<%BANNER%>







PAGE 1

ci M*im < %  § #• %  *i M ra en mesure de Rapprovisionner en bl des prix infrieurs .ceux de n importe quel pays. PtRIS— Le clbre chanteur Melehissedie est mort. La sant du Pat Je rcriminations inopp'-rtuota, maie avoni confiance! Lss travers hiitiens e rvlent larchal Prench dans £g*ffl tlX tfLONDRESU sant du mare JWJJJ „, ltn D i e ceux ,'hal French inspire de vivee in JJ %  £ • ££ 0 d(l rsultat quitudes sonlentourage. 4 Mare NEW YORK— Steiliog 4.74^ Francs 1909 l'A RIS— Dollar 19.13b Sterling al .54 fooi+BaU |rqe Vaillant ^Consi| n :il:nr Nouvelles Etrangres Proahain match ; On nous informa que les lignes u'avants et de demis de l'quipe hatier.ne ont t remanies Cardozo (demi aile gau che) strait remplace par Andr Pierre.et toute la ligne d avant?, comportant au centra EHa, \ illard et aux ailes des quipiers autres que ceux de dimanche aurait t rtfondee. La ligne d'avani suivante comporte, parait il, le lments pouvant nous pargner une '2* dfaite: txtrrae-Aile droite Appllon inter aile droite Painaoo (-entre -2 Fernadotle a approuv la politique on inter-aile gauche l'eeb sujet de Singe i^ x tr^meaile gauche Villard ouGaidozo Par Gable En Russie Plusieurs hauts lonctiounaires sovitiques ont lues dans un accident d'aviation MOSCOU— Un avion, allant de TYIIis Soiikhoum, a pris fou en l'air twi de rifflis. Mi Ni-akinoff, membre du co mit central excutif le-* Sovitts, Mr NocilewsLi, prsiJenl de la commission de Trantoau :asie, Mr Atiirl) |K>IT| \.mmiuriau l'fit entretenu ver le* sp.ialirtc i du lUiuisllr le ahV.H" tl*t £ %  i % et du miui.ire des tiuaucessur lu tinjastiuii des dettes et *ur le pru bleuie de scurit I ambassadeur verra Af. Clmente! avant de rega gner BOB juste et il est possible m il suit ob ig 4* remettre son tlpurt a u.eierdi. A Londres comme Paris ce que 1*00 CbercQS au sujet de la se eeril c'est de prparer le terraiu pur des dcisions prliminaire* en lie diplomates ot spcia'istes a'in d'viter si j. .si blr une nouvelle coiilreuce avant que tout n'ait t prpar dans ce but. Il a t entendu que la prem-re chose faite est d'obtenir de l'Allemagne des prcisions quant Ma proposi lion d'un pat le de scurit. Enroie la question de lossoul PAKIS— Dans les milieux offl ciels on ignore absolument s'il y a rellement une importante conce.i tration de troupes turque dans la rgion de Mossoul ainsi que certai ses d'pobes de Genve l'ont an nonce.U Irontiie de cette rgion qui comprend un district ptrolif re de grande tendue est acluell ment conteste entre lu Turquie et la Grande Bretagne. Cette .1er oire puissance dtenait le man dat pour le royaume de l'Irak. Une commission de la Sccit des Nations est actuellement sur les lieux et doit prsenter un rapport la prochaine session du conseil de la S D N. Rouvelle vie'oire politique du leader ijyplien Z'M|IIIII Paclia LE CAIRE-A la suite de l'lec Uon de Zagloul Pacha a la prsi dence de la chambre des dputs-, le ministre a oflert sa dmisfiou qui a t refuse pur le roi.Fouad /i*arx Pacha, prsident du ton eil, a alors dissous le parle ment. Cet vnement est consid r comme une victoire pour Z gloul qui a toujours dclar que les rsultats des dernires lec lions ne permettaient pis a ses ad versaires de rester au pouvoir. D'aprs un dcrel les nouvelles lections auront lieu le .''I Mai et l'ouverture du nouveau parlement est lix le 1er Juin. Mercredi. r \T munti — vernemenlale au sujet de Singe pour et a rejet l'imeiidfmeul ue Macdonald tendant rduire les —.. crdits de la marine en signe de MT m protestation coolie la construction \i 1/ f]|| I il I 11 C de la base navale de Singapour. %  j f dlVyiV^sJ GENEVE— (l.i a .nnon' dans les milieux de la S. I). .N. que dis agi nis u iemands et aulri I iens ont en pourparlers pour louer une pmpriei sur les b^ids du Ue qui serait le biege de i ma bassade commune d'Allemagne et d'Autriche auprs de la s. u. >. les ambassades d'ulriclie et de I AJlemajjiie prs autour d 11 visite en Palestine des grands pet* lODuauai britanniques JKHl sLLM— Mercreui et j*u d. prochain seront marqus p*i des vnements importante en Pa lettine Lord Balfour doit arriver mercredi el Us arabes sur l'ord e du chef arabe en Palestine, salue ront leur dbarquement par une grve gnrale ; par contre la corn munnut juive ftera son arrive liln le programme prvu. Due cont/'ience eunqu'enne est nie"vue LONDHES— I ue nouvelle ion frence donl le but srail la re construction politique de l Europe, fait l'objet des ngociations enlra les ministres des alfaires trange res do France el de Granie llrela gne. fote de CODlifflOi du l*arlemeul britannique au CotiNerni'nienl conservateur LONDRES— Le gouvern.meut a obtenu un nouveau vote de con flince du pirlem-nt pir MO voix oojtra I 2!l La Cli imbre des Com de la S-D.N. seront loqi'es en cominun^^ l'.KiU IN Le rapport anuuei ue lt Iteichsbauk pour 1014 indique 307 millions de marks de buli ces bruts et 122 millions de marks de bnfices nets. Lin dividende de 10 o/o est propos. Le gouver numeni fdral doit recevoir *5 millions et compte liquider las rentes marks en circulation. La Keichab>nk p stle maintenant ','< :HO comptes individuels. PAKIS La commis.-ion du se nat a termin hier I examen de la loi 1 des 11 os^ces. De nomhreui arlic ea adO|>t s pi.' la chambre ,ie dputs onl t rejet* ou dis joiuts. \u sujet 'I %  l'entretien ai Md. Il .nmi et Fleuriau, le • M din • et i.ne que si l^s intorni liions -le la preste uu^laiie refltent le point ,1.vue lu v ; ui-uieul but un i qie (oui i poif d accord sembla vain .ii.,Fiui. ili Itbert aeaftarajsn j.iii'J'tiji Booffeabresa la • %  i.iri.^-i.i %  • .' .', du cinquanteriH re d* la im.il d Edgard i.iuinel. M. Paul Hoiiiour u dclar au pi lit Parisien i|ue l contr e par i .eut reste ncessaire dans la zone rhnane dmilitarise. Noufelles Diverses PVMS— Le printemps s'est au BOOO pr un tioid inacioutum. L neige est tombe ces deux der nieis jours dans la plus grande paitie de la France et la journe IstSl U!Maiuir t ,(l6 yg^L avec Jazz nand ^""Ktre: 1.50 eM2,Ul) gourdes. ^C 5 ] Dlmanohe Le Sccreiu'AiidRuca le, 2e at 3a pisodes ^ Il ^.Entra 2 el 3 gde dull'hinternilionade M rua .1er ii. r, au contraire. Nrjusnouiesprrjiion, asmenl l au suj t du rani m a h 1^ ataavfca. u'esprit d • c >h -si -a et l set M o.niva aaqjel o m* amae ra el* owspnUmen dans notre arl.ci.let de saneli dernier, n ont u int t leurs qualits looiiaaatei au ao rs de la lutte, c'est incon EestabM Ma..,deceqiMs n e.enl piHdTu. toute lt raaaara e ar lpt1 .. e d'ath te*. il n>-l permis 4 sonne d'en inr r q-i, ce rsatit, ils eis ent IrlolD -tu de leurs adversaires si vi ib'e nent taill pour .tailler en p {Mi •• toute quipe qui ne run rBit pas les fiutlits qii ont distiog'i no< vaidants lulieun dla dernire reacaolre Paaear auliemcnt est faire preuve t-ut au moins, d'une Insicne mautaise loi Juie requte Les hobitints des mauoas situes presque l'angle des rue Dr Aubry et Juitiu Lheiisson, faade Est, noas prient d attirer 1 attention de la Poiice sur le fait suivant qui peut avoir des suites gra ves: chaque soir, de 7 11 heures les maisons sus dsignes sont au tant de cible pour des brigands qui les assaillent a coup de pierres. Celte requte mrite bien, peu sons oous, ut retenir I atteulion des gardiens de l'orure pour faire cesser un tat de chose vraiment prjudiciable aux plaignants. Prcisions ncessaires Lundi dernier, Me Llio Joseph, Professeur de droit Constitution nel a i bcole INsliouaie de Droit, parlant des Constitutions d'Hati, et mettant sou opinion sur Celle da 1918 qui nous rgit, a dit ceci : s D'aprs notre Jonstitulion ac luel e les dputs n ont pas le droit d interpellation. Si les Ch m bres venaient tre reconstitues, les membres du Corps Lgislaiil ne ressembleraient pas ceux d'au trefois, qui taient libres d'interpelUr, de questionner les Ministres etc. etc. C'est pourquoi, ajoula-t-il, je ne vois pa-s eval a frisai' f la ni i i | n T non aeasil de remplacer le Couseil d'hier a certainement t plus froi d'Etat par un autre Corps Lgislade que beiucoiip de journes de til l'hiver. PAUM— D'aprs '• l'Escelsior , ut) expert du maich aux grains aurait dclar que le prix du pain qui atteint une hauteur ineonnue jusqu' ce jour en France, est sur U point de descendre f.t descendra Prsent ment toutes lesifcriml natta"! p%rataool hoaportaeae pour le moins, p itiq ie le mal e t dj^ fait Il s'ag't pour le publie de I ife crdit de b>n sens de bon jug* meet a c-ux qui so .t dsigeea pour former o/tre rqijH et I celle-ci d I ir^ galeioeol crei.l d'orgueil nation il, car. ce ml les couleurs li itie i.i?s qu'elle toit .le fendre avec autant de ne ble ambi lion que les jiinaicains 11 len ieut les leurs. iNeus avon^ tbattos an %  aten de dimanche, il I IUI qie nous en prenions notre puti *• T'e nous env agions avec confiance et f*r met toutes les BeesibPita de vaincre nos adver*a res dans I ave nir. El c'esl en quoi doit cousis 1er tout notie objectif. Rception de I Equipe Ji maloaiiie mn fiila <;• m tin il y a u la Villa dd S. Sic M Borno Pestai*Ville iiu cli rnnn'f rcpum en l'honneur Jus juipiurs de l'i'e voisine K la feroie Centrale de.Damien Voici le programme l'occasipn d"e la pose de la premire Pierre C'est de cette opinion base sur le bob sens politique tt sur la logique parlementaire, elle mme, que notre confrre Le Nouvelliste < s'est empar tour essayer d>ntamer vie Llio Joseph dont la ,, ,, -, ,,-, r %  ,, ,,, rare comptence et l'excellente Nile.'.ct expeit aurait ajout qu'en mthoie d'enseignement sont apconsquence il y avait lieu de re prcies de tou, notamment dee courir aux mrsi res spciales to tudiants de PEoole .Nationale de tees par la chambre et soumises k droit. l'apprciation M snat. Si le franc L'entreprise du "Nouvelliste remonte peu peu, la France se est doue absolument injuste. de l Ecole Centrale dAgncult le qui aura lieu aujouid'luil a 4 heurf* A? l'ap's muli : I Musique C Orchestre du PaU ) 2. iMeeuurs de VI le Dr Geo. Freemae, Wreeterr du Service T'thniq'e de l'Agrcul lire. I. Bndiction de h lie p'er;e par S 0, • p l' AnhevA pie de de Port-su l'itnce. 4. Pose di la 1re f^erre pirS. E'xnlleiice le Prsideut dll.it'. ( Il Mime National ). .'i. Dis-ours du Secrtaire d'Etui de 1 griculture. o. iscouis de S Exe le Prsi de la Upub ique. 7. Musique. %  a—* %  —MSSSM Aesse de bout da Tan Mme Vve Adih 11 a. vie y et ses entants Invitent le> parents, allis et amis •! une Messe de bout de l'an qui ser* ebeuio te 16 Mars coiranllih 1/2 laCa'hdrale la irmoire de leur regrett Adib llawlcy dcd le 19 Mars de I an n-dernire. de traiter tontes de rhumes liOngieitqii est f iitrisi J cVIeir il citn Les rhumes sont sim^.tj des enfla nmations ou dcii t )its d'S me nbranes af ou enco a l'enroue-nml net le la respiration — p-.rat ir s*t poumons \\\i tre tr it*s de \\ tnairiMaj %  ont les enflammalioPi' telle* qie brlures ou 3 ni sont Ir ides par \\ ir-cte s.r les U-sase |i LUS le cis de Pent'iami v ies rwpiral dres, lepeut elle m' rol.nl jais seule nat ;ar des va >eurs. i/an ienn m'tlnli \t\ la vaoeur tait ir*e dif et incoromvle, iniis un cien d une petite vdle de] lioe du Nord, aux Et. rseotd le problme en ni on.U't qui ait Imi 1 i titU'ioi. | a trouv un pr riTib-ne'' les raeille. .in m n le pour rhut pbre, le menthol, l'eed thym et la trbenlhtl d'autres huii's volati'e i faon que lorsque ce frott sur ta grge la chale..r du corp* Il gidienls volatile • vapeurs, lesquelles ch q ie r-sp ration des poumons travefsj gorge, l'bant le phV Isa^ant tacong's'ioaj D'utre part la pf absorbe A tr VTS IS h stimu ant comme ratap asme ou un H g aut aio^l ls te IriaauiM -te ta t-'r le pipsrdi >n Cfl „nm d VapoHub *' leint une vente comil Elati L'ois — o pies lions de pots y ont les cinq dernires aul ment lea pharmacieoij pour la premire lu" suffisam nent et o mut leur c ieullil traitement merveille) Pour gros rhut muix de gorge, br< di'ite ou pueumoi d.vra I 're appliqu) ge et la poitrine ensuite avec e AS fi bei n Us rouvwtaw tour du cou, de vap-u s dgages leur du corps puH ment inhales. Pour les rhonvs ca'arrhs et lchai re appbq " dxns fondu ^ans ua CI bjlant tas vapeurs. Lermo e*t-/ieej lag en 15 minutes, sur la go'ge et la ce q.e la re|.'ri couvre; alors avec chaid Une apsl ment de la mu* afj f nralement nni s nui*. Viiks est /gaie pour le enl'Hm'W l'our b lmes, fions, gerures lvres el de.msBl peau. o:i rapp'iq ,, tuent. Vck est envi lea pharmacies Le p >ent avis tient lit u vitalion. d'io Ryan porl-tt"' 1 Agent p\ Ondei g Un relieur paer.i vaux urgents. t J S'adresser as avec de spcims' A. de Mattcis & C*, Atjenls. 7 4' l A V :' -^^ LV^VvT • a.v



PAGE 1

l\t\ 1 HE TEXAS COMPANY [y* Texaco t oline Huile* Graisse* A paifir da hindi 30 ars 1925 The Texas 0Ei|>any ouvrira ses un aux au nouveau local silm au \ 1831 le la Rue du Quai,seond lage maison \\a hdore Baker. Les Datas allftm ;. Hier. AijOflKfhai, Diiu -Hier, ,1 y eui M ans GU Mars 1X*>) qua mourut subitement le Prsident Horvil llyppoliie allant Jacm>l rprima des trou MM politique*. ^Aujourd'hui, il y 8 7*ans (25 Mars 1118 ; q„e, pour la pre rair?lois Paris fut bombard par lun des g-os canon ail • manda dnomms •• Benha tirant d une distance de 120 Kilomtres. Oemainj.i; y aura M ans (M Mars 18^/; q U e mourut Be;thi wtn, clbre compositeur de n.usique allemand. N t U n #A i liNII, IdiUi..,;; C.1LJF. JSC, 0£BL!7£ 8IROP H DESCHIENS ii JHmoglobln* A i. .... t *H*nn%muT du Banc. pr>*. rit par l'lite mdical*. m im w m .. „„ „ .„„ farrummmuM. Admit 4mm ;.,. iv,„„„ d# p^,./, LUMINUM LNE lew-Orkans & South American Stamship Co k Prochain dpart direcl pour l'orl-au l\riVe Haii Le steamer "Ida a laiss lf Orlans le 2o mars tarant, sera Pelit-Unftve le 2!* courant, et cerniara pour St lare et Gtp lailieo. Le steamer "Ulla" laissera Rew-Orlans le 2 I Avril [ochain pour tous les ports l'Hati. \lfi steamer golama laissera Hw Orlans le 24 •rs courant pour Haiti. . ,. Ce 25 Mars 1925 A. de Jlalleis & Co, A^fs Gnrwi olomfiian Steamship Company IDC W steamer >A^| fl ;anL fatot 9tWont le 1 ( llat^ couiaat Ut attendu fyuLri eL Jaaiut. eu u>:U^ %  to poib aefaCa((Mn6ic et, -Kitiplon, %, nt ~ fieL & pa^5agei5. W-frince fe, tj £H*r 1925 Mbara & C, Agents. Revue des Deux ^Mondes \S,Rmdt Ibnivtrsit, Paru SOMMAIRE DE U LIVRAISON du ter Mais itfi Jean IVrbal.—Premire parle Louis Btrtrnnd. J Kioni.r %  ei Liheiil, F. Franois Marnai. Du Consulat l'empire I. Isnt ban. Fabriqu dans tout les dtmpnniom* courant*". GOODjfrBAR CORD TITRES riie VVesl Indies Tradiiifj i\ inpaiiy Porl-au-Prince, Gouaves, Cap^Hailien. En vente dans Joules les lionnes Epiceries de la Hpuhlique. i NESTLE NUI rlllK CHOCOLrXTE %  ^ ,,„ c a IHl: SUMMIT OF M PfcRFECTIQN ER ^ 6us trouerez toujours du L"il Condeus/Heslln, L ait vapor et Farine ^aete, an dlpit chaz l^cjent, qui *c tient aussi entirement vos ordres, pour remettre vos commandet directe*. L a Preetzmann—Agqerholm \ ^Ayent gnral pour 'ail ISITEZ I i was



PAGE 1

LK MATIN La maison C L Verni Grand Marchand Tailleur lu I8i3 Eue du Magasin de l'Eiat U m-ummaiule au pub'ic cl s;. i....'net^e cMcle pour 'U'.pnce le, s. mu;..1 la |>oiU}ie t-icculimi mi ans l.s N M| •>•'(! 's **< %  nMW Li maison rr.sW ....v ; n |.i J >' ."•„. s '< >"• La maison H.S1LVEIU en <|ui "'on! pas wnyi les jolis article?1 %  finesse que vient de recevoir La Maison M**. doivent, dans leur intrt, s'empresser de passer I re„e maison, car nul p..t ils ne peuvent trouver d'aussi beau a. lieles des prix si raisonnables: fel articles sont vraiment de toute beaut et Inu.W tous prix dfont mu.M-*Nflt. trifl de (mine couleur assorties '* •' extra suprieur marocain a carreaux Soirie carraaux pour robes et tMttfl Tricotiiu le soie a barres Ratine voile A carreaux Yolestiisse brod repon franais a barres et A carreaux D atonal njir sup Cas mir anglais nouveaut Kirgc bleu anglais suprieur l'eal.iibeaeli anglais le toutes beaut ,\lp>ifja noir suprieur Kitiii Chine pour tailleurs ffakt blaio suprieur KiSti laiine anglais suprieur Dook union blanc anglais "nau i i.-s Drill un o 1 blano anglais fil " Tilor japiiaiapjur ehemisej hommes et robds Hep* da soie barres couleur pour ch i.i ise u Iio .tues et robo3 nouvea it*a. BailiUU fino pour chemises percale fine pour lingeri Gallon* percale pour /phyr anglais pour chemises extra sup Organdi suisse uni et couleur IUs jours demi-soie Chaussettes cossaises pour entant i Vrencli lhe barres et uni • Crpon blanc et couleur a jours Voile bia.no et oontent uni Cheailsettas a le nandes suprieur Brabmt noir a iqlsAe. Imitation toilo Aortie Serviette da tottoUea blanches & coulei da nj^si39 blanches paur fa.nillos Nappe couleurs Petites serviettes blanches damasses Organdi blanc & couleur barres & r aux. lainage couleur anglais sup pour jupes Madras barrs 'MIL pour chemises o unie ; Satinette Foulard pour robes peignes franais & amricains Molletons b'an W fc c > i leurs sup.' Poplin de soie u v blano & cr nie extra Chapeau dtpullc iino d Italij faslm r anf|ii s ip Crpon brod fr m -, U Crpon franc U fteu-a dernires non .o xU Serviettes le toiletta cou', angl i- Tapis c r bla no sur. pour 'ables 1 (amass anglais pour mitelas do ib!e larg uar etc etc. A imables clients, vous qui voulez porter, peu de liais, les plus beaux tissus qu'il soit possible de trouver sur cette place, ne manquez pas, avant daMer ai leurs, de passer chez nou o 'e nvlleu. accrml vous e*t rserv. fsition"'exce[)tionnelle > au centre des allaires, i jiroximit de toutes les Manques, de la douane et de toutes le* Agences de bateaux. Benseignemcnts et facilits pour voyagr en aulrinobile dans toutes les parties de la Rpublique d'Hati et de la rpublique dominicaine, (hambres'conlortableg et surtout trs propres, en tilateurs dans les chambres! la demande des fensionaire. Cuisine tVanyaise trs soigne et des plus varies. Din.andez viit*r lit> m9**to* de V Htel : Vins des meilleurs crus de Bordeaux, par barri ques, lamejannes, gallons et par bouteilles. Parmi les Vins (1er linteaux, vous trouverez le plili grauu" eboix, pjur les qualits et pour l'ge VINS D'ITALIE* D'ESPAGNE. VIN DE B(.)URiiOGNiO (.blancs et rongea feetJe renomm ( Pommard mousseux, jjot Amricain ) le plua grand assortiment de liqueurs, Cognac gins, wlskles, etc. Absinthe Pernod, Amer Picon, Neriv.outlie amricain< s (raidiePharmacie Sjourn Donne avis sa clientle et aux mdecins jt au public rani8orm son Laboratoire dUlome en un I Qiolouir appliqu soos la Direction du D tncot et l -Se owrii Le taoo a o t est ouvert tous les jours de7 hres di |c n ures s 3r pour toutes les recherches et analyses pr t s'anDo: ce cl jointe, saut pourle s\ *v* ii af o et la constante Urec-ScHII 8 r ni re.TPB qu. le mardi de chaqu semaine. S'adrefc^r ia Pharmacie pourlei renstgnenents naf es d'urines et Sucgastriqui Raction de Wassermann Paction de Triboul t, Eismen du sang et du pus Examen des matires fcales ,. txtmerj de craefc • %  i lbumino. Constante Drto CONSERVES franaises et ment arrives ClOARESde Cuba, Aurora et llabanera. K'iAR T TES de loutea loafabrlqiias I Molli et ltal!. PA.ftFlMERlal et Cartes postales. Gros Prix tr modr*. P. P. Palrizi Andr ISIDOKE 1515, Rue du Peu l t5 5 Matre la l'eur Prs lu Bazar Jjtriprilin poupe mode ne SlciaU'* 1 f, roit 's d*. soiie et de Ce*r uo .Uni Nectar Ch* N. Gaetjens \\\Q, Rue du Magasin de I :i i 117 Rue BoDne YoK 820, Rue Courte. N. et \|Acra Grm &Rue €t dp$ Cme de Bordeaux Voulc z-vous voualhabillor avoe.lganoe,2|at [bon march. Adressez 'OUs la Maison N. A A. AbRA Dont la devise est da vendre petit bniioepou 'vendra beauoor Dans son pei onnel, la maison compte Sun matre tailleur italien sorti d'un tabissement do premier ordre d'Italie Elle est en mesure de fournir e i complets tau faite et sur meeure, en cbevicte, dia ourle, palm beach di 111 blanc M couleur, ooupoPi de c aimir pour Dan talons Ktoffes pour gilets. Ronnelerie i;beniiaes d' jour et de uit, au ifOttfc dei 0' Ot*"— Cols et inanebettes dern res crations.— O > ns et Pyjamas. Cette m rluon c i stitue une innovation et le meilleur accueil est rserv tous ceux qui d< siient par une vlste tre dfies sur^la valeur des travaux fournis.) Tout costume command et qul£lie rpond pua au yotit du olient estrepr.*, On paile franais anglais,, espagnol et italien \*\* dfiant toute concurrence Pour Mra I i. r habill el bien vu dans le.; cercle m Tout prs du Bazar Mtropolitain. n %  itli la seule p'iturene rhanqent pa9 de cot Sa3 l^paje sp^eia'ement pin*' le climat d' Tlie Charles 8. Bown Pa nt O Geo.Jeansme-& /^(jents Cee n'est pas lire • ar de liltc aine j ne sais i a e faire Cependant ti vous pasaez du et du Bureai | c l'Administrt'on postale, A la Grand'Rua^ Rer.trez t la Cordonnerie Ernest Camille A la Consrienc* \ oui verrez quelles chaussures — que ce aoit arr commande ou non— sont falt's avee iciM, aoina et solidit, parce que les ouvriers qui les confectionnent elles matriaux qui y sont employs rpondent et ustliient le titre de la maison. L'Organisation De La Firestoii Et Saine, Solide Et Universel] i T N tablisement industriel est cou *^ un arbre: il prosjre, non senlel par la puissance de ses racines, mais rar la vitalit de ses branches. La Maison Firestone dispose de touteso*i fourcea de puissance. Per.nement enr"^ tines dans la grande malson-inrc — i branches s'tendent au loin, verdoysasS et vivaces. Dan9 le monde entier les Pn^us FiiesHSl ont exerc une heureu.se influence sur lai transports et partout o1 le9 gens wJSIi tur des bandages de caoutchouc, ils • j appns avoir confiance dans la^tMfjP Pirestone. Vous aussi devriee exiger y votre voiture soit munie de pneus de esO j marque: elle vous garantit le confort, ^| scurit et j \ Le Maximum de Kilomtre p ar FiJH L. Preetzman Aggerholrt^ Port-au-Prince ,. i PNEUS l *£ Ha^ des 4sar| Tlphone : NJ y i LM


PAGE 1

DIRECTEUR PROPRIETAIRE IMPRUElfi Clemeal M yiji BOI& f V£R >IA 1358 Rue Amricaine NUMEPJ 20 CENTIMES l8meANNEBN 5465 Quotidien L'homme est i lui-mme sa plus jj'.-.iide leuii et on olu, grand si riucle ; et ia premire ondiliua de laTvti t,ed nj i e JI au doute de savoir se coiinatlre, Ju s Sinon TLPHONE If 242 POltT-AU PR1NCS (HAHI) MERCREDI 26 .\|A11R I92ft .es hrones d'Hati LES ONT AID A I.A CONQUTE DE L'NDKPEXDANCB DE LEUR PAYS, ET SONT UNE ILLUSTRATION DES VERfUI ET DE LA CNROSIT DE LEUR PEUPLE PAR THEOOORA HOLLY. toi/s offrons uns lecteurs \wrdhui cet article faisant \au premier publi dans no\vraison du J.i de ce mois, et us deux ont paru dans le ,ro Wold sous la siyvaeMwe Thudora Holty. \ premire Apure de lemme honore l'Histoire d'I laiii est (de l a lieme Anaczona.sur ne < La Heur d'or , sœur ohechio, roi de Xaiagua, et B de Caonabo, le roi dpori Managua. le mrile d'tre mentionne 1 qu'en quelque sorte, elle [modle qui contribua tal femme llaitienne mo ttait le type de la lemme joe et n'avait d'autre am[que celle de rpandre le Tir dans les loyers, Je prob culture et le got littjehez son peuple au point franger qui abordait ces is'y installait et y crait Billes. ftait Anacaona. A peine P une fillette que dj sa beaut et son talent de jndigt ne lui valurent d'tre re comme l'idole de son Caonabo, venu d'une des faines, s'prit du talent de kriucesst jusqu' abandon* in pays pour venir parla%  ori de Indiens de IJuia11 devint le dfenseur le ergique du sol contre les [tola, et loi sque vaincu il orl, son ido e arrte ar tut conduite Santo [go o elle fut pendue. mme type 4e femme ap lit sa lille, Higuenamota luaadonne par ce jeune bol qui lut on ronsort. se [flller au dsespoir jusqu 1 la raison. M Toussaint I.ouverture pas rtu les grces de la • entellement gardunpoyer, die se consaua txnieni son poux et ses un journal l'illustre gMl aveu que c'taient ses [domestiquesqu. l'avaient en faire sa compagne. IPe hroque de la lemme %  ne s'tait rvl que iMdpolatioudeLouv m es donjons de France; lue la lutte pour la liler' Me dans sa p| )ase ultime m i sous la direciion de Des. Mjlors que des fernnva K\ ^ mireilt com,7 ,e a c te avec leurs maiwnime le* cantiniresde • A eri -' ,e8 PProvi%  munitions. Pans cette lutte mortelle conduite par des esclaves sous la direction des leaders, dont la plupart illettrs, il tait difficile de consigner tous leurs noms et seuls ont survcu ceux de Maurepas, Sannite, Marie-Jeanne, etc. Madame Dessalines n'tait pas une hrone dans le sens pique du mot, mais elle avait brill pa la grandeur de son Ame. V. Schœcher, Historien Iran ais, la dpeint comme une femme d'une beaut physique exception nelle et excessivement bonne de temprament. Elle avait une influence trs marque sur son mari qui. au dire de ses adversaires, tait d'une cruaut raffine; de cette influence elle n'avait jamais us que pour raliser le bien. Plus d'uns eurent la vie sauve grce a son inteiven tion auprs de Dessalines qui avai dcrt l'extermination de tous le< blancs de la Colonie. Parmi ceux l se trouvait le grand naturaliste Deicourtilz qui tut on ami. Plus tard quand l'opulence fut le partage de Madame Dessalines elle londa un asile pour les orphe lins et leur donna des soins tout maternels. Mais, mon point de vue la lemme sublime dont le nom est vnr dans les annales de notre Histoire Nationale, c'est la Dfile qui arracha le corps dmembr du Librateur dis mains sacrilges pour l'ens ve ir. Les tradiio ? rapportent qu'ell ramassa les lambeaux dans un sac et le trana jusqu'au cim tire. Cna ue fois que la fatigue semblait avo'r raison de ses forces, elle prenait le paquet dans ses bras et berai 1 te! un enfant, les dpouille du Cnet martyr. Quelle raison avait ell* pour pro cder ainsi.' Btalt ce la flamme id'un roman ou la vnration patriotique envers l'Homme qui conduisit ses frres an Pav promis ? Mystre personnellement je crois un miracle de l'amour. Quoiqu'il en soit, c'est cette femme dtmi.folle que les haitiens do.venl aujourd'hui d'avoir pu con server cette poigne de cendres sur lequelles ils ont rig un mau sole de marbre ai. Librateur. Il ne faut pas perdre de vue quo les traita d< minants de la femme Ha tienne i-ont la sympathie et de ten dressa pousses 1 extrme. I es types que j'ai mentionns sont des ligures tires des pages de notre Histoire et appartiennent par consquent une poque re cule. La femme llaitienne de no, jours est toujours la mme, possi dant, toujours est il, un plus grand dveloppement intellectuel. Dans notre prochaine publica tion nous esquisserons le portrait de la femme llaitienne moderne sous le titre de "La jeune fille llaitienne." Pro pritaire Fran Brawm Directeur: Vineenle Marco %  L* p-nrnta're de ce Cirque qui a recueilli les plu* grands succs travers le monde, de passage en notre port se rendant Cul a a Pien voulu ur la proirsilion de M. Pantalon Cuilbai d, irlilier la population Port Princienne de quelques reprsentations. Aucun spectacle de cegenrr n'a t encore vu en H 'i et j mars nous n'ayons t visits par une compagnie aussi hien pourvue. La, troupe se compose de 4o individus et nous assisterons sut Solutions dune vritable menag p rie,runissant les types 'es plus varis : des Mous, des I if rat, .'es Pantli'es, des Ours, des Singes, des bi M, de Obtn PSP/^S, d. s 'rang outa->. des Chevaux, d moutons, etc. La 1re Reprsentation aura heu Samedi soir ur le vaste terrain de Pantalon GU1LBALD l'Avenue des Dalles, en faee de l'Htel Amricain, Que personne ne manque cette Sensationnelle Soire de San.tdi 28 lui courantLys, l'nb , Commissaire du (ou vernement prs le Tribunal de 1re Insttnce, d Ennery Djoie, consul de Colombie, Madame Au guste Itouruaiu, Melle Claire Rou zier. Mr et Madame Edmond Man gons, Mr et Mme Klienne Matbon, le Prsident de l\ S. S. H. et Madame Chevallier, Melle Fernan de Magloire, Mr et Marne Max Mon santo. Madame Camiche, Madame Aggerholm, le Directeur de la Ban que du anada et Madame Oswald brandi, Mr et Madame Gaspard M nsanto, Madame Luc TharJ, Madame Lon Mathon, Dr Charles M thon, Madame Maria Franckel, Mettes CeorgetteMagloire.Adeiine Maximilten, Mr Flix Magloire, Ma dame Auguste Magloire, MM. Ro ger Anselme, Paul Auxila, David Borges, Chef de Division au Dpar tement de l'Intrieur, R. P. Du clos, B. P. Thnnazeu. Schiller Ni colas ; Flix Viard ; Delaquis, Capt. Tnompson, agent de la Panama Line, Melle Df y. Melle Germaine Maihon, Melle Jeanine Anselme Mr Pascal Stin ,. Quelques silhouettes deproainents Canadiens tanais tel Mondain lrt n Ii e Ice Pl'on hier de 5 pai du soir, en l'honneur £***• de Port au Prince it Um Di "'IW"' f'es q,,p es Jamaicaine t P e aan.tie D( k cette pe PJ Loui Borno, Monsei T , VJ M 1 . vicaire gnral J r I* Wure d'Etat des KM. U t r,e rM Madame m *v it Madame Ren Auguste, MrDelabarre Pierre Louis secrtaire d'Etat de la Justice, Ma daine Hermanu llraux, femme du secrtaire d'blat de I instruction Publique, Melle Hraux, Mr le Char g d'aflaire de S. M. Britannique et Madame Carvell. Mr le Chance lier de la Lgation de France et Mme Fn.iieRouzier, Mr Edmuod Watt, Vceconsul et Chancelier de la Lgation Britannique, le Chef du Urmonial et Mme Abel Thard, Madame Camlle Lon. Christophe Martin consul d'Haili Kingston, Mr Airred Cooke, vice consul d'Es fHgne MM. Emile Marcelin, Chel Ju lalicti particulier de S. E. le Prsident d. la Rpublique, Placi de David, CooieUtir 4 tut. Kraeet T International ithleticClub Jamaica Fo tball Team Les membre de 'InternUional Athltique Club sont avus que le Vendredi 27 courant, 8 heures 20 du soir, il y aura dans les salons du Club, une rce tion en bouneur de la Jamaica Football Team. Les membres et leurs famiH"- sont pris d'tre au Cercle 8 heu res trs prcises. Les invitations ont t exclusivement lances par cartel et seron rigoureusement exiges l'entre. Le jazz Band de la Jamaque louera pendant la soire. Pour le Comit. W. Quintin WILLIAMS Prsident N'ouaavn'.c pl.m ,r nn [ 0 j sa | tir l'attention e • %  i • sur l'importance d'un ra chment avec le march du vaste donnnion du Canada. D'eiitfi Us ligures impori.-nte qui a intressent cette initiative et qui pour la pli part sont d^j connues de notre public, d nous reste aujourd'hui pr*, nttr cHIe de M ,| A in m R \ ul KT, prsident et ge>art cn-al de la Croprative Fdre de V rot ^rativi • 'i • dil perses dans U provinc de Qubec lui sont atliliees. ut i ni Fe taire une ide le ce qu il t-nil d'nergie et de lavoir pour diriflft une telle eotreptise Son cliillredallaircs s'est lev plus de 8. iCO.i u x i i-i.l I inne VS2'i, dpa-!:i i dernire la somm l .ble d9.000.000, taodii nue cette mme Cooprative n'ai 1'.H<> contract que poui 1 "OO dollars d'allaices. Tel est le rsultat mcrveillaUX obtenu grce uidminiatrawon intelligente, entreprenante ei honnte. y.. Paquet, pour parvenir ce II h minenti ;i suivi une vri* i t t 11an %  %  < %  e Il lut successiven %  11 ' u ii ia MI Miniateru > l'Agi ii ulture de Qubec en 109l, h en taire priv de I honorable 1 oins iieMihnin en 189'*. comp t' b'c en t.bel du Ministre de l'Agriculture en IV*06, prsident • u t onieil Kxcutil et en mme •il •'.('• .i i r nral de la Coo, ralive Fdre de Qubec en I %  : Paqui t rai par ailleurs le u i ltaire de la Socit I aiadmi ne dea llleviurs de chevaux de u^it Belges et directeur de plusu ura autres associations. \ oici donc. U s grandi traits de cette importante Bgurecanadienne qui praide la colossale entreprise il>' la Cooprative Fdre de Qubec, reprsente ici par M .1. Ivlouard Monte et laquelle colWrborcDt en qualit de u • mbies du < ODII il bxculil : MM N. A.Ltbb, AG.Lambert, Arne henis, 1. M Pa iju u.-, i*. F i %  Bgrat, ce dernier r*n plissanl h s foncions de secrtaire. Soui aurons bientt l'occasion de continuer cer not s biographiques ,iour ebacuu d'eux en particulier. Parisiana Jeudi P rnire uprtentation du p'i i beau film de la saison MR l'vm totra ; 1 gourde j r ^


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06385
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, March 25, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06385

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PROPRIETAIRE
IMPRUElfi
Clemeal M yiji
BOI&fVR >IA
1358 Rue Amricaine
NUMEPJ 20 CENTIMES
l8meANNEBN 5465
Quotidien
L'homme est i lui-mme sa plus
jj'.-.iide leuii et on olu, grand
si riucle ; et ia premire ondi-
liua de laTvti t,ed nj i e jI au
doute de savoir se coiinatlre,
Ju s Sinon
TLPHONE If 242
POltT-AU PR1NCS (HAHI)
MERCREDI 26 .\|A11R I92ft
.es hrones d'Hati
LES ONT AID A I.A CONQUTE DE l'NDKPEXDANCB DE LEUR
PAYS, ET SONT UNE ILLUSTRATION DES VERfUI ET DE LA
CNROSIT DE LEUR PEUPLE
Par THEOOORA HOLLY.
toi/s offrons uns lecteurs
\wrdhui cet article faisant
\au premier publi dans no-
\vraison du J.i de ce mois, et
us deux ont paru dans le
,ro Wold sous la siyva-
eMwe Thudora Holty.
\ premire Apure de lemme
honore l'Histoire d'I laiii est
(dela lieme Anaczona.sur
ne < La Heur d'or , sur
ohechio, roi de Xaiagua, et
b de Caonabo, le roi dpor-
i Managua.
le mrile d'tre mentionne
1 qu'en quelque sorte, elle
[modle qui contribua ta-
l femme llaitienne mo
ttait le type de la lemme
joe et n'avait d'autre am-
[que celle de rpandre le
Tir dans les loyers, Je pro-
b culture et le got litt-
jehez son peuple au point
franger qui abordait ces
is'y installait et y crait
Billes.
ftait Anacaona. A peine
P une fillette que dj sa
beaut et son talent de
jndigt ne lui valurent d'tre
re comme l'idole de son
. Caonabo, venu d'une des
faines, s'prit du talent de
kriucesst jusqu' abandon*
in pays pour venir parla-
ori de Indiens de IJuia-
11 devint le dfenseur le
ergique du sol contre les
[tola, et loi sque vaincu il
orl, son ido e arrte
ar tut conduite Santo
[go o elle fut pendue.
* mme type 4e femme ap
lit sa lille, Higuenamota
luaadonne par ce jeune
bol qui lut on ronsort. se
[flller au dsespoir jusqu
1 la raison.
M Toussaint I.ouverture
pas rtu les grces de la
entellement gardun-
poyer, die se consaua tx-
nieni son poux et ses
! un journal l'illustre g-
Ml aveu que c'taient ses
[domestiquesqu. l'avaient
en faire sa compagne.
IPe hroque de la lemme
. ne s'tait rvl que
iMdpolatioudeLouv -
m es donjons de France;
lue la lutte pour la liler'
Me dans sa p|)ase ultime
mi sous la direciion de
Des.
Mjlors que des fernnva
K\ ^ mireilt com-
,7,e a cte avec leurs ma-
iwnime le* cantiniresde
A "eri-' ,e8 PProvi-
munitions.
Pans cette lutte mortelle con-
duite par des esclaves sous la di-
rection des leaders, dont la plu-
part illettrs, il tait difficile de
consigner tous leurs noms et
seuls ont survcu ceux de Mau-
repas, Sannite, Marie-Jeanne, etc.
Madame Dessalines n'tait pas
une hrone dans le sens pique
du mot, mais elle avait brill pa
la grandeur de son Ame.
V. Schcher, Historien Iran
ais, la dpeint comme une femme
d'une beaut physique exception
nelle et excessivement bonne de
temprament.
Elle avait une influence trs
marque sur son mari qui. au dire
de ses adversaires, tait d'une cru-
aut raffine; de cette influence
elle n'avait jamais us que pour
raliser le bien. Plus d'uns eurent
la vie sauve grce a son inteiven
tion auprs de Dessalines qui avai
dcrt l'extermination de tous le<
blancs de la Colonie.
Parmi ceux l se trouvait le
grand naturaliste Deicourtilz qui
tut on ami.
Plus tard quand l'opulence fut
le partage de Madame Dessalines
elle londa un asile pour les orphe
lins et leur donna des soins tout
maternels. Mais, mon point de
vue la lemme sublime dont le nom
est vnr dans les annales de notre
Histoire Nationale, c'est la Dfile
qui arracha le corps dmembr du
Librateur dis mains sacrilges
pour l'ens ve ir.
Les tradiio ? rapportent qu'ell
ramassa les lambeaux dans un sac
et le trana jusqu'au cim tire.
Cna ue fois que la fatigue sem-
blait avo'r raison de ses forces,
elle prenait le paquet dans ses
bras et berai1, te! un enfant, les
dpouille du Cnet martyr.
Quelle raison avait ell* pour pro
cder ainsi.'
Btalt ce la flamme id'un roman
ou la vnration patriotique envers
l'Homme qui conduisit ses frres
an Pav promis ?
Mystre personnellement je
crois un miracle de l'amour.
Quoiqu'il en soit, c'est cette
femme dtmi.folle que les haitiens
do.venl aujourd'hui d'avoir pu con
server cette poigne de cendres
sur le- quelles ils ont rig un mau
sole de marbre ai. Librateur. Il
ne faut pas perdre de vue quo les
traita d< minants de la femme Ha
tienne i-ont la sympathie et de ten
dressa pousses 1 extrme.
I es types que j'ai mentionns
sont des ligures tires des pages
de notre Histoire et appartiennent
par consquent une poque re
cule.
La femme llaitienne de no,
jours est toujours la mme, possi
dant, toujours est il, un plus
grand dveloppement intellectuel.
Dans notre prochaine publica
tion nous esquisserons le portrait
de la femme llaitienne moderne
sous le titre de "La jeune fille
llaitienne."
Propritaire Fran Brawm
Directeur: Vineenle Marco

L* p-nrnta're de ce Cirque qui
a recueilli les plu* grands succs
travers le monde, de passage en
notre port se rendant Cul a a
Pien voulu ur la proirsilion de
M. Pantalon Cuilbai d, ir- lilier
la population Port Princienne
de quelques reprsentations.
Aucun spectacle de cegenrr n'a
t encore vu en H 'i et j mars
nous n'ayons t visits par une
compagnie aussi hien pourvue.
La, troupe se compose de 4o
individus et nous assisterons sut
Solutions dune vritable mena-
gprie,runissant les types 'es plus
varis : des Mous, des I if rat, .'es
Pantli'es, des Ours, des Singes,
des bi m, de Obtn psp/^s, d. s
'rang outa->. des Chevaux, d
moutons, etc.
La 1re Reprsentation aura heu Samedi soir
ur le vaste terrain de Pantalon GU1LBALD
l'Avenue des Dalles, en faee de l'Htel Amricain,
Que personne ne manque cette Sensationnelle Soire de San.tdi 28 lui courant-
Lys, l'nb , Commissaire du (ou
vernement prs le Tribunal de
1re Insttnce, d Ennery Djoie,
consul de Colombie, Madame Au
guste Itouruaiu, Melle Claire Rou
zier. Mr et Madame Edmond Man
gons, Mr et Mme Klienne Matbon,
le Prsident de l\ S. S. H. et
Madame Chevallier, Melle Fernan
de Magloire, Mr et Marne Max Mon
santo. Madame Camiche, Madame
Aggerholm, le Directeur de la Ban
que du anada et Madame Oswald
brandi, Mr et Madame Gaspard
M nsanto, Madame Luc TharJ,
Madame Lon Mathon, Dr Charles
M thon, Madame Maria Franckel,
Mettes CeorgetteMagloire.Adeiine
Maximilten, Mr Flix Magloire, Ma
dame Auguste Magloire, MM. Ro
ger Anselme, Paul Auxila, David
Borges, Chef de Division au Dpar
tement de l'Intrieur, R. P. Du
clos, B. P. Thnnazeu. Schiller Ni
colas ; Flix Viard ; Delaquis, Capt.
Tnompson, agent de la Panama
Line, Melle Df y. Melle Germaine
Maihon, Melle Jeanine Anselme
Mr Pascal Stin ,.
Quelques silhouettes deproainents
Canadiens tanais
tel Mondain
lrtnIie IcePl'on hier de 5
pai du soir, en l'honneur
*** de Port au Prince
it Um'Di "'IW"'
f'es q,,pes Jamaicaine ,t
Pe- aan.tieD( k cette pe
PJLoui Borno, Monsei
T,,VJM1. vicaire gnral
J *r I* Wure d'Etat des
Km.Utr,e"rM Madame
m*v it Madame Ren
Auguste, MrDelabarre Pierre Louis
secrtaire d'Etat de la Justice, Ma
daine Hermanu llraux, femme du
secrtaire d'blat de I instruction
Publique, Melle Hraux, Mr le Char
g d'aflaire de S. M. Britannique
et Madame Carvell. Mr le Chance
lier de la Lgation de France et
Mme Fn.iieRouzier, Mr Edmuod
Watt, Vceconsul et Chancelier de
la Lgation Britannique, le Chef du
Urmonial et Mme Abel Thard,
Madame Camlle Lon. Christophe
Martin consul d'Haili Kingston,
Mr Airred Cooke, vice consul d'Es
fHgne MM. Emile Marcelin, Chel
Ju lalicti particulier de S. E. le
Prsident d. la Rpublique, Placi
de David, CooieUtir 4 tut. Kraeet
T
International ithleticClub
Jamaica Fo tball Team
Les membre de 'InternUional
Athltique Club sont avus que le
Vendredi 27 courant, 8 heures
20 du soir, il y aura dans les sa-
lons du Club, une rce tion en
bouneur de la Jamaica Football
Team.
Les membres et leurs famiH"-
sont pris d'tre au Cercle 8 heu
res trs prcises.
Les invitations ont t exclusive-
ment lances par cartel et seron
rigoureusement exiges l'entre.
Le jazz Band de la Jamaque
louera pendant la soire.
Pour le Comit.
W. Quintin WILLIAMS
Prsident
N'ouaavn'.c pl.m ,rnn. [0jsa|
tir l'attention e i
sur l'importance d'un ra
chment avec le march du vaste
donnnion du Canada.
D'eiitfi Us ligures impori.-n-
te qui a intressent cette ini-
tiative et qui pour la pli part
sont d^j connues de notre pu-
blic, d nous reste aujourd'hui
pr*, nttr cHIe de M ,| A in m r
\ ul KT, prsident et ge>art c-
n-al de la Croprative Fdre
de M. Paquet occupe ce poe ,|e
pins Janv.r 1923 II a dirig
" "e organisation pour le i n-
Hced tons les cultivateur! al l^s
opr-tums 1,( cette oo1
\
S <
I
%'

i
Qui i d o pense pie la Coo- brl
i .' !' F re compte su del
'I t" 11 0 mitres I qi \ i vi-
io >V rot ^rativi 'i dil
perses dans U provinc de Qu-
bec lui sont atliliees. ut i ni Fe
taire une ide le ce qu il t-nil
d'nergie et de lavoir pour diri-
flft une telle eotreptise
Son cliillredallaircs s'est le-
v plus de 8. iCO.i u x i i-i.l
I inne VS2'i, dpa-!:i i
dernire la somm l .ble
d9.000.000, taodii nue cette
mme Cooprative n'ai
1'.H<> contract que poui 1 "OO
dollars d'allaices.
Tel est le rsultat mcrveillaUX
obtenu grce u- idminiatra-
won intelligente, entreprenante
ei honnte.
y.. Paquet, pour parvenir ce
ii h minenti ;i suivi une vri*
i t t 11an< e Il lut successive-
n 11 ' u ii ia mi Miniateru >
l'Agi ii ulture de Qubec en 109l,
h en taire priv de I honorable
1 oins iieMihnin en 189'*. comp
t' b'c en t.bel du Ministre de
l'Agriculture en IV*06, prsident
u t onieil Kxcutil et en mme
il '.(' .i i rnral de la Coo-
, ralive Fdre de Qubec en
I :.
Paqui t rai par ailleurs le
u i ltaire de la Socit I aiadmi
ne dea llleviurs de chevaux de
u^it Belges et directeur de plu-
su ura autres associations.
\ oici donc. U s grandi traits de
cette importante Bgurecanadien-
ne qui praide la colossale entre-
prise il>' la Cooprative Fdre
de Qubec, reprsente ici par
M .1. Ivlouard Monte et la-
quelle colWrborcDt en qualit de
u mbies du < odii il bxculil :
MM N. A.Ltbb, A- G.Lam-
bert, Arne henis, 1. M Pa
iju u.-, i*. F i Bgrat, ce der-
nier r*n plissanl h s foncions de
secrtaire.
Soui aurons bientt l'occasion
de continuer cer not s biogra-
phiques ,iour ebacuu d'eux en
particulier.
Parisiana
Jeudi
P rnire uprtentation du p'i i
beau film de la saison
Mr l'vm
totra ; 1 gourde j

r ^ .



ci M*im
<
.
#

*i
M
ra en mesure de Rapprovisionner
en bl des prix infrieurs .ceux
de n importe quel pays.
PtRIS Le clbre chanteur
Melehissedie est mort.
La sant du
Pat Je rcriminations
inopp'-rtuota, maie
avoni confiance! ,
Lss travers
hiitiens e rvlent
larchal Prench dans g*ffl tlX
tfLONDRES- U sant du mare JWJJJ , ltn Die. ceux
,'hal French inspire de vivee in JJ 0, d(l, rsultat
quitudes sonlentourage.
4 Mare
NEW YORK Steiliog 4.74^
Francs 1909
l'A RIS Dollar 19.13b
Sterling al .54
fooi+BaU
|rqe Vaillant"^Consi|n:il:nr
Nouvelles Etrangres
Proahain match ;
On nous informa que les li-
gnes u'avants et de demis
de l'quipe hatier.ne ont t re-
manies Cardozo (demi aile gau
che) strait remplace par Andr
Pierre.et toute la ligne d avant?,
comportant au centra EHa, \ il-
lard et aux ailes des quipiers
autres que ceux de dimanche -
aurait t rtfondee.
La ligne d'avani suivante
comporte, parait il, le lments
pouvant nous pargner une '2*
dfaite:
txtrrae-Aile droite Appllon
inter aile droite Painaoo
(-entre -2 Fernadotle
a approuv la politique on inter-aile gauche l'eeb
sujet de Singe i^xtr^meaile gauche
Villard ouGaidozo
Par Gable
En Russie
Plusieurs hauts lonctiou-
naires sovitiques ont
lues dans un acci-
dent d'aviation
MOSCOU Un avion, allant
de TYIIis Soiikhoum, a pris fou
en l'air twi de rifflis.
Mi Ni-akinoff, membre du co
mit central excutif le-* Sovitts,
Mr NocilewsLi, prsiJenl de la
commission de Trantoau :asie, Mr
Atiirl) |k>IT| \.mmi tes iaa Soviets en Trauscaucasie
et 'I pi'.o.es ont trouv la mort.
Les victim *s allaient a Soukhoum
ueistai a l'ouverture du congrs
des Soviets de la Kpublique auto
nom d'Abkliaai*.
Au sujet du Pacte
de scurit*
Paris Lee ealcetient de Mr
Kleuiiau, imb.-..idi-jr Je I rance
ii Angleterre, actne leoeat Pa-
n-, ukoniiiut uaa si la que tiou
de scurit Paris a une plase
prpondrante dans les ngo'i i
lions diplomatiques, ce,le des det
t iDlereUiee a U pet coatN re
lguer a 1 ai itre plan Entre deux
iSllea 'i Mi Herriol nu cuiirs de
la journe M d: I>uriau l'fit
entretenu ver le* sp.ialirtci du
lUiuisllr le ahV.H" tl*t i %
et du miui.ire des tiuaucessur lu
tinjastiuii des dettes et *ur le pru
bleuie de scurit I ambassadeur
verra Af. Clmente! avant de rega
gner BOB juste et il est possible
m il suit ob ig 4* remettre son
tlpurt a u.eierdi.
A Londres comme Paris ce
que 1*00 CbercQS au sujet de la se
eeril c'est de prparer le terraiu
pur des dcisions prliminaire* en
lie diplomates ot spcia'istes a'in
d'viter si j..s-iblr une nouvelle
coiilreuce avant que tout n'ait
t prpar dans ce but. Il a t
entendu que la prem-re chose
faite est d'obtenir de l'Allemagne
des prcisions quant Ma proposi
lion d'un pat le de scurit.
Enroie la question
de lossoul
PAKIS Dans les milieux offl
ciels on ignore absolument s'il y a
rellement une importante conce.i
tration de troupes turque dans la
' rgion de Mossoul ainsi que certai
ses d'pobes de Genve l'ont an
nonce.U Irontiie de cette rgion
qui comprend un district ptrolif
re de grande tendue est acluell
ment conteste entre lu Turquie
et la Grande Bretagne. Cette .1er
oire puissance dtenait le man
dat pour le royaume de l'Irak.
Une commission de la Sccit des
Nations est actuellement sur les
lieux et doit prsenter un rapport
la prochaine session du conseil
de la S D N.
Rouvelle vie'oire politique
du leader ijyplien
Z'M|IiiiI Paclia
LE CAIRE-A la suite de l'lec
Uon de Zagloul Pacha a la prsi
dence de la chambre des dputs-,
le ministre a oflert sa dmisfiou
qui a t refuse pur le roi.Fouad
/i*arx Pacha, prsident du ton
eil, a alors dissous le parle
ment. Cet vnement est consid
r comme une victoire pour Z -
gloul qui a toujours dclar que
les rsultats des dernires lec
lions ne permettaient pis a ses ad
versaires de rester au pouvoir.
D'aprs un dcrel les nouvelles
lections auront lieu le .''I Mai et
l'ouverture du nouveau parlement
est lix le 1er Juin.
Mercredi. r\T
munti
vernemenlale au sujet de Singe
pour et a rejet l'imeiidfmeul ue
Macdonald tendant rduire les ..-----------------
crdits de la marine en signe de MT m ,
protestation coolie la construction \i 1/ f]|| I il I 11 C
de la base navale de Singapour. j f dlVyiV^sJ
GENEVE (l.i a .nnon' dans
les milieux de la S. I). .N. que
dis agi nis u iemands et aulri
. I iens ont en pourparlers pour
louer une pmpriei sur les b^ids
du Ue qui serait le biege de i ma
bassade commune d'Allemagne et
d'Autriche auprs de la s. u. >.
les ambassades d'ulri-
clie et de I AJlemajjiie
prs
autour d 11 visite en Pa-
lestine des grands pet*
lODuauai britanniques
JKHl sLLM Mercreui et j*u
d. prochain seront marqus p*i
des vnements importante en Pa
lettine Lord Balfour doit arriver
mercredi el Us arabes sur l'ord e
du chef arabe en Palestine, salue
ront leur dbarquement par une
grve gnrale ; par contre la corn
munnut juive ftera son arrive
liln le programme prvu.
Due cont/'ience eunqu'en-
ne est nie"vue
LONDHES I ue nouvelle ion
frence donl le but srail la re
construction politique de l Europe,
fait l'objet des ngociations enlra
les ministres des alfaires trange
res do France el de Granie llrela
gne.
fote de CODlifflOi du l*ar-
lemeul britannique au
CotiNerni'nienl conserva-
teur
LONDRES Le gouvern.meut
a obtenu un nouveau vote de con
flince du pirlem-nt pir MO voix
oojtra I 2!l La Cli imbre des Com
de la S-D.N. seront
loqi'es en cominun^^
l'.KiU IN Le rapport anuuei ue
lt Iteichsbauk pour 1014 indique
307 millions de marks de buli
ces bruts et 122 millions de marks
de bnfices nets. Lin dividende
de 10 o/o est propos. Le gouver
numeni fdral doit recevoir *5
millions et compte liquider las
rentes marks en circulation. La
Keichab>nk p stle maintenant
','< :ho comptes individuels. -
PAKIS La commis.-ion du se
nat a termin hier I examen de
la loi1 des 11 os^ces. De nomhreui
arlic ea adO|>t s pi.' la chambre
,ie dputs onl t rejet* ou dis
joiuts.
\u sujet 'I l'entretien ai Md.
Il .nmi et Fleuriau, le M din
et i.ne que si l^s intorni liions -le
la preste uu^laiie refltent le point
,1.- vue lu .....v ; ui-uieul but un i
qie (oui i poif d accord sembla
vain
.ii.,Fiui. ili Itbert aeaftarajsn
j.iii'J'tiji Booffeabresa la
i.iri.^-i.i .' .', du cinquanteriH
re d* la im.il d Edgard i.iuinel.
M. Paul Hoiiiour u dclar au
pi lit Parisien i|ue l contr e par
i .eut reste ncessaire dans la
zone rhnane dmilitarise.
Noufelles Diverses
Pvms Le printemps s'est au
BOOO pr un tioid inacioutum.
L neige est tombe ces deux der
nieis jours dans la plus grande
paitie de la France et la journe
IstSl
U!Maiuirt,(l6
yg^L avec Jazz nand
^""Ktre: 1.50 eM2,Ul) gourdes.
^C 5 ] Dlmanohe
Le Sccreiu'AiidRuca
" le, 2e at 3a pisodes ^
Il ^.Entra 2 el 3 gde
dull'hinterniliona- de M
rua .1er ii. r, au contraire.
Nrjusnouiesprrjiion, asmenl
laits, bien qu'il conviennent .veo
nous que. no. cou'eur pins bril-
lamment dtendues I la revanche
d-M.d.,poirr.ntAtrev.corieuses.
Liavise.tp.rt.gslafo.spar
**< or.rmas et d s ssmlistes en
matires sportives In t.le donc
d'insister. .
M ils c^ qi- nnu vulon. lure
remar.l ai com ne BOOS le disons
loil iu.Hn' d. celle ni'e.c-
p,n lis t.iv r* liu'im* '1 '. ; el
vii mn ni m.nif >l au suj t du
rani m a h 1^ ataavfca.
u'esprit d c >h -si -a et l set
, M o.niva aaqjel o m* amae
ra el* owspnUmen dans notre
arl.ci.let de saneli dernier, n ont
u int t leurs qualits looiiaaatei
au ao rs de la lutte, c'est incon
EestabM Ma..,deceqiMs n e.enl
piHdTu. toute lt raaaara e ar
lpt1 .. e d'ath te*. il n>-l permis
4 sonne d'en inr r q-i, ce
rsatit, ils eis ent IrlolD -tu de
leurs adversaires si vi ib'e nent
taill pour .tailler en p {Mi
toute quipe qui ne run rBit pas
les fiutlits qii ont distiog'i no<
vaidants lulieun d- la dernire
reacaolre Paaear auliemcnt est
faire preuve t-ut au moins, d'une
Insicne mautaise
loi
Juie requte
Les hobitints des mauoas si-
tues presque l'angle des rue Dr
Aubry et Juitiu Lheiisson, faade
Est, noas prient d attirer 1 atten-
tion de la Poiice sur le fait sui-
vant qui peut avoir des suites gra
ves: chaque soir, de 7 11 heures
les maisons sus dsignes sont au
tant de cible pour des brigands
qui les assaillent a coup de pierres.
Celte requte mrite bien, peu
sons oous, ut retenir I atteulion
des gardiens de l'orure pour faire
cesser un tat de chose vraiment
prjudiciable aux plaignants.
Prcisions
ncessaires
Lundi dernier, Me Llio Joseph,
Professeur de droit Constitution
nel a i bcole INsliouaie de Droit,
parlant des Constitutions d'Hati,
et mettant sou opinion sur Celle
da 1918 qui nous rgit, a dit ceci :
s D'aprs notre Jonstitulion ac
luel e les dputs n ont pas le
droit d interpellation. Si les Ch m
bres venaient tre reconstitues,
les membres du Corps Lgislaiil
ne ressembleraient pas ceux d'au
trefois, qui taient libres d'inter-
pelUr, de questionner les Ministres
etc. etc.
C'est pourquoi, ajoula-t-il, je
ne vois pa-s eval a frisai'f la n-
i i i | n t non aeasil de remplacer le Couseil
d'hier a certainement t plus froi d'Etat par un autre Corps Lgisla-
de que beiucoiip de journes de til -
l'hiver.
Paum D'aprs ' l'Escelsior ,
ut) expert du maich aux grains
aurait dclar que le prix du pain
qui atteint une hauteur ineonnue
jusqu' ce jour en France, est sur
U point de descendre f.t descendra
Prsent ment toutes lesifcriml
natta"! p%rataool hoaportaeae
pour le moins, p itiq ie le mal e t
dj^ fait
Il s'ag't pour le publie de I ife
crdit de b>n sens de bon jug*
meet a c-ux qui so .t dsigeea
pour former o/tre rqijH et I
celle-ci d I ir^ galeioeol crei.l
d'orgueil nation il, car. ce ml les
couleurs li itie i.i?s qu'elle toit .le
fendre avec autant de ne ble ambi
lion que les jiinaicains 11 len ieut
les leurs.
iNeus avon^ tbattos an aten
de dimanche, il I iui qie nous en
prenions notre puti * T'e nous
env agions avec confiance et f*r
met toutes les BeesibPita de
vaincre nos adver*a res dans I ave
nir. El c'esl en quoi doit cousis
1er tout notie objectif.
Rception de I Equipe Ji
maloaiiie mn fiila
<; m-tin il y a u la Villa
dd S. Sic M Borno Pestai*-
Ville iiu cli rnnn'f rcpum
en l'honneur Jus juipiurs de
l'i'e voisine
K la feroie Centrale
de.Damien
! Voici le programme l'occasipn
d"e la pose de la premire Pierre
C'est de cette opinion base sur
le bob sens politique tt sur la lo-
gique parlementaire, elle mme,
que notre confrre Le Nouvel-
liste < s'est empar tour essayer
d>ntamer vie Llio Joseph dont la
,, ,, -, ,,-,r, ,, ,,, rare comptence et l'excellente
Nile.'.ct expeit aurait ajout qu'en mthoie d'enseignement sont ap-
consquence il y avait lieu de re prcies de tou, notamment dee
courir aux mrsi res spciales to tudiants de PEoole .Nationale de
tees par la chambre et soumises k droit.
l'apprciation M snat. Si le franc L'entreprise du "Nouvelliste
remonte peu peu, la France se est doue absolument injuste.
de l Ecole Centrale dAgncult le
qui aura lieu aujouid'luil a 4 heu-
rf* A? l'ap's muli :
I Musique C Orchestre du PaU )
2. iMeeuurs de VI le Dr Geo.
Freemae, Wreeterr du Service
T'thniq'e de l'Agrcul lire.
I. Bndiction de h lie p'er;e
par S 0, p l'AnhevA pie de
de Port-su l'itnce.
4. Pose di la 1re f^erre pirS.
E'xnlleiice le Prsideut dll.it'.
( Il Mime National ).
.'i. Dis-ours du Secrtaire d'Etui
de 1 griculture.
o. iscouis de S Exe le Prsi
de la Upub ique.
7. Musique.
a*MSSSM
Aesse de bout da Tan
Mme Vve Adih 11 a.vie y et ses
entants Invitent le> parents, allis
et amis ! une Messe de bout de
l'an qui ser* ebeuio te 16 Mars
coiranllih 1/2 laCa'hdrale
la irmoire de leur regrett
Adib llawlcy dcd le 19 Mars
de I an n-- dernire.
de traiter tontes
de rhumes
liOngieitqii est f iitrisi J
cVIeir il citn
Les rhumes sont sim^.tj
des enfla nmations ou dcii
t )its d'S me nbranes af
ou enco a l'enroue-nml
net le la respiration
p-.rat ir s*t poumons \\\i
tre tr it*s de \\ tnairiMaj
ont les enflammalioPi'
telle* qie brlures ou
3ni sont Ir ides par \\
ir-cte s.r les U-sase
|i lus le cis de Pent'iami
v ies rwpiral dres, le-
peut elle m'rol.nl
jais seule nat ;ar
des va >eurs.
i/an ienn m'tlnli \t\
la vaoeur tait ir*e dif
et incoromvle, iniis un
cien d une petite vdle de]
lioe du Nord, aux Et.
rseotd le problme en
ni on.U't qui ait
Imi 1 i titU'ioi.
| a trouv un pr
riTib-ne'' les raeille.
.in m n le pour rhut
pbre, le menthol, l'eed
thym et la trbenlhtl
d'autres huii's volati'e i
faon que lorsque ce
frott sur ta grge
la chale..r du corp* Il
gidienls volatile
vapeurs, lesquelles
ch q ie r-sp ration
des poumons travefsj
gorge, l'bant le phV
Isa^ant tacong's'ioaj
D'utre part la pf
absorbe A tr vts Is
h stimu ant comme
ratap asme ou un h
g aut aio^l ls te
IriaauiM -te ta t-'r VI-.KsVl-NrSKW
KIVEH4 PORf
t> le pipsrdi >n Cfl
nm d VapoHub *'
leint une vente comil
Elati L'ois o pies
lions de pots y ont
les cinq dernires aul
ment lea pharmacieoij
pour la premire lu"
suffisam nent et o
mut leur c ieullil
traitement merveille)
Pour gros rhut
muix de gorge, br<
di'ite ou pueumoi
d.vra I 're appliqu)
ge et la poitrine
ensuite avec e as fi
bei n Us rouvwtaw
tour du cou, de
vap-u s dgages
leur du corps puH
ment inhales.
Pour les rhonvs
ca'arrhs et lchai
re appbq " dxns
fondu ^ans ua CI
bjlant tas vapeurs.
L- ermo e*t-/ieej
lag en 15 minutes,
sur la go'ge et la
ce q.e la re|.'ri
couvre; alors avec
chaid Une apsl
ment de la mu* afj
fnralement nni
s nui*. ,
Viiks est /gaie
pour le enl'Hm'W
l'our b lmes,
fions, gerures
lvres el de.msBl
peau. o:i rapp'iq,,
tuent.
Vck est envi
lea pharmacies
Le p >ent avis tient lit u
vitalion.
d'io
Ryan
porl-tt"'1
Agent p\
Ondei
g Un relieur paer.i
vaux urgents. t J
S'adresser as *
avec de spcims'
A. de Mattcis & C*, Atjenls.
7 4' l A V :' -^^
LV^VvT
a.v


l\t\
1 HE TEXAS COMPANY
[y* Texaco
t oline Huile* Graisse*
A paifir da hindi 30
ars 1925 The Texas
0Ei|>any ouvrira ses
un aux au nouveau
local silm au \ 1831
le la Rue du Quai,se-
ond lage maison \\a
hdore Baker.
. Les Datas allftm
;. Hier. AijOflKfhai, Diiu
-Hier, ,1 y eui M ans GU Mars
1X*>) qua mourut subitement le
Prsident Horvil llyppoliie al-
lant Jacm>l rprima des trou
Mm politique*.
^Aujourd'hui, il y 8 7*ans (25
Mars 1118 ; qe, pour la pre
rair?lois Paris fut bombard
par lun des g-os canon ail
manda dnomms Benha ti-
rant d une distance de 120 Kilo-
mtres.
Oemainj.i; y aura M ans (M
Mars 18^/; qUe mourut Be;thi
wtn, clbre compositeur de
n.usique allemand.
N t U n #- a i liNII, IdiUi..,;;
C.1LJF. JSC, 0BL!7
8IROP H
DESCHIENS
ii JHmoglobln*
a i. .... t*H*nn%muT du Banc. pr>*. rit par l'lite mdical*.
m im w m .. . farrummmuM. Admit 4mm ;.,. iv, d# p^,./,
LUMINUM LNE
lew-Orkans & South
American Stamship Co k
Prochain dpart direcl
pour l'orl-au l\riVe Haii
Le steamer "Ida a laiss lf Orlans le 2o mars
tarant, sera Pelit-Unftve le 2!* courant, et cerni-
ara pour St lare et Gtp lailieo.
Le steamer "Ulla" laissera Rew-Orlans le 2 I Avril
[ochain pour tous les ports l'Hati.
\lfi steamer golama laissera Hw Orlans le 24
rs courant pour Haiti.
. ,. Ce 25 Mars 1925
A. de Jlalleis & Co,
A^fs Gnrwi
olomfiian Steamship
Company Idc
W steamer >A^| fl;anL fatot 9tW-
ont le 1 ( llat^ couiaat Ut attendu %mc* fe, 2.1 aia Cap-3faitiea, fait cV
tf*, oriaau et ifc-lHaic. 3C wpatfua k
lc jour pour pemtc. U9ey e>fyuLri eL Jaaiut. eu u>:U^
* to poib aefaCa((Mn6ic et, -Kitiplon, %,
nt~ fieL & pa^5agei5.
W-frince fe, tj H*r 1925
Mbara & C, Agents.
_
Revue
des Deux ^Mondes
\S,Rmdt Ibnivtrsit, Paru
SOMMAIRE DE U LIVRAISON
du ter Mais itfi
Jean IVrbal.Premire parle
Louis Btrtrnnd. J
Kioni.r ei Liheiil, F. Franois
Marnai.
Du Consulat l'empire I. Is Napolonienne de la Hvolution
ijubriel Hanolaux. de l'Acadmie
Iran .-sise.
La faillite de la mtaphysique
Bocliviste. II. La terreur tco
laire. Serge de Chessin.
Ma moires. V. Les dbut, dun
poi lilicat. Deux grands procs.
Di c de Rroglie.
La Steppe. Deuxime^ partie
Ab'oiue Tchkhov,
.L'oiganisation professionnelle
p ironale en France, Antoine de
Tal.
L'enchantement t!u (iolfe D'aqa
bih, Itaoul Goul,
Kevue liltiaire Les migrs
Leurs sentira* nls et Imr ides. An
dr.' Ileaunier.
Revue dramatique. Les cor
beaux. Les nouveaux messieurs
Ren Doumic, de l'acadmie f an
e use
t-hronique de la quinzaine
Il Moire politique, Ren l'uion
FRIX DE L'ABONNEMENT
On an Six mois Troii mi
Pans
Seine SeineetOuc 80 Ir 41 ( m Ir M
DifAt 1 lutin et
Colonies transites 86 44 tr M (n
Etranger 98 Ir ;o A,
La< ibonnenitni) parteni du iw It du i;
dr tbique mou.
r-RiX DU NIMERO4 Ir ;o
*Mk i vou que vos vieux livre*
Soient remis a nt ni', s ir* -* 1 tous
Etienne 'amille.
Chul! |j
t'. est uu secret, garde*- le.JJ P **'
- Ultra d'titpioi
( tu (Irtmand.- uu < li Ulfllill po.-r
uulomohile prive.
S'adresser au I turinl L* Mil n
avec des rfreiKes
f Pour gurir ou g'Jter
MIOPIalNCI COHTIl ATlOfc
tMstsTiaM'tfftSBSissssima
ikmumi oSTmoui
IL SUFFIT d prendre
. l'un <* ^ro rpx
i i i^ aestsesM
une Pilule du IT Dehaut
147. rue du Fub* Bl-Denli. Paris
Mais il tout ailier les Yritablei
4ul *oat tout t-Jt Maack
Hur I
MU
DEHAUT A PARIS
.nt l'ti IMIMOMt I
1 alr
Cooslroil p.ur k mauvaises Roui
;s
Le pneu tord
Good Year pour
Camim, e$t U
meillur pntumi
lie fabriqu pour
fe transport nur
les mauvaises
rouus.
Le paroi rsiste
ues milliers de
milles, sur le fol
h plus cahoteux
e sa fabrication
spciale diminue
le chauffage in~
t rieur;lefameux
distt in fallueatlirr
tVt-8
trefd assure ut e traction ture.en vendant tuai dr tp l. e
impotiible.
fabriqu pnur rsin er la ?)/u< cv'e (oiltioi de
servie*, il parcourt des milliers de milles un pri ;
excesitem >nt ban.
Fabriqu dans tout les dtmpnniom* courant*".
GOODjfrBAR
CORD TITRES
riie VVesl Indies Tradiiifj i\ inpaiiy
Porl-au-Prince, Gouaves,
Cap^Hailien.
En vente dans Joules les lionnes
Epiceries de la Hpuhlique.
i NESTLE !
NUI rlllK
CHOCOLrXTE
^ ,, c______.
a
IHl: SUMMIT OF
M PfcRFECTIQN
ER
^
6us trouerez toujours du L"il Condeus/- Heslln, Lait vapor et Farine
^aete, an dlpit chaz l^cjent, qui *c tient aussi entirement vos
ordres, pour remettre vos commandet directe*.
La PreetzmannAgqerholm
\ ^Ayent gnral pour 'ail
ISITEZ

I
i
was


LK MATIN

La maison C L Verni Grand
Marchand Tailleur
lu I8i3 Eue du Magasin de l'Eiat
U m-ummaiule au pub'ic cl s;. i....'net^e -
cMcle pour 'U'.pnce le, s. mu;.- .1 la |>oiU}ie
t-icculimi mi ans l.s n m| >'(! 's **< nMW
Li maison rr.sW ....v; n |.i J >' .". s '< >"
La maison H.S1LVEIU
en <|ui "'on! pas wnyi les jolis article?1
finesse que vient de recevoir La Maison M**.
doivent, dans leur intrt, s'empresser de passer I
ree maison, car nul p..t ils ne peuvent trouver
d'aussi beau a. lieles des prix si raisonnables:
fel articles sont vraiment de toute beaut et !
Inu.W tous prix dfont mu.- M-*Nflt.
trifl de (mine couleur assorties
, '* ' extra suprieur
marocain a carreaux
Soirie carraaux pour robes et tMttfl
Tricotiiu le soie a barres
Ratine voile A carreaux
Yolestiisse brod
repon franais a barres et A carreaux
D atonal njir sup
Cas mir anglais nouveaut
Kirgc bleu anglais suprieur
l'eal.iibeaeli anglais le toutes beaut
,\lp>ifja noir suprieur
Kitiii Chine pour tailleurs
ffakt blaio suprieur
KiSti laiine anglais suprieur
Dook union blanc anglais "nau i i.-s
Drill un o 1 blano anglais
fil "
Tilor japiiaiapjur ehemisej hommes et robds
Hep* da soie barres couleur pour ch i.i ise u Iio .-
tues et robo3 nouvea it*a.
BailiUU fino pour chemises
percale fine pour lingeri
Gallon* percale pour '
/phyr anglais pour chemises extra sup
Organdi suisse uni et couleur
IUs jours demi-soie
Chaussettes cossaises pour entant i
Vrencli l Poplin fleura pour robes
Tussor blanc
Limbrie blanc
\ oiles cou'eur A barres
Shirting b.anc suprieur
Bas dent lies
lias soit* brode
Bas fil brod
Lotions Pivert**
Tulle pour premiers Communion
Couvertures blanche et couleur auprieur
landes'brodes Madera pour chemines ai j i^e*
Voile blanc barres et mouchrs
Itatine blanche
Gabardine bla i >he barres et uni
Crpon blanc et couleur a jours
Voile bia.no et oontent uni
Cheailsettas a le nandes suprieur
Brabmt noir a iqlsAe.
Imitation toilo Aortie
Serviette da tottoUea blanches & coulei
" da nj^si39 blanches paur fa.nillos
Nappe couleurs
Petites serviettes blanches damasses
Organdi blanc & couleur barres & r aux.
lainage couleur anglais sup pour jupes
Madras barrs 'mil pour chemises o unie ;
Satinette Foulard pour robes
peignes franais & amricains
Molletons b'an W fc c > i leurs sup.'
Poplin de soie u v blano & cr nie extra
Chapeau dtpullc iino d Italij
faslm r anf|ii s ip
Crpon brod fr m -, U
Crpon franc U fteu-a dernires non .o xU
Serviettes le toiletta cou', angl i-
Tapis c r bla no sur. pour 'ables
1 (amass anglais pour mitelas do ib!e larg uar etc etc.
A imables clients, vous qui voulez porter, peu de
liais, les plus beaux tissus qu'il soit possible de
trouver sur cette place, ne manquez pas, avant
daMer ai leurs, de passer chez nou o 'e nvlleu.
accrml vous e*t rserv.
fsition"'exce[)tionnelle> au centre des allaires,
i jiroximit de toutes les Manques, de la douane et
de toutes le* Agences de bateaux.
Benseignemcnts et facilits pour voyag- r en aulr-
inobile dans toutes les parties de la Rpublique
d'Hati et de la rpublique dominicaine,
(hambres'conlortableg et surtout trs propres, en
tilateurs dans les chambres! la demande des fen-
sionaire. Cuisine tVanyaise trs soigne et des
plus varies.
Din.andez viit*r lit> m9**to*
de V Htel :
Vins des meilleurs crus de Bordeaux, par barri
ques, lamejannes, gallons et par bouteilles. Parmi
les Vins (1er linteaux, vous trouverez le plili grauu"
eboix, pjur les qualits et pour l'ge
VINS D'ITALIE* D'ESPAGNE.
VIN DE B(.)URiiOGNiO (.blancs et rongea feetJe renomm
( Pommard mousseux, jjot Amricain ) *
le plua grand assortiment de liqueurs, Cognac
gins, wlskles, etc.
Absinthe Pernod, Amer Picon, Neriv.outlie
amricain< s (raidie-
Pharmacie Sjourn
Donne avis sa clientle et aux mdecins jt au public
rani8orm son Laboratoire dUlome en un I
Qiolouir appliqu soos la Direction du
D tncot et l -Se owrii
Le taoo a o t est ouvert tous les jours de7 hres di |c
n ures s 3r pour toutes les recherches et analyses prt-
s'anDo: ce cl jointe, saut pourle
s\ *v* ii af o et la constante Urec-ScHII
8 r ni re.TPB qu. le mardi de chaqu semaine.
S'adrefc^r ia Pharmacie pourlei renstgnenents
naf es d'urines et Sucgastriqui
Raction de Wassermann
Paction de Triboul t,
Eismen du sang et du pus
Examen des matires fcales
,. txtmerj de craefc
ilbumino.
Constante Drto !
CONSERVES franaises et
ment arrives
ClOARESde Cuba, Aurora et llabanera.
' K'iAR T TES de loutea loafabrlqiias I Molli
et ltal!.
PA.ftFlMERlal et Cartes postales.
Gros
Prix tr modr*.
P. P. Palrizi
Andr ISIDOKE
1515, Rue du Peu l t5 5
Matre la l'eur
Prs lu Bazar Jjtriprilin
poupe mode ne
SlciaU'* 1
f, roit 's d*. soiie et de Ce*r uo
.Uni Nectar
Ch* N. Gaetjens
\\\Q, Rue du Magasin de I--:i i
117 Rue BoDne YoK
820, Rue Courte.
N. et \- |Acra
Grm &Rue
* t dp$ Cme de Bordeaux
Voulc z-vous voualhabillor avoe.lganoe,2|at [bon
march.
Adressez 'OUs la Maison N. A A. AbRA
Dont la devise est da vendre petit bniioepou
'vendra beauoor
Dans son pei onnel, la maison compte Sun matre
tailleur italien sorti d'un tabissement do premier
ordre d'Italie
Elle est en mesure de fournir e i complets tau faite
et sur meeure, en cbevicte, dia ourle, palm beach
di 111 blanc M couleur, ooupoPi de c aimir pour Dan
talons Ktoffes pour gilets.
Ronnelerie
i;beniiaes d' jour et de uit, au ifOttfc dei 0' Ot*"
Cols et inanebettes dern res crations. O > ns
et Pyjamas.
Cette m rluon c i stitue une innovation
et le meilleur accueil est rserv tous ceux qui d<
siient par une vlste tre dfies sur^la valeur des
travaux fournis.)
Tout costume command et qullie rpond pua au
yotit du olient estrepr.*,
On paile franais anglais,, espagnol et italien
\*\* dfiant toute concurrence
Pour Mra I i. r habill el bien vu dans le.; cercle m
Tout prs du Bazar Mtropolitain.
n ' itli
la seule p'iturene rhanqent pa9 de cot
Sa-
3
l^paje sp^eia'ement pin*' le climat d'
Tlie Charles 8. Bown Pa nt O
Geo.Jeansme-&
/^(jents
Cee n'est pas lire
ar de liltc aine j ne sais i a e faire
Cependant ti vous pasaez du et du Bureai | c
l'Administrt'on postale, A la Grand'Rua^
Rer.trezt la Cordonnerie
Ernest Camille
A la Consrienc*
\ oui verrez quelles chaussures que ce aoit arr
commande ou non sont falt's avee iciM, aoina et
solidit, parce que les ouvriers qui les confectionnent
elles matriaux qui y sont employs rpondent et
ustliient le titre de la maison.

L'Organisation De La Firestoii
Et Saine, Solide Et Universel]
iTN tablisement industriel est cou
*^ un arbre: il prosjre, non senlel
par la puissance de ses racines, mais
rar la vitalit de ses branches.
La Maison Firestone dispose de touteso*i
fourcea de puissance. Per.nement enr"^
tines dans la grande malson-inrc-i
branches s'tendent au loin, verdoysasS
et vivaces.
Dan9 le monde entier les Pn^us FiiesHSl
ont exerc une heureu.se influence sur lai
transports et partout o1 le9 gens wJSIi
tur des bandages de caoutchouc, ils j
appns avoir confiance dans la^tMfjP
Pirestone. Vous aussi devriee exiger y
votre voiture soit munie de pneus de esO j
marque: elle vous garantit le confort, ^|
scurit et j
\
Le Maximum de Kilomtre par FiJH
L. Preetzman Aggerholrt^
Port-au-Prince ,. i
PNEUS
l
* Ha^ des 4sar|
Tlphone : NJ y
i
LM '^V


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM