<%BANNER%>







PAGE 1

1 • E MATTN >• l r OL la tovco N At. i %  a (otM rr'vei il re'd . i i MM I c r rrrfie. H r M ri leur tnaianic -,,n nu > Il uni .vu • N' '/•' foui 1M aveajtafta f jln sinfkia lllt-aa'ma cl ici MM maUfla. ih'all on. malgr qu'il faill* l'iiljojri avoir retours Il moirt dam Ma aw ingnia, D"ui nr croyoaa pae S ua la iffruliarapl p*ifin onocr. m uns (oue de aaa, Ica riultati rrmariuablee qu'on brut obteuir d'ur.a .tare ajevloafe r Olekfo) Km face d'un or^anltinr a ramootrr. rivifl-r. t r.fel". 'I :,our% A t dernier .;• nom conncioej la P frrence !•• H f, •.rr, Utcitclt e ttimm. Laurat de fu r ieu.'. de tf*drene de Par,m. fcUblittementt Calelaaa Grande Pr( Fournit deIttflfl de Parle, 2, ru* Velenetem aa, l'jrli et leol-* phar na-le. Jirqe Tailho) Conaignaltin pour But Conseil d'Etat A 'a Senne! de men-iedi l d| ot sut le bnrfiiu de l'Asstmbli le pn jet le loi qui n'orft r. se riiule J 11 Damier, iKcole I dustiielle, llvole du BAtirmnt el la-Maison Ccnlrale Jet il el M I" n. Aujourd'hui a l discut U c n Irai qui tarc'intv e la l'.onvei tmn cogrant laB. N. 11 IIla qi a lit 'I Afeni i se >1 pour l'mission et le Seivicedes intils et amortiaa ar nn det ohl'galiona de la Selle H La Sainte Lucie C'est demain que"l 'Kgliae Callio liq i. Fta la Sainte L ICI--. La UNI sera %  te 5 1/2 heuies SI Joseph o uue statue est expose la tnoratin des lidles. Jeune Bile de Syracuse, Lueie, par stn pri M ardentes nh'iut la gui smi di mre. Kile distri • bu i M dot sut pauvres et se consacra Dit u Dnonr/c r imme chrtienne par t 1 i qui l'aimait, elle fut enduite daioix et de rsine et allum ', Irrrlie flvantr, aujnilieit de l'amphithtre. (il es qui portent ce n m sont gnrait ment ai m. bls el dvoue', ellesont le p us souvent victimes aie h ur franchise. %  Mi i Mr jftiry fliltns I • cable nous a irant m s la tria t m ve le de la inuit de notie %  m ll'SKv HOBIlTr, survenue la liait tleini'.e J'ari Le rre| dfuo tait une des perso nililit Us plueu nues %  e fort au l'nn fi et des autres villes de la Hpu blu| i. o a'eierQMi non activit. (hef d'une raison de lu que la blii depuis longtemps en liaili seus la raisou sociale Itnberle, Dation & Cie ", il avait install daa succuisales dans divers points du pavs ainsi ipie des usines d ni le iCet or h stre est une parfailc i.nilation tle-ji// atiinrain;, el foi ma d'artiates comptents il ex cule les d rnirs ciations en v gue qui lui toi.t f urnies aira I mat pu la \\ est Iridis Tradi g Co. Ce le ci pir ce moyen ri g r. se. toutes les aispl. tio it au fratm phone Victor dont elle p >de le monopole. Tous 1rs mo eeaui jous p.r l'Orcbaatre les i Baplitta se trouvent en disqu s 1 loutet d.mensiont .\ Il W'e t In I e I :| diog Co. L'attiate te liant la diapoii lion d tous au No lUti dt la lui' Kunion, el par son rpfriO're qu est exactement celui des disques Vic'or, on tI te faire u • il du succs qui est aasur aux ltat d niantes de I li d ai.n ;e. %  '•, -.e trin-lro toua tltiua i ( 'ION, BOIK, >to.I produit D'agAla \nmvmwt li LU HAlHIll M*'tl f •1 friim Vf mmtif ia^Mft • • C. fi. H UMXttNCillS ( EQ mmo're Le la i..rur iffarie Anne des ^nges I %  iini'i'in es aval 'le la lion ne Mira Marie Anne d*s An.-es, ancienne -un ri ire du Pension nat de N itra Data i du S r Coeur lr>Me i Si I anrenl sur Svres ( Pi mea i en tirtobre lier nier, Font ch latsr en l'Eg Bl h.l I I 1 6 Ueambr* l2i ii ii h u r-t i .lu m iiin une mtre de Ile | ii %  n '•'. m m lire de la rVea l uote. Rllet invitent eorJiitleoeal et a maet •i. ves, i %  i I %  :i ni • ilu \'.n i in u it aiisi \ w la m* paren's celte pieuta n i ii tlati 11 le remu lis smei. {11*1 lltl i :•: Il lil J I 1 t llll lii i If lit II fur I %  r-i i lr • un l i-t %  ha u n 4-i Al* m^'mire de i • tria %  i %  t 1 mie .j ii a c > it* cri prt I %  Il au i (as li *o:i eus (ence i t i ittruttioa ' K i %  • lu ta tin le la j nin ai liai'i • %  i ie • t q • i n.' r on 'ni ai i II ni q '• %  I %  %  btiail jaunis 11 plll . Vi rie ls BAZAR RETROPOLITAII CS SOIR Jacques La 1 erreur te at 14a pitodea Entre :0 5c ett. DIMANCHE L'ti iViine iu Trois Masques • e I • | ode*. I i lie: t.. z.OO ; Loge: li.3.Cf 1 AVIS i Me Anto te T 1 ma u ayant pour n no air et >u. t .' a M. Motptau oi n avis que sont nui ls lts rciisfs alfrenls aux fii des du .trsor ans No1 :i30 el 2HJ, ttli n •• ni' ii de la C on. mis ri n des lie ,-m ht n. Il let d eU.ie m U d plicata Jltvaut ea ie en aud e: lie s:. Port au l'rnce, le lerPe. 192 4 M. NKRPEAU Himerciement Mr Aii^u-le Victor et set enfants, N!me Nve Aeliille I alien, Mr & Mme 1 tm >" %  "••'• Baoon et leurs 11 inls,V[ '8 Mme i % %  foulant Blain et I i rtnlaolf, N'< lies Vargue i | Ci.ri elle •• B %  baH< Lshern, M KimmiU'l et Luc Lahens, las |.mi let \ lot t lahen et tout !c lutrri pan nia l •• %  •• n nu r cenl les amid 'a Capitale el de la Pu vinci i|"i ' ui i ji i n daa |nto : ansgat %  '• > p Ihiel'oca sion de la mort de MIflC.il i:s LAHENS IPIT ragrellta pouse, mira, file, suiir, li • • ur, tanle et allie, laletae leur l'Cti u, le SO No vambra I i-r i • i rient de cr >ire 1 lefii ne re trAtitaaV, ; Port tu l'ri iee li H' l'tue IM4. Eloru Litie Le < > heint llorn 1 1,1.1 Kingston 1' I est •itlendu Port -c/, Prin •' .S i U1 , ., i ; t) // rep lira l m 'me four rii* attendu Port u 1 ii. e I ; 15 our ut. I> rep rlir< lejinma j u' pour Kiti^st ) 11 les pot ts de la Domi Dicaoi 1. UieUI SON LUi'.AS&Co non ce su! :s 1 DLl I I -t>*XZIXT< n d 1 l> Juet ". ' D 1 1 PEPTODIASE Admit dans let Hpitaux de Pa*is ACTION IMMKDIATI RCVCILLC L \PP*tT'T ACCCLtftC LA DIGESTION FAVORISE L'EVACUATION DE L'ESTOMAC 1 a*n i Paaantaur 'Catomaa MI. 9*-ton pmb-**. tu r*j/# gant toutes '•* t-har/naati \*tA\ fCOtTeU UWeleirP.ZIZINE.2.wi.Cart.rAtlJ 1 I li.imacl |. PBTKUS b rasacHN •nissmssmtssssammmmnnmmm Le pUslifou des diix B'est pas celui qu'on pense Hiei un dt nos fort. 'sitt prit •" t| t itlle avo qto Iqii'ua, tut ar rite ptr 1* l'olice et 1 n luit au Tribunal de Paix ( Seelion Nord ). Je pla'gnais le m -Ihin n> |iu.' et me rjouissais de n'tre point a' %  %  ee i car, comment punir i n fou riilrunent qu'eu Penvovanl dniit un a-ile d'aliua ou 1 %  • ir.si'oo de sant M'm %  pour i e sgansen plei.e lu>id t. la I i ada et ' cireonstarces atlnutu, e s dti t le sa o e cerveau, si'"M |a le volont, n'a point p>is p, l fit' n un nt Pde rpthen ,,,, tiiie | oi>r un fou Ma s. hfl"*ueaiieBt, notre juxe ((a t l.omm* da haute phuusupbie I -vbi 1 tint d>ute, pioch ton %  aui La Koutaine, il penta— e, fc a foi, il n'a pas tort que, parmi GOOdnCh fU U retord t\ rs c intreh de"pn< u. Oui) \ n> arb^tez a SHvert own fj< d vo s us p rjnez l••• |> iue da (r v .il. Toi j m s li) iHai 0 et fabrfq .luii'.n mnlriel f tr i fl IMMII m s'œuvr* M i.| (., vtot pr>ave voni le procurer dans foutes les oiiieusious. Uaiwell andVIohr 9o au ^riru^.Olati Otuhae toi position de Jouets 1 Jouets Jouets De fi vies tortes et tous prix, L'/aolion le pi 1 partant et ,le plut vaii que voua puittiet trouver Poil au Prinea. PulX MOUEI.I.S. jl Itou Ln l n AI boKTlta eu L. 1 es d une litre x fcO uni. iri I.T Boilei di Lnie d< 1 lvie, 11. 3 • livres nt plut grandes marquis I n 1 alact < 1 amuc iae. KoofUa ui Monllimar. LOBbOav'lIfOrti, %  •••OB* x< "" *• upour laNV)EL %  * i 88 aenlia it cr la livre. idem tour la Rod a le jm de i\\n. De Inules valeurs pour lis glandes ptr^ounes roc:mt peur let plat jiunie. Nois IIOUMC I UU bel assoiliment |ioi toutes let b>araea. .Not c ienli et au i-,et le j ut. lie en gentra ,m curdialemtnt invite venir voir rotre naisse ei a se rendre coaptt des piix. Nout se *i t,^. () ,,\i, i,rifnl e mine cadeaux 1 l'oeet* •mn des ltes de lin d'anne. L, Frcatzmann—Agqerholm ^ ,^j.w*stmEa*avsasMWsvtm GTION PEYRARD Deputpliu ie 40 ant gurit la BLNNORRHAG1EJ cl tout Ecoulements rcents oa Chroniques 231 ARABES GURIS sur 232 (Extrait d'an Rapport de Midaciru d'Alger) fis! It remde M a Um|nri daaa Itt %  illlitrt rtallttt | £/V VKNTS, DANS TOUTES BOHNES PHARMACIES M'< C?AirTS PETRARD D'Al.CF.R. 46. me it GreBePyPAm S ] m>9HmamV9SS^mWmmWmmWSMmWamWSMmmmWSammWmkm9tm9^mmmmm ,. u. HL'cal ci mai. Mm. ru.aueia* Quel est votre numro? JE SUIS PBEMlERai C'est justement o noua J l t sommoB au.si, 1 %  "WHITE"^ v *tt\ THT SPIRIT OF INSPIRATION l ewitsWhiie label Wi.isU> isi le praisivr en liiiaiit et le plus reclieivl.r mainienant j.r tou las amiilt'Ui't. | La :avordu |)l'.\\ KS d.nus un lligh Pnll donsts les doues et aqrnhlaa i'einemhrancs Hu pasH.^ J Eu gros chez FAltirrl, Cap-llaitien. La dtail dans toutes les villes de la Provlnse ^ l'.n gio-. vi en Qatull cliea Simon Vieux,Sea VIEW* MU!;!, E. llanluiM. Anniicau llotel, Alfred Cook< Quiuiiu Williams?J DI strito i^Uur. [!



PAGE 1

T ^ ^p > L'LK MATIN Pharmacie W. BUCH Port-au-Prince *=* ^ bouta Proipt et tiiiiae des ordonnanceii Spcialits auais ' 8 Amricaines, AU • D'^j'Ks ei Produite Uuauqim; tn gros et eu dtail Fabinon I'AISP 1 |,lJ '"' l0,,les ,cs v llriS de la i'roviuce. 2 AMlyMwwpihdfsUnim ic. ASS" 1 elU MUU J ^'-'--eber^i^gl ou, le. Jra.ua ..brigue de Kola Chamnaqne it de toutes autre, oiabone pamuS. Ceci n'est pas lire il • Car ililt R clama Je a sais pas en faire t-epeuJa.u ai TOUS passas du oote du Sureau de l'Administration poatala, a la Grand Hue, imi a jj mm i i SDUIIB A la Unvcitine Voua Terre, que las chaussures que.ee soit sur uTt?* ou no> ~ ,ont tMm av c Uoui,Mlnset .01 .' ? qU V" ouvrlar lu* Aea couieotionnent at tJ %  *. o?"! q y * at aœ i 1 "y~ ivponaaut at ju.U. usai la titra us ta maison. La maison H.S1LVRA La maison Royal Mail Sleam ..Packet^llompany JJe tcamci &i-kt>iai o tuant, t Hla^taa et. #* poiLu Ja &114) c*t alUiu)a StVit-au,<£tiftce>, lv 18 |)cenil>rtv muiru. cU wpaitwa U> mimer par jwur ta port* A a i^ fc t'£uvri>|>^ OlwcL, preaait du |'^t. y £J ^D-rt-aafriace, Cev 8 dcembre\€&A Koberts,Unttoiic Coliic • ^Gnral igeiu %  Co'ombian St^amship Company lac "jL ta in-i lolivur atjanl laiss HeW ik le saineau (J Dec inlire e tirant est attendu a ['.iit-aa-i'iinee la 13 Via Cap Hailian, fcenajvee t Si Maie, tyil repaitir* le iiimw |uur jour Caves en T rouit f iear Kingston et Us ports de la Colombie prenant tit t passagers. •v.BPort-au-Pi'iuce le 10 Dcembre M* Gbai a c lj 0 Ayents. Jf l'eu* qui n'ont pas ensore >u laa jel .reste •*• baesse que vient Je recevoir La laissa liltera doivent/dans leur intrt, %  ••lapreaeaj; a> paaaar cette n u teea oaf nul part ils ne peaveal u-eeTr tl'aussi beau* viuclaj i des prix si rauoaaaalaa: Ns ailicie. sont vraiment de loula beaut al a traiclieur et no prix dliant touta •anaarraaae Crpe de Chine eouleurs aaaartlaa ^ %  extra tupariear £,,'• marccii.a a aarraaax Soins a cario-ux pour l'obea et ekassiaaa iricutiiK* de aoie a barras liati. a voile a carreaux Voi a suisse brod Crpon (raaaala a barres et A ^carreaux Oiagunal noir aup. Casiuiir anyiuis nouveaut Seryti blau Muyiais suprieur l'eaimbeach a 4 iyiaia ( | 0 toutaajbasuta Alpaga nuir bu^ierieur batlu Chine pour taille urt Kaki biauo SU,HTIUIWa^i (aune any.uis suprieur luuk union bianc anglais "iiauvaauta" Diill union blftUO anglaie iii Tuaaor japonais pour ChaaatBe a nomme et rabea llepa de sois a imrrea ccuUMir|pour;ohaaaiaaa ajamuiea ii. rooaa nouveautt s. Itapusie une pour chemine Patuaie Une pwor lingerie aiicut paru .m jjour g Zphyr angl a pour eliemiaes extra aupK Oi ytidi bu uni et couleur lias a jours U( mi-soie ChausNoius ecooaaibes pour enfauta Fraach Frisk,. dernire nouveaat l'o| i.n u Ueui-a pour robes Tuaaor b,.i,.„ Limone m.me Voiles couieur ;i barres 2*Uiiriiuy niauo s 'p.ru-iu Bas dentelle lias soie biode Lias hl l,io.,. Lotions 'jiVert*'1 ulle our preniirre Communion Couverture, blanche at couleur supriear baoardina .-uche barres at unia LP-po. biauc et couleur jours onainauc et couleur uni Lheinisettee a-ie aandee suprieur liruoant noir a.iyiais fi lui.talion to.ie t-orue'"" **** Sarvieltes de touet.ee blanotl. 1 ?*) —Jaui mm^SSS O,ano,, • 9 patiPetites serviettes b|ai,e|,ee damaeaee. Da -ia 08 e auuia d pour matelas doub'e lara.aa--as. Peigne. irsu V ui, amricains '•'§••*.• &f •.•••. AJ...etons uano, couleurs SUD lopin ue soie ur a blanc & £4,,,. 9xWn Lrdoo.ioro.. .. w^iis ^ Crapoii .u.igu. .i Leurs, dernire — sax.Ul ttarviettas U e toi .t M roui. a B i a "•" T# uW I lapis ou-au|.,nc..c^. pour table. %  AI imaliles IUUIB, tout qui voulez porter, peu aie) iraia, le ,„. beam tissus qu'il soit petite da j;'|'vcr sur. cei.c p.ace, ne manqut pas, avant d-llerailleuia, Ue ,,ass,T dac *•*+ afc U sa Ifew acceuil lui f..t lseiv. U Balloni Fils Si** Rut Roux, 90 fts le dpt de Rhum iVt.te/oin Port-au-Prince A l-henneur un uerie ;: : Cbeuiiaea de joui et do nuit, au got des allant. — Col* et manchette dernires erationa. — Galeeeata et P>p*BBM. Catte mainn co ntitue une innovation et la mdiiisur astooetl est rassrv tous oeux qui d. SisetaS yi sasas 1 assa tre dlias sur la/valeur dee tr.V.ilA IJUI..I^C^JS IOUL aveaMsasasi -uuiina ida at .|ui ne rpa.d pae au fpouc du eliaut ea>t repris ; Ua parla Iranfai., anglais, aapagaol .t iUhe>t pour 1 rtw.lu.iie beaut. Xuadeaux de l'ianaillee, de^Maiiago tt|d 1 epU mm ni de toi'e irsif 0 .1, 1B1 la 1(01. tes drrniars artit'lss >uilout fa pns maison peut ae rjouir de las voir Umaudtr cLbiuue dt ce Jioia heireuaae occasions pHr Us plus aiOi comme par Ua plus bbo-.l sa, preuve irrfulublc qu'lla lout la joie ds lithe. si .11 rae tim|s qu Ua aonl a la porte de. uioius foiluns. Vous lrou^ert/ .usai lu l.meui cliai>*aux*feulre et pailla "Borsli.o", abapaaux eu paille at en Isiuc, toiiue de chapeaux p. ur usine •bel saaortimeuf, <.iM[iie jaunes et blaucs articles asgUis ), • ois, cravales, cbainisas blaudies il couliur, cliausseltes Irsisia t aaricain.a.chapfaux melon, souliera pour hi mu.es, dastea el a t fc. Aruclas de voyage, tels que mallaa, n.alletleael vsli.es, j.Bl Automobiles et Vetoc pJes pour enlanls (, de toutes |randibii> permsblss piur lomim ( ai tic e sup rieur ), sanuaa, pooe l pour hommee, por.a Irscrs et sac main pour damas. parUmei. biaant, couverte, cuuUaui de premier titre at bien d auliea artis ne s ut paa daa moins stlrajauls, mais dont je ne puis Taire isi 1 n ilion. La Maison informe tout particulirement s. clientle de u vi.ee au lie ae charge dea expdition loua lae perU e.eie y. pest. ug Le BOSSE & C tgnce — Reprentatione. ^Port-au-Prince, payants gnraux la : Hacker Jones Jowell MiUinf A a NwYorl, Farina llungsi'aa VU— Houle Boe gs etc; llie Hoiue Inaiiranae Cosnpn> /V#tvV'#-A J Aaa'uranee eont re l'incendi e l liiauiond Mateh Co A^lun.tlles baie Home j | S. publier Eaport Coaupaas/ Pnaua Plojal Cerd • loulier i Rea.| Ckaa f Mattiaue k So. PeiMa ns aaUa en ti ta genres Maaulacturers Life fni'oa Cy A ssurance aur la vie. m t.ullhou liera ,in \ lus 0 Ibaippfgnt l'oidt aui lli. leyfiiau (Jepei/iaf HC leurre I enei.,_fioM|e tt onsi-rvaa ^ in u i.Uire W. •"Uathewa et Son Teliar jwupsa at .air. L N alina la *aas Riv.1 'arefU. Cbnnlaelar Savsks 1 enraa Chez F. Lavelanet & Cie Viennent d'arriver par le tranaie le* arlclee^suivantej Dentallea Extra Fines, Dentelles de soie, Dentelles Or el Argent Ruban., Celettee, Chapeaux Uarnis, Plumas, Fleurs, l'aille da Asie si tons articles peur llede.— Sparlerie.— Dev Motifs Haute reniai* ' a. earla pour Robe et rhapeaui, des Bei l l'.rls da loula beaut, Usa •ses Daasiag, 1. .peaux Jtan liart pour Eolants. Hros.es i.ie, Peignas eoilar tous genreH des erosse I dent, des l'Aies Jeeti / rt'icles'peur llemnoes : Faux cols, Cravates, Bretelles. Lhessise d.soie, Jartelles, etc loua articles pour mercerie et Li.gerie.— C ea.x suprieurs. %  riOUCHONS IN TOI S QENKBI et Bouchons pour pharmacie. Alimentation Liquide : Liqueurs, Cognac, Vin, Champagne battu tique. — Ballea eo eaa.tchettc el l'oupex. — Jouets divers." V Accessoires de l'harmade .1 "v islites Phaiinareutiquas.— fc s. ataas, Tube. e. caout h Ueseki.ea, Via *eoi Lavi.ix, UiatogBfll. 'J'"" 1 Fat elr.eu-.eel 'Ipaeai et de sleubert, fcneens eu Qro, Ssvons antisrpi< |oei (ouia. fealitea Ii'rails,esi-eae. pour Sin>ps,1iqueura cl lioiihsene.l tt laobii,, %  Ttbi'Oi.b Cigarettea Cauial, Arlielee de .Vlode ea gre*. l'rn apaeia Passai-uous voir, DOS pril sol avaulagaux, F. Lavelanet el Cie Halei Keitel Brand-Ru* fvifl .. •



PAGE 1

/ LE MATIN Protgez vos pneus avec la peint ire pour capote Gu d ear. ^—#1* Quelcaaa,.raaat la paia ture eed Tar paur paae et eapols lait dane l'apparence daJvatfS po*u 4a re change. 1U conserve,!** read plus Initiant "t p lus jwli.la pralyeaot d la ahaleur ai du •oid. C'est aussi e\<\ lleat ••' teindre les ripetee Tailla jl les pro'je ceatre taule Thon I l'eau. Facile i appliquer liailitiri ta* Tar pour capota at irai ta tickt lapidrnfDt, at nna itx rijeli lie ou lu recire IIMKEdUTOt* !j PAINT {.:..) Essayez-ea an ael. tant M | ol et voua erer surpris ('•s rsultats bleau* S OOD AE Tbe Wesl Indies Trading Cempauy I orl-au-Prince, Gonaves, Cap-Haiti 4 # ,• F PKARS Limite l r iK a*ir U 'taiiit Irait ei r"ii*ervAr loujaura intacte ^ette 'ralehenr, aar*t>voin les excellents pra'lftl 4a la lamatma menti* *. R" F. toi" ItaM E"l'* ,t,i < ae : ^avraMran^ur du ru a at tau §> a** tariaU 4a aauliara d'eaCanta daa plut aimplai aux plaa riche* %  > uaaila n aaia aafanta— tirant hou d'Otlanan taia, at aola an v l'a awar MlaaiM gareanata. Linaarie, ruban*. Cadaatu J>or de l'tMOHTa. Rhum Nectar Ch*;N. Gie^ns Il 10, Rue du Vlagisjfi -I I Kut 117/^0* Bonne Fol 820, Rae Cour e. Pharmrcie Sjourn uonne avis sa clien.eleet aux mder s et au publia qellta ifa^iaoruie son LaLoiauue J'Llogii eu uu Laboratcna ae 1-v.n applique sous la Direction du Dr mcoi ei t. sjourn Le laVio' a'oi'e e-' ouvert 'nu 1P ionrs de 7 tues du matin 6 n urea Hn sntpour toute les recbercheaei analyseprvues dans 'nnnonra cl jointe, saut pour'e Wass'rmannet a constante Ur.e-ScraStoiii S'ron' reues au* le on?Hi de rhaoi eeetutne. S'adre^ir ia Pharuncie DOUT les renseigieiieoue en^ves.dW'n'a ic*airtment plun tendra* C plut taime* qut les viandts dont l s nerfs rstUnt encore serre ap es ^l'abutage rcent. Les viandsa f < ictus \rig crifies, quand tltes o t ' nv**> au feu pu de temps aprs tre sor if s d'une ehmwibre frigorifique rsjoidie far le systme a'air froid et nm mvee la glaer t ( t e le qu lea ntres,)s& rvlent dot viandes idales et sur.out pour tsux qui demeurent d*fa lus payt thauds. A part les tiandes fraches du paij avsc lsqusllss, ous faimons du bœuf sal, a fa cluinut rl\*le le m+ntgu*, tir, nott importons par chaque bec if ton den Collettes et fil* s de /oc, gytis de mou 'lutins, Saucisse F, Biurre encartons, fomage, fiuii* e'c, et n** p %  ne sont pas plus cht. qu'ailleurs pendant que nos marehandiue* sont toujou s fraMltS lt StiaiS* Dans Isa eirciiiiklaiices, \otre cliuivdoiUHre. pour let iMraaJBaVsasda MAKCIIL CHYslAL., lirauu i.ue, t Vis-a-vis lu Cnt<*I)KREI\ laiger qua l'aa raus remette "Il Filbe", que naua a*eanans tan nos clients. Elle a ala cra eette a. 110 Rue des (x


PAGE 1

MPR1MEDR Clment Magloire BOut VBMA **-!• %  • AnUMotto* NUMERO ^0 CENTIMES Quotidien Cafun.ou-. Mmorial Liera Oi'unhoaifnasoitopinltrecfU *• ne fait fbjolumfiil'iif t;ir. n i JAN 1916 qi'il loi) fmperlirfM'r la nifl fait lituccM|'.[fJpi*niifr dlenil ies ofiiniors. ('Su son •lDJ; le second^allaquellts opiaioee dea Mire, et c'est 'e bien de loin les autres. j lutesqiieij T2LEPHONE.N 112 18kx ANNEE \" 8384 rafeiuMwcs (Hnji'i'iYINDMM t* DltlLMiiRE 1924 PETIT CMUIS Les coquelicots dans les bls Jusque eu jours dernier, je psasais comme beaucoup de ne amis que nous avions ici fort peu de mathmaticiens, eeat--dire un nombre trta res treiaat d'hommes capaiilt-s d'ar%  umeater avec autoni sur un question de mathmatiques ap cUlea. Je m'tais gravera ni tromp parait-il, et la conlrov, rse relative aux puai li-s qui se coupent, disent les uns, qui ne se peuvent co. per, qui ne doivent pas ae couper, disent les antres, m'a compliement e.i. 11-. J'avoue avoir lu avec attention lea lettres de MM Usiner, Hiabert, du llv i* e ll.ltenweek, de A. Scoil, i'aul Sals, mais pourquo> ne pas a o .er que, paa plus aprs qu'avant, je ne aaia ce qu'il fut nue iro poa de la question litigieuse. Las parallles se coupeiit-elba ou ae se coupent-elles pas? Aprs toutes ces dmons ratioas la lois sav dites et con tradictoires parues i cette rat me place, je ne sais quo. rpun drs, puisque je m tais juaqu'ic rsnlarme dans la p. nie delii.ition que j'avais appn.-e sur les b ucs a 5l Louis de Gouzague, savoir : que les parallles soni deux droites qui, situes dan* le mme plan, ne pciiv.iit se rencontrer quelque distance qu'on lea prolonge. £h bien ceia, je pensais le s i voir, et je pensais que c'tait l une de ces rares vrits ayant la vertu de n'tre point discutes. Mais, ne vuil-t-il pas qu-i subitement, ma croyance est Knnle. et je une. nti de jnu ja mis plus employ r le Une parallle, go uetri | inmeo' pr I mi, puisque les imitr 'i %  s'acor lent pas sur sa vrai) d tiniiion. Pensez -lonc I vingt cinq an', i'e mis que cela tait incrisi a is ma pauvre cervelle !.. uo n neat taire pour m'en dbaTsssar !... Pourtant j'ai beau essay J'l'i I r la question a mon esprit, qu'elle revient sans cess?, se reprsente moi, et soit gui* gne ou chance, l o je vas j'assiste ce propos d'interminables discussions Gran 1 Dieu' qui pouvait un instaut p'ixr que nous comptions tant de savants inaMiinaticieus... c II,l'an lace, toujours le I audace, encore de l'audace • pour rpeter la formule ce bre, mais ctiaz nous il y a le toupet internsl oui vaut plus que ceu E' pour s'en convaincre il tau avoir eut-u lu certains dbals o la question des parallle tau j i„' %  • souverainement ,i r des primaires qui, eUrontemeni donn dent le pas au itv. l're Baiteowdck ur llibbert ou Rgnier et vice versa Ctet sa torlre vr.iiment lorsiu'on entend ces piuvres diables s'ep >u nonner, passant en re il J loiitas les ligures g>m ,i | Inigai de Luxe tic, le, et non |>u de toilette LD 111. En vente : Chez Antoi e Talamas. Ji. taraeil, Simon Visu*. P. ul t. Auxila Maurice ti-nne fils Fra-i-k Martin, \fourri frres, Louuf et Sa ti, Brou rJ, Pharmacie Cantr le. etc. Atnai que dana les meillauras maison da provlaos. lis liai Ml c Caidaisez-moi tous ,es pimru a IHepiial! Vous croyez, saos doute, qu'il s'agit da geai en guenilles et tendent 1s sesiUef Kh bi n, non... Le prsident Vi h I Oreete n'ai mait point lea importuna, lea aolli titaura. Hien ne lui iait plus dssgrable, durant on court mandat praideuliel. que d'tre ouli^ d'couler les qumaudeurs. „ {T.l n jour, paraissant au balcon de aa rsidence, il vu duos la cour. de nombreux stastsars q-.ijti tendaient d tre iiitrniima h y avait >l las snateur.--, Ave ni nvrei la demeure da no* Clie'a d'Klal. — Ou el I aide da rarap 4e. fteioo toute probabilit, c'est la OSme bareau qii sers rlu. depuis longtemps et pour peu i,ue vous guidiez un silence %  ludent, surmehr tsan', ils l'tumti.i vile l'atlltuile du piclesspur ^aiislait d s tre bien acquitt de sa tache. Voua verrtz bien uu de ces jours, la mo e ant aui coa r. nces surgi, e que snob qui aec un simple morceau de craie et en face d'un tableau noir, rsou lia en moins de temps qu'il ne laut pour le dire, la conlioverse piopos des paraillts. • i a lu au praml bahissemenl dis ptUi a rtis en l'espce .Wsi-cepas dans notre jeune barrexu que Uailoz, l-atistiu Ueiie lompt'iit leurs p.us Urouclics coi traaic tturs? Lombteo de llis-soui nues par Trousseau ou Doyen n'ont paa t coo ruveTseta au ours de (ii.-cuH.-ions engageai 11 e udiants • e la tro i ne *niii do .Udecin ? L s principes couounqu s de P. ui Leroy bauueu 11 o.n ils pas t souvent ac:on.pag ia de coinment irai les s ooiodrissant pour le moins? Je vous le dis, eu vente, quand j' voue qu' part i-iiisitin, la de mre controverse m'a permis le lier conna ;... Ausai mu leiuauioiant ce qu'a dit un Emparvur romain se voyant entour de inleems et .1 la veille de mourir, je me ueiuaudequel est le sort d'un pays o les couuaiss jnces usuelles l'ont que chacun se croit un savant,.. Pour JME Au rnn mrarcf ni de 102*, 'a opulalion da Jrtn' srs s ss une ptition ai* Pouvoir Btieatil pour I i ngi s'er i'i-o>mui a ieit^ vill* fui. par *on imporlanre, e< t 's dmuima du DaaariSMaeSjl du 3ud al la aiiiane de la RpoaH qae. I n eoBsil fu* foim % ur l'bmrauM ini ialive du Magis'rat Communal d'alors, Mr. liuaava Vigoureux,lequel eut p ur mi-son de f.ira lea dmarehes nceasairea .-npie |uotidiens da la Capitale c. Le Malin i at c Le rwavelllsls • >'y istiosrsnt avec aympahie. [!• %  m m 1 rt-n-re notts aaruraal liai. • a j'iiirnaux •! r d(i an I. r dss mutes pour le saeMifU de la (irand'Auta La journal Le lemps >, dans un vibiant Jitorial, aigoaia aux (ouvous pi rieoUtnenl de cette ville qn fui nagure un cenlre impartant d'at Tairas, et qui est aujourd'hui • la ville qui meurt , faute de moyen de communications avea les autres pointa de la Rpublique. Eu Mais 102't, le journal a La Presse • se fit, en maintes fois, l'organs des d lanees de la principale ville du Sud Ouest; il reproduisit un bel article de Mr Suais Chsssagoe, cUmant ce qu il appelait tr> jus temrnt L^i lamtnlaiioni Jt Jiel o revenait, • omme un a leitmotiv, es eri de dtresse : rVosii %  n p>n di 1 rnuif, nom s fiai i de se.teusdS rparatioBs n'y sont faite. Au* poques de pluie, o las ri mbreux cours d'.nu as >s'te r. on sout en eue. c'est g .'ce ae (>i at que lea communie.lions ae maintiennent avac la p'uart daa section rurales de Jiœie. Jerssis D'iivant pas da part, lorsque le Bl du Nord aoulba — comme ce mois e< — ha b.lleasi vapi i.r < ux-rura a ae pe*et t y I rendre ntouillsga et dbarquer leurs cargaisons el les paisagere; (Il lea di-poser.t n'ois dai.s usa ville ouverte, au grand dtriment i'ea comineiciii, et des voyageurs, d l'on pense, inrontuient au de'•ui de cnmrr in iralu na par vo'S terreatre dont plil cette cit peursnt digne d'inlrl. On fran ht fa ci erren', en au I fuilhrrju et le JafeVm l u"i'i; quelque spoilmen ont dernr n>enl de t'otl.nu Priree Pe I Osier, hirvclette, passant pa le Tapioa. ijue sont sup>is de i • m ci, les pi utm mequ a trouve entis Piti: Iruu de Nlp pea et Jereniie Un i &f .l aller vn voilure d'ici aul'elil Tiou; d'ici aux Cayss; mais 1rs arrondis semenls de Odeaux, de Tiburon et de la Gran Ae.-e resleat pour les aulrra poiais du pavs dans na lauii ment qui n'a lien de splnadids Ji'i'i iiiir a crie sa dlie; Jrmie qui a Inule la svmpalhie du liouvemement sera cnttniue, 1 faut I ssas iai. Jurmel qui, comme J'rmie. se (IIHII le son isolement, aura la roule quelle rel mr: 'e < nef lieu de la <. 11.111 < I i.e ne aria paa non plus oubli par le l>. paituiiant des Travaux Publics, nous an avons la ferme esioir, et en ienir eions d'avance le gouvcrncmin Ue | lo^res que | Ksido Mr lioruo euqui a JUS avons cao iince. La "Fte au"proiit de^lEuf rc deSMrraoois de Sales J .Nous rai pe ona tous que, eom n • nous i aviuna auiiuni, c'est da MM, 13 Dcembre, qu'aura 1 %  u Paris aaa la Pta organms p i les D-III. de l'Asancialioa da Si Iraiois de Sales an profil da leur il-.u.ie. Lile pioUakt d'ttis brillaute. A d heure, il v aura cinma pour enlanla, tombola, loiene, jeu da passa b< ule, p* la la lig e, Lcrns'iie, etc. • e. A M beuics, cinn.a pour gran dea pt i< tinta. THrisimiA olfre aux |esaes, dans l'apres m di, deux des Mm. les f i'ns ion, qi.e de -on M pu tu i a et, a soir, MIOINITIE av..Su/anas Uraudei. la ioul r.ecompagn da la musique la plus eudisblee u uo aicbestre que la matslio Oecids J auty a lenuidirger an per sae. N-iiik eagM^toi tuiips d* p,ji'i lei son obo.'e a iule uu>ie de un uiauau.e. Parisiana Ce Soir L* Aiglonne 10e el Ile pisodes I ntre : 0,50 ota. \otivelles Etrangres Le Docteu freeman chez Ncrmil Charles Hier Mr I D Fn tnan. Di i nr de il.' olfl I \.-ririii>urr # 'lu sculpti ur N irmil '/I.I I s qui lui fit le plus i1 il ne I c Ini n'outra lOtltl IH. Mr rraavrnan i 'm ea 'an serve les beaux fruits dn labeur de l'artiste et parti* enchant %  |cj M visite. Le sueci de l'Emprunt Ir suais assur PARIS— D'aprs La Matia lesjq uaue milliards demands pour lampiunt sont preaque atteints. Bien que lea grosses souscriptions ae au en paa aeoia aennucs, le succs da 1 emprunt est compltement assur. La trsorerie main tenant assainis rpondra large* ment ax exigences de ls tin de l'anne \9'24 et abordera trs bien l'anne IttS. D aprs "L'xcelsiur" lcslran gers ont particip abni.daa.mant l'emprunt, lia praliieioot de la rvalerisation du franc en tf3. PAIil-1,10— M. Herriot est alit avec la grippa. Galle iadiapotitian ae prs a sues ie gravit. lu fieli|iqee DD g and di.cm. %  i lr lilleraEn hltlAELLKSV Millerand n dc are dans un discouia prononc h er qu'une entante troite sa* lie l'Ang elerre, la Belgique et ls Frsnce tait ncessaire su main Usa de, la pais an hiurope. i atli tude de l'Allemagne ayant dn.ou tr sa mauvaise toi. Au aujel de la 8. I). M. Mon! nr Ml stand a dclar qus son dveloppement dpendait da deux choses : La pis mre est l'abandon vantusl, vo lontaire par cbsqne tat d'une paitic de sa souverainet ; la deu xieme est plus dlicats encore car loraque eerlains asembres de.la S. U. .1. auront, par esprit de "as u .le.', reaonc i leura prfrenosa et qu'use rsolution eosaraui s sera devenue la loi de le socit, il restera faire respecter selle loi teal que ce rsultat n aura pas t obtenu,la 8.0. N. demeurera inoprants. Crise miaiitskielle prochaine en i eraaiine] liHU.IN— I e cabiaet, au coins duos runion hier, a dcid de douaer sa dmission k moins qus M. r.berl ne damaude au cabn %  I M. ii '•irr-iininn de resterait pou voir ju-qu aprs hs ftes de Neel L esi probable q a ls direc ios dea ahairea ara dans le courant de la aemaine prochaine con la un nouveau miuisirs eom po~e dee pma bouiaeois el nalio Daliatea pat ls fait que leur m ju rite m Heiclstsg jouerait un rois prpoudrsnt. La fir.nnltf fii ei.ii|iia et lea dellea le guerre Tie dicliraim di Mr. Chir.iiH i proTnqii certain ciueitairei ait Etaislis d'inriqie LU M) (I — Faisant alluaion aux saaver-abo anire lu Irame el lis Hall luis au su|e| de la dcl'e de K"rre, M. Wmao Churcblll •h.inee'ierde l'Kcli quier a d-clai la chambie d.s c m munes que le gojvernement con sidrait comme essentiel qua tout paiement fait par les dhileura eu ropens de la (irande Krelagna leurs crsneiers d-s Clais L'nis soit aceompago par un paiement proportionnel la Grande Brota goe. WASHINGTON-L'n certain n^ laiae a t provoqua dans lea mi lieux officiels pxr la dclaration de VI. Churchill au Trsor. On s'abvlient di tous commentaire m n* ou marque une certaine ur prise le la tournure que preansnt bases attendu que eatle d*>ln ration eat suse> plib'e d'apporter un relard au rglement ventuel avic la France. £n (a?or il-nne extension le U flotte ami'-nc une WASIUM.IONLasecrlsire Wltiir n inform que la sous eom iu, n ii.s erd.ls da U marias de la chambre des Rtals I uis"sl vsient construira dss u~oise irs -t sous marins pour obtenir propir I on dss lorces navale du rs ds 10.00J lonnes, des sou-nisrins, des dsslrovers et d'autres auxilisi ree. Li Irande Bielai|iie axplique son altittnle ai sujstt du ri|letuenl dtt dettes de guerre WASHINGTON— Ls dpart.ment d K'at a reu uue rominui i cation du gouxernemanl ang'a's sxpliquant i'allitude da la Grands Krelagoe sur li question du recou vrement des re'c'amadons de g 1er rs ds l'Allemagne par lea liais l'nis d'aprs le projet des rpara lions Dswss. Dana l'aviation SVN DliBK)-* Trois aviileurs de la mvrine aont morts, 'eux manquent st Isurs ead.i snt saos doute t emports en pleine mer trois au res >ouf1rut des biulures par suite de h cliuto d'un grand aroplans de l'arme &lo qui sst tomb dans l'osan k l'entre da la baie da San Diego. La campai)!!/, outre le i t-(|iandielaorial Kpanel et en laveur de la lpubliquo ,'JPAHIalDes arop soes el ar S es ds pamphlets publis le n ois eruicr par Ibaner. tonlr i le r i Alphonse XIII ont survol St S • baalieo, Ituigo, Pampeluno, V a st Uarcelono et oui rus i y pan.de plusieurs millie • d'uxal eepaguol. La noie niir.ni SM rdigs an leimrs ai rul >< q s plusieuis ambassadsura refua enl de la transmeiirs. Les Cours Il Dcembre PAHIS-Dollar |g t0 Sterling g 7 79 H.WIll— l.-rme Colon |Q4 NEW VOrthhrancs |g.7 7 Livre 4.0914 Danton A PARISIANA La projerlion du film h'sloriijus "Daniou" a provoqu hier uu vri talila eiitlioi.si.ua"dans l'assis t uee nombrease l'aiisiaos. On vil dfiler sur l'cran les f inncipaux (.onvenlionnels dent is pins influents turent ticriss psr Roheupieire entr'sutras C%. na lia Desmoulins et Danlnn. l premier offrant le sper'aela d'una me maurbis par la pe r ls m UT st ls second affrontant la guil >> Une et allant au devant de le !*• sspi'alion en prdisant au pru,. 4 vacillant la Un p-orhaine d-|,v. ba-perje. Le p bl'e lia tg^emI e f n ai-ai ce axer la Mura daeasnrCa trlslemeni elbre du pi u\ de la giiil'oline. el qui d\ %  %  > ',. ^ tard prir galement sur le. lu. faud ls fameux: Fouquier-Tim.l'n. La direction rrrjouuera SQS dsuls es film imnisssionnaut.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06311
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, December 12, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06311

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
MPR1MEDR
Clment Magloire
BOut VBMA
**-! AnUMotto*
NUMERO ^0 CENTIMES
Quotidien
Cafun.ou-. Mmorial Liera
Oi'unhoaifnasoitopinltrecfU * -
ne fait fbjolumfiil'iif t;ir.ni jan 1916
qi'il loi) fmperlirfM'r la nifl
fait lituccM|'.[fJpi*niifr d-
lenil ies ofiiniors. ('Su son
lDJ; le second^allaquellts
opiaioee dea Mire, et c'est 'e
bien de loin les autres.
j lutesqiieij
T2LEPHONE.N 112
18kx ANNEE \" 8384
rafeiuMwcs (Hnji'i'i-
YINDMM t* DltlLMiiRE 1924
PETIT CMUIS
Les coquelicots dans les bls
Jusque eu jours dernier, je
psasais comme beaucoup de
ne amis que nous avions ici
fort peu de mathmaticiens,
eeat--dire un nombre trta res
treiaat d'hommes capaiilt-s d'ar-
umeater avec autoni sur un
question de mathmatiques ap
cUlea.
Je m'tais gravera ni tromp
parait-il, et la conlrov, rse rela-
tive aux puai li-s qui se cou-
pent, disent les uns, qui ne se
peuvent co. per, qui ne doivent
pas ae couper, disent les an-
tres, m'a compliement e.i. 11-.
J'avoue avoir lu avec atten-
tion lea lettres de MM Usiner,
Hiabert, du llv i* e ll.lten-
week, de A. Scoil, i'aul Sals,
mais pourquo> ne pas a o .er
que, paa plus aprs qu'avant, je
ne aaia ce qu'il fut nue iro
poa de la question litigieuse.
Las parallles se coupeiit-elba
ou ae se coupent-elles pas?
Aprs toutes ces dmons ra-
tioas la lois sav dites et con
tradictoires parues i cette rat
me place, je ne sais quo. rpun
drs, puisque je m tais juaqu'ic
rsnlarme dans la p. nie delii.i-
tion que j'avais appn.-e sur les
b ucs a 5l Louis de Gouzague,
savoir : que les parallles soni
deux droites qui, situes dan*
le mme plan, ne pciiv.iit se
rencontrer quelque distance
qu'on lea prolonge.
h bien ceia, je pensais le s i
voir, et je pensais que c'tait l
une de ces rares vrits ayant
la vertu de n'tre point discu-
tes. Mais, ne vuil-t-il pas qu-i
subitement, ma croyance est
Knnle. et je une. nti de jnu
ja mis plus employ r le Une
parallle, go uetri | inmeo' pr
I mi, puisque les imitr 'i
s'acor lent pas sur sa vrai) d
tiniiion.
Pensez -lonc I vingt cinq an',
i'e mis que cela tait incrisi
a is ma pauvre cervelle !..
uo n neat taire pour m'en d-
baTsssar !...
Pourtant j'ai beau essay J'-
l'i I r la question a mon es-
prit, qu'elle revient sans cess?,
se reprsente moi, et soit gui*
gne ou chance, l o je vas
j'assiste ce propos d'intermi-
nables discussions Gran 1 Dieu'
qui pouvait un instaut p'ixr
que nous comptions tant de sa-
vants inaMiinaticieus...
c II,- l'an lace, toujours le
I audace, encore de l'audace
pour rpeter la formule ce bre,
mais ctiaz nous il y a le toupet
internsl oui vaut plus que ceu
E' pour s'en convaincre il tau
avoir eut-u lu certains dbals
o la question des parallle
tau j i' souverainement ,i r
des primaires qui, eUrontemeni
donn dent le pas au itv. l're
Baiteowdck ur llibbert ou R-
gnier et vice versa
Ctet sa torlre vr.iiment
lorsiu'on entend ces piuvres
diables s'ep >u nonner, passant
en re il j loiitas les ligures g>-
m ,i | le m-tiigle et le cercle pour ne
s'arrter qu* la cne, l'ellipse
et la parabole^ En leur compa-
gnie vous retrouvez les ne m
d'un tas de vieilles coniussan
ces que voua aviez oublies
iX'OUblie/ pas, que ce qui
fera le plus plaisir comme ca-
deau, c'est uq flacon de parfu n
i Lubln
oit : laij'la Au Soleil -- Lacdor x-naryllis--
BuuqueU de papillons.-- Douce Fiance- Eva > Inigai
de Luxe tic, le, et non |>u de toilette LD 111.
En vente : Chez Antoi e Talamas. Ji. taraeil, Simon Visu*.
P. ul t. Auxila Maurice ti-nne fils Fra-i-k Martin, \fourri
frres, Louuf et Sa ti, Brou rJ, Pharmacie Cantr le. etc.
Atnai que dana les meillauras maison da provlaos.
lis liai
Ml
c Caidaisez-moi tous ,es pimru
a IHepiial!
Vous croyez, saos doute, qu'il
s'agit da geai en guenilles et ten-
dent 1s sesiUef Kh bi n, non...
Le prsident Vi h I Oreete n'ai
mait point lea importuna, lea aolli
titaura. Hien ne lui iait plus d-
ssgrable, durant on court man-
dat praideuliel. que d'tre ouli^
d'couler les qumaudeurs.
{T.l n jour, paraissant au balcon
de aa rsidence, il vu duos la cour.
de nombreux stastsars q-.ijtiten-
daient d tre iiitrniima h y avait
>l las snateur.--, -gCuaraux ui oi, onibi le, a'au
cisns mini Pes, d'aaclews direc
leura de dou.iue, des eiiq I
Biiuisiere, eniiu toute 1 habituelle
et loeju I. miHe de ceux qui, en
a-'e |>Ave ni nvrei la demeure da no*
Clie'a d'Klal.
Ou el I aide da rarap vice? demanda Michel Urcstedana
un brusque iiiouveinan'.,
Loili'ier parut, et:
Coeetaisai oi tous tes
pauvres a I Hpital!" orionca le
Prsident ea dsignant tuas ceux
qui encombraient la cour de son
Palsis.
L'tait cependant d'us exir'me
violesce.
^MiBaMKaaaaaBBsiaaaMaasaiBBkM
lie "s Va E
D aprs les statuts de l'Asso-ia
Uon nia Membres du Corps Eoei
gBStit, une assemble gnrale se
ra tenue le dernier dimanche du
mois de Use. inbra en cours.
A celu impo taule sance, rli
naastMMfl aeront eouleve,
pui- oa passes l'lection dfs
m mbiss du <'on^il d A Iminis
li" i u un ! diri/r les lal
rle de I' V-- cutiou pour l'eier
cice ltaV4a>4e.
fteioo toute probabilit, c'est la
OSme bareau qii sers rlu.
depuis longtemps et pour peu
i,ue vous guidiez un silence
ludent, surmehr tsan', ils
l'tumti.i vile l'atlltuile du pic-
lesspur ^aiislait d s tre bien ac-
quitt de sa tache. Voua verrtz
bien uu de ces jours, la mo e
ant aui coa r. nces surgi,
e que snob qui aec un sim-
ple morceau de craie et en face
d'un tableau noir, rsou lia en
moins de temps qu'il ne laut
pour le dire, la conlioverse
piopos des paraillts. i a lu au
praml bahissemenl dis ptUi
a rtis en l'espce .Wsi-cepas
dans notre jeune barrexu que
Uailoz, l-atistiu Ueiie lompt'iit
leurs p.us Urouclics coi traaic
tturs? Lombteo de llis-- sou-
i nues par Trousseau ou Doyen
n'ont paa t coo ruveTseta au
ours de (ii.-cuH.-ions engageai
11 e udiants e la tro i ne
*niii do .Udecin ? L s prin-
cipes couounqu s de P. ui Le-
roy bauueu 11 o.n ils pas t
souvent ac:on.pag ia de coin-
ment irai les s ooiodrissant
pour le moins? Je vous le dis,
eu vente, quand j' voue qu'
part i-iiisitin, la de mre con-
troverse m'a permis le lier con-
na ; sont K iiuan et Lultat heUkv, je
patais fin- le seul les avoir
iguo es si I iiig em >...
Ausai mu leiuauioiant ce
qu'a dit un Emparvur romain
se voyant entour de inleems
et .1 la veille de mourir, je me
ueiuaudequel est le sort d'un
pays o les couuaiss jnces usuel-
les l'ont que chacun se croit un
savant,..
Pour JME
Au rnn mrarcf ni de 102*, 'a
opulalion da Jrtn' srssss une
ptition ai* Pouvoir Btieatil pour
I i ngi s'er i'i-o>mui a ieit^
vill* fui. par *on imporlanre, e< t
's dmuima du DaaariSMaeSjl du
3ud al la aiiiane de la RpoaH
qae. I n eoBsil fu* foim ?ur
l'bmrauM ini ialive du Magis'rat
Communal d'alors, Mr. liuaava
Vigoureux,lequel eut p ur mi-son
de f.ira lea dmarehes nceasairea
.-npie afin sue JMroie fl relie Por'
au Pi in ce al aux Laves. L'organe
jrmien, a l.a l'elit-llailiru -
mena la eimpagoe dans ce sens:
at eui >|uotidiens da la Capitale
c. Le Malin i at c Le rwavelllsls
>'y istiosrsnt avec aympahie.
[! m m1 rt-n-re notts aaruraal
liai. a j'iiirnaux ! r d(i an I. r
dss mutes pour le saeMifU de la
(irand'Auta La journal Le
lemps >, dans un vibiant Jito-
rial, aigoaia aux (ouvous pi
rieoUtnenl de cette ville qn fui
nagure un cenlre impartant d'at
Tairas, et qui est aujourd'hui la
ville qui meurt , faute de moyen
de communications avea les autres
pointa de la Rpublique. Eu Mais
102't, le journal a La Presse se
fit, en maintes fois, l'organs des
d lanees de la principale ville du
Sud Ouest; il reproduisit un bel
article de Mr Suais Chsssagoe,
cUmant ce qu il appelait tr> jus
temrnt L^i lamtnlaiioni Jt Ji-
el o revenait, omme un a leit-
motiv, es eri de dtresse : rVosii
n p>n di1 rnuif, nom s
fiai jouter, SS i" ir--< i, aprs les di r.
Bires iaoadatioas at^aals
Le Petit rlsitii s ", qu,- la
ur a Qraad'SaMs'aava et que
ce beau nvtnumtnt utile et qui
rouis laiil d'argent puuia
t\a..i 'M,'-iu|", >i de se.teusdS
rparatioBs n'y sont faite. Au*
poques de pluie, o las ri mbreux
cours d'.nu as >s'te r. on sout
en eue. c'est g .'ce ae (>i at que
lea communie.lions ae maintien-
nent avac la p'ua- rt daa section
rurales de Jiie.
Jerssis D'iivant pas da part,
lorsque le Bl du Nord aoulba
comme ce mois e< ha b.lleasi
vapi i.r < ux-rura a ae pe*et t y
I rendre ntouillsga et dbarquer
leurs cargaisons el les paisagere;
(Il lea di-poser.t n'ois dai.s usa
ville ouverte, au grand dtriment
i'ea comineiciii, et des voyageurs,
d l'on pense, inrontuient au de-
'ui de cnmrr in iralu na par vo'S
terreatre dont plil cette cit peur-
snt digne d'inlrl.
On fran ht fa ci erren', en au ,
I fuilhrrju et le JafeVm l u"i'i;
quelque spoilmen ont - der-
nr n>enl de t'otl.nu Priree
Pe I Osier, hirvclette, passant
pa le Tapioa. ijue sont sup>is
de i m ci, les pi ut- m me- qu a
trouve entis Piti: Iruu de Nlp
pea et Jereniie '..... Un i ? .l
aller vn voilure d'ici aul'elil Tiou;
d'ici aux Cayss; mais 1rs arrondis
semenls de Odeaux, de Tiburon
et de la Gran Ae.-e resleat pour
les aulrra poiais du pavs dans na
lauii ment qui n'a lien de splna-
dids Ji'i'i iiiir a crie sa dlie;
Jrmie qui a Inule la svmpalhie
du liouvemement sera cnttniue,
1 faut I ssas iai.
Jurmel qui, comme J'rmie. se
(Iihii le son isolement, aura la
roule quelle rel mr: 'e < nef lieu
de la <. 11.111 < I i.e ne aria paa non
plus oubli par le l>. paituiiant
des Travaux Publics, nous an
avons la ferme esioir, et en ienir
eions d'avance le gouvcrncmin
Ue | lo^res que | Ksido Mr lioruo
euqui a jus avons cao iince.
La "Fte au"proiit
de^lEuf rc deSMrraoois
de Sales
J .Nous rai pe ona tous que, eom
n nous i aviuna auiiuni, c'est
da mm, 13 Dcembre, qu'aura
1 u Paris aaa la Pta organms
p i les D-iii. de l'Asancialioa da
Si I- raiois de Sales an profil da
leur il-.u.ie. Lile pioUakt d'ttis
brillaute.
A d heure, il v aura cinma
pour enlanla, tombola, loiene,
jeu da passa b< ule, p* la la
lig e, Lcrns'iie, etc. e.
A m beuics, cinn.a pour gran
dea pt i< tinta.
THrisimiA olfre aux |esaes, dans
l'apres m di, deux des Mm. les
fi'ns ion, qi.e de -on M pu tu i a et,
a soir, MIOINITIE av..- Su/anas
Uraudei. la ioul r.ecompagn da la
musique la plus eudisblee u uo
aicbestre que la matslio Oecids
J auty a lenuidirger an per sae.
N-iiik eagM^toi i Spporter -on p u lu-gc eoiicoi/is
a relie lte. l'avons ,dit, I occasion da pssser
quelques lieutes stiealdasai en
mm> tuiips d* p,ji'i lei son obo.'e
a iule uu>ie de un uiauau.e.
Parisiana
Ce Soir
L* Aiglonne
10e el Ile pisodes
I ntre : 0,50 ota.
\otivelles Etrangres
Le Docteu freeman
chez Ncrmil Charles
Hier Mr I D Fn tnan. Di
i nr de il.' olfl I \.-ririii>urr#
'lu sculpti ur
N irmil '/i.i I s qui lui fit le
plus i-1- il ne I c Ini n'outra
lOtltl IH.
Mr rraavrnan i 'm ea 'an
serve les beaux fruits dn labeur
de l'artiste et parti* enchant |cj
M visite.
Le sueci de l'Emprunt
Ir suais assur
PARIS D'aprs La Matia '
lesjq uaue milliards demands pour
lampiunt sont preaque atteints.
Bien que lea grosses souscriptions
ae au en paa aeoia aennucs, le
succs da 1 emprunt est complte-
ment assur. La trsorerie main
tenant assainis rpondra large*
ment ax exigences de ls tin de
l'anne \9'24 et abordera trs bien
l'anne IttS.
D aprs "L'xcelsiur" lcslran
gers ont particip abni.daa.mant
l'emprunt, lia praliieioot de la
rvalerisation du franc en tf3.
PAIil-1,10 M. Herriot est alit
avec la grippa. Galle iadiapotitian
ae prs a sues ie gravit.
lu fieli|iqee
Dd g and di.cm.
i lr lilleraEn
hltlAELLKS- V. Millerand n
dc are dans un discouia pronon-
c h er qu'une entante troite sa*
lie l'Ang elerre, la Belgique et ls
Frsnce tait ncessaire su main
Usa de, la pais an hiurope. i atli
tude de l'Allemagne ayant d- n.ou
tr sa mauvaise toi. Au aujel de
la 8. I). M. Mon! nr Ml stand
a dclar qus son dveloppement
dpendait da deux choses : La pis
mre est l'abandon vantusl, vo
lontaire par cbsqne tat d'une
paitic de sa souverainet ; la deu
xieme est plus dlicats encore car
loraque eerlains asembres de.la
S. U. .1. auront, par esprit de "as
u .le.', reaonc i leura prfren-
osa et qu'use rsolution eosaraui s
sera devenue la loi de le socit,
il restera faire respecter selle
loi teal que ce rsultat n aura pas
t obtenu,la 8.0. N. demeurera
inoprants.
Crise miaiitskielle pro-
chaine en i eraaiine]
liHU.IN I e cabiaet, au coins
duos runion hier, a dcid de
douaer sa dmission k moins qus
M. r.berl ne damaude au cabn I
M.ii 'irr-iininn de resterait pou
voir ju-qu aprs hs ftes de Neel
L esi probable q a ls direc ios
dea ahairea ara dans le courant
de la aemaine prochaine con
la un nouveau miuisirs eom
po~e dee pma bouiaeois el nalio
Daliatea pat ls fait que leur m ju
rite m Heiclstsg jouerait un rois
prpoudrsnt.
La fir.nnltf fii ei.ii|iia et lea
dellea le guerre
Tie dicliraim di Mr. Chir.iiH
i proTnqii certain ciueitairei
ait Etais- lis d'inriqie
LU M) (I Faisant alluaion
aux saaver-abo anire lu Irame
el lis Hall luis au su|e| de la
dcl'e de K"rre, M. Wmao
Churcblll h.inee'ierde l'Kcli quier
a d-clai la chambie d.s c m
munes que le gojvernement con
sidrait comme essentiel qua tout
paiement fait par les dhileura eu
ropens de la (irande Krelagna
leurs crsneiers d-s Clais L'nis
soit aceompago par un paiement
proportionnel la Grande Brota
goe.
WASHINGTON-L'n certain n^
laiae a t provoqua dans lea mi
lieux officiels pxr la dclaration
de VI. Churchill au Trsor. On
s'abvlient di tous commentaire ,
m n* ou marque une certaine ur
prise le la tournure que preansnt
bases attendu que eatle d*>ln
ration eat suse> plib'e d'apporter
un relard au rglement ventuel
avic la France.
n (a?or il-nne extension
le U flotte ami'-nc une
WASIUM.ION- Lasecrlsire
Wltiir n inform que la sous eom
iu, n ii.s erd.ls da U marias
de la chambre des Rtals I uis"sl _
vsient construira dss u~oise irs -t
sous marins pour obtenir propir
I on dss lorces navale du de Washington. Le scrtait a
soumis un programma do I les d
tails n'out ps t rvls qui con
prend des croiseurs lx> rs ds
10.00J lonnes, des sou-nisrins,
des dsslrovers et d'autres auxilisi
ree.
Li Irande Bielai|iie ax-
plique son altittnle ai
sujstt du ri|letuenl dtt
dettes de guerre
WASHINGTON Ls dpart.-
ment d K'at a reu uue rominui i
cation du gouxernemanl ang'a's
sxpliquant i'allitude da la Grands
Krelagoe sur li question du recou
vrement des re'c'amadons de g 1er
rs ds l'Allemagne par lea liais
l'nis d'aprs le projet des rpara
lions Dswss.
Dana l'aviation .
SVN DliBK)-* Trois aviileurs
de la mvrine aont morts, 'eux
manquent st Isurs ead.i snt
saos doute t emports en pleine
mer trois au res >ouf1rut des
biulures par suite de h cliuto
d'un grand aroplans de l'arme
&lo qui sst tomb dans l'osan k
l'entre da la baie da San Diego.
La campai)!!/, outre le
i t-(|ian- dielaorial Kpa-
nel et en laveur de la
lpubliquo
,'JPAHIal- Des arop soes el ar
Ses ds pamphlets publis le n ois
eruicr par Ibaner. tonlr i le r i
Alphonse XIII ont survol St S
baalieo, Ituigo, Pampeluno, V a
st Uarcelono et oui rus i y -
pan.de plusieurs millie d'ux plsires. L'un des aiopams por-
tait sur ses ailes les lettres n ir
mes visibles du ml : R pub i pis
espagnole et in autre : Libert.
Ls leajps publie une a pche
de Madrid que luiuiial Max I. i
sant km lions de Premier mini -
tre, adresse aux ambassadeurs es-
paguo a I tranger une noie leur
demandant de faire tout learpee
sible pour aliauu.r la campagi a
haalils eonlie le rrf me dlais
r>al eepaguol. La noie niir.ni sm
rdigs an leimrs ai rul >< q s
plusieuis ambassadsura refua enl
de la transmeiirs.
Les Cours
Il Dcembre
PAHIS-Dollar |g t0.
Sterling g7 79
H.WIll l.-rme Colon |Q4
NEW VOrth- hrancs |g.77
Livre 4.0914
Danton
A PARISIANA
La projerlion du film h'sloriijus
"Daniou" a provoqu hier uu vri
talila eiitlioi.si.ua"- dans l'assis
t uee nombrease l'aiisiaos.
On vil dfiler sur l'cran les
finncipaux (.onvenlionnels dent
is pins influents turent ticriss
psr Roheupieire entr'sutras C%.
na lia Desmoulins et Danlnn. l
premier offrant le sper'aela d'una
me maurbis par la pe r ls m ut
st ls second affrontant la guil >>
Une et allant au devant de le !*
sspi'alion en prdisant au pru,. 4
vacillant la Un p-orhaine d-|,v.
ba-perje.
Le p bl'e lia tg^em- I efn-
ai-ai ce axer la Mura daeasnrCa
trlslemeni elbre du pi u\
de la giiil'oline. el qui d\ '> ',. ^
tard prir galement sur le. lu.
faud ls fameux: Fouquier-Tim.l'n.
La direction rrrjouuera sqs
dsuls es film imnisssionnaut.


1

! E MATTN
>
l

r

OL
la tovco
N
At.
i a (otM rr'vei !
il re'd . i i MM I
c r rrrfie. H r
m ri leur tnaianic
-,,n nu >
Il uni
.vu

N' '/' foui 1m aveajtafta
Ihirapl, une die, dont ou
I II vcn.u lalr oui
le oaptbW da rerupla-
' >f jln sinfkia
lllt-aa'ma cl ici mm ma-
Ufla. ih'all on. malgr qu'il
faill* l'iiljojri avoir retours
Il moirt dam Ma aw
ingnia, D"ui nr croyoaa pae
Sua la iffruliarapl p*ifin
onocr. m uns (oue de aaa,
Ica riultati rrmariuablee
qu'on brut obteuir d'ur.a .ta-
re ajevloafe r Olekfo) Km
face d'un or^anltinr a ra-
mootrr. rivifl-r. t r.fel-
". 'I :,our% A t der-
nier .; nom conncioej la
P frrence
! H f, .- rr,
Utcitclt e ttimm.
Laurat de fu r ieu.'. de
tf*drene de Par,m.
fcUblittementt Calelaaa
Grande Pr(
Fournit de- Ittflfl de Parle,
2, ru* Velenetem aa, l'jrli et
leol-* phar na-le.
Jirqe Tailho) Conaignaltin pour But
Conseil d'Etat
A 'a Senne! de men-iedi l
d| ot sut le bnrfiiu de l'Asstm-
bli le pn jet le loi qui n'orft r. se
riiule J 11 Damier, iKcole I -
dustiielle, llvole du BAtirmnt el
la-Maison Ccnlrale Jet il el M
I" n.
Aujourd'hui a l discut U c n
Irai qui tarc'intv e la l'.onvei tmn
cogrant laB. N. 11 II- la qi a
lit 'I Afeni i se >1 pour l'mission
et le Seivicedes intils et amor-
tiaaarnn det ohl'galiona de la Se-
lle H
La Sainte Lucie
C'est demain que"l'Kgliae Callio
liq i. Fta la Sainte L ici--. La uni
sera ! te 5 1/2 heuies SI Jo-
seph o uue statue est expose
la tnorati- n des lidles.
Jeune Bile de Syracuse, Lueie,
par stn pri M ardentes nh'iut la
gui smi d- i mre. Kile distri
bu i M dot sut pauvres et se con-
sacra Dit u
Dnonr/c r imme chrtienne par
t 1 i qui l'aimait, elle fut enduite
daioix et de rsine et allum ',
Irrrlie flvantr, aujnilieit de l'am-
phithtre.
(il es qui portent ce n m sont
gnrait ment ai m. bls el dvoue',
elle- sont le p us souvent victimes
aie h ur franchise.
Mi i
Mr jftiry fliltns
I cable nous a irant m s la tria
t m ve le de la inuit de notie
m ll'SKv HOBIlTr, survenue la
liait tleini'.e J'ari Le rre|
dfuo tait une des perso nililit
Us plu- eu nues e fort au l'nn
fi et des autres villes de la Hpu
blu| i. o a'eierQMi non activit.
(hef d'une raison de lu que la
blii depuis longtemps en liaili
seus la raisou sociale Itnberle,
Dation & Cie ", il avait install
daa succuisales dans divers points
du pavs ainsi ipie des usines d ni
le i d iiar pendant longtemps.
II tait Membre du Corps Consu
laire hGi merce anglaiie.
Li Mann peid en M. Hoberls
ne imili pieiemc et pu secte
a u' ve ainsi qu' son fiera
Aleiai drs Itil ei s tes plus vives
toi do ancts.
nous les p'u< tager l eut enore
les fo t et i coi Un n i aa'tj qai
tait devant 1 ij I B | uni.
menda et l'envoya an dipiV
"0 Vigile, mle t' fa
gesse im er-tiri rta folie !
C'est lloraee qui a dit cela.
al^^!^J^^^^^^^^^^^^^!^^^ -____ J
Mariage
Nous avons reu le 'faire part
du maihge de Italie i i k liun
combe avec Mr Sl^phrn "el i ace.
La bnJielion n1 pi aie eur a
t donne en l'i i Auteuil
le 10 Novembre coil.
Compliments.
Dicte
El dcd hier a 1 li ir i de
l'apis midi l'.iul I'. pul'i N ei-se Les funraill-- auront I i u
aujourd'liu Vandredi 11 heures
en l'Rnlise Ste Anne.
Nos condolances. -
L'Orchestre da "maestro
. Jean-Baptiste
Pour la Un Un i itiiin'e lai
t'annoni.ant nomb eures ne il -i
gna'o a l'.illi'iiiiou il i p. li ie en
gurwl l'tlnhestre de lartlala
Jean Baptiste
>Cet or h stre est une parfailc
i.nilation tle-ji// atiinrain;, el
foi ma d'artiates comptents il ex
cule les d rnir- s ciations en v -
gue qui lui toi.t f urnies aira I
mat pu la \\ est Iridis Tradi g
Co. Ce le ci pir ce moyen ri g r.
se. toutes les aispl. tio it au fratm
phone Victor dont elle p >- de le
monopole. Tous 1rs mo eeaui
jous p.r l'Orcbaatre les i Baplit-
ta se trouvent en disqu s 1 loutet
d.mensiont .\ Il W'e t In I e I :|
diog Co.
L'attiate te liant la diapoii
lion d tous au No lUti dt la lui'
Kunion, el par son rpfriO're qu
est exactement celui des disques
Vic'or, on t- I te faire u il
du succs qui est aasur aux ltat
d niantes de I li d ai.n ;e.
', -.e trin-lro toua tltiua i
. ( 'ION, BOIK, >to.-
I produit D'agAla
\nmvmwt
li
LU HAlHIll
M*'tl f
1 friim Vf mmtif ia^Mft
C. fi. H UMXttNCillS (
Eq mmo're Le la i..rur
iffarie Anne des ^nges
I iini'i'in es aval 'le la lion
ne Mira Marie Anne d*s An.-es,
ancienne -un ri ire du Pension
nat de N itra Data i du S r
Coeur lr>Me i Si I anrenl sur
Svres ( Pi mea i en tirtobre lier
nier, Font ch latsr en l'Eg Bl
h.l.....II16 Ueambr* l2i
ii ii h u r-- t i .lu m iiin une mtre
de Ile | ii n ''. m m lire de la rVea
l uote. Rllet invitent
eorJiitleoeal et a maet i.,ves,
i i I :i ni ilu \'.n i in
u it aiisi \ w la m* paren's celte
pieuta n i ii tlati 11 le re- mu lis
smei.
{11*1 lltl i :: Il lil J I 1 t llll
lii i If lit II fur I r-i i lr un
l i-t ha u n 4-i Al* m^'mire de
i tria i t 1 mie .j ii a c > it*
cri prt I Il au i (as li *o:i eus
(ence i t i ittruttioa ' K i lu ta
tin le la j nin ai liai'i i ie t
q i n.' r on 'ni ai i II ni q '
I '' btiail jaunis 11
plll .
Vi rie ls Bazar Retropolitaii
CS SOIR
Jacques
La 1 erreur
te at 14a pitodea
Entre :0 5c ett.
DIMANCHE
L'ti iViine
iu Trois Masques
e I | ode*.
I i lie: t.. z.OO ; Loge: li.3.Cf
1 AVIS i
Me Anto te T1 ma u ayant
pour n no air et >u. t .' a M.
Motptau oi n avis que sont nui
ls lts rciisfs alfrenls aux
fii des du .trsor ans No-1 :i30 el
2HJ, ttli n ni' ii de la C on. mis
ri n des lie ,-m ht n. Il let d
eU.ie m U d plicata Jltvaut ea
ie en aud e: lie s:.
Port au l'rnce, le lerPe. 1924
M. NKRPEAU
Himerciement
Mr Aii^u-le Victor et set enfants,
N!me Nve Aeliille I alien, Mr &
Mme 1 tm >""' Baoon et leurs
11 inls,V['8 Mme i foulant Blain
et I i r- tnlaolf, N'< lies Vargue
i | Ci.ri elle B baH< Lshern,
M KimmiU'l et Luc Lahens, las
|.mi let \ lot t lahen et tout
!c lutrri pan nia l n nu r
cenl les ami- d 'a Capitale el de
la Pu vinci i|"i ' ui i ji i n daa
|nto:ansgat ' > p Ihiel'oca
sion de la mort de
MIflC.il i:s LAHENS
Ipit ragrellta pouse, mira, file,
suiir, li ur, tanle et allie,
laletae leur l'Cti u, le SO No
vambra I i-r i i rient de
cr >ire 1 lefii ne re trAtitaaV,
; Port tu l'ri iee li H' l'tue IM4.
Eloru Litie
Le < > heint llorn
1 1,1.1 Kings-
ton 1' I est itlendu Port
-c/, Prin ' .S i U1 , ., i ; t)
// rep lira l m 'me four ri 1 <',! h \1iratjo in 'i "< il
v s,Cap Hailien d l'un In Plata
j, vt furopt pi 1 miiii /"'/ ek
p 1 / rg.
/. 1' liVii / nul lloi ,1 ve-
u ml le II iniboiu 1 n 1 San
.lu 1,1 lie Porto Hico, Puerto Pic
1 j e* *'';>- i* attendu
Port u 1 ii. e I ; 15 our ut.
I> rep rlir< lejinma j u' pour
Kiti^st ) 11 les pot ts de la Domi
Dicaoi 1.
UieUI SON LUi'.AS&Co
,
non
ce
su! :s
1 DLl
I
I
-t>*XZIXT< n
d 1 l> Juet ". ' D
11.
PEPTODIASE
Admit dans let Hpitaux de Pa*is
ACTION IMMKDIATI
RCVCILLC L \PP*tT'T
ACCCLtftC LA DIGESTION
FAVORISE L'EVACUATION DE L'ESTOMAC
1
a*n i Paaantaur 'Catomaa mi.
9*-t Vurllfl*, Nua. VomilMmtnu,
Bllonnmnts, O gt>on pmb-**.
tu r*j/# gant toutes '* t-har/naati
\*tA\ fCOtTeU
UWeleirP.ZIZINE.2.wi.Cart.rAtlJ
1 I li.imacl |. PBTKUS
brasacHN
nissmssmtssssammmmnnmmm
Le pUslifou des diix
B'est pas celui qu'on
pense
Hiei un dt nos fort.'sitt prit
" t| t itlle avo qto Iqii'ua, tut ar
rite ptr 1* l'olice et 1 n luit au
Tribunal de Paix ( Seelion Nord ).
Je pla'gnais le m -Ih- in n> |iu.'
et me rjouissais de n'tre point
, a' !' ee i car, comment punir
i n fou riilrunent qu'eu Penvo-
vanl dniit un a-ile d'aliua ou
1 ir.si'oo de sant M'm pour
iesgansen plei.e lu>id t. la I i
ada et ' cireonstarces atlnutu-
,es dti t le sa o e cerveau, si'"-
M |a le volont, n'a point p>is
p, l fit' n un nt P- de rpthen
,,,, tiiie | oi>r un fou
Ma s. hfl"*ueaiieBt, notre juxe
((a t l.omm* da haute phuusupbie
I -vbi 1 tint d>ute, pioch ton
aui La Koutaine, il penta e,
fca foi, il n'a pas tort que, parmi
GOOdnCh fU U retord
t\ rs c intreh de"pn< u.
Oui) \ n> arb^tez a SHvert
own fj< d vo s us p rjnez
l |> iue da (r v .il.
Toi j m s li) iHai0, et fabrfq
.luii'.n mnlriel f tr i fl immii m
s'uvr* m i.| (., vtot pr>ave
voni le procurer dans foutes les
oiiieusious.
Uaiwell andVIohr
9o au ^riru^.Olati
Otuhae toi position de
Jouets 1 Jouets Jouets !
De fi vies tortes et tous prix,
L'/aolion le pi 1 partant et ,le plut vaii que voua puittiet
trouver Poil au Prinea. PulX MOUEI.I.S.
jl Itou Ln l n ai boKTlta eu L. 1 es d une litre
x fcO uni. iri I.T
Boilei di Lnie d< 1 lvie, 11. 3 livres nt plut grandes
marquis I n 1 alact < 1 amuc iae.
KoofUa ui Monllimar.
LOBbOav'lIfOrti, OB* x<"" * upour laNV)EL *
* i 88 aenlia it cr la livre.
idem tour la Rod a le jm de i\\n.
De Inules valeurs pour lis glandes ptr^ounes roc:mt peur let plat
jiunie. Nois Iioumc i uu bel assoiliment |ioi toutes let b>araea.
.Not c ienli et au i-,et le j ut.lie en gentra ,- m curdialemtnt invite
venir voir rotre naisse ei a se rendre coaptt des piix. Nout se *i
t LE BAZAR METROPOLITAIN
ON \ T KOI VE TOUT.
"I''" 1 -j------------u-iL.M-a.iii mnii
Mme Emile Brun
l Bue des Vi ire cls ),
In fa t- de liuipnuifr e ftaiionaie
Tioez voir lu articles i F tris rctueit irrifi:
Poulie 11 et ebapeaur pour damea il aafsatf.
Japa* piattr.- dpadet biai uni et impum.
Let u 1.1 s 11, a gtiit et couleurs.
I< ha [.. lui ;:. bu de ruit. liai:ssIUs pour hernie
et ei/anti.
diand 1 l.oix de titaot.
Ombu li s, t.ani es.
ludtaux pour li,in; -Iles, Mariages et baptme* Artielet
oe 1 Isa) -..i^ ^
J uet le Im d'anne Donliont. Parfumerie.
Grand attoilimeut de dcorations pour Arbre de Norl
Fm"'dliant lonie coii(-nirnee.
ar- 1 1 i ai. _i 1 mm
DiSiaUes a Columbia
I.CHAN'IS DE NOL,-.
fllinuit Chrtiens,
et aulics^ SMqusa^ comme ^.Fox-Trot, One-itep,
Val, eic, etc.
h\ bunugrajilies de loule lini'Mtiioiis dis prix trt
i.iis(iii;.i)it>,^. (),,\i, i,rifnl e mine cadeaux 1 l'oeet*
mn des ltes de lin d'anne.
L, FrcatzmannAgqerholm
^ ,^j.w*stmEa*avsasMWsvtm
GTION PEYRARD
Deputpliu ie 40 ant gurit la BLNNORRHAG1EJ
cl tout Ecoulements rcents oa Chroniques
231 ARABES GURIS sur 232
(Extrait d'an Rapport de Midaciru d'Alger)
fis! It remde M a Um|nri daaa Itt illlitrt rtallttt |
/V VKNTS, DANS TOUTES BOHNES PHARMACIES
M' m>9HmamV9SS^mWmmWmmWSMmWamWSMmmmWSammWmkm9tm9^mmmmm
,. u. HL'cal ci mai. Mm. ru.aueia*
Quel est votre numro?
JE SUIS PBEMlERai
C'est justement o noua J lt
sommoB au.si,
1

"WHITE"^
v *tt\
THT SPIRIT OF INSPIRATION
l ewits- Whiie label Wi.isU> isi le praisivr en
liiiaiit et le plus reclieivl.r mainienant j.r tou las
amiilt'Ui't.
| La :avordu |)l'.\\ KS d.nus un lligh Pnll donsts
les doues et aqrnhlaa i'einemhrancs Hu pasH.^ J
Eu gros chez F- Altirrl, Cap-llaitien.
La dtail dans toutes les villes de la Provlnse
^ l'.n gio-. vi en Qatull cliea Simon Vieux,Sea VIEW*
MU!;!, E. llanluiM. Anniicau llotel, Alfred Cook<
Quiuiiu Williams?J
Di strito i^Uur.
[!


T
^
^p
>
l'LK MATIN

Pharmacie W. BUCH
Port-au-Prince *=* ^
bouta Proipt et tiiiiae des ordonnanceii
Spcialits auais'8' Amricaines, AU
D'^j'Ks ei Produite Uuauqim; -
tn gros et eu dtail
Fabinon i'aISP1 |,lJ'"' l0,,les ,cs v llriS de la i'roviuce. 2
AMlyMwwpihdfsUnim ic.
ASS"1 elUMUU J' ^'-'--eber^i^gl ou, le.
Jra.ua ..brigue de Kola Chamnaqne it de
toutes autre, oiabone pamuS.
Ceci n'est pas lire il
Car ililt Rclama Je a sais pas en faire
t-epeuJa.u ai tous passas du oote du Sureau de l'Ad-
ministration poatala, a la Grand Hue,
imi a jj mm ii sduiib
A la Unvcitine
Voua Terre, que las chaussures que.ee soit sur
uTt?* ou no> ~ ,ont tMm av*c Uoui,Mlnset .0-
1 .' ? qU* V" ouvrlar* lu* Aea couieotionnent at
tJ *. o?"! q y *at ai1"y~ ivponaaut at ju.U.
usai la titra us ta maison.
La maison H.S1LVRA La maison
Royal Mail Sleam
..Packet^llompany
JJe tcamci &i-kt>iai o tuant, t Hla^taa et.
#* poiLu Ja &114) c*t alUiu)a StVit-au,-
, lv 18 |)cenil>rtv muiru. cU wpai-
twa U> mimer par jwur ta port* Aa i^
fc t'uvri>|>^ OlwcL, preaait du |'^t. yJ
^D-rt-aa- friace, Cev 8 dcembre- \&A
Koberts,Unttoiic Coliic
^Gnral igeiu *
Co'ombian St^amship Company lac
"jL ta in-i lolivur atjanl laiss HeW ik le saine-
au (J Dec inlire e tirant est attendu a ['.iit-aa-i'iinee
la 13 Via Cap Hailian, fcenajvee t Si Maie,
tyil repaitir* le iiimw |uur jour Caves en T rouit
fiear Kingston et Us ports de la Colombie prenant
tit t passagers. ,
v.BPort-au-Pi'iuce le 10 Dcembre M*
Gbai a c lj0. Ayents.
Jf l'eu* qui n'ont pas ensore >u laa jel .reste *
baesse que vient Je recevoir La laissa liltera
doivent/dans leur intrt, lapreaeaj; a> paaaar
cette nuteea, oaf nul part ils ne peaveal u-eeTr
tl'aussi beau* viuclaj i des prix si rauoaaaalaa:
Ns ailicie. sont vraiment de loula beaut al a
traiclieur et no prix dliant touta anaarraaae
Crpe de Chine eouleurs aaaartlaa
^ extra tupariear
,,' marccii.a a aarraaax
Soins a cario-ux pour l'obea et ekassiaaa
iricutiiK* de aoie a barras
liati. a voile a carreaux
Voi a suisse brod
Crpon (raaaala a barres etA ^carreaux
Oiagunal noir aup.
Casiuiir anyiuis nouveaut
Seryti blau Muyiais suprieur
l'eaimbeach a4iyiaia (|0 toutaajbasuta
Alpaga nuir bu^ierieur
batlu Chine pour taille urt '
Kaki biauo su,htiui-
Wa^i (aune any.uis suprieur
luuk union bianc anglais "iiauvaauta"
Diill union blftUO anglaie
iii
Tuaaor japonais pour ChaaatBe a nomme et rabea
llepa de sois a imrrea ccuUMir|pour;ohaaaiaaa ajam-
uiea ii. rooaa nouveautt s.
Itapusie une pour chemine
Patuaie Une pwor lingerie
aiicut paru .m jjourg "
Zphyr angl a pour eliemiaes extra aupK
Oi ytidi bu uni et couleur
lias a jours U( mi-soie
ChausNoius ecooaaibes pour enfauta
Fraach Frisk,. dernire nouveaat
l'o| i.n u Ueui-a pour robes
Tuaaor b,.i,.
Limone m.me
Voiles couieur ;i barres
2*Uiiriiuy niauo s 'p.ru-iu
Bas dentelle
lias soie biode
Lias hl l,io.,.
Lotions 'jiVert*-
'1 ulle our preniirre Communion
Couverture, blanche at couleur supriear
baoardina .-uche barres at unia
LP-po. biauc et couleur jours
onainauc et couleur uni
Lheinisettee a-ie aandee suprieur
liruoant noir a.iyiais fi
lui.talion to.ie t-orue'"" ****
Sarvieltes de touet.ee blanotl.1?*) Jaui
mm^SSS O,ano,,9 pati-
Petites serviettes b|ai,e|,ee damaeaee.
Da -ia08e auuia d pour matelas doub'e lara.aa--as.
Peigne. irsuVui, amricains ''*.?..
AJ...etons uano, couleurs sud
lopin ue soie ura blanc & 4,,,. 9xWn
Lrdoo.ioro.. .. w^iis ^
Crapoii .u.igu. .i Leurs, dernire sax.Ul
ttarviettas Ue toi .tM roui. aBia ""T#*uWI
lapis ou-au|.,nc..c^. pour table.
AI imaliles Iuuib, tout qui voulez porter, peu aie)
iraia, le ,. beam tissus qu'il soit petite da
j;'|'vcr sur. cei.c p.ace, ne manqut pas, avant
d-llerailleuia, Ue ,,ass,T dac **+ afc U sa Ifew
acceuil lui f..t lseiv.
U Balloni Fils
Si** Rut Roux, 90
fts le dpt de Rhum iVt.te/oin
Port-au-Prince
A l-henneur cl. i.ie.e a,u sea t.no. ie renouvellent caneUmffint a es :cti
ai il Ue areiuia.jca'uojwi au got selical Je I clieotale.
TkLLE. yl b : Armoiia e.Uea.Lcoifleust!', miroir de loutn-d '
ions, un assortiment omi.lei de tableaux en aille vari peur aie
asile 4 maDBet .i'Uu-eb et Jodiu* da N ienna, chaisea at dodiut an
caicts, chaises i roulellcs i,our anfanls, caruetlt peur mio,
101.1.* dimensions, ainsi tj"8 dasaenlea da lil, grands al petit 11W an
lti iteu cuivre ( slile.dillereul ), mcusliquairae, aerviee a lavabo, -a
fer maill et ea poirelaine et "omp et lavabo, lils de eanp, pano..
service i dtner. assiettes, tasses eal el lait en poieelame, un l M
timeul de lampes t ltrola et gaioline ( sUle diQrnt, baiae^i
ter al en boia pour amants, un assortiment complet al van ce bila.ota
u*
Al'imimi 11 Liue
New-Orlans & South
' ^American Sieamship Co lot. |
aa-^rtacc- Us to.
*3)txeiivl)ic- oaraaL poar tfoit au grince.
Ce 9 ^ccerrvbt^ Xp
-
h. de Malleis & C
N. et A. cra
UrandSRue
; A ct d* s Cave de Bordeaux
Voiiles-voas vou habiller avec lgaaee. ei^A bon
maicba.
Adrassai-vuui la Maias. N. A A. ACR4
Dont la aeviw si aie vendra petit banee p.ar
ven.re beaucoup.
^Daiii* son psrsennel, la maison compte u. marias
tailleur italien serti d'un tablissament da presaler
or ire d Italie
]r.ii- est eu masure do fournir dee complta tout laits
et uc ino.sue, .u cueviote, diagonala, palm baach,
ui n. U..1..0 u uu.nur, eoupona d. caaimir pour paa
usions L.o.aci t/xiu gilets.
h>un uerie ;: :
Cbeuiiaea de joui et do nuit, au got des allant.
Col* et manchette dernires erationa. Galeeeata
et P>p*BBM.
Catte mainn co ntitue une innovation
et la mdiiisur astooetl est rassrv tous oeux qui d.
SisetaS yi sasas 1 assa tre dlias sur la/valeur dee
tr.V.ilA IJUI..I- ^C^js
Ioul aveaMsasasi -uuiina ida at .|ui ne rpa.d pae au
fpouc du eliaut ea>t repris ;
Ua parla Iranfai., anglais, aapagaol .t iUhe>t
pour 1
rtw.lu.iie beaut.
Xuadeaux de l'ianaillee, de^Maiiago tt|d 1 epU mm
ni de toi'e irsif0.1, 1B1 la
1(01.
tes drrniars artit'lss >uilout fa pns
maison peut ae rjouir de las voir Umaudtr cLbiuue dt ce Jioia
heireuaae occasions pHr Us plus aiOi comme par Ua plus bbo-.l sa,
preuve irrfulublc qu'lla lout la joie ds lithe. si .11 rae tim|s qu Ua
aonl a la porte de. uioius foiluns.
Vous lrou^ert/ .usai lu l.meui cliai>*aux*feulre et pailla "Bors-
li.o", abapaaux eu paille at en Isiuc, toiiue de chapeaux p. ur usine
bel saaortimeuf, <.iM[iie jaunes et blaucs articles asgUis ),
ois, cravales, cbainisas blaudies il couliur, cliausseltes Irsisia t
aaricain.a.chapfaux melon, souliera pour hi mu.es, dastea el a t fc.
Aruclas de voyage, tels que mallaa, n.alletleael vsli.es, j.Bl
Automobiles et Vetoc pJes pour enlanls (, de toutes |randibii>
permsblss piur lomim ( ai tic e sup rieur ), sanuaa, pooe l
pour hommee, por.a Irscrs et sac main pour damas. parUmei.
biaant, couverte, cuuUaui de premier titre at bien d auliea artis
ne s ut paa daa moins stlrajauls, mais dont je ne puis Taire isi 1
n ilion. .
La Maison informe tout particulirement s. clientle de u
vi.ee au lie ae charge dea expdition loua lae perU e.eie y.
pest.
ug Le BOSSE & C
tgnce Reprentatione.
^Port-au-Prince,
" payants gnraux la :
Hacker Jones Jowell MiUinf A a
NwYorl,
Farina llungsi'aa VU Houle Boegs etc;
llie Hoiue Inaiiranae Cosnpn>
/V#tv- V'#-AJ
Aaa'uranee eontre l'incendie
l liiauiond Mateh Co
A^lun.tlles baie Home j
| S. publier Eaport Coaupaas/
Pnaua Plojal Cerd loulieri Rea.|
Ckaa f Mattiaue k So.
PeiMans aaUa en ti ta genres
Maaulacturers Life fni'oa Cy
Assurance aur la vie.
m t.ullhou liera ,in
\ lus 0 Ibaippfgnt l'oidtaui
lli. leyfiiau
(Jepei/iaf hc
leurre I enei.,_fioM|e tt onsi-rvaa ^ inu i.Uire
W. "Uathewa et Son
Teliar jwupsa at .air.
L N alina la
*aas Riv.1
'arefU. Cbnnlaelar
Savsks '
1
enraa
Chez F. Lavelanet & Cie
Viennent d'arriver par le tranaie
le* arlclee^suivantej
Dentallea Extra Fines, Dentelles de soie, Dentelles Or el Argent
Ruban., Celettee, Chapeaux Uarnis, Plumas, Fleurs, l'aille da Asie si
tons articles peur llede. Sparlerie. Dev Motifs Haute reniai*' a.
earla pour Robe et rhapeaui, des Bei l l'.rls da loula beaut, Usa
ses Daasiag, 1..peaux Jtan liart pour Eolants. Hros.es i.ie,
Peignas eoilar tous genreH des erosse I dent, des l'Aies Jeeti
/ rt'icles'peur llemnoes : Faux cols, Cravates, Bretelles. Lhessise
d.soie, Jartelles, etc loua articles pour mercerie et Li.gerie. C
ea.x suprieurs.
riOUCHONS IN TOI S QENKBI et Bouchons pour pharmacie.
Alimentation Liquide : Liqueurs, Cognac, Vin, Champagne battu
tique.
Ballea eo eaa.tchettc el l'oupex. Jouets divers."
V Accessoires de l'harmade .1 "v islites Phaiinareutiquas. fc s.
ataas, Tube. e. caout h Ueseki.ea, Via *eoi
Lavi.ix, UiatogBfll. 'J'"" 1 - Fat elr.eu-.eel 'Ipaeai
et de sleubert, fcneens eu Qro, Ssvons antisrpi< |oei (ouia. fealitea
Ii'rails,esi-eae. pour Sin>ps,1iqueura cl lioiihsene.l Naus asna reu le Vritable li dee Alpes, EaeeAeet epursUl
Vre-iui s uilbsud, Timbras, Papkr. timbrs, liss.>tt laobii,,
Ttbi'Oi.b Cigarettea Cauial, Arlielee de .Vlode ea gre*. l'rn apaeia
Passai-uous voir, DOS pril sol avaulagaux,
F. Lavelanet el Cie
Halei Keitel Brand-Ru*
fvifl

..


/
LE MATIN

Protgez vos pneus avec la peint ire
pour capote Gu d ear.
------^#1*
Quel- caaa,.raaat la paia
ture eed Tar paur paae
et eapols lait dane l'appa-
rence daJvatfS po*u 4a re
change.
1U conserve,!** read plus
Initiant "t'plus jwli.la pra-
lyeaot d la ahaleur ai du
oid.
C'est aussi e\<\ lleat '
teindre les ripetee Tailla
jl les pro'je ceatre taule
Thon I l'eau.
Facile i appliquer liailitiri ta* '
Tar pour capota at irai ta tickt
lapidrnfDt, at nna itx rijeli lie
ou lu recire IimK-

EdUTOt*
!j PAINT {.:..)
Essayez-ea an ael.tant m
| ol et voua erer surpris
('s rsultats bleau*
S
OOD
AE
Tbe Wesl Indies Trading Cempauy
I orl-au-Prince, Gonaves, Cap-Haiti
4# , F PKARS Limite l
riK a*ir U'taiiit Irait ei r"ii*ervAr loujaura intacte
^ette 'ralehenr, aar*t>voin les excellents pra'lftl 4a la
lamatma menti* *. R" F. toi" ItaM E"l'* ,t,i ^avraMran^ .,nii nn tiHlt.. P'i poHre do Ta'o et poedra d
I alo pour RAh, RaoroW|i ur l.Hr*.
En vaille rhez Simon Tieux et ^'Ired Ttaut
La petite maison
1637, Rw du Centr
aaooaaa m lala elianl&le qu'ail* riaat da t voir pir ) Ma
i ua aaoa Irai lftat da chaatautaa at baa p >ur du ru a at tau
> a** tariaU 4a aauliara d'eaCanta daa plut aimplai aux plaa riche*
*> uaailan aaia aafanta tirant hou d'Otlanan taia, at aola an
v l'a awar MlaaiM gareanata. Linaarie, ruban*. Cadaatu J>or de
l'tMOHTa.
Rhum Nectar
Ch*;N. Gie^ns
Il 10, Rue du Vlagisjfi -I I Kut
117/^0* Bonne Fol
820, Rae Cour e.
Pharmrcie Sjourn
uonne avis sa clien.eleet aux mder s et au publia qellta
ifa^iaoruie son LaLoiauue J'Llogii eu uu Laboratcna ae
1-v.n applique sous la Direction du
Dr mcoi ei t. sjourn
Le laVio',a'oi'e e-' ouvert 'nu 1p ionrs de 7 tues du matin 6
n urea Hn snt- pour toute les recbercheaei analyse- prvues dans
'nnnonra cl jointe, saut pour'e
Wass'rmannet a constante Ur.e-ScraStoiii
S'ron' reues au* le on?Hi de rhaoi eeetutne.
S'adre^ir ia Pharuncie dout les renseigieiieoue
en^ves.dW'n'a Ra 'lion de Wasserrrsnn
R Wton le Triro ilftt,
Eiam^n du sing e d'i pu '
EiameD des TAtiA-v*, hevles
ir-inmino T+at*kn
% Ccnstan'e Drto Santlfra
-
3 =
GrauIHue
fcU
No 1628,
Les viandes Iralehae Irijar fi^as ont toujours t d premier rhnfi] dans le monde entier.
Les \inmlfs Iraiehet Iriyoriliessontdc premier chu:x parreque la ebaleur de l'animal n'existe .plus et les nerfs sont daus un tint de laxlt.
Lm viandes froicht frigorifies ont alors perdu Uur oditr ! sorti >ic*airtment plun tendra* C plut
taime* qut les viandts dont l s nerfs rstUnt encore serre ap es ^l'abutage rcent.
Les viandsa f < ictus \rig crifies, quand tltes o t ' nv**> au feu pu de temps aprs tre sor if s d'une
ehmwibre frigorifique rsjoidie far le systme a'air froid et nm mvee la glaert(te le qu lea ntres,)s& rvlent
dot viandes idales et sur.out pour tsux qui demeurent d*fa lus payt thauds.
A part les tiandes fraches du paij avsc lsqusllss, ous faimons du buf sal, a fa cluinut rl\*le le
m+ntgu*, tir, nott importons par chaque bec if ton den Collettes et fil* s de /oc, gytis de mou 'lutins,
Saucissef, Biurre encartons, fomage, fiuii* e'c, et n** p * ne sont pas plus cht. qu'ailleurs
pendant que nos marehandiue* sont toujou s fraMltS lt StiaiS*
Dans Isa eirciiiiklaiices, \otre cliuivdoiUHre. pour let iMraaJBaVsasda MAKCIIL CHYslAL., lirauu i.ue, t Vis-a-vis lu Cnt<*I)KREI\
laiger qua l'aa raus remette "Il Filbe", que naua a*eanans tan nos clients. Elle a ala cra eette a.
110 Rue des (x Tlphone: S 756


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM