<%BANNER%>







PAGE 1

LI MATIN Mer* s Eufl. LE BOSSE 4] Agena— Reprsentt S i;iiir/ les IIMH, S des enlants Du M'iVfl onjDtt vapsris remplace l'empli) ds naus? brait! mMeches iHerifi. z i lerge Taillant onsicjnafaire I apposer la question de confiance iuf la suppression de l'ambassa de auprs du Salira n. HOME— Le Snal a fait une ovation en'husiastc ri M. Mnifolj m lorsq-e le prsi 1. D t du coose 1 est venu Irerdane relie assembbe pour la premire lois depuis sa ma ladie. Les cours fC.3l Mars PAHIS— Dollar 18.70 Sterling 89.83 Petit cho desTnbiinaux de Paix ll.er la salle ,|„ Tribunal de Simple Police de la Section S„d rvlait une animation ioaccdutu mte.Le gu-al Millieu Calor plai fait contre le Service Sanitaire Ul olliceavaitadress., Millien -•loi un mmorandum lui prs nvanl .Pexcler sur s-, pr0 pri. W certain travaux ncessaires, vovaut que ces amliorions U aient Ire excutes, le Service Ssmtaire.appola Ca'or par devant Just.ce> Paix. Mais le gnral %  e rvlai oudain homme de loi mente, dclara n'avoir point re.u la communication du Set vie*, (fi. MBl qu une lettre de celle.im'porlance devrai! tre ace, mpagne d un avis de rception cl passa un dc maloire d'incomptence ai quel le Tribunal lit droit. ravo Cator I propos de l'Ecole Edoua.d Beaubrun le dirntfl ISdu Uulletin ie llnUiu.bon Publique, comporte des miliiei trs intressante?. IV.us avons remarqu, larnn Jf Kcoles prives ctlle de M Edouaid Beaubrun, laUrar.d Rue, qui i on effectif de leOlvi L'allrniion des pouvoirs publias devrait aller vers ce modeste In-, tituleur qui donne gratis le pain de l'instruction aux infants n cestilcux de son quartier.— Vr BeauLrun, pour nocs rpter, c t di^ne d'une subvention. Programme-OaiS MON-REPOS JAZZB1ND de JA:lAigrTE A l'Ilt 1 (Mon R'pos. "mcieusement rais la disposition du Comit par le propritaire, il y aura le mercredi 1er Avril, 9 heures du soir, un Program me Dinse en l'honn ur du Jazz Band de l'quipe Jamtqu: Hati. \' s programmes sont en ven le eh %  -,. Messeurs Franck Martin, Simon Vieux, Pension Hou zier a I Htel Kxeeleior.i l'H tel Sea \ iew PROGRAMME 1 Foi Trot 8. — |.\, x Trot 2. —On, Sep 3. — Valse 4. — Meringue ">• — Fox Trot t>. — me Step 7. — Fox Trot Anniversaire des Sports — Les Ptfl commirorativfs du lome anniversaire de PL (roduction des Bjx rtt> en llaili s roi t ejbies aux lavai au mois d\\vril en cours. Les Comits du •Poot-Bail Clnbs et du Tennis Club t de celte ville se dpensent sans compter %  fin que ces tte? rvlent le plus pou,ei clat. 9 VJISO 10.—(Joe Step H.—Meringue U —Fox Trot 13One Step Musique par le Jazz Band dt la Jama pie DOWALD HltWOT, W. QLI.NTI.N ILLIAMS, ., D i ctors. L entre du halo i de danse ne sera accta ible qu' eux qui seront munis d'un programma Port au Prince, le 31 M m 1925 A M maieur le Dire Teir du Marnai le Mitta Fn Ville. Monsieur la Directeur, En pveourant les colonnes de votre Journal, j'ai lu Audiences d > Divorce lesquelles relatent que M ne Roslia Dos sous demanderess • en divorce, aux i il expos comme principal grief de sa demande que 12 jo ira aprs l'union nuptiale, je lui lis une scne concernant les titrea de sa proprit qu'elle n'a vait pas voulu me remettre, scne qui dgnra en ex ces de svices et injures grav t s Je ne I nia pis cas de c Ile assertion de la Dme Hos.lia Doeaoui s'il ne s'agissait pis de ma dignit personnelle; aussi, pour l'dification du public, je me vois lorc de protester publiquement conlr cet abomina DM invention sortie de l'iaprit de celte, dnme, qui pourdivor cer avait voulu d'un motif qu Iconque, et je veux bien croire que le public n* verra dans cette calomnie que le grand d NT Je Mme Dossous d'avoir un litr d e puis. Ii n |* po ,. prendre teaoits,. Veuill 7. publier en matire de rectification, tire Mon sieur^D.ecteur, nus sincres rotation*. MRCEL Chs.A.\Toivi: Ai-, ; si i: taMi celte Hier, aujoarj hoi, demain. x, , ie roj' y e,il6 '3 ma (31 S" 2 ?l q 13 li 'ndi de pques, a I heure des vpres.eut Heu le massacre gnral .Je r r. neais dans tout11 Sicile et n particulier, Palerme. Ce' emlile vnement est connu oua le nom de Vpres sicilien ns Aujourd'hui il y a 18 a s Mer Avril ln)7) que tir fond i M a uPrince le Quotidien l/i Matin . Avril //'Jl ) que mou-ut M l>eau, le plus grand des ora'eurs du dbut de la Rvolution franaise. MUl Suffis Dpart des Jamacains — Le Pr id ni du Tenni* Club i des Uyes, M. Slern* lin nelii, a communiqu au Pisilt de.l' S. 8. Il .r A(| l (le % ailler, que loui les p.,rlemeo de la Capitale du >ud se protreol a faire ia plus bri Iaou rceptio i l'Bquipa JHmr,: ha q ,i a nV0l>l Samedi eus Gayea pour sembnr quer Dimanche sur un ste.m r de i Columbian Une a destinal;en de son Pay. On inconvnieni dans le Service du tlphone automatique La dirclion du Service du tl plione automatique aurait H ,,u moins eh,que semaine pub'ier dans les quolidiens les,-lianaeineols survenus dans l'Anmaire; car un Abonne perd SOUVenl un temps piceux retrouver le ntmro d un autre abonn. UkoJ principal du tlphone tant ,1e faire gagner di temps nous aimons croire que celle peine requU fera 1, bjet de l at leuiion de la direction de ce Ser vice. Les m'es d'ici ont prouv une grande satisfaction p;.r l'mp'oi du Vapoltub de Vfck, pour les rhumes survenant c'ans la l mille. Ce larrei x remde originaire des Etats Unis av.iit atteint une vente de 17 millions de poli annuel!e ment s va ni qi'|l ait t connu au Canada. Jusqu' prsml i n avait pas t possible aux phem cieus d ici d'obtenir lt V p .Ri. b Je Vi k parce que Icnli^re produrtirn des laboreloirei tait employe aux Etat! Ua%4 au Mexique el mitres pari il s d i liominion. Maintenant que la cepeoil a M augmente, de grmles quantili's di pooib'ea eront toujoirj as ures pour Terre Neuve. UB DOUBLE THAITE.MbNT Le nouveau moyen de traiter les rhumes esi une mlhode exlerne. Prottez !c poitrine et la gorge avec le VopoRub de \ i. ks et couvrez avec une flanelle chaude. Le mdicament camphre, menlhol, eucaljptus, h.ii'e I bym, ci i ce de trbenthine est i soib pii la peau but en la il mulant. Kn mme temps, la ebaienr du corps dgnge les ingrdient qui appor lent le guri-on ; les vnpeurs gr eblea sont inhales c Inique respi ration liutrieur d a vo es respi ra'oires enflammes cl congestion nes. Les enfants n aimenl pas pien die les mdecines dsugr.b'i s au got, et trop sou enl de telles prises fatige ni leur esomac dlical. D'autre pari, es petits si vou rent les plii-antes vapeori et aiment les eilets stimu anti de Vick, COMMENT VI K8 B8T EMPOT Pour ibuin g. maux de gnrj:e el bronchites Frotte? la gorge et la poitrine avec le VapoHub de \ l, s et recouvre/ avec une 'mutile ch.u de, laissant les couve Jures lches autour du cou de faon que es vapeurs mdicinales qui se dga cent puissent tre librement inhales. Pour les gros rhumes de poitrine ou pneumonie grave, avant d'ora ployer Vicki, des serviettes ebau des devraient tre dabord appliques sur la gorge et la poitrine pour ouvrir les pores de la peau. Ponr l'asthme, le catarrhe et les rhumes de cerveaux,fonde/ un peu de N icks da-js uje euiUerel mhd le/ en l npeure. Introduise/ en aussi dans b s nariaes et aspirez longuement. . Le croup est gnralement sou • lage en 15 minute-. Prottez Vicki sur la gorge et la poitr.ne jusqu' ce que la respiration s amliore, "-ouvre/ hlors avec une f.anelle chaude. I ne application au n o ment de >e mellre au lit prviendra gi r.'eroent une attaque p^n danl la mit. Vicks|.,i^au8si bon, bien enleu du poUrlM rhumes chez les adul tes. Les;;ngrdients enlieeptiquee en tout aussi un onguent pi ci. ux peur les entlamations de la peiu telles que roupu.es, b..u.c-, mourtnssuie-i.'ontusions. t r irei des mains tl des Ibvrei et divereej efnietioui de la poeo. Vicks est dbit toutes kl pbarmaciei Port au Prince. PORTUiPRIJHGE Agents nnraux de\ Hecker Jones Je-well Milli^Q NEW-YORK l-'.irines llugarian 0 0— R oule Ilouae'J TUe flom : li^ur-nce Comp'nr NEW-YORK Assurance contre l'inoendU Di in ond latch Co Allumettes i Stile Ho:ne i 0. S. ISUIIIHM ixport Cmijany Souliers leil Clias F. kUtUage ft ^on Poissons sal e en tous nenres Manulaclures Lile lns'ce Qv \nsura nce sur la vie, Sbill eu Fiies A.i Vins & (hampaqne liordr aua l'Ii, iiejuiai GOPfeNHAGjJ) • ire i) aois, fro.nayejet^cojisoi ves JJI^ W. S Billu'Ws i\' Son Ta lia i- j.'lunes et noirs. n;i. flaliuiidle Sans Rlvati Cigarettes Cban i.iiv...s de de ubia Ltibl C'ETAIT FATAL n ILS ONT nGNE. Po quoi ? Parce qu'ils ont eu la prcaution de 36 avec la clbre £ u de loi*


PAGE 1

%  ~ ... LEM\ TIN [olombian Steamshp Company lnc, American Antilles Line e nfed For Construit p ur lei KIWI Routes Op Le pueu Cord Good Year pouCamion, est l meilleur pneum A n iie fabriqu P otA j n t l S'a'f* *Hppbg Boa*a ny te f rjn8 p 9 rt su ; 0 l .* uian Stvam hip Company inc fa mmmm t** M n §*ngOp rair* rouf es. j7 a r,,, Pl~ **"! A Z L c ok Le paroi rsite k ,Wr idfi il ^^Vg dm milliers de L e >t alt.iHlu Porl N F'i.ce le jeudi 2 Avril ... ^ roclK.i. H repartira I min %  |our peur Relie. k W| HIP I^o, ha la ports I" N"" irenml bit placier?. faUlVLgrince te/ 3t SUar 1^5 [,b a r a & Co, ag e n t s N. et 4. Acra *\Gran&Ruc A ct des Caves de Bordeaux Voulez-vous voas habiller avec lgance, et bon WC Adressez 'Oiis la Maison X. & A. ACRA Dont m devTeu.l de vuilre petit bnfice pour hCs so e n U p C e; P onnel, la maison compte un matre [Jfeur Slien-orUdua tablissement de premier Ylneesi en 'mesure de fournir des conplets tout fait. Ut sur mesure, en chevioto. c-iagoiniie, paim toearn drillblanc . couleur, cou, H de ceeimlr pour Diluions— Ktoli>* pour gilet Bonneterie Remises de Jour et de nuil, au nut de* clients Cols et manchettes dernires oratlons, — U cens I et Pyjamas. Cette muitono si p u rsister l plus sv ondUion de servie U pur ourt des ml fers dmille a un pr x excessivemmt bas. labrqu dnvs toutes les dimen me routantes. ooo: CORD The West Indies Tradiu | mpauy Porl-au-Prince, Gnnavfi, r*f>4aUiep. Dr J. R. IttMn Dentiste DM facults de Mo. tr.i' de New York et de la llavaue. Travaux eu or et en po.' celaiiic lixlraclious indolores par l'anavilit'^ic cdodaclire, pratiques spcialement le jeudi. i vendre Occasion excepli< unelle 1 superbe lit acajou, reuf style I ouis XV. p rix avantageux. S'airesser au .1/ iTJN" 4 fit D 1 Fiaucts Les c! e C-.et .1111 I qui lfi t m \<>ir me tiouv • > ,co m i ar le p.-te, au No BOI Avenue 1. PeuJe GhoM. ANTIANMIUL'E PLISSANT FORCE 1ANT EMBONPOINT Le Meilleur RECOHSTITUAHT OU SAHB LES ETABLISSEMENTS BYLA L ilI '• %  Ck F, Lavclanet & Cie Viennent d'arriver par le Bran i s e* arides suivants : :*Dnteils' txna Finis, Dentelles de B ie, Denlelles Or] i^Vr^ent Kobats, Calottes, Oliaptaux Garnis, P.umos, Fleurs, Paille ie,s >e et loua articles uour Mo.ic ? .-S )arlerie.Des Molifs Haute r-antaisie es OMlu iiour Kobeset chapeaux, des Sacs Perles de toute beaut, di* f ats Dancing, ChnpeHUS Jean btt.t L.our btants, Brosses l e, Peignes & coiflar tous g nres dts Brosse deuls. des Ptes Deati tries, etc tic. /rlicissp ui ll.im.es: FauxcoK Cravates, Bretelles, Gheuvse* deioie, Jaritlles, elc. Tous articles p ur m-icerie et Lingcne.— -ou 't81)X Mil CI I |||s BOOiHOiNS ENTOL'6 QBNKBBel B u< lions pour plnrma.ie. Aliouuutioa Liaoida : Liqueurs, Cognac, Vins, Cli;iiiip-"gne IU'IL n Balles en caoutchouc *t Poupes.Jouets divers Accessoires dr Pharmioie et Spcialits Pharmaceutique*.— B "s : Bassins, i*ub s en caoutchouc — Vins et S'.rop Deschiens, Vin .Nour. y, Lavoii, HUtognol, (juinium Labarraque.l'epto Fer >t<-,elc SJI d Bpao et de tilauben, ceuns en Gros, Sv,.us anUsepti j tes toutes q rnlilci Extraits.eisemes uour Sirops,liipieurs et Conliserie Colorants naturelNous avons reu le Vratab'e Th des Aines Etcell-nl dsporalil Hroauits uuilbavd, Timbres Papiers timbrs, T-mbres mobile* 0ftT(X l\ igarelies Ctmel, Articles de Mode en gros. Ml pten *. Passez-nous voir, nos prix sont avanla.jeux. Madame Emile BRI > uue des Miracles en lace de Minpi'merie National Pour luire place d'autres articles nous avons roduit contidUemeht les pr x de beaucoup de mari Inn lis s et lUrtO t les toiles e soi j N'eus v nous de recevoir de trs jolis ctdeaui pour m nge et beHmad a<.s de lil l.rodes, nappes, servi-tt I. etc. rrfift s &f e l b!e et a boir.% dentelle! do til iinin,


PAGE 1

La .il.-, i .y La m isoa HSILVERA Grand Htel de France La maison CJLVe. teux qui n'ont pas encore vu les jolis article? i' lincsse que vient de ..revoir la Maison Si|v C i doivent, dans leur iilil, l'empresser de i aster i cette maison, car nu! part ils ne peuvent ironie' d aussi beaux articles | des ; m si raisonnables: llos articles sont miment (Je toute beaut et de Iraicheur et nos prix dfit ni toute c< ncurrence. *% Crpe de Chine couleurs assorties " extra suprieur marocain carreaux Soirie carreaux pour robes et chemise* Iricotinn de soie barres Ratine voile A carreauxj Voilesuisse brod Crpon franais barres et V carreaux Diagonal noir sup ^nsimir anglais nouveau! Barge bleu anglais suprieur lealmbeaeh anglais de toutes beaut* Alpaga noir suprieur Satin Chine pour tailleurs Kaki blanc suprieur Kaki jaune anglais suprieur n, U m ?! anc an H | aa "nouveauti'MDi'Ill union blanc anqlais fil .. Tussor japonais pour ehemi^a homoies et roh "Us rtpVbJ" 6 C0,I,C,,r *Z*E£t ho nmes et robos nouveauts IJaptiste fine pour chemises I ercale fine pour lingerie Calicot percale pour Zphyr anglais pour chemises ~ extra suo Organdi suisse uni et couleur P Has a jours demi-soie Chaussettes cossaises nour enfin* I oplin a fleurs |pour robes rusEor blanc Mmbrle blano Voiles oou'eur a barres fcnirting b'anc suprieur Bas dentelles lias soin brode Bas fil brod Lotions '•; ivert** Tulle pour premire Co nmunion vo ; ie b JJS jya^'sas-"%  %  *lit ne blanche 0ur matelas do ib!e largeur elo lu wsSi: T s qui ** %  •* %  p ud t-ve" e ri r s qu i soii ^ •*• d'aller ...Il i f M "^ ,na, "l u • P 8 avai siuuii \ous e>t rserv. Rhum Nectar Ch. N. Gaeljens i^O^Rne f'u M* g, f i n d IE<*t H 7 Hud Bouu Fo.. 820, IW Cour e Position exceptionnelle, an centre les alfirea, i proximit de toutes le* Banco s, de la douane et de toutes les Agence* de bateaux lenfeijpicmi'i ta tt lacibts pour voyager en olo. mobile dam toulea les parties de Ja lpublique i H >lli et de la rpublique domii icaiue. banibres conloilaUee cl suri >ul 1res propres, en filatcurs dans I. s chambrai la d.'iraude ds Ten?ioiiaircs. Cuisi e 1 aa< a se ds soigne et des plus varies. U n.n des v sitr l t> m tjugn* de VH'fl ; Vins des meilleurcrus de Bordeaux, par barri ques, daiuejamies, gallonset par bouteille aimi les Vins ileolKUeeux, vous trouverez ie ri la i rau 1 choix, pour les qualits et pour 1 ga ;V1NS LTFAL1A D*ESIAI NE. \ i.\ DE BOUliOpGX (blancs et rouges al U renomm ( Pommard mousseux, q El Amlie in ) le plus grand assortiment ds Liqueurs. Cognac gins, wiskies, etc. Absinthe Pernod, Amer Picon, Vermoutlie] CONSERVES franaises et amricaines Iraiche œenl arrives. CK.ARKS de Cuba, Aurorn et liai artera u AR-TTES 4e toutes les fabriques dlFolU Gros et dtai!. PaFUMBRIS et Cartes postales. Prix tr modrs. P. P. Patrizi Ma -chaud Tailleur Ho 1823 Rue du Hauasin de l*Elat Se recommande au public et sa nombu entle pour I lqance de sa coujie et | a exculi m mise dans les ouvrages conlis it. ta maison reste olivette jusqu' .^heures m Prix modre. Aodr ISIDORE! 1515, Hue du Peuple 15U Matre Tailleur Prs du Bazar Mtropolitain ^iCOupe moderne ZSp*faites ^^ fomplets de soire et de Crmon.tf Prix dfiant toute ooaourrenoe. Pour tre bien habill et biea vu Jtas les cercles moadi sez vous au jeuua tailleur molerne Andr ISIDORE. ISJ.'i, Ru • tlu Peuple I.'ili. Tout prs du Bazar Mtropolitain. *& La seule* pcinlun ne cit. nqent pas de couler D — t. m fi r Sa-tina o fis 3 Prpare spcialernenl pour le climat d'Baih Tlte C'barle? P. B r wn ]>amt Co Geo. Jean s cire &C Pharmacie Sjour Donne avis sa clientle et aux mdecios et au publi I ai isorm son laboratoire d'Llog'e en uu Labor S'ol){|.e appliqu mai la Direction du rRico et T. journ^: le laboratoire est Couvert tous les jours de 7 hreTua]i n i.r v da • ir pour tou e< ies reherchset analy^e^ pri ??nnonc^ i ( v.i'.e, sauf pour le %  Msff i o el ia c nstinte Ur^e-S St'onl reues que le n:ardi de chaque semeine. S -Ir or ia Pharmacie pour 'es re .sa'? etnents na wm nrin et Sucgastricjue Hae 'on de Wisyerfr.arn Baetkn ^e l'r>houlet f FA men du saag et du pisl; EX'-J : .!•; .n:r T 's t4'*aied wmn de TThaij ,',^41buroino r Goas'ante Urol Agents -^^ --?<^^ ^Organisation De La Firestone Et Saine, Solide i£t Universelle £JN tablissPT.ent ir. Imtriel est conims i"i arOrt: il prospre, non seulement Far a puissance de ses racine, mais aussi rar la vitalit t ses branches. La Maison Firestone dispose de toutes ces sources de puissance. Fermement enra^•lesdi.nsU prande maison-mre—ses wanenes s'tendent a-i loin, vordoyant8 et vivat es. fini le monde entier tes Pn-us Firestone ont exerc une heureuse influence sur les HUtports et partout o les E ens ro-.lent 1H7! ba,u1a K c / d caoutchouc, ils ont %  M avoir confiance dans la marque Fi esrone. Vous aussi devriez exiger que vone voiture soit munie de pneus de cette !" Set V US ga anlit ^ C0 f0rt ' a Le Maximum de Kilomtre par Fr^w L. Preetzman Aggerholm Port-au-Prince 1 PNEUS • J 5^.$tone %  i ii „ j Aux grauds mayasi Des tournitares Garate*^ la Cordonnerie. JOANNY CORDASCO IfS 3I) Rue des Fronts Foi ts,(Thomas \Jadiou, l'ort-;iu l'rince, Il >iti jien de plus chic po ir les tre mes qui chine coudre "Test" Souplesse Elgance Fini tris boo march. A tr.i boomar,; .ltrs bon : JoleS j l H €8 ToU 12.000 teutths ds Tles ApoU Ceci u'esi pas lirei •^nSL^SS. I; K ? ola '" 9 W ne sais pas en lalre| TVrlmnf' 0 •." V US PaS8eZ dU C,H (,U UV&4 lAimuiistration postale, d la Grand-Rue, Rentrez la Cordonnerie^ raest tUjiiiie la Consciente C A,n1L ,! rfZ |ai lea ^^ S sa.„ -que oe l u U a0M ~ SO,,t fair< 3 ave |CI, 90"! H3 taite, paroa que lo* uvrler., qui lo> ^l.niactiolal Initi^t i 8 ? ,U q y -ot • ploy, rpjalait 1 lustnicntle tiliede ia maison 110 Kue Ues csars ncowrl Tlphone : N 750 %  ^.^ -. v***-.' 4 -_



PAGE 1

ri—~ %  JlliUCTEL'lt lMOPRIET^lUli 1 Ml'RI M IL li t/itMAteill 1 Jl >IP<3 l>Oi^ \fclu\A iviad, Hue Amricaine MJAJW'J *£ij CENfLVlLS Quotidien C'est aux journalistes qu'appartient la tacli. de laire du journal une auvie de sant* morale et de \ent 1. 5 ce n'est i a a tux leilK Llle incombe I < Itte nui ti.litie qui a lefcouniiela dure, de ce pays cioil a j'utilii de i>on labeur par la lormalion d'une huma-iit* meilleure. Pierre Bai.ii TLPHONE N' 242 lllme.VNNEE N.5471 PORT -' MFBCRED1 lerAVIUL 2B 1" AVRIL 1907 I" AVRIL 1925 Nouvelles Etrangre ; Dix-neuvime Anniversaire Par Cable Test aujourd'hui le dix neuvi [anniversaire du "MATIN 1 au t\ nons sommes invariahh ment [c\\i< autant par les liens ino que par l'affection particu que nous d soi. son cra nui, pendant nombre, d annes iptar.t pour une vie entire, a contre verts et mares, aux HU violent< et multiples, oppo Il calme imposant d'un Iront lia. l'intelligence avertie d'uie ked'lite, dliant ainsi l'orage, lliot aux pieds les crapauds I lipant de on souffle puissant I o mbres de la nuit. Jli neul ans d'un labeur in'n ipu. d'une lche difficile et rlois ingrate' Ifeuls ceux qui ont la pratique cette carrire prilleuse la pour la vertu, l'honneur et la rputation ne peuvent s '"ii'er du prodigieux effort, dont il faut qu'on (asse preuve po< r mnera bien une telle mosra et po r qu'e'le n'ait point >omb' au cou s des pouvantables u. g des temps heureusement accomplis! Certes, il y aurait bien des re proches adresser l'lite I ailien ne qui, par une indiffrence cou pahle, H emp li que ce phare lu mineux qu'ait le journal ne se d veloppat comme il convirndrait notre mil eu et [o il < i'C. pu e\er cer une influence si salutaire. Mais, ii u.mt aussi compte des con tingences, nous ne pouvons taire nos sentiments de lgitime flatt p ur avoir, au rr ilieu de 'apathie g no raie, i .il natre des I is, nots ns savons quel ainsi toute une la recherche de sensations in Irisson. animant jeunesse ardente prouves et pour avoir pu encr~, malgr les difficults auxqul 'es IIV ma en ce j _n< de fl ttatOUrfl dei f inq re des mai' s ami s ont bien voalu cueillir notre intention noua c >n fondons dans un senlim-rt d'gale recon Baissaoca le Prsident de la IC-pu blique et Son (rouverne nent qui ne non ont Jamais mardi n d leur confiance, no* confrres qui on' eu prur nom i>ne pense favo rable, no-< camarades accourus en noml.re "pour nous renouveler leurs V.IMIX, non lonbreux lec teurs, nos aimables lectrices qui nous ont constam nen i mh'* •• leur attention, les m • i r. s de notre atelier dont l'inaltrable d vouement constitue pour uous un ga a 'e de prcieux enco rageaient. A tous, nous envoyons nos re meicements les plus cordiaux, en pro netttnt de ne jamais nous d tour. ier de la voie que nous nous sommas trace. Notre journal con tinoara leur tenir en toutes occi sio'is le langage de la vrit et de la raison. .No-; adversaires au cours des di vergen ainsi que l'appelle le docT Anglique, celui Jes arlidu Credo qui est la i lus veilleuse preuve de l'amour Dieu pour sa crature, le yalre de la Rdemption, tel le sujet du 'me sermon de Mme, daus lequel ont ls) ex?s lagaames, Imprparation, fcircoittlsoces et les ril ts du randacte rp-rleur de la chute d'Adam. % 'Cr l'lit 3Innocence pur fen fiorilieiir et pour la tflc ire ie Dieu, I homme a prfei au ardm de dlier s ternelles avec 'eus se P fruils, le seul Iruit de I arbre dfendu et la sanction a lit entrevoir en une promesse consolante, que le chtiment une, lois excut, lexp ; ation quelque pnible qu'elle (fut tre pour toute la descendance le nos premiers parents orait suivie de la venue d'un Librateur. Ce librateur. 1-peuple juif l'a'Und avec anxit Et du p t u pris la plus ii'imerrume, demption s'aa eh p!e s. 'aar.ii-1, 'a croyar.ee "n toutes les naMe se passe Il 3" s. • Tac'te. Virgile font MiutrOD 8 un ordre nouveau qui doit ve pir. |>8 Si ftes critures, c'est l'histoire anticipe de c Librateur. La Sainte Bible porte d'iis ses lianes le Messie, Ave pren calice dont II %  grands quantit pour que notre i< COQ plisse et ce quelqu'un, c'est Vous, i ) Ji BUS la Ciel du Cu-I, l Miro ; r de toute vertu, le Dsir dea Nations* Cest Lui qui nous rtablis dans l'araiii^ divine, qui nous a riiit^' es dms toutes les p' rogdivcs l'enhnts d: lu u et qui nous ouvre le Ciel perd i par nos premiers parents, pourvu que noue portions' avec Lni la Croix rdemplrtce, l'mMrtn ut de son lupplice^gibe! Iiula nie, v r serv aux esclaves et ("race a Lui. devenu le signa ditant du Silui t immdiate et svire, cornquelle insistance Dieu rappelle |ne la transgression avait t la promesse du R lerapteur. Il js'iieusa et criminelle. Car, la la rappelle a No, Abraham, MmpU jouissance du fruit l Jacob, ces justes de l'ancienne lendi-, le pcli' suppose un mLo>, ces grands hommes dont pns absolu du Crateur. La dla prsence sur la terre ne semVarits ol issance est une rbell.on, la prsm./re forme i la rvolte junnine, le pu roier des cris de oigueii i h ne servi-ai pas . Uua serrz comme des Dieux, % Vdil If Tentateur,(t eu prbi,t l'oreille cetie^EUggesliOD, %  epien.ier homme m pchant "substituait Dieu lui-mme. Chas du Paradis terrestre, I h omme ne pouvait aspirer y % i irer, sans un nouveau dcret ou Crateur, dcret qui devait tre aussi important que celui tn venu duauel Adam et Eve ivnieut pris naissance et avec &f ux toute la race buroaioo.L'ol'iise la majest divine rclamait une satisfaction complte. Qui pouvait donner cette satisJsciion 1 Ni l'homme, ni mme l-iige, loua deux, descraluris et des cratures limes. L'Iiomme et lange runis ne pouvaient non plus rparer la faute de I nomme, puisque l'ange dj devait un hommage au 'Crateur et il ne pouvait rien y surajouter. I S N MI FUI ul ,i i, voulait l*iU l'A ••ur. puisqu'il ,; ''"•'' 'in neni.eut encor,Y' au i rvaricateur, ai coneiMmtsa justice avec sa mi cn "d ou plutt, maniteatam >a ble obir qu' la r cessit de Itenir le peuple choisi dans l'attente continue le de Celui qui devait offrir la rpa ation infinie, car Lui au**!, est u fini, ani 1Verlr, la deuxime persui i e de la Sainte Trinit, le Fils Unique qui tant Dieu et tant borna e pouvait seul consommer a Hdemp' on abondante qte rclamait une telle faute : l'ingratitude de la crature q. ava t t comb'e do tant de dons naturels et surmtu-e!s. Le Christ est dsigr l'avance, son portrait est trac par les Prophtes. Les glandes lignes et les plus petits dtails de sa vie sont indiqus, de taon ce qu'aucune excuse ne puisse S le oppose isi l'incrdulit ot l'ignorance, moins d'endurcissement volontaire. U devra natre d'une Vierge, dans une ville clairement nomme, Bethlem -.ouila l'assiou^est raconte, les moqueries, l'tat d'abjec lion, • la mort du Sauve r, h i i eal i !• dil • i ior-qu • %  ituii's ht oui fccouipll, 11 %  (mime n'aura qu regarder pour s'crier Kcce fiome c'est Lui, le Messie, le Sauveur promis Ad-iin, le lldempleur du Ui.aicorde aprs H justi.'.e, il ^ ll \ oiidamndu Paradis terC SOIR La Carde Entre gnral G0.50 Avis important Impl sur le II venu L'Administcslio Gnrais de< Conlribuiions rappel aux contiibuables as reints au paient nt de I Impt sur le Revenu que le deuxime semestre du dil Imp'V, dacs le cas eu il doit tre calcule sur la valeur locative des logements et terrains occups, BSt pavable partir du ter Avril 1W5 et doit tre pay le 80 A\ril au pius tard pour viter la pnalit de 10 0,0 pour chaque mois ou fraction de mois de rttaid. Les contribuables sont pris de f iaycr leur imi-t le plus loi posside et sont prvenus que l'impots! • liilil de payer par BUts d'-ncomIn. u.e.i B q "n. lu ulS, ne ? • Xciupleli ptta iS pnalit si le paiement el effectue aprs le -in \\ril. l'ort-au Prince, le o Mars 1918 Ailinimstiahcn Gnrale des Contributions I n de nos correspondants llinelie nous a lait part de la petite do'ance sutvaota qui nous parait tonde et que nous nous ampressona de lOuaaaUrs • l'asprdation de la Direction (ln ;rale des Post< s. Autrefoila ma'le prstale arr'vait lynche directement par bascah bas: a .dis qu'auj u : h 1 • lie passe par le* (ionaives Ce n'est donc qu'aprs le long dtour des Goawve ton-ry, S l-Michel.Maissade q i< le' sa s postaux parvien nent a la Capitale du Dpartement Central. Ainsi, les habitants de St rtapbaSi, qui est beaucoup plus loigne de l'orl au-l'rince que lliuche reoivent leur correspon d IBM b'en avant ceux de cette der niera ?i Is. Il y a encore un autre Incinventant & l'itinraire par les Gonaives, nous crit no're sonss pondant, c'est que le courri. r < t oblig de traverser la fameu e savanne Diane, longue tendue de terrain o, en cas de pluie, i) ne peut trouver aucun abri. A la saison pluvieuse le contenu ('es sacs arriva sauvent k Hloeha abs< umenl dtremp, ce qui a dj 01 < esionn depei les. Enfin pour la qses ioe cie temps le trajet par Lascabobas oflre. parait n, de reels avantagi s puisque la maile peut tre llinelie vingt quatre heures aprs son expdition de l'eil-au Prince,tandis qu'il Isot trois jours pour le trajet par les Conaives. Et, nous fait remarquer notre < orrespondant, les localits environnantes, MaissaJe, St Hairrel a lh n I tudiants la facult u*e Droit de I juis PARIS,30 Mars— Le conseil de l't'niversit a dunn un axis favo rable pour la 'unnli.ro de Is l'a culte de Dr ni 1 q S nouvel or cire. Cet avis a t communiqu au ministre de l'instruction publique qui a suspendu de ses fonctionla doyen Haithlemy et dcid la fermeture de la facult jusqu' r.ouvei ordre. Le tribunal correc tionnel a jug les ludiants arrts lors des incidents de samedi au Quartier latin et prononc cinq condamnations avec des peines variant de deux jours 2 mois de prison avec sursis et de U i 100 francs d'amende; il* n'y eut au cun incident. n'ation Je deux nou veaux cardinaux ROME, 30 mars— A u n consis toire secret tenu par le Pape Pie XI aujourd'hui, Mgr Vicente Ca sanova y Mar/ol, archevque de Grenade et Mgr lllundain y Estohan, nrrhevque de Sville ont t crs cardinaux? La Bftle J ) russienne menace de dissolution UEItLIN, 30 mars— La propor tion des votants a t de 70 fk) 00 contre 81 0/0 aux lections de Dcembre. Le parti socialiste a o. leuu le mme nombre de voix qu'aux lections lgislatives. Mal gr une propagande interse, le bloc des droites ne parvint pas obtenir la majorit absolue quoi que la proportion des volants la plus loi le soit dans les partis de droite. Des ngociations en voe de dsigner des candidats au scrutin de ballotage commenceront inces siii.iin ni. Les avis de la droite seraient trs partags au sujet du maintien de la candidature de Jatres. Les journaux rpublicains sont unanimes estimer que les paitisde la coalition de W'eimar pourront prsenter un candidat unique. Le seiulin en Prusse don ne '.' million 55,000 voix aux repu blicaius, U millions 890,000 au bloc de droite, t millions 100,000 aux communistes. Le succs des partis de la coalition de Weimar tait parler d'une nouvelle dissolu tion de la Dite prussienne. Une ijrande confrence entre Herriot et U s principaux membres du Qabioei, roulant sur l'ollre allemande PARIS — L'offre aile ande de patte de scurit a donn heu su ministre des alfaiies trangres une confrence enlre M. Herriot et les principaux membres du ca binet. MM. Briand et Loucbeur ont pris part 1. la discussion au pesai. Si Michel. I Immonde, n an C0UfS de i aque i| e ont t fixes les ront pas se plaindre puis au elles gran(le8 |jg ne8 de la rponse tran aussi ieceuont leur courrier lus ii6 aim j, ol apr 9 | a confrence tt. Nous soumellon", comme nous le disions au dbut, la queslion | Administration Postale, certains qu'elle y apportera la solution ncessaire. Plus de Match entre les quipiers Jamacains et Hatiens Contrairement & ce qui a. t publi par les quotidien*, uous avons t avii qu'il n\ aura plus de rencontre entre l'quipe jamai' caine et la ntr e dpartement politique du minis 1re des affaires trangres s'es attel & la rdaction de la rponse. On dclare que celle-ci consistera principalement en une srie de questions destines amener le gouvernement allemand s'expli quer d'une faon prcise sur ce qu'il est dispos otlrir et expose ia certaines des conditions que le gouvernement franais considre comme sine qua non, conditions dont la principale est l'entre sans conditions de l'Allemagne.dans U Socit des Nattoss. M. Ileniot demandera l'Allemagne de faire connatre aon attitude au sujet des frontires des pays allis de la France, la Pologne, la Tchcoalo vaquie et de dclarer nettement si 1 acceptation de son ofbe de ga ment alk mand ne chercherait plus dornavant luder les obliga lions du Trait de Versailles ou i en demander la rvision. La note exposera clairement que la renon nation oflicielle de l'Allemagne h toutes ses prtentions sur l'Alsace I orraine ne saurait constituer une garantie de scunt suflisante. es obsques des victimes d'accidents des mines t'e lerlebach PAIU— A Mrasbourg ont eu lieu Isa obsquo de 31 eies 54 mi nen tus ou morts de leurs bls sures au cours d'un accident sur venu jeudi aux mines de Merle bach. I.i's cercueils ont t ports au cimetire sur les prolonges de l'artillerie suivis de iO.OUO per sonnes.,En i..|,du cortge venait la musique du I lome d'inimit rie, M. Pextra 1 ministre des Ira vaux publics reprsentant le gou verueraent franais. L'tat du larcbal Franc' 1 est alarmant LONDHKS—Le Marchal Knnch qui a subi le 10 marune opia lion se trouvait dans un tat alar niant, d'aprs un bulletin mdi cal. Inondations dues la lonte de neiqe MONTHEAL— La crue du St Laurent et de ses tributaires due la fonte des neiges et la pluie menace d'inonier plusieurs villes situes sur le ni du fleuve. OL'EBEC— Des dga s consid rbles ont t causs dans les val les des rivie es Besune, Chau diei re et Yamchincha qui ont d bord,, Nouvelles Diverses %  IERCSALEM— Le comte de Ha II ouiaccompagn de sir C.lay ton, secrtaire civil du gouverne nient de Palestine, a visit les lieux saints dimanche. Il a vu au jourdbui Jricho, leJourdan et la Mer morte. L>; 1er Avril il prside ra l'inauguration de l'Universit Isralite. MrAICO Lne collision s'est produite dimanche devant l'glise San Marcos Aguascslisntes en Ire les troupes tdrales et des fi dles.Deux officiers et t hommes ont t blesss et rit) hommes, 10 femmes et un prtre espagnol ont t arrts. Palis, 30— Le Conseil d'Etat a approuv le projet de dcret des huit heures il. MIS la marine de commerce qui tablit l'quivalence entre huit heures de prsence et huit heures de travail. Le dcret entrera e.i application le 10 avril. PAIIIS, 30 mars— Le Snat a commenc la discussion du bud get. Le snateur Brenger, rappor leur, a expos la ncessit d'un quilibre rigoureux du budget dont la taxe sur le chiffre d'affaires et l'impt sur le revenu doivent res 1er les bases inbianlables.ll a mis ensuite le snat en garde afin qu'il ne se laisse pas aller certaines aventures fiscales. PxRIS— Le comit de guerre interalli, prsid par le Marclial Koch, a reu de la confrence des ambassadeurs une li-tej de questions concernant le rapport de la mission du contrle interalli sur le de-arme meut de l'Allemagne, On pense que les experts Iraus mettront leurfrponse aux ambas sadeurs avana lin de la semaine si ncessaire. ,i_e snat aura trs probablement gain de cause en ca qu concerne le budget, car les chefs de la majorit de M. Herriot aprs avoir conlr avec U priai dent du conseil ont dcid la plus grande psrtie des modification* du raoue signifierait cuw 1 |ouvrnt snat. M Herriot a promis da as j 1 ~<


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06391
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, April 01, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06391

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
ri~
JlliUCTEL'lt lMOPRIET^lUli
1 Ml'RI M IL li
t/itMAteill 1 Jl >IP<3
l>Oi^ \fclu\A
iviad, Hue Amricaine
MJAJW'J *ij CENfLVlLS
Quotidien
C'est aux journalistes qu'appar-
tient la tacli. de laire du journal
une auvie de sant* morale et
de \ent 1. 5 ce n'est i a a
tux leilK Llle incombe I < Itte
nui ti.litie qui a lefcouniiela
dure, de ce pays cioil a j'uti-
lii de i>on labeur par la lorma-
lion d'une huma-iit* meilleure.
Pierre Bai.ii
TLPHONE N' 242
lllme.VNNEE N.5471
PORT -'
MFBCRED1 lerAVIUL 2B
1" AVRIL 1907 I" AVRIL 1925 Nouvelles Etrangre ;
Dix-neuvime Anniversaire
Par Cable
Test aujourd'hui le dix neuvi
[anniversaire du "MATIN1' au
t\ nons sommes invariahh ment
[c\\i< autant par les liens ino
que par l'affection particu
que nous d soi.- son cra
nui, pendant nombre, d annes
iptar.t pour une vie entire, a
contre verts et mares, aux
HU violent< et multiples, oppo
Il calme imposant d'un Iront
lia. l'intelligence avertie d'uie
ked'lite, dliant ainsi l'orage,
lliot aux pieds les crapauds I
lipant de on souffle puissant
Iombres de la nuit.
Jli neul ans d'un labeur in'n
ipu. d'une lche difficile et
rlois ingrate'
Ifeuls ceux qui ont la pratique
cette carrire prilleuse la
pour la vertu, l'honneur et la
rputation ne peuvent s '"ii'er du
prodigieux effort, dont il faut
qu'on (asse preuve po< r mnera
bien une telle mosra et po r
qu'e'le n'ait point >omb' au cou s
des pouvantables u. g des
temps heureusement accomplis!
Certes, il y aurait bien des re
proches adresser l'lite I ailien
ne qui, par une indiffrence cou
pahle, h emp li que ce phare lu
mineux qu'ait le journal ne se d
veloppat comme il convirndrait
notre mil eu et [o il < i'C. pu e\er
cer une influence si salutaire.
Mais, ii u.mt aussi compte des con
tingences, nous ne pouvons taire
nos sentiments de lgitime flatt
p ur avoir, au rr ilieu de 'apathie
g no raie, i .il natre des I is, nots
ns savons quel
ainsi toute une
la recherche de sensations in
Irisson. animant
jeunesse ardente
prouves et pour avoir pu encr~,
malgr les difficults auxqu-l'es heu rie. c h-,que jour noire probi-sion,
ajpor'er notre qu di mi des
a nlioraliooa, si petites so, ut
elles dans son ca Ire et s ta pro
granr
ns-i au milieu de la salit c
lion qu- noua Imn IucM\TIN
nous "|> iiv ma en ce j _n< de fl ,
ttatOUrfl dei f in- q re des mai' s
ami s ont bien voalu cueillir
notre intention noua c >n fondons
dans un senlim-rt d'gale recon
Baissaoca le Prsident de la IC-pu
blique et Son (rouverne nent qui
ne non ont Jamais mardi n d
leur confiance, no* confrres qui
on' eu prur nom i>ne pense favo
rable, no-< camarades accourus en
noml.re "pour nous renouveler
leurs v.imix, non lonbreux lec
teurs, nos aimables lectrices qui
nous ont constam nen i mh'*
leur attention, les m i r. s de
notre atelier dont l'inaltrable d
vouement constitue pour uous un
gaa'e de prcieux enco rageaient.
A tous, nous envoyons nos re
meicements les plus cordiaux, en
pro netttnt de ne jamais nous d
tour.ier de la voie que nous nous
sommas trace. Notre journal con
tinoara leur tenir en toutes occi
sio'is le langage de la vrit et de
la raison.
.No-; adversaires au cours des di
vergen ncessairement surgir enlre eux et
nous, cous rencoutr ront toujours
sur le terrain de la discussion
lovale et courtoise o! quant ceux
i| ii se disent no- ennemis nous
contint erons i les obliger au res
pect.
LA REDACTION
fS grand Mystre de la Rdemption
[{9?me Sermon de Carn )
restre.
Dos lors, notre salut devient
facile. Quelqu'un a mrit pour
nous, a expi pour nous et ne
nous deui'iniji que l'unir notre
Passion la sienne, que de
Ire la plus petite part du
I.e grand mystre de la pi-
> ainsi que l'appelle le doc-
T Anglique, celui Jes arli-
du Credo qui est la i lus
veilleuse preuve de l'amour
Dieu pour sa crature, le
yalre de la Rdemption, tel
le sujet du 'me sermon de
Mme, daus lequel ont ls) ex-
?s lagaames, Imprparation,
fcircoittlsoces et les ril ts du
randacte rp-rleur de la chu-
te d'Adam.
?'Cr l'lit 3Innocence p- ur
fen fiorilieiir et pour la tflc ire
ie Dieu, I homme a prfei au
ardm de dlier s ternelles avec
'eus se p fruils, le seul Iruit de
I arbre dfendu et la sanction a
lit entrevoir en une promesse
consolante, que le chtiment
une, lois excut, lexp;ation
quelque pnible qu'elle (fut tre
pour toute la descendance le
nos premiers parents orait sui-
vie de la venue d'un Librateur.
Ce librateur. 1- -peuple juif
l'a'Und avec anxit Et du ptu-
pris la plus
ii'imerrume,
demption s'aa
eh
p!e s.
'aar.ii-1, 'a croyar.ee "n
toutes les na-
Me se passe
Il 3" s.
Tac'te. Virgile font MiutrOD 8
un ordre nouveau qui doit ve
pir.
|>8 Si ftes critures, c'est
l'histoire anticipe de c Lib-
rateur. La Sainte Bible porte
d'iis ses lianes le Messie, Ave-
pren
calice dont II
grands quantit
pour que notre i<
COQ plisse et ce quelqu'un, c'est
Vous, i ) Ji bus la Ciel du Cu-I,
l Miro;r de toute vertu, le D-
sir dea Nations*
Cest Lui qui nous rtablis
dans l'araiii^ divine, qui nous a
riiit^' es dms toutes les p' -
rogdivcs l'enhnts d: lu u et
qui nous ouvre le Ciel perd i par
nos premiers parents, pourvu
que noue portions' avec Lni la
Croix rdemplrtce, l'mMrtn ut
de son lupplice^gibe! Iiula nie,
vrserv aux esclaves et ("race a
Lui. devenu le signa ditant
du Silui
t immdiate et svire, corn- quelle insistance Dieu rappelle
|ne la transgression avait t la promesse du R lerapteur. Il
js'iieusa et criminelle. Car, la la rappelle a No, Abraham,
MmpU jouissance du fruit l Jacob, ces justes de l'ancienne
lendi-, le pcli' suppose un m- Lo>, ces grands hommes dont
pns absolu du Crateur. La d- la prsence sur la terre ne sem-
Varits
ol issance est une rbell.on, la
prsm./re forme i la rvolte
junnine, le pu roier des cris de
oigueii i h ne servi-ai pas .
Uua serrz comme des Dieux,
?Vdil If Tentateur,(t eu pr-
bi,t l'oreille cetie^EUggesliOD,
epien.ier homme m pchant
"substituait Dieu lui-mme.
Chas du Paradis terrestre,
Ihomme ne pouvait aspirer y
"?i irer, sans un nouveau dcret
ou Crateur, dcret qui devait
tre aussi important que celui
tn venu duauel Adam et Eve
ivnieut pris naissance et avec
?ux toute la race buroaioo.L'ol-
'iise la majest divine rcla-
mait une satisfaction complte.
Qui pouvait donner cette satis-
Jsciion 1 Ni l'homme, ni mme
l-iige, loua deux, descraluris
et des cratures limes. L'Iiom-
me et lange runis ne pouvaient
non plus rparer la faute de
I nomme, puisque l'ange dj
devait un hommage au 'Cra-
teur et il ne pouvait rien y su-
rajouter.
I S N mi fui ul,i i, voulait
l*iU l'A ur. puisqu'il
,;' ''"'' 'in neni.eut encor,-
Y' au i rvaricateur, ai conei-
Mmtsa justice avec sa mi
cn"d ou plutt, maniteatam >a
ble obir qu' la r cessit de Ite-
nir le peuple choisi dans l'at-
tente continue le de Celui qui
devait offrir la rpa ation infi-
nie, car Lui au**!, est u fini,
ani 1- Verlr, la deuxime per-
sui i e de la Sainte Trinit, le
Fils Unique qui tant Dieu et
tant borna e pouvait seul con-
sommer a Hdemp' on abon-
dante qte rclamait une telle
faute : l'ingratitude de la cra-
ture q. ava t t comb'e do
tant de dons naturels et surm-
tu-e!s.
Le Christ est dsigr l'a-
vance, son portrait est trac par
les Prophtes. Les glandes li-
gnes et les plus petits dtails de
sa vie sont indiqus, de taon
ce qu'aucune excuse ne puisse
Sle oppose isi l'incrdulit ot
l'ignorance, moins d'endurcis-
sement volontaire. U devra na-
tre d'une Vierge, dans une ville
clairement nomme, Bethlem
-.oui- la l'assiou^est raconte,
les moqueries, l'tat d'abjec
lion, la mort du Sauve r,
h i i eal i ! dil i ior-qu -
ituii's ht oui fccouipll, 11 (mi-
me n'aura qu regarder pour
s'crier Kcce fiome c'est
Lui, le Messie, le Sauveur pro-
mis Ad-iin, le lldempleur du
Ui.aicorde aprs h justi.'.e, il ^ll\ oiidamndu Paradis ter-
C SOIR
' La Carde
Entre gnral G- 0.50
Avis important
Impl sur le II venu
L'Administcslio Gnrais de<
Conlribuiions rappel aux con-
tiibuables as reints au paient nt
de I Impt sur le Revenu que le
deuxime semestre du dil Imp'V,
dacs le cas eu il doit tre calcule
sur la valeur locative des logements
et terrains occups, BSt pavable
partir du ter Avril 1W5 et doit
tre pay le 80 A\ril au pius tard
pour viter la pnalit de 10 0,0
pour chaque mois ou fraction de
mois de rttaid.
Les contribuables sont pris de
fiaycr leur imi-t le plus loi possi-
de et sont prvenus que l'impots!
liilil de payer par BUts d'-ncom-
In. u.e.i B q "n. lu
, ulS, ne ? Xciupleli ptta i- S
pnalit si le paiement el effec-
tue aprs le -in \\ril.
l'ort-au Prince, le o Mars 1918
Ailinimstiahcn Gnrale
des Contributions
I n de nos correspondants
llinelie nous a lait part de la pe-
tite do'ance sutvaota qui nous
parait tonde et que nous nous
ampressona de lOuaaaUrs l'as-
prdation de la Direction (ln ;rale
des Post< s.
Autrefoi- la ma'le prstale arr'-
vait lynche directement par bas-
cah bas: a .dis qu'auj u : h 1 lie
passe par le* (ionaives Ce n'est
donc qu'aprs le long dtour des
Goawve ton-ry,Sl-Michel.Mais-
sade q i< le' sa s postaux parvien
nent a la Capitale du Dpartement
Central. Ainsi, les habitants de
St rtapbaSi, qui est beaucoup plus
loigne de l'orl au-l'rince que
lliuche reoivent leur correspon
d IBM b'en avant ceux de cette der
niera ?i Is. Il y a encore un autre
Incinventant & l'itinraire par les
Gonaives, nous crit no're sonss
pondant, c'est que le courri. r < t
oblig de traverser la fameu e sa-
vanne Diane, longue tendue de
terrain o, en cas de pluie, i) ne
peut trouver aucun abri. A la sai-
son pluvieuse le contenu ('es sacs
arriva sauvent k Hloeha abs< umenl
dtremp, ce qui a dj 01 < esionn
de- pei les.
Enfin pour la qses ioe cie temps
le trajet par Lascabobas oflre. pa-
rait n, de reels avantagi s puisque
la maile peut tre llinelie vingt
quatre heures aprs son expdition
de l'eil-au Prince,tandis qu'il Isot
trois jours pour le trajet par les
Conaives. Et, nous fait remarquer
notre < orrespondant, les localits
environnantes, MaissaJe, St Ha-
irrel a lh n I tudiants
la facult u*e Droit de
I juis
PARIS,30 Mars Le conseil de
l't'niversit a dunn un axis favo
rable pour la 'unnli.ro de Is l'a
culte de Dr ni 1 q S nouvel or
cire.Cet avis a t communiqu au
ministre de l'instruction publique
qui a suspendu de ses fonction-
la doyen Haithlemy et dcid la
fermeture de la facult jusqu'
r.ouvei ordre. Le tribunal correc
tionnel a jug les ludiants arrts
lors des incidents de samedi au
Quartier latin et prononc cinq
condamnations avec des peines
variant de deux jours 2 mois de
prison avec sursis et de U i 100
francs d'amende; il* n'y eut au
cun incident.
n'ation Je deux nou
veaux cardinaux
ROME, 30 mars A u n consis
toire secret tenu par le Pape Pie
XI aujourd'hui, Mgr Vicente Ca
sanova y Mar/ol, archevque de
Grenade et Mgr lllundain y Esto-
han, nrrhevque de Sville ont t
crs cardinaux?
La Bftle J)russienne me-
nace de dissolution
UEItLIN, 30 mars La propor
tion des votants a t de 70 fk)
00 contre 81 0/0 aux lections
de Dcembre. Le parti socialiste a
o. leuu le mme nombre de voix
qu'aux lections lgislatives. Mal
gr une propagande interse, le
bloc des droites ne parvint pas
obtenir la majorit absolue quoi
que la proportion des volants la
plus loi le soit dans les partis de
droite. Des ngociations en voe de
dsigner des candidats au scrutin
de ballotage commenceront inces
siii.iin ni. Les avis de la droite
seraient trs partags au sujet du
maintien de la candidature de
Jatres. Les journaux rpublicains
sont unanimes estimer que les
paitisde la coalition de W'eimar
pourront prsenter un candidat
unique. Le seiulin en Prusse don
ne '.' million 55,000 voix aux repu
blicaius, U millions 890,000 au
bloc de droite, t millions 100,000
aux communistes. Le succs des
partis de la coalition de Weimar
tait parler d'une nouvelle dissolu
tion de la Dite prussienne.
Une ijrande confrence en-
tre Herriot et U s prin-
cipaux membres du Qa-
bioei, roulant sur l'ollre
allemande
Paris L'offre aile ande de
patte de scurit a donn heu su
ministre des alfaiies trangres
une confrence enlre M. Herriot
et les principaux membres du ca
binet. MM. Briand et Loucbeur
ont pris part 1. la discussion au
pesai. Si Michel. I Immonde, n an C0UfS de iaquei|e ont t fixes les
ront pas se plaindre puis au elles gran(le8 |jgne8 de la rponse tran
aussi ieceuont leur courrier lus ii6 aimj,ol apr9 |a confrence
tt.
Nous soumellon", comme nous
le disions au dbut, la queslion
| Administration Postale, certains
qu'elle y apportera la solution n-
cessaire.
Plus de Match
entre les quipiers
Jamacains et
Hatiens
Contrairement & ce qui a. t
publi par les quotidien*, uous
avons t avii qu'il n\ aura plus
de rencontre entre l'quipe jamai'
caine et la ntr .
e dpartement politique du minis
1re des affaires trangres s'es
attel & la rdaction de la rponse.
On dclare que celle-ci consistera
principalement en une srie de
questions destines amener le
gouvernement allemand s'expli
quer d'une faon prcise sur ce
qu'il est dispos otlrir et expose
ia certaines des conditions que le
gouvernement franais considre
comme sine qua non, conditions
dont la principale est l'entre sans
conditions de l'Allemagne.dans U
Socit des Nattoss. M. Ileniot
demandera l'Allemagne de faire
connatre aon attitude au sujet des
frontires des pays allis de la
France, la Pologne, la Tchcoalo
vaquie et de dclarer nettement
si 1 acceptation de son ofbe de ga
ment alk mand ne chercherait plus
dornavant luder les obliga
lions du Trait de Versailles ou i
en demander la rvision. La note
exposera clairement que la renon
nation oflicielle de l'Allemagne h
toutes ses prtentions sur l'Alsace
I orraine ne saurait constituer une
garantie de scunt suflisante.
' es obsques des victimes
d'accidents des mines t'e
lerlebach
Paiu- A Mrasbourg ont eu
lieu Isa obsquo de 31 eies 54 mi
nen tus ou morts de leurs bls
sures au cours d'un accident sur
venu jeudi aux mines de Merle
bach. I.i's cercueils ont t ports
au cimetire sur les prolonges de
l'artillerie suivis de iO.OUO per
sonnes.,En i..|,- du cortge venait
la musique du I lome d'inimit
rie, M. Pextra1, ministre des Ira
vaux publics reprsentant le gou
verueraent franais.
L'tat du larcbal Franc'1
est alarmant
LONDHKSLe Marchal Knnch
qui a subi le 10 mar- une opia
lion se trouvait dans un tat alar
niant, d'aprs un bulletin mdi
cal.
Inondations dues
la lonte de neiqe
MONTHEAL La crue du St
Laurent et de ses tributaires due
la fonte des neiges et la pluie
menace d'inonier plusieurs villes
situes sur le ni du fleuve.
OL'EBEC Des dga s consid
rbles ont t causs dans les val
les des rivie es Besune, Chau
diei re et Yamchincha qui ont d
bord,,
Nouvelles Diverses
IERCSALEM Le comte de
Ha II oui- accompagn de sir C.lay
ton, secrtaire civil du gouverne
nient de Palestine, a visit les
lieux saints dimanche. Il a vu au
jourdbui Jricho, leJourdan et la
Mer morte. L>; 1er Avril il prside
ra l'inauguration de l'Universit
Isralite.
MrAICO Lne collision s'est
produite dimanche devant l'glise
San Marcos Aguascslisntes en
. Ire les troupes tdrales et des fi
dles.Deux officiers et t hommes
ont t blesss et rit) hommes, 10
femmes et un prtre espagnol ont
t arrts.
Palis, 30 Le Conseil d'Etat a
approuv le projet de dcret des
huit heures il.mis la marine de
commerce qui tablit l'quivalence
entre huit heures de prsence et
huit heures de travail. Le dcret
entrera e.i application le 10 avril.
Paiiis, 30 mars Le Snat a
commenc la discussion du bud
get. Le snateur Brenger, rappor
leur, a expos la ncessit d'un
quilibre rigoureux du budget dont
la taxe sur le chiffre d'affaires et
l'impt sur le revenu doivent res
1er les bases inbianlables.ll a mis
ensuite le snat en garde afin qu'il
ne se laisse pas aller certaines
aventures fiscales.
PxRIS Le comit de guerre
interalli, prsid par le Marclial
Koch, a reu de la confrence des
ambassadeurs une li-tej de ques-
tions concernant le rapport de la
mission du contrle interalli sur
le de-arme meut de l'Allemagne,
On pense que les experts Iraus
mettront leurfrponse aux ambas
sadeurs avana lin de la semaine
si ncessaire. ,i_e snat aura trs
probablement gain de cause en ca
qu! concerne le budget, car les
chefs de la majorit de M. Herriot
aprs avoir conlr avec U priai
dent du conseil ont dcid la plus
grande psrtie des modification* du
raoue signifierait cuw 1 |ouvrnt snat. M Herriot a promis da as j
1
~< *


LI MATIN
-
Mer* s Eufl. LE BOSSE 4]
Agena Reprsentt
S i;iiir/ les iImh, s
des enlants
Du M'iVfl onjDtt vapsris
remplace l'empli) ds naus? brait!
mMeches iHerifi.

z i .

!
lerge Taillant onsicjnafaire
I apposer la question de confiance
iuf la suppression de l'ambassa
de auprs du Saliran.
HOME Le Snal a fait une
ovation en'husiastc ri M. Mnifolj
m lorsq-e le prsi 1. Dt du coose 1
est venu Irerdane relie assembbe
pour la premire lois depuis sa ma
ladie.
Les cours
fC.3l Mars
PAHIS Dollar 18.70
Sterling 89.83
Petit cho desTnbiinaux
de Paix
ll.er la salle ,| Tribunal de
Simple Police de la Section Sd
rvlait une animation ioaccdutu
mte.Le gu-al Millieu Calor plai
fait contre le Service Sanitaire
Ul olliceavaitadress., Millien
-loi un mmorandum lui prs
nvanl .Pexcler sur s-, pr0pri.
W certain travaux ncessaires,
vovaut que ces amliorions U
aient Ire excutes, le Service
Ssmtaire.appola Ca'or par devant
Just.ce> Paix. Mais le gnral
e rvlai oudain homme de loi
mente, dclara n'avoir point re.u
la communication du Set vie*, (fi.
MBl qu une lettre de celle.im'por-
lance devrai! tre ace, mpagne
d un avis de rception cl passa
un dc maloire d'incomptence
ai quel le Tribunal lit droit.
ravo Cator I
* propos de l'Ecole
Edoua.d Beaubrun
le dirntfl IS- du Uulletin ie
llnUiu.bon Publique, comporte
des miliiei trs intressante?.
IV.us avons remarqu, larnn
Jf Kcoles prives ctlle de M
Edouaid Beaubrun, laUrar.d -
Rue, qui i on effectif de leOlvi ,
L'allrniion des pouvoirs publias
devrait aller vers ce modeste In-,
tituleur qui donne gratis le pain
de l'instruction aux infants n
cestilcux de son quartier. Vr
BeauLrun, pour nocs rpter, c t
di^ne d'une subvention.
Programme-OaiS
MON-REPOS
JAZZB1ND de JA:lAigrTE
, A l'Ilt 1 (Mon R'pos. "m-
cieusement rais la disposition
du Comit par le propritaire, il
y aura le mercredi 1er Avril,
9 heures du soir, un Program
me Dinse en l'honn ur du
Jazz Band de l'quipe Jamt-
qu: Hati.
\' s programmes sont en ven
le eh -,. Messeurs Franck Mar-
tin, Simon Vieux, Pension Hou
zier a I Htel Kxeeleior.i l'H
tel Sea \ iew .
PROGRAMME
1 Foi Trot 8. |.\,x Trot
2. On, Sep
3. Valse
4. Meringue
"> Fox Trot
t>. me Step
7. Fox Trot
Anniversaire des Sports
Les Ptfl commirorativfs
du lome anniversaire de PL (ro-
duction des Bjx rtt> en llaili s roi t
ejbies aux lavai au mois d\\-
vril en cours.
Les Comits du Poot-Bail Clnbs
et du Tennis Club t de celte
ville se dpensent sans compter
fin que ces tte? rvlent le plus
pou,ei clat.
9 VjIso
10.(Joe Step
H.Meringue
U Fox Trot
13- One Step
Musique par le Jazz Band dt
la Jama pie
DOWALD HltWOT,
W. Qli.nti.n illiams,
., D i ctors.
L entre du halo i de danse
ne sera accta ible qu' eux qui
seront munis d'un programma
Port au Prince, le 31 M m 1925
A M maieur le Dire Teir du
Marnai le Mitta "
Fn Ville.
Monsieur la Directeur,
En pveourant les colonnes
de votre Journal, j'ai lu Au-
diences d > Divorce lesquelles
relatent que M ne Roslia Dos
sous demanderess en divorce,
aux i il expos comme principal
grief de sa demande que 12
jo ira aprs l'union nuptiale, je
lui lis une scne concernant les
titrea de sa proprit qu'elle n'a
vait pas voulu me remettre,
scne qui dgnra en ex
ces de svices et injures gravts
Je ne I nia pis cas de c Ile
assertion de la Dme Hos.lia
Doeaoui s'il ne s'agissait pis de
ma dignit personnelle; aussi,
pour l'dification du public, je
me vois lorc de protester pu-
bliquement conlr cet abomina
DM invention sortie de l'iaprit
de celte, dnme, qui pourdivor
cer avait voulu d'un motif qu I-
conque, et je veux bien croire
que le public n* verra dans
cette calomnie que le grand d
NT Je Mme Dossous d'avoir un
litr-depuis. Iin |* po ,.
prendre teaoits,.
Veuill 7. publier en matire
de rectification, tire Mon
sieur^D.ecteur, nus sincres
rotation*.
MRCEL Chs.A.\Toivi: Ai-,;, si i:
taMi celte
Hier, aujoarj hoi, demain.
x,,,ieroj'y e,il6'3 ma (31
S" 2?l q'13 li 'ndi de
pques, a I heure des vpres.eut
Heu le massacre gnral .Je
r r. neais dans tout- 11 Sicile et
n particulier, Palerme. Ce'
emlile vnement est connu
oua le nom de Vpres sicilien
ns
Aujourd'hui il y a 18 a s
Mer Avril ln)7) que tir fond
i Ma.uPrince le Quotidien
l/i Matin .
Avril //'Jl ) que mou-ut M ,
l>eau, le plus grand des ora'eurs
du dbut de la Rvolution fran-
aise.
MUl Suffis
Dpart des Jamacains
Le Pr id ni du Tenni*
Club i des Uyes, M. Slern* lin
nelii, a communiqu au Pisil- t
de.l' S. 8. Il .-r A(| l (le
?ailler, que loui les p.,rlemeo de
la Capitale du >ud se protreol a
faire ia plus bri Iaou rceptio i
l'Bquipa JHmr,: ha q ,i a nV0l>l
Samedi eus Gayea pour sembnr
quer Dimanche sur un ste.m r de
i Columbian Une a destinal;en de
son Pay.
On inconvnieni dans le
Service du tlphone
automatique
La dirclion du Service du tl
plione automatique aurait H ,,u
moins eh,que semaine pub'ier
dans les quolidiens les,-lianaeineols
survenus dans l'Anmaire; car un
Abonne perd SOUVenl un temps
piceux retrouver le ntmro
d un autre abonn.
UkoJ principal du tlphone
tant ,1e faire gagner di temps
nous aimons croire que celle
peine requU fera 1, bjet de l at
leuiion de la direction de ce Ser
vice.
Les m'es d'ici ont prouv une
grande satisfaction p;.r l'mp'oi
du Vapoltub de Vfck, pour les
rhumes survenant c'ans la l'mille.
Ce larrei x remde originaire des
Etats Unis av.iit atteint une vente
de 17 millions de poli annuel!e
ment s va ni qi'|l ait t connu au
Canada. Jusqu' prsml i n avait
pas t possible aux phem cieus
d ici d'obtenir lt V p .Ri. b Je Vi k
parce que Icnli^re produrtirn des
laboreloirei tait employe aux
Etat! Ua%4 au Mexique el mitres
pari il s d i liominion. Maintenant
que la cepeoil a M augmente,
de grmles quantili's di pooib'ea
eront toujoirj as ures pour
Terre Neuve.
UB DOUBLE THAITE.MbNT
Le nouveau moyen de traiter les
rhumes esi une mlhode exlerne.
Prottez !c poitrine et la gorge avec
le VopoRub de \ i. ks et couvrez
avec une flanelle chaude. Le m-
dicament camphre, menlhol,
eucaljptus, h.ii'e I bym, ci i ce
de trbenthine est i soib pii
la peau but en la il mulant. Kn
mme temps, la ebaienr du corps
dgnge les ingrdient qui appor
lent le guri-on ; les vnpeurs gr
eblea sont inhales c Inique respi
ration liutrieur d a vo es respi
ra'oires enflammes cl congestion
nes.
Les enfants n aimenl pas pien
die les mdecines dsugr.b'i s au
got, et trop sou enl de telles
prises fatige ni leur esomac dli-
cal. D'autre pari, es petits si vou
rent les plii-antes vapeori et
aiment les eilets stimu anti de
Vick,
COMMENT VI K8 B8T EMPOT
Pour ibuin g. maux de gnrj:e el
bronchites Frotte? la gorge et la
poitrine avec le VapoHub de \ l,s
et recouvre/ avec une 'mutile ch.u
de, laissant les couve Jures lches
autour du cou de faon que es
vapeurs mdicinales qui se dga
cent puissent tre librement inha-
les.
Pour les gros rhumes de poitrine
ou pneumonie grave, avant d'ora
ployer Vicki, des serviettes ebau
des devraient tre dabord appli-
ques sur la gorge et la poitrine
pour ouvrir les pores de la peau.
Ponr l'asthme, le catarrhe et les
rhumes de cerveaux,fonde/ un peu
de N icks da-js uje euiUerel mhd
le/ en l npeure. Introduise/ en
aussi dans b s nariaes et aspirez
longuement.
. Le croup est gnralement sou
lage en 15 minute-. Prottez Vicki
sur la gorge et la poitr.ne jusqu'
ce que la respiration s amliore,
"-ouvre/ hlors avec une f.anelle
chaude. I ne application au n o
ment de >e mellre au lit prvien-
dra gi r.'eroent une attaque p^n
danl la mit.
Vicks|.,i^au8si bon, bien enleu
du poUrlM rhumes chez les adul
tes. Les;;ngrdients enlieeptiquee
en tout aussi un onguent pi ci. ux
peur les entlamations de la peiu
telles que roupu.es, b..u.c-,
mourtnssuie-i.'ontusions. t r irei
des mains tl des Ibvrei et divereej
efnietioui de la poeo.
Vicks est dbit toutes kl
pbarmaciei Port au Prince.
PORTUiPRIJHGE
Agents nnraux de\
Hecker Jones Je-well Milli^Q
NEW-YORK '
l-'.irines llugarian 0 0 Roule Ilouae'J
TUe flom : li^ur-nce Comp'nr
NEW-YORK
Assurance contre l'inoendU
Di in ond latch Co
Allumettes i Stile Ho:ne i
0. S. IsuIiIhm ixport Cmijany
Souliers leil .
Clias F. kUtUage ft ^on
Poissons sale en tous nenres
Manulaclures Lile lns'ce Qv
\nsurance sur la vie,
Sbill eu Fiies A.i
Vins & (hampaqne liordr aua
l'Ii, iiejuiai
GOPfeNHAGjJ)
ire i) aois, fro.nayejet^cojisoi ves jji^
W. S Billu'Ws i\' Son
Ta lia i- j.'lunes et noirs.
n;i. flaliuiidle
Sans Rlvati
Cigarettes Cban
i.iiv...s de de
ubia
Ltibl
C'ETAIT FATAL
n ILS ONT nGNE.
Po quoi ?
Parce qu'ils ont eu la prcaution de 36
avec la clbre u de loi* NtUr,;.3i iiimc, fAIBL ___
CHLOROSE, LLlLi f
r '
eapirtenr
Kyan & C
Port-au-Prince
Agents pour Raid
M Paret
. AVOUAT
Annooc qu'il a repris l'exercice
ue sa prolessioti.
DESOi
Jn*^'" ~THE TEXAS COMP !
Texaco
Gazoline {Krosine B\
ua Texas Compan]
insall ses Barei
aaiV 1831 lielaRuei
Quai,tagj3(lela ^ais
aker.Tousoseliefll
voud cal donc bien
1 avenir se prsenter
celle nouvelle adress
, de Mattis & % f^h.
:.- *
&r r a-


~ - ...
LEM\ TIN
[olombian Steamshp
Company lnc,
American Antilles Line
e nfed For
Construit p ur lei kiwi Routes
Op
Le pueu Cord
Good Year pou-
Camion, est l
meilleur pneum
* a n iie fabriqu PotA
jnt l S'a'f* *Hppbg Boa*a ny te frjn8p9rt su
;0l .* uian Stvam hip Company inc fa mmmmt**
M n *ngOp rair* rouf es.
j7 a r,,, Pl~ **"!A*ZLcok Le paroi rsite
k ,Wr idfi il ^^Vg dm milliers de
L e>t alt.iHlu Porl N F'i.ce le jeudi 2 Avril ... ^ ,
roclK.i. H repartira I min |our peur Relie.k W| hip I^o,
ha
la ports I" N"" irenml bit placier?.
faUlVL-grince te/ 3t SUar 1^5
[,bara & Co, agents.
N. et 4. Acra
*\Gran&Ruc
A ct des Caves de Bordeaux
Voulez-vous voas habiller avec lgance, et bon
*WC Adressez 'Oiis la Maison X. & A. ACRA
Dont m devTeu.l de vuilre petit bnfice pour
hCs soenUpCe;Ponnel, la maison compte un matre
[Jfeur Slien-orUdua tablissement de premier
Ylneesi en 'mesure de fournir des conplets tout fait.
Ut sur mesure, en chevioto. c-iagoiniie, paim toearn
drillblanc . couleur, cou,h de ceeimlr pour Di-
luions Ktoli>* pour gilet
Bonneterie
Remises de Jour et de nuil, au nut de* clients -
Cols et manchettes dernires oratlons, U cens
I et Pyjamas.
Cette muitono si t le meilleur accueil est rserv tous ceux qui d-
sirent par une visite tre dfis sur la valeur des
travaux fournis.
ijTou costume command et lui ne rpend pas au
gotit d.i clint est repris,
On parle franais, anglais, espagnol et italien
le plus cahoteux
et sa fibricatio
spciale dini'nu
le eh *'lf g ii
l iti ; lum u
dtstein hweathe
TS4-8
treadau e m i traction iurefen rt !'/< nul drapage
impossible. ,..- .
hab Uiu<> p u rsister l plus sv ondUion de
servie U pur ourt des ml fers d- mille a un pr x
excessivemmt bas.
labrqu dnvs toutes les dimen me routantes.
ooo:
CORD
The West Indies Tradiu | mpauy
Porl-au-Prince, Gnnavfi,
r*f>4aUiep.
Dr J. R. IttMn
Dentiste
DM facults de Mo. tr.i'
de New York et de
la llavaue.
Travaux eu or et en po.'
celaiiic
lixlraclious indolores par
l'anavilit'^ic cdodaclire,
pratiques spcialement
le jeudi.
i vendre
Occasion excepli< unelle
1 superbe lit acajou,
reuf style I ouis XV.prix
avantageux.
S'airesser au .1/ iTJN"
4 fit
D1 Fiaucts
Les c! e C-.et .1111 I qui l- fi t
m \<>ir me tiouv > ,co m i ar
le p.-te, au No BOI Avenue 1.
PeuJe GhoM.
ANTIANMIUL'E
PLISSANT
FORCE
1ANT
EMBONPOINT
Le Meilleur
RECOHSTITUAHT OU SAHB
LES ETABLISSEMENTS BYLA

L il- I '
Ck F, Lavclanet & Cie
Viennent d'arriver par le Bran i s
e* arides suivants :
:*Dnteils' txna Finis, Dentelles de b ie, Denlelles Or] i^Vr^ent
Kobats, Calottes, Oliaptaux Garnis, P.umos, Fleurs, Paille ie,s >e et
loua articles uour Mo.ic?.-S)arlerie.- Des Molifs Haute r-antaisie es
OMlu iiour Kobeset chapeaux, des Sacs Perles de toute beaut, di*
.fats Dancing, ChnpeHUS Jean btt.t L.our btants, Brosses l e,
Peignes & coiflar tous g nres dts Brosse deuls. des Ptes Deati
tries, etc tic.
/rlicissp ui ll.im.es: FauxcoK Cravates, Bretelles, Gheuvse*
deioie, Jaritlles, elc. Tous articles p ur m-icerie et Lingcne. -ou
't81)X Mil CI I |||s
BOOiHOiNS ENTOL'6 QBNKBBel B u< lions pour plnrma.ie.
Aliouuutioa Liaoida : Liqueurs, Cognac, Vins, Cli;iiiip-"gne iu'Il n
Balles en caoutchouc *t Poupes.- Jouets divers
Accessoires dr Pharmioie et Spcialits Pharmaceutique*. B "s :
Bassins, i*ub s en caoutchouc Vins et S'.rop Deschiens, Vin .Nour. y,
Lavoii, HUtognol, (juinium Labarraque.l'epto Fer >t<-,elc SjI d Bpao
et de tilauben, ceuns en Gros, Sv,.us anUsepti j tes toutes q rnlilci
Extraits.eisemes uour Sirops,liipieurs et Conliserie Colorants naturel-
Nous avons reu le Vratab'e Th des Aines Etcell-nl dsporalil
Hroauits uuilbavd, Timbres Papiers timbrs, T-mbres mobile*
0ftT(X l\ igarelies Ctmel, Articles de Mode en gros. Ml pten *.
Passez-nous voir, nos prix sont avanla.jeux.
Madame Emile BRI >
uue des Miracles en lace de Minpi'merie National
Pour luire place d'autres articles nous avons roduit contid-
Uemeht les pr x de beaucoup de mari Inn lis s et lUrtO t les
toiles e soij.
N'eus v nous de recevoir de trs jolis ctdeaui pour m nge
et beHmad a<.s de lil l.rodes, nappes, servi-tt I. etc. rrfift s
? e l b!e et a boir.% dentelle! do til iinin, d'Iilaud I izi.tvol nt di Clnnlilly rtdes de mn.ce et*,
lt ut un pr.x dliant toute concurrence. Articles de le'
Cjininunioii.
Voulez, vou^ que vos vieux livres
oient remis neuf, adresse/ fMI
Ftienne "amille.
Chul!
C est un secret, gardez le.
Le Purgatif Idal
ciit U
Pilule du D'Denautl
143, Rut du FaubeurgSaM-OtiUt 'vit |
facile S premlrr,
N noeislUBt uncB preparttll,
|aU < pruvoque |aaaii 4a degoil.
Supprlmaot la 4l*M.
| alla M dbilita paa la malade
N'exlftanl pai da rapa t la enambre,
lella nt lausa aacana parla 4e Ump.
Plaa activa ait toa IM eleslialrea,
|ell I, mt cMaiaaal, aoina etaerc.
'OSE : meAtivi, a a pHakM
m LAXATI!. I pltal*.
En venle dans toutes les bonnes
Epiceries de la Rpublique.
NESTLE 5
liy NUT-MILK
''''"'Wd^w
^^1
\
CHOCOLATE
,
i
'^i
^
^^
THE SUMMIT OF,
U Cuinaiid
\ parlir du 11 vri1
la (JuhuudeV, sera trans-
it'r- i rinMjle des rue
des Miracles et du Peupli
fou. iruuTere. loajours Mu". Laiton leus fctflig Lait VW^J*
Lacte en dpt chez P Vjent, 9M se lient aussi entirement ,vos
ordres, pour remettre vos commandes directes.
L# PrectztnannAgqerholm
Agent gnral pour Uaiti.
****' m
T
\ t^
BBaaBaaaaa^iHBBBaja


La .il.-, i .y
La m isoa HSILVERA Grand Htel de France La maison CJLVe.
teux qui n'ont pas encore vu les jolis article? i'
lincsse que vient de ..revoir la Maison Si|vCi
doivent, dans leur iilil, l'empresser de i aster i
cette maison, car nu! part ils ne peuvent ironie'
d aussi beaux articles | des ; m si raisonnables:
llos articles sont miment (Je toute beaut et de
Iraicheur et nos prix dfit ni toute c< ncurrence.
*%
Crpe de Chine couleurs assorties
* extra suprieur
marocain carreaux
Soirie carreaux pour robes et chemise*
Iricotinn de soie barres
Ratine voile A carreauxj
Voilesuisse brod
Crpon franais barres et V carreaux
Diagonal noir sup
^nsimir anglais nouveau!
Barge bleu anglais suprieur
lealmbeaeh anglais de toutes beaut*
Alpaga noir suprieur
Satin Chine pour tailleurs
Kaki blanc suprieur
Kaki jaune anglais suprieur
n,Um ?!anc anH|aa "nouveauti'M-
Di'Ill union blanc anqlais
fil ..
Tussor japonais pour ehemi^a homoies et roh ,
"Us rtpVbJ"6' C0,I,C,,r *Z*Et ho n-
mes et robos nouveauts
IJaptiste fine pour chemises
I ercale fine pour lingerie
Calicot percale pour "
Zphyr anglais pour chemises ~ extra suo
Organdi suisse uni et couleur P
Has a jours demi-soie
Chaussettes cossaises nour enfin*
I oplin a fleurs |pour robes
rusEor blanc
Mmbrle blano
Voiles oou'eur a barres
fcnirting b'anc suprieur
Bas dentelles
lias soin brode
Bas fil brod
Lotions '; ivert**
Tulle pour premire Co nmunion
vo;ie b jjS jya^'sas-"- **-
lit ne blanche KK i a'"' et Ulsur jours
Vouehiano et couleur uni
themlsettes allemandes suprieur
rabant noir anglais uPerieur
Imitation toile orue
Servieltes de toilettes blanol.es oeule.
fcs*attM^ta*^
Organe^bl'^"^ d
L-^cou' n^|^ibr& carreau,.
Madraa ;, barres d- ? P P0"*" Jupe.
Satinette1 Foula rd^^rT lie"* "oui ns
Ulsiniir an pais sD Ulta,il
Crpon brod franc ,is
Crpon franais -i -
Servieltes "iStoileu"'"- ^''""^-"evea,^
episor blano a" Dtawi snalau u; poar tab!ea
9 l>0ur matelas do ib!e largeur elo lu
wsSi: Ts qui ***** pud*
t-ve" e ri rs qu i soii ^ *
d'aller ...Il i f M "^ ,na,"lu P8 avai"
siuuii \ous e>t rserv.
Rhum Nectar
Ch. N. Gaeljens
i^O^Rne f'u M* g,fin d IE<*t
H 7 Hud Bouu Fo..
820, IW Cour e
Position exceptionnelle, an centre les alfirea,
i proximit de toutes le* Banco s, de la douane et
de toutes les Agence* de bateaux
lenfeijpicmi'i ta tt lacibts pour voyager en olo.
mobile dam toulea les parties de Ja lpublique
i H >lli et de la rpublique domii icaiue.
banibres conloilaUee cl suri >ul 1res propres, en
filatcurs dans I. s chambrai la d.'iraude ds Ten-
?ioiiaircs. Cuisi e 1 aa< a se ds soigne et des
plus varies.
U n.n des v sitr l t> m tjugn*
de VH'fl ;
Vins des meilleur- crus de Bordeaux, par barri
ques, daiuejamies, gallonset par bouteille aimi
les Vins ileolKUeeux, vous trouverez ie ri la i rau 1
choix, pour les qualits et pour 1 ga
;V1NS LTFAL1A D*ESIAI NE.
\ i.\ DE BOUliOpGX (blancs et rouges al U renomm
( Pommard mousseux, q El Amlie in )
le plus grand assortiment ds Liqueurs. Cognac
gins, wiskies, etc.
Absinthe Pernod, Amer Picon, Vermoutlie]
CONSERVES franaises et amricaines Iraiche
enl arrives.
CK.aRKS de Cuba, Aurorn et liai artera
u AR-TTES 4e toutes les fabriques dlFolU Gros
et dtai!.
PaFUMBRIS et Cartes postales.
Prix tr modrs.
P. P. Patrizi
Ma -chaud Tailleur
Ho 1823 Rue du Hauasin de l*Elat
Se recommande au public et sa nombu
entle pour I lqance de sa coujie et |a
exculi m mise dans les ouvrages conlis it.
ta maison reste olivette jusqu' .^heuresm
Prix modre.
Aodr isidore!
1515, Hue du Peuple 15U
Matre Tailleur
Prs du Bazar Mtropolitain
^iCOupe moderne '
ZSp*faites ^^
fomplets de soire et de Crmon.tf
Prix dfiant toute ooaourrenoe.
Pour tre bien habill et biea vu Jtas les cercles moadi
sez vous au jeuua tailleur molerne Andr ISIDORE.
ISJ.'i, Ru tlu Peuple I.'ili.
Tout prs du Bazar Mtropolitain.
*&
La seule* pcinlun ne cit. nqent pas de couler
D

t.
m
fi
r
Sa-tina
o
fis
-
3
Prpare spcialernenl pour le climat d'Baih
Tlte C'barle? P. Brwn ]>amt Co
Geo. Jean s cire &C
Pharmacie Sjour
Donne avis sa clientle et aux mdecios et au publi
I ai isorm son laboratoire d'Llog'e en uu Labor
S'ol){|.e appliqu mai la Direction du
rRico et T. journ^:
le laboratoire est Couvert tous les jours de 7 hreTua]i
n i.r-v da ir pour tou e< ies reherchset analy^e^ pri
??nnonc^ i ( v.i'.e, sauf pour le
Msff i o el ia c nstinte Ur^e-S
St'onl reues que le n:ardi de chaque semeine.
S -Ir or ia Pharmacie pour 'es re .sa'? etnents
na wm nrin et Sucgastricjue
Hae 'on de Wisyerfr.arn
Baetkn ^e l'r>houletf
Fa men du saag et du pisl;
Ex'-j : .!; .n:rT's t4'*aied
wmn de TThaij
,',^41buroino r
Goas'ante Urol
Agents
-^^
--?<^^
^Organisation De La Firestone
Et Saine, Solide it Universelle
JN tablissPT.ent ir. Imtriel est conims
i"i arOrt: il prospre, non seulement
Far a puissance de ses racine, mais aussi
rar la vitalit t ses branches.
La Maison Firestone dispose de toutes ces
sources de puissance. Fermement enra-
^lesdi.nsU prande maison-mreses
wanenes s'tendent a-i loin, vordoyant8
et vivat es.
fini le monde entier tes Pn-us Firestone
ont exerc une heureuse influence sur les
HUtports et partout o les Eens ro-.lent
1h7! ba,u1aKc',/d caoutchouc, ils ont
M avoir confiance dans la marque
Fi esrone. Vous aussi devriez exiger que
vone voiture soit munie de pneus de cette
Set VUS ga'anlit ^ C0"f0rt' 'a
Le Maximum de Kilomtre par Fr^w
L. Preetzman Aggerholm
Port-au-Prince
1
PNEUS
.
J
5^.$tone
i ii --------------------j
Aux grauds mayasi
Des tournitares Garate*^
la Cordonnerie.
JOANNY CORDASCO
IfS 3I) Rue des Fronts Foi ts,(Thomas \Jadiou,
l'ort-;iu l'rince, Il >iti
jien de plus chic po ir les tre mes qui
chine coudre "Test"
Souplesse
Elgance
Fini
tris boo march.A tr.i boomar,; .ltrs bon :
JoleS jlH8 ToU
12.000 teutths ds Tles ApoU
Ceci u'esi pas lirei
^nSL^SS. I;! K?ola'"9 W ne sais pas en lalre| ,
TVrlmnf'0 ." VUS PaS8eZ dU C,H (,U UV&4
lAimuiistration postale, d la Grand-Rue,
Rentrez la Cordonnerie^
raest tUjiiiie
la Consciente
CA,n1L,!'rfZ '|ai-lea ^^Ssa. -- que oe
l u U a0M ~ SO,,t fair<'3 ave |CI, 90"!
H3 taite, paroa que lo* uvrler., qui lo> ^l.niactiolal
Initi^t i8 ?,U q y -ot ploy, rpjalait1
lustnicntle tiliede ia maison
110 Kue Ues csars
ncowrl
Tlphone : N 750
^.^ -. v***-.' .
4
-_


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM