<%BANNER%>







PAGE 1

LJMAt II*, %  s.. Agit vi't et radical "i* prima '* doul .< %  de !•] rricl.on Pagol nergique' trtitcepttque urinairo t C~.:i loefe eomplii ut^on i or fl'UMI ll HMBI 4f • • .. Il t 11 P>it•t3< 4 c.J %  1USU1L; lou lu : -.robtt qui Ici habitant La .l'-o:ivrta il i PAGEOL • -rmil '., d'iiii de If Para du pro... %  •. i, an• T i oea*> u II ;.. ..-r I l'\ %  L . J |.n : %  %  i r % %  -a ainr.ij VMIANF. Avaria.Maadleade UPrju' t,i I •' Il iitlfiqui ——~-I— '—' %  % %  I RUCOVAL PommjJ non loalawa MUtll la* •nalad.ei d la aaau. joint il* i M' 'H i tt ni' il In litli l.e !.. -na>i;a.l l'.r li'l g, llhui ton i %  i eue imricain pr lira [ roi l.,iin>mnt pour \ii a a boni il un D i. rc de guerri Ktali I riil rera ai comptine d'une ijiui lui me cornai-u i ,1 \ pris jiiri• : pie-Oi'siuili ei ci nnitunii B %  a lnli S\N'I I L" DE < Mil I"n an nou • qui S I ineutieri ont Iroa v I nui ''n" IM rcentd>'sor du <> m un %  %  I qi i onl i u lieu dan* le| %  i "virn %  l' 1 %  :•'' %  unies Lis Iri i pi dan Bl I DO 0)1 r l'if lillene pour dloger Ici rebelle des Mlfli oa ill'taient forli fis : on ignore le nombre dbit f ses. Nouvelles Diverses I'AIIIB i a r ii ii, --mil il s r parniioi.-'.-t runie poui examl ner le r pporl de r al i inral Gilbert nu sujet den paiements faits par l'Aliemegne peadenl 1rs premis mois de la mise en vi gueur du pan P i LA I'A/ — Le | ri locole pot r la d' 1 milmun de la frontire entre le Prou et la Bolivie a t ign ht. A mditer.. Il i 1 m alviiD* nonfiuoiv lit nul" lin -lr l,i julliliil ; Il est M i que notre so t u'et pas ei. vi.it. u il qu'il n a pas i, u de s'en li n il' r. — n tre hi-toire naiinoue quoique gloriiu-e, trs gloiu u-t •-t n.iiidte de trop de eai g, de Ircp de lai u.es %  l uni /..-. it\ i rit ./ >, Actuellcne I, nonne IBISOLqiM payer II lanoa d llll pns-'' pouf iinplowi le u i de IIHIIIM. Ifilli, bien triste. Rai petonDoue cependant calUp Baie de Mu b< li i .i li quelle je ne ch u g qu'uu leul uini puui l'adapter aui frcoBatan ce qa BOUC Ifevei i m u homum ttnstbltt, du cet im 1 e t C'iraii, ijiu t wi{ sur Ml *KMl i/i I ".. ,..• ( Miche et ava I al de la Iti s, |i .i,n i [ ,/i i iin ii ,/ i h>m i t i MOIIJ J 1 I oui muni,, i £' ) lj( Ul< : tr huilons doiei a\..nt lis i \.1 i. di in ir uniil ioli' diiris, pour qu'un mei leur toil pi I-SI 'iniireii dent l'.ivinir ni il(nli Jean le l'Ouest Sans rancune Le moidernier. Jark Deropee^ arriva li l'un. Ire dctcendant du tiun, U iln.npiiin BBilicaii lui htureuv le ni i unlier, parmi li foule de ieu qu laienl vaaui peur le i i. ion idvereaire d'il a i ini| ai. Gaorgai I if| aeliai di ut t< %  eiil : >fuiiii di l ai t e cou m cia ra gloire el qui \ml lui M I cordial' m ni la m %  %  Bal i emp'c Je euafr.' mite piiiiv, iii uiwi... — Le* Irres de l Ir.slitutioi s il L .nlas l in/tfl i %  i n' %  %  •!• truirf, dans la gran h %  mf le l-'ir Blablieseaiaol,u i pici m lli eo imint arm — C'est d-iii i i 11 %  di s intJein. Dann pi -in I i I I une a i %  i n m"' appel c i.ts feux de la Saint* .1 .-m . — I, s Min d'il" les rue de Port au Prise, l'on ma a*r rto nomlueii-es liii\ lij'.l-!il l'i'-iilimier* Les eyeliste ont il t !i-| I IB%  %  d'en avoir — L s travaux demii'l is-emen' de la plana Ption se pniir-uiveiil i' iraetnl. A leur omplei acht vemenl, ca sera la p ulin le pla e pu! i |:ie i!e la Lapitale, — Ii-''nra'em >nl le Pf r de Tarif douanier prsn' p i le Itn fWn du Ke-eveur li ii''r i n "• %  -! pas lavnnhl'ment aeemilli Oa lui rep'ohe de n'avoir pidim nu le* dioits sur c il lini irti'' es pn proaortion di I iii^racnla ion re iur certains autres Smifciiplioi N mi avons r'.ii le Hu I rtia de 11 Ca i u 'i li TT'-UIPria 8 '"mi u mi i %  pro % %  • bnrti iwmpt el mirai .cl -s du t r (Jciobra i'.'.' au H M us 1925 Par eatta pnlili;ati > i on ip< i, iv B (i iiir 'i i %  h Gom mil l ii Liotn n intte i I ic l, i li I :e ilu '2') Jtaviar demi r de > isl uire uo l fica dig ie de li -il 1, p ur une v il ur de i \ I MILLS U ILLvRta Vu 14 te lt roplac nient dont le ii 1 ivrirne u ni i> ir 11 Loi du '. \ ii fU24 idole la fille ;'• Ci il lin I>T l'.ns rliunce 'le ion it n lue a p*f t m itivai a iliOfl n' -t pil i,i;iro,>n' .1 11 • roatruciioo P OJ la, 1'• %  li i* Ce %  u n minai sari r gci li i-sau, arohitacla p > ir 1 \ iii > 1 du travail Ja C 1:1i< 1 u )u sinv.i ii le i>l ni |u il a m n n 1 n 1 l 1 1 1 ] nroiaai 11 el 1 n i t :i^"' l p ur 11 -J llUI %  1 I MU< C : uu n ira 11 Bull il 'i Co am 111! ,1 1 'h %  %  issi l'une •• %  .sn.I U -I 1 I I I 161 I llll 'lO' s l r m I • u • n u 1 xtrj.t ^ ur nos 1 c i.r. Pomes du Terroir i %  00 ver f.'i JuV|n C Ue m 1 ve originale revi^tm le U cou'"ir In al'', a la firme cl 11 sique, retruc!. en grandi pirli--, H • / "' -, nO T'I h:n,f hit'O n 1 1 -. /' //"'/'-v > /c MOI Pi • r s leur '-,' !i 'i I ti mti % %  1 1, %  //• %  /, la %  K/ "/• %  /' toit eni) %  ,!. %  'i.-, lieux cMbrt -. D'une bonne lactuv d'uni i' s pil iii 11 lui,HU'. '"le in'i|(iile de p es vra ment l> les il me truc 1 vei — u lusieu'te lieelli seront publiidu.ms ijiili li n-, m ml i'iinp Cnnta ve, IV Paul Sa'i n on. M Abra 1mm. l'Urnini A. ''ni m 0. D. .Iniques, Il l'Hiicu, EdBOI I Merifiis, ligu-le Id umnu. Au loire i r l'ail, 1 leui J Fcquit'r %  llv|p li> J.di, Jli 81 Cli ut. Pa lt /i • li >a, \P e ennui ,iin ri ra n (T*n g Hoy ll're'l II"-"', l.i li I...I iii,t. Il • riHo 0 1 • •• v m on r t'r '.t I Mal uIl ne I'. niia C V'Clor, F. Bepa, Doct %  n r v a lluiiin. A (ilura Hi i> 1) sir. B Sad, A. 1 h*milv N uvile Guillaume. Do) n Lavelaoel Bail lv Pila, Nie laVelti n, \ Il clia, Ka 1ll-rmaniis, llnec Dorain vile. Philoela Hornet, r\ueala Frr's Henri Pail'fi, l'Ir'ndore Thrtnas, A Pi 1%*-! I Christian Claude, / UKI sle Viard. I#ga*h)n alli monde, 1 mm Pjip,ll llor day Al, I 1 1 %  % %  Bi -ir I u, ieu Mira li'iiii. Iii'eGOfBiil Juta H'iliou %  a Jli Colalralla, Joanny M gim. I'. I> n I nir-, A. Josa| lut, A un 1 ,i Momplaitir, Augu*ie rrber, KiHBois K'i H Hu n, Saniai rc. K Matais, M.mri e 1 -s jim 1 Jfa CataagDi I Al rlJNr le, • lins tian Caoaan, C. .Voi.las-e, Traey Chavry, lli Hu'nri. U 1 ahi M, l'a rius Booraod, Kl Polyi lu 11 Archet. Ku-larhe S. ini LOI, l-'red Mait.lK. Mrmii lil us II 1 un, Maurice Brun ( lui :e ) Varils Ce Soir Les Trois lousquelnires En fe : bQ c'a Parisiaiia ^ maison F. Lavalatc! S Co Jeudi 2G Jui. r.rai.'i sel, 1 i > rt auPniir %  lu lu lil.u.l Tnor Su/.ano Polanco accompli.•'• .lu Ma> stro tomposi leur il 11 -li u solo Juan FGarcia ( in 1 ul Meie di maii' le 1, lognon m 1 de 1 e la aelce d Art Service ilvdrauiiquc. de PorL-dU Prii.ce & du Ptivi.-Viil hn vue de mettre lin au> n >m breuses rclamations qui lui par viennei I d abonnqui, sou pr lexle de n avor pu mu 'eur bor dereau, sont toujours m r. larl pour la p ii. mni ,1, :, m i.,,n.e sue le, la Direrlioa du dervica Hj drauliq it attire leur attention sur l'un le -es prcdents avi* lenrippeliiil que I MII .n n • m il lanl tiie p ur 1 h un e p \ 1 le tous 1 s dam m •''Im I'KI 1 -'• u p'us tari le li In itantlAme m 'is, il te p rtir d* I qu-lle la cou c %  l'on tara supprim e. Ln co .-. iicni e, 'ave r IQ cune e\ ue o u"i 1 il la 1 1 • p ion du b ir I 1 ,• 1 ne 1 |i4 e par le 8en 1 n 1 p a 1 %  '.'i ta 1 >•' lu | 1 n %  iou -le '•.i 1I1 u! on ni 1 • 1 1 I il 1 1 q u n.ii 10 1, • 11 OUll ". ^ I .iv' r e T' I I1I1--' n • ni la 1 u pi -' ml au l'rii.i' 1, 'e .'_' I 1 ', l '.i.'.'i L llhE Tlu.N Liiation Amricaine '"lirai Itu-sell, the American lligh CommiaaMOAr, hu Uftllati m. 1 \\\ o m mili's lea-e ut .er vl Teilu''ien il moud nui 'l'uni 1 un-, bon' e r compense a celu pii di rtro ) v er l' animal. H Voile rt Prisbi Ce-I ave • o ai*ii que nou avons r< I.'II h • 1 eu DM boi' m x .. 1 le dis imbaieadeori de la PeDtea V'raiiii-e, MM Valle et Pre-I.de retour de leur louri e du Sa I. Ils BOI ont | in en, hautes de leui -|"iir danI inti ies>BQle ca pluie du li j'u li in nt do Sud ou gr 1 c au cm ci'ui f u n qu'il on' Iroue lia oui pu moi er un; p tite pii c en di m ji m 1 Leur Mire a. Var>> >eau a ieu pii ii.iineirent M ec un pr. Rob 11 de Kiet*. M v .1 la r 1 le lli a \ Vork il y a qua 1e an avec sou en Dp ujn 1a t Les i)^:u \ K de \illemer ", gl n t rcit II 101 1 que. t LeMaine, l'Kvi-tence. le Troll Hussards, les Klfes.le Trfle M m lit 1 pir l'auteur. liep 6si -•• de diflran.1 auteurs h ii iaoa .."^'.'s & premimcs G lee 1 Kuti i n .. tASTHME munit* | aoi.iageii.aiii nnmadiiiMguariaoni aa-ma** PaanucS, IICH W lu*'lu Mii'|i-in anp he%  liien-. Vin Nuurr, Li'i'ix, Il stugeuiu, i.iiiniiim Labaic.ique.l'epto Fer etc.elc.Sel d'Epsoit et ,ie tiliii ieu, Ivenns in Qroe, Bavoni auli-'-pii juts l ules qualits, fc. tail-," —.'in>ea pour >iiops.ii |de 1rs et t^onliseric.Colorants naturel. .vous avoua ren le Ve itab'e I li de Alpes, Excellent dpuratii f iss -/.-nous voir, nos juix sont avanlajeux, Demandez les BI-cycletie Satleti* lt,ur hommes tV femmes de la. gronde fabrique anglaise he SiUley jCyele Co*' de BfWk*** yham, Angleterre Klles. sont les meilleures, tant fabiiques. avec les meilleures matires, anglaises 01 soumises u des essais riuouri'ux avant d i-tre Lv11.es a la venteBien sont U>a plus aolidset en.mme temps les moins cln-res N'Oilbliei pisid'examiuor bien les nioii-lea -Saltley. avant d'acheter due llicyclctte • %  -*; En vente aie* Alphonse H4YXES Kucj i E BOSSE & Co AgencesReprsentations J rit PORT-AU*PRlNGE Agents gnraux de : Heclter Jones Jewell Milling • :C NEW-YOI.K Parmea llui|arian < O — Boule Rouge etc fi.inUin Pire lnsuiMiice Company M-;W-VI ni'.: Assura nce con tre l'incendie [)t. un. nul I.ID'II Ce Allumettes Sale Home 1 r T. S, lulil'ti iipori Gompanv Souliers ID' ilf. Cl>as F. laitlageH: S "• Hoiii)n> s 11 s en t ous g enres \J IM laOluTefl lllfl Ins'ce Qy 'v aauranoc sur la vie, jiiiiliou Prrea A.n \ ins vV Champagne l'.ordr :uix l'Ii, lU'xtnai COl'taMUGl y eurro Danois, ho nage et eoniei ves alimentaire. y\. S. laiheffi tt Son Taliai'B jaunes et noirs. %  I Kalionale Sans Rival] Cigarettes ChanctcJejs.e I • nvols de d enr i < 110 Kue des Csars Tlphone : JV750



PAGE 1

LEgx.vn.> rmuk olerie Consistant en un important immeuble et 422 Lots ea esprs. Sous h auspices de ia Maison F. M. Iltiri, Cap-Hatien rue lo'erie est ouverte dont le principal lot a ni's'e en V immeuble que reprten'e la gravure d'auire p%*K Le tirege aura lifi t\ de construction moderne, offre tout le confort dtsiuble et es', sans conteste, un des pitM ba\ux ornement de la ville du Cap.Ha fe *• Sitn ;i l'angle des rues du Gouvernement et des Oliqieiises, il est construit entirement en ruches et briques el rouvert en t>'i'> ondu'e's I os murs, au rez dchausse ont une |>aiss s ur de 18 pouces, ceux le l'laqe 16imu<"cs L'une de laa le a 72 pied* .lo longueur, l'autre 6G pieds I lis une vx-do 0011 nlirruie, -e l-ouvnl, an rez de ohfllIMAfi un large bail, trois chambres et des dApondanoes servant d* cuisine, saile di' bain, ealii IO'.S daissa nsi. A. 1 ta j •, il y a une terrasie tlx chambres et des dpendances a l'usage de culs'ne salle do bain, cabinet, d'aisnners. I L'e^jillir, tri'-s s|>ac i-iii el ••iMiiilintlt' < 'sl fait tiiul rn ois dMcajuii hsf-ntres ni dois le rlinc du |n>s les parqueta M pstl iWofJ le huis de diffrentes SSSOfeS qui form'ii des iissnnlda||i'v du plus liel effet LiiDinmldf est :i'tu. Ilemeiit iM-riip par la Compagnie Franaise des Cables ltegr phlqaesqal le loue A rais I ISO dollars par mois et suivant hall qui prendra du !• 30 Mai 1930. I. e |K lice d'asMiiiiiiiT couvre IcsiiMpts contre .'iici ndie. Le nombre de bi'ltti m s en vent' es' d' t9,OOO t ( trois dollars) le billet. En sus de immeulle qui r prsente le loi principal il y a *?9 tV su espO d'une valeur d'ens mbh de P. 7.400 ( 3*p:ni(h quatre cents dtllws ) a nu rfipirtis: 1 lot de P. 1100.1 lot de 450. 10 Cpfa de loo. fo lots fm 5o, lo to s de 9i 9o lots de 9t, S7o lots de lo t les bil'efi seronl vendus sous le contrle d la Maison F. M. iltieii il.. Cap-Hiitii n el le lir.nj > de II loterie aura lieu galement suus son contrle el ave. l'assistance d*on comit* loi aie des personnes dont les noms suivent : Mgr. J.B. Colcanap, Victor Daubeoi, Charles Zaoor, J. \J, Marias Sancbez \farlkiei. Eu venle liiez: E Uobeliu. Flel de France-Georges nnior(7 i Pourauoi vous devez acheter Chez Marcel AUDA1N & Cie Achet?, votre Clairin Tierqe chez larcel 'idain & Cie parce qu'il provient les meilleurs leiroii -s d'Haili. *• %  \. .' ci Cl .1 (l ......,*.k miiUld ,,t uniln mit i.lii. lii. iiii\ iliI I vos Gm, fifkj, tt liqueur 4W voire RIIMIII el vos alcools ' •* voire sucre hatien ou trainjer chez -,• ' voira Cal I. H reli moulu chez ," votre lire (tpotenbraa lamboorg) vos fins le Bordeaux achetez aussi chez larcel 4u'ain & C' 4' parce qu'ils sont vendus auv plus.'his priljde la place parce pie les uniques qu'ils vendant sont dune puret ingalable. parce ipie leurs poids sont l(|aui el leies pn\ usa plus ivantauaus. parce qu'il e>l prpar avec du cal d • choix, dans les appareils les plus perfectionn! paire que sa fracheur et soi pnv dfient loule COOCUrl e pure qu'ils sont vendus aui mme prit qu lilleurs, malgr leur supriorit, parce que l'accueil pie \ous recc\re/ fera des plus courtois 1903, Rue du magasia de l'Etal v" -^r O ^sS" ^F A la Grand Hue \ 1728 Pharmacie Sjou ne ; i. Nolre.ami Jrnaro HLHTADO a l'h oneur d'olfur i te* rienls de cette Socit levante de lous le poisll de la hpublique les article^ d toute fracheur qu'il vieuUde recevoir de 1 Vlmnger, savoir : Lu aiuoriiuieiil complet de Chapeaux de l'aoama, de laioe de toulr Ouieur, de pai.le d liane ui^mli (ue qui lous sont du deruitr . aux nac a main "o NVamoior pou. t iqu. Nique, .. Porie^ • oiii-.jau.oul.t srUisdri u JpuU, tciulUIc puur hoiumcs el damer, lCX cul VttD IleuScll, (.lie mise fines d<>piii I dol'ar IMOI'I 10 &f ol'ars Parfum de U Parfument Colly, Saxon fl fmidie ain>i i|ii i, loulf I s autre* varits Une m'ait c/W J*,<<\-* HCH'l\ DU B'impose^ r. • i U nie av'i a a c'ien'leel aui mlecios -et au public qu'il r<> i i i8> m >n L biritoin I'UIMH sa uu baoratuna us liohfliS %  pi'iQtlSO H la D.nc.'.un li Dr Ri?ot et B. Sjourn Le lab'UoD si va3fl loui lui jo:irs fie 7 h a du u im a 9 D'uras I n'I' piar lu les les r lherc'i • et aiiiliraev ?ri '4*1 m s • aiuio c %  ci mule, s-il uo irle Wss* m M D et la constante Ure*Se*Ai rie Sa m reues que le .. rdi d< chaque semaine, ^adr 'v S .a r'a^rot -.M %  • > <^i|iaeUieuL IfljVvi d'onniia l .So'gastriquQ K^ariin: as Wssssri ami F action de Tnboufot, Kiao.-n du aang et du pu^' Eiaioeu des m itres tcls bauieu ne crachai aibumiuo reactioi: Gooaumte UroSf.r/a're ^ARRIVE Whtskey iicwats ulule Label. ipie •a "^l'artu.itjou demande la \\ liite l.alial, parce qualit est aantyala ot sua prix minime il'our maintenir voaollenls et sa taire de nouveaux, iqarcl ./ toujours le W 1.1 te Label en Stock. Demandez le dan bn.o> I s yiundea p coi iesdans lui. i. vtnee devraient suiv.e la t-apl.aie oud'-maudan) ;t.4 ., cesse le lelara Whlle Lahel Whikv|,



PAGE 1

. j L MATOl CsEsIrnit pour Iss Mauvaise Routes Le putu Con* Good Yiar pou Camion, ist l m ill ur pneum licf a briqu pou le tranport su les mauvaise i lou'es. La paroi rsiste des milliers de' milles, jtitrts sol le plu* cahot muet sa fabrication spciale diminue le chauffai/e intritui ;lelam* ux dtsein aUweather Clft tarait CREAM SHM : • ii 4-34. ANTIPYO DI m u ., Il mi 5..1--f. 'iSSSrbr" £3 fer-"". M.'". ieO.000% tftfd aie tire ut.efracJfoi •u>*p l ftl rendan' (oui drapage impossible. babiiqu peu' r''r plu* tv c condition de trvicc, il parcourt des mi tiers de milles un prix excesivi ment b s. Imbriqu dans tout s les dim n nnios courantes. GOOD CORD TYRES TlieWest Indies Trading Company Port-au-Prince, Gonnves Gap-Haitien. !" l'eiiMon de famille,Cuisine FIHD SJM .' i.m. 11 1-%  i.Li' 1 %  %  1 -. l'ii Lonm situation, au coin di In IUH N et %  Peu de chose fi il modei Doiasi n fraii-lie. freine la glm-e l mci redi %  i<. iiuii.ii.i u-1 partir de 4 Leure de l'a, lis mi li Hen MAKtlGN H, propritaire Fx 1 hrt oemaisr de S. bi> il iai CommUaaire. ALUMINUM LINE Itw-OrlcjiDS&St American Stahip Ca h, Prochain dpari diree. pour Porl-au Prince Ua.is le, steamer Arleiii 3 ayant \ ,\ M '. |eff*Qilana le 18 Juin couraol leraaui (.';•> s le 26,i Petil Goavd le 27,aux Gouiwj le 28,i purlde Paii le 29 ei BU Can laitien le 30. tLf SiS Ni\ laissera IJ 14 juillet prochain pour 1 >ufl les | orts d'Iaili. L e steannr "Hils 1ayant laiss' N | Orlans I|6 juin COnranJ sera Porl au-Piinci 1 lu 23 couranl avec 170 lonoei de marcfiaridi es. le %  leimertPloodi laisarn N> w O'Iaai I2' 1 juin courant directement jour Puit*aa*Priace. l fotu-aui, fiiiuY 1 te $0 ?trin ujte A. de latleis el L, Alibis Gcu*raui N. eV\. Acra GrandiRuc 4 ct des Caves de Bordeaux Voulez-vous voua habiller avec lgance, et bon mai e h > %  Adressez Olfi I la Maison X. A A. A'JRA Dont la devi.ji'sl de vendre patil paHos p ur vendre b^aucoi p llaus son pei ,onnel, la maison ompte un matre taille ir ilalien sorti d'uu et.tb issement de premier ordre d'Italie Clle es! en mesure de fournir des rompit tou faits et sur mesure, en ch'sviote, diagonale, p;ihn be.i. ; drill blanc et couleur, coupors de easirair pour Da> nions Licites pour gilete Bonneterie (Iminiaes de |oiir et de nuil, au (|out de' c|ier*.s — '.ois et manchettes dernires cr nions. Ca' ?>ns el PylUBQIS. (J "f m ; >"-u ''/> Ht tu U u 1 > et le meille u* accueil *st rserv tous sirent pr une visiie tre dlies sur la travaux fournis. Ttllt costume command et qui ne rpond pas .u g 01 lu cliei t est replis, On paile franais, aiiglala, espagnol et italien n* a f it| e ix qui dvaleur des On fronvera A LA MAISON i,.Prte! Rue du Quai, No Kii7 t Il u a "o!is i Inb i Ut c Ahoil. et Uo. Do.'ir„ ( ,x; ra Odims de IJ si -i I lil Bai.li -et n'i.s i'on-trve fran • n--: on l.ini'nlda -"" "c '' v ' BlUs V.naiiih Varlini .-t Rots ; Dgus'u a I'.III-T. ngiae J -t.. 1.-. n un M.; Vio* ROOM .1 Banc luprieen • n barriques, dem barriques al eaJaaea >l \t bout. 1 hunpagn^ Char • es II 'i 'i ck, Su. IH ,' igu' ••! eaatasa, Vtaa : crc u caisse ie ti b' ti .n barriques d< Itg lions, ete. etc. — %  %  i. %  The Royal Mail Steam Parkel Company L.gii "Kara" esl altenda Jacmel l; 4 juillet pro1 li.nii etcuolinu ra *ia les ports du £u I, PorttPrince et lei porta du Nord pour l'Europe directement. J. I) aMcr .}'. tgent Gnral la maison HSILVERI t eux qoi n'onl paJ encore vj les jolis article? J> t!n Be que vient de recevoir La Maison lilveiv. doivent, lus leur intrt, s'empresser de passer %  cette maison, rar nul pari ils ne peuvent trouvi r d'ausei beans triicle i des prii si raisonnables: |oa Ritielea dont traimenl de toute beaut et d S i, h ur n nus prix dfient loute concurrence. .',rpe le ( hin • couleurs assorties 1 ' extra supi eur marocain carreaux hoirie > car-eaux pour robes,t chemises frient n* de soie barres |( .ti ie voi'ea carreaux VolloilllM6 broda Crpon franais b barres et carreaux Diaqimal noir sup r^slmlr anglais nouveaut S -rge bleu anglais suprieur l'eilmbaaeli anglais de toues beauts Alpaja noir suprieur Sitlu t'.hinepour ti leurs Kaki bla c suprieur Kaki jiune anglais suprieur li-ick union b'a \z an .liais "nouveaut*'^ Drill union lilanc anglais til " TUBSOr japan its pjur ehemise A hommes et robo.' ^ lleps de soie birres couleur pour ohem U| A|hodmes et robos nouveauts. ~~ Itapliste fine pour che:nis percale fine pour lingerie r* (]iicot percale pour" '• Zphyr anglais pour c lemises ^'extra sup 2 Organdi suisse uni et couleur f lias joursdt'ini-soie Chaussettos cossaises cour enfants l-'reneli Krisky, dernire nouveaut l'oi lui fleurs pour robes Tussor blanc lmbrie lilanc Voilea cou eur A barre Shirting b'anc soperie.ir Bas dentelles lias soie brode lias fil lrod Lotions ''i lvert*Tu'le lOiir premire Cu.nm11.110n Couvertures blanche et couleur suprieur Bandes brodes Madera pour ehemlses etjjupes N'oile b anc barres el mouches Hat ne blanche Gabardine blanche barres et unie I repeu banc et couleur A jours Yoieli a-ic et couleur uni Chsn sittei a '.e mn le suprieur Brabaut noir ijlus lui talio 1 ti la cr n Srvitti de toilettas b's.i-lin & couleur da nassss b'anohas pour familles Nappe couleurs Petites serviettes blanches damasses Organdi Itlaoe iSk couleur a barres & A ainage cou eur anglais sup pour jup is Madras a barres de suie pour oheinises boni Satinette Foulard pour robes Peignes fonais & amricains Mo letons b ancs Se couleur** sup.' l'opini de suie uni blanc & crme extri t'.hapeau de paille ime il'llaii Casimir an liais sup Crpon brod franc ds Crpon franais fleu s dernire %  noiivaauU Servie'tes de toilette roui, anqlain 1 apis cir blanc sup. pour tib|>s Uamiss anglais pour matelas do ible largeur ele etc. Aimables clienla, voui qui voulez porter, peu de Irais iea lus beau liasui qu'il soit possible de trouver ur cette place, ne manqua pas, avant d aller ailleurs, de passer cbez nou o le meilleu icceuil -oui est raerv. carreaux. m ta Prornez-v. us de jolis radeaux pananiiiveisairis, fincallltn, iiiiiri: <|i's el liiipii'.|iii's clicz AH* FUS' T -r v. Rue Bonne-Foi; • • .>



PAGE 1

* UIKKCTEL'H PKOPKIISTAJRE IMPRlUEl* CleiaenC May loi. e Huit YfcHNA 1358, Kue Amrlo.ine NUMERO 20 CRNTlIiS Malin Quotidien 7E'*.PHONI M* 248 FILB CC umbus Memor U tonte, ceci... tjjWMft •j'uMif, autour d'elle-mme, fjje jjratajte : elle est le jouet d'elle-mloi •. En elle tout se dforme et tout p* ; rit ; Hde aux courbe* purea Celle ide II nui De peut tre oi> IM qm par riioniiiic ieul devieol amorphe ou carie iturale, aussitlt t|ti'elle tomba ilani le rem ms des peuples. ladre (iyb I lynM ANNEE N* b35 PORT-AU-PRlNd ( HATI ) MARDI 23 JUIN 192 LETTRE DE PARIS Quand les Franaises voteront-elles ? Il est as.ez piquant de constater que cne question qui DOIM parait minemment moderne lut rsolue voil de nombreux lustres. Ce n'est pas une des tnoiod es saiislaclions du chercheur que de dcouvrir au gr du hasard, sous la pous lien des sicles, ce que notre poque qui ^rrage volontiers le pni le6 de tueii dts choses et Hveulijue navement tout s Celle qui lui paraissent u.J.tes, connue des ques'uns actuelle*. Un esprit superliciel peut s'ttonner, par exemple, que le vote des lemiues soit acquis dans un pays tout imprgn 80* don de prjuge* fodaux, tel quer\iiKieterre, la pairie du i uant Mais c'est prciserai nt parce que l'Angleterre coiis.-rve jalousem-nt sts traditions que 1'Auglaise peut voter et.lre lue. Au Moyen-Age, en eel, s.u moment mme o la morale et la discipline chrtiennes rgnaient sauc partage, ou djugeait pas le vote des leu.mes 1icompatible avec ses devoirs. Mme dans ies Liais poinlicaux, lunocent IV ava.t accord le doit de vote dans les gioupemenis sculiers < tout maj ur de 14 ans, mle, t mue j une tiile ou veuve . Un France, au .Vie s -de, le % ote des teumes tait dv ' IdBgitmpI acclimat, sous le reg nie leodal, comme tiiuiane u .ni liel. 1.1 leuune n |i' • avi| voix dans les assembles runis saut les vaMu< d'un mAme au* zrain. Une loi de 1182 mis aporeril que les femmes du p 'uple votaient dans la pluuirt des villes riges en communes. La g an le Rvolution de I7SJ porta je coup de gr.tce au pouvoir politique d -s i m mes, dj dclinant. I .i la t ml le de celle philosophe listnt I Ui Clarall les Droits de l'h);ii m> et di:citoy j n: Vins, et h t ni n ? i tait plus i| i .i ia boula le. C si vers le milieu du X X licle que nous trouvons pour li premire lois la conception molerne lu sullr^e des lemiii s Ivi tSiii, uae iltmt Sophie Huit d'Alary publiait un journ I : Les feinra** lu progrl ', dans lequel e|,e exposait le m -, msie Tune c!imm Ctroier• fintateur di lai*o Ci >tion intgrale des travuHersp'opiildirds (?) annonce qu'il a rsolu la gran I prob'm de l'orga'-ieaiion du trav', nous 'i' 1 n h i s 'e ciin ux ap il uix feu mes : Aux ci'ovennepariai' inps, ses suuuf* en II" "ihlupjT — Le citoyen Borme lil, au'eur de p'uuaura micmns de fiwt lini it dit h miel* 01 pi | nu de iai truite ;ili -in lie a i e r d i ha g>^,">i< avec If | ni oi oeut incen li v et cou'er n is I il ttea aooe > > ejl> yin's oeuviit tenir tat4 ot.iDh mi iita -un ni*..etc. Sa„'issut-il djt du la oeux r.t > i li h |ii ; ? Suis m • ; munie 1 1 vil tu/ i M ir„> miiii s lea a Ivarsaire d i vote tes i n n.s i %  m M ia sons lofllenent que I aclivit • lmmin', en lehori des lu les pol'tipiee, >r luvar.iit util m nt a a'emplo er luis certaines linnchis de 11 ch >si pub ilfM : puriculture, nvail d -s lem mes et es -ni mis, hy/icme. assistance publiquet t'C (Juoi qu'il en soit, nitre pn" vil/e p)titi|i, drui r reur pirt de la supriorit masculine, est fortamiol battu en M che par une poigne d H mm* tes adversiiiies p u nombreux il es* vrai m*is remuants, tenace et rsolu', seconds ptr Je* tranrlugr* du -ex brt, et non d s moinJres panui nos contemporains. Quelle sera I iu I la lotte? E'te n'rst P'S doulNl<& Sur la loi d'un dicton qui a I .il ses preuves, ri ux comme notre civilisation et qui durer i autant qu'ell tvn M ^ n*. a"s m* linro'i'. li vj tore p-uchde nos i h %  •rm ni s '111111111 ce que f mm fi u 1 .... A propos du sjstne de prime ut Docteur ifreemanu T yepirl• Nouvelliste se porleut contre e lynl^me propos par le Dr l-'ree Daaa coosrlHiit donner par ctiHqoe tOO pieds de Cdf p Hntu oa 5 centirrus de gnuide par pu il, et ceux-l tu^gieot : t de fiire re lour ia premire mo te des oou veaux plant de caf des i ,j centimes que I l'.l.it peroit et cela, titre de prime. A mou liuinble avis ni l'un ni l'autie des deux prreds n'et pnlique. el,s i (allait quand m r e opter pour l'un ou l'autre je prl remit encore celui de Mr l-'ree ma n n DOS paysans n'auraient au tune conliaDie dans le sysiii'e de lelour '— lui ('loi o-i r ili plbnler du caf pou i ie. eoir, lomne pri me, les 15 centimes de droit, seia pour lui une opration de dupes— Il aim< rail tncoie mieui touclier cash, immdiat u.eut api es la mise en terre (pmj'-l l-'i.. cnn.n ,. Le pi,s ~.iii u a ( ibeaoia pour le momenl d'aucun itima aut p u Diiie pour panier -le nouv.aux pied* de cale; le haut pru que cette denre t at einl peu tant la guerre et la dernire lcolle ( peo •ex donc, une augineuladoi a en viroa G. <0 par i eut livres ) a • il naammeat dmontr au pro lue 4eur l'intrt q i il a en inteosi lier ia producuon, et, si re* hauts %  fit n'ont pas pu pro luire cet I let. ce n est ni ici ' I par IOJ pieds (va eur je croi< qu il devra loi., lier eu nui* Ici U.I.S V "iU-l'i ceuinne Taire retour qui 'j ae ttrmiaeraieut. An contraire, u.u le pyan aura d'argent en maio, moins il .-entiia la ncessit l'uug ment r a pi oJuctioj. parce q ie se contentant de peu, consommant pe '. vivant de peu. Il s'agit de l'em neoer l'inlen siQ-ation. indirectement, m I i %  lui. Ce qu'il fan', quant i prisent, pour une HiuTi-nt.iiinn presqu'irs tant in de la pro Incl.on du i-. I, t'.e sont des lou'es Je pn (ration bien entretenues qui favo i I-'-I ii>' .1 un i •ml .' t constant en tre pay-ni e'. ut .lui. stimu aut par ainsi la production et la eori sommet o i ; • piystn aiir.il plude litchi.es pour le transport de tes denres en ville et celui il ni.f I. u ilieil.ui li cimpi gus, par iou |ueot moins isol, luit en donnant dte mn\eus A I lu-, pede ir Agrico e de l'aire ( %  tour nes dii-peclion a\ec le mini IIIUIII de U igu et le maximum de rapiiil •J Ce sont des Inspecteurs Agri c de* nombreux iuspe tant lesm m dre> hibtati n* 'f-irea. indi quant au produedu ce qu'il doit fai e et aee r-iui ci doit exrcnter sous peine de aanotions. ontr lant de tatou arieuee la q alit du i te qu il prpare et livre. M. m -(..rieurs devrai nt agir aussi dans les L'sio a r f, car die quaili' ino-me de fves veiles uni y ivrenl et qui don nenl un |iiiui lit dprci, entrt lient le< i -ms quemrs loralcua lie-; ton eo maturit, n'ayant pat atteint leur plein dveioppt meni.uerient de leur poid.voi U donc une perte provenaut du totis JUC ia lev devait avoir et qn'el'e na pas nitrinl cause d'une cift ette pim-lo-*--. et. une second p"it • rsultant .1 i lias pix de v->nt d J r.plte fAve r 1 co'lAe dans de si inuii'ivi ond' tion; une Irosime perte enlin rA m|i|. n de celle desasl eusopra lion dont les i >n**quence< SA fe lont senlir a la rcolte suivinle. car. U ou ctte fve ve te H t ur rach*e pare ftte non en matiin'A il n'y aura pis de fruit l'ann suivinte; p'us donc on en recueil 1-r* plus li rcolte prochaine dimi nuera. Oi ne. p"ut oas obt-nir u ie a>ig m'nta'ion im'an'an'e si aafdei mesare siv*ei al vi ; la le on coupe celle gr m I* outeede pri. Mr F.vrar I l.feer, dBl une srifl d'trti n* d*laills et dorinn-nls, snr ce sii|-l i li'o' : *. ilour lu Programme 1 1 '"'0 verneoinnl d Monsieur Borno* p bl' dans L M .1 n •> d m is de Mai Juin, Juillet, Aot, ou Seplembn. l'isi, H ini-; dei le-t et fait de* SUKKS ti>nsq i mA Pr*Uel l' t •• e ue par ceux qi'ii.lrese ce't %  que* lion d actualit et de pHlnitacl iu t-rt. Mr L/ger lait de ceux qui nvti-nt %  r'eeilei une Direeti m l< In que ri o'e. q" et aiijour d h'ii un (Il accompli. Du %  s'e h moment est venu pu'1 Ton es| entra efi'ec'ivern-nt dans la p'ri 'de d''>rgaoisition de n 're Xgriculiure o tout les articles sur no're relvement agricole devrtient tre con>ultes, s il est vrai qus du i hoc des ile* doit ja I ir ia lnnvre. Et pais, DM qui se donnent lapsim de ner u i, dproiot-r e et tan' • • 'i %  ] -qu'au-mi vrai pilrote ne o re tr ji tiff-an t l'ti ivre le la Rq. ronatru -t ; oi Nationale qi'a entreprise ce r.oiivernem"nt ils progrs e| la b .n i ; vii il4, ap i irl int rhae-i i s %  |i i' o>rt, qin'que m i dtli fi ^1 • -ii| ne peu!)' | i lie eic.ii-i^a et slitiii-" Me vconttttent que ceux qui ont assu* 06 la Uche de oou* diriger tout cas de leurs avis souvent jiidVieux, car ils l'oblk aeeel d IDI 1 li n des cas, au pru dctp-iicu ,-, que ceux qui ne CM MI HUMI p C'iiiililii us 1 1 'n nu n' i i',tpci il) s de nuiie Dcl'ieu n'ui t pes le dro'l .le d lojgm r i le recherche et de fatigues de lorrtM o. !r. le fn"verornent, de bonne fui, leur taisant cr* lit di eooflanea ml liut leur .I s,i ,sti • % %  s'ils chouaient i's n.peMirraieol s'en prendre 4 ui. \ eux d -n • agir avec ii'u lence atin de jostifler U COnlanee du (ioiverncment: pair cela, 'llal'tea n *-s pi mt-, les mondi r. enlever tous ceux qui eraien 1 r*nants piui le ilcveloppem et et la pi u lucliou de leure vo pins; dtuie Ions .rhres \ ombre mut'es. \m onc de VI gr.ll le-niir r'• ;uaiiil elles .ui -i m ,it(e n leur 'n mum de rendement, alors seu em ni nu arriverait a I fOur-e en -isla"l aienl i prendre l'olleu v i>o Ini|)oi-lanles dclarations de 0. painlnv'' eoneeiliant les ('(.niinuuisi.s Le dpot commoniste Doriot est appel devant le Juge d'instrcd'in PAItlS Dam les rerr'es otli ciel*, un i.niisidre probable qu'a .mil peu les troupes du marri-hel I.Miiilev porteront un coup dcisif destin rtablir h> pres'itie de 'a Krance pxnui les tribut du nord du Maroc. A la i li l'nluc M. Painlev a dclar que le gouvernement svsit rsolu de mtltie un tenue a in ti vite des cominunist's i paies 01 s'iiiples il'nvin destins I ><>ni i-roinellre la scurit des Irnupes trans'ses au Maroc.A l'eserptioo dei iii'iniiniistes. la rliamb" MO tiendra la'pulilique de M. P.nnle \. PAItlS— Le dput loiiiinuuitte [loriot qui s'intitule so'dat horo rair. le l'arme ronge a lf l l'evsnt la lef* d'il ilrm lli n pour v fournir ds rBsel tni ment an '"jet de la i sise oeverla n tre les commun 1 'es ecu*t .1 m teilitienees avec l' nnemi.l e ^nud M. Doriot "ni ioli rr m ni pro test contre celle u rsuri • Il I 0 I lilue, d senl-il-, nue loletlOO fin gisiti de* prrogi Ivas di immu ni piiil' un nlaire •'•.m-.— I .1 | o i • .1 .Ici I HV, ri a l'Issue d'une ifrcnis'lii'l' au don.l cile d'un parent du dput Doriot un ili ci ment que lou innsidre crrrprrrrellant pi ur la cause des ci mmuiihles -fJ^A.^r^B^ Coco Cocol ls relations, le h laird, un |iremii'iarli il li •un-ux vous lunt ailo|ilcr un loiirnifseur.mais l s voan sr qu'il est au>ml P.. I ivil •, -I v i, u .>i | •. vieudieic un c'tciit ifjtdu. Coco SAVON Lail de Coco GOGO Savon Ue Marseille Vrai lalU-iidn de Jeun-est* et de boaul, ^ce • avou fabrique,uniquemoiu a\o l'Iurtle pura de GOOU pe IU-II e iiurvoillou jouient loult-s les poros de la peau el ia itind souple, douce et Iraiolto. Ds aujourd'hui, employez le savon Lail de t.ooj i car,en in*uit> teui,* pm pi< iser\e et eu oellls lu tetn ili-s d.iiiioa, u co.iaei vu nui liebes Uur adorable lia uheur I ...vi / on mme temps Le White Almond Soapt'.e: deux IJJII sont en veiiieexclu^iveineni eu \\i os t-ku isaac Uisliy 4c t. 0 1738 Rue Courbe, K n:ix et en dtail dans tous le* HUgaiMH et phsVmaeie de la jilace. Nouvelles tTlrangres Par Cailla Le retour a rei (, iii-atclil tfl reenlt lsort'es dae roHs on ei ir.ni si'ea a l'ex < l'on de'* mol de l'ingnieur |lais v. tirr.i de t.riurs < %  ht* \,% note ofUriLC jue tous Us im \ %  'en's qui ont m In u ronl di'i. s la ngative ili autoiits 1 1 pnli,i s /ireegen d'eei epli i un an n eut rapide et |iislj des (.-ii de Shanghai, Ku Belgique liii|ini i.itii coogra iolt t oalional te Ihambrei d.' C'iiiiiii'ii • NI XFL r•ie roi Albert a uverl le oVais ri i grs n Itroalio nsl dis i li-n hreii^ cl in.neri s I" qurl a eu li u loi s 1er di ui ans ; < il raison du un r e de se-;, i ni Ides le con.-i i -I < onaj %  ouime le plus m | oilanl qui ne oil jamais runi 1, %  reftei a tanls des cbambie> de rommem* de 18 nationt pnndronl part tus dliUrat ions ; I ai plica ion du p*an l'awe el set consquences cono e tel l'une de puni aaeetiois qui y teroti dtbeltui Aulovrdu dilli'itnd entre *l Bolivien le prou \\ t.HIIM.'tONle n.m-. n (tin | i i.v i n c 11 M „i, pu |{ D | rreileee t'a pas nrrreit pu Lli n ait en sdcet que .'o t ui vOUklilue i u' n LILI^H' u-j..'... uu


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06454
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, June 23, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06454

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
*
UIKKCTEL'H PKOPKIISTAJRE
IMPRlUEl*
CleiaenC May loi. e
Huit YfcHNA
1358, Kue Amrlo.ine
NUMERO 20 CRNTlIiS
Malin
Quotidien
7E'*.PHONI M* 248
FILB CC
. umbus Memor
U tonte, ceci... tjjWMft j'uMif,
autour d'elle-mme, fjje jjratajte :
elle est le jouet d'elle-mloi . En
elle tout se dforme et tout p*;-
rit ; Hde aux courbe* purea -
Celle ide II nui De peut tre oi>
im qm par riioniiiic ieul devieol
amorphe ou carie iturale, aussitlt
t|ti'elle tomba ilani le rem ms
des peuples. ladre (iyb I
lynM ANNEE N* b35
PORT-AU-PRlNd ( HATI )
MARDI 23 JUIN 192
LETTRE DE PARIS
Quand les Franaises voteront-elles ?
Il est as.ez piquant de cons-
tater que cne question qui
DOIM parait minemment mo-
derne lut rsolue voil de nom-
breux lustres. Ce n'est pas une
des tnoiod es saiislaclions du
chercheur que de dcouvrir au
gr du hasard, sous la pous lien
des sicles, ce que notre poque
qui ^rrage volontiers le pni
le6 de tueii dts choses et h-
veulijue navement tout s
Celle qui lui paraissent u.J.-
tes, connue des ques'uns ac-
tuelle*.
Un esprit superliciel peut s't-
tonner, par exemple, que le
vote des lemiues soit acquis
dans un pays tout imprgn 80*
don de prjuge* fodaux, tel
quer\iiKieterre, la pairie du
i uant Mais c'est prciserai nt
parce que l'Angleterre coiis.-rve
jalousem-nt sts traditions que
1'Auglaise peut voter et.lre lue.
Au Moyen-Age, en eel, s.u
moment mme o la morale et
la discipline chrtiennes r-
gnaient sauc partage, ou dju-
geait pas le vote des leu.mes 1i-
compatible avec ses devoirs.
Mme dans ies Liais poinli-
caux, lunocent IV ava.t accor-
d le doit de vote dans les giou-
pemenis sculiers < tout ma-
j ur de 14 ans, mle, t mue
j une tiile ou veuve .
Un France, au .Vie s -de, le
?ote des teumes tait dv '
IdBgitmpI acclimat, sous le re-
g nie leodal, comme tiiuiane
u .ni liel. 1.1 leuune n |i' avi|
voix dans les assembles runis
saut les vaMu< d'un mAme au*
zrain. Une loi de 1182 mis
aporeril que les femmes du
p 'uple votaient dans la pluuirt
des villes riges en communes.
La g an le Rvolution de
I7SJ porta je coup de gr.tce au
pouvoir politique d -s i m mes,
dj dclinant. I .i la t ml le
de celle philosophe listnt I Ui
Clarall.....les Droits de l'h);ii
m> et di:citoyjn: Vins, et h
t ni n ? i tait plus i| i .i ia
boula le.
C si vers le milieu du X X '
licle que nous trouvons pour
li premire lois la conception
molerne lu sullr^e des lem-
iii s Ivi tSiii, uae iltmt So-
phie Huit d'Alary publiait un
journ I : Les feinra** lu pro-
grl ', dans lequel e|,e exposait
le m -, msie Tune c!i miuine. Le lemini ma actuel
iuii niv
L s rvolutionnaire* le 1S4S
se proposrent d'au^in inlff l-s
droite tes lemm '8 On vou'ut les
euro r n roiltcs s i- s 1 tun
de V; uviennes il s'u/is-
Mil suis -nu de I mu m vot-
es n |u s Voisin nt a /ec uua
alti lie par hquel e un n >mm
Ctroier fintateur di lai*o
Ci >tion intgrale des travuHers-
p'opiildirds (?) annonce qu'il
a rsolu la gran I prob'm de
l'orga'-ieaiion du trav', nous
'i'1 n h i s 'e ciin ux ap il uix
feu mes :
Aux ci'ovenne- pariai' inps,
ses suuuf* en II" "ihlupjT Le
citoyen Borme lil, au'eur de
p'uuaura micmns de fiwt
lini it dit h miel* 01 pi | nu
de iai truite ;ili -in lie a i e r
d i ha g>^,">i< avec If | ni oi
oeut incen li v et cou'er n is I
il ttea aooe m yen pir lepil 2.'> > > ejl>
yin's oeuviit tenir tat4
ot.iDh mi iita -un ni*..etc.
Sa'issut-il djt du la oeux
r.t > i li h |ii ; ?
Suis m ; munie 11 vil tu/
i m ir> miiii s lea a Ivarsaire
d i vote tes i n n.s i" m mia
sons lofllenent que I aclivit
lmmin', en lehori des lu les
pol'tipiee, >r luvar.iit util m nt
a a'emplo er luis certaines
linnchis de 11 ch >si pub ilfM :
puriculture, nvail d -s lem
mes et es -ni mis, hy/icme. as-
sistance publique- t t'C .
(Juoi qu'il en soit, nitre pn"
vil/e p)titi|i, drui r reur
pirt de la supriorit masculi-
ne, est fortamiol battu en M
che par une poigne d H mm*
tes adversiiiies p u nombreux
il es* vrai m*is remuants, tena-
ce et rsolu', seconds ptr Je*
tranrlugr* du -ex brt, et non
d s moinJres panui nos con-
temporains.
Quelle sera I iu I la lotte?
E'te n'rst P'S doulNl<& Sur la
loi d'un dicton qui a I .il ses
preuves, ri ux comme notre ci-
vilisation et qui durer i autant
qu'ell tvn M ^ n*. a"s m*
linro'i'. li vj tore p-uch- de
nos i hrm ni s '111111111 ce
que f mm fi u1....
A propos du sjstne de prime
ut
Docteur ifreemanu
T Commerce eu llniii appi>ye- pirl-
Nouvelliste se porleut contre e
lynl^me propos par le Dr l-'ree
Daaa coosrlHiit donner par
ctiHqoe tOO pieds de Cdf p Hntu
oa 5 centirrus de gnuide par pu il,
et ceux-l tu^gieot : t de fiire re
lour ia premire mo te des oou
veaux plant de caf des i ,j centi-
mes que I l'.l.it peroit et cela,
titre de prime.
A mou liuinble avis ni l'un ni
l'autie des deux prreds n'et
pnlique. el,s i (allait quand m r e
opter pour l'un ou l'autre je prl
remit encore celui de Mr l-'ree
ma n n dos paysans n'auraient au
tune conliaDie dans le sysiii'e de
lelour ' lui ('loi o-i r ili plbnler
du caf pou i ie. eoir, lomne pri
me, les 15 centimes de droit, seia
pour lui une opration de dupes
Il aim< rail tncoie mieui touclier
cash, immdiat u.eut api es la mise
en terre (pmj'-l l-'i.. cnn.n ,.
Le pi,s ~.iii u a ( i- beaoia pour
le momenl d'aucun itima aut p u
Diiie pour panier -le nouv.aux
pied* de cale; le haut pru que
cette denre t at einl peu tant la
guerre et la dernire lcolle ( peo
ex donc, une augineuladoi a en
viroa G. <0 par i eut livres ) a il
naammeat dmontr au pro lue
4eur l'intrt q i il a en inteosi
lier ia producuon, et, si re* hauts
fit n'ont pas pu pro luire cet I
let. ce n est ni ici ' I par IOJ
pieds (va eur je croi< qu il devra
loi., lier eu nui* Ici U.I.S V "iU-l'i
ceuinne Taire retour qui 'j ae
ttrmiaeraieut. An contraire, u.u
le pyan aura d'argent en maio,
moins il .-entiia la ncessit l'uug
ment r a pi oJuctioj. parce q ie se
contentant de peu, consommant
pe '. vivant de peu.
Il s'agit de l'em neoer l'inlen
siQ-ation. indirectement, m I i
lui.
Ce qu'il fan', quant i prisent,
pour une HiuTi-nt.iiinn presqu'irs
tant in de la pro Incl.on du i-. .
I, t'.e sont des lou'es Je pn
(ration bien entretenues qui favo
i i-'-i ii>' .1 un i ml .' t constant en
tre pay-ni e'. ut .lui. stimu aut
par ainsi la production et la eori
sommet o i ; piystn aiir.il
plu- de litchi.es pour le transport
de tes denres en ville et celui
il ni.f. I. u ilie- il.ui li cimpi
gus, par iou |ueot moins isol,
luit en donnant dte mn\eus A I lu-,
pede ir Agrico e de l'aire ( tour
nes dii-peclion a\ec le mini
iiiuiii de U igu et le maximum de
rapiiil
J Ce sont des Inspecteurs Agri
c de* nombreux iuspe tant lesm m
dre> hibtati n* 'f-irea. indi
quant au produedu ce qu'il doit
fai e et aee r-iui ci doit exrcnter
sous peine de aanotions. ontr
lant de tatou arieuee la q alit
du i te qu il prpare et livre.
m. m-(..rieurs devrai nt agir
aussi dans les L'sio a r f, car
die quaili' ino-me de fves
veiles uni y ivrenl et qui don
nenl un |iiiui lit dprci, entrt
lient le< i -ms quemrs loralcua
lie-; ton eo maturit, n'ayant
pat atteint leur plein dveioppt
meni.uerient de leur poid.- voi
U donc une perte provenaut du
totis juc ia lev devait avoir et
qn'el'e na pas nitrinl cause
d'une cift ette pim-lo-*--. et.
une second p"it rsultant .1 i
lias pix de v->nt dJ r.plte fAve r1
co'lAe dans de si inuii'ivi ond'
tion; une Irosime perte enlin rA
m|i|. n de celle desasl eus- opra
lion dont les i >n**quence< sa fe
lont senlir a la rcolte suivinle.
car. U ou ctte fve ve te h t ur
rach*e pare ftte non en matiin'A
il n'y aura pis de fruit l'ann
suivinte; p'us donc on en recueil
1-r* plus li rcolte prochaine dimi
nuera.
Oi ne. p"ut oas obt-nir u ie a>ig
m'nta'ion im'an'an'e si aafdei
mesare siv*ei al vi;la le on
coupe celle gr m I* outeede pri.
Mr F.vrar I l.feer, dBl une srifl
d'trti n* d*laills et dorinn-nls,
snr ce sii|-l i li'o' : *. ilour lu
Programme 11 '"'0 verneoinnl d
Monsieur Borno* p bl' dans L
M .1 n > d m is de Mai Juin,
Juillet, Aot, ou Seplembn. l'isi,
h ini-; de- i le-t et fait de* sukks
ti>nsq i mA Pr*Uel l' t e ue
par ceux qi'ii.lrese ce't que*
lion d actualit et de pHlnitacl iu
t-rt.
Mr L/ger lait de ceux qui
nvti-nt r'eeilei une Direeti m
l< In que ri o'e. q" et aiijour
d h'ii un (Il accompli.
Du s'e h moment est venu
pu'-1 Ton es| entra efi'ec'ivern-nt
dans la p'ri 'de d''>rgaoisition de
n 're Xgriculiure o tout les arti-
cles sur no're relvement agricole
devrtient tre con>ultes, s il est
vrai qus du i hoc des ile* doit
ja I ir ia lnnvre. Et pais, DM qui
se donnent lapsim de ner u i,
d- proiot-r e et tan' 'i ] --
qu'au-mi vrai pilrote ne o re -
tr ji tiff-an t l'ti ivre le la Rq.
ronatru -t;oi Nationale qi'a entre-
prise ce r.oiivernem"nt ils progrs
e| la b .n i ; vii il4, ap i irl int
rhae-i i s |i i' o>rt, qin'que m i
dtli fi ^1 -ii| ne peu!)' | i
lie eic.ii-i^a et slitiii-" Me
vconttttent que ceux qui ont assu*
06 la Uche de oou* diriger tout
cas de leurs avis souvent jiidVieux,
car ils l'oblk aeeel d idi 1 li n des
cas, au pru dctp-iicu ,-, que
ceux qui ne cm mi humI p
C'iiiililii us 11 'n nu n' i i',- tpci il) s
de nuiie Dcl'ieu n'ui t pes le dro'l
.le d lojgm r i le recherche et de
fatigues de lorrtM o. !r.
le fn"verornent, de bonne fui,
leur taisant cr* lit di eooflanea
ml liut leur .I s,i ,sti , s'ils
chouaient i's n.- peMirraieol s'en
prendre 4 ui. \ eux d -n agir
avec ii'u lence atin de jostifler U
COnlanee du (ioiverncment: pair
cela, 'llal'tea n * tre trop c insult tant le princi-
pal ilile l, --c
\ i-i d ne, pu- m 1 na-l, j'ai,
menis nieos von- cm iloyer cee
G, '" 000 |iie Ur l'reemauii v^ut
If cli r aux pii u -s a pay- r I M
Inspecteurs agrieole* eu gran I
nombre, pouf ennliAler la cueil
letie du rat, atin d rmpcli ir .la
r -.lit !f les fves ^ rlee et *'
gner ati piysan la lacon avanta-
geuse d'nprei ; pour exercer le
mAme contrle dms les l!-ines.
ch/ les spculateurs empAcbant
l"s uns et les autres de hvicr et
d'accepter de f.^ves veiles el du
pil mal pr'par. sous peine de
sanclions c.ir, le fadeur qui fa-
vorisera leplmiment lmiinrt.
leur de nos denres sur les mar.
ch^s trangers, sera Nui lu ne
pr/paralion. jamais la gwtnde
qiuulit^ que non p iti'oi s y ac-
cumiilr .. comme Mr Lger a eu
te lire et a le | diim r d
articles sus cits.
Tes mmeR Inspecteur- snraieo'
pour mission de faire abattre tous
cafier reconnus impiinln h- ',
cause de leui el les remp'srer
par de jeun>-s pi mt-, les mondi r.
enlever tous ceux qui eraien1 r*-
nants piui le ilcveloppem et et la
pi u lucliou de leure vo pins; dtui-
e Ions .rhres \ ombre mut'es.
\m onc deVI gr.ll le- -niir
r !>' ;uaiiil elles .ui -i m ,it(e n
leur 'n mum de rendement, alors
seu em ni nu arriverait a I
fOur-e e-n-isla"l pi n'nlinnt chfiiea lqn|las
'ob'ienilrainrl avec faci ile cl en-
l'Oii;s-me. le p y u 1 ij^ -iri'iil
et di- iulm p 1 re yens pa-
llqiie, ra'i nnel Hil|i.ts.sa
m''n'a it.
I ue i isp^ction daei nos nrinci-
pa'es I -ioes rvlemil i|u i n'ett
pas t-'mraire d'a\ mrer qn'nne
prnp'ir'iou de 90 i i" i o I fves
non en malin it est r leoll i -
qu* anne. Kl, dpenser liniques
mil iers de Goilfdefl I oui' rcliibur
.I- Igenli prposs au BOOlrO e lu
producle'ir qu'est ce. en com:iaiai
on ds perlei subies chaque
an "e '
II Msser de i ut le deux pre
ni...... siircef il'intensilicalion me
fa il l'effet d'un pni'iiiti re qql
au'ail tri i- mi'O se mauvais
tal, et qui ne puml ic, les
louer p mr cp|te c i i-e, e( diepM i I
de ii 10 U'1 , uime t nlea en
lui r une autre quand les Irais
mais nt ipares av c rette va'ear
pouri lient durer de li/ in s
d annes el lapporl r trois fois
autant pie a nouvelle.
Port--u l'iinre, le T.i .lum |V||
Jismii I.KOKK
La situation marocaine
li's Fi aurais se |ii-i;|>aienl i prendre l'olleuvi>o
Ini|)oi-lanles dclarations de 0. painlnv'' eoneeiliant
les ('(.niinuuisi.s
Le dpot commoniste Doriot est appel devant le Juge d'instrcd'in
PAItlS Dam les rerr'es otli
ciel*, un i.niisidre probable qu'a
.mil peu les troupes du marri-hel
I.Miiilev porteront un coup dcisif
destin rtablir h> pres'itie de 'a
Krance pxnui les tribut du nord
du Maroc.
A la i li l'nluc M. Painlev a
dclar que le gouvernement svsit
rsolu de mtltie un tenue a in ti
vite des cominunist's i paies 01
s'iiiples il'nvin destins I ><>ni
i-roinellre la scurit des Irnupes
trans'ses au Maroc.A l'eserptioo
de- i iii'iniiniistes. la rliamb" MO
tiendra la'pulilique de M. P.nnle
\.
PAItlS Le dput loiiiinuuitte
[loriot qui s'intitule so'dat horo
rair. le l'arme ronge a lf
l l'evsnt la lef* d'il ilrm lli n
pour v fournir ds r- Bsel tni ment
an '"jet de la i sise oeverla n
tre les commun1 'es ecu*t .1 m
teilitienees avec l' nnemi.l e ^nu-
d M. Doriot "ni ioli rr m ni pro
test contre celle u rsuri Il I 0 I
lilue, d senl-il-, nue loletlOO fin
gisiti de* prrogi Ivas di immu
ni piiil' un nlaire
'.m-. I .1 | o i .1 .Ici i hv, ri a
l'Issue d'une ifrcnis'lii'l' au don.l
cile d'un parent du dput Doriot
un ili ci ment que lou innsidre
crrrprrrrellant pi ur la cause des
ci mmuiihles
-fJ^A.^r^B^
Coco
Cocol
ls relations, le h laird,
un |iremii'iarli il li un-ux
vous lunt ailo|ilcr un
loiirnifseur.mais l s voan
sr qu'il est au> i aa*ti v." r 11. i | -11 x rniti
Dit | i*.ni*nii** aulii' mai<
londt I mime liiatulic?
/^Iurs, visite/ |>ml P..
I ivil , -I v i, u .>i | .
vieudieic un c'tciit ifjt-
du.
Coco
SAVON
Lail de Coco
GOGO
Savon Ue Marseille
Vrai lalU-iidn de Jeun-est* et de boaul, ^ce avou
fabrique,uniquemoiu a\o l'Iurtle pura de GOOU pe
iu-ii e iiurvoillou jouient loult-s les poros de la peau el
ia itind souple, douce et Iraiolto.
Ds aujourd'hui, employez le savon Lail de t.ooj i
car,en in*uit> teui,* pm pi< iser\e et eu oellls lu tetn
ili-s d.iiiioa, u co.iaei vu nui liebes Uur adorable lia
uheur
I ...vi / on mme temps Le White Almond Soapt'.e:
deux ijjii sont en veiiieexclu^iveineni eu \\i os t-ku
isaac Uisliy 4c t.0
1738 Rue Courbe, Kn:ix
et en dtail dans tous le* HUgaiMH et phsVmaeie
de la jilace.

Nouvelles tTlrangres
Par Cailla
Le retour OALO llana une rnmmiir-ira
li n u eooaeil des unnistreH, l'es
I l .1 il 'Il llllllll-l U S I " 11 illUlflUp
te qu d avHil xplor I0O.OO0 kilo
m;n s carrs saus d couvrir auu
te trace de leire. I,'informt on
npiiile que des 'ond.vi-1 Peru
su l'oint 'le plus septentrional de
t'explorn ion rvl1 ei I une pro
tondeur de .1 780 mtres, ,, qui
fnl supposer avec ceriilide qu il
i. i u-'i aucune terre dan- le
leur norVgin du baskin polaire.
En Chine
l'KMN- les delgis de tS
rnllges il'en-eig'i-menl suprieur
ont envoy une commission su mi
n tre des affaires trangres lui
demandant, su nom dis ludants
chinois, la rupture immdiate des
relations dip m'tique* avec I \n
K'eteira Cependant la situai o
es' ppparemm' nt p'us Ir m |u l'a
PKKIN Le mini-Ire des allai
r.-s tirang'-ns adres- u- e deu
i roe note au l'orpa sii-li m I que
ilaaa Isqrell nn attribue >a rei
(, iii-atclil tfl reenlt lsort'es
dae roHs on ei ir.ni si'ea a l'ex
, < l'on de'* mol de l'ingnieur
|lais v. tirr.i de t.riurs < ht*
\,% note ofUriLC jue tous Us im \
'en's qui ont m In u ronl di'i. s
la ngative ili autoiits 11 pnli,i s
/ireegen d'eei epli i un an
n eut rapide et |iislj des (.-ii ,
de Shanghai,
Ku Belgique
liii|ini i.itii coogra iolt t -
oalional te Ihambrei
d.' C'iiiiiii'ii
NI XFL r-- ie roi Albert a
uverl le oVais ri i grs n Itroalio
nsl dis i li-n hre- ii^ cl in.neri s I"
qurl a eu li u loi s 1er di ui ans ;
< il raison du un.....re de se-;,
i ni Ides le con.-i i -I < onaj
ouime le plus m | oilanl qui ne
oil jamais runi 1, reftei a
tanls des cbambie> de rommem*
de 18 nationt pnndronl part tus
dliUrations ; I ai plica ion du p*an
l'awe el set consquences cono
.....e tel l'une de puni
aaeetiois qui y teroti dtbeltui -
Aulovrdu dilli'itnd entre
*l Bolivien le prou
\\ t.HIIM.'tON- le n.m-. n
(tin | i i.v i n c 11 -M- i, pu |{ D|
rreileee t'a pas nrrreit pu
Lli n ait en sdcet que .'o t ui
vOUklilue i u' n lIlI^H' u-j..'... uu



LJMAt
II*,
s..

Agit vi't et radical "i*
prima '* doul .<
de !] rricl.on
Pagol
nergique' trtitcepttque urinairo
t
C~.:i loefe eomplii ut^on i
or
fl'UMI ll HMBI 4f '
.. Il t 11 P>it-
t3< 4 c.J 1usu1l; lou
lu : -.robtt qui Ici habitant
La .l'-o:ivrta il i PAGEOL
-rmi-
l '., d'iiii de
If Para du pro-
....
i, an-

T i
. oea-
*> u II ;.. ..-r I l'\
'
L J |.n :
i r -a ainr.ij
vmianf.
Avaria.Maadleade UPrju'
' t,i I ' Il iitlfiqui
~-- I-......''* I
RUCOVAL
PommjJ non loalawa MUtll la*
nalad.ei d la aaau.
joint il* i M' 'h i tt ni' il In
lit- li l.e !..-na>i;a.l l'.r li'l g,
llhui ton i i eue imricain pr
lira [ roi l.,iin>mnt pour \ii a a
boni il un D i. rc de guerri
Ktali I ri- il rera ai comptine
d'une ijiui lui me cornai-- u i ,1 \
pris jiiri ': pie--
Oi'siuili ei ci nnituni- i b
a lnli
S\N'I I L" DE < Mil I- "n an
nou qui S I ineutieri ont Iroa
v I nui ''n" Im rcent- d>'sor
du <> m un ! I qi i onl i u lieu
dan* le- | i "virn - l'1 :'' ' unies
Lis Iri i pi dan Bl I DO 0)1 r l'if
lillene pour dloger Ici rebelle
des Mlfli oa il- l'taient forli
fis : on ignore le nombre d-
bit f ses.
Nouvelles Diverses
I'aiiib i a r ii ii, --mil il s r
parniioi- .-'.-t runie poui examl
ner le r pporl de r al i inral
Gilbert nu sujet den paiements
faits par l'Aliemegne peadenl 1rs
premis mois de la mise en vi
gueur du pan P i -
La I'a/ Le | ri locole pot r la
d'1 milmun de la frontire entre
le Prou et la Bolivie a t ign
ht.
A mditer..
Il i1 m alviiD* non- fiuoiv lit nul"
lin -lr l,i julliliil ;
Il est m i que notre so t u'et
pas ei. vi.it. u il qu'il n a pas i, u
de s'en li n il' r. n tre hi-toire
naiinoue quoique gloriiu-e, trs
gloiu u-t -t n.iiidte de trop de
eai g, de Ircp de lai u.es l uni /..-.
it\ i rit ./ >, Actuellcne I, non-
ne Ibisol- qiM payer II lanoa
d llll pns-'' pouf iinplowi le u i
de IIhiiiM. Ifilli, bien triste. Rai
peton- Doue cependant calUp Baie
de Mu b< li i .i li quelle je ne ch u g
qu'uu leul uini puui l'adapter aui
frcoBatan ce qa bouc Ifevei i m
u homum ttnstbltt, du cet im1 e t
C'iraii, ijiu t wi{ sur Ml *KMl i/i
I ".. ,.. ( Miche et ava I al de
la Iti s, |i .i,n i [ ,/i i iin ii ,/ i
h>m i t i moiiJ J1 I oui muni,, i
' ) lj( Ul< : tr huilons doiei a\..nt
lis i \.1 i. di in ir uni- il ioli'
diiris, pour qu'un mei leur toil
pi i-si 'in- iireii dent l'.ivinir
ni il(nli !
Jean le l'Ouest
Sans rancune
Le moi- dernier. Jark Deropee^
arriva li l'un. Ire dctcendant du
tiun, U iln.npiiin BBilicaii lui
htureuv le ni i unlier, parmi li
foule de ieu qu laienl vaaui
peur le i i. ion idvereaire d'il *
a i ini| ai. Gaorgai I if| aeliai
di ut t< ' eiil:>fuiiii di l ai t e cou m
cia ra gloire el qui \ml lui m i
cordial' m ni la m !.
Bal i emp'c Je euafr.' mite
piiiiv,
iii uiwi...
Le* Irres de l Ir.slitutioi
s il L .n- las l in/tfl i i n' ' !
truirf, dans la gran h mf le l-'ir
Blablieseaiaol,u i pici m lli
eo imint arm
C'est d-iii i i 11 di s int-
Jein. Dann pi -in I i I
I une a i - i n m"'
appel c i.ts feux de la Saint*
.1 .-m .
I, s Min d'il" les rue de
Port au Prise, l'on ma a*r rto
nomlueii-es liii\ lij'.l-!- il l'i'-ii-
limier*
Les eyeliste ont il t !i-| IIB-'
d'en avoir -
L s travaux demii'l is-emen'
de la plana Ption se pniir-uiveiil
i' iraetnl. A leur omplei acht
vemenl, ca sera la p u- lin le pla e
pu! i |:ie i!e la Lapitale,
Ii-''nra'em >nl le Pf r de
Tarif douanier prsn' p i le Itn
fWn du Ke-eveur li ii''r i n"-! pas
lavnnhl'ment aeemilli Oa lui
rep'ohe de n'avoir pi- dim nu
le* dioits sur c il lini irti'' es pn
proaortion di I iii^racnla ion
re iur certains autres
Smifciiplioi
N mi avons r'.ii le Hu I rtia
de 11 Ca i u 'i li Tt'-ui-
Pria 8 '"mi u mi i pro -
bnrti iwmpt el mirai .cl -s
du t r (Jciobra i'.'.' au H
M us 1925
Par eatta pnlili;ati > i on ip<
i, ivb (i iiir 'i i h Gom
mil l'ii Liotn n intte i I ic l, i
li I :e ilu '2') Jtaviar demi r
de > isl uire uo l fica dig ie
de li -il1, p ur une v il ur de
i \ I MILLS U ILLvRta
Vu 14 te lt roplac nient dont
le ii 1 ivrirne u ni i> ir 11 Loi du
'. \ ii fU24 idole la fille ;'
Ci il lin i>t l'.ns rliunce 'le
ion it n lue a p*f t m itivai a
iliOfl n' -t pil i,i;iro,>n' .1
11 roatruciioo p-oj la, 1' li i*
Ce u n minai sari .n,"' sur I.: t'-rrnn ronnnuml
lila ru? lu l)uiii born au
N ir I pir le burej'i les Coda
po'tiux, al
I) s' -ut n li iv \lr i >r
gci li i-sau, arohitacla p > ir
1 \ iii > 1 du travail Ja C 1:1-
i< 1 u )u sinv.i ii le i>l ni |u il a
m n n 1 n 1 l 111] nroiaai 11
el 1 n i t :i^"' l p ur 11 -J ll-
UI 1 I MU<
C : uu n ira 11 Bull il 'i Co a-
m 111! ,1 1 'h issi l'une .sn.-
I U -I 1 I I I 161 I llll 'lO' s
l r m I u n u 1 xtrj.t ^ ur
nos 1 c i.r.
* Pomes du Terroir
i - 00 ver
f.'i JuV- |n
C Ue m 1 ve originale revi^tm le
U cou'"ir In al'', a la firme cl 11
sique, retruc!. en grandi pirli--,
H ...../"' -, nO T'I h:n,f hit'O
n 1 1 -. /' //"'/'-v > /c MOI Pi
r s leur '-,' !i 'i I ti mti 1 1,
///, la k/ "/ -' /' toit eni)
,!. 'i.-, lieux cMbrt -.
D'une bonne lactuv d'uni i' s
pil iii 11 lui,HU'. '"le in'i|(iile
de p es vra ment l> les il me
truc1 vei ulusieu'- te lieelli
seront publii- du.- ms ijiili
li n-, m ml i'iinp qui p,' 'i.i 1 im h .n 111 1.1
Prix : j gourdes, pour les 'oui
trip'f'Uis dont voici le m ms :
A. Pn'a. W Blo, ll> Cnnta
ve, IV Paul Sa'i n on. M Abra
1mm. l'Urnini A. ''ni m 0. D.
.Iniques, Il l'Hiicu, EdBOI I
Merifiis, ligu-le Id umnu. Au
loire i r l'ail,1 leui J Fcquit'r ,
llv|p li> J.di, Jli 81 Cli ut. Pa
lt /i li >a, \P e ennui ,iin ri
ra n (T*n g Hoy ll're'l II"-"',
l.i li I...I i- ii,t. Il r- i- Ho 0
1 v m on r t'r '.t I, Mal u- Il
ne I'.'niia L'Uieui ear, 1 li ialiafl II > C
V'Clor, F. Bepa, Doct n r v a
lluiiin. A (ilura Hi i> 1) sir.
B Sad, A. 1 h*milv N uvile
Guillaume. Do) n Lavelaoel Bail
lv Pila, Nie la- Velti n, \ Il clia,
Ka 1- ll-rmaniis, llnec Dorain
vile. Philoela Hornet, r\ueala
Frr's Henri Pail'fi, l'Ir'ndore
Thrtnas, A Pi 1%*-!I, Christian
Claude, / uki sle Viard. I#ga*h)n
alli monde, 1 mm Pjip,ll llor
day Al, I 1 1 - Bi -ir I u, ieu Mira
li'iiii. Iii'e- GOfBiil Juta H'iliou
a Jli Colalralla, Joanny M gim.
I'. I> n I nir-, A. Josa| lut, A un
1 ,i Momplaitir, Augu*ie rrber,
KiHBois K'i H Hu n, Saniai
rc. K Matais, M.mri e 1 -s jim1,
Jfa CataagDi I Al rlJNr le, lins
tian Caoaan, C. .Voi.las-e, Traey
Chavry, lli Hu'nri. U 1 ahi M, l'a
rius Booraod, Kl Polyi lu.....11
Archet. Ku-larhe S. ini LOI, l-'red
Mait.lK. Mrmii lil us II1 un,
Maurice Brun
( lui :e )
Varils
Ce Soir
Les Trois lousquelnires
En fe : bQ c'a
Parisiaiia ^ maison F. Lavalatc! S Co
Jeudi 2G Jui.
r.rai.'i sel, 1 i > rt auPniir
lu lu lil.u.l T- nor
Su/.ano Polanco
accompli.' .lu Ma> stro tomposi
leur il 11 -li u solo
Juan F- Garcia
( in 1 ul Meie di maii' le 1, lognon
m 1 de 1 e la aelce d Art
Service ilvdrauiiquc. de
PorL-dU Prii.ce & du
Ptivi.-Viil
hn vue de mettre lin au> n >m
breuses rclamations qui lui par
viennei I d abonn- qui, sou pr
lexle de n avor pu mu 'eur bor
dereau, sont toujours m r. larl
pour la p ii. m- ni ,1, :, m i.,,- n.e
sue le, la Direrlioa du dervica Hj
drauliq it attire leur attention sur
l'un le -es prcdents avi* len-
rippeliiil que I mIi .n n m il lanl
tiie p ur 1 h un e p \ 1 le tous
1 s dam m '- 'Im I'ki 1 -' u
p'us tari le li In itantlAme m 'is,
il te p rtir d* I qu-lle la cou
c l'on tara supprim e.
Ln co .-. iicni e, 'ave r iq
cune e\ ue o u"i 1 il la 1
1 p ion du b ir I 1 , 1 ne 1
|i4 e par le 8en
1 n 1 p a
1 '.'i ta 1 >' lu..... | 1 n iou -le
'.i 1I1 u! on ni 1 1 1 I il 1 1 -
q u n.ii 101, 11 OUll ". ^ I .iv' r e
T' I I1I1--' n ni la 1 u pi -' -
. ml au l'rii.i' 1, 'e .'_' I 1 ', l '.i.'.'i
L llhE Tlu.N
Liiation Amricaine
'"lirai Itu-sell, the American
lligh CommiaaMOAr, hu Uftllati
m. 1 \\\ o m mili's lea-e ut . ce. the xrra'er pari oi' whic'i lu
expiv's lu -p.nl in tiuvulhn^ in
Kurope.
I Ju;n 191 '
La Gnral HiII. Haut t'om
mlaaaxra Amr un, a li--^ Il ui
et j'ab-e- I' ni de m"i- peu dut
lesquels il voyigera en Europe,
Avis
l.i -erni'iu; deriinVe, u disparu
11 I 1 II.. ', sur l'Il il.Hall 1 de
Me t'iTi'Afie 1, un jeu'-e che
val rouan, l.iinp de leltr' I. S.
ay int une petite plaie au d 1 .
l'ne b n:,e rcompense est | ro
mi-e i 'lui qui le fera retrouver.
I' .1 Ht w l s medi dernier au
Portail Si .lo-epti un "li. val tou^e,
larrij des leltics V H.
S Ire >er vl Teilu''ien il
moud nui 'l'uni 1 un-, bon' e r
compense a celu pii di rtro )
ver l'animal._______________
H Voile rt Prisbi
Ce-I ave o ai*ii que nou avons
r< i.'ii h 1 eu dm boi' m x .. 1 le
dis imbaieadeori de la PeDtea
V'raiiii-e, MM Valle et Pre-I.-
de retour de leur louri e du Sa I.
Ils boi ont | in en, hautes de
leui -|"iir dan- I inti ies>BQle ca
pluie du li j'u li in nt do Sud ou
gr 1 c au cm ci'ui f u n qu'il
on' Iroue lia oui pu moi er un;
p tite pii c en di m ji m 1
Leur Mire a. Var>> >e- au a ieu
pii ii.iineirent m ec un pr. me ailchaoi et 1 nrin-meol nou
veau doit voici lia dil rtnles 1 ur
liai
I ne SdeclioQ la Raloui de
Cr i-s 1 .<> Rob 11 de Kiet*.
M v .1 la r 1 le lli a \
Vork il y a qua 1e an avec sou
en Dp ujn 1a
t Les i)^:u \ K de \illemer ",
gl n t rcit II 101 1 que.
t Le- Maine, l'Kvi-tence. le
Troll Hussards, les Klfes.le Trfle
M m lit 1 pir l'auteur.
lie- p 6si - de diflran.1 auteurs
h ii iaoa
.."^'.'s & premimcs G lee 1
Kuti i n ..
tASTHME
munit* |
aoi.iageii.aiii nnmadiiiMguariaoni Globules Rbaud I
_ ului.m.rr. l.-ua.aurpraaanu ma .l
r**S* .""'" 5_-.,.LL".'.- f ' "' "" fore. I
B. OAL'iHji'x. :: x,,-
A
'-Colomba .-,| I
*> aa-ma** PaanucS, IICH W
lu*- 'lu Mii'|i-in Entre QuinQ Williams'^et Coului.
\ ienl'^de recevoir par le tranaii
le urtcles suivante
r ,
l ni li, Kxira F.ne, D:oteiU daole. OeaUllie Or el Argent
I ilni*, Ceintura i.o i, aux'iarui-, I'ume-, Finir-, l'aille de Soie t
H'i a erucleo poui Mode*. Sparteria.* .e- Motifi ll'uu- Kantaisie en
leies piur rtmse ch'ipeaux, de- Sic- He-ls de toute beaui. d *
ra s llin.ing-, 1 li. peaux Jean But ponr t-nlant. Bros-es tt'1
Peignai 4 coiffer lous genres d s Biossia deols, de Patea Denti
Ir. e, etr, u .
' articles pour H ini es : Faux col, Cravate, Bretelles, CbeflUaf'
(a Mie, J u telles, le fous aiticle-pmr mucerieet Lingerie. Cm
li lia ni 1 ni 1-
I.iiU MOUS KN I S liKNKFSet Bouchons pour phermacie.
Aluna laitn Liquile : Lquems, Cognac, ins, Champagne aulbeo
Dalle en Caoui BUtiC ei l'uupes. Jouets aivers
1 m ies d Pbarmi ie.t Spciallti PneaBacautiquee. Beee-l
II su-, l uli a en caoutchouc Vin et > anp he- liien-. Vin Nuurr,
Li'i'ix, Il stugeuiu, i.iiiniiim Labaic.ique.l'epto Fer etc.elc.Sel d'Epsoit
et ,ie tiliii ieu, Ivenns in Qroe, Bavoni auli-'-pii juts l ules qualits,
fc. tail-," .'in>ea pour >iiops.ii |de 1rs et t^onliseric.Colorants naturel.
.vous avoua ren le Ve itab'e I li de Alpes, Excellent dpuratii
f iss -/.-nous voir, nos juix sont avanlajeux,
Demandez les BI--
cycletie Satleti*
lt,ur hommes tV femmes
de la. gronde fabrique
anglaise he SiUley
jCyele Co*' de BfWk***
yham, Angleterre
Klles. sont les meilleures, tant fabiiques. avec les
meilleures matires, anglaises 01 soumises u des essais
riuouri'ux avant d i-tre Lv11.es a la vente-
Bien sont U>a plus aolidset en.mme temps les moins
cln-res
N'Oilbliei pisid'examiuor bien les nioii-lea -Saltley.
avant d'acheter due llicyclctte -*;
En vente aie*
Alphonse H4YXES
Kucj
i E BOSSE & Co
Agences- Reprsentations
JritPORT-AU*PRlNGE
Agents gnraux de :
Heclter Jones Jewell Milling :C
NEW-YOI.K
Parmea llui|arian < O Boule Rouge etc .
fi.inUin Pire lnsuiMiice Company
m-;w-vi ni'.:
Assurance contre l'incendie
[)t.un.nul I.iD'Ii Ce
Allumettes Sale Home 1
r
T. S, lulil'ti iipori Gompanv
Souliers ID'ilf.
Cl>as F. laitlageH: S "
Hoiii)n> s 11 s en tous genres
\J im laOluTefl lllfl Ins'ce Qy
'vaauranoc sur la vie,
jiiiiliou Prrea A.n
\ ins vV Champagne l'.ordr :uix
l'Ii, lU'xtnai
COl'taMUGl y
eurro Danois, ho nage et eoniei ves alimentaire.
y\. S. laiheffi tt Son
Taliai'B jaunes et noirs.
I Kalionale
Sans Rival]
Cigarettes ChanctcJejs.e
I nvols de d enr
i
<
110 Kue des Csars
Tlphone : JV750


LEgx.vn.>

rmuk
olerie
Consistant en un important immeuble et 422 Lots ea esprs. Sous h auspices de ia Maison
F. M. Iltiri, Cap-Hatien
rue lo'erie est ouverte dont le principal lot a ni's'e en Vimmeuble que reprten'e la gravure d'auire p%*K
Le tirege aura li Cet fd>fi t\ de construction moderne, offre tout le confort dtsiuble et es', sans conteste, un des pitM ba\ux
ornement de la ville du Cap.Ha fe *
Sitn ;i l'angle des rues du Gouvernement et des Oliqieiises, il est construit entirement en ruches et briques el rouvert en t>'i'> ondu'e's I os murs, au rez
dchausse ont une |>aisssur de 18 pouces, ceux le l'laqe 16imu<"cs L'une de laa le a 72 pied* .lo longueur, l'autre 6G pieds I lis une vx-do 0011 nlirruie,
-e l-ouvnl, an rez de ohfllIMAfi un large bail, trois chambres et des dApondanoes servant d* cuisine, saile di' bain, ealii io'.s daissa nsi. A. 1 ta j , il y a une terrasie
tlx chambres et des dpendances a l'usage de culs'ne salle do bain, cabinet, d'aisnners.
I
L'e^jillir, tri'-s s|>ac i-iii el iMiiilintlt'<'sl fait tiiul rn ois dMcajuii hsf-ntres ni dois le rlinc du |n>s les parqueta M pstl iWofJ le huis de diffrentes SSSOfeS qui form'ii
des iissnnlda||i'v du plus liel effet
LiiDinmldf est :i'tu. Ilemeiit iM-riip par la Compagnie Franaise des Cables ltegr phlqaesqal le loue A rais.....I ISO dollars par mois et suivant hall qui prendra du ! 30 Mai 1930.
I. e |K lice d'asMiiiiiiiT couvre IcsiiMpts contre .'iici ndie.
Le nombre de bi'ltti m s en vent' es' d' t9,OOOt ( trois dollars) le billet.
En sus de immeulle qui r prsente le loi principal il y a *?9 tV su espO d'une valeur d'ens mbh
de P. 7.400 ( 3*p:ni(h quatre cents dtllws ) a nu rfipirtis:
1 lot de P. 1100.1 lot de 450. 10 Cpfa de loo. fo lots fm 5o, lo to s de 9i 9o lots de 9t, S7o lots de lot
les bil'efi seronl vendus sous le contrle d la Maison F. M. iltieii il.. Cap-Hiitii n el le lir.nj > de II loterie aura lieu galement suus son contrle el ave.
l'assistance d*on comit* loi aie des personnes dont les noms suivent :
Mgr. J.B. Colcanap, Victor Daubeoi, Charles Zaoor, J. \J, Marias
Sancbez \farlkiei.
Eu venle liiez: E Uobeliu. Flel de France-- Georges nnior-
-
(7
i
Pourauoi vous devez acheter Chez Marcel AUDA1N & Cie
Achet?, votre Clairin Tierqe chez larcel 'idain & Cie parce qu'il provient les meilleurs leiroii-s d'Haili.
. * \. .' ci Cl .1 (l ......,*.k miiUld ,,t uniln mit i.lii. lii. iiii\ ili- I I
vos Gm, fifkj, tt liqueur 4W
" voire RIimiii el vos alcools '
' * voire sucre hatien ou trainjer chez
- -,- ' voira Cal I.h reli moulu chez
," votre lire (tpotenbraa lamboorg)
vos fins le Bordeaux
achetez aussi chez larcel 4u'ain & C'

4'
parce qu'ils sont vendus auv plus.'his priljde la place
parce pie les uniques qu'ils vendant sont dune puret ingalable.
parce ipie leurs poids sont l(|aui el leies pn\ usa plus ivantauaus.
parce qu'il e>l prpar avec du cal d choix, dans les appareils les plus perfectionn!
paire que sa fracheur et soi pnv dfient loule COOCUrl.....e.
pure qu'ils sont vendus aui mme prit qu lilleurs, malgr leur supriorit,
parce que l'accueil pie \ous recc\re/ fera des plus courtois
1903, Rue du magasia de l'Etal
v" -^r ",O" ^sS""^F
A la Grand Hue \ 1728 Pharmacie Sjou ne ;
i. Nolre.ami Jrnaro HLHTADO a l'h oneur d'olfur i te* rienls de
cette Socit levante de lous le poisll de la hpublique les article^
d toute fracheur qu'il vieuUde recevoir de 1 Vlmnger, savoir :
Lu aiuoriiuieiil complet de Chapeaux de l'aoama, de laioe de toulr
Ouieur, de pai.le d liane ui^mli (ue qui lous sont du deruitr (t mriteul d tre vus
Aj u'.tt encore l( jo is chapeaux de paille mexicaine, Im* *
bo u* ..u. aj.pi.CM: por Its geotlemen, les dames ei les cdIhui
Il laul .mi pciiiti eux ci ... . (.u,e>. aux nac a main "o
NVamoior pou. t iqu. Nique,.. Porie^ oiii-.jau.oul.t srUisdri u
JpuU, tciulUIc puur hoiumcs el damer, lCX cul VttD IleuScll, (.lie
mise fines d<>piii I dol'ar Imoi'I 10 ?ol'ars
Parfum de U Parfument Colly, Saxon fl fmidie ain>i i|ii i, loulf
I s autre* varits
Une m'ait c/W J*,<<\-* HCH'l\ DU
B'impose^
r. i
U nie av'i a a c'ien'leel aui mlecios -et au public qu'il r<>
i i i8> m >n L biritoin I'Uimh sa uu baoratuna us
liohfliS pi'iQtlSO H la D.nc.'.un li
Dr Ri?ot et B. Sjourn
Le lab'UoD si va3fl loui lui jo:irs fie 7 h a du u im a 9
D'uras I n'I' piar lu les les r lherc'i et aiiiliraev ?ri '4*1 m s
aiuio c ci mule, s-il uo irle
Wss* m m d et la constante Ure*Se*Ai rie
Sa m reues que le .. rdi d< chaque semaine,
^adr 'v S .a r'a^rot -.m > <^i|iaeUieuL
IfljVvi d'onniia l .So'gastriquQ
K^ariin: as Wssssri ami
F action de Tnboufot,
Kiao.-n du aang et du pu^'
Eiaioeu des m itres tcls
bauieu ne crachai
aibumiuo reactioi:
Gooaumte UroSf.r/a're
^ARRIVE
Whtskey iicwats
ulule Label.
ipie
a
"^l'artu.itjou demande la \\ liite l.alial, parce
qualit est aantyala ot sua prix minime
" il'our maintenir voaollenls et sa taire de nouveaux,
iqarcl ./ toujours le W 1.1 te Label en Stock.
Demandez le dan bn.o> I s yiundea p coi iesdans
lui. i. v.m. / pas Idiepnonez
v^ Qatnlin William*
Auto.i.atiquj 710
Pair leur c.ienta ausnl, toutes le vilien d- la P- >
vtnee devraient suiv.e la t-apl.aie oud'-maudan) ;t.4 .,
cesse le lelara Whlle Lahel Whikv|,


. j
L MATOl

CsEsIrnit pour Iss Mauvaise Routes
Le putu Con*
Good Yiar pou
Camion, ist l
m ill ur pneum
licf a briqu pou
le tranport su
les mauvaise i
lou'es.
La paroi rsiste
des milliers de'
milles, jtitrts sol
le plu* cahot mu-
et sa fabrication
spciale diminue
le chauffai/e in-
tritui ;lelam* ux
dtsein aUweather
Clft
tarait
CREAM
SHM -:
ii
4-34.

ANTIPYO di m u .,
Il mi 5..1--f.
'iSSSrbr"
3 fer-""-
. M.'".
ieO.000%
tftfd aie tire ut.efracJfoi u>*plftl rendan' (oui drapage
impossible.
babiiqu peu' r''r plu* tv c condition de
trvicc, il parcourt des mi tiers de milles un prix
excesivi ment b s.
Imbriqu dans tout s les dimnnnios courantes.
GOOD
CORD TYRES
TlieWest Indies Trading Company
Port-au-Prince, Gonnves
Gap-Haitien.
l'eiiMon de famille,Cuisine Fihd
sJm .' i.m. 111-- i.Li' 1 ! 1 -. l'ii
Lonm situation, au coin di In iuh
N et '. Peu de chose fi il modei
Doiasi n fraii-lie. freine la glm-e
l mci redi !! i<. iiuii.ii.i u-- 1 partir
de 4 Leure de l'a, lis mi li
Hen MAKtlGN H, propritaire
Fx 1 hrt oemaisr de S. bi> il iai
CommUaaire.
ALUMINUM LINE
Itw-OrlcjiDS&St
American Stahip Ca h,
Prochain dpari diree.
pour Porl-au Prince Ua.is
le, steamer Arleiii 3 ayant \ ,\ M'. |eff*Qilana le
18 Juin couraol leraaui (.';> s le 26,i Petil Goavd
le 27,aux Gouiwj le 28,i purlde Paii le 29 ei bu
Can laitien le 30.
tLf SiS Ni\ laissera Ij 14 juillet prochain pour 1 >ufl
les | orts d'Iaili.
Le steannr "Hils1- ayant laiss' N | Orlans I- |6
juin COnranJ sera Porl au-Piinci1 lu 23 couranl
avec 170 lonoei de marcfiaridi es.
' le leimertPloodi laisarn N> w O'Iaai I- 2'1 juin
courant directement jour Puit*aa*Priace.
lfotu-au-i,fiiiuY 1 te $0 ?trin ujte
A. de latleis el L,
Alibis Gcu*raui
N. eV\. Acra
GrandiRuc
4 ct des Caves de Bordeaux
Voulez-vous voua habiller avec lgance, et bon
mai e h >
Adressez Olfi I la Maison X. A A. A'JRA
Dont la devi.ji'sl de vendre patil paHos p ur
vendre b^aucoi p
llaus son pei ,onnel, la maison ompte un matre
taille ir ilalien sorti d'uu et.tb issement de premier
ordre d'Italie
Clle es! en mesure de fournir des rompit tou faits
et sur mesure, en ch'sviote, diagonale, p;ihn be.i. ;
drill blanc et couleur, coupors de easirair pour Da>
nions Licites pour gilete
Bonneterie
(Iminiaes de |oiir et de nuil, au (|out de' c|ier*.s
'.ois et manchettes dernires cr nions. Ca' ?>ns
el PylUBQIS.
(j "f m ;>"-u ''/> Ht tu U u 1 >
et le meille u* accueil *st rserv tous
sirent pr une visiie tre dlies sur la
travaux fournis.
Ttllt costume command et qui ne rpond pas .u
g 01 lu cliei t est replis,
On paile franais, aiiglala, espagnol et italien
n* a f it|
e ix qui d-
valeur des
On fronvera
a LA MAISON
i,.Prte!
Rue du Quai, No Kii7t
Il u a "o!is i Inb i Ut c Ahoil. et Uo. Do.'ir(,x; ra Odims de
IJ si -i I lil. Bai.li -et n'i.s i'on-trve fran n--: on l.ini'nl- da
-"","-c'' v BlUs V.naiiih Varlini .-t Rots ; Dgus'u a
I'.iii-t. ngiae J -t.. 1.-. n-un M.; Vio* Room .1 Banc luprieen
n barriques, dem barriques al eaJaaea >l \t bout. 1 hunpagn^ Char
es II 'i 'i ck, Su. ih ,' igu' ! eaatasa, Vtaa:crc u caisse ie ti b'
ti .n barriques d< Itg lions, ete. etc.

i.
The Royal Mail Steam
Parkel Company
L.- gii "Kara" esl altenda Jacmel l; 4 juillet pro-
1 li.nii etcuolinu ra *ia les ports du u I, Portt-
Prince et lei porta du Nord pour l'Europe directe-
ment.
J. I) aMcr .}'. tgent Gnral
la maison HSILVERI
t eux qoi n'onl paJ encore vj les jolis article? J>
t!n Be que vient de recevoir La Maison lilveiv.
doivent, lus leur intrt, s'empresser de passer
cette maison, rar nul pari ils ne peuvent trouvi r
d'ausei beans triicle i des prii si raisonnables:
|oa Ritielea dont traimenl de toute beaut et d
S i, h ur n nus prix dfient loute concurrence.
.',rpe le ( hin couleurs assorties
1 ' extra supi eur
" marocain carreaux
hoirie > car-eaux pour robes,t chemises
frient n* de soie barres
|( .ti ie voi'ea carreaux
VolloilllM6 broda
Crpon franais b barres et carreaux
Diaqimal noir sup
r^slmlr anglais nouveaut
S -rge bleu anglais suprieur
l'eilmbaaeli anglais de toues beauts
Alpaja noir suprieur
Sitlu t'.hinepour ti leurs
Kaki bla c suprieur
Kaki jiune anglais suprieur
li-ick union b'a \z an .liais "nouveaut*'^
Drill union lilanc anglais
til "
TUBSOr japan its pjur ehemise A hommes et robo.' ^
lleps de soie birres couleur pour ohem U| A|hod-
mes et robos nouveauts. ~~
Itapliste fine pour che:nis
percale fine pour lingerie r*
(]iicot percale pour" '
Zphyr anglais pour c lemises ^'extra sup 2
Organdi suisse uni et couleur f
lias joursdt'ini-soie
Chaussettos cossaises cour enfants
l-'reneli Krisky, dernire nouveaut
l'oi lui fleurs pour robes
Tussor blanc
lmbrie lilanc
Voilea cou eur A barre
Shirting b'anc soperie.ir
Bas dentelles
lias soie brode
lias fil lrod
Lotions ''i lvert*-
Tu'le lOiir premire Cu.nm11.110n
Couvertures blanche et couleur suprieur
Bandes brodes Madera pour ehemlses etjjupes
N'oile b anc barres el mouches
Hat ne blanche
Gabardine blanche barres et unie
I repeu banc et couleur A jours
Yoieli a-ic et couleur uni
Chsn sittei a '.e mn le suprieur
Brabaut noir ijlus
lui talio 1 ti la cr n
Srvitti de toilettas b's.i-lin & couleur
" da nassss b'anohas pour familles
Nappe couleurs
Petites serviettes blanches damasses
Organdi Itlaoe iSk couleur a barres & A
ainage cou eur anglais sup pour jup is
Madras a barres de suie pour oheinises boni
Satinette Foulard pour robes
Peignes fonais & amricains
Mo letons b ancs Se couleur** sup.'
l'opini de suie uni blanc & crme extri
t'.hapeau de paille ime il'llaii ,
Casimir an liais sup
Crpon brod franc ds
Crpon franais fleu s dernire noiivaauU
Servie'tes de toilette roui, anqlain
1 apis cir blanc sup. pour tib|>s
Uamiss anglais pour matelas do ible largeur ele etc.
Aimables clienla, voui qui voulez porter, peu de
Irais iea lus beau liasui qu'il soit possible de
trouver ur cette place, ne manqua pas, avant
d aller ailleurs, de passer cbez nou o le meilleu
icceuil -oui est raerv.
carreaux.
m ta
Prornez-v. us de jolis radeaux pan- aniiiveisairis, fincallltn,
iiiiiri: <|i's el liiipii'.|iii's clicz
AH*
FUS'
----------T -r
v.
Rue Bonne-Foi;



.>


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM