<%BANNER%>







PAGE 1

EIMATT!* DPURATIF du DMANGET Vices du Sang Varices, Glandes Mauvaise circulation Maladies de Peau Avarie Maladies des Femmes • .... %  CublUiemcnti Chtelain 3 GRANDS PRIX l.cjnng. charg.'de dtiheU, d'humcurt •l d impurett-s. circule mil,favorisant • nisi la coagMtiaa du foi, provoquant les %  dmet, les uricrs, les licmorroides et dterminant de nombreuses affections de la peau ainsi que clous et anthrax. —Ic-DPURATir DO DOCTEUB MANGET nettoie le saiix. titille et assainit l'organisme. Il vite ainsi les affections ducs a une combustion incomplte des aliments — au raientiMemeni de la nutrition (ob*'•'"• astluiu-. iiiiplivM'aic. goutte, rhumatisme, nvralgies tenaces, neurasthaie, insomnies, vertiges, sciatique, lumbagos, migraines. Chez la femme, il rgularise la cirei lai ion du sali*, facilite les poques, prpare la formation et vite les malaises de age critique. Il clairciLle teint et aiiurt la beaut de la peau. il constitue un excellent traitement de I artcno-sclt rose en abaissant la tension artrielle, en diminuaut la viscosit saa alua et en facilitant le travail des reins. I ataorat. 'tr rUrodMMl, 2. mr Valencienw Par. Cl t'" l'hariliar'-. lerqe faillanl C >:(,nat tue LCNf l.fcFLe ici Groige ci If bru a mtrtrtdi le IPtme .nui veiniirede son igne n ouvrir., I K> | .i.-iiiori de l't'irpire VYem bl y PARIS— Felln Bey, nouvel a.r faSNadter de Turqi ie en Franc?, a pir>. A Mr le P sident de la Rpublique Boaon Conseil dis Secret. d'Etat, au Palais National. Monsieur h Prsident, Messieurs les Secr, laites d'Etat, lise de-sine aclu -llemenl une oii ntation prcieuse vers les quest o ;s d.n'iet gnrai. Das pro* grammes dac'ion pub'i s et privs s'laborent, ortnrait ecttinement uoeam lioratioa des COndili >ns cjnomi* les gu raies. Non faisons o ulUoce au (ouverne nent de la II p ib ique, ses cous ils teclri que et simm^s p nuads qti9 la rpartition des travaux utiles eutte les diver es pa'ties du piys laisert la longue une sorte de '•propo. ionnel, il s ncessits et d s besoins locaux — Mais, il no is par..!', en mena temps, que l'laboration des programmes dh D.reclion tiu nie des Travaui pub ic< serjit MBguli'remenl facilite si, da s clnqu rgon, la fjill entes per su.ml ts de l'Agricg tore, de l'industrie, du C irannr.'e • t des u* tits brancha* d activit sorU'e cor respon luieol avec les p nivoi's pu blioa et taient eoeau ts sur ies besoins les plu* iram 1 ils d* leur localit C'est celle lia et iltns cet es prit, que nous avens l'h inneur. Monsieur le Prsident. Messieurs les Secrtaires d'Etat Je vous adiesser la ptition suivjnte laquelle nous serions heureux que vous vouliez bien accorder une immdiate et srbuse attention. Les travaux du chemin de fer, dj en 0OW1 entre St-vl-tret Petitf Rivire, ceux d'irrigation de la plaine de P \riibonile qui seront bientt entrepris et devrotts'ar ter, si nous nommes bien infor mg, Marchand, — c'ejt dire assez loia du rayon d'action des Gooaivaa,— favoriseront particulirement l'fMOr de SI Mire et de son hint rland. D autre part, une grands aaicattion rgne dans le district duCap Hiitien; un p ml est eu construction sur le Limbe, un tronc m de r jute va relier Pilate a Plaisance, — cet travaux devant avatiltgir srieusement le commerce du Uap au dolrimenl de celui des jaaivet. Dans une auIre direction, UgranJe routeGiosMJI-I), Po-i-ltl'ii* -arl q uelle ou iitvMi.it) cluallemeot, en facilit iit les communications entre ces deux poiuts diminuera d'auIl nt le ti alic Conaives Gros Morne, Commune qui, jusqu' prsent dperd entirement des Gonaives aux points de vue commercial et cono inique. Dans ces conditions, GoiMiveapparat comme U veille d'tre iol>e \ons avons pour d*voir urgent d'attirer l'attention des hauts pouvoirs sur cet alarmant tat de choses eu leur demandant les moyens d'y obvier. Des sommes leves sont dpenses dans la rgion de St Marc et celle du Cap Hatien: il est juste que celles qui sont jug s indispensables soient attribues, sur une chelle quitable, h notre district qui contribue, lui aussi, former les ressources du Pays. N as jugeons d'une .ncessit absolue a la bonne mircheda afTairM au dveloppement de n>Ire rgion, la cration de la route Gros-MomePi'ate qui permettra la l'oniurren^e des Goniivts et celle du (itp d • s'excercer sur. celte pla %  ; 'I • Piltle aroie* g.les,— tout en provoquait une p ntrali n c immeniale plus intim; des ii. lies et fertiles rgions qui s'ten lent entre Gras Morne et Pi late H faut aussi fnre mention d-* l'avantage important qu'il y au rait pour les voyageurs a user de cette voie notir a'river a-i ''.'•p Hattitn en v'tan e< r.tm f acci dentes du Puylbireau. N >us estimons aussi d'un in' rt considrable pour notre Ville la mise en tat de la route Gon i ves-So rces Chaudes. Ces dernire i dout les vertus dpuratives et anti rhumatismales sont renomm ;s se i ;,ient frquentes par un nombr important de maUlei si les mo yet s d'y accder le permettaient A un autre point de vue, la rgio et susceptible d un gr.tnd dve lopp.ment conomique, tant li ftvorable la culture du coton dins l'intrieur, et, sur la ciV.e, i l'exploitation di sel gemm). La lecture du dernier rapport mensuel de Mr le Conseiller Ftna cter nous persuade qn*|t existe ac tuellemunt des disponibilits qu De saurait tre mieux employ qu' des travaux d uti'il a-gente comme ceux que nous avons IV vtntage de vous signaler. Lis dpenses relativement pu leves qu'ils nces-itraient seront du reste, amplem nt rembourses au Trsor par l'augmentation du vo hm* des allaires, et partant de* recettes da l'Etal,qu'ils ne peuvent minquer d; d.erminer dans un dlai trs prochain. C'est avec l'assurance que les hauts Pouvoirs de Pliai ne resteront pas >ourds a l'appel de notre Ville dont l'avenir dpend de la ralisation de eu projets, que nus avons l'honneur Monsieur le Prsiden. Messieurs tes Se:tt lires d'Btat dtous adresser r. b-r r sprctuauaea sa'utation. Suivent it< signatures WALPm Renvoys au Correctionnel Par o d mnotee da J i;t II is t ucloa Thom s Pie:ri PhiUop*, If s prvenus Ls. Ed. Pouget, l ment Juste et Dcimm Heurt' 1 u o il t renvoy par devint le Tfi bunal Correctionnel pour y tc^ ji'gs sous la prvention d? pro'o cation l'ississinat du Chf 1^ l'Kt't par l< ptib'ica ion d'un a^li cle intilu' : t DANS LE SVNH .. paru dans le journal • L\ Poste •. La dite ordonnance & t signi ti e aux prvint* par le Commis saire du Gouvernunent. ftij % m l'Uu'aura lieu Parisiana la der nire audition du Cfaœar Ku se des Cesnqtiep du Kouban. Le spacieux l'h > tre du Champ de Mars fera encore sans aucun doute le plein,' car nul doute que notre public n'aille en grand nom bre apporler le rconfort ds sa prsence et de ses sincres applau .dissements a CM fil du Vaste Era pi r e qui, pour thaeptr un rgi me de terreur, ont iH s'exi'er et rsistant au soit hexotble qui leur est fait, uli'isenl les ressour ces de leur Ame chagrine, ma : a ar iste, pour la p'us grande dilec lion de tous ceux qui ont le ravis sant bonheur de les entendre. Nomination Nous avons appris avec plaisir a nomination de notre ami Lucien Jo Biptiste aux fonctions de Secr taira de la conmiMlon radastrale LU traie de 'a Hpubl^que d Haiti Nos meilleurs complimenta. Mouvement des navires Il a t annonc l'arrive Mi Cap taie des steamers suivants: Ancon, vers le 7 Mai prochain, venant de New York et parlant le mme jour pour Cristobal. Panama, vers le 10 Mai 1925, venant de Cristobal et partant le mme jour pour New York. Cris'obal, vers le 1 i Vat pro chsin, venant de New Y . k et par tant le mme jour pour Cris'obal. Martinique, vers le 15 Mti pro chtin. *ncoo, ve r s le 17 Mai proch in venant de Cristobal et partant la m'mejonr pour New Yok. |Mla, vers le 18 mai pochaio, venant de New York et pirtant le mme jour pour les poris du Sud. Obi un, vers le 19 mai 1925, venant de Santiago de Cuba et de Kingston et partant le mme jour pour Cap Hatien. Bogota, vers le 29 mti prochain venant de New York et partant le mme jot r pour Cayes et les poris de la Colombie. H er matin est mort aux Bara dres, aprs une courte maladie, Homre B.zile, spculateur ep den ras.bien connu Port au Prince. L'autopsie ayant t faite, le ca davre sera transport ici cet aprs midi. Les funrailles auront lieu demair matin Le convoi lai-se a la maison mortuaire sise prs du pont St Graud,Che nin des Dalles, f iour se rendre huit heures 'Eglise du Sai:r Coeur. A tous les ptrents que ce deuil atteint, et parlic.nli'ement sa veuve, nous pr entons nos plus sincres coo iolances. '..e meilleur sdatif des douleurs d'estomac SEDOGASTRIN Admis dans les Hpitaux d.PariT Ctlna inManiimmcnt : Cramn.. Brlures, Aigreq r.. 8*"^ loutour,,, N.U.*.., vroge,' Voinissemenu. OtconK.-st.onne l l'oie. f, c „ llf ieooulenentde a Bile. L "''>••" corilrt Ici r... S uerUo.de.,, .y/Sheu.* 0Dfpli encrai LaUmWr-P.ZIZINE. -.CrL FAUX S fteftl Ph.rm.cl. *| PETHUS SVERSBARP ^OL•s f cuvons drclarer formell ; r toi qi:e les plunes Wahl sont f hiqteaatM autant de soin q I i n.ui*' peu 1 8(portera Ituijronf < %  lion. I Ile sont loules en or alli I p tilleul? qualit d'iridium natui il r i lii in ent nonlfes et poliea qi, i us en Bir8iitisoDS toutes les pur lies loiin.e tant perlait. s Eli [ 11 rigides < u Utiibitti mincfs.mM rnes ou grosses suivant le ftt a heun. ( elle plume parfaite lubrique chez Vabl suprbnietit grave,oe gim.., ifiacit, enneme.bl en mbi, vou MAXWELL A MOHR " ne W P 1 ! 161S Rur da Centre OUOt VOU pou ruiT-Ai '.putNct. nain y / i'lre Mot j. THE WAHL COMPANY, NEW YORK, N. Y.. U. & J U PARISIENNE KiaoctiFsene \ la Vapeur Rue bantea Destouthes Ioit au Prince, Hi li LLSS1NE.-REPASSAGE ."** g,l'iui\inrnnE \ .Soiis particuliers p ur le linge Dn, faux cols, tlumists. Vous sert/. pleiLeuuLt satisfait en etavovaut votre linge La FJUU81&NI S contre ta CONSTIPATION preneE les COMPRIMES SUISSES de DELORT, Pharmacien, HO, Rua Saini-Anioim PARIS C'EST LE MEILLEUR DES PURGATIFS Avis Je soussign, Jet clare au public a commerce en par plus responsable deai lemeot quelconque!ti se M dame Jean Rha l'.erret, ce pourt tere.— En lonsqueia),] voue la paternit del'i a actuellemetit, vu il'lliiti depuis tantt nes. Lue aiction en ditomi i m %  esMimm-nl intent. San Francisco de < Avril 192. Jeta PORT-AO-PRINOB ALK.PETRUS; Phtmaote ALBCRTIIU Ph.rtn.ct. 4a Ju.ttn VI ARD i tout• %  !•• eonpe* PkarnioiM. srm ttoaiageu^cii'mi Globules .Maultata marrclIlMis. I I U.lu c-.1. Fuco. :efr.;a la DEPENSIER 83, ••• ug. LE BOSSE Agences— Reprtatati PORT-AU*PRlNGB Agents gnraux


PAGE 1

.** LE;;MATO %  WEU Shoe Polish ce. lire 7 YO %  a i l Les loges.de noire cirage en ple ne sonl nhi? fL TKluSK e s l %^TSflti5U; EIMeSl nnrt^ ? y *f Par ,6S fle S ,eS P |QS Selec,s Sr2,S pf, r,0 Ul t t nous avons Constants chculs: H h rSonX fcSft q ? S "" c a e Sliqa*de et h.illanl, tLe preE Mn nirml w a'resprodDi.s,elle occupe maintenant c premier rang parmi lespr.dui s s mi aires DOUCSI nmviA Sui Stt T V0S cha,lssures foreront longtemps iiaj lurdnui notre climiee n.est plus a faire et nos tirai !" Sont employs parles ladies,' enllemendn Bgftite Si Fn Sk Polisfa ci IM. IVEW-YORR Cleo. Jeausme & C 1 i0? RUC ^ Miracle, En ,ace ,Je_,a anuue iiffl^^ 'Conomisez m votre arqdot K%!pov eCOrre ? Ua 1 f i V 3 etV0i ravaux de bureau 1. '••fcrinFOY T e 1 Ce,,e donnanl 'e Plus de satisfaction U •nplMdeT.„t r ;. l, se h Dte cel ^anlage qu'elle comporte deux licSS £ a ', h,oe c'e S t- dire que vous ave, dans la 5OBIT: • a unJe fc-npre-jke/vous de prendre votre FO x tPreetzmaon-AGGERHLM .Rue du Quai On Irouvera AUIUMON 1. P/MJJUIJ.J Rue Rossi %  U l t t An t Wnfe en ro cnex ,' ^EETZMNNa&GERHOLM Ch IV. Gaetjens llIO^Rne^duMagaMn de l'Etat 117 Rne Bonne Fui. 820, Rue Courte. -vous _„ §vmm „ „ a ^ges el baptmes chez ALUMINUM LINE Hcw-Orleans & South ktim Steamsbip Co lot. Prochain dpart direct pour Torl-au Prince cHath le steamer Hijs laissera llew Jrl MIS le 5 lai pro-j i-haiii pour "aiti. le S|S Silkeliurij laissera eW iMans le 29 ina> prochain Ions,lcs ports d'IIai. <$oi-eM-<$iMcc c-> 28 auriC t^w A. de llatteis el C, APU Gnraux de jolis cadeaux pour anniversairesTFan^alnesT MAI x jFILS' Hue Bonne-Foi



PAGE 1

Ut MATIN A Grand Ftel de FraDce Ceci n'est pas lire La m m a f rtc ;,;nn ^m.nnnpUe, au centre des affaires, 0*+]* c U J. e tSMXmS Bureau de fine sse que, vient ^^^^^r de f>at| vent, dans leur interti, F ^ ^ Fosilion exceptionnelle, au centre des aliaircs, i proximit" de toutes les Banques, de la douane et de toutes les Agences de bateaux. lenseignements et lacilits pour voyayer en auto mobile dans toutes les parties de la Hpublique l'Hati et de la rpublique dominicaine. Chambres confortables et surtout trs propres, en lilateurs dans les chambres i la demande des Fenaionaires. Cuisine franaise trs soigne et dis plus varies. D*rr aidez viiUr Je* magasin Vins des meilleurs crus de Bordeaux, par barriques, laiiiejani.es, gallons et par boaUMM. ijjn 1s VlOS ileeliateaii*. vous taouwm le rlUS graud Choix, pjur Hs qualits et pour 1 ge VIN DE BOURGOGNE (blancs et rongea ; et le renomma pommard mousseux, goil Amricain ) Le plus grand assortiment de Liqueurs, Conac gius. wiskles, etc. Absinthe Pernod, Amer licon, Nermoutlie CONSERVES tranaises et amricaines frache ment arrives. CUJAKUS de Cuba, Aurora et llabanera. CIGARETTES de toutes les fabriques d lloiti •t dtail PAAFUMER1S et Cartes postales. Prix tr modr*. Car de la Rclama Je ne sais pss^anjsJre^ Cependant si vous passez du ent lu Bureau fadministration postale, la Grand bue Rentrez a la Cordonnerie Ernest Camille A la Cotise i ne Vous verre <|ue les chaussure <|ue ce soit sur caTmaoS. ou no..sont .altos svscW, %  "> £ ..Uditt. parc, „u. !.. ^MV^^gSS Si at les matriaux qui y .sont employs rep"~ ,ustlfient le ^titre de la maison. Gros La maison C, L V rr t % Ma'd Talien* Ho 1823 Rue du lagaam de l'Etat l, recommande au public et sa ^*"*entle pour .lgance de sa coupe e il. p rompte excution mise dans les ouviages confies se, soins L maison Le ouverte jusqu' S heures du soir. Prix mode et* P. P. Palrizi Solidit Elgance Confort Fiaiehiur En vente partout lour les c< n mandaa s'adresser i MLEItftfftCt VI'-" La maison F. UlW & Co lue du Magasin de I Etat \ienl de recevoir par Us Franc %'9 le arichs suivante : n ni lies Extra Fines, rente'la de oie, Dentelle Or et Argent to.s ar.uls pour Jjia. fart iw. ^ dej perles P ai 'J**j£f S? fl pour Battoir, Braam a tte, ^rfc SiT !" ** ** %  %  -* %  de. PSI.. Etal ,rl,e 1 S, e e,C 8 D l .u;ilomrr.e.: Faux coK Cravate,, Bretelle,, (.hemii d ,;,!j,afl s !et.Tou 8 a rU es pour mercerie et L,ngene.-Uu 1 Vl"Hu B a BNTuUiCMWRi B mhqn* pour pha.macie X imites I*** : Liqueur., CojSJC, Vin. Champagne authen V 1 il,i Krnuh eu Gros Savons antiseptique toutes qualits. t t de t. aubeit, Setasi aaun onlisene.Coloranls naturels. E r ^v^uTe VeTeb H? lAlpe/, Excellent dpuratif Nous avon reu ^ verua ^^ linbrM mobUe*. ENSTOUv jettes Came", Ss7S Mode en g r>s Pria aytata. fassez-nous voir, nos pus sont avantageas, 4fcTM Pabrieadoa aotameste p>r la I „ United States Rubber Company ~ Pharmacie "Sjou iii Donne avis I aa^lientle t aux mdecin et' au P^' QU*Ur tmi.i8o.m son Laboratoire d'Ulogie eo un LabDrttore u b olou *' appliqu sous la Direction du Dr Rico t et F. Sjourn ILe latoraiore t ouvert loua le jours de 7 bras du m ***£ naurts dusrir pour toutes les recherches et analyses prer i a aam t'imneinci ci iointe, saut pourle ..,,_,. IWs-rm mu et ia constante Ufe>ecrj.crie Seront reues que le mardi de chaque semaine. S'adre ir la Phirnncie poarlea reusjigijaien'*1 naves d'nrinAs ut Suegasinque Kalhn de Wassermann H'".action de Tnboulet, Kiama.a du aaQg e< du pue Exa H'n des matires locale" Examen d et a carreaux Crpon franais a b.rrt s e* Diagonal noir sup S rge bleu anglais suprla u PsXbaaeh anglais de toutes taaute Alpiua noir suprieur Satin! China pou.' tailleurs Kaki blanc suprieur Di'ill union blano anglais mes et robos nouveauU a. nantiate fine pour chemises Percale fine pour lingerie Calicot percalo pour .. c a*.*.*trVsu 1 Zphyr anglais pour chemisesl^extra.sup I Organdi suisse uni et couleur lias A loursdeini-soie Chaussettes cossaises pour enfants Franeh Frisky, daralre nouveaut; Poplin fleurs pour robes Tussor blaac Llmbrla blano Voiles couleur barres Shirting blanc suprieur Bas dentelles Bas soie brcd£s B is lil brod Lotions "PWart*' Tulle pour premire Communion J Couvertures blanche ^t coulaor •ttprleur< ba :des-brodees Madera pour chemisas et||P Voile blanc barres et a mouches 1at'ne blanche Gabardine blanche barre et unie Crpon blanc et couleur |oura Voiie liianc et couleur uni Chemisettes allemandes suprieur t Brabaat noir aiglats tnilatlon toile crae '• Serviettes de toilettas b'ano les A couleur damassesblanclns pour famlllss, Nappet. couleurs Petites serviettes blanohes, damaaaaes Organdi blanc & oouleur barres & Lainage couleur anglais sup. pour |upetp Madras barres de sola pour chemises Satinette Foulard pour robes peignes franais* amricains Molletons b ancs Se couleurs sup. J Poplin de sois uni blano & crme Jextra Chapeau de paille iine (l'Italie Casimir anglais sup Crpon brod franais Crpon franais fleuis, dernires nouveaw S rviettes (le toilette cou, anglais — I a pis cir blanc sup. pour tables Damass anglais pour matelas double iar Aimables clients, vous qui voulez porlr;i-, les plus beaux tissus qu'il soit trouver sur elle place, ne manques d'aller ailleurs, uV passer chez nou o %  • acceuil \ uns est rserv. Mas Moulu La Isison'Obarles R. 'dœljens annonce (|u%He u vient d'installer des machnesaii dnies pour la prparation du mais P de mais, Heurs de mais pour les enlsaaM teau> et desserts. ^ Les clients de la maison trouveront < dans tius les dpts. iiAsll tilie de rclame,.! y a des cont l ^ i rril pendant le mois d'avril pour tout se pr sacs. < ^'adresser di ce en eut a w/ 110 Hue des Csars Tlphone : N^75



PAGE 1

DIRECTEUR PROPRIETAIRE \MPR1MEIR Clment May loi. e BOIS VERNA 1358, Rue Amricain* NUMERO 20 CENTlMES l Quotidien TLPHONE N* 242 ta plus grtod intrt de lliomart n'est pas d^ rerbercber la plaa que l'otijuu/ la meilleure : c'est d'tre sa pice, celle que l'on remplit bien, celle dont on est capable. Joies SI ION Ptoe ANNEE N 549(1 POrtT r-PRINCrXHAITTii MARDI 5 MAT 192.-, 4, POLITIQUE GNRALE UJONUBDI k Protocole Fabrique O MOSPS LesElcctiDS Municipales en France mn mouvant dbat, le de la Socit des Nadicid de renvoyer le ide Genve la pro)le, qui a'eftorI sauvegarder l'esprit et |liOQ8 essentielles. Ju i t dit. le Protocole n'est imort et tout espoir rdu de taire revivre lisation suprieure % qui a dj re\u l'aAl vingt Etats et dont |t pris la dfense av • • et nol>le loquence. ;vain, videmment, de lur un nouveau reviidela politique anglaise, luonluepar M.Gham 'M permet aucun doute Le gouvernement itr actuel n'adhrera ni priacip %  iif l'arbitrage Dit 11 ne veut pa; ru i ancrions gnrales, itiq et et collectives, latent clialauil, I aurnier, pir MM Benes IBoncour. Tout en res1 l terrain du pac'e, il uit l'organisation de la universelle que sous la d'iccords partiels dont ; encore que trs grandes lignes compte des crasan)iliits qu'imposI, en raison mme ice, le plan d'assis oiutu lie adopt par la i Assemble, il se refuse las promesr es platoniifikm par MMacIW* obtenir le dsarifcYBurtta. Declinan de gendarme des mers %  KuaafouJwntlui taire •J Qui J'wr.u't olilig ii flotte au service de la fi*, craignant aussi des canons avec les Etats ne m partie de la Socit ^fj* rt l consq uences conomiques apaur une large chelle. M a engager qu' bcn >r des t accords sppondant des ncessii. ttoioet Baldwin laisse l[re ainsi les grands esfil fonde sur les divers projets de pactes cinq ou sept auxquels donnrent lieu les rcentes propositions allemandes. Son but immdiat parat tre de reprocher la France et l'AUemigoe pour dtacher cette dernire de l Russie et empcher la formation de ce bloc oriental et asiatique qu'il redoute par-dessus tout. Mais qu'il russisse ou non dans son dessein, le? • accords spci IUX qu'il prconise ne constitueront jamais qu'une ta pe. Il a met d'ailleurs lui-mme < qu'ils notant tre connus dans l'esprit du Pacte et tre excuts en troite harmonie avec la Socit des Nations et sous ses auspices. Celle-ci reste donc le recours suprme en cas d'chec, le grand organisme de contrle et de coordination. C'est elle qu'il incombe de complter ces accords spciaux, de les combiner entre eux de faon ne pas laisser subsister d* lis u-e/de veiller ce que la scurit soit g*le pour tous. Quoi qu'onffassa, on revient ainsi aux grsnds principes qui sont la base du Protocole et c'est ce que fit admirablement ressortir M. Briand, parlant au nom de la France des petits p ys qui veulent tre protgs, eux aussi, contre les risques de guerreIl n'y a donc pas opposiion absolue entra la polttiqu i prudemment conservatrice du cabinet britannique et la conception franaise qui est celi* au?si d la grande majorit de l'assembleIl s'agit simplement de trou v. r une formule assez souple pour concilier les rserves lormelles de la Grande Bretagne touchant l'arbitrage obligatoire et l'ide de sanctions collectives avec le nvin'ini du programme d'assistance mutuelle esquiss l'automne pass, pour faire entrer les accords occasionnels et rgionaux prconiss par M' Chamb rlain dans le cadre des garanties gnrales de scurit, telles quelles turent dfinies par la dernire Yssemble* Ce s ira la tche de l'Assemble prochaine... Borras & Navarro Rue du Magasin de VlAat La Fabrique de losaques a l'honneur d'oflrir ses services aux Ingnieurs, architectes,particuliers de la Capitale et de la Province pour l'excution des travaux en carreaux-mosaiques de toute beaut et de desseins varis,blocs en ciment,oTanit,pierre artificielle, balustrades,dcorations, travaux au cimetires: tombes, caveaux, etc. prix modrs.--Faites nous une visite.le meilleur accueil vous est rserv. Pour les conditions de vente,s'adresser *. Monsieur LOPE RlYEH. en lace de la Poste. Borras # Navarro N. Herriot a t rlu luire le Lyon Dais tous les arroidisseneits'e Paris, les femmes ont,, manifest en prsentant des candidates. PARIS-— Les premiers rsultats des lections municipales parve nus de la province ne semblent pas indiquer un grand change ment de couleur politique en %  i an ce. A t'aris et dans les gr ndes 'villes, lesjjcouseillers sortants ont t rlus dans beaucoup de cas avec trsl'peu de modification!. Bordeau seul fait exception, le cartel des gauche y a battu le cen tre. t u nouveau tour de scrutin sera probablement ncessaire dans certaines villes et il est possible que la situation des pnitis -e trou ve de ce tait lgrement modifie. M. Herriot a ele rlu une loi te majorit L\on o il est maire. Les femmes OL( profit de la circonstance pour faire uue ma nilestatioo eu prseulant des can didates dans tous les airondisse ments de Paris : !ou!ea les listes communistes avaient a leur tte le nom d'une femme Comme la loi concernant l' ig bilil des iemims •si encoie e.. suspens au Snat, on avait tout d'abord annonce que tous les votes exprims pour les femmes seraient annuls, mais sa medi soir le prlet de la Seine a fait connatre que ces v>(es se raient compts afin qu'on pt d terminer la inajorilc absolue. Les premiers rsultats connus sont d favorables aux communi tes qui OOl perdu les sigea dans |. virons de 'aris on, client rcJD ment M. Milleraml, il s'effi reenl de mettre uu cercle rouge autour de la capitale. fus ils ilorips ((Et m )i aussi, si j'ta'sParmnion. Aprs la grande bataille d'Issus eu :t:t:i (av. .1. C.) o Alexandre de Macdoine vainquit Darius Godoraan, roi des Perses, celui ci fit son vainqueur les offres de paix les plus brillantes et les plus aven tageuses. Parmaion conseilU vivement Alexandre d'agrer les proposi tioos du roi perse. Il lui dit : c J accepterais si j'tais A le \ i n d rt\ — Et moi aussi, si j'tais P<*r mnion -> rpliqua le fils de Phi lippe. — %  i % % %  Conseil d'Etat 0 Hier, aprs sanction d'un procs veroal la Commission charge de rpondre au Message Prsidentiel accompagnant l'Expos Gnral de la situation a lu le projet de rpon se.— Une dputalion compose des Conseillers Thomas, Li/aire et Pinchinat est charge do remettre Son Excellence la rpinse son Message. Aprs la sance publique la Section de Justice a travaill jus qu' une heure de l'aprs midi avec l'assistance du Secrtaire d ti tat de la Justice. Les Vols Messieurs les voleurs agissent, parait-il, sans s'inquiter nullement de l'action de la police et multiplient leurs exp'oits. C'tait dans la nuit du samedi au dimanche, la maison Daccarret qui recevait un assaut des cambrio leurs, et vovait sa cai-sc s'allger de la belle "petite somme de deux cent quatre vingt huit dollars, ce qui fait prsumer que pour cette fois au moins, l'on a'est trouv en lace d'un ou de quelques habitus de la maison qui s'y taient ren dus dans un but nettement arrt, car les marchandises n'ont prsen t aucun ettralt aux visiti urs roc turnes. Hier soir c'tait he tour de Mr Lon toco la Hue Macajoux qui se voyait priver de quelques pla • ques de son gramophone et le salon de coiffure de M. Justin Arbuthnott, la nuit dernire, a la Hue Dants Destouches tait dva Us compltement. Rien ne rsista la tantaisie insatiable des cam brioleurs : glaces, serviettes, ciseaux, rasoirs, poudrires, l< ndeu ses, enfin tout le matriel du petit tablissement fut enlev. Les allures de ces audacieux oprateurs prennent des propor tioos vraiment inquitantes et il importe que la Police adopte des dispositious assurant ainsi plus do scurit. Autrement il va falloir que eba cun monte la garde. Les Assises Hier, le Jury des Assises avait L se prononcer sur une prventio d'assassinat ; la cinquime sur les oeuf aff ires entendues depuis l'ouverture de la prsente session criminelle. Deux prvenus sont sur la sel lette : Cnatus Cna et Attilus Ti lus. Us sont accuss d'avoir assis sine, au mois de Dcembre der nier, le nomm Paul Franois. L? drain %  s'est dr>ul dans les r gions de l'Arcahaie et. dtail hor rible, le cadavre ne put tre d couvert que quinze jours aprs moiti dvor par les chiens. Voil contre quelle accusation Mesllermann benjamin et Ceorgis Corvington avaient assum la difli cile t'die de dfendre Cnatus Ce na et Attilus Tilus. L'aulience tait prside par le Doven Harau. le Jury par Mr Joseph Nicolas. Il n'y avait point de Partie civi'e. Trois tmoins se prsentent. Deux d'entre eux, pre et cohabi tant de l'un des accuss ae sont entendus qu' titre de renseigne ments; cependant leurs tmoigna ges sont accablants poi r les deux prvenu*. Le substitut Orvy ,1 -au repr sente le Ministre public ; lu en core la dillioult de la tache a aug mente pour les dfenseurs, car, le rquisitoire du Parquet longuement dvelopp charge terriblement les accuss. Le Jury, aprs avoir cout d bits et plaidoiries, revint de la Chambre de dlibration avec un verdict de culpabilit. Cnatus Cna et Attila Tilus sont condamns aux travaux forcs perptuit. Il tait H heures du soir. Nouvelles Etrangres Par Cable la Glacire A la suite dn malheureux inci dent que nous rapportions ces ours derniers et au cours duquel e gardien de nuit de l'Usine Glace, Cass us Charte, tut sauva gement frapp par l'.ngnieur en Chef, Mr Dinner, nous venons d'ap prendre que ce dernier, requis de ae prsenter par devant le juge d'Instruction s'est enfui. Cette attitude suffit amplement pour tablir la culpabilit de Mr Dinner et il importe que oonohs tant son absence, une dcision de justice intervienne stigmatisant sa conduite agressive et l'obligeant des rparations. Dans l'aviation LAKElllKSI '(XewJeraey),:!— Le diiigeab'e Los Angeles a pris son vol aujourd'hui pour un vova g* d'essu a Porto Kico. Le temps .tait ila : lorsque le dirigeable quiU son mat d'amarrage lt heures du matin, il s'leva rapide ment 1800 piedi, hsita pendint quelles instants au milieu des courants ariens puis pointant vers le sud il se perdil bientt l'hori /.on. Le Los Angeles porte '611 per sonnes sous les ordres du capitai ne (Jeorge W. Steele. Cet quipa ge compte 33 hommes, deux ofli ciers de l'aviso d'amarrage ( Hatoki ) et un reporter photographe fert le Ple nord 0SL0,3 Mai—L'expdition pour le ple nord dirige par le capital ne M. A nundsen se mettra en ru te probablement vis la lin Mai. Elle partira de l'Ile des Dar.ois s.ir la cota nord'ouest >l > Spit/herg. i 'e-i de ce mme point que partit, il y a 2s ans, l'expdition en billon de l'ingnieur Andr qui devait finir de faon tragique. L'expdition Xmundsen partira du %  flM point ou le ballon d'Andr prit 90U vol. • A la suite des troubles • mentaui, le.Priooe Georges de Serbie sera intern BELCRADK, 2 MaiSur la re co umandation du ter minidre de Yougoslavie le roi Alexandre vient de signer le dcret d'internement du prince Georges dont l'tat n cessiterait, parait il, cette mesure. Le roi Alexandre est le lils cadet du feu le roi Pierre de Serbie. Il monta sur le trne la place de son frre an le prince hritier Georges qui renona ses droits la couronne, renonciation IIUI fui approuve par l'assemble.Dt pu's plusieurs annes on laissait entendre que le prince ieorges soutirait de troubles mentaux. Autour des proebains Jeux Olympiques de \\)IH 5 D'autre part, nousavon* t sa ti-lait d'apprendre que les emploves hadiens qu'une roenta ein juste AMSTERDAM, :i— La Clnmbre mesure avait frapp}, ont t rap Hasse du parlement hollandais vo pels i leur tche. Notre campa tara trs probablement mercredi goe en faveur de ces pres de fa sir le crdit de 1 million de fio mille a donc abouti au succs que rins pour les Jeux olympiques de nous lsirioos, aussi, nous prenons r.iis.La commission des nuances plaisii fliciter la direction de a tabli un rapport favorable au l'Isin 1 i r -!ace de son geite, qui, projet de lot, mai la chambre S our tre quelque pau tardif n'en galement divise pour et contre orne te pas moins heureua. la proposition Au laroc PJjTETOJ AN— Des nouvelle* par venues de l'intrieur annoncent qu'Abdel Krim, • lie!' des rebelles, prpare une grande offensive con tre la zone franaise ; il aurait, parait il, mobilis 1rs ltiffnins a Vebel, la plus g ando partie des Gaineras, Abeui, /.eroual. Toutes les mesures sont prises pour prserver les jours ait roi de Bulgarie contre lei iles>eins criminels communistes S0F1 V — L'ejqii'Ht; qui se pour suit au sujet du complol pour fai re sauter le palais royal a motiv la communication suivaute : Aussitt iprfl l'explosion de la bombe dans la cathdrale,le bruit a couru que le palais et les li.fi ments ministriels allaient Atre mios Une enqute trs -tricte, conduite par le personnel du pa lais, amena l'anestalion de trois oi quatre personne-, qui lurent mises plus lard eu libert. 4^0n avait dit qu'un paaaift sou terra:i> av ut t dcouvert sous le aU's, u'est taux.Il ex ste a cet eu oit un pet t^canal ou plutt une fosse et on s'est simplement assu r si Ton pouvait 1 utiliser pour faire sauter le palais ou ,i eonsta t que ce passage tait trop troit et qu'aucun tre humain ne pou vaii j glftar. A la suite des rcents vne ments de bolia, des prcautions extraordinaires sont prises pour la s-'uril du roi, mais dan milieux tfuciela ou dmenl cat^o riquemeni qu'un attentai poui la< re sauter le* rsidences royales ait t dcouvert. la crise ^ministriel le se prolonge toujours en Boljujue BRUXELLES Le baron e Itr.K oue.ille, charg mer-redi ps'f le roi de Wmer un nouveau cabi net, a inlorm le souverain que ses efforts taient rests mlru<\ tueux. Nouvelles Diverses PAHIS— Les lections municipa les se sont droules avec calme. La proportion des votants semble gnrale me.it assez forte. VARSOVIE,'.) MaiA la suite de l'explosion d'une bombe, on a dcouvert une fabrique d'explosifs dans un local occup par [ par'J agrarien indpendant et servant aux intrts communistes.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06416
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, May 05, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06416

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PROPRIETAIRE
\MPR1MEIR
Clment May loi. e
BOIS VERNA
1358, Rue Amricain*
NUMERO 20 CENTlMES

l
Quotidien
TLPHONE N* 242
ta plus grtod intrt de lliomart
n'est pas d^ rerbercber la plaa
que l'otijuu/ la meilleure : c'est
d'tre sa pice, celle que l'on
remplit bien, celle dont on est
capable. Joies SI ION
Ptoe ANNEE N 549(1
POrtT r-PRINCrXHAITTii
MARDI 5 MAT 192.-,
4,
POLITIQUE GNRALE
ujonubdI k Protocole
Fabrique O MOSPS LesElcctiDS Municipales en France
mn mouvant dbat, le
de la Socit des Na-
dicid de renvoyer le
ide Genve la pro-
)le, qui a'eftor-
I sauvegarder l'esprit et
|liOQ8 essentielles.Ju i
t dit. le Protocole n'est
imort et tout espoir
rdu de taire revivre
lisation suprieure
?, qui a dj re\u l'a-
Al vingt Etats et dont
|t pris la dfense av
et nol>le loquence.
;vain, videmment, de
lur un nouveau revi-
idela politique anglaise,
luonluepar M.Gham
'm permet aucun doute
Le gouvernement
itr actuel n'adhrera
ni priacip iif l'arbitrage
Dit 11 ne veut pa; ru
i ancrions gnrales,
itiq et et collectives, la-
tent clialauil, I au-
rnier, pir MM Benes
IBoncour. Tout en res-
1 l terrain du pac'e, il
uit l'organisation de la
universelle que sous la
d'iccords partiels dont
; encore que trs
grandes lignes
compte des crasan-
)iliits qu'impos-
I, en raison mme
ice, le plan d'assis
oiutu lie adopt par la
i Assemble, il se refuse
las promesr es platoni-
ifikm par M- Mac-
IW* obtenir le dsar-
ifcYBurtta. Declinan
de gendarme des mers
'KuaafouJwntlui taire
J Qui J'wr.u't olilig
ii flotte au service de la
fi*, craignant aussi des
canons avec les Etats ne
m partie de la Socit
^fj* rt l consq uences
conomiques ap-
aur une large chelle.
M a engager qu' bcn
>r des t accords sp-
pondant des ncessi-
i.
ttoioet Baldwin laisse
l[re ainsi les grands es-
fil fonde sur les divers
projets de pactes cinq ou
sept auxquels donnrent lieu
les rcentes propositions alle-
mandes. Son but immdiat pa-
rat tre de reprocher la France
et l'AUemigoe pour dtacher
cette dernire de l Russie et
empcher la formation de ce
bloc oriental et asiatique qu'il
redoute par-dessus tout.
Mais qu'il russisse ou non
dans son dessein, le? accords
spci iux qu'il prconise ne
constitueront jamais qu'une ta
pe. Il a met d'ailleurs lui-mme
< qu'ils notant tre connus
dans l'esprit du Pacte et tre
excuts en troite harmonie
avec la Socit des Nations et
sous ses auspices. Celle-ci res-
te donc le recours suprme en
cas d'chec, le grand organisme
de contrle et de coordination.
C'est elle qu'il incombe de
complter ces accords spciaux,
de les combiner entre eux de
faon ne pas laisser subsister
d* lis u-e/de veiller ce que la
scurit soit g*le pour tous.
Quoi qu'onffassa, on revient
ainsi aux grsnds principes qui
sont la base du Protocole et
c'est ce que fit admirablement
ressortir M. Briand, parlant au
nom de la France des petits
p ys qui veulent tre protgs,
eux aussi, contre les risques de
guerre-
Il n'y a donc pas opposiion
absolue entra la polttiqu i pru-
demment conservatrice du ca-
binet britannique et la concep-
tion franaise qui est celi* au?si
d la grande majorit de l'as-
semble- Il s'agit simplement
de trouv. r une formule assez
souple pour concilier les rser-
ves lormelles de la Grande Bre-
tagne touchant l'arbitrage obli-
gatoire et l'ide de sanctions
collectives avec le nvin'ini du
programme d'assistance mu-
tuelle esquiss l'automne pass,
pour faire entrer les accords oc-
casionnels et rgionaux prco-
niss par M' Chamb rlain dans
le cadre des garanties gnrales
de scurit, telles quelles tu-
rent dfinies par la dernire Ys-
semble*
Ce s ira la tche de l'Assem-
ble prochaine...
Borras & Navarro
Rue du Magasin de VlAat
La Fabrique de losaques a l'honneur d'oflrir ses
services aux Ingnieurs, architectes,particuliers de la
Capitale et de la Province pour l'excution des travaux
en carreaux-mosaiques de toute beaut et de des-
seins varis,blocs en ciment,oTanit,pierre artificielle,
balustrades,dcorations, travaux au cimetires: tombes,
caveaux, etc.
prix modrs.--Faites nous une visite.le meilleur
accueil vous est rserv.
Pour les conditions de vente,s'adresser *. Monsieur
LOPE RlYEH. en lace de la Poste.
Borras # Navarro
N. Herriot a t rlu luire le Lyon
* Dais tous les arroidisseneits'e Paris, les femmes ont,, manifest
en prsentant des candidates.
PARIS- Les premiers rsultats
des lections municipales parve
nus de la province ne semblent
pas indiquer un grand change
ment de couleur politique en ' i an
ce. A t'aris et dans les gr ndes
'villes, lesjjcouseillers sortants ont
t rlus dans beaucoup de cas
avec trsl'peu de modification!.
Bordeau seul fait exception, le
cartel des gauche y a battu le cen
tre. t u nouveau tour de scrutin
sera probablement ncessaire dans
certaines villes et il est possible
que la situation des pnitis -e trou
ve de ce tait lgrement modifie.
M. Herriot a ele rlu une
loi te majorit L\on o il est
maire. Les femmes ol( profit de
la circonstance pour faire uue ma
nilestatioo eu prseulant des can
didates dans tous les airondisse
ments de Paris : !ou!ea les listes
communistes avaient a leur tte le
nom d'une femme Comme la loi
concernant l' ig bilil des iemims
si encoie e.. suspens au Snat,
on avait tout d'abord annonce que
tous les votes exprims pour les
femmes seraient annuls, mais sa
medi soir le prlet de la Seine a
fait connatre que ces v>(es se
raient compts afin qu'on pt d
terminer la inajorilc absolue. Les
premiers rsultats connus sont d
favorables aux communi tes qui
OOl perdu les sigea dans |.
virons de 'aris on, client rcJD
ment M. Milleraml, il s'effi reenl
de mettre uu cercle rouge autour
de la capitale.
fus ils ilorips
((Et m )i aussi, si j'ta'sParmnion.
Aprs la grande bataille d'Issus
eu :t:t:i (av. .1. C.) o Alexandre
de Macdoine vainquit Darius Go-
doraan, roi des Perses, celui ci fit
son vainqueur les offres de paix
les plus brillantes et les plus aven
tageuses.
Parmaion conseilU vivement
Alexandre d'agrer les proposi
tioos du roi perse. Il lui dit :
c J accepterais si j'tais A le \ i n d rt\
Et moi aussi, si j'tais P<*r
mnion -> rpliqua le fils de Phi
lippe.

i
Conseil d'Etat
0
Hier, aprs sanction d'un procs
veroal la Commission charge de
rpondre au Message Prsidentiel
accompagnant l'Expos Gnral de
la situation a lu le projet de rpon
se. Une dputalion compose
des Conseillers Thomas, Li/aire et
Pinchinat est charge do remettre
Son Excellence la rpinse son
Message.
Aprs la sance publique la
Section de Justice a travaill jus
qu' une heure de l'aprs midi
avec l'assistance du Secrtaire d ti
tat de la Justice.
Les Vols
'
Messieurs les voleurs agissent,
parait-il, sans s'inquiter nulle-
ment de l'action de la police et
multiplient leurs exp'oits.
C'tait dans la nuit du samedi
au dimanche, la maison Daccarret
qui recevait un assaut des cambrio
leurs, et vovait sa cai-sc s'allger
de la belle "petite somme de deux
cent quatre vingt huit dollars, ce
qui fait prsumer que pour cette
fois au moins, l'on a'est trouv en
lace d'un ou de quelques habitus
de la maison qui s'y taient ren
dus dans un but nettement arrt,
car les marchandises n'ont prsen
t aucun ettralt aux visiti urs roc
turnes.
Hier soir c'tait he tour de Mr
Lon toco la Hue Macajoux qui
se voyait priver de quelques pla
ques de son gramophone et le sa-
lon de coiffure de M. Justin Ar-
buthnott, la nuit dernire, a la
Hue Dants Destouches tait dva
Us compltement. Rien ne rsista
la tantaisie insatiable des cam
brioleurs : glaces, serviettes, ci-
seaux, rasoirs, poudrires, l< ndeu
ses, enfin tout le matriel du petit
tablissement fut enlev.
Les allures de ces audacieux
oprateurs prennent des propor
tioos vraiment inquitantes et il
importe que la Police adopte des
dispositious assurant ainsi plus do
scurit.
Autrement il va falloir que eba
cun monte la garde.
Les Assises
Hier, le Jury des Assises avait
L se prononcer sur une prventio
d'assassinat ; la cinquime sur les
oeuf aff ires entendues depuis
l'ouverture de la prsente session
criminelle.
Deux prvenus sont sur la sel
lette : Cnatus Cna et Attilus Ti
lus. Us sont accuss d'avoir assis
sine, au mois de Dcembre der
nier, le nomm Paul Franois. L?
drain s'est dr>ul dans les r
gions de l'Arcahaie et. dtail hor
rible, le cadavre ne put tre d
couvert que quinze jours aprs
moiti dvor par les chiens.
Voil contre quelle accusation
Mesllermann benjamin et Ceorgis
Corvington avaient assum la difli
cile t'die de dfendre Cnatus Ce
na et Attilus Tilus.
L'aulience tait prside par
le Doven Harau. le Jury par Mr
Joseph Nicolas. Il n'y avait point
de Partie civi'e.
Trois tmoins se prsentent.
Deux d'entre eux, pre et cohabi
tant de l'un des accuss ae sont
entendus qu' titre de renseigne
ments; cependant leurs tmoigna
ges sont accablants poi r les deux
prvenu*.
Le substitut Orvy ,1 -au repr
sente le Ministre public ; lu en
core la dillioult de la tache a aug
mente pour les dfenseurs, car, le
rquisitoire du Parquet longuement
dvelopp charge terriblement les
accuss.
Le Jury, aprs avoir cout d
bits et plaidoiries, revint de la
Chambre de dlibration avec un
verdict de culpabilit.
Cnatus Cna et Attila Tilus
sont condamns aux travaux forcs
perptuit.
Il tait H heures du soir.
Nouvelles Etrangres
Par Cable
la Glacire
A la suite dn malheureux inci
dent que nous rapportions ces
ours derniers et au cours duquel
e gardien de nuit de l'Usine
Glace, Cass us Charte, tut sauva
gement frapp par l'.ngnieur en
Chef, Mr Dinner, nous venons d'ap
prendre que ce dernier, requis de
ae prsenter par devant le juge
d'Instruction s'est enfui.
Cette attitude suffit amplement
pour tablir la culpabilit de Mr
Dinner et il importe que oonohs
tant son absence, une dcision de
justice intervienne stigmatisant sa
conduite agressive et l'obligeant
des rparations.
Dans l'aviation
LAKElllKSI '(XewJeraey),:!
Le diiigeab'e Los Angeles a pris
son vol aujourd'hui pour un vova
g* d'essu a Porto Kico. Le temps
.tait ila : lorsque le dirigeable
quiU son mat d'amarrage lt
heures du matin, il s'leva rapide
ment 1800 piedi, hsita pendint
quelles instants au milieu des
courants ariens puis pointant vers
le sud il se perdil bientt l'hori
/.on. Le Los Angeles porte '611 per
sonnes sous les ordres du capitai
ne (Jeorge W. Steele. Cet quipa
ge compte 33 hommes, deux ofli
ciers de l'aviso d'amarrage ( Ha-
toki ) et un reporter photographe
fert le Ple nord
0SL0,3 MaiL'expdition pour
le ple nord dirige par le capital
ne M. A nundsen se mettra en ru
te probablement vis la lin Mai.
Elle partira de l'Ile des Dar.ois
s.ir la cota nord'ouest >l > Spit/-
herg. i 'e-i de ce mme point que
partit, il y a 2s ans, l'expdition
en billon de l'ingnieur Andr
qui devait finir de faon tragique.
L'expdition Xmundsen partira du
flM point ou le ballon d'Andr
prit 90U vol.
A la suite des troubles
mentaui, le.Priooe Geor-
ges de Serbie sera inter-
n
BELCRADK, 2 Mai- Sur la re
co umandation du ter minidre de
Yougoslavie le roi Alexandre vient
de signer le dcret d'internement
du prince Georges dont l'tat n
cessiterait, parait il, cette mesure.
Le roi Alexandre est le lils cadet
du feu le roi Pierre de Serbie. Il
monta sur le trne la place de
son frre an le prince hritier
Georges qui renona ses droits
la couronne, renonciation iiui
fui approuve par l'assemble.Dt
pu's plusieurs annes on laissait
entendre que le prince ieorges
soutirait de troubles mentaux.
Autour des proebains
Jeux Olympiques de \\)IH
5
D'autre part, nousavon* t sa
ti-lait d'apprendre que les emploves
hadiens qu'une roenta einjuste AMSTERDAM,:i La Clnmbre
mesure avait frapp}, ont t rap Hasse du parlement hollandais vo
pels i leur tche. Notre campa tara trs probablement mercredi
goe en faveur de ces pres de fa sir le crdit de 1 million de fio
mille a donc abouti au succs que rins pour les Jeux olympiques de
nous lsirioos, aussi, nous prenons r.iis.La commission des nuances
plaisii fliciter la direction de a tabli un rapport favorable au
l'Isin1 i r-!ace de son geite, qui, projet de lot, mai la chambre
Sour tre quelque pau tardif n'en galement divise pour et contre
orne te pas moins heureua. la proposition
Au laroc
PJjTETOJ AN Des nouvelle* par
venues de l'intrieur annoncent
qu'Abdel Krim, lie!' des rebelles,
prpare une grande offensive con
tre la zone franaise ; il aurait,
parait il, mobilis 1rs ltiffnins a
Vebel, la plus g ando partie des
Gaineras, Abeui, /.eroual.
Toutes les mesures sont
prises pour prserver les
jours ait roi de Bulgarie
contre lei iles>eins cri-
minels communistes
S0F1 V L'ejqii'Ht; qui se pour
suit au sujet du complol pour fai
re sauter le palais royal a motiv
la communication suivaute :
Aussitt iprfl l'explosion de la
bombe dans la cathdrale,le bruit
a couru que le palais et les li.fi
ments ministriels allaient Atre
mios Une enqute trs -tricte,
conduite par le personnel du pa
lais, amena l'anestalion de trois
oi quatre personne-, qui lurent
mises plus lard eu libert.
4^0n avait dit qu'un paaaift sou
terra:i> av ut t dcouvert sous le
aU's, u'est taux.Il ex ste a cet eu
oit un pet t^canal ou plutt une
fosse et on s'est simplement assu
r si Ton pouvait 1 utiliser pour
faire sauter le palais ou ,i eonsta
t que ce passage tait trop troit
et qu'aucun tre humain ne pou
vaii j glftar.
A la suite des rcents vne
ments de bolia, des prcautions
extraordinaires sont prises pour
la s-'uril du roi, mais dan
milieux tfuciela ou dmenl cat^o
riquemeni qu'un attentai poui la<
re sauter le* rsidences royales
ait t dcouvert.
la crise ^ministriel le se
prolonge toujours en Bol-
jujue
BRUXELLES Le baron e
Itr.K oue.ille, charg mer-redi ps'f
le roi de Wmer un nouveau cabi
net, a inlorm le souverain que
ses efforts taient rests mlru<\
tueux.
Nouvelles Diverses
Pahis Les lections municipa
les se sont droules avec calme.
La proportion des votants semble
gnraleme.it assez forte.
VARSOVIE,'.) Mai- A la suite
de l'explosion d'une bombe, on a
dcouvert une fabrique d'explosifs
dans un local occup par [ par'J
agrarien indpendant et servant
aux intrts communistes.


EIMATT!*
DPURATIF
du
D- MANGET
Vices du Sang
Varices, Glandes
Mauvaise circulation
Maladies de Peau
Avarie
Maladies des Femmes

....

CublUiemcnti Chtelain
3
GRANDS PRIX
l.cjnng. charg.'- de dtiheU, d'humcurt
l d impurett-s. circule mil,- favorisant
nisi la coagMtiaa du foi, provoquant les
dmet, les uricrs, les licmorroides et
dterminant de nombreuses affections de
la peau ainsi que clous et anthrax.
Ic-DPURATir DO DOCTEUB MANGET
nettoie le saiix. titille et assainit l'orga-
nisme. Il vite ainsi les affections ducs
a une combustion incomplte des aliments
au raientiMemeni de la nutrition (ob-
*''" astluiu-. iiiiplivM'aic. goutte, rhuma-
tisme, nvralgies tenaces, neurasthaie,
insomnies, vertiges, sciatique, lumbagos,
migraines.
Chez la femme, il rgularise la cirei
lai ion du sali*, facilite les poques, pr-
pare la formation et vite les malaises de
age critique. Il clairciLle teint et aiiurt
la beaut de la peau.
il constitue un excellent traitement de
I artcno-sclt rose en abaissant la tension
artrielle, en diminuaut la viscosit saa
alua et en facilitant le travail des reins.
I ataorat. 'tr rUrodMMl, 2. mr Valencienw
Par. Cl t'" l'hariliar'-.
lerqe faillanl C >:(,nat tue
LCNf l.fcF- Le ici Groige ci
If bru a mtrtrtdi le IPtme .nui
veiniirede son igne n ouvrir.,
I K> | .i.-iiiori de l't'irpire VYem
bl y
PARIS Felln Bey, nouvel a.r
faSNadter de Turqi ie en Franc?,
a pi M. Doumergue.
HuVih Du ministre de l'a
ronautique sera prochainement
cr.Le commissariat de l'avialion
continuera exercer ses fonctions
en nmeudiiiit la constitution du
nouveau ministre.
<-La Epocaanoonce que M, Mus
OHihrsideraMndaDl J'tA l'est
la villa Tivoli. Il tmmnera avec
lui le | m- li i,..| de la prsidence
du tris* il du ministre dts aflai
tes tri la gt.ene. M. Mussolini jouira
ainsi des avantrges de la campa
gne tout en continuant s'occuper
acti\firent des affaires de la na
lion
TOULOUSE- Ctfmetjt a du,
cou idi en Fiance comme le r
re de l'aviation,est mrrt 74 ns.
II tait n .\ uiet o eutent lieu
l'anne dernire des 'tes en son
honneur. Ader excuta le premier
en 1890 un vol en montti'ane.
WASHINGTON (jnatre ofii
ciels de l'arme allemande atla
chs autrefois au service d aviation
sont actuellement Washington
Us ont obtenu du Dpartement de
la gurie l'autorisation de visiter
divers tablissements. On fait re
marquer que cette commission est
commerciale et non militaire.
Tl.RI.N I a princeoe Yolande,
lille atne du roi Victor Emma
nuel, de la reine Hlne pouse
du comte Calvi di Uergolo, vient
de donner naissance a un robuste
gaicoo auquel on a d^nn le nom
de Gorgio, en souvenir de son
grand'pre paternel.
Une importante ptition
de la Ville des Gonaves
Les
cours
4 Mai
NEW UHK- Sterling 4.8512
Francs 19.10
Paius Dollr 19. I5
Livre 92.71
Yaille yaiik
chez
Oloison,
Lucas & C
w
Durant la semaine du H au
12 Mai, nous vendons prix
duils une partie de mardi n
i iatSj sptial iik ni
TOILE. Iti
Un grand assortiment de
souliers a !'. mines t liomm s
et ue Souliers pour tennis
IV lit z tn ! !
Nous pnhliois net lllllir la m|iirlr sui-
vante en fateur du I ln*l-li-u il hi-parlfuifnl
de l'Arlibniillr, ni UBMIll I MM i|iir son
but Mil MBjoil MMI il cninifnl, par Im
Poiiwiirs rnniprlrnls.
il n.ives, le H Avril |0>r>.
A
Mr le P sident de la Rpublique
Boaon Conseil dis Secret. d'Etat,
au Palais National.
Monsieur h Prsident,
Messieurs les Secr, laites d'Etat,
lise de-sine aclu -llemenl une
oii ntation prcieuse vers les ques-
t o ;s d.n'iet gnrai. Das pro*
grammes dac'ion pub'i s et pri-
vs s'laborent, l'tude dool U reahfaltou ap >ortn-
rait ecttinement uoeam lioratioa
des COndili >ns cjnomi* les gu
raies. Non faisons o ulUoce au
(ouverne nent de la II p ib ique,
ses cous ils teclri que et simm^s
p nuads qti9 la rpartition des
travaux utiles eutte les diver es
pa'ties du piys laisert la lon-
gue une sorte de 'propo.- ionnel,
il s ncessits et d s besoins lo-
caux Mais, il no is par..!', en
mena temps, que l'laboration des
programmes d- h D.reclion tiu
nie des Travaui pub ic< serjit
MBguli'remenl facilite si, da s
clnqu rgon, la fjill entes per
su.ml ts de l'Agricg tore, de l'in-
dustrie, du C irannr.'e t des u*
tits brancha* d activit sorU'e cor
respon luieol avec les p nivoi's pu
blioa et taient eoeau ts sur ies
besoins les plu* iram 1 ils d* leur
localit
C'est celle lia et iltns cet es
prit, que nous avens l'h inneur.
Monsieur le Prsident. Messieurs
les Secrtaires d'Etat Je vous
adiesser la ptition suivjnte la-
quelle nous serions heureux que
vous vouliez bien accorder une
immdiate et srbuse attention.
Les travaux du chemin de fer,
dj en 0OW1 entre St-vl-tr- et Pe-
titf Rivire, ceux d'irrigation de la
plaine de P \riibonile qui seront
bientt entrepris et devrotts'ar
ter, si nous nommes bien infor
mg, Marchand, c'ejt dire
assez loia du rayon d'action des
Gooaivaa, favoriseront particu-
lirement l'fMOr de SI Mire et de
son hint rland. D autre part, une
grands aaicattion rgne dans le
district duCap Hiitien; un p ml est
eu construction sur le Limbe, un
tronc m de r jute va relier Pilate a
Plaisance, cet travaux devant
avatiltgir srieusement le com-
merce du Uap au dolrimenl de
celui des jaaivet. Dans une au-
Ire direction, UgranJe routeGios-
Mji-i), Po-i-ltl'ii* -arlquelle
ou ii- tvMi.it) cluallemeot, en faci-
lit iit les communications entre
ces deux poiuts diminuera d'au-
Il nt le ti alic Conaives Gros Morne,
Commune qui, jusqu' prsent d-
perd entirement des Gonaives aux
points de vue commercial et cono
inique. Dans ces conditions, Go-
iMive- apparat comme U veille
d'tre iol>e \ons avons pour d*-
voir urgent d'attirer l'attention des
hauts pouvoirs sur cet alarmant
tat de choses eu leur demandant
les moyens d'y obvier. Des som-
mes leves sont dpenses dans la
rgion de St Marc et celle du Cap
Hatien: il est juste que celles qui
sont jug s indispensables soient
attribues, sur une chelle quita-
ble, h notre district qui contribue,
lui aussi, former les ressources
du Pays.
N as jugeons d'une .ncessit
absolue a la bonne mircheda
afTairM au dveloppement de n>-
Ire rgion, la cration de la rou-
te Gros-MomePi'ate qui permet-
tra la l'oniurren^e des Goniivts
et celle du (itp d s'excercer sur.
celte pla ; 'I Piltle aroie* g.-
les, tout en provoquait une p
ntrali n c immeniale plus intim;
des ii. lies et fertiles rgions qui
s'ten lent entre Gras Morne et Pi
late H faut aussi fnre mention
d-* l'avantage important qu'il y au
rait pour les voyageurs a user de
cette voie notir a'river a-i ''.'p
Hattitn en v'tan e< r.tm f acci
dentes du Puylbireau.
N >us estimons aussi d'un in'
rt considrable pour notre Ville
la mise en tat de la route Gon i
ves-So rces Chaudes. Ces dernire i
dout les vertus dpuratives et anti
rhumatismales sont renomm ;s se
i ;,ient frquentes par un nombr
important de maUlei si les mo
yet s d'y accder le permettaient
A un autre point de vue, la rgio
et susceptible d un gr.tnd dve
lopp.ment conomique, tant li
ftvorable la culture du coton
dins l'intrieur, et, sur la ciV.e, i
l'exploitation di sel gemm).
La lecture du dernier rapport
mensuel de Mr le Conseiller Ftna
cter nous persuade qn*|t existe ac
tuellemunt des disponibilits qu
De saurait tre mieux employ -
qu' des travaux d uti'il a-gente
comme ceux que nous avons IV
vtntage de vous signaler. Lis d-
penses relativement pu leves
qu'ils nces-itraient seront du
reste, amplem nt rembourses au
Trsor par l'augmentation du vo
hm* des allaires, et partant de*
recettes da l'Etal,- qu'ils ne peu-
vent minquer d; d.erminer dans
un dlai trs prochain.
C'est avec l'assurance que les
hauts Pouvoirs de Pliai ne reste-
ront pas >ourds a l'appel de notre
Ville dont l'avenir dpend de la
ralisation de eu projets, que
nus avons l'honneur Monsieur le
Prsiden. Messieurs tes Se:tt lires
d'Btat d- tous adresser r. b-r
r sprctuauaea sa'utation.
Suivent it< signatures
WALPm
Renvoys au Correctionnel
Par o d mnotee da J i;t II is
t ucloa Thom s Pie:ri PhiUop*,
If s prvenus Ls. Ed. Pouget, l
ment Juste et Dcimm Heurt'1 u
o il t renvoy par devint le Tfi
bunal Correctionnel pour y tc^
ji'gs sous la prvention d? pro'o
cation l'ississinat du Chf 1^
l'Kt't par l< ptib'ica ion d'un a^li
cle intilu' : t Dans le svnh ..
paru dans le journal L\ Poste .
La dite ordonnance & t signi
ti e aux prvint* par le Commis
saire du Gouvernunent.
ftij % m
l'Uu'aura lieu Parisiana la der
nire audition du Cfaar Ku se
des Cesnqtiep du Kouban.
Le spacieux l'h >tre du Champ
de Mars fera encore sans aucun
doute le plein,' car nul doute que
notre public n'aille en grand nom
bre apporler le rconfort ds sa
prsence et de ses sincres applau
.dissements a CM fil du Vaste Era
pire qui, pour thaeptr un rgi
me de terreur, ont iH s'exi'er et
rsistant au soit hexotble qui
leur est fait, uli'isenl les ressour
ces de leur Ame chagrine, ma:a
ar iste, pour la p'us grande dilec
lion de tous ceux qui ont le ravis
sant bonheur de les entendre.
Nomination
Nous avons appris avec plaisir
a nomination de notre ami Lucien
Jo Biptiste aux fonctions de Secr
taira de la conmiMlon radastrale
lu traie de 'a Hpubl^que d Haiti
Nos meilleurs complimenta.
Mouvement des navires
Il a t annonc l'arrive Mi
Cap taie des steamers suivants:
Ancon, vers le 7 Mai prochain,
venant de New York et parlant le
mme jour pour Cristobal.
Panama, vers le 10 Mai 1925,
venant de Cristobal et partant le
mme jour pour New York.
Cris'obal, vers le 1 i Vat pro
chsin, venant de New Y . k et par
tant le mme jour pour Cris'obal.
Martinique, vers le 15 Mti pro
chtin.
*ncoo, vers le 17 Mai proch in
venant de Cristobal et partant la
m'mejonr pour New Yok.
|Mla, vers le 18 mai pochaio,
venant de New York et pirtant le
mme jour pour les poris du Sud.
Obi un, vers le 19 mai 1925,
venant de Santiago de Cuba et de
Kingston et partant le mme jour
pour Cap Hatien.
Bogota, vers le 29 mti prochain
venant de New York et partant le
mme jot r pour Cayes et les poris
de la Colombie.
H er matin est mort aux Bara
dres, aprs une courte maladie,
Homre B.zile,spculateur ep den
ras.bien connu Port au Prince.
L'autopsie ayant t faite, le ca
davre sera transport ici cet aprs
midi. Les funrailles auront lieu
demair matin Le convoi lai-se a
la maison mortuaire sise prs du
pont St Graud,Che nin des Dalles,
fiour se rendre huit heures
'Eglise du Sai:r Coeur.
A tous les ptrents que ce deuil
atteint, et parlic.nli'ement sa
veuve, nous pr entons nos plus
sincres coo iolances.
'..e meilleur sdatif
des douleurs d'estomac
SEDOGASTRIN
Admis dans les Hpitaux d.- PariT
Ctlna inManiimmcnt : Cramn..
Brlures, Aigreq r.. 8*"^
loutour,,, N.U.*.., vroge,'
Voinissemenu.
OtconK.-st.onne l l'oie. f,cllf
ieooulenentde a Bile.
L "''>" corilrt Ici r...
S uerUo.de.,,.y/Sheu.*0-
Dfpli encrai
LaUmWr-P.ZIZINE. -.CrL FAUX
S fteftl Ph.rm.cl. *| pethus
'
SVERSBARP
^OLs f cuvons drclarer formell ;
r toi qi:e les plunes Wahl sont f
hiqteaatM autant de soin q
I i n.ui*' peu1 8(portera Ituijronf <
lion.
I Ile sont loules en or alli I
p tilleul? qualit d'iridium natui
il ri lii in ent nonlfes et poliea qi,
i us en Bir8iitisoDS toutes les pur
lies loiin.e tant perlait.s. Eli
[ 11 rigides < u Utiibitti mincfs.m-
m rnes ou grosses suivant le ftt a
heun.
( elle plume parfaite lubrique chez
Vabl suprbnietit grave,oe gim..,
ifiacit, enneme.bl en mbi, vou
MAXWELL A MOHR " ne W P1!
161S Rur da Centre OUOt VOU pou
ruiT-Ai'.putNct.nain y / i'lre Mot j.
THE WAHL COMPANY, NEW YORK, N. Y..U.&J
U PARISIENNE
KiaoctiFsene \ la Vapeur
Rue bantea Destouthes
I-oit au Prince, Hi'li
LLSS1NE.-REPASSAGE
."** g,l'iui\inrnnE
\ .Soiis particuliers p ur le linge
Dn, faux cols, tlumists.
Vous sert/. pleiLeuuLt satisfait
en etavovaut votre linge
La FJUU81&NI S
contre
ta
CONSTIPATION
preneE les
COMPRIMES
SUISSES
de DELORT, Pharmacien,
HO, Rua Saini-Anioim
PARIS
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
Avis
Je soussign, Jet
clare au public a
commerce en par
plus responsable deai
lemeot quelconque!ti
se M dame Jean
Rha l'.erret, ce pourt
tere. En lonsqueia),]
voue la paternit del'i
a actuellemetit, vu
il'lliiti depuis tantt
nes.
Lue aiction en ditomi
i mesMimm-nl intent.
San Francisco de <
Avril 192.
Jeta
PORT-AO-PRINOB
ALk.PETRUS; Phtmaote ALBCRTIIU
Ph.rtn.ct. 4a Ju.ttn VIARD
i tout ! eonpe* PkarnioiM.
srm
ttoaiageu^cii'- mi
' Globules
. .Maultata marrclIlMis. I
I U.lu c-.-1. Fuco. :efr.;a
la DEPENSIER 83,
ug. LE BOSSE
Agences Reprtatati
PORT-AU*PRlNGB
Agents gnraux Hecker Jones Jewell Millitmj
NEW-YOUK
Farine ,IIu(jarian 0 0 Bo aie RoOJ
Tue fl me Insurance CompanT?
NEW-YORK
Assurance contre l'incendia]
Diamond lalch Co
Allumettes i Safe | {oue i
0. S, Rubber export Compaay
Souliers Red.
Chas F. lattlatfe l Son
Poissons aala en tous genres
]\j:iiiulactures Liie lns'ce Qf
Vaeuranoe sur le vie,
jiiilliou Fi res A.n
Vins t& Champagne Borde
|b, Heymar
o urre Danois, fromage et conserve i
W. S. Ialhews Son
Tabace jaunes et noirs-
La Rationale
Sans RivalJ
Cigarettes ChanU
Eu vole dedi


.**
le;;mato

WEU
Shoe Polish
ce. lire
7
YO
ail
Les loges.de noire cirage en ple ne sonl nhi? fL
TKluSKesl %^TSflti5U;
EIMeSl nnrt^ ?y*f Par ,6S fle"S ,eS P|QS Selec,s
Sr2,S pf,r,0,Ul tt. nous avons Constants chculs:
H h rSonX fcSft q"' ?S' "" caeSliqa*de et h.illanl,
tLe preE Mn nirml w a'resprodDi.s,elle occupe maintenant
c premier rang parmi lespr.dui s s mi aires doucsi nmviA
SuiStt T V0S cha,lssures foreront longtemps
iiaj lurdnui notre climiee n.est plus a faire et nos tirai
Sont employs parles ladies,' enllemendn Bgftite Si
Fn Sk Polisfa ci Im.
iVEW-YORR
Cleo. Jeausme & C
1 i0? RUC ^ Miracle, En ,ace ,Je_,a anuue iiffl^^
'Conomisez
m votre arqdot
K%!poveCOrre?Ua1fiV3 etV0i ravaux de bureau 1.
'fcrinFOY T e1 Ce,,e donnanl 'e Plus de satisfaction U
nplMdeT.tr;.l,'sehDte cel, ^anlage qu'elle comporte deux
licSS a',h,oe- c'eSt- dire que vous ave, dans la
5obit: aunJe' fc-npre-jke/vous de prendre votre FOx
t- Preetzmaon-AGGERHLM
.Rue du Quai
On Irouvera
AUIUMON 1. P/MJJUIJ.J
Rue Huile d'ol-ve de-table Marcel Alio.l, el Co Bordeaux; en eau*, de
toute el. t s?,?u T a'vre9 COnar?2a *"; condiments de
Sr -^. ,l0m.le VWil Martini et Rossi; An^tura
"feli^ji^. ".** V"' B*ff et Blanc ECS
en barriques, dem barriques et caisses de li bout. Chamoa-ne "liu"
les Heids.eck. Sucre granul et conue; VinaigreV2"dI
el en barriques de M gallons, etc. etc. ~ M de '" M"
"WT D'ARRIVER
7eraoDtb Martial > Rossi "Ultt
An
t
Wnfe en ro cnex ,'
^EETZMNNa&GERHOLM
Ch IV. Gaetjens
llIO^Rne^duMagaMn de l'Etat
117 Rne Bonne Fui.
820, Rue Courte.
-vous _ vmm
a^ges el baptmes chez
ALUMINUM LINE
Hcw-Orleans & South
ktim Steamsbip Co lot.
Prochain dpart direct
pour Torl-au Prince cHath
le steamer Hijs laissera llew Jrl mis le 5 lai pro-j
i-haiii pour "aiti.
le S|S Silkeliurij laissera eW iMans le 29 ina>
prochain Ions,lcs ports d'IIai.
<$oi-eM-<$iMcc c-> 28 auriC t^w
A. de llatteis el C,
APU Gnraux
de jolis cadeaux pour anniversairesTFan^alnesT
MAI

x j- FILS'
Hue Bonne-Foi


Ut MATIN
A
Grand Ftel de FraDce Ceci n'est pas lire Lamma .
frtc;,;nn ^m.nnnpUe, au centre des affaires, 0*+]* c.UJ.e tSMXmS Bureau de finesse que, vient ^^^^^r de f>at|
vent, dans leur interti, F ^ ^
Fosilion exceptionnelle, au centre des aliaircs,
i proximit" de toutes les Banques, de la douane et
de toutes les Agences de bateaux.
lenseignements et lacilits pour voyayer en auto
mobile dans toutes les parties de la Hpublique
l'Hati et de la rpublique dominicaine.
Chambres confortables et surtout trs propres, en
lilateurs dans les chambres i la demande des Fen-
aionaires. Cuisine franaise trs soigne et dis
plus varies. .
D*rr aidez viiUr Je* magasin
Vins des meilleurs crus de Bordeaux, par barri-
ques, laiiiejani.es, gallons et par boaUMM. ijjn
1s VlOS ileeliateaii*. vous taouwm le rlUS graud
Choix, pjur Hs qualits et pour 1 ge
VIN DE BOURGOGNE (blancs et rongea ; et le renomma
' pommard mousseux, goil Amricain )
Le plus grand assortiment de Liqueurs, Conac
gius. wiskles, etc.
Absinthe Pernod, Amer licon, Nermoutlie
, CONSERVES tranaises et amricaines frache
ment arrives.
CUjAKUS de Cuba, Aurora et llabanera.
CIGARETTES de toutes les fabriques d lloiti
t dtail
PAAFUMER1S et Cartes postales.
Prix tr modr*.
Car de la Rclama Je ne sais pss^anjsJre^
Cependant si vous passez du ent lu Bureau
fadministration postale, la Grand bue
Rentrez a la Cordonnerie
Ernest Camille
A la Cotise i ne
Vous verre <|ue les chaussure <|ue ce soit sur
caTmaoS. ou no..- sont .altos svscW, ">
..Uditt. parc, u. !.. ^MV^^gSS Si
at les matriaux qui y .sont employs rep"~
,ustlfient le ^titre de la maison.
Gros
La maison C, L V rr t
% Ma'd Talien*
Ho 1823 Rue du lagaam de l'Etat
l, recommande au public et sa ^*"*-
entle pour .lgance de sa coupe eil. p rompte
excution mise dans les ouviages confies se, soins
L maison Le ouverte jusqu' S heures du soir.
Prix mode et*
P. P. Palrizi
Solidit
Elgance
Confort
Fiaiehiur
En vente partout
lour les c< n man-
daa s'adresser i
MLEItftfftCt
VI'-"
La maison F. UlW & Co
lue du Magasin de I Etat
\ienl de recevoir par Us Franc %'9
le arichs suivante :
n ni lies Extra Fines, rente'la de oie, Dentelle Or et Argent
to.s ar.uls pour Jjia. fart iw. ^ dej
perles P ai'J**jf S?fl pour Battoir, Braam a tte,
^rfc SiT ** ***-** de. PSI.. Etal
,rl,e1S,ee,C8Dl.u;ilomrr.e.: Faux coK Cravate,, Bretelle,, (.hemii
d ,;,!j,afls!et.Tou8arU es pour mercerie et L,ngene.-Uu
1 Vl"HuBa,BNTuUiCMWRi B mhqn* pour pha.macie
X imites I*** : Liqueur., CojSJC, Vin. Champagne authen
. V 1 il,i Krnuh eu Gros Savons antiseptique toutes qualits.
tt de t. aubeit, Setasi aaun onlisene.Coloranls naturels.
Er ^v^uTe VeTeb H? lAlpe/, Excellent dpuratif
Nous avon reu ^ verua ^^ linbrM mobUe*.
ENSTOUv jettes Came", Ss7S Mode en gr>s Pria aytata.
fassez-nous voir, nos pus sont avantageas,
4fcTM

Pabrieadoa aotameste p>r la
I United States Rubber Company
~ *
Pharmacie "Sjou iii
Donne avis I aa^lientle t aux mdecin et' au P^' QU*Ur
tmi.i8o.m son Laboratoire d'Ulogie eo un LabDrttore u
b olou *' appliqu sous la Direction du
Dr Rico t et F. Sjourn
ILe latoraiore t ouvert loua le jours de 7 bras du m ***
naurts dusrir pour toutes les recherches et analyses prer i a aam
t'imneinci ci iointe, saut pourle ..,,_,.
IWs-rm mu et ia constante Ufe>ecrj.crie
Seront reues que le mardi de chaque semaine.
S'adre ir la Phirnncie poarlea reusjigijaien'*-
1 naves d'nrinAs ut Suegasinque
Kalhn de Wassermann
H'".action de Tnboulet,
Kiama.a du aaQg e< du pue
Exa H'n des matires locale"
Examen ' 'Albumino raciioo
Constante Ureo Screalre
N. et A. Acra
GrandRiie 3
A ct des Caves de Bordeaux
Voulez-vous voua habiller avec lgance, et bon
" Adressez ^ous la Maison N. & A- A'-IRA
[jont la uevi ei aOduU.c a petu naudiice poar
vendre beaucoi p .
rDansson psi *onnel, la maison compte un matre
TSm#ur liailsn sorti d'un uibliesemsnt de premier
ordre d'Italie .
Klle set en mesure de fournir-dos eomplots tout laits
et sur mesure, en cheviote, diagonale, palm beacn
drlll blanc et eouleur, coupons de easimir pour nar.
,1'ons- toiles pour gilets.
Bonneterie
? r.nemises de |our et de nuil, au uout des clients
'Cols et manchettos dernires crations. QaJ ons
et Pyiamts.
Cette maison consi (ut une innova ion
st la meilleur aooueil est rserv tous ceux qui d
iront par une visite tre, dfis sur la valeur des
travaux fournis.
T'uit costume command et]i|ui ne rpond pas au
goi'iv lu client sst repris,
On patle franais, anglais, espagnol et italien
doivent, dans leur '"''*, p^enl
c,tle maison, car nul 0*11 airn{iM^
M ,,eau, -^j^/d" toute beat*
.^r^rri^fient toute conue
.. marocain JJt et chsmises
Soirie '\ carreaux J"f**
Trico-.ieteBOieabarres
Ratine voile carreaux^
Voilesuisse b;<>d et a carreaux
Crpon franais a b.rrt s e*
Diagonal noir sup
S rge bleu anglais suprla u.
PsXbaaeh anglais de toutes taaute
Alpiua noir suprieur
Satin! China pou.' tailleurs
Kaki blanc suprieur ,
Di'ill union blano anglais
mes et robos nouveauU a.
nantiate fine pour chemises
Percale fine pour lingerie
Calicot percalo pour ..ca*.*.*trVsu 1
Zphyr anglais pour chemisesl^extra.sup I
Organdi suisse uni et couleur
lias A loursdeini-soie
Chaussettes cossaises pour enfants
Franeh Frisky, daralre nouveaut;
Poplin fleurs pour robes
Tussor blaac
Llmbrla blano
Voiles couleur barres
Shirting blanc suprieur
Bas dentelles
Bas soie brcds
B is lil brod
Lotions "PWart*'
Tulle pour premire Communion J
Couvertures blanche ^t coulaor ttprleur<
ba :des-brodees Madera pour chemisas et||P
Voile blanc barres et a mouches
1at'ne blanche
Gabardine blanche barre et unie
Crpon blanc et couleur |oura
Voiie liianc et couleur uni
Chemisettes allemandes suprieurt
Brabaat noir aiglats
tnilatlon toile crae '
Serviettes de toilettas b'ano les A couleur
damassesblanclns pour famlllss,
Nappet. couleurs
Petites serviettes blanohes, damaaaaes
Organdi blanc & oouleur barres &
Lainage couleur anglais sup. pour |upetp
Madras barres de sola pour chemises *
Satinette Foulard pour robes
peignes franais* amricains
Molletons b ancs Se couleurs sup. J
Poplin de sois uni blano & crme Jextra
Chapeau de paille iine (l'Italie
Casimir anglais sup
Crpon brod franais ,
Crpon franais fleuis, dernires nouveaw
S rviettes (le toilette cou, anglais
Iapis cir blanc sup. pour tables
Damass anglais pour matelas double iar
Aimables clients, vous qui voulez por-
lr;i-, les plus beaux tissus qu'il soit
trouver sur elle place, ne manques
d'aller ailleurs, uV passer chez nou o
acceuil \ uns est rserv.
Mas Moulu
La Isison'Obarles R. 'dljens annonce
(|u%Heuvient d'installer des machnesaii
dnies pour la prparation du mais P .
de mais, Heurs de mais pour les enlsaaM
teau> et desserts. ^
Les clients de la maison trouveront <
dans tius les dpts. iiAsll
tilie de rclame,.! y a des cont*l^i
rril
pendant le mois d'avril pour tout se
pr sacs. <
^'adresser di ce en eut a w/
110 Hue des Csars
Tlphone : N^75


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM