<%BANNER%>







PAGE 1

LJMAEP Po'twcerNation.t i !" ? !" Mr Pougat est soumis un rtyin spcial Par sttite de sou mauvais lat de ai t accus par 1> mdecin de la prison, Mr Pouge est -n M morne t soumii un rgime parHCtlt"*. Ce rer saignement noue lant ve nu d IIH .r dre public. aacorJes i moques Tiurne da CoiArmatiM Le Bulletin de la ijmozaiaa %  annonce que Mgr I* Vrchevque a eomnnenc depuis le 1er de ce D o'i sa tourne de confit malion a navers le paroisses et les eha I elles du Sud Ouest et du Sud de Porl-au ''rince Sa i lrenlant de Notre Seigneur d. os ce pays. Le nombre des confirmante est eonidrable: 3*8 Logn-, 18" a Grand Goave, 44 Petit-Goave. miur,,,,,. ^ es cours EDIFICE? PUBLICS CONSTANTINOPLE— L'assem b'e nationale d'*rgora a dclar l'tat le si's* 1 poui un noll data le K'urdislan lurc tune insur rcrlion a clat. l'tat du IVsiiienl El U fsl juu/ sali-lais., nt BERLINLe prsident Ebeit subi l'opration de l'appendicite. Les chirurgiens est pub'i une d.claralinn dbant que l'opratir n avait d*man l plus dune h"i re mais t< ut s riait bien pa^s ft que l'tal du prsident ait considr comme satislaisant. loiiYi'lle trappe de.dollais anirie ins WASHINGTON— Le prsident Cooli 'ce a eifi un projet de loi ulori'ft la frappe de dollars en argent spciaux cornu morant le 11. Serre anni*eraaire de la bataille e Bernirglon et l'indpendance de V ( inionl Novfiltei Mtirtei a4 Fvnei [ % %  NBW YORK— Franee .il Sleiling 4.1687 Il nVaJ pas sai|P d'aclic'or n'imaortf quoi pour ne oVIia-rasser d'un ca deau offrir l'indtllf'r nre on la Jaie pie I on cre sont viaiblaa ; or Paul E. AQIIIA ollre de bien jolies clinses rt ne cre (pie U sourira. GENIVI— M. Bourgeois a si y, au nom de la l'rance .la con tution de l'opium rdig e py la liOilmt confrence de l'opium. Dans les houillres du centre de la Belgique, on annonce une di %  lition de 10 francs par tonne pour touta les qualits de char MB. , LOlilENT— La car^o belge %  Arminlice '' a envoy i n appel de dtresse, il se trouva.) alors eent millea au nord ouest du ("ap Finistre dans la tempte. LONDRES-Le roi <"eorges qui eoalfre d'une bronchite a pass une bonne nuit. WASHINGTON Le prsiden Coolidgfera connsttre probable m' 1 ui vendredi SB dtcisn-u aibilra le au sujet du diffrend Tacna Ari ca qui divise le Chili el le Pfrou. M. Manuel Tele?, piemier am kasradeur n.exicain iceNrUt 1 au prs gouvernement amricain de pais la reprbe des relations entre les deux i ii\ a prsent Malet 1res de cnsr.ee au prsident Coi UUI trains de voysgetus allait vers le sud sont enlrncolli non hier matin Manlialtan l'rans far prs de Ncwaik : B |eronuts ont t tues et env'ion une qua inntaioe de blesses. aUCBAREST—• La con'rence de la Petite Intente qui se runi ra le mois prochain i llucaieet dis eutera prineipaltment la propagan de des HaUbouig et^le d.-ir de lt Hoigiie el de lu Mi giia de ria blir le service militaire obligataire. Bulletin de ia Quinzaine Nets avons MU le u-sricule du 21 fviier de celle ititrs Snle pu blteiUoo calhc-liiine qui contient des articles donl nonR reronmnn dous la lecltiie entr'auins une chronique signe: Moraliste, et inti tule a qui douvant et la pre niii ie parlie d'une historique de la Cathdrale du Cap liai ieo, due Vg' Jan arrive prochaine dos uicn In as de ia Chambre de Commerce de Houston Cul le lundi Mars prochain i ) qu'arrivera en notre rade le 'La f ^ % 1 1 e • • ayant a 'on bord le '.'KO mi n.hres ie la Chau bre de Corn mr ree d> llouslon. A celte occasion il a l donn avis aux membres le la colonie Amricaine qui dsirei.t mettre •ur automobile la disposition de ces honorables vbitrurs d'aveir l'adresser aaCapilaine Vos Iv. Lea au'os devront tre au wharf V heures du matin LegacioQ Diminicaia l-.l Ministro Uominicar.o y la Se rcia ue Muscoso, tn occbiou del f-'J sniveriarlo de la Indrpenden ciu de la Ittpullica I >. ir i r. u uiiii. rccibirn en U. Legaiion el vin ns 7 de Ktbltio de li 7 p. m. los dominicnnoi y los, am'gob de lanto Domingo. Ligatioo Dominicaine Le Ministre Dominicain el Ma daine .V.uMi^o a l'occasion du o 1 anniversaire de l'Ii.dpi BdaDCt tle ta ht publique Dominicain* 're viotit la Lgal on le vendredi 27 Ktviier. de 5 7, p. m les domi nictiius et les IIIH*_ de Sauto Do mingo. Au Palais des finance k* murs ie maronne r io ont pratiquement achevai at la cliup nte de la toiture a t confecti >nneen m'jpurepa'ti n — l'n nouveau diaoenaaire est acli p v 'HA i'al Rnral l'excpp'ion rie l'inatallaiion i • ijclairpga eled i rie < t d* au I qiifs antres igenc*mmN l'ii m ont pas encore arrivsdesEtati Unis — Beaucoup de travaux sont en excution pour le Dparte m^nt de 1 Agriculture. A inmier, on construit une cr>rn' rie, une porlicrie, une atable cabrits, moulons et autre animaux, un atelier, un pavillon pour le Superintendant, un silo, une cole et un g-and dpt pour les grains. Il a t ^g-ile nvnt autoris la construction dune clinique vtrinaire qui sera entame sous peu. Les fonds ont t reus pour h construction l'une cole d'agri culture centrale e on lait de? prparatifs eu vue d'en commencer les fondation. — D ux coles rurales on* l autorises par le Dparlement de l'Agric illure, l'une Pe'iiGoave et l'autre la Grande Rivire. Ces constru'hons vont tre entreprises irnmfl Internent. — Las travaux lu DOUfel hpital Hioche touchent leur lin. L'clairage lectrique et l'ap pareil trigni'i \n* lectri pie ont t mis rn lonclion durant le mois pass. On proc le actuellement btiment Nouveles d e la Rpublique Daminicaine Le Nouveau Ministre Dominicain en Hati On affirme que le Or J. D Alfonseea, ancien Ministre des Finances et du Commeree, sera nomm Ministre Plnipotentiaire du "a la Rpublique voisine d'Hiiti. Du Listin Diaro Changement probable du Cabinet Dominicain On parle du prochain ehangennul du Cabinet Uomioicaia. Seront nomms : Intrieur et Police, L. Ang*l Morales ; Finances el Com Tierce, Sr. \ndres Pastoriz; Communications, Sr. P. A. Ricarl; Relatons Extrieures, Dr S.Bfl M. Soler; llyginet Bienfaisance, Gi al. Luis Pelletier. plus beaux m I' Athl-lic Club Comme suite h notre eomp'e remiu du btl travesti dr l'Ath lie Club qui eul tant de sii'e-.. non devons Hgualer linnovali* n Wte par le comit elqui" •ooai'idtn'* l'attribution de pris aux lus beaui trv. sii>. A cel rfllet d ui jury avaient *t forme : l'un pu' npnreier le- lraesiirnaulia at l'autr nat THI. n.ent les tr v.iiterni DIO!. Le premier no i - de MM. Cl. Magoire. Aug. Ibruu, P. Beaudin accorda le prix a M. J. Pereira m b J'Ir, t'e second eompr. na'.t Mmes Lue Th^ar', Qiu.Uu W.iiiama. P. A Bailey. O. G-lles • i.pnonc. I^ tn 'fit dtm tutt ki AAtrwajftjf. IXpAt Rtn.ril UWrmtoint P. Z1ZINE, 2. Ri. ( A Hati I'hrmci< L PCTAOl et touira bonnn pharatciM Ppmfir em n & M. d mV>uve Ernest Bi t se* ai f ut-.Mr et Mme Onol et leurs enfmls, Mr et 1 Alfred Bellande et leurs ei Mr et Mm" FerUnand Bel'aai leurs enfants. Mr Grammootl land", Mr et Mme Frdrie qui/, et leurs enfanls.les auiii, lents et al'ia remercient bien rcrement les amis de JacsMfl des autres loca'ils qui leur donn des lmoignagss d ty t>iie 1 occasion de la perle loi reuse qui s ont prouve la personne de leur regiatti 1 rntst Bellande de.di le 10 fvrier 1923, |J de 6t ans. Il les prient de croire i profonde gratitude. AVIS J'avise le public, qu' pat ce'le date i ne rgne plas J. i fr.y Y. Pena, mais bien Pcna. SI Marc, le u f ; vrUr Julio PN4 Rt'ceptinn I la lgation de Frauaa Hier Monsi ur le Ministre et Mme Gaston ValtMl oflraient, dan' les silon? de la Lgatioo de Franc*, une charmante rception Innrs ami''. On oult qu louai bonofi heures nue la genti'lesse de Madame V^lie.n et lapnndeam hi'it 'lu Ministre de France oi.t tait trouver trop courtes. iiiiiisiiiiiiiiiiiiiiiiii;ii |||||l lll! ll,lllllll lllllll,l,,lll,ini, "" l mn | Le meilleur Cadeau faire votre enfant ni le volute Pour amuser nos tout pe tits de Frdric DORET Il f tfouera n prot franaiae tri nimplm et, F.ble de U FonUlna ee W animaM p.,,. El toutci le. loii qu U •• i>wm %  ^* <'> %  • fhraaa lm ichapptra, il pourra raeawii. pouf W comprendre de lui-colroa. A la traduction crok w ex en rafard. ; b m i. d... sssats Ma LttW. Prix : Gde. 1 %  HMiamauiuiii P. niant les derniers jours du iss. yn Droce ia auuer Carn ftTa i le Royal Caf n'est pas aux fins des travaux des JJt indiiir^oi • l'animation g lia prmcipmx. nra'e. — Au CauH .lien, l 8 no lAprs le joli tableau aies dames domidicaines dguises en auge pour-u^vies pr des dmon,contre qui les dfendaient nu farouelia St Michel q • incarnait m rvei le II. F. Dasafi", toute la troupe s'tait donne r -n 1 / vous dans les vastes •ailes du Royal Caf dr'cores po .r la e'rcons.lance av.cjait. Lace fut un eprclacle na^niti v il ai struclun ? de l'hpital Jusliiiion sont pra'iquement anho* ves et on poursuit la reois tiuclion du btiment pfjtcipil Li salle en conslrrction pour la C r oix lloupe an ricaine est ;' nviron 50 ojo d'achvement. Les travaux s'ellectuent actuel lement la menuiserie et la oiture. — Des instructions ont t p B*es pour l'excution des triv.iux d'un dispensaire rural Gros Morne et St Michel, et le commencement de la construction de l'Hpital Part doPaix, l'addition du liuivau de la douane de Si Mire Ce direier trava 1 sna en grande activit durai.t le tnoispro:bainque de voir tous ses co pics tour noyer avec un entliou iaate^ poux Oviatj^toa Ja. etl potU 3e ta Cotoiuol^ piervarvt. fCk, tort au Prince, le 23 fvrier Gbara & % A gel a a sil miinttnir Uns )n tablis • ment v BULLETIN MENSUEL)' durant ces jours de folle gaiet. r-^faarjfWŒtcr lilJESTIOH PEYRAl Depuis plus de 40 ans fient la BLENNORT et toni coulement rcente ea Chroau 231 ARABES GURIS t*r (Extrait d'un Rapport m HMataaaja a"Alp*h C'est ls rwMi ail a taa|aari ent lu aiajgrf EN VENTE DANS TOUTES BONNES WaV SPCTALITS PEY RARD D ALGER, 46, m. dt ( Port au RuS! : f Uai-inoie i bcoatt i ii) Ha des. iiii? Tlphone : i\ 7ij0



PAGE 1

LK MATIN Aux grands magasins D** bournitures Gnral** pour la Cordonnerie. .OANNY CORDASCO Ho lit Ru (tes Fronts-Forts,(Thomss Madiou] No 319 Port-au Prince, Hati Kom de plus hic pour les trenaes qu'une ma. etine k oudm "Test**. Soupless Elgance Fini Qualit Rapidit Solidit *s •• %  niareke. A Iris bon march. Itris bon neareh TdiVS Tles Tel** 13.000 Feuille* de Tle* Apollos Pharmacie Sjourn lionne avis sa cl'entlect *ux mdecins et au public qu'il e SCSaT. T Lafcora,0 1 lr e d'Ulogie eu un laboratoire d* •Rio Jie api bqu sous la Lirection :u D*HKr<$et b. S4I<, -f,. Le laboratoire es ouvert tous les jours de 7 hre* du matin C mKSLtXS. ?T es f** 8 !" ei "-SSWo dan. i annonce cl jointe saut pour le Waiie. niann eiia cousaote Ure Scrtorie mbJ ST kVS. Qie,e mardi de chaque semaine dna^Xinke a^M^ '" !" S, n ~ Haction de Wzsserruann Raction de Trbou'et Mamendusangetdupus Manaen des matires f^a'as ^amende eraehat 41aei oinn racfloc eonatante DWo SJtaWa WM Lubin Tont passe... lais (M parfums de aVUBIH restent les meilleur!. lu rente dans toute* les boums maison*. Lubin Andr ISIDORE 1515; Rue du Peuple J 1 515 Matre 1 ailleurs - Jrs du JaiarJVltropolitain; §5 ^i ^ 0U P e < moderne" Svfii alits Complets de soire et de Clremonif l k l*ix dfiant toate conurrsnas. "Psvr tr* bien habill et bien u dans le eercUn nomdaid tissus aa jeuue tailleur moderne Andr ISIDORE 15J5. Rue du Peiip'n 1|H, Tout prs du Btiar Mtropolitain. a die* v Profitez donc d'Aaheler une da ces bonnes biayclettes anglaises Runwell %  oar' hommes at damas qui viennenfd'arrivsr cbai Quiutiii Williams & G Port-au Prince FORCE SANT EMBONPOINT Li Mitllsur HECONSTITUAHT OU SAf/8 LES TABLISSEMENTS BYLA N, % %  ii m "'-i" run ni in i date Pelil-Foiir Goorgoa M Karmer PROPRIETAIRE (rrue> de (Muses qualit Las jours ordinaires De i heures eprai midi Lea dimanches (I jours fris A partir delO heures du malin Feutra et Paille Une Chtx H.ttailoni fils ASTHME Oppression, Catarrhe, Suffocations, Toux noroi'ises S Ourlion certalno par le. |t'GARETTES CLRY .iu POUDRE CLRY DrCLWV 5S, Boni. St-lfaHln. A vendre Dne automobile Buick S cylindres modle 1924* S'adresstr H. lope Rivera 9 A vendre Pour cause*de*dpart Mobilierfiitclots— Vaisselle Verrerie— Argenterie, elr, etc.. S'adresser i:J4 Av nue 0* ( Encoignure Impasse Lavaud et Cliemin Lalue ). !,Li Boum RouTflIi t • Vier nent d'arriver : PATE de MAHiNAauTerpiiiol&SlROP MAHINA, remdtp d'une lieacit sai s pareille poi r les rhumes, broruliie?, Inlluen.a, grippe. POUDRE rJvantNiQUE LENOIR po r Us soins intimes de la r&Wt employe aveu sucres Hii.s h cas de leucorrd Partie',, nie" rites suites d; 1 couches Par *s ton position elle tonifie lies 'muqueuses et redonne l'iliMint zux (ictus. Yaua Couver z ces produits chez Madame M TARGET, modiste.en taca du dp.M de RHUM GABTJENS, Rue du Magasin de l'Etat, NO JXH Cdsfriiil peur !s mauvaiss Rouis Le piuu (tid Good Y Ol N 1>: > l-HI{H •'* Youi trourarei toujours du'. Lsil fondensr lattla^ Lait vapor et Farine 1 aattia, aa dpit akei l l *jrnf qui >r tient ,aussi entirement vos ordres, pour_reme u re vas M commandes^directas.^ •<%  L t Preetemann—Agqerholm Agent gnral pour Haiti. s^ VISITEZ •>



PAGE 1

LB MATIN Grand Htel de France Chez F. Lavcki & CB Fesio* exceptionnelle, au tenlre des Maires, i proximit de toutes les Banques, di la douane et da toutes les A| ences de ,alea,,x Itnseiqnements et lacilils pour vopyer en automobile dans toutes les parties de la Rpublique d'Hati et de la rpublique dominicaine. • Chambres confortable, et surtout lr*s propres, en lilateurs dans les chambras i la d Miiande des ren•ionaires. Cuisine Irancaise trs soi.jne et des plus varies. Demandez vhitr Uk m f;a -mi de V H tel : vins Smm meilleurs crus de Bordeaux, par bai rilis Vins de chteaux, vous trouerez, le pli grau I choix, ujiir les qualits et pour 1 ge CHOIX, P^ VINS J. ITAIj K 4 D'ESPAGNE. VlN DE BOURGOGNE (blancs et rouges [et Je renomma ( Pommard mousseux, (joftt Amricain ) la plus gra d assortiment de Liqueurs, Coyiia ajiDS. wNkles, etc. 4i Absinthe Pernod, Amer Pioon, \ermoutlic CONSERVES franaises et amricaines fralahe ment arrives. CIUARKS de Cuba, Aurora et llabanera. 1QAR SITES de toutes leslabrlquss d Il-iili •t dtail. PARFUMERIE et Cartes postales. Prix tr* modr*. VUnnmt d'arriver par le Franais les arides suivants Dsstles Kdra Fiaei, D Italie* de a*i*, n. slailes Or et Arasa rWb ,• e, Oaloltae. Chapeaux G •, Pi., -ne* W%  • ""'J U • • tout artielee pour Mle. -Spa-terie. ^es Mol'. Haute '*'• &f • perle i pour Hob s et chapeaux des Sac Perl t de toute •**'••* ** Dincioga. Muieed* Jeao Bart pour E lesta, ""• ••*•• Pnignes coiffer ttui genres d:i Brosses rels, oes aise jeeu Irices, etc. elc. ,, ru .,., Articles pour II m es : Faut roi, Ore? a, Bretel M, Chesalaee de saie, Jartelles, etc. Tous article* piar m* ene et Liagme.— QH eaux suprieurs. BOUCHONS KNTOL'SGKNKESe B u.— !§>• diers. Accs oire* do Pharmacie et Spcialise l'harfloaceutiqnee.— basa : Bsins, Tnb-a en r^outebose Vm et Siiop DeeHiieoe, 'fia Jourrj, Lavoix. Hietogool, Quiainn Ub*rraoee,ret le Fer •te.eieBal d Epson et de Glaubert. rrnns r, Qrof, Sawsi nlisep'i,,oea t'utea q>"a, Eilra.ts.esfienres pour Bir*ps,Hriaeara et ^ %  %  • % %  rlsX^al a > a rtaiaia. Nous avons r eu IV niable Ttai des Aises, K"^^"^ 1 Pr>iuHa 'i ilh^id Timbres Papiera tlm beat*, drlll blanc et couleur, coupons de casimlrSpour pa talons— !• toffas nour ailets. Etoffes pour gilets. Bonneterie Gros Chemises de bur et de nu, au q >ut?def otlents Cols et manchettes dernier' %  cra loue, Calaos* et Pyjamas. Cette maison eonst iu une InatavalConJ et le meilleur aooueil est rserv tO'is ceux 'I*-** sireut par une visite tre dfi* sir la. Vileur de trav IUX fournis.| T'Mt costume oomman et qui nersp ntt PM goA> du client est repris, On pai •!rnriis,aiigla. espagnol st Ualiei P?K PaS La maison B.SILVER ug. LE BOSSE & o Agences— Reprsentatians BAZAR 'SftBTROPOLiTftm Chocolats Un BOVTMU Stock — Chaqie boite giraitle (,,MU k ui n'uni in .noio v., les jolis articles tle lupase (itio vie.it de recevoir La Maison Silvarj leur inlri, s'empresser Je passer i I loi te de lioite de Boite de Reite do Boite de fi es. pour ets 1 livre pour / do boita|mtal fant-is'e •2 do 1 do boke ronde f.intaisle 85 or 85 or 1,25 er 2.00 i,5t 11 Qualits diffrentes de BonboneeteO.SS or 1b: SPECIAL Pale Donlifrico kallkora lu tube Eau de Vichy In bouteille %  au Oxlgne grande bouteille Savon KirLolive 2 pour Crme pour le visage grand tube Lainea la paire Eau de toilette Luxor la bout. Petites Casseroles E'nailles chaque Le Stock le pus fort, le plus v*ii le pies complet et le pias frais de l'ortau Prince. Le pria est marqu sur chaque article et BOUS o a tooaquun seul prix.Il vous sera trs avactageui de oeas UiUr.Voua 4 ert toujours aimablement cn*. O.lOotsor 20 u 20 25 10 2,75 25 10 Bicyclettesl Bicycle lies Fabrique par la uranile Socit Manufacturire d'Armea et Cycles de St Etienne 11 rance J la bicyclette Svelte eat la seule qui runit la l-is toutes les qualits de perfection requises de nos jours D'un fini irrprochable, d'une lqance indiscutable et d'une]solidit incomparable, la bicyclele Svelte est muuie de tous les acoessoires : l'ompe, clef.pneux t chambres air Miehelin. C'est la grande marque qui est sorti victorieuse aux plus importantes preuNappe yes sportives dans le monde entier. mgjJSn vente chez lesse (|iie tl >iv -ut, d* tus elle m.ism. car nul part ils ne peuvent trouver d'aussi beaux articles i ski prix si ratso.inables: Uns aiticlos sont vrai.ne.it ie toule bjiut et de Ifiicheur et nos prix dfienl toute coiuurrwice. Crpe de Chine couleurs assorties • extra suprieur marocain carreaux Soiric carraaux pour robes et chsmisea Tricotine E\V-YOKli FaHnss Hu j a ri an 0 3 — 3 oue r\ouge etc The Home Iusuran *e Gompanr NEW \MRIC Assurance contre l'inoanale Di.ni.ond la te a lo A'IumetUs Saie Ho m 3 D. S, ttublKT iport Company Pneus "Royal Co rd" Souliers Real Chas F. alliage ft S !" Poi sson* sal s en_tous ge ires ^fanulaclure.s Life Ins'ae Cf Assuranee sur la vie, Vins juilliou Fi res An & Chanpagne BordfAua i;h, Heymar CPENH4GUP eurre Danois, fromage et conserves aliment W S. latliews it Son Tabacs j iun^ et noi •. La Nationale Sans Rival Cigarettes" nhanteele' V. nvois ds denres, Rhum Nec' i*. couleurs Nicolas Gordasco La maison C P L Verret it fiitsl fi Tfiilld Ho 1823 Rue du "Magasin de l'Eiat reaemmande au public et i sa nombreuse dipetites serviettes blanches damasses Organdi hlauc & oouleur barres et Lainage couleur anglais eup. pour jupes Madras barras de sols pour chemises hemmss Satinette Foulard pour robes Peignes franais Se amricains Molletons blancs A couleurs sup j Poplin de soie uni blanc & crme extra Chapeau de paille iine d'Italie Casimir anglais sup Crpon brod franais Crpon franais fleurs, derni s nouvaani> S rviettes de toilette cou'. ano/Iai •**^ lapis cir blanc sup. -our tables Damass anglais pour matelas double'Iavgeur te etc. Aimables clients, vous qui voulez norter. ncu


PAGE 1

iMrmBcn Clment Magloire Bill* VIM lift, RM Am'iwl > NUMJUIO %Q GINTIMEft 184meANNliN 0442 Quotidien TLPHONE H tt L'indigestion |n 4 est gnralement qu'une lornih de 1 incemprliensioi.On s'indigie neu qeaad on %  ait l'aigrenage des ncessits ajui nanant U monda.GniUTe U Bu POrtT-AU-PRiWGK (HAIT! ) JIUDI 26 fEVIUail Le Canal de Panama Par LUCIEN BHYER m m • %  %  Le chansonnier nous wmmunque deux articles indits qu'il lcritspour la PETIIT GIRONDE qui intressent nos lecteurs -utsque le canal est la raison frimmltale pour laquelle Us [mricaws voudraient s'assu%  le contrle de toutes les AnDepuis mon dpart de Saint'-zai.'c, j'ai Joule le pont de a de steamers et je dois la ni de dire que, quelque soit pur pavillon, franais, anglais, amricain, ces paquebots it tous d'anciens t boches jais par les allis en remplace* ^ent de ceux que coulrent les lus-marins de Von Tirpite. I Fallait-il qu'i's en eussent des |eamers pour en (aire une pa pil'e distribution* Pour la premire fois, depuis ne je cours les mers Carabes, i mis le pied sur un bateau pure race traupise. pourvu • tousses Cf tificats d'origine, arborant la pomme de son , vierge d.touie autre et p, le drapeau tricolore qu il prtait eu doublant in Ponte de iguillon, le jour qu'il sortit i ateliers de Gujan-Mest'est solide-Lent arrim sur un pgo de la Cie Transatlac tique, e le Coco Solo s'est lanc la iqute des eaux Pananit enVoudriez vous qu'un sade 6 m 50. creux comme i portugaise, allron-t >eul la re des mer. tropicales? Alain rbault lui mme n'oserait risir l'aventure {['empche que le Coco So'o ie t chez.nous • et s*il s'est : livrer > comme un colis, il moins, l'excuse de n'avoir iy son passage, puisque i patron est une des grosse." unes de la Compagnie ponc, ce dernier, Monsieur er, un hono able prtduit du des chrirons nous a invil remonter le Canal jusSux cluses de Gatun. Le hasarjd a bien lait les chotous les passagers sont hormis. A savoir: Le propritaire canot dj cit, Monsieur ^Iber-Aubian, vice-consul de uce Colon, le Dr G Hier de notre cole de mdecine niale, Mr Duhar), ngociant % 'ns ( Il en faut toujours un une socit); enfin, votre hteur. esquif nous emporte allgre}l Sa voile carre et son sur monocylindrique desii i taquiner le maqjfreu le le Pyla et le Smaphore se portent admirable ment dai s b ie peuple de requins, de Ddilea et de cuirasss amri V • • %  fond de la bai*, le canal % re, largement trac dans brousse paisse, rs avoir parcouru un mille on, peut-tre deux, nous ">ns un autre canal, aussi et aboutissant directement "•t de Colon. CV steelm qui fuie par les Franais II mp era nt abandonn, e tsnt, huit mille d'entre eux ^om | a IAche d0Ql es •ta stagent sur le Mont £ M .montagne de l'espoir. tmiHeenires ont snrrom j u J ,0 "i dan V marais rlu %  nagrs sous les piqres du j*** du Sud-Ou*st de \ t Frauct stegnmia, le terrible moustique de 'a fivre j^une. Nous longeons sil ncieusement ce foss qui % %  cn'e notre pays presque autant de morts qu'une bataille perdue, contemplant avec tristesse 'e carnl dsaffect o des pilotis se dressent en vain comme des bras dsesprs. Et soudain, voil que ces travaux abandonns aprs tant de sang et d'or verss, rprennent un peu de vie. Un moteur ronfle sur les petits vagues en deuil que pavoisent un p lit drap au Lieu blanc rouge. Piper a donn un coup de barre et h barque arcarhounaise fait un plerinaee entre les berges froces qui ont dvor tant d'hommes partis joyeux vers le travail. Penchs vers les rives, d'o s'chappent des oiseadx inquiets nous revivons un peu du drame dont le nom sinistre i troubl noire enfance. Mais 1 fon I de ce bras du canal *st san issue; nous revenons dans la voi central que traversent les gillions -11 nedie entier. Notre motion un pau dissi pe, l'un d'entre nous risque que'qi es-unes des paroles tra giques qui nousgonflentlecœur. — Quel dommage 1 Et Piper qui aime toujours ces charirons mais qui connat la vie et le business pro'este avec douceur. — Dites plu'' quel b->nheur Voyant notre silence tonn qu 1 non attendons une explicati n il continue —Jamais l'Amrique ne nous aurait laiss le contrle du Canal de Panama qui est nour ell l'unique moyen de runir se flottes de guerre. Sa possession, mme de cour'e dure, nous aurait valu sa hain* to aie. Au lieu d'une amie, c'est une en nemie implacable que nous aurions tiouve en elle, le jour du grand pril. Songez tout ce qu'elle a fait P our assurer sa domination sur isthme de Panama Elle a sus cit une rvolution contre la Co lombie. Elle a sem l'or sur la nouvelle Rpublique qu'elle a fait natre et dans le v*il Em pire de Bolivar qu'elle a frustr. Elle entretient une arme et une hVtte dans tous ces territoires, aprs avoir dpens des milliards pour les assainir et 'es organiser En outre, comn e si ce caml ne lui suffisait pis, elle vient d-* ver3r dps millions de doUtrs la Rpublique de Nicaragua, 8fin d'obtenir d'elle une option pour un nouveau canal, prvoyant que cflni ci ne pourra longtemps lufBr* aux normes units qu'elle construira Tout rcemment aVfy4< un biteau anglais o'a p*ss4qu'vec P'ine, ne laisaint entre se parois et les murailles des luse que quelques centimtres d • j u — Croyez moi COBCIUI Piper avec an regard nilance'ique, la canal franais tait une ide grandiose, BMS impossible. Les Cyc opes ne l'auraient pas permis. — Oui, fis je pour eeuper courf cette dissertation. Ils auraient exig...des cluse* ou uae rpara tion par les armes. A ee m\. le Con-ul de Irtaea 3 ni es Mdoeain.et jpuis mme ire MWain malgr lui, eut un lugissement : — Des cluses, en voici Dsj g"Me il me montrait celles de Gatun im-.ir.sntes cemu? des murait\e j torjrrj nnes. Le Coeo Solo se trouvait sir le seuil de la premire porte du Pa cifique. Devant nous, trois tages de travaux d'art se maintenaient comme dans un corset, un escalier liquide dont chaque marche tait occupe par un navire gig ntesque. Du niveau du caaal nous apercevions les matures de ce) lviathi is se profil int en perspective. Sur chaque berge, en gu sa de ch-m n de halage, tre s voies ferres s'tageaient galement et tro s loeomotives remorquaient les steam rs d'une cluse i l'autre. Un h mrne que nous vmes plus tard, devant un clavier de basons lectriques, manotuvrait tout cela du bout de son index. Les trois bnssins se rempli'ent successivement et les trois p quebots g issrent au niveau Je l'ocan \tlantique de quator/s mtres plus bis que le Pacifique. Tout cela ne duia pas plus de eiod mi mit')-. Il nous en fallut (rente f iour gravir k pie 1 Ul trois estaiers qui nous conluisirenl sur le plat au, devant le Lie de (atnn, U. artificiel form par les etux du Rio Chagrs q ie les amricains ont tait dborder dans uns valle prala blement emmure. Ce Ue 11-.bien bais foin lui seul les tro s q.iarts du canal. Sur les '< i, quatre ring' dix ki'omtre-i qui sparent Coton -te Pi oama ils n'ont eu, gaee ee m >yea rapide q i une vingtaine de Kilomtres creuser. e De l-haut, nous dcouvrons tout le paysagd. Sur la rive giuche la brousse ensanglante de que!* ques flamboyants, comme si les vieux drapeaux espagnols a aent aussi laiss un peu de leur chirpie ai long de ces collines o ils 01 t tant flott. Sur la rive droite, les maisons des ingnieurs et des officiers envaloppes de teiles mtalliques et poses sur le gazon artificiel eom me de grandes enges hommes. Au fond, au bord de la mer qui M pme, Colon, la ville maudit : jadis, pio*preet coquette aujour d'nui, o chinois, laousjt, ngres, Syriens ft yankees commercent et s'enrichissent sur les mirais o tanl des ntres ent pri. Devant Colon, en bordure le long des Wharfs o mugissent les sirnes des steamers eu parUnee, Chrislobal, U ville amricaine neuve et fleurie comme une sec* tion d'txposition coloniale. Cet laque les cyclopes ont leur ctat* Major. L' ysse en abordant y chereheraiten vain la tendre Nausica-, il n'y trouverait que le farouche douanier et l'immarcessiblc poticeman. Prparez vos passeports et vos certificats de vaccinatioa. Tai se/ vous, buvez de l'eau, vous fites chez les vainqueurs de la fiAvre jaune et du vomito-ngro.ehez des ni uf.iitfurs despotiques dant les bienfiits ne sont jamais perdu Et bis, l'autre extrmit du cana 1 sur la rive inldente di Pacifique. Panama la vieille cit dans e> n uveauu at urs de demoisel e i i h i JsJi-, elle peinait pour env yer desgallions chargs d'or une mtrop le exig nie. Aujourd hui les gil ions du monde entier viennent lui apporter eur tribut. Le vieux rve espagnol s'est ralis son profit, mais la fortuue n'a pas chang sou coeur Uli •. Elle se rappel e que c'est du cerv-au d un Krana s 1iras, i-mps hi roque ou un mot du grand II -hen xo.lern suffisait pour que la do ni nation de l'Empire s den Ht Cette mono onie qui duredia d puis cinq ans enveloppant daas un morne silence la retraite de ce lui dont le nom emplissait le mon de et dont to je l'exiseuce n'avait t prc'dem u ni qu'une suite d) luttes activa., vient dtre rompue le mo.H dernier & | occasion le son bbeme anniversaire. Et s'il faut en croire le journal* La Croix, cette date .lu 27 Janvier a fait lob jet d'une vritable crmonie en l'honueur de l'Ex Kaiser. Coutrairem-nt nous dit notis confrre parisien ce qui s'est pas se les annes prcdentes, des mil liera de dpches sont ai rives au Chteau de Doorn par paquebots de 100 h foie. Le nombre total de tlgrammes de flicitdt : ns reus est velu 3000 Toute la journe, des voilures remplies de fleurs —.lit arrives u chteau. Les centaines d'autos stationnaient devant la grille, tandis que leers occnpeoU datcndaleot signer le registre de llicitalions. Samedi toir arrivait d'Al.ema gne, eu auto luouveite, ls f 'e df l'hx Kaiser, le prinee Henri.Le duc cl l.i il u. i.• %  r de Brunswick en froid avec I ex KaUer depuis son second mange, se sont rcou cilis et sont venus fter Doom, l'an ni versait e de leur pre et I' %  u pre. Daas la soite eut lieu un dt ner auquil laietit convis, soir* autres, le bou f;nifstre de Doom, baron S liinime ifenuil : le bourg mestre de Zt-i.-l le baron Van Tuyl, le comte Bsotioi k, du rlift ti.iii d'Aos?ODgen,la baron d'Ame rongen, le .lui kl r Van der Bos h. ans I apns midi une dlga ton %  80 lionnes allemardes en s rvl. e .1 iJinclit fut reue au chs t au de Dm n. Les jeunes filles d va ei.t evci.ter des cliMnts de cir. onstanc-, maie ailes furent si mu s en voyant I f.x Kaiserqu'au lieu oe i hanter sllej se sont mises sai gl< ter Quittai me II lit di-tn b er sa photographie chacune dej unes filles. Plusieurs d'entre e e^ dposrent >ur le portrait dts btiseis passionns '. (Juelles tranges ides ont d f*rta r dans le cerveau du Monar ine d lu. qui. loign de son peu pie,xil m>< ul que '' ute autre orKanisation 1 exa • ta situation inanrire ds pays d'Europe, a dclar M l'.J-enger, snatpur de la Guadeloupe, rap porteur du I %  n.fj.-ei quand on a dis ent au si at la

.N. augmenteh que anne Coserdite n vunteleven l.liil 0 0 lr>rcs pour (OU au lieu de :<.i ;".""# ; l'an dernier. La snat a vot lea crdits sans diminutien. Tiolenta tempte dans Mt lanli([ue a et la Salie de iascaftie % F'ARl •>— Unp tempte s'est aba tue dans le gol'e de Gascogne : S bateaux ont t jets la cte o ils ont coul ; on signale d'autres ba.imonls en dtresse dans l' A t lantique et le golfe de Gascogne. Us ports de Rrest, la Rochelle, la Pallies et l'embouehure de la Gironde sont remplis de btiments qui ont fui devant l'ouragan de i.'ige st de grle on signale plu sieurs icaidents et 8 marins noys. Li ne'gc tombe d'une faon intermileote sur (oui le pays nu*. ms dsr.a le sud ; la chute ds neige est particulirement forte sur le eluteau central o le thermomtre est dessendu bien aa-audsssous de tro. Autour dualifl'rend ealra l Turquie et l'Irak GK.NEVE— Le secrtaire giv rai de la S. H. N. a reu un tl gramme de Mosso il disant que la commission de la socit qui fait enqute au sujet du diffrend en tre la Turquie et l'Irak peursui val: sen enqute et qu" tas 'roi sou eonttiatfoos cnnMm.aisnt leui> 1rs ix BOBS lacidaala fia mekia^e a mou li que le russi gneinan' 'V'i par !a socit hier de so.rce turque disait qus la miss on avait termiu as travaux et allait revenir Genro tait sans fon lestant. la 'erre trenlile BKkXRLCI— Dss secousses de treniblementa de ter-e se aot t roduiles hier dcos ls district de i^a.11 y a au de grandi -lg.-.i ; l'Observatoire de struiel.es a d elsr qun s'tait uas des pius se rieuses sereustei qua l'on a.t on registres en Belgique dspsis IvO. Iort i un t^ransi liomu. d'Ital suiluis STOClirtOLMM. gjalm*r Branlisg, ox premiai ministre,est mort. H fut trais fais premier m nistrade Sude et un des ho^m s d'Jftat europens les "ls* u ,,ir dans les afalres de la S n. N | tait tomjt gravement rra.ade d u DO inflammation des p^umonsvare le milieu de dcembre, -n peu plni tari un phlbte se dclara dans ls jambe gauche et de srisu ses complications pendant Iss der niers jours hAtrsnLua mort. la Chambre Franaise PARIS— M. Clmaatel a arssa t un projet de loi i la ehsmbre demandant un douz'm* previsei re pour conduire les affaires du isys pendant la mois de Mers ; es milieux parlement irai Tinter prtent v>ra me in tiquant quel* gouvernem et avait dcid d* t"• i re son possible pour que le bu 1 gel fut vat avant le 1er avril. r. Tictimca da la tu rie des Ilots LV BOCMKLLE— L pss,uebot espagnol Cbri'iina %  f Mania avec une cargeison de sulfate % t jet sur la te ouest de l'tla de R : deux mains vou'aotgi aner la rive ont pri. Dix huit hommes da l'quipage sont lfu gis dans la mature. On a vains ment tent de leur porter secours 1 Au Club a 111 •' %  n r .i i n de Pari a J PARIS— Le lner donn au Club smricain de Paris aoer l'an niver-aiie de la aaisranee de Wa sliii t'on a fourni I'OCCHMOP K M. H"n'rk, Bmrat.ss J eur des Hais t T ts et Slin 1 er,

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06363
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, February 26, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06363

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
iMrmBcn
Clment Magloire
Bill* VIM
lift, RM Am'iwl >
NUMJUIO %Q GINTIMEft
184meANNliN 0442
Quotidien
TLPHONE H tt
L'indigestion |n4est gnralement
qu'une lornih de 1 incemprlien-
sioi.On s'indigie neu qeaad on
ait l'aigrenage des ncessits
ajui nanant U monda.GniUTe U Bu
POrtT-AU-PRiWGK (HAIT! )
JIUDI 26 fEVIUail
Le Canal de Panama
Par LUCIEN BHYER
m m -
Le chansonnier nous wmmu-
nque deux articles indits qu'il
lcritspour la Petiit Gironde
qui intressent nos lecteurs
-utsque le canal est la raison
frimmltale pour laquelle Us
[mricaws voudraient s'assu-
le contrle de toutes les An-
Depuis mon dpart de Saint-
'-zai.'c, j'ai Joule le pont de
a de steamers et je dois la
ni de dire que, quelque soit
pur pavillon, franais, anglais,
amricain, ces paquebots
it tous d'anciens t boches
jais par les allis en remplace*
^ent de ceux que coulrent les
lus-marins de Von Tirpite.
I Fallait-il qu'i's en eussent des
|eamers pour en (aire une pa
pil'e distribution*
Pour la premire fois, depuis
ne je cours les mers Carabes,
i mis le pied sur un bateau
pure race traupise. pourvu
tousses Cf tificats d'origine,
arborant la pomme de son
, vierge d.- touie autre et -
p, le drapeau tricolore qu il
prtait eu doublant in Ponte de
iguillon, le jour qu'il sortit
i ateliers de Gujan-Mes-
t'est solide-Lent arrim sur un
pgo de la Cie Transatlac tique,
e le Coco Solo s'est lanc la
iqute des eaux Pananit en-
Voudriez vous qu'un sa-
de 6 m 50. creux comme
i portugaise, allron-t >eul la
re des mer. tropicales? Alain
rbault lui mme n'oserait ris-
ir l'aventure
{['empche que le Coco So'o
ie t chez.nous et s*il s'est
: livrer > comme un colis, il
moins, l'excuse de n'avoir
iy son passage, puisque
i patron est une des grosse."
unes de la Compagnie
ponc, ce dernier, Monsieur
er, un hono able prtduit du
des chrirons nous a invi-
l remonter le Canal jus-
Sux cluses de Gatun.
Le hasarjd a bien lait les cho-
tous les passagers sont hor-
mis. A savoir: Le propritaire
canot dj cit, Monsieur
^Iber-Aubian, vice-consul de
uce Colon, le Dr G Hier
de notre cole de mdecine
niale, Mr Duhar), ngociant
?'ns ( Il en faut toujours un
une socit); enfin, votre
hteur.
esquif nous emporte allgre-
}l Sa voile carre et son
sur monocylindrique desii
i taquiner le maqjfreu
le le Pyla et le Smaphore se
portent admirable ment dai s
! b ie peuple de requins, de
Ddilea et de cuirasss amri
V

fond de la bai*, le canal
?re, largement trac dans
brousse paisse,
rs avoir parcouru un mille
on, peut-tre deux, nous
">ns un autre canal, aussi
et aboutissant directement
"t de Colon. CV steelm qui
fuie par les Franais II
mp era nt abandonn, e
tsnt, huit mille d'entre eux
^om |a IAche d0Ql ,es
ta stagent sur le Mont
M.montagne de l'espoir.
tmiHeenires ont snrrom
juJ ,0"i dan V marais rlu
nagrs sous les piqres du
j*** du Sud-Ou*st de \t Frauct
stegnmia, le terrible moustique
de 'a fivre j^une.
Nous longeons sil ncieuse-
ment ce foss qui * cn'e notre
pays presque autant de morts
qu'une bataille perdue, contem-
plant avec tristesse 'e carnl
dsaffect o des pilotis se dres-
sent en vain comme des bras
dsesprs.
Et soudain, voil que ces tra-
vaux abandonns aprs tant de
sang et d'or verss, r- prennent
un peu de vie. Un moteur ron-
fle sur les petits vagues en deuil
que pavoisent un p lit drap au
Lieu blanc rouge. Piper a don-
n un coup de barre et h bar-
que arcarhounaise fait un ple-
rinaee entre les berges froces
qui ont dvor tant d'hommes
partis joyeux vers le travail.
Penchs vers les rives, d'o
s'chappent des oiseadx in-
quiets nous revivons un peu du
drame dont le nom sinistre i
troubl noire enfance. Mais 1
fon I de ce bras du canal *st
san issue; nous revenons dans
la voi central que traversent
les gillions -11 nedie entier.
Notre motion un pau dissi
pe, l'un d'entre nous risque
que'qi es-unes des paroles tra
giques qui nousgonflentlecur.
Quel dommage 1
Et Piper qui aime toujours
ces charirons mais qui connat
la vie et le business pro'este
avec douceur.
Dites plu'' quel b->nheur
Voyant notre silence tonn
qu1 non attendons une expli-
cati n il continue
Jamais l'Amrique ne nous
aurait laiss le contrle du Ca-
nal de Panama qui est nour ell
l'unique moyen de runir se
flottes de guerre. Sa possession,
mme de cour'e dure, nous
aurait valu sa hain* to aie. Au
lieu d'une amie, c'est une en
nemie implacable que nous au-
rions tiouve en elle, le jour du
grand pril.
Songez tout ce qu'elle a fait
Pour assurer sa domination sur
isthme de Panama Elle a sus
cit une rvolution contre la Co
lombie. Elle a sem l'or sur la
nouvelle Rpublique qu'elle a
fait natre et dans le v*il Em
pire de Bolivar qu'elle a frustr.
Elle entretient une arme et une
hVtte dans tous ces territoires,
aprs avoir dpens des milliards
pour les assainir et 'es organiser
En outre, comn e si ce caml
ne lui suffisait pis, elle vient d-*
ver3r dps millions de doUtrs
la Rpublique de Nicaragua,
8fin d'obtenir d'elle une option
pour un nouveau canal, pr-
voyant que cflni ci ne pourra
longtemps lufBr* aux normes
units qu'elle construira
Tout rcemment aVfy4< un bi-
teau anglais o'a p*ss4qu'vec
P'ine, ne laisaint entre se pa-
rois et les murailles des luse
que quelques centimtres d j u
Croyez moi cobcIuI Piper avec
an regard nilance'ique, la canal
franais tait une ide grandiose,
bms impossible. Les Cyc opes ne
l'auraient pas permis.
Oui, fis je pour eeuper courf
cette dissertation. Ils auraient
exig...des cluse* ou uae rpara
tion par les armes.
A ee m\. le Con-ul de Irtaea
3ni es Mdoeain.et j- puis mme
ire MWain malgr lui, eut un
lugissement :
Des cluses, en voici Dsj
g"Me il me montrait celles de Ga-
tun im-.ir.sntes cemu? des murait-
\ej torjrrj nnes.
Le Coeo Solo se trouvait sir le
seuil de la premire porte du Pa
cifique. Devant nous, trois tages
de travaux d'art se maintenaient
comme dans un corset, un escalier
liquide dont chaque marche tait
occupe par un navire gig ntes-
que. Du niveau du caaal nous
apercevions les matures de ce) l-
viathi is se profil int en perspecti-
ve. Sur chaque berge, en gu sa
de ch-m n de halage, tre s voies
ferres s'tageaient galement et
tro s loeomotives remorquaient les
steam rs d'une cluse i l'autre.
Un h mrne que nous vmes plus
tard, devant un clavier de basons
lectriques, manotuvrait tout cela
du bout de son index.
Les trois bnssins se rempli'ent
successivement et les trois p que-
bots g issrent au niveau Je l'o-
can \tlantique de quator/s mtres
plus bis que le Pacifique. Tout
cela ne duia pas plus de eiod mi
mit')-. Il nous en fallut (rente
fiour gravir k pie 1 Ul trois esta-
iers qui nous conluisirenl sur le
plat au, devant le Lie de (atnn, U.
artificiel form par les etux du Rio
Chagrs q ie les amricains ont tait
dborder dans uns valle prala
blement emmure.
Ce Ue 11-.- bien bais foin
lui seul les tro s q.iarts du canal.
Sur les '< i, quatre ring' dix ki'o-
mtre-i qui sparent Coton -te Pi
oama ils n'ont eu, gaee ee m >-
yea rapide q i une vingtaine de
Kilomtres creuser.
e
De l-haut, nous dcouvrons
tout le paysagd. Sur la rive giuche
la brousse ensanglante de que!*
ques flamboyants, comme si les
vieux drapeaux espagnols a aent
aussi laiss un peu de leur chirpie
ai long de ces collines o ils 01 t
tant flott.
Sur la rive droite, les maisons
des ingnieurs et des officiers en-
valoppes de teiles mtalliques et
poses sur le gazon artificiel eom
me de grandes enges hommes.
Au fond, au bord de la mer qui
M pme, Colon, la ville maudit :
jadis, pio*preet coquette aujour
d'nui, o chinois, laousjt, ngres,
Syriens ft yankees commercent et
s'enrichissent sur les mirais o
tanl des ntres ent pri.
Devant Colon, en bordure le
long des Wharfs o mugissent les
sirnes des steamers eu parUnee,
Chrislobal, U ville amricaine
neuve et fleurie comme une sec*
tion d'txposition coloniale. Cet
laque les cyclopes ont leur ctat*
Major. L' ysse en abordant y cher-
eheraiten vain la tendre Nausica-,
il n'y trouverait que le farouche
douanier et l'immarcessiblc potice-
man. Prparez vos passeports et
vos certificats de vaccinatioa. Tai
se/ vous, buvez de l'eau, vous fites
chez les vainqueurs de la fiAvre
jaune et du vomito-ngro.ehez des
ni uf.iitfurs despotiques dant les
bienfiits ne sont jamais perdu .
Et bis, l'autre extrmit
du cana1, sur la rive inldente di
Pacifique. Panama la vieille cit
dans e> n uveauu at urs de de-
moisel e i i h i
JsJi-, elle peinait pour env yer
desgallions chargs d'or une m-
trop le exig nie. Aujourd hui les
gil ions du monde entier viennent
lui apporter eur tribut. Le vieux
rve espagnol s'est ralis son
profit, mais la fortuue n'a pas
chang sou coeur Uli .
Elle se rappel e que c'est du
cerv-au d un Krana s 1 pinte a pris son essor, et, pieuse
suai, lis entretient la gloire de
ceux qui ont pay son bonheur de
leur vie et de leur fortune.
Lccun BOYER
Parisiana
CE SOIR
Cruelle Angoinse
avec
M:rie Lu use D?r*al
et
Le Ripiatir 4Tuae Xn
.Entre 1 00
Le 66e anniversaire de Guillaume II
Depuis que le bon peuple hol-
landais n'coutant que sou ca'iir
t faisant fi des menaces, a bien
veillamment accueilli Doom ce-
lui dont U puissiuce rendait ja
loux les souverains de l Europe
ejiieiv, il est rare que nous avous
des nouvelles da presse de Photo
imprial.
Et ceux qui ont le culte du pas-
s, qui par ink-rmitence se plai-
sent jeter un coup d'oeil en ai
rtfre sur les faits qui ont marqu
la politique europeoue au cours
de ces vingt-cinq derniies an-
nes, se remmorent avec je ne
sais quella angoisse le faste de cet
te Cour d'Allemagne, bnnle au
jour i hui, aux prises ave: tant de
difficult?.
ht il e.t impossible qu'iuvo
qutnt le s inve lie de ce p is- glo
rieux, oc n invoque la fois celui
de la figure a tiie de l'ai Kaiser
qui fut sans e mteste le Monarqu i
le p.us capa le et le plus puissant
de c-s temps... i'n o iblia.
Ii pouvait nagure avoir quel
qi vut lui reco matre des droits
avilit mme q i i |hS e ji rclams,
m ils -ujourd h n il porte bien des
fardeaux, lo u d si pitrie q i il ai
me tant, 4* is h calme d-, la soli
tude, car son pe ne peut plus
sortir du fourreau.S il la gsr e en
core, c'est peut tre en ouvenir
d \gaiir et d V.g*>iras, i-mps hi
roque ou un mot du grand II -hen
xo.lern suffisait pour que la do ni
nation de l'Empire s den Ht
Cette mono onie qui duredia
d puis cinq ans enveloppant daas
un morne silence la retraite de ce
lui dont le nom emplissait le mon
de et dont to je l'exiseuce n'avait
t prc'dem u ni qu'une suite d)
luttes activa., vient dtre rompue
le mo.H dernier & | occasion le
son bbeme anniversaire. Et s'il
faut en croire le journal* La Croix,
cette date .lu 27 Janvier a fait lob
jet d'une vritable crmonie en
l'honueur de l'Ex Kaiser.
" Coutrairem-nt nous dit notis
confrre parisien ce qui s'est pas
se les annes prcdentes, des mil
liera de dpches sont ai rives au
Chteau de Doorn par paquebots
de 100 h foie. Le nombre total
de tlgrammes de flicitdt:ns
reus est velu 3000 Toute la
journe, des voilures remplies de
fleurs .lit arrives u chteau.
Les centaines d'autos stationnaient
devant la grille, tandis que leers
occnpeoU datcndaleot signer le
registre de llicitalions.
Samedi toir arrivait d'Al.ema
gne, eu auto luouveite, ls f 'e
df l'hx Kaiser, le prinee Henri.Le
duc cl l.i il u. i. r de Brunswick
en froid avec I ex KaUer depuis
son second mange, se sont rcou
cilis et sont venus fter Doom,
l'an ni versait e de leur pre et I' u
pre. Daas la soite eut lieu un dt
ner auquil laietit convis, soir*
autres, le bou f;nifstre de Doom,
baron S liinime ifenuil : le bourg
mestre de Zt-i.-l le baron Van
Tuyl, le comte Bsotioi k, du rlift
ti.iii d'Aos?ODgen,la baron d'Ame
rongen, le .lui kl r Van der Bos h.
ans I apns midi une dlga
ton ! 80 lionnes allemardes en
s rvl. e .1 iJinclit fut reue au chs
t au de Dm n. Les jeunes filles
d va ei.t evci.ter des cliMnts de
cir. onstanc-, maie ailes furent si
mu s en voyant I f.x Kaiserqu'au
lieu oe i hanter sllej se sont mises
sai gl< ter Quittai me II lit di-tn
b er sa photographie chacune
de- j unes filles. Plusieurs d'entre
e e^ dposrent >ur le portrait dts
btiseis passionns '.
(Juelles tranges ides ont d
f*rta r dans le cerveau du Monar
ine d lu. qui. loign de son peu
pie, ant d'atient'on ?
Qui poirra jamais percer le
n y 1re troubl ut de la lutte que
durent se livrer enlre elles les pen
s (8 conl'U li. ton. s, les esperan
ces subites s'ananiissant soudain
pour taire place aux Tlexions
h ne n plus amres Us unes
qie les autres .'...
i.iii un problme difficile
3ne celui de ce diame intrieur
ml les dtails nous seront peut
re rvls uu jour, gnke la pu
blication des uicu cires de 1 imp
rial -)i!e...
Lfli (il mres relamea
(ie Kawas ilermanos
Elles lureat superbes les rels
mes qu olirirent M.Kawas H arma
nos au cours des derniers jours de
Carnaval et qui contriburent en
grande partie a rpaodre cette jo-
yeuse animation dont on a eu tant
parler.
Plus de 2000 caquet* ventails,
st plus de 30 )0 hIiu loacbs, des Ha
03 s de parfums liverse Jts ai'.i ts
ds poudra suave, on' t rpan lus
et distribus, travers tous les
qua tiers de la ville.
Au si l'enlli msias ne fut son
ootnb!e,et oaaiaa foi* qua revenait
la voiture de MM. K.Vis llimi
no procds de quitre nou^quetai
res, celait par drs vivats que te
populo 1-s accu -i.lait.
i. ullrtin m usuel
Le Bureau du l'tnseiller finan
rier. RaaoVfOf g'oral nous a fait
parvenir son Itulletio du mo.s de
Janvier contenant des notes et
renseif nemeuts sur la Gendame
rie d Hait', a Dires ion Gnra e
des travaux Publias le Service
naliona'e d'hygine publique, le
Service tech iq.e de l'agricu ture,
etc.
Nous ferons de ce Bulletin les
ex'rails qui pourront intresser nos
ecteurs.
uw mmm
Doaaasa* ki
\o. '21 KM, vrv 4e la Oarc
diiNu! (kvasKfKiM.
Nouvelles fcttangre
Par al.l.
Les . (''lits pour le main-
lieu des nmctionoiirei
fr i;iis l S<'li'' Valions ont ^t voti's
hier au gnat
PABI8 La plus stricte ron*
mi'' doit rgner dans lea servie*
de 11 S D. N qui coni>xil m>< ul
que '' ute autre orKanisation 1 exa
ta situation inanrire ds pays
d'Europe, a dclar M l'.J-enger,
snatpur de la Guadeloupe, rap
porteur du In.fj.-ei quand on a dis
ent au si at la

dits BfMSslrei pot r le m oui er<
de? f iif'ionnair franais ' c'v
ci'l. e 'naf ur Itrenger a attir
l'KlIention ur le fuit q e les cr
dits que l'on drmnndait pour le
n.hintien du luireau de I S f> .N.
augmente- h que anne Coserdite
n vunteleven l.liil 0 0 lr>rcs
pour (OU au lieu de :<.i;".""# ;
l'an dernier. La snat a vot lea
crdits sans diminutien.
Tiolenta tempte dans Mt
lanli([ueaet la Salie de
iascaftie %
F'ARl > Unp tempte s'est aba
tue dans le gol'e de Gascogne : S
bateaux ont t jets la cte o
ils ont coul ; on signale d'autres
ba.imonls en dtresse dans l'At
lantique et le golfe de Gascogne.
Us ports de Rrest, la Rochelle,
la Pallies et l'embouehure de la
Gironde sont remplis de btiments
qui ont fui devant l'ouragan de
i.'ige st de grle on signale plu
sieurs icaidents et 8 marins no-
ys. Li ne'gc tombe d'une faon
intermileote sur (oui le pays nu*.
ms dsr.a le sud ; la chute ds neige
est particulirement forte sur le
eluteau central o le thermomtre
est dessendu bien aa-audsssous
de tro.
Autour dualifl'rend ealra
l Turquie et l'Irak
GK.NEVE Le secrtaire giv
rai de la S. H. N. a reu un tl
gramme de Mosso il disant que la
commission de la socit qui fait
enqute au sujet du diffrend en
tre la Turquie et l'Irak peursui
val: sen enqute et qu" tas 'roi
sou eonttiatfoos cnnMm.aisnt
leui> 1rs ix bobs lacidaala fia
mekia^e a mou li que le russi
gneinan' 'V'i par !a socit hier
de so.rce turque disait qus la
miss on avait termiu as travaux
et allait revenir Genro tait
sans fon lestant.
la 'erre trenlile
BKkXRLCI Dss secousses
de treniblementa de ter-e se aot
troduiles hier dcos ls district de
i^a.11 y a au de grandi -lg.-.i ;
l'Observatoire de struiel.es a d
elsr qun s'tait uas des pius se
rieuses sereustei qua l'on a.t on
registres en Belgique dspsis IvO.
Iort i un t^ransi liomu.
d'Ital suiluis
STOClirtOLM- M. gjalm*r
Branlisg, ox premiai ministre,est
mort. H fut trais fais premier m
nistrade Sude et un des ho^m s
d'Jftat europens les "ls* u,,ir
dans les afalres de la S n. N |
tait tomjt gravement rra.ade d u
do inflammation des p^umonsvare
le milieu de dcembre, -n peu
plni tari un phlbte se dclara
dans ls jambe gauche et de srisu
ses complications pendant Iss der
niers jours hAtrsnLua mort.
la Chambre Franaise
Paris M. Clmaatel a arssa
t un projet de loi i la ehsmbre
demandant un douz'm* previsei
re pour conduire les affaires du
isys pendant la mois de Mers ;
es milieux parlement irai Tinter
prtent v>ra me in tiquant quel*
gouvernem et avait dcid d* t" i
re son possible pour que le bu 1
gel fut vat avant le 1er avril.
r.
Tictimca da la
tu rie
des Ilots
LV BOCMKLLE L pss,uebot
espagnol Cbri'iina f Mania "
avec une cargeison de sulfate %
t jet sur la te ouest de l'tla
de R : deux mains vou'aotgi
aner la rive ont pri. Dix huit
hommes da l'quipage sont lfu
gis dans la mature. On a vains
ment tent de leur porter secours1.
Au Club a 111 ' n r .i i n de Pari a
J PARIS Le lner donn au
Club smricain de Paris aoer l'an
niver-aiie de la aaisranee de Wa
sliii t'on a fourni I'occhmop K M.
H"n'rk, Bmrat.ssJeur des Hais
tT ts et Slin1 er, amrioin ds tendre un b< mn _tf
enthousiaste M. Jussirand n
aisn ambassadekr d. Fites 4
Washingt* n.


LJMAEP
Po'twcerNation.t i?
Mr Pougat est soumis un
rtyin spcial
Par sttite de sou mauvais lat
de ai t accus par 1> mdecin de
la prison, Mr Pouge est -n M
morne t soumii un rgime par-
HCtlt"*.
Ce rer saignement noue lant ve
nu d iih .r avon' ji't u il J-Ie le re> dre pu-
blic.
aacorJes i
moques
Tiurne da CoiArmatiM
Le Bulletin de la ijmozaiaa
annonce que Mgr I* Vrchevque
a eomnnenc depuis le 1er de ce
D o'i sa tourne de confit malion a
navers le paroisses et les eha
I elles du Sud Ouest et du Sud de
Porl-au ''rince
Sa fier, L/o.ne Grand Goave. Petit-
(ave et Vialet. Parlo t les popu-
lations, magi-trals et autoili ci
vi'es leir lle, ont lait au vn< r
pilat l'a*cueil le plu* enlhouM i-
lt preuve indi.bual.le le la wa-
idlutuee el leii^ieuse estime en
{util elles t'ein'i.t le I" 'me
r>i lrenlant de Notre Seigneur
d. os ce pays.
Le nombre des confirmante est
eonidrable: 3*8 Logn-, 18"
a Grand Goave, 44 Petit-Goave.
miur,,,,,. ^es cours
EDIFICE? PUBLICS
CONSTANTINOPLE L'assem
b'e nationale d'*rgora a dclar
l'tat le si's*1 poui un noll data
le K'urdislan lurc tune insur
rcrlion a clat.
l'tat du IVsiiienl El U
fsl juu/ sali-lais., nt
BERLIN- Le prsident Ebeit
subi l'opration de l'appendicite.
Les chirurgiens est pub'i une d.-
claralinn dbant que l'opratir n
avait d*man l plus dune h"i re
mais t< ut s riait bien pa^s ft que
l'tal du prsident ait considr
comme satislaisant.
loiiYi'lle trappe de.dollais
anirie ins
WASHINGTON Le prsident
Cooli 'ce a eifi un projet de loi
ulori'ft la frappe de dollars en
argent spciaux cornu morant le
11.Serre anni*eraaire de la bataille
e Bernirglon et l'indpendance
de V( inionl.
Novfiltei Mtirtei
a4 Fvnei
[ NBW YORK Franee .il
Sleiling 4.1687
Il nVaJ pas sai|P d'aclic-
'or n'imaortf quoi pour
ne oVIia-rasser d'un ca
deau offrir l'indtllf'r nre
on la Jaie pie I on cre
sont viaiblaa ; or Paul E.
AQIIIA ollre de bien jo-
lies clinses rt ne cre (pie
U sourira.
GENIVI M. Bourgeois a si
y, au nom de la l'rance .la con
tution de l'opium rdig e py la
liOilmt confrence de l'opium.
Dans les houillres du centre de
la Belgique, on annonce une di
lition de 10 francs par tonne
pour touta les qualits de char
MB. ,
LOlilENT La car^o belge
Arminlice '' a envoy i n appel
de dtresse, il se trouva.) alors
eent millea au nord ouest du ("ap
Finistre dans la tempte.
LONDRES-Le roi <"eorges qui
eoalfre d'une bronchite a pass
une bonne nuit.
WASHINGTON Le prsiden
Coolidg- fera connsttre probable
m'1 ui vendredi sb dtcisn-u aibilra
le au sujet du diffrend Tacna Ari
ca qui divise le Chili el le Pfrou.
M. Manuel Tele?, piemier am
kasradeur n.exicain iceNrUt1 au
prs gouvernement amricain de
pais la reprbe des relations entre
les deux i ii\ a prsent Malet
1res de cnsr.ee au prsident Coi
UUI trains de voysgetus allait
vers le sud sont enlr- ncolli
non hier matin Manlialtan l'rans
far prs de Ncwaik : B |eronuts
ont t tues et env'ion une qua
inntaioe de blesses.
aUCBAREST La con'rence
de la Petite Intente qui se runi
ra le mois prochain i llucaieet dis
eutera prineipaltment la propagan
de des HaUbouig et^le d.-ir de lt
Hoigiie el de lu Mi giia de ria
blir le service militaire obligatai-
re.
Bulletin de ia Quinzaine
Nets avons mu le u-sricule du
21 fviier de celle ititrs Snle pu
blteiUoo calhc-liiine qui contient
des articles donl nonR reronmnn
dous la lecltiie entr'auins une
chronique signe: Moraliste,et inti
tule a qui douvant et la pre
niii ie parlie d'une historique de
la Cathdrale du Cap liai ieo, due
Vg' Jan
arrive prochaine dos
uicn In as de ia Chambre
de Commerce de Houston
Cul le lundi Mars prochain
i )
qu'arrivera en notre rade le 'La
f ^ % -11 e ayant a 'on bord le '.'KO
mi n.hres ie la Chau bre de Corn
mr ree d> llouslon.
A celte occasion il a l donn
avis aux membres le la colonie
Amricaine qui dsirei.t mettre
ur automobile la disposition de
ces honorables vbitrurs d'aveir
l'adresser aaCapilaine Vos Iv.
Lea au'os devront tre au wharf
V heures du matin .
LegacioQ Diminicaia
l-.l Ministro Uominicar.o y la Se
rcia ue Muscoso, tn occbiou del
f-'J sniveriarlo de la Indrpenden
ciu de la Ittpullica I >. ir i r. u uiiii.
rccibirn en U. Legaiion el vin ns
7 de Ktbltio de li 7 p. m.
los dominicnnoi y los, am'gob de
lanto Domingo.
. Ligatioo Dominicaine
Le Ministre Dominicain el Ma
daine .V.uMi^o a l'occasion du o1"
anniversaire de l'Ii.dpi BdaDCt tle
ta ht publique Dominicain* 're
viotit la Lgal on le vendredi 27
Ktviier. de 5 7, p. m les domi
nictiius et les iiih*_ de Sauto Do
mingo.
Au Palais des finance k*
murs ie maronnerio ont prati-
quement achevai at la cliup n-
te de la toiture a t confecti >n-
neen m'jpurepa'tin.
l'n nouveau diaoenaaire
est aclipv 'HA i'al Rnral
l'excpp'ion rie l'inatallaiion i
ijclairpga eled i rie < t d* au I
qiifs antres igenc*mmN l'ii m
ont pas encore arrivsdesEtati
Unis
Beaucoup de travaux sont
en excution pour le Dparte
m^nt de 1 Agriculture. A in-
mier, on construit une cr>rn'
rie, une porlicrie, une atable
cabrits, moulons et autre ani-
maux, un atelier, un pavillon
pour le Superintendant, un silo,
une cole et un g-and dpt
pour les grains. Il a t ^g-ile
nvnt autoris la construction
dune clinique vtrinaire qui
sera entame sous peu. Les
fonds ont t reus pour h
construction l'une cole d'agri
culture centrale e on lait de?
prparatifs eu vue d'en com-
mencer les fondation.
D ux coles rurales on* l
autorises par le Dparlement
de l'Agric illure, l'une Pe'ii-
Goave et l'autre la Grande Ri-
vire. Ces constru'hons vont
tre entreprises irnmfl Internent.
Las travaux lu DOUfel h-
pital Hioche touchent leur
lin. L'clairage lectrique et l'ap
pareil trigni'i \n* lectri pie ont
t mis rn lonclion durant le
mois pass. On proc le actuel-
lement
btiment
Nouvelesde la Rpublique
Daminicaine
Le Nouveau Ministre
Dominicain en Hati
On affirme que le Or J. D Al-
fonseea, ancien Ministre des Fi-
nances et du Commeree, sera
nomm Ministre Plnipotentiaire
du "a la Rpublique voisine d'Hiiti.
Du Listin Diaro
Changement probable
du Cabinet Dominicain
On parle du prochain ehange-
nnul du Cabinet Uomioicaia.
Seront nomms :
Intrieur et Police, L. Ang*l
Morales ; Finances el Com Tierce,
Sr. \ndres Pastoriz; Communica-
tions, Sr. P. A. Ricarl; Relatons
Extrieures, Dr S.Bfl M. Soler;
llygin- et Bienfaisance, Gi al. Luis
Pelletier.
plus beaux m
I' Athl-lic Club
Comme suite h notre eomp'e
remiu du btl travesti dr l'Ath lie
Club qui eul tant de sii'e-.. non
devons Hgualer linnovali* n Wte
par le comit elqui" ooai'idtn'*
l'attribution de pris aux lus
beaui trv. sii>.
A cel rfllet d ui jury avaient
*t forme : l'un pu' npnreier
le- lraesii- rnaulia at l'autr
nat thi. n.ent les tr v.ii- terni
dio!. Le premier no i - de MM.
Cl. Magoire. Aug. Ibruu, P.
Beaudin accorda le prix a M. J.
Pereira m b J'Ir, t'e second
eompr. na'.t Mmes Lue Th^ar',
Qiu.Uu W.iiiama. P. A Bailey.
O. G-lles i.pnonc. de Mme D. Gravai, fe nm' du Col
lecteur de ia -.-unie de Jemel.
Eh pr^senlao no* comidimenle
aux laardeH, nous re niivelona
dos sympHlbie aux membres du
eomt directeur de I In'e'DaiiO
nal A bleue Clavh et oa-tien'ire
men A son prsidant M. ijuintia
Williams. ^_^___-_
Au Corcte fc, ,
Port-au-Princien
C'eat ce soir que sera joue au
Cercle Port-au-Pnncw nia dlieien
se revue de M. Lu-ien Boyer dont
nous avons eu dj parler.
A part le prcieux aoncour* de
M.Chaubet,ipiand on cait qi.eM.
Boyer aura eueire eelui tant ap-
prehde Mme F Viard.de Valls
VanU Wiener, Ade ine M.xni
lien e' M. S?rge Vaillant, on peut
afirmer iao crainte et l'avance
que c''si le succs partait
P^isonne ne vottdr donc r u
q -cr ce rg 1.
PEPTODIASr
Admit dam les H6plUuxdl-u^l
action lasMtsiA-n
RtVSILLE L-fPtTiT
ACCLtR LA DIM*i(M
FAVORISE L'tVACUATIOa DI L'UTOSU*
Supprime :
| a An* P*tantuf iraut, bi. '
Urin,Bourit Chtlcur.Mcnvai, '
Vrllg. NAUtAAS. w"------imipi
allonnamant*. Digatllon a|ai>i^
tn 'fit dtm tutt ki AAtrwajftjf.
IXpAt Rtn.ril .
UWrmtoint P. Z1ZINE, 2. R- i. (
A Hati I'hrmci< L PCTAOl
et touira bonnn pharatciM
Ppmfir em n &
M. d m- V>uve Ernest Bi
t se* ai f ut-.Mr et Mme
Onol et leurs enfmls, Mr et1
Alfred Bellande et leurs ei
Mr et Mm" FerUnand Bel'aai
leurs enfants. Mr Grammootl
land", Mr et Mme Frdrie "
qui/, et leurs enfanls.les auiii,
lents et al'ia remercient bien
rcrement les amis de JacsMfl
des autres loca'ils qui leur
donn des lmoignagss d ty
t>iie 1 occasion de la perle
loi reuse qui s ont prouve
la personne de leur regiatti
1 rntst Bellande
de.di le 10 fvrier 1923, |J
de 6t ans.
Il les prient de croire i
profonde gratitude.
AVIS
J'avise le public, qu' pat
ce'le date i ne rgne plas J. i
fr.y Y. Pena, mais bien
Pcna.
SI Marc, le u f ;vrUr
Julio PN4
Rt'ceptinn I la lgation
de Frauaa
Hier Monsi ur le Ministre et
Mme Gaston ValtMl oflraient,
dan' les silon? de la Lgatioo
de Franc*, une charmante r-
ception Innrs ami''.
On oult qu louai bonofi
heures nue la genti'lesse de Ma-
dame V^lie.n et lapnndeam -
hi'it 'lu Ministre de France oi.t
tait trouver trop courtes.
iiiiiisiiiiiiiiiiiiiiiiii;ii|||||l'lll!"ll,lllllll"lllllll,l,,lll,ini,""l"mn|
Le meilleur Cadeau
faire votre enfant ni le volute
Pour amuser
nos tout petits
de Frdric DORET
Il f tfouera
n prot franaiae tri nimplm
et, F.ble de U FonUlna ee W animaM
p.,,. El toutci le. loii qu U i>wm * ^*
<'> fhraaa lm ichapptra, il pourra raeawii.
pouf W comprendre de lui-colroa.
A la traduction crok
w ex en rafard. ___ ;

b mi. d... sssats Ma LttW.
Prix : Gde. 1
HMiamauiuiii

P. niant les derniers jours du
iss. yn Droce ia auuer Carn-ftTai le Royal Caf n'est pas
aux fins des travaux des JJt indiiir^oi l'animation g
lia prmcipmx. ,
nra'e.
Au CauH .lien, l 8 no l- Aprs le joli tableau aies dames
domidicaines dguises en auge
pour-u^vies pr des dmon,contre
qui les dfendaient nu farouelia St
Michel q incarnait m rvei le II.
F. Dasafi", toute la troupe s'tait
donne r -n 1 / vous dans les vastes
ailes du Royal Caf dr'cores po .r
la e'rcons.lance av.cjait.
Lace fut un eprclacle na^niti
v il ai struclun ? de l'hpital Jus-
liiiion sont pra'iquement anho*
ves et on poursuit la reois
tiuclion du btiment pfjtcipil
Li salle en conslrrction pour
la Croix lloupe an ricaine est
;' nviron 50 ojo d'achvement.
Les travaux s'ellectuent actuel
lement la menuiserie et la
oiture.
Des instructions ont t
p B*es pour l'excution des
triv.iux d'un dispensaire rural
Gros Morne et St Michel, et
le commencement de la cons-
truction de l'Hpital Part do-
Paix, l'addition du liuivau de la
douane de Si Mire Ce direier
trava 1 sna en grande activit
durai.t le tnoispro:bain-
que de voir tous ses co pics tour
noyer avec un entliou ia rai.t aux sons d'une m ique aodia
ble. Cet entrain r.e dieconlin ia
pas un instint dura I la nuit el
ne dut ce ser qu' l'aube, qu on ail eu regru' er aucun inci
dent.
C '-' p ur nous un non* l'e
occasion de tmoigner noire sym
palhie an directeur de cet tablisse
ment M Annac us Innocent, ponr
1 ordre et la discipline qu il
Colombian Steamship Company
$o steamer JltartlaU|ae a o^ant*
^u-au-^rute. lo %6 -M Cap "
oaatve\ et ^t-iAlaic.
Si lepatfuatV nv.tu.- [oar^ltectemenll
Cayt ea i>ate^ poux Oviatj^toa Ja. etl
potU 3e ta Cotoiuol^ piervarvt. fCk,
tort au Prince, le 23 fvrier
Gbara & % A gel
a
a sil
miinttnir Un- s )n tablis ment
v Bulletin mensuel)' durant ces jours de folle gaiet.
r-^faarjfWtcr
lilJESTIOH PEYRAl
Depuis plus de 40 ans fient la BLENNORT
et toni coulement rcente ea Chroau
231 ARABES GURIS t*r
(Extrait d'un Rapport m HMataaaja a"Alp*h
C'est ls rwMi ail a taa|aari ent lu aiajgrf
EN VENTE DANS TOUTES BONNES WaV
SPCTALITS PEYRARD D ALGER, 46, m. dt (
Port au RuS! : f Uai-inoie
i bcoatt
i ii) Ha des. iiii?
Tlphone : i\ 7ij0


LK MATIN
Aux grands magasins
D** bournitures Gnral** pour
la Cordonnerie.

.OANNY CORDASCO
Ho lit Ru (tes Fronts-Forts,(Thomss Madiou] No 319
Port-au Prince, Hati
Kom de plus hic pour les trenaes qu'une ma.
etine k oudm "Test**.
Soupless
Elgance
Fini
Qualit
Rapidit
___________________ Solidit
*s niareke. A Iris bon march. Itris bon neareh
TdiVS Tles Tel**
13.000 Feuille* de Tle* Apollos
Pharmacie Sjourn
lionne avis sa cl'entlect *ux mdecins et au public qu'il e
SCSaT. T Lafcora,01lr.e d'Ulogie eu un laboratoire d*
Rio Jie api bqu sous la Lirection :u
D*HKr<$et b. S4I<, -f,.
Le laboratoire es ouvert tous les jours de 7 hre* du matin C
mKSLtXS. ?T,es f**8* ei "-SS- Wo dan.
i annonce cl jointe saut pour le
Waiie. niann eiia cousaote Ure Scrtorie
mbJSTkVS. Qie,e mardi de chaque semaine
dna^Xinke a^M^ '" S,'n~
Haction de Wzsserruann
Raction de Trbou'et
Mamendusangetdupus
Manaen des matires f^a'as
^amende eraehat
41aei oinn racfloc
eonatante DWo SJtaWa
WM
Lubin
Tont passe...
lais (m parfums de aVUBIH restent les meilleur!.
lu rente dans toute* les boums maison*.
Lubin
Andr ISIDORE
1515; Rue du PeupleJ1515
Matre 1 ailleurs
- Jrs du JaiarJVltropolitain;
5 ^i ^0UPe< moderne"
Svfii alits
Complets de soire et de Clremonif
lkl*ix dfiant toate conurrsnas.
"Psvr tr* bien habill et bien u dans le eercUn nomdaid
tissus aa jeuue tailleur moderne Andr ISIDORE
15J5. Rue du Peiip'n 1|H,
Tout prs du Btiar Mtropolitain.
* a die*
v -
Profitez donc
d'Aaheler une da ces bonnes
biayclettes anglaises
Runwell __
oar' hommes at damas qui viennenfd'arrivsr cbai
Quiutiii Williams & G
Port-au Prince
FORCE
SANT
EMBONPOINT

Li Mitllsur
HECONSTITUAHT OU SAf/8
LES TABLISSEMENTS BYLA
n, ii m "'-i" run ni in i
date Pelil-Foiir
Goorgoa M Karmer
PROPRIETAIRE
(rrue> de (Muses
qualit .
Las jours ordinaires
De i heures eprai midi
Lea dimanches (I jours fris
A partir delO heures du malin

Feutra et Paille Une
Chtx
H.ttailoni fils
ASTHME
Oppression, Catarrhe,
Suffocations,
Toux noroi'ises S
Ourlion certalno par le.
|t'GARETTES CLRY
.iu POUDRE CLRY
DrCLWV 5S, Boni. St-lfaHln.
A vendre
Dne automobile Buick S
cylindres modle 1924*
S'adresstr H. lope Ri-
vera
9
A vendre
Pour cause*de*dpart
Mobilier- fiitclots Vaisselle
Verrerie Argenterie, elr, etc..
S'adresser i:J4 Av nue 0*
( Encoignure Impasse Lavaud et
Cliemin Lalue ).
!,Li Boum RouTflIi t
Vier nent d'arriver : PATE de
MAHiNAauTerpiiiol&SlROP
MAHINA, remdtp d'une li-
eacit sai s pareille poi r les
rhumes, broruliie?, Inlluen.a,
grippe.
Poudre rJvantNiQUE Lenoir
po r Us soins intimes de la
r&Wt employe aveu sucres
Hii.s h cas de leucorrd Par-
tie',, nie" rites suites d;1 couches
Par *s ton position elle tonifie
lies 'muqueuses et redonne l'-
iliMint zux (ictus.
Yaua Couver z ces produits
chez Madame M TARGET, mo-
diste.en taca du dp.M de Rhum
Gabtjens, Rue du Magasin de
l'Etat, NO JXH
Cdsfriiil peur !s mauvaiss Rouis
Le piuu (tid
Good Y Camion, ( st le
maille u ihtvmu
tic fabr qv pour
le transport sur
Iss mauvaises
Le paroi rtisu
des milliers de
milles, surle sol
lejplusleahoteux
er-sa fartcation
spciale diminw
le chauHaye in~
trikhr;lelam in
dttiin bj.wtatber
tiss assure une traction sure,en rendant tout drapage
impossible.
babriqu^pour rsisterai Ja plus svre condition de
servUe, il parcourt den^miUiers de mil Un unt prise
emeessivement bas. m Z *'-^T. J\+ itVS
Fabriqu dans toutes les dimension* courantes.
a-ii-i
GOOD^YCAlil.
CORD TYRES
TbeWest Indies Trading Compauj
Porl-au-Prince, Gonavet,
Cap-Haitioi.
En vente dans toutes les bonnes
Epiceries de la Rpublique.
r
LAIT
CONDENS
NESTL
LE PLUS RICHE
EN CREME
ITCONDh>
Ol
N
1>: > l-HI{H '* ,
Youi trourarei toujours du'. Lsil fondensr lattla^ Lait vapor et Farine
1 aattia, aa dpit akei ll *jrnf, qui >r tient ,aussi entirement vos
ordres, pour_remeure vasMcommandes^directas.^ <-
Lt PreetemannAgqerholm
Agent gnral pour Haiti.
s^
VISITEZ
>


LB MATIN
Grand Htel de France Chez F. Lavcki & CB

Fesio* exceptionnelle, au tenlre des Maires,
i proximit de toutes les Banques, di la douane et
da toutes les A|ences de ',alea,,x*
Itnseiqnements et lacilils pour vopyer en auto-
mobile dans toutes les parties de la Rpublique
d'Hati et de la rpublique dominicaine.
Chambres confortable, et surtout lr*s propres, en
lilateurs dans les chambras i la d Miiande des ren-
ionaires. Cuisine Irancaise trs soi.jne et des
plus varies.
Demandez vhitr Uk m f;a -mi
de VHtel :
vins Smm meilleurs crus de Bordeaux, par bai ri-
lis Vins de chteaux, vous trouerez, le pli grau I
choix, ujiir les qualits et pour 1 ge
choix, P^VINS J.ITAIj,K4 D'ESPAGNE.
VlN DE BOURGOGNE (blancs et rouges [et Je renomma
( Pommard mousseux, (joftt Amricain )
la plus gra d assortiment de Liqueurs, Coyiia
ajiDS. wNkles, etc. 4i
Absinthe Pernod, Amer Pioon, \ermoutlic
CONSERVES franaises et amricaines fralahe
ment arrives.
CIUaRKS de Cuba, Aurora et llabanera.
1QAR SITES de toutes leslabrlquss d Il-iili
t dtail.
PARFUMERIE et Cartes postales.
Prix tr* modr*.
VUnnmt d'arriver par le Franais
les arides suivants

Dsstles Kdra Fiaei, D Italie* de a*i*, n. slailes Or et Arasa
rWb , e, Oaloltae. Chapeaux G , Pi.,-ne* W- ""'J U.
tout artielee pour Mle. -Spa-terie. ^es Mol'. Haute '*' ?
perle i pour Hob s et chapeaux des Sac Perl t de toute **'*
** Dincioga. Muieed* Jeao Bart pour E lesta, "" *
Pnignes coiffer ttui genres d:i Brosses rels, oes aise jeeu
Irices, etc. elc. ,, ru. .,.,
Articles pour II m es : Faut roi, Ore? a, Bretel m, Chesalaee
de saie, Jartelles, etc. Tous article* piar m* ene et Liagme. QH
eaux suprieurs.
BOUCHONS KNTOL'SGKNKESe B u Alimentation Liquide : l Iquenr C nsc Wos, Cbaapagse aantn
Balles en eaout<-hou t Pe*p>. !> diers.
Accs oire* do Pharmacie et Spcialise l'harfloaceutiqnee. basa :
Bsins, Tnb-a en r^outebose Vm et Siiop DeeHiieoe, 'fia Jourrj,
Lavoix. Hietogool, Quiainn Ub*rraoee,ret le Fer te.eieBal d Epson
et de Glaubert. rrnns r, Qrof, Sawsi nlisep'i,,oea t'utea q>"a,
Eilra.ts.esfienres pour Bir*ps,Hriaeara et ^rlsX^ala>artaiaia.
Nous avons r eu I- V niable Ttai des Aises, K"^^"^1
Pr>iuHa 'i ilh^id Timbres Papiera t B.N ITOU** igarette* Cnl. Ifklcbi h Meie ea ffi P x ssseisv.
Pastez-nous voir, nos priz sont avantageux,
F. Lavelaaet et Cie
Ne et A. Acra
GrandtRue
c de Caves de Bordeaux
Voulez-vous voas]habiller avec lganoe, et boa
Adressez-vous la Maison N.A A. Al Y/
Dont la devise est de vendre petit bnfice pour
vendre beauoouo.
Dans son personnel, la maison oompte un mal**
tailleur italien sorti d'un tablissement da premier
ordre d'Italie J
Klle esrf en mes are de fournir de* complets tout '&,
et sur mesure, en cheviote, diagonale, r>lm beat*,
drlll blanc et couleur, coupons de casimlrSpour pa
talons ! toffas nour ailets.
Etoffes pour gilets.
Bonneterie
Gros
Chemises de bur et de nu, au q >ut?def otlents -
Cols et manchettes dernier' cra loue, Calaos*
et Pyjamas.
Cette maison eonst iu une InatavalConJ
et le meilleur aooueil est rserv tO'is ceux 'I*-**
sireut par une visite tre dfi* sir la. Vileur de
trav iux fournis.|
T'Mt costume oomman et qui nersp ntt PM
goA> du client est repris,
On pai !rnriis,aiigla. espagnol st Ualiei
P?K PaS La maison B.SILVER ug. LE BOSSE & o
Agences Reprsentatians
Bazar 'SftBTROPOLiTftm
Chocolats
Un bovtmu Stock Chaqie boite giraitle
(,,mu kui n'uni in .noio v., les jolis articles tle
lupase (itio vie.it de recevoir La Maison Silvarj
leur inlri, s'empresser Je passer i
I loi te de
lioite de
Boite de
Reite do
Boite de
fi es. pour ets
1 livre pour
/ do boita|mtal fant-is'e
2 do "
1 do boke ronde f.intaisle
85 or
85 or
1,25 er
2.00
i,5t
11 Qualits diffrentes de BonboneeteO.SS or 1b:
SPECIAL
Pale Donlifrico kallkora lu tube
Eau de Vichy In bouteille
au Oxlgne grande bouteille
Savon KirLolive 2 pour
Crme pour le visage grand tube
Lainea la paire
Eau de toilette Luxor la bout.
Petites Casseroles E'nailles chaque
Le Stock le pus fort, le plus v*ii le pies complet et le pias frais
de l'ortau Prince. Le pria est marqu sur chaque article et bous o a
tooaquun seul prix.Il vous sera trs avactageui de oeas UiUr.Voua
4ert toujours aimablement cn*.
O.lOotsor
20 u
20 "
25 "
10 '
2,75 "
25 "
10 "
Bicyclettesl Bicycle lies
Fabrique par la uranile Socit Manufacturire
d'Armea et Cycles de St Etienne 11 rance J la bicy-
clette Svelte eat la seule qui runit la l-is toutes les
qualits de perfection requises de nos jours
D'un fini irrprochable, d'une lqance indiscuta-
ble et d'une]solidit incomparable, la bicyclele Svelte
est muuie de tous les acoessoires : l'ompe, clef.pneux
t chambres air Miehelin.
C'est la grande marque
qui est sorti victorieuse aux plus importantes preu- Nappe
yes sportives dans le monde entier.
mgjJSn vente chez
lesse (|iie
tl >iv -ut, d* tus
elle m.ism. car nul part ils ne peuvent trouver
d'aussi beaux articles i ski prix si ratso.inables:
Uns aiticlos sont vrai.ne.it ie toule bjiut et de
Ifiicheur et nos prix dfienl toute coiuurrwice.
Crpe de Chine couleurs assorties
, extra suprieur
marocain carreaux
Soiric carraaux pour robes et chsmisea
Tricotine Ratine voile oarreauXj
Voilesuisse brod
Crpon franais barrea et a carreaax
Diagonal noir sup.
Casimir anglais nouveaut
Serge bleu anglais suprieur
Pealmbeaeh anglais de toutes beauts
Alpaga noir suprieur
Satin Chine pour tailleurs
Kaki blanc suprieur
Kaki Jaune anglais suprieur
Duck union blanc anjla-s "ao ure.voies"
Drill union biaiu uifiala
fil
Tiissor japonais pour chemise A hommes 'et robes
Hsp3 de soie barres oouleurfpoar ohesaissskJhosn-
mes et robos nouveauts.
Haptiste fine pour ohemisesj
Percale fine pour lingerie
Calicot percale pour '*
Zphyr anglais pour chemises ~ extra supQ
Organdi suisss uni et couleur
lias A (ours demi-soie
Chaussettes cossaises pour enfants
l^reneti Frisky, dernire nouveaut
l'oplin (leurs pour robea
Tusaor blanc
Limbrie blanc
\ otles cimlour barres
Shirting b'anc suprieur
Bas dentelles
lias sole bride
lUs iil brod
Lotions 4i. iver..*
I ulle i our premire Communion i
( ouvertures blanche et couleur suprieur
Bandes brodes Madera pour chemises tt jupes
Voile blanc barres et mouches
!iatine blanche
Gabardine blanche barres et unis
Crpon blanc et couleur jours
Voile bianc et couleur uni
: hemisettes allemandes suprieur
Krabant noir anglais
Imitation toile crue
Serviettes de toilettes b'anolies ^'o.lsu
damasses blanches pour familles
PORTAU.PRINZE
Agents g traum de :|
Hecker Jonn JeiW^ll ^lilllrag]A I
>E\V-YOKli
FaHnss Hu j a ri an 0 3 3 oue r\ouge etc
The Home Iusuran *e Gompanr
NEW \MRIC
Assurance contre l'inoanale
Di.ni.ond la te a lo
A'IumetUs Saie Ho m 3
D. S, ttublKT iport Company
Pneus "Royal Cord" Souliers Real .
Chas F. alliage ft S
Poisson* sals en_tous ge ires
^fanulaclure.s Life Ins'ae Cf
Assuranee sur la vie,
Vins
juilliou Fi res An
& Chanpagne BordfAua
i;h, Heymar
CPENH4GUP
eurre Danois, fromage et conserves aliment
W S. latliews it Son
Tabacs j iun^ et noi .
La Nationale
Sans Rival
Cigarettes" nhanteele'
V.nvois ds denres,
Rhum Nec'
i*.
couleurs
Nicolas Gordasco
La maison CPL. Verret
it
fiitsl
fi
Tfiilld
Ho 1823 Rue du "Magasin de l'Eiat
reaemmande au public et i sa nombreuse di-
petites serviettes blanches damasses
Organdi hlauc & oouleur barres et
Lainage couleur anglais eup. pour jupes
Madras barras de sols pour chemises hemmss
Satinette Foulard pour robes
Peignes franais Se amricains
Molletons blancs A couleurs sup j
Poplin de soie uni blanc & crme extra
Chapeau de paille iine d'Italie
Casimir anglais sup
Crpon brod franais
Crpon franais fleurs, derni s nouvaani>
S rviettes de toilette cou'. ano/Iai **^
lapis cir blanc sup. -our tables
Damass anglais pour matelas double'Iavgeur te etc.
Aimables clients, vous qui voulez norter. ncu Ch. N Gaetjens
1140, Rue da Magasin de "
117 Hue Bumq" Fui.
820. Ru; Court*.
C ci n'est pas li
It retemmande au public et sa nombreuse eh- Aimables clients, vous qui voulez porter, peu de
utslt pom lllganee de sa ceupe t la prompte Irais, les pla* beaux tissus qu'il soit possible de
luli n mise dans les ouvrages confis itei soins trouver : ur celle place, ne m rrqi.'E pas, avant
la naisou i le ouverte ju-quaS beures du ^oif, d aller ailleurs, le pisser chez nou oj k meilien.
Prix modre.
acciail vous est rserv.
de la 1 lslaine je ne sais pas sn faire^
Cependant si vous pidz du Ct du
r.Vdaainistratioa posUls, la Orand'Rue)
Rentre ls\ G0rciosxrxasfi#
Ernest Camille
A la Conscience
Vous verres que les chaussures que ci
oosossande ou non- sout faites avee cl.*
solidKe, parce que les ouvriers qui les o nleC
stles matriaux qui y sont employs rf^i
jusHlesst le Mire de la maison.
m
aai


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM