<%BANNER%>







PAGE 1

Gouvernent des navires | 13 c\ijma*llc de Vint&Liln r* • %  >• "fourn.l ragar-agir. citU I9" •*" •' •* %  4ers '• ""P"' 1 0 Ju JU3JL h n i %  "• %  t %  ., rd r ' On Ihlum-* i i H. m du roanrtM ; •• i • rnrins a•ouffrafii-w d"nt I 1 • pottlH %  •!"• -. ulant Un li" iMiftdej s* flrn.l. U II' I' I I P' • *• : ei'Mt : : • D' BnuoM. ni,an.') IUB0L1TAN : rom-ra df lonlr If fie 1 M *l f*lmc4. Varit s Ce Soir Le Comte de ftonte Umslo 6e pisode Demain 7e et8e isisodes l'iu) ^^^__ ... r — tien, S in I i D %  M > eau ~ 'Mi.-^'-vers le 1.1 i • ("virant Ce aue sera la soire venant de *• Y a et P ar\mt Rhumes I! • ,'l aiiBoao ,rn-e la toitaU i itetmTi iiiv.in.tii : -r.ristoh i'" v rI10 val cou rml M'ni.t t He %  •* •' r '"' tant le mmejrur pour CrMobi Amor, v r* le II *ril co :rant, venant d Am.lerdm. "HecortV' v r-ilIl a ni <•<>" ranl venant du Ha ^ Bwletuial partant II 1 i avril P ir Cap Hil tien, SanJum t B> deaux H m. "EXTRAITS BUIAJRLS du rn< Ul icnclini du MM. Serqe Taillant Consiqnalaite „art aura lieu Bruxelles 'e 7 Juin ; dix sept ballons dont trois des Etala Unis ion! engags. TORONTO— La Docteur Brao ting. inventeur de l'insuline, va concourir a nouveau pour le piix Nobel do Mdecine. Il upo-rra mardi soir ses redirrelies sur les glandes surrnales devant l'Acad mie de Mdecine de Toronto. PARIS— L'heure d't est eu're en vigueur en France et en B 'gi i|ue d'ins la nuit de samedi di manche ; l'heure d't sera a top te en Angleterre le 19 avril. NEW Vulllv Borotn, toile [fMOaiaa de tennis, vient de r m porter la victoire dans le charn pionnat national sur cour oi^r rie ba'tant Andenon dp New ltk C'est la premier! foi dans l'hMoi re du championnat que le litre est dcern t un tranger. Al lons-y en foule Qo.6 l'on aille en foule a !a IVte que donne lt 16 avril l'Ami* a e du Lyce Ption. On s'y amuse-u oni:ier, ehii du public, dira quelques unis ds ses plus jolies chansonnettes. m Hier, anjearilhii. denin. Hier, il y eut tll ans (0 av.il 1814 ) que Napolon 1er, aprs la capitulation de Taris, abdiqua, pour la premiie fois, en faveur de sou lils, le Hoi de lu roc; ;\g •euleimiit de 8 ans.Il y tut autsi 8 aus (0 avril I(tl7 ) que les Etals Unis dclaraient l guerre 1 Kiii[ H %  allemand Aujouid hui, il y a 122 ans (7 avril ihOT) que Toussai ni Louvtr ture, enltv ue St L'ou.ii gue par le gueial Iftaoaii Biunet l conduit en France a bc-rd du • llios, aucconibaiuneulbque d'apoplexie au Poil de Joui, daus le Doubs, cil avait t entam. "Le ciloyen Amiot, commandant d armes du Foi t en entrait 1 1 heures du malin dans son ra thot, le itouva sans vie, atBi sur une < hftise, prs du fu, la UU ap pdve contre la chemine.- Deroai", il y auia 116 ai,s v 8 avril t>OM ) que les NUires farte! dlinitivemtut chas f s i'bpafta et lejel tn Ahique. Il y aura au6si H9 uns ( 8 avnl 1866) que IlismaiU, au momeit d'eiitiepiendie la guerre conlie Ce qu'il faut fah-e Le Bulletin ffficiel ifaBparlemenl J : l'In-truclion fublique No il av ins > ici le i • ni r Nu me.ro da cal ioUl*eetet ILilleliu a l'aida duquel DOJH avo'n.pu ti bli.' p'r.-omielli ment es qu-lques sta'istiqu s s nva ite< : F y a i Port au P iure: 8M?co'es primaires nati >n i es do (forons dont l'effectif t l* e-t d-: : t;08 <>.ve< et 'a nwyeoee de prsence 8 II lves. 17 Boo'ej pimii'Ps ni u i '• dPi les dont l'ettec il tel ie 2 S >t •"•' ves el 'a m --y 'nne d % %  p s es8185. 1 ' coldl da De i T.j.nps dint J'effac ift)'al et da tr2 vs et la m >y lona de prseoc %  il2. 2 1 K'o'es Privs. Bfeclif : 286 lvei M .y-nne prsence : i\\h i E:ole> s^.c nd.tirc. Kfleclif : t \<>j. M veaaa prsioce : 819 '. ves. K siim'i : Le %  ombfa d !•>. les le Captta le el meuli nnes dans Ita rip puis dao bissecteurs est de 66 q it s ml fiq icutes par 913/ l du 18 aux Caves de Bordeaux par le >oui qui i nirne la oire: tion de cet lab i-se ment et les pr'oeraV'fi qui ?e poursuivent, on peut sans crainte, atnimer que celle fledont la date est lixe ir rvocablement au samedi 18 de ce mois, sera un gnnd racte. Les dames patronesses s d. pen sent de leur mieux et d ja 'es car tes d'entre limites au nomme c e H)u s'enlvent ave me ia|idrc qui fait pivoir que celle un vi tion lii.reu>e eut apprue cm me il contient par les me mors de notre soci. l. Uoa H.iie passe m pg an e crmppgnie ai tour d'une lab e co quelle et biur pour Curaao coiurowgnav la ^"> COI RATION prenez 1&3 COMPRIMAS d 3 DELORT, Pbai lie, > %  %  •••i'-i-A' eo.^u C'EST LE MEILLEUR A1-T.:'.-.TN-:.-rr-• % %  AL %  %  %  %  --i — nm I Comptabilit DU Conseil Ut moiuDal DE LA Croix-des-Bouquets (SilTE) Recelts du 1er au 31 Mtra 1021 Bala'.ce en c;.i<-e au 29 Fv.ier 2814 Chapitres Sections Ex. 1923 -84 <> T87.33 Nous sommes oblife de rev nir encore aujourd bui Uf fa r-q Aie adresse au Dpartement de I Intrieur par lea habitants de la rue dite Bois Blanc. Ce quaitier se trouva la nuit _. ; i j,, ai.,/ c.o dans la plu complte obscuiil, veiilmnnt une moyenne de pr el il ferait bon, dans l'intrAt de Be ,,cj de 8697. F y a doue me la scuiil publique,qu'une lampe ri %  ,,,, d'elf^;lil dll'i lves kctrlqua y soit place. Nous a'inons esprer que le DpatUment voud-a bien c m prendre la ncessit d'une telle mesure et que les Inbibints de ce quaitier ne tarderont pas av, ir letit faction. 1 il \'l lit I 3 t 2 4 %  > 3 P.odu't i • i des patentes lai pu's i catifs ( imelire M un lis Pera s, ec es ru' li ta I' • • s marchs d s pv.s Total J'l 00 M Tll ;;4 m) 1 167.00 2 i i 60 110.00 138 00 /POP G. 2 131 20 LIS "k'Mfc ipprendra sil n'it pas mieni ul8,poir le repos d* Il terre, que u ^ousse-u m aoi L' tussions jamais exist." BoM parte visitait un jour le lombeaude lean-Jacques Romsecu Ermenonville ; il dit soudain au comte Stanislas de liirardin qui raccompagnait qu il aurait mieux A.. !.. I .M ,i pir Hco'- et li Moyenae de p" s:ace re ircaa'.a bien pri lia i \ da i'l eettt Dna COJ aUtisliqii s ne onl piat -•<) np M'S le Kcoles da l'i ngi'V .1 MI Fr.ii ')i< Cauvin, Ci mi le II iiuo, r ni Grimer,! et le Lv e "t'toi d mt l'effectii o i la miyinni de prsence ne soit pas ineitiinns par le lij lelin O li ciel. Chip trs I II Ls Rc^veur Co nmuoa', Tr. O. li>JPiKI8K Vu : Le tfBgtetrtt om i.ui al, G. L. CO Pc IB Dpe.>s du 1er ai 31 M,rs 1921 Ex 1983 -U Section t A.ipl ,Li M igMril r.oi.mui'l G. 300 00 • i m IV Y VI du S; rii ii^ '"om nund dh que'OP Co:n nun il s ibaiee e rofsaiata p^ro -si il i L33tioa M -un •• in nini e 4 Vpi!s. de l'b ir'o^'T pwo:.-Mil 1 I l/i o/ ) au H ceveri' oi Btael i \ips Dir %  t-nr cim'lice 3 E r'rel e.i d'un loti r.ie Th ( ' m i) 4 AppU d'un -h Id'Eqi'pj 2 Servie19 la Yoieris 2 F.ntrel en cab.iueiicr 11 mu'et c -mmu i 100.00 21 00 lu 00 40 00 I* 00 :,:5 2S l s I o •200.00 5 -.00 2 II'. 00 G'.CO VI PMt UNE nouvelle mthoa;] li n ^ i riei avaler, seiihiieil. Le : u".cs qu'a remporHI po'tub de Vie s.le K-meun exerce pour ihameiat d a dpass 1 • conjoo< pharmaciens ei. Plusi_ taines de familles ont dj J ce nouveau Irai'emtntetr^' veilles des nsultattoW^ Le YapoHub de Ycltitfj dans la ci'gorie d^.s dcM remarquables qui vous M| Po iiqooi n'a-t-on pa cela p'-'S l''' 1 •' —'-'wti guent compos des reml rhumes qui avaient t t depuis bien loog'empt ;il mme temps d'une f)Bi et lutaine. Extiieuremnl il g un Oiiguent.une cataplei J ,mp'litreet est absotbil la peau tout en la stiow'tl lut i urement m A %  camphre, menthol, thym e 'rb -nltune seatj m ".n< inhile'* WfA^f voies respiratoires, toi'ij congestion et bv-hanl M gurissant souvent, m il! une nuit et soula;arrtltf 15 minutes. T; il cela ni dose — frotte/. seulemenU Le Vapor b de \i.k<| t par un ihirmacuofcf DC du Norl ux FtaUUf bord t fut por-r q e'qi ses c ieat Ce,) n Uni I lioasL.n!il>r..l.ie'!ta K. Iset miin'e.uat fil mil.i >'s da y>H nl c i i, nasl'.ement aux '.U'.s-| ment. J Y.cbs est un ivmolafcj trs en l'iwar poirleii cerveau et de pj'.triaar len rhumes clu / les eort dali.e, la bronchite, leej gorge, le cat.nln, la que pour lou< 'es in.iuil di f.oil. '.'est .' %  gil-m^ voz-ie p u -]l s uverset| de la peau telles qu I u'e're-, bnl urc CM| dimmgeaisons d-i n lvre?. %  *• V.cks est dbit da pharmacies Port air Ryan a> Portau.fi Agents po Parist i Dimuai Fi IX Spci.l 00 12) 0) 18.00 1 i (0 30.00 2U.10 d'tntiepiendre la guerre conlie p0 ^ r i e Np0 g del Fiance l'AUtncha, signa auc leJJMM u., uwe au n tt jauni* exist. italien Gbfont, un traiU rainai ce H ^^ de ( j iiard i„ i u daman otlensive et dlensiv. valable pour d ttUe op | n loe. S n.oia. Nouvelle Commission Communale A la suite des incidtnls qui ont eu lieu au Conseil lou.muual du CeplailiM une eou.mi>Mon vient due foime. Klle se compote ..e MlMunille.Nuisy.i rsident, L. lieric Yidoi et Beyun Paret, membre. da la raison d'une bile opinion. C'est lui qui a p:pa la H vomi on fia QCltt, lpa-.dil Bona pute — Je croyais, citoyen eon= i, reprit G rarlin, que ce n'lnii ma vous vous p'ain Ue de la Itcvo lution — Lb b: tt, tout rfveur, il icprit sa pro meoade. Le Comit Excutif des ltes du I > %  ne an ai ver* ire des Sports aux %  ye< DOOl prie ••• coavier t u les Sp-vl-m n aux Filb c m mmo etim qui auioat lieu les 1 I et 18 .vni a C v; indiscrcl'Oii nouf a pemis d-' savoir qu'il v a PM c lie oc a>i)ii Baaulieu ur mar propfl t.' .ei fixai Ujnneli, un giaud b.i Ce sera U'ie Fte d-i nuit mag'ii li I i.nve-. il'nui utiins et euv d iililic.e. tel i lo.it f il prvoir q de d (i ts de Toffb Apple li-e. leur K o'e Communale Locetioo de li dite Lcole 2 moi;) Total G. 1 505 s BiMpitu'ali'i;. : BeOttUa G obaUs 11 89S .'il Balance en caisse au 31 Me'l L08* ^ 10 8V3.SS Le Receveur Co.nmunal, Tr. U JN PIERRE Vu : Le Mig'slral Comm.nil. i. L COd BRI (A SUIVRE) On demande In relieur pour diffrents Ira v ux urgents. S'adresser au Jouraal LeSIilin uuc des spcimens. Hajlia American Sdliag Agency 1M1 Ren T. .Auguste,, CMriu HASO "M> C. en vente' partir duOavr / lD2 9 auoe prix suivant: Moinsjte W barriques, O y 45 or te QA\i()\ i partir d'i 2o Oan\ques 0,40 o le gallonD'apr^i la picCi vau'.l i'il -ir^r^'- Pj] l.Tin-, M s l'^ I, :t Sii'lreaii. Entre : 2 34* MMlUlUAVr sion des vacan es,*] c raun beaulœr ;ais U BaroD H pia r • %  -i l %  %  itliaf -leaM • i Ali .:'Stia -^^S i i n il ''"?' m iJ '• %  '" ,l %  • ''•KlZES ilo.iiourc'ix. ft' *^. l "'""o'rfH r., -.> w '**, :.w, u -n.p.zia2H 1 "• r,n !55i ci lou'rt ,y,llll i. de HattoSs & C, Agents. rVk :B'lCb l .#V



PAGE 1

LE MATIN 4 i Mas Moulu la laison Quarto H. (irf-ljeus annonce au publY u'elle vient d installeras machines des plus .o dnies pour la prparation du mais moulu, larine dt mas, Heurs de mais pour les enlanls, pour i,l ces produits dans tous les dpts. | ft tlre de rclame, y a des conditions de faveur pendant lejno d'avril pour tout achat en qros et par sacs. u \&adre$aer directemetA la fabriqua T M ALUMINUM LINE New-Orlans & South American Stamsfaip Co lui. I Prochain dpart direct pour l'orl-au Prince HMtj k steamer Plood laissera New Orlans 1 n Enrichit SANG Fortifii lai NERFS J DONNE FORCE NERGIE ux personne rtiBLEs. AHwQu es a f canuses LES TABUMBMBNT1 BY1.A Les clients 1*1,1 ,-e la t rp i ,1 que da l.i Province M g| aviss sont prie de s adr ser Jthl II. WOOI.Li V, Ait. Equ paient. l'ort 11 Prince W. ijuint n WILLIAMS A vend e Une auto fera, en bon tal S'adresser au jouin;il I, Malin ETRE EPATANT S'AMUSE* RlhE M F 1 liaNooa -. %  lO'e %  — %  . % % %  %  ...l'E ri F, IRi Kl, r •a 1. iii*rei m .0 oa 1 un l'inuii P M... Mrxl >r r -., v r .S'-JI .6itur**,S5.NSDtali.r*orii,. min 1 1 NOUVEl ALBUt ftff •**#•• J" | aK' • *Cr?l v-#. • ^^ r.iess PU>--tqu cnimmiit 1 i>4m 3S Pii*eU. **r( ut frtsWV. /*Mtf %  rti.ni* v 1 %  %  •-. d#n.- )•,.. %  *•iv, ... H ^^ •s. 5 •••d tphei .*>HIIHII ) .IU (•*. J -i foi ^A • -** tf W '. —%  -%  — *i.1 .1 *•!• %  IVMIIIUNIII (ru** -. >• l-.i lt -e* ut* i •umref •ifn. /! %  MM .*••>., iu U. •-> .ir. Tn-fl * Usrsi lu I *Sc->ree,>n lhNrar>tca MM Hethede pour apiir* „ '.m Mo r 3* H* lu -fl > — Lierai 10 f p*vi,i* ndre aP t . el \. Acra £ mt, sera Port-au-Piince vers ctement. A. de Uatteis & Co Agents Gnraux 7 avril courant Royal Mail Steam Packet Company U steamer c lara n venant de lingston.et des hlsdii Sud est attendu iei verslell avril ou le 12 jurant, il repartira le mme jour pour rWportidu N olfrant du lit et le Hivre direct. wrt-aargrince io ? cwrit iffiS ioberts,Diillonet Colflfi Agents Gnraux Lucas & C, vente en gros en dtail GrandtRuo A clients — Cols et manchettes dernires crations — Pa' aam et Pyjamas. m cn% C"Hmaitnco* s'itur une m ova vn et le meilleur accueil est rserv tous ceux oui dsirent par une visite Ctre dfis sur la valeur des travaux fournis. Tout costume command et .|ui ne rponi Ni au goiii lu client est repria. r 9m On parle franais, anglais, espagnol et italien THE TEXAS fOiiPAti Une machine qui dploie Fon ra xi ma 10 d'effoitnoc ssile tine a aile approprie (.Facilitez voire moteur eu vous servant des Teia comoJor Oils et JOIplissez toujours rservoir de celle dont Tel ilerouge von* indiquera qi c'est btendu' Texaco uiolor Oil propre el de couleur d'or The Texas Company Bure u I8;H Uue du Quai. votre huile Chambre de Commerce d'Hati Ecole de Commerce loilsoii S t ^c.n 0 a ar(|Ue fc0ilC '.-"^P 68 P ur bicycletlca htlei P qUM Lam e s lectriques yelaiea h £m. I T?, Manchette œanrhe bris %\m r.:._ nquo's n faience P*8 de toutes sortes WeUi kb l ^S ,etencai a &*• nlcke.a IJt |i a|s furts e en for,? f ie0re !" mail Papier imballHf e Parfum de truies sortes spciale ment : r Eau de l.avende Eau de Cologne 4 Johann Maria Farina" Po dre Ma ait ne Souliers div.A homme.. &.k femmes Souliers do 1>Bnh SirMcesk sM en laience et en porcelHine en 5 & 9 parties 8tn •• d>toi'etleen rnier.ee l'-sse cf Th. ires Verr s de loiites so: tes el de toutes Kr.;D'lu 9 Verres en cristal Via du Hhin, etc, etc. El odes Pratiques d'.'.nglais li e>l mst.li.ea iKrole .le CM %  sreauncoor, sp cial de Largue *Sf *U4 i une. dtrta de trois mois, r no.:\. ,Ult Te ... Is e a l t jar le prifeneur CI ka tt om meteera aprs lea oaicei de laquea pour I, bpi li e .'e i. us %  tUI qui vo. .Iront en profilr Le pm m. ilr.de I IX .OL LSaaaar per^otn^ jflj.be II'H vance. MM v,r.-M pour l'toieiobl ou ^outs qui compo itra q alie lirons par heauine. Ce Cours cooaialert noliimii i t en traductions du Iranciis e., \n gais, enoer. irea de coo variai ion et autres m jets pratiquis pou renliainement de l'oreille. Ce Cours sera c uvert aussi -.t que dix pe-sonnes HII mf.i, ls Hll ront veib le montant de la rt i bulion denanle VbLi l \ n n peut rt***!* li i tvo deCcmm.rce, Roe du Pott, Mardi.nd. a p.rt.r du l,r Avril 22* "V':I" r., 8 |,eu res de I ap es mi.ii. L horaire du Cou s sera i.|( i u iemei.i li K ^. En venle dans toutes les hou: es piceries de la Rpuhriqu^. ures, pour remettre vos conmi.ils directes. ""*//80H LUCM S Co AVOCAT !" 15, Rue Yr*n Port PM I,;-.. L AVOCAT 15, Rue Fr.u Port au I rince Preatzœann—Agqerholm Agent gnral p >ur Etaff,



PAGE 1

La tm ison H SILVERA Pharmacie Sjourn Mtfaiiw !" J^ %  ^CA lui kJ*# *• *rnue. uv r .vaniivs articles nous avons i-eduitcoD Donne ., dl£** "Uft? ££$*£*£ •ranisorm son Laboratoire dl feux qui n'ont pas encore vu les jolis article? 1.' finesse que vient de recevoir La Maison &fletk ,,„„,„ doivent/dans leur intrt, s'empresser de passer biologie appliqu soas la Direction du celte maison, car nul part ils ne peuvent trouver d'aussi beaoa srtielea ides pris si raisonnables: Nos aiticles sent \r. met de toute beaut I \rekheur et nos pris dfient toute comur. n e. t'.rpe (!' Chine couleurs assorties 'e jDrRicolef P. Sjourn Ici est ou art . £ our, fcTWjl dujjJ J Le lab urcs s '' pou 'o e IW i •' nu c cl tints. i j curie extra suprieur marocain a carreaux Soirie carreaux pour robes et chemises Tricotim' le soie barres Itatine volie carreaux Yoilesuissc brod Crpon franais barres et I carreaux. Diagonal noir sup. Ptsimlr anglais nouveaut rfjrge bleu anglais suprieur i'ealmbearli anglais de tou'es beauts Alpaga noir suprieur Sailu < hine pour tailleurs lia vi b'.ano suprieur Kaki jaune anglais suprieur uck union blanc anipais "nouveaut*" Drill union hlanc anglais fil Tussor japonais pour chemise A homnaes et ioboj l.eps de sole A barres couleur pour chemises hommes et robos nouveauts, lapxiste fine pour chemines l'ercale fine pour lingerie Calicot percale pour Zphyr anglais pour liemises — extra sup Organdi suisse uni et couleur lias A jours deuil-soie Chaussettes cossaises pour enfants French Frisky, dernire nouveaut Porlin fleurs pour robes 1 iisvoi blanc limbrli blanc Voiles couleur A barres Shirtiii'j n anc sur* fi *Mir Bas dentelles lias soit' biodce JJas fil bred Lotions ; ivert* 'l'u'le i our premire (,<> nmuaion ri v assim on et \ ewitttttte U ^S r Seront reue que'e mardi • chaire sema m < S"adre^r ia W • noacie pour les ren.Miga* %  'naiesd'nrine8 I SuCRastriqu^ R arnn de Wassermann Raction He Trib i 'e, Emii'n du san %  e du (HP r xaœeo d v, iii res t salai 1 ItMIH i-" %  • • • Aux grands magasins Desbovirnitures Gnral** pour la C jrdonaerie. ; o31 pes Couvertures blanche et conteur suprieur Bandes brodes Madera pour ^chemises etjju Voile blanc barres et mouches [Ut ne blanche Cahardine blanche barres et unie t rpon blanc et couleur jours Voitfl hianc et couleur uni fhemisettea allemandes supiieur 15 r ibant noir anglais Initiation toile crue Serviettes de toilettes blanohes & ooule r damasses blanches pour familles Nappe couleurs petites serviettes blanches damasses Organdi hlaue & couleur barres & carresuxlainagecou eui" anglais sup. p ur jupes Madras barres de soie pour cl.eimsr hom iss Satinette Foulard pour robes peignes franais & amricains Molletons blancs & couleurs sup. PopIiU de soio uni blanc & erVme extra Chapeau de paille iiae d'Hall t Casimir anglais sup Crpon brod franais Crpon franais a fleu s. dernires, nouveaut Serviettes de toilette roui, angl lit Japis cir blanc stp. pour tables la uass anglais pour matelas doublelargeur ele eto. Aimables C lieu la, vous qui voulez porter, peu de hais les plus beaux tissus qu'il soit possible de trouver sur cette place, ua manques pas, avant d'aller ailleurs, de' passer c\mi 11 > i ou le millcu. acn uil vous est rserv. JOANHY CORDASO lien de plus chic pour lc ; & enne^ qu'une ma chine *. coudre "lest". Souplesse Elgance Fini ___ trs 1 lion march.* trs bnmirli '. lires ' bi lleS Tles Tles 12.000 BenilUs de Tles &polloj Ceci n'est pas lire ^p^n'l^v^ ^r^o£ulleaude administration postale, la Grand Uue Rentrez la Cordonnerie^ raest Camille A la Conscience Vous verre/ due les chaussures-lue ce oit sur romande ou nonsont faites avec eut, soins et d S parce uaa les ouvriers qui les oonisct.oiinent lue, mteHauc qui y smt emp oy, rpoadent et justifient le titre de la mauon Rue des Miracles en lace de ^Imprimerie Hatios n i.ir/nlprp d'autres articles nous avons rduitcons, rabiment^S de beaucoup de .narchenJ.ses e. ,u,^| , N" u %  uoL de recevoir de tria jolis edeaux pour ; iL ,IP lil brodes, nappes, serviettes, e c, nJ S 1 Wf'if lou e .1 tlh de til main, .le Valencier^ ^ aV l t\o ni dOanully rtil-s ,ie mat*J Uteuttun px.dla.V toute %  u %  u-,. : ', de! Comuviiiioi'. La maison C. h VeSi Marchand Tailleur Ho 1823 Rue du Magasin de l'Elat Se recommande au public et sa nombiet eutle pour I lt|ance de sa COUK • et la pi excution mise dans les ouvrages .onhs i i ses la maison reste otuerte jusqu a Hheures du Frix modrs Grai.d~HteldeFraoj Position exceptionnelle, au centre des alli proximit de toutes les Braque, de la doua de toutes les Agences de linteaux. .enseignements et lacilits pour voyager en mobile dans toutes les parties de la Be,u i'Ialti et de la rpublique dominicaine. Chambres conlortaMcs et surtout trs proD' Uteurf dans les chambres la demande d lu sionaire^. Cuisine franaise trs soigne (jMttlll plus varies. Uapidit V D ^ande*l *'**% m Solidit vina-daa meilleurs crus de .Bor.leux, p qaes, Uameiannes, gallons et par bouteilles, les Vins uecliateaux, voua trouverez le FU> i-hiiix njurlles qualits et pour l ge choix, P*rajj N § lTAL|EA !)lh :siAiM : ViN DE HUUIWoGSli (l)lancs et ro jges IJeQI pommard>ousseux, golf Amen, ain, lILe plus graml assortiment de^Liqueurs,, gins, wlskies, etc. Absinthe Pernod, Amer Picon, Verme rOSERVES Iranaises [et .amrica nei m cH t ARKS de Cuba, \nrora st Habanera QQABBT TES de toutes les fabriques il "0 el PAftFUMERl et Cartes postales. ru> fra modr* P. P. Palrizi itl La seule-peinture ne changent pas de couleur^ tr ^2*--^-ss3 ~ Sa-ti l. Rhum Nectar Ch* N Gseljens 1141% Hue du Mrgaji de 1 Etat 117 H uHonnn Fui. 820, Rce Courte Prpare spcialement pDur le climat d'Baili The Charles 8. B !" fn Paint o Geo.JeaDsme&ttf) L'Organisation De La Fireeh Est Sair % Solide Et Univeti i T N tablissement industriel est *^ un arbre: il prospre, non seule j.nr la puissance de ses racines, niait i tt-r la vitalit de ses branches. / a Maison Firestone dispose de touWMf | fources de puissance. Fer.nement l tines dam la pramle inaison-mre* branches s'tendent nu loin, verdoyl^ | et vivaces. Dans le monde entier les Pneus Fir ent exerc une heureuse infl • e ^[jJl transports et partout o les cens tw 1 iiles bandages de caoutchouc, m ;| tppris a avoir confiance dans lft .J'^ Firestone. Vous aussi devriez '•'Sj votre voiture soit munie de pneus <"?|J marque: elle vous garantit le contour scurit et Le Maximum de Kilomtres par FrajB L. Preetzman Aggerholi^ Port-au-Prince ,, | PNEUS 1 iO Uue des Csars Tphcnv : N 1



PAGE 1

• DIRECTEUR PROPRIETAIRE UMPRIMEin CI* ment Magioire BOIS VEIINA 1358,* Rue Amricaine NUAIEPJ 20 CENTIMES :9jme ANNEE N" 5476 Ayei queJ(|ue maxime qui, an besoia, ranime voira rai. on et |ui I j"tili ; vos principes. Mm 1 de Lambert Quotidien TLPHONE N* 242 POHT-AU-PRINiJS (HATI |) MARDI 7 AV.tIL 1925 mtcmmoK 0iMr We|1 L'OPTIMISME L'optimisme est la (leur de la esse de caracre: il consiste Irecont nt detouf, k mettre bratique cette sage mavme : haut prendre les choses cornI elles se prsentent, car elles jt rarement aussi bonnes qu'Ile dsirait, ni aussi raauvai[qu'on le craignait i. Il est Jours possible d'en tirer le Heur parti ou d'viter le pire. Radaptation de la volont un fxvil.-tit moyen dse Si r en paix, tt comme h rst la sant dl'am . q./Iconliiliiu' b'aucoup souteVelle du unir, de l'esprit, et julib.entrveijx.on p>ui dire, pii, que l'optimisme est la %  de lame et de tout notre %  ririluel ibs grand noinbre de per p tte sorte de p, rsonmg Wivecla plus grande sv<>ptimistesen qui tout leur %  Hbamable. Leur sreni pe pour de l'indillrenc\ %  •'* pour de la folie.Jael1 mdisait demirem?nt : ne comprends pas ceux qui rent des illusions et ues'cf1' pas de /venir . Il g' *ite de dsolnts argullouddesamisan^opl.ie. /'^ personne 2 tout ce q ,i'. PUcurarrang.r./ionprol'e^ble/indexisi.nce: w Me dp3Ssan ges le k 'i"'' 6 ,0t fe d W [JE' 8,0n ^n r agriail ;i! a8lUlU avoi, fait H' 1 avec I ennui. |<:i| e o llr te";' 68 ?^ei,Z pr pour eux, lire.. : [ "^qu. rue soulage, dit elle, c est de me plaindre, et personne de m'couteravec patince . Elle ne s'intresse a rien : fout me fatigue, tout me lasse >, dit-elle. Mme des vnaments de fomJle qui sa prpi rent dans 1< joie, pour une p'u* grande joie, elle se dsintresse: Comment voulez vous qu' soixante ans passs, je m'amuse encore a ces (utilits. Mieux vaut me prparera la mort. L< pessimism i qui ronge i'^s p'ii de cet!.; dame est vrai mnt une mal i lie trs grave, qui peut m ne d venir mortelle. Li mi •intbropiri pousse ca d^tf excewsiJ abouti" pa-ion UfJi Pi -igiions ceux q i s>nt ttteio I Je ce mal. Ils |> uvent en gurir pir une couuance iodracratble. L'optimisme r si, avait tout, une alfiire I. volont. E i tout temps les difficults surgissent dans le mon Je, en nousmm) tt autour de nous, m uj I optimisme nous ajpreni qm tes dilflcu.'te, I s obstael s. fussen'ls pires que mauvais, sont fais pour exalter et non pjurdo .rager. L'esprit hutnaio doit sV grandir et se torlilier dans les luttes quotidiennes contre le des tm souvent contraire ncs d sirs Soyons tis ojtimistes.cest -ii-re trs conli mis pour surveiller nosnerpies: ce sera notn bonheur propre et c lui 1 autres. Sichons dire le mu q ii claire, di-ig-, fortili-, I m ,t de la foi inlrjpide jaus la vij que nous d vonsmm riiiiqu'm bout en la peuplait ds lou'ei 1-s menues pu quV nous est donn de eu i 'fr U lo.ig lu chj nain pour en QUurif chicun les j nirs de ceux qui nous sont chers. Pensons que le bonh ur de3 autres nous est onlij, rju, notre ta lie fi ii il nous reste k tair.ide h paix de la trmV, de la conli uice pour I s rep mdre pleines mains, pHn cœur... Au fond, l'optimism 0 c'est la bont, c'est lindulg.nce pour les vnements et les chos, c est le crdit f ut lavenir.c'est, pour tous et envers tous, la charit. Samedi soir, la Colonie Anglaise i Port-au-Prince et ses amis offraient un dner d'adieu de 4i cou verts l'quipe Jamacaine de Foot bail et quelques membres de l'quipe llaitienne t Sea Side Inn. Tous les quipiers Jamacains y taient, et Messieurs Calor, Ca8sngnolet \ illard reprsentent l'Equipe llaitienne. De S heurts du soir 2 heures du matin, le Ja//. Itand de la 3A* maiqu, par ses rythmes endiabls, sema la plus folle gaiet parmi les convives. On fut disert de part et d'autre et ce fut dans l'atmosphre de la plus exquise couitoisie et de la plus franche camaraderie que s'ccjlrent les heures. Au ehstnatgoe, Mo-, sieur VV. Quiotin WilHins, en des terme? heureux et choisis adressa aux q-iipiers Jamacains une allocutioa dans laquelle il leur prsenta des flicitations tant po.ir ta tel ince qu'ils mirrent dans leur jeu que pour leur irrprochable con daite Port au Prince, et prenant i tmoins les rceptions brillantes et enlhusiasles qui leur fure >t faites par les Cerc e* Mondains et la Socit llaitienne en gnral, leur certilia que l'impression qu'ils laissent est absol iment agrable. En linis-ant, l orateur dmanda que toutes les coupes furent v des en l'honneur des couleurs Hatiennes. Mr NoelOo*we!l, en m langom lev rpondit au nom di l'quipe Jamacaine et remercia tous es Hiitiens en gn al de l'tcooail si symiuliiqui <•( des chileureu.es rceptions dont ses compUiiotes et lui oit et • i objet. Mr Gator paria au non de l'Equipe lliitieaue et par ni millj aitrs bonnes choses qu'il a dites, il faut signait r qu'il bV \o+ picip.-m remarpier pi • les dlaltes Mlbioa sur le inr.-i i. pir les joueurs llti tiens doivent ienr servir de leon pour que deman. ilcomprennent de quelle DlOO ils doivent s'y prei.dre pour que la victoire reste de leur cot. Le dtner prit lin vers %  '• heures du matin et les lam tic tins, par beaucoup des convives, l'ure il con duits bord. Une sp:iile apprciatio i doit tre accorde tant a l'ernebitlU de Monsieur Clments de la i.olombian Line qoi, aux tins de per me tri aux -lamaicens i'ti rpondre au diner qui leur tait oflert, retint le bateau jusqu' dimanche matin, bien que son dpart ft fix au samedi soir, qu' Mr D. P. Johnson, Collecteur des Dou mes qui eut la k!ricieu*eie le mettre is moyens de trans orts U Jisio • tiond plusieurs membres de l'quipe, elle.conduisit jusqu' borJ.. Parmi le.- eonvvil furent re marqus : Mr Mme Carvbl, Mr Et. Walt, Mr M ne Geo. A. P.i\ne. Mr W. Me lnt>sli. Mlles P.lers, Dr L I,. Plu ner, MM \. Ihyiie, \. Kussell, E N. Elailey. Th. Smith, A. Stines, le Capitaine du S S Baracoa. Mr f. Baker, F. .1. il.iuvi.ond, W. Quiotia Williams etc. Il est regretter que Me sieurs Andr Chevallier et Clment Magloire, empchs au dernier moment, ne purent part au dner, privant ainsi les convives de leur verve et de leur esprit. Nouvelles Etrangres Par Cable Il ii grand discours de M. Herriot Il eipUqae la politique de .-on ||(Hi\criieinent et repousse les reproches qu' on lui adresse PARIS— M. Herriot, prononant un discours Fontainebleau, a d D' Francis La*clients et amis qui dsirent me voir me trou veront.com ne par le p4s : , au No 002 Avenue I. (Peu de:tiose. p pa M e.|.i| donc ,D,||,e i Glace fcr e Soci, A-on y me [••'nJ faire iKU i. e J IrTbnl? ,M bnlict;8 se -' v n SZLA gr8SMmp "t quelque In ". on Cons eil d'Admi 0 ; : q u aucun dividende C 8 r i P? rlp "" d'actions, R." de J s i ^Glace 8 'ag In".", 0 6 d ^it qu'elle vient JJ M guerre S0I ? personnel P dan PP ,?" i0D9 <*" fccte, S ,e Pdsonnel o fœerci M de rami " n Nr „ 8an j raison trieuse, ^ toute in S 'V e k re9,er tt h.. In,erv nlbo. h oc& V: u is ,a 8itua I^Oplove i 1 v M >mMel P ro l'tleclnV ll,eo c ntreles bf^ e a regreUab,Met r*' dan" — Sre m Vr|r8 Publics et. n B œ,er ordre le Conseil Oaos les Sports Nous sommes lieureut le pou "Oir publier les dpches s r run es parvenues nus amis l.het allier et (Jiwilin William*. Iar Sans Fil Chevallier, Port au Prince. S|S Bararo. ii -, 7 |V|il liecevez meilleurs remerc < ments pour aimable hospitalit. Eq-n'pe Jamacaine. • • Williams, Port au Prince. Transmettez par la voie de la Presse la vive apprciation du Team Jamacain de la rception qui lui a t (ait. CROSWELL. Copy w illiams, Port an Prince. n.,t.Z VeY lhrou6h neW!, Papers pofion Z VV 7 m a .PP^iah'o D recp. tiongiveu JamaicaTeam. CROSWfiU,. Eug. LE BOSSE & u Agences— Reprsentatia^ PORTU*PRlNCE Agents gnraux de : Heeltex* Jones Jewell Milli A r C. NI W-YORK Farines Huyariaii t 0 — B oule; Bouge ate Tlie Home Insurance Company WBVV-YQHS Assura nci^ c ontre l'inoeiiaie Diamond latch Co Allumettes i Safe Hoina i 0. § S, Ruliher txporl Company Souliers lieds. Chas F. iattlaie ,t Son Poi ssons sals en tous genres Manufactures Lile Ins'ce (]y Vssurance sur la vie, juilhou Frres Alite* Vins & Champagne BoroV aux p h, Ileymar COPE2VHAGUF B urrs Danois, Iromige e^coiMei ves alimentaires W. S. lathets • Son Tabacs jaunes et noirs La Nationale Sans Rival Cigarettes Chanteele. Envois de denres, lendu le gouvernement contre le reproche d'avoir crW les dil'liculles liiiincires actuelles. II a souli gu qu'i avait mis lin A In piati que d'un tulget sp.'cul des d pen es recouvr.bl.-s et qu'il a n'a Us la ptiernents de I' Ulemin->. Il a revendiq.,4 le ...rile du rU hlisseineiit J >a priacipM titulaires de l'quilibre et de I unit. Le prsid ni do c DM i 1 a Bfo. IMU cuire le reproche d' n'avoir PHS M|M || ,leil e otiieure i Lon 1res concurr^mmot au pro Mme des rparations. Il n nippe l que les gouvernements prcdents ont laiss dissocier les deux problmes. A tin du redonnerai! pays toute sa libert politique int Heure et extrieure enlraves par l'imporlanrd de la dtUe llottarte, il faut sauver l'Klat par un large eflorl de tous les bons Irac uis mettant la patrie au-dessus des partis et lsoudre le problme par un vigiureux effort de volont. La France ne peut pas accepter ka m sures sommaires auxq icll.s certains autres paya ont recouru, car elle tient son honneur linar. cier comme tous les autres bon murs. Le projet gouvernemental cmforme PU caractre ftieVs, demandera aux contiibuab'es de consentir un effort servant l'int rl bien entendu de chacun et Pin tiit gnral de la France L'ex-frtidetrt I llertad eal ('lu lnateur PAI. S M. Villerand a ft lu s.^nate'ir au premier tour par B90 vix, M Autrand du cartel dis nseh aymt obtenu Ij.i voix, M. Os-ceo,socialiste ls, M. Ha lalet socialiste OommOBUtO S6 voix et Cam^lina' commnnisme msiontaire 7| vo ; x la majorit ab-olue .tait de .')08 voix lue N'M'III ion de |.i FltOC DiaoDnerie Iranaise PARIS— Le cons.il l.'drral de la Srsoela Loge de In Franc maon Boris Un Irance s'est prononc en favtni du pilvem^nl sur le C8pi lai dans une rsolution qu'il a adopte en sfDrBsut is lympslbls pour le K'iuveinemfr,t d.'m.crati qnpfliuisa lutte p< ur raliser 'a vritable rpublique malgr tous les efforts des ractionnaires. la silti.ilion politique 'Il B' li|ii|iir BRI XKLLFSM. Theunis.pr sidrnt du cntseil, a prsent hu roi la dmi'sinn du cabinet Le roi Albert a dtrr.and M. Theunis de conserver son pr le ju 1 qu'i la formation do nouvran rabinet LP lections iai!fmrr'Hir. <> ont en lieu dans dan tout le pavz mais on compte qu'il n'y a aucune que tioa rave pendante et que la cam pagne lectorale a t particulire ment calme on ne montre qu'a i intrt mdiicre aux r^atjltati lu vote. A miiuit les rsultats i di quaier.t un gain marqu pour 1rs socialises, ils semblent avoir ga gn dix si'-grs tandia que b>s iib raux en ont perdu six ou sept, les calho iques et les communistes 3 i ont prsent des candidats ne 14 villes semblent n'avoir au cune chance d'an voir lire un e-ul d'eutre eux. En llemagoe PERLI.NM. Mar'x a t nom m oluciellement candidat de la coalition de Weiraar qui comprend les socialistes, les centristes ot les dmocrates ; un vote mis sa runion d'aujourd'hui par le co mit national du parti dmocrati que. Les reJaliona cooomiqu M baaoo-auflncbiennei MFN.NK— Des ngociations ont eu lieu eutre le gouvtrm ment H an eus et la ibambre du travail de Nienne et on ai nom e que la FrSilCO, un ees tares javs o se basa sentir le OMnqoe de i.iaio d oeuvre, % a laiasar astrar de lo a .OO ouvri. rs autrichiens du que aoi,' ras travailleurs seront MI plovs piiiiupabmeni dans les ngions deva tes at dans la rK'^n de l'est, .'ans les mines, les %  nderies et les rxpluilalions fores I res. En Russie Iramdea manifestalTona enti polonaises VAEbOYIK— Le minislrrj M alfsiraa trangias a i^ inform que des nanikslations aotl polo naises mooelrsa ont eu lieu dans Ira villes de la Roasie o e trou vent les agents diplomatiques ou rotitulaires po'onais. A Leningrad le i.ombr rfes manil'e t mis atlei gnaieit i.Y/.OOO Ces d.monstra lions ont l piovoques par le r cent awsseiflal de deux agitateurs communisleg Bs|lokl tl Hier/or kieyvM/. tus par un serg at de la police ro'onais.' h, frontire rus se ni ils avaient l mens pour tre tebtOf/a contre deux polo nais pnsonniers de Soviets. A la suite de cet as Satint, les Bovleh ont fait savoir au gouvernrment polonais qu'ildcideraient seuls du sort du pre l -jt*, k et de Las kiewit/ qui oVsieol lira ahi n gs contre les individus tus. Graii'li s mnriMuvies d>h Huile .niiriir.iim; dans le Pacifique SAN |-KAM:LS(()_ La grande flotte des Etala l n, veoanl des eaux du Sud. M | arrive dans la baie de San Fratcbco ;.|| e termi nera pcndanl dis jours f fa irp. rat.N pour al>

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06396
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, April 07, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06396

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text


DIRECTEUR PROPRIETAIRE
UMPRIMEin
CI* ment Magioire
BOIS VEIINA
1358,* Rue Amricaine
NUAIEPJ 20 CENTIMES
:9jme ANNEE N" 5476
Ayei queJ(|ue maxime qui, an
besoia, ranime voira rai. on et
|ui I j"tili ; vos principes.
Mm1 de Lambert
Quotidien
TLPHONE N* 242
POHT-AU-PRINiJS (HATI |)
MARDI 7 AV.tIL 1925
mtcmmoK 0iMr We|1
L'OPTIMISME
L'optimisme est la (leur de la
esse de caracre: il consiste
Irecont nt detouf, k mettre
bratique cette sage mavme :
haut prendre les choses corn-
Ielles se prsentent, car elles
jt rarement aussi bonnes qu'-
Ile dsirait, ni aussi raauvai-
[qu'on le craignait i. Il est
Jours possible d'en tirer le
Heur parti ou d'viter le pire.
Radaptation de la volont
un fxvil.-tit moyen d- se
Si r en paix, tt comme h
rst la sant d- l'am . q./-
Iconliiliiu' b'aucoup soute-
Velle du unir, de l'esprit, et
julib.entrveijx.on p>ui dire,
pii, que l'optimisme est la
de lame et de tout notre
ririluel
ibs grand noinbre de per
p pclio es p r leur ct le
hi gralil.-, |t- moins propre
fcoer des ides roses, sont
trustes ; elles ne cherchent
fut que ce qui est gril et
or. Cette disposition failles
t jjrinrlif ux. les caractres
Tlfs, toujours i ci an
(Telenteuiagr, centre la to
IkCODtre I JiLinPi.ii. S'il n'y
uats |e moide que d s
liftes, la vie serait intol<
M>tte sorte de p, rsonmg
Wivecla plus grande sv<-
>ptimistesen qui tout leur
Hbamable. Leur sreni
pe pour de l'indillrenc\
'* pour de la folie.Jael-
1 mdisait demirem?nt :
ne comprends pas ceux qui
rent des illusions et ues'cf-
1' pas de /venir . Il g'
*ite de dsolnts argu-
llouddesamisan^opl.ie.
/'^ personne 2 tout ce q,i'.
PUcurarrang.r./ionpro-
l'e^ble/indexisi.nce:
w Me dp3Ssan, ges
le k 'i"''6 ,,0t fe dW
[jE' 8,0n ^nragr-
iail ;i!a8lUlU avoi, fait
H'1 avec I ennui. |<:i|e ,ollr.
te";'68 ?^ei,Z
pr pour eux, lire.. : [
"^qu. rue soulage, dit
elle, c est de me plaindre, et per-
sonne de m'couteravec patin-
ce . Elle ne s'intresse a rien :
fout me fatigue, tout me las-
se >, dit-elle. Mme des vna-
ments de fomJle qui sa prpi
rent dans 1< joie, pour une p'u*
grande joie, elle se dsintresse:
* Comment voulez vous qu'
soixante ans passs, je m'amuse
encore a ces (utilits. Mieux
vaut me prparera la mort.
L< pessimism i qui ronge i'^s
p'ii de cet!.; dame est vrai mnt
une mal i lie trs grave, qui peut
m ne d venir mortelle. Li mi
intbropiri pousse ca d^tf
excewsiJ abouti" pa-ion UfJi .
Pi -igiions ceux q i s>nt ttteio I
Je ce mal. Ils |> uvent en gurir
pir une couuance iodracrat-
ble. L'optimisme r si, avait tout,
une alfiire I. volont. E i tout
temps les difficults surgissent
dans le mon Je, en nousmm)
tt autour de nous, m uj I opti-
misme nous ajpreni qm tes
dilflcu.'te, I s obstael s. fussen'-
ls pires que mauvais, sont fais
pour exalter et non pjurdo .-
rager. L'esprit hutnaio doit sV
grandir et se torlilier dans les
luttes quotidiennes contre le des
tm souvent contraire ncs d
sirs Soyons tis ojtimistes.cest
-ii-re trs conli mis pour sur-
veiller nosnerpies: ce sera no-
tn bonheur propre et c lui 1
autres. Sichons dire le mu q ii
claire, di-ig-, fortili-, I, m ,t
de la foi inlrjpide jaus la vij
que nous d vonsmm riiiiqu'm
bout en la peuplait ds lou'ei
1-s menues pu quV nous est
donn de eu i 'fr U lo.ig lu chj
nain pour en QUurif chicun les
j nirs de ceux qui nous sont
chers. Pensons que le bonh ur
de3 autres nous est onlij, rju,
notre ta lie fi ii il nous reste k
tair.ide h paix de la trmV,
de la conli uice pour I s rep m-
dre pleines mains, pHn
cur...
Au fond, l'optimism0, c'est la
bont, c'est lindulg.nce pour
les vnements et les chos,
c est le crdit f ut lavenir.c'est,
pour tous et envers tous, la cha-
rit.
Samedi soir, la Colonie Anglaise
i Port-au-Prince et ses amis of-
fraient un dner d'adieu de 4i cou
verts l'quipe Jamacaine de
Foot bail et quelques membres
de l'quipe llaitienne t Sea Side
Inn. Tous les quipiers Jama-
cains y taient, et Messieurs Calor,
Ca8sngnolet \ illard reprsentent
l'Equipe llaitienne.
De S heurts du soir 2 heures
du matin, le Ja//. Itand de la 3a*
maiqu, par ses rythmes endiabls,
sema la plus folle gaiet parmi les
convives. On fut disert de part et
d'autre et ce fut dans l'atmosphre
de la plus exquise couitoisie et de
la plus franche camaraderie que s'-
ccjlrent les heures.
Au ehstnatgoe, Mo-,
sieur VV.
Quiotin WilHins, en des terme?
heureux et choisis adressa aux
q-iipiers Jamacains une allocu-
tioa dans laquelle il leur prsenta
des flicitations tant po.ir ta tel in-
ce qu'ils mirrent dans leur jeu
que pour leur irrprochable con
daite Port au Prince, et prenant
i tmoins les rceptions brillantes
et enlhusiasles qui leur fure >t
faites par les Cerc e* Mondains et
la Socit llaitienne en gnral,
leur certilia que l'impression qu'ils
laissent est absol iment agrable.
En linis-ant, l orateur dmanda
que toutes les coupes furent v des
en l'honneur des couleurs Ha-
tiennes.
Mr NoelOo*we!l, en m langom
lev rpondit au nom di l'quipe
Jamacaine et remercia tous es
Hiitiens en gn al de l'tcooail si
symiuliiqui <( des chileureu.es
rceptions dont ses compUiiotes et
lui oit et i objet.
Mr Gator paria au non de l'E-
quipe lliitieaue et par ni millj ai-
trs bonnes choses qu'il a dites, il
faut signait r qu'il bV \o+ picip.-m
remarpier pi les dlaltes Mlbioa
sur le inr.-i i. pir les joueurs llti
tiens doivent ienr servir de leon
pour que deman. il- comprennent
de quelle DlOO ils doivent s'y prei.-
dre pour que la victoire reste de
leur cot.
Le dtner prit lin vers ' heures
du matin et les lam tic tins, par
beaucoup des convives, l'ure il con
duits bord.
Une sp:iile apprciatio i doit
tre accorde tant a l'ernebitlU de
Monsieur Clments de la i.olom-
bian Line qoi, aux tins de per
me tri aux -lamaicens i'ti rpondre
au diner qui leur tait oflert, retint
le bateau jusqu' dimanche matin,
bien que son dpart ft fix au
samedi soir, qu' Mr D. P. John-
son, Collecteur des Dou mes qui
eut la k!ricieu*eie le mettre is
moyens de trans orts U Jisio
tiond plusieurs membres de l'-
quipe, elle.- conduisit jusqu' borJ..
Parmi le.- eonvvil furent re
marqus : Mr Mme Carvbl, Mr
Et. Walt, Mr M ne Geo. A.
P.i\ne. Mr W. Me lnt>sli. Mlles
P.lers, Dr L I,. Plu ner, MM \.
Ihyiie, \. Kussell, E N. Elailey.
Th. Smith, A. Stines, le Capitai-
ne du S S Baracoa. Mr f. Baker,
F. .1. il.iuvi.ond, W. Quiotia
Williams etc.
Il est regretter que Me sieurs
Andr Chevallier et Clment Ma-
gloire, empchs au dernier mo-
ment, ne purent part au dner,
privant ainsi les convives de leur
verve et de leur esprit.
Nouvelles Etrangres
Par Cable
Il ii grand discours de M. Herriot
Il eipUqae la politique de
.-on ||(Hi\criieinent et re-
pousse les reproches qu'
on lui adresse
Paris M. Herriot, prononant
un discours Fontainebleau, a d
D' Francis
La*clients et amis qui dsirent
me voir me trouveront.com ne par
le p4s:, au No 002 Avenue I.
(Peu de- :tiose.
p paMe.|.i| donc
,D,||,e i Glace
fcre Soci, A-on y me
['nJ faire *iKUi.e. J
IrTbnl? ,M bnlict;8 se-'v n
SZlA gr8SMmp"t quelque
In ".on Conseil d'Admi
"0;:qu aucun dividende
C 8riP?rlp"" d'actions,
R." deJ,si^Glace8'ag
In".",0"6 d ^it qu'elle vient
JJM guerre S0I? personnel
P dan PP,?"i0D9 <*"
fccte, S ,e, Pdsonnel o
ferci M de rami" n
Nr 8anj ,raison trieuse,
^ toute in S'Ve k re9,er
tt h.. In,ervnlbo.
h oc& V:u is ,a 8itua
I^Oplove i1vM>mMelPro
l'tleclnV ll,eo cntreles
bf^earegreUab,Met
r*' dan"
SremVr|r8, Publics et. n
B ,er ordre le Conseil
Oaos les Sports
Nous sommes lieureut le pou
"Oir publier les dpches sr
run es parvenues nus amis
l.het allier et (Jiwilin William*.
Iar Sans Fil
Chevallier,
Port au Prince.
S|S Bararo.
ii -, 7 |V|il
liecevez meilleurs remerc < ments
pour aimable hospitalit.
Eq-n'pe Jamacaine.

Williams,
Port au Prince.
Transmettez par la voie de la
Presse la vive apprciation du
Team Jamacain de la rception
qui lui a t (ait.
CROSWELL.
Copy
w illiams,
Port an Prince.
n.,t.ZVeY lhrou6h neW!,Papers po-
fion ZVV7m a.PP^iah'oD recp.
tiongiveu JamaicaTeam.
CROSWfiU,.
Eug. LE BOSSE & u
Agences Reprsentatia^
PORTU*PRlNCE
Agents gnraux de :
Heeltex* Jones Jewell Milli A r C.
NI W-YORK
Farines Huyariaii t 0 Boule; Bouge ate .
Tlie Home Insurance Company
WBVV-YQHS
Assuranci^ contre l'inoeiiaie
Diamond latch Co
Allumettes i Safe Hoina i
0. S, Ruliher txporl Company
___Souliers lieds.
Chas F. iattlaie ,t Son
Poissons sals en tous genres
Manufactures Lile Ins'ce (]y
Vssurance sur la vie,
juilhou Frres Alite*
Vins & Champagne BoroV aux
ph, Ileymar
COPE2VHAGUF
B urrs Danois, Iromige e^coiMei ves alimentaires
W. S. lathets Son
Tabacs jaunes et noirs
La Nationale
Sans Rival
Cigarettes Chanteele.
Envois de denres,
lendu le gouvernement contre le
reproche d'avoir crW les dil'licul-
les liiiincires actuelles. II a souli
gu qu'i avait mis lin A In piati
que d'un tulget sp.'cul des d
pen es recouvr.bl.-s et qu'il a n'a
Us la ptiernents de I' Ulemin->.
Il a revendiq.,4 le ...rile du rU
hlisseineiit J >a priacipM titulaires
de l'quilibre et de I unit.
Le prsid ni do c DM i1 a Bfo.
ImU cuire le reproche d' n'avoir
phs M|M || ,leile otiieure i
Lon 1res concurr^mmot au pro
Mme des rparations. Il n nippe
l que les gouvernements prc-
dents ont laiss dissocier les deux
problmes. A tin du redonnerai!
pays toute sa libert politique int
Heure et extrieure enlraves par
l'imporlanrd de la dtUe llottarte,
il faut sauver l'Klat par un large
eflorl de tous les bons Ira-cuis
mettant la patrie au-dessus des
partis et lsoudre le problme par
un vigiureux effort de volont.
La France ne peut pas accepter
ka m sures sommaires auxq icll.s
certains autres paya ont recouru,
car elle tient son honneur linar.
cier comme tous les autres bon
murs. Le projet gouvernemental
cmforme pu caractre ftieVs,
demandera aux contiibuab'es de
consentir un effort servant l'int
rl bien entendu de chacun et Pin
tiit gnral de la France
L'ex-frtidetrt I llertad
eal ('lu lnateur
Pai. s M. Villerand a ft lu
s.^nate'ir au premier tour par B90
vix, M Autrand du cartel dis
nseh aymt obtenu Ij.i voix,
M. Os-ceo,socialiste ls, M. Ha
' lalet socialiste OommOBUtO S6
voix et Cam^lina' commnnisme
msiontaire 7| vo;x la majorit
ab-olue .tait de .')08 voix
lue n'm'Iii ion de |.i FltOC
DiaoDnerie Iranaise
PARIS Le cons.il l.'drral de
la Srsoela Loge de In Franc maon
Boris Un Irance s'est prononc en
favtni du pilvem^nl sur le C8pi
lai dans une rsolution qu'il a
adopte en sfDrBsut is lympslbls
pour le K'iuveinemfr,t d.'m.crati
qnpfliui- sa lutte p< ur raliser 'a
vritable rpublique malgr tous
les efforts des ractionnaires.
la silti.ilion politique
'Il B' li|ii|iir
BRI XKLLFS- M. Theunis.pr
sidrnt du cntseil, a prsent hu
roi la dmi'sinn du cabinet Le roi
Albert a dtrr.and M. Theunis
de conserver son prle ju1 qu'i la
formation do nouvran rabinet Lp
lections iai!fmrr'Hir. <> ont en
lieu dans dan tout le pavz mais
on compte qu'il n'y a aucune que
tioa rave pendante et que la cam
pagne lectorale a t particulire
ment calme on ne montre qu'a i
intrt mdiicre aux r^atjltati lu
vote. A miiuit les rsultats i di
quaier.t un gain marqu pour 1rs
socialises, ils semblent avoir ga
gn dix si'-grs tandia que b>s iib
raux en ont perdu six ou sept, les
calho iques et les communistes
3i ont prsent des candidats
ne 14 villes semblent n'avoir au
cune chance d'an voir lire un
e-ul d'eutre eux.
En llemagoe
PERLI.N- M. Mar'x a t nom
m oluciellement candidat de la
coalition de Weiraar qui comprend
les socialistes, les centristes ot les
dmocrates ; un vote mis sa
runion d'aujourd'hui par le co
mit national du parti dmocrati
que.
Les reJaliona cooomiqu m
baaoo-auflncbiennei
MFN.NK Des ngociations ont
eu lieu eutre le gouvtrm ment H an
eus et la ibambre du travail de
Nienne et on ai nom e que la
FrSilCO, un ees tares javs o se
basa sentir le OMnqoe de i.iaio
d oeuvre, %a laiasar astrar de lo
a .OO ouvri. rs autrichiens du
que aoi,' ras travailleurs seront
mi plovs piiiiupabmeni dans les
ngions deva tes at dans la r-
K'^n de l'est, .'ans les mines, les
! nderies et les rxpluilalions fores
I res.
En Russie
Iramdea manifestalTona
enti polonaises
VAEbOYIK Le minislr- rjM
alfsiraa trangias a i^ inform
que des nanikslations aotl polo
naises mooelrsa ont eu lieu dans
Ira villes de la Roasie o e trou
vent les agents diplomatiques ou
rotitulaires po'onais. A Leningrad
le i.ombr rfes manil'e t mis atlei
gnaieit i.Y/.OOO Ces d.monstra
lions ont l piovoques par le r
cent awsseiflal de deux agitateurs
communisleg Bs|lokl tl Hier/or
kieyvM/. tus par un serg at de la
police ro'onais.' h, frontire rus
se ni ils avaient l mens pour
tre tebtOf/a contre deux polo
nais pnsonniers de Soviets. A la
suite de cet as Satint, les Bovleh
ont fait savoir au gouvernrment
polonais qu'il- dcideraient seuls
du sort du pre l -jt*, k et de Las
kiewit/ qui oVsieol lira ahi n
gs contre les individus tus.
Graii'li s mnriMuvies d>- h
Huile .niiriir.iim; dans
le Pacifique
SAN |-KAM:LS(()_ La grande
flotte des Etala l n, veoanl des
eaux du Sud. M| arrive dans la
baie de San Fratcbco ;.||e termi
nera pcndanl dis jours f fa irp.
rat.N pour al> le taux bawaJeoOM. Osent les
plus grandes manoeuvras oavalas
qu'au jamais rades la marias am
ncaine ta (lot c se i.n.ha uirore
en Australie et Nouvelle /tlando
Klle crnipnnd (03 i i Mifs avec
BfieOotuciars ai 33.500 matins.
lin eecor! eommereial
(jermano-lM bjc
1UHLI\ L'accord commercial
germ^no belge a l sign hier
Baril D. Il Ml bas sur la clause
de la nal.. n lu plus favorise et
vise le commei.e allemand au Con
go belge et d. os les territoires
mandats.
En Italie
ROMP-UGn/ral DI (lioi lo-
aiublre de la soerre, ado
n. Mr MuHolini est charg mo
mentalement du portefeuille
Nouvelles Diverses
Puas La Snat H voii le : ml
get del -uerre et de l'tiorastl
que
HAVRE-. L'quipe blsillaftM
de rontball association a battu
I quipe du Havre par 2 contre I.
Les brsilien , u 0ll
ne vil mmq.o i |e.'
BHry.r.lS- S pi nations sa
sont au u.cnre pour la course
w wsUvds (jordoa Uenaett doutl$


Gouvernent des navires
-


| 13
.
c\ijma*llc de Vint&Liln

r* *>

"fourn.l ragar-agir. citU I9" *" ' * 4ers ' ""P"'1'0" Ju JU3JL
. h n- i "
t
., r .. In x < ..."
a
i tu lrtii tnu

I m X
I
n,:i.'inHl- si >d
r '
On Ihlum-* i i
h. m du
roanrtM ; .........
i rnrins a- ouffrafii-w
d"nt I1 pottlH !" -. ulant
Un li" iMiftdej s* flrn.l.
U II' I' I I P' * : '
ei'Mt : :
D' BnuoM.
HEMORRODE ~~}
nJEOLlTOlR;" : "P- I
pciiciirr uni;' ''morrayt- '
MM I HM IHW, d*ror.g'i-
l,<>ni,an.')
IUB0L1TAN : rom-ra
df lonlr If fie1!......M*l
f*lmc4.
Varit s
Ce Soir
Le Comte de
ftonte Umslo
6e pisode
Demain
7e et8e isisodes'l'iu)
^^^__ ... r tien, S in I i D M > eau
----------------------------~ 'Mi.-^'-vers le 1.1 i ("virant
Ce aue sera la soire venant de * y a et Par\mt
Rhumes
I! ,'l aiiBoao ,rn-e la
, toitaU i itetmTi iiiv.in.tii :
-r.ristoh i'" v r- I- 10 val cou
rml M'ni.t t He * ' r'"'
tant le mmejrur pour CrMobi
Amor, v r* le II *ril co :rant,
venant d Am.lerdm.
"HecortV' v r-il- Il a ni <<>"
ranl venant du Ha ^ Bwletuial
partant II 1 i avril p ir Cap Hil
tien, SanJum t B> deaux H m.
"EXTRAITS BUIAJRLS
du Ur >rn< Ul icnclini du
MM.
Serqe Taillant Consiqnalaite
art aura lieu Bruxelles 'e 7
Juin ; dix sept ballons dont trois
des Etala Unis ion! engags.
TORONTO La Docteur Brao
ting. inventeur de l'insuline, va
concourir a nouveau pour le piix
Nobel do Mdecine. Il upo-rra
mardi soir ses redirrelies sur les
glandes surrnales devant l'Acad
mie de Mdecine de Toronto.
Paris L'heure d't est eu're
en vigueur en France et en B 'gi
i|ue d'ins la nuit de samedi di
manche ; l'heure d't sera a top
te en Angleterre le 19 avril.
NEW Vulllv Borotn, toile
[fMOaiaa de tennis, vient de r m
porter la victoire dans le charn
pionnat national sur cour oi^r rie
ba'tant Andenon dp New ltk
C'est la premier! foi dans l'hMoi
re du championnat que le litre
est dcern t un tranger.
Al lons-y en foule
Qo.6 l'on aille en foule a !a IVte
que donne lt 16 avril l'Ami* a e du
Lyce Ption. On s'y amuse-u faisant du bien. La bibliotbq*lt a
peo pfs acheve doit tre tour-
vue de livres et entrer le p us 't
possible en plein fo ctionnement.
l'our cela il lad de !' rg nt Qui
donc hs-ilera dpenser 2 ou .1
go ries poi r ai 1er une obqv e si
utile ? La satisfaction de c. ptii
bui r l'du Ottioa de lis nfants
n'est pas la seu'e qui attende les
speitaieurs du 16 : ou leur pro-
jet ttois heures de Ira m h aie'.
Bl celte promesse sera hrg.ment
tenue par Mme Taldy, Mme Sil
vie, Vaillant, Savain, Aogwst. In
chan>oni:ier, ehii du public, dira
quelques unis ds ses plus jolies
chansonnettes.
m
Hier, anjearilhii. denin.
Hier, il y eut tll ans (0 av.il
1814 ) que Napolon 1er, aprs la
capitulation de Taris, abdiqua,
pour la premiie fois, en faveur
de sou lils, le Hoi de lu roc; ;\g
euleimiit de 8 ans.- Il y tut
autsi 8 aus (0 avril I(tl7 ) que les
Etals Unis dclaraient l guerre
1 Kiii[ h allemand
Aujouid hui, il y a 122 ans (7
avril ihOT) que Toussai ni Louvtr
ture, enltv ue St L'ou.ii gue par
le gueial Iftaoaii Biunet l con-
duit en France a bc-rd du llios,
aucconibaiuneulbque d'apoplexie
au Poil de Joui, daus le Doubs,
cil avait t entam.
"Le ciloyen Amiot, comman-
dant d armes du Foi t en entrait
11 heures du malin dans son ra
thot, le itouva sans vie, atBi sur
une < hftise, prs du fu, la UU ap
pdve contre la chemine.-
Deroai", il y auia 116 ai,s v8
avril t>OM ) que les NUires farte!
dlinitivemtut chasfs i'bpafta
et lejel tn Ahique.
Il y aura au6si H9 uns ( 8 avnl
1866) que IlismaiU, au momeit
d'eiitiepiendie la guerre conlie
Ce qu'il faut fah-e
Le Bulletin ffficiel ifaB-
parlemenl J : l'In-truc-
lion fublique
No il av ins > ici le i ni r Nu
me.ro da cal ioUl*eetet ILilleliu
a l'aida duquel dojh avo'n.pu ti
bli.' p'r.-omielli ment es qu-lques
sta'istiqu s s nva ite< :
F y a i Port au P iure: 8M?co'es
primaires nati >n i es do (forons
dont l'effectif t l* e-t d-: : t;08
<>.ve< et 'a nwyeoee de prsence
8 II lves.
17 Boo'ej pimii'Ps ni u i ' -
d- Pi les dont l'ettec il tel ie
2 S >t "' ves el 'a m --y 'nne d p
s es8185.
1 ' coldl da De i T.j.nps dint
J'effac ift)'al et da tr2 vs et
la m >y lona de prseoc il2.
2 1 K'o'es Privs. Bfeclif :
286 lvei M .y-nne prsence :
i\\h
i E:ole> s^.c nd.tirc. Kfleclif :
t \<>j. M veaaa prsioce : 819 '.
ves.
K siim'i :
Le ombfa d !>. les le Captta
le el meuli nnes dans Ita rip
puis dao bissecteurs est de 66
q it s ml fiq icutes par 913/ l
du 18 aux Caves de
Bordeaux
par le >oui qui i nirne la oire:
tion de cet lab i-se ment et les
pr'oeraV'fi qui ?e poursuivent, on
peut sans crainte, atnimer que
celle fledont la date est lixe ir
rvocablement au samedi 18 de ce
mois, sera un gnnd racte.
Les dames patronesses s d. pen
sent de leur mieux et d ja 'es car
tes d'entre limites au nommec e
H)u s'enlvent ave me ia|idrc
qui fait pivoir que celle un vi
tion li- i.reu>e eut apprue cm
me il contient par les me mors
de notre soci. l.
Uoa H.iie passe m pg an e
crmppgnie ai tour d'une lab e co
quelle et bi me d'une musique de chou, eut
ce que chacun rcol era pour un
dol'.ai... seulement
o ir pour 'in' '; o.
i \! rop i" ^er-i le 17 f vril cou
rant, venant de M York et pa
tant le mme j >ur pour Curaao
coiurowgnav
la ^"- >
COI RATION
prenez 1&3
COMPRIMAS
d3 DELORT, Pbai
lie, > ' i'-i-A' eo.^u
C'EST LE MEILLEUR
A1-t.:'.-.tn-:.- -rr-- AL -

--i -.nm, I
Comptabilit
DU
Conseil Ut moiuDal
DE LA
Croix-des-Bouquets
(SilTE)
Recelts du 1er au 31 Mtra 1021
Bala'.ce en c;.i<-e au 29 Fv.ier 2814
Chapitres Sections
Ex. 1923 -84
<> T87.33
Nous sommes oblife de rev nir
encore aujourd bui Uf fa r-q Aie
adresse au Dpartement de I In-
trieur par lea habitants de la rue
dite Bois Blanc.
Ce quaitier se trouva la nuit _. ; i j,, ai.,/ c.o
dans la plu complte obscuiil, veiilmnnt une moyenne de pr
el il ferait bon, dans l'intrAt de Be,,cj de 8697. F y a doue me
la scuiil publique,qu'une lampe ri .. ,,,, d'elf^;lil d- ll'i lves
kctrlqua y soit place.
Nous a'inons esprer que le
DpatUment voud-a bien c m
prendre la ncessit d'une telle
mesure et que les Inbibints de ce
quaitier ne tarderont pas av, ir
letit faction.
1
il
\'l
lit
I
3
t
2
4
>
3
P.odu't
i
i
des patentes
lai pu's i catifs
( imelire
M un lis
Pera
s, ec es ru' li ta
I' s marchs
d s pv.s
Total
J'l 00
M Tll
;;4 m)
1 167.00
2 i i 60
110.00
138 00
/POP
G. 2 131 20
LIS
"k'Mfc ipprendra sil n'it pas
mieni ul8,poir le repos d* Il
terre, que u ^ousse-u m aoi
l'tussions jamais exist."
BoM parte visitait un jour le
lombeaude lean-Jacques Romsecu
Ermenonville ; il dit soudain au
comte Stanislas de liirardin qui
raccompagnait qu il aurait mieux
. ________- A.. !.. I .m ,i
pir Hco'- et li Moyenae de p"
s:ace re ircaa'.a bien pri lia
i \ da i'l eettt
Dna coj aUtisliqii s ne onl
piat -<) np m's le Kcoles da l'i
ngi'V .1 mi Fr.ii ')i< Cauvin, Ci
mi le II iiuo, r ni Grimer,! et le
Lv e "t'toi d mt l'effectii o i la
miyinni de prsence ne soit pas
ineitiinns par le lij lelin O li
ciel.
Chip trs
I
II
Ls Rc^veur Co nmuoa', Tr. O. li>JPiKI8K
Vu : Le tfBgtetrtt om i.ui al, G. L. CO Pc IB
Dpe.>s du 1er ai 31 M,rs 1921 Ex 1983 -U
Section t
A.ipl ,Li M igMril r.oi.mui'l G. 300 00
i
m
IV
Y
VI
du S; rii ii^ '"om nund
d- h que'OP Co:n nun il
s ibaiee e rofsaiata p^ro -si il
i L33tioa M -un in nini e
4 Vpi!s. de l'b ir'o^'T pwo:.-Mil ,
1 I l/i o/ ) au H ceveri' oi Btael
i \ips Dir t-nr cim'lice
3 E r'rel e.i d'un loti r.ie Th ( ' m i- )
4 AppU d'un -h Id'Eqi'pj
2 Servie- 19 la Yoieris
2 F.ntrel en cab.iueiicr 11 mu'et c -mmu i
100.00
21 00
lu 00
40 00
I* 00
:,:5 2S
l s I o
200.00
5 -.00
2 II'. 00
G'.CO
VI
PMt UNE
nouvelle mthoa;]
li n ^ i riei avaler,
seiihiieil.
Le : u".cs qu'a remporHI
po'tub de Vie s.le K-meun
exerce pour ihameiat
d a dpass 1 conjoo<
pharmaciens ei. Plusi_
taines de familles ont dj J
ce nouveau Irai'emtntetr^'
veilles des nsultattoW^
* Le YapoHub de Ycltitfj
dans la ci'gorie d^.s dcM
remarquables qui vous M|
Po iiqooi n'a-t-on pa
cela p'-'S l'''1 ' '-'wti
guent compos des reml
rhumes qui avaient t t
depuis bien loog'empt ;il
mme temps d'une f)Bi
et lutaine.
Extiieuremnl il g
un Oiiguent.une catapleiJ
,mp'litre- et est absotbil
la peau tout en la stiow'tl
lut i urement m
A camphre, menthol,
thym e 'rb -nltune seatj
m".n< inhile'* WfA^f
voies respiratoires, toi'ij
congestion et bv-hanl M
gurissant souvent, m il!
une nuit et soula;arrtltf
15 minutes. T; il cela ni
dose frotte/. seulemenU
Le Vapor b de \i.k<|
t par un ihirmacuofcf
DC du Norl ux FtaUUf
bord t fut por-r q e'qi
ses c ieat Ce,) n Uni I
lioasL.n!il>r..l.ie'!ta
K. Iset miin'e.uat fil
mil.i >'s da y>H ",nl c.ii,
nasl'.ement aux '.U'.s-|
ment. J
Y.cbs est un ivmolafcj
trs en l'iwar poirleii
cerveau et de pj'.triaar
len rhumes clu / les eort
dali.e, la bronchite, leej
gorge, le cat.nln, la
que pour lou< 'es in.iuil
di f.oil. '.'est .'gil-m^
voz-ie p u -]l s uverset|
de la peau telles qu I
u'e're-, bnl urc cm|
dimmgeaisons d-i n
lvre?. **
V.cks est dbit da
pharmacies Port air
Ryan
a>
Portau.fi
Agents po
Parist
i
Dimuai
Fi
IX
Spci.l
00
12) 0)
18.00
1 i (0
30.00
2U.10
d'tntiepiendre la guerre conlie p0^r ie Np0g del Fiance
l'AUtncha, signa auc leJJMM u.,uweau n tt jauni* exist.
italien Gbfont, un traiU rainai ce h ^^ de (jiiardi iu, daman
otlensive et dlensiv. valable pour d. ttUe op|nloe.
S n.oia.
Nouvelle
Commission Communale
A la suite des incidtnls qui
ont eu lieu au Conseil lou.muual
du CeplailiM une eou.mi>Mon
vient due foime. Klle se com-
pote ..e Ml- Munille.Nuisy.i r-
sident, L. lieric Yidoi et Beyun
Paret, membre.
da la raison d'une bile opinion.
_ C'est lui qui a p:pa la H
vomi on fia QCltt, lpa-.dil Bona
pute
Je croyais, citoyen eon= i,
reprit G rarlin, que ce n'lnii ma
vous vous p'ain Ue de la Itcvo
lution
Lb b: Pavenir i-ppienda s il Dtul pas
mievl valu, pour le repoa de la
lerre. que ni ftoutteau ni moi
u'eustiuus jamais txislo '. >
tt, tout rfveur, il icprit sa pro
meoade.
Le Comit Excutif des ltes du
I > ne an ai ver* ire des Sports
aux ye< DOOl prie coavier
t u les Sp-vl-m n aux Filb c m
mmo etim qui auioat lieu les
1 I et 18 .vni
a
C v; indiscrcl'Oii nouf a pemis
d-' savoir qu'il v a pm c lie oc
a>i)ii Baaulieu ur mar propfl
t.' .ei fixai Ujnneli, un giaud
b.i
Ce sera U'ie Fte d-i nuit mag'ii
li I i.- nve-. il'nui utiins et euv
d iililic.e. tel i lo.it f il prvoir
q 1 Ferma du march be t.
2 App's. des Emp oy s ;u\ les iaut
3 Location d i bureau aux beattaui
8 Subvei Lion * 1 l > de d (i ts de Toffb
Apple li-e. leur K o'e Communale
Locetioo de li dite Lcole 2 moi;)
Total G. 1 505 s
BiMpitu'ali'i;. : BeOttUa G obaUs 11 89S .'il
Balance en caisse au 31 Me'l L08* ^ 10 8V3.SS
Le Receveur Co.nmunal, Tr. U Jn PIERRE
Vu : Le Mig'slral Comm.nil. i. L COd BRI
(A SUIVRE)
On demande
In relieur pour diffrents Ira
v ux urgents.
S'adresser au Jouraal LeSIilin
uuc des spcimens.
Hajlia American Sdliag Agency
1M1 Ren T. .Auguste,,
CMriu HASO "M> C. en vente' par-
tir duOavr / lD29auoe prix suivant:
Moinsjte W barriques, Oy45 or te
QA\i()\ i partir d'i 2o Oan\ques 0,40
o le gallon-
D'apr^i la picCi
vau'.l i'il-ir^r^'- Pj]
l.Tin-, M s l'^
I, :t Sii'lreaii.
Entre : 2 34*
MMlUlUAVr
sion des vacan es,*]
c raun beaulr
;ais
U BaroD
H pia
r
-i l .itliaf -leaM
i
Ali .:'Stia -^^S
i i n il''"?'miJ
' '",l '''KlZES
ilo.iiourc'ix. ft'*^.l
" "'""o'rfH
r., -.> w '**,
:.w,u-n.p.zia2H
1 "r,n!55i
ci lou'rt
,y,llll
i. de HattoSs & C, Agents.

rVk :B'lCbl.#V


LE MATIN
4 i
Mas Moulu
la laison Quarto H. (irf-ljeus annonce au publY
u'elle vient d installeras machines des plus .o
dnies pour la prparation du mais moulu, larine
dt mas, Heurs de mais pour les enlanls, pour teauxct desserts.
Les clients de la maison f,*Lvei\>i,l ces produits
dans tous les dpts.
| ft tlre de rclame, y a des conditions de faveur
pendant lejno d'avril pour tout achat en qros et
par sacs. u
\&adre$aer directemetA la fabriqua
T M ______
ALUMINUM LINE
New-Orlans & South
- American Stamsfaip Co lui.
I Prochain dpart direct
pour l'orl-au Prince HMtj
k steamer Plood laissera New Orlans 1
n
Enrichit
SANG
Fortifii lai NERFS
J
DONNE
FORCE
NERGIE
ux personne
rtiBLEs. AHwQues a f canuses
LES TABUMBMBNT1 BY1.A
Les clients 1*1,1 ,-e la t rp i ,1
que da l.i Province m g| aviss je viens der.e\oir un loi de :
P"'il- T ;c 1 m C" I I 1
Cli.nnlu- s i U 'h fm- use marque T union Ce
ra u
rW 1 ules In r-.mmandet -n
gris et en dlail ,|> sont prie
de s adr ser *
Jthl II. WOOI.Li V,
Ait. Equ paient.
l'ort 11 Prince
W. ijuint n WILLIAMS
A vend e
Une auto fera, en bon tal
S'adresser au jouin;il I, Malin
ETRE EPATANT
S'AMUSE* RlhE M F 1
liaNooa
-.------. lO'e
. ...l'E ri F, IRi Kl, r
a 1. iii*- rei m .0 oa 1 un l'inuii
P m... Mrxl >r r-., v,r
.S'-ji .6itur**,S5.NSDtali.r*orii,.
min 1 1 NOUVEl ALBUt
ftff **# J" | aK' *Cr?l v-#.
^^ r.iess PU>--tqu cnimmiit
1 i>4- m 3S Pii- *eU. **r( ut frtsWV. /*Mtf
rti.ni* v 1 -. d#n.- ),..*- iv, ... H ^^
s. 5 - d tphei .*>hiihii).iu (*.j -i foi ^A
-** tf W '.--------- - --
*i- .1 .1 *! ivmiiiuniii (ru** -. >
l-.i lt -e* ut* i
u- m- ref
ifn. /!
MM .*>., iu
U. -> *..........ir. - Tn-fl * Usrsi lu I
*Sc->ree,>n lhNrar>tca MM Hethede pour apiir*
'.m Mo r 3* H*
lu -fl > Lierai 10 f p*vi,i*
ndre aP
t
. el \. Acra

mt, sera Port-au-Piince vers
ctement.
A. de Uatteis & Co
Agents Gnraux
7 avril
courant
Royal Mail Steam
Packet Company
U steamer c lara n venant de lingston.et des
hlsdii Sud est attendu iei verslell avril ou le 12
jurant, il repartira le mme jour pour rWportidu
N olfrant du lit et le Hivre direct.
wrt-aargrince io ? cwrit iffiS
ioberts,Diillonet Colflfi
Agents Gnraux
, Lucas & C,
vente en gros en dtail
GrandtRuo
A Voulez-vous voas habiller avec lgance, et bon
march.
Adressez -ous la Maison \ A \. AtiRA
Dont la davi.eest de vendre petil bnfice p-iur
vendre b aucoi p K
Dans son pei ,onnel, la maison compte un ailre
tailleur italien sorti d'un tablissement de premier
ordre Elle est eu mesure de fournir des complets toul faits
5 mi', me8Ufe- en cheviote, diagonale, palm bearh
drlll blanc cl couleur, coupoi s de Casimir pour oan
Liions Ltoffes pour gilets
Bonneterie
Chemise de johr et de nuit, au got de> clients
Cols et manchettes dernires crations Pa' aam
et Pyjamas. m cn%
C"Hmaitnco* s'itur une m ova vn
et le meilleur accueil est rserv tous ceux oui d-
sirent par une visite Ctre dfis sur la valeur des
travaux fournis.
Tout costume command et .|ui ne rponi Ni au
goiii lu client est repria. r 9m
On parle franais, anglais, espagnol et italien
THE TEXAS fOiiPAti
Une machine qui d-
ploie Fon ra xi ma 10
d'effoitnoc ssile tine
a aile approprie (.Faci-
litez voire moteur eu
vous servant des Teia
comoJor Oils et joi-
plissez toujours
rservoir de celle
dont Tel ilerouge von*
indiquera qi c'est
btendu' Texaco uiolor
Oil propre el de cou-
leur d'or
The Texas Company
Bure u I8;H Uue du
Quai.
votre
huile
Chambre de Commerce
d'Hati
Ecole de Commerce
loilsoii
St^c.n0aar(|Ue fc0ilC '.-"^P68 Pur bicycletlca
htlei p qUM Lames lectriques
yelaiea h m.I T?, Manchette anrhe bris
%\m r.:._ nquo's
n faience
P*8 de toutes sortes
WeUi
kb
l^S,etencai-a
&* nlcke.a
IJt |ia|s
furts ,
e en
for,? f'ie0re mail
Papier imballHf e
Parfum de truies sortes spciale
ment : r
Eau de l.avende
Eau de Cologne '4Johann
Maria Farina"
Po dre Ma ait ne
Souliers div.A homme.. &.k femmes
Souliers do 1>Bnh
SirMcesk sM en laience et en
porcelHine en 5 & 9 parties
8tn d>- toi'etleen rnier.ee
l'-sse cf
Th. ires
Verr s de loiites so: tes el de toutes
Kr.;D'lu 9 *
Verres en cristal
Via du Hhin, etc, etc.
El odes Pratiques d'.'.nglais
li e>l mst.li.ea iKrole .le Cm
sreauncoor, sp cial de Largue
*Sf *U4 i une. dtrta de trois mois,
r no.:\. ,Ult Te ... Is ,ea l t
jar le prifeneur CI ka tt om
meteera aprs lea oaicei de
laquea pour I, bpi li e .'e i. us
tUI qui vo. .Iront en profil- r
Le pm m. ilr.- de I IX .OL
LSaaaar per^otn^ jflj.be iI'h
vance. MM v,r.-M pour l'toieiobl
ou ^outs qui compoitra q-alie
lirons par heauine.
Ce Cours cooaialert noliimii i t
en traductions du Iranciis e., \n
gais, enoer. irea de coo variai ion
et autres m jets pratiquis pou
renliainement de l'oreille.
Ce Cours sera c uvert aussi -.t
que dix pe-sonnes hii mf.i,ls Hll
ront veib le montant de la rt i
bulion denanle
VbLi l\ n n peut rt***!* li
i tvo deCcmm.rce, Roe du Pott,
Mardi.nd. a p.rt.r du l,r Avril
22* "V- ':- I" r., 8 |,eu
res de I ap es mi.ii.
L horaire du Cou s sera i.|( i u
iemei.i liK^.
En venle dans toutes les hou: es
piceries de la Rpuhriqu^.
ures, pour remettre vos conmi.ils directes.
""*//80H LUCM S Co Avocat
15, Rue Yr*n Port pm i,;-..
L
AVOCAT
15, Rue Fr.u Port au I rince
PreatzannAgqerholm
Agent gnral p >ur Etaff,


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM