<%BANNER%>







PAGE 1

LMATIN Pagol nergique antiseptique urinaire Agit cite et radicalement Supprime les dvulcurt de la miction du tout complication La Fago> flc6unt!siB ra|ualt <•• tiarut aa oit artoairea qu'il r*r.'at cinipiatcnect otul D )ug\i]tDi tout U microbe qui la taillant Cl rtutaltin. t. r ViltnrlennM. rn U JVoBrecw d PAGEOL • fuit I objet d'un comimv i i l'Acadmie ctt M me dr Piru du professeur LaaaaDaUc. mdecin principal de U marine, ancien pr'.fnttur nt. et parfoi tonoanu. que oous avon vbVe•u nii permettent d'en alarmer l'afflcaclM absolue et SkiU'Uote • VAMIANINE Avarl9.MaUd.evde I a Peau Piwiuit si .en/t/K/u* ~RUc6vAL~ Pommada ne* lonqui contre les maiacliee de la paau. : i q e Taillant Con.si(|nataue La Commission des Rclamations et les Sinistrs des Gonaves Le Mexique n'acceptera aucune intervention trangre Daoi tu ira dfcion du loi m vier dt cell ani. .t.ousinim liOOfl.'idrWlKI lioill V la -i t t viiiiiius les habitable Je l lit roque cit le 1 1 n 1-1 -1.• l • n • %  ; u coi.rs d'une p iode de dotl/c ,11 s paiiantd s voeint'nii de lU pour prendre lin t ux qui ai In vrrDl de ri. mer m m tire de Un Uet le2fvrier r.M t. N' u.* disior s ;iloi> que 11 Commission des R limali >-.s avait un grand d \uit rmiplit vis ia Jei nombreutri l milli ide celte chre ville des Gon ivcs qui nagure si pr< a pre lit' pist i.l;i!l pins pi" Pus pect %  Inii centre appauvii Eh) un,!. OUI avons mautenant lao uni le,qu'apii Ira inveatigalicoa nuniilieii?ts dis honoralil s mt mores de la Soumis sion l'es liclaniaiinns s i 1 s Ht iccli matiooa gooi Ftitani s. que juitice va ire biautot l.i le i toi a ceux qui oui t viclimea de cea de turta jouroaa ira giqui i JU cours deaqui llea rit n ne lui utrgo par Ks Cossufauta de la 1*. trie ,ou: que celle-ci ne repos.it plus que sur des minesAu coins di s II DQ| s<>mi rea que nous vivoi s a t acte de justice visa vis ds lit lainiiits gonalfiennia qui ont roui u peut tMre ks jours It s plus i efpquea de noiie lus qire aura une aigUiflcallOU pailicu lire, tl maqu ra d't'iie I D uaite il ditiiiitive noue ouvic* tion uitli aolable de icmpie jtmais avec les pinicipt inininels qui ont macule notie pasa de pi upie. C'est, nous le rptons, un de voir impriaux pour leamrmlires Ue la (^oiiiiiiis.-iun de Ile clainalions. dt BOUiager le soil n. IM r^ltle de ces uooibrtui s Mclimts du pillai et de i un ntte tl noi s. aoumta vranne. t liu.i.i \ de pouvoir lre, n l'occurrence le dfenseur d'une cause ^i i.olile contre laquelle aucune w>i n'a os a'li ei jusqu'ici Fidi U' i.i s p'incipea, nous ne Dgligeioi a lien de ce qui peut cire u le la dlai se drl intetla de caa Louibieuata l nulle.. abUmani que uur n i inenlf que chacun ) ccor le sou lie..lion. U%kaiHiiai4t>l^>urilUlial H il.llr illl II ill fiHMIll, IClilUt UU IfII-I Hcial, unipaitai 'Ire illile I ni> !• I Ml ni ti |n!ili,nil 1,1 lr.iiliiil.iin : WASHISOTOM : — Le Prsident Mexicain a adress une vife repli* qaa aux Klats Unis d'Am'r que. — I,e li invernemenl Mexicain tirelire qu'il n'alraetlra aucune inter vention dans ses allures dim-'lique Le diffieod entre le Mexique et les Btata fJila a ail tint auj mril Irii le deg' d'une crise i| un I le Prfid ni -i les \ airess ; n Btcruira K iingg, me rf pli pie q n a t renlu ip I q e ce soir Cilles accuse le S creUlre Kill"({/ rltMr' contrili tnire avec le faits L" l'i'si dent du deiiqiii r. lise de Irai" r I a il dr N lep • rment avec le Etat I lie, en ce qui concerne la stisie dpropri ts ,amriiiii>; et la mise m ir' de cil ij m amilealu*. aiguilit q le les K'ats Uail d Am nique sont une des divers s niions trangres intresse? dans ces fftires lesquelles relvent de la politiiue internationale. Il dit q ie son (aouvernement ne peut accep ter aucane intervention trangre, contre la -O'.iv-traiueti 1 tu M \i| le. Catllear-al froiM daladielaration la Ktllogi! prtiidant qui le lexique est. n | ..'"n^ntdevant l-mon leun lier et dli i sa mennee de retir. r la teconnaissance du Gouvirnement du Mexiqm par les E'ats-L'ni-rt'\ ra nq le. Le **r-iJ ml 0 > !i lg,t qui f-, • a m im i ,i aa > M de 8n detnihe Bif le Vliy r 'o\V!r ave • le Secrtaire K dlog, le U n rai Parahiaaet ie( ner.il eje'jn est .-n Irain ds discuter lasilui ti in mexicaine L'ailaire Oclioa M Tribu nul d .1,1, i %  l .4/>/v.s bit l Im m >U ile 'i Un u "i •'<(• /•,/ cuafion d'aot nui le fe i a ton m 17 uin 1 /1 Grand lite M. 0 li m 'i re ou *r hier 81/100 U' /"(<• smir il in irrri dt 'it'i m /' %  / .i///. Ide ttess 'ii dont voici k dispositr mai Je iii 11 1 cle oyp .se a M de ilir.ui m, lajl |i.n JcllOique par le J jge de p tu AtleuJu q 1e, dans t iai Ifjl i i-, il est miiii mander si, en l'etp c •, .ies pmee les de oorrupiion pjjrraieul abiulir un proeflavar bal Je %  1 n,' ai.-a ne. Al endu q ie le jugi de paix avait une ri siou b eu im e que •ui trace .a 01 : taire uue lui.1 ma lion |.i .un..; 1:1 et en 1. a IIU t ira le proaea verb.u au Uoro n s sa re du li u m H atleinlu que le |uge de p.ni a emeod'j *ei M per.-unues qui ont signe leurs iii'P 1 -iii.i.i' ; que ce magistral ne devant rien juger, u aurait pu rieo laii.' par 1 oiiinaij.iiii e ; atieuJu que I ladwe leieju du ce cbel Kl A carter. Alleu JU qu'en rsum, le* in Ji ces roievo par orJ ,1111.111 e alla tta uu nul pis bisi.'s -m des lills prOt] s ei deieta ,lgll ig M: n.u q.i .1 1 > ••. 1 > I u u m >ei • lacu , n xu ta pas .eilmg.sii indice auto 1 sants contre ik-lna et Martin.-/ [ tour motiver leur renvoi drvaal a juridiction repr-rsive que I il aonnance allu \ lee a -ra don 1 inlir me et 1 1 broc nlure qui I a prc J de annule. Par ces moliU, le Tribun il. anrea dlibration et sur les cou clusions confor.nes du Miuitlre pub ic, reoit l' opposition des sieurs Ig'iace 0:b >i et Alexandre Martine/, l'Of lonnance du i • Mars 1' %  '-'•"• du iflgi dinstru-ti >n de ea re*ort les raovoytnt devant | Tribu i*l criminel peur crime d'iacanlie ; dc'are fonde celte n|i,i i-r % %  dit qu'il n'y a pis de charges ef indices tofOMOte ton tre 1 s sieurs 0>hoi el Mir ine/ ; en consi quence inli.me ladlla iirli.ininre ; munie la proclure qui la prcde ord inn I %  mise en libert im n-sdiate dea tlits lk B 'a Igiace O^tioi et Alexandre M11 une/ s ils ce sont retenus po 11 autre cause. Ainsi jug pi p n tus, Lelliir l'i lus, jiig-s prsidant la iiinpisslion Justin NI mil-il i.tb.-ii Uavilly, juge>, en audience publiq 1e di seize Uni 1 '-'•'> eu in • %  n. e de Me 1 Llio I > epli, C. unraissaiie du Gouverne n 111 el as-is es de Mr Emm.nue D-inor. coin n s grrfti ir. Il est or lonn etc. En foi do quoi etc. Naissance Les poux Camil 0 Luntrre nous loui part data a aise mee da le ir li. e pren imm ie II ilna, surnue v ndredi deruier. 1 0 ap un -nls au bSL aius, qu aux p e et mr;. L'affaire Fiuqei en ppe' M. ---i, nts Louis Bal l'ougel, d rtcleur de • 1 a Poste ", ( in-et t Ju-tigraolda n Orne journal tt |i, r DLI IIi nle'iii employe l'im piimeiicde La l'o-le", taient pont s>i en appel, I7 Mai dernier, %  •.otit'p l'ordonnance du -' %  > avril cou du juge d instruction Pierre fini ppe le* tenvi yanl par devant le Ttibunal correctionnel ous la pr/v pi ion d. prrvir-alion al'assi' ainatduChtf de l'Etat continue • %  • 1. a.u u nul •'Dans le SdDg" et pub i dans le journal dont Mr l'oi 1 est le propritaire, '.•affaire a t plaide I audie 1 ce d'h'er du Tribunal d'Appel I n conseil luxueux,compos de 13 aviio-ts. re| i-i nlttii les requranta E ar devait les Juges d'Appel. 'est Me E'ienne .Malhon qui par la au nom Je ses conifres consti tus. Voulant prouver linexisten ce du dlit reproch, la provoca lion n'tant pas directe, vu que le nom du Prsident de la lt.pi b'i que n'a pas t cit dans l'article inniirale Pf* 1 ,a re piise de : j^£ La -Balaillev-j Entre: "23, 4 gourdes Souille biblique el des livres Reiuiieux d'Iaili Le l u Mis expir, 1a Socit a a tenu su iO-ii.t.Hit-, d existen te. Nous avi.nn pens commmo rer l'anti ve saire de l'Œuvri par une soiei ni pub ique a la dete irciie de sa lutidal on, mais des 1 m iiiislmi' ccoiilK iieauouaayai t emt lus de le fefr cette daP, le comit central a decid d'avoir cet aniiivetsaire It: 3me d.mani lie d 11 tobre procliiin au sige du la Socit ( Angle des ruea llpubli came el al llot.ore Les resiour es de In Socit ne si fiisntit pas mne p m le service i uni ni.n nis tious voyons ob ig' de nous adresser aux Amide i'O uvre, au publi' eu gcral. alu> de rnlistr ce qu il taui de londs pour nous permettre de don ner a la Mieauil riupunance e le Ctiadre qu il convient. Nu us espror.8 que tous ceux qui ont uu aiin'-i dans I Œuvre et qui li MI. il 11 nous emourag-^r accueille!! ni lt>vorabieu.tnl 1 Ap pel qi.o nous allons lancer dan le public. Les listes de iouscri| lion seront levi'luca de la s ^nature du Prsi 1I1 il de la BoeJtMi et de celle de l'Agent gnral de I (l.uvre, svec le sceau de I lustiluiiun. Il >• a publie un l; .Ile in qui ICI seigutra sur la marelieiles cho sis et u liguieia U I -le iiumiua l. viles : OUS..I Ipleuls. Daaa le llullelin nous y revian dious niessairemtnl : d'oita et Ufja. nous eompluus sur le con ci urs de loi,s pour assurer le auc ca de cette solennit. Poil au Prii.ce Juin lOl). La Direction de l'Œuvre. Eiitj. E BOS^E & Co AgencesReprsentations PORT-AU*PRWCE Agnts gnraux de : &f ieciieA Jonea Jewell Millianag A -x. .NEWYOHK l-'aruioai lluijariau IJO — B oule Houge 6tC • Franklin Fire Insurance'.Company ^NEW-ORI: Assu rance con tre l'incendie Diamond Match Go Allumette s 1 Sal e llonie 1 0. |, fidbtW ixporl Company Souliers Ueds Chas F. laUlj^t S"'Poisfon naK s r** tous g enres ^finolai iur. s 1 le loe'ce Cy \gauran ce sur la via, "utilioti Frre A.i e Vins h^mpuni' Bord' :iux 'li, JiMniar t'.OI'LMlALiLK curre Oan-iis, Iro naye et c onieiv ea alimentaliea. W. S. latheti " Son l' i l* un jaunes et ncirs. u ,i lationale Sans Rival Cigarettes 'banctch-jB.e Knvois de d enre Vl.t! \ AI tsi Bt ANDE SOURCE Cure • c de l'ARTHRITISME n 2B Mal an 25 Septembre. %  >0tlRS£S • T.: VS C.Oir • POLO • THtATRE • OASIMO PAtfi $!*t f>J*L POUR l£S tNFAMTS .n T-II a i .• Pharira--!. Un in les n M.iaona d'AlIroeniailoB. i o y o o D o 123 O o El D H EB D m m m m 11 1 ci ET r Prvenir v.iui i-.i^ujc que Kl prvenir %  et ai facile Eloi/nra Ira ^f n* ave du Savean LifrlMO^ C moyen lr plM reHai e Te plm fa. i li I. | combat Non eeulem.'O llatl cl diflf !•• % %  mAia ceet UOewiMMMaf let plut calmants tiin ** e i ; t i IIM'I *c •SAVON '-. f > %  • • aano'r Has-i u 3 a fJAgence gnrale WISATGO Rue de$ Bnmt9*Go?t 110 Hue des Csars aaaaj BBJ^J nja ^jaji-. .^eja^^^eajp court Tlphone : J\ T :756



PAGE 1

LEJ MAT1.N Pumuoi vous devez acheter Chez Marcel ilUDAW & Cie Achetez voire Claiiin fiergn eliez laicel udaiii 8" Cie, parce qu'il provient des meilleurs lerroirs d'iaiti. • < N '< II i \os Gm, Wi-k\ H' liqueur voire Rhum el vos al. ools ** '' voln> suer' liailien ou trang* r chez votre Z*\ tnrrB moulu chez voire Bire (Spowenhrau Hambourg) vos Tins de Bordeaux t prpar avec du caf de ohoix.dans les appareils lu plus perfectionns paire que sa Irai heur el soi prix dfient toute concurrence. parce qu'ils sont vendus aui menu prix qu'ailleurs, malgr leur supriorit, I %  i 1 %  %  I ..11, 1 . I ^ __ ... -, %  I • achetez aussi chez Marcel iudain 1 ie parce ajhe l'accueil nue vous recevrez sera des plus eoartoil 1003, Rue du \lagasin de l'Etal Demande* le* ilicycletfes Satley* pour homme tf /i,.m, de la yr, nde /< brique anglnte The S*lt:ey Cycle LO' deiBtrmxn. yl tlff, / i ., <> KUa sont les meilleures, tant fabiiqute* j\eTs meilleures matires anylaises ei itumtei s j, de* et s. is rigoureux avant d-etre livres la vente. Elles sont les plus solides et en mme temps les moins cneres M'oubliez pasd'examiner bien les modles ..Saltlov avant d'acheter i.ne Uicycletto. 3 En vente ,c/tea Alphonse HAYiXES ARH1\£ UhisKcv iewars viliiie Label. Surtout On demande le White Label, parce nue sa qualit est sans .|ale jt s,iil alors se dire le M. lire uu monde relouait avec rai me t-t assurance: l^e I'JI le jour dp ma premire Communion. Uu a e mserv du grandji: ne des millions de jdi it-j; lin--, .fp i.iUnl p i ouue peut tre ne la vu dans la tenue de n premire ( %  oinmunion. Vous tous jeunes gens et jeunes tilles qui aile/ bientt recevoir le corps adorable de votre Dieu et qui demain pouvez occuper un grand n< m dml'histoire du,pays et du monde, qui sait '. offre/.un souvenu du be-ni jour de^votre premire communion. C'est la Photographie Nouvelle Clodomy !)• Jusie 1257 Hue du Lenire d ^Entre la ^Prison et la. "Hue des Casernes Tlphone No 773 que vous serez servis avec le plus de nom, de promptitude et trouvre/ les prix les plus modestes dans le cadre le plus artisti pie. r y ••.;.; : ~. :, ; T~T WDM (i De L'Avant" Polices en vigueur dans la Crown Life 11-$17,39S,1M 1919—$21.338,339 1920-525,745,826 192 .-$29,806,174 1922—$34,460,044 1923-$42,175,160 1924-$50,611,214 "Quoique l'anne qui vient de se terminer ait t malheuwusement une priode d'inceititude et de stagnation dans plua>eurt lignes d'affaiies, lea chiffres de noire rapport annuel sont une preuve qu'il n'y a ni halte ni hsitation dans le progrs de natre compagnie. La Crown Lile va 'de l'avant'— agrandissant ptua rapidement que jamais son champ d'utilit et de service public' 1 — Extrait de l'adresse du Pritldent asserri lie annuelle. s LA COMPAGNIE D'ASSURANCE-VIE CROWN LIFE P*l lion de fanu'le.Cuisine Pian I kit l lian li'i ( ODIOrltblai I'K''bonn • •ituaiion, au coin d • la me > et i. l'eu de ebote. Prli modre Il issi n Irait lie. l'ime a la glace |i HIT redi et le dimanche I partit de 4 b ures de |*apra midi Ri M xUKIiiNKIt, propri I tira P> cliei eniaioiar de s. K\, [lau C .mmissuire. REMERCIEMENTS Monaianr Arthur II Hili ai ICI MU. iren nui. lemeiils a tous ctm qui lui ont ib'iui dis tmm n ^es de sympulbie l'ocatl ta d' la mort de sa femme et les pue d. trouver ici I epn ssiou d e --i vi-a gratitude. ...... _~T! %  l.i W'esl li.dii's trading Co sn,\i\ cll lit. Qui lui obi d m i' LI i iini lympeihfa a l'occtiion dn ileuil i luel qui a Irnpp 100 pn I ni n inen :ioirciil> |*ei i e---i il i plaM iin< in n i oo raaoca, i'oii au l'unie le t.i .lui i \:<: i — "TT V P.,tir gtiCrir mi 0' Itcr -^ Kua-Ainr. • CONSTII 111 >. cOKairnoni nouio iiiu.n, %  •IIIIII iiiimoiii IL SUFFIT de prendre \ lui' d* voa %  •>. %  IH. M* M. fur* ..-I.-.-I une Pilule du D r Debaut 147, rus du r*uV 8t-Danis. Parts Mais U faut exiger les vritables qui ODI Cot ft.it feUfichea •I awr rhacua* aleee w ll— '•• >nut 1 DEHAUT A PARIS • .ni !'•• Uelbli*jM Imprim! • gffptf NEUP.ftSTHtilC. I .MCI.' r/#\l CHLOROSE, DEB'LITE $& DESOHEfJS mprtur I i w • t'aef.. L.i'i DKac.H &Ma. ..(.. I MIS Moulu II.I'Hn Qliariea H. Q*9']?i)8 annooec •"• pti'dui qu'elle \i r.i d'iurtaHer d*i mach'nca dea |lui mo deroei pour la prparation du mais m min, larme de in.ijs, I leurs de mais pour lea enlinlt, pour <| M teaux p| deaaer i. lei clients de 11 maifSjfi Iroureronl res produits d us tous les il-'j-o 1 *Aniir drclame.il v a il. s coodiiions dr laveur pebdsnt Imots d'avril pourtoul sebateo gros ci par saca. S'adresser di cctemetA la lubrique. La maison F. Lavslanet & Co lut* du Ha<|asin de I Elat Entre (luintiu Williams et Couba. Vi ni de recevoir par ~Je F rata; i g len ar cle su vant Daotatlaa Elira' Pinaa, Dentelles de soie, DentIles Or et Argattl ItuliiiH, UaloUaa Uhapaaioi (arnis, Plumaa, Pleurs, t'aille de Soie el loua truclaa pour Moda.—Sp*rteria.—Dai HoUfai Haut* Panlaiaii an [u ries pour II li .1 bapeaus, des Bai s Perls de toute beaut. dM 1 . Dancinga, Chspajnai Jean llart pool l!nUiii-, Broaaoa lto, Peigoea eoiffar tooa f4oraa i des Broaaaa ft dents, d>Pftla Dantl lui o| ,i Irlieloa pour llomroea : FMI col Uvales, Brttelloa, Cbamise doaoio, Jartelloa, aie I'., us article( i m norooiM ai Un -Cua teH'ix aupdriiiii110U JHiN | I/. .1 i.l.NKKS et Bouchooa pool pharmacie. Alimootatioa Liquida: Uqoaura, Cogoac, ^ un, Obampagoa aathan Ballot eu Baool N moal Poupe*.— Jouola divon t' ' '"i"' il l'In'ilii te el S ( I'/I.HIII ii eut"! ' ,l s Bsstiins, Tubw on (Mootcboac — Vios al Siaop Doacbioo*, Vu .Nourri, Lav-u, tlisiogool, '.iiiiniiim l.altnrriii| i ,Papto Par.ati I, Il Bal d'Bpootv tt do Ul ... ri, i. • i os .'n G M-, .-..v n inliaepUyooa I ulet qualits. KatrojUo.oaaooraa poui Siropa,liqnoori aM'ouiiscrie.Cnb rants naturel! NOM I IT0n'".u II v'.tilnb'e I li daa AipOO, BlOOll' Ut dpurati faaaec-nouN voir, nos pria >i\\ avanlaueux, "T. ar s. -.. I



PAGE 1

LI vnr* N. et \, Acra GrandiRuc A ct d Caves d; Bordeaux Voulez vous vous habiller avec lgance, et bon march. Adressez OU A la Maison N. A. A'iRA Dont la devise est de vendre petil ^bnfice pour vendre beaucoi p Dans son pei .onnel, la maison compte un matre tailleur italien sorti d'un tablisseraont de pr rue ordre d'Italie Klleeai en mesure de fournir des compte--., tout faits et sur mesure, en cheviote, diagonal, pu Ion beaeh drlll blanc el couleur, coupocs de Casimir pour oar nionsEtoffai pour gilets Bonneterie t'.hemises de jour et de nuil, au oout de clier'-s — Cols et manchettes dernires crations. — Ca' iiint* •t P> j:imss. Cettemii*on en** tu une i • mm i et le meilleur accueil est rserv A tous ceux qui d tirent par une visite tre dfis sur la valeur des travaux fournis. Tout costume command et qui ne rpond i ;is &u peut lu client est repris, On paile franais.anglais espagnol ,.; talien XL**** -< % < -4 i—• Pharmacie Sj unie Du ne avis sa clientle M aux nr.ldecits ei au public qu e t t corme se n Laboratoire d'Ulogie en ui Laboratoire e b o!< flie appliqu sous la Direction dn DrR'COtet F. Sjourn Le laboratoire i;l ouvert tous les jours de 7 hrts eu raslir 9 Heures il. s ir pour toutes les rfcbffcruse analyjei r 0 dans'aunoir ci jointe, saut pour le \V> -imMifi et i* constante Ore Bera rie Srcnt remues qu 1 j mardi de chaque semsin . S'adrt Ta ta Pharnvuifl pour les reoslguetrerits Av< esd'iirposit Sutgs. strie,ue Mi a. lion do WllMIDUU) Heaciicn de Triboulei, Kiamen du s-.ng et du put KiaB.ee d-s matire lcales xamen x Diagonal noir sup -mmir anglais nouveaut Sarge bleu anglais suprieur l'ealmbea<-h anglais le toutes beaut* Alpaja noir suprieur Satin (bine pour tailleurs Kaki blanc suprieur Kaki jaune anglais suprieur iluck union b'anc an | l ais "nouveauts* lii'ill un o i blanc anglais Tiisaor japonais pour chemise si hommes et robolleps de soie barres couleur pour chemises A hommes et robos njuveautrs llipliste fin3 pour cho nises i'erjale fine pour lingerie Calicot percale pour Zphyr anglais pour ehamises — extra sup Organdi suisse uni et couleur lias ;l jo irsd'ini-soie C.haus>ett"S cosiaise3 oour enfants l'ren II hrisky, derniernonv aut) Vo) In fleurs pour robes tus or blanc Lim >rie blfto.0 Voiles cou'ear a barrei Shirting b aie s'ipric.ir Bas de ;te'l s lias soie brode Bas i.l hroJ Lotions '• ivei't* I u'ie ou premire Communion ouvertures blanche et couleur suprieur iJand is brodes Madera pour chemises et'jupei \ oile b'anc harres el mouches i: ne l lanchc %  ahardine blanche barres et unie Crpcii banc et c imleur jours ' Oita !>:ano et cou'cnr uni :ti> nUtt)l le-nan les suprieur %  • l i i. n ;r ;IU|'IN liUlUtlan toile orun Servialtj* da tolletl b'au*hen couleur damasses blanolies pour familles .Nappe oouleurs l'etes servlcfes blanches damass'es Organli blanc & couleur barres & ;\ cari eaux. ainage cou eur anglais sup pour jupes Madras bairs de soie pour chemises II Satinette Foulard pour robes Peignes franais & amricains Molletons b ancs & couleurs sup. Poplln de soie uni blanc & ernie extra C-hapsau dfaille i.ne d Il ili Casimir an ilala sup Crpon brod franais Crpon franais fleus dernires nouveautf Sarvialtos de toilette cou 1 anglais l apis cir blanc sup. pour 'ables Uamisse auql.-iis pour matelas double largeur ele etc. Aimables clients, vous qui voulez porter, peu de IraM, les | lus bc.iiix tissus qu'il soit possible de trouver sur celle place, ne inuiqtioz pas, ; v: ni d aller aiili'urs, de pister cbez nm o le meilleu acceuil vous est rserv. Position exceptionnelle, au centre des allairc*, I proximit de toutes les Manques, de la douane el de touies les Agences de bateau lenseioDemeot! et lacilits pour roysger en auto mobile lacs toutes les parties de la tpublique l'Hajti el de la rpublique dominicaine. bambres cotilortables et surtoul 1res propres, en lilateurs dans les chambres i la demande des Pensi(,i;aire. Cuisine Irau.aise trs soiyne et lis plus varies. j, I) nu de A visiter lei> miag(n de Htel \ \ ins des meilleurs crus de Bordeaux, par barriques, damejannes, gallons et par bouteilles. Parmi • s Vins decliateaux, vous trouverez, le plus grau choix, pjur les qualits et pour l'Age VINS i.iTALIK* D'ESPAGNE. VIN DE 11' dJRliOtJN (blancs et rouges et le renomni pommard mousseux, ijofit Amricain ; Le plus gra id assortiment de Liqueurs, Cognac gins, wiskies, etc. Absinthe Pernod, Amer |*icon, \ ermoiitbe CON&EKVE8 franaises cl amricaines fralo meut arrives. c UiAliMS de Cuba, Aurora el llabanera. t lJABiTILS de toutes les fabriques d'Ilotl Gros t dtail. PAtll'l'MElU et Cartes postales. ^rix tr4 mtdrs. P. P. Patrizi La maison C, L Verret Marchand \Tailleur Ho I823 Rue du laqasin de l'Etat} I* recommaotle sa public el i sa nomjbieuse cl entle pour lli|ance de sa coupe et la prompte e\£ ution mise dans les ouvrages confis seJ soins la maison rle ollvi rie lu^qu 8 heures rfojfJtr >a modre* lomra- Rhum Nectar Cli N. (Jii'ljeiis iilO, Hue du Magasin de I Etat 117 Rue bonne Foi. 820, Rae Courte. ^k K -Sr_ J On trouvera .L^AH.Nj^tPftB Rue da Quat, iVo 1017 9 \ M Il ii e d o'.ive e Ub-s Ht


PAGE 1

DIRECTEUR PROPRIETAIRE iami8&a Clment Magloire BOIS VEItNA 1358, Rue Amricaine NUMERO 20 cfc;NTlvIES Malin Quoiidie a TELEPHONE )N' 242 1L e cor** ^ a iwi L.i fl • Jilnu ..• minium al "m .loinyotanl laj l'une minu %  le, peol liiv que la min.it • MHvanta ne iera |> iol marque d'an contraste lounanl cl que le <• on traita liv'.iul J9Ame ANNEE N* 3530 PORT-AU-PRINCS ( HATI ) MERCREDI 17 ,l( N 192.-. Autour aune mission aux Etats-Unis M Pierre IIu licourt, revenu des Kfats l'nis o l'avait envoy, co nme missionnaire, le Comit le l'I'nion Patriotique, a accord une interview au (Nouvelliste qui, lans son dition du 8 Juin, a bien voulu nn pratifiar s^s lecteurs. Itien Je plus suweslil. Me lliidn'ourt et trs confiant et voici pourquoi • Amen par l<> Snateur Kin^ au Dpartement dlitat. il y soutenait, sur IJ question hatienne, une discussion avec le Gliet Je la Section latiu. du Dpartement, lorsque son inlroliicieur vin! anno-icer qui pour le ministre d'Eht Dello^', les t nivs Je la Constitution taient imoaratifa ur la question I -s lections lRisUlives en Hati. Nous n'aurions pas aim nous trouver Jans la situation qui a t celie Je Me lluJuo ut aj Dpartement d'Stal. afalgr les etloris dpenss, il resta vident que le Dpartement d'Etal est Jans la vrit Je la situ ition, c'est--dire qu'il a fini pir comprendre que l'Union Patriotique qui s'est carte du but pour lequel elle a t l'onde, qui a perdu tout prestige, fst devenue simplement un clan politique sans aucune aspirt on leve; que la rJaigoatioa mme donne cette association est un non sens, puisque ceux qui en tout partie sont basa loin dVlre I.NIS sur le choix au can didat la Prai lence Je la livuhliqneMe Oeoraes Sylvain s'en est Men rendu compte en se taisant une rente mensuelle de cent dollars sur 1 1 caisse Je rr.p. Tandis que le Snateur Kiog s'entretenait av<:c leSeciiaue d'Etat Kellog celui-ci innoraitil qu' la mme minute se trouvt quelques pis Je lui le dlgu aux Etats Uoti lalUnion Patriotique? — Le Sinet-nir King n'I pis l'air d'tre indisert) et aucun moment l'ide ne lui est venue le leniinrjerl'iiitrolif-tion du missionnaire Jans le carr du uenistre Kelloj.Quflation Je cmvenance diplomatique, sans Jout . Quel diplomate que ce Kinu %  Le Secrtaire d'Etat Kellog aurait dclar, d'aprs 'e dire du Snateur Kin^ rapport par M Hudicourt,que sur la question dsa lections lgislatives en I lalti les t a nn3s de la Constitution et ienl im iral fs. LmpratilsV 11 n'v a pis en douter — Comme il serait iotrestlDl J'entenlre Me. IIu licoprt. la Constitution en m un, suis §tr pliis:ip, sans passion, dvelopper l'interp r i lion du Scrtai* re l'Etat qui venait de lire Dus la Coos'itution q'ieleslec'iois l| slativ 's auront lieu le tu Janvier d'une anne paire et que i i.ii r. .vwo: IERA FIXER PAR DCRET du Prsident le la Rpublique... M. Wl.ite. le Chai le la %  •. tion latine du Dpari iroenl d'Bt it va-i-il tirer le missionnaire de l'Uni..••) p triotiqu J'embar ras? Il Ji simplement qu'il ne voit pas pourquoi on n'a p;s dj lait liitution qu'o lui met sous lea yeUI sont impratifs et qu'aI rs le vote Je cette Constitution, le Prsident de la Rpublique d'alors, M.D.irt.iftiienave, s'est abstenu, aprs l'eipri inca qu'il venait de I ire. de lixer pir lcret l'anne paire o de vaient avoir liei les lections lgislatives. Adhul l'une assuranc qu'il n'a pas pu lui donner, I Sajteur Km.; promet tu '• %  •_ %  i de l'Unionpitrotojue U *M rsu* r i au S na' pour la p-o li'in sission, an dcembre La plus belle i mme du monde ne peut donner que ce qu'elle aMuant au Snileur Rorili, s s i |e> et son opinion, lit Me 1 luJicourt, sont \ PEU PRS exao teraent •••'les tifS'int'iiK injr. A peu prs ? — Me. IIu lirourt n'a pi< jug bonds dire en quoi li s i lsa 11 l'opinion d king ne sont pw tout i fait cellea le Roi ah qui lui. nlus moleste proi.'t se le nent de I lire du bruit Voi',1 't' rsultat le h mis s ; o i 11 1 hcourt et en quoi > coesist son action tapijeuo meol annonce pir la pr.sse Je l'opposition. K Heures raisons pai r q i'e les n se ftsa t t pas. J mi'mission u'aara ' moins enviable que c Ile dont M • IIu lie niri vie -t d l'acquitt. r lui El ls Uni*. Il n'en a r.ioport qu une promsse Je temp't m is bien avant qu'elle n' se ralit, se seront djiengloutis, s'il en reste encor 1 les derniers espoirs de lasso; aiion politique liteUni n patriotique. La Rvision du Tarit Douanier Le commerce s'alaim*. dit on, Ars Hu^mentations des dmits a l'Importation (|ue propose le o i Militr l-'iLUinier il ici..;• projet de Tarif et, en prvision tle leur acceptation pir le Conseil d'Iit.t M ilmne pour arriver a placer des commandes imporiantes en France alin de baineiar du Tarir actuel. Pour ceU il frappe d es prmtnt a nos HiLqu s avec d •> drni.iu.led? crdits supplmen Uires. Vour croyons lou'es ce* di>po^ilioos tro^ li.itives et u m ; da reuses et conseillera t i BO commen-anls de ne pas s'emballer; car de la coupe la lvre Le nouveau Tarif n'es! mme pas . l'tude encoie, et le ser,t-il que nous douteiions que le Conseil o iM.ii puisse le voter a pied lev comme on semble le craindre Il > a Irop d iutit lorl apprcia ble en jeu, nottmuieul la piolection dont jouit notre cal en Kia.ce pour que ce Co 11u BMtta de scrupule d.us Iclude et le vote du ll.ilivriil l'r.f. Ur, loue pincement eicess f de coujmaudes en ea moment serait intempestif t viendrait immobiliser des capitaux sans d'autre rsul tel que celui de diminuer notre crdit en Banque et de congestionner notre mar~.be si, comme ou s-rail en droit de s'\ attendre, le COOM I 't'K'ti rvjalaii les m >d lies lions telle qa'elles lui sont pro eeaaa. Par ailleurs, comment le Ceaieil d Ktal pourrait il non plusse livrer d -m i M nant une tude srieuse d i pr j't Cmuberl md alors qie les l/fl s et les r^lemeuls, qui doivent en constituer la boussole, ne ont pas encore lab'it ? Procdons donc avec calme piur ne |I.I%  oiiipiomettre par une aul^on irrflchie o reste de no'r crr'dit qui n'a pas sombr li ur u %  inent dans la crise nniru d apis guerre. Le nouveau Tarif contient cependant inconlestab ement beau* coup de bonnes loooi ili m* ,et l'on d ut tenir compte au Dr Cumberland de ses intention-., l'.'est ainsi qut parmi ces innovations il y a l'unifii tli n des dr ils en confcndsnt OourJM et <^r en ua seul totalxlohi ; :ar en som ue tousces .',0 o a 33 1/d o i tiiurles augments de l5o/oOr. n'ont piu* leur raison d ire djpuis que l'talon ti urde a t adopt par le fionverneme it dans l'laboration de son Budget et que la Banque \ ton tour a fait ses missions en 1 illets Gourdes remboursables sur da en Or. Feilt€S HOBVelies Nouvelles Etrangres t— \ Vendre Fianailles* Chautiitve verticale douze Chevaux S'adresser au Matin Il nous est fait part des Ban 1ei de Melle A'h Al'en a-f" 'e isti r. M.Tpeau. Lu \<\ i Les examensdesBrevets d'Instruction religieuse Les preuves crites pour l'obtention da Urev-t lmentaire > %  I h r,', v-t Suprieur anrool lieu, pour le centre de Port aul'i inca, la m .i ii 13 lu in. — L'en i men commencera s 7 II N 1 endroit qui sera u ti i eunin n dsign le tt ne poi>r toutes les candidatei.baqie lve devra se tnui.ir de ce qu'il lui faut pour fdire les deux composition, exiges, sauf l'enere qui sira four i. ie -ur p aie. I, papier blan %  sera seul tolr entra Isa BUIM d--s candi taies, a l'eic'usion de toute note manuscrit^ ou imprime. I.i s lves q i seront ej, l'crit, la no'e raflil IBta, -eront con voi|ii.e-, que i| I6f | urs plus lard, l'arcli" I i poer ) subir devant un .lui v ign p M Moeselgm i i 1' Vn-lie | ie, 1 s pieuves oralei. Les • x 11 ai re p s-eront, pour l'or il, suivant le[• clments dicts i"r M ur. NOTA.— l'on •centies autres que l'ort-au Prince, le examen; , ,,,it in., i des d .t's 111 ,ii par l'archevch d'areifd avec ,\1 \|. iecure* intresss. L PARISIENNE NMCsisuM i li Vapjir Hue liantes Ostouches l'oil au Prince, Hi 'i LBSIVR -RRPsSSAOl Pnom ii 8o'n %  •rtlcollera p ur le 'inge fin, fsux cn'n, ehmies. Vousser/ p'e nenwat satisfait n eovovanl votre linge a — C'est ce matin que le Conseil 1er d'Etat Kdmond Montas rappor leur de la Commission d* l'Assea b < %  Nationale a lu son rapport qui adopta laa lastraaaaaU nlplo matiques ,| ( .-e-pir le Miri-dre des Itelaiions K.l.ri ures sur les bureaux du Coiaall d'Etat. — Vendredi I B luiu de 11 lieure s midi. .' trebiconfreria de la t'.ar de dllorncur qui compte plus d'une centaine d asaoolea se runi ra I liss du Sacr < iar pour les prires publiques. — Comme les iiDie'fprc'ileo. te 'a I le '!" Saint Sacremet clii/ les >.-urs do Saint Joseph de Clunj Lalue, promet d'tre I, IL .nie. On sait qu'elle est tonjour i %  brea le lendemain de la Petite r."le Dieu. — ou la Poil l ni'crvie in. m f veur des babitBDlS de Lalue d 'iile secteur compris entre la Une I. ,M, M. li 'ide voix el le soir duraul des lu ares lis trop m las plus orduriei -. — Lta II I 'e|" in ni voir a 1', ntrs de l'Egliia lu Baert Comr da ) avg' m un muaiflqua lab t iu rpta ntanl le I œor da Bouve r.wi '.m IH Iraaaperei l'a i ehe< Ca t ibleau '-t la doa da >i isl ques associes de la Garda d'Ilou neur a celle paroisse. — M1 onida Lavantnra, l'rfet de l'Ai i on li-ement de lliar.be a anvo\ sa dmission suPrsldeol de la Kpublique, laquelle S t ecoBpti • % %  — Li dernire livraiaofl de la Petite lUrua pirueavant hier aOSU est parvenue. S .us la rubrique Il y a un mois. Nous avons relev enlr'au Iraa choses elle oerle : sTro'i des | iiirnalisles c npri-onns sous I n ulpi.li i ri Je dlit de \i esse ont t remi* en llbertd : MM \ Pierre Paul, S. Ltmberl. S. Lafn lant.s Notre cadre profes-ionne' est donc ei.rii lii de deux nouveaul lments ,1'e ile el ou a fraioseOl ra orain, al al riv dans cette ville aprs aveir ptfi "iru l'ioil kilomtres en a repl ""• aprs que'que. heures de repole prsident du conseil pir tira pnur Paris o il doit rendre compie au prsidant da la rpn bli |0S et ses eo|!g\

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06449
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, June 17, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06449

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PROPRIETAIRE
iami8&a
Clment Magloire
BOIS VEItNA
1358, Rue Amricaine
NUMERO 20 cfc;NTlvIES
Malin
Quoiidie a
TELEPHONE )N' 242
1Le cor** ^
a iwi
L.i fl Jilnu .. minium al "m
.loin- yotanl laj......l'une minu
le, peol liiv que la min.it mh-
vanta ne iera |> iol marque d'an
contraste lounanl cl que le < on
traita comportera poinl des joies aussi
parfaites 9
X11 liv'.iul
J9Ame ANNEE N* 3530
PORT-AU-PRINCS ( HATI )
MERCREDI 17 ,l(n 192.-.
Autour aune mission aux Etats-Unis
M Pierre IIu licourt, revenu
des Kfats l'nis o l'avait envo-
y, co nme missionnaire, le Co-
mit le l'I'nion Patriotique, a
accord une interview au (Nou-
velliste qui, lans son dition
du 8 Juin, a bien voulu nn pra-
tifiar s^s lecteurs. Itien Je plus
suweslil.
Me lliidn'ourt et trs con-
fiant et voici pourquoi Amen
par l<> Snateur Kin^ au Dpar-
tement dlitat. il y soutenait,
sur Ij question hatienne, une
discussion avec le Gliet Je la
Section latiu. du Dpartement,
lorsque son inlroliicieur vin!
anno-icer qui pour le ministre
d'Eht Dello^', les t nivs Je la
Constitution taient imoaratifa
ur la question I -s lections l-
RisUlives en Hati.
Nous n'aurions pas aim nous
trouver Jans la situation qui a
t celie Je Me lluJuout aj
Dpartement d'Stal. afalgr
les etloris dpenss, il resta vi-
dent que le Dpartement d'Etal
est Jans la vrit Je la situ i-
tion, c'est--dire qu'il a fini pir
comprendre que l'Union Pa-
triotique qui s'est carte du
but pour lequel elle a t l'on-
de, qui a perdu tout prestige,
fst devenue simplement un clan
politique sans aucune aspirt on
leve; que la rJaigoatioa m-
me donne cette association
est un non sens, puisque ceux
qui en tout partie sont basa loin
dVlre i.nis sur le choix au can
didat la Prai lence Je la li-
vuhliqne- Me Oeoraes Sylvain
s'en est Men rendu compte en
se taisant une rente mensuelle
de cent dollars sur 11 caisse Je
rr.p.
Tandis que le Snateur Kiog
s'entretenait av<:c leSeciiaue
d'Etat Kellog celui-ci innorait-
il qu' la mme minute se trou-
vt quelques pis Je lui le
dlgu aux Etats Uoti lalU-
nion Patriotique? Le Sine-
t-nir King n'I pis l'air d'tre in-
disert) et aucun moment l'i-
de ne lui est venue le leniin-
rjerl'iiitrolif-tion du mission-
naire Jans le carr du uenistre
Kelloj.Quflation Je cmvenance
diplomatique, sans Jout . Quel
diplomate que ce Kinu '
Le Secrtaire d'Etat Kellog
aurait dclar, d'aprs 'e dire
du Snateur Kin^ rapport par
M Hudicourt,que sur la ques-
tion dsa lections lgislatives en
I lalti les tann3s de la Constitu-
tion et ienl im iral fs. Lmpra-
tilsV 11 n'v a pis en douter
Comme il serait iotrestlDl
J'entenlre Me. IIu licoprt. la
Constitution en m un, suis tr
pliis:ip, sans passion, dvelop-
per l'interpri lion du Scrtai*
re l'Etat qui venait de lire Dus
la Coos'itution q'ieleslec'iois
l| slativ 's auront lieu le tu
Janvier d'une anne paire et
que i i.ii r. .vwo: IERA FIXER
par dcret du Prsident le la
Rpublique...
M. Wl.ite. le Chai le la .
tion latine du Dpari iroenl d'B-
t it va-i-il tirer le missionnaire
de l'Uni..) p triotiqu J'embar
ras? Il Ji simplement qu'il ne
voit pas pourquoi on n'a p;s
dj lait l ves en Hati; lui,non plus il n'i-
gnore pas que les termes de la
Coii>iitution qu'o lui met sous
lea yeUI sont impratifs et qu'a-
I rs le vote Je cette Constitu-
tion, le Prsident de la Rpu-
blique d'alors, M.D.irt.iftiienave,
s'est abstenu, aprs l'eipri inca
qu'il venait de Iire. de lixer
pir lcret l'anne paire o de
vaient avoir liei les lections
lgislatives.
Adhul l'une assuranc qu'il
n'a pas pu lui donner, I Saj-
teur Km.; promet tu '! _ i
de l'Unionpitrotojueu*m rsu*
r i au S na' pour la p-o li'i-
n sission, an dcembre La
plus belle i mme du monde ne
peut donner que ce qu'elle a- -
Muant au Snileur Rorili, s s
i |e> et son opinion, lit Me 1 lu-
Jicourt, sont \ PEU PRS exao
teraent 'les tifS'int'ii-Kinjr.
A peu prs ? Me. IIu lirourt
n'a pi< jug bonds dire en quoi
li s i lsa 11 l'opinion d king
ne sont pw tout i fait cellea le
Roi ah qui lui. nlus moleste
proi.'t se le nent de I lire du
bruit
Voi',1 't' rsultat le h mis
s;o i 111 hcourt et en quoi >
coesist son action tapijeuo
meol annonce pir la pr.sse Je
l'opposition.
K que l'on s'en so i ie N'a ton
pis Cimpieasionque la Dpar-
te D ind I K'at eu pleinement
hli sur le nui de des dmar-
clls t S ris le vouloir p .'re. Ue IIu ICo irl i dit l lui-
ra, en rc'amanl lai toctoaa
lgielalivse, les m> Heures rai-
sons pai r q i'e les n se ftsa t t
pas.
J mi'- mission u'aara '
moins enviable que c Ile dont
M IIu lie niri vie -t d l'acquit-
t. r lui El ls Uni*. Il n'en a
r.ioport qu une promsse Je
temp't m is bien avant qu'elle
n' se ralit, se seront djien-
gloutis, s'il en reste encor1, les
derniers espoirs de lasso; aiion
politique liteUni n patriotique.
La Rvision du Tarit Douanier
Le commerce s'alaim*. dit on,
Ars Hu^mentations des dmits a
l'Importation (|ue propose le o i
Militr l-'iLUinier il ici.- .; projet
de Tarif et, en prvision tle leur
acceptation pir le Conseil d'Iit.t
M ilmne pour arriver a placer
des commandes imporiantes en
France alin de baineiar du Tarir
actuel. Pour ceU il frappe d es
prmtnt a nos HiLqu s avec d >
drni.iu.le- d? crdits supplmen
Uires.
Vour croyons lou'es ce* di>po^i-
lioos tro^ li.itives et u m ; da
reuses et conseillera t i BO com-
men-anls de ne pas s'emballer; car
de la coupe la lvre.......
Le nouveau Tarif n'es! mme
pas . l'tude encoie, et le ser,t-il
que nous douteiions que le Conseil
o iM.ii puisse le voter a pied lev
comme on semble le craindre
Il > a Irop d iutit lorl apprcia
ble en jeu, nottmuieul la piolec-
tion dont jouit notre cal en Kia.ce
pour que ce Co 11- u BMtta
de scrupule d.us Iclude et le vote
du ll.ilivriil l'r.f.
Ur, loue pincement eicess f de
coujmaudes en ea moment serait
intempestif t viendrait immobili-
ser des capitaux sans d'autre rsul
tel que celui de diminuer notre
crdit en Banque et de congestion-
ner notre mar~.be si, comme ou
s-rail en droit de s'\ attendre, le
Coom I 't'K'ti rvjalaii les m >d lies
lions telle qa'elles lui sont pro
eeaaa.
Par ailleurs, comment le Ceaieil
d Ktal pourrait il non plusse livrer
d -m i M nant une tude srieuse
d i pr j't Cmuberl md alors qie les
l/fl s et les r^lemeuls, qui doi-
vent en constituer la boussole, ne
ont pas encore lab'it ?
Procdons donc avec calme piur
ne |i.i- oiiipiomettre par une au-
l^on irrflchie o reste de no'r
crr'dit qui n'a pas sombr li ur u-
inent dans la crise nniru
d apis guerre.
Le nouveau Tarif contient ce-
pendant inconlestab ement beau*
coup de bonnes loooi ili m*,et l'on
d ut tenir compte au Dr Cumber-
land de ses intention-., l'.'est ainsi
qut parmi ces innovations il y a
l'unifii tli n des dr ils en confcn-
dsnt OourJM et <^r en ua seul
totalxlohi ; :ar en som ue tousces
.',0 o a 33 1/d o i tiiurles aug-
ments de l5o/oOr. n'ont piu*
leur raison d ire djpuis que l'ta-
lon ti urde a t adopt par le
fionverneme it dans l'laboration
de son Budget et que la Banque \
ton tour a fait ses missions en
1 illets Gourdes remboursables sur
da en Or.
FeiltS HOBVelies Nouvelles Etrangres
t
\ Vendre Fianailles*
Chautiitve verticale douze
Chevaux
S'adresser au Matin
Il nous est fait part des Ban
1ei de Melle A'h Al'en a-f" 'e
isti r. M.Tpeau.
Lu \<\ -.....i
Les examensdesBrevets
d'Instruction religieuse
Les preuves crites pour l'ob-
tention da Urev-t lmentaire >
I h r,', v-t Suprieur anrool
lieu, pour le centre de Port au-
l'i inca, la m .i ii 13 lu in. L'en i
men commencera s 7 II N ,
1 endroit qui sera u tiieunin n
dsign le tt ne poi>r toutes
les candidate- i.baqie lve de-
vra se tnui.ir de ce qu'il lui faut
pour fdire les deux composition,
exiges, sauf l'enere qui sira four
i. ie -ur p aie. I, papier blan sera
seul tolr entra Isa buIm d--s
candi taies, a l'eic'usion de toute
note manuscrit^ ou imprime.
I.i s lves q i seront ej, l'-
crit, la no'e raflil IBta, -eront con
voi|ii.e-, que i| I6f | urs plus lard,
l'arcli" I i poer ) subir devant
un .lui v ign p m Moeselgm i i
1' Vn-lie | ie, 1 s pieuves oralei.
Les x 11 ai re p s-eront, pour
l'or il, suivant le- [ clments dic-
ts i"r M ur.
Nota. l'on - centies autres
que l'ort-au Prince, le examen;
, ,,,it in., i des d .t's 111 ,i- i
par l'archevch d'areifd avec
,\1 \|. ie- cure* intresss.
L PARISIENNE
NMCsisuM i li Vapjir
Hue liantes Ostouches
l'oil au Prince, Hi 'i
LBSIVR -RRPsSSAOl
Pnom ii
8o'n rtlcollera p ur le 'inge
fin, fsux cn'n, ehmies.
Vousser/ p'e nenwat satisfait
n eovovanl votre linge a
C'est ce matin que le Conseil
1er d'Etat Kdmond Montas rappor
leur de la Commission d* l'Assea
b < Nationale a lu son rapport
qui adopta laa lastraaaaaU nlplo
matiques ,|( .-e-pir le Miri-dre
des Itelaiions K.l.ri ures sur les
bureaux du Coiaall d'Etat.
Vendredi IB luiu de 11 lieures
midi. .' trebiconfreria de la t'.ar
de dllorncur qui compte plus
d'une centaine d asaoolea se runi
ra I liss du Sacr < iar pour
les prires publiques.
Comme les iiDie'f- prc'ileo.
te-, 'a I le '!" Saint Sacreme- t
clii/ les >.-urs do Saint Joseph de
Clunj Lalue, promet d'tre
I, il .nie. On sait qu'elle est ton-
jour i brea le lendemain de la
Petite r."le Dieu.
ou la Poil l ni'crvie in. m
f veur des babitBDlS de Lalue d 'ii-
le secteur compris entre la Une
I. ,m, m. contre i fou lurni min Kal
qui db II > li 'ide voix el le soir
duraul des lu ares lis trop m las
plus orduriei -.
Lta II I 'e- |" in ni voir a
1', ntrs de l'Egliia lu Baert Comr
da ) avg' m un muaiflqua lab t iu
rpta ntanl le I or da Bouve
r.wi '.m IH Iraaaperei l'a i
ehe< Ca t ibleau '-t la doa da >i isl
ques associes de la Garda d'Ilou
neur a celle paroisse.
M-1 onida Lavantnra, l'rfet
de l'Ai i on li-ement de lliar.be a
anvo\ sa dmission suPrsldeol
de la Kpublique, laquelle S t
ecoBpti
Li dernire livraiaofl de la
Petite lUrua pirueavant hier aOSU
est parvenue.
S .us la rubrique Il y a un
mois. Nous avons relev enlr'au
Iraa choses elle oerle : sTro'i
des | iiirnalisles c npri-onns sous
I n ulpi.li i ri Je dlit de \i esse ont
t remi* en llbertd : MM \
Pierre Paul, S. Ltmberl. S. Lafn
lant.s
Notre cadre profes-ionne' est
donc ei.rii lii de deux nouveaul
lments ,1'e ile el ou a fraioseOl
ra lu / nois mne i tout....
Par Cailla
Autour lu Pacte
ll" StTIlriti'1
l'AIIIS La note des allies en
rponse aux prooositioai alleman-
des '!* ciuove hier il l'ai
sadeurde l'rauce a Bailla. De la
rponse du gouvernement aile
mand dpendra l'adoption ou le
rejet du pai 'c da scurit entre la
France, l'Aiglatvtrv. la Balgi^o*
et l'Allemagne.
N. l'aiuU'vi' rcinir.i liicu-
ll ruiil(ilc lie la situjltuu
marocaine
TOUL0U88 Mr "aiolev. de
relo'ir du front m >orain, al al
riv dans cette ville aprs aveir
ptfi "iru l'ioil kilomtres en a
repl "" aprs que'que. heures de
repo- le prsident du conseil pir
tira pnur Paris o il doit rendre
compie au prsidant da la rpn
bli |0S et ses eo|!g Inppement des oprati nis ,les Imu
!- 11-. i :. ilaaa au Maroc al de I M
iitode adopter devint I rlmui
bre des dputs.
A l,i Sori''li; lis Rlions
(EN'KVK -Lu t'! 4 ilion perse
la oonfreaoa pour n contrle
des arniemenls a annoii'-. qu'en
raison d'iiiHlrurtions remues le l
hran, elle se retirai! dfinitive
ment de cette assemble quoiqu'
m '...... note ofliciel'e l'ail t
commun;que la pre se i ce su
ri on croit savoir de celte retrnile est l'adoption par
la conlrence d'un aecofa pour la
rpie.gion de la contrebande des
armes dans le x>\ En CI 11 ri
C4NT09 L'arme de Can
ton a oliienu une vicioiie deisivS
sur i es ennemis gr e aux nom
breui offleian et soldais russes
qu'elle contient dans ses rangs.
p. p. C
Le consul amricain a Inform
son gouvernement aoS ISS l unpa
heiies ,.| les autre* ensagars ^ont
sains et sauts.
Le Communisme
en Pol tgoe
VARSOVIE La police du
vernemeul poursuit sa camps
eontre les lments subvars IS qu.
p ivs p .r Mo-cnil, se piopi^enl
de provoquer eu Pologne des u
lavements semblables ceux de
llval el Solia Dans uni entre
communiste de llers Innski.la u
darmerie a arrte douze membres
d'un pacte communisle polonais
pendant une runion secrte. Pe
mm. lu eux dociimejls ont t -m
s|-
Vh'lriii inciMiilic
1 L< util 111 a 1
LBMNGRA.OB i a rbnaidabls
incendie a clat dm '0; hi*ki
mu- du port Ourlai m dur t'm
1er anllon des Mil compagnies
de pompiers, les dp&tsds lourra
ge al des m llires de-luv e- 111 v
-ni, el 101SS ES l'anne ont '!
compltement dtruiU ainsi que
on/e uaviies appartenant au Si
\iet local
Nouvelles Diverses
PVi:\ I { t'ommuniqu otll liai
Dans le secl-ur occidental uos
troupe, mil amlior leurs pu ,
lions. Pans la rgion de Uues-.ui'
noa dlai bemenls ont rep......
des groupes dissidents Dans la r
gion de lafrant les Itiffains ont
msnilest une certaine activit .
nos forces dtaches laminai
ont repouss da violentes attaques
de l'ennemi qui a laiss de nom
breux cadavres sur le terrain.
T RENCO : Pu 1111 ose -Uni rein
I li iiiebt de Isrra a caus de nom
briux dgts aux difices publu -
et prive, mais aucune vietime
Ne perdez pas
voire argenl
Il n'y a pis <\ riii'ill* u
les rliuini*es, ni le meil-
leures craval ;s qoe chei
l'.iul iuxil l,el sscli 111s
MMIes de li el il -. lfl
ont iocomparablpf,
' -- -
A la Petite Maison
I6:t7, Hue du Centra
Dernire nouveauli'.
Bf issj. r, s pour dames
rs luai lea t rnpl.s-*- n t
le son' i' u (|<)i'<|'' 'I la 'in-
ure.
Batiste et Lioon pur iil
CHEZ
Slambouly & Senjile
Ou vous trouverez aussi du crpon oriental,i.ilin
voiles et' toile i ilrap lil.
m< '. !i --
Les Dates Mns A Varits
Monsieui Juan Klias Noscoso
liijo, Madame Moscoso et Melle
Moscoso en laissant Port au l'iin
ce et en regrettant de ne pas pou
voir prendre cong^ personne'ip
ie i"iis leurs amis, le l ml
as 'a (i".ei le en avant le plaisir
de se mettre leur disposition en
|ear rsilenre de So Domingo,
Hpuliiiu'ie Dosioieaioa.
En mme temps ils e()rimnt
leur pius profonde gratitude pour
les licates attentions dont ds ilU<
t l'objet dan- icitd culti
v.'e et cd girdront le plus <'' 1
ble des souvenirs.
Ht<. aujourd'hui, deuiaiii
Hier, j| j rut 1 II) ans 1 Ili luin
1HI 1 I que Nap'iloi, prrs ato'r
Ireochl la *eilie la frontire beige
remporta M' Isa Prossieas corn
mands par le v.....< marVIi il |f 11
1 lier, la viotoirs de 'gny en inft
me temps que Nev livra t aux \n
glaii le c.ombit des QaMt4 liras
Auj'uird luii. il v a 136 ans 1 ;
Juin 1788j que les dputs du
tiers ial se pioclamrent Assem
ble Nationale.
1 emai", il v aura III) an-'l.'t
Juin ISIS] aux Anglol'i 1 imman I, s
pet Weliinglon el Itluclier la ha
(aille de W alerloo. Le mari liai
Naj lit, pendant celle journe des
prodiges de valeur et de eourage,
mais la vieille (iarde fut crase
mou-le nombre et Napolon, vain
en, reprit la rou*e de Paris ou il
abl qua une s conds fois.
Suiire vraimenl meiviilleuse qi
ce h qui tut offeite hier soir par
le ('unit IIu,m de Tarniella el
Mail 'tisini
l.eilnbition du l.ii-t,. i|, Mn.i-
Oreinl a oldenu COmOM II lois
p'cdfatea uu succs colossal.
C'f-t n notre avis le tour lapin
snipifuanl qui aildUasdcutd 1 h./
nous Aussi sur d il sera redonn la reprsentation
de denain.
Ilj aura encoie quelques Born
ros indits qui figureront au pro
Krammr 'hie persoi ai ne rai.don,
celle o,, a-ion unique qui s'offre
d'assister des scnes d illusions
vraiment increvables.
AVIS
\* Bureau de la Police informe
qu'un chapeau haut de lorme
Hvml et* trouv en la possession
d un individu scapecl, a t -m.i
ht un de ses agents it se trouve
t la disposition du prouiivtaire.
La petite Fte-Dicu
Demain sers l'octave de | |
Dieu. On appelle communment
celte olinnit, la petite Ple Dieu.
' celle occasion il v sors
I. s gllMi si 1 bapellea las I i
rent- s pi'oiSAs de l'o't au Pri'i
de belles Srasoniti religii
suivit de procetsiou.


L- MATIN
Pagol
nergique antiseptique urinaire
Agit cite et radicalement
Supprime les dvulcurt
de la miction
du tout complication
La Fago> flc6unt!siB
ra|ualt < tiarut aa oit
artoairea qu'il r*r.'at cinipiat-
cnect otul d )ug\i]tDi tout
U microbe qui la taillant
Cl rtutaltin. t. r ViltnrlennM. rn

U JVoBrecw d PAGEOL
fuit I objet d'un comimv
i i l'Acadmie ctt
M me dr Piru du pro-
fesseur LaaaaDaUc. mdecin
principal de U marine, an-
cien pr'.fnttur de mdecine navale.
Noua avons eu locca-
mn d tudier le PAGEOL
al le rditais toiijoura
inel>nt. et parfoi ton-
oanu. que oous avon vbVe-
u nii permettent d'en
alarmer l'afflcaclM absolue
et SkiU'Uote
VAMIANINE
Avarl9.MaUd.evde I a Peau
Piwiuit si .en/t/K/u*
~RUc6vAL~
Pommada ne* lonqui contre les
maiacliee de la paau.
: _
iqe Taillant Con.si(|nataue
La Commission des R-
clamations et les Si-
nistrs des Gonaves
Le Mexique n'acceptera au-
cune intervention trangre
Daoi tu ira dfcion du loi m
vier dt cell ani. .t.ousinim -
liOOfl.'idrWlKI lioill V la -i t
t viiiiiius les habitable Je l lit
roque cit le 11n 1-1 -1. l n
; u coi.rs d'une p iode de dotl-
/c ,11 s paiiantd s voeint'nii
de lU pour prendre lin t ux
qui ai In vrrDl de ri.mer m m
tire de Un Uet le2fvrier r.M t.
N' u.* disior s ;iloi> que 11
Commission des R limali >-.s
avait un grand d \uit rmiplit
vis ia Jei nombreutri l
milli ide celte chre ville des
Gon ivcs qui nagure si pr< a
pre lit' pist i.l;i!l pins pi" Pus
pect Inii centre appauvii
Eh) un,!.OUI avons mautenant
lao uni le,qu'apii Ira inveati-
galicoa nuniilieii?ts dis hono-
ralil s mt mores de la Soumis
sion l'es liclaniaiinns s i 1 s
Ht iccli matiooa gooi Ftitani s.
que juitice va ire biautot l.i le
i toi a ceux qui oui t viclimea
de cea de turta jouroaa ira
giqui i ju cours deaqui llea rit n
ne lui utrgo par Ks Cossu-
fauta de la 1*. trie ,ou: que
celle-ci ne repos.it plus que sur
des mines- Au coins di s II DQ| -
s<>mi rea que nous vivoi s a t
acte de justice visa vis ds lit
lainiiits gonalfiennia qui ont
roui u peut tMre ks jours It s
plus i efpquea de noiie lus qire
aura une aigUiflcallOU pailicu
lire, tl maqu ra d't'iie I D
uaite il ditiiiitive noue ouvic*
tion uitli aolable de icmpie
jtmais avec les pinicipt inini-
nels qui ont macule notie pas-
a de pi upie.
C'est, nous le rptons, un de
voir impriaux pour leamrm-
lires Ue la (^oiiiiiiis.-iun de Ile
clainalions. dt BOUiager le soil
n.im r^ltle de ces uooibrtui s
Mclimts du pillai et de i un n-
tte tl noi s. aoumta vranne. t
liu.i.i \ de pouvoir lre, n
l'occurrence le dfenseur d'une
cause ^i i.olile contre laquelle
aucune w>i n'a os a'li ei
jusqu'ici
Fidi U' i.i s p'incipea, nous
ne Dgligeioi a lien de ce qui
peut cire u le la dlai se drl
intetla de caa Louibieuata l
nulle.. abUmani que uur n i
inenlf que chacun ) ccor le
sou lie..lion.
U%kaiHiiai4t>l^>urilUlial
H il.llr illl II ill fiHMIll, IClilUt UU If-
ii-i Hcial, uni- paitai 'Ire illile I ni> !
I Ml ni ti |n!ili,nil 1,1 lr.iiliiil.iin :
Washisotom : Le Prsident
Mexicain a adress une vife repli*
qaa aux Klats Unis d'Am'r que.
I,e li invernemenl Mexicain tir-
elire qu'il n'alraetlra aucune inter
vention dans ses allures dim-'li-
que Le diffieod entre le Mexi-
que et les Btata fJila a ail tint au-
j mril Irii le deg' d'une crise
i| un I le Prfid ni -i les \ aires-
s; n Btcruira K iingg, me rf
pli pie q n a t renlu ip I q e
ce soir Cilles accuse le S creUlre
Kill"({/ rltMr' contrili tnire avec
le faits L" l'i'si dent du deiiqiii
r. lise de Irai" r I a il dr N lep
rment avec le Etat I lie, en ce
qui concerne la stisie d- propri
ts ,amriiiii>; et la mise m ir'
de cil ij m amilealu*. aiguilit
q le les K'ats Uail d Am nique
sont une des divers s niions
trangres intresse? dans ces
fftires lesquelles relvent de la
politiiue internationale. Il dit q ie
son (aouvernement ne peut accep
ter aucane intervention trangre,
contre la -O'.iv-traiueti1 tu M \i| le.
Catllear-al froiM daladielaration la
Ktllogi! prtiidant qui le lexique
est. n | ..'"n^ntdevant l-mon leun
lier et dli i sa mennee de retir. r la
teconnaissance du Gouvirnement
du Mexiqm par les E'ats-L'ni-rt'\
ra nq le. Le **r-iJ ml 0 > !i lg,t qui
f-, .....a m im i ,i aa > m de
8n d- etnihe Bif le Vliyr'o\V!r
ave le Secrtaire K dlog, le U n
rai Parahiaaet ie( ner.il eje'jn ,
est .-n Irain ds discuter lasilui
ti in mexicaine
L'ailaire Oclioa m Tribu
nul d .1,1, i l
.4/>/v.s bit l'Im m >U ile 'i Un
u "i '<( /,/ cuafion d'aot nui
le fe i a ton m 17 uin 1 /1 Grand
lite M. 0 li m 'i re ou *r hier
81/100 U' /"(< smir il in irrri
dt 'it'i m /' / .i///. Ide ttess 'ii
dont voici k disposit Atien tu <| l'eu li 1 l'ord inn ince
fiil tat da procd* d: l'oriup
liin d'0;hoi a l'igtrd d 1 Jjgi de
paix puur ob euir de ce .nigi^lrat
un pruoie voibil !0 eoe plaisauce
Attendu que le t'iniin .liln^i/
a t le seul . parler ie ie< procs
Ma d) curiujjluu ; que le p'n- I >r
mai Je i- ii 11 1 cle oyp .se a m de
ilir.ui m, lajl |i.n JcllOique par
le J jge de p tu
AtleuJu q 1e, dans t iai Ifjl i i-,
il est miiii mander si, en l'etp
c , .ies pmee les de oorrupiion
pjjrraieul abiulir un proeflavar
bal Je 1 n,' ai.-a ne.
Al endu q ie le jugi de paix
avait une ri siou b eu im e que
ui trace .a 01 : taire uue lui.1 ma
lion |.i .un..; 1:1. et en 1. a iiu t
ira le proaea verb.u au Uoro n s
sa re du li u .....m h atleinlu
que le |uge de p.ni a emeod'j *ei
M per.-unues qui ont signe leurs
iii'P 1 -iii.i.i' ; que ce magistral ne
devant rien juger, u aurait pu rieo
laii.' par 1 oiiinaij.iiii e ; atieuJu
que I ladwe leieju du ce cbel Kl
A carter.
Alleu ju qu'en rsum, le* in Ji
ces roievo par orJ ,1111.111 e alla
tta uu nul pis bisi.'s -m des
lills prOt] s ei de- ieta ,lgll ig m:
n.u q.i .1 1 > . 1 > I u
u m >ei lacu , n xu
ta pas .eilmg.sii indice auto1
sants contre ik-lna et Martin.-/
[tour motiver leur renvoi drvaal
a juridiction repr-rsive que I il
aonnance allu \ lee a -ra don 1 inlir
me et 11 broc nlure qui I a prc j
de annule.
Par ces moliU, le Tribun il.
anrea dlibration et sur les cou
clusions confor.nes du Miuitlre
pub ic, reoit l'opposition des
sieurs Ig'iace 0:b >i et Alexandre
Martine/, l'Of lonnance du i
Mars 1''-'" du iflgi dinstru-ti >n
de ea re*ort les raovoytnt devant
| Tribu i*l criminel peur crime
d'iacanlie ; dc'are fonde celte
n|i,i i-r dit qu'il n'y a pis de
charges ef indices tofOMOte ton
tre 1 s sieurs 0>hoi el Mir ine/ ;
en consi quence inli.me ladlla
iirli.ininre ; munie la proclure
qui la prcde ord inn I mise
en libert im n-sdiate dea tlits
lk b 'a Igiace O^tioi et Alexandre
M11 une/ s ils ce sont retenus
po 11 autre cause.
Ainsi jug pip n tus, Lelliir l'i
lus, jiig-s prsidant la iiinpisslion
Justin ni mil-il i.tb.-ii Uavilly,
juge>, en audience publiq 1e di
seize Uni 1 '-''> eu in - n. e de
Me1. Llio I > epli, C. unraissaiie
du Gouverne n 111 el as-is es de
Mr Emm.nue D-inor. coin n s
grrfti ir.
Il est or lonn etc.
En foi do quoi etc.
Naissance
Les poux Camil 0 Luntrre
nous loui part data a aise mee da
le ir li. e pren imm ie II ilna, sur-
nue v ndredi deruier.
1 0 ap un -nls au bSL aius,
qu aux p e et mr;.
L'affaire Fiuqei en ppe'
M.---i, nts Louis Bal l'ougel, d
rtcleur de 1 a Poste ", ( in-et t
Ju-ti- graolda n Orne journal tt
|i, r dli II-inle'iii employe l'im
piimeiic- de La l'o-le", taient
pont s>i en appel, I- 7 Mai dernier,
.otit'p l'ordonnance du -'> avril
cou du juge d instruction Pierre
fini ppe le* tenvi yanl par devant
le Ttibunal correctionnel ous la
pr/v pi ion d. prrvir-alion al'assi'
ainatduChtf de l'Etat continue
1. a.u u nul 'Dans le
SdDg" et pub i dans le journal
dont Mr l'oi -1 est le propritaire,
'.affaire a t plaide I audie 1
ce d'h'er du Tribunal d'Appel
I n conseil luxueux,compos de 13
aviio-ts. re| i-i nlttii les requranta
Ear devait les Juges d'Appel.
'est Me E'ienne .Malhon qui par
la au nom Je ses conifres consti
tus. Voulant prouver linexisten
ce du dlit reproch, la provoca
lion n'tant pas directe, vu que le
nom du Prsident de la lt.pi b'i
que n'a pas t cit dans l'article
in que cea c ienls soient renvoys de
la pivention et mis en libert im
11.M I L II II'
Au sige du Parquet. Me Llio
Joseph donna la rplique au nom
du Ministre Public et prsenta
iO: lquisitoire eu il exposa que
la provocation a t directe
drins If MM que 1'enlendmt les
commentateurs et qu il reoit m
m-- ue 1 a 1 c:e que l a-sa^sinat -u
quel Pii.gn |ruvcquil ne -suriii
eue je n 1 n.u. il ledii.snr
u 1 moi n qi e mi-rt depuis loi^
It.-ii p-, h. ns XII tt que. seul,
Pi. sidt ut ... 'ue! iL la K-i i-bliq n-
ivall l vii dais .'ailicle incri
min.
Sur qui le i.( mmissaire du Gou
vernement conclut au maintient de
I nr .niiuiii" r 1 onde lequel e les in
culps inlerjlent appel.
Le Tribunal a ordonn le dpt
des pices pour prononc ultrieure
ment l'arrt.
Parisiaua
m
Entre. G. 1.00
Dimanche
la demande q(>niirale
Pf*1 ,a repiise de : j^
, La -Balaillev-j
Entre: "2- 3, 4 gourdes
Souille biblique el des
livres Reiuiieux d'Iaili
Le lu Mis expir, 1a Socit a
a tenu su iO-ii.t- .Hit-, d existen
te. Nous avi.nn pens commmo
rer l'anti ve saire de l'uvri par
une soiei ni pub ique a la dete
irciie de sa lutidal on, mais des
1 m iiiislmi' c- coiilK iieauouaayai t
emt lus de le fefr cette daP,
le comit central a decid d'avoir
cet aniiivetsaire It: 3me d.mani lie
d 11 tobre procliiin au sige du la
Socit ( Angle des ruea llpubli
came el al llot.ore
Les resiour es de In Socit ne
si fiisntit pas mne p m le service
i uni ni.n nis tious voyons ob ig'
de nous adresser aux Ami- de
i'O uvre, au publi' eu gcral.
alu> de rnlistr ce qu il taui de
londs pour nous permettre de don
ner a la Mieauil riupunance e
le Ctiadre qu il convient.
Nu us espror.8 que tous ceux
qui ont uu aiin'-i dans I uvre
et qui li mi. il 11 nous emourag-^r
accueille!! ni lt>vorabieu.tnl 1 Ap
pel qi.o nous allons lancer dan le
public.
Les listes de iouscri| lion seront
levi'luca de la s ^nature du Prsi
1I1 il de la BoeJtMi et de celle de
l'Agent gnral de I (l.uvre, svec
le sceau de I lustiluiiun.
Il > a publie un l; .Ile in qui
ici seigutra sur la marelieiles cho
sis et u liguieia U I -le iiumiua
l. vi- les : OUS..I Ipleuls.
Daaa le llullelin nous y revian
dious niessairemtnl : d'oita et
Ufja. nous eompluus sur le con
ci urs de loi,s pour assurer le auc
ca de cette solennit.
Poil au Prii.ce Juin lOl).
La Direction de l'uvre.
Eiitj. E BOS^E & Co
Agences- Reprsentations
PORT-AU*PRWCE
Agnts gnraux de :
?ieciieA Jonea Jewell Millianag A -x.
.NEWYOHK
l-'aruioai lluijariau IJO Boule Houge 6tC
Franklin Fire Insurance'.Company
^new-ori:
Assurance contre l'incendie
Diamond Match Go
Allumettes 1 Sale llonie 1
0. |, fidbtW ixporl Company
Souliers Ueds
Chas F. laUlj^t S"'-
Poisfon naKs r** tous genres
^finolai iur. s 1 le loe'ce Cy
\gaurance sur la via,
"utilioti Frre A.i e
Vins h^mpuni' Bord' :iux
'li, JiMniar
t'.OI'LMlALiLK
curre Oan-iis, Iro naye et conieivea alimentaliea.
W. S. latheti " Son
l'il* un jaunes et ncirs.
u,i lationale
Sans Rival
Cigarettes 'banctch-jB.e
Knvois de d enre
Vl.t!
\ ai tsi Bt
ANDE SOURCE
Cure c de l'ARTHRITISME
n 2B Mal an 25 Septembre.
>0tlRSS T.: VS C.Oir POLO THtATRE OASIMO
PAtfi $!*tf>J*L POUR lS tNFAMTS
.n t-ii a i . Pharira--!. Un in les n M.iaona d'AlIroeniailoB.
i
o
y
o
o
D
o
123
O
o
El
D
H
EB
D
m
m
m
m
11
1
ci
ET
r

Prvenir v.iui i-.i^ujc que
Kl prvenir et ai facile
Eloi/nra Ira ^f n* -
ave- du Savean LifrlMO^ C
moyen lr plM reHai
e Te plm fa. i li I. |
combat '
Non eeulem.'O llatl
cl diflf !
mAia ceet UOewiMMMaf
let plut calmants tiin *-
* e i ; t i IIM'I *c .
Savon
. '-. f > -
aano'r Has-i u 3 a
fJAgence gnrale
WISATGO
Rue de$ Bnmt9*Go?t
110 Hue des Csars
aaaaj bbj^j nja ^jaji-. .- ^eja^^^eajp
court
Tlphone : J\T:756


LEJ MAT1.N
Pumuoi vous devez acheter Chez Marcel ilUDAW & Cie !
Achetez voire Claiiin fiergn eliez laicel udaiii 8" Cie, parce qu'il provient des meilleurs lerroirs d'iaiti.
<
N
'<
II
i
\os Gm, Wi-k\ H' liqueur "
voire Rhum el vos al. ools ** ''
voln> suer' liailien ou trang* r chez
votre Z*\ tnrrB moulu chez
voire Bire (Spowenhrau Hambourg)
vos Tins de Bordeaux
*

parce qu'il* sonl vendus aux plus bu prix de la place
parce que les m iqiiM qu'ils vendent vmi d'une puret* ingalable.
parce tn)e leurs poids sonl lgaui <-i leurs prix des plus ivanlaqeux.
pane qu'il <>t prpar avec du caf de ohoix.dans les appareils lu plus perfectionns
paire que sa Irai heur el soi prix dfient toute concurrence.
parce qu'ils sont vendus aui menu prix qu'ailleurs, malgr leur supriorit,
I i 1 I ..11, 1 '....., I ^ __ ... -,___________________________.- I
achetez aussi chez Marcel iudain 1 ie parce ajhe l'accueil nue vous recevrez sera des plus eoartoil
1003, Rue du \lagasin de l'Etal
Demande* le* ili-
cycletfes Satley*
pour homme tf /i,.m,
de la yr, nde /< brique
anglnte The S*lt:ey
Cycle lo' deiBtrmxn.
yl tlff, / i ., <>
KUa sont les meilleures, tant fabiiqute* j\eTs
meilleures matires anylaises ei itumtei s j, de* et s. is
rigoureux avant d-etre livres la vente.
Elles sont les plus solides et en mme temps les moins
cneres
M'oubliez pasd'examiner bien les modles ..Saltlov
avant d'acheter i.ne Uicycletto. 3
En vente ,c/tea
Alphonse HAYiXES
ARH1\
UhisKcv iewars
viliiie Label.
Surtout On demande le White Label, parce nue sa
qualit est sans .|ale jt s Tour maintenir voa clients et ei fa re d nouveaux,
garde/, toujours le \\t.ite label en Stock.
Demandez le dans toutes Ls grandes epicei les,dans
tous les gi ao-Js -aies et Mute s et ti vous n C'i trou
verez pas, telepnouez
w iiuintin Wifi,
Automatique J10
ms
Pour leurs clients aussi, toutes les villes de la l'ro
vince devraient suivre la CapLale.endemandant sans
cesse le Mettais Wluie Laliel Wliiskey.
P. N. C. D J
f^ll fut demand Napolon Bonaparte dans la splendeur de sa poire,
qiel riait le plm beau jour une des grande l'homme qui |j,ni>,iil alors se dire le M. lire uu monde relouait avec
rai me t-t assurance: l^e I'jI le jour dp ma premire Communion. Uu a
e mserv du grandji: ne des millions de jdi it-j;.....lin--, .fp i.iUnl p i
ouue peut tre ne la vu dans la tenue de n premire (oinmunion.
Vous tous jeunes gens et jeunes tilles qui aile/ bientt recevoir le corps
adorable de votre Dieu et qui demain pouvez occuper un grand n< m
dm- l'histoire du,pays et du monde, qui sait '. offre/.un souvenu du
be-ni jour de^votre premire communion. C'est la
Photographie Nouvelle
Clodomy !) Jusie
1257 Hue du Lenire
d
^Entre la ^Prison et la."Hue des Casernes
Tlphone No 773
que vous serez servis avec le plus de nom, de promptitude et trouvre/
les prix les plus modestes dans le cadre le plus artistipie.
r y .;.; :~. :, ; t~t WDM
(i
De L'Avant"
Polices en vigueur dans la Crown Life
11-$17,39S,1M
1919$21.338,339
1920-525,745,826
192 .-$29,806,174
1922$34,460,044
1923-$42,175,160
1924-$50,611,214
"Quoique l'anne qui vient de se terminer ait t malheuwuse-
ment une priode d'inceititude et de stagnation dans plua>eurt
lignes d'affaiies, lea chiffres de noire rapport annuel sont une
preuve qu'il n'y a ni halte ni hsitation dans le progrs de natre
compagnie. La Crown Lile va 'de l'avant' agrandissant ptua
rapidement que jamais son champ d'utilit et de service public'1
Extrait de l'adresse du Pritldent asserri lie annuelle.
___ s _
LA COMPAGNIE D'ASSURANCE-VIE
CROWN LIFE
P*l lion de fanu'le.Cuisine Pian
I kit l lian li'i ( ODIOrltblai I'k''-
bonn ituaiion, au coin d la me
> et i. l'eu de ebote. Prli modre
Il issi n Irait lie. l'ime a la glace
|i hit redi et le dimanche I partit
de 4 b ures de |*apra midi
Ri M xUKIiiNKIt, propri I tira
P> cliei eniaioiar de s. K\, [lau
C .mmissuire.
REMERCIEMENTS
Monaianr Arthur II Hili ai
ICI mu. ire- n nui. lemeiils a tous
ctm qui lui ont ib'iui dis tmm
, n ^es de sympulbie l'ocatl ta
d' la mort de sa femme et les pue
d. trouver ici I epn ssiou de --i
vi-a gratitude. ...... _~T!
,
l.i W'esl li.dii's trading Co sn-
,\i\ cll lit. Qui lui obi d m i'
li i iini lympeihfa a l'occtiion dn
ileuil i luel qui a Irnpp 100 pn I
ni n inen:ioirciil> |*ei
i e---i il i plaM iin< in n i oo
raaoca,
i'oii au l'unie le t.i .lui i \:<: i
"TT V
P.,tir gtiCrir mi 0' Itcr -^
Kua-Ainr. constii 111 >.
cOKairnoni nouio iiiu.n,
iiiiii iiiimoiii
IL SUFFIT de prendre
\ lui' d* voa !>.
Ih. M* m. fur* ..-I.-.-I
une Pilule du Dr Debaut
147, rus du r*uV 8t-Danis. Parts
Mais U faut exiger les vritables
qui odI Cot ft.it feUfichea
I awr rhacua* aleeewll ' >nut
1 DEHAUT A PARIS
.ni !' Uelbli*jM Imprim! gffptf
NEUP.ftSTHtilC. I .MCI.'
r/#\l CHLOROSE, DEB'LITE
$&

DESOHEfJS
mprtur I i w
t'aef.. L.i'i DKac.H &Ma. ..(..
I
Mis Moulu
ii.i'h- n Qliariea H. Q*9']?i)8 annooec " pti'dui
qu'elle \i r.i d'iurtaHer d*i mach'nca dea |lui mo
deroei pour la prparation du mais m min, larme
de in.ijs, Ileurs de mais pour lea enlinlt, pour <|M-
teaux p| deaaer i.
lei clients de 11 maifSjfi Iroureronl res produits
d us tous les il-'j-o1*-
Aniir d- rclame.il v a il. s coodiiions dr laveur
pebdsnt I- mots d'avril pourtoul sebateo gros ci
par saca.
S'adresser di cctemetA la lubrique.
La maison F. Lavslanet & Co
lut* du Ha<|asin de I Elat
Entre (luintiu Williams et Couba.
Vi ni de recevoir par ~Je F rata; i g
len ar cle su vant
Daotatlaa Elira' Pinaa, Dentelles de soie, DentIles Or et Argattl
ItuliiiH, UaloUaa Uhapaaioi (arnis, Plumaa, Pleurs, t'aille de Soie el
loua truclaa pour Moda.Sp*rteria.Dai HoUfai Haut* Panlaiaii an
[u ries pour II li .1 bapeaus, des Bai s Perls de toute beaut. dM
1.. Dancinga, Chspajnai Jean llart pool l!nUiii-, Broaaoa lto,
Peigoea eoiffar tooa f4oraa i des Broaaaa ft dents, d>- Pftla Dantl
lui o| ,i
Irlieloa pour llomroea : Fmi col Uvales, Brttelloa, Cbamise
doaoio, Jartelloa, aie I'.,us article- (i m norooiM ai Un..... -Cua
teH'ix aupdriiiii-
110U JHiN | I/. .1 i.l.NKKS et Bouchooa pool pharmacie.
Alimootatioa Liquida: Uqoaura, Cogoac, ^ un, Obampagoa aathan
Ballot eu Baool n moal Poupe*. Jouola divon
t''''- "i"' il l'In'ilii te el S(,..... I'/i.hiii ii eut"! ,l s
Bsstiins, Tubw on (Mootcboac Vios al Siaop Doacbioo*, Vu .Nourri,
Lav-u, tlisiogool, '.iiiiniiim l.altnrriii| i ,Papto Par.atiI, Il Bal d'Bpootv
tt do Ul ... ri, i. i os .'n G m-, .-..v n inliaepUyooa I ulet qualits.
KatrojUo.oaaooraa poui Siropa,liqnoori aM'ouiiscrie.Cnb rants naturel!
NOM IIT0n- '".u II v'.tilnb'e I li daa AipOO, BlOOll' Ut dpurati
faaaec-nouN voir, nos pria >i\\ avanlaueux,
"T.
ar
s.
-..
I


li vnr*
N. et \, Acra
GrandiRuc
A ct d Caves d; Bordeaux
Voulez vous vous habiller avec lgance, et bon
march.
Adressez OU A la Maison N. A. A'iRA
Dont la devise est de vendre petil ^bnfice pour
vendre beaucoi p
Dans son pei .onnel, la maison compte un matre
tailleur italien sorti d'un tablisseraont de pr rue
ordre d'Italie
Klleeai en mesure de fournir des compte--., tout faits
et sur mesure, en cheviote, diagonal, pu Ion beaeh
drlll blanc el couleur, coupocs de Casimir pour oar
nions- Etoffai pour gilets
Bonneterie
t'.hemises de jour et de nuil, au oout de clier'-s
Cols et manchettes dernires crations. Ca' iiint*
t P> j:imss.
Cettemii*on en** tu une i mm i
et le meilleur accueil est rserv A tous ceux qui d
tirent par une visite tre dfis sur la valeur des
travaux fournis.
Tout costume command et qui ne rpond i ;is &u
peut lu client est repris,
On paile franais.anglais espagnol ,.; talien
XL****
- i
Pharmacie Sj unie
Du ne avis sa clientle M aux nr.ldecits ei au public qu e
t t corme se n Laboratoire d'Ulogie en ui Laboratoire e
b o!< flie appliqu sous la Direction dn
DrR'COtet F. Sjourn
Le laboratoire i;l ouvert tous les jours de 7 hrts eu raslir 9
Heures il. s ir pour toutes les rfcbffcruse analyje- i r 0 dan-
s'aunoir ci jointe, saut pour le
\V> -imMifi et i* constante Ore Bera rie
Srcnt remues qu 1 j mardi de chaque semsin .
S'adrt Ta ta Pharnvuifl pour les reoslguetrerits
Av< esd'iirposit Sutgs.strie,ue
Mi a. lion do WllMIDUU)
Heaciicn de Triboulei,
Kiamen du s-.ng et du put
KiaB.ee d-s matire lcales
xamen A biiroino r ctioi:
Cins'arj'e UroSr.r 'r i
La maison HS1LVEU Grand Htel de France
(eux (|ui n'onl pas encore vu les jolis article* 1*
I lusse que vient de recevoir La Maison Siketi.
doivent, dans leur intrt; s4empresser de passer i
elle maison, car nul part ils ne peuvent trouver
d'aussi beaux articles i des prix si raisonnables:
Nos aiticlcs sont vraiment de toute beaut et d.-
Iraicheor et nos prix dlient toute concurrence.
Jrpe de Chine couleurs assorties
extra suprieur
" marocain carreaux
hoirie carreaux pour robes et chemises
l'rico'-iM" le soie a barres
Itatiue voie carreaux
Voilesuisse brod
Crpon franais n b;irres et currea >x
Diagonal noir sup
' -mmir anglais nouveaut
Sarge bleu anglais suprieur
l'ealmbea<-h anglais le toutes beaut*
Alpaja noir suprieur
Satin (bine pour tailleurs
Kaki blanc suprieur
Kaki jaune anglais suprieur
iluck union b'anc an |lais "nouveauts*
lii'ill un o i blanc anglais
Tiisaor japonais pour chemise si hommes et robo--
lleps de soie barres couleur pour chemises A hom-
mes et robos njuveautrs
llipliste fin3 pour cho nises
i'erjale fine pour lingerie
Calicot percale pour "
Zphyr anglais pour ehamises extra sup
Organdi suisse uni et couleur
lias ;l jo irsd'ini-soie
C.haus>ett"S cosiaise3 oour enfants
l'ren II hrisky, dernier- nonv aut)
Vo) In fleurs pour robes
tus or blanc
Lim >rie blfto.0
Voiles cou'ear a barrei
Shirting b aie s'ipric.ir
Bas de ;te'l s
lias soie brode
Bas i.l hroJ
Lotions ' ivei't*
I u'ie ou premire Communion
ouvertures blanche et couleur suprieur
iJand is brodes Madera pour chemises et'jupei
\ oile b'anc harres el mouches
i: ne l lanchc
'ahardine blanche barres et unie
Crpcii banc et c imleur jours
' Oita !>:ano et cou'cnr uni
:ti> nUtt)l le-nan les suprieur
' l i i. n ;r ;iu|'in
liUlUtlan toile orun
Servialtj* da tolletl b'au*hen couleur
damasses blanolies pour familles
.Nappe oouleurs
l'etes servlcfes blanches damass'es
Organli blanc & couleur barres & ;\ cari eaux.
ainage cou eur anglais sup pour jupes
Madras bairs de soie pour chemises II
Satinette Foulard pour robes
Peignes franais & amricains
Molletons b ancs & couleurs sup.
Poplln de soie uni blanc & ernie extra
C-hapsau dfaille i.ne d Il ili
Casimir an ilala sup
Crpon brod franais
Crpon franais fleus dernires nouveautf
Sarvialtos de toilette cou1, anglais
l apis cir blanc sup. pour 'ables
Uamisse auql.-iis pour matelas double largeur ele etc.
Aimables clients, vous qui voulez porter, peu de
IraM, les | lus bc.iiix tissus qu'il soit possible de
trouver sur celle place, ne inuiqtioz pas, ; v: ni
d aller aiili'urs, de pister cbez nm o le meilleu
acceuil vous est rserv.
Position exceptionnelle, au centre des allairc*,
I proximit de toutes les Manques, de la douane el
de touies les Agences de bateau
lenseioDemeot! et lacilits pour roysger en auto
mobile lacs toutes les parties de la tpublique
l'Hajti el de la rpublique dominicaine.
bambres cotilortables et surtoul 1res propres, en
lilateurs dans les chambres i la demande des Pen-
si(,i;aire. Cuisine Irau.aise trs soiyne et lis
plus varies. j,
I) nu de a visiter lei> miag(n
de Htel \
\ ins des meilleurs crus de Bordeaux, par barri-
ques, damejannes, gallons et par bouteilles. Parmi
s Vins decliateaux, vous trouverez, le plus grau
choix, pjur les qualits et pour l'Age
VINS i.iTALIK* D'ESPAGNE.
VIN DE 11' dJRliOtJN (blancs et rouges et le renomni
' pommard mousseux, ijofit Amricain ;
Le plus gra id assortiment de Liqueurs, Cognac
gins, wiskies, etc.
Absinthe Pernod, Amer |*icon, \ ermoiitbe
CON&EKVE8 franaises cl amricaines fralo
meut arrives.
c UiAliMS de Cuba, Aurora el llabanera.
t lJABiTILS de toutes les fabriques d'Ilotl Gros
t dtail.
PAtll'l'MElU et Cartes postales.
^rix tr4 mtdrs.
P. P. Patrizi
La maison C, L Verret
Marchand \Tailleur
Ho I823 Rue du laqasin de l'Etat}
I* recommaotle sa public el i sa nomjbieuse cl -
entle pour lli|ance de sa coupe et la prompte
e\ ution mise dans les ouvrages confis seJ soins
la maison rle ollvi rie lu^qu 8 heures rfojfJtr
>a modre*
lomra-
Rhum Nectar
Cli N. (Jii'ljeiis
iilO, Hue du Magasin de I Etat
117 Rue bonne Foi.
820, Rae Courte.
^k
K -S-
r_
J
On trouvera
.L^AH.Nj^tPftB
Rue da Quat, iVo 10179\ M
Il ii e d o'.ive e Ub-s Ht li al 1\ bt. Sudiues et autres conserve'* l'rttni,'uses; coodim?n' de
jiqIm sUmm; sauce tomte VtrCDOUth, Mirluiet Koui; Aogustura
B lier, Cognac 3 toile.-, Ileuu Roi; Vim Ru/e et bianc sup:riena
*n birriqsM, dem barriques et causes de li bout. Uitmpagne Cfctr*
ua lleid^iek. Suer.' ^-rinu e et OOSCan; Vinaigre n caisses d; li bt
11 en barriques de 91 gallons, etc. etc.
i
tm
ALUMINUM LINE
rtew-O.leans South
Artrisan hmy Co h.
Prochain dpart direct^
pour Porl-au Prince HaniJJ
'e steamer "Hils" laissera "New Orlans le 10
Juin courant pour tous les ports d(Haiti.
Le S|S c'''a* laissera jHew 0"lans le juin cou
r.ini" iincrii iiiciil jiour Port-auPrince. ------
ovau^acc/ Ce fluirv t^.5
A. tle ialleis et C,
Agents Gnraux
Frocii ez-voiis de jolis cadeaux pour auuiversaires, fianailles,
mariages et baptmes chez
Hue Boaue-Foi.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM