ohi rne3 et robos nouveauti , Paptiste fine pour ohemi^es Percale fine pour lingerie Calicot percale pour Zphyr anglais pour ehemis s ~ extrai oi'i-'-' 1 auisae uui et couleur lias il joursdeoii-soie Chaussettiws cossaises cour enfanta F e.uli Krlsky.dern eremiiveaut |opi n fleur pour robe I un .01 l.ianc I .m, .nu htano \ o le couleur A birrea] s>birtiug o i no suprieur Bas dentelles lias aoi' brd e Bai lil brod Lotions • i ivert* 1 tulle pour premiers Communion Couvertures blancbs et couleur 'upir ia f/tan t ii-.Ltli i tslle orie Ser/iettai de toi.etles blancliea cou'' da na* bUnc JI?S pour fanait Nappe couleurs^ petites serviettes blanches damassi llrondi "' blanc & couleur a barreS Lainage cou'eui* ang'als up pour h m k .; as a barre-> ~ soie pour olierj >at natroulai d pour robi'S 1 signes rinais &. amricains Mohetone bian ;s Se couleurs sup. Popuo de soin uni oianc A < rl Caapeau de paille Une d'Italie Catiintr amj ai supGrepou brod (nn.is, Lrpon franais fleui, dernieroai Serviettes de toilette coul. angl*d. I apis cire uianc sup. pour table Damass anglais pour matelas t otibje |:_ Aimables clients, vous qui vol N'ai>, les plus beaux tissus qu'il I iVaiv. r sur cette place, ne unaa^ d\Her ailleurs, de passer ch-i no acceuil vous est rserv. Rhum Nectar Ch N. Gaeljei 14.0, RDe-du^Mafltii, 117 Rue BoniV 820, Rae liu Hue des Csars one : K idi



PAGE 1

LX* DIRECTEUR PROPRIETAIRE \IMPR1HEIR Clment May loi re BOIS vEhNA ^ ; 1368, Hue Amricaine NUMERO 20 CiNTUtES Matin Quotidien TEUkPHOHl n 141 Il laut commencer (k bonne lieure l'3ptrenlissai|e de la vie ; dans la Joule des concurrents, ceux-l stuls auront chance d'avancer qui se seront assez lit dilini le sens et le but de In vie. Lon 3ruaschv'cg — '. HtoiANNES N o649 PORTAI:IHINC. (M.irnT La Critique est un art m r^i M et langage ironique %  l'aWt*" P 01 toujoura toleraa [ig Dw*" ur Ju • v,a, a '' 4 U "'' .ouf des | rtentions nli 4ool la plus 1-gie veilu I %  * la modestie, et la moins Y*t* auiiudes une sympa Jucuse pour des li>s E^aoofrlii'H't i.a* le geste an J l'accolade paternelle, du ,/rcoiiiortaiii qui umplibe Je f,„ source d Uiuvies puits et Jwes... ration d'tcO'wJasIfs, ail finit obtint littraire... C est paf 1 sjeta exager.ueul cruels,— LjusUiiait uue certaine moigue ItpeuUoiii' et ruii.euse txpii i tdu laid par dts tions Itmpi retis,— q ue le Cercle _j4 des ••) hvmi t accueilli. Ffarre qu'uu soir, dans ies sa b'eulrt mlait ut phi tuais lux il enivrarts du p usei 10e bu ciuLs moiilaini*,— pur des des lvrey de femmes trice-, de soutires accueil udeurs i.in>-.>ntt s et la ,— parfums II.(J %  ii.u n s LUT l'Ilmi* qui terptblhient une I crie i : r t des doigts de jeu llies qci voulurent comme JIBOIIH e lu Lruvoure bida r it, It jivt.ille. i-i nuance de |sjDtat u x ; — la louore de •n ut talion 1.1 • m(I i> <' IlOOiba diue ... tl il i vsil H 'lautloiu mion d'bttttu iiessemb ieul toi l a des liions, pour apai.-er le* ur kjiii'ts,—* p pe pote u'avuii revente |p, tond s qu une lut e felic les pied* uerves |Vld il IL • t M!. il.II. > m. it intelligents, on fe fc-six tut signe. Les JlJ, tous uu presque leurs au Matin tt Itas qui s raillaient,— \ la Uidaclion anne tildes piometteuses de Uuques, ils avaieat lan Jertatiei> ri... ttaruti,.! se suivent et ne blt-ot pas... Le sou If e %  JefviQt aux gnrations < • • fer del Its poquts ton.Mtt'ddnlH Uue •mil -ii us leuleniio... que sillonnent de* lu %  m .-.lins de ro.nU qui ge$-n niant etra galle*... fliiiusoai du nient, plu oi i 3 i>re eau da a lirai. Lt fnn ne s'eleiat dut an b*tu 4ii a t le gai 1^ p-)'.*: ta.ir 1 trivars le*, .notoires ac:i deUJs le Ii vie hiiiia ioartr#;tti reait rtlisdioas Ulealaeuse* L pir*ifi-t$*-das.:C:Jttjrla*, iaetpj ri oeate* u'est pis le chtnt suive et ctpti'iat qai le raai air* ce fi* aoai'i, qui tre nble ; | nat... '3+1(41* Oitu ael cr it orjtitable ati( lotiras IJ ne bien da> r • piUiiiH L. v rae ci.irt, |sj HIKHIU Inns HU\ chevilles tropnitt br-Ui.s Ja Jain \i ard. ne tro iv re it i icuoe pit' ta^c* de s m i i ir.i dVs ayer d: pi ir lia i.'n'i de l'œuvre d -s autres... Ki snvez-vaus a qu..i oblige ua succs de scaniale .'... Le "scorpiot de Marcel Prvost venait do p i raltre u'auieur, inquiet, oblio' d un me 11. ur ami uu article loi pitoyable de l œuvre qui, toute leur, ue p.uvai se soutenir. Les pdii.-ins, gens curieui, demaol reul au roman critiqu la seule d Itn-e ncessaire eu pireil cts. I s le lurent ; sou succs allt s'ac rois sait..Lt gloire tendit peu a pu uae m ni uinctle vlarcel ru vu-t... qui UC-.1 celles pas li uar Ii u 1 eu I.Utr lia -e '* -.uqml ftit t lusion >1, Loa n.ial i liefll ses ijjvcruis d'waut Guerre t Ce serait un ouvra^-* bien ia re-sn t, lisons uous daus le Jar diu d cpicuiure, que l'histoire de* v .ii.uioii.- aU ci nique... Viclo. Cousin d'C.uvralt dans Pascal d-s sublimites qu'un a lecounus et e dts laulcs Ou oopmle ; les l.ipilSj dits d un l'iaui Lucas lurent l'tvo raii.eu.n accufilide l'Acala mie des HdeMea sous les D uis de l'ascal et de Lescane. Osfittl Semblait 1 l'^ai d'Homre quaud ou le croyait aucieu : on le mprise depuis qu'on sait que c'est Ma: Hhersou. Kaui u ne point taire ni estbiti que ni c itque. Non, HJ >ule, Aua tle Kreoce. Mais il i .ni savoir que lcrdlque esi un ri, et y kstiN ragrii.ent rans Iqul il n'y a I I.I..Vu ail... XXX Si vous voulez avoir de bous chapeaux la mode. Visitez la maison ienaro IKHTtVDO Grand'Rue N 1728 Wotas ftg Wsltw — Au moyeu des fonds alloi/s. par la '.ou uune de Mirebala.it, Monsieur Camille Mooterro Treat de construira dans le quartier de Savanctte une Kglise qui est pla* ce sous i vocablf de fclfo'ft Oa me de la Prsentation . Kilo mesure 75 pieds de profoadajr scr i • pieds de U'geur. lu pressant >tpp-l es' fait la bourse dr lOW la* t>ab aats duas le but de tronver les ton K ncessaires a la cou-tro. non de la sicris liert du presbvlt*re. Un gnreux d mateur, M msieur tlamil e Josepb. a donn If c och^s. lt eu que les ro-jtet. qui y donnent accs soient trs scabreuses et sil* lonoesde IX ours dciux, SavaDelle n'-n demeure pas mo ns un quartier trs-populeux et trs-iot ressaut. Il est place au m-lieu de d-ax ctmUies de mot gnes on* duisant, l'une . L.tscahobas et l'au re a la l>.>iiiiuii-*iiie. Mimt sai>'i anpraiure lu jourfrtt he et --n rs pro lue il <-n caf, co oo et en v vrai ait • euiMires de tou < s j.i i lils liress>rt ns noua ses tr' srieuses que biv,n*tie ournit par an •m i inilli >ns da livres de caf II v l un mouvement cumin rciil inteuseu cet endroit. ""L* population qui est trs paisi b'e deir.an le le concour du touverue nenl clair du Pr*sideut Uor j > pour la ci* i JU d une non ve le roule o fr.t il p us da ft ilits aux viytg'U?. Celte route piriirtit d S ivi ••-i e r on< .ib uiir au carre i ur d.t Jatu L.e Us. Il y a dm* ce lUi.-tier un i me de p nx. un o'u ie de l'btat Civil, dut coles nationales et quatre o liciers de police rurale. On s'oc c ipe acloeliem-nt de construire uue ca-erne p ur la Cendtrmarie d l'eu tr.iit sur us le-nia de Moa sieur Ctintlle Monterro donn -ii change contre ce ui de l'h'tat sis i Mire0ilai8. Si I on en i ve amli >r r le situai i iu des ruu es, Sav mette sen appel a l'a* nu a un • ne ur .u 1 dve'oppe neut • couom pieet uom meni.il. a • De no nbr^us quipe* In Service Ti'-h lique le la Jirection des liavaux Pub ici traviillent active ment a 11 rfection de in route qui conduit S.ut l r m i:. ntot ceux qui vont p^leuner Saut d' fc.au ne i.nii.1. ront p lis les route* iteoge reuses d au retots et 'es pro InHawi p turro il laciu>me il f ire traosjOr te, par ca mua. I ui-ndecresdioe les mtr :\\i* av > sinants. Lors (i on pensa que nnaj|MV*f ne nents pisss n ont jtmai* son g r.-,>r -n h'f ce travail ,| u i I ;. %  p il) 1 1 o-, 01 ue peut *'e.nooher !•%  ren lie un lio n n ge n ri te H ix elfo id p'ovs par te tiud veraemeut du l'i.-ilent II) ao ea vue Q^pbttnir an mieux tre pour le plue gruid booheur du Peup'e bailien. tu dpit des aboyeurs qui font de la baine, de l'envie, du mensoa ge et de la diTlamation bon dr ma de combat, le Prsent 3or no continuera raliser son beau programme, a toinin*-r les* rootin gences, fortifier chu !e bous ci lovens l'amour d i bien publ c et mettre de l'oidri*, de l'harmonie dan les ait ires pub'iques qui M t ou v tient dtus uu vritable chaof. 1 Cllt-Wlll L'anaivereaire de cette grand* date de l'Histoire aura, parait-if, cette anne, ur, clat particulier. Apis la grandiose rception ira -litionnelle la Lgalioo de l'ran r, il sera organis, Lin Ni-ri t^, par les Ambassadeurs d; la •'eusee Fianais MM. Valle et Ire*le*, ur.a soiie qui sera une traie lte de l"Ar L n programme tout de circots tance seia excut niignitiaii 1 ctie dote sublime qui marque une ta j tdcisive -i.tti la vie du oioude. lastallatioQ de la Commission Coftmuaale de la truix-l^-Houquets Par an t en date du 4 Juillet ai tours, ue .t un Mur le Pr i dtul de la Kp.ib ique UOfl Com missiou i IIIUII uaii loimc c> avue •uil : Ovide Canlave — Prsidji t. liai.rv Bernard, Il n.n .: Paa \o memb.es, est nomme pour g rei.jjs.ju nux proclui i*slection', Us i •-.• %  !-, de ce lo i uneia ilier .u.tun, ve. s ont i h iure<, le Pr: et t'.ineut vltglo re s'tst rea i.i i la Croix des %  i j i is et a pocle l'iasta tatuu de cette Cojimif >ioa. Coin des potes FIANAILLES |Mf*aMPB mu piil a Iravuvr la vie |s iraaii |r la a.m vuus M Itrei '-lser, *• Je ciiiiii is s .mi a volrr ilahi yruie '' luriliiraliuiuivw.iiiessj slossejut lsjr*l ladfo, j'isjmi la bni aiii nk Csije l-aiejjlr nil If iiliu.i lu rsuliT Ll ui rlnsiTi'/ Itm les Iwrlei mm-anes lluul la UlMM WI pnirjiii notre auiilie. h Hit] cnlrjitles soir Je caluns rejiciiii'raiicej, prii 'e bi'an bit Jes dur> IMHI lurti 4 ui livide ea..e, i la tara,! Jt-neoc, le m ir IIJ Mal OKsf J" bleur*s r*nw 1 ui a>aut nui deu\ Iruuls k MW& lWra, Iraiei" nous swriNM au\ |a.-iuib lairjsi. •Wiiiea BCtl MAPresie& ei Vaiee '•W8H ,J;WK3 WxUecvn • •* de* •rif.ol* •"VI -I. .• i ••* rt'T >ii-' r|q Les mfaits de la f ou fre Avant hier, il ' WI n r0 temps dan$ le rg ; ons de Uscao las i. la foudre, n tomSam sur u .->• r, a tuu e mi hemeu e f mm, T Bonne occasion J'*ohone 69i Qoul,a,, OD8 : 8 1 0 matin ^^••ilSapreamidi. A venlre une grande armoire en cajou, machines crire et diffrents 6bjls de sjanage. S'adreMf/ au M&ua Chaussez voseafaDts (JIEZ \l Balloni (ils S^s (]uu!ifes;i9oni*le8 m^il'pn '!*• (inimsii fiait! Cabinet de 1731, lue Courbe JEUDI JUTILET 102.Coco I Coco Coco I SAVON Lail de Coco COCO Savon de Marseille Vrai lalia tun de jeur.ease at de beaut, oa raven fabrique uniquemtiil n\fO l'itnU puia de* l l-l O L < • notre mervauleuemant touN ls porea de la pc&utl la rend souple, douce et fralcha. i es aujourd hui, employez lt* savon o Lal tfi Coco car.eu lilmo temps |u'il piaerve et en.LollK lu leint les dames, il oonaei \e aux befcs leur adurable frai jheur. Keaafil en nfttti lnp> L Whlts Almoiid_Soap.Cef l*axi MVIIU sut en venta exclusivement en \\roa ciies Isaac Disliy et t t738 Hue Couru* 173S et 'en dtail vians tous ht magasins et \ iinrma< i" %  i3 la p ace. £^£^wicu2^:vtUS La Situation au Maroc prend des proportions inquitantes Quatre \ingt mille Immmes le troupes Irana,^* Berakul ntfssaiies pour le maintien tlu protectorat M-lon avis du laichal Ivaut* y Le nuit 1 mm de fouvelles tribus met ei piil la ville .e Taxa p A pis— Le mar*chsl Lyauley, danun tlgramme urgent ad>es te an mm Fin* d tu gu> i re, a Je m.u.il sou relvement au Maroc le pioleclorai StlMl luDl peidii fi 80.(100 soldais M Sri"' nvov* imm diatem nt >ur le front m 10 cain. Le cnbinft, runi sous la p i dent de M I). i.meigie, a accep le en priniie I" dmlioloO ''" '"" r/chal. Lasiiiatiopoi.rmit tr• n -i-lue par i' nvoi 'e 5'.i 00 tiom Difs le garnlaon mlionditaine, mais en craint q e la p-< pi-garde dei omniuiii'ti i pi Bireil dm ner lu u ;'• drs d'Mi'dies M ilO'. la IDol< li'hti. n f n u • ure. Ii'aulre psrt I envoi d". n ussi gr nd nomlule CIIIR'S raoat tau dts dpensas BODidrt>blfl ni i jeorai.nl le Ii oui h ilin a 1 pli n 'e M. l'aillai x pot r lu rnr g nisrtion lina ciie de la Hpu llique. Pour extraira daa traves des garnisonliaaket, il serait tn ouiie ncesfsirc d'obtenir d s chambics U |nin.i MOU dsugmen IT la riixui ti u ti tniniie ce qui, ani Ui c uoi>ar.ces acue 1 -s des iioences tran(,-aises, serait uu • ••ave imprudence. II est vident qu un dsastre de grande euverg'i re peut se prod un-, tant d>iiii i que Mir KiU iK>' hoaUBaa qu'il v iirtuellem nt d ne I. < %  i .<• %  J 000 -o l ues vlno ai i-aliiiehs .' la Ii iiiee et que U dfection d i cesKibyles d.organiserait eo i p'temeut lasttb lit de la .i^u europenne. Ce danger fait ij • peatir aea edets dans ta rouedi l'ait O Bffraue lutttaa las inbu. allie, de lt i rnu ta se sont >0 il I v-es metiaut en pril la vule ds I' ,• i si u li< ie de eh %  miu de la a ra e i jue d Oeao %  I es Boi ffi h lt et Oeniheragt qui ouirib.iu eut a la •! %  . ,. u.t i/ -: seul etjttemaol sou'eff ave t .ut leuiniieriel Je guerr ni ; u-. les pie eI niillei e de m I me que les H.i.-tiul et les Usuibri n** qui deleu 1 nenl ftli, ce sou b.'veiu-nt de ces quatre groupes nnp'irttuts a p'.at os dfeuseurs d) T ii datis un -i nid e 11 i r i %  s ei i s ont du '•• ja se replier ter les ligues iotrituies de la ville. Noussomne heureux da pi • voir nous faire l cho du succs clatant obtenu dans le Ont. lieu du dpartement de l'Ariiuonite par les A nbas-adeuie d la t'en*>e Franai.- : tvl. l'reslei 't V.nl e. %  'LU lien de Phare • ce drame impitalonnant a t |. iti uii i.ment applaudi et a valu aux mter prles qui fuient iuipei eables d* tre ovati .ones par I aaaislaae d f lue qui se trouvait a la repr 3 eo talion. In renouvelant toutes nos flicitationa aux a itistes Iraoa'-, noua rsppeloot encore nos lecteui* que I occasion leur sera bientt a .mue u'assi-ter ici k une de < % %  S • MII.1 ey. toU le. p ,i.l • tifs tant faits pour qu ua p'da C l Uu qu leur -.ni o l'il a m. Var>e es h I'oeo.M.u d i 1 i lu i e — . Nouvelles Ffranflres Par Cibla AurlM Btima xfritui iiidi Irii^aiaes Port ait Priaoa. Entre rintjleterre (I II RliMl' LON'DRKS— t.. que-lion des re Ut "ii an;'o russes a l de uou veau discute t %  chambre des communes o qaeliuei d*puls consevaleurs se sont expr 'l respectivem nt fc l'a't tud • lise pu le go iveremeol bo'c'i v'k en laveur de* gevslPB et da t pro aaixn te a iti langre sn Ch ne. Hpimlaii' h ui lui i n %  U'io •. M. h >mb r ai '. niiu re ea f I ne tran<*ies. ad c ar* qu %  le g .il e'r.eu p"l n avait en %  \, au u n* "'a la Huse au s j-t da* a'fairps de la Cime, mais qu'il.a r servait une p'eine libeil^ d'ac tion pour adopter les mesures qu'il croirait rcessaires aux iut rets da la Graaie tlreta^ae. Des moures contre le dmijer du Mitnnrtunistne l / i v N 7 .VK—l. • nt-ntp intrnti!o nale c nie la lj me inlprna'ion le comro TU rr.nei.me t%[ le .Uru-'i i>r ; -eut qui menace le m >n 'e entier. i • n celle co muuiiieaii'vn on \ pi m* que l'iin'iiu-' mnv'pn de I i re face h cel'p mpnacB contre l'or dr, et U pai* international *** s sis dans une action c -Uectiva des gouvernements pour enoua cher lea ambtssales, lgations Q eitiques et mssiou de croix r.u ge u abusent des orro^ttiv-is 4^


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06468
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, July 09, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06468

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
LX*
DIRECTEUR PROPRIETAIRE
\IMPR1HEIR
Clment May loi re
bois vEhNA ^ ;
1368, Hue Amricaine
NUMERO 20 CiNTUtES
Matin
Quotidien
TEUkPHOHl n 141
Il laut commencer (k bonne
lieure l'3ptrenlissai|e de la vie ;
dans la Joule des concurrents,
ceux-l stuls auront chance d'a-
vancer qui se seront assez lit
dilini le sens et le but de In vie.
Lon 3ruaschv'cg


'. *
HtoiANNES N o649
portai:ihinc. (M.irnT
La Critique est un art
m
r^i m et langage ironique
l'aWt*" P01 toujoura toleraa
[ig Dw*"ur Ju v,a,'a '' 4U"''
, .ouf des | rtentions nli
4ool la plus 1-gie veilu
I * la modestie, et la moins
Y*t* auiiudes une sympa
Jucuse pour des li>s
E^aoofrlii'H't i.a* le geste an
J l'accolade paternelle, du
,/rcoiiiortaiii qui umplibe Je
f, source d Uiuvies puits et
Jwes...
ration d'tcO'wJasIfs, ail finit
obtint littraire... C est paf
1 sjeta exager.ueul cruels,
LjusUiiait uue certaine moigue
ItpeuUoiii' et ruii.euse txpii
i tdu laid par dts tions
Itmpi retis,que le Cercle
_j4 des ) hvmi t accueilli.
Ffarre qu'uu soir, dans ies sa
b'eulrt mlait ut phi tuais
_ lux il enivrarts du p usei
10e bu ciuLs moiilaini*, pur
des des lvrey de femmes
trice-, de soutires accueil
udeurs i.in>-.>ntt s et la
, parfums ii.(j ii.u n s lut
l'Ilmi* qui terptblhient une
Icrie i: rtdes doigts de jeu
_ llies qci voulurent comme
jiboiIh e lu Lruvoure bida
rit, It jivt.ille. i-i nuance de
|sjDtat u x ; la louore de
n ut talion 1.1 m- (I i> <'
IlOOiba diue ... tl il i vsil
h 'lautloiu mion d'bttttu
iiessemb ieul toi l a des
liions, pour apai.-er le* ur
kjiii'ts,* p [l'avaient uouo pas peida
'des bvinues de tailie
I defeLsts babi es et ii tel
lu patrimoine dont il- se
lOS Oicupnlits sailr. Il die
ftlHl.i-... La ll.i'l H-lr
I, 4 I uliuie s* vre t pio
i crivain d ide, avait
i; te ic elei.ai.tr et m >
pe pote u'avuii revente
|p, tond s qu une lut e
felic les pied* uerves
|Vld il IL t M!.il.II.>
m.
it intelligents, on fe
fc-six tut signe. Les
JlJ, tous uu presque
leurs au Matin tt
Itas qui s raillaient,
\ la Uidaclion anne
tildes piometteuses de
Uuques, ils avaieat lan
Jertatiei> ri...
ttaruti,.! se suivent et ne
blt-ot pas... Le sou If e
JefviQt aux gnrations <
fer del Its poquts ton.-
Mtt'ddnlH Uue mil -iius
leuleniio... que sillonnent de*
lu ! m .-.lins de ro.nU qui ge$-n
niant etra galle*... fliiiusoai
du nient, plu oi i3' i>re eau da
a lirai. Lt fnn ne s'eleiat dut an
b*tu 4ii a t le gai 1^ p-)'.*:
ta.ir 1 trivars le*, .notoires ac:i
deUJs le Ii vie hiiiia ioartr#;tti
reait rtlisdioas Ulealaeuse*
L pir*ifi-t$*-das.:C:Jttjrla*, iaetpj
ri oeate* u'est pis le chtnt suive
et ctpti'iat qai le raai air* ce
fi* aoai'i, qui tre nble mluolan-at s'teiiiro ea du
mtiiM ti-ig tan e" jj mes... Licju
ri:; (a le bnodif s'.t>; | nat...
'3+1(41* Oitu ael cr it orjtitable
ati( lotiras ij ne bien da> r
piUiiiH l. v rae ci.irt, |sj
hikhiu Inns hu\ chevilles tropnitt
br-Ui.s Ja Jain \i ard. ne tro iv
re it i icuoe pit' ta^c* de s m i i
ir tiqua o-- et d mq ili^iot-, se
dressa tout-* un* .ivre, qui a sa
u um It'i^t ilutnturafran Lysjiou u iu;ie p:rsitacc- pro
a ,ne .i ii <-:ie p n iuterassiat.ni
perd ie.tr >.i dVs ayer d: pi ir lia
i.'n'i de l'uvre d -s autres... *
Ki snvez-vaus a qu..i oblige ua
succs de scaniale .'... Le "scorpiot
de Marcel Prvost venait do p i
raltre u'auieur, inquiet, oblio'
d un me 11. ur ami uu article loi
pitoyable de l uvre qui, toute
leur, ue p.uvai se soutenir. Les
pdii.-ins, gens curieui, demaol
reul au roman critiqu la seule d -
Itn-e ncessaire eu pireil cts. I s
le lurent ; sou succs allt s'ac rois
sait..- Lt gloire tendit peu a pu
uae m ni uinctle vlarcel ru
vu-t... qui UC-.1 celles pas li
" uar Ii u 1 eu I.Utr lia -e '* -.uqml
ftit t lusion >1, Loa n.ial i liefll
ses ijjvcruis d'waut Guerre t
Ce serait un ouvra^-* bien ia
re-sn t, lisons uous daus le Jar
diu d cpicuiure, que l'histoire de*
v .ii.uioii.- a- U cinique... Viclo.-
Cousin d'C.uvralt dans Pascal d-s
sublimites qu'un a lecounus et e
dts laulcs Ou oopmle ; les l.ipilSj
dits d un l'iaui Lucas lurent l'tvo
raii.eu.n accufili- de l'Acala
mie des HdeMea sous les d uis de
l'ascal et de Lescane. Osfittl
Semblait 1 l'^ai d'Homre quaud ou
le croyait aucieu : on le mprise
depuis qu'on sait que c'est Ma:
Hhersou.
Kaui u ne point taire ni estbiti
que ni c itque. Non, hj >ule, Aua
tle Kreoce. Mais il i .ni savoir que
l- crdlque esi un ri, et y kstiN
ragrii.ent rans Iqul il n'y a
I I.I..V- u ail...
XXX
Si vous voulez avoir
de bous chapeaux la
mode.
Visitez la maison
ienaro IKHTtVDO
Grand'Rue N 1728
Wotas ftg Wsltw
Au moyeu des fonds alloi/s.
par la '.ou uune de Mirebala.it,
Monsieur Camille Mooterro Treat
de construira dans le quartier de
Savanctte une Kglise qui est pla*
ce sous i vocablf de fclfo'ft Oa
me de la Prsentation . Kilo me-
sure 75 pieds de profoadajr scr
i pieds de U'geur.
lu pressant >tpp-l es' fait la
bourse dr lOW la* t>ab aats duas
le but de tronver les ton K nces-
saires a la cou-tro. non de la sicris
liert du presbvlt*re. Un gnreux
d mateur, M msieur tlamil e Josepb.
a donn If c och^s.
lt eu que les ro-jtet. qui y donnent
accs soient trs scabreuses et sil*
lonoesde IX ours dciux, Sava-
Delle n'-n demeure pas mo ns un
quartier trs-populeux et trs-iot
ressaut. Il est place au m-lieu de
d-ax ctmUies de mot gnes on*
duisant, l'une . L.tscahobas et l'au
re a la l>.>iiiiuii-*iiie. Mimt sai>'i
anpraiure lu jour- frtt-he et --n
rs pro lue il <-n caf, co oo et en
v vrai ait euiMires de tou < s j.i i
lils liress>rt ns noua ses tr'
srieuses que biv,n*tie ournit
par an m i inilli >ns da livres de
caf II v l un mouvement cum-
in rciil inteus- eu cet endroit.
""L* population qui est trs paisi
b'e deir.an le le concour du tou-
verue nenl clair du Pr*sideut
Uor j > pour la ci* i ju d une non
ve le roule o fr.t il p us da ft ilits
aux viytg'U?. Celte route piriirtit
d S ivi -i e ron< .ib uiir au carre
i ur d.t Jatu L.e Us.
Il y a dm* ce lUi.-tier un i me
de p nx. un o'u ie de l'btat Civil,
dut coles nationales et quatre
o liciers de police rurale. On s'oc
c ipe acloeliem-nt de construire
uue ca-erne p ur la Cendtrmarie
d l'eu tr.iit sur us le-nia de Moa
sieur Ctintlle Monterro donn -ii
change contre ce ui de l'h'tat sis
i Mire0ilai8.
Si I on en i ve amli >r r le si-
tuai i iu des ruu es, Sav mette sen
appel a l'a* nu a un ne ur .u 1
dve'oppe neut couom pieet uom
meni.il.
a
De no nbr^u- s quipe* In Ser-
vice Ti'-h lique le la Jirection des
liavaux Pub ici traviillent active
ment a 11 rfection de in route qui
conduit S.ut l r m i:. ntot ceux
qui vont p^leuner Saut d'fc.au ne
i.nii.1. ront p lis les route* iteoge
reuses d au retots et 'es pro InHawi
p turro il laciu>me il f ire traosjOr
te, par ca mua. I ui-ndecresdioe
les mtr :\\i* av > sinants.
Lors (i on pensa que nnaj|MV*f
ne nents pisss n ont jtmai* son
g- .....r.-,>r -n h'f ce travail ,| u i
I ;. p il) 11 o-, 01 ue peut *'e.no-
oher !- ren lie un lio n n ge n ri
te h ix elfo i- d'p'ovs par te tiud
veraemeut du l'i.-ilent II) ao ea
vue Q^pbttnir an mieux tre pour
le plue gruid booheur du Peup'e
bailien.
tu dpit des aboyeurs qui font
de la baine, de l'envie, du mensoa
ge et de la diTlamation bon dr
ma de combat, le Prsent 3or
no continuera raliser son beau
programme, a toinin*-r les* rootin
gences, fortifier chu !e bous ci
lovens l'amour d i bien publ c et
mettre de l'oidri*, de l'harmonie
dan les ait ires pub'iques qui M
t ou v tient dtus uu vritable chaof.
1 Cllt-Wlll
L'anaivereaire de cette grand*
date de l'Histoire aura, parait-if,
cette anne, ur, clat particulier.
Apis la grandiose rception ira
-litionnelle la Lgalioo de l'ran
r, il sera organis, Lin Ni-ri
t^, par les Ambassadeurs d; la
'eusee Fianais MM. Valle et
Ire*le*, ur.a soiie qui sera une
traie lte de l"Ar .
L n programme tout de circots
tance seia excut niignitiaii1 ctie
dote sublime qui marque une ta
j t- dcisive -i.tti la vie du oioude.
lastallatioQ de la Com-
mission Coftmuaale de
la truix-l^-Houquets
Par an t en date du 4 Juillet
ai tours, ue .t un m- ur le Pr i
dtul de la Kp.ib ique UOfl Com
missiou i iiiuiiuaii loimc c> avue
uil :
Ovide Canlave Prsidji t.
liai.rv Bernard, Il n.n .: Paa
\o memb.es, est nomme pour g
rei.jjs.ju nux proclui i*slection',
Us i -.!-, de ce lo i uneia
ilier .u.tun, ve. s ont i h iure<, le
Pr: et t'.ineut vltglo re s'tst rea
i.i i la Croix des i j i is et a
pocle l'iasta tatuu de cette
Cojimif >ioa.
Coin des potes
FIANAILLES
|Mf*aMPB mu piil a Iravuvr la vie !
|s iraaii |r la a.m vuus M Itrei '-lser,
* Je ciiiiii is s .mi a volrr ilahi yruie
'' luriliiraliuiuivw.iiiessj slossejut lsjr*l .
ladfo, j'isjmi la bni aiii nk
Csije l-aiejjlr nil If iiliu.i lu rsuliT
Ll ui rlnsiTi'/ Itm les Iwrlei mm-anes
lluul la UlMM WI pnirjiii notre auiilie.
h Hit] cnlrjitles soir Je caluns
rejiciiii'raiicej,
prii 'e bi'an bit Jes dur> ImHi lurti
4 ui livide ea..e, i la tara,! Jt-neoc,
le m ir iij Mal OKsf J" bleur*s r*nw
1 ui a>aut nui deu\ Iruuls k MW& lWra,
Iraiei" nous swriNM au\ |a.-iuib lairjsi.
Wiiiea BCtl
MA- Presie& ei Vaiee
'W8H
,J;WK3
WxUecvn
* de* rif.ol*
"VI -I. . i
* * rt'T >ii-' r|q
Les mfaits de la f ou fre
Avant hier, il ' WI "n r0*
temps dan$ le rg;ons de Uscao
las i. la foudre, n tomSam sur
u .-> r, a tuu e mi hemeu
e f mm,

T
Bonne occasion
J'*ohone 69i
Qoul,a,,OD8 : 8.10 matin
^^ilSapreamidi.
A venlre une grande armoire
en cajou, machines crire et
diffrents 6bjls de sjanage.
S'adreMf/ au M&ua
Chaussez voseafaDts
(JIEZ
\l Balloni (ils
S^s (]uu!ifes;i9oni*le8
m^il'pn '!*
(inimsii fiait!
Cabinet de
1731, lue Courbe
JEUDI JUTILET 102.-

Coco
I Coco Coco
I SAVON
Lail de Coco
COCO
Savon de Marseille
Vrai lalia tun de jeur.ease at de beaut, oa raven
fabrique uniquemtiil n\fO l'itnU puia de* l l-l O L <
notre mervauleuemant touN ls porea de la pc&utl
la rend souple, douce et fralcha.
i es aujourd hui, employez lt* savon o Lal tfi Coco
car.eu lilmo temps |u'il piaerve et en.LollK lu leint
les dames, il oonaei \e aux befcs leur adurable frai
jheur.
Keaafil en nfttti lnp> L Whlts Almoiid_Soap.Cef
l*axi mviiu sut en venta exclusivement en \\roa ciies
Isaac Disliy et t
t738 Hue Couru* 173S
et 'en dtail vians tous ht magasins et \ iinrma< i"
i3 la p ace.
^^wicu2^:vtUS
La Situation au Maroc prend des
proportions inquitantes
Quatre \ingt mille Immmes le troupes Irana,^*
Berakul ntfssaiies pour le maintien tlu pro-
tectorat M-lon avis du laichal Ivaut* y
Le nuit1 mm de fouvelles tribus met ei piil la ville .e Taxa
pApis Le mar*chsl Lyauley,
dan- un tlgramme urgent ad>es
te an mm Fin* d tu gu> i re, a Je
m.u.il sou relvement au Maroc
le pioleclorai StlMl luDl peidii
fi 80.(100 soldais M Sri"' nvov*
imm diatem nt >ur le front m 10
cain.
Le cnbinft, runi sous la p i
dent de M I). i.meigie, a accep
le en priniie I" dmlioloO ''" '""
r/chal. Lasiiiatio- poi.rmit tr
n -i-lue par i' nvoi 'e 5'.i 00 tiom
Difs le garnlaon mlionditaine,
mais en craint q e la p-< pi-garde
de- i omniuiii'ti i pi Bireil dm ner
lu u ;' drs d'Mi'dies m ilO'. la
IDol< li'hti. n f n u ure.
Ii'aulre psrt I envoi d". n ussi
gr nd nomlu- le cIiIr's raoat
tau dts dpensas BODidrt>blfl
ni i jeorai.nl le Ii oui h ilin a 1 *
pli n 'e M. l'aillai x pot r lu rnr
g nisrtion lina ciie de la Hpu
llique. Pour extraira daa traves
des garnison- lia- aket, il serait
tn ouiie ncesfsirc d'obtenir d s
chambics U |nin.i mou dsugmen
IT la riixui ti u ti tniniie ce qui,
ani Ui c uoi>ar.ces acue 1 -s
des iioences tran(,-aises, serait uu
ave imprudence. II est vident
qu un dsastre de grande euverg'i
re peut se prod un-, tant d>iiii i
que Mir KiU iK>' hoaUBaa qu'il v
iirtuellem nt d ne I. < i .< j-
000 -o l ues vlno ai i-- aliiiehs .'
la Ii iiiee et que U dfection d i
cesKibyles d.organiserait eo i
p'temeut lasttb lit de la .i^u
europenne. Ce danger fait ij
peatir aea edets dans ta rouedi
l'ait o Bffraue lutttaa las inbu.
allie, de lt i rnu ta se sont >0 il I
v-es metiaut en pril la vule ds
I' , i si u li< ie de eh miu de la
a ra ei jue d Oeao
I es Boi ffi h lt et Oeniheragt
qui ouirib.iu eut a la !..,. u.t
i- / -: seul etjttemaol sou'eff
ave t .ut leu- iniieriel Je guerr
ni ; u-. les pie e- I niillei e de m I
me que les H.i.-tiul et les Usuibri
n** qui deleu 1 nenl ftli, ce sou
b.'veiu-nt de ces quatre groupes
nnp'irttuts a p'.at os dfeuseurs
d) T ii datis un -i nid e 11 i r i s
ei i s ont du ' ja se replier ter
les ligues iotrituies de la ville.
Noussomne heureux da pi
voir nous faire l cho du succs
clatant obtenu dans le Ont. lieu
du dpartement de l'Ariiuonite
par les A nbas-adeuie d la t'en*>e
Franai.- : tvl. l'reslei 't V.nl e.
'lu lien de Phare ce drame
impitalonnant a t |. iti uii i.-
ment applaudi et a valu aux mter
prles qui fuient iuipei eables d*
tre ovati .ones par I aaaislaae d f
lue qui se trouvait a la repr3eo
talion.
I- n renouvelant toutes nos fli-
citationa auxaitistes Iraoa'-, noua
rsppeloot encore nos lecteui*
que I occasion leur sera bientt
a .mue u'assi-ter ici k une de < S
, mii.1 ey. toU le. p ,i.l
- tifs tant faits pour qu ua p'da
C l Uu qu leur -.ni o l'il a m. -
Var>e es h I'oeo.M.u d i 1 i lu i e .
.
Nouvelles Ffranflres
Par Cibla
AurlM Btima _
xfritui iiidi Irii^aiaes
Port ait Priaoa.
Entre rintjleterre
(I II RliMl'
LON'DRKS t.. que-lion des re
Ut "ii an;'o russes a l de uou
veau discute t ! chambre des
communes o qaeliuei d*puls
consevaleurs se sont expr 'l
respectivem nt fc l'a't tud lise
pu le go iveremeol bo'c'i v'k en
laveur de* gevslPB et da t pro
aaixn te a iti langre sn Ch ne.
Hpimlaii' h ui lui i n U'io .
M. h >mb r ai '. niiu re ea f
I ne tran<*ies. ad c ar* qu le
g .il e'r.eu p"l n avait en . \, au u
n* "'a la Huse au s j-t da*
a'fairps de la Cime, mais qu'il.a
r'servait une p'eine libeil^ d'ac
tion pour adopter les mesures
qu'il croirait rcessaires aux iut
rets da la Graaie tlreta^ae.
Des moures contre le
dmijer du Mitnnrtunistne
l/ivN7.VKl. nt-ntp intrnti!o
nale c nie la lj me inlprna'ion le
comro 210 na*inns t \\i< i son -i^ge ici
a envoy aux goaPrnemnls d t
p'vs qu'elle reprsente une no e
Utun mquele il est dit qun le > tu
rr.nei.me t%[ le .Uru-'i i>r;-eut qui
menace le m >n 'e entier.
i n celle co muuiiieaii'vn on \
pi m* que l'iin'iiu-' mnv'pn de I i
re face h cel'p mpnacB contre l'or
dr, et U pai* international ***
s sis dans une action c -Uectiva
des gouvernements pour enoua
cher lea ambtssales, lgations q
eitiques et mssiou de croix r.u
ge u abusent des orro^ttiv-is 4^


L* 3iM\:\
I
fUROD
Rhumatisme!
Nvralgies
Goutte
Gravelie
Artrio
Sclrose
Obsit
Q'il *i| rief Jetioo r-f 4it*r
Ie<.rh.ima1lrrii'i le.Iur ikaement
lift 'l're I rmaMinignl d>i
m, loi ,.,ri'ri l ob'il' <* t
lin I ri> loti** d'< 1 uriqur.
ro p..'on du notre < -j.ntan.-.
cl l-ilre dri cita rg\ttlir*
d'. KHDC N*L.
lave le sa:;
Ltnilrwi'l p.-:n :->. tt ' ni t!.. | :in*;i.. Wi,rc*. T!*t
Je -* A I* Irl..r".!' r>.(. -< (7 ((!*-
iim^u* tant ly. a*ui (c-- r n r*-e'-
u: fijii i ,i.' wjiUi t.-.u dire
f.o. luilc* -.mi unru , (r-
s-"'' ii '> la i-i. n lot, /> r| 'riQin rur.. i. i..Bi ., fi ti.i*..ani
Pro.'ur Fimi,
f ' U Ml I i: itrui* u pj|iirt
lui '.,.-:. 1 t V*lt:ictanr<. Pari
'. '. pu*'
rt a. mni '''' '** nw. w.i-
UIHLInU\. ..i,i AM'.-o bi.e/on.
, i Baladin a ii (min.
Aillir* l rnr, Ci.l.,,*ll..Bi.
i IMYCOL. I:'""n" .**^rn Rtuma-
rmtm
iUUie. GoulH. l.uiobiro. N4
wJa^ii^.'^Lu
iir fai-ltonl CoosignAtaic
tffufcr ri aaii__
F&tt*a
plomattqate ou il labo*pUal 4
pour piojjHnei .ec.rtouient le coin
inuuime.
Le nouveau cooiaiande-
menl militaire an Imui
Pap.i& Le Gnral Naulin com
mandant le llrue corps d'arm d
tach sur te Rhio. vieil d'tre
U"iiin ' i : n[ i iu. des opra
'ions an Maroc BU beu du gnral
QuiUauaiat.
l'iMiis V. tVtiulev, minr-tie
dl la tain :e. i ea une longue roo
i.iki c avec le goberai IN.tulin ve
mi i Paris pour recevoir le- loi
Irlioni .fit .le? du ch. I lu cou
vii m ni ut. Le gnral pmliia
puni ii Marin danj 10 joun apia
avoi Ikim les cftcUr qui de
viont former ton tat rrajor.
[n ll; HO I- Au couis dis dbita
i l'ii n- ,^ lu chan lue autour de
U li i du itiarge, le dpit
Se h > roui a tlfclar que cet x qui
oit irCfipil la bi-i'se par un
achat exagr de d vies trar-g
n*, olit par de mitneimes
^o.. o il \... ou de ki m- craintes
m-1. i ii\t m. i,i i la feimd des
litianet nationale, devraient tre
jug ci ni me IrMtie* ! Tu-ilit
in toiis.'qiit nre.
f ne rponse au Nouvelliste* p-n-
/> m des prochaines lections pr-
0f#/#l tielles
1 c Peuple H*ien s- u' a le espri s ? Voil que coi \i\i"-
t pouvoir dVIiru le lui qu'il ci on a emote r mis la qu^s-
< nnrn choisi et. il tant de t*ll de Pliuihil t sur le ta-
Chambre ot de Snat leyn'i- pis, maiP n'a t elle pas t r-
t rrrofnt constitus un plbi- olue d*itt;< L-^ en wienr .ie
ci't seul viendra tran i, t la la qual.t? question >.
\ i! ce qtiP j'ai f x'rait d'un
sr'iflc i?u \ruvellii" .lu
lundi 1.f> .li);n ronlA |ffi fort
fleuri itfi nu nt, Mot ftji ur Hotio
n urrii ri> n craii dre ri du
P i i cirt* ni il s E'pi tioi's '^is
tfvffl romrne ''an'idat h r-
'ertion. Non il n*aurait rlfn i
ci initre du P ">l
sieiir Horrn? et a.i|^ur ''hui en-
coranoir tnbllDfl Suprm n'a-
l-il o; mjt? O.i y re/ient. pour trou-
ver matire controverses ;
cest le moment d' taire du
bruit, bdAUeoop d". b'iiiis puis*
q i on ao; '0 h i de? le li'vn* ;
c'est \p m ment propic tous
np'e. de celte n^ pi)|,uc.ens dessaler de rap
... u Mine qui r p .r. ie In cl- p,'ler,f PH,.ule ,,u ,ls 8on,Deh"
tu-t, de son iLv,,imM cor-l; mmcaptufiePrU-
pour h -e'ever d s ruines et de plrf a bea,J ur cnor '" '
Au Tribunal de
1re Instance
Ht i 'h lallc il'n ditl te du Ti:
I ni'iil il- li le limli-tiie ilfrsilun
i ' [!( ihi a roccc'sion de
la | iesit.1 t>n de un mi du je usa
alarciJ Hi<. lcennent i on m
A\(.t.l da u l'une-, i.,et lequel e
i ; ni> |i ui.ii i.i a acaialar. Aux
riifcouu d'uaga ri*oooBCfi par le
Tiil.i i ni il || i ..(!.. i rciMcUva
BCCl |irid tt (epirrril par
tfcMlaun la irte Latoaitt tl le
Suhaiitul Agnaol, le nouvel avo
Ott l'pcndil avec bettiicoup d'
plomb et de i ,.l
Nos complimeota.
lahai don dana lefqm ls elle a
li : mpfl t-'m1; de B lt> masse
qii irin-i r- nd I in qu' Ile n'est
plus ta Ihlh et ro. v i b'e, de
iii'>s qui Ml le il" use de pou-
voir n lin mvai'le' t-ipqiille-
ni'i I s s h mis. Ce oni l
d1 s fuis qu' il- Htpr.ci-, ne vi-
vr. i que d ralits tl non de
phwolnfl i'.
I. s hiIv. is ii | .lu iJniiv.r-
in m re croient trs rmlini pb
?gtt ni h qu itr.n il- plbieittf
ft d t". cli us li, ialaljv g : dana
l'un nu l'amie i i i'MPpli.r.iit. car li ooaaM do
ur cner qu il na
plus be.-oin d? leurs s rvnes
puisque, quand en i.t 5 l'en un
fier dt'barquiit sur nos p! ges
ils n'avaient ion i signe de vie,
an couti^ire....
Mais Ms u't ntrn le.it millieu-
rensenv ni ps ju qu'idi il
tain bien qu'il* niss m par en-
tend ro
T -nie cette agitation ne rv
la q l'uni olmse tout esput
clairv >y nf, c'est qu on essave
d' nigui r i.'e H llorno cett.'
niasse i qui il ne Vt. ut que du
bian, la Ut>cfaer de lui par
tout s o-tes de racotta's ^tu*
Prupe t avec lui, ra s comp. RM?*.11 .,Jot qu'elle a
'" '.....!le ne n >*>s<.r^ p s
h n ' se bissera pas
t.- I lo le 11 porlit n qu'il
tenu.le dl h- I lue.
Qui .'.i B .mo dcide qu'il
n'> a pai rncors lieu n'arriver
hux 61e t'M's lgil.i:vf-, c'en
l un droit que lui rew f re 11
CoaalitutioQ de 11*18? Pou-
quoi lins tant d' g t iti< na et
de In.its iiiini s, pouiquoi
ch r, lie-t on lourvoyer !ei
du 11 ur ; '
berner, tl
dtourner le la roule de u'O-
l^s 1 ni la vielle elle est lan-
(a. Elle tdi'ira h diQirenci
en ri lu prtent plein d'espoir
t le pi s mau li n' i'i le deuil
et de ttiiaett tt, choisira*
Port au Pninv.^jjiim I9JT.
JrtBPII Llir^R.
l'til.lii iiiiiiu reue
tira* \t-ns rM le No. d'Avril
Mai du Bu lelio Vei,-i. 1 . .|.' aar
U tlnrob:e de CcOUBCICI li;u
t,'-..' ri il n!.
Il contient d'iob'rcifar.te ma
tires ecrrmeteialis et irOBOBkl
qrew ti, ut i 01 s ri-- nui i,ij< i ns la
lecture
iii ..-i iiu'ui -.(.
Me Orfolre Philocli i'.o-et r
peniiiir ,1,1101'.-t- a 8a nombreuse
clientle que son cab nel a*l t'-i g
fer U Rue St. Phrre pr.Vs
Jojltiirenn p lui.
' .h !.'. Juille. I92"i.
Ereia!
P ! J^ via i livr
i* " de Uvcea "
chs, avec le* avan
Ign qu'offre i Laeli\il indus.
tri- >- a, I |ig ,, ,, |', Hli^-b ?
Etianra il mille. JUliara de
ch u.
_____The Royal Mail Steam
Paiisiaiia Packel Company
Ce Soir
IJffltli HP JB
3e et 4emp|todes
Kulre 1 gourde
L" |s "Backworlir est atlendu k Jacmel verHe^i
Juillet et continuera via les ports du Sud, P-au- -
et les pnrtl du Nord pour l'tJarapj directe .uen4*
Je UaUllltr Jft \gent Gnral

lie ItiMn
TES |
Chnires de Ccnmcrce
lia l lut) 1 if f*ef marerrr fia
I i i I on-i i -I rit m. iifitfrifcf
i; I\ i n t n ei u dftaal iNn-
lieu le I n >< M ' !.. I i i i
qieil nu < i i m I dis vi i n '. :! '
o*l if f. ii'alil n dlai o licite p ur
le Mie il la |t ne ni] plitot on
du iNffvr** YaTir-Pn M.nr,*- d
vue de n etlie t>n tttle itU.| ie-
taiiiu de la uatv qui d a a ( vi
di( Jaai la di m aie lie Utile m i|ro
du t.olivt I I i n cet (Il L- I lil. ",i e
lut d'tre utile au Caeiee,
ddaitnt qu'il n'tste.ili | ne
iruiait entitr diicine arrire-pcn*
e j-.iii ,'. .i;.i la iDtfjtilion
lutl'.it rotmtltre le Srucau
Tarif > i rrriea Lrgi9-
l.tiM ^eiili n er 11*1 m ce| n lin .
Par ces mois Cbami *? I ,'iilni--, elles in.endhirot leut
Pouvoir dMaal chrfee de Ug l-
rer.
Port au Piirce, le t Jii.'ft Pt.'5
Cluli i ou n e eial v in, Port uu
Pniice, Hait.; u. n bie de t'rm-
tr.eiee d lia ti | an era di e. n
mut io lialiana, Pitl au Prince,
H Ji Chambie de Tommene
riaeQaVia, Port-au-Prince lialtfl
< i, n '. de i ri n tue \llemande;
Ain-11 .m tiamt. r ot ( ommerca
ni n.': The H |ib Ui mbet of
Cor. inerce in Haiii.
Dcs
Il nous eat fait part de la mort
de Mm- >r, v twiiitt Aine aurve"
nue ce inntin en -on doinici.e nu
Bii" Verna-
Se* funrailles Riironl lieu "e
in-iii m (t'.i en l'Eglie du >,.:
f ur.
on-lolao ea ux narents prnu
\ et tout pariicuhiement a Mr
et Mme D. Mills.
/e-C^BPa'
1783
Reims
Werl&C^Succ'
e.

lievets simples
de capacit
Oertilicati de fin d'Etudes
A vendra a 1 Imprimerie
tjll^i.ujnit
Prix d liant toute concurrence.
Revue
des Deue Mondes
I s Ru4 de l l/nivtrsili. Parts
SOMd tlilE ; i.\ LiVHAl ON
un 5 Juin Vt
\. Goral Maogiu. tiabriel II i
BOtau*. i- l'vcdietui- lanii^e.
Le . ci et du Cdre La>uuruue
en otifiii. I. liaiuy II i ,i.m
Ue l'Acadmie Iritn.*
Le Itoinaucier de la Norvge.
i .il m Uojer. ladf BaUeaaotL
Les tinigranta. Premire partie
i b buj r.
i. \tit.) nue a Charme* ivee Clan
de lien.e Matuicn llui*.
A .' l,i.Ii i,l. Une aipod ioo du
custniiie ,-i.p i u.- eS|Mghot< Mau
rice l.t^t i.oie.
Le u oblcin* de !a sfcjril. ti
n.al Morgan.
vi,|. ir. ,iu Jour. Le.- cju.aes.
Marcel Uouleng*r.
i. p.iuidii ai,\ m'oi de l!'2J
R. de m / / en n
Lucien juin y P. a' l.iur^l.le
l'acattetnie liai ni->.'
l\t.u V8cientili']U'-. Toxico
lo^ic automobile. Lbrttes > III il n .
ivii. Maaiaala. La Riiour
d L jaae. Camille Relia' ue.
Cu unique de I. q-|i /une..
Ili-i.. i- Bolitiqua Itf. t Pu on.
PH'X PF L'vR ) pi. vi
Un an Sii xoi; Trois roi |
Parii
-CincrlOie io II 41 I- ai d )0
Dpar menu t
Lo.u |-a si' t. 86 44 7. (
ci>ang u >0 aj
Lu .mi luiiem i eu M
4e .. fRiX DU NI. M
?> -XSl
"^ .K T
fient ex u^if
P. I ibourdptlo
30, Rue Montmartre pj
Li(bof|iaphiqned
Port-M-Prlaea1348* Rue Amriciiw
P. O, BOX 117 l'phow
LUhographie Jn.p
Si vous voulez que votre maison soit
dins le commerce tranger, laites eti
nous vos commandes.
Ifous cirlilioti- que nof travauv riva/ij
Ites mrii h rs de ceux qui sont conlectioi
iHit(|er.
Kotre travail est notre rfra.,
', .
: .
ta -scygSA
m ALAMBICS
r ,t "iint
l* CtU- ^! -VU.
ai m. au ot". e
;-J \ DcRtiv fils nm
T-
IfltiE i
i .
a au it.in *t
i .-'i. ir.'


Evitez la pt rie j
'empspar nisem
de calculdansvotw
coup ubUit* J
< iliUi me 5alina!a'
Lot u a^cuicuUi' .'
DAlTON
I.a ueitJuit.e
g. gijm, AijeiL. D)ur tf
mass.
ip
205-209 Rue Ixsshx


'J*dfia
Eug. IF* BOSSE & Co
Agences-- Rprsentatians
PORT-AU PRWGE
Agent g ' eraux de :
Pickr Jona-* jewelt Ailliug \EW-YlMiK
Farm* llujariaii 0 0 Boule Rou je.efe .
fr.-iiikliri Fire Insurance Comnanv
Assurance contre l'inoeni
Diamond latch Go
Allumettes i Sale Home i
B.'.S, lioMur xnoil Cotnpa'ty
'Souliers Hed.
Clias P. lalllaie 0r,
Poisson* B;Hs*n toua genres
Manulacii n i tile Ins'ce fv
Assurance sur la vie,
.. ; Suilnou4res fj.
Vins & baippaqnv Bordr aux
''n. lit \ii.m
GOPENlUtiUP
M] arre Danois, fromau., e woWyi alimentaire.
W. K laihews Son
fahaca [g ,nftS t nojrs>
a
Sans Rivar
Ciyarotlfs rhancte?.i.e
Envola de d enr
[Colombiao Steainship
Company lue
fotaanui ioU>fiiup atyMC taiu *JUu-
^ le/ 4 iiiUttJLciviwajiiirt atUiUu ^>a-
JtmccU m uia Cup-tMauica
topaitiiit te, mc.ru jotu poUl SCUwfcwi
,*lo pott* De ta CoUmi&ic uic, 1^,0
fttML (ta. & pacagera.
*>rt-aa-grince, te S Juillet ig25
! Msubiau fcteamsliip Compaq Ie *
wa & to, Agenls
^An"-ao9B??sas^;
INJECTION PEYRAn
Uepw.pl., df 40 n. gurit U BLENNORRHAGIE J
et in, EcoulemenU rcents n Chronique. '
r?RA.BE8 OURI8 sur 2321
tCfro. d..n Rapport d MU.cn, dAlfr)
Wj* Is riai.. g j i,H)r, ajgj |W ,,,,,, rf|i|t|tt|
N VENTE DANiJOUT^B^SNES PHARMA' "< j
Ji^IAIJrSPEYRARD DALCEM6. r Je ^ne^TaRlS I
CduiiiaGrapWasa! -Dignes-
Amateurs de bonne Musique
nil M;,k l _? *** l I "que, m, i M or.r.t-^t ,e
de ver UbZS r'V !LV* f > '"'t'**' onofreitati qui sent
ue venuwe meubles a des prix itf raisonnbb'es.
. a V! u ""J de9 n,,eJ' uri!*lM ,OJ' ,; M ''"n-nl '" Fetits
.. :ic.r;:rsas.*e,j>u8Ll i ',x"1!,rnme,,,que
C^e !*"S, '' B0W' Chl"U *n**U< Vorc.aux d. Mot!
. N. et A. Acra
GrandffthRT
< ffi fi C/iw 8 de Rordraitx
Vonlei vous voaa habiller avec lgance, et boa
march.
Adressez -ous la Maison X. & A. A'JRA
Dont i.i devise est d9 vendre a petit be .euce pour
vendr- benucoi p
Dans son pai .onnel, la maison compte un matre
tailleur italien sorti d'un tablissement de premier
orire d'Italie
"b^fcb'fai K"** 8i en mesure de fournir des oomple. tout faits
Dourm.,hi,.rTr8i.aigu,lle P0" Ponographo, p;ce de Keheen *!,f mesure, en choviote, diagonale, pala bea h
* Jll drlll blanc et ,-ouleur, coupoes de easimir pour oan
< .'..mises d jour et de nuit, au <|out de? ollen*.;
Cols et mancliettes dernires oruions. CaJ MJns
et Pyjamas. *
Cne m>i*oti"o *tru une tu ooa i >n
et le meilleur accueil est reserve tous ceux cm d-
sirent par une visite tre dfis sur la valeur de
travaux fournis.
T*>ut ostiiiua comtnmd et (lui ne rpond pas au
ooiU 1u olieat est repris.
On Parle frqnc^j., ,,IT|;|I, ^pg tno| M tallen
Agent Unral pour Hati,
Rue du Quai
te Kiog WiiJifi I7 eslpom- qui iesir* Il
neilienie mar jue (jii ail jamaii |tl dk*
IIK
lille el qui sait
qu'il doit e< (lier un [n'ii
plu cher que le Whisky 0 diuaire
0 SCOTS WHISKY*'
lspi!ij[i0iiD.l|it la Diinr siiii!
A Recevoir ohaque semaine de nouvelles marchan
IlsHs, allant eiasi au devant des dsirs de leur nu m-
Sueiise clientle.
tlie/Kawas HermaDos
2U-2UU Hue Travers -p
On Irouve toujours une agrable surprise. ^
Le Docteur
rem LUiCiitt
Diploi, Jal'Institut Colonial
\t fins
La maison F, Lav iaae & Co
Vient de
lue du iaqasin de Wf|
recevoir par l,> France*
feu or cU suivante"
D nielles Kxtra Fines, Dentelle de soie. Deuell(< t , e| arg-Y
KiibHis, Ulottn Chapeaux Qmou, PltMOea. Fleurs, l'Hin.'de S..ie t\
tous trilelea pour Mode, Sparl rfe. i es Moti- ||,.U|(< Kanhi pnes pour Kol..s el .hapeaux des Basa Perlas de tonte beaut de^
a-s Dancings, Chapeaux Jean Uarl pour Knl.mls, Brosie* 'tte
reignes a coiffer tous g nres -l.s BrO>sU >\ dente, des i>Ates Oen,
Inces. etc etc.
j*riiplM,Mir llom-ne*. Faux .ol- OrtealM, Bretell, GhaajijM
a* soie, Jartelle*. etc r Ut articles pour m-Moric et LinKeria Co.
leaiii sut cm un
Bpa-H0NsKNToU8QBffRB8el Boorhoat pon pbsrmae'.
AiimeotHiion Uaai'e: Liqueur* c,.,-, \,.. Oharopiaoe ...the^
H.lles en raoul- h.me- el l'ni p*ei. Joueu dix II
A.osM.i.,., , Ph,rmB le et Sp^rialllii Pbarm'reiiliqu bor
Baatiif Tbe an caeulcbeno Vian el H wp D. Vin Noun
, V"^, 10^""1',-,""""M I bsrraqua Parte 1. tV tu Sel d'ffpeo*
et JeOlnuen, Bcenn en Qro, 8vi us tDlUeptii|e i le, queita
Kslrsiif,aaeni. poui si,, m iq ... ,s et Ri offeai Col.....s m t irels'
ISoui avons re,.u le vVril.ble Ih des M^. Euellent OaiHr.lit'
Passez-nous voir, nos |>ii\ sotil BTanlaueux,
Ker li. de ion W \ege d'Faiore
O tl -,! LtittttlOI.I.C (D otoihi,
&i.6i)igoig.t et iqlitblu.o(ge
deus i>:> Uo^itbbk de f-iuis, i d..u
l" ur u n l.piii.tr le ji.liic qui .
e.,n > la Lirctiiou lie ou Cubmet
Maladie des Yrux, dea
Oreilles, du St z et
de la Ouia.
tl de on I aborato re, p ur les
M! y M 1>U Valil.B .
lu.,.-- pu. rfebereliM daos le
smg W.sstim.iin \. >.e
L .il ilf i. ii'iu ii..'ysi iits l'r
riib And y a. lo..les .S c t Ht u-.
I. U > ti.cub'Ologlqueh.
repKin.ioi.s t v pi iaaj de ton
M^iikXLvv^M^^
''ton Shoe P.ilish co,,,,,.,.,,.
Aeu-\vt le
c
Tmank
/!
,i hum loltitf coiimiv i i. i .. u
VuUa vouica Cuusn > m i.u
n<|lj i
uie u
n
h i. .
J
^brique spccia'einrm poui I ueftileaieii i ubiul 11 |e
de proijje vos cftaussure couiic la chaleur et
MiuuijiiilC.
Geo. Jeausuie\ L *s<
"De L'Avant"
Polices en vigueur dans la Crown Lifo
Ils-$17,38,1M
1919$21,338,339
1920-S25.745.826
1921-$29,806.174
1922-$34,460,044
1923-$42,175,160
1924-$50,611,214
"Quoique l'anne qui vient de se terminer ait t malheureuse-
ment une .priode d'incertitude et de stagnation dans plusieurs
lignes d affaires, les chiffres de notre rapport annuel sont une
preuve qu'il n'y a ni halle ni hsitation dans le progrs de notre
Compagnie. La Crown Life va de l'avant'- agrandissant plus
rapidement que jamais son champ d'utilit et de service public"
titrait dt fe4rWN du Prsident iutstmi ik annuelU.
i > ai
LA COMPAGNIE D'ASSURANCE-VIE
RDWN LIFr
en
oemez-vousdes chaises et dodines, lit en fei\en cuivre el en br nz
u% lablea iv,^ mpe, ^avabo?, carpe^fes et descente de' lifs

FILS
i??? ?u? ?0UX, 120,


~J
l Afpn>\
ALUMINUM LINE Pharmacie Sjourn
New-OIkds i South
American Sleamsliip Co h
Prochain d part direct
pour Port-au Prince Haki
te steamer Flood) avant Uisad Rew-Oilans l
|er juillet courant sera t P rt-au Prince le 8.
Prochain dpart de Hew QH4jih dir clment o ir
Voit au prince !e 11 couianl.
lSlSl,x laissera U 14 juillet prochain pour to is
les j oris d Raili.
6friL-au- W 3 JutfXel i$
\. de Matteis el [0
Agents Geaeraui
Honte avis sa clienfle tt aux mdecins et au public qu'il il
traiisorm rrn L?rciaicire d*l logie eu un l>bciato*re ue
t iologie appliqu sous la Direcon u
rBicot el F. Sjour <
1 laboraore ctt ouvert Icot les jouis de? bref du Btit a
aeuresdts ir pour louies If s r-cbf relus ei anai,te> piniaaa s
a annonce ci joint", sau! pour la
W* et i eoaitiote 0r4e ^r r
Ssrcnt reues que le mardi de chaque semaine.
S'ad.- rtu fhar n ue pour les re saig-aeiuenu>-
Ai ^ei,l'-ir,8 et H* fffattnqaa
Rac.ion de Wa^sernoann
t- Aci " i'e Tr;i ou'e',
Eiaaien du sang e du pu
E-anvo de* ftattirfi tf cales
Ixamtn ce crachai
Albi raino rtacttol
Constants L'rn r ialA
'- tfifi;
Demandez les M-
cydette* Sattey*
pour homme* tf finmes
de ta. yruKe fabriqu
anglaise I lie Sullley
Cycle toM de Bu mat.
y ho m, lnglttert,
Ullt*l! Vlall ( I VPPFPl s so tlea mflUiures, tant faliJques avecle
lUUIOiMl IJ_ SA V/I n>:ji ture inatUres anul-i^es et s. in is.sndes essais
lii.ouniiv .-vaut cl tre In. r js a verte
M s sont les plu* solideset n. m-me temps les im'ns
ohTCSJ
Voituliez I as d'examiner bien les modles Sa.tloy.
a ant d'acheter une bicyclette
Marchand TiWlew*
Ho 1823 Rue du Mauasin de l'Etat
Je recommande au public ei a m ncmlM eu*e rli-
entl pour IVIt)nnce de sa e. u e et la prompte
excution nie dam lei ouvrage* canins s soi soins
la maison Ffftle ouverte u qu'a H lu uies du soir.
Prix modrs.
En vente cn>?*
lpliome IIAYVES
j: *m
Grand Htel de France
" Position exce|>li(.nnelle,ui r.nlie dei alaiic '
l'pro&imitc de toute! les Manques* de la douane et
de loules les Alines de balcaux.
enseit|it>mi tis et lacilits pour voyager en auto
mobile il .us lOutea les pu lu s de la Rpublique
iltaUi et de la rpul liqu d< u ine aine.
Chambres conlortablei el surtout trs prorres. en
(dateurs dans les chambres! la demande des ?et-
lionaiies. Cuisine franaise trs soigne '^et d-s
i lus varies.
Dtn.ande* visiter leh magasina
de lUtel ;
Vins des meilleurs crus de Bordeaux, p| bar. 1
ques, dainepanne*. gallons et kpar buuieihe>. lai ml
|t)s>,i.Mluu..u-.,u.v vous to.uv.ie/. le i-iuo. iuuu
choix, Ipaur Us qualit e pour l'ge
tariS biTAl.lK* DE8PAGNE.
VtNjOE BuUtitiUG.NUbianes et rouget) et ejtt o.i.iu
foiuiiiartl muaaeui, ijolit uiieiicain (
l.e plityiaid MtOtttXBMIt de Liqueurs, oya te
glus, wtiktes, ete.
AhakiiLla* ternod, Vmar lio n, \ormo ithe
CON "lltVtS iiaui.-ai u.t et ainericau.is httJS.
m ni arrive.
cuiAtu-:- de Cuba, &urora)4 Habanera
U i.\rt-*rit:6 de toute* le lalui.|oe> d lloili .Gros
t dtail.
H.Viill'MtltlK et;Cartes:potale.
Prix tr* itntr.
P. P. Palrizi
pareils pour
leur
\Sol dll
lE'pavcel
\( ovjorl
J k Uh Fn ven> | ariout
I onr 'les iimi an-
dti ^(firarcr I
EiklElIKUC
Ater.t*;i
"R|st'
Keds .
Fabricados tolamentc por la
United States Rubber Company
La maison HiSIL
Ceux qui n ont pas encore vu les tofi
I.liesse que \ient de leievor La *>uim\
Conenl, dans leur intrt, s'emnretfer L
i elle uiai-on car nul pat ils ne ptUTm
d'aussi beaux articles des prix g] riiu^
Hos articles sont vraimtnt de toute
traieheur et nos prix dlien toute
Crpe de Chine couleur assortit!
i M exlra >uper.eur
" marocain carreaux
hoirie \ carreaux pour robes,et chamlan
frico'-ne de soie barre *
Ratine voile a carreauxj
Voilesuisse brod
Crpon franais A barre et carreaux]
Diagonal noir sup.
* naiinn' anglais ...luveaole
Serge bleu anglais suprieur
l'eaimbeaeh anglais de toutes beaut
Alpaga noir suprieur
Satin < hine pour tailleurs
Kaki blanc suprieur
Kaki jaune anglais suprieur
iuck union blanc anijlaiq "nouveaut**
Dril 1 un on tilano anglais
N fil ' _____J i
Tussor japonais pour chemise a* a^mTai J
Keps de =oie barres conu ur pour ohi
rne3 et robos nouveauti ,
Paptiste fine pour ohemi^es
Percale fine pour lingerie
Calicot percale pour "
Zphyr anglais pour ehemis s ~ extrai
oi'i-'-'1 auisae uui et couleur
lias il joursdeoii-soie
Chaussettiws cossaises cour enfanta
F e.uli Krlsky.dern eremiiveaut
|opi n fleur pour robe
I un .01 l.ianc
I .m, .nu htano
\ o le couleur A birrea]
s>birtiug o i no suprieur
Bas dentelles
lias aoi' brd e
Bai lil brod
Lotions i ivert*1!
tulle pour premiers Communion
Couvertures blancbs et couleur 'up Bandes biodf es Madera pour rlienuatt
Voile b une ba .* el mouches |
itatn blaochu
Gabardine blanche barres et uni
i repoli banc et ooaleur h Jour
Voiieblano et couleur uni
1 he Disette i a le n mdoa suprieir]
Br ta i i; a >ir ia f/tan
t ii-.Ltli i tslle orie
Ser/iettai de toi.etles blancliea cou''
" da na- * bUncji?s pour fanait
Nappe couleurs^
petites serviettes blanches damassi
llrondi "' blanc & couleur a barreS
Lainage cou'eui* ang'als up pour h
m k.; as a barre-> ~ soie pour olierj
>at nat- roulai d pour robi'S
1 signes rinais &. amricains
Mohetone bian ;s Se couleurs sup.
Popuo de soin uni oianc A < rl
Caapeau de paille Une d'Italie
Catiintr amj ai sup-
Grepou brod (nn.is,
Lrpon franais fleui, dernieroai
Serviettes de toilette coul. angl*d.
I apis cire uianc sup. pour table
Damass anglais pour matelas t otibje
|:_ Aimables clients, vous qui vol
N'ai>, les plus beaux tissus qu'il
I
iVaiv. r sur cette place, ne unaa^
d\Her ailleurs, de passer ch-i no
acceuil vous est rserv.
Rhum Nectar
Ch N. Gaeljei
14.0, RDe-du^Mafltii,
117 Rue BoniV
820, Rae
liu Hue des Csars
-
one : K idi


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM