<%BANNER%>







PAGE 1

-^ I !•' M \TI v Demain ••rt uue journe bien rempli*. — Le malin I h< lires prcises aura lieu Pai b IMI H la l leauprol't de la Miilaa ilr Scolaire du B 1 Air. — De 2 htOTei de l'apr* midi (ommenrrrn IHIW D arme taries boni e§ Su'un de l'Kcule Elir Dubois au piolit de l'Ecole du Bel Air. — A4 henree prt %  ' %  e jouera le grand n a cl> de fool bail ent MI "r>o/r" liaitito et une quipe du '• Valeriao". — A 6 heu es raaion annuelle les n.embres de la Socit Bi b |ue dans le Temple de l'bglite U %  liste. — A ri heures galeBeot, c.rand coin-cri au Champ de Mare tarla Mu-iq'iede la (iendarrr.erie. — A H bf lires, .i H, nians, pro jerlion du lilm de tonte beaut: IIO.N OMi i I Bl UUN auquel assistera leut Port au Prin ce mondain M uiol se rev lira cous un uou •e aspect maislellerai-iit sduisant que toutes s- nombreuses admira tries seront ravi**. jr.uieuxet aimable sourii — Encore H heui'M, Vari •> un vuemi ut cinmatognplii 3 ue fera les dlices les amateurs 'art. c'est... L'HOMME M \ Tunis WASCJI ES .tout les tableaux prseu tenl un tel inlcr^, qu'on demeure nieux de y* ir arriver le dnoue meut dudrame. Parisiaua Dimanche Autour duiGraud match de demain tVfHI ut '' "<<*' petu billet qui nout publtom ave plasir : MP le Directe lia l'a vis gnral du public, l'quipe hargte de dieinlre i o cou'eurs drmair, contre lu j i iiirs du i Val rian n'est p s,e qu'elle aiiait du et pu f ireJe ne coin.ois pas de ton m'pe sans Chenet rt Hert ai'o te. De plus, Andr Pierre pourrait Mrs ivanlageuiemiol rcmilac par liixiuiiueo, car m e ho e est de shooter haut ru loin. .autre cl M Bal le joi.er 1 k i N) c> ncourants mplea i ni et iule liffemment au succs. I ipi nul que 11 s FUfrRttioo*, ptre 'Otre inhrim haire, [>;irviendront tenps Chevallier, je vous prie d'agrer Vonsieur le Directeur, mf-f. >alut liions et mes rcrnerclment?. UN AMATEUR flMNAORES Pour teindra tous tlaaua • LA1NK, COTON, BOIK, MC.. Varits DI.YIANCIII: L'hcmme ;ux Trois Masques Entria G. 2. Loge 300 •Ha^I""""aa^aBaBaa II.I.IC MARIAGE N i s avo s reu le faire pa t du n atirge de ^l I l'.M'l.lM ('p.rcE i i M MAI RU %  M m i. la li. ii IM n T nplia'e leir M 'a d< i i h le n en rfili 21 Dfic ml re.ui. hait) n I Fgiiffl MIropolitaitva 7 heures prcises du n atin. .Nous i nvo\or s ro aieM'eurs om i e l'itirigsan' couple. ISTANIN I.N'I Ancien ll.t o.i;i or de l'Ordre dt*3 Avjoala du IJarreau da l'jr. -grince. Hue du Uao' o /708 %  '.onsu'tations : Malin Je s lires iO^duiea. Soir de i'b. a S b res & contre la CONSTIPATION prenez les COMPRIMS SUISSES d DELORT. Pharmacien. 11, tlum 6ai i-Ai.uuam =AJRIS C'EST LE MEILLEUR DES PURGATIFS PORT-AU-PRINOB Al PETI1II8 %  • iTimcn ALttR'nKI Ph'rmael' du il' Jumii VIARI. mt fp..f %  1mm bonnes l'fllrmtpi, il itioun produit n'gala La MAURESQUE" PB >rni< I rorva l'rlaoe.: l'harenaMle W %  UCII fJtVaiM Je* Jeu-RapUaU MB H A Ut II MODBHlB ns dt BalU. i if tf ••• an' H mtttH ae-eaMe aV''aiXliCO(i.*BiEfttS(Utia)lri*. il I 7 parti s Af,r. le roman de Claude Tilliei %  \d. pt.i ion de Gi illien Mis en scne par H n Leprince Joii" 5 par Lon Ma'hot, Charles Lamr, Mad. Erickson, Bertbj Cari titre 3 gourde* Da'con : A gdes ; Loge: 4 gdis 5 Dwmbr r Aujourd'hui est la fte de 5a i Ni las le Grani, patron i es I un s Gens ci le i Ui BARETTES CLRY POUDRE CLtR i aUWY, sa %  %  SI Merlin, Parla l Revue des Deux Mondes IS Rut de LnmrstU, Paru •S'O'.MAIHE DR LA LIVRA SON DU 15 N|es leinembrances du pass. Lu gros chez F. Altieri, (iap-llaitieo. Ln dtail dans toutes les villes de la Province in gros et eu dtail chez Simon Vieux,Sea MKW' III -111, 1 llurrieid, American Ilot 1 Alfred Cool a* Quinlin Vtilliams. ^Disliiluileui. Mus • I I iqueura l'omestibles biscuits llniiLons lavons, p iiidrei st'Parfuins Chemises. I au Cols et Jlb iu..elles pour hommes lits il.i darnes. Articles sn la encejl -eni-porcelaine QsineaUlerU Verrerie Article de vojsrn Arltelea Baille Artu lei le cuisine UIJ midis Passa*! CoaUlleie Ctaarei a Ci|areltei Bibelots I .1, uels Produits mtdicaui Papeterie l'usture st ternis BAZAR METROPOLI Rue Pave & Hue du 1 Prix Spciaux 1 iicuits Takonia 3 paquets pour Or 0.2 TAJN Peuple Dattes le Figues France do Savonnettes 3 sjivons^pour do parfumes 3 pour ton Lijrbouy w 2 do de lessive Sunlight chaque I l.-mc pour les souliers/la bouteille* Xoir do do J; do l'oudre de savon jLux pelit |aqntt do do gros do I piuglcs ' m cheveux le do Si roua ne Ira im pas se que voua Tonler dans Korl su rriuse,


PAGE 1

MI5SING I55UL



PAGE 1

T DIRECTEUR ^PROPRIETAIRE dment Magloire oOV VEBNA 1358 Rut. Amricain NUMERO ^0 CENTIMES Q toii tien Cotumbue MerrwmJ LfcraW PAN AMEWCAN JMI (jraudes catastrophas, las < yances politique?, relnij et sociales.' ijiii !>tal>ilisa l'armaluro mentale d'un peu >lei aallaiblisseni, elles sont tient et remplaces par dnsapiralions nouvelles;dpassai)l i|nralement toute possibilit de ralisation. Gustave Le Bta I TELEPHONE No 242 18m ASME N 36711 h HT VU I WMS (HATI SAUHUl 6 |)E:EM.JE 1924 La bataille d'Ayacucho et les vnements qui font prcd Hier et aujourd'hui Bolivar retourna alor? Lima pour liler les renforcements, laissant le commun Joutent Je l'anne au gnral Lucre son ami et com^ngnOD d'arme. Le vice-roi tnt encore i luzco avec des forces imputantes et bien approvisionii'' %  Il a'varii.a d.tns le voisinage de Guamangi, travers des sentiers sauvages jusqu'au OOBUr mme des Andes. Les deux armes se trouvrent en lace l'une de l'autre une plice nomme Ayacucho, au milieu d'un sloneix panorana, tint) pi. %  Ig au-dessus du niveau de la m r. UB 9 Dcembre le eue al Sucre branla ses i'o-ces compostes de 5 78U hommes. Trois lit niions aolombiens tonnaient le centre sont son cou mu l • ment et sous celui de Lara, et quatre autres ayant leur tte Cordava se tenaient sur la droite. L'aile gau die de l'iiilanterie tait entire.nent compose de pruviens, et commande par ie gnral Lamar, alors que toute la cavalerie pruvi-.nne et colombienne runi'•tait conduite par le gnral Miller. Le troupe epagnoles fb s de y. : UU homme* occupaient un terrain plus lev sous les ordres du vice roi Uierna. L s provisions des patriotes taient presqu'epuisesel ils avaient tort peu de muuitK n11 avaient tellement taim que le mot d ordre toute la iiin i tait < Pan y Queso • (pain et Iromtge ;. Cependant combattre tait une ncessit. Le malin du 9,de bonne h.ure les deux armes engagrent la batailleLne division espa gnole sous les ordres de Valiez tenta le preudre par le 11 ic I arme des pat lotts, mai elle lut tenue en respect.par les pruviens commands par Lainai • (l'tait la phase critique de la bataille. Un bataillon conduit par Lara, renfora I s pruviens qui taient ail'' s aussi daiia.l ur action par une brillante clmge excute par la cavalerie sous le orJies de Miller. Ce qui occaftOOM la droute de Val lez qui tait d'ailleurs prcde par un succs complet de Cudova k.ir l'aile dr Jiie contre le viceroi. La vuloire de patriotes tait dcisive. Le viee-roi t tous ses gnraux taient laits prisonniers et l'arme royale disperse. Par une curieuse concidence, ce mme jour, I-aserna tait nomme par Ferdinand Vit le Coud de Andes *. Ainsi se termina le pouvoir espagnol dans l'Amrique du Sud. La bataille d'Ayacucbo tait ie luiip fatal. SUITE & H.\. Le l'rou et le Cliili devinrent des rpubli|ues indpendant.Le II lut Prou quoiqu'hatiit pir des indiens \yinira ptriant un i li ne Mabltb'd i celui de Unicliua. et une parue de* l'empire des Incas, aus< b en qu une partie de la vire royaut pruvienne vieille de MO ans, avaient t transfres la nouvelle vice roj n le de Uuenos Ayres eu 1778. Mail la Itpubli que Argentine renom; gnreusement lois tes droits qu'elle tait suppose avoir sur ces territoires, t ne a-se nule de n itables fut cnuvoque pour I d.r du sort da Hiut "ro.i: M* voir si celte parlie du piys tarait incorpore au Prou ou si el I M die Hier lit un fc al ml p lui En Aot loii, c:tle as-emlil e d cidait eu laveur de la sparatl in et dcrtai que cette nouvelle r* publi lue seiait appele II tlm honneur da Lb rleur. 1 ne petite partie de la cote entre le Chili el le l'rou, compila le dsert d iUea ma, la.t douue la nouvell i R publique. Les autres Iroatierei taient traces et le gnral Su r i, le hros i'Ayjcu h i tait .u Crai dtnt de la Bolivie. Le gural lljlivir qui ta Lirai le 3 Septembre IWd et retourna dan la Colombie II tait Mea i l suivi par les Coupes, colombiennes en mars IHil. Le gnral Lamar qui a n luisit le pruviens A y -u h > tui .u Prsident consl tuiionnel d i Prou en Juin 1817 ei le e unie de V sla Floride, an lio.ume d blat c.air, devint Vice Prsident •\ D*n Jos de S in !4 ive ses argentins, tait destine tre le lib-rleur du Chili et du Prou. Il ttit uu vtran bien entrain s pour a/oir co ul> itl i avec la Fiance, et avoir p i* pirt a lu bataille de lliyler.. Oirooa pect et prcautionueux. il possdait uu remarquable talent dorganist liou. Co.n ne gnral de la Itpu blique argeiilme il tablit son camp i M tu lo i eu 181 ou O'Ilig gin e que ques autres fugi d. 411j>i ncus se joignirent lui. Cette mirche, peu lant le mois de l' vrier ISiS lut une des p us re marquau es dans I histoire mil taire. Les bom ns p H talent Ml mi'.U'ii leurs provisions et lep ces de campign-' t-l tient tranes par te* mules. C:tte petite for e descendant les sentiers neigeux, parant par lurpruta les etp.g'iols qui furent dlai a ChlCaDUCO. Lt capitale tait occupe | ar les envahisseurs et les eu liens oflri renl le gouvernement San Mutin Mais le librateur dclaia que son u'uvre serait tu<-oiiapl*-le tout le temps qu il n'aurait pat libr galemeut la capitale du Prou. Il dclina doue lollre qui lui tait faite et bon Ile uardo 0 lliggmt lut dclare Dictateur buprine du Chili. Le 12 fvrier 181S l'ind La Solidarit C'est ce soir CONVOCATION Let membre de la klelleWiti ont ernvoqu* pour demain diman ihe 7 Dcembre coursai a t hres, de l'aprs-midi, au local des saicet, temple du Grand Orient llaili. La r.
ir de oOMi r ver la QMro-pdlia si riche e de nie. San Mai lin dbarqua, et m :es manœuvr • alroitt ob i Lasern.i, u traiter dam t'int rieur du Ptott. Ce librateur occuput l.iii.a sans rsistance et le t Juin 1881, 1 indepen i me du Prou tait proclame I.: pal pie du l'rou L 'attendait que cette Hid'. H courut aux armes da s toutes let diiectioos, bien que le vice roi eut encore une loiui.'li ble arme sous ton co.nmauie ment fc Tu/co Las pruviens montrrent qu'il--. eta eut amins du manMoprit qni avaii poil San Mut n I u ai %  cours. Les colo.ubieu s combat lait nt eucoie pour leur libert eonire I eutiepreu ml gural espagnol Kainue/. Lue divi.-iou pruvienne culliluile par Andie ."laliU I l n/, n luca ie liante ligu tait can louai e a Truxilo. ble juig il les colombiens a U plaa toute la rgion en sou pouvoir, aussi loin que<>uaiuanga. que tera donte A "Parisiana" par les ecleura de la Kenaitsance uneatoonraUe raprMDlalioa de h h'I'e pii're de Me l-cardin Vieux "Mackendal". Ecole yElio lukoil Dirr.ancri 7 dcembre de -' ba. k 7 h, d i soir il y aura K' 1 1 au profil dp 1 F.co'e du Bel Air : Uroderi'-. Cadonni de Nol. Flnu ns, Bonbons, Jouets, Allractions diverses pour toutes les bourses. Le Roi det Digemift /T PEPTODIASE Aftml dana 1* Hpitaux de Pana ACTION iIDHT| RtVIILLC t 1ITT CCtLMI ba DiaitTION rtvoaitt LtvtcuariOM et L-ttreaitc tapi nmi | atna PnniHur O'tllonii wigrsinca Boutf**, aChiyr fanvoia varti. Nausaaa. Vemiaaamania. %  alisnnamanta, 3 taanana aambai. In rtnti tfa/ti roula* h /, Aarca ,Dcri | UaraUin.rZIZINE.MUaa.Cfai.rAllIS l-l.trmula Al. f-EIiKJt i. natal boaaaa paarraac.aa Cet I O maison n'est plus oeil; <|tie >ott*a\e/. connue hier, elle s'est # translor.ne en me rit iMe^exposilion de mtrftillta. LM nombreuses ntrehandises tononces ces jours derniers pats qao, jatqo*ici,on n'avait | roir sonl e.\|Misi'<'s atijiiiird'litii. I' pnible <|ue les les oui tloiW le seerel d i leBfl I Muatlea ^ la Maison qui rserve tant i ses client! iju'au publie en ijnral des surprise incroyables pour les ltes le lin d'anne. Allez loiic tous chez Kawas lleroianos .lon-ao'.i, Rue Traversire. Nouvelles Etrangres Par Gable) Rduction duferviae tnili l.nie en Ft.ince PARIS— La priode de aervice ni lia re eu France ocrait rduite Il projet de rforme de l'arme q >e l'on tlabora au minli tc.o de la guerre. Le Cnial NulIci a expliqu a la commis->ion de l'aime de la < lianibre que celle l>on sera I rendue po-aible par l'org n lloi qui permettrait la ninii 1 salion de toutes leres sources ualinnales MOI etccplion en vue de la guerre el agissant in 1 immeol de I arme qui ret lerait uu oiginieme d'enlralnement et de dfense. l.e rapport de la curnrn %  JI m de l'arm e Si la eh I.I.III .' dea dpu ls >ur la bu Igol de la guerre indi qui |ne les crdita proposs par u ont t rduits de ItS inilli >ris ce qui les porte .77.i rallltooa de Irauca il ion y ao e Ici fais de l'arme du Hum pour lesquels on a ouvert un erlil ipciu, les dpendes lo lalet militaires de la li iQcc l't veiaient 4iiis m-lli ins de Iraucs. •'our conclure, le rapporteur cite lesslati tiqu'8 >ur la i %  mai M piiM % %  !• par l'-i autiee puisnces europenne qui mit prit part A li I1.TIII.-I < %  ^n nep.ur prouver que 1 1 i i auce est le paya qui %  Il plus dimiuue se^ dpenses militai I. GliambeHaa Paris PARIS— M. ffliiinli.'i.'ain a d claie que le but pr n ipal de son voyage e-t d assister I U premire rbllon d i conseil de la 'u-it UeMal i n-. Uepuii que le gou i Inl ml entr au pouvoir,j'ni taisi l iceasiooqui m tait i. ii ie m'arrta a l'a ris pour rec ti % %  la prc.-ideiit il i < m-.i :•' % %  i' ra qna aotri ren contre permal mieui oom ne le p nul de vue du | m vernemetit frai lia al al I 11 af n les evelleutet lelilion* liatl nt cuire DM d-iu piys et que l.-s deux guuvern^meuls doivent te proposer de ma ni % %  miel de dvelopper. M. '.Iituilierlain passera la uuil l'ambissade d'Angleterre Pana et y assistera uu banquet auquel seront prs. nt. |. prim ipani i. iinim-. il K rat laglalt. Vendredi i midi M. Ciiamberlain djeunera avec M. ce laquai il discutera lei I niiiipaux .problmes anglo Iran Autour de la tlette de guerr Ironaiaa LOND'Es La nouvelle que I svail rom-rienr.'il.-ri^ goeialioni pour consolider lt d>Me aux Klal* I ni*, n soulev une notion dans le milieux • el politique* anjt'ui* et ct 'orlement commente par la presse.La plupart des commentai res expriment Prupoir que si la Irance lait des arr ingrmeiits pour piver let l-.tailui elle en fera aaai pour payer l'Angleterre. De plus certain* com-nentateur* d clar.nt que si les K ats L'ni* accor dent a la Krance de conditions exceptionnelles,. I'\ngle!ein au rail le droit d* s'atl.-nlre k la r vision de ses arran^am^nt* pour la eoas uHd i Raa d* *i dette* n ri caioe. fir.iM' projet de loi d'un ministre danois i'iv aogltvallMtnand eel siipi L'iN )I(KS— Le texte du trait de conmerce anglo-aile nan l a t publi in extenao 11 met lin a la situation ano'in le qui dur ut depuis aa quart de eiofa du fait qu'il n'y avait pu d • li ni pi entre [Angleterre el P Allemagne. Dapub I8at le r letiooi i mmar cia'es entre les deux pays taient rglement.'epardes arrangements %  ionn mt Allein ign le traitement de la n liou 11 plu Favori te. Le trait aceur le des avanta get mutuU aux deux p nlies.ni us avant qu'il puisse entrer en vi gueur certaines formM d'incapaci 1 II tant le • n i i^nio* el cito yens allamandt al rd u t ml de la laielaiioa Intriaora entrevue de puis la guerre devront lri rgles par voie la Inttpaelta titectent pnocipale nent le* opra ii m de banque et les industries mtallurgiquai aulrM que celles du lei que l'emploi le sujelt aile rn.iij.l-> Hur let n IVII. s d guerre anglais. Le trait a ti> si^n pour uue dure de cinq annes. L'iu |li't<'rie, la §Ocitaj des Rlions et l'fijypt CKNKVKL'Angleterre afai' savoir la Socit des Nationt que le gouvernement britannique n'admettra en aucun et* que la ti gnature par iKgypte du protocole de paix conftre ce pays le droit de i .ire appel a la S. D. N aou toutes les qneslionr. i ut tl lit au diffrend anglo gytien. La note britannique ajoute qu l'\n_-leter re n'admettra ail' uue ing.'-renee trangre soit de la pari del'R/n te de la S. !. \ ou d un gouverne ment quelconque dans les ques tious relitiv.;s au Souian. LK (lAlHRL'n dcret royal nomme Sir Geolfrey Vicher giu verueur |earal du ooalaa.. InOUMai sur la IronlirTi r.l s > l'slliinii'ii i l.KM VilllAD -On snnori im n vin'enla canonnade el deinc!i di N irva, ville tituea -u>11 frontii -i. h) ; oi iqopOte que %  i "il d \ au soulvement communiste oui eu lieu dernirement en Kslbon Le nvaidenl Coolilife i Cbicarjo CHICAGO ILLSt.. l'.c-id nt Coolidge csl Clicago ou il a t reu sa descente du train par des dlgations de l'expo -ition du btail sur pied et du commercial club qui l'ont accompxgn aind M oolidga l'fl'.t.'l Prake. Lu l'rsi lent a dclar dam un discourt au Commercial club que les Klatt Ci d irent v ne l'Kurone s'lever au niveau couo un | .e de1 .1 ilI nis. L--iliiul.'desElats-Daisil'ej rJ du protocole de Genie GBNBVE— La Socit dee Na (ions publie une c iniuiiRicat on du gouvernement d s l.i.iC I -. accusant rception d'une copie cer tilie conforme du protocole de tienv i, WASHINGTON—Oa dclare au Dpartent nt d ht. il que a coiiim i iiicalion aliesi-e Cenve concer liant le protocole n'est que le si u pie accus u-i rception l'un d mil ment diplomatique, h ni' -ou mat sage au congrs, le Prsi lHiit a d I claie que le gouvernement di Wi sliinglon envisagerait favorabli menl toute occasion da prter s'j i concours moral au projet de l ar ineiueot de Cenve K couiitiu i lt pouvoir le faire sans avoir a I % %  i nir de ce fail s-gnalaire lu proi cole. Le prner voyagejd'in mvir^d) jnerre illetBand dais les ABU li 8f I H id H ; Iles Vierges i • Le croiseur lger '• Berlinj" • i croisire d'entranement est arnv I b i e r ; c'est le premier bui ment de guerre aileman 1 qui a t paru daus les Indes Occidentale i depuis la guerre. Si vous tes abonniig uu SciMi-e Tlpliouiipiti Vous pouvez vout .adresserau nouveau service d'heure tab i u Uni eau '. nlral en app lant Q , et .vous aurez I heure exacte du ndio ebajue matin. NOUVEAUX ALAMBICS ii.sTii.Li ai a annril (aa tau Df. vit, NHkMt. JLCOOll, ala DEROV FILS AINE ZJ, mi tu lhmtn. > CJ'OE PRATIOUE i. 01.1111^*' taux tt| Vil. tSRUat Ml MASl/fcl la 1.V.K..I ,, Rirait M unir uiuarnt ....„ (,,,„ FI' .RRAILLES Demain :i|iri midi 4 heurea auront lieu la Cathdrale les fini r nll'S dij Mme Di i m BOIIRONO %  urveniN ce malin h lu lieu i Nous anvoyons no. aine es con lolcances aux paren's pru i vs. 3 BELLE PUIlHINE PIIULES ORIENTAteS ••a MMlat al aa.-i.,, ,^nt, raJbrMMaant. r—Mt' -:,t \H HlH MVtMenI IM Milite* .>e*JMia*>a 4M ipamlaa tl *aaot aa boita aa |fae| % %  oenl-M^alait %  leaiMtaaUt aoar la aaasM. ioave-HM M"ti*/4ifiMoaoa. J UT il4* R. f*arlSiT TJ.|B4*. R ErkipMr, l-rVajf triai FAI 88E ALaBMR Il i il mi li (iiiin/a'orr|ue la tir i* ahlie au Rureau de la '.endirm rie relenlit pir troit foll jtjv| ainsi I .'moi dtnt ton'* U vi 1 a 'I n'n lait rien fort lieu eu* m n nl et tout le monde fut a i fait de tavoir que le cri d'alarme n'avait t lanc que tour .'proi,. •M la vigilance du Corp det P ira pirt. Il et k noter qne i l'an t' Itit rellemeet trouv en face d'un incendie, il aurait .M. plulol difficile de V eirconrrire, earil n'\ avait pu une goutte d eau dan* let bouche* i incendie as quelle* oa eut recours dans 1 j; currence. f*


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06307
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, December 06, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06307

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
T
DIRECTEUR ^PROPRIETAIRE
dment Magloire
oOV VEBNA -
1358 Rut. Amricain
NUMERO ^0 CENTIMES
Q toii tien
Cotumbue MerrwmJ LfcraW
PAN AMEWCAN JMI '
(jraudes catastrophas, las <
yances politique?, relnij
et sociales.' ijiii !>tal>ilisa
l'armaluro mentale d'un peu
>lei aallaiblisseni, elles sont
tient et remplaces par dnsa-
piralions nouvelles;dpassai)l
i|nralement toute possibilit
de ralisation. Gustave Le Bta
I
TELEPHONE No 242
18m ASME N 36711
h HT VU I WMS (HATI
SAUHUl 6 |)E:EM.JE 1924
La bataille d'Ayacucho et les
vnements qui font prcd
Hier et aujourd'hui
Bolivar retourna alor? Li-
ma pour liler les renforce-
ments, laissant le commun Jo-
utent Je l'anne au gnral Lu-
cre son ami et com^ngnOD d'ar-
me. Le vice-roi tnt encore i
luzco avec des forces impu-
tantes et bien approvisionii''
Il a'varii.a d.tns le voisinage de
Guamangi, travers des sen-
tiers sauvages jusqu'au OOBUr
mme des Andes. Les deux ar-
mes se trouvrent en lace l'une
de l'autre une plice nomme
Ayacucho, au milieu d'un slo-
neix panorana, tint) pi. Ig
au-dessus du niveau de la m r.
ub 9 Dcembre le eue al
Sucre branla ses i'o-ces compo-
stes de 5 78U hommes. Trois
lit niions aolombiens tonnaient
le centre sont son cou mu l
ment et sous celui de Lara, et
quatre autres ayant leur tte
Cordava se tenaient sur la droi-
te. L'aile gau die de l'iiilanterie
tait entire.nent compose de
pruviens, et commande par ie
gnral Lamar, alors que toute
la cavalerie pruvi-.nne et co-
lombienne runi- 'tait condui-
te par le gnral Miller.
Le troupe epagnoles fb s
de y.:UU homme* occupaient
un terrain plus lev sous les
ordres du vice roi Uierna. L s
provisions des patriotes taient
presqu'epuisesel ils avaient tort
peu de muuitK n- 11 avaient
tellement taim que le mot d or-
dre toute la iiin i tait < Pan y
Queso (pain et Iromtge ;. Ce-
pendant combattre tait une n-
cessit.
Le malin du 9,de bonne h.u-
re les deux armes engagrent
la bataille- Lne division espa
gnole sous les ordres de Valiez
tenta le preudre par le 11 ic
I arme des pat lotts, mai elle
lut tenue en respect.par les p-
ruviens commands par Lainai
(l'tait la phase critique de la
bataille. Un bataillon conduit
par Lara, renfora I s pruviens
qui taient ail''s aussi daiia.l ur
action par une brillante clmge
excute par la cavalerie sous
le orJies de Miller. Ce qui oc-
caftOOM la droute de Val lez
qui tait d'ailleurs prcde par
un succs complet de Cudova
k.ir l'aile dr Jiie contre le vice-
roi. La vuloire de patriotes
tait dcisive. Le viee-roi
t tous ses gnraux taient
laits prisonniers et l'arme ro-
yale disperse. Par une curieu-
se concidence, ce mme jour,
I-aserna tait nomme par Fer-
dinand Vit le Coud de An-
des *.
Ainsi se termina le pouvoir es-
pagnol dans l'Amrique du Sud.
La bataille d'Ayacucbo tait ie
luiip fatal.
SUITE & H.\.
Le l'rou et le Cliili devinrent
des rpubli|ues indpendant.-
Le II lut Prou quoiqu'hatiit pir
des indiens \yinira ptriant un
i li ne Mabltb'd i celui de Uni-
cliua. et une parue de* l'empire
des Incas, aus< b en qu une partie
de la vire royaut pruvienne
vieille de MO ans, avaient t
transfres la nouvelle vice roj n
le de Uuenos Ayres eu 1778. Mail
la Itpubli que Argentine renom;
gnreusement lois tes droits
qu'elle tait suppose avoir sur
ces territoires, t ne a-se nule de
n itables fut cnuvoque pour I
d.r du sort da Hiut "ro.i: M*
voir si celte parlie du piys tarait
incorpore au Prou ou si el I m
die Hier lit un fc al ml p lui
En Aot loii, c:tle as-emlil e d
cidait eu laveur de la sparatl in
et dcrtai que cette nouvelle r*
publi lue seiait appele II tlm
honneur da Lb rleur. 1 ne petite
partie de la cote entre le Chili el le
l'rou, compila le dsert d iUea
ma, la.t douue la nouvell i R
publique. Les autres Iroatierei
taient traces et le gnral Su r i,
le hros i'Ayjcu h i tait .u Crai
dtnt de la Bolivie.
Le gural lljlivir qui ta Lirai
le 3 Septembre IWd et retourna
dan la Colombie II tait Meail
suivi par les Coupes, colombiennes
en mars IHil.
Le gnral Lamar qui a n luisit
le pruviens A y -u h > tui .u
Prsident consl tuiionnel d i Prou
en Juin 1817 ei le e unie de V sla
Floride, an lio.ume d blat c.air,
devint Vice Prsident
\
D*n Jos de S in !4 ive
ses argentins, tait destine tre
le lib-rleur du Chili et du Prou.
Il ttit uu vtran bien entrain s
pour a/oir co ul> itl i
avec la Fiance, et avoir p i* pirt
a lu bataille de lliyler.. Oirooa
pect et prcautionueux. il possdait
uu remarquable talent dorganist
liou. Co.n ne gnral de la Itpu
blique argeiilme il tablit son
camp i M tu lo i eu 181 ou O'Ilig
gin e que ques autres fugi d. 411j>i
ncus se joignirent lui. Cette
mirche, peu lant le mois de l'
vrier ISiS lut une des p us re
marquau es dans I histoire mil
taire. Les bom ns p H talent Ml
mi'.U'ii leurs provisions et le- p
ces de campign-' t-ltient tranes
par te* mules. C:tte petite for e
descendant les sentiers neigeux,
parant par lurpruta les etp.g'iols
qui furent dlai a ChlCaDUCO.
Lt capitale tait occupe | ar les
envahisseurs et les eu liens oflri
renl le gouvernement San Mu-
tin Mais le librateur dclaia que
son u'uvre serait tu<-oiiapl*-le tout
le temps qu il n'aurait pat libr
galemeut la capitale du Prou. Il
dclina doue lollre qui lui tait
faite et bon Ile uardo 0 lliggmt
lut dclare Dictateur buprine du
Chili. Le 12 fvrier 181S l'ind
La Solidarit C'est ce soir
CONVOCATION
' Let membre de la klelleWiti
ont ernvoqu* pour demain diman
ihe 7 Dcembre coursai a t hres,
de l'aprs-midi, au local des s-
aicet, temple du Grand Orient
llaili.
La r.
par . i i.-,,,, j_ r v. lia q'ii
j.kr.uadet ouvrier* charpentier!.
Lt HCREAU
p n lance d Chili tait proclame.
Au mou d'avril suivent San
Mutin gaga lit une victoire d
v sur les espagnols, dm- Il
ne de Mtvpu. Le Coin d ma
aiaai libre, le gnral Su Harl t
s'occupa de runir une Huile pour
la dlivrance du Prou. Le com
iijan le.n ml de celle flotte tait
iimti a CorJ (lacltriiie. ifC IjsL
de 1 i g iKdiiie.ii-ut n vires et sei/.e Iran port i
min l* plutt par i lu ( '
gtajs, lurent groupi liai li i i 11
d; Valparaui Ken Martin si .i
barque avec 4IOJ liom ues el avec
des armes pour 15.000 lion n i.
Le Vue loi Abis^al tait
n en BspagM ei il i ni rd arv
au g-''i"i u L itra '. i dei aiar dea
vice Nie, de toute K la lutte liua
le avec toujours I tp>ir de oOMi r
ver la QMro-pdlia si riche e de
nie. San Mai lin dbarqua, et m
:es manuvr alroitt ob i
Lasern.i, u traiter dam t'int
rieur du Ptott. Ce librateur
occuput l.iii.a sans rsistance et
le t Juin 1881, 1 indepen i me
du Prou tait proclame I.: pal
pie du l'rou l'attendait que cette
Hid'. H courut aux armes da s
toutes let diiectioos, bien que le
vice roi eut encore une loiui.'li
ble arme sous ton co.nmauie
ment fc Tu/co
Las pruviens montrrent qu'il--.
eta eut amins du manMoprit qni
avaii poil San Mut n I u ai
cours. Les colo.ubieu s combat lait nt
eucoie pour leur libert eonire
I eutiepreu ml gural espagnol
Kainue/. Lue divi.-iou pruvienne
culliluile par Andie ."laliU I l n/,
n luca ie liante ligu tait can
louai e a Truxilo. ble juig il les
colombiens a U un suicro t de violeuce dai
Ion qui u-.ura l'inJepeuJai.c do
lu Colombie.
Le bataille de Pin -hindi i e il
lieu le i\ Mai iHtl. Le ^-n, i .1
i iitu u linivar reotul ators,
eu retour de eelle assisan.e, de
diriger ses force* sur le Pi
pour le. joindra MU l'itii
ce piys, an i do complter la I
iiviance au terril ire dea laee .
San Marlni, i i-'.nt d'avoir app il
ta co ili 10 itou a In graml
vre, r.i^ io el lemil ses pouvou-.
a un CongTl pruvien et se reliu
dans sa vio prive.
Le tor Snptombri lrfiJ, le Q< -
nl il li.ilivar et ses e iinp
lijiiv.eu antrrant da,L:ui t
re.......nul les soldats uedts uu
Prou. Le gural auglais Mulier
d'iiiil oliel U htl M ij'il ,iu--il il
qu'il nul reu le eommaniameut
de la cuvaleiie.
Lu 182V, U GnralB tlitai
pre-cui a uucoiiarg; de eavnlarie
cuiiOie le ( n u i i I ml e-,
'. .ni. me a Jaiiiu, soi le i H ht
pi ii a i da \u les. au nor I I
Li na. i^'-lle vieillie, Uue a 11 bia
vouie du i I | ci uvieu >
plaa toute la rgion en sou
pouvoir, aussi loin que<>uaiuanga.
que tera donte A "Parisiana"
par les ecleura de la Kenaitsance
uneatoonraUe raprMDlalioa de h
h'I'e pii're de Me l-cardin Vieux
"Mackendal".
Ecole yElio lukoil
Dirr.ancri 7 dcembre de -' ba.
k 7 h, d i soir il y aura K' 11
au profil dp 1 F.co'e du Bel Air :
Uroderi'-. Cadonni de Nol. Flnu
ns, Bonbons, Jouets, Allractions
diverses pour toutes les bourses.
Le Roi det Digemift
/T
PEPTODIASE
Aftml dana 1* Hpitaux de Pana
ACTION iIDHT|
RtVIILLC t 1ITT
CCtLMI ba DiaitTION
rtvoaitt LtvtcuariOM et L-ttreaitc
tapi nmi
| atna PnniHur O'tllonii wi-
grsinca Boutf**, aChiyr fanvoia
varti. Nausaaa. Vemiaaamania.
alisnnamanta, 3 taanana aambai.
In rtnti tfa/ti roula* h /,Aarca
,Dcri
| UaraUin.rZIZINE.MUaa.Cfai.rAllIS
l-l.trmula Al. f-EIiKJt
i. natal boaaaa paarraac.aa
Cetio maison n'est plus oeil; <|tie >ott*a\e/. connue
hier, elle s'est #translor.ne en me rit iMe^exposi-
lion de mtrftillta.
Lm nombreuses ntrehandises tononces ces jours
derniers pats qao, jatqo*ici,on n'avait | roir sonl
e.\|Misi'<'s atijiiiird'litii.
I' pnible <|ue les les oui tloiW le seerel d i leBfl
I Muatlea ^ la Maison qui rserve tant i ses client!
iju'au publie en ijnral
des surprise incroyables
pour les ltes le lin d'anne.
Allez loiic tous chez
Kawas lleroianos
.lon-ao'.i, Rue Traversire.
Nouvelles Etrangres
Par Gable)
Rduction duferviae tnili
l.nie en Ft.ince
PARIS La priode de aervice
ni lia re eu France ocrait rduite
- Il projet de rforme de
l'arme q >e l'on tlabora au minli
tc.o de la guerre. Le Cnial Nul-
Ici a expliqu a la commis->ion de
l'aime de la < lianibre que celle
l>on sera I rendue po-aible
par l'org n lloi qui permettrait
la ninii 1 salion de toutes le- res
sources ualinnales MOI etccplion
en vue de la guerre el agissant in
1 immeol de I arme qui ret
lerait uu oiginieme d'enlralne-
ment et de dfense.
l.e rapport de la curnrn ji m de
l'arm e Si la eh i.i.Iii .' dea dpu
ls >ur la bu Igol de la guerre indi
qui |ne les crdita proposs par
u ont t rduits
de ItS inilli >ris ce qui les porte
.77.i rallltooa de Irauca il ion y
ao e Ici fais de l'arme du
Hum pour lesquels on a ouvert
un erlil ipciu, les dpendes lo
lalet militaires de la li iQcc l't
veiaient 4iiis m-lli ins de Iraucs.
'our conclure, le rapporteur cite
lesslati tiqu'8 >ur la i mai M
piiM! par l'-i autiee puisnces
europenne qui mit prit part A li
i1.tiii.-i < ^n nep.ur prouver que
11 i i auce est le paya qui Il plus
dimiuue se^ dpenses militai
I. GliambeHaa Paris
PARIS M. ffliiinli.'i.'ain a d
claie que le but pr n ipal de son
voyage e-t d assister I U premire
rbllon d i conseil de la 'u-it
Ue- Mal i n-. Uepuii que le gou
i Inl ml entr
au pouvoir,j'ni taisi l iceasiooqui
m tait i. ii ie m'arrta a l'a
ris pour rec ti la prc.-ideiit
il i < m-.- i :' i' ra qna aotri ren
contre permal mieui oom
ne le p nul de vue du | m
vernemetit frai lia al al I 11 af
n les evelleutet lelilion*
liatl nt cuire DM d-iu piys
et que l.-s deux guuvern^meuls
doivent te proposer de ma ni mi-
el de dvelopper. M. '.Iituilierlain
passera la uuil l'ambissade
d'Angleterre Pana et y assistera
uu banquet auquel seront pr-
s. nt. |. prim ipani i. iinim-. il K
rat laglalt. Vendredi i midi M.
Ciiamberlain djeunera avec M.
ce laquai il discutera lei
I niiiipaux .problmes anglo Iran
Autour de la tlette
de guerr Ironaiaa
LOND'Es La nouvelle que
I svail rom-rienr.'- il.-- ri^
goeialioni pour consolider lt d>Me
aux Klal* I ni*, n soulev une
notion dans le milieux
el politique* anjt'ui* et
ct 'orlement commente par la
presse.La plupart des commentai
res expriment Prupoir que si la
Irance lait des arr ingrmeiits pour
piver let l-.tai- lui elle en fera
aaai pour payer l'Angleterre. De
plus certain* com-nentateur* d
clar.nt que si les K ats L'ni* accor
dent a la Krance de conditions
exceptionnelles,. I'\ngle!ein au
rail le droit d* s'atl.-nlre k la r
vision de ses arran^am^nt* pour
la eoasuHd iRaa d* *i dette* n ri
caioe.
fir.iM' projet de loi
d'un ministre danois
i' la justice M. S|.-m i. vient de sou
mettre an parlement danois un
prqel de loi qui p rmellrail aux
mdecins dans certain*, cas de
mettre lin a l'existence d uu mala
de tins encourir des poureuilei
ga'M,
Le trait de connu >iv
aogltvallMtnand eel siipi
L'iN )I(KS Le texte du trait
de conmerce anglo-aile nan l a
t publi in extenao 11 met lin a
la situation ano'in le qui dur ut
depuis aa quart de eiofa du fait
qu'il n'y avait pu d li ni pi
entre [Angleterre el P Allemagne.
Dapub I8at le r letiooi i mmar
cia'es entre les deux pays taient
rglement.'epardes arrangements
ionn mt Allein ign le traite-
ment de la n liou 11 plu Favori
te. Le trait aceur le des avanta
get mutuU aux deux p nlies.ni us
avant qu'il puisse entrer en vi
gueur certaines formM d'incapaci
1 II tant le n i i^nio* el cito
yens allamandt al rd u t ml de la
laielaiioa Intriaora entrevue de
puis la guerre devront lri rgles
par voie la Inttpaelta
titectent pnocipale nent le* opra
ii m de banque et les industries
mtallurgiquai aulrM que celles
du lei que l'emploi le sujelt aile
rn.iij.l-> Hur let n ivii. s d guerre
anglais. Le trait a ti> si^n pour
uue dure de cinq annes.
L'iu |li't<'rie, la Ocitaj
des Rlions et l'fijypt
CKNKVK- L'Angleterre afai'
savoir la Socit des Nationt
que le gouvernement britannique
n'admettra en aucun et* que la ti
gnature par iKgypte du protocole
de paix conftre ce pays le droit
de i .ire appel a la S. D. N aou
toutes les qneslion- r. i ut tl lit au
diffrend anglo gytien. La note
britannique ajoute qu l'\n_-leter
re n'admettra ail' uue ing.'-renee
trangre soit de la pari del'R/n
te de la S. !. \ ou d un gouverne
ment quelconque dans les ques
tious relitiv.;s au Souian.
LK (lAlHR- L'n dcret royal
nomme Sir Geolfrey Vicher giu
verueur |earal du ooalaa..
InOUMai sur la IronlirTi
r.l s > l'slliinii'ii i
l.KM VilllAD -On snnori im n
vin'enla canonnade el deinc!i
di N irva, ville tituea -u>- 11
frontii-i. h) ; oi
iqopOte que i "il d\ au
soulvement communiste oui eu
lieu dernirement en Kslbon
Le nvaidenl Coolilife
i Cbicarjo
CHICAGO ILLS- t.. l'.c-id nt
Coolidge csl Clicago ou il a t
reu sa descente du train par
des dlgations de l'expo-ition du
btail sur pied et du commercial
club qui l'ont accompxgn aind
M oolidga l'fl'.t.'l Pra-
ke. Lu l'rsi lent a dclar dam
un discourt au Commercial club
que les Klatt Ci d irent v ne
l'Kurone s'lever au niveau couo
un | .e de- 1.1 il- I nis. ,
L--iliiul.'desElats-Daisil'ej rJ
du protocole de Genie
GBNBVE La Socit dee Na
(ions publie une c iniuiiRicat on
du gouvernement d s l.i.iC I -.
accusant rception d'une copie cer
tilie conforme du protocole de
tienv i,
WASHINGTONOa dclare au
Dpartent nt d ht.il que a coiiim i
iiicalion aliesi-e Cenve concer
liant le protocole n'est que le si u
pie accus u-i rception l'un d mil
ment diplomatique, h ni' -ou mat
sage au congrs, le Prsi lHiit a d I
claie que le gouvernement di Wi
sliinglon envisagerait favorabli
menl toute occasion da prter s'j i
concours moral au projet de l ar
ineiueot de Cenve K couiitiu i lt
pouvoir le faire sans avoir a I i
nir de ce fail s-gnalaire lu proi
cole.
Le prner voyagejd'in mvir^d)
jnerre illetBand dais les Abu li
8f I H id H ; Iles Vierges i
Le croiseur lger ' Berlinj" i
croisire d'entranement est arnv I
b i e r ; c'est le premier bui
ment de guerre aileman 1 qui a t
paru daus les Indes Occidentale i
depuis la guerre.
Si vous tes abonniig
uu SciMi-e Tlpliouiipiti
Vous pouvez vout .adresserau
nouveau service d'heure tab i u
Uni eau '. nlral en app lant Q ,
et .vous aurez I heure exacte du
ndio ebajue matin.
NOUVEAUX ALAMBICS
ii.sTii.Liai a annril
(aa tau Df. vit,
NHkMt. JLCOOll, ala
DEROV FILS AINE
ZJ, mi tu lhmtn. >
CJ'OE PRATIOUE i. 01.1111^*'taux tt-
| Vil. tSRUat Ml MASl/fcl la 1.V.K..I ,,
Rirait m unir uiuarnt .... (,,,
FI' .RRAILLES
Demain :i|iri midi 4 heurea
auront lieu la Cathdrale les
fini r nll'S dij
Mme Di i m Boiirono
urveniN ce malin h lu lieu i
Nous anvoyons no. aine es
con lolcances aux paren's pru i
vs. 3
BELLE PUIlHINE
PIIULES ORIENTAteS
a MMlat al aa.-i.,, ,^nt, raJbr-
MMaant. rMt' -:,t \H HlH
MVtMenI Im Milite* .>e*JMia*>a 4M
ipamlaa tl *aaot aa boita aa
|fae| oenl-M^alait
leaiMtaaUt aoar la aaasM.
ioave-HM M"ti*/4ifiMoaoa.
J UT il- 4* R. f*arlSiT
TJ.|B- 4*. R ErkipMr,
l-rVajf triai
FAI 88E ALaBMR
Il i il mi li (iiiin/a'orr|ue la tir i*
ahlie au Rureau de la '.endirm
rie relenlit pir troit foll jtjv|
ainsi I .'moi dtnt ton'* U vi1 a
'I n'n lait rien fort lieu eu*
mnnl et tout le monde fut a i -
fait de tavoir que le cri d'alarme
n'avait t lanc que tour .'proi,.
M la vigilance du Corp det P ira
pirt. Il et k noter qne i l'an t'
Itit rellemeet trouv en face
d'un incendie, il aurait .M. plulol
difficile de V eirconrrire, earil
n'\ avait pu une goutte d eau
dan* let bouche* i incendie as
quelle* oa eut recours dans 1 j;
currence.
f*


-^
I !' M \TI v
Demain
rt uue journe bien rempli*.
Le malin I h< lires prcises
aura lieu Pai bimi h la l leauprol't
de la Miilaa ilr Scolaire du B 1 Air.
De 2 htOTei de l'apr* midi
(ommenrrrn IhIw d arme
taries boni e Su'un de l'Kcule
Elir Dubois au piolit de l'Ecole
du Bel Air.
A4 henree prt ' e jouera
le grand n a cl> de fool bail ent
mi "r>o/r" liaitito et une quipe
du ' Valeriao".
a 6 heu es raaion annuelle
les n.embres de la Socit Bi
b |ue dans le Temple de l'bglite
U liste.
a ri heures galeBeot, c.rand
coin-cri au Champ de Mare tarla
Mu-iq'iede la (iendarrr.erie.
a H bf lires, .i H,ni- ans, pro
jerlion du lilm de tonte beaut:
IIo.n OMi i I Bl UUN
auquel assistera leut Port au Prin
ce mondain .
M uiol se rev lira cous un uou
e aspect maislellerai-iit sduisant
que toutes s- nombreuses admira
tries seront ravi**. me Erickson, elle c nquerra tous
:e* suffrages ave s> jr.uieuxet
aimable sourii
Encore H heui'M, Vari
> un vuemi ut cinmatognplii
3ue fera les dlices les amateurs
'art. c'est... L'Homme m \ Tunis
Wascji es .tout les tableaux prseu
tenl un tel inlcr^, qu'on demeure
nieux de y* ir arriver le dnoue
meut dudrame.
Parisiaua
Dimanche
Autour duiGraud match
de demain
tVfHI ut '' "<<*' "
petu billet qui nout publtom
ave plasir :
Mp le Directe
lia l'a vis gnral du public,
l'quipe hargte de dieinlre
i o cou'eurs drmair, contre lu
j i iiirs du i Val rian n'est
p s,e qu'elle aiiait du et pu
f ire- Je ne coin.ois pas de ton
m'pe sans Chenet rt Her-
t ai'o te. De plus, Andr Pierre
pourrait Mrs ivanlageuiemiol
rcmilac par liixiuiiueo, car
m e ho e est de shooter haut
ru loin..autre cl M Bal le joi.er
1 k i N) c> ncourants mplea i ni
et iule liffemment au succs.
I ipi nul que 11 s FUfrRttioo*,
ptre 'Otre inhrim haire, [>;ir-
viendront tenps Chevallier,
je vous prie d'agrer Vonsieur
le Directeur, mf-f. >alut liions et
mes rcrnerclment?.
Un Amateur
flMNAORES !
Pour teindra tous tlaaua
LA1NK, COTON, BOIK, MC..
Varits
di.yianciii:
L'hcmme
;ux Trois Masques
Entria G. 2.
Loge 300
Ha^I""""aa^aBaBaa ii.i.ic
MARIAGE
N i s avo s reu le faire pa t
du n atirge de
^l I l'.M'l.lM ('p.rcE
i i
M Mai ru M m i.
la li. ii Im n t nplia'e leir
M 'a d< i i h le n en rfili 21 Dfi-
c ml re.ui. hait) n I Fgiiffl M-
Iropolitaitva 7 heures prcises
du n atin.
.Nous i nvo\or s ro aieM'eurs
om i e l'itirigsan' cou-
ple.
ISTANIN I.n'I
Ancien ll.t o.i;i or de l'Or-
dre dt*3 Avjoala du IJar-
reau da l'jr. -grince.
Hue du Uao' o /708
'.onsu'tations : Malin Je s lires
iO^duiea.
Soir de i'b. a S b res
&
contre
la
CONSTIPATION
prenez les
COMPRIMS
SUISSES
d DELORT. Pharmacien.
11, tlum 6ai i-Ai.uuam
=AJRIS
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
PORT-AU-PRINOB
Al PETI1II8 ! iTimcn ALttR'nKI
Ph'rmael' du il' Jumii VIARI.
mt fp..f 1mm bonnes l'fllrmtpi,
il
itioun produit n'gala
La MAURESQUE"
PB >rni< I rorva l'rlaoe.: l'harenaMle W UCII
fJtVaiM Je* Jeu-RapUaU MB H A Ut II
MODBHlB ns dt BalU.
i if tf an' HmtttH ae-eaMe
aV''aiXliCO(i.*BiEfttS(Utia)lri*.

il
I
7 parti s
Af,r. le roman de Claude Tilliei
\d. pt.i ion de Gi illien
Mis en scne par H n Leprince
Joii"5 par
Lon Ma'hot, Charles Lamr,
Mad. Erickson, Bertbj Cari
titre 3 gourde*
Da'con : A gdes ; Loge: 4 gdis
5 Dwmbr
r Aujourd'hui est la fte de
5a i Ni las le Grani, patron
i es I un s Gens ci le ..un v-is ire de la dcouverte de
notr*paya pir C risiophe Go-
lomba
, ma ASTHME
I 93 Opprtttlon, Catarrhe, I
:***wr Tout nirniuut, ArJ
itrlion oarlului>i.....Ui
BARETTES CLRY
. POUDRE CLtR
i aUWY, sa *! SI Merlin, Parla
l Revue
des Deux Mondes
IS Rut de LnmrstU, Paru
S'O'.MAIHE DR LA LIVRA SON
DU 15 N La Ki ine de l'Oml re. I. In
Ha)l. A i dr Dtmaiton.
L'Eglise dans la (.mule I rm | ic
au Vie sicle. Wjr Ouche^ne.
tLe contquences sociale* le la
Guerre. Vie (Jeorge- d'Avenel.
. I n ami de Collge e Limarlini
l'i"-|ier Ciuichard de Bienassis.
I. Maurice Lefaillaot.
Les progrs de la liUgniphie et
de ia llihoDie sans fil. Cbsrlei
Ncrdmann.
Les tapes du Wllle sicle.
III. .I-J. Kousseau et son cole...
Viclor (iuaud
La ril scirle. (Jualrirae
pa lie. II. Walpolc.
Itpublique et Saint Sige.
Il (IHiS). (ieorges Gros .lean.
Revue Dramatique. La galerie
des glaces. Chacun sa Vrit.
Renu Doumic.de l'Acadmie frai-
jise.
Chro: ique de la 'Juia/aine.
Ilisluiie politique I en l'i.o .
PRIX DE L'ABONNEMENT
On u Sii mois Trois raoii
Parti
Stine SttoCttOiM 80 Ir 41 P "]' S
Drpiurn enis ti
l iranflise 86 44 k N Iri
h 1 lancer *8 Ir ;o
Lit aboni imcni' ftrlcm Ju lu il as (
dt cbijur n'O'j.
r"R'X Dl MM I.O 4 II JO
Cbz L4 Freelzitann5 gqerholm
Chocolats Suisses en
boiles de fantaisie,su-
perbes assorlimenlsen
Nouyal cl crmes di-
verses, Pralines ( Li-
queurs assorties).
I enez voir l'exposition per-
manente.
Eu vente dans toutes
les bonnes piceries e
i n gros, chez
L PREETZIViNN aGGERHOLM
agent gnrai pour huiii
sant des sour-
ces mmes de
la Nature.
*. La Nature tant la source
de tous les biens de l'humanit,
il est logique que noua ayons
recours elle quand le corps humain a besoin
des trsors qu'elle renferme. 0
y Pour la protection de la sant, le plus prcieux
bien de la vie, c'est la Nature mme qui nous offre
l'huile de Foie de Morue avec laquelle on fait
L'EMULSION SCOTT
Directement du fond dos mers, elle apporte le
soutien de nos forces, combat l'anmia, las
affections de la poitrine et dei poumons, la
malnutrition, etc. C'est en viit le tonique
ri 1 Val pour tous les ge(^ jj),
Prix du Flacon : 5 franos.
Baume Benu
O'irtnon H*rticmlm dm
GOUTTE RHUMATISMES
NVRALGIES
Dr. BENGl'. K. Rac Balla. Paris.
Quel est voire urnro?
JF SUIS PREMIER
C-\'et justement o\x no i4
soiiroe-* vi.s*i*i.
IfeWiiN Mflnit; 1 abeKWitislti'y est le prenier tu
^ .. ------^ j r ------- .
qualit et le plus rechercha maintenant p: r tous laa
amateurs.
La saveur du DEWARS dans u:l lligh Bail do ici
les douces et a<|r;il>|es leinembrances du pass.
Lu gros chez F. Altieri, (iap-llaitieo.
Ln dtail dans toutes les villes de la Province
in gros et eu dtail chez Simon Vieux,Sea MKW'
III -111, 1 llurrieid, American Ilot 1 Alfred Cool a*
Quinlin Vtilliams.
^Disliiluileui.
Mus I I iqueura
l'omestibles
biscuits
llniiLons
lavons, p iiidrei st'Parfuins
Chemises. I au Cols et Jlb iu..elles
pour hommes
lits il.i darnes.
Articles sn la encejl -eni-porcelaine
QsineaUlerU
Verrerie
Article de vojsrn
Arltelea Baille
Artu lei le cuisine
Uij midis Passa*!
CoaUlleie
Ctaarei a Ci|areltei
Bibelots I .1, uels
Produits mtdicaui
Papeterie
l'usture st ternis
BAZAR METROPOLI
Rue Pave & Hue du
1 Prix Spciaux
1 iicuits Takonia 3 paquets pour Or 0.2
TAJN
Peuple
Dattes le ,
Figues France do
Savonnettes 3 sjivons^pour
do parfumes 3 pour
" ton Lijrbouy w2 do
de lessive Sunlight chaque
I l.-mc pour les souliers/la bouteille*
Xoir do do J; do
l'oudre de savon jLux pelit |aqntt
do do gros do
I piuglcs 'm cheveux le do
Si roua ne Ira im pas se que voua
Tonler dans Korl su rriuse, visiter Le BsrAa Mb^ropih u \u.Tre
probablsmcat noua auroes ca ne
us dsirai paraai nelre eloek de
aaarcbandiaea s Jetaul pies de
30 000 Dollar.
Vina da Tabl.
Farste Blanc, sec la bouteille
do do doui do
Graves do do do
2."
25
05
25
25
05
10
10
05
10
01
50
50
5V
lel assorfimenl de
Hoi.Ijous Fond mis
Surettes Boula de Comme TranoU d'Oran e.
Caramel.Allduyo Amriounllarieots du jele.etc.
BiQbois di touUs sorufi ( la livre ) 35
Aux dtaillants lui dsirt aehetep par tihse
au counptait nous faisons n'tnoapto sp
Itt
110 Hue dw rasais
T-plione: i\o 756


MI5SING I55UL


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM