<%BANNER%>







PAGE 1

L xAllK URODONAL Khumptsme* > vralgfot Goutte Gn selle Artrlo Sclrose Obsit *u: -^ier Jefuft* t* tffltf la i MUnitt ltf"r lem*nl •tri an.-rc I tn**hlAIft1 d^ r '• %  • ririftl • t 1 ob£l'£ doit Mi I tuel 0 • %  .!• uriqutt. r t ter J BsVtrtJ o r (*init>m*, il *. • J< '. -J e • r.:uK>r*t t\3 r1 : lave le sang • Llnd'tllion pn%  ! d!-.:• %  a. larwi • %  r •. lOtll t tU.M tl • l ..,, .1 .! I I I* ... lfi.1 -r '.r >l**r. t^ni i ri iN . ff| d *f-. &f I I !' %  • •! Pr.r• li" • > fr w ( -•, | :.t i i 11 .,. tt |( Pi I*V- ci 1 r i.T.UIiltM rri %  IDIALIROL kl p Ul an ht vqu<, V' vquts. Il -i 10 piflrel el 17 853 '00 fi dates I." v ouvelle Z-lande et Mm train 1 on ne rnrrptait en 1" 10 IJU'IIII -i ni piln et pas une i lia pelle lui m n' %  t• j %  %  r• 1 luii ure pn> .ILI e r< ligieuas da 1 iou OO ca ilnil q IM, 9 nnlievpquts, t< i\ KO glises el 1.500 prl 1res Dani la I le-* ocaniques ont • te c r> Il Mariait ei • %  pi.i i inres nposloliques avec ''00 mis %  ionnsiret et tTOOOOratholiaaes. Une lettre de Me Lavanture Al lie Natlunale des Chemins de Fer A i occaaron le ta fta patroDile le Muni Rouii un ii. m %  pcia laissera la libre le di iiidiK % %  -I courant 5 li ures du matin |iour Mont I i iuns tt rentn il l'apii ixidi. Poil au-I'rtnce, tfl luin I02\ HONORIFIQUE l'a mie atteuiiou louie spinale If %  rm .n. m de S. H, le II i Vicli i I niiii.iiniel vient de m imi.i r S. h M. ilorno lirand'Croix de l'Ordre le la Couronne d'I nlie i l -I ilie .les plu limite! disliiii n i ln,noribi|iHS tl noue pre* m i.p ii' ir a in fliciter le iveiutinml il Italie poui tile marque il. kvmpaihaa a I endroit Je noire Paya eu l'honorant ainsi dan li pri -uniie du l'Iirfde 11 • lai, auquel BOUS sommes heuietx d'adresser en mfme ttmp* no • i III|IIIIIH nt a n i i ii i MI m A semble Nationale., '.'•-i .luni: pic le Conseil d 'hiui eaeicant !•• |M>Moira t m l> ioleur. a Nouvelliste v tVorl au l'nn.e, le l ( i Juin 101 I Aut Directeur* .lu j m ru il Le Nouvelli-ite Ko \ illa Messieurs les Dire leurs, • ai lu dan* voi Numro i d'hier tt I avinl hier des enlreli els me inicernaol comm*! l'reTet du llini!ie : n Le l'rl'et dr Hun '• i va i l'aventure, dit-on La triste %  u t" /.in Prlat. %  Je Irouva eea not^s landiociau Ma el eomtBaodaa. Je sa romprni |s pis qu un \1* linii ausi illumin et clairvosant qu le vtre pui*s Mre au atrvtea dj m il. '.'ne voo'e/ vous, c'est l le p npre du dnigrenent al de la mais,illance. Ouel gnie .h irai point t r.'vn ju; au i Olrair.-. — Eu passant lui t longs mois llin.li;. je ctoii avi r loviIblUblll VI .......... 9> I II !.. i l'itrie III n pi-u p imu.t %  •!) •Iiri' autant •'. naunt ser.iis jerWiiqu? I'JJUHI porter mm activit ail• leuri. avec la lurte pense de me cons.crer encore au Has, je me suis dni s. aprs amples eiplica lions fournies a celui qui m'avait t'unli la mi-sion. Ja stis IU'II on es' MUaftill j ai quitt ces rgions avec la joie du devoir HT mpli el la sympathie d la population hini li n-e -m i i il Oolnui %  vous, nir-,i.nrles ilireolauia, j ai un Sainte qui ne ressemble pninl vjlrd M-idiu n, t .ir e que le vtie ne voit poinl M vrais besoiu* d'Ilaili Mon Spi rile. quaml il me I iii I.commuuicatiiiiis, nia ir.i'le des hoses ri ve, grandes et lumiiiriHea : Evolution el l'i'.i.'ir • Juins, dius ou' intimes iitreti m, il ne me parle d astuce, de Cotai if, dr loi i lu ne el d intrigues, v li e U ni ne de ma l'alrie. Uj.inl i votre Mil oui, u i •• |• %  ni" i i fausset el I invention il r t intress. Jim M* il n'enlrevoil une M i n pro-pN et respecte. Vous l'iites patlie d'une coati* h m loche, liooi | le voire • l'rio i aura, au In avril IVIO, le mme .il qu'.i 1 lu iivril IVft, \IIIH devi, comprendre que j'ai i .• nn':ii vos gele> le feu que j i j e-t v r a Mule par ces cliqu t uu bes si lu u c iinue au tipiluii n %  us Oocaivaa et IVriBM-Princa, a ele irop ti! mtine ment dirig pou arnvei au but vl t'est l'h iliilii.l e uagirdiiiis les eau Irjuolea q u nus cm e ne Ui'ssieuii les diiecleiirda vn'r la li npidiU dc elles D nsgi moi Spirita. Vpprene/ que nois ne soin n? p u • 'epopieo il fillit l^s \|.-ri( ).-* %  • auv candi. I tls a a Prsiden. e pour triompher, le sibre au clair, siulen.H par |a viles frontires.— Lei v,elles for mer laulioe et la rnierie,— I VI 1 II. i est dns et sejlim nts. messieur 11rs ||f i utti, q i |e v.. i 1 i l.ient..!, parce qin, I'IIIBIT rO devez le saisir, nous rentrons dans U te priddj de grandes rv! ili >u LAVG.N'riJ'tB, av. I il ?ii II II litfl :ir.' il \ I' .li ni .1 Italie, u tlfrrJ !• Iilleii, • t, irj h • Il*rl -11 Cm .-, nui', *:, IIIH it II ta!•if llili.'ji m lluli, ,i l'UJj 4' IJID il' Ni !/•' %  l' t 'i'inaiy ip' ua nantit 4n>i <\u li ttfkv h inmi IIII.IHIH'. AiDBOBCsVP 01 t dlilvUK Koaa : I o:cts -a lu •. :>n'> \nuiv n migas tu m ilt il des owx 1er vents p mr la coaserWalioo d> Son H.il lu la M I.;.III A puis ce milin, le Dparte* nani dj it Polira a plac un agent p ••' le li Vit l.'leui • 11 i-irrelour d-i ru H H i itAi Ueit .i in ,.[ Aalriuiiaa pmr r^lerej^er Ix sir i 1 tii 11 le. vil, • ||n L'im'iureeit e* vilenie et il est A SOJ'II 1er qu elle puist s'4 leulre luis 194 autres rirrefiurs eu la circulation des voilueaa r* %  %  '. une certaine intentit La Fte du Sacr-C-jjr Aujourd'hui encord a l ; ou lira I n ira, lu. le* ajj aOse ;ii ,V I -, Ul' ftatl *0lrJllil' l" lui 'iii-: u Iv.e |.t S,or; u • i Cm iv.' mi .u >,, ..,., | ,,,_ pir \'n 'in .ldu 0 i | ] l''i'i t '. ilt su ii' .('u |6 r •/ ,!i ton | n fu' Inp i u i %  rjlifi 11 se* 1 ; a \ mt uion ru n u M r MTil! M i, •. LPapj C'en nt X II u prouva I nist i l'un Je oeil ,. leaoin qui li uxe, 0 e in^tu • li rvl cio i Un |, Su H, .m V n trait |ui aun i Octave lu Saint Jijcren-nt FAUT AUX MERES La confiance de plusieurs milliers de personnes est ce qui aide rendre L'EMULSION SCOTT le tonique nutritif le plus populaire au monde. L'Emulsion Scott produit de la force. Lpntaaaeut lirniellu donnera ce soir une sance si. r laie aux Casernes pour les ara J riciina de l'< iccupation. Demain oir. le prol-ssenr et Madame r>iui ollriront Cm Varits un prognmm %  sensationnel el ilimun-h • i heures, ils lonn rot i une miin.' p ur les enfantsEntre: 1 (lot 'de— Dim;n h 1 soir, M ssi urs Valle el Pre-sles I rent valoir leurs remarquables qualit* dans des pomes, tvueite, chansons. etC< Is public passera de hons inom n's Cin Variti. Ilcnaieui CociamT G'org's Compre, M is'i t 'ommunil de la Cioix-'les 11 >uiii>-ts a re uns avjnt hier sa dt'iu'ssiou au Lut i il. — M l'aul Maurice a mi' n brochure la srie d'arli les in I a publis demi'remani dans • L'K-soi. — i >n lignile A i \ Iministraiion Commun l>'. le mauvais tat d la maison si'ne l'aniflo ds in i Desl u ;. s et Crin Ili, ie C'est un vritable danger pi Wic, careeUa masure pi>ni aVciooler diinmomeni I' utreet ooasionnerde Rran Is m II enrs. —Au cours d une promena 1^ le l'ihiibnt l'orno a vii ce maindl.cole Centrale d'Agriculture Uami n. mit nauFoii„iiv sous lu raison atitialede NUAi I l>IIV t \ Co l'iil ru l urne le U Mm 19)$, iiliiin. Iliiiliaifcom 110 Hue des Csars Euj|. LE BOSSE & Go AgencesReprsentations PORT-AU*PRWCE Agents gnraux de : Hecker Jones Jewell Miilinj <& • c NEW-YOHK ParlaaM ilujariaii U 0 -j^loule,'Rouge oto Franklin Fire Insiir.ince Coinnanv NEW-YORK Assura nci' oun lre l'incenol Diamond labli Co Allumettes i Safe Home i D. S, Rubber iipori L'ompany Souliers lii'tl^ Chas F. aUttUgeft S 01 ! Poi ssons sal s en t ous ( |enros j\(ajiutacturefl Lile [ns'co Qy \asuran cc sur la vie, juiiboii Frirea A.u Vins si nanipagne l3ord-;iux l'h, 11 ^ 11) :i i COPEiMlALil F aire |) n ils, tro uavje e. eunserv sa alimeni'reo W. S lattaf* Son' laines jaunes et nclrs u . n ii n m.i ir Sans nival Cigarette Chanoteljrs,c h nvoln do d enr On trouvera A LV MAISON , Rue du QttMi, i\u 16i7£ Uni e 4'oliia de l.b'e Mirce. Alio',1, el Lo ltordeux; en et Ul es ^e \i r |t/B bl. Saidinrse mures con-trves liantises; condimenl* de I .tites cla-aea; Sauce tomate Vtinnuih. Marlmi et IlobS.; Angustura b.lter Uocnae 5 toile*, Haa i Km Vin Rtuge el ll-enc suprneuia en barriques, demi barriques et caisses de li bout Champagne Lharers Ile.i-teeU. Sucre jjrauu. et concas-, VtasifN -n caisses de 12 ht e u barriques de li gallons, .le etc. il' ii --31U. M>4 ^ ^l il ,ir la rm* i 4 r i tvatii '. % %  %  Il I t. fa. .,, .\ UII •'•". at^,'aavvl miyan I. % %  '.iVO",l (j i v >. SAVON If BIIOYI Nui) aa-ul-'lll. t rfllj*. 11*. Mil t rfrt uni !• plut Catimini s


PAGE 1

LETHATI.N Poiimoi vous devez acheter Chez Marcel AUDA1N & Cie t Achets (i %  / votre Clarin firrge eha laicel Audain % Ci-, parce qu'il provient des meilleurs terroirs d'flaiii. M.S Gin, Wi>k\ H liqueur/' '." a • parce qu'ils sont vendtfe aox plus bas prix de la place voire Rlmm et vos alcools ' • parce que les marques qu'ils vendent sont d'une puret ingalable. parce que leurs poids aonl lgaui et leurs prix dea plua avantagent. parce qu'il est prpar arec du cal de clioii.dana lea appareilalea plus perlectionneatarce nue* M Irai-lieur el son prix dfient tonte concurrence. voire ancre hatien on tranqer'chez '* voire Cal' torrfi moulu chez j votre Kre (Ipowenbrau lambonrg) •• \os fins de Bordeaux * >* irheiez aussi chez laroel iudam & ,-•• q<-, ,..... pare qu ils ..sont vendus aux mme prix qu'ailleurs, malgr leur supriorit, parce que l'accueil que vous recevrez sera dea plus courtois 11)03, Rue du Watjasiu de l'Etal WAHLPffl r £RSHARP Rien que par leur beaat L< us IODa>M li. r-i de vous ri. mma&dei | N, •.., |v, i' i-i Eversharp el u pin. m., de Wahl". ^S. I epeodant leon'fmil' leurea n ommandafoas ae troovenf dana leur f„ n tionnemeul tariait. ^ Ils sonl Ions joliment i.t r*. En mme loiopi BIM impies, ils 6nl soigneuse ment fabriqus, re qui noua peimet de legarantir ou* tous les rapports. t.lierchez le nom ilr VSahl sur lea plumes ei les lavons, (lest en cela ; Mai,leurs qu-eal votre pro • pre aianue. • THE WAHL CiiMI-AXV, NrVv OKK. N. Y.. U S*A. • -jr **' s& ttir' j^m ARRIVE Whiskey tiewars ffwhile Label, lartout|on demanda le \\ liite Label, paroe que aa qualit est sans gale ut sou prix minime l'or maintenir vos clients et en taire de nouveaux y arda/, toujours ie W.iteiuDei en Stock. Demande/, le dans tontes I s grandes piceries dans tous lea grands aies et lloleis et bi vous n en trou vsrez pas tlphonez vv. Quintin Williams Automatique 710 ILPotlr leurs clients aussi, toutes Isa villes de la Pro vlnee devraient suivre la t.api.ale.endemandant sans cesse le Dfais Wlnf-Label Wliiskey. P. S. c. J) J •I f^ll tut demand .Napolon Bonaparte dans la splendeur de aa gloire q ml riait le plus beau Jour a ta M Du alUis.Mii eoe q.. u rapp la un de? graadei data* Sa a* briilan es vietot s, Mail o he*i e l'homme qui pouvait non te dira le *t tira do monda rpondit ave* i-a'ms tt asBurance Ca lit le j iur de ma premire Communion. O.i a loseerr ujrsadjGaia dea millionle photographiai) repeudant p r souue peut tre ne l'a \u dani li lenue d su premiers Communion. Voua loua jeunes gens el jeur.es Qllaa qui aile/ lueut.t rerevoir le ror|s aJorabie da votre Dieu et qui demain pouvez occuper un grand u m dam l'histoire du.pays et du monde qui sait ofre/.uo souvenu JU beau jour^de votre premire communion C'est h la "_ w .f.£ Pholoy rapine AouveLe Llodomtj !)• alwtjp J 127 Hue du Centre j Entre la t'nsoii el la "Hn.* les Casernes I lepnone \o 773 que vous serez servis ave; le plat de soin, de prompliiudi et Irouv ri l les orii les plu modestes dans le caiie le pliu artistique. ALUMINUM LINE new-Qrleans & South Affierisan Stemaship Co h, Prochain dp&cl dicecl pour l'orl-au Prince Il iiii 1 .• si .un -i "llils 1 ayant laiss tyeff Orluia le 16 juin courant sera. t Port au-Piiino !• 23 couranl avec I/O loua ta d • marcftandisee. 'te steaui'i Fi odr! lissera 1-w (Hana le 2'.l juin courant directement pour Port-auPrince, t tHt..-aa< iiitcc, tc> 1$ ;lum u)i:> A. de lalleis et C, Ayents Generam Pharmacie Sjourn Donne v s a sa clientle >-t aux mdecins et au public qu'il e tr< if rinr s. n Laboratoire d'LTloor e eo uo Laboratoire e b olog e sp-i'ifjuA STUS la F.vtion du Dr W.cot et F. Sjourn Le laboratoire eM ouvert loua le< jours de 7 b es du matin a 0 aeur'i di sfir pour toutes les rasth rches ei analyses pr mai 1 • s s'annoncci jointe saut pour le Wasft'i mann et lu eonataote Ure ScrtV. ri Saront reues qu. le mardi de rbaqu-s. nu u S'*di' T a ia rti u m M upour les reuseig jemeuu Ana'v(a.d'rine el .S'ur^sirique Haction de Waaaermann Bacliou de Tnboulet, hliamen du sang e' du pu Eiaoea dis matires fcalei Bxamen e cnf b t /llllllli'Mi' ri r Conatanie UrnSAcr 're Mas Moulu maisun Qliarles R. (.^IJ-ns' intionee au public qu'elle \ienl d'iuataller daa machines des plus uio Ueiiii-s pour la prparation duttab moulu, lai me de mais, lienra ie. l uloha 'lma la sang. W aaaaranna. An ilyi ^ > LMI il I einine nal] M 't>' L'ri n'• Anslyta >i"' loulea > • Itioni I u |. Mi i ibiolog qosi Piparatkiqa ei Montagaa da I 11 le< pSaV aa rlistologiquta Une lame par mois au lieu de deux pnr semaine %  %  . i 1 l i i qu a I i i 1 icRasoir \ Vald V jfluio Strop ••1 ^ %  !.,, *,.,..* VA) | I i I .. ti., BtliifOilttlnt Jii.Sh*S! .j dru aa PU MIS CHU NTALCS |M -ak. q-l il'.'l l."i'<. U.1.-.I.L %  %  7D..IF> fl doMMl H !• %  '• %  • ~**i<%  Matai.M.*. r'" r '• ..n* te-**** .. .i j.Tt>.i,"-, r ,r y ... M. 1687, Hue du t 1 .entre Ici nire nouveaut. BraaaiArea pour dames Mrs lgantea r mulact ni le soutien gorge el la oein< turc. Tlie Royal Mail Sleaiu Packel Cotupaiiy Les|s'Kara"'e | alleu lu i Jacmd lu 4 Juillet p ... ehain et continuera Ha lea puits du Sud, Port auPrince ci ls porta du [\|ord pouriiurope directement, J. DaaSder I 1 itient Gnral i^—_. La maison F. hwkt\ & Co lue du lagaain de I Etat Entre Quintin Williams el Coul.a. VUnl de recevoir par le frmnaU toi ur cle* suivante Daatallsa Bttrt Fines, .Dentellede sois, DsnUllsa Or et krssni Rubaca, CsloUas, Uhapaaoi Garma, PiumaBuPleora, Pailla da Boia rt i.rti.'epoui Uodaa.-Spsrtoria — Dea lotini Hauts Ksnlaieir en i"' 1 ''i i Robaast chapsnai, dse -n %  r.-, ,|, i,,uir I,.; ..,I.-. d.s Dam inge, Ohap IUI J an Barl p i u l liant t t.--1.-, feignes coUTer loua g. nra I lira i i dnis, dea l'aies Dan II h i -, aie, aie /nides pour Nom Paua col Cravate, Bralal**, Cbsmiaas de soie, Jarl-llei, ele I ..us arli. le| | l.ii.Kerie — l.. h lea v .1 .• i, ,, lioo BONaKN r i UihS a*> i. ... -.... ,,„ pharmaoia v "" "'"'"" 'I "l""' '-v. ."s m, Ohampagos aulhen u n i i Pou para, louaU divera '••••""• %  %  I Phsrma -le et 8| 4i ili Pharmaceutique*.— b %  t B iBa.Tub • en esoulcho K Via el Hisop Deachiena, Via Nourn! t v., rli.i<*nft limniom labarnque.Peplo Per>tc,ate Soi d'Bc o ! ''' 1 1 1 %  "' '•'"" '" '•"%  '•' i %  •"i.-epii.u i al. %  qualil %  t.irii ia,e< h .,I,IH ,,,,., | UeU i • i ConHisria oh mata n irais Noasavoni reo I. r'eriubla i<. lea Upaa Eacstleal dpnntil Passe/-nous von, noa pux sonl avanlaqeux. VISITEZ hwas H! Il



PAGE 1

tm-n MI toslrit pour Iss Mauvaises Rouit s ultl /Le piieu Co il tiood Year pou Camion, est le met II ur pneuma tic/ nbrtque pou le Iranport sur les mauvaise roules. ^, Lapiroi rsiste des millier. H \d. milles, sur le sol le plus cahoteux et sa fabrication spciale diniinu le ctiauflaye intrmui ;i service, il parcourt des mi'li rs de milles un prix excestvemeni b s. tubriqu d>ns tovt s If" d m ruions cour a le. S-31-3 l'en.-ion de famille,>isine Fran lit .' ban b>es cooforl-ble Trs bonne ituaiion, au i-iin Je la ru* N et "< IVu de chose, ''rix mod*r It il -.m fraiche. Criae a la glace le morrivdi el le dimanrhe. partir de > heures de l'apirs midi. RM4 MAHMGNfR, propritaire Px clief cuisinier de S. Ex. liant Commissaire. U PARISIENNE MiiriiHene i la Vapeur H u H l>*ol' Di-lon heures rtu soir. Prix mode es. N. et \. Acra GrandSliuc 4 ct des Caves d: Bordmix Voulez-vous VOJI habiller \ ec lgance, et a bon u arche. Adressez MUIS la Maison N. & A. \ \\\ llont la devise est de vendre a pet.il b ofice pour Xf ndre beaucot p Dans son pei .onnel, la maison compte un raailre tailleur italien SJCU d'au t.tb ijse nent de |ii'amii>r cidre l'Italie I Ile eai en mesure de t.inriilr de* < onple i to i' fai s et sur meaure, on etieviote, diagonale, pa m beuch diill blanc cl couleur, coupole de casimir pair car irionsI loti .'s pour gilets Bonneterie I hcmises de jour et de null, au ul trs prpr-'S. eu (ilaleurs tlans l.-s chambres la li'inaiide les 'iisionaires Cuisine Irancaise trs soit|n<^e et •!< plus varies f) vr.n '<*/. n iri* • *- \ins des meilleurs crus de Bordeaux, par hari que., ilanieiannes. qalluns et par bouleil'es. I ai m leVins ilfcclialeaux vous trouwcre/. le plus gra"ii choix, pair les q 'alils el pour l'ge VINS • 'Il \i.lK* D'ESI*A<>NE. VIN DE li U'Ih'ii 1 'K tli'iues et rouges •> ter orn'i. Pommard m m** %  •"\, . \\ iskies. etc. Ahsinthe pernod. Amer l'icon, Vermouthc nON.-EKVEH tranaises el amricaines Iralo me,u arrlvea Cl iAltl".S le Cuba, Aurora ol llabaiier i. (.1 \R T li;S de toutes les '.ihrhpies floll Gros et (ttait PAtiPUMERltC et Cartes poatalM. Prix t. "fis modr*. P. P. Palrizi 0,i Americm Antilles Une perated For Un't d States Shippfag Board By: Ci loi ai kislii C'^au Ioc Ma ui i >(j Oiierators 11 Butte ij t Place New-York. Jfrt^tcamet Jiaili menant^c "Trlai^at) oia cJanvt c^ fail-ljdjc eL atteaDu ' it att-^iinct(c ijttincit.Jtwpailiia (cmmtv j,ui potte c )le3u "Jl>i^ pMoaivt. fc % pa^iag tb. Colombiau ^teamslp l^oilipauy Inc j (it)a a et 1*o Agent* Veo z visiter . I a plus grau 1" ( hapllerie de la |\epullipte d'Hati tablie la Grand'llue au No 1728 C'est rtablissement DE Jeauro Huianlo geojt de lanolaclarea de fanaina et/le Colombie. Les prix sont modrs et par consquent U por te de toute les bourses %  n y trjiive egoeina.t d'autres articles tels que heuiiVcs, faux coi, louinitures pour Chapeliers un ho ii..ir lie exceptionnel. \ in -i voir et vais serez entirement satisfaits. jk Le plus Paissaot jmS itotnl. HISTOGNOL NALINE %  MICIHH antnlc-PMWiMM t M. It NyclanMM . • Doclur MOl'UrTRAT -• %  i . .. M. .MM. CaM.iiui.ii %  Acdml ta SCIWCH <• Parti I iSncielt TbfDnuaue l Pmi | li Socin Biologiqn . Pni £?*w^t" a r c 1 '* di Mileln d* Pirli I Indictlioni . I* Mdicalion irtinlcl* •I phjiphur organlqu : TUBERCULOSE, BRONCHITES LYMPHATISME, SCROFULE RACHITISME. ANEMIE NEURASTHENIE CROISSANCE DEFECTUEUSE CONVALESCENCES DIFFICILES| ASTHME, DIABETE AFFECTIONS CUTANEES, ne. tuui ciuDit coiniits coitimts HMILU l'Hnut t'<>biiquees ;iv c \tm n.eillQures matiei es anglaises ei soumises a des essais i n. ournix UN a nt d'ctie livres a la xente. lOlles sont les plus solides et en mme temps les moins chres N'oubliez j as. i %  -xa.nin Mtien les modles S • tls. %  axant d'acheter une llicycltlte En vente cne* \lphonsft H\Y\ES Froc lirez-vu us de j lis cadeaux pour anniversaires, i un ailles, mariages el haplmcs chez Rue Bodue-Foi. *u



PAGE 1

DIRECTEUR PROPRIETAIRE OfPJttWIt/W I (meut Mayloire BO.lS.AfcllNA 1358, Kue Amricaine UERO 20 CENTOHB Quotidien TELkPHONI IN.242 l^neANNKu. N o3^ Il n'est (i H M .H i.|u.I-.I*oii soil parfoil impraticable quand il devient dilficile I'IM'I 'oisme eal obligatoire, voil Inul. Iqr D'HuIst P Hl -i-HtlMll ( HATi ) VSaUUEDI 4 Jt'l\ 12.". TRIOMPHE CONTINU Varits Nouvelles Etrangres /'%  la livrai** >/ /.; du rai.i ,! %  : noir,' 0O*firre*L'Atmno.viri: • nom $xtray \*staHi<. dort le > t iu/ ii rj .%  -,/ ,.„ „„, prnmetst du Snatem BORAII O\ /re PMntTtt./ /,•/.' at/totir Uuce, les litres, la omptence et le ronron de \Liire Jludicourt, je lui Jispui'r.iis son rle pour le moins, .envia* Lie. Mais, qu'a r rapport aux sousnipteurs du voya^a. qui voudraient en avoir pour leur r rgerit Le Nouvelliife nous apprend • une converst: m avec Mr Kina oui I** cou luieil u Dpa t-ment d'L't t Une autre av c c te Snateur Bo'ali (|Ut promut de I ire du liruii, M la situation hatienne n'est pas ara iore. Et voi i Le tour est loue, la tteptilili.jue est sauve. Vive W'iliellorce Moi, je SUIS trs exigeant Si j'avaii Pexir.'in honneur colier pour ce jag4 jlui .lirais • i Ce que vuus nous rapportez tl.ii.re lludicourl t si un peu court pour mon dollar. A letiours, votre premier vova^e sous Uartipuenave fut plus I. coud pour la Patrie. Il sentirait l'ironie, cert-a mais coui.n • il a au moins |.our un mi'iRraTiiii • Je vani'. il serai'enchant du comnliment. Et le Matre se n ii^or^erait en I isantdraeil ts le veston bien cintr, et de lunettes. I 11'.i relation qu'il a donne au Nouvelliste, i, ne voyez vous pas cette vanit c'at T charme instant. ... C'est surtout son iropor tan e qu'il veut laire voir .. m bell s relations, son prestige per sonnel : King m'a dit, Rorali m'a affirm. Mes amis de l'Institut du droit international pen* s nt K l toute la lyre, etc. etc. L*iata moi vous ire o Wibellurce de mou une, ces a^ns se I... ii.' la Itpuhlique d'Hati, je ne dis pas de. vous. Tout s lei-rs promess s, toutes leur* lympatbiea pou nou-, n'iront pis encontre d-s ncessits le la polit qu amricaine dans l'archipel anlilen Nous ne devons attendre notre hien d'aucun sauveur, mail de notie discipline et de notre patriotisme lucide Hati se -.au vera d'elle-mme — Croy a-moi Mil nul. i.n ait 11. J m t voy %  ,>• n g>t ... la mer est be le. t nui a luni Cootl n z, •'tours t i impiiaux corner d->s h'a^ues au.c nuls, qui s (ron toujours impressionns par les grands mots et les grands g-stes d'un avocat bien mis et portant lun-'ties .Vins un conseil, effor e • VOu, menl le SI. Sicrimenl qui l'anMa au repenu dress ver gol par Mme Itlin Hlain. puis* rt mme de IYgM ie, rhf/ le Siriir ilr 'a >Kfief*f.. A Sainte Anne, r'lail le mme %  pertarle de fervenle pi^li 1 pur fou', aupaBe de 'a proees-ini 'a foule s'inrlinaii et aux balcoi riix feinlK-. mu porta*, ren la'enl qu# (leur", ra'me \eitis .'repres aux COIliei r. ^elalanll IJIIHPI a f Mi/diale re lui en rn-e ne anovean inerde IHoenpha et de virlot". i i | I OM i "M r Je Suprme Matre .'u Ciel el de la Terre. Dn 4 liei>res, htaiicnnp de lid lev n'-i 'iipent la grande nef et les lia ofs le I '(Sgiisp nui est encore toute orne d'nrillammes el donl le matre autel resplendit sous ses beaux oi nements de^ grands jours. De vppies solennelles soni chante ; el, aprs psaume* et ao tienne. l'Ilvmneet !•• Capitule, le rhanl'rioronha' ila Ua—ificoi el intnpi ''u 'e* i inule >e r'o^h te %  M %  .po • i e -p mpMpnl •" hr.inlp. pl|p smnenl a (ver'e d'tia'e'ne. lertfi gni de nia •• %  K %  • %  H i ...\ jiiire veut* qu lin Ilini Toi' pot .ii \,i sortir Je .-on tabernacle i r ve sir jilus prs le* hommeKn eiiVI, la provision se n, en orlr Imarrhe. I' PSI i h-i res. De g'os nuag's gris fo'len bas dao* le e.ir.l II i plpuv>i. Il ne. p'eiivra pas, rur. -nu Um. |n-|e en lire do de-x haut lou-s le la r|||d r a|* le sol i m m'ee suli jn. I IIIII r iiv ; mais I .-t'. vni'^, riloui'il SPS rivxis. i lirii'e jnslp as*e/ pour fair rn I i-r tei 11*4 pi scintiller lei perre r>. daa ornerD^'il j Kn tta comme louim , avance U grnn-le Croil l'or qu'enca-i en'. cette fois, les p'ua |."ioe 4' et lies i iurdel'Kleipa. HHe* oql, i .s ppiiips, le fronl reial de e*B rinnele fleurs hU'nh HJ et Pr lent n iii'oir une Urg %  charpe I .ie r.ise Culs i: .t l'cole i 'nliois averse* l'a i TS ro 'g %  m oieau d'or et ont chaque lve a '• la in-.in une palme verle ; c sont les fiche, (minires des Confrries religieuses ,lor l les mera lires soiiliennrnl les lanoos, ce s ml les Imil petits velus de roug? des Ki res Je SI Lotiie de lion/a ^ue el qui j ttenl de fl tirs. I'u ; s enlio, c'esl le Daia aous le que' dans la n-npiueuse p >mpe de la liturgie romaine, trne, rayonne l'Hostie Sunte dan* le custode de cristal du grand soleil il" 'ostensoir que i or*o. let rrrnivertet lu voi'e hum al ii lu ment brod, Monsieur le 1 i %  ....... I;,II./.. < > %  v. 111 ,|p u u • ilia b lo ibl'e de u r„r .| r i n q,,.|i e r |..s e | e _t l'oral l'arfpnt aej nV4 m e ch ni 'i c P • -.vis nsejr* BOHtDl I un l'enUlaola dalmatique, I aulie II riebe 'i." jue. La p'are J. la CathJrele ett i'. S. — Je m'en vou h.iis de lin r ci s simphs lignes par on mite mi. Mais l'Insioice est I 6 '*. • "e I c.v, 'ilier le • and m "i %  > c T m ittre pom i eu qu'ils lfen le ,t A hord du p'iuehot o prit passe Mr II lieourl, il v aviit une eah ne trois eou* ch-tt's non oeo ines, Naturel. lemeni ei'e lui l it oelrotAe. Il y fut Tais.' pour r upi'ler tout seul jusqu'au l'.ip. Mais ne vOila-iil pas q e le comniss ire s avisa, en retti ra le, deluiad* juin Ire ijeui D ssagers.'i)lre an m u're qui >nnM sur le poni pour expliquer m c piliin i |U i l'isolen ni e* %  • ili'u la lui Uienl in lis. t|t. s p u r a proaration lu • %  .ni i ivnl dont il lut ctiuv nar loul un pi-iipl • I t puis, un homme de mon importances ancien ci, ancien l ni intire de ci, carrespondant de l. ne devait pas avoir pour cnmp gnon derham lira dl' rnl /uni pet . I ll doit d s jra' 'a pariiciili rs, au 40 b nseiir l'une niiion. I,r ;) |iii jne •• njij |i| |, < •I m % %  i-e lui • • PU i m • -i .us ai n / n • ai it un i i \ n-. m d i' l er lea t le a l T ngT, votu ne devi/. 'router aucune indignit, proiv r aije.i 8 noa p nager avec eux votre c mine Sentez-vous toute l'ironie, lin'.-, \i sl'llli I II.. "I I .nia l'J iogiju %  !•• o H" rep %  L. miilre qu) on venait de bouclier un coin regagna sa chambre *ftl nnillomenl anooi pagne du sour.rd des passiger*, X. 'Omh'e d'une mu lilu le qui nu pussege du "saint Serrement, se d roiveel s'iin in il i •-mi-i!en col un reru llemenl iinpresgionnan'. L pieux d lil desrend la rue dej I ouiTorts, arrive la rue du I'. u;i'r il -' iin-ir au magnili que reposoir loul srinlilUnt d'or el de ri h'S nrnemenls de Mme K"imani:e| \./m \ la rue d> g Miracle*, nouvel ari pour la b n* lie. 1 ion du coiual rapnaoir 'nu par Vlmp Itnal Kn Ion. RI, p r Itriiede l'Kga'it, la procaarl n rentre a la "at'i Ira'e. Le. clorh Soir 1rs Trois loufqueUiVM l*ro i ^ue t 1> r i lin pitre Ihit'ce : bOct* Samedi Le Comte Huiiii i arme la Reeite : U. 5.0Q tuu'" 3.UJ IMinanche liilii'i'i' l'ntir rnlatils par i 'illusionniste Taroielli ds i heures p. m. Le soir i 8 heures l*ar ('Jlila Vale ^ Presles Piiare Hr-ervtf : G. •.'> Becoada i .00 lilree : 1.00 Pelito mu ilives couleiii-. 'et • parti %  'n u i 'si ition de > %  •*"" a pas rna oqu attirer lea • •|i, ...CIIA ...ii tnuct u ru da ce m OJOI |is-nent. IJ.S.S.H. Dimanche il juin courant 4 heures de l'aprt] midi il y aura iniili ilr i.,ni bail .ni l'arc i rronto enlre le Teuni01 ib el le Club Athltique des Spolia gi.iiaux. tmilaCAl MH l.'Xssemble gner. Ir .le I I >lft e I convoque au l'arc Leconle le j-u li 8.1 inin courant > hei.res e l'a prs midi. Pi rt au fris, le is Juin 1916 Le 'rsident Audr P. I III.NALILII Parisiaita |)imanchc| i la demande gnrale la reprise de : bataille La Nous atons eu le plaisir da rece \oir en nos bureaux la visite de MM n, hoa e'. M nine/ qu'une r %  ente drision du Trih't .al d'Ap pel *i*al d reovovet hors da m se dans l'aifaira l'incendie o on les iv,il imp'iqus. lia nout ont pris, au O''S le l'ir e'ilrpljen d re n re'er 'es nomh r eup pe so • i s lui oit II la ir tonner I • ni ,rqi| ,) -v n a|l|i el d a n • nen l*n' '* Kt|pt u q l'ilv in 1 T de |l i i -, r. l't gs'l NMI e ni -II ntnir J ces lino.' %  • -i %  t int ( M qui l'ont recoulorls et pr ent leurs .nombreux ami de croire leur vive gratitude. Kntree: "23, 4 gourdes Seul les places de Loge %  t de Balcon seront rserves. A vendre A lion inari'lii'l Les bois, l'Iainlies. I orlis et .litln.-lt, llliqut-, t..u liant et de li.iiMci.wMail on M tu laie d OiolbOB Lui .. Hue du '.'ua .ttC, M Lu laroc FEZ—Sur le front de O leoMa roua avons repouss les Ri'fains au Ii la d* leur* lignes en leur in iligeitn' de t'urdee per'e* ; -ur le reste Uu front notre pression eORl Unie H ruainliMiu l'cnD.-ini en alerie et rou< avons ainsi boni Ha r d avec Si Ci -"c nu n| lions Lea Iribude IliTains qn n > riinit ilaos la rgion de Loti rgha, diaparal par sain aviation, -• %  sont enfuie dins les BMOtagnei au muI de U zone d'mlltienre Iratii.-aise. Rans ai f>fl'lrtTm* It Irrr PtVUXHI l.l> I u min -1re de ealiti n a t rouslitu pir le minisire l'oullet La chauihre n accoi d su IOIIII tnrr au non .eau gouvernement par il) voit io. le m. \nii.in le la situation chinoise PEKIN Mr Cerulli amlna deur d Italie el doyen du Core diploma'ique, a rem : s tu mini-Ire • s alli r trangres i luiininre note sur l.i gntvil de la -ilu.ition crep par la propagande xn p|,o be et demandant i go. e it %  le |ir. lie Ips iiiesui'r%  cessairp* pour viler la rp tri.m des attentais contre la ie des l a-gers r.iiant sur le territoire de la Chine. Da .ni la marme Wa-ll|Vt,Tt>N— arotrel I I llobinson a t dsign mu.me successeur de l'amiml t^oonl/.chel Mipirme de l'itrme navale amri raine. Celte nomination sera effet i ne au reli ur de la flotte de ion voyage en Australie. A %  ' recherche d une no tiiion de la question marocaine MMKID— Les commi-si tns frsni'i'aea et Mpajci o'< de la nu Trcnce raioii c se -nul rounie* hier au salon du ron'Otl nous la prsidence du lim^ral hfrttne al de l'ambassadeur l'erelli de U Itocca.l.a prenicre sanre .le cette hauie aeaeaak ie a coiamenc sea travjiui ituaattnl aprea leadlacotir, de 'iiiiiucPes aalutaliooi ci la DO minatinns des arcrtatret n ,\ relient eiprit de cordia'il r^ne parmi le menhird.-* deux rom [ons, Au scours d'Anniadaen ll\IE 1)1 ltn|(S-pit/!>erg — I. s %  eux aroplanes de l'expdition i nrvg enne de aaa o e n -uni arri rtl II i : ils repiii liront il.inquel qurs heures n II re< h rcha d A mundsen. Nouvelles Diverses Ii* iMK— Lus dpi ilii s out dcid de continuel dat,s leur altitude de protestaiioa contra l'assassinai du Matlcotll ru s'alr tenant de participer aux travaux de la chambre. PARIS A Plaaiia 4a le nnnt rence utornalionale du dsarrre ment. In dlgation des Eltli I n -un.Ii loiiveulinn pour lu r gletnciitalion dearme* el le pro loeete qui prohiba I emploi de e/ uph] I I ant rides microbe* coro mu rlrintnls de gurie. iLcs cours 18 Juin ST*' PARIS^ Dollar II.SI Sterling H 1.30 II.WU&— Terme coton B : NKW lOilKKranci 21 H Sleiling l.si.m, Coco Coco SAVON Coco Lail de Coco GOGO Savon de Marseille \ rai Ulls>iiin de jeuncesi'et d<> beaut, ce -avoii tabrique uuiqueiut'iu a\ t -o i niiilu puro de lilll.tl pntre HUM v.:ii|.jii touii-iit toulrs les pores de la peau el la rend aonple douce et Iralcbe. Iles aujourd'hui, employi le savon i Lait le Coco • car,en un-mi' temps -|ii il pi(uer\e|et oii.brllii lu teint l's damea, il couaerxe aux libes leur adorable frni cheur Eanay en mCme temps LeJW'hlte .\lmond Soap.Oa deux savons sont en \euteexclusivement en <|ros %  lu-/ ti* isaac Uishy &\L ~ ,i7:tK Bue Courbe, t738£* i\e perdez pas voire aryenl^ Il n'y apas de meillfu i. ntiiiivN, ni de iiii-ili urea cra\ates jui; ulx / J •• %  u •' v il i,-l a • t;D;ii^elleB Ue la fl 11 d! soie sont iii'i)ii.|i;ii;il>l'-s. ut en ili i.nl dans tous les J uia;|a.sins et |ili.iriiiarii-s le la place. Le Catholicisme travers le jnfc N >ua reprodaiaon les aufgas 1 1 v Hiuliqnea que ^nn,,c lu lia latin del Q liuzone au su |.' i. l'tnlstioa proare"fc'vi., de pu i • i a, 1-1 Oetbol %  'sme ir. i • 4oe4a : Fn Suiltrel a i N utrge,lif au n l.re dot cih'jli^uei est pf, le lu i.146 Eo Hollande et Lu xembourg de 350.uOu 1 900 Omi bo luiio t .lune, Il y e I %  '<<> 0'V Hlbul queAu Japon et % %  I il va I7O '.OO hlilr. cootr 10. 000 eovirou en iXi". Au T. n ida en un aU la. !• • %  • t|SM 1 10 >, r lr,. *%0 l-'ede i sont devenus dsfso-qj. ,' vicao •Metotiauee.S Blililoni de Ad<


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06451
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, June 19, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06451

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PROPRIETAIRE
OfPJttWIt/W
I (meut Mayloire
BO.lS.AfcllNA
1358, Kue Amricaine
UERO 20 CENTOHB
Quotidien
TELkPHONI IN.242
l^neANNKu. N o3^
Il n'est (i h m .h i.|u.- I-- .I- *oii soil
parfoil impraticable quand il de-
vient dilficile I'Im'i 'oisme eal obli-
gatoire, voil Inul. Iqr D'HuIst
P Hl -i-HtlMll ( HATi )
VSaUUEDI 4 Jt'l\ 12.".
TRIOMPHE CONTINU
Varits Nouvelles Etrangres
/'- la livrai** >/ /.; du
rai.i ,!: noir,' 0O*firre*L'Atm-
no.viri: nom $xtray \*staHi-
.'/'/ /' \te Pierre Hudicourt
tuu Eia't-l ><. dort le > t -
iu/ ii rj.--,/ ,. , prnmetst
du Snatem Boraii o\ /re
PMntTtt./ /,/.' at/totir Queilion Hatienne :
Me Perrc llulicottrt est re-
venu .1** ion joli voyage aux
E'au-l nis. Eo comptant celui
qu'il lit BOIM Usrti^ii^nave pour
lier dliuitivemenl le p ys a
l'empiise am^ncain-. cela fait
son qiulrina. ClVsr clnrrmnt
de voyager ainsi aux (rais le la
pnneess- et'les u'n.'.... || y a
cerla nenii ni un avantagea '<<'
patriote Datiooaliate cornrae P^n
tendent ces m-S'ii'iirs Sij v is
la pi >Uuce, les litres, la om-
ptence et le ronron de \Liire
Jludicourt, je lui Jispui'r.iis
son rle pour le moins, .envia*
Lie. Mais, qu'a r rapport aux
sousnipteurs du voya^a. qui
voudraient en avoir pour leur
rrgerit Le Nouvelliife nous
apprend une converst: m
avec Mr Kina oui I** cou luieil
u Dpa t-ment d'L't t Une
autre avcc te Snateur Bo'ali
(|Ut promut de I ire du liruii, m
la situation hatienne n'est pas
ara iore. Et voi i Le tour est
loue, la tteptilili.jue est sauve.
Vive W'iliellorce '
Moi, je suis trs exigeant Si
j'avaii Pexir.'in honneur co-
lier pour ce jag4 j- lui .li-
rais i Ce que vuus nous rap-
portez tl.ii.re lludicourl t si un
peu court pour mon dollar. A
letiours, votre premier vova^e
sous Uartipuenave fut plus I. -
coud pour la Patrie. Il sentirait
l'ironie, cert-a mais coui.n il a
au moins |.our un mi'iRraTiiii
Je vani'. il serai'enchant du
comnliment. Et le Matre se
n ii^or^erait en I isantdraeil ts
le veston bien cintr, et de lu-
nettes.
I 11- '.i relation qu'il a don-
ne au Nouvelliste, i, ne vo-
yez vous pas cette vanit c'at t
charme instant.
... C'est surtout son iropor
tan e qu'il veut laire voir .. m
bell s relations, son prestige per
sonnel : King m'a dit, Rorali
m'a affirm. Mes amis de l'Ins-
titut du droit international pen*
s nt.....Kl toute la lyre, etc. etc.
L*iata moi vous ire o Wi-
bellurce de mou une, ces a^ns
se I... ii.' la Itpuhlique d'Hati,
je ne dis pas de. vous. Tout s
lei-rs promess s, toutes leur*
lympatbiea pou nou-, n'iront
pis encontre d-s ncessits
le la polit qu amricaine dans
l'archipel anlilen
Nous ne devons attendre no-
tre hien d'aucun sauveur, mail
de notie discipline et de notre
patriotisme lucide Hati se -.au
vera d'elle-mme Croy a-moi
Mil nul.
i.n ait 11. J m t voy _,> n- -
g>t ... la mer est be le. t nui
a luni Cootl n z, '-
tours t i impiiaux corner d->s
h'a^ues au.c nuls, qui s (ron
toujours impressionns par les
grands mots et les grands g-s-
tes d'un avocat bien mis et por-
tant lun-'ties
.Vins un conseil, effor e
VOu, folenue .moins atti malil, moins
vaniteux, car en vous couiem-
plaui, ou s'imagine toujours
vous voir une plume de paon
quel pie part. Elle gne vos
meilleurs anus.
XXX.
La Polile Fle-Dieu
Hier, dans les dilfrenifs pa
roia-es de l'orl au Prince. la rl
bral'nn de l'octave de la Kle-Diru
a rp\p'n comme i li iqi e anne, la
p'n granit dvnl'nn
Pin* la paroisse de 'ainl Jn
trph, rlars 1rs riies pavoi-is de
ril'e petits drapeau hiili.ns et
d'oriflamme mu liroloies, un
ypini ni"imlirede fidi'les. llc nue,
arrnmpnrnaienl iiieu>menl le SI.
Sicrimenl qui l'anMa au repenu
dress ver gol par Mme Itlin
Hlain. puis* rt mme de IYgM
ie, rhf/ le Siriir ilr 'a >Kfief*f..
A Sainte Anne, r'lail le mme
pertarle de fervenle pi^li1, pur
fou', aupaBe de 'a proees-ini
'a foule s'inrlinaii et aux balcoi -
riix feinlK-. mu porta*, ren
la'enl qu# (leur", ra'me \eitis
.'repres aux COIliei r. ^elalanll .
IJiihpI a f Mi/diale re lui en
rn-e ne anovean inerde IHoenpha
et de virlot". i i | I OM i "M r
Je Suprme Matre .'u Ciel el de la
Terre.
Dn 4 liei>res, htaiicnnp de lid
lev n'-i'iipent la grande nef et les
lia ofs le I'(Sgiisp nui est encore
toute orne d'nrillammes el donl
le matre autel resplendit sous ses
beaux oi nements de^ grands jours.
De vppies solennelles soni
chante ; el, aprs psaume* et ao
tienne. l'Ilvmneet ! Capitule, le
rhanl'rioronha' ila Uaificoi el
intnpi ''u 'e* i inule
>e r'o^h te M .po i e -p
mpMpnl " hr.inlp. pl|p smnenl a
(ver'e d'tia'e'ne. lertfi gni de
nia K h i ...\ jiiire
veut* qu lin Ilini Toi' pot .ii \,i
sortir Je .-on tabernacle i r ve
sir jilus prs le* homme-
Kn eiiVI, la provision se n, '
en orlr I- marrhe. I' psI i h-i
res. De g'os nuag's gris fo'len
bas dao* le e.ir.l II i plpuv>i.,
Il ne. p'eiivra pas, rur. -nu Um.
|n-|e en lire do de-x haut
lou-s le la r|||dra|* le sol i
m m'ee su- li jn. I iiiii r iiv ; mais
I .-t'. vni'^, riloui'il sps rivxis.
i lirii'e jnslp as*e/ pour fair rn
I i-r tei 11*4 pi scintiller lei perre
r>. daa ornerD^'ilj.
Kn tta comme louim , avance
U grnn-le Croil l'or qu'enca-i en'.
cette fois, les p'ua |."ioe 4' et
lies i iur- del'Kleipa. HHe* oql,
i .s ppiiips, le fronl reial de e*B
rinne- le fleurs hU'nh hJ et Pr
lent n iii'oir une Urg charpe
I .ie r.ise Culs i: .t l'cole
i 'nliois averse* l'a i ts ro 'g
m oieau d'or et ont chaque
lve a ' la in-.in une palme verle ;
c sont les fiche, (minires des
Confrries religieuses ,lor l les mera
lires soiiliennrnl les lanoos, ce
s ml les Imil petits velus de roug?
des Ki res Je SI Lotiie de lion/a
^ue el qui j ttenl de fl tirs.
I'u;s enlio, c'esl le Daia aous le
que' dans la n-npiueuse p >mpe
de la liturgie romaine, trne,
rayonne l'Hostie Sunte dan* le
custode de cristal du grand soleil
il" 'ostensoir que i or*o. let
rrrnivertet lu voi'e hum
al ii lu ment brod, Monsieur le
1 i ....... i;,ii./.. < > v. 111 ,|p u
u ilia b lo ibl'e de
u rr .| r inq,,.|ie r |..se| e_t
l'oral l'arfpnt aej nV4 m e
ch ni 'i c p -.vis nsejr* BOHtDl
I un l'enUlaola dalmatique, I aulie
II riebe 'i." jue.
La p'are J. la CathJrele ett
i'. S. Je m'en vou h.iis de
lin r ci s simphs lignes par on
mite mi. Mais l'Insioice est
I 6 '*. "e I c.v, 'ilier le and
m "i '> c t m ittre pom i eu
qu'ils lfen le ,t
A hord du p'iuehot o prit
passe Mr II lieourl, il v
aviit une eah ne trois eou*
ch-tt's non oeo ines, Naturel.
lemeni ei'e lui l it oelrotAe. Il y
fut Tais.' pour r upi'ler tout
seul jusqu'au l'.ip. Mais ne vOi-
la-iil pas q e le comniss ire
s avisa, en retti ra le, deluiad*
juin Ire ijeui D ssagers.'i)lre
an m u're qui >nnM sur le poni
pour expliquer m c piliin i |U i
l'isolen ni e* ili'u la lui
Uienl in lis. t|t. s p ur a
proaration lu .ni i ivnl
dont il lut ctiuv nar loul un
pi-iipl I t puis, un homme
de mon importances ancien ci,
ancien l ni intire de ci, carres-
pondant de l. ne devait pas
avoir pour cnmp gnon derham
lira dl' rnl /uni pet . I ll doit
d s jra' 'a pariiciili rs, au 40
b nseiir l'une niiion.
I,- r;)|iii jne njij |i| |, <
I m ' i-e lui
pu i m -i .us ai n / n
ai it un i i \ n-. m d i' l er
lea t le a l t ngT, votu
ne devi/. 'router aucune indi-
gnit, proiv r aije.i 8 noa
p nager avec eux votre c mine !
Sentez-vous toute l'ironie,
lin'.-, \i sl'llli I II.. "I I .nia l'J
iogiju ! o H" rep '
L. miilre qu) on venait de
bouclier un coin regagna sa
chambre *ftl nnillomenl anooi
pagne du sour.rd des passiger*,
X.
'Omh'e d'une mu lilu le qui nu
pussege du "saint Serrement, se d
roiveel s'iin in il i -mi-i!en col
un reru llemenl iinpresgionnan'.
L pieux d lil desrend la rue
dej I oui- Torts, arrive la rue
du I'. u;i'r il -' iin-ir au magnili
que reposoir loul srinlilUnt d'or
el de ri h'S nrnemenls de Mme
K"imani:e| \./m \ la rue d> g
Miracle*, nouvel ari pour la b
n* lie.1 ion du coiual rapnaoir 'nu
par Vlmp Itnal Kn Ion. RI, p r
Itriiede l'Kga'it, la procaarl n
rentre a la "at'i Ira'e. Le. clorh rerirenoenl li-ur i arillon trininulia',
l'ostensoir parti sous le parasol
de salio frang d or M(agne le
matre autel on. dans i lhj le
ment de la cioix el des arcade*
lumineuses ,]ni f ,t-rih a'ei.t au des
su- dn Tali rnar'p. dan* 'e miroi
tement de* o's, l'clt des vle
menls lilurgi pies, le Chui me Le
Goua/e. une loi- en n-1 M re'onr
ne et trace, au cro Itrne. le s.gn- de la Moi die
t on du Trs S inl Sacrem'pl.
t> Soir
1rs Trois loufqueUiVM
l*ro i ^ue t 1> r i lin pitre
Ihit'ce : bOct*
Samedi
Le Comte
Huiiii i arme la
Reeite : U. 5.0Q
tuu'" 3.UJ
IMinanche
liilii'i'i' l'ntir rnlatils
par i'illusionniste Taroielli
ds i heures p. m.
Le soir i 8 heures
l*ar ('Jlila
Vale ^ Presles
Piiare
Hr-ervtf : G. .'>
Becoada i .00
lilree : 1.00
Pelito mu il V pii't^.
Ce m'ilip, n u ha< de In rue Pan-
ts Pe-liiin -lit-. loul pis de uni
Bureaux, I. s n .-. nis .,i,| pu ir
le enl 'r l'un n util 11 ri a
\n 117 o'n d pel s iliapeaux,
de im'm ! (i anlen le llrurs.
Unix o' Il ..mines .. u v m ges de la
Vierge r du 9 n I ut i '
u pendues 11 ha i il la porte
in h* que !' ir i" ai h i ie u |sur-
ironi-il r 'le dcora'iou de ses
>ives couleiii-.
' 'et parti 'n u i 'si ition de
>*"" a pas rnaoqu attirer lea
|i, ...ciia ...i- i tnuct u ru
da ce m ojoi |is-nent.
IJ.S.S.H.
Dimanche il juin courant 4
heures de l'aprt] midi il y aura
iniili ilr i.,ni bail .ni l'arc i rronto
enlre le Teuni- 01 ib el le Club
Athltique des Spolia gi.iiaux.
tmilaCAl MH
l.'Xssemble gner.Ir .le I I >lft
e I convoque au l'arc Leconle le
j-u li 8.1 inin courant > hei.res
e l'a prs midi.
Pi rt au fris, le is Juin 1916
Le 'rsident
Audr P. I III.NALILII
Parisiaita
|)imanchc|
i la demande gnrale
la reprise de :
bataille
La
Nous atons eu le plaisir da rece
\oir en nos bureaux la visite de
MM n, hoa e'. M nine/ qu'une r
ente drision du Trih't .al d'Ap
pel *i*al d reovovet hors da m
se dans l'aifaira l'incendie o on
les iv,il imp'iqus. lia nout ont
pris, au O''S le l'ir e'ilrpljen
d re n re'er 'es nomhreup pe
so i s lui oit ii la ir tonner
I ni ,rqi| ,) -v n a|l|i el d a
n nen l*n' '* Kt|pt u -
q l'il- v i- n 1 T de |l i i -, r. l't
gs'l nmI e n- i -ii ntnir J
ces lino.' -i t int(M qui l'-
ont recoulorls et pr ent leurs
.nombreux ami de croire leur
vive gratitude.
Kntree: "2- 3, 4 gourdes
Seul les places de Loge t de
Balcon seront rserves.
A vendre
A lion inari'lii'l
Les bois, l'Iainlies. I orlis et
.litln.-lt, llliqut-, t..uliant et
de li.iiMci.w- Mail on M
tu laie d OiolbOB Lui ..
Hue du '.'ua .ttC,
M
Lu laroc
FEZSur le front de O leoMa
roua avons repouss les Ri'fains
au Ii la d* leur* lignes en leur in
iligeitn' de t'urdee per'e* ; -ur le
reste Uu front notre pression eORl
Unie H ruainliMiu l'cnD.-ini en
alerie et rou< avons ainsi boni Ha r
d avec Si Ci -"- c nu n| lions
Lea Iribu- de IliTains qn n >
riinit ilaos la rgion de Loti rgha,
diaparal par sain aviation, -
sont enfuie dins les BMOtagnei
au mu- I de U zone d'mlltienre
Iratii.-aise.
Rans ai f>fl'lrtTm* It Irrr
PtVUXHI l.l> I u min -1re
de ealiti n a t rouslitu pir le
minisire l'oullet La chauihre n
accoi d su ioiiIi tnrr au non .eau
gouvernement par il) voit io. le
m.
\nii.in le la situation
chinoise
PEKIN Mr Cerulli amln- a
deur d Italie el doyen du Core
diploma'ique, a rem:s tu mini-Ire
s alli r trangres i luiini- nre
note sur l.i gntvil de la -ilu.ition
crep par la propagande xn p|,o
be et demandant i go. e.....
it le |ir. lie Ips iiiesui'r-
cessairp* pour viler la rp tri.m
des attentais contre la ie des
l a-gers r.iiant sur le territoire
de la Chine.
Da
.ni
la marme
Wa-ll|Vt,Tt>N arotrel I I
llobinson a t dsign mu.me
successeur de l'amiml t^oonl/.chel
Mipirme de l'itrme navale amri
raine. Celte nomination sera effet
i ne au reli ur de la flotte de ion
voyage en Australie.
A !' recherche d une no
tiiion de la question
marocaine
MMKID Les commi-si tns
frsni'i'aea et Mpajci o'< de la nu
Trcnce raioii c se -nul rounie*
hier au salon du ron'Otl nous la
prsidence du lim^ral hfrttne al
de l'ambassadeur l'erelli de U
Itocca.l.a prenicre sanre .le cette
hauie aeaeaak ie a coiamenc sea
travjiui ituaattnl aprea leadlacotir,
de 'iiiiiucPes aalutaliooi ci la do
minatinns des arcrtatre- t n ,\
relient eiprit de cordia'il r^ne
parmi le menhir- d.-* deux rom
[ons,
Au scours d'Anniadaen
ll\IE 1)1 ltn|(S-pit/!>erg I. s
eux aroplanes de l'expdition
i nrvg enne de aaaoen -uni arri
rtl II i : ils repiiiliront il.in- quel
qurs heures n II re< h rcha d A
mundsen.
Nouvelles Diverses
Ii* iMK Lus dpi ilii s
out dcid de continuel dat,s leur
altitude de protestaiioa contra
l'assassinai du Matlcotll ru s'alr
tenant de participer aux travaux
de la chambre.
PARIS A Plaaiia 4a le nnnt
rence utornalionale du dsarrre
ment. In dlgation des Eltli I n -
-un.- Ii loiiveulinn pour lu r
gletnciitalion de- arme* el le pro
loeete qui prohiba I emploi de e/
uph]iiant rides microbe* coro
mu rlrintnls de gurie.
iLcs cours
18 Juin ST*'
Paris^ Dollar II.SI
Sterling H 1.30
II.WU& Terme coton B :
NKW lOilK- Kranci 21 H
Sleiling l.si.m,
Coco
Coco
SAVON
Coco
Lail de Coco
GOGO
Savon de Marseille
\ rai Ulls>iiin de jeuncesi'et d<> beaut, ce -avoii
tabrique uuiqueiut'iu a\t-o i niiilu puro de lilll.tl p-
ntre hum v.:ii|.jii touii-iit toulrs les pores de la peau el
la rend aonple douce et Iralcbe.
Iles aujourd'hui, employi le savon i Lait le Coco
car,en un-mi' temps -|ii il pi(uer\e|et oii.brllii lu teint
l's damea, il couaerxe aux libes leur adorable frni
cheur
Eanay en mCme temps LeJW'hlte .\lmond Soap.Oa
deux savons sont en \euteexclusivement en <|ros lu-/
ti*
isaac Uishy &\L
~ ,i7:tK Bue Courbe, t738*
i\e perdez pas
voire aryenl^
Il n'y apas de meillfu
i. ntiiiivN, ni de iiii-il-
i urea cra\ates jui; ulx /
J u ' v il i,-l a t;D;ii-
^elleB Ue la fl 11 d! soie
sont iii'i)ii.|i;ii;il>l'-s.
ut en ili i.nl dans tous lesJuia;|a.sins et |ili.iriiiarii-s
le la place.
Le Catholicisme travers le jnfc
N >ua reprodaiaon les aufgas
11 v Hiuliqnea que ^nn,,c lu
. lia latin del Q liuzone au su
|.' i. l'tnlstioa proare"fc'vi., de
pu i i a, 1-1 Oetbol 'sme
ir. i 4oe4a :
Fn Suiltrel a i N utrge,lif au n
l.re dot cih'jli^uei est pf, le
lu i.146 Eo Hollande et Lu
xembourg de 350.uOu 1 900 Omi
bo luiio t .lune, Il y e I '<<> 0'V
Hlbul que- Au Japon et I
il va I7O '.OO hlilr. cootr 10.
000 eovirou en iXi". Au T. n ida
en un aU la. ! t|SM 1 10
>,rlr,. *%0 l-'e- de i
sont devenus dsfso-qj. ,' vicao
Metotiauee.S Blililoni de Ad<


L xAllK
URODONAL
Khumptsme*
> vralgfot
Goutte
Gn selle
Artrlo
Sclrose
Obsit
*u: -^ier Jefuft* t* tffltf
la i MUnitt ltf"r lem*nl
tri an.-rc I tn**hlAIft1 d^
r ' ririftl t 1 obl' doit
Mi I tuel 0 .! uriqutt.
r t- ter J BsVtrtJ or(*init>m*,
il *. J< '. -j e r.:uK>r*t
t\3
r-
1 :
lave le sang
Llnd'tllion pn- ! d!-.- :
a. larwi *
r . lOtll t tU.M tl
l .
..,, .1 .! .
I I I* ...
lfi.1 -r '.r >l**r. t^ni i ri
* iN . ff-
| d *f-.?
I I !' ! -
Pr.r- li" >
frw( -, | :.t i i 11 .,. tt |( Pi i*v-
ci 1 r i.T.UIiltM rri

IDIALIROL
klpUl
-ht-:
. if -.
SBBrtasoBJi
ir-ni Taillant Consiqnataite
Aux Etats Uni, od comptait en
1822, 9 diocses avec une iluuai
ua de p I lies chacun el (00 000
rldli i h bu. A'tue!!*ment le
ilh( lii'L-me \ **\ r prsent
par l'> an ht vqu<, V' vquts.
Il -i 10 piflrel el 17 853 '00 fi
dates
I." vouvelle Z-lande et Mm
train..... 1 on ne rnrrptait en 1" 10
iju'iiii -i ni piln et pas une i lia
pelle lui m n' - t j r 1 luii ure pn>
.ili e r< ligieuas da 1 iou OO ca
ilnil q IM, 9 nnlievpquts, t< i\
KO glises el 1.500 prl
1res
Dani la Ile-* ocaniques ont
te c r> Il Mariait ei pi.i i
inres nposloliques avec ''00 mis
ionnsiret et tTOOOOratholiaaes.
Une lettre
de Me Lavanture
Al
lie Natlunale des
Chemins de Fer
A i occaaron le ta fta patro-
Dile le Muni Rouii un ii. m
pcia laissera la libre le di
iiidiK -I courant 5 li ures
du matin |iour Mont Iiiuns tt
rentn il l'apii ixidi.
Poil au-I'rtnce, tfl luin I02\
HONORIFIQUE
l'a mie atteuiiou louie spinale
If '..... rm .n. m de S. H, le II i
Vicli i I niiii.iiniel vient de m imi.i r
S. h M. ilorno lirand'Croix de
l'Ordre le la Couronne d'I nlie
i l -I ilie .les plu limite! dis-
liiii n i ln,noribi|iHS tl noue pre*
m i.- p ii' ir a in fliciter le.....i-
veiutinml il Italie poui tile mar-
que il. kvmpaihaa a I endroit Je
noire Paya eu l'honorant ainsi
dan li pri -uniie du l'Iirfde 11
lai, auquel BOUS sommes heuietx
d'adresser en mfme ttmp* no
i iii|iiiiih nt
a n i i ii i mi m
. A semble Nationale.,
'.'-i .luni: pic le Conseild'hiui
eaeicant ! |M>Moira blif Nationale di-i ultra I.-.- cou-
rlusiona du Kappoit dr -u i om
mis nui Spatiale icIhIiv. '.x m--
Irun.i i.N iii|.|. iin,ii.|ui nlpoii le
<0 Mai dtrmer parle -.....I.i11*-
d Klnl ili Kflhtiinis Kileiieurei.
LES teu
Cette nuit, a la rue de la R
v.ilu ion, ili vokurs ont pne
r Chi / Mr l'.liiis'i:m UutCi le
ai lu i bien < onou H ont fni
p i oui i i qui Itur loiuba
^u I ni m.
Ii l'o ie av.rlie .si, an*
dot i d| i la rechercha de
> t m l> ioleur.
a Nouvelliste v
tVorl au l'nn.e, le l(i Juin 101 I
Aut Directeur* .lu j m ru il
- Le Nouvelli-ite
Ko \ illa
Messieurs les Dire leurs,
ai lu dan* voi Numro i d'hier
tt I avinl hier des enlreli els me
inicernaol comm*! l'reTet du llin-
i!ie : n Le l'rl'et dr Hun ' i va i
l'aventure, dit-on La triste
' ut" /.in Prlat.
Je Irouva eea not^s landiociau
Ma el eomtBaodaa. Je sa rom-
prni |s pis qu un \1* linii ausi
illumin et clairvosant qu le vtre
pui*s Mre au atrvtea dj m il. '.'ne
voo'e/ vous, c'est l le p npre du
dnigrenent al de la mais,illance.
Ouel gnie !
.h irai point t r.'vn ju; au
i Olrair.-. Eu passant lui t longs
mois llin.li;. je ctoii avi r lovi-
IblUblll VI .......... 9> I II !.. i
l'itrie III n pi-u p imu.t !) Iiri'
autant '. naunt ser.iis jerWiiqu?
i'jjUhI porter mm activit ail
leuri. avec la lurte pense de me
cons.crer encore au Has, je me
suis dni s. aprs amples eiplica
lions fournies a celui qui m'avait
t'unli la mi-sion. Ja stis iu'iI on
es' MUaftill j ai quitt ces rgions
avec la joie du devoir ht mpli el
la sympathie d la population hin-
i li n-e -m i i il
Oolnui! vous, nir-,i.nr- les ili-
reolauia, j ai un Sainte qui ne
ressemble pninl vjlrd M-idiu n,
t.ir e que le vtie ne voit poinl
M vrais besoiu* d'Ilaili Mon Spi
rile. quaml il me I iii I.- commu-
uicatiiiiis, nia ir.i'le des hoses
ri ve, grandes et lumiiiriHea :
. Evolution el l'i'.i.'ir
Juins, dius ou' intimes iitre-
ti m, il ne me parle d astuce, de
Cotai if, dr loi i lu ne el d intrigues,
v li e U ni ne de ma l'alrie.
Uj.inl i votre Mil oui, u i | - -
ni" i i fausset el I invention il
r t intress. Jim m* il n'enlrevoil
une M i n pro-pN et respecte.
Vous l'iites patlie d'une coati*
h m loche, liooi | le voire l'rio i
aura, au In avril IVIO, le mme
.il qu'.i 1 lu iivril IVft,
\iiih devi, comprendre que j'ai
i . nn':ii vos gele> le feu que j i j
e-t vr a Mule par ces cliqu t
uu bes si lu u c iinue au tip-
iluii n us Oocaivaa et IVri-
BM-Princa, a ele irop ti! mtine
ment dirig pou arnvei au but
vl
t'est l'h iliilii.l e uagirdiiiis
les eau Irjuolea q u nus cm e ne
Ui'ssieuii les diiecleiir- da vn'r
la li npidiU d-celles d nsgi moi
Spirita. Vpprene/ que nois ne
soin n? p u 'epopieo il fil-
lit l^s \|.-ri( ).-* auv candi.I tls a
a Prsiden. e pour triompher, le
sibre au clair, siulen.H par |a
viles frontires. Lei v,elles for
mer laulioe et la rnierie,
. I VI1! II.
i est dns et sejlim nts. mes-
sieur 11rs ||f i utti, q i |e v.. i 1 i
l.ient..!, parce qin, i'iiibit rO
devez le saisir, nous rentrons dans
U te priddj de grandes rv! ili >u -
LAVG.N'riJ'tB, av.
I
il ?ii II II litfl :ir.' il
\ I'., .li ni .1 Italie, u
tlfrrJ ! Iilleii, t, irj h I-
l*rl -11 Cm .-, nui', *:, iiih it II ta!-
if llili.'ji m lluli, ,i l'UJj 4' Ijid il'
Ni !/', l't'i'inaiy ip' ua nantit
4n>i <\u li ttfkv h inmi
IiII.ihih'.
AiDBOBCsVP 01 t dlilvUK
Koaa :
* I o:cts -a lu .,:>n'> \nuiv stire du lgie,la Ciloiic I ilienue
eu llnti. dius si gran le pie, ae
p r.mt d) prsejter I Si HueeU
ae re p i lu^ut et prof n h h > n
migas tu m ilt il des owx 1er
vents p mr la coaserWalioo d> Son
H.il lu la M i.;.iii A poir ta g aidjui de la Pilne.
r. JNSi.L ir\UKi
Port au PrttM,
Trt seis'b'; A ce ta curloisi
minife*-i'iou, Sa \|iji,te vius re
BMrei) vivjih ul.
Giiral Ci tu! |l.
______Il Juia IM5.
Il >puis ce milin, le Dparte*
nani dj it Polira a plac un agent
p ' le li Vit l.'leui 11 i-irrelour
d-i ru h H i itAi Ueit .i in ,.[
Aalriuiiaa pmr r^lerej^er Ix
sir i1 tii 11 le. vil, ||n
L'im'iureeit e* vilenie et il
est A soj'ii 1er qu elle puist s'4
leulre luis 194 autres rirrefiurs
eu la circulation des voilueaa r*
."'. une certaine intentit
La Fte du Sacr-C-jjr
Aujourd'hui encord a l ; ou li-
ra I n ira, lu. le* ajj aOse ;ii ,-
V I -, Ul' ftatl *0lrJllil' l"
lui 'iii-: u Iv.e |.t S,or; u i
Cm iv.' mi .u >,, ..,., |,,,,_
pir \'n 'in .l- du 0 i | ]
l''i'i t '. ilt su ii' .('u |6 r / ,!i
ton | n fu' Inp i u i rjlifi 11
se* 1 ; a \ mt uion ru n u
M r MTil! M i, .
L- Papj C'en nt X II u
prouva I nist i l'un Je oeil ,.
leaoin qui li uxe, 0 e*
in^tu li rvl cio i Un |,
Su H, .m V n trait |ui aun
i Octave lu Saint Jijcren-nt

FAUT AUX
MERES
La confiance de
plusieurs milliers de
personnes est ce qui
aide rendre
L'EMULSION
SCOTT
le tonique nutritif le
plus populaire au
monde. L'Emul-
sion Scott produit
de la force.
L- pntaaaeut lirniellu
donnera ce soir une sance si. -
r laie aux Casernes pour les ara J
riciina de l'< iccupation.
Demain oir. le prol-ssenr et
Madame r>iui ollriront Cm -
Varits un prognmm sensa-
tionnel el ilimun-h i heures,
ils lonn rot i une miin.' p ur
les enfants- Entre: 1 (lot 'de-
Dim;n h1 soir, M ssi urs
Valle el Pre-sles I rent valoir
leurs remarquables qualit*
dans des pomes, tvueite,
chansons. etC< Is public pas-
sera de hons inom n's Cin
Variti.
Ilcnaieui CociamT G'org's
Compre, M is'i t 'ommunil
de la Cioix-'les 11 >uiii>-ts a re
uns avjnt hier sa dt'iu'ssiou au
Lut i il.
M l'aul Maurice a mi' n
brochure la srie d'arli les in I
a publis demi'remani dans
L'K-soi- .
i >n lignile A i \ Iminis-
traiion Commun l>'. le mauvais
tat d la maison si'ne l'an-
iflo d- s in i Desl u ;. s et
Crin Ili,ie C'est un vritable
danger pi Wic, careeUa masure
pi>ni aVciooler diinmomeni
I' utreet ooasionnerde Rran Is
m II enrs.
Au cours d une promena 1^
le l'ihiibnt l'orno a vii ce
maindl.cole Centrale d'Agri-
culture Uami n.
mit
nauFoii Le Sans-Kil de ce malin annon-
ce la n ri eu benalcur Robert
Mai ion La Kollelle, the! du parti
rpublicain, in.^ir.-s'.-ir el ind-
pendant i andidiil la prsidence
loi- de la dernire lection. Le
Snal-'iii a l^ emprrt par une
mal.i lie de mur I soulfiat d'at-
taques il'iislhme et de pneumonie
I i ut malade depuis ua mois tt
f ivail que la lin tait | nulle 11
avnil dit sa lami'le : a Je buis en
paix avec tout le monde, mais
jauni- encore Beaucoup a faire
AViT-""
Il est port la soDoeisaanea du
puiihc el du commerce en foral,
que Mr Y. tSetlOD set sasci
vu Mi l-it. ii>iiv sous lu raison
atitialede NUAi I l>IIV t\ Co
l'iil ru l urne le U Mm 19)$,
iiliiin. Iliiiliaifcom
110 Hue des Csars
Euj|. LE BOSSE & Go
. Agences- Reprsentations
PORT-AU*PRWCE
Agents gnraux de :
Hecker Jones Jewell Miilinj <& c
NEW-YOHK
ParlaaM ilujariaii U 0 -j^loule,'Rouge oto .
Franklin Fire Insiir.ince Coinnanv
NEW-YORK
Assuranci' ounlre l'incenol
Diamond labli Co
Allumettes i Safe Home i
D. S, Rubber iipori L'ompany
Souliers lii'tl^
Chas F. aUttUgeft S01!
Poissons sals en tous (|enros
j\(ajiutacturefl Lile [ns'co Qy
\asurancc sur la vie,
juiiboii Frirea A.u
Vins si nanipagne l3ord-;iux
l'h, 11 ^ 11) :i i
COPEiMlALil F
aire |) n ils, tro uavje e. eunservsa alimeni'reo
W. S lattaf* Son'
laines jaunes et nclrs
u. n ii n m.i ir
Sans nival
Cigarette Chanoteljrs,c
h nvoln do d enr
On trouvera
A LV MAISON
,
Rue du QttMi, i\u 16i7
Uni e 4'oliia de l.b'e Mirce. Alio',1, el Lo ltordeux; en et Ul es ^e
\i r |t/B bl. Saidinrse mures con-trves liantises; condimenl* de
I .tites cla-aea; Sauce tomate Vtinnuih. Marlmi et IlobS.; Angustura
b.lter Uocnae 5 toile*, Haa i Km Vin Rtuge el ll-enc suprneuia
en barriques, demi barriques et caisses de li bout Champagne Lhar-
ers Ile.i-teeU. Sucre jjrauu. et concas-, VtasifN -n caisses de 12 ht
e u barriques de li gallons, .le etc.

il' ii


--31U.
M>4 ^ ,!^l
il ,ir la
rm* i 4
r i tvatii '..
Il I t. fa. .,- ,

.\ UII
'". at^,'aavvl
miyan I. '.- iVO",l
(j
i v >.
Savon If biioyI
Nui) aa-ul-'lll.
t rfllj*. 11*.
Mil t rfrt uni
! plut Catimini s
m
t. "* nvta ao .. |i(i|
sfiBt, iyi ii
Agence gnrale
WISTGO
Rue de Ironln-lorts


onc : iY756


LETHATI.N
Poiimoi vous devez acheter Chez Marcel AUDA1N & Cie t
Achets
(i
/ votre Clarin firrge eha laicel Audain % Ci-, parce qu'il provient des meilleurs terroirs d'flaiii.
m.s Gin, Wi>k\ h liqueur/' '." a parce qu'ils sont vendtfe aox plus bas prix de la place
voire Rlmm et vos alcools ' parce que les marques qu'ils vendent sont d'une puret ingalable.
parce que leurs poids aonl lgaui et leurs prix dea plua avantagent.
parce qu'il est prpar arec du cal de clioii.dana lea appareilalea plus perlectionnea-
tarce nue* m Irai-lieur el son prix dfient tonte concurrence.
voire ancre hatien on tranqer'chez '*
voire Cal' torrfi moulu chez __j
votre Kre (Ipowenbrau lambonrg)
\os fins de Bordeaux * >*
irheiez aussi chez laroel iudam &
,- q<-,.....- ----- -....... ,..... -
pare qu ils ..sont vendus aux mme prix qu'ailleurs, malgr leur supriorit,
parce que l'accueil que vous recevrez sera dea plus courtois
11)03, Rue du Watjasiu de l'Etal
WAHLPffl
rRSHARP
Rien que par leur beaat
L< us IODa>M li. r-i de vous
ri. mma&dei | N, .., |v, .
i' i-i Eversharp el u pin.
m., de Wahl". ^S.
I epeodant leon'fmil'
leurea n ommandafoas ae
troovenf dana leur fn, .
tionnemeul tariait. ^
Ils sonl Ions joliment i.t
r*. En mme loiopi bim
impies, ils 6nl soigneuse
ment fabriqus, re qui
noua peimet de le- garan-
tir ou* tous les rapports.
t.lierchez le nom ilr
VSahl sur lea plumes ei *
les lavons, (lest en cela ;
Mai,leurs qu-eal votre pro
pre aianue.

THE WAHL CiiMI-AXV, NrVvOKK. N. Y.. U S*A.
-jr **' s& ttir' j^m
ARRIVE
Whiskey tiewars
ffwhile Label,
lartout|on demanda le \\ liite Label, paroe que aa
qualit est sans gale ut sou prix minime
l'or maintenir vos clients et en taire de nouveaux
y arda/, toujours ie W.iteiuDei en Stock.
Demande/, le dans tontes I s grandes piceries dans
tous lea grands aies et lloleis et bi vous n en trou
vsrez pas tlphonez
vv. Quintin Williams
Automatique 710
ILPotlr leurs clients aussi, toutes Isa villes de la Pro
vlnee devraient suivre la t.api.ale.endemandant sans
cesse le Dfais Wlnf-- Label Wliiskey.
P. S. c. J) J
I
f^ll tut demand .Napolon Bonaparte dans la splendeur de aa gloire
q ml riait le plus beau Jour a ta m Du alUis.Mii eoe q.. u rapp la
un de? graadei data* Sa a* briilan es vietot s, Mail o he*i e ,
l'homme qui pouvait non te dira le *t tira do monda rpondit ave*
i-a'ms tt asBurance Ca lit le j iur de ma premire Communion. O.i a
loseerr ujrsadjGaia dea million- le photographiai) repeudant p r
souue peut tre ne l'a \u dani li lenue d su premiers Communion.
Voua loua jeunes gens el jeur.es Qllaa qui aile/ lueut.t rerevoir le ror|s
aJorabie da votre Dieu et qui demain pouvez occuper un grand u m
dam l'histoire du.pays et du monde qui sait ofre/.uo souvenu ju
beau jour^de votre premire communion C'est h la "_ w.f.
Pholoy rapine AouveLe
Llodomtj !) alwtjp j
127 Hue du Centre j
Entre la t'nsoii el la "Hn.* les Casernes
I lepnone \o 773
que vous serez servis ave; le plat de soin, de prompliiudi et Irouv ri l
les orii les plu modestes dans le caiie le pliu artistique.
ALUMINUM LINE
new-Qrleans & South
Affierisan Stemaship Co h,
Prochain dp&cl dicecl
pour l'orl-au Prince Il iiii
1 . si .un -i "llils1 ayant laiss tyeff Orluia le 16
juin courant sera. t Port au-Piiino ! 23 couranl
avec I/O loua ta d marcftandisee.
'te steaui'i Fi odr! lissera 1-w (Hana le 2'.l juin
courant directement pour Port-auPrince,
ttHt..-aa- 1$ ;lum u)i:>
A. de lalleis et C,
Ayents Generam
Pharmacie Sjourn
Donne v s a sa clientle >-t aux mdecins et au public qu'il e
tr< if rinr s. n Laboratoire d'LTloor e eo uo Laboratoire e
b olog e sp-i'ifjuA stus la F.vtion du
Dr W.cot et F. Sjourn
Le laboratoire eM ouvert loua le< jours de 7 b es du matin a 0
aeur'i di sfir pour toutes les rasth rches ei analyses pr mai 1 s
s'annonc- ci jointe saut pour le
Wasft'i mann et lu eonataote Ure ScrtV. ri
Saront reues qu. le mardi de rbaqu-s. nu u .
S'*di' t a ia rti u m m u- pour les reuseig jemeuu
Ana'v(a.d'rine el .S'ur^sirique
Haction de Waaaermann
Bacliou de Tnboulet,
hliamen du sang e' du pu
Eiaoea dis matires fcalei
Bxamen e cnf b t
/llllllli'Mi' r- i r
Conatanie UrnSAcr 're
Mas Moulu
maisun Qliarles R. (.^IJ-ns'.intionee au public
qu'elle \ienl d'iuataller daa machines des plus uio
Ueiiii-s pour la prparation duttab moulu, lai me
de mais, lienra taaniei deaaeria,
tes clients de la maiaun trouveront ces pioduils
dana tous lai dpta.
A mi a le rclauie,il v a dea eonditioni de lav^ui
p. iidant le uiois iImmiI | Min ini.i ai liai eu Jjro
par BaUSOi --
'uUTe9ermdirectemei.l*% la lubrique.
Le Docteur
FeilX uBiCDI
Diplau1 Je l'Iostitit Colonial."'
" dedans
Renti. de ton voyage .1 I u
i ii il s'est perfectionna en otorlit
Eolarvn ilogie al "| li1 lima
dan- les II .iiliiim .le l'un-, i l'IiAn
ceur d'informer la publii au il a
i rpn- h Pu action de -ou ibinai
M iladta des Veux, dos
Dralllaa, rtu Nei et
de li Uorge.
i i da ion l. iberatoira pom le
,i .-i-s m nid
cloutes ie> ie.luloha 'lma la
sang. W aaaaranna. An ilyi ^ >
LmI il I einine nal] m 't>' L'ri
n' Anslyta >i"' loulea > Itioni
I u |. Mi i ibiolog qosi
Piparatkiqa ei Montagaa da I 11
le< pSaV aa rlistologiquta
Une lame par mois au
lieu de deux pnr
semaine

. .
' i
1 l
i
i qu a I i
i 1
icRasoir \
ValdV
jfluio Strop
1 ^ !.,, *,.,..*
VA) |
I i I .. ti.,
BtliifOilttlnt Jii.Sh*S!
.j dru aa
PU mis chu NTALCS
|M -ak. q-l il'.'l l."i'<. '
U.1.-.I.L
7d..If> fl doMMl H !'
......~**i<-
Matai.M.*. r'"r ' ..n*
te-**** .. .i
j.Tt>.i,"-,r,r "
y ... M.
1687, Hue du t1.entre
Ici nire nouveaut.
BraaaiArea pour dames
Mrs lgantea r mulact ni
le soutien gorge el la oein<
turc.
Tlie Royal Mail Sleaiu
Packel Cotupaiiy
Les|s'Kara"'e | alleu lu i Jacmd lu 4 Juillet p ...
ehain et continuera Ha lea puits du Sud, Port au-
Prince ci ls porta du [\|ord pouriiurope directe-
ment,
J. DaaSder I1.
itient Gnral
i^_.
La maison F. hwkt\ & Co
lue du lagaain de I Etat
Entre Quintin Williams el Coul.a.
VUnl de recevoir par le frmnaU
toi ur cle* suivante
Daatallsa Bttrt Fines, .Dentelle- de sois, DsnUllsa Or et krssni
Rubaca, CsloUas, Uhapaaoi Garma, PiumaBuPleora, Pailla da Boia rt
i.rti.'e- poui Uodaa.-Spsrtoria Dea lotini Hauts Ksnlaieir en
i"'1''- i.....i Robaast chapsnai, dse -n . r.-, ,|, i,,uir i,.-;..,i.-. d.s
Dam inge, Ohap iui J an Barl p i u l liant t..... t.--1.-,
feignes coUTer loua g. nra I lira i i dnis, dea l'aies Dan II
h i -, aie, aie
/nides pour Nom Paua col Cravate, Bralal**, Cbsmiaas
de soie, Jarl-llei, ele I ..us arli. le- |.........| l.ii.Kerie l..h
lea v .1 . i, ,, .
lioo BONaKN r i UihS a*> i. ... -.... ,, pharmaoia
v"" "'"'"" 'I..... "l""' '-v. ."s m, Ohampagos aulhen
u n i i Pou para, louaU divera
'"" -I Phsrma -le et 8| 4i ili Pharmaceutique*. b ' t
B iBa.Tub en esoulchok Via el Hisop Deachiena, Via Nourn!
t v., rli.i<*nft limniom labarnque.Peplo Per>tc,ate Soi d'Bc o
! ''' '1'1"1 "' ''"" '" '"- '' i "i.-epii.u i al. qualil .
t.irii ia,e< h .- ,i,ih ,,,,., |UeUi i ConHisria oh mata n irais
Noasavoni reo I. r'eriubla i<. lea Upaa Eacstleal dpnntil
Passe/-nous von, noa pux sonl avanlaqeux.
VISITEZ
hwas H! Il
"


tm-n mi
toslrit pour Iss Mauvaises Rouit s
ultl
/Le piieu Co il
tiood Year pou
Camion, est le
met II ur pneuma
tic/ nbrtque pou
le Iranport sur
les mauvaise
roules. ^,
Lapiroi rsiste
des millier.h \d.
milles, sur le sol
le plus cahoteux
et sa fabrication
spciale diniinu
le ctiauflaye in-
trmui ;i atstttin aaweatiic
Itstdatsure ui.etraclion ruri', impoHsible.
babriqurjjnur rts'sw / plus svre oonditio d>
service, il parcourt des mi'li rs de milles un prix
excestvemeni b s.
tubriqu d>ns tovt s If" d m ruions cour a le.
S-31-3
l'en.-ion de famille,>isine Fran
' lit .' ban b>es cooforl-ble Trs
bonne ituaiion, au i-iin Je la ru*
N et "< IVu de chose, ''rix mod*r
It il -.m fraiche. Criae a la glace
le morrivdi el le dimanrhe. partir
de > heures de l'apirs midi.
Rm4 MAHMGNfR, propritaire
Px clief cuisinier de S. Ex. liant
Commissaire.
U PARISIENNE
MiiriiHene i la Vapeur
H u h l>*ol' Di-lon 0,l-'U',riurf Hati
LE l\ -RE "GE
' ri' m
S i u r- p r e linge
ni s. cli mie
Vous / pleinement sat'fit
" o. votre linge
ua PAH.SiEIISrJt
GOOD
CORD TYRES
TneYVesl Indies Trading ompau)
Port-au-Prince, Gonaves
Cap-Haitien.
" <
Si.
La maison C L Verrel Grand lr. 1 de France
Marchand \TaiUe <
FI* 1823 Ri lu lagaain de l'Etat
Se recommtnde an pnbiic el i su immbrelue cli-
entle pour l'lgance le sa coupe el la prompte
excution mise dans les ouvrages eonlis i RM soins
la maison reste ouverte jusqu' *> heures rtu soir.
Prix mode es.
N. et \. Acra
GrandSliuc
4 ct des Caves d: Bordmix
Voulez-vous voji habiller \ ec lgance, et a bon
u arche.
Adressez muis la Maison N. & A. \ \\\
llont la devise est de vendre a pet.il b ofice pour
Xf ndre beaucot p
Dans son pei .onnel, la maison compte un raailre
tailleur italien sjcu d'au t.tb ijse nent de |ii'amii>r
cidre l'Italie
I Ile eai en mesure de t.inriilr de* < onple i to i' fai s
et sur meaure, on etieviote, diagonale, pa m beuch
diill blanc cl couleur, coupole de casimir pair car
irions- I loti .'s pour gilets
Bonneterie
I hcmises de jour et de null, au Cols et manchettes dernires crations, ila; ,jons
I i '\ |amcs.
Cette miisoncot'St lu uns in nva i"
t le meilleur accueil est reserve ;i tnis ceux |ui d-
sirent par une visite tre dlies sur la valeur e
travaux tournis.
Tout costume commande et i|ui ne rpond pa i
pciii lu olim t 'Ht repris.
On paile franais, anglais espagnol e*. italien
Fosilion exceptionnelle, au centre des affaires
i proximit de lodte* le* Optiques, de la douane
de toutes les Ajjeures de haleaux
B'iis'i|ii ininls I lacililcs pour voyager en oit
mobile dans Imiles l"s p.-irlies de la Rpulli(pi'
l'H'ili 'I de la rpirV^qne (honu'iraine
liamlires conlorl.iMes -t suri >ul trs prpr-'S. eu
(ilaleurs tlans l.-s chambres la li'inaiide les 'ii-
sionaires Cuisine Irancaise trs soit|n<^e et !< *
plus varies
f) vr.n '<*/. n i- ri*

*-
\ins des meilleurs crus de Bordeaux, par hari
que., ilanieiannes. qalluns et par bouleil'es. I ai m
le- Vins ilfcclialeaux vous trouwcre/. le plus gra"ii
choix, pair les q 'alils el pour l'ge
vins 'Il \i.lK* D'ESI*A<>NE.
VIN DE li U'Ih'ii 1 'K tli'iues et rouges > ter orn'i.
Pommard m m**"\, l.e plus qra nh assortiment de liqueurs, 'Oflinc
gin>. \\ iskies. etc.
Ahsinthe pernod. Amer l'icon, Vermouthc
nON.-EKVEH tranaises el amricaines Iralo
me,u arrlvea
Cl iAltl".S le Cuba, Aurora ol llabaiier i.
(.1 \R T li;S de toutes les '.ihrhpies floll Gros
et (ttait
PAtiPUMERltC et Cartes poatalM.
Prix t. "fis modr*.
P. P. Palrizi
0,i
Americm Antilles Une
perated For
Un't d States Shippfag Board By:
Ci loi ai kislii C'^au Ioc
Ma ui i >(j Oiierators
11 Butte ijt Place New-York.
Jfr- t^tcamet Jiaili menant- ^c "Trlai^at) oia
cJanvt c^ fail-ljdjc eL atteaDu ' it
att-^iinct- (c ijttincit.Jtwpailiia (cmmtv
j,ui potte c)le3u "Jl>i^
pMoaivt. fc % pa^iag tb.
Colombiau ^teamslp l^oilipauy Inc j
(it)a a et 1*o Agent*
Veo z visiter . ,
I a plus grau 1" ( hapllerie de la |\epullipte d'Hati
tablie la Grand'llue au No 1728
C'est rtablissement
DE
Jeauro Huianlo
geojt de lanolaclarea de fanaina et/le Colombie.
Les prix sont modrs et par consquent U por
te de toute les bourses
n y trjiive egoeina.t d'autres articles tels que
. heuiiVcs, faux coi, louinitures pour Chapeliers un
ho ii..ir lie exceptionnel.
\ in -i voir et vais serez entirement satisfaits.
jk Le plus Paissaot jmS itotnl.
HISTOGNOL
NALINE
MIciHh antnlc-PMWiMM t M. It NyclanMM
. Doclur MOl'UrTRAT
. - i .. M. .MM.
CaM.iiui.ii Acdml ta Sciwch < Parti I
iSncielt TbfDnuauel Pmi |
li Socin Biologiqn . Pni
?*w^t"a r*c"1'* di Mileln d* Pirli I
Indictlioni . I* Mdicalion irtinlcl*
I phjiphur organlqu :
TUBERCULOSE, BRONCHITES
LYMPHATISME, SCROFULE
RACHITISME. ANEMIE
NEURASTHENIE
CROISSANCE DEFECTUEUSE
CONVALESCENCES DIFFICILES|
ASTHME, DIABETE
AFFECTIONS CUTANEES, ne.
tuui ciuDit coiniits coitimts hmilu
l'H Pomt li Vtmt i tm, *'a-ir.*.r au*
tHOIHM-.Mi rit"l! I? Dm u Ctw*ln vtt i
TlLLCHCt TC LA APICHNC n.im)
i .t.. lir.iWn I
I
I
Demandez les Bf-
t d dettes Satley
i our /...i*.mf'*tcY"7'( mme
de la groi de^ja brique
anylmte" The Saltley
Qyc* t o' de Humuim
U liant, AtiQuterte.
laie- sont nut t'<>biiquees ;iv c \tm
n.eillQures matiei es anglaises ei soumises a des essais
i n. ournix un a nt d'ctie livres a la xente.
lOlles sont les plus solides et en mme temps les moins
chres
N'oubliez j as. i -xa.nin m- tien les modles S tls.
axant d'acheter une llicycltlte
En vente cne*
\lphonsft H\Y\ES
'

Froc lirez-vu us de j lis cadeaux pour anniversaires, i un ailles,
mariages el haplmcs chez
Rue Bodue-Foi.


*u



University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM