<%BANNER%>







PAGE 1

*. • CIMATTN . >. p •>, PURATIF du %  *s \r ^ U> Le sr.rir charsr* ae dch •. %  ••: d'humeur Kl u nia maL fv vortwat ainsi lii oPseMiun du foie. t irovoquaiil IM œdmes, les varices, C3 hemorrolittt et Atermuu nun I !• i al action* o la circulation i it Ksi aftl es Am femmes '.i: d'ge Mita Chnielain GPANDS PWX •:•* Mi net. Parti, ri !* %  I*.' 1 * ,Oi! ^*t HU* ; crnorroIdsS et ci" nu liant de peau iiin-1 que i loai et antnrw. l.e DEPVRATP ut? DOCTEUT. MANGKV iM-f .1 • le snjr. • %  ivipe et usalnll 01 gai •. U • i %  %  Ml les Us a Sert onl dn-s a une coi ibuitton Incomplte, des i limenti — au ralentis :..(. de !i nutrition (ubite. asthme, fint.hy'ne. outte. rhumatisme* DvrtlfflM tenaces; neuiasthanie, insuinnics. vertiges. sciaiMjue. lumbagos, migraines). Cliei la femme il rfularlse la circulation du fariff. facilite les poques [ri pure la formation et vite le hwlalses de l'ge critique. H eclalrclt le teint et assure U beaul* !•• %  la peau. U constitue un exeeUont.traitement rtr i • !':ros* en •laissant la tsmion af.riee. on diminuant la jrlscosite saiiKQUie et en facllitan i travail d.s rlns. r Dernire heure Ce malin J heures eut lieu le bai tome du Pont de Cavaillon. A 9 IMWW85 le Prsident laissa cette dernire ville et arriva 10 heures M i St-Louis du Sud. Il y i esta plus d'une heure tt pailit a 11 heures 30 pour Aquio. Le trajet uura une heure, et puivenu 1 heuics M dans cette dernire ville M Itorno fut l'objtl du mme chaleureux accueil qul y trouva, il y a cin| jours 11 astista un Te Dtum, qui fut (htnt la Cathidrale, cl aprs avoir NOS les hommages des plus grandes nota bilits aquinoises et de la popula lion au mili.u de laquelle il passa quelques grhbles moments il se remit en route a i In urts prcises. le Fi s.dtnt s'arrtera probale* ment Fonds des Ngrts, PttitQ0AT1 il Uogft.e pour tre ici comme nous t'avons dj* dit ce soir. ,. Monsieur RDMUND IIIXMCKE, Charge d*Allaita 1 d'Alleraai|ne, et ses enfanta lont chanter le lundi, 20 de ce mois a 7 heures du malin, en 1 Kg lis dm Isacr-'lœur de Turgeau une messe de Kequiempoiit ftadams.Anita helmcke> leur bion-aime pouse et racra, dcde Ham. 1 bourg, le 6 Avril courant. Les amis de la famille qui, en y assistant, vo Idront bien donner la regrette/dfunte une d nire preuve de sympathie, sont pris de oonsl Irer le prsent a-ris comme une Invitation. Port-au-i'rincu, le 15 avril llUs. der!.*&* %  **" %  < ^JL^.^JCLL^ rW< lerqe Yaillanl Con.siqnalane — %  •'" lies ctiCiM cosiu1.S1I a Ce Soir Pf isill ^ a 9 PM ^* ^' e ; Atia lieu, h Paristana, la reprise du ;. il* lue.itral au profit de la Bi[U< >ie rmnicale du Lyce r oo. ,\ a i^plion gnrale, on a pu u\ u, I i j .r aoir, uue vue d'ensem bede la revue tl e est deventa plu f et plus allt'-jjre,et a co a me ne physiono-me nouvelle, plut ( u ti miuie et pua dUeieore; avec les couplets lgers etsmi'* laot rtœp aftl les pallies qui la ura*i.: ^eaieul inutilement. %  i ut la dsopilante comdie lin Toula more de Madame, ii,: i| fie crame elle n\ avec' aui.ini dj miltrise, elle fut dire! teal -ut .[le. pour deux gourdes, l'en'.i • %  • %  gnrale, le public s'amusera a bon march a la fble de ce Mr, donpd au profit de l'uMiv.e ai utile de l'Amicale. A iniler que Mr Alain Laraque dira -lux de ses plus jolies chansonnettes. &'2z£'' Vendredi J r La Nouvelle Aurore 3C A 4e pisodes Le Baron Mystre 2> pisodes I' nt' e : 50 cts Dimanche le Peut Jacps Tir du roman de 0 _J. Claretie, mis euMno par l'aUelet Lannes, Jout' 1 par : Henri ll.iudiu, M. chut/., Vio'ette Jylet Hlne Uarly. Kutre : i, J et 4 gourdes. CQiui.wttwa.ent Hier soir, vers les dix heures, un rornmencemenl d'incendie a clat au fo^e Mardi nd, au toit d'une dpendance de la mnaon hbitalioo de Madame Veuve Aie ni'lre. o.iin/e minutes D s taient pas coules, le 'emps de prvenir le bureau de Potioi 'jui d^naa le signal de l'inceudie, que le* pom[,ier.-> arrivaient sur les lieux, mais ieurcus,ra nt pour trouver le teu pi er-j.i teint par les soin* empreins dea vjisins. t; Le S. sTi* et nos ieoles Le Service National d'Ilygin i publique lait UDr o-uvre ut.le eu vibitant les coles tant nations es que prives. Ces visites sont de tout piofit pour la sant des lves rt de ua ture k amliorer les coniiiions hy gieniques des coles. Nous croyons ^avoir, d'autre part que ces visites ont eu il'ex celienls rsu tats : des lves m i Vades 'itit m, 1 1 les soios im n-iials par l'intermdiaire du Service d'il y gine, d autres, il fut d atnbue des mdicaments, la grande sa tisfaction des parents qui auraient t dans l'impossibilit de les ache ter. Comme on le voit les chef d Institution scolaire ont tout un lt a recevoir la visite du S.d II. h l'Hospice St-Fraivois de Sales La Ifie iju oijHrcisent l'nosp : ce Saint Kran.o s de Si!e?, le dimincln ff> Avril, et le corps md r il et l'Association des Dam s diSunt l'Van.iis de Sales, s'annonce commo devant tre grindiose K le commencera 4 lires de l'aprs m'di et comprendra, tout d'abor.l, une partie religieuse •>, la bndiction des premiers tra vai'x du nouvel u pavilb n qui sera donn; par S G. Mgr l A thevqu • qu'eoteun ront lous les prtres de U '. [iilal puis une partie civi'e, une K/ando kermesse o les dames d.lt meilleure socit poit m princ'enne tiendront les comptoirs hs pins varis. Des cilinei et des centaini de pirrtfai fi dminmes, de la Cafita'e et de la province, ont d j promU eur cooeo rs, ce q i dimera cette l't vritablement un que, un cachet d'incotnparabh beaut. Le pinains et marraines se nu niiinr dans la cour intrieure de I II xpi:e pour se rendre en in immense orlge dns IFS jarJijs dd 1 tib'.isieanut, o se trouvi la nouvelle n. ffiui l'aviiis dj i dit etnot | l rptoDi, le tiut Port au Pru. ce sera, le 20 Avril, k Ihosobe St Franc )'n, elle mson ^i tientaisante rt si II ilienne — vis a nos lecleuia. lais ou l'avez vous aefiet ? Chez Paul C Auxila qui vienl de recevoi un assor timenl |)aiaitl d'articles pour in • i niiii's. Remerciements Les familles Tbbaud, Sjourn Evremoiil c.iiii, Lucien llibbert Lon CRSSSKOOI tt les aulres pa rents et allis, rerrercient vive meiil loua lei amis qui leur ont tmoign dur sympathie l'occasion de la pu le cruelle qu'ils ont -i %  ••• en la p isonne de leur trs regrette : MAHG BHITE TIIEBU D d.' %  %  > !e il Mais 1925; et les pnenl de croire leur reconnais' sance. Mr et Mme iioedrer Lvque, Mr Lon Btbart, Mr et Mme Edmond Ethart, Mr Rivire Ethart et tous les autres parents *>t allis remercient vivement tons les amis qui leur ont tmoign leur sympa tbie 'occasion de la perte cruelle qu'i's ont p-ouve en la personre de leur trs regrett : Marcel L vq .e, dcd le 10 de ce mois. • Le Roi des Digestifs • PEPTODIASE Les n'uiiions lutures la Soct' des Nalious L activit de U Socit des Nation .(iii s rst raanileste au cou d< ix .1 rniers moi dans ti lai domaine* devra ee manttester enc< ro ce mois aux dates qui sui veut : ., : (Ji.a'rime sesnon U Comit d bygikntj, Genve. m Rnoion de la com n a lie la llpartition des d p ( u i' ri. ml Itunion de la com m os de contrle, Genve. i : Confrence inlei national ur la cOOtlle du Iralic des arim munitions et matriel de guciie, Genve. ,i : Kihnnge de personnel sai, i ', liuxelles. T t \ I mai : Vingt septime session du >>eil d administration du Bur, u Intei m'ioual du Travail, Gen 18 mai : Septime Lonfrence du li t rail, Gaukv*. 20 niai : Itunion de la commis ion eoueultative pour la]r^pression de la traite des femmes et pour la proie, lion de l'enfance, Genve. | l'nia : Dix huitime selsion du Cornue tinan. ier. Genve. Naissance Notre ami Leoucs Bernard, prt Sldeul de la l-^iinni-.10.1 Oouiuiu uale de l'es ei, IU.Ua fait pan Ue la naissance de son lils (ir.nJiniu 1 ra-t. — Tous uos complim.'uis. loi (|cml;irines seraienl ils j des bourreaux ? Ce matin vers les dix heures la suite d'une altercation qu'il eut avec le capotai t'ieirot, le nomm Suppneu tut arrt et coruuit au Poste de Police situ au Portail de Logue, command par le caporal Jtannot, '.t ou peudauC plus d'une ha >re lo malheureux fui asbomm. Nous deuoueoiis le fltt A la liendarmeric car u ne &e peut que des reprei-eutauls de I Ordre emploient la U-rce doul lia sont mvestis A un usage coulruire a toute civilisation. Admis dans les HApitaux de Paris ACTION iMMtDIATB NtVCILLK L'APPCTIT cciLtni LA oiassnoN FAVOHISI L'tVACUATION 01 L'CITOMSC Supprime • a*ni c Pnl.iur d'Eltamio. Mlgrain** BouffAat d Chtlaur.Kanvola Vartiaa. Niuitn, VomissamanU, •allonnamanla, CMgsallont pnlbiaa. / %  m dam tout 1*1 phtrmacut IXpt gnril UUnlraiP.ZIZINE.I.R AtC.pri.rAltlS a n.itti Pharmaolf AI. PETKUS el toalc b.mne* pharmavici Coui|i;i ; |iiic des Gliemins de 1er de la l'Iaiue du Cu4-de-Sac MM les \clijonairesde la Com pagnie s ml convoqus en Assemble Gnrale ordinaire.au bureau de la Lomp'ignie. Port au Prince liaiii, le samedi 9 Mai 192o,k 9 h, du m du. Ordre du jour : t. Lecture du urocs-verba! de Ta semble prcdente. tj Itapport du lo -• %  il d \dminis tr .liou et prte ilaltOO des comptes. 3 EUctioa du < onseil d'Adminila'io.i. . Affaiies courantes. Porl an Prime, le 3 avril 1925. Le Conseil d'Administration. Funrailles Cet aprs midi auront lieu l'Eg ise Wesleyenne les funrailles du jeune Mu-lielEmmanuel Joseph lils. de M. et Mme Ulio h.Joseph. 8J...* rcefequatrtme * %  '<>>, Copd9l „cesauxparedtiprouvs. On demande In reiiear pour diffrents Iff vi i\ urgonts. S'a.lre*^er au Jour ul U Af.iCii va An s jioim m i. aaaBP*ap,s>iaaPs>B^namBswsT -a La Garroerie SU Charles Situe au No. 1356, Rue^du Magasin de l'blal, en lace de i't'siue Glace, se recommande tous les propritaires de b'Jggya, de buss et d'autos pour tous genres de rparations. Le propritaire. Mr Arthur Charles, aprs une pratique de dou/.* ans, excute avec un rel got de l'art, les travaux confis ses soine. Conseil Communal DE LA Croix-des-Bouquets (SUITE) Voir lesiXos. des 6, 7, 8, Vi et 1*5 Avril i925 ~ Haeettee du 1er au ;il >ioiU i'-i x % 192J-2i Bdlaoce en caisse au 31 Juillet I92| (i. 8 040.17 Chapitres Sections '-'**> .^ Produit du Cimetire V r £ ^ 3 Marchs __,;.. ; gl .521 06 Parcs --^.§ 188.50 '• Spc-tacles publics jUiy 25.81 Droits de places aux march s 178.01 Total G. i.Vfili Le Receveur Communal, Tr. 0. JN PIERRE Vu : Le Magistrat Communal, G. L. COVJPERE Dpenses du 1er au 31 Aot 192. Ex. 1923—2* Sections I II IV 3 1 t 4 -' Chapitres I II III IV V VI t t ;i t ppts. du Magistrat Communal G.I300JI •' du Secrtaire Communal M00.fi •' de I hoqueton Communal 20.H Subside 1 orgauisle paroissial 10.01 Location Maison communale 40.00 / chat et impies.ion fournit, de bur. 4\T Appts. de l'hui.luger paroisial 25.01 i 1/2 o/d au II ceveur Communal 47,81 A,'pts Uirtcteur cimetire 15.(0 Appts. du i bel d'Equipe 5U.H Service de la V oierie 170,01 IX Speci 1 Spcial 90.1 5*1 jT 40.1 H M l.i.ii et. en ciibrouetier et mulet commun. 75. t Ftrme du marche aux bestiaux t A"ppis. des Employas aux bestiaux 3 SMt>vei.tion a l'txoie de til.es de T. r. Appts el location Kioe Communale Location parc communal Honorairts de PL g. |r. aba. et Ilt Com Total G. 1.4 Hr.apitu'afion : Kecttlea Globales 0 Balance eu ca ssa au 31 Act'it 192 V > Le Receveur Communal, Tr. O. JN PIERRE Vu : Le Magistral Communal, G. L COMrERK U SLVHE) Eut). LE BOSSE & AgencesReprsentations PORT-AU.PRINGE i Agents jnraux de : Hecker Jones Jewell Milling NEVV-YUKK Farines Hutjarian O O — B oule Uouge>tr. Tlie flome Insurance Company NBW-YORZ Assura nce co ntre l'incenaie Diamond latcli Ce Allumettes i Safe Home i 0. S, Rtiliber export Company Souliers IUHIB. 1 (ynnpaijnie d'Eclairage klecuiqne de* Villes de %  'ort-aii-l'rince et du aji-tlaitieii. MM. les Actioinaires.de la Co '" pagine son*, oonvojus en asse !U biee Geuer il-; ordiuaire,au burea u de la Co:n,tgnie,a fort au Princ** lliiti, lesd.neli U Mai VJlb, ,;t t l'i heures du malin. Ordre du jour : t. Lecture du proces^verbal lie l'ASseinbld prcdente ; J i. Rapport dd Conseil d Adminis traliou et pisentation des tes. 3. Election du nislration : 4. uii.r %  cojrantei. Port au Prince, le 3 avril 192 > Le^Ojjseil d'Ad maiatratioa t-" comp Conseil d'ailm Chas F. Halllajje rt^Sn Pois sons aal s en tous rjenres IVIanulactures Lile lns'ce Qy \ssurance sur l'a vie, jtiilliou Tiirs A .i Vins & Champagne DordYaus 'Mi, HeMiiai Cbi'EMlAGLF B urre Danois, fromage et conser ves alimen* W. S. Balhews U^Son Tabacs jaunes et noirs,, -M ftationaje. Sans lit val > (yarettes (LsntecW^, JEuvols dedso 1 • i If!



PAGE 1

U^*l ^r itfson, Lucas & C, iteengro* <$ en dtail LR MATIN il marque toile Mtriques [faence • %  [M porcelaine homme ei f mn )e, Jrluiia" fcce ules aortes fils et en caisses Bu II8/L'p. el i D f. aille* belles en Ar 1 el loi w t'keis L wpes pour bicy.letfes Lampe lectriques Manchettea manche corne Manchelles manche bois Ouvie boiUs -Si-ger" l'iquots Papier & emballage Parfum de lou.e, .ortea spciale Eau de La vende narla Iarina" Podre Va'attme So.lierediv.i homme A femme Soulierj de Tenr is Service^ caf en laj enc e el en porcelaine en 5 & 9 parties ServcedeloilelleenKee Tasses caf i hires Colomnian Steamslnp Company lue { o l( ?. 1 pariir d 26 bu* > ou*. 0,40 w* yaLo. ty'm American S^JJing Agency Ren T. Auguste (bara ( C, genls. Agonis Gnraux <#> %  M el et eu mail $ (erres en cristal Vn du Rhin, ctc, etc. conomisez s Moulu >///on Lucas Co l I; ison SJtMfat /,;.|,en S annonce H |,„|,,i, qu'elle „e„. d ...slaller >les .chine, fe ,,l,! ,„„ Vftfro Op/iftnl "•'"••M'r la prparation du .nais „, )w |, \ |. )li(ll vune argent %  *.• *> *** P n.. r i ,. ,„ia ll( .. ,,;„„.„.. • leauxtt de.vscr.'s. •'" -ln?,''' ien, S<,e ; .' m,ison re w*ol ,v,n„,,j„; N Jans tuas |<$ dpits. DeV,i','n, ^T'" 7 a %  *-"i-tio-. de [mm par ML ,n,,,s ,vr ,,0,,r %  %  ^ M rm <" ma.-hiaeae.rir. POX OMON cet S.! *< ,e P/ u * %  ••fcclion L, rOX qu.lre c-ract.>res de pies eai M'nil a '"Y 0 "' V ' daD9 ,a l'r. specius ,„, demaa lei HW£ onl lrs U9ue,s cl../ I-AOBB : Kmpre^e, vous de prendre voire FOX LPreetzmaoHGGERHLM .tue du Qu.-jj *&& -v,i jgji iji^ ..^ mgs r S'adreter direct met t la/Jbri que. J TEXASCOMPANY Machine qui dII s o u ni a xi mu a? •I, ncessite une [approprie. Facivoire moteur en ^nrtni des Texa >tor Oils et, rem& toujours "voire NrdeceUehuiie toile rouge vous !era que c'est lB Texaco molor Ifpre et de coulor Texas Company ^ 4831 Rue du INJECTION FEYRAnOl ta* pi. de_40 nt '^irit |. BLENNORRHAC a. ,0 n *^ c w ou,emen f rtWfH . ChroniquV. Luliin 2^i iT-r r ? rece l u •<• Chronique. 231 ARABE OURI8 sur a 3a | Luhiu On irouvera V 'AUMA.SO.X [,. hlRHpti ;Kve du Quai, V ii7, Uto elS^sce telT^ElSr? fran liMS = condiments de R 'ter, Cogna c ^loili? | in. HT; M ttla "* *•*; Argustura en h, riques, dem ba^. il %  Ua ** ou ** el B'nc suprieurs les l.ei BBS SuTre^nu e ?££&!! fc lhWn V Ch "el en barriques de ||{ gallons e.cetc " """^ de '* b,> C'EST JEUIE. ETIK sur PAS I7J8 ) es. la r flne des £a U ,(,. loilell,, Eviez la maladie Purifiez voire sang ENO'S SAUF" DERIVATIVE COMPOXJND # m**mSS£J ^*+ J ~* prise de g r.„ ( me tonique g em P*i I fi.'vre et agit oo.nALUMINUM UNE ^w BWriqae t lW-OrleaDs & South Aflrjean Slamsbip Co IQ>, Prochain dpart direct pourTorUau Prince I Jaiti it steamer flooJ ayant laisse iNew Orllana le 13 avnl courant sera i port-au-P.ince le .8 avril avec 515 tonnes de linarchandises. i.e steatnerla.isen, laissera Mew Orlans le 21 lf.il courant directement pour H a iii. le ftS Dlla laissera Rew OHans le 24 avril pour toutes porls^ Hatien. r A. de Jlatleis et Co I uirire Electrique j A 3 centimes par jour 11 Irocroz voua un fanal r„ une ; lmp e a 4iaaolin> \ u •'le (es lampes sont poilati vea e| peuvent etiv enplo yosauaalon.lachamhro, •• usine, au magasin,enfin partout, CaUloguaa BU r demande. fc'n gro fi en dtail ,„^ Qmolin Williams <&C Vu--vl d V Htel de France Port.auPrince ft* B & i t? d M !" p our ^^^^ "T^^ O % a FUS' Ite Itonne-Foi I l



PAGE 1

Lisi%ni ArM • .T I l •• | \ ; F LamaisoiiH.SlLVElU I ,,,„• n'ont na* encore vu les jolis azotes 1* t.. e que vient de recevoir La Maison MUei* bine pour tailleurs lvaki blanc suprieur Kalti jaune anglais suprieur lluck union blanc anglais "nouveauts" Drlll union blano angl ils lil " Tussor japonais pour ehemise hommes et iob-d lleps de soie a barres couleur pour chemises hommes et robos nouveauts. Dapiiste fine pour che ni-.es ptroale fine pour lingerie Calicot percale pour Zphyr anglais pour chemises -^ extra sup Orgi ndl suisse\ini et couleur lias jours deuil-soie Chu mette! cossaises pour enfants Frenctl l*"ri>ky, dernire nouveaut Poplm fleurs |pour robes Tu or Liane Ltmbrle blano Vol lot couleur a barres ghirting o anc s perieur Ea;> dentelles lias soi • brudle Bas -1 l>rod • Lotions "i ivei't*' lu >ur premire Communion ilouvi i titres blanche et couleur suprieur | Q a brodes Madera pour chemises etjupei V< tino barres et mouches Ile', no blanche I Une blanche barres et unie Cr pou tartane et couleur (ours Voi Q hianc et couleur uni j h Mettes allemandes suprieur^ tir i '.oit noir anglais Imitation to.le cruo Serviettes de toilettes blanches & couleur damasses blanches pour familles N'appj couleurs I • 'tes serviettes blanches damasses Organ ti hlane Si couleur barres & oarreaux. I alnage cou eue anglais sup, pour jupes V i barres de soie pour oiiemisas boni nei Sa'inotte Foulard pour robes '< nos franais* amricains N. et A. Acra Gran&Ruo i • t ( en Cav s dons et Pyjamas. **-. Lettemiinranni hu u • i novanon •tle meilleur accueil est rserv t us ceux qui d tirant par une visite tre dlis sur la valeur des travaux fourni i. Tout c stuius command et <\w ne rp ntt pas au goiK iu client est rep is, On p .le franais, anqlii*, e^ragiolet italien Madame Emile Bl Eue des^Miracles en lace de WmprtBj rour laire place d'autres articles nouvel .ablemenlVprix de beaucoup de marchand. t fcfvenonsde recevoir de trs jolis cad*uxt $S*S$# de iil brodes. *^ !" ft> de'-.able et boire, dente Ile do Bi^n. £ Va dii lande, laiz 111 volant de cnaminy aruuei oa MouUun prx.delaot toute conu ren-e. Art* Comm union^__—_—^ La maison C. L V< Marchand Tailleur Hu 1823 Rue da Magasin de l'Eut Se recommande au public et sa n< eutle pour llgance de sa cour T. et h excution mise dans les ouvrages confis ii la maison reste ouverte JusquaSneurei, Prix modre. Grand Htel de Vv il ...M ~i~~ Position 'exception, elle, au J centre d Aux grands magasins ^j^^^tar'i ^ ^ X A '" — |einei S nements et lacilits pour voyagd Mo i oni biancs & cou eurs sup.' Pop io soie uni blano & re Cha ii depaiJle Une illtalii Ce i .illr an |lais sup reine extra£ Crp .i brod franc lis Cr i i frauoaia fleura, darnires nouveautf Se >, do toilette cou angl *ln "la u. olr blano sup. pour tables ])in\ I3S De$ bourniture* Gnral* i pour la Cordonnerie. JOANNY coRnsro No 31 Rue des Fronts-lM>rts,(Tnomas M^dio..i No 319 Port-au-Prince, Itiitl lien de plus chic pour les 'lenne; qu'une m chine k coudre "fest 4 *. Qualit Rapidit Solidit Soupless Elgance Fini trs bon march i tr* bon march, '.trs bon marche TleS 1 aies Tles 12.000 Feui llu df> T les Apollos Ceci n'est pas lire CarMe la Holama te ne sais paa en faire Cependant ai vous passez du cote du Bureau de l'Vdminiatratioa postale, la Grand'Kue, Rentrez la. C5ordorxrxei?ie^ Eroest Camille 4 la ConsciincPf = -Vous verrez que les chaussures que ce soit sur commande ou Aon-sont faites avse (|cj ; ns et .olidit, parce que le. ouvriers qui •* ~^ l d " !" •ttaa matsriaux qui y sont employs rpondent et fustlfient le titre de la maison. mobile Utnfl toutes les parties de la l'Hati et de la rpublique dominicaine, thamlres confortable* vt surtout trs tilakurs dans les cliaml.e. la demanJ slot aires. Cuisine lanai c trs paigni] plus varies. Uenandez vi rr l<*> w de Uiei Vins de n.ebleurs crus de Bordeaux, quesTdaineiannes, gallons et ^pai^ bouUl les Mus decliateaux, vous trouverez le VIN DE BOUKCOGMi: flancs et rouge, f Pommard mousseux, gott AmerM L e plus graid assortiment da Liqua* glus, w iskles, atc. Absinthe Pernod v \mar Woon, J ^CONSERVES Iranaisea et amrlf %  ^coRfde Cuba, Aurora et Habanata. G1?ARBT TES de toutes les fabriquas f^ l PARFUMERIE et Cartea postale Prix trl*mod< P. P. Patri; aS^-" r w >iau sup. pour tables > anglais pour matelas double largeur eto e'c. r. imahles clients, vous qui voulez porter, peu de plus beaux lis us qu'il soit possible de — — .„„j ,|,.. ,,,...... f,~. —, j-liais, |a pi as beaux IISMIS qu'il soit possible de trouver sur celle pice, ne manqtei pas, avant d'aller ailleurs, de passer cliez nou o l^meilleu. •cceuil voai est rserv. La seule* peinture ne changent pas de coul ur , .. I L'Organisation De La Est Saine, Solide Et Ui 9 B9 fis SaZ6 Rhum Nectar h\ N. Geljens 1140, "Rue du Magasin de l'Eut 117 Rue Borne VoK 820, Bae Courte. Prpare:spcialement>Dur le cli.nal^d'Bail, The Ghftftff B. Bief r'"' C t Cfo. Jeansme & i T N tablissement Industriel 1 ^ tin arbre: il prospre, non"! par la puissance de ses racinei, par la vitalit de ses branches. La Maison Firestone dispobe del fources de puissance. Penneinr* cines dans la grande inaiio branches s'tendent M loin. et vivaces. iJans le monde entier les PjJ ,u *' ( ont exerc une heureuse influes^ transports et partout ofl le 8"*l rur des bandages de cacutco*' appris a avoir confiance dan %  Firestone. Vous aussi devr ^ votre voiture soit mnnie de P" 3 marque: elle vous gsrantit scwit et Ajerls V- Le Maximum de KUomtref gf/1 L. Preetzman Agge" Port-au-Princa PNEUS reetoi 1 1 0 Kue des Csars Tlph an* •N'



PAGE 1

DIRECTEUR PR0PR1ETAJM? IMPRIMElH Clpmenf M gloire „ BOISi;VEltNA 1368, Ru Amricaine •NUMEPJ 20 CENTIMES 19me ANNEE W 5481 Quotidien TLPHONE If' 242 0 ie celui q.ii V.MJI se mler, ne lt-ce que par ses dVin des. ^fla rcs de son pay3, sonde d' bord ses reins et son cœur, et qu'il se demande si c'est la gloire de son pays qu'il sinleresse ou au succs d'une coterie. Joies Sinio FOKT-AU-PR1NCB (HATI JEUDI 16 AVIUL 1925 MISANTHROPIE Li neurasthnie est un ma' *l's?nt au premier chef. Il ne ncessaire de ragir et pas se rsignerLi rsin'esl pas une vertu tualloue, mme s'il ne s'agit de la pharmacie de l'Ame, simisme est un mtier de l'optimisme, ;un allgre^ une dfense. Persuadonsleonc, une bonne fois, que ll'ist ni un plaisir, ni une r. C'est, comme l'a dit, j ; ueville, une AFFAIRE, %  1rs avons le deroir de plcquitter le mieux possii en gardant nus illuces solanes de l'me. Il lit,, au surplus, id'exis r si sombre que ne vienne ' rayon de soleil. Loin • donc, Cilla I DELRCTV du Moyen Age l voulait faire une vertu que l'humilit est U ; sauvegarde des liuni[ et que les Ceux follets de if,.mnent souvent au de, dsesprance. Aux •tkudes de l'Evangile, ijjKHUai'. non sans malice, [Ce I nomme qai n'espre *Donetqui ne peut, ainm agrablement |tromp > orcooitanccs... brope est un peu Mmneur, qui est le seul ^eutir l'incommodit %  js L misanthropie 'Wune forme d'orgueil, ^•ttaspre du moi : fjohmfl mont en grai%  ^Mttdcnt une mai|Ww o chacun s'enterw MMM en|un tonL^A"!^ 1 u on ea,^^*a\elsrraeet i ;£*? Wt fcrineni^^Wtirisique Sa**** fangeux, ^wbmaexa 8 p?. li Wtonfros.empeISP** 1 lui, d'une ^•^ et bientt meurtre pour les autres 1* .Mrit chasNotre unit mofiJ lnl Mide que Wjpooderance des ,ns^eillance et.de sym PPUWM eit aussiaa ia aradoxe—la meilleure mthode pour ne ;pss are tromp par nos sembl b es Donnonsleur beaucoup et a l n 'ons en peu: oublions nos bienfaits,c'est la seule manire de ne pis souffrir do l'ingratitude humaine et de demeurer optimistes. La puissance nerveuse appartient ceux qui aiment, et le bonheur ceux que console le contact des moins heur. ux. Le pessimisme est comme la toxine de l'gosme : il prcipite h da ri'ion de la cellule neiv u. r e Vivre pour les autres est le plus profitable moyen de vivre pour nous. L'homme, dit Anstote, est un tre si minemment codai, qu'il ne peut isoler ses jouissances sans les empoisonner >'. Renoncer ce malheureux MOI , disait le Cygne de Cambrai, quel cruciiieinent! Mais aussi, quelle rdemption Un peu de bienveillance altruiste sutlit pour tloigner de nous la nvrose et prolonger mme la vie: souvenons-nous de la belle page de Rufelaud sur la faible longvit des comdiens. Notre sant, notie unit morale, ne peuvent s'tablir que par la pri ondrance de la sympathie et par la scurit de l'entraideSeuls, noua ne sommes rien : runis et encadrs, nous consti tuons une p tite patrie, un mi* crocosme humain. On ne nait gure neurastnique. Mais on peut natre avec des cellules nerveuses in uffisamment vectnces d'aergie, ou — si vous le prterez — trop faibltmt nt armes pour la lutte sociale, pour la dfense vitale, pour la rsistance aux divers choci psychiques. Les prdispo ses aux bvroses sont suroui les descendants d'arthritiques et les entants de crbraux, c'est -dire de parents ayant surmen leur systme nerveux, cerveau ou moelle pinire. Il faut crer, de bonne heur j en faveur des eniauts prdispo t?, une atmosphre sp iav, pi les couve, n quelque sorte.pour U vie normale Qm de fois une ducation mal compris 1 del premire enlance, nous f ibrique des tres gostes* tyran ni que.--, insupportables aux autres et eux mmes np*. |i li*ndi-.:lion de M u >eigeurei la laveur dune In dulgence Plnire avec les conditions ordinaires, le sympathi que vicaire-gnral rappela quia divinit de la religion catholique repose fur la divinit u Chrisi-Jf'g-iset que la -bi Christ Ji us repose sur le fiit historique et indniable de la O'opr* Rsurrection du Fils de I R oman*, Vois voulfz 'onder une religion, disait p'aisamment le Premier Consul h un collgue qui manifestait les vellits de se faire RtformsijuT, lui aussi : le moyen est bien s^mole, faites vom cr tri lier un Vendre li et ressuscitez un Dimauclu, et voil votre religion tabli; . Pour nous autres catholiques qui croyons fermement tout ce que l'Edite enseigne, nous croyons que Christ est ressuscit et que nous ressucileron? nous m.•mes,selon sa promesse, car avec Saint Paul nous lisons Que si Christ n'est jas ressuscit, notre religion est vaine. Rjouissons nous avec I -s saintes 1 mes au tombait, relisons la scne aussi simple que auhime du dimmehs matin 1 entre du caveau qui gardait le orpj de notre Sauveur et chantons l'Allluia du salut, eu cette seul ine de joie qui a tait suite la semaine de douleurs, en attentant TAIleluia ternl que nous chanterons au ce', grce Celui qui nous y a p recels, qui nous ea a ouvert les portes,.au pur bni de Pjues. C'est ici l'occasion pour les catnolifues d3 Port-au-Prince, de rem >r,ier le* excellents prdicateurs qui neus ont alfdr m dans h foi, durant ce temps de Gar ne dans toutes nos glis M Nayint pu entendra que les R! P uanor P 'A Guu-zeet Mahot (le zl directeur de l'c >le Apos tohque dans son beau serra:>n duJeudi S tint suri Eucharistie^ nous mentionnons ces trois prtres auxquels N)tre S.igoeur aura donn, cemme leurs conf.;s dans le sicerdoce, ds m lintenant ds cons Valions suf lismtes, coin >ens lions au iravul tlficace optr cette anne dans sa vig>te. U Mm t Derefx avise sa clientle qu'elle a reu par le steamer 1 coris : On qraoJ assortiment de Bonbons et Chocolat dli laisun b. Jacquin, P.iris. 'in blanc it rouge de Bordeaux, 4 Gourd;s le qill> i d; vin rouqe, et 5 Gourdes b* u ill u de vin blatte, Vouvelles Etrangres Par CmMm •* Monsieur Borno sera Port-au-Prince ce soir Aprs avoir passe c'nq jours au milieu de cette populahn cayenne qui, par l'attention bieoveillao te et euthousiaste qu'il lui H tmoi^nne a fait mentir les proph. tes de malheur. Mr boroo rsigne aujourd'hui 'a capitale o t'ap pelle ras gran '3 devoirs comme Chef de a N lion. Parti ce matin a 8 heures,hime rfj-.uie pur U sincrit des mani fellations quelquefois spontanes qui agrmeutreot son sjour'aux Cayes, accompagn de nombreux amis, le Prsident s'arrtera Ca vaillou o aura lieu dans la mal 1 ne une tte magnifique l'occa ioD (1M l'inauguration du grand pont. Avant de voir partir U ure htes, les membres de la socit das Ca yes i. pires par une sorte de co quetterie voulurent, qu un d mie souvenir s'joul.it encore foules les marques d'atlenliou dont in avaient t l'objet et organisrent leur intention ui.e brillante soi re d'adieu Bon Sjour ( Char pentier ). Au cours de cite rcep i"n. iei demoisolles, les dames et les messieurs ne Misrent de se plonger eu affabilits de toutrs aorte et ce ne lut qu'a giet que bon se -• p.iru enchacts des heu res licieuses vcues en si char mante compagnie. Par Cable a crise ministrielle en France se prolonge %  oasieiir Briand refn de forier OD cabinet PAR .sM. B-'aada refus de former un cabinet. Le prsident ae la Rpublique a offert M fainlev de constituer le ministc re. M. Painlev co-sultera ses unis et rpondra demain. Le con sert national socialiste a refus l'unanimit | participation min lreile. La fdration socialiste Je la Seine a dcid l'unanimit de soutenir exclusivement un goa vernement partisan du prlvement sur le capital et de la lutte contre le Snat. Le Sinat discute ra demain 17 heures le projet de ratification de la convention passe par M. de Mon/.ie avec la banque de France autorisant l' mission de ;t milliards de nou veaux billets. Au H'iniuras WAMII\i;rov „ „•„„„,, un nouveau mouvement rvolution aaire dans le Honduras. Ce qu'est actuellement la population des Etals-Unis d'Amrique WASHINGTONDes s. t** ques ofnc.euses obtenues p 9 j m pie calr.l l niJ queD h tlondeafciaN Unis atteindii 1 n 2JJ.0Wt| bhnts en J ,i||et pro ch.m. Ce rfiire repr ent-u a m uanlation de huit million, de Pui le re.-ens ment ,1* ]U>Q 7 0.Oh,biUn,s I,.,,, l i!l i n ', Promenant de !',mm „ ft U milliond* a; ,i, M e Paret Ftes Catholiques de cette anne AVOCAT Annonce qu'il a repris l'exercice de sa profession. Cli u bre de Commerce fraoytiitti d Hati Une assemb'e gnrale eu liu hier sous la prsidence de Monsieur le Ministre de France. Le nouveau bureau a t consti tu l'omme %  ni t : 'i.dent : (ieorges de Lespinaase, Vice prsident : Jules Phipps, Seniaiie gnral : Heu (iadel, Trsor r: Paul Amila. Conaei leis: U. U. Martin ; Mr le i• -l'I-nt de la Socit de bien faisance Fratae; le Directeur de la Cie des Cbhs Franais ri 8d e J a&mineS intas E 5 e ds ,a Si nte .'Jj ,nM8le> <*• L ?J mv > cette der•ipress ment p JUr "J iriooiphe de notre !^JJ. tnooiphe bien %  "MSTSai" t,mide8 5 indcis qui tont Tend ^ le oul P 8 f.bn ,ex Slenc d"e Ro^'P^'fcondaite Kid en"" de !" '1 6 coniptp, non de et les dons qui nous ont t dpartis. Au er on de 5 et demie, le Pr Le Uouaz a tlicit les ot oiqu's 'iui ont t jusqu'au bout, JLS u' la confusion et U comtnji.ion pisoale, p ur lesqu -Is la retraite n'aura pa(t inutil'', ni s\s mag ili ,u s Con tfrenc s paro't s striles. Il leur a demand de ne pas craindre d'tre ca ho'iques dans toutes les circonstances, catholiques qui s'atchent et catholique qui, dans la m sure du possi ble, o*nt tre conqurants Quand on a le bonheur d'trj catholique, on ne rougit pas d 1 a foi. Oui n a pas de zle, n'ai me pas A la GranJ'raesse pontificale rehausse par | a voix dei gran des orgu s, par les chœurs des tiorras & Navarro Hue du Magasin de VEtat La Fahri pie de losa(|ues a rimniieiir d ollrir ses services aux Ingnieurs, arcliilecles.particuliers de la Capitale et'de la Province pour l'excution des travaux en carreaux-mosaques de toute beaut et de desseins varies,blocs en ciment,uranit,pie> re artificielle balustrades,dcorations, travaux 'au cimetires tombas' ciTeiix, etc. Criminel attentat SOFU— Le roi Hoirie a man qui d'tre assassin aujourd'hui %  on autoDobile dans laquelle il allait vers Solia eat tombe dans une embuscade d'individuj qu'on suppose tre communistes deux personnes de la sjite du roi ont t tues et le chant leur a t bls se. Le roi n'a pas t atteint. Le g arai Cheorghier a t assaaiiu dans la soire. Dn coup dlai qui choue BOSOtA (Coombit), 14 Va coup d'Etat a ch u dimanche dernier lorsque des ofliciers de I arme qui avaient pfojeti de s emparer du paais et d'tablir un nouveau gouvernement furent ar rtael jete n prison. n Belgique nitrXKLLES-M. Vandervelle, chel du parti socialiste belge et ancien n.inibtre de la justice, a EN mand par le roi Albert qui I a pri de former un cabiunr pour remplacer celui de M. Theunia qui a dmissionn le i de ce mois. II a accept, A propos de la dette roumaine aux Etals Unis WASHINGTONM. .lay, mi nistredes Etals l'nia A Bucharesl, a prsent une communication au gouverntment roumain pour atli rer son attention sur le fait que ce gouvernement a ngoci de, ac cords pour le remboursement de aa dette avec les autres nations mais n'a fait aucune dmarche de ce genre en ce qui concerne sa dette i l'gard des Etats I nia. La dette de la Roumanie s'levait en Novembre 38.1*8.4D5 capital et latral de t 477 0O0 Les eiporta lions des Eta's L'oie en Mars sont va ues L'i2 millions de dollars et I is mporlatioos 385 millions de do! rs laissant ainsi une ba lance favorable de 67 millions de dollars aux Etats Uni*. la dclaraliond'undput l.isei.ste ROME— Le lascisme veut qi e la chmbre des d ptes actuel e meure de sa mort na'urelle, c'est dire que les eciions gnrales ai nt Le 1 en 1929, a dclar le d put Farinaci. secrtaire du pati tas i4e, dans un d's oirs d 1 au "juralion du monument aux mo ta le la guerre prs de Crmone. ta silmiion co D n reieti de la R .,>i,•„ 19j j. W n" ; .,-, v,ur I, p .mi.\ r# mis de.) A p'-M-Mir i, Russie1 vient epuivVrl. irhiffr s Otci'ls ur MI "nmnai.-eevM J Ira-fer. h. \.>t t ^ I (orl tjoni menas oit utitini tgii n il ions d^ ollaie et |, ..„,, tlOOf I 1 •.,.„„,, ded,,ar.|, 4 balance o-nmerciale est I ,orabl ils RKHI. p.rn.i Isnportll turs,ia<; r ende B-atssfne en! en tte sv.-c t -O-.ooo d IUr •n aeronl li# u l'AII-m lait avec 2H,00.0>od S d.hrs. f, £S tn occupent la U i.e pVs avec t3 millions de dollars. L'tagtHer re est U meilleure cliente des So wts qm lm nt enw.y p> ur 40. 350.001 de marchandise*. Lq. Etals Lnis n'en ont reu que pour 35 millions. r Nouralte Diverses HANOVRE, 14Fritz „.. rro n sera dcapit demain au lever du foeii. H.armin, boucher de pro reasioQ. fut condamn a mort le 1 w-a ..bre pour I asa-ssinat de 1*1 per-nones. 1 ^ '^ VtJ 'Lord B.l.our ll-Ji 7*A ^y.'* w Prsence qi'd ti mmstrai.oosdelap.rt deh poM.lal. n r.b, q ,j /" prouve ses el ..ris en refet; de l Ub! 1S sementduoep; t tH, >jllive Paestu,,. Aprs sa rcente vi s ?" a Jrusaem pour l'ouverture de UuouvOle unives.l juive ,„r le M-n SOOMIS. lord M tlfour s'tait S>-. 3 11 f,, oblig deouilter Da •orie^et de e'e^aNM, urlt ve r„d, Lnaaseortadiigasi.d. P'ii-edaiu deu aulomohi'.es ac con. r ,,,-fn l'homme d'Etat an m Mioj.u. r T.l-on. mi-obte du congrs d. Connectt .Ue C o. 0 .iel Uaao ailarmA.daaU.uU. qu.^n. charge, a'uu, tnl ^J !" I v leiauir mplP non d %  ^VOS tait LOU, **^ ^iie sans auU J(auiiV •* ternS Prix modrn.—Failes nous une nsi| t U meilleur accueil vous est rserv. pour les conditions de vente.s'adresser \ Monsieur iOPE M?£tA. en lace de ia Poste. Borras 4 Navarro % %  Varit ts VENDREDI Us Mystres d New-York 4-..r 5e et 6e pisode* Entre 1 0,50 fT luder ,.d, nppt a 4 V. l.f.brictiondeaarrm.nlt.U, Kanre, Suwaa, Oinemark e% *A diont viwl unceiUin nembre da manufacture italiennes. Les cours „ %.vril NEW YORK Sterling 4 ;.;* PARIS DolI.r Pr aC&*} Sterling 03 ^Q Wuetairie t la 1& Rue Dents Deetouohes Porl-au-Ptinee, HsTH LES^IVB.-RKPASSA.I PBOM mu DU Soins partieuliers p ur le Ifo fln, faux CQIS, chemisa Voua serti pleinement lalVait si aavovaot votre liDge La P-fsU 0nt I


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06401
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, April 16, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06401

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PR0PR1ETAJM?
IMPRIMElH
Clpmenf M gloire
BOISi;VEltNA
1368, Ru Amricaine
NUMEPJ 20 CENTIMES
19me ANNEE W 5481
Quotidien
TLPHONE If' 242
0 ie celui q.ii v.mjI se mler, ne
lt-ce que par ses dVin des.
^fla rcs de son pay3, sonde d'
bord ses reins et son cur, et
qu'il se demande si c'est la
gloire de son pays qu'il sinle-
resse ou au succs d'une coterie.
Joies Sinio
FOKT-AU-PR1NCB (HATI
JEUDI 16 AVIUL 1925
MISANTHROPIE
Li neurasthnie est un ma'
*l's?nt au premier chef. Il
ne ncessaire de ragir et
pas se rsigner- Li rsi-
n'esl pas une vertu tu-
alloue, mme s'il ne s'agit
de la pharmacie de l'Ame,
simisme est un mtier de
, l'optimisme, ;un allgre-
^ une dfense. Persuadons-
leonc, une bonne fois, que
ll'ist ni un plaisir, ni une
r. C'est, comme l'a dit, j ;
" ueville, une affaire,
1rs avons le deroir de
plcquitter le mieux possi-
i en gardant nus illu-
ces solanes de l'me. Il
lit,, au surplus, id'exis
rsi sombre que ne vienne
' rayon de soleil. Loin
donc, Cilla I DELRCTV
du Moyen Age
l voulait faire une vertu !
que l'humilit est U
; sauvegarde des liuni-
[ et que les Ceux follets de
if,.mnent souvent au
de, dsesprance. Aux
tkudes de l'Evangile,
ijjKHUai'. non sans malice,
[Ce I nomme qai n'espre
*Donetqui ne peut, ain-
m agrablement |tromp
> orcooitanccs...
brope est un peu
Mmneur, qui est le seul
^eutir l'incommodit
js L misanthropie
'Wune forme d'orgueil,
^ttaspre du moi :
fjohmfl mont en grai-
^Mttdcnt une mai-
|Ww o chacun s'enter-
w mmm en|un ton-
L^A"!^ 1u'on ea-
,^^*a\elsrraeet
i ;*? Wt fcrinen-
i^^Wtirisique
Sa**** fangeux,
^wbmaexa8p?. li
Wtonfros.empe-
ISP**1 lui, d'une
^^ et bientt meur-
tre pour les autres
1* .Mrit chas-
Notre unit mo-
fiJlnl Mide que
Wjpooderance des ,ns-
^eillance et.de sym
PPUWM eit aussi-
aa ia aradoxela meilleure m-
thode pour ne ;pss are tromp
par nos sembl b es Donnons-
leur beaucoup et a l n 'ons en
peu: oublions nos bienfaits,c'est
la seule manire de ne pis souf-
frir do l'ingratitude humaine et
de demeurer optimistes.
La puissance nerveuse appar-
tient ceux qui aiment, et le
bonheur ceux que console le
contact des moins heur. ux. Le
pessimisme est comme la toxine
de l'gosme : il prcipite h d-
a ri'ion de la cellule neiv u.re
Vivre pour les autres est le plus
profitable moyen de vivre pour
nous. L'homme, dit Anstote,
est un tre si minemment co-
dai, qu'il ne peut isoler ses
jouissances sans les empoison-
ner >'.
Renoncer ce malheureux
moi , disait le Cygne de Cam-
brai, quel cruciiieinent! Mais
aussi, quelle rdemption Un
peu de bienveillance altruiste
sutlit pour tloigner de nous la
nvrose et prolonger mme la
vie: souvenons-nous de la belle
page de Rufelaud sur la faible
longvit des comdiens. Notre
sant, notie unit morale, ne
peuvent s'tablir que par la pr-
i ondrance de la sympathie et
par la scurit de l'entraide-
Seuls, noua ne sommes rien :
runis et encadrs, nous consti
tuons une p tite patrie, un mi*
crocosme humain.
On ne nait gure neurastni-
que. Mais on peut natre avec
des cellules nerveuses in uffi-
samment vectnces d'aergie, ou
si vous le prterez trop
faibltmt nt armes pour la lutte
sociale, pour la dfense vitale,
pour la rsistance aux divers
choci psychiques. Les prdispo
ses aux bvroses sont suroui les
descendants d'arthritiques et les
entants de crbraux, c'est -dire
de parents ayant surmen leur
systme nerveux, cerveau ou
moelle pinire.
Il faut crer, de bonne heur j
en faveur des eniauts prdispo
t?, une atmosphre sp iav, pi
les couve, n quelque sorte.pour
U vie normale Qm de fois une
ducation mal compris1, del
premire enlance, nous f ibrique
des tres gostes* tyran ni que.--,
insupportables aux autres et
eux mmes !
n- p*. |i li*ndi-.:lion de M u
>eigeurei la laveur dune In
dulgence Plnire avec les con-
ditions ordinaires, le sympathi
que vicaire-gnral rappela qu-
ia divinit de la religion catho-
lique repose fur la divinit u
Chrisi-Jf'g-iset que la -bi
Christ Ji us repose sur le fiit
historique et indniable de la
O'opr* Rsurrection du Fils de
IRoman*, Vois voulfz 'on-
der une religion, disait p'aisam-
ment le Premier Consul h un
collgue qui manifestait les vel-
lits de se faire RtformsijuT,
lui aussi : le moyen est bien
s^mole, faites vom cr tri lier un
Vendre li et ressuscitez un Di-
mauclu, et voil votre religion
tabli; .
Pour nous autres catholiques
qui croyons fermement tout
ce que l'Edite enseigne, nous
croyons que Christ est ressus-
cit et que nous ressucileron?
nous m.mes,selon sa promesse,
car avec Saint Paul nous lisons
Que si Christ n'est jas ressusci-
t, notre religion est vaine.
Rjouissons nous avec I -s
saintes 1 mes au tombait, re-
lisons la scne aussi simple que
auhime du dimmehs matin
1 entre du caveau qui gardait
le orpj de notre Sauveur et
chantons l'Allluia du salut, eu
cette seul ine de joie qui a tait
suite la semaine de douleurs,
en attentant TAIleluia ternl
que nous chanterons au ce',
grce Celui qui nous y a p re-
cels, qui nous ea a ouvert les
portes,.au pur bni de Pjues.
C'est ici l'occasion pour les
catnolifues d3 Port-au-Prince,
de rem >r,ier le* excellents pr-
dicateurs qui neus ont alfdr m
dans h foi, durant ce temps de
Gar ne dans toutes nos glis m
Nayint pu entendra que les r!
P uanor p'a Guu-zeet Mahot
(le zl directeur de l'c >le Apos
tohque dans son beau serra:>n
duJeudi S tint suri Eucharistie^
nous mentionnons ces trois pr-
tres auxquels N)tre S.igoeur
aura donn, cemme leurs con-
f.;s dans le sicerdoce, ds
m lintenant d- s cons Valions suf
lismtes, coin >ens lions au ira-
vul tlficace optr cette anne
dans sa vig>te.
U Mm t Derefx
avise sa clientle qu'elle
a reu par le steamer 1
coris :
On qraoJ assortiment de
Bonbons et Chocolat d-
li laisun b. Jacquin, P.i-
ris.
'in blanc it rouge de
Bordeaux, 4 Gourd;s le
qill> i d; vin rouqe, et
5 Gourdes b* u ill u de vin
blatte,
Vouvelles Etrangres
Par CmMm *
Monsieur Borno sera
Port-au-Prince ce soir
Aprs avoir passe c'nq jours au
milieu de cette populah- n cayen-
ne qui, par l'attention bieoveillao
te et euthousiaste qu'il lui h t-
moi^nne a fait mentir les proph.
tes de malheur. Mr boroo rsi-
gne aujourd'hui 'a capitale o t'ap
pelle ras gran '3 devoirs comme
Chef de a N lion.
Parti ce matin a 8 heures,hime
rfj-.uie pur U sincrit des mani
fellations quelquefois spontanes
qui agrmeutreot son sjour'aux
Cayes, accompagn de nombreux
amis, le Prsident s'arrtera Ca
vaillou o aura lieu dans la mal 1
ne une tte magnifique l'occa
ioD (1m l'inauguration du grand
pont. '
Avant de voir partir U ure htes,
les membres de la socit das Ca
yes i. pires par une sorte de co
quetterie voulurent, qu un d mie
souvenir s'- joul.it encore foules
les marques d'atlenliou dont in
avaient t l'objet et organisrent
leur intention ui.e brillante soi
re d'adieu Bon Sjour ( Char
pentier ). Au cours de cite rcep
i"n. iei demoisolles, les dames et
les messieurs ne Misrent de se
plonger eu affabilits de toutrs
aorte et ce ne lut qu'a giet que
bon se - p.iru enchacts des heu
res licieuses vcues en si char
mante compagnie.
Par Cable
a crise ministrielle en
France se prolonge
oasieiir Briand refn de forier
od cabinet
Par .s- M. B-'aada refus de
former un cabinet. Le prsident
ae la Rpublique a offert M
fainlev de constituer le ministc
re. M. Painlev co-sultera ses
unis et rpondra demain. Le con
sert national socialiste a refus
l'unanimit | participation min
lreile. La fdration socialiste
Je la Seine a dcid l'unanimit
de soutenir exclusivement un goa
vernement partisan du prlve-
ment sur le capital et de la lutte
contre le Snat. Le Sinat discute
ra demain 17 heures le projet
de ratification de la convention
passe par M. de Mon/.ie avec la
banque de France autorisant l'
mission de ;t milliards de nou
veaux billets.
Au H'iniuras
WAMII\i;rov ,,
un nouveau mouvement rvolution
aaire dans le Honduras.
Ce qu'est actuellement la
population des Etals-Unis
d'Amrique
WASHINGTON- Des s. t**
ques ofnc.euses obtenues p 9jm
pie calr.llniJ queD, h
tlondeafciaN Unis atteindii 1 n
2JJ.0Wt| bhnts en J ,i||et pro
ch.m. Ce rfiire repr ent-u a
m uanlation de huit million, de
Pui le re.-ens ment ,1* ]U>Q
7 0.Oh,biUn,s I,.,,, .li!l,i,n',
Promenant de !',mm ft,
U million- d* a;,i, ,
Me Paret
Ftes Catholiques
de cette anne
AVOCAT
Annonce qu'il a repris l'exercice
de sa profession.
Cli u bre de Commerce
fraoytiitti d Hati
Une assemb'e gnrale eu
liu hier sous la prsidence de
Monsieur le Ministre de France.
Le nouveau bureau a t consti
tu l'omme ni t :
'i.- dent : (ieorges de Lespinaase,
Vice prsident : Jules Phipps,
Seniaiie gnral : Heu (iadel,
Trsor r: Paul Amila.
Conaei leis: U. U. Martin ; Mr
le i -l'I-nt de la Socit de bien
faisance Fratae; le Directeur de
la Cie des Cbhs Franais
ri8d,eJa&mineSin-
tas E 5e* ds ,a Sinte
.'Jj .,nM8le> <*
L ?Jmv> cette der-
ipress ment pJUr
"J iriooiphe de notre
!^JJ. tnooiphe bien
"MSTSai" t,mide8'
5 indcis qui tont
Tend ^ le *oul P8
f.bn ,ex'Slenc d"e
Ro^'P^'fcondaite
Kid en"" de * '1
6 coniptp, non de
et les dons qui nous ont t d-
partis.
Au er on de 5 et demie, le
Pr Le Uouaz a tlicit les
ot oiqu's 'iui ont t jusqu'au
bout, jls u' la confusion et U
comtnji.ion pisoale, p ur les-
qu -Is la retraite n'aura pa- (t
inutil'', ni s\s mag ili ,u s Con
tfrenc s paro't s striles. Il leur
a demand de ne pas craindre
d'tre ca ho'iques dans toutes
les circonstances, catholiques
qui s'atchent et catholique
qui, dans la m sure du possi
ble, o*nt tre conqurants
Quand on a le bonheur d'trj
catholique, on ne rougit pas d 1
a foi. Oui n a pas de zle, n'ai
me pas
A la GranJ'raesse pontificale
rehausse par |a voix dei gran
des orgu s, par les churs des
tiorras & Navarro
Hue du Magasin de VEtat
La Fahri pie de losa(|ues a rimniieiir d ollrir ses
services aux Ingnieurs, arcliilecles.particuliers de la
Capitale et'de la Province pour l'excution des travaux
en carreaux-mosaques de toute beaut et de des-
seins varies,blocs en ciment,uranit,pie> re artificielle
balustrades,dcorations, travaux 'au cimetires tombas'
ciTeiix, etc.
Criminel attentat
SOFU Le roi Hoirie a man
qui d'tre assassin aujourd'hui
on autoDobile dans laquelle il
allait vers Solia eat tombe dans
une embuscade d'individuj qu'on
suppose tre communistes deux
personnes de la sjite du roi ont
t tues et le chant leur a t bls
se. Le roi n'a pas t atteint.Le g
arai Cheorghier a t assaaiiu
dans la soire.
Dn coup dlai qui choue
BOSOtA (Coombit), 14 Va
coup d'Etat a ch u dimanche
dernier lorsque des ofliciers de
I arme qui avaient pfojeti de
s emparer du paais et d'tablir un
nouveau gouvernement furent ar
rtael jete n prison.
n Belgique
nitrXKLLES-M. Vandervelle,
chel du parti socialiste belge et
ancien n.inibtre de la justice, a
EN mand par le roi Albert qui
I a pri de former un cabiunr pour
remplacer celui de M. Theunia
qui a dmissionn le i de ce mois.
II a accept,
A propos de la dette rou-
maine aux Etals Unis
WASHINGTON- M. .lay, mi
nistredes Etals l'nia A Bucharesl,
a prsent une communication au
gouverntment roumain pour atli
rer son attention sur le fait que
ce gouvernement a ngoci de, ac
cords pour le remboursement de
aa dette avec les autres nations
mais n'a fait aucune dmarche de
ce genre en ce qui concerne sa
dette i l'gard des Etats I nia. La
dette de la Roumanie s'levait en
Novembre 38.1*8.4D5 capital et
latral de t 477 0O0 Les eiporta
lions des Eta's L'oie en Mars sont
va ues L'i2 millions de dollars
et I is mporlatioos 385 millions
de do! rs laissant ainsi une ba
lance favorable de 67 millions de
dollars aux Etats Uni*.
la dclaraliond'undput
l.isei.ste
ROME Le lascisme veut qi e
la chmbre des d ptes actuel e
meure de sa mort na'urelle, c'est
dire que les eciions gnrales
ai nt Le 1 en 1929, a dclar le d
put Farinaci. secrtaire du pati
tas i4e, dans un d's oirs d 1 au
"juralion du monument aux mo ta
le la guerre prs de Crmone.
ta silmiion co d n reieti
de la R .,>i- , 19j j.
W n" ; .,-, v,ur I, p .mi.\r#,
mis de.) A p'-M-Mir i,
Russie1 vient epuivVrl. irhiffr s
Otci'ls ur mi "nmnai.-eevM
J Ira-fer. h. \.>tt ^ .I(orl,
tjoni menas oit utitini tgii n il
ions d^ ollaie et |, ..,,
tlOOf I 1 .,.,, ded,,ar.|,4
balance o-nmerciale est I ,orabl
ils Rkhi. p.rn.i Is- nportll
turs,ia<;rende B-atssfne en! en
tte sv.-c t -O-.ooo d IUr ,
n aeronl li#u l'AII-m lait avec
2H,00.0>odS d.hrs. f, S
tn occupent la U i.e pVs avec
t3 millions de dollars. L'tagtHer
re est U meilleure cliente des So
wts qm lm nt enw.y p>ur 40.
350.001 de marchandise*. Lq. Etals
Lnis n'en ont reu que pour 35
millions. r
Nouralte Diverses
HANOVRE, 14- Fritz ..rro,n
sera dcapit demain au lever du
foeii. H.armin, boucher de pro
reasioQ. fut condamn a mort le
1 w-a ..bre pour I asa-ssinat de
1*1 per-nones.
1^,'^VtJ'- Lord B.l.our
ll-Ji 7*a^y.'* w Prsence
qi'd ti mmstrai.oosdelap.rt
deh poM.lal. n r.b, q ,j /"
prouve ses el ..ris en refet; de l
Ub!1Ssementduoep;ttH,>jllive
Paestu,,. Aprs sa rcente vis?"
a Jrusaem pour l'ouverture de
UuouvOle unives.l juive ,r le
M-n Soomis. lord M tlfour s'tait
S>-.3 11 f,, oblig deouilter Da
orie^et de e'e^aNM, ,urlt
ve rd, Lnaaseortadiigasi.d.
P'ii-edaiu deu aulomohi'.es ac
con.r,,,-fn l'homme d'Etat an
m Mioj.u. r
T.l-on. mi-obte du congrs d.
Connectt .UeCo.0.iel Uaao
ailarmA.daaU.uU. qu.^n.
charge, a'uu, tnl ^J
I
.v.
leiauir mplP' non d
^vos tait lou,
**^ ^iie sans auU J(auiiV * ternS
Prix modrn.Failes nous une nsi|tU meilleur
accueil vous est rserv.
pour les conditions de vente.s'adresser \ Monsieur
iOPE M?tA. en lace de ia Poste.
Borras 4 Navarro

Varit
ts
VENDREDI
Us Mystres
d New-York
4-..r 5e et 6e pisode*
Entre 1 0,50
fT luder ,.d, nppta4V.
l.f.brictiondeaarrm.nlt.U,
Kanre, Suwaa, Oinemark e% *A
diont viwl unceiUin nembre
da manufacture italiennes.
Les cours
%.vril
NEW YORK Sterling 4 ;.;*
PARIS DolI.rPr'aC- &*}
Sterling 03 ^q
Wuetairie t la 1&
Rue Dents Deetouohes
Porl-au-Ptinee, HsTH
LES^IVB.-RKPASSA.I
Pbom mu DU
Soins partieuliers p ur le Ifo
fln, faux cqIs, chemisa
Voua serti pleinement lalVait
si aavovaot votre liDge
La P-fsU0nt
I


*.
CIMATTN
. . >. .
p >,

PURATIF du



*s \r ^
U>
Le sr.rir charsr* ae dch .: d'hu-
meur Kl u nia maL fv
vortwat ainsi lii oPseMiun du foie.
tirovoquaiil Im dmes, les varices,
C3 hemorrolittt et Atermuu
nun I ! i al action* o la

, circulation
i it Ksi
aftl
es Am femmes
'.i: d'ge
Mita Chnielain
GPANDS PWX
:* Mi net. Parti, ri !* I*.'1*
,Oi!
^*t
HU*
;
crnorroIdsS et ci" nu liant de
peau
iiin-1 que i loai et antnrw. ____
l.e DEPVRATP ut? docteut.
MANGKV iM-f .1 le snjr. ivipe et
usalnll 01 gai . U i Ml les
Us a Sert onl dn-s a une coi ibuitton
Incomplte, des i limenti au ralen-
tis :..(. de !i nutrition (ubite.
asthme, fint.hy'ne. outte. rhuma-
tisme* DvrtlfflM tenaces; neuiastha-
nie, insuinnics. vertiges. sciaiMjue.
lumbagos, migraines).
Cliei la femme il rfularlse la cir-
culation du fariff. facilite les po-
ques [ri pure la formation et vite
le hwlalses de l'ge critique. H
eclalrclt le teint et assure U beaul*
! la peau.
U constitue un exeeUont.traitement
rtr i !':ros* en laissant la
tsmion af.riee. on diminuant la
jrlscosite saiiKQUie et en facllitan i
travail d.s rlns. r
Dernire heure
Ce malin J heures eut lieu le
bai tome du Pont de Cavaillon.
A 9 Imww85 le Prsident laissa
cette dernire ville et arriva 10
heures M i St-Louis du Sud. Il
y i esta plus d'une heure tt pailit
a 11 heures 30 pour Aquio. Le
trajet uura une heure, et puivenu
1 heuics M dans cette dernire
ville M Itorno fut l'objtl du mme
chaleureux accueil qul y trouva,
il y a cin| jours 11 astista un Te
Dtum, qui fut (htnt la Ca-
thidrale, cl aprs avoir NOS les
hommages des plus grandes nota
bilits aquinoises et de la popula
lion au mili.u de laquelle il passa
quelques grhbles moments il se
remit en route a i In urts prcises.
le Fis.dtnt s'arrtera probale*
ment Fonds des Ngrts, Pttit-
Q0AT1 il Uogft.e pour tre ici
comme nous t'avons dj* dit ce
soir.
,. Monsieur RDMUND IIIXMCKE, Charge d*Allaita1
d'Alleraai|ne, et ses enfanta lont chanter le lundi,
20 de ce mois a 7 heures du malin, en 1 Kg lis dm
Isacr-'lur de Turgeau une messe de Kequiempoiit
ftadams.Anita helmcke>
leur bion-aime pouse et racra, dcde Ham.
1 bourg, le 6 Avril courant.
Les amis de la famille qui, en y assistant, vo
Idront bien donner la regrette/dfunte une d
nire preuve de sympathie, sont pris de oonsl
Irer le prsent a-ris comme une Invitation.
Port-au-i'rincu, le 15 avril llUs.
der-
!.*&***"< ^JL^.^JCLL^
rW<
lerqe Yaillanl Con.siqnalane
-------------------------------------------- *''"--------------
lies ctiCiM cosiu-
1.S1I
a
Ce Soir Pf isill ^a 9PM^* ^'e
; Atia lieu, h Paristana, la reprise
du ;. il* lue.itral au profit de la Bi-
[U< >ie rmnicale du Lyce
r oo.
,\ a i^plion gnrale, on a pu
u\ u, I ij.r aoir, uue vue d'ensem
bede la revue tl e est deventa
plu f et plus allt'-jjre,- et a co a
me ne physiono-me nouvelle,
plut ( u ti miuie et pua dUeieore;
avec les couplets lgers etsmi'*
laot rtp aftl les pallies qui la
ura*i.: ^eaieul inutilement.
i ut la dsopilante comdie
lin Toula more de Madame,
ii,: i| fie crame elle n\ avec'
aui.ini dj miltrise, elle fut dire!
teal -ut .[le. pour deux gourdes,
l'en'.i gnrale, le public s'amu-
sera a bon march a la fble de ce
Mr, donpd au profit de l'uMiv.e
ai utile de l'Amicale.
A iniler que Mr Alain Laraque
dira -l- ux de ses plus jolies chan-
sonnettes.
&'2z'' Vendredi J *
r La Nouvelle Aurore
3C A 4e pisodes
Le Baron Mystre
2> pisodes
I' nt' e : 50 cts
Dimanche
le Peut Jacps
. Tir du roman de0_J. Claretie,
mis euMno par l'aUelet Lannes,
Jout'1 par :
Henri ll.iudiu, M. chut/., Vio'ette
Jylet Hlne Uarly.
Kutre : i, J et 4 gourdes.
CQiui.wttwa.ent
Hier soir, vers les dix heures,
un rornmencemenl d'incendie a
clat au fo^e Mardi nd, au toit
d'une dpendance de la mnaon
hbitalioo de Madame Veuve
Aie ni'lre.
o.iin/e minutes D s taient pas
coules, le 'emps de prvenir le
bureau de Potioi 'jui d^naa le si-
gnal de l'inceudie, que le* pom-
[,ier.-> arrivaient sur les lieux, mais
ieurcus,ra nt pour trouver le teu
pi er-j.i teint par les soin* emprei-
ns dea vjisins.
t;
Le S. sTi* et nos ieoles
Le Service National d'Ilygin i
publique lait UDr o-uvre ut.le eu
vibitant les coles tant nations es
que prives.
Ces visites sont de tout piofit
pour la sant des lves rt de ua
ture k amliorer les coniiiions hy
gieniques des coles.
Nous croyons ^avoir, d'autre
part que ces visites ont eu il'ex
celienls rsu tats : des lves m i
Vades 'itit m,11 les soios im n-iials
par l'intermdiaire du Service d'il y
gine, d autres, il fut d atnbue
des mdicaments, la grande sa
tisfaction des parents qui auraient
t dans l'impossibilit de les ache
ter.
Comme on le voit les chef
d Institution scolaire ont tout un
lt a recevoir la visite du S.- d II.
h l'Hospice St-Fraivois de Sales
La Ifie iju oijHrcisent l'nos-
p:ce Saint Kran.o s de Si!e?, le
dimincln ff> Avril, et le corps
md r il et l'Association des Dam s
diSunt l'Van.iis de Sales, s'an-
nonce commo devant tre grin-
diose
K le commencera 4 lires de
l'aprs m'di et comprendra, tout
d'abor.l, une partie religieuse >,
la bndiction des premiers tra
vai'x du nouvel u pavilb n qui sera
donn; par S G. Mgr l A thev-
qu qu'eoteun ront lous les prtres
de U '. [iilal puis une partie
civi'e, une K/ando kermesse o les
dames d.- lt meilleure socit
poit m princ'enne tiendront les
comptoirs hs pins varis.
Des cilinei et des centaini
de pirrtfai fi dminmes, de la
Cafita'e et de la province, ont d
j promU eur cooeo rs, ce q i
dimera cette l't vritablement
un que, un cachet d'incotnparabh
beaut.
Le pinains et marraines se
nu niiinr dans la cour int-
rieure de I II xpi:e pour se rendre
en in immense orlge dns Ifs
jarJijs dd 1 tib'.isieanut, o se
trouvi la nouvelle n.
ffiui l'aviiis dj i dit etnot |
l rptoDi, le tiut Port au Pru.
ce sera, le 20 Avril, k Ihosobe
St Franc )'n, elle mson ^i tien-
taisante rt si II ilienne vis a
nos lecleuia.
lais ou l'avez vous
aefiet ?
Chez Paul C Auxila qui
vienl de recevoi un assor
timenl |)aiaitl d'articles
pour ininiiii's.
Remerciements
Les familles Tbbaud, Sjourn
Evremoiil c.iiii, Lucien llibbert
Lon CrssskooI tt les aulres pa
rents et allis, rerrercient vive
meiil loua lei amis qui leur ont
tmoign dur sympathie l'occa-
sion de la pu le cruelle qu'ils ont
-i en la p isonne de leur
trs regrette :
MAHG BHITE TIIEBU D
d.' > !e il Mais 1925; et les
pnenl de croire leur reconnais'
sance.
Mr et Mme iioedrer Lvque,
Mr Lon Btbart, Mr et Mme Ed-
mond Ethart, Mr Rivire Ethart
et tous les autres parents *>t allis
remercient vivement tons les amis
qui leur ont tmoign leur sympa
tbie 'occasion de la perte cruelle
qu'i's ont p-ouve en la personre
de leur trs regrett : Marcel L
vq .e, dcd le 10 de ce mois.
Le Roi des Digestifs
PEPTODIASE
Les n'uiiions lutures
la Soct' des Nalious
L activit de U Socit des Na-
tion .(iii s rst raanileste au cou
d< ix .1 rniers moi dans ti
lai domaine* devra ee manttester
enc< ro ce mois aux dates qui sui
veut : .
., : (Ji.a'rime sesnon U
Comit d bygikntj, Genve.
m Rnoion de la com
n a lie la llpartition des d
p( u i' ri.
ml Itunion de la com
m os de contrle, Genve.
i : Confrence inlei natio-
nal ur la cOOtlle du Iralic des
arim munitions et matriel de
guciie, Genve.
,i : Kihnnge de personnel
sai, i ', liuxelles.
Tt\ I mai : Vingt septime session
du >>eil d administration du
Bur, u Inteim'ioual du Travail,
Gen
18 mai : Septime Lonfrence
du li t rail, Gaukv*.
20 niai : Itunion de la commis
ion eoueultative pour la]r^pression
de la traite des femmes et pour la
proie, lion de l'enfance, Genve.
| l'nia : Dix huitime selsion du
Cornue tinan. ier. Genve.
Naissance
Notre ami Leoucs Bernard, prt
Sldeul de la l-^iinni-.- 10.1 Oouiuiu
uale de l'es ei, iu.u- a fait pan Ue
la naissance de son lils (ir.nJiniu
1 ra-t. Tous uos complim.'uis.
loi (|cml;irines seraienl ils j
, des bourreaux ?
Ce matin vers les dix heures
la suite d'une altercation qu'il eut
avec le capotai t'ieirot, le nomm
Suppneu tut arrt et coruuit au
Poste de Police situ au Portail de
Logue, command par le caporal
Jtannot, '.t ou peudauC plus d'une
ha >re lo malheureux fui asbomm.
Nous deuoueoiis le fltt A la lien-
darmeric car u ne &e peut que des
reprei-eutauls de I Ordre emploient
la U-rce doul lia sont mvestis A un
usage coulruire a toute civilisation.
Admis dans les HApitaux de Paris
action iMMtDIATB
NtVCILLK L'APPCTIT
cciLtni la oiassnoN
FAVOHISI L'tVACUATION 01 L'CITOMSC
Supprime
! a*ni c Pnl.iur d'Eltamio. Ml-
grain** BouffAat d Chtlaur.Kanvola
Vartiaa. Niuitn, VomissamanU,
allonnamanla, CMgsallont pnlbiaa.
/ ' m dam tout 1*1 phtrmacut
IXpt gnril
UUnlraiP.ZIZINE.I.R AtC.pri.rAltlS
a n.itti Pharmaolf ai. petkus
el toalc b.mne* pharmavici
Coui|i;i;|iiic des Gliemins
de 1er de la l'Iaiue
du Cu4-de-Sac
MM les \clijonairesde la Com
pagnie s ml convoqus en Assem-
ble Gnrale ordinaire.au bureau
de la Lomp'ignie. Port au Prince
liaiii, le samedi 9 Mai 192o,k 9 h,
du m du.
Ordre du jour :
t. Lecture du urocs-verba! de
Ta semble prcdente.
tj Itapport du lo -il d \dminis
tr .liou et prte ilaltOO des comptes.
3 EUctioa du < onseil d'Admini-
la'io.i.
. Affaiies courantes.
Porl an Prime, le 3 avril 1925.
Le Conseil d'Administration.
Funrailles
Cet aprs
midi auront lieu
l'Eg ise Wesleyenne les funrailles
du jeune Mu-lielEmmanuel Joseph
lils. de M. et Mme Ulio h.Joseph.
8J...* rcefequatrtme *'<>>, Copd9lcesauxparedtiprouvs.
On demande
In reiiear pour diffrents Iff
vi i\ urgonts.
S'a.lre*^er au Jour ul U Af.iCii
va-. Ansjioimmi.
aaaBP*ap,s>iaaPs>B^namBswsT -a
La Garroerie
SU Charles
Situe au No. 1356, Rue^du
Magasin de l'blal, en lace de
i't'siue Glace, se recommande
tous les propritaires de b'Jggya,
de buss et d'autos pour tous genres
de rparations.
Le propritaire. Mr Arthur
Charles, aprs une pratique de
dou/.* ans, excute avec un rel
got de l'art, les travaux confis
ses soine.
Conseil Communal
DE LA
Croix-des-Bouquets
(SUITE) Voir lesiXos. des 6, 7, 8, Vi et 1*5 Avril i925 ~
Haeettee du 1er au ;il >ioiU i'-i x%. 192J-2i
Bdlaoce en caisse au 31 Juillet I92| (i. 8 040.17
Chapitres Sections '-'**> .^
Produit du Cimetire Vr ^ 3
Marchs __,;.. ; gl .521 06
Parcs --^. 188.50
' Spc-tacles publics jUiy 25.81
" Droits de places aux marchs 178.01
Total G. i.Vfili
Le Receveur Communal, Tr. 0. Jn PIERRE
Vu : Le Magistrat Communal, G. L. COVJPERE
Dpenses du 1er au 31 Aot 192. Ex. 19232*
Sections
I
II
IV
3
1
t
4
-'
Chapitres
I
II
III
IV
V
VI
t
t
;i
t
ppts. du Magistrat Communal G.I300JI
' du Secrtaire Communal M00.fi
' de I hoqueton Communal 20.H
Subside 1 orgauisle paroissial 10.01
Location Maison communale 40.00
/ chat et impies.ion fournit, de bur. 4\T
Appts. de l'hui.luger paroisial 25.01
i 1/2 o/d au II ceveur Communal 47,81
A,'pts Uirtcteur cimetire 15.(0.
Appts. du i bel d'Equipe 5U.H
Service de la V oierie 170,01
IX
Speci 1
Spcial
90.1
5*1
jT
40.1
H M
l.i.ii et.en ciibrouetier et mulet commun. 75.
t Ftrme du marche aux bestiaux
t A"ppis. des Employas aux bestiaux
3 SMt>vei.tion a l'txoie de til.es de T. r.
Appts el location Kioe Communale
Location parc communal
Honorairts de PL g. |r. aba. et Ilt Com
Total G. 1.4
Hr.apitu'afion : Kecttlea Globales 0
Balance eu ca ssa au 31 Act'it 192 V >
Le Receveur Communal, Tr. O. Jn PIERRE
Vu : Le Magistral Communal, G. L COMrERK
_______________ U SLVHE)
Eut). LE BOSSE &
Agences- Reprsentations
, PORT-AU.PRINGE i
Agents jnraux de,:
Hecker Jones Jewell Milling
NEVV-YUKK
Farines Hutjarian OO Boule Uouge>tr.
' Tlie flome Insurance Company
" NBW-YORZ
, Assurance contre l'incenaie
Diamond latcli Ce
Allumettes i Safe Home i
0. S, Rtiliber export Company
Souliers IUhIb.
1
(ynnpaijnie d'Eclairage
klecuiqne de* Villes de
'ort-aii-l'rince et du
* aji-tlaitieii.
MM. les Actioinaires.de la Co '"
pagine son*, oonvojus en asse!U
biee Geuer il-; ordiuaire,au bureau
de la Co:n,tgnie,a fort au Princ**
lliiti, lesd.neli U Mai VJlb, ,;ttl'i
heures du malin.
Ordre du jour :
t. Lecture du proces^verbal lie
l'ASseinbld prcdente ; J
i. Rapport dd Conseil d Adminis
traliou et pisentation des
tes.
3. Election du
nislration :
4. uii.r - cojrantei.
Port au Prince, le 3 avril 192 >
Le^Ojjseil d'Ad maiatratioa
t-"
comp
Conseil d'ailm
Chas F. Halllajje rt^Sn
Poissons aals en tous rjenres
IVIanulactures Lile lns'ce Qy
\ssurance sur l'a vie,
jtiilliou Tiirs A'.i
Vins & Champagne DordYaus
'Mi, HeMiiai
Cbi'EMlAGLF
B urre Danois, fromage et conserves alimen*
W. S. Balhews U^Son
Tabacs jaunes et noirs-
,, -M ftationaje.
Sans lit val >
(yarettes (LsntecW^,
JEuvols dedso
1
i

* .

If!


U^*l
^r
itfson, Lucas & C,
iteengro* <$ en dtail
LR matin
il marque toile '
Mtriques
[faence "
[m porcelaine
homme ei f mn)e,
Jrluiia"
fcce
ules aortes
fils et en caisses
Bu
II8/L'p. el iDf.
aille*
belles en Ar
1 el loi
w
t'keis
L wpes pour bicy.letfes
Lampe lectriques
Manchettea manche corne
Manchelles manche bois
Ouvie boiUs -Si-ger"
l'iquots
Papier & emballage
Parfum de lou.e, .ortea spciale
Eau de La vende
narla I- arina"
Podre Va'attme
So.lierediv.i homme A femme
Soulierj de Tenr is
Service^ caf en lajence el en
porcelaine en 5 & 9 parties
ServcedeloilelleenKee
Tasses caf
i hires
Colomnian Steamslnp
Company lue
{ol( ?. 1 pariir d 26 bu* > ou*. 0,40
w* yaLo.
ty'm American S^JJing Agency
Ren T. Auguste
(bara ( C, genls.
Agonis Gnraux
<#>
M el et eu mail $
(erres en cristal
Vn du Rhin, ctc, etc.
conomisez
s
Moulu
>///on Lucas Co
l. I; ison SJtMfat /,;.|,enS annonce H |,|,,i,
qu'elle e. d ...slaller >les .chine, fe ,,l,! ,
Vftfro Op/iftnl "'"M'r la prparation du .nais , )w|,\ |.)li(ll.
vune argent *. *> ***Pn..ri,. ,iall(.. ,,;...
leauxtt de.vscr.'s. '",
-ln?,'''ien,.S<,e.';.' m,ison *rew*ol ,v,n,,j;N
Jans tuas |<$ dpits. '
DeV,i','n,,! ^T'" 7 a * *-"i-tio-. de [mm
par mL ,n,,,s ,vr ,,0,,r "' ^ M rm <"
ma.-hiaeae.rir. POX omoN cet s.! *< ,e P/u* fcclion L,
rOX qu.lre c-ract.>res de pies e- ai M'nil a '"Y0"' V' daD9 ,a
l'r. specius ,, demaa lei hw onl lrs U9ue,s-
cl../ I-aobb : Kmpre^e, vous de prendre voire FOX
L- PreetzmaoHGGERHLM
.tue du Qu.-jj
*&& -v,i jgji iji^ ..^ mgsr
S'adreter direct met t la/Jbri
que.
J
TEXASCOMPANY
Machine qui d-
IIsou ni a xi mu a?
I, ncessite une
[approprie. Faci-
voire moteur en
^nrtni des Texa
>tor Oils et, rem-
& toujours "voire
NrdeceUehuiie
toile rouge vous
!era que c'est
lB. Texaco molor
Ifpre et de cou-
lor
Texas Company
^ 4831 Rue du
INJECTION FEYRAnOl
ta* pi. de_40 nt'^irit |. BLENNORRHAC
a. ,0.n*^cwou,emenf rtWfH . ChroniquV.
Luliin
2^i iT-rr____?- recelu < Chronique.
231 ARABE OURI8 sur a3a|
Luhiu
On irouvera
V
'AUMA.SO.X [,. hlRHpti
;Kve du Quai, V ii7,
Uto elS^sce telT^ElSr? franliMS= condiments de
R 'ter, Cogna c ^loili? | in. hT; M*ttla"* **; Argustura
en h, riques, dem ba^. il Ua**ou** el B'nc suprieurs
les l.ei BBS SuTre^nu e?&!! fc lhWn V Ch"-
el en barriques de ||{ gallons e.cetc " """^ de '* b,>
C'EST jeuie.
ETIK sur PAS
I7J8 ) es. la rflne des aU, ,(,. loilell,,
Eviez la maladie !
Purifiez voire sang
ENO'S
SAUF-
"
DERIVATIVE COMPOXJND #
m**mSSJ^*+J~* prise de gr.(,
me tonique g' emP*i I fi.'vre et agit oo.n-
ALUMINUM UNE ^w BWriqae t
lW-OrleaDs & South
Aflrjean Slamsbip Co Iq>,
Prochain dpart direct
pourTorUau Prince IJaiti
it steamer flooJ ayant laisse iNew Orllana le 13
avnl courant sera i port-au-P.ince le .8 avril avec
515 tonnes de linarchandises.
i.e steatnerla.isen, laissera Mew Orlans le 21 lf.il
courant directement pour Haiii.
le ftS Dlla laissera Rew OHans le 24 avril pour
toutes porls^ Hatien. r
A. de Jlatleis et Co
!
_ I uirire Electrique j
A 3 centimes par jour

11
Irocroz voua un fanal r
une ;lmpe a 4iaaolin> \u.
'le (es lampes sont poilati
vea e| peuvent etiv enplo
yosauaalon.lachamhro,
usine, au magasin,enfin
partout, CaUloguaa BUr de-
mande.
fc'n gro fi
_____en dtail ,^
Qmolin Williams <&C
Vu--vl d VHtel de France
Port.au- Prince
ft*,B&it?dMpour ^^^^
"T^^
O
%
a FUS'
Ite Itonne-Foi
I

l


Lisi%ni
ArM
"

.T

I l

|


\

-
;


F
LamaisoiiH.SlLVElU
I
,,, n'ont na* encore vu les jolis azotes 1*
t.. e que vient de recevoir La Maison MUei*
oPtle maison, car n..l part ils pe peuvent trouver
,1 -. i beaux articles Ides pin si raisonnables:
articles sont vraiment de toute beaut et de
Irai. Iieur et ros prix dlit nt toute concurrence.
Crpe te Chine couleurs assortie*
" exlra suprieur
marocain carreaux
Soirie carreaux pour robes et onemUea
cotinfl le soie barres
Hati ie voile carreaux
\ oi!<-suisse brod
Cr pon franais barres et aj caireaax
Diagonal noir sup
* i rnir anglais nouveaul
g bleu anglais suprieur
I aili anglais le toues beauts
Alpage noir suprieur
S- > bine pour tailleurs
lvaki blanc suprieur
Kalti jaune anglais suprieur
lluck union blanc anglais "nouveauts"
Drlll union blano angl ils
lil "
Tussor japonais pour ehemise hommes et iob-d
lleps de soie a barres couleur pour chemises hom-
mes et robos nouveauts.
Dapiiste fine pour che ni-.es
ptroale fine pour lingerie
Calicot percale pour "
Zphyr anglais pour chemises -^ extra sup
Orgi ndl suisse\ini et couleur
lias jours deuil-soie
Chu mette! cossaises pour enfants
Frenctl l*"ri>ky, dernire nouveaut
Poplm fleurs |pour robes
Tu or Liane
Ltmbrle blano
Vol lot couleur a barres
ghirting o anc s perieur
Ea;> dentelles
lias soi brudle
Bas -1 l>rod
Lotions "i ivei't*'
lu >ur premire Communion
ilouvi i titres blanche et couleur suprieur
| q a brodes Madera pour chemises etjupei
V< tino barres et mouches
Ile', no blanche
I Une blanche barres et unie
Cr pou tartane et couleur (ours
Voi Q hianc et couleur uni
j h Mettes allemandes suprieur^
tir i '.oit noir anglais
Imitation to.le cruo
Serviettes de toilettes blanches & couleur
damasses blanches pour familles
N'appj couleurs
I 'tes serviettes blanches damasses
Organ ti hlane Si couleur barres & oarreaux.
I alnage cou eue anglais sup, pour jupes
V i barres de soie pour oiiemisas boni nei
Sa'inotte Foulard pour robes
'< nos franais* amricains
N. et A. Acra
Gran&Ruo
i t ( en Cav s d Veniez ous vous habiller avec elfflftt* et bo i
mruh a. \.Tt \
V\VdOSsoCnaUpCeiiPonnei,la maison compte un ,
tailleur Italien sorti d'un tabUesement de piemier
ordre d'Italie ._., f-if.
lilleealen mesure de fournir des caplati Ua tait
et sur mesure, en cheviots, diagonale, P-llfeac*
drlll blano et couleur, coupons de c*imtr pour pan
valons bltollas peur gilets
Ronneten?
Ifeeiulsea de jour et de nuit, au put sfei *-
Cols et manchettes dernires cration*. CaJ >ons
et Pyjamas. **-.
Lettemiinranni hu u i novanon
tle meilleur accueil est rserv t us ceux qui d
tirant par une visite tre dlis sur la valeur des
travaux fourni i.
Tout c stuius command et <\w ne rp ntt pas au
goiK iu client est rep is,
On p .le franais, anqlii*, e^ragiolet italien
Madame Emile Bl
Eue des^Miracles en lace de WmprtBj
rour laire place d'autres articles nouvel
.ablemenlVprix de beaucoup de marchand.
tfcfvenonsde recevoir de trs jolis cad*uxt
$S*S$# de iil brodes. *^ft>
de'-.able et boire, dente Ile do Bi^n. Va
dii lande, laiz 111 volant de cnaminy aruuei oa
MouUun prx.delaot toute conu ren-e. Art*
Communion- ___^___^
La maison C. L V<
Marchand Tailleur
Hu 1823 Rue da Magasin de l'Eut
Se recommande au public et sa n<
eutle pour llgance de sa cour t. et h
excution mise dans les ouvrages confis ii
la maison reste ouverte JusquaSneurei,
Prix modre.
Grand Htel de Vv
il ...M_~i~~
, Position 'exception, elle, au J centre d
Aux grands magasins ^j^^^tar'i
^ ^X-A- '" |eineiSnements et lacilits pour voyagd
Mo i oni biancs & cou eurs sup.'
Pop io soie uni blano & re
Cha ii depaiJle Une illtalii
Ce i .illr an |lais sup
reine extra
Crp .i brod franc lis
Cr i i frauoaia fleura, darnires nouveautf
Se >, do toilette cou angl *ln
"la u. olr blano sup. pour tables
])in\ I3S
De$ bourniture* Gnral* i pour
la Cordonnerie.
joanny coRnsro
No 31 Rue des Fronts-lM>rts,(Tnomas M^dio..i No 319
Port-au-Prince, Itiitl
lien de plus chic pour les 'lenne; qu'une m
chine k coudre "fest4*.
Qualit
Rapidit
Solidit
Soupless
Elgance
Fini____
trs bon march i tr* bon march, '.trs bon marche
TleS 1 aies Tles
12.000 Feuillu df> Tles Apollos
Ceci n'est pas lire
CarMe la Holama te ne sais paa en faire '
Cependant ai vous passez du cote du Bureau de
l'Vdminiatratioa postale, la Grand'Kue,
Rentrez la. C5ordorxrxei?ie^
Eroest Camille
4 la ConsciincPf
= -Vous verrez que les chaussures que ce soit sur
commande ou Aon-sont faites avse (|cj; ns et
.olidit, parce que le. ouvriers qui * ~^ld"*
ttaa matsriaux qui y sont employs rpondent et
fustlfient le titre de la maison.
mobile Utnfl toutes les parties de la
l'Hati et de la rpublique dominicaine,
thamlres confortable* vt surtout trs
tilakurs dans les cliaml.e. la demanJ
slot aires. Cuisine lanai c trs paigni]
plus varies.
Uenandez vi rr l<*> w
de Uiei
Vins de n.ebleurs crus de Bordeaux,
quesTdaineiannes, gallons et ^pai^ bouUl
les Mus decliateaux, vous trouverez le
VIN DE BOUKCOGMi: flancs et rouge, f
- Pommard mousseux, gott AmerM
-Le plus graid assortiment da Liqua*
glus, w iskles, atc.
Absinthe Pernodv\mar Woon, J
^CONSERVES Iranaisea et amrlf
^coRfde Cuba, Aurora et Habanata.
G1?ARBT TES de toutes les fabriquas f^
*l PARFUMERIE et Cartea postale
Prix trl*mod<
P. P. Patri;
aS^-"
r
. w >iau sup. pour tables
> anglais pour matelas double largeur eto e'c.
r. imahles clients, vous qui voulez porter, peu de
plus beaux lis us qu'il soit possible de
....., .j ,|,.. ,,,...... f,~. , j-----------
liais, |a pi as beaux Iismis qu'il soit possible de
trouver sur celle pice, ne manqtei pas, avant
d'aller ailleurs, de passer cliez nou o l^meilleu.
cceuil voai est rserv.
La seule* peinture ne changent pas de coul ur
, ..
I
L'Organisation De La
Est Saine, Solide Et Ui
9
B9
fis
Sa-
Z6
Rhum Nectar
h\ N. Geljens
1140, "Rue du Magasin de l'Eut
117 Rue Borne VoK
820, Bae Courte.
Prpare:spcialement>Dur le cli.nal^d'Bail,
The Ghftftff B. Bief r'"' C
t
Cfo. Jeansme &
iTN tablissement Industriel 1
^ tin arbre: il prospre, non"!
par la puissance de ses racinei,
par la vitalit de ses branches.
La Maison Firestone dispobe del
fources de puissance. Penneinr*
cines dans la grande inaiio
branches s'tendent M loin. '
et vivaces.
iJans le monde entier les PjJ,u*' (
ont exerc une heureuse influes^
transports et partout ofl le 8"*l
rur des bandages de cacutco*'
appris a avoir confiance dan
Firestone. Vous aussi devr ^
votre voiture soit mnnie de P",3
marque: elle vous gsrantit
scwit et
Ajerls
v-
Le Maximum de KUomtref gf/1
L. Preetzman Agge"
Port-au-Princa
PNEUS
reetoi
110 Kue des Csars
Tlph an*
N'


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM