<%BANNER%>







PAGE 1

' %  . LK V! v rfn Crme TE.ND donne un teint de lys st i. \ i 'V /.o CfSflM T*init>n$. d0uc*. parfmmit. tanttrre /a froicfieur * la JasjaMsa* aaSelUl, //oc# f#< od, Elle tient la poudre Assure une carnation exquis* La Crama. TF1NDF.1.VS. fin. onciucmc, nruire, i ...pi,l. tl'affcnicr n r.tn peau, qu'ait adoucit, andtiflit et bianch.r suri i. lubrifier i I xMs ou ami la fjirj luir* Parfume* aux entrant (h *)ur. 1 Crtmc TKINUKLYS I l irritations duet la pousiire ARYS i. Rue de la Paix, 3 PARIS T.mUi Parfumerie! et i.nna. Vlag .. %  r^.-w MALNUTRITION provient de ce que le systme ne peut pas convenablement assimiler la nourriture ion Scott est promptement assimile par les personnes de constitution dlicate et est un agent actif pour aider la croissance et restaurer les forces. il TROUVE TOUT AUJ BAZAR ^ETROPOLITAII Vente d'tof ntaire — Grandes Rducl Pour faire de la plaa pour d'autres articles r tammenl renouveler mire marchandise nouii considrablement rduit les prix de certains ai vous les verre* tals et marqus aveo des ilc rou ,es er .ai is lots sont des fias de stook et L. sisteul que le que.ques pices seulement, |e7 lu. l'd j) a pruiueiontj isqurt CieHatienne du wharf de Port-au-Prince Suggestives rvlations Ure Iun.fi oua ce titr. 'a pre n jr partie de noire tude. Avis im^ortaot D> bonnes conditions seront proposa s toir peronu i i'ii rVra retrouver une photograp f d I rn'ne ANACVONV ven Ire ou InilPr. S'adresser au bureau du 'ournal. pi ; I u Mff. tueien Roycr ei r aal Cbftdbel Ya.it'lr's C'est demain soir qire les jmbasMtan de lu Rpublique de Meulmartre reprendront la rli r Diflota Revis qui fut tant ds succs h Po I au l'iiorien.qu aucun bbi. tu dp Varits ne perd iVecasiftu d'aller s'svoorercs* li mies de rie bsItisuDS on il entre tant d'apropoa al d'esprit framais. ta routa de Delnm Depuis longtemps l'on se (*e mandait a?ee raison pourquoi le Mpaitempfil des Travaux Pub'i ne se dcidait pas amliorer la roule qui •• tantf.imicrs do >a section. „ A Ste Aan-e Nous rappe'ons que c'est de main aprs raidi qu'aura lieu la bndiction solennelle de la Sla tue de St .loachim et de la grande bannire. Les pirrains et marraines se rencontreront Ste Anne. Horn Lin£ Le 8[8 ct'.laus Horn est attendu Port au Macs Lundi maliu 9 courant II repartira directement pour l'Europe probablement le Ci au soir. No JS prions le* personnes priant par ce bateau dt bien vou loir venir prendre leurs billets en no bureau. Le s[s "Otto Zelck", venant e CotoaO| .lacmel et Kingston, est attendu Port au Pliait Mercredi le 18 cousent. Il repartira le mo nu joui peur l'Europe vin St M.rc. Gonaives et Cap lliilicn pr:iiaiit fret. r Le 8|s"llein/ llorn" venant de l'Europe via San Juan de Porto Kico, Puerto Plala et tap lia lien est attendu A Port HU Prince vers le 20 courant avec fret et passagers. Il partira piounblement le mme joui pour Kingston prenant paasagsrs OLOFFSON, LUCAS & Cie Agents. ^ETREIPini|T-i#K %  w %  '?^*t* AMuaiirt. niHfc • %  r*nt m>< -~^BM • %  > tour i.ll f r-,S5 M-I.au .... I HCKAfl 'uf*nM,rUfanK Jwaa. SMUnSipat ion ea l'on IIBIM* n •>'•• l r'H vir ML Al RU' •'I i %  •f OUOMII*> I i i i ^a •• -m isICit. ^, Dor>s>vr brgesiteur No. 2UH4, prfei fto la Qarn Hu Vnval ftrswrfRiw Ir Lopce Beniar-i Nous avons reu ce matin avec plaisir la visite de notre ami Lo < ce Bernard, prsident A* %  • on mission Commun A .ie Peste'. Avant eu |iu r're'r'm'!! on diffrend avec 1#> jng<' Pait '* la localit, Mr Louis C.ilU. K'r Bernard n voyag l'effsi ** s"u me'tre h queation au Dparte ment de l'Intrieur Nous lui souhaitons la bienve nue. SaSB>aaBSnBaSSMB>JBBaaka*MBBaar*Bl A vendre Une auto Buick* 8 Cylindres en boa tat, S'airesser au Witin. Pem r em n f s M Pi fers aveau remercie tous les amis d'ici et de la province qui lui ont donn des preuves dt sympathie l'occasion de la mort de sa regrette fante l 'iivoline Havuml dcde le il fvrier coul Il leur en gardera une profond) reconnarssance. Port au Prince, le 3 mars 1925 Mme Veuve Arlh ir Roc et si fille, Mademoiselle lice Roc, Ma dame Veuve Turge u lloe, Mad moiselle Porcia DambreviPe, Mon sieur et Malaaae Canton Dambre ville et leurs fils, Messieurs Cb ir les et Lon Dasnbrerille, Mon-ie ir st Madame Llio Bourraine, Mal.' moiselle Alice Roc. tœur Samuel en Religion, Monsieur et Madame Mhul Barthlmy et leurs enf nts, lesjl'amilles Roc, Fortun, Lapage rie, Corvington, Vigu, Paillre, Cbam, tous les autres parents et allis, trs sensibles aux mar ines de sympathie qui leur ont t l moignes dans la douloureux cir constance de la perte cruelle prou ve dans la personne de leur trs regrett Bis, frre, petit fil neveu, petit neveu et cousin Li'CIEN ROC, rermrrienl vivement les Rvrends Pres du Petit Sminaira Collge St Mnrli.il. les Filles del Sage^e et tous les amis qui ont compati luir malheur, en les p' : ai de ( miie '|u'ils leur en seront recon naissants. Miiagine, le 27 Fvrier l.. MENAGERES Pour teindre tous tlaau i LAINK, COTON, moim, •*.aucun produit D'agala "U MAURESQUE* In i' • l'ort u rvlaMi Pkarm**!. w nuci i'* %  >• ii> H|IUWI; Liaaaiaii MUURKtlK et lu .le. bonuo MaiM.ni de BjtlU. tt l t—m $m.ti tl tr-nm tmr vntnm M'IWH v-aNitiin(MH)iM*i Il nVt pas saqe H'sfhfli ter • orte quoi p >ur ge Qmh "*rase)P H*iin *i draii i offrir L ( indiflrenee ou la ioie qui l'on • rm 90m naibl ; or Paul t. AOXI ollre rie lit n j 0 ••es choses et ae ifV que 1% sourire. mmr<%mrn pure pat e dntifice sans addition %  'd'eau La ^imenii.^ii d"un tubt de pte dentifrice i::.-idi2 Vo-Mines Automatiques i• gl cheve v c Ue"l do do la carte Boi tons pression a carte Boutons en caille, nous et|blin s Sontache lij-n limes poui ro es Miroirs Rouge Compact Bouto %  manchon s d rf Faux cols mous < %  ide > Chaussettes denfsnis. la paire Bas de femrres en c ^ ; e. la saHf Cravatt en tous genres CbausreHes o'homiis ll< lepror f** Cberoi-e de soir e fi 14 seulement Combinaisnrs p ur ^ ron net N'j :!P et 3-'"saul. Chemises blanches pour hommes • I emi.-es t.uiei r k ki * i Miii ment rf do "Arrow' Chemises • nui Jene au Tennis No 1"> seulem. Chemise rmbinaion pour les spr.rls Jeu il • servielip* en tmpi -r Rasoirs de sret "Everreadv' 1 Plumiers garnis, pour < / coliers Savonnette parfumes 't ut r '' '• La riche.ii-. |„ I oite d • I Cold Crme en tube '' on petits tubes • C ir'wii liun le pe.quel 'i < ni":, pour Cadenas 'r.S solldss pour su'os Por'e Min E?er*h rp Plumes rservoir do do do do Notive'letnent arriv's Udoti. '•fi 1 "' Avant |Afr Or 0.90 II 35 20 15 \2 20 10 1.10 60 50 I 00 35 ro 1.10 50 45 80 1. S 3 10 1 '.d 3 50 3.5' 2.25 :t.H0 4.00 20 i.OO 2.00 t.00 2 75 25 II 1.00 1.75 :...;<> 4 50 3.50 chvui > fp ju Eug. LE BOSSE & o AgenciUr— Reprsentations PORT-AUiPRlNGE Agents gnraux de : H*le.e;r Jonis Jewell lllag A P-c \EW-YOKK Farines Hu jarian 0 0— Dou Rouge etc The Home InsursjRAi Gompanr NEW-YOH'l A uranco contre l'incen'.e Diamond Hf.at-li ''o A llumett es t Safe Home i P. ?, liulilu'ixpotl Company lneus l( Boyl Cord" Souliers Ile I Cls F. fattlsqe ^t S'in Poia^oni s!t''sen tous genres MsnotarlaroA li ( #) Ins'cp f ssnrsnc ur la vl 5vI irraf Aiii^ N'ns v i Immp agno lJordr tu> I. Ilcymir < OIENIl\tJL'F nrre 0 nols, fro nsge ot conserves alimentaires. W. S. alhews ] a: Son Tahacs jaunes et neiss. La Jlationalt! Sans Rival Envols dedenrdee, Bonbons assoilis 0.35 la Ivre Chocolats boite gra e 0.8 I 'iv e boite mtal fantaisie 1 00 *lo Pale DentiTrice "Pebecco 35 le tube l.'.m. pour ( t.?in illott70 i, . „ zl i Q e Poudres de Talc Kirk io U boite Gracd is or' ment de verr v n i lia••*•. et eau. \\ partir de Or 1.00. Mallei !e voyag Or M 00 chaqueMallettes 3.7 J chaqi Tapis de Or 0.70 Or 8 15 COWESTIBT. r S : N'oublie/ pas que not "v>n I ftnic.rie la mii'i'd* n > %  •* n^nain. ot nontlsnl un .VHVti S'il hi plm p'ets. Noire Soda SOI \TAl\est toujours au ni pspibrr. Lubin Lubi Tout passe... lais les* parlnins de LDBIR resicir les mi:ilL*< tu vente dans toutes les bjiines .ai ois. L'Organisation De La Firestonis £t Saine, Solide Et Universelle ^J N tablissement industriel est comme un arbre: il protpre, non neulemto par a puissance de mes racines, mais aussi par 'a vitalit de ses branches. La Maison Firestone dispose de tontes es* sources de puissance. Fermement enrS cmes dans la grande maisoa-mro-seS Branches s'tendent au loin, verdoyant* et vivaces. Dans le monde entier les Pneus Firestone ont exerc une heureuse influence snr les transports et partout oQ les sens roulent "r des bandages de caoutchouc, ils ont appris avoir confiance dans la marges firestone. Vous aussi devries exiger que votre voiture soit munie de pneus de cette marque: elle vous garantit le confort, la scurit et U Maajmum de Kilomtres par LPreetzman Aggerholm Port-au-Prince ?• PNEUS %  J\ f Hr.Bt.N0lE, 14, Ru. 1JU. %  raffc •"



PAGE 1

DIRECTEUR PROPRIETAIRE \IMPR1MELR Clment Magloire BUIS VEHNA 1358, Rue Amricaine NUMERO 20 CEN ? IMES Quotidien TLPHONE N* 242 la -.e &*i ii acurid, il -aia* dan w.i hrivat.qu'il imporlepaucommtiit Ile coule...Oe toutes les aiL.tlLtt) .I/XKI.I jamais t'UUtl • Cetf.ica liiOlUtl tt !.. lylilu toUlf, iee i.otics ci ico i SAMEDI T MARS 192!. ROME, ^Trente raille catholiques .tien que des hommes fmaiiitestent Saint Bneue ' Cl i La question religieuse la suite Ides rcentes lois voles en France (prend chaque jour une nouvelle "extensi n. De partoi.1, dam tous 'les d'parlements, daos les villes On suit maintenant que le nom Ti comme dans les p!us modestes vil bre des crm nies de caiM Sacrement. Il pourrait se faire que fcœui Miche line cdt sa place aux lel gitu 18 d'Orange, auquel cas la certain %  ie de sa bealibialion m n il luu quelqnes stmaii.es plus laid; 17 ai. canon.saliou de bu ur 1 h -ese de i biilanl Jsus; zl m. i; ca ionisation ou bienheureux Cent lias, que J'AUtmegne el la llollan de revendiquent ihi.( une pour sou compte : i i mai, caLouualioi.de U bien heurt use Pisitl t: d. la bienheuteuse baral; 31 mai, cai.o nioeliondubienheuieuA cui d Ars et du bien la urt u x fcudts. A phi Ur du 7 juiu, de dinaeilie tndi MKM auront lieu dixeues LUi flcatvout a*)tt|a date pieuse n'tsl s encore lixe, a sa\cu : btri.a Aie Soubirou8, le I*. Avaaid, Mgi lOiLeil, Vfaityib en Une, el det Jtttitts tin.rhis iiihiiMB au Canada. La hiklion dis dalcs prcits dfendra de l'accomplissement des ^•• %  iics ftre alut tar la lu £i gtwii dts hitis et de la dtusion do fape.teitains milieux religieux d_ailleurs demetau nt qu'uueiar tie des cinn.. nies de batihca in •t do canonisution lt ienvoye en septembre ou octobre. Les armements de la mai un; amricaine e gnral de Caslelnau qui obtinrent tant de succs et qui eurent un si grand retentissement ;'. Iravers le monde calholiqne, des neu velles de Si Brieuc rapportes par "Le Matin" de Paria dans sa livraison du t fvrier tablissent que "rpondant 1 appel de Mgr tu rand, vque d cette dernire ville et de Hrguier, trente mille catholiques, rien que des hommes, sint venus le 1*r fvrier mauifes ter pour le respect des liberts r hgieuses. Ine coutre manifestation, sui vant un au!re itinraire, et compre liant huit cents communistes s'est rendue ai gyin'iake municipal ou r n | oraeurs ont expos leurs thories, puis ils se sont renlus sur le terre plein da la gtre o une nouvelle runion a t tenue. Par les chilfrcs rv'* on peut juger de la valear de ces deux m* nife stations et comparer larde ir qui anime le; ditfrents groupes. Cet que la Grande Guerre par les sic ilices qu'ele a rel.mes ie I universalit des citoyen* -un se pr.4o cuperdes nu d e ta lifoinie. f'&lrou\rra cliez Frtois Jean Charles, a'itor loi lgumes de toutea sur l t>vt de |ircmler choix. ^ %  MMM D.'s amricains v*ul*nt paratre plus riches qu'ils ne Font Nouvelles Etrangres Etals-Dois On sait que les"|joumaux des Etats Unis ont t*aatorh>s pu blier les relevs des montants d'ira pots sur le revenu puys par les ci toyeos amricains. D'aprs M. Htrrj Herkowi'z, ch'l' du premier bureau des conlri butions directes, la publicit don ne par les {oaraaoi aux impts pays par queiqiies millionnaire) a produit un effet toul fait inat tendu : certaines personnes pour augmenter leui crdit payent un impt beaucoup plus lev que ca lui qui leur est iix par la loi. 0 i incident proloeoUire en Italie ROME.— L" nouveau prsident du Chili, M. Alas-andrine. vient de soulever un incilent d'or 1rs protocolaire. Eo effet, avant de quit er Urrae p>ur rjoinlr* le Chili, il rendit visite au roi d'Italie et au l'.i|>' mais, il commune ses visites pur le (.Hiirinal. Au • sitt les journaux calho iqies sou lignrent que M. Al^ssinlrine avait mmqu d'gards vis n* du pip> ei ue commenint pas se i visites par le Vonel Bisch qui v.iysgo e.i Australie vient de dclarer qu'en 1018, s'ors qu'il se rend'iit la premire Confre, ce de la faix, avec le Pr-sdent Wilsan, son ami iniime.ee dernier lui avait affirm qu'il n'tait pis Tailleur des lameux li points'" mais que ceux ci lui avaeut t sourai* pir divers professeurs d--s Universits amricaines et qu'il s'tait born les prsenter Cette dpuration du Colonel Bisch, produit une certaine impression. couf-reme qu il a M. Taifail la i{ ave rvlation que voici : on a app.is tout rcemment au minis* 1re de a guerre que les Allemande avaient invent un n< uveau produit ch mique d'uu eftet l'oudroy ut, et qui perm tirait en cas de guTie d anantir en quelques heurts pusieurs villes franaises. C'est uu danger qu'il ne faut pas essayer de nier. Des expriences ott t faites sous ta direction d.i inral deSeri%  O) : • lies oui conlirm et au del ce que les m tu >teavaient an nonce.— (Le Malin) A partir du lei avril la (l'uinauiie sera translre i l'airtjle des rues des ludes el du Peuple, I. Bussolini et les Loijes maouniipiRS ROME.— M. Mussolini dan une intervi e qu il a djuuen a un journaliste anglais a dclar que les he< m>c uniques ne se%  ont p tippr'm -, mais que h g av-rn>-iuxiit euie. titan pr-en1er un projet de loi pour ijue l'av nr, les lo^ maconuiq ies soient tenues d • publier !••• noms de leurs m -mbres et les sUtuts do es assocLitioas. M. Mussolini a ajout q l 'il dsirait que la Franc-m QOMOnO italienne iesse nhli 1 la nai; n%  nt an(liijn du caumet a i > -i. t r uu ) ii %  %  mais apparent ment neu de lcisil u a pas t fait. ii. Chamh-iiaiu a exp i tu qu'il n'allail pis proposer quelque muse de dli iltf a M. Ileiru.'. mais allait seul meni inf.,rmer du pomi ue vu : I'I iiu-ii el recueillir u %  i.u-t. M. Cli.tmber idiu a coufirm les rumeurs de p .p itions allemandes t n t.iveur du pacte de e. uni qui oui l soumis .iii.s priuc pa es puisi m es. M Ftslier qui a ouvert les d bats pour les libraux a ri'am In |>.ii IIui'iu du rapport de la commission interallie contre l'Ai lemagne et a exprim la plus : rte .^,......lion contre le pacte iltleit sit avec la l'r.uce et la B Ig que Siuleaq.il, a t il declate, diviserait I huropa .u deux camps arms et causerait u.ie n y compris le droit de soumettre les questions eu litige SU Sujet de la houiU.e oricutale de 1-Mleina gut et autres problmes eernbla oies 1s socit de .Nations. M Cna I.IK -n.iin n'a pus demen ti les leiisetguementa. ruais expri me des doutes sur i opportunit de publier la rapport de la commis biou de coulroie. M. K rkviuod, membre cossais .lu ,..ii u .m travail, n caus uue violente iuterrupliou et la inispen sion temporaire de la sance li fut suspendu par un vole de la cliam bre. M. acdonald, ihel du par ti du travail ei tous les membres de parti qoiliereni la sai.e pour pu. ..MCI coutre la suspOLslOD de M. hn k .\ ouil. Entre Italii'ii.s el Bdouins LONDRES— l's dp.vhts du Caire anuouce qu'un combat a eu lie dans les env ions de .loialub en tiirit...e igyptnn euue les troupes italiennes < t 1; Bdouin ; Mlute I i-1 muauraient ele tus Des amiritaiDS en Chine PEKIN.—Peu i peu la Chine est eu value par ie commerce aiu ricain qui tran-fo.me peu .i peu ce pays. L'Amriq-ie vi nt de s'assurer la supiemaiie du commerce dans le uevant pour deux sicles au moins. Des industriels amri cains tablis en Chine fabiiquetii des machines ecrue avec carac leie cutiiOis dis phonographes avec des dt ques eu musique lu nol.-e, desltlmsde titieuiaio^>aptie rep.eseulrtut des pisodes chio s. Le peuple lun As ue sembla pts se rendre compte du vnUb e but poursuivi ,ar 1 SBOi tqu • par ce-* entreprises co umerciaies. \La Prew Auoci< et un grand nombre fait ^prison niers. Le g^uvtn.ement gyptien aurait, para t il, augment ses gar nison? dans Solnni, mais la non velle n'est pas continue, un an nom e ftleneel qu'un vif eng.t cernent s'est produit entre les lia liens et les iud'gnes prs de Ben ga/i ; les Italiens auraient subi des pertes importantes. ^j& La question de la scun de la France Pvius — M. Ilerriot I pass la I itirtie piparer avec Its haoll loticliunnaires du ministre des alla res trangres et les membres de la dlgation de la S. D. N. les ngociations sur la quesliou le lt unie. M'd. Ilerriot et Ubamber lain dcideront probablement sa medi si le reppOll de la m^sion mi il. un' di 10 Ir'e inleiillie sur les armements de I* Alina gne doil tre livr la publicit. Ca France dsire que l'on lasse counallre au monde entier loi vio lations du Tril de Versailles donl l'Allemagne s'est rendue cou ptb e. Non elles Diverses A'xSiIlNjloN M. Frank KdlOfg a prt serment comme secr i ie d'Etat et M. Villisn Jer dne comme secrtaire de l'agi i culture. Le snateur Swanson de Virginie a rintroduit a la session spciale du Suitl su rsolution en laveur de ta Cour de .iu>ti. e. ioler laiioiiale. Le 'enal aprt-s deux sances a dcid que tout ce qt i avait ele t tt hur en violation dts lg'emen^ du Snat quand le vice prsident Uawes t pteside serait considr comme lgal. oKhiDE—Mcontents de leurs salaires et furieux parce que l'Ad miuistralion des chemins de fer n'avait pas de toiles augmeuta lions pour les hauts fonctionnai res, les cheminots dans dillren tes p; nies de la Saxe, surtout Lei,i>g. l'n-ne et Ju-mil/ oui MSO le travail sans altendie les rsultats des ngociations de Bcr liu au sujtt des saluires, ngocia lions in etompues pur les lun railles du I >. •. ;mi bbert. a^es cours 8 Mais PARISLivre M.M Dollar i>. 4 7 NEW YOBK Francs Ifl btorliot 4.1043 Au c urs d'une promenade ef fectu -e a II. m lu:, nous avons eu l'avantage d v siter le PTefol La venture, qui, selon le dire de tous le gens senss essaie de eaitser dans sa zoue d influeuce le pli.s de bien pos.-iiile en lai a t des lourues dans 1< s set (tous rurah s, stim-.iant les h .bi utils a imcusi tiei la culture coiounicre. Son d su esl q e |'ArroauiaeOMnl de lliuche puisse d.oiuu au r. ppor ter Ttois centmi-tiers de livres de oon. Nous apprcions lu-n I ide de Mr Luveulutc el la p --i bilil de la ralisation de son \> ; l'Arrondissement de lliuclie. vu sou tendue, peut laci.ementn pon dre a l'.nieule du put. i, si sinti rement tous les t.- i %  .i mettent U main la char. uu. Les louclion uaus totiij tuticul Dieu le pi tel et I a.Uc uaus sa li Ile Le MbgIS irai Uii.iuuudi est eu nain de n.i tir uu K o.-que su. la g aude place. LUIlictel ae l'h-lat JIVL, Mr l\osa muluiie l*luvio.-e, a'uprs ce que nous avons constate est un gem e man accompli. Le Service d'Ily a f ine rst de toute i i lil; s m idis qui vont uu dispensant; ru oivenl its ii.tiir.i i-iiique DCtl i %  leur OOff liuid pur uotre ami le Ur Fonlus, nous avons flatt le Grand Hpital en constuc ion .Nous avo s t met veill. Kn lui liiutli est eu vou de Iriu-lul matiou et marche vers le pr ign flous nous eu rjouissons. AIIUNNK elHaii l'eici /'.s tlgrammes qui '"./ i u chamg* i tn're le Prsid %  Borna >i M. Goolidg Foc a sion 'h ^inauguration officielle .(•• la nouvelle administration amric iine -'j.-'f^te %  \ 'i Mars 1925. Parisiatictl IDIMVM ut* Le lilni tant attendu^ La mu le M 5e et le |>ieodes Entre ftb(ft.U0 l'.atcoii : il gourdes Loge : 4 gourdes frQdUluCUltflll ... l,.i iii|ici |ii tjdiKliuilS j suivaiitee: LVU Pi: fil JALCJUHS, LA M IT DU td, Le n.cll .1, L'tOE bi KKa.;01SK, etc. SON EXCELLENCE PRI SIDENI GAL\ I\ COOLIDGI Wvbiogloo I . L J'prouve un vil plailir n adresser mai flicitaliona .1 \"oi e lOxcelience avtc mes VGBUI trea cordiaux pour le plein tucci de voire atiniiiiistratioii, la pro pritc coDliouedu Grand Peup 0 •les Etala-Unis et la raliaation de votre haul idal de Iratern, c inlen aiionale. 11011 NO, PrtiiletH d'flatti. Tli VMV.TI'iN j SUN Exa Louis BOUNO, PRSIDENT 1 (IATI Port-eu Prince. Je retnereie Votre Excellence po ir votre aimable lelaramme Je Lalicitaliona el pour les boni souhaits, que, corilta'einent, >e vous retourne en rciOfOCit C'el mon ardenl espoir tjue le* relations trokfa et mutuellement lavorahles existant entre les Ltjis-l'uis et Hati pourront tre de plus en plus tortilles durant mon admin sliation. Sign: CALVIN UOOLIOGB. On prlre de fans pari fiiez les lpreux d'tmmia Le H. P. P— .lleuri dllr^evalDubouchet, jeune vicaire de MMUI tii-orges, Paru, par sa belle %  sainte aideur, inspirait dj,dans la 1 1 n e sou/fran e, Franois Coppe, un ami de la l.tmtlle. .Missionnai.u diOCeseio de Paris, peudant via r c n-; ans il sema dans les 'unes a parole vanglique par son lo quence facile et enflamme. Ds les premi rs jours de lu mobilisalion, il multiplie les dmarche*, atin d'tre accept immedlntim nt comme aummier volontaire, (irce n Mu t titrant, a son courige, il ,. I.iit .iimer et admirer des solda et d. s otliciers, recueille plusieur. citations lnjieuses, est dcore i • la croix de lu Lgion dlionn uc Sa sant brtntee par la guerri ne lut permet plus crjitil. de 00 1 tinuer son ministre actif dans t diocae. Il a 51 aus... Il P've d i i.liti>r en beaut. . UaOU loi JOUIS missionnaire... maimis-. %  na re ch / les lpreux en Oeea e! Aprs un an me de noviciat passe avec dsjiuiies t'40ies Montra rou ( Sente et Oise, le JM| octobre deruier il lait profession cotnue leligieux des Sa. le Cu-ur de .l-u et de Marie, atslsU ,de immbreuv prtres de ses amis, du clerg pi liston. Dans la mme maison, icompte d'Eibe ^pionouoait trois ans auparavant ses promit rI c ix Le 18 dcembre le K P. dur,; viil l'oal amb U |Od Marseille pou la lproserie de l.ili. ijuet n exemple de dtachement 11 d hio sme dans la charit : t RTUaU Dentlete Des facilites de Montral^ de New ^ o k et liu^ la llavaue. Travaux en or ci en por Celaine. L\uaclioiis iinloloii'8 111 1 l l aiiastli>ie COiiducliv.-. |iauquci'S sptM'ialcii ie jeudi. % 


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06371
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, March 07, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06371

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PROPRIETAIRE
\IMPR1MELR
Clment Magloire
BUIS VEHNA
1358, Rue Amricaine
NUMERO 20 CEN?IMES
Quotidien
TLPHONE N* 242
la -.e &*i ii acurid, il -aia* dan
w.i hrivat.qu'il imporlepaucom-
mtiit Ile coule...Oe toutes les
aiL.tlLtt) .i/xki.I jamais t'UUtl
Cetf.- ica liiOlUtl tt !.. lylilu
toUlf, iee i.otics ci ico i plus ri aie el la plus pioioude a
niuu gens est celle-ci : Vanit des
vanits el tout nVsi que vanit !
Jeuilraj "1
18me ANNEI N 5450
PORT-AU-PRINCB (HATI >
SAMEDI T MARS 192!.
ROME,
^Trente raille catholiques
.tien que des hommes
fmaiiitestent Saint Bneue
'
Cl
i
La question religieuse la suite
Ides rcentes lois voles en France
(prend chaque jour une nouvelle
"extensi n. De partoi.1, dam tous
'les d'parlements, daos les villes
On suit maintenant que le nomTi comme dans les p!us modestes vil
bre des crm nies de c tioa el de batification qui auro. t^fijgAprs les meetings donns p r
t .i_____i I .. n rdii.ta a .ava f __ 1 I Fi__l ~. I .. ..*. -L i'.
Ueu durant l'anne sainte s'.ve
rai quinze, savoir: trois pour l'I-
Hlie, une pour l'Allemagne, unir
mw l'Espagne et dix p ut la Iran
es. En ce qui concerne la t-rauce,
il convient ae remarquer que le
ombre des religieuses qui seront
Matines s'lve trenle deux, et
tonombie des JetUit-s liai vais
martyriss au Canada, a qualit.*.
Les dates ues cruiouits de bca
libcation et de canouisaiion sont
toujours lixes par le Pape ni me
po et susceptibles jusqu'au der
nier moment d'fitre modifies par
rai 11 semble toutefois qu'on puisse
considrer sinon comme cet laines
du'moins comme probabhs les
dates suivantes: 19avul, b at lica
lion de Mgr litauelli, rtoempion
(italien; 20 avril, bctilica.iou
de Mgr Strambi, l'a&sionniste lia
lien: 3 mai, balilicalion du prlre
Malien Calasso; 10 mai. beatilica
tion de la religi. use tsp. gnoie Mi
chelioe du >aiM Sacrement. Il
pourrait se faire que fcui Miche
line cdt sa place aux lel gitu 18
d'Orange, auquel cas la certain
ie de sa bealibialion m n il luu
quelqnes stmaii.es plus laid; 17
ai. canon.saliou de bu ur 1 h
-ese de i biilanl Jsus; zl m. i; ca
ionisation ou bienheureux Cent
lias, que J'AUtmegne el la llollan
de revendiquent ihi.( une pour sou
compte : i i mai, caLouualioi.de
U bien heurt use Pisitl t: d. la
bienheuteuse baral; 31 mai, cai.o
nioeliondubienheuieuA cui d Ars
et du bien la urt u x fcudts. A phi
Ur du 7 juiu, de dinaeilie tndi
mkm auront lieu dixeues LUi
flcatvout a*)tt|a date pieuse n'tsl
s encore lixe, a sa\cu : btri.a
Aie Soubirou8, le I*. Avaaid,
Mgi lOiLeil, Vfaityib en Une,
el det Jtttitts tin.rhis iiihiiMB
au Canada.
La hiklion dis dalcs prcits
dfendra de l'accomplissement des
^iics ftre alut tar la lu i
gtwii dts hitis et de la dtusion
do fape.teitains milieux religieux
d_ailleurs demetau nt qu'uueiar
tie des cinn.. nies de batihca i- n
t do canonisution lt ienvoye en
septembre ou octobre.
Les armements de
la mai un; amricaine
e gnral de Caslelnau qui obtin-
rent tant de succs et qui eurent
un si grand retentissement ;'. Ira-
vers le monde calholiqne, des neu
velles de Si Brieuc rapportes par
"Le Matin" de Paria dans sa li-
vraison du t fvrier tablissent que
"rpondant 1 appel de Mgr tu
rand, vque d cette dernire
ville et de Hrguier, trente mille
catholiques, rien que des hommes,
sint venus le 1*r fvrier mauifes
ter pour le respect des liberts
r hgieuses.
Ine coutre manifestation, sui
vant un au!re itinraire, et compre
liant huit cents communistes s'est
rendue ai gyin'iake municipal ou
r n | oraeurs ont expos leurs
thories, puis ils se sont renlus
sur le terre plein da la gtre o une
nouvelle runion a t tenue. "
Par les chilfrcs rv'* on peut
juger de la valear de ces deux m*
nife stations et comparer larde ir
qui anime le; ditfrents groupes.
Cet que la Grande Guerre par
les sic ilices qu'ele a rel.mes ie
I universalit des citoyen* -un se
pr.4o cuperdes nu ou des convictions religieuses, a
renvers l'ordre des facteurs dans
beaucoup de cas, et il parat au
j mi-,) liui impossible que l'opinion
d'un groupe puisse prvaloir sans
se crer des embarras inouis.
C'est au|onr l'ha dans ses ten'a
tives hardies l'exprience que tente
en France 1*Gouvernemeot Ilerriot.
Le i'(M|leineul des Bons
D:ivilmur cote a l'Etal
net 39.810 dollars
Pans noire dition de meicndi
uous avions donn le montaut glo
bal des crances relatives aux
bons du trsor mis sous l'admi
nistrtttion de Davilmar Tlioiore,
el prsentes la Commission des
Rclamations avant le 31 Dcem
bre IU23. Le lotal tait de : or 107.
40.) 03.
* La lin de la sentence de la Com
mission publie au Moniteur du '
du courant, permet de relever que
le rglement des c lion Da a mu
t seulement l'Etat la somme de
or 3. 8l0 4Hcls soit or 11 o0.
48 cash tt or 11.380 en titres
d'Ilaiti Srie U, dins les propor
lions indiques au tableau pour
11 s rclarations non frappes de
forclusion.
Le Gnie de la D lit uciion
Les kilenanJs auraient dcrie: t
on produit capable d anantir plu-
sieurs villes il quelques harcs
Dans une
Washington.* Depuis qU.i
toM temps le gouveinenitul an
n<*in pousse acuvtiuenl les aime
tUs de sa Italie.
. ** ^hu.bre d.o reprsenlanls
ae nashingtou vient de voler un
croit de lou miliicna de dollars
four l'oiganisation technique de
la riolte. Le Congis a autoiis la
onitruction de 4 nouveaux croi
ours et de plusieurs navires tians
port pour hydravion. De plus ou Vite Saint Chamond, M.
iw'ii" c,,,bIjU*r larstnal ao thn.ger, dfput de Paris a
brookllig plusieuis sous marins
Vf qui sont Itb p.us g. auut. sub
nersibit connUt 4 ce joi-r et qui
^gureut e orc dan aucuie
l'on* du monoe. Us sots marins
prendront part mx grandes ma
nu-une. cavale* du Patilique u i
woni heu an moi de mai p., -
ki'i *** "t,U!S m*nD8 lauent
a 000 tonnek et possdml des ca-
nons de 2i0
bnhn dos travaux in portants d
Jensil ,out entiepn dens |CB
J*se.avances de? lies llawa,
es PuLipp nts et des Ci.lt> de ta
lifoinie.
f'&lrou\rra cliez Fr-
tois Jean Charles, a'itor
loi lgumes de toutea sur
lt>vt de |ircmler choix.
^MMm
D.'s amricains v*ul*nt
paratre plus riches
qu'ils ne Font
Nouvelles Etrangres Etals-Dois
On sait que les"|joumaux des
Etats Unis ont t*aatorh>s pu
blier les relevs des montants d'ira
pots sur le revenu puys par les ci
toyeos amricains.
D'aprs M. Htrrj Herkowi'z,
ch'l' du premier bureau des conlri
butions directes, la publicit don
ne par les {oaraaoi aux impts
pays par queiqiies millionnaire)
a produit un effet toul fait inat
tendu : certaines personnes pour
augmenter leui crdit payent un
impt beaucoup plus lev que ca
lui qui leur est iix par la loi.
0 i incident proloeoUire
en Italie
ROME. L" nouveau prsident
du Chili, M. Alas-andrine. vient
de soulever un incilent d'or 1rs
protocolaire. Eo effet, avant de
quit er Urrae p>ur rjoinlr* le
Chili, il rendit visite au roi d'Italie
et au l'.i|>' mais, il commune
ses visites pur le (.Hiirinal. Au
sitt les journaux calho iqies sou
lignrent que M. Al^ssinlrine
avait mmqu d'gards vis n* du
pip> ei ue commenint pas se i
visites par le V M. \lessandrine a alors dclar
ni le- visites qu'il ava ren lues
,u Roi et au Pape ne devaient pis
Aire considres comme dei visi-
tes officiel 'es et, demain, il referi
es vi-ites en eommem;int cette
foi^ par le Vatican.
( La Presse Associe )
4 piopos des quatorze points
du Prsident tVilson
SYDNEY. La feano.aW m-
rieain c )>onel Bisch qui v.iysgo e.i
Australie vient de dclarer qu'en
1018, s'ors qu'il se rend'iit la
premire Confre, ce de la faix,
avec le Pr-sdent Wilsan, son ami
iniime.ee dernier lui avait affir-
m qu'il n'tait pis Tailleur des
lameux li points'" mais que
ceux ci lui avaeut t sourai* pir
divers professeurs d--s Universits
amricaines et qu'il s'tait born
les prsenter Cette dpuration
du Colonel Bisch, produit une cer-
taine impression.
couf-reme qu il a
M. Tai-
fail la
i{ ave rvlation que voici : on a
app.is tout rcemment au minis*
1re de a guerre que les Allemande
avaient invent un n< uveau pro-
duit ch mique d'uu eftet l'oudro-
y ut, et qui perm tirait en cas de
guTie d anantir en quelques
heurts pusieurs villes franaises.
C'est uu danger qu'il ne faut pas
essayer de nier.
Des expriences ott t faites
sous ta direction d.i inral deSeri-
O) : lies oui conlirm et au de-
l ce que les m tu >te- avaient an
nonce. (Le Malin)
*
A partir du lei avril
la (l'uinauiie sera trans-
lre i l'airtjle des rues
des lu- des el du Peuple,
I. Bussolini et les Loijes
maouniipiRS
ROME. M. Mussolini dan
une intervi e qu il a djuuen a
un journaliste anglais a dclar
que les he< m>c uniques ne se-
ont p tippr'm -, mais que h
g av-rn>-iuxiit euie. titan pr-en-
1er un projet de loi pour ijue
l'av nr, les lo^ maconuiq ies
soient tenues d publier ! noms
de leurs m -mbres et les sUtuts do
es assocLitioas.
M. Mussolini a ajout q l'il d-
sirait que la Franc-m QOMOnO
italienne iesse nhli1 la nai; n-
nt an(l point de po ilique.
l'ar Cable
fils dbats la Chamlire
des Loiiuuunes aiiijlaire
LONDRES La chauibie des
communes s'est assemhlo pour
couter un important discours au
sujet des trangers. Toutefois le
discours ae M. Lhamherlain n'a
fias distipi .'oh.-curle qui entoure
es teatalives l'atus eu vue d'ohte
un uu pacte de scurit pour la
France, les Etals L'uis et l'Angle
terre qui n a p gueur Uu dit que M. Ballour
oui i.i i-.jiiaijiii >iijn du caumet
a i > -i.tr uu ) ii , mais apparent
ment neu de lcisil u a pas t
fait. ii. Chamh-iiaiu a exp i tu
qu'il n'allail pis proposer quelque
muse de dli iltf a M. Ileiru.'.
mais allait seul meni inf.,rmer du
pomi ue vu : i'i iiu-ii el recueillir
u i.u-t. M. Cli.tmber
idiu a coufirm les rumeurs de
p .p itions allemandes t n t.iveur
du pacte de e. uni qui oui l
soumis .iii.s priuc pa es puisi m es.
M Ftslier qui a ouvert les d
bats pour les libraux a ri'am
In |>.ii II- ui'iu du rapport de la
commission interallie contre l'Ai
lemagne et a exprim la plus : rte
.^,......lion contre le pacte iltleit
sit avec la l'r.uce et la B Ig que
Siuleaq.il, a t il declate, diviserait
I huropa .u deux camps arms et
causerait u.ie n .i susbi expose, les versions pu
li.ietu des piopusiliMi~.illeui.ude>
y compris le droit de soumettre
les questions eu litige SU Sujet de
la houiU.e oricutale de 1-Mleina
gut et autres problmes eernbla
oies 1s socit de .Nations.
M Cna i.Ik-n.iin n'a pus demen
ti les leiisetguementa. ruais expri
me des doutes sur i opportunit de
publier la rapport de la commis
biou de coulroie.
M. K rkviuod, membre cossais
.lu ,..ii u .m travail, n caus uue
violente iuterrupliou et la inispen
sion temporaire de la sance li fut
suspendu par un vole de la cliam
bre. M. acdonald, ihel du par
ti du travail ei tous les membres
de parti qoiliereni la sai.e pour
pu...mci coutre la suspOLslOD de
M. hn k .\ ouil.
Entre Italii'ii.s el Bdouins
LONDRES l's dp.vhts du
Caire anuouce qu'un combat a eu
lie dans les env ions de .loialub
en tiirit...e igyptnn euue les
troupes italiennes < t 1; Bdouin ;
Mlute I i-1 mu- auraient ele tus
Des amiritaiDS en Chine
PEKIN.Peu i peu la Chine
est eu value par ie commerce aiu
ricain qui tran-fo.me peu .i peu ce
pays. L'Amriq-ie vi nt de s'assu-
rer la supiemaiie du commerce
dans le uevant pour deux sicles
au moins. Des industriels amri
cains tablis en Chine fabiiquetii
des machines ecrue avec carac
leie cutiiOis dis phonographes
avec des dt ques eu musique lu
nol.-e, desltlmsde titieuiaio^>aptie
rep.eseulrtut des pisodes chio s.
Le peuple lun As ue sembla pts se
rendre compte du vnUb e but
poursuivi ,ar 1 SBOi tqu par ce-*
entreprises co umerciaies.
\La Prew Auoci<
et un grand nombre fait ^prison
niers. Le g^uvtn.ement gyptien
aurait, para t il, augment ses gar
nison? dans Solnni, mais la non
velle n'est pas continue, un an
nom e ftleneel qu'un vif eng.t
cernent s'est produit entre les lia
liens et les iud'gnes prs de Ben
ga/i ; les Italiens auraient subi
des pertes importantes. ^j&
La question de la scun
de la France
Pvius M. Ilerriot I pass la
I itirtie piparer avec Its haoll
loticliunnaires du ministre des
alla res trangres et les membres
de la dlgation de la S. D. N.
les ngociations sur la quesliou le
lt unie. M'd. Ilerriot et Ubamber
lain dcideront probablement sa
medi si le reppOll de la m^sion
mi il.un' di 10 Ir'e inleiillie
sur les armements de I*Alina
gne doil tre livr la publicit.
Ca France dsire que l'on lasse
counallre au monde entier loi vio
lations du Tril de Versailles
donl l'Allemagne s'est rendue cou
ptb e.
Non elles Diverses
A'xSiIlNjloN M. Frank
KdlOfg a prt serment comme
secr i ie d'Etat et M. Villisn Jer
dne comme secrtaire de l'agi i
culture. Le snateur Swanson de
Virginie a rintroduit a la session
spciale du Suitl su rsolution en
laveur de ta Cour de .iu>ti. e. ioler
laiioiiale. Le 'enal aprt-s deux
sances a dcid que tout ce qt i
avait ele t tt hur en violation dts
lg'emen^ du Snat quand le vice
prsident Uawes t pteside serait
considr comme lgal.
oKhiDEMcontents de leurs
salaires et furieux parce que l'Ad
miuistralion des chemins de fer
n'avait pas de toiles augmeuta
lions pour les hauts fonctionnai
res, les cheminots dans dillren
tes p; nies de la Saxe, surtout
Lei,i>g. l'n-ne et Ju-mil/ oui
MSO le travail sans altendie les
rsultats des ngociations de Bcr
liu au sujtt des saluires, ngocia
lions in etompues pur les lun
railles du I >. . ;mi bbert.
a^es cours
8 Mais
PARIS- Livre M.M
Dollar i>. 4 7
NEW YOBK Francs Ifl
btorliot 4.1043
Au c urs d'une promenade ef
fectu -e a II.m lu:, nous avons eu
l'avantage d v siter le PTefol La
venture, qui, selon le dire de tous
le gens senss essaie de eaitser
dans sa zoue d influeuce le pli.s
de bien pos.-iiile en lai a t des
lourues dans 1< s set (tous rurah s,
stim-.iant les h .bi utils a imcusi
tiei la culture coiounicre. Son d
su esl q e |'ArroauiaeOMnl de
lliuche puisse d.oi- uu au r. ppor
ter Ttois cent- mi-tiers de livres
de oon. Nous apprcions lu-n
I ide de Mr Luveulutc el la p --i
bilil de la ralisation de son \> ;
l'Arrondissement de lliuclie. vu
sou tendue, peut laci.ementn pon
dre a l'.nieule du put. i, si sinti
rement tous les t.-i.i mettent
U main la char. uu. Les louclion
uaus totiij tuticul Dieu le pi tel
et I a.Uc uaus sa li Ile Le MbgIS
irai Uii.iuuudi est eu nain de n.i
tir uu K o.-que su. la g aude place.
LUIlictel ae l'h-lat Jivl, Mr l\osa
muluiie l*luvio.-e, a'uprs ce que
nous avons constate est un gem e
man accompli. Le Service d'Ily
a
fine rst de toute i i lil; s m
idis qui vont uu dispensant; ru
oivenl its ii.tiir.i i-iii- que DCtl
i . leur OOff liuid pur uotre ami
le Ur Fonlus, nous avons flatt le
Grand Hpital en constuc ion
.Nous avo s t met veill. Kn
lui liiutli est eu vou de Iriu-lul
matiou et marche vers le pr ign
flous nous eu rjouissons.
AIIUNNK
elHaii
l'eici /'.s tlgrammes qui '"./
i u chamg* i tn're le Prsid
Borna >i M. Goolidg Foc a
sion 'h ^inauguration officielle
.( la nouvelle administration
amric iine -'j.-'f^te
-
\ 'i Mars 1925.
Parisiatictl
IDIMVM ut*
Le lilni tant attendu^
La mu le M
, 5e et le |>ieodes
Entre ftb(ft.U0
l'.atcoii : il gourdes
Loge : 4 gourdes
frQdUluCUltflll ...
l,.i iii|ici |ii tjdiKliuilS j
suivaiitee:
LVU Pi: fil JAlCjUhS, LA m IT
DU td, Le n.cll .1, L'tOE bi
KKa.;01SK, etc.
Son Excellence Pri sideni
Gal\ i\ Coolidgi ,
Wvbiogloo I . L
J'prouve un vil plailir n
adresser mai flicitaliona .1 \"oi e
lOxcelience avtc mes VGBUI trea
cordiaux pour le plein tucci
de voire atiniiiiistratioii, la pro -
pritc coDliouedu Grand Peup 0
les Etala-Unis et la raliaation
de votre haul idal de Iratern, c
inlen aiionale.
11011 NO,
PrtiiletH d'flatti.
Tli VMV.TI'iN j
Sun Exa Louis BOUNO, .
Prsident 1 (Iati
Port-eu Prince.
Je retnereie Votre Excellence
po ir votre aimable lelaramme
Je Lalicitaliona el pour les boni
souhaits, que, corilta'einent, >e
vous retourne en rciOfOCit .
C'el mon ardenl espoir tjue le*
relations trokfa et mutuelle-
ment lavorahles existant entre
les Ltjis-l'uis et Hati pourront
tre de plus en plus tortilles
durant mon admin sliation.
Sign: Calvin UOOLIOGB.
On prlre de fans pari
fiiez les lpreux d'tmmia
Le H. P. P .lleuri dllr^eval-
Dubouchet, jeune vicaire de MmuI
tii-orges, Paru, par sa belle
sainte aideur,inspirait dj,dans la
11 n e sou/fran e, Franois Coppe,
un ami de la l.tmtlle. .Missionnai.u
diOCeseio de Paris, peudant viar
c n-; ans il sema dans les 'unes a
parole vanglique par son lo
quence facile et enflamme. Ds
les premi rs jours de lu mobilisa-
lion, il multiplie les dmarche*,
atin d'tre accept immedlntim nt
comme aummier volontaire, (irce
n Mu t titrant, a son courige, il ,.
I.iit .iimer et admirer des solda
et d. s otliciers, recueille plusieur.
citations lnjieuses, est dcore i
la croix de lu Lgion dlionn uc
Sa sant brtntee par la guerri
ne lut permet plus crjitil. de 00 1
tinuer son ministre actif dans t
diocae. Il a 51 aus... Il P've d i
i.liti>r en beaut. UaOU loi
jouis missionnaire... mai- mis-.
na re ch / les lpreux en Oeea e!
Aprs un an me de noviciat passe
avec dsjiuiies t'40ies Montra
rou ( Sente et Oise, le Jm| octobre
deruier il lait profession cotnue
leligieux des Sa. le Cu-ur de .l-u ,
et de Marie, atslsU ,de immbreuv
prtres de ses amis, du clerg pi
liston. Dans la mme maison, i-
compte d'Eibe ^pionouoait trois
ans auparavant ses promit r- I c ix
Le 18 dcembre le K P. dur,;
viil l'oal amb U |Od Marseille pou
la lproserie de l.ili. ijuet n
exemple de dtachement 11 d hio
sme dans la charit :
t R- TUaU
Dentlete
Des facilites de Montral^
de New ^ o k et liu^
la llavaue.
Travaux en or ci en por
Celaine.
L\uaclioiis iinloloii'8 111 1
llaiiastli>ie COiiducliv.-.
|iauquci'S sptM'ialcii
ie jeudi.



' --.
LK V! v rfn
Crme
TE.ND
donne un teint de lys
st
i. \ i
'V
/.o CfSflM T*init>n$. d0uc*. parfmmit.
tanttrre /a froicfieur * la JasjaMsa* aaSelUl, //oc# f#< od,
Elle
tient la poudre
Assure une
carnation exquis*
La Crama. TF1NDF.1.VS. fin.
onciucmc, nruire, i ...pi,l.
tl'affcnicr n r.tn peau, qu'ait
adoucit, andtiflit et bianch.r suri i.
lubrifier i I xMs ou ami la fjirj
luir* Parfume* aux entrant (h
*)ur. 1 Crtmc TKINUKLYS i
l d tourne, ion emploi rvitt It
hl. li tache de rouittu' M le>
irritations duet la pousiire
ARYS
i. Rue de la Paix, 3
PARIS
T.mUi Parfumerie! et i.nna. Vlag ..
r^.-w


MALNUTRITION
provient de ce que le
systme ne peut pas
convenablement as-
similer la nourriture
ion Scott
est promptement assimi-
le par les personnes
de constitution dlicate
et est un agent actif
pour aider la crois-
sance et restaurer
les forces.

il TROUVE TOUT
AUJ
Bazar ^etropolitaii
Vente d'tof ntaire Grandes Rducl
Pour faire de la plaa pour d'autres articles r ,
tammenl renouveler mire marchandise nouii
considrablement rduit les prix de certains ai
vous les verre* tals et marqus aveo des ilc
rou ,es er .ai is lots sont des fias de stook et L.
sisteul que le que.ques pices seulement, |e7
lu. l'd j) a pruiueiontj
isqurt
Cie- Hatienne du wharf
de Port-au-Prince
Suggestives rvlations
Ure Iun.fi oua ce titr. 'a pre
n jr partie de noire tude.
Avis im^ortaot
D> bonnes conditions seront
proposa s toir peronu i i'ii
rVra retrouver une photograp f
d I rn'ne Anacvonv ven Ire
ou InilPr.
S'adresser au bureau du
'ournal.
pi ; Iu
Mff. tueien Roycr ei raal
Cbftdbel Ya.it'lr's
C'est demain soir qire les jm-
basMtan de lu Rpublique de
Meulmartre reprendront la rli r
Diflota Revis qui fut tant ds succs
h Po I au l'iiorien.qu aucun bbi.
tu dp Varits ne perd iVecasiftu
d'aller s'svoorercs* li mies de
rie bsItisuDS on il entre tant
d'apropoa al d'esprit framais.
ta routa de Delnm
Depuis longtemps l'on se (*e
mandait a?ee raison pourquoi le
Mpaitempfil des Travaux Pub'i
ne se dcidait pas amliorer la
roule qui ce Daiou', .le faon la rendre
vo mrab't. Et on pencait avec rai
Bon un cela Ml cette section ro
aurait tir grand profit
Ecoulant les dolances des liabi
lanls data petit centre intres
sanl qui attire si auvent de nom
brrux Ode es la Vierge \llagrace
un culte pieux, le Dpartement
des Travtui Publics a arrt un
plan dl rgissement de la v ie it
sa rfe.-lion totale.
Les travaux comn.enceront Ion
di et dureront deux mois eivi
ron.
j C'est une besogne utile dont
l'excution sera rendue plus facile
par le concours promis par VI 4.
H. Robin et ld. Polvoiee qqi ont
dj largement contribu par leurs
dmarckvs la ralisation -te ce
projet et qui sont es plus im; >
tant- f.imicrs do >a section.
A Ste Aan-e
Nous rappe'ons que c'est de
main aprs raidi qu'aura lieu la
bndiction solennelle de la Sla
tue de St .loachim et de la grande
bannire.
Les pirrains et marraines se
rencontreront Ste Anne.
Horn Lin
Le 8[8 ct'.laus Horn est atten-
du Port au Macs Lundi maliu
9 courant II repartira directement
pour l'Europe probablement le Ci
au soir.
Nojs prions le* personnes pr-
iant par ce bateau dt bien vou
loir venir prendre leurs billets en
no bureau.
Le s[s "Otto Zelck", venant e
CotoaO| .lacmel et Kingston, est
attendu Port au Pliait Mercredi
le 18 cousent. Il repartira le mo
nu joui peur l'Europe vin St M.rc.
Gonaives et Cap lliilicn pr:iiaiit
fret. r
Le 8|s"llein/ llorn" venant de
l'Europe via San Juan de Porto
Kico, Puerto Plala et tap lia lien
est attendu A Port hu Prince vers
le 20 courant avec fret et passa-
gers. Il partira piounblement le
mme joui pour Kingston prenant
paasagsrs
OLOFFSON, LUCAS & Cie
__________ Agents.
^ETREIPini|T-i#K
! w '?^*t* AMuaiirt. niHfc r*nt m><
-~^BM > tou- r
i.llfr-,S5 M-I.au
* .... I HCKAfl

'uf*nM,rUfanK Jwaa. SMUnSipat
ion ea l'on iibim*
n >' l r'H vir
ML
Al RU'
'- I i

f OUOMII*> I
i i i ^a
-m isICit. ^,
Dor>s>vr brgesiteur
No. 2UH4, prfei fto la Qarn
Hu Vnval ftrswrfRiw
Ir Lopce Beniar-i
Nous avons reu ce matin avec
plaisir la visite de notre ami Lo <
ce Bernard, prsident A* on
mission Commun A .ie Peste'.
Avant eu |iu r're'r'm'!! on
diffrend avec 1#> jng- <' Pait '*
la localit, Mr Louis C.ilU. K'r
Bernard n voyag l'effsi ** s"u
me'tre h queation au Dparte
ment de l'Intrieur
Nous lui souhaitons la bienve
nue.
SaSB>aaBSnBaSSMB>JBBaaka*MBBaar*Bl
A vendre
Une auto Buick* 8 Cylindres
en boa tat,
S'airesser au Witin..
Pem r em nfs
M Pi fers aveau remercie tous
les amis d'ici et de la province
qui lui ont donn des preuves dt
sympathie l'occasion de la mort
de sa regrette fante
l'iivoline Havuml
dcde le il fvrier coul
Il leur en gardera une profond)
reconnarssance.
Port au Prince, le 3 mars 1925
Mme Veuve Arlh ir Roc et si
fille, Mademoiselle lice Roc, Ma
dame Veuve Turge u lloe, Mad
moiselle Porcia DambreviPe, Mon
sieur et Malaaae Canton Dambre
ville et leurs fils, Messieurs Cb ir
les et Lon Dasnbrerille, Mon-ie ir
st Madame Llio Bourraine, Mal.'
moiselle Alice Roc. tur Samuel
en Religion, Monsieur et Madame
Mhul Barthlmy et leurs enf nts,
lesjl'amilles Roc, Fortun, Lapage
rie, Corvington, Vigu, Paillre,
Cbam, tous les autres parents et
allis, trs sensibles aux mar ines
de sympathie qui leur ont t l
moignes dans la douloureux cir
constance de la perte cruelle prou
ve dans la personne de leur trs
regrett Bis, frre, petit fil neveu,
petit neveu et cousin Li'CIEN ROC,
rermrrienl vivement les Rvrends
Pres du Petit Sminaira Collge
St Mnrli.il. les Filles del Sage^e
et tous les amis qui ont compati
luir malheur, en les p':ai de
( miie '|u'ils leur en seront recon
naissants.
Miiagine, le 27 Fvrier l..
MENAGERES !
Pour teindre tous tlaau i
laink, coton, moim, *.-
aucun produit D'agala
"U MAURESQUE*
In i' l'ort u rvlaMi Pkarm**!. w nuci
i'* '> ii> h|iuwi; Liaaaiaii
MUURKtlK et lu .le. bonuo MaiM.ni de BjtlU.
tt l tm $m.ti tl tr-nm tmr vntnm M'IWH
v-aNitiin(MH)iM*i
Il nVt pas saqe H'sfhfli
ter orte quoi p >ur
ge Qmh "*rase)P H*iin *i
draii i offrir L(indiflrenee
ou la ioie qui l'on rm
90m naibl ; or Paul t.
AOXI ollre rie lit n j0-
es choses et ae ifV que
1% sourire.
mmr<%mrn
pure pat e
dntifice
sans
addition '-
d'eau
La ^imenii.^ii d"un tubt de pte dentifrice
i::.-idi d'ingrdients actifs qu'il contient. Une pat*
auditionne d'eau fait du volume, malt il en
faut beaucoup pour obtenir le rsultat dsir.
La Pi Dralifrlea Kulrnoa est fortement
concentre et ne contient que les ingrdient
r.jcessarres. Elle fait beaucoup d'usage. L*
contenu d'un tube suffit a cent nettoyages.
Exiger te tube Jaune dans la boite Jouit.
I te Dentifrice
M
roitevine Evtrbarp >2
Vo- -Mines Automatiques
i gl cheve v c Ue"l
do do la carte
Boi tons pression a carte
Boutons en caille, nous et|blin s
Sontache
lij-n limes poui ro es
Miroirs
Rouge Compact
Bouto manchon s
d rf
Faux cols mous < ide >
Chaussettes denfsnis. la paire
Bas de femrres en c^;e. la saHf
Cravatt en tous genres
CbausreHes o'homii Bas de f rr mes en et t. p, la paire
Bas de soie pour lerrrr>s ll< lepror f**
Cberoi-e de soir e fi 14 seulement
Combinaisnrs p ur ^ ron net N'j :!P et 3-'"saul.
Chemises blanches pour hommes
I emi.-es t.uiei r k ki * i Miii ment
rf do "Arrow'
Chemises nui Jene au Tennis No 1"> seulem.
Chemise rmbinaion pour les spr.rls
Jeu il servielip* en tmpi -r
Rasoirs de sret "Everreadv'1
Plumiers garnis, pour Savonnette parfumes 't ut r '
'' ' La riche.ii-. | I oite d I
Cold Crme en tube
'' on petits tubes
C ir'wii liun le pe.quel 'i < ni":, pour
Cadenas 'r.S solldss pour su'os
Por'e Min E?er*h rp
Plumes rservoir
do do
do do
Notive'letnent arriv's
Udoti.
'fi1"'
Avant |Afr
Or 0.90
II
35
20
15
\2
20
10
1.10
60
50
I 00
35
ro
1.10
50
45
80
1. S
3 10
1 '.d
3 50
3.5'
2.25
:t.H0
4.00
20
i.OO
2.00
t.00
2 75
25
II
1.00
1.75
:...;<>
4 50
3.50
chvui
>
fp
ju
Eug. LE BOSSE & o
AgenciUr Reprsentations
PORT-AUiPRlNGE
Agents gnraux de :
H*le.e;r Jonis Jewell lllag A P-c
\EW-YOKK
Farines Hu jarian 0 0 Dou Rouge etc .
The Home InsursjRAi Gompanr
NEW-YOH'l
A uranco contre l'incen'.e
Diamond Hf.at-li ''o
Allumettes t Safe Home i
P. ?, liulilu'i- xpotl Company
lneus l(Boyl Cord" Souliers Ile I .
Cls F. fattlsqe ^t S'in
Poia^oni s!t''sen tous genres
MsnotarlaroA li(#) Ins'cp f
' ssnrsnc ur la vl
5vI irraf Aiii^
N'ns vi Immpagno lJordr!tu>
* I. Ilcymir
< OIENIl\tJL'F
nrre 0 nols, fro nsge ot conserves alimentaires.
W. S. alhews ] a: Son
Tahacs jaunes et neiss.
La Jlationalt!
Sans Rival
Envols dedenrdee,
Bonbons assoilis 0.35 la Ivre
Chocolats boite gra e 0.8 I 'iv e
" boite mtal fantaisie 1.00 *lo
Pale DentiTrice "Pebecco 35 le tube
l.'.m. pour (t.?in illott- 70 i, . zliQe
Poudres de Talc Kirk io U boite
Gracd is or' ment de verr v n, i lia*. et eau.
\\ partir de Or 1.00.
Mallei !e voyag Or M 00 chaque- Mallettes 3.7 J chaqi
Tapis de Or 0.70 Or 8 15
COWESTIBT.rS : N'oublie/ pas que not "v>n I ftnic.rie -
la mii'i'd* n >* n^nain. ot nontlsnl un .VHVti S'il hi plm
p'ets. Noire Soda SOI \TAl\est toujours au ni pspibrr.
Lubin
Lubi
Tout passe...
lais les* parlnins de LDBIR resicir les mi:ilL*<
tu vente dans toutes les bjiines .ai ois.
L'Organisation De La Firestonis
t Saine, Solide Et Universelle
^J N tablissement industriel est comme
un arbre: il protpre, non neulemto
par a puissance de mes racines, mais aussi
par 'a vitalit de ses branches.
La Maison Firestone dispose de tontes es*
sources de puissance. Fermement enrS
cmes dans la grande maisoa-mro-seS
Branches s'tendent au loin, verdoyant*
et vivaces.
Dans le monde entier les Pneus Firestone
ont exerc une heureuse influence snr les
transports et partout oQ les sens roulent
"r des bandages de caoutchouc, ils ont
appris avoir confiance dans la marges
firestone. Vous aussi devries exiger que
votre voiture soit munie de pneus de cette
marque: elle vous garantit le confort, la
scurit et
U Maajmum de Kilomtres par
L- Preetzman Aggerholm
Port-au-Prince ?
PNEUS
j\
f
Hr.Bt.N0lE, 14, Ru. 1jU. raffc "


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM