<%BANNER%>







PAGE 1

LJK MATIN JUBOL laxatif physiologique l ssatl faisant la rducation fonctionnelle de l'intestin rv n ir.Ctre tiurnt 'M cjl.rjue .ir iif coinpr.m*f ai j,i ffnrtr* t Mal inifsiin I r I il n 1.. ,i$M<'. SrVESiSi. Ie>fe Taillant Consis/nafaire pour Baiti Autour de l'Administra tion Commuaale de la Geni'9 lia aru ces jours demie-s dans un quotidien, des rtoaeisjnemrnts relatifs l'A lininistration Communale da la < >• nAve qui sont bien loin d'Va exacts. D'une communication que, nous a lait*? le Prai lent de la Commission Communale de I nouvtl'e Commune, il ressorti que toutes les maisons sont as•uj> tli s un impt locatif de 3 o.o de leu< valeur estimative. Il D est donc point vrai que des privilge soi-ut accor ls aux uns au dtriment des autres. Pour ce qui a irait l'augmentt on des redevances qu; paient les fermiers, l'Administration Communale n'a rien Toir de ce cli f, le bureau des contributions ayant seul la comptence ncessaire cette fin. Aux amis de St-Aodr J Tous ceux qui, ebaqut ann 5, vont en plerinage Du ort, n) taiissenl pas de remerciemenu f iour ks Rrandes fav. urs que eur dvotion a obtenuti du giand Saint. La cur de Dulort, le Rf. Pre Hoyer, avec une inlassable tatrgia a entrepris l'u'iivre/iue tous d'ailkurs souhaitaientd'riger une Chapelle au Anr frre de SiPierre. Ne te laissant n buter par aucune dillieuh. surmontant les p'us rti-y des obstacles et, avec les pr cieux concours qu'il a pu obtenir, notamment de Monsieur le Prti lent de la Rpublique, de flngnieui en Chef des Travaux Publics et de quelques particuliers, le Pre Boyer a presqu'a* chev l'difice. Mais les ressources sont i-puises.et une loterie organise pour en procurer de nouvelles n'a pas donn I s rsultats qu'on en ittandail;c'est doncavec angoisse que le P. I loyer voit venir le jour o, faute d top Is, les Iravaux qui sont en ce moment en pleine activit s'arrteront. Le bon Pre lait un prtilltnt appel tous les amis, tous les fidles de St-Andr pour qu i chacun apporte sa OOUltibutloa l'achvement de la Lhaptlle de l'AptreC'est ure qmlit de notre peuple. i I ans .| uv, cette lois encore el a ne f*ra pasdlaui, detouj irs concourir lilieles temples o n va t nlre son cœur vers Dieu. Puisse l'appel d i P e H yer tre entendu par tous. Andr Chtvall.tr tneouraija ORPBEA On nous informe que le sympathique propri t nre. de CiuVarite a mis le local de sou tablissement li disposition du Comit U gamsateur du bal travesti u"< Orpna qui aura lieu le mirJ >\ lv ier. Les cartes sont dj pn vente au prix de Troislourdes ; le travesti est le rigueur et ta carte exigible l'i ntr. Le Comit oig mitait ur prend toutes les dispositions ncessaires la russite de la ite qui doit avoir un cachet particulier. Le nombre de cartes devant tre liante nous conseillons nos jeunes gins et jeunes filles qui veulent s'amuser de smscr.re au plus \ Nous eu ruparltrcns-.. Draillement A\aDt hier, vrrs d x heurts du soir, le comoi quotidien de la llaseo, qui Iransporte aux Usits le canna* coup os dans la Plaine de Logane, reidrait en ville, lors que dani lea t auges de | Source Salle, plu de la nuili des wa gonsqai composent le train se d tnrliirenl. Iro s il r.trt eux quitt reiit mme !e* rails tl chavirrent causant ijue'ques dommages des maiiuns plac-s prde la voie. Ce d> lailltmenl, lieuien^emi'i.t, n'occasionna aucun accident mor tel ; seul un ouvrier lut relev avaodei eonliutoos. Les travaux de dLIaiesj r>t lu renl meus assez activement et, ds hier matin, la voie tait libre. v. L MR %  Le Commerce du Domiaioii du Canada ; Au II Juillet IV24 u balauce du Commet ru du Uasada se irou* vail tre da or 18 546 iSti. C'est l tat le plus sutifaisant que les Statistiques commerciales du Do* munou aeul relev. Le Commerce avec l tranger a" use jusqu'au Jl mars 192* une au^iiiniulion de i i, million de dollars. Lsasanbla des impoiUiion> t dei exportation* a atteint I.93S. 476.000 lots qu il n'tait. I anine d'avsst, que de l ?3U 9}0 OUI). I. augmentation est encoie p'us eigniflcalive si on compare les r sultats de c.tte anne avec ceux de ISti il; elle est de plus de quatre cent trente six initiions, c'est dits une augmentatiou de 89 pi ur cas! aa deux nues. usa Inities a eux seuls solfiai ni pocr qu on puisse se faire une nlib exacte de l'tat de prosprit du (Commerce Canadien. La Chambre de Commerc International Cette puissante organisation qui comprend des comits nationaux et les groupements associ apparnant a \iO *lals du monde, se runira eo Cougri a Bruxelles eu Juin I985. Le Conseil direcleifr prisid par M. Willes II. Uoolh, s'est rani k Paris le t lvrier, et a arrt le pi (gramme de la preehaine COQl rene, h quel comportera t n pre mire ligLe, la giande question de la iteo. kliluiien conomique du monde. .Nous somnies heurei x de savoir que notre >-hmbre de Commeree a t invite ce Congrs auquel assisteront ,plns Je 6UU dl gus., Lgumes Ou trouvera chez Vrixois Jeau l.tiui'lea, ;i B l l .or luk |eytuiue> de toutew sur te^t'i ae piTmiai' choix. La boire de Lyon c On sait l'importance qu'a prise depuis quelque temps la l'une de Lyon, qui. chuque anne, groupa l'aotamble de la pro.laclion universelle, liniti n'y a encore jamais Agora. It'ceinmenl M. Itonamy, BBiolsSra le la Rpubliqua A Paris, a niai de la quesdou le Dpartement dej Itela ions Kxterieures et lui a indqu dans quelles condi lions des stands pourraient tre rs.rvs aux produits hatiens. La d< 'pense serait minime en comparaison de l'norme ataotagl que noue commerce reliierait de si participation celte elbrs loir* iiitern tionitle >< i s drrnn'ons au D. partrn.ent du I ommerce d'*> tudicr K aiggrsi-'on de Vt. Ilona ny et d'y t'onner suite pour le plus giand bnlict de la pioduclion nalicnale. <• La rr union de la Foire pour iy2*>aura lieu du ,'i au IX mars. (Du Bulletin de la Chasabrs de Commerce d'Haiti ) MALNUTRITION provient de ce que le systme ne peut pas convenablement assimiler la nourriture L'Emiilsion Scott es! promptement assimile par les personnes de constitution dlicate et est un agent actif pour aider la croissance et restaurer lea forces. Administration Gnrale des Postes Avis de dpart L" dpches pour New York e l'Fiirp. f 1 v Yoik direct) par le s/* Crlstol al *< roi i II mf'es s.-medi 21 du courant. Port au Prioce. le 18 Fvrier IP25 SWP*^i^HWSii^ La lode^ MadameYeiil c <|iie vous soyez' velue lgrement et que ces wiolla* [v;r ieues soient (jarnies £cJe beaux cols Di'odf, vous lea Ironvcr lier Paul E. AliXI i. i %  % % %  i% %  %  —— i—S— International Mhleticlub Les intresss sont pris de piendre note que les travestis se ronl absolument de rigueur, tant poi r liommes que pour dames, au hal qui sera donn dans les salons de l'International dthllic Club, !e !, n I i 3 du • i U'M '. Par ordre, Le PRESIDENT Chez Flavelaosi & Cis Viennent d'arriver par le Franea\ les artcles suivants : Dentelles Extra Fines, Dentelles de soie, Deatelles Or et Arati Bubaia, Calottes, Chapeaux i.ai rus, Plumts, Fleur-, Paille de Sele tons articles pour McdeF.—SparlTie.— l'es Votifs Haute Fantaisie ( %  i eiles pour Kobrsrt chapeaux des Sacs Perls de toute beaut d. a< s I ancings. Chapraux Jean llart pour Entants, Rrosses ttr Peignes criffer tous gmres t'es Bro-ses dents, des l'aies DM Irices, etc, etc. articles prur llomr es : Faix rolf, Cravates, BretePes, Chemisi df foie. Jrrtllre, etc. Tous ntticle> poi'r n.t rcerie et Lingerie.— Ca CSDl 8li| i'ri. ors. FOU' HONS E^ TOUS OEN' ES et B athoas peur pharmacie. A lui niai on Liquide : I iqueuiF, Cogner, Vins, Chasaptgae null bi lies en ci ou'rhoi r et Pr i pes.— .louets divers. A< esfoired Pharma if ci Spcii lits Pharmaceutiques. — basai Basons, Ti |rc rp c *'vt I oi c — \ins et Sirop Desrhiens, Via Itesrrt t %  ix, Histognnl, Quinium lai rraque.Pepto Fer etc.eto.ael d'E tl e Glaubert, Ecenns en Gro Savons antiseptiques l< utes tai •• > ruiis,i i genres pour Sir rquenrs et Confiserie Colorants natal Nni|k ; v • en le V.< : ble Th des Aines, E*cel|*at dparil'rci'i.il 'fiuilhaud, Timbres, Papiers timbrs, Timbres uesiiuj EA STOCK igarettes Camel, Articles de Mode ea gros.* Prii SBcu fassee-nous voir, nos prix ssnt aranta;jsux> V. Lavelanet et Cie iioyal Mail S team Packel ;Company Le ittaunsrtQkirronparkivenant da Kinysion at d parts du Sud est altenda le 23 Fvrier courant;cont nuera le m(mjour pou lea parts europens, vii les pot s du Hor.I ollrai.t sullisaintnent da lr|t. Porl-au'riuca, le 18 Fvnar 1925 Roberls,Diillon :: C,| Agmts Gnraux ALUMINUM LIN A vendre -New-Ofte & S Pour cause de dpari Mobilier— Bibelots— Vaisselle Vereiir— Argenterie, ele, etc.. B'adre ser :ii4 Avenue Q. ( Kncoignure Impasse Lavaud et Chemin Lalue ). Aidons ceux au! nous aident lis'ont|toujours esuy par tous les moyens de nous aider, ils ont Tait l'impossible pour avoir les articles 'es (lus rares pour salisaire nos gols, ils vendent touj >urs aux prix les meilleurs pour nous permettre, de raliser quelque conomie, tout en ne gagnant eux n mes que de maigres profits. Prenant Ijute* ces observations en considration,nom devons tous allei chez. Kawas llermanr-s pour nos divers achats et ainsi nous aurons la chance d'avoir les meilleures marchandises le; piix avantageux et noas serong en mA me l> mps re<;as avec courtoisie et servis avec empressement. Personne n'ignore que les mar chanilis %  vendues par hawas Ikr manos sont garanties de premire Donc, tous, mettons nous en route, et dirigeoni nous vers la maison Kit^as llermanoa. American Steamship Go loi Prochain dpart direct pour l'orl-au Prince. ,-;l.e ataamer "rlensia" a laine New Orlans le II Fvrier rsarant 'sera i Part au Prince le 21 are 330 tonnes Je marchandises. Le staani'MFlood laissera law Orlaass lt 25 vri.T courant pour Hati. Ce 18 FyritrfiStti;! A. de Malteis & G Agutt ftiraix • Le Roi des Digestifs • PEPTODIASE Admit dans les H Api taux de Paris ACTION IMMtDUTI RVEILLE LAPfT T ACCtLEBE LA DIQESTION FAVORISE L'EVACUATION DE L'ESTOMAC Sipprla* ant ,P.nm.ur d'Eilom.c Ml gr.mei Bouffat O. Chiiiur.Hanvou VertlQe. Niuitii, Vorrni.rn.nl, %  allonnamanta, DifatUont p.mbi,,. In nnli dam tout,s ht pharmaau l>t|> i cn>ril UW.lrP.ZIZINE.2,R B .4,C.pri.r'AR|$ A Hati Pbarmact Al. PETRU8 t tOUtrS l' xliifs nh irmi.'.M Colombian Steamship Company jo steamer 'MiOixr^jiijCLiiu, latitoi, e TJarH U'tanicdi li viter coutaat e^L tcitfk tyoti %  cL\i~*$xinco lo iit aa^coau sJla Cap-3iailiea, <$oit De •Jaix, cjonawtl SI lepailita tcmhnt jour pour %{il~t eAUiagaiiuv, Stcmitv, Ca^au et, Ju, t 0t' m £' paar •KMWJA et, la patb Je U.am&itv piervariL (L &, paua


PAGE 1

LKMA.T1N i \ Une lulte mort U plus grande bataille de l'poque est elle que la scierie %  livre en ee.moment pour prolonger la vie et empocher h • n.aUdie*. Les germes destructeurs ne sauraient vivre dansl'orgaoi ne d'une personne suioe qui possde tous les lments n e ; : s ues pour combattie Us bactries nocives. Les mdecins ont dcouvert que le o n\er Oati est l'eliment idsljpour prmunir le corps humain contre les m ilaiies. J, Le Quakers Oats contient 16 lments vitaux de nutrition, h vous donnera deux fois plus d nergie que la viande san en produire hi mauvais effets. Le Quaker Osls a un goot d.iceux qui vous plaira. Lon R. THBAUD, Agent pour Hati. CrsW pour ies mauvaises Roules Le pneu Cord Good Y car pour Camion, est le meilleur pneuma tic fabriqu pour le Iranpri sur les mauvaise routes.^ Le paroi,rsiste des milliers de milles, urle toi le plus cahoteux et sa faoru ation spcialdiminue le c tutu liage fa* intur;u /ameua dis tel u hliWi allie ire*cl assure une truction surv, n rendant tout dropuge impossible. tubuqu pour rsister la plus svre condition de strtiee, il parcourt des milliers de milles un prise esicsshtvtment bas. Imbriqu dans toutes les dimensions cour, ntes. OOOB S24S -r .s> :--u -: •K^iCBXSaK INJEOioS PRkm Depuis plus de 40 ans gurit la BLENNORRHAG1E et tons Ecoulements rcent ou Chroniques 231 ARABES GURIS sur 232 | (Extrait d'un Rapport de* Mdecine d'Alger) C'si! Is rimidi qui a tou]surs donn lis meilleurs rsultais EN VENTE DANS TOUTES BONNES PI/ARMA*—-* SPPAUTS PEYRARD D ALGER,46. m de Grenelle, PAR IS ] A pnTprto7T7EuToi w. 5891 5 35!3 SSS5 RMSSSS %  r-^ — -rAndr ISIDORE 1515, Rue du Peuple 1515 Matre laiileur Prs du Bazar Mtropolitain Coupe moderne Sp ia ( Sj fomplels de soire et d cour i.t pot r Kingston < t Sanlo Doinin go i tenant potsag rs. 11 sera de et ur Port BU P ii.ee vers le W Mars e, paitira le nin e jour pour l*E oie Havre, pnnaot fret et p ^agerB. Nous puons les perso ns qui ilsireiit voya gr par ce bateau de M laiie in* cri>e l'agence* OLOFrSOM LUCAS & Cie En vente dans toutes les!J>onnes Epiceries de la Rpublique. i' LAIT CONDENSE NESTL LE PLUS RICHE EN CREME fans iRivof fAlTCONDEN* \ NESTL*' 1 %  ASTHME m Opprtssion, Catarrhe, Sufiocations, Toux nirot'.ses. Ouorlion corUlQO pur lo 3E6ARETTES CLRi %  POUDRE CLERI > CLRY, 53, Boni tt-Mnrtln, Ft ri. )r CLIRY 3*MZ "ou* trouverez toujours du i ail Condens Nestl, i ;iit vapor et Faune ,y e t, wD dpt chez. l'Agent, qui se lient \aussi entirement I vos ordre*,' pour rerae l, r vos commandes directes. L, Preefzmann—Agqerkoltn Agent gnral pour Haili. / s isim awas \ h m •*#. ^ 2£a ^



PAGE 1

LR MATIN Bicvclottesl Bicycle lies Grand Htel de France La maison H.S1LVI J .H i.. _u •_.. u. nm n'ont nas encore va IsO fei# Fabrique par lu grande Socit Manufacturier d'Armes et Cycle de Stationne (France ) la blcy('Jette Sveltc est la seule qui runit la fois toutes les qualits de perfecti n requises de nos (ours D'un fini irrprochable, d'une lgance Indiscutable et d'une'solidit incon.parable, la bic>clete Svelto est muuie de tous les accessoires: Pompe, clef |ineux et oaambres air Michelin. C'est la grande marque <|u| est sorti victurieuse aux plus importantes preu'( k sportives dans le [monde entier. En ventcichez $ Nicolas Cordasco N. et A. Acra GrandiRue A ct des Caies de Bordeaux Yr niez-vou* vous Jratj.'ler avec ellgance, et bon march. Adressez-vous la Maison \. & A. ACRA 'Dont la devise est de vendre petit bnMoe pour vendre beaucoup. Dans son personnel, la maison compte un matre tailleur ilalien sorti d'un tablissement de premier ordre d'Italie Kilo e.si en mesure de fournir des complets tout faits et suc mesure, en choviote, diagonale, palm brach, drill blanc cl couleur, coupors de Casimir pour Dan talons— l.toffi s pour gilets Bonneterie (Chemises de jour et de nuil, au got de> clients — Cols et manchettes dernires cratlors. — Caleons et Pyjamas. Cette maison constiue une inv.ora ton et le meilleur accueil est rserv tous ceux (fui d<. %  irent par une visite tre dfis sur la valeur des travaux fournis. Tout costume command et gui ne rpond pas au gont du client est repris, On paile h ano -.is, an j' ils, --spaTiol et italien BAZAR lfiBTRPOLITAm Chocolats Un ntumu Stock — Chaque boite gamtie Hoite de 6 4K. pour Boite de 1 livre pour Boite de / do Itoite^mclal fantaisie Roite do '2 do Hoite de I do boite ronde fui'asle •ta •t •5 or 85 ot 1,25 er 2,( i() .5li 12 qualit* tflfUrentas cla Bonbons ete 0,96 < r la: SPECIAL Pte Dentifrice Kalikora le tube Kau de \ ieliy la bouteille Fan Oxigne grande bouteille Savon kirkelive 2 pour Crme pour le visage grand tul a Laines la paire Eau de toilatte l,uxor la bout. Patites Aeasoroles K*uaiil3S ehaqu La Si>tk la p at Fart, :• plut vari le plat < raplel t la plus frai* a l'art no Pi n- Lt pria • %  < nr q>t nr thtqap ariiala al noua a'a tons ft'tO aaul prit. I l vota s ra lia avantageux da neas viaitar.V'oaa aerar lanjours aimablement raa*. 0,10 ata or 20 21 '• 25 •' 10 • 2,75 • 2. r n) Aux grands magasins Des fournitures Gnrait* pour la i Cordonnerie. %  oaition exeeptionnelle, au oenlre des allairef, I proximit de toules les Banquet, de la doua e t d' loti! s les Agences de bateaui Een-i< emrnts et lacilits pour voyager en autrmobile oins] toutes lea parties de la lpiuftiqos d'Hli el de la rpublique domiricaine (haiiiliKS confortables el surtout 1res propres an lilatnus dans les chambres! la demande des Tensionain s. Cuisine Iranaise trs soigne et des plus V l i es. Dm a des vieil*r tV* miucs'ns de l'Htel : Vins de> meilleurs crus de Bordeaux, par Imwi ques, dainejannos, gallons Ot par bouteilles. Parmi les Vin da chteaux, vrua trouverez le pto graud Choix, pjur les qualits et pour l'Age VIN DiTAUK* D'ESPAGNE. VIN DE BOURGOGNE (blancs . &f -ouges [el \e renorac* ( Pommard mousseux, gotl Amtiesiu ) Le plus grand assortiment de Liq eurs, Cognao gius. wHkies, ete. Absinthe Pernod, Amer Picon, Vaimoiithe CONSERVES franaises et amricaines Iraiehv ment arrives. C1GA.RES do Cuba, A'irora et Habanera. Cl AR^T TES di toute lesIairijUBS U floti Gros t dtaiC. PAitrUMEftlE et Cartes postales. Prix trs modre. P. P. Palrizi No 31 i-sac -a** Ceci n'est pas lire Car de la Relarae je ne sais pas an faire Cependant si roua passez du eoa du Bureau de l'Alministratlon poatile, la ^••"oci'l ue; Rentres la Gordonnaaia V JOANNY CORDASCO Ve des Fronts-l'orts,(Tbomas Madiou] No 310 i'ort au-l'n. ce, Hati tien da plus c,,u I )l)l,r '* s Prennes (prune mattitte oouore "!est". Souple** Elgance F tri A |tt •'•!. uiarehi ^ li bon march, lires boo marh TOJ s l'e 16Un U.Q00 btuiiks de Tles Apollo* Ernest Camille A la Conscience \ ous verre/ que les chauss-j es que ce soit sur on nmande ou non sont faius avec 4|ct, soins et solidit, parce que les ouvriers qui les confectionnent •tlss matriaux qui y sont emp'oys rpondent et I stifi-nt le titre de la maison. Rhum Nectar Cb. N. Gaeljens 1140, Hue du M gain do l'Etat 147 Hue Bonne Foi. 820, tt.t Court. Qualit Rapidit ScHdi' \ honanes et ? >ar ohanaisaa taw qui n'ont pas enoors u loi fsio finaiM qa fient de recttsif a Isfttsn | doiraiit, dans leur in ul, s'eMpruier da B eaNa miiton car nui u rt ils no^psnTsnt ai'aoaai baao* articles a des pris si rais loi artieles soit vraiment da tests sessta Iraisheur et nos prix diifieni tonta sosssr: Crra aie Chln oouleurs assortie *• extra suprieur marooiin oarreaux Soirie osrreaux pour robea at akaaaiaei Triootine de soie :\ barrai flatiue voile a oarreaux Voilesuisse brod Craon franais barres at ft eft'rea *J Diagoaal noir sap Casimir angla's nouveaut Serga bleu anglais suprieu %  Pealmbeach anglais de tou as baamta Alpaija noir suprieur Satlu China pour tailleurs Kaki blaua sa.n'Tieur Kaki Jauae anjlals suprieur Duak union blrao an liais "no raauta" Drill union blanc anglal i fil Tussor Japonais pour (*hem %  Reps de soie birres cnilou mes et robos nouveauts. Baptiste fine pour che nisea Peroale fine pour lingerie Talteot percale pour Zphyr anglais pour des brod.es Madera pour "'la-nises et je Voile blanc barres el atout .c% f\atiaa blanche f-ahai dine blanche barres et unis Cr ion b anr et couleur jours Voile liianc et ouleuruni Chemisettes allemandes suprieur Brabant noir anglais Imitation t > le orue Serviettes de toilettes blanohes A es ''sur damasses blanches pour fami lea Nappas couleurs Petites serviettes blanches daaaaaartee Organdi blanc & eouleur baraaa aY A Lainage rou cur anglais sup. voiar )a>ea Madras a barr*s de sois pour aWaVase a h Satinette Foulard pour robea Poternes franais A amrioaims Molletons b mes A eoulours im PqiMii de soi uai blanc & s A ns evfera Chapeau do paille iine d lt .|i Casimir anglais supCrpon brod rraneis %  Crpon franais feurs, derniarea aDiivaaast Serviettes de toilette ooul. aa.jlai< Tapis oir blanc sap. pour tablaa Damass anglais pa r matelas doubla laTfsaSi Aimables clients, vous ni TaaJeS aortor, frai, les plus heaux lisais tj* ti ilogie appliqu sous la Direction du{ DrHicotet F. Sjourn Le la ora'oire est ouvert tous les j > s de 7 hrfs au ne ires i n ir pou toutes les recherc s ^ analyses pr s a mon', ci jointe, saut pour le *ss Htitnn eti constante <'te< Saronl reues que le mardi de chaqu ) ^raane. Sadre*>r ta Phar ur.ue pour les rensolft n oenlt4 naves d' %  iLes et S i gastrique! Keacti >o de Wassermina Bifidion de Triboulet,! &iarnen du sang et du pus Examf nides matires ^calas Examen de cri'to ^Albooioo onstant ' La maison C,L1 Vei Tailleur-Mawhind Ho;i823 Rue du" Magasin de l 4 Etat •e Iresomiuande au puLlic et sa nonibrt entsie pour IVIgance de sa c u e cl h exrntinn mise dans Les ouvrages fsnnfi^i la maison reste ouverte Ju'q'd8 ' "\ Prix modrt:



PAGE 1

MPmmuR Clment Mayloire BOI&VERNA 1S58, Ha. Amrieeine NUMERO ie compte pour tnnen eux qu demeurant bras trois d'avance escomptaient sa dlai I-J. Dr Ch. Fiesiinger TLPHONE N 242 18meANNKEHM7 POliT-AU-PRINCE (HATI JUUDI 1 FEVRIER 4985 L'Avenir du Coton Sous ce titr nous publions un d'accord avec la Banque d'mis reipport du Conseil Gnral sion, organise des emprunts ofd'IUiti Barcelone sur la proficiels en faveur des p'antetira duclton et le commerce du coton de coton et engage des experts qui est en grande demande sur et des spcia'istes pour assister le march mondial : les entrepreneurs de cette exploitation agronomique. Lss R< La production mondiale du publiques iu Paraguay, du Brcoton atteint un maximum ;de gil, du Prou, del'quateur.etc, 19 millions de balles par an. La elles aussi augmentent chaque consommation totale tant de jour leur pro ludion et leur im21 millions de balles, il rsuite portation. Lts Rpubliques de un dficit de 2 millions de bal1* Amrique Centrale sa proe les qui cause un grand tort aux cupent galement de l'introindustnes textiles de tous les duclion de cette culture qui a pays par suite de la hausse peitait d*j ses dbuts au Salvador •islante do pnx qu'il motive et et Guatemala o le terrain se de l'esprit Je monopole qu il rait assez propi e cette dencre parmi les agiiculleurs in re. duits intensifier les cultuies En Europe, c'est I R*pigne, •t en forcer 1rs rcoltes. pay9 ,j ont \ e territoire offre des # Le premier iays producteu} tendues importantes tout fait e'et les EtalsUnis avec une rappropries la culture du co coite moyenne de 13 million ton, avec des conditions topo dballes par an. L'exprience a graphiques, mtorologiques et dmonlr combien elle est diffiagricoles convenables pour en cile tre surpasse d'ap es les assurer le succs Dans le pro conditioi s rurale?, cor.om qu s po d'encourager le capital et le et social s de 1 Amrique du travail agraires, le GouverneNord. Les b ou lo millions qui ment espagnol s'est eng g manquent pour nourrir la condistribuer des subventions jus •ommaiion normale sont prinqu' 10 millions de pesetas pareipaleinent tournis par l'Inde m les propritaires et agriculanglaise, l'Egypte et les autres teurs qui entreprendront la cul colonies et protectorats de la t, )r e du coton dans la pninsule Grande-Bretagne, laquelle se proccupe srieusement d'amplifier la production cotonnire de ses doma-nes dans le but d'en tirer tout le parti dans des proportions considiables jusqu' satisfaire les besoins de 1 industrie britannique et disposer d'un surplus pour l'ex! portation. D'autres pays s'apprtent itervenir dan? ce mouvement Bt, parmi eux, il faut citer en >remier lieu la Rpublique Aritine dont le Gouvernement, ibrique, et, ce qu'il parait, certaines rgions espagnoles ont dj rpondu avec empressement l'appel officiel. En attendant que l'on arrive raliser le projet de rcolter en Espagne les quantits de coton pour rpon Ire aux nce sites de l'in lustrie nMioinh, on doit continuer importer les 3)0 ou 4UO.U0O balles de coton annuelles dont elle a besoin, eomme pour le pa i se, dans les mmes conditions de qua its et de provenances. Veiei le rsum de l'importattom de coton |ei f ne pendant l'Exercice de 1923-1924 : EspaWord America Par Gai vc sion 116..J Houston ttrfT* 41 LV-U 'Jrinns 7,* *' Savannah 5,449 Mobile 4,400 V'iioiiiiglon 600 Nevv-Yo.k, direct 1,090 Mew York, indirect 4,371 492 012 Tintral America par Colon 327 South Ameiica Callao-Uuajaquil Qi Buenos Aires 1.9.6 2.109 Iiidi. anglaise par Dombay 77.854 haracb*e 23.29 Calcutta 13 • Coh tiibo 1.041 •• Indirect 24.281 130.1*8 F jpte Aiexaudiie, direct 29.543 ]** Alexandiie, indirect 1.152 30.95 laine Tien-Tin HO 355 511 L'Importation de coton en .Espagne pendant les 5 annes de 1920 1924 donne tes chiffres emparants suivants : Provenances 1920 1921 1922 1923 1924 N. Amrique 219 Oto 272.671 311.709 226.120 192*042 V. Amer que] 1.853 710 959 191 317 . Ameiiqae 397 807 t 058 1.241 1 00 Argeutinn 3-231 1.868 lifto aO 203 Inaia anglaisa flO.biS 40.334 40.403 67 o.i 130.198 Egypte 9 807 11.689 lO.ioO 29.331 3U'95 Chine — %  M mm 100 110 ^•pagne 120 t M mm Ocfiuie mm 5 1 ^ m bcnts de colon 987 767 809 932 — soyeuse, le coton d'Hati dans e3S con litions trouverait en fc.s pagne un dbouch assez important et stir pour l'avenir. > Barcelone, le 20 Dec rabre 1921 Sign Luis MARIA SOLER C'est csrieux comme.chez nous, les belles initiatives meurent aussi tt que de natre : et, le plus bi mre, c'est que l'on se peutja mais bien dfinir le mal qui les a tues. Mal trange, mal terrible eontre lequel l'on est dsarm pui-que l'on ne s'aperoit ds son oeuvre deUruci ve.que bisque l'ir rmdiable eftondrement se pr duit Aini ' si avec intrt que toos suivaient l'initiative de M Blon eourt insinuant le boj scoutisme dans nos colfl s. Un rconfortant coacojrs semb ait devoir tre ae quis ce'le oeuvre tendant ra liser pour tiolr.' jeunesse li viei le muime de Juvuul : mas MRS '" corp&tsano.VA. ce n'est point sins plaisir, qu'on regard.it parfois nos petits hommes de dem iin d filer, martiaux et discip ins, Irsvers nos rues dont leur* serael les frupaient le bton en une nergique cadence. Mais hlas, ce n'tait que rve d'us jour, le boy geouti me a v eu ce que viveut les roses : l'espa ce d'un mitin 1. Mats pourquoi, mon Dieu,toutes eesohosss meurent elles si v.te ch 1 neus. Varits VENDREDI Crame Une importante dclaration deM. Clmentel L'impossibilit pour le Gouvernement Franais rjraphique en (ieuii C'est avec une douloureuse sur prise que nous avons appris la mort survenue ce matin de llermann Reiche Vice Prsident de la Cia L thogra phique. Les lunrail'es auront heu de main matin en l'Kg ise do Sacr Coeur. Le dfunt laisse le souvenir d'un bon-me < harmant et jouissait de beaucoup d'estime en notre mi lieu. Le MATIN dont il fut l'ami s'at triste de ce'.te peite, envole as veuve et tous lea autrra pa tenta que ce de u al M ge l'exprs sion de ses ainocres condolanctr. can. Les commun* "*• %  ""'" % %  % %  r"-%  i , anat de ne pa, ratifier la supp^e. [holiqoe. ^^L^TfSii .ioo t de mettre les intrts ie noua ne cesserons pas de 1 obser fa France aud.ssusde la poliliver quelque leterprtalmn que po que de parti. M. II rriot a crit tu cardinal Dubois, archevque Ce Paris pour lui accuser rception qutai volontairement fausse et malintentionne qu'or pnissedos ner de'nos|penseset de nos actes Nouvelles Etrangres Lucien 30T£R 4et CuAUBtKi' Prix des PUce 0. a el U. i n^B^B^B^ai^^B^B^Bi^Bsiea^BB^aew^^s^"""^'^^^""^"^ !" ~ 1 Parisiana Le Ce soir I 30J. 191 33t. 8a3 370.324 815.588 I35.5U Il eit souhaiter que l'agride prosprit pour les propriculture hatienne s'intresse au taires et pour W aaricultHurs dveloppement des plantations ha iens et aussi pour l'con 'mie de colon dan* les rwions de la gnrale de la Nation. Si Ion itrui hque kl p'.US propres a arrivait offrir sur le march c. ite culture Due rcolte imun pro luit de choix, bien soiportauie ae cotoo serait une une, prpar, nettoy et embali*vuve.lie source de richesse et l, ave: une bre lin? longue et avec le clbre actesr Mosjoakine Entre 1-00 Vendredi tes WIN is de lie. sans le sou. (fin) Le Srs de d inger I el aviateurs Lent Itie el \rrarbard sont arrivs Uamako (Sngal). PARIS Use aviocoelte de t"> chevaux a couvert la dis.ancde Brnsslles au Beurjst soit 2;:i ki lomtres en 2 li uns 4!i et tablissait ainsi un recor i.L'aviatei r belge Tiellry est arriv S Colomb Bsi liard ( Algrie ) venant d'Orau. I'AMS la cantatrice amricine AlwioS Valleiia est morte Nice. I1KKNK— Des orages extrme meuts violents ont :lat dans les Alpes suisses ; dans quelque! villa ges du Canton d JtppeLzell, pies que toutes les maisons tonl endommages. BLK.I Le trait darbilr<>|e entre la Suisse et la lt> 'giqae a t sign; un trait analogue avac 1 Vutriche tst ea prparation. MUlB— Celte ville dj ai prouve par ia guerre a peide son eollge de gareou hier a U Siited'en iicei die. Les dglt s ml valus environ t millions da francs. Les cours M /evrer NkW YORK Fraaee 19.11 Sterling 4.76 Dans un vieux numro du VoU tairr celui du 21 Octobre IX 1 I, j'ai retrouve une vieille chronique piquante el savoarame. N'tait ce l'envie qui me prind aujourd'hui de jouer un bon patil tour m-s lecteurs je n'en parle rais point ;car m*s leclriees v trou veront asMirmeil une bonne d fense conire tous ceux qui leur reprochent leurs cheveux ras, leurs a'obes sans mani BSS de g (nues, le NOgs qui tait ressembler leurs lvres des groseilles, leurs joues des coquelicot*, fruits et flears exotiques. Elles diront dsormais: nous sommes comme la l'aris-ienn , nous ne consultons que notre sol : noas ne preiOU que ce qui nous plat Et, voi s comprenez bien e.ue ce n'tait po nt a moi '.< fonmir de si urnes armes A mes adorables eut nemies. M. %  levenons a ma chronique de IP83. Bile se termine par ces lignes, et, mon Dieu, aussi aetuelles aiin urd lmi qu'il y n quarante deux eol: '• t'.e qui dirlingae, s-l n crit, lu 'ari-itnne. il y a lorgtempi que Jean JacCTOeS l'a dit,— c'est 3 u'elle domine la mode. File rit es mots d'ordre et De sds pas aux engoucmenla l'Alb mande o i l'Anglaise aura beau prendre s lippes chez. r.ou*. el'e n'aura i mais celte libre et fire allure.. Tene/, avant hier, une voix, par tie on ne sait d'ou, disait aux femmes : <>On ne porte plus }a MU du saint Antoino ; c'est 1 tour du fer ;'i cheval Hier, celle mPme voi, la y \\ de l'anonyme, le grand On l'mi uin, repraosit : "On ne porte p'ais le fer cheval ; c'ist le lour de la bonde d'argent plante sar le der ire." L Allemande, pour suivre 1 1 mouvement, arborait lu eoacle \ la p'see inil'fjne, comme elleavai'. port la veille le fer a cbeval obli gatoire et la petite ipieue en cor d i chasse. La l'ari-ienneelle, ne consulte qnefbn go il t. M la bnuclo lui pl*i Mil, clic pren lit la boucle; sinon elle s sa passait Ele l'acceptait, elle ne la sublsssil pas.'' Cas jolies shoaSS, et si bien dites, sont signes S r^int <)r, q ici nom, penses vous, -e c tebai! alors sous ce pseudeuyme tmniii '.' Le Sergine de 1^81 s'appel.it tojt simplement ... Nui, mais entin ... me croiret vous.'....: Hayinoad l'oincar, le quel, alors, n tait qa'un j une crivais lorrain de vingt cinq ani. Ftajmood l'oincar, chroniqueur de modes Ce n'est pas banal du tout. Mais il faut avouer qu il a fait du chemin, le gnmd binliimme: dput, snatear, plasii ors Tols ministre, acadmicien, prsident du Conseil, prsident de la Itpu blique franaise. Ht qui e i ce me disait, l'autre jour, que dans hjournalisme et la chronique badine on lumul pas? Bigre, aile/ doae le d^mandsr m Havmond l'oincar ijuant vous, mesdames et mes demoiselles dont les sourires nar quois et lins vont me blesser com me des pingles d'oi, puisque le uittiid avocat de la chaude terre lorraine vous fyuuil. contre moi, our vos moi]/ excentriques uss onne dfeatre, rh :pe.tu bas!... i: mm Mort de John~Dua.Qut.6r Firs Nous avons appris avec intlj niment le peine la mort de JOHN DUMOUTIER FI U survenue hier aprs midi. S fui rnilles suront lieu cet apr.' miili a l'-inuse St-Jospphi Non* prsentons nos jinc* rss condolances aux parents, prouvs.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06358
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, February 19, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06358

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
MPmmuR

Clment Mayloire
BOI&VERNA
1S58, Ha. Amrieeine
NUMERO Quotidien
Tout domina qui oprt sa iiei'e i
dans la >ie compte pour tnnen
eux qu demeurant bras trois !
d'avance escomptaient sa dlai i-j.
Dr Ch. Fiesiinger
TLPHONE N 242
18meANNKEH- M7
POliT-AU-PRINCE (HATI
JUUDI 1 FEVRIER 4985
L'Avenir du Coton
Sous ce titr nous publions un d'accord avec la Banque d'mis
reipport du Conseil Gnral sion, organise des emprunts of-
d'IUiti Barcelone sur la pro- ficiels en faveur des p'antetira
duclton et le commerce du coton de coton et engage des experts
qui est en grande demande sur et des spcia'istes pour assister
le march mondial : les entrepreneurs de cette ex-
ploitation agronomique. Lss R-
< La production mondiale du publiques iu Paraguay, du Br-
coton atteint un maximum ;de gil, du Prou, del'quateur.etc,
19 millions de balles par an. La elles aussi augmentent chaque
consommation totale tant de jour leur pro ludion et leur im-
21 millions de balles, il rsuite portation. Lts Rpubliques de
un dficit de 2 millions de bal- 1* Amrique Centrale sa proe
les qui cause un grand tort aux cupent galement de l'intro-
industnes textiles de tous les duclion de cette culture qui a
pays par suite de la hausse pei- tait d*j ses dbuts au Salvador
islante do pnx qu'il motive et et Guatemala o le terrain se
de l'esprit Je monopole qu il rait assez propi e cette den-
cre parmi les agiiculleurs in re.
duits intensifier les cultuies En Europe, c'est I R*pigne,
t en forcer 1rs rcoltes. pay9 ,jont \e territoire offre des
# Le premier iays producteu} tendues importantes tout fait
e'et les Etals- Unis avec une r- appropries la culture du co
coite moyenne de 13 million ton, avec des conditions topo
dballes par an. L'exprience a graphiques, mtorologiques et
dmonlr combien elle est diffi- agricoles convenables pour en
cile tre surpasse d'ap es les assurer le succs Dans le pro
conditioi s rurale?, cor.om qu s po d'encourager le capital et le
et social s de 1 Amrique du travail agraires, le Gouverne-
Nord. Les b ou lo millions qui ment espagnol s'est eng g
manquent pour nourrir la con- distribuer des subventions jus
ommaiion normale sont prin- qu' 10 millions de pesetas par-
eipaleinent tournis par l'Inde m, les propritaires et agricul-
anglaise, l'Egypte et les autres teurs qui entreprendront la cul
colonies et protectorats de la t,)re du coton dans la pninsule
Grande-Bretagne, laquelle se
proccupe srieusement d'am-
plifier la production cotonnire
de ses doma-nes dans le but
d'en tirer tout le parti dans des
proportions considiables jus-
qu' satisfaire les besoins de
1 industrie britannique et dis-
poser d'un surplus pour l'ex-
! portation.
D'autres pays s'apprtent
itervenir dan? ce mouvement
Bt, parmi eux, il faut citer en
>remier lieu la Rpublique Ar-
itine dont le Gouvernement,
ibrique, et, ce qu'il parait,
certaines rgions espagnoles ont
dj rpondu avec empresse-
ment l'appel officiel.
En attendant que l'on arri-
ve raliser le projet de rcolter
en Espagne les quantits de co-
ton pour rpon Ire aux nce si-
tes de l'in lustrie nMioinh, on
doit continuer importer les
3)0 ou 4UO.U0O balles de coton
annuelles dont elle a besoin,
eomme pour le paise, dans les
mmes conditions de qua its
et de provenances.
Veiei le rsum de l'importattom de coton |ei
f ne pendant l'Exercice de 1923-1924 :
Espa-
Word America Par Gai vc sion 116..J
Houston ttrfT*
41 lV-u 'Jrinns 7,*
*' Savannah 5,449
Mobile 4,400
V'iioiiiiglon 600
Nevv-Yo.k, direct 1,090
Mew York, indirect 4,371 492 012
Tintral America par Colon 327
South Ameiica Callao-Uuajaquil Qi
Buenos Aires 1.9.6 2.109
Iiidi. anglaise par Dombay 77.854
haracb*e 23.29
Calcutta 13
Coh tiibo 1.041
Indirect 24.281 130.1*8
Fjpte Aiexaudiie, direct 29.543
]** Alexandiie, indirect 1.152 30.95
laine Tien-Tin HO 355 511
L'Importation de coton en .Espagne pendant les 5 annes de 1920
1924 donne tes chiffres emparants suivants :
Provenances 1920 1921 1922 1923 1924
N. Amrique 219 Oto 272.671 311.709 226.120 192*042
V. Amer que] 1.853 710 959 191 317
. Ameiiqae 397 807 t 058 1.241 1 00
Argeutinn 3-231 1.868 lifto aO 203
Inaia anglaisa flO.biS 40.334 40.403 67 o.i 130.198
Egypte 9 807 11.689 lO.ioO 29.331 3U'95
Chine M mm 100 110
^pagne 120 t M mm
Ocfiuie mm 5 1 ^m
bcnts de colon 987 767 809 932
soyeuse, le coton d'Hati dans
e3S con litions trouverait en fc.s
pagne un dbouch assez impor-
tant et stir pour l'avenir. >
Barcelone, le 20 Dec rabre 1921
Sign Luis Maria SOLER
C'est csrieux comme.chez nous,
les belles initiatives meurent aussi
tt que de natre : et, le plus bi
mre, c'est que l'on se peutja
mais bien dfinir le mal qui les a
tues. Mal trange, mal terrible
eontre lequel l'on est dsarm
pui-que l'on ne s'aperoit ds son
oeuvre deUruci ve.que bisque l'ir
rmdiable eftondrement se pr
duit
Aini ' si avec intrt que toos
suivaient l'initiative de M Blon
eourt insinuant le boj scoutisme
dans nos colfl s. Un rconfortant
coacojrs semb ait devoir tre ae
quis ce'le oeuvre tendant ra
liser pour tiolr.' jeunesse li viei le
muime de Juvuul : mas MRS '"
corp&tsano.VA. ce n'est point sins
plaisir, qu'on regard.it parfois
nos petits hommes de dem iin d
filer, martiaux et discip ins,
Irsvers nos rues dont leur* serael
les frupaient le bton en une
nergique cadence.
Mais hlas, ce n'tait que rve
d'us jour, le boy geouti me a v
eu ce que viveut les roses : l'espa
ce d'un mitin 1.
Mats pourquoi, mon Dieu,toutes
eesohosss meurent elles si v.te ch 1
neus.
Varits
VENDREDI
Crame
Une importante dcla-
ration deM. Clmentel
L'impossibilit pour le Gouvernement Franais
PARISAu cours du dbai sur
le budget la chambre |des dpu
ts, M. Clmentel,ministre des fi-
nances, a dclat que le gouverne
ment ne peut pas envisager 1 sta
bilisation du Iranc dans la situa
tion actuelle ; agir ainsi, dit le mi
nislre,serait comme si nou? avions
ngoci aprs Charleroi et avant
la bataille de la Marne. Nous ne
pouvons stabiliser le frane quand
nous sommes incapables de savoir
comment les ngociations se te
mine.out.Le franc ne peurra tr
UDtiu que lorsque nous serons
men de 'Ueliang. r contre
valeur en or,
juant
que le frane pourra tre stabilis,
mais en attendant nous ne pou
vonsstabiliser le franc rellement.
Nous pouvons lo stabiliser en
fail en lui donnant une teud.inte
vers la hausse.Nous p uvons eap
rer que l'augmentation de la va
leui du franc sera pioporlionnelle
et correspondra la diminution
de notre dette flottante et notre
d tte trangre. Nous ne pouvons
revenu au kodget de (i milliards
de Iraoot or lorsque nous devons
paver IU mil iards d'intrMs sur
os dettee ; nous devons liavailier
pour diffiiouer ces dettes. .Nous ne
, n'est que quand pouvons aux veux du monde avoir
des accords longue chance au I air i une nali .n qu, veut
ront t couclus ave les Aline banqueroute.
faire
])es cardinaux franais protestent
contre la suppression de I*am
bassade auprs du Vatican
Jl.mente rptBM < lerriot
PARIS Les cardinaux LugeO,
Anlrieu, Dubois, Maurin, Chaiost
e Touchet out adress une lettre
ouverte M. Il-rriot pour proies
ter contre la suppiefsion de l'ara,
bassade de France auprs du \ A\
Les cardinaux demandent au
de sa lettre de protestation. Pour
le gouvernement, dit M. Uerriot
dan sa lettre.la question du main
tien ou la suppression de l'ambas
aide au Vitican est purement d or
dre politique ; elle n'a aurnn rap
porl avec le respect d la foi ca
La ConijMfjnie Litli >rjra-
phique en (ieuii
C'est avec une douloureuse sur
prise que nous avons appris la
mort survenue ce matin de
llermann Reiche
Vice Prsident de la Cia L thogra
phique.
Les lunrail'es auront heu de
main matin en l'Kg ise do Sacr
Coeur.
Le dfunt laisse le souvenir
d'un bon-me < harmant et jouissait
de beaucoup d'estime en notre mi
lieu.
Le Matin dont il fut l'ami s'at
triste de ce'.te peite, envole
as veuve et tous lea autrra pa
tenta que ce de u al M ge l'exprs
sion de ses ainocres condolanctr.
can. Les commun* "*""'" ' - r"--------- _________i ,
anat de ne pa, ratifier la supp^e. [holiqoe. ^^L^TfSii
.ioo t de mettre les intrts ie noua ne cesserons pas de 1 obser
fa France aud.ssusde la polili- ver quelque leterprtalmn que
po
que de parti. M. II rriot a crit
tu cardinal Dubois, archevque Ce
Paris pour lui accuser rception
qutai volontairement fausse et
malintentionne qu'or pnissedos
ner de'nos|penseset de nos actes
Nouvelles Etrangres
Lucien 30TR 4et _
CuAUBtKi'
Prix des PUce 0. a el U. i
n^B^B^B^ai^^B^B^Bi^Bsiea^BB^aew^^s^"""^'^^^""^"^~1
Parisiana
Le
Ce soir
I
30J. 191 33t.8a3 370.324 815.588 I35.5U
* Il eit souhaiter que l'agri- de prosprit pour les propri-
culture hatienne s'intresse au taires et pour W aaricultHurs
dveloppement des plantations ha iens et aussi pour l'con 'mie
de colon dan* les rwions de la gnrale de la Nation. Si Ion
itrui hque kl p'.US propres a arrivait offrir sur le march
c.ite culture Due rcolte im- un pro luit de choix, bien soi-
portauie ae cotoo serait une une, prpar, nettoy et embal-
i*vuve.lie source de richesse et l, ave: une bre lin? longue et
avec le clbre actesr Mosjoakine
Entre 1-00
Vendredi
tes WIN is de lie.
sans le sou.
(fin)
Le S 1er et 2e pisode*
Entre : 0.50
Par Cable
autour de U situ lion
iinaneire dt la France
Paiiis M Lan bei di 14
du Nord, n prononc aujourd bui
la chambre un disCfMMt sur la
situation financire II a demand
au outeroement pour sortir des
dtfltealts p sasgree de la Trse
rerie d'm Itre, un grand emptunt
extrieur pouvant aller |Uiqo i
200 million- d^ dollars. Il estime
comme le ministre d*s nures
lue les ciiconstates prsentes
sont peu favorables a la staUUU
tioo du franc.
Comment est enviiafle
par les (jraudes puissan.
ces la (|ueslion de la l'.i-
luication prive des ar-
mes
(iENRVE- La discussion sur
le contrle de la fabrication pi
ve des armes semble s'orienter
vers l'ajournement jusqu'aprs la
eonfreoee sur le trafic des armes
prvue pour le mois dp mai a Ce
nve. L Angleterre, le Japon, M'a
lie et la Sude rpugn raient di n
trepicii'lr quoique ce soit contre
la fabrication r ve des armes,
les Ktats Unis ne peuvent pas ins
t tuer de contrle sur les manufae
tures d'armes sans amendement
coustitut'onntl. L'Fspagne el la
Tchc Slovaquie soutiennent le
poin' de vue de la Pressa s; voir
qu'il est possible de tomber ds
maintenant d accord sur un cer
tain nombre de re*-lires coup-
t'es par les circonalanees.^La dis
cuasion gnrale est clu&u.
btfdln Diverses
PARIS Lt sous se tiire de
l'aronautique SfCS un lelegrsm
me du col net de Goys dat de
NiSSSST ( frlqus occidentale Iran
aise ) ainsi eoia : .1 ai la joie
de vous annoncer que le colouc
Vnil .min est h >rs de d inger I el
aviateurs Lent Itie el \rrarbard
sont arrivs Uamako (Sngal).
PARIS Use aviocoelte de t">
chevaux a couvert la dis.anc- de
Brnsslles au Beurjst soit 2;:i ki
lomtres en 2 li uns 4!i et ta-
blissait ainsi un recor i.L'aviatei r
belge Tiellry est arriv S Colomb
Bsi liard ( Algrie ) venant d'O-
rau.
I'aMS la cantatrice amri-
cine AlwioS Valleiia est morte
Nice.
I1KKNK Des orages extrme
meuts violents ont :lat dans les
Alpes suisses ; dans quelque! villa
ges du Canton d JtppeLzell, pies
que toutes les maisons tonl en-
dommages.
BlK.I Le trait darbilr<>|e
entre la Suisse et la lt> 'giqae a
t sign; un trait analogue avac
1 Vutriche tst ea prparation.
MUlB Celte ville dj ai
prouve par ia guerre a peide
son eollge de gareou hier a U
Siited'en iicei die. Les dglt
s ml valus environ t millions
da francs.
Les cours
M /evrer
NkW YORK Fraaee 19.11
Sterling 4.76
Dans un vieux numro du VoU
tairr celui du 21 Octobre IX1- I,
j'ai retrouve une vieille chronique
piquante el savoarame.
N'tait ce l'envie qui me prind
aujourd'hui de jouer un bon patil
tour m-s lecteurs je n'en parle
rais point ;car m*s leclriees v trou
veront asMirmeil une bonne d -
fense conire tous ceux qui leur re-
prochent leurs cheveux ras, leurs
a'obes sans mani BSS de g (nues, le
NOgs qui tait ressembler leurs
lvres des groseilles, leurs joues
des coquelicot*, fruits et flears
exotiques. Elles diront dsormais:
nous sommes comme la l'aris-ienn ,
nous ne consultons que notre
sol : noas ne preiOU que ce qui
nous plat
Et, voi s comprenez bien e.ue ce
n'tait po nt a moi '.< fonmir de si
urnes armes A mes adorables eut -
nemies.
M. levenons a ma chronique
de IP83. Bile se termine par ces
lignes, et, mon Dieu, aussi ae-
tuelles aiin urd lmi qu'il y n qua-
rante deux eol:
' t'.e qui dirlingae, s-l n crit,
lu 'ari-itnne. il y a lorgtempi
que Jean JacCTOeS l'a dit, c'est
3u'elle domine la mode. File rit
es mots d'ordre et De sds pas
aux engoucmenla l'Alb mande o i
l'Anglaise aura beau prendre s
lippes chez. r.ou*. el'e n'aura i
mais celte libre et fire allure...
Tene/, avant hier, une voix, par
tie on ne sait d'ou, disait aux
femmes : <>On ne porte plus }a
MU du saint Antoino ; c'est 1
tour du fer ;'i cheval
Hier, celle mPme voi, la y \\
de l'anonyme, le grand On l'mi
uin, repraosit : "On ne porte p'ais
le fer cheval ; c'ist le lour de la
bonde d'argent plante sar le der
ire."
L Allemande, pour suivre 11
mouvement, arborait lu eoacle \
la p'see inil'fjne, comme elleavai'.
port la veille le fer a cbeval obli
gatoire et la petite ipieue en cor d i
chasse.
La l'ari-ienne- elle, ne consulte
* qnefbn go il t. M la bnuclo lui pl*i
Mil, clic pren lit la boucle; sinon
elle s sa passait Ele l'acceptait,
elle ne la sublsssil pas.''
Cas jolies shoaSS, et si bien
dites, sont signes S r^int
<)r, q ici nom, penses vous, -e
c tebai! alors sous ce pseudeuyme
tmniii '.'
Le Sergine de 1^81 s'appel.it
tojt simplement ...
Nui, mais entin ... me croiret
vous.'....: Hayinoad l'oincar, le
quel, alors, n tait qa'un j une
crivais lorrain de vingt cinq ani.
Ftajmood l'oincar, chroniqueur
de modes Ce n'est pas banal du
tout.
Mais il faut avouer qu il a fait
du chemin, le gnmd binliimme:
dput, snatear, plasii ors Tols
ministre, acadmicien, prsident
du Conseil, prsident de la Itpu
blique franaise.
Ht qui e i ce me disait, l'autre
jour, que dans h- journalisme et la
chronique badine on lumul
pas?
Bigre, aile/ doae le d^mandsr
m Havmond l'oincar !
ijuant vous, mesdames et mes
demoiselles dont les sourires nar
quois et lins vont me blesser com
me des pingles d'oi, puisque le
uittiid avocat de la chaude terre
lorraine vous fyuuil. contre moi,
our vos moi]/ excentriques uss
onne dfeatre, rh :pe.tu bas!...
i:
mm
Mort de
John~Dua.Qut.6r Firs
Nous avons appris avec intlj
niment le peine la mort de
John Dumoutier Fi u -
survenue hier aprs midi.
S- fui rnilles suront lieu cet
apr.' miili a l'-inuse St-Jospphi
Non* prsentons nos jinc*
rss condolances aux parents,
prouvs.
_


LJK MATIN
JUBOL
laxatif physiologique
l ssatl faisant la rducation fonctionnelle de l'intestin
rv
n ir.Ctre tiurnt
'M cjl.rjue .ir
iif coinpr.m*f ai j,i
ffnrtr* t Mal inifsiin
. I r I il n 1.. ,i-
$M<'. SrVESiSi. '

Ie>fe Taillant Consis/nafaire pour Baiti
Autour de l'Administra
tion Commuaale de la
Geni'9
lia aru ces jours demie-s
dans un quotidien, des rtoaei-
sjnemrnts relatifs l'A lininis-
tration Communale da la < >
nAve qui sont bien loin d'Va
exacts.
D'une communication que,
nous a lait*? le Prai lent de la
Commission Communale de I
nouvtl'e Commune, il ressorti
que toutes les maisons sont as-
uj> tli s un impt locatif de
3 o.o de leu< valeur estimative.
Il D est donc point vrai que
des privilge soi-ut accor ls
aux uns au dtriment des au-
tres.
Pour ce qui a irait l'aug-
mentt on des redevances qu;
paient les fermiers, l'Adminis-
tration Communale n'a rien
Toir de ce cli f, le bureau des
contributions ayant seul la com-
ptence ncessaire cette fin.
Aux amis de St-Aodrj
Tous ceux qui, ebaqut ann 5,
vont en plerinage Du ort, n)
taiissenl pas de remerciemenu
fiour ks Rrandes fav. urs que
eur dvotion a obtenuti du
giand Saint.
La cur de Dulort, le Rf.
Pre Hoyer, avec une inlassable
tatrgia a entrepris l'u'iivre/iue
tous d'ailkurs souhaitaient- d'-
riger une Chapelle au Anr
frre de Si- Pierre. Ne te lais-
sant n buter par aucune dilli-
euh. surmontant les p'us rti-y
des obstacles et, avec les pr
cieux concours qu'il a pu obte-
nir, notamment de Monsieur le
Prti lent de la Rpublique, de
flngnieui en Chef des Travaux
Publics et de quelques particu-
liers, le Pre Boyer a presqu'a*
chev l'difice.
Mais les ressources sont i-pui-
ses.et une loterie organise pour
en procurer de nouvelles n'a
pas donn I s rsultats qu'on en
ittandail;c'est doncavec angois-
se que le P. Iloyer voit venir le
jour o, faute d top Is, les Ira-
vaux qui sont en ce moment en
pleine activit s'arrteront.
Le bon Pre lait un prtilltnt
appel tous les amis, tous les
fidles de St-Andr pour qu i
chacun apporte sa OOUltibutloa
l'achvement de la Lhaptlle
de l'Aptre-
C'est ure qmlit de notre
peuple. i I ans .| uv, cette lois
encore el a ne f*ra pasdlaui,
detouj irs concourir lilie-
les temples o n va t nlre son
cur vers Dieu.
Puisse l'appel d i P e H yer
tre entendu par tous.
Andr Chtvall.tr
tneouraija ORPBEA *
On nous informe que le sym-
pathique propri t nre. de Ciu-
Varite a mis le local de sou
tablissement li disposition
du Comit U gamsateur du bal
travesti u"< Orpna qui aura
lieu le mirJ >\ lv ier.
Les cartes sont dj pn vente
au prix de Troislourdes ; le
travesti est le rigueur et ta carte
exigible l'i ntr.
Le Comit oig mitait ur prend
toutes les dispositions ncessai-
res la russite de la ite qui
doit avoir un cachet particulier.
Le nombre de cartes devant
tre liante nous conseillons nos
jeunes gins et jeunes filles qui
veulent s'amuser de smscr.re
au plus \
Nous eu ruparltrcns-..
Draillement
A\aDt hier, vrrs d x heurts du
soir, le comoi quotidien de la
llaseo, qui Iransporte aux Usits
le canna* coup os dans la Plaine
de Logane, reidrait en ville, lors
que dani lea t auges de | Source
Salle, plu de la nuili des wa
gonsqai composent le train se d
tnrliirenl. Iro s il r.trt eux quitt
reiit mme !e* rails tl chavirrent
causant ijue'ques dommages des
maiiuns plac-s pr- de la voie.
Ce d> lailltmenl, lieuien^emi'i.t,
n'occasionna aucun accident mor
tel ; seul un ouvrier lut relev
avaodei eonliutoos.
Les travaux de dLIaiesj r>t lu
renl meus assez activement et,
ds hier matin, la voie tait libre.
- v.
L MR
, Le Commerce du
Domiaioii du Canada ;
Au II Juillet IV24 u balauce
du Commet ru du Uasada se irou*
vail tre da or 18 546 iSti. C'est
l tat le plus suti-faisant que les
Statistiques commerciales du Do*
munou aeul relev.
Le Commerce avec l tranger
a" use jusqu'au Jl mars 192* une
au^iiiniulion de i i, million de
dollars.
Lsasanbla des impoiUiion> t
dei exportation* a atteint I.93S.
476.000 lots qu il n'tait. I anine
d'avsst, que de l ?3U 9}0 OUI).
I. augmentation est encoie p'us
eigniflcalive si on compare les r
sultats de c.tte anne avec ceux
de ISti il; elle est de plus de
quatre cent trente six initiions,
c'est dits une augmentatiou de
89 pi ur cas! aa deux nues.
usa Inities a eux seuls solfiai ni
pocr qu on puisse se faire une
nlib exacte de l'tat de prosprit
du (Commerce Canadien.
La Chambre
de Commerc
International
Cette puissante organisation qui
comprend des comits nationaux
et les groupements associ appar-
nant a \iO *lals du monde, se r-
unira eo Cougri a Bruxelles eu
Juin I985.
Le Conseil direcleifr prisid par
M. Willes II. Uoolh, s'est rani
k Paris le t lvrier, et a arrt le
pi (gramme de la preehaine coq-
l rene, h quel comportera t n pre
mire ligLe, la giande question de
la iteo. kliluiien conomique du
monde.
.Nous somnies heurei x de sa-
voir que notre >-hmbre de Com-
meree a t invite ce Congrs
auquel assisteront ,plns Je 6UU d-
l gus.,
Lgumes
Ou trouvera chez Vrix-
ois Jeau l.tiui'lea, ;iBll.or
luk |eytuiue> de toutew sur
te^t'i ae piTmiai' choix.
La boire de Lyon
c On sait l'importance qu'a prise
depuis quelque temps la l'une de
Lyon, qui. chuque anne, groupa
l'aotamble de la pro.laclion uni-
verselle, liniti n'y a encore jamais
Agora. It'ceinmenl M. Itonamy,
BBiolsSra le la Rpubliqua a Paris,
a niai de la quesdou le Dparte-
ment dej Itela ions Kxterieures et
lui a indqu dans quelles condi
lions des stands pourraient tre
rs.rvs aux produits hatiens. La
d<'pense serait minime en compa-
raison de l'norme ataotagl que
noue commerce reliierait de si
participation celte elbrs loir*
iiitern tionitle >< i s drrnn'ons
au D. partrn.ent du I ommerce d'*>
tudicr K aiggrsi-'on de Vt. Ilona
ny et d'y t'onner suite pour le
plus giand bnlict de la pioduc-
lion nalicnale.
< La rr union de la Foire pour
iy2*>aura lieu du ,'i au IX mars.
(Du Bulletin de la Chasabrs de
Commerce d'Haiti )
MALNUTRITION
provient de ce que le
systme ne peut pas
convenablement as-
similer la nourriture
L'Emiilsion Scott
es! promptement assimi-
le par les personnes
de constitution dlicate
et est un agent actif
pour aider la crois-
sance et restaurer
lea forces.
Administration Gnrale
des Postes
Avis de dpart
L" dpches pour New York
e l'Fiirp. f1" v Yoik direct)
par le s/* Crlstol al *< roi i II mf'es
s.-medi 21 du courant.
Port au Prioce. le 18 Fvrier IP25
SWP*^i^HWSii^
La lode^ Madame-
Yeiilc<|iie vous soyez' ve-
lue lgrement et que ces
wiolla* [v;r ieues soient
(jarnies cJe beaux cols
Di'odf, vous lea Ironvc-
r lier Paul E. AliXI i.
i .......i- ! iS
International Mhleticlub
Les intresss sont pris de
piendre note que les travestis se
ronl absolument de rigueur, tant
poi r liommes que pour dames, au
hal qui sera donn dans les salons
de l'International dthllic Club,
!e !, n I i 3 du i u'm '.
Par ordre,
Le PRESIDENT
Chez Flavelaosi & Cis
Viennent d'arriver par le Franea\
les artcles suivants :
Dentelles Extra Fines, Dentelles de soie, Deatelles Or et Arati
Bubaia, Calottes, Chapeaux i.ai rus, Plumts, Fleur-, Paille de Sele ,
tons articles pour McdeF.SparlTie. l'es Votifs Haute Fantaisie (
i eiles pour Kobrsrt chapeaux des Sacs Perls de toute beaut d.
' a< s I ancings. Chapraux Jean llart pour Entants, Rrosses ttr
Peignes criffer tous gmres t'es Bro-ses dents, des l'aies Dm
Irices, etc, etc.
articles prur llomr es : Faix rolf, Cravates, BretePes, Chemisi
df foie. Jrrtllre, etc. Tous ntticle> poi'r n.trcerie et Lingerie. Ca
CSDl 8li| i'ri. ors. '
FOU' HONS E^ TOUS OEN' ES et B athoas peur pharmacie.
A lui niai on Liquide : I iqueuiF, Cogner, Vins, Chasaptgae null
bi lies en ci ou'rhoi r et Pr i pes. .louets divers.
A< esfoire- d Pharma if ci Spcii lits Pharmaceutiques. basai
Basons, Ti |rc rp c*'vt I oi c \ins et Sirop Desrhiens, Via Itesrrt
t ix, Histognnl, Quinium lai rraque.Pepto Fer etc.eto.ael d'E
tl e Glaubert, Ecenns en Gro Savons antiseptiques l< utes tai
> ruiis,i i genres pour Sir r- quenrs et Confiserie Colorants natal
Nni|k ;v en le V.< : ble Th des Aines, E*cel|*at dpari-
l'rci'i.il 'fiuilhaud, Timbres, Papiers timbrs, Timbres uesiiuj
EA STOCK igarettes Camel, Articles de Mode ea gros.* Prii SBcu
fassee-nous voir, nos prix ssnt aranta;jsux>
V. Lavelanet et Cie
iioyal Mail S team
Packel ;Company
Le ittaunsrtQkirronparkivenant da Kinysion at d
parts du Sud est altenda le 23 Fvrier courant;cont
nuera le m(m- jour pou lea parts europens, vii
les pot s du Hor.I ollrai.t sullisaintnent da lr|t.
Porl-au- 'riuca, le 18 Fvnar 1925
Roberls,Diillon :: C,|
Agmts Gnraux
ALUMINUM LIN
A vendre -New-Ofte & S
Pour cause de dpari
Mobilier Bibelots Vaisselle
Vereiir Argenterie, ele, etc..
B'adre ser :ii4 Avenue Q.
( Kncoignure Impasse Lavaud et
Chemin Lalue ).
Aidons ceux au!
nous aident
lis'ont|toujours esuy par tous
les moyens de nous aider, ils ont
Tait l'impossible pour avoir les
articles 'es (lus rares pour salis-
aire nos gols, ils vendent tou-
j >urs aux prix les meilleurs pour
nous permettre, de raliser quelque
conomie, tout en ne gagnant eux
n mes que de maigres profits.
Prenant Ijute* ces observations
en considration,nom devons tous
allei chez. Kawas llermanr-s pour
nos divers achats et ainsi nous
aurons la chance d'avoir les meil-
leures marchandises le; piix
avantageux et noas serong en mA
me l> mps re<;as avec courtoisie et
servis avec empressement.
Personne n'ignore que les mar
chanilis vendues par hawas Ikr
manos sont garanties de premire
Donc, tous, mettons nous en
route, et dirigeoni nous vers la
maison Kit^as llermanoa.
American Steamship Go loi
Prochain dpart direct
pour l'orl-au Prince.
,-;l.e ataamer "rlensia" a laine New Orlans le II
Fvrier rsarant 'sera i Part au Prince le 21 are
330 tonnes Je marchandises.
Le staani'M- Flood laissera law Orlaass lt 25
vri.T courant pour Hati.
Ce 18 FyritrfiStti;!
A. de Malteis & G
Agutt ftiraix
Le Roi des Digestifs
PEPTODIASE
Admit dans les H Api taux de Paris
ACTION IMMtDUTI
RVEILLE LAPfT T
ACCtLEBE LA DIQESTION
FAVORISE L'EVACUATION DE L'ESTOMAC
Sipprla*
ant ,- P.nm.ur d'Eilom.c Ml -
gr.mei Bouffat O. Chiiiur.Hanvou
VertlQe. Niuitii, Vorrni.rn.nl,
allonnamanta, DifatUont p.mbi,,.
In nnli dam tout,s ht pharmaau
l>t|> i cn>ril
UW.lrP.ZIZINE.2,RB.4,C.pri.r'AR|$
A Hati Pbarmact Al. PETRU8
t tOUtrS l' xliifs nh irmi.'.M
Colombian Steamship Company
jo steamer 'MiOixr^jiijCLiiu, latitoi,
eTJarH U'tanicdi li viter coutaat e^L
tcitfk tyoti cL\i~*$xinco lo iit aa^coau
sJla Cap-3iailiea, <$oit De Jaix, cjonawtl
SI lepailita tcmhnt jour pour %{il~t
eAUiagaiiuv, Stcmitv, Ca^au et, Ju,
t0t'm' paar KmwjA et, la patb Je
U.am&itv piervariL (l &, paua %Port]MjmUPrince9 le 18 Fvrier 1$
iGbara & % Agent!
HO Hue dws Csai?
-rbnifonrl
Tlphone : N 750
%

. A

<**


LKMA.T1N *
i
\
Une lulte mort
U plus grande bataille de l'poque est elle que la scierie
livre en ee.moment pour prolonger la vie et empocher h
n.aUdie*.
Les germes destructeurs ne sauraient vivre dansl'orgaoi
ne d'une personne suioe qui possde tous les lments n e ;
:sues pour combattie Us bactries nocives.
Les mdecins ont dcouvert que le o n\er Oati est
l'eliment idsljpour prmunir le corps humain contre les m i-
laiies.
J, Le Quakers Oats contient 16 lments vitaux de nutrition,
h vous donnera deux fois plus d nergie que la viande san en produire hi
mauvais effets.
Le Quaker Osls a un goot d.iceux qui vous plaira.
Lon R. THBAUD, Agent pour Hati.
CrsW pour ies mauvaises Roules
Le pneu Cord
Good Y car pour
Camion, est le
meilleur pneuma
tic fabriqu pour
le Iranpri sur
les mauvaise
routes.^
Le paroi,rsiste
des milliers de
milles, urle toi
le plus cahoteux
et sa faoru ation
spcial- diminue
le c tutu liage fa*
intur;u /ameua
dis tel u hliWi allie
ire*cl assure une truction surv, n rendant tout dropuge
impossible.
, tubuqu pour rsister la plus svre condition de
strtiee, il parcourt des milliers de milles un prise
esicsshtvtment bas.
Imbriqu dans toutes les dimensions cour, ntes.
OOOB
.
S24S
-r .s- > :--u -:
K^iCBXSaK
INJEOioS PRkm
Depuis plus de 40 ans gurit la BLENNORRHAG1E
et tons Ecoulements rcent ou Chroniques
231 ARABES GURIS sur 232 |
(Extrait d'un Rapport de* Mdecine d'Alger)
C'si! Is rimidi qui a tou]surs donn lis meilleurs rsultais !
EN VENTE DANS TOUTES BONNES PI/ARMA*-*
SPPAUTS PEYRARD D ALGER,46. m de Grenelle, PaRIS ]
a pnTprto7T7EuToi w. 5891 5 35!3 SSS5 RmSSSS
r-^
-r-
Andr ISIDORE
1515, Rue du Peuple 1515
Matre laiileur
Prs du Bazar Mtropolitain
Coupe moderne
Sp ia ( Sj
fomplels de soire et d Prix ; tre biao habill et bie-o vu dBl les ccrcics cndaiusTadies.
i* au jauue tailleur m iJeroe A mire IMdO.iK.
1518, Itue du t'eupe 1513.
Tout prs du Bjxar Mirupolltale.
The West Indies Trading Company
Port-au-Prince, Gonaves,
Cap-liailie.
\%
'rojU z dune
tcheter une de ce* bOnn< s
bicyclettes ngtaj -es
Ranwell _
|f nemmes et dames qui vie.nenfd'arriver chti
[uiotHi Williams &C
Fort-au Frinte
Horn Unie
Le steamer Claus Horn est
at ikIu A Port a i i u.c. dimuu
ch-, 1-2 courant .m: utile llam
bourp, Londre .San juan.Pucr
l'I' at et Ga, Hatien.
I1 pa tira lun h soir '> cour i.t
pot r Kingston < t Sanlo Doinin
go i tenant potsag rs. 11 sera de
et ur Port bu P ii.ee vers le
W Mars e, paitira le nin e jour
pour l*E oie Havre, pnnaot
fret et p ^agerB. Nous puons
les perso ns qui ilsireiit voya
gr par ce bateau de m laiie in*
cri>e l'agence*
OLOFrSOM LUCAS & Cie
En vente dans toutes les!J>onnes
Epiceries de la Rpublique.
i'
LAIT
CONDENSE
NESTL
LE PLUS RICHE
EN CREME
fans iRivof
fAlTCONDEN*
\ Nestl*'1
ASTHME
m Opprtssion, Catarrhe,
Sufiocations,
Toux nirot'.ses. *
Ouorlion corUlQO pur lo
3E6ARETTES CLRi
*. POUDRE CLERI
> CLRY, 53, Boni tt-Mnrtln, Ft ri.
)r CLIRY
3*MZ
"ou* trouverez toujours du i ail Condens Nestl, i ;iit vapor et Faune
,y*et, wD dpt chez. l'Agent, qui se lient \aussi entirement I vos
ordre*,' pour rerael,r vos commandes directes.
L, PreefzmannAgqerkoltn
Agent gnral pour Haili.
/
s
!
isim
awas
\
h
m
*#.
- ^

2a ^


LR MATIN
Bicvclottesl Bicycle lies Grand Htel de France La maison H.S1LVI
J .h i.. _u _.. u. nm n'ont nas encore va IsO fei#
Fabrique par lu grande Socit Manufacturier
d'Armes et Cycle de Stationne (France ) la blcy-
('Jette Sveltc est la seule qui runit la fois toutes les
qualits de perfecti n requises de nos (ours
D'un fini irrprochable, d'une lgance Indiscuta-
ble et d'une'solidit incon.parable, la bic>clete Svelto
est muuie de tous les accessoires: Pompe, clef |ineux
et oaambres air Michelin.
C'est la grande marque
<|u| est sorti victurieuse aux plus importantes preu-
'( k sportives dans le [monde entier.
En ventcichez $
Nicolas Cordasco
N. et A. Acra
GrandiRue
A ct des Caies de Bordeaux
Yr niez-vou* vous Jratj.'ler avec ellgance, et bon
march.
Adressez-vous la Maison \. & A. ACRA
'Dont la devise est de vendre petit bnMoe pour
vendre beaucoup.
Dans son personnel, la maison compte un matre
tailleur ilalien sorti d'un tablissement de premier
ordre d'Italie
Kilo e.si en mesure de fournir des complets tout faits
et suc mesure, en choviote, diagonale, palm brach,
drill blanc cl couleur, coupors de Casimir pour Dan
talons l.toffi s pour gilets
Bonneterie
(Chemises de jour et de nuil, au got de> clients
Cols et manchettes dernires cratlors. Caleons
et Pyjamas.
Cette maison constiue une inv.ora ton
et le meilleur accueil est rserv tous ceux (fui d<.
irent par une visite tre dfis sur la valeur des
travaux fournis.
Tout costume command et gui ne rpond pas au
gont du client est repris,
On paile h ano -.is, an j' ils, --spaTiol et italien

BAZAR lfiBTRPOLITAm
Chocolats
Un ntumu Stock Chaque boite gamtie
Hoite de 6 4k. pour
Boite de 1 livre pour
Boite de / do Itoite^mclal fantaisie
Roite do '2 do "
Hoite de I do boite ronde fui'asle
ta
t
5 or
85 ot
1,25 er
2,( i()
.5li
12 qualit*
tflfUrentas cla Bonbons ete 0,96 < r la:
SPECIAL
Pte Dentifrice Kalikora le tube
Kau de \ ieliy la bouteille
Fan Oxigne grande bouteille
Savon kirkelive 2 pour
Crme pour le visage grand tul a
Laines la paire
Eau de toilatte l,uxor la bout.
Patites Aeasoroles K*uaiil3S ehaqu *
La Si>tk la p at Fart, : plut vari le plat < raplel t la plus frai*
a l'art no Pi n- Lt pria < nr q>t nr thtqap ariiala al noua a'a
tons ft'tO aaul prit.Il vota s ra lia avantageux da neas viaitar.V'oaa
aerar lanjours aimablement raa*.
0,10 ata or
20 "
21 '
25 '
10
2,75
2.r "
n) "
Aux grands magasins
Des fournitures Gnrait* pour
la i Cordonnerie.
oaition exeeptionnelle, au oenlre des allairef,
I proximit de toules les Banquet, de la doua e t
d' loti! s les Agences de bateaui
Een-i< emrnts et lacilits pour voyager en autr-
mobile oins] toutes lea parties de la lpiuftiqos
d'Hli el de la rpublique domiricaine
(haiiiliKS confortables el surtout 1res propres an
lilatnus dans les chambres! la demande des Ten-
sionain s. Cuisine Iranaise trs soigne et des
plus vlies.
Dm a des vieil*r tV* miucs'ns
de l'Htel :
Vins de> meilleurs crus de Bordeaux, par Imwi
ques, dainejannos, gallons Ot par bouteilles. Parmi
les Vin da chteaux, vrua trouverez le pto graud
Choix, pjur les qualits et pour l'Age
VIN DiTAUK* D'ESPAGNE.
VIN DE BOURGOGNE (blancs .? -ouges [el \e renorac*
( Pommard mousseux, gotl Amtiesiu )
Le plus grand assortiment de Liq eurs, Cognao
gius. wHkies, ete.
Absinthe Pernod, Amer Picon, Vaimoiithe
CONSERVES franaises et amricaines Iraiehv
ment arrives.
C1GA.RES do Cuba, A'irora et Habanera.
Cl AR^T TES di toute lesIairijUBS U floti Gros
t dtaiC.
PAitrUMEftlE et Cartes postales.
Prix trs modre.
P. P. Palrizi
No 31
i-sac -a**
*
Ceci n'est pas lire -
Car de la Relarae je ne sais pas an faire
Cependant si roua passez du eoa du Bureau de
l'Alministratlon poatile, la ^"oci'l ue;
Rentres la Gordonnaaia
V JOANNY CORDASCO
Ve des Fronts-l'orts,(Tbomas Madiou] No 310
i'ort au-l'n. ce, Hati
tien da plus c,,u' I)l)l,r '*s Prennes (prune ma-
ttitte oouore "!est".
Souple**
Elgance
F tri
A |tt '!. uiarehi ^ li bon march, lires boo marh
TOJ s l'e 16Un *
U.Q00 btuiiks de Tles Apollo*
Ernest Camille
A la Conscience
\ ous verre/ que les chauss-j es que ce soit sur
on nmande ou non sont faius avec 4|ct, soins et
solidit, parce que les ouvriers qui les confectionnent
tlss matriaux qui y sont emp'oys rpondent et
I stifi-nt le titre de la maison.
Rhum Nectar
Cb. N. Gaeljens
1140, Hue du M gain do l'Etat
147 Hue Bonne Foi.
820, tt.t Court.
Qualit
Rapidit
ScHdi'
\ honanes et
? >ar ohanaisaa
taw qui n'ont pas enoors u loi fsio
finaiM qa fient de recttsif a Isfttsn |
doiraiit, dans leur in ul, s'eMpruier da b
eaNa miiton car nui u rt ils no^psnTsnt
ai'aoaai baao* articles a des pris si rais
loi artieles soit vraiment da tests sessta
Iraisheur et nos prix diifieni tonta sosssr:
Crra aie Chln oouleurs assortie
, * extra suprieur
" marooiin oarreaux
Soirie osrreaux pour robea at akaaaiaei
Triootine de soie :\ barrai
flatiue voile a oarreaux
Voilesuisse brod
Craon franais barres at ft eft'rea *J
Diagoaal noir sap
Casimir angla's nouveaut
Serga bleu anglais suprieu
Pealmbeach anglais de tou as baamta
Alpaija noir suprieur
Satlu China pour tailleurs
Kaki blaua sa.n'Tieur
Kaki Jauae anjlals suprieur
Duak union blrao an liais "no raauta"
Drill union blanc anglal i
fil
Tussor Japonais pour (*hem
Reps de soie birres cnilou
mes et robos nouveauts.
Baptiste fine pour che nisea
Peroale fine pour lingerie
Talteot percale pour "
Zphyr anglais pour Organdi suissa uni et coulea -
Bas A jours drini-s lie
Chaus^etUa ojssaUes peur anf itt
Kraneh Fr sky, ler.iieir nouveau!
Poplin fleurs pour robes
Tussor blanc
Limbrie blan
Voiles couleur A barres
Shirting blanc suprieur
Bas dentelle-;
Ras soie brods
Bas fil brod
Lotions ' ivert*-
Tulle pour premire Commuvon
Couvertures blanche et coula r suprieur
Ra >des brod.es Madera pour "'la-nises et je
Voile blanc barres el atout .c%
f\atiaa blanche
f-ahai dine blanche barres et unis
Cr ion b anr et couleur jours
Voile liianc et ouleuruni
Chemisettes allemandes suprieur
Brabant noir anglais
Imitation t > le orue
Serviettes de toilettes blanohes A es ''sur
" damasses blanches pour fami lea
Nappas couleurs
Petites serviettes blanches daaaaaartee
Organdi blanc & eouleur baraaa aY A
Lainage rou cur anglais sup. voiar )a>ea
Madras a barr*s de sois pour aWaVase a h
Satinette Foulard pour robea
Poternes franais A amrioaims
Molletons b mes A eoulours im '
PqiMii de soi uai blanc & s A ns evfera
Chapeau do paille iine d lt .|i
Casimir anglais sup-
Crpon brod rraneis
Crpon franais feurs, derniarea aDiivaaast
Serviettes de toilette ooul. aa.jlai<
Tapis oir blanc sap. pour tablaa
Damass anglais pa r matelas doubla laTfsaSi
Aimables clients, vous ni TaaJeS aortor,
frai, les plus heaux lisais tj* ti i trouTr sot colle place, us asaxis.isa
l'aller ailleurs, de paner ss ..s-aa 0k I
fterofl reirs est ssWt*.

u
A. f F'PEARS Limited
Four avoir le teint' Irais et conserver toujours'intaole
relie fracheur, servez-vous des excellents produit! de la
laineuse marque |. H' F. Pcars limifed CDglaod ; tel^nne :
Savon etransprents en bciiii s. Savons transpa-
rents en tablettes llne poudre o ;rlc et poudre do
Talc pour IiiM nairn.irouoes pour livres.
n vcnle i\n/ Sinicn Yii ux cl ftllred Tieirj
Pharmacie Se joui
D jnne avis sa clientle et aux mdecins etj au
trFtsorm6 son Laboratoire d'Ulogie enfin I
bi >logie appliqu sous la Direction du{
DrHicotet F. Sjourn
Le la ora'oire est ouvert tous les j > s de 7 hrfs au
ne ires i n ir pou toutes les recherc s ^ analyses pr
s a mon', ci jointe, saut pour le
*ss Htitnn eti constante <'te<
Saronl reues que le mardi de chaqu ) ^raane.
Sadre*>r ta Phar ur.ue pour les rensolft n oenlt-
4 naves d' . iLes et S i gastrique!
Keacti >o de Wassermina
Bifidion de Triboulet,!
&iarnen du sang et du pus
Examf nides matires ^calas
Examen de cri'to
^Albooioo
onstant '
La maison C,L1 Vei
Tailleur-Mawhind
Ho;i823 Rue du" Magasin de l4Etat
e Iresomiuande au puLlic et sa nonibrt
entsie pour IVIgance de sa c u e cl h
exrntinn mise dans Les ouvrages fsnnfi^i *
la maison reste ouverte Ju'q'd8 ' "\
Prix modrt:


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM