<%BANNER%>







PAGE 1

ORIGINAL ILLLGI&LE Ld M TiN *'•( t • V',iii'iiii r i'sein 'MI Fte de l'Arcahaie DerniresoireduConite HUSD de T:rnielia L'intressante cit n'anime <\6\\ de prparatifs Je I f(!le du l'alror. qui e clbrera le jour m^m le 2 Juin I N habitua 'le lort M Pilon nrjeidroi.t paI ion d'aller parent nno Bfilable jcuu.f'e i.x. i I Btbb po| lil I un de I Arci baie qui. et jour la etl lOI | UT9 | r cli.ue de g hlli Lie Iran pi ris l'atYertueronl pur lo e> BI'OI %  de Pollarlon, Pejaan •I (ameau. Le l'r* 1 ?i• forl pour le loeei de la fla. Jeudi Parisiaaa ( i Dcatl 01 j. u ois par le lenor Su/ no l'o .Hun al Juan liaioia. 1. 8\u | lu nie. I, Kuondili aimonio (tir de la i <" i i Satjtoo roiam-f Quie>r llcmanct-, rb.n'e pu Si PoluDCO l .in x ,1 de VaniN Im'ai-ie et •triailoi | % %  i'i!> 11 | uiiifi. J bail ut cl \liiii lii t Haaa nei i l'raraic par S l'i lanco m xiulon, MU, mu i Ue et cital de Hinche C'est <• or, cornai 1 nom l'a von* A\\ riii.oacd que la finie u praitidiilaleur ei •' usi > i i-i doa ne a i iia Varil i ai lt.*oi repd eyul on \ i oi le praf/Baa. m >\ ii, <• i il Danaot, aasure.a u iiiust da U I ire : li-re pu't.e. — l!n i demie li % %  ne de m i.' e m |g U me II i in. im i p irli •. —'. fBlI n laS 0( 8 ng, o i nu m nt I on -e s uve da la prison. Bina |>'rtie — liranl a-ladscnriH II lui -i n>. Mourir uour la pil if par M i lurae O; sini Katre Lu iII G. l <> Loge 3 00 Nous erojons savoir que l'inau urtfon te I I nailal de Un i lie i m ili v-til HM n In u li i' le e>> r i i-; ii le i, r %  nxi'e & i r< dl le i|i I M" • l >• • '.lii ure i [il OlP.lir DE LA t M S Elgie nJiao a* 11 Il o | i piano. J. liarii' J llraui, Mmp lul. La Donna i Habile da l< -nlt-iia > 11 laoi o u i. nu i.. ^— Mariages lundi darniai a t cli lire je rjnarmg civd de Mr \imei.t Hiiri ni avu Mi lia Mm la N IIM ai. Lis Umoicr, pour • |0u%, tal ni MeraauM bftllbi In>x Cici liarjo a> Jrme Poggl al, pm i l' pou'f. Mirait un Pierre l'aul Pa tii/ tt Piano ( iialdi. La bni diction nopliala sera dopne au iluunaiil couple ce soir m l'Egliia Saint Jaeapu. Noua lui iiLuuvelona tous i,o.< vœux de bonLiur. — Qa malin H ru lieu en l'Fg'i ae du Sacr Cour de Turmau !•• niaiiago de Madanoiaalla LM Da pu\ avec Monsieur Kmi e Gaidi ie ni ont l conduits a I :• %  i i pur I. dame Audie li.iiiliic .K'ionip i -i ce df Muaiei r Cliarlea Dupuv. pre de la marie. Une cordiale rception runit annuit lai non hnux amis des la milles Dupiy, Ha/i-iais I ijaidre qui procuraient A leur Initia une heure charinHule toute impr-zn/e de leur traditionnelle coin Ni. e Noua renouvelons nos \n u de I ( i.lnur aux nouveaux marie. r Conseil d'Etat A Jln •' me !de demain se:a dm l'Ia la ici qui i< alaBABDl*. les ii 1 i u u11 I' oie La tension dian< piemlie lin, le :• fi.i'M. Ii i i m i il d'liai i n dut la p roantoe Oeva I a'abfai 'er | our on • n ri jm r • n Bu "| 11' •• %  I fil BU de "adr >sr MI Do II 0 UIMI a M"tiion. rua Dan — l'is > ol 11, pr. 1 " de l'Ildial l'( nui ma 1 ,If s II, I I i 10 h. ou a son doini it|< au Bois Vi rna. Les aarricaa de 1*1 i -p %  81 I i i ii de Sales *>ut l un -s Min pir le p-'ruii:i'-l m lie.il de i ami ni 3 n eux U* Valle et Presles CinWarlts i Mi V • e el Pre l j s o'ire t be lot une derm.-e repr en a lion. Le programme qui nous a el coi :t nu n i |n permet de croire a luci'is bien plus gran I q 'e des prem l'res reprsenta lion* .. I ne Balad'Ofl du Hf'our u d' I ranci del'.roi-I t le K berl da lier aeri j ma oui q ii c0 %  ail la m ml I %  Bit et o i,-i n ilemnt eaplU int-a I a lit u de (.h-ruhin el lo (.'"-' date it la aaiiiisme dalVapri gaulois-i p'ein de vere el U n erveilleux enlriin da relui qui a pi tiouver Ld Util' I ''" • — '•• "' • * ''•' U prochaine aoira ci i ain. MlV'.d'Ci et l'reale qui mu I %  i %  \'i w Voi k, il va quaiie BBa, n. liront loul l'ur t'iiuia l'inierpriaiion de eeiln 0Ti| nale pi'ce i|iii c n %  • icna tri* rem^r l'iilil'' au ; iiit ail" l'ai' aille'jinu gi'il I rdcil 'Iri n.a'iiju' 1 es DCII v NIH i do \ iln mi i tara dita al dan i li ai qui ont aooa • l*"> MBIM I K sienca. lai I" ,I u i -1 r li % %  Bifoa, la I g Mm lit i Binai tue I a md lit! dl i i G 'i"' 1 I j i-l jU U K d' ;.( s nei n p V>u,IIIMIQS MM plaisir la plilini n 1 ianf .iii -"-rjnr ruitrematt |"| n IJI i<>n i>> (lOllinrx ,1 Kf |' Pri-Mlrnl f l.l KrpUB lajllr. Gonaivea, le 18 Juin I9i5. A ft E. Le "r-i !• nt de -H publitiut en Son l.i nseii desSe rila ; r s d Kl I. Palaia N Uonal l'trt au l' rina I v al i rire, Bc< n taire.1 I L n s BBO*ai(idi vi l'nafi des vf m m o s |iii auras eu en cel'e ailla, l's lar fi t Ma •• r HM4, vienunt biai Itnpa N ntment soum""! •• a x tr^ Bom %  une apprcia'i m les I ii -nik mil : Kl in i-i l'i l'inii 'L's p Mes "ilb e et t %  i n -ii MM gaoera t m ^nl qiieleon |IIM i> r Imtes • %  > r m l'Klal lliili 11 ''ut i t ir n i | i u mi -ion da* lt ici mi ilionr M lis oi n %  I i( o* pa K ce;len Sa ri in :I El il, |. .,,. c mp d'in IIM lus, n r m' ini mitu en iraol le i ie l :• i g, soit pr m 1111 i a li ; %  pjb cil qu'il et u ne —ir 1 • loo oer a oella d'n > llioo, %  ni p.ir la m m •!'-li 11 nous, d i lire %  upaifl iallami ut le|oLiraan; beau mp I in l rido*, dito i'i iij m 11 i lo .i nt iiiuvs. n'onl pi eu '• siti-liire au pntocole du i Octobra i liS VI. us. piur cela, doivent ils eu tre q ntifs p >ur leur ruiue prs • |Uil'i'iui iv • Lai ua* |a %  •. a mil i'* l > iv %  !,.ii^nii fi i,.n i ,t c >',i,ite urio'H 11 principe n4 a< >ie h cou.Mu .n |j l,i ijgn ~~i•>fi ,|i %  < Rc'am ii IB, ne n ni i paotiM i se m n' v ma s 11 neilr,' eurs es el m tire sois • >. M n\ la uatme des perle.. t ddjj II* qa ils ont subies, viilii- il l'Ii i I nui, r llen.e, saarltiraa d' ;ial, de Voupraaalar i asnraui M -M • re di. le ir rtoejnaiaiiijj el l^ leui pr > nid li rpaaoaot, Le Mi.,.-ii.ii i.oiumii I Dr La'ir'ue. Le Ju/e de PBJI, i', |f. I, L'Inspecteur dele)!•"", Diredeur le •l'Artibcai 1 ||. A en-; m l'fefj x eon 1 >• • %  Antoine i.elrar comuen.ant le^F. IV;. 1 0 Corami--ai e 0 '. Ion Uimiiir, nota n ; Lion II • main, Ern. Laocebl, Conaul de 1 M .-le \\ ,.el, Mi n Pidau I I Ll MBB&I %  1 url l'.i-i|iiei. ,\'i, I Wel er Uelfun I, J 1lac | lat, Il • i 1 I re Dni-, '". Jean Oharlaa, 1; lia brune l'ropliele. \aris*e Anlo ne, .1 1 I: .ci st. %  Tliirio, \'ve S. If ,n llipl'-'e. II. Pierre CH if %  •Rl, Ji. Ho-rion-, M \ Bian Aim, C. Sterlin Laloriaa I). s 1 1 l'ieire, C > %  Ue Guida, rommer 1 %  1 S B-PJ mini, I). l'a Mare LOUJM Jn l'hirle*, Tlii/a llmito d. Il'n itttf \\i->, Mario .l-an Loi i1 • line In plan, More Tuilu* un lu", l'ai.lineite Phannr, Mme D. S, I n'nii anl, 1 e Lalor lu. I "u %  i.' I -1 % %  l.,i ine. HaB il I li iii 1 ')• I110--C. !. In li.ijitis' |, V Lujtiaeoui 1. \. Il niua, L. l'ierre'iiunl, I: l'iinii I Biniar '". IleJouet. Anl. Jei, C. lirax, 1.1 I:M Ker1li.1n.11 1 \>e l'aido niEugnie llonh imite, Oeilne 1 MI -, .luarliim M In 1 re, \nn lie M Arnaud, Mme M uireau, Mme Cbarlaa Nemours, Mme Menu lie l.egro-, Lon Honni 1 .lu. II. Mi chai, D. Delva, T Marioo, K. B. Looacliiimp, L\ lui Vi bel, W. H'" li-,M. Ch ue|\in. II, Soulfrant, Mme lle-apolre Simo-, na Pl on B 1 1 1 I. 'V 31 Pierre, Plu Saint. Loin--, .loti dn La) 'te. Lundx J...\,i. I. I. ,,r. \ \ |, I orvnlk'i 1. Inine 1 • 1 n lii uimi d', 11 / %  ii lui. Augure Ko a-, vt 1 II'. Ii'iiiu-, nloni S M 1 uihii -, \ > s Jll ll'|l le, V ('.'n le E Lx. Lap • %  Elmonil II |is, Jean Do* el > Su 1 n r \ xiLo h il I! I I r : • Clc. .In .1 m a le n L*ln1 f ara o d h Ni 1 Mi m-, F'di.c co F. i'e x, 1 te J 1, h .1. Uacbelle, lin/ lie Lefe, ll.iisiile, Mme |JO le il, As. N. Pliisier, a ci '". ftijoua, Mme 1 ,n| ii 11.1 lii-i) ,1 1 '. P SaigadO) Ai gusla Si L 1 *, C. Km w, I lix Hit n .xinii', !.. \ 1 „li lie, C (iuibert, notair; J-i Pli lpn| Abel Lecr il K lerri'z ee 'le. %  %  I. m! r, ai %  ' 1 l nr Avis La semaine daraire, a disparu B I-ir.ih-iif, s r l halmat o • d • M "1 rnAgn • %  I, uu jeune cbe xi 'ian 1 iinp des U llp I. S. ay "' une Ba'itf ida-e a>i dos. l'n bmn • c m ensa est pro mise a celui qui le fera retrouva r. Service IfdratttffM de Port-au-Princ3 k di Ftion-Ville 1 n xtie il • iii.-iiie lin aux nom lira s l 'ama >ons qui lui \i*t Mn 1 1 d abonns |u s u1 nI xl^ ie xoir pi. r-1,u | r hor deau, ai lolioora en retard pmr la ,1 n d %  leur laie men s !•• le. I ll ai 1 du Servie* %  > dra 1I11 te itlir I m tu ,,, aur P1I8 le -e ,1 leui xi • leur ruipeUnt pie I 1I1 m ernen* tant tie p mr liiacun e' pixiiltlous lts deux 'nuis, doit 6"re vers au plutari e 13 lu Jeuume m >is, dite pu lie ih laquelle la con ueclion se a •opprime V.n con-iiience, a l'avenir, ai cune excuse con rnant la non r-i ception di lurlerciU ue sera agre par le Servicd I %  y Irmliqne po 1 • ampc 1er la aupprat* an 11 li'ii des abiims relar liliir s q li 1 d r lit, 1 1 1 tire, \ nn^r | 4 nlabliasaaanl le leurs prise*. ?J.I au Priuca, Iil 19X3 L\ DIRECriUN S a£2£*W oontra r COTiSTir>AT^ol7 1 ramac ;• •* COMPR| W S SUISS-S £ ri i •-* CERT lEMEII.I.rtn DES PUR ATlKai POTr ,,.,.,. ,^-^ Fulton Shoe Polish iUtmpamj lac New-York 1 \ mis voulf z protQer I • t ;ti le vo> tltHUsMire-. ii vous voulu la CJ s1 utet la souplesse l.j ea eliaiissiii'i -s pendant loni|i ni|s < iiijiliiii-/ la m roue |V|OIM y m. fawrii|ue MMI le 1 m pwir Ie9 dinei el les genllemen -lu hifj i >>l Pillai protig %  la oa i des Ci 111 -3 ir.a oOfttra) l'b tJil dite et la cbiU'tn De:ii inHc/ la Maripi ) if 11.jr 1 l, 9'Jit U meill u re de totiles le> marquas (ieo. Jeanstne Aynt pmr llaili. Va !* %  '• Zr %  il m Demande* le W* cycle!les Satley* piiJ A I -C .NEW-VUlllv Fui'iuo* llujariau 00— B oule Uouga •!_. fraoktio Fire Insurance Company Assura nce con tre l'inoaDdla % Diamond Match Co Allumettes i IJallt Home 1 0. |, isuliliei isport Company 4 Souliers Ite da Cltts F. laUl:ii|i;il S 1 "Po. m-a aaa toau g aores \liini.la,lures Lile lns'ce Qy tsauran ce sur la vie, jtiillioii Frres A.tn'Vins Si Champagne HorcV ;iua.' Hi, llevn.ar I ol'i.MlAiil I urre 1) i.oi>, lio u..x,tj et in-.oi VJS alitnen •< \V. S. Inthewa tt Son Taliaca |au ae§ et ncirs. .a. latiooale san> [Uval Ligi-irett^s GhanatAi.fa.a 1 iixols de rienr 110 hue des csars rbanconrl Tlpboi' : xV750 ;



PAGE 1

LE UIlj Colombiau. Steainship oiupanv lue, £fs tfeamei BtiOgetovvn ayanL labi l Jltcu--'y<>tR, l|> 2a juin Ct>uianr_. tit dttei u "io-du. tincc, te 27 juta aui Cap Ha lien. #£ lepattiia temenu MU paui cHinaM m ^a. er„ C<\\ pjib De ta Coi>mUt fia Ca.ie> 1 r en a IL |'W L & pa d s a g t n. Hft>rt-au-f rince, Cej4 Juin ioi5. (bara& 0 Ageuls ^ %  HBK NEUlflbTMf Nie. I. ^•\ CHLOROSE, OtCl.lIC i t i;l* PliuH-Y 1 avant d'i luonlei .procui / vous \olte lumire lrcin I,IHpotiaUva en aclifi.ni tu lanal I i|;i/iiine de HUU lu u.,11s. et qui ne cote ipie 3 centime* par jiur. Chez f. uuiotln WILLIAM & :o\is-a-v>*> de l'Htel de France. ^e>< PROPRIETAIRES D'aita >l Automobilistes Il est encore te np de vous approvisionner de* pneus et chambres HI • I r 1 .11 %  • IfUl la hsu se. Leur popularit ei toujours croi M 1 l L i • .tO x I jo x 1 FebrU 10 x a t,i TtBBfl lOi 8 \[i m i 1 Ui i Itl U x %  Il I 1 .!. x U I i h.* M x <> 30 \ 3 smop DESCHIENS h N Gaetjens H**)#r>rtenr d iaflf r""* 'I* '" !' %  Suprieur tm r.'jnJ. %  • u • 11 lui ,. %  ;1T ^ *. 1 %  I4!0, l.iH^JduMauasin d#fJ|Etal 117 Ru-' IfoiiiM h c2P, POP rnnrtA J'accepte ga'eni) i I envu 1 l'r x spcia x pour achat partir de i pneus. Ja.ceple * e plaisir tout, coma* pour eaNi direct .le, tabli** L PREETZNIaNM-aGGERHQLtt Afjet-it Miterai po-ir Hati. ronde Lolcic Cccsisfant [D un important hiCiUe fi 422 Lots on espj-sSous les ruspices le la Maison F. M. Vlli.ii. C -pHaieu. Une loterie est omette dont le prit ctpai lot coiit'Ve en l'immeuble que reprsente la uravure d'auire pirt. Le tirage atra Ifttl ,ds que les bill-.t ( u on' et i vetdtt. Cet difice, de constt uclion mudtrni, Ifre tout le confort diirub e et tsl, tans conteste, un des plus beaux (yOrttCflMrtll dt tu tiite du c-u^ iiunie Situ l'angle des rues du Gouvernement et. da rte|lqienq*s, il est 'instruit entirement en roi'hes et hri<|uea e| cou\'Pt en toh-s ondules | <*s murs, au rezd cliaussee ont une paisseur de l p-ifii=i, eems ilo l'tage 18 noues. L'one>da fa:ide a 72 pieds !o longueur, l'autre 66 pieds. Mans une vaste oour infrieure, 8e trouvent, au rtu*. de rhaussc un larg* hfl't, Irela cliambres et des d >prndsnRes servant do cuisine, salle d.' bain, ealilue'.s d aissanoes. K ltale, Il y a une terraaee %  ix chambres et des depiiil.i w s ,i 'i sa t-de cuisine salle de bain, cabin-t, il'aisnnci , fa L'esrallpr, tr*s s|ic eut i %  •..iniiioilr est lait tniit n huis il'aeajou, ta f ntres r u dois 4e eline du n\y% ta paraacta 60 peti'S Mots de boit de diffrente?*] etienefi ipil (orni^nl I ;isinlilai|rilu plus liol effet. Llmineiilih't'si letHrlIemeiitoerup par U Compiifjtle Haiicaisedes Cal.les tlgraphiques qu 1 1 * lune ralsoo •! liW daflan par Is .t MIVHI bafl fil pnadra liu le :< Mai |M0 I ue |ilicf u'aisuiii.ic i ouvre tatltq n routio .lictudie. c rtotulrte di bille li mi e.i ven'e en' d • 12,000. ( (rois dollars) le billet, tn-'jwt de {'immeuble qui n prsente le 1/4 p immipal il ?/ a 429 loi en espce* A une valeur d'ensemble dt i. 7,4< rsot n* s dotal l'^ noms suivent : Mgr. J.P. ColcaAflp, Victor Oaubeuf, Charles Zamor, J. \| # Macias J, Sancbcz Vartinez. Eu feule chez: E Robelio FleldeFrance -Georges fuoier. a Pourquoi voas devez acheter Chez Marcel AUOAllf & Cie A'Itli/ voire lllairin Tienje chez larrel linlaiti o Cie,' 1 parce qu'il, provient les meilleurs lerroirs?il'flaili. •• vos fin," Wi>k> ni IIMUIU chez \olre fcieie (' p i nlnau Hainliotiii) ) •• tos Tin" dV Rtirdeaujj n M M parce que les"marques^qu'ils vtndeol sont d'une puret iaqalalile. parce que saura poids sonl lqam ••! leurs prix dai 'plus I.^MI.I'I-HV. parce qu il e?i i rpar avec du cal* d Vlioix, dans les appirailales p'ua peileclionm : s paieBM sa Meneur al aon prix dlient toute concurnuice. part • qu'iloui v. ndusaul miii" prix qi'. l'Ieurs, tnalqr leur supriorit. lOhei lui ai cbei Marcel iudain 1 Ci" parca que l'accueil q ie vous recevrez fera dot plus courtois 1003, hue du magasin de l'Elut



PAGE 1

LA .KATLT Grand Htel de Frauce Pharmacie Sjourn Position exceptionnelle, au centre des altaires, i jtrotimitc de toutes le* liaiii|ucs, le la douane et de (oues les Agences de bateaux. lenseiynements et lac 'ilrs pour voyager en aut mobile dans touh-s leii (tarins de la Bpul>li<|U>' l'flaili et de la rpublique dominicaine. Chambres eeolorlablei el nirtO'il ires propret, en (dateurs dans l.*s ehamJKesi la d munie des fensionain s. Cuisine Iranatsc trs s iiyne et di s plus varies. DuraaeA visiUr Je* magasin* de tHtel ; Vinadaa mellleara orna4e Bordeaux, par !: %  %  ques, talon* Ltoftes pour gilets Bonneterie Cbeniises de |oilr et de nuit, au

ut decliep'.— ','ols et manchettes demi %  %  • croaiions.— l]a' ?>n "l i'\ j:iii.ss. Cette m tison .< a' u w*e in-.or a j.n et le meilleur accueil fst reserve tous < eux qui %  !• siKiit par une visite tre deiirs sur la valeur des tr vaux fournis. Tout costume comtiand et qui ne rpond pas u gt m iu r.linnt est repris, On perle franais, an plaie, espamol.it italien The Royal Mail Steam Pafkel Company Le l|l "Kara" est attendu k Jacmel le 4 Juillet chain etcoiiliiiuera xia les poils du Sud, Por piniat Prm e et les ports du Nord p< ur l'Europe directe^ n ( ut. J. Daaider J r .4 tM < Gnrai La maisonHS1LYERV ( l l „ nui n'ont pas encore vu les jolis article? 1 ntsieque vient de recevoir la *. aisui SuVi.. d< ivenl, dans leur i trl, s'en presser df tasser I celle lamion, rereil pan iUnepiMCBl irouv.i d'aissi benJ :'iti(l ildei pi l &• raisonnables: Ros article! ? o nt ralminl es l^ule beaut el de treirbtur el ne prix d.'l, M t. ut.toneurrenc Crre de ( hin c .uleuri i sso tes •• •• ex i. i < ievr maroc lin oeireaSS Soiiie v carreaux pour rcbes'.et lae^ TricofiP u feoie arres %  latin-votle • %  : rreauxj Voil* suisse bro ('..epen franais a barre eCJk c.uiea x Diaaonal noir n-p l'ivmir anglais nouveaut S-rce bleu anglais suprieur iVa'mbeach ang'ais de toutes beauts \ p-iiu L' suprieur Satin llhinicou'' t uii et couleur Pas i\ jouis mi-soie Chai sst-ttc ssaises DOUT nfan's l'rencli Pris v deralm notre* aute] Vo\ lin Me 'i e [pour robes Tu-sor blanc I lmbrie blano \ olles couleur A barres| Shirting blanc suprieur Bas dentelles lias sol*' bi ide Pas fil brod Lot'OUS "i iver'*'I ulle |>o u ireir.ire Communion Touv rtu''"htf-no >• et couleur superiru' I, ndoi n nd'es Maderi pour rl-em'ii' et^jupes S oile b ano barras el a moucles 'A it ne blancheGabardine blanche barres etl'unie C' o pon b'ane et cmileur A jours Voiieb'anc et couleur uni Chemisettes allemande} Jtuprieur, Hr.'ibanl noir ai |IN lillilatioa tiila crue Se^vi^U^^ de toi'et'f blan?lies*& oo leur damasses blanches pour familles Nappei couleurs petit's.serviet os blanclies damasses Oandi blanc & couleur barres & \ carreaux', i ainage coi eue ang'ais aup pour jupes Madras bal r^s de sole pour chem^ies n| lomm s Satinette Foulard pour robes l'eiyiioi fi-in.iis & amricains Molletons b ancs & ooileurs aup.' l'oplin de soie uni blanc <& crnie extra Chapeau de paille iinc ditall i Casimir anglais BUD-J Opon br rf franc -is l'rron franais a Peu s. dernire t nouveaut s endettes d > toiletta oonl. a-igiais I apis cil blano su p. pour tables Dunass anglais pour matelas double largeur eto etc| A imaldes clients, vou ipii voiile/ porter, peu de Irais, |ei plus beaux tissus iju'il soit possible de trouver sur cette place, ne manquez pas, a\ai.t d'aller ai leurs, de passer chez nou o Ifl in -illeu. acreuil eou# est rserv. Procni ez-vous de jolis cadeaux pour anniversaires, fianailles, mariacjes el baptmes chez 18 • IHr%l FILS. Rue lionne-Foi.



PAGE 1

DIRECTEUR PROPRIETAIRE Clment Magloi c BOIS VEKNA 1358, Kue Amricain NUMERO 20 C*N !" ** QUiLldi, ,* TELiPHONl N 248 '' I "Ut savoir se soumettre i ce pie fiifiinion puMiqae a ifejuste i acceptable, et, peur le resle, Miivre uiiiij'icmtiit sa conscient.et acce|lir au besoin les injure^ le l'opinion MM sourcillt r. JIIM Simon I9me ANNEE N c i>*3fl PORT AU-PR1KCB ( "U 1 1 MERCREDI 24 JlIN 02.' Une Correspondance infress mie L s La situation marocaine Nom aatroyonj Ju %  l.nuer numro du bcujrrm ConnuNAL lasuggettitH cormpondtutet uuvame que nous puhlions sans commentaire; Port-au-Prince, le 9 Dec. 1U24. A la Commission Communale de Port-au-Prince En son Htel. Monsieur le Prsi lent, Messieurs les Membre, Nom avons l'honneur de % ous aunoncer que l'rxole Immacule Concepliuu , ton le par leu Lupry Climnint, continue de louctionuer sous le contrle dun Conseil d'Admi* nistraiion et la direction de Mr Philas Lemaire. l£ Conseil d'Administration se compose de MAI. .tloravta Morpeau, prsident, Hini. v.cepresid.nt, Thoby, A. t harmant, Edm. LtessourcecA. l're. P.wl, W, U. CSir, membrfs. Mr C. Dambievule Aine est charg de la discipline intrieure, et l'conome de rtablissement. Nous vous prions de Jbi n vouloir nous continuer la subveuuoo accorde a noire regret 14 fondateur. Veuillez agrer, Monsieur le Prsident, Messieurs les .Membres, avec no.* remerclmenis, nos salutations distingues. Le Vice-Prsident : H1CAL. VII.LK DR PORT AI Pamc La Commission Communale No 3U8. 15 Dcembre fV24, Monsieur A H1CAL. Vice-Prsident du Conseil d A I luinistiation de l'Ecole lm macule Conception . En ville. Monsieur le Vice Prsnl. m Nous vous pocoMNM rcep lion de votre lettre date du j de ce mois par laquelle vrus nous avise/. que <•)—L'Ecole Immacule onction, Ion e par li 11 Loprf Charmant continu de I xicuon%  CMNM le cou! oie l'un Cou ail d'Administration et la di ection de Mr Philas Lamaira ; b) — Le Consil d'A 'mi i^tration se empota de ..i\I. \|.. ravia Morpeau. P.-il ni. Iligai, Vice-Prsi kftt, P Thoby, A. Charmant, E I Deaeourcr, A. Piern-Paul, F. H. Ql r membres ; c) —MrC Danb-pvilln.j 4 est l'Econome de l'Etal) 1 1 ment cha g den sasurtrladitciplin •. i.i:erieu r ft • Vous nous d-mand % %  /., en mmettmps, de bien vouloir vous connuuer le bonca de la Mibveution accorde au l'onJaleur de voue Ecole. La Commission Commun de prtnd bonne note des trois premiers points de votre .omiinmicanon. Mais elld ne fui p^s minquer ce r ex^nquer avec ?JUS quant au dernier et Je tous prsenter, en œ qui le c mCerne, quelques observations d'un ordre aamiua ei auxquelles Ile attache au ai haut prix qu'elle a,>pr.nimt av-r. plaisir leur prise eoeoosid-'ra tiou par vulre ComU, puj*, u eJ.e tn tait la condition mme du verse 111 ut que vous pour. *n> Sans doute, Lupry Charmant lut un deres hommes Innnt s et int^nres qui traversent la v.e en y semant le bien. Sa crri-Ve d'instituteur peut tre offerte en ex 'mple tous ceux assez nombreux qui se dvouent cette tache toujours pnible, trop sou vent ingrate, qui ne rserv pra 1 quement aucune de ces s itifactions malriel'es qui caractrisent les autres branches de notre activit so -.i tU Plusieurs gnrations lui sont reconnaissantes des tions qu'il eut a dpenser pour projeter en elle cette premire lainire, au'ant que pour veiller celle premire conscience qui nous donne 'a pr m're impression de n'tre pas tout lait des brute*. S'il lui unii.jo 1 les qualits intellectuelles indi quises. donnent la perception de certaines nuances moral-s, il ne sut pas distingu. r le grain de la bile et comprendre que 5011 apostolat lui commandait de vivre a.*.#z prs des hommes pour avoir d'eux l'expri nce ncessaire, mais assez loin pour ne pas partager leurs pasMuns ni sentir sur son me le souille de leurs %  '. i i.iiions. Certes, il eut lintui.011 de la noblesse de sa tche, il en devina la grandeur. Il comprit que I Luell uieur, en ni "nie temps qu'il aopren I HIX lvis lire et c ire. a pour devoir de I ur ei s^igier cs r glrs lment ires de la vi j mr raie qui ne sont pis moins uni vers1 eraentacceptes quecelles du langage ou du calcul. Il ca nal sa tranchent'ni h s jeune* cerveaux qui lui taient conlis vers c lie ducation n lion de dji trop ng'ige d n potr milieu et qui a po.ir Ion lement ces notions du devoir it du Wii qui ligurtnl au nombre d-s preeni.res vrits qtn nul t:e peu ignorer M -'s.il n a sut se borner. Livrmt sans i*rv> s^n %  1 ne a l'emprise des conting j n ces politiqu s, il en irriva les app'.,'.iations qui, • 11 c,-> qui le eon ern i', d-vaimt av >ir 111 strict '.araclra nersonoel e' in tiin\Si no sd von* nonugsr* der d'effirma q'i'i U nui, sous roileur de patrio'isin^. n'iai>ni rien moins, dins l'ordra poli'i qu, que, des mot sti'ioi* eontre ni rgimi o 1 un Mil de 11tt o-, l'elnc 1 n inonde iii'elle aoi' relitriom phi'os >phi tue. eivifun ou nitiond J doit moir un porte gmrale. Ses pri 1 i[>s vant psgST de l'esprit de I '..,, %  HM dans son 10 ur pi le l, dans s vie, on ne louchera jimair avec trop d 1 scrupule e*t'e ebo*' delicfta et s icre qu'ra I cette pe tile ronsr.ience qui s'veille et qui doit re une c-Mn'e d* h grande conscience nationale 'e demain. Ce que l'instituteur doi lui r.iin nuniqiier, ce ne son) D • ses propres sentiment, ce nVs nas M propre sasfes*e,r'Mt la lgniant da la subv Mtiion Mtor le cet tablissement Veuillez nous accuvr rceoti n de la p"s3nt-> et ag-er, M msieur le Vice Prsi lent.l'av suranc de uos sentnnni$ilit. tiogus. Le Prs lent: Cu.deDELVA Les Membres : J ZACBAMI l'ilitVlVS CuuUCttr. av. OBS — Il n'a pas t f it -e rponse crite cette lettre..\Dis I Commission ayant subordonn le versement de la subvention a la prise en considration par le Comi des 1 les qu'elle y a Ipoaes, I acquiescement sa lai,on de voir lui bit donn verb.lement par son Vica Prsident actaiit quelle rsulte inou si. 01'M du lait par ce Comi oi.v DI ireui>es qui pu sent m 'oues et ioul cla !• % %  leur* bravm. Partant un p ur en public, il t vit soudaio bruyamment .q | m dl |I.-II tous cit.x qui l'i 1 iml.iii ni, il se retourna, inquiet, ttuuhl ver eau qui taient prs de lui et leur demanda — •• Me serai: il chapp quel que sottise ? l'bocion lut injustement con damn boire la ciune vers 317 av. J. C. a fi plus vite cher DOUS En France, les juge d instruc lion uni matulenaiit le lAMphoae. l'as depuis longleiiip, kouli^ne milicieus'meul le (Juoti lien pari iea qui rappott1 ln-iorielle, Vais lis honorables inagittiats esprai 'ni que leur taehe ara t fa cilile par c lapiJe aunliaire. Il n'en ei rien cependant car il pa iil que les buiiaieit et necvoue de bureau de lu bu conservent d iriilu. ub!es" traililions de len teur. Ds qu'un juge a demand trois Ou quelle fuis la coi'iiiiuui<aul E An\ila, et vous aussi <|rnaodrei un cli ml ,t>, du. La grosse affaire de la Packard Nier, au Tnbuual de l'en (Sec lion Rai) a l enteud e el juge l'aileire introduite h propos dun rident survenu sur U rnul.de Pli.m \illeenlre une des oi'O res de la Prsidence et celle de M. IVttulie Nicolas. M. .Niroae a 4ta 1 son hmri aui frais et dpens et ton ehaaflear %  'amende. Nature l"m>n', cette %  1 au e uire qui ne levmt f^ire '0 t'I nue d'un Fait divers, sai.s importance, a eu l'honneur de la manrhel'e et d'uie longui rela ti m d iin QtrtaUH journaui. Mais m^'gr tout "Ile f>.i raat e ce | l'en elle mmielle e I relle mem 1. simple acei I ..1 1,. vn j ture sur une route publique et que le juge comptent solutionne sans parti pris. Eateute Iranco-espagio'e p u tue action connut contre les Riflan tr-/— l ne mi >ion arienne e pefcnule veuant de t ararhe esl ar rive a Vti o e le a eu une en r lut avec le marchal l.vauley : aprs avair discut aveles avia leurs Franais pour la po>sibili! d'uni; coopration, la mission eut repartie par la vote de> air--. IS ues attaques de l'en em se tont de plus eu plus rare tt sont im D diaiement rprim • pur Ml Koumiers ; notre aviation elferlue quelques bombatdi'iiietil sur le tranches riiUiuidu Iront orienta, Nouvelles Etrangres Par Cbla K11 France renne rsolution \ 011. 1 ) • (| ( 'J |i|'n juits ttaitijers LONDIIBS— Des nouselles re tues de II IUK : nu annon.'.'iit que le bovcottage anli tranger aug mente avec rapidit daus les cen lie industriels el commerciaux de U Chine oulre le boyeattaft les produits amricains, anglais et japonais les agitateurs de '.an ton prparent une grve gnral.comme dmon traliou de symp.i Ihte au mouvement xnophobe. Giyatite'juues icebergs dans l'Ocan Atlantique LBIIAVitt— Lesnaviie* arriv dernirement dans ce port ont signale la prseuce dans l'Ojao Atlantique d'immeuces ioeborgt, lis dangereux pour la navigation ; les pasuagers du vapeur t'aris dilaCte linrale Triinsattanti que allument que ce navire n reu contr iiar le II degrs de lalitn de nord et >'• de longitude ouest une de ces masses flottantes d'an moins 1 1 1 ntraj d> l00| sur |n de haalaar se dplaant i unn grande vilee. Coco Coco Coco SAVON Lail de Coco GOGO Savon de Marneille Vial lalUMianda jeur.case et^de J>aaul6, foe -'avoi abnqu uniquanaeiil av.-o l'Iuille pure de ( tl" O o ittro merveilleusement toutes les poi e de la Muii .J .. .1 i .-.onpie, iiou.u itiraiana lire au|ourd hui. emj.lo/tz le s.ivon 1 Lail de Caoo -ar.e,. iin-me temps •,„•.! prserve et erx.b.l]k lu te.n, ledames, il conaerve nux bbs leur adorable Ira Isaac Disy & C 1738 Rue Courue "i73& et 'en "dtail dans>us les magasins et pnarmaru'de la place. Tennis Balls Fnr'i'h Chaœpionihip in air light Tin 4 %  '• us in ferb'anc S 7 On la d. raine l h./ W. Ouinlin WILLlAMb 1. N.s via delllvulde tiaaca Publication reue NOM avons reu le Com mu, | audu Bureau Internalional du travail 1 mentionnant Ira d i r P".l.vmei qui ont fait Pobiel dea d.rnrea sessions de cette al la organtfation sociale. Noos remerciotw pour le urk. cteui eav Wi o"


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06455
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, June 24, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06455

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PROPRIETAIRE
Clment Magloi c
BOIS VEKNA
1358, Kue Amricain
NUMERO 20 C*N**
QUiLldi, ,*
TELiPHONl N 248

'' I "Ut savoir se soumettre i ce
pie fiifiinion puMiqae a ifejuste
i acceptable, et, peur le resle,
Miivre uiiiij'icmtiit sa conscient.-
et acce|lir au besoin les injure^
le l'opinion MM sourcillt r.
JiIm Simon
I9me ANNEE Nc i>*3fl
PORT AU-PR1KCB ( "U
11
MERCREDI 24 JlIN 02.'
Une Correspondance infress mie L s
La situation marocaine
Nom aatroyonj Ju l.nuer
numro du bcujrrm Connu-
nal lasuggettitH cormpondtut-
et uuvame que nous puhlions
sans commentaire;
Port-au-Prince, le 9 Dec. 1U24.
A la Commission Communale
de Port-au-Prince
En son Htel.
Monsieur le Prsi lent,
Messieurs les Membre,
Nom avons l'honneur de
?ous aunoncer que l'rxole Im-
macule Concepliuu , ton le
par leu Lupry Climnint, con-
tinue de louctionuer sous le
contrle dun Conseil d'Admi*
nistraiion et la direction de
Mr Philas Lemaire.
l Conseil d'Administration
se compose de MAI. .tloravta
Morpeau, prsident, Hini. v.ce-
presid.nt, Thoby, A. t harmant,
Edm. LtessourcecA. l're. P.wl,
W, U. CSir, membrfs.
Mr C. Dambievule Aine est
charg de la discipline intrieu-
re, et l'conome de rtablisse-
ment.
Nous vous prions de Jbi n
vouloir nous continuer la sub-
veuuoo accorde a noire regret
14 fondateur.
Veuillez agrer, Monsieur le
Prsident, Messieurs les .Mem-
bres, avec no.* remerclmenis,
nos salutations distingues.
Le Vice-Prsident :
H1CAL.
Vii.lk dr Port ai Pamc
La Commission Communale
No 3U8. 15 Dcembre fV24,
Monsieur A H1CAL.
Vice-Prsident du Conseil d A I
luinistiation de l'Ecole lm
macule Conception .
En ville.
Monsieur le Vice Prsnl. m
Nous vous pocoMNM rcep
lion de votre lettre date du j
de ce mois par laquelle vrus
nous avise/. que
<)L'Ecole Immacule on-
ction, Ion e par li 11 Loprf
Charmant continu de I xicuon-
CMNM le cou! oie l'un Cou
ail d'Administration et la di ec-
tion de Mr Philas Lamaira ;
b) Le Consil d'A 'mi i^-
tration se empota de ..i\I. \|..
ravia Morpeau. P.-il ni. Ili-
gai, Vice-Prsi kftt, P Thoby,
A. Charmant, EI. Deaeourcr,
A. Piern-Paul, F. H. Ql r
membres ;
c) MrC Danb-pvilln.j 4
est l'Econome de l'Etal) 1 1 -
ment cha g den sasurtrladit-
ciplin . i.i:erieurft
Vous nous d-mand/., en
mmettmps, de bien vouloir
vous connuuer le bonca de la
Mibveution accorde au l'onJa-
leur de voue Ecole.
La Commission Commun de
prtnd bonne note des trois pre-
miers points de votre .omiinmi-
canon. Mais elld ne fui p^s
minquer ce r ex^nquer avec
?jus quant au dernier et Je
tous prsenter, en qui le c m-
Cerne, quelques observations
d'un ordre aamiua ei aux-
quelles Ile attache au ai haut
prix qu'elle a,>pr.nimt av-r.
plaisir leur prise eoeoosid-'ra
tiou par vulre ComU, puj*,u'
eJ.e tn tait la condition mme
du verse 111 ut que vous pour.
*n>
Sans doute, Lupry Charmant
lut un deres hommes Innnt s
et int^nres qui traversent la v.e
en y semant le bien. Sa crri-Ve
d'instituteur peut tre offerte en
ex 'mple tous ceux assez nom-
breux qui se dvouent cette
tache toujours pnible, trop sou
vent ingrate, qui ne rserv pra
1 quement aucune de ces s iti-
factions malriel'es qui carac-
trisent les autres branches de
notre activit so -.i tU Plusieurs
gnrations lui sont reconnais-
santes des tions qu'il eut a d-
penser pour projeter en elle
cette premire lainire, au'ant
que pour veiller celle premire
conscience qui nous donne 'a
pr m're impression de n'tre
pas tout lait des brute*.
S'il lui unii.jo 1 les qualits
intellectuelles indi bon professfir, il tut un bon
nvitre par le don enter du
ur et le la vie-
M us prcisment parce qu'il
lui manqua ces qulits intel-
lectii'lles qui, mnr? en des notions a> quises. donnent
la perception de certaines nuan-
ces moral-s, il ne sut pas dis-
tingu. r le grain de la bile et
comprendre que 5011 apostolat
lui commandait de vivre a.*.#z
prs des hommes pour avoir
d'eux l'expri nce ncessaire,
mais assez loin pour ne pas par-
tager leurs pasMuns ni sentir
sur son me le souille de leurs
'.ii.iiions. Certes, il eut lintui-
.011 de la noblesse de sa tche,
il en devina la grandeur. Il
comprit que I Luell uieur, en
ni "nie temps qu'il aopren I hix
lvis lire et c ire. a pour
devoir de I ur ei s^igier c- s r
glrs lment ires de la vij mr
raie qui ne sont pis moins uni
vers-1 eraentacceptes quecelles
du langage ou du calcul. Il ca
nal sa tranchent'ni h s jeune*
cerveaux qui lui taient conlis
vers c lie ducation n lion de
dji trop ng'ige d n potr
milieu et qui a po.ir Ion lement
ces notions du devoir it du
Wii qui ligurtnl au nombre
d-s preeni.res vrits qtn nul
t:e peu ignorer M -'s.il nasut se
borner. Livrmt sans i*rv> s^n
1 ne a l'emprise des contingjn
ces politiqu s, il en irriva les
app'.,'.iations qui, 11 c,-> qui le
eon ern i', d-vaimt av >ir 111
strict '.araclra nersonoel e' in
tiin\Si no sd von* nonugsr*
der d'effirma q'i'i l'.'xp' ssi in ex prof* s j Sns
lAv . ;u m an, i' n h Vt t m*.
conduira c-'sdrniers des
m iin'estali >U nui, sous roi-
leur de patrio'isin^. n'iai>ni
rien moins, dins l'ordra poli'i
qu, que, des mot sti'ioi* eon-
tre ni rgimi o 1 un Mil de
11- tt o-, l'elnc 1 n
inonde iii'elle aoi' relitriom ,
phi'os >phi tue. eivifun ou ni-
tiondJ. doit moir un porte
gmrale. Ses pri 1 i[>s vant
psgST de l'esprit de I'..,, HM
dans son 10 ur pi le l, dans s
vie, on ne louchera jimair avec
trop d1 scrupule e*t'e ebo*'
delicfta et s icre qu'raI cette pe
tile ronsr.ience qui s'veille et
qui doit re une c-Mn'e d* h
grande conscience nationale 'e
demain. Ce que l'instituteur doi
lui r.iin nuniqiier, ce ne son)
D ses propres sentiment, ce
nVs nas m propre sasfes*e,r'Mt
la lg c''t un I ces i leg 1 |'0r |rj
1 univers I pie phuieur 1 A les
t le oviivi'ion ont lai' n'rr
darfl ie patrimoine de l'I uni-
*il imoorta que nous n'eu las
sions pas des .unes servtes dd
rsigns et le vaincus il 1 nyor-
le non moi isde ne DU en Dire
des a mes de revotes, nnliues
d'iles pr^ooi,-'iej, incapables
d'envisager les lac-'s multiples
d'une miii; chose, intolrantes
et subversives. A cet gird, il
y a iD justes el dj pru lentes
abstentions que, dins un int -
rt suprieur el qui les dpiss',
la loi et la morale ouiuiamDnt
aux instituteurs da is l'acco.n-
p'iss'inent de leur 1 oie el de
leur devoir-
Nous vous i!emnlons donc,
. vous qui die/, un ?ens plus
prolon I de no intr's moraux
de vous arrl-r (pielqm peu
ces nmne s, .-i de veiller en lin
dcompt-, ce que les lves
de L' HMACULtl GONCBPTiOM,
i.Miorenl les inou sia'ious po.
liti j 1M pu lot v mt lire, le lut
exclusil .les 1 lutes qui veuDnt
bien s'y intresser.
C'est seule ueit s m s le bin
li 'M de ces considrations que
nous vous autorisons faire
toucher le m >niant da la sub-
v Mtiion Mtor le cet tablisse-
ment
Veuillez nous accuvr rceo-
ti n de la p"s3nt-> et ag-er,
M msieur le Vice Prsi lent.l'av
suranc de uos sentnnni$ilit.
tiogus.
Le Prs lent:
Cu.deDELVA
Les Membres :
J Zacbami l'ilitVlVS
CuuUCttr. av.
OBS Il n'a pas t f it -e
rponse crite cette lettre..\Dis
I Commission ayant subordon-
n le versement de la subven-
tion a la prise en considration
par le Comi des 1 les qu'elle
y a Ipoaes, I acquiescement
sa lai,on de voir lui bit donn
verb.lement par son Vica Pr-
sident actaiit quelle rsulte
inou si. 01'M du lait par ce
Comi suite, toucher le montant.
Po.t au*PrinctiU31 Janv. 1 ri5
Aux Membres de la Commis-
sion Communa e. En ville
Monsi ui U Pr si! nt,
Messieurs les Mem'ir.i,
mt
i. U^ouuaut ceafeUtaaraeti
Je viens avoir l'hannaur de
v us i'tlor ait q ie, non r il 1 1
d'or In purtm-ni aiminiatratif,
le Conseil U'i Imniistraiioa du
l'I siuiiio 1 L 1 n n u ni 11 :,i
oe^tio 1 a lei le 1 1er n 1 l'
tanltss mein et de hcen",ier les
lves, a pMtr lu 1er Fviier
prochain.
C'est ici pour nous l'occmon
de vous renojv 1er noire sinc-
re gralilu le, pour le concours
pan impie q 10 vous 1 otis avez
pi-quiet prt; pir la subven-
uoa de ciu piiuie gourdes par
mois que vo u uou avi- 7. ace j -
de et | u uoiis a si utieni'iit
STvt propage.r I .i.Miv.e de rno-
ralisalion e deluciuou b: u-
lauls lu peuple qu; nous avions
I Dlraprise depuis tantt.... ans,
II dont vous avi z au si heu-
teusein ut ^pi e ,1 ;r les u-1 ,x
rsuiliu. Ea-oreuue toi. u:r-
ci
N iu< s d si son s a/e* enpres-
se n'ai cille oc w* 0 1 jj.ir vo n
lin :r I j; -aer, Al tsitfl 1 h 1 .H
Membrea Je la ixjmraisM m,
I s les plus distingus-
aVtiABMW'T.at.
' Ne serait-il chapp quelque
Sottise ? "
Le Krnn.i .-iiteur athnien Pin
cion .Hail clbre par sou dtiaU
lenscnii'i.t et M ^'mii.1-- IDOil.-l "'
Dmostlii'oe l'avait surnumm "U
h;iohe de es ili*cniir".parce que.
d'une louenre solue mai virile,
logique, svre, il diinii tribitoe. ces artilices oriioires, ces
plirae sonores, >oi.v-dI ireui>es
qui pu sent m 'oues et ioul cla
! leur* bravm.
Partant un p ur en public, il t
vit soudaio bruyamment .q | m
dl |i.-ii tous cit.x qui l'i 1 iml.iii ni,
il se retourna, inquiet, ttuuhl
ver eau qui taient prs de lui et
leur demanda
Me serai: il chapp quel
que sottise ? "
l'bocion lut injustement con
damn boire la ciune vers 317
av. J. C.
a fi plus vite cher
DOUS
En France, les juge d instruc
lion uni matulenaiit le lAMphoae.
l'as depuis longleiiip, kouli^ne
milicieus'meul le (Juoti lien pari
iea qui rappott- 1 ln-iorielle,
Vais lis honorables inagittiats
esprai 'ni que leur taehe ara t fa
cilile par c lapiJe aunliaire. Il
n'en ei rien cependant car il pa
iil que les buiiaieit et necvoue
de bureau de lu bu conservent
d iriilu. ub!es" traililions de len
teur.
Ds qu'un juge a demand trois
Ou quelle fuis la coi'iiiiuui< toules les prcautions mooI pu-.m
pour que s e appels n-slenl d-i.r
mais sans rjon-e Le tvr^ ma
isirai n beau pester, ra^ir, rien
*! lait.
il lait dire que, cbe/ nom, lea
juje* ne sont point v. lim de ces
peines lu .-lies et qu-j 1,1 *,i (, u
vite
rtstissiaaez-vatjs I
\#s ralttio&Ut l<; li.is.itd,
un |r('inifiacliiit Ihuicux
vous Ioul idopler un
fourni se ir.inais et s um,
lAr qu'il esl au-;-i .issor
ii, aataj TMMMtui com
ma prix,f|ta*une autre m n-
son I la tniiit* liianrit?
Alors, \isihv |>aul E
An\ila, et vous aussi <|r-
naodrei un cli ml ,t>, .
du.
La grosse affaire
de la Packard
Nier, au Tnbuual de l'en (Sec
lion Rai) a l enteud e el juge
l'aileire introduite h propos dun
rident survenu sur U rnul.de
Pli.m \illeenlre une des oi'O
res de la Prsidence et celle de
M. IVttulie Nicolas.
M. .Niroae a 4ta 1 son hmri aui
frais et dpens et ton ehaaflear
'amende. Nature l"m>n', cette
1 au e uire qui ne levmt f^ire
'0 t'I nue d'un Fait divers, sai.s
importance, a eu l'honneur de la
manrhel'e et d'uie longui rela
ti m d iin QtrtaUH journaui.
Mais m^'gr tout "Ile f>.i raat e
ce | l'en elle mmielle e I relle
mem 1. simple acei I ..1 1,. vnj
ture sur une route publique et
que le juge comptent solutionne
sans parti pris.
Eateute Iranco-espagio'e p u tue action connut contre les Riflan
tr-/ l ne mi >ion arienne e
pefcnule veuant de t ararhe esl ar
rive a Vti o e le a eu une en r
lut avec le marchal l.vauley :
aprs avair discut ave- les avia
leurs Franais pour la po>sibili!
d'uni; coopration, la mission eut
repartie par la vote de> air--.
IS
ues attaques de l'en em se tont
de plus eu plus rare tt sont im
D diaiement rprim pur Ml
Koumiers ; notre aviation elferlue
quelques bombatdi'iiietil
sur le tranches riiUiui- du Iront
orienta,
Nouvelles Etrangres
Par Cbla
K11 France
renne rsolution \eineirient i rprimer
lest dsordres commu-
nistes
pA,s M. IraaaaaMfei minis
tre de l'intrieur, a Jurdonn Par
laatatioa ! la comparution devant
les tribunaux de jeunes chinois
implique- dan i'aiteaut de la lega
lion 1 hiuorse a Pan au cours 1I11
quel il obliger, ut le minitre de
Lbiue a birfLer divers dooi,mtnt.
M. Bahl meck a dclar que le
KOuverneineiit Irateei tait dtspo
si rprimer l'activit de com
u uaiatea qui^s'ajjiieul autour .le
celle uMaue survenue dan un mo
me ni ou le gouvernemeni tait en
lutte avec les communites Iran
ni, ce qui ne lui permet pas de
tolrer que ie* irmufer abuser I
de 1 hospilalrie de la r'ran. e pour
dvelopper dea nilri^ue et la pro
paiMniii: rvolLlionnaire accompa
KUi' d'actes de violence.
Autour du pacte de scu-
rit Iranco-allemaiil
LOH0RS8 Le 1er rnin.sl.e
( haitiberlaiu a expos aujourd'hui
a ae. collectes du cabinet biilati
nique I eut a. luel des ngocia
non au sujet du put le de IskuriM
enlie la I i mue cl lAllein i^rm et
le poiul de vue du gouvernemer t
anglais, res problmes devtnl 'ai
re l'objet d'un d bit la ham
tre des communes mercredi pro
ebain.
Eu Gnlna
I > \ 011.1 ) (|('J |i|'n juits
ttaitijers
LONDIIBS Des nouselles re
tues de II iuk:' nu annon.'.'iit que
le bovcottage anli tranger aug
mente avec rapidit daus les cen
lie industriels el commerciaux
de U Chine oulre le boyeattaft
les produits amricains, anglais
et japonais les agitateurs de '.an
ton prparent une grve gnral.-
comme dmon traliou de symp.i
Ihte au mouvement xnophobe.
Giyatite'juues icebergs
dans l'Ocan Atlantique
LBIIAVitt Lesnaviie* arri-
v dernirement dans ce port ont
signale la prseuce dans l'Ojao
Atlantique d'immeuces ioeborgt,
lis dangereux pour la navigation ;
les pasuagers du vapeur t'aris
dilaCte linrale Triinsattanti
que allument que ce navire n reu
contr iiar le II degrs de lalitn
de nord et >' de longitude ouest
une de ces masses flottantes d'an
moins 111 ntraj d> l00| sur |n
de haalaar se dplaant i unn
grande vilee.
Coco
Coco

Coco
SAVON
Lail de Coco
. GOGO
Savon de Marneille
Vial lalUMianda jeur.case et^de J>aaul6, foe -'avoi
abnqu uniquanaeiil av.-o l'Iuille pure de ( tl" O o
ittro merveilleusement toutes les poi.e de la Muii
.j .. .1 i .-.onpie, iiou.u itiraiana
lire au|ourd hui. emj.lo/tz le s.ivon 1 Lail de Caoo
-ar.e,. iin-me temps ,.! prserve et erx.b.l]k lu te.n,
le- dames, il conaerve nux bbs leur adorable Ira
Isaac Disy & C
1738 Rue Courue "i73&
et 'en "dtail dans>us les magasins et pnarmaru'-
de la place.
Tennis Balls
Fnr'i'h Chapionihip in air
light Tin
4 ' us in ferb'anc
S 7 On la d. raine
l h./ W. Ouinlin WILLlAMb 1.
N.s via delllvulde tiaaca

Publication reue
Nom avons reu le Com mu, |
audu Bureau Internalional du
travail 1 mentionnant Ira d i r*
P".l.vmei qui ont fait Pobiel dea
d.rnrea sessions de cette al la
organtfation sociale.
. Noos remerciotw pour le urk.
cteui eavWi o"


ORIGINAL ILLLGI&LE
_
Ld M TiN
*'( t V',iii'iiii r i'sein 'mi
Fte de l'Arcahaie DerniresoireduConite
HuSd de T:rnielia
L'intressante cit n'anime <\6\\
de prparatifs Je I f(!le du l'alror.
qui e clbrera le jour m^m le
2 Juin I n habitua 'le lort
M Pilon nrjeidroi.t pa- I
ion d'aller parent nno Bfilable
jcuu.f'e i.x. i I Btbb po| lil I un
de I Arci baie qui. et jour la etl
lOI | UT9 | r cli.ue de g hlli
Lie Iran pi ris l'atYertueronl pur
lo e>bi'oi de Pollarlon, Pejaan
I (ameau. Le l'r*1?i Commi-MOiXlorrmiih!' - ' rni >
forl pour le loeei de la fla.
Jeudi Parisiaaa
( i Dcatl 01 j.uois par le lenor
Su/ no l'o .Hun al Juan liaioia.
1. 8\u | lu nie.
I, Kuondili aimonio (tir de
la i <" i i
Satjtoo roiam-f
Quie>r llcmanct-, rb.n'e pu Si
PoluDCO
l .in x ,1 de VaniN Im'ai-ie et
triailoi | i'i!> 11 | uiiifi.
J bail ut cl \liiii lii t
Haaa nei
i l'raraic par S l'i lanco
m xiulon, mu,mu i Ue et
cital de Hinche
C'est < or, cornai1 nom l'a
von* A\\ riii.oacd que la finie u
praitidiilaleur ei ' usi > i i-i doa
ne a i iia Varil i ai lt.*oi
repd eyul on
\ i oi le praf/Baa. m >\ ii, < i il
Danaot, aasure.a u iiiust da U
I ire :
li-re pu't.e. l!n i demie li ne
de m i.' e m |g U me II i in.
im i p irli . '. fBlI n laS 0(
8 ng, o i nu m nt I on -e s uve
da la prison.
Bina |>'rtie liranl a-lad-
scnriHiilui -i n>. Mourir uour la
pil if par M i lurae O; sini
Katre Lu iII G. l <>
Loge 3 00
Nous erojons savoir que l'inau
, urtfon te I I nailal de Un i lie
i m ili v-til hm n In u li i' le e>>
r i i-; ii le i, r nxi'e & i r< dl le
i|i I m" l > '.lii ure i [il
OlP.lir
DE LA
t M S
Elgie
nJiao a* 11
Il o | i
piano.
J. liarii' J llraui, Mmp lul.
La Donna i Habile da l< -nlt-iia
> 11 laoi o u i. nu i..
^
Mariages
lundi darniai a t cli lire je
rjnarmg civd de Mr \imei.t Hiiri
ni avu Mi lia Mm la N iim ai.
Lis Umoicr, pour |0u%,
tal ni MeraauM bftllbi I- n>x Cici
liarjo a> Jrme Poggl al, pm i l'
pou'f. Mirait un Pierre l'aul Pa
tii/ tt Piano ( iialdi.
La bni diction nopliala sera
dopne au iluunaiil couple ce
soir m l'Egliia Saint Jaeapu.
Noua lui iiLuuvelona tous i,o.<
vux de bonLiur.
Qa malin h ru lieu en l'Fg'i
ae du Sacr Cour de Turmau !
niaiiago de Madanoiaalla Lm Da
pu\ avec Monsieur Kmi e Gaidi ie
ni ont l conduits a I : i i pur
I. dame Audie li.iiiliic .K'ionip i
-i ce df Mu- aiei r Cliarlea Dupuv.
pre de la marie.
Une cordiale rception runit
annuit lai non hnux amis des la
milles Dupiy, Ha/i-iais I ijaidre
qui procuraient A leur Initia une
heure charinHule toute impr-zn/e
de leur traditionnelle coin Ni. e
Noua renouvelons nos \n u de
I ( i.lnur aux nouveaux marie.
r Conseil d'Etat
A Jln ' me !de demain se:a
dm l'Ia la ici qui i< alaBABDl*. les
ii1! i u u- 11 I' oie
La tension dian< piemlie lin,
le : fi.i'M. Ii i i m i il d'liai i n
dut la p roantoe .
Oeva I a'abfai 'er | our on n ri
* jm r n Bu "| 11' I fil BU
de "adr >sr mi Do II 0 UimI a
M"tiion. rua Dan l'is > ol 11,
pr.1" de l'Ildial l'( nui ma1,If s II,
I I i 10 h. ou a son doini it|< au
Bois Vi rna.
Les aarricaa de 1*1 i -p 81
I i i ii de Sales *>ut l......un -s
Min pir le p-'ruii:i'-l m lie.il de
i ami ni
3n
eux
U* Valle et Presles
CinWarlts
i
Mi V e el Pre ljs o'ire t
be lot une derm.-e repr en a
lion.
Le programme qui nous a el
coi :t nu n i |n permet de croire a
luci'is bien plus gran I q 'e
des prem l'res reprsenta
lion*
.. I ne Balad'Ofl du Hf'our u d'
I ranci del'.roi-- I t le K berl da
lier aeri j ma oui q ii c0
ail la m ml I Bit et o i,-i
n ilemnt eaplU int- -a I a lit u
de (.h-ruhin el lo (.'"-' date it
la aaiiiisme dalVapri gaulois-i
p'ein de vere el U n erveilleux
enlriin da relui qui a pi tiouver
Ld Util' I ''" ' "' * '''
U prochaine aoira ci i ain.
Ml- V'.d'Ci et l'reale qui mu
I i \'i w Voi k, il va quaiie
BBa, n.liront loul l'ur t'iiuia
l'inierpriaiion de eeiln 0Ti| nale
pi'ce i|iii c n icna
tri* rem^r l'iilil'' au ";iiit ail"
l'ai' aille'ji- nu gi'il I rdcil 'Iri
n.a'iiju' 1 es Dcii v Nih i- do
\ iln mi i tara dita al dan i li ai qui
ont aooa l*"> MbIm I K sienca.
lai i" ,i u i -1 r l- i - Bifoa, la
I g Mm lit i Binai tue I a md
lit! dl i i G 'i"'1 I j i-l jU U K
d' ;.( s nei n p
V>u- ,iiiMiQs mm plaisir la plilini n1
ianf .iii -"-rjnr ruitrematt |"| nIjii<>n i>>
(lOllinrx ,1 Kf |' Pri-Mlrnl f l.l KrpUB lajllr.
Gonaivea, le 18 Juin I9i5.
A
ft E. Le "r-i ! nt de -H publitiut
en Son l.i nseii
desSe rila;r s d Kl I.
Palaia N Uonal
l'trt au l'rina
I v al i rire,
Bc< n taire- .1 I
Lns BBO*ai(idi vi l'nafi des
vf m m o s |iii auras eu en cel'e
ailla, l's lar fi t Ma r HM4,
vienunt biai Itnpa N ntment
soum""! a x tr^ Bom une ap-
prcia'i m les I ii!- -nik mil :
Kl in i-i l'i l'inii 'L's p Mes "il-
b e et t ' i n -ii mm gaoera t m ^nl
qiieleon |iim i>r" Imtes > r m
l'Klal lliili 11 ''ut i t ir n i | i u
mi -ion da* lt ici mi ilionr
M lis oi n I i( o* pa K
ce;len Sa ri in :- I El il, |. .,,.
c mp d'in Iim lus, n r m' in- i
mi- tu en iraol le i ie l : i g,
soit pr m 1111 i a li ; pjb
cil qu'il et u ne ir 1 loo
oer a oella d'n > llioo, ni p.ir la
m m !'-<- Ii lui idt 'jU ni a >li 11
nous, d i lire upaifl iallami ut
le- |oLiraan; beau mp I in l rido*,
dito i- 'i ii- j m 11 i lo .i nt
iiiuvs. n'onl pi eu ' siti-liire
au pntocole du i Octobra i liS
VI.us. piur cela, doivent ils eu
tre q ntifs p >ur leur ruiue prs
|U- il'i'iui iv -
Lai ua* |a . a mil i'* l > i-
v !,.- ii^nii fi i,.n i ,t c >',i,ite
urio'H 11 principe n4 a< >ie h
cou.Mu .n |j l,i ijgn ~~i>fi ,|i<
Rc'am ii ib, ne n ni i paotiM i
se m n' v ma s 11 neilr,' eurs es
el m tire sois >. m n\ la uatme
des perle.. t ddjj II* qa ils ont su-
bies, vii- lii- le t alin-1! le 11 i,, ^1
M u darnlar, da lioilar selon
leur- lgitimai esprances.
C't-t dani c senti bbbIi |ue
'< -mmig lil > il l'Ii i I nui, ,
r llen.e, saarltiraa d' ;ial, de
Vou- praaalar i asnraui m -m
re di. le ir rtoejnaiaiiijj el l^
leui pr > nid li rpaaoaot,
Le Mi.,.-ii.ii i.oiumii I Dr
La'ir'ue. Le Ju/e de PbJi, i', |f.
I, L'Inspecteur de- le)!"",
Diredeur le l'Artibcai 1 ||.
A en-; m l'fefj x eon 1 >
Antoine i.elrar comuen.ant le^F.
IV;. 1 0 Corami--ai e 0
'. Ion Uimiiir, nota n ; Lion II
main, Ern. Laocebl, Conaul de
1 M .-le \\ ,.el, Mi n
Pidau I I Ll......MBB&I
1 url l'.i-i|iiei. ,\'i, I Wel er
Uelfun I, J 1- lac | lat, Il i 1 I re
Dni-, '". Jean Oharlaa, 1; lia
brune l'ropliele. \aris*e Anlo ne,
.1 1-I: .ci st. Tliirio, \'ve S. If ,n
llipl'-'e. II. Pierre CH if - Rl,
Ji. Ho-rion-, M \ Bian Aim,
C. Sterlin Laloriaa I). s 1 1
l'ieire, C > Ue Guida, rommer
1 1 S B-PJ mini, I). l'a
Mare Loujm Jn l'hirle*, Tlii/a
llmito d. Il'n itttf \\i->, Mario
.l-an Loi i- 1 line In plan, More
Tuilu* un lu", l'ai.lineite Phannr,
Mme D. S, I n'nii anl, 1 e Lalor
lu. I "u i.' I -1 l.,i ine. HaB il
I li iii 1 ') I110--C. !. In li.ijitis' |,
V Lujtiaeoui 1. \. Il niua, L.
l'ierre'iiunl, I: l'iinii I Biniar '".
IleJouet. Anl. Jei, C. lirax,
1.1 i:m Ker1li.1n.111, \>e l'aido
ni- Eugnie llonh imite, Oeilne
1 mi -, .luarliim M In 1 re, \nn lie
M Arnaud, Mme M uireau, Mme
Cbarlaa Nemours, Mme Menu lie
l.egro-, Lon Honni 1 .lu. II. Mi
chai, D. Delva, T Marioo, K. B.
Looacliiimp, L\ lui Vi bel, W.
H'" li-,M. Ch ue|\in. II, Soulfrant,
Mme lle-apolre Simo-, na Pl on
B 111 I. 'V 31 Pierre, Plu Saint.
Loin--, .loti d- n La) 'te. Lun-
dx J...\,i. I. I. ,,r. \ \ |,
I orvnlk'i 1.
Inine 1 1 n
lii uimi d', 11 /, ii lui.
Augure Ko a-, vt 1 II'.
Ii'iiiu-, nloni S m 1 uihii -,
\ > s Jll ll'|l le, V ('.'n le ,
E Lx. Lap "'
Elmonil II
|is, Jean Do* el > Su1 n -r,
\ xi- Lo h il I! I I. r : .
Clc. .In .1 m a le n L*ln-
1 f ara o d h Ni 1 Mi m-,
F'di.c co F. i'e x, 1 te J 1, h
.1. Uacbelle, lin/ lie Lefe- ,
ll.iisiile, Mme |jo le il, As. N.
Pliisier, a ci '". ftijoua, Mme
1 ,n| ii 11.1 lii-i) ,11'.. P SaigadO)
Ai gusla Si L 1 *, C. Km w, I
lix Hit n .xinii', !.. \ 1 li lie, C
(iuibert, notair; J-i Pli lpn|
Abel Lecr il K lerri'z ee 'le.
I. m! r,
ai - 1 l nr
Avis
La semaine daraire, a disparu
B I- -ir.ih-iif, s r l halmat o d
M "1 rn- Agn I, uu jeune cbe
xi 'ian 1 iinp des U llp I. S.
ay "' une Ba'itf ida-e a>i dos.
l'n bmn c m ensa est pro
mise a celui qui le fera retrouva r.
Service IfdratttffM de
Port-au-Princ3 k di
Ftion-Ville
1 n xtie il iii.-iiie lin aux nom
lira s l 'ama >ons qui lui \i*t
m- n 1 1 d abonns |u s u- 1 n-
I xl^ ie xoir pi. r-1,u | r hor
d- eau, ai lolioora en retard
pmr la ,1 n d leur laie men
s ! le. I. ll ai 1 du Servie* >
dra 1I11 te itlir I m tu ,,, aur
P1I8 le -e ,1 leui xi leur
ruipeUnt pie I 1I1 m ernen* tant
tie p mr liiacun e' pixiiltlous
lts deux 'nuis, doit 6"re vers au
plu- tari e 13 lu Jeuume m >is,
dite pu lie ih laquelle la con
ueclion se a opprime
V.n con-iiience, a l'avenir, ai
cune excuse con rnant la non r-i
ception di lurlerciU ue sera
agre par le Servicd I y Irmliqne
po 1 ampc 1er la aupprat* an 11
li'ii des abiims relar liliir s
q li 1 d r lit, 1 1 1 tire, \ nn^r |4
nlabliasaaanl le leurs prise*.
?j.i au Priuca, I- il ...... 19X3
L\ DIRECriUN
S a2*W
oontra
rCOTiSTir>AT^ol7
1 ramac ; *
COMPR|Ws
suiss-s
* ri i -*
CERT lEMEII.I.rtn
DES PURATlKai
pot-r- ,,.,.,. ,^-^
Fulton Shoe Polish
iUtmpamj lac
New-York
1 \ mis voulf z protQer I
t ;ti le vo> tltHUsMire-.
ii vous voulu la cj s-
1 ut- et la souplesse l.j
ea eliaiissiii'i-s pendant
loni|i ni|s < iiijiliiii-/ la
m roue |V|oim y m.
fawrii|ue mmi le 1 m pwir Ie9 dinei el les
genllemen -lu hifj i >>l .
Pillai protig la oa i des Ci 111 -3 ir.a oOfttra) l'b tJil
dite et la cbiU'tn .
De:ii inHc/ la Maripi ) if 11.jr 1 l, 9'Jit U meill u
re de totiles le> marquas
(ieo. Jeanstne
Aynt pmr llaili.
Va
!*'
Zr
il m
Demande* le W*
cycle!les Satley*
p dv la orvrdp fabrique
anglalie The Saltley
Cycle 1 o" de lUrminm
ghamf Angleterre.
toi 11 3 maUlouraa.ltaut fabriques avec|le.
meilleures m itii-res anql '* et umises a des easaw.
litiourrux avant d'v'.re l.vies .1 la vente
Ellaa aoiit es plus ao.id jset an mme temps les moina
olieres .
\011l1l1ez d^9 d'axtmtaar bien les mod.'laa ^aittay
avant n'achetai- une liicyclett
En vente aie*
Alphonse HAYNES
Eug
LE BOSSE & Co
Agences Reprsentations
PORT-IV PHINCE
Agent "gnraux de :
ecket' Juam Jewell Mi">iiJ A I -C
.NEW-VUlllv
Fui'iuo* llujariau 00 Boule Uouga !_.
fraoktio Fire Insurance Company
Assurance contre l'inoaDdla
% Diamond Match Co
Allumettes i IJallt Home 1
0. |, isuliliei isport Company 4
Souliers Iteda
Cltts F. laUl:ii|i;il S1"-
Po. m- -a aaa toau gaores
\liini.la,lures Lile lns'ce Qy
tsaurance sur la vie,
jtiillioii Frres A.tn'-
Vins Si Champagne HorcV ;iua.'
Hi, llevn.ar
I ol'i.MlAiil I
urre 1) i.oi>, lio u..x,tj et in-.oi vjs alitnen <
\V. S. Inthewa tt Son
Taliaca |auae et ncirs.
.a. latiooale
san> [Uval
Ligi-irett^s GhanatAi.fa.a
1 iixols de rienr
110 hue des csars
rbanconrl
Tlpboi' : xV750
;
'



LE UIlj
Colombiau. Steainship
oiupanv lue,
fs tfeamei BtiOgetovvn ayanL labi
lJltcu--'y<>tR, l|> 2a juin Ct>uianr_. tit dttei u
"io-du. tincc, te 27 juta aui Cap Ha
lien. # lepattiia te- menu mu paui cHinaM m
^a. er C<\\ pjib De ta Coi>mUt fia Ca.ie>
1 r en a il |'w L & pa d s a g t n.
Hft>rt-au-f rince, Ce- j4 Juin ioi5.
(bara&0, Ageuls
^HBK NEUlflbTMf Nie. I.
^\ CHLOROSE, OtCl.lIC
i t i;l* PliuH-Y 1
avant d'i luonlei .procui /
vous \olte lumire lrcin -
i,ih- potiaUva en aclifi.ni
tu lanal I i|;i/iiine de hUU
lu u.,11s. et qui ne cote ipie
3 centime* par jiur.
Chez
f. uuiotln WILLIAM & :o-
\is-a-v>*> de l'Htel de France.
^e><
PROPRIETAIRES
D'aita >l Automobilistes
Il est encore te np de vous approvisionner de* pneus et chambres
, hi I' r 1 .11 IfUl la hsu se. Leur popularit ei toujours croi<-
a.l* prouve mieux qu'autre chose leur excellente qualit.
Vi 1 n.nt .1 aniver :
\m Nectar
l'Nfcl 9
v .( I(l BfclTtl Vord
SI x i
M x '.
i I 1,1 '
13 x 1
I 1 % l|.....
14 > -
M 1 lLi
.tO x I
jo x 1 FebrU
10 x a t,i
TtBBfl
lOi 8 \[i
m i 1
Ui i Itl
U x *
Il I 1
.!. x
U I i h.*
M x <>
30 \ 3
smop
DESCHIENS
h N Gaetjens
H**)#r>rtenr d iaflf r""* 'I* '" !' '
Suprieur tm r.'jnJ. u 11 lui ,. - ;1T ^ *.
1 .

I4!0, l.iH^JduMauasin d#fJ|Etal
117 Ru-' IfoiiiM h .
c2P, Pop rnnrtA
J'accepte ga'eni) i I
envu1*
l'r x spcia x pour achat partir de i pneus. Ja.ceple *
, e plaisir tout, coma* pour eaNi direct .le, tabli**
L PREETZNIaNM-aGGERHQLtt
Afjet-it Miterai po-ir Hati.
ronde Lolcic
Cccsisfant [d un important hiCiUe fi 422 Lots on espj-s- Sous les ruspices le la Maison
F. M. Vlli.ii. C -p- Haieu.
Une loterie est omette dont le prit ctpai lot coiit'Ve en l'immeuble que reprsente la uravure d'auire pirt.
Le tirage atra Ifttl ,ds que les bill-.t ( u on' eti vetdtt.
Cet difice, de constt uclion mudtrni, Ifre tout le confort diirub e et tsl, tans conteste, un des plus beaux
(yOrttCflMrtll dt tu tiite du c-u^ iiunie *
Situ l'angle des rues du Gouvernement et. da rte|lqienq*s, il est 'instruit entirement en roi'hes et hri<|uea e| cou\'Pt en toh-s ondules | <*s murs, au rez-
d cliaussee ont une paisseur de l p-ifii=i, eems ilo l'tage 18 noues. L'one>da fa:ide a 72 pieds !o longueur, l'autre 66 pieds. Mans une vaste oour infrieure,
8e trouvent, au rtu*. de rhaussc un larg* hfl't, Irela cliambres et des d >prndsnRes servant do cuisine, salle d.' bain, ealilue'.s d aissanoes. K ltale, Il y a une terraaee
ix chambres et des depiiil.i w s ,i 'i sa t-de cuisine salle de bain, cabin-t, il'aisnnci ,
fa
L'esrallpr, tr*s s|ic eut i ..iniiioilr est lait tniit n huis il'aeajou, ta f ntres r u dois 4e eline du n\y% ta paraacta 60 peti'S Mots de boit de diffrente?*] etienefi ipil (orni^nl
I ;is- inlilai|r- ilu plus liol effet.
Llmineiilih't'si letHrlIemeiitoerup par U Compiifjtle Haiicaisedes Cal.les tlgraphiques qu11* lune ralsoo ! liW daflan par.....Is .t mIvhI bafl fil pnadra liu le :< Mai |M0
I ue |ilicf u'aisuiii.ic i ouvre tatltq n routio .lictudie.
' c rtotulrte di bille li mi e.i ven'e en' d 12,000. ( (rois dollars) le billet,
tn-'jwt de {'immeuble qui n prsente le 1/4 p immipal il ?/ a 429 loi en espce* A une valeur d'ensemble *
dt i. 7,4 j lef de P. 1fQ. 1 ht dr rvil *0 U 1% de io% \o lots de 5or fa loi de :to. t?o 1o'^ de 29, S7 loin de 1ot
les liil'is seront vendu* sons | eoDlrl* | I Iaioo F. W. Utierj I., Cau-laitien et ! tirage de la loterie aura lieu galement sous .sou coolroia el avec
l'nssislance d'un 000 il loi Ole des |>< rsot n* s dotal l'^ noms suivent :
Mgr. J.P. ColcaAflp, Victor Oaubeuf, Charles Zamor, J. \|# Macias
J, Sancbcz Vartinez.
Eu feule chez: E Robelio FleldeFrance -- Georges fuoier.
a
Pourquoi voas devez acheter Chez Marcel AUOAllf & Cie
A'Itli/ voire lllairin Tienje chez larrel linlaiti o Cie,'1' parce qu'il, provient les meilleurs lerroirs?il'flaili.
vos fin," Wi>k> " m re Rli'ini -l.vos alcools "'
t4 voire su."- i i n ii ou tran jer ehei
vi Ire Cal I > ni iimuIu chez
* \olre fcieie ('pi nlnau Hainliotiii) )
tos Tin" dV Rtirdeaujj
n

M '
M
parce que les"marques^qu'ils vtndeol sont d'une puret iaqalalile.
parce que saura poids sonl lqam ! leurs prix dai 'plus i.^mi.i'i-hv.
parce qu il e?i i rpar avec du cal* d Vlioix, dans les appirailales p'ua peileclionm:s
paie- BM sa Meneur al aon prix dlient toute concurnuice. "
part qu'il- oui v. ndusaul miii" prix qi'. l'Ieurs, tnalqr leur supriorit.
lOhei lui ai cbei Marcel iudain 1 Ci" parca que l'accueil q ie vous recevrez fera dot plus courtois
1003, hue du magasin de l'Elut


La .KATLT
Grand Htel de Frauce Pharmacie Sjourn
Position exceptionnelle, au centre des altaires,
i jtrotimitc de toutes le* liaiii|ucs, le la douane et
de (oues les Agences de bateaux.
lenseiynements et lac 'ilrs pour voyager en aut -
mobile dans touh-s leii (tarins de la Bpul>li<|U>'
l'flaili et de la rpublique dominicaine.
Chambres eeolorlablei el nirtO'il ires propret, en
(dateurs dans l.*s ehamJKesi la d munie des fen-
sionain s. Cuisine Iranatsc trs s iiyne et di s
plus varies.
DuraaeA visiUr Je* magasin*
de tHtel ;
Vinadaa mellleara orna4e Bordeaux, par !:
ques, les Mus tlecliuleaiix, vous trouvre/, le pUn gra i I
Choix, pjur les qualits el pour l'ge
VINS L'ITALIE* D'ESPAGNE.
VJN DE BODKGOGNE(bhince etroogea [et h maasal
[ Pommard mousseux, gott AVirtii ;
Le plus grand assortiment de Liqueurs, COflUI1
gins, wiskies, etc.
Absinthe Pernod. Amer Picon, Vormontli^
CON^EKVES franaises et amricaines fraio
m nt arrives.
liaHKS de Cuba, Aurore et llabanera.
(I;aBcTI'KS de toutes les fabrique dlfoftl Gro-
et dota.
CPAAFUMER1B et|Cartes postales.
Prix trs modre)
P. P. Patrizi
La maison C h Verre
r
.;- Marchand Tailleur
le 1823 Ru du Ia Se recommanda au public et i sa nombreuse cli-
entle pour I " jjancc de sa coupe et la poupe
t-xcjtion mise dans les ouvrages confi Ise mina
la uaison reste ouverte Ju-gu'a S heures rfu -oir
j ijl mode, $.
ALUMINUM LINE
New-Orleans 4 U
inericanSleaLbipih,
Prochain dpart direct
pour Porl-'ui Prince Fhij
Le steamer lAtltffi 3 avant l.i se ILw()lcans le
1H Juin courant sera aux Cav-s le 26,1 rVlil Uoave
le 27,ux (onavos |e 28, |orlde Paix le '*[) et au
Cap laitien le 39.
le S|S lis Uiwera I 14 juillet prochain pour toui
les i orts d Baili
le ht.anu-inFl'todi laissera Nef (Hans le 2l juin
rcii'.u i directemetri pour Poi|-au-Prince.

cfoit.-au-liiace ic C ;1uiti lp&
A. de lalleis el &},
Agents Gnrani
H. une ttvl a uSclidDtl dl .-ul mddUUS et au pubiiC qu'il W
rantaorm son Laboratoire d'Ulogie eu un Laboraioi e se
: lologie appliqu aous la Direction du
hr lUcot et tr Sjourn
larjorat .:t verltouil}- jouta de7hts du matin a 9
i i rc-s dusob poui 'eu g us r .'.lerche? e* -maiysej pro ues 4 s
aw ou e ci omte, s*ui p ur.e
VlatsnraaDO et la c 11! mt Cr) Seret pie
Sarc nt re< ues que le nsrdi de chaare *emain-.
S*adr*"ir'A ia Pbsirrac* pour les renseignement
naUes.d'urines Kactinn de Wa.-semsno
Baction <*e Triooulet,
tla-nen du sang et d pu
Etanen des matires fcale*
buses se crache'
A InSm ro rA* '
Ci tante UroStri re
:,
VA
Marta *|l(ifsda
Kc.ls
Sans pareils pour
leur"
oUii
llpnvce
Confort
liiUltvr
En vente partout
l'our les nn tnan*
des i*edresieij i
Agents
"K Keds
Fabricados loliinuntti por In
United States Rubber Company
N. et A. Acra
\\GrandSRuc
\ et\de Caves de Bordeaux^
Voulez-vous voas habiller avec lgance, et, a bon
mareh.
Adressez OUI la Maison X. & A. A RA
Dont la devise est de vendre a petit ,ui jfice pour
vendre beaucor p
Dans son pi ,oanel, la maison compte un m.iilr 3
tailleur i alien soi ti d'un eianussement de pren e
ordre d'Italie
Kllcesi en mesure de fournir des comptf tou! f la
el sue mesure, en cheviote, diagonale, patin Le i i,
dri 1 blanc el couleur, coupons de Casimir pour oa>
talon* Ltoftes pour gilets
Bonneterie
Cbeniises de |oilr et de nuit, au

ut de- cliep'.-
','ols et manchettes demi croaiions. l]a' ?>n
"l i'\ j:iii.ss.
Cette m tison .< a' u w*e in-.or a j.n
et le meilleur accueil fst reserve tous < eux qui !
siKiit par une visite tre deiirs sur la valeur des
tr vaux fournis.
Tout costume comtiand et qui ne rpond pas u
gt m iu r.linnt est repris,
On perle franais, an plaie, espamol.it italien
The Royal Mail Steam
Pafkel Company
Le l|l "Kara" est attendu k Jacmel le 4 Juillet
chain etcoiiliiiuera xia les poils du Sud, Por
pin-
iat
Prm e et les ports du Nord p< ur l'Europe directe^
n ( ut.
J. Daaider Jr.4tM< Gnrai
La maisonHS1LYERV
'(ll nui n'ont pas encore vu les jolis article? 1
ntsieque vient de recevoir la *. aisui SuVi..
d< ivenl, dans leur i trl, s'en presser df tasser I
celle lamion, rereil pan iUnepiMCBl irouv.i
d'aissi benJ :'iti(l ildei pi l & raisonnables:
Ros article! ?ont ralminl es l^ule beaut el de
treirbtur el ne prix d.'l, m t. ut.- toneurrenc
Crre de ( hin c .uleuri i sso tes
, ex i. i < ievr
" maroc lin oeireaSS
Soiiie v carreaux pour rcbes'.et lae^
Trico- fiP u feoie arres
latin-- votle : rreauxj
Voil* suisse bro
('..epen franais a barre eCJk c.uiea x
Diaaonal noir n-p
l'ivmir anglais nouveaut
S-rce bleu anglais suprieur
iVa'mbeach ang'ais de toutes beauts
\ p-iiu L' suprieur
Satin llhinicou'' t i.aki blanc saper leur
Kaki jaune nnglils s iprieur
l'uck union banc anglais "nouveaut}'
lu -i II union blanc anglais
1,1
Tu-sor [eponalepour Chemise 1 hommes et robo*
Iteps de soie s\ bmrr** onleor pour ohemises ajliom-
me- et roboa nou reaut .
r.apxiste hue pour ciie .ii-es
Percale fine pour liogerie
l'ailcot perc le pour "
'/< livr an i'ai- pour cl,mises ^-Jextra'sup'J
tlrqandi aui-<> uii et couleur
Pas i\ jouis mi-soie
Chai sst-tt- c ssaises dout nfan's
l'rencli Pris v deralm notre* aute]
Vo\ lin Me 'i e [pour robes
Tu-sor blanc
I lmbrie blano
\ olles couleur A barres|
Shirting blanc suprieur
Bas dentelles
lias sol*' bi ide
Pas fil brod
Lot'OUS "i iver'*-
'I ulle |>o u ireir.ire Communion
Touv rtu''"- htf-no > et couleur superiru'
I, ndoi n nd'es Maderi pour rl-em'ii' et^jupes
S oile b ano barras el a moucles
'A it ne blanche-
Gabardine blanche barres etl'unie
C'opon b'ane et cmileur A jours
Voiieb'anc et couleur uni
Chemisettes allemande} Jtuprieur,
Hr.'ibanl noir ai |IN
lillilatioa tiila crue
Se^vi^U^^ de toi'et'f blan?lies*& oo leur
" damasses blanches pour familles
Nappei couleurs
petit's.serviet os blanclies damasses
O- andi blanc & couleur barres & \ carreaux',
i ainage coi eue ang'ais aup pour jupes
Madras bal r^s de sole pour chem^ies n| lomm s
Satinette Foulard pour robes
l'eiyiioi fi-in.iis & amricains
Molletons b ancs & ooileurs aup.'
l'oplin de soie uni blanc <& crnie extra
Chapeau de paille iinc ditall i
Casimir anglais BUD-J
Opon br rf franc -is
l'rron franais a Peu s. dernire t nouveaut
s endettes d > toiletta oonl. a-igiais
I apis cil blano su p. pour tables
Dunass anglais pour matelas double largeur eto etc|
A imaldes clients, vou ipii voiile/ porter, peu de
Irais, |ei plus beaux tissus iju'il soit possible de
trouver sur cette place, ne manquez pas, a\ai.t
d'aller ai leurs, de passer chez nou o Ifl in -illeu.
acreuil eou# est rserv.
Procni ez-vous de jolis cadeaux pour anniversaires, fianailles,
mariacjes el baptmes chez
18 IHr%l
FILS-
.
Rue lionne-Foi.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM