<%BANNER%>







PAGE 1

Lf MATIN

? ujtnu" rompr.m- >t •' SX r5dw ur •"'"V" !,„. t rt:r. laemou £• f„t mil. H "?£?"£!$ ru*'*' P ar le J bo1 -, *"''. 33t %  • SB C u*g citnit :r;''--r. • D immo-i. , || Fc e M 1' MoniP'Ul — HEMORRODES JUBOUTOIBM !• moHtrtl anllf-tmarrou nu. flourwinll mlinunll. ue heures enlre les deux quipes de Tort au l'nnce qui se termina pai ijbut contre 1 Voici la compositun des deux quipes : Kuuipedu Capilaine Lardo/o : But : Moudsir ; Arrire? : Cardo i > (Cap). MaUebram %  • i ternis Cator. Abraham, Maximilien A?4BU : Hyacinthe, Armand, B^r n dotte, Jan L)uis, Appolon. bquipe du Capitaine Archer : But Margion; Aniies: Anatir, Jourd.io ; Demis: Micluud.Cbipps, llereaux ; • vauts : K.ls Aim, Loi cou. Siint Cloud, Alldby, Archer \\ nsieur Mac 1 ilOh a arbitr la pa.tieU sati s liCtion de tout le m -ndo. 1 i" grande ovation lut tuile noi brillants quipiars aprs 1 m it h fcusuite, toujours sou, la Priai denced h joueur du Prsident de la Kpublique, fut jou un grand niiicti de to. n s en r Pquipedes |. illrul Ugendre Moiis avOM reu avec p.tt.sir en nos bureaux U visite de nuire ami Alfred Ug ndie, pres.diol du Tribunal .1 Appel aux GonaWM dont le Mjoal a la CapiUlC sera de cour te dure. Nous lui souhaitons la bien venue. P. P. c. Me Edmond de Leipinasse et sn liis, Me l'.ene tug. d* Lespi nasse nous ont f^it ce intitula grab'e p ai.-ir de nous rendre vi site en nos bureaux l occa-iiu de leur (.r^chaiu d j parl pour France pr le s|s Macoris. •Nous leur souhaitons bon v lya ge et uu heuieux s|our ur ceue bel.e terre de Krance. Dente tore Le Prsident NDN aux U\es Suivaot les dernires corn muuications .>e ut In toiu pond.nt aux Cayes h journt le i hei lieu du Upariernenl uu Sud. LE MATIN Le Pr.siknt liorno. aprs avon rtcu de non b.ets s persoonaliUs cavennes tll v is 1 au Htgitr! i onmiui.il, au UoyenduTnbunaldeFrim.ere lis'.ance el au iMf tLAI-IUS MI LU Il veut une rwpUon cl.armante organise par -NU aine Borno laquelle participa le monde cli.c el gani de la belle viUede-iCiyes. LE Soi llpondanl aux nombreuses soMicil t ons qu'il avait remues et auxquelles il ne pouvait sa drober, noue aiuiteLamollie lut applaudi chaleureusement par Taudnoire d'lite qui assista au magnifique concert dont le bn tice doit contribuer a l achvtment de la Gath raie. UtTULR DU FlltSIDEM lais, h s plus tilts iboiea doivent ncessainmiiit avoir une lin, et envisagent les lev rs de sa haute MiU non, M. Borno a LU dc mer les nouvellis invitations qui lui ont t | n s, 8(t n deuue r ga. ntr lac. paleceniaiulaind la journe. t'eal donc le mime jour dans lamatiue que le depait des Cayes ai ra lau. Comptabilit DU Conseil Communal DI?L% e Croix-des-Bouque! (.S/77 E) Voir fa .Vos. des 6, 7, S et 13 Avril i9% Recettes du 1er au 30 Juin IMl Ex. 1923-24 Balance en caisse au 30 Mai ivt* Chapitres Sections .... , Produit des patentes Impts locatifs ( imetire ^£ M an lis %  "-; Tares t^ jj Spectacles publics"", ^ Amendes de Simple police Droits de places aux mtrchfa Total G. 1 II 1 i 3 1 t 4 u .1 •i tt It IV 2 2 Le Receveur Communal, Tr 0. J ^^ RRE Vu : Le Magistrat Communal, U. L. UJMrEHK Chapities I Dpenses du 1er J 30JUIQ192V Sections Ex. 1923—t 111 IV IV V VI I t 3 t l 4 1 t 4 1 i IX Spcial Spcial m Appt?. du Magistral Communal G. %  > du Secrtaire Communal de I hoquelon Communal Subside lorgauiste paromiii Location Miison communale Appts. de l'Iionoger paroissial %  > i t o/o au II ceveur Communal Appts. Directeur cimetire Appts. du chel d'fcquipe Funrailles d un indigent Service de la Voierie hntret en cabroueer et mulet cornai I Kerme du mardi; aux bestiaux t Appts. des Krnpioyes aux be^liau^ 3 ibveutiori l'Kcole dd fi l'es de Turtl Appts et location Kcole Commun Location parc communal 3 Pay Uiau nettes Total G.' pfeap'db'ation : BactUat G'obaUs BaU06 en ia'ata au 30 Juin 192i Le Heceveur Communel, Tr. 0. Jx i*lRM Vu : Le Magistrat Corn nunal, G. L COMPEI ,1111,1 111 m:ii uo • — ""• „ 1 C rat tout simp'e, ffpBajj Ciyes et l'quipe de Port au Prui Equipe des Caves : Seul. G ierds Equipe de Port au l'nnce : Anton* et Itenold Saint Cyr. llsultal : 1er set gftgue parles frres Sant Oyr, G ; deuxime tel gagn par Pequipe des -ayes 8 3.La troisime manche lut nulle, les deux quipes ayant fait •> %  > e l payant pee pu continuer parce qu l fauait noir. Nous prsentons nos meil eurs comp'.iu ents au Prs.dent de 11 S. >. 11. Monfieur Andr i htval lier et au Prsident du Coroil athltique Monsieur Armand qui ont grce a leurs nergies, ollerl ce graat evenl sportif t la popula lion des Caves. Lamartine, • U Fontaine crit avec uu Luiii., moi, avec un linteau. U grave, je colore. • tl il 8|oata : t ses crit s un pr'.mcnt, Us miens peuvent selfacer •>. Succs d'un jeune compatible Nous somu-fK heuieux de l'aire pari MM lecteurs du succs obte uu par uoire compatriote, Mr Pros per 'lu ipbonte l 0e d u porn^e*, un .11 k uu tourne vis. Le propritaire de ces objets est iov.t les recamer. La Carrosserie SU Charles Situe au No. U56, Bue du Magasin de l'btal, • en lace d l'Usine G ace, se recommande toisles proprictaim de bugjys, de buss et d autos pour tous genres de rparations. Le propritaire, Mr Aith-ir Charles, aprfl une pratique de &OUZ4 ans, excute avec un rel goilt de l'art, les travaux coulis ses soins. Remerc'eraents Les familles Thbaud, Sjourn, Evremont Laine, Lutieu hibbert, Lon Cassaguol tl les autres pa_ rents et alls, rene.cient vivr. ment tous les amis qui leur ont tmoign Uni bympathi l occe>ion ue la perle cruelle qu ils ont .rouve en la p rsonne de leur tri rrgrelle : M\WiUERITETIIEB\LD dcde le z7 Mais 19i5; et les prient de croire leur reconnaissance. Recettes du 1er au 31 Juillet 1921 Balance en caisse au 30 Juin 1924 Chapitres Sections Il I Ex. 1923-21 G. 7 757 Ml Cimetire Marchs M Pans 4 Spectacles publics m i Amendes de simple police J m 3 des paves jy i Droi s de places aux marafl Total des rei elles Le Receveur Commune 1 Tr. O. JN PIE! Vu : Le Mugistrat Communa 1 G. L. CO Ex, (923i Gomp<|nie des Chemins de 1er de U l laine du Liul-de-Sc. MM les \clionnaires de la Com patrnie sont -".onvoqus en Assemble Gnrale otdiuaire.au bureau de la Compagnie, Port au Fri.ice lldili, le samedi I Mai 192:;,a 9 h, du matin. Ordre du jour : t. Lecture du procs-vrrbil de l'assemble prcdente. t. Uippoil du l 'oiiseil d\dminis lr .lion el pr e lalioudes comptes. 3. Elecliou du (. oaseil d'Adminis itio.i Chapitres Dpenses du 1er au 31 Juillet 192 4 Sections a l'Ecole Pu bliquedu htirde la ville dcGrsnds hapids i Mu hvn) ou un certificat lui u tic dlivr le 27 Mars der nier m.ur avoir a.hev d une mi nlir salhfaiii.nt les cours d llis Uire des Ktatl Lnis et de Uram msirj \ngliise. Co cen li • t lui a t remis da pi l'eiira • Hu'eau de l Adci felra.ion d Instruction Publique. Nous tnvovons nos meilleurs compiimvi.1-. I


PAGE 1

LE MATIN lloffson, Lucas & C, >nte en gros f en dtail nette marque toile ,| t g lectriques M en t n e en porcelaine \t% i hi mine et i f mrac, „ ••Victoria" faieoce I de toute? si rtes m I an bai ils 11 en caisses j maillfs I chause!l(s *up. et inf. olei maillt o H, fourchel es i n fer ui sa p. ej inl' M i nickels %  plais tu s en bois i en faience et et en mail ei L inpes pour bicyclettes Letnpea lectriques M a nchettas manche corne Manchettes manche boU Ouvre boite* 'Siegn-" IMquois Papier ( mballae Parfum de te ut es sortes spciale ment : Eau de Lavende Eau de Cologne •Johann Maria Farina" Po. ire Va'alline Souliers div. hommes A t'en m s Souliers de Tenus Services k ctf en laienCe et en porcelaine en B & 9 parties Service de toilette en faience Tasses caf i hires Verr s de toutes soi tes et de toutes grandeu? Verres en cristal Vin du Rhin, etc, etc. olombian Stearns h^p Company lin* jfc' steamer oButyctonva i ayariL, UAU Ulx^%ori le 11 a au? ctL e*t attenta c f oit aa-^iiace/ \JU i$ eduiiX Oui 6ip-3£ittiea; QMLWt. et $\,-M>OMM tepaUiatV rnint\o\ii jai <$ettt §oaot &W* et Jacnvct t\ XOMXV pour fe* p-JiU de ta Colombie. ^rt-au-f rirics te tS amt vpX> Gbara el ( % Agents. Agents Gsirijx Olefison huea^ Co D r Francis Les client*, et amis qui dsirent me voir me trouveront.comme p T le pase, au No 02 Avenue I. Peu de Chose. Messe de Requiem Mme Vva Annu'ysse Sylla et ses enfants inv ; tent les parents et amis une Messe de Ilequiem qui sera clbre Ste Anne le 24 Avril 6 hs. 1|3 en mmoire de leur regrett ANNULYSSK SYLLA dcd le 7 Avril L924. Le prsent avis tient lieu d'in vitatiun. THE TEXAS COMPANY J S Fne machine qui dfoie} js on maximum effort, ncessite une loile approprie.Facilez votre moteur en ous servant des Texa jomoVor Oils et remliissez toujours votre servoirde cette huile lonU'loile rouge vous "(tiquera que c'est ien^du Texaco motor il propre et de couurd'or The Texas Company IBoreau 1831 Rue du liai On demande l'n rei'eur pour diffrents trt M ux urgents. S'adresser au Journal Le Mati i >ac despcimens. Vous avez d ms >a Bouche 32 ohances de souffrir— I Tue seule mauvaise dent vous cause des douleurs atroces et TOUS prive de tout plaisir Prservez le mal aux dents en employant les Tubes et Eaux]de toilette chet Paul E. Al XI LA i Le Purgatif Idal ^ CHI la • Pilule*. D r Doua ut IV, /lui du Faubourg SttttOinli art P telle ti prendra, N* Dtoeiiuaot incc.n prparatlt, •lia M provoque |taaia i* a|oaL Supprimant la 4lt, •lia M Mille ft U malaae. Weil^ant pal ae rPO I" onambre, •H* BC CIUII iwm Strte 4c leinpi Plu attira qn ton lea ilmllelrea, fia *H par coa4e.eot, aoiaa chira. "OSE : nmaarivc, a a a pm % Ultllll, I PU" I Hajliac American S^lhng Agency lUSIl Ben T. Augusie Clairin H&SQ 2 c en venie partir du 6 avril -W25 9 aux prix suivants: Moins de 88 barriques, 0,45 or le gall n. 4 partir de 20 tarriques OAO or le galion. Mas Moulu La Maison Gharles H. r,a?ljens annonce au public i|b\lle vu ni d installer d*l machine* des plus mo dente* pour la prparalion du m*s ni ulu, laritie de mais, Heurs le mais pour \?6 enlanf, pour JJ* It-aux el desst ils. Us clients le l;t maison IrouTeronl ces produit! dans tous les dpAis. luire de tnl.une,il y a des condition! de laveur pei.dattt le'mois d'avril pour tout echaten groa ci par sac*. 8'?dresser directemeiJ u fabrique. A L MAISON On trouvera L. MwmMi 'mm ;Rwe du Quai, No 1617. Huile d'olive de table Marcel Alioth el tt. Bordeaux; en cbisses go<• 5 ioilep, llean Koi; Vins Rooge et Blanc supi-rirurs en bairiquo, dam barriques et cai-se> .1^ \i bout. harr.| agnt ( lu rles IleiMeek. Suer' jjrani.l et concise; Vin-e .1 cala? a Je 12 blet en barriques es. I 4 e steamer Hansen laissera ReW Orlans le 21 Uni courant directement pour Hati. le S|SU ,,a ,aisse,a eW Mans U 24 avril pour tous lejjporti^ Haitien. A. de Jatteis et Co t • %  ? % %  > CHLOR. -t, DEC .LITL l'H/'Il^i 8iROPd* DESCHIENS i'Hatnoglobin l>Mniteur du Bing. pmarlt Mf lllU n.*dlcU tndm on • u '.'-i i ^m-ui Admit • % %  • >•• Mpltatur dt Pmrtt. •1 QtMMI OKacHIBNt, t. n *ui irr. *!• .1 l'l'.rr.1a> Evitez la maladie Purifiez votre sang, •g FRUIT SALTDERIVATWE COMPOUND l ne ouillerre d'Knos Fruit Sait prise de grau I matin nettoie le sang, empeoiie la fievre et agit 00mme tonique. Lumire Eiactriqae ] lumire Electrique j A 3 centimes'jpar jour Procurez vous un (anal ou uno l.'impe tasolint' \u%  le (es lampe; sont porlati ves et peuvent tiM enplo yrs au salon, la chambre, ;i l'usine, au magasin, onfin partout, Catalogues sur demandeyj \\Kn)gro8 et en\\ dtail Qui u t i n Williams &C Vvi--vis de V H tel de france Port-au-Prince Procurez-vous de jolis cadeaux pour anniversaires, fianailles, [mariages et baptmes chez I FUSRue Bonne-Foi



PAGE 1

LS MATIN • %  • >' • ••• %  La maison 11. S1LVEIU Ceux qui n'ont pas encore vu les jolis articles i* linesse jue vient de recevoir La Maison Sil^eia doivent, dans leur intrt, s'empresser de passer i relie maison, car nul part ils ne peuvent trouver d'aussi beaux articles ides prix si raisonnables: Hos articles sont vrainu ni de toute beaut et di* traicheur et nos prix dclictii toute concurrence. Crp6 (!' Chine couleurs assorties " extra suprieur marocain carreaux Soirie carreaux pour robes et chemises TricotiiH", de soie barres llatine voile carreaux Yoilestiissc brod (jrpon franais barrrs et carrea x D n jonal noir sup. *'>imir anglais nouveaut Sergr bleu anglais suprieur Pealmbeaeli anglais le toutes beauts Alpaga noir Huprieur Satin Chine pour tailleurs Kaki blanc suprieur Kaki jaune anglais suprieur iluck union blanc anglais "nouveaut)" Dl'ill union blanc anglais Tliss>r japonais pour chemise '.'hommes et robjs', Reps de soie barres couleur pour chemises A Uol'unies et robos nouveauts, lia pli s te fine pour chemises Peroale fine pour lingerie Calicot percale pour Zphyr anglais pour chemises extra sup Organdi suisse uni et couleur lias i\ jours demi-soie Chaussettes cossaises pour enfants French l-risky, der:iicr e nouveaut l*oi I %  ii fleura |pour robes Tussor blanc L-imbrie hltinc Voiles cou'eur a barres Shirting blanc suprieur Bas dentelles lias soie brodie Ha* fil brod Lotions •! ivert*"luIJe i our premire Communion Couvertures blanche et couleur suprieur Blindes brodes Madera pour chemises et jupes \oile blanc a barres et mouches iUtine blanche Gabardine blanche barres et unie Crpon blanc et couleur a jours Voiie hianc et couleur uni Chemisettes allemandes suprieur Brabant noir anglais 1 mil. il ion toile 'crue Serviettes de toilettes blanches couleur '* damasses blanches pour fa mille > Nappe couleurs Petites serviettes blanches damasses Organdi • blanc & couleur barres & | carreaux. Lainage couleur anglais sup pour jupes Madras a barres de soie pour chemises li „„ nss Satinette Foulard pour ro bes l'eignes franais & ame.icains Molleton? b ancs & couleurs sup l'opliu de soie uni blanc A erAm. .„ &f Lasnniian.|lais sup Crpon brode franais lapis eue blanc sup. pou r tables Damasse anglais pour matelas double largeur etc etc. Aimables clients, vou qui voulez porter, peu de Irais, les plus beaux tissus qu'il soit possible de trouver sur cette place, ne manquez pas, avant daller ailleurs, de passer chez nou'o le meilleu. •cet uil vous est rserv. N. et A. Acra GrandSRuc ct des Caves de Bordeaux et boa V outz-\ous vous r.abill r avec lgance, march. Adressez •'ous la Maison N. A. .WIA Dont la devise est de ventre petit bnfice pour vendre beaucoi p Dans son pei .onnel, la maison compte un matre tailleur italien sorti d'un tablissement de premier ordre d'Italie Elle est en mesure de fournir des camplet* to rt faits et sur mesure, en cheviote, diagmale, palm beach drlllblano et couleur, coupous d Casimir paur Dan talonsKtoffes pour gilets. Bonneterie r.nemises de jour et de nuit, au flout di j client* — Cols et manchettes dernires crations. C T >ms si Pyjamas. Cettemiisonconst fur une tnvjna i >n et le meilleur aocueil est rserv tous ceux qui d sirent par une visite tre dfis sur la valeur des travaux fournis. T'vut costume command et qui ne rpond pas au gciH iu client est repris. On parle franais, anglais, espagnol et italien ._ %  J —— . Madame Emile BRI lue des: Miracles en lace de l'Imprimerie' h\\ Tour lairt'place d'autres rticlenous avons rduite rablement les pr \ de beauccup de u an Lan lises ei sutt (toiles de soie Nous VJ ne n 8 de recevoir dt 1res jolis r. de ux pour u, (t baptme, T les Apollos Ceci n'est pas lire Car jde la Rclame je ne sais pas]en]falre Cependant si vous passez du c ">t du Kureau de l'.Vdministratloi postale, la Griud'Kcej Rentrez la Cordonnerie^ Ernest Camille A la Conscienc • ;* Vous verrez que lss chaussures que ce eoit su ci amande ou nausont faites a 'ae |c;it, soins et solidit, par os t|U9 le ouvriers qui les oont actionnent et lis matriaux qui y sont em;> oyf rpondent et Justifient le titre de la maison Den.andez visiter les magai de Utel : Vins des meilleurs crus de Bordeaux, par ques, dainejaniies, gallons et ;|iar bouteilles. les \iiis Ueciiateaiix, vous trouverez le i lus choix, pjur les qualits et pour l'ge VINS t ITALIE A D'ESPAGNt. VrNJDE BOUmiuG>ti(blauca et ro-ges c i fuiumard mousseux,'golt ^mricail J Le plus gra il assortiment ds Liqueurs, gios. wlskies, etc. Absinthe Pernod, Anoer Picon, Varmoui ," CONSERVES franaises et amricaines mentarrlver. ClUfeRFS


PAGE 1

DIRECTEUR PROPRIETAIRE 1MPR1MEIR Clmenl Mujloire • B01&VERNA 1368, Rue Amricaine NUMEF.J 20 CENTIMES Quotidien TLPHONE If* 242 On les connat les impuissants qui pissent leur temps a tout critiquer et qui seraient bien era li .nasses eux-mmes si on leur donnait cm | minutes l tenir, I eux ou leurs amis, la queue de la pole. Gustave Herr lflme ANNEE M 6480 PORT-AU-PRINCE (HATI > MERCREDI 15 AVttlL IWrt retraite des hommes la Cathdrale ( El CoBmuoioo ) i ne mangez la chair l'Homme et si vous I ion sang, vous n'aurez lin vous ijui mange [boit mon sang a la et moi je le resilidernierjou*. G r 1 vraiment nourriliang lu eu va ge. Qui chair et hoit mon len moi et roci en i paroles dites un an %  ort, Notre Seigneur annonce FEuclial Juifs l'ont tellement u'ils se scandalisent et it comment et itil nous donner sa ager? Comment ? pdorable que nous ne '.pas. ~ui'ie* appapain et du vin nous %  prsencp d'un Dieu, lqui est noire aliment: • loi, le plus grand ou Hre qui continu la et qui lait de noire i compagnon d'exil nie ternelle, ut cet homme peut-il tt u cliair roan-_ Cne, Jsus dH l'Evangile, ren. et la rompit, et le Apo:res, disant on cori>s qui est a tous, laites ceci en | de moiiEt avant pris \*mtaL pe, il la h en burent New dit: fCfe'tst S, feiaof de la nouvelle fui era rpandu pour i nombre i. K kM dchirer l'l> m bi3o il faut adorer MVW tyaDI , par iys, luim me et gjMft la Messe et fi? ?S? ,ique con,i [£ Aptres et leuis Sy, ln wneDscm. lil?.* lie luigot foi aux paroles [ %  lumineuses du Sou "".ne arez pas tonJ'arque Luther lui jetait la suprmatdi!S dlS80 i ub ''t du Jwjehgion ne pouvait T*2 Clamer que mots Ceci est mon lft Pouv 1€nl ij wlllUer "que j a preencfl j• f t non une iru. Sn5 U /y rabo 'eDe ;* ^s ordres n'ont JS\ v* rm nom, i Tec 'es enlantsdes J,J" 1 'ous ces beaux rlm 8 Eg ,ises 0l1 le tlaMS*' si c e i. -'ce du D.r U qu i P& ,e8 nt comme Ion dl V 'tonnante In v 1T h uveur I"' 1 r ,TdI descendu du fesaras ce relle sans laquelle nos relises ne seraient plus ce qu'elles sont : l'habitacle du Verbe incarn, nous avons donc I iv angile, dpt sacr de l'enseignement de N S dont l'Eglise est l'hritire et la gardienne. Ds lors, puisque nous ne pouvons pas dchirer les pages de I Evangile, il nous faut conformer notre vie avec nos croyances, couter les leons de cet Evangile, et remplir les de yoirs que ntre croyance nous impose. Et l'un de ces devoirs formels est de communier. U nous faut comiLunier. N.-S. nous le demande. L'Eglise nous en lut uo prcepte annuel, nos propres besoins le rclament Le chrtien qui ne se fait pas le devoir de communier au moins une fois l'an, de faire ses Pques, est comme le socitaire qui ne remplit pas ses obligations de membre, car l'Eglise est une Socit rgie par des statuts ; ce clrtien-l est un mauvais socitaire. il manque en outre ses devoirs envers .ceux qui l'entourent, une mre, une pouse qui attendent de lui l'accomplissement de ce devoir imprieux. II refroidit des amis qui, sans cela auraient t encourags obir aux prescriptions de la loi de Dieu. Il dconcerte les enfants qui gardent le souvenir de l'abstention de ses parents et qui — plus tard — n'auront point de scrupules pour dserter eux aussi la Table Sainte. Vem i donc tous ce batf quel. Tous nous en avons be: soin. L, la Table de communion, non trouverons l'aliment qui nous soutiendra dans les luttes, les tentations, les ditticull8. Tous nous y trouverons les consolations qui nous sont ncessaires-c Venez moi, vous tous nui et s chargs et je vous consolerai . Celte promesse ineffable du Seigneur se ralise dans la communion, la communion qui tant la rencontre de Dieu avec l'homme , selon une dfinition d'un Docteur de l'Eglise et encore tant i le baiser mutuel de l'me et de .Notre Seigneur la compntra lion du Crateur avec la crature, doit ncessairement combler nos mes. C'est dans la communion que le prtre trouve le secret de triompher des combats souvent pnibles du saint ministre. Communiez donc cette anne ei plus souvent encore si c'est possible. L'exprience a enseign que plus d une ne doit la sainte ommun.on d'tre [sortie de la lange du pch, plus d'une me puise dans l'Eucharistie la vertu de ne pas tomber dans les vices qui empoisonnent la jeunesse. La Communion garde l'innocence ou la res itie et conserve en nous le gerun de la rsur rection, promesse consolante formellement f^ite par Celui qui est la vie et qui est venu ur la terre pour que nous ayons cette vie en nous. Faites vos Pques et communiez plus souvent, chaque mois, sic est possible, afin que lorsque viend-a l'heure Je ?ARoniA, noupuissions recevoir facile rrent ce Pain dfs voyag'i'p ce Viatique qui,de?cendu du Ciel, nous permet d y aller nous-mmes, avec certitude et s ns crainte. Nos routes Le% Nouvelles roula D'aprs nos renseignements, la Direction des Travaux Publia va ucessaautant amliorer les roule* de Balion 4 Ranquitie, Je FortLibert Veillera, Je OuioamhHie Mont Organis. Je Vallire 4 Carice. Par ailleurs, les routes Je Haies a Rival Ju II ut du u Dpartement Jes l'iavsux Publics. 'lu Bulkliii 'I-la I,IIIIH/:III'' Le nouveau gala de l'Amicale A en juger par le bon entrain que mettent les acteurs dans les rptit ons Je la spirituelle revue montmartroise tt la Jsopilaote c itnJie, I -eu la mece Je Mil me*, il est cerhvn que le public s'amusera 4 cmpnguie et de contribuer la r lisation de l'u>uvre minemment utile qu'eut la bibliothque Je l'Amicale du Lyce Ption doal le coq .eltdifice n'a'tend plus que les livres ins traclil's pour ouv.ir ses portes 4 rotre jeunessp laborieuse. Varits Borras & Navarro jRue du Magasin de VEM lu Fal>ri*jue de Iosa(|u<'s .•: l'iionneur d'offrir lei %  rvicfif aux Inijt'iiieuts orcliffet te,paHiculien * la C 'piUfe et de la Provint" pour reicotion dm travaux en carreaux moiaiques d<* toute beaut* vi de doseins vari's.hlocs en pimeol,<)r.inil,pic iv artifroreife, balustrades,dcorationi, truviux aa chu 'i*rei (omlies, caveaoi, etc. |>iix nioili'u'aFaites nom me i it ,l; inetltear accueil vous est '•('serve?. pour les conditions de vent*' s'adresser Monsieur LOPE RIVEIU, en lace de In Poste. Borras Navarro ce soir Nouvelles Etrangres La te Par Cable ^Entre : 50 ots -i ;V£NDED1 Les Mystres de New-York 4er. 5a et (e pisodes Entre : 0,50 Eug. LE BOSSE & o AgeocsRprisentalioas PORT-AU*PRWCE agents gnraux de : Hecker Jonea JeAvell Millier, &C.c Farines Ilutjariaii 0 0— B oule Rouge.etc The Borne Insurance Company^ NEW-YOP.C Assu rance con tre l'incendie Diamond latch Co Allumettes i Safe Home i D. ,S, Rubber fcport Company Souliers lie ds. Chas F. Vattlage H'JSon Poi ssons sals en tous g enres Manufactures Life Ins'ce £y Vssuranoe sur la rie, jiiilliou Frres An Vins & Champagne Bordeaux p h, Heyma i COPEMIAGLT Beurre Danois, tromage et conser ves alimentaires W. S. latliews ^ Son Tabacs jaunes et noi rs. La Nationale Sans Rival Cigarettes Chantecic* m Envols de denres, |m nouvelle phase de la crise ministrielle en France "i. MllriabJ a expos M. Doumergue de midi midi KO le rsultai Je ses enlietien? de la matine reconnaissant la ncessit du vote rapide de la rgularisation de la circulation fiduciaire. L'an cien prsident Ju conseil estime que la constitution d'un cabinet provisoire et dilticilement ralisa ble. Au cours Je leurs conversa lions avec Mr BrianJ.MM. de Mon zie et Kobipau ont insist pour la constitution immdiate J'un cabi net provisoire charg tsclusive ment Je rlgulari er la situation Je la circulai ion fiduciaire. M. Kriand a ex|>e dans la soi re 4M. Doumergue le rsultat de ses dmarche^ de i'aprs midi. In certain nombre de parlemen (aires radicaux ont innisl de nou veau auprs Je M. Painlev qu'ils voudraient voir revenir sur son re lus de couslituer un cabiaet. Ils ojt reprsent qu un esbinst doit il serait le rhel avec M. Ilerriot aux allairctrangres rencontre rait un accueil favorable Je la part de la majol. Entr la Fiance et la Chine ll.M >• <>n mande de source chinoise que le diflrend entre la France et la Chine au sujet Jes moJalils de paiement la France de l'indemnit des Boxers vient d'tre rgl. Le cabinet sur ins truciioQB Je Tuan Chi Jui.chef du gouvernement provisoire, s'est Je cid 4 agir hier soir et des accoi Js crits ont t prpars par le mi nistre des finance* il la lgation de France. Commentaires Iranais propos des re manques du Prsident Coolidjje re lalivement la chute de 1. Herriot WASHINGTONL'ambassade de Fiance a pris note de l'impres sion cause dans la presse franai se par les remarques du nfltidi ut Coolidge au sujet de la dmission de M.Herriot afin d'apaiser les cri tiques.Les termes mmes employs par le prsident ont t cab's au m nistre Jes aflaires trangres. L'ambassade n'avait pas jug n ceaeaire d'avertir l'poque le gou veruement TraLais ayant jug que les remarques ne prsentaient rien d'anormal. Daab le milieux diplomatiques ou est J'uvisque les critiques souleves en France sont Jes 4 une interprtation er rooe ce qu'on avait voulu Jire 4 la Maison Blanche c'est que le gouvernement Herriot pouvait s'en orguellir ajuste li re de la part qu il avait pri-o au rglement de la question d.:n rparations. La IftUOQ B'anche n'a fait paratre MHS* dclaration ofOoielte cou c^manl la politique intrieure nu France. Ters le ple nord rALMOLTHGrefir Algsrson et les homm-s qui l'accomp ni ront dans son voyage d> |ira tioa au p6!e Nord le moi p o cliain se sont embarqus sur le petit vapeur u Leland pour Livrpool d'o l'expdition pi tira. Le dernier raid ver* le ple er ffieetuavec un petit dm^. bis ; Algarson emporte avec lui trente tonnes de cyl nJres contenant .1 ga/ pour gonQcr l'aronel. Algarisson, de la Colombie Lri lanniiiup.. a rcemment dclar qie l'expdition tait purement britannique et que son lut tait Je b tire l'explorateur norvgien Amundsendan 11 course anenue au pi^le. Nouvelles Diverses ALTA ( Cle d'Or )—Aprs un dimanche bien rempli, le Prince de Galles r sise A UM runio du conseil lgislatif ; un membre indigne de cette assemble 8((U hait la bienvenue au prince et *ajEi! iwmmm4 *i* JFKI.-SALEH La dlg.Hon Isralite se rendra auprs de M Amery, secrtaire colonial britati nique, 4 son arrive 4 J rusaletn la semaue prochaine pour deman der de maintenir Sir Krben ta m-v\ comme Haut commissaire en Palestine. A U ""i,x f )N La *ur Su prme a t charge d'arbitrer la question des prrogatives constitu tionnelles du congrs el du prsi d nt en ce qui cncernele renvoi des lODCtionnaires nomms par la prsident. v Les cours tl \vril NEW VOHK.^Sterling 4. : P^KISDo'lar' "' {M Sterling M3 J BBBBBBBBBBBBBIBBI


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06400
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, April 15, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06400

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PROPRIETAIRE
1MPR1MEIR
Clmenl Mujloire
B01&VERNA
1368, Rue Amricaine
NUMEF.J 20 CENTIMES
Quotidien
TLPHONE If* 242
On les connat les impuissants
qui pissent leur temps a tout
critiquer et qui seraient bien era
li .nasses eux-mmes si on leur
donnait cm | minutes l tenir, I
eux ou leurs amis, la queue
de la pole. Gustave Herr
lflme ANNEE M 6480
PORT-AU-PRINCE (HATI >
MERCREDI 15 AVttlL IWrt
retraite des hommes
la Cathdrale
( El CoBmuoioo )
i ne mangez la chair
l'Homme et si vous
I ion sang, vous n'aurez
lin vous ijui mange
[boit mon sang a la
et moi je le res-
ilidernierjou*. G r
' 1 vraiment nourri-
liang lu eu va ge. Qui
chair et hoit mon
len moi et roci en
i paroles dites un an
ort, Notre Seigneur
annonce FEuclia-
l Juifs l'ont tellement
u'ils se scandalisent et
it comment et
itil nous donner sa
ager? Comment ?
pdorable que nous ne
'.pas. ~ui'ie* appa-
pain et du vin nous
prsencp d'un Dieu,
lqui est noire aliment:
loi, le plus grand ou
Hre qui continu la
et qui lait de noire
i compagnon d'exil
nie ternelle,
ut cet homme peut-il
tt u cliair roan-
- -_ Cne, Jsus
dH l'Evangile, ren-
. et la rompit, et le
Apo:res, disant
* on cori>s qui est
a tous, laites ceci en
| de moiiEt avant pris
\*mtaL pe, il la
h en burent
. New dit: fCfe'tst
S, feiaof de la nouvelle
fui era rpandu pour
i nombre i.
K kM dchirer l'l> "
m bi3o il faut adorer
mVW tyaDI ,
par iys, luim me et
gjMft la Messe et
fi? ?S?,ique' con,i-
[ Aptres et leuis
Sy,lnwneDscm.
lil?.* lie lui-
got foi aux paroles
[lumineuses du Sou
"".ne arez pas ton-
J'arque Luther lui-
jetait la suprma-
tdi!S dlS80iub''t du
Jwjehgion ne pouvait
T*2 Clamer que
mots Ceci est mon
lft Pouv1nl ijwlllUer
"que ja preencfl
j- f t non une iru.
Sn5 U/yrabo'e- De
;* ^s ordres n'ont
JS\ v*rm nom,
,iTec 'es enlantsdes
J,J"1 'ous ces beaux
rlm8 Eg.,ises 0l1 le
tlaMS*' si ce
i. -'ce du D.rU qui
P&,e8nt comme
Ion dlV 'tonnante
In v1T" huveur I"'1
r ,TdI descendu du
fesaras
ce relle sans laquelle nos reli-
ses ne seraient plus ce qu'elles
sont : l'habitacle du Verbe in-
carn, nous avons donc I iv an-
gile, dpt sacr de l'enseigne-
ment de N S dont l'Eglise est
l'hritire et la gardienne.
Ds lors, puisque nous ne
pouvons pas dchirer les pages
de I Evangile, il nous faut con-
former notre vie avec nos cro-
yances, couter les leons de
cet Evangile, et remplir les de
yoirs que ntre croyance nous
impose. Et l'un de ces devoirs
formels est de communier. U
nous faut comiLunier. N.-S.
nous le demande. L'Eglise nous
en lut uo prcepte annuel, nos
propres besoins le rclament
Le chrtien qui ne se fait pas
le devoir de communier au
moins une fois l'an, de faire ses
Pques, est comme le socitaire
qui ne remplit pas ses obliga-
tions de membre, car l'Eglise
est une Socit rgie par des
statuts ; ce clrtien-l est un
mauvais socitaire.
il manque en outre ses de-
voirs envers .ceux qui l'entou-
rent, une mre, une pouse
qui attendent de lui l'accom-
plissement de ce devoir imp-
rieux. II refroidit des amis qui,
sans cela auraient t encoura-
gs obir aux prescriptions
de la loi de Dieu.
Il dconcerte les enfants qui
gardent le souvenir de l'absten-
tion de ses parents et qui
plus tard n'auront point de
scrupules pour dserter eux
aussi la Table Sainte.
Vem i donc tous ce batf
quel. Tous nous en avons be:
soin. L, la Table de commu-
nion, non trouverons l'aliment
qui nous soutiendra dans les
luttes, les tentations, les ditti-
cull8. Tous nous y trouverons
les consolations qui nous sont
ncessaires-c Venez moi, vous
tous nui et s chargs et je vous
consolerai . Celte promesse
ineffable du Seigneur se ralise
dans la communion, la com-
munion qui tant la rencon-
tre de Dieu avec l'homme , se-
lon une dfinition d'un Docteur
de l'Eglise et encore tant i le
baiser mutuel de l'me et de
.Notre Seigneur la compn-
tra lion du Crateur avec la cra-
ture, doit ncessairement com-
bler nos mes.
C'est dans la communion que
le prtre trouve le secret de
triompher des combats souvent
pnibles du saint ministre.
Communiez donc cette anne
ei plus souvent encore si c'est
possible.
L'exprience a enseign que
plus d une ne doit la sainte
ommun.on d'tre [sortie de la
lange du pch, plus d'une me
puise dans l'Eucharistie la vertu
de ne pas tomber dans les vices
qui empoisonnent la jeunesse.
La Communion garde l'inno-
cence ou la res itie et conserve
en nous le gerun de la rsur
rection, promesse consolante
formellement f^ite par Celui
qui est la vie et qui est venu
ur la terre pour que nous ayons
cette vie en nous.
Faites vos Pques et com-
muniez plus souvent, chaque
mois, sic est possible, afin que
lorsque viend-a l'heure Je ?A-
RoniA, nou- puissions recevoir
facile rrent ce Pain dfs voya-
g'i'p ce Viatique qui,de?cendu
du Ciel, nous permet d y aller
nous-mmes, avec certitude et
s ns crainte.
Nos routes
Le% Nouvelles roula
D'aprs nos renseignements, la
Direction des Travaux Publia va
ucessaautant amliorer les roule*
de Balion 4 Ranquitie, Je Fort-
Libert Veillera, Je Ouioamh-
Hie Mont Organis. Je Vallire
4 Carice.
Par ailleurs, les routes Je Haies
a Rival Ju II ut du Je Baveux au Hugo, J* Plaisan-
ce 4 Pilule vont re renJues auto*
mobilisables
Inutile Je Jire que ce* diiTren-
les mesures (droit beaucoup Ja
bien nos popuhlions.
Tous no compliment* la Di
rection d;s Travaux Publiai.
(in liailci bases
Roifes Gnnives Terre Neuve
Les Travaux Pub'Va ont entre
prii la conslructim Je la roule
vers Terre Sauva, Ls travaux se.
ront J'une grande dilli, ult. Aussi
suggerons-oous aux T. I. d'lu-
dier le Irac par Bassin qui est
d un accs plus facile. Terre If a -
ve est un site charmant qui gagne
rail 4 tre accessible, surtout avec
le grand avantage de ses sources
chaudes d'un effet thrapeutique
si bienfaisant, ce bres depuis au
temps Je la colonie.
("If l'irliboiiilr)
Lm routes Ju Sud
Beaux et bons travaux sur la
route de Miragone aux Cave*.
Bienl.J ce sera un charme de se
renJre de Port-au-Prince aux Ci-
yes.avec la perspective de trouver,
au bout de i liemins, la p'u< i r.i
rieuse et lapis accueil ant d
villes d'H.iin. in bon point > u
Dpartement Jes l'iavsux Publics.
'lu Bulkliii 'I-- la I,Iiiih/:iii''
Le nouveau gala
de l'Amicale
A en juger par le bon entrain
que mettent les acteurs dans les
rptit ons Je la spirituelle revue
montmartroise tt la Jsopilaote
c itnJie,I-eu la mece Je Mil me*,
il est cerhvn que le public s'amu-
sera 4 c soir au ga'a thtral qui sera re-
donn 4 Parisiens au protil de
l'Amicale du Lyce Plion.
L'entre gnrale tant deux
gourdes, une double occasion sof*
tre i nos lecteurs Je pas^er Jeux
heures en agrable c >mpnguie et
de contribuer la r lisation de
l'u>uvre minemment utile qu'eut
la bibliothque Je l'Amicale du
Lyce Ption doal le coq .eltdifice
n'a'tend plus que les livres ins
traclil's pour ouv.ir ses portes 4
rotre jeunessp laborieuse.
Varits
Borras & Navarro
jRue du Magasin de VEM
lu Fal>ri*jue de Iosa(|u<'s .: l'iionneur d'offrir lei
rvicfif aux Inijt'iiieuts orcliffet te,paHiculien * la
C 'piUfe et de la Provint" pour reicotion dm travaux
en carreaux moiaiques d<* toute beaut* vi de do-
seins vari's.hlocs en pimeol,<)r.inil,pic iv artifroreife,
balustrades,dcorationi, truviux aa chu 'i*rei (omlies,
caveaoi, etc.
|>iix nioili'u'a- Faites nom me i it ,l; inetltear
accueil vous est '('serve?.
pour les conditions de vent*' s'adresser Monsieur
LOPE RIVEIU, en lace de In Poste.
Borras Navarro
ce soir Nouvelles Etrangres
La te
Par Cable
^Entre : 50 ots
-i
;VNDED1 ,
Les Mystres
de New-York
4er. 5a et (e pisodes
Entre : 0,50
Eug. LE BOSSE & o
Ageocs- Rprisentalioas
PORT-AU*PRWCE
agents gnraux de :
Hecker Jonea JeAvell Millier, &C.c
Farines Ilutjariaii 0 0 Boule Rouge.etc .
The Borne Insurance Company^
NEW-YOP.C
Assurance contre l'incendie
Diamond latch Co
Allumettes i Safe Home i
D. ,S, Rubber fcport Company
Souliers lieds.
Chas F. Vattlage H'JSon
Poissons sals en tous genres
Manufactures Life Ins'ce y
Vssuranoe sur la rie,
jiiilliou Frres An
Vins & Champagne Bordeaux
ph, Heyma i
COPEMIAGLT
Beurre Danois, tromage et conserves alimentaires
W. S. latliews ^ Son
Tabacs jaunes et noirs.
La Nationale
Sans Rival
Cigarettes Chantecic*
m Envols de denres,
|m nouvelle phase de la
crise ministrielle
en France
! "i. M- llriabJ a expos
M. Doumergue de midi midi KO
le rsultai Je ses enlietien? de la
matine reconnaissant la ncessit
du vote rapide de la rgularisation
de la circulation fiduciaire. L'an
cien prsident Ju conseil estime
que la constitution d'un cabinet
provisoire et dilticilement ralisa
ble. Au cours Je leurs conversa
lions avec Mr BrianJ.MM. de Mon
zie et Kobipau ont insist pour la
constitution immdiate J'un cabi
net provisoire charg tsclusive
ment Je rlgulari er la situation Je
la circulai ion fiduciaire.
M. Kriand a ex|>e dans la soi
re 4M. Doumergue le rsultat
de ses dmarche^ de i'aprs midi.
In certain nombre de parlemen
(aires radicaux ont innisl de nou
veau auprs Je M. Painlev qu'ils
voudraient voir revenir sur son re
lus de couslituer un cabiaet. Ils
ojt reprsent qu un esbinst doit
il serait le rhel avec M. Ilerriot
aux allairc- trangres rencontre
rait un accueil favorable Je la
part de la majol.
Entr la Fiance et la Chine
ll.M > <>n mande de source
chinoise que le diflrend entre la
France et la Chine au sujet Jes
moJalils de paiement la France
de l'indemnit des Boxers vient
d'tre rgl. Le cabinet sur ins
truciioQB Je Tuan Chi Jui.chef du
gouvernement provisoire, s'est Je
cid 4 agir hier soir et des accoi Js
crits ont t prpars par le mi
nistre des finance* il la lgation
de France.
Commentaires Iranais
propos des re manques
du Prsident Coolidjje re
lalivement la chute de
1. Herriot
WASHINGTON- L'ambassade
de Fiance a pris note de l'impres
sion cause dans la presse franai
se par les remarques du nfltidi ut
Coolidge au sujet de la dmission
de M.Herriot afin d'apaiser les cri
tiques.Les termes mmes employs
par le prsident ont t cab's au
m nistre Jes aflaires trangres.
L'ambassade n'avait pas jug n
ceaeaire d'avertir l'poque le gou
veruement TraLais ayant jug
que les remarques ne prsentaient
rien d'anormal. Daab le milieux
diplomatiques ou est J'uvis- que
les critiques souleves en France
sont Jes 4 une interprtation er
rooe ce qu'on avait voulu Jire
4 la Maison Blanche c'est que le
gouvernement Herriot pouvait s'en
orguellir ajuste li re de la part
qu il avait pri-o au rglement de
la question d.:n rparations. La
IftUOQ B'anche n'a fait paratre
MHS* dclaration ofOoielte cou
c^manl la politique intrieure nu
France.
Ters le ple nord
rALMOLTH- Grefir Algsrson
et les homm-s qui l'accomp ni
ront dans son voyage d> |ira
tioa au p6!e Nord le moi p o
cliain se sont embarqus sur le
petit vapeur u Leland pour Li-
vrpool d'o l'expdition pi tira.
Le dernier raid ver* le ple er
ffieetuavec un petit dm^. bis ;
Algarson emporte avec lui trente
tonnes de cyl nJres contenant .1 ,
ga/ pour gonQcr l'aronel.
Algarisson, de la Colombie Lri
lanniiiup.. a rcemment dclar
qie l'expdition tait purement
britannique et que son lut tait
Je b tire l'explorateur norvgien
Amundsendan 11 course anenue
au pi^le.
Nouvelles Diverses
ALTA ( Cle d'Or )Aprs un
dimanche bien rempli, le Prince
de Galles r sise A UM runio
du conseil lgislatif ; un membre
indigne de cette assemble 8((U
hait la bienvenue au prince et
*ajEi!iwmmm4*i*
JFKI.-SALEH La dlg.Hon
Isralite se rendra auprs de M
Amery, secrtaire colonial britati
nique, 4 son arrive 4 J rusaletn
la semaue prochaine pour deman
der de maintenir Sir Krben ta
m-v\ comme Haut commissaire
en Palestine.
AU""i,x,f)N- La *ur Su
prme a t charge d'arbitrer la
question des prrogatives constitu
tionnelles du congrs el du prsi
d nt en ce qui cncernele renvoi
des lODCtionnaires nomms par la
prsident. v
Les cours
tl \vril
NEW VOHK.^Sterling 4.:
P^KIS- Do'lar' "' {M
Sterling M3 J
bbbbbbbbbbbbbIbbI


Lf MATIN
le seul luisant
Eoon-je cl nrtlole nrl;ln.
vUe'\A: -nd'cllo tl 1 En'IrtU
Supy.vi.e l Haaon-ol,
EmpLhele=**-bbonpolnt.
Bgmarisc ibr rmor.te Ues lormv
JL
b*ttf ^hysiologiq ie
la rducation lonctionnello oo
l'intestin
5Tm

CcEsl.ipa.tion
Entrite
Vertiges
Hmorrodes
Dyspepsie
Migraines
f.t.DI Otiwlln. 'rV',^
.-A
w
"s^
^JA
v~
. si no MMr *'
.., ,n wi'IM chagut >?
ujtnu" rompr.m- >t '
SX r5dw "ur "'"V"
!,. ,t rt:r. laemou
ft mil. H "??"!$
ru*'*' Par le J"bo1-, *"''.
33t SB C u*g
citnit :r;''--r.
D immo-i.
, || Fc e M 1' MoniP'Ul
HEMORRODES
JUBOUTOIBM !
moHtrtl anllf-tmarrou

nu.
flourwinll
mlinunll. U ta** V." c.. *........t- nim*m***-_
UeStSrt i """"-""
t[trrnfi
EXTRAITS BlLIAIBI-8
Uu doctrur .Wonrt cih-
lar irnl ll icncl.oni au
MM
Urq,* aillant Consiqnatahe
.* p
La logique
des opposants
Los adversaires du gouverne
ment dans I- ur verbiage emploient
quelques luis des arguments qu I
e.t ton de signaler en les souli
goant. Oest ainsi qu apprenant
le voyage dg Mr lorno qu'il disent
impopulaire, deux .oulrres ont
re aie que le Prsident a tisUivi
par destMfldtl de raras depuis
Auuin [uaqu'aux porUtdn Caves.
Ceci s'il est vrai, ne p ml de
noalrer qu'un chose, que le suc
ces de Mi Borne a t trs grand,
car, comment expliquer ctt enlhou
siasmu qui anime des centaine*
d individus au point que sans s en
dpercevuir, ils banchiteent pdos
tramant nombw le lieues allgre
au ni .' y
No? confrrs voudraient ils
nous expliquer les raUonn de
prodige .'..
i,a m Spiti^
(( La Fontaine cru an burin;
oi, avec un pinceau. Il grave, je
colore .
- Ripliqun-mof, demandait un
jour 1 egouv Laniaitiiu-, un laii
ineic i.i.ie. J'aime galement Ici
vers le La 1'. nlaine tt les Vtrei
j-ui une gale raciula ''s appren
die, uu rgal plaiair me Us rep.
ter ; m.ib, M bout de kisSM,j
niieaccrj tes vers de be ptOJaiue
et je ue sais plus les vires. Pui-
.Vo s i.iihhom avec pktttir U
peut eompe-rendu qw nousde
mus I antabUili d'un ami r.-
nnmmi revrim '1rs Gau S, et
reiulifavxparliei de footbaU et
de hnnijouos lun tnch9 der-
nier : ..
Dimanche aprs midi a eu lieu
au Cay une grande manifesta
ton sportive pour lter, sous la
rsidence d lionneur du Prsi-
dent de la Republique, le vingt-
cinquime anniversaire de lintro
duction des sports dans cette ville.
Une brillante partie de Koot-
Bill tut i >ue heures enlre les
deux quipes de Tort au l'nnce
qui se termina pai ijbut contre 1
Voici la compositun des deux
quipes : .
Kuuipedu Capilaine Lardo/o :
But : Moudsir ; Arrire? : Cardo
i > (Cap). MaUebram i ternis !
Cator. Abraham, Maximilien A-
?4BU : Hyacinthe, Armand, B^r
n dotte, Jan L)uis, Appolon.
bquipe du Capitaine Archer :
But Margion; Aniies: Anatir,
Jourd.io ; Demis: Micluud.Cbipps,
llereaux ; vauts : K.ls Aim, Loi
cou. Siint Cloud, Alldby, Archer
\\ nsieur Mac 1 ilOh a arbitr
la pa.tieU satisliCtion de tout
le m -ndo. 1 i" grande ovation lut
tuile noi brillants quipiars
aprs 1 m it h .
fcusuite, toujours sou, la Priai
denced h joueur du Prsident de
la Kpublique, fut jou un grand
niiicti de to. n s en r Pquipedes
|. illrul Ugendre
Moiis avOM reu avec p.tt.sir en
nos bureaux U visite de nuire ami
Alfred Ug ndie, pres.diol du Tri-
bunal .1 Appel aux GonaWM dont
le Mjoal a la CapiUlC sera de cour
te dure.
Nous lui souhaitons la bien ve-
nue.
P. P. c.
Me Edmond de Leipinasse et
sn liis, Me l'.ene tug. d* Lespi
nasse nous ont f^it ce intitula
grab'e p ai.-ir de nous rendre vi
site en nos bureaux l occa-iiu de
leur (.r^chaiu djparl pour France
pr le s|s Macoris.
Nous leur souhaitons bon v lya
ge et uu heuieux s|our ur ceue
bel.e terre de Krance.
Dente tore
Le Prsident NDN
aux U\es
Suivaot les dernires corn
muuications .>e ut In toiu
pond.nt aux Cayes h journt
le i hei lieu du Upariernenl uu
Sud.
Le Matin
Le Pr.siknt liorno. aprs
avon rtcu de non b.ets s per-
soonaliUs cavennes tll.vis'1
au Htgitr! i onmiui.il, au
UoyenduTnbunaldeFrim.ere
lis'.ance el au iMf t-
Lai-ius mi lu
Il veut une rwpUon cl.ar-
mante organise par -NU aine
Borno laquelle participa le
monde cli.c el gani de la
belle viUede-iCiyes.
Le Soi
llpondanl aux nombreuses
soMicil t ons qu'il avait remues
et auxquelles il ne pouvait sa
drober, noue aiuiteLamollie
lut applaudi chaleureusement
par Taudnoire d'lite qui assista
au magnifique concert dont le
bn tice doit contribuer a l a-
chvtment de la Gath raie.
UtTULR DU FlltSIDEM
lais, h s plus tilts iboiea
doivent ncessainmiiit avoir
une lin, et envisagent les le-
v rs de sa haute MiU non,
M. Borno a lu dc mer les nou-
vellis invitations qui lui ont t
| n s, 8(t n deuue r ga. ntr
lac. paleceniaiulaind la
journe. ,
t'eal donc le mime jour dans
lamatiue que le depait des
Cayes ai ra lau.
Comptabilit
DU
Conseil Communal
DI?L% e
Croix-des-Bouque!
(.S/77 E) Voir fa .Vos. des 6, 7, S et 13 Avril i9%
Recettes du 1er au 30 Juin IMl Ex. 1923-24
Balance en caisse au 30 Mai ivt*
Chapitres Sections .... ,
Produit des patentes
Impts locatifs
( imetire ^
M an lis "-;
Tares t^ jj
Spectacles publics"", ^
Amendes de Simple police
Droits de places aux mtrchfa
Total G.
1
II
1
i
3
1
t
4
u
.1
i
tt
It
IV
2
2
Le Receveur Communal, Tr 0. J^^RRE
Vu : Le Magistrat Communal, U. L. UJMrEHK
Chapities
I
Dpenses du 1er J 30Juiq192V
Sections
Ex. 1923t
111
IV
IV
V
VI
I
t
3
t
l
4
1
t
4
1
i
IX
Spcial
Spcial
m
Appt?. du Magistral Communal G.
> du Secrtaire Communal
" de I hoquelon Communal
Subside lorgauiste paromiii
Location Miison communale
Appts. de l'Iionoger paroissial
> i t o/o au II ceveur Communal
Appts. Directeur cimetire
Appts. du chel d'fcquipe
Funrailles d un indigent
Service de la Voierie
hntret en cabroueer et mulet cornai
I Kerme du mardi; aux bestiaux
t Appts. des Krnpioyes aux be^liau^
3 ibveutiori l'Kcole dd fi l'es de Turtl
Appts et location Kcole Commun
Location parc communal
3 Pay Uiau nettes
Total G.'
pfeap'db'ation : BactUat G'obaUs
BaU06 en ia'ata au 30 Juin 192i
Le Heceveur Communel, Tr. 0. Jx i*lRM
Vu : Le Magistrat Corn nunal, G. L COMPEI
,1111,1 111 m:ii uo ""- .
1 C rat tout simp'e, ffpBajj Ciyes et l'quipe de Port au Prui
' Equipe des Caves : Seul. G ier-
ds Equipe de Port au l'nnce :
Anton* et Itenold Saint Cyr.
llsultal : 1er set gftgue parles
frres Sant Oyr, G ; deuxime
tel gagn par Pequipe des -ayes
8 3.La troisime manche lut nulle,
les deux quipes ayant fait > > el
payant pee pu continuer parce
qu l fauait noir.
Nous prsentons nos meil eurs
comp'.iu ents au Prs.dent de 11
S. >. 11. Monfieur Andr i htval
lier et au Prsident du Coroil
athltique Monsieur Armand qui
ont grce a leurs nergies, ollerl
ce graat evenl sportif t la popula
lion des Caves.
Lamartine, U Fontaine crit
avec uu Luiii., moi, avec un lin-
teau. U grave, je colore.
tl il 8|oata : t ses crit s un
pr'.mcnt, Us miens peuvent selfa-
cer >.
Succs d'un jeune
compatible
Nous somu-fK heuieux de l'aire
pari MM lecteurs du succs obte
uu par uoire compatriote, Mr Pros
per 'lu ipbonte l
0 Ls llureau ae la Police informe
que hier soir uu voleur poursuivi
par un ag-int a abiodonu sur la
voie publique dts access ires d au
to t \* q >e d u porn^e*, un
.11 k uu tourne vis.
Le propritaire de ces objets est
iov.t les recamer.
La Carrosserie
SU Charles
Situe au No. U56, Bue du
Magasin de l'btal, en lace d
l'Usine G ace, se recommande
toisles proprictaim de bugjys,
de buss et d autos pour tous genres
de rparations.
Le propritaire, Mr Aith-ir
Charles, aprfl une pratique de
&OUZ4 ans, excute avec un rel
goilt de l'art, les travaux coulis
ses soins.
Remerc'eraents
Les familles Thbaud, Sjourn,
Evremont Laine, Lutieu hibbert,
Lon Cassaguol tl les autres pa_
rents et alls, rene.cient vivr.
ment tous les amis qui leur ont
tmoign Uni bympathi l occe-
>ion ue la perle cruelle qu ils ont
.rouve en la p rsonne de leur
tri rrgrelle :
M\WiUERITETIIEB\LD
dcde le z7 Mais 19i5; et les
prient de croire leur reconnais-
sance.
Recettes du 1er au 31 Juillet 1921
Balance en caisse au 30 Juin 1924
Chapitres Sections
Il I
Ex. 1923-21
G. 7 757 Ml
Cimetire
Marchs
m Pans
4 Spectacles publics
m i Amendes de simple police J
m 3 des paves
jy i Droi s de places aux marafl
Total des rei elles
Le Receveur Commune1, Tr. O. Jn PIE!
Vu : Le Mugistrat Communa1, G. L. CO
Ex, (923-
i
Gomp<|nie des Chemins
de 1er de U l'laine
du Liul-de-Sc.
MM les \clionnaires de la Com
patrnie sont -".onvoqus en Assem-
ble Gnrale otdiuaire.au bureau
de la Compagnie, Port au Fri.ice
lldili, le samedi I Mai 192:;,a 9 h,
du matin.
Ordre du jour :
t. Lecture du procs-vrrbil de
l'assemble prcdente.
t. Uippoil du l'oiiseil d\dminis
lr .lion el pr e lalioudes comptes.
3. Elecliou du (. oaseil d'Adminis
itio.i
Chapitres
Dpenses du 1er au 31 Juillet 1924
Sections
a l'Ecole Pu
bliquedu htirde la ville dcGrsnds
hapids i Mu hvn) ou un certificat
lui u tic dlivr le 27 Mars der
nier m.ur avoir a.hev d une mi
nlir salhfaiii.nt les cours d llis
Uire des Ktatl Lnis et de Uram
msirj \ngliise. .
Co cen li t lui a t remis da
pi l'eiira Hu'eau de l Adci
felra.ion d Instruction Publique.
Nous tnvovons nos meilleurs
compiimvi.1-. I "" Mc Paret
AVOUAT
Annonce qu'il a repris l'exercice
de sa protesMOu-
Hier soir ti l'occasion du dpart
mocbain Ue .\ elle IWia De|ean,
tille tie Miel Mme Km D jean,
il y cul un.- g^uli le rceplioT dan i
les lalODI de M. A |li m-.- l'"l; Il or
kttiee par sa lille Luciana.
Il aucoup de j un. s lilles av. i-nl
rpondu cette invitation et ce
lui pendant -les heures la fte de
la giAe et de l lg.uce au cours
d -qu its M. ri h se dpensa de
lojles I. Q
in.
Fianailles
Nous avons reu avec infini-
ment do plaisir ta carie de han-
ailles de Melle llilda Ma.k, lille
de noue ami llob rt Sta.U, avec
Mr Erik Mads.n, tils de notre ami
C. F. Madsen.
lo.i uos viux de bonheur au
eh trmaul couple.
De St Louis du Nord il nous
rat lait part des fianailles de Melle
F. MM Hanaa avec M. Veigoiaud
tiuiilet. Compliments.
La PAR*SIBWNB
HtKjjtuo la Vapeur
Rue Uanlis Dest ticl.ei
Poil au Piincr, ha'li
LESSIVtC.- REPASSAGE
Pkoviiiiii uk
Soius particuliers p ur le linge
Su, fux o!a, chemises.
Vous sert/ ple.netn.nl sat sfait
en envoyant votre linge &
La Parisienne
i. Alfaites courantes.^ ;i
Port an Prince, le 3 avril l2.
Le Conseil d'Administration.
Q impatjnie d'Eelairatjje
lU'i-ii iqui' des filles de
l*o tau l'rince et du
t-iip-baitien.
MM. les Aclio-iuaires de la Go m
pagnh- son* convoqus en asse'u
b.ee Gnrale c-ruiuaire au bu eau
de la tompHgme.a fort nu Prie*
ll.r.i. le sameli 9 Mai ti5, tU
beures du inaliu.
OrJre du jour :
I. Lecture du procs verbal de
l'A'seojble prcdente ;
i Rapport Uu touseil U 3dui lia
lia iju el pisenlation des comp
tes.
3. Election du Conseil d'u.i u
nistration :
4. Allaires < ourantes.
Port au Priure. le 3 avril 1925
Le Conseil d'Administration
f ppts Magistrat communal
S.-cielaue couiouunal
Appts hoqueion communal
Sub tde a lorgiuiste paroissial
Localion maison Commuuul*
Achat et impression de 4o caril
Appts. U'un horloger paroissial
t \ 2 op au recevtur communal
Appts. Diroc:eur cimetire
du chef d quip.'
Service de la Voierie
Enlieiien mulet el cabroueliel
Ferme marcli aux bestiaux
Appts Employs bureau au
Subvent 0 1 Ecoli do Filles de l'urb ,
\ppts et Localion E.o'e Commui*|
Location Uu parc co.nmuail
3 Ferme proprit marhT. C. C.
Total *
Hcapitu'ation : Ru dles globales
R,lance en caisse au 31 Juillet 1924
Le Receveur Communal, lr. u. J
Vu : Le Magistrat Communal. G. L
{. A SL'lVHbi
I
II
II
II
111
III
111
IV
V
VI
IX
Spcial
et
m
1
2
3
1
s
3
4
1
2
4
I
2
1
2
conomisez
votre
Eropoy.z poir votre co redondance it voi J'".
machine d crue FoX qui est celle donnint le p"'
machine crire FOX prsente cet avantage l"*"^!
chts en plus des autres machines, c'ed- dire qu*
FOX qu tre caraclres de plus et qui sont trs uu|^
Prospeclus 6ur demande. Empres&ez vous e p"
ChalAU"NT L^reeUmanQ-AGGERllOll]
Rue du Quai

Kawas




LE MATIN
lloffson, Lucas & C,
>nte en gros f en dtail
nette marque toile
,|tg lectriques
M en t n e
en porcelaine
\t% i hi mine et i f mrac,
Victoria"
, faieoce
I de toute? si rtes
m
I an bai ils 11 en caisses
j maillfs
I chause!l(s *up. et inf.
olei maillt o
h, fourchel es i n fer
ui sa p. ej inl'
M
i nickels
plais
tu s
en bois
i en faience et et en mail
ei
L inpes pour bicyclettes
Letnpea lectriques
M a nchettas manche corne
Manchettes manche boU
Ouvre boite* 'Siegn-"
IMquois
Papier (mballae
Parfum de te ut es sortes spciale
ment :
Eau de Lavende .
Eau de Cologne Johann
Maria Farina"
Po. ire Va'alline
Souliers div. hommes A t'en m s
Souliers de Tenus
Services k ctf en laienCe et en
porcelaine en B & 9 parties
Service de toilette en faience
Tasses caf
i hires
Verr s de toutes soi tes et de toutes
grandeu?
Verres en cristal
Vin du Rhin, etc, etc.
olombian Stearns h^p
Company lin*
jfc' steamer oButyctonva i ayariL, UAU
Ulx^%ori le 11 a au? ctL e*t attenta cf oit
aa-^iiace/ \ju i$ eduiiX Oui 6ip-3ittiea;
QMLWt. et $\,-M>omM tepaUiatV rnint-
\o\ii jai <$ettt oaot &W* et Jacnvct t\
xomXv pour fe* p-JiU de ta Colombie.
^rt-au-f rirics te tS amt vpX>
Gbara el ( % Agents.
Agents Gsirijx
Olefison huea^ Co
Dr Francis
Les client*, et amis qui dsirent
me voir me trouveront.comme p t
le pase, au No 02 Avenue I.
Peu de Chose.
Messe de Requiem
Mme Vva Annu'ysse Sylla et
ses enfants inv;tent les parents
et amis une Messe de Ilequiem
qui sera clbre Ste Anne le
24 Avril 6 hs. 1|3 en mmoire
de leur regrett
Annulyssk SYLLA
dcd le 7 Avril L924.
Le prsent avis tient lieu d'in
vitatiun.
THE TEXAS COMPANY
J
S
Fne machine qui d-
foie} js on maximum
effort, ncessite une
loile approprie.Faci-
lez votre moteur en
ous servant des Texa
jomoVor Oils et rem-
liissez toujours votre
servoirde cette huile
lonU'loile rouge vous
"(tiquera que c'est
ien^du Texaco motor
il propre et de cou-
urd'or
The Texas Company
IBoreau 1831 Rue du
liai
On demande
l'n rei'eur pour diffrents trt
m ux urgents.
S'adresser au Journal Le Mati i
>ac despcimens.
Vous avez d ms >a
Bouche 32 ohances
de souffrir
I Tue seule mauvaise dent
vous cause des douleurs
atroces et tous prive de
tout plaisir
Prservez le mal aux
dents en employant les
Tubes et Eaux]de toilette
chet Paul E. Al XILA
i Le Purgatif Idal ^
chi la
Pilule*. Dr Doua ut
IV, /lui du Faubourg SttttOinli art
P telle ti prendra,
N* Dtoeiiuaot incc.n prparatlt,
lia m provoque |taaia i* a|oaL
Supprimant la 4lt,
lia m Mille ft U malaae.
Weil^ant pal ae rPO I" onambre,
H* bc ciuii iwm Strte 4c leinpi
Plu attira qn ton lea ilmllelrea,
fia *H par coa4e.eot, aoiaa chira.
"OSE : nmaarivc, a a a pm
% Ultllll, I PU" I
Hajliac American S^lhng Agency
lUSIl Ben T. Augusie
Clairin H&SQ 2 c* en venie par-
tir du 6 avril -W259aux prix suivants:
Moins de 88 barriques, 0,45 or le
gall n. 4 partir de 20 tarriques OAO
or le galion.
Mas Moulu
La Maison Gharles H. r,a?ljens annonce au public
i|b\lle vu ni d installer d*l machine* des plus mo
dente* pour la prparalion du m*s ni ulu, laritie
de mais, Heurs le mais pour \?6 enlanf, pour JJ*
It-aux el desst ils.
Us clients le l;t maison IrouTeronl ces produit!
dans tous les dpAis.
luire de tnl.une,il y a des condition! de laveur
pei.dattt le'mois d'avril pour tout echaten groa ci
par sac*.
8'?dresser directemeiJ u fabrique.
A L MAISON
On trouvera
L. MwmMi 'mm
;Rwe du Quai, No 1617.
Huile d'olive de table Marcel Alioth el tt. Bordeaux; en cbisses i'el li/2 b. Sardines et autres constives franaises; condnn< nt de
toutes classes Satce tonvte Vermou li. Maitim et Rossi; Aigusluia
Bilter, t>go< 5 ioilep, llean Koi; Vins Rooge et Blanc supi-rirurs
en bairiquo, dam barriques et cai-se> .1^ \i bout. harr.| agnt ( lu r-
les IleiMeek. Suer' jjrani.l et concise; Vin- -e .1 cala? a Je 12 bl-
et en barriques ALUMINUM LINE
New-Orbs & South
Anrican Slamship Co h,
Prochain dpart direct
pour l'orl-au Prince Ha.i
Le steamer FlooJ ayant laiss New Oriana^le *3
avril courant sera port-au-Piince le i3 avril avre
95 tonnes de lmarcliai.di>es.
I4e steamer Hansen laissera ReW Orlans le 21 Uni
courant directement pour Hati.
le S|SU,,a ,aisse,a *eW Mans U 24 avril pour
tous lejjporti^ Haitien.
A. de Jatteis et Co
t
?>
CHLOR. -t, DEC .LITL
l'H/'Il^i
8iROPd*
DESCHIENS
i'Hatnoglobin
l>Mniteur du Bing. pmarlt Mf lllU n.*dlcU
tndm on u '.'-i i ^m-ui Admit > Mpltatur dt Pmrtt.
1 QtMMI OKacHIBNt, t. n *ui irr. *! .1 l'l'.rr.1a>
Evitez la maladie !
Purifiez votre sang,
g
FRUIT SALT-
DERIVATWE COMPOUND *
l ne ouillerre d'Knos Fruit Sait prise de grau I
matin nettoie le sang, empeoiie la fievre et agit 00m-
me tonique.
Lumire Eiactriqae ]
lumire Electrique j
A 3 centimes'jpar jour
Procurez vous un (anal ou
uno l.'impe tasolint' \u-
le (es lampe; sont porlati
ves et peuvent tiM enplo
yrs au salon, la chambre,
;i l'usine, au magasin, onfin
partout, Catalogues sur de-
mande- yj
\\Kn)gro8 et
en\\ dtail
Quiutin Williams &C
Vvi--vis de VHtel de france
Port-au-Prince
Procurez-vous de jolis cadeaux pour anniversaires, fianailles,
[mariages et baptmes chez
I
FUS-
Rue Bonne-Foi


LS MATIN




>'


La maison 11. S1LVEIU
Ceux qui n'ont pas encore vu les jolis articles i*
linesse jue vient de recevoir La Maison Sil^eia
doivent, dans leur intrt, s'empresser de passer i
relie maison, car nul part ils ne peuvent trouver
d'aussi beaux articles ides prix si raisonnables:
Hos articles sont vrainu ni de toute beaut et di*
traicheur et nos prix dclictii toute concurrence.
Crp6 (!' Chine couleurs assorties
extra suprieur
marocain carreaux
Soirie carreaux pour robes et chemises
TricotiiH", de soie barres
llatine voile carreaux
Yoilestiissc brod
(jrpon franais barrrs et carrea x
D n jonal noir sup.
*'>imir anglais nouveaut
Sergr bleu anglais suprieur
Pealmbeaeli anglais le toutes beauts
Alpaga noir Huprieur
Satin Chine pour tailleurs
Kaki blanc suprieur
Kaki jaune anglais suprieur *
iluck union blanc anglais "nouveaut)"
Dl'ill union blanc anglais
Tliss>r japonais pour chemise '.'hommes et robjs',
Reps de soie barres couleur pour chemises A Uol'u-
nies et robos nouveauts,
lia pli s te fine pour chemises
Peroale fine pour lingerie
Calicot percale pour "
Zphyr anglais pour chemises extra sup
Organdi suisse uni et couleur
lias i\ jours demi-soie
Chaussettes cossaises pour enfants
French l-risky, der:iicre nouveaut
l*oi I ii fleura |pour robes
Tussor blanc
L-imbrie hltinc
Voiles cou'eur a barres
Shirting blanc suprieur
Bas dentelles
lias soie brodie
Ha* fil brod
Lotions ! ivert*-
"luIJe i our premire Communion
Couvertures blanche et couleur suprieur
Blindes brodes Madera pour chemises et jupes
\oile blanc a barres et mouches
iUtine blanche
Gabardine blanche barres et unie
Crpon blanc et couleur a jours
Voiie hianc et couleur uni
Chemisettes allemandes suprieur
Brabant noir anglais
1 mil.il ion toile 'crue *
Serviettes de toilettes blanches couleur
'* damasses blanches pour fa mille >
Nappe couleurs
Petites serviettes blanches damasses
Organdi blanc & couleur barres & | carreaux.
Lainage couleur anglais sup pour jupes
Madras a barres de soie pour chemises li nss
Satinette Foulard pour robes
l'eignes franais & ame.icains
Molleton? b ancs & couleurs sup
l'opliu de soie uni blanc A erAm. .?
Lasnnii- an.|lais sup ,
Crpon brode franais
lapis eue blanc sup. pour tables
Damasse anglais pour matelas double largeur etc etc.
Aimables clients, vou qui voulez porter, peu de
Irais, les plus beaux tissus qu'il soit possible de
trouver sur cette place, ne manquez pas, avant
daller ailleurs, de passer chez nou'o le meilleu.
cet uil vous est rserv.
N. et A. Acra
GrandSRuc
ct des Caves de Bordeaux
et
boa
V outz-\ous vous r.abill r avec lgance,
march.
Adressez 'ous la Maison N. A. .WIA
Dont la devise est de ventre petit bnfice pour
vendre beaucoi p
Dans son pei .onnel, la maison compte un matre
tailleur italien sorti d'un tablissement de premier
ordre d'Italie
Elle est en mesure de fournir des camplet* to rt faits
et sur mesure, en cheviote, diagmale, palm beach
drlllblano et couleur, coupous d Casimir paur Dan
talons- Ktoffes pour gilets.
Bonneterie
r.nemises de jour et de nuit, au flout di j client*
Cols et manchettes dernires crations. CT >ms
si Pyjamas.
Cettemiisonconst fur une tnvjna i >n
et le meilleur aocueil est rserv tous ceux qui d
sirent par une visite tre dfis sur la valeur des
travaux fournis.
T'vut costume command et qui ne rpond pas au
gciH iu client est repris.
On parle franais, anglais, espagnol et italien
. ._ _ J .
Madame Emile BRI
lue des: Miracles en lace de l'Imprimerie' h\\
Tour lairt'place d'autres rticle- nous avons rduite
rablement les pr \ de beauccup de u an Lan lises ei sutt
(toiles de soie .
Nous VJ ne n 8 de recevoir dt 1res jolis r. de ux pour u,
(t baptme, de l b'e et hoire, dentellt s do fil main, de \a)(nci*^
d'Irlande, laizi il volnt de Chantilly mdes de mental
le tout un prix dliant toule concurrence. Articles^ e j
Communion. ________^^_
La maison C. L Vei
Marchand Tailleur 1
Ho 1823 Rue du Magasin de l'Etat
Se recommande au public et sa nombiemt|
eutle pour l'lgance de sa cou y et la prt
excution mise dans les ouvrage onts i sel
La maison reste ouverte jusqu' Hheures du
Prix mod*
Grand Htel de Frai
Aux grands magasins
Des taurnitureg Gnral** pour
la Cordonnerie.
?position ''exceptionnelle, au ; centre des
i~pro&imit' le t( utes les Banques, de la di
de loults les Agences de lulcaux
Benseiijtiimtnts il lacilit's pour voyager en
mobile dana toutes les pu lies de la Efy
IA.xlMy paD n A ern l'Hati et de la rpublique dominicaine.
JUAN IN Y UUrxL'AotU Chambres confortable*, et surtout trs nroDi
Xo31Rue aesFronts-Forts,(ThomasMadiou]No319 .. dans |e cham|i:8S j la demande de
Port-au-Prince, llaitl *" , .
sionaire*. Cuisine Iranaite trs soigne et
plus varies
lien'de plus chic pour les Prennes qu'une ma
chine k coudre "Test".
Soupless *
Elgance
Fini
Qualit
liapidit
Solidit
trs bon march.| trs bon march.ltrs bon march
TleS loi s Tles
12.000 Beuillfis :U> Tles Apollos
Ceci n'est pas lire
Car jde la Rclame je ne sais pas]en]falre
Cependant si vous passez du c ">t du Kureau de
l'.Vdministratloi postale, la Griud'Kcej
Rentrez la Cordonnerie^
Ernest Camille
A la Conscienc
;* Vous verrez que lss chaussures que ce eoit su
ci amande ou nau- sont faites a 'ae |c;it, soins et
solidit, par os t|U9 le ouvriers qui les oont actionnent
et lis matriaux qui y sont em;> oyf rpondent et
Justifient le titre de la maison
Den.andez visiter les magai
de Utel :
Vins des meilleurs crus de Bordeaux, par
ques, dainejaniies, gallons et ;|iar bouteilles.
les \iiis Ueciiateaiix, vous trouverez le i lus
choix, pjur les qualits et pour l'ge
VINS t ITALIE A D'ESPAGNt.
VrNJDE BOUmiuG>ti(blauca et ro-ges ci
' fuiumard mousseux,'golt ^mricail J
Le plus gra il assortiment ds Liqueurs, '
gios. wlskies, etc.
Absinthe Pernod, Anoer Picon, Varmoui
," CONSERVES franaises et amricaines
mentarrlver.
ClUfeRFS ('.l^AHETTES de toutes les Iabrl|iies d IToWj
et dtail.
PARFUMERIE et Cartes, postales.
Prix tr* modrs.-
P. P. Patrizil
La seule*peinture ne chinn/nl pas de coulnir
a
S.
3
Mil
Q
u
1
5-
Rhum Nectar
h. N; Orvljens
ICiO/^Hue ("u Magasin de I Etat
117 Rue Bonne Foi.
820, Rre Courte.
Prpare spcialement ^pour'le climat/l'Baiti
The Charfttf P. Brown Paint C
Geo. Jeaosme &i
Agents '

L'Organisation De La Firesh
Eit Saine, Solide Et Uni vert
iTN tablissement industriel tst coma
** un arbre: il prospre, ron seuleinMl
par la puissance de ses racines, mais aoSt
far la vitalit de ses branches.
Lu Maison Firestone dispose detoutesc#
fources de puissance. Fer.nement enf*
ti'i.'es dans la prande mai son-mre
branches s'tendent au loin, verdoyant*
et vivat es.
Dans le monde entier les Pneus Fir^r.w*i
ont exerc une heureuse influence sur la
transports et partout o les gens roule*
fur des bandages le cacutchouc, il <**
appris ii avoir confiance dans la manj*
Firestone. Vous aussi devriea exiger I*
votre voiture soit munie de pneus de cetS
marque: elle vous garantit le confort, S
scurit et
Le Maximum de Kilomtres par Frsgg
L. Preetzman Aggerholm
Port-au-Prince
PNEUS
4
Tmston
y
-
\
110 Hue des Csars
Tlphona. : N*}
i
u.tn*


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM