<%BANNER%>







PAGE 1

LI M AHIN o URODONAL i L* foutu jror'rl. comm* \f rhtin.tit.tm*. avec lequel Ile lit -aurait tire (onfun.liie. de la diallirse arthritique. La Koulto csi ilonc, en lin oni|>ir. une lorn.e le l'urireAiie. c'est u-rt.re de l'fii punoiiriement du sa"v •m t'auile uiuiu PI le ii .!•. % %  t'# dut {Mores* les goutteux c'est de savmr qu'ils tabriaueAl trap d'acleta ur.que. Il leur fan 1rs. tout d'abord, se mettre nu rgime. rr*a. r>uer debonnes dunes, s'alMeHir de irtifle* 't %  !< %  buuf. ti'gtie. d extra dry al de cibler. ...ut en vitant les re(riBieu chois ..tenu, laire de I exercice de loue, brler leur ne • .. , Rhumatismes Gravclle Arter o Sclrose Aigreurs rt CMLIIUUI. **r-j a Vai-ncie'rnM rn Il leur laintra. en mit*, evnruer ci 1 meshTe en liminant l'a nie urique.* naturellement indVsiilntdt. par rPmrtunal. dont 'e -mut ou iliwplya.ij. 37 fuis Mit* .'uni que la lllhlIM et absolument inotlelisif. a lemprxre cette den ri Le proftanej ir Lancerean, Ancien prsident de l'Arad. une ne Meuerine de Paris l'a Dcommande dan-; ion TRAITS M U Gocnt, tut-i que de nombreux maures. et la GOUTTE -^ %  — %  dminislrc 4 l'occasion de tvmsses •JfM* dans la goulie. 1 UHOnONM. n>e auciiir rc'"ii'i--eiuf ut ffti houv rumine 1rs MlKyltittS. rien de* etlets tlaiigeri-ux. re Jouriiiiivs |..nitiis. du loiclnqne et de la ii leinduie les rtujiieurs tienlt-nl rapidetuent il* leur noute et la dure mme de la pousse est parfois tr*s iiotalileenent abr.g.e „, p Mo „ rt s>t4. %  iri-ir %  j r ,i tr fi m rtr.-ute. antlen m'deeln ff. iiiiiuuux de la manne el des cuionlet. -4*%  -• — L'URODONAL nettoie le rein, lave le foi* et tes articulation*. U assouplit les artres et vite l'obsit. Co-imnott** i :ru %  •:'%  • lOMitabr* HOIi ttlf* (Il ll<"CM '.*,•.'. p'ace par le terro riste Htiakoff lue il \ a quelques jours mais par 1 ingnienr >bad jii'li lu cinquantaine de Jtmoiu ool l conv qus. HOME. La police a dclar qu'elle vient de mettre lu main sur des pas sans prsenter de nombre u s s difficult 1 s 11 une grande per te de temps pour matres et l ves ; et il prconise une mthode mnmonique plus rationnelle et plus'rapide. D'autre put, les pg98 de lecture qui sont, U fin lu livre, DUE es a la disposition d-'s insiituteurs marquant un enseignem -ut sain et fort qui contribuera certai' einenl imprgner d< bonne heure l'esprit des tout petits ,ld vivilia ils prin-.ipes 'e SVSL K!"J! S.JL ,Eli ?T T^e, d'ordre, di disnpline en Italie d une orcanis. lion rvou ,. '. ,„„ i^ ,„, tionnaire .llllie des irouPM el '' ?'!'-w prcepte de Bggroupes commiiDibles en Russie. ^e inouxjiiunt rvolulion ocire .m Brsil BUENOS AlRBt.Dfi dphes de la frontire aunoncent que )es rebeller de l'Etal de 8aol'aulo qui "'taient retires l'intrieur a la mit" de l'insuccs de la rcente ri voile recommenceut^ s'agiter .et se piparcnt attaquer le port de la Guaira eur le fleuve Paaua.Les troupes du Gouvernement Hrci lien dais cetteville fortifie se mon lent St OO hommes tandis que du ci et la reine d'AD^'elenv a t.uit. Locdrei pour | 4 Bltrme Orient afin de rejoindre son poste avec l'escadre britauni que en Chine. i buis que !e hasard a plulol con doits om l marqus par llyacin li> et l *i nattotte. A la tenu mi trmps 1rs comb' naisons oui abouti, et la Violette a t piralyse. Un troisime but e-l ore ,o Ilyiirinlhe et q talques minutes p!js Uid un demier par De b. L^es Assises Avant hier, (justes prvenus,— Ohsrtes Xtvier, .1 les .lulot, Mo r gne O 'gne el Josapbal Lissa 1 avaient a rpondre par ,1e viml le J ry d une accusation de vol avec esc il ide et bris au prju die d %  i lub Amiicaii. Le Tribunal tait prid par le jug-i Pierre Philippe, le si^ du Parquet occup pir le Subslilu Pierre Agnant. Le prsident du Ju y tait Me Fcrnand Leroy. Aprs d'ssset vives rparlicaen tre le mini 1re public et les avo cals de la dfense, Mes II ureau et Massante et la fin des longs plai doyers el rquisitoires dts dbaU gnraux, le Jury, B ' heures 1[2 du soir, sortit de la Chimbre de dlibration avec un verdict dont le lsulUt fut l'acquittement de Vorigne et de Lassait, et la con dimnalion a 6 mois d'emprissou nement de Charles Xavier et Jules Juloi. AVIS J'ai le plaisir d'annoncer au public et au commerce que je lais e, en mon absence, Monsieur Samuel PRBS80IB, la procuration gnrale de ma maison de commerce tablie sur cette place Cav*-. le H avril I9S VveT. FLmiA.MI.M raie iu lisp'nsihles bien laCOnnerchei l'enlant le cœari le cartotre et I intelligence. C'est donc bien vivement que no s recomni uidons aux mai.res et matressesd':oles prim lires l'ado|tion de ce petit ouvrait dans leurs tfbhtMmeuts o il tendra les plus utiles services. CaimptoQaal de Fo #t-l>Il Jeunesse contre \ iolette Les succs que |la jeunesse Spor tive avaient rcccueillis l'anne dtr ii ie ne paraissent pss'vanouir, comme l'avail laiss presautir la lutte qu'elle avait livre l\ l'U^SH et qui s'tait termine & son dsa vanlage a 1 buts contre 1. .Hier, elle avaincustiis grands efforts la \ M 'ci i. par 4 buts O. i On est unanime a il'lumer que le rsultat des psrlies qu'elle dis pulera au Tennis et au C A.S.G. augmentera eu diminuera hschan ces des associations qui lui dispu tenl le Championnat i.'uo'quil en soit, les parties s annoncent de plus en plus brillantes, pj sque les possibilits de succs final se par tarent... \ucune activit el aucune com liiii.n-on heur, use n'ont t cepen danl remarqoeS durant.la 1re mi tcui|i du match d'hier. Li Violette et la Jeunesse ont eu le racine Jeu fi'o.J, dpourvu d'intelligeuco et de srieui. >prcs 18 minutai, !< %  •> OU ulUi'C fections ae l'appareil respiratoire L'EMULSION SCOTT prise rgulirement donne une nergie nouvelle, augmente la cap;: cit de rsistance et aide liminer la cause de la faiblesse. Cin—Varits SAM E PI 2 MAI 1825 (ranrl fonrert FOIE imvt Avec le concours 'el huroseau, Un lilm superbe cii exhib. LSntrt li aie G. 150 Place Ihserve i 3.0) Borras & Navarro rvtfyu yc(>a*in d VEta (a Pliiqrde iu?^qu.'s a lnii;|iCirp ariilici baJo§traHe?,dcQi alions. travaux au cimttitres: (fDX, etc. . prix modrs.-Failes noul une vtsite.le accueil vous est n'serv. Pour les conditions de vente.s'adresser 4 Monsi LO E RlYEfl, en lace de la Poste. Borras Navarro tneille m — %  Une lame par mois au lieu de deux par semaine 'La SOLIDARIT SOCIT D'ASSISTANT..-: MUTUELLE RECONNUE D UTILITE Pq, Ill.il'l E U INVOCATION Il est rat pel aux membres de h Solidarit que la prochaine runion statut-ire doit avoir lieu demain dimanche mai courant 4 li tires de l'arins Dlidii nu local du (ran I Orient d'il il sige provisoire de 'dir BSSI Cible. l's sort pries de • runir omiiv d'ordiniireentrs^ranl notnl>*e. Le iMillgut Mexile 1er* une causerie. Le BUREAU Un lame de rasoir Valet AutoStrop vous servira pendant un mois au moins, en vous rasant tous le jours. En effet, la lame est automatiquement repasse par le rasoir lui-mme. Quelques accoudes de repaasage et la lamo est aussi bonne que le premier jour. L'essayer, c'est l'adopter. Le Rasoir OIGNON! du pays Frais et succulents et i j bon march. V'-ne& prends Chez Baile\ i313 Grand Rue. m%e**pec le uun ger, Mr Hoirie, keiffer, Cliar es (eorges, gj, CaFssgQol. Lucien ltgnier, Syjvio Catcr, Il Mevs. L. Chipps, Maie brandie. L. Augustin, \ Maximi lien, K Jourdan, F Jean Jacques, P. Ari lier. F. Cardozo, J. Deeb, E. Villard. M. Painson, Ren Eiharl, Allaby. A SI Cyr, Berna dol e, R La\elanel, Appilon, Vieux, Armand, Jeannot, Paul Smith. Le | rsident de la Commissioa de Foot bail, Emile CALVIN Remerciements Au leudemaiu de l'inoub'iable fte qui fil des jurdins de F Hospice St Frari;nis de Sales le rend./. vous Ju Tout Port au Piince , u reste nu Corps .Mdical de relie maison et l'Assoiation des Da mes de St Franais de Sales un agrab'e devoir i remplir. Ce tout cœur, ils expriment-., leur profonde gratitude tous ceux et toutes Celles dont le gra ( eux concours a assur le succs de cette belle manifestation : A Son Fxcelleace le Prsdenl de la Rpublique, sa Grandeur Mgr l'Archevque, Monsieur le VI caire Gnral, au clerg, aux reli gieux et aux religieuses qui les en tourrebt, aux centaines de par rains et de marraines qui donn rent celle journe son principal lustre, i lllaimonie du Collge St Louis de Gon/.ague. aux Religieux du Cours Elie Dubois et tout, s les gnieuses personnes dont la charit s est laite la pourvu), use des comploiis, aux jeunes commis saires. qui assurrent si bien le sac vice d'ordre, ton* ci ux et toutes celles qui contriburent de quelque fa.;90, a clat de la lte, aux nom breux public qui viol tmoigner sa sv n.uMii-' I II )-|.n-e Merci aussi tous ceux et toutes celles qui, n'.yant pu venir k h I.Me, ont envov l'Hos. %  ne gnreuse aumne. A liUU iemerdmeuls, lesmem trs des deux o>uvresajoutent les E ressioo d'un legret, c'est que eaucoup des parrains et mairaiues choisis n'aient pas rr i,u J'invitalion qui leur lut adresse. Hecker PORT-AU *PRINCE Agents jnfaux de : ^ Jones Je'wll Millirxg NEW-YOivk;. Farlnea llujariau O Oj^ Jftul^ Jloug>H ' Tie flotne Insurance Compaiij XKW YORI: Assurance contre l'incendie "*?. ••. DiaraOHil *tat:ch Co Allumettes < Saf ilome i 0. S, Rubber Ikporl Company Souliers Red Cbas F: lattlge ^ S on Poissons sale s en touB genres Manufactures Lite lns'ce Qj \ssurance sur la vie, Vins lin il lu m Frtes A lue & l hampagne Bord^RU' J.nce y\\. ||e\niar cbP^hAGUlK Bourre Danois, fromagi et conservas aiual W. S. lalhews U' Soir Tahacs (aunes et ncirs. i • in Ralionale Sans Kl val Cigarettes Chanteelr Eu vols ded* e ,i i t*k*.* %A AAJC:



PAGE 1

% %  v ^ LB MATIN LT^UMJkJI Keds Vlin pareil^l'our | Solidit E'gavce Cor /* t lu ictvr En vent'' partout leur lts ((ii n. Vermouth Martii M ~ En vente en yrot chex IPRELTZMRNN-AGGER H OLM '^^^^^o^^^^^^^ 5 ^ fianailles, mariages el b a ptm es chez ^ \^ ^^ Rue Bonne-Foi BAI



PAGE 1

L* VlATTN I i I i il A I Grand Htel de France Ceci n'est pas lire La maison H. Slt fosiiion exceptionnelle, au centre des affaires p-oKimile de loules les Banques, de la douane et de toutes les Agences de bateaux %  enseignements et faciles pour voyager en auto mobile dans toutes les parties de la %  puhlique i Hati et de la rpublique dominicaine. Chambres confortables et surtout trs propres/en (dateurs dans les chambres la demande des fenMonaircs. Cui-ine franaise trs soiqne et dta plus varies. Dinardex visittr te* magasins de l'Htel • \ins des meilleurs crus de Bordeaux, par barri qu s, (| a ,iejannes l gallons et par bouteilles. Parmi JJS \iosdeclialeaux, voue trouverez ie pluo graud choix, pjur les qualits et pour l'Age v,*r nno X£ S ITALIE* D'ESPAGNE. \ IN DE BOUEGOGNE (blancs et rouge, j et le renomm v romma/d mousseux, c|o6t Amricain > Jm.HStSfA —tixneut de Liqueur., Cognac rnw H l ?/? rnod, An,r I>icon Vermouthe mellt'arrlfe^ franaise8 amricaines IraleheaSA^MrSi^! A,,rora 6l bnera. •t'dtalt le8 WMdWBS d Ifoili Gros PARFUMERIE et Cartes po.tale.. Prix trs modre. P. P. Patrizi Car dj Rclame Je ne sais pas en faire Cependant si vous passez du cot du Bureau de J* Administration po.tale, a la Grand'Rue Rentrez la Cordonnerie Ernest Camille A la Conscience Voue verrez que a les chaussures — que ce soit sur commande ou nonsont faites avee uct, soins et salidit, parce que les ouvriers qui les confectionnent elles matriaux qui y'sont employs rpondent et justifient le ^titre de la maison. ALUMINUM LINE New-Orleans Soi Aracai Steamship Co k Prochain dpari direct 'pour PorUau Prince Hahi Jm^sllwr'tUi Uaei:, , %  Orl,'-1 u k ' lai prochain |>uiir H.m, • le SlS'Meborg 'laissBi-a 94§m U 19 mai prochain lous,!i-.s ports i'Ifaiti. ^i-au-^nc^. fe, -28 aw~l( i<#5 A. de Uatleis el C, Agents Girui —-a. Pharmacie Sjourn biologie DDliqu sous la Direction du DrWcotet t. Sjourn S^TSUiS^ l ouverl l oua Ies ours de 7 ores du mttin k 6 tsar* dus-ilr paur toutes les rechercha e; analyses pr M* du • annonce ci lointe, saut pourle *uiuWasMriiiiaa et 1* constante Ure Scrtorie S baront reues que !e mardi de chaque semaine, %  d**..* a a -fhwinacie pour les reoMlgmioeotr ives d urines dt Succastnque H'c on de Wassermann Riactioo de Tnboulet biamen du sing e i d pus t^ameo des matires fcales Jxauien e crtehat ilbnmino rrctioa Cousunte UroScrealre La maison C.L Verre t Marchand Tailleur* No 1823 lue du Magasin de rEtal Se recommande au public el i sa nomheuse clientle pour l'luance de sa coupe el la prompte xecution mise dans les outrages confis i sei soins la maison reste ouverte jusqu' 8 heures du soir. Prix mode . La maison F. Lavelaoel & Co lue du Magasin de l'Etal Vient de recevoir par le Francis les artchs suivante : i jD nielles Extra Fine, Dentelles de soie, Dentelles Or et Argent HU.BLS, Calottes, Chapeaux Garu<, Plumes, Fleurs, Paile de Soie el to s articles pour Modes. v parhrie.-. i es Motifs Haute Fantaisie en perles peur Robes et chapeau, des Sacs Perls de toute beau . de* ses Dancings, Chapeau Jean Bart pour Entait, B.osst tte, Peignes coiffer tous g nres des Bioses dents, des Pi'.s Dentl trices, etc, etc. An des pour Hommes : Fau cols, Cravates, Bretelle*, Chemises d *o:e, Jari Iles. etc. Tous arti : es pour mercerie et Lingerie.— Cou us x tuprifurs. BOU ,HON s EN !• US GENRES et B mhons oir pharmacie. /Alimentation Liquide : Liqueurs, Cognac, Vins, Champagne auttaen Balles en cHoulchuucel PoupAes. — Jouets divers K cces-oiredt Pliaimacie si Spcialit* Pharmaceutique.b I Bassins Tub .• en caoutchouc— Vins et Sirop Deschiens, Vin Nour. \, Lavoix, II. tognol, Qu'oison Labarraque.Pepto Fer ttc.etc 8el d pso s el de (J aubert, Ecelins en Gros, Savons antiseptiques l< utes qualits. Bxtraits.essenfes pour Sirops,liqueurs et Confiserie.Colorants naturel* Nous avons rtcu le Vritable Th des Alpes, Excellent dpuratif* Produits luilbaud, Timbres, Papiers timbrs, Timbras mobiles. EN STOCK igarettes Came], Articles de Mode eo grjs. Prix spciaux. Passez-nous voir, nos prix sont avantageux. <*^ N. et A. Acra GrandSRuc A. ct des Caves de Bordeaux Voulez-vous voasi habiller avec lgance, et bon march. w Adresse* -ous la Maison N. & A. ACRA Dont la devise est de vendre petit bnfice pour vendre beaucorp Dans son pei .annal, la maison compte un matre tailleur italien aorti d'un tablissement de premier ordre d Italie Elle est en mesure de fournir des complets tout laits S.tu l Ki. lle U f e n ohevio *. diagonale, patm beacb drlll blanc et couleur, ooupons de Casimir pour oar •a ons— Ltolfes pour gilets. Bonneterie Cneimses de jour et de nuit, su out de* clients L ,u et mancllett 8 dernire, crations^ Ca) on. Cette maison const lue une innova Ion et le meilleur accueil est rserve tous ceux qui d sirent par une visite tre dlis sur la valetr des travaux fournis. ur aes -?'! 1 oost,l ' co^'nand et qui ne rpond pas su f oiiv iu client est repris F u On pstle franais, anglais, espagnol et italien (/eux qui n'ont pas encore vu^les jolis. iinesse qu ; vient de recevoir La Mais*. doivent, dans leur intrt, s'empresser 4$. c(tle maison, rar nul part ils ne ptuveai d'aussi beaux articles i des prix si rsii Ros articles sont vraiment de toute traicheur et nos prix dlient toute coi urpe de Chine oouleurs assorties i " extra suprieur marocain A carreaux Soir ie \ carreaux pour robes et ohemises Tricot-ae de soie barres Ra'i ae voi'e carreaux Vollesuisse brod Crpon franais barres et carreaux Diagonal noir sup. ""tslmir anglais nouveaut S rge bien anglais suprieur l'ealmbeach anglais


PAGE 1

DIRECTEUR WWPfWmmE VMiHUMEin Clment Magloiie BOIS \IRNA 1368, Rue Amricain NUMERO 20 CEiNTIMIS Quotidien Re vous lassez pas atteindra par le scepticisme dnigrant ei slrile.Ditea-vous d^l)ord:"Qu'ai-je l pour mon instruction? fuis i M sure que vous avancerez: Qu'ai je t'ait pour mon pays ?" fasieif TLPHONE W 141 19me ANNEE N 5494 PCH.T -PRINCE (HAJT1 ) SAMEDI 2 MAI 192.- La Fle le l'Agriculture et du Travail liU nationale du 1er Mai i anne un cachet (oui • de simplicit, le Gout ayant rompu avec j tradition qui touiait nos paysans des secplu? loignes vinssent • mme dans chaque chef1 le cortge disparate i grotesque iSS. 1 LE MATIN Bs une Messe solennelle lie la Cathdrale ^ -stmstrent M. Le Profil la Rpublique entour i de son Cabinet M* Ministre de i'I i.Dennis. ministre des et du Commerce* D. lis ministre de la JusHraux, Ministre de et du Travail, DMinistre des Relations [iCRMON DE CIRCONT*NCE par le Rv. Pre Mahot ruse loquence persua ela tout ce que doit re* aux yeux du citoyen I* te nationale lure et du Travail. r proclama toute sa saiatre lui-mme fils de. agriculteurs et rendit > nommage la Terre, i nourricire qui con Ifesj sein tous les livant la fois retenir I et utiliser l'nergie inaumee que des femistteeMaots. ^ %  JN Primes par la voix j^ !" •"• est insinue eo!5. l 1 0nd ult P* r ' %  aaa iJJ n ," e P w !•• !ll 5 t4Bbr b le du plus IT* du m <>nle, o vit un %  SL^B 6 bizarrM 9 "J*lHqnes et religieu rffi b ^ >ec le dvlop -Jtataltacluoi moderne „ %  SE Preinte de nihilis a aSu Ioin '" imp %  J^fil^par des regards m vous disent l amertume on d!?" 0 ^P 08 ** '• aaTSSS* ir0Die dM io %  jJt. P ent eon f0DC .'^yornuaatonhiatoir.. r ^nt voulu ftlre l'exprs i^gj Jve... c M t DebLv skesta ""••s: Pe estai leT? t *' ,or4ie J B:ethoven. rta-. P? 8 "ne raison pour s., lm "* tous des pasto En France, en Italie, en Aile magne, en effet, la musique Jim portai ion a souvent nui la mus! que nationale. L% gloire de Rossi ni a entran bien des artistes qui ne sont pas italiens, et tout le monde sait l'engouemeat qui avait salu Wagner dans le monde en lier, particulirement en France. Mais Balakireff, Borodine, Glin ka, et bien d'autres, ont peint l'me russe, l'Ame de cette louis innombrable asservie pendant des sicles par un pouvoir despotique, et qui s'est rveille il n'y a pas longtemps, belle, nergique et bar bare, assoiffe de libert et de ven geaace. C'est une expression rellement artiste du temprament inquiet de ce grand peuple que nous avons eue avant hier. Des voix parfaites, tntranes, graduant l'effort tou jours accompagn du plus pur art, de la plus attirante inflexion,... faisant ua eusemble merveilleux, > .exilent, o ne se remarque au c ne diasonnance. L'harmonie qui •• tout ce groupe de plus de 16 artistes est si entire, si parfaite ment organise que, anxieux b -au coup d'aeaiteurs ont cru percevoir les notes profondes d'une orgue, ou celles, stridentes, nerveuses, de quelque violoncelle... Le Ont J orchestre, par le re gard ou l'aide de gestes signifies uU, m ..ait ,t coaamiait l eue Instance; Louis Prophte, prsident du Conseil d'Etat, 0. Chs. Pierre, J. Thomas, Ti mot ne Pare t, Dr Cv ifxte, L. Pinchioat, Montt, Supp'ice fils, Gai. Salgado, Jules Luaire, Conseillers d'Etat, Chs. de Delva, prsident de la Commission Corn munale, Z. Thomas et Aurai Col* bert, Membres de la Commission Communale: Cassagool, Receveur Communal; Antoine Rameau; An dr Chevallier, Aiministrateur Gnral des Postes, David Borges, Chef de division au Dpartement de l'Intrieur. Victor Thomas, Chef de division au Dpartement de l'Agriculture, Probus Blot, directeur de l'Enseignement primai' re; Ludovic Lamolhe, Chef de Bj reau; Pierre Anselme, payeur au Dpartement de l'Agriculture, Alex. Brutus,. Cht 1 de la Comptabilit au Dpartement des Finances; Lonce Djoie, payeur; Leroy Chassaing, chef du Service on aimable atteotion. sp Avis Le public et le commet ce sont aviss %  que d'un commun accord Monsieur Emillio Nigaglloni s'est retir de ma Maison de Commerce; en consquence la procuration qua je lui avais donne, cesse a partir de ce jour. Port au Prince, le 16 avril 1925. LOPK RIVERA La PARISIENNE Blanchisserie a lajapeut Hue liantes Deslouches Port-au-Prince, Hati LESSIVE,-REPASSAGE PHOMI'TITI'DE Soins particuliers pour le linge tin, faux cola, chemises. Vous serez pleinement satisfait en envoyant votre linge AVIS Les dbiteurs de la faillite Abdallah Ackmed sont invits verser sans d ai le montant de leurs comptes au soussigne agent de la faillite, Rue des Csars No 341. Port-au-Prince. "28 Avril 1925. L'Agent de la Faillite. TALUEN ROUX. Varits Dimanche^ ^_ 5 h. li2„,j latine ollerte par le Gouvernement 8 heures Cin Tarits Journal Ho I actualits hatiennes L'Enfant d'un Autre Entr* : 1 w Dais la politique allemande L'opinion le |. Grard, ancien ambassadeur des Etals-Unis en Allemagne relativement i l'lection tl'Iindentiuri 01 fils la Iiisar sertit lis ST le trne BKRUN-M. Luther a dclar dans un discoure devant le Con ares annuel de la Ligue de l'io uu-trie et du commerce allemands que la politique trangre de l'Ai lemagne ne serait pas modifie. On dit que cette dclaration repr sente aussi le point de vue d Ilin denburg avec lequel le chancelier a confr hier, (juoique le Dr Lu tber n'ait pas fait alluuon la r %  e n it lection, on dit qu'il parle avec une entire approbation d'Hin denburg et des groupes politiques qui ont aid I lection du Feld Mir bal. D'aprs M. James '.rard, an cien ambassadeur des Etats Unis en Allemagne qui est parti hier par l'a Aquitania , l'Europe de viendra une foia de plus un camp arm si Hindenburg reste au pou voir. M. Grard a fait remarquer que l'arme oflicielle allemande n'est que de 100.000 hommes, mais qu'officieusement elle fa monte deux fois plus. Je me fai-i fort, a dit M. Grard, de prdire qu'Hindenburg crera rapidement et secrtement une machine dd guerre gigantesque. Il a aussi dit que mme si llindenhurg n'avait aucun pouvoir comme prsident, son lection indiquait clairement quels taient les sentiments du peuple allemand. ML Grard a exprim l'opinion qu'il n'est pus possible que les paiements des lpttratioQs se )as sent rgulirement tant qu Hinden burg restera au pouvoir. Il a ajou t qu'il tait peu probable que lo haiser ft rappel au trne, mais il a prdit quuu des fils du Kaiser serait mis sur le trne et obtien drait la rgence. Nouvelles Etrange Par Cbla .Vris aux Employs Le moment est venu.caraujoar d'hui vous vous prsenterez tous la Banque, munis de ce petit pa S 1er bleu ou rose rclamer le frui e vos trente jours de dur labeur. Rflchissez avant d'exposer cet argent au hasard. Procurez vous d'aboi d no y li costume pour vous et ensuite un* belle robe pour v. tie lemme,votre fille ou >0lres'pur. Pour cela, allez chez KIWIS Hermanos car la maison vient de recevoir un grand assurment de Palm Bea> h, .li ill fil anglais, tissu? de laine et d' sois, toile drpp de fil. ve tsil, sacs a main, de toute beaut et de toute fraicheur. Quant aux pria,il n'est point ncessaire d'en parier. Toujours en vue de mettre lin % la crise ministrielle en Belgique BRU\ELLES,29-Le roi Albert a demand au baron Charles de Hrocquev lle,£ancieu prsident du conseil de former on n:uveau ca lu net en remplacement du minie 1re The unis dmissionnaire depuis le 5 avril. Le baron de Broc queville a accept la mission et d clar qu'il tenterait dconstituer un gouvernement conlormmeat aux rsultats des dernieies lic lions. Le roi a galement convo que le snateur liegers du parti catholique, ancien ministre. On pense que la crise ministrielle sera bient It termine. Les jours de I. Chamberlain menacs LONDRES— Des agents addi tionnels ont t choisia pour pro tgerM. Austin l'hamberlain, se crtaire des atfairts tiangres par suite de la dcouverts d'un complot contre ses jours. Cette nouvelle a t fournie par une source ofticidle, mais on a refus de donner aucun renseignement sur le prtendu complot.On s tou tefois donn 4 entendre que les dtails en avaient t dcouverts en dehors de Londres. De Paris ReW-York en aroplane PARIS— On annonce que Paul Tarascon et Vraocis Coh, distin gos aviateurs grivement bletss au cours de la guerre, tentoront vers la t<< Juillet prochain la tra verse tant attendue de Paris New V01 k en aroplane. Nous avons une chance sur vingt de russir, dclarent les aviateurs, mais cela nouB suffit s Paul Ta rascon a une jambe de bois que lui valut une chute grave avant la guene. malgr cela il russit eu trer l'aviation pendant la guer re, descendit onze avions aile manda et se distitgua dans six autres combats ariens. Les deux aviateurs vont tenter de rempor 'er le prix de a 000 dollars offert en 10(9 par M. Raymond Oftaic, au premier aviateur qui excute rail d'une seule traite la traverss Paris New York. Ils pensent suivre Is route Angleterre, Irtau de. Terre Neuve et Nouvelle Eco* se bord d'un hydraviea muni d f ttn motsur de 500 C. V. • — -• I. (aillaux serait,parait-il, lavorable au .retour l'talon d'or PARIS— De lavis des milieux n nancier* franctis autoriss, le re tour l'talon d'or en Angleterre entranera une mesure du mAme genre en France. Mr Caidaux, mi niatre des finances, tudie d'orej et dj la question et a laiss en tendre qu'il tait ncessaire que le peuple fram-ais fasse des sacrifi ces pour rendre possible le retour l'talon d or. La Banque de Kran ce dclarait hier que la reprise des paiements en espaces par l'An f Uterre sera favorable aux Ktat* niet augmentera la valeur de l'norme stock d'or qu'ils dtien aeat. La France,dclare t on, ne peut continuer lutter avec une moa uaie dprcie, taudis que les an ires pays procdent leurs ofn tions commerciales et linan . ,1 res et qu'il faudra passer par une priode difficile avant que le franc ne soit revenu au pair avec le dol lar et la livre, mais let -nilieux financiers sont d'avia que le ma ment est venu de tenter l'exp lience. C'est, parait il, l'opinion de M. Uillaux II s'est refus ius 3 u' maintenant entrer dans' le lail des mesures qu'il se propo se de prendre.Il s'est born aver tir la nation qu une pnitence li nancire la menaait pour rparer les •ilts dsastreux de la guerre sur la monnaie et les ti minces de la I rame. D'Annunzio tentera tin nouveau raid ROMfc— La poca annonce que toutes les dispositions ont t pri ses pour le voyage arien d'Italie Itneuosairee %u mois de Juin prochain sous la conduite de d'An nuosio. Les hydravions seront au nombre de deux et les aviateurs parmi les plus clbres d'Italie prendront part au raid en mme smps que d'Annuozio Entre la France et la polognc PARIS— D'apr .. Le Petit l'a risien • la Pologne a dcid de ne pas rclamer i la France le n li 3 uat de l'emprunt de 40 million e francs jus celle ci lui avtti|


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06414
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, May 02, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06414

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text


DIRECTEUR WWPfWmmE
VMiHUMEin
Clment Magloiie
BOIS \IRNA
1368, Rue Amricain
NUMERO 20 CEiNTIMIS
Quotidien
Re vous lassez pas atteindra par
le scepticisme dnigrant ei slri-
le.Ditea-vous d^l)ord:"Qu'ai-je l
pour mon instruction? fuis i m -
sure que vous avancerez: Qu'ai je
t'ait pour mon pays ?" fasieif
TLPHONE W 141
19me ANNEE N 5494
PCH.T -PRINCE (HAJT1 )
SAMEDI 2 MAI 192.-
La Fle le l'Agriculture et du Travail
liU nationale du 1er Mai
i anne un cachet (oui
de simplicit, le Gou-
t ayant rompu avec
j tradition qui touiait
nos paysans des sec-
plu? loignes vinssent
mme dans chaque chef-
1 le cortge disparate
i grotesque
iSS.1
Le matin
Bs une Messe solennelle
lie la Cathdrale
^ -stmstrent M. Le Pro-
fil la Rpublique entour
i de son Cabinet M*
Ministre de i'I i.-
Dennis. ministre des
et du Commerce* D.
lis ministre de la Jus-
Hraux, Ministre de
et du Travail, D-
Ministre des Relations
[iCRMON DE CIRCONT*NCE
par le Rv. Pre Mahot
ruse loquence persua
ela tout ce que doit re*
aux yeux du citoyen
I* te nationale
lure et du Travail.
r proclama toute sa sa-
iatre lui-mme fils de.
agriculteurs et rendit
> nommage la Terre,
i nourricire qui con
Ifesj sein tous les l-
ivant la fois retenir
I et utiliser l'nergie
inaumee que des fem-
istteeMaots.
^JN teJWfeuse, lorsque
a Mat l'assistance
; Hte Missa est,
*g sWawpjarent une
pwi entonnant les
"wMneuxdelO.SALu-
. Tanti-m Eruo ex-
naaai la culte d'adora*
fie tous nous devons au
/Sacrement dont la
ut alors donne.
Aprs L sortie de l'Eglise
le Prsident de la Rpublique
fit une tourne travers la ville,
puis se rendit aux Tribunes o
eut lieu une intressante revue.
Il regagna ensuite le Palais Na-
tional ou me petite rception
lut laite aux amis et fonctionnai-
res qui avaient bien voulu y ac:
compagner Son Excellence,
Il est absolument regrettable
que les membres du personnel
administratif n'aient pas com-
pris tous qu'il tait de leur de-
voir de participer a cette mani-
festation qui avec le fer Janvier
reprsente propre i ent par-
ler nos deux ltes nationales.
On a pu noter la Cathdrale
que I assistance tait plutt clair
seme. L'lment admin stratil
hatien s'tait f it rare, alors
que tous les Services dirigs par
les Mliciels du Trait se trou-
vaient reprsents. Il va sans
4ire qu'une telle ilttcntxi
vaut d'tre souligne et mrite-
rait bien une sanction.
Remarqu aprs les noms dj
cits : Mgr Conan, Archevque
de Port au-Prince, Gnral John
H.Riiiseil, Haut Commissaire Am
ricain en Hati, Dr Freeman. In-
gnieur en Cbcf du Service Tech-
nique d'Agriculture, Cumberland,
Receveur Gnral ci Conseiller Fi
nancier, A. de Mettais, Charge
d'Affaires d'Italie, Carvell, Charg
d'Affaires de la Grande Bretagne,
Daalder, Consul Gnral du, Pays
Bas, Cook, Ingnieur en chef du
Service Technique des Travaux
Publie, Emile MarceliD, Chef du
Cabinet Particulier de Son Excel*
leoce, Marcel Pr/eau, Chef de
l'Etal Major du Prsident; Major
Turrill, Chel de la Gendarmerie
Clment Magloire, Directeur d i
cMatin et Prfet de Port au-Prince;
Kmm. Elhart, prsident du Trib i
nal de Cassation, Chs Gentil, Juge
an Tribuna de Cassation, Dupont
Dav, prsident duTribunal d'Appel,
Roloiphe Barreau, prsident du Tri-
bunal de Premire Instance; Emm.
Beauvoir, Th. Pierre-Pli ilipp et
Surin Juges au Tribun il de 1re
m ta t. Cosaqies k Mai
fiji^*1' qui a eu raison
^HJ ta talent des nou
r^* qm nous visitent.
**** avec toutes tes in
* a~au .-?!, C0n'diction8
rvle. En effluves
iLTr***** mlancoliques et
7V> Primes par la voix
j^. " est insinue
eo!5.,l1!0nd.ult P*r '
aaa iJJ n,"e' Pw !
!ll,5t4Bbr*ble du plus
IT* du m<>nle, o vit un
SL^B6" bizarrM9
"J*lHqnes et religieu
rffib^ >ec le dvlop
-Jtataltacluoi moderne
SE Preinte de nihilis
a aSu Ioin'" imp
J^fil^par des regards
mvous disent l amertume
on d!?"0! ^P08** '
aaTSSS* ir0Die dM io
jJt.P ent eon f0DC
.'^yornuaatonhiatoir..
r^nt voulu ftlre l'exprs
i^gj Jve... cMt DebLv
skesta ""s: Pe estai
leT?t*',or4ieJB:ethoven.
rta-. P?8 "ne raison pour
s., lm"* tous des pasto
En France, en Italie, en Aile
magne, en effet, la musique Jim
portai ion a souvent nui la mus!
que nationale. L% gloire de Rossi
ni a entran bien des artistes qui
ne sont pas italiens, et tout le
monde sait l'engouemeat qui avait
salu Wagner dans le monde en
lier, particulirement en France.
Mais Balakireff, Borodine, Glin
ka, et bien d'autres, ont peint
l'me russe, l'Ame de cette louis
innombrable asservie pendant des
sicles par un pouvoir despotique,
et qui s'est rveille il n'y a pas
longtemps, belle, nergique et bar
bare, assoiffe de libert et de ven
geaace.
C'est une expression rellement
artiste du temprament inquiet de
ce grand peuple que nous avons
eue avant hier. Des voix parfaites,
tntranes, graduant l'effort tou
jours accompagn du plus pur art,
de la plus attirante inflexion,...
faisant ua eusemble merveilleux,
> .exilent, o ne se remarque au
c ne diasonnance. L'harmonie qui
tout ce groupe de plus de 16
artistes est si entire, si parfaite
ment organise que, anxieux, b -au
coup d'aeaiteurs ont cru percevoir
les notes profondes d'une orgue,
ou celles, stridentes, nerveuses,
de quelque violoncelle...
Le Ont J orchestre, par le re
gard ou l'aide de gestes signifies
uU, m ..ait ,t coaamiait l eue
Instance; Louis Prophte, prsident
du Conseil d'Etat, 0. Chs. Pierre,
J. Thomas, Ti mot ne Pare t, Dr Cv
ifxte, L. Pinchioat, Montt, Supp'ice
fils, Gai. Salgado, Jules Luaire,
Conseillers d'Etat, Chs. de Delva,
prsident de la Commission Corn
munale, Z. Thomas et Aurai Col*
bert, Membres de la Commission
Communale: Cassagool, Receveur
Communal; Antoine Rameau; An
dr Chevallier, Aiministrateur G-
nral des Postes, David Borges,
Chef de division au Dpartement
de l'Intrieur. Victor Thomas,
Chef de division au Dpartement
de l'Agriculture, Probus Blot, di-
recteur de l'Enseignement primai'
re; Ludovic Lamolhe, Chef de Bj
reau; Pierre Anselme, payeur au
Dpartement de l'Agriculture, Alex.
Brutus,. Cht 1 de la Comptabilit au
Dpartement des Finances; Lonce
Djoie, payeur; Leroy Chassaing,
chef du Service D. Plaisir, Comptable au Dpar-
tement des Finances;Llio Joseph
t Flix Masse, Commissaire e
Substitut prs le Tribunal d'Ap-
pel, IsnarJ Raymond, Pierre
Agna.it,Substituts du Commissaire
du Gouvernement prs le Tribuna1
de Premire Instance; Frdm
Gaetjens, Consul, G. de Pradi
ns, le Frre Archange Sup
rieur des frres de 1 Instruction
Chrtienne et quelques frres de
restitution St Louis de Gonzague,
les membres dlgus des diverses
coles etc.
Le Soir
Au Champ de M .rs il y eut
(put d'abord '', heures, une
rep'sentation populaire devant
Cin Varits, laquelle assistt
une foule immense.
A 7 heures un programme
de choix fut excut la sali -
faction gnrale par la Musique
du Pa lis t indis que des feux
d'artificft et des buvettes ache-
vaient de n tr 11 note de gaie
t cette journe-
D'autre part des rjouissan-
ces publiques avaient t o-ga-
nises dans divers quartiers de
la ville contribuant ainsi r-
pandre la plus grande joie tra
vers la Capitale-
raie... Il ne serait pas po sible
de rappeler chaque point du pro
gra-nme. Tous oat t applaudis
et compris. Ht, en somme, avouios
le. non- avons assist l'una des
plus belles manifestations d'art
que nous ayons jamais prouves.
C'est donc < Le Matin qui avait
raison. Et c'est certaiaeme.it tout
Port au Prince qui a eu tort de
s're priv d'motion si rares.
Car, un public trs peu nombreux
avait apport son obole et sa sym
pathie aux artistes... Mata ne
nous empressons pas de ridiculi
ser notre indiffrence. Les prochai
ns au litions pourront ou devront
tre applaudies de tout le monde.
Et ce sera notre p'us grand
honneur.
Nos htes garderont l'impree
sion d'avoir connu un pays de
belle culture, o l'art a sa de
meure... qui est notre nr-ur trs
sensib'e,... des courtisans,... et
de fervents adepUa .. {
Douzime
de dpense
Par un arrt paru dans la li-
vraison du Moniteurs du 30 coul
les cr lits rpartir entre les dif-
rents DpaitemanU ministriels
pour le service courant du mois
de Mai 1025, sont fixs la som-
me de : Un mill-on six cent qua-
rante quatre mille, huit cent qua-
rante et une gourdes deux centi-
mes et demi (G. 1.644.84 .02.1J21.
Des exercice*
de parachute ont
bien russi hier
Hier matin, pendant la revue
militaire qui eut lieu au Champs'
de-Mars, aprs la crmonie reli-
gieuse, et laquelle assistait Son
Excellence le Prsident de la It-
Eubli.jue, l'assis1 ance, dans les Tri-
unes, a pu suivre les exercice de
parachute que faisait un aroplane
survolant la rgion du Bel Air.
L'atterrissage eut lieu avec succs.
Annuaire France-
Amrique
Nous avons re<-u avec plaisir
sous ce titre on l'oit volume de
S34 pages dit par les soins du
Comit France Amrique.
C'est un gui le prri-mx qui ren-
seigne sur tout ce qui trait k la
vie nationale franaise.
Nous renier ions le Comit pour
>on aimable atteotion.
sp
Avis
Le public et le commet ce sont
aviss que d'un commun accord
Monsieur Emillio Nigaglloni s'est
retir de ma Maison de Commerce;
en consquence la procuration qua
je lui avais donne, cesse a partir
de ce jour.
Port au Prince, le 16 avril 1925.
Lopk RIVERA
La PARISIENNE
Blanchisserie a lajapeut
Hue liantes Deslouches
Port-au-Prince, Hati
LESSIVE,-REPASSAGE
PhoMI'TITI'DE
Soins particuliers pour le linge
tin, faux cola, chemises.
Vous serez pleinement satisfait
en envoyant votre linge
AVIS
Les dbiteurs de la faillite
Abdallah Ackmed sont invits
verser sans d ai le montant
de leurs comptes au soussigne
agent de la faillite, Rue des
Csars No 341.
Port-au-Prince. "28 Avril 1925.
L'Agent de la Faillite.
Taluen ROUX.
Varits
Dimanche^
^_ 5 h. li2,j
latine ollerte par
le Gouvernement
8 heures
Cin Tarits Journal Ho I
actualits hatiennes
L'Enfant d'un Autre
Entr* : 1 w
Dais la politique allemande
L'opinion le |. Grard, ancien ambassadeur des
Etals-Unis en Allemagne relativement i l'lection
tl'Iindentiuri
01 fils la Iiisar sertit lis st le trne
BKRUN-M. Luther a dclar
dans un discoure devant le Con
ares annuel de la Ligue de l'io
uu-trie et du commerce allemands
que la politique trangre de l'Ai
lemagne ne serait pas modifie.
On dit que cette dclaration repr
sente aussi le point de vue d Ilin
denburg avec lequel le chancelier
a confr hier, (juoique le Dr Lu
tber n'ait pas fait alluuon la r
e n it lection, on dit qu'il parle
avec une entire approbation d'Hin
denburg et des groupes politiques
qui ont aid I lection du Feld
Mir bal.
D'aprs M. James '.rard, an
cien ambassadeur des Etats Unis
en Allemagne qui est parti hier
par l'a Aquitania , l'Europe de
viendra une foia de plus un camp
arm si Hindenburg reste au pou
voir. M. Grard a fait remarquer
que l'arme oflicielle allemande
n'est que de 100.000 hommes,
mais qu'officieusement elle fa
monte deux fois plus. Je me fai-i
fort, a dit M. Grard, de prdire
qu'Hindenburg crera rapidement
et secrtement une machine dd
guerre gigantesque. Il a aussi dit
que mme si llindenhurg n'avait
aucun pouvoir comme prsident,
son lection indiquait clairement
quels taient les sentiments du
peuple allemand.
ML Grard a exprim l'opinion
qu'il n'est pus possible que les
paiements des lpttratioQs se )as
sent rgulirement tant qu Hinden
burg restera au pouvoir. Il a ajou
t qu'il tait peu probable que lo
haiser ft rappel au trne, mais
il a prdit quuu des fils du Kaiser
serait mis sur le trne et obtien
drait la rgence.
Nouvelles Etrange
Par Cbla
.Vris aux Employs
Le moment est venu.caraujoar
d'hui vous vous prsenterez tous
la Banque, munis de ce petit pa
S 1er bleu ou rose rclamer le frui
e vos trente jours de dur labeur.
Rflchissez avant d'exposer cet
argent au hasard. Procurez vous
d'aboi d no y li costume pour vous
et ensuite un* belle robe pour v.
tie lemme,votre fille ou >0lres'pur.
Pour cela, allez chez
Kiwis Hermanos
car la maison vient de recevoir un
grand assurment de Palm Bea> h,
.li ill fil anglais, tissu? de laine et
d' sois, toile drpp de fil. ve
tsil, sacs a main, de toute beaut
et de toute fraicheur.
Quant aux pria,il n'est point n-
cessaire d'en parier.
Toujours en vue de mettre
lin % la crise ministrielle
en Belgique
BRU\ELLES,29-Le roi Albert
a demand au baron Charles de
Hrocquev lle,ancieu prsident du
conseil de former on n:uveau ca
lu net en remplacement du minie
1re The unis dmissionnaire de-
puis le 5 avril. Le baron de Broc
queville a accept la mission et d
clar qu'il tenterait d- constituer
un gouvernement conlormmeat
aux rsultats des dernieies lic
lions. Le roi a galement convo
que le snateur liegers du parti
catholique, ancien ministre. On
pense que la crise ministrielle
sera bient It termine.
Les jours de I. Chamber-
lain menacs
LONDRES Des agents addi
tionnels ont t choisia pour pro
tgerM. Austin l'hamberlain, se
crtaire des atfairts tiangres
par suite de la dcouverts d'un
complot contre ses jours. Cette
nouvelle a t fournie par une
source ofticidle, mais on a refus
de donner aucun renseignement
sur le prtendu complot.On s tou
tefois donn 4 entendre que les
dtails en avaient t dcouverts
en dehors de Londres.
De Paris ReW-York
en aroplane
PARIS On annonce que Paul
Tarascon et Vraocis Coh, distin
gos aviateurs grivement bletss
au cours de la guerre, tentoront
vers la t<< Juillet prochain la tra
verse tant attendue de Paris
New V01 k en aroplane. Nous
avons une chance sur vingt de
russir, dclarent les aviateurs,
mais cela nouB suffit s Paul Ta
rascon a une jambe de bois que
lui valut une chute grave avant la
guene. malgr cela il russit eu
trer l'aviation pendant la guer
re, descendit onze avions aile
manda et se distitgua dans six
autres combats ariens. Les deux
aviateurs vont tenter de rempor
'er le prix de a 000 dollars offert
en 10(9 par M. Raymond Oftaic,
au premier aviateur qui excute
rail d'une seule traite la traver-
ss Paris New York. Ils pensent
suivre Is route Angleterre, Irtau
de. Terre Neuve et Nouvelle Eco*
se bord d'un hydraviea muni
dfttn motsur de 500 C. V.
-
I. (aillaux serait,parait-il,
lavorable au .retour
l'talon d'or
Paris De lavis des milieux n
nancier* franctis autoriss, le re
tour l'talon d'or en Angleterre
entranera une mesure du mAme
genre en France. Mr Caidaux, mi
niatre des finances, tudie d'orej
et dj la question et a laiss en
tendre qu'il tait ncessaire que
le peuple fram-ais fasse des sacrifi
ces pour rendre possible le retour
l'talon d or. La Banque de Kran
ce dclarait hier que la reprise
des paiements en espaces par l'An
fUterre sera favorable aux Ktat*
ni- et augmentera la valeur de
l'norme stock d'or qu'ils dtien
aeat.
La France,dclare t on, ne peut
continuer lutter avec une moa
uaie dprcie, taudis que les an
ires pays procdent leurs ofn
tions commerciales et linan sur la base de la monnaie or ; on
s'accoide reconnatre que de
grands sacnlice seront n> . ,1
res et qu'il faudra passer par une
priode difficile avant que le franc
ne soit revenu au pair avec le dol
lar et la livre, mais let -nilieux
financiers sont d'avia que le ma
ment est venu de tenter l'exp
lience. C'est, parait il, l'opinion
de M. Uillaux II s'est refus ius
3u' maintenant entrer dans' le
lail des mesures qu'il se propo
se de prendre.Il s'est born aver
tir la nation qu une pnitence li
nancire la menaait pour rparer
les ilts dsastreux de la guerre
sur la monnaie et les ti minces de
la I rame.
D'Annunzio tentera
tin nouveau raid
ROMfc La poca annonce que
toutes les dispositions ont t pri
ses pour le voyage arien d'Italie
Itneuosairee %u mois de Juin
prochain sous la conduite de d'An
nuosio. Les hydravions seront au
nombre de deux et les aviateurs
parmi les plus clbres d'Italie
prendront part au raid en mme
smps que d'Annuozio
Entre la France
et la polognc
PARIS D'apr .. Le Petit l'a
risien la Pologne a dcid de ne
pas rclamer i la France le n li
3uat de l'emprunt de 40 million
e francs jus celle ci lui avtti|


LI MAHIN

o
URODONAL
i
L* foutu jror'rl. comm* \f rhtin.tit.tm*. avec lequel
Ile lit -aurait tire (onfun.liie. de la diallirse arthritique.
La Koulto csi ilonc, en lin oni|>ir. une lorn.e le
l'urireAiie. c'est u-rt.re de l'fii punoiiriement du sa"v m
t'auile uiuiu pi le ii .!. .
t'# dut {Mores* les goutteux c'est de savmr qu'ils ta-
briaueAl trap d'acleta ur.que.
Il leur fan 1rs. tout d'abord, se mettre nu rgime. rr*a.
r>uer de- bonnes dunes, s'alMeHir de irtifle* 't !< buuf.
ti'gtie. d extra dry al de cibler. ...ut en vitant les re(ri-
Bieu
chois
..tenu, laire de I exercice de loue, brler leur ne

. .. , .
Rhumatismes
Gravclle
Artero Sclrose
Aigreurs
rt CMlIiUUi. **r-j a
Vai-ncie'rnM rn
Il leur laintra. en mit*, evnruer
ci 1 meshTe en liminant l'a nie urique.* naturellement
indVsiilntdt. par rPmrtunal. dont 'e -mut ou iliwplya.ij.
37 fuis Mit* .'uni que la lllhlIM et absolument inotlelisif.
a lemprxre cette den ri
Le proftanej ir Lancerean, Ancien prsident de l'Arad.
une ne Meuerine de Paris l'a Dcommande dan-; ion
Traits M u Gocnt, tut-i que de nombreux maures.
et la GOUTTE
. -^ -
dminislrc 4 l'occasion de tvmsses
JfM* dans la goulie. 1 UHOnONM. n>e
auciiir rc'"ii'i--eiuf ut ffti houv rumine 1rs
MlKyltittS. rien de* etlets tlaiigeri-ux. re
Jouriiiiivs |..nitiis. du loiclnqne et de la
ii leinduie les rtujiieurs tienlt-nl rapide-
tuent il* leur noute et la dure mme de
la pousse est parfois tr*s iiotalileenent
abr.g.e , p Mort
s>t4. . iri-ir j r ,i tr fi m rtr.-ute. antlen m'deeln
ff. iiiiiuuux de la manne el des cuionlet.
-4*- -
L'URODONAL nettoie le rein,
lave le foi* et tes articulation*.
U assouplit les artres et vite
l'obsit.
Co-imnott**
i :r- u :'-
lOMitabr* HOIi
ttlf* (Il ll<"CM
'.*,.'. .a. .. .a........, a ,i,........,
DIALIROL U.un cartxi giileui,
: tonl-sedntll Arierlo VlCr.ise. \n.-
; nue. Dermatnsrs. M_ili.hr. de l.i
; Irmine. \rthrilisiiu-. CardiopalhlM.
a
: limvool DamneculmaflaRhugM
tisnies, Goutte. I.unib igo. NevrulKlrt.
K,*B
Senjrj Taillant Consiqnalai'K
consenti, il y a un an p-u le lie
soin de la dfense dation e, lus
finances polonaises se Iro vant ac
tuelie i ent dans une lilualiCB Ml
tislaUaute elle bodgal ..ymt t
quilibr. Le Dr Champo*k am
buesadetir de PologOfl en Fiance,
'irait fait connatre celle dcision
nu ministre il. s linancis c il a
Cl \i\eraent apprci.
En Bulgarie
SOFIA |/ex dput Grans
CiiarolT un des principu x auteurl
de l'attentat de la CaliVdrale d
Sveli Krat <|ue l'on teclierchai
vient dlie tu dans lis environs
de Sof.a II avait t tlcouvert
dans une ferma et lut abattu a
coups de fnsi',iur son relus de s
rendre.Orantcliarotr tait le leade
Un livre de lecture
pour les Ecoles primaire
X mis avons eu sous les yeu*
un exemplaire des cPremier*<
Notions de Lec'ure que Tau
leur, Mr Clment Pthtl, vien
de faire rtditer. Nous avons
parcouru le petit ouvrage av^c
le plus vil intrt*
bisons totlt de s .te que la
nouvlle mthode aiopte pir
l'auteur pour .'enseignement des
premiref nouons de lecture
comlle plusieurs lacunes qui se
rencontrent dai s certains autres
ouvrages du mpn J genre. Mon-
sieur l'olh 1 rompt rsolument
de grariens qui se joignirent aux avec l'ancien syslsme qui n'tait
communistes et que l'on soup
QMS d'avoir pris pat l'attenta
qui a lait /liti victime?. A l'excep
lion de Freeiloan et l'e'rini arrft
ts el de Grandteh rolT fusill tous
les autres inculps ont pris le larg.
Le conseil de pierre charg de
l'Affaire a d c are que la bomb
n'avait pas l> p'ace par le terro
riste Htiakoff lue il \ a quelques
jours mais par 1 ingnienr >bad
jii'li lu cinquantaine de Jtmoiu
ool l conv qus.
HOME. La police a dclar qu'elle
vient de mettre lu main sur des
pas sans prsenter de nombre u
s s difficult1 s 11 une grande per
te de temps pour matres et l
ves ; et il prconise une mtho-
de mnmonique plus ration-
nelle et plus'rapide.
D'autre put, les pg98 de lec-
ture qui sont, U fin lu livre,
due es a la disposition d-'s insii-
tuteurs marquant un enseigne-
m -ut sain et fort qui contribue-
ra certai' einenl imprgner d<
bonne heure l'esprit des tout
petits ,ld vivilia ils prin-.ipes 'e
SVSL K!"J! S.JL,Eli?T T^e, d'ordre, di disnpline
en Italie d une orcanis. lion rvou ,. '. , i^ ,,
tionnaire .llllie des irouPM el,'' ?'!'-w prcepte de Bg-
groupes
commiiDibles en Russie.
^e inouxjiiunt rvolulion
ocire .m Brsil
BUENOS AlRBt.Dfi dphes de
la frontire aunoncent que )es
rebeller de l'Etal de 8aol'aulo qui
"'taient retires l'intrieur a la
mit" de l'insuccs de la rcente
ri voile recommenceut^ s'agiter .et
se piparcnt attaquer le port de
la Guaira eur le fleuve Paaua.Les
troupes du Gouvernement Hrci
lien dais cetteville fortifie se mon
lent St OO hommes tandis que du
c plus de 1200 sont dj rassembls.
A iIiIUti ni- points le long du
fleuve on rmit que si les rebelles
russissent dans celle attaque ils
marcheront sur Grouss.
Noufolks Diverses
LONDKES Le prince t'.eurge
le plu; jeune Ma du r >i et la reine
d'AD^'elenv a t.uit. Locdrei pour
|4Bltrme Orient afin de rejoindre
son poste avec l'escadre britauni
que en Chine.
i buis que !e hasard a plulol con
doits om l marqus par llyacin
li> et l *i nattotte.
A la tenu mi trmps 1rs comb'
naisons oui abouti, et la Violette
a t piralyse. Un troisime but
e-l ore ,o Ilyiirinlhe et q talques
minutes p!js Uid un demier par
De b.
L^es Assises
Avant hier, (justes prvenus,
Ohsrtes Xtvier, .1 les .lulot, Mo
r gne O 'gne el Josapbal Lissa
1 avaient a rpondre par ,1e
viml le J ry d une accusation de
vol avec esc il ide et bris au prju
die d i lub Amiicaii.
Le Tribunal tait prid par le
jug-i Pierre Philippe, le si^ du
Parquet occup pir le Subslilu
Pierre Agnant. Le prsident du Ju
y tait Me Fcrnand Leroy.
Aprs d'ssset vives rparlicaen
tre le mini 1re public et les avo
cals de la dfense, Mes II ureau et
Massante et la fin des longs plai
doyers el rquisitoires dts dbaU
gnraux, le Jury, b ' heures 1[2
du soir, sortit de la Chimbre de
dlibration avec un verdict dont
le lsulUt fut l'acquittement de
Vorigne et de Lassait, et la con
dimnalion a 6 mois d'emprissou
nement de Charles Xavier et Jules
Juloi.
AVIS
J'ai le plaisir d'annoncer au pu-
blic et au commerce que je lais e,
en mon absence, Monsieur Sa-
muel PRBS80IB, la procuration
gnrale de ma maison de com-
merce tablie sur cette place
Cav*-. le H avril I9S
VveT. FLmiA.MI.M
raie iu lisp'nsihles bien la-
COnnerchei l'enlant le cari le
cartotre et I intelligence.
C'est donc bien vivement que
no s recomni uidons aux mai-
.res et matresses- d':oles pri-
m lires l'ado|tion de ce petit
ouvrait dans leurs tfbhtM-
meuts o il tendra les plus
utiles services.
CaimptoQaal de Fo #t-l>Il
Jeunesse contre \ iolette
Les succs que |la jeunesse Spor
tive avaient rcccueillis l'anne dtr
ii ie ne paraissent pss'vanouir,
comme l'avail laiss presautir la
lutte qu'elle avait livre l\ l'U^SH
et qui s'tait termine & son dsa
vanlage a 1 buts contre 1.
.Hier, elle avaincustiis grands
efforts la \ m 'ci i. par 4 buts O.
i On est unanime a il'lumer que
le rsultat des psrlies qu'elle dis
pulera au Tennis et au C A.S.G.
augmentera eu diminuera hschan
ces des associations qui lui dispu
tenl le Championnat i.'uo'quil en
soit, les parties s annoncent de
plus en plus brillantes, pj sque les
possibilits de succs final se par
tarent...
\ucune activit el aucune com
liiii.n-on heur, use n'ont t cepen
danl remarqoeS durant.la 1re mi
tcui|i du match d'hier. Li Violette
. et la Jeunesse ont eu le racine
Jeu fi'o.J, dpourvu d'intelligeuco
et de srieui. >prcs 18 minutai,
!<>
OU ulUi'C
fections ae
l'appareil respiratoire
L'EMULSION
* SCOTT
prise rgulirement
donne une nergie nou-
velle, augmente la cap;:
cit de rsistance
et aide liminer
la cause de la
faiblesse.
CinVarits
SAM E PI 2 MAI 1825
(ranrl fonrert
FOIE imvt
Avec le concours 'el huroseau,
Un lilm superbe cii exhib.
LSntrt li aie G. 150
Place Ihserve i 3.0)
Borras & Navarro
rvtfyu yc(>a*in d VEta
(a Pliiqrde iu?^qu.'s a l s rvice* aux^lr.qnieur.sarchiloclis.pfirlic tiers de
Oplale el de la Province pour l'exulirm des Irivi
en rai reaux-mosaiques de loule beaul el de
sfins~varie\blocs m rimenl,or>nii;|iCirp ariilici
baJotraHe?,dcQi alions. travaux au cimttitres:
(fDX, etc. .
prix modrs.-Failes noul une vtsite.le
accueil vous est n'serv.
Pour les conditions de vente.s'adresser 4 Monsi
LO E RlYEfl, en lace de la Poste.
Borras Navarro
tneille
m '
*
Une lame par mois au
lieu de deux par
semaine
'La SOLIDARIT
Socit d'assistant..-: mutuel-
le RECONNUE D UTILITE Pq,
Ill.il'l E
U INVOCATION
Il est rat pel aux membres
de h Solidarit que la pro-
chaine runion statut-ire doit
avoir lieu demain dimanche
mai courant 4 li tires de l'a-
rins Dlidii nu local du (ran I
Orient d'il il sige provisoire
de 'dir bssi Cible.
l's sort pries de runir
omiiv d'ordiniireentrs^ranl
notnl>*e.
Le iMillgut Mexile 1er* une
causerie.
Le Bureau
Un lame de rasoir Valet Auto-
Strop vous servira pendant un
mois au moins, en vous rasant
tous le jours. En effet, la lame
est automatiquement repasse
par le rasoir lui-mme. Quelques
accoudes de repaasage et la lamo
est aussi bonne que le premier
jour. L'essayer, c'est l'adopter.
Le Rasoir
OIGNON!
du pays
Frais et succulents et i j
bon march.
V'-ne& prends
Chez Baile\
i313 Grand Rue.
m%e**p E. P. PAWLEY
P..ri au Prix*. 11-
toUtrop
a7
Astbm
Toujours la laiterie fiai'ej
t i Vf ire le mn'in au djeuner
Un verre le soir au souper ,
Voil ce qu'il faut pour en rttenir |es n|ua belles et lll
uu esprit tain dant- un corps sain *, i -l.JtAtf
ns les plus solide^f
J'accuse
Mr Paul B.uxila d*i
aceapar la clientle
lile, en vendant les
leures cliemises,les
leurs laux-cols, les
jolis pj jaunis, les ci
rps
H18 Grand, e
Hospice
ug. LE BOSSE
Agences Re
&
Dimanche
Grandiose soire, du /'l-
b:*e Chur des Cosaques
du K< uliun
Sons la direction de
Stcphan Cheloucbin
Entre Gnrale :t K'es.
.Numrote 5
Lon", Ittlon, Hsuve : i dollars
Les curies de Presse seules sont
valables.
U. S. S. H
L'Union des Socits Sportives
llditienues prie les joueurs dont
les noms suivent de se prsen
ter uu Parc Lteonte il. in un malin
a 10 heures pour une entrevue
a>ec le uun ger, Mr Hoirie,
keiffer, Cliar es (eorges, gj,
CaFssgQol. Lucien ltgnier, Syjvio
Catcr, Il Mevs. L. Chipps, Maie
brandie. L. Augustin, \ Maximi
lien, K Jourdan, F Jean Jacques,
P. Ari lier. F. Cardozo, J. Deeb,
E. Villard. M. Painson, Ren
Eiharl, Allaby. A SI Cyr, Berna
dol e, R La\elanel, Appilon,
Vieux, Armand, Jeannot, Paul
Smith.
Le | rsident de la Commissioa
de Foot bail,
Emile CALVIN
Remerciements
Au leudemaiu de l'inoub'iable
fte qui fil des jurdins de F Hospice
St Frari;nis de Sales le rend./.
vous Ju Tout Port au Piince , u
reste nu Corps .Mdical de relie
maison et l'Assoiation des Da
mes-de St Franais de Sales un
agrab'e devoir i remplir.
Ce tout cur, ils expriment-.,
leur profonde gratitude tous
ceux et toutes Celles dont le gra
( eux concours a assur le succs
de cette belle manifestation : A
Son Fxcelleace le Prsdenl de la
Rpublique, sa Grandeur Mgr
l'Archevque, Monsieur le VI
caire Gnral, au clerg, aux reli
gieux et aux religieuses qui les en
tourrebt, aux centaines de par
rains et de marraines qui donn
rent celle journe son principal
lustre, i lllaimonie du Collge St
Louis de Gon/.ague. aux Religieux
du Cours Elie Dubois et tout, s
les gnieuses personnes dont la
charit s est laite la pourvu), use
des comploiis, aux jeunes commis
saires. qui assurrent si bien le sac
vice d'ordre, ton* ci ux et toutes
celles qui contriburent de quelque
fa.;90, a clat de la lte, aux nom
breux public qui viol tmoigner sa
sv n.uMii-' I II )-|.n-e
Merci aussi tous ceux et
toutes celles qui, n'.yant pu venir
k h I.Me, ont envov l'Hos.
ne gnreuse aumne.
A liUU iemerdmeuls, lesmem
trs des deux o>uvresajoutent les
Eressioo d'un legret, c'est que
eaucoup des parrains et mairaiues
choisis n'aient pas rri,u J'invitalion
qui leur lut adresse.
Hecker
PORT-AU *PRINCE
Agents jnfaux de : ^
Jones Je'wll Millirxg
NEW-YOivk;.
Farlnea llujariau O Oj^ Jftul^ Jloug>H
' Tie flotne Insurance Compaiij
xkw yori:
- Assurance contre l'incendie ,
"*?.--- .
.
DiaraOHil *tat:ch Co _
Allumettes < Saf ilome i

'
0. S, Rubber Ikporl Company
Souliers Red .
Cbas F: lattlge ^ Son
Poissons sales en touB genres
Manufactures Lite lns'ce Qj
\ssurance sur la vie,
Vins
lin il lu m Frtes A lue
& l hampagne Bord^RU'
J.nce
y\\. ||e\niar
cbP^hAGUlK
Bourre Danois, fromagi et conservas aiual
W. S. lalhews U' Soir
Tahacs (aunes et ncirs.
i
in Ralionale
Sans Kl val
Cigarettes Chanteelr
Eu vols ded*e"
,i i
t*k*.*
%a aajc:


v ^
LB MATIN
LT^UMJkJI
Keds
Vlin pareil^l'our
| Solidit '
E'gavce
Cor /* t
lu ictvr
En vent'' partout
leur lts ((ii n-
lliiD.lEEOSS&Co
Agen 1s
/*.

Construit p or h M^avaisas Routes
"H
Keds
Fabricados solamente por la
I United States Rubber Company
On trouvera
Le pneu Kortl
Govi Year fou
Camion, e*t If
mill h* pn itw
tic/abr que p
le trnsp&ri u--
i ouf 8.
Upi^t rsiste
des militer* de
m'lies, suri* fol
U f*!?i cahoteux
a / 6 iraftoii
lI dhn^ue
Ih // 09 w-
. ;le/amtux
d sein iliweatber
,re . e ', e trcctUn ure,en rendant toutdrapag
impossible ******* In nlus svre condition de
.E1W A^STS USJSX S un p.
GOOS3
CORD
Avis Important
Le public en gnral aini
que ies clients de la Maison
Kawas BbrmaKOb apprt dront
avec p'aisir qu'elle vient de re-
cevoir un assortiment de tissus
tour dames dernins nouveau-
ts des tissus pour complets,
voiles et couronnes de marie*,
voile pour communion, Bas do
fi, desoieetdek'xe.elc, etc.
Comme totjoi rs les DM d-
lient toute concurrence
Kawas HERMNOSi
305, 909i Rue Traversire
iInagrs]
Pour tolndr. tu
LAINS. COTON, BOIK, M-
IH cocun produit o gw .
\UMAVRESQVE]
tii impt tant
Mr CbrUtiau Cameau. Pirecleur
prochain comme uit.
'ortauPrini-e-breMiert.. 1,11
PortaaPiince-Lasale.
:U Pion, Bracl.a. Lcogane M
Lftane-Brach J.J
contre
la
LAMA.SON L. (HBS-MPM
Rue du Quat, A/o 1617,
L**, de table Marcel Alioth'et Co. Bordeaux; en"caisse de
_J,lu7re granul et concass; Vinaigre -1 caisses de 12 bt.
i tirrioMs de Al gallons, etc. etc.
Tbe West Indies Trading Company
Port-au-Prince, Gonaves
Cap-Hatien.
CONSTIPATION
prenez les
COMPRIMS
SUISSES
A DELORT, Pharmacien.
y. ... 8-i'-*"M1"#
r EST LE MEILLEUR
C E5J PURGATIFS
leonomisez
votre argent
Khiat 4 crire F6a prsente cet avantage qu'elle comporte de.
Ea plu de* autres machines, c'est-.di.e que vous ave/ dan, la
0X quatre caractre de plus et qui sont ties usuel.
Prweclussurdea.aude. Empresse/, vous de prendre votre ru*
Uitzi'AOEirr :
L- PreetamaQ-GGERHOL
.Hue du Quai *
La pSte.K0L.YNOS
pure pte
dentifrice
sans y
addition
d'eau .,*
w ,
La dimension d'un tube d. **Jf&
n'indique pas toujours la g"***
u'^rdients actif, qrt conuent. Une pate
additionne d'eau fait du volume. m s 0
,aut beaucoup pour obtenir le rsultat ds.r.
U Pii. Den.ifric. Kolyno. est fortement
concentre et ne contient que N tojW-J
ncessaire. Elle fait beaucoup d usage. M
Contenu * ufflt ""' "fZS**
Exiger I* tubvjauru- dans la boilm jaune.
l'tc Dentifrice
Rhum Nectar
Ch N, Ga3tjens

1410, Rue duMagasin de l'Eut
117 Rue Bonne Fol
820, Roe Courte.
VIENT D'ARRIVER
WtftQS
Ihangeoml NW Dr f rUUCiS
h- F. lavelanct A Bj
" au lieu le Halle K,ul
No lil6;
nue du Magasin de l Ktat
entre uintin Williams
et B. Coilba.
Lea'oUafiU et; Mia,qul dsirent
me voir roe trouneront,comme par
le pat*, au No Oi avenue l ... ;
Peu-de-Chose.*
Avis
ne. 1 SGI E. l. Re Bail. P'-
Il cBt donn avi, en vertu jm
I Clments, qo'll atre-ioatall una
pompa ga/olinc typo visible au
'Noilje.i.Graod'Huelou Bue Bpu
llicaine.
ftuiioue. musique
r.1100 volumes de bonue musique,
re'.s. Lhoix de. meilleurs mor
ceauxdetouslestempseldetou
les auteurs et pour toute*, lorces.
S'adresser au Matin >.
Vermouth Martii M ~
En vente en yrot chex
IPRELTZMrNN-aGGERHOLM ______ ____________
'^^^^^o^^^^^^^5^ fianailles,
mariages el baptmes chez ^ \^ ^^
Rue Bonne-Foi
BAI



L* VlATTN

I
i
I
i
il
A

-
I
Grand Htel de France Ceci n'est pas lire La maison H. Slt
fosiiion exceptionnelle, au centre des affaires
* p-oKimile de loules les Banques, de la douane et
de toutes les Agences de bateaux
enseignements et faciles pour voyager en auto
mobile dans toutes les parties de la puhlique
i Hati et de la rpublique dominicaine.
Chambres confortables et surtout trs propres/en
(dateurs dans les chambres la demande des fen-
Monaircs. Cui-ine franaise trs soiqne et dta
plus varies.
Dinardex visittr te* magasins
de l'Htel
\ins des meilleurs crus de Bordeaux, par barri
qu s, (|a,iejannesl gallons et par bouteilles. Parmi
JJS \iosdeclialeaux, voue trouverez ie pluo graud
choix, pjur les qualits et pour l'Age
v,*r nno XS ITALIE* D'ESPAGNE.
\ IN DE BOUEGOGNE (blancs et rouge, j et le renomm
v romma/d mousseux, c|o6t Amricain >
Jm.HStSfA tixneut de Liqueur., Cognac
rnw,Hl?/?rnod,.An,r I>icon* Vermouthe
mellt'arrlfe^ franaise8 amricaines Iralehe-
aSA^MrSi^! A,,rora 6l bnera.
t'dtalt le8 WMdWBS d Ifoili Gros
PARFUMERIE et Cartes po.tale..
Prix trs modre.
P. P. Patrizi
Car dj Rclame Je ne sais pas en faire
Cependant si vous passez du cot du Bureau de
J* Administration po.tale, a la Grand'Rue
Rentrez la Cordonnerie
Ernest Camille
A la Conscience
Voue verrez queales chaussures que ce soit sur
commande ou non- sont faites avee uct, soins et
salidit, parce que les ouvriers qui les confectionnent
elles matriaux qui y'sont employs rpondent et
justifient le ^titre de la maison.
ALUMINUM LINE
New-Orleans Soi
Aracai Steamship Co k
Prochain dpari direct
'pour PorUau Prince Hahi
Jm^sllwr'tUi Uaei:, ,* Orl,'-1 u k ' lai pro-
chain |>uiir H.m,
le SlS'Meborg 'laissBi-a 94m U 19 mai
prochain lous,!i-.s ports i'Ifaiti.
^i-au-^nc^. fe, -28 aw~l( i<#5
A. de Uatleis el C,
Agents Girui
-a.
Pharmacie Sjourn
biologie DDliqu sous la Direction du
DrWcotet t. Sjourn
S^TSUiS^ "l .ouverl,loua Ies 'ours de 7 ores du mttin k 6
tsar* dus-ilr paur toutes les rechercha e; analyses pr m* du
annonce ci lointe, saut pourle *uiu-
WasMriiiiaa et 1* constante Ure Scrtorie
Sbaront reues que !e mardi de chaque semaine,
d**..* a a -fhwinacie pour les reoMlgmioeotr
ives d urines dt Succastnque
H'c on de Wassermann
Riactioo de Tnboulet '
biamen du sing ei d pus
t^ameo des matires fcales
Jxauien e crtehat
. ilbnmino rrctioa
Cousunte UroScrealre
La maison C.L Verre t
Marchand Tailleur*
No 1823 lue du Magasin de rEtal
Se recommande au public el i sa nomheuse cli-
entle pour l'luance de sa coupe el la prompte
xecution mise dans les outrages confis i sei soins
la maison reste ouverte jusqu' 8 heures du soir.
Prix mode .
La maison F. Lavelaoel & Co
lue du Magasin de l'Etal
Vient de recevoir par le Francis
les artchs suivante :
i jD nielles Extra Fine, Dentelles de soie, Dentelles Or et Argent
Hu.bls, Calottes, Chapeaux Garu<, Plumes, Fleurs, Paile de Soie el
to s articles pour Modes. .v parhrie.-. i es Motifs Haute Fantaisie en
perles peur Robes et chapeau, des Sacs Perls de toute beau . de*
ses Dancings, Chapeau Jean Bart pour Entait, B.osst tte,
Peignes coiffer tous g nres des Bioses dents, des Pi'.s Dentl
trices, etc, etc.
An des pour Hommes : Fau cols, Cravates, Bretelle*, Chemises
d *o:e, Jari Iles. etc. Tous arti : es pour mercerie et Lingerie. Cou
us x tuprifurs.
BOU ,HON s EN ! US GENRES et B mhons oir pharmacie.
/Alimentation Liquide : Liqueurs, Cognac, Vins, Champagne auttaen
Balles en cHoulchuucel PoupAes. Jouets divers
K cces-oire- dt Pliaimacie si Spcialit* Pharmaceutique.- b I
Bassins Tub . en caoutchouc Vins et Sirop Deschiens, Vin Nour. \,
Lavoix, II. tognol, Qu'oison Labarraque.Pepto Fer ttc.etc 8el d pso s
el de (J aubert, Ecelins en Gros, Savons antiseptiques l< utes qualits.
Bxtraits.essenfes pour Sirops,liqueurs et Confiserie.Colorants naturel*
Nous avons rtcu le Vritable Th des Alpes, Excellent dpuratif*
Produits luilbaud, Timbres, Papiers timbrs, Timbras mobiles.
EN STOCK igarettes Came], Articles de Mode eo grjs. Prix spciaux.
Passez-nous voir, nos prix sont avantageux.
<*^
N. et A. Acra
GrandSRuc
A. ct des Caves de Bordeaux
Voulez-vous voasi habiller avec lgance, et bon
march. w
Adresse* -ous la Maison N. & A. ACRA
Dont la devise est de vendre petit bnfice pour
vendre beaucorp
Dans son pei .annal, la maison compte un matre
tailleur italien aorti d'un tablissement de premier
ordre d Italie
Elle est en mesure de fournir des complets tout laits
S.tulKi.,.lle"Ufe' n. ohevio*. diagonale, patm beacb
drlll blanc et couleur, ooupons de Casimir pour oar
a ons Ltolfes pour gilets.
Bonneterie
Cneimses de jour et de nuit, su out de* clients -
L,u ,et mancllett8 dernire, crations^ Ca) on.
Cette maison const lue une innova Ion
et le meilleur accueil est rserve tous ceux qui d
sirent par une visite tre dlis sur la valetr des
travaux fournis. ur aes
-?'!1 oost,l' co^'nand et qui ne rpond pas su
f oiiv iu client est repris F u
On pstle franais, anglais, espagnol et italien
(/eux qui n'ont pas encore vu^les jolis.
iinesse qu ; vient de recevoir La Mais*.
doivent, dans leur intrt, s'empresser 4$.
c(tle maison, rar nul part ils ne ptuveai
d'aussi beaux articles i des prix si rsii
Ros articles sont vraiment de toute
traicheur et nos prix dlient toute coi
urpe de Chine oouleurs assorties
i extra suprieur
" marocain A carreaux
Soir ie \ carreaux pour robes et ohemises
Tricot-ae de soie barres
Ra'i ae voi'e carreaux
Vollesuisse brod
Crpon franais barres et carreaux
Diagonal noir sup.
""tslmir anglais nouveaut
S rge bien anglais suprieur
l'ealmbeach anglais Alp (J noir aup.-iour
Satlu Chine pour tailleurs]
Kaki blauc suprieur
Kaki jaune anglais suprieur
O ick union blanc an y lai s, "nouveaut i"
Di'ill union blanc anglais
fil
Tussor japonais pour chemise hommes
Reps de oie (i barres couleur pour ohei
mes et robos nouveauts.
Raptist) fine pour ohemises
Percale fine pour lingerie
Calicot percale pour "
Zphyr anglais pour chemises' Organdi suisse uni et couleur
Bas A joursdeini-soie
Chaussettes cossaises pour enfants
Freneh Frisky, ddrnlre nouveaut]
Pop lin fleurs pour robes
Tussor blanc
Llmbrieblano
Voiles couleur A barres
Shirting blanc suprieur
Bas dentelles
Ras soie brode
Bas fil brod
Lotions "Pivert*-
Tulle pour premier Communion
Couvertures blanche et couleur suprieur i
liandes-brodes Madera pour chemises etUoss)
V oi e blanc barres et mouches ^1
Ilatine blanche
Gabardine blanche barres et unie
t.rpoii blanc et couleur Jours
Voile biano et couleur uni
Chemisettes allemandes suprieur
orabant noir anglais
Imitation toile orue
Serviettes de toilettes blanohes *ooulesr
" damasses blanches pour familles
Nappe*, couleurs *
Pe-.ltes serviettes blanches damasses
Organdi blanc & couleur barres & A
Lainage couleur anglais sup, pour lune
tudSS -'T'f* ,ol# Po-^o^mlsee
satinette Foulard pour robes
Peignes franais A amricains
Molletons b ancs & couleurs sup
Poplin de soie uni blanc & trma extra
Chapeau de paille iine d Italie ^
Casimir anglais sup-
Crpon brod franais
r*on4 '*nais flou,s, dernires nouveaut
S ryiettes de toilette coul. anglais ll0,,V
i pis cir blanc sup. pour table
Damasse anglais pour matelas double Iai^^
Aimables dit nis, vous qui voulez porter,
irais, les plus beaux tissus qu'il soit po
trouver sur celle place, ne manquez pi
d aller ailleurs, de passer chez nou o le
8cceuil vous est rserv.
m
Mas Moulu
U Maison Quartes I. 'fteqens annonce
qu elle vient d'installer des machines di
dernes pour la prparation du mais mot
de mais, Heurs de mais pour les enfants,
teauxet desserts.
Les clienis de la maison trouveront ces jf
dans Iju* les dpts.
attire de rclame.il y a des condition,
pei.dant le mois d'avril pour.tout achat es fi
p I si es. r
diAreiw tU~ i 10 Uue des Csars
Tlphone : N756
'F,.--,
''m
^-.'*

v**\


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM