<%BANNER%>







PAGE 1

LaiMAli.. & VU.S.S.H to Sance d hier Il i .• t-i pi coi I' rliDli sance hier soir ;< i 1 ~m *i> dei Socit s Siporlivo lin i DU I :i l'encoiitre '!' c*i an>il dividtie peu pHoir s d.' l'eepril eportits Les ion lait un d< s Sports Me Alph i •" *i l'on't'iiiin ileiui'iu-' I'' urd L 101 lie et H iiiui i ii Pi I i. vu'ii, auuitl qu'ils virei i que li ur œuvra et -ii mua ae iir>iii un v.-iil ble devoir dappor'i rAl Union louU eur i xpneiice de* hoses sportives et qui IQO lur i.l leurs s-1.tniints, i ne c, i, drereol que les principe ; tt naturel 1n,i ut I'ASM Lie des dlgu*, conop* ae d ln euts ans.-. donna una prt u*e da couriliaUon, que mail* un usement l'on ne rencontre chez nous que dans les port? Mr Hamilton Poitevi lui lu Vice-Prsident avec une for le majorit de 17 voix ur 23 i ui i 1 %  questirii^ d'intrt giirral lurent envisages avec calme. L'A 'iiiii-i', i ,ii une Bran le major il ilde dix neul voix approuva lea dcinoni du Conseil. L'de vota en>i,it.' %  l'unnimit. et pai icclamation 150 do'lari pour Iparticipation d'Ilai i aux jeui allilnqnes de Londraa Monaii ui Andti Chi •allier le diatingu Prm" lenl de l'Union dirigea la in ivec le tscl qu'on lui connat, Avnni l.i runionmolre grand champion CATI ill, BUI ;I|M IUdiaa menti enthouti latea d une belle assistance Iranchil 7 m 50. Complirn -nia %  \ i I guadc I'LSSII, BJrtOQl aux ion n<> urs des sports qui, par I m ferme attitude, ont met i de tous nos aportsmen. Im i de Lucien Uuitrj U. puis q i Iqu temps, |,i grande Faut lieuM-Mit smpe DoiltOB dans • monde Jes altistes : Lucien Ouitiy -si mort. C'est une belie Kigur %  qui dispa* rail de la scne lr,ini,-aise et le Thc'AIre en gnral peid, en lui, un de s s plus branla apotrea, un de ae plus < liutl-> animateurs. Hritier defopieliu.il a,au ooun -le a longue carrire. recueilli, et dana tous les n es, IM p u* enviables lauriers, ('.'est Lucien i n i trv qui jadis dans i.liantecler, cra le r<>le du %  Coq • et, de l'avis des pli>i everea oritiane son jeu brillant, cjlor, alerte mettait dans toutes ses interprtation U >e profonde lap r eealon -le vie relle l'arisiu.i.i i ttmaaohe Il u i pu. 11 li m ii i uupeble ttlt une d'Ieu-e et '|u'OU IrVoute aveal de I %  and miner \ Dauiti-I .lan La hm mm Comdie Dramatique en f'piuie MI-I eu s. eue par Mario Almiraiile, •!-*%  -> des sites ; inii'i oses. Kntree: 2 gdi's llalr-on : 3 udes. Loge : 4 vides Ncrolojjie Noire ami Dut banal a eu 11 • i. > leur de perdrt u a ir Marie MBWS dci'di'e blet Les IUIII i uili nui nit lieu bel .•prs midi en I Kg se Ciitli-.'r le. .Ni u( :. %  < 11 — nos lyaapethl ques condolances aux lunillis pronvi i u Des milliers de litres de sant concentre vont de Norvge au monde entier par voie de l'Emulsion Scott. La prcieuse huile de Foie de Morue, incorpore en forme digestive dan- i cmulaion, constitua un* bndiction pour DM multitude de gna qui ont ainsi obtenu leur vigueur dana toutes lea poques de la vie. C'est un pto* duit pour touts la famille, unique en son genre pour presque toute forme de dbilit. Pr riez L'EMULSION SCOTT L'exprience de quatre gnrations rt de millierdr mdecins est votre meill i e l'rrnc l.t vous mme, rt donne? !.. .. \,.i, lemrne ri vos rnl I I i vigueur reignei.t dan ..,lie tcyeil Echo le IliiK lu U rrai la Prtsiiii BIIMII KI tr le u nrar Celte' assertion] qai aal BOrti* d'un Oœ n Impreg l d -MI ment.s vraiment pitriotiq i lreinenl, .-ire rprouve pei I* mil progrs ittei qai, d > nina atr !• tri intrt i p u Ipr Fereraient voir la P< rato nber dans l'anar-liie que de eoatin U l samircli-; MCaatioaaalla verI E rogra, ou I .i -i biao dirig • S -n iicellenee Moosiaor l Prai laal LouisB0S.10 tap "-tr i lasqull %  M M Pouvoir. Ces anti dits nppo itnta 'i h %  -"" l P S i''"~ i 1 "' trente iodividei, d -vraieut < -ue i le le bonliaur du p.uple. ce'a pravo que da I indien itian chez HJIsi fait croire. pO If n servir d l'ai pressioj de l.i.iti-, q i • ( cas ca os de salo.i i n oit pu I prit 1 1 justice, et encore m >i iI an im de la Patrie; par eo i 11 nt pwl! ont ava: i -ur eoaaelaa C*r Monsieur II MN" atl l'h • n B \U il p un dirigjf h> daatiaa do Pays ; par •• |uil i i ia di i n *rai bisoins. Ans.:, lat bai citoyens dot villes, bourgs et e>RlJ| n qui dfirent voit Haiti prosp re sont an faveur da la rafaclion du Praidenl BORNO an Avril pto I, ,in Ca d u du | e.uple, esl une dt mon ii il "H da i -' lilodu du,: grand llaili n pour les aarvii M qu >l .< rai 'l Nul n'est plus qu i III • <| ta \l"i sieur Iti ill Nu n iu 8 n II i ft il est. Monsieur BOft.NO atl un li mouier habi e qui mnera bon port le vaisaaan d %  lKi.it. La si; nu diin doana aux h.bi luiits ruraui p iur I iotant Bc Uioe de ls culture caf Ira et coton ni re, les rootaa hier prilla .-e et au jourd nui v.iiiii m icblni s a dco, i i-.i i i disti ii uei daos il vers po ils lu r*aj*i la ci .lion dei aaoea lai li iiqo li • plusi.-urwti i u • e li >logie ni m 11, chl m • ml l i -1 < ono mique; l'hopil I bl lluicba centre loign d s ville. U cra in. i d un %  Prf dure, le Service rgulier d s potes pai aniplaneaj %  ulliseut pour < %  >nvtincre les es prit lea p ai Incrdules de la ei p icit, du piliiolisin : •[ du d vou ment de S m Excellente le Praidenl bonis IfiilN' i nvera sa Pana*. Le paup'c donc, d im mde ' u | etiou du Prsidant U iHMipoar une autre proile -le Qi TaB i\s C 11. PLI VlOi %  Consdil^d'tit Aujourd'hui le Couseiller Le< loutluir, rapporteur de la commit MOU iin lluu^< i,n U< pose ri obienu le M te immditit pour les conclu sions de son rspporl. IJAMIII la voie uu Budget, le 'a creiMi i d'Etal des Pioancei Uil le dclaration affleielfe que le vole du I ai i dousiiiri iseul* I lltl J Le Coseeil d'Kiat n uraiiimil.' le rapi i i mat) int 4'ie li .its da \t i \i CaioTi ancien uepi.u, Jm bOienl paydea. fuis ou a aniau.r le budgeU de: tiusocM et du commsrce, \n %  |nt du projet de I iril da liounnes re< oui naad 1 1 i d l'aruc-le I du I nil da IVl -, pat le i onseiller Vinan ier. dan i II but de rformai la baril eu i i. qui ne rpond plu aai exigence-! actuelles dd C m Tierce, le Uouver meut pour mettre lia BUS In |ui< ludai souleves, partiouhAraoaeel din< le co nmerce, par la ru nie d'une app icatin-i prmatuie des nouvelles laxi* proposes,— croit uii e de dclarer qu %  lout en re cnnnai-sanl la ncessit d'une re fon'e d.-no.re tarif des ion im-, des lois et i;le n, uN douaniers, il ne peut pas celle question exi i %  i ti I uu e mine u tuepprol m i 1 nviaagar, i r eatte anne et, ie voie il n n n mvt m tarif ainsi i %  li i iici raglamanti qni i dvanl i., omp ignai Adminintraiion 'Mie (U'ct Postes Avis (U dpart Lai .1 i|ecDaa i 1 mi *a"a ^ ork et l'knrope v. v • •*" ora ornel j IBT te ateemer Uimwijne seiont Oi'inees -mi dl II du Cil i ,ull. POrJ BU H Itti e, le 1 i |UlU i.-'. Tennis Balls a KJ^.HII tjiiiiu.uoiisliip in,.air ligm l'iai ma ,I,I :, .u .> T.OvJ u l'.iiei U. Qdintia vTIisLliMa) a On vit vis de i II liai le Frai i 4J w iUo'ta..t Par de>.eeud reue de ll nom ppr-ii'iu • In mort de Monsieur nymiMid aftasan m venue Mardi dmuiei, <3 Juin >wicwuUo|sufi FllllOIl Shoe Polish Companylnc NewYork \ Si vous voultz tciservoi la peau J NOS t liaussures.'j i vous voulez cousti ui sa .soujue.-.se pendant lompeiu,.., .uij lojez notre |mle \|oiio()iaiii laineilleuie de totttel les marque 1 aln i ijui'i' siMcialeineni puni \)v\\\< iiien du lii<|ht lile. tile |>roti)e vos enaasaurea.contre II chaleur el l'Iium.dil. Oi o. Jean seine txl" *• •"" F.iiHii • m.. I MV\ S,, i Li au n I i n. '.Weux. eoqimi' S adl Iinitil de la faillite Mural aol ,, |jagemen! du i ribunai ne premii ra moancs de Port-r.uPriii ., i, aie I Mai dernier, et n rempletemer.t de Mi Leri T.li •.n_, ilmisinn na.re, invi'e les d^hiieuri de h dite rail Ui ven c solder leurs romo'es, -ans ratai I. pour 'vl les fnide p mit i ||< iairas qui panrronl lire I --intre eux On le trouve", tous lejour 1 d^ 10 heures tu malin k mili. >i d< Ma RMI, IVOI nt, i di *:enlie, Ni 17ns. ,, C Al de i Pbangjae'a Sioarn. Port-au Prlaea, le i. Juin l'J/.'i Pu, VIEI %  UP4RISIKMNE 111! Il T3JW Rua Dut s l)--t iu baa l'oit au-Prinee, !l I li LB3t(\ '. RKP\S9t 18 PROMI ni S ii s ri irtl mil -r. p MIT I • li'ije 3n, fins eo , eh n V iia aar>i > %  1 • neol al sfiit ei e IVTV ni % de liagi Devant s'abseotar pour uo 10 >rt Bsjour n o:te ir Cbirl a M -llui, rue Dael Hes, prs ii l'H -le. 1' 1 n ni ni. la S h. 1/2 1 10 h OU k 10.1 li molli au Bois Verna. Lea services -i; Pli < ; ,> Bl Prancii* la Se M I I il otiiw 1 1. •urs pr le oirs >n 1 % %  md.ci'. Ji l'Etab isseiient. %  ?? %  P. P. CNou^ atOB i• .*• • l !:ii*ii lo CI' I iln DoCtl ni P ml "•sloillli qui pari 1 n r m N I 1 u loa i ai i"111 l1 % I aul Bnlo mou n.'meillann % %  %  -n. pi im. n t -> ci loi l u l ,11 %  usage. N., la virile • 1 • loin nu I 1 or qui pari, de n m poui reprse lar • I omlres, |aa couleur iportlvea d'tieunee. >ous lui loohnil n> bon sucis. L*s ji-uiies aihsli s Dominicains t farifiana > > • le c n, ..m 1. 1 ii de Mme Gai Buuno Pol u 1 1 Jnnn V. '11,11, iii Loi .i iu, >e suni linaablamenl pn enii b!er 1 n Prinea. M M, Su'sno Pol kbi 0 it J 1,1 n Gan 11 Mit remsr |>. iblemenl \. cuie lea divaraea auditions dn pro ni imm la 11 incert. b Klgii %  d tel rliaot-ia en ir me lie, Mil i.hau sou dominicaina oui sulti k 1 ars r la vo.x pi i,j ne du ll in intiii ar tisi,i|.e, • aceompagns loujuura U plus suiv aaprawiwa.H Les vi n unis du Carne val de Venise • louenau pulou par if lie'reia, et 1 neul mura tree uu pi m %  pur Mme nul, ont OC is vir tu 1 Ui de Ht .1 Il 1 .1 lullle 1 ur d i Gareaa et l i.*ur talent 1 t inr.intai tiul,, tl mu • ; 1 litres .:ii • • ont l notre • mpainio et 1 uotre Hd-tiirsiion. lis sont de la Itepulilnpie amaST, ils sont dnnr quelque peu de; congu#re .. Le Docteur f'fi'i COlCOIl Dipluif de l'ianii'ii Clllltl de Paris Kendo da 100 v lyage 1 I; irooe ou il l'est perlectionn en otorhl nolaryngulog e el optitiiinolojtie dans les II; iitaux de P.iris, a I lion neur d'informer le public qu'il a repris h Hirjction de a Cm 1 il Mil il i -i Viu, dr tlraill as, Aa S-;i et de li flor re. Kl de soi Lnbaratoire, pour les anily-i s tuil 111 tes : Toula* les recherches dans le • in;, vTaaeero]ann inalvie li L i' de V mme. Analvs.des l'ri ne-, (m s-e de lou'es S e tiun*. Ktu es Mieriiliiolo((iques. Prparatloni et Soulagea da lo;i I -. p! %  Il italofiqu i Se i user n'eal plua une affaire OiXct au Va'.tt AutoStrnp. • riMi asvisnt un vrai plaisir. LseidslIsaM i railail, car c'thl l < rasoir ISSloi s al a s*. La mima lanis .lui pandanl d.-s samatnss, l. .i:a aussi doues S U paau qus la I l 1 q .'on s'en sst strvt, •anjai, 'si l'a.ljpwi. IeRasoii rlioStrop AlaGraml t Ruei\1728 Notre ara|enaro HL'RTADO a l'honneur d'offrir ses clients IJ ef|e Soeil atiaoli h loia lea pointe da la'RnnbUqne les arlicl-i de touli 1 pi'il vieil de recevoir dj 1 tranger, a savoir l'i essirlineot ooilet d C IB 11 lv Panatav de laine de tou 1 h oa 1 I llalii mi;nn. [ne quiJtoui inlfidu dernier |<*rl et mentent dvtie v i ijool %  encoi • la* joli i itp mi dn] paille mexicaine, 4 lafai bordi tsn aopr.'ls par lea r,entlemeo, les d* ns Jei lea eafan r. Il mal nes i i aua cravates anporbei, ux an a mue ou WanSim po Piqua Nime.aiv Portes caries,paoloulles originaire lu •Lipon, Cefn : pour bommee et dames, faux cols Van ilensen, Clu mise fines depuis I Lsllar insqa's 10 dollnt "nrfum de la P i umorie Cottv, Savon et poudre alnaijqa'4 loa leautres varilv Cne itUite cHo* Jewro BOBTDO impose. Demande* les Bi* endettes Satley* jiur hemmes <$• femme de la grande fa brique anglaise The Saltley Cijde Co' tli llirmin* gnam, hyletene fcuB > tnt les infllleurj3,;et;iiit fabiiqaas avacjiea rasilleuron ini'.wres a MIU. "•^ % % %  > MumbaaaCMM ess lia • %  i |3ii',u iV"i' d'.* • I vraas il la \iita t tes .o il les plua aolide uteo mme te.npa len moins :IT;S N'WIUUOJ paa l'a ta nluarbian les .nolclia Sa.t j avmt ''.'lohetsr i.iie ilicyclclte En van % %  %  en '/, rilplioase HAV\ES J^ ^sV ^s ^^-.^ ^§tv 4&> ^0 • Eug. LE BOSSE & Go AgencesReprsentations -. i PORT-UU.PRINCE .Agents jnraux de : M fecker Jon-jsj Jewtill o— Boile [loaje ao • Fr.ink n Fi • tiisni'.i:i iCompaor \i:w Yoi'i: A aaraaoe coatre l'inoen ne.1 —^-"— a !" D atnoiid l.iicli Ce Allu nettea i ."s.iie |laine %  0. S, Rubb r uporl Company J f P.vWUTv r r < rVaaa. Malll 4S9L Souliers lli'ila Clias F. latllagett S "• Poissons an as en tous iparei t A.i r \'ins & Iham^uniHordrtiua, Plt llejmar C*rt.vi furra Danois., (romagi et cotise. y >g alimentai. • \V S. lathaffa il Sun r abaca |au oaa ot nrir 6 l-.llivrtl '• i biaiteM LUVOU dt denr t .' <



PAGE 1

T1M Evitez la perte de tempe par d* B erreurs de calcul dans votre camp ubilit /.cheUz une machine additioni.er et u calculer 0 klTON i La meilleureG. GIL'i, Aarla haliano. Emjlisla spoken, flilea spaijiiol^, Pour Pliou-Ville avant d'y mopt'r,pro,Mire/.vous votre lumire lectrique iioi tatix t le i achetant un limai 1 gazolioe de 400 bougiee el qui ne eolte pie 3^cenliines par jour. Chez, |. Uuintin WILLIAM** Co\i-a-vs de PlloU'l de I r.wice. ^* plJ foissaii H(CI':IJ:IIU:! Ja.ral. HISTOGENOL NALINE 1..1, m*M. -'.i.'.. i ... J. ..... ,i. .. 2. •!• . Bfcu,./ MouiirriuT illll %  H. Mit ••.IV1.MU %  IM.II i tmJ.ml 4M ScUn ci u Prlt • ilOClt Tln-rapantiqua -i ili • U loclata B :, jiqn d • Paru I M^STMV. r,onll> M'dacina S Farli Intitulant m la Mdicilioi MCICIII (I Bhjlghorf orjmlfluf I TUBERCULOSE, BRONCHITES LYMPHATISME, SCROFULE BACHITISME, ANEMIE NEURASTHENIF OROISSANCE DFECTUEUSE ICONVALESCENCES DIFFICILES ASTHME, DIABETE AFFECTIONS CUTANEES, o. OMMIt !" uni ciucif ctirmiii :oicarti UHIUI | l Witojew. ; POU U V' U 1. |'.(, Il ir)i|| WM.ll IKHJIWMr.lt *M .Clwaln lut. Il • ara** preMDtr *„• de quai,. 1 ^J par U itchonc C. r lai i.r plat j ... : D1 ull••u.e KM I Le MaViiiUi.i de Ki! in trei par Fra nc Le. n,.uu.'Q !.. >toDe II pour 1 doancr MtlsIacUoa pur le nombre ''< aiu>ic ut) %  .ivrent tel pneu* Anfrmaat dit, l-e auto* ,,'• (ir'i.reoi pttu i tout petit P"i MM aira ,i'i. p'-'i-reoi pin ^.ai smeu BU m k iv miJtnaat. L. Preetzman Aggerholm Port-au-Prince La it8i.cn F. Lavflaoel S Cs lue du Magasin .le I Etat i ient de recevoir par le Fronai les arides uhants Dentelle Fxtra Fines, Dentelles^de soie, Dentelles Or et Argent l tbttf, ( i b les, clmpiaus Gmnif, Plumet) PUurr, l'aille de Soie el |i ^ i a ti %  |i • I .i r M de^.— Spaii m — I e> Btlfi Htulfl I il laiti eo p i"> | oiir HoLiset Impeau, des S.ni. Perls de toule 1 1 ..uii', d '•s Uni n(s. il ;| eau Jean Bar! pouf Entants, Brown a t'e, l'i IDBI h Ter loai gtn es d. s Rrossi h dents, de-, l'Aies Denli U i -. ilr | ;. A le! |P II BMS I Faut cols, Crr.vatcs, BlBtellSA, Chemiser des I l ii elr Foui arti< U-|i m nerearii el Lingerie — Cm I i| ,j. I Ml v TOUS QK\ I s i 11. m Itou |ioui pharmacie. Al n.i r tiin I iquide : L 1 |U-urs, Coguac, Vin, OBStBDSfOS Snthtn l'hlle. en %  i ut i eue et i' peti— Jouets divers. %  %  '" %  et Phar ni-•• ci ieiallti Phannaeaiitiqaaa — It ira ; Brsa n T Tibee en caoui> I. i Vins et 8'BOpDeschteoe, Vis Niurr), ta i, lii-i r i DO Q mi. rr Lai^rrsqoe.Peplo Par ett-.eir s, | .1 i M ., • Glai'bi I enn> en I lii PROPRIETAIRES D'autos eCADutilistes %  Il est encore temp de \ous approvisionner des pneus et chambres air 'Firestone" avant la hauese. Leur popularit et toujours orol. MBn prouve mieux qu'autre chose leur excellente qualit Vi nnent dnrriver : l'NEl s Il v .: ||1 k'ill tt x i X l Il V t l|{ •• : : v i 13 s 4 i, %  • x 4 14 • 4 I,' n; x S il, 10 i | ||i l '"\ l"' '"' ' P'Ttar .1. | ptaw I •.cepte .-,'emenl %  mET.Np"-* '' p '"" '' l '" "* W n,eu1, L-'PREEUMIHlI-lGfFRHOLM Agent dn-al po-Jir Hati. Rhum Nectar (ih N 0 .eljeiis UIO, lluo dnMstjasln ,ic i K (H f 117 Rue liODOr) l,i Ml line Courte. i %  iip p %  '"-• %  • i %  ..! il I \ • %  SAVON FRBUOY JUJ .1 lUk4 a Agence gnral! WISTGO nue de§ bronlt-borl* toloiiiliiaii Slenusliip umpatiy lue, atpt 6teamei Jhitycio&n, %  a;ianL tai:i Tkai'-^Jotft iv o juta couianu, t& atUnJu a ^fuil-aa-^uacev U. %j juia M C^ap iltaiU it I i paituu [o menu joui poui 'Ivm^.lou jx. IL Ut paib "U t'a Colombie oui Caytt l^rtrianL frit f fcpaddagCT^ ^'t-dii-Irutce, (t %k Juin lyl. Gebara ai t, Ageuls Procurez-vous des chaises et glaces, lableaux, lampes, la V* ochues, lil eu fer.eu cuivre fi en In, n/c, "ios, carpelles et descente de lits. Chez: ftaM •^ % % %  o.% ; 120, Rur ROUX, r



PAGE 1

Lt JdATljS Grand Hel de France Pharmacie Sjourn Position exceptionnelle, au ccnl e dei allairc A proximit de toult -. le* Binqu H de la douane i d' toutea lea lgen< >a de li ti i >\ e isekjn m.iiis l i t il i. ; pour *<.v,i|. ; r en auto bile dans luutea lea partiel tl* la fipuldiqii i llaiii et 'I • 1 1 rr~— buqu • dominicaine. barabres eoniurblee el aurt >ui trs proprest ea lilateura dana lea ciiambs 'esl la demande les Peu ftionairea. Cui-ine franaise lis toigna et de* plus varies. D n.a'def. v' n'irai t migiiti' de t'Uit l m Vttta des meilleurs crus de Bordeau.v, par harn ques, damejannes, gallons et par bitilloilU's. l'.iruii les \ ius ilecliuleaux. vous trouverez, le plu? gant choix, p mr les qualits et poil" l'ge VINS •. ITALIE* !)i.sf.\ii\!'. VL\ DE DOL'ucnc si; (blancs et rongea <-i la reno n v Poinmar 1 niouaaeui, • |• • ut amricain Le plus gra ;il assorti. lOOt de liqueurs, CojJ i le gins. wtaklee, etc. Absinthe Pernod. Amer Pi .m. N'orra JI tliej GONr*E*tVE8 franaises et amricaines r^ic ment arrives. CltiAhK^ le Cuba, Aurora el ll.'banera Cl AR -TIE8 de toutes les fabriques d'Iloili tro •t dtal'. IWitll Mlllilli et' Cartes pos'aJes. Prix trs modre. P. P. Patrizi La maison C. h Verre. {Marchand Tailleur Ko 1823 Bue du lagaain de l'Etat < immu ::niii BU public el i'Sa iiotnliieuse rie enlMe pour l gance le s.i eu pe ai I., prompte excution mise dam lea ouvrage* uontia lae s ira La maison reste ouverte )uqu'a purlde Paii I. 2tJ el au Cap Hatien le 30. I*' SiS "' x lau*era le M juillet proebaut pour t<> is les j orta d Hati. la shamuFloodi laissera loi 0 Jeans le lit juin courant directement pour Put l-au Prince. c foii -au-'iiticd. ft O Juin i£&5 A* de Eatl el [|, t.rjm Gcwaai borne av.* sa c'.'cr.l'.e d rai mdecu.s ot au public qu'il e i i.r&ora ton Laboratoire dUlogte en un Laboratoire e b o„if .app'que sous la Direciun du Dr Ricot el t. Sjourn e abora oire est ouvert tous les jours de 7 h es du matin 9 ivure'.dusoir rur lou es Ira r cherches et analyses prvues di .sauDooc ci .ointe, saut peur le VauUrmana et ia r.on tinta UrAn-Serlorie Se:, nt re ues q>ie le naarii de chaqi e semain-'. S'adrt* y a • i t h rin-' le pour les reuwl^ntine Loal>es.d':i ineatl v u <*Rsstrique Raction de Wassernoann Ptoetjoe He Triboulei, Eumeu du SDR et rJn pu Eiar.rn ds rri-tiVes (esln w; m-' • a c-ifh' A I Mno ra i H "'i • %  in | (JfAn v U.r • rp Sans' pareils pour leur Solidit E fiance ( ow/or hii'ichmr En vente partout row les commandes s'adresser t EuidEtlSrt&Cti *Ajenta *'L'nivtraol" "Beajoajf" Keds Fabricados folamcntc por la United States Rubber Company N. et A. Acra GrandiRuc ct d*>* Cnvea de Uord idliu p ,ui V*n faits et sur mesure, en cheviote, diagontiie, palm beaeli drill blanc el eouleur, coupons de eisimir pouf Dan valonstoffes pour gilets Bonneterie r.beiuises de jou et de null, au ijout dei c|iVr*.s — .ois et manclnttes doriii in orTlons. (^' >on< ''>|amr.s. \ Cette m *tm a „ u i #•}' i i, et lo meitlour accueil est resorv tons < eux qui d si. eut par une visite Mrs dlis sur la tr.\aux Ij.irr.ii I -Mit costume oommaodi et qui ne r, goiU lu client est repris, Un pai le franais, anglais, espagnol it italien The Royal Mail Steam Packel Company Le .sjs "Kar:." etl attendu Jacmel le 4 Juillet pro(liaui et eoiitinuera \ia les poils du lud, Port-auPrince et les porta du Nord P ol,r l'Europe directe* ment. J. Daalder T.* !" obrai vakeur de> ,K>nd|l pus au LamaisonH.SlLYERA Ceux qui n'ont pas encore v u les jolis article? 1 Rneaie que trient de recevoir La .Vaison Sil v ei*. doivent, dans leur intit, s'emprea er de passer celle uiaifon, car nul pari ils ne peuvent tiou\tr d'at-sai lieux vrtidf'a i les prix ^i taisonnables: H-s ailiclee aonl 'Miment de toute beaut et de 'nul cm tt no* prix dlient u nie concurrence. Zr f le ( liine couleurb assoitles i " extra super.eur marec lin carreaux •oii :e r \ carreaux pour robe s)et chemises lice' ci' le soie barres • a'inf voile a carreauxj • I misse brod ren franais barres et^aj carreaux •>i unal noir sup. mlr anglais nl i veau l • e bleu anglais .suprieur mbeaili ang 1 < le %  uto-Jbeauts auts. ... %  -.!.fine pour che .iies t r aie fine |ioar li gei'ie loOt pcrctlpour •• 1 vr .-• pour eliemises"=-Jextrs"sup,.; %  i mu i i uai et couleur, .s j ii' a h mlatue l'hass U^ ssaises oojr nfunts t r on cl' Frieky derniCi-en uv< autel Po| lin a tlevire ,pour robes l o-sor blanc I imbrie hlano \ olles couleur A barres] Shirting b'ano siiprie ir Bas dentelles Uas soi • oi nde lias fil t>red L't ons "i'ivert.* r ulle o < %  | remi.M ij miinion Couv^rturblanc ie et couleur suprieur H ndo* bro i es \| • er • pour el mises et!jupes oile DUUXO barres et a mouche> Rit ne i lancho • ahatdina blanche barres et|!unie il-pon b rn • et c III'O ir | mrs Voiie l)!anc et cou'eur uni r.hemlsattes a le nandei jsuprieurj l'.rabant noir i i i u, Inrlation ti le eoruo Serviette de toi'etl^i blanclies couleur damasses blanches pour familles Nappei couleurs i •• i-s serviet os blanches damasses II an li l.i.i ..• \ coule ,r a barras \t : \ caneauz. am <-,e cou eur angiala sup pour Jupes! Madras harr-s d soie pour chenu ...s al iom m s Satinette Foulard |our roh •-. l'eignos franais d: amricains Molletons b unes A oouleurs sup.' l'oplin de soie uni blanc vV. i rms 'ex -e Chapeau dfaille iine d'Italie Casimir ani|lais sup" Crpon brod franc is Crpon franais a feu s dernire* noi eautr S rviettes


PAGE 1

omecTEun pROPniRT\i?ft CleweiK Mayloire BOI&^VEItNA 1358, Kue.Amricaine NUMEliU 2Q CENTIMES Quotidien T1L*PH0I*I jW 242 Jft..f %  Li S .IllllCull.? j L>utSdD4 .h vaut relui <|iu I esprit juyeux et reloti constamment de se laitfpr dcoanoor, l.lndiqu'ehci •"noncellent devant celui pii M I l.iini toujours de sa main aise chance el scrute l'horizon pou y d^coiiM'ir les DutOOl encore invisibles. Srhopeohaner MmeANNEE N* b638 PORT AU PRINCE PAIT! VENDREDI 2H JUIN 192r. Opposition faelietise En vril, dans quel trange Pays vivons-nous Un simple acci lent da voiture, ne comportant aucune luite g-ave, survient sur la roule du Ption-Ville. Personne n'y pr* ta grande attention, car, la saison Je villgiature i celte petite ville, ci's sortes d'accident sont assez Ireq ienis el on ne les mentionne lion d'avant-lner, a mme accord au rompte-reudu Je l'audience de justice au cours de laquelle celle minime allure lut vide, les honueurs de son Premier Port au-Pnnce, avec reluisant titre en mi .etiette. Vk^> Ortei, il est, jusqu' un certain point, comprhensible que, par ll durs temps que nous vivons un plai leur, qui dtmle dans la carrire, tienne ce qu'il soit parl avec clat d'une nllaire o il lut partie, ne seraitce que pour mouirer son clieut qu'il a Un quelque chose pour sa cause et mriter MO s ilaire Mais, que de* journaux, qui se sont toujours hautem ut vuites d'tre les plus srieux et les olus rpanlus du Pays, accordent, parce qu'ils y trouvent un intrt publique quelcou* I i une • laragante putihcit a une simule hiloire de ooih •OO de voiii-res tranche dans la plnitude absolue de si lib rt de jus ment \< ,v un simple Tribunal de Pau ; voil ce que I'H.I n comprend pas, qui tarait Munie si l'on n'en av.il pille. J'. \) n laiii, tout prendre, celte petite allairo, qu'o s'esi b.en inutilement vertu < g 0* sir, peut avoir, en soi, du lion. Elle suggra une racoolortante rflexion. M le petit accident av il eu lieu quime ou vingt an* auparavant et que l'une des voilures eut appartenu a l'un de nos Cheti d'Etal d'alors, avec quelle prudence l'on se garderiit l'en parler ; ou que de lie! Ion mettrait accabler de t tus les tu Is le uiillieuieux particulier dont la vo.iure aurait ai >ualmcoutreus-Mieul luuri celiedu t\eBl leutl Et pourt.uit le cri d ialliemeui uaujuurl oui est jue les hoiries punliqae* sont C-JOiif que**, li hlire ex.j'essi .n de U pans W sup n L-:;, U VJIX le la Presse ballonnai. Oj-onai la tyrannie parce qiou n'a p.usli tyrannie. Unis quil '.range Pays vi • vons-nous!... *** Coco Coco Cocol SAVON Lail de Coco GOGO Savon de Marseille Vrai talisman de jeunesse et de beaut"~ ce f'avji. tabrique uniquement aveo l'huile pure de LUL.O p.netre merviileuidinent tous les purai do U pc.u. la rend aoupie, UOUCJ oc trauetta, n... i ,.._._ %  — L* i onitr iclion des luireaux il-' la Itanqne Royal* du Canada, marche bon train I'r ce qui a l dj arhev l'i n p->voit que ce se n i n et difies. — Plus .'e 10 1 lves, filles et garons, de. eo es ont concouru pour le Cerili-a' d'In-trucdon re lifieuse. Le jury d'ex-men tait composa des curs et des vicaires des l'if'ren'es pamifses de Port au l'riure. Les i. -u lai* et les noms des lailial* de DM p'euvrs seionl >o enoe"emen' proclamas, a U ( a'hrlralf, au prune de \i giand'megse de dimanche pto rhain. — V,i, r di,.Vlii le tour du Ly re N-lion il plerirer a Noire 1 mue du l'erptlnel Sfrours. I asl ri u'a lon'uiif rie leur matres, a\er une discipline el IID reci.eil'• m ut | h i trtiu que lis lves ont accompli cet e piei ne liadiiinn. Isont (liintr c'e I Faut %  ai'ti i• • l el, sur la pelile tplanarlp de l'ro e des Sieur, la mimique du Lyce a eni ute un petit concert qui • %  termina par le rbant le la Marseillaise et de la llessalinieuoe, — Le S'i*ice Tt clinique de 1*8 eole I enliale d' priciilture a fail distribuer un petit mmorandum qui, | ar les quelques conseils qu'il contient, est destin* i rendre er vice aux propri. lairel de chevaux. U y a 001ullalloB pub ique, le u .ii.li de i h i (m temaioe, la clinique de l'Ki-o'e. IOUU aoiijj.o, Hut ; e(, luiuu. D aujourd'hui, employez 10 savon | ail le COCJ ir.au mme temps qu'il prserve et en-bellli lu teim lia daines, il conserve aux hebes leur adorable Irj neur. hssayez en mme temps Le W'hlte Almond Soap.Ce eux savons aot en veuteexclusivement en yros ChVi isaac Dsy & d 0 1738 Hue Cour oe, 1738 et enjltail dana^tous les magasins et pliarmacede la^place. AVIS Il el rorl a la et, n : r • Hu lubbc etducommeice en gnral, que Mr ^. ."eiii.u s'est associ avec Mi Isaac Ouhy sou i i i, <.i aocialeae IBAAG DlbHV &. Uo. Poit au-Pnnce, le i\ Mai 1915. Fianailles V HM avons r. i la arte de fno IIIIM de Vielle Simone Monta-se avec le Dr (jabriei U. die. aieUlaWJ c jnpbroeaU. A la Petite Maison lu i/, Hue du Centre leimeie Douveaul. Bi'tssii re> jiour dames ti6s luauloa n'in|i. m> u de leur laie n.i n sue.Ii U liiiti lion Uu Sei vice llv Ui.'iiliqi.' ailire linr alleii.inn ~ui lin. oe •' %  | it'i'ideoU tvii M ur rappelant que 1 ai uni emerl tant t|>, p, m ihaUU I pavnlile luns les deux mois duit %  '• re vers au p i,.uii |i 1 1 uu dei.xiciiii in i-, date pilir Ue lnqutlle la con %  action N m IU| | mue. l'.n consquence, lavu.ir, au ruiie exiuM. IOI icinant lu non r c bliol uu i i i n .u u. sent agice par le %  vue II y m ubque p... i II Mil, .. M j | u .i ue l'eau dis abuD's i(tids m s %  I • • iilie. a • • it rlal I ssen 111 di lBII piii • i\r. au l'riLie, le iV Jim 1915 IA DlhKtTION La dfrnlre du CuDte liiiliu l'e < eu un trs (rran I succs U' rni a da la premire s ne ana reora^QtaUons du CoiDta i liilm Taroiella. L %  publj • i'.t aorti !• ml hw da i lia i %  Vint m irreil des louri le praati limitation, da magotj nu'. ( d'auto i lioa ) : i' %  i ii!ilu •. v i. u %  11 ', ii .ht, L'< vaaioa.le auppli e hinoia, et • .Mour.r Dour la '* tria , ce dorui-r, I m ux tour d'auilibre, oui eu, toit trois un succs colossal. Mort de M-Pierre Louys Fi-'rr l.onv* ' bii s souvient du jour ou ce no u inconnu la veille devin' brn.s l'ii'ine'it clbra} Et oui nw souvient d' Apliro II te Œ ivre trouli B il 'ouche. assumant les sg". Œuvre lumineus el pure, rpondait lu ieun^aaa d'alors. L's uns et 'es autres strornP i -il i :,IQS doute. Il y n i i d ins ce livre, asaurra in ( a nre pens •>, ni |. s j unes auraient ou s'en ren Ire oropte, ..i us I ssiges, avaient b au dire: < A^hroiliie • es ne i tait pi moins la Grce, la lumire .•ini|ii t la iitnte ive ; se le la chiir. l.'> v i T8J '1 li viivtr 1 e'i dooii I-III la preuve. Il y eut to noms en l'ierre Louys des • rails, |es rota qui rapp j 'aioui parfjis| U hbi'rtiii iga appliqu de* cc^iieura du dix DUI< me aie:le Mats, on l'oublit bien vite, tant on sentait l'au'eur amouieux de la vie, | lu lot it. du ICO, des tonnes et des couleurs. Cette bute griserie e nport ni le resteIl n'eat plusCe qui aaj tiarti avec lui, cesl un des ilarnara i. p. 'iitan's de l'pop -c |ia r nasM-niie. To is • % %  •* amaiitl pta* aonna oa la lumire, i*-a La* conte >e Uale. laa Ib-re lia, n • lie Uvoit p'ns en III i|ne les b n ns d'une po |ue • t lui6p > |ua rvolu %  Sil i i te J i i '|ui s "i J i i qui lit luire i n i y Mil uu upr ne rellet .le ces spl MI laura demi) > i, A. B. ( M. l'ierr Loin e-l nu ut le jeu b 'i loin i i 'i omieila, '%  '. Hue deBoulainvillii ra>) Nouvelles Etrangre Par C^hla flt wturti-n iri 'j's rebiliMi.-., I.liasaid, un premii rachat ht m eux roua lotit adnplerj! un IOIIIIIIM ut tiiitis tes voua sur qu'il est aussi Mavri f auaai a\nia<|em en %  m | i i>,'ii' 4 i.ite Mil- maitoi I'I 'an: nie h i i • %  /^ t i f \IM e. | ';.ul i. iuv I.-. • i ton auaai -i vieudft}! un client M at* du. Publications reues — La tdia-nbre de CoaaaMn • .i n ninno i* .i rail ,i i •oo B'i e u "eu-uel i|u -ontieu' n iu u-, anaonoU. — I.e Numro de Juin lu Uu le tm iMni iei d [llparlanaata ''e r \( leaMara f\ du fra-mt pab Il m toree Miivaole ; ir n'a re L l ioie i.entra'e J Agrieultara .— La Kaia l'Africatliira et du I i i. ni.— LI e de lt i"iive.— Le O pirtemeii. du Vu j 'i,i.i — SI ttistique ag i ,le. I i Coa frence Internaii %  • : il i 1 1 .• vail. — Les ai^ideni* -lu Trav^i 1 — n Halorologi pu Ifova av m-1-1,• i le. latral avi'ai i ••• -pie publia li laroisi S i n > %  %  %  i I n la e %  ,e •' ici* i • . Bt i. i i %  ,,i i i — La I ly n 111 .k of "ansi|n, Muuircii. uuua a eavuy >u IU| port annuel pour 1 anne \ li Autour du litige entre le Chili elle, Prou I IM\—Le sonil et la i hambrd on 1 approuve 1 i l'un, imniie l'aMi tu t d.i Prasidaat Le^m.i qui, da-i< uni' iirorlaiia'ioD Uucce di 111 e'ie ili-i nier m suji-t du litige aw % %  Chili, iMelara accepter l'ar lu 11 %  li'iii i i >IMe;a t le p elii-i le tandis que le l'.rou r c'imiit la devolutiun le Tacna €t An i uni l'aaeullaa de -tie d rn i Are enniliiiou quoique prvue pir le trait d'Aneon. A la Chambre Irumalae rota acclr du Ku>l |i i prtante par I. aillaoi PARIS— Lministr,des tinan eea H urseaM a la rhsmbre le prnjel li .i U.'i.in-, du giiuverneineDl pour l'anne IVtS, M. l.aillaux a pu obtenir de la i liambre une acti *it peu i: .mraune el lu vote do plusieurs articles du ptojet on e pre que re dernier joirri tre prsent au snat avant U 1er luil let. W.faiulev ohlienl un VOli de (MMilianee pour sa |iclili<|iii> tinroeaitie I'\BK— Malgr U lai'li ru' diU toirn des e >mmuniste<. U limi bre a n c n I • i Mr Palolai • Ma vote de eoaftaaca dans la pollti que du Kouvernerneiit au Mu i pir >lo voix eoatra En France L\|IIIIMI'II de Chnoil PAHIS— Se|)t'i'liin'iis imp'iiius dan* l'awaut de la U^atiu i ihiuu se diuuncha dirniei ont t et pulal da territoire IraQi us. A l'issue d'une runi m na'io nalist :i."i camelots du lloi ont t i oudsmns 4 lu francs d'.i min I i ii v un pour port d'armei Li ju*e d'Iattruition a dclar que le poil d'urines tait illgal, mil-, il n admis qu en raisou des nifliiurcs enmniunisles et de* r cents assassinats dont Furent rktl ni"-le nalion ili>le>, il croya t prudent d'.ipph |uei lu peine cor rectionnelle minimum d'av.mguerre l'Ul.MKLHS E. DRE1X PATISSERi Pour aluraire aux demandes de H bienveillante clientle, a I. |, MT ie en luaouCM qu i. .. icpns l'impuriatiou des frimeurs et de I \ 11 nia IralctM el qu il attend p r U Panama du i8 Juin: Ue la viaud • de veau, l'orc Mouton, chou fleurs, cleri, truts.ut. li rappa la uHii a ses nenta qu'ils trouveront, comme par I %  paa • la une piitissene Kraucniae tels que : Pts, brioche*, olairs, choux . la crme, etc. Il s e lient en outre leur dia^ositioQ pour touhs le< commuil qu ils voudroul lui conlier. %  ^ — La Fte de St-Martial Mardi prochain, 10 luin.le Petit S nuiaire clbrera la fte de ion illustra Patroa, Siiut Martial, el corn nm irera le liOms anniversaire de sa Ion lutin. i par Mgr du Oiaaar, 1er UehavaqM de fort au l'iince. \ i elle H'ii-ion, il y aura, le I llB a T hfllirng 1 i, Ml". lannaPa et,le aaif i n heures, Cou ceri ipiril .et, et Te Deum. le M. P, Suiierieur invite eordiali ment laa Membres de I Ami inrieu- lliiei I le* de rElabliaaea*eal i ce deux crmonies. Vmci le program ne du Corn cri %  piiiliel : l'nmiiie partie Prelo e .i igfue j. I.Baek Mai n .l'Ijuiorium iv.m. -in Vittoria 17e i. Veni Sante Spirilnr-vnii.. ,, i i,| K te la S.mi Vierge P. Brun 20 %  J -u llei Hilmir.il ilia I •i!' •' Pa lin* ta LnmeotHii'in >l'Adam D i'nvid I nu %  • le Dieu pllithan' Obrai i v m (i.S.lt-.h 18s %  ut m .u K. P. Si prieur mi'uie partie 'sii'ate \ ri'liuliHiiaiie 4 v. m. de li roalelle l'aroles de Paul Horel H r in se Louit Vieroe Troisime piriie Ave verum l v m loaioia de IV* tiejs M-i.'ii'i il u v m I % %  lieum 1 ; "u i i / m A? Ali u l'rire du toir Hrun limon sur jailli) un eaa que 'n roi David) fli.o xger Sortie Logi! siiter -i la Masse solennelle qui i ra chante la Chapelle de li > blissemenl* Mardi | Juin d j i u rfi el ilrmit tritUti flil •nalin h \'t casion du auixautieme nnuiversai e de la fondation du Petit binin-i, %  t:ollge St Martial. C'iavltatli n nuiipreiMl galement le Conce l spirituel iiui -"in il un.', Ie||mi'ii^ mardi h t hturn du soir Le Bureau de l'Amnale serait lieureiu da voir laura Cotlafoea id pondre en plus grand nombre | i |n--il,le a la doubla invitation du Il P. Lmore. l'orlau l'rine, le f, Juin f.ij •> T dead 'iuS^minare Le lt.; ; , te PAaiiaala lu s %  n nii n .,,. t • i, IIHRMUK ii n aie abraa di l'Aaaoeiatka la -i liai* ,|,i i^vrend ''• re E ipd ieur Ju Smiueira ai ORIGINAL ILUGI&LE CbampiooDat de Tennis l'imam he 1H du BOaraat a i li pie. IMS. MIT le terrain .'u Ganta Spi t I .le Miriuii grui ieusemeiil "n i 1a diapoi t on du Comit, ie ra i'ii r.utie le St Mare Tennis <'lul -il l'Internalkinai Athletic i,,'iili t'.i.'m %  tournoi d Tan inpoui la Coupe I' lei itawson.' Laa quipai .ni i omposaa rom me MIII : Sl-Mnrr: Tennis CUab! Mr Kulpli 11 iroes llerma i 1 i< r lieu lleinbold \. Ul.itlla P. B. Vaoter.cbo-idt lntsrnatioiial AlhT|rCluh Mr II il.m I st Cyr l'r L. L I' uinmei Ml R. i. II.vie MrJ J. Morto Mr "V i t n William t • American Cfob Les habituel. Membre et arjj • du faaaia Club, o er i e Sportif de Martini, u e.rc I. : ,,, N lnt-rnaii..Ml Alt,, i,r rj| B „ 0Q J pries de fcien prendre note de osl avi. Par ordre du comit, W '.tuiulin WILLIAM* lion Seciv^ I


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06457
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, June 26, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06457

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
omecTEun pROPniRT\i?ft
CleweiK Mayloire
BOI&^VEItNA
1358, Kue.Amricaine
NUMEliU 2Q CENTIMES
Quotidien
T1L*PH0I*I jW 242
Jft..f *
Li S .IllllCull.? j L>utSdD4 .h
vaut relui <|iu I esprit juyeux et
reloti constamment de se laitfpr
dcoanoor, l.lndi- qu'ehci "-
noncellent devant celui pii m
I l.iini toujours de sa main aise
chance el scrute l'horizon pou-
y d^coiiM'ir les DutOOl encore
invisibles. Srhopeohaner
MmeANNEE N* b638
PORT AU PRINCE PAIT! .
VENDREDI 2H JUIN 192r.
Opposition faelietise
En vril, dans quel trange
Pays vivons-nous !
Un simple acci lent da voitu-
re, ne comportant aucune luite
g-ave, survient sur la roule du
Ption-Ville. Personne n'y pr*
ta grande attention, car, la
saison Je villgiature i celte pe-
tite ville, ci's sortes d'accident
sont assez Ireq ienis el on ne
les mentionne lignes brves.
Mais, parw que l'une rie ces
autos est une voiture de la Pr-
sidence, voil que, dans la
Presse if-lmourh. s advereain s
dutiouvernement, l'on se d-
mne pour ssayer de revtir06
banal accident d'une importan-
ce qu'il ne comporte point et
qu'aucun prit rilchi el se
rieux u'esi dispos a lui accor-
der.
Cela dmontre la ncessit
o cette Presse se trouve accu-
le d'tre oblige de rechercher
dans les emmens, les lgre-
ts et les enfantillages, ou. peut-
tre, autre chose encore, les l-
ments d'une campagne qui
les arguments srieux tout coin-
pieu ment dfaut- C'est cepen-
dant trop iaci'emeui avouer
qu'on est bout de souttlc.
Si'a donner, lorsqu'on le
peut, s'entend. la discus-
sion raisonnable et raisonae
des questions srieuses est une
excellente chose; s attarder re-
garder les moindres ct'Oaea
travers le prisme dtonnant de
sas haines, Je ses pasMous < i de
ses iiiit-r. i- personneli en est
une trs mauvaise
njl.e, Nouvelliste , dans son
d>lion d'avant-lner, a mme
accord au rompte-reudu Je
l'audience de justice au cours
de laquelle celle minime allure
lut vide, les honueurs de son
Premier Port au-Pnnce, avec
reluisant titre en mi .etiette.
Vk^>
Ortei, il est, jusqu' un cer-
tain point, comprhensible que,
par ll durs temps que nous vi-
vons un plai leur, qui dtmle
dans la carrire, tienne ce
qu'il soit parl avec clat d'une
nllaire o il lut partie, ne serait-
ce que pour mouirer son
clieut qu'il a Un quelque chose
pour sa cause et mriter MO s i-
laire Mais, que de* journaux,
qui se sont toujours hautem ut
vuites d'tre les plus srieux et
les olus rpanlus du Pays, ac-
cordent, parce qu'ils y trouvent
un intrt publique quelcou*
I i une laragante putihcit
a une simule hiloire de ooih
OO de voiii-res tranche dans
la plnitude absolue de si lib r-
t de jus ment \< ,v un simple
Tribunal de Pau ; voil ce que
i'h.i n comprend pas, qui tarait
Munie si l'on n'en av.il pille.
. J'. \) n laiii, tout prendre,
celte petite allairo, qu'o s'esi
b.en inutilement vertu < g 0*
sir, peut avoir, en soi, du lion.
Elle suggra une racoolortante
rflexion.
M le petit accident av il eu
lieu quime ou vingt an* aupa-
ravant et que l'une des voilures
eut appartenu a l'un de nos
Cheti d'Etal d'alors, avec quelle
prudence l'on se garderiit l'en
parler ; ou que de lie! Ion met-
trait accabler de t tus les tu Is
le uiillieuieux particulier dont
la vo.iure aurait ai >ualmcou-
treus-Mieul luuri celiedu t\e-
Bl leutl
Et pourt.uit le cri d iallie-
meui uaujuurl oui est jue les
hoiries punliqae* sont C-JOiif
que**, li hlire ex.j'essi .n de U
pans W sup n l-:;, U vjix le la
Presse ballonnai. Oj-onai la
tyrannie parce qiou n'a p.usli
tyrannie.
Unis quil '.range Pays vi
vons-nous!...
***
Coco Coco Cocol
SAVON
Lail de Coco
. GOGO
Savon de Marseille
Vrai talisman de jeunesse et de beaut"~ ce f'avji.
tabrique uniquement aveo l'huile pure de LUL.O p.-
netre merviileuidinent tous les purai do U pc.u.
la rend aoupie, uoucj oc trauetta,
n...___i______,.._._
L* i onitr iclion des luireaux
il-' la Itanqne Royal* du Canada,
marche bon train I'r ce qui a l
dj arhev l'i n p->voit que ce se
n i n et difies.
Plus .'e 10 1 lves, filles et
garons, de. eo es ont concouru
pour le Cerili-a' d'In-trucdon re
lifieuse. Le jury d'ex-men tait
composa des curs et des vicaires
des l'if'ren'es pamifses de Port
au l'riure. Les i. -u lai* et les
noms des lailial* de DM p'euvrs
seionl >o enoe"emen' proclamas,
a U ( a'hrlralf, au prune de \i
giand'megse de dimanche pto
rhain.
V,i,r di,.Vlii le tour du Ly
re N-lion il plerirer a Noire
1 mue du l'erptlnel Sfrours. I asl
ri u- 'a lon'uiif rie leur matres,
a\er une discipline el iid reci.eil'
m ut | h i trtiu que lis lves ont
accompli cet e piei ne liadiiinn.
Isont (liintr c'e I Faut ai'ti
i l el, sur la pelile tplanarlp de
l'ro e des Sieur, la mimique du
Lyce a eni ute un petit concert
qui termina par le rbant le la
Marseillaise et de la llessalinieuoe,
Le S'i*ice Ttclinique de 1*8
eole I enliale d' priciilture a fail
distribuer un petit mmorandum
qui, | ar les quelques conseils qu'il
contient, est destin* i rendre er
vice aux propri. lairel de chevaux.
U y a 001ullalloB pub ique, le
u .ii.li de i h i (m temaioe, la
clinique de l'Ki-o'e.
iouu aoiijj.o, Hut ; e(, luiuu.
D aujourd'hui, employez 10 savon | ail le Cocj
ir.au mme temps qu'il prserve et en-bellli lu teim
lia daines, il conserve aux hebes leur adorable Irj
neur.
hssayez en mme temps Le W'hlte Almond Soap.Ce
eux savons aot en veuteexclusivement en yros ChVi
isaac Dsy & d0
1738 Hue Couroe, 1738
et enjltail dana^tous les magasins et pliarmace-
de la^place.
AVIS
Il el rorl a la et, n:r- Hu
lubbc etducommeice en gnral,
que Mr ^. ."eiii.u s'est associ
avec Mi Isaac Ouhy sou i i i, <.i
aocialeae Ibaag DlbHV &. Uo.
Poit au-Pnnce, le i\ Mai 1915.
Fianailles
V HM avons r. i la arte de fno
. iIIIm de Vielle Simone Monta-se
avec le Dr (jabriei U. die.
aieUlaWJ c jnpbroeaU.
A la Petite Maison
lu i/, Hue du Centre
leimeie Douveaul.
Bi'tssii re> jiour dames
ti6s luauloa n'in|i. le lOttlien j|oi ge et la cein-
ture.
Service Hydraulique de
^crt-au-PriLceXtle*
hutu-\ille
l.i vui de mttiie fin aux nom
iceistsiei smatioiii qui lui par
\u i uei.i d ;.Ihii.i is qui, bous pr
liki, de I'bnoi [ ms rt(,u liui Lor
deriau, soi.l tououis en n tard
pour ii jj.ii> m> u de leur laie n.i n
sue.Ii U liiiti lion Uu Sei vice llv
Ui.'iiliqi.' ailire linr alleii.inn ~ui
lin. oe ' | it'i'ideoU tvii m ur
rappelant que 1 ai uni emerl tant
t|>, p, m ihaUU I pavnlile luns
les deux mois duit ' re vers au
p i,- .uii |i 11 uu dei.xiciiii in i-,
date pilir Ue lnqutlle la con
action N m IU| | mue.
l'.n consquence, lavu.ir, au
ruiie exiuM. ioi icinant lu non r
c bliol uu i i i n .u u. sent
agice par le " vue II y m ubque
p... i II Mil, .. M j | u .- i ue
l'eau dis abuD's i(tids m s
I iilie. a it
rlal I ssen 111 di lBII piii
i\r. au l'riLie, le iV Jim 1915
iA DlhKtTION
La dfrnlre du
CuDte liiiliu
l'e < eu un trs (rran I suc-
cs U' rni a da la premire
s ne ana reora^QtaUons du
CoiDta i liilm Taroiella.
L publj i'.t aorti ! ml hw da
i lia i Vint m irreil des
louri le praati limitation, da
magotj nu'. ( d'auto i
lioa ) : i' i ii!ilu . v i. u 11
', ii .ht,
L'< vaaioa.le auppli e hinoia,
et .Mour.r Dour la '* tria , ce
dorui-r, I m ux tour d'auili-
bre, oui eu, toit trois un suc-
cs colossal.
Mort de M-Pierre Louys
Fi-'rr l.onv* ' bii s sou-
vient du jour ou ce no u incon-
nu la veille devin' brn.s l'ii'ine'it
clbra} Et oui n- w souvient
d' Apliro II te ivre trou-
li B il 'ouche. assumant les s-
g". uvre lumineus el pure,
rpondait lu ieun^aaa d'alors.
L's uns et 'es autres s- trorn-
P i -il i :,iqs doute. Il y n i i
d ins ce livre, asaurra in(
a nre pens >, ni |. s j unes au-
raient ou s'en ren Ire oropte,
..i us I ssiges, avaient b au di-
re: < A^hroiliie es ne i tait
pi moins la Grce, la lumire
.ini|ii,t la iitnte ive;se le la
chiir.
l.'> v i T8J '1 li viivtr 1 e'i
dooii i-iii la preuve. Il y eut
to noms en l'ierre Louys des
rails, |es rota qui rappj'aioui
parfjis| U hbi'rtiii iga appliqu
de* cc^iieura du dix dui< me
aie:le Mats, on l'oublit bien
vite, tant on sentait l'au'eur
amouieux de la vie, | lu lot it.
du ICO, des tonnes et des cou-
leurs.
Cette bute griserie e npor-
t ni le reste-
Il n'eat plus- Ce qui aaj tiarti
avec lui, cesl un des ilarnara
i. p.-'iitan's de l'pop -c |iar-
nasM-niie. To is * amaiitl pta*
aonna oa la lumire, i*-a La*
conte >e Uale. laa Ib-re lia, n
lie U- voit p'ns en III
i|ne les b n ns d'une po |ue
t lui- 6p > |ua rvolu .
Sil i i te Jii '|ui s "i j i i
qui lit luire i n i y Mil uu u-
pr ne rellet .le ces spl mi laura
demi) > i,
A. B.
( M. l'ierr Loin e-l nu ut le
jeu b 'i loin i i 'i omieila, '-'.
Hue deBoulainvillii ra>)
Nouvelles Etrangre
Par C^hla
fltwturti-niri
'j's rebiliMi.-., I.- liasaid,
un premii rachat ht m eux
roua lotit adnplerj! un
Ioiiiiiimut tiiitis tes voua
sur qu'il est aussi Mavr-
if auaai a\nia<|em en
m | i i>,'ii'4i.ite Mil- mai-
toi i'i 'an: nie h i i "
/^ t i f \im e. | ';.ul i.
iuv I.-. i ton auaai -i -
vieudft}! un client Mat*
du.
Publications reues
La tdia-nbre de CoaaaMn
.i n nin- no i* .i rail ,i i
oo B'i e u "eu-uel i|u -ontieu'
n iu u-, anaonoU.
I.e Numro de Juin lu Uu le
tm iMni iei d [llparlanaata ''e
r \( leaMara f\ du fra-mt pab
Il m toree Miivaole ; ir n'a re
. L l ioie i.entra'e J Agrieultara
. La Kaia l'Africatliira et du
I i i. ni. LI e de lt i"iive.
Le O pirtemeii. du Vu j 'i,i.i
SI ttistique ag i ,le. I i Coa
frence Internaii. : il i 11 . vail.
Les ai^ideni* -lu Trav^i1.
n Halorologi pu
Ifova av m-1-1, i le. latral
avi'- ai i -pie publia li laroisi
S i n > i I
n
la e ' ,e 'ici* i . Bt
i. i i !' ,,i i i
La I ly n 111 .k of "ansi|n,
Muuircii. uuua a eavuy >u IU|
port annuel pour 1 anne \ li
Autour du litige entre le
Chili elle, Prou
I IM\Le sonil et la i hambrd
on1 approuve1 i l'un, imniie l'aMi
tu t d.i Prasidaat Le^m.i qui,
da-i< uni' iirorlaiia'ioD Uucce di
111 e'ie ili-i nier m suji-t du litige
aw Chili, iMelara accepter l'ar
lu 11 - li'iii i i >IMe;a t le
p elii-i le tandis que le l'.rou r
c'imiit la devolutiun le Tacna t
An i uni l'aaeullaa de -tie
d rn i Are enniliiiou quoique prvue
pir le trait d'Aneon.
A la Chambre Irumalae
rota acclr du Ku>l |i i
prtante par I. aillaoi
PARIS L- ministr,- des tinan
eea h urseaM a la rhsmbre le
prnjel li .i U.'i.in-, du giiuverneineDl
pour l'anne IVtS, M. l.aillaux a
pu obtenir de la i liambre une acti
*it peu i: .mraune el lu vote do
plusieurs articles du ptojet on e
pre que re dernier joirri tre
prsent au snat avant U 1er luil
let.
W.faiulev ohlienl un VOli
de (MMilianee pour sa
|iclili<|iii> tinroeaitie
I'\bk Malgr U lai'li ru' diU
toirn des e >mmuniste<. U limi
bre a n c n I i Mr Palolai Ma
vote de eoaftaaca dans la pollti
que du Kouvernerneiit au Mu i
pir >lo voix eoatra
En France
l\|iiiImi'ii de Chnoil
Pahis Se|)t'i'liin'iis imp'iiius
dan* l'awaut de la U^atiu i ihiuu
se diuuncha dirniei ont t et
pulal da territoire IraQi us.
A l'issue d'une runi m na'io
nalist :i."i camelots du lloi ont
t i oudsmns 4 lu francs d'.i
min I i ii v un pour port d'armei
Li ju*e d'Iattruition a dclar
que le poil d'urines tait illgal,
mil-, il n admis qu en raisou des
nifliiurcs enmniunisles et de* r
cents assassinats dont Furent rktl
ni"-- le nalion ili>le>, il croya t
prudent d'.ipph |uei lu peine cor
rectionnelle minimum d'av.m-
guerre
l'Ul.MKLHS
E. DRE1X
PATISSERi
Pour aluraire aux demandes de h bienveillante clientle, a I. |, ,
mt ie en luaouCM qu i. .. icpns l'impuriatiou des frimeurs et de I
\ 11 nia IralctM el qu il attend pr U Panama du i8 Juin:
Ue la viaud de veau, l'orc Mouton, chou fleurs, cleri, truts.ut.
li rappa la uHii a ses nenta qu'ils trouveront, comme par I paa
la une piitissene Kraucniae tels que : Pts, brioche*, olairs, choux .
la crme, etc.
Il se lient en outre leur dia^ositioQ pour touhs le< commuil
qu ils voudroul lui conlier.
^ "
La Fte de St-Martial
Mardi prochain, 10 luin.le Petit
S nuiaire clbrera la fte de ion
illustra Patroa, Siiut Martial, el
corn nm irera le liOms anniver-
saire de sa Ion lutin.i par Mgr du
Oiaaar, 1er UehavaqM de fort
au l'iince.
\ i elle H'ii-ion, il y aura, le
I llB a T hfllirng 1 i, Ml".
lannaPa et,le aaif i n heures, Cou
ceri ipiril .et, et Te Deum.
le M. P, Suiierieur invite eor-
diali ment laa Membres de I Ami
inrieu- lliie- i I le*
de rElabliaaea*eal i ce deux
crmonies.
Vmci le program ne du Corn cri
piiiliel :
l'nmiiie partie
Prelo e .i igfue j. I.Baek
Mai n .l'Ijuiorium iv.m.
-in Vittoria 17e i.
Veni San- te Spiriln-
r-vnii.. ,, i i,| k te la
S.mi Vierge P. Brun 20
J -u llei Hilmir.il ilia
I i!' ' Pa lin* ta
LnmeotHii'in >l'Adam D i'nvid
I nu le Dieu pllithan'
Obrai i v m (i.S.lt-.h 18s
ut m .u K. P. Si prieur
mi'uie partie
'sii'ate \ ri'liuliHiiaiie 4 v. m. de
li roalelle l'aroles de Paul Horel
H r in se Louit Vieroe
Troisime piriie
Ave verum l v m
loaioia de IV* tiejs
M-i.'ii'i il u v m
I lieum
1 ;"u i i / m A? Ali u
l'rire du toir Hrun
li- mon sur jailli) un eaa que
' 'n roi David) fli.o xger
Sortie Logi!
siiter -i la Masse solennelle qui i
ra chante la Chapelle de li >
blissemenl* Mardi | Juin d j i u
rfi el ilrmit tritUti flil nalin h \'t
casion du auixautieme nnuiversai e
de la fondation du Petit binin-i,
t:ollge St Martial. C'iavltatli n
nuiipreiMl galement le Conce l
spirituel iiui -"in il un.', Ie||mi'ii^
mardi h t hturn du soir.
Le Bureau de l'Amnale serait
lieureiu da voir laura Cotlafoea id
pondre en plus grand nombre | i
|n--il,le a la doubla invitation du
Il P. Lmore.
l'orlau l'rine, le f, Juin f.ij ,
' > 'T
dead 'iuS^minare
Le lt.; ;,, te PAaiiaala lu s
n ni- i n .,,. t i, iihrmUK
ii n aie abraa di l'Aaaoeiatka la
-i liai* ,|,i i^vrend
'' re E ipd ieur Ju Smiueira ai
ORIGINAL ILUGI&LE
CbampiooDat de Tennis
l'imam he 1H du BOaraat a i li
pie. Ims. mit le terrain .'u Ganta
Spi t I .le Miriuii grui ieusemeiil
"n i 1a diapoi t on du Comit, ie
ra i'ii r.utie le St Mare Tennis
<'lul -il l'Internalkinai Athletic
i,,'ii- li t'.i.'m tournoi d Tan
in- poui la Coupe I' lei itawson.'
Laa quipai .ni i omposaa rom
me miii :
Sl-Mnrr: Tennis CUab!
Mr Kulpli 11 iroes
" llerma i 1 i " lieu lleinbold
" \. Ul.itlla
" P. B. Vaoter.cbo-idt
lntsrnatioiial AlhT|rCluh
Mr II il.m I st Cyr
l'r L. L I' uinmei
Ml R. i. II.vie
MrJ J. Morto
Mr "V .....it n William
t
_ American Cfob
Les habituel. Membre et arjj
du faaaia Club, oer, ie Sportif
de Martini, u e.rc I. :,,,N,
lnt-rnaii..Ml Alt,, i,r rj|B ,0QJ
pries de fcien prendre note de osl
avi. *
Par ordre du comit,
W '.tuiulin WILLIAM*
lion Seciv^
-
I


LaiMAli..
& VU.S.S.H
to Sance d hier
Il i . t-i pi coi I' rliDli sance
hier soir ;< i1 ~m *i> dei Socit s
Siporlivo lin i du I :i l'encoii-
tre '!' c*i an>- il dividtie peu p-
Hoir s d.' l'eepril eportits
Les ion lait un d< s Sports
Me Alph i " *i l'on't'iiiin
ileiui'iu-' I'- urd L 101 lie et
H iiiui i ii Pi ii. vu'ii, auuitl
qu'ils virei i que li ur uvra
et -ii m- ua...... ae iir>iii un v.-ii-
l ble devoir dappor'i rAl Union
louU eur i xpneiice de* ho-
ses sportives et qui Iqo lur i.l
leurs s-1.tnii- nts, i ne c, i,
drereol que les principe ; tt
naturel 1- n,i ut I'Asm Lie des
dlgu*, conop* ae d ln euts
ans.-. donna una prt u*e da
couriliaUon, que mail* un use-
ment l'on ne rencontre chez
nous que dans les port?
Mr Hamilton Poitevi lui
lu Vice-Prsident avec une for
le majorit de 17 voix ur 23 ,
i ui i 1 questirii^ d'intrt g-
iirral lurent envisages avec
calme.
L'A 'iiiii-i', i ,ii une Bran le
major il il- de dix neul voix ap-
prouva lea dcinoni du Con-
seil. L'de vota en>i,it.' l'unni-
mit. et pai icclamation 150
do'lari pour I- participation
d'Ilai i aux jeui allilnqnes de
Londraa
Monaii ui Andti Chi allier le
diatingu Prm" lenl de l'Union
dirigea la in ivec le tscl
qu'on lui connat,
Avnni l.i runionmolre grand
champion CaTi ill, BUI ;i|m IU-
diaa menti enthouti latea d une
belle assistance Iranchil 7 m 50.
Complirn -nia \ i I guadc
i'LSSII, BJrtOQl aux ion n<> urs
des sports qui, par I m ferme
attitude, ont met i de tous nos
aportsmen.
Im i de Lucien Uuitrj
U. puis q i Iqu temps, |,i grande
Faut lieuM-Mit smpe DoiltOB dans
monde Jes altistes : Lucien
Ouitiy -si mort.
C'est une belie Kigur qui dispa*
rail de la scne lr,ini,-aise et le
Thc'AIre en gnral peid, en lui,
un de s s plus branla apotrea,
un de ae plus < liutl-> animateurs.
Hritier de- fopieliu.il a,au ooun
-le a longue carrire. recueilli, et
dana tous les n es, Im p u* en-
viables lauriers, ('.'est Lucien i n i -
trv qui jadis dans i.liantecler,
cra le r<>le du Coq et, de l'avis
des pli>i everea oritiane son jeu
brillant, cjlor, alerte mettait
dans toutes ses interprtation
U >e profonde lapreealon -le vie
relle
l'arisiu.i.i
i ttmaaohe
Il u i pu. 11 li m ii i uupeble
ttlt une d'Ieu-e et '|u'OU IrVoute
aveal de I and miner
\ Dauiti-I .lan
La hm mm
Comdie Dramatique en f'piuie
Mi-i eu s. eue par
Mario Almiraiile, !-*--> des sites
;.inii'i oses.
Kntree: 2 gdi's
llalr-on : 3 udes.
Loge : 4 vides
Ncrolojjie
Noire ami Dut banal a eu 11 i. >
leur de perdrt u a ir
Marie MBWS
dci'di'e blet
Les iuiii i uili nui nit lieu bel
.prs midi en I Kg se Ciitli-.'rle.
.Ni u- (.....- :. < 11 nos lyaapethl
ques condolances aux lunillis
pronvi i -
u
Des milliers
de litres de sant concentre
vont de Norvge au monde entier par voie de
l'Emulsion Scott. La prcieuse huile de Foie de
Morue, incorpore en forme digestive dan- i
cmulaion, constitua un* bndiction pour DM
multitude de gna qui ont ainsi obtenu leur vigueur
dana toutes lea poques de la vie. C'est un pto*
duit pour touts la famille, unique en son genre
pour presque toute forme de dbilit. Pr riez
L'EMULSION SCOTT
L'exprience de quatre gnrations rt de
millierdr mdecins est votre meill i e
l'rrnc l.t vous mme, rt donne? !.. .. \,.i,
lemrne ri vos rnl I I i
vigueur reignei.t dan ..,lie tcyeil

Echo le IliiK lu
U rrai la Prtsiiii biimii ki t-
r le u nrar
Celte' assertion] qai aal BOrti*
d'un o n Impreg l d -mi
ment.s vraiment pitriotiq i
lreinenl, .-ire rprouve pei I*
mil progrs ittei qai, d > nina
atr ! tri intrt i p u..... I- pr
Fereraient voir la P< rato nber
dans l'anar-liie que de eoatin U l
samircli-; MCaatioaaalla ver- I
Erogra, ou I .i -i biao dirig S -n
iicellenee Moosiaor l Prai laal
LouisB0S.10 tap "-tr i lasqull
M m Pouvoir.
Ces anti dits nppo
itnta 'i h -""l ps- i''"~ i1"'
trente iodividei, d -vraieut <- prendre q i'i s na sont q i une inli
m i fracuou du peuple, m i I pal
le p-mple lui min l,
ijjaud n ) i li-" i*. d i '-il ii
n ta feuillet drt l'opt-iti m, des ;ir
ticles contre U r4W itiOfl '" n1 l I '
(I tin na 1 E'.tt q n u i i >ue i le
le bonliaur du p.uple. ce'a pravo
que da I indienitian chez hji- si
fait croire. pO If n servir d l'ai
pressioj de l.i.iti-, q i ( cas ca
os de salo.i i n oit pu I prit 11
justice, et encore m >i i- I an im
de la Patrie; par eo i 11 nt pwl!
ont ava: i -ur eoaaelaa C*r
Monsieur II MN" atl l'h n B
\U il p un dirigjf h> daatiaa do
Pays ; par |uil i i ia di i n *rai
bisoins. Ans.:, lat bai citoyens
dot villes, bourgs et e>RlJ| n
qui dfirent voit ...... Haiti prosp
re sont an faveur da la rafaclion
du Praidenl BORNO an Avril pto
. I, ,in Ca d u du | e.uple, esl
une dt mon ii il "H da i -' lilodu
du,: grand llaili n pour les
aarvii m qu >l .< rai 'l -
Nul n'est plus qu i III <| ta \l"i
sieur Iti ill Nu n iu 8 n II i ft il
est. Monsieur BOft.NO atl un li
mouier habi e qui mnera bon
port le vaisaaan d lKi.it.
La si; nu diin doana aux h.bi
luiits ruraui p iur I iotant Bc Uioe
de ls culture caf Ira et coton ni
re, les rootaa hier prilla .-e et au
jourd nui v.iiiii m icblni s
a dco, i i-.i i i disti ii uei daos il
vers po ils lu r*aj*i la ci .lion
dei aaoea lai li iiqo li
plusi.-ur- wti i u e li >logie ni
m 11, chl m ml l i -1 < ono
mique; l'hopil I bl lluicba
centre loign d s ville. U cra
in. i d un . Prf dure, le Service
rgulier d s potes pai aniplaneaj
ulliseut pour < >nvtincre les es
prit lea p ai Incrdules de la ei
p icit, du piliiolisin : [ du d
vou ment de S m Excellente le
Praidenl bonis IfiilN' i nvera sa
Pana*.
Le paup'c donc, d im mde ' u
, | etiou du Prsidant U iHMipoar
une autre proile -le Qi TaB i\s
C 11. PLI VlOi
Consdil^d'tit
Aujourd'hui le Couseiller Le<
loutluir, rapporteur de la commit
mou iin lluu^< i,n U< pose ri obienu
le m te immditit pour les conclu
sions de son rspporl.
IjAmiiI la voie uu Budget, le 'a
creiMi i d'Etal des Pioancei Uil
le dclaration affleielfe que le vole
du I ai i dousiiiri i-
seul* I lltl
J Le Coseeil d'Kiat n .
uraiiimil.' le rapi i i mat) int
4'ie li .its da \t i \i
CaioTi ancien uepi.u, Jm bOienl
paydea.
fuis ou a aniau.r le budgeU
de: tiusocM et du commsrce,
\n |nt du projet de I iril da
liounnes re< oui naad 11 i d
l'aruc-le I du I nil da IVl -, pat
le i onseiller Vinan ier. dan i II
but de rformai la baril eu i i.
qui ne rpond plu aai exigence-!
actuelles dd C m Tierce, le Uouver
meut pour mettre lia bus In |ui<
ludai souleves, partiouhAraoaeel
din< le co nmerce, par la ru nie
d'une app icatin-i prmatuie des
nouvelles laxi* proposes, croit
uii e de dclarer qu lout en re
cnnnai-sanl la ncessit d'une re
fon'e d.-no.re tarif des ion im-,
des lois et i;le n, uN douaniers,
il ne peut pas celle question exi
i i ti I uu e mine u tu- epprol m i1
nviaagar, i.....r eatte anne et, ie
voie il n n n mvt m tarif ainsi i
li i ii- ci raglamanti qni i dvanl
i., omp ignai
Adminintraiion
'Mie (U'ct Postes
Avis (U dpart
Lai .1 i|ecDaa i1 mi *a"a ^ ork et
l'knrope v. v *" ora ornel j
ibt te ateemer Uimwijne seiont
Oi'inees -mi dl II du Cil i ,ull.
POrJ BU H Itti e, le 1 i |UlU i.-'.
Tennis Balls .
a
Kj^.hIi tjiiiiu.uoiisliip in,.air
ligm l'iai
ma ,i,i :, .u
.> T.OvJ u
l'.iiei U. Qdintia vTIisLliMa) a On
vit vis de i II liai le Frai i
4J w iUo'ta..t
Par de>.eeud reue de ll
nom ppr-ii'iu In mort de Mon-
sieur nymiMid aftasan m venue
Mardi dmuiei, <3 Juin
>wicwuUo|sufi
FllllOIl Shoe Polish Companylnc
New- York
\
Si vous voultz tciservoi la peau J nos t liaussures.'j
i vous voulez cousti ui sa .soujue.-.se pendant lompeiu,..,
.uij lojez notre |mle \|oiio()iaiii laineilleuie de totttel
les marque .
1 alniijui'i' siMcialeineni puni \)v\\\< iiien du lii<|ht lile.
tile |>roti)e vos enaasaurea.contre II chaleur el
l'Iium.dil.
Oi o. Jean seine txl" * ""
F.iiHii m.. I mv\ S,, i
Li au n I i n. '.Weux.
eoqimi' S adl I- initil de la fail-
lite Mural aol ,, |jagemen!
du i ribunai ne premii ra moancs
de Port-r.uPriii ., i, aie I
Mai dernier, et n rempletemer.t
de Mi Leri T.li .- n_, ilmisinn
na.re, invi'e les d^hiieuri de h
dite rail Ui ven c solder leurs
romo'es, -ans ratai I. pour 'vl
les fni- de p mit i ||< iairas
qui panrronl lire I --intre
eux
On le trouve", tous le- jour1,
d^ 10 heures tu malin k mili. >i
' d< Ma RmI, ivoi nt, i
di *:enlie, Ni 17ns. ,, CAl de i
Pbangjae'a Sioarn.
Port-au Prlaea, le i. Juin l'J/.'i
Pu, VIEI
UP4RISIKMNE
111! Il T3JW
Rua Dut s l)--t iu baa
l'oit au-Prinee, !lI li
LB3t(\ '. RKP\S9t 18
Promi ni
S ii s ri irtl mil -r. p mit I li'ije
3n, fins eo , eh n
V iia aar>i > 1 neol al sfiit
ei e ivtv ni % de liagi
Devant s'abseotar pour uo 10 >rt
Bsjour n des'alress-r au >o:te ir Cbirl a
M -llui, rue Dael Hes,
prs ii l'H -le. 1' 1 n ni ni. la S h.
1/2 1 10 h OU k 10.1 li molli au
Bois Verna.
Lea services -i; Pli <;,> Bl
Prancii* la Se m i i il otiiw 1 1.
urs pr le oirs >n 1 ! md.ci'. Ji
l'Etab isseiient.
??
P. P. C-
Nou^ atOB i- .* l !:ii*ii lo
CI' I iln DoCtl ni P ml "sloillli
qui pari 1 n r m ,
N..... I.....1 u
loa i ai i"- 111 l- 1 ? I aul Bnlo
mou n.'- meillann -n. pi im. n t ->
ci loi l u l ,11 usage.
N., la virile
1 loin nu I 1 or qui pari, de
n m poui reprse lar I omlres,
|aa couleur iportlvea d'tieunee.
>ous lui loohnil n> bon sucis.
L*s ji-uiies aihsli s
Dominicains t farifiana
> > le c n, ..m 1. 1 ii de Mme
Gai Buuno Pol u 1 1 Jnnn V.
'11,11, iii Loi .i iu, >e
suni linaablamenl pn enii b!er
1 n Prinea.
M M, Su'sno Pol kbi 0 it J 1,1 n
Gan 11 Mit remsr |>. iblemenl \. -
cuie lea divaraea auditions dn pro
ni imm la 11 incert.
b Klgii d tel rliaot-ia
en ir me lie, Mil i.hau
sou dominicaina oui sulti k 1 ars
r la vo.x pi i,j ne du
ll in intiii ar
tisi,i|.e, aceompagns loujuur- a
U plus suiv aaprawiwa.H Les vi
n unis du Carne val de Venise
louen- au pulou par if lie'reia, et
1 neul mura tree uu pi m
pur Mme nul, ont OC is vir
tu 1 Ui de Ht .1
Il 1 .1 lullle
' 1 ur d i Gareaa et
l i.*ur talent 1 t inr.intai
tiul,, tl mu ; 1 litres
.:ii ont l notre m-
painio et 1 uotre Hd-tiirsiion. lis
sont de la Itepulilnpie amaST, ils
sont dnnr quelque peu de; cong-
u#re ..
Le Docteur
f'fi'i COlCOIl
Dipluif de l'ianii'ii Clllltl
de Paris
Kendo da 100 v lyage 1 I; irooe
ou il l'est perlectionn en otorhl
nolaryngulog e el optitiiinolojtie
dans les II; iitaux de P.iris, a I lion
neur d'informer le public qu'il a
repris h Hirjction de a Cm 1 il
Mil il i -i Vi- u, dr
tlraill as, Aa S-;i et
de li flor re.
Kl de soi Lnbaratoire, pour les
anily-is tuil 111 tes :
Toula* les recherches dans le
in;, vTaaeero]ann inalvie li
L i' de V mme. Analvs.- des l'ri
ne-, (m s-e de lou'es S e tiun*.
Ktu es Mieriiliiolo((iques.
Prparatloni et Soulagea da lo;i
I -. p! - Il italofiqu i
Se i user n'eal plua une
* affaire
OiXct au Va'.tt AutoStrnp. riMi
asvisnt un vrai plaisir. LseidslIsaM
i railail, car c'thl l < rasoir
ISSloi salas*. La mima
lanis .lui pandanl d.-s samatnss,
l. .i:a aussi doues S U paau qus la
Il 1 q .'on s'en sst strvt,
anjai, 'si l'a.ljpwi.
IeRasoii
rlioStrop
AlaGramltRuei\1728
Notre ara|enaro HL'RTADO a l'honneur d'offrir ses clients Ij
ef|e Soeil atiaoli h loia lea pointe da la'RnnbUqne les arlicl-i
de touli 1 pi'il vieil de recevoir dj 1 tranger, a savoir
l'i essirlineot ooilet d C ib 11 lv Panatav de laine de tou 1
h oa 1 I llalii mi;nn. [ne quiJtoui inlfidu dernier |<*rl
et mentent dvtie v i
ijool ' encoi la* joli i itp mi dn] paille mexicaine, 4 lafai
bordi tsn aopr.'- ls par lea r,entlemeo, les d* ns Jei lea eafan r.
Il mal nes i i aua cravates anporbei, ux an a mue ou
WanSim po Piqua Nime.aiv Portes caries,paoloulles originaire lu
Lipon, Cefn : pour bommee et dames, faux cols Van ilensen, Clu
mise fines depuis I Lsllar insqa's 10 dollnt
"nrfum de la P i umorie Cottv, Savon et poudre alnaijqa'4 loa
le- autres varil-v-
Cne itUite cHo* Jewro BOBTDO
impose.
Demande* les Bi*
endettes Satley*
jiur hemmes <$ femme
de la grande fa brique
anglaise The Saltley
Cijde Co' tli llirmin*
gnam, hyletene
fcuB > tnt les infllleurj3,;et;iiit fabiiqaas avacjiea
rasilleuron ini'.wres a miu. "^ > MumbaaaCMM ess lia
i |3ii',u iV"i' d'.* I vraas il la \iita
t tes .o il les plua aolide uteo mme te.npa len moins
:it;s
N'wiUUoj paa l'a ta nluarbian les .nolclia Sa.t j
avmt ''.'lohetsr i.iie ilicyclclte
En van ' en '/,
rilplioase HAV\ES
J^ ^sV ^s ^^-.^ ^tv 4&> ^0
Eug. LE BOSSE & Go
Agences- Reprsentations
-. i
PORT-UU.PRINCE
.Agents jnraux de :m
fecker Jon-jsj Jewtill MSW'YOlK
l'.iiinei lldjarUn l>o Boile [loaje ao
Fr.ink n Fi tiisni'.i:i i- Compaor
\i:w Yoi'i:
A aaraaoe coatre l'inoen ne.1
^-"- a
-
, D atnoiid l.iicli Ce
Allu nettea i ."s.iie |laine
0. S, Rubb r uporl Company J .
f P.vWUTv
rr< - rVaaa. Malll
4S9L
* Souliers lli'ila
Clias F. latllagett S "
Poissons an as en tous iparei
t aauraaoe sur ia vu,
ji ill (-! li (li > A.i r
\'ins & Iham^uni- Hordrtiua,
Plt llejmar
C*rt.vi
furra Danois., (romagi et cotise. y>g alimentai.
\V S. lathaffa il Sun
rabaca |auoaa ot nrir
6 l-.llivrtl
" ' i '.....biaiteM
luvou dt denr '
t

.' <-


T1M
Evitez la perte de
tempe par d* b erreurs
de calcul dans votre
camp ubilit
/.cheUz une machine addition-
i.er et u calculer
0 klTON i
La meilleure-
G. GIL'i, A (,. Gnrait
S;:i'u Transatlantique
Le s s Carabe parti de
Bor eaui le s i Dorsal est attendu
I Port auPrime le 27.
I ren 11 mi le |uir le < fiour .lrmie. natiBM ', Cuh ,
t% Ce fit, laeOMl el l'lit G
La suite de 1 itinraire er^
ul'iieuaemebl.
Port au-Prime, ti J lin I
L'Agent E. 'i
Htel Champ de Mar*
Port-au-Prince Hati
Le niiiMix situ de la pla< ', ,va ijsur J mer. .,
Maison lecominaiiite aux touriste^ el aux voya-
n urs","iar sa propret el sa lionne icnue.
lettauranl Irauais. Service irrprochable.
Prix modrs. Irramjenieol pom sjour. Pension
depuis 60 loi. par mois. .'
Si |>arla haliano. Emjlisla spoken, flilea spaijiiol^,
Pour Pliou-Ville
avant d'y mopt'r,pro,Mire/.-
vous votre lumire lectri-
que iioi tatixt- le i achetant
un limai 1 gazolioe de 400
bougiee el qui ne eolte pie
3^cenliines par jour.
Chez,
|. Uuintin WILLIAM** Co-
\i-a-vs de PlloU'l de I r.wice.
^*
plJ foissaii H(ci':ij:iiu:! Ja.ral.
HISTOGENOL
NALINE
1..1, m*M. -'.i.'.. i ... j. ..... ,i. ..
2. ! Bfcu,./ MouiirriuT
* illll , H. Mit .IV1.MU
im.ii i tmJ.ml 4m ScUnci u Prlt
ilOClt Tln-rapantiqua -i ili
U loclata B :, jiqn d Paru
I m^STmV. r,onll> M'dacina S Farli
Intitulant m la Mdicilioi mciciii
(I Bhjlghorf orjmlfluf I
TUBERCULOSE, BRONCHITES
LYMPHATISME, SCROFULE
BACHITISME, ANEMIE
NEURASTHENIF
OROISSANCE DFECTUEUSE
ICONVALESCENCES DIFFICILES
ASTHME, DIABETE
AFFECTIONS CUTANEES, o.
OMMIt
uni ciucif ctirmiii :oicarti uhiui
| l Witojew. ;
POU U V' U 1. |'.(, Il ir)i||
WM.ll IKHJIWMr.lt *M .Clwaln lut. Il
' .'.. ! il-- I
Las laiii-iut*:, exclusifs
l,es BOteriea Hautes iiou-
veauls.
Les ejBrnltarBc nran.de
couture
Be trouvent ek
GR EAPTTF, COILON
i i. STRAUSS
43, Rue i Tcnta. 13 Paris
Envoi d' Catalogue-* rat, r a
que saison, nu Ngociant ri Mal
com 'le o tatnra seulement
'5
retonc
Do linaire
Et De Tiasu-Dc-Cordet
Ll itrltat au
I
> ara** pre-
MDtr * de quai,. 1 ^J par U
itchonc c. r lai
i.r plat j ...

: D1 ull-
u.e
KM
I
Le MaViiiUi.i de Ki! intrei
par Franc
Le. n,.uu.'Q !.. >toDe II pour 1
doancr MtlsIacUoa pur le nombre ''< aiu>ic ut)
.ivrent tel pneu* Anfrmaat dit, l-e auto*
,,' (ir'i.reoi pttu i tout petit P"i MM
aira
,i'i. p'-'i-reoi pin
^.ai smeu bu .
m kiv miJtnaat.
L. Preetzman Aggerholm
Port-au-Prince

La it8i.cn F. Lavflaoel S Cs
lue du Magasin .le I Etat
i ient de recevoir par le Fronai
les arides uhants
Dentelle Fxtra Fines, Dentelles^de soie, Dentelles Or et Argent
l tbttf, ( i b les, clmpiaus Gmnif, Plumet) PUurr, l'aille de Soie el
|i ^ i a ti |i I .i r M de^.Spaii m I e> Btlfi Htulfl I il laiti eo
p i"> | oiir HoLiset Impeau, des S.ni. Perls de toule 11 ..uii', d .
's Uni n(s. il ;| eau Jean Bar! pouf Entants, Brown a t'e,
l'i idbi h Ter loai gtn es d. s Rrossi h dents, de-, l'Aies Denli
U i -. ilr | ;.
A le! |P II BMSI Faut cols, Crr.vatcs, BlBtellSA, Chemiser
des I l ii elr Foui arti< U-|i m nerearii el Lingerie Cm
I i| ,j.
I Ml v- TOUS QK\ I s i 11. m Itou |ioui pharmacie.
Al n.i r tiin I iquide : L1 |U-urs, Coguac, Vin, OBStBDSfOS Snthtn
l'hlle. en i ut i eue et i' peti Jouets divers.
" '" et Phar ni- ci ieiallti Phannaeaiitiqaaa It ira ;
Brsa n T Tibee en caoui> I. i Vins et 8'BOpDeschteoe, Vis Niurr),
ta i, lii-i r i do Q mi. rr Lai^rrsqoe.Peplo Par ett-.eir s, | .1 i m .,
Glai'bi I enn> en E1'ail,es ijici s po II S i, |.-,li |l euis el Ci nfitl I le.ColorAOlS in'uii'K
.Nous avoi reu lr Vritable Ih de Alpes, Ficelle.il d-jnir. til
Paaa^E*no fir, Doapiixaonl avaQlaiicu^
.


Ci
PE! K3
IK Kl ISTIBLY
DELICIOUS
On Sale F.verywhere
T. RI -
10 i l 1.2
I .
I S t 112
. : v i
'l'-'
14 v i
> I lii
PROPRIETAIRES
D'autos eCADutilistes

Il est encore temp de \ous approvisionner des pneus et chambres
air 'Firestone" avant la hauese. Leur popularit et toujours orol.
MBn prouve mieux qu'autre chose leur excellente qualit
Vi nnent dnrriver :
l'NEl s
Il v .: ||1 k'ill
tt x i
X l
Il V t l|{
: : v i
13 s 4 i,
. x 4
14 4 I,'
n; x S
il,
10 i | ||i
l'"\,l"' '"', P'Ttar .1. | ptaw I.cepte .-,'emenl
mET.Np"-* ''p'"" '',l '" "*W "n,eu1,
L-'PREEUMIHlI-lGfFRHOLM
Agent dn-al po-Jir Hati.
Rhum Nectar
(ih N0.eljeiis
UIO, lluo dnMstjasln ,ic i K(Hf
117 Rue liODOr) l,i
Ml line Courte.

i


-
iip
"



p '"- .
i
..! il
I
\


Savon FRBUOY
JUJ
.1
lUk4
a
Agence gnral!
WISTGO
nue de bronlt-borl*
toloiiiliiaii Slenusliip
umpatiy lue,
atpt 6teamei Jhitycio&n, a;ianL tai:i
Tkai'-^Jotft iv o juta couianu, t& atUnJu
a ^fuil-aa-^uacev U. %j juia m C^ap iltai-
U it I i paituu [o menu joui poui 'Ivm^.lou
jx. il Ut paib "U t'a Colombie oui Caytt
l^rtrianL frit ffcpaddagCT^
^'t-dii-Irutce, (t %k Juin lyl.
Gebara ai t, Ageuls
Procurez-vous des chaises et
glaces, lableaux, lampes, la
*
V*
ochues, lil eu fer.eu cuivre fi en In, n/c,
"ios, carpelles et descente de lits.
Chez:
ftaM
^

o.%;
120, Rur ROUX,


'

r


Lt JdATljS
Grand Hel de France Pharmacie Sjourn
Position exceptionnelle, au ccnl e dei allairc
A proximit de toult -. le* Binqu h de la douane i
d' toutea lea lgen< >a de li ti i >\
e isekjn m.iiis l i t il i.; pour *<.v,i|.;r en auto
bile dans luutea lea partiel tl* la fipuldiqii
i llaiii et 'I 11 rr~ buqu dominicaine.
barabres eoniurblee el aurt >ui trs proprest ea
lilateura dana lea ciiambs 'esl la demande les Peu
ftionairea. Cui-ine franaise lis toigna et de*
plus varies.
D n.a'def. v'n'irai t migiiti'
de t'Uit l -
m *
Vttta des meilleurs crus de Bordeau.v, par harn
ques, damejannes, gallons et par bitilloilU's. l'.iruii
les \ ius ilecliuleaux. vous trouverez, le plu? gant
choix, p mr les qualits et poil" l'ge
VINS . ITALIE* !)i.sf.\ii\!'.
VL\ DE DOL'ucnc si; (blancs et rongea <-i la reno n
v' Poinmar 1 niouaaeui, | ut amricain
Le plus gra ;il assorti. lOOt de liqueurs, CojJ i le
gins. wtaklee, etc.
Absinthe Pernod. Amer Pi .m. N'orra ji tliej
GONr*E*tVE8 franaises et amricaines r^ic
ment arrives.
CltiAhK^ le Cuba, Aurora el ll.'banera
Cl AR -TIE8 de toutes les fabriques d'Iloili tro
t dtal'.
IWitll Mlllilli et' Cartes pos'aJes.
Prix trs modre.
P. P. Patrizi
La maison C. h Verre.
{Marchand Tailleur
Ko 1823 Bue du lagaain de l'Etat
< immu ::niii bu public el i'Sa iiotnliieuse rie
enlMe pour l gance le s.i eu pe ai I., prompte
excution mise dam lea ouvrage* uontia lae s ira
La maison reste ouverte )uqu'a A9 ix modre
ALUMINUM UNE
HiiA-OrleansiSi
Aintrican Steamship ['c h
Prochain dpari direct
pour Porl-au Prince t Hati i
Le aleainer Af'enisj avant laiss Hef.()ilans le
IX Juin eourani Sera aux Caj'i le 26,1 Petit %oi*
le 27.au\ Gonaivea le 28.> purlde Paii I. 2tJ el au
Cap Hatien le 30.
I*' SiS "'x lau*era le M juillet proebaut pour t<> is
les j orta d Hati.
la shamuFloodi laissera loi 0 Jeans le lit juin
courant directement pour Put l-au Prince.
cfoii -au-'iiticd. ft O Juin i&5
A* de Eatl el [|,
t.rjm Gcwaai
borne av.* sa c'.'cr.l'.e d rai mdecu.s ot au public qu'il e
i i.r&ora ton Laboratoire dUlogte en un Laboratoire e
b oif .app'que sous la Direciun du
Dr Ricot el t. Sjourn
e abora oire est ouvert tous les jours de 7 h es du matin 9
ivure'.dusoir rur lou es Ira r cherches et analyses prvues di .-
sauDooc ci .ointe, saut peur le
VauUrmana et ia r.on tinta UrAn-Serlorie
Se:, nt re ues q>ie le naarii de chaqi e semain-'.
S'adrt* y a i t h rin-' le pour les reuwl^ntine L-
oal>es.d':i ineatl .vu<*Rsstrique
Raction de Wassernoann
Ptoetjoe He Triboulei,
Eumeu du sDr et rJn pu
Eiar.rn ds rri-tiVes (esln
w; m-' a c-ifh'
A I M- no ra i h
"'i in | (JfAn vU.r rp
Sans' pareils pour
leur
Solidit
E fiance
( ow/or
hii'ichmr
En vente partout
row les comman-
des s'adresser t
EuidEtlSrt&Cti
*-
Ajenta
*'L'nivtraol"
"Beajoajf"
Keds
Fabricados folamcntc por la
United States Rubber Company

N. et A. Acra
GrandiRuc
* ct d*>* Cnvea de Uord Voulez \ous voas habiller avee Cloance, et bon
aiaich
Adressez mmis la Maison M.* A. A HA
Don davi e est do ven-l a ptu u > idliu p ,ui
V*n Dans son per .onnel, la mus in compte un nallro
tu .. i.i italien soi ti d'un tab issomeni de prekntor
ordre (l'Italie
Kl le esi n mesure de fournir de3 eatnplr -. tou'> faits
et sur mesure, en cheviote, diagontiie, palm beaeli
drill blanc el eouleur, coupons de eisimir pouf Dan
valons- toffes pour gilets
Bonneterie
r.beiuises de jou et de null, au ijout dei c|iVr*.s
.ois et manclnttes doriii in orTlons. (^' >on<
''>|amr.s. \
Cette m *tm a u i #}' i i,
et lo meitlour accueil est resorv tons < eux qui d
si. eut par une visite Mrs dlis sur la
tr.\aux Ij.irr.ii
I -Mit costume oommaodi et qui ne r,
goiU lu client est repris,
Un pai le franais, anglais, espagnol it italien
The Royal Mail Steam
Packel Company
Le .sjs "Kar:." etl attendu Jacmel le 4 Juillet pro-
(liaui et eoiitinuera \ia les poils du lud, Port-au-
Prince et les porta du Nord Pol,r l'Europe directe*
ment.
J. Daalder T.** obrai
vakeur de>
,K>nd|l pus au
LamaisonH.SlLYERA
Ceux qui n'ont pas encore vu les jolis article? 1
Rneaie que trient de recevoir La .Vaison Silvei*.
doivent, dans leur intit, s'emprea er de passer
celle uiaifon, car nul pari ils ne peuvent tiou\tr
d'at-sai lieux vrtidf'a i les prix ^i taisonnables:
H-s ailiclee aonl 'Miment de toute beaut et de
'nul cm tt no* prix dlient u nie concurrence.
Zr f le ( liine couleurb assoitles
i extra super.eur
" marec lin carreaux
oii :e r\ carreaux pour robe s)et chemises
lice' ci' le soie barres
a'inf voile a carreauxj
I misse brod
. ren franais barres et^aj carreaux
>i unal noir sup.
mlr anglais nl i veau l
e bleu anglais .suprieur
. mbeaili ang1 < le uto-Jbeauts
satin Kh na pour tUUeurs
k b'a se suprieur
K .t:: j.Jiine anglais suprieur
;c'; union b'anc in ilils "nouveauts*
illl union blanc anglais
-or japonais pour chemise a hommes et robo
.; do soi? A barras c ulo r pour ohemises a|hom-
niei ot robos uou >auts.
... -.!.- fine pour che .iiest
r aie fine |ioar li gei'ie
loOt pcrctl- pour
1 vr .- pour eliemises"=-Jextrs"sup,.;
i mu i i uai et couleur,
.s j ii' a h mlatue
l'ha- ss U- ^ ssaises oojr nfunts
t r on cl' Frieky derniCi-en uv< autel
Po| lin a tlevire ,pour robes
l o-sor blanc
I imbrie hlano
\ olles couleur A barres]
Shirting b'ano siiprie ir
Bas dentelles
Uas soi oi nde
lias fil t>red
L't ons "i'ivert.* ______
r ulle o < | remi.M ij miinion
Couv^rtur- blanc ie et couleur suprieur
H ndo* bro i es \| er pour el mises et!jupes
' oile DUUXO barres et a mouche>
Rit ne i lancho
ahatdina blanche barres et|!unie
il-pon b rn et c iii'o ir | mrs "
Voiie l)!anc et cou'eur uni
r.hemlsattes a le nandei jsuprieurj
l'.rabant noir i i i u,
Inrlation ti le eoruo
Serviette de toi'etl^i blanclies couleur
damasses blanches pour familles
Nappei couleurs
i i-s serviet os blanches damasses
II an li l.i.i .. \ coule ,r a barras \- t:\ caneauz.
am <-,e cou eur angiala sup pour Jupes!
Madras harr-s d soie pour chenu ...s al iom m s
Satinette Foulard |our roh -.
l'eignos franais d: amricains
Molletons b unes A oouleurs sup.'
l'oplin de soie uni blanc vV. i rms 'ex -e
Chapeau dfaille iine d'Italie
Casimir ani|lais sup"
Crpon brod franc is
Crpon franais a feu s dernire* noi eautr
S rviettes i apis cii blanc sup. pour tables
Damaaal anglais po.ir matelas do ible largeur ele etc.
/ imalilea clients, vous qui voulez porter, peu de
Irai -, les plus beaux tissus qu'il soit possible de
liOUver aur celle place, ne manquez pad, avant
d'aller ailleurs, tCi'eiiil vuiiv n I i .'- i < A
i euil foun t rci ivd.
--^
1 S11 11
iio ii^e ues csars
Tiiiiioiie : lV/50

:
*****

!


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM