<%BANNER%>







PAGE 1

L. .V^IN Crme TE1NDELYS-1 donne un teint de lys Jnu y.iili.-.nl Consiqnataue Rception Diplomatique W ndrc li di rau r. Sou EJ M( I.M ni MK;I i A. Ri MAN llljO, i Ail 'Il -.ili I Ministi I li r |ioUni sire di lr pi b ;•,. Dominic m> a I''.au'Ffin Ci. %  i' 1 i" u, m Pt laii \ i i u i i %  80lenni .1 ;A c le Cn moi i 'l i ou l ii i m i le I ii i I Hpubli |i. .i 3 in il ii c mise 'i Sei \J Un s e i i i,o i les Leur de Itapi i li M maiiur Juan Elias Mosi ou II Soi EJ llei I i idi ut de la II' pubiiqne tail i nlour de toi •• li i M'inlure Sou i .nu. nemti Bl d< i Mil' ii i i de S'ii EII Major. A|' es I diicoui* pr< loco* lain ^ Si n Ei ielki.ee I Pn aident invita .'li Ri n an I pieudre i i sea ci ili el i %  < t avi c lui m r convi rsatic o de l i lus grande cordialit. Voi i l< qui ; clian, i l'li'' (ii -mn : '! vlil (T|i A'. CI I Il I '' M..' M, J'ai 1*1 nm iir de rrireitn eo ire i i uiaitia de Von I \r. Ilence, n mi me li mps que lea ht Un de U in el de ii n IMV no pi tur, Celles par leaqui i 'illustre i < %  \ • rai di n II. i ri \ f ,ii' /, Pu idi 11 de la II 11 hh|iie 1 1 < n u i Bim m %  i a li i in m de me i n r MI. li '.i \r lirai idii aire il Mn iMn I i. iiipi t. Diiam p s I < rr.cD.rnl Ji Vi In r.i ci lit %  i i %  i' niion don j ii ait M lui j>ii coiisiilue LI ui mi i un n <> i! d< U' Me or gui il, d'au i.'i 11 i qui j'ai loujoi is i rou i uni %  le a lli i • n 111 i ce tayt i vi i 'aut doni lorli qui ji m. 11,,|" -'• de i i e dan* ce ML a, jai l'upi ir que noi r*l lii nM ronl ; lus m plus (\ oilcsel cor liait Je 11 Dnait leM 11 i.'. nu d' mille de I'IIOI omble Pu tidi iii \ ,u 2 .i li gard du di n u I I i'i %  lii i i : celli (,i Il nu u i oi rage 4 ii itn m ',i i; oim an i lui l< D dioM I u que Ira deux I (lie.I I qui ',i ; M i il gi ni | MI i.tii .i l'Ile, cci 1 1 i.ii 11 Loiiliciir [icii i sa giandi ur, l 1 1 iiit i• i i iiic il| I,II II' Il M I.' l..\ il 1.1; Il || ( | VI laie i ci M-I 1 1 1 1 i, • d, \,\ l'< i i ricii que irra l Itt : I. I caria cordialil el une li ur u A .m gplion illeura I ilin n dirigent le-i ITofta que li ura gouvernante r '"-: i irl i >i' d ans ans le puis roui awir ir que I Gnral V ia |Ui i • i es li 'iniii''|ui coll iborei I an G lin ;i I iln. lisll il ni ri 'H i re lui! m %  nu s soni lrieuac* menl anime le rei epni I • bonne amiti J aaoir • A %  i *e un ioterp Me fi lle du •' %  Hiverne m >ntDominicain 1 1 j' s, .A que Votre Eteellence el les h > n n a qui l'enti urenl reronl '1 ma les in'iii s li mnea diep itin is. l'a Ireaae dei V e u 11 Pro' vi leur.' i u ir qu ce ripprodi i dans l's con litao is 'i 11 j ii ixposes, so t toitj Mira une h Ile rilit, ji I inn: l.s mini' vœux ."'ur 1 1 p'"Spr.l^ du Pi-uple Hatien aii qui pour la s.'ini''" i le bonli ..r per sonii1 de Voire Eicelleu ?. M > sieur le Mi lia |'| iQfV uns vive itUI i •• lion A recevoir • par lea |uell i s :i Etc. M ,n-i ur1 %  Prai li ni d. la Rpub'ique Domini aine i IUI ac cr l le pra 1^ il)uv-*r.im ni .i 11 lti en l'mineul < \n il rd'E. E. -'i Miniatr %  Pli il i ii m". i.c vieille aiin i i %  ii'iilJ'Il'Mioral'l %  I'.. M I il \ iqu / ei moi, iosi i| le l'aaau%  qu i j'ai de sa ai are al/• %  'MU |i >nr le Pi I •! • il uli'ii m il isai ni 1 1 convi li in |ua h li 'ix qu'il I m de votre i> Tfoiin' aal une su *e i m r m >• i on l' s s ntim mis p in mn 'I* de lympatlii ) que vous v mi /. d'i ipri ner. Lea imporl nlapr b' ni s |ui tonl encore pose de ml nos i \ i '< iiv. rnemeni • j' i le fer* m %  espoir qu'ils s i ont a> ml lonKd Ni.is h u au •' n 11 n > lus innin ', chaque j un a* i lirmeol 1 tvani ge 'i.us nos J aux 'itaj directrices un ma plus dci li in liai Iratornet, plus dgag 'I i • uggeations alril -s i!u pi.• u %  '..• noii m plus c air i %  i |i!'ipositive daa ncaai li il i pn -i'nt fi daa i"> ib lii; m ignifi lues de l'aveor, an ua m >'• nu • cotnpreli -ni in plue levi e al, i li lois, plm i' %  i in 1 1 des v. i ii ibloi intits le noi leux u '.HIII'I |uei .le leur in ipi ira el permam nis Soyei lo ; p u i l, M mii 11 • v n iio•*> ----.zr* l.le i.icbe sera, en loi les in i i.''. s, i icililee (ur mon Gou* verneinenl, • i recevi /, avec n a 1res cordiale bii nvenue i niir vouet a i| resaioi il-i L uiir i onai il' raiion pour n Ire i lii, i pn .I. i eaaeur.mAvii ux 1ervi ou cour le bonheur p rai nm I de M n-! -m le Prs I i \ isquez et pour la plus grand pn pri l de la Rpubli |ue U. mini '• i ''. dont j ai lani appn c* 1 1 charmante no 11 qui garde dai s m n uvi nir une place privilgie. Lu popululiou il' • liai Lotlil iln Nord, sensidli m i t Ind'goe de lahwM ioformalion rapporte par \e Journal LA Couri ai II i utn No lu i j Mal coi i ml roui U rubrique : Ecbo i i %  Fo leur, •ii i j > r. •— ; <|R |eicr un demi n ti furmi'l lujl ce qui j aal coo tenu. Nous IIIIIIIIK ru ipi" Ir Si b-liliil du I OUH&itMire du ilnuvcin'ineril de Porl de Paix qui a eu I lauieu M Idi.' il" u ..\ i iUar p m lu pre mira 'ois Aie. i-i a I" la rata du 1er Mai, a t* ('objet, i i, de vives et eordialei r pli n i on irair n ent ce que aal i otrerilel DMBSOI gar '>-•' il" n I ioi nir II i '\ a | ii m T..mine ili lu moindri i i. • %  i. 11 ma in I Saint I di "^^i"i envara Monaieui w \\ | son. Du ii '• %  ii Ile iuti n iai le |>i I ulatlon i : D I icn %  l qu l >io .In ion i' duilrie ..^-ti. ol 1 1 l'oinm. relaie 1 i ambra de la paix, u %  .m ..il i er i ai cui a corn Inn. n nu in. t.intrs un N E raetitai i du GouVaraamaol il" il ili n ii il .' i : ion. Si praai i p imi n u, n'ai lii i lit q lenoui rei i.lort. r atdonner un 31 and eclal i .,1 1 : du 1er Mal Au pi 'i da .M i.l .1. i l'. irla foule mm l,i n seoutait, ton >• ."p.. ni 1I1ri fut aouvi ni enln 1 ou| • h m lia u..•. iui 10011. mn mil ux d 1 li di 1 • Ile ville Celte ".M m. m 1 imn -, i, , ,, ii'KtIMMIII n .1 0 graci ui hte hi\ i.oiiM'ii Commgnnl, 1 i| ri I discoure .lu Hagi Irai li mmunal, la J ;i >i" P1 v pri nia H 1 lieur Wilaon 1 la p< pulation qui l'ai >l un 1 da nouveau, N001 i.. avo 1 n | n 1 da qui Ile m .. %  .. il ion . %  li m loi pi 1 .1 v n u | ouver qu" M imiaur M'iUoa a 1 u mil ac ru. i.li .1 dai ni Louii du No l Sni.i Louii du N u l. le 12 ,(i 1 i, .1. l: m h 1 c ,.., ,.. | C 1 r Poui M. C ; .1. J. L v s 1 n mini q ". 1 I : 1 M 1.1 ian I! u Kl li '1 n li-. Il 1 Fi -, n I'. %  .1 II VACOUH C.ii 11 Ici 9 uni p Philip pe Bi Ituae; il a Ba| .luen: PB I '. I. I .il: Nhliium Ga] I, 11 1 -•• d'Adm, Maurice Franois, rh. I 1 ;oii Abd 1.1 K idi 1 DicivtiHi W. H mre 1 lin I. 11 S. B M v I 1 I-.. Il 1 lerln : Loi MI 'i.. ,\. .M.m mi. 1 n 1 I I I 1 %  Jl (li,II, ' • 1 (• 1 1 1 11 n .'. And 1 bc L uii I rlon aeGui 11 mi i Dii rcilli P. Da daille, AID Tbimolha' I %  1. I e vroi : Inique. 1 1 im 1 .1 .1 lo(pl Boveiy, Anuiiui ] • I M|| L. J 1 Dtir, I l 1 1 %  %  %  1 1 %  l %  1 I Pn ; lail cul Vei l il *i '. 1 \ . 1 lui J 1 -. 1 II Berry Gni'lm \ Il h. 1, m 1 ri 1 1 %  Basile, i li ,1 %  Cl 1 -, I I 1 1 1 1 d re, AllioI.. i.i-. t 1 ; .i %  \ igMlral Commui I oui eopii cri, h Le Juge 'i" P .1. .1 LEVROS ^ COtii COM'r SUIS! de DELORT, 1 %  > C'EST 1 POHT-AU-i'Rl AL PI 1 K Eug. LE BOSSE & o %  AgencesReprsentations PORT-AlUP RINCE Agents gnraux de : 4ecker Jones Je^vell Milling A NEW-YORK PartxuM llu,|ariaii i) 0— M oule lloujo ele Pranklia Piro Insurance Comptoj M:\V-YDI'.!: \asuranoe oontra l'ircen ne liamond lalch Co Mlumettea "-aie II un • 1 Chambre de Commerce d'Hati Voulant 1 mi-ai rer ion proch .in numro I la pub ic i'i n du rap port diUComm liou ['lude du projet le lai I I le .':', III ./.' ..•Iiaili "ne 1 D "i.1 s.i dutor.lui lire Lu publication du rap| irl el 1111 1 %  • 11 j 11 11 %  11. f iropos du nouvi au laril 1 \ matire de Iroli qu li" 1 um ros. Si.upria i %  1 1 < d m bre et lin d" pren li" noie d* e 1 ivu Port au l'iiii"'. h: IS .li 1 • Emporta |;ii le vepl Ca midi eu ci 'nd • avei 1 ail impi inou, l" loil de la n occupe pai et d ici Abel 1 1,,'ni 1 1 IUI 01 1 m |i partia Par u cm il n aul b ori 1 ment aucun u % %  i |. %  OPfHISi/OV.s tA$TWŒ u ) Globules Rbauid BiiiUtM.ivf llux.surpr*nBnl m Ame B. OAl.irH.irx. n fu'lu.., Hr.:s P> A r~ p.. !" M: M REMERCIEMENTS \! in li ur \. Inir il Hill eiA il %  -m 1 menti I to 1I ii lui ont 1 1 lm 1 1 loi rail • de 1 moi 1 il" 11 mn 1 al ai p de rou ver |c j l. 11 la rlvi .-i iiiiinl" l 1 .. 'i lie r/radi Co en oie ii 1 1 li' ni. |ui lui onl lm >i gai li 01 du il qui 1 111 1 d.-iii, i. menti l'i 1 C ai 1 .le -1 ; u • linci ,nrr. Port au l'.ince le 13 hiin L92 i D. S Itubli i l'D'i o opa v Souliers Rila f.l.i. F. s '• S" 1 on '•:! scntousjpnii'\|;inul.i. llll'S Lifo lii-'."(> Vwuranci' sur la vio, jiiiili.ui Frre "i • Vins ompa qi' liordr;>ux I-, l A )IDMI r .•. bllAGI r ; nuis, tu nage e' ronseiv-ja alnucntai. M, \V v lalltefs < Son Tnbaca jau nns et ncirs u ;i Ralionale San. Rival Clgarfttaa r hanetftti*i *. l'nvols


PAGE 1

V\TI> A v • . nt" Polices f i !a Crown Life nu -.iss 339 1 : -525,745,826 1921*! 5,174 1922460,044 192312,175,160 t* C pour 1rs Mauvais s Rouis OA -$50,611,214 "Quoique l'anne qui vient de se termine ait t malheureusement une priode d'incertitude et de stagnation dans plusieurs lignes d'affaire*, les thiflrcs de notre rapport annuel sont une preuve qu'il n'y a ni halte ni hsitation dans le progrs de notre compagnie. La Crown Life .a t en rendant ttu drapai impus lue. tub qu> p u (-sise tVpu v e condition d 1 t rince, u parcourt de* millier* de milles un prit excessivement b s. tubr que dans tout* s le* dimensions courante*. GOODj^iTEAR CORD TYRŒS Agent G entrai demand pour Hait Adresse/vous, s'il vnun piaf', pu* lettre //• n. STEPUElSlSOISi, : Grant]Qnral !" S/4 Le Malin, Port au Prince, TbeWesl Fn Porl-au lies Trading Cotnpaiiy -Prince, Gonaves Cap-Haitien. • %  | I,J jt aiu p x .m ii ne. l'our maintenu\o* odenls et au taire d neuve tux, 4| Jllle/. toujollia le W > lie ...;... .. StOOk. Demandez le dans t.ntos I s grundei ep o l< tous les grands rates et Ilteia et ai voua D e i trou Vere/ pas tlphonez '^2 \\\ Quintin Williams Automatique j lu t emwidez les Hi-* endettes < Satley* ur hommes tSfemmes lie la (/rtttttie fabrique anglaise %  i lie A il eu Cycle uO M d B nbinm gham, Angleterre, I TT i nt les nu .lleures, tant fabiiques avec^les nu iif in matin l s anglais' et soumises a dM MMll lluoun .,\*nt ..'tre livres n la \ento jiio Icaplui sonde ai m a m meteuipale*moins chres N'oubliez pas : bl n laa modles S .itley* avant d'.i .heter duo |!icyel"lte Lu vente clic* Veut/ visiter !. m |, plus grande i hapcllerie de la Rpublique cl Haili tablie a la GranU'Iiue au .No 172b. C'est .'lAblimiiicDi DE t n ii-o ilulardo Ai''" 1 '''' anulacluree de fanama l de Colombie. Les prix sont modrs et par eonsquent A la pur te de toutes les bourses. m j trouve galamaut d'autre* RrUoles tels qui i b< ini-es, taux ool, lotunitlire* pour 1 t • | i ^ ,, ,, hou m.-iiclie exceptionnel. \ riiez \oii : el /OUI serez entier -ornent Mtlaftlita Pour leura clients aussi, toutes les villes de la Pfo viuee devraient suiv.e la t.apl.aie.eiidemaudanl sans cesse le ik'Was rtliil"' factuel HlIlaKejr. P. N. t. i). J. Il lut demand Napolon Honaparle dans la spUndtards -a gloire, q lel finit le piu> beau jour de ta rts (| II l'atteaaail kee qa'il rapp .< nui' U'.(?r ko les d bn-lao es victuin l'jotnne qui \< iutil %  > e Mlli repaodtl * c ilnii' el as'iiraiM • %  un,m m. U l i. M r^o duar*Dd 4 G lie des m cei md inl p r so.uu pcui '-lie n %  i .i i . Ici le ta pu Vous tous jeuuer. irni* > i ,. %  .!.•n i ul< recet tii le i oi pi a lornl) e de >otre U grand u -u dml'histoire du a pa\s i-t >Ui monde, qui sail ITre un soui un u b'iu jour de^votre premire • Juste 125 1 ) liue du Centre, lotre la l'rison ei lu ,RII ( les Pifernes I elepno.ie .No 77j I i \ou* serez Ml i lao le plus Je aaio, 'ii promptitude et tro iftti h prix ie p utnodeetM dans ie cadre te ..uartiati pie. Mas Moulu maisoa Sharlei R. QetJent r aDDOiice .ni public qu'elle vietil d'iDhlaller des DMchinei^deiJplua mo oernes pour la pirpiraliou dumab muulu, larine i. niiih, iieurs de mais |iour les enfanta, pour ;|"leaua H deaaeiia. j L<"> flicnlB de la maison Irouveronl < %  | luil (Luis loti le* dpits. A titre de rclame,il vadea conditions'de laveur |,. i.ui lloman i m rati Jarlelle eii rous articles p ui mercerii al Liogarie i .. i i -n,i. 11. m ii "j il i > i 1.1 l i i UB.N i %  •• i: n K m pou pliarn i Almaal tUoa Ll |ui i Uq u m I .m < . tutheo n i %  11 n %  %  %  i lo leli >li. i |II> mii-ii l'iiiimi ie ei Spcialits Pbarrnaceuliquaa i. II l-.Hl.l-, I H II 'I lOUlcil JJC \ I %  %  I l|l II I I"' n -, \ m N., m I > II ei '.ii.ii.inin Labarraque,Peplo Ker|eli,elc.Sel .... niinii-.-|.|i pi. i, ni,.. qualiUs. l'.iiaii-.. ton I'IUI buo| ,n jiii'i.iet Lonhsana.Loloianl naii iii.ii uVtrilabU n.'' 'le* llpae, bictlltnl dpurai ll faaaesViioua voir, uoa \\\ aoul avaulaueux,



PAGE 1

LB VJTN N. et A. Acra Gran Dans son pei >onnel,le maison compte un raaltra tailleur italien l'un tabllsasmeat de premie • ordril EUeosiso mcsui nrnir des omplr ., tout 'aits et Slir ni'sure, ei oie, cl ; ; i | i | ;ilm beaeb drlil bi.'inc el couleur, coupono de ca im r pour Dan udon> Etoiles i m gll< ta, Bonneterie Cnemieea • ait, an • out de; oileots — Cols et IM ..ii( licti> IIIK-I os cre nions. i .a > }ona ei Pyjamss. Ciio m &f tw 1/ 11 i &f et le meilleur accueil f.fl resi v a tOllil ceux |ui dtirent par une visite rire drii-; l les {oui* de7hr s I'II BSili O un res II 1 1 i oui I : Li rv ••• ani y a pr ni % %  dansai r.o Vas m %  nu ei la et astai le Ore Ser rie Bsront reues qui Li mardi di chaque semain • b'idr •• 1 pour les reoaeign 11 a is du tes ii'i' 1 •!> I S 'i B I I : ;.! %  •', ESiameo du s Dg et du pu ta an d s ma ix man s r*l*' 1 b 1 11 ractioi: C> an t l'roSr.r a r i La maisonH.SILVER Grand Htel de France i eux qui n'ont paa encore ru les i"li^ vM* I nesse que vient de recevoir La Manon li' v oivent, dans leur intrt, s t eropraa*er de pawtjr cette maison, rar nul part Ha neajrurenl Ireuvef d'aussi beau siticles Ides pris ai raisonnables: Nos articles .-oui rr im ni de toute beaut et 1 traiebeur et mis prix dfient toute eoncurrrnre. Irpc de China couleurs assorties 1 •• "-n, luprieur maroon i ;• carreau hoirie '\ oarreaui pour robes et <"he aises 1 rien' u' lo .-.oie a barres tlatiae vollea carreaux \ oilesuisse b Ciepon franais i barres et a carreaux Uiajonal noir up • isimir anqla s nonveaul .- rge bleu u.-i<)!ai.-; suprieur ealmbeach anglais le toutes be^ut* \ paga noir ur • i du l'.hin tal leurs Kaki blanc suprieur lv;i jaune anglais aupl : m iluok union blanc angla i 'no ivaaut' Drill 'iioi d I .me anglais *• ni t 1 01 |aponalapour chemise A nommas -t rob.j- :;>(•' ne lil 1 1 \ III 1OOU e ir I Troc, S.iuting u anc %  prie-ir B 13 le to les lis a i' br J 1 H i1.1 luoiu Lot Jas '-'i\ 1 lu'le ou premire lommunlon OUV irtures I t oouloor suprieur liiil • toi a Madre pour rlicmiaes etjjupei \ [e blanc > %  -i et H ou bes \ il .•• 1 lanchc ili 1 *dina blaaol i barres at uni ripe 1 blanc et cm uir (ours > %  J > 1 ; lt OOU'PII uni II i .1..11 1 lo nan le3 suorieur • 1 1 1 1. ii • 1 ijlas llll ti J 1 t j 1 ) i-cr 1 • s rviiUii li t li'etl M b'au^lien & cou'eu ua aas • la b'.-incies pour la nilleXappe couleuis •' t— l'Vlct'ea blanches damasses tirgandl blanc & ooulear barres A cari eaux. Ina il L > ilo soie pour ciieim les alliommea Satin 1 1 t'o'iiard pour robrs l'oignes h i A amricains 1 letons i> anofl oouleura sup. PopllO de soie uni blanc & rrni extra • 1 ip .u dc a paille Une d liali ruahiur an |htia sup 1 >n bro le I i> rpon Iran MOUS dernires nouveaut 1 %  leti o <•. .1 iiata • pur '.ib'es 11 1 itola* lin '')''• l-i-'ipin %  *c elc. Aimables clients, vou<|ui voulez porter, pende lr.i'\ 1rs ;libeaui tissus uti'tl soil possible *tE (l>l mes et ro igea et U r no n nfoin nard m luaseux, uutl amricain ; l.e plus gra ni assortiment de Liqueure, Gogn VQ gius. wi'ikies, ete. Absinthe Pernod, Amor l'icon, \ermou.he i.(i.N.'i:it\l'.s Iranalses <•; amrlcatnaa ftai= rouit arrives cl lAlltS de Cuba, AuTorn et Habanera. Cl \R 5T l'ES de toutes les fabriques d'If Oltl Gros t lt ill PARFUMERIE et Cartes postales. Prix trs modr*. P. F. Patnzt La maison C L Verret m Marchand ITaMear t Hr> 1823 lue • u lagasin de PEtai^ le recommande au public et a sa m.mineuse e ienlle pour l'lgance de BS coupe et la prompte e r u 1 ion mi e dans I • ouvrages conna sel soins La maison reste ouverte |uqu'a 8 brures du^aoir. Prte mode es, On trouvera •I lier ailleurs, de passi r •c* euil votif '•-! 1 serv, cliez non "Il pas, .iv; ni le moilleu. Rhum Nectar Ch N. (in'ljens 1410, Hue du Magasin de l'ttat 117 Hua Uoone. Foi. 820, R e Courte A U MAISON %  ,. riGC Rue du UUat, No 1017, Unie d'oiva i i b vi MI Alioili fi to B irdSsui; eu ciisss le Il ,., y, 5 bt. Si lonaimenl <)e oiile-cii---— 1. mat Vermouth, M..n ui et llu >i; \igutura Bitter Cognu 5 eto il n ftoi; Vm. Rouga et Bleue suprieur (D be-dques, den barrique! et eaiMCl 'le li bout. .li rnipagne CharPC. lleiiiie u Bacr gr*au el eon ai Viaaigra "n caisse de ii lit %  i en barrlquea de 12 aallona, ete. etc. ALUMINUM LINE w-0 leaus 4 SO A&ftrisas Stedmship Co ht. Prochain dpii direct pour Torl-au PM0 Hati ic ilcam r "lin*' laneera M ew Orlans le H Juin Couiaol pi ur tous h s porta d'Hati. Le S|S iW laissera |el ti'latts le 16 juin cou rant" directcmenl pour ,Fort-aufrince. (, fcu-dul fuiicc k> S Juin i<$5 A. de lalteis el C*, Agents Gnraux 'u Procur ez-vous tlo jolis eadeaus pour anniversaires, iinaillcs, mariages et bapfraes chez Rue Bonne-Foi. %  I •



PAGE 1

DIRECTEUR PROPRIETE lUPRlUEl* Clment Magloire BOI.,VEHNA 13f>8, Hue Amricain Quotidien TLU-HONI )N'|14! Puni atteindre la vi il, il laul, il il t* loif dans si rie se I • 1 :111 %  de toutes lf> opinions '|ii on a reues fi reconstruire, de nonveau et du le londemenl Lul le s\stme de ses connaissantes. Descartes l^ineANNEK N e &5>0 M U-PRINCS ( HATI) MAHD1 10 .11'IN H2r, Le Conseil l'Etat peut-il prendre le titre d'Assemble Nationale ? L'affirmative esl certaine dit Me Terlonge Le l:i Jn (SIS. Moasiaui la Dirai leur, \ o tre i iinii'i rr Le NoovaUiab esl lien promet s'cnilnmmer. ApreiiM.ii' lait Ifs honneurs de son journal a une question de droit ronstilutiunnel qae j'ai MMy de tirer au clair dans les colonues dut Matin, il M diipai.de, surpris, %  i mou but est de i In ,iu--i a coup da U H '! mi un i| I'II livr* a I assaut du Pouvoir. Je ne crois pun i beeoin de me deleu i rassort du texte conililulionrel el Imites les hypolbst s — as-i/ rares d'ailleurs, rappele* pur le Nouvelliste du 12 Juin IW5 — ne peu vent rirn ronlre la volont du Souverain fornealleBienl exprime dans !e l'acte organique. Mais si ces hvpotbMS pouvaient se vrilier. il apparlicndiait peintre au Bouveraln mi mime ou i -PS H pieil;. niactuels de aolu ionner touteles questions tran g.re aux db ls que le "Nouvel* liste" a seiiraises — en manire de rponse —contre la Tho* preonise dans le Numro u Matin • du 10 Juin l 1 '.' I, il. TERLONGE Substitut du Commissaire du gouvernement prle Tiihunal de Cassation de la Rpublique — A la soit* le I article paru dane la • Nouvelliste da usai Il du courant, nou\\ %  •< s eOfl re. u la lettre suivante qui pri i-e le point de vu de ibon i bU Z6i^rr&*r*wrj& La C, D % R m Aprs avoir investigu sur les 110 rclamations gonaiviennes,les honorables membres de la i". D. H. sont partis ilun ne lu derniei midi poill l'iai-.u.' • don IIBCOBU* uueioot pour les autrevilles du Nord. Nous prenons plaisirs noter que le difctinguIV.-. but da la c. •. R. Mr A bel Lger a dirige i es tra vaux avec habilet et prestige. Il n'y a qu'une roil pour an d cerner les paa vifs e.o^es aussi bieu qu aux distingues Mrs Uelage et Stanley Nous leur soiihmonbon vnva ge et fructueuse besogne. (De L'ArHbonUi p. Pc Monsieur Juan Elias Maacoso llijo, Madame Moscoso et MHe Moscosn en laissant l'orl au l'iin ce et ni ragratlanl da as paa pou voir prendre congi personnelle ment de tous leurs amis, le (ont par la prsente en avant le plaisir de se mettre leur disposition en leur rsilence de So Domingo, Rpublique Dominicaine. En u>ma leinp lia exprim ni leur plus profonde gratitude pour les dlicate* attentions dont ils ont t I objet dans cette socil cuiti vee n en garderont le plus agra ble des souvenirs. 4 veudrp Chaudlra vrtloal doue Chavauv -.arlrf-,, SU MUtlU in lacr-œuf le Torgeau La oie n t de la bVe purois s le sera clbre Dirnanrba tl Juin Le matin fi 8 heuies une gnndm>s-lennele seia i i -ri I p r l> i borale. L serm -n de circon-lH .e sera 1 it par ' lt. %  Go sia, x 'i' g n ri. L's" r em di, h 4 l|t\ il y aura pocet i ai ''u St '•ncremen* an Sort Varna % %  B KJM du I National dd sia on cor.cours, Substilut prs le Tribunal de Cas* satioT : La |i, loin IMS. Mi it Dirai leur, J'ai une grands p •' s rendre au Juriste inco nu Le dveloppe menl de sa Ihaaa No 18 Juin, Nonvetliala ) me donne deux fo raison. Il argaaaeots alnai : %  La Corps Lass* a il i i tanasaJ StioaaJa s.,nt d. m Institution • liffr' '"" A% mi • tppi l l'art. I) de la Cons lllnlion, il i mtmU L' crlie n donne an Coaaal d'Sl >l I" dr rit d'asa r la Pouvoir Lgii alil al ne lui d inn pie ce seul pouvoir. Cela res-url nellenient, ajOUle-l il des lerm's Pouvoir Lgntatif at Corps Lgialatil II ''-t bien dit axera ra e P • ili L "lai irW .-t jasqu'H ii eontilution du Ooros i. ilalii i. fiel srti" a eonstltuant, soutieni la Joriaia, me drogatloa ipciala et irai ill ira tus principe* u m r n\ d lu Constitution ne re"l i ra loi rpc' que raatriotl< vemenl •> Si le e n-t 'mu', entit 'ul l'auteur an mi ma, ai lil voo'u eonlrar le Pouvo rle \ M mhla N il^o nais au c.on-ei! d'Etat, il l'aurait dit au*si ilsme I 11 M"*e aotsnl de p e, i-i ui qu'il I i fait en lui conlrant les Pou: niait \ nia remarquons d'abord que l'auteur a mi* les Poi t'a' Non, le i ii ulor au i ,, iaail d'Etil lePou ..ii Lgislatif, en qui aai dlffroiit. L Seuimmu na po rrail l'eiprlmer p'ns claire menl %  I .il D m i par : Mi I m More Dania SI u le, \ barl Cranville, IJI K'ussan. Nous pr sn'ona nos nie Henri eomp i i i veau romt >'l -i % %  > : menl I uni '• te jei qui ne manquera i nse ver la bot r on i t ir %  %  la diatlnc lion ei il lgani '• m "i laine Championnal de Tennia La deuxime nuleh du ilnm i nal d i unis Coup • Pi 1er lia* on p mi i.i sii-on 19Ji |S eut 'i n dim meh i api un li '. b mr s sur le terrain du ce de sportil % %  Mariani c^lr ce der nier c nli et le club Bmricaio. \ (art la grariau •' l iveo la rru 'Ile' le terris BpOfHl de Marinni mit son terrain %  la disposill m du c unit, il es' A remarquer q la os n itch • ni leu entre di ai pet I en Bwli •' da l snois, tant et si bien qi e I stislam a ne p luvail pis h i pape) er de les e 11 v i ir de Il uips en temps ,|c vilapplaudis ii monts. i: lultala : Pour le club Sffi i i sin, M-'s aieura i L. i i genaal i L i ul Main b.'b ni bfl I at fl MM .. %  ms \\ II. Wil lams .i II Da \ m \ .lu ul. \i.r i i m vu second douM. Mi u i u i %  •• n et J Pbipp*. du club M irta ni s ml billuS II -1 .•• >'. i cou h ii 9 p il le ipl. Iv ibl e %  i li .-I la m 'i'ii Lad h du i lub n i ic lia vu premiei Single, \li Joi n naal bat Mr Willi uns —fl al e.J. Le cl oh smrii tin i i >l la g .gnant de la se mi lin lia pa %  vi i lira des ; il aigui Sel' Il est k signaler que M n que billu, Monsieur \V. Il \\ i i uns daoi la 'simple' conln |< i li MA pion Jon/eneel pu a | Imirabl l me i • i mi ila li apptau lissa uienls des spciale ir-. AU-si, M g sieurs Pbipp* et II r-i li luile -e, i m I douille. I que li illu • %  • r 11 fuit bonnaur laui Cai l.i i autres mal bai ICI sammenl jous. Diplme de l'Iosiitat tt Pans Colonial "entr .le nr, VOJ IgB d'Eurone, o il est perlectioon en otorh %  nolarvn.'oln^'e pt or>lila'mol.i_' e dans leIl pil uix da Paris, a l'bon ri-iir d'informer le pnbHi ou'l a repris la l'ireclinn 'e nu l .ilnr • %  Maladie da YPIIX, dea I treilles, du Nez at de In Gortofe. El d on • alioratnire, pour les ori'vean van'es : i n' la* reh*rohea dans '• sali, waseeemsnn *lnalyae l< • il Rararn*. *na|v<<> de |'i tna' i • i gi *iion • |i M ratiu '. || ion i, p, n i Batiste et Linon pur iil JCHEZ Slainhouly & Sercjile O vous trouverez aussi du crpon nnenlal,raline voiles &f *! loile i ilrap Ul. Nouvelles Etrangres Par Calilo Rnln: "gourde" li oit i•B ne A propos du mul sgOBrda* qu l'A admie Irai lise • lllail CBB ser et i|ue le mari bal Joffra a -nu v, remporlanl nina une ni uvel'e victoire. Mi '.oui-. Dure -mes .. Propos d'un l'aiisien > dl : "Deseperts me commu'iqn' Q*V une etvmoloarie plus ariansi "gourde" vient de l'e-pagr ol "gordo'', monnaie d'argtnl pua O'iin iKinenl appel "piastre. L* gourde* entire v.: ait avant ls cration des banques colo nisle* d'emi-sion. la Mar'inique. 0 i,... I ,. i n; h la Gui II '.U| a, m il i ntime b qm ,, L g m i mo ;. ci<> %  vi i !• mi la R.* 1 i i %  d'Haiti, o i ne I lublinni 1 ai* e-i leogna offl .-lie. • En Chine CANTON — Les troupes de Iv .v *niiin.'. l'Uiniulcs pu ds officiers bolch ilkssasonl liBcra A l'as-aiii de la plue .< fendue par loi lorces du ^unan, ces der niera aj ml d sur toute la li^ne ild il vii-'uieux se sont livrs aux pil i e\ iC olre les aincus el la populallOB e vile. PEKIM Le conaail des minis 'ils il api ne la "oie | u i -i la remise au mnisiie d Italie doyen du Corps iliplomali pie dsns l.i quille il est dit que le moveu le [ dus rapide el elle.ni de rtablir S psil Shanghai est le retrait dei rcea et anaorea dbarqu s dans cette ville. Dai les milieux nlficie s, on CODlidra que la ma jorit des pin—aineun epleia < t'.e m !i il n m iii M'en n s il" AIIIIIIKIMI NnRVEQE— Le vapeur L /rIre , tiord duquel l'expdition envove par le gouvernement nor v"den au secours d" J m undseii, esl uni. %  dans ce port o se trou le i Farm MviTe appartenant k I exploiteur. Les aroplanes ont diilveiil snivir au lieutenant llo'mes, -es subordonns pour ni In ii h r l'eipl rleur peidu. se roni dbarqus sans retard. La littialion au Maroc I' M US Le gouvernement con vaincu de l'impossibilit de rsou dre le problme manunin -aua la eolUbiration de 1'Bapagas, fait decil'.jrls pour oh'enir le corseu temeiil du Dir rloire militaire espagnol au moveu d'un accord qui •era discut apis demain a Ma In I M. Aristide Biiand a rappor l 4a Gaara i-suiam %  >• donne par M i.iiiinons de Lon, ambas i la ir 't i ip igne,pi n lanl 1 >s con froBl es -m le trafic des'urmes que \11 li 1 1 i piera de confrer la France i nui maintanlr le blcs us daa i le* da Ilifi el aflia rhar ics n i* las da racavolr des aunes cl des minutions cpe i daul ni conoidre que lo blocua i i -ira pas aulli-ant pour lermi nei la lutte conlie Ablol liriin et se. partisans Uni que les armes franaises u auroi I pas su < %  dans la/one e-p.giioie alin de pounui vie les maroeaini jusque dans b urs reluges La cri ti minialrille en lelgique reprend lorce • i vigueur lllll \ELLES Le vicomte oui lel qui avait russi fc r, r mer un ministre, vie t de po.-.er la quca le,n ne conliaiice au snat et i la chambre dedepnie* pour *'as*u rei de la • oopration des calboli ques avec le gouvernement de coa Inion dans b quel sont compris les -e la Istes. Le gouvernemei t de M Poullal a t battu au se nat par 86 voix contre it et au parlement par -il voix co.treit. Dans la politique grecque ATHENES— L'im i il K i I ni i ti, pr-idoul de la r'pub i pi, a cli.ir.' • la g unii il Kisariaal* da I* lormatton run ministre de con cenirilion en sud ti ution da celui d v *. MiohoUknoBOulos, La rai Klaarianii a d mand un dlai de is heurs ; poui lpo II \ Moscou Le Communiante aurait trnuvides ajenta pr'eieux parmi lea i-tmlianla amneaini MOflCOl] La poli. .• vianl da [ irocder i l'aiieslutinii da noiii ireux groupemonar< hl les org i nises dans le bol de oonspiri r con tre le gouvernement actuel affilis au groupe du prtendant Nloolaa N'icolacvitch. ItlCJV — La dlgatlOB des etu dianls amricains qui tudia dam celte ville les procds sovitique-, a cuuvena Bvoe le Sovuarcoi et U troisime nternalionale d'orgai i soi son ri'iour an ansiique Isa tudiants amricains BOUS une foi me identique k celle qui a en I en Rnasis II aprs lus Hilorm i lions donnes par le conseil decorrmissaires du peuple, 1uni v traits amrlcainas i omptanl .1 • ja l'i istii tudiants communit) • organisas an v rlu dechange d'impies ion (Ul ont eu llaa I Ara K'iuln le Un -le ) eu l'.tl Nouvelles Diverses RIGA— Le gottvorni m ni li Soviets prpare i ne i| dilioo I" six avions qui se reudront i P km pai la seongolia In distana a franchir asl d' mvlron mille Le prsident Karnine a -ign un dcret spcial suivant lequi l autorits civiles el militaires s.. trouvant sur ls p n avion4 devront leur prtai i lielanaa 8B cas de besoin. FK/.— M. l'ainleve a re> U .1 Tisaa les i h -IIl h il,u. li |,|e la France Le prsident .lu oonMll a visite en mie |e i entre, de l'ar me n.no ilaa al a ramis daa dco r itiu i%  < p utleurs pilotas i ii se sonl distingus dans les rconU combats III :\lll >l'— Le roi de Kouma ne pirlira iiice-sammeul pont li France ou il pissera dent mo s daus une slaii m lia naire puni iviablir a sant ; le parlement roumain restera clos pendant l'ab sence du roi. JLCS cours i i Juin I'AIUH— Dollar Sterling NEW VOUE— fi im Sterling tO.j > '.n.'-, 80.09 l.Vi 1 N't-Ti irlt.cn pl in jour, les voy;ii|itir*. il'un ailto* lins BOlH il'-valis,' I u coup lOdai .eiM a lI rat dm iork le Irt Mal iltrnier Quatre binditi rer rodui'ani d'un faon m. d rnc ). xp • ildes t gin d %  de %  | di min • %  ni err I un nutnl en oui L ai.' eur, Aprs quoi ils sViili i eut ri , puu'i t fltie rsUrapj-i •N.%


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06448
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, June 16, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06448

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PROPRIETE
lUPRlUEl*
Clment Magloire
BOI.,VEHNA
13f>8, Hue Amricain
Quotidien
TLU-HONI )N'|14!

Puni atteindre la vi il, il laul,
il il t* loif dans si rie se I -1:111
de toutes lf> opinions '|ii on a
reues fi reconstruire, de non-
veau et du le londemenl Lul
le s\stme de ses connaissantes.
Descartes
l^ineANNEK Ne &5>0
m U-PRINCS ( HATI)
MAHD1 10 .11'IN H2r,
Le Conseil l'Etat peut-il prendre le titre
d'Assemble Nationale ?
L'affirmative esl certaine dit Me Terlonge
Le l:i Jn (SIS.
Moasiaui la Dirai leur,
\otre i iinii'i rr Le NoovaUiab
esl lien promet s'cnilnmmer.
Apre- iiM.ii' lait Ifs honneurs de
son journal a une question de
droit ronstilutiunnel qae j'ai MMy
de tirer au clair dans les colonues
dut Matin, il m diipai.de, surpris,
i mou but est de i In ,iu--i a
coup da U h '! m- i un i| i'ii livr*
a I assaut du Pouvoir.
Je ne crois pu- n i beeoin de
me deleu dieu~e. Car j'ai la pnlenlion d'a-
voir combattu ion opinion erm.
ne avec des mgume.il- da levte
puiss dans la Constitution qui
nous rgit.
' rgane de la Lui. mon cnnalanl
souci i t de ronsidrer las quea
lions da Droit <'i UO point de vus
moins subjectif. Lis craintes de
votre contrre, sgne inla Ulb'S de
l'intolrance h un.me, me parais-
sent donc iajustifias. Mais tant
maux si la IhM pu-je soutiens
peut servir la po itiqua d'un hom
me minent que je considre une
pure gioirr hatienne.
Hien vtre,
II. TERLONGE av.
AU JURISTE INGONNI
" Le Tribunal de Casation ne
p' urrail pas dunrer le li're d' V
semble Na'ionale nu Conseil d E
tat ce qui est se dresser eoilre
l'art. D de la l'on tilulion i
el la conclusion de l'aute.ir nuo
nvme de l'article du "Nouvelli-ie"
(No 8 Juin I'..") )
Le Conseil J'Eial peut-il praodr<
le titre d \s-embl.e N ilionale ?
L'allrmative, esi certaine. Eli-res.
sort lumineusement de l'art \\
des art. Il al iO de la Constitution.
En effet si ce corps exerce le
Pouvoir Lgi-latil dvolu . une
Cbambr. et un Sn il, il est vident
qu'en l'abaSBCS 1 deux Clin
Lres. il doit remplir bs atiribu*
tloas de l'Assemble Nat.orale,
car il exeice !c l'uuvtir Lg ilatil
i n -1 i la < oiistiliilion du Corps
Lgislatif.
La pouvoir du Cooeail il Kl il
pr. ii lormel de la CoBstiluHon Le fou
veraiu n'a pas voulu qu'en l'ai
a^nce de Corps Lgislatif les ser
vices publics et les intrts nalio
naux k'sseiit paraivses. l'our voter
la loi budgtaire, celle i nneernant
la quotit et le mode il perception
de impts aie il lallait un organe.
il \ a pourvu par ls crai in du
ons. il d'Etat qui a toute- les alti i
butions des d.-ux Chambre runies.
La lettre de laC.onstilution Hevan'
toujours pivaloir, il est certain
que le Conseil d E at ne peut
a identifier, ai se eonlondre, tsec
le Cop< I gilalif. Il n e. t p le
orps Lgislatif, mais il le rmtlau
puisqu'il exerce le Pouvir Lg lilil iiisqn'A la Constitution du
Corp- Lgislatif Les deux termes
ne sont pas gaux, mais quiva
lents. Et ce pouvoir que le Conseil
d'Etal tient de la Constitution, il
l'exerce par s ibslilution en varia
d'une dlgation "pdale du 8 mi
verain.
Si cela eat vrai le contraire
na peut paa rire fatllemenl tab i
tous I-s actes accompli* en ver-
tu Hes pouvoirs qui lui ont t de
\ las sont constitutionnel* et obi
gent la Nation qui milita la Cons'l
tution pir une forte m ij rite Bfl
consquence |'er*' do Tribunal
de Cassation en dontinl 'e litre
d'Assimile N'a'ionale eu d n -i
de ni mi nation du 10 Avri Itft
l ny une frrmiile q> i rassort
du texte conililulionrel el Imites
les hypolbst s as-i/ rares d'ail-
leurs, rappele* pur le Nouvel-
liste du 12 Juin IW5 ne peu
vent rirn ronlre la volont du
Souverain fornealleBienl exprime
dans !e l'acte organique.
Mais si ces hvpotbMS pouvaient
se vrilier. il apparlicndiait pein-
tre au Bouveraln mi mime ou i
-PS H pie- il;.ni- actuels de aolu
ionner toute- les questions tran
g.re aux db ls que le "Nouvel*
liste" a seiiraises en manire de
rponse contre la Tho* preoni-
se dans le Numro u Matin
du 10 Juin l1'.' I,
il. TERLONGE
Substitut du Commissaire
du gouvernement pr- le
Tiihunal de Cassation
de la Rpublique
A la soit* le I article paru
dane la Nouvelliste da usai
Il du courant, nou- \\ < s eOfl
re. u la lettre suivante qui pri i-e
le point de vu de ibon i bU
Z6i^rr&*r*wrj&
La C, D% Rm
Aprs avoir investigu sur les
110 rclamations gonaiviennes,les
honorables membres de la i". D.
H. sont partis ilun ne lu derniei
midi poill l'iai-.u.' don IIbCOBU*
uueioot pour les autre- villes du
Nord.
Nous prenons plaisirs noter que
le difctingu- IV.-. but da la c. .
R. Mr A bel Lger a dirige ies tra
vaux avec habilet et prestige.
Il n'y a qu'une roil pour an d
cerner les paa vifs e.o^es aussi
bieu qu aux distingues Mrs Uelage
et Stanley
Nous leur soiihmon- bon vnva
ge et fructueuse besogne.
(De L'ArHbonUi
p. P- c
Monsieur Juan Elias Maacoso
llijo, Madame Moscoso et MHe
Moscosn en laissant l'orl au l'iin
ce et ni ragratlanl da as paa pou
voir prendre congi personnelle
ment de tous leurs amis, le (ont
par la prsente en avant le plaisir
de se mettre leur disposition en
leur rsilence de So Domingo,
Rpublique Dominicaine.
En u>ma leinp lia exprim ni
leur plus profonde gratitude pour
les dlicate* attentions dont ils ont
t I objet dans cette socil cuiti
vee n en garderont le plus agra
ble des souvenirs.
4 veudrp
Chaudlra vrtloal doue
Chavauv
-.arlrf-,, SU MUtlU
in lacr-uf le Torgeau
La oie n t de la bVe purois
s le sera clbre Dirnanrba tl
Juin Le matin fi 8 heuies une
gnndm>s- -lennele seia i i -ri
I p r l> i borale. L serm -n de
circon-lH .e sera 1 it par ' lt.
. Go sia, x 'i' g n ri.
L's"re- m di, h 4 l|t\ il y aura
pocet i ai ''u St 'ncremen* an
Sort Varna B kjm du I
National dd sia on cor.cours,
Substilut prs le Tribunal de Cas*
satioT :
La |i, loin IMS.
Mi it Dirai leur,
J'ai une grands p ' s rendre
au Juriste inco nu Le dveloppe
menl de sa Ihaaa No 18 Juin,
Nonvetliala ) me donne deux fo
raison.
Il argaaaeots alnai : La Corps
Lass* a il i i tanasaJ StioaaJa
s.,nt d. m Institution liffr' '""
A% mi tppi l l'art. I) de la Cons
lllnlion, il i mtmU L' crlie n
donne an Coaaal d'Sl >l I" dr rit
d'asa r la Pouvoir Lgii alil al
ne lui d inn pie ce seul pouvoir.
Cela res-url nellenient, ajOUle-l il
des lerm's Pouvoir Lgntatif at
Corps Lgialatil II ''-t bien dit
, axera ra e P ili L "lai irW .-t
jasqu'H ii eontilution du Ooros
i. ilalii i. fiel srti" a eonstltuant,
soutieni la Joriaia, me drogatloa
ipciala et irai ill ira tus princi-
pe* u m r n\ d lu Constitution ne
re"l i ra loi rpc' que raatriotl<
vemenl >
Si le e n-t 'mu', entit 'ul l'au-
teur an mi ma, ai lil voo'u eonlrar
le Pouvo r- le \ m mhla N il^o
nais au c.on-ei! d'Etat, il l'aurait
dit au*si ilsme I 11 M"*e aotsnl
de p e, i-i ui qu'il I i fait en lui
conlrant les Pou: niait
\ nia remarquons d'abord que
l'auteur a mi* les Poi t'a'
Non, le i ii ulor au
i ,, iaail d'Etil lePou ..ii Lgislatif,
en qui aai dlffroiit. L Seuimmu
na po rrail l'eiprlmer p'ns claire
menl I .il D vellis'e ".
Le San ment la la Hpubli
que esl en et oaalitu par tro s
Pouvoi s i infrer I un saal co-ps
l'exercice du Ponvon L giaUlif
e'...i dii. nie i m H is reui liia
lu il s les allriboti ms dvoluai a
I I' uvo'r Or, il o'\ a pis une
enlit luridique .'appelant Assem-
ble \ iioi ils
I. v \ iti m aie f ir ae
pu la runi m des dans Chambres
et une attribution apnitla du
Pool i r Lgil i le I
oneti u iut i i ii' iii 'i i m l il l1
elare que le 'ou-eild Etat exercera
le Pouvoir Lgialatil Silatarca
-. n' es Po n nr. il r. rnpit mme
i, itirib ition l< olo<
aux deux C rps naun s I a*y a
donc pas lieu i interprtation res-
Irii lii . Cala t clait
Bien i tra,
Il fgRL0NG8
Le Docteur
Pour les Cardes
d'honneur
A l'orcaaion de la Pote du Sa
cr( Cirur qui se ri clbr* h l'E
g'ti le Tiirgeau. psroisss du Sa
pe< ipnrj les n - la'ls i irde
d'honneur da S cr Cmor, sou* la
direction de leur Zlatrice, se r-'u
nirnni en celle tirlise de II lini
re a mid', pour lis prierai pabll
que*.
i Ile r o lotion raligiaoaa qui
fil lellemenl i ei on nue an i rsn
ce. au Canada, en Be'giquf al eu
d'autres en le i'- se dve inpo ra
ilmllemeiild in- b IU loupde \ ill"
de la Rpublique.
N ois m liu ions trou appri i i
elle h..r,. Initiative dans noir i
Pays ,iii a I ni besoin ds prires?
'-*** * .m ^^-wxioxB^aaaVaar **tr-^r^44 .
Cercle Bellevue
snx lections gnrales qui on'
eu lie l'iman li- dernier au Cer
i le Ballevne, le* suffi igas sa so I
i i '. totjens, p mr
i'i. 11 ml . Ren Pau
b*rl, 11 \ ica Pral len . Cl irlea
de II Jva, la Trsorei le Le q i I i
Cm-. Hlon irl i ils onl t r.>m
i par : Mi I m More
Dania SI u le, \ barl Cranville,
IjI K'ussan.
Nous pr sn'ona nos nie Henri
eomp i i i.....veau romt >'l
-i >:' menl I uni ' te jei qui
ne manquera i nse ver la
bot r on i t ir la diatlnc
lion ei il lgani ' m "i laine
Championnal de Tennia
La deuxime nuleh du ilnm
i.....nal d i unis Coup Pi 1er
lia* on p mi i.i sii-on 19Ji |S
eut 'i n dim meh i api un li '.
b mr s sur le terrain du ce de
sportil ! Mariani c^lr ce der
nier c nli et le club Bmricaio.
\ (art la grariau ' l iveo la
rru 'Ile' le terris BpOfHl de Marinni
mit son terrain la disposill m du
c unit, il es' A remarquer q la os
n itch ni leu entre di ai pet I
en Bwli ' da l snois, tant et si
bien qi e I stislam a ne p luvail
pis h i pape) er de les e 11 v i ir de
Il uips en temps ,|c vil- applaudis
ii monts.
i: lultala :
Pour le club Sffi i i sin, M-'s
aieura i L. i i genaal i L i ul
Main b.'b ni bfl I at fl Mm
..ms \\ II. Wil lams .i II Da
\ m \ .lu ul. \i.r i i m
vu second douM. Mi u i
u i n et J Pbipp*. du club M irta
ni s ml billu- S II -1 . >'. i cou
h ii 9 p il le ipl. Iv ibl e i li .-I
la m 'i'ii Lad h du i lub n i ic lia
vu premiei Single, \li Joi n
naal bat Mr Willi uns fl al
e.- J.
Le cl oh smrii tin i i >l..... la
g .gnant de la se mi lin lia pa
vi i lira des ; il aigui Sel' .
Il est k signaler que M n que
billu, Monsieur \V. Il \\ i i uns
daoi la 'simple' conln |< i li ma
pion Jon/eneel pu a | Imirabl l
me i i mi ila li apptau lissa
uienls des spciale ir-. AU-si, M g
sieurs Pbipp* et II r-i li lui- le -e,
i m I douille. I..... que li illu r 11
fuit bonnaur laui Cai
l.i i autres mal bai ici
sammenl jous.
Diplme de l'Iosiitat
tt Pans
Colonial
"entr .le nr, VOJ IgB d'Eurone,
o il est perlectioon en otorh
nolarvn.'oln^'e pt or>lila'mol.i_' e
dans le- Il pil uix da Paris, a l'bon
ri-iir d'informer le pnbHi ou'l a
repris la l'ireclinn 'e nu l .ilnr !
Maladie da Ypiix, dea
I treilles, du Nez at
de In Gortofe.
El d on alioratnire, pour les
ori've- an van'es :
i n' la* reh*rohea dans '
sali, waseeemsnn *lnalyae l<
il Rararn*. *na|v<<> de |'i
tna' i i gi *iion
' |i M
ratiu '. || ion
i, p, n i
Batiste et Linon pur iil
jchez
Slainhouly & Sercjile
O vous trouverez aussi du crpon nnenlal,raline
voiles ?*! loile i ilrap Ul.
Nouvelles Etrangres
Par Calilo
Rnln: "gourde" li oit i-b ne
A propos du mul sgOBrda* qu
l'A admie Irai lise lllail CBB
ser et i|ue le mari bal Joffra a -nu
v, remporlanl nina une ni uvel'e
victoire. Mi '.oui-. Dure -m- es
.. Propos d'un l'aiisien > dl :
"Deseperts me commu'iqn' Q*V
une etvmoloarie plus ariansi
"gourde" vient de l'e-pagr ol
"gordo'', monnaie d'argtnl pua
O'iin iKinenl appel "piastre.
L* gourde* entire v.: ait
avant ls cration des banques colo
nisle* d'emi-sion. la Mar'inique.
0 i,... I ,. i n- ; h la Gui II '.U| a,
m il i ntime b qm .
,, L g m i mo
;. ci<> vi i ! mi la R.*
1 i i d'Haiti, o i ne I lublinni
1 ai* e-i leogna offl
.-lie.
En Chine
CANTON Les troupes de
Iv .v *niiin.'. l'Uiniulcs pu ds
officiers bolch ilkssasonl liBcra
A l'as-aiii de la plue .< fendue
par loi lorces du ^unan, ces der
niera aj ml d sur toute la li^ne
ild il vii-'uieux se sont livrs
aux pil i e\ i- C olre les aincus
el la populallOB e vile.
PEKIM Le conaail des minis
'ils il api.....ne la "oie | u i -i la
remise au mnisiie d Italie doyen
du Corps iliplomali pie dsns l.i
quille il est dit que le moveu le
[dus rapide el elle.ni de rtablir
S psil Shanghai est le retrait
de- i rcea et anaorea dbarqu s
dans cette ville. Dai les milieux
nlficie s, on CODlidra que la ma
jorit des pinaine- un epleia
< t'.e m !i il n m
iii M'en n s il" AiiiiiikIm- I
NnRVEQE Le vapeur L /r-
Ire , tiord duquel l'expdition
envove par le gouvernement nor
v"den au secours d"Jmundseii,
esl uni. dans ce port o se trou
le i Farm MviTe appartenant
k I exploiteur. Les aroplanes
ont diilveiil snivir au lieutenant
llo'mes, -es subordonns pour
ni In ii h r l'eipl rleur peidu. se
roni dbarqus sans retard.
La littialion au Maroc
I'MUS Le gouvernement con
vaincu de l'impossibilit de rsou
dre le problme manunin -aua la
eolUbiration de 1'Bapagas, fait
de- cil'.jrls pour oh'enir le corseu
temeiil du Dir rloire militaire es-
pagnol au moveu d'un accord qui
era discut apis demain a Ma
In I M. Aristide Biiand a rappor
l 4a Gaara i-suiam> donne
par M i.iiiinons de Lon, ambas
i la ir 't i ip igne,pi n lanl 1 >s con
froBl es -m le trafic des'urmes
que \11 li 11 i piera de confrer
la France i nui maintanlr le
blcs us daa i le* da Ilifi el aflia
rhar ics n i* las da racavolr des
aunes cl des minutions cpe i
daul ni conoidre que lo blocua
i i -ira pas aulli-ant pour lermi
nei la lutte conlie Ablol liriin et
se. partisans Uni que les armes
franaises u auroi I pas su <* dans
la/one e-p.giioie alin de pounui
vie les maroeaini jusque dans
b urs reluges
La cri ti minialrille en
lelgique reprend lorce
i vigueur
lllll \ELLES Le vicomte oui
lel qui avait russi fc r, r mer un
ministre, vie t de po.-.er la quca
le,n ne conliaiice au snat et i la
chambre de- depnie* pour *'as*u
rei de la oopration des calboli
ques avec le gouvernement de coa
Inion dans b quel sont compris
les -e la Istes. Le gouvernemei t
de M Poullal a t battu au se
nat par 86 voix contre it et au
parlement par -il voix co.treit.
Dans la politique grecque
ATHENES L'im i il K i I ni i
ti, pr-idoul de la r'pub i pi, a
cli.ir.' la g unii il Kisariaal* da I*
lormatton run ministre de con
cenirilion en sud ti ution da celui
d v*. MiohoUknoBOulos, La
rai Klaarianii a d mand un dlai
de is heurs ; poui lpo II
\ Moscou
Le Communiante aurait
trnuvi- des ajenta pr'-
eieux parmi lea i-tmlianla
amneaini
MOflCOl] La poli. . vianl da
[irocder i l'aiieslutinii da noiii
ireux groupe- monar< hl les org i
nises dans le bol de oonspiri r con
tre le gouvernement actuel affilis
au groupe du prtendant Nloolaa
N'icolacvitch.
ItlCJV La dlgatlOB des etu
dianls amricains qui tudia dam
celte ville les procds sovitique-,
a cuuvena Bvoe le Sovuarcoi et U
troisime nternalionale d'orgai i
soi son ri'iour an ansiique Isa
tudiants amricains bous une foi
me identique k celle qui a en I
en Rnasis II aprs lus Hilorm i
lions donnes par le conseil de-
corrmissaires du peuple, 1- uni
v traits amrlcainas i omptanl .1
ja l'i istii tudiants communit)
organisas an v rlu de- change
d'impies ion (Ul ont eu llaa I
Ara K'iuln le Un -le ) eu l'.tl .
Nouvelles Diverses
RIGA Le gottvorni m ni li
Soviets prpare i ne i| dilioo I"
six avions qui se reudront i P
km pai la seongolia In distana
a franchir asl d' mvlron mille
Le prsident Karnine a -ign un
dcret spcial suivant lequi l .
autorits civiles el militaires s..
trouvant sur ls p n..... avion4
devront leur prtai i lielanaa 8B
cas de besoin.
FK/. M. l'ainleve a re> U .1
Tisaa les i h -I- Il h il,u. li |,|e-
la France Le prsident .lu oonMll
a visite en mie |e i entre, de l'ar
me n.no ilaa al a ramis daa dco
r itiu i- < p utleurs pilotas i ii se
sonl distingus dans les rconU
combats
III :\lll >l' Le roi de Kouma
ne pirlira iiice-sammeul pont li
France ou il pissera dent mo s
daus une slaii m lia naire puni
iviablir a sant ; le parlement
roumain restera clos pendant l'ab
sence du roi.
jlcs cours
i i Juin
I'aiuh. Dollar Sterling NEW VOUE fi im Sterling tO.j > '.n.'-, 80.09 l.Vi
1 N't-Ti irlt.cn pl in jour,
les voy;ii|itir*. il'un ailto*
lins BOlH il'-valis,'
I u coup lOdai .eiM a l-
I rat dm iork
le Irt Mal iltrnier Quatre binditi
rer rodui'ani d'un faon m. d rnc
). xp il- des t gin d de ! |
. di min ni err I un nutnl
en oui L ai.' eur,
Aprs quoi ils sViili i eut ri ,
puu'i t fltie rsUrapj-i
N.%


L. .V^IN
Crme
TE1NDELYS-1
donne un teint de lys
Jnu y.iili.-.nl Consiqnataue
Rception Diplomatique
W ndrc li di rau r. Sou Ej
M( i.m ni Mk;i i A. Ri man
llljO, i Ail 'Il -.il- i I
Ministi I li r |ioUni sire di
lr pi b ;,. Dominic m> a I''.-
au'Ffin Ci. i'1 i" u, m Pt
laii \ i i u i i 80-
lenni .1 ;a c le Cn moi i 'l
i ou l ii i m i le
I ii i I Hpubli |i. .i
3in il ii c mise 'i Sei \j Un s
e i i i,o i les Leur de
Itapi i li M maiiur Juan Elias
Mosi ou II
Soi Ej llei I i idi ut
de la II' pubiiqne tail i nlour
de toi li i M'inlur- e Sou
i .nu. nemti Bl d< i Mil' ii i i
de S'ii Eii Major.
A|' es I diicoui* pr< loco*
lain ^ Si n Ei ielki.ee I Pn -
aident invita .'li Ri n an I pieu-
dre i i sea ci ili el i < t avi c
lui m r convi rsatic o de l i lus
grande cordialit.
Voi i l< qui ;
clian, i l'li'' (ii -mn :
'! vlil (T|i A'.
CI I Il I '' m..' M,
J'ai 1*1 nm iir de rrireitn eo
ire i i uiaitia de Von I \r. I-
lence, n mi me li mps que lea
ht Un de U in el de ii n Imv
no pi tur, Celles par
leaqui i 'illustre i < \ rai di n
II. i ri \ f ,ii' /, Pu idi 11 de
la II 11 hh|iie 11< n u i Bim m
i a li i in m de me i.....n r
mi. li '.i \r lirai idii aire il
Mn iMn I i. iiipi t. Diiam p s
I < rr.cD.rnl Ji Vi In r.i
ci lit i i ' i' niion don j ii
ait m lui j>ii coiisiilue li ui mi i
un n <> i! d< U' Me or gui il, d'au
i.'i 11 i qui j'ai loujoi is i rou
i uni le a lli i n 111 i ce
tayt i vi i 'aut doni
lorli qui ji m. 11,,|" -' de i i e
dan* ce ml a, jai l'upi ir que
noi r*l lii n- m ronl ; lus m
plus (\ oilcsel cor liait
Je 11 Dnait le- m 11 i.'. nu d'
mille de i'Iioi omble Pu tidi iii
\ ,u 2 .i li gard du di n u
II i'i lii i i : celli (,i
Il nu u i oi rage 4 ii itn
m ',i i; oim an i lui l< d
dioM i u que Ira deux I(lie.-
I I qui ',i ; m i il gi ni |
mi i.tii .i l'Ile, cci 11 i.ii 11
Loiiliciir
[icii i sa giandi ur,
l 11 iiit i- i i iiic il- | i,i-
I II' Il M I.' l..\ il 1.1; Il || ( | VI
laie i ci m-i 1111 i, d, \,\
l'< i i ricii que irra l
Itt : I. I ,
caria cordialil el une li ur u a
. .m gplion il- leura I ilin n
dirigent le-- i ITofta que li ura
gouvernanter'"-: i irl i >i'dans
ans le puis roui awir ir
que I Gnral V ia |Ui i i es
li 'iniii'- '|ui coll iborei I an g
lin ;i I iln. lisll il ni ri 'H i -
re lui! m nu s soni lrieuac*
menl anime le rei epni I
bonne amiti J aaoir A i *e un
ioterp Me fi lle du ' Hiverne
m >ntDominicain 11 j' s, .a que
Votre Eteellence el les h > n n a
qui l'enti urenl reronl '1 ma les
in'iii s li mnea diep itin is.
l'a Ireaae dei V e u 11 Pro'
vi leur.' i u ir qu ce ripprodi -
.....i dans l's con litao is 'i 11
j ii ixposes, so t toitj Mira une
h Ile rilit, ji I inn: l.s mi-
ni' vux ."'ur 11 p'"Spr.l^
du Pi-uple Hatien aii qui
pour la s.'ini''" i le bonli ..r per
sonii-1 de Voire Eicelleu ?.
M > sieur le Mi lia ,
|'| iQfV uns vive itUI i
lion A recevoir > par lea |uell i s :i Etc.
M ,n-i ur-1 Prai li ni d. la R-
pub'ique Domini aine i iui ac
cr l le pra 1^ il)uv-*r.im ni
.i 11 lti en l'mineul < \n il r-
d'E. E. -'i Miniatr Pli il i
ii m".
i.c vieille aiin i i
ii'iilJ'Il'Mioral'l I'.. m I il \ i-
qu / ei moi, iosi i| le l'aaau-
qu i j'ai de sa ai are al-
/ 'mu |i >nr le Pi i ! il uli'ii
m il isai ni 11 convi li in |ua h
' li 'ix qu'il I m de votre i> t-
foiin' aal une su *e i mrm >
i on l's s ntim mis p in mn 'I*
de lympatlii ) que vous v mi /.
d'i ipri ner.
Lea imporl nlapr b' ni s |ui
tonl encore pose de ml nos
i \ i '< iiv. rnemeni j' i le fer*
m espoir qu'ils s i ont a> ml
lonKd Ni.is h u au ' n 11 n >
lus inn- in ', chaque j un a* i
lirmeol 1 tvani ge 'i.us nos
J aux 'itaj directrices un ma
plus dci li in liai Iratornet, plus
dgag 'I i uggeations alril -s
i!u pi- . u'.. noii m plus c air i
i |i!'i- positive daa ncaai li
il i pn -i'nt fi daa i"> ib lii;
m ignifi lues de l'aveor, an ua
m >' nu cotnpreli -ni in plue
levie. al, i li lois, plm i' i in 11
des v. i ii ibloi intits le noi
leux u '.hiIi'i |uei .le leur in
ipi ira el permam nis
Soyei lo ; p u i l, M m-
ii 11 v. n iio-
*>
----- .zr*
l.le i.icbe sera, en loi les in
i i.''. s, i icililee (ur mon Gou*
verneinenl, i recevi /, avec
n a 1res cordiale bii nvenue
i niir vou- et a i| resaioi
il- -i L uiir i onai
il' raiion pour n Ire i lii, i
pn .I. i eaaeur.mAvii ux 1ervi ou
cour le bonheur p rai nm I de
M n-! -m le Prs I i \ isquez
et pour la plus grand pn pri
l de la Rpubli |ue U. mini
' i ''. dont j ai lani appn c* 11
charmante no 11 qui
garde dai s m n uvi nir une
place privilgie.
Lu popululiou il' liai Lotlil
iln Nord, sensidli m i t Ind'goe
de lahwM ioformalion rapporte
par \e Journal La Couri ai II i
utn No lu i j Mal coi i ml roui
U rubrique : Ecbo i i Fo
leur, - ii i j > r. ; <|r |eicr un demi n
ti furmi'l lujl ce qui j aal coo
tenu.
Nous iiIiiiiik ru ipi" Ir Si b-liliil
du I OUH&itMire du ilnuvcin'ineril
de Porl de Paix qui a eu I lauieu
m Idi.' il" u ..- \iiUar p m lu pre
mira 'ois Aie. i-i a I" la rata
du 1er Mai, a t* ('objet, i i, de
vives et eordialei r.....pli n i on
irair n ent ce que aal i otrerilel
DMBSOI gar '>-' il" nIioi nir II i '\
a | ii m T..mine ili lu moindri i
i. i. 11.....ma in I Saint I
di "^^i"i envara Monaieui w \\ |
son.
Du ii -'. ii Ile iuti n iai le |>i
I ulatlon i : d I icn l qu l
>io .In ion i' duilrie ..^-ti. ol 11
l'oinm. relaie 1 i ambra de la paix,
u .m ..il i er i ai cui a corn
Inn.n nu in.t.-...... intrs un N
Eraetitai i du GouVaraamaol il" il
i- li n i- i il .' i : ion.
Si praai i p imi n u, n'ai lii
i lit q lenoui rei i.lort. r atdonner
un 31 and eclal i .,1 1 :, du 1er
Mal
Au pi 'i da .m i.l .1. i l'. irla
........foule mm l,i n seoutait,
ton > ."p.. ni 1I1-.....ri fut aouvi ni
enln 1 ou| h m lia
u..- . iui 10011. mn mil ux d 1
li di 1 Ile ville
Celte ".m m. m 1 imn .,-, i, ,,,,
ii'Kt- immiii n .1 0 graci ui hte
hi\ i.oiiM'ii Commgnnl, 1 i| ri I
discoure .lu Hagi Irai li mmunal,
la J ;i >i" P1 v pri nia H 1
lieur Wilaon 1 la p< pulation qui
l'ai >l un 1 da nouveau,
N001 i.. avo 1 n | n 1
da qui Ile m .. .. il ion .
li m loi pi 1 .1 v n u | ouver qu"
M imiaur M'iUoa a 1 u mil ac
ru. i.li .1 dai ni Louii du No l
Sni.i Louii du N u l. le 12 ,(i
1 '
i, .1. l: m h 1 c ,.., ,.. |
C 1 r Poui M. C ; .1. J. L v s
1
. n mini
q ". 1 I
:
1 m 1.1 ian I! u
Kl li '1 n li-. Il 1
Fi -, n I'. .1 II VacouH
C.ii 11 Ici 9 uni p Philip
pe Bi Ituae;
il a Ba| .luen:
PB I '. I. I .il: Nhliium
Ga] I, 11 1 - d'Adm, Maurice
Franois, rh. I 1 ;oii Abd 1.1
K idi 1 DicivtiHi W. H mre 1 lin
I. 11 S. B M
v I 1 I-.. Il 1 .
lerln : Loi mi 'i..
,\. .M.m mi. 1 n 1 I I I 1
Jl (li,II, 1 ( 1
1 1 11 n .'. And 1 bc L uii I. rlon
aeGui 11 mi i Dii rcilli P. Da
daille, Aid Tbimolha' I 1. I e
vroi : Inique. 11 im
1 .1 .1 lo(pl Boveiy, Anuiiui
] I M||
L. J 1 Dtir, I
l 1 1 1 1 ' l 1 I '
Pn ;
lail cul Vei l il *i
'. 1
\ . 1 lui J 1 -. 1 II
Berry Gni'lm \ Il
h. 1, m 1 ri 1
1
Basile, i
. li ,1 Cl 1 -, I I 111 1 d
re, Allio- I.. i.i-. t 1 ; .i
\ igMlral Commui
I oui eopii cri, h
Le Juge 'i" P
.1. .1 LEVROS
^
COtii
,
COM'r
SUIS!
de DELORT,
1 > .
C'EST 1
POHT-AU-i'Rl
al PI .
1
K

Eug. LE BOSSE & o

Agences- Reprsentations
PORT-AlUP RINCE
Agents gnraux de :
4ecker Jones Je^vell Milling A *
NEW-YORK
PartxuM llu,|ariaii i) 0 Moule lloujo ele .
Pranklia Piro Insurance Comptoj
m:\v-ydI'.!:
\asuranoe oontra l'ircen ne
liamond lalch Co
Mlumettea "-aie II un 1

'
Chambre de Commerce
d'Hati
Voulant 1 mi-ai rer ion proch .in
numro I la pub ic i'i n du rap
port di- UComm liou
['lude du projet le lai I I le
.':', III ./.'
..Iiaili "ne 1
D "i- .1 s.i dut- or.lui lire
Lu publication du rap| irl el
1111 1 11 j 11 11 11.
firopos du nouvi au laril 1
\ matire de Iroli qu li" 1 um
ros.
Si.u- pria i 11
< d m bre et
lin d" pren li" noie d* e 1 ivu
Port au l'iiii"'. h: IS .li 1
Emporta |;ii le vepl
Ca midi eu ci 'n- d
avei 1 ail "
impi inou, l" loil de la n
occupe pai et d ici Abel
, 1 1,,'ni 1 1 iui 01
1 m |i partia
Par u cm il n aul b ori 1
ment aucun u i |.

OPfHISi/OV.s
tA$TWu)
Globules Rbauid
BiiiUtM.ivf llux.surpr*nBnl m Ame
B. OAl.irH.irx. n fu- 'lu..,
*Hr.:s P>
a r~
p..
M: M
REMERCIEMENTS
\! in li ur \. Inir il Hill eiA il
- -m 1 menti I to 1-
......I ii lui ont 1 1 lm 1
1 loi rail
de 1 moi 1 il" 11 mn 1 al ai p
de rou ver |c j l. 11 la
rlvi .-i iiiiinl".
l 1 .. 'i lie r/radi Co en
oie ii1 1 li' ni. |ui lui onl lm >i
gai li 01 du
il qui 1 111 1
d.-iii, i. menti l'i 1
C ai 1 .le -1 ; u linci
,nrr.
Port au l'.ince le 13 hiin L92 i
D. S Itubli i l'D'i o opa v
Souliers Rila
f.l.i. F. s ' S"1'
on ':! scntousjpnii'-
\|;inul.i. llll'S Lifo lii-'."- (>
Vwuranci' sur la vio,
jiiiili.ui Frre "i
Vins ompaqi' liordr;>ux
I-, l a )IDMI
r .. bllAGI r
; nuis, tu nage e' ronseiv-ja alnucntai. M,
\V v. lalltefs < Son
Tnbaca jaunns et ncirs
u;i Ralionale
San. Rival
Clgarfttaa rhanetftti*i *.
l'nvols Vfi&t??.?**** ^m^mmn
i r



f

\
LEV^R u i-'
y de da .' *t i lcnct
cm
cm
yON'^BUCYl
iLiUUH
At|euce gnrale
WISATGO
Rue de Fronts-Forts
110 Hue des lisars
Tlphone : :^ 750


V\TI>

* A
. v .
nt"
Polices f i !a Crown Life
nu -.iss
339
1 : -525,745,826
1921*! 5,174
1922- 460,044
1923- 12,175,160
t*
C pour 1rs Mauvais s Rouis
OA
-$50,611,214
"Quoique l'anne qui vient de se termine ait t malheureuse-
ment une priode d'incertitude et de stagnation dans plusieurs
lignes d'affaire*, les thiflrcs de notre rapport annuel sont une
preuve qu'il n'y a ni halte ni hsitation dans le progrs de notre
compagnie. La Crown Life .a rapidement que jamais son < l-.amp d'utilit et de service public"
Extrait de l adresse du I v.u'lle.
LA COMPAGNIE D'ASSURANCE-VIE
CROWN LIFE
' i Y f o
Camion en
m II h n.' uni
ttrf abr que pou
le transport su
les mauvaise*
r. ut 8.
L des milliers de '
milles, sur le sol
le plus cahot eu i-
et sa fabrication
le chaullune i/t-
trt*ur;iefameu
dtHi tin anweatiK
t. il ust! e i *t' ri i *ur>ten rendant ttu drapai
impus lue.
tub qu> p u (-sise tV- pu v e condition d1
t rince, u parcourt de* millier* de milles un prit
excessivement b s.
tubr que dans tout* s le* dimensions courante*.
GOODj^iTEAR
CORD TYRS
Agent G entrai demand pour Hait
Adresse/- vous, s'il vnun piaf', pu* lettre
// n. STEPUElSlSOISi,:Grant]Qnral
S/4 Le Malin, Port au Prince,
TbeWesl Fn
Porl-au
lies Trading Cotnpaiiy
-Prince, Gonaves
Cap-Haitien.
lAHitl \
Whiskey uewars
uiiiie Label.
Partout on demande le Wltite Labef, paice que sa
q I-il11e tut siii-> - | i,j jt aiu p x .m ii ne.
l'our maintenu- \o* odenls et au taire d neuve tux,
4| Jllle/. toujollia le W > lie ...;... .. StOOk.
Demandez le dans t.ntos I s grundei ep o l< -
tous les grands rates et Ilteia et ai voua D e i trou
Vere/ pas tlphonez '^2
\\\ Quintin Williams
Automatique j lu
t emwidez les Hi-*
endettes < Satley*
, ur hommes tS- femmes
lie la (/rtttttie fabrique
anglaise * i lie A il eu
Cycle uOM d B nbinm
gham, Angleterre,
I TT i nt les nu .lleures, tant fabiiques avec^les
nu iif in matin l s anglais' et soumises a dM MMll
lluoun .,\*nt ..'tre livres n la \ento
jiio Icaplui sonde aimammeteuipale*moins
chres
N'oubliez pas ........ : bl n laa modles S .itley*
avant d'.i .heter duo |!icyel"lte
Lu vente clic*
Veut/ visiter !. m
|, plus grande i hapcllerie de la Rpublique cl Haili
tablie a la GranU'Iiue au .No 172b.
C'est .'lAblimiiicDi
DE
t n ii-o ilulardo
Ai''"1 '''' anulacluree de fanama l de Colombie.
Les prix sont modrs et par eonsquent A la pur
te de toutes les bourses.
m j trouve galamaut d'autre* RrUoles tels qui
i b< ini-es, taux ool, lotunitlire* pour 1 t. | i ^ ,, ,, ,
hou m.-iiclie exceptionnel.
\ riiez \oii : el /OUI serez entier -ornent Mtlaftlita
Pour leura clients aussi, toutes les villes de la Pfo
viuee devraient suiv.e la t.apl.aie.eiidemaudanl sans
cesse le ik'Was rtliil"' factuel HlIlaKejr.
P. N. t. i). J.
Il lut demand Napolon Honaparle dans la spUndtards -a gloire,
q lel finit le piu> beau jour de ta rts (|ii l'atteaaail kee qa'il rapp .<
nui' U'.- (?r ko les d bn-lao es victuin
l'jotnne qui \< iutil > e Mlli repaodtl *
c ilnii' el as'iiraiM un,m m. U l
i. m r^o duar*Dd4G lie des m cei md inl p r
so.uu pcui '-lie n i .i i Ici le ta pu
Vous tous jeuuer. irni* > i ,..!.- n i ul< recet tii le i oi pi
a lornl) e de >otre U grand u -u
dm- l'histoire duapa\s i-t >Ui monde, qui sail ITre un soui un u
b'iu jour de^votre premire <- nnniuuioii. C'est a la
tlpbome HAYNES fa p ^M & &
Phutuyraplue \ouvene
Clodomy /> Juste
1251) liue du Centre,
lotre la l'rison ei lu ,Rii( les Pifernes
I elepno.ie .No 77j
I i \ou* serez Ml i lao le plus Je aaio, 'ii promptitude et tro iftti
h prix ie p u- tnodeetM dans ie cadre te ,..u- artiati pie.
Mas Moulu
maisoa Sharlei R. QetJentraDDOiice .ni public
qu'elle vietil d'iDhlaller des DMchinei^deiJplua mo
oernes pour la pirpiraliou dumab muulu, larine
i. niiih, iieurs de mais |iour les enfanta, pour ;|"-
leaua h deaaeiia.
j L<"> flicnlB de la maison Irouveronl < |.....luil
(Luis loti le* dpits.
A titre de rclame,il vadea conditions'de laveur
|,. i. .. er -t ectemef^i la fabrique
lue ilti M;i'|.i-in le ,1 Ll.it
Entre i^uintinJrVilliama et Gubaa
Visai te ; oirpar le franais
les arides suivants
Uenielles Bitra PinM, Deotellai de soie, Ui tji al tr^inl
i i u h, l m i fjua|.....i Uarni,, Piumes, Fleur*, faille de H i
..n poui Modi iparlerie UasMcAifa Haute I total n
m poui Robeael rhapeafi, des saea Pi de (oue beaul
Dam iogi Mi ipa lui II m H tri poui Eol tut, Bro
< r Ion an daa Broseea k d ml ds I' |i lenll
, t. i
un i. pt>ui lloman i m rati
Jarlelle eii rous articles p ui mercerii al Liogarie i ..
i i -n,i. 11. m
ii "j il i > i 1.1 l i i UB.N i i: n K m pou pliarn i
Almaal tUoa Ll |ui i Uq u m I .- m < . tutheo
n..... i 11 n i lo leli >li. i
|ii> mii-ii l'iiiimi ie ei Spcialits Pbarrnaceuliquaa i. .
II l-.Hl.l-, I H II 'I lOUlcil JJC \ I I l|l II I I"'n -, \ m N.,m I
> II ei '.ii.ii.inin Labarraque,Peplo Ker|eli,elc.Sel Lai I i. ini- i. ".pi-, >.... n- iinii-.-|.|i pi. i, ni,.. qualiUs.
l'.iiaii-.. ton i'iui buo| ,n jiii'i.i- et Lonhsana.Loloianl naii
iii.ii u- VtrilabU n.'' 'le* llpae, bictlltnl dpurai ll
faaaesViioua voir, uoa \\\ aoul avaulaueux,


LB VJTN
N. et A. Acra
Gran A edM df Caves d 9 Bordeaux
Voulez-voun vous habiller avec lgance, et a bon
march.
Adresses 'OUS A la Maison Y & A. A.liV
llontia dvia* cal devci.i e a petit kbnoiice pour
vendre nuooi \>
Dans son pei >onnel,le maison compte un raaltra
tailleur italien l'un tabllsasmeat de premie
ordr- il
EUeosiso mcsui nrnir des omplr ., tout 'aits
et Slir ni'sure, ei oie, cl ; ; i | i | ;ilm beaeb
drlil bi.'inc el couleur, coupono de ca im r pour Dan
udon> Etoiles i m gll< ta,
Bonneterie
Cnemieea ait, an out de; oileots
Cols et im..ii( licti- > iiik-i os cre nions. i .a > }ona
ei Pyjamss.
Ciio m ? tw 1/ 11 i ?
et le meilleur accueil f.fl resi v a tOllil ceux |ui d-
tirent par une visite rire d travaux tournis,
Tout costume command et qa ne rpond pas au
OUt lu client est lepi is
On paile franoiH.auglala pa I tallen

m
1 *

Unis
lansVpareila' nom
. Ll
leur
Solidit
Elgance;
Confort
hraieheur
En vente partout
Pour les comman-
des &'adresser
E)il,iEU*Ca
Agi nti.
H.Jol"
Keds
I I m 11 nie pur 11
United States Rubber Company
Pharmacie Sjourn
L'cnn vis a ta'cllenttle et ans mdecins et au public qu'il je
lianlsorm n Laboi I Ira d'Ulogie en un Labor.-toire uo
! |< y i- p u roua la iiir tn du
i)t l( eof et b. Sjourn
Li lab>rii-; l les {oui* de7hr s i'ii BSili O
un res II 1 1 i oui I : Li rv ani y a pr ni dan-
sai r.o
Vas m . nu ei la et astai le Ore Ser rie
Bsront reues qui Li mardi di chaque semain
b'idr 1 pour les reoaeign 11 a is
du tes ii'i' 1 !> I S 'i
B I I' : ;.!',
ESiameo du s Dg et du pu
ta an d s ma
ix man s r*l*'
1 b 1 11 ractioi:
C> an t l'roSr.r a r i
La maisonH.SILVER Grand Htel de France
i eux qui n'ont paa encore ru les i"li^ vM*
I nesse que vient de recevoir La Manon li'v
oivent, dans leur intrt, steropraa*er de pawtjr
cette maison, rar nul part Ha neajrurenl Ireuvef
d'aussi beau siticles Ides pris ai raisonnables:
Nos articles .-oui rr im ni de toute beaut et 1
traiebeur et mis prix dfient toute eoncurrrnre.
Irpc de China couleurs assorties
1 "-n, luprieur
maroon i ; carreau
hoirie '\ oarreaui pour robes et <"he aises
1 rien' u' lo .-.oie a barres
tlatiae vollea carreaux
\ oilesuisse b
Ciepon franais i barres et a carreaux
Uiajonal noir up
isimir anqla s nonveaul
.- rge bleu u.-i<)!ai.-; suprieur
! ealmbeach anglais le toutes be^ut*
\ paga noir ur
i du l'.hin tal leurs
Kaki blanc suprieur
lv;i jaune anglais aupl : m
iluok union blanc angla i 'no ivaaut'
Drill 'iioi dI.me anglais
* ni
t 1 01 |aponalapour chemise A nommas -t rob.j-
:;>(' < J i I11U /M lt -S.
pUste lin 1 .iKis
I alo iiii3 p ) igerie
i lait001 percl^ pD ir
Zpliyr anjuita pour cliemlees ~ rx'ra'aup
il' il... t couleur
1 |o ira deml-eoie
( lia issoiifS co 1e i-our enfants
l'i.a 11 h.-iiv l< i 1- nouveaut'
Po 11 '. U ur pour robe
os lot blanc
I, n >ne lil 1 1
\ III 1- OOU e ir I Troc,
S.iuting u anc prie-ir
B 13 le to les
lis a i' br j 1
H i- 1.1 luoiu
Lot Jas '-'i\ 1
lu'le ou premire lommunlon
OUV irtures I t oouloor suprieur
liiil toi a Madre pour rlicmiaes etjjupei
\ [e blanc > -i et h ou bes
\ il . 1 lanchc
ili 1 *dina blaaol i barres at uni
ripe 1 blanc et cm uir (ours
> j > 1 ; lt oou'pii uni
II i .1..11 1 lo nan le3 suorieur
1 1 1 1. ii 1 ijlas
llll ti J 1 t j 1 ) i-cr 1
s rviiUii li t li'etl m b'au^lien & cou'eu
ua aas la b'.-incies pour la nille-
Xappe couleuis
' t l'Vlct'ea blanches damasses
tirgandl blanc & ooulear barres A cari eaux.
Ina Mad: 1 a l> il l > ilo soie pour ciieim les alliommea
Satin 1 1 t'o'iiard pour robrs
l'oignes h i A amricains
1 letons i> anofl oouleura sup.
PopllO de soie uni blanc & rrni extra
1 ip .u dcapaille Une d liali
ruahiur an |htia sup
1 >n bro le I i>
rpon Iran mous dernires nouveaut
1 leti o <. .1 iiata
pur '.ib'es
11 1 itola* lin '')'' l-i-'ipin *c elc.
Aimables clients, vou- <|ui voulez porter, pende
lr.i'\ 1rs ;li- beaui tissus uti'tl soil possible ti' uver sur nette place, ne manquez
Position exceptionnelle, au centre des allaircs,
proximit de toutes les Banques, de la douane et
de touti s les {jences de bateaui
lenseignements et lacihts pour voyayer en auto-
mobile dans toutes les parties de la laublique
i'H;iiii et de u rpublique dominicaine.
lhambres contortablef al sut tout 1res propres, en
lilateurs dans les ebambresi la denaande des Pen-
sionaires. Cuisine Irancaise trs soitjne et dts
plus varies. i
Demandez visiter leh magasins
de l Htel :
Vins dos meilleurs crus de Bordeaux, par barri-
qurs, daiiiejauiies, gallons t-t par bouteilU's. Parmi
les Vins ueonuia-ux vjus trouvereaie plu grauu
choix, p.uir les qualits et pour l'Age
VINS 1 iTALIKA U'ESfAGNE.
VIN KB< lURGO > *tE (l>l mes et ro igea et U r no n n-
foin nard m luaseux, uutl amricain ;
l.e plus gra ni assortiment de Liqueure, Gogn VQ
gius. wi'ikies, ete.
Absinthe Pernod, Amor l'icon, \ermou.he
i.(i.N.'i:it\l'.s Iranalses <; amrlcatnaa ftai=
rouit arrives
cl lAlltS de Cuba, AuTorn et Habanera.
Cl \R 5T l'ES de toutes les fabriques d'If Oltl Gros
t lt ill
PARFUMERIE et Cartes postales.
Prix trs modr*.
P. F. Patnzt
La maison C L Verret
m
Marchand ITaMear t
Hr> 1823 lue u lagasin de PEtai^
le recommande au public et a sa m.mineuse e i-
enlle pour l'lgance de bs coupe et la prompte
e r u 1 ion mi e dans I ouvrages conna sel soins
La maison reste ouverte |uqu'a 8 brures du^aoir.
Prte mode es,
On trouvera
I lier ailleurs, de passi r
c* euil votif '-! 1 serv,
cliez
non "Il
pas, .iv; ni
le moilleu.
Rhum Nectar
Ch N. (in'ljens
1410, Hue du Magasin de l'ttat
117 Hua Uoone. Foi.
820, R e Courte
a U MAISON ,. riGC
Rue du UUat, No 1017,
Unie d'oiva i i b vi mi Alioili fi to B irdSsui; eu ciisss le
Il ,., y, 5 bt. Si lonaimenl <)e
oiile-cii--- 1. mat Vermouth, M..n ui et llu >i; \igutura
Bitter Cognu 5 eto il n ftoi; Vm. Rouga et Bleue suprieur
(D be-dques, den barrique! et eaiMCl 'le li bout. .li rnipagne Char-
pc. lleiiiie u Bacr gr*au el eon ai Viaaigra "n caisse de ii lit
i en barrlquea de 12 aallona, ete. etc.
ALUMINUM LINE
. w-0 leaus 4 So
A&ftrisas Stedmship Co ht.
Prochain dpii direct
pour Torl-au PM0 Hati
ic ilcam r "lin*' laneera Mew Orlans le H
Juin Couiaol pi ur tous h s porta d'Hati. ,
Le S|S iW laissera |el ti'latts le 16 juin cou
rant" directcmenl pour ,Fort-aufrince.
(,fcu-du-lfuiicc k> S Juin i<$5
A. de lalteis el C*,
Agents Gnraux
'u
Procur ez-vous tlo jolis eadeaus pour anniversaires, iinaillcs,
mariages et bapfraes chez
Rue Bonne-Foi.
I


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM