<%BANNER%>







PAGE 1

LB M T lj t ^dreTEINBELY donne un (oint d^ lys < > ... S* f Bronches ou autres affections de l'appareil respiratoire L'EMULSION SCOTT prise rgulirement donne une nergie nouvelle, augmente la capacit de rsistance et aide liminer la cause de la faiblesse. 3 %  •< 9 %  y ARY. 3. lu! ii la Paix j PARIS * %  ******$ ^^^^0^^^ MP faillant forain nfm-. r < ., H wwsji NOUVEAUX r IHSTIUE E(-nrmi| Jtv un HJ< OC-VU, Jr RH'.UI, ALCOOLS, •!• DEROY FILS AINE I ,"3, u *<5£=f_IVarits DIMANCHE Jacques La Terreur Ht, De, /n.t //epitodM. loge 20) Parisiaoa DIMANCHE I n film dont l'loge n'est plus faire Le Calva're d-mour Jou par I tMBNlCO. ua V'AKIL et RIMSKI fctilre: <1. 2 Bilcoo: •'! I < ge 4 am ai i 1111 %  — t n j fc ^a^si-a MNAGRES] Four li in Ira loua llaaun i tA'/V/r, COTOtt, oi, ne... %  U.I) | .odult nVgala 'La MAURESQUE' hk de Dlvtrct Cabinet de Me J. Llie JoEfph Avocat Poil au Prince. >rl i PICC le 10 Koi abr IM4, I' • n j gi domicili Port au ai ne. toniie la dama Amlie pi et po % Auguste Toii'm. Il a ! e liai' ce ul mt| : Pnr ce cau-is et m lil. la tribu nal statuant [tbarge d'.vppel dit %  |"e de I'. nque e qui a eu lieu de saut ce tribunal, il art r.'ul' que les lait u'mjures par parolea pro lardaa dans les circonstances rv Ut% dans la eaue Font tablies et INaatta ; d t que es faits en rai •un le leur caractre de gn.vitet de publicit.eunstRueDi des cfuaea de divorce, en eonrquence, a 'met le divorce du aieur Auguste Toul ni contre on pouse la d-iœe Amlie Pilel;autoriis ainsi le sieor Auguste Tnnlm h se prsenter, les formalit* pralabU ment n m pliee, devant l'Officier d Etat civil de r'nrt au i-rinre M lion Sud, pour faire pioroncer la di si la li'>n de ion inariagr. Doond de BOOS, etc. Pour extrait conforrre. J. uiio JOSEPH, ATocat lit l uv des Deux Mondes IS Rut Je lnivmil. Parts SUMMAldfe DR LA LIV.AI^ON I-U l.i voMEMBKb lw.4 E. DERE1X Tlphone 031 i\n W29, Grand'Rw. l'ar chaque Panama reoit daa marchandises fratches telles que : fruits, Hutres, Beurre, Fromages Camembert, Roquefort ei> Par prochain 'Jaravelle.attend les plus jolis assortiments de b jilea de Bonbons. ChocoM extra de Paris pour cad.aui de lin d'anne aillai que Dragee bonbons et trou* conude a Mauon Jacquin. Assortiment couiplet d'Kpicerie Ptes Alimentai!'*-* Saucisson de Lio.i, Mortadelle Fromage de (iruyere et de llollan 1 Ses v ne de la K ahoo Mme B Viaie MI tunt i lieu., r.t oiinuselr pu'r sur p sce que I l fs n'en n'et plus h faire. Son Restaurani dont la cui-ine est une il s u eil'eures de Port au Pi nce sa recommande pat on servi.e r-pide et toign et poiic uu oin tout | iiiliruiuT MIX dtoers •ornmxnds. .Sorliets Crme la Glace. 'r in II.n Ml.Dudev.nt. Histoire du • Vif. Li • a ranooa.AMats IMM) i \ i et mort d'un Cbn ois. r\ l'oideaux, de I Acadmie celas. Uaa nouvelle Famine m Russie, ('.le \\ Kuh V/H|| BOUT, O i r.intim s. Autour du M ri ge da I Imprat kf, J. %  • N. P MU.II. K. publioui et Sainl Sige. — I : • . il :n; fmen:. pirteai Ju l(t tu 1, 4i chaqu' n o.t. ••RiX Dt'NL'MBnO 4 k jo tin F. Lsvelacet & Cie Halle Keitel Gand*Rue Viennen d'arriver^par^le Franais les arides suivants j Dentelles titra Fines, Deaielle de soie, Dentell-s Or et Argaat Rnba.s, Calotte, Chapeau daim-, Plumes, Fteeva, Paille da S te tt tous arnclea pour Mode.-p-rlerie.— i-e Moula Haute Fanlai 1e er perles pour Robes et chapeaux, dea S.. irn s dt lotte beaut, des Sacs Dancings, l.h..pe,.ux Jsao Bail pour fc-Lianls, P rosse* a tte, Peignes coiffer tous genres dea Bruaaes dents, des P.Ues Jean Iricee, etc. etc. Articles ppur Hommes : Faux cols, Cravates, Bretelles, Chemi-es da soie, Jartelles, etc. I oua articles pour mercerie et Lingerie. — Cou eaux luperieeia. BOUCHON ILN TOI S (iL.N aS et Bouehoi.a pour pharma. ie. Alimeulatioa Liquida : Liqueurs, Uu-oao, Vins, Cuacnjagoe aillnu tique — Balles en %  oui' houe • t Poupe .— Jouets divers. Accs; oirss de Pharmacie u Spdeisiii s Pnnun.ceutiques.— Hocs : Ba^slns 1 labis en sa. utcliocc VUaai Sio Deschiens, Vin Nouny, LBMIIX, Uiktoganol, LJuibiuni Labarraque,Pepto i ai etc.etc 8el d bpsoui t de biauSart, kneens au tios, >iv us antisepti ,u. s toutes qua il .. Ix^iaiis,esenes peur Sirop,li jueor ei Cootisaiie i cianla naimala. .\ous avens r.u le V. n iable I lie ota Alpes, txc.iUiu dpuran Produit Wu.lbaud, Timbres, Papurs timbrs, Timbr a mot.la I.N bTUi K Cig.reitea Cainel, Articl s de Mode en gros. r*i H speia x Paha-/.-nous VOIT, nos |.ux sont av.inla.jctix, F.LiVLL,Aj\ETet Cie halel Keitel GrandHue, Americao AuUUes LiLe Opraled For Oii'ied Statu Siippisy buarj by ctlombiao -^iea>ship foopinj Inc. Managing Oiieiatirs,17 Itattery l'iaue, New-York. lss clisryeurs sOBl pris de noier .iu* le Iles mer Si mm Tenant ils Jacinel tt dos ports du sud • st atUaeJu l'Ort-iiu-l'iinre vtrs le 2* Hovemlire c ursst. Cliaryers Is mme jour pour flew-Yok, via les psils du Hutd, |itc natit hl T pauagsrt. Coloirfa Stamship Company k GLara & C 0 ., Agens, Roberls Dation G* Il Maison tablie e lMOli OBB NBW-MHlk.U.S, HENRY E. ROB T. i sd en t Ns.W-YoHK • 'i t'iCE : .n \\ Parmi nos liepreaeiiUttioua prlDCipa OS se trouver.t les suivantes I istiibultur i our Hbiti de The'lide Walet fork,l bA Agents Gnraux de la RojeJ Mail Bleam I • Geo. L. :. . i .;k, Ut.A. a de U Laiique iVallonaii POIlT'AU-PItl.Ni b rt^iiit* L u,iL.i Burroa Mill ABlaVator Co, Furt WAJIIL i.xa, U, # 8.A A S .Nordrikog, Lld Cariaiisai JC.Iki.nii : Vg.i,a.itf U Rayai Baull a •• LiuVia, Lou AL'\ CAVi.S : Agent Atuminum L n • Page a Jjue.Line, e a Aia, L.B A. <. Llu\ d.~. !.. CorrefpinJants du Board ol (Jadsrwril %-\. AJii' i^AgenU de I HoydHUafc ol de IsrBauqus Aiitioi. % % %  lue d'Hati. a Llojda, Loiidoll. Noi sont restai tri lisais et nous rjsiroos les informer qus, su \. .; i Prosrleul, Mr rloary^ E, (lo 'jil setu %  nous esprons agrauJir ld .c^lre .le no> ry au su/.iinter les ticiliti dccorlee-i nos cnen. mutu-ls. KNUD JAHNStN Direoteur de la Uianche de l'uxlaurince. r.olujibia iecords Virnnenl u'urriver par le dernier stea ua jtund u -oi'tinieiit de i)isi|ues nuaveaux tel uue :o\-ftoi, One-stcp, tli mtjutia. Valse ot des m v rlassi. ji.es de louie beaut. £n stock Graphoplioues, (tColuinbirt'-, diverses dunen ion-, dernier moJele. Ea vente chez : L. PBEtTZ.yiJ.MN AG Li Dr. Bt.MiLE. li, Wu-. i is. Grande Liqaidatioa chez Paul ii\ 4UXILV idin de laire de la place pour les marc tau dises n i velUs, nous veu Ion-; une pn'ie dejtio okavee une i|t.unie rducti u de prix, i rieiv | ions tic DOui lisiler ITIHI iii-its il y eu a po ir chacun et pour cha foui H vx i i. i o*t-.il-iVt I U1T l ORE PRODUi DU CANADA Il est gnralement reconnu que le i nada produit, le meilleur l.au. Condentu-, I es prix sont de 1,00& 2.00 Dollars ion* de tcuii's les au tes marques. 'ourla i|aalit: er. le prix, aehstez lo Lait Condensa de la rnar.|ue l| i IV BRND. Eli vente i-hes Simon Vieux, B. N. Sada, Chs. ( Plcoulet et dans les principales maisons do fa pt-ovuiee W. Ou in lin Williams, Port au l'rlnce iji n tbuleur. 110, Rue des Csars Tlphone, 430



PAGE 1

F DIRECTEUR PROPRIKTAIRI iUPKOiMOK Clment Magioire BO rnuu 136* Rua AjsneVloalne NUVIKRO ^OOENTllIBi Quotidien t-ILfc Coumbui Mmorial LaVal PAN AMfcRK AN UNOM La nature eai uavail et rep,9 l,M ombre et lumire, soleil et nuages !.. £)ieu u a '*'' ''' s bellei nuits que pour laisser la terre reposer doucvment sous les toiles et rtprwidre ilaas la 'paix mystrieuse du soir le soutlle ncessaire i a tlchjconde... Tinoe "Sarsey TSfaEPHNE No 243 iSeme ANNEE M 067 PURT-AUt M.M.tv UiAITl SMIDI 22 NOVEMBRE 1934 Les Manuscrits fantmes Nouvelles Etrangres On se rappelle que nous avons rft les premiers mettre nus lecteurs au courant de la Jecou verte nar un savant italien, l-p-ol'sseur.Mirlino Fus co, dans mi monastre napolitain, de merveilleux manuscriis lient ce que l'on le d oe ivres du grand ni>orien IdUn, TtteLift, La nouvelle eut eu Europe e i' 'i IOUI auteur*, uu gran i retenti sment : les uns la donnaient pour certaine, les autres la qualili icnl d'erreur ou de m nsonge. Lu antre s.ivuil italien, ami du lm t ur Fusco aiUnni avoir vu les lameui decusMota, Le doute ne semblait plus pn-sib' ; el eouv.>rn-in-ni italien con• drait j is e u re, que les m buse us eu questioa, taient pro pnt nationale, et pria le Ur i uaco de lui faire parvenir 1' sauranoe de la preuve de s d co .verte afia que dts prcisions lussent otficte l-ment transmises au moude des savants et au public Mais l, coup de thtre 1 UocUur Fusco rpondit ill cours de ses recherches, lit cru re sur la pist^ des "n loscrua inconnus de Tite lave, mais qu'il avait bientt reconnu qu'il s'eUil tromp et aue let documenta sur lesquels il avait mis la main n'taient pa^ uu grand Inetotj n. irprise ej le ile-sapi/ointernei i tureni extrmes et Ion alla jusque douter de la parole Ue i honorable professeur. Le gouvernement italien lui-mme partagea ce doute puisqumairie la rponse ngative, du Si wnlilconiiuua a suivie trs activement c lie Haiie et prsC/ivil a tous ses ajenls de douaAssioe^Crimioelles lidieDte da vendredi 21 Ht veibn i.. M la il .ie du ir> Juin coul, dans la section de Liaid Foo 1 Peiioo \iile qje mr la pmintdebenlan J ii riaiois cou ire ui • v i %  MM lia rokli que m netmme i m Uon.ii, F o vil B.eine, Ai i lousaiul. di-liitl et n. iaLl .du ieu, arrirent Tclu-ma M i qui • lait h. z lui au iiinmeulu vol iepru. b t lire Lu uiOunon %  i• i -i uiaiii.nir. qu il expira en cOuis de route L csi sou celte prvention qie, I U rl el \t i gravitsaiei.t le -cieile iiiiiintlie. Hier raalgi la beiie il. luise produite far leurs arooelsMes t Limier, D. H>ppo I I | .slin, t ju.y rendit %  J verdict ue (ond-niubtiuii. Le PublicnpctMla par Me Pierre \ni.u. Agaant r.qu t la pivus pas s ...i .1 e lnLu iini ) faisant.droit puioni ver* BHOUII i aviron ia pne des travaux loue a perp. iu. . L'est le Jugo Cli. Liioilue 4UI piaidait l'audieaMi L'est demain... v lu heures prcises du matin q II \i b M. t.ui oouueia so con OercJePort au Priacin Le sei* uu v ai regel et auno habitue Uu Cert • n y voudra man quer Au Congrs de Lima Le geuvt lueuieiit hatien ayant de M unie n prsenter la SI 'il lique uperchene et n'a eu eu m 11 qu'un mtnusctit hagio graphique Mais 1 i encore plusieurs qu s s lions s* posent et l'nig ne rrst • entire; car pourquoi 1^ savmt italien a-t il induit en err-mr son collgue t ami le prnfssseur Funke. S'est-il lui aussi tromDes entants qui ne vont pas I I leole Nous ne sivona quels sont ceui qui, MIU anne, ont t chargs de eut veiller la frquentation scolaire dans les divers fOambid.it sur la voie pub iq te ux II ..re de cla"e. in lignai n le fait, n us ro np ton* sur la Uir clion G-tnraU d • l'Iusiru. lion l'ublique et ilnap sti n Scolaire o figurent des hommes j'i.in-g et sans deu'e, u*-rgiqu-a pour raliser, aar ce poiul, quelque chose de srieux. Dans leg rues D'puis denx ou trois jours, la Poiice inter ii rigoureusement aux marchandes publiques de s'asseoir 4 mme la raa pour dbiter leura marchandises. Celle qui sont sou lea g H aries ne soit pas drange*, lea autres sont renvoyes aux mar etke. La mesure tst s rn'-ils tanl de mys re autour d. l.ur dcr.tiver te et font-ils de ces ilocumpn's le vritables ma nuscrits fantoin'-s? Autant de questions auxquelles il est impossible de rpondre. C'pon tant remaniions que certains histori us entraitTes Vi lo r l)u r, jy rapoortent que vprs l'an 58 on 6U aprs J C, P'ione et Snque le philosophe, pour co riger Nron de s. manie de composer de mauvais vers, < lui apporlrenf l^s œuvrea d'un crivain mort Ion* iera 's aupiravant Nron prit 1 manuscrits et I on croit lort que d^ns sa folie de s; croire suprieur tout tre humain, il ledtruisit lui mme ou qu'ils disparurent tans le grand in* rendre le R une qui pr la et lut cause de li perse:ulion des ch tions. Tt-Live tant mol en l'an I lava it J -C, 41 anavant le fat sus-m n'ionn*. il. est lort pr ii'iialil %  '. que ce sont ses manuscrits .lue les deux g'an Is ro mains re mr. m Nnu, et que le m nMre ltruisit. Les 'Si 'ivres que nous possdo'iseraient peut tre ce qu: l' rone et Seuejue n'apportr-ni pas au Gsir et qui lut ainsi, li %  ureiisem nt sauv da la destruction soleil et auraient toute commodit po n leur co u uero journalier. C'est une poule sugxeaiioo que no'is fi*00' l'Adminiaration Communa'e. La Ssiote Ccile Aujour.1 uni est la fta de Ste Ceci e. Ne a Hime d'une illustre famille, elle subit le martvre vers 181. Les mu-i'-iens l'ont choisienmme Patronne parce q iVn chantant le* louang-s de Dieu, elle s'a1 oiapign nt d'un in trument de njusique. l*a mnissijn le l'oot lifill lait a sa ItHe Dimanche prochain devait s on vrir la smaoa sportive par un malch entre le VAo et U JA'i. le choix de c. s c .ih pour U prera re ren contre av.m t ft par tirage au sort. Mais .a dernier cercle ne participant pas au championnat 1 -i|.' .i .1 • %  ,ui aimil'it cet hoo nejr. La coin m sion de fool bail a alors crit iau milieu de celte semaine > au CAS i fond mardi dernier pour iui an non -er qu a la place du J \C u maUberaeoafrs le V.A '.. CASG a aus^tlt rpondu qu'il ue pouvait pas loiicuerpour le mo meut mai, la commission de foot bail ne veut rien entendre. cela n'est pas juste. Si le choix des clubs du 1er match s'est f.n par tirage au sort, te choix du rem plaant duJ. A. c devrait se faire de la mme manire. Ue pi is pour malciier un cercle doit tre av-rti 8 jours au muni avant la cals fixe. U'siAetjre le C. *'. s. G. v("at fond*. 8on | n >a I^S. N''( )H bi"n .1 n 1 \%  a onmitaioa de loot bi 1 enteals* rs' 00. Par Gali'a L ensemble 1 a a proji't il'iiiii nislif voti'|iar le st'iiat IMilS— Le snat a vol l'ensmb e du projet d'amnistie par 1D9 voix co .ire 04. Gi.iu I banqgtl patriotinue pebid eiinjoiiili'iiient par HIM. ILiiiolet l'oincar^ 1'/ 'il> 1,1 oiversil dea annales u oflen u 1 dta'ar an l'hon* neurdes nationimies de la Prsn resous la prc.-idence de VI M. l'on car£ et He-tiol et de nombreux % %  n I s-adeurnotamment IHS am b --.'leurs 1I11 Brsil et du Prou, e .1 Mgr Iles her, vq 1e del O.liie ; de uumbieux iliscours no tamment ceux de MM S .uza, Danlas et .1 0 iraeJQ 'jii surcda M Adolphe Hi --son affirmrent les sympathies brsiliennes et p riivieiines pour la France M I 01 nejo. trs applaudi, a celcb la Fiaii'-e dont le* Ironticres depuis U Kvoliition sont celles de h libert ; elles sont loaloara attaques par les lorces du pass et tou|.nns restaures par une vague irrsistible .1er firees de l'avenir. Il a prconise I organisation de senti. i.enis niu'uels pour l'avenir dans l'intrt de 'a tivili-ali n et la conciliation des dissentimrnls nieruauonaux. %  ort dIme IJardinq Ni.w ORK Mme blardina vient de succomber la maladie contre laquelle oc lull.iil depuis plusi. urs scinanes. D<'Velo||MMIII'llt (ios tout niuni.ations ariennesy PARIS Tendant la disottssii n d. buii/et a/ita Irsjnai*, M. L U r. %  •m Kv uni, -nu* secrtaire a I avi.t.OU. a Billion, l'lublis e. e t d iiLinf 0e lignes ariennes sel e r tau ce al Amrique du asid. M. l-vi.itc a dclare qu ou lail en t.u. d'aagmtoter ,es igu^s Ou •vinme. qui sniaiei't bien'ot pousSes jusqu' Dakar du el.s ir h eut juk.iu a l'Amrique du s d. N < s esproi.s q ie Us aeioplaues Il bien ni *.>si / perle, .'iin.r. s p il que I uu puisse tra-< rer l'At la nique sans danger, a dit le tous se icu.ie. Il a ajout que u: service ..: tiansport de maicuaudisi s lignes franchises ut ut pies q nui mal. Le* lignes ariennes d .''-•, a l-il dclar, ont dj %  i pase pmir le Iranaporldea mar c laudise. et de* voyageurs le* re> iu. ils tablis l'anue prceJeule et les cciJeots ont diminue de moi ti ; ia mai.e entre la Fiance et le >lai oc est lrauaj.it, te pai aropla ne. L'iodustiie de l'aviation Irain.ai te (onstruit d'excellent moteuis, a du M. byuac et a vuJu der iiiireineiit puui loo minions ue moteurs a 1* maisons. autour le 1 Angleterre pour la re11.1-e par la cnnseil des ontussions prp .-aloires pour la conf rance prujete sur la rduction ds armements. M Paul Boucouj et les autres dlgus trancaia qui iroot Rouie om iaforme la ;oa v rnemeiit qu'ils avaient au pro je prt tire prsente au conseil. 41 n* voudraient avoir un peu plu* de t mps pour IVtadi.r **f •' par consquent ils taient htureas du aeiai pr. seat |>ar l'Ai |)omma(|es de ((uerre Officier allemand condamn LILLE Le Gnral Von Ma tbu-'its.ollicitr allemand,a t con damn par le conseil de guerre un an de prison et aux dpens il tait inculp d'avoir pendant la guerre confisqu dans le chteau on il avait iab.i son quai lier u nral dans le Nord des objets de valeur qu il lit expdier en Allen.u gne. L'accusation porte sur le vol de manteaux, de fourrures tt .'e cl ape*u> de dames, plusieurs lu pis, un service de table et une voi ture ,1 enfant d'une valeur totale de 6*880 francs. i.e cliel de larmr j|\|tiflQoe tu LE CAIRELe major gnral sii Lee Black, gouverneur gnral du Soulan et Nui, 1 de l'arme d'tigyala esl mort .elle nuit 4 ni nuit J. s fuite de bteasorei rreues au cour* de 1 iittentai dont il a t victime biei. Le 101 Fuad a lanc une proclamation aux ofli eiera ei aux homme de Irettpe de l'arme du Soi dan deploiant le lche attentai dont a t vieil me Lee Sirdar. Duna une dclara ton la presse Zag oui Pacha,ter ministre fait set ur que l< gouver ne neut pu u In loi.tes lis mesu Mpossiblej pour dcouvrir les cri-UiilN Jiirual lit ei icrisiiiio WASHINGTON' Le DaHy Posl de Baltimore a t mis en accusation pai le grand .Inry lde rai pour avoir publi Us listes de l'iundl sur le revenu. B\TAVIA-II est tabli dfinitive ment que firi |. raonne ont pi ri dans la tremb ement de lerre q. i eut lieu rcemment dans i'l 1 Ja va Sporismen amricains au Tatiean ROME— Les jouears da La. bail amricains qui ont jou l'a ris ont t reus par la l'ap qui leur a doane la bndiction ; quel quas uns des Joueurs taient ac eompagn'i de leurs femmes, Nouvelles Diverses l'A MIS— Sclou La Matin 1 le gouv marnent tranaia accd au dsir iiu cabinet britiniiique l'ajourner li dlsctitaioa do protocoh de Genve QRNKVB— La ronl.'ieiice inta %  nationale du train.11 l'opium entendu las Doctears IMauses du Saint Domingue et l'ei.ambut., du B'sil qui ont aipos le situalion de leurs j.avs respe. tifs dont ilont apport l'appui h lu confrence. ROMS—Le Pape Pie M a adrea Sd IM condolances aux habitant* de \im igh I ... a-ion I %  In mort du cardinal Logue. ROME Le gouvernement polo nais a fait conmllre au Vatican aa'il avait i[t>\6 in re iraentant nu .riM du Ssiul ni lang d'.imbassidenr. RoMF I. Italie sooflre en ce moment d'une vague de froid in tense non seulemeut l S monta gnes du aord mais oallea qui eu to.ircni I,. .p 1 le sont couvertes de nafs al la tasspraiur.' est tom be pendaal li asti kO denra itigi !.|. 1.1 lessous de zro >U ARIS— Lu taxe de recouvra meni le M p Q [ni josqu'l 1 ai w t un de* priaelpani obatacles it,us ie ngociations en faveur di l'eeeo i 1 inamaroial fraafoali'maud sera laisse eu suspens po ir le moment D'aprs la deision f iri-e par les dlgus qui tudient a traitde coramer. •, 1 • deiii .n a suivi une confrence en're l'ain bissadeur Non II leeeb, la Dr Ir. n dellenburg el Jacques Seydoux. L'atlituda des dlgus allaiman Is au sujet do la taxe d" recouvra meut sera guide iar la dcision du Heichslag ; 00 a dit que celtu question TOTnit une rte premires Otre soumise A cette ass trahi o quand elle e runira. LONDRESI.e ministre d 1 allaiies trangres Auatin Chaut berlaln a annonc au Foreign U tt ce qu'il assisterait au conseil dal 1 Socit deN iii..ns a Rome le H Dcembre co orne chel de la dal gation anglaise. Communiqu L'Indpendanco des "ouvoira Publics est consacre par la Conn litution. Les iliui, 11.i • de libert provi soire piol.ites A la requte du Journalisteprvenus doutrag %  < envers le 'iouveruumenl de la RI publiquii et motives aur I ur lut de sant, sont apprcies par le Joga d Instruction dans la plnitude de &e • droits. viicas o ces demandes seraient accueillies pal le Juge .1 Instruction le G iiiverueinent.dansun seu .iment de luulegi n'opposant contre elles aucune objection, 1 m> pas user de la Voi v la recours prvue par I \.i 1. KO du • ode d Inslrui tin 1 11111111 Ile, m dilii pur la loi du .' .lu n \,'.i. Porl ta Prise, tt Novembre \:iit =: =—1^ M —u Avis au Publie La Fire Marshall annona au publie qu'4 I ..vaiiir, lai nianoen vres d'incandie sereal eaeateei autant que possib'e, dans les m mes cnliti >ns que s'il y avait uu incendie rel. A un moment dcid par lui, lu Pire Marsht.ll donnera I alarmj d'un endroit eh

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06299
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, November 22, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06299

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
F
-
DIRECTEUR PROPRIKTAIRI
iUPKOiMOK
Clment Magioire
bo rnuu
136* Rua AjsneVloalne
NUVIKRO ^OOENTllIBi
Quotidien
t-ILfc '
Coumbui Mmorial LaVal
PAN AMfcRK AN UNOM
La nature eai uavail et rep- ,9 l,M
ombre et lumire, soleil et
nuages !.. )ieu u'a '*'' '''s
bellei nuits que pour laisser
la terre reposer doucvment
sous les toiles et rtprwidre
ilaas la 'paix mystrieuse du
soir le soutlle ncessaire i a
tlchjconde... Tinoe "Sarsey
TSfaEPHNE No 243
iSeme ANNEE M 067
PURT-AUt M.M.tv UiAITl
SMIDI 22 NOVEMBRE 1934
Les Manuscrits fantmes
Nouvelles Etrangres
On se rappelle que nous
avons rft les premiers mettre
nus lecteurs au courant de la
Jecouverte nar un savant ita-
lien, l-p-ol'sseur.Mirlino Fus
co, dans mi monastre napoli-
tain, de merveilleux manuscriis
lient ce que l'on
le d oe ivres du grand
ni>orien IdUn, TtteLift,
La nouvelle eut eu Europe e
i' 'i ioui auteur*, uu gran i reten-
ti sment : les uns la donnaient
pour certaine, les autres la qua-
lili icnl d'erreur ou de m n-
songe.
Lu antre s.ivuil italien, ami
du lm t ur Fusco aiUnni avoir
vu les lameui decusMota, Le
doute ne semblait plus pn-sib' ;
el eouv.>rn-in-ni italien con-
drait j is e u re, que les m -
buse us eu questioa, taient pro
pnt nationale, et pria le Ur
i uaco de lui faire parvenir 1' s-
auranoe de la preuve de s d
co .verte afia que dts prcisions
lussent otficte l-ment transmi-
ses au moude des savants et au
public
Mais l, coup de thtre !
1 UocUur Fusco rpondit
ill cours de ses recherches,
lit cru re sur la pist^ des
"n loscrua inconnus de Tite
lave, mais qu'il avait bientt
reconnu qu'il s'eUil tromp et
aue let documenta sur lesquels
il avait mis la main n'taient
pa^ uu grand Inetotj n.
irprise ej le ile-sapi/ointe-
rnei i tureni extrmes et Ion al-
la jusque douter de la parole
Ue i honorable professeur. Le
gouvernement italien lui-mme
partagea ce doute puisqu- mai-
rie la rponse ngative, du Si
wnlilconiiuua a suivie trs
activement c lie Haiie et prs-
C/ivil a tous ses ajenls de doua-
Assioe^Crimioelles
lidieDte da vendredi 21 Ht veibn
i.. M la il .ie du ir> Juin cou-
l, dans la section de Liaid Foo 1
Peiioo \iile qje mr la pmint-
debenlan J ii riaiois cou ire ui
v i mm lia rokli que m netmme
i '.....m Uon.ii, F o vil B.eine,
Ai i lousaiul. di-liitl et n. ia-
Ll .du ieu, arrirent Tclu-ma
m i qui lait h. z lui au iiin-
meu- lu vol iepru. b t lire Lu
uiOunon i i -i uiaiii.nir.
qu il expira en cOuis de route
L csi sou celte prvention qie,
I U rl el \t i gravitsaiei.t
le -cieile iiiiiintlie. Hier raalgi
la beiie il. luise produite far leurs
arooelsMes t Limier, d. H>ppo
I I | .slin, t ju.y rendit
j verdict ue (ond-niubtiuii. Le
PublicnpctMla par Me
Pierre \ni.u. Agaant r.qu t la
pivus pas s ...i .1 e lnLu
iini ) faisant.droit puioni ver*
bhouiI i aviron ia pne des tra-
vaux loue a perp. iu. . L'est le
Jugo Cli. Liioilue 4UI piaidait
l'audieaMi
L'est demain...
v lu heures prcises du matin
q ii \i b m. t.ui oouueia so con
OercJePort au Priacin .
Le sei* uu v ai regel et auno
habitue Uu Cert n y voudra man
quer
Au Congrs de Lima
Le geuvt lueuieiit hatien ayant
de m unie n prsenter la
SI 'il lique
I art 1
.Vu ceiegue ^,-1 liront par la
p.ua j.il liasse ocu:ico
ns de la frontire d'exercer ce
sujet la plus minutieuse surveil-
lance.
f-i, nouveau coup lethairp!
Un savint allemand, ie Hoc-
1 u<" Funk**, le Leipzig, affirma
avoir pntr Capn, dans la
retrtit'1 du Dr Fusco et avoir
contempl les lainnx muni*
critSi et que son collgu ita
lien lui permit d'y pren Ire co-
pie de quatre lignes autog a-
grapliei qu'il a publies ans le
Leipzig 1 Tageblati Pt dont
un grau I jo irnal anglais t Tin
niustrated London N vra a re-
produit le tac simil.
Rien ne paraissait plus ser-
tain et le moud? des savants fut
un" nouvelle fois profonde-Lent
troubl pir la chute de cet nor
me solive iu.
Voici ces quatre lignes auto-
gr^phes. im HULTITUDO HOMf
M M INiPSIUTA OCCUatT AU
niiti: (At.LUM NSA.NCTI m\h-
TIM vestiti:bi s i.H.rroKO
Un immense clat dn rire c
cii'illit la rvlation dite par le
savant allemand ; et Mr Hmile
Chtelain qui signale, l'\r.ad-
mie ds Inscriptions et bdl s-
lettres la publication lu journal
londonien, dmontre en mme
t mps que la mentiuu i te dans
ces quatre lignes, d'un lait pos
teneur d'au moins quatreside*
T.t l.ive et le latin d'allure
mrovingienne pnuv nt .pi le
docteur Funke a t victime
d'un >uperchene et n'a eu eu
m 11 qu'un mtnusctit hagio
graphique
Mais 1 i encore plusieurs quss
lions s* posent et l'nig ne rrst
entire; car pourquoi 1^ savmt
italien a-t il induit en err-mr son
collgue t ami le prnfssseur
Funke. S'est-il lui aussi trom-
Des entants qui ne vont
pas I I leole
Nous ne sivona quels sont ceui
qui, mIU anne, ont t chargs
de eut veiller la frquentation sco-
laire dans les divers fOa la ville, ce que n iua a- v oa c'est
qua l'excution de la mi sur ce
point ei ti ng'ig> nions l'attention Je l'Inapeclion
Scolaire sur le nomb e d enfanta
qui, prn<-.pnlwmn aux rues des
Lsara, du Centre, du Peuple, aux
aboriade march et du a'Ne*,
g->mbid.it sur la voie pub iq te
ux II ..re de cla"e.
in lignai n le fait, n us ro np
ton* sur la Uir clion G-tnraU d
l'Iusiru. lion l'ublique et ilnap s-
ti n Scolaire o figurent des hom-
mes j'i.in-g et sans deu'e, u*-rgi-
qu-a pour raliser, aar ce poiul,
quelque chose de srieux.
Dans leg rues
D'puis denx ou trois jours, la
Poiice inter ii rigoureusement aux
marchandes publiques de s'asseoir
4 mme la raa pour dbiter leura
marchandises. Celle qui sont sou
lea g h aries ne soit pas drange*,
lea autres sont renvoyes aux mar
etke.
La mesure tst s (talaes en plaiue rue guaient la
circulation et exposaient les pau-
vres marchao e elles-mmes
eue crase* par lesautoa, comme
cela a'est vu Is semaine dernire.
Cependant il SMnqjo la me-
sura un complment indispensa-
ble. Si tous las marchands et mar
chaudes s'.nslal aient aux msrcha,
la place y manquerait bientt. LV
qu il y a faire, c'est !* placr !*
tentr^ en toill forte ou mme re-
couviir de ttes le pstu trottoir -x
('rieur qui bordent las deux halle*
du lasrutte iuu.Um mareban
des s'y installeraient l'abri du
p ? tt comment le professeur
allemand a t il pu attribuer
TitpLive ds manuscrits qui
r al nt un f it post i ur d' 1
moins quatre icles cet ni -
torjpn ?
Sont-ils tous deux des im-
posteurs, sont ils des farcpurs ?
Comment le tts savants ont ils
pu si grossirement f 6 tromper,
ou s'i s ont vu jn le et se trou-
vent en prsen e de manuscrits
de Ti'e-Live, pourquoi tahlis-
>rn'-ils tanl de mys re autour
d. l.ur dcr.tiver te et font-ils de
ces ilocumpn's le vritables ma
nuscrits fantoin'-s?
Autant de questions aux-
quelles il est impossible de r-
pondre. C'pon tant remaniions
que certains histori us entrait-
Tes Vi lor l)ur,jy rapoortent
que vprs l'an 58 on 6U aprs
J C, P'ione et Snque le phi-
losophe, pour co riger Nron de
s. manie de composer de mau-
vais vers, < lui apporlrenf l^s
uvrea d'un crivain mort Ion*
iera 's aupiravant Nron prit
1 manuscrits et I on croit lort
que d^ns sa folie de s; croire
suprieur tout tre humain, il
le- dtruisit lui mme ou qu'ils
disparurent tans le grand in*
rendre le R une qui pr la et
lut cause de li perse:ulion des
ch tions.
Tt-Live tant mol en l'an
I lava it J -C, 41 an- avant le
fat sus-m n'ionn*. il. est lort
pr ii'iialil'. que ce sont ses ma-
nuscrits .lue les deux g'an Is ro
mains re mr. m Nnu, et que
le m nMre ltruisit.
Les 'Si 'ivres que nous poss-
do'i- seraient peut tre ce qu:
l' rone et Seuejue n'apport-
r-ni pas au Gsir et qui lut ain-
si, li ureiisem nt sauv da la
destruction
soleil et auraient toute commodit
po n leur co u uero journalier.
C'est une poule sugxeaiioo que
no'is fi*00' l'Adminiaration
Communa'e.
La Ssiote Ccile
Aujour.1 uni est la fta de Ste
Ceci e.
Ne a Hime d'une illustre fa-
mille, elle subit le martvre vers
181.
Les mu-i'-iens l'ont choisienm-
me Patronne parce q iVn chantant
le* louang-s de Dieu, elle s'a-
1 oiapign nt d'un in trument de
njusique.
l*a mnissijn le
l'oot lifill lait a sa ItHe
Dimanche prochain devait s on
vrir la smaoa sportive par un malch
entre le VAo et U JA'i. le choix
de c. s c .ih pour U prera re ren
contre av.m t ft par tirage au
sort. Mais .a dernier cercle ne
participant pas au championnat
1 -i|.'' .i .1 ,ui aimil'it cet hoo
nejr.
La coin m sion de fool bail a alors
crit iau milieu de celte semaine >
au CAS i fond mardi dernier pour
iui an non -er qu a la place du J \C
u maUberaeoafrs le V.a '..
CASG a aus^tlt rpondu qu'il
ue pouvait pas loiicuerpour le mo
meut mai, la commission de foot
bail ne veut rien entendre.
cela n'est pas juste. Si le choix
des clubs du 1er match s'est f.n
par tirage au sort, te choix du rem
plaant duJ. a. c devrait se fai-
re de la mme manire. Ue pi is
pour malciier un cercle doit tre
av-rti 8 jours au muni avant la
cals fixe.
U'siAetjre le C. *'. s. G. v("at
fond*. 8on | n >a
i^S. N''( )-
H bi"n .1 n 1 \- a on-
mitaioa de loot bi 1 enteals* rs'
00.
Par Gali'a
L ensemble 1 a a proji't il'iiiii
nislif voti'- |iar le st'iiat
IMilS Le snat a vol l'en-
smb e du projet d'amnistie par
1D9 voix co .ire 04.
Gi.iu I banqgtl patriotinue
pebid eiinjoiiili'iiient
par HIM. ILiiiolet
l'oincar^
1'/ 'il> 1,1 oiversil dea an-
nales u oflen u 1 dta'ar an l'hon*
neurdes nation- imies de la Prsn
resous la prc.-idence de VI M. l'on
car et He-tiol et de nombreux
n I s-adeur- notamment Ihs am
b --.'leurs 1I11 Brsil et du Prou,
e .1 Mgr Iles her, vq 1e del
O.liie ; de uumbieux iliscours no
tamment ceux de MM S .uza,
Danlas et .1 0 iraeJQ 'jii surcda
M Adolphe Hi --son affirmrent
les sympathies brsiliennes et p
riivieiines pour la France M I 01
nejo. trs applaudi, a celcb la
Fiaii'-e dont le* Ironticres depuis
U Kvoliition sont celles de h li-
bert ; elles sont loaloara atta-
ques par les lorces du pass et
tou|.nns restaures par une vague
irrsistible .1er firees de l'avenir.
Il a prconise I organisation de
senti.i.enis niu'uels pour l'avenir
dans l'intrt de 'a tivili-ali n et
la conciliation des dissentimrnls
nieruauonaux.
ort d- Ime IJardinq
Ni.w ORK Mme blardina
vient de succomber la maladie
contre laquelle oc lull.iil depuis
plusi. urs scinanes.
D<'Velo||MMIII'llt (ios tout
niuni.ations ariennesy
PARIS Tendant la disottssii n
d. buii/et a/ita Irsjnai*, m. l u
r.m Kv uni, -nu* secrtaire a I a-
vi.t.OU. a Billion, l'lublis e. e t
d iiLinf 0e lignes ariennes sel e
r tau ce al Amrique du asid. M.
l-vi.itc a dclare qu ou lail en
t.u. d'aagmtoter ,es igu^s Ou
vinme. qui sniaiei't bien'ot pous-
Ses jusqu' Dakar du el.s
ir h eut juk.iu a l'Amrique du s d.
N < s esproi.s q ie Us aeioplaues
Il bien ni *.>si / perle, .'iin.r. s
p il que I uu puisse tra-< rer l'At
la nique sans danger, a dit le tous
se icu.ie. Il a ajout que u: servi-
ce ..: tiansport de maicuaudisi s
- lignes franchises ut ut pies
q nui mal. Le* lignes ariennes
d .''-, a l-il dclar, ont dj
i pase pmir le Iranaporldea mar
c laudise. et de* voyageurs le* re>
iu. ils tablis l'anue prceJeule et
les cciJeots ont diminue de moi
ti ; ia mai.e entre la Fiance et le
>lai oc est lrauaj.it, te pai aropla
ne.
L'iodustiie de l'aviation Irain.ai
te (onstruit d'excellent moteuis,
a du M. byuac et a vuJu der
iiiireineiit puui loo minions ue
moteurs a 1* maisons.
autour eonlrenc de
l
nicliaine
0 ne
P'HIS- L* porte-jisro'e orfl-
cisl du miir-lere gres s dit que les dlgues fri n
eus au conseil de la socit des
pi .11 nui prociniu acceptoiunl lad
msude >le 1 Angleterre pour la re-
11.1-e par la cnnseil des ontus-
sions prp .-aloires pour la conf
rance prujete sur la rduction
ds armements. M Paul Boucouj
et les autres dlgus trancaia qui
iroot Rouie om iaforme la ;oa
v rnemeiit qu'ils avaient au pro
je prt tire prsente au conseil.
41 n* voudraient avoir un
peu plu* de t mps pour IVtadi.r
**f ' par consquent
ils taient htureas du aeiai pr.
seat |>ar l'Ai -
|)omma(|es de ((uerre
Officier allemand condamn
LILLE Le Gnral Von Ma
tbu-'its.ollicitr allemand,a t con
damn par le conseil de guerre
un an de prison et aux dpens il
tait inculp d'avoir pendant la
guerre confisqu dans le chteau
on il avait iab.i son quai lier u
nral dans le Nord des objets de
valeur qu il lit expdier en Allen.u
gne. L'accusation porte sur le vol
de manteaux, de fourrures tt .'e
cl ape*u> de dames, plusieurs lu
pis, un service de table et une voi
ture ,1 enfant d'une valeur totale
de 6*880 francs.
i.e cliel de larmr j|\|-
tiflQoe tu
LE CAIRE- Le major gnral
sii Lee Black, gouverneur gnral
du Soulan et Nui, 1 de l'arme
d'tigyala esl mort .elle nuit 4 ni
nuit J. s fuite de bteasorei rreues
au cour* de 1 iittentai dont il a
t victime biei. Le 101 Fuad a
lanc une proclamation aux ofli
eiera ei aux homme de Irettpe
de l'arme du Soi dan deploiant
le lche attentai dont a t vieil
me Lee Sirdar. Duna une dclara
ton la presse Zag oui Pacha,ter
ministre fait set ur que l< gouver
ne neut pu u In loi.tes lis mesu
m- possiblej pour dcouvrir les
cri UJSl)l\B&- Unisses repn'seij
talions au gouvernement gyptien,
1b* JfnTTvPrtWn.'nr britannique eil
gra de* mesures de rpression un
m. 'li .t.-- ; plusieurs ministres ont
confr Dowmng Street avec le
t rsident du conseil et on s'attend
ce qu'une note trs svre soit
adresss au Caiie. celte noteexi
gra probab'emenl une enqute
immdiate et l'arrestation 'es cou
pables II est possible quelle envi
sage galement la rpression de la
propagande anti biitannique en
Egypte
le nouveau cabinet
autrichien
VIENNE Aprs une rise de
15 jours, le cabinet suivant a t
lu air VI voix contre tiO : Dr Ru
dnlf Itamek, chancelier et ministre
d* l'intrieur ; Waber, vice chan
celier et ministre da la justice ;
Mataja allaiies eirangrea ; Aluer
ai ;{ltescli,administration so
eiale.
Augmentation de la Hotte
britannique
.D.NDRESUne des premires
mesures envisages par l'amiraut
sous leaouveau gouvernement,d'
prs le Daily Mail t, sera la un
se en chanlier d'un certain nom
bre de nouveaux croiseurs. Ce
journal raipe le que l'ancien gou
vernemenl conservateur avait pr
vu la roiiviruction de huit croi
s< urs et que le gouvernement tra
vaillisle en avait supprim cinq.
Au\ El;il>-UiilN
Jiirual lit ei icrisiiiio
WASHINGTON' Le DaHy
Posl de Baltimore a t mis en
accusation pai le grand .Inry lde
rai pour avoir publi Us listes de
l'iundl sur le revenu.
B\tavia-II est tabli dfinitive
ment que firi |. raonne ont pi ri
dans la tremb ement de lerre q. i
eut lieu rcemment dans i'l 1 Ja
va
Sporismen amricains
au Tatiean
ROME Les jouears da La.
bail amricains qui ont jou l'a
ris ont t reus par la l'ap qui
leur a doane la bndiction ; quel
quas uns des Joueurs taient ac
eompagn'i de leurs femmes,
Nouvelles Diverses
l'A MIS Sclou La Matin 1 le
gouv marnent tranai- a accd au
dsir iiu cabinet britiniiique l'a-
journer li dlsctitaioa do protocoh
de Genve
QRNKVB La ronl.'ieiice inta
nationale du train- .11 l'opium
entendu las Doctears IMauses du
Saint Domingue et l'ei.ambut.,
du B'sil qui ont aipos le situa-
lion de leurs j.avs respe. tifs dont
il- ont apport l'appui h lu conf-
rence.
ROMSLe Pape Pie M a adrea
Sd IM condolances aux habitant*
de \im igh I ... a-ion I In mort
du cardinal Logue.
ROME Le gouvernement polo
nais a fait conmllre au Vatican
aa'il avait i[t>\6 in re iraentant
nu .riM du Ssiul ni lang
d'.imbassidenr.
RoMF I. Italie sooflre en ce
moment d'une vague de froid in
tense non seulemeut l'S monta
gnes du aord mais oallea qui eu
to.ircni I,. .p 1 le sont couvertes
de nafs al la tasspraiur.' est tom
be pendaal li asti kO denra
itigi !.|. 1.1 lessous de zro
>UARIS Lu taxe de recouvra
meni le M p q [ni josqu'l 1 ai w
t un de* priaelpani obatacles
it,us ie ngociations en faveur di
l'eeeo i 1 inamaroial fraafoali'-
maud sera laisse eu suspens po ir
le moment D'aprs la deision
firi-e par les dlgus qui tudient
a trait- de coramer. , 1 deiii .n
a suivi une confrence en're l'ain
bissadeur Non II leeeb, la Dr Ir. n
dellenburg el Jacques Seydoux.
L'atlituda des dlgus allaiman Is
au sujet do la taxe d" recouvra
meut sera guide iar la dcision
du Heichslag ; 00 a dit que celtu
question TOTnit une rte premires
Otre soumise A cette ass trahi o
quand elle e runira.
LONDRES- I.e ministre d 1
allaiies trangres Auatin Chaut
berlaln a annonc au Foreign U tt
ce qu'il assisterait au conseil dal 1
Socit de- N iii..ns a Rome le H
Dcembre co orne chel de la dal
gation anglaise.
Communiqu
L'Indpendanco des "ouvoira
Publics est consacre par la Conn
litution.
Les iliui, 11.i de libert provi
soire piol.ites A la requte du
Journaliste- prvenus doutrag <
envers le 'iouveruumenl de la RI
publiquii et motives aur I ur lut
de sant, sont apprcies par le
Joga d Instruction dans la plni-
tude de &e droits.
viicas o ces demandes seraient
accueillies pal le Juge .1 Instruc-
tion le G iiiverueinent.dansun seu
.iment de luulegi n'oppo-
sant contre elles aucune objection,
" 1 m> pas user de la Voi v
la recours prvue par I \.i 1. ko du
ode d Inslrui tin 1 11111111 Ile, m
dilii pur la loi du .' .lu n \,'.i.
Porl ta Prise, tt Novembre \:iit
=:--------=1^--------------- mu
Avis au Publie
La Fire Marshall annona au
publie qu'4 I ..vaiiir, lai nianoen
vres d'incandie sereal eaeateei
autant que possib'e, dans les m
mes cnliti >ns que s'il y avait uu
incendie rel.
A un moment dcid par lui, lu
Pire Marsht.ll donnera I alarmj
d'un endroit eh gni pour ces Bsaaaetivres sereal
tels qu'ils comnieud oa les dit] -
renies parties d la ville La tir-
ne donnera toujours le signal Lea
vanne- seront ouvertes et les ni*
nueuvres seront conduit, s cou
me s'il yavait un rel inseodi
Les peopriljires mi-un
l'incendie eD seront ave Us jusl
avant ces manoeuvres de faon a
viter de les alarmer
La surlace du teiraio situ dan 1
le voisinage iuim I ni
dis sera inu I nielli 1
le libre oevemenl .. '*
et du perso us. Seules, les par
sonnes autorises seront admises
snr les lisex.
C P MAllHeWy
ttifefca. vivlM.fuw^Wtsss^


LB M Tlj
t
^dreTEINBELY
donne un (oint d^ lys
. ,
<
> ...


-
S*
f Bronches
ou autres af-
fections de
l'appareil respiratoire
L'EMULSION
SCOTT
prise rgulirement
donne une nergie nou-
velle, augmente la capa-
cit de rsistance
et aide liminer
la cause de la
faiblesse.
______ 3
< 9

y
ARY.
3. lu! ii la Paix j
PARIS
*******$ ^^^^0^^^
Mp faillant forain nfm-.
r < ., h
wwsji
NOUVEAUX
_ r ihstiue E(-nrmi|
Jtv un Hj< OC-VU,
Jr RH'.UI, ALCOOLS, !
DEROY FILS AINE I
,"3, u IWIO'JE ;. SutOlJUai d Ut!
MANUEL < ribnrul 1. |
IMf Hr.i:., fnaa.
Sporliujj Cluli
Lss Uimbrcfl lu Sporling
' lub'' lont i r et d' te ruair le
Dinaneha Ni ambra courant i
V antres prcises du rnMin. aux
In de procder a l'insUllatina i e
i ouveaux me bre*.
La Secrtaire: Joieph ARCIIIX
U.S.S HT

Demain dimanche, 3 heures
et demie, inauguration du Cham-
pionnat de foui bail. Le premier
i Irh s. ra ; .n ut e le Vielt t
I Ihletic Club V.4.0 ei le lub
Aililtique des aporle e/niioax
A.C.S.G.
lujie Coiisolatfi di '. M.
il le d'iialia
A MUM di . imciilo, lulii i
OOonaziooali iodistinfsiMota resi-
dauli e..!li Hpi;|,|iCi di Hati ai
no inviuii apresenlsr-inein que.
I Regin UfBcioo nelle R. Agen/ia
dip'udmti per estere innritli a 1
Raeiiro djai NsaJonall.
A laie in:iA i II I ni j reaLr' .
nos.er:i dalle Di k alla Quattro
porn*rMiane tutti i gi .i-nTmano i
feslivi dal U Novembre al 31 De
cambre 1921,
CoVo est noa i presenteran-
no oel termine Brefiaso iurorrann
o nelle peoaiti prs ritta iPnr-
tieolo it lella iegge consolera in
vigore.
Port au i ne 20 Nov mbrel^Ji.
I' ^io Comole
Ct! Alfrelo de Mai n
:^>*<5=f_I-
Varits
DIMANCHE
Jacques La Terreur
Ht, De, /n.t //epitodM.
___________loge 20)
Parisiaoa
DIMANCHE
I n film dont l'loge n'est plus
faire
Le Calva're d-mour
Jou par
I tMBNlCO. ua V'akil
et Rimski
fctilre: <1. 2
Bilcoo: '!
I < ge 4
am ai i 1111 t n,jfc ^a^si-a
MNAGRES]
Four li in Ira loua llaaun i
tA'/V/r, COTOtt, oi, ne...
U.I) | .odult nVgala
'La MAURESQUE'
hk de Dlvtrct
Cabinet de
Me J. Llie JoEfph
Avocat
Poil au Prince.
* >rl i PICC le 10 Koi abr
IM4,
I' n j g r min pai la tribunal de pieniri
balarea le P il au prisas, soiefia
1rs al sigaidi, an sr-6f du aieur
\ _i -le Tooln, |. n pri. taire, de
auranl >i domicili Port au
ai ne. toniie la dama Amlie pi et
po ? Auguste Toii'm.
Il a ! e liai' ce ul mt| :
Pnr ce cau-is et m lil. la tribu
nal statuant [tbarge d'.vppel dit
|"e de I'. nque e qui a eu lieu de
saut ce tribunal, il art r.'ul' que
les lait u'mjures par parolea pro
lardaa dans les circonstances rv
Ut% dans la eaue Font tablies et
INaatta ; d t que es faits en rai
un le leur caractre de gn.vitet
de publicit.eunstRueDi des cfuaea
de divorce, en eonrquence, a 'met
le divorce du aieur Auguste Toul
ni contre on pouse la d-ie
Amlie Pilel;autoriis ainsi le sieor
Auguste Tnnlm h se prsenter,
les formalit* pralabU ment n m
pliee, devant l'Officier d Etat civil
de r'nrt au i-rinre m lion Sud,
pour faire pioroncer la di si la
li'>n de ion inariagr.
Doond de BOOS, etc.
Pour extrait conforrre.
J. uiio Joseph, ATocat
lit l uv
des Deux Mondes
IS Rut Je lnivmil. Parts
SUMMAldfe DR LA Liv.Ai^ON
. I-U l.i voMEMBKb lw.4
E. DERE1X
Tlphone 031 i\n W29, Grand'Rw.
l'ar chaque Panama reoit daa marchandises fratches telles que :
fruits, Hutres, Beurre, Fromages Camembert, Roquefort ei>
Par prochain 'Jaravelle.attend les plus jolis assortiments de b jilea
de Bonbons. ChocoM extra de Paris pour cad.aui de lin d'anne aillai
que Dragee bonbons et trou* conu- de a Mauon Jacquin.
Assortiment couiplet d'Kpicerie
Ptes Alimentai!'*-*
Saucisson de Lio.i, Mortadelle
Fromage de (iruyere et de llollan 1 .
Ses v ne de la K ahoo MmeBViaie mi tunt i lieu., r.t oiinuselr
pu'r sur p sce que I l fs n'en n'et plus h faire.
Son Restaurani dont la cui-ine est une il s u eil'eures de Port au
Pi nce sa recommande pat on servi.e r-pide et toign et poiic uu
oin tout | iiiliruiuT mix dtoers ornmxnds.
.Sorliets Crme la Glace.

'r i- n
II.n
Ml.-
Dudev.nt.
Histoire du
Vif. Li
a ranooa.AMats imm) i
\ i et mort d'un Cbn ois.
r\ l'oideaux, de I Acadmie
celas.
Uaa nouvelle Famine m Russie,
('.le \\ Kuh v/h||
Bout, o i r.- intim s. Autour du
M ri ge da I Imprat kf, J. N.
P MU.II.
K. publioui et Sainl Sige. I
: I e- (' In ,i v iie
aurore Sscd.
P eui ara -s* i- I.
Rcveur. George SanJ.
Le iivie da R .1-0.
Valle d'Aspe. J. de l'etquidoux.
atiehakl a Montalembeit. J. M.
faire,
la cit Secrte. Troisime partie
II. Walpule.
Pntvr. Ernest Pivos'.
Il m.a l I i*r..iu\AuaUt ElSBCS
Andr Baanni*r,
Chronique de la Qoii zaine II -
joire poliliq*i Ren f'ii ou.
PR X D L'AJONtfB E\T
B Sa mou Tio:
Seins Si n, ci I $o ir 41 |- 1, ,
Ii'icmfn et
Cslsai c.nsiiie* M 44 a m Ir.
Ilranmr ,S , ;, ,,
I->. il :n; fmen:. pirteai Ju l(t tu 1,
4i chaqu' n o.t.
RiX Dt'NL'MBnO 4 k jo
tin F. Lsvelacet & Cie
Halle Keitel Gand*Rue
Viennen d'arriver^par^le Franais
les arides suivants j
Dentelles titra Fines, Deaielle de soie, Dentell-s Or et Argaat
Rnba.s, Calotte, Chapeau daim-, Plumes, Fteeva, Paille da S te tt
tous arnclea pour Mode.- -p-rlerie. i-e Moula Haute Fanlai 1e er
perles pour Robes et chapeaux, dea S.. irn s dt lotte beaut, des
Sacs Dancings, l.h..pe,.ux Jsao Bail pour fc-Lianls, P rosse* a tte,
Peignes coiffer tous genres dea Bruaaes dents, des P.Ues Jean
Iricee, etc. etc.
Articles ppur Hommes : Faux cols, Cravates, Bretelles, Chemi-es
da soie, Jartelles, etc. I oua articles pour mercerie et Lingerie. Cou
eaux luperieeia.
BOUCHON IlN TOI S (iL.N aS et Bouehoi.a pour pharma. ie.
Alimeulatioa Liquida : Liqueurs, Uu-oao, Vins, Cuacnjagoe aillnu
tique
Balles en oui' houe t Poupe . Jouets divers.
Accs; oirss de Pharmacie u Spdeisiii s Pnnun.ceutiques. Hocs :
Ba^slns1 labis en sa. utcliocc VUaai Sio Deschiens, Vin Nouny,
Lbmiix, Uiktoganol, LJuibiuni Labarraque,Pepto i ai etc.etc 8el d bpsoui
t de biauSart, kneens au tios, >iv us antisepti ,u. s toutes qua il ..
Ix^iaiis,esenes peur Sirop,li jueor ei Cootisaiie i cianla naimala.
.\ous avens r.u le V.niable I lie ota Alpes, txc.iUiu dpuran
Produit Wu.lbaud, Timbres, Papurs timbrs, Timbr a mot.la
I.N bTUi K Cig.reitea Cainel, Articl s de Mode en gros. r*i H speia x
Paha-/.-nous VOIT, nos |.ux sont av.inla.jctix,
F.LiVLL,Aj\ETet Cie
halel Keitel GrandHue,
Americao AuUUes LiLe
Opraled For
Oii'ied Statu Siippisy buarj by ctlombiao -^iea>ship foopinj Inc.
Managing Oiieiatirs,17 Itattery l'iaue, New-York.
lss clisryeurs sOBl pris de noier .iu* le Iles mer
Si mm Tenant ils Jacinel tt dos ports du sud st
atUaeJu l'Ort-iiu-l'iinre vtrs le 2* Hovemlire c u-
rsst. Cliaryers Is mme jour pour flew-Yok, via les
psils du Hutd, |itcnatit hl T pauagsrt.
Coloirfa Stamship Company k
GLara & C0., Agens,
Roberls Dation G* Il -
Maison tablie e
lMOli OBB NBW-MHlk.U.S, .
HENRY E. ROB T. i sdent
Ns.W-YoHK 'i t'iCE : .n \\
Parmi nos liepreaeiiUttioua prlDCipa OS se trouver.t
les suivantes I
istiibultur i our Hbiti de The'lide Walet fork,l bA
Agents Gnraux de la RojeJ Mail Bleam I
Geo. L. :. . i .;k, Ut.A.
a de U Laiique iVallonaii
POIlT'AU-PItl.Ni b rt^iiit* L u,iL.i
Burroa Mill ABlaVator Co, Furt WajiiL i.xa, U,#8.A
A S .Nordrikog, Lld Cariaiisai
JC.Iki.nii : Vg.i,a.itf U Rayai Baull
a LiuVia, Lou
AL'\ CAVi.S : Agent Atuminum L n
Page a Jjue.- Line, e a Aia, L.B A.
<. Llu\ d.~. !..
CorrefpinJants du Board ol (Jadsrwril %-\.
AJii' i^AgenU de I HoydHUafc ol
de IsrBauqus Aiitioi. . lue d'Hati.
a Llojda, Loiidoll.
No- i sont restai tri lisais et
nous rjsiroos les informer qus, su \. .; i
Prosrleul, Mr rloary^ E, (lo 'jil setu nous
esprons agrauJir ld .c^lre .le no> ry au
su/.iinter les ticiliti dccorlee-i nos cnen. ,
mutu-ls.
KNUD JAHNStN
Direoteur de la Uianche de l'uxlau- rince.
r.olujibia iecords
Virnnenl u'urriver par le dernier stea ua jtund
u -oi'tinieiit de i)isi|ues nuaveaux tel uue :o\-ftoi,
One-stcp, tli mtjutia. Valse ot des m v rlassi.
ji.es de louie beaut. n stock Graphoplioues, (tCo-
luinbirt'-, diverses dunen ion-, dernier moJele.
Ea vente chez :
L. PBEtTZ.yiJ.MN AG Li

Dr. Bt.MiLE. li, Wu-. i is. *
Grande Liqaidatioa
chez Paul ii\ 4UXILV
idin de laire de la place pour les marc tau dises n i
velUs, nous veu Ion-; une pn'ie dejtio okavee
une i|t.unie rducti u de prix,
i rieiv | ions tic DOui lisiler itihI iii-its
il y eu a po ir chacun et pour cha
foui H vx i i. i o*t-.il-iVt I
U1T l ORE
PRODUi DU
CANADA
Il est gnralement reconnu que le i nada produit,
le meilleur l.au. Condentu-,
I es prix sont de 1,00& 2.00 Dollars ion* de
tcuii's les au tes marques.
'ourla i|aalit: er. le prix, aehstez lo Lait Condensa
de la rnar.|ue l| i IV BRND.
Eli vente i-hes Simon Vieux, B. N. Sada, Chs.(Pl-
coulet et dans les principales maisons do fa pt-ovuiee
W. Ou in lin Williams,
Port au l'rlnce
iji n tbuleur.
110, Rue des Csars
Tlphone, 430


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM