<%BANNER%>







PAGE 1

tlHuN I 4. n t I %  Nouvelles Etrangres n.r r.i.u queni donner leurs .'.onr.ar.rs aux Gouverne Tient s pour arriver a la autour des rcentes mantpuvres de la llollc amricaine HONO.ULU, 27— l*es manoeu vres des forces de terre et de mer de 192i ont pris lin ofciellenuot aujourd'hui 4 midi. Les exercices tactiques ont t dclars termi ns aprs la prise par les forces bleues d'attaque de la place d'Ma leiwa qui garde la base uava'e de Pearl llarbour. En Bulgarie SOFIA— La chambre a adopt idusieurs mesures lgislatives dis tines assurer le ma al en de l'ordre. K le a vot le budget corn prenant un crdit de lo millions de levas pour tre distribues aux familles des victimes de l'explo non k la cathdrale. Elle s'est •journie ensuite lin Mai. M. /arqulauoff, ancieu minis tre du cabinet Stamboul^ky, a t arrt en ra^me temps que plusieurs autres personnes II est accus d'avoir conspir pour ron verser le gouvernement.Les autori ts ont supprim la censure ei'8 tant sur les tlgrammes desti nation de l'tranger, mais d'au trs restrictions telles que la fer inclure des lli tres et lieux d' musement resteront en vigueur jusqu'au 18 Mai. j s. rv.ee arien est arm II g ., J e dnigreme „t, un au id ; son bu eU dacco nplir le { $ £ ft mme raUon affirme atat Hune Tokio M d, Pmedo, r sa nftrd vraimen darjs La Hollande et les Jeux OUmpiques de 1028 l'.'illSVan Kossum, ecrlai re gnral du comit o'vm,,ique liollundais, a inl rm le baron De Cot.lurtiP. pr£ ident du comit inlet national olympique, que la Ho 1 nde organisera ceitainemeit les Jiux ohm piques en iy2H. Dans le cas mme, dit Van H< s sum, c le gouvernement bollao dait n'accorderait pas les crdits ncessaires pour les jeux, vous pouv / Mreil que la Hollande ne demandera pas en tre d chbrjie.Nous trouverons les fond aulie part. PARIS Uue runion de I* conlerence des ambassadeurs a t convcque pour mercredi liod'exa miier le ruppoit aupp! m ntaire du marchal Foc h, prsident du comi' militaire interalli sur les violations du trait de Versaille? par les allemands. Noutelles Diverses PARIS, 2/— M. Philippe Ber tli ilol_esl nomm secrtaire gn rai a i ministre des affaires tran gres. Mm* Emile Zolt, veuve du cl bre 11 m tncier est morte ; elle tait .14' e de, 86 ans. ROM fi— Le commandant Frac nesco de Pinedo.ch'jf d'tat major du itrvice arien, est arriv Big dtd qui u.ilise un hydrav.on, a com ineiio son vol mirdi deruier. It'Jl I.IIMI ("erse; 27 — Ls com muudinl de PineJo est arriv cet aprs m di Boucliir venant de Bagdad LOXDRin,??— M. \lansou B. Il mgliton, le nouvel amtussaleur des Et ita t.lis Londres, a pi sente aujourd'hui ses lettres -l % %  crance au roi George ; M. Chirn berlain, secrtaire dd Foreign O.li ce, a m; i M. Il >ughton dans l'a prs mi M W \M1INGT0.N Le Los An gels se rendra aux Ile-, Vierge! au cours du voyige qu'il doit faire celte semaine a Porto Ki "0 o il restera pendant deux ou (rois jours amarr au rnt spcial de l aviso Ptttola ''. LON )RES-Lord Bilfour vient d entrer dans le cibinet britanni que ; il a t nomm lorJ prsi dent du conseil en remplac ment de marquis Cunon dcd rcem ment. li S'S8 Gouverne-nents pour arriver a la ., (le Ot hall solution aprs laquelle nous 3 oupi ^^ vendredi ter Mii rons tous : U reconqute de notre 1re Ldie^uiio u ., Souverainet, aromobiliaer au P Dire la J.-Un^se s? 0 "* !" V' nitencin National Pourquoi per tienne et ',la \ lOltttt A nie sisler ne pas vouloir . mais examinons les faits tans nous contenter le thories et l'on verra que ma proposition n'est pas ose car ceux qui dirigent l'opinion ne veulent pis comprendre que l Opposition doit tre raye que, sans elle Un se-, use nos gouvernement B in U de compter avec 'a fore liangre, mais quand compren dra ton que, tant que durer i celteOpposition.il en sera loujouri Une Brochurette de notre Confrre Constant Vieux aiftsi rr.i'me qu'ur Gouvernement nous aurions peut tre dj rtCOU vr notre Souverainet. LOpposrtion 1 Mais c'est le point uoir qui obscurcit rotre hori/on, c'est elle qui nous fait perdre du terri.ro chaque joui; qu'elle ne >e fait pas d'illusion, quand elle pense retuer au Gouvernement un peu de son prestige par des attaques trop per tonne les l'adresis deunde tes membres, nous reculons. Et enrtrairenent a ce quelle croil ce n'etd pas le pays qui en prthle. DtilM de .elle mme OppoMlion. Pourquoi ? Parce que ant en demandant le retrait de l'occupation on proclame bien haut que le Chef de l Etat sera renvers rela aussitt oblfnu. Ds lor-, comment ad mettre qu'il fa*a le contraire et que 1 occupant ait confiance dans toutes nos promesses de aafftMa. Car, en pareil c*.s l'est l'arSaehli JBT prspertive, a'est le spectre de tout notre pass h'T'ible q-il nous upparult, et l'on voudrait qu'un Gou vernement conscient de si re^pon Habilit non seulement env. rs le pays, mais envers le monde civi • Us s'y prHt. La ncessit dane lapielleon met les Gonvernemenls d'avoir svir contre des citoyens pour d lus de presse n'est pas non plus faite pour prouver que nous pi alitons de la 1res dure Ucon qui nou est int.ige. C'est, ne pas vouloir nous sauver que d'avoir dans notre situation actuelle deux partis l'un en faveur du Gouvernement et l'autre contre lui ( Je prie, de r marquer, que )e n'envisage pa* seulement Monsieur Boroo, ina : a n'importe quel autre Chef de Gouvirpementque l'on ait). Seul un bUc comprenant toute la nation, mr lequel le Gouvernement pourrait s appuyer poduirail un tlfet contraire, tant que naos ne vou dron6 pas le comprendre nous pitinerons sur place. On ne peut que regretter et s'attrister de voir des hommes intelligents qui pou rr ne ni par eonsm faute Tel est le titre d'un opuscule politique dont notre Conftvn G. Vieux nou? nnence la publication prochaine U se dmontre nous a cri 1 l'auteur que l'action de l'opposition n itionaliste a l inf conde • Bu ce moment o approch ^ la dat>. qui marquera de nouvelles lections pr9idenlielles,il m'i paru utile d signaler le9 raisons pour lesquelles cette ac tiou estdein-'iue inlnutu n use, tout en proposa it l'a 'option d'autres ni sures d'o il pourra rsuU'f d p s consquences pratiquas profitable! a notre con lt tion nttioDile . Sitt que cet ouvre iK-t paru, nous ne intiquerois poii't de dire notre m ot Rila Bwlis ~ Pierre Kou/ier. Andre Bt:hrmann — Hen Max Auguste Nous renouvelons aux jeunes et intrtsints maris no< meilleurs vu' u de parfait bonheur. Le Chœur 4 uss des Cosaques du Kouban .Nous nous empressons d'info r mer nos Itcttutl que la reprsen talion du ( b mai avec 130 tonnes. Port au Pi In -, le 2 avril 192 > A. de MATTEIS Agents Gnraux Avis Important Le public eu gnral ainsi que les clients de. la Maison KAWAS HERMANOS apprendront avec p'aisir qu'elle vient de recevoir un assortiment de tissus pour dame. 0 dernires nouveauts, des lis-us pour complets, voiles et couonnes de maries, voile pour communion, Bis de fit, de soie et de luxe, etc. eic. Gomme toujours les prix d fient tout* conciirrGQC*. KAWAS HERMANOS, 305, 3119, Hue Traversiez. EVEBSHABP le rservoir perfectionn dont ejt courvuetoute plume W ahl fart que l'tncre n'en sort qu' mesure rjue l'on crit et cela sans excs. La plume Wahl n'admet pas de comparaison aux pointe de ,„e de la beaut, de Pasage et du service e' est autant apprcie onreeux qui aiment leur confor que parles crivains qui tiennent aux apparences. iiAxwa i non MU BM .'."* IT TH E wai-il'. COMPANY. NEW YORK. N.Y..U.1 ColomMan Steami Company IDC, JO titanut cBoCiwu ayaxit* (aUl '}ii>T.h I^i5 oM>[ c^u-taac. e^tatte L Voit-aiic iiuc^ [c 1 Mai piaclialft 3iattea. 31 lepailua U incmcjow meaL p*>ur Caych ea toute/ pour Jde, et Ce^ potU 3ev fa CJatomliic pr fret Se paMuair*. ( '.olombian Stoamship Company lno Gbara&C% agi Eug LE BOSSE Agences— Reprsentai /g nts iinraux <**• Heeker Jones Jewell Mill*"^ NBW-YORK Farines llu |ariaii 0 0— B oule Rottl Tlie Home Insurance Company NEvV-YOP.i; Assur ance co ntre l'incendaj Diamond Match Go Allumettes i Sflfe Hoine'i Dc* Cet epr midi auront lieu k la Cs'h'tirHle le< lun^railies le Fran i;oi Guilhume Vaillant. Li envoi partira de la maison mortuaire 6ise i.i' 1 ( li iili.niuii'i". en face du Burein de la Gendir.nerie. Nous olIrons no* sincres condolances aux parents pro iv -s, particulirement h Monsieur e. da dame Bellius Brutus. Remerciemeots Madame Vve t-douai il Supplice et ses enfants, les familles bnppli cr, Benoit, •' lexis et Piefre Elie nmercient lous ceux qui leur ont denn des marques de sympathie l'occasion de la mo.t de leur rrgretti Kl'i.ii' Supplice loiffl eur civil leur fils, frre, neveu et cousin, dcd Paris le 16 avril courant 1 ge de 22 ans et les prient d a grer ici l'en pression mue de leur sincre gratitu te. Mr A ii m o Ferrari remerh tous le; em qu. 'uioat tmoig.ia leur sympathie a i %  %  .* i .-i de la perle ciuelle qu il vi.nl de faire dans la personne de sa mre Mme .Iutic : a Isidor dcde le 24 avril 1025 et le ir prie de croire k sa plus profonde reconnaissance. Port au Prince le 28 avril 1925 D. S,Ituhher xport Compaoy S oulie r s \\enl*. Chas F. Hattlaae lt S 0D Poissons sal s en tuB Q enrf \Ianulactures Lite lns'ce Qf \ssurance sur la vie, I Suilliou Fires Alnl Vins & Cham p agne UoroVatt Pli, llejmar COPENHAUF urro 0 nols, fromage etconserV^ •** W. SIalhews U' Son Tabacs jaunes et n irelu nationale Sans Rival Cigarettes 0*J ^-^•'^^ '<**"**** f*-mm-^



PAGE 1

LE MATIN ullon Polish Ci m 1EU T Les loges de noire cirage en ple ne eonl plu taire. Ire marque Monograw est actuellement une des plus connues, Elle est employe par les gens les plus slects Elle estlimporte partout o nousavons de constants ciienls: Noire marque Perfecl qui est un ciaage liquide et r b rillant, il la renomme de tous nos autres§produits, elle occupe maintenant Le premier rang parmi les produits similaires pour sa puret. rous employez notre cirage liquide Perfeclle cuir de vos souliers Ne sera jamais abim et vos chaussures dureront lonqlemps, Aujourd'hui notre clientle u t est plus^a taire et nos tirages % ont employs par les Ladies, Gentlemen du High Life d'Hali. Fullon Shoe Polish en Inc. iSEWYORK Geo. Jeausme & C Agent Exclusifs pour Hati* N ID? Rie des Miracles, En lace de la"anque Nationale d'Haiti. Tlphone | z 367. % nomisez votre argent t£K F0X e n! r rr P , n d L nce > !" 8 5e bureau la WM' e f ce,le donnant le plus de satisfaction La ^MBti^K cet • fiBl * 1"'^ co Porte deux EdraclT^ aC |h"*, c'est--dire que vous ave/ dans la IwTur T. d plu :, et 1 ui %  <> ra usuels. f.NT B,man:,e empressez vous de prendre votre FO x LPreetzmanB-AG6ERB0Ll .lue du Quai *MJ&&<& ^ i*| fis m &m -, **-*--~S Mr* %  • WT D'ARRIVER f Wi Martini t Hossi Wnte * rot c/iex ^KTZfiftNM-AGGERHOLM ALUMINUM LINE New-Orleans l kli kmm Steatnship Co h,. Prochain dpart direct pour Port-au Prince iHatih l,e steanef Hils laissera Il >;w Orlans le'5 lai prochain pour ".nu. Le S|S /iilkeboig laissera Hei dlans la 29 mai pi ocliain tous l'es ports d'Hati. A. de jlatieis et C% Agts Gnraux r:tur.j .THNtr. FAIBLESSE CHLOnoSt, DBILITE tniirlpnr A h SIROP J DESOHIENS il t'HAmogiobla*, I**fl*n*rtiMir du Sang, prcicrll par l'Uif mdical*, vinn' • ara i hn-ujin.!- Aitruim <• Pej-rtu "•••1. t MM f"> %  ••!.. MM t> .'• %  .-... vw II Jest donn avis, en'verlu' des HglemenU. qu'il sera install une pompe h ga/.oline type visible au No t :<;, lirand'Hue 00 Hue Hpu blicaino. I ly Purgatif Idal ^ Pilule dul) r D enaut 147, /lui du Faubourg Siint-Oind PutHl rtclln prendra, N neee'tltant nron prpira'.il. •Il* a* arovo^M Uaais 4t tHfuil Supprimant la dttte, •IU M dbilitt pat le miluU. N'exigeant pai t repot I la cbirabr •IU M came men ptTU •• UaPlui activa qn tom >• ilBitiairn, cil lit, par coatiaMot, aiuini chre. &f OSE : u.a''vf m n.n. 9 lAXATIVt, I tX'ul*. Chinflf menlT d'adresse — f latelanet A; Cie HuT lie i.fjd.' Balle Reitol No 1711 Rue do Magasin de l'Etat entre Ouintir W illiams et L. Couba. DfFraiitis Le clients et amis qui" dsirent me voir me trou veront.com me par le patf, nu No 602 avenue I PfU-do-Clio^e. lusiaue Musique l'<0 VOIUDV.-S de bonne, musique, ie!is. Choix de? meilleur'mor reaux de lous'les temps et de loua 1*8 auteurs et pour toute* loi S'adresser au Matin ocurez-vous de jolis cadeaux pour anniversaires, fianailles, l^ges e! baplmes chez FM Hue Bonne-Foi



PAGE 1

LE MATO I %  LamaisonH.SlLVERA Pharmacie Sjouru Grand Hlel de Fra t eux oui n'ont pas encore m les jolis articles i.*. finesse .t.e vient de recevoir ta Maison feilveidoivent,'dans leur intrt, s'empresser de^ passer ectta maison, car nul part +~.1* !" *J !" d'aussi beaux^articles des prix si raisonnables. Nos articles sont vraiment de toute beaut et de traiclieur et nos prix dlient toute concurrence. Orpe de Chine couleurs assorties I . •• exlra suprieur •• marocain carreaux tttt mMmk Soirie a carreaux pour robes, et cbemlses TrlOOtlne de soie a barres Ratine voile carreaux, Yollesuissc brod Crpon franais barres et carreaux] Diagonal noir sup r^simir anglais nouveaut ergr bleu anglais suprieur Pealmbearh anglais de toutes beauts Alpaga noir suprieur Satin Chine pour tailleurs. Kaki blauc suprieur Kaki jaune anglais suprieur iluck union blanc an<|lais;uouveaut*" Drill union blanc anglais fil a m Tussor japonais pour t'hemiseja [hommes^et robos lieps de sole barres couleur pour chemisesjaguommes et robos nouveautOs. ltapiisle fine pour chemises percale fine pour lingerie Calicot percale pour •* Zphyr anglais pour chomises}~|extra>upj Organdi suisse uni et couleur Bas A joursdeinl-soie Chaussettes cossaises pour enfants Frencli Frisky, dernire nouveaut; Poplin fleurs |pour ro es Tussor blanc Limbrie blanc Voiles couleur a barres Shirting blanc suprieur Bas dentelles Bas soie brode Bas fil brod Lotions 'Pivert'Tulle pour premire Communion Couvertures blanche et couleur suprieur Jiandes-brodes Madera pour ehemises et^jupes Voile blanc barres et mouches lia*, ne blanchi|L Gabardine blancho barres et unie Crpon blanc et couleur jours Voile hianc et couleur uni Chemisettes allemandes suprieur \ Brabant noir anglais Imitation toile crue Serviettes de toilettes blanohes Se couleur damasses blanches pour familles Nappe: couleurs Petites serviettes blanches'' damasses Organdi hlane & couleur barres & a carreaux. Lainage couleur anglais sup, pour jupes Madras a barres de soie pour chemises a hommes Satinette Foulard pour robes Peignes franais* amricains Molleton? biancs Se couleurs sup.f Popliu de soie uni blanc & crme extra Chapeau de paille Une d'Italie Casimir aii(|lais sup Crpon brode franais Crpon franais fleurs, dernires nouveaut Serviettes de toilette roui, anglais '1 apis cir blanc sup. pour tables Damass anglais pour matelas double largeur etc elo. Aimables clients, vous qui voulez porter, peu de Irais, les plus beaux tissus qu'il soit possible de liouver sur cette place, ne manquez pas, avant d aller ailleurs, de passer chez nou o le meilleur •cceuil vous est rserv. Donne avis sa clientle et aux mdecins et ao.p oblicfffl l W franworm "son Laboratoire d/Ulogie en un Laboratoire ud biologie a. phqu sooa la Direction du DrRicotet E. Sjourn Le laboratoire est ouvert tousse jours de 7 bres dujinatiu a o oeu t dusotr pour toutes les recherches et analyses pr nie i u t'jL> i ce ci jointe saut pourle W iteimaon et ia contaate Ure-seerai n Seront reues que le mardi de chaque semaine. S'ad. eir ta Pharmacie pour les reuseigU8ieots tnalves.d'imnes et 'ucgastnque Raction de Wassermann Haction de Tnboulet, Examen du sang et du pus Examen des matires icale „Bxamen de craehat VllbuiXiino ractio Gonsiante Uf^oSu iV "fosition exceptionnelle, au:centre des proximit de toutes les Banques, de lad de toutes les Agences de bateaux. Eenseiunements et lacilits pour voyager mobile dans toutes les parties de la || l'Hati et de la rpublique dominicaine. Cbambres contortables et surtout trs proi tilateurs dans les chambres la demande L sienaire*. Cuisine Iranaise trs soigne t plus varies. \Den.andez visiter te* wiogw de Utel : Vins des meilleurs crus de Bordeaux, par Sans pareils"pour leur Solidit Elgance Cor fort hitchtvr En vente paifout I cm Us < < n 11 8Ddes s'adresser i EUUEBQSS&C Aen 1s Keds Fabricados solameflte por la United States Rubber Company bei F. Laietael & le pou mard mousseux, got Amricain Le plus grand assortiment de Liqueurs, i airs, wiskies, etc. 8 Absinthe Pernod, Anaerricon \ ennemi CO^ERVESI franaises^., amricain*. "c* aRBMe Cuba, Ai rorajet Ilabanera C1HAFET I Eh|de toutesles.labrlques d llott et'.dtait. P ^aPU IfilUE et Cartes postales. Prix tr modri/ P. P. Patrizl La maison C. L VI Marcha*ut'n mise dans les ouvrages confies f\ la maison rote ouv rie jusqu' S heures du Prix modre^ Ceci n'est pas li Car de la Rclame je ne sais>as>n lai Cependant'si vous passez du cot dtt| ! administration postale, la Grand Rue, Rentrez a la. Cordonr^ Ernest amiU A la Consciei \ ous verrez nue les chaussures — que co i.i-nde ,mon-sont faites aveejsol llt, par a que les ouvriers qui les* -etl matriaux qui y>ont e.nployes Justifient le titre de la maison. Aci Mas Moulu la llisan Charles H. QaljaiW annonce au puMic qu'elle vient d'installer des macbines des plus mo dmos pour la prparation dpits. lilie de rclanie,il y a des conditions de laveur peid;int le mois d'avril pour tout achat en gros et par sacs. __ S'adrcrser dircctemtiA la /< b rique* Viennent d'arriver par le Brana s les arides suivante : Dentelles Extra Fine.', Dente'lei de soie, Dentelles Or et Argent Rubans, Calottes, Chapeaux Garnis, l'iunes. Fleure, Faille de Soie e tous arti.le pour Mode-. Sparterie. Tes Motifs Haute rar-taaie en perles pour Rohset li peau*, d< a Sa. s Perls de toute beaut, de i *acs Dancing-, Chape un Mn liait pour Enlants, Brosses tte, Teignes coifftr tous genres des liosseg dents, des Ptes Denti ln<u.ment rie et Lingerie.— Cou lt> i" m t'iieurv BOUCHONS EN T. L'S GENRES et B u lions our pharmacie. alimentation Liquide : Liqueurs, Cogbee, Vins, Uiampagie authe Balles en caou ebouc et Poupes.— Jouets divirf? ccessoires dt Phnrmacie et Spcialits Pli-uimo uliq e f — Il rs ; Baseins, Tut *s en caoult houe.— Vins et Sirop Iteschien-, Vin Nourry, Lavaix, Histognol, ijumium Labarrnque.Pepto Fer itc,>c Sel d'Epson et de Glaubert, Ecenns en Gro, Savons antiseptiques toutes qualits. txtre.it s,essences pour Sitopsjiq leurs et Confiserie l'olorants naturels. 1 EN Nous avons i*_ % %  .%  i le V niable Th des Miic-. Excellent dpuratit, Produits •nilli.iii 1. Timbres, Papiers timbrs, l'im ir.s mobiles, t STOCK igarettes Camel, Articles de Mode en gros. Prie plciaux. Passez-nous voir, nos prix sont avantageux. N. et Ai GrandSRub A ct des Caves de Bon Voulez-\ous voas habiller avec lgasfl march. Adressez 'Otis la Maison N. ^ Dont la devise est de vendre petil vendre beaucot p — Dans son pei .onnel, la maison oompw tailleur italien sorti d'un tablissemenr ordre d'Italie .-ni Ello esi en mesure de lournlr des 0l J a r ^ et sur mesure, en cheviote, diagonal* drtll blanc et couleur, coupons de cas talons— Ltolfes po ir gilets. Bonneterie ttaeiiuses de Jour et de nuit, au 0 ou ^f ; Cols et manchettes dernires cra>loa> el Pj lames. Cette m •



PAGE 1

% %  %  DIRECTEUn PROPRIETAIRE IMPRMEltl Cl wenl M y 1 Vir BOIS VERNA 1358, Rus^ Amricaine NUMEP3 2Q CENTIMES 19me ANNEE N* 5402 Quotidien TLPHONE N' 242 Il esi possible que nous ayons entrin eo tous d'autres tres que nous-mmes, dont nous ne sonpo nons pa^ l'existern-cDe lemp en :empi sous des inlluences mys trieuses,un de ces tres lait des gestes tranges auxquels nous ue comprenons rien, puis disparat et alors il semble que nous avons fait un rve. Alfred Capis PORT-AU-PRINCE (HATI ) MERCREDI 2!) AVKIL 102 C HOSES D'ALLEMAGN E • ————— . h Feld Marchal VUE BioMurg et la restauration de la Monarchu I que les partis de droi| russi, grce des lidrables, se metsur UD candidat I Dr Jarres, alors que lieiins hsitaient sur [de M lirauns pour 'mocrates, la docch pour les timopax-chancellier Marx lire, on pouvait pen •on que les chances de gauche taient • Le succs de l'ide tait absolument Jusqu'alors, tout dst vrai des dcisions ent intervan-r aprs scrut : n, date a lat qui voulaient la recourraient se compcomme l'exposaient ncres en Allemagne, |< le candidat de la sonarchiste et ce 1 obtenir plus de voix i des c:nlidats repue qui arriva comme [*U premier scrutin, i dlinitif. de ce moment les allemands ne se JjUur ce qui n' [demi-victoire mirent pour que leur triompht. Aprs henteboni sans doute i nouvelle candidafoaLciuUuibiveri rtlotmrt le iJetrsctODnairrce 'FeldMarchal Von fui prodiril.ee grand H tous les autres et nouvelle anima [I politiques. Les K, a faction re Jou2 e 'd'activit, Un•Putcains concen ''florisaurleprin. Je kurs groupes p ALrx. _ca npa R ne arriva 1 clwcun devait se l'urne. jP'e ne mit tant prononcer que ne u P'e allemand nu journe de l'lec f Population di 02. P'ffrei oliic-els pro !" ro| le nombre ex.* ^'345.540 va,' ul Pr une maiori,0 million delox [SJ^halVonHin. Je dpches nous fiP'dftresu^es !" lectorale par Ce qu'on croit dans les milieux officiels accuse fr 4u l d'avoir rclientle d'r* !" 'es meilP^Jea meil, 8 ' eS P ,us "Mes cravates i? l,ea et les eau P* tolidca. ^ le comit local Iiindenburg a Berlin d'un million et demi de drapeaux aux couleuis monarchistes, les manifestations de ccr tains dtachements en casques d'acier et bannire dplove parcourant les rues de Berlin, un particularit nous parait essentielle dans le fait politi pie qui nous occupe. C'estjqu'il importe de savoir, ce que reprsente pour l'Allemagne le Docteur Jarres dont la campagne a abouti an triomphe du Marchal Iiindenburg, pour qui sans doute elle a t mene ds le dbut. Dans cet ordre d'ides, l'analyse que donne dans son journal le paeifiite Von Gerfach, mrite une certaine attention par la sincrit 1 dont il Tait preuve sous le rapport de la situation intrieure de l'Ai, lemagoe. Il rappelle que Jarres a t le pre de toutes les politiques de sabotage. Il a voulu poesser 1 Allemagne la rsist; nce sans limite lors de l'affaire de la Rhur < ans le but de provoquer une r action violente et guerrire. S'il est lu Prsident du Keich ajoute Von (Jerlach il sabotera la Rpubli 3 ue; il considrera comme de son evoir de suivre l'exemple de Mac Mali on, quand celui ci fut lu Pr %  dent de la Rpublique Franaise. On se rappelle quels efforts durent dployer les rpublicains en France pour tre dlivrs une fois pour toutes du danger d'une restauraion. Tel est l'homme qui vient de prparer la place au Feld Marchal Non Hindenbourg en lui assurant un clatant succs. Faut il voir, comme certains le pensent dans le rsultat de ces lections, la restauration de la Monarchie en Allemagne, le retour des splendeurs de l'ostdam et le recommencement d'une politique •tilt mande base sur t le droit du p'uI rt . Ceux qui envisagent {les choses sous ce jour ds maintenant risquent de se prononcer prmaturment, car les conditions politi. ques en Allemagne ont bien chang et si l'ex-Chancelier Marx n'a Sas runi la pluralit des suffrages s'en est fal u tout de mme de bien peu. L'autre part le Marchtl Hin diuburg n'a jamais t un partisan utt.a aveugle de la Monarchie. I faut bien qu'on se rappelle que ses opinions politiques libiale* lui ont valu souvent une quasi dis grce la Uour Impriale. La preuve c est qu'il fut toujours relou aux confins de la Prusse Orientale o, d aprs l'opinion du Grand Etat Major Allemand, il n'aurait qu'un rle de second ordre remplir vu le peu de cas que Ton faisan de la valeur combattive des armes russes. Le Kaiser et ses corn aillera militaires rseivaient aux grands Oaraux Monarchistes dvous Voo Gluck, V on MoltUe, Voo Raesler, Von Mackensen, Von Bissiog, Von Falkenhayn, l'honneur et la gloire des grands coups d'pe sur les fronts du Nord et de l'hst, o, de l'avis gnral, allaient se jouer le sort de U guerre et la victoire de l'Empire, Iiindenburg serait jamais cart. Mais soudain, le vainqueur de Lemberg et des lac- Ma/uries se rvle le plus brillant homme de guerre et le meilleur stratge de l'arme allemande. Boa gr, mal gr, il fallut reconnatre ses qualits militaires et sa valeur person nelle indiscutables. Ds lors, il parla haut, el il n'en a p s t de sa faute si certaines rvolutions poli tiques, qui auraient, peut-tre, em pch l'croulement suprme, n'aient pas t ralises. Cependant on avait la Courrie Chan celier Von Berthmann llollweg et le Ministre des Affaires Etrange'es Von Jagow, termines prven lions contre les ides OrBspirt Libral que piofessait irrductiblement le f<-ld Marchal Ain>i, n. fut-ce pas grce sa vive el nergi que intervention que la Chance! lerie d'Empire lit aux Puissance* neutres la dclaration que l'occu pation de la Belgique ncessite pour les besoins de la Guerre, n''ail pas dfinitive et que l'AIIemi gne n'entendait nullement s'annerer ce Pays 1 ? Oblig de rendre hommage sa science militaire, l'on promena le glorieux Marchal sur tous les champs de bataille, comme un palladium; et, chaque fois qu'on follicilait son inlerventioe, c'tait que la situa-ion tait juge bienprcaire et que l'on pensait que Mule son pe pouvait dire e lever pour les armes impriales le soleil de la v ctoire. Ces traits clairent d'un jour nouveau la physionomie du Prsi dent du Reich, et suffisent, pensons-nous, pour sinon modifier, mais du m ins altrer l'rpinioa de ceux qui pensent qu'avec le Mare chai iiindenburg c'est irrvocable ment la Monarchie et la guerre. Non, c'est assutment la Grandeur de l'Allemagne. Par ailleurs, il faut admettre que cette lection prsidentielle telle qu'elle vieut de se laliser consti lue un vnement important dans la politique europenne, car elle prouve que la tiansformatiou de l'idal gouvi r.iementald un peuple ne peut tre l'œuvre des confrences et des traits mais celles du temps. Le Feld Marchal Von llindenburg devenu Pisident du Heich, professera t il les ides librales dont il a su faire tat au cours de sa laborieuse carrire mi itaire, ou s'en affranchira t if en adoptant e programme de la raction monar cHite" Voil le nouveau problme allemand qi.i se pose levant le monde entier qui attend anxieuse ment?... PARIS, 87— Las journaux, coin mentant U succs du feld marchal Von Iiindenburg estiment qu'il d masquera ^Allemagne devant le monde entier. Le <• Matin dit que l'lection cuira davantage l'Allemagne qu'aux autres nations et il sera mainteuant dilficile de f trconiser un rapprochement avec e Reich. • L'Ere .Nouvelle •> prvoit des consquences In's graves. L'Echo de Farli dit que Hin denburg prsidera i la fortune du Reich en service command Suivant les rsultais partiels de l'Agence llavas, le Dr Marx a oh tenu une grosse mijorit4 dans les pays occups. PARIS— Le rsultat des hc tions allemandes n'a caus aucune surprise daus les milieux officiels qui dclarent que l'lection de Von Iiindenburg aura t salutai re si elle russit i dessiller les yeux du monde entie* et faire voir quel est le rel tat d'esprit de la nation allemande.On consta te que le nombre levtdes fem mes qui ont vot pour le feld ma rchai est des pli significatifs Les hommes ont vot la plupart, croit on, soit pour le Dr Marx soit pour le marchal uniquement pour des raisons de parti, tandis que les femmes ont obi leurs senti ments donnant leurs voix au h ros de la guerre ; ceci, disait une personnalit haut plac due minis 1re des affaires trangres,devrait ouvrir les yeux au monde entier el lui permettre de se rendre compte qu'il n'existe pas parmi le p uple allemand cette horreur de la guerre et du militarisme dont parlent certaines gens l'tran ger. Celte leon devrait tre m dite en particulier dans les pays anglo saxons o l'on a une tendaa ce marque A s'imaginer que l'Ai lemagne est convertie au pacifia me. Le Or Marx ajouta la personne en question de l'Autriche, prsen tait un caractre tout aussi alar mant pour les allis que n impor te quel projet d'Ilindenburg de sorte qu'il est possible que la vc toire du marchal ollre en (in de compte des avantages srieux condition qu'on eo tire partout la leon logique. •n OIGNONS U PARISIENNE du pays p Frais et'succulents et bon march. Vene% prendre Chez Bailey blanchisserie lajapeur Rue liantes Debtouches Port au-Prince, HaMi LESSIVE.—REPASSAGE PaourrrroDi Soins particuliers pjur 1 linge 2n, faux cola, chemises. Vous serez pleinement satisfait en envoyant votre linge Pis laits Je la m La manie des scandales publics N'a t-00 pas toujours affirm que gens et chutes deviennent sa ges en vieillissant.' Il parait que ce n'est point vrai pour la Rue. Elle est vieille, trs vieille,— qui peut se rappeler 1 avoir vu natre? — Personne. Et pourtant, elle est enc re au jourd'hui. son Age, la plus sre cole d'iodiscip'ice d'immoralit, de corruption pour la Jeunesse. •Juaud ce ne sont pas lesshines qui dbitent A tous vents leurs pro pos orduriers, ce sont les petite vendeuses de gaz qui, prcoces sa maritaines, grnent leur chapelet d'invectives dont la grossicret ef farouche les oreilles des plue bla ses. ou encore ce bont des mgres qui vident, dans le plus poissard langage, leurs querelle d'amour obscne. Ainsi, hier, vers 8 heures du soir, la rue du Peuple et tout prs de l'Etablissement scolaire des Bossa de St Joseph de CloOT, deux femmes, belles encore, ls poings sur les hanches, vraies mss sagres du vice, ne a'entendant pas pour le partage de la petite somme que venait de psyer l'a niant commun, se crachaient les pires invectives. Jamais peut tre l'cho des bas fonds de Port au Prince n'a rpt de telles iosani ts et cela se passait proximit d'une Ecole! Cependant le plus trange, c'est que, au dire d'une bonne vieille femme qui passait en se bouchant les oreilles, les deux harpies, nom Bai Aoltl et Roslia sont sourdes comme des pots de grs. Mais que ne fussent elles aussi muettes/ Et cette manie des scandales pu blics, cette soif de dvergondage c'leudant dans toute sa laideur sont montes de la plbe la ••haute' ..nmme on dit.L aussi, ujourd hui, la jalousie pouss ux plus violents scnarios public*. Dimanche, Lalue, deux belles da-res, femmes jalouses, se battirent comme des portefaix ; elles s'airaclurent copieusement escheveix et toutes deux sorti rent de la lutte avec leurs robes en lambeaux : avant hier, c'tait le Cbamp de Mars qui fut le tha tre d'un? scne publique entre deux poux, aussi vVente que cdle dont nous venons de pares. Ces messieurs el bles dames as battirent si futieusement que la Police dut intervenir, comme elle l'avait fait pour Anita et Roelia, et rappeler tous ce prcepte de morale publique et de bonnes mœurs : ls linge sale se lave en famille. Varits Ce Soir Le Ddale Entre : 0,50 A l'occasion del Fte de l'Agri culture et du Travail : Vendredi Grande Soire populaire International thltic Club Le Membres de l'International Athltic Club sont aviss que le Sa medi 1 Mai prochain 8 heures 30 du soir, il y aura une rception dans les saons du cercle. On dan sera. Les Membres sont pris d'y as sister avec leurs familles. | Toutes les invitatio s ont t exclusivement lances par cartes. Pour le Comit : W. Quistta WILLIAMS, Prsident. Due se passe-t-il i la Glacire?.. Dcidment il se passe quelque chose de regrettable; car, pas un jour ne s'. oue sans qu'il n'y ait un incident nouveau dans cette exploitation. Aprs avoir jet sur le pav d'honnte pres de famille, e'eat maintenant la gu m aux homme de peine qui travaillent 4 l'Usine C'est ainsi qu'on nous signale un incident grave survenu avant hier soir entre un membre du haut personnel et un gardien de suit, qui aurait t gravement pissas. Nous allons nous renseigner bonne source et reviendrons sur la ^utatioo^ On parlera de la Socit des Nations iliSeole deJ)roit ^'J^rmann Heureaux, le Uw! du Dpartement de l'Instruction Publique, nui par le noble 5ouci de voir nos tudiants en droit tre renseigns sur les problme? nouveaux qui sagitentdanslemonde.acrif, par I eutremise de l'Inspection bcolaire, Me Lon Nau, le distingu Directeur ;de| l'Ecole de Droit,'pour lui demander d introduire dans le programme de Droit International Public, un cours sur la Socit des Nations. Le professeur pourra consacrer une JU deux confrences dlinir la Socil des Nations prciser son caractre jurididique, ses organes, le rle qui lui est dvolu d'une faon gnrale et particulirement dans • excution du Trait de Versailles, son but, expliquer ses diverses sessions et leurs rsultai, lixer les desideratade la Socit et les JillrentesJ conceptions qu'on se lail d'elle la situation des Etats-l nis d Vmrique, d'IIaiii parrapi.ort la Socit etc. C'est un sujet merveilleux de Lonlrences. Me Gervais qui occupe avec comptence le chaire de Droit Iniernanonal Public I Ecole de Droit, saura, sans nul doute, donner cet enseignement nouveau le dveloppement scientifique qu'il faut pour retenir l'attention de ses auditeurs. Les Assises Hier. §Y plaidait la sixime •naine de ia Session crnelle. M Jury, comme nous l'annoncions, avait i e prononcer sur une accusation de meurtre con mis sur la personne Ue Petit Michel Toussaint porte contre if. ,T. n n ,,s Foncilia Delphm et Petit Lhoute Simon. Monsieur le Doyen JJarrau dirigea lu dbite, avec sa comptence et son bel ordinaires. Le ministre public tait reprsent par le Substitut Isnard Haymond. Mes Ceorg s Maihon et Ed. Ussagnol p semrent la dense des accuses avec une habilet remarquable et une belle nergie. Cependant le Jury, prsiJ par Mr Lhrisl.an Mirty| t apr„s dlibr, revint avec un verdict de culpabilit contre Foncilia Delphm qui lut de ce lait condamne o annes de rclusion et des rponses lavorables aux questions poses pour Pet.tLhoute Simouqui lut acquitta et mis en libert. L'audience prit |j u A JJ .., du soir. '" Avis Le public et le commerce sont Moasteu Kmilho Nigaglion, s'est retir de CM Maison de Commerce en consquence la promotion que je lui avais donr.ee, cesse partir > ce jour. r Port-au Prince, le tri avril |M LOPE RIVERA r UK4 TO AI MI l lb A ^ u de a ^Hita Abdallah Ackmed sont invits verser sans dlai le montant de leurs comptes au soussign. Port-au-Prince. _8 Avril 19251 LAgentdelaFailiito, lLUEK RQl'Xl


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06412
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, April 29, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06412

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text

DIRECTEUn PROPRIETAIRE
IMPRMEltl__________
Cl wenl M y 1 Vir
BOIS VERNA
1358, Rus^ Amricaine
NUMEP3 2Q CENTIMES
19me ANNEE N* 5402
Quotidien
TLPHONE N' 242
Il esi possible que nous ayons en-
trin eo tous d'autres tres que
nous-mmes, dont nous ne sonp-
o nons pa^ l'existern-cDe lemp
en :empi sous des inlluences mys
trieuses,un de ces tres lait des
gestes tranges auxquels nous ue
comprenons rien, puis disparat
et alors il semble que nous
avons fait un rve. Alfred Capis
PORT-AU-PRINCE (HATI )
MERCREDI 2!) AVKIL 102
CHOSES D'ALLEMAGNE
,
. h Feld Marchal Vue BioMurg
et la restauration de la Monarchu
I que les partis de droi-
| russi, grce des
lidrables, se met-
sur ud candidat
I Dr Jarres, alors que
lieiins hsitaient sur
[de M lirauns pour
'mocrates, la doc-
ch pour les timo-
pax-chancellier Marx
lire, on pouvait pen
on que les chances
de gauche taient
Le succs de l'ide
tait absolument
Jusqu'alors, tout d-
st vrai des dcisions
ent intervan-r aprs
scrut:n, date a la-
t qui voulaient la rec-
ourraient se comp-
comme l'exposaient
ncres en Allemagne,
|< le candidat de la
sonarchiste et ce
1 obtenir plus de voix
i des c:nlidats repu-
e qui arriva comme
[*U premier scrutin,
i dlinitif.
de ce moment les
allemands ne se
, JjUur ce qui n'
[demi-victoire mirent
, pour que leur
triompht. Aprs
henteboni sans doute
i nouvelle candida-
foaLciuUuibiver-
i rtlotmrt le
iJetrsctODnairrce
'FeldMarchal Von
fui prodiril.ee grand
H tous les autres et
nouvelle anima
[I politiques. Les
K,,a faction re Jou-
2e 'd'activit, Un-
Putcains concen
''florisaurleprin.
Je kurs groupes
p ALrx.
_ca npaRne arriva
1 clwcun devait se
l'urne.
jP'e ne mit tant
prononcer que ne
uP'e allemand nu
journe de l'lec
f Population di 02.
P'ffrei oliic-els pro
ro| le nombre ex-
.* ^'345.540 va-
,'ul Pr une maiori-
,0 million delox
[SJ^halVonHin.
Je dpches nous
fiP'dftresu^es
lectorale par
Ce qu'on croit dans les milieux officiels
accuse
fr4ul d'avoir
rclientle d'-
r** 'es meil-
P^Jea meil-
,8' 'eS P,us
"Mes cravates
i?l,ea et les eau
P* tolidca. ^
le comit local Iiindenburg a
Berlin d'un million et demi de
drapeaux aux couleuis monar-
chistes, les manifestations de ccr
tains dtachements en casques
d'acier et bannire dplove
parcourant les rues de Berlin,
un particularit nous parait es-
sentielle dans le fait politi pie
qui nous occupe. C'estjqu'il im-
porte de savoir, ce que repr-
sente pour l'Allemagne le Doc-
teur Jarres dont la campagne a
abouti an triomphe du Mar-
chal Iiindenburg, pour qui sans
doute elle a t mene ds le d-
but.
Dans cet ordre d'ides, l'analyse
que donne dans son journal le
paeifiite Von Gerfach, mrite une
certaine attention par la sincrit1
dont il Tait preuve sous le rapport
de la situation intrieure de l'Ai,
lemagoe. Il rappelle que Jarres a
t le pre de toutes les politiques
de sabotage. Il a voulu poesser
1 Allemagne la rsist; nce sans
limite lors de l'affaire de la Rhur
< ans le but de provoquer une r
action violente et guerrire. S'il
est lu Prsident du Keich ajoute
Von (Jerlach il sabotera la Rpubli
3ue; il considrera comme de son
evoir de suivre l'exemple de Mac
Mali on, quand celui ci fut lu Pr
dent de la Rpublique Franaise.
On se rappelle quels efforts durent
dployer les rpublicains en Fran-
ce pour tre dlivrs une fois pour
toutes du danger d'une restaura-
ion.
Tel est l'homme qui vient de
prparer la place au Feld Marchal
Non Hindenbourg en lui assurant
un clatant succs.
Faut il voir, comme certains le
pensent dans le rsultat de ces
lections, la restauration de la
Monarchie en Allemagne, le retour
des splendeurs de l'ostdam et le
recommencement d'une politique
tilt mande base sur t le droit du
p'u- I rt .
Ceux qui envisagent {les choses
sous ce jour ds maintenant ris-
quent de se prononcer prmatu-
rment, car les conditions politi.
ques en Allemagne ont bien chan-
g et si l'ex-Chancelier Marx n'a
Sas runi la pluralit des suffrages
s'en est fal u tout de mme de
bien peu.
L'autre part le Marchtl Hin
diuburg n'a jamais t un partisan
utt.a aveugle de la Monarchie. I
faut bien qu'on se rappelle que ses
opinions politiques libiale* lui
ont valu souvent une quasi dis gr-
ce la Uour Impriale. La preuve
c est qu'il fut toujours relou aux
confins de la Prusse Orientale o,
d aprs l'opinion du Grand Etat
Major Allemand, il n'aurait qu'un
rle de second ordre remplir vu
le peu de cas que Ton faisan de la
valeur combattive des armes rus-
ses. Le Kaiser et ses corn aillera
militaires rseivaient aux grands
Oaraux Monarchistes dvous
Voo Gluck, V on MoltUe, Voo Rae-
sler, Von Mackensen, Von Bissiog,
Von Falkenhayn, l'honneur et la
gloire des grands coups d'pe sur
les fronts du Nord et de l'hst, o,
de l'avis gnral, allaient se jouer
le sort de U guerre et la victoire
de l'Empire, Iiindenburg serait
jamais cart.
Mais soudain, le vainqueur de
Lemberg et des lac- Ma/uries se
rvle le plus brillant homme de
guerre et le meilleur stratge de
l'arme allemande. Boa gr, mal
gr, il fallut reconnatre ses quali-
ts militaires et sa valeur person
nelle indiscutables. Ds lors, il
parla haut, el il n'en a p s t de sa
faute si certaines rvolutions poli
tiques, qui auraient, peut-tre, em
pch l'croulement suprme,
n'aient pas t ralises. Cepen-
dant on avait la Courrie Chan
celier Von Berthmann llollweg et
le Ministre des Affaires Etrange-
'es Von Jagow, termines prven
lions contre les ides OrBspirt
Libral que piofessait irrducti-
blement le f<-ld Marchal Ain>i, n.
fut-ce pas grce sa vive el nergi
que intervention que la Chance!
lerie d'Empire lit aux Puissance*
neutres la dclaration que l'occu
pation de la Belgique ncessite
pour les besoins de la Guerre, n'-
'ail pas dfinitive et que l'AIIemi
gne n'entendait nullement s'an-
nerer ce Pays1 ?
Oblig de rendre hommage sa
science militaire, l'on promena le
glorieux Marchal sur tous les
champs de bataille, comme un
palladium; et, chaque fois qu'on
follicilait son inlerventioe, c'tait
que la situa-ion tait juge bien-
prcaire et que l'on pensait que
Mule son pe pouvait dire e
lever pour les armes impriales
le soleil de la v ctoire.
Ces traits clairent d'un jour
nouveau la physionomie du Prsi
dent du Reich, et suffisent, pen-
sons-nous, pour sinon modifier,
mais du m ins altrer l'rpinioa de
ceux qui pensent qu'avec le Mare
chai iiindenburg c'est irrvocable
ment la Monarchie et la guerre.
Non, c'est assutment la Grandeur
de l'Allemagne.
Par ailleurs, il faut admettre que
cette lection prsidentielle telle
qu'elle vieut de se laliser consti
lue un vnement important dans
la politique europenne, car elle
prouve que la tiansformatiou de
l'idal gouvi r.iementald un peuple
ne peut tre l'uvre des confren-
ces et des traits mais celles du
temps.
Le Feld Marchal Von llinden-
burg devenu Pisident du Heich,
professera t il les ides librales
dont il a su faire tat au cours de
sa laborieuse carrire mi itaire,
ou s'en affranchira t if en adoptant
e programme de la raction monar
cHite" Voil le nouveau problme
allemand qi.i se pose levant le
monde entier qui attend anxieuse
ment?...
Paris, 87 Las journaux, coin
mentant U succs du feld marchal
Von Iiindenburg estiment qu'il d
masquera ^Allemagne devant le
monde entier. Le < Matin dit
que l'lection cuira davantage
l'Allemagne qu'aux autres nations
et il sera mainteuant dilficile de
ftrconiser un rapprochement avec
e Reich.
L'Ere .Nouvelle > prvoit des
consquences In'-s graves.
L'Echo de Farli dit que Hin
denburg prsidera i la fortune du
Reich en service command
Suivant les rsultais partiels de
l'Agence llavas, le Dr Marx a oh
tenu une grosse mijorit4 dans les
pays occups.
PARIS Le rsultat des hc
tions allemandes n'a caus aucune
surprise daus les milieux officiels
qui dclarent que l'lection de
Von Iiindenburg aura t salutai
re si elle russit i dessiller les
yeux du monde entie* et faire
voir quel est le rel tat d'esprit
de la nation allemande.On consta
te que le nombre levt- des fem
mes qui ont vot pour le feld ma
rchai est des pli significatifs
Les hommes ont vot la plupart,
croit on, soit pour le Dr Marx soit
pour le marchal uniquement pour
des raisons de parti, tandis que
les femmes ont obi leurs senti
ments donnant leurs voix au h
ros de la guerre ; ceci, disait une
personnalit haut plac due minis
1re des affaires trangres,devrait
ouvrir les yeux au monde entier
el lui permettre de se rendre
compte qu'il n'existe pas parmi le
p uple allemand cette horreur de
la guerre et du militarisme dont
parlent certaines gens l'tran
ger. Celte leon devrait tre m
dite en particulier dans les pays
anglo saxons o l'on a une tendaa
ce marque A s'imaginer que l'Ai
lemagne est convertie au pacifia
me.
Le Or Marx ajouta la personne
en question de l'Autriche, prsen
tait un caractre tout aussi alar
mant pour les allis que n impor
te quel projet d'Ilindenburg de
sorte qu'il est possible que la vc
toire du marchal ollre en (in de
compte des avantages srieux
condition qu'on eo tire partout la
leon logique.
n

OIGNONS U PARISIENNE
du pays
p Frais et'succulents et
bon march.
Vene% prendre
Chez Bailey
blanchisserie lajapeur
Rue liantes Debtouches
Port au-Prince, HaMi
LESSIVE.REPASSAGE
PaourrrroDi
Soins particuliers pjur 1 linge
2n, faux cola, chemises.
Vous serez pleinement satisfait
en envoyant votre linge
Pis laits Je la m
La manie des scandales publics
N'a t-00 pas toujours affirm
que gens et chutes deviennent sa
ges en vieillissant.' Il parait que
ce n'est point vrai pour la Rue.
Elle est vieille, trs vieille, qui
peut se rappeler 1 avoir vu natre?
Personne.
Et pourtant, elle est enc re au
jourd'hui. son Age, la plus sre
cole d'iodiscip'ice d'immoralit,
de corruption pour la Jeunesse.
Juaud ce ne sont pas lesshines
qui dbitent A tous vents leurs pro
pos orduriers, ce sont les petite
vendeuses de gaz qui, prcoces sa
maritaines, grnent leur chapelet
d'invectives dont la grossicret ef
farouche les oreilles des plue bla
ses. ou encore ce bont des mgres
qui vident, dans le plus poissard
langage, leurs querelle d'amour
obscne.
Ainsi, hier, vers 8 heures du
soir, la rue du Peuple et tout
prs de l'Etablissement scolaire des
Bossa de St Joseph de CloOT,
deux femmes, belles encore, ls
poings sur les hanches, vraies mss
sagres du vice, ne a'entendant
pas pour le partage de la petite
somme que venait de psyer l'a
niant commun, se crachaient les
pires invectives. Jamais peut tre
l'cho des bas fonds de Port au
Prince n'a rpt de telles iosani
ts et cela se passait proximit
d'une Ecole!
Cependant le plus trange, c'est
que, au dire d'une bonne vieille
femme qui passait en se bouchant
les oreilles, les deux harpies, nom
Bai Aoltl et Roslia sont sourdes
comme des pots de grs.
Mais que ne fussent elles aussi
muettes/
Et cette manie des scandales pu
blics, cette soif de dvergondage
c'leudant dans toute sa laideur
sont montes de la plbe la
haute' ..nmme on dit.L aussi,
ujourd hui, la jalousie pouss
, ux plus violents scnarios public*.
Dimanche, Lalue, deux
belles da-res, femmes jalouses, se
battirent comme des portefaix ;
elles s'airaclurent copieusement
escheveix et toutes deux sorti
rent de la lutte avec leurs robes
en lambeaux : avant hier, c'tait
le Cbamp de Mars qui fut le tha
tre d'un? scne publique entre
deux poux, aussi vVente que
cdle dont nous venons de pares.
Ces messieurs el bles dames as
battirent si futieusement que la
Police dut intervenir, comme elle
l'avait fait pour Anita et Roelia,
et rappeler tous ce prcepte de
morale publique et de bonnes
murs : ls linge sale se lave en
famille.
Varits
Ce Soir
Le Ddale
Entre : 0,50
A l'occasion del Fte de l'Agri
culture et du Travail :
Vendredi
Grande Soire populaire
International thltic Club
Le Membres de l'International
Athltic Club sont aviss que le Sa
medi 1 Mai prochain 8 heures 30
du soir, il y aura une rception
dans les saons du cercle. On dan
sera.
Les Membres sont pris d'y as
sister avec leurs familles.
| Toutes les invitatio s ont t
exclusivement lances par cartes.
Pour le Comit :
W. Quistta WILLIAMS,
Prsident.
Due se passe-t-il
i la Glacire?..
Dcidment il se passe quelque
chose de regrettable; car, pas un
jour ne s'. oue sans qu'il n'y ait
un incident nouveau dans cette
exploitation.
Aprs avoir jet sur le pav
d'honnte pres de famille, e'eat
maintenant la gu m aux homme
de peine qui travaillent 4 l'Usine
C'est ainsi qu'on nous signale
un incident grave survenu avant
hier soir entre un membre du
haut personnel et un gardien de
suit, qui aurait t gravement
pissas.
Nous allons nous renseigner
bonne source et reviendrons sur
la ^utatioo^
On parlera de la Socit
des Nations iliSeole
deJ)roit
^'J^rmann Heureaux, le
Uw! du Dpartement de l'Ins-
truction Publique, nui par le
noble 5ouci de voir nos tu-
diants en droit tre renseigns
sur les problme? nouveaux qui
sagitentdanslemonde.acrif,
par I eutremise de l'Inspection
bcolaire, Me Lon Nau, le
distingu Directeur ;de| l'Ecole
de Droit,'pour lui demander
d introduire dans le programme
de Droit International Public,
un cours sur la Socit des Na-
tions. Le professeur pourra con-
sacrer une ju deux confrences
dlinir la Socil des Nations
prciser son caractre juridi-
dique, ses organes, le rle qui
lui est dvolu d'une faon gn-
rale et particulirement dans
excution du Trait de Ver-
sailles, son but, expliquer ses
diverses sessions et leurs rsul-
tai, lixer les desideratade la
Socit et les JillrentesJ con-
ceptions qu'on se lail d'elle la
situation des Etats-l nis d Vm-
rique, d'IIaiii parrapi.ort la
Socit etc.
C'est un sujet merveilleux de
Lonlrences. Me Gervais qui
occupe avec comptence le chai-
re de Droit Iniernanonal Pu-
blic I Ecole de Droit, saura,
sans nul doute, donner cet
enseignement nouveau le dve-
loppement scientifique qu'il faut
pour retenir l'attention de ses
auditeurs.
Les Assises
Hier. Y plaidait la sixime
naine de ia Session crnelle.
M Jury, comme nous l'annon-
cions, avait i e prononcer sur
une accusation de meurtre con -
mis sur la personne Ue Petit
Michel Toussaint porte contre
if. ,T.n!n,,s Foncilia Delphm
et Petit Lhoute Simon.
Monsieur le Doyen JJarrau
dirigea lu dbite, avec sa com-
ptence et son bel ordinaires.
Le ministre public tait re-
prsent par le Substitut Isnard
Haymond.
Mes Ceorg s Maihon et Ed.
Ussagnol p semrent la d-
ense des accuses avec une ha-
bilet remarquable et une belle
' nergie.
Cependant le Jury, prsiJ
par Mr Lhrisl.an Mirty|t aprs
dlibr, revint avec un verdict
de culpabilit contre Foncilia
Delphm qui lut de ce lait con-
damne o annes de rclusion
et des rponses lavorables aux
questions poses pour Pet.t-
Lhoute Simouqui lut acquitta
et mis en libert.
L'audience prit |ju a jj ..,
du soir. '"
Avis
Le public et le commerce sont
Moasteu Kmilho Nigaglion, s'est
retir de CM Maison de Commerce
en consquence la promotion que
je lui avais donr.ee, cesse partir
> ce jour. r
Port-au Prince, le tri avril |M
Lope RIVERA
r uk-4TO
ai mi llbA^u" de a ^Hita
Abdallah Ackmed sont invits
verser sans dlai le montant
de leurs comptes au soussign.
Port-au-Prince. _8 Avril 19251
LAgentdelaFailiito, '
lLUEK RQl'Xl


tlHuN
I 4.
n
-
t
I
.

Nouvelles Etrangres
n.r r.i.u
queni donner leurs .'.onr.ar.rs aux
Gouverne Tient s pour arriver a la
autour des rcentes ma-
ntpuvres de la llollc
amricaine
HONO.ULU, 27 l*es manoeu
vres des forces de terre et de mer
de 192i ont pris lin ofciellenuot
aujourd'hui 4 midi. Les exercices
tactiques ont t dclars termi
ns aprs la prise par les forces
bleues d'attaque de la place d'Ma
leiwa qui garde la base uava'e de
Pearl llarbour.
En Bulgarie
SOFIA La chambre a adopt
idusieurs mesures lgislatives dis
tines assurer le ma al en de
l'ordre. K le a vot le budget corn
prenant un crdit de lo millions '
de levas pour tre distribues aux
familles des victimes de l'explo
non k la cathdrale. Elle s'est
journie ensuite lin Mai.
M. /arqulauoff, ancieu minis
tre du cabinet Stamboul^ky, a
t arrt en ra^me temps que
plusieurs autres personnes II est
accus d'avoir conspir pour ron
verser le gouvernement.Les autori
ts ont supprim la censure ei'8
tant sur les tlgrammes desti
nation de l'tranger, mais d'au
trs restrictions telles que la fer
inclure des lli tres et lieux d'
musement resteront en vigueur
jusqu'au 18 Mai.
j s. rv.ee arien est arm II g ., Je dnigremet, un au
id ; son bu eU dacco nplir le { $ ,ft mme raUon affirme
atat Hune Tokio M d, Pmedo, r sa nftrd vraimen. darjs
La Hollande et les Jeux
OUmpiques de 1028
l'.'illS- Van Kossum, ecrlai
re gnral du comit o'vm,,ique
liollundais, a inl rm le baron De
Cot.lurtiP. pr ident du comit
inlet national olympique, que la
Ho 1 nde organisera ceitainemeit
les Jiux ohm piques en iy2H.
Dans le cas mme, dit Van H< s
sum, c le gouvernement bollao
dait n'accorderait pas les crdits
ncessaires pour les jeux, vous
pouv / Mreil que la Hollande
ne demandera pas en tre d
chbrjie.Nous trouverons les fond
aulie part.
PARIS Uue runion de I*
conlerence des ambassadeurs a t
convcque pour mercredi liod'exa
miier le ruppoit aupp! m ntaire
du marchal Foc h, prsident du
comi' militaire interalli sur les
violations du trait de Versaille?
par les allemands.
Noutelles Diverses
Paris, 2/ M. Philippe Ber
tli ilol_esl nomm secrtaire gn
rai a i ministre des affaires tran
gres.
Mm* Emile Zolt, veuve du cl
bre 11 m tncier est morte ; elle tait
.14' e de, 86 ans.
ROM fi Le commandant Frac
nesco de Pinedo.ch'jf d'tat major
du itrvice arien, est arriv Big
dtd
qui u.ilise un hydrav.on, a com
ineiio son vol mirdi deruier.
It'Jl i.IIMI ("erse; 27 Ls com
muudinl de PineJo est arriv cet
aprs m di Boucliir venant de
Bagdad
LOXDRin,?? M. \lansou B.
Il mgliton, le nouvel amtussaleur
des Et ita t.lis Londres, a pi
sente aujourd'hui ses lettres -l
crance au roi George ; M. Chirn
berlain, secrtaire dd Foreign O.li
ce, a m; i M. Il >ughton dans l'a
prs mi m
W \M1INGT0.N Le Los An
gels se rendra aux Ile-, Vierge!
au cours du voyige qu'il doit faire
celte semaine a Porto Ki "0 o il
restera pendant deux ou (rois
jours amarr au rnt spcial de
l aviso Ptttola ''.
LON )RES-Lord Bilfour vient
d entrer dans le cibinet britanni
que ; il a t nomm lorJ prsi
dent du conseil en remplac ment
de marquis Cunon dcd rcem
ment.
li S'S- 8
Gouverne-nents pour arriver a la ., (le ,Ot hall
solution aprs laquelle nous 3oupi ^^ vendredi ter Mii
rons tous : U reconqute de notre 1re Ldie^uiio u .,
Souverainet, aromobiliaer au P Dire la J.-Un^se s?0"*. V'
nitencin National Pourquoi per tienne et ',la \ lOltttt A nie
sisler ne pas vouloir qu'un Crut -i Etat ne peut pas se [)j|
qu'un uiti . mai ne peut pas se Dimanche 3 M'i "' rtch e-iire
laisser faire; l'Union Sacre, poor n ,jon Sportive I taitieane et ld
quoi ue pas vouloir la ralise
ue
non pas seulement sur du papier
et dans de billes priode* oratoi-
res, mais aussi, pratiquement.
'."ni est ce que 1 Elite et p'ua
spcialement les journalistes, puis
qu ils prtendent diriger l'Opinion,
qu'ils se msment Magoire, Chau-
vet, Duvignaad, Dorsinville, Joli-
bois (ils, Moravia, Pouget, etc. etc.
comprendront-ils qu ils ont pour
imprieux devoir de s'entendre,
de s'unir pour notre chre Patrie,
afin d'oflnr un front uni et ne pas
Sporling Club.
*""" Mariage AiK.
C et ce soir q ie s< ra clbre a
la Cathdrale ie maii ge religieux
de Melle Anna Soray
avec.
Mr Beu Drevfus
Le ch rmant ouplesera con
duit Pau'el par dm Victor M%i
gons avec Mr.Antoine Soray,pn
de la marie.
cortge d'honneur sera fam
a 11 II * V/lli 'I Ull IIVHl Ulll VI t-* y* l*C --v.--q -----------
donner le triste spectacle de Dirtc des quatre gentils c )up'es suivants:
'-' ......' -k.*.. a Lucienne Ihureaux Chs Sinai.
Claire Soray Plarw Sjourn.
le.irs d'opinion tirant chacun de
son ct. Quaud l'un voit noir.
un auire prtend voir ;-i.iue par
Les cours
28 avril
I'auis Dollar 19.86
Liv.o 12.80 '
NEW YORK- S.erling 4.8:187
t-iancs L0.13
Appel l'lite
Et plusspcialemeny aux ioumalistes
rouge, on se perd vraiment dans
c chass crois, et, l'enjeu mal
h'ureustment est notre H iiti, ils
semblent ne pas le comprendre.
Qu'ils h'oub/ '-ut pas qu'ils opt
eudoss une t a* lourde responsa-
bilit, relie de diriger l'Opinion
publique et qu'il Uur sera demin-
d un compte svre de tout le
tort qu'ils ocrnsionnent a notre
malheureiife Patrie par 1 ur divi-
sion. Ils devraient tous aussi com-
prendre ( les journalistes ) que
tout le lempfl qu ils ne voudront
pas se mellre d'accord avec le gou
vernement, qu'il ait pour Ch f
Mi nsieir liorno ou un autre, et
si je puis m'exprimer ainsi : pren
dre le mol d'ordre de Lui en n'ar
rivera aucun rsultat srieux.
(Ju'ils n^ comprennent pas que ce
soit au (ouvernement d'aller
eux, c'est b en le contraire qui
doit lrf. Si nous sommes incapa
bis d'un sacrifice pour la Pairie,
qu'est re dite ? Faisons donc
trve de rancunes, de payons et
de d vi ions, ce procd que nous
cultivons depu s 180 4, nous le vo
VODI bien clairement, ne nous a
ap; crt que la honte, renions le
di ne et entrons franchement d^ns
la voie de la Rconciliation et de
Il uion, puisque tous indistin'e
nvnt nous proclamons vouloir
Noire Souverainet.
l'ort-au Prince, le 20 avril I92'i
JOSEPH LEGER
km Mum ItK plaisir a la demande Mr Joseph I.njit qui nous prie df publier far-
ticle Html :
ijue voulons-lions .'
A cette question tous rpon-
drons, netre Libration !
Prenons-nous le chemin rour y
arriver '(
A cette seconde question on
jeut rpondre: .Non !
Quand est-ce que nous corppren
drons enfin I que fans l'union il
nous sera bien impossible de re-
conqurir noire Souverainet,
Beaucoup affirment que nous avons
de anrn en Amrique qui travail
lent fermement pour mellre 1 Opi-
nion Amricaine en notre faveur.
C'est lis bien. Mais peut on sup-
poser que ces amricains malgr
toute leur bonne volont peuvent
nous sauver sans nous V
Si je di? que nous no voulons
pas nous sauver, malgr toutes nos
dtlt.malions on criera bien fort,
baroaar le baudel >. mais exa-
minons les faits tans nous conten-
ter le thories et l'on verra que
ma proposition n'est pas ose car
ceux qui dirigent l'opinion ne veu-
lent pis comprendre que l Opposi-
tion doit tre raye que, sans elle
Un se-, use nos gouvernement
B in U de compter avec 'a fore
liangre, mais quand compren
dra ton que, tant que durer i
celteOpposition.il en sera loujouri
Une Brochurette
de notre Confrre
Constant Vieux

aiftsi rr.i'me qu'ur
Gouvernement
nous aurions peut tre dj rtCOU
vr notre Souverainet. LOpposr-
tion 1 Mais c'est le point uoir qui
obscurcit rotre hori/on, c'est elle
qui nous fait perdre du terri.ro
chaque joui; qu'elle ne >e fait pas
d'illusion, quand elle pense retuer
au Gouvernement un peu de son
prestige par des attaques trop per
tonne les l'adresis deunde
tes membres, nous reculons. Et
enrtrairenent a ce quelle croil ce
n'etd pas le pays qui en prthle.
DtilM de .elle mme OppoMlion.
Pourquoi ? Parce que ant en de-
mandant le retrait de l'occupation
on proclame bien haut que le Chef
de l Etat sera renvers rela aussitt
oblfnu. Ds lor-, comment ad
mettre qu'il fa*a le contraire et
que 1 occupant ait confiance dans
toutes nos promesses de aafftMa.
Car, en pareil c*.s l'est l'arSaehli
jbt prspertive, a'est le spectre de
tout notre pass h'T'ible q-il nous
upparult, et l'on voudrait qu'un Gou
vernement conscient de si re^pon
Habilit non seulement env. rs le
pays, mais envers le monde civi
Us s'y prHt.
La ncessit dane lapielleon
met les Gonvernemenls d'avoir
svir contre des citoyens pour d
lus de presse n'est pas non plus
faite pour prouver que nous pi ali-
tons de la 1res dure Ucon qui nou
est int.ige. C'est, ne pas vouloir
nous sauver que d'avoir dans no-
tre situation actuelle deux partis
l'un en faveur du Gouvernement
et l'autre contre lui ( Je prie, de
r marquer, que )e n'envisage pa*
seulement Monsieur Boroo, ina:a
n'importe quel autre Chef de Gou-
virpementque l'on ait). Seul un
bUc comprenant toute la nation,
mr lequel le Gouvernement pour-
rait s appuyer poduirail un tlfet
contraire, tant que naos ne vou
dron6 pas le comprendre nous
pitinerons sur place.
On ne peut que regretter et s'at-
trister de voir des hommes intel-
ligents qui pou rr ne ni par eons-
m faute
Tel est le titre d'un opuscule
politique dont notre Conftvn
G. Vieux nou? nnence la publi-
cation prochaine
U se dmontre nous a cri1
l'auteur que l'action de l'op-
position n itionaliste a l inf
conde
Bu ce moment o approch ^
la dat>. qui marquera de nou-
velles lections pr9idenlielles,il
m'i paru utile d signaler le9
raisons pour lesquelles cette ac
tiou estdein-'iue inlnutunuse,
tout en proposa it l'a 'option
d'autres ni sures d'o il pourra
rsuU'f dps consquences pra-
tiquas profitable! a notre con lt
tion nttioDile .
Sitt que cet ouvre iK-t
paru, nous ne intiquerois
poii't de dire notre m ot
Rila Bwlis ~ Pierre Kou/ier.
Andre Bt:hrmann Hen Max
Auguste
Nous renouvelons aux jeunes et
intrtsints maris no< meilleurs
vu' u de parfait bonheur.
Le Chur *4uss des
Cosaques du Kouban
.Nous nous empressons d'info r
mer nos Itcttutl que la reprsen
talion du ( b ques du hi uban qui bvait t an
ncnciV pou ce foir, si renvoye
6 demain srir, '30 avril et aur.i
lieu loi joui s- l'iiiisi: u ..
Il faut t uf si, en mime temps,
appelrr qui les prix u'etitre sont
les suivants :
Loge et balcon Or 2 0
l'iuteuils numro'^ o- i.O)
Eilre gnrale. G les 3.0)
MSS4NC
Mr et Mme Darlon Latorlue nom
Oit fait part de U naissance ds
leur liliesurvenue le 21 de re mois,
prnomme Marie Rose.
Compliments.
Mu Tmim Um
New-Orlans A South
American Steamshlp
I on.p.iny Ino.
Le ste m-r Ula laissera Ni w
Orlans le 23 avril courant, sera
aux Payes le 80 avec 110 tonnes,
i Petit Goave le 2 Mai avec 62 li n
net. St Marc le :\ Mai avec ni
tojnes,ux Gonai es le 't Mai avre
28 tonnes, Port le Paix le B mai
ave "- tonnes, nu Cap le > mai
avec 130 tonnes.
Port au Pi In -, le 2 avril 192 >
A. de Matteis
Agents Gnraux
Avis Important
Le public eu gnral ainsi
que les clients de. la Maison
Kawas Hermanos apprendront
avec p'aisir qu'elle vient de re-
cevoir un assortiment de tissus
pour dame.0, dernires nouveau-
ts, des lis-us pour complets,
voiles et couonnes de maries,
voile pour communion, Bis de
fit, de soie et de luxe, etc. eic.
Gomme toujours les prix d
fient tout* conciirrGQC*.
Kawas HERMANOS,
305, 3119, Hue Traversiez.
EVEBSHABP
le rservoir perfectionn dont
ejt courvuetoute plume W ahl fart
que l'tncre n'en sort qu' mesure
rjue l'on crit et cela sans excs.
La plume Wahl n'admet pas
de comparaison aux pointe de
,e de la beaut, de Pasage et
du service e' est autant apprcie
onreeux qui aiment leur confor
que parles crivains qui tiennent
aux apparences.
iiAxwa i non
MU Bm pttm ai -ei:i>.'."*IT
THE wai-il'. COMPANY. NEW YORK. N.Y..U.1
ColomMan Steami
Company Idc,
jo titanut cBoCiwu ayaxit* (aUl
'}ii>T.h I^i5 oM>[ c^u-taac. e^tatte
LVoit-aii-ciiuc^ [c 1 Mai piaclialft
3iattea. 31 lepailua U incmc- jow
meaL p*>ur Caych ea toute/ pour
Jde, et Ce^ potU 3ev fa CJatomliic pr
fret Se paMuair*.
( '.olombian Stoamship Company lno
Gbara&C% agi
Eug LE BOSSE
Agences Reprsentai
/g nts iinraux <**
Heeker Jones Jewell Mill*"^
NBW-YORK
Farines llu |ariaii 0 0 Boule Rottl
Tlie Home Insurance Company
NEvV-YOP.i;
Assurance contre l'incendaj
Diamond Match Go
Allumettes i Sflfe Hoine'i
Dc*
Cet epr midi auront lieu k la
Cs'h'tirHle le< lun^railies le Fran
i;oi Guilhume Vaillant. Li en-
voi partira de la maison mortuaire
6ise i.i'1 ( li iili.niuii'i". en face du
Burein de la Gendir.nerie.
Nous olIrons no* sincres con-
dolances aux parents pro iv -s,
particulirement h Monsieur e. da
dame Bellius Brutus.
Remerciemeots
Madame Vve t-douai il Supplice
et ses enfants, les familles bnppli
cr, Benoit, ' lexis et Piefre Elie
nmercient lous ceux qui leur ont
denn des marques de sympathie
l'occasion de la mo.t de leur
rrgretti
Kl'i.ii' Supplice
loiffl eur civil
leur fils, frre, neveu et cousin,
dcd Paris le 16 avril courant
1 ge de 22 ans et les prient d a
grer ici l'en pression mue de leur
sincre gratitu te.
Mr A ii m o Ferrari remerh
tous le; em qu. 'uioat tmoig.ia
leur sympathie a i " .* i .-i de la
perle ciuelle qu il vi.nl de faire
dans la personne de sa mre
Mme .Iutic:a Isidor
dcde le 24 avril 1025 et le ir
prie de croire k sa plus profonde
reconnaissance.
Port au Prince le 28 avril 1925
D. S,Ituhher xport Compaoy
Souliers \\enl*.
Chas F. Hattlaae lt S0D
Poissons sals en tuB Qenrf
\Ianulactures Lite lns'ce Qf
\ssurance sur la vie, I
Suilliou Fires Alnl
Vins & Champagne UoroVatt
Pli, llejmar
COPENHAUF
urro 0 nols, fromage etconserV^ **
W. S- Ialhews U' Son
Tabacs jaunes et nire-
lu nationale
Sans Rival
Cigarettes 0*J
^-^'^^
'<**"****
f*-mm-^


LE MATIN
ullon
Polish
Ci m
1EU
T
Les loges de noire cirage en ple ne eonl plu taire.
Ire marque Monograw est actuellement une des plus connues,
Elle est employe par les gens les plus slects
Elle estlimporte partout o nousavons de constants ciienls:
Noire marque Perfecl qui est un ciaage liquide etrbrillant,
il la renomme de tous nos autresproduits, elle occupe maintenant
Le premier rang parmi les produits similaires pour sa puret.
rous employez notre cirage liquide Perfeclle cuir de vos souliers
Ne sera jamais abim et vos chaussures dureront lonqlemps,
Aujourd'hui notre clientle utest plus^a taire et nos tirages
?ont employs par les Ladies, Gentlemen du High Life d'Hali.
Fullon Shoe Polish en Inc.
iSEWYORK
Geo. Jeausme & C
Agent Exclusifs pour Hati*
N ID? Rie des Miracles, En lace de la"anque Nationale d'Haiti. Tlphone | z 367.
?nomisez
votre argent
tK F0Xen!rrrP,n,dLnce > 8 5e bureau la
WM' ef ce,le donnant le plus de satisfaction La
^MBti^K cet, fiBl* 1"'^ coPorte deux
EdraclT^aC|h"*, c'est--dire que vous ave/ dans la
IwTur T.d plu:,et 1ui <> ra usuels.
f.NT B,man:,e- empressez vous de prendre votre FOx
L- PreetzmanB-AG6ERB0Ll
.lue du Quai
*Mj&&<& ^ i*| fis m &m -,
**-*--- ~S Mr* !-
WT D'ARRIVER
fWi Martini t Hossi
Wnte * rot c/iex
^KTZfiftNM-AGGERHOLM
ALUMINUM LINE
New-Orleans l kli
kmm Steatnship Co h,.
Prochain dpart direct
pour Port-au Prince iHatih
l,e steanef Hils laissera Il >;w Orlans le'5 lai pro-
chain pour ".nu.
Le S|S /iilkeboig laissera Hei dlans la 29 mai
pi ocliain tous l'es ports d'Hati.
A. de jlatieis et C%
Agts Gnraux
r:tur.j..THNtr. faiblesse
CHLOnoSt, DBILITE
tniirlpnr A h
SIROP J
DESOHIENS
il t'HAmogiobla*,
I**fl*n*rtiMir du Sang, prcicrll par l'Uif mdical*,
vinn' ara i hn-ujin.!- Aitruim < Pej-rtu
' "1. t Mm f"> '!.. mm t> .'.-...
- vw
IIJest donn avis, en'verlu' des
HglemenU. qu'il sera install une
pompe h ga/.oline type visible au
No t :<;, lirand'Hue 00 Hue Hpu
blicaino.
I ly Purgatif Idal ^
Pilule dul)rDenaut
147, /lui du Faubourg Siint-Oind PutHl
rtclln prendra,
N neee'tltant nron prpira'.il.
Il* a* arovo^M Uaais 4t tHfuil
Supprimant la dttte,
IU M dbilitt pat le miluU.
N'exigeant pai t repot I la cbirabr
IU M came men ptTU Ua-
Plui activa qn tom > ilBitiairn,
cil lit, par coatiaMot, aiuini chre.
?OSE : u.a''vf, m n.n.
9 lAXATIVt, I tX'ul*.
Chinflf menlT d'adresse
f. latelanet A; Cie
HuT lie i.fjd.' Balle Reitol
No 1711
Rue do Magasin de l'Etat
entre Ouintir W illiams
et L. Couba.
DfFraiitis
Le clients et amis qui" dsirent
me voir me trouveront.comme par
le patf, nu No 602 avenue I .
PfU-do-Clio^e.
lusiaue Musique
l'<0 voIudv.-s de bonne, musique,
ie!is. Choix de? meilleur'mor
reaux de lous'les temps et de loua
1*8 auteurs et pour toute* loi
S'adresser au Matin .
ocurez-vous de jolis cadeaux pour anniversaires, fianailles,
l^ges e! baplmes chez
FM
Hue Bonne-Foi


LE MATO

I
*
LamaisonH.SlLVERA Pharmacie Sjouru Grand Hlel de Fra
t eux oui n'ont pas encore m les jolis articles i.*.
finesse .t.e vient de recevoir ta Maison feilvei-
doivent,'dans leur intrt, s'empresser de^ passer
ectta maison, car nul part +~.1**J*
d'aussi beaux^articles des prix si raisonnables.
Nos articles sont vraiment de toute beaut et de
traiclieur et nos prix dlient toute concurrence.
Orpe de Chine couleurs assorties
I . exlra suprieur
marocain carreaux tttt*mMmk
Soirie a carreaux pour robes, et cbemlses
TrlOOtlne de soie a barres
Ratine voile carreaux,
Yollesuissc brod
Crpon franais barres et carreaux]
Diagonal noir sup
r^simir anglais nouveaut
ergr bleu anglais suprieur
Pealmbearh anglais de toutes beauts
Alpaga noir suprieur
Satin Chine pour tailleurs.
Kaki blauc suprieur
Kaki jaune anglais suprieur
iluck union blanc an<|lais;uouveaut*"
Drill union blanc anglais
fil a m .
Tussor japonais pour t'hemiseja [hommes^et robos
lieps de sole barres couleur pour chemisesjaguom-
mes et robos nouveautOs.
ltapiisle fine pour chemises
percale fine pour lingerie
Calicot percale pour *
Zphyr anglais pour chomises}~|extra>upj
Organdi suisse uni et couleur
Bas A joursdeinl-soie
Chaussettes cossaises pour enfants
Frencli Frisky, dernire nouveaut;
Poplin fleurs |pour ro es
Tussor blanc
Limbrie blanc
Voiles couleur a barres
Shirting blanc suprieur
Bas dentelles
Bas soie brode
Bas fil brod
Lotions 'Pivert'-
Tulle pour premire Communion
Couvertures blanche et couleur suprieur
Jiandes-brodes Madera pour ehemises et^jupes
Voile blanc barres et mouches
lia*, ne blanchi|L .
Gabardine blancho barres et unie
Crpon blanc et couleur jours
Voile hianc et couleur uni
Chemisettes allemandes suprieur\
Brabant noir anglais
Imitation toile crue
Serviettes de toilettes blanohes Se couleur
" damasses blanches pour familles
Nappe: couleurs
Petites serviettes blanches'' damasses
Organdi hlane & couleur barres & a carreaux.
Lainage couleur anglais sup, pour jupes
Madras a barres de soie pour chemises a hommes
Satinette Foulard pour robes
Peignes franais* amricains
Molleton? biancs Se couleurs sup.f
Popliu de soie uni blanc & crme extra
Chapeau de paille Une d'Italie
Casimir aii(|lais sup
Crpon brode franais
Crpon franais fleurs, dernires nouveaut
Serviettes de toilette roui, anglais
'1 apis cir blanc sup. pour tables
Damass anglais pour matelas double largeur etc elo.
Aimables clients, vous qui voulez porter, peu de
Irais, les plus beaux tissus qu'il soit possible de
liouver sur cette place, ne manquez pas, avant
d aller ailleurs, de passer chez nou o le meilleur
cceuil vous est rserv.
Donne avis sa clientle et aux mdecins et ao.poblicfffll W
franworm "son Laboratoire d/Ulogie en un Laboratoire ud
biologie a. phqu sooa la Direction du
DrRicotet E. Sjourn
Le laboratoire est ouvert tousse jours de 7 bres dujinatiu a o
oeu t dusotr pour toutes les recherches et analyses pr nie i u *
t'jL> i ce ci jointe saut pourle .
W iteimaon et ia contaate Ure-seerai n
Seront reues que le mardi de chaque semaine.
S'ad. eir ta Pharmacie pour les reuseigU8ieots
tnalves.d'imnes et 'ucgastnque
Raction de Wassermann
Haction de Tnboulet,
Examen du sang et du pus
Examen des matires icale
Bxamen de craehat
VllbuiXiino ractio
Gonsiante Uf^oSu iV
"fosition exceptionnelle, au:centre des
proximit de toutes les Banques, de lad
de toutes les Agences de bateaux.
Eenseiunements et lacilits pour voyager
mobile dans toutes les parties de la ||
l'Hati et de la rpublique dominicaine.
Cbambres contortables et surtout trs proi
tilateurs dans les chambres la demande L
sienaire*. Cuisine Iranaise trs soigne t
plus varies.
\Den.andez visiter te* wiogw
de Utel :
Vins des meilleurs crus de Bordeaux, par
-
Sans pareils"pour
leur
Solidit
Elgance
Cor fort
hitchtvr
En vente paifout
I cm Us < < n 11 8D-
des s'adresser i
EuUEBQSS&C
Aen 1s
Keds
Fabricados solameflte por la
United States Rubber Company
bei F. Laietael & le
pou mard mousseux, got Amricain
Le plus grand assortiment de Liqueurs, i
airs, wiskies, etc.
8 Absinthe Pernod, Anaerricon \ ennemi
CO^ERVESI franaises^., amricain*.
"c* aRBMe Cuba, Ai rorajet Ilabanera
C1HAFET I Eh|de toutesles.labrlques d llott
et'.dtait. ,
P ^aPU IfilUE et Cartes postales.
Prix tr modri/
P. P. Patrizl
La maison C. L VI
Marcha* Ho 1823 Rm* du Magasin 'le l'Etat
\. jrerommnn.lr ;iu pub'ic et i sa nombU
rutile pour h'IAiance de1 sa coupe et li!
oe>ut'n mise dans les ouvrages confies f\
la maison rote ouv rie jusqu' S heures du
Prix modre^
Ceci n'est pas li
Car de la Rclame je ne sais>as>n lai
Cependant'si vous passez du cot dtt|
! administration postale, la Grand Rue,
Rentrez a la. Cordonr^
Ernest amiU
A la Consciei
\ ous verrez nue les chaussures que
co i.i-nde ,mon-sont faites aveej-
sol llt, par a que les ouvriers qui les*
-etl matriaux qui y>ont e.nployes
Justifient le titre de la maison.
Aci
Mas Moulu
la llisan Charles H. QaljaiW annonce au puMic
qu'elle vient d'installer des macbines des plus mo
dmos pour la prparation de IU..S, Heurs de mais pour les entants, pour g-
teaux et desser!s.
Les clients de la maison trouveront ces produits
dans tous le> dpits.
lilie de rclanie,il y a des conditions de laveur
peid;int le mois d'avril pour tout achat en gros et
par sacs. __
S'adrcrser dircctemtiA la / Viennent d'arriver par le Brana s
les arides suivante :
Dentelles Extra Fine.', Dente'lei de soie, Dentelles Or et Argent
Rubans, Calottes, Chapeaux Garnis, l'iunes. Fleure, Faille de Soie e
tous arti.le pour Mode-. Sparterie. Tes Motifs Haute rar-taaie en
perles pour Rohset li peau*, d< a Sa. s Perls de toute beaut, de i
*acs Dancing-, Chape un Mn liait pour Enlants, Brosses tte,
Teignes coifftr tous genres des liosseg dents, des Ptes Denti
ln< .^ ri.cls pour llomrres : Faux cols, Cravates, Bretelle, CM niscs
de som Jartelles, etc. Tous articles p >u.- ment rie et Lingerie. Cou
lt> i" m t'iieurv
BOUCHONS EN T. L'S GENRES et B u lions our pharmacie.
alimentation Liquide : Liqueurs, Cogbee, Vins, Uiampagie authe
Balles en caou ebouc et Poupes. Jouets divirf?
ccessoires dt Phnrmacie et Spcialits Pli-uimo uliq ef. Il rs ;
Baseins, Tut *s en caoult houe. Vins et Sirop Iteschien-, Vin Nourry,
Lavaix, Histognol, ijumium Labarrnque.Pepto Fer itc,>- c Sel d'Epson
et de Glaubert, Ecenns en Gro, Savons antiseptiques toutes qualits.
txtre.its,essences pour Sitopsjiq leurs et Confiserie l'olorants naturels.
1
EN
Nous avons i*_.- i le V niable Th des Miic-. Excellent dpuratit,
Produits nilli.iii 1. Timbres, Papiers timbrs, l'im ir.s mobiles,
t STOCK igarettes Camel, Articles de Mode en gros. Prie plciaux.
Passez-nous voir, nos prix sont avantageux.
N. et Ai
GrandSRub
A ct des Caves de Bon
Voulez-\ous voas habiller avec lgasfl
march. .
Adressez 'Otis la Maison N. ^
Dont la devise est de vendre petil
vendre beaucot p
Dans son pei .onnel, la maison oompw
tailleur italien sorti d'un tablissemenr
ordre d'Italie .-ni
Ello esi en mesure de lournlr des 0lJar,^
et sur mesure, en cheviote, diagonal*
drtll blanc et couleur, coupons de cas
talons Ltolfes po ir gilets.
Bonneterie
ttaeiiuses de Jour et de nuit, au 0ou^f!;
Cols et manchettes dernires cra>loa>
el Pj lames.
Cette m et le meilleur accueil est rserv toi
sirent par une visite tre dlies sur
travaux fournis.
T'ut costume command et (lui^ne
goilv : u client est repris, .
On paxle franais, anglais, espagno,w

110 Kue des Csars
^st
F>


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM