<%BANNER%>







PAGE 1

" &f "S eme TE1NDELYS donne un teint de lys (f : *w • v^— V' \ %  ^ CCntcrl !.. IM Crttr- 1mJ<','j Jour*. pa>fun\i*. fraichrw Ci It jtannst. imbrllil. lfatt Us rtdtt Elle tient la poudre Assure une carnation exquis* U Orme TBrNOELYS, fine oncufuir. neutre, *' 'fr.tpjti'r d'offenstr en rien la peau, qu'all %  doue*, aumiplil et Mancint mi lu lubrifier l'exCH ou jamais la fur luire Parfume aux extrait de Heurv la Cremc TF/1NDELYS est le type le plu parfait de la crme de toilette f son emploi eit le haie. 1rs taches de rousseu' ct'let ir-itations dues i la poussire ARYS 3, Rue de la Paix, 3 PAR.S Ti'ule Parfumeries et i.ranoM.niru taiWltl Eug.LE BOSSE & mil Serge Taillant onsignalaire Le mouvement \ du Port "Anvers D'un rHppoit du Consul (nr I d'Haiti Bruxelles nous ex Hayons ces passages qui dmon tiriil la ncessit qu'il y a pou nous de trouver nos produit.dbouche dans le port d'A qui, pat sa position ^ograph est reli par vocs de aer ter avec 1 Il !i nde, le nord de la Fiance, l'A'le mi>gn se, et ilevient dtpuis la Guerre, ui des r lus grands te uisltilution de 1 iuirop l.e rtouven ci.t du je i v is'est an m d'i ne fi Dante, noD stu'tX(ntau vue de ta | icspi it et d tivitt'\ mai' #?u>si il sui ,.~t irai ili .t' stulit Notre ui-UYifiuie Demain, notre Journal fte son dit neuvime anniversaire. C'est U'ie nouvelle occasion pour nousde remercier ns aim'b'es lecteurs et k nos bien veillantes lectrices des nom breuses marques d intrt qu'ils ml jamais cess de nous tmoi r. fous continuerons h noi s mon d : goes de l'estime et de la liance publiques. n n.outgg le %  ^rr^fi'Cy ivreiT' &**#?,o.. n tei ..jiglais qui \ l Ie S dernire tient la pendtnt I scr*^, | eB (D |,^ e s pien 1re ^iX par 4 sut navires efcl Wtal dcM. 7 a tomes. 8u .rttr le ncryante d'Etal, en t' tir; Dt vi're bulir^attention sur ce qui prcde, je ^eui tmre ressortir le grand iDtr que n 8 avons dvek pper davantage nos reMftXis d a'iaires atec le poil d'Anvers, qui ponr ses impoiUtuons, est le grenier de toute laBelgique, car c est l, Angers que se trouvent les firmes pour 1 im o tation directe eles tals, cacao, colon, denres pourlfsquel'es 1 alit cherche des d. bout lies. Bien 1 e la Belgique soit un grand coi> %  ommateiir de lou'es vos derres, les exportateurs Hatiens n'ont pas an se crer des dbouchs suffi sauts a Anvers. l.n edet, ceu* ci .•ont encore Tort peu imporiantf, cil constances qui doivent partieulirtinenl proccuper votre Gouvernement, en ce sens que si d'Miiin In Fiai ce qui ebl \tlre piiru cipal rcheteur verait vous n an quer, ou a vous taire des exiglite Le plan des travaux d'amliorat'on de-la Place l't on prviit %  immi' n le sait la dmo ilion du caveau o^'i reposaient les restes de Ption et la petit mon n me m abritant encore ceux de F oivil llyppolile. '\ cet e t f •• ', l Dpartement le l'Intrieur ayant donnjKvis, la famille du Prs.i n> 'ypp ile, s'est heurt a uuo ii*iill>ienliiique haitienue le (nral llyp;*sion aux li -s d'eu q ifier sur les faitl inc iftl'iea, le Magistrat Communal, M l-'le niu Etienne, s envoya au Dpire ment de l'Intrieur sa dmisii >n DANS IN louveau inuteraeul !i sou'age les rhumes en ocr BU t et le crut p (D 15 n ILI les C'est appliqu extrieurement Les pharmaciensd'ici rapportent le gland lltiel dans, le tiai.imeul externe connu sous le nom de Vapoiub de Vick, sp".ialtnjeiit parmi Us mf'res byant des enfants. Ce fameux ri ade vent seule11 eut 0 tie introduit ici des Etats I nis, o il a 1 blenu une vente re marqu ble — plus de91 m> Monde t- s y ont ita veedui di 1 s les cii tj de nier s annes. V < k et une comliua'son :ous foned'oi gueot de csmpli e, Je r enlhol, deueav|lu-, Je il;\m, de trbeu thine, etc. C*el absoib; comme un catap arme ou un impllre et ii hal en vareur. COMMENT C'EST EMPLOY l'ourles rhumes, maixde gorge bionchite,trotte/ seulement Vicks lur la gorge et la poiliine et COJ vie/ avec une flanelle iliaude, lais gant les menls et les couveitu ni lAches autour du c >i, de faon i|tie les vapeu.'i mdicinales in ges puissent tre librement iiilm les. Pour IS g os 1 huons de poiliine eu pneumonie gruve, avant d'em ployer V.cks.des su vielles chaudes devraient d abord ,tre appiiqt es sur la gojiejet a poitrine jour lOvnr les pores de la peau. Pour l'asthme, le catanhe et le rhume d* ceiveau, fondt/ un leud-Vie ks dans une cuiller et inhali/. en les vapeurs, introdu>KZ en aussi dans les narines et aspi r /. lorguni' nt. Le croup est gnralem nt se u lag en 15 minutes fiottez V'cl s sur la gmge it la poitrine jusqu a ce que la lespiralion simliore, couvre/ alors avec une flaneile chaude. Uni ippdcetlon au mo ment de la mise au lit prviendra gnralement une attaque tendant la nuit. Vicks est galement bon pour les it-fiamations de la peau. L'est appliqu comme un onguent pour les biQ ures. conta sions, loulures, aupuies.geiures des mains t des livres ainsi que les dmangeaisons del peau. C'EA EMlKl.Lfc.Yr •nnlto I |S AgencesR&prsentatu PORT AZJiPRlJVGE Agent gnraux de : Heciter Jones Jewell MillU,, NBW-YOHK Marines llutjarjau 0 0 — B oule Rougt'i ^Tlie^floiiie Insurance Company NBW-YOII: Assurance contre l'incenU Fi.imoiitl latch Co Allumettes t Suie llouie'i 0. S. Uubhii ixpoil Conpanyj Souliers Red. Citas F. Hatllaiie It $oa Poisson* sal s en tous p anres (yftntilactufet IH 1ns ce Qy \aora nci 1 surla vie, i ili on hres Ax Vins & t ham p gne Uord^aug **0. iieymir COPEMHIfiUP Beurre inois, frooiage et e onser ^ a ail W. S. lalliews U" Son Tabacs (aunes et noirs. in Ralionale Sans Rival Cigarettes Chant Klivois de Ololson, Lucas & C, Vente en gros $ en dlai Allumettts maitiue toile Ampoules lectriques Assiettes en faence en po celui ue Bicv dettes homme et & femme, marque "V cloria" Bals en fdieme Brossas de toutes soi les Btignoiri Bidets Bire en barils et en caisses \'< iliiliri-(l..tt >i-< s Bas et chausselles sup. et inf. Ctsseroles maille* Cuillrt s, fourchettes en fer Couteaux sup. et iuf. Cadenas Cabarets nickel %  Couvre plais t.ouvirtures^ FcheUei eu bois Filtres |" Godets en faience el en mail Gl.icmes" Lampes pour bicycletKs LHUI es lectrique! •Manchet', jri m inchecome Maot bettes manche bois Ouvre boites "Siger • Piquois l'a, ii r emballage Parfum de toutes sortes spciale m-:ct: Eau de I ,iv min Eau de Cologne %  Johann Maria Farina" Pot die Va aitme Sou'iers div.\ hommes femme bouliers de Teoi is Services ;, caf eu laience et en porcelaine en 'i -v fi parties Serv ci de toilette en nices Tasses cal J Th.icres Verres de toutes soi tes et de toutes grandeu %  Veires en cristal Vin du Hniu, etc, etc. Oleflnon Lucas f Co POUR LES ENFANTS '. D jie Bvaul de jeunes eu ynt trouver Viens idal ; ppliqu extrieurement, il ..re emp'ov issi souvent _. on le de si e et en tout, scurit sur 'e plus june^ membre de la famille.( eci empche l'emploi d^s doses internes composes de mde cines furies et des*gr>sblts qui peuvent dranger la digestion des enfants. Vie ks est galement bon. bi'n entendu, p ur l< s adulteR,i| est en vente toutes Us pharmacitsj Po.t au Prince. ^ Kyan & (. tort'au-Prince Agents pour Iht* At km* Mackenzie Nous avons reu avec p ni ir en nobureaux la visiitde Mr Auguste Macken/ie, le sympalh que corn eigaut tabli sur la p a ce des Cnyes Nous lui renouvelons nos com I liments de bienvenue. %SHBM— mwmm %  % % % % %  Mil Dcs Il nous est lait part de la mort survenue I it.uron de Dupuy hi j.iiilu.s Le d finit qui tait une nolabili t de cet e ville y laisse de pro fonds regrets. Coadolences aux parents prou vs. A J min ist rat ien Gnrale d s Po tes Avis de dpart Les depe h.| New Yoik et l'fcurop %  ( via New Yoik di ect ) par le s/s W C Goigas seront fermes mercredi ter Avril pro ebaio. Port au Prince, le KO Mars 192-i MFlix Chrie Chevauei de la Lgion d Honneur La Lgation de France nous in forme que M. Flix Chriez, le svmpallique p sident de la Soci t lrane;aise de Bienfaisance, don 1 on connat le dvouement en ft> vtur des u'uvris franaises, vient de recevoir du Couvernemeut Fran cals la Croix de Chevalier, de la L* gurn d Honneur. Toute la Colonie Franc liseest fire de la distinclin si mrite quivieul d'tre accorde au dvou prsident de la Sbci't franahe de Bienfaisance. Varti Mardi Le Comte


PAGE 1

LtMAMX ilouilfiau Steamship Companyqlnc, merican Antilles Line Operated For lait d Staies Shipping Board Bu thmoim sUamship t.ompiny lue Munagtnj Operaters *17 liaitery. Place NewmYorl. steamer Hati venant de Jacmel et de Petit-Goi "est attendu Forl-au-prince le jeudi 2 Avril icliaiu. D repartira le mme jour pour Hef-Toik ports du bord prenant Iret it ^paseajjerg. Jort^au-'^riace ttv 3t ]iMari i$85 | ebara & Co, Ayenb. H. el i..Acra : t GraniJtiue A ct de Laves de Bordeaux foulez \ous vous habiller avec lgance, et bon ch*. ^Adressez 'ous la Maison .Y A A. AliRA M la Jevueesi de vendre petit beueiice pour i beau coi p bon pei jonnel, la maison compte un matre r italien soi u d'un tablissement de premier d'Italie Mien mesure de fournir des complets tout faits • mesure, en cheviote, diagonale, palm beacb lblanc ci couleur, coupons de Casimir pour oar. Etoffes pour gilets. "•Bonneterie Mm. .es utjoui et de nuil, au jout de! clients — j et manchettes demint.* crations. Ca.' ^ns Pyj imss. Ile m linon o H tu une tnzovm i m %  meilleui* accueil est reserve a tous ceux qui dfut par une visite tre dfis sur la valeur des aux fournis. lut costume command et qui ne rpond pas au |ts> du client est repris, parle franais, anglais, espagnol et italien Construit p ur las mwm Boitss Le pneu Cord Good Year pour Camlon 9 ^ est^ le meilleur pneumn ic fabriqu pow le transport sur tes mauvaises routes. Le paroi Rsiste des, milliers de milles, surlejsol te plus cahoteux el sa fabrication spciale diminu le chauffage in lntw ;lefam u Uesbtln aiiweathe • tretd awe m.e traction iure,en rerdant tout drapage impossible. fabriqu pou rsister la plus svre condition d. servie, il partonH dns toute* Us #fm n*>ons cour a e\ CORD TITRES T!M Wesf Imli Tradkig Coiup PorUnu-Prinee, Gonaves ^ap-laitien. pj". RTB3*I Dent. ,|. Des facults de Mo. tr.il da \e\v Yoik et <1 la Havu. Travaux eo o el en | or celainc. Extraction* indoii res par l*aiiafttti> 80] Vvei IC I Peu-de-Cli' loSANG fortifie le*KF RFS J* DONNE FORCE NEROIE •ut par rimes; AMCMiauf 1 IT l Uii, 6TABUSJ H, •'. m<•* l %  T-T—T-— u F. Lavciansf & Cie tiennent 'arriver*par le Franais I mrtcls suivants j ; PIIUM Kxtra Fines, DenteUes de soie, Dentelles OrletfiArgent %  es, Ulottee, Chapeaux Garnis, Plumes, Pleurs, Faille#te Soie el [article, pour Modes.^SparJerie.Des Motifs Haute Kaoiaisie es •pour Robe et chapeaux, des Sacs Perls de toute beaut, de i UanciDjM, Chapeaux Jean Bart pour. Enfanls, Brosses tte. r*S C0l w tous 8 enres • d es Brosses dents, des Ptes Deuti 7, ic, u. ^ffis"^ 8 : fa***' Cravales > B "to". Chemises upiiewi. e tcToW8 artlcle P 3ur mercerie et Lingerie.-Cou Neafan S K* G** Bouchons pour pharmacie. R ZtV : L ^ ueur8 Co ? Dac V.ns, Champagne aulhep lc2u*:l ut? 000et ^0P*M— Jouets divers ERS. 1 Ten P r harn a f ie el ^Pfcialits Pharmaceutiques.B,cs : KtSon, Caoutdlouc I V "'* et S.rop Deschiens, Vin Nourry, 2!% Uu,niU ? L*>r-aque,Pepl 0 Fer etc.etc Sel d'Epson? NU esS., nDS c' Q Gro ?' S8Vons eptiques toutes qualits. Ei a !" I 0 !" v!; pS 'i! ,U t rs el ^^"^ ColomUi naturel,, uu L E J* I *l M Th des Alpes, Excellent dpurati. NX ii.u d T,D ? b !: e8 '. Pa P] er9 ,imbr9 T'br iblto. J* igwettes laml, Articles de Mode en gros. Prix spciaux. fMg-nous voir, nos prix sont aranUgeux, iadame Emile BRUN des Miracles en lace de l'Imprimerie Nationale SM 6 P,ace d autre8 Gicles nous avons rduit considjmi les pr x de beaucoup de marchandises et surto.t les .e soi^. Sjl, ll j n8 d a recevoir de trs jolis cede^ux pour m riage bu 2 i k' a > 8 de ''' ,)r des, nappes, servi* tfs. etc. service a MS. i %  dentP, lt s do I nwio, de Valenciennes t lut un ,,v ? nt di G,nnlil| y rlc es (, e mon.M etr, uuuion Pr X aUt l0ute concurreQ,!e Articles de 1re Voulez-vpu* que vos vieux livres soient remis .neuf, adresse/ vom Etienne r.amille. lihul! C est un secret,'garde/, le. ""p*fl-wp* contre la CONSTIPATION prenpz les COMPRIMS SUISSES de DELORT, Pharmacien, UO, Uut Suint-Antoin C'EST LE MEILLEUR DES PURGATIFS *"RT-ATT-XRXSa'0 H Alex.PETRUS; Pharmacie ALBERTU4I Pharmacie du DJustin VIARD •* for,r. Jea bnnnaa Pharmaofn La Guioaude A partir du li Avril la (luinaudcc sera translre raiMjle des rue des Miracles et du Peuplt afalTaaM ^B*a*Vaaa**l •aWBaasaSsMaaaT Wf^^~~^m^g^+ M M^S9^ \A%% i§Mrl£fPf!tSS/0/n I Soulaueinani immidiatet guarlaou awlav Globules Rbaud I Kau liait mervei 11 r u, surpran anti m nie I | Ttmnarm*ciMitlnr„}i$ > %  rminatr *or c, I K. DALICHOUX, 27, Hue Vu r^flao BoU-Colombea iStiat^ A far. a.Pnac. i H,um., BUCH 1.8 L 1Mai lal mfcnacf En vente dans toutes les bonnes Epiceries de la Rpublique. NESTLE 5 NUTMILK nui 111 LI\ %  yj^7 MHOCO L(\TE i ^^ |THE SUMM1T 0F) 0fc PERFECTION Ik Tous trouverez toujours du'Lait Con.lenst' Mesll,Jt.t2'va|ioiV i et Tarn lacte, en dpt ehez l'^ijent, qui se tient aussi entireminl a rof ordres, pour remettre vos commandes directes. L PiwtoaDiiAgentfgnral pour U ail f. *•• ^ 1SITFZ 1



PAGE 1

I • %  V La maison H.S1LVER& Grand Htel de France La maison C L Ve Position exceptionnelle, au rentre des allaires, Ceui (jui n'ou pas encore vu les jolis article? i ^ proximit de toutes les Banques, de la douane et finesse que vient de recevoir La Maison Silvei* j e toutes les ; doivent, dans leur intrt, s'empresser de passer Eenseiqnements et laci cette maison, car i.ul part ils ne peuvent trouve mobile dans toutes les d'aussi beaux articles 8 des | ril si raisonnables: i'Hati et de la rpubln Hos articles sont vraiment de toute beaut et de traicbeur et nos prix dlient toute ccncurrence. Crpe de Chine couleurs assorties " extra suprieur marocain a carreaux Soirie a carreaux pour robes et chaise Tiicotino. de soie barres Hatine voile carreauxj Yoilesnissc brod Crpon franais barres et j^carreaux Diagonal noir sup. • \>i!ur augiais nouveaut rge bleu anglais suprieur l'oulmboarh anglais de toutes beaut* Alpaga noir suprieur Satin Chine pour tailleurs] Kaki b'a.ic suprieur Kaki jaune anglais suprieur lluck union blanc anglais "nouvea ita" Drill union blanc anglais Tussor Japonais pour chemise A hommes et.rob.s Reps de oie A barres couleur pour chemises lio nmes et robos nouveauts. I)apiiste fine pour chemises Percale fine pour lingerie Calicot perai pour 4 Zphyr anglais pour chemises ~ extra sup Organdi suisse uni et couleur lias a jours demi soie < '.hausse tos cossaises pour enfants French l-'risky, dernire nouveaut Poplin fleurs |pour robes I tiatOf blanc l.imhrie blanc Voiles oou'.eur barres Snirt.mg r> ne suprieur Bas dentelles fias soi brod-'e bas fil Ihod Lotious iverV* 'Ju'le p&ur premire Communion CtfUvei turc> blanch9 et couleur suprieur Bandes brodes Madera pour -liemisas et]jupes Voile b fir.it barres el moucho Ratine blanche ( aoa dine blanche barres et uni Crpon blanc e£"">-• uleur jours Voiie bianc et coul jr Yflences d e bateaux. dites pour voyager en autoparties de la Rpublique pie dominicaine, hambres confortables et surtout trs propres.< tilateurs dans ira chambres la demande des Fensionaires. Cuisine franaise trs soigne et des plus varies. Ihn.andex v*V-r f> m untin* de r H tel ; Vins des meilleurs crus de Bordeaux, par barri ques, damejamtes, gallons et par bouteilles. Parai les ins I i La seule* peint u rr ne cl pcjpnt pas de coule B ft_ S" Sa-tita as 2 s 3' rieur fe Ji im hr ferai !" 1 hemisettoa a le.nan. rabaab nalr a-ig'ni Imitt on tojle e< Serviettes de dama^T Nappe, couleurs Petites serviettes blanches damasse; Organii • bUne & couleur barres-& carreaux. -* Umagocou'cui' anglais sup. pour jupes Madras barrs de soie pour chemises homnss patinette Foulard pour robes I eignes franais & ami icains Molleton* b ancs & couleurs sup Poplin de-soie uni b.'ano A crme extra Chapeau de paille Une d -liai" f.nsliulr an Jais sur. Crpon krjd franc.ls S.?v?e n ttes a !!e a tn| ;, M e US *•""**•• nouveauU %  serviettes de toilette c ul. anglais n P 9 ,„^ SUp Portables ua n88 anglais pour matelas do ibllargeur Me etc Aimables clients, vous qui voulez pirter, peu de Irais les plus beaux tissus qu'il soit possiole ne Cr 0 'j ,v, r s "r celle place, n^ mannu z vas, avant 4 1er ailleurs, de passer chai nou o.i le meiHeu. •cceuil ou* est rseiv. Prpare spcialement pour le climat d'Ha! Tlie Charles fl. B !" !" Paint O Geo. Jeaosire &CV \qents *w^ Rhum Nectar Cli. N. Greljens lfiO^llue du Mfflasii de 1 Etal 117 Rue Bar ne Foi. 820, Rae Cour e L'Organisation De La Firestone Est Sains, Solide Et Universelle i^N tablissement industriel est comme un arbre: il prospre, non seulement par la puisoance de ses racines, mais aussi rar la vitalit Ue Hea branches. La Maison Firestone dispose de toutes cet fonrces de puissance. Per.nement enra cines dans la grande maison-mre—saa branches s'tendent au loin, verdoyante et vivaces. t>ans le monde entier les Pneus Firestone ont exerc une heureuse influence SOT la transports et partout o les gens rovlent cur des bandages de caoutchouc, ils ont appns avoir confiance dans la marque Firestone. Vous aussi devriee exiger que votre voiture soit munie de pneus de cette marque: elle vous garantit le confort, la scurit et Le Maximum de Kilomtre* par Franc L. Preetzman Aggerholm Port-au-Prince • PNEUS finstom Andr IS1D0R] 1515, Rue du Peuple f 5I$ j Matre lailleur Prs du Bazar Mtropolitain coupe moderne Spcialits Complets de soirs et de Crman>|[ Prix dfiant toute concurrencePour ^Ire bien habil' et bien vu dans les cercles nom sez vous au icuue lailleur moderne Andr KIDOREi d I5J5, Rue du Peup'e 1515. Tout prs du Bazar Mtropolitain. •il Pharmacie Sjoui Uonn? avis sa clientle et aux mdecins et au t-ainorm son Laboraiotre d'Uioge en un l oloflie apo'i-i ve s • la n ire t non / r Rtr t et ^joutn rtlaor oireesi oivert t>uale jours de7 hos do] r d i ir pour tou e ii>a •"> herchpsei analyses nnonci ontri w? pour le a8'f 'n '•' onitiinte Ure Se ent reues que le trfti di de chaque semi ins. • t ^r ia Pharcira* pour les reoselgieme .< un ces et S uegas trique v acr'nn de Wassermann npcii : '



PAGE 1

DlitttCTEUfl PIIO '..IETA.UIE IMl'RMELH 01 iii-nt Mijbire BOl VEHNA : 1358, g Rue Amricaine NUAIEP3 k l\) ML& miUIILAUtf f Quotidien TLPHONE If* 242 UmeANNEEN 8470 r PORT-AU-PRINCB (HAnTji !• pouvoir n'est un si grand sujet de division parmi les hommes que parce ju'il ne peut tre un objei \ paitaije-: 1rs HcinHM, leune, le/ lu. ta, qui sont l'extrieur du pouvoir et comme ses vements, peuvent se partager ; mais le pouvoir lui-mme est indivisible. De BonaH MARDIT31 WJteHM M CHROIIOW 3me Rencontre Jamaque-Hati Nouvelles trangres Char du Progrs .* l'ast-ce que le Progisi ? -'reux penseurs se sont i question et ont es&a_ rsourdre. Quelquesatre eux ont virement i sujet, des choses int* •\ Mais je n'ai pas le I lire leurs œuvras, caM d'inaccessibles biB. Pour le moment* ode si le mot Proau singulier, n'est ut dpourvu de si* (toutes sortes de domaihommes ont ralis _rs admirabl t. Nos •tiques sont bien sup celles des anciens M moyens de locornoat ils se servaient ne peultre compars aux n Bc'areque nos ris de ix peins pois, nosps *t nos filets de *sole va ux que la viande mal at se contentait Pnomcavernes. Et, n'est ce edisp s tout>t seo* o UJUS le pre habitude, le mot i propst pas le synonyme du *Wgement#: il dsigne jement souhait bl&uue aon. Si le c Procs >grie si aouveut l.it **, on psurraii djuo les homm s de l'An lotit plus heureux que 1Y a des optimiaies qui t Mis comme le bonJtcut est une chose trs 4 mesurer et que l'aveimpntrable, on peut 7"bien atfirm r le confjl qu'il y a quelque •J^QttmttatRougrs. C'est sur cetie se dplace le Cha ES*' ^iuicinepeu ^placer que dans deux oppose : il avance pcule Lorsqu'il s'ar hommes de bonne vont lui donner un coup h q ? 1 "omette Ue dans la bonne direclue d'alfl.ger mes lec [dirai que la .R ou t a l!L' ?' e 1 qu une d ' mtaphore. Quant au imme nom, personne •ST.!?h oudrai !" dsormaip de la au Pi ogres. Cette important %  le levenu l£ min C iaini des g"* rappeli. aui con%  1 ? 1 *" Piment £ %  ••*• du dit Impt, *$*. doit tre calcul jriocaUfadeslogemen s C tP 6 * 1 -* de 10 o/o (rltard U fract,0n de ontribuable, sont pri, de S S* 1 ^ P lM %  P08i l Pyer par 8 U1 tad-, BC om. le 8 e ^ q Ue,afiD d u i u X r p,e,a P 8 d ela j**W, le 30 Mars W, fdiwiMu/ralion G*ira/e es gow/rOmnoMplaine existe, Cest la surface du glob\ Sur cette plain\ les dura us se dplacent dans toutes les directions possibles. La plu part d'eatre eux ne vont jannis trs loin. Lorsqu'ils se ren entrent, ils changent des rairchandises, des nies, de vaines parolos ou des coups de pied. lie bert a I it, un jour, o^tte remarqje foniameoUl* : Une cause produit toujours plusieurs ell ts . Voil pourquoi, dit-il, les choses sa compliquent de plus en plus. Spencer a raison. Telle loi nouvelle que l'on va voPr produira peut-tre le rsultat que l'on espre ;• mais elle en produira d'autres encore. Le lgislateur ne sait jamais trs bien ce qu'il tait. Parce qu'on a rendu 1 instruction obli/itoire, les gens qui savent lire et crire, sont auourd'hui beaucoup plus nombreux qu'il y a cent ans. Mais e nombce de ceux qui sa laissent tro-nper par les mou a 8anirdoute augment aussi. Actuellement, le journal a une puissance qu'il n'a jimais eue. Et il y a kaucoup de malheu r JUX qui sont incapables de s'as aimiler toutes les notions qu a lei ducateurs publics leur ense.* gnent. De me, en ren Jam obligatoire le sirvice militaire, on a pris une m sure d'une porte incalculable Enfin nul ne peut prvoir las consquences de ce que font les philanthrhopes de notre poque pour diminuer les souffrances humaines. Je dleste cordialement la raideur des famtijues. Mais j'ai dm par reconnat raque cette raideur s'accompagna souvent d'une nergie que ne possdent pas ceux qui savent dout r et sourire. Qui sait si un grand progrsdaos le sens de la tol i" C; n'olli-rail pas quelques in conyuients sentux ? L'homme moderne jouit d'un contoit que n'aurait pas pu imi gifler sou anctre du MoyenAge. Mail le nombre d s privalions dont il peut sou 11 r est g d au nombre des choies dont il peut jouir. .S il y a y aim nt, dans I lus toire humaine, un progrs qui se ralise, nous ne savons pas de quelle manire ce Progrs indfinissable favorise le bonheur des individus. Le cadre inchang des deux premires rencontre,; autour du laod, 1 norme foule, mouvante et bruia s ute comme une rctie gante: aux maisons avoisinantes, aux ar bres. les mnes grappes humaines, et puis un silence, une immobilit; l'entre souple des deux iuipes atversaires, l'alignemen devant les tribunes >ndisqm se jouent l'hymne national d'Angleterre, le ntie.et que sur le land vile %  'imprcise, oppressante, la vis! m dune Fatalit aveugle, inspiratrice %  arcastique des dfaites et des victoires. .. Fatalit qui couvre tout U Parc de son macabre linceul, d'o s'chippe Lantnrt L.wis, fier, ava on sourire vainqueur, son calm*, %  es secrela de I i ans de pri'.iju>, qu'il lai faut bien moimpuisque n^us les avons surp i; fa> v txlit au , malgr leur dvojement e! leur savant technique, n'prouveront dsesprment plu*... Tous les joueurs la connaissent; ceux qui confient au hasard le prillaux %  oin de grossir la petite prbnde, ceux,pas les plu heureux,— que soutiennent le mtier et une •cience dvorateurs d'el forts, qui ont las bien des patiences, sr.ience et mtier que le sort, maig* tou techo-*, ballottent et ren crient, comme cette brise trs forte qui ifeuitle les ptales de la trs jolie leur dont l'arme ne pourraNlus griser... • Hua nous, qui elle a* amour, u.ement souri, dvots le geste aurol d mais loyal, lerm-, .l'un sa,, trs prochain, oa pare dea djntelleshits'engouccrles joairsu* gai soleil, elle vibrera sans leliur en notre ame, avec les mraee trs anciens sourires d nt noi lvres ardent encore les nuaaoes ind • biles... "Il n'y i rien cuoie le spe:U-li 4e la farce eeer rfreier les ardeurs belliqueuses." Le r,que le gouvernement de Dar tiguenave taisait pression, par ses minisires sur le Conseil d'Etat pour sanctionner la fameuse Convcuiiou montaire qui assurait des avantagea considrables la Ban que Nationale de la Rpublique d Hati et nous enchanait davanta j.gg K>ts Unis, il y at des vellits de rsistance ; P armi les conseillers d Etat. Pour les briser et avoir raison des objections se/ srieuses pour que.ques unes on V S l cre,a,rf d But de 1 liruc tion Publ,que d'alors. Mr Oauia BelleaarJe (Mai 19.9; mie,v, n i r dans/les db.ts, dtendre celle con ventiou entre laquelle protestait le peuple tenu a ors svrement eurasp^arleloimarualercla me parfois par le gouvernement de Dartiguenave. Au cours de son intervention, le ministre Bedegarde fut interrompu par un'oDseiller qui craignant les consquences m. i heure uses et vident avaient eu plus d'entrain... L'orgueil of/aauaot itu lion Lambert a beau grondr. il se brise contre* la passivit de KIEKKKR. .. Aucati espoir pour cette wi temp; loiss i avantages so.it pmr nos coflT leurs... L-inqui^ 'e le la 'oue fbuetlf. uos_sify ^ || leur faut milof tenir la tsova si chrement acquia se. La hitte r-'clunence plus ao> due, et pour ; niqe fois durant toute la pa ti h> u shoot .transversal de UuLbert l nv'is vainct la geste vraiment beau de Kieffer, qui s'tend tout le l >ng tiu but pour en J fendr l'accs, C'et en-i re 'la v.viuire, tais une Lrtoirc roide, .iji .ureusement obtenue et qu'il faut tout prix garJer Pour cela, la t dfensive • et tous ses cjupa de retrait et de fuite, dt vient le s\=,me es iemacaina. lia attendent, anieax, le caup destlet de l'arb". Not> le m hindoue, leurs mis jeueut a i mre; mais rooiqie et tarcastique, la tnAme Fatalit, le mme vilain sort qui avaient anim les deux premires rencontre, nuu? dsireul la d fa te... le mme toujours injuste sort, la mme impitovabie Fa< Ulit... P. L. Pr Cbla La utnce doit se protII en prsent e d'une Alli'iii.-ijjne non Ms*P mt ; e, dit I, Poincar\ BAH LE DUC, 29M. Poinca i, pronondnl ua discours l'inauguration du monument des morts de la guerre, a fltri les agents de dsagrgation, surgi-eanl quand l'Alina ne entV. pi end L.ue nouvelle ofteuaive con tre le traite de paix. Il di' que la ou velle signature allemand.tera rien la premire ; si i Aile -magne dm sabrait la Po'ogu et annexait l'Aatrkhe, *>le r'aor^it plus qu'a attaquer Ja achever une deuxin lution qui a conduit meut de l'empire. 1 pacifique, mais ela abandonner sas pr de protectii.n an pro? :e non dasarrj e p*i! V4\o ^'al)lu*se aoce e*l •ut plue lUOvipr •le y lu 4u 26 avril proehair Or fan a des cfeai d*tre lu J>retidtHi JU rpuhiique du i '• %  BERLIN— Aucun v •yant obtenu Ja major ajaae tour dfscrul. i m^u/tjl ; |is rpui. ire jt-i It l'trr Nautfelles Diverses BlCARKSrL'tat de aMU diroi Ferdinand inquita beau coup ses mdecins, des complica lions tant survenues depuis la < cente opration qu'il a subie o. t troubles intestinaux.Le mdecins ont recommenc publier les bul letins de sant. Pains— M. Chrie/, prsidei,' tu (e iu Fosi. j 4 j > T ; oaiiie ,i < ••>ro; i J* mir.1 -riigiitt dioo a pui ."mer d-, taient soi les t i I -*o l r I vril voSjit la tfdFen fa Mari. i M r iT.e et rem !a rirJbii %  mm de io prta ? Onde mande L'n relieur pour diffrents Ira vaux urgen , S'adresser au Journal Le Malin avec des spcimens. Une initiative heireuie des Gaves de; Bordeaux L? Dimanche de P.\ques aura lieu aux Caves de Bordeaux • la mise en train d'une initiative trs heuieusfi prise par l'iofatiga ble propritaire de cet important Etablissement, Mr Lope Kivera. En se munissant d'une carte de tamille dout le prix e-t de I dol lar, l'on pourra, de 8 10 heures du soir, prendre part a un Dtntr compos des mets les plus rachat chs pripCavea de Bordeaux t, Au cours du r-pas, une musique de premier choix charmera tes dneurs et de tu heures minuit l'on dansera. Si Ion ajoute que cette entre prise de genre absolument nou veau chez nous sera patron nie par Mesl^mei Prul Sals. Frdric Gaetjens et dlie Camille Hector et t-i l'on -ooge au bon got du Propritaire de Caves de Bordeaux ; l'amabilit et l'activit de son grant directeur Mr Emma nufcl I lorville, il est lacile Unugu rer ce que seront ces runions se lectes o le palais, les or illes et les yux seront fgaleme.d Mi?. A bientt pus amples dtails. N B — Vu rftr ier moment nous avons appris que M. Lope Ri*eia airtera la moiti des h'nnVe de la premire soire t aider une a-uvr d, Liebf.isance. La premirf oP „,. gne par 4t Bout|ii t Jepius la tramie ju^rre VRSOVl Un trait de com merce entre la f'ol ^oe et la lior gne a t (?nclu Budap t cest la premire couver.tion de ce genre sign par la Hongrie depuis la guerre ; la OtUe polonaise a te tifi le trait entre les pav dont les relations ommr-(,dies ont augmeptcoosidrablemenl depuis quelque temps. ou ; HUME— un aouvi %  ). qia ont i ministre • &f s foui do ', %  ., u.ne u iip*n on, et une ) liou>e • d'ede G* '•" AMque .d prvu 1 ils de ban -enoe du 'enne orsi •! •U ctionnflir* Le procs de k-iule trahison court Stefan .Hadilch sera a mdonn BELGIt\DE-M. Rsditeh, vice prsident du parti pavsan croate et neveu de Stefan Rsditcb, chef de l opposition, a annonc U chambre des dputs que le parti paysan croate acceptait la consti tution et ta dynastie Karageorge vitch. Les Croates semblent vouloir maintenant cooprer avec le peu pie serbe et on pense que le pro ces de haute trahison rjntre Ste fan Raditch sera abandonn. Dn pernicieux bulletin de vote rpandu en Rhnanie PA.US" Le Matin reproduit le fac simile d'un bulletin de vote allemand rpandu profusion en Allemagne notamment en Khna nie et portant l'inscription : M C'etd l'aurore, volez pour le noir blanc rouge, c'est cela qui tuera les Fran <;ais". Le Matin ajoute: "La mort des hranexis reste donc, malgr toutes les ouvertuiea pacifiques la proccupation dominante de' la grande partie de l'opinion al'e mande ". graud no i u t ms \ M. millions d.iresd I b tincinii redi dernier et on evejt dj dim u pour 100 mil lions de lus. CONSTAXNTI.NOPL.ELe eo u vernemenl turc Press aux P ui^ %  aoces ^t.angres une note les in ormanlquirne peut consentir %  rsidence des ambassadeurs a Constantinople ; il totnandeen consquence leur transfert An gora, sige du gouvernement | urc et se dclare pr^t (offrir des (m placements convenables dans celte ville. COPENHACIJE-On commence a s inquiter du rapport de la corn mission amricaine des douane qui dolare que le tarif actuel per met aux beurres danois de pn trer sur le march de .New York un prix infrieur aux beurres aajj ricains. PLTNEV— La 77rae course an nuelle de canots Oxford Cirabrid go s s| termine dune laon inat tenlue l'quipe d'Oxford, aprs avoir couvert environ deux milles, dut aband toast le canot faisant eau I quipa de Caobridge avait pris la tte ds le dbut et se trou vait prs de 120 yards devant l quipe d'Oxford quand celle ci abandonna la course.On a anuon ce olticiellement la victoire de |' quipe du Cambridge en 21 minules 50 secondes. Les cours 30 Mars NEW YORKSterling 4.7708 frais 18 A4 *• Lubin Lubin CtTiT Fm. D US ONT GAGNE. Paai quoi ? Parte qu'ils ont eu 1a prcaution de se mas.er avec la clbre fiau de Coloune LOBW. •w s**!


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06390
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, March 31, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06390

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DlitttCTEUfl PIIO '..IETA.UIE
IMl'RMELH
01 iii-nt Mijbire
BOl VEHNA
: 1358, g Rue Amricaine
NUAIEP3 kl\) ML&
miUIILAUtf
f
Quotidien
TLPHONE If* 242
UmeANNEEN 8470
r '
PORT-AU-PRINCB (HAnTji
! pouvoir n'est un si grand
sujet de division parmi les hom-
mes que parce ju'il ne peut
tre un objei \ paitaije-: 1rs
HcinHM, le- une, le/ lu. ta,
qui sont l'extrieur du pouvoir
et comme ses vements, peu-
vent se partager ; mais le pou-
voir lui-mme est indivisible.
De BonaH
MARDIT31 WJteHM
_ M
chroiiow 3me Rencontre Jamaque-Hati Nouvelles trangres
Char du Progrs
.*
l'ast-ce que le Progisi ?
-'reux penseurs se sont
i question et ont es&a-
_ rsourdre. Quelques-
atre eux ont virement
i sujet, des choses int*
\ Mais je n'ai pas le
I lire leurs uvras, ca-
m d'inaccessibles bi-
b. Pour le moment*
ode si le mot Pro-
au singulier, n'est
ut dpourvu de si*
(toutes sortes de domai-
hommes ont ralis
_rs admirabl t. Nos
tiques sont bien sup-
celles des anciens
M moyens de locorno-
at ils se servaient ne peu-
ltre compars aux n
Bc'areque nos ris de
ix peins pois, nosps
*t nos filets de *sole va
ux que la viande mal
at se contentait Pnom-
cavernes. Et, n'est ce
edisp s tout-
>t seo* o ujus le pre
habitude, le mot i pro-
pst pas le synonyme du
*Wgement#: il dsigne
jement souhait bl&uue
aon. Si le c Procs
>grie si aouveut l.it
**, on psurraii djuo
les homm s de l'An
lotit plus heureux que
1Y a des optimiaies qui
t Mis comme le bon-
Jtcut est une chose trs
4 mesurer et que l'ave-
impntrable, on peut
7"- bien atfirm r le con-
fjl qu'il y a quelque
J^QttmttatRou-
grs. C'est sur cetie
se dplace le Cha
ES*' ^iuicinepeu
^placer que dans deux
" oppose : il avance
pcule Lorsqu'il s'ar
hommes de bonne vo-
nt lui donner un coup
h q?1' "omette
Ue dans la bonne direc-
lue d'alfl.ger mes lec
[dirai que la .Routa
l!L' ?'e*1 qu'une d'
mtaphore. Quant au
imme nom, personne
ST.!?- h *oudrai
dsormaip de la
au Pi ogres. Cette
important
" le levenu
lmin C'iaini* des
g"* rappeli. aui con-
"1?1*" Piment
* du dit Impt,
*$*. doit tre calcul
jriocaUfadeslogemen s
C tP6*1-* de 10 o/o
(rltard U fract,0n de
ontribuable, sont pri, de
S S*1 ^ PlM P08i
l Pyer par 8U1tad-,BCom.
le8e^qUe,afiDdu
i uXrp,e,a P8dela
j**W, le 30 Mars W,
fdiwiMu/ralion G*ira/e
es gow/rOmnoM-
plaine existe, Cest la surface du
glob\ Sur cette plain\ les du-
ra us se dplacent dans toutes
les directions possibles. La plu
part d'eatre eux ne vont jannis
trs loin. Lorsqu'ils se ren en-
trent, ils changent des rair-
chandises, des nies, de vaines
parolos ou des coups de pied.
lie bert a I it, un jour, o^tte
remarqje foniameoUl* : Une
cause produit toujours plusieurs
ell ts . Voil pourquoi, dit-il,
les choses sa compliquent de
plus en plus.
Spencer a raison. Telle loi
nouvelle que l'on va voPr pro-
duira peut-tre le rsultat que
l'on espre ; mais elle en pro-
duira d'autres encore. Le lgis-
lateur ne sait jamais trs bien ce
qu'il tait. Parce qu'on a rendu
1 instruction obli/itoire, les gens
qui savent lire et crire, sont au-
ourd'hui beaucoup plus nom-
breux qu'il y a cent ans. Mais
e nombce de ceux qui sa lais-
sent tro-nper par les mou a
8anirdoute augment aussi. Ac-
tuellement, le journal a une
puissance qu'il n'a jimais eue.
Et il y a kaucoup de malheu
r jux qui sont incapables de s'as
aimiler toutes les notions qua lei
ducateurs publics leur ense.*
gnent.
De me, en ren Jam obliga-
toire le sirvice militaire, on a
pris une m sure d'une porte
incalculable Enfin nul ne peut
prvoir las consquences de ce
que font les philanthrhopes de
notre poque pour diminuer les
souffrances humaines.
Je dleste cordialement la
raideur des famtijues. Mais
j'ai dm par reconnat raque cette
raideur s'accompagna souvent
d'une nergie que ne possdent
pas ceux qui savent dout r et
sourire. Qui sait si un grand
progrsdaos le sens de la tol
i" C; n'olli-rail pas quelques in
conyuients sentux ?
L'homme moderne jouit d'un
contoit que n'aurait pas pu imi
gifler sou anctre du Moyen-
Age. Mail le nombre d s priva-
lions dont il peut sou 11 r est
g d au nombre des choies dont
il peut jouir.
.S il y a y aim nt, dans I lus
toire humaine, un progrs qui
se ralise, nous ne savons pas
de quelle manire ce Progrs
indfinissable favorise le bon-
heur des individus.
Le cadre inchang des deux pre-
mires rencontre,; autour du laod,
1 norme foule, mouvante et bruia
s ute comme une rctie gante:
aux maisons avoisinantes, aux ar
bres. les mnes grappes humai-
nes, et puis un silence, une im-
mobilit; l'entre souple des deux
iuipes atversaires, l'alignemen
devant les tribunes >ndisqm se
jouent l'hymne national d'Angleter-
re, le ntie.et que sur le land vile
'imprcise, oppressante, la vis! m
dune Fatalit aveugle, inspiratrice
arcastique des dfaites et des vic-
toires. ..
Fatalit qui couvre tout U Parc
de son macabre linceul, d'o s'-
chippe Lantnrt L.wis, fier, ava
on sourire vainqueur, son calm*,
es secrela de I i ans de pri'.iju>,
qu'il lai faut bien moim- puis-
que n^us les avons surp i; fa> v
txlit au Jrice fantaisiste des succs envu-
bls que, parait il, les ntr>,
malgr leur dvojement e! leur
savant technique, n'prouveront
dsesprment plu*... Tous les
joueurs la connaissent; ceux qui
confient au hasard le prillaux
oin de grossir la petite prbnde,
ceux,- pas les plu heureux,
que soutiennent le mtier et une
cience dvorateurs d'el forts, qui
ont las bien des patiences, sr.ience
et mtier que le sort, maig* tou
techo-*, ballottent et ren crient,
comme cette brise trs forte qui
ifeuitle les ptales de la trs jolie
leur dont l'arme ne pourraNlus
griser...
Hua nous, qui elle a*
amour, u.ement souri,
dvots le geste aurol d
mais loyal, lerm-, .l'un sa,,
trs prochain, oa pare de- a
djntelleshits'engouccrles joairsu*
gai soleil, elle vibrera sans leliur
en notre ame, avec les mraee trs
anciens sourires d nt noi lvres
ardent encore les nuaaoes ind
biles...

"Il n'y i rien cuoie le spe:U-li
4e la farce eeer rfreier les
ardeurs belliqueuses."
Le r,que le gouvernement de Dar
tiguenave taisait pression, par ses
minisires sur le Conseil d'Etat
pour sanctionner la fameuse Con-
vcuiiou montaire qui assurait des
avantagea considrables la Ban
que Nationale de la Rpublique
d Hati et nous enchanait davanta
j.gg K>ts Unis, il y at des
vellits de rsistance ;Parmi les
conseillers d Etat. Pour les briser
et avoir raison des objections se/
srieuses pour que.ques unes on
V Slcre,a,rf d But de 1 liruc
tion Publ,que d'alors. Mr Oauia
BelleaarJe (Mai 19.9; mie,v,nir
dans/les db.ts, dtendre celle con
ventiou entre laquelle protestait
le peuple tenu a ors svrement
eurasp^arleloimarualercla
me parfois par le gouvernement
de Dartiguenave.
Au cours de son intervention, le
ministre Bedegarde fut interrom-
pu par un'oDseiller qui craignant
les consquences m. i heure uses et
vident ques oui allait nous tre impos
en faveur de la Binque et des
Etats Unis voulut tre renseign
ce sujet et posa timidement cette
question: Qu arrivera t il en cas de
guerre avec le Japon?
Et Monsieur Bel egarde, dcoura
gant l'esprance haitenne an
grand plaisir des amricains, r
pondit qu'il ne croyait pas cette
guerre. Elle tait possible, s'cria
t il satisfait, ava it que les amri
ceins sussent mis sur pied plus de
deux millions d'homme9, avant
qu ils euss'nl fait leur flotte mili
taire la seconde du moode et mon
tr leur valeur guerrire Canti
gny, an Bois de Bellau, a Chteau
i'hieny.
Enflumm par sa grande t-ympa
thie pour la Rpublique Et t <- et
son enthousiasme pour lell'oitam
ricain il pronona ces mots histori
qus :
Croyez moi, il n'y a rieno m me
le spectacle de la force pour rfr
ner les ardeurs b lliqueuses.a
Ces parole* produisirent un pro
fond dcouragement l'poque et
darrarent en faveur des amri
cains bon nombre de gens qui r
ptrent api es le Ministre Dants
Bellegarde : Oui, il n'y arien comme
le spectacle de la force pour rfr
ner les ardeurs belliqueuses.
Changement d'Adresse
Cabliwt
de
Me Clment 4. Coicou
Rus Frou
En lace du Bareau de l'Enregis
trernent.
Elle a voulu encore avaftt-hie
noua faire un pli au c-i-ur. Le dsi
de la toule, les combinaisons et l
dvouement sans b.irnes qui les ac*
compagoaientdenosamis.n'ontpas
sulti a la convaincre 11 aurait fallu
& Ses congratulants sourires, une
exprience que nous o'avona pas,
et (ou les tru Kset facilits qu'e le
procure et que nos adversaires
avait ni exhibs Jeudi dernier. Cette
fois, la perspicacit de Mr Wil-
liams, aibitre. en a eu raison...
Lambert Lewis, Feortado, Penso,
K. Passalaigue, se sont heurts
une tactique serre, inprouve,
dont tous les b en faits nous au-
rai nt *d lsai lis si nos . t\an!~>
avaient eu plus d'entrain... L'or-
gueil of/aauaot itu lion Lambert
a beau grond- r. il se brise contre*
la passivit de Kiekkkr. .. Aucati
espoir pour cette wi temp; loiss
i avantages so.it pmr nos coflT
leurs... *
L-inqui^ 'e le la 'oue fbuetlf.
uos_sify ^ || leur faut milof
tenir la tsova si chrement acquia '
se. La hitte r-'clunence plus ao>
due, et pour ; niqe fois durant
toute la pa ti h> u shoot .trans-
versal de UuLbert l nv'is vainct la
geste vraiment beau de Kieffer,
qui s'tend tout le l >ng tiu but
pour en J fendr l'accs,
C'et en--ire 'la v.viuire, tais
une Lrtoirc roide, .iji .ureuse-
ment obtenue et qu'il faut tout
prix garJer Pour cela, la t dfen-
sive et tous ses cjupa de retrait
et de fuite, dt vient le s\=,me es
iemacaina. lia attendent, an-
ieax, le caup destlet de l'arb-
". Not> le m hindoue, leurs
mis jeueut a i mre; mais
rooiqie et tarcastique, la tnAme
Fatalit, le mme vilain sort qui
avaient anim les deux premires
rencontre, nuu? dsireul la d
fa te... le mme toujours injuste
sort, la mme impitovabie Fa<
Ulit... '
P. L.
Pr Cbla
La utnce doit se prot-
II en prsent e d'une
Alli'iii.-ijjne non Ms*P
mt;e, dit I, Poincar\
BAH LE DUC, 29- M. Poinca
i, pronondnl ua discours l'i-
nauguration du monument des
morts de la guerre, a fltri les
agents de dsagrgation, surgi--
eanl quand l'Alina ne entV.
pi end L.ue nouvelle ofteuaive con
tre le traite de paix. Il di' que la ou
velle signature allemand.-
tera rien la premire ; si i Aile
-magne dm sabrait la Po'ogu et
annexait l'Aatrkhe, *>le r'aor^it
plus qu'a attaquer Ja
achever une deuxin
lution qui a conduit
meut de l'empire. 1
pacifique, mais ela
abandonner sas pr
de protectii.n an pro?
:e non dasarrj
e p*i!
* V4\o
^'al)lu*se
aoce e*l
ut plue
lUOvipr
le y lu

4u 26 avril proehair
Or fan a des cfeai
d*tre lu J>retidtHi
JU rpuhiique du i
' BERLIN Aucun v-
yant obtenu Ja major
ajaae tour dfscrul. i
m^u/tjl ; |is rpui.
ire jt-i
It l'trr
Nautfelles Diverses
BlCARKSr- L'tat de aMU
diroi Ferdinand inquita beau
coup ses mdecins, des complica
lions tant survenues depuis la <
cente opration qu'il a subie o. t
troubles intestinaux.Le mdecins
ont recommenc publier les bul
letins de sant.
Pains M. Chrie/, prsidei,'
asnea u l'ort au Pr.i M. Des
pticnes, agent , San
fedro Macorf.., h0:)l nommas Che
?" I* Lgion d'honneur
'J-M. Mr professeur 1
t'LaiveraUe do .lf^-ni.
*-?' "> tu (e
iu Fosi. j 4 j
> t;' oaiiie
,i < >ro; i
J* mir.1
-riigiitt
. dioo a
pui
."mer d-, taient
- soi
. les
" t i
I -*o l
r
I
-------vril
voSjit la .
tfdFen fa
Mari.
i
M
riT.e et rem
!a rirJbii
mm de
io prta
?
Onde mande
L'n relieur pour diffrents Ira
vaux urgen ,
S'adresser au Journal Le Malin
avec des spcimens.
Une initiative heireuie
des Gaves de; Bordeaux
L? Dimanche de P.\ques aura
lieu aux Caves de Bordeaux
la mise en train d'une initiative
trs heuieusfi prise par l'iofatiga
ble propritaire de cet important
Etablissement, Mr Lope Kivera.
En se munissant d'une carte de
tamille dout le prix e-t de I dol
lar, l'on pourra, de 8 10 heures
du soir, prendre part a un Dtntr
compos des mets les plus rachat
chs prip cuisines des >Cavea de Bordeaux t,
Au cours du r-pas, une musique
de premier choix charmera tes
dneurs et de tu heures minuit
l'on dansera.
Si Ion ajoute que cette entre
prise de genre absolument nou
veau chez nous sera patron nie par
Mesl^mei Prul Sals. Frdric
Gaetjens et dlie Camille Hector
et t-i l'on -ooge au bon got du
Propritaire de Caves de Bor-
deaux ; l'amabilit et l'activit
de son grant directeur Mr Emma
nufcl I lorville, il est lacile Unugu
rer ce que seront ces runions se
lectes o le palais, les or illes et
les y- ux seront fgaleme.d Mi?.
A bientt pus amples dtails.
N B Vu rftr ier moment nous
avons appris que M. Lope Ri*eia
air- tera la moiti des h'nnVe
de la premire soire t aider une
a-uvr d, Liebf.isance.
La premirf oP ,.
gne par 4t Bout|iit Je-
pius la tramie ju^rre
VRSOVl Un trait de com
merce entre la f'ol ^oe et la lior
gne a t (?nclu Budap t
cest la premire couver.tion de ce
genre sign par la Hongrie depuis
la guerre ; la OtUe polonaise a te
tifi le trait entre les pav dont
les relations ommr-(,dies ont
augmeptcoosidrablemenl depuis
quelque temps.

ou ;
HUME .
un aouvi ).
qia ont i
ministre ?* s
foui do ', ., u.ne u
iip*n on,
et une
) liou>e
d'ede G*
'" AMque
.d prvu
1 ils de ban
-enoe du
'enne orsi
!
U
ctionnflir*
Le procs de k-iule trahi-
son court Stefan .Hadilch
sera a mdonn
BELGIt\DE-M. Rsditeh, vice
prsident du parti pavsan croate
et neveu de Stefan Rsditcb, chef
de l opposition, a annonc U
chambre des dputs que le parti
paysan croate acceptait la consti
tution et ta dynastie Karageorge
vitch. Les Croates semblent vouloir
maintenant cooprer avec le peu
pie serbe et on pense que le pro
ces de haute trahison rjntre Ste
fan Raditch sera abandonn.
Dn pernicieux bulletin de
vote rpandu en Rhna-
nie
Pa.us- Le Matin reproduit
le fac simile d'un bulletin de vote
allemand rpandu profusion en
Allemagne notamment en Khna
nie et portant l'inscription :M C'etd
l'aurore, volez pour le noir blanc
rouge, c'est cela qui tuera les Fran
<;ais". Le Matin ajoute: "La mort
des hranexis reste donc, malgr
toutes les ouvertuiea pacifiques la
proccupation dominante de' la
grande partie de l'opinion al'e
mande ".
graud no ,
iu,tms\ M. millions
d.iresd I b
tincinii redi dernier et
on evejt dj dimu pour 100 mil
lions de lus.
CONSTAxNTI.NOPl.E- Le eou
vernemenl turc Press aux Pui^
aoces ^t.angres une note les in
ormanlquirne peut consentir
rsidence des ambassadeurs a
Constantinople ; il totnande- en
consquence leur transfert An
gora, sige du gouvernement |urc
et se dclare pr^t (offrir des (m
placements convenables dans celte
ville.
COPENHACIJE-On commence
a s inquiter du rapport de la corn
mission amricaine des douane
qui dolare que le tarif actuel per
met aux beurres danois de pn
trer sur le march de .New York
un prix infrieur aux beurres aajj
ricains.
PLTNEV La 77rae course an
nuelle de canots Oxford Cirabrid
go s s| termine dune laon inat
tenlue l'quipe d'Oxford, aprs
avoir couvert environ deux milles,
dut aband toast le canot faisant
eau I quipa de Caobridge avait
pris la tte ds le dbut et se trou
vait prs de 120 yards devant
l quipe d'Oxford quand celle ci
abandonna la course.On a anuon
ce olticiellement la victoire de |'
quipe du Cambridge en 21 minules
50 secondes.
Les cours
30 Mars
NEW YORK- Sterling 4.7708
frais 18 A4
*
Lubin
Lubin
CtTiT Fm.
D US ONT GAGNE.
Paai quoi ?
Parte qu'ils ont eu 1a prcaution de se mas.er
avec la clbre fiau de Coloune LOBW.
w s**!


"?"S

eme
TE1NDELYS
donne un teint de lys
(f
:*w v^
V-
'

\
^
CCntcrl
!..
Im Crttr- 1mJ<','j Jour*. pa>fun\i*.
fraichrw Ci It jtannst. imbrllil. lfatt
Us rtdtt
Elle
tient la poudre
Assure une
carnation exquis*
U Orme TBrNOELYS, fine
oncufuir. neutre, *' 'fr.tpjti'r
d'offenstr en rien la peau, qu'all
doue*, aumiplil et Mancint mi lu
lubrifier l'exCH ou jamais la fur
luire Parfume aux extrait de
Heurv la Cremc TF/1NDELYS est
le type le plu parfait de la crme
de toilette f son emploi eit le
haie. 1rs taches de rousseu' ct'let
ir-itations dues i la poussire
ARYS
3, Rue de la Paix, 3
PAR.S
Ti'ule Parfumeries et i.rano- M.niru
taiWltl Eug.LE BOSSE &
mil
Serge Taillant onsignalaire
Le mouvement
\ du Port"Anvers
D'un rHppoit du Consul (n-
r I d'Haiti Bruxelles nous ex
Hayons ces passages qui dmon -
tiriil la ncessit qu'il y a pou
nous de trouver nos produit.-
dbouche dans le port d'A
qui, pat sa position ^ograph
est reli par vocs de aer
ter avec 1 Il !i nde, le nord
de la Fiance, l'A'lemi>gn
se, et ilevient dtpuis la
Guerre, ui des r lus grands
te uisltilution de 1 iuirop
l.e rtouven ci.t du je i
v i- s'est an m d'i ne fi
Dante, noD stu'tX(ntau
vue de ta | icspi it et d
tivitt'\ mai' #?u>si il sui
,.~t iraiili
.t' stulit
Notre ui-UYifiuie
Demain, notre Journal fte son
dit neuvime anniversaire. C'est
U'ie nouvelle occasion pour nousde
remercier ns aim'b'es lecteurs et
knos bien veillantes lectrices des nom
breuses marques d intrt qu'ils
ml jamais cess de nous tmoi
r.
fous continuerons h noi s mon
d:goes de l'estime et de la
liance publiques.
n n.outgg
le ^rr^fi'Cy
ivreiT'
- &**#?,o..n
tei
....... ..jiglais qui
\ l ,Ie S dernire tient la
pendtnt I scr*^, |eB (D|,^es
pien 1re ^iXpar 4 sut navires
" efcl Wtal dcM. 7 a tomes.
8u.rttr le ncryante d'Etal, en t- '
tir; Dt vi're bulir^attention sur
ce qui prcde, je ^eui tmre res-
sortir le grand iDtr que n 8
avons dvek pper davantage nos
reMftXis d a'iaires atec le poil
d'Anvers, qui ponr ses impoiU-
tuons, est le grenier de toute la-
Belgique, car c est l, Angers
que se trouvent les firmes pour
1 im o tation directe eles tals, ca-
cao, colon, denres pourlfsquel'es
1 alit cherche des d. bout lies. Bien
1 e la Belgique soit un grand coi>
ommateiir de lou'es vos derres,
les exportateurs Hatiens n'ont pas
an se crer des dbouchs suffi
sauts a Anvers. l.n edet, ceu* ci
.ont encore Tort peu imporiantf,
cil constances qui doivent parti-
eulirtinenl proccuper votre Gou-
vernement, en ce sens que si d'-
Miiin In Fiai ce qui ebl \tlre piiru
cipal rcheteur verait vous n an
quer, ou a vous taire des exig ces, vous seriez entier, mmt a la
merci du plus tort, fan p.u.uir
opposer un certain ronlre piils.
M. |ioiiiiiiii|u' Hvppoli'e
l'ar lutta de In ncminalion de
M. Lelio .loteih tomme ( li< 1 du
l'aquet prs le Tribunal d'Appel,
notre ami et collaborateur M. Do-
minique llyipolile ;i 1 If ;.| |i I
lui succder aj'fccole de I ri il
Ja ebaire de Dioit Cors iiulionne'.
Le thta est ex ce lent M. D.
Ilyppohte avant dj doun la
terme Ede son savoir dans les d
verses ructions qu'il a occupes.
tradition d'uniDj-
est rclame
'de la Gendarmerie do
'lieutenant .lesurum,
ournenaeiit.de fonJ,
hier devant le Juge
A propos le la IransU-
lion des resles de
Florvil Hypp >lite
Le plan des travaux d'amlio-
rat'on de-la Place l't on prviit
immi' n le sait la dmo ilion
du caveau o^'i reposaient les restes
de Ption et la petit mon n me m
abritant encore ceux de F oivil
llyppolile.
'\ cet e t f ', l Dpartement le
l'Intrieur ayant donnjKvis, la
famille du Prs.i n> 'ypp ile,
s'est heurt a uuo ii*iill>ien ta'e de celle ci et il va falloir s doute que l Adiniois'raujnj Cm
mina!e intervienne.
Ku,grd au r'e impartant qu'a
joui d ins U p >liiique haitienue
le (nral llyp; h liter que des amis prennent eux-
r. A MU1 initiative de la trans'a on
de ses r.stes au Cim.tire tixt -
rieur.
e&am
le Mes F.L.'J.an
in.
re en extraili
Nous lche
;ases de cet
n de reusei
1
t'.'e
tion qui
rons de
intiessanl precs
gner nos lecteurs.
ir Marcel,., _.
C'est avec un iel plaisir que
la nouvelle de la'nomination de
notre ami Marcel r'rzeau comme
Ch t de l'Etat VIajor du Prsident
de la Knublique a H accueillie.
Compliments.
rizea
Le Aasistrat Conrnu u[
du ip -Hatien daa.rw
slennai.-e <
V la siite des derniers inci-*!
deits survenus dans l'Vdm'nisrt |
tira C' obligeant le Gouvernement I nom
nier une C imm>*sion aux li -s d'eu
q ifier sur les faitl inc iftl'iea, le
Magistrat Communal, M l-'le niu
Etienne, s envoya au Dpire
ment de l'Intrieur sa dmisii >n
DANS IN
louveau inuteraeul
!i sou'age les rhumes en ocr bu t
et le crut p (D 15 n ili les
C'est appliqu extrieurement
Les pharmaciensd'ici rapportent
le gland lltiel dans, le tiai.imeul
externe connu sous le nom de Va-
poiub de Vick, sp".ialtnjeiit par-
mi Us mf'res byant des enfants.
Ce fameux ri ade vent seule-
11 eut 0 tie introduit ici des Etats
I nis, o il a 1 blenu une vente re
marqu ble plus de91 m> Mon-
de t- s y ont ita veedui di 1 s les
cii tj de nier s annes. V < k et
une comliua'son :ous foned'oi
gueot de csmpli e, Je r enlhol,
deueav|lu-, Je il;\m, de trbeu
thine, etc. C*el absoib; comme
un catap arme ou un impllre et
ii hal en vareur.
COMMENT C'EST EMPLOY
l'ourles rhumes, maixde gorge
bionchite,trotte/ seulement Vicks
lur la gorge et la poiliine et coj
vie/ avec une flanelle iliaude, lais
gant les menls et les couveitu
ni lAches autour du c >i, de faon
i|tie les vapeu.'i mdicinales in
ges puissent tre librement iiilm
les.
Pour Is g os 1 huons de poiliine
eu pneumonie gruve, avant d'em
ployer V.cks.des su vielles chaudes
devraient d abord ,tre appiiqt es
sur la gojiejet a poitrine jour
lOvnr les pores de la peau.
Pour l'asthme, le catanhe et
le rhume d* ceiveau, fondt/ un
leud-- Vie ks dans une cuiller et
inhali/. en les vapeurs, introdu>KZ
en aussi dans les narines et aspi
r /. lorguni' nt.
Le croup est gnralem nt se u
lag en 15 minutes fiottez V'cl s
sur la gmge it la poitrine jusqu a
ce que la lespiralion simliore,
couvre/ alors avec une flaneile
chaude. Uni ippdcetlon au mo
ment de la mise au lit prviendra
gnralement une attaque ten-
dant la nuit. Vicks est galement
bon pour les it-fiamations de la
peau. L'est appliqu comme un
onguent pour les biQ ures. conta
sions, loulures, aupuies.geiures
des mains t des livres ainsi que
les dmangeaisons del peau.
C'EA EMlKl.Lfc.Yr
nnlto I
|S Agences- R&prsentatu
PORT AZJiPRlJVGE
Agent gnraux de :
Heciter Jones Jewell MillU,,
NBW-YOHK
Marines llutjarjau 0 0 Boule Rougt'i
^Tlie^floiiie Insurance Company
nbw-yoii:
Assurance contre l'incenU
Fi.imoiitl latch Co
Allumettes t Suie llouie'i
0. S. Uubhii ixpoil Conpanyj
Souliers Red.___
Citas F. Hatllaiie It $oa
Poisson* sals en tous panres
(yftntilactufet Ih 1ns ce Qy
\aoranci1 surla vie,
. i ili on hres Ax
Vins & t hampgne Uord^aug
**0. iieymir
COPEMHIfiUP
Beurre inois, frooiage eteonser^a ail
W. S. lalliews U" Son
Tabacs (aunes et noirs. ,
in Ralionale
Sans Rival
Cigarettes Chant
Klivois de
Ololson, Lucas & C,
Vente en gros $ en dlai
Allumettts maitiue toile
Ampoules lectriques
Assiettes en faence
en po celuiue
Bicv dettes homme et & femme,
marque "V cloria"
Bals en fdieme
Brossas de toutes soi les
Btignoiri
Bidets
Bire en barils et en caisses
\'< iliilir- i-(l..tt >i-< s
Bas et chausselles sup. et inf.
Ctsseroles maille*
Cuillrt s, fourchettes en fer
Couteaux sup. et iuf.
Cadenas
Cabarets nickel
Couvre plais
t.ouvirtures^
FcheUei eu bois
Filtres |"
Godets en faience el en mail
Gl.icmes"
Lampes pour bicycletKs
Lhui es lectrique!
Manchet', jri m inchecome
Maot bettes manche bois
Ouvre boites "Siger
Piquois
l'a, ii r emballage
Parfum de toutes sortes spciale
m-:ct:
Eau de I ,iv min
Eau de Cologne Johann
Maria Farina"
Pot die Va aitme
Sou'iers div.\ hommes femme
bouliers de Teoi is
Services ;, caf eu laience et en
porcelaine en 'i -v fi parties
Serv ci de toilette en nices
Tasses cal j
Th.icres
Verres de toutes soi tes et de toutes
grandeu
Veires en cristal
Vin du Hniu, etc, etc.
Oleflnon Lucas f Co
POUR LES ENFANTS
'.Djie Bvaul de jeunes eu
ynt trouver Viens idal ;
ppliqu extrieurement, il
..re emp'ov issi souvent
_. on le de si e et en tout, scurit
sur 'e plus j- une^ membre de la
famille.( eci empche l'emploi d^s
doses internes composes de mde
cines furies et des*gr>sblts qui
peuvent dranger la digestion des
enfants.
Vie ks est galement bon. bi'n
entendu, p ur l< s adulteR,i| est en
vente toutes Us pharmacitsj
Po.t au Prince. ^
Kyan & (.
tort'au-Prince
Agents pour Iht*
At km* Mackenzie
Nous avons reu avec p ni ir ,
en no- bureaux la visiit- de Mr
Auguste Macken/ie, le sympalh
que corn eigaut tabli sur la p a
ce des Cnyes
Nous lui renouvelons nos com
I liments de bienvenue.
%shbmmwmmMil
Dcs
Il nous est lait part de la mort
survenue I it.uron de
Dupuy hi-j.iiilu.s
Le d finit qui tait une nolabili
t de cet e ville y laisse de pro
fonds regrets.
Coadolences aux parents prou
vs.
A J min ist rat ien Gnrale
d s Po tes
Avis de dpart
Les depe h.- |..... New Yoik
et l'fcurop ( via New Yoik di ect )
par le s/s W C Goigas seront
fermes mercredi ter Avril pro
ebaio.
Port au Prince, le KO Mars 192-i
M- Flix Chrie
Chevauei de la Lgion d Honneur
La Lgation de France nous in
forme que M. Flix Chriez, le
svmpallique p sident de la Soci
t lrane;aise de Bienfaisance, don1
on connat le dvouement en ft>
vtur des u'uvris franaises, vient
de recevoir du Couvernemeut Fran
cals la Croix de Chevalier, de la L*
gurn d Honneur.
Toute la Colonie Franc lise- est
fire de la distinclin si mrite
quivieul d'tre accorde au dvou
prsident de la Sbci't franahe
de Bienfaisance.
Varti
Mardi
Le Comte Rootel
3e episei
Entre : 60.|
MERCI
La Fi
Entre g5
D
, K11 nous lit fait
venu tuer sou "Po
de, Lopj#.l Dimu.
Les fcuraille:
aprs midi.
'.ou Li \a<;e aux
ves.
THE TEXAS COUP.
Texaco
Gazoline Krosine
'
La Texas, Comp;
install ses Ban
auiV 1831 de la Ri
Quai,lagedelallaJ
Baker. Tousnosijclii
voudiooLdonc /4bii
l'aveuir^se prseol
cetle nouvelle adi

MUT1LATED
A. de iitalhtis t C, Agents
v *.


LtMAMX
ilouilfiau Steamship
Companyqlnc,
merican Antilles Line
Operated For
lait d Staies Shipping Board Bu
thmoim sUamship t.ompiny lue
Munagtnj Operaters
*17 liaitery. Place NewmYorl.
steamer Hati venant de Jacmel et de Petit-Goi
"est attendu Forl-au-prince le jeudi 2 Avril
icliaiu. D repartira le mme jour pour Hef-Toik
ports du bord prenant Iret it ^paseajjerg.
Jort^au-'^riace ttv 3t ]iMari i$85 |
ebara & Co, Ayenb.
H. el i..Acra
: tGraniJtiue
A ct de Laves de Bordeaux
foulez \ous vous habiller avec lgance, et bon
ch*.
^Adressez 'ous la Maison .Y A A. AliRA
M la Jevueesi de vendre petit beueiice pour
i beau coi p
bon pei jonnel, la maison compte un matre
r italien soi u d'un tablissement de premier
d'Italie
Mien mesure de fournir des complets tout faits
mesure, en cheviote, diagonale, palm beacb
lblanc ci couleur, coupons de Casimir pour oar.
Etoffes pour gilets.
"Bonneterie
Mm. .es ut- joui et de nuil, au jout de! clients
j et manchettes demint.* crations. Ca.' ^ns
Pyj imss.
Ile m linon o h tu une tnzovm i m
meilleui* accueil est reserve a tous ceux qui d-
fut par une visite tre dfis sur la valeur des
aux fournis.
lut costume command et qui ne rpond pas au
|ts> du client est repris,
parle franais, anglais, espagnol et italien
Construit p ur las
mwm Boitss
Le pneu Cord
Good Year pour
Camlon9^est^ le
meilleur pneumn
ic fabriqu pow
le transport sur
tes mauvaises
routes.
Le paroi Rsiste
des, milliers de
milles, surlejsol
te plus cahoteux
el sa fabrication
spciale diminu
le chauffage in
lntw ;lefam u
Uesbtln aiiweathe

tretd awe m.e traction iure,en rerdant tout drapage
impossible.
fabriqu pou rsister la plus svre condition d.
servie, il partonH d excttsstvem m b s.
ti.br que a*>ns toute* Us #fm n*>ons cour a e\
CORD TITRES
T!m Wesf Imli Tradkig Coiup
PorUnu-Prinee, Gonaves
^ap-laitien.
pj". R- TB3*I
Dent. ,|.
Des facults de Mo. tr.il
da \e\v Yoik et <1
la Havu.
Travaux eo o el en | or
celainc.
Extraction* indoii res par
l*aiiafttti pratiques spcialenien
le jeu li.
SIMJ- ____ -' "-A
4 vendre
Occasion exceptionnelle
1 superbe lit acajou.
neuf, style i ouis XV.prix
avantageux
S'adresser au '1/ i //.Y"
Avis
D' Francis
Lm ciieoU Si ni, ; d -lent
me voir me trouvai une | u
le pass, au N>> 80] Vvei IC I.
Peu-de-Cli'
loSANG
fortifie le*KF RFS
J*
DONNE
FORCE
NEROIE
ut par
rimes; AMCMiauf
1 IT l
Uii, 6TABUSJ
H, '. m- <* l .
T-TT-----------
u F. Lavciansf & Cie
tiennent 'arriver*par le Franais
I mrtcls suivants j ;
PIiUm Kxtra Fines, DenteUes de soie, Dentelles OrletfiArgent
es, Ulottee, Chapeaux Garnis, Plumes, Pleurs, Faille#te Soie el
[article, pour Modes.^SparJerie.- Des Motifs Haute Kaoiaisie es
pour Robe et chapeaux, des Sacs Perls de toute beaut, de
i UanciDjM, Chapeaux Jean Bart pour. Enfanls, Brosses tte.
r*S C0l*w tous 8enres des Brosses dents, des Ptes Deuti
7, ic, u.
^ffis"^8 : fa***' Cravales> B"to". Chemises
upiiewi.etcToW8 artlcle* P3ur mercerie et Lingerie.-Cou
Neafan S K* G** Bouchons pour pharmacie.
R ZtV :L^ueur8' Co?Dac V.ns, Champagne aulhep
lc2u*:lut?000et ^0P*M Jouets divers
ERS.1TenPrharn!afie el ^Pfcialits Pharmaceutiques.- B,cs :
KtSon, CaoutdloucI V"'* et S.rop Deschiens, Vin Nourry,
2!% Uu,niU? L*>r-aque,Pepl0 Fer etc.etc Sel d'Epson?
NU esS., 'nDSc'Q Gro?' S8Vons eptiques toutes qualits.
Ei a I0!" v!;pS'i!,Ut,!rs el ^^"^ ColomUi naturel,,
uu L E J* I*lM* Th des Alpes, Excellent dpurati.
NX ii.ud T,D?b!:e8'. .PaP]er9 ,imbr9' T'br iblto.
J* igwettes laml, Articles de Mode en gros. Prix spciaux.
fMg-nous voir, nos prix sont aranUgeux,
iadame Emile BRUN
des Miracles en lace de l'Imprimerie Nationale
Sm6 P,ace d'autre8 Gicles nous avons rduit consid-
jmi les pr x de beaucoup de marchandises et surto.t les
.e soi^.
Sjl,lljn8da recevoir de trs jolis cede^ux pour m riage
bu 2 i k'a>8 de. ''' ,)rdes, nappes, servi* tfs. etc. service a
mS. i ,dentP,lts do I nwio, de Valenciennes t
lut un ,,v? nt di G,nnlil|y rlc'es (,e mon.M etr,
uuuion Pr'X aUt l0ute concurreQ,!e- Articles de 1re
Voulez-vpu* que vos vieux livres
soient remis .neuf, adresse/ vom
Etienne r.amille. *
lihul!
C est un secret,'garde/, le.
""p*fl-wp*
contre
la
CONSTIPATION
prenpz les
COMPRIMS
SUISSES
de DELORT, Pharmacien,
UO, Uut Suint-Antoin
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
*"RT-ATT-XRXSa'0,H
Alex.PETRUS; Pharmacie ALBERTU4I
Pharmacie du D- Justin VIARD
* for,r. Jea bnnnaa Pharmaofn
La Guioaude
A partir du li Avril
la (luinaudcc sera trans-
lre raiMjle des rue
des Miracles et du Peuplt
' afalTaaM ^B*a*Vaaa**l aWBaasaSsMaaaT Wf^^~~^m^g^+ M M^S9^
\A%% iMrlfPf!tSS/0/n
I Soulaueinani immidiatet guarlaou awlav
Globules Rbaud
I Kau liait mervei 11 r u, surpran anti m nie I
| Ttmnarm*ciMitlnr}i$ > rminatr *or c, I
K. DALICHOUX, 27, Hue Vu r^flao
BoU-Colombea iStiat^ '
A far. a.Pnac. i H,um., BUCH

1.8
L 1-
Mai

lal mfcnacf
En vente dans toutes les bonnes
Epiceries de la Rpublique.
NESTLE 5
NUTMILK
nui 111 LI\ yj^7
MHOCO L(\TE i
^^ |THE SUMM1T 0f)
0fc PERFECTION Ik
Tous trouverez toujours du'Lait Con.lenst' Mesll,Jt.t2'va|ioiVi et Tarn
lacte, en dpt ehez l'^ijent, qui se tient aussi entireminl a rof
ordres, pour remettre vos commandes directes.
L PiwtoaDii-
Agentfgnral pour U ail f.
*
^

1SITFZ
1 *


I



V
La maison H.S1LVER& Grand Htel de France La maison C L Ve
Position exceptionnelle, au rentre des allaires,
Ceui (jui n'ou pas encore vu les jolis article? i ^ proximit de toutes les Banques, de la douane et
finesse que vient de recevoir La Maison Silvei* je toutes les ;
doivent, dans leur intrt, s'empresser de passer Eenseiqnements et laci
cette maison, car i.ul part ils ne peuvent trouve mobile dans toutes les
d'aussi beaux articles 8 des | ril si raisonnables: i'Hati et de la rpubln
Hos articles sont vraiment de toute beaut et de
traicbeur et nos prix dlient toute ccncurrence.
Crpe de Chine couleurs assorties
extra suprieur
" marocain a carreaux
Soirie a carreaux pour robes et chaise
Tiicotino. de soie barres
Hatine voile carreauxj
Yoilesnissc brod
Crpon franais barres et j^carreaux
Diagonal noir sup.
\>i!ur augiais nouveaut
rge bleu anglais suprieur
l'oulmboarh anglais de toutes beaut*
Alpaga noir suprieur
Satin Chine pour tailleurs]
Kaki b'a.ic suprieur
Kaki jaune anglais suprieur
lluck union blanc anglais "nouvea ita"
Drill union blanc anglais
Tussor Japonais pour chemise A hommes et.rob.s
Reps de oie A barres couleur pour chemises lio n-
mes et robos nouveauts.
I)apiiste fine pour chemises
Percale fine pour lingerie
Calicot perai pour 4
Zphyr anglais pour chemises ~ extra sup
Organdi suisse uni et couleur
lias a jours demi soie
< '.hausse tos cossaises pour enfants
French l-'risky, dernire nouveaut
Poplin fleurs |pour robes
I tiatOf blanc
l.imhrie blanc
Voiles oou'.eur barres
Snirt.mg r> ne suprieur
Bas dentelles
fias soi brod-'e
bas fil Ihod
Lotious iverV*
'Ju'le p&ur premire Communion
CtfUvei turc> blanch9 et couleur suprieur
Bandes brodes Madera pour -liemisas et]jupes
Voile b fir.it barres el moucho
Ratine blanche
( aoa dine blanche barres et uni
Crpon blanc e"">- uleur jours
Voiie bianc et coul jr
Yflences de bateaux.
dites pour voyager en auto-
parties de la Rpublique
pie dominicaine,
hambres confortables et surtout trs propres.- <
tilateurs dans ira chambres la demande des Fen-
sionaires. Cuisine franaise trs soigne et des
plus varies.
Ihn.andex v*V-r f> m untin*
de rHtel ;
Vins des meilleurs crus de Bordeaux, par barri
ques, damejamtes, gallons et par bouteilles. Parai
les ins I choix, pour les qualits et pour l'Age
JVliN S L'ITA U B A D'ES HA G NE.
VIN DE UOUHGOG* K (blancs et rouges j et le r mio nu.*
\ [ iim.ml mou* m x, rp't ^miie;iin )
Le plus grand assortiment de Liqueurs, Coynac
gins, wiskies, etc.
Misintlie Pernod, Amer IMcon, Ver moutlie;
COKbttVES franaises et amricaines frache-
ment arrives.
ClU*BESil6 Cuba, Aurora el IfaV nnern
Cl ARcTTES de toutes les fabriques d lloti
et dtail.
Ha ai LMERIK et Cartes postais.
Prix tr* modr*.
P. P. Palrizi
Marchand Tailleur
Ko 1823 Rue du la(jasin de llEtat
Se recommande au public et sa nombri
eutle pour I lgance de sa coupe et la
excutt .11 tnwe uaus les ouvr-g* confis la
La maison reste ouvert' ju^qu ri 8heures (H
Ptix modre.
>i
La seule* peint u rr ne cl pcjpnt pas de coule "
B
ft_
S"

Sa-tita

as
2
s
3'
rieur
feJi
imhr ferai
1 hemisettoa a le.nan.
rabaab nalr a-ig'ni
Imitt on tojle e<
Serviettes de
dama^T
Nappe, couleurs
Petites serviettes blanches damasse;
Organii bUne & couleur barres-& carreaux.
-* Umagocou'cui' anglais sup. pour jupes
Madras barrs de soie pour chemises homnss
patinette Foulard pour robes
I eignes franais & ami icains
Molleton* b ancs & couleurs sup
Poplin de-soie uni b.'ano A crme extra
Chapeau de paille Une d -liai"
f.nsliulr an Jais sur.
Crpon krjd franc.ls
S.?v?enttesa!!eatn|;,MeUS *""** nouveauU
serviettes de toilette c ul. anglais
nP9,- ^ SUp* Portables
ua n88 anglais pour matelas do ibl- largeur Me etc
Aimables clients, vous qui voulez pirter, peu de
Irais les plus beaux tissus qu'il soit possiole ne
Cr,0'j,v,'r s"r celle place, n^ mannu z vas, avant
4 1er ailleurs, de passer chai nou o.i le meiHeu.
cceuil ou* est rseiv.
Prpare spcialement pour le climat d'Ha!
Tlie Charles fl. B Paint O
Geo. Jeaosire &CV
\qents
*w^

Rhum Nectar
Cli. N. Greljens
lfiO^llue du Mfflasii de 1 Etal
117 Rue Bar ne Foi.
820, Rae Cour e
L'Organisation De La Firestone
Est Sains, Solide Et Universelle
i^N tablissement industriel est comme
un arbre: il prospre, non seulement
par la puisoance de ses racines, mais aussi
rar la vitalit Ue Hea branches.
La Maison Firestone dispose de toutes cet
fonrces de puissance. Per.nement enra
cines dans la grande maison-mresaa
branches s'tendent au loin, verdoyante
et vivaces.
t>ans le monde entier les Pneus Firestone
ont exerc une heureuse influence sot la
transports et partout o les gens rovlent
cur des bandages de caoutchouc, ils ont
appns avoir confiance dans la marque
Firestone. Vous aussi devriee exiger que
votre voiture soit munie de pneus de cette
marque: elle vous garantit le confort, la
scurit et
Le Maximum de Kilomtre* par Franc
L. Preetzman Aggerholm
Port-au-Prince *
PNEUS
finstom
Andr IS1D0R]
1515, Rue du Peuple f 5I$j
Matre lailleur
Prs du Bazar Mtropolitain
coupe moderne
Spcialits
Complets de soirs et de Crman>|[
Prix dfiant toute concurrence-
Pour ^Ire bien habil' et bien vu dans les cercles nom
sez vous au icuue lailleur moderne Andr KIDOREi d
I5J5, Rue du Peup'e 1515.
Tout prs du Bazar Mtropolitain.
il
Pharmacie Sjoui
Uonn? avis sa clientle et aux mdecins et au
t-ainorm son Laboraiotre d'Uioge en un l
oloflie apo'i-i ve s la nire t non
/ r Rtr t et ^joutn
rtlaor oireesi oivert t>uale jours de7 hos do]
. r d i ir pour tou e ii>a ">,herchpsei analyse- -
s nnonci ontri w? pour le
a8'f 'n '' onitiinte Ure
Se ent reues que le trfti di de chaque semi ins.
t ^r ia Pharcira* pour les reoselgieme
.- < un ces et S uegas trique
v acr'nn de Wassermann
npcii v.\ .men du Ullg et du p r
^^ojen d -nati^res fcala
^Ixam n *e crael
/Albuooino
Coaa'imte Ul
Aux graads uiagai
De bournitures Gnral**
la Cordonnerie.
JOANNY C0RDASC0
No II Rue des Front Forts,(Thoma MadU
Port-au Prince, Hati
lien de plus chic pour les trennes qn'
chine k coudre 'f est".
Souple***
Elgance
Fini
trs hon march.4 1res bon march.ltrs bc
TleS 1 Ole*
12.000 teuilles de Tle* Ai
Ceci n'est^pas
Car^de la Rolame je ne sais pas en fl
^Cependant si vous passez du ct du
l'Administration postale, A la Grand'Kue,
iRentrcz la Gordonnfl
Eruest Camill
A la Uonscieni
Vous verrez |ur les chausaui a que
00 amande ou non sont faites aveu \}ot
solidit, parce que les ouvriers qui les cor1
et les matriaux qui y sont employ '
justifient le titre de lu maison.
i 10 Hue des csars
'ta.

MUTILTO"'] TelPh3"> : '
-
-


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM