<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN h %  %  faisant la rir I I !iq :o ii. do rmtesiin Eponge et nattota 1 tnlMtln. t>Ue 1 Appendicite et l'Entrite, Supprima las Hoiononies, Empcha lexc* d'embonpoint ftgulart l'harmonie des toiu.e* CoDitipaAlon | Entrite Vertige Hmorrodes Dyepeptie • %  %  %  i M i ' '" L' f la t.ilr MM u I %  I I l • ww-a %  "•". r,m %  '*" •*" %  i a* harta i •'••'• { ,lu Mf" • n *' "' _. : lerqe fllMl Consiii.ttire pour fluti (Voil suile dex -lp-he en :ime iBg, -mi colonne. Parisiaua Avis. Voit! le programme la '.. t I qui aura 1 • n i t Boir A d r i loin le 0*1 irf dr* feu l>r> .'e la llanaiasanre avec le cor.m a dei irlbtfi Mtaux, Carne/ • I Ml.dama Ciui : I — Musique •_> — AUoculii n cir Me lli i ie Million. •j_ Mu-ique i tiaiio 'I Molrn ) I llraux ei Madame Uni) — 4 Film tinn>a'ogra|l. Qi i (comique] luiermede 5 — Mi rique | il i • %  tl t-'eu* violona; ., — l.a l. n n.. en DWO, r.f ,e dC Moravia dile par Mi U rouleaux. 7 Brrata i Meaki.wti, lia sa ,i fkrioa t V. CIWI ' ,me Go. s_ M, iu,|, |UC .!>' W x < li I li u i' M _HCDIMI en Bol dt H" Il MM l %  •> n une partie de BOWe sluckaxic mu ami de rdurliou il' |'">. Prire lovi de noua iolltr MVMIII il ail r aillt-urs il y en a p v chacun 1 1 pou' chaque golt, cl ei Paul ii AuxiV Port-au-Prince a seule peinture ne CIUIIHJ nl p#* dr coulem SA-TI-NA 3 va | > rt'|.i *'< %  spcialetnenl pour le clin l d'I El< The Cl'a'les H. bVuWn paint C^ GeoJeausioe&G 0 AGENTS %  |l,,r dernire de Mackandi' ••I'. 01 laliafoln aux ii n lu et MB BoliciUtioi vente* de pail< 1 1 Ie II,I ii bni 'le la Bel mon ro ont dcid une d.rni.'re rrpi i ntalion dl Mai kaodol. Elle II i lu u %  Pa i1 '""' l< „,„!', s Dovtnbro A B BCBM <'u noir. Ce Itra eerlainemrnt i' r r ', xsau BOeei l'actif de la Bl tance. i\. et A, Ara (jirunMiue*"Evitez la maladie La c'ialeur do la iuurna et l'Iiuinidit. : de 1J pluio affaiblissent votre Hyo|t>me i 1 voa-i donm'nt lu irippo, lotix, Pufvro, lioat^no, et ,etc, Bftttoyei votre san | avei une cuilliirde il; !'\ /S FRU T SALTa chque maUn. ENO's FRUIT SALT-, Assises Ciraii'ill 1 Oniii m compati il t le i.ou.iiic llnM.iiiiiM S l'un .%  cus d'avoir mil le *' U ' ' 1; darjoeVirgina l'i.n.\|,. I; ( lMLlfl la cil'H-e de laccu le |i I unal el t rikl pi i gc Latoilur, l< Psrauel icprsenu' par Me Unaia Itay moud i leJur) il pretial P M. "I l ir n ai Shomber*. A midi >' %  !' mi le Jui) 11 n du un M idicl darquitli ment four la llirwlien ettmh '"llUtl! \, „ t ; il M i l'al'i i Hi di >e lorvico toi l'dlt dpi raba lans ,eqi il o nou% la iTfcola aiioi %  n Uie dl la maiii p do aimi \ \e 1 1,,/,,'uI iiei l.e a I AMI m N ;i aloire Ambioiai I li s d'une loi.ne us avoaa ilanale ba daifira da cecaaie-oa .,,nuju'l iirtiliebli.iiioMlu n n'\ ait %  l i'| t I Kl pi.u'.|uui • %  __ \|. r-se de Icauieiii \. ndn .:i : • i roi i hroi l > d „ lu famille Artboi • %  "• .....i. I la n aUtan di Noial'-me, ... œ|t •Mterilll d requi.n'.i'ui le rrpos de l'BBM d la irfrtU'i jimie Mi ""M Mcrcia Oi I ii I rrrrr'onl pri c.in.iaeitr 1. \ %  ni r, trmIUMlatioQ' dans un film rie extraordinaire Jacques la Terreur CE SOIR La Rafale Ltili.e U.BU Av> Dei al %  "''*)' lli ca .le l'A • il. Paoojna I.I.I. ,ju |o'ao Kl Noveui I io. li lil BOBl, n mr un un il I I 18101 lOBI 'le |0 pi dl •'' p "' ' lir^fl Ta 6 pied i pou H aioai qui _ai ron^. i dam. al '"> ^-uverniil mani lie Ce canot r*l DoN entra le Wharf il le F >rl Itlel al pool *tra visita IOBI lej ara eoin • l"u rai a.m • %  p%  •— • l '• Il loin* est il i iirenenl |i aide d'an m il fel II m r > ga da Mflli il.. i bi • • v r it Vu, i iiCif.pi i av.i l'U %  .. lna -f m l BBDd I >l .'"gei'. li a do C eJtaillVi lii/ J. agir Lk Ul i di. nui ooi la i a t don u i liaiu,.'. i io plo ijudi BQ Oeli i. < < cl*r i h orca .;u [Cir dari lestaii a d forai iiu.1 Cli. raqii au 1 o. \-rna, •iaUlail comi''imrr>. A.deMatleis et C D1RXVATTVB COMPOUND A ct des Caves de bordeaux S nie/ \ou> vous habiller avec Clgjmci', ot bin iuart'he.j Adressi'z-voiis nja Miiioil N. & \. A UV Dont la devise est do venir n potil bnOfiee pou.vendra beaucoup. Dans >on personnel, la maison compte tin mailre ta.lleur naiien^s^iu a'un tablissement de |nemu-r orJre d'ilaue. Mlh' Mi on mesure de fournir des complets tout faits 'iBiir iiieure, en cneviote, diagonale, pulin beacn, diili blanc ej couleur, coupons de Casimir ponr pan talon!— I .toiles pour gilets. ^Bonneterie Phemlett AT Jour et de nuit, au yoattcM olientai — Cols et iitancltettes deiiiicioa croaiions,— Caloo.n ei pyjeuate. Celte maison constitue une in .ovali n et le meilleur aocueilest rserve a tons ceux qui dt si eut par une visite tre dno sur la valeur dr travaux fournis., Tout costume command et qui ne rpond pas -u got du olient est repris, On p'aile iranais, anglais, espagnol et italien. ALUMiNUM LINE New-Ofleafis M Amsricaa hmy i\ p \ ro liain dnartidira i* | i ir p ov\\ i-pn ice l'Uli aiu (cv -28 6i4V couraat pour r^au8rinct> J^e $i$ JB^tama ^fai^era l 3leu Ortai5 ^ fk'u rcaeno droil -l ie*. pter Su Ci&Ct CO UtUat pC^Ul 1>U^ Ct'A \H>flb D'liaili. SiSSS '" "'" "" l ul JU$$ Mti a tai^ cOO-Oiicaiu t 3. c,pt 0 u ^" lZ*;l_ Oc\*hc paar *£dil-oavC, ft ^latc,pariai X*c teamer $\lkth>i$ fai^eia ^eaa-OifarttV U So e Jloi>eraSiC/ pour toa^ U* pottiv Ln ve^te la 1 fourni cio ...iitra:e,l harmjicie Ituch, t lier .Simon Vieux, Lbsficgu.ot.rittUCU .i.Ntaiti, et toutes es bouuas maisons Ue la l'ro\ince. W. Uuiiilln vniuatus Di&mbuteur. Euy. Le I50SS el tu GULtm* — lU'prtentuiioriS., • l'< r t-aw-Pvince A j|i Bll i|iut iau\ le : lleUer .lonis J. wel i-illing & Cfl iari e Kl garai Beule Rouge elc5 The lloina l> atn m i C< mpnny AVtirVa \R8lii'iinca c< i ncenoi e ; 1 >lalli m 1 ; -to!i I'O Il me • l S. RubtrOr I xpert I on poi.y Pi CM a h. j al oie fou ieii Hcda. i boa i ,0 k SonJ I . : ea Mann! dure, s Ifo 'ns'ce <> A 1.1.il) ou Fin [ %  jw 11 l'i'lil' v ;Pb. \ioj •' Leurre fan oi. Irm s•< %  %  % %  -irv 5 a i menta r . \\ s Itaihoo •• 1 a Nationale SanRival ..n.. riaetoeti r CnoU J* osioaoj aJJrV



PAGE 1

n i / i i * %  *• •Viennent d arriver par le dernier tea-n: Accourez vite retenir votre anpireU pour Us /lci te SOI'.'*. Tant |>f.s jou (t retatdatotoret. Livrable au prix de CatalogaA Chaque A m ^ur de Path-Baly aurait tll % oir un Cam i i 3 ''•> • Columhia Records' Viennent -.l'arriver par le dernier steamer un fm< 1 assortiment do Disque nouveau lai <| l,e : '"Y E lli.-llli': 1 ellCi sut isques ( i.e-Step, letinqt.es. Valse et des moMMUi eiaesi. mes de toute beaut. En stork fcnhopliooeg, • olumhie'\ diverse dinun-ioii*, fermer modle. En vente chez: t. PREETZMANN IG6EMMMJI Rue du Qua% LE prui.ii •PAII n. y/nni I:\I5VFRIIT de vingt *ept armes d'explitnca ce chd do-uvic d* i-oorapiion et de rali.-ation Ml esscnli.lh ment un plit cinvrrnto^replie construit avec la prcision et I lini d Mi liriS plut grands, dont il n'a pus laa dfaut* d'encombrement, de > -omplicalion de aacjuv-re. Ralit pour lre, au beeoiu confi de enfants, il est construit eo con^i|iieiii-e ; simple, robuste et MOI danger. L appareil esl lir 'Diiiplel pH't fori' tionuer, daiisun ciin \,i ie,d't> i paut tre sorti et prpar pour la pn.jeclioo ea moins d'uue minute II se brandie direct-ment fui le cctuaot lectrique qui oui fc'aire, la douille d une lampe ordinaire sulli'. I ne pelle ma| ltfl spcialement tia lue peut servir de gnralrce. LES FILMS TATH-BABY" LKC n'mi tout l'abnqis .1 lires au> l fine* I'AIIH ,sur leur fameuse pellicule inintlammebie, rion-antain*i ao* Mcurit omplitS. Quelque! vn< ont p %  <-lalem ni dits pour la sens et f mine I autres ont. le plus, %  ou eut I eut r> duetio dei grand* sec •M a> ut sur laa crans du Bt< u>ie inner, n.ai* prsen de lai; iti i i ail ai I I; 3, 5, de toute premier* maiq e: llertliior ll.im gi, l\ aiiM, HtriMMl, lc, n'exige aucune mise au point, tous les objets ctaal Bttl de Im. 50 jusquta l'iatini. LE FILM VIERGE PATHE BABY I .• pellicu'e Pat h. si ja la ni r| ai I* a enore t perl'Mlienna en vue da alla app Ii lion uot Mlle a la cmmatogrsahie en positil dinet ; I* I m vierge P-lh-B bj inirihirœab'e, exlraaeasibie eat fourni < n b Ites pfeia es lntvet. peimellaul le liaigemant en plein leur dans la CAM HA PlTH. l'.AliY. Colombian Steatiship Companylnc Vapeur diriy.' par la MombitO Sleuuuliip ComptOJ pour compte de United Slales S ''(P' ,,I J Board. Le steamer Hai'i venant dc porte suivants : Jaemel, quin, Cax.a, J.i.nic, ^iraflotnc cl Pclit.Goarc, rat atMi-lu" portau-l'nitc-f le 6 lOTCiilbri courant. Il repartira Inkafltmc jour pour IcfTork vtt SaintMarc, Gonaivcc, port-dt-Itii ' Bep-IciUti prenant Irlt et passagers. rort-auPrince, le 5 Rovembrc 1924 Gbara & C\, Agents, x.^u • .n Dreytiis Rhum Barbara! 110, Rue des Csars TELRPHONE : *a ( r lgez vos pneus avec la peinture p s CJ ple (ocd \i a A Quel chengemen *. Il turc G"od TcarQp XM J ^ cl capote lail| fia i'[5 l'i'-i •. de volro^ont .:li intp'. |l | •.' MH'tv .',le^ .brillant et plus ji )i£yean1 daj^la cbale l'utid. t'eal ... SM leolteol pour I p eindre les eapnlea deulo, il les prot.iii contre toute action il 1 IV.MI Facile i appliquer ! peintare (i I lar ))V cm i ',', im > %  sche niileieit, el.donLe aux eb.etsoDf coiler noire liiisa t. Easayez en en aclielanl un pot et VOIH 8'"*''/. surprii aies rWnltets: oltlontiH. nuiAi'ioi I l'AIN I OOOD le pouvoir. La tacha la plu* nu poitante du gouvernemeut Ml l la discussion du budget de 1985. Le Frsideul du conseil et M. C.lementel, miniatre des nuances, ont l'intention de demander la chambre d'examiner les complcs de* dpense et de le* Iran HB< Ura au nat d que le crdits au ront t vots au lieu d attendre le vote du budget lotgitl lit e prent aiu*i viter d'avoir a de iniuder de douzimes provi-o, comme cela a t le cas i plu steuia reprises. Le parlement au ra galement h examinai' la q IM ion ue la suppression de l uobM aide du VatuMO, la reprise des re .alions diplomatiques a-ee lea So ots, la dure du service militai re,la position d aordr s r*ligi*ui, la ch-il le la vie et le traitement ues fonctionnaire*. Mais ee dilte rentes questions ne sout mdiaa nu aprea que la quealion du bud gel aura t rgle, le Kouvorna m ni tant d ireux de le faire vo ter avant toute autre chose. Une trentaine de dputs ont dpos sur le bureau de n eh ua lue des interpal.allons au sujet dea mesures prises par le gouver nement depuis qu'il est venu au pouvoir au moi.; de |uiu dernier. Le vendredi de eh que semaine sera consacr la dl auaaion des inteipallation* Le co;ni'e de i. matatioa de la abambN MaCM la moyen de racooundl i dutri dea dbats en limitaul 11 nombre d rleurs admis .i par er su. dit une question Oo exuimnc, ga e mrnt l'evcutualiide tenu d US. fois par jour des same, malin al soir. journe chez lui i l-oug ItUad a la auateur La Kolletle votera a Madison. l'ou trois ont pi i* le dIspOSUioni pour recevoir le* r sultats dM l* lions. M Co >l"dg; son bureau Datte : r *'' deine Lo< lt VtlklJ et le sna lacrUFolatta ma '8^* iltola de l'Ktat du SViieoaain Le rp ibl i II p • i n mot 'l^ i i kdge tara an moins 350 oix nu total dl i H au cotu'-ge leato rtt i ,,, i di di m -1 IIM "•< ne donne DM da l loiiic roaid n MSDN qoa loua le lut* froali res du Haryland \ Oklaboasa aool sans aucun doute puni Uavia tt aaa la oaodidat cawowaliqua eu lvera un n<>mbie impoilanl d'tats de l est a l'ouest. Dans le eai ou 1 un les Iroil i ainlid.il Uoo id gn, Uavis ou La l'oletle, n oblien lirait pM ISS voles au i ilLga itO loral, l'laclioo du preidaot sa i.ut li'anwfie n la cliuuliiv d*l reprsentants d'apra la oonstitu lion. La chambra ferait aiors son choix au nota de fvrier entie o Iroil candidats celui qui au %  bit obtenu le plus grand no de.voix. ^Herni" :iinn ilr-'i" Tbe West Indes Trading Company Port-au-Prince, Gonatves, Cap-Iiailien Rouvelles dispositions adopUei pet la "joeitai les Naliiuia G1 M.VtLa iOCll das Ni lions a adrast uux Liai I Dis al MUS autres pusMaoeM qui M pas partie da la socit d-.' copias eeili'ies du protocole meut paciliqua'le* diffreudi ta teinatiouuiix alBSt qoa da ; i luiion da l'MMiabiM que le prolo <.e asl prl i I ?oii la sigoalora dai m la .ociale dos o .dus M fi ouvert la sigoalurs de loua las autres litaU. LI ooolfaOM de I o piun a ouvart aa sei9n sou* les aoptees de la S. 0. S psi 011 teatative pour laborer les moyens d'eunyer la coasuinmaiioii Sa l'upiuui al lea ineaurta a pundn: p.jur e.npcner ia cu.lure olacdcs (me du pavot eu t.liuie. La plus grands aoiie'ts' *jryiic eu* ii i J 'f '" %  icuiocrete au rsoUal des Bfsadenticllei \N A>ll NGTOIt La MM| de 1M24 e taiiuiue au miliu o' i ne activit lonin dans loua le partis. Four IB 1re fois deux cai didals la prsidence, le pr deut Coolidga et M J hu Davi ont dreas au pava I par radiotlphonie M)jHir1 b i M. xdidge nslera ia atamoa Blanche al travaillera'omme a' ^ofinjawa.. altlityii f= 3 ra iliuidani icain cl u|el du ii n SEW|YOBK—LM derniers rd siiltat connus des lections d ln*r m li pi. ni qua h prsident Cojlid f .1 p.. -s.' ses deux rivaux par un.' fort* DM ) uil dan la .i*U vcile Sogli u ne, N. \forW, ithio ,.i jiiin .n i nombre dr volt llw i ^ LbarlM II II -. i omit Dalional repu *>li m di !t OIK a Inform la n blaooha ua pi u apra /i lini -on qu m pl id. Dl Igi n mporti rail la ialoire d. us i i .ial da I i %  • majorit >ie i l n lia qua (oui lodiquail qua le gouvaroaui himii. battrai) gouveri 'm k BBI majorit .'aavi ron %  La situation poliliqUC^CU Espayne — i -BIARRITZ— • .• i gurs v. laOnd la^aiioa lion Dblll l-spagne axlrlmamaul gi i aiiral (le Huait oiiei't aa daoatsi D i ajoai que daulif* uirmni. d. di rtCtoir*. La tonualiou .l'un > vaau gouvernement saisi! immi n'iite. L£l COI lis l'AHIS iUollar Livie IIWRKt— l>rme Colon T^s Pcor gurir ou viter lioniNi 'smuiioai coair ITIOII a ITOUROIXIMIMTS IL SUFFIT d.pr-ndr. *. l'un €Xm voa i|.ti MM m ••• |MH •••iMwii une Pilule du 17 Debaut U7 rue du Paul li-D.uli Part* Mais 11 fau! crlger las vrMm curt tout inr oDaruna 'cil Hcniricc icllatc lc mets OLKAUT A PARIS •cul )'•• < aiimeal lanpefmcc Cn ectr <



PAGE 1

CC tfATTN Huera Grand'Rtie 1717, en face de la k*osle. Provisions, Liqueu -*, Vins. Parfumerie, boulangerie & Ptiserie. %  -% % %  Prix courant le nos Articles : &f > Whisky lllack A Whlle quart bout. P. or Mo |int ila>k email plut flaak Jalinie \\ alker \Yhitk\ red l.alil BUe black* Laliel tout Canadien ( -lui 1/4 tlaek O.UII 0,70 1,60 2oo 1,40 0.4o Aprieot Brandy, Cben Brandy Peaeb, Blacltbtrrj Brands la bouteille la demi bouteille Crama a Mantha verta la bouteille Pousse Cal tau de* Vie de Danl/i; 1.40 (•.7i I.Si 1.10 (.70 Champayne Pommery J rano la bout 2.eo Champagne Poionieiy & (innol 2 bout l.lO VveUicquot prnoaidln b.iuleilla 2 21 lansoa Pre et Mis 3 uu \\ litte Split eu petita flacons o-BU Gordon 4 Dr\ Gin 1,10 SlotGin/ excellent for cocktail ) < €G Cognao ll< nneasy \\\ MarlelleXXX la b. 2 oo 1/fcblle 4,oo 1/4 %  otn Coynao Courvoivler bouteille 1 Ko BrandyComptoir Vliiieala Girondin l,oo 1\2 '• o.OU Liuueurs Simon-aintf Crme de Frambroise, Fraieea, Bananea Hllo /,oo Suo Simon jaune •• i o Cherry Brandy.Abricot Hrandy.Peaoh brandy 1,28 Grog amricain bile l.oo AniiJ dtl loao dtpui* P. or l,7Sf't*sl i'i ),!> Provisions Termoutlis Noilly-Prnt Clnaano Dilbonnet Bndictine le litre i la l|2 litre Ridor— Vin da dessert la bouteille Abu allia PI.R.NOD la Chatraeaa Jaune 1 i bouteille Pipperraint (Jet Frww la bouteille Tripla Sec Coinlreau • Aner Picon Madre, Ntalaga, Sherrs V'ine, Porto, Morralel 1.10 1 oo /.DO 1,10 Mu 3.00 1 .' %  .-> i.*o 1.50 1.7 Stuf.ed Olives 6 o/.'la flacon Jambons S*ift pai place la iivr l'romages la livre Asperges entires ba ta Bouts d'asperges boite lluilres Palr.le foie|ras P. n.S0| 0.75 Cl.ij Tomate Cateup O.M Pimientos Morroees la terbla.i Lui vapor • Dancow la bote Lait Condensa Lait condense Nestl la boite Fruits au jus asasrtis la boita " '• 1 2 boite Huile d'olive $ t. O.eO 1|4 bll. Saumon la b >ite Soupea "Campbell" assorties la boite Lait Klin la boitt Vinaigre an earafea •• Def.au la loutelle Oignons blancs le llaroo Sucre amricain la Ib '• Hiscolalb rougefla lb Pommes ae tfrre M lb i ignons la lb Rat la lb Mantegre 5 Ibs Bin la lba Beurre "ueen 5 Ibs le ferblanc Beurre Rose S litre le lerblamBeurre Danois la (erblanc de t litre " le ferblanc de l|! livre Sardines Saupiqaet 1 [4 boite '• Amieux le ferblanc l^boite Sardines 1| '.boite la boita T.i la \/t livre i(4 livra Porter la douzaine ?l or 3, la bout. t. orl 0.40 lo.ij }).40 9).M "o.lo ; o.ioi (plj 0.11 0.45 n.O i v 1* 0,1,0 i .30 0,18 0.15 0.10 1.00 O.M O.M O.M ;O.I 10,10 0.07 0,06 0,10 0.07 .'t O.M 1,40 .SO 0.t9f O.M 0.40 0 80 [0.70 0,5" f.U o.so ftaeJMlir Narifl-lrizarJ, [ABlatte, Car i vliouau tMrdial, TOJBIO. KlWQM Tripla Sac la bouttilla i ,|g '• la demi bouteille 0,0j Vioe eu caisses Bouteilles dapii* P. 0,60 jusju'a P. 110 Divers M.ieiiei Kkrandee) Cartes jouer lace* le je i Partes a iouer or iioairet le jeu lasses et soucouoea en porcMsioa lut P. or Poupe* depuis P. or O.SO juiqu') Bougies Fouroier assortie LP. or 3 et K.KO 0.25 (1.15 , paire 0.30 2.00 la oaisse K.50 Dpuratif Zendejas doux 20 Ool. le latou 2 C1GM.ES Dominicains Anrora en gros et eu del 1 Parfumerie Il on binant — grand assortiment i V LOTIONS PIVERTFo gros et en dlail. %  **



PAGE 1

MISSING ISSUCS



PAGE 1

/ DUUSCTLLR PROPRIETAIRE iMFRIl*M8R Clment Magloire SOIi VUefU tt-Bt Rat Aœrl.tln. NUMERO ^QCKNTIMBII Quotidien Columbu Memoi I L.b'try PAN ASJfJBCAN UNION NOV 18 >;, On JMWII luont i ^ue d n ; l'avenir, que plus en ore d w leWpaW, I*', r ichesse d'un pa. • dpendra^suiiout de la ,,! citl de seslile^scienliliquo, mdislnelles ei ruminera.ilf>. OWAVI LE BON TELEPHONE No 24'2 18nM ANNIE N 5353 PO. AU-PMNC (HATI ) MERCREDI 5 XuVKMBRE 1934 PETIT CROQUIS DES BLANGOMANES RIEN N'EST BAICUE LE BLANC, LE BLANC SEUL EST AIMABLE. On nous en vou r sans 'Joute ternellement de dnriasqiie le petit travers il notra milieiL mais sirlunt qu'il n'est point possilih >ie plaire U lois tout le monta, ei son pre, nom ponrsuivronsnotre<'h'm'n sans nous attarder relever les rflexions saugrenu 1 ? que peuvent susciter les tihleaux que nous reproduisons C'est ainsi que nous /on aujourl'hui fairs dliler deva il vous un nouveau type, aussi connu que ces excentriques qui par une fausse conception se croient des aristocrates. Ce sont les • blancomanes . Pour tre des cirilisis nom ns nous arrtons d ins n)s rel •tions aucune question d'pi derme, et sans oublier 'es humiliations dont nous a von 3 pu et e victimes soit nous en particulier ou quelques uns des ntres, nous d meurons q.nn I menu blancopbiles, rougeopuiles, ou jaunopniies, c'est h-dire l'ami de tout le monde sans dis'ine'ion aucune. A l'cole des matres blancs o nous avons constamment essay de nous (aire une place, notre admiration est toujours aile sans rserve vers les immortels chefs-d'œuvre qui pir moment provoquaient chez nous un enthousiasme dlirant. Donc nous entendons aujourd'hui, non pas nous en prendre ceux qui tmoignent leur admiration et leur sympathie envers l'homme blanc d'un mrite reconnu, mais .'.eux qui aveuglment lont de l'exotique fraichment import et sans aucun acquis, une sorte d'idole. Quelques petits traits pris sur le vil vont vous difier pleinement.au Vieilles gens, vieux lait iismiicktiusde LuM'ui Tout !e monde connnall la vieille xpretsion : meilre tes belle manchette pour crire. Elle (louent de es que l'on a pr<*i ndu que Huion, pour travailler, te parait de m n plut lirhe j bot et de MB plui belles manchettes de dentelle. Or, ce n'est qu'une lgende, o-igin le. sans doute, mai. lgende (ii i.il mme. Le grand nuluruliste astreignait relire plasieuri fois le* manuscrit de set ouvrages, il y apportai! alors de nombreuses corrections, raturait,ajoutait quantit de chose. Comme souvent la place lui manquait entre les lignes et au bea drs pages, il crivait alora dans les marges ou < %  nunch-itea des feuil es. Voila d'o est . nu la mot de* %  naui belles de Buffou. Le ce ve bicule fun flUt .tu.. suj t * cpttp passion sms grandeur, qui allecle certains d'e e non.-. Parmi eux celui qui nous IV;ppe singulirement c'est ce snob la tailla lance qui ne vous rencontre jamais, pour qu'il ne vot.s entretienne pas au sujet du dernier rendez-vous qu'il a eu avec le lieutenant Walu r, ou de I? dernire bombe > qu'il a laite avec l major Chesterlield, agrmentant ces informations auxqnelles vous tes absolument indillrent de force dtails, vous numrant le nombre de bouteilles de Champagne qui furent vides, vous relatant les circonstances qui amenrent la pann qu'eut subir la Buick > du major... entrainanl dans la suite les reproches de sa temme qui dsesprait de revoir son miri.. Enlin couler sa cooversatiooqui se prolonge fouv'eM, Von se sent comme en exil, car on n'entend aucun des noms qui nous sont familiers. N'avez vous jamais lait rencontre avec cet autre connu dans le inonde des affaires coin me. tant plutt dur la dtenli? Au Cbl, a pi es une parte de pocker, il vous contestera le droit de i (Via m "r une consom mation qui ne soit pas comprise dans le cadre des boissons coulantes, mais si par bonheur l ou.' vous, arrive a ce moment, un de ces messieurs a la chemise Kaki, votre partenaire accueillera ce'ui-ci par un A'lu Babby dit d'un ton aussi jo yeux que s'il revoytit un frire absent depuis quelque te lui cdera son sige, dans mi geste large enregistrera la commande gnrale et en lin du ton \" pus sol>nn j l s'adressant SU caissi'r. il s'ex'.lunra le s plus bell • voix: Ces! pour moi !.., Otte passion qui a si signifie ition n* trouve pas simplement un cr.dre dans h petite subire que nous venons d'es siyer de vous dpeindre, mais a fait aussi son sige aillent*Kn etiet, combien de ilMLull re s'lvent imint parfois dans nos clubs mondains au sujet d'une invitation une soire, quan I celle ci est sollicite pour un des n>lres, alors que les formalit! sont si vite remplies l'gar I d'un commis voyageur ou de quelque visiteur d'occasion, qui plus tari n> se souvenant nullement d'avoir vcu de nos joies, exultera au milieu des siens en nous dbinant. Dans ce qu'il est convenu d'aoneler le monde lgant, que de prires ne montent pas vers les cttUSi pour que la jeune tille qui lait tes dbuts dans les salons, trouve pour lui conte' Il ursttfl l'insignifiant petit m m nequin aux yeux bleus, qui si ploitant l'engouement dont il sa voit l'objet, se fera passer pour u i coin te u un baron :e 1res vieille nob'esse. Vraiment n'est-il pis qu • sans el) >rt vous reconnaisv/. pir les les traits mvo jus des types qui vous cou loyvz < Inqu jour; et si par nnpo sible vous n'a i encore j Kiiais eu l'occasion dd les observer, nous nous olf i rions pour goi far vos pis, e' nous soin ne* t llement SSSur i de pouvoir satisl tire votre u riosit, qu; nous accepterions volontiers un rendez vous t li sans peiii 1 nous vous lerioas toucher la plaie du doi,t.. L'erreur qui a cr cette exprs •ioa : la brouette de Pascal, i t les ciivains font un si frquent utege, est le rsultat d'une confusion due su surnom de bro lette d. nn, par drision ou mpris, par les beaux esprit* une sorte de chaise a porteun. monte sur deux roues et (raine bras, qui s'appelait de son vritable nom • vinaigrette el dont illustre mathmaticien perfectionna le mode de suspension. Errare huianui est En lfi03, la Revue uoivus, Ile Larousse >. -ilait celte perle du clbre critique thtral Francis que Saney : On dirait an de ces duels acharnes, froce, nu l'une des deux lames s'enfonce dans la poitrine Je l'autre.* Le numro du II Sej.l. mbie 18K7 contient eniore rejovau Dans son Histoire de France, le S rend hittoren Jules Miche'et crit ( lame III page 266) : • Le rocher de Cabrera, l'une des Antilles... n— Or Cabrera est l'une des Balares et se trouve en Eu rope non en Amrique. Michelet -'crit encore ( tome \1 page M I ) : %  L'atkignat parut assis sur la ItH de Louis XM.s Montesquieu, dans son Esprit des Lois dit avoir oui plusieurs fois dplorer l'aveuglement du con teil de Franois 1er qui rebuta Christophe Colomb gui lui proposa les Indes. • Or le voyage de Colomb s'ffrctua en I i'i: cl Franc is 1er t, i quit en 14S4 c e.t a-dire dam ans -*-^ .u. tt -v.. L ciikOil au raitnl repouss les offres du '•• %  nois. Le visionnaire PalUsv ce po lier de terre qui travaillai! po >r e roi Looii MU... • crit Voila re. Mai* Hernarit Palissy mourut eu l'.i'net Louis XIII vit au m nde en 16(11 Alors !... Kmile /...I, dans la Faute .le l'abl Ifoorel, ierll : Dsire qui avait, elle aussi, mang se soupe, srieusement, sans ouvrir la bemcbt. venait de se lever... —• 1 1 es ili"!e '. Siinte Meuve, dans son l'uitHi.vil i ( fonte III page 327,. attribue a II., race la maxime bien counue, mers <>ana in corpore sauo qui appartient Juv nal. Kt poi.rt-inl Sainte-Beuve vVri 'ml avec grand soin tout ce qu'il avanait o i TH\ pelait. Jules Jaoin, MU nomm le Prince de le Critique ", fait passer le Kb^ne h Marseille, pour lui la ville .te Snivrne est une tle.il confond (.Mines, ville fraii, ise dea Alpes-Maritimes avec la ville d'Italie o les Horoaina lurent vaincus par Anoi bdetil crit impertt ba blme ni : • la vi le de Cannes doublement elebie par la victoire remporte f iar Annibal sur Us R< main et par a dbarquement de Bonaparte ". Il prend Miltiade pour Aruii.1 >t traduit le faojeux Nosoe te ipia ( Connais toi toi marne ; inscrit au fronton du Temple par : Rjouiseez vous '. Il montre Charlemagne, i k l pi suant part aux Croisa des. I06 1170. il accuse LouisXI. n a 1423, d avoir perscut Ab lard u.oil ea 1 ^2, il enlve la •[ t t r d De ai-, aj nu rch .• r la limner C .'.in-". ornai des L'CLISw, u iui wsat i H b .v^eJu Diafoi us de Molire le vers du Dan lin .le lia loe ,.m.a %  MI lUsm-r 11 eetrikl a, il n'v a ias I dire : SRI!* hurr.aniim et 101 coups dcauen i uiirq:oi 101 et non pas 1 H> coulis de canon comme salve d'honneur Sait on P Ces) en l'.ivieio, a Au^shourg que po ir la premire fois, une anivaa M i'o:n,>ose de 101 coups de canon i\, ,ireoevoir Frdric II qui revenait d'une cam.iagoe lieurcu-e, | Conseil de la Ville l.ida qu'il %  aral tir 100 coupa de canon. Mais l'ol'tii'ier de servie--, n'lant pas au du nombre exact le ,1 • charges qui avaient t faites, en ajouta nos par pnulemv Le ville ia ne voulut pas paratre moins enthousiaste el elle tir. aus 101 coups. Kl la tradition s'tablit. Coup dœil \slrr mfrtn Ifoili (aaimiak, lailnv l'n> a ImiKiiu .In 1er aiiae a irapas ir U asnNi nm rdili'fiscal i use mis m le rmi| it janlei k> inliirmatin> UIILKIIH : 1^ bruit nui a conra reemmsat au sujet de la nouvelle mission de C n I millions de gO'ir.les, a savoir q e itlte .u -loi. avait pour objet !<: rein MO du cbsoge, au cas ou U aitbilis'ition serait m* tace par un ippei inu-it de goiirdes, d^ novembre a mars, pourlM besoins dd la recolle, ce bruit n'est exact que partiellement. Il semble aussi vrviatfdihlable d'admettre, diaenl h gens bi-in iut'onps.que la UN. H U. a en vue la validit de la i .u\ OHM m iiitaire .lu Iavril l'H'.l. I.ii ellel cette Convention prV0)ail nue >> Mission des liitiels Mi.vimls : T'.nni 0 < < gdai en billet de 1 G de n i i.i'i i 2 100 000 • " 10 j., KW.0O0 20 Or. parat il, le chiffre mis a ce jour i.1 |i -rail pas 15.000 000 gourdes dool t. 000,000 de Itiliets lOgtM el le reste en Uillets Kv i Il r s arail d ne i mettre : l.000 a de Itiliets ea K) gourdes '.non :' 2o •' Soil en total Cinq mi.lioiitel la nouvelle mission n'tait [Mu i 'iiiiee. la i.'nvenlion Iflon imre pourrait lre frappe de cadu cit, le contrat n'ayaol paa t t Cill daus la furme prvue. Ou ru que donc de laisser chapper une ioa inespre d'annuler au m lias daus une. de -es parties la i injeuse Convention. Fait regrelltble : car on ne re rou Vdfa (mut-tre pas uae semblab.e ocoasioq d ici lo K'emjM. —i Le nouveau Juue au rnbuaal da Paix de la attcuoii Nord Au milieu d'un grand nombre •l^i m* n eu lieu biei rinstaiiaiion par le tubtlitul du (Commissaire du % %  iii.ernam.'iit Me Isnerd Rav iiiuiid, de Me I li >rl!iui comme Juge au Tribunal de l'aix del Saoliea Nod Apia lei mpliments du reprsentant lu Parqiil, Me Claude adressa au nouveau titulaire les leliciutions de la c iporati n des Hraiiciens en Droit. Me J. li. Arthur trouva des evi ie--.miiheureuses pour remerlier le I..Ile (iouveruement de la ennflance qu'il venait de placer en lui, la corporalion des l'raliolaos an Droit laquelle il a appartenu pendant de nombreuses anne, promettant d apporter dans ses nouvelle* tondions le m A me souci du devoir dont il a constant msut Ui> preuve. mi q'io lu chois le M • i ,i fapprol .u w ^i j. -.u. nou u ioirn ouveiei aoc )inutiiuui*. Nouvelles Etrangres Par ii.i. IiterveotiM de Ir Herriol prs des Cies. d cheœios de Fer l'ARIS.— Dars le proiet de Im.l gel Mr Clmentel prvoit le relve ment des dcimes compris de 1 1 10 20 o,o le taux de I impt sur le revenu des valeurs mobilire* trangres non abandonnes au timli o Iramais Mr Herriol vient de remplir une des prorae-cs faites par son parti aux lection* en amenant les hauts fonction naires des compagnies de chemin* de fer & revenir sur les cas de leurs emplov* mis pied la aiite de la grve de 1900 Mr lier riot n dclar am prsidents M compagnies qu'il ne mettait pas en qi.i -non la lgalit dat n re> qu'ils avaient prises en I'.'L'I) mais qu'il leur demandai! de faire I reuve de clmence. Le piochaii eiprant franais PARIS.— Tous le* arrange ments pour le nouvel emprunt in trieur franais soal termins et le Iiinet donnera son approbation dtinitive la runiou aujourd hui, d aprs ce que dit le Journal, l'em nrunt sera mis le 12 novembre et le 15 dcembre en Irancli- de 500 millions de francs, le mon tant d' niion n'a pas t lix, le zmiveraaiDm l'tant rserv le droit dan arrter la vente de* qu'il j ige.ra que la somme sufti sant a t souscrite Las obliga tiona re ntouraables en f an* au ront une valeur nominale de .',00 francs, porteiont intrt de i.St el s. roui rembourses leur chan ce 750 franc* avec intrt par tir du i> octobre. Le prix d'mia sion sera au pair. Cea obligations seii.nl exemples de toute taxe et mme la prime de ISO franc qui sera paye lors du remboursement sera cousiibiree non paa comme un revenu mais comme une augmen tution de cipilal. LoCouvernemtnt commencera rembourser cet m prunt progressivement apr la ncme anne. Les srie devant tre tires au sort. Kn plus dea autres avantages, le gouvernement garantit que le* obligations ne se ront paa abat, don nes aux fluctua lions du march. Dans I diplomatie Imn ;OM' l'ARIS -Parmi le nnmiuation diplomatiques, on annorce autour d'bui les suivante* : M. Mongendre, consul gnral a Katlowil/, nomm consul go rai New York. M Henry Martin, consul gnral k li Havane, nomm ministre en Amrique • i al Seo, chef du gou % %  .t J i 1 1 l i' li i b ae %  iprl d^sir d ga jo'oJia a '.i t>tere3 ce di U pat* q.i iunn ..u al e '.i Psi l'oii et f.u|. irreslalioo d'un (p'iu'r.il allemand ru territoire Ir.-mais P4RBlue dpche de Stnt bmrg du Petit Parisien an%  OBte que le (ienr.tl Von Melh i *ius, condamn il j s quelque temps pir dlaul par le Cour maillais de Lille sous I inculpation d'avoir vol des meubles au cour* de l'occupation allemande, vient d'tre arrt & Forbach. Ce jour nal ajoute qu'on croit que c'est la premire fois qu'on arrte sur le territoire franais un des milliei* d'ollicieiallemands condamn pir dfaut pour des dlits commis pendant l'occupation.Le tinral, qui tait cnlou. I d'inteu lance au moment o il a commis les voU dont il est aeao.se, tait all For 1.1. h pour se rendre sur la tombe d'un parent. Dans It Tcl.i|i'a|liicsans lil Du oui/veau poste lieoi le record de la haoteir 1AHHES— On vient d'iiuugu r.r i l'ObSM vil nie du midi lu. o "1 piedd'altitu le un poste de 1. S. I qui est le plus baut du moude Ce poste ti t. aille avec une longueur don bI. i i 1 ) mlres et a une puissance de 100 watts L'agencement a t trauspjrl au ii,n.uui du pic par ui^n -o 's plu lourds a d >a de, nppireiU dlia. il rTin .. ... mes. Kn dehors du fait qu'il asau re dornavant les communication* entre I observatoire et Nagure* de Bigoire, communicatioua qui dtruisent les I. Is tlgraphiques, ce poste ren Ira il' minent* aervi ces 1 agriculture en transmet* tant les prvisions concernant la temps, ''n aspira qu'il facilitera galement l'tude de phnomnes de T. S. F. y compris lallaiblia aemnnt de* signaux provenant de* postas loignes. Dans le FJonl de la France Les crues de ceriaiaes rivires causeit de graods dgts CARIS Qrossiaa pir les pluies i oiitinuelle* de la -emaine derme re, apra un t et un automue des pluies humide-, loi rivires du Nord moulent avec une rapidi l inconnue jusqu' ce jour d me. liaient de causer di I t .-nue mes. La Sciue. la Marne, la Sune, le lloubs moulent avec une ra pidil aflrayanta.La vi. use a tr.m form des kilomtres de oampa gne on vaste lac. Plus de lOirli* tels ont t inonds. Eviftiiioiis i'ii Paroo H ASIIIS', |i iNun annona au upurlemenl d'Etal Faxkutiou par le gouvirnement peraan, de Seyd llussien, i-bef da w populace qui a massacr In vice-conmil am n .in Imbrie S Thran.Cu autre i id.vidu a aie excut en mme lerrps pour le mme crime.La aen leatn il mort a t appliqu* aprs que le gouvernement de W a shington eut Insist pour que le* deux h mm rei, ivent le cliflti ment px'.rnv malgr la dciioa du cabinet pi ran de commuer leurs peine*, l u .'.'"ma individn, trouv coupiblu et oudamn mort, a t excut il a quelque temps. vi'iniidu paileniHiil Irancais 1. Bernt t Imparti Mcialisi PARISLa rentre du parle ment aura lien a jourd'hui A celte OT' n u le parti so.iahaiw i o. ioa < obliger vt H. rnut m. Il < partie du rr iram i y \ de lapi.i du peau i i n JJ> pui le g -uverne

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06292
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, November 05, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06292

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
/
DUUSCTLLR PROPRIETAIRE
iMFRIl*M8R
Clment Magloire
SOIi VUefU
tt-Bt Rat Arl.tln.
NUMERO ^QCKNTIMBII
Quotidien
Columbu Memoi I L.b'try
PAN ASJfJBCAN UNION
NOV 18 >;,
On jmwiI lu- ont i ^ue d n ;
l'avenir, que plus en ore d w
leWpaW, I*',richesse d'un pa.
dpendra^suiiout de la ,,!
citl de seslile^scienliliquo,
mdislnelles ei ruminera.ilf>.
OWaVI le BON
TELEPHONE No 24'2
18nM ANNIE N 5353
PO. AU-PMNC (HATI )
MERCREDI 5 XuVKMBRE 1934
PETIT CROQUIS
DES BLANGOMANES
Rien n'est bai- cue le blanc, le blanc seul est aimable.
On nous en vou r sans 'Jou-
te ternellement de dnriasqiie
le petit travers il notra mi-
lieiL mais sirlunt qu'il n'est
point possilih >ie plaire U lois
tout le monta, ei son pre,
nom ponrsuivronsnotre<'h'm'n
sans nous attarder relever les
rflexions saugrenu1? que peu-
vent susciter les tihleaux que
nous reproduisons
C'est ainsi que nous /on
aujourl'hui fairs dliler deva il
vous un nouveau type, aussi
connu que ces excentriques qui
par une fausse conception se
croient des aristocrates. Ce sont
les blancomanes .
Pour tre des cirilisis nom
ns nous arrtons d ins n)s rel -
tions aucune question d'pi
derme, et sans oublier 'es humi-
liations dont nous a von 3 pu et e
victimes soit nous en particu-
lier ou quelques uns des ntres,
nous d meurons q.nn I menu
blancopbiles, rougeopuiles, ou
jaunopniies, c'est h-dire l'ami de
tout le monde sans dis'ine'ion
aucune. A l'cole des matres
blancs o nous avons constam-
ment essay de nous (aire une
place, notre admiration est tou-
jours aile sans rserve vers les
immortels chefs-d'uvre qui
pir moment provoquaient chez
nous un enthousiasme dlirant.
Donc nous entendons aujour-
d'hui, non pas nous en prendre
ceux qui tmoignent leur ad-
miration et leur sympathie en-
vers l'homme blanc d'un mrite
reconnu, mais .'.eux qui aveu-
glment lont de l'exotique frai-
chment import et sans aucun
acquis, une sorte d'idole. Quel-
ques petits traits pris sur le vil
vont vous difier pleinement.au
Vieilles gens,
___vieux lait
iismiicktiusde LuM'ui
Tout !e monde connnall la vieille
xpretsion : meilre tes belle
manchette pour crire. Elle (lo-
uent de es que l'on a pr<*i ndu
que Huion, pour travailler, te pa-
rait de m n plut lirhe j bot et de
mb plui belles manchettes de den-
telle. Or, ce n'est qu'une lgende,
o-igin le. sans doute, mai. lgen-
de (ii i.il mme.
Le grand nuluruliste astrei-
gnait relire plasieuri fois le*
manuscrit de set ouvrages, il y
apportai! alors de nombreuses
corrections, raturait,ajoutait quan-
tit de chose. Comme souvent la
place lui manquait entre les lignes
et au bea drs pages, il crivait
alora dans les marges ou < nun-
ch-itea des feuil es.
Voila d'o est . nu la mot de*
naui belles de Buffou. Le avant ae mettait, comme toi t !e
monde pour crire; peut lire rat-
mme en bras de cbemlte.
La brume de Fiscal
Il en est de mme de la brouei-
I on fa;t si souvent et si vo-
loal.ei honueur au gnie de Pas-
sai. La brouette cependant existait
bien avant les Provinciales ; les
Lhiioa lui la uoi.naa-tient nom
Oisieut pobo > ce ve bicule f- un
flUt .tu..
suj t * cpttp passion sms gran-
deur, qui allecle certains d'e e
non.-.
Parmi eux celui qui nous
IV;ppe singulirement c'est ce
snob la tailla lance qui
ne vous rencontre jamais, pour
qu'il ne vot.s entretienne pas au
sujet du dernier rendez-vous
qu'il a eu avec le lieutenant
Walu r, ou de I? dernire bom-
be > qu'il a laite avec l major
Chesterlield, agrmentant ces
informations auxqnelles vous
tes absolument indillrent de
force dtails, vous numrant le
nombre de bouteilles de Cham-
pagne qui furent vides, vous
relatant les circonstances qui
amenrent la pann qu'eut
subir la Buick > du major...
entrainanl dans la suite les re-
proches de sa temme qui dses-
prait de revoir son miri.. En-
lin couler sa cooversatiooqui
se prolonge fouv'eM, Von se sent
comme en exil, car on n'entend
aucun des noms qui nous sont
familiers.
N'avez vous jamais lait ren-
contre avec cet autre connu
dans le inonde des affaires coin
me. tant plutt dur la dten-
li? Au Cbl, a pi es une parte
de pocker, il vous contestera le
droit de i (Via m "r une consom
mation qui ne soit pas comprise
dans le cadre des boissons cou-
lantes, mais si par bonheur
l ou.' vous, arrive a ce moment,
un de ces messieurs a la chemi-
se Kaki, votre partenaire ac-
cueillera ce'ui-ci par un A'lu
Babby dit d'un ton aussi jo
yeux que s'il revoytit un frire
absent depuis quelque te
lui cdera son sige, dans mi
geste large enregistrera la com-
mande gnrale et en lin du ton
\" pus sol>nnjl s'adressant SU
caissi'r. il s'ex'.lunra le s
plus bell voix: Ces! pour
moi !..,
Otte passion qui a si signi-
fie ition n* trouve pas simple-
ment un cr.dre dans h petite
subire que nous venons d'es
siyer de vous dpeindre, mais a
fait aussi son sige aillent*- Kn
etiet, combien de ilMLull re
s'lvent imint parfois dans nos
clubs mondains au sujet d'une
invitation une soire, quan I
celle ci est sollicite pour un des
n>lres, alors que les formalit!
sont si vite remplies l'gar I
d'un commis voyageur ou de
quelque visiteur d'occasion, qui
plus tari n> se souvenant nul-
lement d'avoir vcu de nos joies,
exultera au milieu des siens en
nous dbinant.
Dans ce qu'il est convenu
d'aoneler le monde lgant, que
de prires ne montent pas vers
les cttUSi pour que la jeune tille
qui lait tes dbuts dans les sa-
lons, trouve pour lui conte'
Il ursttfl l'insignifiant petit m m
nequin aux yeux bleus, qui si
ploitant l'engouement dont il sa
voit l'objet, se fera passer pour
u i coin te u un baron :e 1res
vieille nob'esse.
Vraiment n'est-il pis qu sans
el) >rt vous reconnaisv/. pir les
les traits mvo jus des types qui
vous cou loyvz < Inqu jour; et
si par nnpo sible vous n'a i
encore j Kiiais eu l'occasion dd
les observer, nous nous olf i
rions pour goi far vos pis, e'
nous soin ne* t llement SSSur i
de pouvoir satisl tire votre u
riosit, qu; nous accepterions
volontiers un rendez vous t li
sans peiii1, nous vous lerioas
toucher la plaie du doi,t..
L'erreur qui a cr cette exprs
ioa : la brouette de Pascal, i - t
les ciivains font un si frquent
utege, est le rsultat d'une confu-
sion due su surnom de bro lette
d. nn, par drision ou mpris,
par les beaux esprit* une sorte
de chaise a porteun. monte sur
deux roues et (raine bras, qui
s'appelait de son vritable nom
vinaigrette el dont illustre
mathmaticien perfectionna le mo-
de de suspension.
Errare huianui est
En lfi03, la Revue uoivus, Ile
Larousse >. -ilait celte perle du
clbre critique thtral Francis
que Saney : On dirait an de ces
duels acharnes, froce, nu l'une
des deux lames s'enfonce dans la
poitrine Je l'autre.*
Le numro du II Sej.l. mbie
18K7 contient eniore rejovau l'honorable critique : l'action sut!
deux parallles qut se coifenl un
point dtermin. >
Dans son Histoire de France, le
S rend hittoren Jules Miche'et
crit ( lame III page 266) : Le
rocher de Cabrera, l'une des An-
tilles... n Or Cabrera est l'une
des Balares et se trouve en Eu
rope non en Amrique.
Michelet -'crit encore ( tome \1
page MI ) : L'atkignat parut
assis sur la ItH de Louis XM.s
Montesquieu, dans son Esprit
des Lois dit avoir oui plusieurs
fois dplorer l'aveuglement du con
teil de Franois 1er qui rebuta
Christophe Colomb gui lui proposa
les Indes.
Or le voyage de Colomb s'ffrc-
tua en I i'i: cl Franc is 1er t, i
quit en 14S4 c e.t a-dire dam ans
-*-^
.u. tt -v.. LciikOil au
raitnl repouss les offres du '
nois.
Le visionnaire PalUsv ce po
lier de terre qui travaillai! po >r e
roi Looii MU... crit Voila re.
Mai* Hernarit Palissy mourut eu
l'.i'net Louis XIII vit au m nde
en 16(11 Alors !...
Kmile /...I, dans la Faute .le
l'abl Ifoorel, ierll : Dsire
qui avait, elle aussi, mang se
soupe, srieusement, sans ouvrir la
bemcbt. venait de se lever...
11 es ili"!e '.
Siinte Meuve, dans son l'uit-
Hi.vil i ( fonte III page 327,. attri-
bue a II.,race la maxime bien cou-
nue, mers <>ana in corpore sauo
qui appartient Juv nal.
Kt poi.rt-inl Sainte-Beuve vVri
'ml avec grand soin tout ce qu'il
avanait o i th\ pelait. Jules Jaoin,
mu nomm le Prince de le Cri-
tique ", fait passer le Kb^ne h
Marseille, pour lui la ville .te
Snivrne est une tle.il confond (.Mi-
nes, ville fraii, ise dea Alpes-Ma-
ritimes avec la ville d'Italie o les
Horoaina lurent vaincus par Anoi
bdetil crit impertt ba blme ni :
la vi le de Cannes doublement
elebie par la victoire remporte
fiar Annibal sur Us R< main et par
a dbarquement de Bonaparte ".
Il prend Miltiade pour Aruii.1 >t
traduit le faojeux Nosoe te ipia
( Connais toi toi marne ; inscrit au
fronton du Temple par : Rjouis-
eez vous '. Il montre Charlemagne,
' i kl pi suant part aux Croisa
des. I06 1170. il accuse LouisXI.
n a 1423, d avoir perscut Ab
lard u.oil ea 1 ^2, il enlve la [
t t r d De ai-, aj nu rch
. r la limner C .'.in-".
ornai des L'CL-
ISw, u iui wsat iHb.v^eJu
Diafoi us de Molire le vers du
Dan lin .le lia loe
,.m.a mi lUsm-r 11 eetrikl
a, il n'v a ias I dire : SRI!*
hurr.aniim et '
101 coups d- cauen
i uiirq:oi 101 et non pas 1 H>
coulis de canon comme salve
d'honneur Sait on P
Ces) en l'.ivieio, a Au^shourg
que po ir la premire fois, une
anivaa M i'o:n,>ose de 101 coups
de canon
i\, ,i- reoevoir Frdric II qui
revenait d'une cam.iagoe lieurcu-e,
| Conseil de la Ville l.ida qu'il
aral tir 100 coupa de canon.
Mais l'ol'tii'ier de servie--, n'lant
pas au du nombre exact le ,1
charges qui avaient t faites, en
ajouta nos par pnulemv Le ville
ia ne voulut pas paratre
moins enthousiaste el elle tir.
aus 101 coups.
Kl la tradition s'tablit.
Coup dil
\slrr mfrtn Ifoili (aaimiak, lailnv
l'n> a ImiKiiu .In 1er
aiiae a irapas ir U asnNi nm
- rdili'fiscal i use mis m le rmi|
it janlei k> inliirmatin> uiilkiIh :
1^ bruit nui a conra reemmsat
au sujet de la nouvelle mission de
C n I millions de gO'ir.les, a savoir
q e itlte .u -loi. avait pour objet
!<: rein MO du cbsoge, au cas ou
U aitbilis'ition serait m* tace par
un ippei inu-it de goiirdes, d^
novembre a mars, pourlM besoins
dd la recolle, ce bruit n'est exact
que partiellement. Il semble aussi
vrviatfdihlable d'admettre, diaenl
h gens bi-in iut'onps.que la UN.
H U. a en vue la validit de la
i .u\ ohm m iiitaire .lu I- avril
l'H'.l. I.ii ellel cette Convention
prV0)ail nue >> Mission des liitiels
Mi.vimls :
T'.nni 0 < < gdai en billet de 1 G de
. n i i.i'i i...... 2 "
100 000 10
j., KW.0O0 20
Or. parat il, le chiffre mis a ce
jour i- .1 |i -rail pas 15.000 000
gourdes dool t.000,000 de Itiliets
lOgtM el le reste en Uillets Kv i
Il r s arail d ne i mettre :
l.000ade Itiliets ea K) gourdes
'.non :' 2o '
Soil en total Cinq mi.lioii-
tel la nouvelle mission n'tait
[m- u i 'iiiiee. la i.'nvenlion Iflon
imre pourrait lre frappe de cadu
cit, le contrat n'ayaol paa t t
Cill daus la furme prvue. Ou ru
que donc de laisser chapper une
ioa inespre d'annuler au
m lias daus une. de -es parties la
i injeuse Convention.
Fait regrelltble : car on ne re rou
Vdfa (mut- -tre pas uae semblab.e
ocoasioq d ici lo K'emjM.
i
Le nouveau Juue
au rnbuaal da Paix
de la attcuoii Nord
Au milieu d'un grand nombre
l^i m* n eu lieu biei rinstaiiaiion
par le tubtlitul du (Commissaire du
'iii.ernam.'iit Me Isnerd Rav
iiiuiid, de Me I li >rl!iui comme
Juge au Tribunal de l'aix del
Saoliea Nod
Apia le- i mpliments du re-
prsentant lu Parqiil, Me Claude
adressa au nouveau titulaire les
leliciutions de la c iporati n des
Hraiiciens en Droit.
Me J. li. Arthur trouva des
evi ie--.mii- heureuses pour remer-
lier le i..i- le (iouveruement de
la ennflance qu'il venait de placer
en lui, la corporalion des l'rali-
olaos an Droit laquelle il a ap-
partenu pendant de nombreuses
anne, promettant d apporter dans
ses nouvelle* tondions le mAme
souci du devoir dont il a constant
msut Ui> preuve.
mi q'io lu chois le M
i ,i fapprol
. .u w ^i j. -.u. nou -
u ioir-nouveiei ao- c )inutiiuui*.
Nouvelles Etrangres
Par
ii.i.
IiterveotiM de Ir Herriol prs
des Cies. d cheios de Fer
l'ARIS. Dars le proiet de Im.l
gel Mr Clmentel prvoit le relve
ment des dcimes compris de 11.
10 20 o,o le taux de I impt sur
le revenu des valeurs mobilire*
trangres non abandonnes au
timli o Iramais Mr Herriol vient
de remplir une des prorae-cs
faites par son parti aux lection*
en amenant les hauts fonction
naires des compagnies de chemin*
de fer & revenir sur les cas de
leurs emplov* mis pied la
aiite de la grve de 1900 Mr lier
riot n dclar am prsidents M
compagnies qu'il ne mettait pas
en qi.i -non la lgalit dat n......
re> qu'ils avaient prises en I'.'l'i)
mais qu'il leur demandai! de faire
I reuve de clmence.
Le piochaii eiprant franais
PARIS. Tous le* arrange
ments pour le nouvel emprunt in
trieur franais soal termins et le
! Iiinet donnera son approbation
dtinitive la runiou aujourd hui,
d aprs ce que dit le Journal, l'em
nrunt sera mis le 12 novembre et
le 15 dcembre en Irancli- de
500 millions de francs, le mon
tant d' ni- ion n'a pas t lix, le
zmiveraaiDm l'tant rserv le
droit dan arrter la vente de*
qu'il j ige.ra que la somme sufti
sant a t souscrite Las obliga
tiona re ntouraables en f an* au
ront une valeur nominale de .',00
francs, porteiont intrt de i.St el
s. roui rembourses leur chan
ce 750 franc* avec intrt par
tir du i> octobre. Le prix d'mia
sion sera au pair. Cea obligations
seii.nl exemples de toute taxe et
mme la prime de ISO franc qui
sera paye lors du remboursement
sera cousiibiree non paa comme un
revenu mais comme une augmen
tution de cipilal. LoCouvernemtnt
commencera rembourser cet m
prunt progressivement apr la
ncme anne. Les srie devant
tre tires au sort. Kn plus dea
autres avantages, le gouvernement
garantit que le* obligations ne se
ront paa abat, don nes aux fluctua
lions du march.
Dans I diplomatie
Imn ;om'
l'ARIS -Parmi le nnmiuation
diplomatiques, on annorce autour
d'bui les suivante* :
M. Mongendre, consul gnral
a Katlowil/, nomm consul go
rai New York. M Henry Mar-
tin, consul gnral k li Havane,
nomm ministre en Amrique tnle pour le Cualmala, le N'na
rauii et le Costariea. M lleil-
man, premier secrtaire d'ambas
sade a Washington, uomm (on
sul gnral a !an Francisco M
II. Tuilier, consul |e*aral a l li
nidad, briosfr i vloico en rem
placement de M Maurice Char
peolier.
Perspcclive le paix
ru Classt*
ToKIO On mande du liant
sin que le maichal Uul'eiPou,
rcemment priv de son comman
dment, i'et enfui t s'a t embar
que prs de Tient'in sur un va
peur pour une destination 'ineou
nue mai* prebablament pour la
province de Kiangsou o le Tou-
choun T. hi Hsichvouan lui est res
t fidle.
PttklN Car suite d. la fi .
de Ou "ei Pou, on c snlre
le contlit entre le march.! <
Peng Voubslang, le gnral chr
lien, et termin Ou craiat cepen
dant ancore la menaa de torts d
tachement de troupes actuelle
ment S Pkin dont l'attitude n'eat
Cas eonnue. On rapporte que > i
al Seo, chef du gou .t
J i 11 l i' li i b ae iprl
d^sir d ga jo'oJia a '.i t>tere3
ce di U pat* q.i iunn ..u al e
'.i Psi l'oii et f.u|.
irreslalioo d'un (p'iu'r.il
allemand ru territoire
Ir.-mais
P4RB- lue dpche de Stnt
bmrg du Petit Parisien an-
OBte que le (ienr.tl Von Melh i
*ius, condamn il j s quelque
temps pir dlaul par le Cour mai-
llais de Lille sous I inculpation
d'avoir vol des meubles au cour*
de l'occupation allemande, vient
d'tre arrt & Forbach. Ce jour
nal ajoute qu'on croit que c'est la
premire fois qu'on arrte sur le
territoire franais un des milliei*
d'olliciei- allemands condamn
pir dfaut pour des dlits commis
pendant l'occupation.Le tinral,
qui tait cnlou. I d'inteu lance au
moment o il a commis les voU
dont il est aeao.se, tait all For
1.1. h pour se rendre sur la tombe
d'un parent.
Dans It Tcl.i|i'a|liic-
sans lil
Du oui/veau poste lieoi le record
de la haoteir
1AHHES On vient d'iiuugu
r.r i l'ObSM vil nie du midi lu.
o "1 pied- d'altitu le un poste de
1. S. I qui est le plus baut du
moude Ce poste ti t.aille avec une
longueur don b- I. i i1) mlres et
a une puissance de 100 watts
L'agencement a t trauspjrl au
ii,n.uui du pic par ui^n -o 's
plu lourds a d >a de,
nppireiU dlia.il rTin .. ...
mes. Kn dehors du fait qu'il asau
re dornavant les communication*
entre I observatoire et Nagure*
de Bigoire, communicatioua qui
dtruisent les I. Is tlgraphiques,
ce poste ren Ira il'minent* aervi
ces 1 agriculture en transmet*
tant les prvisions concernant la
temps, ''n aspira qu'il facilitera
galement l'tude de phnomnes
de T. S. F. y compris lallaiblia
aemnnt de* signaux provenant de*
postas loignes.
Dans le FJonl de la France
Les crues de ceriaiaes rivires
causeit de graods dgts
CARIS Qrossiaa pir les pluies
i oiitinuelle* de la -emaine derme
re, apra un t et un automue
des pluies humide-, loi rivires
du Nord moulent avec une rapidi
l inconnue jusqu' ce jour d me.
liaient de causer di I t .-nue
mes. La Sciue. la Marne, la Su-
ne, le lloubs moulent avec une ra
pidil aflrayanta.La vi. use a tr.m .
form des kilomtres de oampa
gne on vaste lac. Plus de lOirli*
tels ont t inonds.
Eviftiiioiis i'ii Paroo
H ASIIIS', |i iN- un annona
au upurlemenl d'Etal Faxkutiou
par le gouvirnement peraan, de
Seyd llussien, i-bef da w populace
qui a massacr In vice-conmil am
n .in Imbrie S Thran.Cu autre
i id.vidu a aie excut en mme
lerrps pour le mme crime.La aen
leatn il mort a t appliqu*
aprs que le gouvernement de W a
shington eut Insist pour que le*
deux h mm rei, ivent le cliflti
ment px'.rnv malgr la dciioa
du cabinet pi ran de commuer
leurs peine*, l u .'.'"ma individn,
trouv coupiblu et oudamn
mort, a t excut il a quelque
temps.
vi'inii- du paileniHiil
Irancais
1. Bernt t Imparti Mcialisi
PARIS- La rentre du parle
ment aura lien a jourd'hui A
celte OT' n u le parti so.iahaiw
, i o. ioa < obliger vt H. rnut
m. Il < partie du
rr iram i y \
de lapi.i du peau i i n jj>
pui le g -uverne Saci \Ipj- Ibl
*

. '
M
. i .


LE MATIN
h
_


faisant la rir
I I !iq :o
ii. do rmtesiin
Eponge et nattota 1 tnlMtln.
t>Ue 1 Appendicite et l'Entrite,
Supprima las Hoiononies,
Empcha lexc* d'embonpoint
ftgulart l'harmonie des toiu.e*
CoDitipaAlon
| Entrite
Vertige
Hmorrodes
Dyepeptie


i
M

i '"
L- '
f la t.- ilr MM u I
I
Il
ww-a

"". r,m '*" *" i a* harta i ''{,lu Mf" n*' "' '

_. :
lerqe fllMl Consiii.ttire pour fluti
(Voil suile dex -lp-he en :ime
iBg, -mi colonne.
Parisiaua
Avis.
Voit! le programme la '.. t I
qui aura 1 n i t Boir A d r i
loin le 0*1 irf dr* feu l>r> .'e
la llanaiasanre avec le cor.m a
dei irlbtfi Mtaux, Carne/ I Ml.-
dama Ciui :
I Musique
_> AUoculii n cir Me lli i ie
Million. .
j_ Mu-ique i tiaiio 'I Molrn )
I llraux ei Madame Uni)
4 Film tinn>a'ogra|l. Qi i
(comique]
luiermede
5 Mi rique | il i tl t-'eu*
violona; .
., l.a l. n n.. en DWO, r.f ,e
dC Moravia dile par Mi U -
rouleaux. .
7 Brrata i Meaki.wti, lia
sa ,i fkrioa t V. Ciwi ' *,me
Go.
s_ M, iu,|, |UC .!>' W x < li .
I li u i'
M _- HCDIMI en Bol dt H" Il "
mm l > n .i Mm (ol
Intel iiK'de
10 1.1 |i \ un Ile, t( n h ie
' local* de M. ( oieoti( iitti|nM*e
' lui kl M U 011 dl Ih iiuiaistanre.
Mu-i-ji e.
l'iix d'enlii lot 8 gourd r.
s litiin i do soi'.
[.. DpHiIrmenl de la Police
porte k la coooavWranco dea in'-
reans q i'oo Iroood ! lit la*
mail a il un \- ' l h i 1er en
tTm, i (, ri Dl I"- in liali A. i-
l i ( i ft'i aire de
n'ili m< r I ploa IM poa
I i ii r <-
\ n r 'e
liblo.
IURNAGE
de la Police
On <\ min^c hter
Ine oo'l'etito du Monilaur de
l'anne 1919.
5'adreaaer au "Matin".
Cin-Varits
Dimanche
Li fusil de Robin i n lruso
< n a s r l'il u le il Vi d.rriir.
A Solheby, petite idlled' \iifleterre,
un fii.-.it faisant partie le la i
lion de Mrs Rende f Bi feai *-t q ,
si l'on eu mit le* auimi'/- . n
p. ii iiii api irllol \ BoMnacrti ti i
so, on p'u* emi'tpinenl A llei n
dre Selkiik de Larga. 'I i i
aventure* eilraordinair" ont
rent Daniel de Po* 1 ide de t
h roi.
I,e fusil, un vieux nn -ijii'l
pierre, qui porta lin* ri;
" Uexaodre Solkirk, dl
IVH'', a l veu lu 2V) livre- in
lint, oit au roon du abai, .i
viron 18 ooo frarcs.
PHARMACHi.
PRINCTPALB
H. CANONN
40, Rue NtuMua
M-OO Boulevard OtaA 0*0t
PARIS
vendant
LI XIHILI FIIl MARCUt VV MONOt
Produits des Premires Marqua
-urs de premire frakniur
UNE SEULE QUALIT :
LA MEILLEURE
.
RAYON SPCIAL
POUR LES COLONIES
Dlioi.l 11.11, llKIiHOniSTKHlB
8PLCIALITS
Fraoaiiea et Xtrencaraa
8KI.8 DE QlININE PURS
^Tous produits en flacon*,
anipuiiles, comprims, cachet.
COLl'TIONB HYPODKRMIQlia
BANDAGES, CEINTURES.
BAS A VARICES
APPAREILS HYGIINIQGU
ponr loua neigea
APPAREILS ORTHOPCOIQUEO
8*nnBM hypodermiques
PHARMACIES DE POCHE, DE VYllt
COFFRES PHARMACEUTIQUES
pour Usine, Commune, eto.
Projet de Factures
et tous renseignements
%or demande adrsi
PHARMACIE PRINCIPALE
49, RUE RtAUMUR
88-96, BOULEVARD S8AST0POL
PARIS
MAISON UNIQUE
AUCUNE SUCCURSALE
ul en Crance ni l'1-.Uaiiger.
Grande 1 iquidali* i
riiez PaulivAljX.L*
.-lin il. lairtj de \z\ \ct pour 1rs morchandim d n
?lies, nous m-hIo.'> une partie de BOWe sluckaxic
mu ami de rdurliou il' |'">.
Prire lovi de noua iolltr mvmiiI il ail r aillt-urs
il y en a p v chacun 11 pou' chaque golt, cl ei
Paul ii AuxiV Port-au-Prince
a seule peinture ne cIuiihj nl p#* dr coulem
SA-TI-NA
3
va

| >rt'|.i *'< spcialetnenl pour le clin l d'I El<
The Cl'a'les H. bVuWn paint C^
GeoJeausioe&G0,
AGENTS

|l,,r dernire de Mackandi'
I'. 01 laliafoln aux ii n lu et MB
BoliciUtioi vente* de pail< 11.
Ie ii,i ii bni 'le la Bel mon ro
ont dcid une d.rni.'re rrpi i n-
talion dl Mai kaodol.
Elle II i lu u Pa i-1'""' l<
,!', s Dovtnbro A B bcbm <'u
noir.
Ce Itra eerlainemrnt i'r r', '
xsau BOeei l'actif de la Bl
tance.
i\. et A, Ara
(jirunMiue*"-
Evitez la maladie
La c'ialeur do la iuurna et l'Iiuinidit. : de 1j pluio
affaiblissent votre Hyo|t>me i 1 voa-i donm'nt lu irippo,
lotix, Pufvro, lioat^no, et ,etc,
Bftttoyei votre san | avei une cuilliirde il;
!'\ /S FRU T SALTa chque maUn.
ENO's
FRUIT SALT-,
Assises Ciraii'ill1
Oniii m compati il Tribunal Criminel dec mmi >t
le i.ou.iiic llnM.iiiiiM S l'un .--
cus d'avoir mil le *' U ' ' 1;'
darjoeVirgina l'i.n.-
\|,. I; ( lMLlfl la cil'H-e
de laccu
le |i I unal el t rikl pi
i gc Latoilur, l< Psrauel ic-
prsenu' par Me Unaia Itay
moud i leJur) il pretial P
M. "Ilirn ai Shomber*.
A midi >' !' mi le Jui) 11 n
du un m idicl darquitli ment
four la llirwlien ettmh '"- llUtl!
!
\, t ; il m i l'al'i i Hi di >e
lorvico toi l'dlt dpi raba lans
,eqi il o nou% la iTfcola aiioi n
Uie dl la maiii p do aimi \ \e
1 1,,/,,'u- I iiei l.e a I Ami m N ;i
aloire Ambioiai
I li s d'une loi.- ne us avoaa il-
anale ba daifira da cecaaie-oa
.,,n- uju'l iirtiliebli.iiioMlu n n'\ ait
l i'| t I '
Kl pi.u'.|uui ______ __
\|. r-se de Icauieiii
\. ndn .:i : i roi i hroi l >
d lu famille Artboi "
.....i., I la n aUtan di
Noial'-me, ... |t Mterilll
d- requi.n'.i'ui le rrpos de l'BBM
d la irfrtU'i
jimie Mi ""m Mcrcia Oi
I i- i I rrrrr'onl pri
c.in.iaeitr 1. \ ni r, trm- ium-
latioQ'
dans un film
rie extraordinaire
Jacques
la Terreur
CE SOIR
La Rafale
Ltili.e U.BU
Av>
Dei al "''*)' "lli
ca .le l'A il. Paoojna
i.i.i. ,ju |o'ao
Kl Noveui I io. li lil BOBl,
n mr un un il I I 18101 lOBI 'le
|0 pi dl '' p "' ' lir^fl Ta 6
pied i pou h aioai qui _ai
ron^. i dam. al '"> ^-uverniil
mani lie
Ce canot r*l DoN entra le
Wharf il le F >rl Itlel al pool *tra
visita Iobi le- j ara eoin l"u
rai a.m p- '
l '
Il loin* est il i iirenenl |i
aide d'an m il fel II m r > ga da
Mflli il.. i bi vr it
Vu, i iiCif.pi i av.i l'U .. lna -f
m l BBDd I >l .'"gei'. li a do C eJtaill-
Vi lii/ J. agir
Lk Ul i di. nui ooi la i a t don
u i liaiu,.'. i io plo i- judi
BQ Oeli i. < < c- l*r i h orca .;u
[Cir dari lestai-i a d forai iiu.1
Cli. raqii au 1 o. \-rna,
iaUlail comi''imrr>.
A.deMatleis et C
D1RXVATTVB COMPOUND
A ct des Caves de bordeaux
S nie/ \ou> vous habiller avec Clgjmci', ot bin
iuart'he.j
Adressi'z-voiis nja Miiioil N. & \. A UV
Dont la devise est do venir n potil bnOfiee pou.-
vendra beaucoup.
Dans >on personnel, la maison compte tin mailre
ta.lleur naiien^s^iu a'un tablissement de |nemu-r
orJre d'ilaue.
Mlh' Mi on mesure de fournir des complets tout faits
'iBiir iiieure, en cneviote, diagonale, pulin beacn,
diili blanc ej couleur, coupons de Casimir ponr pan
talon! I .toiles pour gilets.
^Bonneterie
Phemlett AT Jour et de nuit, au yoattcM olientai
Cols et iitancltettes deiiiicioa croaiions, Caloo.n
ei pyjeuate.
Celte maison constitue une in .ovali n
et le meilleur aocueilest rserve a tons ceux qui dt
si eut par une visite tre dno sur la valeur dr .
travaux fournis.,
Tout costume command et qui ne rpond pas -u
got du olient est repris,
On p'aile iranais, anglais, espagnol et italien.
ALUMiNUM LINE
New-Ofleafis M
Amsricaa hmy i\ p
\ ro liain dnartidira i* | i ir pov\- \ i-pn ice l'Uli
aiu (cv -28 6i4V couraat pour r^au-
8rinct>
J^e $i$ JB^tama ^fai^era l3leu Ortai5 ^
fk'u rcaeno droil -l ie*. pter Su Ci&Ct CO UtUat pC^Ul 1>U^ Ct'A \H>flb D'liaili.
SiSSS '" "'" ""lul" JU$$ Mti a tai^ cOO-Oiicaiu t 3.
c,pt 0-u^"lZ*;l_ Oc\*hc paar *dil-oavC, ft ^latc,pariai
X*c teamer $\lkth>i$ fai^eia ^eaa-Oif-
arttV U So eJloi>eraSiC/ pour toa^ U* pottiv

Ln ve^te la 1 fourni cio ...iitra:e,l harmjicie Ituch,
t lier .Simon Vieux, Lbs- ficgu.ot.rittUCU .i.Ntaiti, et
toutes es bouuas maisons Ue la l'ro\ince.
W. Uuiiilln vniuatus
Di&mbuteur.
Euy. Le I50SS el tu
GULtm* lU'prtentuiioriS.,
l'< r t-aw-Pvince
Aj|i Bll i|iut iau\ le :
lleUer .lonis J. wel i-illing & Cfl
iari e Kl garai. Beule Rouge elc5
The lloina l> atn m i C< mpnny
AVtirVa
\R8lii'iinca c< incenoie
; 1 >lalli m 1 ; -to!i i'o
Il me
l S. RubtrOr I xpert I on poi.y
Pi cm a h.jal oie fou ieii Hcda.
i boa i ,0 k SonJ
I :-ea
Mann! dure, s Ifo 'ns'ce <>
A 1.1.il) ou Fin
[ jw 11 l'i'lil' v
;Pb. \ioj '
Leurre fanoi. Ir-m s- < -irv 5 a imenta r .
\\ s Itaihoo
-
1 a Nationale
San- Rival
..n.. riaetoeti r
CnoU J* osioaoj -
aJJrV


n !i/ii*
**
Viennent d arriver par le dernier tea-n:
Accourez vite retenir votre anpireU pour Us /lci te SOI'.'*.
Tant |>f.s jou (t retatdatotoret.
Livrable au prix de CatalogaA
Chaque Am ^ur de Path-Baly aurait tll ?oir un Cam i i 3 ''>
Columhia Records'
Viennent -.l'arriver par le dernier steamer un fm< 1
assortiment do Disque nouveau lai <|l,e : '"Y .
E

lli.-llli': 1 ellCi sut
isques
( i.e-Step, letinqt.es. Valse et des moMMUi eiaesi.
mes de toute beaut. En stork fcnhopliooeg, o-
lumhie'\ diverse dinun-ioii*, fermer modle.
En vente chez:
t. PREETZMaNN IG6EMMMJI
Rue du Qua%
LE prui.ii
paii n.
y/nni
I:\I5V-
FRIIT de vingt *ept armes d'exp-
litnca ce chd do-uvic d* i-oorapiion et
de rali.-ation Ml esscnli.lh ment un plit
cinvrrnto^replie construit avec la prcision et I lini d Mi liriS plut
grands, dont il n'a pus laa dfaut* d'encombrement, de >-omplicalion
de aacjuv-re. Ralit pour lre, au beeoiu confi de enfants, il est
construit eo con^i|iieiii-e ; simple, robuste et MOI danger. L appareil
esl lir 'Diiiplel pH't fori' tionuer, daiis- un ciin \,i ie,d't> i paut
tre sorti et prpar pour la pn.jeclioo ea moins d'uue minute II se
brandie direct-ment fui le cctuaot lectrique qui oui fc'aire, la
douille d une lampe ordinaire sulli'. I ne pelle ma| ltfl spcialement
tia lue peut servir de gnralrce.
LES FILMS TATH-BABY"
LKC n'mi tout l'abnqis .1 lires au> l fine* I'aiih ,sur leur fameuse
pellicule inintlammebie, rion-antain*i ao* Mcurit omplitS. Quel-
que! vn< ont p<-lalem ni dits pour la
sens et f mine I autres ont. le plus,
ou eut I eut r> duetio dei grand* sec
M a> ut sur laa crans du Bt< u>ie inner,
n.ai* prsen de lai; tioii, A maint' nir ti ujour au plus haut
d'gr I m.- et de la projection
i. iilma tont coi.lei us dans une liol'e
mlaPique apfriale II* a'i nroub nt et se
dmilent automatiquement, sang que h
main v touche Le catalcgue das liims,
vrl nera lia dlai s lu li* d* el.acuo di en
ti m*.
Pt,th-Bal y
( ;uner;i
i.i iMMKNT do mer i.oe i Ida du plai.ii de la photo-
giapliic aninict lorsqu'elle repi^enta ceux que i une
aimona le plus. C'est la temps a mo li vaiocu ne Ira propre ie*qui M
droula devant nous, e lia c'est la passe- vivent Lna telle joie aujour-
d-hai eat arcaaatblr t(M : l'atta B*bi voua la doaoa, la Camra
vous la icrmet, sa ai notion* i hoti g aphqiee spcule*. peu de frai,
par Je* moyens tlaapM et praliqu
Toula petite tl lgant', ire H al robuste, la Caiaera l'alh Beby
en1 loua le lmealaen utie's Mes grands appareils un corps
d-nlu'i.iaiiiin gain de BMi quin btoltg le mcanisaia mont entre
deux platine" tonnant rertei 'e lilm esl maintenu contre la fentre
et non dgagement eutomat qi i e-l sr par la mme areeaeur.
L'objectif ana gmal >iti i i ail ai I I; 3, 5, de toute premier*
maiq e: llertliior ll.im gi, l\ aiiM, HtriMMl, lc, n'exige aucune
mise au point, tous les objets ctaal Bttl de Im. 50 jusquta l'iatini.
LE FILM VIERGE
PATHE BABY
I . pellicu'e Pat h. si ja la ni r| ai I* a enore t perl'Mlienna
en vue da alla app Ii lion uot Mlle a la cmmatogrsahie en positil
dinet ; I* I m vierge P-lh-B bj inirihirab'e, exlraaeasibie eat
fourni < n b Ites pfeia es lntvet. peimellaul le liaigemant en plein
leur dans la CAM HA PlTH. l'.AliY.
Colombian Steatiship Companylnc
Vapeur diriy.' par la MombitO Sleuuuliip ComptOJ
pour compte de United Slales S,''(P',,IJ Board.
Le steamer Hai'i venant dc porte suivants : Jae-
mel, quin, Cax.a, J.i.nic, ^iraflotnc cl Pclit-
.Goarc, rat atMi-lu" portau-l'nitc-f le 6 lOTCiilbri
courant. Il repartira Inkafltmc jour pour IcfTork vtt
SaintMarc, Gonaivcc, port-dt-Itii ' Bep-IciUti
prenant Irlt et passagers.
rort-au- Prince, le 5 Rovembrc 1924
Gbara & C\, Agents,
!
x.^u .n Dreytiis
Rhum Barbara!
110, Rue des Csars
telrphone : *a
( r lgez vos pneus avec la peinture
p s cj ple (ocd \ia

A Quel chengemen
*. Il turc G"od TcarQp
Xm J ^ cl capote lail| fia
i'[5
l'i'-i . de volro^ont
.:li intp'.
|l | .' MH'tv .',le^
.brillant et plus ji
)iyean1 daj^la cbale
l'utid.
! t'eal ... sm leolteol pour
Ipeindre les eapnlea deulo,
il les prot.iii contre toute
action il1 IV.mi
Facile i appliquer ! peintare (i. I
lar ))V cm i ',', im > sche
niileieit, el.donLe aux eb.etsoDf
coiler noire liiisa t.
Easayez en en aclielanl un
pot et voih 8'"*''/. surprii
aies rWnltets: oltlontiH.
nuiAi'ioi
! I l'AIN I
OOOD
le pouvoir. La tacha la plu* nu
poitante du gouvernemeut Ml l la
discussion du budget de 1985.
Le Frsideul du conseil et M.
C.lementel, miniatre des nuances,
ont l'intention de demander la
chambre d'examiner les complcs
de* dpense et de le* Iran HB< Ura
au nat d que le crdits au
ront t vots au lieu d attendre
le vote du budget lotgitl lit e
prent aiu*i viter d'avoir a de
iniuder de douzimes provi-o,
comme cela a t le cas i plu
steuia reprises. Le parlement au
ra galement h examinai' la q IM
ion ue la suppression de l uobM
aide du VatuMO, la reprise des re
.alions diplomatiques a-ee lea So
ots, la dure du service militai
re,la position d aordr s r*ligi*ui,
la ch-il le la vie et le traitement
ues fonctionnaire*. Mais ee dilte
rentes questions ne sout mdiaa
nu aprea que la quealion du bud
gel aura t rgle, le Kouvorna
m ni tant d ireux de le faire vo
ter avant toute autre chose.
Une trentaine de dputs ont
dpos sur le bureau de n eh ua
lue des interpal.allons au sujet
dea mesures prises par le gouver
nement depuis qu'il est venu au
pouvoir au moi.; de |uiu dernier.
Le vendredi de eh que semaine
sera consacr la dl auaaion des
inteipallation* Le co;ni'e de i.
matatioa de la abambN MaCM
la moyen de racooundl i dutri
dea dbats en limitaul 11 nombre
d rleurs admis .i par er su. dit
une question Oo exuimnc, ga e
mrnt l'evcutualiide tenu d US.
fois par jour des same, malin
al soir.
journe chez lui i l-oug ItUad a
la auateur La Kolletle votera a
Madison. l'ou trois ont pi i* le
dIspOSUioni pour recevoir le* r
sultats dM l* lions. M Co >l"dg;
son bureau Datte : r*''
deine Lo< lt VtlklJ et le sna
lacrUFolatta ma '8^*
iltola de l'Ktat du
SViieoaain
Le rp ibl i II p i n mot 'l^-
i i kdge tara an moins 350 oix
nu total dl i H au cotu'-ge leato
rtti ,,, i di di m -1 iIm "<
ne donne DM da l loiiic roaid n
MSDN qoa loua le lut* froali
res du Haryland \ Oklaboasa aool
sans aucun doute puni Uavia tt
aaa la oaodidat cawowaliqua eu
lvera un n<>mbie impoilanl d'-
tats de l est a l'ouest. Dans le eai
ou 1 un les Iroil i ainlid.il Uoo id
gn, Uavis ou La l'oletle, n oblien
lirait pM ISS voles au i ilLga itO
loral, l'laclioo du preidaot sa
i.ut li'anwfie n la cliuuliiv d*l
reprsentants d'apra la oonstitu
lion. La chambra ferait aiors son
choix au nota de fvrier entie
o Iroil candidats celui qui au
bit obtenu le plus grand no
de.voix.
^Herni" :iinn ilr-'i"
Tbe West Indes Trading Company
Port-au-Prince, Gonatves, Cap-Iiailien
Rouvelles dispositions
adopUei pet la "joeitai
les Naliiuia
G1 M.Vt- La iOCll das Ni
lions a adrast uux Liai I Dis al
mus autres pusMaoeM qui M
pas partie da la socit d-.' copias
eeili'ies du protocole
meut paciliqua'le* diffreudi ta
teinatiouuiix alBSt qoa da ; i
luiion da l'MMiabiM
que le prolo <.e asl prl i I
?oii la sigoalora dai m
la .ociale dos o .dus M fi
ouvert la sigoalurs de loua las
autres litaU. li ooolfaOM de I o
piun a ouvart aa sei9n sou* les
aoptees de la S. 0. S psi 011
teatative pour laborer les moyens
d'eunyer la coasuinmaiioii Sa
l'upiuui al lea ineaurta a pundn:
p.jur e.npcner ia cu.lure olacdcs
(me du pavot eu t.liuie.
La plus grands aoiie'ts'
*jryiic eu* ii i
J 'f '"
icuiocrete au
rsoUal des
Bfsadenticllei
\N A>ll NGTOIt La MM|
de 1M24 e taiiuiue au mili- u o' i
ne activit lonin dans loua le
partis. Four ib 1re fois deux cai
didals la prsidence, le pr
deut Coolidga et M J hu Davi
ont dreas au pava I
par radiotlphonie M)jHir1 b i
M. xdidge nslera ia atamoa !
Blanche al travaillera'omme a'
^ofinjawa.. altlityii f=3ra
iliuidani
icain cl
u|el du
ii n
SEW|YOBKLM derniers rd
siiltat connus des lections d ln*r
m li pi. ni qua h prsident Cojlid
f .1 p.. -s.' ses deux rivaux par
un.' fort* DM ) uil dan la .i*U
vcile Sogli u ne, n. \forW, ithio
,.i jiiin .n i nombre
dr volt llw i.....^ LbarlM II II -.
i omit Dalional repu
*>li m di !t oik a Inform la
n blaooha ua pi u apra /i
lini -on qu m pl id. Dl
Igi n mporti rail la ialoire
d. us i i .ial da I i "
majorit >ie i l n lia qua
(oui lodiquail qua le gouvaroaui
himii. battrai)
gouveri 'm k bbi majorit .'aavi
ron
La situation poliliqUC^CU
Espayne i
-BIARRITZ . i
gurs v. laOnd la^aiioa
lion Dblll l-spagne
axlrlmamaul gi i aiiral (le
Huait oiiei't aa daoatsi D i
ajoai que daulif* uirmni. d. di
rtCtoir*. La tonualiou .l'un >
vaau gouvernement saisi! immi
n'iite.
Ll COI lis
l'AHIS i- Uollar
Livie
IIWRKt l>rme Colon T^s
Pcor gurir ou viter
lioniNi
'smuiioai
- coair itioii a
ITOUROIXIMIMTS
IL SUFFIT d.pr-ndr.
*. l'un Xm voa i|.ti
mm m |mh iMwii
une Pilule du 17 Debaut
U7 rue du Paul li-D.uli Part*
Mais 11 fau! crlger las vrMm
curt tout
inr oDaruna
'cil Hcniricc
icllatc lc mets
OLKAUT A PARIS
cul )' < aiimeal lanpefmcc Cn ectr


<
*


CC tfATTN
Huera
Grand'Rtie 1717, en face de la k*osle.
Provisions, Liqueu -*, Vins. Parfumerie, boulangerie & Ptiserie.
-- - *
Prix courant le nos Articles :
?

>
Whisky lllack A Whlle quart bout. P. or Mo
|int ila>k
email plut flaak
Jalinie \\ alker \Yhitk\ red l.alil BUe
black* Laliel tout
Canadien ( -lui
" 1/4 tlaek
O.UII
0,70
1,60
2oo
1,40
0.4o
Aprieot Brandy, Cben Brandy
Peaeb, Blacltbtrrj Brands la bouteille
la demi bouteille
Crama a Mantha verta la bouteille
Pousse Cal
tau de* Vie de Danl/i;
1.40
(.7i
I.Si
1.10
(.70
Champayne Pommery J rano la bout 2.eo
Champagne Poionieiy & (innol 2 bout l.lO
VveUicquot prnoaidln b.iuleilla 2 21
lansoa Pre et Mis 3 uu
\\ litte Split eu petita flacons o-BU
Gordon4 Dr\ Gin 1,10
Slot- Gin/ excellent for cocktail ) < G
Cognao ll< nneasy \\\ MarlelleXXX la b. 2 oo
1/fcblle 4,oo
1/4 otn
Coynao Courvoivler bouteille 1 Ko
Brandy- Comptoir Vliiieala Girondin l,oo
1\2 ' o.OU
Liuueurs Simon-aintf
Crme de Frambroise, Fraieea, Bananea Hllo /,oo
Suo Simon jaune i o
Cherry Brandy.Abricot Hrandy.Peaoh brandy 1,28
Grog amricain bile l.oo
AniiJ dtl loao dtpui* P. or l,7Sf't*sl i'i ),!>
Provisions
Termoutlis
Noilly-Prnt
Clnaano
Dilbonnet
Bndictine le litre
i la l|2 litre
Ridor Vin da dessert la bouteille
Abu allia PI.R.NOD la *
Chatraeaa Jaune
" 1 i bouteille
Pipperraint (Jet Frww la bouteille
Tripla Sec Coinlreau
Aner Picon ,
Madre, Ntalaga, Sherrs V'ine, Porto, Morralel
1.10
1 oo
/.DO
1,10
Mu
3.00
1 .'.->
i.*o
1.50
1.7
Stuf.ed Olives 6 o/.'la flacon
Jambons S*ift pai place la iivr
l'romages la livre
Asperges entires ba ta
Bouts d'asperges boite
lluilres
Palr.le foie|ras P. n.S0| 0.75 Cl.ij
Tomate Cateup O.M
Pimientos Morroees la terbla.i -
Lui vapor Dancow la bote
Lait Condensa "
Lait condense Nestl la boite
Fruits au jus asasrtis la boita
" ' 1,2 boite
Huile d'olive $ t. O.eO 1|4 bll.
Saumon la b >ite
Soupea "Campbell" assorties la boite
Lait Klin la boitt
Vinaigre an earafea
Def.au la loutelle
Oignons blancs le llaroo
Sucre amricain la Ib
' Hiscolalb
rougefla lb
Pommes ae tfrre m lb
i ignons la lb
Rat la lb
Mantegre 5 Ibs
Bin la lba
Beurre "ueen 5 Ibs le ferblanc
Beurre Rose S litre le lerblam-
Beurre Danois la (erblanc de t litre
" le ferblanc de l|! livre
Sardines Saupiqaet 1 [4 boite
' Amieux le ferblanc l^boite
Sardines 1| '.boite la boita
T.i la \/t livre
" i(4 livra
Porter la douzaine ?l or 3, la bout.
t. orl 0.40
lo.ij
}).40
9).M
"o.lo
; o.ioi
(plj
0.11
0.45
n.O
i v
1*
0,1,0
i .30
0,18
0.15
0.10
1.00
O.M
O.M
O.M
;o.i
10,10
0.07
0,06
0,10
0.07
.'t
O.M
1,40
.SO
0.t9f
O.M
0.40
0 80
[0.70
0,5"
f.U
o.so
ftaeJMlir Narifl-lrizarJ, [ABlatte, Car i
vliouau tMrdial, TOjBIO.
KlWQM Tripla Sac la bouttilla i ,|g
" ' la demi bouteille 0,0j
Vioe eu caisses Bouteilles dapii* P. 0,60 jusju'a P. 110
Divers
M.ieiiei Kkrandee)
Cartes jouer lace* le je i
Partes a iouer or iioairet le jeu
lasses et soucouoea en porcMsioa lut P. or
Poupe* depuis P. or O.SO juiqu')
Bougies Fouroier assortie
LP. or 3 et K.KO
0.25
(1.15
, paire 0.30
2.00
la oaisse K.50
Dpuratif Zendejas doux 20 Ool. le latou 2
C1GM.ES Dominicains Anrora en gros et eu del1,
Parfumerie Il on binant grand assortiment
i
V

LOTIONS PIVERT- Fo gros et en dlail.


**


MISSING ISSUCS


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM