<%BANNER%>







PAGE 1

Il 11))] Agit vite et radicale mcit Supprime le* douhift \f *S Je la miction C; ;it tout* compilation Pagol nergique uni: quer un mouvement rvi lutionimire. A pr nos i • l.i d u,de guerre de l'Italie HOV Mr de Slcfain, ininis Ire dts linaocef, a dclar devant .>• Sennl '|iie I Italla ne se tiouve pas en te ni< ment en condition o'.iudi.i la conaolldatioo de sea dnis Mr de BUflem ajoute m a la gouvernement italien ne pou > i accepter de sv-lmaliser les dallade g u-rre sans avoir la pos I i li' relle de pouvoir les payer ''ne ce paiement dpendait a •on tour de la situation liuanrire de la nrtior qui est ii capable da .su) porter de nouvelles elurgcs. L manifestation en l'booneur du roi ?i< lor Em namiel li 'll: — I .: i'>>la p'paraitde fta ont l l'.itpour clbrer la 15 m aei ii m idu rj." • da Victo< En mit' nel Li %  li imbre dlu pailcment au Quirinal at\Jc a 1 %  lire d'une iinpo-aiile mauilePlHiinn du dpu ts et Inuis digoitairei de 1 1 lat. M. MuiBOl'ioi, le pisident de la rhimhre Cuscrtano <( le dput del Croix ont prODl ne-* d-! dis leurs niDliriii ni |eiu lo\aut per sonnel e nu roi et leur IJI duc la monarchie. Les cours '' Juin PARDBItollir iO 79 M-.W VUUKFrancs KU :• sterling 48(i I nrv A u^u-tin ftefeciiOaHes routes pihliqif s La l'ireclien (ienrale ile< Tra v tix l'ublirs donne en ce moment un vigoureut lan a la rTeclioi des routes puli'iques dans le rgions de Ptioi Vn|e. Ap es celle de PtioD Vi l 4 l'urcx -KenskoiY.c'eal la 1 tecon duis-inl de l'elion Ville t Prree et les BUtrat rglona de la l'Iaine dn Cul da S ic qui va tr. 1, -.du bien tl voilurahie. 1 aal l'ingnieur Jo rph Pereira qui a la direction dei li M iua dna celle tg^on et I excution en e.-t conhe en qmtlit de foiera n M Char a Owar Lti u liin J Prcusions utiles IVOIM m vont de la m 1 la no e sun mit : Laaieui DioiaJEusIaohan'eal \i< tent m liuraau de la Prh 1 lire le I f ente il 1 mois ihr1111 ti a 1 x :i l ce ijiu MIII : UCCU| kl ilivenir ch /. lui %  *< •, l ]n I HIIIIS Dmiii.cho 24 Mai .' rnier, il vil reoii ai t loouell 1 ii.:s Sieura Pulbeil ili'.-.n %  Uiorgei I h air.,Catulle \i \ .r |. Lili. 1 N ig 1 ,. al Ro lics'ici < %  %  luvm. Apra lui avoir or loiiu %  le ceaiar le lui que Ifuibeii ii'av.ui p is nul iriad. I. s m l'Vi 11. fua-cilj l'an prirnut %  ai a 1 MU 1 causj Bpparanti Mi Aie 1 lor a qui ils Jtrenl les piua ho reur>. KiTolfura, pot* gai 1 !.m i.i.-oirs en main, ils s.ii prlaieoi a 11 lafaire J'AI* m..il 1 .iinl li couragAUM ini' i n ion il %  deux j lune gani Il I loi en ni ;i .1 h r pu |, Le M ne D m 1 Eiutacha piiaii e P 61 t Je I %  pri lfl r • OU ly ludfl l|Ul Sri .| 1 1 iiite Je retourae ch -z lu 1 pour raoomtnxicar ces unnai li i' s, s'ils sont MI s 'e l'unpu lit L; l 'rvi 't cri it au Ub I Je la Police pour lui remeitre en l'Oiniuuiiicalion h ut'rc plaint! Je LraoiaJ Euaiacbe et lui dni m 1er JJi's riin r les si. ni s Fulb il llilai e et Ct nsorls s'ils u'avM m pis i" ,i eucea ti ma IIP Je retraiter c lici ne s daoi le s i|u'ils do seraient munis, I ne pliu.i %  a ftt lu reste i perronne. Donc l'iuteur de l'entrefilet paru il ns le • loin n M llaitiei, J s 2 ft -\ Jum courai 1 n' p s dit 1 1 v %  ni I .11 lais ni d'un • vile tentative J'iss>inal une munies! lion patii. Inpie. \ASTHME:z s s ( :* boula^auiant ituinadiatat KUt*ri*on par h Globules Rbaud Baiuli.i.in.rv. Il*ua.aurprnnia ma M ii'vr.n aiirui ~ > itmfKftji.ct E. BAL.CHOUX. J7 Ru' Hu... Mou-Colombs .-c i,:i A '.fnw runw. BLCH La pice de Mr ftetor Vo!pi liie uiutulee t L'a n | bal ionn. t sera re, lsente daad la (radie aali da Pariaiana It mic-elilO Juin prm h,ii.. Li preai • ain-i imf 0 /..^ |^, autor.is sont i;i,' (S % celle re P aentalion. Eolre gnrale lO. .1 00 H>lcn : j np, Parisiaiia Ce Soir L Aiglonne o & 10e pisodes iMitree : 50 c Jeudi {.s Peut Jacp 1er poque kl lie' 1,. 1.00 i.e li ara don . io.ir la dei nicre Fois. Dcs Bst BMli .dite nuit, 11 lus L| Mr • %  "..tri u 1.1.11. pVi tlj notre a m Joaeyll Savili 8in ifoyO au Ministre eue Km m .e-. Uaa ruorailtea au soi li.;u ce'.le apra mi u i I Jieures en 1 ligli*e 1 s n drele. 4u-iii moi tua.r., rue •lu Poata Mareban l, .\a 10 .... Nos cou io aanaar. — Uu ll^ra n a ie 1 annonce la non aarra 1e *a tiei, H •mm Lo.ns 11 \ .r l,,le Uj l, pha JoMJb. 1. > lU't.aillai 11I eu lieu le Un leai un ilunau. ia, . \ naraati pu ca leuil ait iot, no is aires: 01 ma ajacre Modo 1 c ucet. ara mal li Je "i uu ••! 11 l h.ii.de Ici.di 11 juin il Ici.t t.aii titlri la >| ortiua 1 lub Papri • n.,.n 11 Pi re Leco itc. | Ki tu. 0 'U Tribune 0. i0 Em le C %  I ViN LriiD-QŒi De notre oonfrfrt L'Atiibonin • nout 1 ci ayons (et '. n teigneim nit ruit mit d l'intt a lion il not !*• \euti : vt v.t Hubert et la C. D. I. Jeudi aoatio le Rer. Pre Uu tell, cuidrs lior.ai\es, cil par la COeaUiiaeion i tmoigner ourles peites subies en l'.U i par les l c ri.it nl~ dfs (ion*ives, a rrfu.- in limine lilis de pili r le sennenl de Uire la \ril, (xlg par la pio %  • dure de la C. I*. H l e cur a iln Uie que le droit ?non qui le mei re pour lui la tje scentielle lui defei d de pi ei su m nt entie lemnins d'auloriU s r il. 9. D'aillturs a l-il coutil u. jp ne prux sous itre d'aua ne utilit puisque je l'tala pai at.x Gonal ves k l'poqin de es vnemen'a. Le I rrsidcnl de le C. P. R in sisla pour la prislul'on 'ieie -er n.enl, Obllgato M al Niai, le cur per8il dai a son nfus Dan.l'spri midi, i Jlnures 15 une iraiei ce d 1 • ,> aux roneidrante remarqua bhi 1.1 ren due contre le cur I 10. c.'bini 1 ut 160 gourd. ? d'amende. Posa regii lima lei un 1 p qu'ea l'occurcn e la I 1 !. IN 1 lia bi it n'ait pucc.mi'ier le dro t bocorablca membres de la C. D. R. i< ri dans nos mum et procdent a une enque >ur Us r. %  > lumali. 11s go naivian ra. Henc .up d'aflairea ODI t .o quf-. La p'us Umeulaira |ii-'"e DOII p rmet d augurer qu lea r clam lions mod rca ti Irgiiimea pr'*.n s pil les v ci medes m 1 lh ur.i.x vnement du i Fe vri r tu 1 i.-ni t une appn 1 i ilion aquilab'e 1 li / un di lingues en qi i"|. lu. Le-Gais. 1 • du G uei eu.i 1 1 ^ 1* l'un ide I avid 1 Krao. ia V ai h1 qui conn nsenLiour .voir quelque peu vcu ici, ia gn-i.de pro^ii ne ni < onaiie-, davabl ces ma!h ureu jeur-, ne 'CM il nous l'ap.r.'i s que de j' sles ib jeclions aux d Aide .les intre s> l'n p. bl c n"> b eux auil avec iii.i.on ces svres assises. Mtsse de Requiem M.iii-.' 1 LU nit Meutlas invite toa DIS anus a une nits.i ae Keq..|em. qu'il Itltt li II1 a .u %  liapeli. m ... Maltleii.c, Men.ea. 10 du courant a H lituiea du n.nli eu u.! u ..ne de sa regrtlle n .re Mme Lise i. %  'leur. t-.u \ aaataiaatj voua lui donneri / une nouvelle pieuve de aym* palbie. I oi -au P.ince, li Kr ju;n I9t5 L'o i y iirii. .. . uu j chantera.a. • I uu j 'lai'M i;i.... i pour cela.,*. Ton • t iibifira y^ Ci.l / A iUll L iUXllil. H — -n Kt'lliei C lUUcllts ., Mr el Mme Mrou Jean Baptiste ti Uuis'tntants, Mr tt Mnie-ioseili taniau ei leur ka.lhblS| A .m u.oi ille Kiavie INt Billion, Moflcu.cil uiie Mantlle Aiguais alloua lea i.i.iies laitntcl unies,ne JIUMII.I r, oui le individuelle meut ai c i. is Lu.. Ue m caplUlc de M Ml liYiue ni autica Iwceiilii IJIII oui u a leu. i n.. r p .'i i leur .-wiipailue I o %  IIM ..i cti a i.ii.il ue lien legiel. lu ce le.m U.1L.11SIC li in en •oeal Isnra Maciaa rtmercuutetr. I i iSa | i %  . c u i une d'agn i l'expiescion de leu* centimeuts te oniiiiisranl-. hiu; Maie, le juin 1915. Avis important e ^Administration .Gnrale"des Postes S', mpresse de porler.a la conuaisbance de lous ceux que la nesure imresse en particulier et .elle du public, en; gnral, que les en trepriaes de.transports postaux survies ligneslci^aprs indiques sont nusee en apjuJicanon partir de ce jour : 1 L-gne Cap Un. m u Dajaboo a •! i %  issani OU au'onubile bi lub. Po:i a u Prii.ce aui Caj par nutomobile Bi liebdoujudaire Lajea ai x A. %  ii | ir pltoo •' Deaaaiint b Si liai c do iioaaives Po l I Paix et lea Goa • ea au Cap I les .'aiimaux ou au'c tnni'e do Ja mil, CUa da Ker el Jaeme', Grana G>al .1 renie, Uame M.irie^^i dod'animaux Dama MarieTiburon ^* i'"' J icme Logane do do do do] do do! do | 18. ^Petit rou .le .Nippes, Baradra par pihn 19 P, ri de Paix, Ane Fo!eui du U. M'e £>l Nicolas. Port de Pais i dos d'irmaux il, La'iliapelle. Si Mire Idoa d' imaux a. K.nerv si Mi bel parpitoa 13. St Michel II acbe i4Kl m^Miuueville, Las Lajas tu Petit rrou de Nippe Corail par canot i'i Pliou Ni le Poil au Prince, .', fo pir semai ae Le nffrai dei oui tre i Ireasei om pi c icbel. a l'Ai aia'siratioo G nr le de* .'o-;.ju{u IU io iranl, a i i que la liste des adju al tiras a imis puise ire arrte a oublie le I i j ii||)l prachain *"l I' il m Prince, le : Juin UU StaSSal tlfi msmRp '.:on to vmmkPm A mesure que vous"use/ un morceau de mine l'euravur-' lait a tomatiqnemenlje dcharge duj rservoir. Enlevez le tout simple • \ rr.ent et un<; nouvelle place esl^ laite pour une autre mine. i.eci et cin | autres traits non .minent le droii cl.'considre," corn ne pari .il le IV.rlect Kver-li n < • I de l'appeler ainsi. Le a ''v IVrl'eoled Everahar .-1 garanti tonne I. ut dfini d lonctionoansnl quelle qu'en ao la cause. Tout vendeur d'Evera harp vous remplacera sans aucu fniis une ou departies de voir plumqui n vo-adountr i ni pa3*>, i ntire sut sf c i n -r IOBR ISIS liiir lu I IIIIT IH.M i mai ...nu.' THE WAMI. COMPANY. NEW YORK;N.T.,ffa,AJ --JU r IL. r : %  • le 1 '' I i | r. : < ,i.. . %  '• %  lea It -m . I CD CD CE n I m CD ; o D DD ES n HD M \m 'm m i SAVON EBUOY • J s I H _WISATGU Rue dei Eron9*Oft 11U Hae des Csars TleplioLt : \*756



PAGE 1

Eug. LE BOSSE & Co Agences— Reprsenta POm-AU*PRlNCE Agent gnraux de : He citez' T exzes Jewell MlUirzg A *i MWYORK I ariiir* lluijariau <> 0 — Bout) U>a3* e e Prankl'n Fir.Insuraoce Compatir NBWYORK Assu rance con tre linceiiole Diamond ffuteh Ce Allumettes i Safe Home • D. S, Kull er iiporl Campai] Soulie rs I5.-.I Citas F. m.-iit l .-tif il §on Poispcns si'spn toi s genres Manufactures Lile Ins'ce C.Y \seuran cc sur la vie, Suilbou Frres Aj Vins & ( hampaqn.|.ord';iux Ph. Htymai ( OPEiNHAGI P Beurre Danois, fromage e t eonsery > 8 alimentai, e W. S. Vathewa i\ Son Taliaes ja unes et ncirs La Nationale Sans Rival Cigarette8 fhanr tele.s t [ Envois de d enrr P. N. C. D J une des grandis dttea ae w s briiito ei irieloi M Mail MUI heiier, l'homm • | • %  i pouvait a ui -, se dire le M. lire un monde rpondit „\ec ca rn-i el aaturance; Ca i,ii le joi r de ma pn mu r< Ion mi Dion. %  > H eonservo du^ram-NJ lia dea m liiou* de b logrtpfa ,oepaa lanl per sione peui r-iie i.. I a, TU dana la tenue di %  premire I mumoo. Voua tous jeunes gens eijeur.es fille* qui allai b anlol recevoir le i orpi adorable de votre Dieu el qui demain pouvez occuper un grand ni in dans l'histoire du pays et du monde, qui -.ait offre/ un souvenir du beau jour de.votre premire commu.jio .. O'eal l.i Pbotuyrapliie Nouvelle dodonni*D* Juste* 1257 Hue du Centre Entre la ^Prison et lajRue des Paternes 1 lephone No 773 queajvous serez servis avec le plus de oui, de promptitude et trouver, i les prix les plus modestes dans le cadie le plut ail stique. ALUMINUM LINE Niw-Orieans & South American Steamsbip Oo lu, Prochain dpart direcl pour Porl-au grince liait.)) L e steamer "Hils' : laissera [vjcw Orlans le lil Juin cuurant pour tons les ports d'Haili. Le^S|S *l'l* laissera JtcW iHcaus le ui juin COU lanl diiecteuienl pour ib r oil-au-('iiuee. A. de .utalteis et ci 0 Afleots Gnraux A vendre i .hauiline^verticale douze chevaux ;. Sadresser au Matin Croquis hatiens^N£l Les thiDSons • %  ;;: du kivaue Wi E \ MFranck Laioitjjje 1 M deui pices musicale*.diIt'es Paris, sont en vente : A oit au Prince: l beie Boi rral e an < ip il liliea : Pheie. Baplitli au li u.iiv,ri.,/ M. !•• %  •,iv NV -: i -... %  -!' lii h / M Paul vico H : PiGova ihfi M I Dalaeai ; Mi n : > h / M. Bdtn. lovai aux ('..-,. %  b iM.Gatl D l'ur.ind; Ai v j i : \ I!I ir. i-. pice ou > (i. les deuv. • L PARISIENNE i; hi i i i i .-i ui i i i oi I au I rince, Haui i | SH\ %  KLPASSACB i ROUI i ri uliera p m t n ge ;;, m-i , eh rnicta. \ er f fO"l' '•• bonn* J'hni'fi -im% \^\ fut demand Napolon Honnparte dans la splendeur de sa gloire, ____— quel tait le plus beau jour de sa vie On s'attendait ce qu il rappelu LIFE Afffnt Gnral demand />onr Hati Adresex vous, s'il vont plaV, pa* h tire W l\, 8TEPHJ;biSOS. Grant Gnral As Le Matin, Port au l>rince t N. et !• Ara QrandSRuc ct dr i.avt' tij iiordtaux VoillM vous VOJB habiller avec lgance, et a bon march. Adressez %  'uns la Maison \. & A. A'-HA j|k>ntla Ueviae est de vendre ^petit bnfice pour vendre oeaucoi p ^D.iueOB pur .jnnel, la maison compte un mailre tailleur italien sot U d'un tablisse rient de premier ordre l'Italie 10'leesi en mesure de fournir des complr tout faits et sur uiepure, en cheviote, diagoii.ite, palm bea 'h drill blanc el couleur, coupOL's de easinoir pour nan talonshtofles pour yiletB. Bonneterie f .henu&es dJour et de nuit* au (JOUt de? clier'.s — Go s cl manobdttaa deriueiea oraiions. (>' ;oni et i'.v j.imss. Cette muUoncotisLtUb une innova i • et le meilleui' accueil est rserv a tous ceux qui d sueu. par une vmiie tre dfies sur la valeur des travaux tournis. Ejl'uit OoatUtna comitiande et qui ne rpond pas au tfjiu lu clin it est repris, Un parle franais,anglais, espagnol et italien ueci n'est pas lire Car 4 d6 la Kclauie je ne sais pas en^faire Cepe.ilant^ si voud passez du rot du Burent di i Ad-niuistration postale, A lu Gi-und I lue rltjntrc'z_a_la Cordonnerie Hii'nesl Camille L la Conscience vous verrez |ue.les c aussures — L |ue ce t soit su> cumulande ou non — k sODt laites avec i,cui, soins el sdlidite, parce que les ouvriers qui les ccnlet tionnent et les matriaux qui y sont employs retordent et juatiiient le .uucuu la.maisou. Walch Your Slep Il est tt l>ord du Steamer Culebru do li |\oval Mail et arrivera loi Lundi, le \\ iskey llewarn VVhUe 1 r. Iiel ttene/, ce qui vous faut le plus tt posalbla, cr 1^ demande jst qranile. i.'est 1) Wfskey le plus roc.iercln-, dea amatiur-, d llaiti et il J S TlaUt iiradiiuln m w Quint in William* Nia Avis l-llo'.jl de !•'. m &f *^*^ La maison P. Lavdaoti Co lue ilu Iai|.-isin de IEt.it Entre t|uintiii Williams et (ouba* Vient de recevoir par le Franal* len ancien univants D.n'elles Kxlra P'ines, Dentelles do soie, 1. nt. i n ,| \|,,,,i HuhaiH, t'aloiti'-, Ubapeaui Qirnif, Plumet, I loaa anicles pour Modi Sparlerii i Moiifi II Pat la pnes pour lobe el rbapoaai, des Seca Perla de I nia bnu ''ara Dneisa, Chapetui Jean Bail pour Bolanl Pelgoee eoflfar toai K 1 "" dej B i DII d H i lrie<, etr. i i ArUi loi poui M %  n s : K,iin eoti, 3i iv ilea, Bt diaoie, Jarteller, etr |'i,m arli :1ep i %  reorU el I il Cou tea'i -iiiiiiiiiiHOU BONs EN i i IGBNKBSel il u< viimeuiatiin Liqui e : L'Iqueara, Cotaae, Viq C ufier julien n i mi 1 ii' u • ei Ponporti — Joui difen cce'oired Pbsrma-le el SpcialUai Pharmi i, Baaroa, h ii s en CM taboue — Vin il S top De Isvaii, Hiilofnol, (J ni m Ubarraque,Pepto Pei li i et de (iliuberl, I r. nuen Grof, Bev. M anliai pli ,.. ;. ,, Eilrails.csfences |.ur Mrops.lijuei i,-M onfleerie ml 'nal i .Nous avons reu le vriluble I li des AlpOJ, I i i puralil Passez-nous voir, nos peu sont avant. i.jeux.



PAGE 1

ti'M.niN Construit paar les Mauvais Rouies Le pneu, Cor il Good Year fypou Camion, est U mitlltu* pneu m ticf abr que pou le ir nsiton HU le mauvaise rouit s. La paroi rsiste des milliers jde milles, surit soi le ptas jcahoieax et su I '-ionisation spciale dinunu le cliauliaips intrxaui ;uiam ux ditmin ..\\cbi e. B-21-8 tread assure ui.etraction ure,en rendantltoul drapage impossible. fabriqu petc rsister la p'un srre audition du service, %l parcourt des milliers de milles ' un prix excessive m >nt b s. lubrique dans toutes les dimensions ^courantes. LeI Docteur FBUI lioicon Diplme de l'Iisiitot Celooial de Paris Retir de son voyage d Kurnre, o il sel perfectionn en olorlii • nijiln; e et nphlalmnb •\n dans leHpitaux de I ".. r i-, a I h D IJI m 'd'il I rtti' i le publie* qu'il a repr s la Direr'i n de son C 'b n *. .Maladie dis \i ux, des Ore lies, (lu \ z et de la (orge. Kl de son Labor. ... i %  p ur 'e 6Pljf efc luifillt : foules lai rerbucbei dars le ai g, \V --frm.inn Analyse d'i L l dFemme Baljs* de l I ns. Analyse de toutes S c li n a Elud Mirrobian-> ei touges et li Kl On n v Pommard m-jUMeux, uil amricain Le plus yra ni assortiment ue Liqueurs, LOtJuai' Qitis. witkies, etc. Absinthe Pernod, Amor l'icon, \ ermoutlie CO.v-hll\ LS franaises et aiuerie.'iiru's l:aic ment arrives. tJMJa.HISS de Cuba, Aurora et llabanern. (-1 ,.\HiT 1 CS de toutes les fabriques d'Iloiti Gitil dtail. PARFUMER! C et Cartes postales. Prix trs modrs. P. P. Patrizi Pharmacie Sjon u Donne avis sa clientle et aux mdecin et au public qu 11 •• triiiiu. rrx son Laboraioire d'Ulonie .en un laborat ne -' b I il'* app sous la Uirection du i)> Riot cl F. Sjourn f.c la'oraio e e>t ouvert tou;le jours de 7 b et du u ai m 9 n i ro I'IS 1 pour lou'es les r cb'rcVset ana yp pr ue la s s n > %  ri oinie, MM pour le s\ ii smu DO et m eouttaote CrA* ^crA rie Si oi i tecues qu 1 mardi di chaque semaine i';dri w ia l'hnnicie pour les reuseigui-auiu.-ui'tsd'" n j 8 tl Sufg:s'iique Raction de Wasse mai^n Bise ion de Triboulet, Kiamen du sing e' du pus Examen dp autirea locales iiamp" -e crachai Albticoino ricttot: Constante UrAnSterAtre Has Moulu maison Obarles H. i,.iij"ns annonce au publie qu'elle vient d'installer des machines des plus mo d. ni ••. pour l.i prparation du mais monlu, latine d m ijs, Heure de mais poui' les enlanls, pour <| 'team et dos r s. Leclienls de la maison trouveront ces produits dans tOUtf les depuis. titre de rclame,il y a des conddiona de la?eur p* iitlint l',\mDis d'avril pour loui achat en uroi e' par s;irs. &adt8*$i d rc emeiA lu / b lqw. La maison H.S1LVE1U Ccm qui n'onl pas encore vu les ,olis ;iticle e • Gnete que vient de recevoir la biicn Si|veii doivent, dana leor iit'i', a*tmpreaaer de jasscr %  e(lte maison, car nul part ils ne ptnvenl Irou'er d*aU8ki beaux ;'ilicles a des prix si i;monnables: Nos ailiclea Boni vraiment de toute beau' et d Taiehenr et nus prix dfient toute eoneurrenccj Lirpe de Chine couleurs assorties i " extra supeneur imi-ccain carreaux hoirie \ car.eaux pour robes)et chemises* frico'-oe le soie a barres Katiue voie a carreaux^ Yoilsiiisse brode i pon franais a barre et^n carreaux] lajunal noir sup • '••* mil' angia.s nouveaut S rge bleu anglais suprieur l'e< mbeac i angtaJa de tiutes beiutii Alpaga noir suprieur "siiu • imne pour tai leurs kaki b'aili suprieur lii<: |iiiejii)iiis^upriaur lluck union b'anc a:i (la 1 < "in ave .uti'>' : I rill union blanc anglais fil '• 3 l'.iasor japonais pour .hemise hommes et rob^w : eps de soie a orres couleur pour chem es l'erjale fine pour lingerie Calicot pareils pour '• /.ephyr anglais pour eliem ses'i-Jextra sup %  (Irgandi suisse uni et c luleur lias ;i joursiemi-soie i li;i is-.t.ui cossaises oour enfantsl !• eneii Frisky, dernire nouveaut! i'o| lin a ileurs .pour ro .'e i us or blaao Cinibrie blanc \ olles couleur abirres Shirting blanc stiprie ir Bas dentelles lias soie brode lias fil brod Lotions "l'ivert*" lulle pour premire Ci umunion ouvertures blanche et couleur sup^riour bandes brodes Madera pour eliemises et lunes \oile blanc a barres et mouches Itat ne blanche ( abardine blanche barres et uo'e l rpon b'anc et couleur A jours \oiiehianc etjcounir uni Che nisette ailemandesj]suprieurj tir.ao.tut noir anglais Imitation toile crj<; Serviettes ds toilette b'anc!iea& couleur danasses blanc les pour fa aiilles'* Nappe couleurs I entes serviettes blanches damasses (Irgandi blanc !t couleur barres S ainage cou eutanglais sup pour jupes Madras a barres de sole pour cl ein.*es lliommesB? Satinette Foulard pour robes*"""~~ '"•"" %  B.: (oignes franais* amricains aAj'ffc*. r; Molletone bancs Se couleurs sup^ t '*— l'oplin de soie uni blano & re me extra" Chapeau dfaille i.ne d'ItallfX' %  (Casimir anjiais sup Crpon brod franc lis =t.rpon franais a fleu s. dei-niVres noiivdaut< a | Serviettes de toilette eoul. ang|-ii s japis cir blano sup. pour ables L amass anglais pour matelas double largeur ele>tc. < imables clients, vous qui voulez porter, peu de Irais, les plus Inaua tissus qu'il soit possible ce trouver sur cette place, n-i manquez pas," av.i t d'aller ailleurs, de passer die* nou o le meilh u. aceeuil vous est rserv. carrea x. On trouvera Hue du Quai, No\lG17, ^ liai e d'olive^de table Marcel Aliolh ef<: 0 .'.Bordeaux:"ra a caiaaea de li al tyt l.l. saidinc et autres eoDSarves fran.uyes; condiment-•• •paies elaaaaa; Saoea iom*(p Wrmoinh. Martini et Ro;Argu-tura R.tter, ogaae lollas. Henri Uni: \in= Ho.i K H RlMd *pA>i*ur en barr.qiipj. demi birrnpieg et caisses de I hou. Champagne C.hx-.es lle.ls.erk. Su-r> r.n„'4'el rofjea*4; Vifi'm o caisses de li ht et en barriques de :I2 gillon. etc. etc. j'roctn ez-vous de jolis cadeaux pour anniversaires, fianailles, mariages ei bapluies chez ii ni i FILS. Hue Bonne-Foi* l .s -Lu.-.."* -^



PAGE 1

DIRECTEUR ffcHUfitAlP.E IMPRIMEUR Olement Ma^luire BulS YEIlNA 1308, Hue Amricaine MJ.Ufc.li" 20 ,iKNl0li8 Quotidien TELLPHONE JN 242 Il ii. P, l'insour FILE C MDI les iroia qrai des lai ili '•ii'iiieni;iin's contre les |u ,FAN AMt; dbit l'lrc viv.m. La ttd JuN 11 1M ci lu civilisation meau puistance toi victoire remporte! iur elle*. O'i n • les \tiih l:is en les dtruisant! mais e i les retournant. Gerarl d j Cititogie lOmeANNEK \ e MM PORT-AU-PRINCE ( HA MARDI 9 JUIN ID2 Plus diviss que jamais!,.. Nous vivons de mensonges et lorced'y tre liabituenoui m nio.is noui a m ns Le vents I B plus 6*idaatea sont coulre dites, et chacun dcouvre la paill qui gne la vue 1 %  sou voisin pour ne pas ip ircevOT la pouire aveuglant la sidiine. Les laits les plus patents sont contests et demeurent l'objet des plus violents assauts C'est ainsi que. s'il lam en croire certains organes de presse la division telle qu'elle a exist nagure aurait disparu des rangs hatiens qui, pour n'tre pas tous d'accord sur la question gouverueuijni ne i)iir..ieni, la PUile deUcUVOB successive banni pour toujours de leur cœur lesentiments de basses vengeances, de prjugs ri licules et absurde-, ay.nt lait notre honte dans le pass. A n'en pas douter, ce raison* nement coos'itue h plus lausse des doctrines qu'on puisse essayer de prop'^er el ceux qui le tiennent tout preuve d'une insincrit totale, car il devient trop facile de dmontrer I ineftc tilu Je d'une telle thorie en ra J lelaol quelques laits concluants. Pour cela, nous ne r.Mnoritcro is pat bien loin ; mais, nous no is conlt nierons de qu Iques s mvenirs rcfnli tablissant co iraireiuent aux assertions hypocrites et mensongres q.ie l'espnt Je division, loi .1 de ai paratre de noire aiiiiosplure s'y est intensifie. Oui u'a pas la menai ire le spectacle dplorable otK ri par Husdill' reli'sc 11 hs poil l-i'ioi s pue nos conteurs diraient se mesurer 1 celles de l' juipa j 1maicaine'. 1 Jamais non n'avons prsent le tableau d'une plus grande divisiou. Le 001 I j 1mai.aiu lut dj. arriv St..Marc que l'UbSU n'avait pas encore russi lorini'r l'quipe hatienne qui, deux joi.rs plus tard devut e.itrcr en lice. D'tnlei nrnebles discussions agitaient les sances de l'Union Mre sans quil bit pocsibe de s'enii 11 dre sur la composition d tinilive opposer aux cooeurr Pis jamacains I armant un groupe disciplin et parfaitement homogne. Les raisons les plus inavouables tueiil pailois invoques contre le choix lait de il membre et de part et .'autre ou s'.iiiai h it le pi us souvent a un nom, une physionomie plutt qu'aux quai.tes el aux connaissances du joueur. Le lsul'at !... Nous savons tous ce qu'il lut L'Kjupelnr li> une dont le Capitaine iinvait que trs peu d actions MIT ,'cir s.'inb'e de ceux qui la composaient, parce gin! n'incarnait point aux yeux de lotis le chef rv, lut accule a la dfaite au premier engagement On el pu penser ce moment qua la su te de celte dconvenue un temprant?ntallait tre apport dans le sens d'une amlioration, tant dans le choix des joueurs que dans le jeu de ces driners dont la panama* lit disparatrait pour ne considrer que la victoire des couleurs hait euues. Nenni... les rsultats eiir-gistrts au cours des revanches suceessives vinrent tablir au contraire la faillite du jeu hatien qui, pir sa leon goite el perso inj e s'tait entirement joign I s prmcip.-s JU loot-ba!, taquet* reposent ur la cohatou parfaite des ello.ts en VUJ Ju w pi cme but atteindre. EU comme si cet chec ne suf lisait pas, on vit alors la spectacle trange et c auraal dai joueurs s'aecosant rciproiueinent les uns taisant retomber sur les autres la rasponsabilit de h dfait*. M tat d'esprit sub-i'tmt et menaiQt la se perptuer, dsormais les Clubs en se mesurant ne le feront p'ul la faon dadv-rsaire oyaux, mais se traiteront en ennemis irrconciliables, les revanches dgnreront en reprsailles, ci qui menacera la vie mme de* sports clifz nous. Ces! une date p'us raopro chef, c'est- lire le 1er Mai que nom trouvoasencor.' un ex mple happant de l'esprit l; di.i ion nous domiumt Comme toujours l'occasion de cette fte nation le le personnel administratif avait t invit par le co'ivern• %  ment a la crmonie tolMJeussqui dviit nvotr lieu la CathdraleSoit paresse, soit insouciance, la vont'lut que trs peu de l'ont lionnaires payrent ce jour l de leur p es nce, chacun p> 11 suit sans foute que son alis uce n'aurait pas t remaique. Nous et lut alors avi- 1 ; imater cette conduite dplorable de la plupirt de nos fond onn ures aux dill'renls Ch fs lu S -f viiV Imimstratif leur le* mindant l'avenir d'y re nli r par d-s mesures approprias, n MIS troumes pour s? dresser contie notre thse des espritassez informs et bien au c Mirant i ce qu'on peut r damer au n m de la dmiuHUB en une semblable occ rrjnc. Ilien que no as pari ous au 00m la Constitution. un journal dit n ilionali.-te alla ju qu ramier dI uanges en I lion eur de ceux qui s'lnieiit abstenus do puticiper eelte I'KTK N.* 11 %  1 N vi.i: en c'amuit n Ile monslruosil que les Km p'oy s de l'Kt.il ne sont nu! e m B nl obligs envers le i xiverne ment dont pourtant le Clief seul nom ne el ttoque au fonctions p tdiq ie--. En l'e'pce eagiaaai.i du (iouvernem 1 nt de Mi Ituno es hrsies les plu aboi r le-• I es plus gros-iers meuson^-de vaienl trouver cours foromml et essayer de fausser le espnti ta'it I est vrai que chez. I b anime en \\ 1 %  x et jaloux la conscience de v : ent aveugle au painl de le 00 1 duire aux pires initiatives. Mais, plus pr* d* nous s'of're un nouvel et dernier exemple, et 1 est suis toute malheureu J : le dire, c'eut fc l'oeeuion de la l'r.tt 01 DHUTUqu'il nous a t do a n de le not> r. Encore en l'oseerrenec parce qae n:esg et qui que couleur patitiqu' qu'ils aip r 1 • %  m nt ijenssingu iers,oub:mt que la fle du lira 1eau ne saur.iil tre celle d'un :>iti ou d'un clan mais celle de la Nation entire, le prtendus nationalises ont I >n ni une lois de plus la preuve vi deale que la trra r^ve el qui servirait S prouvei notre a gesse el nos aptitudes mardi r eul est bien loin de toucher la ralisation, reconnue pourtant in ceux qui ont f.il du nationalisme leur mnnnpo'e de suspendre les hostililt en cjour au cour du quel il impartait de se r -mi lir. Ilne If iiiin rre-it pas Siul et impnneDl*. profilrenl tout au lontrairede la .11 cooil H %  • % % %  pour battra la jro sa eaiaaa antoor do la n' 1 iai rs i. al ini %  Q ii von !r 1 ous dire tpri .• >!a, qm m j n'eu -, envieux il jloux • -naio nous ^onm^s. no as ne de niHurons pas e peupla le plus di vi- q ai S0 l Il ioap irle ptKI une dos alversai ras sous sapa, se donnent I accol 1 de. i.'li e-t poir jeter de la pou dre aux raua des simples et des fOgoa, mis t nit.i autre chose est d •'! iblir la v.:ril q i! e dgage de faits seuls eapabla t convaincre las esprits uverlis. Kt en cela, nous sommes tir de voir pirtag r n .tra Opinion aulaut parcelle misseillet Iree — q ai ne pratique p as 1 oppo sition, no 1 ( i rc->. qu'elle ne sot pas, tu n, (ti .e qu Mlle ne peut plua >^ • 1 aucunecooUaooa ayaol t trop I igta ipi : 1 o npaa, — q 1e par ceux qui 10 ia fiUSM tiqucl te nation .11 (e ne peuvent se con soler en voyant chaque jour s'lol gner divanta.Ii garaello ou pan dan! >i lo igta D I ilse • Mit g ivs mais a qui il resta un brin d • o IBS cience pour su itr | >al mil pofl vantail •! ils co ma il vit en o insa c ait le temps | n icur reste vi v.-e k U I iTaas • d'u j' 1 CHU saaa grao Uur.i tas n ibtesse, me sgxol cha pie jour la uaiiou d'un pril p us grand &pr i Lis prfrrent, au lieu de pr^n 1 i>ut a le granle nanifestalion 0 licinlle qui n'tait point celle du Gouvernement mais celle de U na lion, sa grouper en une cohorte in .IIipline, gr te qu •. offrant le %  pe tacts le pluri Houle a des looristes hiureui le trouver 1 pleioe cipita e upluf excautrij 1 • labiaau doul leur curiu i'ama le ir %  *trtit jamiis repue. C'tait pourtant I occasion pour Vu. juMi >ia pUisii !i j".,. l'iiin di* U -ItsMM hier sir leitreasi Ju Gaaaeil i Lui ft U U10IU fcua mu <{u U iutirirl '|ii. -mini 1 .1 M#> *<\-i'i ' prTo? .sEfiWr. LOI LE CONSEIL D'KTAI' Vu le; ai i as I), 53 et 1 a de la Coostituliei ; Vu l'art cl • ) de la '.ni du 4 Aot 1910 orj nitmt II NIYh". 8tr d 11 ili; Lon*i l-ranl q 'il .-1 lid \o'r de ti u 1 1 < u,i 1 d • p 1 J. tuer le sou vei.ir dea hila 9, nrieux ou imporleata de son Hletoin : Consi lrant q ie le IS Vt c 'instances piques au cours desquelles noire drapeau fut cr, au bourg Ai I Arcahaie, l 18 Mai 1803; ni le gesle nerg que et su(•lime de liesse snppi m ml M' des tr % %  • u 1 %  lient encore au l'roni te •IrouO', |iiur en r^pprodi r le bleu 11 le rouge, et eu taire !e Drap*a*l liaitien, ce drapeau qui connut les troua glorieux des balles et le frein BSeav nt .le la vicloire consalis • in • 1' m sent Mai inn.1 l lsa de I Patrie N %  gl 10 I11 ••'!< BOUS l'ont li 1 •1 • %  • .'1 ri 1 n 11 1 i'x et a ceux de ni 1 s l'emblme d'une •• iw %  •• immortelle, D %  1 nquel | 1 •lia I \-, le ne 1ple liari'ii tenti le besoin a'ae n irer pus que jnaaia le Drapeau national, en lui d 11 a .1 la p'ace d'houneur dtns ses inerseten brant, cha |ue 18 Mai, l'aaol< sers dre de -a en ation En \011i 1910, vous votli / une oi organi-anl il n \ r-ilA d'il ii et premyaot, eu -on article I ., une %  l ic de 11 Diversit < live au IH Mai date anuii.M -aire de li cration du Drapeau Hiilien. I' •• %  de celle date n (-16 lieu raua. lu llaut II niveralld en qui rsident tant d'espo rs pnur i avenir aetiona!, 0 1 ne saurait manquer d \ 11--D1 1er la grande ide dptri de penaer au Dmpeaj cr celte m, u • d ,ie e| <| 11 j sym boli-e c. Ile pallie Or, e< Ite di-p 1 ili n de lo con• 1 ni.nt la l'ete de il aivaratt ne fait que rappelei la data de h cra lion du Drape a 1 h 11I1 01. J'estime, Messieurs qu'il faut donner un carac er• de SuAde. l'ailien t c mm nli s m ami de bien i re raaaoi r qu i c'tait lui, I i/, qui av .il, au a l'i nnit pai iltrs l' i liela, retourna ebaa aoa ami et lui deIII II) Il la • ao-e le ri: r.l il I. — Mon cher, rpond Tissol je n use pas put.lier la phrase : rtoI.' pi. rre u'eslpas encore un hom me ju^.S . L'Egtw clbre durant c /§ tattU l'iuis ./<• .//,• se///,,,//,. Ut l'it tuiv mli dont voict le pro gramme : li II— Ft ra DIKI Soit e de la procission 7 h.— Paaaesa par les rues des Proats Porte, rue du (entre o il \ aura un reposoir cbei Mr el Mme Khe Aufuatin,— l{ue t'ave, taposoir chez la lamille Lnpold Luiren* ceau — Hue du Peuple, die/ les Saurs de Si Joseph duny. La Purs na NOTRJ Dam ni I'KIII'I II I I Bac u us Vendredi It DlBUnoara la oeu v m.•• pr> paraloiie ft la fte de N. I. du l'erpluel Secours qui aura lieu le dniiaii' lie ! Jni„, LA KKII na Si. AMMIMSamedi U. — l'Aie de la i h • pelle M \uloiif — \les-es bu-,s • al 0 h. Me se i hinle 7 h par la Pre M1I10I. Sermon par le l're Koheil. Chants exculs par U tdioritla Me H<> de Lima. NP prs B h la musique du l'lu Sminaire ( ollpj^e prtera son ion cours ft la f'e — Kermesse au pio lit de la chapelle. linislii! il rocher Mou ii ur l'ainlev. (ir-ident du Conseil Iram.ais, n'a point, 1 ce qu'il pillait, lispi't prsent ordi uaire aux savHiil•nallimaticii us. Aussi, l'autre joui, le nleietre de la guerre tii m*inler un laii pour se dlinrr;iHser de quelques visites urgentes, mai entre lampe, avant change d'avis il oublia le 1 iiaulleur il ala tare une p tile proineiiii'te ft pied du t d. l'K toile. VI un les %  haufleurs pari-nus sont gens exlr^mcmeut dbrouil lards el ont It m moire moins courte quileur Praaident, car. un liui— 1er du miiii-tiie de la liuerre runi, le leudeunin, a son m ilre uue belle 'titre, dans laquelle le chauffeur rc amail. pour attente i* tasive, 115 francs a Mr l'ain lev qui |. 1. > Varioles de VEur.tpe et d'Amrique L • CoatiS 1 1 1 1. fert le S M p I • %  il 1 1 I il I I bi 11 tel e 1 l'h an a u l I pnj latia 1 \ . 1 que A se b 1111 1 1 ii 1 %  1 1 :'l 1. de trois eenl inui appartenant l'I 1 Pu itique, au Co im trie, ft la Km in I ru ment Iran 1 irait l'aire repr ; nier pat B al, Mini-'i %  I" u v 1 n 1 M P ai al< '•. pu sait de 1 Ministres 11 Direli'ui de ion I I, M. A pel| et tous len. U • avaient d'lgu UO 1 ainsi que Mr le Pi %  1 le Prfet de Polies et le l du Conseil Muai iip 1 I \m ban |ii-l •'". de Sou/a Uu-it i". \obi leur du Hr/ I en I . 1 vingt mini-iIre-' pi impt lin des pas lutiaal enti lut \ • lussa leur de Balai 1 < nin 11. > 11 Porte il 1 de M ta i< 1. lil'i.. Iiili, du l'eroil, a 11 |U Ma, du Vni iota, d Meiiqne, de la R| I imi nicaine, eh Dos discosji n .1 par Mr Cil irfns Brun 1 Rgionallalaf francs K re*i. r 11 •' %  n 1 n lianeli, ministre Corn ) 1. nu liai H n 1 d, e 1 a m. Pn i i t d A. 'tion Lali i" '-i %  Dan tas, Ainln il m I T. — la iiieiiiuriau. Byliaa Ipiaoopalfl d'iaili Il sera clbr en l'ISgliae Koia eopale • La Sainte I riuit s sise rue de Casernes, en mmoire de: Pierre Emerv Jones Prtre Du leur ea Thologie un -ervice qui aura lieu le jeudi 11 juin ItttBkU -u lipure du malin. 1, 1 1 loi ml serS Moneaigm u L'IS Mpi %  '' isawa -i la Pn n 1 aleur le UwyJ. • n— -oui pri 1 rer lie annonce cumiS tenant lieu dinv talion. ,juiu l Ce Soir L 9 Masque aux dents blanche i lie, 12e et 13e pisodes Entre : O.50 ir fl.i caau lin,' il 1. %  1 . u 1 1 1 ciation li ni' a tm nous a laf oui' par l'i d un d' pi Louis Caaibona, due Prepagaod • qae M pont, secrtaii inr ju 1 BtrJeaui. 1 lin de la I 1 1 1 nier. Charg p u 1 velle et impoil inte ml 10 M M iroe m 1 >o|i 1:1' Ili i vie, le Prou. i 1 imbie, l'aiiami al la \ 1 1 la, Mr I) i|i mi aal In,, apporter I I lea vieux du Comit d'A I me m Batiste et Linon pur in CHEZ Slamboiily & Serfjil** Ou vous trouverez aussi.'du crpon orienfal,rj voiles et toile i drap :ltl.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06443
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, June 09, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06443

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR ffcHUfitAlP.E
IMPRIMEUR
Olement Ma^luire
BulS YEIlNA
1308, Hue Amricaine
MJ.Ufc.li" 20 ,iKNl0li8
Quotidien
TELLPHONE JN 242
Il ii. p, l'insour file c
mdI les iroia qrai des lai ili
'ii'iiieni;iin's contre les |u ,FAN AMt;
dbit l'lrc viv.m. La ttd JuN 11 1M
ci lu civilisation meau
puistance toi victoire rempor-
te! iur elle*. O'i n les \tiih
l:is en les dtruisant! mais e i
les retournant. Gerarl dj Cititogie
lOmeANNEK \e MM
PORT-AU-PRINCE ( HA
MARDI 9 JUIN ID2
Plus diviss que jamais!,..
Nous vivons de mensonges
et lorced'y tre liabituenoui
m nio.is nouiam ns Le
vents I b plus 6*idaatea sont
coulre dites, et chacun dcouvre
la paill qui gne la vue 1 sou
voisin pour ne pas ip ircevOT
la pouire aveuglant la sidiine.
Les laits les plus patents sont
contests et demeurent l'objet
des plus violents assauts
C'est ainsi que. s'il lam en
croire certains organes de presse
la division telle qu'elle a exist
nagure aurait disparu des rangs
hatiens qui, pour n'tre pas
tous d'accord sur la question
gouverueuijni ne i)iir..ieni, la
PUile deUcUVOB successive
banni pour toujours de leur
cur le- sentiments de basses
vengeances, de prjugs ri licu-
les et absurde-, ay.nt lait notre
honte dans le pass.
A n'en pas douter, ce raison*
nement coos'itue h plus lausse
des doctrines qu'on puisse es-
sayer de prop'^er el ceux qui
le tiennent tout preuve d'une
insincrit totale, car il devient
trop facile de dmontrer I ineftc
tilu Je d'une telle thorie en ra j
lelaol quelques laits concluants.
Pour cela, nous ne r.Mnoritc-
ro is pat bien loin ; mais, nous
no is conlt nierons de qu Iques
s mvenirs rcfnli tablissant
co iraireiuent aux assertions
hypocrites et mensongres q.ie
l'espnt Je division, loi .1 de ai -
paratre de noire aiiiiosplure
s'y est intensifie.
Oui u'a pas la menai ire le
spectacle dplorable otK ri par
Husdill' reli'sc 11 h- s poil l-i'ioi s
pue nos conteurs diraient se
mesurer 1 celles de l' juipa j 1-
maicaine'.1 Jamais non n'avons
prsent le tableau d'une plus
grande divisiou. Le 001 I j 1-
mai.aiu lut dj. arriv St.-
.Marc que l'UbSU n'avait pas
encore russi lorini'r l'quipe
hatienne qui, deux joi.rs plus
tard devut e.itrcr en lice.
D'tnlei nrnebles discussions
agitaient les sances de l'Union
Mre sans quil bit pocsi-
be de s'enii 11 dre sur la com-
position d tinilive opposer
aux cooeurr Pis jamacains I ar-
mant un groupe disciplin et
parfaitement homogne. Les
raisons les plus inavouables
tueiil pailois invoques contre
le choix lait de il membre et
de part et .'autre ou s'.iiiai h it
le pi us souvent a un nom,
une physionomie plutt qu'aux
quai.tes el aux connaissances
du joueur.
Le lsul'at !... Nous savons
tous ce qu'il lut L'Kjupelnr
li> une dont le Capitaine iinvait
que trs peu d actions mit ,'cir
s.'inb'e de ceux qui la compo-
saient, parce gin! n'incarnait
point aux yeux de lotis le chef
rv, lut accule a la dfaite au
premier engagement
On el pu penser ce mo-
ment qua la su te de celte d-
convenue un temprant?ntallait
tre apport dans le sens d'une
amlioration, tant dans le choix
des joueurs que dans le jeu de
ces driners dont la panama*
lit disparatrait pour ne consi-
drer que la victoire des cou-
leurs hait euues. Nenni... les
rsultats eiir-gistrts au cours
des revanches suceessives vin-
rent tablir au contraire la
faillite du jeu hatien qui, pir
sa leon goite el perso inj e
s'tait entirement joign I s
prmcip.-s ju loot-ba!, taquet*
reposent ur la cohatou par-
faite des ello.ts en vuj Ju w
pi cme but atteindre.
EU comme si cet chec ne suf
lisait pas, on vit alors la spec-
tacle trange et c auraal dai
joueurs s'aecosant rciproiue-
inent les uns taisant retomber
sur les autres la rasponsabilit
de h dfait*. M tat d'esprit
sub-i'tmt et menaiQt la se
perptuer, dsormais les Clubs
en se mesurant ne le feront p'ul
la faon dadv-rsaire oyaux,
mais se traiteront en ennemis
irrconciliables, les revanches
dgnreront en reprsailles, ci
qui menacera la vie mme de*
sports clifz nous.
Ces! une date p'us raopro
chef, c'est- lire le 1er Mai que
nom trouvoasencor.' un ex m-
ple happant de l'esprit l; di.i
ion nous domiumt
Comme toujours l'occasion
de cette fte nation le le per-
sonnel administratif avait t
invit par le co'ivernment a la
crmonie tolMJeussqui dviit
nvotr lieu la Cathdrale- Soit
paresse, soit insouciance, la vo-
nt'lut que trs peu de l'ont
lionnaires payrent ce jour l
de leur p es nce, chacun p> 11
suit sans foute que son ali-
s uce n'aurait pas t remai-
que.
Nous et lut alors avi- 1 ; i-
mater cette conduite dplorable
de la plupirt de nos fond on-
n ures aux dill'renls Ch fs lu
S -f vii- V Imimstratif leur le*
mindant l'avenir d'y re nli r
par d-s mesures approprias,
n mis troumes pour s? dres-
ser contie notre thse des es-
prit- assez informs et bien au
c Mirant i ce qu'on peut r da-
mer au n m de la dmiuHUB
en une semblable occ rrjnc.
Ilien que no as pari ous au 00m
la Constitution. un journal dit
n ilionali.-te alla ju qu ramier
d- I uanges en I lion eur de ceux
qui s'lnieiit abstenus do puticiper
eelte I'ktk N.* 11 1 n vi.i: en c'amuit
n Ile monslruosil que les Km
p'oy s de l'Kt.il ne sont nu! e
mBnl obligs envers le i xiverne
ment dont pourtant le Clief seul
nom ne el ttoque au fonctions
p tdiq ie--. En l'e'pce eagiaaai.i
du (iouvernem1 nt de Mi Ituno
es hrsies les plu aboi r le- I
es plus gros-iers meuson^-- de
vaienl trouver cours foromml et
essayer de fausser le espnti ta'it
I est vrai que chez. I b anime en
\\ 1 x et jaloux la conscience de
v:ent aveugle au painl de le 00 1
duire aux pires initiatives.
Mais, plus pr* d* nous s'of're
un nouvel et dernier exemple, et
1 est suis toute malheureu J : le
dire, c'eut fc l'oeeuion de la l'r.tt
01 Dhutu- qu'il nous a t do a n
de le not> r.
Encore en l'oseerrenec parce
qae n:es li 1 ivernemeatale, 1 -Ve Me natio
nale n'eut point la v rtu de runir
en un faisceau uni pie tous les
H.itieiH a queiqie ri >g et qui
que couleur patitiqu' qu'ils aip r
1 m nt ijenssingu iers,oub:mt
que la fle du lira 1eau ne saur.iil
tre celle d'un :>iti ou d'un clan
mais celle de la Nation entire,
le prtendus nationalises ont I >n
ni une lois de plus la preuve vi
deale que la trra r^ve el qui
servirait S prouvei notre a
gesse el nos aptitudes mardi r
eul est bien loin de toucher la
ralisation, reconnue pourtant in
ceux qui ont f.il du nationalisme
leur mnnnpo'e de suspendre les
hostililt en c- jour au cour du
quel il impartait de se r -mi lir.
Il- ne If iiiin rre-it pas Siul et
impnneDl*. profilrenl tout au
lontrairede la .11 cooil H pour
battra la jro sa eaiaaa antoor do
la n' 1 iai rs i.- al ini
Q ii von !r 1 ous dire tpri . >!a,
qm mjn'eu -, envieux il jloux
-naio nous ^onm^s. no as ne de
niHurons pas e peupla le plus di
vi- q ai S0 l
Il ioap irle ptKI une dos alversai
ras sous sapa, se donnent I accol 1
de. i.'li e-t poir jeter de la pou
dre aux raua des simples et des
fOgoa, mis t nit.i autre chose est
d '! iblir la v.:ril q i! e dgage de
faits seuls eapabla t convaincre
las esprits uverlis. Kt en cela, nous
sommes tir de voir pirtag r n .tra
Opinion aulaut parcelle misseillet
Iree q ai ne pratique p as 1 oppo
sition, no 1 (i rc->. qu'elle ne sot
pas, tu n, (ti .e qu Mlle ne peut
plua >^ 1 aucunecooUaooa ayaol
t trop I igta ipi : 1 o npaa, q 1e
par ceux qui 10 ia fiUSM tiqucl
te nation .11 (e ne peuvent se con
soler en voyant chaque jour s'lol
gner divanta.- Ii garaello ou pan
dan! >i lo igta D I il- se Mit g ivs '
mais a qui il resta un brin d o IBS
cience pour su itr | >al mil pofl
vantail ! ils co ma il vit en o insa
c ait le temps | n icur reste vi
v.-e k U I iTaas d'u j'1 Chu saaa
grao Uur.i tas n ibtesse, me sgxol
cha pie jour la uaiiou d'un pril
p us grand
&pr
i
Lis prfrrent, au lieu de pr^n
1 i>ut a le granle nanifestalion
0 licinlle qui n'tait point celle du
Gouvernement mais celle de U na
lion, sa grouper en une cohorte in
.II--ipline, gr te qu . offrant le
pe tacts le plu- ri Houle a des
looristes hiureui le trouver 1
pleioe cipita e upluf excautrij 1
labiaau doul leur curiu i'ama
le ir *- trtit jamiis repue.
C'tait pourtant I occasion pour
Vu. juMi >i- a pUisii !i j".,.l'iiin di*
U -ItsMM hier sir le- itreasi Ju Gaaaeil
i Lui ft U U10IU fcua mu <{u U iu-
tirirl '|ii. -mini 1 .1 m#> *<\-i'i' '
prTo? .sEfiWr. loi
LE CONSEIL D'KTAI'
Vu le; ai i as I), 53 et 1 a de
la Coostituliei ;
Vu l'art cl ) de la '.ni du 4
Aot 1910 orj nitmt II NIYh".
8tr d 11 ili;
Lon*i l-ranl q 'il .-1 lid \o'r
de ti u1 1 < u,i 1 d p 1 j. tuer le sou
vei.ir dea hila 9, nrieux ou impor-
leata de son Hletoin :
Consi lrant q ie le IS Vt q e la date de 11 eratl m I 1 I a-
[i u b i ti -n.i [' \ en 1803
Con i li au! |ae le oulle du
I).apeau doit Aire io lalq l L
I a ilance; et que, pair ailirm r
C Ite ide, il y a li 0, lu air dilTI
uae seule f-Mo le Drape 11 et l'U*
niersit;
A v {'S li Lii luif i!
Nrlic.- 1er. Il * ri t
18 lii Je chipe aoaie, la K.-te
du ' 111 1 al 'i l'U ili iralli
d'iliiii.
Ai'h-' il -i... rl tirai l'Etal
'l l ii tria n 1 1 lastiuesl m
P.iti'i) ! s mt ''1 ir^ I : l't :u-
ti Ml de 11 tu lia Loi.
Donn a la Mai-ia Nationale
les Juin 1''.':,.
f.Si^a Pou 1
Messieurs laa f< naaillaca d'Blai,
Lame nai onala vibre encore de
I m..!.on pilriolque au'a fiil ri il -
Ire l'inoubliable manifes'ation du
)m Mai.
|,.- gran I- Pouvoirs de I It al.
le i.lerge, I Uuivtrsil, en un mo ,
tout le pr-uple a communi dar.' !e
culte du llrapeau, lorsqu'au tem.
pie du Seigneur ou i l'avers B rues palpiai-ni e- brillantes roi*
leurs qui ymbolUent la nationa-
lit hatienne.
Je ne vous rappelU rai pas les cir>
c 'instances piques au cours des-
quelles noire drapeau fut cr, au
bourg Ai I Arcahaie, l 18 Mai
1803; ni le gesle nerg que et su-
(lime de liesse snppi m ml
M' des tr u 1 lient
encore au l'roni te - IrouO',
|iiur en r^pprodi r le bleu 11 le
rouge, et eu taire !e Drap*a*l liai-
tien, ce drapeau qui connut les
troua glorieux des balles et le fre-
in BSeav nt .le la vicloire consa-
Etal noir dj mon le.
Ca ^^ ibola d'union ] l'es! noire
drapeau bico'01 n riis I m *4
ire riari eai lana aca i>lis
in 1' m sent Mai inn.1 l lsa de
I, Patrie
N gl 10 I- 11 '!< BOUS l'ont
li 1 - 1 .'1 ri 1 n 11 1 i'x et
a ceux de ni 1 s l'emblme
d'une iw immortelle,
D 1 n- quel | 1 - lia I \-, le ne 1-
ple liari'ii tenti le besoin a'ae
n irer pus que jnaaia le Drapeau
national, en lui d 11 a .1 la p'ace
d'houneur dtns ses inerseten
brant, cha |ue 18 Mai, l'aaol<
sers dre de -a en ation
En \011i 1910, vous votli / une
oi organi-anl il n \ r-ilA d'il ii
et premyaot, eu -on article I .,
une l ic de 11 Diversit < live
au IH Mai date anuii.M -aire de li
cration du Drapeau Hiilien.
I' de celle date n (-16 lieu
raua. lu llaut II niveralld en qui
rsident tant d'espo rs pnur i ave-
nir aetiona!, 0 1 ne saurait man-
quer d \ 11--D1 1er la grande ide
d- ptri de penaer au Dmpeaj
cr celte m, u d ,ie e| <| 11 j sym
boli-e c. Ile pallie
Or, e< Ite di-p 1 ili n de lo con-
1 ni.nt la l'ete de il aivaratt ne
fait que rappelei la data de h cra
lion du Drape a 1 h 11I1 01.
J'estime, Messieurs qu'il faut
donner un carac er c on n moral ion de ce4ait iropor-
lant : notre histoire, !! l'u-ant
uue fdta u. le il I annii 1 tira le
U eieili o a le notre Drap 'tu
i'. ei d ins c 1 b o qu 1 j'ai I Imn
nur de d (Hier sur le bureau le
celte s- ml l la prop i-ition de
loi dont je v is vous douner lec-
lure, tl qu 1 VOUS volerez tous,
j'eip re, i.'- mt ,| \e no'rn \ ite
ara un noavel et pieux lionini;-
S notre Drape iu 10 ige et bleu.
ThiMOTHI s. I'aiii i
Htel de Paris
[ChampZdeJMar
S Port au-Prince tflatl
L; mitai oito Je la plaea, raeTsur l m
Maison K'iommanilt'e aux louiislcs^i'i aux \-i
gaura par sa proprttJBl 'sa lionne 'tenue.
Seslatirant lram;ais. Service irrprochafile.
Prix modre. ltTanijetuent pool sjour. ri m
depuia 69 dot. par mois. '
Si paria Italiaoo. IngHab apakeo, Babla Eapag toi
iy
En l'honneur
dea pu y h latins
\ m Mm
Bobrspierre n'est pas encore un
homme |ug."
En 1819, b roi de Rue le i har-
|.a \IS (l'on dolle) lit tenir dana
I i ode I l'ani laa convi i li nn-1 el jiHlnote
Tallieo L'ancii n | nui de la lielle
Ih ni Cabarrus, | tout le ieux
de ce petit t ni mi at qni, i rojait*
il, allait le ren lire sur la seae
I") il' P''. l'i'-ij ii......r son ami
Tissol, a iteur resp u .Me de la
Mi lettre* ei l'un des rds leura
I lo irn il I i Commerce et il
le , l'tJi.....mi qu il Hviii reu I* l'e.
mu.liai de NapoMon. prittoe de
Ponte Oori i al i > de SuAde. l'ai-
lien t c mm nli s m ami de
bien i re raaaoi r qu i c'tait lui,
I i/, qui av .il, au a l'i nni-
it bei piei ra. Tiaaol le lui pro Dit.
Mais, ipri g lalq las |oura, l illien,
ne voyant uni >t pai iltrs l'i liela,
retourna ebaa aoa ami et lui de-
III II) Il la ao-e le ri: r.l il I.
Mon cher, rpond Tissol je
n use pas put.lier la phrase : rto-
I.' pi. rre u'eslpas encore un hom
me ju^.S .
L'Egtw clbre durant c /
tattU l'iuis ./< .//, se///,,,//,. Ut
l'it tuiv mli dont voict le pro
gramme :
li ii Ft ra Diki
Soit e de la procission 7 h.
Paaaesa par les rues des Proats
Porte, rue du (entre o il \ aura
un reposoir cbei Mr el Mme Khe
Aufuatin, l{ue t'ave, taposoir
chez la lamille Lnpold Luiren*
ceau Hue du Peuple, die/ les
Saurs de Si Joseph d- uny.
La Purs na Notrj Dam
ni I'kiiI'i ii i i Bac u us
Vendredi It DlBUnoara la oeu
v m. pr> paraloiie ft la fte de N.
I. du l'erpluel Secours qui aura
lieu le dniiaii' lie ! Jni,
La Kkii na Si. Ammim-
Samedi U. l'Aie de la i h
pelle M \uloiif. \les-es bu-,s
al 0 h. Me se i hinle 7 h
par la Pre M1I10I. Sermon par le
l're Koheil. Chants exculs par
U tdioritla Me H<> de Lima. Np
prs B h la musique du l'lu
Sminaire ( ollpj^e prtera son ion
cours ft la f'e Kermesse au pio
lit de la chapelle.
linislii! il rocher
Mou ii ur l'ainlev. (ir-ident du
Conseil Iram.ais, n'a point, 1 ce
qu'il pillait, lispi't prsent ordi
uaire aux savHiil- nallimaticii us.
Aussi, l'autre joui, le nleietre
de la guerre tii m*inler un laii
pour se dlinrr;iHser de quelques
visites urgentes, mai entre lampe,
avant change d'avis il oublia le
1 iiaulleur il ala tare une p tile
proineiiii'te ft pied du t d. l'K
toile.
VI un les haufleurs pari-nus
sont gens exlr^mcmeut dbrouil
lards el ont It m moire moins
courte qui- leur Praaident, car. un
liui1er du miiii-tiie de la liuerre
runi, le leudeunin, a son m ilre
uue belle 'titre, dans laquelle le
chauffeur rc amail. pour attente
i* tasive, 115 francs a Mr l'ain
lev qui |. 1. >
Varioles
de VEur.tpe
et d'Amrique
L CoatiS 1 1 1 1.
fert le S M p I ,
il 1 1 I il I I
bi 11 tel e 1 l'h an a u l I
pnj latia 1 \ . 1
que
a se b 1111 1 1 ii 1 1 1 :'l 1.
de trois eenl inui
appartenant l'I 1
Pu itique, au Co im
trie, ft la Km in I ru
ment Iran 1 irait
l'aire repr; nier pat '
B al, Mini-'i I" u v 1 n 1
M P ai al< '. pu '
sait de 1 Ministres 11
Dire- li'ui de ion I I, M. A
pel| et tous le- n. U
avaient d'lgu UO 1
ainsi que Mr le Pi 1 '
le Prfet de Polies et le l
du Conseil Muai iip 1 I
\m ban |ii-l '". '
de Sou/a Uu-it i". \obi leur du
Hr/ I en I . 1
vingt mini-iIre-' pi impt lin
des pas lutia- al enti lut \
lussa leur de Balai 1 < nin
11. > 11 Porte il 1
de M ta i< 1. li- l'i.. Iiili,
du l'eroil, a 11 |U '
Ma, du Vni iota, d
Meiiqne, de la R| I imi
nicaine, eh
Dos discosji n .1
par Mr Cil irfns Brun 1
Rgionallalaf francs K
re*i. r 11 ' n 1 n
lianeli, ministre
Corn ) 1. nu liai H
n 1 d, e 1 a m. Pn i i
t d A.'tion Lali i" '-i ' Dan
tas, Ainln il m I
T.
la iiieiiiuriau.
Byliaa Ipiaoopalfl d'iaili
Il sera clbr en l'ISgliae Koia
eopale La Sainte I riuit s sise
rue de Casernes, en mmoire de:
Pierre Emerv Jones
Prtre
Du leur ea Thologie
un -ervice qui aura lieu le jeudi 11
juin ItttBkU -u lipure du malin.
1,11 loi ml serS Moneaigm u l'Is
m- pi '' isawa -i la Pn n 1 aleur le
UwyJ.
n -oui pri 1
rer lie annonce cumiS tenant
lieu dinv talion.
,juiu l
Ce Soir
L9 Masque aux
dents blanche i
lie, 12e et 13e pisodes
Entre : O.50
ir fl.i caau lin,' il
1. 1 . u 1 1 1
ciation li ni' a tm
nous a laf oui' par l'i
d un d' pi
Louis Caaibona, due
Prepagaod qae M
pont, secrtaii
inr ju 1 BtrJeaui. 1
lin de la I 1 1 1
nier.
Charg p u 1
velle et impoil inte ml 10 M
M iroe m 1 >o|i 1:1' Ili i
vie, le Prou. i
1 imbie, l'aiiami al la \ 1 1 la,
Mr I) i|i mi aal In,,
apporter I I lea
vieux du Comit d'A I me
m
Batiste et Linon pur in
CHEZ
Slamboiily & Serfjil**
Ou vous trouverez aussi.'du crpon orienfal,rj
voiles et toile i drap :ltl.
.


Il 11))]
Agit vite et radicale mcit
Supprime le* douhift \f*S
Je la miction
C; ;it tout* compilation
Pagol
nergique uni: ijs.s.b
f jaiUaasa i
1 M dct tulca
l c irpl'ta
; et jjtjI.oI loua
I. tu |U l-i balalau!
La jA-onmia du PAGEOL
ra|l in:,] i ,| | rnmti*
' t rAodmM dt
H la i il. Paru lu pro-
I dl?CID
pl de u mu ne, an-
de II.- : n ,

(i 'il l-i idu.- .. p
* '
ta "
' d'n
ai''' i r |
lifte. ,
VAMiANl
A v-i*, Mnindioado I.-. Peu
' lui '
RUCOVAL
Pom"' i .ju. cortra km
' m*ld:!i 01 la M
^kiSitt.
:
i 1 ni C i m atiii a
Nouvelles trangres
Par Cable
Nouveau Notaire
M. hlix Housseau qui tait pre
r I rterc Ptodi de Me Oriol
vient d'lre Domin nolair Poil
au Prince, en renip'ar-mrn! ce Mr
En ( lini"
nilN II u Aide d'un dra
cliem ni de volontaires, I poli a
a fait une pi rquiailion a il nivar
SIIl de Mi ingbai OU il a l d.<
m nli que cette installation l
soutenue pat la Sstna internalh
Laie ei par la parti avanc chiooii
Kuo Mm^ i'oiik . Piualenra
1111- u mouvemi i.t grviste ont
l arrt/a aiii 1 ijti'unc cenlaioe
d'tudiante 'h riplea de .v oscou
c' " II* ribaar la propngan
"' rouge ; lui d'viter que lis
1 "i- i rolutioonairaa lepien-
' i i-iii de l'i ihlice, ce d' r
oitr a i cei p" al mis eu lal de
4< ' par dei forcea amtkal
dis dl u |uaa a Shanghai. Dana
un hlel du quartier europen on
a arrt l'aiaaian cosaque gnral
Alitaadra Goarhao, del ^arde
ii i ga, veau g China evic nue
nu Mon spciale et ur.c son ni" de
du x millions de doi ar* dtetlne
in> quer un mouvement rvi
lutionimire.
A pr nos i l.i d u,-
de guerre de l'Italie
HOV Mr de Slcfain, ininis
Ire dts linaocef, a dclar devant
.> Sennl '|iie I Italla ne se tiouve
pas en te ni< ment en condition
o'.iudi.i la conaolldatioo de sea
dnis Mr de BUflem ajoute m a
la gouvernement italien ne pou
> i accepter de sv-lmaliser les
dalla- de g u-rre sans avoir la pos
I i li' relle de pouvoir les payer
''ne ce paiement dpendait a
on tour de la situation liuanrire
de la nrtior qui est ii capable da
.su) porter de nouvelles elurgcs.
L manifestation en l'boo-
neur du roi ?i< lor Em na-
miel
li 'll: I .: i'>>la p'parait-
de fta ont l l'.it- pour clbrer
la 15 m aei ii m i- du rj."
da Victo< En mit' nel Li li imbre
d altachcmenl aui nstilu'ions qu'il
reprsente.Le alun >lu pailcment
au Quirinal at\Jc a 1 lire d'une
iinpo-aiile mauilePlHiinn du dpu
ts et Inuis digoitairei de 11 lat.
M. MuiBOl'ioi, le pisident de la
rhimhre Cuscrtano <( le dput
del Croix ont prODl ne-* d-! dis
leurs niDliriii ni |eiu lo\aut per
sonnel e nu roi et leur IJI duc la
monarchie.
Les cours
'' Juin
Pardb- Itollir iO 79
M-.W VUUK- Francs KU :
sterling 48(i
I nrv A u^u-tin
ftefeciiOaHes routes pihliqifs
La l'ireclien (ienrale ile< Tra
v tix l'ublirs donne en ce moment
un vigoureut lan a la rTeclioi
des routes puli'iques dans le r-
gions de Ptioi Vn|e.
Ap es celle de PtioD Vi l4-
l'urcx -KenskoiY.c'eal la 1.....tecon
duis-inl de l'elion Ville t Prree et
les BUtrat rglona de la l'Iaine dn
Cul da S ic qui va tr. 1, -.du bien
tl voilurahie.
1 aal l'ingnieur Jo rph Pereira
qui a la direction dei li m iua dna
celle tg^on et I excution en e.-t
conhe en qmtlit de foiera n
M Char a Owar Lti u
liin j
Prcusions utiles
iVoim m vont de la m 1 la
no e sun mit :
Laaieui DioiaJEusIaohan'eal
\i< tent m liuraau de la Pr-
h 1 lire le If ente il 1 mois ihr-
1111 ti a 1 x :i l ce ijiu miiI :
UCCU| kl ilivenir ch /. lui
*< ,l" ]n I hiiiis Dmiii.cho
24 Mai .' rnier, il vil reoii ai
t loouell 1 ii.:s Sieura Pulbeil
ili'.-.n. Uiorgei Ih air.,Catulle
\i \ .r |. Lili. 1 N ig 1 ,. al Ro
lics'ici< luvm. Apra lui avoir
or loiiu le ceaiar le lui que
Ifuibeii ii'av.ui p is nul iriad. I. s
m l'Vi 11. fua-cilj l'an prirnut
ai a 1 mu 1 causj Bpparanti
Mi Aie 1 lor a qui ils Jtrenl les
piua ho reur>. KiTolfura, pot*
gai 1 !- .m i.i.-oirs en main, ils
s.ii prlaieoi a 11 lafaire J'AI*
m..il 1 .iinl li couragAUM in-
i' i n ion il deux j lune gani
Il I loi en ni ;i .1 h r pu |,
Le m ne D m 1 Eiutacha
piiaii e P 61 t Je I pri lfl r
OU ly ludfl l|Ul Sri .| 1
1 iiite Je retourae ch -z lu1
pour raoomtnxicar ces unnai
li i' s, s'ils sont mi s 'e l'un-
pu lit
L; l'rvi't cri it au Ub I Je
la Police pour lui remeitre en
l'Oiniuuiiicalion h ut'rc plaint!
Je LraoiaJ Euaiacbe et lui d-
ni m 1er J- Ji's riin r les si. ni s
Fulb il llilai e et Ct nsorls s'ils
u'avM m pis i" ,i eucea ti ma
iip Je retraiter c lici ne s daoi
le s i|u'ils do seraient munis,
I ne pliu.i a ftt lu reste |ti) cin lor pour tentative d'afsasii
nai sur s>i perronne.
Donc l'iuteur de l'entrefilet
paru il ns le loin n m llaitiei,
J s 2 ft -\ Jum courai 1 n' p s
dit 11 v ni I .11 lais ni d'un
vile tentative J'is- s>inal une
munies! lion patii. Inpie.
\ASTHME:zss(:*
boula^auiant ituinadiatat KUt*ri*on par h
Globules Rbaud
Baiuli.i.in.rv. Il*ua.aurprnnia ma M
ii'vr.n aiirui ~ > itmfKftji.ct
E. BAL.CHOUX. J7 Ru' Hu...
Mou-Colombs .-c i,:i
A '.fnw runw. BLCH
La pice de Mr ftetor Vo!pi
liie uiutulee t L'a n | bal ionn. t
sera re, lsente daad la (radie
aali da Pariaiana It mic-elilO
Juin prm h,ii..
Li preai ain-i imf 0 /..^ |^,
autor.is sont i;i,'(S % celle re
P aentalion.
Eolre gnrale lO. .1 00
H>lcn : j np,
Parisiaiia
Ce Soir
L Aiglonne
o & 10e pisodes
iMitree : 50 c *
Jeudi
{.s Peut Jacp
1er poque
kl lie' 1,. 1.00
i.e li ara don . io.ir la dei
nicre Fois.
Dcs
Bst BMli .dite nuit, 11 lus L|
Mr "..tri u 1.1.11. pVi tlj notre
a m Joaeyll Savili 8in ifoyO au Mi-
nistre eue Km m .e-.
Uaa ruorailtea au soi li.;u ce'.le
apra mi u i I Jieures en 1 ligli*e
1 s n drele. 4u-iii moi tua.r., rue
lu Poata Mareban l, .\a 10 ....
Nos cou io aanaar.
Uu ll^ra n a ie 1 annonce
la non aarra 1e *a tiei, h mm
Lo.ns 11 \ .r l,,le Uj l, pha JoMJb.
1. > lU't.aillai 11I eu lieu le Un
leai un ilunau. ia,
. \ naraati pu ca leuil ait iot,
no is aires: 01 ma ajacre Modo
1 c ucet.
ara mal li Je
"i uu !
11 l h.- ii.- de
Ici.di 11 juin il
Ici.t t.aii titlri
la >| ortiua 1 lub
Papri n.,.n 11 Pi re Leco itc. |
Ki tu. 0 'U
Tribune 0. i0
Em le C I ViN
LriiD-Qi
De notre oonfrfrt L'Atii-
bonin nout 1 ci ayons (et '. n
teigneim nit ruit mit d l'intt a
lion il not !* \euti :
vt v.t Hubert et la C. D. I.
Jeudi aoatio le Rer. Pre Uu
tell, cuidrs lior.ai\es, cil par
la COeaUiiaeion i tmoigner ourles
peites subies en l'.U i par les l
c ri.itnl~ dfs (ion*ives, a rrfu.-
in limine lilis de pili r le sennenl
de Uire la \ril, (xlg par la pio
dure de la C. I*. H l e cur a
iln Uie que le droit ?non qui le
mei re pour lui la tje scentielle
lui defei d de pi ei su m nt entie
le- mnins d'auloriU s r il. 9.
D'aillturs a l-il coutil u. jp ne
prux sous itre d'aua ne utilit
puisque je l'tala pai at.x Gonal
ves k l'poqin de es vnemen'a.
Le I rrsidcnl de le C. P. R in
sisla pour la prislul'on 'ieie -er
n.enl, Obllgato M al Niai, le cur
per8il dai a son nfus
Dan.- l'spri midi, i Jlnures
15 une iraiei ce d 1 ,> aux
roneidrante remarqua bhi 1.1 ren
due contre le cur I 10. c.'bini 1 ut
160 gourd. ? d'amende.
Posa regii lima lei un 1 p qu'ea
l'occurcn e la I 1 !. IN 1 lia bi it
n'ait pucc.mi'ier le dro t avi 1 le lo.t bailli p.
C. P. F.
Pi puis ninidi, lr> bocorablca
membres de la C. D. R. i< ri
dans nos mum et procdent a une
enque >ur Us r. '> lumali. 11s go
naivian ra.
Henc .up d'aflairea odI t .o
quf-. La p'us Umeulaira |ii-'"e
doii p rmet d augurer qu lea r
clam lions mod rca ti Irgiiimea
pr'*.n s pil les v ci me- des
m 1 lh ur.i.x vnement du i Fe
vri r tu 1 i.-ni t une appn 1 i ilion
aquilab'e 1 li / un di lingues en
qi i"|. lu.
Le-Gais. 1 du G uei eu.i 1 1
^ 1* l'un ide I avid 1 Krao. ia
V ai h- 1 qui conn nsenLiour .voir
quelque peu vcu ici, ia gn-i.de
pro^ii ne ni < onaiie-, davabl
ces ma!h ureu jeur-, ne 'cm il
nous l'ap.r.'i s que de j' sles ib
jeclions aux d Aide .les intre
s- >
l'n p. bl c n"> b eux auil avec
iii.i.on ces svres assises.
Mtsse de Requiem
M.iii-.' 1 lu nit Meutlas invite
toa dis anus a une nits.i ae Ke-
q..|em. qu'il Itltt li II- 1 a .u lia-
peli. m ... Maltleii.c, Men.ea. 10
du courant a H lituiea du n.nli .
eu u.! u ..ne de sa regrtlle n .re
Mme Lise i. 'leur.
t-.u \ aaataiaatj voua lui donne-
ri / une nouvelle pieuve de aym*
palbie.
I oi -au P.ince, li Kr ju;n I9t5
L'o i y iirii. ..
. uu j chantera.a.
I uu j 'lai'M i;i....
i pour cela.,*.
Ton tiibifira -
y^ Ci.l / a iUll L iUXllil.
H------ -n
Kt'llieiClUUcllts .,
Mr el Mme Mrou Jean Baptiste
ti Uuis'tntants, Mr tt Mnie-ioseili
taniau ei leur ka.lhblS| A .m u.oi
ille Kiavie INt Billion, Moflcu.cil
uiie Mantlle Aiguais alloua lea
i.i.iies laitnt- cl unies,ne jiumii.I
r, oui le individuelle meut ai c i. is
Lu.. Ue m caplUlc de M Ml liYiue
ni autica Iwceiilii ijiii oui u a
leu. i n.. rp.'i i leur .-wiipailue
I o iim ..i cti a i.ii.il ue lien le-
giel. lu ce le.m U.1L.11SIC li in en
oeal Isnra Maciaa rtmercuutetr.
I i iSa | i ' . c u i une d'agn i
l'expiescion de leu* centimeuts
te oniiiiisranl-.
hiu; Maie, le juin 1915.
Avis important
e ^Administration .Gnrale"des Postes
S', mpresse de porler.a la conuaisbance de lous ceux que la nesure
imresse en particulier et .elle du public, en; gnral, que les en
trepriaes de.transports postaux survies ligneslci^aprs indiques sont
nusee en apjuJicanon partir de ce jour :
1 L-gne Cap Un. m u Dajaboo a ! i----- issani OU au'onubile bi lub.
Po:i a u Prii.ce aui Caj par nutomobile Bi liebdoujudaire
Lajea ai x A. , ii | ir pltoo '
Deaaaiint b Si liai c do
iioaaives Po l I Paix "
et lea Goa ea au Cap I les .'aiimaux ou au'c tnni'e do
Ja mil, CUa da Ker el Jaeme', Grana G>al 8.
i
6.
7.
s.
I,
10.
II.
2.
13.
14.
15.
t'i.
17.
Jermie Coiail a des d'anim UI ou automobile
" Lis Caobaa 'oit au Prince 11
Las Caobas, B Ihvdre S do d'ani i .ux oj au'omobile
' Vu. j n, Petit Tiou de Nippe*
" Oayea ''oit Salut par pilon
" Caves. Camp Pe lin par pilnn do
* poil Margot l tb do
Pi ri Margot Horg'ie ,d
" Piaieanee. Pllate ~^1>
" .1 renie, Uame M.irie^^i do- d'animaux
" Dama MarieTiburon ^* i'"'
J icme Logane
do
do
do
do]
do
do!
do
|
18. ^Petit rou .le .Nippes, Baradra par pihn
19 P, ri de Paix, Ane Fo!eui du
u. M'e >l Nicolas. Port de Pais i dos d'irmaux
il, La'iliapelle. Si Mire Idoa d' imaux
a. K.nerv si Mi bel parpitoa
13. St Michel II acbe
i4- Kl m^Miuueville, Las Lajas
tu Petit rrou de Nippe Corail par canot
i'i Pliou Ni le Poil au Prince, .', fo pir semai ae
Le nffrai dei oui tre i Ireasei om pi c icbel. a l'Ai aia'siratioo
G nr le de* .'o-;.- ju{u iu io iranl, a i i que la liste des adju al tiras
a imis puise ire arrte a oublie le I i j ii||)l prachain *"l
I' il m Prince, le : Juin UU StaSSal
tlfi
msmRp
'.:on to
vmmkPm
A mesure que vous"use/ un
morceau de mine l'euravur-' lait
a tomatiqnemenlje dcharge duj
rservoir. Enlevez le tout simple \
rr.ent et un<; nouvelle place esl^
laite pour une autre mine.
i.eci et cin | autres traits non
.minent le droii cl.'considre," corn
ne pari .il le IV.rlect Kver-li n <
I de l'appeler ainsi.
Le a ''v IVrl'eoled Everahar
.-1 garanti tonne I. ut dfini d
lonctionoansnl quelle qu'en ao
la cause. Tout vendeur d'Evera
harp vous remplacera sans aucu
fniis une ou de- parties de voir
plum- qui n vo-adountr i ni pa3*>,
i ntire sut sf c i n
-r IOBR
ISIS liiir lu I iiiit
ih.m i mai ...nu.'
THE WAMI. COMPANY. NEW YORK;N.T.,ffa,AJ
--JU
.
r
IL.

r,

:
le
' 1 ''
I i | r.:<
,i.. .
' lea
It -m .
I
CD
CD
CE
n
I
m
CD
;
o
D
DD
ES
n
HD
M
\m
'm
m

i-Savon ebuoy
' J s I H
_-
WISATGU
Rue dei Eron9*Oft
11U Hae des Csars
TleplioLt : \*756



Eug. LE BOSSE & Co
Agences Reprsenta
POm-AU*PRlNCE
Agent gnraux de :
He citez' Texzes Jewell MlUirzg A ,*i
MWYORK
I ariiir* lluijariau <> 0 Bout) U>a3* e e
Prankl'n Fir.- Insuraoce Compatir
NBWyork
Assurance contre linceiiole
, Diamond ffuteh Ce
Allumettes i Safe Home
.
D. S, Kull er iiporl Campai]
Souliers I5.-.I
Citas F. m.-iitl.-tif il on
Poispcns si'spn toi s genres
Manufactures Lile Ins'ce C.Y
\seurancc sur la vie,
Suilbou Frres Aj
Vins & ( hampaqn.- |.ord';iux
Ph. Htymai
( OPEiNHAGI P
Beurre Danois, fromage et eonsery>8 alimentai, e
W. S. Vathewa i\ Son
Taliaes jaunes et ncirs
La Nationale
Sans Rival
Cigarette8 fhanr tele.s t
[ Envois de d enrr
P. N. C. D J
une des grandis dttea ae w s briiito ei irieloi m Mail mui heiier,
l'homm | i pouvait a ui -, se dire le M. lire un monde rpondit \ec
ca rn-i el aaturance; Ca i,ii le joi r de ma pn mu r< Ion mi Dion. > h
eonservo du^ram-NJ lia dea m liiou* de b logrtpfa ,oepaa lanl per
sione peui r-iie i.. I a, tu dana la tenue di premire I.....mumoo.
Voua tous jeunes gens eijeur.es fille* qui allai b anlol recevoir le i orpi
adorable de votre Dieu el qui demain pouvez occuper un grand ni in
dans l'histoire du pays et du monde, qui -.ait offre/ un souvenir du
beau jour de.votre premire commu.jio .. O'eal l.i
Pbotuyrapliie Nouvelle
dodonni*D* Juste* .
1257 Hue du Centre
Entre la ^Prison et lajRue des Paternes
1 lephone No 773
queajvous serez servis avec le plus de oui, de promptitude et trouver, i
les prix les plus modestes dans le cadie le plut ail stique.
ALUMINUM LINE
Niw-Orieans & South
American Steamsbip Oo lu,
Prochain dpart direcl
pour Porl-au grince liait.))
Le steamer "Hils': laissera [vjcw Orlans le lil
Juin cuurant pour tons les ports d'Haili.
Le^S|S *l'l* laissera JtcW iHcaus le ui juin COU
lanl diiecteuienl pouribr,oil-au-('iiuee.
A. de .utalteis et ci0,
Afleots Gnraux -
A vendre
i .hauiline^verticale douze
chevaux
;. Sadresser au Matin
Croquis hatiens^Nl
Les thiDSons ;;:
du kivaue Wi
! E
\ M- Franck Laioitjjje
1 M deui pices musicale*.di-
It'es Paris, sont en vente :
A oit au Prince: l beie Boi rral e
an < ip il liliea : Pheie. Baplitli
au li u.iiv,- ri.,/ M. !,iv NV -:
i -...-!' lii h / M Paul vico h :
PiGova ihfi M I Dalaeai ;
Mi n : > h / M. Bdtn. lovai
aux ('..-,. b iM.Gatl d l'ur.ind;
Ai v j i : \ i!i ir. i-. pice ou
> (i. les deuv.



L PARISIENNE
i;
hi i i i i .-i ui i i
i oiI au I rince, Haui
i | SH\ ' KLPASSACB
i roui i ri
uliera p m t n ge
;;, m-i , eh rnicta.
\ er en 11. v ii Ira linge
CONSTIPATION
prenez 1rs
Ci
q L'Avant"
Polices en A ;.-ur d^ns la Crown Life
9!921.338.39
1920-$25,745,826
1921-$29,806,74
1922$34460,044
1923-$42,175,160
1924$50,611-214
"Quoique l'anne qui vient de se terminer ait t* malheureuse-
ment une priode d'incertitude et de stagnation dan* plusieurs
lignea d'affaires, les chiffres de notre rai port annuel sont une
preuve qu'il n'y a ni h;ilte il limitation uuns le progrs de notre
compagnie. La Crown Lite va 'de l'a- I ..grandissant plu*
rapidement que jamais son champdutilil el de service public"
Extrait de i adresse du Prsi rti a l'asstm it Mnu
LA COMPAGNIE D'ASSURANCE-VIF.
de DELOI r, PI
Ji!', Ra i
PAHIH
C'EST IK M R
DES PURRATIIS
PORT-AU-PHDCTcr:
Alci.Pt.TKU9. Pi'armao AI.HKHr.NI
Pharmaola 4u D- Julin VIaBi>
f fO"l' ' bonn* J'hni'fi -im%
\^\ fut demand Napolon Honnparte dans la splendeur de sa gloire, ____
quel tait le plus beau jour de sa vie On s'attendait ce qu il rappelu

LIFE
Afffnt Gnral demand />onr Hati
Adresex vous, s'il vont plaV, pa* h tire
W l\, 8TEPHJ;biSOS. Grant Gnral
As Le Matin, Port au l>rincet
N. et ! Ara
QrandSRuc
ct dr i.avt' tij iiordtaux
VoillM vous vojb habiller avec lgance, et a bon
march.
Adressez 'uns la Maison \. & A. A'-HA
j|k>ntla Ueviae est de vendre ^petit bnfice pour
vendre oeaucoi p
^D.iu- eOB pur .jnnel, la maison compte un mailre
tailleur italien sot U d'un tablisse rient de premier
ordre l'Italie
10'leesi en mesure de fournir des complr tout faits
et sur uiepure, en cheviote, diagoii.ite, palm bea 'h
drill blanc el couleur, coupOL's de easinoir pour nan
talons- htofles pour yiletB.
Bonneterie
f .henu&es d- Jour et de nuit* au (JOUt de? clier'.s
Go s cl manobdttaa deriueiea oraiions. (>' ;oni
et i'.v j.imss.
Cette muUoncotisLtUb une innova i
et le meilleui' accueil est rserv a tous ceux qui d
sueu. par une vmiie tre dfies sur la valeur des
travaux tournis.
Ejl'uit OoatUtna comitiande et qui ne rpond pas au
tfjiu lu clin it est repris,
Un parle franais,anglais, espagnol et italien
ueci n'est pas lire
Car4d6 la Kclauie je ne sais pas en^faire
Cepe.ilant^ si voud passez du rot du Burent di
i Ad-niuistration postale, A lu Gi-und I lue
, rltjntrc'z_a_la Cordonnerie
Hii'nesl Camille
L la Conscience
vous verrez |ue.les c aussures L|ue ce tsoit su>
cumulande ou non ksODt laites avec i,cui, soins el
sdlidite, parce que les ouvriers qui les ccnlet tionnent
et les matriaux qui y sont employs retordent et
juatiiient le .uucuu la.maisou.
Walch Your Slep
Il est tt l>ord du Steamer Culebru do li |\oval Mail
et arrivera loi Lundi, le \\ iskey llewarn VVhUe 1 r.
Iiel '
ttene/, ce qui vous faut le plus tt posalbla, cr
1^ demande jst qranile.
i.'est 1) Wfskey le plus roc.iercln-, dea amatiur-,
d llaiti et iljs TlaUt iiradiiuln m
w Quint in William*
Nia Avis l-llo'.jl de !'. m
? *^*^
La maison P. Lavdaoti Co
lue ilu Iai|.-isin de IEt.it
Entre t|uintiii Williams et (ouba*
Vient de recevoir par le Franal*
len ancien univants
D.n'elles Kxlra P'ines, Dentelles do soie, 1. nt. i n ,| \|,,,,i
HuhaiH, t'aloiti'-, Ubapeaui Qirnif, Plumet, I .
loaa anicles pour Modi Sparlerii i Moiifi II Pat la
pnes pour lobe el rbapoaai, des Seca Perla de I nia bnu
''ara Dneisa, Chapetui Jean Bail pour Bolanl .
Pelgoee eoflfar toai k1"" dej B i dIi d H i
lrie<, etr. i i
ArUi loi poui M n s : K,iin eoti, 3i iv ilea, Bt
diaoie, Jarteller, etr |'i,m arli :1e- p i reorU el I il Cou
tea'i -iiiiiiiiii-
HOU BONs EN i i IGBNKBSel il u<
viimeuiatiin Liqui e : L'Iqueara, Cotaae, Viq C ufier
julien n i mi1 ii' u ei Ponporti Joui difen
cce'oired Pbsrma-le el SpcialUai Pharmi i,
Baaroa, h ii s en cm taboue Vin il S top De
Isvaii, Hiilofnol, (J ni m Ubarraque,Pepto Pei li i
et de (iliuberl, I r. nu- en Grof, Bev. m anliai pli ,.. ;. ,,
Eilrails.csfences |.ur Mrops.lijuei i- ,-m onfleerie ml 'nal i
.Nous avons reu le vriluble I li des AlpOJ, I i i puralil
Passez-nous voir, nos peu sont avant.i.jeux.


ti'M.niN
Construit paar les Mauvais Rouies
Le pneu, Cor il
Good Year fypou
Camion, est U
mitlltu* pneu m .
ticf abr que pou
le ir nsiton hu
le mauvaise
rouit s.
La paroi rsiste
des milliers jde
milles, surit soi
le ptas jcahoieax
et su I'-ionisation
spciale dinunu
le cliauliaips in-
trxaui ;uiam ux
ditmin ..\\cbi e.
B-21-8

tread assure ui.etraction ure,en rendantltoul drapage
impossible.
fabriqu petc rsister la p'un srre audition du
service, %l parcourt des milliers de milles ' un prix
excessive m >nt b s.
lubrique dans toutes les dimensions ^courantes.
LeI Docteur
Fbui lioicon
Diplme de l'Iisiitot Celooial
de Paris
Retir de son voyage d Kurnre,
o il sel perfectionn en olorlii
......nijiln; e et nphlalmnb \n
dans le- Hpitaux de I ".. r i-, a I h d
iji m 'd'il I rtti' i le publie* qu'il a
repr s la Direr'i n de son C 'b n *.
.Maladie dis \i ux, des
Ore lies, (lu \ z et
de la (orge.
Kl de son Labor. ... i p ur 'e
6Pljf efc luifillt :
foules lai rerbucbei dars le
ai g, \V --frm.inn Analyse d'i
L l d- Femme Baljs* de l I
ns. Analyse de toutes S c li n a
Elud Mirrob Prparations et vontrges de lou
tes p;ces li stologiqucs.
GOOD
CORD TYRES
The West nilies Trading Company
Port-au-Prince, Gonaves
Cap-Haitien.
Grand Htel de 1-rance
fosilion exceptionnelle, au centre des allaircs.
prulimit de lotiies le-, Banque, de la douane e
de Imiles les Agence de bateaux.
lenaeignementa et laciuta pour voyager en auto
mobile daua toutes les partiel de le Rpublique
l'Hati et de la rpublique dominicaine.
Cbambrea eoolortablei et eurtoul 1res proprea. en
tilateura dans les Chambres I la demande des fen-
eioDaires. Cuisine franaise trs eoigne et dis
plus varies.
Demandez visiter^ leb magasin*
de l'Uwt ;
V ins do-, meilleurs crus de Bordeaux, par bairi
ques, daniejannes, gallons et par bouteilles, lai mi
les \ ins dociialeaux, voua trouvre/, le pllio yiaui
Choix, p (in- les qualits et pour l'ge
VINS I/ITALIU* D'ISSi'AGNE.
\1.\ l'I. li' M UiiiHi.Mli, (i>ian-> ei touges et li Kl On n
v Pommard m-jUMeux, uil amricain
Le plus yra ni assortiment ue Liqueurs, LOtJuai'
Qitis. witkies, etc.
Absinthe Pernod, Amor l'icon, \ ermoutlie
CO.v-hll\ LS franaises et aiuerie.'iiru's l:aic
ment arrives.
tJMJa.HISS de Cuba, Aurora et llabanern.
(-1 ,.\HiT 1 CS de toutes les fabriques d'Iloiti Gitil
. dtail.
PARFUMER! C et Cartes postales.
Prix trs modrs.
P. P. Patrizi
Pharmacie Sjon u
Donne avis sa clientle et aux mdecin et au public qu 11
triiiiu. rrx son Laboraioire d'Ulonie .en un laborat ne -'
b I il'* app sous la Uirection du
i)> Riot cl F. Sjourn
f.c la'oraio e e>t ouvert tou;- le jours de 7 b et du u ai m 9
n i ro i'is 1 pour lou'es les r cb'rcVset ana yp pr ue la s
s n > ." ri oinie, MM pour le
s\ ii s- mu do et m eouttaote CrA* ^crA rie
Si oi i tecues qu 1 mardi di chaque semaine
i';dri w ia l'hnnicie pour les reuseigui-auiu.--
ui'tsd'" nj8 tl Sufg:s'iique
Raction de Wasse mai^n
Bise ion de Triboulet,
Kiamen du sing e' du pus
Examen dp autirea locales
iiamp" -e crachai
Albticoino ricttot:
Constante UrAnSterAtre
Has Moulu
maison Obarles H. i,.iij"ns annonce au publie
qu'elle vient d'installer des machines des plus mo
d. ni . pour l.i prparation du mais monlu, latine
d m ijs, Heure de mais poui' les enlanls, pour <| '-
team et dos r s.
Le- clienls de la maison trouveront ces produits
dans tOUtf les depuis.
titre de rclame,il y a des conddiona de la?eur
p* iitlint l',\mDis d'avril pour loui achat en uroi e'
par s;irs.
&adt8*$i d rc emeiA lu / b lqw.
La maison H.S1LVE1U
Ccm qui n'onl pas encore vu les ,olis ;iticlee
Gnete que vient de recevoir la biicn Si|veii
doivent, dana leor iit'i', a*tmpreaaer de jasscr
e(lte maison, car nul part ils ne ptnvenl Irou'er
d*aU8ki beaux ;'ilicles a des prix si i;monnables:
Nos ailiclea Boni vraiment de toute beau' et d
Taiehenr et nus prix dfient toute eoneurrenccj
Lirpe de Chine couleurs assorties
i extra supeneur
" imi-ccain carreaux
hoirie \ car.eaux pour robes)et chemises*
frico'-oe le soie a barres
Katiue voie a carreaux^
Yoilsiiisse brode
i pon franais a barre et^n carreaux]
lajunal noir sup
'* mil' angia.s nouveaut
S rge bleu anglais suprieur
l'e< mbeac i angtaJa de tiutes beiutii
Alpaga noir suprieur
"siiu imne pour tai leurs
kaki b'aili suprieur
lii<: |iiiejii)iiis^upriaur
lluck union b'anc a:i (la1 < "in ave .uti'>': I
rill union blanc anglais
fil ' 3
l'.iasor japonais pour .hemise hommes et rob^w ':
eps de soie a orres couleur pour chem mes et robos nouveauts.
Itapiiste fine pour che ni>es
l'erjale fine pour lingerie
Calicot pareils pour '
/.ephyr anglais pour eliem ses'i-Jextra sup
(Irgandi suisse uni et c luleur
lias ;i joursiemi-soie
i li;i is-.t.ui cossaises oour enfantsl
! eneii Frisky, dernire nouveaut!
i'o| lin a ileurs .pour ro .'e
i us or blaao
Cinibrie blanc
\ olles couleur abirres
Shirting blanc stiprie ir
Bas dentelles
lias soie brode
lias fil brod
Lotions "l'ivert*"
lulle pour premire Ci umunion
ouvertures blanche et couleur sup^riour "
bandes brodes Madera pour eliemises et lunes
\oile blanc a barres et mouches
Itat ne blanche
( abardine blanche barres et uo'e
l rpon b'anc et couleur A jours
\oiiehianc etjcounir uni
Che nisette ailemandesj]suprieurj
tir.ao.tut noir anglais
Imitation toile crj<; '
Serviettes ds toilette b'anc!iea& couleur
danasses blanc les pour fa aiilles'*
Nappe couleurs *
I entes serviettes blanches damasses
(Irgandi blanc !t couleur barres S
ainage cou eut- anglais sup pour jupes
Madras a barres de sole pour cl ein.*es lliommesB? "
Satinette Foulard pour robes*"""~~ '"""B.:
(oignes franais* amricains aAj'ffc*. r; *
Molletone bancs Se couleurs sup^ t*'*
l'oplin de soie uni blano & re me extra"
Chapeau dfaille i.ne d'ItallfX'
(Casimir anjiais sup
Crpon brod franc lis =-
t.rpon franais a fleu s. dei-niVres noiivdaut Serviettes de toilette eoul. ang|-iis
japis cir blano sup. pour ables
L amass anglais pour matelas double largeur ele>tc.
< imables clients, vous qui voulez porter, peu de
Irais, les plus Inaua tissus qu'il soit possible ce
trouver sur cette place, n-i manquez pas," av.i t
d'aller ailleurs, de passer die* nou o le meilh u.
aceeuil vous est rserv.
carrea x.
On trouvera
Hue du Quai, No\lG17,
^ liai e d'olive^de table Marcel Aliolh ef<:0.'.Bordeaux:"raacaiaaea de
li al tyt l.l. saidinc et autres eoDSarves fran.uyes; condiment--
paies elaaaaa; Saoea iom*(p Wrmoinh. Martini et Ro;- Argu-tura
R.tter, ogaae lollas. Henri Uni: \in= Ho.iK- H RlMd *pA>i*ur
en barr.qiipj. demi birrnpieg et caisses de I hou. Champagne C.hx--
.es lle.ls.erk. Su-r> r.n'4'el rofjea*4; Vifi'm o caisses de li ht
et en barriques de :I2 gillon. etc. etc.
j'roctn ez-vous de jolis cadeaux pour anniversaires, fianailles,
mariages ei bapluies chez
ii ni i fils.
Hue Bonne-Foi*
l
- .s
-Lu.-.."* -^


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM