<%BANNER%>







PAGE 1

ci fi* r -—la iorce I Con va! e ccnc e Neurasthnie Tuberculose Anmie Mall< lo::^ lu tviuli|n Sue pat i rctrnlci' l a>therapie aiMfleielle. dont on i parfol, voulu faire uni mfthode capable de rempli-*r la Iransfuliaa eanfulce tlla-rocm* ci ceci avec avaa(an. 'l. .il on, ma grt qu'il .Taille (fui jouravoir recour 1 J moiri dam Ira eai • 'a tll^ la Cure d CLOBF.OL a ., i.tr.le 'a rce nerveuse tt rend aux r.erli rajeunie Mite) leur rii-ijj.i leur touplcit* ci leu. vilue.f. ) Juin l'JlU urgent, r.o'ii ne crojron ai i 5 ne la arnthtrapla IUIIM onoar, eu une Soula dt ce, Mt rsultat 1 retnaaaiuble* qu'on peut obtenir Tune ,-nr* it'iUi de Clobeol la lace d un organisme a remonter, re fvlfcr. a ,. f il"v c'eit toujours ce dernier (,ua nout donnerons 'a k ^(ertrace D" rt Cfttiitr. I Htit ?t ti'/'r.Cfl, Lturat de /,i FacuL dt Utdjctnc dt Pet.i Ltabli' !" I.'I ChvtiUlB Grand Prix finale, .le. Iloplt. da Parla . ri\ .1. r, %  ••m, . Pr|. ,, • —.ph— i || l^lnui-U. Serge Taillant Coosiqnafaite Mut dans leur retraite IP perts considrable**, bombards par de nomb-em avions f m m; ai s. Le nw aif fortifi de Hibtne a t co>n pltem nt dgag. Le village d'Az dor eu'evJi u biionnelM et ItM postes de Bibine, Daremi ti, Am tn et Taler/i ce-n's et de* muni lions ont t capturs parmi les quelles des M insra et des fusils Le bel pris par lei allemand* Mau beuge en IV.4. Nou frites Diverses PAB1S Kipoff, ministre but gare des af r aires trangie-, j-d •iriv a |> ttr i s preni^'e tpe de son voy ga dans les capitale eu ropennes entrepris dans le but d'iui n'-'iT le gouvernement? des. ptnssances a la situation bulgare par les activits communi.-tes. M. Kalpoff a cou f r avec VI. Briand et *u cioit qu'il lui a dit qu'il est ncessaire que l'on permette la Bulgarie de maintenir une arme d'au moins 10 000 hommes alin qu'elle puisse supprimer les corn plots rvoluliojnaire des bolch ville. l!\i l'.N • La partie tinale du tournoi international d'checs est termine et les gagnants de tous les prix aprs le premier prix iem port par AleMnue, joueur russe, OQt t dsigns Les nu -s ont nia ce Kubinstain de Cologne et > te miscli A'iem i 0 'ue respectivement au ecood el au loisicme rang. fclOS 01 Le suicide du goe rai U iris Savink >I1, eh I anti bol SMViell et t \ ministre adjoint a la guen 1 son Kereotkj.qal s'est jet par la foltra de sa cellule dan la prison de MOSCOU,* 1 mr uae pro l'onde sjiisation.o ioique le suicide ae soit produit !e 7 Mai, il n'a Aie anno 1 e q 1 aujourd hui au pub ic par la presse sovitique. L |*l r.ii s'ei -.r vu iattifif une long ta condamnation pour avoir pris ptrt a la eoutra revoiiitioi ^LON'MKS L'approbation ro jale a t ooie au projet de loi prvoyant le retour l'talon d'o r i-prs iroiaicme lecture et vot a la chambre des Lords ou le projet n'a pas t discut. Fis is le la Rue M aliemioD lu 5iiiLes cours 15 Mai t.BIW VOHKFrancs 19.1 .•sterling ..M. Il PAHISDollar IV. 185 Livre 9J.08 Asthme Soulafiemeat et Curltoo f nt^ I [sMleiCmHTir ilirtUNI t3KIv b inenet la m jrtsa et rWeata a) *— •*• • Inftr 11 n|intn J ttC t' cf*n c|aiafta. Grave scandale au Royal (af Hier, 'a l'i lice et les TiibojMU 1 nt eu tort k. faire. A la Section Noid, depuis lorglemps dj le lo cal du Tribunal n'avait contenu I ne telle al'fluence de curieux ; c'est que le cHmiou de la Police ve riait d y dveiser une troupe des p gnles, belles and.ilousesou cala laues* blondes et brunes, mais qui, filles de joie acerbes et jllottfM, s'taient, au ccura d'orgies noctur Des. copieusement lardes de coup9 de couteau et de rasoir. En effet, le 1 i, :t heures du rni'lm. les nommes fonila et Ma ria Bodrigut/, itvenanl de se gri aer de danses Venancia Bar-> et le sang lou tt outre mesure pir notre capiteux ilium, provoqurent au Royal Cal, Nona Munoet Blai aina-Diazdont elles jalousaient les succs d'amour. Des provocationa aux coups, le pa fut vite franchi par ces lilles en qui bojilloune encore le dange reux sang des vieilles ve;idettas et la salle du dam ing d'en lace de la B tiqua, m tigr les efforls de Via rit Mona pour rappeler ses cumpa triotes au re-ped de l'ordre public, ne fut plus qu'une aine ou s'en II %  i'iii--.ii. nt les plus sordides iu rons espagnol-, et les coups de coule tu et de rasoir Jistr.bus sans compter. La Police aussitt alerite ramas sa cette lie qui fut dffil au Tri bunal compe ent o toul le month fut condamn l'amende prfre par la Loi dans les cas de scanda les publics. Mais l encore ces es pagnolea ira cibles provoqurent un second dsordre. Elles avaient de largenl, les lurpies. elles s'em P ressrent d'eihibar les greeu acks, fruits de leur dpiavition, ce qui troubla les Fonds de pou voir, mis sans dessus debout par cet a h" li u, 1 appt. A un certain moment l'atmosphre fut si su ch ulfe qu deux d'entre eux, les nomms JuUs Li xa, et Ou r es Ab-, I ai .I s.. |, MI. MU au colll.ee qui porta la u oiice a laire ficuar la salle. Aprs avoir couch au Pnileu cier National, les belles espagnol-** otit t ramenes • matin au Tri bunal de Pil| d'o e'Ies seront achemines au Parquet pourcmp* et h csMircs graves. Ft ce sont l les hasards et les consquences du mtier de soute neuses de dancing TCriflll M {-.Il pour U p -niant du Corn* Olympique ha ien Pans, I Mai 192.; Mi Dateur Andr F. t'Ii'Val te, Prsident du Comit Qlyppiquo liait HI Port su*Prince. Monsieur d hfr C.tlljue, L" gouvenume.-.t FI.IM.-. me donne l'agrable mission •• voua fair. parvenu nie mdille ttirt de Kuumir po ir v us rasiare er d la p r que v us h\i/. prise l'or g ni alion et la citbraton des Jeux d • Paris en 18ii. Veuille! grer, M msieur et Cher Collgue l'exp ession de mes senlimen'.s les plus distingus, j Le t'ommi-s-aire <>cnr.tl du (ouvernement nux Jeux de lu Ville Olympiade, Prsident du ComitA Olympique Fram; tis, Clb. UL.nRY ^IMariage Noua avon reu avec plaisir le faire-part du mariage de Malle Jean u %  l'ereua. lil.t Ue Wmt Plion l'iivita avic nulie ami Fmnois Cani, lils -le VI inLuge ne Cairi. La bi u* diction nnp 1 ,i.leur sera donne en l'Rgliae Caihdrale le Marin di il M .1 eouraot 7 l eure^ du MHIIII. Tous n. s comjilimenls aui lu* turs poux l Cio-Vants Grand ^Coocert J2 ivec le cuuconrs des iiuroseii Jeudi 21 lai IH25 lieures p, M. Folie Moderne L'n htm superbe sera exhib Ven / eu louie vjjr p usieurs retins ailles de 9 ans de prati qu-.l.nsles danses et chansons D. uvelle. Venez voir la petite tran^Va \eronique ce de ce res^mt, le mardi que l'on compttra 10 du cornant & dix heures du matin, pour I accomplis sment d s lonnalits prvues en l'article 471 du code de Comme ce. Port au Piince, le /l mai l'.lia T L' IF.N ROUX Agent de la faillie lcrative it lusicilfj par I a. h-le .\l.un Ltitque accompagn de latti le A Halmi 1 avec le pi cieux cou< ours d'un groupe d mu-ls l'arisiana Jeudi 21 Mai 8 b. 1,-2 prc'ses. Rperloire enlirem nt renouvel de chaiiionneltti et manolo gus comiques. S ,y iie dsopil m te Posies — Mu i'jue Logaa et Btlcon: ddes. 2 (iO Entre gnrale : 1 ou Les caries soni eo vente I ari siana et li M tnu facture de Ta bac Saint Jean, d. nul l< ie La clientle e-1 avise qu'il a t Imprim un mmb e de ai es cor respo'i ltnl 'a capat l de la sa le el qie celles-ci j jises. au cune ,1 l'in-M'ui ne sera possibU, ce, dans 1 intrt gnnl. Repassez vos lames de rasoir en dix secondes Avec la Valet AutoStrop, raeoir ileeuret4 qui "a rapaaa lui-mtme" at aana ilmontar;. an dix acconda*. La mima lama dura daa aemalnit, aani rlan perdre ni de aon (il ni de ta douceur. L'eaaayer, c'aat l'adopter. te Rasoir ; o-Strop IMakiati • &f u lue du ltiafin de 1 Etat Entre (juintin Williams ft ouju, Vient de recevoir par le Br^ le ar cl** $\ Dt nielles Extra Fines, Tentellea de soie, Denlel] Ruban, Calottes, Chapeaux Garnis, Piumes, Fhurs, __ tous articles pour Modes. Spart rie.— 1 es Motifs Hiafc perle pour Robes et (hapeaux, des Sacs Perle de fi •^acs Dancirgs, Chapeaux Jt-an Barl pour Entants, Peignes coiffer tous genres dis Brosse' dents, V Iricea, etc. etc. fi rlicles pour Hommes : Faux cols, Cravate, Br de soie, Jarielles, etc. Tus articles pour mercerie et teiux sui eiieuis. BOU HONS EN T'IL'S GENRES el B. uihons pour Alimentation l.iqui 'e : Liqueurs, Cognac, Vin, Chanj .Balles eo csoul'houc et Ponpes.— Jouets divers, ccessoires dt Pharma ie n Spcialits PhaimaceuliL. Baseiris, Tub s en caoutihouc — Vins el Snop Ueschieai,' Lavuix Histognol, Quinium Labarraque.Pepto Fer elc.elel et de (ilaubert, Ecenns en Gros, Savons antiseptiques p Extra ls,es^enres pour Sirops.liqueurs el Conliseiie.Color, Nous avons reu le Vritable Th de Alues, Excella Passez-nous voir, nos prix sont avant, The Royal mail Sti s> Packel Compaq M Le steamer ((Conwap est attendu Porti vers le 18 du courant et partira le mme k le* poils du Mord (uviiaiH du Irt du pour I Kurope Le sleauir Culcbn est attendu a jci_ 10 juin et p n li a lo mme pur pour les Sud, fort-au Prince et les poils du Bord dufiet directement pjfif I li'Jtope. J. Daaller J r 0 nt Gnral ug. LE BOSSE & Agences— Reprsentai.!) PORT-AU*PRlNGB Agents gnraux de: Hecker Jonas Je wt;ll ; Hilllngi IVEW-YUHK Farinai llajariau t 0 —'R oali Rouje> Tlie flome Insurance Compaq NISW-YORS Assura ncr co ntre l'inoindU Diamond latch Co Alluniettea 1 Suie Home t 0. S. iiulflit r txport Compaiy Souliers IUMIB Citas F. Hallla(|e H' S 0 Pois sons ea-p a en toua rjonrei Manulatlures Lile Ins'ce Qy \aeuran oe sur la vij, juilhuu Titres A.n Vins & Cham p agne bordratt* %  Ni, li*> I IJU COI'LMl^tK urre Danois, fronage e t copier V^ a ail W. S. lalhews U* Son Tabacs jaunes et noirsLa Nationale San Itival Ujaiettes Chant Liivoli didi zsszxjffis'" p o ur annivesaires a n aiito BAI Cil% FUSHue BoBiie-Foi



PAGE 1

f'ei. GOODjfTEAR CRDTYRES We Ulutlies Trading Coin| > %  ny Port-au-Prince, Gouaives Cap-Hatien. W.NDSCHIELDS! l PareUrine pour autos Vitres de toutes dimensions, e 4 g* os et en dtail, coupes sur m?•r f, S( fis l i qi*r pour iV6Jfc*t*ttP. L m * de \ uii fifotf f /p f On de Mirai s l M* 9 P ar ea? **/> onu>l m n bon ma** Henry STVRK lue 4'i Qu i. ( Ave 13 enface de la jrrre i a maison C, L Verrat Marchand T*Meu* H> 1823 Rue du laga&in de l'Etat Se recoin 11 m ic au pulmo ci a •-•• n>..n.icuse clientle]'pont* rMgance de sa eouye t la prompte xecution mise dans las ouviages eonlis 1 ses soins la maison reste ouverte Jusiju'a 8 heures rtu soir. ^J &f *rt.x modr*. Avis In portant i Le public eu gnral ainsi e les clients de la Maison AWAS HBRMANOI appre ) Iront avec p'aiMr qu'elle Vient de re cevoirunasiu tiin 1.1 de tissus pour dtm s d irnii s nouveau ts, des us-us poi r 10111. Iet* t voilas et cou on n s le mare, voile pour coma in ion B s de ti, le KM • l de lux \ et etc. Comme toi joi-is !..s prix dtient Ui'l • C i" nrruiiT. KAW.VSIIE1UA.VJS, 'HO, ,xj, ivue iiaversire,. t LOI ER l'ourla asleee, i' ne %  •hou tage, nouve lem ri i om'ruile l'otioiiville, iiu'in > %  i pei adaol test le rooijii noderre bewioi garsc* i ur aut '• **''' r '' e e ua court pour tin i*. Pour le conditions. '*Ire*ser: 0-01'tv U.N V I I VS.VI'.I Mm llrtio i'elil'oic f'our rau>e Je delaCSIUeSl et iciiOLUiHUit-i'. de hU*k u.t' tu NOUtC .m lollalkfl* M le mimes pour Mcnuiitr, >arol'n COilla lira i el jiiuiurs e i date el bille, Ti ri beiiline r.l U. M. c. il biika etn l fan II cigares Oui b.-. i Fil i> ur M'H-A et corJonuiert. Lh ^lei ti* ul ("t CaflM li uclci de to.iUs quWil, DOUI M'Unis 11 lai leun ( •'"• '• !_._ u i ... -. ..i:.... I.I .. .J **m g \ %  • pnur M'imis 11 im leurs, i nus w I il/*l 11 CI |\Q^ | t'|l cels, Sami.le el ouliers bUnoi/ V4t!vl'l 11 V^l IICIO il Hit Boules • %  laMujii • -."i tie6,>RiHtao|. %  Bis-uils leljutc MI lu Boni f' Cir il s II lit ne \i a s lia pu en faire. Cipsiiaat si vjij pi-ii32 ia e H du BareU do • .lai;i.i.n'jai psittla, la Graud'Hue, y Rentrez la Cordonnerie Eraest .Camille A la Loncitne Vous verrez que les chaussures — que ce soit ur i amande ou non — sont Ultcs avee. uOl, soin* et -.. iidit, parce que les ouvrier, qut os confeitoonent ( t les matriaux qui y sont employs rpondent et justifient le .titre de la molsoi. -Mjiu.|mi u%rt ui |ISI ku.id. I.i I ia.' et ii ii n. i %  > | our malles e c, L u.pes, V. I4*I d rlnpe, Bobi cba ai mi li. s de 1.1 tei dmes MOU.-* Fallait. : Vtr; t\ M %  jfese eouf lous, VSIM < S ,njue. n ei CutKUtl s, M u cot< n t caoy Inc, $^ sleatiui < TAUtlttvu^ Oyorita, tW*f .Ut\u '}J^tfi ii> y vi'llxl couiaaLie^t atteiv)a a J^it-ava-^i'rvci> tt^ttf via Cap 3taitlerv. j cii, w patua le IWWXO pai ^ue^i'ni'a^ pjui wy.ij^*. ca UHit pc>ut Jv ri^V pi>n> )o ta La4>iiiit' pr ftikiat^ \t%% iScpt^ ^aaer^. ari>ab$rirvce, tei3 3H*i tjW. Gbara & C% Agents 1 n a 1 a iconomisez Votre argent ^jloyM pur "voire correspondance et vos travaux de burea 1 U ,ID * zerir* FOX, qui est colla doutant le plus dr aati f ac ion. La „_,*?• FOX prsente cei hv.tniaK qu'elle compoite dent 5 Plusdw autres ajahmes. cVsl* dira que vous ave/, dan la contre CONSTIPATION prenez Jfs ( COMPRIMS SUISSES de DELORT, Pharmacien, 110, Hut f-alnt-Ai loin PAHIH K***"!^ caractres de plus et qui sont trs usuel* ^nketjT Ur demtn,le Empressez-vous de prendre vttre K0\. I Prettimann-AGGERHQLl .Hue du Quai C'EST LK MEILLEUR DES PURHATIFS PORT-AU-PRINOB Alas-WTROSi Phrmci ALB1WTUII Phrmci du DJustin VI A Kl •f frt.'f/'•• bonne Ph*rm*cl0*. Compagnie Gnrale Transatlantique ^ IA. paqubot raravelle"pa ti de Rordaaux le 90 Avril est attendu Port au Prince le 18 courant Ilreparhia le lendeum Uilsou arrive pour Petit (oAvc, Suniago de lluba et les port du Sud preaaul h et el p.isw.v "• %  1 a >uii • • i ilinru'ie sera fue u'tiieurement. Porl au Prince. IH2 mai I92J. L'Agent, E. ROBELIN ALUMINUM LINB New-Ote & Scei Amrtcan'rSteamship Co h Prochain dpart direct pour Porl-au Prince tUnilii Le >l -aurai FlooJ laissera Keff-Orleua l; II Iti couranl iliitH'.lement pour Port au l'itnee. 'Le S|S Silkelmry laissera MeW (I laus lo 29 uni prochain tous 1rs ports d'Haili. ^ai-au-^iuw^ Ici 6 e^lai 1945 A. de Jalleis et O, Apis Gnraux Photographie Mouvelie Llodomy D* Juste A rouvert la saison par unejmagnillque lrte d'lgantes crations. ( ett anne, la moite, cette grande ca K 1 icitiib. ,a dcrt, que lu l'imtoy ;i| liie .Nouvelle sera t iiiiuez v JII p. -i-.iv dj lousui.x qui dsijtouluu \J UIJ Muii'ua, du pius i|i .. u cLic || du meilleur ton. N Uilez les installations. I*ii' nu (.entre No 1257 entre ia Hue des Casernes et la Prison ifeVISITEZ ^-^s^^ % 



PAGE 1

LIM.TK> — Jt Lamais&nH.SILVElU Ceux qui n'ont p^s f.n^ore vu les jolis article? I e tinesse que vient de recevoir La Maison giUetc. doivent, dans leur intrt, s'empresser de passer i cette maison, car nul pat ils ne peuvent trouver d'aussi beaux articles i des prix si raisonnables: Nos articles sont vraiment de toute beaut et dt; Irjicheur et DOS prix dlient toute concurrence. i'rpf de China couleurs assorties i '* extra >up£i ieur marocain a carreaux ^oiiie ^ carreaux pourrobea et cheruiae l'ricir .u* le soie a barrea Ha Une voile n carreaux Yoilt suisse bi ode r.revcn fianais barres et A caireaux Diagonal noir sup. • twmtr angi.'ii nouveaut ery' bleu anglais suprieur l'e. .il), arli anglais (le toutes beauts Alp. a noir suprieur Saint i, lune pour tailleurs Kaki blauc suprieur lia. i jaune anglais suprieur iuck union b anc anijla s "nouveauts' lJrill union tilano anglais Tussor japonais pour ehemise A hommes et i ob-i Heps de soie barres couleur pour chemises lioaimes et robos nouveauts. Ilapiiste fine pour chemises percale fine pour lingerie Calicot percale pour Zphyr anglais pour eliemises extra sup Organdi suisse uni et couleur lias a joursdeuii-soie Chaussettes cossaises pour enfants Freneh Frisky, dernire nouveaut l'or-lin fleura pour robes l us,oi blanc Cimbi'ie blanc Voiles couleur A ban es Shirting b:anc suprieur Bas dentelles lias soibredes Hfls f.l brod Lotions 4 W\eri' Tulle jour premuro Communion (.ouvertures blanche et couleur suprieur Vo?i e h.^ f t 8 Mad6ra ,,0ur '••liM. et jupes \oile blanc a barres el a mouches lit ne blanch. ftaltaidine irianch.. ;\ barres ethnie i^pon blanc ot coirtewa loursV \oiiol)ianc et couleur uni Chemisettes allemandes suprieur Br.ibant noir anglais liillalion toile ecrue ^ Servieltes de toiletle* blanches A couleur Ramasses blanches pour familles Nappe couleurs Petites serviettes blanches damasses On^ndi bia.ie& couleur A barres & A caneau, Lainage cou eue anglais sup pour jupes Car e au Madras a barres de soie pour chemises lm... „-o Satinette Foulard pour robes USes %  oln n Peignes franais* amricains Moll 'one b ancs & couleurs sup Pop u do oie uni blauc & < r e, lle extra Chapeau dfaille i.n<> ,| | i f i& Cas!mtr anifials sup ; Cri> > i ni ode franais Cre P .,a franais a f!eu,s. dernires nouveaut Serviottes de toilette eoul. angl*U •"• Tapis cire blanc sup. pour tables Da ->ss anglais pour fi a te Us double largeur ele elr. Aimablesclieiils, vous qui voulez porter, ponde ir i les plus beaux tissus qu'il soil possible de trouver sur cette place, -re manquez pas, ivanl d aller ailleurs, de pisser chez nou o;i le mrilleu scceuil vous est rserv. N. et V, Acra GmndiRur; r ct d- Cavt 8 Bordeaux Voulez-vous vous habiller avec lgance, et bon march. Adr *sez •'ous la Maison N. & A. AXSRA Dont la devi,esi d vendre A petit bnfice pour vendre b aucci p Dans son pei .onnel, la maison compte un matre tailleur italien sorti d'un tablissement de premier ordre d'Italie E'ieesi en mesure de fournir des eompletstoul faits et sur mesure, en cheviote, diagonale, palm beacb drlllblanc et couleur, ooupors de rasimir pour car nions 'EU.tes pour gilets. Bonneterie Chemises de jour et de nuit, au ijout de clients — Cols et manchettes dernires crations. — Ga T c--~T M Kee Sans pareils pour leur Solidit ] Elgance; Cohjorl' fracheur En vente partout Pour les commandes s adresser t MlttOiiitlr Ag ents Keds Fabricados solamentc por la „ United States Rubber Company Voici 5 produits Qui mettent en valeur la beaut de la femme Rhum Nectar Ch.N. tiieljfiis 14 U), \\\u diiMagafciu dd I Etal 117 Hua bonne Foi. 820, R e Court* AVS DE succs Grand Htel de Frai Fosilion exceptionnelle, au centre des proximit* de toutes les Manques, de la de toutes les Agences de bateaux. tenseignenv nts et lacilites pour voyager et mobile dans toutes les parties de la 1 l'Hati et de la rpublique dominicaine. i hambres confortables et surtout trs p. tiatciirs dans les chambres la demande sionaires. Cuisine franaise trs soigne plus varies. Diiiatule* visiter les magi de Htel : Vins des meilleurs orus de Bordeaux, par ques, damajaniies, galions et par nuuieilles, les Vins Ueciialeaux,' vous it.ouverey. le pli choix, Il jur les qualits et pour l'Age VINS i 'ITALIE* DESi'AGNE. VIN l)E BUJIlGOliNb (blaucs et rouges j et le i fouim ird in useux, jott Amricain a Le plus gra <1 assortimeut de Liqueurs, gins, wiskies, etc. Absinthe fornod, Amer Pioon, \ eimoutl CON-KIIVKS franaises et a uCrlcaines Ir ment arrives. Cliiarrfciei le Cuba, Aurora et Habanera. Cl AR -Ti'fclS de loiilas les fabriques d'IIoiti et dtail. PAAKUSBRI et Cartes postales. t'rir. tr* m >d$rt; F. P. Patrizi On trouvera A LV MAISON V iRue du Quat, No\16i7, Huile d'olive de Ublo Marcel lioMi A r.o. Bordeaux; S0 \tj et l\'l bl Sardiuts et auires conserve^ fra n; iises; conJ toutes classer; Sauce tomate Verm -ulh. Marli i et Ho-si; / BUter, Cogoac 3 toile?, lient i Koi; Vins Raig el Use en barriques, demi barriques et caisses de 12 bout. Chae)*. les lleidsieck, Sucre granul et concass; V\nai c re n caiimll et n barriques de 'M gallons, etc. je te. Mas Moulu La Maison Qharles B/joalJens annoncerait, qu ( elle vient d'uistaller^de^ machiner dfS p\ dnies pour la priiaraion du unis inmltt. de mas, Heurs de mais pour les'Vtila ils, fier ] leaux et desstris. Les dit nts de la maison trouveront ces dm* Dus les dpts. titre de"Vclame,il y a des conditions de tendant U par sacs. ie,n y pendant le mois d'avril pour tout achat en \ S'adresser directement la /ai Pharmacie Sjoui Lcnne avisja sa]clientle et aux md*jm au pul irs.ttorai son Laboratoire d'Uij^ie ]n UL UW bnloyie appl.qu sous.la Direc t n d Drtticotet b. Sjourn L iitoraio re t uuverl toupie J3urs de7 brts Miin< dus ir pour loaies l^s r cherches et ana yiei fi % %  au t ce il lomtei SJUI pour le Wa:8 iniau.i et M COU&til i'< Ure>S Sartnt reues que le mardi de chante sem u? WwtiWt a ta 4 Uaiiaicie pom lo rjusi^ueut uu> IfUlTet annoei i Suegaunque Hactiou do Was t manu H clioi d". Inoulei, biamen du sauf el du pus| Examen ji %  aunes cale Ixarren de crH!l 41b nui oo, Constante Ui kltHAil 110 ttue des Csars rbancoiirt Tlphone : ]\^750 '" %  **-•



PAGE 1

M* %  WKirrEUR PROPRiETalUfi VMPR1MEI/R Clment Magloire BOf VEKNA 1358 Rue Amricaine) NUMERO 20 CENTlMES Quotidien TELEPHONE |W 242 Il n'y a rien de sacre* pour la sottise, la mchancet" cl h nvic ; ••Iles portent leur main fneril(|u sur loul. Pideroi ,ANNEE N* 5505 P0RT-AU-PRINC1 (HATI ) VENDREDI 15 MAI 1025 EN PISSIMT La stricte Vrit qui se vanteut de u vrit sont soui cherchent surtout i dsagrables ; l'un commence dclaration de {•vous de ce qui ,1 prparez-vous BUX qui veulent ; ne se donnent i pour vous faire Mracil. .jtous no dtfiuK _,D08 petits ridicule?, iipes de besoin presloom les tienne Je%  i. Nous avons aussi ,nos talents et dans pen e es et de au qui ne sonl pas lues levs, il eu est j ditfi.es de mention mais auxquels ne pensent gure ceux qui as sont i mn la tilte d'oprer notre rforme. Nous pouvons tr# tiijri.ner % eux et avoir support le o -is de la vie avec la v ll nce i'iri soldat: nous si mues peut-tre dans U vie ordinaire ennuyeux et ternes et nous rvler, sou* U pousse des vnements, li* rojues et sublimes. En dfinitive, nous ne som ipes janeala tout fait bw n compltement ra ih M* ; oou sonn*s rjal bumiius tu cusi faible qui avons o in i suivre l'idal qui nou9 nous nom ns t ace. nais qui prter m s le dire tout ba, et ne piint tre conln TI t.-s av c les aptres te la perfection des autre?. Contes du MATIN ,'AVENTURE loti kravour _L point par vantards' verve gog.ienaiie de l on it un soir Dent la plus orig.id'smourqueuous tent j n.iue. U mue d'un dner D'imerminibl s imient'.absorb-'S coup. Des rires Ls. %  '•u^dateai dans le du aarWmcapittiw et des fleure et l'an bien plue loia, le ala parti 1res toogt-iiiips es pour r* %  "taesprtuvea, vous 1 • %  Henaul... pw? V u w lisaient 1. P*' t uu bornins lae ai D08 reBdrds Lia " w,u s0 "•• MS. d l .U 8 ,| m n r el,, nS d -ht "• Uue J tUU e '•"-Qerahsa.t paries itrftts artistiques aucune de ces qualitqui fora eut omiiie une aurole <1 : beaut la femme. E'Ie n'tait mme pas de cel es qui app ei nent se I irwu rr par osariiois e loiM et d.manires, qui sont de si justes dfi* ports aux g'crs d s autres. Llle avait les yeux de tout le moud ', un nez retrouss que le renflement des lvres rendait quelconque, en somme u ie de ces pliysio o mi s i-rnvi que n'clairant la 'a 11 m ne d aucun regard, > p ur.trd'aucun sou'ire i | '.utilde vous dire que j ift ne lui accordais pas datt-n lion Je ne savais rien de sa vie sinon qu'elle avait pous t'es ifune un certain bureaucrate, qui l'avait beaucoup maltrait', d que "veuve, elle attendait !e cl bataire i humalisant qui de manderai' au trsor de tendres ses qu'elle cachait sans doutr, de lui procurer une douce vieillesse... • J'oubliais parfois jusqu' son vrai nom,tt les petites voix fltees de ses amies l'appelant Margot, m'entiaieot dans la peau commune brlante piqre. Vous con naissez ce sentiment d'averaio i qu'inspirent certaines f.-mme!>; on eur reproche de D tre pas jolies on leur en veut de n'avoir pas %  • sounre qui allire, ce* petit* yeu* qui pntrent et qui Toot frissonner, tomme si elles sout pour que que chobe dans les oapriie* ironiques d'une nature., si bienveillant* pour d'aulres. Mais, an quilibr siuble de beaut, mettrait cependant une fougue passagre dans la mensualit des hommes. L'harmonie des lignes, le marmoren de* for nie* sculpturales, encadmnt toutes les sveliewjes, dimunierHi^nt les aideurs viriles Trouvant dan l'en sorcelemeul d'un regiiid 1 enivre ment qu il a o mm hier et que lui pucurjr, fero.se, ctotre> ie'aii les nouard, et moi, une ii tinit que i a* dsirais oui • -ment. > on s> .dans > hasarl d'un enversati sur I-con* venm es monJain.g, et o > m chincet fminine ne *e gisait pas tr.p leudre pour l'ddMoati n in l-si reblo de hommes, Mkrgot me re garia e* rnuimura : — c La genii esse de Mr Flchel ne doit pas s'mouvoir de tel* propos .. l/MooJi de ce* ptroles n'cha.pi p-r^onup. L'inlellu>-tite VI no Il i\ liiu .'.i .'0111,1.1. tl'e n. d-— man la si jarais je ne m etei* mle au groupe de ceux qui viailineiit son amie, et qui prouvvient t,n de psaisif cuitivti une sympathie dontils ptiaissaient si lier*. Je balbutiai des excuses et promis une v.site. Je me nppe'ai huit jon 1 ^ p'ulatJ la pr un -ce J.Ij av ii| f*-'a Si me Mdis a un dis q •. g p a des com-MS'Hn poliliqu-s le m tri de Margot lui aviii lai-se. \v t VOUS jtntis r-.ssenli celle iinpre-> sion de eoafort uni eu of r n< cer tains s-io.-s, qui fins gn.fiance de petiles chose* l> gres, efterni nes, originalefnnt on aspect de vie captivante qu'on voudrait calme ment respirer, et qu'avive l'ioli Ira tioa pai des portes mi o o es des couleurs varies d'un a pus-.tle qui dcline. On voudrait s'y pr lasser, y couler d'inoubliables heures dans I intimit d'un b mLeur inmrsble. Ce lui ce rve qae miu-pira la coquetterie soi g.ie de ces meubles, lgers riens, qui, dans le charme muet du sou rire qu'on fourrait leur prter, attuaii-nt le v.siteur. E les avaient une ame ces choses, uue a-ne jui grHitiau presque. • Mai* le panum qui Je -ait m'en tes IfllS ttnp Nouvelles iTlrangres (Par Cailla sorceier, et la. vrai.n--t, Msrgit me l'apporta. Uile apparut drtpee d ns uu pe g .oir. a ie de ces robes d ini6rtur o le corps, libr des contraires gnantes du corset, s'accu-e dans toute l'harmonie dgige de se* ligues... Nous causmes de choses sans suite, trs vague-. J'a'lai contempler un ta bUaucopie d'un ptintre itilieo, qn ollrit une sav ureuse et jo'ie dlectation mes r ga-ds ariistes. Uargol me suivit, et 6ans Irao-i tion, n* y-ux ahuris, a'aoeroeea moi, tdDdi* que de ses lvres lom baient .es plus j dis mis d'amour que j eus j mais entendus... ci peudant dix ans, mes amis, elle me les rpta, ce* mots, lou jours les mmes, mai* rvlant on dirait chaque joui une *veur non velle... PL c Lorsqo'oa sait se passer d'or, m commande I ceux qui eipossdent.} En 943, aprs un long temps dan.'". Home reprit sa marche vers l'hgmonie et commena la comiuAte de l'Italie. Kile se heur ta bientt aux Sunnites, peupl rude qui habitait l'Apennin et en* gagea contre eux trois longu 8 guerres de 843 SttO. La lutte fut souvent Apre et ter ribt; elle tut, de part et d'autre, mene avec une gale fureur. L'on connut la dsastreuse aflaire des Fourche* Caudines o les Samnites viclo'eux oblig ent les lgions ro miin.'S passer sous le jouz, en les accablant d'oitrages et de railleries. L* consul rornain Carias enta lui roussit enlin trio n plier dts vaenreux Samnite ; cenx d es i.:ivirent de le gigner leur eau en lui faisant ofir une lorte i leur en or. Leurs envoys trouv rent le romain prenant son truga repas dans la vaisselle de bois et leur* propositions, il rpondi avec d lain : — a Lorsqu'on fait se passer d'or, on connut i l eux qui en pos* sitnt CTrtst chez Paul E. Auxila %  Qu'il I (il acheter ce> luissiiis souliers, pou d.i ii*s, ces crpes de SUM lnl4iMe ij ti puent si bien nos fines vU jantes. I^l vous Messieurs c'est an>-i cliz P.ttil I ivila qiiH vous lrouvir'Z les joli-i coupons set •iifants ans trav iM, d Mu fournir des graines de oette herbe t.i iand l'heibs est mre, on cou r e la tige poi'anl las grancs et on i -.Vli'-. Cela fait, on I et on vanne les grain9 pour les spa rer de la paille. M. E. 0. Pippin, Directeur de la -d iimu Exprimentale, ac'i.-'era s un* gourde et demie la livra, et jusqu' .iiocurrer.ee de 100 'ivres, le* g aines en bonne condi ion. Se prsenter aux bureaux du Service le (inique d'Agriculture B*B^^ '" i, itf Anciea lUlai BaiUvaa Coauip ae-.>lara Service irr^rocliable Championnat de Foot hall liemain aprs midi I heure* 1,1, sur la pelouse du Parc L a con te, se disputera an mtU-h de chtm pion ut utre le Clib AibiAtic des SparU i-iiirto et le Sportmg Ciub. Dim inciteapc.''* m'li lammi h u e une ait:ve Ihilieaaa vl la Geudatmerie. Dans les linan.es iranaises Les jioiels de 1. uillm •m f ublic Iraocis PAHIS — Les recotiiement budgtaires pour lu mois d'avril aiicigueiit d ux milliards '.'70 mil lions 682.oro francs. Les recette* notmates permanentes atteignent I milliards Jfc7 millions } francs depassaut les recouvrements d'avril ltfi de S48 millions 377. OOJ francs, t'our les quatre pre miers mois de l'auce l'accroisse ment dopasse un milliard .il) mil I „.%  je^ .Mant de plus de JlK) mil lions les valuations bi,'ies Miences et des arts et des .h mins de 1er seront grs pir les ministres en lonciious. Van de Vvvere p euit la prsiden ce du eOBaeii et d* nuances, l'ex brttounier l'Iieod >re la justice, le gnerai ilellebiut la dlensa natio na!e. Une grande figure I" lapo lilii|uc unjliise disparait LU>JHKS— Lord Milner, an cien secrtaire la guerre, vient du mourir a sa rai.leuce da iiurry >>>urt j-res de Oaulerhury. Lord Millier mil. ut de la m i.a lie du kommeil et loniba mtlaleil y a eo.jii .iv.ui ele ac cispar-t | 1 in re femme d' voir toll aes re alloue liciie* avec leu sir Jonn t~owaus dans 1* but de favoriser son avancement. Autour di oiei>ti dre.s pacte de tfaotH i^PARIS— M. Uriand wer.l d' au Watasja uiiice a Ix>n copie de sa rponse su gou ernemeic ie dnion-ati que tablie plutoi que p,, un en yoy spcial liai tais ai x ttata Lou. Dans les mi ieux ollitbls on a dclar que les conversations se taitni pouiMiivitf. Sapas que M. JusteiaLd.ex au batsodiur ueKru ce, avait sonl, \ la iiuertiou de la dtlle a Wahluii b loii u p tUHe q lie a..-. pii.poMtio* preciht seront picstuiets SU lin du mois. WAMII.\.,UNDes dpeins de l'an disant qi e d. s Bexca tion* activa* vo. t commencer au sujet de U dette buiejiai l'a gard de 1 Amrique d^ une quin /aine ue |ouis oui t ie.;uts avec la plus graude satisfaction i \\\ shinginu. Hindenliunj reoit certains repirseiilanls dit l'anne et de la marine BERLIN— M. Gesseler, mini* lie ue la deleur-e, le gmlral Voit Seckt et l'amiral Zeuklcr raprsen lanl l'arme tt la man.ie ont lu reus par llind


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06425
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, May 15, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06425

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
M*
_
"
WKirrEUR PROPRiETalUfi
VMPR1MEI/R
Clment Magloire
BOf VEKNA
1358 Rue Amricaine)
NUMERO 20 CENTlMES
Quotidien
TELEPHONE |W 242
Il n'y a rien de sacre* pour la
sottise, la mchancet" cl h nvic ;
Iles portent leur main fneril(|u
sur loul. Pideroi
,ANNEE N* 5505
P0RT-AU-PRINC1 (HATI )
VENDREDI 15 MAI 1025
EN PISSIMT
La stricte Vrit
qui se vanteut de
, u vrit sont sou-
i cherchent surtout
i dsagrables ;
l'un commence
dclaration de
{vous de ce qui
,1 prparez-vous
bux qui veulent
; ne se donnent
i pour vous faire
Mracil.
.jtous no dtfiuK
_,D08 petits ridicule?,
iipes de besoin pres-
loom les tienne Je-
i. Nous avons aussi
,nos talents et dans
penees et de
au qui ne sonl pas
lues levs, il eu est
j ditfi.es de mention
mais auxquels ne pensent gure
ceux qui as sont i mn la tilte
d'oprer notre rforme.
Nous pouvons tr# tiijri.ner
?eux et avoir support le o -is
de la vie avec la v ll nce i'iri
soldat: nous si mues peut-tre
dans U vie ordinaire ennuyeux
et ternes et nous rvler, sou*
U pousse des vnements, li*
rojues et sublimes.
En dfinitive, nous ne som
ipes janeala tout fait bw n
compltement ra ih M* ; oou
sonn*s rjal bumiius tu cusi '
faible qui avons o in i suivre
l'idal qui nou9 nous nom ns
t ace. nais qui prter m s le
dire tout ba, et ne piint tre
conln tit.-s av c les aptres te la
perfection des autre?.
Contes du MATIN
,'AVENTURE
loti
kravour
_L point par vantards'
verve gog.ienaiie de
" l on it un soir
Dent la plus orig.-
id'smourqueuous
tentjn.iue.
U mue d'un dner
D'imerminibl s
imient'.absorb-'S
coup. Des rires Ls.
. 'u^dateai dans le
du aarWmcapi-
ttiw et des fleure et
l'an bien plue loia, aiis librtt qu> le
ala parti 1res toogt-iiiips
es pour r Mut laiss sur le velours
iur lu calme \e-deur
i.
_J naturellement par
aies. Chacun sa
^rigeait en Uon Juin
ut i(s bribes parses
ihislo.res, dont la
d'gale que l'au-
gure. Mais nous
que l'exagration
ange anim tient tou-
aussi personne
er le silne* qui ac-
i paroles de Flcliel,
y silences exp.tssils,
letoquencd mueite, qui
* des blagues t-op
a avaler- Nuus y vo
I* imagination lantai
P wreit complaisam-
lJJ' neros Je quelqu'in-
^ble aventure, un soir
Wtr blottie sous lis
. du rve..
*H que le lendemain,
" une petite cbam-
'Ouginale, qui ac-
i got d hUe dtlicat,
lfa'estt elleiuiu&'s,
. Pline lecture dts
PJprouviueiitctt amour
lf^^duuevi..
k,^Fl6cl,el *>*
"taesprtuvea, vous
1 Henaul...
pw? Vu w lisaient 1.
P*' t uu bornins
lae ai D08 reBdrds
Lia "w,u s0 "
MS.dl.U8,|mnrel,,nS
d -ht " Uue JtUUe
'"-Qerahsa.t paries
itrftts artistiques aucune de ces
qualit- qui fora eut omiiie une
aurole <1 : beaut la femme.
E'Ie n'tait mme pas de cel es
qui app ei nent se I irwu
rr par osariiois e loiM
et d.- manires, qui sont de si
justes dfi* ports aux g'crs
d s autres. Llle avait les yeux
de tout le moud ', un nez re-
trouss que le renflement des
lvres rendait quelconque, en
somme u ie de ces pliysio o
mi s i-rnvi que n'clairant la
'a 11 m ne d aucun regard, >
p ur.tr- d'aucun sou'ire
i |'.util- de vous dire que j
ift ne lui accordais pas datt-n
lion Je ne savais rien de sa vie
sinon qu'elle avait pous t'es
ifune un certain bureaucrate,
qui l'avait beaucoup maltrait',
d que "veuve, elle attendait !e
cl bataire i humalisant qui de
manderai' au trsor de tendres
ses qu'elle cachait sans doutr,
de lui procurer une douce vieil-
lesse...
J'oubliais parfois jusqu' son
vrai nom,tt les petites voix fltees
de ses amies l'appelant Margot,
m'entiaieot dans la peau comm-
une brlante piqre. Vous con
naissez ce sentiment d'averaio i
qu'inspirent certaines f.-mme!>; on
eur reproche de d tre pas jolies
on leur en veut de n'avoir pas
sounre qui allire, ce* petit* yeu*
qui pntrent et qui Toot frissonner,
tomme si elles sout pour que que
chobe dans les oapriie* ironiques
d'une nature., si bienveillant*
pour d'aulres. Mais, an quilibr
siuble de beaut, mettrait cepen-
dant une fougue passagre dans la
mensualit des hommes. L'harmonie
des lignes, le marmoren de* for
nie* sculpturales, encadmnt toutes
les sveliewjes, dimunierHi^nt les
aideurs viriles Trouvant dan l'en
sorcelemeul d'un regiiid 1 enivre
ment qu il a o mm hier et que lui
pucurjr plesse df bras, l li-'inme s'eonuirait
de l'uniformit des caresses per-
V ta. a.
4aegnl. avit toutefois ces
petits succs. ans des attitales
de viveurs, d'ajciens volnptaux
qui *n.nent tout connu le U vie
oourtiHi, *<-. une sltantiea qtsi
J 9Maii ' b*oao'ip i^ beaatas
ob'i({iii jo- ini'iinn-s, ceiui-u
organisa est u'.oar d'elle une pe-
tit j oou. iij.i-tfi.e, animant de
'ge^es ntUftta leurs lin* de con-
fuaattaa, \; oreasteat alors uo
air de conli lences i ne pas dvoi-
ler. Ils'mettaieut tant de mange a
jiaer, perleclionner ce rle de
dvouement qu'ils s'taient impo-
s, qu'une anxieuse indiscrtion
me portail souvent me demander,
si nofleiion d'une voi que reo
draieit olus cajlivinte les naillies
spirit telles l'uai intelligence rare,
plus laagooraeaai llesavaevi de
tenlrssses longtemps contenues,
ne fais dent d* la pile Margot un
petit tre de passm, uie ces
femmes qui se rvlent s mrieures
dan- la doeee intimit des pn
cliems U- d'Ames ..
KtM lut vrtie cette innre-
sion, mis |e le s is bien pins tari.
Je restii longtemps iaditfreat au
groupe lue t^roa dent 4r^)t et
ses alor.items. Ses amis re ire
naiant vite a mes yen leur tte
de cnurtisenrs. iohtbi'es, vicm
de l'amour, portaat le deiil de li
beaui I i/iata. Il* n iparai-.sial
nourrir une htin< d)nlnnreus>,
fero.se, ctotre> ie'aii les hautaines; \t troavai ajere 4luMl
qu ils ot rissent une dlaisse les
an.) ir- daiaig'iaaa, ooofoo4aH
ainsi dans la fusion le dtresses
s eurs les blessures d'un m.'; ne
dsespoir.
a uai jours s'en allaient sans
amena entre Msrg .1, une je ren-
cou ri h souvent ch?/. une de
nu- anv .ummuneB.rmoublitble
Madeen Ra>nouard, et moi, une
ii tinit que i a* dsirais oui
-ment. > on s> .dans > hasarl
d'un enversati sur I-- con*
venm es monJain.g, et o > m
chincet fminine ne *e gisait pas
tr.p leudre pour l'ddMoati n in l-si
reblo de hommes, Mkrgot me re
garia e* rnuimura :
c La genii esse de Mr Flchel
ne doit pas s'mouvoir de tel*
propos ..
l/MooJi de ce* ptroles n'cha.-
pi p-r^onup. L'inlellu>-tite VI no
Il i\'liiu .'.i .'0111,1.1. tl'e n. d-
man la si jarais je ne m etei* mle
au groupe de ceux qui viailineiit
son amie, et qui prouvvient t,n
de psaisif cuitivti une sympathie
dont- ils ptiaissaient si lier*. Je
balbutiai des excuses et promis
une v.site.
Je me nppe'ai huit jon1^ p'u-
latJ la pr un -ce j.i- j av ii| f*-'a
Si me Mdis a un dis q . gpa *
des com-MS'Hn poliliqu-s le m tri
de Margot lui aviii lai-se. \v t
VOUS jtntis r-.ssenli celle iinpre->
sion de eoafort uni eu of r n< cer
tains s-io.-s, qui fins gn.fiance
de petiles chose* l> gres, efterni
nes, originale- fnnt on aspect de
vie captivante qu'on voudrait calme
ment respirer, et qu'avive l'ioli Ira
tioa pai des portes mi o o es des
couleurs varies d'un a pus-.tle
qui dcline. On voudrait s'y pr
lasser, y couler d'inoubliables
heures dans I intimit d'un b m-
Leur inmrsble. Ce lui ce rve
qae miu-pira la coquetterie soi
g.ie de ces meubles, lgers riens,
qui, dans le charme muet du sou
rire qu'on fourrait leur prter,
attuaii-nt le v.siteur. E les avaient
une ame ces choses, uue a-ne jui
grHitiau presque.
Mai* le panum qui Je-ait m'en
tes IfllS ttnp Nouvelles iTlrangres
(Par Cailla
sorceier, et la. vrai.n-- -t, Msrgit
me l'apporta. Uile apparut drtpee
d ns uu pe g .oir. a ie de ces robes
d ini6rtur o le corps, libr des
contraires gnantes du corset,
s'accu-e dans toute l'harmonie d-
gige de se* ligues... Nous cau-
smes de choses sans suite, trs
vague-. J'a'lai contempler un ta
bUaucopie d'un ptintre itilieo,
qn ollrit une sav ureuse et jo'ie
dlectation mes r ga-ds ariistes.
Uargol me suivit, et 6ans Irao-i
tion, n* y-ux ahuris, a'aoeroeea *
moi, tdDdi* que de ses lvres lom
baient .es plus j dis mis d'amour
que j eus j mais entendus...
ci peudant dix ans, mes amis,
elle me les rpta, ce* mots, lou
jours les mmes, mai* rvlant on
dirait chaque joui une *veur non
velle... P-L-
c Lorsqo'oa sait se passer d'or, m
commande I ceux qui eipossdent.}
En 943, aprs un long temps
dan.'". Home reprit sa marche
vers l'hgmonie et commena la
comiuAte de l'Italie. Kile se heur
ta bientt aux Sunnites, peupl
rude qui habitait l'Apennin et en*
gagea contre eux trois longu 8
guerres de 843 SttO.
La lutte fut souvent Apre et ter
ribt; elle tut, de part et d'autre,
mene avec une gale fureur. L'on
connut la dsastreuse aflaire des
Fourche* Caudines o les Samnites
viclo'eux oblig ent les lgions ro
miin.'S passer sous le jouz, en
les accablant d'oitrages et de rail-
leries.
L* consul rornain Carias enta
lui roussit enlin trio n plier dts
vaenreux Samnite ; cenx d es
i.:ivirent de le gigner leur eau -
en lui faisant ofir une lorte i
leur en or. Leurs envoys trouv
rent le romain prenant son truga
repas dans la vaisselle de bois et
leur* propositions, il rpondi
avec d lain :
a Lorsqu'on fait se passer d'or,
on connut i l eux qui en pos*
sitnt
CTrtst chez
Paul E. Auxila

Qu'il I (il acheter ce>
luissiiis souliers, pou
d.i ii*s, ces crpes de SUM
lnl4iMe ij ti puent si bien
nos fines vUjantes.
I^l vous Messieurs c'est
an>-i cliz P.ttil I ivila
qiiH vous lrouvir'Z les
joli-i coupons I suaifl lip'r, les su
icsr!)es rravatfs ileroier
ion 't lis c'i lustelles Je
soie incomp'ir-'bles.
Le Service fecliniipie d*I
iricul'ure demande des
graines d'herbe de Guine
Pour tablir ses pi\ttirages D*
mien, le Service Technique annoi
ce q l'tl achtera des graines d'her
bes de Guine.
t.Mle herbe qui con-titue k llaili,
la principale nourriture des ani
ma-.x, croit dtnstout le pays sur
tout la cam jagne et dans les ter
rains non bftltis des villes, rnti*
es graines ne se vendent orlinai
remenl pas. L. Service Techniqu
demande aux h moaes. femm>set
iifants ans trav iM, d Mu fournir
des graines de oette herbe
t.i iand l'heibs est mre, on cou
re la tige poi'anl las grancs et on
i -.Vli'-. Cela fait, on I et
on vanne les grain9 pour les spa
rer de la paille.
M. E. 0. Pippin, Directeur de
la -d iimu Exprimentale, ac'i.-'era
s un* gourde et demie la livra, et
jusqu' .iiocurrer.ee de 100 'ivres,
le* g aines en bonne condi ion. Se
prsenter aux bureaux du Service
le (inique d'Agriculture
.
B*B^^
" '"
i,
itf
Anciea lUlai BaiUvaa
Coauip ae-.>lara
Service irr^rocliable
Championnat de Foot hall
liemain aprs midi I heure*
1,1, sur la pelouse du Parc Lacon
te, se disputera an mtU-h de chtm
pion ut utre le Clib AibiAtic des
SparU i-iiirto et le Sportmg
Ciub.
Dim inciteapc.''* m'li lammi
h u e une a tuel nj "ur- au Par.- t .conte entra
l'Union Sp>it:ve Ihilieaaa vl la
Geudatmerie.
Dans les linan.es
iranaises
Les jioiels de 1. uillm
m f ublic Iraocis
PAHIS Les recotiiement
budgtaires pour lu mois d'avril
aiicigueiit d ux milliards '.'70 mil
lions 682.oro francs. Les recette*
notmates permanentes atteignent
I milliards Jfc7 millions }
francs depassaut les recouvrements
d'avril ltfi de S48 millions 377.
OOJ francs, t'our les quatre pre
miers mois de l'auce l'accroisse
ment dopasse un milliard .il) mil
I .- je^ .Mant de plus de JlK) mil
lions les valuations bi Paiiis Les projets linanciers
de M. C d'aux expos* hier par
le miuisl.c ievaul ia BOaUUttlOO
des linances de la chambre, sont
accepts avec riiguation par le
p ib ic lraii<,-iis. Au cours de sa d
e n ,ii..ii. M Caillas* a annonc
que lei paiements reu ne l .ille
m ign d'api es le plan DaWe* m
raient aflectes k It n construction
il rgi us dvastes et au* 1
l'aaaortiseaeisBl des dettes inter-
allies. Le ministre a galement d
dure qu il avait l inteuuou de d
poser uu projet de loi interdisant
aux cauila isus de conserver tu
peroiauence .1 -s fond* S l'tran
ger MMBS peme d'une amende pio
portionnelle aux capitaux expor
ts et de la piivaltou ieo uroil ci
vils. Exception serait faite poui le*
mais -n- ne commet ce qui ont be
aoiu pour leota ailaues d'avoir
des depuis l'tranger.
a lin de la crise minis-
ltielld eu Belgique
H f10 fyveie 1 russi tonner
un ctbiiet
BRUXELLES M. Van de Vy
vere a aiij-uce hier au roi qu'il
avait constitua le nouveau m ni*
tare. Le por\aIaoilta* des affaires
iiangeie>,'ies Miences et des arts
et des .h mins de 1er seront grs
pir les ministres en lonciious.
Van de Vvvere p euit la prsiden
ce du eOBaeii et d* nuances, l'ex
brttounier l'Iieod >re la justice, le
gnerai ilellebiut la dlensa natio
na!e.
Une grande figure I" lapo
lilii|uc unjliise disparait
LU>JHKS Lord Milner, an
cien secrtaire la guerre, vient
du mourir a sa rai.leuce da iiurry
>>>urt j-res de Oaulerhury. Lord
Millier mil.ut de la m i.a lie du
kommeil et loniba mtlaleil y a
eo dispara.t une les t.gures les plus
eu vue duis la politique de l'Afri
que du Sul.
Unis l'ar ne et la marin'
italienne
HOME L*- cabine! italieb a ap
prouv le eboii de M. Muasolini
pour les chefs de l'aime, de la
marine et de l'avialion. Le gn
rai Uoduglio t- 1 chef d'tat major
de failli, c, 1 amiral Acton rhei
a'lat majur gi.eral de la marine
t le geiitial l'u.io chef dlai ma
j'ii gnral de l'aviation.
La tin d'un curie ux procs
LU.NuKES- Le l.eulecaul co
louel 1.111 \ pouse Mme Derothy Muriel
Lei.iii.-iouii a peidu le procs in
tent contre un pour rupture ue
cuttirtl qui fut miiiqu par ara ie
v ations sensntiODuelles, a donn
sa dmis-ion de laimee la rai
son de cet acle n'a pas ele indi
qui-e. Il ,. i..li-u* qui et main
lu.i.nii le ni.ii de la couilea
di.-iii.f.e i.uiia>.jii .iv.ui ele ac
cispar-t | 1 in re femme d'
voir toll aes re alloue liciie*
avec leu sir Jonn t~owaus dans 1*
but de favoriser son avancement.
Autour di
oiei>ti
dre.s
pacte
de tfaotH
i^PARIS M. Uriand wer.l d'
au Watasja uiiice a Ix>n
copie de sa rponse su gou
ernemei les pio|-ositiout( du pacle de laVa
nt de 1 Allemagne Celte copie d
curerait simplement que la fratt
ce esl pi t h envisager toute offre
que l'Ailemague aurait a pr?e.i
ter pour U scurit des froniiies.
La rponse al des p.us courtoises
admet m boune loi de 1 Aliemgo
comme uu lait acquis ef prsuppo
Se que le gouveluenjeut au Heur
iera des propositions d cas latura
reudani uu pacla possible. La r
ponte temei a de lutures ngocia
tion la.juestion dts Ihw'iaraipo
loiiaise et eblimo de ne poser au
cune conditiou pour l'aeerMalM n
dun piau descuiilc nvtu.,blc.
ii luuteaulj|uuveiiiru:eiit
s'eUefee de trouver une
solution de la dette de
yuenevis-a-vibdesEtai
Unis.
I PAHIF Les ngociations peaf
le rtUvbeurstDautaa la dlie Iran
Sle de guerre l'gaid d. hUla
tut* commeuci ront dans quinze
jours. MM. Briand et Caillai-a
tout dsireux n'arriver an accota
avec \N atlnuglun au sujet des dtl
tes Iran, ai-es sans plus de celai.
On n'a pas encoie dcide la toi me
que prendront les Dgccutiooa,
mats on indique qu'tl.es m- Lour
suivrait|| pur u >cie dnion-ati
que tablie plutoi que p,, un en
yoy spcial liai tais ai x ttata
Lou.
Dans les mi ieux ollitbls on a
dclar que les conversations se
taitni pouiMiivitf. Sapas que M.
JusteiaLd.ex au batsodiur ueKru
ce, avait sonl, \ la iiuertiou de la
dtlle a Wahluiibloii u ptUHe qlie
a..-. pii.poMtio* preciht seront
picstuiets SU lin du mois.
WAMII.\.,UN- Des dpeins
de l'an disant qi e d. s Bexca
tion* activa* vo. t commencer au
sujet de U dette buiejiai l'a
gard de 1 Amrique d^ une quin
/aine ue |ouis oui t ie.;uts avec
la plus graude satisfaction i \\\
shinginu.
Hindenliunj reoit cer-
tains repirseiilanls dit
l'anne et de la marine
BERLIN M. Gesseler, mini*
lie ue la deleur-e, le gmlral Voit
Seckt et l'amiral Zeuklcr raprsen
lanl l'arme tt la man.ie ont lu
reus par llind ont prsent leurs flicitations et
l'assuiance de leur fidlit. Leur
ancien chef militaire a rpondu en
teimes qui ne manquent pas d'uu
certain pathos : Mon coeur de
vieux soldai, dit il, s'emplit a U
lois d'orgueil et de tristesse en sa
luanl en vous les ieprsentants
de* forces dfensives de uotre
fiays. H est inutile de vous rappe
er avec quel piolond iulict j'ai
observ pendant de* anna* du
fond de ma retraite le travail difti
eue que vous av*/ men bien
malgr les pires ob:tacl s. Vous
riouve/. tre liera et saiisfait* de
'oeuvre accomplie. L'armce alla
mande actuelle, rduite comme
e,u eat.se tient au garde vous m
di eitiiiis aux conilitt-des parti*
et des opinion* po iliques.blle est
imliue du sentiment tradiuounel
du devoir euvtrs notre
arme ualiuua e.
ancienne
aii la roc
KVB\T Le* deruires rouvt-(
les annonce que le* rilfaiu* raf u
ls le long d un !arfs (root subie
,<


>


ci fi*
r --

la iorce
I
Con va! e ccnc e
Neurasthnie
Tuberculose
Anmie
Mall< lo::^ lu tviuli|n
Sue pat i rctrnlci' l a>-
therapie aiMfleielle. dont on
i parfol, voulu faire uni
mfthode capable de rempli-
-*r la Iransfuliaa eanfulce
tlla-rocm* ci ceci avec avaa-
(an. 'l.. .il on, ma grt qu'il
.Taille (fuijour- avoir recour 1
j moiri dam Ira eai
'a tll^
la Cure d CLOBF.OL
a ., i.tr.le 'a rce nerveuse
tt rend aux r.erli rajeunie
Mite) leur rii-ijj.i leur
touplcit* ci leu. vilue.f.
) Juin l'JlU
urgent, r.o'ii ne crojron ai i
5ne la arnthtrapla iuIim
onoar, eu une Soula dt ce,
Mt rsultat 1 retnaaaiuble*
qu'on peut obtenir Tune ,-n-
r* it'iUi de Clobeol la
lace d un organisme a re-
monter, re fvlfcr. a ,. f il-
"v c'eit toujours ce der-
nier (,ua nout donnerons 'a
k ^(ertrace
D" rt Cfttiitr.
I Htit ?t ti'/'r.Cfl,
Lturat de /,i FacuL dt
Utdjctnc dt Pet.i
Ltabli' i.'i ChvtiUlB
Grand Prix
finale, .le. Iloplt. da Parla
. ri- \ .1. r, m, . Pr|. ,,
.ph
i ||
l^lnui-U.
Serge Taillant Coosiqnafaite
Mut dans leur retraite Ip perts
considrable**, bombards par de
nomb-em avions f m m; ai s. Le nw
aif fortifi de Hibtne a t co>n
pltem nt dgag. Le village d'Az
dor eu'evJi u biionnelM et ItM
postes de Bibine, Daremi ti, Am
tn et Taler/i ce-n's et de* muni
lions ont t capturs parmi les
quelles des M insra et des fusils Le
bel pris par lei allemand* Mau
beuge en IV.4.
Nou frites Diverses
PAB1S Kipoff, ministre but
gare des afraires trangie-, j-d
iriv a |>ttris preni^'e tpe de
son voy ga dans les capitale eu
ropennes entrepris dans le but
d'iui n'-'iT le gouvernement? des.
ptnssances a la situation bulgare
par les activits communi.-tes. M.
Kalpoff a cou f r avec VI. Briand
et *u cioit qu'il lui a dit qu'il est
ncessaire que l'on permette la
Bulgarie de maintenir une arme
d'au moins 10 000 hommes alin
qu'elle puisse supprimer les corn
plots rvoluliojnaire des bolch
ville.
l!\i l'.N La partie tinale du
tournoi international d'checs est
termine et les gagnants de tous
les prix aprs le premier prix iem
port par AleMnue, joueur russe,
OQt t dsigns Les nu -s ont nia
ce Kubinstain de Cologne et > te
miscli A'iem i0'ue respectivement
au ecood el au loisicme rang.
fclOS 01 Le suicide du goe
rai U iris Savink >I1, eh I anti bol
SMViell et t \ ministre adjoint a la
guen 1 son Kereotkj.qal s'est jet
par la foltra de sa cellule dan la
prison de MOSCOU,* 1 m- r uae pro
l'onde sjiisation.o ioique le suicide
ae soit produit !e 7 Mai, il n'a Aie
anno 1 e q 1 aujourd hui au pub ic
par la presse sovitique. L |*l
r.ii s'ei -.r vu iattifif une long ta
condamnation pour avoir pris ptrt
a la eoutra revoiiitioi
^LON'MKS L'approbation ro
jale a t ooie au projet de loi
prvoyant le retour l'talon d'or
i-prs iroiaicme lecture et vot a
la chambre des Lords ou le projet
n'a pas t discut.
Fis is le la Rue M aliemioD lu 5iii-
Les
cours
15 Mai
t.BIW VOHK- Francs 19.1
.sterling ..M. Il
, Pahis- Dollar IV.185
Livre 9J.08
Asthme
Soulafiemeat et Curltoo f nt^ I
[sMleiCmHTir ilirtUNI t3KIv
b inenet la m jrtsa et rWeata a) * *
Inftr 11 n|intn J ttC t' cf*n c|aiafta.
Grave scandale
au Royal (af
Hier, 'a l'i lice et les TiibojMU
1 nt eu tort k. faire. A la Section
Noid, depuis lorglemps dj le lo
cal du Tribunal n'avait contenu
I ne telle al'fluence de curieux ;
c'est que le cHmiou de la Police ve
riait d y dveiser une troupe des
p gnles, belles and.ilousesou cala
laues* blondes et brunes, mais qui,
filles de joie acerbes et jllottfM,
s'taient, au ccura d'orgies noctur
Des. copieusement lardes de coup9
de couteau et de rasoir.
En effet, le 1 i, :t heures du
rni'lm. les nommes fonila et Ma
ria Bodrigut/, itvenanl de se gri
aer de danses Venancia Bar-> et
le sang lou tt outre mesure pir
notre capiteux ilium, provoqurent
au Royal Cal, Nona Munoet Blai
aina-Diazdont elles jalousaient les
succs d'amour.
Des provocationa aux coups, le
pa fut vite franchi par ces lilles
en qui bojilloune encore le dange
reux sang des vieilles ve;idettas et
la salle du dam ing d'en lace de la
B tiqua, m tigr les efforls de Via
rit Mona pour rappeler ses cumpa
triotes au re-ped de l'ordre public,
ne fut plus qu'une aine ou s'en
II . i'iii--.ii. nt les plus sordides iu
rons espagnol-, et les coups de
coule tu et de rasoir Jistr.bus
sans compter.
La Police aussitt alerite ramas
sa cette lie qui fut dffil au Tri
bunal compe ent o toul le month
fut condamn l'amende prfre
par la Loi dans les cas de scanda
les publics. Mais l encore ces es
pagnolea ira cibles provoqurent
un second dsordre. Elles avaient
de largenl, les lurpies. elles s'em
Pressrent d'eihibar les greeu
acks, fruits de leur dpiavition,
ce qui troubla les Fonds de pou
voir, mis sans dessus debout par
cet a h" li u, 1 appt. A un certain
moment l'atmosphre fut si su
ch ulfe qu deux d'entre eux, les
nomms JuUs Li xa, et Ou r es
Ab-, I ai .I s.. |,mi.mu au colll.ee
qui porta la uoiice a laire ficuar
la salle.
Aprs avoir couch au Pnileu
cier National, les belles espagnol-**
otit t ramenes matin au Tri
bunal de Pil| d'o e'Ies seront
achemines au Parquet pourcmp*
et h csMircs graves.
Ft ce sont l les hasards et les
consquences du mtier de soute
neuses de dancing.....
TCriflll M {-.Il
pour U p -niant
du Corn* Olym-
pique ha ien
Pans, I Mai 192.;
Mi Dateur Andr F. t'Ii'Val te,
Prsident du Comit Qlyppiquo
liait h-I
Port su*Prince.
Monsieur d hfr C.tlljue,
L" gouvenume.-.t Fi.im.-. me
donne l'agrable mission voua
fair. parvenu nie mdille ttirt
de Kuumir po ir v us rasiare er d
la p r que v us h\i/. prise l'or
g ni alion et la citbraton des
Jeux d Paris en 18ii.
Veuille! grer, M msieur et
Cher Collgue l'exp ession de mes
senlimen'.s les plus distingus, j
Le t'ommi-s-aire <>cnr.tl
du (ouvernement nux Jeux
de lu Ville Olympiade,
Prsident du ComitA Olympique
Fram; tis,
Clb. UL.nRY
^IMariage
Noua avon reu avec plaisir le
faire-part du mariage de Malle
Jean u . l'ereua. lil.t Ue Wmt Plion
l'iivita avic nulie ami Fmnois
Cani, lils -le VI in- Luge ne Cairi.
La bi u* diction nnp 1 ,i.- leur sera
donne en l'Rgliae Caihdrale le
Marin di il M .1 eouraot 7 l eu-
re^ du MhIiII.
Tous n. s comjilimenls aui lu*
turs poux
l------
Cio-Vants
Grand ^Coocert J2
ivec le cuuconrs des iiuroseii
Jeudi 21 lai IH25
lieures p, m.
Folie Moderne
L'n htm superbe sera exhib
Ven / eu louie vjjr p usieurs
retins ailles de 9 ans de prati
qu-.l.nsles danses et chansons
d. uvelle.
Venez voir la petite tran^Va
\eronique Place rserve : G, 3 0 I
Briffe gnrale : 1 50.
Pansiana l maison F. Lavelaset h
Ce Soir
La Nouvelle Aurore
'.FIN)
It Baron Jlyster*
FIN)
Dimanclie
(1er ri Baudin, Fer-amus, Ar'etle
M ichal, du 1 ne Maddie dans un
film extraordinaire tir [du cl-
bre n man de \ irrun,d.
. Sara'i te Te.nb'e
mis en scne et aJaptation de Mer
cnnt< n et II i\il. C'e^t on film
patant. 1
U PARISIENNE
fllancbisserie I la Vapeur
Rue bantts Dest- ui les
Pntl au Prince. Ha't
IKSIVR.-BKIvSJAGE
FnoMnm in:
Soins partit nlieis p ur le linge
fin, l-iut co'h. 1 h mi-- s.
Vous serez pleinem nt atisfail
en envoyant votre lirge
La PAEISIETO3
Faillite A-bdail .li H ttcd
Saivant desion d Monsieur
Emrr.anuel Beauvoi-, juga commis
saire, les crancier de 1a faillite
Alil-I.ih Akmed soi t invits A se
prsenter en la Chambie du Con
s. n du Tribunal de t'niniie Ins-
lr>ce de ce res^mt, le mardi que
l'on compttra 10 du cornant & dix
heures du matin, pour I accomplis
sment d s lonnalits prvues en
l'article 471 du code de Comme ce.
Port au Piince, le /l mai l'.lia
T L' IF.N ROUX
Agent de la faillie
lcrative it lusicilfj
par I a. h-le .\l.un Ltitque
accompagn de latti le A Halmi1*
avec le pi cieux cou< ours d'un
groupe d mu-ls
l'arisiana
Jeudi 21 Mai 8 b. 1,-2 prc'ses.
Rperloire enlirem nt renou-
vel de chaiiionneltti et manolo
gus comiques.
S ,y iie dsopil m te
Posies Mu i'jue
Logaa et Btlcon- : ddes. 2 (iO
Entre gnrale : 1 ou
Les caries soni eo vente I ari
siana et li M tnufacture de Ta
bac Saint Jean, d. nul l< ie
La clientle e-1 avise qu'il a t
Imprim un mmb e de ai es cor
respo'i ltnl 'a capat l de la
sa le el qie celles-ci j jises. au
cune ,1 l'in-M'ui ne sera possibU,
ce, dans 1 intrt gnnl.
Repassez vos lames de
rasoir en dix secondes
Avec la Valet AutoStrop, raeoir
ileeuret4 qui "a rapaaa lui-mtme"
at aana ilmontar;. an dix acconda*.
La mima lama dura daa aemalnit,
aani rlan perdre ni de aon (il ni de ta
douceur. L'eaaayer, c'aat l'adopter.
te Rasoir
'
;
o-Strop
IMakiati
?u
lue du ltiafin de 1 Etat
Entre (juintin Williams ft ouju,
Vient de recevoir par le Br^
le ar cl** $\
Dt nielles Extra Fines, Tentellea de soie, Denlel]
Ruban, Calottes, Chapeaux Garnis, Piumes, Fhurs, __
tous articles pour Modes. Spart rie. 1 es Motifs Hiafc
perle pour Robes et (hapeaux, des Sacs Perle de fi
^acs Dancirgs, Chapeaux Jt-an Barl pour Entants,
Peignes coiffer tous genres dis Brosse' dents, V
Iricea, etc. etc.
fi. rlicles pour Hommes : Faux cols, Cravate, Br
de soie, Jarielles, etc. Tus articles pour mercerie et
teiux sui eiieuis.
BOU HONS EN T'IL'S GENRES el B. uihons pour
Alimentation l.iqui 'e : Liqueurs, Cognac, Vin, Chanj
.Balles eo csoul'houc et Ponpes. Jouets divers,
ccessoires dt Pharma ie n Spcialits PhaimaceuliL.
Baseiris, Tub s en caoutihouc Vins el Snop Ueschieai,'
Lavuix Histognol, Quinium Labarraque.Pepto Fer elc.elel
et de (ilaubert, Ecenns en Gros, Savons antiseptiques p
Extra ls,es^enres pour Sirops.liqueurs el Conliseiie.Color,
Nous avons reu le Vritable Th de Alues, Excella
Passez-nous voir, nos prix sont avant,
The Royal mail Sti
s>
Packel Compaq
MLe steamer ((Conwap est attendu Porti
vers le 18 du courant et partira le mme k
le* poils du Mord (uviiaiH du Irt du
pour I Kurope
Le sleaui- r Culcbn est attendu a jci_
10 juin et p n li a lo mme pur pour les
Sud, fort-au Prince et les poils du Bord
dufiet directement pjfif I li'Jtope.
J. Daaller Jr.
0 nt Gnral
ug. LE BOSSE &
Agences Reprsentai.!)
PORT-AU*PRlNGB
Agents gnraux de:
Hecker Jonas Je wt;ll ; Hilllngi
IVEW-YUHK
Farinai llajariau t 0 'Roali Rouje>
Tlie flome Insurance Compaq
NISW-YORS
Assurancr contre l'inoindU
Diamond latch Co
Alluniettea 1 Suie Home t
0. S. iiulflit r txport Compaiy
Souliers IUmIb
Citas F. Hallla(|e H' S0
Poissons ea-pa en toua rjonrei
Manulatlures Lile Ins'ce Qy
\aeuranoe sur la vij,
juilhuu Titres A.n
Vins & Champagne bordratt*
Ni, li*>IIJU
COI'LMl^tK
urre Danois, fronage et copier V^a ail
* W. S. lalhews U* Son
Tabacs jaunes et noirs-
La Nationale
San Itival
Ujaiettes Chant
Liivoli didi
zsszxjffis'"pour annivesaires' anaiito
BAI
Cil%
FUS-
Hue BoBiie-Foi


f m
Construit pour Iss Ma-vais s Ht oit s
fueu Cord
ear pou*
hiJM l*
liif pneum i
ibrtqu pou *
mauvaise
Itff*
[p&rot rsiste
milliers d*.
i, urle sol
jcahoteux
fabrication
diminua
*an//f/ in-
tui ; it I a nain
ain aluvtatne.
a-34-3
ki pibte.
cliqu p ic *l parcourt des milliers de milles un prix
_MtHiw nt b 8.
fabriqu dans tout s le* d m'tirions coura >'ei.
GOODjfTEAR
CRDTYRES
We Ulutlies Trading Coin| >" ny
Port-au-Prince, Gouaives
Cap-Hatien.
W.NDSCHIELDS!
l PareUrine pour autos '
Vitres de toutes dimensions, e 4
g* os et en dtail, coupes sur m?-
r f, S( fis l i qi*r pour iV6Jfc*t*ttP.
L m * de \ uii fifotf "
f /p f On de Mirai s l M*9 .
P ar ea? **/> onu>l m n bon ma**
Henry STVRK
lue 4'i Qu i. ( Ave 13 enface de la
jrrre
i
a maison C, L Verrat
Marchand T*Meu* ,
H> 1823 Rue du laga&in de l'Etat
Se recoin 11 m ic au pulmo ci a - n>..n.icuse cli-
entle]'pont* rMgance de sa eouye t la prompte
xecution mise dans las ouviages eonlis 1 ses soins
la maison reste ouverte Jusiju'a 8 heures rtu soir. ^J
? *rt.x modr*.
Avis In portant
i
Le public eu gnral ainsi
e les clients de la Maison
awas Hbrmanoi appre ) Iront
avec p'aiMr qu'elle Vient de re
cevoirunasiu tiin 1.1 de tissus
pour dtm s d irnii s nouveau
ts, des us-us poi r 10111. Iet*t
voilas et cou on n s le mare,
voile pour coma in ion B s de
ti, le KM l de lux \ et etc.
Comme toi joi-is !..s prix d-
tient Ui'l C i" nrruiiT.
Kaw.vsIIE1UA.VjS,
'ho, ,xj, ivue iiaversire,.
' t LOI ER
l'ourla asleee, i'ne hou
tage, nouve lem ri i om'ruile
l'otioiiville, iiu'in > i pei adaol
test le rooijii noderre bewioi
garsc* iur aut ' **''' r'' e e* ua
court pour t- in i*.
Pour le conditions. '*Ire*ser:
0-01'tv U.NV I I vS.vi'.i
Mm llrtio
i'elil'oic
f'our rau>e Je delaCSIUeSl et
iciiOLUiHUit-i'. de hU*k u.t' tu
NOUtC .m lollal- kfl* M le '
mimes pour Mcnuiitr, >arol'n
COilla lira i el jiiuiurs e i
date el bille, Ti ri beiiline r.l U.
M. c. il biika etn l fan II
cigares Oui b.-. i Fil i> ur m'H-a
et corJonuiert. Lh ^lei ti* ul ("t
CaflM li uclci de to.iUs quWil,
DOUI M'Unis 11 lai leun( '" '
!_._ u i ... -. ..i:.... i.i .. .j
**m g \ pnur M'imis 11 im leurs, i nus w
I il/*l 11 CI |\Q^ | t'|l cels, Sami.le el ouliers bUnoi/
V4t!vl'l 11 V^l IICIO il Hit Boules laMujii -."i tie6,>RiHtao|.
Bis-uils leljutc mi lu Boni f'
Cir il s II lit ne \i a s lia pu en faire.
Cipsiiaat si vjij pi-ii32 ia e H du BareU do
.lai;i.i.n'jai psittla, la Graud'Hue, y .
Rentrez la Cordonnerie
Eraest .Camille
A la Loncitne
Vous verrez que les chaussures que ce soit ur
i amande ou non sont Ultcs avee. uOl, soin* et
-.. iidit, parce que les ouvrier, qut os confeitoonent
( t les matriaux qui y sont employs rpondent et
justifient le .titre de la molsoi.
-Mjiu.- |mi u%rt ui |isi ku.id. I.i
I ia.' et ii ii n. i > | our malles e c,
L u.pes, V. i4*i d rlnpe, Bobi
cba ai mi li. s de 1.1 tei dmes
mou.-* Fallait. : Vtr; t\ M
jfese eouf lous, Vsim <
S ,njue. n ei CutKUtl
s,m u cot< n t c ;, coco, cirBjj* nquid-i b.ani l BOUT, ( ira^e
eu pite, loulel n.airm. riltbt,
Ui^u.uik, .UalljiJiigiii VlM li'
caisse ci de Unique.KpiiinJea de
nouiicw jMudiU el pei .e, Aigai]
e,slo-- :
ACE
Fa ri n B
( olombian Steauiship
Coui|>aoy Inc,
$^ sleatiui < TAUtlttvu^ Oyorita, tW*f
.Ut\u '}J^tfi ii> y vi'llxl couiaaLie^t atteiv)a a
J^it-ava-^i'rvci> tt^ttf via Cap 3taitlerv. j
cii, w pat- ua le iwwxo pai ^ue^i'ni'a^
pjui wy.ij^*. ca UHit pc>ut Jv ri^V l;> pi>n> )o ta La4>iiiit' pr ftikiat^ \t%% iScpt^
^aaer^. '
ari>ab- $rirvce, te- i3 3H*i tjW.
Gbara & C% Agents
1 n a 1 a
iconomisez
Votre argent
^jloyM pur "voire correspondance et vos travaux de burea 1 U
,ID* zerir* FOX, qui est colla doutant le plus dr aatifac ion. La
_,*? FOX prsente cei hv.tniaK qu'elle compoite dent
5 Plusdw autres aja- hmes. cVsl*
dira
que
vous ave/, dan la
contre
CONSTIPATION
prenez Jfs (
COMPRIMS
SUISSES
de DELORT, Pharmacien,
110, Hut f-alnt-Ai loin
PAHIH
K***"!^ caractres de plus et qui sont trs usuel*
^nketjT,Ur demtn,le- Empressez-vous de prendre vttre K0\-
. I Prettimann-AGGERHQLl
.Hue du Quai
C'EST LK MEILLEUR
DES PURHATIFS
PORT-AU-PRINOB
Alas-WTROSi Phrmci ALB1WTUII
Phrmci du D- Justin VI a Kl
f frt.'f- /' bonne Ph*rm*cl0*.
Compagnie Gnrale
Transatlantique ^
Ia. paqubot raravelle"pa ti de
Rordaaux le 90 Avril est attendu
Port au Prince le 18 courant .
Ilreparhia le lendeum Uilsou
arrive pour Petit (oAvc, Suniago
de lluba et les port du Sud pre-
aaul h et el p.isw.v "
1 a >uii i ilinru'ie sera fue
u'tiieurement.
Porl au Prince. IH2 mai I92J.
L'Agent, E. ROBELIN
ALUMINUM LINB
New-Ote & Scei
Amrtcan'rSteamship Co h
Prochain dpart direct
pour Porl-au Prince tUnilii
Le >l -aurai FlooJ laissera Keff-Orleua l; II Iti
couranl iliitH'.lement pour Port au l'itnee.
'Le S|S Silkelmry laissera MeW (I laus lo 29 uni
prochain tous 1rs ports d'Haili.
^ai-au-^iuw^ Ici 6 e^lai 1945
A. de Jalleis et O,
Apis Gnraux
Photographie Mouvelie
Llodomy D* Juste
A rouvert la saison par unejmagnillque lrte d'l-
gantes crations. ( ett anne, la moite, cette grande
caK 1 icitiib. ,a dcrt, que lu l'imtoy ;i| liie .Nouvelle
sera t iiiiuez v jii p. -i-.iv dj lousui.x qui dsi-
jtouluu \j uIj Muii'ua, du pius i|i .. u cLic || du
meilleur ton.
N Uilez les installations.
I*ii' nu (.entre No 1257 entre ia Hue des Casernes
et la Prison
ife-
VISITEZ
^-^s^^


LIM.TK>

Jt
Lamais&nH.SILVElU
Ceux qui n'ont p^s f.n^ore vu les jolis article? Ie
tinesse que vient de recevoir La Maison giUetc.
doivent, dans leur intrt, s'empresser de passer i
cette maison, car nul pat ils ne peuvent trouver
d'aussi beaux articles i des prix si raisonnables:
Nos articles sont vraiment de toute beaut et dt;
Irjicheur et dos prix dlient toute concurrence.
i'rpf de China couleurs assorties
i '* extra >upi ieur
marocain a carreaux
^oiiie ^ carreaux pourrobea et cheruiae
l'ricir .u* le soie a barrea
Ha Une voile n carreaux
Yoilt suisse bi ode
r.revcn fianais barres et A caireaux
Diagonal noir sup.
twmtr angi.'ii nouveaut
ery' bleu anglais suprieur
l'e. .il), arli anglais (le toutes beauts
Alp. a noir suprieur
Saint i,lune pour tailleurs
Kaki blauc suprieur
lia. i jaune anglais suprieur
iuck union b anc anijla s "nouveauts'
lJrill union tilano anglais
Tussor japonais pour ehemise A hommes et i ob-i
Heps de soie barres couleur pour chemises lioai-
mes et robos nouveauts.
Ilapiiste fine pour chemises
percale fine pour lingerie
Calicot percale pour "
Zphyr anglais pour eliemises extra sup
Organdi suisse uni et couleur
lias a joursdeuii-soie
Chaussettes cossaises pour enfants
Freneh Frisky, dernire nouveaut
l'or-lin fleura pour robes
l us,oi blanc
Cimbi'ie blanc
Voiles couleur A ban es
Shirting b:anc suprieur
Bas dentelles
lias soi- bredes
Hfls f.l brod
Lotions 4 W\eri'
Tulle jour premuro Communion
(.ouvertures blanche et couleur suprieur
Vo?ieh.^ f t8 Mad6ra ,,0ur 'liM. et jupes
\oile blanc a barres el a mouches
lit ne blanch.
ftaltaidine irianch.. ;\ barres ethnie
i^pon blanc ot coirtewa loursV
\oiiol)ianc et couleur uni
Chemisettes allemandes suprieur
Br.ibant noir anglais
liillalion toile ecrue ^
Servieltes de toiletle* blanches A couleur
Ramasses blanches pour familles
Nappe couleurs
Petites serviettes blanches damasses
On^ndi bia.ie& couleur A barres & A caneau,
Lainage cou eue anglais sup pour jupes Car'eau"
Madras a barres de soie pour chemises lm... -o
Satinette Foulard pour robes "USes "oln n"
Peignes franais* amricains
Moll 'one b ancs & couleurs sup
Pop u do oie uni blauc & < re,lle extra
Chapeau dfaille i.n<> ,| |ifi&,
Cas!mtr anifials sup ;
Cri> > i ni ode franais
CreP.,a franais a f!eu,s. dernires nouveaut
Serviottes de toilette eoul. angl*U "
Tapis cire blanc sup. pour tables
Da ->ss anglais pour fi a te Us double largeur ele elr.
Aimablesclieiils, vous qui voulez porter, ponde
ir i les plus beaux tissus qu'il soil possible de
trouver sur cette place, -re manquez pas, ivanl
d aller ailleurs, de pisser chez nou o;i le mrilleu
scceuil vous est rserv.
N. et V, Acra
GmndiRur;
r. ct d- Cavt 8 Bordeaux
Voulez-vous vous habiller avec lgance, et bon
march.
Adr *sez 'ous la Maison N. & A. AXSRA
Dont la devi,esi d vendre A petit bnfice pour
vendre b aucci p
Dans son pei .onnel, la maison compte un matre
tailleur italien sorti d'un tablissement de premier
ordre d'Italie
E'ieesi en mesure de fournir des eompletstoul faits
et sur mesure, en cheviote, diagonale, palm beacb
drlllblanc et couleur, ooupors de rasimir pour car
nions 'EU.tes pour gilets.
Bonneterie
Chemises de jour et de nuit, au ijout de clients
Cols et manchettes dernires crations. GaT c<- ns
et Pyjamas.
C* ire m ri* on const tue une innovation

et le meilleur accueil est rserv A tous ceux qui d*
sirent par une visite tre dfis sur la valeur des
travaux fournis.
luit ojstiiine command et qui ne rpond pas iu
goiU iu client est rept is,
On et le franais, anglais, espagnol et italien
fiV
" i -*a'0\V .. '
-^W:', #'&
I '4>--~T M
Kee
Sans pareils pour
leur
Solidit ]
Elgance;
Cohjorl'
fracheur
En vente partout
Pour les comman-
des s adresser t
MlttOiiitlr
Ag ents
Keds
Fabricados solamentc por la
United States Rubber Company
Voici 5 produits
Qui mettent en valeur
la beaut de la femme
Rhum Nectar
Ch.N. tiieljfiis
14 U), \\\u diiMagafciu dd I Etal
117 Hua bonne Foi.
820, R e Court*
AVS DE
succs
Grand Htel de Frai
Fosilion exceptionnelle, au centre des
proximit* de toutes les Manques, de la
de toutes les Agences de bateaux.
tenseignenv nts et lacilites pour voyager et
mobile dans toutes les parties de la 1
l'Hati et de la rpublique dominicaine.
i hambres confortables et surtout trs p.
tiatciirs dans les chambres la demande
sionaires. Cuisine franaise trs soigne
plus varies.
Diiiatule* visiter les magi
de Htel :
Vins des meilleurs orus de Bordeaux, par
ques, damajaniies, galions et par nuuieilles,
les Vins Ueciialeaux,' vous it.ouverey. le pli
choix, Il jur les qualits et pour l'Age
VINS i 'ITALIE* DESi'AGNE.
VIN l)E BUJIlGOliNb (blaucs et rouges j et le i
fouim ird in useux, jott Amricain a
Le plus gra <1 assortimeut de Liqueurs,
gins, wiskies, etc.
Absinthe fornod, Amer Pioon, \ eimoutl
CON-KIIVKS franaises et a uCrlcaines Ir
ment arrives.
Cliiarrfciei le Cuba, Aurora et Habanera.
Cl AR -Ti'fclS de loiilas les fabriques d'IIoiti
et dtail.
PAAKUSBRI et Cartes postales.
t'rir. tr* m >d$rt;
F. P. Patrizi
On trouvera
A LV MAISON V
iRue du Quat, No\16i7,
Huile d'olive de Ublo Marcel lioMi A r.o. Bordeaux; S0
\tj et l\'l bl Sardiuts et auires conserve^ fra n; iises; conJ
toutes classer; Sauce tomate Verm -ulh. Marli i et Ho-si; /
BUter, Cogoac 3 toile?, lient i Koi; Vins Raig el Use
en barriques, demi barriques et caisses de 12 bout. Chae)*.
les lleidsieck, Sucre granul et concass; V\naicre n caiimll
et n barriques de 'M gallons, etc. je te.
Mas Moulu
La Maison Qharles B/joalJens annoncerait,
qu(elle vient d'uistaller^de^ machiner dfS p\
dnies pour la priiaraion du unis inmltt.
de mas, Heurs de mais pour les'Vtila ils, fier-]
leaux et desstris.
Les dit nts de la maison trouveront ces
dm* Dus les dpts.
titre de"Vclame,il y a des conditions de
tendant U
par sacs.
ie,n y
pendant le mois d'avril pour tout achat en\
S'adresser directement la /ai
Pharmacie Sjoui
Lcnne avisja sa]clientle et aux md*jm au pul
irs.ttorai son Laboratoire d'Uij^ie ]n ul Uw
bnloyie appl.qu sous.la Direc t n d
Drtticotet b. Sjourn
L iitoraio re t uuverl toupie J3urs de7 brts
Miin< dus ir pour loaies l^s r cherches et ana yiei fi
au t ce il lomtei sjui pour le
Wa:8 iniau.i et M COU&til i'< Ure>S
Sartnt reues que le mardi de chante sem u?
WwtiWt a ta 4 Uaiiaicie pom lo rjusi^ueut uu>
IfUlTet annoei i Suegaunque
Hactiou do Was t manu
H clioi d". Inoulei,
biamen du sauf el du pus|
Examen ji aunes cale
Ixarren de crH!l
41b nui oo,
Constante Ui

kltHAil
110 ttue des Csars
rbancoiirt
Tlphone : ]\^750
- '" **-


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM