<%BANNER%>







PAGE 1

> \ 0 E MATIN URDONAL combat le rhumatisme • Goutte Rhumatisme Gravelle Artrio-Sclros* • LTrodonal lemaot I diwolvkni le plut n-raiqua 6r l'acide ai acmallf lient connu, qu'il fit 17 fou piui> I QM la lltnine il ain en t %  prventivement ur s formation, a-oppoaant ;. M production ex.. I 'itton ,lanI [.."il articulaire M I jointure. • V r rM Ane arof. aui I nri' nf meJ il aiNT LA tuai URODONAL nettoie le rein, lavi le foie et le* articulation. Il awouplit le artre et vite l'obsit. L.IA. c.rJiopaiOMa — UNYCOL IKuniraitrant Rh'iauiiaain. I %  Nftralfic* %  %  .'' % %  %  %ei-y. f1dl4.1l Ce i.ij.iataire pour tiui 1/Wrii de M. ilerriol Mail q Bpnce du pril rouge provient plult d< eti "' d <-'* lom %  auuitte Iran, je.Parmi ceux exput* ?ur MMWI du ministre d l'inliieur se trouvaient 43 ila lie, T l.d r ''' I ''"" -" aroaiave, un lU'BM, un sudois et un allemand ; ila laianl lotis orga BMaaltun M MBUM OU adhrents t l'en communili3 >!e Ln ne Ho |j %  '• %  eneeigneit la pro • fil' ommunis el les prin i p d .:' i' [uanMtU d.rtnu loiaque Us prulceaeu.s angU> Ui ou! I i Ml r qu l! d(nriatoQii*iMt>tti '• imaoeun n t ient pai erltl il li 00 ne leur .ren.ut.nl \> kun n Morci, ,o iei* pour l'li lOblasee . ICO |,o i II ieDl au rou rt nue r. union da lopll r en pria •ipj deraolulioae pwleetejil io u l> manoeuvii n nva! %  LU main qui doiveul avoii I eu lt. • ! %  Pai lqoi l D ruo g or^le a aie BOBW i 11 •' l ,(),ir !" %  dc mbre pour tudier la siluatioi. i.es Cours 8 Dcembre l'Aiu— i >.lar Sterling NtW \010\Kr.nc H ''• Livre *.TOi. Utc Scolaire No H vin* djii eu lo> de'd.re ont le bieO | I B ,oi* ,ifolle NOCi I" '' I.Dl d'utile er..v i la pvU 00 a • %  DtinauJi-m.it noBOg-taUlto aili Pdaltwtft •'" '"" '"•' "'" breiae afttuil a l'aieoiatoa de la fl orgun^* au vruHi do MlM i ie B'artt V" U[t ,a t'e.le allocution di i'r.i,le.i Je a vtutualit icolaire, r : bjuiaetint, qui pirU de U oc uui e M iioetraeuoo ie* .ut-e. Ka •au deux gentille* pice turent re,,M-euU,'* Btf d actricj* Il aient. O' t pour n UH i %  • ire*ial T une u • %  • %  o,UmaVa al ,| j, .4 .10. M lUl • lli n'ivre e uue u .i • .i ." ii MARIAGES En, .-,,,, d< Dcembre e rea Utarool pai n al d*i ni m et, ;1 u'v a taira d" joari qui aa oient mar i.i pour I eUbVation a'ai e ,1e i-c cratonlea. Voici par ordre de date* celle* qu:'nouav n enreg sties : — Demain la s-Vie s'ouxra par le mtrUfe de Malla Lina Mathon Mac M. Arthur fargroa. 11, .leani.e Malvai el N iH. r (ifger. — 17, iaoa Blagu et Paul Savait-. Le 18, i 00i l'AaiHaal Marc DelaquU le >"ir k '• bi urt' D l'Eg ie ila Sa. n i Bl •' i '"-' in — Le 18. r'taniue CM ua el le lieutenant rVai dr M le matin 7 >e ire'aU bdi — La 20, Lucila Hypooltl et lle.nl bnrpria. — Lo il, Garmaia ^'" a el le Dr Joseph Pi-nier. — Le ii, Lina Mille % at}Paol H.'i laia. — Le ii, Paulina Brea et M;iu nco Mn-liel. — Le I7, France Calixle et Lca Kenaud. U FrB AU pnoriT UB i. 1 bi rcti i i SI-FRANOII DE SALK< Con MI i ai i • d< i inform aoi un e'cal I< S œ, eerabre prochain j i \ iation de Sa i Sale loin de bientaieeD* ., il p| n a Luit, iVreul, a Parinam. ui i *mi li | .ii prolit de leur CLuvre. A 3 heure, il y aura cinma pou eulanti, kermesse et louua atlraciions o les gMMI pourroi M r leur aiee. A. 8 heure, ce sera le Jour de grandes personnes i i rer le beaux Littna qui seront projete lur l'cran. L entre est de 50 Reotltnci pour t niants tt 1 tt 2 gourde po.ir jianJes personne'. Lest l'oeca! in d i acour i l'iEuvre dexea Da ns en y appar.nu Dolfe obo opaitint ue ques heures agrabl e. maitM Benconln enl e une ?qi i P • lu i avi-re analaia V il an or.28 heitii n I. ra .. : %  ,ai ii il r nier u P r. Iitci l i a du Val n t le ba li i i i u c di A tt \ .r. r i si g ori u i i i leurs, m .is n oui pu dis : I Il M II I. Il : I Tict h i %  I .li i i . I t I I VI-m qui M IO iil pi n i i .s ; ment I % %  \ ne |. ur calme. . prui il r, o\> • r v.nii avec mini priaaipea qu'i o> t d' I us in trouv* en lal d'i I r r t.m ni I,. .1 tl I %  %  : %  I %  Il pM suivi la p rioJdenl itneme t ibta t|o qu j\ %  %  d mail on ;>• la M u lilal .. -, %  rie, pt| qui coi caisse ni li difncutl I i'H — no 1 oti/e I a su Irutt • if u ; D Cb. >|" %  UM a etiiiil t Bll I %  par ce liai la i oh u al l I rii i a icle inviDCibll a el s'ainr er un di i io ,i da o nbin i IOOI li '!> i ,, i a*" iui I ' nies c*p'. i ii %  menl .u tivi.es. I L,lobu c^ Rcbaud'l •I i^wwait. N. aa **T". prt# k lEcoleElle Dubois Charmante runion chez l s I, | Q s >JO ira il i te L)ub us o i M donnail bo i K rin >>e au pr iiii i • l'Ucole du ddl .\ir. Le Preei lenl de la H itibli ; M.ilmi' llorno aauUaieoi celte tle qui eut un plein suc* ce. Lie da nea [iitionne.s8as.rivaliirenl ''e lu et de Jvou.in-iit pour assurer de bonne rceuea a l'oauvre utile au prolit delaquelle la lle avait eu heu. A hliUraltiluI ithleiic]Clib A la *uile d'une pittiel-' taaai 1 qui avait t organise en l'hoaneui du offleian du •' %  y eut hi^r aoir une gentille ; '. i' itiou il Atlileli clolure par un bal. Le m-nilT lu Club M ddp n %  rent da leur mieux ei ce lui irai m. MI' '•? r f | 'l 11 l p e illl l 'V eut :/1., [, .u itd^art, Li pr-'-uire p ir'.ia du i |,.i--i i ii( les ., qu u i. • on avjiii lil plus J tmit l'a-igui %  ,i i ) i n*r\ IUI i i i •• i %  ai"! h liliep inl t ,H| Il I I ,1 II .IV.... aie i i i %  i : u u| ld*i) il i .1 ,i i i %  l ; I l a ii p i \ ..•_ % %  n ;nit i • t ut Ml > %  '• I q i'il leur a i i j i %  i11 ira i le j 'il su t il i au fa:il %  %  goe pi i ati uoen v>r ti.io ausii oo np bla dl lila. in il but.est m u |od i n ivaaa pu wl lard el. Wuraz t, mnent lajau idtion I si i reeb l-.u elle'., que iuo-4 toiiiules [ lard, un 3m D il p kl I lli .1 ni. — proliloaa ae l o i .m et h, i. i' i nia Meiaph !' / u %  uouveaux aflorta.qui auruaal iljuic i uia .. %  psr u,, bat, l'im iam, if aa i n au |ui a donn -I % %  'n, i. doit 1.1* lions en vu rai laul un rmi> noire tede, M iionmanc k i i ? l ODt II I: I pouvoir :ou'enir I > lu II e >oli de p %  entioi ir I, 1 il f ni U %  i eaaea.P %  >o, . Cator el notre | r •-•ii!!!*-""—a! mm TRIBUNS M Mi i nie du GoU' ver. e 0 • lia %  i 'f L'ois Ltar 09 •' et s'expiimeit dans MI lois l'an air i tarte BQ |0M d'.-i l i da : M de gloiie. Ce |ui sera ie nuit d ; trouv portera tous I.li ilU i • in li-lit clment a le bni i l la P*'rie, i alla i li mm s que les mmes m ig i, n,|, i i inmmu ii a , ni i ioia a C; il ... i mbre 1M4. I \ i' B INN 81.1 i %  I II II I %  i I %  I I'— %  -' &f AMS M.\ut. Ina Tel ovaque, ayant pour n. adataira et avocat Me M. -m.l aai rt i. | au* i !,,.. n. DI i i 10et .| %  imia I ,|. .n . :l les d I nul i i li ; la d tant en le lat Dde. 1924 M. MORI EAU Remerci* m nts I . : vlr l'r • • %  i U • i %  •' bel |i M r et i • l.t i|a, Utla S .iliue Uvieus, Mr |-. ieiiii %  .i... n \ .1 %  %  il ni 1,11, Booi . di I '•'•me lli.rel e ,Mi el Va dune briatan \ l n t leurs enfanta, uuic Via A iert ;auielet i , ,i -.u bn -aia, M ,,1-i .iiiu. Mon M lamillM L-v j u L, A Mada me Carrl : • n al leur e .i g el t .. -es UllrM pareuls et ,. i .'"'i 1 "'••' me u de lia Lji ivocate r J u ti lit .. : %  v. .' lui -''OS, La tierci la i e de l'lit iove, ...... i .< Ue r ,i a Prii %  %  ie, de ii.„n : ..... i i ,lll donn ll I. a ) i leur t tau ... a iau i tiou ie 11 N .> ira it, et ieuc aiae e gtatitule. vi Je dcuari T^es I p u V .. i ,'l'i .i.., lire i p %  i a ,";. ,n J • r. lu 9 ce.u *J ubiii U l'ic U 'jale PA.RIS M parfu n Ses Lotions S^(K savons lubin Saa eaux da toiletta •Ses saieua i nine Se poudre de ris bes lai is R t vante dSUka to.ic. : ha bonn maiao h Port-au-Prince— Cbea Paul h:. Amila. Airoine ralamas ; ii vieux. Maurice (Chenue M >• %  -*• n n, Pharmat le, Pratta Martin, rlmes, OOUS'.IH.LIU r, nt rVus Armea de Paria, aie etc. „ ,^ Aux '"/,-. Ch /.''''• TVi I %  •>> GoaV'rtxn .... Ma, Bhd .1/",/""' • -au!i, Rue Travergire. Ahiminiiii Line Kcw-Orbs k Soi American Steamship Ca lac. Xc ateamer c*Uarlta a taiw 'OU^-Odir &n {o 3 Rcent l>wv coaraat ttta 6 Jattaa* v j.ViaCvV iv io. Xc S $ta ltuta 'XicvoQdcamlo it Dum&w oaraaL p A u.r l fait an ^rirxct. Ce y ^DcccmSitv \J0 ) A. de latteis aSc C Quel est voire numro? JE SUIS PREMIER .' C'est jva.3terier*t ou nous sommes aussi, |> il'ui i .;lt' Ti '.i allaniqu • .v .. t ri ace U i lu i il % %  ,; I %  ri \rri I i partira laoanafj ,p i ii-1 i p irti 11 D %  i j. i a.".rs. i i : i l.R { "WHITE vBEU/f THE SPIR.IT OP INSPIRATION ^: % %  contre CONSTIPATION prenez les COMPRIMS SUISSES d> DELORT, Pharmacien, |t> llum p, r-AMoua AH ISB C'EST I F MKII.LEUR (GAI IFS _,ORT-AU-iKINrn ''S. "i irmi. Ph.rmiaci. u QJou4 VIA a: %  ZJ %  lleajara Wluif Label Hfturkei isl le preaaer en l.n.iilt et le plus reelierchi' maii.ten nt par tous les an. iili'urs. | a saveur du |iK WMIS dniis un lligh Bail donna Il s douces tt aurablea reinembrar.eoa CHI pause. | n vjros chez F. Altieri, Cap Hatien. In Uiail dai p toute* le villes de la Province. l'n ;|. os et an il. .ail cliea Simon Meux,Sea \ IKW I i)| i I ll.-irileid, Anirrlcau llotel, Alfied Cocks*. Oumiiii Vliiams, Oiilributeur.



PAGE 1

^ LIS MATIN* .' En vente dans toutes les bonnes piceries de la Rpublique LAIT CONDL-.NS NESTL 1 LE PLUS RICHE [j{S^-? EN CREME 3*S £axi5&ivat m Toue trouverez toujours du h il (YnuYnfIIV / \ < >;.., ta ;. u^rerjjdans toute lei inentioo8 axweil and Mohr •iWt an grince cKavti ^fenl Gnral [tour Hati Goodrich fLa maison H Balloni Fils Sise Rue Roux, ffO Prs le dpt de Rhum Ville joint tort-nuJ t iue |\ l'honneur de porltr la connaissance de H ombreuse el sleds e.ieal.e que sra rayons se renouve laol coost) m me ut an dei nrnchaa d.ss d* preinier.uoiAjf>i au RI dlieal 'le a allatel*. rtULCl Ol I'. Aratoire glace, coiffeuses, miroirs de toutes dimen sions, un as sur liment CJ .uplel de lawieaux en style tarie po>.r saion et Bille a m-nger.chaises et d >dinus deN IsBM, chaises el dod ns amriaaiaes, chaises rouleltel pour enfant?, .H'petlrs po.r salonde toute dimendons, ainsi que d scentes ue lit, grands et petite lit en 1er et en cuivra (. style dillerenl ), m-u iquaires, service a lavabo eu fer maiil tt en poicerai te t comp et lavabo, bis de ca nr, pendulea. servLe dner, assiette, tanses a eate ei lait en porcelaine, un a eor timent de lampes piro.e et gazdino ( et y le diffrent), bereeaux en 1er et en bois pour enfants, un assort ment complet et vaii de bib lo a de. toute beaut. u adeaux ds Fianailles, de Mariage et d IJaptma ^Xea derniers anie.es surtout i-e passent de toute rclame, car la maison peut ae rjouir du les voir demander h chacune de ce* trois heureuses occasion par Ks plu> a*s-> lomme par lee plus humb'es, preuve irrfutable qu ils font la joie, des riches eD mne temps_,qu'iU uni la poite des moins fortuns. Vous trouve:e/ aussi lertameux chapeaux feutre et paille ''H !" lino", chapeaux en paille el en laiue, forme d>) chipeaux pour damas •bel assortiment c*qu* jaaae* et blases ertichw aagteis ), leosois, cravates, che.unes uiauclies et couhur, clnus.eltes Iranaiseet amricaines,chapeaux uuion, eou ier poor h mmes, dames etenl nt^. Articles de v ,yage, tel> que malles, inalletlesel valises, jambu, Automobiles et vlocipde pour entente C de l ut 8 grandeurs ) mpermeeblee pou. hommes, Q article supeiieur ), cannes, porte-feuilles pour ti.iu.mes, por.e-trsoi et asc I main pour dames, parfumerie II >u bigsnt, couverts, cout.aux de premier litie et bien d'auties articles qui ne s ni pas des mon. sltravauls, mais doLl je ne puis feire ICI l IUmration. La Maison iufoime lout parlicnlireme I -a ci etele de li tiace qu'tlle se charge des expdilfcns toi. les -ports comme | pass. PharvjadeSeji.it u maison H.S1LVERA J M L'J OUR COMMIfcblONiHtPRESt^TATIOlN Porl-ju-Pi^itce, Hati. JL.es C-:ole"V r \ri-]er3eu**eix '1 lie Morld's Mnaile>t Coller VovkS-VOBI I'III'.UII sport MI. ah Veuies-vous couoiutaer de l'argent Votska-voua |.ioi(nr MIS cravate el \o> ebemim oules-vuua eut :i la iiiiniMi mode '•' AIICZ tout ae buiic chez: PaulE. Auxiia r _. ^was.Hermanos Autoiuti kl 'lulaiiai> F Chei tez Ketropolnau tazar At.di e Faubert ou UuterlFAUBERT Procurez-vous NH retard % %  • dtiuialiie de Col VANM S>l\.\ il vu in douuurei de nouvelle. iLesLols VAN ubLN sol u maduoe i ni? pice. lAdee a uoUt l.uoo.ooo C'eat le ool le plus legaut du monde et qui duro dix ieia plu que les autre* s VOf lesiacilitsuivantet : |>ispensez-\uiia d'aia I Faites votre lessive dan > vc!ie|chambre Moques vous des lessiv 1re capriciriiaes et voua eus toujours prts liiisiiiess men, tnleressez-vous aux VANUUStvN CO^S IIUI ne art cinlloiiii' tt' jamais. Uocne avis sa clientle et aux mdecins et] u public quTt -raririirm son Lnboraioire d'Llogio en m -bor lo e do biolofle appltiu^ sous la Direction dn hr net el F. Sjourn L labora'oirc es' ou ref Uua les jouis de 7 I res u mal i. ne ires s recherches i analyses prvu s s'an icrice ci jotnki, siul pourle Waittimanoel ia const -.*:!•? Ure-Sc torie S rcDt reues qu< le tcsrdi de cl., que semaine. S a irdecv ia Pharmacie pour les rti'Mignaineritr lnal7J* i urnes •*( i'u^astnqui Kactiou de Wassermann Bicion de Triboilet, Kiamon du saDg et du|pu< lixamen des outieres lcales Examen oe crachat Albuoiino rcactiot Constante Ur,^o S&cTi'r F,. Ir-EiitilX Tlphone 03i \o 1629,~Qrand Rue _l'ar, ehaqus Panama reoit des marc h an lises frali bas Le les %  [ t : Fruit, Hutres, Il uire. l'rom.i s 'es Camomb ri, H qu lo t et rerproebaig Caravelle aihud les plos jolie eesorth boites d l) i b . Cbeeolal %  xira .le Paris pour sadesus de Hn d'anne ainss q .e Uiage bonbon et Iruits sonflU de la Maison JkCJuin. g As>Jrt,inent l'Oiiiplut^d'Kpioerie l'ates Alimentaires Saucisson de Lioa, Mortadelle Froaige de (Iruyere el de llollaitt S-s vin e la Vaison Mme Marceau sont is mcal eoOMUjSl r putesur pjscsqoe ll gs n'en n'est plus n a iaiie. S n nitttrnit >loul la cui mu est une des meilleures de l'ort au Prince se ietoiuui:ii le pai BOO BSTVSM rapide el soign el poile un toin tout pirlirulier sas dtaars eommands. .sorbets rme a la Hlace. ^^BBHBWSBI SBsVSBsVsSBSKaSBBSBSS* NsSSBSl i m US namBWJ BSJSSBBM U* Spirochaetiude Ejflcate olMdiiENUb l. Uis.nJo;iol montre un afi'ei Ihrapaulique iriamn rjjjng |,., i n i tri al • %  l'arseoic. Piusi iui ,,,,.,! ei un ^ laserinann positii ivec le|iucrcu ibleuMiil iiiiuuuce-. par le Litamoyi m ,, ,n | oiul H •' "" Wa.seriiii.ii u.g.ili Le valeur iu Biaaa^yanoi COUIUM antitfpuilil [ueu'eal plus ,, ,| ,,u, i r i esl m uw uuM|ue Uauscertain ia ? AI %  . .. i i ;, ,) ;i >urs |ut s .,i in i reass \u\ Il d.; la Sjphiliste. uou. eiivtn J.IS une tpl utile le liistnouenol pour au laire 1 rveufak v KTOfisbE (oinpany i\eu.) url. Cuy i En vente la l'iurroaaio^buah el i la l'baiinaoe Gtuirate. Hapnat o. .-.<*.t v Aat IWprseaUnt pour Hati | |y j Hue Pa%, .Nu 422 fort au-l'rinoe mm | J M-L.TQIJli ilislribuuur uoar m La petite iiiaisoa 10 J7, itudu Centre Anm nce a t • • •-1 •i lu i.tele qu'elle ient de recevoir pir le Ma ci lis sa ,J06a>lB. ('aux qui n'onl uas anaoru va laa jalia arrte et ..Hsse que rieol de recevoir La laaaa ttLTsUIsi doivent, dans leur intrt, a'empreaaaiveU paaar celle nidisuu, car nul part il a peuvent If-lfar d'attfti beauv vrliclee t le prit si raisaasvabloa: fin aiticlaa sont vraiment le toale beaut et si-. Iraiclienr et Doi prix dfient toute conearrence. Crape d Chine couleurs assortie* axtra .-.uperiear usrociiii a oarrsaax ie a carreaux pour robes)et eaemises I riOOitue do soio .1 barres Ivutiue volloa carreaux \oile suisse brod tlrepon franais a barres et a a |oarreHux] Diagonal noir sup. Casimir anglais nouveaut t Ssrge bleu anglais suprieur I l'juimbeaeli anglais le toutes^beautes 1 ja noir suprieur Ni 1.1 u lihlnopour tjillours ;. iiii blanc suprntiui kaicltjaune anglais suprieur l>ucK a union bianc an;||aisj"uouveautes" |i. Il union blanc anglata tu •• I uaaor japonais pour eheinitte A hommes et •beat i de soio A burrors couleur poir ohoaalaes lhoraJ mes et roij j 11 i.ivc.iutva. l.u|uiste lin 5 poir cliomiseB, jale Une pour lingerie i.i tt porc ne pour Zpliyr a ;yl lia |i UI ohaatasM aatra as>& t .1 ja idJ buisao u .1 ot coalaur' l)aa A jours u-in|-siiio I n ius>ottvs ecoiaaises pour nfauts l-'ren II l-iisky, loi nirr,. nouveaut I oi-i.n a Heurs pour robes I u.Bor blanc 1 itmbrla blnno Vol es couje u .1 barrsjel -liuLuig Uunc sapoiM'iu Bus dentelle^ < soi.l>i od^o [}aa lil lirolu Lotlone 'i ivart*1 -nepour pn Commaatoej ivertur.


PAGE 1

• m Protgez vos pneus la peint un pour capote Go( d Year f\ Quel cesnqeinsai I fi' H V^ J [ ture gtes 1 Tear peur paea I %  ^etYiiole lait dans Tapps^^ A | dejvetra p-iiJ a ra JE & AUTO t* ] PAINT TA 1 chaugt lUfl V. tia^rre,' •'" ea l pi il IMIIU.II et p'us i.' '•,' !*•• t'i| • ml % %  !• la ehala ir et I i I Oll C'R't aussi exeell at p>*>r peindre les r-ipotaa d'aille il i>'s prntue contra tenta olioa I •IV* o. Iscile i appliquer II pe!tare ioel T> pour capote et fiea M r/cle irpidfiBfiff. tt icrri in rljtli tn f ccleor Loire luiiRf. rssayoz-rn #n c\ afanl ai' |(l ri IOIH i #-r7 Rnrnrid S ^=^ :, il. 4 F PEAUS Limite Pour avoir le (tint Irais et conserver toujours intacte relie Ira'fheur,servez-vous des excellents pridlfc da 'a laiiion.se marque4. tt F. Peais limite Englaid ; lela que : Savon stransparent en bci.us, SSYOOS transparents an tablettes, Fins poudre de laie st poadre de Talo pour Heh, Btons routes pour Lvres. £11 vente clies Simon Tieux et ^Ifred Tieux s** Tbe Wesl Indies Trading. Company Port-au-Prince, Gonaves, Cap-! ailier. Rhum Nectar Cb. IN. Gisljens HAO, Hua du Magasin de Util 117, Ru Bonne Foi. 820, Rie Courte. Vente extraordinaire Pour eau H* da prochain dpart de celte cit, ? Calilornie l'ann t'a prochaine Rous avons l honneur de vous olirir Chapeaux Je panam hlane et couleur, an ijros i des .prix jaiiiis vus ici i l'orl-aurinoe a savoir : Chapeaux _pour dams, DeiiiDHellos hoin ra es et enfants. '• 730, Rue C'iurb Jenaro Hurlado 1 ,i U seule peinture ne clianu,eanl pas de couleur. S (t. Sl-TI-Ni •3 t S 5 prpare spcialement pour le climat d'Halu The Charles H. flrown Paint p Geo Jenasme & C AGENTS Grand Hue %  N 0 1028, Les tiandea Iraietios IriusriHY. oui toujours ir de prtnler rhot\ dans le momie entier. Les \ iaiiil* s frairhes Irinorilios sont de p^m'er choix parcemie la ehaleur de laminai nViislr plus et tel serfs sont dans nn lal de laxW. Les viandes fretcht frigo*• fl,> ont alors \erdu leur od r et sont nce* i* ment plus Uni ^a d plus sainte que les viandes dont l s ner/l restent encore serrs up abatage rcent, (es viande* fruiciies frigorifies, quand ( telle que les ntres,) se rvlent des viandes idales et surtout pou ^e+ux qui Ummwni d n§ lus pays ehauds. A part les viandes fraches du puns avec lesqu lies, nous faimon du bœuf sal, de la charrutrin de lu mnnlgw, le, tous importons par ehique 0 enio dan Coi tv te* *t flltis de porc, y. ti''t* de moulo^/lullrer, Sawistc, ilttur<> encurtois, f OU ni*, fruiis ec-, et nt* p im ne sont pas pi s ci tr qu'ailleur pendan' quf i>os marehanU es *(*i toujou frataidS et SlilU* Dans ba rirreiislaiiees, votre choix doiKHre. pour les nrireumlisrsilu MARCHE CRVsAL* Onuu'HiH, Vis-a-vis du CnDliRKIX) ^^ Exijpr que l'o veaa remette 'laFcb", que nous donnons tous nos cliente. Elle a t* er4e celte lin. 110 Rue detOtaftrs Tlphone: iVo 756



PAGE 1

BOB vawu 1368 Ro Aontricaine NUMERO 2Q CENTIMES Quotidien TELEPHONE No 2*. MiiiT r.m( faire •nri TU* pi fi i el ehacnn parle en toxld ?***. ... , Odumbut Momofial L m. il apparais** enviai!*; mii^ AMER1CAM ^ dt m il • |T* la ville.en varia j-, fl de cet ajilierisme, on sa raille ^ m de aa -;nl, on sa vanta i< i •le sas maux ; plus on ej a, plus ^oii est admirable.^"tt 'pi'iinport^"au)uurJ'hui l'origine e! IM causes da la notorit pourvu <|ue £l'on an ait ?J EdnoDd Haraiceirt 18kne ANNEE N* as8i FOBAOwr*QB (HAIT1 MAHD1 U I)l.;L\ll3itE >924 Le Prou, SOU Deilde ei SUD DOUVeriV. eal Parisiana Xouvelles Etrangre T i =T l {CE80IRW Pr Cal le I*s habitants du Prou taient des indiens de la ra",e de Incas auand il y a du cela JtjO ans, Don Pizarre dbarqua dans ce pays avec ses comp igoona. L-e, indiens taient constitus en un vaste empire comprenant tout le Prou, la Bolivie et le nord du Chili Le siAje du gouvernem nt tait Guzco o brillait une bt-lie aristocratie L s laai taient connus comme la ra e la p'us lire, la plus brave et la pi S'Oiiragetise p.rmi les in du ns. Leur civilisation lai 1 •'-... avance qu'elle s'imposa >' m ration des conjitrants/' -.fools. Elle lut l'objetdy .aies critiques d'aJministr ^li-s et d'hommes de lois remarquables Les gouverneurs du Prou les plus dous ont soit conserv soit imit le systme d'administration des Incas. Cette race, en dpit dee terribles soullrances epdures et des nombreuses p ries le vies humunes causes par les cruaut* des espagnols, torme jusqu'ici la majeure partie de la population du Prou qui comprend, en outre, des mtis, d*s croles espagnols, des multres et des ngres. Le Pruvien indien est de taille moyenue, de corpulence plutt mince, mais avec une solide musculature qui lui donn i une grande endurance. Le teint est couleur d'olive Iraiche, la peau est douce et les cheveux plats et noirs. Les femmes sont en gnral trs jolies. 1! existe encore dans les glises de SANTA ANA et COMPA NIA Cu/co, Laris et Azangaro les portraits les nobles et des princesses incas qui peuvent donner un terme de comparaison entre le plus noble type d habitant de l'Amrique apr3 plusieurs sicles de culture et le mme type aprs trois sicles d'oppression. La dillrence est grande. i Son in l^en lance proclam, le Prou connut une longue suc cession de gouvernements militaires. Le parti militaire et it prpondrant et on ne put (aire autrement que d'appeler au pouvoir, quand ils ne s'imposaient pas eux-mm-?s par les armes, les gnraux qui avaient combattu pour l'mancipation du pays. Les premiers chefs taient d'excellants soldats mais le mauvais administrateurs. Cela n empcha pas toutefois ce pays de sa dvelopper rapidement. I. s ressources naturelles au nombre desquelles on pouvait compter des mines d'or et d'ar/•nt, de vastes gisements de g MM et de nitrate, taient prodigieuM et ne rclamaient pas beaucoup de p ine pour leur exploitation. Les capitaux seuls manquaient, mais on en frouva immdiatement en lanrml L mires un emprunt qui fut co verl largement.' n sait qu-ls inte ts ei mme qu>lle part l'Angleterre prit Ljmanipation les colonies espagnoles de l'AmriqueElle lut d'ailleurs 1; premire nation de l'Ei'rope reconnatre lesn >uv aux Eu s am icams qui venaient de natre. Les mauvaises administrations occasionnrent de* dsordres poli t ques et tinan-iers et ce fut ds loi le point de dpart d une Ion gue tuile de pronunciamenlos" qui alunirent U ruine conomi que de ce merveilleux pays. C lie srie de troubles civils af faiblirent le Prou au point qu'il ne put faire les frais de ta der nire guerre avec le Chili. La coir squence fut l'abandon au profit du Chili de ses provinces riches en nitrate, l'Arica et le Tarapaca d'o il tirait une grande partie le se< r venu?. Depuis quelque temps le pays est heureusement en paix et se re lve des meurtrissures occasi > i n'es par les "prouunciamentos ". Le gouvernement aeluel est u i gouvernement civil dont le ci if est un des hommes d'Etat lespu distingus et les plus nergiques du Prou. C'est Son Excellence Scnor Don Augusto B. Leguia qui vient, aux dernires lections, d'tre lu pour la troisime foi*, Prtident de la Kpublique. Celle nouvelle marque de confiance que viennent de lui tmoigner ses on citoyens indijue en quelle haute estime il est tenu lani son pays. Sa pre ni re lection date du 2 Septem ire i Dans l'intervalle de sa premire et do sa leiiMme 'eclion il rai la en Angl terre, pays de p lection de tous les sud amricains, ou il ne cessa de travailler dvelopper les relations coratnercia. les entre SOI pavi et la Grandi Bretagne. vais le rve qu'il naval sait le plu chri eil l > 1er malion d'un bl c • • nomique et financier L ) i li— en vue dune exploitatio i mthodique et ration nelle des lichesses des pays Latins du conti icnl americn II jettes bases d nue vaste otgenUaliaq ban caireenlr: toutes les Kpubques d • i' inriqoe Laliee et dont tous les (ils devaient tre relis au noyau Central, l I. B 1res, ('.elle orguii-alion lit l'aequititioi d'une maison a Be lin 1 Square ou elle a tabli une exposition p rmanenle des produits industriels et a.-i coles de l'A nrique lapine, exp isi tion l'un i^nnition de laqualli l'auteur de cet article a eu l'hon neur d'tre eoavie. Son lic'j'l ire Senor Leguia ne se contenta pas de cette epo silion. Il fonda, en vue dune bonne propagande en faveur de ses vastes projet, une revue com BMrciale illn-lre la <. Itri i-h .v Latin American Trade lii/ilte dit en anglai en espagnol et en portoti• I %  • K revue a eu le plus gra'i i succs. S>n tirage an, U chaque anne Elle rent des services normes au commerce d exportation de l'Anj'elerre et des H,uMi pie* latins d I \me rique. Hors de son pays le Priilent I.-; lia n'a jamais cass d'y pea ser et de travailler son bivi ira dans le juel il englobe gnreuse ment le bien tre des r. tti 10 1 sœurs di Prou. Cette admirable et frietueuso manifestation de son natriotil ai suflit e'Ie seule, cot4s le ses autres qualit, faire de lai un les chels d EUt les plusrem ir \ i ih %  de cet misphre, et de 1 1 In M T droil a l'estime et la recoin ait %  i iee de ses concitoyen* et I pallie des nations am''n:ii i parentes au Profl pir leur oruji ne, leur culture et leur, tra lil Aussi la Provileio a v > il i i 11 rtnner sa i %  ivre a n ti lerve i' 1 ^ saprl ne satisfactioa de eo n a I morer ai|ourl'hui le Centeniin del'Indpen lance de son pays. Abel TllrAUD Les PomiT(s biles sont revenues, les pommes '. Cette anne encore, elles n'ont pas, comme tant d'autres ebosts, manqu d'accourir saluer, chez nous, le dpart du vieil an. On les voit, fraches et toute rouges trnant dans les barques devendeuse.-, ou i-ur les comptoirs demarchands. Ce sont nos hirondelles & nous; mais, elles, s'en vont au | rintem^s •t reviennent en Dcembre. L e^l une de nos p'utts joies de ftocl et du 1er Janvier el coin ne TM? font bien de revenir ainsi chaque anne, les bonnes pommes! tmmmmmmm i i i i m i BIIQO et Noir Ceux qui, Vendredi dernier, ver, 3 heures, de l'apre-undi, station naieut sous U galerie de l'Agence Transatlantique ont pu tre les tmoins d'un petit lait bien eurpre atnt. i L difice est frachement repeint les battants des porte en gris, les pi'iers en b'eac. Qae1 %  %  m. Rfcepthn bord du Valeria-r Funrailles • t aprs midi auront lieu la GatbJrrtlles lunrailles de : F.THSaRT ARCHER dc le hier dans l'ai rs midi. le dfunt tait un prre de fa mil'e modle et un travailleur honnte. Ni us envoyons k sa veuve, ses tulanls et a tonte* ' fsmilles que ce deuil atteint Bas siacrtS condolances. Hier soir le commandant du Valerian donnait une r tion bord de son navire qui tait illumin • ft giorno t dcor avec got pool celle cir u me du (large d'Allaina le la Majskl Britannique, Il RM boa • neers du bord avec loute la grce qu'on lui e en ni Itlea ne tut i", glig ;; mr offrir aux invits tous es agrments possibles.La nature elle-mme y avait apporta sa petite note : Mer talme, ciel sans un no i ge et un elair de lune spleioli If On causa et on dansa avec un entrain irrsistible au milieu de ce cadre enchanteur me relevaient davantage la grce exquise des dames et les nuances dlicates de leurs jolie* toilette. On se spara k minuit en emportant l'uni r-sion la plus agiable de cettecb ir mante rception o, parmi qui 1 ques membr.s marquants de la socit, oe dislinca ni des taire d Eut. les sTiploo consuls, des inguieurs et d'etri li.n' lionnaire. liaiiia2Z] DOSEIJl.iAtGNTEiii. No. 201't, pree.'iy U lat'c du Nord, Grand' itue. L'Aiglonne •jt, de et 9e pisodes Entre : 0,51 et. Jeudi On superbe film allemand Danton Entre: I..0 — n T-'-y— TT. s — Ms^BH *— I Cuzl.^nii) AH. Vieux C i lut IJ bal di PriieTres isaat mire iu r >rmtioa re. lativs k li satre dansant) qii eut lieu sameti chez Mr H ta Alfred Vieil, d'o sortire il enchants les h ureix invits, il n'est sans dou te pas trop ttid pour qaM nous a Iressiots i lui i B a l'licitalioas aux ge i qui surent il n ib!a faire db ce 'e i s iil>i l'tieiT'as ex pu e; Uni n i i li | le re : et d'eiicUi H i ",t. Y i irait II pnl|H In lieei itioi vo il i i ljl li lit; de la pr )!iain '? •^*>MmkasmmimsssBBSSMmeBBSspmt** Le ?fjfet h JIIIII Pi){ | t-aa-?rli)i D ipuis I '; ninc'ie ••! la Capitale i Pr-ihi Je I" Yrronlisb n >nl I ' i • ii:l, \l< lliraave Lralt. Nous lui so ihail i a La liienveo i i il T i fi u——** P.rir la ehaneUi de Oulorl liaj itio) Ki vus d'achever .Isa eonstrueMais de le ohvpell de Saint\n,1 Dui'iit (Logl'ie) le d-ou cur de L'i >giue la II. I*. Bayer ergtniie u ie litsrie dmt le Uraxe viri lie caques. Il y aura des I ils gignanls de 10 <-i i i illari. billes s)it en vente au prix de: Ua dolla el d'une gonr il %  le coupon. ()i en trouvera I I a >ri nerie lu ^ .tin, aux tfags siuU vl. Simm Vieux et k l'pi MI d %  \leli %  i/an i • Ber li en faee des Qraals Vtts le Bardeaux. Varils Ce Soir Jacque La Terreur t pisodes ^Entre : 0,50 els. HE ICRSOI La leiiime aux yeux verls .M) centimes Plus royaliftei que D: roi... Lorsque le navire-' position ila %  nid Portai Prince, le di M d i Servi • : de publicit a b ii-1 prescrivit de lui eetteter an retard les numros lu jour de tous imam et revues qai s'impri ment la Gapilale. Il reitababa<> i ou lui rpoadit | e prcisa ment, en l'honneur de la visite du i, le.m, lesjuiraaux n'avaient t paru. mdant no il tvoei vu m : eux la. Les Lnnli el Jeudi I4 Juillet 191' et 1 121, nlors qu' Paris. 1 M e, on 1 11 du i. 1 lu dei H Port auPrinee : pas de 1 ra un, N 1 us soin ns plus royalistes que le roi, plus ealboli |oes que le icislei que Mussolini. et rnm plus Chinois que les Chi nuis. Nouvelles diverses PARULe piix .'e la Usite a haised de 2 francs par quintal la semaine dernire. M. (Juesille.nl iii^lre de 1 agriculture espre pou voir diminuer le prix du piiu d'un sou par Uilo d'ici la Nol >i la baise s'accentue. BIZERTBL'eaeeire du Gn r W rangel A l'ancre Bizerte depuis dcembre 1920 %  tal dear me. 1 .1 n un*, u I'-, ;. n, •• tor. pilles cbont t enlevs sur les deux cuirass-, les doux croiseurs, les neuf torpillurs et les quatre rous marins composant l'escadre. L'nc partie Je I quipage a t in cen M,e et le reste n trouv asile dans des casernes. PARIS— M. Gilbert, agent gnral des rparations, recevra un traitem.it annuel de I 0 OOi sBarks or environ 47,000 doll ira 1 eehelle dee IraileoMati tablie pour les diffrents fooe ree oeeaps I l'application d 1 projet Devrai d tpproui e pir la eom'iii -i n les rparations le M noveinbro et qui vient d tre publie. Les auties traitements sont : commissaire lliver.i ; le g nial lonneraii un cabinet cm! dont il aurait la prsidence. L0IORB8 %  On dliera dans les milieux officiels que le gouver nament britanuique doll adresser d'ici peu une noie aux gouverne ments ararir ,ui et l'unirais leur demandant de lui taire savoir quelles meiaree ils ont prises ou omptent prendre pour le rglement de la dette franaise envers les Etats Ua! LIMALe Gnral l'crsli amlassa leur extraordinaire el n i nistre plnipotentiaire au Prou, est arriv aujourd'hui a I iina avec la dlgation UIH'III aine dont il est le chef. Il a-xislera le u Dcean bre au < t nleunre de l'ifl lss n ilan.e de la bataille d'Ayacubo e l! re co.nine anniversaire de l'iu dpendance pruvienne. PaRI8— D'.',' 'S ll dernires n nivel ts, l'ital de sant du mare c al Trench lait des progrs salie taisants Le n arcli il c l'anest tomb -ubileii ,-nt malade hier et 1 M Leoaite Krae ambassadeur les Soviets, est venu prsenter es lellr %  > de cr-'-an M. I terri'! Il les prsentera pin1 ri s M. Doumergue. H'ti V SUIS -Dabstes milieux de bin piiers, on dit que 1-s linan ciars belgll -ont SI traie II faire des sondages a Wall Slreel dans l'intention de prpirerdes ngocie tioi le la p ri du gouverneman belge pour obtenir uu emprunt de plusieurs millions de dollars ; i un moment favorable cet argen %  est ncessaire principalement pou le dveloppement conomique de la B Igique et lu Gongo b Ige. MKXICO M. Saen/ ministre lai I aires trangres a dclar 3 ue le M>'xi jne n'ouvrirait pas es n 1 s pour la lepnse des relations avec la Grande lire tagne P\HI3 La police a reu l'or dre d'arrter Guilbeeas comlsi u k mort es 11 1 po 1 intelligence, vec 1 ennemi paas au er v iee d's Sovis's qai a l'intention di rentrer ea 1 mce. — I un dyiV lie de Ri Temps dit I ipigai aulari 'ilt au pi 4 do | ( des S liions M. J lin mai d' f.enn ligeer le prolooUde %  ve. \\\ qjooi -t' rfiHM la pro(|i'.i:inue iio 1 Herriot : La Rpj'jliqne, a dclar le Premier Pnnciis, sera dieilit contre ses adversaires l'AUIS Dans uu discoars pro 1 lais la soire, M. Ilurriot a dlie! on |> i-runme II respec lera les oyencasel les cultes en exigeant le respect des lois. Le mi 111-in' de l'intrieur parera au p ril e oumi nsle qu'il ne conviant net 1 > (grer cir il est surtout d importation trangre.L'gouvr ne uenl instruira une bonne politi | 1 • dlmmigretioa, salivera lee em-11 i.iles et rpandra u ml 1 l'is'ruclion. Il IU0AIX— I. H erriot dans son usa soulign lu volont de le I 1 I8CI i maintenir la paix in lrieure tt extrieure, a prserver sa si ur.l et ;V dfendre la republi | ie contre ses adversaires. L'na vlagtalai di manifestants royall* h ont t 11 rles. M. Ilirriot u annonc que le gouvernement titaalf uni commissioa char ge de rali-er une eole ualqut au 1 urs de la prsenti lgislature. Ci' ipiVsl le nouveau leiehatag allemand Selnntoott probabilit les socialistes fonicrooi le parti le plus nombieii ,!.l\— L'Allemagne e vot p ar lire le Reiehstag, Te Dite t russienne a l 'galement lue. M partis libraL socialiste. rate sous le direc Ile 1 ii u aller Marx ont con centr leurs efTotia pour la dfen se de la rpublique contre les ua lio ingspar von Tirpi'/ et von Weslarp, le parti populis e avant k sa lte M. Slresmann et le parti fasciste le Onrel LudeodorlG Los r-ultals provenant de plus de 7'i circonscriptions lectorales in li |ui"il des gains considrables ailes socialistes sur les communistes. Les dcmoi ratenjont galement plua de voit eu'ee Mai dernier et %  parti pope liste semble aluorber les voix perdues par les nalionalis tes. l,o parli de la libert nationale du gnral L'idcndorlf a subi dei I 1 it •"'onsidrablie dan< lia aie eonsriptions o il e eu autreloii la aaajorl Oo ,( ai Sarlle que M a 1 des ciseleurs ont vol et dune tou le payi dl 70 su o o. l'Iusiur an"' • ont t rlu t I, i M on 1 lu Sch 'idm Wl Maller el lem i les clricaux Fe'i reil...'i, VVirlli al le parti pipu liste %  siri'-i-ui mu. les nationaliste* ont rln von TirpUs, le prince 0ttO| e i Bisn ir k, le comt Wes tara el Oeeer U *r>t. Le gnrai l,u l.ri lorff, von Grafer elle eem te de Itiverillow ont l rlus par les fa-iii'. sllaeaeads. Rata Fiaber et Clara/ell,in sont pinni les communistes lu.Les derniers rsultats connus in fiquent q^ue les socialistes formeront le parti 'e plus nombreux au Itei'listag. Las socialistes clricaux et les dmocrates maintiennent leur avance ; ils pourront constituai un nouveau gouvernement de coalition Ds'neii|ii|iii's diipofflioM sont prMI "n Fratl onlre l pril roii'j' PAR Le r.:l gnrale a ta>t i .-.in luire la frontire une soixantaine d'agents commune tranger* et annonce qu'elle allait procder k l'expulsion de tous les agitateurs da nationalit trangre. i


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06308
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, December 09, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06308

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
bob vawu
1368 Ro Aontricaine
NUMERO 2Q CENTIMES
Quotidien
TELEPHONE No 2*.
MiiiT r.m( faire nri TU*
pi fi i el ehacnn parle en toxld ?***.
' ... , Odumbut Momofial L
m. il apparais** enviai!*; mii^ AMER1CAM ^
dt m il |T* la ville.en varia j-,fl _
de cet ajilierisme, on sa raille ^m
de aa -;nl, on sa vanta i< i
le sas maux ; plus on ej a,
plus ^oii est admirable.^"tt
'pi'iinport^"au)uurJ'hui l'ori-
gine e! Im causes da la no-
torit pourvu <|ue l'on an
ait ?J EdnoDd Haraiceirt
18kne ANNEE N* as8i
FOBAOwr*QB (HAIT1
MAHD1 U I)l.;L\ll3itE >924
Le Prou, SOU Deilde ei SUD DOUVeriV. eal Parisiana Xouvelles Etrangre
' T i =Tl{CE80IRW Pr Cal le

I*s habitants du Prou taient
des indiens de la ra",e de Incas
auand il y a du cela JtjO ans,
Don Pizarre dbarqua dans ce
pays avec ses comp igoona. L-e,
indiens taient constitus en un
vaste empire comprenant tout
le Prou, la Bolivie et le nord
du Chili Le siAje du gouverne-
m -nt tait Guzco o brillait une
bt-lie aristocratie L s laai
taient connus comme la ra e
la p'us lire, la plus brave et la
pi S'Oiiragetise p.rmi les in
du ns. Leur civilisation lai1 '-...
avance qu'elle s'imposa >'
m ration des conjitrants/' -.-
fools. Elle lut l'objetdy .aies
critiques d'aJministr ^li-s et
d'hommes de lois remarquables
Les gouverneurs du Prou les
plus dous ont soit conserv
soit imit le systme d'adminis-
tration des Incas.
Cette race, en dpit dee terri-
bles soullrances epdures et des
nombreuses p ries le vies hu-
munes causes par les cruaut*
des espagnols, torme jusqu'ici
la majeure partie de la popula-
tion du Prou qui comprend,
en outre, des mtis, d*s croles
espagnols, des multres et des
ngres.
Le Pruvien indien est de
taille moyenue, de corpulence
plutt mince, mais avec une so-
lide musculature qui lui donn i
une grande endurance. Le teint
est couleur d'olive Iraiche, la
peau est douce et les cheveux
plats et noirs. Les femmes sont
en gnral trs jolies.
1! existe encore dans les -
glises de Santa Ana et Compa
nia Cu/co, Laris et Azan-
garo les portraits les nobles et
des princesses incas qui peu-
vent donner un terme de com-
paraison entre le plus noble ty-
pe d habitant de l'Amrique
apr3 plusieurs sicles de cul-
ture et le mme type aprs trois
sicles d'oppression. La dill-
rence est grande.
i Son in l^en lance proclam,
le Prou connut une longue suc
cession de gouvernements mili-
taires. Le parti militaire et it
prpondrant et on ne put (aire
autrement que d'appeler au
pouvoir, quand ils ne s'impo-
saient pas eux-mm-?s par les
armes, les gnraux qui avaient
combattu pour l'mancipation
du pays.
Les premiers chefs taient
d'excellants soldats mais le
mauvais administrateurs. Cela
n empcha pas toutefois ce pays
de sa dvelopper rapidement.
I. s ressources naturelles au
nombre desquelles on pouvait
compter des mines d'or et d'ar-
/nt, de vastes gisements de
g MM et de nitrate, taient pro-
digieuM et ne rclamaient pas
beaucoup de p ine pour leur
exploitation. Les capitaux seuls
manquaient, mais on en frouva
immdiatement en lanrml
L mires un emprunt qui fut
co verl largement.' n sait qu-ls
inte ts ei mme qu>lle part
l'Angleterre prit Ljmanipa-
tion les colonies espagnoles de
l'Amrique- Elle lut d'ailleurs
1; premire nation de l'Ei'rope
reconnatre lesn >uv aux Eu s
am icams qui venaient de na-
tre.
Les mauvaises administrations
occasionnrent de* dsordres poli
t ques et tinan-iers et ce fut ds
loi le point de dpart d une Ion
gue tuile de pronunciamenlos"
qui alunirent U ruine conomi
que de ce merveilleux pays.
C lie srie de troubles civils af
faiblirent le Prou au point qu'il
ne put faire les frais de ta der
nire guerre avec le Chili. La coir
squence fut l'abandon au profit
du Chili de ses provinces riches en
nitrate, l'Arica et le Tarapaca d'o
il tirait une grande partie le se<
r venu?.
Depuis quelque temps le pays
est heureusement en paix et se re
lve des meurtrissures occasi > i
n'es par les "prouunciamentos ".
Le gouvernement aeluel est u i
gouvernement civil dont le ci if
est un des hommes d'Etat lespu
distingus et les plus nergiques
du Prou. C'est Son Excellence
Scnor Don Augusto B. Leguia qui
vient, aux dernires lections,
d'tre lu pour la troisime foi*,
Prtident de la Kpublique. Celle
nouvelle marque de confiance que
viennent de lui tmoigner ses on
citoyens indijue en quelle haute
estime il est tenu lani son pays.
Sa pre ni re lection date du 2
Septem ire i
Dans l'intervalle de sa premire
et do sa leiiMme 'eclion il rai la
en Angl terre, pays de p lec-
tion de tous les sud amricains,
ou il ne cessa de travailler d-
velopper les relations coratnercia.
les entre SOI pavi et la Grandi
Bretagne. vais le rve qu'il naval
sait le plu chri eil l > 1er
malion d'un bl c nomique et
financier L ) i li en vue dune
exploitatio i mthodique et ration
nelle des lichesses des pays Latins
du conti icnl americn II jettes
bases d nue vaste otgenUaliaq ban
caireenlr: toutes les Kpubques
d i' inriqoe Laliee et dont tous
les (ils devaient tre relis au
noyau Central, l I. B 1res, ('.elle
orguii-alion lit l'aequititioi d'une
maison a Be lin 1 Square ou elle a
tabli une exposition p rmanenle
des produits industriels et a.-i
coles de l'A nrique lapine, exp isi
tion l'un i^nnition de laqualli
l'auteur de cet article a eu l'hon
neur d'tre eoavie.
Son lic'j'l ire Senor Leguia
ne se contenta pas de cette epo
silion. Il fonda, en vue dune
bonne propagande en faveur de
ses vastes projet, une revue com
BMrciale illn-lre la <. Itri i-h .v
Latin American Trade lii/ilte
dit en anglai en espagnol et en
porto- ti- I K revue a eu le plus
gra'i i succs. S>n tirage an,
U chaque anne Elle rent des
services normes au commerce
d exportation de l'Anj'elerre et
des H,uMi pie* latins d I \me
rique.
Hors de son pays le Priilent
I.-; lia n'a jamais cass d'y pea
ser et de travailler son bivi ira
dans le juel il englobe gnreuse
ment le bien tre des r. tti 101
surs di Prou.
Cette admirable et frietueuso
manifestation de son natriotil ai
suflit e'Ie seule, cot4s le ses
autres qualit, faire de lai un les
chels d EUt les plusrem ir \ i ih -
de cet misphre, et de 11, In m t
droil a l'estime et la recoin ait
i iee de ses concitoyen* et I
pallie des nations am''n:ii i
parentes au Profl pir leur oruji
ne, leur culture et leur, tra lil
Aussi la Provileio a v > il i i 11
rtnner sa i ivre a n ti lerve i'
1 ^ saprl ne satisfactioa de eo n a I
morer ai|ourl'hui le Centeniin
del'Indpen lance de son pays.
Abel TllrAUD
Les PomiT(s
biles sont revenues, les pom-
mes '. Cette anne encore, elles
n'ont pas, comme tant d'autres
ebosts, manqu d'accourir saluer,
chez nous, le dpart du vieil an.
On les voit, fraches et toute
rouges trnant dans les barques
de- vendeuse.-, ou i-ur les comptoirs
de- marchands.
Ce sont nos hirondelles & nous;
mais, elles, s'en vont au | rintem^s
t reviennent en Dcembre.
L e^l une de nos p'utts joies de
ftocl et du 1er Janvier el coin ne
tM? font bien de revenir ainsi
chaque anne, les bonnes pommes!
tmmmmmmm i i i i m i
BIiqo et Noir
Ceux qui, Vendredi dernier, ver,
3 heures, de l'apre-undi, station
naieut sous U galerie de l'Agence
Transatlantique ont pu tre les
tmoins d'un petit lait bien eurpre
atnt. i
L difice est frachement repeint
les battants des porte en gris, les
pi'iers en b'eac. Qae1 ie,applique 't ni daltta sur la
peinture eri^e, les rcrie et, vo-
yant qui1 '" i eHs, va les eil-
jer sur la peinture b anche d'un
pilier.
J'ai trouv re pel:| f'' "extrme
msat eatkax.
Point d'jlisto'ri
Du Bulletin Ofliciel du Dparte-
ment de l'Instruction Publique,
fascicule Octobre-Novembre ft
nous extrayons | oui nos lecteurs
la communica'ion de la Direction
("urralea propos d'une ronult-
tion de l'Inspecteur desKiolesdss
Caves :
c L l irec'ion gnrale pense
que c est bien par erreur que Mr
II. UihuwI, l'auteur de la Cogra
pUie d'il.ati adopte dans les tcw
les publique, a plac I habitation
( oru.ier, lieu de naissance de J.J.
Dessalines, ailleurs qu' la Grande
Rivire du Nord. Il n y a aucune
contestation sur ce point : l'Ilxbi
talion Cormier ( Ni Caille), est
bien dans la 2me section rurale
de la Grande livire du Nord.
..... > m.
Rfcepthn bord
du Valeria-r
Funrailles
t aprs midi auront lieu la
GatbJrrtl- les lunrailles de :
F.THSaRT ARCHER
dc le hier dans l'ai rs midi.
le dfunt tait un prre de fa
mil'e modle et un travailleur
honnte.
Ni us envoyons k sa veuve, ses
tulanls et a tonte* ' fsmilles
que ce deuil atteint Bas siacrtS
condolances.
Hier soir le commandant du
' Valerian donnait une r
tion bord de son navire qui tait
illumin ft giorno t dcor
avec got pool celle cir u
me du (large d'Allaina le la
Majskl Britannique, Il RM boa
neers du bord avec loute la grce
qu'on lui e en ni Itlea ne tut i",
glig ;; mr offrir aux invits tous
es agrments possibles.La nature
elle-mme y avait apporta sa petite
note : Mer talme, ciel sans un no i
ge et un elair de lune spleioli If
On causa et on dansa avec un
entrain irrsistible au milieu de
ce cadre enchanteur me relevaient
davantage la grce exquise des
dames et les nuances dlicates de
leurs jolie* toilette. On se spara
k minuit en emportant l'uni r--
sion la plus agiable de cettecb ir
mante rception o, parmi qui 1
ques membr.s marquants de la
socit, oe dislinca ni des
taire d Eut. les sTiploo
consuls, des inguieurs et d'etri
li.n' lionnaire. __________
liaiiia2Z]
DOSEIJl.iAtGNTEiii.
No. 201't, pree.'iy U lat'c
du Nord, Grand'itue.
L'Aiglonne
jt, de et 9e pisodes
Entre : 0,51 et.
Jeudi
On superbe film allemand
Danton
Entre: I..0
.n T-'-ytt. s Ms^BH * I
Cuzl.^nii) AH. Vieux
Ci lut Ij bal di PriieTres
isaat mire iur>rmtioa re.
lativs k li satre dansant) qii eut
lieu sameti chez Mr H ta Alfred
Vieil, d'o sortire il enchants les
h ureix invits, il n'est sans dou
te pas trop ttid pour qaM nous
a Iressiots i lui i B a l'licitalioas
aux ge i qui su-
rent il n ib!a faire
db ce 'e i s iil>i l'tieiT'as
ex pu e; Uni n i i li | le re : et
d'eiicUi h i ",t.
Y i irait II pnl|H In lieei itioi
vo il i i ljl li lit; de
la pr )!iain '?-----
^*>MmkasmmimsssBBSSMmeBBSspmt**
Le ?fjfet h JiiiiI
Pi){|t-aa-?rli)i
D ipuis I '; ninc'ie ! la
Capitale i Pr-ihi Je I" Yrronlis-
b n >nl I ' i ii:l, \l< lliraave
Lralt.
Nous lui so ihail i a La liien-
veo i i
il T i fi u**
P.rir la ehaneUi de Oulorl
, liaj itio)
Ki vus d'achever .Isa eonstrue-
Mais de le ohvpell de Saint- \n-
,1 Dui'iit (Logl'ie) le
d-ou cur de L'i >giue la II. I*.
Bayer ergtniie u ie litsrie dmt le
Uraxe viri lie caques.
Il y aura des I ils gignanls de
10 <-i i i illari.
billes s)it en vente au
prix de: Ua dolla- el d'une gonr
il le coupon. ()i en trouvera
I I a >ri nerie lu ^ .tin, aux tfags
siu- U vl. Simm Vieux et k l'-
pi mi d \leli i/an i Ber li ,
en faee des Qraals Vtts le Bar-
deaux.
Varils
Ce Soir
Jacque
La Terreur
t pisodes
^Entre : 0,50 els.
HE ICRSOI
La leiiime
aux yeux verls
.M) centimes
Plus royaliftei
que D: roi...
Lorsque le navire-'position ila
nid Portai Prince, le di
m d i Servi : de publicit a
b ii-1 prescrivit de lui eetteter an
retard les numros lu jour de tous
imam et revues qai s'impri
ment la Gapilale. Il reitababa<>
i ou lui rpoadit | e prcisa
ment, en l'honneur de la visite
du i, le.m, lesjuiraaux n'avaient
t paru.
mdant no il tvoei vu m:eux
la. Les Lnnli el Jeudi I4
Juillet 191' et 1 121, nlors qu'
Paris. 1 M e, on
1 11 du
i. 1 lu dei H
' Port au-
Prinee : pas de 1 ra un,
N 1 us soin ns plus royalistes que
le roi, plus ealboli |oes que le
icislei que Mussolini.
et rnm plus Chinois que les Chi
nuis.
Nouvelles diverses
PARU- Le piix .'e la Usite a
haised de 2 francs par quintal la
semaine dernire. M. (Juesille.nl
iii^lre de 1 agriculture espre pou
voir diminuer le prix du piiu
d'un sou par Uilo d'ici la Nol >i
la baise s'accentue.
BIZERTB- L'eaeeire du Gn
r W rangel A l'ancre Bizerte
depuis dcembre 1920 tal dear
me. 1.1 n un*, u I'-, ;. n, tor.
pilles cb- ont t enlevs sur les
deux cuirass-, les doux croiseurs,
les neuf torpillurs et les quatre
rous marins composant l'escadre.
L'nc partie Je I quipage a t in
cen M,e et le reste n trouv asile
dans des casernes.
PARIS M. Gilbert, agent g-
nral des rparations, recevra un
traitem.it annuel de I0 OOi
sBarks or environ 47,000 doll ira
1 eehelle dee IraileoMati
tablie pour les diffrents fooe
ree oeeaps I l'application
d 1 projet Devrai d tpproui e pir
la eom'iii -i n les rparations le
M noveinbro et qui vient d tre
publie. Les auties traitements
sont : commissaire do Fer 105.000 marki or, commis
snire des banques Q 1 ic, autres
commissaires 80.000 marks or.
PARIS- Le '.nral Frencli.an
cien K'Giralissirae de l'arme lui
lannique, Bel tomb suhitemeut
m il 1 le en p iant Paris : il a
t irunspo t iIiirs une clinique
et opr imiu'liidemeiil. Le b die
tindeMinl publi annonce que
l'tat du marchal est satisfaisant.
UKNDli K On prvTr Irans
formation du directoire milil t
au retour en Kspagnele in dcem
lire du Gnral d> lliver.i ; le g
nial lonneraii un cabinet cm!
dont il aurait la prsidence.
L0IORB8 On dliera dans
les milieux officiels que le gouver
nament britanuique doll adresser
d'ici peu une noie aux gouverne
ments ararir ,ui et l'unirais leur
demandant de lui taire savoir
quelles meiaree ils ont prises ou
omptent prendre pour le rgle-
ment de la dette franaise envers
les Etats Ua!
LIMA- Le Gnral l'crsli
amlassa leur extraordinaire el n i
nistre plnipotentiaire au Prou,
est arriv aujourd'hui a I iina avec
la dlgation uih'iii aine dont il
est le chef. Il a-xislera le u Dcean
bre au < t nleunre de l'ifl lss n
ilan.e de la bataille d'Ayacubo e
l! re co.nine anniversaire de l'iu
dpendance pruvienne.
PaRI8 D'.',' 'S ll dernires
n nivel ts, l'ital de sant du mare
c al Trench lait des progrs salie
taisants Le n arcli il c
l'an- est tomb -ubileii,-nt mala-
de hier et 1 opration |iii, de 'avis des m, la
cins de la < I ni |im o 1 ila l tram
port, tait I , importe e .et ne
met pas a vi lu m chai en
daager*OB pne que le m ilade ne
restera pas une qaiasaiae de
jours I la cl ni ,ue.
i"Ui>- M Leoaite Krae
ambassadeur les Soviets, est venu
prsenter es lellr > de cr-'-an
M. Iterri'!- Il les prsentera
pin- 1 ri s M. Doumergue.
H'ti V SUIS -Dabstes milieux
de bin piiers, on dit que 1-s linan
ciars belgll -ont SI traie II faire
des sondages a Wall Slreel dans
l'intention de prpirerdes ngocie
tioi le la p ri du gouverneman
belge pour obtenir uu emprunt de
plusieurs millions de dollars ; i
un moment favorable cet argen
est ncessaire principalement pou
le dveloppement conomique de
la B Igique et lu Gongo b Ige.
MKXICO M. Saen/ ministre
lai I aires trangres a dclar
3ue le M>'xi jne n'ouvrirait pas
es n 1 s pour la lepnse
des relations avec la Grande lire
tagne
P\HI3 La police a reu l'or
dre d'arrter Guilbeeas comlsi u
k mort es 11 1 po 1 intelligence,
vec 1 ennemi paas au erviee
d's Sovis's qai a l'intention di
rentrer ea 1 mce.
I un dyiV lie de Ri
Temps dit I ipigai aulari
'ilt au pi 4 do | (
' des S liions M. J lin mai
d' f.enn ligeer le prolooUde
ve.
\\\ qjooi -t' rfiHM la pro-
(|i'.i:inue iio 1 Herriot :
La Rpj'jliqne, a dclar le Pre-
mier Pnnciis, sera dieilit
contre ses adversaires
l'AUIS Dans uu discoars pro
1 lais la soire, M. Ilurriot
a dlie! on |> i-runme II respec
lera les oyencasel les cultes en
exigeant le respect des lois. Le mi
111-in' de l'intrieur parera au p
ril e oumi nsle qu'il ne conviant
net 1 > (grer cir il est surtout
d importation trangre.L'gouvr
ne uenl instruira une bonne poli-
ti | 1 dlmmigretioa, salivera lee
e- m-11 i.iles et rpandra
u ml 1 l'is'ruclion.
Il IU0AIX I.Herriot dans son
usa soulign lu volont de
le I 1 I8CI i maintenir la paix in
lrieure tt extrieure, a prserver
sa si ur.l et ;V dfendre la repu-
bli | ie contre ses adversaires. L'na
vlagtalai di manifestants royall*
h ont t 11 rles. M. Ilirriot u
annonc que le gouvernement
titaalf uni commissioa char
ge de rali-er une eole ualqut
au 1 urs de la prsenti lgislature.
Ci' ipiVsl le nouveau
leiehatag allemand
Selnntoott probabilit les socialistes
fonicrooi le parti le plus nombieii
,!.l\ L'Allemagne e vot
p ar lire le Reiehstag, Te Dite
trussienne a l 'galement lue.
m partis libraL socialiste-
. rate sous le direc
Ile 1 ii u aller Marx ont con
centr leurs efTotia pour la dfen
se de la rpublique contre les ua
lio ingspar von Tirpi'/
et von Weslarp, le parti populis e
avant k sa lte M. Slresmann et
le parti fasciste le Onrel Ludeo-
dorlG
Los r-ultals provenant de plus
de 7'i circonscriptions lectorales
in li |ui"il des gains considrables
ailes socialistes sur les communis-
tes. Les dcmoi ratenjont galement
plua de voit eu'ee Mai dernier et
parti pope liste semble aluorber
les voix perdues par les nalionalis
tes. l,o parli de la libert nationale
du gnral L'idcndorlf a subi dei
I 1 it - "'onsidrablie dan< lia aie
eonsriptions o il e eu autreloii
la aaajorl
Oo ,( ai Sarlle que M a 1
des ciseleurs ont vol et dune tou
le payi dl 70 su o o. l'Iusiur
an"' ont t rlu t
I, i m on1 lu Sch 'idm Wl
Maller el lem i les clricaux Fe'i
reil...'i, VVirlli al le parti pipu
liste siri'-i-uimu. les nationaliste*
ont rln von TirpUs, le prince
0ttO| e i Bisn ir k, le comt Wes
tara el Oeeer U *r>t. Le gnrai
l,u l.ri lorff, von Grafer elle eem
te de Itiverillow ont l rlus par
les fa-iii'. sllaeaeads. Rata Fia-
ber et Clara/ell,in sont pinni
les communistes lu.Les derniers
rsultats connus in fiquent q^ue les
socialistes formeront le parti 'e
plus nombreux au Itei'listag. Las
socialistes clricaux et les dmo-
crates maintiennent leur avance ;
ils pourront constituai un nouveau
gouvernement de coalition
Ds'neii|ii|iii's diipofflioM
sont prMI "n Fratl
onlre l pril roii'j'
PAR Le r.:l gnrale a
ta>t i .-.in luire la frontire une
soixantaine d'agents commune
tranger* et annonce qu'elle allait
procder k l'expulsion de tous les
agitateurs da nationalit trangre.

i


>
\
0 E MATIN
URDONAL
combat le rhumatisme
-

Goutte
Rhumatisme
Gravelle
Artrio-Sclros*
LTrodonal
lemaot I diwolvkni le plut
n-raiqua 6r l'acide ai
acmallf lient connu,
qu'il fit 17 fou piui> I
qm la lltnine il ain en
t prventivement ur
s formation, a-oppoaant ;. M
production ex..
I 'itton ,lan- I
[.."il articulaire M I
jointure.
V r rM
Ane arof. aui I
nri' nf meJ il
aiNT la tuai
URODONAL nettoie le rein,
lavi le foie et le* articula-
tion. Il awouplit le artre
et vite l'obsit.
L.IA-
. c.rJiopaiOMa
UNYCOL IKuni- raitrant Rh'iauiiaain.
I Nftralfic* -


.'''
%ei-y. f1dl4.1l Ce i.ij.iataire pour tiui
1/Wrii de M. ilerriol Mail q !
Bpnce du pril rouge provient
plult d< eti "' d<-'* lom
auuitte Iran, je.Parmi ceux ex-
put* ?ur MmWi du ministre
d l'inliieur se trouvaient 43 ila
lie, T l.dr'- '' I........''"" -"
aroaiave, un lU'BM, un sudois et
un allemand ; ila laianl lotis orga
BMaaltun M MBUM ou adhrents
t l'en communili3 >!e Ln ne
Ho |j ' eneeigneit la pro
fil' ommunis el les prin i
p d .: frolie.
1 Cn mb ilaio en Italie
ROVtE M Ui n.b.-rlaha vu
M Nul olmi ; il a d j une avec
le toi VktOf Bornai uel tt a eu
irt .oiivcr-a.ioispiiv " P,u
ittltra meu.b i do con* i'. On ne
pense pas qu v. hiuiit.Mlan. ex
,o e l p lut d ,vue britam.ique
. v n ourdi.
t" E.jyple
Lk CAHlh l.'* -ludianU du
co' rg p o'eU I ontre le dpit
con d upruvi u. gyptien p*f
ie ..us MrtUtftfcda l laalroelioa
pub i lue ul roiihpu samedi lel
ur .. eu' anglais et relu de
r poudre u q h 0U*
, ciH.ii>' i' [uanMtU
d.rtnu loiaque Us prulceaeu.s an-
gU> Ui ou! I i Ml r qu l! d(-
nriatoQii*iMt>tti ' imaoeun n
t ient pai erltl il li 00 ne leur
.ren.ut.nl \><- dtl
Autour des manuvres
navales amricaines dans
I,: tacilque
rOK n La lv> kun n Morci,
,o iei* pour l'li lOblasee
* . ICO |,o i II ieDl au rou
rt nue r. union da lopll r en pria
ipj de- raolulioae pwleetejil
io u l> manoeuvii n nva!
lu main qui doiveul avoii I eu
lt. ! Pai lqoi l D ruo g
or^le a aie BOBW i11 ' l,(),ir !" '
dc mbre pour tudier la silua-
tioi.
i.es Cours
8 Dcembre
l'Aiu i >.lar
Sterling
NtW \010\- Kr.nc H ''
Livre *.TOi.
Utc Scolaire
No H vin* djii eu lo>
de'd.re ont le bieO | I B
,oi* ,ifolle NOCi...... I" ''
I.Dl d'utile er..v i la pvU
00 a '
DtinauJi-m.it noBOg-taUlto aili
Pdaltwtft '" '"" '"' "'"
breiae afttuil
a l'aieoiatoa de la fl orgun^*
au vruHi do MlM
i ie B'artt V" U[t* ,a
t'e.le allocution di i'r.i,le.i Je
a vtutualit icolaire, r :
bjuiaetint, qui pirU de U oc uui
,e m iioetraeuoo ie* .ut-e. Ka
au deux gentille* pice turent
re,,M-euU,'* Btf d actricj* Il
aient. .
O' t pour n UH i
ire*ial T une u " "
o,UmaVa al -
,| j, .4 .10. M lUl
lli n'ivre e uue u .i .i ." ii
MARIAGES
En, .-,,,, d< Dcembre e rea
Utarool pai n al d*i ni m et, ;1
u'v a taira d" joari qui aa oient
mar i.i pour I eUbVation a'ai e
,1e i-c cratonlea. Voici par ordre
de date* celle* qu:'nouav n
enreg sties :
Demain la s-Vie s'ouxra par
le mtrUfe de Malla Lina Mathon
Mac M. Arthur fargroa.
_ 11, .leani.e Malvai el N iH. r
(ifger. _
17, iaoa Blagu et Paul
Savait-.
__Le 18, i 00i l'AaiHaal Marc
DelaquU le >"ir k ' bi urt' D l'E-
g ie ila Sa. n i Bl ' i '"-' in
Le 18. r'taniue Cm ua el
le lieutenant rVai dr M
le matin 7 >e ire- 'aU bdi
La 20, Lucila Hypooltl et
lle.nl bnrpria.
Lo il, Garmaia ^'"a el le
Dr Joseph Pi-nier.
Le ii, Lina Mille % at}Paol
H.'i laia.
Le ii, Paulina Brea et M;iu
nco Mn-liel. .
Le I7, France Calixle et Lca
Kenaud.
U FrB
au pnoriT ub i.1 bi rcti i i
Si-Franoii de Salk<
Con mi i ai i d< i '
inform aoi
un e'cal I<
S , eerabre prochain
j i \ iation
de Sa i Sale loin
de bientaieeD*
., il p| n a Luit, iVreul, a
Parinam. ui i *mi li |
.ii prolit de leur CLu-
vre. ,
A 3 heure, il y aura cinma
pou eulanti, kermesse et louua
atlraciions o les gMMI pour-
roi m r leur aiee.
A. 8 heure, ce sera le Jour
de grandes personnes i i
rer le beaux Littna qui seront
projete lur l'cran.
L entre est de 50 Reotltnci
pour t niants tt 1 tt 2 gourde
po.ir jianJes personne'.
Lest l'oeca! in d i acour i
l'iEuvre dexea Da ns en y ap-
par.nu Dolfe obo opai-
tint ue ques heures agrabl e.
maitM
Benconln enl e une ?qi i
P lu i avi-re analaia
V il an or.28 heitii n
I. ra
.. : ,ai ii il r
nier u P r. Iitci l i a
du Val n t le
ba li i i i u c di a
, tt \ .r. r
i si g ori u i i i
leurs, m .is n oui pu dis
: I Il M II I.Il : I
Ticth i I .li i
i I t I I
VI--
m qui m io iil pi n
i i .s
; ment I \ ne
|. ur calme. prui il r, o\> r
v.nii avec mini
priaaipea qu'i o> t d' I us in
trouv* en lal d'i I r r t.- m ni
I,. .1 tl I : I Il
pM suivi la p rioJdenl itneme t
ibta t|o qu j\
. d
mail on ;>
la -
m u lilal .. -, . rie, pt|
qui coi caisse ni li
difncutl I
i'H
. no1 !
oti/e I a su Irutt
if u ;
d Cb. >|"
UM a etiiiil t Bll
! I ,
par ce liai la i oh u al l
I rii i a
icle inviDCibll a !
el s'ainr er un di i io
,i da o nbin i iooi li '!> i ,
,, i a*" iui I ' nies c*p'. i
!
ii

menl .u tivi.es.
I
L,lobu c^ Rcbaud'l
I i^wwait. n. aa - **T". prt#
k lEcole- Elle Dubois
Charmante runion chez l s
I,, |q s >jo ira il i te L)ub us
o i m donnail bo i K rin >>e au
pr iiii i l'Ucole du ddl .\ir. Le
Preei lenl de la H itibli ;
M.ilmi' llorno aauUaieoi
celte tle qui eut un plein suc*
ce.
Lie da nea [iitionne.s8as.riva-
liirenl ''e lu et de Jvou.-
in-iit pour assurer de bonne
rceuea a l'oauvre utile au prolit
de- laquelle la lle avait eu heu.
A hliUraltiluI ithleiic]Clib
A la *uile d'une pittiel-' taaai1
qui avait t organise en l'hoa-
neui du offleian du '
y eut hi^r aoir une gentille
! ; '. i' itiou il Atlileli
clolure par un bal.
Le m-nilT lu Club M ddp n
rent da leur mieux ei ce lui irai
m.mi' '?rf| 'l11" lpe illll'V eut
:/1., [, .u itd^art,
Li pr-'-uire p ir'.ia du i
|,.i--i i ii( les .,
qu u i. on avjiii lil
plus J
tmit l'a-igui
,i i ) i
n*r\ iui i i i i ai"! h liliep inl t
,H| Il I I ,1 II
.IV....
aie i i i i : u u|
ld*i) il i .1 ,i i i l ; I l
a ii p i
\ .._ n
;nit i
t ut Ml > '- I '
q i'il leur a i i j i i- 11 ira i
le j 'il su t il i
au
fa:il goe
pi i ati uoen
v>r ti.io
ausii oo np bla dl lila. in il
but.est m u |od i n ivaaa pu wl
lard el. Wuraz t,
mnent lajau idtion I
si i reeb
l-.u elle'., que iuo-4 toiiiules [
lard, un 3m D il p kl I
lli .1 ni. proliloaa ae l o
i .m .
et h,
i. i' i nia
Meiaph !' / u
uouveaux aflorta.qui auruaal
iljuic i uia ..

psr u,, bat,
l'im
iam,
if aa i
n au
|ui a donn
-I '-
n, i. doit 1.1* lions
en vu rai laul un
rmi> noire
tede, m ii-
onmanc k
i i
?l .
ODt II I:
I
pouvoir :ou'enir I > lu II e >oli de
p
entioi ir I,
1 il f ni U
i eaaea.P
>o, Cator el notre |
. r
-ii!!!*-""a!mm
TRIBUNS
. M Mi
i nie du GoU'
ver. e 0 lia i 'f L'ois Ltar
09 ' et s'expiimeit
dans mi lois l'an air i tarte
BQ |0M d'.-i
l i da : M de gloiie. Ce
! |ui sera ie nuit d ;
trouv portera
tous I.- li ilU i in li-lit clment a
le bni i l la P*'rie, i alla
i li mm s que les mmes
. m ig
i, n,|, i i inmmu ii
a ni i ioia a C; il
... i mbre 1M4.
I \ i' B INN 81.1 i
I II II I i I" I I'" -' ?
AMS
M.- \ut. Ina Tel ovaque, ayant
pour n. adataira et avocat Me M.
-m.l aai
rt i. | au*
i !,,.. n. di' i i 10et
.| imia
I ,|. .n . :l les d
I nul i i li ; la d tant en
.
, le lat Dde. 1924
M. MORI EAU
Remerci* m nts
. I.. : vlr
l'r i U i . ' bel
|i M r et
i
l.t i|a, Utla S .iliue Uvieus, Mr
|-. ieiiii- .i... n \ .1 il ni 1,11,
Booi . di I ''me lli.rel e
,Mi el Va
dune briatan \ l n t leurs en-
fanta, uuic Via A iert ;auielet
i , ,i -.u bn -aia,
M ,,1-i .iiiu. Mon
..... m lamillM
L-v j u L, a Mada
me Carrl : n al leur
e .i g el t .. -es UllrM pareuls
et ,. i .'"'i1 "''
me u de lia
Lji ivocate
r J u
ti lit .. : v. .'
lui -''OS,
La tierci la i e de l'lit
iove, ...... i .< Ue
r ,i a Prii ' ie, de
ii.n : ..... i i
,lll donn
. -ll '
I. a )
i
leur t
tau ... a iau i
tiou ie 11 N .> ira it, et
. ieuc aiae e
gtatitule.
vi Je dcuari
T^es I p u V... i
,'l'i .i.., lire i p
. i a ,";. ,n J
r. lu 9 ce.u
*J
ubiii
U l'ic U 'jale
PA.RIS
m parfu n
Ses Lotions
s^(k savons
lubin
Saa eaux da
toiletta
Ses saieua i nine
Se poudre de ris
bes lai is *
R t vante dSUka to.ic.:, ha bonn maiao
h Port-au-Prince Cbea Paul h:. Amila. Airoine ralamas;
ii vieux. Maurice (Chenue M > -*
n n, Pharmat le, Pratta Martin, rlmes, Oous'.ih.liu
r, nt rVus Armea de Paria, aie etc. ,^
Aux '"/,-. Ch /.'''' TVi I '>> GoaV'- rtxn
.... Ma, Bhd .1/- ",/""' t'arvuini i ^ .
lier | | .- pour (M Antilles Blnd ADUb,L ron-
a- lime
Hiet' el aujourd'hui
Celle maison n'eat plus oclli; i|tt \ous avez connue
h cr, elle s'ust traualoruie en une "ritable exposi-
tion de mtrreillea.
'*iea notnbreuaei marchanJiaei annonce! ce jours
iteriiiei sjuiai ijik-, jusqu'ici,on n'avait | voir sont
eipoaea aujourd'hui.
II semble que lue lca ont donn le secret deleura
batjiillcs i lu aiinn qui rserva tant i ses clients
qu'au jiuliic en gnral
tics surprises incroyables
pour les l'es de lin d'anne. -
Allez donc loua chez
kawas, Hermanos
;io:>-au!i, Rue Travergire.
Ahiminiiii Line
Kcw-Orbs k Soi
American Steamship Ca lac.
Xc ateamer c*Uarlta a taiw 'OU^-Odir
&n {o 3 Rcent l>wv coaraat ttta 6Jatt-
aa*vj.ViaCvV iv io.
Xc S $ta ltuta 'XicvoQdcamlo it
Dum&w oaraaL pAu.r lfait an ^rirxct.
Ce y ^DcccmSitv \J0 )
A. de latteis aSc C
Quel est voire numro?
JE SUIS PREMIER .'
C'est jva.3terier*t ou nous
sommes aussi,
|> il'ui i .;lt'
Ti-'.iallaniqu
.v .. t
ri ace U i lu
i il
! ,; I ri \rri
I
i partira laoanafj ,-
p i ii-1 i p irti 11
D i j. i a.".rs.
i i : i
l.- R '

{ "WHITE
vBEU/f
, THE SPIR.IT OP INSPIRATION
^:

contre
CONSTIPATION
prenez les
COMPRIMS
SUISSES
d> DELORT, Pharmacien,
|t> llum p, r-AMoua
'AH ISB
C'EST I F MKII.LEUR
(GAI IFS
_,ORT-AU-iKINrn
''S. "i irmi.
Ph.rmiaci. u q- Jou4 Via a:

ZJ
lleajara Wluif Label Hfturkei isl le preaaer en
l.n.iilt et le plus reelierchi' maii.ten nt par tous les
an. iili'urs.
| a saveur du |iK WMIS dniis un lligh Bail donna
Il s douces tt aurablea reinembrar.eoa chi pause.
| n vjros chez F. Altieri, Cap Hatien.
In Uiail dai p toute* le villes de la Province.
' l'n ;|. os et an il. .ail cliea Simon Meux,Sea \ IKW '
I i)| i I ll.-irileid, Anirrlcau llotel, Alfied Cocks*.
Oumiiii Vliiams,
Oiilributeur. ,


^
LIS matin*
.'
En vente dans toutes les bonnes
piceries de la Rpublique
LAIT
CONDL-.NS
NESTL 1
LE PLUS RICHE [j{S^-?
EN CREME
3*S
axi5&ivat m
Toue trouverez toujours du h il (YnuYnf o dpt ehei l'An*', qui se lient aussi entirement! vos ordres, jour reme
tre os commandes direclei.
t. PrEatzmannAgqerhoL-n
i
I
"%
Goodrich 1^1- r*j
dti niareh dos pneii,
Q.Bd vous achttfi nn Silvert
ou ord vo s v us pargne/
ta peine du t."; vail.
Ton joui s lo inmf, et falrqi'
avec un mftfriel titra ft ouf msfn
VoMivre Mijl'ev. %00e |m>iiv /
\<>;.., ta ;. u^rerjjdans toute lei
inentioo8
axweil and Mohr
iWt an grince cKavti
^fenl Gnral [tour Hati
Goodrich
f-
La maison
H Balloni Fils
Sise Rue Roux, ffO
Prs le dpt de Rhum Ville joint
tort-nu- Jt iue
|\ l'honneur de porltr la connaissance de H ombreuse el sleds
e.ieal.e que sra rayons se renouve laol coost) m me ut an dei nrnchaa
d.ss d* preinier.uoiAjf>i au RI dlieal 'le a allatel*.
rtULCl Ol I'. Aratoire glace, coiffeuses, miroirs de toutes dimen
sions, un as sur liment cj.uplel de lawieaux en style tarie po>.r saion et
Bille a m-nger.chaises et d >dinus de- N IsBM, chaises el dod ns amri-
aaiaes, chaises rouleltel pour enfant?, .H'petlrs po.r salonde
toute dimendons, ainsi que d scentes ue lit, grands et petite lit en
1er et en cuivra (. style dillerenl ), m-u iquaires, service a lavabo eu
fer maiil tt en poicerai te t comp et lavabo, bis de ca nr, pendulea.
servLe dner, assiette, tanses a eate ei lait en porcelaine, un a eor
timent de lampes piro.e et gazdino ( et y le diffrent), bereeaux en
1er et en bois pour enfants, un assort ment complet et vaii de bib lo a
de.toute beaut.
u adeaux ds Fianailles, de Mariage et d IJaptma
^Xea derniers anie.es surtout i-e passent de toute rclame, car la
maison peut ae rjouir du les voir demander h chacune de ce* trois
heureuses occasion par Ks plu> a*s-> lomme par lee plus humb'es,
preuve irrfutable qu ils font la joie, des riches eD mne temps_,qu'iU
uni la poite des moins fortuns.
Vous trouve:e/ aussi lertameux chapeaux feutre et paille ''H-
lino", chapeaux en paille el en laiue, forme d>) chipeaux pour damas
bel assortiment c*qu* jaaae* et blases ertichw aagteis ), leos-
ois, cravates, che.unes uiauclies et couhur, clnus.eltes Iranaise- et
amricaines,chapeaux uuion, eou ier poor h mmes, dames etenl nt^.
Articles de v ,yage, tel> que malles, inalletlesel valises, jambu,
Automobiles et vlocipde pour entente C de lut8 grandeurs ) m-
permeeblee pou. hommes, Q article supeiieur ), cannes, porte-feuilles
pour ti.iu.mes, por.e-trsoi et asc I main pour dames, parfumerie II >u
bigsnt, couverts, cout.aux de premier litie et bien d'auties articles qui
ne s ni pas des mon. sltravauls, mais doLl je ne puis feire ici l iu-
mration.
La Maison iufoime lout parlicnlireme I -a ci e- tele de li
tiace qu'tlle se charge des expdilfcns toi. les -ports comme |
pass.
PharvjadeSeji.it u maison H.S1LVERA
J M L'J OUR
COMMIfcblONiHtPRESt^TATIOlN
Porl-ju-Pi^itce, Hati.
JL.es C-:ole"Vr\ri-]er3eu**eix
'1 lie Morld's Mnaile>t Coller
VovkS-VOBI i'Iii'.uii sport mi.ah
Veuies-vous couoiutaer de l'argent
Votska-voua |.ioi(nr mis cravate el \o> ebemim
oules-vuua eut :i la iiiiniMi mode ''
aIicz tout ae buiic chez:
PaulE. Auxiia r_. ^was.Hermanos
Autoiuti kl 'lulaii- ai> F Chei tez
Ketropolnau tazar At.di e Faubert ou
UuterlFAUBERT
Procurez-vous nh retard dtiuialiie de Col VAN-
M S>l\.\ il vu in douuurei de nouvelle.
iLesLols VAN ubLN sol u maduoe i ni? pice.
lAdee a uoUt l.uoo.ooo
C'eat le ool le plus legaut du monde et qui duro dix
ieia plu que les autre*.....sVOf lesiacilitsuivantet :
|>ispensez-\uiia d'aia I
Faites votre lessive dan > vc!ie|chambre
Moques vous des lessiv 1re capriciriiaes et voua
eus toujours prts
liiisiiiess men, tnleressez-vous aux
VANUUStvN CO^S
iiui ne art cinlloiiii' tt' jamais.
Uocne avis sa clientle et aux mdecins et] u public quTt
-raririirm son Lnboraioire d'Llogio en m -bor lo e do
biolofle appltiu^ sous la Direction dn
hr net el F. Sjourn
L labora'oirc es' ou ref Uua les jouis de 7 I res u mal i.
ne ires s recherches i analyses prvu s
s'an icrice ci jotnki, siul pourle
Waittimanoel ia const -.*:!? Ure-Sc torie
S rcDt reues qu< le tcsrdi de cl., que semaine.
S a irdecv ia Pharmacie pour les rti'Mignaineritr
lnal7J* i urnes *( i'u^astnqui
Kactiou de Wassermann
Bicion de Triboilet,
Kiamon du saDg et du|pu<
lixamen des outieres lcales
Examen oe crachat
Albuoiino rcactiot
Constante Ur,^o S&cTi'r
F,. Ir-EiitilX
Tlphone 03i \o 1629,~Qrand Rue
_l'ar, ehaqus Panama reoit des marc h an lises frali bas Le les [ t :
Fruit, Hutres, Il uire. l'rom.is'es Camomb ri, H qu lo t et
rerproebaig Caravelle aihud les plos jolie eesorth..... boites
d l) i b . Cbeeolal xira .le Paris pour sadesus de Hn d'anne ainss
q .e Uiage bonbon et Iruits sonflU de la Maison JkCJuin. g
As>Jrt,inent l'Oiiiplut^d'Kpioerie
l'ates Alimentaires
Saucisson de Lioa, Mortadelle
Froaige de (Iruyere el de llollaitt
S-s vin e la Vaison Mme Marceau sont is mcal eoOMUjSl r
pute- sur pjscsqoe ll gs n'en n'est plus naiaiie.
S n nitttrnit >loul la cui mu est une des meilleures de l'ort au
Prince se ietoiuui:ii le pai boo bsTVsM rapide el soign el poile un
toin tout pirlirulier sas dtaars eommands.
.sorbets rme a la Hlace.
^^BBHbWsbI SBsVSBsVsSBSKaSBBSBSS* NsSSBSl i m US namBWJ BSJSSBBM
U* Spirochaetiude Ejflcate
olMdiiENUb
l. Uis.nJo;iol montre un afi'ei Ihrapaulique iriamn
rjjjng |,., i n i tri al l'arseoic. Piusi iui
,,,,.,! ei un ^ laserinann positii ivec le|iucrcu
ibleuMiil iiiiuuuce-. par le Litamoyi
m ,, ,n | oiul H ' "" Wa.seriiii.ii u.g.ili
Le valeur iu Biaaa^yanoi couium antitfpuilil [ueu'eal plus
,, ,| ,,u, i ri esl m uw uuM|ue Uauscertain ia?
' ai .... i i ;, ,) ;i >urs |ut s .,i in i reass \u\ Il
d.; la Sjphiliste. uou. eiivtn j.is une tpl utile le liistnouenol
pour au laire 1 rveufak
v K- TOfisbE (oinpany
i\eu.- ) url. Cuy i
En vente la l'iurroaaio^buah el i la l'baiinaoe Gtuirate.
Hapnat o. .-.<*.t v
Aat IWprseaUnt pour Hati | |y j
Hue Pa%, .Nu 422 fort au-l'rinoe mm |
J M-L.TQIJli ,
ilislribuuur uoar m
La petite iiiaisoa
10J7, itu- du Centre
Anm nce a t -1 - i lu i.tele qu'elle ient de recevoir pir le Ma
ci lis sa rande varit de seaitefa d'aulaul. a., plu simple* au plur i
i hansetltsT saM enfuste UraaJ Uoix a u.muun soie, et cols eu
uuiiu p~ ueiasBes gsiesuaeU. Lingerie, rubans, adeajx Joar le
l'A>,J06a>lB.
('aux qui n'onl uas anaoru va laa jalia arrte et
..Hsse que rieol de recevoir La laaaa ttLTsUIsi
doivent, dans leur intrt, a'empreaaaiveU paaar
celle nidisuu, car nul part il a peuvent If-lfar
d'attfti beauv vrliclee t le prit si raisaasvabloa:
fin aiticlaa sont vraiment le toale beaut et si-.
Iraiclienr et Doi prix dfient toute conearrence.
Crape d Chine couleurs assortie*
axtra .-.uperiear
usrociiii a oarrsaax
. ie a carreaux pour robes)et eaemises
I riOOitue do soio .1 barres
Ivutiue volloa carreaux
\oile suisse brod
tlrepon franais a barres etaa |oarreHux]
Diagonal noir sup.
Casimir anglais nouveaut 't
Ssrge bleu anglais suprieur I
l'juimbeaeli anglais le toutes^beautes
1 ja noir suprieur
Ni 1.1 u lihlnopour tjillours
;. iiii blanc suprntiui
kaicltjaune anglais suprieur
l>ucKaunion bianc an;||aisj"uouveautes"
|i. Il union blanc anglata
tu "
I uaaor japonais pour eheinitte A hommes et beat
i de soio A burrors couleur poir ohoaalaes lhora-
J mes et roij j 11 i.ivc.iutva.
l.u|uiste lin 5 poir cliomiseB,
jale Une pour lingerie
i.i tt porc ne pour "
Zpliyr a ;yl lia |i ui ohaatasM aatra as>&
t .1 ja idJ buisao u .1 ot coalaur'
l)aa A jours u-in|-siiio
I n ius>ottvs ecoiaaises pour nfauts
l-'ren II l-iisky, loi nirr,. nouveaut
I oi-i.n a Heurs pour robes
I u.Bor blanc
1 itmbrla blnno
Vol es couje u .1 barrsjel
-liuLuig Uunc sapoiM'iu
Bus dentelle^
< soi.- l>i od^o
[}aa lil lirolu
Lotlone 'i ivart*-
1 -nepour pn Commaatoej
ivertur. N oile blanc a barres et a mouchst
H il. ne tilaiicm.
l.acdin* blanche a barres et unie
ii ,joii blanc et couleur a jours
u.ie Irianc et couleur uni**"
niseUea a leniandea auprTur
l'rabant noir anglau
liiniaiion ton. eorue.i *
fletteei de toilette blanolies-Aeeialeur
damasses blanoiiea pour.fsmllles
Nappai, coiilwiirs
I utes serviettes blanches damaeeea
Jlrgandi blaue vV couleur a barrea A
Lainage couleur anglais sup. poUr iaea
jaauraa a4banc-, , ,,0U1 e,l.mu,.F. h#M,
S..,mette Foui ird j our robrs -
.880 anglais pour matelas double hvajaajs; m^ .
lues Iranai.,* amricaine ^^5 **'
Moiletone bianu* & couleurs sup **^
Aitnablea client, roui qni vaule/porter, peu e
M ...s, Ih plu beaux tissu q'i| ioj, pet.it|t M
trouver eor celte pltco, ne *aaqUi. M,, iTailt
d aller anlcuis, de peetar ekea n^g
leaeail vous e:l rserv.
sut.
V 1 m. *
I la aaeillear




m

Protgez vos pneus la peint un
pour capote Go( d Year
f\ Quel cesnqeinsai I fi' H V^
J [ ture gtes1 Tear peur paea I
* ^- etYiiole lait dans Tapps- ^^A|
dejvetra p-iiJ
a ra
JE & Auto t*
] PAINT
TA 1
chaugt
lUfl V.tia^rre,' '" ea l pi il
ImiIU.iI et p'us i.'',' !*
t'i| ml ! la ehala ir et I i
I Oll
C'R't aussi exeell at p>*>r
peindre les r-ipotaa d'aille
il i>'s prntue contra tenta
olioa I - IV* o.
Iscile i appliquer II pe!tare ioel
T> pour capote et fiea m r/cle
irpidfiBfiff. tt icrri in rljtli tn
fccleor Loire luiiRf.
rssayoz-rn #n c\ afanl ai'
|(l ri ioih i #-r7 Rnrnrid
S
^=^
:,
il. 4 F PEAUS Limite !
Pour avoir le (tint Irais et conserver toujours intacte
relie Ira'fheur,servez-vous des excellents pridlfc da 'a
laiiion.se marque4. tt F. Peais limite Englaid ; lela que :
Savon stransparent en bci.us, Ssyoos transpa-
rents an tablettes, Fins poudre de laie st poadre de
Talo pour Heh, Btons routes pour Lvres.
11 vente clies Simon Tieux et ^Ifred Tieux
s**
Tbe Wesl Indies Trading. Company
Port-au-Prince, Gonaves, Cap-! ailier.
Rhum Nectar
Cb. IN. Gisljens
HAO, Hua du Magasin de Util
117, Ru Bonne Foi.
820, Rie Courte.
Vente extraordinaire
Pour eau h* da prochain dpart de celte cit, ?
Calilornie l'ann t'a prochaine
Rous avons l honneur de vous olirir Chapeaux Je
panam hlane et couleur, an ijros i des .prix jaiiiis
vus ici i l'orl-au- rinoe a savoir : Chapeaux _pour
dams, DeiiiDHellos hoinraes et enfants. '
730, Rue C'iurb
Jenaro Hurlado
1
,i
U seule peinture ne clianu,eanl pas de couleur.
S
(t.
Sl-TI-Ni
3
t
S
5
prpare spcialement pour le climat d'Halu
The Charles H. flrown Paint p
Geo Jenasme & C
AGENTS
Grand Hue

N0 1028,
Les tiandea Iraietios IriusriHY. oui toujours ir de prtnler rhot\ dans le momie entier.
Les \ iaiiil* s frairhes Irinorilios sont de p^m'er choix parcemie la ehaleur de laminai nViislr plus et tel serfs sont dans nn lal de laxW.
Les viandes fretcht frigo* fl,> ont alors \erdu leur od r et sont nce* i* ment plus Uni ^a d plus
sainte que les viandes dont l s ner/l restent encore serrs up abatage rcent,
(es viande* fruiciies frigorifies, quand kmmkre /riyoi ifigue refoidie par le systme 'air froid et non avt& ta g\ac*>( telle que les ntres,) se rvlent
des viandes idales et surtout pou ^e+ux qui Ummwni d n lus pays ehauds.
A part les viandes fraches du puns avec lesqu lies, nous faimon du buf sal, de la charrutrin de lu
mnnlgw, le, tous importons par ehique 0 enio dan Coi tv te* *t flltis de porc, y. ti''t* de moulo^/lullrer,
Sawistc, ilttur<> encurtois, f ou ni*, fruiis ec-, et nt* p im ne sont pas pi s ci tr qu'ailleur
pendan' quf i>os marehanU es *(*i toujou frataidS et SlilU*
Dans ba rirreiislaiiees, votre choix doiKHre. pour les nrireumlisrsilu MARCHE CRVsAL* Onuu'HiH, Vis-a-vis du CnDliRKIX)
^^ Exijpr que l'o veaa remette 'laFcb", que nous donnons tous nos cliente. Elle a t* er4e celte lin.
110 Rue detOtaftrs
Tlphone: iVo 756


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM