<%BANNER%>







PAGE 1

• LK fcATllN Il < %  % %  — . %  111 rcwK ,f r cr m e TEINDELYS donne un teint de lys ~> Qhnt Elle tieni la pord-c Assur un* comot/on txquls U Crttm TEINCELYS, I OOCKMtlM, nru'.r. d'offenser en rien la p-iu. qu'dle ad. -M • il i %  i, luhril <" l'excs nu jamais ! fairi lune Pir(Minet au* rain n il Heurt, la Crame TEINDELYS en le type le plu? parfait de 'a crme de ii.,',1 • .11 emploi - m ut du dnectoire militaire et llablit les gurautie constiiu liouueilts. En laveur d k Hcli<|oland Hb-M. IN Le parti national lu peupie au Reichatag A demand au gounnamtot les crdits L cer^unes pottl elfe.tuer dts Ira vaux pour < u 1 • im de nou veaux %  l'foudn no i.l'h tn;i n ,'t %  le* I gu'und t ancienne forteresse allemande de la Mer du Nord L tle a le i mantee et dsarme de plus de 25 ai tt se rangeant data les cat goiies suivantes lo Les fmmes dS relit! de la mdaille militaire ou d lo en ix du aiite de guerre n Lta (en mes decoit de m dailles peu la urajj' civique, pour I b\g'i e julliq •, l'ioantc ici pibliqte ou |o.i MIVICIS notoires en cas de de.-as tir 1 1 bli %  ;>o Mres de aoldali la gutrn ; 4o 1 es veuves d guerre iciLin-aiit d une peusiuu ; 5o les Irn me* ayant suivi les cours obli gatoirts des cole* primai!** prs ait. r a r l'LUt ou .Lice-jtibes de Mlil le e>amcn* y correspon dant ; 7o Ls femme* i %  • \anl un un. .1: uuniK-l de t 1 lires au mini mum et su liant lire et crire ; les femmes pouirout iMre nom-nes toutes les fonctions municipilr-s sauf celle de m ire-adjoint 01 chef du couseil mun ripai. •es ccrcin irlies de la canonisation de Sic TurAse de I'EMI.MII JiUi Un ,'KAu milieu de toute Si pompe et des splendeurs de 1 E gliscatho ii|tie rouai ne, le Pape Pie \ I u cleb a a li sdique de Si Pierre en prs -ne d lire fou a deplusdetiOoP lidleslacimonie de canonisation de iabienheureus Sie Thise seur de 1 'Butant I i sus du couvent des Carmlite* de Li-sif ux ( hume ) S ai Suinte Ste Thire a t bat lie te 19*3. Le potda du ceneau d'oatole France au il s DUS drt | a moyenne PAItls —Au momeul du ia mo:t d'Anitole l-'iunce lu F nulle ue M tecine de Pur s lut eh affMa de conserver le ceiveau du ce c-ore cnvuiu. /"prs une tude miuu tieu->e la Picuite d-'clure que 1e poils du carveau ne dfpiaaa pu> lui 7 gruiuin s lundis que %  • ,1.1 II %  Ornai e-l de IJ.IO IIVI<*i en. lo.ssy d An t la. qui lu salue. LA PARISIENNE maucbisserib a IJ vapeur Hue UauUs UtstoUelies l'oil-au-Piiuce, ii.i-ti k Ll.SH\ HftP kAaAUil j 1 aourtm DH Soi. s particulie* p ur le linge iin. faux COIH, I li' mi- S. Vous er / i'.ii'-in ait satisfait en envoyant votre linge 4 Aouvemeut des narres L a ie uiiuonce l'arrive la Ca..i .! %  ilM siaaioi ra suivanla : Ub-rou ve s le |y courant, venuii ur p.m. UJ II iitiao< "Cri 10!.. • vei • I l\ mai cou raut, vena.l de Cr.s b.. .( ,,„, lu ni j. IM'MIJ .1 ,.,,, X y 0 k "Panamaver> le 8Q ...i cou raut, vi-.i nt d N ^ I, ,1 ,,„ an t le mme jour p;ur CriaiobaJ 'lionoia • vers le Itl Mai eouruut venant de N.Yok t partant le mme jour pour Gayea et les poils de L'o.ombie. "Calabra" de la II vi. s. 1 vers le \> juin prtch in, v*nui de kviD|alou ti partira le mena M m iMiur les porta du [tord et l'Euiope. %  %  Varits Ce Soir ; J Quand ou Aime* 3e, tl •'•. l'eu de hose. Prix no Ur B< IstOD li mille. I iTme la glace I mer. r d et le dimanche \ p nir de 4 heurts de t'pias miJi. Ren M \Hr iiNl H, propritaire Ex cbel cuifioltr de S. E\. Ihut Cannittaii*. ALLUMETTES DE Sret Belues Tij|is roujjes,Tfles jaunes laiise de t "jO ((rosses Pe'nluie ai glaise IJ "lil 1 Sni" rieure Prli 'ii'iimi iiHii cooeorrti e. En \enle chez Alp'onse Haines 115, Rue Bonne PT, Avis Important Le pulilic eu gnral ains que les clients Je la Al .isu KAWAS UBBMANO apprtnlion avep'aiatr qu'elle vie 1 du re C-voir un a^oiiui u> <1 %  lissu* pour iJanv;.", dernier s nouveauts, les us us pour com -i. ts, voit s et c u 0011 s le maries, voilipour communion, Uis de fi, le soie et le Iule, et -, elc. Comme toujoL*ri lei pnxd lient lotit c murreoci. KAWAS llbiK dANOS, ''yi-), -KU, itue rrav:rs,ere MkSWJKJEEl I so..i;igoiuaut iinmdiai.i gui-riion tu w| Globules Rbaud lRsuliai, l'iumes, Ei-ur*, Paiit,4,j tous ariicl.s pour Muda. parlent.es violiis Hauta pe.ies pour ttob-s'l -.hipe^ux tes Sus ferles de tooUM 'acs DaaeiBg*, Lhpe"UJ n l 1 1 l lo,,r Entants, broaa*] Feigne a cuirfer tous g nres d s Brosses dents, de p| lrne>, ate, tle. A rudes pur 11 .m-i es : Faux • ol savates, Bwteil,^ desoie, Jar.eiles, elc. l,.u. aitioles pour m-icenc el Linjjjal tea .x supri tus. B')U H'IN-.ENT l'sliEN ES e B u< lions pour phinai4^ Alitltaatatiun Liqui e: Liqneur, Cigu..c, V'in^, Chanji|ij B-lles en -.. oui-li'iial •' %  peea.Joeis ilit.rs ccess.nies at l'harma ie tl Spcia.its l'haimaceuliqaej,. i Bassins, Tubes en caoub houe Vi..s ei S.op lies, hieus, Vii|| Unv.ax. lli>l>gnoi, (Juiuinm Labarraq.ie.l'epio Ker etc,elc8l| et de Glaubert, Eceuus en Gios, Snv os anliseptijuca l utea Eitraiis.esr-ences pour Sir>|.*,ii | e rs cl 'ontiserie. Colorants i Nous avons iei;ii le vnl.b'e I lie des Aires, Excelli al t^ Passez-nous voir, nos piix sont av.inlaijeM, 1 The Jioyal m lit Ste Packel Coiiipauj! Le steamer cCooifay? eA attendu a^ortau-pi' vers ie |S du cotiram et partira le mime jour i le^ porls du IN'ord jiiciiaitl du trt direct I uni Curou6 Le steaiin r (iili l)i-1 v*l .iltendu a jicinel t(j 10 j %  n el |> u M a le manie ) ur pour les purti Sud, P.ri-.iu i*iiin;e .-i le> j ils iin dord t dufrii direct .iiint pour lil'ti'.pe. J. il^ai iti' J r *Q*nt Gnral H-mai •ittll,. Parisiaua Jeudi f7A l'occasion de l'Ascension, giandc si ne %  .i in i. M. n te : Un Bon Petit 0able d a, rs 1conta de Mm^ de SS-gur Jou pi-r lirenp'-re. lamy^l R i.zina Ui. c (inique eu t parties, Jue De -itvj i i.i.i ce : i.O\j Baotaai zAr ; Ld*' = 3,01) iVisli A i;/iv Sou* une oouvelh direction cet et il i ni'-ui M in de I a ire sa rouverlure au mme local de la Kue Baux, andenne Hue Bonne Eoi. Il y a bal tous les soirs avec un orcne.tre d-j premier ch>> x, les on un nui 11 • v .r. : s ; ,„Q [ w. li on;,.iiiu es „ir.^ irappi, ati Servie • larti h b e. sa? •. Kujj. LE BOSSE & Agences— Reprseotations PORI-AU*i>HUtGBl Agents gnraux de : Hecker Jones Jewell WillingU| NEW-YOBK Farines Ilu.jari^ii t) J H anta [\ojjt>(r.j fi.nikliii Tire Insurance Coinuanj Assurance, ooatre i'iaoanata Diamond latch Go Allumettes i Saie Home i U. S, Rubbef xport Company Souliers Reda. Citas F. ^.IIIMJ.; U §00 Pois aon 8,-t.^ s en tous genres ^Jantlattuivs Lile Ins'ce (]y \39urancc sur la vie, juilliou frres A.n Vins & Liiampagne liordraui, 'Ni, liiMiinr • 'urra i) in ils, fro BK^e e u co jidiv m aiU W. S. laUheffl ' Son la ha en jaunes et noi rs LU Plaiiutiale San Uival -~ Cigarettes hanteclo-^ Eu vois dadaflf Procnrez-vous de jolis cadeaux pour aimivesaires, fianailles, mariages et baptmes chez i i ** FILS' Hue Kooue-^vi



PAGE 1

r.f: MATI.N Corsy fw h Maav:ls:s F; ni %  -•-< s ? ueu Cord ear pour i, est lt ileur pneum labriqu pou [ransport sur mauvaises es. irai rsiste milliers de i, surle^so fus cahoteux fhbmano* jiliit diintru **// tje in[t;iejum > ai.w.ati e !" le. "' l C l ******* rek dinn f0ai Ui '* v que puur rsisjr / plus ,v e mi tio ,/ fLZTs r de8 miUUn de "o * *>qu efcma toutes les dim nn^ons rour a e*. WMDSCHELDS! ( Pare-Brise pour autos ) Vitres de toutes dimensions, e ,t gron et en dtail, coupes svr me*ur , .sans isqve pour l acheteur. Lampes de Aute mw Ppant o„ d e Mir< i s tch* Prix exceptionnellement bon ma, ch* Henry STARK >/* <*'• ( Ave A.) en /ce de la La maison C L Verret \yifiha d l'ill**' *o 1823 lue d i f auasin <| e |£ W recoin .iw.le au,„il,l,c el | sa uomb.euse clieut!,e .P a !) • Je cou,,e et | a „ roil e exe, uuon ,„ lse „aus les ouvrais caulis £ !" la nu, Sun pesie ouverte Jusqu' 8 heures eu soir #ruc modre$. moiM -'i'S-t;r srjsr i M "" di *-v t/e#ne eut A Alphonse HYiXES i/J ftag lio,ui> Bol. omisez voire arqut !*fSX piWe CM T P'"*'ilifclioo.U >^'line s V n Ka q u,e,le comporte deux deiusm. i. „ ^ Ul >0D t'es usuel?, '-""i'-:n vou, de Mir 'lln.e. MMB-AGE880H .Hue du jjuai Compagnie Gnrale Transatlantique Le paquebot %  Csrs?SlU"usrti de ilorJeun le iU Avril est attendu a Port au Prince le 18 courant Il repartira le leudemii-i dation arme pour Pd.t Goftfc, Ssoism de (.uba et les j-ort* du Sud nre. uaut rrst et Btissfsn. La suite de lu.ue.ure sera fixe u t laurcBaDt, Port au Pnaoa, latima, I9J5. L'Agent, K. ROBhUN ALUMINUM LINE American Steamsliip Co h Prochain dpart direct pour l'orUau Prince H., sL'auier flooj laiase.a NeUIrMu,, la II '•;-. rn. MMM |)0I11 ^ au JJJJ" %  •' *^ ,; !>|.> lHkelHilU l.|l>.Si-i i %  ! %  .,1; i prtehin .00. taV*7aa* W h,i *w-*ie. (c, 6 exilai u;-.- A. de ialieis et C\ Agents Gnraux %  1 1 — Piioto(jraplne.\ouveIie Uodomy i). Juste oe.prlol.us.,. ^^7 f u T p5,!£LiX ttC K flrand gratte rende, vo„. tfer?. d^ i^f Ph,e Nouvell M.tuil. pou souvenir au .i l0,IB ceUx "* d ** *lieurteu. UUnlr ... a P'ua arauu Ci atc ,t uu VaWtei kM installaLoiiS f4k> KM^.<.i



PAGE 1

UMTO Jl i' LamaisonH.SlLVEM Ccui qui n'ont pas encore vu les jolis **+*}* UncsseV vient de recevoir If 1W jjjg, doivent, dans leur intrt, s'empresser de pas^r i cette maison, car nul part ils "^F^"" il ussi beaux articles des prix si raisonnables. Uns a.lirles sont vraiment de toute beaut et do •raicheur et nos prix dlient oute concurrence. Jipr de Chine couleurs assorties *' •• exlra super.eur marocain carreaux • .... Soirie \ carreaux pour robes et chemises frlcot.ne de soie barres Ilatiue voile carreaux Voilesuisse brod Orepon franais a barres et carreaux Diagonal noir sup. ''simlr anglais nouveaut Serge bleu anglais suprieur Pealmbeach anglais de toutes beauts Alp >ia noir suprieur Satin lihine pour tailleurs Kaki blanc suprieur Kaki jaune anglais suprieur luok union blanc anu'als "nouveauts | Drill union blanc anglais m Tiusor japonais pour ehemise a homme? et rob.d Keps de soie A barres couleur pour chemise a tiom mes et robos nouveauts. Baptiste fine pour chemises Percale fine pour lingerie Calicot percale pour Zphyr anglais pour chemises extra sup Organdi suisse uni et couleur Bas Joursdmii-soie Chaussettes cossaises pour enfanta Freneh Frisky, dernire nouveaut Poplin fleurs ;pour robes TusBor blanc Umbrie blanc Voiles couleur A barres Shirting blanc suprieur Bas dentelles Bas soie brode Bas fil brod Lotions 'Tivei't*Huile nour premire Communion Couvertures blanche et couleur suprieur Bandes brodes Madera pour ehemises et jupes Voile bianc barres el mouches Ilatine blanche Gabardine blanche barres et unie Crpon blane et couleur A jours Voiie bianc et couleur uni Chemisettes allemandes suprieur Brabant noir anglais Imitation toile crue Serviettes de toilettes blanches & couleur damasses blanches pour familles Nappe couleurs petites serviettes blanches damasses Organdi •' blane & couleur A barres & A oarrea i image cou eue anglais sup pour jupes Madras barres de sole pour chemises A hommes Satinette Foulard pour robes Peignes franais & amricains Molletons biancs & couleurs sup. Poplin de soie uni blanc & erme extra Chapeau de.paille ine il llnlii Casimir anulais sup Crpon brod franais Crpon franais fleurs, dernires nouveaut Serviettes de toilette eoul. anglsi 'lapis cir blano sup. pour • ables Damass anglais pour matelas double largeur ele eic Aimables clients, vous qui voulez porter, peu de irai les nlus beaux tissus qu'il soit possible de trouver sur celte place, ne manquez |as, avant daller ailleurs, de passer clie* nou o le meilleu. cceuil ^otis est rserv. Grand F!d de France H nontre des aliaircs, Fosilion exceptionnelle, au centre c| proximil de toutes les Banque < a de toules les Aqences de b deaux. ^ Renseignements et lacilits poui u M .. „,ol..l. clans toutes les paa.es * **f 1 VH H. H de la rp bl.que ^.^—ps^ en Chambres conlortaMe, et %  * %  >,"F C fentilateurs dans les Cambres h*g rf d|f sionaires. Cuisine Irancaise trs soigne plus varies. Demande* visiter te magasin. de l'Htel ; Vins d.s mei.lcors crus d ( B•^f B ff S la.n.i le X pH ra assortiment de Liqueurs, .o, gins, wl'ikies, etc. iMcon. Yermouthe Absinthe Pernod, Amer 1 looij• *• %  fracheCONsdlVVkS franaises el ann rlcaines mont arrives. n.,hiniiri CIUIRES de Cuba, kmora j*** !" ^ o il Gros Cl AR^TlbS de toutes les fabrique wmwi P. F. Fatrizi On trouvera ,,AMA.SON i,. rittinm-iir. Hne du Quai, No' 1 617. Bmer. Cognac. .W, *?'L l L?dJ IlL &H|Mf <* et en barriques de M allons, de.etc. fa^^^^^^^^^^^^gj^^p^^ ^^^ %  ^ % !" aa*^asx^^sr Mas Moulu La ia.son Charles H. GHr*i annonce au public quelle vient d'uriaUer de* mac!, ns d|* IUO Lues P o,r la Biparatiou du mais **+*?*" d* mas, Jieurs d mais pour les enla.ds, poui u teauxel deastrit . tes clients le a maoo trouveront ces produits dans iou> tes deuils. u v .,ir t.lre de ieclauic,il jades conditions de la> ui pendant le mois d'avid pour tout achat en JWW e par sacs. S'ttdi eaer direcfemetJ /ttortqa . Keds Sans pareils pour leur f SUti EtDI £< %  ; ( or fort' t 1M Ici.i Vf En \rnte | ; H(m Tour les ren mandes s adifuier t Afienta "rnivtml* SurSitj "RHNl" I Keds Fabricados solamente por la United States Rubber Compaq < -g N. et A. Acra Grand-Rue 4 rt" d Cat^8 ci Bon Voulez-vous voas habiller avec lgance, maicb. v *. i A p >sez "Oiis la Maison N. h> Dont la uevi e esi de vendre a petit vendre beaucoi p mt* Uaus son pei .onnel, la "^""^Xdl Uilleur Italien sorti d'un tablissement ordre d'Italie Elle est en mesure de fournir des comi et sur mesure, en cheviote, d;^^ drlll blano et eouleur, coupons ae ca utlons— Etoftes pour gilets. Bonneterie tlnemises de lour et de nuit, au uoati -cl et manohittea dernire, oratlo^^ et Pyjamas. C tfemiisonconst tuevnev et le meilleur accueil est rserve o t*l sireut par une visite tre deiuwsof travaux fournis. T'ut ooatiime command et qui •' "'•rtv lu client est repris, J %  I .n pai le franais, anglais, es;agnoi Rhum hs i5 Ch M Gseljens 1410, RtieSduMagasiQ de l*Etat 117 Bue Bonue Foi. 820, Rue Courte. Pharmacie Sjouru L'cnne arUT acllentle et aux mdecins et •V U W*J U U ; ! tra.uor.i. son L;iDoraioire d'Ulogie ,eo un Uboraioi e ue b 1 ye appl qui sois! Direct n du ORietet F. Sjourn o Le U .oratoire en ratsfff iou j le jours de7 hres du rto Dearei 'us lr pour toutes les r che'chese ana yses prvue aau • nonce cl iomtet siut pour le W** imami et la eoaaUote Ur^e secrei ne S iront reues qua le mardi de chaque sema'n •• S'adrc* ir ia Fh .rmicie peur les rai.seioneifieot* 4nalvod' •• n s et 6\rKas'rique Hac'>n de Wasserminn I' rclioij ce r/iloultl, Examen c'u s^Dg e 1 du pus* ExameD^des tnatiies locales Examen • e crachai Al bu roi no raction CouMante Uro Scra're Bi pnemiic. aide C • %  toi joart un profond chagrin :-ux jolies femmes, et jt l'es, vous l'tes toutes, Mesdames! Vous pouvez viter cette chance fat.-ile. en e ni p 1 o y i n t ri (julieremeut pour votre toilette, l'iitcomparable ME PAUl' Elle conserves! Jeunesse et •T-, ce pn. ^ hta *jr7 d'autres, si % fV-L Compltez le J Crme Su* f poudfi e* Savon 110 Hue des Csars Tlphone : i\ fl / 5 l) if*/ti *-'• % 



PAGE 1

DIRECTEUR PROPRIETAIRE 'IMPRliiElH Uulb VkhNA 1358, Hue Amricaine NUMtliU ;j|l GEMIMES Quotidien TELEPHONE N' 14t UkiMiii hatien est ni ia ( %  y eur de batailles piques dont no • tre indpendance tait l'enjeu. Il no s a ti' transmis, chartj de toute la gloire et aussi dei Wpi ations hautaines de ceux-l dont la vaillance surhumaine se joua souvent de laiortuneadverse et, la lueur sinistre des incendies, dans 1 silllement des balles, fit clater les chanes de tout un peuple Oiiocls Tieix 19*w ANNEE N 5507 KRT-AU-PRINCBih/lTl) MARDI 19 MAI 1025 i -i. EN L' HONNEUR DU DRA P E A U ibes el gratta maoiisstate i Port-au-Prince et i l'Arcakaie prtendus Inalionalistes i leur troite conception, al seuls eu droit de ma_, toutes les (ois qu'il s'aI commmorer une date de Histoire, jont encore, jion de la K<;.e du Ura^tjunitfu: de cet esprit de mi et de honteuse dii les domine. [cependnt pour eux _B le uioutrer qu'avec l ide Je p itne s vanouis Nimen t chez etx tout iraient, et Je lermer ainl toute critique Mi s lils jugeaient le moment (aire chec au rnemeot qui. s'associa ni Dite de l'Arcabaie.a vounner cette lte nationale I fclat et l'apparat qui non' Dt en !acircons'ance, le; lurds du nationalisme, au [di participer cette m niqui n'tait que le apublique d'un s-nt.* de recoim us&auee envers qui en cette mmor hle rDBduI8.\lai lSiiJ avaieu noire emblme bicolore, Ifprtr taire ban Je pat, ir taon coni innerp, et ont kluuot de rclames qu'ils t autour d'une contra ma* Jjoa laquelle ils con [k population d: Portainsi qu'ils ont dbut *"B soir par une retraite taux. ceux qui ont vu lespec imeouble de la bande inUaque dtilant musique ^wnosttMtetnospla^y.P^desolliciersam %  a Gendarmerie, sont iti eipfirher leurs eudaverrioQ pour les or 2"" w cet trange sue.*joflu*ot les temps de j, notre vie natiouale ed uoe date o il importuna cArcLonieabsol uo-gwdeiflonher le i% ivarsaire du Drapeau. bien sr que si ce naJWeau devait seul subMOS les esprit, d et g mieux valu a l'avenir e date demturt dans e J£? heureusement qu' ut. e P 8cne Rrotesqi e %  Jiucder la rconfortante %  Mlion arrte entre le 'nement et le Comit du wu et qm dbuta hier n a[** CRMONIE IœLIGIEUSE i?!l! rale et <> u " des %  %  "glosantes. Son Excellenk l i i e ntre p !" Pale roV. \ Fre T, wm*zeu W *l chœur il tut plac "•.euioure d.smeiubrec J.'i^duPieidela ^w ei dotiriain tace S. (*.. i? i u r Uwau aw^ieu.g mLi bon fcl u ^ouaze. |Chœ,.M *? ul l ,l;,cs dans %  JJ^jua et Conbula.ro ou SV" ^rpejudiU 1 uj rdre des Avocais, *n>ut *" U uCo|, PEo. ^'"ula.e I J U n ,iM n C" 4iede ^'-a.i-Prince -iii ,ibeLl a P""" %  mutait reprsentercha ; [vaide cune par une dlgation ayant son drapeau. La nneae est Mra* 1 le Rvnn i Pre Gor et le aarmoi de circonstance est fait oar le Pre Le Gouize qui, ave', soi loquence persuas : ve rappelle la noble siguilicition de notre emblme national et les devoirs qu'impose chaque citoyen la sublime devise qui .l'a rendu plus h 'an \ la suite de la mes, le Te DBUM est entonn par tes Prrts Tliora ize m et Du dos, et sur le chant du Mig'tilicat, la crmonie relieuse pranl lin. A U SORTIE DE l.'Ef.LISE On forme le cortge qu : parla multitude qui le compose, prsente l'aspect le plus imposant, • t, musique en tl se dirige par la rue de 1 Ega i< et la place Tou a'nt Lou verture, au Clump d>t irdevant la Statue de l)e-Miliu -.* o des Heurs sont d -i (i-.'c> au monument de l'empereur midis qui le Chant de la Uetfsaliuienne se l'ctit mtendr-. C'est ensuite, Buivuntle piogram me, la fle organise Au LYI.I NATIONAL Aprs ua m gnilique discours de M 0. Vieux, directeur de cet tablissement, auquel rpond le Ministre de l'Instructin Publique, arrive le tour de Mr Honorai qui prononce une magistrale confrence sur le Drapeau, et qui est trs appltudi. Aprs des posies patriotiques et des mono'ogues dits par quelques lves, la lte prend lin par le Clmut de la De^salinienue excut par la laulare du Lyce. E.NTRP. TEMPS d'autres manifestations ont eu gd'ema t lieu. L'une dite nationaliste prsentant un aspect aussi dplorable que c Ile de la veille, sans aucune discipline, et qui tablissait un rel coulraste avec le dlil m tje-tueiix formant le prem er cortge. LA LOUE LA VHIT • Sur l'initiative de son vnrable Kcne-t Camille ren 1 galement l'hommage qui est d t noire Orapea i, par une d ^a: on d : nombreux memb es qui vont d • pi^r iius-i des fleurs au monument de bessalines et qui e rendent ensuite au Cimetire de SteAnne confondant ainsi dans un mme cuite les Fondateurs de l'Iiid'ueodance et de la Kpublique. 11 est environ 11 heures quand les l'ele* s'acliveol U t.,nuil A partir de ce mo n-nl c >mm?u cent les prparatifs du plerinage A L'ARCAHAIB La Gare est hiu-ialement comb'e et la louk anxieuse attend le mement du dpart. Le Service e>t organis avec un orbe un fait, les cars sont dcors a ix couleurs nationales. C'est un Vd tt vieul coutinue o fi.u.i.tl ence des nai et des autres se manifeste. liu premier signil, avau coureur du dpirt, stimule les plus timides et l'animation devieot telle que la Direction de la Compagnie des Chemins de Fer se voit oblige vie iculorcer le service d'ordre pour co UMir id masse des excursion>•< %  Car, ou se heurte, on se bouscule, chacun voulant tie des pre uieis g-tguer sa pla M. Il est eu .i u une heure quand le b>.n.e esi touo et le train se moi eu marcUd •'^ vivat* eontent aussitt de toutes LMrti, tandis que d'dulres vo.\ oaihou sustes couipleteut cette tranche gaiet, a voluant d vieux airs milittires jadis en vogue. Il •' I h. •_"> c| i m I nous laissons dlinillvement h Cire. Partout sur son parcours, des tfl* de ni i soient la train des excnr*ionniUes, t un ch^a p%rHeali&ra nat traopa le* vaya^aori c'est le nonhre vr^i nat pr>ligtaai des miUois pivois^es aar couleurs nationales. \ores les h >'•? rgulires a Pjn >>ss •>, i *,. ivsa ^1 itctai • et \ no, le cvPge -e lurme et rausiq e *n tAle se rin t i I Kg ise par iis le G'iiivrnment de toute U s llicitule qu'il a b en voulu montrer PU la circonstance en |ippo>'l-vit son plus larg^ concours k la rrssile de celle fte Nationale Aprs une allocution bin pense du Secrtaire d'Etat de l'Intrieur, M. Homo dans un 1-m'/_: %  l "il" et imprgna de la plus jjranle sincrit, remercie, promettant de renouveler ce mme concours toutes le* l'ois qu • cela sera ncessaire, et soulignant trs hmr-'U'sement en tern ioaut, le r dque doit i MIT la l'i mme dins Pieuvre restauration nationale. Qoalqn** I >rp-mne recoiven 1 U bndict'oD du pre Eu/en r-dœi ni-'iiiteiii de la paroi'. Clief le l'SUl Ml Bltt oir I'DT'I ST1^ laraeea | >i joie allgre n> il l'hymne natl >u il. Li Prsile il le ta K^.miique Va >us IM gM i HS q n -e lof m ni et trouva un mit d'aimib.e Uaation pour chacun. CHEZ Mr MURT BERKADOTTE Toujours accompagn de lasym patliie affectueuse de nombreuses personnes qui occupent les deut cots de la rue le Prsident se ren i la maison de Mr Murt Ber nadotte, situe an coin de la Place, en tace du march. Le Chef de l'Etal et Madame Borno y reoivent un accueil des plu? enthousiastes. Mr Murt Bernadette est le patriar r-he aim et vnr de l'Arcahaie. Il no cache pas si joie de voir le Prsident et pro lame bien haut sa satisfaction de pouvoir enfin se livrer i ses trivaox agricoles, sans crainte d'lre troubl par des ma nifetations arm s et par des ten tatives rvolution 'aires qui ont fait la malheur de uni c pays. Mr Her nadotte estime quchacun doit fer mer l'oreille aux cris do haine, aux propos sditi'iix des ternels mcontents qu'ignorent les popu'a dons laborieuses dont les nergies sont consacres aux travaux des champs. Le viei ; ard est vraiment b au et toute l'a-s ; 8tan e, debout, applaudit s*s ble* paroles aux lue les Mr Borno rpond avec celle simplicit le bon got et cet accent de sincrit qui sont la ca ractri que di s >n loquence per s 'asive. MAIS HIEN NE DIRE M CS MONDE et, malgr to ite liusistanca des membres le* pluautoris! de la population de l'Arcahaie pour re tenir le-s excursio nistes joyeux de se retrouver comme chez eux, il tait temps de p -n-er 1 regagner la Capitale. Sur deux avertisemants de l'Express • on se fc'0 de s'tm barqu'-r pour le relo tr el aprs une Irav r-ison Niliona le o, tandis qu'il 11 •(tait libre ment, des projecti ins lectriques ajout lient la beaut de ses cou leurs. Il est tout juste de souligner ga lemenl le ^este de M. Kneer qui, pour fter cet anniversaire, avait rais des autos dors h profusion la disposition de quelque' fa milles, lesquelles, en parcourant les quartiers de la ville, craient partout sur leur passage uoe at mosphre de joie en ch niant les vibrants couplets de Li Dessali menoe •>. Par le nombre surprenant de ceux qui ont pris part a la mani festilion organise ici le matin par le Couvernemeut, et l'aprs midi k l'Arcahaie, une constata tioo s'impose aux moins clairvo yauts : • 'e-1 que le Nationalisme i.i ij mi compte de plus en plus m unle pirtians, car si l'on se rappelle que le Prsident de PU nion Patriotique avait demand la population entire d'entourer cette ioaroa du 18 Mii de a plus c >m.i1le ind ; ff ( rence, on peut au jourd'hui en infrer qu'il avait prch dans le dsert, aucune date historique n'ayant jamais i com mu^iu^ troc plus d t,Ul. 2 ouj ours le Drap eau N cent risji dm m eVpets llf ruetorr f rkalw TweH k ftsir m pifds du IUK; J'puu q l'Ifnraia— riisean rade ri Irviiilau'—• lu.ril m If iafal si irilliDlt eu.frjurr U Muflrain, u In ( am rUieil Irra^ rNirs, fiait, d'un roup, produit,— inrotnpariUf |Jr I — U uiiMtl d uvir el trauMsrr ra salr Tut une rar eparsc rare ffH^k, r. I E,oafr Sri liru, rirlirieiisr, ialfjrr | Us rsulfurs dr la |rr el i UBO oit alors. — En MiuMe — k\t, — pur aider Iri'rfsris,— b Muteiir des m f [ in \, 3 >, J u \^ grr Il drfui< -el IB 5 |JDI du Miblnur Ilnddrd, — Malgr du iinpiidrurs la tm irlaiaaaMl Saliswaiii u beaut ajBM n'a point h uinjre,— la el. ire e| §m • I plu oe IMIV le regard I far il n.isj m i allier parmi le> heui.inLev, L'.irre o-leur de la rliair des lirljrj ra Imjjrnr |r> uiorLs BrinMa, BMa M et sus lonbe.m\ le tambour, le rlairsa, l'eelaleaieut \a IM)^' El depuis, il nuv parle... el an !^ng.ijr sur l\\ aieilleiir que eelui de litm g de I bew i.e Il lana I laaaira el miui eisriijiie cvaiut Il e>t (jr.unl df fm l't| iaur lol el p:ir. aisee fHUiiniiii linsiir, quelle p ntblr tdrhe Pour le tre> Damai.* que rien l'allemlnra Dtiaml denc sera *i|iie le Irilernrl tarifai IJui (ail aurore btrreur a I esprit >il et Urhe Be'as, aajaj aaaj les uuU du diaceurs eleq.ivnl i.)ii.mus ilil ebaque |ur la Toile bicolore, Puisqne, d atoir ele ssurdl i sa m\ ,v,imr., \m aons reinl nss mus du aulre lurd rareiu. iHJiHrrents au Sort qui psunuiiail nt r*\n Talitlir les grand, uns de Italique, Ideil, 1W M trtumous plus sur le roeain fatal le hautaines rerlu.s des Hres qui rtlrei.l I. Epreuve est mlersude.. lenrtux Josr ml ceux-la fui penseront Nii|ur\ — ooor que bwn mim s ri I nainil '_ (.lui,—le r#ar plein d ottlw.la Urbr sam blaiobenes — U Nahaa, par le Iraaaaa — st rvla. *' ••"• ten UH1. i t* t i 7 Nouvelles Etrangres Paur CtaibU 11 laroc 1 II smle des victoires franaises, des dissensions existent dans certaines tribu Ls espagnols piotuani de cette siiuiiioi reiiforcent leurs posiliois l'sius— Les aviateurs franais qui ont sem la terreur dam, i^a raL'gs rilfainaau coure des combats de mercredi continuent poursui vre les soldats disperss d'Abdel knm et es-hyent d> dcous nr ou aura lieu la prochaine concentra bon des tribus ennemie*, bntre tempe, le marchal Lyauley tu die les consquences politiques de la dfaite que ses hommes ont in flig aux envahisseurs. Le groupe du Gnral Colomb tt a ravitaill le* postes de Btbane et d Anemi che, dgag Magdala el envoy un dtachement omtiy ,.Au centre du front le colonel Kieydeuberg a attaqu la position tortnie d'Aent mus dans le territoire de Itea Nab med dtendu par Aonatt Yiba. Aprs un violent combat les trou pes franaises ont pris d'assaut les tranches camoufles de l'en aemi et ravitaill le poste d Ain xez. PAULSSur le front occiden tal I organisation dfensive de l'ea nemi continue spcialement dans la rgion de Bni Zerouate. Le cal me est rtabli parmi les tribus des bni IvesgmiJ*. ues co.ouuea du gnrai Colomb*! out marche sur heitoa qui a eie occupe sans dtflicult. Les troupes ont eu une conduite adwirubtc daai ca 1er rain difficile et en prsence d'n ennemi uombreux et bien nuiAu centre l'eouemi a reelorrd s n lignis en aronaul dm troup • lifclches -i des Bajadltoor, MF.LILLV Des in'ormali-ins parvenues de la xonr r mr i.aise an nopeent que les dltarnsieol ei tent dans les tiibuftl p'u^irur* d'enlre elles d-.irr-nt rrri'gier en Algrie.Les trouprr; aspegonlM pro lilant d • re ( %  ..• les lio>li'its o t t a r(portes dais U tone Iran ase coniioucnl a r^nlorcer leura dleuses.Des eradiillrs J'aropla ns surveillent le front esppgnol ; elles ont bombard adualeota con centrations de tribus rebelle. Deux cnnvuis de rebelles ont t capturs par les espagnols entre Ceuta el Tetouan et le^ rebelles qui les gardaient ont t dixpersa aprs a\oir ubi de fortes pertes. Us importations et les exportations IrantjaisHs PARH— Les importslions des quatre prtmers m is atteignent I i milliards 876 millions eu dimi nution dplus de l8 millions et de prs de 3 millions de tonnes sur la priode correspond mte d-1914.Les exportations atteignant I I milliards 4/7 milliouf % %  •<* 0 fra es et I79.VOd tonne. Les lu:. 'railles du Gnral lanijiu PARIS— Ls funrailles du g nral Uangrn ont eu IL U dana | matine n prsence du reprsea tant de MM. Doumcrgue et t'.iola v. des pr iJ. ut.-s du isaal et de Ucbaabfe, i luaiecha^i ^4


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06427
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, May 19, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06427

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PROPRIETAIRE
'IMPRliiElH
Uulb VkhNA
1358, Hue Amricaine
NUMtliU ;j|l GEMIMES
Quotidien
TELEPHONE N' 14t
UkiMiii hatien est ni ia (
yeur de batailles piques dont no
tre indpendance tait l'enjeu. Il
no s a ti' transmis, chartj
de toute la gloire et aussi dei W-
pi ations hautaines de ceux-l
dont la vaillance surhumaine se
joua souvent de laiortuneadverse
et, la lueur sinistre des incendies,
dans 1 silllement des balles, fit
clater les chanes de tout un
peuple Oiiocls Tieix
19*w ANNEE N 5507
KRT-AU-PRINCBih/lTl)
MARDI 19 MAI 1025
i
-i.
EN L'HONNEUR DU DRAPEAU
ibes el gratta maoiisstate i Port-au-Prince et i l'Arcakaie
prtendus Inalionalistes
i leur troite conception,
al seuls eu droit de ma-
_, toutes les (ois qu'il s'a-
I commmorer une date de
Histoire, jont encore,
jion de la K<;.e du Ura-
^tjunitfu: de cet esprit de
mi et de honteuse di-
i les domine.
[cependnt pour eux
_B le uioutrer qu'avec
l ide Je p itne s vanouis
Nimen t chez etx tout
iraient, et Je lermer ain-
l toute critique Mi s
lils jugeaient le moment
(aire chec au
rnemeot qui. s'associa ni
Dite de l'Arcabaie.a vou-
nner cette lte nationale
I fclat et l'apparat qui non-
' Dt en !acircons'ance, le;
lurds du nationalisme, au
[di participer cette m ni-
qui n'tait que le a-
publique d'un s-nt.*
de recoim us&auee envers
qui en cette mmor hle
rDBduI8.\lai lSiiJ avaieu
noire emblme bicolore,
Ifprtr taire ban Je pat,
ir taon coni innerp, et ont
kluuot de rclames qu'ils
t autour d'une contra ma*
Jjoa laquelle ils con
[k population d: Port-
ainsi qu'ils ont dbut
*"B soir par une retraite
taux.
ceux qui ont vu lespec
imeouble de la bande
inUaque dtilant musique
^wnosttMtetnospla-
^y.P^desolliciersam
* a Gendarmerie, sont
iti eipfirher leurs eu-
- daverrioQ pour les or
2"" w cet trange sue.-
*joflu*ot les temps de
j, notre vie natiouale
ed uoe date o il impor-
tuna cArcLonieabsol u-
o-gwdeiflonher le i%
ivarsaire du Drapeau.
bien sr que si ce na-
JWeau devait seul sub-
mos les esprit, d et
g mieux valu a l'avenir
e date demturt dans
e J? heureusement qu'
ut. .eP 8cne Rrotesqi e
Jiucder la rconfortante
Mlion arrte entre le
'nement et le Comit du
wu et qm dbuta hier n a-
[** Crmonie iligieuse
i?!l!rale' et <>u' " des
."glosantes. Son Excellen-
k lii 'entre p Pale
roV. \Fre T,wm*zeu
W *l chur il tut plac
".euioure d.smeiubrec
J.'i^duPieidela
^w ei dotiriain tace S. (*..
i?iu.r.Uwau aw^ieu.g
mLi bon fcl u ^ouaze.
|Ch,.M *?ul l,l;,cs dans
JJ^jua et Conbula.ro ou
SV" ^rpejudi-
U1 uj rdre des Avocais,
*n>ut *"UuCo|,PEo.
^'"ula.e I J U"n ",iM' n
C"4iede-^'-a.i-Prince
-iii ,ibeLl a P"""
mutait reprsentercha;
[vaide
cune par une dlgation ayant
son drapeau.
La nneae est M- ra*1 le R-
vnn i Pre Gor et le aarmoi
de circonstance est fait oar le
Pre Le Gouize qui, ave', soi
loquence persuas:ve rappelle la
noble siguilicition de notre em-
blme national et les devoirs
qu'impose chaque citoyen la
sublime devise qui .l'a rendu
plus h 'an
\ la suite de la mes, le
Te Dbum est entonn par tes
Prrts Tliora ize m et Du dos, et
sur le chant du Mig'tilicat, la
crmonie relieuse pranl lin.
A U SORTIE DE l.'Ef.LISE
On forme le cortge qu:, parla
multitude qui le compose, prsente
l'aspect le plus imposant, t, musi-
que en tl se dirige par la rue de
1 Ega i< et la place Tou a'nt Lou
verture, au Clump d- >t ir- devant
la Statue de l)e-Miliu -.* o des
Heurs sont d -i (i-.'c> au monument
de l'empereur midis qui le Chant
de la Uetfsaliuienne se l'ctit mten-
dr-.
C'est ensuite, Buivuntle piogram
me, la fle organise
Au Lyi.i National
Aprs ua m gnilique discours
de M 0. Vieux, directeur de cet
tablissement, auquel rpond le
Ministre de l'Instructin Publique,
arrive le tour de Mr Honorai qui
prononce une magistrale confren-
ce sur le Drapeau, et qui est trs
appltudi.
Aprs des posies patriotiques
et des mono'ogues dits par quel-
ques lves, la lte prend lin par
le Clmut de la De^salinienue ex-
cut par la laulare du Lyce.
E.NTRP. TEMPS
d'autres manifestations ont eu gd-
'ema t lieu. L'une dite nationaliste
prsentant un aspect aussi dplo-
rable que c Ile de la veille, sans
aucune discipline, et qui tablis-
sait un rel coulraste avec le dlil
m tje-tueiix formant le prem er
cortge.
La Loue La Vhit
Sur l'initiative de son vnrable
Kcne-t Camille ren 1 galement
l'hommage qui est d t noire Ora-
pea i, par une d ^a: on d :
nombreux memb es qui vont d
pi^r iius-i des fleurs au monu-
ment de bessalines et qui e ren-
dent ensuite au Cimetire de Ste-
Anne confondant ainsi dans un
mme cuite les Fondateurs de l'Iii-
d'ueodance et de la Kpublique.
11 est environ 11 heures quand
les l'ele* s'acliveol U t.,nuil
A partir de ce mo n-nl c >mm?u
cent les prparatifs du plerinage
A l'Arcahaib
La Gare est hiu-ialement comb'e
et la louk anxieuse attend le me-
ment du dpart.
Le Service e>t organis avec un
orbe un fait, les cars sont dcors
a ix couleurs nationales. C'est un
Vd tt vieul coutinue o fi.u.i.tl en-
ce des nai et des autres se mani-
feste.
liu premier signil, avau cou-
reur du dpirt, stimule les plus
timides et l'animation devieot telle
que la Direction de la Compagnie
des Chemins de Fer se voit oblige
vie iculorcer le service d'ordre pour
co UMir id masse des excursion-
><. Car, ou se heurte, on se
bouscule, chacun voulant tie des
pre uieis g-tguer sa pla M.
Il est eu .i u une heure quand
le b>.n.e esi touo et le train se
moi eu marcUd
'^ vivat* eontent aussitt de
toutes LMrti, tandis que d'dulres
vo.\ oaihousustes couipleteut cette
tranche gaiet, a voluant d
vieux airs milittires jadis en vogue.
Il ' I h. _"> c| i m I nous laissons
dlinillvement h Cire.
Partout sur son parcours, des
tfl* de ni i soient la train des
excnr*ionniUes, t un ch^a p%r-
Heali&ra nat traopa le* vaya^aori
c'est le nonhre vr^i nat pr>li-
gtaai des miUois pivois^es aar
couleurs nationales.
\ores les h >'? rgulires a
Pjn >>ss >, i *,. ivsa ^1 itctai
et \ res iratal !e trala fait su titre
P rceh ie o q telq ies minutes
plus tar I arrivai le Priidenl de la
K pigns d'S S^cri aires d'tt*t De-
jean et Aug'is'e, et du Chef de sa
Maison Militaire.
Sin Excellente aprH avoir itoa
les hommages du Prsident de la
Commission Communale, M. Clai-
rius Georges, manifeste sa satis
faction de se trouver au milieu de
cette I 'resanle popu'ation en ce
jour d'allgresse natlo le.
Puis u mi'iet des cclamati >no,
le cvPge -e lurme et rausiq e *n
tAle se rin t i I Kg ise par iis aprs l'excnl on tes neaui h mis
litu'giq'i's (te l'i 0 Salutari -, du
TanMim ^.rg , la Bnl'ction
du T'sS'inl Sacrement est don-
ne ft la foile des fi ll"s recueillis.
Le chant du M .g ifi^at c't cette
aaoada crmonie religieuse eu
l'htnneiir M Drapetu.
C'est en u'P, suivant un autre
point du programme,
L\ VISITE A i'KNDHOIT HISToniQUE
O le dr*D-au fut cr.
L'enth'U-<;a me animant dplus
en p'm les uns et les autres, on
s'y presse el l'assistance dans un
si ence religieux coule les discours
de Vt. Pterre ^gnant, prsident du
Comit du Ocapeau, de Mlle I -lma
Lamirre qai tour a tour raopellent
lesc rc m^tin'-esayant c omp la crt-on duOraoeau, remerciant
en BaAau l mp> le G'iiivrnment
de toute U s llicitule qu'il a b en
voulu montrer pu la circonstance
en |ippo>'l-vit son plus larg^ con-
cours k la rrssile de celle fte
Nationale Aprs une allocution
bin pense du Secrtaire d'Etat
de l'Intrieur, M. Homo dans un
1-m'/_:' l "il" et imprgna de la
plus jjranle sincrit, remercie,
promettant de renouveler ce mme
concours toutes le* l'ois qu cela
sera ncessaire, et soulignant trs
hmr-'U'sement en tern ioaut, le
r d- que doit i mit la l'i mme dins
Pieuvre restauration nationale.
Qoalqn** I>rp-mne recoiven1 U
bndict'oD du pre Eu/en r-di
ni-'iiiteiii de la paroi fois encore le cortge se reforme
pour se rend e nr 'Vnvilde invita
tioi de Mr C irius Grorges
a l'Htel u;-: Vola
o, mlf quelques coupe 'e cham
paene. U Prsident de la ""ommis
on t'ommuna'e. le Secrtsin d'E
Ht de l'Intrieur rapp llnt le cul
te que no is devons no? cou*
leurs et les moyens a employer
j. ir nos mres, nos femmes, nos
surs et nos ti'lcs pour prserver
ce culte et l'intensier.
A LA UEMEIRE DK M. P. Aii.N^sT
la rception n'es' pas moins cor-
diale. Au milieu de nombreuse*
dames el demoispilos, le ^felaVatl
du Comit4 du Drapeau remercie
une nouvelle fois le Prsident de
la Kpublique, %on gouvernement
et tmoigne sa reconnaissance i
l'en droit de la population de Port
au Prince qui a b en vou'u fat^r
niser avpc cel'e de l'\rchiieen
ce jour d'anniversaire glorieux.
Aprs quelques mots de <4. Bor
n. >'. Clief le l'SUl Ml Bltt oir
I'dt'i st- 1^ laraeea | >i joie
allgre n> il l'hymne natl >u il.
Li Prsile il le ta K^.miique
Va >us IM gM i hs q n -e lof
m ni et trouva un mit d'aimib.e
Uaation pour chacun.
Chez Mr Murt Berkadotte
Toujours accompagn de lasym
patliie affectueuse de nombreuses
personnes qui occupent les deut
cots de la rue le Prsident se
ren i la maison de Mr Murt Ber
nadotte, situe an coin de la Place,
en tace du march. Le Chef de
l'Etal et Madame Borno y reoivent
un accueil des plu? enthousiastes.
Mr Murt Bernadette est le patriar
r-he aim et vnr de l'Arcahaie.
Il no cache pas si joie de voir le
Prsident et pro lame bien haut
sa satisfaction de pouvoir enfin se
livrer i ses trivaox agricoles, sans
crainte d'lre troubl par des ma
nifetations arm s et par des ten
tatives rvolution'aires qui ont fait
la malheur de uni c pays. Mr Her
nadotte estime qu- chacun doit fer
mer l'oreille aux cris do haine,
aux propos sditi'iix des ternels
mcontents qu'ignorent les popu'a
dons laborieuses dont les nergies
sont consacres aux travaux des
champs. Le viei;ard est vraiment
b au et toute l'a-s;8tan e, debout,
applaudit s*s ble* paroles aux
lue les Mr Borno rpond avec
celle simplicit le bon got et cet
accent de sincrit qui sont la ca
ractri que di s >n loquence per
s 'asive.
Mais hien ne dire
m cs monde
et, malgr to ite liusistanca des
membres le* plu- autoris! de la
population de l'Arcahaie pour re
tenir le-s excursio nistes joyeux de
se retrouver comme chez eux, il
tait temps de p -n-er 1 regagner
la Capitale.
Sur deux avertisemants de
l'Express on se fc'0 de s'tm
barqu'-r pour le relo tr el aprs
une Irav r- r na* h ivre e 'mie environ, on
dbir ju a 'a gi'a, clncun r j mi
d' l'hospitalit I mt il vu ,it de
tre l'objet d i polenl le !a Cn-n
roiasio i C rmmu aie, lu pr i |i t
du Co iii du Drape**, de Mme
Pyrrhus Agnant, do a fainlle lier
na toile el, en un mot, de toute la
p ipn'ation de la bonne petite ville
de l'Arcahaie.
i)<\ Iques minutes aprs, le Pr
si tent rentrait galement la Ca
piUle, enchant de l'accueil en
thousiaste dont il venait d'tre
l'objet.
At; Palais National
Voulant donner une nouvel'-,
preuve de sou attache nent au Dm
peau bicolore, M. Borno avait te
nu l'honorer d'une faon sp
cia'e. (L'est ainsi que notre embl
me national resta hier Joiqu a mi
nuit eu mt de la M >ison Niliona
le o, tandis qu'il 11 (tait libre
ment, des projecti ins lectriques
ajout lient la beaut de ses cou
leurs.
Il est tout juste de souligner ga
lemenl le ^este de M. Kneer qui,
pour fter cet anniversaire, avait
rais des autos dors h profusion
la disposition de quelque' fa
milles, lesquelles, en parcourant
les quartiers de la ville, craient
partout sur leur passage uoe at
mosphre de joie en ch niant les
vibrants couplets de Li Dessali
menoe >.
Par le nombre surprenant de
ceux qui ont pris part a la mani
festilion organise ici le matin
par le Couvernemeut, et l'aprs
midi k l'Arcahaie, une constata
tioo s'impose aux moins clairvo
yauts : 'e-1 que le Nationalisme
i.i ij mi compte de plus en plus
m un- le pirtians, car si l'on se
rappelle que le Prsident de PU
nion Patriotique avait demand
la population entire d'entourer
cette ioaroa du 18 Mii de a plus
c >m.i1le ind;ff(rence, on peut au
jourd'hui en infrer qu'il avait
prch dans le dsert, aucune date
historique n'ayant jamais i com
mu^iu^ troc plus d t,Ul.
2 oujours le Drapeau
N cent risji dm m eVpets llf ruetorr
f rkalw TweH k ftsir m pifds du IUk;
J'puu q l'Ifnraia riisean rade ri Irviiilau'
lu.ril m If iafal si irilliDlt eu.frjurr !
U Muflrain, u In (am rUieil Irra^ rNirs,
fiait, d'un roup, produit, inrotnpariUf |Jr I
U uiiMtl d uvir el trauMsrr ra salr
Tut une rar eparsc rare ffH^k,
r. I E,oafr Sri liru, rirlirieiisr, ialfjrr |
Us rsulfurs dr la |rr el i ubo oit alors.
En MiuMe k\t, pur aider Iri'rfsris,
b Muteiir des m f[ in \,3 >, Ju \^grr.
Il drfui< -el ib5|jdI du Miblnur Ilnddrd,
Malgr du iinpiidrurs la tm irlaiaaaMl
Saliswaiii u beaut ajBM n'a point h uinjre,
la el. ire e| m I plu oe Imiv le regard I
far il n.isj m i allier parmi le> heui.inLev,
L'.irre o-leur de la rliair des lirljrj ra Imjjrnr
|r> uiorLs BrinMa, BMa M et sus lonbe.m\
le tambour, le rlairsa, l'eelaleaieut \a Im)^'
El depuis, il nuv parle... el an !^ng.ijr sur
l\\ aieilleiir que eelui de litm g de I bew i.e ,
Il lana I laaaira el miui eisriijiie cvaiut
Il e>t (jr.unl df fm l't| iaur lol el p:ir.
aisee fHUiiniiii linsiir, quelle p ntblr tdrhe
Pour le tre> Damai.* que rien l'allemlnra !
Dtiaml denc sera *i|iie le Irilernrl tarifai
IJui (ail aurore btrreur a I esprit >il et Urhe *
Be'as, aajaj aaaj les uuU du diaceurs eleq.ivnl
i.)ii.- mus ilil ebaque |ur la Toile bicolore,
Puisqne, d atoir ele ssurdl i sa m\ ,v,imr.,
\m aons reinl nss mus du aulre lurd rareiu.
iHJiHrrents au Sort qui psunuiiail nt r*\n
Talitlir les grand, uns de Italique, Ideil,
1W m trtumous plus sur le roeain fatal
le hautaines rerlu.s des Hres qui rtlrei.l '
I. Epreuve est mlersude.. lenrtux Josr ml ceux-la
fui penseront Nii|ur\ ooor que bwn mim s ri I nainil '_
(.lui,le r#ar plein d ottlw.la Urbr sam blaiobenes
U Nahaa, par le Iraaaaa st rvla.
,*' " ten UH1.
i
t* t
i
7
Nouvelles Etrangres
Paur CtaibU
11 laroc
1 II smle des victoires franaises,
des dissensions existent dans
certaines tribu
Ls espagnols piotuani de cette
siiuiiioi reiiforcent leurs posiliois
l'sius Les aviateurs franais
qui ont sem la terreur dam, i^a
raL'gs rilfainaau coure des combats
de mercredi continuent poursui
vre les soldats disperss d'Abdel
knm et es-hyent d> dcous nr ou
aura lieu la prochaine concentra
bon des tribus ennemie*, bntre
tempe, le marchal Lyauley tu
die les consquences politiques de
la dfaite que ses hommes ont in
flig aux envahisseurs. Le groupe
du Gnral Colomb tt a ravitaill
le* postes de Btbane et d Anemi
che, dgag Magdala el envoy un
dtachement omt- iy ,.Au centre
du front le colonel Kieydeuberg a
attaqu la position tortnie d'Aent
mus dans le territoire de Itea Nab
med dtendu par Aonatt Yiba.
Aprs un violent combat les trou
pes franaises ont pris d'assaut
les tranches camoufles de l'en
aemi et ravitaill le poste d Ain
xez.
PAULS- Sur le front occiden
tal I organisation dfensive de l'ea
nemi continue spcialement dans
la rgion de Bni Zerouate. Le cal
me est rtabli parmi les tribus
des bni IvesgmiJ*. ues co.ouuea
du gnrai Colomb*! out marche
sur heitoa qui a eie occupe sans
dtflicult. Les troupes ont eu une
conduite adwirubtc daai ca 1er
rain difficile et en prsence d'n
ennemi uombreux et bien nui-
Au centre l'eouemi a reelorrd s n
lignis en aronaul dm troup
lifclches -i des Bajadltoor,
MF.LILLV Des in'ormali-ins
parvenues de la xonr rmr i.aise an
nopeent que les dltarnsieol ei
tent dans les tiibuftl p'u^irur*
d'enlre elles d- -.irr-nt rrri'gier en
Algrie.Les trouprr; aspegonlM pro
lilant d re (.. les lio>li'its o t
tar(portes dais U tone Iran
ase coniioucnl a r^nlorcer leura
dleuses.Des eradiillrs J'aropla
ns surveillent le front esppgnol ;
elles ont bombard adualeota con
centrations de tribus rebelle.
Deux cnnvuis de rebelles ont t
capturs par les espagnols entre
Ceuta el Tetouan et le^ rebelles
qui les gardaient ont t dixpersa
aprs a\oir ubi de fortes pertes.
Us importations et les
exportations IrantjaisHs
PARH Les importslions des
quatre prtmers m is atteignent
I i milliards 876 millions eu dimi
nution dplus de l8 millions et
de prs de 3 millions de tonnes
sur la priode correspond mte d--
1914.Les exportations atteignant
II milliards 4/7 milliouf <* 0
fra es et I79.VOd tonne.
Les lu:.'railles
du Gnral lanijiu
PARIS Ls funrailles du g
nral Uangrn ont eu ILU dana |
matine n prsence du reprsea
tant de MM. Doumcrgue et t'.iola
v. des pr iJ. ut.-s du isaal et de
Ucbaabfe, i luaiecha^i ^4



LK fcATllN
Il < ! 111
rcwK,fr
crme TEINDELYS
donne un teint de lys
~>

Qhnt
Elle
tieni la pord-c
Assur un*
comot/on txquls
U Crttm TEINCELYS, I
OOCKMtlM, nru'.r.
d'offenser en rien la p-iu. qu'dle
ad.-m il i i, .
luhril <" l'excs nu jamais ! fairi
lune Pir(Minet au* rain n il
Heurt, la Crame TEINDELYS en
le type le plu? parfait de 'a crme
de ii.,',1 .11 emploi haie, le lches d- routa ai ei le
irritation, duei la pouttiere
La Crmt Ttindilgt. iac$. p: fumit.
tenerte la fracheur & ta ftuntts*. imbrllll. t/fact les <(<*#
ler tain, h flre, l-a\o!le et de M Vrin
|i0. Le cardinal Dubois, annexe
411e de Paris, a donn l'absoute.
Le. raurchal l'lnm. au nom de
l'aime. a adresse un dernier liom
nitge hii vainqueur de Viilers Lot
tert-t*. Lu mastique de lu guide l
puhlicaine et de nombreuses trou
pas rendaient les bouneurs.
D< us la marine japonaise
10KI.NO L'n sous-mariu japo
nis, capable le traverser le Pari
lique aller et retour sans ilillicull,.
vient d'tre termin. Il seia livr
officiellement aux autoiils a la
lin de Mai. Le nouveau dread
nought submersible portant le No
53 aplace 17OO tonnes.
Washington Le sous marin
japonais b3 est analogue a un au
tre btiment en service depuis
plut aura mois.Dix Dtiil auties se
roni (Oiistruits conformment u
programme tabli.
En Espagne
MADRID Un dcret royal pa
ru |"iii'i hui lev l'tal du sige
eau-lant en tspagne depuis l'la
i.!i>- m ut du dnectoire militaire
et llablit les gurautie constiiu
liouueilts.
En laveur dkHcli<|oland
Hb-M. IN Le parti national lu
peupie au Reichatag a demand
au gounnamtot les crdits L
cer^unes pottl elfe.tuer dts Ira
vaux pour < u 1 im de nou
veaux l'foudn no i.l- 'h t- n;i n ,'t
le*I gu'und t ancienne forteresse
allemande de la Mer du Nord L tle
a le i mantee et dsarme foi un tuei.t hu traite de Vamilli i ;
Coinmcr.t et conditionne
li diuil de vote il h teui-
me.s 111 Italie
itOMh Le dioii de vole aix
lections municipales qui vient
d' re accoru aux I mmts par la
chambre des dputes ne vise que
les femmes ige> de plus de 25
ai tt se rangeant data les cat
goiies suivantes lo Les fmmes dS
relit! de la mdaille militaire ou
d lo en ix du aiite de guerre
n Lta (en mes decoit de m
dailles peu la urajj' civique,
pour I b\g'i e julliq , l'ioantc
ici pibliqte ou |o.i mivicis
notoires en cas de de.-as
tir 1 1 bli ;>o Mres de aoldali
la gutrn ; 4o 1 es veuves d guerre
iciLin-aiit d une peusiuu ; 5o les
Irn me* ayant suivi les cours obli
gatoirts des cole* primai!** prs
ait. rar l'LUt ou .Lice-jtibes de
Mlil le e>amcn* y correspon
dant ; 7o Ls femme* i \anl un
un. .1: uuniK-l de t 1 lires au mini
mum et su liant lire et crire ; les
femmes pouirout iMre nom-nes
toutes les fonctions municipilr-s
sauf celle de m-ire-adjoint 01
chef du couseil mun ripai.
es ccrcin irlies de la ca-
nonisation de Sic Tu-
rAse de I'EmI.miI JiUi
Un ,'K- Au milieu de toute Si
pompe et des splendeurs de 1 E
glis- catho ii|tie rouai ne, le Pape
Pie \ I u cleb a a li sdique de
Si Pierre en prs -ne d lire fou a
deplusdetiOoP lidleslacimonie
de canonisation de iabienheureus
Sie Thise s- eur de 1 'Butant I i
sus du couvent des Carmlite* de
Li-sif ux ( hume ) S ai Suinte
Ste Thire a t bat lie te
19*3.
Le potda du ceneau
d'oatole France
au il s dus drt |a moyenne
PAItls Au momeul du ia mo:t
d'Anitole l-'iunce lu F nulle ue
M tecine de Pur s lut eh affMa de
conserver le ceiveau du ce c-ore
cnvuiu. /"prs une tude miuu
tieu->e la Picuite d-'clure que 1e
poils du carveau ne dfpiaaa pu>
lui 7 gruiuin s lundis que ,1.1 II
Ornai e-l de IJ.iO I- ivi<* d'\iiiiole Ki iuca, couiine i-eiui de
Oa ubeitu, est au-dessous de la
iiijyeiu,e en ce qui concerna le
patwW, m .is pircoiiire les circon
volu'ions sont 11 inbieu et pro
f i. des.
Nouvelles Diverses
PAKIS Le couseil des minis
tre u ciiaige Hi b.iuiia ci Luil
Uux d eiiii.itii la eo udo Ue lu
quesl on des dettes iuteri PHIS L. aiiecteui de itn
seifiieinent pli I ture M Lapie est
nomm recteur d l'Acudciiiie de
Paiisen remplucemeni ae M. Ap
pet admis A lu retrait noiuin di
r.cteur honoraire. Le gouverne
ment a dcu que M. Appel] se
rait prochainement nomme grana'
croix de la lgion d'honneur.
Soire J*Unlma tnise
Ai' ni (.raque
Cette so rIe musica e que '"arlis
te Aluiu La raque rgini e P. ri
aiaoi et qui dev il avoir Iji u lt .1 u
di 21 du c-urnnl a| iltjnitive-
ment lixce au S.nnedi j.'. toujours
Pariiiaoa.
Nul doute que lu f'-te ail un
plein succs.
Hir, aujourd'hui, demain.
Hier il ) eut lit aua 18 Mal
IHil.lJ qiiH i.s II m* de I l.pen
dance bailienne. n'- ni- l'Aica
haie. m. 11:1.en ni nos iiuleurs
bleu et mi.g en aolefant le
blanc du drapeau franais. Il y a
iM*ilS1 auK(t8n.iii \SO 1 que
b Tribunal et le S-n. 1 dcern
renl Napolon le titre d Empe-
reur les Franc. ii<.
Aujourd'hui, il y a 28! ans ( 19
Mai IU;l) que Uond re.npoilu
sur ies Espagnols su lamiuse vie
loiie de K'Kioy-
lemaii, il y au u 130 ans 20
Mai i795i(|ae laCoovaotioo Ma-
(iooale lui env ilue par loi Saationa,
le d-^, nie l'erainl eSI lu- et r-it lle
pre^cl te au b ;til d*un* piqu 1
prr>i en. lo.ssy d Antla. qui lu
salue.
LA PARISIENNE
maucbisserib a Ij vapeur
Hue UauUs UtstoUelies
l'oil-au-Piiuce, ii.i-ti
kLl.SH\ HftP kAaAUil j
1 aourtm dh
Soi. s particulie* p ur le linge
iin. faux coIh, i li' mi- s.
Vous er / i'.- ii'-in ait satisfait
en envoyant votre linge 4
Aouvemeut des narres
L a ie uiiuonce l'arrive la
Ca..i .! ilM siaaioi ra suivanla :
' Ub-rou ve s le |y courant,
venuii K ug-low 1 e| |i,,i iu |e ui ue j >ur
p.m. Uj II iitiao<
"Cri 10!.. vei I l\ mai cou
raut, vena.l de Cr.s b.. .( ,,,
lu ni j. im'mi- j .1 ,.,,, X y0 k
"Panama- ver> le 8Q ...i cou
raut, vi-.i nt d N ^ I, ,1 ,, ,ant
le mme jour p;ur CriaiobaJ
'lionoia vers le Itl Mai eouruut
venant de N.Yok t partant le
mme jour pour Gayea et les poils
de L'o.ombie.
"Calabra" de la II vi. s. 1
vers le \> juin prtch in, v*nui
de kviD|alou ti partira le mena
M m iMiur les porta du [tord et
l'Euiope.
"!
Varits
Ce Soir ; J
Quand ou Aime*
3e, Entre : 50 cv.a
A vendre
Les pices suivantes pour mac'ti
ne Ford".
Prix excessivement bas
Un radial) ur aec eu maa
Deux al s uvant, trs bjn tat
l ,u rooe 80 1 1 1 t **tc moyeu.
Lue ro ie 80 x 3
Lne "np le enti re, trs 1 on Mal.
la luv'i d hapoPiT nt, bon tat.
L'n ventilateur, trs bon tat.
M Edouard BRANTOME
316, Rue des Miih .m ..ai.i h. d 1 toir.
i.ti dr. Ciini).|ii:
Pension de famille, Cuisine t- n
aise,<. huii btat <:OLloiiabiea. lis
bonue situation, au c u .> tl '. l'eu de hose.
Prix no Ur
B< IstOD li mille. I iTme la glace
I mer. r d et le dimanche \ p nir
de 4 heurts de t'pias miJi.
Ren M \Hr iiNl H, propritaire
Ex cbel cuifioltr de S. E\. Ihut
Cannittaii*.
ALLUMETTES
DE
Sret Belues
Tij|is roujjes,Tfles jaunes
laiise de t"jO ((rosses
Pe'nluie ai glaise
IJ "lil1 Sni" rieure
Prli 'ii'iimi iiHii cooeorrti e.
En \enle chez
Alp'onse Haines
115, Rue Bonne PT,
Avis Important
Le pulilic eu gnral ains
que les clients Je la Al .isu
Kawas Ubbmano apprtnlion
ave- p'aiatr qu'elle vie 1 du re
C-voir un a^oiiui u> <1 lissu*
pour iJanv;.", dernier s nouveau-
ts, les us us pour com -i. ts,
voit s et c u 0011 s le maries,
voili- pour communion, Uis de
fi, le soie et le Iule, et -, elc.
Comme toujoL*ri lei pnxd
lient lotit c m- urreoci.
Kawas llbiK dANOS,
''yi-), -KU, itue rrav:rs,ere
MkSWJKJEEl
I so..i;igoiuaut iinmdiai.i gui-riion tu w|
Globules Rbaud
lRsuliai To^m'hurmac nniucoilFi OcmjiwtniHictl
E. OAL'OHOUX. 27. Rik Huau
Ilola-Cnlomoas lonue)
A Par. i^rVia^a P..vmac- 1
eruca r,.un.- BUCH
La maison F. Lavelanat k M
lue du Idfjasin'de l'Etat
Entre (Juintin Williams et Couba.
Vient de recevoir par le frai
le ur clts 8ui
D nielles Extra Fines, l'entelle- de uie, ; euietu. g,"jn
Rubara, Calottes Uhap-aux Gani>, l'iumes, Ei-ur*, Paiit,4,j
tous ariicl.s pour Muda. parlent.- es violiis Hauta
pe.ies pour ttob-s'l -.hipe^ux tes Sus ferles de tooUM
'acs DaaeiBg*, Lhpe"U- J n l1"'1 llo,,r Entants, broaa*]
Feigne a cuirfer tous g nres d s Brosses dents, de p|
lrne>, ate, tle.
A rudes p- ur 11 .m-i es : Faux ol savates, Bwteil,^
desoie, Jar.eiles, elc. l,.u. aitioles pour m-icenc el Linjjjal
tea .x supri tus.
B')U H'IN-.ENT l'sliEN ES e B u< lions pour phinai4^
Alitltaatatiun Liqui e: Liqneur, Cigu..c, V'in^, Chanji|ij
B-lles en -.. oui-li'ii- al '" peea.- Joeis ilit.rs
ccess.nies at l'harma ie tl Spcia.its l'haimaceuliqaej,. i
Bassins, Tubes en caoub houe Vi..s ei S.op lies, hieus, Vii||
Unv.ax. lli>l>gnoi, (Juiuinm Labarraq.ie.l'epio Ker etc,elc8l|
et de Glaubert, Eceuus en Gios, Snv os anliseptijuca l utea
Eitraiis.esr-ences pour Sir>|.*,ii | e"rs cl 'ontiserie.Colorants i
Nous avons iei;ii le vnl.b'e I lie des Aires, Excelli al t^
Passez-nous voir, nos piix sont av.inlaijeM,1
The Jioyal m lit Ste
Packel Coiiipauj!
Le steamer cCooifay? eA attendu a^ortau-pi'
vers ie |S du cotiram et partira le mime jour i
le^ porls du IN'ord jiiciiaitl du trt direct
I un- i Curou6
Le steaiin r (iili l)i-1 v*l .iltendu a jicinel t(j
10 j n el |> u M a le manie ) ur pour les purti
Sud, P.ri-.iu i*iiin;e .-i le> j ils iin dord t
dufrii direct'.iiint pour lil'ti'.pe.
J. il^ai iti' Jr.
*Q*nt Gnral
H-mai
ittll,.
Parisiaua
Jeudi
f7A l'occasion de l'Ascension,
giandc si ne .i in i. m. n te :
Un Bon Petit 0able
d a, rs 1- conta de Mm^ de SS-gur
Jou pi-r
lirenp'-re. lamy^l R i.zina
Ui. c (inique eu t parties,
Jue De -itvj
i i.i.i ce : i.O\j
Baotaai zAr ; Ld*' = 3,01)
iVisli A i;/iv
Sou* une oouvelh direction cet
et il i ni'-ui m in de Iaire sa r-
ouverlure au mme local de la
Kue Baux, andenne Hue Bonne
Eoi.
Il y a bal tous les soirs avec un
orcne.tre d-j premier ch>> x, les
on un nui 11 v .r. : s ; ,q [
w. li on;,.iiiu es ir.^ irappi,
ati Servie larti h b e.
sa? .
Kujj. LE BOSSE &
Agences Reprseotations
PORI-AU*i>HUtGBl
Agents gnraux de :
Hecker Jones Jewell WillingU|
NEW-YOBK
Farines Ilu.jari^ii t) J Hanta [\ojjt>(r.j
fi.nikliii Tire Insurance Coinuanj
Assurance, ooatre i'iaoanata
Diamond latch Go
Allumettes i Saie Home i
U. S, Rubbef xport Company
Souliers Reda.
Citas F. ^.IIImj.; U 00
Poisaon 8,-t.^s en tous genres
^Jantlattuivs Lile Ins'ce (]y
\39urancc sur la vie,
juilliou frres A.n
Vins & Liiampagne liordraui,
'Ni, liiMiinr
'urra i) in ils, fro BK^e eu cojidiv m aiU
W. S. laUheffl ' Son
la ha en jaunes et noirs
lu Plaiiutiale
San Uival
-~ Cigarettes hanteclo-^
Eu vois dadaflf
Procnrez-vous de jolis cadeaux pour aimivesaires, fianailles,
mariages et baptmes chez
i i
** FILS'
Hue Kooue-^vi


r.f: mati.n
Corsy fw h Maav:ls:s F; ni
* --<
s
?ueu Cord
ear pour
i, est lt
ileur pneum
labriqu pou
[ransport sur
mauvaises
es.
irai rsiste
milliers de
i, surle^so
fus cahoteux
fhbmano*
jiliit diintru
**// tje in-
[t;iejum "
> ai.w.ati e _____
le. "' l"Cl ******* rek dinn f0ai Ui '* v
que puur rsisjr / plus ,v e mi tio ,/
fLZTsr! de8 miUUn de "o *
*>qu efcma toutes les dim nn^ons roura e*.
WMDSCHELDS!
( Pare-Brise pour autos )
Vitres de toutes dimensions, e,t
gron et en dtail, coupes svr me-
*ur , .sans isqve pour l acheteur.
Lampes de Aute m- w *
Ppant o de Mir< i s tch*
Prix exceptionnellement bon ma,
ch*
Henry STARK
>/* <*' ( Ave A.) en /ce de la
La maison C L Verret
\yifiha d l'ill**'
*o 1823 lue d i f auasin <|e |W
recoin .iw.le au,il,l,c el | sa uomb.euse cli-
eut!,e.Pa" !) Je cou,,e et |a roil e
exe, uuon ,lse aus les ouvrais caulis *
la nu,Sun pesie ouverte Jusqu' 8 heures eu soir
#ruc modre$.
COSIDTYRES
Ceci n'est pas lire
i';;',,1,;1,! "^-up.. ,,,,..
h i
Rentrez
Wcslliiriies Trading oropany
Port-au-Prince, Gommes
ap-Haitien.
Or-do
rarxejrie
Ernest Camille
A la Conscience
..lidit. parc. q-V.J^^^ "^"*- *
et les matriaux oui v ? confectionnent
| PHARMACIE
u PIUJVGIPALE
H. CANONNF
- 49' R RtAUMU
W-BO Bootv*BO SteJJ 0pCL
PARIS
vendant
LK NSHUIR MARCH S* MONDE
Produits des Preauns Marqua
t toujours depr-murr fraie! sur
DU! BEOU QUALIT
U MEILLEURE*
RAYON SPCIAL
POUR LES COLONIES
OIIOGIEIUE, 111-HUOHlsTHUB
SPCIALITS
FrnVaUM et Etrng4re
SELS DK Q(m rURS
Km* produits en flacons.
ampoules, comprims, Cu< Igfe,
OLITIONH IIVIH)DEH.MIofB8
BANDAGES. CEINTl IW S.
BAS A VA KICKS
APPAHSILS HTG1M0DIS
iKiur tout umm
APPAREILS ORTHOPEDIOUES
SeHmfUM hypodermiques
maman de poche, oc mm
coffres ?mmvnm
pour Values, Communes, etc.
Projets de Facture
et tous rrnsetenemenh
PHARMACIE PRINCIPALE
49. HUE ftfaUMUII
M-M, eOULEVARO 5EBI3T0P0L
Pi Rit
MAISON UNTOUE
AUCUNE SUCCURSALE
ni eo Fksa al l'Etranger.
Pn wus iiiituye r,-t
Ri N E
VtK
'^S
gez^ beaucoup; de uainVACE
aomh Co Incf New-York
Demandez les M*
cycleUe Saitlew
|tt ft iDimt, ^ / w*)neg
de anglaise 3/,e SaiHew
ctfc'e to*' de , m,. "
i/'m, Angleterre
'.'l'ureux ..v.utdVtr.l.vr^.au Bt f*-*MN*
tu., lt.... pla. sol d85#t ^^ Miiips u> moiM
-'i'S-t;r srjsriM ""di- *-v
t/e#ne eut A
Alphonse HYiXES
i/J ftag lio,ui> Bol.

omisez
voire arqut
!*fSX piWe cm T ,P'"*'ilifclioo.U
>^'lines V nKa qu,e,le comporte deux
deiusm. i. ^Ul >0D t'es usuel?,
'-""i'-:- n vou, de
Mir
'lln.e.
MMB-AGE880H
.Hue du jjuai
Compagnie Gnrale
Transatlantique
Le paquebot Csrs?SlU"usrti de
ilorJeun le iU Avril est attendu a
Port au Prince le 18 courant
Il repartira le leudemii-i dation
arme pour Pd.t Goftfc, Ssoism
de (.uba et les j-ort* du Sud nre.
uaut rrst et Btissfsn.
La suite de lu.ue.ure sera fixe
u t laurcBaDt,
Port au Pnaoa, latima, I9J5.
L'Agent, K. ROBhUN
ALUMINUM LINE
American Steamsliip Co h
Prochain dpart direct
pour l'orUau Prince H.,
' sL'auier flooj laiase.a NeUIrMu,, la II .
';-. rn. MMM |)0I11 ^ au JJJJ" '
*^,; !>|.> lHkelHilU l.|l>.Si-i i ! .,1; i
prtehin .00. taV*7aa* W h,i
*w-*ie. (c, 6 exilai u;-.-
A. de ialieis et C\
Agents Gnraux
" 1 1
-
Piioto(jraplne.\ouveIie
Uodomy i). Juste
oe.prlol.us.,. ^^7 fuT p5,!LiXttCK flrand"
gratte rende, vo. tfer?. d^ i^f Ph,e Nouvell
M.tuil. pou souvenir au .i l0,IB ceUx "* d**
*lieurteu. UUnlr...a P'ua arauu Ciatc ,t uu
VaWtei kM installaLoiiS
f4k> KM^.<.i


UMTO
Jl
i' '
LamaisonH.SlLVEM
Ccui qui n'ont pas encore vu les jolis **+*}*
UncsseV vient de recevoir If 1W jjjg,
doivent, dans leur intrt, s'empresser de pas^r i
cette maison, car nul part ils "^F^""
il ussi beaux articles des prix si raisonnables.
Uns a.lirles sont vraiment de toute beaut et do
raicheur et nos prix dlient oute concurrence.
Jipr de Chine couleurs assorties
, *' exlra super.eur
marocain carreaux ....
Soirie \ carreaux pour robes et chemises
frlcot.ne de soie barres
Ilatiue voile carreaux
Voilesuisse brod
Orepon franais a barres et carreaux
Diagonal noir sup.
''simlr anglais nouveaut
Serge bleu anglais suprieur
Pealmbeach anglais de toutes beauts
Alp >ia noir suprieur
Satin lihine pour tailleurs
Kaki blanc suprieur
Kaki jaune anglais suprieur
luok union blanc anu'als "nouveauts |
Drill union blanc anglais
m
Tiusor japonais pour ehemise a homme? et rob.d
Keps de soie A barres couleur pour chemise a tiom
mes et robos nouveauts.
Baptiste fine pour chemises
Percale fine pour lingerie
Calicot percale pour "
Zphyr anglais pour chemises extra sup
Organdi suisse uni et couleur
Bas Joursdmii-soie
Chaussettes cossaises pour enfanta
Freneh Frisky, dernire nouveaut
Poplin fleurs ;pour robes
TusBor blanc
Umbrie blanc
Voiles couleur A barres
Shirting blanc suprieur
Bas dentelles
Bas soie brode
Bas fil brod
Lotions 'Tivei't*-
Huile nour premire Communion
Couvertures blanche et couleur suprieur
Bandes brodes Madera pour ehemises et jupes
Voile bianc barres el mouches
Ilatine blanche
Gabardine blanche barres et unie
Crpon blane et couleur A jours
Voiie bianc et couleur uni
Chemisettes allemandes suprieur
Brabant noir anglais
Imitation toile crue
Serviettes de toilettes blanches & couleur
" damasses blanches pour familles
Nappe couleurs
petites serviettes blanches damasses
Organdi ' blane & couleur A barres & A oarrea
i image cou eue anglais sup pour jupes
Madras barres de sole pour chemises A hommes
Satinette Foulard pour robes
Peignes franais & amricains
Molletons biancs & couleurs sup.
Poplin de soie uni blanc & erme extra
Chapeau de.paille ine il llnlii
Casimir anulais sup
Crpon brod franais
Crpon franais fleurs, dernires nouveaut
Serviettes de toilette eoul. anglsi
'lapis cir blano sup. pour ables
Damass anglais pour matelas double largeur ele eic
Aimables clients, vous qui voulez porter, peu de
irai les nlus beaux tissus qu'il soit possible de
trouver sur celte place, ne manquez |as, avant
daller ailleurs, de passer clie* nou o le meilleu.
cceuil ^otis est rserv.
Grand F!d de France
h nontre des aliaircs,
Fosilion exceptionnelle, au centre c|
proximil de toutes les Banque < a
de toules les Aqences de b deaux. ^
Renseignements et lacilits poui u M ..
,ol..l. clans toutes les paa.es **f 1
VH H. H de la rp bl.que ^.^ps^ en
Chambres conlortaMe, et *>,"FC fen-
tilateurs dans les Cambres h*g rf d|f
sionaires. Cuisine Irancaise trs soigne
plus varies.
Demande* visiter te magasin.
de l'Htel ;
Vins d.s mei.lcors crus d (B^fBffS la.n.i
le XpH ra assortiment de Liqueurs, .o,
gins, wl'ikies, etc. iMcon. Yermouthe
Absinthe Pernod, Amer 1 looij *. frache-
CONsdlVVkS franaises el ann rlcaines
mont arrives. n.,hiniiri
CIuIrES de Cuba, kmora j***^oil Gros
Cl AR^TlbS de toutes les fabrique wmwi
P. F. Fatrizi
On trouvera
,,ama.son i,. rittinm-iir.
Hne du Quai, No'1617.
Bmer. Cognac. .W, *?'LlL?dJ IlL &H|Mf <*
et en barriques de M allons, de.etc.
fa^^^^^^^^^^^^gj^^p^^ ^^^^aa*^asx^^sr
Mas Moulu
La ia.son Charles H. GHr*i annonce au public
quelle vient d'uriaUer de* mac!, ns d|* iuo
Lues Po,r la Biparatiou du mais **+*?*"
d* mas, Jieurs d mais pour les enla.ds, poui u -
teauxel deastrit .
tes clients le a maoo trouveront ces produits
dans iou> tes deuils. uv.,ir
t.lre de ieclauic,il jades conditions de la> ui
pendant le mois d'avid pour tout achat en JWW e
par sacs.
S'ttdi eaer direcfemetJ /ttortqa .
Keds
Sans pareils pour
leur f
SUti
EtDI <';
( or fort' t
1m Ici.i Vf
En \rnte | ; H(m
Tour les ren man-
des s adifuier t
Afienta
"rnivtml*
SurSitj
"RHNl"
I
Keds
Fabricados solamente por la
United States Rubber Compaq
< _________ -g
N. et A. Acra
Grand-Rue
4 rt" d Cat^8 ci Bon
Voulez-vous voas habiller avec lgance,
maicb. v *. i
a p >sez "Oiis la Maison N. h>
Dont la uevi e esi de vendre a petit
vendre beaucoi p mt*
Uaus son pei .onnel, la "^""^Xdl
Uilleur Italien sorti d'un tablissement
ordre d'Italie
Elle est en mesure de fournir des comi
et sur mesure, en cheviote, d;^^
drlll blano et eouleur, coupons ae ca
utlons Etoftes pour gilets.
Bonneterie
tlnemises de lour et de nuit, au uoati
-cl et manohittea dernire, oratlo^^
et Pyjamas.
C tfemiisonconst tuevnev
et le meilleur accueil est rserve o t*l
sireut par une visite tre deiuwsof
travaux fournis.
T'ut ooatiime command et qui '
"'rtv lu client est repris, J
I .n pai le franais, anglais, es;agnoi
Rhum hs
i5
Ch M Gseljens
1410, RtieSduMagasiQ de l*Etat
117 Bue Bonue Foi.
820, Rue Courte.
Pharmacie Sjouru
L'cnne arUT acllentle et aux mdecins et VUW*JU.U;!!
tra.uor.i. son L;iDoraioire d'Ulogie ,eo un Uboraioi e ue
b 1 ye appl qui sois! Direct n du
ORietet F. Sjourn o
Le U .oratoire en ratsfff iouj le jours de7 hres du rto -
Dearei 'us lr pour toutes les r che'chese ana yses prvue aau
nonce cl iomtet siut pour le
W** imami et la eoaaUote Ur^e secrei ne
S iront reues qua le mardi de chaque sema'n
S'adrc* ir ia Fh .rmicie peur les rai.seioneifieot*
4nalvo- d' n s et 6\rKas'rique
Hac'>n de Wasserminn
I' rclioij ce r/iloultl,
Examen c'u s^Dg e1 du pus*
ExameD^des tnatiies locales
Examen e crachai
Al bu roi no raction
CouMante Uro Scra're
Bi pnemiic. aide
C toi joart un pro-
fond chagrin :-ux jolies
femmes, et jt l'es, vous
l'tes toutes, Mesdames!
Vous pouvez viter
cette chance fat.-ile. en
e ni p 1 o y i n t ri (juliere-
meut pour votre toilette,
l'iitcomparable
ME
PAUl'
Elle conserves!
Jeunesse et T-,
ce pn. ^hta*jr7
d'autres, si ?fV-L
Compltez le J
Crme Su* f
poudfi
e*
Savon
110 Hue des Csars
Tlphone :
i\fl/5l)

if*/ti
*-'


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM