<%BANNER%>







PAGE 1

LI MATIN La Pomi.eT'EINDELY donne un teint de lys iS&aftS Eug. LE BOSSE & que jeudi soir uo voleur poursuivi par un agent a abandonn sur la voie publique troii sacs de ciment. Le propri aire est inv t les r clamer. lerge) Taillant Consiqnalaite La retraite des hommes la Cathdrale ( Les moyens de saint : la confession Nuits ilimuons aujouftthm la tubsono le laimni dernire Conliience. prononce pur M'/r. Le Gouate l'occasion de lu retraite des homme* : Dieu, en nous imposant le slut comme Un unique nous a t il donn les moyens V En fioMMDl la premire confrence, le prdicateur nous a Invente par les prtre* ? Alble que ce fut pus souvent,tous Ions donc. Quelle sottise aurait t d'inventer ce supplice de s'enfermer 10 heures de suite parfois entre quatre cloisons pour entendre les mmes choses, les mmes misres humaines et rpter les mmes con seils. les mmes recommindations. Et quel est celui-l qui eu a t l'inventeur? ians quelle rappel sans dtours que celte ville et quelle poque? o iii, i.iim du salut nous concernait presque xclusivemeut. Que c'tait une allairti qui nous tait personnelle et il nous r plaii ce principe, qui est de foi que Dieu qui noua a crs BU s nous, ne nous sauvera pas sans nous . Car sur qui pouvous nous compter pour faire notre salut? Est-ce sur les prtres ? I .e prtre, on le sut, n'pargnera rien, ni son temps, ni ses sueurs ni son sang mme, ( i s l'ont prouv maintes lois. ) pour le bien de> .iuier. Mais, si nous ne voulons pas faire notre salut, les pr res ne peuvent rien pour nous. Est-ce sur les saints que nous compterons pour sauver noire me? Non plus. Lci unis qui ont t ce que nous sommes savent quelles dillicults noua nous heurtons; Dieu xxile leuis prires en notre laveur, mais si nous mmes ne us Et comprend on comment de puis deux mille ans, l'on se con fesse et comment l'on continuera se confesser, car le t on* fessionnal, c'est le tribunal de la pn'tence, c'est la cellule du Pardooi c'est l que l'on trouve la Paix. Cette Paix que Dante Alighieri, le grand Florentin, allait chercher au plus haut des Appenins,dans un couvent per du uans h montagne, cette p:ix apr s I quelle nous soupirons to is — car t us nous so mes p us ou moins pcheurs — a lbz au Confessionnal, vous tes sur • de la trouver. On demandait uo Suprieur dune m.-on d'ducation chr tieDne,comm nt se faisait il que la plupart des lves qu'il avait torins.se dtournaien' de la voie qui leur avait t tr.c-v par leurs matres oubliaient les enseignements reeus et eux aussi, prenaient la route fangeuse on tant d'hommes s'enliseul et se les mois et mme davantage, comme le font tant de chrtiens ie premier vendredi du mois, quau moins une lois l'an tes pchs soient confesss. Pus Oise lave,plus on est propre, disait le saint Cur d'Ars. Institution divine, la Confession vous offre le moyen dfaite cette toilette ncessaire qui vous donnera un jour le bonheur d entrer dans le Ciel, dans ce Royaume de Dieu, o selon la p.irole d-i Christ rieu de souill ne doit entrer . ngligeons d'employer les moperdent. fct le pieux pi tre, de ye s dont ils se sont eux-mQts s rvis pour devenir des 8, mis, les saints seront impuissants nous sauver. Il y a plus. Dieu mm i ne peut nous sauver sans nous II donne sa g ce, c'est nous y rpondre, < qu'<*vons nous fait de ces lves; durant tant d .innes de collge, nous avons cr en eux le renuords . Parole admirable et qu'il faut retenir. Crer le remords c'tsla-dire empcher une Ame de rpondre, cooprer en utilid jrmir dans le pch s ms trousaut ces gi' es. autrement, imble, sans sursauts, sans inquiposible de nous sauver, si nous ne voulons pas. Or, ces grcai nous sont distribues par les MCNmentl qui sont les c maux du salut, canaux drivant du Sacrifice de la Croix, du Calvaire. Et, parmi ces sacrements, deux nous ouvrent particulirement les poi Ul du Ciel : La P* niteuc1 et 1 Eucharistie. L P. Le CJUIZ?, en un expos lumineux qui a rracli mon voisin de droit* l'exciam %  tion. Voil qui tst convaincant, si l'on ne se confesse pas, 'est que l'on ne veu pas > le l'v r l.eiiu i/.e tablit l'origine divine de la Conlesion exprime clair,nien' dans l Evangile # Ces pchs M oui remis ceux qui vous les remettrez et seront retenus ceux qui vous les r tiendra paroles que le* .\> t es ei leuri succesMMl'lO .t rihs s es et qus ces iu c urs les pf trs rih ,.., t oui lee ioati dms le ,i lioonal Pour rem tire .'et buLS. i faut les UJ 1 i, e iT en Uut l'aveu: 'est la Confession, Derniers heure Jamais le triomphe de I. Borno n'a t aussi grand ei aussi beau. Remerciements Les familles Thbaud, Sjourn, Evremont Carri, Lucien llibbert, Lon Cassagool et les autres paieras et alls, remercient vive ment tous les amis qui leur uni tmoign leur sympathis l'occasion de la perle cruelle qu'ils put % %  uvr m la ptisonne de lent tr< regrette : MARGUERITE THKBAUD dcde le 27 Mars ]z5; et les prient de croire leur reconnaissance. Parisiana Ce Soir — Le Baron Utystre Grand cin roman de Henri Germain Jou par Henri Rolland, bras, Myrl ga.M 1er pisode: LE TOHRENTJ£ Ou commencera par : ** La Nouvelle AurorelS 1er et 2e pisodes Entre : 50 ctav tudes. Crer le remords, c'est semer daus I M me l'ciosion salutaire du retour Dieu, de la pnitence qui sauve. Venez tous donc, chrtiens, la tin de e. exercices, ira, p i in la porte de ce Tribunal Cest celui du pardon, de la paix, du secret. Car, entea lez le bien, jamais aucune ^oqu 1 dans aucun pays, jamais un prtre, mme apostolat, n'a trahi le secret de la confession. Au LOafesMonual comme dans la cellule de Dante, vous trou* verez la paix, non pas celle de Varsovie, mais celle de Dieu. La paix dans l'ordre, dans l'ordre intrieur, p ns solide, plus biei.liisante que celle de l or Ire extrieur, que celle des rues. Au coutess.Oiiuu. vous iroule a K, t .i lu • i. Pardou qui jette un voile d'oubli sur le p .8s et qui vous donne les forces pjui recdinno.icer ei I e>per.in c> pour p is rrer. Venez doue tous, vouprparer ;• taire vu> l'i |U6I (est I UdDir Je iN. ^., ccsl le commandement de 1 Lghse qu au moins un -ow l'an ( il serait dsira %  ri Oui, en dpit des adversaires il fr.ul que nous clamions une fois de plus et de notre plus belle voix : que le triomphe continue, car, milgr la distance q d nous pare des Cafte, 'es nouvelles qui nous sont parvenues ce midi nous font jubi'er. A l'occasion de la fte du Club Sportif qui eut lieu hier, la Soci tCayennea prouv comme un frisson nouveau et a manifest sa joie de telle IV om que les plus ti mides se sont sentis subitement au diapason. Daus l'assistance d'lite notre correspondant a not au hasard les noms de : Sicard, d Enuery, L dan, Beimingbam, Seidel. Hall. Sendral. Benoit, C-aroute. Lab*a tille, Cond, Cali&ti, H nmlr, Ltr co, Rgis, Tanis, Labossire, Mac kenzie, Scult, etc. etc. Mais ce n'est pas tout .. Ce qu'il faut encoie que ls mauvais augures sachent, c'est que U population de la ville des Cayet enthousiasme a demand au Prsident de prolonger son se jour. En prsence de celte affectueuse attention tm< igne au l bel" de la Nation, Mme Born et au cor lge prsidentiel, nous nous fai sons I cho des nombreux amis que Bous comptons dans I ute l'tendue de la Rpublique pour crier : VIVE LA VILLE DM CAVES. Petite^ prcision D.tns la partie de notre relation concernant la grand'messe qui eut lieu dimanche aux Cayes, notre dition d hier comporte par erreur le nom du chanoine Krssi, c'est le chanoine Jaflr qu'il faut com prendre. | •— -r| Varits Ce Soir tes Mystres Agencs— Rprsentatians PORTAV PRINCE Agents gnraux de : Hecker Jones Jewell M'Hincrd^ NEW-YOltK Farines Huijarian 0 0Boule,' Rouge te. '.Te flome Insurance Company NEW-YOIIM Assura nce co ntre l'incendlt Diamond Match Go allumettes 1 Sale Home 1 Compagnie des Chemins de 1er de la l' l aine du ^ul-de-^ac. >£MM. les \i iioiiii .il.-. ,!. %  la Com pagnie sont convoqus en Assemble Generaleordinaire.au bureau de la LompagDie. Port au Prince llaili, le samedi 0 Mai 1925,. 9 h, du mati.i. ^jaiflB Ordre du jour : t. Lecture du procs-verbal de l'assemble prcdente. t. Rapport du Conseil d uln.inis tration et pr eitalioudes comptes. |ii. Election du Conseil d'admiais talion. "";4. Affaires courantes. 2JPort An Prince, le 8 avril l2o. K^|Le Conseil d'Administration. 0. ^Rublier ifOll Company Souliers Kede. Chas F. lalllatfe ft S on Poissons aa' a en toua g enres 4 \|ani:lai ItiP'S Lilelns'ce Cy \ssuranoe sur la vie, r >i mon Tifies Aj ^ Nins & Champagne Bordraux &f Mi. He\mar ( OPENH&G13F ,urre 0 nols, fro .nage et consarvea aliment W S Inlhews i Sou Tabaea jaunes et ncl rs t,;i KatioiMle Sans Rival Cigarettes ('hanteclei Envola dedei Dcs Il nous es^fait part de la mort de Alexandre Joseph Moaaca survenoe hier soir. Ses lu nt railles auront lieu cet aprs midi i l'g'ise Ste Anne. Condolances aux parenls prou vs. A vendre Bf Une auto Ferd. en bon tat. S'a 1res er au journal Le Matin. Oloffson, Lucas & Vente en gros $ en d( AUumett a marque toile Am.iou <;M lc'r qi'f Assiettes en f.-nce en porcelaiue Bicyelettes a h mm* et femm*-, marque •Vicloiia" Bols en faience Bross de toutes sortes Baignoire Bid'U H 1re en barils c t en caisac a IJum'i s ''111,11 1 .'•. s BdS et li.tn-.-i %  s up et ir.f. Cas-eroles •'maille-' Cui'lr,s, ,founh l'es n f r Couteaux sup. et inf. Caiena< Cabareta niekeia Couvre plats Conv. rlur s Eche les en boii Filtre Godets er, f ien e et et en mail Glacires L inpes pour bicyelettes LTI| es lectriques Manchett'ja manchal Manchettes manche Lois Ouvre boites "Sager* Fiquois Fjuer S rmballsge^ Perf-'m de toute* sortei ment : Eau de Lavende Cau de Cologne ,kJ Mafia FarinaPoi dre Valattine Souliers av.tionmes| Souliers de Teni ia Services i> cal en ta'eBjM porcelaine en -i & paHJ Service de toilette en fi Tas es caf 1 ires , V r s de toulesso;tesetl grandeur? Verres en cristal Via du Rhin, etc, etc. Oloffson Lucas Haytian American Sellmg A| ow Fianailles Nous ,avous reu avec plaisir la carte de liam.ailles de Mlle Anna K, Leblanc avec M Hyppolite R Jeudi Comp'iment. g U Kermesse de Fmina C'est dimanche prochain qu* "l-'omiiia" donne sa fte de en* ril anuuelle. l'.nit fait prvoir que ce sera un grand aucc et que chacun voudra y contribuer. "Vja les cartes l'enlvent rapide m enta. Ren T. Augusl CUiirin QASCO 20 C, en vente avril 1925,auo6.prix *ui* Moins de 20 barriques, OA5 g*U' i I partir de 2o oxrriqueO\ or le gaUot. "^ ler y 2 e>t3e pisodes Entre : 0,50 t'ompaijnie d'Eclairage a Uec(rique des filles de J **oit-au-Prince et du ^ ^ap-Maitien. MM. les Actionnaires de la Com n ;nie sou, convoqus en assem e Gnrale ordinaire au bureau de la Compagnie^ Port au Prince — Mas Moulu Ht Se Franois ADeversoa AVOCAT l, Rue Frtu Port au Prince llaili, le samedi 9 Mai heures du u.atin. Ordre du jour 1. Lecture du procs verbal l'assemble prcdente ; J . Rapport du Conseil d-Adminis ratiou et pisentation des tes. 8. Election du Conseil nistration : *. Affaires courantes. Port au Priure. le 3 avril ifti,; Le .Conseil 'AdminisIratioo La Maison Qharles H. Qa?tjens annonce au" a u'elle vient d'installer des machines des? ernes pour la prparation du mais moiujjrj de mas, fleurs de mais pour les enfants, p teaux et^desserts. Les clients de la maison trouveront ces dans tous les dpita. iinre de rdame,il y a dr S condnions d "J pendant le m3is d'avril pourvut achat en ^ par sacs. de comp d'adm ilL :m*mT* m**r?*rsLZjnmxjm*: ** T^'wm •



PAGE 1

• -2/ LE MATl.N H et A. Acra Grand* Rue \t des Caves di Bord*aux irousvous habiller avec lgance, et bo ssea "dis la Maison \. St A. ACRA. deviieest de vendre petit bnfice pour uoorp pei >onnel, la maison compte un matre lien sorti d'un tablissement de premier ilie mesure de fournir des complets tout faits isure, en oheviote, diagonale, palm beach a et couleur, coupons de Casimir pour car Ctoffes pour gilets. Bonneterie Us de |our et de nuit, au aot des clientshanchettes dernires crations, — C r coas aison co stitu une mn mil mr accueil est rserv tous ceux uni >*• une visite tre dfis sur la valeur-des ournia. %  •tume command et qui ne rpond pas au lent est repris, wmmmm h franais, anglais, espagnol et iuiien %  MHB HEMOGLOBINE BYLA ANTIANMIQUE PUISSANT M FORCE SANT EMBONPOINT S Le Meilleur RECONSTITUANT DU SANS LES TABLISSEMENTS BYLA r 01 s r i it pour las mauvaise Routes (M *E HP Ht SE M lOPPHESSIOHsX i guri ion rri-l Rbaud ^•urpranaiiu marn* I *> C*mlWof I, Rue Vicie: Huo hm iStiee) %  Ikanur BUCH On demande Un relieur pour diffrents tra vaux urgents. S'adresser au Journal Le Matin vec des spcimens. Messe it '• qif m Mme Vve Annu y>ie Svlh e ses entants inv : ieiit lei pare i s et amis une Messe de Ihquiem qui sera clbre Ste Anne le 24 Avril 6 hs. 112 en mmoire de leur regrett ANNULYSSE SYLLA dcd le 7 Avril 192'*. Le prsent avis tient lieu Fin vitation. Le I u Good Y aCamion, (*i h meilleur pneum* tic fabr que pou le transport sa les mauvaise* rou'es. Leparoi^rsifp des milliers de m\lles,\surle ol le plus m cahote*x et sa fabrication spciale diniinn le r.luiullutj t ihrttw ;lelam uu m 8 te in aSiwea l e r t-34-S TEXAS COMPANY i! machine qo d*|e|'"son maximum forf, ncessite une |eapproprie.Faeivotre moteur en servant des Texa >olor Olls et remuez toujours votre ^voirdecetlehuile |j l'toile rouge vous louera que c'est ftdn Texaco molor propre et de couM'or. Texas Company f^eau 1831 Rue du il contre la CONSTIPATION prenez les COMPRIMS SUISSES de DELORT, Pharmacien, 119, Rui Snint-Ar.toiaa P ARIS C'EST LE MEILLEUR DES PURGATIFS PORT-AD-PHINCE Alax.PETRUS Pharmacie ALBFHTIMI Pkarmaela du u Jualln VIARU • f toutam Imw bonne Phnrnta* 10a lre?i\(fue uie traction, sur 9 en rendant tout drapage impossible > V \ fabriqu pour rsister la ntn* y s(>vre condition de service, il parourt des milliers de milles un prix excessivement bns. fabriqu dans toutes les dimensions 'courantes. GOOD CORD TYRES The West Indies Trading Company Porl-au-Prince, Gonaves, Cap-Haitien. On trouvera ALAMA.SOX L' PlUtlUllIII'l iRve du Quai, Ao 1617, Huile d'olive de table Marcel Alioth et Co. Bordeaux; en caisses 4e it/ et 24/2 bt. Sardines et autres conserves franaises; condiments de t. utes classes; Sauce tomate Vermouth, Martini et Rossi; Angustura Bitter, Cognac 5 toiles, Henri Roi; Vins Rouge et Blanc suprieurs en barriques, demi barriques et caisses de 12 bout. Champagne Charles lleidsieck.fiucre granul et concass; Vinaigre en caisses de M bt. et en barriques de M gallons, etc. etc. ALUMINUM LINE Ncw-Orleans & Soi k f eu Stamsbip C h. Prochain dpart direct pour l'orl-au Prince Hati le steamer PlooJ ayant laisse" New Orlans le §3 auil courant len a |>orl-au-Piim;e le i3 avril .vec 95 tonnes de liuarciiaiidises. e steamer Hansen laissera Rew Orlans le 21 iviil courant directement pour Uaili. Le S|S DHa laisser.! Hew Orlans le 24 avril pour tous les portSj Hatien. A. de Uatteis & Co Evitez la maladie Purifiez votre sang, BNO'S FRUIT SALTDERIVAT1VE COMPOUND l'ne cuillere d'Enos Fruit Sait prise de grand !" .-.tin nettoie le sang, empeolie la fivre et agit comme tonique Lumire Electrique \ Lumire Electrique j A 3 centimes par jour i %  i£ Procurez vous un tanal nu une lampe (jasolim \u Ule. (>s lampes sont porlati ves et peuvent tiv enplo yos au salo, la chambre, a l'usine, au magasin, e nfin partout, Catalogues sur demandeEn gros et en dtail 'l'iiDtiii Williams V'--tr de V H tel de France Port-au-Prince rocurez-vous de jolis cadeaux pour anniversaires, fianaillc lri ages et baptmes chez 'S A %  u %  f 1 FILS' Rue Bonne-Foi



PAGE 1

L* MATIN i 'i LamaisonH.SILVERA Pharmacie Sjourn Madame Emile JBJ Ceux qui n'ont pas encore vu les jolis article? ls. „„iiw fine^L rt.nl de recevoir !>&-<>]£ \2££t 5t2^*^^ fiSlWS'S doivent, dansleur intrt, s'empresser de passer i UJ cette maison, car nul part ils ne peuvent trouver d'auaai beau^aiticles i des pril si raisoi nables: Nos ai fuies sont vrainn ni de toute b s ut et de Irait lieur et nos prix dlient toute con^urrflie \ Crpe de Chine couleurs assorties i '• •• extra suprieur marocain carreaux Soirie carreaux pour robes et chemises Tricotiue de soie barres Ratine voile carreaux Yoilesiiissc brod Crpon franais barres et c.-.rrenux] Diagonal noir sup. 'isimir anglais nouveaut Serge bleu anglais suprieur Peahnbeaoli anglais de toutes beauts Alpajja noir suprieur Saiiu Chine pour tailleurs Kaki blanc suprieur Kaki jaune anglais supriaur iluck union blanc anglais "nouveauts" 1 >i-i 11 union blanc anglais fil Tussor japonais pour chemise | homm e et rnbo' Itep i de soie barres couleur pour chemises,. hommes et robos nouveauts. Baptiste fine pour chemises Percale fine pour lingerie Calicot percale pour Zphyr anglais pour chemises Sextra sup,; Organdi suisse uni et couleur lias jours demi-soie Chaussettes cossaises pour enfants French l''risky, de nicre nouveaut Poplin fleurs |pour robes Tussor blanc Liimbrie blanc Voiles couleur A barres Shirting blanc suprieur Bas dentelles lias soie brodle Bas fil hrod Lotions l, | ivert*Tu'le pour premire Communion Couvertures blanche et couleur suprieur Bandes brodes Madera pour chemises et jupes Voile blanc barres et a mouches Rat*ne blanche Gabardine blanche barres et unie Crpon blanc et couleur jours Voiie bianc et couleur uni Chemisettes allemandes suprieur] Br ibant noir anglais v Imitation toile oraeff Serviettes de toilettas blanches <£ couleur damasses blanches pour familles Nappe couleurs petites serviettes blanches damasses Organdi blanc & couleur barres & carreaux. Lainage couleur anglais sup. pour jupes Madras barres de soie pour chemises hotn ns Satinette Foulard pour robes Peignes franais A amricains Molleton? b.ancs & couleurs sup Poplin de soie uni blanc & crme extra Chapeau de paille iin d'Hall) Casimir anjlais sup Crpon brod franais Crpon franais fleurs /dernires nouveaut Serviettes de toilette cou angl is Tapis cir blanc sup. poi r tables Da nasse anglais pour œatslas double largeur eto etc. Aimables clients, voi s qui voulez .porter, peu de Irais, les plus beaux tissus qu'il soit possible de trouver sur cette place, n> manquez p H, avant daller ailleurs, de passer cbei nou o.i le ineilleu. •cceuil vous est rserv. biologie appliqu sous la Direction du DrRtcotet F. Sjour i Ls laborati e est ou-wt tous'.M Joirs de 7 h'* du matin *0 neuresdasVr pjur loues les re arches et a iilfm P vues aaos s'annonce ci ointe* saut pour le Wa&sm manu et ia constante Ure-Scrtoris Seront reues que le mardi de chaque semaine. Mr#*v ia Pharmacie pour les rensaig emeotr na'ye 'uriaeset Suegastrique Raction de Wassermann Beaclion de Triboulet, Eiamen du sang et du pus Eximen de< matires U cales Examen de crachai Albumino raction Constante Uro Secraire lue des Miracles en lace de l'Imprimerie^ Pour laire'place d'autres articles nous avons rduit Salement les prix de beaucoup de marcbnd.ses et l0 \ e ou?v€^ons de recevoir de trs jolis cadetuxpour. et baptme, drat s de lil brodas, naj.pt s, servit lies, etc, de table e bon e, dentelU s do h ma.n, de \ a | e ^ ?1 lande, to tt volant de Chantilly artclea de .le tout un prix dfiant toute concurrence. Aruclei Communion. La maison C, L Vei Marchand Tailleur Ho 1823 Rue du Magasin de l'Etat Se recommande au public et sa nombii enitle pour l'lgance de sa COUK • et la excution mise dans les ouvrages ^oniis .j la maison reste ouverte jusqua8heuresdu Prix modre. Aux grands magasins Grand Htel de Fra Des tournitures Gnral** pour la Cordonnerie. JOANNY CORDASCO No 311) Rue des Fronts-Forts,(Thomas Madio'jj No 319 Port-au-Prince, Hati lie* de plus chic pour les tren ie< qu'une ma cbine k coudre "fait 1 *! Souplesse Elgance Fini Qualit Rapidit Solidit trsbon march*. a f r? bon march, itr* bon march TleS Tles Tles 12.000 Feuilles de TV t. polios Ceci n'est pas lire v Car lue la Rclame Je ne sais pa en.talre -Cependant ei vous passez du cot du Bureau jie 7\dmiiii8tration postale, A la GrandRuej Rentrez la. Cordonnerie Ernest Camille A la Conscience \ous verre/. |ue les chaussures lue ce toit sur onTiiiiaude ou non sont laites avae flOt, s^ins et alidite, par09 que les ouvriers qui les eoafectioiinent et les rnatsriuux qui y sont employs repondent et Justifient le titre de la maison. .• !fosition*'excepuonnelle, au centre des.l "proximit de toutes les Banques, de la do de toutes les Agences de bateaux. lenseii nem nts et lacilits pour voyager mobile dais toutes les pailles de la Ht l'Hati et de la rpublique dominicaine. Chambres contortables et surtout trs pi tilateurs dans les chambres la demande tionaires. Cuisine franaise trs soigne plus varies. Demandez ^visiter Je^magi de Ittoiei : Vins des meilleurs crus de Bordeaux, patj ques, tlamejannes, gallons et ;par boutetUM. les Vins dechateaiix, vous trouverez le plut choix, pour les qualits et pour i Uge i L V VINS I/ITALIE* D'ESPAGNE. VlN'UE BOUttbl GNK(blancs et rouges c i_ Pommard mousseux, jjot Amricain! Le plus grand assortimeut de Liqueurs, f gins, wlskles, etc. Absinthe Pernod, Amer Picon, Ver" CONSERVES franaises et amrtcaii ment arrives. — CIGARES de Cuba, Aurora et Habanera. CIGARETTES de toutes les fabriques d Ht PARFUMERIE et Cartes'postale. Prix trs] modre. P. P. Patrizi La seule*peinture ne changent pas de couleur s Si c Sa-ti-na a A S 5" Rhum Nectar h* N. Gœtjens ll40,gRue du Magasin de l'Eut 117 Rue Bonne Fui. 820, Rae Courte Prpare'spcialcinent .pourTle climat d'Baili The Charles fl. Brown Paint C (ieo. Jeansme &C6 Ajents L'Organisation De La FireatoBlJ Est Saine, Solide Et Univei ; T N tablissement industriel est •^ un arbre: il prospre, non seujj pnr la puissance de ses racines, ma far la vitalit de ses branches. La Maison Firestone dispose de toi! sources de puissance. Fer.neme nt <^ ^ tines dans la grande maison-mr*^" I branches s'tendent au loin, verdOfM* | et vivaces. Dans le morde entier les Pnus FirtS*! ont exerc une heureuse infliK-nct %  ••? transports et partout o les geni W*5| fur des bandages de caoutchouc, "* %  appris avoir confiance dan la """J | Firestone. Vous aussi devrie* e *'**.2| | votre voiture soit munie de pneus "jf^ J marque: elle vous garantit le cooton. | scurit et Le Maximum de Kilomtre par Frg0| L. Preetzman Aggerholm^J Port-au-Prince .._, I PNEUS Tfrettod 110 Rue des Lsais Tlphone: N\ r"^'.WiW,



PAGE 1

^ ., %  M .-T DIRECTEUR PROPRIETAIRE IMPRIMEIR Oleiijei M^yloire BOIS, VER N'A 1358, Rue Amricaine NUMEPJ %() GEMIMES 19me ANNEE N 5479 Mali Quotiiis t TLLPHOIU N* 242 Il semble difficile Je vivre pour autrui, comme i! somble diffi il de travailler.le trav.ul pour M Irui pcul tre rcompens pif IVnour d'autrui, on peut aussi ne pat htre.luis dan? tout travail il y a une rcompense intrieure, la satisfaction de la latique, la sensation d'un ellort accompli. Tilstoi iUi.l-AUPU:NCk (HATI ) MARDI 14 AYML 192.-; Prsident orni aux Cayes NouveUes ^ an fl res fLJP iot DM informations au IWreble sjour du Pr si I Cayes. il oou faut ajouLrdule rception qui eut lche u Palais de Ju lice roo r-i.'iit les h'mmges Corps (.Constitu*, et lui du mondefminin M d'un groupe de jeutt de dames qui lui ufmigoilique gerbe de fminin d'organis[iMurellement compos des plus distingus cayenne. On y reIfrr'aiilres .Mesdames TMbau t, Mue, roin de. Les r*"ceplions et les ftes oiga nues eo son honneur, n'emi chent point M. Borno de *e l.i e une ide exacte des besoins dvi divers services administratifs. C'est ainsi quo bi r il a visit' l'Hpital en construction, le Service llydrau'iqe, les bu e ux de la Gendarmerie, lei Nouvelles ( umM l'Avenue Internationale et 'H Prison. A la suite dot informations qu'il recueillit sur le cas el la conduite des dtenus. M It :rno laissant parler son cœur, giA ia trois d'entre les condamns. Par t-illeurs cot toujours le mme nilioiiia-inc qui anime la pojulatioo de la noble ville des Cayes. Crise Ministrielle en France s'aecce n refuse de lormer un nouveau Cabinet entrevue de Monsieur Donmergue me V. Briutf M. Painltv a refus de iCabioel. Le Prsident nblique a appel Mr "yie au cours d'une radic&ui socia lirnivoir et npr a avoir M. Briand, les socia eidt de convoquer le Dtal du parti maidi sur une polit i loaiur une partici miautre en co f i crie ne te dnouerait taett u m jeudi. fc •* conversation leatitfti taicaux socia *• Wel a laiqu qu'il il****"* w W tMJori |*W fs'U tait Dcsi prendre dei mesures im Poi" rgolariier la s'tua tion de la banque de France l'gard de l'aug neotalion de la circulathn lilucmire. Il a ajou' que VI. Pniolevl lui paraissait la persionail lu pi i dsigne pour rs i' Ire la crise actuelle et qu'il allait faire une nouvelle dmar -che pour obtenir que M. Painlev accepte de former un cab net. Il est parti co frer av c M. Pai -le v et est all 48 heures 45 CE lyse A l'issue de son entrevue avec M Doumergue, M. Briand a confr de nouveau avec M P.iin !• %  *.' Il a dclar aux rprsen tau'il ; i h n'iin des groupes de la mijoril issue des lections du I 1 Mai qu'ils devraient partager les responsabi'i's du pouvoir M. Briand a dclar qu'il rpondr* t dem tin | midi M Doun'-rg t. Pi *'M. Keds ••n* pareils pour leur Solidit Elgance Confort ttacheur Invente partout rour les commandes s adresser i &>UE&QSS&Ctt Unlv.rul" Agents -~ "B*Mt M Keds Fabricados solamente por ta United'States Rubber Company les prochains jeux olympiques en Hollande AMSTERDAM— A la suite de confrences entre le comit des Jeux olympiques ho'landais et le parlement. e tait au capital de 5 millions de dollars, avec uns rser ve s'levant 2 millions el demi de dollars, ~ M e Paret AVOCAT Annonce qu'il 9 repris l'exercice de sa profession. Dpartement de l'gricol* 'ture et du Travail Il est port [ la conna : ssance des Agriculteurs et Industriels qu'une Exposition centrale agricole et Industrielle aura lien Portau-Prince l'occasion de la Fte de l'Agriculture et du Travail, sous le haut palronnage de Son Excellence le Prsident de le Rpo blique, le Dimanche 3 Mai 1 '.if. Ceux qui dsirent y avoir une place spciale pour htirs produits doivent s'adresser au Bureau du Service Technique de l'Agriculture tous les JOUIS de 9 heures midi. Les objets qui doivent tre exposs seront reus au plus tard le Samedi midi. Les prix eu espces et des diplmes seront distribue aux laurats Port-au-Prisce, le 7 Avril I9.i. Dr Nous avons re. u hier aprs mi di la visite de notre ami et colla borat ur Joseph Chrtien, nom m rcemment Consul d'Iiaili A titilla ( Cuba ) et qui est paiti hier s ir par le sis Maoori. Nous lui renouveloue nos com plimeuts et lui souhaitons le plus grand succs dans se nouvelle car ritif. One loil le pins dtruite Il Y s de cela quelq ies puis clatait dans les montagnes de la Selle un viob nt inceudie d-ln.i sant une fort de pins me une tendue de plusieurs kBoirtres, Bien que toutes ces sources de richesses dem* ment chr/ nous inexplores, m.is quand 00 pen*e la valeur relle de ce bob dout on extrait la rsine et qui esl em ploypour lescharpenles, les cons truclions, la mture des navires, on peut dire que c'est une perte relle pour uotre domaine national. Tribunal de Premire Ins tance. A l'uudiem e de vepdredi 3 avril ert.,le Ministre Pu!.lie reprsent par le Substitut Pierre 'vguant a dpos son rquisitoire dans l'ai faire de Reimbold A C Memberg; il a conclu au rejet de la tin de non recevoir de Reimbold lirt^e .le l'incomptence du Tribunal le Pre mire Instance, s'agissant dclare t-il, de la succs-1 -n de (ioldem berg. 2= a la validit de la saisie pratique sur les lft:i [mil es dol. appartenant I Reimbold-on me tant la pat chue Cml Kmile (ioldem beig. Avant hier le juge Beauvoir a ren du son ordonnance sur la deman de d'exlrmlition par le goavsree ment dominicain du sujet Jesurum et dont voici le dispositif : Par c*s motifs, et sans qu i) oit ncessaire de s'arrter au dlai que soUiri'e le fugitif pour pro duire >es pices, Dcidons que 1 extradition ne peut tre accorde relativement au fait de dsertion allgue ; Retenons nu contraire le tait de vol ollrtel comme sus reptible de justiner In demande ; Dclarons nanmoins qu'eu r..i-on de l'alHence de plainte ou dnon dation ci de-us rnent'o me. les conditions fixes par a : oi du 27 aot lyli n'ont pas remplies; Coosquemment et pai lapplica \ l % de rarlic,fl i:i le la dite loi. umdov qu-ellrs devront l'tre daas un dlai de deux mois a par tir de celle, date | au pan ce dlai qui prendra lin le juin pro chain. le fugitif sera purement t simplement — mis en libert eu excution de la prsente ordonnan ce, laquelle sera lransni>e sans retard au Commissaire du Gonvr Bernent pour, par lui .lre Lit ee qu'il apparliendia et-, etc. Encore messieurs It'S voleur* Ce malin, %frs S heurrs une d me amricaine qui achetait des provisions t la halle sud du rnnr ch Vallire lui pfeeUneal ail ge de son porte moonHip oar un malandrin qui prit la loirs nans qu'on put ie 1 attraper. Kl c'est ainsi, chaque jour, dans ces quar tiers. Ces professionnels oprent avec une audace inouie et \e m tier semble tre de bon rapport car ils sont aujourd'hui chausss et bien vflus. I y avait jadis au march Valhre un petit peste de Kendarmes pourquoi ne le rtablit on pas La pr'nce de ces : ... „u n ,.| traient sans doute (in ; ux dt'pr dations des malfaiteurs. La PRJ0ISNNS Blanchisserie a la Vapeur Rue Dents Destoucbe l'ortau-Piince, HMI.. [MSBXS I -KKPASsttiE Ph"M TITI II Soins particuliers pur | t |j„ Ke 8n, fux-c 's, cbemia.s. Vous serez pleinement at'sfuit SB favoyant votre linge La Purlsitimg


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06399
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, April 14, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06399

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
^
.,
M
.-T
DIRECTEUR PROPRIETAIRE
IMPRIMEIR
Oleiijei M^yloire
BOIS, VER N'A
1358, Rue Amricaine
NUMEPJ %() GEMIMES
19me ANNEE N 5479
Mali
Quotiiis
t
TLLPHOIU n* 242
Il semble difficile Je vivre pour
autrui, comme i! somble diffi il
de travailler.le trav.ul pour M
Irui pcul tre rcompens pif
IVnour d'autrui, on peut aussi
ne pat htre.luis dan? tout tra-
vail il y a une rcompense in-
trieure, la satisfaction de la
latique, la sensation d'un ellort
accompli. Tilstoi
iUi.l-AUPU:NCk (HATI )
MARDI 14 AYML 192.-;
Prsident orni aux Cayes NouveUes ^anflres fLJP
iot dm informations au
IWreble sjour du Pr si
I Cayes. il oou faut ajou-
Lrdule rception qui eut
lche u Palais de Ju lice
roo r-i.'iit les h'mmges
Corps (.Constitu*, et
lui du monde- fminin
M d'un groupe de jeu-
tt de dames qui lui uf-
migoilique gerbe de
fminin d'organis-
[iMurellement compos
des plus distingus
cayenne. On y re-
Ifrr'aiilres .- Mesdames
TMbau t, M- ue,
roin de.
Les r*"ceplions et les ftes oiga -
nues eo son honneur, n'emi
chent point M. Borno de *e l.i e
une ide exacte des besoins dvi
divers services administratifs.
C'est ainsi quo bi r il a visit'
l'Hpital en construction, le Ser-
vice llydrau'iq- e, les bu e ux
de la Gendarmerie, lei Nouvelles
( umM l'Avenue Internationale
et 'h Prison.
A la suite dot informations qu'il
recueillit sur le cas el la conduite
des dtenus. M It :rno laissant
parler son cur, giA ia trois d'en-
tre les condamns.
Par t-illeurs cot toujours le
mme nilioiiia-inc qui anime la
pojulatioo de la noble ville des
Cayes.
Crise Ministrielle en France
s'aecce
n refuse de lormer un nouveau Cabinet
entrevue de Monsieur Donmergue me V. Briutf
M. Painltv a refus de
iCabioel. Le Prsident
nblique a appel Mr
"yie au cours d'une
radic&ui socia
lirnivoir et npr a avoir
M. Briand, les socia
eidt de convoquer le
Dtal du parti maidi
sur une polit i
loaiur une partici
miautre en co f
i crie ne te dnouerait
taettum jeudi.
fc * conversation
leatitfti taicaux socia
* Wel a laiqu qu'il
, il****"* w W tMJori
|*W fs'U tait Dcs-
i prendre dei mesures im
Poi" rgolariier la s'tua
tion de la banque de France
l'gard de l'aug neotalion de la
circulathn lilucmire. Il a ajou'
que VI. Pniolevl lui paraissait la
persionail lu pi i dsigne pour
rs i' Ire la crise actuelle et qu'il
allait faire une nouvelle dmar
-che pour obtenir que M. Painlev
accepte de former un cab net. Il
est parti co frer av c M. Pai -le
v et est all 48 heures 45 CE
lyse A l'issue de son entrevue
avec M Doumergue, M. Briand a
confr de nouveau avec M P.iin
!*.' Il a dclar aux r- prsen
tau'- il ; i h n'iin des groupes de
la mijoril issue des lections du
I1 Mai qu'ils devraient partager
les responsabi'i's du pouvoir M.
Briand a dclar qu'il rpondr* t
dem tin | midi M Doun'-rg t.
Pi *'M.
Keds
n* pareils pour
leur
Solidit
Elgance
Confort
ttacheur
Invente partout
rour les comman-
des s adresser i
&>UE&QSS&Ctt
Unlv.rul"
Agents
-~
"B*MtM
Keds
Fabricados solamente por ta
United'States Rubber Company
les prochains jeux olym-
piques en Hollande
AMSTERDAM A la suite de
confrences entre le comit des
Jeux olympiques ho'landais et le
parlement. sur son refus oppos la deman
de de crdit de 1 million de flo
iius pour l'Olympiale de lWN.Le
Dr De Viser, ministre de l'Instruc
lion pub'ique qui a fait connatre
cette dcision, a ajout qu'il y a
toutes chances pour que le crdit
demand 6oit accord. Les conlri
butions prives destines cou
vrir les frais de l'Olvmpiade s'l
vent dj h MO. 900 florins. D'-
prs le Dr Viser aucun des Jeux
de l'Olympiade de 1918 n'aura
lieu un dimanche. Un commissaire
du gouvernement assist de comp
tables contrlera les licences de
l'entreprise.
Autour de la.catididature
du larchal Yon Hin-
denbui-(|
BERLIN Le message du Mare
chai Von llindenburg, candidat
du bloc conservateur nationaliste,
semble causer une satislaction
sans mlange aux organes de la
droite unilie qui le dclarent ins
pire par le plus noble esprit de
Ehlriotisme et de devoir civique,
ien qu'il ne fasse aucune men
tion de rpublique, le message du
marchal est salu par tous les ar
ticles de tte parce qu'il proclame
a soumission a la Constitution r
publicame.
La question du chmaqe
en Angleterre
TRURO (Angleterre)- M. Tho
mas, qui tait secrtaire des Colo
nies dans le gouvernement labo
liste, a dc are dans un discours
Prochains soire
Avec la revue : A la.... Manire
de Montmartre, qui est rajeunie
et augmente, la reprise du gala
thtral donn rcemment Paii
siana, au prolit de l'Amicale du
Lyce Ption, aura un nouvel in
trt pour nos lecteurs qui n'a
vaient pas manqu d'assister i la
premire.
A la galle communicalive qui
est le charme particulier de cette
spirituelle revue pleine de malice
souriante, et par consquent non
dpourvue de sel et de piquant, si
l'on ajoute que les acteurs promet
tant de se surpasser ^altrrent
dans la dsopilante comdie Feu
la mre de Madame m, ou peut
conclure qu'en allani jeudi de
celte semaine la nouvelle soire
de l'Amicale, le public passera
dem heures agrables.
lit l'or si M
' Les Chinois clbrent leurs an
aivertaires ec brlant une mince
feuille d'or colle sur un morceau
de papier. In supposait que le
t, 10 de la population de la Chine,
value -t-i millions d'habiUidg
fte deux anniversaires par an et
que chaque feuille d'or pse deux
centigrammes, cette coutume re
Prsente la destruction annuelle
'environ 1 7bO.OOO grammes
d'or, soit une valeur d'une vingtai
e de millions.
Dr Francis
Les client et amis qui.dsirent
me voir me trouveront,comme par
le pass, au No 602 Avenue I.
,Peu de-Chose.
que les reprsentants des indus
tries du commerce et des syndi
rats ouvriers devaient se runir
pour rsoudre le problme du cli
mage. M. Thomas est convaincu
que si une solution n'est pas trou
ve. il en rsultera un dsitstr;
national.
Nouvelles Diverses
Paiiis-i Grand Seigneur ,ma
gnifiqoe bai de cinq ans apparie
nant M. Duboscq et mont par
Vayer s'est plac gagnant du prix
de 100 000 francs aux ourses
d'uteuil. Plus d* 100 000 per
sonnes assistaient A la coursa.
ROVlr: Suivant un dcret ro
yal de ce jour les pices de mon
naie de cinq et dix centimes d'au
cien modle seront retires de la
circulation et cesseront d'avoir
cours lgal aprs le :i0 Juin.
BERNEL'quipe brsilienne
de football association, jouant
pour la premire fois en Suisse,
vient de battre l'quipe de Heine
par zro.
MONTRE\L Le temps estival
dont jouissait le Canada depuis
une semaine vient de prendre lin
brusquement et s'est transform
en tempte de neige.
BEYROUTH Le a Sphynx
est parti pour Alexandrie ayant
bord lord Balfour. On annonce
oflicieljement que dou/.e geodar
mes ont t blesss au cours des
reents dsordres de Damas pen
dant le sjour de lord Baltojr.
Les cours
13 avril
NEW YORK Sterling 4.78*5
Francs 19.2:11/2
Les dpute noire
a la Chambre
franaise
Dans les couloirs de la Cham-
bre, rapporte le "Nouvelliste''de la
Guadeloupe dans son ditorial du
10 Fvrier, une violente alterca-
tion ameuta journalistes et parle-
mentaires. C'taient M M. Diagnt
et Candace qui se disputaient au
sijet de la non rlection de M.
Boisnenf.
Et M. Candace criait :
J'ai ma conscience pour moi !
J'ai ma conscience pour moi !
A quoi M. Diurne rpondit.trs
digne :
Audessus des consciences, il
y a la vrit... Les consciences
changent, mais la vrit demeure!
... et ne se rend pas ajouta
quelqu'un oui se rvla tre ainsi
de l'avis de M. Diagne, avec le*
quel il alla prendre un verre la
buvette.*
Ainsi linit la comdie.
(( Si je n'tais ilextidre, je Tor-
drais tre Diogia. s
Lirsqn'Alexandre le Grand, roi
de Macdoine, eut soumis la lirce
et arriva Corinthe, il se mon'ra
plein d'gards pour Diogne qui
vivait de pain dur et d'eau claire.
Les gnraux et les courtisans
qui entouraient le vainqueur s'-
tonnaient de ces marques de res-
pect qu'il accordait au Cynique.
Un jour, comme l'un d'aux en
fai-ait tout haut la rflexion devant
lui, Alexandre lui rpondit :
Save/.-vous que si je n'tais
Alflxandre, je voudrais tre Dio-
gne I..
LA FETE
Di:
CERCLE PtUMAVERA
A la Pension Rouzier
aideo I lotel BeMevue
Avaut hier soir dans la vaste
cour de I IL.tel Bellevue, le monde
slect de Port-au-Prince agrmen
tait de sourires et d'empressement'
aimables la Pte de Charit orga-
nise par le Cercle Primavera.
In collaborateur dsobligeant
offrit la runion un aspect d'in-
timit qui en doubla le charme.
La pluie, en effet, durant denr
bonnes heures, de ses notes grles
et inharmonieas s dsira abrger
le bonheur dj trop rare durant
les jours de Caremf, qu'est tou-
jours le rende/-vous du bon lob el
de l'lgance. Mais l'amabilit de
Mr et d-t Mme II Rou/.'er, avaient
tout prvu. Sous des galeries pro.
tectrices la foule s'acrita durant
que des couples lgants tourna,
vaient, tournoyaient, au rythme
de la musique troublante et capti-
vante que sont les fox-trots, les
one*slcp, les valses dont nous
gratifie d'orJioaire l'orchestre Jein-
Baptiste.
('-.e saynte originale le G-
rondif qui fut dlicatement in-
terprte par Mr Andr Mnos el
Melle Marie Nadal, contribua au
succs de la soire. L'lve amou-
reux et paresseux que fut Mr M
nos trouva des mots sincres et
enjleurs pour plaire h son pro-
fesseur. Et l'inflexion aimable et
calme de la vo'\ de Melle Nadal
troubla non plus seulement 1'i.lve
rveur,. mais toute la salle.
'.H ques minutes plus tard,
Melle llreaui tait applaudie dans
Bt^runa de G. de Porto-Riche.
Et a 4 heure s'acheva ces quel-
ques minu'.es lgamment vcues ..
Les opi ations de la Ban-
que Royale du Canada
On annonce de Montral, h la
date du l lvrier., que la Banque
Royale du Canada vient d'acqu-
rir la Manque du 'Outre et du
Sud Amrique qui possde des
succursa'es au Venezuela, en Co-
lombie et Costa-Rien.
La Banque du Centre et du Sud
Ami r qi>e tait au capital de 5
millions de dollars, avec uns rser
ve s'levant 2 millions el demi
de dollars,
~ Me Paret
AVOCAT
Annonce qu'il 9 repris l'exercice
de sa profession.
Dpartement de l'gricol*
'ture et du Travail
Il est port [ la conna:ssance
des Agriculteurs et Industriels
qu'une Exposition centrale agrico-
le et Industrielle aura lien Port-
au-Prince l'occasion de la Fte
de l'Agriculture et du Travail,
sous le haut palronnage de Son
Excellence le Prsident de le Rpo
blique, le Dimanche 3 Mai 1'.if.
Ceux qui dsirent y avoir une
place spciale pour htirs produits
doivent s'adresser au Bureau du
Service Technique de l'Agriculture
tous les jouis de 9 heures midi.
Les objets qui doivent tre ex-
poss seront reus au plus tard le
Samedi midi.
Les prix eu espces et des di-
plmes seront distribue aux lau-
rats .
Port-au-Prisce, le 7 Avril I9.i.
Dr
Nous avons re. u hier aprs mi
di la visite de notre ami et colla
borat ur Joseph Chrtien, nom
m rcemment Consul d'Iiaili
a titilla ( Cuba ) et qui est paiti
hier s ir par le sis Maoori.
Nous lui renouveloue nos com
plimeuts et lui souhaitons le plus
grand succs dans se nouvelle car
ritif.
One loil le pins dtruite
Il Y s de cela quelq ies puis
clatait dans les montagnes de la
Selle un viob nt inceudie d-ln.i
sant une fort de pins me une
tendue de plusieurs kBoirtres,
Bien que toutes ces sources de
richesses dem* ment chr/ nous
inexplores, m.is quand 00 pen*e
la valeur relle de ce bob dout
on extrait la rsine et qui esl em
ploypour lescharpenles, les cons
truclions, la mture des navires,
on peut dire que c'est une perte
relle pour uotre domaine national.
Tribunal de Premire Ins
tance.
A l'uudiem e de vepdredi 3 avril
ert.,le Ministre Pu!.lie reprsent
par le Substitut Pierre 'vguant
a dpos son rquisitoire dans l'ai
faire de Reimbold A C Memberg;
il a conclu au rejet de la tin de
non recevoir de Reimbold lirt^e .le
l'incomptence du Tribunal le Pre
mire Instance, s'agissant dclare
t-il, de la succs-1 -n de (ioldem
berg. 2= a la validit de la saisie
pratique sur les lft:i [mil es dol.
appartenant I Reimbold- -on me
tant la pat chue Cml Kmile
(ioldem beig.
Avant hier le juge Beauvoir a ren
du son ordonnance sur la deman
de d'exlrmlition par le goavsree
ment dominicain du sujet Jesurum
et dont voici le dispositif :
Par c*s motifs, et sans qu i) oit
ncessaire de s'arrter au dlai
que soUiri'e le fugitif pour pro
duire >es pices, Dcidons que
1 extradition ne peut tre accorde
relativement au fait de dsertion
allgue ; Retenons nu contraire
le tait de vol ollrtel comme sus
reptible de justiner In demande ;
Dclarons nanmoins qu'eu r..i-on
de l'alHence de plainte ou dnon
dation ci de-us rnent'o me. les
conditions fixes par a : oi du 27
aot lyli n'ont pas remplies;
Coosquemment et pai lapplica
\l% de rarlic,fl i:i le la dite loi.
umdov qu-ellrs devront l'tre
daas un dlai de deux mois a par
tir de celle, date | au pan ce
dlai qui prendra lin le juin pro
chain. le fugitif sera purement t
simplement mis en libert eu
excution de la prsente ordonnan
ce, laquelle sera lransni>e sans
retard au Commissaire du Gonvr
Bernent pour, par lui .lre Lit ee
qu'il apparliendia et-, etc.
Encore messieurs
It'S voleur*
Ce malin, %frs S heurrs une d
me amricaine qui achetait des
provisions t la halle sud du rnnr
ch Vallire lui pfeeUneal ail
ge de son porte moonHip oar un
malandrin qui prit la loirs nans
qu'on put ie 1 attraper. Kl c'est
ainsi, chaque jour, dans ces quar
tiers. Ces professionnels oprent
avec une audace inouie et \e m
tier semble tre de bon rapport
car ils sont aujourd'hui chausss
et bien vflus.
I y avait jadis au march Val-
hre un petit peste de Kendarmes
pourquoi ne le rtablit on pas '
La pr'nce de ces : ... u .n,.|
traient sans doute (in ; ux dt'pr
dations des malfaiteurs.
La PRJ0ISNNS
Blanchisserie a la Vapeur
Rue Dents Destoucbe
l'ortau-Piince, HmI..
[MSBXS I -KKPASsttiE
Ph"M TITI II
Soins particuliers pur |t. |jKe
8n, fux-c 's, cbemia.s.
Vous serez pleinement at'sfuit
SB favoyant votre linge
La Purlsitimg


LI MATIN

La
Pomi.eT'EINDELY
donne un teint de lys
iS&aftS Eug. LE BOSSE &
que jeudi soir uo voleur poursuivi
par un agent a abandonn sur la
voie publique troii sacs de ciment.
Le propri aire est inv t les r
clamer.
lerge) Taillant Consiqnalaite
La retraite des hommes la Cathdrale
( Les moyens de saint : la confession '
Nuits ilimuons aujouftthm la
tubsono le laimni dernire
Conliience. prononce pur M'/r.
Le Gouate l'occasion de lu re-
traite des homme* :
Dieu, en nous imposant le
s- lut comme Un unique nous
a t il donn les moyens V
En fioMMDl la premire con-
frence, le prdicateur nous a
Invente par les prtre* ? Al- ble que ce fut pus souvent,tous
Ions donc. Quelle sottise aurait
t d'inventer ce supplice de
s'enfermer 10 heures de suite
parfois entre quatre cloisons
pour entendre les mmes cho-
ses, les mmes misres humai-
nes et rpter les mmes con
seils. les mmes recomminda-
tions. Et quel est celui-l qui
eu a t l'inventeur? ians quelle
rappel sans dtours que celte ville et quelle poque?
o iii, i.iim du salut nous con-
cernait presque xclusivemeut.
Que c'tait une allairti qui nous
tait personnelle et il nous r
plaii ce principe, qui est de foi
que Dieu qui noua a crs
BU s nous, ne nous sauvera
pas sans nous .
Car sur qui pouvous nous
compter pour faire notre salut?
Est-ce sur les prtres ? I .e pr-
tre, on le sut, n'pargnera rien,
ni son temps, ni ses sueurs ni
son sang mme, ( i s l'ont prou-
v maintes lois. ) pour le bien
de> .iuier. Mais, si nous ne vou-
lons pas faire notre salut, les
pr res ne peuvent rien pour
nous.
Est-ce sur les saints que
nous compterons pour sauver
noire me? Non plus. Lci
* unis qui ont t ce que nous
sommes savent quelles dilli-
cults noua nous heurtons; Dieu
xxile leuis prires en notre la-
veur, mais si nous mmes ne us
Et comprend on comment de
puis deux mille ans, l'on se con
fesse et comment l'on continue-
ra se confesser, car le t on*
fessionnal, c'est le tribunal de
la pn'tence, c'est la cellule du
Pardooi c'est l que l'on trouve
la Paix. Cette Paix que Dante
Alighieri, le grand Florentin,
allait chercher au plus haut des
Appenins,dans un couvent per
du uans h montagne, cette p:ix
apr s I quelle nous soupirons
to is car t us nous so mes
p us ou moins pcheurs albz
au Confessionnal, vous tes sur
de la trouver.
On demandait uo Suprieur
dune m.-on d'ducation chr
tieDne,comm nt se faisait il que
la plupart des lves qu'il avait
torins.se dtournaien' de la voie
qui leur avait t tr.c-v par
leurs matres oubliaient les en-
seignements reeus et eux aussi,
prenaient la route fangeuse on
tant d'hommes s'enliseul et se
les mois et mme davantage,
comme le font tant de chrtiens
ie premier vendredi du mois,
quau moins une lois l'an tes
pchs soient confesss. Pus
Oise lave,plus on est propre,
disait le saint Cur d'Ars.
Institution divine, la Confes-
sion vous offre le moyen dfaite
cette toilette ncessaire qui vous
donnera un jour le bonheur
d entrer dans le Ciel, dans ce
Royaume de Dieu, o selon la
p.irole d-i Christ rieu de souil-
l ne doit entrer .
ngligeons d'employer les mo- perdent. fct le pieux pi tre, de
ye s dont ils se sont eux-m-
Qts s rvis pour devenir des
8, mis, les saints seront impuis-
sants nous sauver.
Il y a plus. Dieu mm i ne
peut nous sauver sans nous II
donne sa g ce, c'est nous y
rpondre, < qu'<*vons nous fait
de ces lves; durant tant d .in-
nes de collge, nous avons cr
en eux le renuords .
Parole admirable et qu'il faut
retenir. Crer le remords c'tsl-
a-dire empcher une Ame de
rpondre, cooprer en utili- d jrmir dans le pch s ms trou-
saut ces gi' es. autrement, im- ble, sans sursauts, sans inqui-
posible de nous sauver, si nous
ne voulons pas.
Or, ces grcai nous sont dis-
tribues par les MCNmentl qui
sont les c maux du salut, ca-
naux drivant du Sacrifice de
la Croix, du Calvaire.
Et, parmi ces sacrements,
deux nous ouvrent particulire-
ment les poi Ul du Ciel : La P*
niteuc-1 et 1 Eucharistie.
L P. Le CjUiz?, en un ex-
pos lumineux qui a rracli
mon voisin de droit* l'exciam *
tion. Voil qui tst convain-
cant, si l'on ne se confesse pas,
'est que l'on ne veu pas > le
l'v r l.eii- u i/.e tablit l'origine
divine de la Conlesion expri-
me clair,nien' dans l Evangile
# Ces pchs M oui remis
ceux qui vous les remettrez
et seront retenus ceux qui
vous les r tiendra paroles
que le* .\> t es ei leuri succes-
MMl'lO .t rihsses et qus ces
iu c urs les pf trs rih
,.., t oui lee ioati dms le
,i lioonal Pour rem tire
.'et buLS. i faut les uj 1
i,e, iT en Uut l'aveu: 'est la
Confession,
Derniers heure
Jamais le triomphe de I.
Borno n'a t aussi grand
ei aussi beau.
Remerciements
Les familles Thbaud, Sjourn,
Evremont Carri, Lucien llibbert,
Lon Cassagool et les autres pa-
ieras et alls, remercient vive
ment tous les amis qui leur uni
tmoign leur sympathis l'occa-
sion de la perle cruelle qu'ils put
uvr m la ptisonne de lent
tr< regrette :
MARGUERITE THKBAUD
dcde le 27 Mars ]z5; et les
prient de croire leur reconnais-
sance.
Parisiana
Ce Soir
Le Baron Utystre
Grand cin roman de
Henri Germain
Jou par
Henri Rolland, bras, Myrl ga.M
1er pisode: LE TOHRENTJ
Ou commencera par : **
La Nouvelle AurorelS
1er et 2e pisodes
Entre : 50 ctav
tudes. Crer le remords, c'est se-
mer daus I m me l'ciosion salu-
taire du retour Dieu, de la p-
nitence qui sauve.
Venez tous donc, chrtiens,
la tin de e. exercices, ira, p i
in la porte de ce Tribunal Cest
celui du pardon, de la paix, du
secret. Car, entea lez le bien,
jamais aucune ^oqu1, dans
aucun pays, jamais un prtre,
mme apostolat, n'a trahi le se-
cret de la confession.
Au LOafesMonual comme dans
la cellule de Dante, vous trou*
verez la paix, non pas celle de
Varsovie, mais celle de Dieu.
La paix dans l'ordre, dans l'or-
dre intrieur, p ns solide, plus
biei.liisante que celle de l or Ire
extrieur, que celle des rues.
Au coutess.Oiiuu. vous irou-
le a K,t.i lu i. Pardou qui
jette un voile d'oubli sur le p .8-
s et qui vous donne les forces
pjui recdinno.icer ei I e>per.in
c> pour p is rrer.
Venez doue tous, vou- prpa-
rer ; taire vu> l'i |U6I (est I
UdDir Je iN. ^., ccsl le comman-
dement de 1 Lghse qu au moins
un -ow l'an ( il serait dsira-
.
ri
Oui, en dpit des adversaires il
fr.ul que nous clamions une fois
de plus et de notre plus belle voix :
que le triomphe continue, car,
milgr la distance q d nous
pare des Cafte, 'es nouvelles qui
nous sont parvenues ce midi nous
font jubi'er.
A l'occasion de la fte du Club
Sportif qui eut lieu hier, la Soci
tCayennea prouv comme un
frisson nouveau et a manifest sa
joie de telle IVom que les plus ti
mides se sont sentis subitement
au diapason.
Daus l'assistance d'lite notre
correspondant a not au hasard
les noms de : Sicard, d Enuery,
L dan, Beimingbam, Seidel. Hall.
Sendral. Benoit, C-aroute. Lab*a
tille, Cond, Cali&ti, H nmlr, Ltr
co, Rgis, Tanis, Labossire, Mac
kenzie, Scult, etc. etc.
Mais ce n'est pas tout ..
Ce qu'il faut encoie que ls
mauvais augures sachent, c'est
que U population de la ville des
Cayet enthousiasme a demand
au Prsident de prolonger son se
jour.
En prsence de celte affectueuse
attention tm< igne au l bel" de la
Nation, Mme Born et au cor
lge prsidentiel, nous nous fai
sons I cho des nombreux amis que
Bous comptons dans I ute l'tendue
de la Rpublique pour crier :
Vive la Ville DM Caves.
Petite^ prcision
D.tns la partie de notre relation
concernant la grand'messe qui eut
lieu dimanche aux Cayes, notre
dition d hier comporte par erreur
le nom du chanoine Krssi, c'est
le chanoine Jaflr qu'il faut com
prendre. |
-r-
| Varits
Ce Soir
tes Mystres
Agencs Rprsentatians
PORTAV PRINCE
Agents gnraux de :
Hecker Jones Jewell M'Hincrd^
NEW-YOltK
Farines Huijarian 0 0- Boule,' Rouge te.
'.Te flome Insurance Company
NEW-YOIIM
Assurance contre l'incendlt
Diamond Match Go
allumettes 1 Sale Home 1
Compagnie des Chemins
de 1er de la l'laine
du ^ul-de-^ac.
>MM. les \i iioiiii .il.-. ,!. la Com
pagnie sont convoqus en Assem-
ble Generaleordinaire.au bureau
de la LompagDie. Port au Prince
llaili, le samedi 0 Mai 1925,. 9 h,
du mati.i.
^jaiflBOrdre du jour :
t. Lecture du procs-verbal de
l'assemble prcdente.
' t. Rapport du Conseil d uln.inis
tration et pr eitalioudes comptes.
|ii. Election du Conseil d'admiais
talion.
"";4. Affaires courantes.
2JPort An Prince, le 8 avril l2o.
K^|Le Conseil d'Administration.
0. ^Rublier ifOll Company
Souliers Kede.
Chas F. lalllatfe ft Son
Poissons aa'a en toua genres
4\|ani:lai ItiP'S Lilelns'ce Cy
\ssuranoe sur la vie,
r>i
mon Tifies Aj ^
Nins & Champagne Bordraux
?
Mi. He\mar
( OPENH&G13F
,urre 0 nols, fro .nage et consarvea aliment
W S Inlhews i Sou
Tabaea jaunes et nclrs
t,;i KatioiMle
Sans Rival
Cigarettes ('hanteclei
Envola dedei
Dcs
Il nous es^fait part de la mort de
Alexandre Joseph Moaaca
survenoe hier soir.
Ses lu nt railles auront lieu cet
aprs midi i l'g'ise Ste Anne.
Condolances aux parenls prou
vs.
A vendre
Bf Une auto Ferd. en bon tat.
S'a 1res er au journal Le Matin.
Oloffson, Lucas &
Vente en gros $ en d(
AUumett a marque toile
Am.iou <;m lc'r qi'f
Assiettes en f.-nce
en porcelaiue
Bicyelettes a h mm* et femm*-,
marque Vicloiia"
Bols en faience
Bross de toutes sortes
Baignoire
Bid'U
H 1re en barils c t en caisac a
IJum'i s ''111,11 1 .'. s
BdS et li.tn-.-i'! s up et ir.f.
Cas-eroles 'maille-'
Cui'lr,s, ,founh l'es n f r
Couteaux sup. et inf.
Caiena<
Cabareta niekeia
Couvre plats
Conv. rlur s
Eche les en boii
Filtre
Godets er, f ien e et et en mail
Glacires
L inpes pour bicyelettes
Lti| es lectriques
Manchett'ja manchal
Manchettes manche Lois
Ouvre boites "Sager*
Fiquois
Fjuer S rmballsge^
Perf-'m de toute* sortei
ment :
Eau de Lavende
Cau de Cologne ,kJ
Mafia Farina-
Poi dre Valattine
Souliers av.- tionmes|
Souliers de Teni ia
Services i> cal en ta'eBjM
porcelaine en -i & paHJ
Service de toilette en fi
Tas es caf
1 ires ,
V r s de toulesso;tesetl
grandeur?
Verres en cristal
Via du Rhin, etc, etc.
Oloffson Lucas
Haytian American Sellmg A|
ow
Fianailles
Nous ,avous reu avec plaisir la
carte de liam.ailles de
Mlle Anna K, Leblanc
avec M Hyppolite R Jeudi
Comp'iment. g
U Kermesse de Fmina
C'est dimanche prochain qu*
"l-'omiiia" donne sa fte de en*
ril anuuelle. l'.nit fait prvoir
que ce sera un grand aucc et
que chacun voudra y contribuer.
"Vja les cartes l'enlvent rapide
m enta.
Ren T. Augusl
CUiirin QASCO 20 C, en vente de New-York *** du(>avril 1925,auo6.prix *ui*
Moins de 20 barriques, OA5
g*U' i. I partir de 2o oxrriqueO\
or le gaUot.
"^ lery2e>t3e pisodes
Entre : 0,50
t'ompaijnie d'Eclairage
aUec(rique des filles de
J **oit-au-Prince et du
^ ^ap-Maitien.
MM. les Actionnaires de la Com
n;nie sou, convoqus en assem
e Gnrale ordinaire au bureau
de la Compagnie^ Port au Prince

Mas Moulu
Ht
Se Franois A- Deversoa
AVOCAT
l, Rue Frtu Port au Prince
llaili, le samedi 9 Mai
heures du u.atin.
Ordre du jour
1. Lecture du procs verbal
l'assemble prcdente ;
J. Rapport du Conseil d-Adminis
ratiou et pisentation des
tes.
8. Election du Conseil
nistration :
*. Affaires courantes.
Port au Priure. le 3 avril ifti,;
Le .Conseil 'AdminisIratioo
La Maison Qharles H. Qa?tjens annonce au"
au'elle vient d'installer des machines des?
ernes pour la prparation du mais moiujjrj
de mas, fleurs de mais pour les enfants, p
teaux et^desserts.
Les clients de la maison trouveront ces
dans tous les dpita.
iinre de rdame,il y a drS condnions d "J
pendant le m3is d'avril pourvut achat en ^
par sacs.
de
comp
d'adm
ilL
:m*mT* m**r?*rsLZjnmxjm*: **
T^'wm
-
- -


-2/
LE MATl.N
H et A. Acra
Grand* Rue
\t des Caves di Bord*aux
irousvous habiller avec lgance, et bo
ssea "dis la Maison \. St A. ACRA.
deviieest de vendre petit bnfice pour
uoorp
pei >onnel, la maison compte un matre
lien sorti d'un tablissement de premier
ilie
mesure de fournir des complets tout faits
isure, en oheviote, diagonale, palm beach
a et couleur, coupons de Casimir pour car
Ctoffes pour gilets.
Bonneterie
Us de |our et de nuit, au aot des clients-
hanchettes dernires crations, C r coas
aison co stitu une mn mil
mr accueil est rserv tous ceux uni >*
une visite tre dfis sur la valeur-des
ournia.
tume command et qui ne rpond pas au
lent est repris, wmmmm
h franais, anglais, espagnol et iuiien
MHB
HEMOGLOBINE
BYLA
ANTIANMIQUE
PUISSANT
M
FORCE
SANT
EMBONPOINT
S
Le Meilleur
RECONSTITUANT DU SANS
LES TABLISSEMENTS BYLA
r 01 s-ri it pour las mauvaise Routes
(M
*E HP Ht SE M
lOPPHESSIOHsX
i guri ion rri-l
Rbaud
^urpranaiiu marn* I
*> C*mlWof .
I, Rue Vicie: Huo
hm iStiee)
Ikanur BUCH
On demande
Un relieur pour diffrents tra
vaux urgents.
S'adresser au Journal Le Matin
vec des spcimens.
Messe it ' qif m
Mme Vve Annu y>ie Svlh e
ses entants inv:ieiit lei pare i s
et amis une Messe de Ihquiem
qui sera clbre Ste Anne le
24 Avril 6 hs. 112 en mmoire
de leur regrett
Annulysse SYLLA
dcd le 7 Avril 192'*.
Le prsent avis tient lieu Fin
vitation.
Le i u
Good Y a-
Camion, (*i h
meilleur pneum*
tic fabr que pou
le transport sa
les mauvaise*
rou'es.
Leparoi^rsifp
des milliers de
m\lles,\surle ol
le plusmcahote*x
et sa fabrication
spciale diniinn
le r.luiullutj t ih-
rttw ;lelam uu
m 8 te in aSiwea l er
t-34-S
TEXAS COMPANY
i! machine qo d*-
|e|'"son maximum
forf, ncessite une
|eapproprie.Faei-
votre moteur en
servant des Texa
>olor Olls et rem-
uez toujours votre
^voirdecetlehuile
|j l'toile rouge vous
louera que c'est
ftdn Texaco molor
propre et de cou-
M'or.
Texas Company
f^eau 1831 Rue du
il
contre
la
CONSTIPATION
prenez les
COMPRIMS
SUISSES
de DELORT, Pharmacien,
119, Rui Snint-Ar.toiaa
PARIS
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
PORT-AD-PHINCE
Alax.PETRUS Pharmacie ALBFHTIMI
Pkarmaela du u Jualln VIaRU
f toutam Imw bonne Phnrnta* 10a
lre?i\(fue uie traction, sur 9en rendant tout drapage
impossible > V \
fabriqu pour rsister la ntn*ys(>vre condition de
service, il parourt des milliers de milles un prix
excessivement bns.
fabriqu dans toutes les dimensions 'courantes.
GOOD
CORD TYRES
The West Indies Trading Company
Porl-au-Prince, Gonaves,
Cap-Haitien.
On trouvera
ALAMA.SOX L- PlUtlUllIII'l
iRve du Quai, Ao 1617,
Huile d'olive de table Marcel Alioth et Co. Bordeaux; en caisses 4e
it/ et 24/2 bt. Sardines et autres conserves franaises; condiments de
t. utes classes; Sauce tomate Vermouth, Martini et Rossi; Angustura
Bitter, Cognac 5 toiles, Henri Roi; Vins Rouge et Blanc suprieurs
en barriques, demi barriques et caisses de 12 bout. Champagne Char-
les lleidsieck.fiucre granul et concass; Vinaigre en caisses de M bt.
et en barriques de M gallons, etc. etc.
ALUMINUM LINE
Ncw-Orleans & Soi
kfeu StamsbipC. h.
Prochain dpart direct
pour l'orl-au Prince Hati
le steamer PlooJ ayant laisse" New Orlans le 3
auil courant len a |>orl-au-Piim;e le i3 avril .vec
95 tonnes de liuarciiaiidises.
e steamer Hansen laissera Rew Orlans le 21 iviil
courant directement pour Uaili.
Le S|S DHa laisser.! Hew Orlans le 24 avril pour
tous les portSj Hatien.
A. de Uatteis & Co
Evitez la maladie !
Purifiez votre sang,
BNO'S
FRUIT SALT-
DERIVAT1VE COMPOUND
l'ne cuillere d'Enos Fruit Sait prise de grand
.-.tin nettoie le sang, empeolie la fivre et agit com-
me tonique
Lumire Electrique \
Lumire Electrique j
A 3 centimes par jour
i


i
Procurez vous un tanal nu
une lampe (jasolim \u
Ule. (>s lampes sont porlati
ves et peuvent tiv enplo
yos au salo, la chambre,
a l'usine, au magasin,enfin
partout, Catalogues sur de-
mande-
En gros et
en dtail
'l'iiDtiii Williams
V'--tr de VHtel de France
Port-au-Prince
rocurez-vous de jolis cadeaux pour anniversaires, fianaillc
lriages et baptmes chez
'S
A u
f 1
FILS'
Rue Bonne-Foi


L* MATIN

i
'i
LamaisonH.SILVERA Pharmacie Sjourn Madame Emile JBJ
Ceux qui n'ont pas encore vu les jolis article? ls. iiw
fine^L rt.nl de recevoir !>&-<>] \2t 5t2^*^^ fiSlWS'S
doivent, dansleur intrt, s'empresser de passer
i
UJ
cette maison, car nul part ils ne peuvent trouver
d'auaai beau^aiticles i des pril si raisoi nables:
Nos ai fuies sont vrainn ni de toute b s ut et de
Irait lieur et nos prix dlient toute con^urrflie \
Crpe de Chine couleurs assorties
i ' extra suprieur
marocain carreaux
Soirie carreaux pour robes et chemises
Tricotiue de soie barres
Ratine voile carreaux
Yoilesiiissc brod
Crpon franais barres et c.-.rrenux]
Diagonal noir sup.
'isimir anglais nouveaut
Serge bleu anglais suprieur
Peahnbeaoli anglais de toutes beauts
Alpajja noir suprieur
Saiiu Chine pour tailleurs
Kaki blanc suprieur
Kaki jaune anglais supriaur
iluck union blanc anglais "nouveauts"
1 >i-i 11 union blanc anglais
fil
Tussor japonais pour chemise | homm e et rnbo'
Itep i de soie barres couleur pour chemises,. hom-
mes et robos nouveauts.
Baptiste fine pour chemises
Percale fine pour lingerie
Calicot percale pour "
Zphyr anglais pour chemises S- extra sup,;
Organdi suisse uni et couleur
lias jours demi-soie
Chaussettes cossaises pour enfants
French l''risky, de nicre nouveaut
Poplin fleurs |pour robes
Tussor blanc
Liimbrie blanc
Voiles couleur A barres
Shirting blanc suprieur
Bas dentelles
lias soie brodle
Bas fil hrod
Lotions l,| ivert*-
Tu'le pour premire Communion
Couvertures blanche et couleur suprieur
Bandes brodes Madera pour chemises et jupes
Voile blanc barres et a mouches
Rat*ne blanche
Gabardine blanche barres et unie
Crpon blanc et couleur jours
Voiie bianc et couleur uni
Chemisettes allemandes suprieur]
Br ibant noir anglais v
Imitation toile oraeff
Serviettes de toilettas blanches < couleur
" damasses blanches pour familles
Nappe couleurs
petites serviettes blanches damasses
Organdi blanc & couleur barres & carreaux.
Lainage couleur anglais sup. pour jupes
Madras barres de soie pour chemises hotn ns
Satinette Foulard pour robes
Peignes franais A amricains
Molleton? b.ancs & couleurs sup
Poplin de soie uni blanc & crme extra
Chapeau de paille iin d'Hall)
Casimir anjlais sup
Crpon brod franais
Crpon franais fleurs /dernires nouveaut
Serviettes de toilette cou angl is
Tapis cir blanc sup. poi r tables
Da nasse anglais pour atslas double largeur eto etc.
Aimables clients, voi s qui voulez .porter, peu de
Irais, les plus beaux tissus qu'il soit possible de
trouver sur cette place, n> manquez p h, avant
daller ailleurs, de passer cbei nou o.i le ineilleu.
cceuil vous est rserv.
biologie appliqu sous la Direction du
DrRtcotet F. Sjour i
Ls laborati e est ou-wt tous'.- M Joirs de 7 h'* du matin *0
neuresdasVr pjur loues les re arches et a iilfm P vues aaos
s'annonce ci ointe* saut pour le
Wa&sm manu et ia constante Ure-Scrtoris
Seront reues que le mardi de chaque semaine.
Mr#*v ia Pharmacie pour les rensaig emeotr
na'ye 'uriaeset Suegastrique
Raction de Wassermann
Beaclion de Triboulet,
Eiamen du sang et du pus
Eximen de< matires Ucales
Examen de crachai
Albumino raction
Constante Uro Secraire
lue des Miracles en lace de l'Imprimerie^
- Pour laire'place d'autres articles nous avons rduit
Salement les prix de beaucoup de marcbnd.ses et
l0\eou?v^ons de recevoir de trs jolis cadetuxpour.
et baptme, drat s de lil brodas, naj.pt s, servit lies, etc,
de table e bon e, dentelU s do h ma.n, de \ a|e^
?1 lande, to tt volant de Chantilly artclea de .-
le tout un prix dfiant toute concurrence. Aruclei
Communion.
La maison C, L Vei
Marchand Tailleur
Ho 1823 Rue du Magasin de l'Etat
Se recommande au public et sa nombii
enitle pour l'lgance de sa couk et la
excution mise dans les ouvrages ^oniis .j
la maison reste ouverte jusqua8heuresdu
Prix modre.
Aux grands magasins Grand Htel de Fra
Des tournitures Gnral** pour
la Cordonnerie.
JOANNY CORDASCO
No 311) Rue des Fronts-Forts,(Thomas Madio'jj No 319
Port-au-Prince, Hati
lie* de plus chic pour les tren ie< qu'une ma
cbine k coudre "fait1*!
Souplesse
Elgance
Fini
Qualit
Rapidit
Solidit
trsbon march*.afr? bon march, itr* bon march
TleS Tles Tles
12.000 Feuilles de TV t. polios
Ceci n'est pas lire
v Car lue la Rclame Je ne sais pa en.talre
-Cependant ei vous passez du cot du Bureau jie
7\dmiiii8tration postale, A la GrandRuej
Rentrez la. Cordonnerie
Ernest Camille
A la Conscience
\ous verre/. |ue les chaussures lue ce toit sur
onTiiiiaude ou non sont laites avae flOt, s^ins et
alidite, par09 que les ouvriers qui les eoafectioiinent
et les rnatsriuux qui y sont employs repondent et
Justifient le titre de la maison.
. !fosition*'excepuonnelle, au centre des.l
"proximit de toutes les Banques, de la do
de toutes les Agences de bateaux.
lenseii nem nts et lacilits pour voyager
mobile dais toutes les pailles de la Ht
l'Hati et de la rpublique dominicaine.
Chambres contortables et surtout trs pi
tilateurs dans les chambres la demande
tionaires. Cuisine franaise trs soigne
plus varies.
Demandez ^visiter Je^magi
de Ittoiei :
Vins des meilleurs crus de Bordeaux, patj
ques, tlamejannes, gallons et ;par boutetUM.
les Vins dechateaiix, vous trouverez le plut
choix, pour les qualits et pour i Uge i
L V VINS I/ITALIE* D'ESPAGNE.
VlN'UE BOUttbl GNK(blancs et rouges ci_
- Pommard mousseux, jjot Amricain!
Le plus grand assortimeut de Liqueurs, f
gins, wlskles, etc. ----
Absinthe Pernod, Amer Picon, Ver"
CONSERVES franaises et amrtcaii
ment arrives. -
CIGARES de Cuba, Aurora et Habanera.
CIGARETTES de toutes les fabriques d Ht
* PARFUMERIE et Cartes'postale.
Prix trs] modre.
P. P. Patrizi
La seule*peinture ne changent pas de couleur
*
s
Si
c
Sa-ti-na
a
A
S
5"
Rhum Nectar
h* N. Gtjens
ll40,gRue du Magasin de l'Eut
117 Rue Bonne Fui.
820, Rae Courte
Prpare'spcialcinent .pourTle climat d'Baili
The Charles fl. Brown Paint C
(ieo. Jeansme &C6
Ajents !
L'Organisation De La FireatoBlJ
Est Saine, Solide Et Univei
;TN tablissement industriel est
^ un arbre: il prospre, non seujj
pnr la puissance de ses racines, ma
far la vitalit de ses branches.
La Maison Firestone dispose de toi!
sources de puissance. Fer.nement <^ ^
tines dans la grande maison-mr*^" I
branches s'tendent au loin, verdOfM* |
et vivaces.
Dans le morde entier les Pnus FirtS*!
ont exerc une heureuse infliK-nct ?
transports et partout o les geni W*5|
fur des bandages de caoutchouc, "**
appris avoir confiance dan la """J |
Firestone. Vous aussi devrie* e*'**.2| |
votre voiture soit munie de pneus "jf^ J
marque: elle vous garantit le cooton. |
scurit et
Le Maximum de Kilomtre par Frg0|
L. Preetzman Aggerholm^J
Port-au-Prince .._, I
PNEUS
Tfrettod
110 Rue des Lsais
Tlphone: N\
r"-
^'.WiW,


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM