<%BANNER%>







PAGE 1

Ct MAI fURODONAL lave le sang fiteldeVilieielirehalais & fa , [)• ft. Rhumatismes Nvralgies Goutte Gravelle Artrio Sclrose Obsit Qui eut renier Jeune et Mter lerh'jm*tlemr.leOiircltem'--nt de artres 1 enaablement dre rina, lea vorlcre et l'obsit detf liminer l'excs d'acide urique. ce potion de no.rcorganisme, ci faire de* cu.ci liuiitrae d''.'RODONA.L. Llnd'ciion pn,f >. Jar. %  •relit.pni d lutine Kiraai icntlttt eiant tout irr.p^if.r. h n lunt Ci If dveloppement pn. Dl A L I KOL .&f n.ii.i Arttr.o Saieraae. arKltt li-rnitlol. M1v1ii de U fi ArSrtlime. CardiapathKi. LINYCOL !S. a !" vratrui large Taillant Consiajnataire Nouvelles fctrangres Par Gable S aul amendements, le'pro toeole de tienve poui mettre obstdde a la uuer* re est inacceptable pour l'Eni ni." Britannique Gh'.SiiVt;Le p)rle parole du gouvern. m.-;. 1 1,1 .idiini jue laissait clairement euteudie que M. lui n berlaiii dclarerait a la ruuioa du l'on-ui de la S U N. que le prutoc le de Ueueve tabli par les natious pour mettre obstac e la guerre est inacceptable pour l'em pue briUnnique. M. Lhaniberiain daus un long discours expos fera coiinittue les ObjdCtieOJ que l'An glelenu lait au protocole, mais b'utiiii n,i 1 d expliquer quelles tranaform.ttioas il y aurait a ap ponei pour satisfaire 1 opinion bri ianuiqic ; il dpendra en partie du conseil, m usurtout de l'as semble • de la S. U. N. que le grand ctlurt pjur 1 pau lait Ge nve aou sauve du nanirage par la rvisiuu et des mneudeuients que lui assurent l'approbation de l'Angleterre, couaiiioii iudispen sabtc a a vaiabtlile. bien que lea aug tais favorisent le pacte OM cinq puissances com prenant i' iifui igue, on se roi use cronc d m-, les uii.i tu de la S. 1). .N. que te proloco.e de vjenve %  oit m . i, le protocole tant deji accepte par un nombre considra bie de puittanOM. Du estime que la voix liosti.e seule de l'Angieler re si puissante MMI elle n-est pas suffisante pour sonner le glas de la convention de Genve contre 1 guerre. Une diyue i la spculation sur la lire HO iE — M. de Stlani,ministre des ii t,i % %  • vidul 'lu rapporter le rcoul dsertl eoiiotruautie march del il i .r-n eu taisant paratre un nouveau dcret u'..pies tequei les l'oui'ii r.i uo ta Bjurse aux valeurs devron! dpue r entre -es m .nu ou gouveiuein.nl uue caution de 50 000 lues a 1 nu non de lires-; ce tien cl prvoit beaucoup 1 'tu trs mesures svres .iy l u t puur but de m uuteiiir toutes tes opra tious de bourse sous la survol.lau ce du gouverueinml. Le dcret sera soumis ultrieurement a la ratification du parlementBrve les chemina de 1er eu lirce ATHENES— La grve des che mine de fer s'eat dclare daos tou te la Gice, mais a la suite des niisun'p>i*o pur le gouverne meut, le trafic iepiendra demain p .l-tli"-Ul,;Ut. Protes'aiiou liiliua tienne auprs du Talican V>RS'iVIB-Legouv rnem ni i thuani-n se prp re p otester au S ridu Vttiran ausuje duc ncor .i _p do h les rep.dseti auis di p o a'iq i s du Papa aya it econnu I niiexi m de f t :W de Vdna a la P lv>gn. L. pu m pubhque lithua ni Dne tbi 1res ii.onle et voudrait qit'i .<• p< uuiina.il (hreaudat I'HTC derappelei Mgt Ztccini, d l(g' i pli J-lHiuauEntre ministres Iranais et beliie PARIS" W. Hj'jia s, ministre des alfiir s trangres de Belgi que, est arriv Paris et a coul re avec M. Herriot. Le ministre des atlaire trangres communi que une uote -disant que l'entre tien de M. Ueiriot et de M. liy m a n > dura de lu' heures 18 heu re;. Les .deux minisires ont exa min les questions pores depuis les dernier, s entrevues particuli rement celles qui seront traites Genve ^t les prob emes conomi ques qui font actuellement 1 objet d s ngociations entre les deux pays en peine confiance et en pleiue amiti ; ils ont envisag lee divers aspects du problme de la scurit qui proccupe ?i jus e ment ks deux pays. la Socit des Rations GE.NILV' Le con eil de la So aite des Natiois a ouvert sa trente troisime session sous la prsiden ce de M. Chimoerlain, secrtaire du Foreign Office eu prsence de tous les dlgus a 1-exceptioo de M. Il .IJI.I n-. qui arrivera demain, par doierence pour ce dtrnit rsu me m propagande rokomique du g.J o Cl Ut lllt 111. Pour le moment, la question de I vacualion du fout de Cologne n'est pas cnvisaye 1' AHIS La question de l'va cualion ou de la prolongation de l'occupation du l'ou de Cologne M tiouve lelegue compltemeiit l'arrira plan par les problm s beaucoup plus important* de secu r.te et de l'admission de l'Allema E ue dans la Socit des Nations. a marchal l-'och et le comit de Suerre interalli attendent toujours u co.iseii des ambassadeurs la l rie ue questious qu U doit ( !eur soumettre sur le mesures les pli. s •Uicaces pour obliger; l'Allemagne ob erver le causes du trait de Versailles coucei oaut le dsarme meut. Il est piobable qu il leur faudra attendre que le ceuseil de la S. D. Nait termiu la disais aiou du proloctle de scurit et de ladmisMoo de l'.tllemagH dins la S^ DN. |. lilleraud.candidat aux prochaines lections snatoriales PARIS En suivant docilement les paru rtvuiuiiounaires, le gou erutmaot Irai i, en avril pro< h. tin. piocden a l leciiou d uo s'u.it-: r p. ur la d D irtm-'nl d %  la S-ine. p >ste pour lequel M. Miilerand a tait valoir a candidature. Les prochaines lections prsidentielles en llemague BERLINLa proportion du gouvernement indiq laut le "-'•< BIH comme date de l lection f (rsidentielle, et le 26 avril pour s deuxime scru in siQce>sittat pour I lection du successeur du prsident Ebert a t vote par le Reichstag sans dbat.Le projet de loi nommant le Dr Walter SircoQ* prsident par intiim a pass en diivn'in %  lecture au Re'cnstag mal gr l'opposition des socialistes ua tiouaux et des communistes. M elles Divers DKESOti Le priuce Frdric Wilh m de PrassO, cousin de f x Kaiser, est mort au Sanatorium de Weiaseikirsch 45 ant.CVrait le plus jeune Ht* du grince 1 brecht. rgi T de Brunswick NKW YOK Le brou Vou MalUao, a nbtsfadeur d'Alima gue aux r.i tiLuis, est arrive hier a N. w Vok. Ut baron Von dalt zau a dclar que l'Allemagne, convainc.ie de la paix en Eu.ope, excutera ti le em ct et loy a em nt le* o iligiuous allemandes aux Ktals Uuis. B\GJ\0— I.' nv.i a il) no bile se len 'ail de Bagdad Bey rou h a t rcemment attaqu dans le dsert par des b igauds. Madame Milliard, femme dd vie? c instii de France, a t mortelle tuant blease ; les autrepinson ne* du convoi dml.M Maillai d n'ont pas t biess-es, es bri gants out n u ri a s cliapper PARIS— L e rdac eutliiao:ier du' l'emp voit uue relation entre la dernire amlioration du mardi t du i r un: et les dtclara tions de M Breuge vrapp ..leur du budget au suat qui, di'. ce journal, ont ra u n li confiance et encourag lea capitalistes. aies cours lOMara NEW i.jit.\-Sb!i|ing4 7711 Francs 19.41 Hmivem Mit ra.'ionmque La lectiona du Vnrable et des autrts ollicier* dignitaires ap pels grer lea imtls de la respectable Loge L* miti des Frres Runis Ni 1er auront liu dimanche 11 Mara 9 heures du matin. La tenue des finances aura lieu le jeudi 19 Mars 2 heures de l'aprs-midi. fitirie fiaeljens ouvre une nouvelle fabrique Ce matin, t 10 heures, le tym patbique et ch rmant industriel Ffdric Ga-ljens inaugurait sa nouvelle fabrique, la rue du Quai. H s'agit d'un moulin vapeur pou vont livrer la co-isommaiion 15 sacs de m I prpar ei moulu de trois l K; MIS dfl'ii'nte-. La ma. hi nt soit de la grande m.nu'acture de ai Ltienn*. Avaient t convis cette in vt gin al ion : vj vl. Dav>gn*aui COdl rocteurdu'*Noafel i te",Clm nt M igioire, dire teur du Mtlin' Hioec Dorsinville, directeur de "L'E*sor", Ch Moravia, directeur du "Temps", Deuis St Aulo et le Prsidt de la i: un nission Com muna e iN us reiouvhloni l'acLf pro pri.it tire de la nouvel e install ilnn tous nos m ill.-'i* s sou'iai's et nos sincres compliments. r 1 "' %  ' rr .. —a—a Nomination* Par dcision de Monsieur le Pr •-ilcnt de la Rpublique, onl t r.omms : — Antoine Dufoit, secrlaire adjoint du Conseil des Secrtaires d'Etat en remplac ment de (Jror ges Mnihon — G. Ma lion Secrtaire du Cons il des Seciiaires d E at en rerop areinent de Heoul Lizaire, norrim Seeitaii'p de la Lt'ga'ion d'Hati Washington. AFFAIRE DE LA PS CONTRE L'TAT HATIEN Dppuis deux jours un important procs se plodepir devant la Commission des Rclama lions ; c'est celui intent par la PIS l'Etat hatien. G^lle l rel me l'tat une valeur de 2 363 000 dollars, somme qui, d'aprs elle, reprsente la garan tie dintre s de son capital actions du1 par l'Etat depuis tXH). Ce procs a donn li -u de belles passes oratoires entre les adversaires. Lundi c'est Me Eimond Lespinasse qui pronona en faveur de la P.G S. un loquent plaidoyerhier, Me Franois iathon, avec non moi is de brillance, lui donna la rplique au nom de l'£tat. t'i dernier li u Me George Lg-r parla pour la Gompagn e pi ignante. L'-flaire est ^nvjy au dlibr. Cpe E dant dans | h en irlcrn es on pr !" GDRdclarera son iixomplence eoi et me les anes poi_ 1V10, vu que son p?( I itral ne l'appelle Mue des ."Hairesan' Mai 1910. Varili TREFLAR Tel est le litre Ju sut e n srie qu CIN-, donnera VENDREDIj Parisii ;.? Jeudi Le beau drame i'tiie1 Pina Manichalli. u Main te Entre! Avis Je' Divorce L'an mu IJLUI cent vingt cinq Ot le j udi vingt aix fvrier, a dix hcii'e. du mtlin Nous. Charles Alah e A plions %  ol'ii %  % %  !• de l'fJ tal Civil je r\m au Prince, serti ni Sud. soussiga, v i l'expediiioo du ju,. m-nt sus ..o..c, n si^nifiM lion d ic<-lui et la sommation de I h nssier Durand Leveill, les quille* sont d-m ures anneies au t.r sent acte, et, procdant en encutioa du dit jugement aux ter me de 1 art. 46 U. Civ., avons. en vertu du pouvoir Nous conf r par la Loi, prononc que le ma riage subsistant enlie le sieur Alexandre Been Wainright et la dame Btrlba Fidlia aat dUtoua par le divorce. Djut acte fait en noire Bureau, en prsence des citoyens Alfred Viau. avocat, sous inspecteur des Ecoles de cett-* cir ousiTipliou, et J. Edi-uard Xtntus, huissier ;.u tribunal ue taa-talion, tous dei s m %  jeurs domici is Port au l'un ca, tmoins choisis et amens par la comparante, laquelle a *>ig avec les d ts tmoin-, son l'on e 1 el Noua, aprs lecture par Noua faite. .sgn-J B rlht Fidlia, Cl ment A. oicou,\lfred Viau, J. E. Xiu us et Ch A. Alphonse. Pour exliait conforma: Clntnt A. COICOU La Petite Maison 10J7, RUE DU CENTRE (Avise sa tiJie clietuele qu'elle vient de recevoir des souliers luxueux pour dames et enfants, bas de soie, dentelles, parfumerie, \aissi lie, articles pour ca* de ux a/nueetOIi layettes modles nouveaux prix modrs. Katnline, boules taviver a G 025. Avi important Je soulign annona au public at au commerce que je ne suis p us responsable des actes et ac tions de rron pouse n* Elliani Ni el et ce pour cause gr ves. Inces.R m ent une action en di vorcri :i ern intente. Mireb-daie. le 9 VI r > l'i; CernarJ LOVENT L Gandarmc Je la 17e lotapacnie i a uiaisou 11.S1LVE] Ceux qui n'ont pas encore vu les jolis finesse que tient de recevoir la laison doivent, dan leur inteit, ^empresser de cette maison, car nul part ils ne ptuvent d 4 au*si beaux articles I des prix si raisouni Hos aitttles sont vraiment de toute beantt 1 Iraieheur et nos prix dlient toute concurr Crpe de Chine couleurs assorties i extra suprieur marocain carreaux Soirie carreaux pour robes, et^ohemise Tricotiite tle soie barres I latine voile a carreaux Votlesutsse brode Ciepon iranais i\ barres et cari eaux Diagonal noir sup. Casimir anglais nouveaut Serge bleu anglais suprieur Pealmbeacli anglais de toutes beauts Alpetto* cossaises pour enfants Frencn P'risky, derair.nouveaut Popltn fleurs pour robes l ussor nia ac Limorte blanc V oiiea couleur barres SUtrting o anc suprieur Bas dentelles Bas soie brode Bas fil brod Lotions "pivert*Tulle pour premire Communion Couvertures blanche et couleur supriour Bandes fciodtes Madera pour chemises et jt Voile b.anc barres el mouches '. latine blanche Gabardine manche barres et unie Crpon b anc et couleur Jours VOU! Diane et couleur uni l.heuaisettes allemandes suprieur Hr.ib.niL noir anglais Imitation toile crue Serviette* de toilettes blanches couleur damasses btanches pour familles IVappeiL couleurs Petites serviettes blanches damasses Organdi blanc & couleur barres & La nage couleur anglais sup, pour jupes Eiar." KSSif OO ^ our •ml.oai Satinette Foulard pour robes Peignes franais** amricains Molletons biancs Se couleurs sup Popiln de soie uni blanc & ,rme extra Chapeau de paille iane U'Italii Casimir anylais sup Crpon brod franais s rv?. I tt ,^a, a i9 ,, a ll6Ur •' dernires nouveaat* Serviettes Ue toilette cou.. angNi, i apis cir bleuie sup. pour tables Damass anglais pour matelas Uouble^Iargel Aimables clienls, vous qui voulez porter, %  Irais, les plus beaux tissus qu'il soit po*i trouver sur cette place, ne manquez p* d aller ailleurs, de passer che nou o le acceuil vous est rserv. abc Llibiil Ltibi T"iii pfjte, 41 Jais l-> parlums de 10BIH r km U "^ -n vente dans foutes les bonnes ovu 0.1*. J



PAGE 1

ttm :. -__ n TROUVE TOUT AL* *sgt& $m BETHOPOLITAIR ite d'Inventaire — Grandes Rductions* faire de la place pour d'autres art icle*,et eons jent renouveler notre marchandise, nous avons Wrablemeot rduit les piix de cei tains articles, lias verrez tals et marqus avec dea tiquettes i* carmins iota sont des lins de stock et ne oon il que de quelques pices seulement, les prearriva en profiteront : i c Evmbarp iints Aalomatiques a cheveux en caillele paquet do do la carte %  t pression a cirte i% en caille, noirs et blancs rhe tores pour robes Avant Or o.fcO 23 35 O 15 12 la dnu/. *0 Muxn'enant Or 0 75 0.12 Compact s de manchettes do or plaqu cot mous < %  ide > tus d'enfants, la paire femmes en soie, la paire en tous geLres Iles d'hommes, la paire femmes en cot n, la paire • soie pour femmes '11. leproof" de noiree. Mo 14 seulement nuisons pour gaiinnet No 30 et 32 seul, blanches pour hommes couleur kaki No I4 seulement do •'Arrow'* pour joue au Tennis No 15 seulem. cembiuaison pour les sports •errielteen papier de sret ''Everready*' garni:, pour icoliers ntlte parfumes ''Luior" •• La ri* heuse la boite de 3 ume en tubes '• en petits tubes Chewirg Gun le paquet 5 cen£3 pour "M trs solides pour nu os Mines Ever^harp rservoir do •9 do 10 1.50 60 50 I 00 35 20 1.30 50 45 80 1.75 3.50 1 50 3 50 3.5 2.25 3.50 4.00 20 i.OO 2.00 1.00 a 75 25 15 la paire t chaque t 00 1.75 3.50 4.50 3,50 15 12 05 '.05 05 05 1.20 25 OS 3' 35 1U 80 20 30 50 1.50 2.50 0.50 ?.50 2 50 1.50 2 50 3 oe 10 50 100 50 t.00 10 10 05 80 1.25 3 00 2.&0 2 00 Eug. LE BOSSE & 0> ALUMINUM LINE New-Orlans & South American Steamsbip Ci loi. Prochain dpart direct pour Portait! Prine Hati ipc£s--HtprtssLto.ii PORT-AV*PRlNCE /fenfi gnraux de : Hecker Jorx > Jewell Miilinr * \EW-YOHK Farines Ilu.jarian OO— Boule Rouge'etc Tlie il-'.m.' Ii.suianor Company IVEW rems. A> F.uiance contre l'incenai* Diamond Intel) Ce Allumettes t Safe Heine 1 r., Nouve'lement arms : Bonbons assoilis 0 35 1a livre Chocolats boite gr vure 0.8b la livre %  boite mtal lai 1 aisie 1 00 do Pale Dentifiice ••Peberco" 35 le tube L chaq it." Tap'S le 0 0.70 a O. 8 45. ^IIESTIIJLFS : N oubliez pa que no re rayon d-Epicerie occupe •ii 4 n itre ma^i'in. *e cottien un >s<-rti aent d-s plus co n Noire Soda SO.NTAIN est toujours aussi populaire. l< steamer Upisliauai bfjen H. w Orlan le mars ou rai t rliiectmenl pour port-M aV 8. lathews a* Son Tahacs jaunes et no irs. iii Nationale Sans Rival Cigarettes Chanteclei Kuvots de denres, La Sauie Ho ni Lin 9 Le S[8 "Otto Zelck", venant d iu*s des Miracles et du Peuple. Franois; M aimone Ntoar Vert eu Pnoce de son voyage d'Europe, informe se U cl M p u buc u pnriicuUar qu'il vieol U'iattuller S nouveau sa oa d cumnaerce a la lue bonne Foi .Nj 110, a cot du dpOt de %  m Viliejoiot. loniiieur Franc ds MMMO.NB^a l'honneur d'inviter le public ;r sa maison o un accueil spcial lui sera fait 'armi les marchandises nuea par les derniers bateaux, — on trou wBjnnleiie et orlvrene, Services liqueurs, Champagne, 4 Ver Mb piste .u en crutal et monture n mtal argent pour ue: douze nonnes.— Blganti services a eafe pour 6 et 12 person e en perce Ne ( .la t.e ) Un.ujun d-eloit'> pour ain:ub'em''nt, Tissus anglai. et franc us Iles uuautea, ch .p, BU pour horam s e! ponr dames, Forme de cha lui pmlie .i lune pour fiitetloi-, gnionnets et dan es 11. s pure foie, letton, cbuuM.ltes pour homme rt enfants tontes qualits, faux W.cravme, etc,eic,ett tsl pia" un p-ix dfiai t toute conuireuBIK vui (j>K qui vous mettra entirement l'aise malgr le l'rWfieile du c'ieol. i ..-*'* %  ."" ^ Franois Maimone jri) le public et| le eomoirrce "de wqi'il u ut frio, ni coiiin, ni autre parant qui jorts le non I "Simone. t A Vtndre i Un buggy caoutchout, 1 lit ea fer, sou-mi r tl aMWi u,,e "*** chiue c udre marque BibfSf, deux grandes m > %  le?. S adre^serft^l^ tmmanuel LOIIStant, P.H2 Kue du Msftsin de |'ift. Eo veille dans toutes les bonnes piceries de la Rpublique. i CHLOROSE, DBILITf \BL B^ ^^ D£SOr.C£N Balrtm'.iur ISaj. ffOt H par l'lit tt.tV. Murllui,,!.,,.,,,, ,f..i.|.,„„. ... IIVPVi l'.Oi „fc...,i. OSLVIf ..., .. ..M ."^. .-.-:, .... BYLA ANTIANMIQUE PUISSANT FORCE SANT EMBONF0INT LAIT CONDENS NESTL LE PLUS RICHE EN CREME ^ans &Ava£ Li Meitltur MCOHSTITUHT DU SAH8 LUS TABLISSEMENTS BYLA Tous trouverez toujours du/ Ll Condens IflltM, Lait vapore et Fann-, lacte, en dpit chez l'Aftnt, qui .se tient .aussi entirement i vos ordres, pour reme ll re vos commandes directes. L. Freetzmann-gqerholm Agent gnral pour HaM. VISITEZ iWJt



PAGE 1

~*Z* \pneu Cord Good Year pour Camion, est le meilleur pneumi tte /a br. que pour le transport sur les mauvaises roules. Le paroi rsiste des milliers de milles, sur le toi lejnu* cahoteux ttjM faOrtcaiion spciale diminue le cnaul/uye fitl teUi /iG/uiHtu> citt* ircra du fourrai. H3AUD DrJ. | Dentiste Des facults de Montr,!', de New York f t de •a I|aV.'tU4. Travaux en or.1 < n nor K\'i'-if|J,,n n ,f, nrrs j,. p l'an-' I f' i r > %  >.'•,, t : \ pr.i *ii '• J v .' %  •• ..,,-.. r,i I *i 'i. N. et \* Acra GrandiRue 4 rt&*l> Caves d8 Bordeaux \ oulez-v ousjvoas habiller avec lganop, tt Adressez von a la Maison N. A A. ACRA Dont i;t dvia.' est de vendre a petit bnfio Veodre beneoai p. Dm* i-B pei .onnel, la maison compte un tiiliMi t j'y ien sorti d'un tablissement de pr, ordre d'le ie l'Ile es? m mesure de fournir des completaltou et SIII* ciffure, en cheviote, diagonale, palm b . i-i c >•*' m* ^omuand et qui nerpmd p| o n • %  %  r.iint est ropri* On pat le franais, anglais, espagnol et Italie! IZOZTJ. We traCHOn U re > en ""*"* ** ***** f tarpa*-*-! < JT^— ; ^y'i^PO^.rsisrer la plu *?„r* Wo* ri•^œST-'l ^Cl 11 CSt paS lire E^J^nTST *' miUi m de mUle ""> n "* '"' ""'* "* *<>r ttt u dan toute le dimtmlom courante. GOOD CORD The West Indies Trading Compauy Porl-au-Prince, Gommes, Cap-Uaitien. 00N9HTlOiTOUHO'StM.Ml. IUI1MU ttimoui IL SUFFIT de prendre a l'un £1* rot rejjt. M M il fur* M U— i une Pilule du IK Dehaut 47. ma m rtub* lv-Dmli Parti Mais fl faut aller lesTritables al MM tout fait tlnchei • i ur o>—n— m ull !•• mot* DEHAUT A PARIS r* aSS j — I lmvHmi •* noir Andr ISIDORE A vendre'] ,; \ 1515, Rue du PeupU*i5l5 Matre Tailleur • iPrs du Bazar'Mtropolitain' S „*C 0U P e moderne"' ,_, 7 l&pfiatits m fcfomplels de soire el de Crmon.e Prix dliant toute concurrence flftlourH.e bi.n libili e bien vud.n, les c.rcl-s m. nda'ui ad,., HC/;VOUS i.u jtuue tailbor modarsa Andr ISH UKK. 1515. Kudu Pt* rpie 1515. Tcul prs du Hi/ar Mtri poli nio. ln. auto. Buick 0 Cvliodre* en boa lut. Sttdresstr au .V/aliu. mn F.uitre et Pallia fin Chez n.UtllonifiU Grand Htel de France Car de la Rolame |e ne sais pas n faire Cep-mant -i VOJH -v-sez du ct du Bure 1 Administration postale, A la r nd'Rue Rentrez a la Cordonnrla roest Camille A la Co ri science \ oc s verrez que les chaussures que ce soit commanda ou non .i t faites a r ., 0 iU s ni solidit, parce que 'e uvrlers qui l confactio u f 1 f. .. m,ttrlHnx li y sont a^plo/js rponds i3 justifient le titre da la maison. • %  "" %  """"^a*^'—^^sa—ssiaiia ^; "r~ m F. Lavclansf & fia Viennent .Va+rlver pi* le Branc les arides suivants : D SLf^r tJg* ,N g Halle. .1, le, n„. t u„ or el lr.ee" ,./elc 0 U8g,DreS d 8 "^ M. *• ^ ^ rticlea pour II ,mmes : Faut o| fl Oraf UM Rr..H'.. r J BOUGIONS KM TOUS GENWESet Bo h m. po„r rh.rm^et de Glauert l£5 '"S Ub rri, l e p ^to P-r elc,elcS.l r| Extra.li e,p n ;p? %  T' SwVins M "pliqaaa toutes qu. S3Uh|,Ki T^h^ 16 M d -Alpaa, Excellant d P PVCT ,i'. ''' TfibP!* PH,)--M '.nors. TiMiiia mi BN^TOLK irait,, Cm.,, Vricla, V N, ^ n%Vo, ^,^1 rassez-nous voir, nos prix sont avantaqeux, La seule peinture ne elianqenl pas de couleur r Si E Sa o as Prpare spcialement pour le climat d'Ifoiti. The Charles H. B'own Painl £o Geo.sJeansme&Co Aijtnls Position exceptionnelle, au; c entre des allai i proiinul de toutes les Banques, de la doaan • de loules les A<| oces de bileaux. Renseijjnem. nls ttl.i.ihis pour vwaur en aoio. moiti dans toutes U par.ies de la lemibliqu (Itiain el de la rpublique domiricaine l.an.hres coidorlablf et stfrtaul ws propres, en lllateuri dans les chambre, i la demande des \„. liODairea. Cuisine Iranaise 1res soigne et fa plus varies. a -y ^^ .^^ wttt es listel(e* m g s a La maison C L. Vftrp d


PAGE 1

DIRECTEUR PROPRIETAIRE IMI'RLMEIK Clment Magloire BOIS VEHNA 1358,.Rue Amricaine NUMERO, 20 CENTIMES. QuouiXitn LfeLfcPHQNE N" 842 Uplupart d6 Mkm t don' ••Urtal le Mommef viennent de la prtipiuuon apporte par ceuici I accomplir des astet qu'ils n'ont pat suttisamment mn ri dans .la lileun. In ralit, il ne laut jamais remettre au lendemain ce que I on peut fairej quelques jouis |lus Tard. Mil •** tfummiMm iVUl;t-FliJNO 'HAfll > MERCREDI 14 MARS4926 E ? an t P !" d '9 n e MirlBMUl ; ( Troisiae Srui de Cirie ) pji ce qu'il y a de [dans l'E^ngile ? (i pas qu< e soit le l de l'table. hAMIerin _, o la Sainte Famille. Ida toutes les lirMehsemi se rlugie et des Mondea prend dins un herceau ira [ du fumier, sans couvrir sa d v ne teu pour protger |meœbres d'une infi\um contre les ri i la raison, sans autre que celle des anilufts tmoins du plus i prodiges, la venue nr, les ten p ta-1 \, nous la forme I* plus i dans l'appareil \;ict ilicH, telle uva le bon larron,ou Ile qui fora le ctntulio confesser la Divijipphcie. (y a de plus triste dans i N. 8. ta nous le ire rx>le qu'il popo-a [a'autrcs ses disci* je tous tous toinaisJ porte le nom de fa [de t'Enfant prodige. esclave le Satan. Dsormais ira de chute en ehult, nias* • sur la pants commode du mal ; rien ne l'arrtera o'us. L'h b> tu le du pch vniel conduit insensiblement au pch mo-t I et l'exprience a montr que l'h • bitude du pch mortel es' un fnlizement. Boue dans la quelle on sVnfi nce et dont on ne pe< t tre tir que par les larmes 'une Moniqueetpar un de ces grands coup* de la race, qui s'ob tien-' nent pir les prires et ies s icntices des justes-.. Le cœur dr l'hoNHii vifnjf rsl un asr profond : Quand la prfœiire eau qu MfVBM est impure, La mer \ passerait uis laver la souillure, Car l'abme est iiunenwtl la tche est au loin). frime avait deux fils, ae tait immen emm f ortu ne incalculable ) ses hritiers le ir perpj dminer vie joye apte et trauquill. L'un gu des doua m s Je la ilernelle dit son pre: pre, voule/.-vous me part qui me revienbit 1)8? if consentit. L'enfant w loin, l'tranger la p..s gaspiller une qu avait amasplus prvoyant et ,.deS DftWt ue mercenaires, fil dans la maison de i qu boivent, mangent, ibance et moi, je n'ai n* [foire enveis 1 Auteur r, le Jispen.-aicur de bkns, qui a deseit le Mialavec sa paix, sa ; ses joies de toutes |c est le pcheur. Parle 0 bis du meilleur et du irp des pres, la creaturft*ua*v c c le bapime, n innocence, avec la cou1 le buini-Csprii avec | loi de Mose : gar deur de pourceaux. Ce b au sermon d-mt nous re T* tons d'omettre de trs b lies parties se termin par une exhortation d . L'au tre de lui rpondre : S'il y av-ut une mre, l' t.tant ne serait pas parti La o il y a une mre qui soutire, qui prie, qui se dvoue, renta.it ue part pas, ou s'il part, il ne va pas bien loin, il est l, dans le voisinage, rdant et, sa* chant qu'il y a des bras tout prts l'accueillir, par ce qu'il y a des mains constamment jointes pour implorer son re* tour il ue tarde pas a revenir et C est alors la g aude cou vers on du tii* tt souvent du mari lu mme, tu uans une pri eardente,le • iii ateur deman le Dieu de tarder tous ces eunes uens de la premire faute et de rameuer loua ceux qui oui eu 'e u..dllt plus eucliu par donner qu' punir, etaui une lois juste et deux fois misncorditux, KHe est construite NewYork et era, par sa grandeur, la troisime du monde On vient ieconnaencer. NewYork, U roastract'on d'une cathdrale qui prend i le troisime rang, au point de vue de la gran deur. eotre toute* ses sinurs, aicienne ou modernes. Seules, la calhlrale de S^ville el Saint-P.erre de Rome la dpasseront. Le* plan eu sont conus selon des ides tis nouvelles, et posent en consquence des prob mes architecturaux d'une diDicult inoue, — nul ne les ayant encore alfroots — dont la solution fait le plus grand honneur aux constructeurs. Ils veulent faiie *uvre durabl-: Si-Jean Bv-inglisie, car le nou veau sancturtire sera plac sous ee voc-ible, sera fa il d'une mionnrie solide, d'une matire capable de durer des millnaires, de survivre i lOOte* I" 1 orgueilleuses blisses du Ncvr-Vork d aujourd hui. La difficult la plus grande tait souleve par le l'ait de la grande laigeur di trnnspt qui, A son point de rencontre avec la nef, luit ifivir de bise h une tour atteignant 152 ii lres de hauteur, c'ejUdire 22 mties au-desni* de glifie sera termio dans dix ou douze ans. Ce* ta nouvelle calhdra'e, longue de 183 mtres el large au transept d 96 mtres, cotera prs de to millions de dollar* et pourra oflrir dii places assises 7.006 personnes. La mode change : cheveuxjeourt*, cheveu. Jongs. Oh, mesda-n-.n esdemoiselles. save<-vous la A' nire? Non,n'estce pas .'... EU* est bonne, elle est superbe, celle l. Non, vous ne la savez pas, l'el'hrante nouvelle Eli je m'en vus vous la dire : l't prochain, la mole sera de pjrter des ctitveux longs. Mais oui: Inoft, longs. Je ne sais quel malicieux lanceur de modes vous a jou c mauvais tour! Et le cruel ne laisse mme pas le te m (.8 vos tresses de repousser. Ce n'est pas dans Jeux ans que la mode chaoge, c'est pour l't prochain et ti commencera le 21 jiiin, daua ceut sept jours lout juste... Maiscommo.t allez vuus faire, infortunes q i ave/, fait tondre vos nuques co .me des c. . de lapin ? Un ami. h in me de beaucoup d'esprit. qui i faisais part,de mes apprhensions pour vous, m'a r(rpondu:cela fera I affaire des mar chands de pernnius. Oui, ca fera leur affaire, et celle aussi des fabri cants d *> obtenu par cette lerie poe tique durant tes repisentittiom meceaaivei qui eurent lieu il y a de cala quelque* annes. Le public, amateur des m ivres d'ail, aura l'occasion s.meli d'us sisler une sasiiue ue telle pi-. deuc.eu-i! avec Mme Fc-nx, ViarJ, Vielles deliue Maxiinilien, Va.idi Wiener, MM. Maurice LauJui Max il dicou I, et le r e de Jack > sera re /du avec un impayable propi>p' r U peine Bitte Vie Ij tosh. C'J-I donc une magnifique so re en perspective et nul do ite que toit u ort au Prince moul.uu n'allie v assister, tmoignant ainsi sou |ot a l'art exqu s con tenu u.m- 0 lis QWivre charmante. Rflchissez avant d'agir '••• Ne laites rien la lgre, c r a i-neuie .Hc.ueiie l'argent ue se gagne \u:l'acileme i SQM savon ilue.ttfUB voudr.iien b'iuoiuer elegtfuaa ui pour les ftes Uo P jue, mais tuai le pro blOme eooawta a 'h tuilier bieu|ct peu de frais.| all/j.lonc chez Kawas iLermanos qui viennent de recevoir des tissus de suie, le soie et eoton de laine, pour n i.unii-. el temmes el de toute beuule.des itieies pouroiariages. Ah / donc saus crai.ile les visiter. Voire bourse Sttfttfa toujours pour vous permettre d: satisfaire v >s gots el vos ea^rices. Kawas Awirnos '205, 209, ^ue Traver^irc Aprs une certaine tension le couiiiieni'i me u .au march est redevenu cuiiue, t;n dauce d J une nqu dation ni portante inspire par la baisse de l'article et des vues d'outrer en grand dans le march, quaud (les contrais de Mai el de Juillet tant New YorL qu'a la Nouvelle Or lans^alieindront 25 c* U y a eu q elquea Tores %  ses dans les rgions du lexas, m>is pas en quantit suihsaule pour rendre le sol homide.Celui ci resie 1res sec et quoiqu on espre dt3 pluies d'ici l'poque dds nouvelles semeuses, U e-i exircineiueui d< u li ux que le soi devieuue as-e/ liu mide pour procurer su grai i une rapide el ptecuce croiasauc i Les ekpirUiions >ut encore m J.OI i..n es el neu ne lait prvoir un rei.u 11 miul.ua COIUII u pay* est i i u u d J.UI'. i* .,r I tus Uni p •ci., ou ne d .u s leodre .j i t .i ,-• oiosd l< u^ir^ r Vcli.e \.i ue •', u ivui, u au K ioiii uiodere -i M ,-IIA l'Cuueut dam les environs de 24 c. ( Dt/rtibonile ) Haytan American Sugar Selliag Aqency. H. T. AVG03TE — i941 Grand'Ru Clairin • Hasco 20 Gartier,cn vente FAjjence ( daison U.Tan11 de Auguste) partir du luiidi, 1) Jars 1925. Aux priz suivants; De 1 19 barriques— 53 cents or le gallon. \u dessus de 191 an iques— 48 centimes or ir gallon. ihm rjoais tt wir l'aii wrt a vss piels.-i Lo viens rmtejde iaarepas, roviliste ullr dont le dsouemiit au roi et la dlit* la 10" vaut s'levaient i la hauteur d un culte, ne manquait jumais de sro* dec Marie Antoinette pour ses a-', ses fol'i-." Un jour, c'tait aprs l'affaire du Collier, Marie-Antoinette, ren contrant Maurcpas qui tuil alors m aie r', lui dit : — J'espre que vous ne me gr nd^rei plus 1 prsent, monsieur le comte, voyex combien rai simple ma parure ; je me suis voue a l'uni ; regsrdei mes sou hers, ils sont euwnuies de vert toi' uui. Maurepas s'inclina profondment devant sa souveraine et rpoa Ut : — Madame, je me rajouta M voir l'uni vert vos pied* . Le vieux comte dejManrepi* s ait beaucoup d'esprit. mm m i s— i % % % %  m En vue de ranit-lioritioii •le noire W6 bovine^ Le *'. Nouvelliste'' ;', en mainte* reprises, annonc que des vmli ;. laitires allaient olre importes si t de la Dominictuie, soit des Eti i< Unis, par le Service Technique d i 1' Vgricu lure. Et noire eoufrfV avant couseil. plutt l'importlion d'lalons avec ie< luels o \ p -urrait mme a river, pense t-il; a n iorer l es i-e b >vioe 'lu Pays,;nous av ma ses u ivoir, po e nos lecteurs, quelques renseigna ni'-'it* sur la question ll'apr-, eeui que no is avins pu j.) uni r el qui uous ont l fourais so i. • ce sOre, ce n sint pas seu leSM tt des v clies q u oui f conmaidves ce qui serait peu pr.ttiq 11 puisque la reproduction serait i isis p mi la siiect'.on kl ineil eures f. • H'rea. I.echsnp *•"t t.* l'levafi h ces Lesiitux seriplicA lliuci et .omprr.nl %  *, d'a,>rs Cd q U nous a t ut, une f tendue il' iS moins 300 carreaux do lerre. t'i vieil aasi de notre jojru i qui avait bnelici de lasvmpalli j de Kriiicisque ISareaj et de Humas Fis, nous a appris l'opio.ijn de l'illu tre dramaturge et du p. vial trinque. Leur ,.ici. rene allait t Itcin il Leconle de Li-le. Sarcey avait signal notre ami ce beau vers de Racine : U ii .1 J' lllut 'I dr l'dllplul Os le reuconlre il*us didre qui est, de lans de grand nom* bre de cnliques.de .1-Tt s Le niai ira j ut tre, le chef l'uune .le Kncine. Aieaaadre Dusiss I il n'aimait pas le poles. Il ne les meiidfea t gure. Lu rponse au di&coui de Leconle de Lisie succdant & l'A cademie FtSoalM a Victor Hugo, il critiqua l'ieuvre de ce dernire celle du chef du l'amasse C'att pourtant un vers de l'auteur des Pointi barbarts qui l'avili le. plus remu : ,j|l. rtiil nui,* kysajl (M la ii| Irunkli' 1 Aux Ciats-ljius circulant 17 luilluniM ul autuiiubiJel La production des autos sus E at Unis eu wi* s lan leve 3 ej7 V7 venicuits. La circoiu.ou ei passe de 15. iU> si vtunu t eulSdalf. "Utf l'i.O au il Dcembre iyi, Mil une augn^ul ttion 4e plus de Il o/o. t Le nombre des vhicules dreu lanl aux biais Lcis reursekte UB| aulo i*t aia hutiu>.ta.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06374
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, March 11, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06374

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PROPRIETAIRE
IMI'RLMEIK
Clment Magloire
BOIS VEHNA
1358,.Rue Amricaine
NUMERO, 20 CENTIMES.
QuouiXitn
LfeLfcPHQNE N" 842
Uplupart d6 Mkmt don'
Urtal le Mommef viennent de
la prtipiuuon apporte par
ceuici I accomplir des astet
qu'ils n'ont pat suttisamment mn
ri dans .la lileun.
In ralit, il ne laut jamais re-
mettre au lendemain ce que I on
peut fairej quelques jouis |lus
Tard. Mil **
tfummiMm
iVUl- ;t-FliJNO 'HAfll >
MERCREDI 14 MARS4926
E?,an.t Pd'9ne MirlBMUl
; ( Troisiae Srui de Cirie )
pji ce qu'il y a de
[dans l'E^ngile ?
(i pas qu- < e soit le
l de l'table. hAMIerin
_, o la Sainte Famille.
Ida toutes les lirMehs-
emi se rlugie et
, des Mondea prend
dins un herceau ira
[ du fumier, sans
couvrir sa d v ne
teu pour protger
|mebres d'une infi-
\um contre les ri
i la raison, sans autre
que celle des ani-
lufts tmoins du plus
i prodiges, la venue
nr, les ten p ta-1
\, nous la forme I* plus
i dans l'appareil \<- plus
ut.
bus ce qu'il V a de
idans i'Evarjjile ?
roderez sans doute
de N. S.i aux cra-
i souillent la Sainte
insultes tt aux mo-
le I popuIdO* I r'us
plus ingrzte. l'abn-
krtres, la hV-uh a*
bu k'I" l du Calvaire.
[e sont produit au si
lies de lonv. rsien et
i abondantes, ont cou*
r sarg du Clmst da
Dnedu >;ict ilicH, telle
uva le bon larron,ou
Ile qui fora le ctntu-
lio confesser la Divi-
jipphcie.
(y a de plus triste dans
i N. 8. ta nous le ire
rx>le qu'il popo-a
[a'autrcs ses disci*
je tous tous toinais-
j porte le nom de fa
[de t'Enfant prodige.
esclave le Satan. Dsormais '
ira de chute en ehult, nias*
sur la pants commode du mal ;
rien ne l'arrtera o'us. L'h b>
tu le du pch vniel conduit in-
sensiblement au pch mo-t I et
l'exprience a montr que l'h
bitude du pch mortel es' un
fnlizement. Boue dans la quelle
on sVnfi nce et dont on ne pe< t
tre tir que par les larmes 'une
Moniqueetpar un de ces grands
coup* de la race, qui s'ob tien-'
nent pir les prires et ies s icnti-
ces des justes-..
Le cur dr l'hoNHii vifnjf rsl un asr profond :
Quand la prfiire eau qu MfVBM est impure,
La mer \ passerait uis laver la souillure,
Car l'abme est iiunenwtl la tche est au loin).
frime avait deux fils,
ae tait immen em- m
.fortune incalculable
) ses hritiers le ir per-
pj dminer vie joye -
apte et trauquill. L'un
gu des doua m s Je la
ilernelle dit son pre:
pre, voule/.-vous me
part qui me revien-
bit 1)8?
if consentit. L'enfant
w loin, l'tranger
la p..s gaspiller
une qu avait amas-
plus prvoyant et
,.deS DftWt
. ue mercenaires,
fil dans la maison de
i qu boivent, mangent,
ibance et moi, je n'ai
Hit, qui a abuse de
Ipati'intl, qui mc<>n*
[foire enveis 1 Auteur
r, le Jispen.-aicur de
bkns, qui a deseit le
Mialavec sa paix, sa
; ses joies de toutes
|c est le pcheur. Parle
0 bis du meilleur et du
irp des pres, la creatu-
rft*ua*vcc le bapime,
n innocence, avec la cou-
1 le buini-Csprii avec
| iou pai excdleuce av^c
[aciemeuu de rEguae,
*ucccaaiies au salut J
*he illumine a uuu
p'UB revuiidui nepn de
j Utu et ta plus indigne
Me. ii n'ebl sousira.'l
liere bieulaitauie de la
lUU l'eu, || tt |U|( ,UIU|
en terra des paKU, et
picu&quilemn, dans la
VUcrio uts Liiiauis de
lt fait esclave, e1ave
Niions, eaiave du vice,
Alfred de Musset, dans ces
beau* ver* a exprim le mal de
tojs c uxqui n'ont pas sustgar-
d- r de la prm re faute et qui,
con.rre l'enfant de la paiaboh
n'ont pas compris la malice
norme du p-h, son in/ratilu
de; il a raduit ce re nords de
latn sevre des caresses pa-
in nellei, de l'm htigue des
o s div ns et qu; tourmente
par la faim d" U.eu, par la hi-n
desesb' fai'S, par la faim de
la gr'p, se lamente en pa\s
trai ger ne ce qu'elle n'ait pas
? u Apprcier l'inestimable tr-
sordotit le baptme l'avait en-
richip. Emore, si elle avait le
murage de courir vira la de-
meure du Pre, ou bi n de pous-
ser un de ces cris do t la sin :< -
rite n'chat'P1 p s ce ..i q n .st
le Dieu des misncordes, un
simple ac;e de contrition, un
mot uni' mure l'oreille de s^n
ooiil'ssenr et tout est dit, c*.s.t
la rconciliation, c'est l'oub'i A i
pass | mais le r. mords n'est pas
le repe iiir, Adam et Ca*n ne
peuvent voir la lace du Cra-
it ni ; l'un se ach l'autre fuit
et cil fuite d epre amne
h 1 rtsui epy tn p^yase
faire, ce que I ftvingiie \ indi-
qu d'une faon saisissante com-
me l'tat du pcheur ; gardien
de l'animal dgotant dont la
ch?ir mme tait interdite aux
juifs par i > loi de Mose : gar
deur de pourceaux.
Ce b au sermon d-mt nous
re t* tons d'omettre de trs
b lies parties se termin par
une exhortation d Fere Lauorc rappelle aux mres
l'histoire de deux moines qui
devi*ai.uit u opos d 5 la para-
bole de l'enfan prodigue. L'un
d'eux dit: Je vois bien un pre
et deux fils dans cette triste his-
toire, mais o est la mre>. L'au
tre de lui rpondre : S'il y
av-ut une mre, l' t.tant ne serait
pas parti
La o il y a une mre qui
soutire, qui prie, qui se dvoue,
renta.it ue part pas, ou s'il part,
il ne va pas bien loin, il est l,
dans le voisinage, rdant et, sa*
chant qu'il y a des bras tout
prts l'accueillir, par ce qu'il
y a des mains constamment
jointes pour implorer son re*
tour il ue tarde pas a revenir et
C est alors la g aude cou vers on
du tii* tt souvent du mari lu -
mme,
tu uans une pri eardente,le
iii ateur deman le Dieu de
tarder tous ces eunes uens de
la premire faute et de rameuer
loua ceux qui oui eu 'e u..dll uayniHHHiutr la loi .liviu-, aux
pieds ou pluloi dans les Lns I*
i^*lui qui e>t plus eucliu par
donner qu' punir, etaui une
lois juste et deux fois misn-
corditux, *
KHe est construite New-
York et era, par sa gran-
deur, la troisime
du monde
On vient ieconnaencer. New-
York, U roastract'on d'une cath-
drale qui prend i le troisime
rang, au point de vue de la gran
deur. eotre toute* ses sinurs, ai-
cienne ou modernes. Seules, la
calhlrale de S^ville el Saint-P.er-
re de Rome la dpasseront. Le*
plan eu sont conus selon des
ides tis nouvelles, et posent en
consquence des prob mes archi-
tecturaux d'une diDicult inoue,
nul ne les ayant encore alfroo-
ts dont la solution fait le plus
grand honneur aux constructeurs.
Ils veulent faiie *uvre durabl-:
Si-Jean Bv-inglisie, car le nou
veau sancturtire sera plac sous
ee voc-ible, sera fa il d'une mion-
nrie solide, d'une matire capa-
ble de durer des millnaires, de
survivre i lOOte* I"1* orgueilleuses
blisses du Ncvr-Vork d aujour-
d hui.
La difficult la plus grande tait
souleve par le l'ait de la grande
laigeur di trnnspt qui, A son
point de rencontre avec la nef,
luit ifivir de bise h une tour at-
teignant 152 ii lres de hauteur,
c'ejUdire 22 mties au-des-
ni* de l'carlement entre les piliers o,
I om's set a de '.10 mlres. Com-
ment raliser, en pierre, une vole
ayant la solidit ncessaire ? Dans
la cblhdraie d Ely, d'une disposi-
tion i alogue, la liave n'a que
22 mtns el la c upole oclrgona-
le, au de-sus de laquelle s'lve la
tour, est eo bois. On a rso u le
problme par l'tablissement d'une
sorte de lanterne douze cots qui
fournit un point d'appui suffisant,
et il nt les heureuses proportion
s'h imonisent parfaitement avec
l'eu s mlde de l'difice.
La* mthodes modernes decoos
tiurtii n peimettent de supprimer
une boi ne moiti des ch fauda-
ges que ncessitrent les ri'th
rtrales ancienne*, et le travail sera
intiniment plus rapide Alois
qu .u i o)en ge, on mettait cin
qunii e ai:, ou uu sicle et plus
encore b'ir les i het's d MVfi
de l'archnecturegoilnqu', on comp-
te que S.nui-J m:i l'Evai>glifie
sera termio dans dix ou douze
ans.
Ce* ta nouvelle calhdra'e, lon-
gue de 183 mtres el large au tran-
sept d 96 mtres, cotera prs de
to millions de dollar* et pourra
oflrir dii places assises 7.006
personnes.
La mode change :
cheveuxjeourt*,
cheveu. Jongs.
Oh, mesda-n-.n esdemoiselles.
save<-vous la A' nire? Non,n'est-
ce pas .'... EU* est bonne, elle est
superbe, celle l.
Non, vous ne la savez pas, l'el'h-
rante nouvelle Eli je m'en vus
vous la dire : l't prochain, la
mole sera de pjrter des ctitveux
longs. Mais oui: Inoft, longs. Je
ne sais quel malicieux lanceur de
modes vous a jou c mauvais tour!
Et le cruel ne laisse mme pas le
te m (.8 vos tresses de repousser.
Ce n'est pas dans Jeux ans que la
mode chaoge, c'est pour l't pro-
chain et ti commencera le 21
jiiin, daua ceut sept jours lout
juste....
Maiscommo.t allez vuus faire,
infortunes q i ave/, fait tondre
vos nuques co .me des c. . de
lapin ?
Un ami. h in me de beaucoup
d'esprit. qui i faisais part,de mes
apprhensions pour vous, m'a r(-
rpondu:cela fera I affaire des mar
chands de pernnius. Oui, ca fera
leur affaire, et celle aussi des fabri
cants d ser les cheuve ix
Et contole/ vus belles entt'tes,
ce qui doit tie sera, et crest le
jusle chiimen' que vous mritez
de oe vouloir | nais crier la mode
mai-, de la suivie, un bandeau sur
les yeux.
Cependant, *i quelqu'avia coif-
feur avait eu 11 lion esprit de con
server prcieuse nent nu lieu de les
balayr les milie-* parlumes,tran
chts par se ciseaux, on |oi rrnit
les lui racheter el se les rappii
quer. . Mais les eireurs, *a ce
cas. seraient dts catastrophes et je
crois plus prudent de s'en teair
aui perruques.
Alors lo cartnia de vos lvres,
l'eiiluminure de vos joues, vos
cheveux, toul, chef vous ne sera
plus que pi sti lies ..
Pourtant.., Le vrai seul est
aimable.
Au Clair de la Lune /-es mots hlstorHei
Ciii-Varn'is
Qal ne se souvient de l'clalant
8Ucj>*> obtenu par cette lerie poe
tique durant tes repisentittiom
meceaaivei qui eurent lieu il y a
de cala quelque* annes.
Le public, amateur des m ivres
d'ail, aura l'occasion s.meli d'us
sisler une sasiiue ue telle pi-.
deuc.eu-i! avec Mme Fc-nx, ViarJ,
Vielles deliue Maxiinilien, Va.idi
Wiener, MM. Maurice LauJui
Max il dicou I, et le r e de Jack >
sera re /du avec un impayable
propi>p'r U peine Bitte Vie Ij
tosh.
C'j-i donc une magnifique so
re en perspective et nul do ite
que toit uort au Prince moul.uu
n'allie v assister, tmoignant ainsi
sou |ot a l'art exqu s con tenu
u.m- 0 lis QWivre charmante.
Rflchissez
avant d'agir '
Ne laites rien la lgre, c r
a i-neuie .Hc.ueiie l'argent ue se
gagne \u:- l'acileme i .
Sqm savon ilue.ttfUB voudr.iien
b'iuoiuer elegtfuaa ui pour les
ftes Uo P jue, mais tuai le pro
blOme eooawta a 'h tuilier bieu|ct
peu de frais.|
all/- j.lonc chez
Kawas iLermanos
qui viennent de recevoir des tissus
de suie, le soie et eoton de laine,
pour n i.unii-. el temmes el de toute
beuule.des itieies pouroiariages.
Ah / donc saus crai.ile les visi-
ter. Voire bourse Sttfttfa toujours
pour vous permettre d: satisfaire
v >s gots el vos ea^rices.
Kawas Awirnos
'205, 209, ^ue Traver^irc
Aprs une certaine tension le
couiiiieni'i me u .au
march est redevenu cuiiue, t;n
dauce d j une nqu dation ni
portante inspire par la baisse de
l'article et des vues d'outrer en
grand dans le march, quaud (les
contrais de Mai el de Juillet tant
New YorL qu'a la Nouvelle Or
lans^alieindront 25 c*
U y a eu q elquea Tores ses
dans les rgions du lexas, m>is
pas en quantit suihsaule pour
rendre le sol homide.Celui ci resie
1res sec et quoiqu on espre dt3
pluies d'ici l'poque dds nouvelles
semeuses, U e-i exircineiueui d< u
li ux que le soi devieuue as-e/ liu
mide pour procurer su grai i une
rapide el ptecuce croiasauc i
Les ekpirUiions >ut encore m
j.oi i..n es el neu ne lait prvoir
un rei.u 11 miul.ua coiuii u pay*
est i i u u d J.UI'. i* .,r I tus
Uni p ci., ou ne d .u s leodre
.j i t .i ,- oiosd l< u^ir^ r Vcli.e
\.i ue ', u ivui, u au
Kioiii uiodere -i m ,-iia l'Cuueut
dam les environs de 24 c.
( Dt/rtibonile )
Haytan American
Sugar Selliag Aqency.
H. T. AVG03TE i941 Grand'Ru
Clairin Hasco 20
Gartier,cn vente FA-
jjence ( daison U.Tan-
11 de Auguste) par-
tir du luiidi, 1) Jars
1925.
Aux priz suivants;
De 1 19 barriques
53 cents or le gallon.
\u dessus de 191 an i-
ques 48 centimes or
ir gallon.
ihm rjoais tt wir l'aii wrt
a vss piels.-i
Lo viens rmtejde iaarepas,
roviliste ullr dont le dsoue-
miit au roi et la dlit* la 10"
vaut s'levaient i la hauteur d un
culte, ne manquait jumais de sro*
dec Marie Antoinette pour ses
a-', ses fol'i-."
Un jour, c'tait aprs l'affaire
du Collier, Marie-Antoinette, ren
contrant Maurcpas qui tuil alors
m aie r', lui dit :
J'espre que vous ne me
gr nd^rei plus 1 prsent, mon-
sieur le comte, voyex combien rai
simple ma parure ; je me suis
voue a l'uni ; regsrdei mes sou
hers, ils sont euwnuies de vert
toi' uui.
Maurepas s'inclina profond-
ment devant sa souveraine et r-
poa Ut :
Madame, je me rajouta M
voir l'uni vert vos pied* .
Le vieux comte dejManrepi*
s ait beaucoup d'esprit.
mm m.....i s i m
En vue de ranit-lioritioii
le noire W6 bovine^
Le *'.Nouvelliste'' ;', en mainte*
reprises, annonc que des vmli ;.
laitires allaient olre importes si t
de la Dominictuie, soit des Eti i<
Unis, par le Service Technique d i
1' Vgricu lure. Et noire eoufrfV
avant couseil. plutt l'import-
lion d'lalons avec ie< luels o \
p -urrait mme a river, pense t-il;
a n iorer l es i-e b >vioe 'lu
Pays,;nous av ma ses u ivoir, po e
nos lecteurs, quelques renseigna
ni'-'it* sur la question ll'apr-,
eeui que no is avins pu j.) uni r
el qui uous ont l fourais so i.
ce sOre, ce n sint pas seu leSM tt
des v clies q u oui f conmai-
dves ce qui serait peu pr.ttiq 11
puisque la reproduction serait i Eos-ibla, mus des tales* au no i
re de vingt inj et ceiu-ci seu. i
ment d - l.i il, Uah et oh >isis p .
mi la siiect'.on kl ineil eures f.
H'rea.
I.echsnp *"t t.- l'levafi h
ces Lesiitux seriplicA lliuci
et .omprr.nl *, d'a,>rs Cd q U
nous a t ut, une f tendue il' iS
moins 300 carreaux do lerre.
t'i vieil aasi de notre jojru i
qui avait bnelici de lasvmpalli j
de Kriiicisque ISareaj et de Hu-
mas Fis, nous a appris l'opio.ijn
de l'illu tre dramaturge et du p.
vial trinque. Leur ,.ici. rene allait
t Itcin il Leconle de Li-le.
Sarcey avait signal notre ami
ce beau vers de Racine :
U ii .1 J' lllut 'I dr l'dllplul
Os le reuconlre il*us didre
qui est, de lans de grand nom*
bre de cnliques.de .1-Tt s Le niai ira
j ut tre, le chef l'uune .le Kn-
cine.
Aieaaadre Dusiss I il n'aimait
pas le poles. Il ne les meiidfea t
gure. Lu rponse au di&coui de
Leconle de Lisie succdant & l'A
cademie FtSoalM a Victor Hugo,
il critiqua l'ieuvre de ce dernire
celle du chef du l'amasse C'att
pourtant un vers de l'auteur des
Pointi barbarts qui l'avili le. plus
remu :
,j|l. rtiil nui,* kysajl (M la ii| Irunkli'1
Aux Ciats-ljius circulant
17 luilluniM ul autuiiubiJel
La production des autos sus
E at Unis eu wi* s lan leve
3 ej7 V7 venicuits.
La circoiu.ou ei passe de 15.
iU> si vtunu t eulSdalf.
"Utf l'i.O au il Dcembre iyi,
Mil une augn^ul ttion 4e plus de
Il o/o.
t Le nombre des vhicules dreu
lanl aux biais Lcis reursekte ub|
aulo i*t aia hutiu>.ta.


Ct MAI
fURODONAL
lave le sang
fiteldeVilieielirehalais & fa , [) ft.

Rhumatismes
Nvralgies
Goutte
Gravelle
Artrio
Sclrose
Obsit.......------
Qui eut renier Jeune et Mter
lerh'jm*tlemr.leOiircltem'--nt
de artres 1 enaablement dre
r- ina, lea vorlcre et l'obsit detf
liminer l'excs d'acide urique.
ce potion de no.rc- organisme,
ci faire de* cu.ci liuiitrae
d''.'RODONA.L.
- Llnd'ciion pn- ,f >. Jar. ''
relit.- pni d lutine Kiraai icntlttt
eiant tout irr.p^if.r. h n lunt Ci
If dveloppement ! A la priod" 0:- prKlroM, l acide
urtgue eunt I* s..-ui lac ejr d'f.yber
leT.jiou. '.. devra, avant tau f tMit
hot. lutter e.ierit j.err.p.-u M fr-
quemment contre la rtention d'aclM
urique daru l'organisme en employant
l'Urodonai
Professeur PaivM.
rrof 4t .cJ Cudi ttiattlain. 1. r Viltnclionat. Parla.
t \*> pn.
Dl A LI KOL .-?n.ii.i Arttr.o Saieraae.
arKltt
li-rnitlol. M1v1ii de U fi
ArSrtlime. CardiapathKi.
LINYCOL !S. a
vratrui
large Taillant Consiajnataire
Nouvelles fctrangres
Par Gable
S
aul amendements, le'pro
toeole de tienve poui
mettre obstdde a la uuer*
re est inacceptable pour
l'Eni ni." Britannique
Gh'.SiiVt;- Le p)rle parole du
gouvern. m.-;.1 1,1 .idiini jue laissait
clairement euteudie que M. lui n
berlaiii dclarerait a la ruuioa
du l'on-ui de la S U N. que le
prutoc le de Ueueve tabli par les
natious pour mettre obstac e la
guerre est inacceptable pour l'em
pue briUnnique. M. Lhaniberiain
daus un long discours expos fera
coiinittue les ObjdCtieOJ que l'An
glelenu lait au protocole, mais
b'utiiii n,i 1 d expliquer quelles
tranaform.ttioas il y aurait a ap
ponei pour satisfaire 1 opinion bri
ianuiqic ; il dpendra en partie
du conseil, m u- surtout de l'as
semble de la S. U. N. que le .
grand ctlurt pjur 1 pau lait Ge
nve aou sauve du nanirage par
la rvisiuu et des mneudeuients
que lui assurent l'approbation de
l'Angleterre, couaiiioii iudispen
sabtc a a vaiabtlile.
bien que lea aug tais favorisent
le pacte OM cinq puissances com
prenant i' iifui igue, on se roi use
cronc d m-, les uii.i tu de la S.
1). .N. que te proloco.e de vjenve
oit m . i, le protocole tant deji
accepte par un nombre considra
bie de puittanOM. Du estime que
la voix liosti.e seule de l'Angieler
re si puissante mmI elle n-est pas
suffisante pour sonner le glas de
la convention de Genve contre
1 guerre.
Une diyue i la spculation
sur la lire
HO iE M. de Stlani,ministre
des ii t,i vidul 'lu rapporter le
rcoul dsertl eoiiotruautie march
del il i .r-n eu taisant paratre un
nouveau dcret u'..pies tequei les
l'oui'ii r.i uo ta Bjurse aux valeurs
devron! dpuer entre -es m .nu
ou gouveiuein.nl uue caution de
50 000 lues a 1 nu non de lires-;
ce tien cl prvoit beaucoup 1 'tu
trs mesures svres .iylut puur
but de m uuteiiir toutes tes opra
tious de bourse sous la survol.lau
ce du gouverueinml. Le dcret
sera soumis ultrieurement a la
ratification du parlement-
Brve les chemina de 1er
eu lirce
ATHENES La grve des che
mine de fer s'eat dclare daos tou
te la Gice, mais a la suite des
niisun'- p>i*o pur le gouverne
meut, le trafic iepiendra demain
p .l-tl- i"-Ul,;Ut.
Protes'aiiou liiliua tienne
' auprs du Talican
V>RS'iVIB-Legouv rnem ni i
thuani-n se prp re p otester au
Sridu Vttiran ausuje duc ncor
.i _p do h les rep.dseti auis di
p o a'iq i s du Papa aya it econnu
I niiexi m de f t :W de Vdna a la
P lv>gn. L. pu m pubhque lithua
ni Dne tbi 1res ii.onle et voudrait
qit'i .< p< uuiina.il (hreaudat
I'htc derappelei Mgt Ztccini, d
l(g' i pli J-lHiuau-
Entre ministres
. Iranais et beliie
PARIS" W. Hj'jia s, ministre
des alfiir s trangres de Belgi
que, est arriv Paris et a coul
re avec M. Herriot. Le ministre
des atlaire trangres communi
que une uote -disant que l'entre
tien de M. Ueiriot et de M. liy
m a n > dura de lu' heures 18 heu
re;. Les .deux minisires ont exa
min les questions pores depuis
les dernier, s entrevues particuli
rement celles qui seront traites
Genve ^t les prob emes conomi
ques qui font actuellement 1 objet
d s ngociations entre les deux
pays en peine confiance et en
pleiue amiti ; ils ont envisag lee
divers aspects du problme de la
scurit qui proccupe ?i jus e
ment ks deux pays.
la Socit des Rations
GE.NIlV' Le con eil de la So
aite des Natiois a ouvert sa trente
troisime session sous la prsiden
ce de M. Chimoerlain, secrtaire
du Foreign Office eu prsence de
tous les dlgus a 1-exceptioo de
M. Il .iji.in-. qui arrivera demain,
par doierence pour ce dtrni conseil -iu.il r,i sduleme il les af-
faites secondaires.
autour de la Foire
de Lyon
PARIS- Au Bloqut de la f'oi
re de Lv n hier soir assistaient
M -Novak, iniui tre du commerce
loJtMM ovaque et vt Krasine,| bassadeur ues ovLts. M. Herriot
lea sa ua en voquant la nation
Tchque, symbole -de vertu ; il
exalta le r.e de laime russe en
1914 deuaraai qu'il saluait M.
Ktassine au nem des lie us indes
tractib.es que des souvenirs corn
muas crent entre les peuples
tnii.i; us et rusa-. M. tleni >t rsu
me m propagande rokomique du
g.J o Cl Ut lllt 111.
Pour le moment, la ques-
tion de I vacualion du
fout de Cologne n'est
pas cnvisaye
1' aHIS La question de l'va
cualion ou de la prolongation de
l'occupation du l'ou de Cologne
M tiouve lelegue compltemeiit
l'arrira plan par les problm s
beaucoup plus important* de secu
r.te et de l'admission de l'Allema
Eue dans la Socit des Nations.
a marchal l-'och et le comit de
Suerre interalli attendent toujours
u co.iseii des ambassadeurs la l
rie ue questious qu U doit (!eur
soumettre sur le mesures les pli.s
Uicaces pour obliger; l'Allemagne
ob erver le causes du trait de
Versailles coucei oaut le dsarme
meut. Il est piobable qu il leur
faudra attendre que le ceuseil de
la S. D. N- ait termiu la disais
aiou du proloctle de scurit et
de ladmisMoo de l'.tllemagH
dins la S^ D- N.
|. lilleraud.candidat aux
prochaines lections
snatoriales
PARIS En suivant docilement
les paru rtvuiuiiounaires, le gou
erutmaot Irai que quts u,ois une crise de coq
lana dao ! paya, a dclar M.
Mariages
Ca matin a 7 heures, la Ca-
thdiale, la bneUicuon i.up iale
a t donne Malle Euuice
Poitevien et Mr Joseph Cou ri ois.
Mme Adrien S oit et vie Pierre
Hudicourt accompagnaient le cou*
pie h l'autel.
Mesdem isel e-.l .ne l.uleau.il. r-
maine Gabriel, Fraucine Petrua
et tn Boiselie tormaient le cor
tge d'honneur de 1 ni riee.
Apra la tra 1 li nael e t urne
n ville, une charmante rception
fut olfena aux nouveaux poux
dans les salons de Mr et Mme
Cievy Jean. .Nos meil eura vux
do bji.h ur
Fn I Fglise M'Iropolitaine aura
lieu le Mercredi 15 Avril prorhain,
7 heures pt ises u matin, le
m i ige de Me lie. Citante Hyppo
lUe vec M. Louis Hiynond. "
Mailla urs conDllme^ts.
La coua rue ion de l'Hilei de
Ville le ta Commune de Mirebalats
entre dans une phase drfi'iitive.
En e l i. le Dpartement des Tra
taux Publics vient de faire dresser,
par les soins d'un Ingnieur tl
Su rette tin, le plan de cet holel
e Ville. Uoo vtleur de Quinze
Mille gourdes est affecte cette
construction.
Fn prenant cette d/v ision, l'A d
mi m- h.'il ion Suprieur^ ralise un
vurii cher h la popu'abon de Mire
balais: celui de doter la Ville d'un
htel de Ville.
Miilerand dans une 'ettre aux
nombre du i,
en avril pro< h.tin. piocden a l
leciiou d uo s'u.it-: r p. ur la d
d irt- m-'nl d la S-ine. p >ste pour
lequel M. Miilerand a tait valoir
a candidature.
Les prochaines lections
prsidentielles en lle-
mague
BERLIN- La proportion du
gouvernement indiq laut le "-'<
BIH comme date de l lection
f (rsidentielle, et le 26 avril pour
s deuxime scru in siQce>sittat
pour I lection du successeur du
prsident Ebert a t vote par le
Reichstag sans dbat.Le projet de
loi nommant le Dr Walter SircoQ*
prsident par intiim a pass en
d- iivn'in lecture au Re'cnstag mal
gr l'opposition des socialistes ua
tiouaux et des communistes.
M elles Divers
DKESOti Le priuce Frdric
Wilh m de PrassO, cousin de f x
Kaiser, est mort au Sanatorium
de Weiaseikirsch 45 ant.CVrait
le plus jeune Ht* du grince 1
brecht. rgi T de Brunswick
NKW YOK Le brou Vou
MalUao, a nbtsfadeur d'Alima
gue aux r.i ti- Luis, est arrive hier
a N. w Vok. Ut baron Von dalt
zau a dclar que l'Allemagne,
convainc.ie de la paix en Eu.ope,
excutera ti le em ct et loya em nt
le* o iligiuous allemandes aux
Ktals Uuis.
B\GJ\0 I.' nv.i a il) no
bile se len 'ail de Bagdad Bey
rou h a t rcemment attaqu
dans le dsert par des b igauds.
Madame Milliard, femme dd vie?
c instii de France, a t mortelle
tuant blease ; les autre- pinson
ne* du convoi dml.M Maillai d
n'ont pas t biess-es, es bri
gants out n u ri a s cliapper
ParisLe rdac eut- liiao:ier
du' l'emp voit uue relation
entre la dernire amlioration du
mardi t du i r un: et les dtclara
tions de M Breuge vrapp ..leur
du budget au suat qui, di'. ce
journal, ont ra u n li confiance
et encourag lea capitalistes.
aies cours
lOMara
NEW i.jit.\-Sb!i|ing4 7711
Francs 19.41
Hmivem Mit ra.'ionmque
La lectiona du Vnrable et
des autrts ollicier* dignitaires ap
pels grer lea imtls de la
respectable Loge L* miti des
Frres Runis Ni 1er auront li-u
dimanche 11 Mara 9 heures du
matin. La tenue des finances aura
lieu le jeudi 19 Mars 2 heures
de l'aprs-midi.
fitirie fiaeljens ouvre
une nouvelle fabrique
Ce matin, t 10 heures, le tym
patbique et ch rmant industriel
Ffdric Ga-ljens inaugurait sa
nouvelle fabrique, la rue du Quai.
H s'agit d'un moulin vapeur pou
vont livrer la co-isommaiion 15
sacs de m I prpar ei moulu de
trois l K; mis dfl'ii'nte-. La ma. hi
nt soit de la grande m.nu'acture
de ai Ltienn*.
Avaient t convis cette in vt
gin al ion : vj vl. Dav>gn*aui COdl
rocteurdu'*Noafel i te",Clm nt
M igioire, dire teur du Mtlin' ,
Hioec Dorsinville, directeur de
"L'E*sor", Ch Moravia, directeur
du "Temps", Deuis St Aulo et le
Prsidt de la i: un nission Com
muna e
iN us reiouvhloni l'acLf pro
pri.ittire de la nouvel e install ilnn
tous nos m ill.-'i*s sou'iai's et nos
sincres compliments.
r1 "' rr .. aa
Nomination*
Par dcision de Monsieur le Pr
-ilcnt de la Rpublique, onl t
r.omms :
Antoine Dufoit, secrlaire
adjoint du Conseil des Secrtaires
d'Etat en remplac ment de (Jror
ges Mnihon
G. Ma lion Secrtaire du
Cons il des Seciiaires d E at en
rerop areinent de Heoul Lizaire,
norrim Seeitaii'p de la Lt'ga'ion
d'Hati Washington.
Affaire de la PS contre
l'tat hatien
Dppuis deux jours un impor-
tant procs se plodepir devant
la Commission des Rclama
lions ; c'est celui intent par la
PIS l'Etat hatien. G^lle l r-
el me l'tat une valeur de
2 363 000 dollars, somme qui,
d'aprs elle, reprsente la garan
tie dintre s de son capital ac-
tions du-1 par l'Etat depuis tXH).
Ce procs a donn li -u de
belles passes oratoires entre les
adversaires. Lundi c'est Me Ei-
mond Lespinasse qui pronona
en faveur de la P.G S. un lo-
quent plaidoyer- hier, Me Fran-
ois iathon, avec non moi is
de brillance, lui donna la rpli-
que au nom de l'tat.
t'i dernier li u Me George
Lg-r parla pour la Gompagn e
pi ignante.
L'-flaire est ^nvjy au dli-
br.
Cpeedant dans |
h en irlcrn es on pr
GDR- dclarera
son iixomplence eoi
et me les anes poi_
1V10, vu que son p?(
I itral ne l'appelle
Mue des ."Hairesan'
Mai 1910.
Varili
TREFLAR
Tel est le litre Ju sut
en srie qu Cin-,
donnera VENDREDIj
Parisii
;.? Jeudi
Le beau drame i'tiie1
Pina Manichalli.
u Main te
Entre!
Avis Je' Divorce
L'an mu ijluI cent vingt cinq
Ot le j udi vingt aix fvrier, a dix
hcii'e. du mtlin Nous. Charles
Alah e A'plions , ol'ii !! de l'fJ
tal Civil je r\m au Prince, serti ni
Sud. soussiga, v i l'expediiioo du
ju,. m-nt sus ..o..c, n si^nifiM
lion d ic<-lui et la sommation de
I h nssier Durand Leveill, les
quille* sont d-m-ures anneies
au t.r sent acte, et, procdant en
encutioa du dit jugement aux ter
me de 1 art. 46 U. Civ., avons.
en vertu du pouvoir Nous conf
r par la Loi, prononc que le ma
riage subsistant enlie le sieur
Alexandre Been Wainright et la
dame Btrlba Fidlia aat dUtoua
par le divorce.
Djut acte fait en noire Bureau,
en prsence des citoyens Alfred
Viau. avocat, sous inspecteur des
Ecoles de cett-* cir-ousiTipliou, et
J. Edi-uard Xtntus, huissier ;.u
tribunal ue taa-talion, tous dei s
m jeurs domici is Port au l'un
ca, tmoins choisis et amens par
la comparante, laquelle a *>ig
avec les d ts tmoin-, son l'on e 1
el Noua, aprs lecture par Noua
faite. .sgn-J B rlht Fidlia, Cl
ment A. oicou,\lfred Viau, J. E.
Xiu us et Ch A. Alphonse.
Pour exliait conforma:
Clntnt A. COICOU
La Petite Maison
10J7, Rue du Centre
(Avise sa tiJie clietuele qu'elle
vient de recevoir des souliers
luxueux pour dames et enfants,
bas de soie, dentelles, parfume-
rie, \aissi lie, articles pour ca*
de ux
a/nueetOIi layettes modles
nouveaux prix modrs.
Katnline, boules taviver a
G 025.
Avi important
Je soulign annona au public
at au commerce que je ne suis
p us responsable des actes et ac
tions de rron pouse n* Elliani
Ni el et ce pour cause gr ves.
Inces.R ment une action en di
vorcr- i :i ern intente.
Mireb-daie. le 9 VI r> l'i;
CernarJ LOVENT L "
Gandarmc Je la 17e lotapacnie
i a uiaisou 11.S1LVE]
Ceux qui n'ont pas encore vu les jolis
finesse que tient de recevoir la laison
doivent, dan leur inteit, ^empresser de
cette maison, car nul part ils ne ptuvent
d4au*si beaux articles I des prix si raisouni
Hos aitttles sont vraiment de toute beantt1
Iraieheur et nos prix dlient toute concurr
Crpe de Chine couleurs assorties
i extra suprieur
" marocain carreaux
Soirie carreaux pour robes, et^ohemise
Tricotiite tle soie barres
Ilatine voile a carreaux
Votlesutsse brode
Ciepon iranais i\ barres et cari eaux
Diagonal noir sup.
Casimir anglais nouveaut
Serge bleu anglais suprieur
Pealmbeacli anglais de toutes beauts
Alp Satin Cbine pour tailleurs.
Kaki blanc suprieur
Kaki jaune anglais suprieur
Duck union blanc anjia s "nouveauts"
Ijnll union blanc anglais
ttl
Tussor japonais pour chemise hommes et
Heps de soie a barres couleur pourLohemisotl
mes et robos nouveauts.
Hapuste fine pour chemises
Peroale tine pour lingerie
Caiicot percale pour
/,ea-nyr ang.ats pour chemises extra sup
Organdi suisse uni et couleur
Bas jours dnui soie
Chau3>etto* cossaises pour enfants
Frencn P'risky, derair.- nouveaut
Popltn fleurs pour robes
l ussor nia ac
Limorte blanc
V oiiea couleur barres
SUtrting o anc suprieur
Bas dentelles
Bas soie brode
Bas fil brod
Lotions "pivert*-
Tulle pour premire Communion
Couvertures blanche et couleur supriour
Bandes fciodtes Madera pour chemises et jt
Voile b.anc barres el mouches
'.latine blanche
Gabardine manche barres et unie
Crpon b anc et couleur Jours
VOU! Diane et couleur uni
l.heuaisettes allemandes suprieur
Hr.ib.niL noir anglais
Imitation toile crue
Serviette* de toilettes blanches couleur
" damasses btanches pour familles
IVappeiL couleurs
Petites serviettes blanches damasses
Organdi blanc & couleur barres &
La nage couleur anglais sup, pour jupes
Eiar." KSSif- "OO ^our ml.oai
Satinette Foulard pour robes
Peignes franais** amricains
Molletons biancs Se couleurs sup '
Popiln de soie uni blanc & ,rme extra
Chapeau de paille iane U'Italii
Casimir anylais sup
Crpon brod franais
srv?.Itt,^a,!a.i9,,all6Ur' dernires nouveaat*
Serviettes Ue toilette cou.. angNi,
i apis cir bleuie sup. pour tables
Damass anglais pour matelas Uouble^Iargel
Aimables clienls, vous qui voulez porter,
Irais, les plus beaux tissus qu'il soit po*i
trouver sur cette place, ne manquez p*
d aller ailleurs, de passer che nou o le
acceuil vous est rserv.
abc
Llibiil
Ltibi
T"iii pfjte,41
Jais l-> parlums de 10BIH r km U "^
-n vente dans foutes les bonnes ovu 0.1*. J


ttm
____:. -__
n TROUVE TOUT
AL* *sgt&
$m Bethopolitair
ite d'Inventaire Grandes Rductions*
faire de la place pour d'autres art icle*,et eons
jent renouveler notre marchandise, nous avons
Wrablemeot rduit les piix de cei tains articles,
lias verrez tals et marqus avec dea tiquettes
i* carmins iota sont des lins de stock et ne oon
il que de quelques pices seulement, les pre-
arriva en profiteront :
i c Evmbarp
iints Aalomatiques
a cheveux en caille- le paquet
do do la carte
t pression a cirte
i% en caille, noirs et blancs
rhe
tores pour robes
Avant
Or o.fcO
23
35
O
15
12 la dnu/.
*0
Muxn'enant
Or 0 75
0.12
Compact
s de manchettes
do or plaqu
cot mous < ide >
tus d'enfants, la paire
femmes en soie, la paire
en tous geLres
Iles d'hommes, la paire
femmes en cot n, la paire
soie pour femmes '11. leproof"
de noiree. Mo 14 seulement
nuisons pour gaiinnet No 30 et 32 seul,
blanches pour hommes
couleur kaki No I4 seulement
do 'Arrow'*
pour joue au Tennis No 15 seulem.
cembiuaison pour les sports
errielte- en papier
de sret ''Everready*'
garni:, pour icoliers
ntlte parfumes ''Luior"
La ri* heuse la boite de 3
ume en tubes
' ' en petits tubes
Chewirg Gun le paquet 5 cen3 pour
"M trs solides pour nu os
Mines Ever^harp
rservoir
do
9 do
10
1.50
60
50
I 00
35
20
1.30
50
45
80
1.75
3.50
1 50
3 50
3.5
2.25
3.50
4.00
20
i.OO
2.00
1.00
a 75
25
15
la paire
t
chaque
t 00
1.75
3.50
4.50
3,50
15
12
05
'.05
05
05
1.20
25
OS
3'
35
1U
80
20
30
50
1.50
2.50
0.50
?.50
2 50
1.50
2 50
3 oe
10
50
100
50
t.00
10
10
05
80
1.25
3 00
2.&0
2 00
Eug. LE BOSSE & 0> ALUMINUM LINE
New-Orlans & South
American Steamsbip Ci loi.
Prochain dpart direct
pour Portait! Prine Hati
ipcs--HtprtssLto.ii
PORT-AV*PRlNCE
/fenfi gnraux de :
Hecker Jorx > Jewell Miilinr *
\EW-YOHK
Farines Ilu.jarian OO Boule Rouge'etc .
' Tlie il-'.m.' Ii.suianor Company
ivew rems.
A> F.uiance contre l'incenai*
Diamond Intel) Ce
Allumettes t Safe Heine 1
r.,
Nouve'lement arms :
Bonbons assoilis 0 35 1a livre
Chocolats boite gr vure 0.8b la livre
* boite mtal lai 1 aisie 1 00 do
Pale Dentifiice Peberco" 35 le tube
L Poudres de Talc Kiik 10 la boite
.Grand assortiment de verre 4 vin. liqueur, et eau.
partir de Or 1.00.
Malles le voyage Or /3 00 chaque. Mallettes 3.7 > chaq it."
Tap'S le 0 0.70 a O. 8 45.
^IIESTIIJLFS : N oubliez pa que no re rayon d-Epicerie occupe
ii 4 n itre ma^i'in. *e cottien un >s<-rti aent d-s plus co n
. Noire Soda SO.NTaIN est toujours aussi populaire.
l< steamer Upisliauai bfjen H. w Orlan le
mars ou rai t rliiectmenl pour port-Ma 0. S, Hubher xport Company
Pneus "Royl Cord" Souliers Retl
Chas F. latllage tt Son
Poissons salis en tous genres
Le steamer Wyertnils lai^era Rew Orlans le
mais rournnt poi- tous les poils d'Haili.
10
20
Ce 4 Mars 1925
A. de ilatteis & Co,
J|anuiaclures life lns'ce Qy
-isurance sur la vie,
Agents Gnraux
Vins
jiiilhou Frres Ali
& Champagne Bordeaux
ph, Hijuiii
COPENH ifiUF
urre mois, fromage et consorv s alimentaires
>V 8. lathews a* Son
Tahacs jaunes et noirs.
iii Nationale
Sans Rival
Cigarettes Chanteclei
Kuvots de denres,
La Sauie
Ho ni Lin 9
Le S[8 "Otto Zelck", venant d Car .CAO, Jtciaetet Kingston, est
attendu fort au Prise* Mercredi
le 18 courmt. Il repartie< te in-
me jour pourl'Kurope via St Mire.
QoBSifM et Cap H litien pr nant
fret
Le S|S 'Il in/Il rn venant de
l'Europe via San Juan de Porto
Bleo, Puerto Plein et i.ap H liltel
est attendu Port au Prince vers
le 20 rourant avec l'iet et passa
gers. Il partira prob .lileraent le
mme joui pour Kingston prenant
passagers
UluFFSON, LLY.\S&Cie
Agents.___
Les dpches oj ir N W York et
l'Eio ( vil Niat York tiroct
parhV* Panant seront fer
mes jeudi 12 du courant.
Port au Prince le 10 Mars 1025
Repassez vos lames de
rasoir en dix secondes
Avtc 1 Vlt AuluStrcy,
a. iM< ^ui -s. mmm W "'"''
., Mnt dmonug.. .n dix ***
L. mm. Um. dm. MM ri.n P.t Ji i < " m d# "
doucur. LVwyr, c-..t IViopt...
lRsdir
r
4
itirStrop
11
Avril,
Il UiS-
A partir du
l.i ,iiilii.l(l It'C il i
lif I atri|l- dt> iu*s
des Miracles et du Peuple.
Franois; M aimone
Ntoar Vert eu Pnoce de son voyage d'Europe, informe se
U cl m pubuc u pnriicuUar qu'il vieol U'iattuller S nouveau sa
oa d cumnaerce a la lue bonne Foi .Nj 110, a cot du dpOt de
m Viliejoiot.
loniiieur Franc ds MMMO.NB^a l'honneur d'inviter le public
;r sa maison o un accueil spcial lui sera fait
'armi les marchandises nuea par les derniers bateaux, on trou
wBjnnleiie et orlvrene, Services liqueurs, Champagne, 4 Ver
Mb piste .u en crutal et monture n mtal argent pour ue: douze
nonnes. Blganti services a eafe pour 6 et 12 person e en perce
Ne ( .la t.e )
Un.ujun d-eloit'> pour ain:ub'em''nt, Tissus anglai. et franc us
Iles uuautea, ch .p, BU pour horam s e! ponr dames, Forme de cha
lui pmlie .i lune pour fiitetloi-, gnionnets et dan es 11.s pure foie,
letton, cbuuM.ltes pour homme rt enfants tontes qualits, faux
W.cravme, etc,eic,ett tsl pia" un p-ix dfiai t toute conuireu Teur ee qui a trait aux cadeaux d an ii versait e. d* hap'ftmw, de fiau
*s*i d mil ii,g -, etc ele av nt de fair^ vos ai tnt, vteitM la maison
>bik vui (j>K qui vous mettra entirement l'aise malgr le
l'rWfieile du c'ieol.
i..-*'*."" ^ Franois Maimone jri) le public et| le eomoirrce "de
wqi'il u ut frio, ni coiiin, ni autre parant qui jorts le non
I "Simone.
tA Vtndre -i
Un buggy caoutchout, 1 lit ea
fer, sou-mi r tl aMWi u,,e "***
chiue c udre marque BibfSf,
deux grandes m > le?.
S adre^serft^l^ tmmanuel Loiis-
tant, P.H2 Kue du Msftsin de
|'ift.
Eo veille dans toutes les bonnes
piceries de la Rpublique.
i
CHLOROSE, DBILITf
\BL B^ ^^ DSOr.CN
Balrtm'.iur-I- Saj. ffOtH par l'lit tt.tV.
Murllui,,!.,,.,,,, ,f..i.|.,. ... IIVPVi
l'.Oi fc...,i. OSLVIf ..., .. ..m ."^. .-.-:, ....
BYLA
ANTIANMIQUE
PUISSANT
FORCE
SANT
EMBONF0INT
LAIT
CONDENS
NESTL
LE PLUS RICHE
EN CREME
^ans &Ava

Li Meitltur
MCOHSTITUHT DU SAH8
LUS TABLISSEMENTS BYLA
Tous trouverez toujours du/ Ll Condens IflltM, Lait vapore et Fann-,
lacte, en dpit chez l'Aftnt, qui .se tient .aussi entirement i vos
ordres, pour remellre vos commandes directes.
L. Freetzmann-gqerholm
Agent gnral pour HaM.
VISITEZ
iWJt


~*Z* \pneu Cord
Good Year pour
Camion, est le
meilleur pneumi
tte /a br. que pour
le transport sur
les mauvaises
roules.
! Le paroi rsiste
des milliers de
milles, sur le toi
lejnu* cahoteux
ttjM faOrtcaiion
spciale diminue
le cnaul/uye fit-
l teUi /iG/uiHtu>
citt* Construit pour les \mmi Roules
Ws .testant
De bcMft'coi ditiong letobl
prcjcfi? toule percerue qui
leia utroiwr une i-heiopraphie
et la inn Anacaona vendre
ou louer.
S'a frter mi 1> ircra du
fourrai.
H3AUD
DrJ. |
Dentiste
Des facults de Montr,!',
de New York f t de
a I|aV.'tU4.
Travaux en or.1 < n nor
K\'i'-if|J,,n n,f, 'nrrs j,.p
l'an-' I f' i r >>.',, t:\- .
pr.i*ii '-j v .' !..,,-.. r,i
I *i 'i.
N. et \* Acra
GrandiRue
4 rt&*l> Caves d8 Bordeaux
\ oulez-v ousjvoas habiller avec lganop, tt
Adressez von a la Maison N. A A. ACRA
Dont i;t dvia.' est de vendre a petit bnfio
Veodre beneoai p.
Dm* i-B pei .onnel, la maison compte un
tiiliMi t j'y ien sorti d'un tablissement de pr,
ordre d'le ie
l'Ile es? m mesure de fournir des completaltou
et siii* ciffure, en cheviote, diagonale, palm b
talons | toiles pour gilets ^
Bonneterie 1
r.hatnises de jour et de nui', au flout des ojl
Cols et manchet-es dernirsjcratlons, (jj
t l\yi mss.
C tp ni *i*6n "nnjjf fu une innovt
t le meilleur accueil est rserv tous ceux m
'' t par une visite tre dfis s ir la vais r
'U* f urni*>.
i-i c >*' m* ^omuand et qui nerpmd p|
o n *! r.iint est ropri*
On pat le franais, anglais, espagnol et Italie!
IZoZTJ. We traCHOn *Ure>en ""*"* ** ***** f tarpa*-*-! < JT^;---------'---------------
^y'i^PO^.rsisrer la plu *?r* Wo* ri- ^ST-'l ^Cl 11 CSt paS lire
E^J^nTST-**' miUi m de mUle' "">n "* -------- '"' ""'* "*-------........
*<>rtttu dan toute le dimtmlom courante.
GOOD
CORD
The West Indies Trading Compauy
Porl-au-Prince, Gommes,
Cap-Uaitien.
00N9HTlOiTOUHO'StM.Ml.
IUI1MU ttimoui
IL SUFFIT de prendre
a l'un 1* rot rejjt.
M M il fur* MUi
une Pilule du IK Dehaut
47. ma m rtub* lv-Dmli Parti
Mais fl faut aller lesTritables
al MM tout fait tlnchei
i ur o>n mull ! mot*
DEHAUT A PARIS
r* aSSjI lmvHmi * noir
Andr ISIDORE A vendre']
,;\1515, Rue du PeupU*i5l5
Matre Tailleur
iPrs du Bazar'Mtropolitain'
S *C0UPe moderne"'
,_, 7 l&pfiatits
m* fcfomplels de soire el de Crmon.e
Prix dliant toute concurrence
flftlourH.e bi.n libili e bien vud.n, les c.rcl-s m. nda'ui ad,.,
hc/;vous i.u jtuue tailbor modarsa Andr ISH ukk.
1515. Ku- du Pt*rpie 1515.
Tcul prs du Hi/ar Mtri poli nio.
ln. auto. Buick 0 Cvliodre*
en boa lut.
Sttdresstr au .V/aliu.
mn
F.uitre et Pallia fin
Chez
n.UtllonifiU
Grand Htel de France
Car de la Rolame |e ne sais pas n faire
Cep-mant -i vojh -v-sez du ct du Bure
1 Administration postale, A la r nd'Rue
Rentrez a la Cordonnrla
roest Camille
A la Co ri science
\ oc s verrez que les chaussures que ce soit
commanda ou non .i t faites a r .,0iU s ni
solidit, parce que 'e uvrlers qui l confactio u
f1'f.,..m,ttrlHnx *li y sont a^plo/js rponds i3
justifient le titre da la maison.
"" """"^a*^'^^sassiaiia^; "r~
m F. Lavclansf & fia
Viennent .Va+rlver pi* le Branc
les arides suivants :
D SLf^rtJg* ,N g Halle. .1, le, n.tu or el '
lr.ee" ,./elc0U8g,DreS' d 8 "^ M. * ^ ^
* rticlea pour II ,mmes : Faut o|fl, Oraf Um Rr..H'.. r J
BOUGIONS KM TOUS GENWESet Bo h m. por rh.rm^-
et de Glauert l5 '"S Ub"rri,le.p^to P-r elc,elcS.l r|
Extra.li e,pn;p? " T' SwVins M"pliqaaa toutes qu.
S3Uh|,Ki T^h^16 M.d-Alpaa, Excellant dP,
pvct ,i'. ''' TfibP!* Ph,)--m '.nors. TiMiiia mi
BN^TOLK irait,, Cm.,, Vricla, V n,^ n%Vo, ^,^1
rassez-nous voir, nos prix sont avantaqeux,
La seule peinture ne elianqenl pas de couleur
r
Si
E
Sa
o
as
Prpare spcialement pour le climat d'Ifoiti.
The Charles H. B'own Painl o
Geo.sJeansme&Co
Aijtnls
Position exceptionnelle, au;centre des allai
i proiinul de toutes les Banques, de la doaan !
de loules les a<| oces de bileaux.
Renseijjnem. nls ttl.i.ihis pour vwaur en aoio.
moiti dans toutes U par.ies de la lemibliqu
(Itiain el de la rpublique domiricaine
l.an.hres coidorlablf et stfrtaul ws propres, en
lllateuri dans les chambre, i la demande des \.
liODairea. Cuisine Iranaise 1res soigne et fa
plus varies. a --------y---------------^^-------------..^^
wttt es listel- (e* m g s a La maison C L. Vftrp
d<- V Htel : ^l
Vins des inrillcurs crus de Bordeaux, par lia.ri
quesda.ne^nnes, gallons et par bousilles. Parmi
les Vins do cale,nx, vous trouverez ie plus ara
Choix, |Jurle.sqoalilcse|pourl'rti|e
VINS 'ITALIE* D'EpAGXE
( fommar.l m u ,seux, (j .,| amricain )
&$63JR& aasorUment de Liqueurs, (^cfluae
m VKUv!^0j' Amer Picon, Ver moutlie
mentannv^ *"** <* amricaines ,r.,o|ie.
i| dS. ,e* ***" nioltl Gros
PaFUMERIB et Cartes postale*
1^ -" "v !'* ""i avaniaqeux,
*. Lavelanet et Cie
Marchand Tallleu*
Mo 1823 Bue du Magasin de l'Etat
je communie au ..nb'ic et sa no-nhieuse
e cutiP;Ur rT ',e s'-#"Pe II* pro-
eicuti Lo m.se dans I s ouvr.g s co lis I * J
U ma m r-se Uv r.rf,,, ,g ,ur]r||| -J
Rhum Nec
\1SC
Pria? trs modrs.
P. P.iPalrizi
Cb* N Ga3ijens
JI4\Redu Migasia de l'Eu
H7 Rua Boane Fui.
820, Rue Courte.
110 Rat$ des tiati
Tlphone : iV 756
i
m


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM