<%BANNER%>







PAGE 1

n *.• / DEPURATIF du—r-i D? MANGET * i Maladie* de Ftmmti Vice du Sanf Varice, Glandes Mauvaise circulation Maladiei de Peau Retour dire Nettoie le Sang 1* DtfURA'lir au D0CTECB kUN• ET ncltoir If %rif. v vife r: a*a.nt iaeif 11 tile .il .M If, ITfr; "> e cnirhiirtien Inrum'r% iiimfiiit u raleatliee •""il "Il '• nntrilir.ii obfllf. a.lbmeat|ih>tiM, (nulle. rfcaBMtltatea, aevre.t.et ii mets, aeaeaatheale, inaomBle*. terliapa, Klaltajue, lumbagst, BilHTelaetJ •Jiei la fiaiaM, il r<|u!ar>f la tirculalion du un[ facil.lr kl rpoijjfv r rrpare la fnin. .von el *.M ;-, ma%  itea Je Vifc n ItajM II rlircil If Uml cl auurc la bea-u i U p.au : I :. P -•. i".i-... t f t I S *pge Ftillant Ciast'ina taire pour BJIII Une statistique lotressaote U de oo correspondants uous aytaul UaiLuuU de lui l'aire par*! mr lai rem lati de le .(arrire IU tivtique fia I le de i o re capitale, uaiiH nous sommes d esss I \<1 mit iatratiun u'nia • dea l'o.t-s o, il liui 1 avouer nous ne.nous a eudious aie a trouver en rSDsei gi emeats V ici le Mil |ui nous a t don nie par i aimable chef de bureau •t donl MM fsli. itons lAJn.ii.is t ation dai Postes, parce qu'e le p ouva que rien de ce qui entre dans les i tir bu'.ions de cet office D N est ngl z. k la ResjK. LQ il L'Etoile d'Hati Ko S L'inauguration du no iveau temple, m ia rue de ralit aura lieu le dimanche l'J Oclohre 8 heures du mitin. A ce'te occasion de nom h eu set invitations onl t lances, conviant lin i a celtp fi-'e des ciMurs, les Grandi Dgintaires de l'Ordre, les M pal rei i I As o Talion Marom-ique, et ,i us ceux qui s'interreisMit l'volution de cette œuvre philantropique. Cirrie Port-au-Pincieo Les Membres Jj i.ic'f, leurs familial et amis, ainsi >, e l-s invits habituels, soni c ji.lialement piis J'amisler une conlreaca i W. G. FiU G. raid, I cuvaiu irlandais bien connu, f ra su Code le jeudi IU octobre courant, 8 heures l|2 prciser* du soir, l'inteatioo de la aocil p irt-auprincienne, sur DM VISION U MAI I I [tu a c unp iralive de l'influence de la culture et de u ditions r-irn %  iiiet espagnoles Jane i be Le Prsident, AliKI, N. L i.F.R lo;ni I peur xUthlisue uifiisiifllf UlDfr IJ! Caf Laf^ett ATIS impartant Expdition a l'tranger Lettre* IB.eTI Cartes posta'as 2 3! Paquets d impriœeiie 1.5-4 en provinca : tO 538 i %  / Expdition* Lettres Cailes 112 De la N ; Ile pour la Ville : Lettres et cartes • i is .Rceptions de l'Etranger : Lettres 12.615 y Cartes postales .:<> Imprimerie sacs 4/0 pesant r>',iOO livres Rceptions de la province : k | Lettre 20. 227 £ I Caries 325 Nous avons appris par ailleurs que le mois d'Octobre a t ebi isi [ tour tablir la statistique men'uel e moyenne de l'anne 1924. Nous no naiii|> itroM pas de donner le rsultat a nos lecteurs. f reiluliun de serment Nous avons appris avec p'aisir que nolresmi Mi le Dr .In. Itctenua £ rt serment lundi dernier auii uoal de Ire Instance comme AN o cal du liai ir nu de l'oit au l'iince. C'est l'occasien pour nous de lui renouveler uos chaleureux compliments. .Madame Lydia Dgand,ynt fait I acquisition du Caf LAFAYETTE s a l'honneur d av.ser les nombreux clients du dit tablissement qu'ils trouveront le mme service et les meurs empressements coutumidrs le Madame Paul Uelajuis. Dornavant l'tablissement fioctio* ner sous le nom de KOSTON LHR s dans le in^inelojil, au Champ-de-Mars. Port-au-Prince, le 18 Oct. 1924. Les funrailles de Mme Veuve Louis Gigny, ne rdmn Chambe leaux, dcede ce malin A Six heures I nge de "0 an, auiont lieu demain matin huit beor s. Ls eonvoi partira de la maison raurlaair*. -ie rue des Fronts Forts, No 33 I, pour se rendre a l'BcliM Gelbirale. prisei>toi.* nos aympalhi que condolances uni parents prouvs [.aiticulirerncut Vr et Mme Henri B r_ %  • • !• %  iii du coles de cette cirrnnsciiplioa, qui vient d'tre nomm par CoBsBttoioi de S. Ex. le Preldeot del Rpuhli J ue.professrur Ile r Keini/ u dcd. Nos compliments. • uac.l .• •* '-* %  •> • • • a. I" -.-NJ -JkJilla' e. m aaViaaa ••aieuea • aiaortjiitaAWTa aei le HaaMaaje peoSai'i coi". ''ompaj ie 'nralc Iran > lUoliqiM Le paque t M.eorib parti de Bordeaux 1 10 courant est altn du Porl au l'urne le 2/. Il repartira le lendemain de son arrive p ur Santiago de C ba et les poit du sud. La suite de l'itinraire sera lixe l'arri ee du paquebot. Fort au l'rince 15 Octobre l'J24 L'Agent. E. ROBELIN' Parisiana La pluie ayant empch la toi re de Mardi, on redonnera les Se et le pisodes dos L Inspection Scolaire avise les intresss que la charge de Directeur de l'E:ole rur.de de Kenscoil est mise au concoure. Les Cajididali sont pris de s'in>crire dos aujourd'hui l'Il tel le l'Inspection Scolaire de Portau-Prince de : S heures deux heures. Le registre d'Inscription sera ferm le mercredi 22 Octobre courant, l'on au Prince, ce 15 Ocl. 1924 Racin;| Club Hiilien Les jeunes athl'es du "Racing Club lUilice" ont I honneur d in viter les amateurs de "port i un concours athltique qui aura lieu demain aprs m di heures pr cises evantles tr bu • i du I 'lamp do Mars — L£ COMIT CE SOIR Antre* : O.50 cts. Iti''riri*v* a lire s Le rcpiss No teO.de la Corn sais-ion I aslieu s'el vaut i (id>a 3s i.i", oit adir.Oupl cala on seta sollicit. Ce 9fcU>bre I04 J. I. B.lliDY, avocat Le rcpiss au No. I6t de G. BOO.SO de la Commission Dau phin mis pir erreur au nom de M. Lestage pour M. Desagas est sdir•'. Je le dclare nul, duplicata devant en'r: dress. Port au <'nnce, le 1 i Octobre 1924 l)i..S .1,1'. %  ASTHME Opiirtition, Catarrt, Sufiocattont, Toux nimutii. aV on.irl.on oertalne par lai 3 CIGARETTES CLRT -POUDRE CLRY D. CI.ERY, SS, Boni Bt-Martln. Pena Eug. Le BOSSE el Co JiapreenUnt Hacker Joncs Jewall Mimng A Co Farine I miiiond Match Co Allumai tua < Sa!* Home %  L. S. Hubher Kxport (Jo l'neus "Royal Cord" Souliers K* is. Chas F. Mattlaya A tton poiseons aale-s eu t*usgerue"s Haine Tranrancs "o Asiirancc ontrs l'incendie laniidc tu"*rs Lile Ina'oe Cy A^ aurance sur la vie A i .u il hou Prra Aiia Vlne Se hampagiie Bordeaux Ph. Heymaa i openhague Beurre danois, Fromage A conserve alimentaires W. S. Mathews ft on Tabacs jaune & noirs La Nationale Sans Rival (".iqareltea C.hflDtecler Envola de Denrea Sun Lile Assurance Company oi Canada, COMPAGME LfASSURANCE VIE Sige social : Montral, Camda La Fauta d'Odf tte Marchal Parisiana A la suite de notre petite requte Mme Taldy nous a inloim que par une dpt he reue de Pans elle a t invite a letourner I. s deux deii iirs lilms c La Fau e d < Met e M rchal > et %  La Vrit par le premi.r bateau fraisais qui arrivera ici le 24 de ce mois. En conscq uei.ee, et ponripondre au c'sir de ses nomoi eux clients,.! aimable directrice de Pansiars s', mpresse do redonner d manche L Faute d'Odette Marchal . L'occa on sera donc bi ni. it ollertf UDt c ux qui oi t vu ce btlll lilm qu'il ceux qui voudionl le revoir, d'assi.-ier au jeuinconipan.bl d'Emile I.Mm incanant a Jui b!emeiu( dette et de Mm.: lien B in au ce jaCi • e 1 qui rem p'it I perfection le rli d-ii nie de la bdlc-mre u'Udelte ^jalclial. Maison louer A Ptionville maison louer, meuble, avec tout le confort dsirable, dans 1e voisinage de 1 Eglise Di-pDiiilile pour six i* lui t mois. S'adr.sser Me MATilON. On trouvera de* Tles Galvanises et do ;i. l'amiure anglaise qualit suprieure, de. Ions fondus assortis par quarts. l'nx di liant toute concurrence. Chez ftlphoi -a 1IAVMS, 11.. Rue lionne Foi. R.ppin pour 1923 ACTIF Actif le 31 Tcembre 1923 Augmentation sur I' 22 RECE.TES Pour primes, lllrte, loyers, etc Aigm-nialion sur IU22 %  INEFIGL8 DISTRIRt'KS Brficrs rayes ou ptoiaie. ux aosur/a • %  1923 SURPLUS Surpluslotal le 31 Dec. I 23 sur toute oblig. tion et capital Augmentation sur 102 VERSEMENTS TOTAUX AUX -88UB s Dcs, chances d^ polwei mutes, bnelkes, etc iend.nl |l*83 Paiements faits aux MMri depuis U foudalion de le CeeMeetiie SSUrtANCKS EMISES PENDANT 1923 A.v-l.RaVN**!* Bis VIGLEL'K Assurances vie en vigueur le 31 Dcembre 1923 Augmentation sur 1922 LE PROGRES D| LA COMPAGNIE Attention Attention Cbez F. Lavelanel efJCie Halle Keittl Grand*Rue Viennent d'arriter par le Franais le* articles suivants : Deitellos Extra Fiaos, Dentelles de soie, Dentelles Or al Argent, RuboEe, Caloltos, Chapeaux Garnis, Plumas, Fleurs, Paille do Soie %  t tous articles pour atedea.— bpaneii..— Dos Metil Haute I animais ou p dTOt.lv Cigarottoa Camel, Artieles de Modo en gros. Pria spcial... Paasez-nous voir, ns piix sont avanlaje'iix, F. LAVfclANET et Cie Halle Keitel Grand 1 Hue Vit 37 313.04 35.l8.l5i.V3 4.9H639.3I 10.714.317. 18 4.,17.(101* 85 1 7 172 8B8.S6 3.'.UJ.47.9l ; J2.ii5.97\te l5l.9IA.t80 06 I07 39l.2i5.43 703.765.243.25 72.360.373.76 Messe de Requiem Vendredi 24 sourant I heures 1|2 du matin une messe solennelle de Koquiem eN chaule al Un i lique de Notie Dnia p i 1 ae l'un JuK Uu I Le a., n al i ri a de sonauerer le pisent enmme invitation, Anne 187* 1893 1913 1923 Receltes IS.-J10 73 I U *83 12 |3,We.13t.M iee.40'.64 a)0 9 .'.'.I'". (| Actif 96 40 I 95 4 001.77t. '.m 15.501.77C.4I 55.72(1.3 ij.M ni 2.7.;i/:i.o 4 Asmrancre en vigueur 1.061.350.00 *7-7y 7.7 00 75.681.110.00 202.3*3. 99h.no 703 TAS 1 L'Agent Gnral peur le Division d Haiti F. Carvajai Bureau k J'Eia^e d* U Royal Bank oi Canada Port au Prin:o i\L et A, Acra GrandSRue -> r- des Caves <1 ; Bordeaux Voulez \ou* vous habiller avec lgance, et ;i bon march. Adressez-vous la Maiaon N. & A ACR\ Uont la devise est de vendre a petit bniice pour vendre beaucoup. Dans son personnel, la maison compte un maitre tailleur italien sorti d'un tablissement de premier ordre d'Italie Elle est en mesurede fournir des complta ton t .its •t sur mesure, en cheviote, diagonale, palm beach, drlll blanc et couleur, ooupOL's de Casimir pour pan talons— I toiles pour gilets Bonneterie Chemises de jour et de nuit, au qo I d<>c .ente —Cols et manohettes dernires cra ions. i.ateons et jl'ylarnss. C> ie maison cous t (uu in et le meilleur accueil est rserve a ton ai d •virent par une vleite tre dfis sur la valeur des travaux fournis. fOUI cjstiiine command et qui no rpond pa .a got du olient est reprie. On p...d Iranais, aurais, espagnol t iuuen



PAGE 1

L- uym m* Viennent d'arriver par 1P dernier Steamer La Uiaisoil H,S1LVER\ Accoure vite retenir votre appareil pour les ftes de ROK r Tant'pis pour Us retardataires.\ Livrable au prix de Catalogue iliaque amateur de path-J3aby aurait dt avair un Camra Baby. P^.Be3y ke ci .•.!. cin*/. oi LE PROJrXTErU "PATHI : '.-u\BV' (iri''mal< ra| hi grands, dont il de aan.r ui, PrtUIT de vingt sept i %  riem-e ce < hef dan* t de .• de ralisation est (Menti! Ile *, l i D | %  • t't COCI r il suc ^a picisiun et le (loi le el'pre* plu* n'a pas les d fauts d encombrement, de c %  .lion Halis pourlre, au besoin renti h dis enfanta >\ Ml lui: en consquence ; simple, robuste et sans donner, appareil esl livr 0 niplet prt fonctionner, dans un crin valise,d o i 1 psnt pire sorti et prpar pour la proj-rlion en moins d'uue minute brandie 'lui i li m-'iit sur le courant lectrique qui vous *e" douille d une lampe ordinxirn sullit. Une petite m jn*! tudie peut servir de gnratrice. LES FILMS TATU-BAbY" LL! BlfflS -ont tttbriqus et tirs am I -iue P*Tm.,sur leur fameuse pellicule iniiitlamraable, donnant ainsi une scurit complte, qtits uns sont ip< mlement dits pour la %  ne en famine les entre sont, le plus, souvent l'exacte rduction des grands succs parus sur les crans du monde entier, raiii et de Lu ^n condenser l'ac lioD. u m. mli un toujours au plus liant degr l'inlil de la projection. Ces lilms sont coi. tenus dans une tuile mtallique sp< ia'e Ils s'enroulent et se ili Hnilei.t auiomaliquemenl, sans que la main y touche Le caialcgne des lilms, vritable enevi lo;idie virante, vous don nsra les dlai s tudis ue chacun de ces films. Il se •ire. la OuelI^tttl-x—Baby Camra tiUMMK.NT <'onnr une i ce JU pl.iir de la photo ,. apim anim* Israos'elie rrpiesei.ie ceux que i.ous iimunt le plus. C'est l temps i laoti vaiucu. notre propre vie qui se diouU d*va il nous, enliu Ctel le pase vivant. Une telle joieauj urd'IUii e-.i ... c---ibe a lutta : l'u.he Uaby vous la doane, la CAM HA vous la p. i n.et, saus notious pi ot g plaques spciales, peu il; liais, par Ue* moyens simples et pi ai,que* Toute petite et lgante, prc >e ut robuste, la Camra l'alli Bat] comprenl tous les lemsels es.niie. les grands appareils ; un corps <\-um uiiium gain de maroquin piotfs le mcanisme mont entre twul pitiiu-s lo.manl œrisr. ue lilm est luaiotenu contre la fentre •i ou d gement automatique est assur par le mme presseui. L objecui anastigmat extra IU milieux F t: 3, 5, de toute premire nurque : Berthiot* Hermagis, Krauss, Keussel, ele, n'exige aucune oiseau point, tous les objets tant neti de lin. 30 jHqat l'infini. LK FILM ViERCE PATIIK BABY la pellicule Palli, si ju-tement rpute a'.,eacore t perfectionne en vue de cette epplicetion nouvelle la cinmalograplue en positif direct ; le lilm vierge l'ath-Uaby iuinllaramable. extra sensible est fourni en boites spciales brevetes permettant le chargement en plein pur da>s la CAMtllA l'\TH..-UAUY. En consignation Ren Dreyfus Bicyclettes bicyclelle Q Rhum Nectar Ch. N. Gfeljens 1140, Rue du Magasin da l'K at 117, Hue Bonne Foi. 820, Kae Courte: TELEPHONE: 34T PHP Fabrique par la grande Socit Manufacturire d'Armes et Cvcles de St Etienne i France ) la hioyclette Svelte'est la seule qui reunit la lois toutes les qualits de perfection requises de nos jours. t f D'un fini irriroohahle, Crasse, PARIS A Port au l'ili.r. l'IiaiOMCI W. U f! -r ^3na*irM7 L'a M41SON C L. VERRET Tailleur-Marchand^ \ Ko 1823 Rua du maqasin do lllal i V (.'eux ijiu n'ont pas enroie M!rs jolis ;nlie>Us da lititise que vitnt d recevoir La laison U.SlLVERA. doivcni, dans leur miii, s'empi J tater i c lie maison, car nul pari il ni Irourai d'anbei beaux vrlelei a les prix itonnablaa: loa aiticles sont vraimenl de i l*j •! de sTaJchenr -t nos prix dfient i e. CrApe de chine r.rpe tle chine barres pour ohcmlaas iobe> Opon brod franais Crpon franais fleurs, deinit ios nouveaut 'Iricotiue couleur, franaise demi %  • % %  \oile satin couleur carreaux dernire nouveaul French Frlskydernire mede Crpon a barres couleur anglais nouveaut Oi-ijuiidi suisse blanc uni Organdi^' lilaiu& couleur barres .V ! cairesux. Tuaaor de soie japonais l'oplin a Heure pour robes Poplin a lianes pour cliemises Poplin de soie uni blanc & renie extia sup Tlissor blanc uni pour linueiie fino Percale blanche sup. \oile blancs banes demi deuil sup. Madras barras de soie pour chemises' lu mines llarquisettc non e Xphyr anglais sup pour chemises hommejs Satinette Foulard pour robes Piqu hlano a barres sup anglais Liiauonal aoir aup. Casimir anglais nouveaut Casimir noir liai i in„ boue anglais Serge bleu-marine anglais Pealmbeach Alpaga ncdr. Satin Chine pour tailleurs Lustrine barres pou, tailleurs lullepour voiles lias brods demi soie Bas dentelles lias brods Id ^A .' £"• lias merceriss ~ Chaussetus pour hommes sup Chaussettes pour enfants Lainage couleur anglais sup pour lunes Kak Jaune auglai. extra sup P ' Kaki blanc ,. ." Uuck fil amjlHi ' J o ;'' U ni 1 on '•'••••'= anglais Coton d drap auglai. Toile A draps union ailglHi8l0i Brod.H \ M .J-V^i;|,*• .Utine^nc^'^-^-P•• il fi B ^xtra snp leignea franais A amricain H.M., r i„, h****!* T r,i poil ,,n ssl e Jour., .r cette plat,., M ',„,,.,. ',,," va t li.*^ d PMr ehai noua o I^MSSS flceeuil vous est rserv. ^^ LE ROI DES ROUTES PNEUS DUNLOP Cen le Vneu* Traction Cord Se recommande au public et i sa nombreuse clientle pour l'lgance de sa couperet la prompte excution mise dana Ici ouvrages coniis sea soins. La maison reste ouverte jusqu' ojieurea du soir, l'rix modrs. I %  IF ^ |i %  % %  I il %  %  I I %  %  Viennent d arriver a la maison | L PREETZMaNN AGGERHOLM i*uv u Quai Bleu d'outre mer N24() Fers repasser. Espadrilles, Houes, Serpettes, Manchelies 9 fil Gebam ( t^yenlS 9 en peioite.fillords.No 4BOtt60 Duulop Canadienne Taire de la rclame .pour un article tel un, mais montrer la preuve est autre clins.-. Demandez denc aux cliaulleurs des rouies du Cap hatien at des Caves. C'est le Pneu des Tropiques In vente chez John V" l"\>. Portaul'iiun:, li>. Javaux, tap-B;iili''ii, Ime Tve leodral, aux cayes. T. flouase, %  irajjoaric, D. Bomhaec. 'elil-Uo.-iSic i luelds Ai lare, BWolll, douai-es, Villamic %  .. <:, Poil de faix, t Dorsaiu\ille, l'eht-Hivieic, laiim Ions |, Lroijane. B. Clcnus Oeorye, reabai \\. Quinliu mi nains; pi tri butor •• % 



PAGE 1

1E MATIN Protgez vos pneus avec la peinture pour capote Good Year. A Q.1.Ic J f lare Go nnce c •l.jju(|(tnBi I* pem iood fttrSpour pieu I capote lait dan l'appsnce de votr\pneu d§ re change. II le consrve,le>end plus brillant et plug j'oli,ie prol(|eant d la chaltur et du froid. C'est aussi excellent pour pendre les capotes d auto, il les protge contre ^toute action de l'eau. Facile appliquer!i piiitun Good Tar p)jr cipju.et pasj a st sche rapidement, et dioii mx ibjits uie (oyleirioire liiiant. Essayei-en en achetant un pot et voiu serez surpris des rsultats ehtenus. GOOD. The West Indies Trading Company Port-au-Prince, (onaves, Cap-Hatien ALUM1NUM LINE New-Orlans 4 kthj American Stsamship Co lue rocruins dparts directs pour l*orl-au-PrineeHaiii. £t $,$ llarita Cai^ra fllw Orltate to *8 oatut (KtccUmeat poai ^Joi-t-au^ ^lirva.. U teamer |.>hma laissera Hew-Oilans le.30 Oclu •re courant pour tous Us port* d'flaiii. Ce 13 Oolobiv XflA A. de Matteis & C pis SA-TI-NA Beurre! Beurre! Beurre ŒTJEN ir La Maison B. Si N. Sada # Compi, ny annonce ses client*]quils trou veroni Beurre Creannery pour la JTable; Beurre Etiquette verte pour la patieeenc c Red Kobln ". Cuisine Deley %  arque trs connue et^rslappivcie dans le marche TJKn Tente ohez: Simon Vieux, Alfred Yieux.jLope Rivera, 11Bordy,.Apta. Deir,;A Bcha, (Jeorae llalabi, Jean Aseade. i des prix trs avantageux. Kn yroa & en dtail ehez : B. # N. Sada **&*** Grand'Rue, N 1028, Il es! licieox Le Bœuf Sal du MARCH GRYSTAL prpar correctement et trs frais. En avez-vous fait l'essai ? Nous le dtaillons quatorze.-centimes or Vj a;livre,?ceci|veutjdire une conomie de 25 J en votre faveur sur vos achats du pass. i\os produits [importe, tels quej Beurre, tromiqes Camembert et Crme, Saucisses, .Gigots de Mouton Ctelettes de Porc, Bruits, etc.vous seront toujours livrs dam les conditions les plus fraches., Notre installation, Systme d'air froid, ( et non de glace ) vous donne cette garantie. Nos viandes fraches de bwuf, veaux, moutons, etc., ne vous sont vendues qu'aprs qu'elles ont t bien dgotes dans nos chambres frigorifiques, par consquent, plus saines et plus tendre* que (et viandes non jrtyortfies Nous apprcierons votre clientle, et vous, vous appcierez [ a nos marchandises. bous donnons une fiche dmontrant, chaque article achstJLe tt nous, et le montant de lchai. Si vous ne twiez pas notre Magasin personnellement, exigi* que Von vous nmUte cette ficheElle a t cre pour votre contrle. .*•



PAGE 1

T^ IE MA11N Protgez vos pneus avec la peinture pour capote Good Year. ) Que! cliauijcmeat la pciu tort Good Year*jponr piu el ••:i|iol* fait dan l'appan ncc de votre\pneu de re change. 1! le conserve,le*~rend plus hrillant at plus joli,le protgeant da la chalaur et du Froid. C'ast aussi excellent pour pciadre les capotes d auto, il les protge contre ^toute action de l'eau. Facile appliquer! ptiitnre Good Tar pur cipnt.it parat sche rapidement, tt duii m iijits uie (OHleirnin disant. Essayaz-en en achetant un pot et voui arez surpria das rseltats ebtenua. | ALUM1NUM LINE New-Orlans & South ^ American Stsamship Co lue rocinins dparts directs pour .Port-au-Prinee>Hati. Sfi $iS> oUarita tarera, 9W Odtan te l ouuit fciecUmerU; poux <5i>it-aule steamer | >i uns laissera |ew>|rlaoa le.30 'Oeto '


PAGE 1

/ DIRECTEUR PR0P1UKTA1K*. IMPRIMEUR Clment Magloire BOIS riBNA 1358 Ru. Amerloalns NUMERO ^QcBNTIMttb Quotidien N JnWcVr^ans la voie de l civilisation e( v russir esl la premier condition,de l'exislenoe i ae'nation. Celles qui s'arrtent MU celte > oie* ou (|ui, par ignorance an inadvfcrtanee,icj|ardci!l en arrire sont condamnes -tre englouties par Us 1 "Ilots tumultueux de la*civifisalion je* n raie. Mustapha Kemal Fcha TILEPBONI No 24ii 18ms ANNEE N PORT-U*RNCB (JUm ) JEUDI 18 OCTOBRE 1924 IL Y AB BA DEMAIN 118 ANS Nouvelle trangres 17 Octobre 1806-17 Octobre 1924 Celle date est celle de notre Histoire Q hum tur in* domj Plus larJ, chaque lois H ,. ii son unitorine il j un i. s yeux sur .uimme, il criait eu fureur: Tant que es :mrques paratront sur mi ciian, je ferai une guerre d extermination tous les blancs. — .Nous ne l'en blmons pas du tout. Il tait d'un courage audacieux, tmraire, et de mme que Murt, comme s'il eut t invulnrable, quoique toujours au plus fort de la mle, il ne fut jamais bless. (Juand il allait une ba aille, c'tait comme un ouvrier se prparant a un ouvrage ; il incitait habit bas, retrousnt ses manches de chemise, et, les bras nus comme la lame de son sabre, il tait blouissant de l'eu, d'intrpidit, et eu ma ne temps plein de ressources. M i,s, vainq ieur, il ne sinjuieiaii pas de la victoireil ne songeait plus qu' s'amuser et dans t Sa vie se passait entre une contredanse et un combat. Il ne voulut rien emprunter des blancs. Il repoussa tout de la civilisation, il ne consentit pas apprendre autre chose qu' grilonner sjoelqu s traits iulorm squi rep senidienl son nom 11 atlectait de ne parler que le crole, de ne pas entendre le Iranais, bien qu'il IAI ne Saint'Domingtie.il -e vantait de n'tre t qu'un sauvage atucam* Ce barbare volontaire avait une certaine originalit d'esprit. 'Juand il lut lu lu I de l'arme indigne, il alla dans le Su I pour s'y laire reconnatre ce titre. Il y trouva trois chefs de bandes: Gom n, Ni olas R guier ei Gilles Uuecii Les deux premiers s'taient a lj „' des paulettes de coion. l. odis qm Bmecli n'en pj lai aucune Oessalines montra Uileiiieut l'opinion qu'il avait du mrite des trois. Il prit Gomaa une de ses paulettes, Rgnier uue des siennes et les donnant Bnecb, il lui dit : VUJS tes colonel, Goinan et llguier sont chefs de bataillon. (Juelques gens peu scrupuleux s'taient empares de biens dont les propritaires avaient disparu au milieu de la tourmente rvolutionnaire et s'taient faonn des titres de proprit qu'ils passaient la fume pour leur donner un ir de v'ust. Uessalines, qui l'avait remarqu, n'ouvrait pas m^me ces titres qu'on lui apportait, lorsqu'il devint empereur, pour qu'il leur donna i sanction de l'autorit nouvelle, il les Harait et les dchirait •. n disant : *% pas bon, • senti 'a timm . Ce que Ton vit de la Crte Pierrot Le 12 Mars 1802 4 leurs pices. Alors seulement apparut Dessalines p'ein de rage ei bouillonnant de colre. Il com pli ie ntii Lamartinire et tfagny sur la belle tenue des pices ; ins r ecta tout* la forlilicatton, suivi de la/e'ais, Laurelle et Roux Lagar nison (remit en le voyant. Elle se teni invincible. Dessalines e?t U. In • ri mille fois rept retentit dans le fort. Un espion est pris Il est conduit devant llessaline, qui sans interrogatoire le p pin de de sa main. En proie aux plus grndfssgi'a Mort, incertain ifa Des' n, c p n dant sa seuUnt grandir devs"t I n oense danger, Dessa'ines %  'Mail assis sur un las de bou rts au centre du fol, prs de la pou dn e. Que pouvait il re pR er dans celte Ame hroque ce mo ment suprmej" de la libert ou de la mort''.' Songeait il aux cons quences de la dfaite ? Lentement il releva la lle. roula ses grands yenx. frona le sourcil, ft vit ma i s.> i .u) 1 1 .. CM iintiipe •i.. m .. | i imjis"ibis i port1 %  ,1 .(l1 1 rune pice avec Laninriiiiere *t Magnv, i ludomptable Dessalines suivait les mouvements de ces armes qui avaient lait en vainqueur le tour de l'kiurope. In parlementaire est annonc cette minute uLgoissante. Laissez* U venir asse/ prs, rugit Dessalines, et faites feu 4 coups de canon. L'ordre est excut t le pailementaire duparait dvor par la mitraille. La bataille recommence, terrible, horrible, sans piti, sans <] artier. jusqu'au moment o le Maine gnral Leclerc en pursonne ordonne de sonner pour une ime foi> la retraite. Les indignes victorieux rendi reul les derniers honneurs i leurs morts, et pissrent la nuit qui sui vit dans un i ref nd si ence. Le ci*tait pur et tincelant d'toiles. Tout au pied des rempaits un p ctacle hideux s'offrit leurs re garda : des bandes de chiens d viim.nl les cadavres franais qui gtaient • a et l, Magny tr.nit et ordonna d'aller brler ces corps. La flamme en moulant dans l'es pace, rpandit une odeur infecte qui s'imprgna pour toujours dans les habits de nos soldats. Dessa lines sans pili, son habit trou de mille balles regardait l'œuvre de ces chiens qui jusque dans la nuit combattaient encore pour notre Indpendance. Le gnral Dballe atteint d'un coup de mitraille BOUS le bras, ordonna an troupes bianJie de soiuer id retraite. Devaut sur qui i pouvait compter venait d'tre reu>er?e par une baile reue en pi.ot ,,oiiiine. mie et Magny saperbee CWM % %  &• vai, nt vu fuir au i loues qui ramenaient l'esclavage, lit venaient de remporter cette premire victoire qui les laissait trop soucieux pour qu'ils s'en rjouissent alors qu'ils connaissaient leur prilleuse position, et qu'ils savaient que ctte bataille n'tait que le prlude de grandes victoires et d'accablant •* dfaites. Pieias d'ardeur, les util, leurs indignes taient immobiles A louer Une grande maison bsaee entre cour et jardin, Hue Chavanones. ayant bassin et barrire pour auto. S'adresser au Docteur Molire, en facde la maison du Docteur Domnnd. Port au Prince, 10 octobre 1M Par €.hl. Le ZR3 est anivi' i I on port NBW rORB—Le /II! a survol New Voi k ce matin se rendant 4 Likshurst aprs un voyage transatlantique sinincident* £D Sude La ministre dmissionne kTOCKIlOLM-Le abiuetTng gara denn sa dmission hier. Le roi a pri les ministre* d'assurer P'l'eut ion d.s affaii es courantes. On cusi rt comme probable que M. Brautiog. aueien 1er ei chef des to M istes dmocrates, ara charg de former le nouveau ministre. La drision du cabinet a t pris* su cours de la sance ex trao m. re du conseil. Les socia listes oui prevoqu cette crise par re que dillienU parlis avaient pu s'entendre aur le programme de la dSleuss nationale. L'u(iiiini allemand aux Etats-Onis NIW YORK— Le total de sous criptioas aux Etats L'nis pour la Irai %  • smrieaine de 110 mil liona dpass <<>0 millions. Ls listes de soussription ont t arr tes hier It minutes aprs Couver ture. L'emprunt a dj t eot au Stock e,xehanga de Ne* York M3| M i l'.'ln, c'est dire avec un. %  ne 'a S.iiS et 21|l. Le auree %  I i,punit a eu une rpercus immdiate sur las ehanges ;ets. frauc franais a oflert • pom p plus haut i.'^i l| et le franc be'gc 4 points 1|2 plus haut 4.Si La situation en f lune ^,-1 \N(ill VI— Le nouveau fone lionw lire liineis de Shangh.n qui. au \"im du gouvernement de Un, administre la ville h la v l faite des tioupes du aHl k aOJ a elabere, de eotcerl avto les au on ts trangres, le mesures i prendre pour parer aut inci dsuta qui soivsnt tout changement de gouvernement. lu laroc MADRID— Les rapports officiel* signaleal que le calma lgne an Maroc sauf dans la zone de Lara che o deux celonnes espagnoles coaimandies par le (inral Riauelme, livrent combtt a ix Rit. faine. importante dclaration du snateur John Davis,candidat la prsidence des Elats-Onis SPRIMiKELl) 1 Illinois )— M. John Davis, candidat la prsi den~s, a donn l'assurance aux lecteurs de l'Illinois.que s'il tait lu la prsidence il demanderait la nation de voter de nouveau et de lui laire abandonner ses font tions s'il ne supprimait pas les pri vilges et s il ne dbarrassait pas le pays de la corruption. Suicide d'un snateur amricain WASHINGTONLe sneteur I ranck Braodegee.du Lonnceticut, bien onu depuis des annes par 0. •• fa rpublicains du n ri s'est suicid chez lui, usai me t, ont dclar sas ami-, pro t>e Je difficults financires. La Grande Bretagne et la Turquie ne s'entendent pas au sujet de l'Irak LONDRESLe Foreigu Ofdce as' incs-que la Grande bretegne et ia Tur fuie n'ayant pu s'enlea dre au sujet du diflrend de l'Irak sur l'iulerprtatioa de la rsolu tion adopte IsSO snutembre Ar ki par le conseil de la Socit des Nations, la q lestiou sera soumUe de nouveau au on eil. En ingltterre 'a campagne lectorale but son |ilwin l,<) UHtn L. campagne il.c tortU va priacipi'ement rouer sur le trait angio russe.Les Tories ont fait placarder dis attiches re p'soataat les Bolchavtks avid s d trgsnt britnaiqus De son c fe que sera la nianilrslation de demain organise par les soins de la 1 Renaissance )> en l'Iiouneur de J. J. Oessalines \ii.il.ini rendre un hommes c'a'ant la ne moire du Fondateur de I Indpendance, les Mem< br s de la Henaissauce duns una pense toute patriotique, et perp tuant un pieux souvenir, par une manifestation grandiose, tmoigne root demain leur reconnaissance H I immortel Hros. I ne %  SSM sera chante le matin In Cathdrale avec diacre et sous diacr. *. l'issue do cette solennit, le cortge se rendra au Cimetire intrieur sur ht 'ornbe de l'Imper, ilor pour y dposer des (leurs. Le soir, 4 Parisiana la pice de Me 'snardin Virai • Mickendal sera interprte par les meilleuis acteurs de la rV-naissaoce aprs 2 u'oii aura entendu les numeroa o la premire partio du progrant me eut r' -mires l'Oda Dessalinta de Miissillou Coicou qui sera dite par Mr (i Honort I sa meilleure voix. Lus ils ttripx "Je feux que le drapeau indign *. flotte avant une demi-heure U haut, sorle sommet de t liai rier,dusse JU voir disparatre numro par Dum< ro tons les corps de l'arme. Je veux que vous passiez l'arme au bras sous .la mitraille des fraoeais." Ou tait 4 In lin la la guerre de l'Indpendance. Le Drapeau avait t cr et l'oit au l'iince avait capitul par suite du sige syst matnpie qui avait 1 :n{••' %  < h son approvtslonssnMBl tu vivros. liossalines profitant de ses vie loin s successives avait rsolu de iimn lier contre le Cap ou se trou vait alors Hocliamlii au.tt qui tait dtmdii par de nombreuses turtili catious nbiitunt diverses I, alines. La marche en avant du gnial en chef iiMiit en lieu ans encom bre loisqiieKoelianili.nl voulant llli liai roi le pas1 I m lit |i|, ville et vint camper non loin de Vertires que domine I petite col Une, dite Hutte. (.IMI n,;i position de tout pieini 1 1 :i Aprs 1. premier attaque du I'. No* mbr. 1803 dirige psr Uspoii qui s. couvrit de gloire, s'stsnl rendu compte de la Deessil absolu, qu'il y avait pour le m < bj de la bataille d'osoupsf Charrier. Dess\ lines n'adressant a (iabart et .4 Uaut qui 1 oiniiiiin laienl lu rserva leur dit: "Je veux qii" le drapeau indi f ;ne flotte avant une demi heure a haut, sortesomnlsl lel barrier, dussje voir disparullre numro pur BUttVSro tous les corps de l'anne. 'Je veux que vous pissiez Par me au bras sous la mitraille des franais Ces phrases enflammes avaient t peine lances que dubart et Daul, sous la" mitraille des barticardes, sounfle* obus de Ver liree, au pas de charge, la tte de leurs bngadts avaient long le ravin, gravi la butte et plant notre Drapeau. Cette victoiie fut lo pioludc de c 1 dfinitive de "Vertisra d 1 l' vacuation devait amener huit jours plus tard la rapitulate n de Hoihambeau. Les Cours PARISD ., n 10 re NEW \uPhfrancs 19.14 Sterling 4.1867


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06284
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, October 16, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06284

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
/
DIRECTEUR PR0P1UKTA1K*.
IMPRIMEUR
Clment Magloire
BOIS riBNA
1358 Ru. Amerloalns
NUMERO ^QcBNTIMttb
Quotidien
N, JnWcVr^ans la voie de l
civilisation e( v russir esl la
premier condition,de l'exis-
lenoe i ae'nation. Celles qui
s'arrtent mu celte > oie* ou
(|ui, par ignorance an inad-
vfcrtanee,icj|ardci!l en arrire
sont condamnes -tre en-
glouties par Us1"Ilots tumul-
tueux de la*civifisalion je* n
raie. Mustapha Kemal Fcha
TILEPBONI No 24ii
18ms ANNEE N
PORT-U*RNCB (JUm )
JEUDI 18 OCTOBRE 1924
IL Y ABBA DEMAIN 118 ANS Nouvelle trangres
17 Octobre 1806-17 Octobre 1924
Celle date est celle de notre
Histoire le plus douloureux et le plus
cruel. Car, c'est eu ce jour q..'
eut lieu le drame sanglant du
l'ont Kouge o tomba dans une
einbuca le, celui dont la fi
roucha nergie et le courage
indomptable nous valurent U
libert, aprs avoir indigo (es
plus terribles dlutes aux sol
dats de la Grande Arme qui
avaient p .rcouru toute l'Euro"
pe enregistrant victoires sur vie
toires.
Kn ce jour rra'h urnix ton."
ba l'Empereu- suipri* et mutile
par ceux-l mmes qui l'avaient
acclam par de* nvals frott*
ques la date jimai* mmo
rable du 1er Janvier INh.
L'Histoire a dj suffisam-
ment considr les circonstan-
ces qui ont entour ce crime po-
litique pour que nous ne nous
y tendions pas outre me-
sure l'occasion de ce doulou-
reux anniversaire qui,avec l'u-
vre du temps, se prte plutt
l'apothose du Hros.
D'ailleurs nos chagrins de
l'heure prsente nous comman-
leraient tous sans exception
nous inspirant des dvoue
ments sublimes qui marqurent
ce jour de nous rapprocher
dans uue union sincre, de nous
confondre dans un mme amour
de la Patrie, pour qu'elle se res-
s issise en6n et devienne forte
et lier pre ; son drapeau Ilot-
tan t firement comme ai x
jours les plus glorieux de notre
Histoire!
On portrait de l'Empereur
Dans son bel ouvrag .sur la
\i'e de Iilnssti.nl-Lmivi'luire,
\ Schcelchertrac es maie
purlrail 'le Fitnpertvr :
Dessalitie?, qui ses qualits
militaires instinctives firent
jouer un grand rle Saint
l)u;ningue, ist un type tout dif-
frent de celui de Christophe,
C'tait une torce barbare, mais
c'tait une force. Fougueux, vic-
ient, lur la peine, il avait tou-
jours t un esclave rebelle,
sment marron , un l'avait
maintes lois < taill avec la
cruauie qui devi nt naturelle
aux mai resd'esc aves Tout son
de cicatrices
niuces que lui
sait >q hum tur in*
domj Plus larJ, chaque
lois H,. ii son unitor-
ine il j un i. s yeux sur .ui-
mme, il criait eu fureur:
Tant que es :mrques para-
tront sur mi ciian, je ferai une
guerre d extermination tous
les blancs. .Nous ne l'en bl-
mons pas du tout. Il tait d'un
courage audacieux, tmraire,
et de mme que Murt, comme
s'il eut t invulnrable, quoi-
que toujours au plus fort de la
mle, il ne fut jamais bless.
(Juand il allait une ba aille,
c'tait comme un ouvrier se pr-
parant a un ouvrage ; il incitait
habit bas, retrousnt ses man-
ches de chemise, et, les bras
nus comme la lame de son sa-
bre, il tait blouissant de l'eu,
d'intrpidit, et eu ma ne temps
plein de ressources. M i,s, vain-
q ieur, il ne sinjuieiaii pas de
la victoire- il ne songeait plus
qu' s'amuser et dans t Sa
vie se passait entre une contre-
danse et un combat.
Il ne voulut rien emprunter
des blancs. Il repoussa tout de
la civilisation, il ne consentit
pas apprendre autre chose
qu' grilonner sjoelqu s traits
iulorm squi rep senidienl son
nom 11 atlectait de ne parler que
le crole, de ne pas entendre le
Iranais, bien qu'il IAI ne
Saint'Domingtie.il -e vantait de
n'tre t qu'un sauvage atucam*
Ce barbare volontaire avait
une certaine originalit d'esprit.
'Juand il lut lu lu I de l'arme
indigne, il alla dans le Su I
pour s'y laire reconnatre ce
titre. Il y trouva trois chefs de
bandes: Gom n, Ni olas R
guier ei Gilles Uuecii Les deux
premiers s'taient a lj ' des
paulettes de coion. l. odis qm
Bmecli n'en pj lai aucune
Oessalines montra Uileiiieut
l'opinion qu'il avait du mrite
des trois. Il prit Gomaa une
de ses paulettes, Rgnier uue
des siennes et les donnant
Bnecb, il lui dit : Vujs tes
colonel, Goinan et llguier sont
chefs de bataillon.
(Juelques gens peu scrupu-
leux s'taient empares de biens
dont les propritaires avaient
disparu au milieu de la tour-
mente rvolutionnaire et s'-
taient faonn des titres de pro-
prit qu'ils passaient la fu-
me pour leur donner un ir
de v'ust. Uessalines, qui l'a-
vait remarqu, n'ouvrait pas
m^me ces titres qu'on lui ap-
portait, lorsqu'il devint empe-
reur, pour qu'il leur donna i
sanction de l'autorit nouvelle,
il les Harait et les dchirait . n
disant : *% pas bon, senti 'a
timm .
Ce que Ton vit de la Crte Pierrot
Le 12 Mars 1802
4 leurs pices. Alors seulement
apparut Dessalines p'ein de rage
ei bouillonnant de colre. Il com
pli ie ntii Lamartinire et tfagny
sur la belle tenue des pices ; ins
recta tout* la forlilicatton,suivi de
la/e'ais, Laurelle et Roux Lagar
nison (remit en le voyant. Elle se
teni invincible. Dessalines e?t U.
In ri mille fois rept retentit
dans le fort. Un espion est pris
Il est conduit devant llessaline,
qui sans interrogatoire le p pin
de de sa main.
En proie aux plus grndfssgi'a
Mort, incertain ifa Des' n, c p n
dant sa seuUnt grandir devs"t
I n oense danger, Dessa'ines
'Mail assis sur un las de bou rts
au centre du fol, prs de la pou
dn e. Que pouvait il re pR er
dans celte Ame hroque ce mo
ment suprmej" de la libert ou de
la mort''.' Songeait il aux cons
quences de la dfaite ? Lentement
il releva la lle. roula ses grands
yenx. frona le sourcil, ft vit ma
i s.> i .u) 11... CM iintiipe
i.. m .. | i
imjis"- ibis i
port-1' ,1 .(l11 r-
une pice avec Laninriiiiere *t
Magnv, i ludomptable Dessalines
suivait les mouvements de ces ar-
mes qui avaient lait en vainqueur
le tour de l'kiurope.
In parlementaire est annonc
cette minute uLgoissante. Laissez*
U venir asse/ prs, rugit Dessalines,
et faites feu 4 coups de canon.
L'ordre est excut t le paile-
mentaire duparait dvor par la
mitraille. La bataille recommence,
terrible, horrible, sans piti, sans
<] artier. jusqu'au moment o le
Maine gnral Leclerc en pur-
sonne ordonne de sonner pour
une ime foi> la retraite.
Les indignes victorieux rendi
reul les derniers honneurs i leurs
morts, et pissrent la nuit qui sui
vit dans un i ref nd si ence. Le
ci*- tait pur et tincelant d'toiles.
Tout au pied des rempaits un
p ctacle hideux s'offrit leurs re
garda : des bandes de chiens d
viim.nl les cadavres franais qui
gtaient a et l, Magny tr.nit et
ordonna d'aller brler ces corps.
La flamme en moulant dans l'es
pace, rpandit une odeur infecte
qui s'imprgna pour toujours dans
les habits de nos soldats. Dessa
lines sans pili, son habit trou de
mille balles regardait l'uvre de
ces chiens qui jusque dans la
nuit combattaient encore pour
notre Indpendance.
Le gnral Dballe atteint d'un
coup de mitraille bous le bras, or-
donna an troupes bianJie de
soiuer id retraite. Devaut sur qui
i pouvait compter venait d'tre
reu>er?e par une baile reue en
pi.ot ,,oiiiine.
mie et Magny saperbee
. cwm & vai, nt vu fuir au
i loues qui ramenaient
l'esclavage, lit venaient de rem-
porter cette premire victoire qui
les laissait trop soucieux pour
qu'ils s'en rjouissent alors qu'ils
connaissaient leur prilleuse posi-
tion, et qu'ils savaient que ctte
bataille n'tait que le prlude de
grandes victoires et d'accablant *
dfaites. Pieias d'ardeur, les util,
leurs indignes taient immobiles
A louer
Une grande maison bsaee entre
cour et jardin, Hue Chavanones.
ayant bassin et barrire pour auto.
S'adresser au Docteur Molire,
en fac- de la maison du Docteur
Domnnd.
Port au Prince, 10 octobre 1M
Par .hl.
Le ZR3 est anivi'
i I on port
NBW rORBLe /II! a survol
New Voi k ce matin se rendant 4
Likshurst aprs un voyage tran-
satlantique sin- incident*
d Sude
La ministre dmissionne
kTOCKIlOLM-Le abiuetTng
gara denn sa dmission hier. Le
roi a pri les ministre* d'assurer
P'l'eut ion d.s affaii es courantes.
On cusi rt comme probable que
M. Brautiog. aueien 1er ei chef
des to m istes dmocrates, ara
charg de former le nouveau mi-
nistre. La drision du cabinet a
t pris* su cours de la sance ex
trao m. re du conseil. Les socia
listes oui prevoqu cette crise par
re que dillienU parlis avaient pu
s'entendre aur le programme de
la dSleuss nationale.
L'- u(iiiini allemand
aux Etats-Onis
NIW YORK Le total de sous
criptioas aux Etats L'nis pour la
Irai smrieaine de 110 mil
lion- a dpass <<>0 millions. L- s
listes de soussription ont t arr
tes hier It minutes aprs Couver
ture. L'emprunt a dj t eot au
Stock e,xehanga de Ne* York M3|
m i l'.'ln, c'est dire avec un.
. ne 'a S.iiS et 21|l. Le auree
I i,punit a eu une rpercus
immdiate sur las ehanges
;ets.
frauc franais a oflert
pom p plus haut i.'^i l| et le
franc be'gc 4 points 1|2 plus haut
4.Si
La situation en f lune
^,-1 \N(ill VI Le nouveau fone
lionw lire liineis de Shangh.n qui.
au \"im du gouvernement de '
Un, administre la ville h la v
l faite des tioupes du aHl
k aOJ a elabere, de eotcerl avto
les au on ts trangres, le mesu-
res i prendre pour parer aut inci
dsuta qui soivsnt tout changement
de gouvernement.
lu laroc
MADRID Les rapports officiel*
signaleal que le calma lgne an
Maroc sauf dans la zone de Lara
che o deux celonnes espagnoles
coaimandies par le (inral Ri-
auelme, livrent combtt a ix Rit.
faine.
importante dclaration du
snateur John Davis,can-
didat la prsidence
des Elats-Onis
SPRIMiKELl) 1 Illinois ) M.
John Davis, candidat la prsi
den~s, a donn l'assurance aux
lecteurs de l'Illinois.que s'il tait
lu la prsidence il demanderait
la nation de voter de nouveau et
de lui laire abandonner ses font
tions s'il ne supprimait pas les pri
vilges et s il ne dbarrassait pas
le pays de la corruption.
Suicide d'un snateur
amricain
WASHINGTON- Le sneteur
I ranck Braodegee.du Lonnceticut,
bien onu depuis des annes par
0. fa rpublicains du n
ri s'est suicid chez lui, usai
me t, ont dclar sas ami-, pro
t>e Je difficults financires.
La Grande Bretagne et la
Turquie ne s'entendent
pas au sujet de l'Irak
LONDRES- Le Foreigu Ofdce
as' incs-que la Grande bretegne
et ia Tur fuie n'ayant pu s'enlea
dre au sujet du diflrend de l'Irak
sur l'iulerprtatioa de la rsolu
tion adopte IsSO snutembre Ar
ki par le conseil de la Socit des
Nations, la q lestiou sera soumUe
de nouveau au on eil.
En ingltterre
'a campagne lectorale
but son |ilwin
l,<) UHtn L. campagne il.c
tortU va priacipi'ement rouer
sur le trait angio russe.Les Tories
ont fait placarder dis attiches re
p'soataat les Bolchavtks avid s
d trgsnt britnaiqus De son c M. Macdenald fait expliquer .sut
/lecteurs que le In'nr emprunt de
40 m liions de 1 vres teront d p n
ses en grande osrtie poar l'aelut
de machines libiiques en Angle
terre.(ne runion du parti UbiraJ
a eu lieu Londres. M.Asquith et
l.loyd ii-oik'o y ont pris 1s parole
et parlent tous deux contre le tr.i
i russe M. Asquith a dcla-
que la vraie cause de l'appel du
gouvernement laboriite u'tait pas
l'alfaire 'Jainpbsll, mais le trait
russe. |
Nouvelles diverse
MOSCOU Les derniers dtails
des cou irais conclus entre les So-
viets et les intrts amricains, re
prsents par lla-riman et Ce de
.New Yoik pour l'exploitation du
manganse le la Gorgie, ont t
rgls.
PARIS Les recouvrements
d'impts de septembre ont atteint
2 milliards 015.527 200 trams d
passant de 317 millions 18* 2n0
lis les recouvrements en septem-
bre ISA Les 0 prrmiers mois de
l'anne dosnent une augmentation
1 1 Is 954 3no 700 fra.
1 B 1 (Massai Unuv
i, [ tir destitu de la
uuu ar Ml dtendaient
8iiiugiiai, s'ssl relugi au Japon.
Il esi arriv S Nagasaki avec ea fa
mille et liofeojg Li, ancieu com-
missaire de 'a dtene de Shanghai.
TOKI )- Le major Pedro Zanni
et son mcanicien Beltam, deux
argentins qui ont entiepri le leur
du monde, ont t les htes de
l'associstiou impriale d'aviation
un djauner oflert en lenr hon-
neur.
BUOIRUT K partir d'aujouf
d'hui, U Kouminie sbandonne le
caleudrier Julien. Dorcnavant les
ides religieuses seront clbres
a ix dates lixs par le calendrier
grgorien.
VIENNE Le Docteur Slumos,
giuverneur du Tyrol. 4 1a suite
de remarques qui avaient t coo
sidres par le gouvernement ils
lien comme blessantes l'gaid
de l'arme, a prsent ses excuses
au consul d'Italie Innsbruek. Le
gouvernement autrichien a etpri
rn en mme temps ses regrets k
Rome.
DETRi il I* Le Prince de Galles
est arriv hier 4 Dtroit un peu
apr* i heures il sera l'hte de
M. Henri Ford.
PARIS Le Temps dit que
la rcolte franaise ea bl est esti
me d aprs le ministre de l'agricul
ture 4 7* 840 000 quintaux Pro-
chain, mat ce ministre donnera
les chlflres approiimatifs de la r
cotte en crales. Peur l'orge on
pu-voit que la rcolte donnera 10
millions 128.400 quintaux.
LONDRES- Le rei Ali, succs
leur de son pre Hussein a tabli
provisoirement le sige du gouver
nement du Hedjaz ' Djeddab. Le
roi est arriv sans encombre 4
DjeJdah venant de la Mecque apre
avoir qottM In vil'e sa'oteavec ses
troussa pour viter IVfJasioa du
iaas>
fe que sera la nianilrsla-
tion de demain organise
par les soins de la 1 Re-
naissance )> en l'Iiouneur
de J. J. Oessalines
\ii.il.ini rendre un hommes
c'a'ant la ne moire du Fonda-
teur de I Indpendance, les Mem<
br s de la Henaissauce duns una
pense toute patriotique, et perp
tuant un pieux souvenir, par une
manifestation grandiose, tmoigne
root demain leur reconnaissance
h I immortel Hros.
I ne SSM sera chante le matin
In Cathdrale avec diacre et sous
diacr. *. l'issue do cette solennit,
le cortge se rendra au Cimetire
intrieur sur ht 'ornbe de l'Im-
per, ilor pour y dposer des (leurs.
Le soir, 4 Parisiana la pice de
Me 'snardin Virai Mickendal
sera interprte par les meilleuis
acteurs de la rV-naissaoce aprs
2u'oii aura entendu les numeroa
o la premire partio du progrant
me eutr'-mires l'Oda Dessalinta
de Miissillou Coicou qui sera dite
par Mr (i Honort I sa meilleure
voix.
Lus ils ttripx
"Je feux que le drapeau indign *.
flotte avant une demi-heure U haut,
sorle sommet de t liai rier,-dusse ju
voir disparatre numro par Dum<
ro tons les corps de l'arme.
Je veux que vous passiez l'ar-
me au bras sous .la mitraille des
fraoeais."
Ou tait 4 In lin la la guerre de
l'Indpendance. Le Drapeau avait
t cr et l'oit au l'iince avait
capitul par suite du sige syst
matnpie qui avait 1 :n{'< h son ap-
provtslonssnMBl tu vivros.
liossalines profitant de ses vie
loin s successives avait rsolu de
iimn lier contre le Cap ou se trou
vait alors Hocliamlii au.tt qui tait
dtmdii par de nombreuses turtili
catious nbiitunt diverses I,alines.
La marche en avant du gnial
en chef iiMiit en lieu ans encom
bre loisqiieKoelianili.nl voulant
llli liai roi le pas- 1 I m lit |i- |,
ville et vint camper non loin de
Vertires que domine I petite col
Une, dite Hutte. (.Imi n,;i position
de tout pieini 1 1 :i Aprs 1.
premier attaque du I'.No* mbr.
1803 dirige psr Uspoii qui s.
couvrit de gloire, s'stsnl rendu
compte de la Deessil absolu,
qu'il y avait pour le m < bj de la
bataille d'osoupsf Charrier. Dess\
lines n'adressant a (iabart et .4
Uaut qui 1 oiniiiiin laienl lu rserva
leur dit:
"Je veux qii" le drapeau indi
f;ne flotte avant une demi heure
a haut, sortesomnlsl lel barrier,
dussje voir disparullre numro
pur BUttVSro tous les corps de
l'anne.
'Je veux que vous pissiez Par
me au bras sous la mitraille des
franais
Ces phrases enflammes avaient
t peine lances que dubart et
Daul, sous la" mitraille des
barticardes, sounfle* obus de Ver
liree, au pas de charge, la tte
de leurs bngadts avaient long le
ravin, gravi la butte et plant
notre Drapeau.
Cette victoiie fut lo pioludc de
c 1 dfinitive de "Vertisra
d 1 l'vacuation devait amener
huit jours plus tard la rapitulate n
de Hoihambeau.
Les Cours
PARIS- D ., n 10
re
NEW \uPh- francs 19.14
Sterling 4.1867


.



n *.
/
DEPURATIF du- r-i
D? MANGET
*
* i
Maladie* de Ftmmti
Vice du Sanf
Varice, Glandes
Mauvaise circulation
Maladiei de Peau
Retour dire
Nettoie
le Sang
1* DtfURA'lir au D0CTECB kUN-
ET ncltoir If %rif. v vife r: a*a.nt
iaeif 11 tile .il .m If, ITfr-
;"> e cnirhiirtien Inrum-
'r% iiimfiiit u raleatliee
""il "Il ' nntrilir.ii obfllf. a.lbm-
eat|ih>tiM, (nulle. rfcaBMtltatea, ae-
vre.t.et ii mets, aeaeaatheale, inaom-
Ble*. terliapa, Klaltajue, lumbagst,
BilHTelaetJ
Jiei la fiaiaM, il r<|u!ar>f la tir-
culalion du un[ facil.lr kl rpoijjfv
rrrpare la fnin. .von el *.m ;-, ma-
itea Je Vifc n ItajM II rlircil If
Uml cl auurc la bea-u i U p.au
: I :. P
-. i".i-... t .
_____f
t
I '
S *pge Ftillant Ciast'ina taire pour BjiIi
Une statistique
lotressaote
U de oo correspondants uous
aytaul UaiLuuU de lui l'aire par*!
mr lai rem lati de le .(arrire iU
tivtique fiaIle de i o re capitale,
uaiiH nous sommes d esss I \<1
mit iatratiun u'nia dea l'o.t-s
o, il liui 1 avouer nous ne.nous
a eudious aie a trouver en rSDsei
gi emeats
V ici le Mil |ui nous a t don
nie par i aimable chef de bureau
t donl MM fsli. itons lAJn.ii.is
t ation dai Postes, parce qu'e le
p ouva que rien de ce qui entre
dans les i tir bu'.ions de cet office
d n est ngl z.
k la ResjK. LQ il
L'Etoile d'Hati Ko S
L'inauguration du no iveau
temple, m ia rue de ralit
aura lieu le dimanche l'J Oclo-
hre 8 heures du mitin.
A ce'te occasion de nom h eu
set invitations onl t lances,
conviant lin i a celtp fi-'e des
ciMurs, les Grandi Dgintaires
de l'Ordre, les M pal rei i I As
o Talion Marom-ique, et ,i us
ceux qui s'interreisMit l'vo-
lution de cette uvre philantro-
pique.
Cirrie Port-au-Pincieo
Les Membres Jj i.ic'f, leurs
familial et amis, ainsi >, e l-s in-
vits habituels, soni c ji.lialement
piis J'amisler une conlreaca
. i W. G. FiU G. raid, I cuvaiu
irlandais bien connu, f ra su Co-
de le jeudi IU octobre courant,
8 heures l|2 prciser* du soir,
l'inteatioo de la aocil p irt-au-
princienne, sur DM vision u mai i i
[tu a c unp iralive de l'influence
de la culture et de u ditions
r-irn iii- et espagnoles Jane i be .
Le Prsident,
AliKI, N. L i.F.R
lo;ni I
peur
xUthlisue uifiisiifllf
UlDfr IJ!
Caf Laf^ett AtIs impartant
Expdition a l'tranger
Lettre* IB.eTI
Cartes posta'as 2 3!
Paquets d imprieiie 1.5-4
en provinca :
tO 538
i /
Expdition*
Lettres
Cailes 112
De la N ; Ile pour la Ville :
Lettres et cartes i is .
.Rceptions de l'Etranger :
Lettres 12.615
' y Cartes postales .:<>
Imprimerie sacs 4/0
pesant r>',iOO livres
Rceptions de la province :
k | Lettre 20. 227
I Caries 325
Nous avons appris par ailleurs
que le mois d'Octobre a t ebi isi
[tour tablir la statistique men'uel
e moyenne de l'anne 1924. Nous
no naiii|>itroM pas de donner le
rsultat a nos lecteurs.
f reiluliun de serment
Nous avons appris avec p'aisir
que nolresmi Mi le Dr .In. Itctenua
rt serment lundi dernier auii
uoal de Ire Instance comme An o
cal du liai ir nu de l'oit au l'iince.
C'est l'occasien pour nous de
lui renouveler uos chaleureux
compliments.
.Madame Lydia Dgand,ynt
fait I acquisition du Caf LA-
FAYETTE s a l'honneur d av.-
ser les nombreux clients du dit
tablissement qu'ils trouveront
le mme service et les meurs
empressements coutumidrs le
Madame Paul Uelajuis. Dor-
navant l'tablissement fioctio*
ner sous le nom de KOSTON
LHR s dans le in^inelojil, au
Champ-de-Mars.
Port-au-Prince, le 18 Oct. 1924.
Les funrailles de Mme Veuve
Louis Gigny, ne rdmn Chambe
leaux, dcede ce malin A Six
heures I nge de "0 an, auiont
lieu demain matin huit beor s.
Ls eonvoi partira de la maison
raurlaair*. -ie rue des Fronts
Forts, No 33 I, pour se rendre a
l'BcliM Gelbirale.
* prisei>toi.* nos aympalhi
que condolances uni parents
prouvs [.aiticulirerncut Vr et
Mme Henri B r A l'Ecole Je llt-i ine
C'est Mr le Docteur A V.CirtM,
su. i*n sous Iii>_ ! iii du coles
de cette cirrnnsciiplioa, qui vient
d'tre nomm par CoBsBttoioi de
S. Ex. le Preldeot del Rpuhli
Jue.professrur Ile e Mdeiine, en remplacement du
l>r Keini/ u dcd.
Nos compliments.
* uac.l . "
* '-*> "
a.
I" -.-NJ -JkJilla'
e. m a- aViaaa
aieuea aiaortjiitaAWTa '
aei le HaaMaaje peoSai'i coi".
''ompaj ie 'nralc
Iran > lUoliqiM
Le paque t M.eorib parti de
Bordeaux 1 10 courant est altn
du Porl au l'urne le 2/.
Il repartira le lendemain de son
arrive p ur Santiago de C ba et
les poit du sud.
La suite de l'itinraire sera lixe
l'arri ee du paquebot.
Fort au l'rince 15 Octobre l'J24
L'Agent. E. ROBELIN'
Parisiana
La pluie ayant empch la toi
re de Mardi, on redonnera les
Se et le pisodes dos
L Inspection Scolaire avise les
intresss que la charge de Di-
recteur de l'E:ole rur.de de
Kenscoil est mise au concoure.
Les Cajididali sont pris de
s'in>crire dos aujourd'hui l'Il
tel le l'Inspection Scolaire de
Portau-Prince de : S heures
deux heures.
Le registre d'Inscription sera
ferm le mercredi 22 Octobre
courant,
l'on au Prince, ce 15 Ocl. 1924
Racin;| Club Hiilien
Les jeunes athl'es du "Racing
Club lUilice" ont I honneur d in
viter les amateurs de "port i un
concours athltique qui aura lieu
demain aprs m di heures pr
cises evantles tr bu i du I 'lamp
do Mars L COMIT
CE SOIR
Antre* : O.50 cts.
Iti''riri*v* a lire s
Le rcpiss No teO.de la Corn
sais-ion I aslieu s'el vaut i (id>a
3si.i", oit adir.Oupl cala on seta
sollicit.
Ce 9fcU>bre I04
J. I. B.lliDY, avocat
Le rcpiss au No. I6t de
G. BOO.SO de la Commission Dau
phin mis pir erreur au nom de
M. Lestage pour M. Desagas est
sdir'. Je le dclare nul, duplicata
devant en'r: dress.
Port au <'nnce, le 1 i Octobre 1924
l)i..S .1,1'.
ASTHME
Opiirtition, Catarrt,
Sufiocattont,
Toux nimutii. aV
on.irl.on oertalne par lai 3
CIGARETTES CLRT
-- POUDRE CLRY
D. CI.ERY, SS, Boni Bt-Martln. Pena
Eug. Le BOSSE el Co
JiapreenUnt
Hacker Joncs Jewall Mimng A Co
Farine
I miiiond Match Co
Allumai tua < Sa!* Home
L. S. Hubher Kxport (Jo
l'neus "Royal Cord" Souliers K* is.
Chas F. Mattlaya A tton
poiseons aale-s eu t*usgerue"s
Haine Tranrancs "o
Asiiranc-contrs l'incendie
laniidc tu"*rs Lile Ina'oe Cy
A^ aurance sur la vie
A i .u il hou Prra Aiia
Vlne Se hampagiie Bordeaux
Ph. Heymaa
i openhague
Beurre danois, Fromage A conserve alimentaires
W. S. Mathews ft on
Tabacs jaune & noirs
La Nationale
Sans Rival
(".iqareltea C.hflDtecler
Envola de Denrea
Sun Lile Assurance Company
oi Canada,
COMPAGME LfASSURANCE VIE
Sige social : Montral, Camda
La Fauta d'Odf tte Ma-
rchal Parisiana
A la suite de notre petite re-
qute Mme Taldy nous a inloi-
m que par une dpt he reue
de Pans elle a t invite a le-
tourner I. s deux deii iirs lilms
c La Fau e d < Met e M rchal >
et La Vrit par le premi.r
bateau fraisais qui arrivera ici
le 24 de ce mois.
En conscquei.ee, et ponri-
pondre au c'sir de ses nom-
oi eux clients,.! aimable directri-
ce de Pansiars s', mpresse do
redonner d manche L Faute
d'Odette Marchal .
L'occa on sera donc bi ni.it
ollertf UDt c ux qui oi t vu
ce btlll lilm qu'il ceux qui
voudionl le revoir, d'assi.-ier au
jeuinconipan.bl d'Emile I.Mm
incanantaJui b!emeiu( dette
et de Mm.: lien B in au ce
jaCi e 1 qui rem
p'it I perfection le rli d-ii
nie de la bdlc-mre u'Udelte
^jalclial.
Maison louer
, A Ptionville maison louer,
meuble, avec tout le confort
dsirable, dans 1e voisinage de
1 Eglise Di-pDiiilile pour six i*
lui t mois.
S'adr.sser Me MATilON.
On trouvera
de* Tles Galvanises et do ;i.
l'amiure anglaise qualit sup-
rieure,
de- Ions fondus assortis par
quarts.
l'nx di liant toute concurrence.
Chez ftlphoi -a 1IAVMS,
11.. Rue lionne Foi.
R.ppin pour 1923
ACTIF
Actif le 31 Tcembre 1923
Augmentation sur I' 22
RECE.TES
Pour primes, lllrte, loyers, etc
Aigm-nialion sur IU22
INEFIGL8 DISTRIRt'KS
Brficrs rayes ou ptoiaie. ux aosur/a 1923
SURPLUS
Surpluslotal le 31 Dec. I'23 sur toute oblig. tion et
capital
Augmentation sur 102
VERSEMENTS TOTAUX AUX -88UB s
Dcs, chances d^ polwei mutes, bnelkes, etc
iend.nl |l*83
Paiements faits aux MMri depuis U foudalion de le
CeeMeetiie
SSUrtANCKS EMISES PENDANT 1923
A.v-l.RaVN**!* Bis VIGLEL'K
Assurances vie en vigueur le 31 Dcembre 1923
Augmentation sur 1922
LE PROGRES D| LA COMPAGNIE
Attention Attention
Cbez F. Lavelanel efJCie
Halle Keittl Grand*Rue
Viennent d'arriter par le Franais
le* articles suivants :
Deitellos Extra Fiaos, Dentelles de soie, Dentelles Or al Argent,
RuboEe, Caloltos, Chapeaux Garnis, Plumas, Fleurs, Paille do Soie t
tous articles pour atedea. bpaneii.. Dos Metil Haute I animais ou
p Sucs l'aiieing-, i.*i|iui Jean Bart pour Enlani;, brosses a Ulej
Peignes a coiffer tous g-nres dis Broses deuts, dea l'aies Dent a
lri.es, etc, etc.
A rudes peur Hommes : Faux colr, Cravate, Br. telles, CbesSeMW
do soie, Jarielies, etc. l'eu articles pour meicane et uaferie. Cou
teaux auprionrs.
bOu-HOiNa EN T-jl.S GL.Nl.ESot Bouchons pour j harmacie.
Ai.meniatien Liqui ie : Liqueurs, Cognac, Vins, Cha.i.pa-ue authen-
tique.
Balles en caoutchouc el Poupes. Jouets dive-rs.
Accsoires de Pharmacie et spcialits l'haiinciutiqii-v. Bocs ;
Baseins, tubes en caoulehoue. Vi.s el S rop llesch.eiii, Via .Nuurry,
Lavoix, Uistogaol, Quinium Labarra(|ue,Pepio Fer ote.ete.Sel d Lpsoui
el de Glauben, bacon on Uro, devras anusepuques toutes qualits.
Exliails,esaeares pour Sirops,liqueurs et Conhsaria Coloraei* uaiurels.
Nous avens rosu le vritable Th des Alpes, Excellent dpuratif
'l'roduits ouiibaud, Timbres, Papiers timbrs, limai, mobile
h.> dTOt.lv Cigarottoa Camel, Artieles de Modo en gros. Pria spcial...
Paasez-nous voir, ns piix sont avanlaje'iix,
F. LAVfclANET et Cie
Halle Keitel Grand1 Hue
Vit 37 313.04
35.l8.l5i.V3
4.9H639.3I
10.714.317.18
4.,17.(101* 85
17 172 8B8.S6
3.'.UJ.47.9l
; J2.ii5.97\te
l5l.9IA.t80 06
I07 39l.2i5.43
703.765.243.25
72.360.373.76
Messe de Requiem
Vendredi 24 sourant I heures
1|2 du matin une messe solennelle
de Koquiem eN chaule al Un i
lique de Notie Dnia p i 1
ae l'un
JuK Uu I
Le a., n al i ri a
de sonauerer le pisent enmme
invitation,
Anne
187*
1893
1913
1923
Receltes
IS.-J10 73
I U *83 12
|3,We.13t.M
iee.40'.64
a)0 9 .'.'.I'". (|
Actif
96 40I 95
4 001.77t. '.m
15.501.77C.4I
55.72(1.3 ij.M
ni 2.7.;i/:i.o4
Asmrancre en vigueur
1.061.350.00
*7-7y 7.7 00
75.681.110.00
202.3*3.99h.no
703 TAS 1
L'Agent Gnral peur le Division d Haiti
F. Carvajai
Bureau k J'Eia^e d* U Royal Bank oi Canada Port au Prin:o
i\L et A, Acra
GrandSRue
-> r- des Caves <1 ; Bordeaux
Voulez \ou* vous habiller avec lgance, et ;i bon
march.
Adressez-vous la Maiaon N. & A ACR\
Uont la devise est de vendre a petit bniice pour
vendre beaucoup.
Dans son personnel, la maison compte un maitre
tailleur italien sorti d'un tablissement de premier
ordre d'Italie
Elle est en mesure- de fournir des complta ton t .its
t sur mesure, en cheviote, diagonale, palm beach,
drlll blanc et couleur, ooupOL's de Casimir pour pan
talons I.toiles pour gilets
Bonneterie
Chemises de jour et de nuit, au qo I d<>- c .ente -
Cols et manohettes dernires cra ions. i.ateons
et jl'ylarnss.
C> ie maison cous t (u- u in
et le meilleur accueil est rserve a ton ai d
virent par une vleite tre dfis sur la valeur des
travaux fournis.
fOUI cjstiiine command et qui no rpond pa .a
got du olient est reprie.
On p...d Iranais, aurais, espagnol t iuuen


l- uym
m*
Viennent d'arriver par 1p dernier Steamer La Uiaisoil H,S1LVER\
Accoure vite retenir votre appareil pour les ftes de ROKr
Tant'pis pour Us retardataires.\
Livrable au prix de Catalogue
iliaque amateur de path-J3aby aurait dt avair un Camra Baby.
P^.Be3y_
ke ci ..!. cin*/. oi
LE PROJrXTErU
"PATHI:'.-u\BV'
(iri''mal< ra| hi
grands, dont il
de aan.r ui,
PrtUIT de vingt sept i
riem-e ce < hef dan* t de .
de ralisation est (Menti! Ile
*, l
i D | t't
COCI r il suc ^a picisiun et le (loi le e- l'pre* plu*
n'a pas les d fauts d encombrement, de c .lion
Halis pourlre, au besoin renti h dis enfanta >\ Ml
lui: en consquence ; simple, robuste et sans donner, appareil
esl livr 0 niplet prt fonctionner, dans un crin valise,d-o i1 psnt
pire sorti et prpar pour la proj-rlion en moins d'uue minute
brandie 'lui i li m-'iit sur le courant lectrique qui vous *e"
douille d une lampe ordinxirn sullit. Une petite m jn*!
tudie peut servir de gnratrice.
LES FILMS TATU-BAbY"
LL! BlfflS -ont tttbriqus et tirs am I -iue P*Tm.,sur leur fameuse
pellicule iniiitlamraable, donnant ainsi une scurit complte,
qtits uns sont ip< mlement dits pour la
ne en famine les entre sont, le plus,
souvent l'exacte rduction des grands suc-
cs parus sur les crans du monde entier,
raiii et de Lu ^n condenser l'ac
lioD. u m. mli un toujours au plus liant
degr l'inlil de la projection.
Ces lilms sont coi.tenus dans une tuile
mtallique sp< ia'e Ils s'enroulent et se
iliHnilei.t auiomaliquemenl, sans que la
main y touche Le caialcgne des lilms,
vritable enevi lo;idie virante, vous don
nsra les dlai s tudis ue chacun de ces
films.
Il se
ire. la
Ouel-
I^tttl-xBaby
Camra
tiUMMK.NT <'onnr une i ce ju pl.iir de la photo
,. apim anim* Israos'elie rrpiesei.ie ceux que i.ous
iimunt le plus. C'est l temps i laoti vaiucu. notre propre vie qui se
diouU d*va il nous, enliu Ctel le pase vivant. Une telle joieauj ur-
d'IUii e-.i ... c---ibe a lutta : l'u.he Uaby vous la doane, la Cam ha
vous la p. i n.et, saus notious pi ot g plaques spciales, peu il; liais,
par Ue* moyens simples et pi ai,que*
Toute petite et lgante, prc >e ut robuste, la Camra l'alli Bat]
comprenl tous les lemsels es.niie. les grands appareils ; un corps
<\-um uiiium gain de maroquin piotfs le mcanisme mont entre
twul pitiiu-s lo.manl risr. ue lilm est luaiotenu contre la fentre
i ou d gement automatique est assur par le mme presseui.
L objecui anastigmat extra iu milieux F t: 3, 5, de toute premire
nurque : Berthiot* Hermagis, Krauss, Keussel, ele, n'exige aucune
oiseau point, tous les objets tant neti de lin. 30 jHqat l'infini.
LK FILM ViERCE
PATIIK BABY
la pellicule Palli, si ju-tement rpute a'.,eacore t perfectionne
en vue de cette epplicetion nouvelle la cinmalograplue en positif
direct ; le lilm vierge l'ath-Uaby iuinllaramable. extra sensible est
fourni en boites spciales brevetes permettant le chargement en plein
pur da>s la CAMtllA l'\TH..-UAUY.
En consignation
Ren Dreyfus
Bicyclettes bicyclelle
Q
Rhum Nectar
Ch. N. Gfeljens
1140, Rue du Magasin da l'K at
117, Hue Bonne Foi.
820, Kae Courte:
TELEPHONE: 34T
PHP Fabrique par la grande Socit Manufacturire
d'Armes et Cvcles de St Etienne i France ) la hioy-
clette Svelte'est la seule qui reunit la lois toutes les
qualits de perfection requises de nos jours.t f
D'un fini irriroohahle, et d'une solidit incomparable, la bioyolette S\ EL- 1 k
est munie de tous les accessoires: Pompe, clef, nneux
et chambres air Micbelin.
C'est la grande Marque
qui esl sorti viotorieUse aux plus importantes preu-
\es sportives dans le monde entier.
Lu venle chez
Nicolas Cordascco
oionbian Scamship Company lac
Vapeur dirig par^la Colombian
Steanihip Company lne.,pour. cemp
te de Unitid States Shipjnng Board.
Ee &teamer Barao a ; % ; n l laiss HewTork
Il Octobre courant pour CapBailien t Sl-larc,
i *t attendu I a-ort-au-1'riiceja 11. il repa. lira le
., cuieiour dnecienienl pour U)eb, en roule pour
Kingston Ja, et las porta de la Colombie praaant
liClet paasaijcr.-.
Pur au Friucf, le 140cobi 11124
INJECTION PEYRARD
Depoii plot de 40 ans inrit la BLENNORRHAG1E
et toni Ecoulement rcent* oi Chronique*
231 ARABES GURIS sur 232
(Etirait d'un Rapport dmt MJirint d'Alger)
C'est I* restes qui a Issjssrs imi les sillluri risltsti
EN VENTE DANS TOUTES BOSNES PHARMACIES
SPCIALITS PEYRARD D'ALGER. 46 rae> Crasse, PARIS
A Port au l'ili.r. l'IiaiOMCI W. U
f!
-r
^3na*irM7
L'a M41SON
C L. VERRET
Tailleur-Marchand^ \
Ko 1823 Rua du maqasin do lllal
i
V
(.'eux ijiu n'ont pas enroie m- !rs jolis ;nlie>Us da
lititise que vitnt d recevoir La laison U.SlLVERA.
doivcni, dans leur miii, s'empi J tater i
c lie maison, car nul pari il ni Irourai
d'anbei beaux vrlelei a les prix itonnablaa:
loa aiticles sont vraimenl de i l*j ! de
sTaJchenr -t nos prix dfient i e.
CrApe de chine
r.rpe tle chine barres pour ohcmlaas iobe>
Opon brod franais
Crpon franais fleurs, deinit ios nouveaut
'Iricotiue couleur, franaise demi -.
\oile satin couleur carreaux dernire nouveaul
French Frlskydernire mede
Crpon a barres couleur anglais nouveaut
Oi-ijuiidi suisse blanc uni
Organdi^' lilaiu- & couleur barres .V ! cairesux.
Tuaaor de soie japonais
l'oplin a Heure pour robes
Poplin a lianes pour cliemises
Poplin de soie uni blanc & renie extia sup
Tlissor blanc uni pour linueiie fino
Percale blanche sup.
\oile blancs banes
" demi deuil sup.
Madras barras de soie pour chemises' lu mines
llarquisettc non e
Xphyr anglais sup pour chemises hommejs
Satinette Foulard pour robes
Piqu hlano a barres sup anglais
Liiauonal aoir aup.
Casimir anglais nouveaut
Casimir noir liai i in boue anglais
Serge bleu-marine anglais
Pealmbeach
Alpaga ncdr.
Satin Chine pour tailleurs
Lustrine barres pou, tailleurs
lullepour voiles
lias brods demi soie
Bas dentelles
lias brods Id ^a .' "
lias merceriss ~
Chaussetus pour hommes sup
Chaussettes pour enfants
Lainage couleur anglais sup pour lunes
Kak Jaune auglai. extra supP '
Kaki blanc ,. ."
Uuck fil amjlHi '
'Jo;''U.ni1on'''= anglais
Coton d drap auglai.
Toile A draps union ailglHi8l0i
Brod.H \M.J-V^i;|,- *
.Utine^nc^'^-^-P-
il
fi B ^xtra snp
leignea franais A amricain
H.M., ri, h****!* Tr,i poil ,,nssl e
Jour., .r cette plat,., M ',,,.,. ',,," va t
li.*^ d PMr ehai noua o I^mSSS
flceeuil vous est rserv.
^^
LE ROI DES ROUTES
PNEUS
DUNLOP
Cen le Vneu*
Traction Cord
Se recommande au public et i sa nombreuse cli-
entle pour l'lgance de sa couperet la prompte
excution mise dana Ici ouvrages coniis sea soins.
La maison reste ouverte jusqu' ojieurea du soir,
l'rix modrs.
I IF ^ |i -" I il I I
Viennent d arriver a
la maison |
L PREETZMaNN AGGERHOLM
i*uv u Quai
Bleu d'outre mer N24()
Fers repasser. Espadrilles,
Houes, Serpettes, Manchelies9 fil
Gebam ( t^yenlS9 en peioite.fillords.No 4BOtt60
Duulop Canadienne
Taire de la rclame .pour un article tel un, mais
montrer la preuve est autre clins.-.
Demandez denc aux cliaulleurs des rouies du Cap
hatien at des Caves.
C'est le Pneu des Tropiques
In vente chez John V" l"\>. Port- au- l'iiun:, li>.
Javaux, tap-B;iili''ii, Ime Tve leodral, aux cayes. T.
flouase, irajjoaric, D. Bomhaec.''elil-Uo.-iSi-ci luelds
Ai lare, B- Wolll, douai-es, Villamic .. <:, Poil
de faix, t Dorsaiu\ille, l'eht-Hivieic, laiim Ions |,
Lroijane. B. Clcnus Oeorye, reabai
\\. Quinliu mi nains;
pi tri butor
.


1E MATIN
Protgez vos pneus avec la peinture
pour capote Good Year.
A Q.1.I- c
J f lare Go
nnce c
l.jju(|(tnBi I* pem
iood fttrSpour pieu
I capote lait dan l'apps-
nce de votr\pneu d re
change. ______
II le consrve,le>end plus
brillant et plug j'oli,ie pro-
l(|eant d la chaltur et du
froid.
C'est aussi excellent pour
pendre les capotes d auto,
il les protge contre ^toute
action de l'eau.
Facile appliquer!i piiitun Good
Tar p)jr cipju.et pasj ast sche
rapidement, et dioii mx ibjits uie
(oyleirioire liiiant.
Essayei-en en achetant un
pot et voiu serez surpris
des rsultats ehtenus.
GOOD.
The West Indies Trading Company
Port-au-Prince, (onaves, Cap-Hatien
ALUM1NUM LINE
New-Orlans 4 kthj____
American Stsamship Co lue
rocruins dparts directs pour l*orl-au-PrineeHaiii.
t $,$ llarita Cai^ra fllw Orltate
to *8 oatut (KtccUmeat poai ^Joi-t-au^
^lirva..
U teamer |.>hma laissera Hew-Oilans le.30 Oclu
re courant pour tous Us port* d'flaiii.
Ce 13 Oolobiv XflA
A. de Matteis & C pis
SA-TI-NA
Beurre! Beurre! Beurre
TJEN ir
La Maison B. Si N. Sada # Compi,
ny annonce ses client*]quils trou
veroni
Beurre Creannery pour la JTable;
Beurre Etiquette verte pour la patieeenc
c Red Kobln ". Cuisine
Deley
arque trs connue et^rslappivcie dans le marche
TJKn Tente ohez: Simon Vieux, Alfred Yieux.jLope
Rivera, 11- Bordy,.Apta. Deir,;A Bcha, (Jeorae lla-
labi, Jean Aseade.
i des prix trs avantageux.
Kn yroa & en dtail ehez :
B. # N. Sada **&***
Grand'Rue,
N 1028,
Il es! licieox
Le Buf Sal du MARCH GRYSTAL prpar correctement
et trs frais. En avez-vous fait l'essai ?
Nous le dtaillons quatorze.-centimes orVj!a;livre,?ceci|veutjdire
une conomie de 25 J en votre faveur sur vos achats du pass.
i\os produits [importe, tels quej Beurre, tromiqes Camembert et Crme, Saucisses, .Gigots de Mouton
Ctelettes de Porc, Bruits, etc.vous seront toujours livrs dam les conditions les plus fraches.,
Notre installation, Systme d'air froid, ( et non de glace )
vous donne cette garantie.
Nos viandes fraches de bwuf, veaux, moutons, etc., ne vous sont vendues qu'aprs qu'elles ont t bien
dgotes dans nos chambres frigorifiques, par consquent, plus saines et plus tendre*
que (et viandes non jrtyortfies
Nous apprcierons votre clientle, et vous, vous appcierez
[ a nos marchandises.
bous donnons une fiche dmontrant, chaque article achstJLettnous, et le montant de lchai. Si vous ne
twiez pas notre Magasin personnellement, exigi* que Von vous nmUte cette fiche-
Elle a t cre pour votre contrle.


.*


T^
IE MA11N
Protgez vos pneus avec la peinture
pour capote Good Year.
)
Que! cliauijcmeat la pciu
tort Good Year*jponr piu
el :i|iol* fait dan l'appa-
n ncc de votre\pneu de re
change.
1! le conserve,le*~rend plus
, hrillant at plus joli,le pro-
tgeant da la chalaur et du
Froid.
C'ast aussi excellent pour
pciadre les capotes d auto,
il les protge contre ^toute
action de l'eau.
Facile appliquer! ptiitnre Good
Tar pur cipnt.it parat sche
rapidement, tt duii m iijits uie
(OHleirnin disant.
Essayaz-en en achetant un
pot et voui arez surpria
das rseltats ebtenua.
|
ALUM1NUM LINE
New-Orlans & South ^
American Stsamship Co lue
rocinins dparts directs pour .Port-au-Prinee>Hati.
Sfi $iS> oUarita tarera, 9W Odtan
te l ouuit fciecUmerU; poux <5i>it-au-
le steamer | >i uns laissera |ew>|rlaoa le.30 'Oeto
' Ce 13 ctobie \CflA
A. de Matteis&C0p!s
tL UIB
U-M
SA-TI-NA
Beurre! Beurre! Beurra
r TJEN
La Maison fJ. ny annona ses clients]quils trou
veront
The West Indies Trading Company
Port-au-Prince, Gonaves, Cap-Haitien B/#~N Sada^-w
Beurre Creannery pour la J'Iable*
lieurro Etiquette verte pour la ptisserie
Red Hobin ', Cuisine
Dalsy
larqua trs connue entrs! apprcie dans le march
-TSKn rente ehez: Simon Vieux, Alfred Vieux, Lope
Rivera, H. Bordy, A|ti. Dsir,; A Bcha, George lla-
labi, Jean Assade.
i des prix trs avantageux.
Kn yros & en dtail ohez :
llltll t/IIU iil 1II
Grand'Il ne. ** j\o 41328
f n ,--. Il est dlicieux
Le Buf Sal du MARCH GRYSTAL prpar correctement
et trs frais. En avez-vous fait l'essai ?
Nous le dtaillons a qualorze[;cenlimes or, !ailivre,*cecigveut; dire
une conomie de 25g| en votre faveur sur vos achats du pass.
Noe produite import, tel Colette de Pore Bruit etc. o. eeront ioujour livr, dan i te^nZo^.^C^e."
Notre installation, Systme d'air froid, ( et non de glace j
vous donne cette garantie.
No viande frache de bwuf, veau, mouton, etc., ne voui sont vendue qu'apr qu'elle ont t bUn
dgote dan no chambre frigorifique, par eomquent, plu sain,, et plu tendre*
que Ira viande* non ir.yortfies,
Nous apprcierons votre clientle, et vous, vous appcierez
[ nos marchandises.
Nou$ donnon unejiehe dmontrant chaque article ach*tjdenou, et le montant de lchai. Si vou a
vne* pu, a notre Uagaein per*onelle,nent, exig.% que l'on vou remette cette /<*. "
bile a t cre pour vUc contrle.
.



University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM