<%BANNER%>







PAGE 1

Cl MA r L> nouvelles Etrangres FAthlfiM Par Cable fouvelie crise minist rit-lie en Belgique Kl-UXELLES— le c binet r cm ment form par M.Aloys Van de Vyvre a t remeici aiijour d'bui. La chaiobie dis dputs lui relus: r oitunce pur VU voix contre 73 et 9 Mentions. M V. n de Vyvre et tout le cabinet oni oflerl leur dmission au roi Les libraux et les socialistes ont vot unanimement contre le gou vernement ; il est probable que le parlement sera dissous et qu'il y aura de nouvelles ections gn %  aire. Le roi a accept la dmis •ion de M. Van de Vyvre. I.MI d'un W os anglais de la (Jrande Guerre DEAL ( Angleterre )—Le comte l'Yprte, feld mare lui French, li ros ang'u ; s de la Grande Gueir, tu nt de mourir 1 ge de 7:1 ans. Le mai( hal avait subi une opia tion le l'J \Ur3 dernier. F/HISMM.Doumtrgue, Tain lev et Briand ont adress leurs condolance? au roi(.eorge, M. Baldwin et a H. Chamberlain l'occasion de la mort lu Marrhnl French aux funrailles duquel le gouvernement franais sera re^r SfDi. |. b i^nd Rome inco(|iiilo ROME— Le Senero aunonce que M l'riand. ministre des affai res trangres, est venu Home incrgi ito la semaine dernire. Ce journal [ltend que M. Biiand a eu >le lorgnes conversations avec le cardinal Gaiparrf, secrtaire d'lit, au sujet des relations de la France et du Vatican. PARIS— Au mioielM des alfi res l ri r pres on dment que M. flriand se soit rendu Rome. fers le Ple Hoid 0810— Le t aroplanes de l'expdition Ainundscn Eri< kson qui sont partis de Kingsbav ( Spi'/. bf ig) ."> heures M hier aprs mi di pour MI lier d'atteindre le rle nord oevaieDl tre de retour aux Iles de Spit/herg aux enviions de 18 h 1 • t Hpis leur dpart. Les appa i's di vaient voler une hau leur H' 700 rrtres pour aller et Une h uleur u'nviron 200 mtres pu le retour paice qu'alois ils %  t-ront ellcgs de leur essence 1M 2 aiopnes sont munis de Irai .ainid' tkis et ont des pro %  visi ns p uf au moins un mois. Ils poilenl aussi des fusils et des m< a .lien s pour chasser le gibier dars le iioenland. Le gouverne mn lorvt'giin a autoris Amund en occiptr toutes les terres qu'il pourrait dcouviir comme tefi toiie ncivfgien. La Nortb Amticau M'iame N.wspapero t>ann(>nt 1 h 48 hier soir qu, on n av il r> a aucune nouvelle su BI j't du vol de deux aropla i.es • l'expdition depuis leur d part de bingibav jeudi aprs midiLes dispositions de 1. aillaux pool quilibrer le bud(|tt p Allls M. aillaux, ministre des tinauec. I fait approuver un irojet de loi q'il dposera lundi la chambre en vue d'assurer par de nouvelles taxes le plein quili bre du budget. Il proposera ai isi un projet de cration de t nou velles commissions : la 1re codi eia 1rs dtfPOell uns liscahs ac tuellrment en vigueur. File simpli fiera et rduira les de dlations impose aux rontiibuables. La 2ne examiner la qurstn n de* olticts d pclrole. cl. ai bon, ele .. le n unies deconlfd e instituer; les reductious opieret les or^a n sat ons financires t leur impo %  cr. TARIS, 13 Relat.veme nt aux nouveaux projets Uuai.ciers de M. aillaux. Ie |ounvi.x picbenl que les < H millions ncessaires pour 1: seront couverts notam ment par une augmentation des af f;anihissemei.i> postaox et des ta les tlgraphiques et unm.g'nen talion des tabac atteignant envi ron 630 million. Tous les impts cdu air. s seront augments. La ta x sur les sunres serait remplace par une augmentation sur les per m.is de chisse. L'lvation des droits aflrant aux impts prci ts donneia en 19*0 .si mil liards ncessaires et suffisants pour boucler le budget Ktle seia corn plte par d autres dispositions no tamment des mesures de contrle svre de 1 impt sur le revenu, sur le rapatriemejt des capitaux et par la suppiession des exonra lions existantes. Nouveau dsastre au Japon ijUlMPER Vingt sept marins qui se trouvaient sur eleux hir ques ont t novs lanJis qu un tremblement de terre s'est proluit dans le environs de Toye lia ville de 7,700 InbitanU a 130 kilomft lies au nord ouest d'Osaka Ou au nonce que 200 maisons ont t dtruites et que des incendies se sont dclares de tous c'.s ; la po pulation s'est enluie craignant de voir se rpter les horreurs du tremblement de terre de 1923. Le ministre des communications an nonce qu'on croit q-.e p'us de 200 personnes out t tues et que plusieurs auraientet bleeses a Kino-ski, clbre station ther maie frquente par les touriste; on ne pene pas qu'il y ait des trangers parmi les victimes. On essaie de rsoudre la crise de cabinet en Bel* nique 'BrtUXRLLES Le roi a dtman d M Maix, bourgmestre de Rr.ixelles. d former un cabinet par toit d* la dmis-i.n du mi ni-lre Van dVyvie. Mr Varx a accept d'es*yer de former piovi foirpmeot un '-abioet d Maires qui ne serait affili aucun grou pe parlementaire. Nouvelles Diverses PARIS, 23 Mai— Monsieur de Fleuriau, ambassadeur de France Londres, a reu aujourd'hui le texte de la rponse (VaraiM la f roposition allemande de scurit. I communique r a le projet Mr Chamberlain, secrtaire du Fo rVgn Ollice. Mouvement des Navires 11 a t aunonc l'arrive a la Capitale des steamers suivants : • Panama, vers le* 26 Vai courait, venant de N w Yoik et par tarit If me^mc jour pour C.rislobal. ''l.ske (iadsden"', vers le *fi Mai courant, venant de Galve ton et E ailant le mme jour pour Porto [Ira. 'Bogota", vers le 29 Mai cou ront, venant de New Yoik et par tant le mme jour pour CjW et les ports de Colombie "Mont Cervin", vers le 31 Mii courant, venant dMar-eilln et parlant le Hifme jour pour Santiago de Cuba. 'Mrope", vers le 1er Juin pio chain, venant d j New York, Cep Il i ien, Port de Paix, Gonaive?, Si Marc et partant le mme jour p'iir l'lit Cr Ave, Jrmie, Cayes et J.icmel. l.i.U • Florian", vers le ter Juin prochain, venant deGalveston et par tant le iiKin %  pur pour Porto Ri o. "Cul bra", vers le ISJuinpro di in, venant de Kingstowo et car taut le mme jour pour les por.s du Nord cl l'Europe. ••Clauss Ibirn" ver* le 25 Ju a prochain, venant de Cjiarto et .1 • kingstown et partant le mme jour pour l'Fiiio^e, via Cap llaitien. Au Calvaire, le Peuple p r t v Les Lundi et Vendredi d^ chequ semai e le soir, ungrand* f ulo silencieuse et recueil ie grava ti pente rude du Calviire. Brillamment clair per la lue.;r d irnii' bougies allume p r d s mains pieuses et, aussi, par u e lampe lectrique place heure se ment l par l'administration municipale de Port au Prince, le se nt Lieu revt, ces soirs de plrinag •, un impressionnant aspect. Agenouilles sur les degrs de pierre, les bras* large ouverts dans un grand geste de repentir, d'apuel au cours, de foi, les lvres chu • chottant d'ardentes prires, les regd< fixes, parlant, peut tre, f liH que les lvres, tourna vers Homme Dieu l haut crucifi et dont le front, sous la couronne d pines, et^ !e f anc saignent, la bourgeoise a'ue. la tille en hail Ions I* •• samaritaine", l'homme lgemnunt vtu, l'ouvrier en bias de chemine, le mendiant, se cm doient dans !a plus mouvante gi bl humaine La Croix fait s'inc iuer toutes les tles, tlf eaux fronts tous les orgue-.ls, paise aux rosurt tontes les haineutus envies. La, les hommes s ni meilleurs... On parle bas, on prie, 'e peuple piie El le grand I brll au vi>age [A 1 -, ju'Ii* inoit pour ra heter 1 lltim-tnit condamne, semb e r eltemeol se pencher une i.ouvelle fois vers tout s ces soul'f ances, toiite-* ces imploration la muricoJe, tous c-s i s qui s'-xhalent ses |ncill'ie grande lejn cependant est crite par c te mu lltuda de ple rins qui, ces Mira, ^'ent ecroisent 1 la rup du Calvaire, tela montre que si Souvent le jouissances la ciles, les jour-* heur ux refio' Ji* sent la loi .tan les cœurs, t-on em preinte y re-te qua id mftm p#l roi.ite, inf f'ac,abie; et lail.tt des temps prisenls ramne le p u pie veis on D.eu bt, croy.zmoi, iin n'rrt pi s ton li nt n'imp:esi nue n'exal' 1 lne ilHvanlge qu<> l-spit.cde ces grandes croix de h ioi ce Christ janglan, es larron* dont l'un tourne vers le M l re .1 s regards suppliants si lautie 5* dtourne eu grim g int .t. ct'e foul^, genou) qui prie tt im pi or: sa gi^e. A Parisana Elle fut un vritable satc-, > • m**e il hier ft laquelle Pan is m saiislacl on del'aa-i-lai'ce qui applau lit paiticuliemont les chanionnctles : i J'suis ni bon geretn •, %  L 'amom fait du bobo", et Le petit clupeau, tir de l'Aiglon -t brillamment dit par M. Vaurice Laudun. I —M y II — BSSSBSSWBH Varits Les laloaoes exdisHi i,es soierifs Banl"v nonveauis. L*s garniture* grand cutu.e S> ou vent u : G VTTE, i' -N *C STB U'*.'* 43, <••• Gren. M Pari* Envoi d • Catalo W, 'ha que saison, au Ngociants et Miiso s de cxiuture seulemeut. Votre sant d' ENO'8 FRUIT SALI? P'lm : Lir^Ull **l DER1VATIVE COMPOUND loMQCB. et Ue SI c c Avis important l.Le pub'.tc est avis q 1*1 oartir du 25 M prochain un camion laissera tous les Mardi devant La Poste heures du matin pour Carref-mr D-ifo-d e< sera de ratojr le mme jour dix heures du ma tin. Prix t gourdes bo. 2. Un camion laissera Port au Prince tous les Pimacche et Jeudi pour Trouin i J heures du matin et sera de retour le mme jour dix heures du matin. Prix 0.5 00 3. Un camion laissera devant la (lare du Nord IMl les Ve 'draii a 5 heures du matiu pour l'ont Beu det et sera de retour le m^me jour 1 heure. Prix G. t.25. 4. Un camion lera le trajet de Port au Prince Ption Ville tous les Lundi et Samedi de 6 heures du matin o heures de l'apris midi. Prix 1.00. LA DIRECTION Le M. S 4 'Marie llorn" venant d* Kingston est attendu Port au Prince le 8 juin. Il repartira le mm jour pour P ur pe via Cp Hatien, *uert Pla.-, pf nant fret et passagers* Le ateanv-r J jao venant de l'Ku rope via Sau Juan te Porto Hieo. Pueito Plata. Cap H.itieo est t n du Port au Prince e 13 mai. Il rparera 1' mme jour pour Kings ton Sano Domingo City, San Pe dro de Macoris. Le steamer Clans llorn venant de Kingitofl sera ici vers le 25 Juin II repartiri le mme jour pour l'Europe via Cap llaitien, pre nant trt et pissigers Les personnes, qui dsirent voya ger par c 'S batesux sont pris de •'adresser l'agence OLOFFS0N LUCAS ck Co Agents gnraux Faillite Al-ddhli kmed Les cr ncir> de la faillite Abdal lah Akmed ttmivmtk quMs ont un dlai de 10 jours a partir de cette date poa:dposer leuis litres de crance su syndic p-ovisr-iro rue des Ce**"*, Ni 311, ou au gretfe du Tribunal de Premire Instance de ce ressort, la vrifra Uon et l'affirmelion des crances devant commencer imm 4 i lment aprs l'expiration de ce dlai. Port au Prince, b 14 mai IM Le Syn lie provisoire TAL11EN ROUX 1 ta Petite Maison Journaux de modes 16*17, Rue du Contre derniers modles J li choix d'articles de il re Communion Il I j a ,.6 CMit [ao* Fruit $*(j En vente i an i toute .es bonnes P .ai-inici a etKi la Province. — e.n gros ch i W. Q JINTIN W.W VisTisderHiul7| Ides Rore3. Surmenage EnervRient, Insomnie^ ^>L :£&-. Malades des Ni Anmis In'.pu'a .' i.; ces di'rrims, sans force. Sans c .'.i(i-, umt, ITiOindre cffori vous est pnib!e. I.'.i?->.iii a difpaSM son! anltft, peop'ej saucheir V <; i.'drs L ou \ / l en mr, voeu manqua Je confuigi voire e reh I. 'l'ont n'r,' ru p.rdu. MB p.rs ;ac!. l-a cellule nerveuse n'est p.is morte,^B^ a A'* hlic. Rend-z-'i.i su l'.rce pw NIR Zll du L> OMNS Qrtca a ce puissant rcgencrawur, vous sentei rtpii ae calmer, vous dorme/, l'appctisr i:r.'s idirii vos ugoiates sVvanouissent. Vous repreoez posjei m:nc, votre cerveau est actif,vos forets musca'aireii I e Bacon 11 tr. B0 |! %  hurt '.* 3 Je 64 r-i-es, avec atteatat %  on^ rfc Ic.ii.s et ieia. deman . aui bpo.ialil* N.ur .... .un • b • 1 Bviii.Jij IN VINTI UV.NS loi ir.S MIM.atClO Eug. LE BOSS AgencesRepris PORT-AU-PHt! Agents ni arai Hocker Jones Je^pvell NEW-YUKK larinea llujariau o J — B ous! Franklin Fire Insurance I NEW VOUS Assurance o ntre l'i : Di mond latch Cl Allumette i saie Ifl 0. S, litil'l er 2xport fio^| Sculiers Iled^ Chas F. (alliage ftj Pol saons sa tes en toua^ \[anulaclures Lile loi \sBuranoc sur la jj Vins Suiticii riies \yi & itaamparne v> Mardi Quand on Aime ET Le masque aux dents Blanches 1er pisode l-jitre : 0.53 Nesse de Requiem Mr Jules Vil invite se" nombre i. urnis une mes<> d %  Kq|.int ses arnis lui itou lieront un


PAGE 1

1 Iff VVTi.N Flllloll NEU 's. lit RM les locff s de noire cirage en pte ne fonl plu faire. Moire marque Monogram es actuellement une des plus connues, Elle esl|empoye par les gens les plus selecls. Elle es! importe partout o nous avons de constants clieuls. Notre marque Perfecl qui est un cirage ^liquide et brillant, Fait la renomme de lous nos aulresproduits, elle occupe maintenant Le premier rang parmi lespr, duUs similaires pour sa puret. Si vc us emp'oyez noire cirage liquide tPerfeclle cuir de vos souliers i J\e sera jamais anim et vos chaussures dureront longtemps, Aujourd'hui notre clientle n'est plus faire et nos cirages Sout employs par les ladies, dentlemen du liiyb Life d'Illi. Fuiion M Polish colas i\EW-YORR (eo. Jeansme & C ^ Agents Fxclutil* pour H | f, 107 Rue des Miracle?, E" lace de la Banque Haiiunale d'Haiti. Tlphone No 367 Jjus avons l'avantage ol |? pli.i ir l'annoncer au rWfet au Commerce que nous avons ouvert sur *yiice, \W, tue .In Bfl.p.sin de l'Etat, \ rle" lu?? 1 0(a ^ e '* M'^maeie Gustave, sous la "PHUlle fififld Depot National d'Alcool Marcel Aodsm el Cie %  o dpt pour la vente en gros et en dtail des M'chandises suivantes : i Sffl n Qf. Be0 ,:ii ir,n Vicr 1 ,e,Rhurr.s, 1 /MCOttI degrs fin Alcool JU degrs, a brler. Alcool 30 demies Cartier. Sucre granul tranger. Sucre Hasoo. Bo i? Sr U9eS et bU ^ c de ,,a|il1, ext ra, | "vritabies l de u *) Cal torrfi moulu, Liqueurs trangres *a Pays,Gins et VWsky des meilleures marques. ^'tablissement aura galement en dpt du ((la 1 tulres boissons (jazeiises de la Pabiique (ta f'oMc ) piix de Isbnque. Toutes nos marchandises sont <|aranties. |js prit •ont bass sur les couis les plus bas de la Place. L< accueil le plus aimable est rserv i tous. GPort.-au prince, le23 Mai 1025 Marcel Audain 4. Cie &?&£** •*'-*** • d-c.* !" .. Pharmacie 8j >n ne U maison F. Lavot & Co "cane avis sa clientle 11 aut mlecios et lu ou! lie qu U >• 1 a isortii son Laboratoire d'Ulogie ea m tib nc're e l 'ioloyte appliqu sous Ja Direction du D Hicot et t. Sjourn Le laboratom est ouvert tri les jours de 7 h 1, ,i< u 9 n uro> dusiir pour toutes les rric-tercheseani fM pr i da s 8 annonce ci jointe saut pourlo W.s nutiM et a coditaote 0*09 > x cr^i ri Ssftfit reues que !e mardi de chaque sema n S'adre* ^r a ia Pbanu xie pour les rensei^uj ue.it.1 ml.es d'urines cl i'attfastnqu Raction de Wassermann Raction de Tnboulet, laineii du sang et du pus Examen d~s matires fcales Hxamen te cmrh t Albiimifi.. rtei oi Constante Ur %  •< SAcr*f re a Jr *&r^*> Photographie Nouvelle Clodomy D* Juste A rouvert la saison par une magnifique srie d'lgantes orations. i^etta anue,|la mode, cette grande capricieiia.a deer^t, que la;t*notogiiiphie Nouvelle serait i* reniez vous prfr dj tous ceux qui dsirentun p mto souvenir, du plus giard clic t eu meilleur ton. Visitez les installations. ', lue du Mauasiu de.lltat Entre ({uiiitm \Villi.inis et Couba. Vient de rezesoir pa* le franai les av cl? 8 suivants : Dentelles Extra Fines, Dentelles de soie, Dentelles Or et Argent Rubacs, Calottes, Chapeaux Qsnuii Plumes, Fleurs, l'nille de Soie et tous articles pour Modes. Sparterie.— Des Motifs 1 1 %  . %  11 • • Kanlaisie en perle.-' pour Hob*s et chapeaux, des Sacs l'erl's de toute beaut, dt '"ars Dancings, Chapeaux Jean Bart pour Entants, Brosses tte, Peignes coiffer tous genres des Brosse; dents, de* l'aies Denli frices, etc. etc. Articles pour Hommes : Faux cols, Cravates, Bretelles, Cht-mises de soie, Jirtellcs, etc. Tous articles pair mercerie et Lingerie.—Cou teaux suprieurs. BOU IIO.NS BN TOI i QBNKWet Bouchons pour pharmacie. Alimentation Liqui le : Liqueurs, Coguar, Vm,, Champagne au lier ^Balles en caoutchouc el PoapfS,— Jouets divers. ccessoires dt l'harma ie et Speisiila l'harmaeeutique-.— hoc : Bassins, Tulcs en caoutchouc. — Vins et Sirop Descbieoj, Vin No ry, Lav.iix, llistognol, • •uininm Labarraque.l'epto l-'er etc.elc Sel d'Ep oui el de (ilauberl, Lceons en Gros, Savons antiseptiques toutes qualits. Extraits.essences pour Sirops,liqueurs et Confiserie.Colorants naturel. Nous avons reu le Vritable Th des Alpes, Excellent dpuratitj Passez-nous voir, nos piix sont avantageux. On; trouvera A LA MAISON i. V il li :Hue du Quai, No 1617, Ile d'olive de lable Marcel Aliolh et Co. Bordeaux; en caisses n \ 1 t\j2 hl. Sardines el autres conserves lram;nses; condiments de tout-clisse-.; Sauce lom^te Vermouih, Martini et riossr. HuMOJlurs Bitter, C< gnac 5 toiles, Henri Hoi; Vins Kougu el lilanc^ superi;iirs en barriques, demi barriques et caisses de 12 bout. Champagne dures lleidsieck, Sucre granul et concass; Vinaigre u caisses de \L lu et en barriques de M gallons, etc. etc.



PAGE 1

La aiAiri wr \ T dre donne EINDELYS un teint de lys Construit pour Jss Mauvaises Bf i CUt <-H1l\ • K .1 icne. i^Tj* 3.. %  !V! .... > J -'t.Mtl,... .. |f, | i .I H o •< II, I a.. torlkl : % %  ,' i .i • .' :'.ou | >' Il .. ^. U tfMIM v •• %  a 1 u ... lerge Yaillant Coosi ;• fane N. et A. Acra GrandiJRtic A ct des Caves d i Bordeaux Seul •/. vous VOUB habiller avec lgance, et bo i aiarrh. Adressez -oiis la Maison (t. & A. AiJRA Dont ifl devise est de vendre petit bnfice po i r \ endia benucoi p Dans son pei .onnel, la maison oompte un m ait ri tailleur italien sorti d'un tablissement de urmie*. crdre d'Italie Elle eai en mesure de fournir des complets tout faits tsur mesure, en cheviote, diagonale, palm beach drill blanc et couleur, coupovs de easimir pour car nionsLitoffes pour gilets. Bonneterie ^ Chemises de jour et de nuit, au j|Out des Cols et mancliettes deruira crations. — et Pyjamas* Cette maison eonst tu un %nr.o**m i n et le meilleur aocueil est reserve tous ceux <|ui deireut par une visite tre dfis sur la valeur des travaux fournis. T'Mit costume command et qui ne rpond goiH iu client est repris. On paile franais, anglais, espagnol et italien clients — Ca T ons pas au Mas Moulu a iraisou Qliarles R. G* 1 008 annonce au public qu'elle vient d'installer les machine* des pluno derot'B pour.la pip.u.-dion Humais m •ulu, luine •K in. h Heurs d mais pour les entants, pour <|leaun el dessers. Les Tunis de la main n trouveront ces produits dans tous les dpits. titre de 9 rclame,il y a des conditions de lavur pendant le mois d'avril pour tout achat en k gros el par sacs. S'adresser directemeiA la fabriqua Rhum Nectar Ch N. Gseljens 1410, Hue dtiMagialn de l'Etat 117 Rue BoDoe Fol. 820, H. Ci r e Poudre idale impakamle. adhrente, d'un parfum dlicat, conserve la fracheur de la faune sse, embellit, efface les ridas. ARYS }. me de la i'ix ) PARIS et ;ita wrt Pension de famille, Cuisine Fran ai&e,ChatEbres confortables. Trs bonne situation, au c un de la run N et S P u de hos. frli moi-re B.i-fcon bskhi CfSOM la g'ce |m -rcr di et 1-. dmanrhfi partir dr 4 h. urrs de l'apr^s midi. Rio* MAI EIGN' H, propritaire R* chef cu'iin T d* S. Ex. Haut CtmnUsnire. Le pneu Cord Good Year pour Camion, est le meilleur pneumi ti*f abriqu pour le transport sur les mauvaises roulis L paroi rsiste des milliers de milles, sur le sol le plus cahoteux et sa fabrication spciale diminue le chaul/aye inirieui ;le/ameux dessein ahweatner tret'tla-iU e me iractien iure,en rmdant imp'JSiibie, tab iqu p u rsis'er la plu* svre servie?, t parcourt des miUiers de mUU exe siivinient b s. brqt dans toutes les >* montions 4 vendre Les pces suivantes pour machi ne Kord". Prix excessivement bas Un radiait ur avec chem se. D-ui ad s avant, trs bon tat Lie roi e 30 x 3 1(2 avec moyeu. I! e • OUP 30 x 3 Cne capote entire, lis bon Ma.' I -n\a i 'I fc-liappe rwnt, bon tat, li v> n lait or i trs bon tat. S a i e-i-er M Edouard BtUMOME 316, itur des Miracles,de 7 beur 0 du m ti.i 7 h. M soir. GOOB^YEAR CORDTYRES TneWeslIndi s Trading C Port-au-Prince, Gonati Cap-Hatien. Grand Htel de France Position exceptionnelle, au centre des ailaires. proximit de toutes les Manques, de la douane.*t de toutes les Agences de bateaux Rensei(jn. o imnls et lacilits pour voyager en automobile d.ns toutes les parties de la Rpublique i'H'i el de la rpublique dominicaine. Ii tu lin s confortable! et surtout trs propres, en fi'ai'n; dans les ( liambres i la demande des Fensio ;.i is. Cuisine ("anaise trs soigne et des pi s i lies* n n q de/, v'siter 1rs m igasins de V H tel : Vins des meiileurs crus de Bordeaux, par barri qurs, (lainejannes, gallons et par bouteilles. Parmi les Vins dcoliateaiix, voue trouverez le r 1 '" 1 9 r uud eto'x, pjur les qualits et pour l'ge VINS l ITALIE* D ESPAGNE. VIN DE BUHG0GNE(MaDC8 et rouges et le reuomn. [ Pommard mousseux, goftt Amricain j Le plus ra H1 assortiment de Liqueurs, Cognac gins, wskles, etc. Absinthe Pernod, Amer Picon, Vermouthe COM^EHVES franaises et amerieaines frachement arrives. CltiAllES de Cuba, Aurora el flahauera. Ci AH T I US de toutes les fabriques d lloili •t dtail PltltUMERIE et Cartes postale. Prix trs modrs. ALUMINU New-OrleaQS kinm Slei Prochain dpai pour Fort-au Fri| Le steamer Flood ayant bisse! lai sera i Port au f rince le N de mai elian lises. Le S|S Silkeborg laissera Mj p oeliain lous les |iorls d'H^tt'* Le % teimer larita laisseia h prochain direct ment pour ponj Le steamer Bfl * All{ la '*!J / mai couiMnl sera aux Cayes lell" Petit-Gove, Si Maie et CaP'* a,,,el Gi s laissera W I ;s ports P. P. Patrizi le steamer "Hils J' in prochain p ni'' loti A. de Jiattei Al* SWLJL liOKed s e^ars Tlphone : N 71



PAGE 1

DIRECTEUR PROPRIE TAIRE IMPRIMEbR Clment Magloire BOIS VEHNA 1358, Rue Amricain. NQUEBO *£\) CENILMES Quotidien TEUaPHOWI If 141 La vrit est comme cette lueur qui brille, au loin, dans l'obscurit de l'immense j.laine.Elle disparat quelquelois.mais c'est pour reparatre au sitt plus brillanJe. El le voyageur jjar marche inlailliblement vers elle, car, elle est pour lui le salut. Lnine 19BANNEB N 5511 PORT-AU-PRINCT (HATI ) LUNDI 25 MAI 102.- U Gouvernement et l'oppasio jugs par la conscience collective QUE DE SAUVEURS EX DISPONIBILIT PASSENT lll M TEMPS A OFFRIS LEUR SE COURS QUE PERSONNE NE RCLAME, S'il tait ncessaire au Gouvernement actuel de la Rpublique de chercher justili-r | Iv actes qu'il accompli,il n' mnit qu' eu laisser le soin ses i jdversaire? qui s'inguiem faite clater aux yeux de tous l'excellence des mesures que pourtant ils critiquent eu dpit de> toute raion. L'arrt que vient d rai !<•% • sections runies* le Tribu -I de Cassation nous en fournit It preuve la plus clatanteII Mit: lo que le Conseil d iv u tierce rgulirement le Pouv i Lgislatif en vertu des dispos: tins de l'an. U du titre VIII dd la Constitution actuelle, souraisi suffrage populaire et ratifis le 12 Juin 1-J18, z> q .c les ar.ticleal'Jet 11 de la loi sur la pressa ne peuvent tre consi I • %  lis comme une entrav mise au fait d'exprimer k-s opinions Swil n'est pas p >ssible de prtendre, dit l'arrt, que la lib rt !.. .oTtxprimer ses opinions com•srte celle de profrer des injuria* outrage ou du) mations, stars que le li^'ai^r. i .S.V I -Je jures, outrais ou InfosuttODs au rarg des dlits >;'.'>) fW les dlits non po'iliqu s, %  lie commis p r la vo.e de 1 1 SfSHei tombent sous la r-'prs* tdsla juridiction de droit' -r Litnnr ca( iale del*opposi %  oassUrJecrcie qn* ., ( „,v ^Miastodai.s li.hh ,• ^fos-donne .i s i,i u\ i.r*aBBi.Ellensuj t > K p fJJ*" 1 Je Pourr it-elip, avi n**• pvrimbi.ii,. ? — elle ne ,B *P* fl romi que la qualit Quipprciele plus I ,• nsciencotlective t i la sincru et Ju conlra.r. ce qu'elle couftl l ? w le plus de fore cwinypocisie et la fausset J* • est d aille, rs pas sans mg que la busset a t uroMae coinu> .ani rsdicaleJjjJM inconciliable avec la jus. fcfeJS unal Cassation de %  Publique est la plu. haute PJjonDihcanoudurorpsjudi. SS II Sl ue, d '^' s notre S? 10n consm 1 l'un des ViiR %  P 0,1VL i de l'Ktat. gjlyonscrat.onouelleconj;dans la plntuJe de s.s taii. aui ornions soumi5u U 1 u T e r aine apprcit on. poible de tous les '*reE l l onneur la libert I^; 6 ",? 0 0 ]^^''devant-die. 2" lue, dm l8guet a et re ^esnu lslli|e J, llLisso et ^ ^•ent proscii.es. E n un social* .1. que a ^science ir2!on e 8a plus Dette %  Po. l o,W-l u on ilJ Klat I Wen-2 lu r ,a f 6t ln !" m[ fc U le„ leil ,aDre "e,nerev L Vp„ •uedS u '"' ? arac ^ re i'iniiH 8 '-M encore un dmonPASTEUR. ti donn par la voix la plus autorise aux mensonges invents et aux hrsies politi jues professes par une presse insense contre les actes les plus recornimndables du Gouvernement. Oui, la fausset est radicaUmenl inc >nciliable avec la ju • lice s et ce n'est s proc cupations politiques sont plus tendu s et plus'viv •?, mais les actes d'un citoyen quelle que soit la Corme de Gouvernement adopte par le pays o il vit, tombent sous h juridiction Je la conscience col e t *e qui et l'expression dti la s •:• sse. Les chocs m i l \>\\>\* de la ra it et de l'expri ne font l'vanouir o n per sonnell,s. si i^ausib'es soient elles pour la auJ nr et imposent rne eorceplion plus nette, foi le de l'evidence des f?its. t.'est pour rpondre une nces i r la par une phase nouve'le notre politique int ne i e q-e la Constitution a l-ihii au Conseil d Etat le Pouvoir Lgislatif. Certes, il es facile do prsenter d s sopbisuns en f veur d'un? consu 1 talion populaire, mais.ii n'est pas moins ais d'numrer les raul tiples et puissintes raison? par lelueltas se justifie l'institution du t'onseil d'Etal. Les tendant ces qui se manifest nt et s'accusent le plus en plus sont elles un argument favorible h thse des dmigogu s ? Il y a bien lieu d'en douter. Les socits n'tant pas fix s dans une fo-me inamobih, las in livi lus mi les compose.it doivent participera >scQ)Offe* mnti et l fl s moyens d'action suivent naturellement la courbe de ces variations L'arrt du T'ibunal de Cassation, eu conlirmml un principe constitutionnel, a relev le dfi audacieuseuiont jet par les opposants au bon sens national. La libert de la presse eat une des conqutes de l'tat social auquel nous sommes parvenus. COQ gidie comme UD attribut de la libert de penser, elle est reconnue et tglemente par toutes les lg?!atiors. Cuvillier-Fleury disait un jour, dans une circonstance ; % %  • %  (i:i..1 it' n La libert de la prs. se a t l'aile pour de* hommes, non peur des anges... Le journaliste ne vaut quelque chose moralement qu? par l'opinion qu'il reprsente, si elle est honnte. Sans elle, sa voix se perd dans l'immense iourdissemei.l le penses cieuses d des paroles sans cho. Ceicuujourualistes, en n'exprimant que leurs sentiments par* sonnets, se sont attribus, bien tort, la mission de traduire l'opi nion gnrale. La loi de dcembre 1922 a et prsente par la presse opposant comme tant l'expressio i la plas [ tartaite de la mconnaissance par e Gouvernement du droit de chaque citoyen d'exprimer sa pense: elle a t constamment battue en brches. Aucune crilique ne fut pargn au Gouvernement auque l'on a mme attribu, nous n savon quelle inten ion tyrannique en mme temps les passions sti roules par l'ambition se donnaien' librement cours. Or la seule libert digne d't dfendue est celle qui c nat de l'ordie et enfaute des lois et non cette libert • %  tille de lu licence et mre de l'esclavage t. L encore le Tribunal de Cassation, soi! ici t -. de se pronon er, vient de donneson opinion e la leon la pfai lumineuse sur deux dispositions qui sont de celles qui constiluen 1-ossature mme de la loi Si cett • intention lyranni jue existait e. ralit, qui donc pourrait mieux en taire jus'iee qae le Tribunal de Cassation ? La loi, dit M. Bauer, qui ne ferait qu'une simple manation de la force manque d auto rite. Plul: que de lui obir, il se trouve des Antig ne qui as lais sent enterrer vivantes. Ce qui as sure vritablement le respect des dcisions judiciaires, c'est moins la force des gendarmes et des hnis siers. que la force bien plus cons drable et plus respectable de la conscience collective. Le Prsident de la Rpub ique, librement choisi par le Pouvoir comptent comme Chel constitu tionnel de la NtUioo a netleme t montr qu'il n'entend point, nom l'avons dj dit, laisstr s'avilir entre ses mains le pouvoir qu'i' dtient. Nous sommes convaincu* qu-il conservera toujours la ferm • volont dappliquer. dans son intgralit, le programme quil a conu pour le bien tre de la col le.iivitdont il dir ifi les destines Il opposera la mme rsistance aux Obatae es et aux difeults qui peuvent lui tre suscits en se sou venant de la parole clbre d'\braham Lincoln : • On paul tromper la moiti du monde lotit le temps, et tout le monde la moiti du tem|> : mais on ne peut pas tromper tout le monde i-ui le temps, u Toujours m ssieuri les voleurs. A la ru) des Cisars, les voleurs oprent ivee un sans goe vrai* ment dconcertint. Ils ne p-eanent nme plus aucun pretu lion et c'est presiju'en plein jour qu ils cambriolent ls maisons, l's •fcaladant les cltures et, l'aide de quelque systne ingnieux e perfectionn, font sauter le loque! des portes, puis emportent tran quiliem nt tout ce qui leur tomb'sous la main. C*rt ti isi qi'liier, 3 lires t[? du neUft, plusieurs de ces milan dri is s'iotriluisirent dans l'pice rie de Mr I 1 u m Delbeau et empor 1re il, ave; le tiroir de la caiss • o tait le produit de la vente de simeili,un frt lot de marchandise diverses i publie des avis c >u \oqu,nt les aetjpnn i'es de la Pom pagnie des ehemios de 1er P. 0. S. et ceux de la C ittpogfiie d'E lu rafs le tamtdi 9 Mai lOtS, h 10 heures du matin. la convocation serait-elle pour l'an ne u ne.'. — La Secrtairer tt de I Instruction Publique annonce que la session ordinaire des examen ; du Certificat d'Etudes primaires es fixe dans toutes les circonscrip tioos scolaires de la Rpub.ique, au lundi 29 Juin 1925. — On est en train de retirer de la Ferme, Thor, le btail et le autres entreprises, pour la laissecompltement au Dparlement de l'Agriculture des Etats Uni i comme ppinire et terme d'exprien ce pour la production du caout chouc Cette ferme a une superfi cl. du I4 carreaux de terre qui doivent tous tre plants en cao it chouc comprenant toutes les vari ts importantes. — Nous avons reu le fascicule du mois de Mai de La Petite Revu? qui a paru avec l'intressant som maire suivant : (Juestionsdu temps prsent.—Letlre de Paris.— Il y • un mois.— Haiti pittoresque : la Citadelle Lafferrire.— Dans le mo bile des livres, etc.— Histoire d'Hsl ti, R. P. Cabon —Hier est parti pour France, via Ne v York, notre sympatlii |tM ami l'architecte Georges Baussan qui va reprsenter Hati l'Exposition d'arts dcoratifs de Paris. — .Nos mail'eurssouhaits l'accompagnent — Samedi. M. Ken T. Auguste, Secrtaire d'Etat de l'Intrieur, s'est reo'lu St Maie o il a piss quelques heures. Mr Auguste tait ccompagn de MM. Henec Dor inville et Placide David. — Par une letlre circulaire aJres e aux communes des arrondisse me u Is de Port au Prince, de Les cabobas et de Mirebalais. le Prlet rapptlle que l'article 68 de la loi du 6 Octobre 1881 a t modifit que dornavant le Budget de chaque Commune propos pur le MafuMrat est vot annuellement par le Conseil et soumis l'admi nistration suprieure le 15 Juin su plus tard. Autrefois, le Dudg t de vrail tre soumis le 15 Septembre. — Un arrt de crdit de G t 000 a t vol par i'adminiira tiuQ eemmunale de Port au Priuce, Le montant de ce crdit a t nt se au Service National d'Hygine Publique pourl'assain ssement des faubourgs de la Ville. — Un de nos rdacteurs a t vi siter samedi l'Hpital Gnral de la Ville. Nous publierons la rela tioa de cette visite intressante ton les points de vue qui lui a laiss la meilleure des impressions. — Le projet de route Gros Mor ne—Pilate est l'ordre du jour. Mr Jos. E. Keinb >ld a. adret ce sujet UQS importante, cmiuuui cation au Commander H. Cooke, ingnieur en chef des Travaux Pu blics, soumettant Us fahs et les chiffres qui dmontrent la nceesi t de oette nouvelle routa. % %  Un crdil exlraordinaire de 7.0 gourdes a t ouvert au Conseil Communal de Mirebalais pour la feclion de* rue et le redresse ment des canaux. D'un autre co ', les travaux de construction de l'Htel de Ville se poursuivent avec activit sous la direction d'un Ingen-eur du Service Technique des Travaux Publics. — Mr Barnave Crafl. prfet de Jacmel esta Port au Prince depuis hier matin. — Mr Haphael Jasmin, ancien magstral Communs! de Petit Qol ve no is a envove pour tre publie une letlre Monsieur l'Officier en ••ht du Service d'Ilvgine de la it-publiq e. Cette pice paratra dans notre dition do dermin. — In gr.mpe de citoyens liai tiens, rsidant Giego de Aviia, Camaguey, doonceol 1 tal misera b!e dans lepiel se (route r.otre ooneolat, I quel ne posede mme p s ie itricl ncessaire alors que es eOOSulall des autres oi ioOSODt tout ce qu'il leur luit. I.ien qq'Ha n pas fi travail .t 1 entre, ni ,e n '' ''s ressortissants liai t n. | s n ,| • 1000 U PARISIENNE Misserie la Vapeur Rue Dants Dst. ne! s Poil-au-l'riiice. |I„.|j LBS8rVIS.-RBPA8jAGI l'i; oinii! OK Soins psrtirniien pour le linx* an, faux co's. chemises. Vous serez pleinr-meM setisfait en envoyant votre lir:„, L* PMsmmn Parisiana Mardi L'Aiglonne 1er A 2e pisodes Entr* : 50 cts fianailles Hier nprcs-midi, en la plus stricte intimit, curent lieu d ma esalons de Madame Veuve Joseh RoT.aui, les flaoaillei Mademoiselle Anna Humain avec Monsieur Lamartin ',.,. Aux nouveaux liancs n upri sentons DOS lacre. mp'imenU ainsi que nos meillrus vœ x de bonheur. Rception Monsieur et Madame Rfnd De lage recevront a ce plaisir leurs amis le Mardi; ><; \\ d c ; %  k p. m. Baptiste et Linon pur lil CHEZ Stambouly & Sertjile Z:z STr;t.. du crpon ^•^* M$ les MM ittto tom, la Mm u Maroc ftm roujours dr srieuses dil tes BJUain, se dclondenl s„ivani le. ...e.l.ode, de lit tactique moderne I / \u centre franais on dcan g s lonne le secteur de touie 11 r gii n du Haut OuenluuLfl colonoe d d le, partie de II irder.a atteint Me'Lcuna malgr les attaques tu ri us ide nombreux conliugents acoa irui du nord'eslet la rsisttu ce d'se-pre de certains contin gents accrochs aux Iran, lies. Lt c do me le ^^uolie, partie d' l in aieti, a ,i toitit VlouLiv AinJjem re et refoul au nord d'importaa les [raclions snnemies nttsoynnt tout le, puyg. |,es pei-ioa des Rit• fini so.t considrables: celles des Franais sont faib'es. MBKHBS\blel Krln a fait fusiller 1M cbsfsdnstrib s uen le ministre de la guerre PAKISUae dpme de M.* dril a 1 Jmrcil annonce que la missiou d-i M Malvy aurait abou ti l'au'orisa'ion pVur la France de poursuivre les Kiflains dans U zene espi^i ,u PARIS\biel Itrln. chef des trih 1. mirodiaes. n a pat russi s'tablir dam la.^oi fjrui id la valle de l'Oue gi. ma d'aprs les daraires di^'hee u voyes par le marohal Lyautey.il n'a pis encore termin ses tentati vee et 1 on s attend de nouvelles attarues.L 3 troupes riffainesmon trent de plus en plus clairement mesure q ie ta .u te sa poursuit qu'e les sont bien ex*rc D 4.660-3


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06431
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, May 25, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06431

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PROPRIE TAIRE
IMPRIMEbR
Clment Magloire
BOIS VEHNA
1358, Rue Amricain.
NQUEBO *\) CENILMES
Quotidien
TEUaPHOWI If 141
La vrit est comme cette lueur
qui brille, au loin, dans l'obscu-
rit de l'immense j.laine.Elle dis-
parat quelquelois.mais c'est pour
reparatre au sitt plus brillanJe.
El le voyageur jjar marche in-
lailliblement vers elle, car, elle
est pour lui le salut. Lnine
19BANNEB N 5511
PORT-AU-PRINCT (HATI )
LUNDI 25 MAI 102.-
U Gouvernement et l'oppasio
jugs par la conscience collective
Que de sauveurs ex disponibilit
PASSENT lll M TEMPS A OFFRIS LEUR SE-
COURS QUE PERSONNE NE RCLAME,
S'il tait ncessaire au Gou-
vernement actuel de la Rpu-
blique de chercher justili-r
| Iv actes qu'il accompli,il n' m-
nit qu' eu laisser le soin ses
i jdversaire? qui s'inguiem fai-
te clater aux yeux de tous l'ex-
cellence des mesures que pour-
tant ils critiquent eu dpit de>
toute raion.
L'arrt que vient d rai !<%
sections runies* le Tribu -I
de Cassation nous en fournit It
preuve la plus clatante- II
Mit: lo que le Conseil d iv u
tierce rgulirement le Pouv i
Lgislatif en vertu des dispos:
tins de l'an. U du titre VIII dd
la Constitution actuelle, souraisi
suffrage populaire et ratifis
le 12 Juin 1-J18, z> q .c les ar-
.ticleal'Jet 11 de la loi sur la
pressa ne peuvent tre consi I-
lis comme une entrav mise au
fait d'exprimer k-s opinions
Swil n'est pas p >ssible de pr-
tendre, dit l'arrt, que la lib rt
!.. .oTtxprimer ses opinions com-
srte celle de profrer des inju-
ria* outrage ou du) mations,
stars que le li^'ai^r. i .s.v
I'-Je jures, outrais ou Info-
suttODs au rarg des dlits >;'.'>)
fW les dlits non po'iliqu s,
lie commis p r la vo.e de 11
SfSHei tombent sous la r-'pr- s*
tdsla juridiction de droit'
-r
Litnnr ca( iale del*opposi
oassUrJecrcie qn* ., (,v .
^Miastodai.s li.- hh ,
^fos-donne .i s i,i u\ i.- -
r*aBBi.Ellen- suj t> k p
fJJ*"1 Je Pourr it-elip, avi n-
** pvrimbi.ii,. ? elle ne
,B*P*fl romi que la qualit
Quipprciele plus I , nscien-
cotlective t i la sincru et
Ju conlra.r. ce qu'elle cou-
ftll?w le plus de fore
cwinypocisie et la fausset
J* est d aille, rs pas sans m-
g que la busset a t uro-
Mae coinu> .ani rsdicale-
JjjJM inconciliable avec la jus.
fcfeJSunal Cassation de
Publique est la plu. haute
PJjonDihcanoudurorpsjudi.
SSIISlue, d'^'s notre
S? 10n consm'1 l'un des
ViiR P0,1VLi de l'Ktat.
gjlyonscrat.onouellecon-
j;- dans la plntuJe de s.s
taii. aui ornions soumi-
5uU1*uTeraine apprcit on.
poible de tous les
'*reE,ll,onneur la libert
I^;6",?0'0]^^''devant-die.
2" lue, dm l8gueta et re
^esnulslli|eJ,llLissoet ^
^ent proscii.es.En un
social* .1. que a ^science
ir2!on e 8a plus Dette
Po.lo,W-luonilJ,KlatI
Wen-2 lu r,a"f' 6t lnm[
fcUleleil ,aDre"e,nerevLVp
uedS u '"' ?arac^re i'inii-
H"8''-M encore un dmon-
PASTEUR.
ti donn par la voix la plus au-
torise aux mensonges invents
et aux hrsies politi jues pro-
fesses par une presse insense
contre les actes les plus recorn-
imndables du Gouvernement.
Oui, la fausset est radica-
Umenl inc >nciliable avec la ju
lice s et ce n'est erreur bien b ?arre que l'on a
espr que notre Cour luprnu
pourrnt se constituer le dfeo-
s ir 'e l'anarchie, de l'a nb.-
lioa et des basses payions.
Q io i ? 11 l'on pense, 11 poltti |ne
n- peu' s'affranchir l-s pri ci
pi ; no aux qui dominent di is
tous les -tes de IV.iivit hu-
maine et qui sont partout con
siJers omme l'arnulur de
toute or' misa lion so:itle*
U Constitution de 1918. en
insijui.nt.coinine c die de 18SU,
le Gouvernement dnncratique,
n'a poiu' pourtant d rt l'a
n r bie. Sans doute d pays d une t quo, l>s proc
cupations politiques sont plus
tendu s et plus'viv ?, mais les
actes d'un citoyen quelle que
soit la Corme de Gouvernement
adopte par le pays o il vit,
tombent sous h juridiction Je
la conscience col e t *e qui et
l'expression dti la s : sse.
Les chocs m i l \>\\>\* de la
ra it et de l'expri ne font
l'vanouir o n per
sonnell,s. si i^ausib'es soient
elles pour la auJ nr et im-
posent rne eorceplion plus
nette, foi le de l'evidence des
f?its.
t.'est pour rpondre une n-
ces i r la par une phase
nouve'le notre politique in-
t ne i e q-e la Constitution a
l-ihii au Conseil d Etat le
Pouvoir Lgislatif. Certes, il es
facile do prsenter d s sopbis-
uns en f veur d'un? consu1 ta-
lion populaire, mais.ii n'est pas
moins ais d'numrer les raul
tiples et puissintes raison? par
le- lueltas se justifie l'institution
du t'onseil d'Etal. Les tendant
ces qui se manifest nt et s'accu-
sent le plus en plus sont elles
un argument favorible h
thse des dmigogu s ? Il y a
bien lieu d'en douter.
Les socits n'tant pas fix s
dans une fo-me inamobih, las
in livi lus mi les compose.it
doivent participera >scQ)Offe*
mnti et lfls moyens d'action
suivent naturellement la courbe
de ces variations
L'arrt du T'ibunal de Cas-
sation, eu conlirmml un prin-
cipe constitutionnel, a relev le
dfi audacieuseuiont jet par les
opposants au bon sens national.
La libert de la presse eat une
des conqutes de l'tat social au-
quel nous sommes parvenus. Coq
gidie comme ud attribut de la
libert de penser, elle est reconnue
et tglemente par toutes les l-
g?!atiors. Cuvillier-Fleury disait
un jour, dans une circonstance
; (i:i..1 it- n La libert de la prs.
se a t l'aile pour de* hommes,
non peur des anges... Le journa-
liste ne vaut quelque chose mora-
lement qu? par l'opinion qu'il re-
prsente, si elle est honnte. Sans
elle, sa voix se perd dans l'immen-
se iourdissemei.l le penses
cieuses d des paroles sans cho.
Ceicuu- jourualistes, en n'ex-
primant que leurs sentiments par*
sonnets, se sont attribus, bien
tort, la mission de traduire l'opi
nion gnrale.
La loi de dcembre 1922 a et
prsente par la presse opposant
comme tant l'expressio i la plas
[tartaite de la mconnaissance par
e Gouvernement du droit de cha-
que citoyen d'exprimer sa pense:
elle a t constamment battue en
brches. Aucune crilique ne fut
pargn au Gouvernement auque
l'on a mme attribu, nous n
savon quelle inten ion tyrannique
en mme temps les passions sti
roules par l'ambition se donnaien'
librement cours.
Or la seule libert digne d't
dfendue est celle qui c nat de
l'ordie et enfaute des lois et non
cette libert tille de lu licence et
mre de l'esclavage t. L encore
le Tribunal de Cassation, soi! ici t -.
de se pronon er, vient de donne-
son opinion e la leon la pfai
lumineuse sur deux dispositions
qui sont de celles qui constiluen
1-ossature mme de la loi Si cett
intention lyranni jue existait e.
ralit, qui donc pourrait mieux
en taire jus'iee qae le Tribunal de
Cassation ? La loi, dit M. Bauer,
qui ne ferait qu'une simple ma-
nation de la force manque d auto
rite. Plul: que de lui obir, il se
trouve des Antig ne qui as lais
sent enterrer vivantes. Ce qui as
sure vritablement le respect des
dcisions judiciaires, c'est moins
la force des gendarmes et des hnis
siers. que la force bien plus cons
drable et plus respectable de la
conscience collective.
Le Prsident de la Rpub ique,
librement choisi par le Pouvoir
comptent comme Chel constitu
tionnel de la NtUioo a netleme t
montr qu'il n'entend point, nom
l'avons dj dit, laisstr s'avilir
entre ses mains le pouvoir qu'i'
dtient. Nous sommes convaincu*
qu-il conservera toujours la ferm
volont dappliquer. dans son in-
tgralit, le programme quil a
conu pour le bien tre de la col
le.iivitdont il dir ifi les destines
Il opposera la mme rsistance aux
Obatae es et aux difeults qui
peuvent lui tre suscits en se sou
venant de la parole clbre d'\-
braham Lincoln : On paul trom-
per la moiti du monde lotit le
temps, et tout le monde la moiti
du tem|> : mais on ne peut pas
tromper tout le monde i-ui le
temps, u
Toujours m ssieuri les
voleurs.
A la ru) des Cisars, les voleurs
oprent ivee un sans goe vrai*
ment dconcertint. Ils ne p-ea-
nent nme plus aucun pretu
lion et c'est presiju'en plein jour
qu ils cambriolent ls maisons, l's
fcaladant les cltures et, l'aide
de quelque systne ingnieux e
perfectionn, font sauter le loque!
des portes, puis emportent tran
quiliem nt tout ce qui leur tomb'-
sous la main.
C*rt ti isi qi'liier, 3 lires t[?
du neUft, plusieurs de ces milan
dri is s'iotriluisirent dans l'pice
rie de Mr I1 u m Delbeau et empor
1re il, ave; le tiroir de la caiss
o tait le produit de la vente de
simeili,un frt lot de marchandise
diverses une somme assez eve Les tilom
"travsillrent"si|bien qae.n'taient
04 le gnnd jour qui arrivtit et
quelques passants allant la ma se
de I heures, ils n'auraient laissa
au propritaire que le comptoir et
les tagres vides.
On retrouva dans la eoor ui
grand panier, sans doute destin
un nouveu! transport d'objets
vols et, dans U maison mme,
la lentille d'une lampe lectrique
de poche,
Les familles habiUnt le quartier
ont dans la plus vive inquitude,
elles demandent la Police d'y
exercer une plu* grande surveillan
ce afin de les mettre I abri des
"copiu" Je ees maitaiteurg.
Petites Nouvelles
Par arrt de Monsieur le Pr
aident de la Rpublique, le terrain
du domaine nation si. sis en cet e
ville, Place Louverturc, born au
nord pai la Station des Pompiers :
au Sud et l'Ouest par la dite
Place, est dsaffect et mis h
disposition de la ( ndarmerie qui
l'utiliser;! pour un service public.
Une nouvelle commission
communale a t nomme Pes-
te!. Elle est compose de MM.
Gambetta Bernard, prsident ; Ben
i Blanchard et Lger Dou/able
m mbres.
Joseph G. Hage, syrien, rs
d;int Port au Prince, en vue d'
qurir la qualit d'haitien, a satis
fait aux premires formalits exi-
ges en la matire, en dclarant de
vant l'autorit comptente qu'il i
noncs sa nationalit trangre
Le journal officiel portant la
date du 21 M >i publie des avis c >u
\oqu,nt les aetjpnn i'es de la Pom
pagnie des ehemios de 1er P. 0.
S. et ceux de la C ittpogfiie d'E lu
rafs le tamtdi 9 Mai lOtS, h 10
heures du matin. la convocation
serait-elle pour l'an ne u ne.'.
La Secrtairer tt de
I Instruction Publique annonce que
la session ordinaire des examen ;
du Certificat d'Etudes primaires es
fixe dans toutes les circonscrip
tioos scolaires de la Rpub.ique,
au lundi 29 Juin 1925.
On est en train de retirer de
la Ferme, Thor, le btail et le
autres entreprises, pour la laisse-
compltement au Dparlement de
l'Agriculture des Etats Uni i com-
me ppinire et terme d'exprien
ce pour la production du caout
chouc Cette ferme a une superfi
cl. du I4 carreaux de terre qui
doivent tous tre plants en cao it
chouc comprenant toutes les vari
ts importantes.
Nous avons reu le fascicule
du mois de Mai de La Petite Revu?
qui a paru avec l'intressant som
maire suivant : (Juestionsdu temps
prsent.Letlre de Paris. Il y
un mois. Haiti pittoresque : la
Citadelle Lafferrire. Dans le mo
bile des livres, etc. Histoire d'Hsl
ti, R. P. Cabon
Hier est parti pour France, via
Ne v York, notre sympatlii |tM ami
l'architecte Georges Baussan qui
va reprsenter Hati l'Exposition
d'arts dcoratifs de Paris. .Nos
mail'eurssouhaits l'accompagnent
Samedi. M. Ken T. Auguste,
Secrtaire d'Etat de l'Intrieur,
s'est reo'lu St Maie o il a piss
quelques heures. Mr Auguste tait
ccompagn de MM. Henec Dor
inville et Placide David.
Par une letlre circulaire aJres
e aux communes des arrondisse
me u Is de Port au Prince, de Les
cabobas et de Mirebalais. le Prlet
rapptlle que l'article 68 de la loi
du 6 Octobre 1881 a t modifi-
t que dornavant le Budget de
chaque Commune propos pur le
MafuMrat est vot annuellement
par le Conseil et soumis l'admi
nistration suprieure le 15 Juin su
plus tard. Autrefois, le Dudg t de
vrail tre soumis le 15 Septembre.
Un arrt de crdit de G
t 000 a t vol par i'adminiira
tiuQ eemmunale de Port au Priuce,
Le montant de ce crdit a t nt
se au Service National d'Hygine
Publique pourl'assain ssement des
faubourgs de la Ville.
Un de nos rdacteurs a t vi
siter samedi l'Hpital Gnral de
la Ville. Nous publierons la rela
tioa de cette visite intressante
ton les points de vue qui lui a
laiss la meilleure des impressions.
Le projet de route Gros Mor
nePilate est l'ordre du jour.
Mr Jos. E. Keinb >ld a. adret
ce sujet UQS importante, cmiuuui
cation au Commander H. Cooke,
ingnieur en chef des Travaux Pu
blics, soumettant Us fahs et les
chiffres qui dmontrent la nceesi
t de oette nouvelle routa.
Un crdil exlraordinaire de
7.0 gourdes a t ouvert au Conseil
Communal de Mirebalais pour la
feclion de* rue et le redresse
ment des canaux. D'un autre co
', les travaux de construction de
l'Htel de Ville se poursuivent
avec activit sous la direction d'un
Ingen-eur du Service Technique
des Travaux Publics.
Mr Barnave Crafl. prfet de
Jacmel esta Port au Prince depuis
hier matin.
Mr Haphael Jasmin, ancien
magstral Communs! de Petit Qol
ve no is a envove pour tre publie
une letlre Monsieur l'Officier en
ht du Service d'Ilvgine de la
it-publiq e. Cette pice paratra
dans notre dition do dermin.
In gr.mpe de citoyens liai
tiens, rsidant Giego de Aviia,
Camaguey, doonceol 1 tal misera
b!e dans lepiel se (route r.otre
ooneolat, I quel ne posede mme
p s ie itricl ncessaire alors que
es eOOSulall des autres oi ioOSODt
tout ce qu'il leur luit. I.ien qq'Ha
n pas fi travail .t 1 entre, ni
,e n '' ''s ressortissants liai
t n. | s n ,| 1000
U PARISIENNE
Misserie la Vapeur
Rue Dants Dst. ne! s
Poil-au-l'riiice. |I.|j
LBS8rVIS.-RBPA8jAGI
l'i; oinii! ok
Soins psrtirniien pour le linx*
an, faux co's. chemises.
Vous serez pleinr-meM setisfait
en envoyant votre lir:, ,
l* PMsmmn
Parisiana
Mardi
L'Aiglonne
1er A 2e pisodes
Entr* : 50 cts
fianailles
Hier nprcs-midi, en la plus
stricte intimit, curent lieu d ma
e- salons de Madame Veuve Joseh
RoT.aui, les flaoaillei
Mademoiselle Anna Humain
avec
Monsieur Lamartin ',.,.
Aux nouveaux liancs n u- pri
sentons dos lacre. mp'imenU
ainsi que nos meillrus v x de
bonheur.
Rception
Monsieur et Madame Rfnd De
lage recevront a ce plaisir leurs
amis le Mardi; ><; \\ dc ; k
p. m. '
Baptiste et Linon pur lil
CHEZ
Stambouly & Sertjile
Z:z STr;t..du crpon ^^*
M$ les MM ittto tom,
la Mm u Maroc ftm roujours
dr srieuses dil
tes BJUain, se dclondenl sivani le. ...e.l.ode,
de lit tactique moderne
I / \u centre franais on dcan
g s lonne le secteur de touie 11 r
gii n du Haut OuenluuLfl colonoe
d d le,partie de II irder.a atteint
Me'Lcuna malgr les attaques tu
ri us ide nombreux conliugents
acoa irui du nord'eslet la rsisttu
ce d'se-pre de certains contin
gents accrochs aux Iran, lies. Lt
c do me le ^^uolie, partie d'lin
aieti, a ,i toitit VlouLiv AinJjem
re et refoul au nord d'importaa
les [raclions snnemies nttsoynnt
tout le, puyg. |,es pei-ioa des Rit
fini so.t considrables: celles
des Franais sont faib'es.
MBKHBS- \blel Krln a fait
fusiller 1m cbsfsdnstrib s lac 1 pieds fait emprisonoer plu
sieurs gnraux et ioc.rorer de
nombreux otficierd et envoy eu
disgrce Chdcli >uen le ministre
de la guerre
PAKIS- Uae dpme de M.*
dril a 1 Jmrcil annonce que la
missiou d-i M Malvy aurait abou
ti l'au'orisa'ion pVur la France
de poursuivre les Kiflains dans U
zene espi^i ,u
PARIS- \biel Itrln. chef des
trih 1. mirodiaes. n a pat russi
s'tablir dam la.^oi fjrui
id la valle de l'Oue gi. ma
d'aprs les daraires di^'hee u
voyes par le marohal Lyautey.il
n'a pis encore termin ses tentati
vee et 1 on s attend de nouvelles
attarues.L 3 troupes riffainesmon
trent de plus en plus clairement
mesure q ie ta .u te sa poursuit
qu'e les sont bien ex*rc e.niuitet ou conseil es pirque
qnj'un bien au coura.Qt do U U
?;'" '""'"'-" Us irai dedl
si .netruil
[*meuM liane d'Hindenbura il a
Urr'^1,UM,f)' t--'i-u.i'.r
Mllerie pour permette aux trou
bunded^^, l- 'J
si qniXaianl ,.., |t0i lti ,
onde l.,u,l, r,ss,8
Jombardeaeol des tranches bieo
dfen uj au monent de I ,
que loulofois,!,, ,,.,
total des smtrtillfuM, (ll. .,,,
planes ont russi a meiU9 le, y
rocains en fuite.
Des dpches de Fet et de II
&del^uelr,'a lui avaoml
"" 'f""s "'-''-r hu service d\l.
delhnrn retournent chex e!,es d
JOralUee par les pertes qu'eile.
J-'t subies. L'irxpor.ante.r.u i!
Dana les milieux mililairas frau
s on exprime l'espoir que lors
que le moment vi-udra de IVna
g.men. dcisil. foule, les tribS
sur la rive septentrionale de l'Ou
|rbt se jo.ndronl * r0(lll
JODto marocame qoi comba(,ent
Les cours
13 Mai
NEWVOHU- Francs l95f
8*,r|>D 4.660-3



Cl MarL>
nouvelles Etrangres FAthlfiM
Par Cable
fouvelie crise minist
rit-lie en Belgique
Kl-UXELLES le c binet r
cm ment form par M.Aloys Van
de Vyvre a t remeici aiijour
d'bui. La chaiobie dis dputs lui
relus: r oitunce pur VU voix
contre 73 et 9 Mentions. M
V. n de Vyvre et tout le cabinet
oni oflerl leur dmission au roi
Les libraux et les socialistes ont
vot unanimement contre le gou
vernement ; il est probable que le
parlement sera dissous et qu'il y
aura de nouvelles ections gn
aire. Le roi a accept la dmis
ion de M. Van de Vyvre.
I.mI d'un W os anglais
de la (Jrande Guerre
DEAL ( Angleterre )Le comte
l'Yprte, feld mare lui French, li
ros ang'u;s de la Grande Gueir,
tu nt de mourir 1 ge de 7:1 ans.
Le mai( hal avait subi une opia
tion le l'J \Ur3 dernier.
F/HIS- MM.Doumtrgue, Tain
lev et Briand ont adress leurs
condolance? au roi(.eorge, M.
Baldwin et a H. Chamberlain
l'occasion de la mort lu Marrhnl
French aux funrailles duquel le
gouvernement franais sera re^r
SfDi.
|. b i^nd Rome
inco(|iiilo
ROME Le Senero aunonce
que M l'riand. ministre des affai
res trangres, est venu Home
incrgi ito la semaine dernire. Ce
journal [ltend que M. Biiand a
eu >le lorgnes conversations avec
le cardinal Gaiparrf, secrtaire
d'lit, au sujet des relations de
la France et du Vatican.
PARIS Au mioielM des alfi
res l ri r pres on dment que M.
flriand se soit rendu Rome.
fers le Ple Hoid
0810 Le t aroplanes de
l'expdition Ainundscn Eri< kson
qui sont partis de Kingsbav ( Spi'/.
bf ig) ."> heures M hier aprs mi
di pour mi lier d'atteindre le rle
nord oevaieDl tre de retour aux
Iles de Spit/herg aux enviions de
18 h 1 t Hpis leur dpart. Les
appa i's di vaient voler une hau
leur H' 700 rrtres pour aller et
Une h uleur u'nviron 200 mtres
pu le retour paice qu'alois ils
t-ront ellcgs de leur essence ,
1m 2 aiopnes sont munis de
Irai .ainid' tkis et ont des pro
visi ns p uf au moins un mois.
Ils poilenl aussi des fusils et des
m< a .lien s pour chasser le gibier
dars le iioenland. Le gouverne
mn lorvt'giin a autoris Amund
en occiptr toutes les terres
qu'il pourrait dcouviir comme
tefi toiie ncivfgien. La Nortb
Amticau M'iame N.wspapero
t>ann(>nt 1 h 48 hier soir qu,
on n av il r> a aucune nouvelle
su bi j't du vol de deux aropla
i.es l'expdition depuis leur d
part de bingibav jeudi aprs mi-
di-
Les dispositions de
1. aillaux pool quili-
brer le bud(|tt
pAllls_ M. aillaux, ministre
des tinauec. I fait approuver un
irojet de loi q'il dposera lundi
. la chambre en vue d'assurer par
de nouvelles taxes le plein quili
bre du budget. Il proposera ai isi
un projet de cration de t nou
velles commissions : la 1re codi
eia 1rs dtfPOell uns liscahs ac
tuellrment en vigueur. File simpli
fiera et rduira les de dlations
impose aux rontiibuables. La
2ne examiner la qurstn n de*
olticts d pclrole. cl.ai bon, ele ..
le n unies deconlfd e instituer;
les reductious opieret les or^a
n sat ons financires t leur impo
cr.
TARIS, 13 Relat.veme nt aux
nouveaux projets Uuai.ciers de M.
aillaux. Ie |ounvi.x picbenl
que les < H millions ncessaires
pour 1: seront couverts notam
ment par une augmentation des af
f;anihissemei.i> postaox et des ta
les tlgraphiques et un- m.g'nen
talion des tabac atteignant envi
ron 630 million. Tous les impts
cdu air. s seront augments. La ta
x sur les sunres serait remplace
par une augmentation sur les per
m.is de chisse. L'lvation des
droits aflrant aux impts prci
ts donneia en 19*0 .si mil
liards ncessaires et suffisants pour
boucler le budget Ktle seia corn
plte par d autres dispositions no
tamment des mesures de contrle
svre de 1 impt sur le revenu,
sur le rapatriemejt des capitaux
et par la suppiession des exonra
lions existantes.
Nouveau dsastre
au Japon
ijUlMPER Vingt sept marins
qui se trouvaient sur eleux hir
ques ont t novs lanJis qu un
tremblement de terre s'est proluit
dans le environs de Toye lia ville
de 7,700 InbitanU a 130 kilomft
lies au nord ouest d'Osaka Ou au
nonce que 200 maisons ont t
dtruites et que des incendies se
sont dclares de tous c'.s ; la po
pulation s'est enluie craignant de
voir se rpter les horreurs du
tremblement de terre de 1923. Le
ministre des communications an
nonce qu'on croit q-.e p'us de
200 personnes out t tues et
que plusieurs auraientet bleeses
a Kino-ski, clbre station ther
maie frquente par les touriste- ;
on ne pene pas qu'il y ait des
trangers parmi les victimes.
On essaie de rsoudre la
crise de cabinet en Bel*
nique
'BrtUXRLLES Le roi a dtman
d M Maix, bourgmestre de
Rr.ixelles. d former un cabinet
par toit d* la dmis-i.n du mi
ni-lre Van d- Vyvie. Mr Varx a
accept d'es*yer de former piovi
foirpmeot un '-abioet d Maires
qui ne serait affili aucun grou
pe parlementaire.
Nouvelles Diverses
PARIS, 23 Mai Monsieur de
Fleuriau, ambassadeur de France
Londres, a reu aujourd'hui le
texte de la rponse (VaraiM la
froposition allemande de scurit.
I communiquera le projet Mr
Chamberlain, secrtaire du Fo
rVgn Ollice.

Mouvement des Navires
11 a t aunonc l'arrive a la
Capitale des steamers suivants :
Panama, vers le* 26 Vai cou-
rait, venant de N w Yoik et par
tarit If me^mc jour pour C.rislobal.
''l.ske (iadsden"', vers le *fi Mai
courant, venant de Galve ton et
Eailant le mme jour pour Porto
[Ira.
'Bogota", vers le 29 Mai cou
ront, venant de New Yoik et par
tant le mme jour pour CjW et
les ports de Colombie
"Mont Cervin", vers le 31 Mii
courant, venant d- Mar-eilln et
parlant le Hifme jour pour Santia-
go de Cuba.
'Mrope", vers le 1er Juin pio
chain, venant dj New York, Cep
Il i ien, Port de Paix, Gonaive?,
Si Marc et partant le mme jour
p'iir l'lit Cr Ave, Jrmie, Cayes
et J.icmel.
' l.i.U Florian", vers le ter Juin
prochain, venant deGalveston et par
tant le iiKin pur pour Porto Ri o.
"Cul bra", vers le ISJuinpro
di in, venant de Kingstowo et car
taut le mme jour pour les por.s
du Nord cl l'Europe.
Clauss Ibirn" ver* le 25 Ju a
prochain, venant de Cjiarto et .1
kingstown et partant le mme jour
pour l'Fiiio^e, via Cap llaitien.
Au Calvaire,
le Peupleprtv
Les Lundi et Vendredi d^ chequ
semai e le soir, un- grand* f ulo
silencieuse et recueil ie grava ti
pente rude du Calviire.
Brillamment clair per la lue.;r
d irnii' bougies allume p r d s
mains pieuses et, aussi, par u e
lampe lectrique place heure se
ment l par l'administration mu-
nicipale de Port au Prince, le se nt
Lieu revt, ces soirs de plrinag ,
un impressionnant aspect. Age-
nouilles sur les degrs de pierre,
les bras* large ouverts dans un
grand geste de repentir, d'apuel
au cours, de foi, les lvres chu
chottant d'ardentes prires, les
regd< fixes, parlant, peut tre,
fliH que les lvres, tourna vers
Homme Dieu l haut crucifi et
dont le front, sous la couronne
d pines, et^ !e f anc saignent, la
bourgeoise a'ue. la tille en hail
Ions I* samaritaine", l'homme
lgemnunt vtu, l'ouvrier en bias
de chemine, le mendiant, se cm
doient dans !a plus mouvante gi
bl humaine
La Croix fait s'inc iuer toutes
les tles, tlf e- aux fronts tous les
orgue-.ls, paise aux rosurt tontes
les haineutus envies.
La, les hommes s ni meilleurs...
On parle bas, on prie, 'e peuple
piie El le grand I brll au vi>age
[A1-, ju'Ii* inoit pour ra heter
1 lltim-tnit condamne, semb e r
eltemeol se pencher une i.ouvelle
fois vers tout s ces soul'f ances,
toiite-* ces imploration- la mu-
ricoJe, tous c-s i s qui s'-xha-
lent ses |ncil-
l'ie grande lejn cependant est
crite par c te mu lltuda de ple
rins qui, ces Mira, ^'ent ecroisent
1 la rup du Calvaire, tela montre
que si Souvent le jouissances la
ciles, les jour-* heur ux refio' Ji*
sent la loi .tan les curs, t-on em
preinte y re-te qua id mftm p#l
roi.ite, inff'ac,abie; et lail.tt
des temps prisenls ramne le p u
pie veis on D.eu
bt, croy.zmoi, iin n'rrt pi s
ton li nt n'imp:esi nue n'exal'1
lne ilHvanlge qu<> l-spit.c-
de ces grandes croix de h i- oi ,
ce Christ janglan, es larron*
dont l'un tourne vers le M l re .1 s
regards suppliants si lautie 5*
dtourne eu grim g int .t. ct'e
foul^, genou) qui prie tt im
pi or: sa gi^e.
A Parisana
Elle fut un vritable satc-, >
m**e il hier ft laquelle Pan i offrit la dilecl on de se- n-n
breux clients un dis plus baiii
films qa'on at vus i.i : t Le Ca-
bane a Amour.
L scne s'est droule N ce
dans le dcor d s plus b aux si', s
de le rhirmante vide tW fleurs, t
le j u s.evtnt des acteur a con
couru puissamment ttiei x faire
goter ie charme mysrie x et
pntrant qui se de'gng de m dra
me d'inour.
i - i
la Soire-Alain Laraque
La soire offerte samedi par
l'artiste Alain Lersque a eu un
gran.l succs Les diffrentes par
tic du programme ont t excu
te>s m saiislacl on de- l'aa-i-lai'ce
qui applau lit paiticuliemont les
chanionnctles : i J'suis ni bon
geretn , L'amom fait du bobo",
et Le petit clupeau, tir de l'Ai-
glon -t brillamment dit par M.
Vaurice Laudun.
I M y II bsssbssWbH
Varits
Les laloaoes exdisHi
i,es soierifs Banl"v non-
veauis. L*s garniture*
grand c- utu.e
S> ou vent u :
G VTTE, i' -N
*C STB U'*.'*
43, < Gren. M Pari*
Envoi d Catalo W, 'ha
que saison, au Ngociants et Mii-
so s de cxiuture seulemeut.
Votre sant d'
ENO'8
FRUIT SALI?
P'lm :
' Lir^Ull
**l
DER1VATIVE COMPOUND
- loMQCB.
et Ue
SI c c
Avis important
l.Le pub'.tc est avis q 1*1 oartir
du 25 M prochain un camion
laissera tous les Mardi devant La
Poste heures du matin pour
Carref-mr D-ifo-d e< sera de ratojr
le mme jour dix heures du ma
tin. Prix t gourdes bo.
2. Un camion laissera Port au
Prince tous les Pimacche et Jeudi
pour Trouin i j heures du matin
et sera de retour le mme jour
dix heures du matin. Prix 0.5 00
3. Un camion laissera devant la
(lare du Nord IMl les Ve 'draii a
5 heures du matiu pour l'ont Beu
det et sera de retour le m^me jour
1 heure. Prix G. t.25.
4. Un camion lera le trajet de
Port au Prince Ption Ville tous
les Lundi et Samedi de 6 heures
du matin o heures de l'apris
midi. Prix 1.00.
LA DIRECTION
Le M. S 4'Marie llorn" venant
d* Kingston est attendu Port au
Prince le 8 juin. Il repartira le
mm jour pour P ur pe via Cp
Hatien, ,*uert Pla.-, pf nant fret
et passagers*
Le ateanv-r J jao venant de l'Ku
rope via Sau Juan te Porto Hieo.
Pueito Plata. Cap H.itieo est t n
du Port au Prince e 13 mai. Il
rparera 1' mme jour pour Kings
ton Sano Domingo City, San Pe
dro de Macoris.
Le steamer Clans llorn venant
de Kingitofl sera ici vers le 25
Juin II repartiri le mme jour
pour l'Europe via Cap llaitien, pre
nant trt et pissigers
Les personnes, qui dsirent voya
ger par c 'S batesux sont pris de
'adresser l'agence
OLOFFS0N LUCAS ck Co
Agents gnraux
Faillite Al-ddhli kmed
Les cr nci- r> de la faillite Abdal
lah Akmed ttmivmtk quMs ont
un dlai de 10 jours a partir de
cette date poa:dposer leuis litres
de crance su syndic p-ovisr-iro
rue des Ce**"*, Ni 311, ou au
gretfe du Tribunal de Premire
Instance de ce ressort, la vrifra
Uon et l'affirmelion des crances
devant commencer imm4 i lment
aprs l'expiration de ce dlai.
Port au Prince, b 14 mai IM
Le Syn lie provisoire
TAL11EN ROUX
1 ta Petite Maison
Journaux de modes
16*17, Rue du Contre
derniers modles
J li choix d'articles de
il re Communion
Il I j a ,.6 CMit [ao* Fruit $*(j
En vente i an i toute .es bonnes P .ai-inici a etKi
la Province. e.n gros ch i
W. Q JINTIN W.W
____VisTisderHiul7|
Ides Rore3. Surmenage
EnervRient, Insomnie^
^>L
:&-.
Malades des Ni
Anmis
In'.pu'a
.' i.; ces di'rrims, sans force. Sans c .'.i(i-, umt,
ITiOindre cffori vous est pnib!e. I.'.i?->.iii a difpaSM
son! anltft, peop'ej - saucheir V <; i.'drs L
ou \ / l en mr, voeu manqua Je confuigi
voire e reh I. 'l'ont n'r,' ru p.rdu. MB
p.rs ;ac!. l-a cellule nerveuse n'est p.is morte,^B^
a A'* hlic. Rend-z-'i.i su l'.rce pw
NIR Zll
du L> OMNS
Qrtca a ce puissant rcgencrawur, vous sentei rtpii
ae calmer, vous dorme/, l'appctisr i:r.'- s idirii
vos ugoiates sVvanouissent. Vous repreoez posjei
m:nc, votre cerveau est actif,vos forets musca'aireii
I e Bacon 11 tr. B0
|! . hurt '.* 3 Je 64 r-i-es, avec atteataton^ rfc Ic.ii.s et ieia.
deman . aui bpo.ialil* N.ur .... .un b -..... 1 Bviii.Jij
IN VINTI UV.NS loi ir.S MIM.atClO
Eug. LE BOSS
Agences- Repris
PORT-AU-PHt!
Agents ni arai
Hocker Jones Je^pvell
NEW-YUKK
larinea llujariau o J Bous!
Franklin Fire Insurance I
NEW VOUS
Assurance o ntre l'i
:
Di mond latch Cl
Allumette i saie Ifl
0. S, litil'l er 2xport fio^|
Sculiers Iled^
Chas F. (alliage ftj
Polsaons sa tes en toua^"
\[anulaclures Lile loi
\sBuranoc sur la jj
Vins
Suiticii riies \yi
& itaamparne
v>
Mardi
Quand on Aime
ET
Le masque aux dents
Blanches
1er pisode
l-jitre : 0.53
Nesse de Requiem
Mr Jules Vil invite se" nombre i.
urnis une mes<> d Kq tiit rbtttaf le* 29 M il courant ei
l'Kflise^te \nn h a m'moire de
Mme Tennessil Pniil'e.
Eu y n-M>|.int ses arnis lui itou
lieront un preuve de t^mpaihie.
Port ti ^ria:*, le li VIu 1911
Pli, Heynur
COPKNUAWJL
urre D mois, f i o uage eiUJOi**!
W. S. laihef J
TahacB jaunea*J
i,a Rationale
Sans Klval
CidareH-g]
i
t

Procm ez-vous de jolis cadeaux pour annivesairis, fiaU8"
marin gf s et baptmes chez
?
Fil
1 T "oue-N


1
Iff VVTi.N
Flllloll
NEU
's. lit
RM
les locff s de noire cirage en pte ne fonl plu faire.
Moire marque Monogram es actuellement une des plus connues,
Elle esl|empoye par les gens les plus selecls.
Elle es! importe partout o nous avons de constants clieuls.
Notre marque Perfecl qui est un cirage ^liquide et brillant,
Fait la renomme de lous nos aulresproduits, elle occupe maintenant
Le premier rang parmi lespr, duUs similaires pour sa puret.
Si vc us emp'oyez noire cirage liquide tPerfeclle cuir de vos souliers
i J\e sera jamais anim et vos chaussures dureront longtemps,
Aujourd'hui notre clientle n'est plus faire et nos cirages
Sout employs par les ladies, dentlemen du liiyb Life d'Illi.
Fuiion M Polish co- las
i\EW-YORR
(eo. Jeansme & C
^
Agents Fxclutil* pour H | f,
107 Rue des Miracle?, E" lace de la Banque Haiiunale d'Haiti. Tlphone No 367
Jjus avons l'avantage ol |? pli.i ir l'annoncer au
rWfet au Commerce que nous avons ouvert sur
*yiice, \W, tue .In Bfl.p.sin de l'Etat, \ rle"
lu??1! '0(a' ^e '* M'^maeie Gustave, sous la
"PHUlle
fififld Depot National d'Alcool
Marcel Aodsm el Cie
o dpt pour la vente en gros et en dtail des
M'chandises suivantes :
i SfflnQf.Be0- ,:ii'ir,n Vicr1,e,Rhurr.s,
1 /MCOttI degrs fin
Alcool JU degrs, a brler.
Alcool 30 demies Cartier.
. Sucre granul tranger. Sucre Hasoo.
Bo i?SrU9eS et bU^c de ,,a|il1, extra, |"vritabies
l'de*u*) Cal torrfi moulu, Liqueurs trangres
*a Pays,Gins et VWsky des meilleures marques.
^'tablissement aura galement en dpt du ((la
1 tulres boissons (jazeiises de la Pabiique (ta f'o-
Mc ) piix de Isbnque.
Toutes nos marchandises sont <|aranties. |js prit
ont bass sur les couis les plus bas de la Place.
L GPort.-au prince, le23 Mai 1025
Marcel Audain 4. Cie &?&** *'-*** d-c.*..
Pharmacie 8j >n ne U maison F. Lavot & Co
"cane avis sa clientle 11 aut mlecios et lu ou! lie qu U >
1 a isortii son Laboratoire d'Ulogie ea m tib nc're e
l'ioloyte appliqu sous Ja Direction du
D Hicot et t. Sjourn
Le laboratom est ouvert tri les jours de 7 h 1, ,i< u 9
n uro> dusiir pour toutes les rric-terchese- ani fM pr i da s
8 annonce ci jointe saut pourlo
W.s nutiM et a coditaote 0*09 >xcr^i ri
Ssftfit reues que !e mardi de chaque sema n .
S'adre* ^r a ia Pbanu xie pour les rensei^uj ue.it.-
1 ml.es d'urines cl i'attfastnqu
Raction de Wassermann
Raction de Tnboulet,
laineii du sang et du pus
Examen d~s matires fcales
Hxamen te cmrh t
Albiimifi.. rtei oi
Constante Ur< SAcr*f re
a
Jr
*&r^*>
Photographie Nouvelle
Clodomy D* Juste
A rouvert la saison par une magnifique srie d'l-
gantes orations. i^etta anue,|la mode, cette grande
capricieiia.a deer^t, que la;t*notogiiiphie Nouvelle
serait i* reniez vous prfr dj tous ceux qui dsi-
rentun p mto souvenir, du plus giard clic t eu
meilleur ton.
Visitez les installations.
', lue du Mauasiu de.lltat
Entre ({uiiitm \Villi.inis et Couba.
Vient de rezesoir pa* le franai
les av cl?8 suivants :
Dentelles Extra Fines, Dentelles de soie, Dentelles Or et Argent
Rubacs, Calottes, Chapeaux Qsnuii Plumes, Fleurs, l'nille de Soie et
tous articles pour Modes. Sparterie. Des Motifs 11 . 11 Kanlaisie en
perle.-' pour Hob*s et chapeaux, des Sacs l'erl's de toute beaut, dt
'"ars Dancings, Chapeaux Jean Bart pour Entants, Brosses tte,
Peignes coiffer tous genres des Brosse; dents, de* l'aies Denli
frices, etc. etc.
Articles pour Hommes : Faux cols, Cravates, Bretelles, Cht-mises
de soie, Jirtellcs, etc. Tous articles pair mercerie et Lingerie.Cou
teaux suprieurs.
BOU IIO.NS BN TOI i QBNKWet Bouchons pour pharmacie.
Alimentation Liqui le : Liqueurs, Coguar, Vm,, Champagne au lier
^Balles en caoutchouc el PoapfS, Jouets divers.
ccessoires dt l'harma ie et Speisiila l'harmaeeutique-. hoc :
Bassins, Tulcs en caoutchouc. Vins et Sirop Descbieoj, Vin No ry,
Lav.iix, llistognol, uininm Labarraque.l'epto l-'er etc.elc Sel d'Ep oui
el de (ilauberl, Lceons en Gros, Savons antiseptiques toutes qualits.
Extraits.essences pour Sirops,liqueurs et Confiserie.Colorants naturel.
Nous avons reu le Vritable Th des Alpes, Excellent dpuratitj
Passez-nous voir, nos piix sont avantageux.
On; trouvera
A LA MAISON
i.
V
il
li
:Hue du Quai, No 1617,
Ile d'olive de lable Marcel Aliolh et Co. Bordeaux; en caisses n
\ 1 t\j2 hl. Sardines el autres conserves lram;nses; condiments de
tout-- clisse-.; Sauce lom^te Vermouih, Martini et riossr. HuMOJlurs
Bitter, C< gnac 5 toiles, Henri Hoi; Vins Kougu el lilanc^ superi;iirs
en barriques, demi barriques et caisses de 12 bout. Champagne dur-
es lleidsieck, Sucre granul et concass; Vinaigre u caisses de \L lu
et en barriques de M gallons, etc. etc.


La aiAiri
wr
\

T
dre
donne
EINDELYS
un teint de lys
Construit pour Jss Mauvaises Bf
i.
CUt <-H1l\
K
.1
icne.
i^Tj* 3....... !V! ....
>.....
' J
-'t.Mtl,...
.-
. |f, | i .-
I h o <
II, I a..
torlkl :,' i .i
.' :'.ou |
>' Il .. ^. U tfMIM


v ....." a
1 u ... "
lerge Yaillant Coosi ; fane
N. et A. Acra
GrandiJRtic
A ct des Caves d i Bordeaux
Seul /. vous voub habiller avec lgance, et bo i
aiarrh.
Adressez -oiis la Maison (t. & A. AiJRA
Dont ifl devise est de vendre petit bnfice po ir
\ endia benucoi p
Dans son pei .onnel, la maison oompte un m ait ri
tailleur italien sorti d'un tablissement de urmie-
*. crdre d'Italie
Elle eai en mesure de fournir des complets tout faits
tsur mesure, en cheviote, diagonale, palm beach
drill blanc et couleur, coupovs de easimir pour car
nions- Litoffes pour gilets.
Bonneterie
^ Chemises de jour et de nuit, au j|Out des
Cols et mancliettes deruira crations.
et Pyjamas*
Cette maison eonst tu un %nr.o**m i n
et le meilleur aocueil est reserve tous ceux <|ui d-
eireut par une visite tre dfis sur la valeur des
travaux fournis.
T'Mit costume command et qui ne rpond
goiH iu client est repris.
On paile franais, anglais, espagnol et italien
clients
CaT ons
pas au
Mas Moulu
a iraisou Qliarles R. g*1!008 annonce au public
qu'elle vient d'installer les machine* des plu- no
derot'B pour.la pip.u.-dion Humais m ulu, luine
K in. h Heurs d mais pour les entants, pour <|-
leaun el dessers.
Les Tunis de la main n trouveront ces produits
dans tous les dpits.
titre de9rclame,il y a des conditions de lavur
pendant le mois d'avril pour tout achat en kgros el
par sacs.
S'adresser directemeiA la fabriqua
Rhum Nectar
Ch N. Gseljens
1410, Hue dtiMagialn de l'Etat
117 Rue BoDoe Fol.
820, H. Ci r e
Poudre idale impakamle.
adhrente, d'un parfum dlicat,
conserve la fracheur de la fau-
ne sse, embellit, efface les ridas.
ARYS
}. me de la i'ix )
PARIS
et ;ita wrt
Pension de famille, Cuisine Fran
ai&e,ChatEbres confortables. Trs
bonne situation, au c un de la run
N et S P u de hos. frli moi-re
B.i-fcon bskhi CfSOM la g'ce
|- m -rcr di et 1-. dmanrhfi partir
dr 4 h. urrs de l'apr^s midi.
Rio* MAI EIGN' H, propritaire
R* chef cu'iin t d* S. Ex. Haut
CtmnUsnire.
Le pneu Cord
Good Year pour
Camion, est le
meilleur pneumi
ti*f abriqu pour
le transport sur
les mauvaises
roulis
L paroi rsiste
des milliers de
milles, sur le sol
le plus cahoteux
et sa fabrication
spciale diminue
le chaul/aye in-
irieui ;le/ameux
dessein ahweatner
tret'tla-iU e me iractien iure,en rmdant
imp'JSiibie,
tab iqu p u rsis'er la plu* svre
servie?, t parcourt des miUiers de mUU
exe siivinient b s.
* brqt dans toutes les >* montions
4 vendre
Les pces suivantes pour machi
ne Kord".
Prix excessivement bas
Un radiait ur avec chem se.
D-ui ad s avant, trs bon tat
Lie roi e 30 x 3 1(2 avec moyeu.
I! e oup 30 x 3
Cne capote entire, lis bon Ma.'
I -n\a i 'I fc-liappe rwnt,bon tat,
li v> n lait or i trs bon tat.
S a i e-i-er
M Edouard BtUMOME
316, itur des Miracles,de 7 beur 0
du m ti.i 7 h. m soir.
GOOB^YEAR
CORDTYRES
TneWeslIndi s Trading C
Port-au-Prince, Gonati
Cap-Hatien.

Grand Htel de France
Position exceptionnelle, au centre des ailaires.
proximit de toutes les Manques, de la douane.*t
de toutes les Agences de bateaux
Rensei(jn.oimnls et lacilits pour voyager en auto-
mobile d.ns toutes les parties de la Rpublique
i'H'i el de la rpublique dominicaine.
Ii tu lin s confortable! et surtout trs propres, en
fi'ai'n; dans les ( liambres i la demande des Fen-
sio ;.i is. Cuisine ("anaise trs soigne et des
pi s i lies*
n n q de/, v'siter 1rs m igasins
de VHtel :
Vins des meiileurs crus de Bordeaux, par barri
qurs, (lainejannes, gallons et par bouteilles. Parmi
les Vins dcoliateaiix, voue trouverez le r1'"1 9ruud
eto'x, pjur les qualits et pour l'ge
VINS l ITALIE* D ESPAGNE.
VIN DE BUHG0GNE(MaDC8 et rouges et le reuomn.
[ Pommard mousseux, goftt Amricain j
Le plus ra h1 assortiment de Liqueurs, Cognac
gins, wskles, etc.
Absinthe Pernod, Amer Picon, Vermouthe
COM^EHVES franaises et amerieaines frache-
ment arrives.
CltiAllES de Cuba, Aurora el flahauera.
Ci AH T I US de toutes les fabriques d lloili
t dtail
PltltUMERIE et Cartes postale.
Prix trs modrs.
ALUMINU
New-OrleaQS
kinm Slei
Prochain dpai
pour Fort-au Fri|
Le steamer Flood ayant bisse!
lai sera i Port au f rince le N
de mai elian lises.
Le S|S Silkeborg laissera Mj
p oeliain lous les |iorls d'H^tt'*
Le ?teimer larita laisseia h
prochain direct ment pour ponj
Le steamer Bfl *All{ la'*!J /
mai couiMnl sera aux Cayes lell"
Petit-Gove, Si Maie et CaP'*a,,,el
Gi s
laissera W
I ;s ports
P. P. Patrizi
le steamer "Hils
J' in prochain p ni'' loti
A. de Jiattei
Al*
SwlJl
liOKed s
e^ars
Tlphone : N 71


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM