<%BANNER%>







PAGE 1

Ll MATIN Nouvelles Etranares \g talK MMi tK — ...MA A Ail M Ml .je-*Par CbU Dans le* milieux diploma tiques irauaiS et anglais i-ARl*M de Pleurieu, am bfeMtdtUV de France en AngleUr re, eet arriv de Londres poitenr d ua rapport SUT le onversetmns qu'il t eues avec M Chamberlain £ ambassadeur esi v. nu Agilement prendre des instructions au sujet du problme de tcuiit de l buro pa et dea ngociations concernant le dlite interallies. Les allie ••florcnrt arriver rsoudre M deux problmes par des cou Ml des note olticielles. M. de Fleuriau doit confrer avec M. Herriot et M. Ctmeotel pendant ton sjour Pris. fia heureuse d'un incident de lioiitiere • GtNfcVtL'incident de Iron titre entre la Pologne et la Litbua nafteiecl. Le ministre des Xe. tranger., de L,t.iuanie ; inform la socle des ^ •polonais ont m.s eu l.bei l les pionnier, coures au .coure du rcent incident de trontie.ee que Maire e.eii benreueement Jerml ne. Ou attribue cet ac.-otd aux boneotHceedeM.Cbambena.net M x conseils paciques donne, par M. Herriot au comte &kr*>n.ki de Pologne pendant la dernire visite de ce dern.er a Pa.w. %  La Cour permanente de justice rnternalouaea.latl fl veanut.l.e a ^cieie de Mations que con lemeeut la dcision du con „il une eeeeton epeciele de la 'our avait t convoque nour il avili pour examiuer le d.H Liul/ift au sujet de .a question ie^bue. aux 1 lettres polonaise, dan i-ttatiitieue Deu*ti|. ta camuayne prsidentielle eu Allemagne IbK.lNL y a sept caudidats la leiuenc. de U rpublique •Vure.eulant une douzaine de par S Z V euiier tour ue scrutin ou BIaMn amnera pas de tesu £. daliaiUls. Ou admet que bar jiri.cand.dut du parti bourgeou Slreutour.nur* uu plttl grnnd ?ombr. de voix que ses concur ST maie il est a peu prs cer Sfu au il n ontiendra p.. la ion o S5 2i eu.lr.ge ncessaires d£ S5,ULonetittiiion. Le scrutin de lillotage auia lieu dan. ce cas le R avril. U candidature du Un rai Ludeodoitf produite e la der de parler du gnral. En Espagne MVDRID Le ro. Alphonse a sifn un dcret ro* .1 P* lesjo.1 %  outes le. provinces de lb^Hgre sont places dan, h ****** lie et sont divises de manire assurer une complte ga.i.e u>... la leprieotaiion lgislative. Ls oo.nell.s lgislatures devront me convoques avant le 1er avril. Dans l espace de deux ans le gou anement rcitera les frontires des provinces et fera l-s change meuts que l'on jugera ncessaire*. es victimes du dernier cyclone aux Etats Unis d'imirique NEW YOhK Le .ecensement fiact aprs le cNdone de n.rcre d de,mer ccie M -Ose 2916 blew**.. Desm.ll.e.sdeper sonnes se trouvent sans abri el £K4eeehftrenlparmiilionj de dollars. On lblili|V{ mHin.ena.it 577 cedafre. danuj Ktats. Ll.lm %  "' "f' e gravement atteint ertM*' •* moite et on cra.ul que ce noiuLre "rteiRoe unn..l.i-r. Us ble.ee. 0 nombre de M 0 pour les aSesblHlsoiiaiiouveiOOnions pour iMudinna, 84 pou. nesse. il pour le pour Kentuckv. L m: tous rhumes inn. (m* Ech int lions de V.cks gratuit Ayez le vtre avjourA hal Ce qu'est Vicks Le Vaporub de Vick est un ou R ueul vo.auie poui .oui-geuieut des ihumes, du coup, maux de *>.*. o.oucu.lo, toux. eie...oci la Uecouve.te U un pUe.riu.cieu Aine, loaia q-i a lioue .a uie.ucui e methoJe de couioiuer ..oui l-rwe d ouguenl ie= p.u ce.ebies reine des uu uioude coutie le ruuuie. Fabriqu d'abord dans Tanire bouiiquue ro. u.itdMU, U repuiatiou de Vuk* s veuuil ue comte comte, d stute a eui. luqu c que mauUnaul Vuk sou plus tu usage dans le monde que u impose quel aulre itmde du mme genre. de dote, Flottez eve-lenao-* YKS v r mnm seulement. I^e ingrdient de Vick SOUS LA fAiH aycM toujours UNE BOITE DE ItaiBfUI VtRITABLE TALISMn fpour P*R aux consquentn] d'un refroidissement PRtttllVER, T0MIF1IR os Bronche, et vos Poumon. PARACHEVE le traitement d'un Rhume, d une Luryngitf ou d'une Bronchite invtre. frocmou.ende.ulU,~.. „,„,„ la^lMSi MMsMj se !" o,.. U "m>uulpercfctmp.e quelque*uns a, reaieue* employ W. l'-urore de t tn>loiie. Ces mgiedients et i)tres, remar quables pour .eur pouvoir antisep liuue et igurissant, sont imports u |: a MMM MM au fclobe pouc eue combine pi "" procd rectal poui te fameux ito-ede Je uini.tc tonne loule boites de i b urnes. .. nU bMU).z Vukiaojonidnuil Nous Murtz ainsi combien precuux il t3 l. \uu 3t e.t/. li.u.tux qull eoil ve.u Port eu-Prince N o us en conserverez toujours dans votre maison. UspastiUaULD mJi vente %  llinnionr (.mille T u'.'i •"•' : r r amt Bruts. Jrmte et ouu-si harnnxci.es. QgghS— Les Souverains anglais lont uir.ve> ic ei ? uui immedin toenlmonte abord du eeeh o%l Victoria et Albe... Le ro Geo.gequme parafait pas du louilelisude.onlongvo ? *een cb.miudeferenrr-nceea.ities i.Ulbui. s*.si rassemble pouf ,oir les visiteurs royaux, mas 8 tiu de *e eonformf a., dsir du roi George, il n'y a pas eu de de monslrations. 'JhanUUon* yraluU* 6iaeearentrepr.se de J^* 0 une couMguaUon de Jujurt- Vlckseaternvae de .v* lust^u ) irilemeul qui apporta iou= ibu .e un m repidn *oui.fneni. bien que ftOuvaoU ici, *K"V W1 un vieil ami de en A noue, el douent rap.d.meul popu W ^VO ^dAllT'W bue nu Lanada aiubi que. uui. Li6S CUUl ^ JSttS Dae, Plu. ue .7 million, *^^ J, pot y .oui cmplojes .uuuelle SI Mars >EV\ \uhliSleiling Prenea •AsUSDollar JJ.I Sterling 93 10 4 78 19. 0 Ce que sera I procbiine Ute 4e I rein.vera U dimanche de I iquer. UWtl B.Levue, -l'iimevei. ollnia '.' Jubrict'i'-ut-.incien un. tte •Cutfommesd iS olsdtre,n EEKR sras.g £immbrt.d.Pr.maver.,quijl tel des ttes des yen* et d *e pr t leur rse,v t nt das heure, Lcomparablement agrables. Cin-Varits U. S. S. H. Hier eoir. Cin-Vanti est sort du aadiea. lord.ua.re tant par la beaut du tilm 'La hamme La loi? dont l'.ute.t paibeuque .urwess. l'.mag.nal.on, que par le pique J."band..diaJama. J. lool buit, ^ a J* T" catite^r de que.qure jo.i. u^r aux d .on lep.uoire. Dtidmeni, %  *• SttSS Jil bumme d. toutes tes iniliati TU heureuses. Nous lui renouvelons nos om ,UmenU.*lui,^ I Equipe jnmei SSSfet eux distingu. Memb.ee ,ju J Band. Voici les diverses pwues du P.onraimiie a.Kte pour les jours de celle aeeleUw • LtJMDI De 5 7 p m BecVuou ch. 2 flent de iljUl et M.dmeAudr Clievaititi* M AUDI. — < pm Rception des LwuipieM par MuUMeurleP.eiailelA.roKJs semeiitd.l'oriful'.m.eelMa dame Ue tuent Hngloire. Mtiu.nLDi — 4 heures Deuxime Hait h Arbitre : Mr Uoiwie ', heures. Ueoi.nun chez U P.Mdeut de la GoiMQWelon da Kool-hall et Mme l.eorges ^MMU-U. Dner on .t par Plutoiuauoiiai .UcioUub bAMBDI J '" '' li l" )S DiM.vNC.it l'roisiuie Match "BUlMUr-, pour la premere loi* il esl po.-.ible euxli.bi.ul. Klldesfayer.e Vapoituu ue V,ck —Gialuiieitt^ul. ut. b.l cents ont biganiae par luuf Salr. de n!E ^ / .a diatri^ buuuu dans ci.u4'"" u u vrel inutue .e ium.n u n Ull ,eue. \ou= av L Btt U B u ; ule rtC u le vire AU uviel. uu cou S H lne**. PreeaUe conS a u importe quel ptiarmac.en doal le nom y est ttmfet et vom recevrez giaii uu vanUetwn ua Vick. lN'cmeudei p que vous ->e /. uu .Homo pour t'uawyor, y.c^euie/. votre coupo.. .mmiiale mcul, au.cialemeut si .! y a des enla.ii aaiw voire maiaou, vous daiie.tz uroiuei de cette couite ocu.uu ^our esay r Vulp sens oU cuu liais Le 3 meie aimeioul N.ck, pVCS que co.i applique exUi.eu. meut, h u y a pas ue dose uu. UtJKUe -e. ^-uidv .m..ai.. T. k esi eg-.lcmeui Uoa, b.eu euleuuu, pour .es adu.u., c net ausai 0U mauMiaSBeftl e. Uuie dans la uid.^upaurie coupure, biUies, cuutuojs, dmaogea.sous el gerttt— ae, iiliu< oi de >••'*•• „Nc mauqu L cette occasion. Pre, e ..i L v ,ue.aayiei -u ouaimac.en LlttJftei.l ."OU el louari .OU* coui^ie vous moan. combien le V^ortuu ue Vewke e.t suprieur. Parisiana Le "Rachat", tel eet le titre du lilmqu-a exlnoe e^neWM. JJjr ,o.. M .cl. grande eedeite qui enp pel.e l'ola Negii. V loœnieioujnrii Hntaw W 4, . prodiguer fc t* M eUaa tied.s heure, d. hcieuse tt lJ Zn t heur, ux de revoir ce film dont ou ne 5 aura } mtk d.re assez de bien. ^__ __ Piocli lin concours de tir \u uiocneio concours mlei Am rique de tir qui aura Heu e .ail t va ue en W vemb.e prochain, par tic.pera une quipe WUjOne. • t.x nation y ont dej* adMT < Touvement des navires U, dparte d>e* Voik pour les ports dllaiti. Sleamer v-aroa. eel pertt le y Wars pour tous les ports d Hati. Steamer • Bolivarest parti e 21 Na p ur Uap Hatien—Lapttale — Cayes. .•Commewijie 4 partira le aj M*rs pour Port au Prince directe "iracoa"partir Ie|8 Mars pour dp Hiitieo Pon M Prince lier, ujnrc'ioi. %  *J Hier, il y ul4'd eMljF 1 18.V2 I que p ndHnt ia prr* de Jules Grvy ft sous i. nemeot de Juies rerry. po premire fois, une loi ises France l'instruction primeiril gatoire pour h n enfants de If ans et grauite dans les co bliques. Auiouid'hui, il y ,l8 j Mars 1807) que Murt, ni de l arme liencaiso, en ira %  drid et que Napo'on y M J m r sou frre Joseph roi al demain, il y aura 1*3 & %  %  Mars IHU-2 que les TOO T iBuls q ui restaient d.: la M i U Urie a Pierrot con iuil Lamaitioire, tirenl le nette une troue a irai 1800 hommes de trnuaei ses qui assigeaient le rott. Varit! C.tr Heu F .rmer, au C if'-u Ptnt Pour. Ljamumiwt j*ic ti* yi j .,. haoai Aop .que au moment du coucher sur Vick, agit de ^^SS^ .uut repmeiu.nl v.porn-es U t u.ge uu la pou i UuiaUl ^ uuil ie 3 tapeur, curaii.c ..ut pM %  „ haieuru- --.p., ^ ^^ ltBUir(il(|lfea u-uuep.rl, mUalees a cUeque rwpu coU i lU0 uu IJ.UpU.mfl ou uu tu tousious el meuiins.urofl. ... instantanini'-nt : Crftmp< . Urlure. Aig > eu t, S-imm.'t douloureux, Naii'<", Voruge, Vomissements. DeonaMtionM %  l'oie, facilite lco .lement de %  Bile. Trs efn:ce contre le GMlroE.trlte dot paf. olmudi En MM dam tvultl lu pharmaeiM I .. 1 % %  B#n-ril UWloirn P. ZIZINE. 2 Ri.C.ri, f AW$ A /la.n Phru>cl Al. PKTRUS et toi" boinr* pharnuf.* Mardi Le Comte di tuait eut. e<: G Mercredi lui Uaad d On defH4iid# o' Maison ai Champ de M remise. !um. c el clriai S .d e>s H e du iH eu 1' e de . gare. Remercleaj, 1 e heutenaut .P. *A n..rcie bien eincreaee^ de llui'' %  .-, le*uiucier.j et li iticus de la tjtB *| Musique, le Ueig ."J les ami, de l'ort au P* autre, villes qui lui oulj leur (.ym^albie ,oe morl de sa regrette l Mme V ve bgurl ,ne Kosaline Brr* ge de 91 ans \{i, m M .is, et les prie de prof.ude gf< ,lu,ie, M1 llinch',lell Co^x^e^t Vicka et applicvxe ~ %  %  Pour rhumes, maux de gorge et b easuues Ueteue •"#• 3l '* ,t,,.e ueo V.K,C. .avuM.tei .„i. lirtUe le lO.uUe, ...i< V Ghaouerasnt d'fcdres UE Ke Eamanuel Cauvin L.-vi, 11V28, GKAHU'KUK ,. t .u.? lii.in.uiM/ eu au.-si Uttus L uanue et asp.i.i lou t ueuieut l e croup -t t^r.rt i ment sou1A(E^ en 15 minutes. KrolU/ V.chs mr la go.ge et .a lodiiue jurqu a ce qje la ri-cpirn'io s amliore, co..viez alors avec une llanelle cl>a d • Une npplicttion au moment "le la mise au lit prviendra ftnralement une attaque pendant le nuit. Vicks est pirticuli commander piur ioe les enfan-s paies e..' eatneurement et fi' drange pae le dige e consquence *W brament ur le p ltJ bre de la famille. Essayez Vicks aujouf jj Vermouth I, de MtiV S & C% Ayents.



PAGE 1

LE MATIN C1(Z F, Lavclanst & Gie Viennent d'arriver par le Franais \le* arclea suivants : :JJ U oieilea Extra Fiue, Dentelles de 80 Porte-Mme Automatique* apingles cheveux en caille le paquet R d0 * la carte Boutons pression la carie Boutons en caille, uo ,is tllblancs ro n Lubin Lubin Tout passe.... lais len parlums de LUBIN restent les meilleurs. En rente dans toutes les bonnes maisons. olombian Steamship Company Jnc "trk U UcJltau cotant eat attendu i ^a•^lirv^ lo 2* vrla ip-Jiaitien, fait lv ix, £oriawe* et &-i7VUic. SI lepailtta fe, ne jour pour&tit(Joave., Muaatnc, leiemic, Uycy A^uin, eC ^riut, en, loatc mi te* pwu de ta C^krntuev et JCiaa^tarv >x EtaatiL |WL & pa**aaei*. ^arl>aa-grince k 1^ iilan 1925 : tobara & C% Auenls. ^ Surmenage. AnmieCrbrale. Enervemerit Epuisement, Ides Noires. Insomn^s Neurasthnie !" T/ T n,prt fond ri—a I n i iiaM i. laaMai 1—itiieiPt, rfu ron u !" ', '; orl P*>)uiance totale on Partielle, U 1 ,' V m Piie de It neui.isihine. la plu lortu'-vr• ,< ne-. mT'i.1 Per 0nn en W' tn e MJn*i < igoureuif-, •„ • luAto I NU hunuin c "" i s l.e Un,en 11 tr, f>0 Sprc alTe? v, r .? r *' 6 d ,^,f!. Kr.it.iue fur demande .,l-e>se ai .aine .\euro!.. g ,q„ e d u rj„ clc , s ,,| es ,,_ Boule^sid ..r Strai IN VENTE DANS TOI TES PIIAUM\ I l'Aie-. i i-q '• Garniiuies pou i\liroir* RcugCompact K< utoi s de m nch (les r d 'ux ois mous <. ide ^;H.8d,nf.nl lapairo ...is %  • moM eo soie, | a ,,.,; ^av,te en ou. ., e „ re9 " ,r Blera ""ncm.n.l. p ire Chemises coul-ur k^k. v i • do d a 4 spulemeot Ro.rs de sret •Everreadv 1 Pium,ers j.^,., poiJr ^X. bonnette p.uum.-.es'l,;;;,., ColdCrme en"l„be L S 8 ,eU8e '* b Ue de 3 Plumes rservoir r *' d ,o do d do ^"uvelli-ment arrivs • Bonbons assorti. 0.35 la lirre noclals boite gravure 0?5 la livre t^tummmmi. rre i vi „. d ,",„."?, , ..„. M.il A Partir de Or 100. Malles de vovag0 r /5 00 chaque. Mallettes 3.75 chaque. pie... X.„," dsoR7il?ZKr P,U C0B w-.uan est toujours aussi populaire. 0r;o.90 Or 0.75 25 0.12 35 15 20 '.** 18 05 12 la douz. 05 H) Oj 10 09 IJIO |1. • %  • 60 25 %  >0 lefpaire O'i l ou d) M H 25 20 lu 1.80 80 0 45 :i*o SI 0 !W| 1 T> 1.50 I 50 2 50 1 50 0.50 3 50 150 :< o i 50 .5 i 50 J >0 2.50 14.00 3.0C 20 10 i.OO 50 200 1 00 1.00 chique 50 a.75 1.00 '25 10 15 10 05 il 00 Ml t. 75 1 IS 5.50 3 on 4.50 2.10 ,50 a.00 Clodomy D. Jnste I 4 est le rendez-vous du mond^ chic et lgant,qui trouve dans/'excution des travaux photographiques confis aux soins de l'artiste, un got exqui, et pur, qui lait que chacun des ouvrages sortis de ses ateliers est un petit chel d'oeuvre. C 4 estle derniercti de la perlecon dan ce qu'elie a su raliser dans cet art dlicat de la pholooraphie. r (Joe visite l'irapn^O soi et ihlissament di t 0IliMsi'uslia Htndu ntre H 1257, bloc compris pntre IJ fia? des Casernes et h lue du Chtmp de Mars. La maison (], h Verret Marchand Tttllpw Ho 1823 Ru; du lagasin de l'Etat Se recommande au public et a sa nombreuse clientle pour l'lgance de s:t coupe et la prompt* exeeut...n mise dans U ouvrages confis | sei sol ns La maison reste ouverte Jusqu' gheures du soir. Prix modrs. -• %  < Charles Picoulet 328. Rue Poux, l'art au Prince Pte Al ment tire* Iratiaiee* macaroni | i Vermicelle Nouilles, etc. Vins reuge el blanc de Bordeaux t Vente en Gros et en Dtail. Produits du Harem V we V < ho* !W la Leaul de la femme: Rof'e du rWem t Crime du Harem rieur du Harem ( Poudre de Ri/ ) Savrn du llaiem Eau prrteilieute du liment (pour la beaut de la che>eluie) Lo ion des Csars Secret du llanm: l!eaiits ), ^ ux< dei nglea et des ivr<., P aies de RJ< S en poudre. Eo vente ehz RAOUL VONT R0SIFR A ct de Ltiei. l6f3.GrndRu Eo venle d ms toules les bonnes Epiceries de la Rpublique. A de bonne ruditions r Une Chapelle en fer for -i pour p ecer s'ir une lombe. .^'adiener u hurean du ourn\l 1 rrt.Hi.i'rirrf.. | e \j y n 1Qi !j IrTTliBM Dentiste Jes facults de Mor.t'al de New York et de la Ilavnue. Travaux en or et en por celaine. tixlractions indolores par l*i>nastlisie conductive, pratiques spcialement le jeudi. i^CHOCOLATEl '^m^fc.^lHE 5U1MIT CF -J^lfc PERFECTION/ ?ou trouverez ^to.ijours du'Lait Cou lein 'Sestl,*;Lait vapor et Farini lacte, ea dpjt chez I' i j ent, qui se lient aussi entiretnenl vas ordres, pour remettre vos commandes directes. L t PreetzTann—Agqerholm Agents gnral pour HaitU >-.-a^-.-.-.^ i^—. 4 V. > x



PAGE 1

LI MATIN %  •_ m+m MJ ir Q D O N A. Li] iwbi P cor ies mailvaises ^ outss lare le sang J |\bejmatlames Nn-tUgtea tovtie 0*Tolle Arfrio Sclrose Malte 'V L'indiciiicn prtn< If l*. lani I aasJur.'.cnt de l'antno *tmrni >1. L'-S' r.l smrltM lt A la p*rlod d. pr*ileroa. la:M urtau eliiil 1* seul lacie.ir d'Toer IrVflon. on devra. avant lou Mrs Tiose, luiur f.iera i emeni W tr# r... luei CkatnaV r YiirnrKnnaa. '•' t t phO. Mi*e /un* t >Her lefurclimmenl ••blment de* %  afv*. *• mftae l'obtu/ doit BMMT %  '••• %  d'acida urlque. ^ •>•)• %  • Se notre organimm*. X gSm — cura rrfullrra •ffr W Dl A L I ROL m M irur.• %  • MUWJJ. v.*m>< liernMlOH.. MimiM la lan.n. rNCHme. Canligpatial. •UUAAI Bun* calmant. RtiumaLINYCOL MM, MM, Luœaio. Nitta n Le fnieu CordGood Year pour Camion, est le meilleur pneuma (ic fabriqu pour le transport sur les mauvaises routes. Le paroi rsiste des milliers de milles, sur le toile plus cahoteux et sa fabrication spciale diminua le chauffage in\ritur;lefumeua dessein aHweaibe tia leigs Taillant Consignatairc Andr ISIDORE 1515, Rue du Peuple 1515 Matre Tailleur Prs du Bazar Mro P on,a n coupe moderne Spcialise Complets de soire et deCrmon.e Prix dfiant toute concurrence. Peur tre bien habill et bien ve ans les cercles mondain edres stz'vetis au jeuuc tailleur moderne Andr ISIDORE. 1515, Rue du Peuple 1515. Tout prs du Bazar Mtropolitain <&> %  -•SfiaWc La Petite Maison > IG37 Etui DU CENTRE A vie sa fidle clientle qu'elle ient de recevoir des souliers uxueux pour dames et enfants, bas de soie, dentelles, parfumerie, vaisselle, articles pour cideaux. Trouss3aux. layettes, modles nouveaux prix modrs. Kabiline, boules raviver \ G. 0 25. lreps ouvriers A I les oon ecta-inar.t •lies matriaux 4 l y -.nt up wy i-psiiOjejt et Juatlucst U titre as la maison. L'Organisation De La 1 Est Saine, Solide Et Univ< / T N tablissement influstriel est ^ un arbre: il prospre, non sea par la puissance de ses racines, niai par la vitalit de ses branches. La Maison Firestone dispose del sources de puissance. Fer.nemen cines dans la grande maison-tn*" branches s'tendent au loin, ver^ et vivaces. Dans le monde entier le9 Pn^us tnt exerc une heureuse influence transports et partout o les ge" fur des bandages de caoutchouc, appris avoir confiance dans s* Firestone. Vous aussi devries es votre voiture soit munie de pnes marque: elle vous garantit le scwit et Le Maximum de Kilomtres gar L. Preetzman Aggerho- 4 Port-au-Prin2e ^.*\ PNEUS tsi



PAGE 1

DlftECTEl R PROPRIETAIRE IMPMHEIR Clemenl M y luire BOIS VERNA 1358, Hue Amricain NUMEP i ^0 CEiNTIMES Malin Qvotidin TLPMONI N 42 J'ai remarqua; que Jesdeia. 0 •ioat des homme furieux t* lont jjH\xe d'impression tjue sur et ux qui sont uiieux eux(• n ••• Meo.osqui: I8^e VNNE N 5463 PORTAU-PRINCi (HATI UWDI 2t MARS FOOT Victoire de l' q uipe Jamacain e par 2 buis I Le public hatien ira jamais en aucune circonstance montr \tant denhousiasme qu' oeca* usn du Grand Match d'hier. 1 "** I 1 t. %  1 mille specucteurs y 80n t runis, non compris la tr bine officielle ou se trouvent : S. E. le Prsident de tm du Orand Match d'hier.^ .,.• E. le Prsident de la RepuAussi, le dsir de renseigner J'"l ue et Madame Louis Borno, Sa IWS lecteurs/ plus exactement Gran J eur ,Monseigneur l'ArchevMie %  /• les phases diverses ft 16 1 ^'gadier J. H. Hussell, gnier et Lassagnol ; de m s : Carde ques multiples et vigoureuses, du zo, Mevs et Cator: avants: Jean brillant lan H*. ItaakilM blie, Berntio'te, Elie Villard, An cher et Paioson, cap. Au but de la Jamaque : D. Ha rharn ; arrires : K. Passa ilaigae et V L,. Robert*, cap. ; demis S. B. Soulette. H. Paxton et C. tt Parc est transform l'occa 'on du Grand Match international •que-Hfciti. La clture est Usinent solide que ceux qui, d'or Si" La roche Mr Croswe l7 Mr Elliot, Gnral Mathews, Mr Clement Magloire, Prfet de Port au P f^ e -J E M.r.arvell, Char g d'affaires de 8a Majest Britannique et Madame Carvell, Mr Oswald J. Brandi, Directeur de la I sont habitu, y pratiquer Royal Bank o! C nad a e Madame Mues, dans l'impuissance de Brandt, Mr Watt, Vice cons Quant aux maisons situes dans Ramage du Parc, elles sont Jsment ^remplies, et .'chose %  j; t k la lois amusante, sur I toits et sur les arbres qu'elles ?la partie technique Il est 4 heures 20 minutas. TiLes deux Equipes pntrent sur '• torram : |a foule les ovationne, > to,U et sur le. arbres qu'elle, J rra ' J foule les ovationne, une si grande iSUTSmSZ h a U8 l eurs wurs, se trouvent t^T* d MA joue les hym quitude instinctivepion !" l'. 8S U 5£L?d'h ,r,pP humaine9 et des a, T, UX 4, *. el hait en tance dans un orofond X,•pote d hommes, de femmes, M" P h tos >ont prises de ces 1 Mes et d'enfants: Ce qui ne ? ,hle f cambrs dans leurs mail pas d'ajouter une oou,ou > el nrs comme des gladiateur. iClt? l \ kh ^\ -, 1 -! 8 co ^ttanta changent le Œ l# T'? d £ dre B *' Ut et a nen{ '•" Potion, jwwprocbable' -lus de 400 au rwpectives. %  W isaa. 1 ftftrat _„, „„ ,„ Banque .nie. de la Rpublique d'Hati, les juges de touches sont M. M. Williams Mac Intosh et Louis Sor y. Premire Victoire des Jamacains Le ballon est lanc avec une telle rapidit que l'on eut cru qu'il tombait du ciel. Les Jamacains de 1 avant dferlent sur tes notre-* avec une tonnante violence, et comme ils sont l bai, ds l'ge le plus tendre imprgns d'athl. tisme, ces hommes jouent avec ne si grande matrise qu'une in _tude instinctive plonge l'as tance dans un profond silence. Nos hommes, au coup de pied d envoi, parce que peut tre dmo raliss par les pronostics divers, se montrent timides et se tiennent aur une dfensive... hsitante. Heureusement que nos gardiens de but et nos arrires s int la hauteur; ils paialyseat les attabrillant jeu des jamacains. Ce n'est qu'api es 30 minutes, au moment o ils corn nen<;aient se reprendre que,par une srie de passes rapides et bien combines que notre li^ne telute>t franchir: les Jamacains marquent le l.i (ime but marqu | ar des Jamacains A la reprise, accoutums 'a tactique adverse, nos eportsmrn essayent des chappes qui sont toujours annules par les arrires jamacains." A la suite d'un corner, les jamacains marquent un second but. Suprme ellort V£quie hatienne marque un but Ds ce moment l'orgueil de ntres est fouett ; i's veulent se ressaisir, se livrent des excs pro digieux, et tenten' dlire voler le ballon en clats par des "shoot" merveilleux. Les Jamaicvns e en apero.veot, et peusaut au vers de Sully Prnd bottas : .Tel bonheur que la main n'atteint pas est un rve font de* touches qui retar dent le dnouement. Mais l'assaut ne diminue r>as 'intensit, de notre ct, et lina lemen l'quipe hatienne, grce a un peu plus de cohsion qu'au d but, ouronneses nobles tentati ves ... trois minutes avant la fin e la partie. Les applaudissements frntique latent non seulem-ui dans le Parc Leronte, mais d Ctte partie at Notre taibles> rsida dans la plutt gagne par Lambert Lelga^ #• AvmotlT dont les Xr. vm dont le jeu trs brillant ne sont p* os pi, Urne .^ M bien que la minire des Mevs. cJor. $!$& jSSt 00 •PParenc t.n ..T B MMI D,eD W* ,a m "i dun.m'" """""f durju vec le Norfolk'. •, und fnii* U, " aire ta tortode oue la Jamaque (C'est le Ntreif ent di ? oe d'loges Ki rt fMtt v i lout A uira modras et tous n ^L i *^* r lc ci uoire iniaiigaD e --proleasiouuels. Lewoois. ont assez prouv qu'ils ils en sont d ailleurs, et tout le peuvent lutter Les c demisad monde sait que mme aux tourversaire* ont' A~£ , noisolymptques seuls le, .maSLXLSTte u Ti r ~ fvh STJSfl ^Pourquoi detense^a" donc *S*2S* prs de 8 assaillants, dont le moins dangereux n tait pas, cer tes, FEURTAUU, qui est l'un des membres tes plus averti* du t am j au aie tio ls campagne mene par ce journal conlre le Gouvernement et contra le rgime de la Convention amri cano-haitienne ; dai leurs ce n'est l le souci dominant d'aucun des organes nationalistes "• Ceux mnes q ii, dt. b e lo, ont paru accorder guelques cidn* aux prtendus dfenseurs de nos droits de peuple libre et iodpen •*"nt ont vite fait de revenir de leur erreur. Chsnet,Ren Ethart, ou encore tout* U ligne d*avants de la remania i'e u .pe, nui Je oar ,Vx ?!.„• ^ e l 8 ral e ro n pnence d'hier La l gn'e d'''l e. ^ ^ZV^T b e doit tre retondue. De. SutaS %  '. *" tn0alphflr !" raononce f n \Z To u qui vaQt8 doil lr e retondue. Des pnoQe^ensoruraabuti qwpiers tels qua |£^b, p.S fe^ r %  M Lorsque le Gouvernement juge convenable d'employer ailleurs qu'au Conseil d'Etat l'intelligence et le dvouement de certain, de ses collaborateurs, il n'obit pas ls mme pense que Le Temps qui care se l'espoir de voir, L un moment donn, certains membres du Corps Lgislatif x e librer s, c est dire devenir des lments susceptibles d'tre corrompus.Or. s il est vrai que le Gouvernement %  creuse lui mme sa f sse ..con ment ses adversaires ne s'en r jouissent ils pu au lieu de manifea ter leur dpit de ne pas entrevoir la ralisation des beaux projets conus ? Le Temps et le clan polit que dont il reflte le. ides et ma nifeste les tendances oeat prten dre que le Conseil d'Etat est corn pos d'incomptents, c'est dire d-hommes incapables de com prendre et de discuter les ques tions qui peuvent tre soumises leur examen par le Pouvoir Excu tit. Sans doute, les membres du Conseil d Etat n'ont jamais prten do pouvoir doouer une solution parlaite et dfinitive aux divers problmes intressant la vie aatio nais et sur lesquels il. ont prononcer, mais ils conservent la ferme conviction d'avoir toujours apporid. ,1-iu reiuie d ces im portantes questions, le plus grand souci de servir les intrts du Fays.Dsns sa eollaboration troits tt aiacers svtc U Pouvoir Sxeea U n e belle soire en perspective Est celle qui aura lieu samedi prochain S Mars h Parisiana. au profit de l'Amicale du Lvce P.tion. 11 y fera jou d'abord uue revue qui Sera 1--ho de toutes les nouveauts de ces jours derniers : Charton et Guitton, Lucien Bo ver et Ion camarade Chaubet. en Personne, la 8irna. notre dlgif la Socit...d s -iens de letties, ei etc. en leron les frais, et aaa foi, le publii en aura pour s n compte, car le rire, la blague et l'humour ft ront de cette revue k la faon montmartroise, une vri table l.-le de l'esprit et de bon ton.. Les auteurs : un groupe d'amateurs et des meilleurs. ^Ensuite ce sera une dsopilante comdie en un acie, o l'imprvu et l'-propos ne manqueront pas d'intresser et d amuser le specta leur jusqu k la fin. u dus ntr s a assist une %  ptilion de ces deux pices vendre di soir, et les nou e>de Tel Iv. Sylvie, Vaillant et de bien d'i utres et non des moindres, tout ai gurer le plus grand sucrs jour la prochaine fte de l'Ami* le. jr le Tlmathe Paret Nous avons appris, avec plaisir, la nomination de notre ancien Directeur au poste important de Uon %  ciller d'Etat. Ce choix est heureux. Nous en flicitons le Prd dent de la Rpublique. Aux diffrentes el d'icites lonc tions que Me Paret a occupes, celle de chef de Division au Dpar tement de l'Intrieur, de Commis aire du Gouvernement ic Port au Prince,il a donn la mesura c'a ses brillantes et solides qualits, t'est de plus un caractre. La politique du Gouvernement claire et progesaiste, t trouv ICI eo lui un dfenseur convaincu et courageux et la haute personnel t de Son Excellence le Prs dent Bor au un admir.it>' M f. rveot N... s lui adrt* Matin L


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06383
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, March 23, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06383

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DlftECTEl R PROPRIETAIRE
IMPMHEIR
Clemenl M y luire
BOIS VERNA
1358, Hue Amricain
NUMEP i ^0 CEiNTIMES
Malin
Qvotidin
TLPMONI N 42
J'ai remarqua; que Jesdeia. 0
ioat des homme furieux t*
lont jjH\xe d'impression tjue sur
et ux qui sont uiieux eux- (
n Meo.osqui:
I8^e VNNE N 5463
PORTAU-PRINCi (HATI
UWDI 2t MARS
FOOT__
Victoire de l'quipe Jamacaine par 2 buis I
Le public hatien ira jamais
en aucune circonstance montr
\tant denhousiasme qu' oeca*
usn du Grand Match d'hier.1"**
I 1 t. 1
mille specucteurs y 80nt runis,
non compris la tr bine officielle
ou se trouvent :
S. E. le Prsident de
tm du Orand Match d'hier.^ .,. E. le Prsident de la Repu-
Aussi, le dsir de renseigner J'"lue et Madame Louis Borno, Sa
IWS lecteurs/ plus exactement GranJeur,Monseigneur l'Archev-
Mie */ les phases diverses ft16-1 ^'gadier J. H. Hussell,
gnier et Lassagnol ; de m s : Carde ques multiples et vigoureuses, du
zo, Mevs et Cator: avants: Jean brillant lan H*. ItaakilM
blie, Berntio'te, Elie Villard, An
cher et Paioson, cap.
Au but de la Jamaque : D. Ha
rharn ; arrires : K. Passa ilaigae
et V L,. Robert*, cap. ; demis
S. B. Soulette. H. Paxton et C.
tt Parc est transform l'occa
'on du Grand Match international
que-Hfciti. La clture est
Usinent solide que ceux qui, d'or
Si" ,La,roche' Mr Croswe l7 Mr
Elliot, Gnral Mathews, Mr Cle-
ment Magloire, Prfet de Port au
Pf^e--JE. M.r.arvell, Char
g d'affaires de 8a Majest Britan-
nique et Madame Carvell, Mr
Oswald J. Brandi, Directeur de la
.Isont habitu, y pratiquer Royal Bank o! C nadae Madame
Mues, dans l'impuissance de Brandt, Mr Watt, Vice cons
Quant aux maisons situes dans
Ramage du Parc, elles sont
Jsment ^remplies, et .'chose
j; t k la lois amusante, sur
I toits et sur les arbres qu'elles
?la partie technique
Il est 4 heures 20 minutas.
TiLes deux Equipes pntrent sur
' torram : |a foule les ovationne,
> to,U et sur le. arbres qu'elle, J *rra' J foule les ovationne, une si grande iSUTSmSZ
"haU8leurs wurs, se trouvent t^T* d MA joue les hym quitude instinctivepion l'.8SU
5L?d'h,r,pP" ,humaine9' et desa,T,UX 4,*. el hait'en tance dans un orofond X,-
pote d hommes, de femmes, M" Phtos >ont prises de ces
1 Mes et d'enfants: Ce qui ne ?,hlef cambrs dans leurs mail
pas d'ajouter une oou- ,ou>elnrs comme des gladiateur.
iClt?l\kh^\ -,1-!8 co^ttanta changent le
l# T'? ddre B*'Ut et *anen{ '" Potion,
jwwprocbable' -lus de 400 au rwpectives.
Wisaa.1 ftftrat
-------_, , Banque .nie.
de la Rpublique d'Hati, les juges
de touches sont M. M. Williams
Mac Intosh et Louis Sor y.
Premire Victoire
des Jamacains
Le ballon est lanc avec une
telle rapidit que l'on eut cru qu'il
tombait du ciel. Les Jamacains
de 1 avant dferlent sur tes notre-*
avec une tonnante violence, et
comme ils sont l bai, ds l'ge
le plus tendre imprgns d'athl.
tisme, ces hommes jouent avec
ne si grande matrise qu'une in
_tude instinctive plonge l'as
tance dans un profond silence.
Nos hommes, au coup de pied
d envoi, parce que peut tre dmo
raliss par les pronostics divers,
se montrent timides et se tiennent
aur une dfensive... hsitante.
Heureusement que nos gardiens
de but et nos arrires s int la
hauteur; ils paialyseat les atta-
brillant jeu des jamacains.
Ce n'est qu'api es 30 minutes,
au moment o ils corn nen<;aient
se reprendre que,par une srie de
passes rapides et bien combines
que notre li^ne telute>t franchir:
les Jamacains marquent le l.i
(ime but marqu
| ar des Jamacains
A la reprise, accoutums 'a
tactique adverse, nos eportsmrn
essayent des chappes qui sont
toujours annules par les arrires
jamacains."
A la suite d'un corner, les
jamacains marquent un second
but.
Suprme ellort
Vquie hatienne
marque un but
Ds ce moment l'orgueil de
ntres est fouett ; i's veulent se
ressaisir, se livrent des excs pro
digieux, et tenten' dlire voler le
ballon en clats par des "shoot"
merveilleux. Les Jamaicvns e en
apero.veot, et peusaut au vers de
Sully Prnd bottas : .Tel bonheur
que la main n'atteint pas est un
rve font de* touches qui retar
dent le dnouement.
Mais l'assaut ne diminue r>as
'intensit, de notre ct, et lina
lemen l'quipe hatienne, grce a
un peu plus de cohsion qu'au d
but, ouronneses nobles tentati
ves ... trois minutes avant la fin
e la partie.
Les applaudissements frntique
latent non seulem-ui dans le
Parc Leronte, mais d dans les maisons voisines : Ce-'
le dlire.
C-- que dit tout Ih no nie
Lrs Jimiicainsont t vraiment
m i veilleur. Leur voyage ici porte
ra -es fruits. Car, nos sportsmen,
nous voulons bien le supposer,
adopterort Tavenir cette devise.
Pas de jeu d personne! Tou
pour l'Equipe! Tout pour la Vie
toire de ses couleurs!
Ils ont vu de quelle faon, par
quelle n tbode sre, a ec quel es
prit '. discipline et quelle admira
ble l< i acit les Jamaica'ns ont d,
ch z eux, prparer la victoire
dMi I s faut qu'il, en fassent leur"
pr. I t.
'est noire Vu le plus lin
cre.
De part et d'autre on s'est m
fait, au cours du Match, avec dis
tinction. Nous associons donc dans
un commun hommage les orgini
a-aura de cette inoubliable fte
aportive.
Hr rwit * flsitp, rfe Dilre
point rest au dessous de sa tche.
D'ailleurs nous pensons qu'on ci
toyen pourvu d'une culture ntellec
tuelle suffisante est asse qualifi
pour prendre place parmi "les clan
ses dirertrires '. Par culture intel
lectuelle nous n'entendons pas
"!e vernis des tudes classiques"
Biais l'aptitude s'appliquer aux
diverses branches de l'administra
tion et comprendre les divers
problmes qui s'offrent a l'attea
lion sans que l'on ait besoin de
Vmba-rasMsr d-ns les fo-mules
et dans les doctrine* abstraites.
Tou.ceux qui sont capables d"us
jugement sain conviendront avec
nous que le Conseil d'Etat.dana sa
composition actuelle, compte, par
mi ses membres.dej hommfsd'une
comptence relle. En quoi donc
sont infrieurs Mr Charles Mora
via des Inmmes tels que Emile
Elie. Emmanuel Cauvin, Dr C.
Beauvoir, Dr A. Lescouflair, Cd
mond Montas, Placide David,noua
en passons ei de-< meilleurs f Ni
au point de vue intellectuel, ni au
point de vue moral, M. Chrls
Moravia et les siens ne sont au
deit ii il m
S'eat oa assez rendu comph du
'rsvail apprciable fourni par les
Commisslo s o chacun apporte sa
part contributive et rend ainsi .er
vice au Pays .'
Le ''onsil d'Etat trouve le prix
de ses ettorts dans la satisfaction
du devoir consciencieusement et
honntement accompli.
t n Parc-
i
Le Conseil d'Etal
ET
Jue ftanmn n dispe
nbililf auieal leur lesia
* eifnr leurs runri ou
(wwmui ne tn'im i
PISTE! ,1
Le programme politique du jour
nal Le Tempe '' l'empche de
co'Hidrer, avec l'indpendance
cessaire, les mesurer prises pa
le Gouvernement, parce que ce
programme est bas sur des int
rets exclusivement personnels et
troits ".
ni
|SSw*w^'ril?| ieVr,'SAUien rnUl"nt est conlre *< c-est aflirmer qu'on a Ijft lAlirntl II I .O TIMno
&SSJZJZ jtW %& ss. ne 8omPM e,poi'------------------
le journal Le Temps , de son
aopirition ce jour, les considra
lions qu'il vient dmettre l'oc
cvMin de* dernires nominations
faites au Conseil d'Etat subiraient
4 1 dification des moins clairvo-
yaqts. Sa tendance s'affirme de
lus an plua et mesur- qa'appro
cbe la priode en vue de laauelle
la t cr.
ueH "2** m rests au-
Ber?,Qudenoirei-
L CoL .lles8e- D0U t
' 'eliort, pour qui le
Aprs une lutte ardueUmh tre aonc T a'sn S2JZ2 ? *tt&Tutt!m
;emblablementmouvemnte,la ZSXS^mL^^Vl E**!* uprieur. d. la N..
rem,tamp..'.ch6T. a notre Sa^K^^dS^i^ &~JZ+J**1LL*
1re mi temps .'acheva notre ma'ch t. en eflet dur^Oninui
ds^ventage par 1 but ( C. C. tes.
PasMila.gue> Ctte partie at Notre taibles> rsida dans la
plutt gagne par Lambert Le- lga^ # AvmotlT dont les Xr.
vm dont le jeu trs brillant ne sont p* os pi, Urne .^
M bien que la minire des Mevs. cJor. $!$& jSSt
00 PParenc t.n ..T B MMI D,eD W* ,a m "i
dun.m'" """""f dur-
ju vec le Norfolk'. , und
fnii* !U,"aire tatortode
oue la Jamaque (C'est le
Ntreifent di?oe d'loges
Ki rt fMttvi lout A
uira modras et tous
n^L i *^*r"lc* ci uoire iniaiigaD e
--- proleasiouuels. Lewoois. ont assez prouv qu'ils
ils en sont d ailleurs, et tout le peuvent lutter Les c demisad
monde sait que mme aux tour- versaire* ont' A~ .
noisolymptques seuls le, .ma- SLXLSTte uTir~ fvh
STJSfl ^Pourquoi detense^a" donc *S*2S*
prs de 8 assaillants, dont le
moins dangereux n tait pas, cer
tes, Feurtauu, qui est l'un des
membres tes plus averti* du
t am j au aie tio
ls campagne mene par ce journal
conlre le Gouvernement et contra
le rgime de la Convention amri
cano-haitienne ; dai leurs ce n'est
l le souci dominant d'aucun des
organes nationalistes "
Ceux mnes q ii, dt. b e lo,
ont paru accorder guelques cidn*
aux prtendus dfenseurs de nos
droits de peuple libre et iodpen
*"nt ont vite fait de revenir de
leur erreur.
Chsnet,Ren Ethart, ou encore
tout* U ligne d*- avants de la
remania i'e ,u.pe, nui Je oar ,Vx ?!. ^ e l 8 raleron
pnence d'hier La l gn'e d'''l e. ^ ^ZV^T b'e
doit tre retondue. De. SutaS'. *" tn0alphflr
raononce f n\ZTo uqui vaQt8 doil lre retondue. Des
pnoQe^ensoruraabuti qwpiers tels qua |^b, p.S
fe^ r
M
Lorsque le Gouvernement juge
convenable d'employer ailleurs
qu'au Conseil d'Etat l'intelligence
et le dvouement de certain, de
ses collaborateurs, il n'obit pas
ls mme pense que Le Temps
qui care se l'espoir de voir, L un
moment donn, certains membres
du Corps Lgislatif x .e librer s,
c est dire devenir des lments
susceptibles d'tre corrompus.Or.
s il est vrai que le Gouvernement
creuse lui mme sa f sse ..con
ment ses adversaires ne s'en r
jouissent ils pu au lieu de manifea
ter leur dpit de ne pas entrevoir
la ralisation des beaux projets
conus ?
" Le Temps et le clan polit
que dont il reflte le. ides et ma
nifeste les tendances oeat prten
dre que le Conseil d'Etat est corn
pos d'incomptents, c'est dire
d-hommes incapables de com
prendre et de discuter les ques
tions qui peuvent tre soumises
leur examen par le Pouvoir Excu
tit. Sans doute, les membres du
Conseil d Etat n'ont jamais prten
do pouvoir doouer une solution
parlaite et dfinitive aux divers
problmes intressant la vie aatio
nais et sur lesquels il. ont *
prononcer, mais ils conservent la
ferme conviction d'avoir toujours
apporid. ,1-iu reiuie d ces im
portantes questions, le plus grand
souci de servir les intrts du
Fays.Dsns sa eollaboration troits
tt aiacers svtc U Pouvoir Sxeea
Une belle soire
en perspective
Est celle qui aura lieu samedi
prochain S Mars h Parisiana. au
profit de l'Amicale du Lvce P.-
tion.
11 y fera jou d'abord uue revue
qui Sera 1--ho de toutes les
nouveauts de ces jours derniers :
Charton et Guitton, Lucien Bo
ver et Ion camarade Chaubet. en
Personne, la 8irna. notre dlgif
la Socit...d s -iens de letties,
ei etc. en leron les frais, et aaa
foi, le publii en aura pour s n
compte, car le rire, la blague et
l'humour ft ront de cette revue k
la faon montmartroise, une vri
table l.-le de l'esprit et de bon
ton.. Les auteurs : un groupe
d'amateurs et des meilleurs.
^Ensuite ce sera une dsopilante
comdie en un acie, o l'imprvu
et l'-propos ne manqueront pas
d'intresser et d amuser le specta
leur jusqu k la fin.
' u dus ntr s a assist une -
ptilion de ces deux pices vendre
di soir, et les nou e>de Tel Iv. Syl-
vie, Vaillant et de bien d'i utres
et non des moindres, tout ai gurer
le plus grand sucrs jour la pro-
chaine fte de l'Ami* le.
jr
le Tlmathe Paret
Nous avons appris, avec plaisir,
la nomination de notre ancien Di-
recteur au poste important de Uon
ciller d'Etat. Ce choix est heu-
reux. Nous en flicitons le Prd
dent de la Rpublique.
Aux diffrentes el d'icites lonc
tions que Me Paret a occupes,
celle de chef de Division au Dpar
tement de l'Intrieur, de Commis
aire du Gouvernement ic Port
au Prince,il a donn la mesura c'a
ses brillantes et solides qualits,
t'est de plus un caractre.
La politique du Gouvernement
claire et progesaiste, t trouv ici
eo lui un dfenseur convaincu et
courageux et la haute personnel t
de Son Excellence le Prs dent Bor
au un admir.it>'m f. rveot
N... s lui adrt* cre. compliments.
U Ptttt h*un du 19 Mars 18x5
A vendre
Superbe glaoe arUatlau
Wsct# H
S'adresse* au journal
*,> Matin -

L

'


Ll MATIN
Nouvelles Etranares \g talK MMi tK
...ma A Ail M Ml
.je-*-
Par CbU
Dans le* milieux diploma
tiques irauaiS et anglais
i-ARl*- M de Pleurieu, am
bfeMtdtUV de France en AngleUr
re, eet arriv de Londres poitenr
d ua rapport SUT le onversetmns
qu'il t eues avec M Chamberlain
ambassadeur esi v. nu Agilement
prendre des instructions au sujet
du problme de tcuiit de l buro
pa et dea ngociations concernant
le dlite interallies. Les allie
florcnrt arriver rsoudre
m deux problmes par des cou
Ml des note olticielles. M. de
Fleuriau doit confrer avec M.
Herriot et M. Ctmeotel pendant
ton sjour Pris.
fia heureuse d'un incident
de lioiitiere
GtNfcVt- L'incident de Iron
titre entre la Pologne et la Litbua
nafteiecl. Le ministre des
Xe. tranger., de L,t.iuanie;
inform la socle des ^
polonais ont m.s eu l.bei l les
pionnier, coures au.coure du
rcent incident de trontie.ee que
Maire e.eii benreueement Jerml
ne. Ou attribue cet ac.-otd aux
boneotHceedeM.Cbambena.net
Mx conseils paciques donne, par
M. Herriot au comte &kr*>n.ki
de Pologne pendant la dernire
visite de ce dern.er a Pa.w.
La Cour permanente de justice
rnternalouaea.latlflveanut.l.e
a ^cieie de Mations que con
lemeeut la dcision du con
il une eeeeton epeciele de la
'our avait t convoque nour
il avili pour examiuer le d.H
Liul/ift au sujet de .a question
ie^bue. aux1 lettres polonaise,
dan i-ttatiitieue Deu*ti|.
ta camuayne prsiden-
tielle eu Allemagne
IbK.lN- L y a sept caudidats
. la leiuenc. de U rpublique
Vure.eulant une douzaine de par
S Z V euiier tour ue scrutin ou
BIaMn amnera pas de tesu
. daliaiUls. Ou admet que bar
jiri.cand.dut du parti bourgeou
Slreutour.nur* uu plttl grnnd
?ombr. de voix que ses concur
ST maie il est a peu prs cer
Sfu au il n ontiendra p.. la ion o
S5 2i eu.lr.ge ncessaires d
S5,ULonetittiiion. Le scrutin de
lillotage auia lieu dan. ce cas le
R avril. U candidature du Un
rai Ludeodoitf produite e la der
de parler du gnral.
En Espagne
MVDRID Le ro. Alphonse a
sifn un dcret ro* .1 P* lesjo.1
outes le. provinces de lb^Hgre
sont places dan, h ******
lie et sont divises de manire
assurer une complte ga.i.e u>...
la leprieotaiion lgislative. Ls
oo.nell.s lgislatures devront me
convoques avant le 1er avril.
Dans l espace de deux ans le gou
anement rcitera les frontires
des provinces et fera l-s change
meuts que l'on jugera ncessaire*.
es victimes du dernier
cyclone aux Etats Unis
d'imirique
NEW YOhK Le .ecensement
fiact aprs le cNdone de n.rcre
d de,mer ccie M -Ose
2916 blew**.. Desm.ll.e.sdeper
sonnes se trouvent sans abri el
K4eeehftrenlparmiilionj
de dollars. On lblili|V{
mHin.ena.it 577 cedafre. danuj
Ktats. Ll.lm*"' "f'e
gravement atteint ertM*' *
moite et on cra.ul que ce noiuLre
"rteiRoe unn..l.i-r. Us ble.ee.
0 nombre de M 0 pour les
aSesblHlsoiiaiiouveiOOnions
pour iMudinna, 84 pou.
nesse. il pour le
pour Kentuckv.
L
m: tous rhumes

inn. (m*
Ech int lions de V.cks gratuit
Ayez le vtre avjourA hal
Ce qu'est Vicks
Le Vaporub de Vick est un ou
Rueul vo.auie poui .oui-geuieut
des ihumes, du coup, maux de
*>.*. o.oucu.lo, toux. eie...oci
la Uecouve.te U un pUe.riu.cieu
Aine, loaia q-i a lioue .a uie.ucui e
methoJe de couioiuer ..oui l-rwe
d ouguenl ie= p.u ce.ebies reine
des uu uioude coutie le ruuuie.
Fabriqu d'abord dans Tanire
bouiiqu- ue ro. u.itdMU, U repuia-
tiou de Vuk* s veuuil ue comte
comte, d stute a eui. luqu c
que mauUnaul Vuk sou plus
tu usage dans le monde que u im-
pose quel aulre itmde du mme
genre.
de dote,
Flottez eve-lenao-*
yks v r mnm seulement.
I^e ingrdient de Vick
SOUS LA fAiH
aycM toujours
UNE BOITE DE
ItaiBfUI
VtRITABLE TALISMn
fpour P*R aux consquentn]
d'un refroidissement
PRtttllVER, T0MIF1IR
, os Bronche, et vos Poumon.
PARACHEVE le traitement
d'un Rhume, d une Luryngitf
ou d'une Bronchite invtre.
frocmou.ende.ulU,~..
,, la^lMSiMMsMjse
o,..U .oui: er sont loujonr.U
H1M1I0M. Vous ne teri
een*inidol
US VRITABLES
Pastilles VALDA
qa* il out le etM
EN BOITES
*BT* VALOA
A Sta Side Idq ,
S.mrdid rni.r, il y a eu I ?,
iide Ion une brillante rctpti
en l'honneur des Ingnieurs. 1
Cet tnblissement de tonl
mif r ordre ^'tnit dpens pour (il
pondre l'attente de nd*,
gU btes. Au -oup d oeil le riHl
hatmant s'ajoutait un uienuquiil
tie.eit Lucullns.
Celait tout simplement grrm1(
Voki les noms de* joyrui
vives : _
M. 'e Ministre des Trevsuxl
blic Ren Aoguele, le* Ii g.ni
du Tiait'.T H. Cooke. B.
Petiigr.w, A. G. Brissei,H.
Bear A. A. Ort, T. H Harti
Le". F. F-bnrght.C. Pbi
r Sl.SN.W.N.vchnri
r C. Hnrding, Th Hartbone.j
Th. Price, Tippenbauer, L.
thon, L. Maiguan, A. Scolt,
Jeennot, G ^-^^Nl
J Pereira, L. T.. Ethart, L.'
lo, G. Cauvin, C. Martin, L
nos, G Drevfus, . Hbreue,,
S!%r. Pie. Hhart,P *-
F. Georges, A. Ceuvtn, N.
C F.quire, RoLorv.ngtoD,
Gardte.M.E. Elie.J.Ufoet
t pvw
Missouri et l
Soufelles Diverses
Il n'y a jamais eu et il n'y
aUM peut eue lama ueuieu-
mm remue pour les rhudwj
que les LO..S v.eux ii^rMMsW
JouUuUS *ih* Vuk = ^e cm-
uiue, i uieuitioi, leeaunce evuu-
r.lYous. ue leiubenitiine et de
lh>"m>uulpercfctmp.e quelque*uns
a, reaieue* employ W. l'-urore
de t tn>loiie.
Ces mgiedients et i)tres, remar
quables pour .eur pouvoir antisep
liuue et igurissant, sont imports
u|:a mmm MM au fclobe pouc
eue combine pi "" procd
rectal poui te fameux ito-ede Je
uini.tc tonne loule boites de
i b urnes. .. nU
bMU).z Vukiaojonidnuil Nous
Murtz ainsi combien precuux il
t3l. \uu3te.t/. li.u.tux qull eoil
ve.u Port eu-Prince......Nous
en conserverez toujours dans votre
maison.
UspastiUaULD mJi
vente llinnionr (.mille
Tu'.'i"' :rramt
Bruts. Jrmte et ouu-si har-
nnxci.es.
QgghS Les Souverains anglais
lont uir.ve> ic ei ?uui immedin
toenlmonte abord du eeeh
o%l Victoria et Albe... Le ro
Geo.gequme parafait pas du
louilelisude.onlongvo?*een
cb.miudeferenrr-nceea.ities
i.Ulbui. s*.si rassemble pouf
,oir les visiteurs royaux, mas
8tiu de *e eonformf a., dsir du
roi George, il n'y a pas eu de de
monslrations.
'JhanUUon* yraluU*
6iaeearentrepr.se de J^*0'
une couMguaUon de Jujurt-
Vlckseaternvae de .v* lust^u )
irilemeul qui apport- a iou= ibu
.e un m repidn *oui.fneni.
bien que ftOuvaoU ici, *K"VW1
un vieil ami de en A
noue, el douent rap.d.meul popu
W ^VO ^dAllT'W bue nu Lanada aiubi que. uui.
Li6S CUUl ^ JSttS Dae, Plu. ue .7 million,
*^^ J, pot y .oui cmplojes .uuuelle
SI Mars
>EV\ \uhli- Sleiling
Prenea
AsUS- Dollar JJ.I
Sterling 93 10
4 78
19. 0
Ce que sera I procbiine
Ute 4e I rein.vera
U dimanche de I iquer. UWtl
B.Levue, -l'iimevei. ollnia '.'
Jubrict'i'-ut-.incien un. tte
CutfommesdiSolsdtre,n
EEkr sras.g
immbrt.d.Pr.maver.,quijl
tel des ttes des yen* et d
*e pr t leur rse,vtnt das heure,
Lcomparablement agrables.
Cin-Varits
U. S. S. H.
Hier eoir. Cin-Vanti est sort
du aadiea. lord.ua.re tant par
la beaut du tilm 'La hamme La
loi? dont l'.ute.t paibeuque
.urwess. l'.mag.nal.on, que par le
pique J."band..diaJama.
J. lool buit, ^a J* T"
catite^r de que.qure jo.i. u^r
aux d .on lep.uoire.
Dtidmeni, * SttSS
Jil bumme d. toutes tes iniliati
tu heureuses.
Nous lui renouvelons nos om
,UmenU.*lui,^ I Equipe jnmei
SSSfet eux distingu. Memb.ee
,ju J Band.
Voici les diverses pwues du
P.onraimiie a.Kte pour les jours
de celle aeeleUw
LtJMDI De 5 7 p m
BecVuou ch.2 flent
de iljUl et M.dmeAudr
Clievaititi* -
M AUDI. < p- m
Rception des LwuipieM par
MuUMeurleP.eiailelA.roKJs
semeiitd.l'oriful'.m.eelMa
dame Ue tuent Hngloire.
Mtiu.nLDi 4 heures
Deuxime Hait h
Arbitre : Mr Uoiwie
', heures. Ueoi.nun chez
U P.Mdeut de la GoiMQWelon
da Kool-hall et Mme l.eorges
^mmu-u. Dner on .t par
Plutoiuauoiiai .UcioUub
bAMBDI J '" '' li l")S
DiM.vNC.it l'roisiuie Match
"BUlMUr-, pour la premere
loi* il esl po.-.ible euxli.bi.ul.
Klldesfayer.e Vapoituu ue
V,ck Gialuiieitt^ul. ut. b.l
cents ont biganiae par luuf
Salr. de n!E ^ / .a diatri^
buuuu dans ci.u4- '"" u,u"
vrel inutue .e ium.n u n
Ull,eue. \ou= av L BttUBu;ule
rtCu le vire au uviel. uu cou
S h lne**. PreeaUe con-
S a u importe quel ptiarmac.en
doal le nom y est ttmfet et vom
recevrez giaii uu vanUetwn ua
Vick. lN'cmeudei p que vous
->e/. uu .Homo pour t'uawyor,
y.c^euie/. votre coupo.. .mmiiale
mcul- .
au.cialemeut si .! y a des en-
la.ii aaiw voire maiaou, vous d-
aiie.tz uroiuei de cette couite oc-
u.uu ^our esay r Vulp sens
oUcuu liais Le3 meie aimeioul
N.ck, pVCS que co.i applique ex-
Ui.eu. meut, h u y a pas ue dose
uu. UtJKUe -e. ^-uidv .m..ai..
T. k esi eg-.lcmeui Uoa, b.eu eu-
leuuu, pour .es adu.u., c net ausai
0U mauMiaSBeftl e. Uuie dans la
uid.^upaurie coupure, biUies,
cuutuojs, dmaogea.sous el ger-
ttt ae, iiliu< oi de >'*
Nc mauqu l cette occasion. Pre-
,e..i l v ,ue.aayiei -u ouaimac.en
LlttJftei.l ."OU el louari .OU*
coui^ie vous moan. combien le
V^ortuu ue Vewke e.t suprieur.
Parisiana
Le "Rachat", tel eet le titre du
lilmqu-a exlnoe e^neWM. JJjr
,o.. M .cl. grande eedeite qui enp
pel.e l'ola Negii. .
V lonieioujnrii Hntaw W
4, . prodiguer fc t* M eUaa
tied.s heure, d. hcieuse tt lJ
Zn t heur, ux de revoir ce film
dont ou ne 5aura } mtk d.re
assez de bien. ^____
Piocli lin concours de tir
\u uiocneio concours mlei Am
rique de tir qui aura Heu e .ail t
vaue en W vemb.e prochain, par
tic.pera une quipe WUjOne.
t.x nation y ont dej* adMT<
Touvement des navires
U, dparte d- >e* Voik pour
les ports dllaiti.
Sleamer v-aroa. eel pertt le y
Wars pour tous les ports d Hati.
Steamer Bolivar- est parti e
21 Na p ur Uap HatienLapt-
tale Cayes. .
.Commewijie4' partira le aj
M*rs pour Port au Prince directe
"iracoa"partir Ie|8 Mars pour
dp Hiitieo Pon M Prince -
lier, ujnrc'ioi. *J
Hier, il y ul4'd eMljF1
18.V2 I que p ndHnt ia prr*
de Jules Grvy ft sous i.
nemeot de Juies rerry. po
premire fois, une loi ises
France l'instruction primeiril
gatoire pour h n enfants de If
ans et grauite dans les co
bliques.
Auiouid'hui, il y ,l8j,
Mars 1807) que Murt, ni
de l arme liencaiso, en ira
drid et que Napo'on y M J
m. r sou frre Joseph roi al
demain, il y aura 1*3 &
Mars IHU-2 que les TOO T
iBuls qui restaient d.: la M
i U Urie a Pierrot con iuil
Lamaitioire, tirenl le
nette une troue a irai
1800 hommes de trnuaei
ses qui assigeaient le rott.
Varit!
C. VfOHUII de Vicks
1 million de ^o veiidus^auaueiieaioui
Occaon uterb*.
A ven tre une auto.nobtle Buick
en bou tlal.
3 .... ci d >tr Heu F .rmer, au
C if'-u Ptnt Pour.

.

Ljamumiwt j*icti* yi

j .,. haoai Aop .que au moment du coucher sur
Vick, agit de ^^SS^ .uut repmeiu.nl v.porn-es
U tu.ge uu la pou i UuiaUl ^ uuil ie3 tapeur, curaii.c ..ut
pM haieuru---.p., ^ ^^ ltBUir(il(|lfea. u-uuep.rl,
mUalees a cUeque rwpu coUilU0 uu IJ.UpU.mfl ou uu tu
tousious el meuiins.urofl.
... instantanini'-nt : Crftmp<,.
Urlure. Aig > eu t, S-imm.'t
douloureux, Naii'<", Voruge,
Vomissements.
DeonaMtionM l'oie, facilite
lco .lement de ! Bile.
Trs efn:ce contre le GMlro-
E.trlte dot paf. olmudi
En MM dam tvultl lu pharmaeiM
I.. 1 B#n-ril
UWloirn P. ZIZINE. 2 Ri.C.ri, f AW$
A /la.n Phru>cl Al. PKTRUS
et toi" boinr* pharnuf.*
Mardi
Le Comte di
tuait
eut. e<- : G
Mercredi
lui Uaad d
On defH4iid#
o'
Maison ai Champ de M
remise. !um. c el clriai
S .d e>s H e du iH
eu 1' e de . gare.
Remercleaj,
1 e heutenaut .P. *A
n..rcie bien eincreaee^
de llui''.-, le*uiucier.j
et li iticus de la tjtB*|
Musique, le Ueig ."J
les ami, de l'ort au P*
autre, villes qui lui oulj
leur (.ym^albie ,oe
morl de sa regrette l
Mme V ve bgurl
,ne Kosaline Brr*
ge de 91 ans \{i, m
M .is, et les prie de
prof.ude gf<,lu,ie,,M1
llinch',lell
Co^x^e^t Vicka et applicvxe ~
Pour rhumes, maux de gorge et
b easuues Ueteue "# 3l '*
,t,,.e ueo V.k,c. .avuM.tei
.i. lirtUe le lO.uUe, ...i-
< V
Ghaouerasnt d'fcdres
UE
Ke Eamanuel Cauvin
L.-vi, 11V28, Gkahu'Kuk ^ Etage Market CryeuL
se
les couer ure te u et du
c.,u det*junque ...-. vapeu. me
duiuaesqu.-eu^.geut yuuseut
tre libremeul i-u*.e. au mu
rhume le plus ob-t. .e es. frquem-
ment v.incueu une nuit.
lour les K'^i rhumes de poil,
ne. ou pneumouie rae, u4 pli
que d'aboi-d de semelles eheu-
aee sur la JfVtf* ol " r"1"""1
p^u. ouu 1^3 ro.Oo U- a ,-eaU,
no, ^ naa.t* --c vicks qui
ta,., eie urp..quo .uic,...uutui.
.oulc/euii.i avec U uxcpainseuis
Ue l..us.le cii.iude.
t'uui lUiiiioie et les i II -mes de
cerveau, louai* un pm d. Vlttu
iiaii- une CUillOl et muai*-/ eu les
>,.t.u.? lii.in.uiM/ eu au.-si Uttus
L uanue et asp.i.i loutueuieut
l e croup -t t^r.rt i ment sou-
1a(E^ en 15 minutes. KrolU/ V.chs
mr la go.ge et .a lodiiue jurqu a
ce qje la ri-cpirn'io s amliore,
co..viez alors avec une llanelle
cl>a d Une npplicttion au mo-
ment "le la mise au lit prviendra
ftnralement une attaque pendant
le nuit.
Vicks est pirticuli
commander piur ioe
les enfan-s paies e..'
eatneurement et fi'
drange pae le dige
e consquence *W
brament ur le pltJ
bre de la famille.
Essayez Vicks aujoufjj
Vermouth
I, de MtiV s & C% Ayents.


LE MATIN
C1(Z F, Lavclanst & Gie
Viennent d'arriver par le Franais
\le* arclea suivants : :JJ
U oieilea Extra Fiue, Dentelles de 80 tub-t, Calottes, Chapeaux Garai, Plume, Pleurs, Paille Je,Soi.j e'
ous article pour Modes. -Sparterie. Dea Motifs Hante Fantaisie tn
^erleb pour Robes et chapeaux, des Sdc Perls de toute beau t, d*<
Feci Uancmgs, Chapeaux Jeaa Bart pour Enfants, B rosse t te,
figues coiffer tous genres des Brosses i dents, des Ptes Deoli
ices, etc, etc.
irucle pour Hom ne: Faux co', Cravates, Bretelles, Chemins
Lsoi', Jartelles, aie. Tou article* poor mercerie et Lingerie.Cou
ia upneur.
JB^-NHONS EN TOUS GENRES et Bouchons pour pharmacie.
.. meautiou Liquide: Liqueurs, Cognac, Vios, Champagne autbtn
Balle en caoutenouc et Poupe. Jouet divers.
Accessoires de Pharmacie et Spcialits Pharmaceutiques. brs
Uimii., Tubes en caoutchouc Vin et Sirop Ueschiens, Vin Nour.-v,'
'.,,, Hitognol, yumium Labarraque.Pepto Ker etc.etc.Sel d'Kpw
1 de Glsuoert, bceons en Gros, Serons antiseptiiuei toutes qualit
Krd.ts.essenres pour Sirops.liqaeurs et Confiserie.Colorants naturel
Hous arons reu le Vritable Th des Alpes, Excellent dpurt.,,
LSSft uUd^ T,mbre! ,PP' libres, Timbres mobile
^STOLh^garette Camel, Articles de Mode en gros. Prit pe j,
Fassez-nous voir, nos piix sont avantageux,
Laielauet et Lie
$U TROUVE TOUT
BAZA3R S9BTOPOLITftm
Vent dimenUirc Grandes Rductions-
Z ... ",'rc,l"dl"'. ""S TOO------Ifr WlMllI rduit I.. nri.
Porii.Vfin. kv. i Avant Maintenant
rone-viine c Eversharp >
Porte-Mme Automatique*
apingles cheveux en caille le paquet
R d0 * la carte
Boutons pression la carie
Boutons en caille, uo,is tllblancs
ro n
Lubin
Lubin
Tout passe....
lais len parlums de LUBIN restent les meilleurs.
En rente dans toutes les bonnes maisons.
olombian Steamship
Company Jnc
"trk U UcJltau cotant eat attendu i ^a-
^lirv^ lo 2* vrla ip-Jiaitien, fait lv
ix, oriawe* et &-i7VUic. SI lepailtta fe,
ne jour pour&tit- (Joave., Muaatnc,
leiemic, Uycy A^uin, eC ^riut, en, loatc
mi te* pwu de ta C^krntuev et JCiaa^tarv >x
EtaatiL |wl & pa**aaei*.
^arl>aa-grince k 1^ iilan 1925 -:
tobara & C% Auenls.
^ Surmenage. AnmieCrbrale. Enervemerit
, Epuisement, Ides Noires. Insomn^s
Neurasthnie
T/,Tn,prt'fond' ria IniiiaMi. laaMai 1itiieiPt, rfu ron u
', ';orl P*>) . m*' Je ,(,e catque. insomnie cruelle, im!>uiance totale on Partielle,
U"1,' VmPiie de It neui.isihine. la plu lortu'-vr- ,< ne-.
mT'i.1 Per'0nn" en W'tn*e MJn*i < igoureuif-,
luAto I 'NU" hunuin" c"" . Le neuriihniqut peinent, ils doivent Ku<:nr, t......r': .
*U* n'est ,.,, morte, elle en seulement tlfiiblie. Il utV.ra .
"ttme Mmu la bientauante nergie vitale que tien! r
LELIXIR ZIDL
rmidable rgnrateur ncreui qu. dcuple en quelques jour leur force r. .
laire normale et leur puissance intellectuelle, augmente la virilit.
Nombreuses attestation de malades ei de med,>i s
l.e Un,en 11 tr, f>0
Sprc alTe? v,r.?r *' 6 d,^,f!. Kr.it.iue fur demande .,l-e>se ai
. .aine .\euro!..g,qe, du rjclc, s,,|es ,,_ Boule^sid ..r Strai

IN VENTE DANS TOI TES PIIAUM\ I
l'Aie-.
i i-q '
Garniiuies pou
i\liroir*
Rcug- Compact
K< utoi s de m nch (les
r d"
'ux ois mous <. ide .
^;H.8d,nf.nl, lapairo
...is moM eo soie, |a ,,.,;
^av,te en ou. .,ere9' " ,r
Blera ""ncm.n.l. p ire
Chemises coul-ur k^k. v i
do d a 4 spulemeot
Ro.rs de sret Everreadv1'
Pium,ers j.^,., poiJr^X.
bonnette p.uum.-.es'l,;;;,.,
ColdCrme en"lbeLS8 ',eU8e '* bUe de 3
Plumes rservoir r*'
d,o do
d do
^"uvelli-ment arrivs
Bonbons assorti. 0.35 la lirre
- noclals boite gravure 0?5 la livre
t^tummmmi. ,rre. i vi. d ,",."?, , ...
M.il a Partir de Or 100.
Malles de vovag- 0r /5 00 chaque. Mallettes 3.75 chaque.
pie... X.," dsoR7il?ZKr P,U' C0B
w-.uan est toujours aussi populaire.
0r;o.90 Or 0.75
25 0.12
35 15
20 '.**
18 05
12 la douz. 05
H) Oj
10 09
IJIO |1.
60 25
>0 lefpaire O'i
l ou d) M
H 25
20 lu
1.80 80
0
45 :i*o
SI 0 !W|
1 T> 1.50
I 50 2 50
1 50 0.50
3 50 150
:< o i 50
.5 i 50
J >0 2.50
14.00 3.0C
20 10
i.OO 50
200 1 00
1.00 chique 50
a.75 1.00
'25 10
15 10
05
il 00 Ml
t. 75 1 IS
5.50 3 on
4.50 2.10
,50 a.00
Clodomy D. Jnste
I 4est le rendez-vous du mond^ chic et lgant,qui
trouve dans/'excution des travaux photographiques
confis aux soins de l'artiste, un got exqui, et
pur, qui lait que chacun des ouvrages sortis de ses
ateliers est un petit chel d'oeuvre.
C4estle derniercti de la perlecon dan ce qu'elie
a su raliser dans cet art dlicat de la pholoora-
phie. r *
(Joe visite l'irapn^O soi et ihlissament di t 0-
IliMsi'uslia Htndu ntre H 1257, bloc compris
pntre Ij fia? des Casernes et h lue du Chtmp de
Mars.
La maison (], h Verret
Marchand Tttllpw
Ho 1823 Ru; du lagasin de l'Etat
Se recommande au public et a sa nombreuse cli-
entle pour l'lgance de s:t coupe et la prompt*
exeeut...n mise dans U ouvrages confis | sei solns
La maison reste ouverte Jusqu' gheures du soir.
Prix modrs.
-<
Charles Picoulet
328. Rue Poux, l'art au Prince
Pte Al ment tire* Iratiaiee*
macaroni
| i Vermicelle
Nouilles, etc.
Vins reuge el blanc
de Bordeaux
t
Vente en Gros et en Dtail.
Produits du Harem
V we V < ho*
!W la Leaul de
la femme:
Rof'e du rWem
t Crime du Harem
rieur du Harem ( Poudre de Ri/ )
Savrn du llaiem
Eau prrteilieute du liment (pour
la beaut de la che>eluie)
Lo ion des Csars
Secret du llanm: l!eaiits,), ^ux<
dei nglea et des ivr<.,
P aies de Rj< s en poudre.
Eo vente ehz
RAOUL VONT R0SIFR
A ct de Ltiei. l6f3.GrndRu
Eo venle d ms toules les bonnes
Epiceries de la Rpublique.
A de bonne ruditions r
Une Chapelle en fer for -i pour
p ecer s'ir une lombe.
.^'adiener u hurean du ourn\l
1 rrt.Hi.i'rirrf.. |e \j y ,n 1Qi!j
IrTTliBM
Dentiste
Jes facults de Mor.t'al
de New York et de
la Ilavnue.
Travaux en or et en por
celaine.
tixlractions indolores par
l*i>nastlisie conductive,
pratiques spcialement
le jeudi.
i^CHOCOLATEl
'^m^fc.^lHE 5U1MIT CF
-J^lfc PERFECTION/
?ou trouverez ^to.ijours du'Lait Cou lein 'Sestl,*;Lait vapor et Farini
lacte, ea dpjt chez I'ijent, qui se lient aussi entiretnenl vas
ordres, pour remettre vos commandes directes.
Lt PreetzTannAgqerholm
Agents gnral pour HaitU
>-.-a^-.-.-.^ i^.
4 V. >
x


li matin
_
m+m
mj ir q D O N A. Li] iwbi Pcor ies mailvaises ^outss
lare le sang
J
|\bejmatlames
Nn-tUgtea
tovtie
0*Tolle
Arfrio
Sclrose
Malte
'V
. L'indiciiicn prtn< If l*. lani I
aasJur.'.cnt de l'antno *t e*Sa ioui a expuner u n*.t-*arca e.
I* d*elopi>mrni >1. L'-S' r.l smrltM
lt A la p*rlod d. pr*ileroa. la:M
urtau eliiil 1* seul lacie.ir d'Toer
IrVflon. on devra. avant lou Mrs
Tiose, luiur f.iera i emeni W tr#-
uriquc dan lorjanlsme en tmploysni
l'Urodonai.
" Professeur Faivat.
rrot e ri i. (nt l UDWeriii falinr
lm
BS DM (HWr I*
L72e.> r...
luei CkatnaV r YiirnrKnnaa. ''
t t phO.
Mi*e /un* t >Her
lefurclimmenl
blment de*
afv*. * mftae l'obtu/ doit
Bmmt ' d'acida urlque.
^ >) Se notre organimm*.
X gSm cura rrfullrra
ffr
W
Dl A LIROL m m irur. muwjj.
v.*m>< liernMlOH.. MimiM la lan.n.
rNCHme. Canligpatial.
. uuaai Bun* calmant. Rtiuma-
LINYCOL MM, MM, Luaio. Ni-
tta ___
n
Le fnieu Cord-
Good Year pour
Camion, est le
meilleur pneuma
(ic fabriqu pour
le transport sur
les mauvaises
routes.
Le paroi rsiste
des milliers de
milles, sur le toi-
le plus cahoteux
et sa fabrication
spciale diminua
le chauffage in-
\ritur;lefumeua
dessein aHweaibe
tia
leigs Taillant Consignatairc
Andr ISIDORE
1515, Rue du Peuple 1515
Matre Tailleur
Prs du Bazar M-roPon,a'n
coupe moderne
Spcialise
Complets de soire et deCrmon.e
Prix dfiant toute concurrence.
Peur tre bien habill et bien ve ans les cercles mondain edres
stz'vetis au jeuuc tailleur moderne Andr ISIDORE.
1515, Rue du Peuple 1515.
Tout prs du Bazar Mtropolitain
<&>
-SfiaW-
c La Petite Maison >
IG37 Etui du Centre
A vie sa fidle clientle qu'elle
ient de recevoir des souliers
uxueux pour dames et enfants,
bas de soie, dentelles, parfume-
rie, vaisselle, articles pour ci-
deaux.
Trouss3aux. layettes, modles
nouveaux prix modrs.
Kabiline, boules raviver \
G. 0 25.
lrep impossible. ii,ki
Fabriqu pour rsister la nlus svre ton ftioftJ
service, il parcourt des milliers de milles a un
excessivement bas.
Fabriqu dans toutes les dimensions co m
tes.]

I \ C-f-Il*#*-'*'Purstt\
J\0 I fin.Cr^MfM/04l
Wult|uni,..i Immdiat* (Utinoi aaaal
Globules Rbaud I
Si
frflltui._tt.i1I.ux.v.rpranaot aimi
rHWIi'Ui.lui.. -8 l iMIMV'l"
R. DLIOiaOOZ, 27 Rur V .T Hugo
ia-Coloiube Seine)
A r. ...P.i..- i rkn BUSH
I I
CORB TYRES
Tbe Westlndies Tradiug Compi
Port-au-Prince, Gonaves,
Cap-Hatien. \
Pharmacie Sjourne
tiologie appliqu sous la Direction du
EZ rRicotet E. Sjourn
Lalibtratoire est ouveH ton les jours de 7 hres dua.iUn 0
naures dusoir pour toute* les recherches et analyses prtuea dans
t'annonce cl lointe, saut pour le qx-.-x#-i
Wassermann et,ia constante Ure-Scretorie
Sercut reues que le mardi de chaque semaine.
tire** la Pharmacie pour les renseiBnemenLr
AnalTes d'urines et ^ueaastrique
Raction de Wassermann
Baclion de Triboulet,
Kiamen du sang et du pus
xanen des matires tcales
Ixamen de crachat
:Alburoino raction
Constante UroStratre
Rhum Nec(
Grand Htel de France
fosition exceptionnelle^au centre des allaires,
proiimit de toutes les Banques, de la douane et
diltoutes:.es Agences de bateaux.
linseiqnements et lacilils pour voyayer en auto-
mobile dans toutes les parties de la Rpublique
i'Eaiti et de la rpublique dominicaine.
Chambres conlortables et surtout trs propres, en
tilateurs dans les chambres la demande des f en-
ionaires. Cuisine Iranaise trs soigne et des
^^rronde* visiter tes magasins
pT de l Htel : ^
V ifliisi des meilleurs orus de wBordeaux, par barri-
,\J rtamilannes, gallons et par bouteilles. Parmi
ER+BSE& tou. trouverez le plu. gra-d
wi n uir les qualit et pour l'Age
choix, P^HJ^pJixAUE* D'ESPAGNE.
VIN DE BOUHGOGNE (blancs et rougea 1 et Je renomm
l Pommard mousseux, golt Amricain )
L plua grand aasorUment de Uqueura, Cognac
ln8' AbnUie'pernod, Amer Picon, Varmouthcfl
CONSEKVES Iranaisea et amrleainesj Iralahe-
ai!Slt Q ABoT I ES de toute, lealabrlques d'Hotl
et rttall
t.
l:
CL N. Gaetjens
1140, Rue du Magasin de l'Etat
117 Rue Bonne Foi.
820, Roe Confie.
N. et Ao Acra
GrandRue
A ct des Caves de Borea l*
Voulea-vous voue |habiller avec.lganoe, et a |bon
^ ^ Adresses-'ous la Malaon N. A A. AljRA
Dont la devi.e est de veadre petit bnfice pour
vendre beauoor .. m
Dans son per .onnel, U ittaiaon compte un matre
tailleur italien aorti d'un tabliasement de premier
ordre d'Italie .
Elle eat en mesure de lotirnlr dea eimp eta to it laite
et aur meaure, en cheviote, diagonale, palm beacn
dr 111 blanc et couleur, coupon de eaaimir pour ,oan
talons Etoffes pour gilet.
- Bonneterie
Chemise de Jour et de nuit, au qout de! olients
Gola|et manchettes dernira crations. Ca? eoona
et Py|amas.
Cette maison constitue une innovation
t le meilleur accueil est rserve tous ceux qui d
iront par une visite tr d6fis]sur la valeur des
travaux fournla.j
Tout costume command et qui ne rpond pas au
gont du client est repris,
On paile franais, auglals, eapagnol et Italie
Ceci n'est pas lire
Car de la Rolame Je ne sais paa en faire
Cependant ai voua passez du crtt du Bureau de
l'Administration postale, A la Ql'Ulld'Ruej
Rentrez A la. Cordonnerie
La iftttle peinture ne changent pas de c
-X*
M
Saiita.
Prpare spcialement pour le climat
The Charles 8. Brown Painl (fi
Geo. Jeansme*1
AgenU
Gros
i
f
t

1
PARFDMEHIB * Cartes postales.
prix trs modrs.
p. P. Patrizi
Ernest Camille
A la Conscience
Vous varrtf |ue les chaussures que ce so' sur
ooiiniando ou non- SOUt faites avee uet, so us t
olldltc, parce qo it>s ouvriers A I les oon ecta-inar.t
lies matriaux 4l y -.nt up wy i-psiiOjejt et
Juatlucst U titre as la maison.
L'Organisation De La 1
Est Saine, Solide Et Univ<
/TN tablissement influstriel est
^ un arbre: il prospre, non sea
par la puissance de ses racines, niai
par la vitalit de ses branches.
La Maison Firestone dispose del
sources de puissance. Fer.nemen
cines dans la grande maison-tn*"
branches s'tendent au loin, ver^
et vivaces.
Dans le monde entier le9 Pn^us
tnt exerc une heureuse influence
transports et partout o les ge"
fur des bandages de caoutchouc,
appris avoir confiance dans s*
Firestone. Vous aussi devries es
votre voiture soit munie de pnes
marque: elle vous garantit le
scwit et
Le Maximum de Kilomtres gar
L. Preetzman Aggerho-4
Port-au-Prin2e ^.*\
____ PNEUS
tsi


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM