<%BANNER%>







PAGE 1

U HAfa -. m > %  ChampidonatdefootbiU Remercieraonts Hoill li l'intestin iu. n *>a \ i ct> ni ai •" .1, \Uf* >in|.r m(.< t< UBirnu tUMIClli i iiolrti. flll vainit u loir BM I .u • i i rff •lu." 'i .r.tfilr ii%  > %  • i .unuu.r.1 i ..e par l< Ji.tvi Irai tire i hfsicin lu i-l 1*1 r crmpiciail-ili' %  •' : rr. in d M I %  .ili-aim tli rrvantba. l'.v.i i-mue cot tli HTMORROIuES —~i lUBOUTOlRi.' S"Pi |. .l..ui, nlll.'n ornltfi t cel *e I ment en notre pays qie les decisi ns des arbitres sont contestes ''. Tout le monde sait qu' 1 suite des malihes intei nationaux en Fr o e les opini ns arbitrales no sont pas touj iir* accepte* de giiet de < œur et que 'es arbitres eux mmes sont conspus ainsi que les squipier adv rraires. i eux q .i n'onl pas voy g l'ap prvient d. s journaux franais ou anglais qui publient des rhmni ques sportivea assez dtailles. Letutimeut patriotique e-t inn chuiecivilieetlecondMitauxplus audacieuses extrmits. Chez nous il tait place aux r.ncunts ridicules entre compatriotes, passions bon teuses qni nous le n ptons, ont taii notre perte et ont cor doit le pp.-r. • hatien dans le tournant actuel. Amateur n'a pas c mpna notre p-us-e, si rai que nous avons applau ii a, l'opinion de l'arbitre Non* p-nsoos qu av. o Mr II W WiHUm", il est li-sevl dcider s. ivant Us ljjlfmei's de ILS 3.11 et d aprs les tradi tioi'.s et les usages du Foot bail asoiation. Madame Vve J J. Chaocy. Mr et Mme Fernand Loniewski. Mr et Mme Joseph Aubry. Mr et Vme Paul Aubry, Mr et Mme Daniel Aubiy. Mr Andr Aubry, Mr Tho mas Fernand Madiou et les autres parents et allis, remercient.sinc rement S. Kx le Prsident de la Rpub'ique. les membredu Cbr g. la Direction du Matin • et du Nouvelliste le* ami.* de la Po vioce et de la Capitale qui leur ont donn de tmoignages de sympathie l'occasion de la perte douloureuse qu'ils ont pouv^e dans la personne de leur r*gr li John Uuiiioutier Pr*s ded le 18 fvrier 1, l'ge de 86 ans. I les prient d'agr er en retour l'expression de leur sentiment de profonde grnlitu le. Port au Prince. 1 J mars 19i5 < U Petite Raison > 1637 RUE I>U CENTRE ** Avise sa lidie clientle qu'elle % ient de recevoir des souliers luxueux pour dames et enfant*, bas de soie, dentelles, parfume rie, vais* lie, articles pour c d>ux TruHetstUIi layett-s iDO'W nouveaux prix modrs. K-UHIPP, boules i aviver G U5. Lests "Otto Z-I.k". Cur HO, Jacmel rt Ki, attendu Port au i'iiuct ; le 18 courant. Il repar me jour pour I Ki.rope i Oonaives et Cap ILitieg fret Le sis 'H inz 11>rn" l'Europe via San Juaa Rico, Puerto r'Iara et est attendu Port au le 20 courant avec M grs. Il partira p-ob mme jour pour Kingsl passagers. OLOFFSON, LUCI ASTI Oppruilm, i Surit TtUMl Quoriion o*ralo] CIGARETTES .,, POUDRE -CLSIT, 8,S*al Si pAais On aflirme dans les mi lieux u'liciels que M. liiind qui; repr-enle la Fiance an conseil de la Socit da Nations Genve insistera *ur i'npplication du pro tocule de leortt adopt en Ucto bre par l'a^emble de la.S. D. N. H dclarera que la question de scurit affecte lous les pays et que tous doiv. ni y parti iper dans la m-'-urii nctssoire pour l'a-su rer. M. biiand dira que la France ace pie de reporli r la discuss'On tioale du prou cole ec septembre i M ( h ui.ltrihin le demande. Elle consentira galement tu dier daus unespiu de compromis toute mooiticalion suso ptible de faire tomber le objections des Do minions britanniques, mais pour ie moment un protocole pour le rgit m i>t paciti<[>.e des difjreud* internationaux reprsentttei Fiao ce iibe (linrle n ceptc pojtr la se cuiit ratura et le pomrde vue franais est toujours que la signa ture >le l'Allem .gue alla, lie i un pacte polie! n peul pas ri* npla cet un pinte geneiul. c On souponne, parait i', daus Us milieux officiels franais et bel ges l'Allemagne de ne pas dsirer entier dans la Socit tans condi Monbvaut qu'elle ail eu le temps de piovoquer la rvision de ta faonti.-re orientale. Cette impres sion serait en partie cause de o\Hg ui oriental. Mai* ce rcit qui provaqua un i-u rire dans 1 auditoire, se proloa gant, dplut intUiiment t un ban iiljallMia la Phologrsphie Houvd Clodomy D. Joi Port au-Prince, le II Mars I9i5 Au Direcieui du Malin Mon efcft Magloire, J'ai lu dans votre numro d'hier 1 ai icle : Aulour du Maich Jamaque Il ti •• Ii n'est pas dans l'intention des memtret de l'Union d'carter du match international aucun joueur de la Jeunesse parce qu'elle a t vaincue par tL. s. H. ateliers est uu petit fefftSaW£ C-et le dernier ci Je la.perlac.ion dan. Nouveiiisie, on • cit tes noms raliser ddns e t art dlicat de la des bi iliaols joueurs e la Jenasse % %  qui doivent faire partie, selon l'au phie. au8 iu flne visite s % itnpos aux tablissemenL JQSTEsiius l la Hue du Centre lo ilM,bsi entre U Hue d*is Casernes tt J Ml du laie. C'est le rendez-vous du monde chic ot trouve dans l'excuttoi des travaux pli"ioji coulis aux soins de l'artiste, un tl' ,ulr jSS?SlUP& 7S pur,u.uila,t q e chacun des ouvnq ie parti'. s. H: ateliers est uu petit cliel irœuvre. leur, de notre equ.pe que Ion pourrait composer CJUUIS suit : But : Livoni; Arrires : Cassig io U g er; Demis : Car lto, eva. Catot; Avants : Jean Ele, Berna* clolle, cliouet. Pausoo. V.dard. Kempaims : Archer. Augustin, Maximiiien, A.Ssmt Cyr, R. aint Car. Je n'ai pis cit i i nom 1* Ren amer des endanl dontat.ux qui 1 thanl. p rc e quil est aouirraot, 1 . _.i„ .. : ^ .. ...a II'.LI.. mi nn In Nouvelles Strangres Par Cbla i'illcmit(|nc setti ttdmise la locil des latiopl sans inraticnn privilge ne lui soi' iCCOrd QBNBVB— Le coi.Sei e;^aire la vritablei> habilita lion politique de I Euiopu doled tir do tous el psrlicullreiiient de I Angleterre de ne pas adopier l'gard des demand, a allemandes pour une silualion pnvil.gie rels livement au pacb* uue a'tilude qui auiait pour tet d loigner rAlumagns de la Socit et d aug menler lea chances q>ie ce paya M M urne dlitnliveineut vers la Russie eovilique. Aprs uue heure de discussion nn ; m* partais, dil on, par des commentaires svres sur les ar moments al.eminds, .e coueil s M ,| de r.< iig r sa rponse aux note dllcn.ndes exprimant la plus s -u conseil que f'Alleu.agi't •> l l K ne a U Soclfl *lepoant 00c '-i* o g-nisation •tleindra kou but le p us leva ai totttfl Jes aaUw- •" f a ^ P arti * L'Allemagne sera en mme temps informe cependant qu aucun prl vilge ne peut lui tre accord comme condition prliminaire de son entre dans la S. D N. pi r ce BU une mesure semblable anni biUrall le principe d galit de liai'emen. Le conseil a adopt plusieurs mesures destines am liorer la situation dlicate existant filtre la Pologne et Danli'g. Il n'a pas discut le protocole de Cne le. Dansja politique allemande M trouvait dans la salle oi qui ac compagoail deux dames distiu guees. ta fiel. M. lin ver di-ait son dernier mot dans la langue da Mahomet q .e l'assl lauce se \o>ait prive de s,ois de ses uu mores. •ugiandregietdei'amb.i>sadeur... qui ne dita.mula pas sa decouve nue. AU coins des nombreux jours I osss parmi nous, ce Tu; sans •Ion e pocr la premire lois que le Dlg is de Montmartre con nu eut uu sombre quail d heure..• a is avoir laui b ague MuSOiini, o Aniiuii/i'i. sans oublier Cheval lier, tt L-pmasse. Au Clair de la Lune Une-Varits C'est iiiv.ii i .iij.. .-un i.i a samedi qu'est tixee ia reprsentation de celte charmante ferie. Les iMdfd mir,' Mut mises •n vente au Bureau do l.mrnal c La Temps aux prit de Cies. 5, 4, 3 et 2. S, tt %  Lea cartes seront ou mrotea et il n y aura pas de spectateur debout Varits cepemiaiii, je huis 4'avU qu on le tasse jouer, s il est rtabli, au deu xiroe match ainsi que hi ffr. gue nos quipier viennent s'en traner lous les jours. H


PAGE 1

W TW Eo. LE BOSSE & Co ALUMINUM LINE ew-Orleans & Soi American Si-aoip Co k. Prochain dpart direct r Porl-au Prince Hati Agences-Reprs Mm PORT-AU*PRWCE Agents gnraux de : Hecker T o~ea Jciwell MilUncy A r. c NEW-YORK i mima Ilugarian 0 0 Boule Rouge>te Tlie Home Insurance Companv NEW YOR; r i Assurance contre l'inoendle Hinmord lafeh Ce Allumette i Safe Home / 0. S. r„l,|,p r jcport f om p ar1l Pneu. Royal Cord So illers Red* &m F. fellhoM /{• Son p o!8onj enl'sen totiB (jenros 4, # F PEARS Limited ir avoir le teint" Irais et conserver toujours intacte fratcheur, servez-vous des excellents produits de la ^marque 4. tt F. PeifS lisilftd Enfllaod ; ,tels que : Ji*transpirants en bo'.ues, Savons tranepajen tablettes l'ine poudre de lac et pouare 1' jpour Hbe, Ratonsromiee pour l^vr^n |n vente chez Simon fieux et ajlred fieux licyclettes! Bicyclettes Manufactures Life Ins'ce y 't^ euranoe sur la vie, Smhou Frres An Vins & '^^gne.Bordraua **hH^jmar COPENH'GUF eurre mois, fromage et con,erv 9 ali me nUire. W. S. lathews l Son Tabace Jaunes etn oirs, a fationale Sns Rival Cigarettes fhanteole. Envols de denre, pou le steimr *Uiishaim laissera II w 0i l ; ;ui> le 10 mars c nir.int diiecMmnt pour port'aurince. Le steamer Wyertnils laissera Hew Orlans le 20 mars courant pour tous les ports d'Hati. Ce 4 Mars 1925 A. de Mal (ois & Co, Agents Gnraux [Fabrique par la grande Socit Manufacturire [Armes et Cycles de St btienne (rrance ; la buyIteSvelte est la seule qui runit a la Lis toutes les alites dejperfectL n requises de uns jours., l'un fini irrprochable, l'uni* lgance iiidibCUtaSet d'unsBOliait incon.parabie la bicxcleie Svelte muule de tous les accessoires: 1 ompe, clef 1 neux |ohambres air Michelin. tie.t la grande marque et sorti vlolorieuse aux plus importantes preu^* sportives dans le monde entier. En vente^chez Nicolas Cordasco La Caiiile A partir du 11 Avril, la VIUIIMU lee sera traits* lre l 1.• 1 • <|J0 de* rues des lirsclcs et du Peuple. -— A Vendre Un buggy caouti lioui, 1 lit en le soii.mil .1 Umciaa, Une Uiaib ne 1 L 11 lit tuaiuuti v-i ger, 1 eu graiidu malle btuiestroMr inmtouel C0Q8l. ut, 1912 hi e du Magasin de i'biat. Pharmacie Sjourn Donne avis sa clien Ole et aux mdecins et au public (qu'il r 'ra iisorm s in Laboratoire d'Ulogie en uu Laboratoire e b olo 1 e •palisa* oui • Oir*cu#u ni Dr R*cot et B. Sjourn Le laboratoire es ouverl tou* Ie9 jours d / b ts du ma la . n "ir iHasiir oiiir loue< les ndterettwai aaal?*ei prvaisdan-. s tnnoac ci jointe siut p >ur le YV tas irma 11a et ut CJUSU te U r* s cr )• e Se nt reues que ie uiardi de chaque semaine. S'a li %  > Ta ia Phanmtie pour les 1 enseigna noms i naves d'urines et 5 icg istnque R 4 } don de Wassermaun Baciiou d Triboulet, Ei-iuen du sang et du pus 1 Examen des matires fcale* Kxamen de cracha 1 Albumino ricuon Constante UraoSAtrVra Eo vente dans toutes les bannes Epiceries de la Rpublique. Lubm %  %  Lubin Joui passe... Ica pul mis de L03II ratent les m illeurs, venle dans toutes les bonnes maisons. ON Wmd slHJEtillUR Dcpuplu* ds 40 tn prit U BiENNORRHAGIC el t>ui Ecoulements rcents ou Chroniques 231 ARABES GURIS sur 232 (f.xlrait d'un Rapport de'MrJerim d'Alr.er) 6'wt U nnirii qui a touloiirs dsnr !cs r!i!:ars rtiilU'.sj EN VtNT DANS TOUTES BO.\NtS I'IIAK.. 1 SrtOAirrta PEYRARD D'ALGER. 46. rn* ie Grenelle, PARIS PVk ftiuc. 'Ua-ui.,;.. W. ilCCii C. 'udUt IK/I,.U> PU [UdCittl ; LAIT CONDENS NESTL LE PLUS RICHE EN CREME £ans i&ivat Toui trouverez toujours du (j* 6oo4aid Repli, tait vapor al Faune' lacte, en dpit Vk,/ l 4 i jent, qui se tient tUtti Vntiremeni a vos ordres, pour reme ll re vos^commande*i^directes. L a Preetzmann—Agqsrholm Agent gnral pour Baitl VISITEZ



PAGE 1

r &f ... • La uiaiso HS1LVERA Grand Htel de France ...i. ... u %  '.., ,,.,. .. u r ... „ ..„ — r "7 — d 4 ausi beaux rrticies des prix si raisonnables: Nos articles sool vraiment de toute beaut et de Irait min el DOS prix dlient toute concurrence. Crpe le Chine couleurs assorties j •• extra suprieur marocain carreaux Soii la a carreaux pour robes et chemises Tricotiu*' le soie barres llatine voile carreaux \ 01 -.suisse brod Crpon franais barres et carreaux Diagonal noir sup. Cas mir anglais nouveaut Serge bleu anglais suprieur l'eal ubeach anglais (le toutes beaut? Alpa |.i noir suprieur Satin Chine pour tailleurs Kal,' LlaiK su|. rieur Kaki | nui' angUis suprieur Duck unio i blanc an liais "no *veaute i" Dl'ill union blanc anglais fil " Tussor japonais pour 'hemlse ho nmes et robes Ileps Ja BDie b .rres couleur pour chemises homm33 et robos nouveauts Hauisoe lina pour che-nises Psroals fine pour lingerie Caiicut percale pour Zphyr anglais pour chemises ~extra sup Organdi suisse uni et oouleur lias i\ jours demi-soie Chaussattos cossaises pour enfanta French Trisky, derrire nouveaut' P lin a fleurs pour robes Tussor blanc Limbrle blaho Voilas couieur ;\ barres Shirting blanc suprieur B;i i.elles Bas Ole brode Bas (il brod Loti ont 'i iverrTuile oui premire Comiminioi Couvertures blanche et couleur suprieur L;„ ios brodes Madera pour chemises et jupe. > oilo blanc a barres et mouches lit ne blanche Ganu-dine blanche barres et unio Crpon blanc ot couleur Jours VOUS blano et i cou|cur uni Che msettds aile nanies suprieur! lir ib.uit noir anglais lin i Mon toile orat Servtes do toilettes blanohes & oouleur da nasseea blanches pour familles Map] • couleurs Petites serviettes blanches damasses Organdi blftue ft couleur a barres & carreaux I am.gecou eur anglais 8Up poiir ? * !" **Ma a barres de soie nour ahm ,J„ I u Satinette Foulard pour ESE*^**^*** Peigne franais de amricains Mo.|.n.ons b ancs & couleurs sup Popliu de.oie uni nlanc & crme extra Chapeau de pauic i*n<> t'Itali, Casl uir an pais sup. p* Crpon brod fr<*n*isj • %  • !• Crp,i, franais a fi.eur|dernirs nouveau!* Serviettes de toilette cou. angNU lapis oir olanc sup. pour tab T es Damasse *iigl;iis pour matelas do ible largeur eto ato. Aimable*clients, vous qui voulez porter, peu de Irais, les | lus beaui tissus qu'il soit possible de trouver sur celle place, ne manque* pas, avant d'aller aiilears, de passer chez nou o le meilleur icceun votif est rserv. ta>~ Andr ISIDORE 1515, Hue^du Peuple 1515 Matre 1 ail leur Prs du Bazar' Mtropolitain Qoupe modernej spcialits fomplttl de soire et de Crmonie Prix dfiant toute concurrence Pour ''Ire !>• o lisbrM et limu vu desj le. rcles m< ndaius adre* %  Il /Jx ii il.il ni aioderiiv Aotlre ISIDORE. l ' >. ftu du Peup.e i51S. Tout prt du it,./ar Mtropolitain. fosition excep ionnelle, au centre des allaires. prosimil l; toutes l;s Banques, le la douane <'t de loules les vqt'iices de bslesui lensei|nemnts et lacilil^s pour voyager en automobile dans toutes les parties de la npubli pie l'Hali et de la rpublique dominicaine. (hambres confortables et surtout trs propres, en tilaleurs dans les chambras i la demande des 'ensionaires. Cuisine Iraneaise trs soinne et R des plus varies. Den.andex v sitrr l*b m^'ts • de l Htel : Vins des meille r> crus de Bordeaux, par barri ques, dame|anne>, gailonsot par bouteilles. Parmi les Vins de oliate ntar, vous trouverez le plilo graud Choix, pour les q laiils et pour l'ge VINS BaTALI* irSl'AGNE VlN DE LJOUKG )G SE (blancs et rouges et Ifl renomm ( Pommard mousseux, ijot Amricain ) Le plus grand assortiment da Liqueur*, Cognac gins, wlskles, etc. .... ^^.V."T— %  Absinthe Pernod, Amer Pioon, Vermoutlie COMSEKVS franaises et amricaines fraie ment arrives. •...*• CliiaftES (le Cuba, Auront et Ha aner.i. Cl 1ARE r TES de toutes les.ahrlij les d lloti Gro • et dtslt. PARFUMERIE et Cartes postales. Prix tr modre. P. P. Patrizi La seule peinture ne changent pas de couleur 5", 5T" Sa-tina S 5 B m, Prpar o spciklraent pour h climat d'Beiti. The Charles fl. B"JWn Paint C Geo. Jeaosme&Ci A9 nl %  m ^_ PNEUS Ttrestotte De Tissu Orcfoiaire Et De Tissu-De-Cordes 1 1". ii..r-.ii-tr Tout riDt an miaimam 6 prta quand oui roula sur pumu W w w W . _i Ceux qaa la œalioo offra MtC uoM piS* wiiteot IIMII davaaUn d qualit* qui par la pasai. Daai lei poana de tiaau ordioaira, paroi |ila*i, Il y a davantage de caoutchouc entra laa coacbaa de tluu, an cotai net plot p*U, at laa tatoaa f mot dtvautaga renforce. Le* Pneu* Hlrtston* tlatu^a-cjotaja* ptaeateai cette lasticit at cette ylxueur qui produiaeat aaa £ "e conomia dan* la centooaOMtioB d'eeteaœ. %  .i qne voM dairiet daa pmaaa ttaaa ik 001 de ou daa pneu* tl*n ordlnalra, U eat canal qne oui vopjat ceci—la marqna qal procure .;•: La Maximum de Kilomtres par Franc La ma.i'.n t-irettoae a \. rgie da oonduica de donner latitlactiOB par le nombre da kilomtre* que convient aet pnenl. Autrement dit, laa aaeamobillttet prAMrent payer uo toat prit pan plat pour obtenir a bien plu groa ravdemwt. L. Preetzman Aggerholm Port-au-Prince a. N. et \. Acra GrandSRuo ct den Caves d> Bardeau* S oulez-vous voas .habiller avec lgance, et4 march. Adiessez^oiis la Maison N. A. Mil Dont la devis D est de vendre petit bol vendre beaucor p / Dans son per >onnel, la maison compte un tailleur italien dorti d'un tablissement de ordre l'Italie Elle eu en mesure de fournir dea complet et sur mesure, en cheviote, diagonale, palni drIUblac et couleur, ooupoua de Casimir poi talons— l'.toffes pour gilets. Roaneterie Chemises de Jour et de nuit, au qouijde* ci Cols at manchettes dernires crations. — at Py james. Crtte maison constitue une in:%o\ at le meilleur aooueil est rserv tous ceux firent par une visite tre dfis sur^la travaux fournis. Tout costume ooumand et qui nerjund gortt du client est reprie. On parle franais, an liais, espagnol st luUfjsfl Ceci n'est pas lirj| 6ar de la Rclame je ne sais pas an faire Cependant si vous passez du cot du 15m l'Administration postale, A la Graud'ftue^ Rentrez la Cordonnerie! Ernest Camille j A la Conscience ; Vous verrez que les chaussures — que oa commande ou non— Sont faites arec afsMIt, solidit, par e qu* les ouv iers qui les -ont-M-tl et les matriaux qui y sont employ-} rponl Justifient le titre de la maison J Chez F Lavclaosl & Gis Viennent d'arriver ar^ts Bra\ les av des suivant%y Dentelles Extra Fine, Dentelle* de soie, DeoUUw'Or et] ttutaus, Calottes, Chapeaux Garnis, Plumes, Pleurs, Paille tous art.cles pour J.lei>.->SpartenV.— Di, Motifs] Haute la perles pour Bobo H chapeaux, des Si Perls de toute bel acs Dtnnnfcs, nhupraus Jean Bar. pour Bnlants, Bro* Peignes coiffer tous gfnres des russes a dents, d., PI Inces, etc, etc. articles pour H,mires : Faux c.-. Crvalw, Bretelles/ ae soie, J .ne.ies, etc. Tous articles p ur mercerie et l.in eaUX S .| i>r|Hiir. BO J .HO\s EN T IIS 0ENRE8 et BT choBs p ..r .harfll AU ii-Qtiiioa f.i^.i. le : Liqneir*, |, -ORQI> I Vim, Oh^npagi O i les en caoui^h >uce' Pouces.— Jouets dlfn. Ai .• %  oi.fgdi, Ph.rms ie -i Spcialits Pnmmfaii'iqiiM.* Bas.. .s, Tab s en eni.|. h ,„ c Vios et 8i op Deschie *, Vie J' "Vi 1 ^ 1 '' 0''nium Ubarraque,P uto Fer etc, c Sel ei ijiMuberl. Ecen s en Gw, Sevms a >ii>ptiuiMs toutes , ra Is.e^ences pour Sirops.liqonrs et '. nfi*erie.(^)l>ranU ffeiM von, r* C i IVi uble Th des \lpes, Excellent PM TA, u • Ihvi1 Tin r **' P *'' eri or, Timbra^ tN STOLh igareltes Csm|, Articlas de Vf oie n ros. Prix Passez-nous voir, nos prix sont avant F. Lavelanet et La maison C.L. Vei Marchand Tatlleu Ho 1823 Rue du lagasin de l'Etat $ recomnitode au publie et sa nonhn ciilh pour l'lgance de s. coupe et la exrfcuti.n mise dans les ouvrages confis i_ la alliai r.isi. oi v rt jut j i'i Sheurs il Prix modrs. Rhum Nec Ch. N. tiieljem 1140, Huedu Magasia de I 117 Rue Boooe. Fol. 20, Rae Courte. 110 Hue des Csar* Tlphone : N 0 756 %  ttza X-jALt



PAGE 1

DIRECTEUR PROPRIETAIRE IMVJiiMlll Clment Ma9loin' BOIS VEHNA 1358, Rue Amricain^ .NUMERO 20 CfiWTWW 18me ANNEE N 54*4 Quotidien Juand chez un jjr?nrl artiste l'art est tout entier nu service de la •< 'el artiste el Dante-, il *t N > %  itlie'.iiMjL-,et il est pascal. Paul Bourget IUPHQNE K' 242 PORT-AU-PR1NCB (HAJT1 ) JEUDI 12 MARS lttifi gense de la du wbsrf de Pcrl-au-Princc ,1 d'aller plus loin, nous lobligs de revenir sur |tOBc par nous que l'utids la construction d'un [wharf qui se prolongerait 1 Jort Islet, reconnu par Jlfcis tait le tait de Mr Geflrard qui pralableleu l'entreprise de la h d'un t jete, /fere valoir notre affip tu suivant en cria notre 'iquiv ut que les rooinpji que nous avanons I#onliv3,nou8 publions pices fui vantes les Bires qui 'ablissem de quelles tractations jrd tut s?u charg de 'a Idu wharf de la .loua \<\ Mre adresse Son Kx Gnral Nord Alexis, DDseil des Secrtaires >par M. G.fliard qui exfurgtiice d'une tell* entes a vannas normes n le pays tout entier Ht et en <'en andait la _.j dans des conditions Dt dtermines : plutt, l'authenticit do l ne pouvant tre COQEpalii F-atemit f'BLIQUE D'HATI libert Egalit Fraternit Rpublique d'Hati Section des Entreprises. Port-au-Prince,le 23 Aot 1901, an Iule de l'Indpendance No?223. LEfcJECRmiRE D'ETAT AU l>EPAItrKMENT UES TRAVAU PUBLICS A Mr JOSEPH GKFFHUW, Pisent, Monsieur et Concitoyen, Je vous annonce, contrairement ma prcdente dem'oho, qtie i>r dcision d1 Son Rxrellence le Prsident de la R*DU hhque, les travaux de reconsti union du grand wliarl l< Port au-Prince vous ont t o ic • ds. Vous avez, en cnnsquonr.p, vous conformr stripiempni-irx prescriptions du dpvi .lonfj* vous ii remis dj copie*! qui a t rest- Cft tllet. V. uilez agrer, Monsieur r! Conciloye".,, l'assurance 'de ma parfaite cousidrration. F. N.UfUQUE. d'un -A h ir| d'arcoslige, surisse t de> Frais • i "-mes q, i concourent A entraver l on bonnes dispeot ODI .1 les avantages auxquels ia conu* rente If g et obligs en faveur tin COmtbi rre. I(%  nimerc:tnt.sousle poids de ces inconvnient* souffrent encore des condition! dsastreuses dans !..-(|ii I es -'fii't cliient le dbarque '"• mbarquement, le transpor', l i i. c n doui m de leurs rnhii !.. %  ; % %  %  qui, fir aie rm nt, arriv< Dt en ma tii souvent abmes iu (i. l riores cl presque toujours avec rj( ; jt.'s_.._ C'est dooe, Prsident, Messieurs I" 8#oM tirai d'Etat, son-; le n. ''"' l iut< I eca c nsidration, pntre 1 de l-urgeoee (ie ce travail dont l'i • ( le nesiin ont i i > %  '< %  %  : qu %  j'i l'hoi Deur de souiitr tire l'ag'meni du Gou x l i I i M .-'gnaiure le ,.Dn TROUVE TOUT • AU AZAS •WffropoLimkm Vente d'inventaire — Grandes Rductionsveler71 .f i l?V a S'" 06 P our ** trlicles.rt constamment renou. veier i.qlre mare handise, nous avons considrablemeat rduit les nri de certH.n8articles.vous les ver U tal a. marques avec de. tjueit rouges. Certains lots sont des lins de UokM consistent L, Je quelques pice milemenf.le premiers arrivs en profiteront : p a u Avant Maintenant Porte-Mine i Rversharp •> forte.Mines Automatiques Epingles cheveux en caille le paquet do do la carte nouions pression la carte I uiun* en caille, nous et blancs snolirhe or plaqu nul l'a nu \-t drnce,lel7Aotl90i, IlOt de l'Indpendance 1 DPARTEMENT r AVAl'.PoBUCS ffieurJ.F.fiF-FhMD, I rsent. Cher Concile y n, [rrfentr, j e vous inMpardiciHon-tnGoii M. le grand wharf de fnnre fera reconstruit, travaux de cette entre1 ont confis conjoin.Mr Charles S-mJislrateiir principal .le Pon-au Prince. JP4, on consquence en rappoitavrc J pour l'excution %  PwUntB travaux fKf. un devis a t We au chilre de M soixante dix-huit nt trenu der x gour%  e centimes, )Cijoint devis. Voil donc la vrit tablie au sujet de la construction de la jete qui a t. pour ainsi dire le lœtus ayant donn naissance au grand^ wharf de Port-au Prince. Il s'agit maintenant desavoir I qud momnt le fiouvnrnrmen* hait] n a saisi de la doman le de concession du n an I wharf tel qu'il existe?' Une pice galeu eut outli otiqu" I iaant suite celle do la remise d< s premi rs travaux en date du 10 ^ai /O"), lablii encore la verf et ujel b'el la leii-e du 15 Juiii i *'5 rdige par I s r gretts Qrniicba et Luavois t s>iiwsfe au G n al Nord Ah x s it au Conseil des S -crtaiug u'Eiat. Uyz en:ore : Porl'iul'rince le 19 Juia l0.. A Son Excel'ence le Gnral" NOM) AUXIS, Prsident Je lajipublique d'il'.ili. ifirjf. 0091 ur m ,),c £ 0 d e ^ P e nt,a r^Dcedemap^l.i, (^•^LVRAOUE juoo ,\f. me | e(lr< f T comprenant point .if*! e "Q'ellw un J we adjoint proiesJ Rsident Nord itlT a CP ^aent, ' r lDlenvuea !.,£ e Ml,, ^' r e des lubhca ,u, 0l8 M. F. F 1 de ceue premire toif lj0i pir ^ 7W-0S U dpche 18 d tedu2JAot Mesaieurs les Secrtaires d'2| t tn Conseil des MinUtraa Prsidtit. Messieurs les Secrtaires d I i U Ville de l'oit-au Prin, -on. me Capitale de la Rpublique 11 en raison de l'norme ccrolwo ment de la popn'aliop, dii d P. loppement de son v >mmrrce ai c les irincu.aux c ntres d,s Elai> L'nls et d'Knrope mrite, assur meut, d retenir fa'bi-nv ilinnio attention des p nvoir pub'ics. Le roi tact i pb s en plumn tant av. c I lr.,„ w , non.f..il In d voir de trv iller louj .urs donn*r. coux que l'aisance et les •fuies amnent t-ur no plapns heureuses q U i. que quetois. anto' lisent la critique. Par suite du manque de borts u--' lt s compagnies de BVIKH ion t,ui, par la frequei.ee des v 0 res l les rapport einds quelles lablii,,, .tans le pa>•ont es f cteurs pui.sanu d rch sse. ne peuvent ap.-orler i la pub.que qji'unroi.tngut au •easeu de leurs efforts. nuer" TA^ bli 9 de db "' ' r hj MtoafriN et fsSta I | •-**• i il n ~ Sv I %  i 1 l'-'ri le MV iol l'.'-'s el |'abs( ne le i.. lei ch irg. poi r I Eta. i '"ni' irions et 'i t< i h t. If wharf de foit-au, I'IIVf%e'\ n m iWcs ,1^ h-rade ., -' %  • (il M iiit-rs et, kiippri mrtn les i Dt paves actuelhi qu ils rencontrent .tans le dbarquement et reiiiharqiii'iuttttt en peine rade pur i|'Kc| ( icm^qu il fa-se. I %  i %  |ir e iiu v 111. • m rI T'i soi In .le la diminution d"H dr 'ilse Irons %  d.na l'i -no-s b KM de (ii.li.i er efli.-acement des debar |>icoi nts qui s'efleduent en j! au I • N te, hors d'une surveillance l'lin et A l'abri d'une r. pres-ion immdiate de toute fraude. Le w i 11 que j.propose de cons (mire >n primera tout cela, mettra i np unies l'aise dans l'eten le lear r.tfic, le cornmeroml A l'abri des ri-ques et des fm* on eux et l'Etat en m ure d'assir i n.feineut plus tff^f. til de I ou n ; n f x-M.ant un •oo'ri • KrecLan un mitdesup • prime • i I u le. ro i I lanl \>. raoll ils acpr l'li • i i ules p ilnts de *"• j d Dtan le la cration d aucuns rliar/s budgtaire 00 V'ile et piur le momeut el pour l'a nir Uil d a* "elle conl-tnce et dans ces sentiaeati que j'attends • V(,ll i! l|| 1-1 m ( Je ; : • d'agrer, ''1. aidant, Mi 1 Ua Sf. rlairs d'Btat, I %  n ce d DOB pr f nd diV( I tilll n'. •I. F. (.EITHAI1D 0rrillarrs pour robes Miroirs Ronge Compact Bon opl de manrhttes r fto do I aux cols mou, ., i,| ( .n.nu-sHlcs d'enfants, la pairo nas -te r.mme m s >ie, In pi ,i,,. ravale en tous ge-res ^"sel.es dli.mmes, | p a i r „ ; Bas de femmes en coton, l pair BM deso.cponrf.nniiPS-Holcpronf' Chemi-edesoire. Nollseulpment Slw'u 11 P u ur ^ r -' 1 nl Nd 3P el Si seul. UremiMblancbea pour hommes thrmises.ouleur kaki .\ot 4 seulement V C ,n "' l "'a'*on pour les sports i':'" ** erviellea an pari.r Kaso.rs de sret "Everreadv Mi'm.ers garnis, pour coliers hevnp nette parfumes t „, or . Ctfc*mtd? ********* en petits tubes Porte Mines Lver^harn liimes rserv.M'r Or 0.90 25 35 M IS 12 la don/. 20 OIJO.75 0.12 I do do do do ^ouvcllemepl 10 tJO t 00 3 :0 1.50 50 45 80 1.7S 3.50 1 50 3 50 3..")0 2.25 :t.50 s.00 20 1.00 2.0) t.00 a. 75 25 IH tioO t. 7 5 IJO i.50 3,50 pair; d, chaque fi 1)5 08 03 Ofl MO ta 05 2 25 10 80 M 30 50 '.50 ;.50 |0.M 3.50 2.50 1.50 2.5U 3 00 10 50 1.00 50 t.00 10 10 0; 80 1.2.-. :*oO 2.50 3.00 Us mots historiques Ure km mt eue otilf ; mais DBerei cf'g rfPD'esiboiietju composer 1 ne,; au va seir gdio). Mirabeau en 17S0 f S e lia ave f, le dut d'(i 1 m*. L'asliiri.m ir'bun pie -.^ui ,,1 que de bien m>uvai> joui.llnient venir pour Lotis \\| P j| enlM voyait dan' Philippe d'Orlans lui qui pouvait tre vi ; i..l n enl ie Roi de la Nation [ v u'u .iller plus vite que la Hvolmion qu'il entendait gronder et qu'il vovait monter. Et, mots discrets, il m enlecidie au prince que dbiia-se de Mi.rie Antoinette, Louii KV| se laisserait faciitaient df^ouillei du s-eplre r< val t| lui, d Orlans, n'avait q.,',, aliongei bras pou s'en saisir. Cependant Mirabeau ne trouv 1 dans son candidat au l one ni cl, t lu r, ni neigie. ni reWo,i 'i le tube Mmes pour IRai .r fillette 70 la do../,inc rouhesdeTalcKiik .0 la boite G.undas-ortimen.de .rraa vin. 1 quaur. el, .. ,. railirde Or t.00. Mall.s de voyageur ftj.OO ohsque Ma-I,,t e s S.Wefcaaae.l la m. i^ le lr e ra ,L;; i bl, : / P,l9 q ": n0 r0 Mv0n d R P ic '" e ""De pMa N r.SoKFNTAlv\2 n l J ? M, S8 . rli Qent %  P'" cou i ire oo ia aui \ I Al.N es! toujmr* aussi popuW. ea 1 ; %  1 l'ii s1 imse ai >'S en i'i d ron pte esi cell-ci": • • lait-il qu'aprs ipie I ti r:fc' ce V • 11•c comt en II M m !"' pour • l'IOt H i 1 • : tur 11 collectivit ait 1 M l'Slm ition au'ie. >iua '' dl u Iro,' Je prn.C '1 i',e du wlnrf a au--' sn h s' i p Mrotptil l.iu "* li 1 i rr e a s •< d s u AAntoine Hameau l'ar Comffisjfeion de ^. t-. Je l'u-M. 1,1,1 us .a Hepuf.l'que uolie il"H .mrt..,l hef du Par M 1 -" a T, iiiunal de Premire lotan e i;u Caves, a t i.omu 9f '!" '.oriiiuis. re d (j..i.v • LVibuu.l J v ( r -,' d ' 'i • u 11 m, I, tineut de M l-l. 1 oiiuuique. Le ebwii ei .x.ellejt, M. Ha'" ayant un.ne dun l a ujag s liature et reun, ss anl loutes les 'qualit voulues pour remplir avec dif-uue et eo upteoce ses nouvelles foiKtious. ta Fte de St-Joseph La Fte de Saint Joseph, 10 M.rcou ant, reMira citte anne, le p'us M. ernel ui pa %  ;• I A ; hrures du malin, il y n U ra rnes^e pontilicale clbre par Sa Grardeur Monseigeur I' \rchev qiH de Port au l'rinre pour les 0,i v.Iers de tousordrFH.dontleSianl Sa-nt e^t le. vnr Put ron A .S heures grand'messe suivie de f.e.messe et de lomb la dans la nuide i'Fgl se. Da.il 1 apr-s midi, k Cin-Vari t. une reprentation cinmalo graphique et diverses attiaclions aenini otlertes am enfants Et, le soir I ,ui,,.irs Varit, nouvelle pi.r^cnlblun pour gr-indea per Son^e^. Snnl I sph sera donc digne me 1 fl et ce qui eompllerait ol gm a Mi abssemnti scolai i M vue ,/,. la manifrfatm du 1H Mai prochain. Bien distingu et honorable Di'ecfeur, .Noua avons dcid de convier celte anne. U j unesse sco'n : re A In clbration de la fte du Tra peau National le 18 Mai prcha'i. Nnas nous empressons donc d in viier voire tablissement A v parti ciper. Nous dlguer i un de vos je ns el meilleurs lve || portera 'e Drapeau qui se-a con t. tonn evee te protuit de la co t:sation que vous vnudn/ lien ou vnr cet vflet en votre c..|e Une place spciale lui sera rserve ainsi qu' l'Instituteur qui l'ac rnmpagn, ra, dans une voiture de 1 Exprs uni sera mis notre dis position dans 1 aprs midi. Le pro gramm de la ftc vous sera s< u m• ultrieurement Le Comi es i re que vous apprcierez ce pro lei une partagera avec nous votre tablissement. Dans ces sentiments, nous vous saluons respectueusement en la Patrie. A. BELKORT, D. PIERRE, D. AGMA.NT. Lcaia XVI La Kaye te. qui conna : ait les c v niques propositions I'U tribun au duc d'Orlans et qui doutait, non sans raison, ,t e la s-in, ril de son rapprochement verla r %  i oe.repi %  senta tout de suite Mirabeau qu'i' r-rou^erait par la loroe Ion te tentative d'usurpation du trna elquil lui fallait reroicer tout frojel criminel contre Mari Antoi nette Miiabeau en prit vite sou parti : "Au fait dit il su Chef de U Garde Nationa'e.vons ave/ raiato : une femme humilie |eut dira utile ; mai-, ure reine gor. n'est bonne qu' faire composer une mauvaise tragdie %  Mirabeau mourut assez 16) pont chapper l.i guillotine car, par sonne re doute que ce grand Cof rompu paierait de sa tte ses scia lager politiques. Seme tlt Pompiers Nous avons souvent lev notre voix en laveur du Service des V, Q piers en demandant qu'il si,it Pourvu .1 nu matriel convenable, capable de lui permettre de dfen. dre notre capitale avec plus d'lli< ai ii contra lircendia, Notre v..ix a et* i t. ndue. H'eclivtment, l'Admiaistratioa Suiirienio vient de prendra la d< ci i m de doter a service 'ui. pompe automobile neaaaaiia a la dfense d • la ville. l'niArrt de crdit axtraordinaire de (i. 13,700 a t pru par la CommisMoi Cororniiui 1 .,!.• |'„ r |. au I rince t n vue d< fair 1. Ite. acquisilioo. LMc.nltnie r^nroafe If mot "finni* L'Acadmie fram; i>e s Cl utinii | hier l'examen des 1 ouv, ,.i,x m I inscrire daus le dictoi'n Ire.Kl a termin 1„ lettre F. .t rata d'admettre le mot frm ( LeJi urnal du Fvrier 1016 Hflchssez avant d'agir '••• Ne faites rien la lgre, car ri ure a. lueilu l'argent ne se (ta*-, ps facilement. Nous sav s q.,e,' 0l s voiidraieu 1 S'habiller lgamment po ,|,., ftes de Pques, mus t a t I 1 ro btme consiste a sbabilitr bien'et i peu de lraiM.| allez donc chez . lawas Hermanojj quiien ent derecevor des lis. s d.soie, de soie et coto ;i de Uiue, pourbommtselteajin^ctii. 10 ..to oeauts.de., article pou. H Ali. £ donc sans crainte les visiter. Votre bourse suffira toujours pour vous permetlre de salutaire vos gputs et vos eaurices. ..te Hymanoi ^Wi W9,Hue Tvaver^ire .. .•


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06375
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, March 12, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06375

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PROPRIETAIRE
IMVJiiMlll
Clment Ma9loin'
BOIS VEHNA
1358, Rue Amricain^
.NUMERO 20 CfiWTWW
18me ANNEE N 54*4
Quotidien
Juand chez un jjr?nrl artiste l'art
est tout entier nu service de la
< 'el artiste el Dante-, il *t N>
itlie'.iiMjL-,- et il est pascal.
Paul Bourget
iUphqne K' 242
PORT-AU-PR1NCB (HAJT1 )
JEUDI 12 MARS lttifi
gense de la du
wbsrf de Pcrl-au-Princc
,1 d'aller plus loin, nous
lobligs de revenir sur
|tOBc par nous que l'uti-
ds la construction d'un
[wharf qui se prolongerait
1 Jort Islet, reconnu par
Jlfcis tait le tait de Mr
Geflrard qui pralable-
leu l'entreprise de la
h d'un t jete,
/fere valoir notre affip
tu suivant en cria notre
'iquiv ut que les rooin-
pji que nous avanons
I#onliv3,nou8 publions
" pices fui vantes les
Bires qui 'ablissem
de quelles tractations
jrd tut s?u charg de 'a
Idu wharf de la .loua \<\
Mre adresse Son Kx-
Gnral Nord Alexis,
DDseil des Secrtaires
>par M. G.fliard qui ex-
furgtiice d'une tell* en-
tes a vannas normes
" n le pays tout entier
Ht et en <'en andait la
_.j dans des conditions
Dt dtermines :
plutt, l'authenticit do
l ne pouvant tre coq-
Epalii F-atemit
f'BLIQUE D'HATI
libert Egalit Fraternit
Rpublique d'Hati
Section des
Entreprises.
Port-au-Prince,le 23 Aot 1901,
an Iule de l'Indpendance
No?223.
LEfcJECRmiRE D'ETAT
AU l>EPAItrKMENT
ues Travau Publics
A Mr Joseph Gkffhuw,
Pisent,
Monsieur et Concitoyen,
Je vous annonce, contraire-
ment ma prcdente dem'oho,
qtie i>r dcision d-1 Son Rxrel-
lence le Prsident de la R*du
hhque, les travaux de recons-
ti union du grand wliarl l< Port
au-Prince vous ont t o ic
ds.
Vous avez, en cnnsquonr.p,
vous conformr stripiempni-irx
prescriptions du dpvi .lonfj*
vous ii remis dj copie*! qui a
t rest- Cft tllet.
V. uilez agrer, Monsieur r! "
Conciloye".,, l'assurance 'de ma
parfaite cousidrration.
F. N.UfUQUE.
d'un -ah ir| d'arcoslige, surisse t
de> Frais i "-mes q, i concourent
A entraver l on bonnes dispeo-
t Odi .1 les avantages auxquels ia
conu* rente If g et obligs en fa-
veur tin COmtbi rre.
I(- nimerc:tnt.sousle poids de
ces inconvnient* souffrent encore
des condition! dsastreuses dans
!..-(|ii I es -'fii't cliient le dbarque
'" mbarquement, le trans-
por', l i i. c n doui m de leurs
rnhii !.. ;',. qui, fir aie rm nt, ar-
riv< Dt en ma tii souvent abmes
iu (i. l riores cl presque toujours
avec rj( ; jt.'s_.._ ......
C'est dooe, Prsident, Messieurs
I" 8#oM tirai d'Etat, son-; le n. "
''"' l iut< I eca c nsidration,
pntre1 de l-urgeoee (ie ce travail
dont l'i ( le nesiin ont
i i >'< ' : qu j'i l'hoi Deur
de souiitr tire l'ag'meni du Gou
x l i I i M .-'gnaiure le
,.Dn TROUVE TOUT
au
azas WffropoLimkm
Vente d'inventaire Grandes Rductions-
veler71,.fil?Va S'"06 Pour ** trlicles.rt constamment renou.
veier i.qlre mare handise, nous avons considrablemeat rduit les nri
de certH.n8articles.vous les ver U tal a. marques avec de. tjueit
rouges. Certains lots sont des lins de UokM consistent L, Je
quelques pice milemenf.le premiers arrivs en profiteront :
p .a u. Avant Maintenant
Porte-Mine i Rversharp >
forte.Mines Automatiques
Epingles cheveux en caille le paquet
do do la carte
nouions pression la carte
I uiun* en caille, nous et blancs
snolirhe
or plaqu
' nul l'a nu \-t d-
rnce,lel7Aotl90i,
IlOt de l'Indpendance
1 Dpartement
rAVAl'.PoBUCS
ffieurJ.F.fiF-FhMD,
I rsent. '
Cher Concile y n,
[rrfentr, je vous in-
MpardiciHon-tnGoii
M. le grand wharf de
fnnre fera reconstruit,
! travaux de cette entre-
1 ont confis conjoin-
.Mr Charles S-m-
Jislrateiir principal
.le Pon-au Prince.
JP4, on consquen-
ce en rappoitavrc
J pour l'excution
PwUntB travaux
fKf. un devis a t
We au chilre de
M soixante dix-huit
nt trenu der x gour-
e centimes, )Cijoint
devis.
Voil donc la vrit tablie au
sujet de la construction de la -
jete qui a t. pour ainsi dire le
ltus ayant donn naissance au
grand^ wharf de Port-au Prince.
Il s'agit maintenant desavoir
I qud momnt le fiouvnrnr-
men* hait] n a saisi de la
doman le de concession du n an I
wharf tel qu'il existe?' Une pi-
ce galeu eut outli otiqu" I iaant
suite celle do la remise d< s
premi rs travaux en date du 10
^ai /O"), lablii encore la ve-
rf et ujel b'el la leii-e du
15 Juiii i *'5 rdige par I s r -
gretts Qrniicba et Luavois t
s>iiwsfe au G n al Nord Ah x s
it au Conseil des S-crtaiug
u'Eiat. Uyz en:ore :
Porl'iul'rince le 19 Juia l0..
A
Son Excel'ence le Gnral"
NOM) AUXIS,
Prsident Je lajipublique d'il'.ili.
ifirjf.0091 ur'm,),c-
,0"de^Pent,a
r^Dcedemap^l.i,
(^^LVRAOUE
juoo ,\f. me |e(lr<,f
T comprenant point
.if*! 'e"Q'ellw un
J we adjoint proies-
J Rsident Nord
itlT a.CP ^aent,
'r lDlenvuea
!., e Ml,,^'re des
lubhca ,u,0l8 m. F.
F1 de ceue premire
toif lj0i pir^
7W-0S U dpche
18 dtedu2JAot
Mesaieurs les Secrtaires d'2| t
tn Conseil des MinUtraa
Prsidtit.
Messieurs les Secrtaires d I
i
U Ville de l'oit-au Prin, -on.
me Capitale de la Rpublique 11
en raison de l'norme ccrolwo
ment de la popn'aliop, dii d p.
loppement de son v >mmrrce ai c
les irincu.aux c ntres d,s Elai>
L'nls et d'Knrope mrite, assur
meut, d retenir fa'bi-nv ilinnio
attention des p nvoir pub'ics.
Le roi tact i pb s en plu- mn
tant av.c I lr.,w, non.- f..il In
d voir de trv iller louj .urs
donn*r. coux que l'aisance et les
fuies amnent t-ur no plap "un preu.ire impression a.z
bonne pour anmier relie mo>ns
heureuses qUi. que quetois. anto'
, lisent la critique.
Par suite du manque de borts
u--' lt s compagnies de bvikh
ion t,ui, par la frequei.ee des v0-
res l les rapport einds
quelles lablii,,, .tans le pa>-
ont es f cteurs pui.sanu d r-
ch sse. ne peuvent ap.-orler i la
pub.que qji'unroi.tngut au
easeu de leurs efforts.
nuer" Ta^ bli9 de db"'
'r hj MtoafriN et fsSta
.........I | -** i il n ~ Sv I
......i1 l'-'ri le mv iol l'.'-'s el |'ab-
s( ne le i.. lei ch irg. poi r I Eta.
i '"ni' irions et
" 'i t< i h t. If wharf de foit-au,
' I'iiV- f%e'\ n m iWcs ,1^ h-rade .,
-' (il m iiit-rs et, kiippri
mrtn les i Dt paves actuelhi qu ils
rencontrent .tans le dbarquement
et reiiiharqiii'iuttttt en peine rade
pur i|'K- c| (. icm^- qu il fa-se.
I i '' |ir e ii- u v 111. m r- I
T'i soi In .le la diminution d"H
dr 'il- se Irons d.na l'i -no-s b -
KM de (ii.li.i er efli.-acement des
debar |>icoi nts qui s'efleduent en
j! au I N te, hors d'une surveil-
lance l'lin et A l'abri d'une r.
pres-ion immdiate de toute fraude.
Le w i 11 que j.- propose de cons
(mire >n primera tout cela, met-
tra i np unies l'aise dans
l'eten le lear r.tfic, le corn-
meroml A l'abri des ri-ques et des
fm* on eux et l'Etat en m ure
d'assir i n.feineut plus tff^f.
til de I ou n ; n f x-M.ant un
oo'ri KrecLan un mitdesup
prime i I u le.
ro i I lanl \>. raoll ils
acpr l'li i i u- les p ilnts de
*" j..... d Dtan le la cration
d aucuns rliar/s budgtaire 00
V'ile et piur le momeut el pour
l'a nir .
Uil d a* "elle conl-tnce et
dans ces sentiaeati que j'attends
V(,ll i! l|| 1-1 m (
Je ; : d'agrer,
''1. aidant,
Mi 1 Ua Sf. rlairs d'Btat,
I n ce d DOB pr f nd di-
V( I tilll n'.
I. F. (.EITHAI1D
0rrillarrs pour robes
Miroirs
Ronge Compact
Bon opl de manrhttes
r fto do
I aux cols mou, ., i,|(. ,
.n.nu-sHlcs d'enfants, la pairo
nas -te r.mme m s >ie, In pi,i,,.
ravale en tous ge-res
^"sel.es dli.mmes, | pair ;
Bas de femmes en coton, l pair
Bm deso.cponrf.nniiPS-Holcpronf'
Chemi-edesoire. Nollseulpment
Slw'u11' Puur ^r-'1nl Nd 3P el Si seul.
UremiM- blancbea pour hommes
thrmises.ouleur kaki .\ot4 seulement
V C ,n"'l"'a'*on pour les sports
i':'" ** erviellea an pari.r
Kaso.rs de sret "Everreadv
Mi'm.ers garnis, pour coliers
hevnpnette parfumes t ,or.
Ctfc*mtd? *********
' en petits tubes
Porte Mines Lver^harn
liimes rserv.M'r
Or 0.90
25
35
M
IS
12 la don/.
20
OiJO.75
0.12
' I
do
do
do
do
^ouvcllemepl
10
tJO
t 00
3
:0
1.50
50
45
80
1.7S
3.50
1 50
3 50
3..")0
2.25
:t.50
s.00
20
1.00
2.0)
t.00
a. 75
25
IH
tioO
t. 7 5
IJO
i.50
3,50
pair;
d,
chaque
fi
1)5
08
03
Ofl
MO
ta
05
2
25
10
80
M
30
50
'.50
;.50
|0.M
3.50
2.50
1.50
2.5U
3 00
10
50
1.00
50
t.00
10
10
0;
80
1.2.-.
:*oO
2.50
3.00
Us mots historiques
Ure km mt eue otilf ; mais
DBerei cf'g rfPD'esiboiietju
composer 1 ne,; au va seir gdio).
Mirabeau en 17S0f Se lia ave f,
le dut d'(i 1 m*.
L'asliiri.m ir'bun pie -.^ui ,,1
que de bien m>uvai> joui- .llnient
venir pour Lotis \\| P, j| enlM.
voyait dan' Philippe d'Orlans
lui qui pouvait tre vi;i..l n enl
ie Roi de la Nation [ v u'u .iller
plus vite que la Hvolmion qu'il
entendait gronder et qu'il vovait
monter. Et, mots discrets, il m
enlecidie au prince que dbiia--
se de Mi.rie Antoinette, Louii
KV| se laisserait faciitaient d-
f^ouillei du s-eplre r< val t| lui,
d Orlans, n'avait q.,',, aliongei
bras pou s'en saisir.
Cependant Mirabeau ne trouv 1
dans son candidat au l one ni cl, t
lu r, ni neigie. ni r l'aban, onna bientt rour se rsp.
pro-ber de La Fayette, c'est a di'e
du pniti de la Reiue dont il avi, (
si Jf.oidem'nt voulu .h'-hairasser
livre
arnvrs
l.onbonsx-n.lN ().;{;, | 1IV(
'iiocr.|ats boite gr vure 0.5 la livre
d. . ..??"e mH'4 irtr,,aiaie I .on do
Tt' "lirT"-,>eWo,i 'i le tube
Mmes pour IRai .r fillette 70 la do../,inc
rouhesdeTalcKiik .0 la boite
G.undas-ortimen.de .rraa vin. 1 quaur. el,
.. ,. railirde Or t.00.
Mall.s de voyageur ftj.OO ohsque Ma-I,,tes S.Wefcaaae.l
la m. i^ le lre ra,L;;ibl,:/ P,l9,q": n0'r0 Mv0n d'RPic'"e ""De
pMa N r.SoKFNTAlv\2n.lJ?M, 'S8.rli Qent * P'" cou
i ire oo ia aui \ I Al.N es! toujmr* aussi popuW.
ea 1
! ; 1 l'ii s-1 imse ai >'S
en i'i d ron pte esi cell-ci":
lait-il qu'aprs ipie
I ti r:fc' ce
V 11c com- t en
II M m !"' pour
l'IOt h i 1 : tur 11 collectivit ait
1 m l'Slm ition au'ie. >iua
'' dl u Iro,' Je prn.-
C '1 i',e du wlnrf a
au--' sn h s' i p m- rotptil l.iu
"* li 1 i rr e a s < d
s u
A- Antoine Hameau
l'ar Comffisjfeion de ^. t-. Je
l'u-M. 1,1,1 us .a Hepuf.l'que uolie
il"- H .mrt..,l hef du Par
M1-" a T, iiiunal de Premire
lotan e i;u Caves, a t i.omu
9f '!" '.oriiiuis. re d (j..i.-
v LVibuu.l J v(.r-,'
d 'i u 11 m, I, tineut de
M l-l. 1 oiiuuique.
Le ebwii ei .x.ellejt, M. Ha-
'" ayant un.ne dun la ujag s
liature et reun,ssanl loutes les
'qualit voulues pour remplir avec
dif-uue et eo upteoce ses nouvel-
les foiKtious.
ta Fte de St-Joseph
La Fte de Saint Joseph, 10
M.r- cou ant, reMira citte an-
ne, le p'us m. ernel ui pa ; I
A ; hrures du malin, il y nUra
rnes^e pontilicale clbre par Sa
Grardeur Monseig- eur I' \rchev
qiH de Port au l'rinre pour les 0,i
v.Iers de tousordrFH.dontleSianl
Sa-nt e^t le. vnr Put ron
' A .S heures grand'messe suivie
de f.e.messe et de lomb la dans
la nui- de i'Fgl se.
Da.il 1 apr-s midi, k Cin-Vari
t. une reprentation cinmalo
graphique et diverses attiaclions
aenini otlertes am enfants Et, le
soir I ,ui,,.irs Varit, nouvelle
pi.r^cnlblun pour gr-indea per
Son^e^.
Snnl I sph sera donc digne
me 1 fl et ce qui eompllerait
Patrons acor.te rhomege k leurs
mpl. v s ahn de leur permettre
de p-endie part toutes les mani
restations religieuses et autres en
|h nt,eor du Charpentier de Na
.'""'h.
Arrive de Messieurs
F'ixViardetSareLes
.N uc avons t \ eureux i\^
prend e le -eiour parmi nous, de
noa amis MM F u Viard an-
cien harg* d afl'.ires : Cnes et
Jrt^rc Uys, arrivs hier par le S 8
tara elle. '
- .N.uis leur souhait,-d 'a bien-
veoui.
l'oi'ciil'ap/>ol gm a Mi a /"/r le Comit du /)/-//,/ llllr
directeur* et directrictt i/c,,-,,.
y>bssemnti scolai i m vue ,/,.
la manifrfatm du 1H Mai pro-
chain.
Bien distingu et
honorable Di'ecfeur,
.Noua avons dcid de convier
celte anne. U j unesse sco'n:re A
In clbration de la fte du Tra
peau National le 18 Mai pr- cha'i.
Nnas nous empressons donc d in
viier voire tablissement A v parti
ciper. Nous dlguer i un de vos
je ns el meilleurs lve ||
portera 'e Drapeau qui se-a con
t. tonn evee te protuit de la co
t:sation que vous vnudn/ lien ou
vnr cet vflet en votre c..|e Une
place spciale lui sera rserve
ainsi qu' l'Instituteur qui l'ac
rnmpagn, ra, dans une voiture de
1 Exprs uni sera mis notre dis
position dans 1 aprs midi. Le pro
gramm de la ftc vous sera s< u
m ultrieurement Le Comi es
i re que vous apprcierez ce pro
lei une partagera avec nous votre
tablissement.
Dans ces sentiments, nous vous
saluons respectueusement en la
Patrie.
A. BELKORT, D. pierre, *
D. AGMA.NT.
Lcaia XVI
La Kaye te. qui conna:ait les
c v niques propositions i'u tribun au
duc d'Orlans et qui doutait, non
sans raison, ,te la s-in, ril de son
rapprochement ver- la rioe.repi
senta tout de suite Mirabeau
qu'i' r-rou^erait par la loroe Ion
te tentative d'usurpation du trna
elquil lui fallait reroicer tout
frojel criminel contre Mari Antoi
nette Miiabeau en prit vite sou
parti :
"Au fait dit il su Chef de U
Garde Nationa'e.vons ave/ raiato :
une femme humilie |eut dira
utile ; mai-, ure reine gor.
n'est bonne qu' faire composer
une mauvaise tragdie
Mirabeau mourut assez 16) pont
chapper l.i guillotine car, par
sonne re doute que ce grand Cof
rompu paierait de sa tte ses scia
lager politiques.
Seme tlt Pompiers
Nous avons souvent lev notre
voix en laveur du Service des V, q
piers en demandant qu'il si,it
Pourvu .1 nu matriel convenable,
capable de lui permettre de dfen.
dre notre capitale avec plus d'lli-
< ai ii contra lircendia,
Notre v..ix a et* i t. ndue.
H'eclivtment, l'Admiaistratioa
Suiirienio vient de prendra la d<
ci i m de doter a service 'ui.
pompe automobile neaaaaiia a la
dfense d la ville.
l'niArrt de crdit axtraordinaire
de (i. 13,700 a t pru par la
CommisMoi Cororniiui1.- ,!. |'r|.
au I rince t n vue d< fair 1. Ite.
acquisilioo.
LMc.nltnie r^nroafe
If mot "finni*
L'Acadmie fram; i>e s Cl utinii |
hier l'examen des 1 ouv, ,.i,x m I
inscrire daus le dictoi'n Ire.Kl
a termin 1 lettre F. .t rata
d'admettre le mot frm
( LeJi urnal du Fvrier 1016
Hflchssez
avant d'agir '
Ne faites rien la lgre, car
ri ure a. lueilu l'argent ne se
(ta*-, ps facilement.
Nous sav s q.,e,'0l s voiidraieu1
S'habiller lgamment po ,- |,.,
ftes de Pques, mus t at I 1 ro
btme consiste a sbabilitr bien'et
i peu de lraiM.|
allez donc chez
. lawas Hermanojj
quiien ent derecevor des lis. s
d.- soie, de soie et coto;i de Uiue,
pourbommtselteajin^ctii. 10..to
oeauts.de., article pou. H
Ali. donc sans crainte les visi-
ter. Votre bourse suffira toujours
pour vous permetlre de salutaire
vos gputs et vos eaurices.
..te Hymanoi
^Wi W9,Hue Tvaver^ire
.. .
-


U HAfa
-. m

>


ChampidonatdefootbiU Remercieraonts Hoill li
l'intestin
iu. n *>a \ i ct> ni ai "
.1, \Uf* >in|.r m(.< u ;. ' iiiln- I"' n'.'*1 "
rr.-l( |f I D'il ! 'i-i
, nr rt >t< UBirnu
tUMIClli i iiolrti. flll
vainit u loir BM I
.- u i i rff lu.",'i
.r.tfilr ii- -> i .unuu.r.1
i ..e par l< Ji.tvi Irai
tire i hfsicin lu i-l 1*1 r
crmpiciail-ili' ' :
rr. in d MI" .ili-aim tli
rrvantba. l'.v.i i-mue cot r .mD:i mi'm 'If &u(trnrci
iJ^nl lu p.iliifii-v uiani
nvM ! inaluK' ""t.
le II, l towi Ml inr'
e.tnl, i r:'5..
D MMom.
dr I Fac de MM da Mnniv- >tli
- HTMORROIuES ~i
lUBOUTOlRi.' S"P- i
|. .l..ui, nlll.'n ornltfi t
iwi.nnf,
IUDOUTAN : Pjnwio
d< comr Ira i,tm*r-utati
ttttrnti
J
' fcXTRAt.* BILIAIRES
tu oetnr uan^a *tg\.
iar irai Ki icnciio i
MM
Serge Taillant Consignataire
Auteur da Pacte de Scurit
i la Socit des Nations
Les points de vue^iranais et anglais exposs par
NI. Biand et Chamberlain sur la question
du d*aimement de l'llrinagne
mini tre dp Prusse, a t rlu
comme premier ministre par 2 VI
voix sur 443.
Les cours
10 Mare
NEW YORK Sleiling 4 7737
Francs 19 13
JSH contre USB
Notre confrre Le Temps a
publi dans son Numro dhier
un article vous la signature
de M Amateur o l'auteur appr
liant notre compte rendu du mat h
de Diman'h-, avance entr'aulres
choses que nous avons l'air 4e di
ic q.t> cel *e I ment en notre
pays qie les decisi ns des arbitres
sont contestes ''.
Tout le monde sait qu' 1 suite
des malihes intei nationaux en
Fr o e les opini ns arbitrales no
sont pas touj iir* accepte* de
giiet de < ur et que 'es arbitres
eux mmes sont conspus ainsi
que les squipier adv rraires.
i eux q .i n'onl pas voy g l'ap
prvient d. s journaux franais
ou anglais qui publient des rhmni
ques sportivea assez dtailles.
Letutimeut patriotique e-t inn
chuiecivilieetlecondMitauxplus
audacieuses extrmits. Chez nous
il tait place aux r.ncunts ridicules
entre compatriotes, passions bon
teuses qni nous le n ptons, ont
taii notre perte et ont cor doit le
pp.-r. hatien dans le tournant
actuel.
Amateur n'a pas c mpna
notre p-us-e, si rai que nous
avons applau ii a, l'opinion de
l'arbitre Non* p-nsoos qu av. o
Mr II W WiHUm", il est li-sevl
dcider s. ivant Us ljjlfmei's
de ILS 3.11 et d aprs les tradi
tioi'.s et les usages du Foot bail
asoiation.
Madame Vve J J. Chaocy. Mr
et Mme Fernand Loniewski. Mr et
Mme Joseph Aubry. Mr et Vme
Paul Aubry, Mr et Mme Daniel
Aubiy. Mr Andr Aubry, Mr Tho
mas Fernand Madiou et les autres
parents et allis, remercient.sinc
rement S. Kx le Prsident de la
Rpub'ique. les membre- du Cbr
g. la Direction du Matin et du
Nouvelliste le* ami.* de la Po
vioce et de la Capitale qui leur
ont donn de tmoignages de
sympathie l'occasion de la perte
douloureuse qu'ils ont pouv^e
dans la personne de leur r*gr li
John Uuiiioutier Pr*s
ded le 18 fvrier 1, l'ge
de 86 ans.
I les prient d'agr er en retour
l'expression de leur sentiment de
profonde grnlitu le.
Port au Prince. 1 j mars 19i5
< U Petite Raison >
1637 Rue i>u Centre **
Avise sa lidie clientle qu'elle
?ient de recevoir des souliers
luxueux pour dames et enfant*,
bas de soie, dentelles, parfume
rie, vais* lie, articles pour c
d>- ux
TruHetstUIi layett-s iDO'W
nouveaux prix modrs.
K-UhIpp, boules i aviver
G U5.
Lests "Otto Z-I.k".
Cur ho, Jacmel rt Ki,
attendu Port au i'iiuct ;
le 18 courant. Il repar
me jour pour I Ki.rope i
Oonaives et Cap ILitieg
fret
Le sis 'H inz 11>rn"
l'Europe via San Juaa
Rico, Puerto r'Iara et
est attendu Port au
le 20 courant avec M
grs. Il partira p-ob
mme jour pour Kingsl
passagers.
OLOFFSON, LUCI
ASTI
Oppruilm, i
Surit
TtUMl
Quoriion o*ralo]
CIGARETTES
.,, POUDRE
-CLSIT, 8,S*al Si
pAais On aflirme dans les mi
lieux u'liciels que M. liiind qui;
repr-enle la Fiance an conseil de
la Socit da Nations Genve
insistera *ur i'npplication du pro
tocule de leortt adopt en Ucto
bre par l'a^emble de la.S. D.
N. H dclarera que la question de
scurit affecte lous les pays et
que tous doiv. ni y parti iper dans
la m-'-urii nctssoire pour l'a-su
rer. M. biiand dira que la France
ace pie de reporli r la discuss'On
tioale du prou cole ec septembre
i M ( h ui.ltrihin le demande.
Elle consentira galement tu
dier daus unespiu de compromis
toute mooiticalion suso ptible de
faire tomber le objections des Do
minions britanniques, mais pour
ie moment un protocole pour le
rgit m i>t paciti<[>.e des difjreud*
internationaux reprsentttei Fiao
ce iibe (linrle n ceptc pojtr la se
cuiit ratura et le pomrde vue
franais est toujours que la signa
ture >le l'Allem .gue alla, lie i un
pacte polie! n peul pas ri* npla
cet un pinte geneiul.
c On souponne, parait i', daus
Us milieux officiels franais et bel
ges l'Allemagne de ne pas dsirer
entier dans la Socit tans condi
Mon- bvaut qu'elle ail eu le temps
de piovoquer la rvision de ta
faonti.-re orientale. Cette impres
sion serait en partie cause de qu'on u hte pas la disons ion de
la question de d-armement, car
lea allieg prfrent attendre que
Merlin montre son jeu A la session
le septembre de l'assemble.
Dans les nilieux allis, on pen
se que le rappoit de la mission
militaire al ie de conlr'e MU les
armemements de l'Allemagne s'il
tait'publi, xposerait les picilis
tes allemands a des pouisuitps de
11 part du gouvernement du Reich
et ou s exprim l'opinior. qu'il o
rail tenu secret.
Le point de vue anglais tel qu'il
a t expos par M. Jhamberlaio
Mr lletriot quand il a pass A
. l'aiis pour'te rendre Genve est
iju'on ne pourrait plu* rien faire
pour arriver drVoutrir la fabri
cation illicite des armes en Aile
mague si I' n publiait le prsent
rappi rt. Latlaire de l'vacuation
de la ?one de Cologne, croit on
dans lea milieux diplomatiques,d
pend de lu dcision de l'Allema
gne d'entrer dans la Socit des
Nations.
La dernire de II. Lucien
foyer ei Paul Lhaubet
La oiie d'hier Cin Varits
a t ptur les ambassadeurs de la
Rpublique de Montmarlie un nou
veau triomphe.
Avec ltu verve el leur esprit
habituel, ils ont chaim la nom
bit use assUlance, trois heures du
rant. .
a la fsm spirioelle dont il d
tient le secret, M. Boyer conti
nuant la srie de ses blagues plei
ns de sel, conta une avenlure qui
lui arriva Maisenle o luteve
nanl dans un colloque e^g ge en
tre un Aiabe el un bgeut do poli
ce, aprs avoir aflirme qu i posa
deiiia laigue au premier, il ne
put s'en tirer mag-e ses ell'orls vi
siblt* pour se taire comurendie
du >o\Hg ui oriental.
Mai* ce rcit qui provaqua un
i-u rire dans 1 auditoire, se proloa
gant, dplut intUiiment t un ban
iiljallMia la Phologrsphie Houvd
Clodomy D. Joi
Port au-Prince, le II Mars I9i5
Au Direcieui du Malin
Mon efcft Magloire,
J'ai lu dans votre numro d'hier
1 ai icle : Aulour du Maich Ja-
maque Il ti
Ii n'est pas dans l'intention des
memtret de l'Union d'carter du
match international aucun joueur
de la Jeunesse parce qu'elle a t
vaincue par tL. s. H. ateliers est uu petit
fefftSaW C-et le dernier ci Je la.perlac.ion dan.
Nouveiiisie, on cit tes noms raliser ddns e t art dlicat de la
des bi iliaols joueurs e la Jenasse
qui doivent faire partie, selon l'au phie.
au8 iu flne visite s%itnpos aux tablissemenL
JQSTEsiius l la Hue du Centre lo ilM,bsi
entre U Hue d*is Casernes tt j Ml du
laie.
C'est le rendez-vous du monde chic ot
trouve dans l'excuttoi des travaux pli"ioji
coulis aux soins de l'artiste, un tl',ulr
jSS?SlUP&,7S pur,u.uila,t q e chacun des ouvnq
ie parti'. s. h: ateliers est uu petit cliel iruvre.
leur, de notre equ.pe que Ion
pourrait composer cjUuis suit :
But : Livoni; Arrires : Cassig io ,
U g er; Demis : Car lto, eva.
Catot; Avants : Jean Ele, Berna*
clolle, cliouet. Pausoo. V.dard.
Kempaims : Archer. Augustin,
Maximiiien, A.Ssmt Cyr, R. aint
Car.
Je n'ai pis cit i i nom 1* Ren
amer des endanl dontat.ux qui 1 thanl. p rce quil est aouirraot,
1 _.i .. ___: ^ ____. .. ...a iI'.li.. mi nn In
Nouvelles Strangres
Par Cbla
i'illcmit(|nc setti ttdmise
la locil des latiopl
sans inraticnn privilge
ne lui soi' iCCOrd
QBNBVB Le coi.Sei i des NalioM sous U praiiafl
ce de M. himberlain, a discut
longuement tu .ance prive l'ad
mission de l'Allemagne tan* la
Socit. Assistaient *uuls i cette
runion les membres du conseil
at sir Drumond, secrtaiie g'oral
de la S D.NOo admil au co s il
que l'entio de l'Allemagne SU
ht> e;^aire la vritablei> habilita
lion politique de I Euiopu doled
tir do tous el psrlicullreiiient de
IAngleterre de ne pas adopier
l'gard des demand, a allemandes
pour une silualion pnvil.gie rels
livement au pacb* uue a'tilude
qui auiait pour tet d loigner
rAlumagns de la Socit et d aug
menler lea chances q>ie ce paya
M M urne dlitnliveineut vers la
. Russie eovilique.
Aprs uue heure de discussion
nn;m* partais, dil on, par des
commentaires svres sur les ar
moments al.eminds, .e coueil s
M ,| de r.< iig r sa rponse aux
note dllcn.ndes exprimant la
plus s -u conseil que
' f'Alleu.agi't > llKne a U Soclfl*
*lepoant 00- c '-i* o g-nisation
tleindra kou but le p us leva ai
totttfl Jes aaUw- " fa^ Parti*
L'Allemagne sera en mme temps
informe cependant qu aucun prl
vilge ne peut lui tre accord
comme condition prliminaire de
son entre dans la S. D N. pi r
ce BU une mesure semblable anni
biUrall le principe d galit de
liai'emen. Le conseil a adopt
plusieurs mesures destines am
liorer la situation dlicate existant
filtre la Pologne et Danli'g. Il n'a
pas discut le protocole de Cne
le.
Dansja politique
allemande
M trouvait dans la salle oi qui ac
compagoail deux dames distiu
guees. ta fiel. M. lin ver di-ait
son dernier mot dans la langue da
Mahomet q .e l'assl lauce se \o>ait
prive de s,ois de ses uu mores. .
ugiandregietdei'amb.i>sadeur...
qui ne dita.mula pas sa decouve
nue.
au coins des nombreux jours
I osss parmi nous, ce Tu; sans
Ion e pocr la premire lois que
le Dlg is de Montmartre con
nu eut uu sombre quail d heure..
a is avoir laui b ague MuSOiini,
o Aniiuii/i'i. sans oublier Cheval
lier, tt L-pmasse.
Au Clair de la Lune
Une-Varits
C'est iiiv.iii.iij...-un i.i a samedi
qu'est tixee ia reprsentation de
celte charmante ferie.
Les iMdf- d mir,' Mut mises
n vente au Bureau do l.mrnal c La
Temps aux prit de Cies. 5, 4,
3 et 2.
S, tt Lea cartes seront ou
mrotea et il n y aura pas de
spectateur debout
Varits
cepemiaiii, je huis 4'avU qu on le
tasse jouer, s il est rtabli, au deu
xiroe match ainsi que hi ffr.
gue nos quipier viennent s'en
traner lous les jours.
H mes cordiale halulalinns.
Em. B ARM ND
USSH
BERLIN- Le Dr Walter 8imons
a t dfinitivement dsigue corn
m prsident supplant de la R
publique allemaude par un vote
au Reichsisg truisime lecture du
projet de loi qui le nommait. Le
Reichst g s aussi vot que la Na
ton paierait les Irai de lun-
railles de M. Ebert. Le Tagnche
Ruudk:hau dit que la somme s'el
ve a i-r iw.OUU.
Le parti avant la suggestion que dans Fin
trt de l'unit et de l'hirmonie
le Dr Waltsr Simonda, ex minis
tre desattains lrauge:es,ful choi
il comme candidat de tous les
partis except des partis de l'ex
trme droite et de gauche aux pio
chanes eiectiou prsidentielles.
Le Dr Marx, ex chancelier choiai
U mou aaraiar comme premier
TREFLAR
Tel est l une Ju mi prba film
en srie qu* Oin Varits
donnera YEN DRKU1 G. 0 50
DIMANCHE
Musidora
?
Expdition de Sucra
I I'. u cette anne|a preoiieie ex-
pdition de Sucre de t Sugar sera
f .ile par le.Clan llorn de hllorn
Line qui pailira d'ici probable-
ment demnin o r, em; o-tant dans
tes cale:- UPOO oaoes d* Ir p
cieuse substance. Soit environ
W.WvSacsde m Ihres.
Haytian Ameril
Sugar Selliig Aqenej
R. T. AUGUSTE 1941
lairin Hasco
Carlier,cu venle
gence ( liaison .B,
crde Auguste)
lirdu lundi, 9
1925.
Aux prix suivant
De 1 19 barriq
53 cents or le g
Au dessus de 19
". a i a ques 48 contint
S fc **M l gallon.
Monsieur le Directeur,
Aprs avoir lu la lettre pu-
pliee dans votre ditonal d hier,
COOCruant la tonnilion de no-
tieqiipi qui doit se mesurera
celle de la Jamaque, je m en."
pi cas'e d votte auiioiac. r qu u a
t dPlidr4, tt SeuleUtcnt Uc-
puis Diiujnehe, qui H-16
feihait, souftrant. ne joucia
point aux ? premiers malclits.
D'autre part, le nom d'Appo-
Ion ti a pas ete cite, et, Dieu seul
s it si Caisagnol, notre nUn.'a-
ble lu l back , aura le temps
de se retnetlrj des nombreuses
bo'.t.s reues en coma de jeu.
, .Ne serait-il pas profitable de
remplacer momentanment Re-
n Eihart malade, par Jean
Elie d* l'UbH ou Archer du
VELOX.
bien vtre
R.L.
Parisiana
"S CaSor ;
te beau drame italien jou par
Pina Manichelli.
f,
.-



LACTa


W TW
Eo. LE BOSSE & Co ALUMINUM LINE
ew-Orleans & Soi
American Si-aoip Co k.
Prochain dpart direct
r Porl-au Prince Hati
Agences-- Reprs Mm
PORT-AU*PRWCE
Agents gnraux de :
Hecker -To~ea Jciwell MilUncy A r.c
NEW-YORK *
i mima Ilugarian 0 0 Boule Rouge>te
Tlie Home Insurance Companv
NEW YOR; r i
Assurance contre l'inoendle
Hinmord lafeh Ce
Allumette i Safe Home /
0. S. rl,|,pr jcport fompar1l
Pneu. Royal Cord" So illers Red*
&m F. fellhoM /{ Son
po!8onj enl'sen totiB (jenros
4, # F PEARS Limited
ir avoir le teint" Irais et conserver toujours intacte
. fratcheur, servez-vous des excellents produits de la
^marque 4. tt F. PeifS lisilftd Enfllaod ; ,tels que :
Ji*transpirants en bo'.ues, Savons tranepa-
jen tablettes l'ine poudre de lac et pouare 1'
jpour Hbe, Ratonsromiee pour l^vr^n
|n vente chez Simon fieux et ajlred fieux
licyclettes! Bicyclettes
Manufactures Life Ins'ce y
___'t^euranoe sur la vie,
Smhou Frres An
Vins & '^^gne.Bordraua
**h- H^jmar
COPENH'GUF
eurre mois, fromage et con,erv9. alimenUire.
W. S. lathews l Son
Tabace Jaunes etnoirs,
a fationale
Sns Rival
Cigarettes fhanteole.
Envols de denre,
pou
le steimr *Uiishaim laissera II w 0i l;;ui> le 10
mars c nir.int diiecMmnt pour port'au- rince.
Le steamer Wyertnils laissera Hew Orlans le 20
mars courant pour tous les ports d'Hati.
Ce 4 Mars 1925
A. de Mal (ois & Co,
Agents Gnraux
[Fabrique par la grande Socit Manufacturire
[Armes et Cycles de St btienne (rrance ; la buy-
IteSvelte est la seule qui runit a la Lis toutes les
alites dejperfectL n requises de uns jours.,
l'un fini irrprochable, l'uni* lgance iiidibCUta-
Set d'unsBOliait incon.parabie la bicxcleie Svelte
. muule de tous les accessoires: 1 ompe, clef 1 neux
|ohambres air Michelin.
tie.t la grande marque
et sorti vlolorieuse aux plus importantes preu-
^* sportives dans le monde entier.
En vente^chez
Nicolas Cordasco
La Caiiile
A partir du 11 Avril,
la viuiimu lee sera traits*
lre l 1. 1 <|J0 de* rues
des lirsclcs et du Peuple.
--------------
A Vendre
Un buggy caouti lioui, 1 lit en
le soii.mil .1 Umciaa, Une Uia-
ib ne 1 l 11 lit tuaiuuti v-i ger,
1 eu graiidu malle
btuiestroMr inmtouel C0Q8-
l. ut, 1912 hi e du Magasin de
i'biat.
Pharmacie Sjourn
Donne avis sa clien Ole et aux mdecins et au public (qu'il r
'ra iisorm s in Laboratoire d'Ulogie en uu Laboratoire e
b olo 1 e palisa* oui Oir*cu#u ni
Dr R*cot et B. Sjourn
Le laboratoire es ouverl tou* Ie9 jours d / b ts du ma la .
n "ir iHasiir oiiir loue< les ndterettwai aaal?*ei prvaisdan-.
s tnnoac ci jointe siut p >urle
YV tas irma 11a et ut cjusU te U r- s cr ) e
Se nt reues que ie uiardi de chaque semaine.
S'a li > Ta ia Phanmtie pour les 1 enseigna noms
i naves d'urines et 5 icg istnque
R4} don de Wassermaun
Baciiou d Triboulet,
Ei-iuen du sang et du pus 1
Examen des matires fcale*
Kxamen de cracha
- 1 Albumino ricuon
Constante UraoSAtrVra
Eo vente dans toutes les bannes
Epiceries de la Rpublique.
Lubm
*
Lubin
Joui passe...
Ica pul mis de L03II ratent les m illeurs,
venle dans toutes les bonnes maisons.
" -
ON Wmd
slHJEtillUR
Dcpuplu* ds 40 tn prit U BiENNORRHAGIC
el t>ui Ecoulements rcents ou Chroniques
231 ARABES GURIS sur 232
(f.xlrait d'un Rapport de'MrJerim d'Alr.er)
6'wt U nnirii qui a touloiirs dsnr !cs r!i!:ars rtiilU'.sj
EN VtNT DANS TOUTES BO.\NtS I'IIaK.. 1
SrtOAirrta PEYRARD D'ALGER. 46. rn* ie Grenelle, PARIS
* PVk ftiuc. 'Ua-ui.,;.. W.
ilCCii C. 'udUt IK/I,.U> PU [UdCittl
; LAIT
CONDENS
NESTL
LE PLUS RICHE
EN CREME
ans i&ivat
Toui trouverez toujours du (j* 6oo4aid Repli, tait vapor al Faune'
lacte, en dpit Vk,/ l4 i jent, qui se tient tUtti Vntiremeni a vos
ordres, pour remellre vos^commande*i^directes.
La PreetzmannAgqsrholm
Agent gnral pour Baitl
VISITEZ


r

? ...
La uiaiso HS1LVERA Grand Htel de France
...i. ...u. '.., ,,.,. ..u. r... .. r "7
d4ausi beaux rrticies des prix si raisonnables:
Nos articles sool vraiment de toute beaut et de
Irait min el dos prix dlient toute concurrence.
Crpe le Chine couleurs assorties
j extra suprieur
marocain carreaux
Soii la a carreaux pour robes et chemises
Tricotiu*' le soie barres
llatine voile carreaux
\ 01 -.suisse brod
Crpon franais barres et carreaux
Diagonal noir sup.
Cas mir anglais nouveaut
Serge bleu anglais suprieur
l'eal ubeach anglais (le toutes beaut?
Alpa |.i noir suprieur
Satin Chine pour tailleurs
Kal,' LlaiK su|. rieur
Kaki | nui' angUis suprieur
Duck unio i blanc an liais "no *veaute i"
Dl'ill union blanc anglais
fil "
Tussor japonais pour 'hemlse ho nmes et robes
Ileps Ja BDie b .rres couleur pour chemises hom-
m33 et robos nouveauts
Hauisoe lina pour che-nises
Psroals fine pour lingerie
Caiicut percale pour "
Zphyr anglais pour chemises ~- extra sup
Organdi suisse uni et oouleur
lias i\ jours demi-soie
Chaussattos cossaises pour enfanta
French Trisky, derrire nouveaut'
P lin a fleurs pour robes
Tussor blanc
Limbrle blaho
Voilas couieur ;\ barres
Shirting blanc suprieur
B;i i.elles
Bas Ole brode
Bas (il brod
Loti ont 'i iverr-
Tuile oui premire Comiminioi
Couvertures blanche et couleur suprieur
L; ios brodes Madera pour chemises et jupe.
> oilo blanc a barres et mouches
lit ne blanche
Ganu-dine blanche barres et unio
Crpon blanc ot couleur Jours
VOUS blano eticou|cur uni
Che msettds aile nanies suprieur!
lir ib.uit noir anglais
lin i Mon toile orat
Servtes do toilettes blanohes & oouleur
da nasseea blanches pour familles
Map] couleurs
Petites serviettes blanches damasses
Organdi blftue ft couleur a barres & carreaux
I am.gecou eur anglais 8Up. poiir ? ***-
Ma a barres de soie nour ahm ,J I u
Satinette Foulard pour ESE*^**^***
Peigne franais de amricains
Mo.|.n.ons b ancs & couleurs sup
Popliu de.oie uni nlanc & crme extra
Chapeau de pauic i*n<> t'Itali,
Casl uir an pais sup. p*
Crpon brod fr<*n*isj !
Crp,i, franais a fi.eur|dernirs nouveau!*
Serviettes de toilette cou. angNU
lapis oir olanc sup. pour tabTes
Damasse *iigl;iis pour matelas do ible largeur eto ato.
Aimable*clients, vous qui voulez porter, peu de
Irais, les | lus beaui tissus qu'il soit possible de
trouver sur celle place, ne manque* pas, avant
d'aller aiilears, de passer chez nou o le meilleur
icceun votif est rserv.
ta>~
Andr ISIDORE
1515, Hue^du Peuple 1515
Matre 1 ail leur
Prs du Bazar' Mtropolitain
Qoupe modernej
spcialits
fomplttl de soire et de Crmonie
Prix dfiant toute concurrence
Pour ''Ire !> o lisbrM et limu vu desj le. rcles m< ndaius adre*
Il /Jx ii i- l.il ni aioderiiv Aotlre ISIDORE.
l ' >. ftu du Peup.e i51S.
Tout prt du it,./ar Mtropolitain.

fosition excep ionnelle, au centre des allaires.
prosimil l; toutes l;s Banques, le la douane <'t
de loules les vqt'iices de bslesui
lensei|nemnts et lacilil^s pour voyager en auto-
mobile dans toutes les parties de la npubli pie
l'Hali et de la rpublique dominicaine.
(hambres confortables et surtout trs propres, en
tilaleurs dans les chambras i la demande des 'en-
sionaires. Cuisine Iraneaise trs soinne et Rdes
plus varies.
Den.andex v sitrr l*b m^'ts
de l Htel :
Vins des meille r> crus de Bordeaux, par barri
ques, dame|anne>, gailonsot par bouteilles. Parmi
les Vins de oliate ntar, vous trouverez le plilo graud
Choix, pour les q laiils et pour l'ge
VINS BaTALI* irSl'AGNE
VlN DE LJOUKG )G SE (blancs et rouges et Ifl renomm
( Pommard mousseux, ijot Amricain )
Le plus grand assortiment da Liqueur*, Cognac
gins, wlskles, etc. ....'^^.v."t
Absinthe Pernod, Amer Pioon, Vermoutlie
COMSEKVS franaises et amricaines fraie ,
ment arrives. ...*
CliiaftES (le Cuba, Auront et Ha aner.i.
Cl 1ARE r TES de toutes les.ahrlij les d lloti Gro
et dtslt.
PARFUMERIE et Cartes postales.
Prix tr modre.
P. P. Patrizi
La seule peinture ne changent pas de couleur
5",
5T"
Sa-tina
S
5
B
m,
Prpar o spciklraent pour h climat d'Beiti.
The Charles fl. B"JWn Paint C
Geo. Jeaosme&Ci
A9nl
m ^_
PNEUS
Ttrestotte
De Tissu Orcfoiaire
Et De Tissu-De-Cordes
11". ii..r-.ii-tr Tout riDt an miaimam 6 prta
quand oui roula sur pumu WwwW.
_i Ceux qaa la alioo offra MtC uoM piS*
wiiteot iimii davaaUn d qualit* qui par la
pasai.
Daai lei poana de tiaau ordioaira, paroi |ila*i,
Il y a davantage de caoutchouc entra laa coacbaa
de tluu, an cotai net plot p*U, at laa tatoaa f
mot dtvautaga renforce.
Le* Pneu* Hlrtston* tlatu^a-cjotaja* ptaeateai
cette lasticit at cette ylxueur qui produiaeat aaa
"e conomia dan* la centooaOMtioB d'eetea.
.i qne voM dairiet daa pmaaa ttaaa ik
001 de ou daa pneu* tl*n ordlnalra, U eat canal
qne oui vopjat cecila marqna qal procure
.;:
La Maximum de Kilomtres
par Franc
La ma.i'.n t-irettoae a \- rgie da oonduica de
donner latitlactiOB par le nombre da kilomtre*
que convient aet pnenl. Autrement dit, laa aaea-
mobillttet prAMrent payer uo toat prit pan plat
pour obtenir a bien plu groa ravdemwt.
L. Preetzman Aggerholm
Port-au-Prince
a.
N. et \. Acra
GrandSRuo
ct den Caves d> Bardeau*
S oulez-vous voas .habiller avec lgance, et4
march.
Adiessez^oiis la Maison N. A. Mil
Dont la devis d est de vendre petit bol
vendre beaucor p /
Dans son per >onnel, la maison compte un
tailleur italien dorti d'un tablissement de
ordre l'Italie
Elle eu en mesure de fournir dea complet
et sur mesure, en cheviote, diagonale, palni
drIUblac et couleur, ooupoua de Casimir poi
talons l'.toffes pour gilets.
Roaneterie
Chemises de Jour et de nuit, au qouijde* ci
Cols at manchettes dernires crations.
at Py james.
Crtte maison constitue une in:%o\
at le meilleur aooueil est rserv tous ceux
firent par une visite tre dfis sur^la
travaux fournis.
Tout costume ooumand et qui nerjund
gortt du client est reprie.
On parle franais, an liais, espagnol st luUfjsfl
Ceci n'est pas lirj|
6ar de la Rclame je ne sais pas an faire
Cependant si vous passez du cot du 15m
l'Administration postale, A la Graud'ftue^
Rentrez la Cordonnerie!
Ernest Camille j
A la Conscience
; Vous verrez que les chaussures que oa
commande ou non Sont faites arec afsMIt, -
solidit, par e qu* les ouv iers qui les -ont-M-tl
et les matriaux qui y sont employ-} rponl
Justifient le titre de la maison J
Chez F Lavclaosl & Gis
Viennent d'arriver ar^ts Bra\
les av des suivant%y
Dentelles Extra Fine, Dentelle* de soie, DeoUUw'Or et]
ttutaus, Calottes, Chapeaux Garnis, Plumes, Pleurs, Paille *
tous art.cles pour J.lei>.->SpartenV. Di, Motifs] Haute la
perles pour Bobo H chapeaux, des Si Perls de toute bel
acs Dtnnnfcs, nhupraus Jean Bar. pour Bnlants, Bro*
Peignes coiffer tous gfnres des russes a dents, d., PI
Inces, etc, etc.
articles pour H,mires : Faux c.-. Crvalw, Bretelles/
ae soie, J .ne.ies, etc. Tous articles p ur mercerie et l.in
eaUX S .| i>r|Hiir.
BO J .HO\s EN T IIS 0ENRE8 et Bt choBs p ..r .harfll
au ii-Qtiiioa f.i^.i. le : Liqneir*, |,-orqi>i Vim, Oh^npagi
O i les en caoui^h >uce' Pouces. Jouets dlfn.
Ai . oi.fgdi, Ph.rms ie -i Spcialits Pnmmfaii'iqiiM.*
Bas.. .s, Tab s en eni.|. h ,c Vios et 8i op Deschie *, Vie
J' "Vi1^1 '' 0''nium Ubarraque,P uto Fer etc, c Sel
ei i- jiMuberl. Ecen s en Gw, Sevms a >ii>ptiuiMs toutes
, ra Is.e^ences pour Sirops.liqonrs et '. nfi*erie.(^)l>ranU
ffeiM von, r*Ci I- Vi uble Th des \lpes, Excellent
pm ta, u "Ihvi1 Tin r**' P*''eri or, Timbra^
tN STOLh igareltes Csm|, Articlas de Vf oie n ros. Prix
Passez-nous voir, nos prix sont avant
F. Lavelanet et
La maison C.L. Vei
Marchand Tatlleu
Ho 1823 Rue du lagasin de l'Etat
$ recomnitode au publie et sa nonhn
ciilh pour l'lgance de s. coupe et la
exrfcuti.n mise dans les ouvrages confis i_
la alliai r.isi. oiv,rt jut j i'i Sheurs il
Prix modrs.
Rhum Nec
Ch. N. tiieljem
1140, Huedu Magasia de I
117 Rue Boooe. Fol.
20, Rae Courte.
110 Hue des Csar*
Tlphone : N0 756
ttza
X-jALt


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM