<%BANNER%>







PAGE 1

fa MATiN -• GLO combat l'anmie e Sous ca our-!l forme liquide 1 oiobfc.:. toM* *2"*J& Mt irtJuitremnJ -•roiimanaa at_r le* enfant. C'est le reoussUluaat ld*!. P ,J w *" l'hmoglobine Convalcsconce Neurasthnie Tuberculose Anmie lu!" 1WM . r e* vi*r,cteaK ffi M'„Tj'eneM tdsoitjl cl sMlmjl ai.ns troabi gasuique ii constipai ien, t Globol liquide procu-e ne Incompaeabe ienaliori de bien-tre, parallle 'amlioration rapide de U nutrition et de l'apptit i\ a I" disparition de trouble nerveui associ indissolublement la chlorose. Docteur Et! veux, jjaajaaj d. cric.* pnien — U frarollle tt ptanir, ttpvU -; •• 1' "a* dj OlcbioiPORAL ehlie chro-.U.li.Mreu•ui tui'.on de Pyrenee. • B t%  ". | licencia <> KHr.ce. tombt l*ieton>ni • •ae. NOCTYL hrrTsrc* ~ Vorlag* S malin lfeMiSk I M* diclnritipiiale t donne en l'ii li>e S .mi Jos, h. 1 T .sn.e,..ODl ^conduit, r ui LHiMu.e'1 l'*odule Juiuella Utu* ge.ti' couple JWJ cilord; Fda De.rouia.us et ^^•ioarne^u ville le, mari* ont ttieju. dan. le •• "u 8 u eMreiM.ueM0U6re Bordes Holoe o un. charmante rteep lion l*ur fui M!. ^-*y y.e UevTt comp inaenif ^ aa n a Hanaille j > 0U a .uns If ** tc P 1 1 '* U Une d>tU -a fceue Marie Avk uo 1 l M l .ltLeUu.m, ll ue. i OSp llLtUlf. lerqe ?.iillwit C n^ignatrwre pour Hait Nouvelles '\ Par Cable En Italie lanitesiaiiuu Usciste Rij-i, dUue manifestation dea f nottes dans le Dut vident d 10 muer leur fores •* lau hier dans le rue de Home aor dea imuieuvreel'iectu*M dans la •j*pefM 'oin.ioe. Le bureaux du Ijafuiu el w ui.ous Je* p iucpsu leadtr de l'oppisitioa etateui guide par de* caiabiuiera aliu dbiter tout attentat del part de eueinise uuireS. H'JViri, t> L. eouvernernsnt a interdit la concentration de* trou MI laacisles luis'elieclaaieuldios las euvirous de Na-pis*. Cette cou eenueiion avait lieu daa le but de une une aenionstralion HOB Ufttt e a eel e qui eut lieu Rome dimanche dsruier. |. lalandra el le parti de l'opposiUou RO.Vlti—Seiou Je informations digue* de lot, le dput alaudra, an de pu* ooiab M politicien italien*, a l mleuuou de reuouoer au 4,0*1 qu'il occupe actuellement eoinuie euel ae la Uete^alloO Halte M A la Socit de* .NaUOu. { ou pea Roumanie et %  Bulgarie, i a da.e du m.ria 6 euet li encore fl.. mai on pense JTil aON lieu prochainement. la parti lafitH italien tomba* perdre de sa poii ui ni HO^B, 6 M. Sarochi et Ca%  ati. mernbre du cabiuet, ont pr ni Uui dini. f iDU a Mr MUMOII ni qui aprs un enlielieo avec eu ttstri avoir enfuie le roi la le le. 00 co..die gnra'o m, ri' f* Vm esious comme uie v ;rt re peur le paiti de l'oppon IWl/gM. Mu olinl • o'-la r que In rJrtie-" (i %  • ,rti i-arnbi .i Ca '"" P 1 ' te; un a-lu. me, • lu u i M-< • "' '"""'j! oufoir.Pu nouf.huminlr^ L.^.^^ u ^ ui ***** Etrangre ^Sf" regrettable louiours fortement uni. le prti tasciale e-n!j e avoir perdu la po pu ant* dont il iou^t l au dbut. KOMIS — Le mioialr de la Juatt ce M. vl. O'igiio a raunt sa flHOW trs l nissionuaiie* #t. GnttiU et bereoni. Entre la B;!ijii i el 1 'ftllemat|iie BRUXBLbB5-U nigirUtioai euUtuee 4 Urutil< pour ia con sluaioa d un traite de commerce eutre U Belgique el 1'rllUmegue qui dvate.it ete S.IJ u 1 ie-i pour les ltes de Nol rep enlr^nl lun di prochain BeritiN S itre tateiatee et uarsau! delopposiliod L0.\ Riv5eloi uue d*p lie le la Ceatial MevTf p Vtuaot ae itJ-n> ei r*prolanini un I>J vellepuolde ^ar le •• Ma*'4ero une b.garre se .erait ITJIJ le en ire Ueo#Uset parlisao de i pio Hiiion.u'oidra fui rtabli p^r la po lie. \ louvelles mesures on re ctrrtaiiis oiij mes le la presse itili nu • rtvj.aa.,0— t'iu.ieur* eorr*fMI daals d imporl.ui-j> mauaeiran gars oui i* arrte* %  ns les r nn cio le* vil.e^ dliaue. raHUMl %  tiouve le eorres^ iJaul tu Oui cigo l'iibuuequi a.i m fau ement dsuJdude la iaioa deoi an este lion. 6r*ce au plan DJI\TR! WASHINtil'O.i.b l• e^l pio.iui.e dan le co .i.u-.^ et le* alla res d. bai.qu.s duiail .a Ue.u.tis moi de 1 rfuiiee o.ruire ero.t .ue Inuuee l'.'iJ se a uue au..e.r Ue prosprit pour iKi'-pi epeciale ment au poi t de vue corn uer .a &f Le pian UaWe qui o. e. accept par presu. e toutes les r ui.auve en a l le prooioleu La crise ministrielle" en A.He n i;| W UtRLI.N.o M. .dirx, ex-Chili celier aopeie par le l'rsii-nl KOert lor uer un mmi^lero d *• D'un a offeit les porlele .il es i • l'l..terieui et de i boououie nalio uale ux leiJernatijualiles>4d. Von Knes et Neuba ; ces dernier oui rseiv leur rponse JU qu' de nui*. Le Koi dos UiKstit C JPEPTODIASE Admi dan ^^Pi ux d **** AOTION imiatoiTt UVIILLI L *TT ACCtLai '-. O'OtiTION FAVORISE LivatOAiioa 0 IMI0ISC 1n. PM.ol.uc fl'ft.i".•• ,".'-• .uff~..CI. '•-• -•'"""• V.rtla*. N-.•• •.•••"'•"•. u'ilo ....m.n.k 3 ...t'." ••••• cam mtm • t'or*'"* 1 l)p*l gta.rj. U knUlrP.ZI/lNE..-*.an.rAl A m i-fc.ima.u_ 1l*T.0 ci IOJI • b.inn.f p" irai. • Les jiits tel qi'il M M* P IMS De jeunes gens revenant de MonHepO en cosiu ue de ta'le 1er Jauvier a Du es du u.atin, deeireu de se leeteurer fout baie ei.tie le tue d. la rtunion et Ut Uaerooa ei •'•drua.eui a la JdOi* taule d p i sous fut qui s y tlei.t d.rJii.a.ie L"e altercat'ou surVient enlre l'un deux,et une nomm-'H Luer ce. Hiie de la marcha de.La mre s aruie d uu aoeau rem I a ae .aucce (y.iueotee. el se tut aeco 11er pnf^ te* MusUaWH qui preuaieui lUi b i an. les environ.. A.aaiiu de toute* parts, ce*jeuoe e '!Usse dUa lamet arn eut a se'lrayei nu BttJJ* OUI une vraie pluie le pierre, landlkV qua l* vure de leur aaio ^e brtaU. Le lendema u, aire e etamea U DU eau de la I o t#J>, Us propo %  arn, pour viter tout ca.. .a-, un ddomagrt.iieiii u pi* d cent gour le qui est tout de jiie acte -U>goitiani, •1 lout pirv.mr en ca *tu nul M a aci.oa* de. .jiouiieu. ua* noie* o lt laits oui intealiou nei.emeut trufeUi. .\ou* ue comfiieuon pispourqiui l'on k.muie vouloir s'achar Uer pre* ce j ;Uiie *eui, quaui l'iulere.see elleu4 ne a luui aim p ^.ucul rait aimablement avec • JX. Varils VavNbR£DI aJiWUf-UntlMOR i>a et ottpuiode, l plue : ou ceutime. | LlMA.NUit. trois Masques 4ei r 'e et oe .pisode. .,.* Entre G. U0 Loge G. 2.U0 La tpaisoii U Calloni Fils SUe Bve Bovx, 10 Pi* le dpt de i hum Ville joint i-orl-Mia-Piince ,A .benneur de porler couna^e^d.^.^^^ lLLLt & ULb : ~*Z^\2£Xl .7 le farirpoor aalon et siuus, un asavriimeni cpmplei de DI U J #t dodinea amn•aile manger.chalaea •• dodinea de \unnt, ebaue. ^ caiLe, chaise, otlet.e. pour •ni.nl j ^ Jt^^p,^ IH, „ toute uiuieusion, klSji qn f^^SSJSn^iM Tmlj eu la. tl en cu.vre (. rt)U d.lfereut ), ou ;j^ ;j f fl e c .mp, pendalee. u. CL..,. M,.OHJI.OI >'.t"^ t lr k EJa ... Iroi. tss&ssrjs. sK&szurm t£ M. ,-. lino-, cLbjeau tu pa lie .1 n laine, lu F r f ^ % •Lel M* !" *"'?W*^*ii£Si •foai.e. et Ole, t.HM le., eben *> bleftctw cou., t • u,uu ^ d e r..t.nt. an., caine, cl.. a. M a %  ^ %  j£j! > ^ """-" • l** 1 !" : mcl*. dV .•!* li '" " ,*.. t de loLfe candeur imAoiomul ile. .1 m **** P " i e rieurl) canne, poil bU 1 tou. i ou v .,, iw.e utawaM ••JJ*JJJJiJJ bi dbU ,%, article qat ie ai ni ifc ue. inou. atUai.nl., n.ia uwai j. r ^-^-.^-^^-^ pass. Viennenl d'arriver la UoruLiui l m a ison H. S Le ateuiuer ••3clUfc•• vannt_de lh.uOou. 6 -ia ,ruavfUi fiai _et tlUuau a tori.au t iuce fera, le Il oi.iai.l Il upai ia pn-labiemeul l m* me .oui pou. H ugfcfau.aio Uoiniu o ui), aau feaio de MacOIW et F' liu i ope. M .itauer '••.Iw.tan liom v.uaui UL Uurai.ao >a.v-lok daua les priucipa.ca me.e l'Amrique du sud, un ne peui que auubaiier de voir arriver ce jour, o uou. pourous l'upplaU mr cumule il l a l dj Uul de Jiti tt n-u donneron' la J„!e de celle .die. ainsi que le piu%  ••anmi qui ) eia eaecul*. Laa proprisi.n.B) u lie..-* pro* flaul e de .a btl.e llli ia l Ile |,. I ,| oie 1 llaili 0 1 [V, -o... pu*. de uepi si % %  '" 'r N • 01. le Uc ifc I <*. li qua oh. li u. cil lit vcm iruii>iie. iu 1 HiaccLaa %  i. ,OMI' kt lui dduuiiils. 'CllU^i'tf pi p"' 11 HU1l.1l (U accou.pi'j,u' 1 >' • "•'•'.' ov tout O'ui.t it.ee utj.' i.. Cou., 01 ai.l le ^o el te BMtni.ui u ittanj 1 reu et l'atfu 'ude u i. ci laquel e liste .>ri est ifiee s nceie |uu 1. u.ou.oiit iai. lis ".LUdroi.l i.i.n portai au jird de ur li.ie la u 1 1 1. Ue .a ,UH' nde titre de.lOO^do .e i. (.00 Dolls S liu'lt ul>.l..l llii Nt. !)< fOtlfl ^aas: Avis d* Oeparl Le* d> pciK puui ->< a York et l'Europe t. via, .\tv-\ori\ du.l ) par le -/s l'anauia S'iout Itr m^es lui.li li du courai.t. l'on au PniiCe le 6 Janv.cr 19.) LTrrt WKI* R : J. HBORDAY AbiODCtS b ei. \ t iliar.le clien &f Mi. ui. SI e fie t Ce i*.\ll (.-r les d*iP'r lte.ux ferni de rtMice ! d-Amiique U aiticle iuw.it 1 -: Uo on ppr patle e' pr livre: drage! liqueurs, amano.e, a^fO^ lim t pans., n. pra me-. b.obona coier. %  pd ci*!. 1 !, s rho e U . LUeuiis 01 ba et de Ucl ToW le 10 et %  %  0 de cbaqi a mai.on ie l des fruits fr •sw %  • t pal< sunevisile l'Fpieena Na lion.le. 0-n 'Hue, en fne. du SU loi le Louvie et fous sortirts 'ia tisfail. Restaurant StCrirfr TLe Be.l.ursal St Grsrd* Ruj Aniica.ne^l58preduaur as -Le lemp"en face de NaOsea > 1 c, s'oliie su publie tant et tipiisleqiedela I icxtnce |0ur .li..ire ses gc.ales plusdl !U Si les pl). d il lu il*. i ni i e I sllienne — proprstc, pr mplitude. V te Uile von difiera pleine menl.5i.r den nde,l'lbliemsal envoie des repa l dcmicilei rrl trodrt'sdcfienl toute aaa surrsaee. l'ioprileira. C. BERNARD A Dliras .i P'msnrr-e, l'ocession du de u'rop .li snclie du m is "l y au „ nl .^e la chapelle de De mae. Le. len lem. D lui li aommei serai la pmieeios prparatoire \i foie j. > 0 ir im d ajlagraas qui au m lieu le Ul Jauviei. ASTHME Opprtnlon, Catarrhe Si-fccationt, Tout ara.si S ont-rlinii o.rt.la. PP !•• .E6ARETTES CLER t .,, POUDRE CLERY %  CLiaY. M. U VUrtln. Pa ^.v-**^N'oubliez pas, qie ce qui fen la plus plai sir comme cadeau, c'est on flacon de partom (( Lubin 1 oit : Ifffle A u soleil — l.acdorA mi H^ § B iqupts I l'eplW." Douce France--EvaCniqm de Lux* itf, t'e, et son [Tau de %  o i'ell* iQBIH. Fn VP, ! : I, r \ s a', in* Tt'ain, J. Gjn.iii. iuion Vimu Pau' K 'uvi';.. (surica Eli naa 61s. braoeb alartio, Mourri tr'i • %  ", 1. -ti'sv •' *n I-, Broa "'. Pharmacie <.enai-ala fie. Ajnai ^ua dana le meUiauraa EaaJaoa* de t irovUaa



PAGE 1

il MATIN (lUOlIriHl f>n >p re (j \ Il i-rl : y |; J> f r | * /* * 4M K *• tu ^p r^ne2 M ; i •> <* T vatl. loi j us le i; £n t\ i f;)r'qi! •••' • %  %  I;* || Ji'h j( Mlf I | # n §in i.'i.tr. M Iff (<•. il t r,< j vf* *" &f h cr;e d : < i, |e axa lia f'JEf\S NESTL LE PLUS RICHE EN CREME Sans iRivaf I$1T CCNDM IL NESTL '."^rf' L. Fr eef2mann—Agqtrholm Saivalo Doreur fcrgonteur No. 90M, prs de la are diiNorJ, (irand'ltus. -w M Qijffsji Linas Co Al-hi tuiles H a )'Of, tUumeitcs lieu,;. La maison C.L Verret Tailleur Marchand Ho 1823 Rue du Magasin U l'Etat Se recommande au public et i sa nombieusc clientle pour l'lgance dejsa coupe et la pruinutH eiVution mise dans les ouvrages confis! se MIIIH la maison reste ouverte jusqu a 8 heure* du suit*. i'rtuL moitr*. v*-^ ha ^ c i e ^ r? D ^ H Ljiuil comme l fuir Royal Mail Sleam Port-au m Prince xcutton Prompte et soluae des irdonntcts \lkf*iti1i Ai* Franaises, Amricaine, Aile[JWlUll LS n .uava au-. Drogue et rYoJuilS Obiinii|ues En jjrus ei en inW E.xpditi tn rompt, p ur tmlfs U* v Ils de h Province. 'dbriCdtio i. d'Ampoules slr laes* .l t ireja pour Injections pocenniqu s. iDaivse cou prie il s Urines tr. fouitions tlL'oo.a. ts du DJCI ur GruibW. Leipzig, rour 'es "l y ses. ieroseopes et accessoires de Cari Zes Jena et Seibeit Wellar. Graade fabrique de Kola Champagne M'de toutes autre* Boissons pieuses. Economisez pour 192* en achetant ees lampes i Gasoline. l'ne bonne lumire attire les clients. (>a lampes eont sons aucun danger at plus conomiques <;ue celles a kiualne. I ne aeule lampe donna la JuMiiie de 300 bougies. Noua en avens pour I glJse,i E sries, Magasins,,Maison J prives, usines, guildives, et tous h B endroits ou vous voudriez employer de lleelrioit. £n gros I en dtail chez Qmnlin Williams l'ort-nfc.pfinc*. Pacfcft Company le iteamer K>ra Venant de, fingnlon et d H porta du lad est attendu icivei* le 12 janvier courant ; il repartira le>imc jour de sou arrive pu ir le* port.* JuBorl et le Havre dirait, prenant lr l. Port au Prince te 7 janvier O. liobei.s.Diitloiiet ie. JOANNY CORDA SCO 11 Rua de* Vrais** Fo.u.(T*om* A/^dio.] \o310 Pirtnt.Ortn is, 'Idti tien de plus el.ic pour les lffanta qu'une mape k coudre **fest* c Hni ^BHs) s,ua!u !>•• mrd..ilrbon .mreh^ I**'* IfS'atl 101, 000 WenHt d fUr, Ae>flj U\B Un Etoiinip Caœpanyloc J^Aeama cU^ota 1 a^aaL Uis 9W* %ork U $ jaaoi/r ouranL, est attendit i ^dtt-du-^uuf^ [c 10 3a courait^ ala Caj> Stailien, &>tw*m& Si'MUvc. 31 Mpaatia l^ nic.ne joar ()irectenvetiL paar te^ Cflg*c JCUI^PI a & ty pott^ 3c ta fatam6i^ pre-, ^forl-au- ince, fe. S janair 1(45 Csfbara Se % igeots Agences Reprsenbfioi POHT-AV PRWCE 3 fameux libadipague LanSOIl Pre el iiis M*lSOiV fONL^LE Mh 7 boon^mus.ns; chti fttwltt, L. II.. ,x, Tl... M.tro,o'uin W. Lcpe Pi, iu Estva A O, *j ( -. te | fKis& fl* Aflti 6ar*u ii. ,, ,. *>* > v -OlK imine. Hofl arlan O o B^I a^y c fhf H me biaranei Comaan? KBW-YORK As,u ra "c' contre l'incendie I amund 2S|h Co A llumettes t Sale Home II. S, iiuhliir rJOfl Company lnoua 4 J[oyM Coid" Souliars^lSed Chas F. Valtla(|e /{' gnn Poi ssons sals en to ua (jenres Mnula(tures Lile liiscc Cy Afc aranco v u la vis, filiilliou rifles Alliai Vins A Champa gne Mordeaux M %  %  %  . i, t: '• N i I,I K fieurro Danois, fromag o'et ennserv^a aliœeniara \V. blalhews n .San Tabacs fa unns ^t'nairs La Patronale Sans Klval daaratUs fhane a H>e Env .. .jaT-f-jj



PAGE 1

r,r MATIN I • K 1 flioiis mH.SILVERA Grand Htd de Franc a v Cew ui n'eut pas encore vu \m g\m mt* *• H„em u\e vient de recevoir U lai.^ dnv.r.i>n. leur intrt, ^npremr*. p-^ ^ maison, car nul pari; *~ V !" * 2?" a ^,..i btaux article. I des pnrf **"~ H, articlts sont vraiment de toute ***+ • ."leur et nos prix dlient tout. ..n.rren.e. Crap. de Chine couleur assertie I *• extra suprieur •• marocain carreaux a _^ Soirie carreaux pour robes et ekemises TricoUnn le soie barres ftatiue voile a oarreaux] Noilesuisse brod % % % % %  assel Crpon franais barres et & earreatsm] Diagonal noir sup. t,*imlr anglais nouveaut S^rge bleu anglais 8U i\ ,,ieur .. QtltA l'ealmbeacli anglais de toutes),beauts Alp iga noir suprieur Satiu Chine pour tailleurs Kaki blaue suprieur Kaxi jaune anglais suprieur liuak union blanc an [\ lais|"nouveauts' Drill union blano anglais m u Tussor japonais pour chemise a homns et r Hep. de sole n barres couleur pour oh assises a M.mmes et robos nouveauts. Painiste fine pour ohemises Peroale fine pour lingerie Caiieot peroale pour > p'.iyr anglais pour eliemise. *js e%ra eup Orjandi suisse uni et cou eu lias u jours demi-soie haussettes cossaises poi•' *% y.ench Frisky, dernire nouveaut Poplin fleurs pour robes Tu-sor blanc M nbrie blano Voiles couleur A barres Nmiting blanc suprieur Bas dentelles IU> soie bicde I) ts hl brod j .-nions *•Pivert* 'lu le pour premire Communion Cou/erturesblanohe et couleur suprieu liiades brodes Madera pour chemises et jupe Voile blanc barres al mouehe lit ne blanche (. lirdine blanche barres et unie Cr6?on blanc et couleur jours Voue bianc et couleur uni h :misettes allemandes suprieur I r.ibant noir anglais Ht lai ion toiie crue Serviettes de toilettes blanches et evleur •' damasses blanches pour famille l Nu^pe:couleurs petites serviettes blanches damasses Organil ,l aIIC & couleur barre s & lainage couleur anglais sup. pour jupes madras barrss de soie pour chemises ho patinette Foulard pour robes | signes franais & amricains plolletone blancs & couleurs sup." l'oplui de soie uni blanc & crme estas Chapeau de paille i ne d'Italie Casimir anglais sup I repon brod franais ( lpon franais fleure, dernires Bouveaut* *>*rvitte de toilette coul. anglais > apis cir blano sa p. pour tables "smut anglais pour matelas double larf eer? fc ses. aimables client., vous qui ?eulei porter, feu de Irais le. plus beaux tissu, ejuil .oit pMMMt de trouver lUff celle place, ne miao, i*. i". avant 4 aller ailleurs, de passer he. %  • oi le meilleur •ccf nil % %  • eat rserv. |.i*iif|tittptionneUf, au .entre des allanw, proximit de toule l< Banque, de la douane l de toule. le Agences d. bateau. Renseignements et lacilits pour voyager en autimobiW dans toutes les parties de la Rpublique Tflati et de la rpublique dominicaine. Chambres conloi tables et surtout trs propres, ei lateurs dans les chambres i la demande de. • %  • sionaires. Cu ne Iranaisa trs .oi.).ic I de. plus varies. Denande* liiter le* majazins de l'Htel : Vins dss meilleurs crus de Bordeaux, par barridue.d"iiieismisH. gallons et par bouteilles, l'armt SaAii S. eliateaux, vous trouverez le p.us g.aud lli TTilfc ifles qualits el Fon^l'Age *S*US D'ITALIE D'ESPACNE. VIN L'E BUUlfcuGNE (lilaiic et ronges ] H II nnon u.. ( pouuvard mousseux, golt Auiiieaiu ) Le plus grand assortiment de Liqueurs, Counaa fte ^ S& a ftmi.AV IMeon, y.rrncutlie CONsEHVfcS Iran jai.es et amricaines trslclte ment arrives. CIGARES de Cuba, Aurora et 1 ibanea. UiAHc'it.* leuU. leslibrlque. d nom et dtail. PAAI UMERIE t Cartes postale. Prix trs mod€r9. Gros P. P. Palrizi %  •* im F. Lavelanst & Cie Viennent d'arriver par le franal le* avides suivants J: Dcntellet Extra Fine, Cftttetttl Ue i*. OettellM Or *t Ar|.t Rnber %  CHIOH... Cl.p aux Garni,, Jli.raM, Fleu, Paillt d. Se>e H ".."c£..sr Mr£..?p.rfri;.D,. Melif. I Lui. !" £*£ IZ D. r D eisr. Cta| au. J.aa Bsfl peur tnln. s £rs J MgDM a coiffer tous p tm dt RMMM dnti, defc Piles Janti lr %iclV; c l u"r Hommes : Faux cola. Croates, Bretelle,, Cher*!-*, de soif, Jarlelles, etc. Ttus articles pour muce.ie et Lingerie.IM tjiiix ui *'ii< nrs. %  I OUCK-NS IN TOCS GENHES et Bo* hors pour pharro'Cie. •Alin f ntalios Liquide : Liqueurs, Cogoac, Vins, Champagne HUtea tique.— ,. Balles ea ra^ utchoncel Poupes. Jouets div. rs. Acces'oire c'e Pharma ie et Spciiiitds rbarmacsiiliques.BO#S leestof, Tb. . ceeotiheae,V,r et Sirop Dwh.ns, Vie Nesrrj Lavnix Histogi ol, Qoinioin Lab^rr^qiieJVpto Fer elr.eic.Sel d EDMHI ,l .le Gleuberl, Encens en Gros, Savons sntisepii.joes Imites qualits. ri.ii tt csences tour Sirop,liqueurs et Coofleerfe.CoUirsstl nalurels. E tX""! le Vnale 1 Tb de. Alpes, Emlbel4e.0f.Hl Produits fiuilreud. Tirul.rts, Papietf listsrtfs, lis. 1res n O.Hes Ex STOilKj^'garelles Came!, A.ticks de Mode en gros. Prit .p.etaes Passez-nous voir, nos niix sonl ;ivnla.ietix, ^ -\ • F. laveauet el Cit % ^la seule peinture n. changent pas de couleur J2 es S Sa' s t h es a Pharinicic Sjourn T i >r.par.eLfeumm pour u *MiiiiM yonoe Ti .a clientle, taux mdecin, st "P" 11 V. 7, misem aoa Labnraloi.e d'Ulogie 6Q un Ubora-o*. de fcteloue arjpliiu sous l> Dupftion du DrRicotet B. Sjourn 1 s laboratoire e. ouverl te u lea jours de 7 hret du jnittti G M es du soir pour toutes ka recherches .t analyses pref.es dPJ s •a M DOS ci jointe, saut P< trie c fA .,. W i5eFmaooet la constante Uree-aecrei ne Ssront reues que le ncardi de chaqt t Meriiroe. 'adrefcor la Pharmacie \ cur !.s rense inemeutr inaWes d'urines et SucgistniHue RaclioL de W;!.sermtnn 1 Paction de fnlou'et,! Euœen du saug et du pu| Examen d*. naiire* MES.' tel men de crarth \t T AlbttODino r t or Conslanle Dro ,Vtr tin Ths) Charles 8. Boin Paint C rfto. I eau sme &C A $ f. PAIRS Limite i P 0 ,K aroir le l.inl Irais t co iwftr toujeuHiinUtle relie IraUlieur, serTei-vou. des incellenl\|rMl a tt U l.m.us. marquai, it F. I^IMIIUM >* *•-! Sato.stran*pssl4 •" bOUl *. JtfiZSSi reat.es fbl.tte.. Fine p udre d I nie, et pe>*re e i Ulc pour Bel. Batonsro ifjSJ. posr levra* En vente ehei & %  Tie^x el A tred teui Rhum Nectar ChvN. GiBljens IU0, Rue da Maqasii *< t*ifU f 117 K e Bonne Fol. 82), Rua Courte. N. et \. Acra GranftRue 4 cf ria C *wa de Hordeaum \onei-vj i ( vjm ha jill.* aveu lganee, et > m ,\ ressoz-vous la Ma'son N. A. ACRA. Dont la devise est de ve dri-' petit.baeuoe po vendre bauœuD. "" -~ Dans en personnel, U initson* compte un !" f J Ullleui• liauen soru d'au et tolissem nt de premier ordre d'ilshe . 14I lie est i mesure o fournir des co n^lets toul lelM etfctumeiure, en cheviote, diagotnie, pula4>eacn, drill blanc el routeur, ooapoP. de casloair poTlr^osa ulut.N Ltolfe pour gilets. Bonneterie Chemises de joui et e nali. au flOUt des •}f*g£* H Cols et uiinciiettes dernires oritions. — Csleeceas el l'y|ames. ( 1 • m ificnra stit > une inziovaium et le meilleur accueil • st rs 1 w t • MOTiOl PEYRIRI, Dspuis p'.us de 40 ans gurit la BLENNORRHAGIl et toos coulements rcents os Chronique* 231 ARABES OURI8 SUT 33fl (Extrait d'un Rapptrt 6— MU—im d'AIgtr) L Cul li rmtdi .ui a Isslssra sm lu sallliin rsrUh | EN VENTE DANS TOUTES BONNES PHARMACIE A. f.il ..a PtluO* Sl'ta AIITS PEYRARD D'ALGER. 46. ret Crnss*. FAMSJ TbT^uc^W^lUVll ti (ouui iKnn > H ^ 4 m = 110 Une des Ctais Tioph L • i



PAGE 1

O KLCtei H PAOPdUl T tri* MPRltoEuR CU LUI Ali t.KMi t 1-*>|[ il Ull A*AAflO*U* NUMERO 20 CENTIMES 18me ANNEE M 5401 I Hati et la Rpublique Miim Doivent rgler leurs dilf* rends par les moyens licites du droit BGABINOALFREDO MORALES Juge la Cour Suprme de S•uiioDo in In Hiiiii et Si Domiogue ne peu* WBl rgler huis diltrend i.< r d'i utres ri.< uns que Ctux de la vuie II le du droit. L'uhe de la i' H e iej r't iile la barbai ie. L'hom me civilis ne comall J. HIde Irco Itres. La guene de nos jours c'est l'an lifodt du liui Det.x l(.| i. l.Jiqn* -, llisp i i) Am ricbims qui cherche!aient IH solution de LUI s difl itndduns des n.oui.s belliqueux seraient la hou, le de la civilisation el une l* lie i^ii iis la socit Lalino-Aineiit-bine. 1 lits marcbtruieiit lalau-nent du suicide HOIHI. ai inanit phjr-i|M (1 teiaittt lu pioie di gl>r. Linn est In KiruiL lil, l'tuleiite amiable el aux sacrifices s)Dalbgiua(iques. La p .ix tel a? lonime de lumire. Il Le faut pt.s |ue nous soyons des intlruments ivtuglts de la tauvageii Regardons le soleil en lace. l'illttan dit 4ue le monde mr ehe et d'aprs Cautu l'humanit lait des progrs tout en soutirant, ta attendant l'on matclie et l'on lait des iiogis. Bien qutes poiles du Tribunal deJhMhvete soit i, I l'eiintslu fuite des vnements tragique* 111 uBnulluaires depuis un quart de siaies ;malgi les prlpaiatifcde gnrrle tt les ai am.ei.ib dis graudes | u 'f&ai.ces qui fondent leur puis liai.ee iu lei l'hliouale dauala poases won de puisfatilts units natales; bnalgi Us comdies ridicule* d.s |< oi.gis pour le iWuiemeut, tu • InobMant l'apollieose du M 1.1..1 il • ICOLIIU, l'eue ion de Boooaen s |l. sli tux en honneur du bel os) SB Dolique dis subie ntes mue; m ai.ee a d s I -s i'igenleques. Il tut un jour o leittilro lyu.uede l'oilugal s'clipsa et la I* l'ioni.e vermoulue d un loi fut tj.sttelie sous la forme 10 v, le l'une ^Hrpublique dmocniiqu.. M npire Cleste ne touvait plus t renfermer dans ses murai les, M lin il car tomber par moica.x fc'ce ses formes anb %  .J U ; le. k.eil de la dmtciatie ti nu eulio sur se domaines et tous les ap tii -im :• I Con r (iciiH oe stiiiiranc pom pour soutenir cet chtiidage de gouvernement s.ins f> %  dment. La Porte, la fonten-e Po le, I demie-Lune et 140x1011014 virant* leur tour un groupe fort de jeunes Tur s et l'vo 1 lioi poli'ique na-r qui ses traces I tns 1 Empire Musulman. A Combe de la grmdjo rah-ro phe surgi la ApioMqe 1-sSo Viels A l' more du gra;i i d^stre de la guerre ^urop^enn, Pillemnne secou. l militarisme qdi l''angUl, et les Empires Centraux our-nt changer leur forme ds Gouvernement. Ce sont las cycles du dr.i !. l. • h ) M'-T) 1 p iliii |.n> toujours apcendaol a sa rperconsion dans la vaille l'a'ie, fille et mre la fois de la vi>ille rivilifalion et les bscislss de Mussolini anivent an Pouvoir : le Hoi est un myihe. lui Espagne le mouvement l.bralt-ur commence par le militarisme qui devient ensuite la dictature : 1.4, la Itpubliqne et & deux pas, car le Mi)inr.|iiH fi une m niie. Le pr m-ipe de la libl est <>n marelia, il^i^i la terrain et le* jours de l.i vieille Albion m M aichiqie font compta, Lesseioussrs se suc.siibnl el la dmocratie mixte tiop neuve encote ren'erme la fn me du gouv.r ntm ml la plus miic nnelle qui soit. I.i 0, i'n entrefilet, qui prtend qia d.s bottes de lerb'ane vi I s, reus par l'Usine St-^odr aviianl n^v les irv*mp drt Ique I •* boite de f rb'anc lem-iid m 1 I g'e venant .l'Ame i me. '. >l un eX' 'a' "' q i p i ,; '" se les limites ds l fdulai--ie. Voi ci les fait*. L'andle ferb'anc vida • n'tint p'i v,i no tar f, une t*x proporlionnel'e entre les pou en Icrli'.inc. el i-s sceaux en leib'apc, selon leur dimension a id confor m m k l'rl 8 1 de n Lo apnllifue aux r.ipient* reus par l'Usini S' >nd . Celte Use ist de 0.S0 dsla iou Itlne pou r le bol'e de lios Kil Ion-, de d le 1.0' la don/ io pour ce'ldj de Irois cinq galloflS. Au desiOS de cinq |[il i o ! celle taxa de G. 1 Ot) e-l appliafi*e pro porti l'in.: .. ui.-ii 1, suivant leur co 1 lecanre. Ft voil. Nous sommes, on le voi', ass=z loin ...des m•;ores pri*e*,.. pour rainer une Industrie l< cale qui f-tit Lavai 1er la nain H rnivre li.iii"n ne •, dj.it parle le.NOU VELLISTF. 1rs rerponsabili>i des tiiiYjilioiiisles Dana une des dernires litions du '• F'fU > >l est rapport le fait smva'il : Nonavons l'impression qu'aux Etat* Uni' 1 les ahonnes du tl phone taient Mf'il avmt d'avoir ouvrit U hoiiehe et Qjne, dans les ville o l'appel direct 1. ex -te pas, les deiniiselles du llphoi-e doiiuaienl iu,slen n"nt d intenter une action judic i recoutie la Compagne les tel piiooes de leur vil e Ces d^iu tbouns d t %  e h e oi! eu le S %  aifona iuceo lie*, tu sftlrmei t que >i le l-l|h oi.isle de. seivie ce joui l v ,11 mi moins de H mi'iulre avant de leur 1 • ( ondr• qu n I 1 • I m n i ei.l d s s cours la ca-'ine d s joiu'i t-, le se cnnrs Suraiecl sauv buis ma' s ns . .N..u rnne'nn /videmment ornroe noire c re parisien que d x e. 1 innu'e ("est betu c iup, ci 1 • ns aftfra on a la sli re de nos liraves I mises rouges Qu'en es mon eut einq uiiii(ite.> au maximum si/lisent inr qu'ils donneot tous face au jdanger... 'Les Homes' (Juand on dit : t Rome , c'est comme lorsqu'on dit Pans, Lo • lire ou li 1 m. Pemonne ne s'y trompe et l ul le monde pense au sitt h la vi le E nnelle. N'em 1e.l1qu'il t-xole de par fl divers dix sept MU ies e ts du u Ame nom: dix se 1, ni plus ni m In. Les voici d'ai l.'i.is : L'A-i r .,ue d 1 Sud en possde trois a -Ile. seule, si'ues, l'une en A ge'li^e, la seionl prs de HahU (Hisi ) la trois me dus 'a Terre de Fu. LOc/anie n la *ien ne qui se trouve d ns la colonie anglaise de ijneen-lan-1. L'arel.i.el malais a U sienne ai-si, eomms l'Ile scan'irave d Goltland. le pays alncain des Baautos, et le Birman dis Indes Bii tannianss. Mm I l'Amrique du Nor 1 -s sont pi • < ulire01 nt Don li us s. puis | on y ooip'e neuf, dspersei dnns divers i ia' : II: liai , '•• T. x ie, 'a Virgii li, 1 I ia, ls IVIIIH-, IH Pen syivanie, la ii p I us ans 0 iu ici 1 Uidl de .\rW-iut|t. ti voila b.su 17 ea tout. Au co'i-t i • h..rtino-^ § %  *§• l'ot| 1 * %  t n 1 - 1 f • In l'anne. l'.2, iine e tHp pivsini i %  1 nom le Citlic n \ mihl*. .1^' e Ni mo'n9 I %  I in, r.xnparaissait devant I • c. in|'.isis'-., sous U prveriti •, I' v iiicnb li mtison <\ >, i' dit li > u n' Zphii*, •On co hi in it. Li :c s it v. av iii ras lu U prie* t -s i rc-saot par le-* rc S d'amour j i elle retraj 'it av.'c tm remet luable talanl et qui consfitu ii-'il le principal mobile du 'Time reprocha la prveno". G'etiit eu ell •', l s'ni crime passionnel PI le plu liigTt d intrt i|iiu le .1 iy • Ot ^ en co 1untira "in mi celle laborhusi 8d*8ion. Une l uto curienw s' tm amat)4i t' ribunal pour ra tan Ira Li parole.. fougiietiie u M i n i s 1 r e pub ic„ qu ; affubl 'IH sa robe rouge, sassait et r, s.assait les faits de la cauie !... l'aus les cotlBnt coupla Cat ie"ine-l'clii-li'}.ii'ii 9 ZH'hir. Dd leur union na•pirrenl (Ml | di'ils dont Iroi-', peu I le nps ap"4i avaient, d ms <1* fi l!it tt amojr iiH.nrable! M us a inel pn l' l m:s del, Petilhouiin • ratsan '' e9 %  %  traits du Cttheriia. v.i ilat donner I breco'i-s I s*s pissions , 9XCVH&, es n s sint Je lac cusa'i) l a ir'isi Si viltnne Sii ivil qui fl is h Ile et pi 19 JMII q ii Ci li .'tine, devint sa ui t' e. La '.nvre CalharlfH! avait tout 1/ o de ctte i lyle Tins les huit • d • sei jir lins qu'avec psine elle avait amiM s, li ni nuaieiit cous lrabl'-iijent, non HTi ni au si l'j c n tarda pas ramarquer qm l'amour de Pti' b omm • cotnm'in; lit d t* rir pour elle el qu'il n ;v lit plus VPIS e le. |i s m n s lan* le tan Iresse : cVsi Ipremier pigi e et le [dus aiogitlj r miraj 1 il'una iaaisv, rpud e et 1 t sur le piv av. c une blou-e lileue sur le corps, deux Pillants sans pun et sans asile, deux poules, dix œuls et un petit panier de coton pour ton bien et tout pr>tape, aprs dix -huit annes de communau et demies labeurs hllvil si petit' malaoui que ses pr nia avaient constru t pour ell-, el ou, cil-a Cfitil la> m i'l n" insianta le sa j unesse, ptMet en n'aulrei mains, tta m i.l .u n--i "ni r-nn-lu-'lit I de kUUVci.l.a eu | % %  %  • ..o sa uvale, se jardin* COiiiquf, el! connut toutes lai tortur.s, t mie* l"8 soutrances phyai jues et inrr.1^ Klle soullrait dans si clniret lins SPS senlimpn's . elle se rfpoe'ait toutes I** P' Pf ,ol,s 1 s "lai< r t mies les pein s.l 1;les I s 1I01-I u* -< '-, toit s le t> • riptViM qu'alla avait vcus avec Petilli innie, et siur,i-ir de f mm-' lui ru IP n ni aitP.'. ton-s la nuissan\>s d* li •'vol e frmissaie u cintre lacc ptation d* c t >tatroo l) r lure.. elle eut > \n i >u fUlrl •, el e lut au dtatp i I • Paul R MKgji li il avic rai son qu' I v a, d ">s an li s d'" mour, de ces m n it s l'une mlancolie nivrauK o l'on ma* sur1 o I on toueln pour ainsi dire, la mi re de la vie . constiter la ruina en noiis a mml des sanlim A nts sur I " juels posait tout notre avoir le cœur. ("•st ahrs i 1 dcourage* menti d'amour a isirer en mourir, c'est I s llresses de vaiil las|U 'les, 1rs blessure* du pass se rouvrent el feignant avec celte nuivell blessure du jr s ht •. rVopi iil alo r s ,1a jalousie! Qui ne la ci nnait nas ? celte innocente et ombrageuse susceptibilit du cœur si natuHb* que mme les animaux en subissent l'infinie Imposez donc au chien il voire foyer la pr-euce d'un compagnon de sa rare, et vous m'en lirez le rsilit I... Qui ne la connait donc pas ? ce 1 liagulier dmon 'e p'rvr-rail qui pousse I de certains mo neotl aux pires malheurs!... ce dmon s'tait empar in ipur de Cilh 'fini tt aviit arm si main d'.p'p lorchl i i .endiaire...et ee fut l'invitable I Le, piuvre l j mn!.. elle aviit, depuis c*tti crise aigin! et snti n %  n'aie , travers- ,i M hjauraa d u 1 trop gran I ail liblissement mental po ir que ses nef .'•' %  b an 1er, eussent, en ce moment du •lime, ou te leur nergie au service de sa vnlon'. Klle avait 'onc agi sous I' nuire de ces crises d'amour, dd jilotisie et de r.olr*-, el e av ut ei un mouvement tu uns ir-nt e{ irrsi utile ibSJII it neC.M raison et ia vo'on'. sieui gares!... L. raapon.abilU et de mmi l'irrcvponsabt'it sont des tals l';'i n-. si l'on O'nt dire ainsi, d^s tats virtuels L'co'e noclassique et,par suite la lgis'ilion pu s'y rattache, font d peidre l'irresponsabilit nan 8'ulement de la preuve d'un tat de dm>nci>, mais de h pr uve n'iin dfaut di libert m val-'. Uo simple trouble crbral su'lit pour tre ex lusif de toute i le de responsabilit. Suivant les enseignements 'es criminastes les plus remar pi 1 bls, la responsabilit est fon le sur la libert. Ri'U n'est docc plus logique : si la responsabilit est Ion le sur la libert, elle doit cesser l finvment o cesse le liltre arbitre. (b-^Culi^rine Ai.Tiiblfl. dans l''at d'ftnTi o ell? se tiouv, ne jouisstit pas d'une p'.'ine libert miri! et ne pouvan encourir aucune t ponsabilit pnale. Le digne avocat de la dfense avait, tout nulurellemeni, niai d.' '.. %  1 la Ut de responsi'iiiuc, ci le Juryi — compos lit ur.in j q icu et qui c tua uul ce ml es' 1; ...... f . ue, lorsqu'elle e*t outrage din *>n amour el d*M ses 1 iniui ut • Imsipie son C'i'iir a ie meu % %  pur I inwrattinde et 1^ ym M d un mari cru'l,— n v uii. |t '0 "es ni nul. 's api es, ave UN V • nid d'aeqiiittems'tit, an mili 1 Us viva's frntiques de I au .• toiie... Kt. l'aimable Cathe-inc, ?orm is en possession de sa 1.ber la joie dans Tarn ', c iurut vers les .1 onts escarps et o.y trieux de -Saut-d Kau. sur 1-^quels s'pend le poudmi ment lumineux de* matines d't, la recberch %  d ses deux entants cti^ris, que depuis ont* mois dVcroii, elle n'avait presss sur son cœur !... H. BENJAMIV, a. Ce que vaut lu rumeur itilamc En ce moment o le pouvoir SB France semble tre anim* de d s positions peu favorable l'gird du Cierge* catholique, il n'est nas ns intrt, pensons n'.n, do DM lire bous les veux de nolec leurs une stalutique de guerre ra lative la mob lisalhn di Clerg et qui 1 otjiti ne une vmie d • ni'nt lion ci h lique BguraQl dans l'Almaaacb au Plerin ds cette anne Voici 'e rsum de celte stati ti que tablie avec h pins gra d soin. nombres du QtrjJ vivn'ier cl frjtilier Mobiliss 32.ii p Morts &f .>,., Cits el dcors 10. •' Nombre de citations 16.093 Croia de guerre 9.., Lsion d'honneur M Mdaille militaire 1 ;> t • bo ineur Ipidiatlei it" reconuan-sauce lianaise t 1 lli'-cil 'iliii:is et" u £; %  ,.., n diverses 151 C.s q'i.lqoes cblfl es si e. %  I oerts en leur noble sinuliciu u luniient l'avanee lou'e n %  scuim contre le L'Iaia tint eu lier que rgulier qui a si bie> mrit de la patrb Pour interdire un uasaaq > il faut IJUI • x 0 |t i bon droit... Tout le mo de a pu voir estle installation pre-quVn plein air que d-S'gne i l'ai n ion une nor me pancarte ponant l'inscription : Douai HH" ,-iiue en face au Bazar Mtropolitain. Bo cet en i--.it ouvert a tous Le vents on voit bi. n les rnat.iajx devant se>vir que'que constiuction pro.haine, msis jusqu'ici rien u'csl encore .11 coure d'excution. Pourquoi de ne interdire''au ps u vu pit-lou qui cher, he a chapper aux coup de volaol hitardcoi de ceilam chatlffei >dVuto, is ya s^f/par dite ai 1re'.' C'est la question que nous posons ceux gui ont plac sur cette portion de lerre un malheu nmi gaidien dont le ro e consi t< intervenir chaque fois que les d.ngers de la rue oblig-nt le pi Ion -a utiliser cet e voie q n s'offre d'elle mme a la circulation, pais qu'elle o'est pas dlure. La rcolta du Sacra i Cuba Daos les premiers jours du mois de dcj nii r e.ie.i.i ra pris h 1 la rcolle du Su re a Cuti. La rendement ai d • • u ; •> ,j tonne. C'e-t la p us ,,„ |,. r t) 6 dans l'hisloi e suorire ( %  Uni,, Elise! d-.40J.7U tonnes ds plus que celU de l'au dernier et d'il a deux ans. qui fut >J : ...,^ 0 V :. ci 00 Jna ir retvwlUi • v/ubi ont.' lapr.li. ou, .a..a lj oaune • l '• <•• r ,•., IO.53* • .", IUII une auitmlin 0.1.4*8..., ., ,, u -'^ m vint -M m -. ( %  1 * /i %  *-e^s T. pro


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06322
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, January 08, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06322

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
O KLCtei H PAOPdUl T tri*
MPRltoEuR
CU lui Ali t.KMi t
1-*>|[ il Ull A*AAflO*U*
NUMERO 20 CENTIMES
18me ANNEE M 5401
I
Hati et la Rpublique Miim
Doivent rgler leurs dilf*
rends par les moyens
licites du droit
bGABINOALFREDO morales
Juge la Cour Suprme de Suiio- Do in In

Hiiiii et Si Domiogue ne peu*
WBl rgler huis diltrend i.< r
d'i utres ri.< uns que Ctux de la
vuie II le du droit. L'uhe de la
i' h e iej r't iile la barbai ie. L'hom
me civilis ne comall j. hi- de Irco
Itres.
La guene de nos jours c'est l'an
lifodt du liui .
Det.x l(.| i.l.Jiqn* -, llisp i i) Am
ricbims qui cherche!aient Ih solu-
tion de lui s difl itnd- duns des
n.oui.s belliqueux seraient la hou,
le de la civilisation el une l* lie
i^ii iis la socit Lalino-Aineiit-bine.
1 lits marcbtruieiit lalau-nent du
suicide hoihI. ai inanit phjr-i-
|M (1 teiaittt lu pioie di gl>r.
Linn est In KiruiL lil,
l'tuleiite amiable el aux sacrifices
s)Dalbgiua(iques. La p .ix tel a?
lonime de lumire. Il Le faut pt.s
|ue nous soyons des intlruments
ivtuglts de la tauvageii Regar-
dons le soleil en lace.
l'illttan dit 4ue le monde mr
ehe et d'aprs Cautu l'humanit
lait des progrs tout en soutirant,
ta attendant l'on matclie et l'on
lait des iiogis.
Bien qutes poiles du Tribunal
deJhMhvete soiti,I l'eiintslu
fuite des vnements tragique* 111 u-
Bnulluaires depuis un quart de si-
aies ;malgi les prlpaiatifcde gnrr-
le tt les ai am.ei.ib dis graudes
| u'f&ai.ces qui fondent leur puis
liai.ee iu lei l'hliouale dauala poases
won de puisfatilts units natales;
bnalgi Us comdies ridicule* d.s
|< oi.gis pour le iWuiemeut, tu
InobMant l'apollieose du M 1.1..1 il
Icoliiu, l'eue ion de Boooaen s
|l. sli tux en honneur du bel os) SB
Dolique dis subie ntes mue;
m IrJrs l'i.is'M 11 s-- lin pas pour
Irn mbiii mais noie pour a g*
ln.11.ur U1.1 ir.utiii et ttui h.g-
ln.0r.1e a i'bide du mililerboH ;
|lio.fie loti ctl qui 1. est ai lie
le o e que la bai bai le mis lu. me
lot iviioation le i.rinei|l de la
llibi il gf-gue du Itiiain et I..U m-
Itevoirde nouveaux horizons tou-
L< ois guids par le pliai itsp.en-
l'Iisbiit de la paix, de la paix un;-
IV. m Ile.
le principe de la libeil. 'assis
lui la vei ta du droit s a>ai.ee a d s
I -s i'igenleques. *
Il tut un jour o leittilro
lyu.uede l'oilugal s'clipsa et la
I* l'ioni.e vermoulue d un loi fut
tj.sttelie sous la forme 10 v, le
l'une ^Hrpublique dmocniiqu..
M npire Cleste ne touvait plus
t renfermer dans ses murai les,
M lin il car tomber par moica.x
fc'ce ses formes anb .jU ; le.
k.eil de la dmtciatie ti nu eulio
sur se domaines et tous les ap *
tii -im : I Conr(iciiH oe stiiiiranc
pom pour soutenir cet chtii-
dage de gouvernement s.ins f>
- dment.
La Porte, la fonten-e Po le, I
demie-Lune et 140x1011014 virant*
leur tour un groupe fort de jeunes
Tur s et l'vo1' lioi poli'ique na-r
qui ses traces I tns 1 Empire Mu-
sulman.
A Combe de la grmdjo rah-ro
phe surgi la ApioMqe 1-sSo
Viels A l' more du gra;i i d^stre
de la guerre ^urop^enn, Pille-
mnne secou. l militarisme qdi
l''angUl, et les Empires Cen-
traux our-nt changer leur forme ds
Gouvernement. Ce sont las cycles
du dr.i !. ,
l. h ) m'-t) 1 p iliii |.n> toujours
apcendaol a sa rperconsion dans
la vaille l'a'ie, fille et mre la
fois de la vi>ille rivilifalion et les
bscislss de Mussolini anivent an
Pouvoir : le Hoi est un myihe. lui
Espagne le mouvement l.bralt-ur
commence par le militarisme qui
devient ensuite la dictature : 1.4, la
Itpubliqne et & deux pas, car le
Mi)inr.|iiH fi une m niie.
Le pr m-ipe de la lib- l est <>n
marelia, il^i^i la terrain et le*
jours de l.i vieille Albion m m ai-
chiqie font compta,
Lesseioussrs se suc.siibnl el la
dmocratie mixte tiop neuve en-
cote ren'erme la fn me du gouv.r
ntm ml la plus miic nnelle qui soit.
I.<- coup de main au Chili esl in-
solite, il nVsl qu'une parodie ri*
disais qui a fourni l'oceasion au
H-iiqn* de ne re -m natre au-
c m 'loi vtrne BjSJjt de force.
.1 Les eh s s 'ant h tu uoint lins
le rrond- s ci.l, comment conce-
voir une guerre entre les d m
N liions qui se psiUgool I te hsr
c.* Monde.
Les j.el (a peuples n'tMeixnenl
la K'a d-ur que par l-ur sa/es^e,
pir leur ailuil au travail, leu
amour h la libert et l'exercice
C instant de droit dans toulei ses
n.ani e-lali iii-i.
Si las petiplst ds St-'H riioga*
et d I iti, qui ont un pi-s
Oranoi g'are a leurs guerres
civile-*, s'mi-nieul s'armer l'un
c .ni e I autre, i's deonerateol
P'xenple le p'us dtestable tt
effaceraient les InOM de loule
voiiuios perfeelible tout en se
ren lanf hidignes de l'-'poq 1e o
n us vivons el des esprances que
l'on ion ' j.ur i'1'e, laquelle par
ai Iocot ItM el si p ition gogra.
ph'qae moite.I tt-e est'appele a
lre le cirrfour d | rogrs dmi
le Nouveau Monde.
Prisana Wd^tloa de France
|Ce Soir
oirtie ollerle par
lliain Laraque
Chansoooettes et monolraues co
Piqnes.
Entre : 1 gde. et 1.50
Yondredi
A la demande de mes clients
SOIREE CQ.IQ0E
m Cupiunn,
le Trai |ujour
Chariot Paliuu
lr*a ; 0,10 sU.
Ls Mini.lre de France et Mada-
rre Gaiou Vet;eu seront heureux
ce recevoir iHnrstai* a ia Lgi-
ion mercredi tt Janvier, de D
7 heu es.
Entie parie Champ de Mars.
Avis Commercial
J'ai l'honneur d'informer 'e
pu lie et le ...ni. i -. e que d< .n
ecmrrui. ficenr I avec .Vlr Jeim
1 l'u ci 11a il pi f ortie
m irc!i dfl 'Jommeice a par
tir de celle naie.
Kui Co.ive le t ju vier Vi j
Jean blCUhUl
Malin
U r*iittyl tt un *icai d ,
forai : plui Ile s'alfiae et *t
civliie,ulus elle tient iom;)t
des forces morales.ainsi le
(jent l'exprience de l'histoi-
re, l'ascendant* des valeu s
spiritue llea les instincts mi-
mes de gnrosit qui sont
l'honneur de l'homme.
Goorgaa OU Y A t
. .
TSLEPHONfi Nog242
P j.iaU i'iUNChi (liVlTl
JEUDI 8 JANVIER 1925
niicaii Impressions et Croquis
Noire confre LE NOUVEL.
LISTE duo son N du 5 dcem-
bre dernier, h pnh'i anus la ru-
brqup : Dp* lr dosira qu'on en-
ii" ai li u dfl a pr.t'K>i 0, i'n
entrefilet, qui prtend qia d.s
bottes de lerb'ane vi I s, reus
par l'Usine St-^odr aviianl n^v
les irv*mp drt I- que I * boite de
f rb'anc lem-ii- d m 1 I g'e
venant .l'Ame i me.
'. >l un eX' 'a' "' q i pi,;'"-
se les limites ds l fdulai--ie. Voi
ci les fait*.
L'andle ferb'anc vida n'-
tint p'i v,i no tar f, une t*x pro-
porlionnel'e entre les pou en Icr-
li'.inc. el i-s sceaux en leib'apc,
selon leur dimension a id confor
m m..... k l'rl 81 de n Lo ap-
nllifue aux r.ipient* reus par
l'Usini S' >nd .
Celte Use ist de 0.S0 ds- la iou
Itlne pour le bol'e de lios Kil
Ion-, de d le 1.0' la don/ io
pour ce'ldj de Irois cinq galloflS.
Au desiOS de cinq |[ilio,! celle
taxa de G. 1 Ot) e-l appliafi*e pro
porti l'in.: .. ui.-ii 1, suivant leur co 1
lecanre.
Ft voil.
Nous sommes, on le voi', ass=z
loin ...des m;ores pri*e*,.. pour
rainer une Industrie l< cale qui f-tit
Lavai 1er la nain H rnivre li.iii"n
ne , dj.it parle le.NOU VELLISTF.
1rs rerponsabili>i
des tiiiYjilioiiisles
Dana une des dernires litions
du ' F'fU > >l est rapport le
fait smva'il :
Non- avons l'impression qu'aux
Etat* Uni'1, les ahonnes du tl
phone taient Mf'il avmt d'avoir
ouvrit U hoiiehe et Qjne, dans les
ville o l'appel direct 1. ex -te
pas, les deiniiselles du llphoi-e
doiiuaienl iu,sl munication-qu'on leurderiiandait.
Il semlilc qu'il en va tout autre
ment, car deux habitants d'une
ville de l'Etait de New J*r-ey v>en
n"nt d intenter une action judic i
recoutie la Compagne les tel
piiooes de leur vil e Ces d^iu
tbouns d t e h e oi! eu le S
aifona iuceo lie*, tu sftlrmei t
que >i le l-l|h oi.isle de. seivie
ce joui l v ,11 mi moins de H
mi'iulre avant de leur 1 ( ondr
qu n I 1 I m n i ei.l d s s cours
la ca-'ine d s joiu'i t-, le se
cnnrs Suraiecl sauv buis ma'
s ns .
.N..u rnne'nn /videmment
ornroe noire c re parisien
que d x e. 1 innu'e ("est betu
c iup, ci 1 ns aftfra on a la sli
re de nos liraves I mises rouges
Qu'en es mon eut einq uiiii(ite.> au
maximum si/lisent inr qu'ils
donneot tous face au jdanger...
'Les Homes'
(Juand on dit : t Rome , c'est
comme lorsqu'on dit Pans, Lo
lire ou li 1 m. Pemonne ne s'y
trompe et l ul le monde pense
au sitt h la vi le E nnelle. N'em
1e.l1- qu'il t-xole de par fl divers
dix sept mu ies e ts du u Ame nom:
dix se 1, ni plus ni m In.
Les voici d'ai l.'i.is :
L'A-i r .,ue d 1 Sud en possde
trois a -Ile. seule, si'ues, l'une en
A ge'li^e, la seionl prs de Ha-
hU (Hisi ) la trois me du- s 'a
Terre de Fu. LOc/anie n la *ien
ne qui se trouve d ns la colonie
anglaise de ijneen-lan-1.
L'arel.i.el malais a U sienne
ai-si, eomms l'Ile scan'irave d
Goltland. le pays alncain des Ba-
autos, et le Birman dis Indes Bii
tannianss.
Mm i l'Amrique du
Nor 1 -s sont pi < ulire-
01 nt Don li us s. puis | on y
ooip'e neuf, dspersei dnns di-
vers i ia' : II: liai , ' T. x ie, 'a
Virgii li, 1 I ia, ls Iviiih-, Ih Pen
syivanie, la ii p I us ans
0 iu ici 1 Uidl de .\rW-iut|t.
ti voila b.su 17 ea tout.
Au co'i-t i h..rtino-^ *
l'ot| 1 * tn 1 - 1 f In l'anne. l'.2,
iine e tHp pivsini i 1 nom le
Citlic n \ mihl*. .1^' e Ni
mo'n9 I I. in, r.xnparaissait
devant I c. in- |'.isis'-., sous U
prveriti , I' v i- iicnb li
mtison <\ >, i' dit li > u n' Zphii*,
On co hi in it.
Li :c s it v. av iii ras lu U
prie* t -s i rc-saot par le-*
rc s d'amour j i elle retraj 'it
av.'c tm remet luable talanl et
qui consfitu ii-'il le principal
mobile du 'Time reprocha la
prveno".
G'etiit eu ell ', l s'ni crime
passionnel pi le plu liigTt d in-
trt i|iiu le .1 iy Ot ^ en co 1-
untira "in mi celle laborhusi
8d*8ion. Une l uto curienw s'
tm amat)4i t' ribunal pour
ra tan Ira Li parole.. fougiietiie
' u M i n i s 1 r e pub ic qu;
affubl 'Ih sa robe rouge, sas-
sait et r, s.assait les faits de la
cauie !...
l'aus les cotlBnt li'Rau, vivait pafsiblment, de-
puis 18 an, Ptitour de 10.h les
bie ifii< i.'p la niturp, |> coupla
Cat ie"ine-l'clii-li'}.ii'ii9 ZH'hir.
Dd leur union napirrenl (Ml |
di'ils dont Iroi-', peu I le nps
ap"4i avaient, d ms <1 lannm regretlibles, trj iv la
mort.
Aprs Ml mon,rs le ou-
sarit^s d mifldrt, Cilliirin el
Petit ho-n-n* re jurArent livau-
te>* fi l!it tt amojr iiH.nra-
ble!
M us a inel pn l'lm:s del,
Petilhouiin ratsan ''e9
traits du Cttheriia. v.i ilat don-
ner I breco'i-s I s*s pissions ,
9XCVH&, es n s sint Je lac
cusa'i) l a ir'isi Si viltnne
Sii ivil qui fl is h Ile et pi 19
jmii q ii Ci li .'tine, devint sa
ui t' e.
La '.nvre CalharlfH! avait
tout 1/ o de ctte i lyle Tins
les huit d sei jir lins qu'avec
psine elle avait amiM s, li ni
nuaieiit cous lrabl'-iijent, non
HTi ni au si l'j c n tarda pas
ramarquer qm l'amour de P-
ti'bomm cotnm'in; lit d t*
rir pour elle el qu'il n ;v lit plus
vpis e le. |i s m n s lan* le
tan Iresse : cVsi I- premier pigi e
et le [dus aiogitlj r miraj 1 il'una
iaai raour qui m? 1 1 .
(Vlieri 1- ircml it le s'tre
Iromp^* sur I iwPu-e '<- vrais
sentim ntsd- Peli' lionme.m.i
un ppu tard !.. K le lalt si pri-
se de cet homme qui tait pour
elle une l'e cli irmant*, dans I ?
yeux de nui *lle avaii bu l'oul.li
de. taiii de misres pisses en-
s mble ..elle ne pi.t concevoir
avc 11 lalisme aall de son
Ame la p.'nsp m u vi*e qui
pourrait grrm< r dans l'esprit de
celui qui fut pour elle un dieu I
|.e comble np se fit 1 oi-it allen-
d'P. Vj luau maii e'Ie fut
ch i>sv, rpud e et 1 t sur le
piv av. c une blou-e lileue sur
le corps, deux Pillants sans pun
et sans asile, deux poules, dix
uls et un petit panier de co-
ton pour ton bien et tout pr>-
tape, aprs dix -huit annes de
communau et demies la-
beurs !
hll- vil si petit' malaoui que
ses pr nia avaient constru t
pour ell-, el ou, cil-- a Cfitil la>
m i'l n" insianta le sa j unes-
se, ptMet en n'aulrei mains, tta
m. i.l .u n--i "ni r-nn-lu-'lit I
de kUUVci.l.a eu | ' ..o
sa uvale, se jardin* COiiiquf,
el! connut toutes lai tortur.s,
t mie* l"8 soutrances phyai jues
et inrr.1^ .
Klle soullrait dans si clniret
lins sps senlimpn's . elle se
rfpoe'ait toutes I** P'Pf ,ol,s
1 s "lai< r-, t mies les pein s.l 1;-
les I s 1I01-I u*-<'-, toit s le t>
riptViM qu'alla avait vcus avec
Petilli innie, et siur,i-ir de
f mm-' lui ru Ip n ni ait- p.'.
ton-s la nuissan\>s d* li '-
vol e frmissaie u cintre lac-
c ptation d* c t >tatroo l)rlu-
re.. elle eut > \ni >u fUlrl , el e
lut au dtatp i I
Paul R MKgji li il avic rai
son qu' I v a, d ">s an li s d'"
mour, de ces m n it s l'une m-
lancolie nivrauK o l'on ma*
sur-1, o I on toueln pour ainsi
dire, la mi re de la vie . cons-
titer la ruina en noiisamml
des sanlimAnts sur I " juels po-
sait tout notre avoir le cur.
("st ahrs i 1 dcourage*
menti d'amour a isirer en
mourir, c'est I s llresses de
vaiil las|U 'les, 1rs blessure* du
pass se rouvrent el feignant
avec celte nuivell blessure du
jr s ht .
.
rVopi iil alors ,1a jalousie!
Qui ne la ci nnait nas ? celte in-
nocente et ombrageuse suscep-
tibilit du cur si natuHb* que
mme les animaux en subissent
l'infinie Imposez donc au
chien il voire foyer la pr-euce
d'un compagnon de sa rare, et
vous m'en lirez le rsilit I...
Qui ne la connait donc pas ?
ce 1 liagulier dmon 'e p'rvr-r-
ail qui pousse I de certains
mo neotl aux pires malheurs!...
ce dmon s'tait empar in
ipur de Cilh 'fini tt aviit ar-
m si main d'.p'p lorchlii.en-
diaire...et ee fut l'invitable I *
Le, piuvre ljmn!.. elle aviit,
depuis c*tti crise aigin! et sn-
ti n n'aie , travers- ,iM hjauraa
d u 1 trop gran I ail liblissement
mental po ir que ses nef .''b an
1er, eussent, en ce moment du
lime, ou te leur nergie au ser-
vice de sa vnlon'. Klle avait
'onc agi sous I'-nuire de ces
crises d'amour, dd jilotisie et
de r.olr*-, el e av ut ei un
mouvement tu uns ir-nt e{ irr-
si utile ib- sjii it neC.M raison et
ia vo'on'. sieui gares!...
L. raapon.abilU et de mmi
l'irrcvponsabt'it sont des tals
l';'i n-. si l'on O'nt dire ainsi,
d^s tats virtuels L'co'e no-
classique et,par suite la lgis'i-
lion pu s'y rattache, font d
peidre l'irresponsabilit nan
8'ulement de la preuve d'un
tat de dm>nci>, mais de h
pr uve n'iin dfaut di libert
m val-'. Uo simple trouble cr-
bral su'lit pour tre ex lusif de
toute i le de responsabilit.
Suivant les enseignements 'es
criminastes les plus remar pi 1
bls, la responsabilit est fon le
sur la libert. Ri'U n'est docc
plus logique : si la responsabili-
t est Ion le sur la libert, elle
doit cesser l finvment o cesse
le liltre arbitre. (b-^Culi^rine
Ai.Tiiblfl. dans l''at d'ftnTi o
ell? se tiouv, ne jouisstit pas
d'une p'.'ine libert miri! et
ne pouvan encourir aucune t
ponsabilit pnale.
Le digne avocat de la dfense
avait, tout nulurellemeni, niai
d.' '.. 1 la Ut de responsi'iiiuc, ci
le Juryi compos lit ur.in .j
q icu et qui c tua u- ul
ce ml es' 1; ...... f . ue,
lorsqu'elle e*t outrage din *>n
amour el d*M ses 1 iniui ut
Imsipie son C'i'iir a i- e meu %
pur I inwrattinde et 1^ ym M
d un mari cru'l,nvuii. |t '-
0 "es ni nul.'s api es, ave UN V
nid d'aeqiiittems'tit, an mili 1
Us viva's frntiques de I au .
toiie...
Kt. l'aimable Cathe-inc, -
?orm is en possession de sa 1.-
ber la joie dans Tarn ', c iurut
vers les .1 onts escarps et o.y -
trieux de -Saut-d Kau. sur 1-^-
quels s'pend le poudmi ment
lumineux de* matines d't,
la recberch d ses deux entants
cti^ris, que depuis ont* mois
dVcroii, elle n'avait presss sur
son cur !...
H. BENJAMIV, a.
Ce que vaut lu rumeur
itilamc
En ce moment o le pouvoir SB
France semble tre anim* de d s
positions peu favorable l'gird
du Cierge* catholique, il n'est nas
ns intrt, pensons n'.n, do
DM lire bous les veux de no- lec
leurs une stalutique de guerre ra
lative la mob lisalhn di Clerg
et qui 1 otjiti ne une vmie d
ni'nt lion ci h lique BguraQl dans
l'Almaaacb au Plerin ds cette
anne
Voici 'e rsum de celte stati ti
que tablie avec h pins gra d
soin.
nombres du QtrjJ vivn'ier cl frjtilier
Mobiliss 32.ii p
Morts ?.>,.,
Cits el dcors 10. ' '
Nombre de citations 16.093
Croia de guerre 9..,
Lsion d'honneur m
Mdaille militaire 1 ;> t
bo ineur Ipidiatlei it"
reconuan-sauce lianaise t 1
lli'-cil'iliii:is et" u ; ,.., n
diverses 151
C.s q'i.lqoes cblfl es si e.
Ioerts en leur noble sinuliciu
u luniient l'avanee lou'e n
scuim contre le L'Iaia tint
eu lier que rgulier qui a si bie>
mrit de la patrb
Pour interdire un uasaaq >
il faut ijui x0|t
i bon droit...
Tout le mo de a pu voir estle
installation pre-quVn plein air
que d-S'gne i l'ai n ion une nor
me pancarte ponant l'inscription :
Douai Hh" ,-iiue en face au Ba-
zar Mtropolitain.
Bo cet en i--.it ouvert a tous Le
vents on voit bi. n les rnat.iajx
devant se>vir que'que constiuc-
tion pro.haine, msis jusqu'ici rien
u'csl encore .11 coure d'excution.
Pourquoi de ne interdire''au psu
vu pit-lou qui cher, he a chapper
aux coup de volaol hitardcoi de
ceilam chatlffei >- dVuto, is ya
s^f/- par dite ai 1re'.'
C'est la question que nous po-
sons ceux gui ont plac sur
cette portion de lerre un malheu
nmi gaidien dont le ro e consi t<
intervenir chaque fois que les
d.ngers de la rue oblig-nt le pi
Ion -a utiliser cet e voie q n s'offre
d'elle mme a la circulation, pais
qu'elle o'est pas dlure.
La rcolta du Sacra
i Cuba
Daos les premiers jours du
mois de dcj niire.ie.i.i ra pris h 1
la rcolle du Su re a Cuti. La
rendement ai d u ; > ,j
tonne. C'e-t la p us ,, |,.r,t) 6
dans l'hisloi e suorire ( Uni,, .
Elise! d-.40J.7U tonnes ds plus
que celU de l'au dernier et d'il
a deux ans. qui fut >J : ...,^ ,0V
. :. ci 00 Jna ir
retvwlUi v/ubi ont.'
lapr.li. ou, .a..a .
lj oaune l ' < -r ,., IO.53*
.", iuii une auitm- lin
0.1.4*8..., ., ,, u-'^
m vint -m m

-. (

'

1
*
/i *-e^s
T.
pro


fa MATiN
--

GLO
combat l'anmie
e
Sous ca our-!l forme
liquide
1 oiobfc.:. toM* *2"*J&
Mt irtJuitremnJ -roiimanaa
at_r le* enfant. C'est le reouss-
Uluaat ld*!. P,J -w *"
l'hmoglobine
Convalcsconce
Neurasthnie
Tuberculose
Anmie
lu!" 1WM . r e* vi*r,ctea-
K
ffi
M'Tj'eneM tdsoitjl cl sMlmjl
ai.ns troabi gasuique ii consti-
pai ien, t Globol liquide procu-e
ne Incompaeabe ienaliori de
bien-tre, parallle 'amliora-
tion rapide de U nutrition et de
l'apptit i\ a I" disparition de
trouble nerveui associ indisso-
lublement la chlorose.
Docteur Et! veux,
jjaajaaj d. cric.* pnien
U frarollle tt ptanir,
ttpvU -; 1' "a* dj Olcbioi-
PORAL ehlie chro-.U.li.Mreu-
ui tui'.on de Pyrenee. B t- ". |
licencia <> KHr.ce.
tombt l*ieton>ni
ae.
NOCTYL
hrrTsrc* ~
Vorlag*
S malin lfeMiSk I M*
diclnritipiiale t donne en
l'ii li>e S .mi Jos, h.
1T.sn.e,..ODl ^conduit,
r ui LHiMu.e'1 l'*odule Juiuella
Utu* ge.ti' couple JWJ
cilord- ; Fda De.rouia.us et
^^ioarne^u ville le,
mari* ont ttieju. dan. le
"u8ueMreiM.ueM0U6re Bordes
Holoe o un. charmante rteep
lion l*ur fui M!. ^-*y
y.e UevTt comp inaenif ^ ,aana
Hanaille j
>0Ua .uns If **tc P1*1'* U
Une d>tU -a fceue Marie
Avkuo1,lMl..ltLeUu.m,llue.
i OSp llLtUlf.
lerqe ?.iillwit C n^ignatrwre pour Hait
Nouvelles
'\
Par Cable .
En Italie
lanitesiaiiuu Usciste
Rij-i, d- Uue manifestation
dea f nottes dans le Dut vident
d 10 muer leur fores * lau
hier dans le rue de Home aor
dea imuieuvreel'iectu*M dans la
j*pefM 'oin.ioe. Le bureaux
du Ijafuiu el w ui.ous Je*
p iucpsu leadtr de l'oppisitioa
etateui guide par de* caiabiuiera
aliu dbiter tout attentat del
part de eueinise uuireS.
H'JViri, t> L. eouvernernsnt a
interdit la concentration de* trou
mi laacisles luis'elieclaaieuldios
las euvirous de Na-pis*. Cette cou
eenueiion avait lieu daa le but
de une une aenionstralion HOB
Ufttt e a eel e qui eut lieu Rome
dimanche dsruier.
|. lalandra el le parti
de l'opposiUou
RO.VltiSeiou Je informations
digue* de lot, le dput alaudra,
an de pu* ooiab m politicien
italien*, a l mleuuou de reuouoer
au 4,0*1 qu'il occupe actuellement
eoinuie euel ae la Uete^alloO Ha-
lte M A la Socit de* .NaUOu. {
ou pe de iop|eu ou.
te problme du tratail
eu ilussie
MOSCOU uouiaiu doit wu
Ma___^ tottiereoc enlre les d
lgue* de ajviel* et les dlgue
Au parti laoun.te de Huie alin
de trouver une solution au proii.
me du travul eo llu*ie qui. plu
que patio* aiileur., ei i epouvan
la.l aufeouvcrueiue..!. M steklov,
iode .e^i^eul n- la conf
MU, adecaieq.-e lemojen e
plu. tiikace de eolulionner le pro
LK me tait ue den-i.fca.nr e pa)
ne tous le eieiueul, Hrtt,,iul
pemcieua au g ov rMl|Mr
Ln ton U mueujeiii, qufU oient
ttiauger* ou rus.es.
Autour d'un mariaue
de souverain!
ItLORiOS 'Jn* le "Jp
polit.que* et sociaux de cette fille.
S pre.end que le mariage du o,
BorisdeUuUar.eavec.aprncc,
S.laua de Ko .manie a t i.npj
a. et que c'est le premier pa
et, ..triple sWasta j J
Yougoela. >a Roumanie et
Bulgarie, i a da.e du m.ria6euet
li encore fl.. mai on pense
JTil aON lieu prochainement.
la parti lafitH italien
tomba* perdre de sa po-
ii ui ni
HO^B, 6 M. Sarochi et Ca-
ati. mernbre du cabiuet, ont pr
ni Uui dini.fiDU a Mr MumoIi
ni qui aprs un enlielieo avec eu
ttstri avoir enfuie le roi la
le le. 00 co..die gnra'o
m, ri' f* Vm esious comme uie
v;rt re peur le paiti de l'oppon
IWl/g- M. Mu olinl o'-la
r que In rJrtie-" (i ,rti
i-arnbi .i Ca '"" P1 '
te; un a-lu. me, lu"
ui M-< ...... "' '"""'j!
oufoir.Pu nouf.huminlr^
L.^.^^u^ui *****
Etrangre ^Sf"
regrettable
louiours fortement uni. le prti
tasciale e-n!j e avoir perdu la po
pu ant* dont il iou^t l au dbut.
KOMIS Le mioialr de la Juatt
ce M. vl. O'igiio a raunt sa miaeioa ii l. *U5"'iiui. On o
prenl de oir e autjn.ee qte les
[fier* faeoiste vl^Lfielro, r'ilele
et Uiuralt re-nplaceront l*>flHOW
trs l nissionuaiie* #t. GnttiU
et bereoni.
Entre la B;!ijii i
el 1 'ftllemat|iie
BRUXBLbB5-U nigirUtioai
euUtuee 4 Urutil< pour ia con
sluaioa d un traite de commerce
eutre U Belgique el 1'rllUmegue
qui dvate.it ete s.ij u 1 ie-i pour
les ltes de Nol rep enlr^nl lun
di prochain BeritiN
S itre tateiatee et
uarsau! delopposiliod
L0.\ Riv5- eloi uue d*p
lie le la Ceatial MevTf p Vtuaot
ae itJ-n> ei r*prolanini un i>j
vellepuolde ^ar le Ma*'4ero
une b.garre se .erait iTjIj le en
ire Ueo#Uset parlisao de i pio
Hiiion.u'oidra fui rtabli p^r la po
lie.
\
louvelles mesures on re
ctrrtaiiis oiijmes le la
presse itili nu
rtvj.aa.,0 t'iu.ieur* eorr*fMI
daals d imporl.ui-j> mauaeiran
gars oui i* arrte* ns les rnn
cio le* vil.e^ dliaue. raHUMl
tiouve le eorres^ iJaul tu Oui
cigo l'iibuuequi a.i m fau ement
dsuJdude la iaioa deoi an este
lion.
6r*ce au plan Dji\TR!
WASHINtil'O.i.b l ment du commerce e bas*ut.r
l'auseiiJiaiio.i qui > e^l pio.iui.e
dan le co .i.u-.^ et le* alla res
d. bai.qu.s duiail .a Ue.u.tis
moi de 1 rfuiiee o.ruire ero.t .ue
Inuuee l'.'iJ se a uue au..e.r Ue
prosprit pour iKi'-pi epeciale
ment au poi t de vue corn uer .a ?
Le pian UaWe qui o. e. accept
par presu. e toutes les rui.auve
en a l le prooioleu .
La crise ministrielle" en
A.He n i;| W
UtRLI.N.o M. .dirx, ex-Chili
celier aopeie par le l'rsii-nl
KOert lor uer un mmi^lero d *
D'un a offeit les porlele .il es i
l'l..terieui et de i boououie nalio
uale ux leiJernatijualiles>4d.
Von Knes et Neuba ; ces der-
nier oui rseiv leur rponse JU
qu' de nui*. _
Le Koi dos UiKstit C
JPEPTODIASE
Admi dan ^^Pi,*ux d* ****
aotion imiatoiTt
UVIILLI L *TT
ACCtLai '-. O'OtiTION
FAVORISE LivatOAiioa 0 IMI0ISC
1n. PM.ol.uc fl'ft.i".-
,".'- .uff~..CI. '- -'"""
V.rtla*. N-. ."'".
u'ilo ....m.n.k 3 ...t'."
. cam mtm t'or*'"*1
l)p*l gta.rj.
UknUlrP.ZI/lNE..-*.an.rAl
A m i-fc.ima.u_ 1- l*T.0
ci ioji b.inn.f p" irai.
Les jiits tel qi'il M M* PIMS
De jeunes gens revenant de
MonHepO en cosiu ue de ta'le
1er Jauvier a Du es du u.atin,
deeireu de se leeteurer fout baie
ei.tie le tue d. la rtunion et Ut
Uaerooa ei 'drua.eui a la JdOi*
taule d p i sous fut qui s y tlei.t
d.rJii.a.ie L"e altercat'ou sur-
Vient enlre l'un deux,et une nom-
m-'H Luer ce. Hiie de la marcha
de.La mre s aruie d uu aoeau rem
I a ae .aucce (y.iueotee. el se tut
aeco 11er pnf^ te* MusUaWH
qui preuaieui lUi b i an. les
environ.. A.aaiiu de toute* parts,
ce*jeuoee'!Usse dUa lamet arn
eut a se'lrayei nu BttJJ* OUI
une vraie pluie le pierre, landlkV
qua l* vure de leur aaio ^e brtaU.
Le lendema u, aire e etamea *
U DU eau de la I o t#J>, Us propo
arn, pour viter tout ca.. .a-,
un ddomagrt.iieiii u pi* d cent
gour le qui est tout de jiie ac-
te -U le Jegl le Pal et le Couiinu*in
du jiov.mement sdii de l'al-
laire, jugi-nt de librer im ueaiata
mi'.t i= aoi-diaanta a*ain*.
Mi l'ou nu tut* me que dt
b.Ditayul du quartier, et de. ao-
C.l^ en q. te de caUee ae.isano.-
nei.e- font wuvaa ort de dmar
c x".-, pool \1 OU donna MM
adeiteu loi mftme in>>goitiani,
1 lout pirv.mr en ca *tu nul
Ma aci.oa* de. .jiouiieu. ua*
noie* o lt laits oui intealiou
nei.emeut trufeUi.
.\ou* ue comfiieuon pispour-
qiui l'on k.muie vouloir s'achar
Uer pre* ce j ;Uiie *eui, quaui
l'iulere.see elle- u-4 ne a luui aim
p ^.ucul rait aimablement avec
JX.
Varils
VavNbRDI
aJiWUf-UntlMOR
i>a et ottpuiode,
l plue : ou ceutime.
| LlMA.NUit.
trois Masques
4ei r'e et oe .pisode. .,.*
Entre G. U0
Loge G. 2.U0
La tpaisoii
U Calloni Fils
SUe Bve Bovx, 10
Pi* le dpt de i hum Ville joint
i-orl-Mia-Piince
,A .benneur de porler couna^e^d.^.^^- ^
lLLLt& ULb : ~*Z^\2Xl .7 le farirpoor aalon et
siuus, un asavriimeni cpmplei de DI"U J #t dodinea amn-
aile manger.chalaea dodinea de \unnt, ebaue. ^
caiLe, chaise, otlet.e. pour ni.nlj ^Jt^^p,^ ih,
toute uiuieusion, klSji qn f^^SSJSn^iM Tmlj eu
la. tl en cu.vre (. rt)U d.lfereut ), ou,;j^,;jffle c.mp, pendalee.
u. cl..,. m,.o- hji.oi >'.t"^tlrk EJa ... Iroi.
tss&ssrjs. sK&szurm t m. ,-.
lino-, cLbjeau tu pa lie .1 n laine, lu F r f^%
Lel M**"'?W*^*iiSi foai.e. et
Ole, t.HM le., eben *> bleftctw cou., t u,uu^ d er..t.nt.
an., caine, cl.. a.Ma ^jj! >^ """-" l**1 :
mcl*. dV .!* li'" " ,*.. t de loLfe candeur im-
Aoiomul ile. .1 m **** ,P" i e rieurl) canne, poil bU1
tou. i ou v .,, iw.e utawaM JJ*JJJJiJJ bi dbU,%, article qat
ie ai ni ifc ue. inou. atUai.nl., n.ia uwai j. r
^-^-.^-^^-^
pass.
Viennenl d'arriver la
UoruLiui lmaison
H. S
Le ateuiuer 3clUfc vannt_de
lh.uOou.6 -ia ,ruavfUi fiai _et
tlUuau a tori.au t iuce fera, le
Il oi.iai.l
Il upai ia pn-labiemeul l m*
me .oui pou. H ugfcfau.aio Uoiniu
o ui), aau feaio de MacOIW et
F' liu i ope.
M .itauer '.Iw.tan liom "
v.uaui ul Uurai.ao > kiiig.tou |w4 ai.indu forl au
l'riuoe vc. le g wafaai.
H repaiUrale tua jjur pour
l'hiurope via it Uouv.. Csp-
liuu.c. el l'ueuo F.aia, pr naul
Irel el p< Magei.
Port au rnuce, 1*8 janvier I9S)
ULUrrauW Ltiti-ia Oie
Ui La
ftfipBllP -fullll
Chapeaux paille fine
d'Italie.
Casimir anglais ( nou-
beauts|)i
Uiill Fil blanc anglais
Prix trs avantageux
Prochain Con evt
AU
Cercle Popt-au-Prlncien
Pirhriiste Miguel L. Seiiir
Le public port au piincien ap
prf.,drd avec plauMT que rel*a
Miguel ti, ieuior, pianiale de
a and renoua douoera bie. tt dan
ie. c quel* aalou du Cercle l'ou-
au Tnucien uu couvert qu era,
d' i ce uu: H U* et revauu, un
M,.i rgal aruauqua.
yuaud ou m d.illeui lout le
ai.icea qu'a eu depui* 10 an M.
Se iior. la llavaue, Ueraca*. !
>a.v-lok daua les priucipa.ca
me- .e l'Amrique du sud, un ne
peui que auubaiier de voir arriver
ce jour, o uou. pourous l'upplaU
mr cumule il l a l dj Uul de
Jiti tt n-u-donneron' la J!e
de celle .die. ainsi que le piu-
anmi qui ) eia eaecul*.
Laa proprisi.n.B) u lie.- .-* pro*
flaul e de .a btl.e llli ia l Ile
|,.I ,| oie 1 llaili 0 1 [V, -o... pu*.
de uepi si '" 'r N 01. le
Uc ifc I <*. li qua oh. li u. cil
lit vcm iruii>iie. iu 1 HiaccLaa
i. ,omi' kt lui dduuiiils.
'CllU^i'tf pi p"' 11 HU1l.1l (U
accou.pi'j,u' 1 >'"''.' ov tout
O'ui.t it.ee utj.' i.. Cou., 01 ai.l
le ^o el te BMtni.ui u ittanj 1 re-
u et l'atfu 'u- de u i. ci la-
quel e liste .>ri est ifiee s nceie
|uu, 1. u.ou.oiit iai. lis ".lu-
droi.l i.i.n portai au jird de ur
li.ie la u 1 1 1. Ue .a ,uh' n- de
titre de.lOO^do .e i. (.00 Dolls S
liu'lt ul>.l..l llii Nt. .
!)< filibliqur d'i'uiU
dmaUtrat onGnraie
" fje5> fOtlfl ^aas:
Avis d* Oeparl
Le* d> pciK puui ->< a York et
l'Europe t. via, .\tv-\ori\ du.l )
par le -/s l'anauia S'iout Itr
m^es lui.li li du courai.t.
l'on au PniiCe le 6 Janv.cr 19.)
LTrrt wki*
R : J. H- BORDAY
AbiODCtS b ei.\tiliar.le clien
? Mi. ui. SI e fie t Ce i*.\ll (.-r
les d*iP'r lte.ux ferni de
rtMice ! d-Amiique U aiticle
iuw.it1-:
Uo on ppr patle e' pr livre:
drage! liqueurs, amano.e, a^fO^
lim t pans., n. pra me-. b.obona
coier. ' pd ci*!.1!, s rho
e U . LUeuiis 01 ba et de Ucl
ToW le 10 et '0 de cbaqi
a mai.on ie l des fruits
fr
sw * t
pal< sunevisile l'Fpieena Na
lion.le. 0-n 'Hue, en fne. du SU
loi le Louvie et fous sortirts 'ia
tisfail.
Restaurant StCrirfr
TLe Be.l.ursal St Grsrd* Ruj
Aniica.ne^l58preduaur
as -Le lemp"en face de NaOsea
> 1 c, s'oliie su publie tant et
tipiisleqiedela I icxtnce |0ur
.li..ire ses gc.ales plusdl !U
Si les pl). d il lu il*.
i ni i e I sllienne proprstc,
pr mplitude.
V te Uile von difiera pleine
menl.5i.r den nde,l'lbliemsal
envoie des repa l dcmicilei
rrl trodrt'sdcfienl toute aaa
surrsaee.
l'ioprileira.
C. BERNARD
A Dliras
.i
P'msnrr-e, l'ocession du de
u'rop .li snclie du m is "l y au
nl.^e la chapelle de De mae.
Le. len lem. D lui li aommei serai
la pmieeios prparatoire \i foie
j. >0ir im d ajlagraas qui au
m lieu le Ul Jauviei.
ASTHME
Opprtnlon, Catarrhe
Si-fccationt,
Tout ara.si S
ont-rlinii o.rt.la. PP !
.E6ARETTES CLERt
.,, POUDRE CLERY
CLiaY. M. U VUrtln. Pa
^.v-**^-
N'oubliez pas, qie ce qui fen la plus plai
sir comme cadeau, c'est on flacon de partom
(( Lubin 1
oit : Ifffle Au soleil l.acdor- AmiH^
B iqupts I l'eplW." Douce France--Eva- Cniqm -
de Lux* itf, t'e, et son [Tau de oi'ell* iQBIH.
Fn vp, ! : I, r \sa', in* Tt'ain, J. Gjn.iii. iuion Vimu
Pau' K 'uvi';.. (surica Eli naa 61s. braoeb alartio, Mourri
tr'i", 1.-ti'sv ' *n I-, Broa "'. Pharmacie <.enai-ala fie.
Ajnai ^ua dana le meUiauraa EaaJaoa* de tirovUaa


il MATIN
(lUOlIriHl f>n >p re
(j \ Il i-rl: y |; J> f r|
* /* * 4M k * tu ^p r^ne2
m ; i > <* t vatl.
loi j us le i; n t\ i f;)r'qi!
' I;* || Ji'h j( Mlf I | # n in
' i.'i.tr. M Iff (<. il t r,< j vf*
*"?' h cr;e d : < i, |e
axa lia flptl ai lfrin;c ,;7['aiii
C >f'JEf\S
NESTL
LE PLUS RICHE
EN CREME
Sans iRivaf
I$1T CCNDM
IL Nestl
'."^rf'
L. Fr eef2mannAgqtrholm
Saivalo

Doreur fcrgonteur
No. 90M, prs de la are
diiNorJ, (irand'ltus.
-w
M
Qijffsji Linas Co
Al-hi tuiles h a )'Of,
tUumeitcs lieu,;. .
La maison C.L Verret
Tailleur Marchand
Ho 1823 Rue du Magasin U l'Etat
Se recommande au public et i sa nombieusc cli-
entle pour l'lgance dejsa coupe et la pruinutH
eiVution mise dans les ouvrages confis! se miiih
la maison reste ouverte jusqu a 8 heure* du suit*.
i'rtuL moitr*.
v*--
^ha^cie^r?D^H Ljiuil comme l fuir Royal Mail Sleam
Port-aum Prince
xcutton Prompte et soluae des irdonntcts
\lkf*iti1i Ai* Franaises, Amricaine, Aile-
[JWlUll LS n.uava au-.
Drogue et rYoJuilS Obiinii|ues
En jjrus ei en inW
* E.xpditi tn rompt, p ur tmlfs U* v Ils de h Province.
'dbriCdtio i. d'Ampoules slr laes* .l t ireja pour Injections
pocenniqu s.
iDaivse cou prie il s Urines tr.
fouitions tlL'oo.a. ts du DjcI ur GruibW. Leipzig, rour 'es
"l y ses.
ieroseopes et accessoires de Cari Zes Jena et
Seibeit Wellar.
Graade fabrique de Kola Champagne M'de
toutes autre* Boissons pieuses.
Economisez pour 192* en achetant
ees lampes i Gasoline.
l'ne bonne lumire attire
les clients.
(>a lampes eont sons au-
cun danger at plus conomi-
ques <;ue celles a kiualne.
I ne aeule lampe donna la
JuMiiie de 300 bougies.
Noua en avens pour I glJse,i
E sries, Magasins,,Maison J
prives, usines, guildives, et
tous h b endroits ou vous
voudriez employer de lleelrioit.
n gros I en dtail chez
Qmnlin Williams
l'ort-nfc.pfinc*.
Pacfcft Company
le iteamer K>ra Venant de, fingnlon et d h porta
du lad est attendu icivei* le 12 janvier courant ;
il repartira le>imc jour de sou arrive pu ir le*
port.* JuBorl et le Havre dirait, prenant lr l.
Port au Prince te 7 janvier O.
liobei.s.Diitloiiet agents Gtraix
ux grands m (jasins
De$ lovmUnrp* fhhn a'e pou*
lo G fdie.
JOANNY CORDA SCO
11 Rua de* Vrais** Fo.u.(T*om* A/^dio.] \o310
Pirtnt.Ortn is, 'Idti
tien de plus el.ic pour les lffanta qu'une ma-
pe k coudre **fest*c.
Hni ^BHs) s,ua!u
!> mrd..ilrbon .mreh^
I**'* IfS'atl 101,
000 WenHt d fUr, Ae>flj
U\b Un Etoiinip Capanyloc
J^Aeama cU^ota 1 a^aaL Uis 9W*
%ork U $ jaaoi/r ouranL, est attendit i
^dtt-du-^uuf^ [c 10 3a courait^ ala Caj>
Stailien, &>tw*m& Si'MUvc. 31 Mpaatia
l^ nic.ne joar ()irectenvetiL paar te^ Cflg*c
JCUi^pI a & ty pott^ 3c ta fatam6i^ pre-,
^forl-au- ince, fe. S janair 1(45
Csfbara Se % igeots
Agences Reprsenbfioi
POHT-AV PRWCE
3
fameux libadipague
LanSOIl Pre el iiis
M*lSOiV fONL^LE Mh 7 * ebampagoe atfa|fl a | coor d^gle.frreM MtaM
"le 4autt4titM le> boon^mus.ns; chti
fttwltt, L. II.. ,x, Tl... M.tro,o'uin W. Lcpe Pi,
iu Estva A O, *j(-.te| ^jr hatien qui a Wt ceraaiinjrt sp,,-r T.r.0,i
" I nUe ri,uda,ui Ju.Joa.pl, L.a inbe.
ALUMINUM UNE
iw-OffefDS & South
Arricao Steamship Co k
Le stoamer f^teiiistadi a laisse' Rew Orlans le 3
Janvier courant, ser.t foitau Pnoee le 10 avec
400 tonnes de marchandises. '
i^e steamer "tarifa-4 JaUsera HeW Orlans le 13
Janvier courant directement pour Port au Prince.
Co 7 iivLr 1925
A. de >fKis& fl*
Aflti 6ar*u
ii.
,, ,. *>*,>v -OlK
imine. Hoflarlan O o b^i a^y, c.,.
fhf H me biaranei Comaan?
KBW-YORK
As,ura"c' contre l'incendie
I amund 2S|h Co
Allumettes t Sale Home
II. S, iiuhliir rJOfl Company
lnoua 4 J[oyM Coid" Souliars^lSed
Chas F. Valtla(|e /{' gnn
Poissons sals en toua (jenres
Mnula(tures Lile liiscc Cy
_ Afc aranco v u la vis,
filiilliou rifles Alliai
Vins A Champagne Mordeaux
M ' . i,
t: ' n i i,i k
fieurro Danois, fromago'et ennserv^a alieniara
\V. b- lalhews n .San
Tabacs faunns ^t'nairs
La Patronale
Sans Klval
daaratUs fhaneaH>e
Env .. .jaT-f-jj



r,r MATIN
I
K
1 flioiis mH.SILVERA Grand Htd de Franc
a
v
Cew ui n'eut pas encore vu \m g\m mt* *
Hem u\e vient de recevoir U lai.- ^
dnv.r.i>n. leur intrt, ^npremr*. p-^
^ maison, car nul pari; *~V**2?"
a^,..i btaux article. I des pnrf **"~ .
H, articlts sont vraiment de toute ***+
."leur et nos prix dlient tout. ..n.rren.e.
Crap. de Chine couleur assertie
I * extra suprieur
marocain carreaux -------a_^
Soirie carreaux pour robes et ekemises
TricoUnn le soie barres
ftatiue voile a oarreaux]
Noilesuisse brod assel
Crpon franais barres et & earreatsm]
Diagonal noir sup.
t,*imlr anglais nouveaut
S^rge bleu anglais 8Ui\,,ieur.. QtltA.
l'ealmbeacli anglais de toutes),beauts
Alp iga noir suprieur
Satiu Chine pour tailleurs
Kaki blaue suprieur
Kaxi jaune anglais suprieur
liuak union blanc an[\lais|"nouveauts'
Drill union blano anglais
m u ___
Tussor japonais pour chemise a homns et r
Hep. de sole n barres couleur pour oh assises a M.m-
mes et robos nouveauts.
Painiste fine pour ohemises
Peroale fine pour lingerie
Caiieot peroale pour
> p'.iyr anglais pour eliemise. *js e%ra eup
Orjandi suisse uni et cou eu
lias u jours demi-soie
haussettes cossaises poi- ' *%
y.ench Frisky, dernire nouveaut
Poplin fleurs pour robes
Tu-sor blanc
M nbrie blano
Voiles couleur A barres
Nmiting blanc suprieur
Bas dentelles
IU> soie bicde
I) ts hl brod
j .-nions *Pivert*
'lu le pour premire Communion
Cou/erturesblanohe et couleur suprieu
liiades brodes Madera pour chemises et jupe
Voile blanc barres al mouehe .
lit ne blanche
(. lirdine blanche barres et unie
Cr6?on blanc et couleur jours
Voue bianc et couleur uni
h :misettes allemandes suprieur
I r.ibant noir anglais
Ht lai ion toiie crue
Serviettes de toilettes blanches et evleur
' damasses blanches pour famille l
Nu^pe:- couleurs
petites serviettes blanches damasses
Organil ',l aIIC & couleur barre s &
lainage couleur anglais sup. pour jupes
madras barrss de soie pour chemises ho
patinette Foulard pour robes
| signes franais & amricains
plolletone blancs & couleurs sup."
l'oplui de soie uni blanc & crme estas
Chapeau de paille i ne d'Italie
Casimir anglais sup
I repon brod franais
( lpon franais fleure, dernires Bouveaut*
*>*rvitte de toilette coul. anglais
> apis cir blano sa p. pour tables
"smut anglais pour matelas double larf eer? fc ses.
aimables client., vous qui ?eulei porter, feu de
Irais le. plus beaux tissu, ejuil .oit pMMMt de
trouver lUff celle place, ne miao, i*. i". avant
4 aller ailleurs, de passer he. oi le meilleur
ccf nil ?. eat rserv.
|.i*iif|tittptionneUf, au .entre des allanw,
proximit de toule l< Banque, de la douane l
de toule. le Agences d. bateau.
Renseignements et lacilits pour voyager en auti-
mobiW dans toutes les parties de la Rpublique
Tflati et de la rpublique dominicaine.
Chambres conloi tables et surtout trs propres, ei
lateurs dans les chambres i la demande de.
sionaires. Cu ne Iranaisa trs .oi.).ic I de.
plus varies.
Denande* liiter le* majazins
de l'Htel :
Vins dss meilleurs crus de Bordeaux, par barri-
due.d"iiieismisH. gallons et par bouteilles, l'armt
SaAii S. eliateaux, vous trouverez le p.us g.aud
lli TTilfc if- les qualits el Fon^l'Age
*S*US D'ITALIE D'ESPaCNE.
VIN L'E BUUlfcuGNE (lilaiic et ronges ] H II nnon u..
( pouuvard mousseux, golt Auiiieaiu )
Le plus grand assortiment de Liqueurs, Counaa
fte^S&aftmi.AV IMeon, y.rrncutlie
CONsEHVfcS Iran jai.es et amricaines trslclte
ment arrives.
CIGARES de Cuba, Aurora et 1 ibanea.
UiAHc'it.* leuU. leslibrlque. d nom
et dtail.
PAAI UMERIE t Cartes postale.
Prix trs modr9.
Gros
P. P. Palrizi

*
im F. Lavelanst & Cie
Viennent d'arriver par le franal
le* avides suivantsJ:
Dcntellet Extra Fine, Cftttetttl Ue i*. OettellM Or *t Ar|.t
Rnber ChIoH... Cl.p aux Garni,, Jli.raM, Fleu, Paillt d. Se>e H
".."c..sr Mr..?p.rfri;.- D,. Melif. ILui. *
IZ D.rDeisr. Cta| au. J.aa Bsfl peur tnln. s rs J
MgDM a coiffer tous p tm dt RMMM dnti, defc Piles Janti
lr%iclV; clu"r Hommes : Faux cola. Croates, Bretelle,, Cher*!-*,
de soif, Jarlelles, etc. Ttus articles pour muce.ie et Lingerie.- IM
tjiiix ui *'ii< nrs. .
I OUCK-NS IN TOCS GENHES et Bo* hors pour pharro'Cie.
Alin f ntalios Liquide : Liqueurs, Cogoac, Vins, Champagne HUtea
tique. ,.
Balles ea ra^ utchoncel Poupes. Jouets div. rs.
Acces'oire c'e Pharma ie et Spciiiitds rbarmacsiiliques.- bo#s .
leestof, Tb. . ceeotiheae,- V,r et Sirop Dwh.ns, Vie Nesrrj
Lavnix Histogi ol, Qoinioin Lab^rr^qiieJVpto Fer elr.eic.Sel d EDMHI
,l .le Gleuberl, Encens en Gros, Savons sntisepii.joes Imites qualits.
ri.iitt csences tour Sirop,liqueurs et Coofleerfe.CoUirsstl nalurels.
EtX""! le Vnale1 Tb de. Alpes, Emlbel4e.0f.Hl
Produits fiuilreud. Tirul.rts, Papietf listsrtfs, lis. 1res n O.Hes
Ex STOilKj^'garelles Came!, A.ticks de Mode en gros. Prit .p.etaes
Passez-nous voir, nos niix sonl ;ivnla.ietix,
_ ^ -\
F. laveauet el Cit
%
^la seule peinture n. changent pas de couleur
J2
-
es
S
Sa'
s
t
h
es
a
Pharinicic Sjourn Ti>r.par.eLfeumm pour u *MiiiiM
yonoe Ti .a clientle, taux mdecin, st "P"11* V. 7,
misem aoa Labnraloi.e d'Ulogie 6Q un Ubora-o*. de
fcteloue arjpliiu sous l> Dupftion du
DrRicotet B. Sjourn
1 s laboratoire e. ouverl te u lea jours de 7 hret du jnittti G
M es du soir pour toutes ka recherches .t analyses pref.es dPJ s
a m dos ci jointe, saut P< trie c. fA, .,.
W i5eFmaooet la constante Uree-aecrei ne
Ssront reues que le ncardi de chaqt t Meriiroe.
'adrefcor la Pharmacie \ cur !.s rense inemeutr
inaWes d'urines et SucgistniHue
RaclioL de W;!.sermtnn
1 Paction de fnlou'et,!
Euen du saug et du pu|
Examen d*. naiire* MES.'
tel men de crarth \t
TAlbttODino r t or
Conslanle Dro ,Vtr tin
Ths) Charles 8. Boin Paint C
rfto.-I eau sme &C
A $ f. PAIRS Limite i
P0,k aroir le l.inl Irais t co iwftr toujeuHiinUtle
relie IraUlieur, serTei-vou. des incellenl\|rMlatt U
l.m.us. marquai, it F. I^ImiiUM >**-!
Sato.stran*pssl4 " bOUl *. JtfiZSSi
reat.es fbl.tte.. Fine p udre d I nie, et pe>*re e
i Ulc pour Bel. Batonsro ifjSJ. posr levra*
En vente ehei & Tie^x el A tred teui
Rhum Nectar
ChvN. GiBljens
IU0, Rue da Maqasii *< t*ifUf.
117 K e Bonne Fol.
82), Rua Courte.
N. et \. Acra
GranftRue
4 cf ri- a C *wa de Hordeaum
\onei-vj i(vjm ha jill.* aveu lganee, et > m
,\ ressoz-vous la Ma'son N. A. ACRA.
Dont la devise est de ve dri-' petit.baeuoe po
vendre bauuD. "" -~
Dans en personnel, U initson* compte un fJ
Ullleui liauen soru d'au et tolissem nt de premier
ordre d'ilshe 14-
I lie est i mesure o fournir des co n^lets toul lelM
etfctu- meiure, en cheviote, diagotnie, pula4>eacn,
drill blanc el routeur, ooapoP. de casloair poTlr^osa
ulut.N Ltolfe pour gilets.
Bonneterie
Chemises de joui et e nali. au flOUt des }f*g* H
Cols et uiinciiettes dernires oritions. Csleeceas
el l'y|ames.
( 1 m ificnra stit > une inziovaium
et le meilleur accueil st rs 1 w t Sir*Ut par une visite tre doiis sur ls. Valeur de.
travaux fournie.
Tout costuma com tiand et qui ue rponvd p#jies
got du client est rnpn ;
On pai le franais, anglais, espagnol et Malien
9
Ayent

^s>

MOTiOl PEYRIRI,
Dspuis p'.us de 40 ans gurit la BLENNORRHAGIl
et toos coulements rcents os Chronique*
231 ARABES OURI8 SUT 33fl
(Extrait d'un Rapptrt 6 MUim d'AIgtr) L
Cul li rmtdi .ui a Isslssra sm lu sallliin rsrUh|
EN VENTE DANS TOUTES BONNES PHARMACIE
A. f.il ..a PtluO*
Sl'ta AIITS PEYRARD D'ALGER. 46. r- et Crnss*. FAMSJ
TbT^uc^W^lUVll ti (ouui iKnn
> H ^ 4 m =
110 Une des Ctais
Tioph l
i


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM