<%BANNER%>







PAGE 1

L c d vTi >* lerge Taillant Consignatafre pour fiai* coup m |,a Socit des Nations et le Vatican | 10 lu MN In rai*, lu i fcillrlii •> h kmtm tm trouons npriSK I m* ,, i,r [ww iM'ir 1 STr.lairr-lifiri.il .il L,jMl M1 r.ppuir^s,,n.;r \mmk | r i nir r.reWln W .uWU.I..l m rr.rMilal.-n ApUw^uf rrciproqae nln k httdi M la haW . I**, H"'' %  i M aMsft. dr l'aunr. Mer Betupin a allirm qu.E Ut* "alhol re de Cardinaux tian^i. belge, et "'att* approbation, at-il ajout n'*t.t paa t donne aaus reeart., parce que le* fondateur., de I. .ocil n avaient M uffis*m%  Ml incorpor I .daUa-e.cbrtiea dans ses travaux el qu le ignorait la papaut qui reprsente une grande puia.auce morale. Mgr Beaupin. qui a la rpulalion SB France, en luuee Jl en Italie d^lr un loquent prdicateur, exprim l'opinion qu il arait impossible au \aheea lac 0 pUr le m^me ...lut *£** dan ee relation* ave la bo^ite. Nouvelles de Sauto-Domingo Vrtrt mirer • l Mknial • BM dition du 4 IrUbre rsur.il flall I p* Ml IMOTM * % %  a* all,iir pukliim ut le CoutwirBfll d l %  "* 01 Aprs l'autorisation qu'il are .•ue de contracter un emprunt M 2.300 00. le Diivernemenl *-. propose d'excuter a brel dlai les travaux suivant: 81! Uilotnlo... tr de ligne, l fg-apluque vent lire repars el le Servie Tlphonique urbain de Saat • Doimnge amlior. Le whi.i de ceil* rie sera rpar et pcoloage |ia* e bjuchun d lleuve. La roule nationale der.i--.te•lal.t sera construit a partir de te mois. Le plan pour laeoutreedes routes nouvelles pour I M comprend la rreetio.. de IO()M Kilomtre de chemins voitui..!-es y compris le* chemin* •leiBani qui devront relier le* bourg, villages et population de l'intrieur aux route* nationale •• Par ailleurs, il a t ouvert un crdit de 500.0'JO dollar* au l'raident Viaquei pour l'irrigation dea rgion d Sautiaao. do MouteChristi, d'A/uaetd Haut. De rgion o croit seulea et le cactue voet Mre rendues cultivable. Elle reprsentent le lier, des Urree arable de la Repuh.ique. D'autre part, une compagnie essentiellement latiuo-amricaine au capital de 'i million de dollar doit s occuper de I exploitation de terres de la Hgioo Mm pour la eu ture de Truil eip niable. Ls propritaires de' ter peuveat Atre actionnaire d U co np*g*i > en doutant leur tene. C qu il y a 4 n-itir, <•'! qu la .• > n naie %  'aeeepUM pa d'amricain d t Niri ••> • i • %  •' aaire. L^arooiteete rJuniainen W. s •. vitan a IreaetJ 's pl>" du ', belle rille qui caresse et mirmulu qii piaille sont chose* dlicieuse* lorsque le soir tombe. Mu-, et le* rotai el le soleil, el les gaiets .l'tre allgre, et la tine silhouette aim, et U djuce souffrance de IV. MI 1 >-i. et le p'tit cif ou l'on mange et boit en riant! Quelqu'un a dit,— el combien il a raison !—, pour aim?r la jeu nesse, il faut lre vieux. Au prin temps, il f*ut l'Ilner. Un jour, un client MlOffaeifi alla cont-uller le clbre chirur gien fianai*, Philippe Hicor.l, lu a noniquil allai), au doigt de quelque belle, paser l'anneau d'or ci un demanda s'il croyait qu'il aurait des enfant*. — Mais, rponjit Iticord, on a toujours des tufants, monsieur, lortqu'ou se marie & qialre vingts ans. bVmme qui vous v >us ma bfl viei lard*, faite las pres un pou... mais quml mme. Parisiaaa Jeudi j La Princese de Bagdad ET Tout n'l poig Or Ktitre ; Q. / oo Dimanche Encore un lilm d'art La Vrit 6 parties e dbordement de VArtibonite De BOtra correspondant Lagra d s'rherese quia diol la plaine de l'Artibomte a, fait plac '. un autre llau : l'iuon.i t tion. Le fieove l'Xrlibonile'', a la suit.de fortes pluirs d ce* jours • 1 rciiois, niai.se*. m lit. inondant une tendue Je plus de deux cents m'trc, il ses eaux passent envi ron 1 mtre au dessous du Font Sond", tant les crues sont consi durables. Q iaiit la roa'.e nationale, elle Ml pre-qu'impraticable. dans ses rgions, et sans l'activit de la Di r. lion des Travaux pub'ic, les cn-nrau' c lions entre si Marc et Go .aive, g traient radicalement in (erromouss La (.lus igie auto s irise dan les endroits les moins bourbeux Depuis deux jours, des quipes sous la direction de l'intelligent Foratnan de la section, Mr .lobs Thodule, travaillent nergique ment, et selon les prviii t., i de uoiive'le pluies ne vttaaenl pas delruire les rparation dj i faites, en espre reœetlre la v >ie au trafi.sous peu. C'est pour nous l'occasion de re nouveler nos flu-italious au Su pei'iiitendant Alfred.) Sixlo et k son vaillant auxiliaire Mr Jules Ihodule. M Cirque km Frres Aprvs la mei veilleuse soire dner qui aitiri un publr nombreux eteuilniisitsi-.cel'eil'aujourd'liui rserva des surprises de toute bdtfUti par les travaux sensationnels di 1 jjran I l'yii^pliale alriciiQ appal • CnrNtina Li GRAND Pxe DI I.\ \I > t r par le lloi de l'air Joteliu) donnera iVUroi plus d'un. i, )• deb i i ii ii iist • 11 p'us peine et la plus j iiiue du rno i I i de ans, provoqueront connue l'iit. mi .MII.-II s leloa lu m. ni ^ Mi'l.ilLe Jockey pelga si 100 grand clieval teioiu dis luursepatanls dans la |nsU',aiiiM que le (iraud Japonais opnoi MIT l 8 BtTKS. Li: GRAND JaRTiercJotiTosu a •e r.'/lera ce soir at excute a des travaux d'un Relire absolu ment nouveju. Knlin.ce sra un spectacle jamais vu, ni connu et absolument sensationnel. Ls pastilUs VALOi ont en vente: Pharmacie Centrale it'Haiti, I harmacie J llourraine. i l'ort-au Prime. Phsrmaiie llrutu-, a Jr mie, et toutes Pli irmac.e. iiiteur du dernier ineenrJie de la firand'liu Dans 1rs diDerenUgroupM.le .1 inier incendie de la (raui'Rua lait loujours 1 s frais de la coi versali.jii. D s commer nts et des propritairas de maisons "lis -i renl l'an lu lrd-: la ( j d A.Muranc<. I) s M.TIS qui se 'li-eiit III.-II informel allinuent .iMec^lle pa' pilante ip.esfion sera solutionne comme il comi n', 'd l'arrive du dlgu des assur-nrsKn aller, lanl la justice poursuit son empite; de nomhrpux tmoins ont dpos u '" lm t du Juge d'Instruction et M. I ) hoa se trouve toujours u Pnitencier National. A vendre Des ballons pour l'ootall-Asaociatton at vessies de ballon. S'adresser Roger Droyfua %  %  i. %  O/Ire d'Emploi k Steno Dactilographvesonaaissant partaiieiuenlleiranaisel l'Aiiglau %  'ares -. L Prteliiaan ^gger>io;m L. PREE.ZMA>.\ AGUEUHOLM Avis Aux Conmeraats U il .! D ";i|is cldi; l'i'ii, ] ai le plaisir d'annonc-r aux comm iauts en provitiooi aliniiMiiaires parti* r i ilirT.'Miciit, que par \\m des plus proehaina lateaux je racoi rai des chan Itllons de produits canadiens, qui leur seront .-oumis en mme temps que leur seront exposs les conditions d'allaires. I Edouard AON ES Rrpritenlani exe util d* lu Cooprative Fdre de Qilbee pour les Ripuiii t'Il un ri DominifiaM. a-^^ Fianailles C'est avec plaisir que nous enre gistron le hangailles de Meli M 11 lie Boy ave: M> Mnui e fche. I nj nos c mplnii utPlus de rasoirs qu'il faut dmonter Orlc* u rMoil il ft VW AuioSi.-np, qu'il tuAt, pour U ntioyr, da ptuet l'un t di UiMtf cclMt. L menu lm dut dt a*nrnincs. automatiqumni rapaaaaa pat la taaoit lui-mima. Sa taaat —K un plaiati. te Rasoir \Wt jtuto^Strop i a La maison H.SILVERrV ( :ewjqni n'ont pas encore vu les jolis articles de finesse qu vient da recevoir La Maison H.SliNliH A donenl, dcini leur inti, s'empresser de passer I celle maison, car nul part ils De |> -i.veiil trou>er lcpiss adir* Le rcpiss de 1 1 finn mi • lion Dauphin, \ >'i 10, laveur AUK'DajUindi au est adir .le le dclare nu', duplical d.-.anl tre dress Pet-su Princj, le Ocl I92i ^LoouAcc. Gl ILLAtJME, de P— tl'aosi i beaux tniiclee a des prix si raisoiinaltles: loi ai tu les sont vraiment de tonle l.eaui et lian.un. el nos prix dlient toute ccmcunence. Crpe d* cliine ^ t repe de chine .i bartea pour chemises & robe (repoli brode li ancais Crpon lrauais Jl fleu.s dernires nouveaut •liiciitiii' c ouleur, franaise ilernii're nouveauts Voile satin couleur A carreaux d,-mi,ro nouveaut Freneli Irisky dernire mode Crpon barres couleur anglais nouveaut Organdi suisse blanc uni Organdi hlai.e & couleur barres & a carreauxTus3or de soie japonais l'or lin fleurs pour robes Poplin a liarrea pour chemises l'oplin de soie uni blanc & ereine extra sup. TlMSer blanc uni |iour linijeiie fine^ rereale Itlanelu; sup. Noilet blancs ;i bar. ee| demi deuil kup. Madras barras de sole pour chemises a.hoinmes Marquisette noire Zphyr anglais sup. pour eliemises hommes Satinette Foulard pour robes iqu hlanc ban es sup. anglais Diagonal noir sup Casimir anglais nouveaut Casimir noir llerrin^ boue anglais Serge bleu-marine anijlais l'ealmbeaeli Alpaja noir Satin Chine pour tailleurs Lustrine a barres pour tailleurs Tulle pour voiles l'as biods demi-soie Bas denttiits Cas brods lil l'as meroeiiss (.hausstes pour hommes sup, Chau->seMrs pour enfants Lainage cou euianglais aup pour jupes KaUi jaune auglais extra sup. Kaki blauc %  • Duek h| anulai lliill union hlanc anglais Co on drap anglais Toile draps union anglais 10/4 " pur fil anglais /U,4 llroderies Madeira Se Suisse (iabardine blanche unie sup: ltatiue blanche sup. " extra snp. Serviettes de toilette eoul. anglais i apis cir blanc sup. pour ables .Molletons bancs & couleurs sup. Lotions '•, iverfI eignes franais & amricains 1 etites serviettes blanches damass i repon jours noir A coul Damass anglais pour maUlas doubla largeur, etc, stc amables clients, vous qui voulez porter, peu de frais, les plus beaux tissus qu'il soit possible de trouver sur cette place, ne manquez pas, avant d aller ailleurs, de passer chez nous o le meilleur acceuil vous est rserv. LE KOI DES ROUTES C'est le Pneu 9 Traction \Cord Duiilop Canadienne Faire de'lt rclame pour un article est un, ^mas montrer Ta preuve est autre chose. Demandez donc aux chaulleurs des'roules du Cap Hatien [•( des Cave. C'est le Pneu des Tropiques Ln vente chez John Woolley, P.u tauPrince, dis. Javaux, Cap Hatien, Ime Tve Sentirai, aux Caves. T. Gousse, Iiraqoane, D. Bombace, %  Vttt-Goave et Xhields St lare, B. SVolll, Oonai^es, fillanueva i Cie, Port de Paix, P: Dorsainville, Petit-Rivire, Salim lousea. Lotjane. B. Clerius eorqes, ArcaliaieJ W. Ouuilii! Williains S•! PlelllOUlOC



PAGE 1

a IUUTN Viennent d'arriver h la maison t. PREETZItUNN 16GERH0LM Bue du Quai Bleu (.'oiilreiiierN o 240 Fers repasser, Kspadrilles, Houes, Sei'pelles, Mapcbelles ff ( il en peloUefil lords No 4o50!VOO roloirbian Sleamship ccmpany h : Le S(S ^Martinique ayant i'U Xew-York le 4 Octobre courant putes port zuimnts: Cap 11 itien. Port de Pair, Gonades et St Ma*c, est attendu Port au Prime vr le 13 *t repartira le nrtns jou pou* : Petit-Godv, Miragodne, Jrmie,.ux Caypg, .Jacmel et tes ports de ta Co lombie, prenant ft et pmxugers. Fort an Prince, le 8 Octobre 1924 ALUMIMJM LINE Ncw-Crlans& Soi American faship Co lue Xi Itoomer M. &9bod a (ato Jlcu-c\^ an* te, ;} Octobre courant, dura, a 9orc.au l frlact' te IO c>urauL CLOCC &W tonne* i)^ Cibara | C'.aenls, *w ***** to^r. su ew^ • It' iS couTaatjiwcUment. pout loit-au%  % incc -" ag 4. de Mtteis&G* Photographie Nouvelle 1957, Une du Centre On le hlMtcd d'une promenade nom ''induits, nous avons l mi veill 11 travaui photographique*! excuts sous in direction de M. Clodoor D. Jl'sTB, phot >^raplte*alUeli au Dpar tement des travaux Publics. Depuis les cari poatalea rcprMenlanl les vues de tous les points Incitant, il 11 n,i\> iiisiia'aui &.'rnii.t aimanta %  MIMMI I... The Royal Mail Steam Racket Company Le Si S "Kara n v*nan de Kingston et le Sud sera ici le 10 curaw pre n >nt f>*i di'tst mnt your :tiu ope v d tes ports du Nord, &r!s, Jtufl Cd In:. General Agents l ETOILE et VE\US Etoile Filante Manufacture de Tabxcs S Jean fyuu's repaie eL appici En m de la Bn^e KJUOOIII No 1615. H^nwiviMiMpnm "J""" tes moi uu uni- (OS UOIUM intressants du pav-, jusqu'aux agrandissements mit ml les derniers procdes modernes, tous IM OUTngei sortil de Ml lablitMBMl tut d'une ressemblance pari.tile, ol .l'un Roi irrepTO bible, -*— Ajoute/ i t cela que ho prix MOI modiques et .i lu porte de Joui Te min -e, Toil tout 11 q j'U faut pour tauu de U l'iul >• Nouvelle 1* ren pi/-vi.us du monde cluc cl lgant. A A F* PEARS lAmiled Feuraveir le teint irais et conserver leujoui sjintarle -elle Iraielieur, servez-vous dus excellenis produit* de la fameuse marque4. K'£F. Pcaisliniiiei Enylaad ; a tels que : Savons transparents en bc.u's, Savens tranaparents en tabiettea. Fin poudre dp laie et poudre 4e Talo pour Itb. Htons rouges pour vres. fin vente chez Simon lieux et A llred Tieux SIROP se DESCHIENS l UAmoglobln* %qn*r*Ux\T du 8q pr^ecrlt par l'lit* mdl ,i" Suprieur m /• rimmU ernt *i mi fmrrmginmuw Admit dm im J Hpitaux dm Part barot Oi-aa! DltOHilNS, i. n ua rui aeurr. PAUH M I'N U *. — i Pour gurir ou vlter %  IIMimi • C0STITIOI • coaetsTioee-iToueoisst""' IL SUFFIT d* prendp* *, l'un d* vi rP" IM M* M |BM •••!•<"• une Pilule du D r Detiaut 147,rse eu ranb It-DenU, Paris Mais U laul exiger les vritables %  t Ml bit Maact! 4111 laa .IUII DEHAUT A PARIS .•! Ir HWM lmrU •" "•' Ii ne faut pas oublier i.'ue la niaikoii kauas llermanitk t>t telle qui poridelee meilleures iiisriliuiuii'i 1 e 1,1 |>ce.tv. n '..in. le n.ti|>i,i mnii lif. I i.e MMII CI tout ta seie/ n vni 111 •. 1 • Lobvilltsmaiehtodkei ton 1 s pai • IIIV|I v InUeau. Kawas Hermuos ''" 'OU, Une iraversiere. fliircli (Irvslal mu'Uue, w N* 1028, U est dlicieux e Bœnf Sal du MARCH GRYSTAL prpar correcleinesd et trs frais. Eu avez-vous fait l'essai ? Nous le dtaillons quatorze centimes or, la livre, ceci veut dire une conomie de 25„| en voire faveur sur vos achats du pass. Aos prorfwil* import, tels"que : Biurre, Fromayea Camembert et CWSM, SauclHue, aigu! de Mouton Ctelettes de Pore, fruits, etc. vous seront toujours livrs dan les conditions les plu* frahliis.. Noire installation, Systme d'air froid, ( et cou de (jlace ) vous donne cette garantie. Aoa viandes (raidies de bwtiff, veaux, moutons, etc., ne vous sont vendues qu'aprs quelle* ont t bien dgotes dans nos ch mbres frigorifiques, par tomquent, plus i aines et (dus tendre* que les viandtn tu n irigonfies* ^3"^ Nous apprcierons votre clientle, et vous, vous appecicrez nos marchandises. [Sous dot lions u* e ficke dmontrant chaque article achet de nous, et le montant dvac!i+** Si vous n v nez pas notre Magasin pertonneHement, exir* que l'on vous r*m*!i ct*e li*h Elle a t cre pour ivlre contrle :/. i $ .*..-'*£ %  *. Z^f M *'



PAGE 1

L 1 • 'i %  3 10 I aasu tinich't 10 00 Ba d • aoie b nu: ai noir aup • > B ail • pour nom DM d 15 00 < eba |u< 1 %  >> H-lelU noir a aap cuaqua 3 Oo B -e^ll l'.eudent uabie %  JJ Bra:el s (jour dame* tau prit C Chapeau ptillo d Italie pour 11 1 um • %  o.j r 1 g 5, 8, lo. %  '' %  -•> Chape e d I a.00 pour liom %  > Clnpeawx d* pailie pour eofan'a 3 Chausaeites couleur amu 1 on h m nui do n ne Chaussa • ineraanaa aap. poubjmmes dt Chausstes |ouri nursiriBa n rat do /.une 80 00 Lluusi't e pu fil BU) po. r hom ,do.z 61 > • t p 11 1 1 rop tluqua 00 Chao.ae tes aniea couleur pour edao'e J/ Ci 8, lo. Il, 1*00 Chauaeellea a uur pur lu puj( enfant* douziiaa 2o 00 •vac .1 trraitra 2i u. Ceinture de OOM t oaou ciiuc puur li 1 un. %  cillons ,." t, 6 no Cauilure pour J* u-i de I ixw de IOJ et la* c uleura cmque 0 00 Cb missa A ho n n f'eo'; u*a* 'UUH c i"! %  le ciiuli 'o 0 Cuermes a barras 1? oie pour nomme chaque looi Cbetoiaea de cool aup a bon 8 5j Cbomiae* d- oui pour n J u ae 0 M c blanche t pli* up chaque 1.' 00 Chemise* iuaor sip ptu bounnea chaqui Cbeminaet a* aorue et blinclie aupiiejr pour boa chaque Ctemieaetta crue at b anche aup p i 1 jj dOo !l JO 1 j 00 LI pique iluque 10 k Vo ou %  d > lu 11 |ui de luie en Jo 00 Caainette non Joui) Urg laune 5 ou Chapeaux demi coma lui re de luieiiMi-e l.i 00 Curae pluaieu*a quai ch lu a 1 D.> Corivti ceinture chsqm lu a la j Ji 'Il H tnglaia double larK l'an 0 j JTill lil blai.c dui amrg l'aune loi l'rill blanc I aune 2 5o 0 lir l'nil blanc I aune 2 30 Hnll couleur l'aune 2 ao Damaaa couleur piur nsppet 45l Uam. coul pr nay 1 iiiie ."1 Oo li OJ blanc r.up pr i.appea I aune i Ji Uamasai blanc a birrea coul pour nappea i'ai:ne L)amsm> Orr.'i .i 1 MJ.'M pjur matelaa I aui.e Oamaa couleur aupeu4ur puur matelas laune D 1 1 loaior aopriejr i'aane 0 00 25o ileo --—. -w^^...,. ..une *. *. U u m tuaeor arghi -up l'auue 'J Oo Unli Kaki iaoue laune toi l'nll Kki anglai* aup l'aune f5i l'nll KKI blanc up I auas 2, 2 II U*nie:ie pour jupuu et taie* d'ureii.et 0 35 Deotellea f.ne poai robee pice 201 Ueuielie valmcienoe p 2 Oj et S 00 Dentelle de cie eapagnul grande larg et A pou pr robe l'eau; 10 00 Demi deuil u,. gde lar,< l'juoa I OJ Diagonal noir eitra aup lion 20 gi.'S 20 et 3j 00 k Ejiienuo.de toi* ui.; dbl ltg aun I u < de eu di'l 1 irgeui 1 auia I l c de auie a Leur 4 UJ Kventail t. %  ij.eii) 1 launa u lu OJ 1. .nappe de aoie loua le* pu F .lanelle l'aune 25) fiaoelle frac; 1 a.; suprieur < 0 00 lanelie auperieur pour li uu lo 00 ^.no* col Airow et traoi; ti 10 18 OJ aux poignet fraocaie aup. dz 84 00 aux cola pour e taota douz 20 on il de oie confira K)a uuiudz • •* de acte coad outes naa.cb. 9 00 Fil il aoie a broder tonte* nuances en ?:i.ev aj donz J : 00 a> 11 meteena e broder touif nuancea 4ur b ibiKe-4 cha |J u Oo K.l ptrl4 pour travail! aux croch m l< boite douzi bebinee Gie* o uo ", Q.r!)>il:n blancliu o ic lopatia l 2S t blmrlie x ra *uo pour coatuin • : • %  niieU aune •_'">o Garbtdme bsc'.e 1 u.nea et i Cirr< nui •upiicur aune Gaule pour homne* 1 li qi e Ooo (l de de auie duuie 12 00 Utot* ai unie po ir da>ti)a ch. . uo I.IVIH flanelle pour dame ch o > lianelle aup pr dame ebaqu i lo O) Gilils de luneiit p ho. i; tn.ij 10 JJ U.BIul BBOKimeUk de IleUI* t pluuiea pour chipeaux de tu.leite* II 'uila de quitiine -uile Antique 2 uo 2 co 'adienne lrani.!B) g-xnJe Itrgfflr aupjneur l'aune I 5j J Jit>l|B pr lioJiihque Oo. 2 oO J^rrcti • chaqie 200 I. Linoo laune I JO 2 O Liaoj cour liiiJ oreiller I une ,8 00 l.iini,'. ncio pi'jupi i)iusi '; Ooo Lotion. Po-noAit OOaziiaO 93*0 I. )'i n p 1 n %  %  > nu 8 00 1. >' J I G'cire i-l'arii h que 2 0 1 M Moacbolr *un anu'l 1* oour homims doc/. 1 .e lu 00 me IOII BIU ai^i "r In n dl IJ ou 'il aii^ mn iiiT h vn aja • 70 (J gi d c ial Se Use aap l'aur.e 3 Sa I Po.idrie.-a porta v^ DI datsfl ~ *>o rai .• &f • s d* I xe de fleur* I Oo • dorsnj^r t o >r ma ie s roneteuule poai inuu* J7">' rjne :JIO iq^isj noir 11 1 0'CB 7 0-j "* ehiJ 101a i-> tz 0 00 a demjier e: a d ra**er 61. J 0 pKd^uB Ira na cajuicluoc pour homme Chpq-M Cj OJ FitJjiaue M m ch iu ; 10 r homme cuaque i ) 00 fomnade Moelle de Boaoi Roj r Ot Qi et grtnd pat 2 Oa t'eut put Mime di Bl l q iid • 7^ Palm Boa 11 loobla a g laune 10 .Noie a ci un gr*ol "-eoitimeu: d poud-e la boi e de 5 1 et* a I o fOd'e de 1 / %  leiiu.s une* dz ^ 00 Bu.d e oe \\t 8amal la bue 1 IO l'julru de izJava la botte l 00 rottdre de nz a glaa la h lite I op J'Ovdie du/, ld v^cty u boite 2 o Vouti* i H i.b gmMa ooite 4 JO !' Ifla lowr iat eic la bu'H 1 7o P j .1 u. d in ul e de b euf l'inaud II Rp dsol dj bia • lauo ir,o 11 ll ; '' ool l 'U.ncia aup ' O o H bn tl-: aoii uni noir .>( picon tout' nuance et io'gmra Bid nu u'j! nri* le* prix S Sa", cuir tour lame clnqua lo M Sc* pei pour dsme chaque VO 00 Saca au maial pr dame* 2T a 20 jo Satge pour jupea Serge pour Comp'at Sooliera mp pr enfant* p ire lo 00 SJ liera Tenu' pr hcmmra ferjjii) 'a et •••fiut paire Serg* uoir et coul pr jupea Serviette du tuileiie chaque Serviette de to:l grande chaq •Sdiviutts de bain gr larg, exra aupritur disque 0 00 S. tinette cuuleura auue 2 uo Sa.in de t,b ne \ 0 l) Battue tout • uusoc s I aune 2 Oo 1 00 2 51 I 5Q 2OJ Sat^n Je ('bine suprieur l'aune 4 f> Soie i> r chemi'e' homme (.ixnde largcuil aune (251 Tap'S dtib' franc de luxe c |3 01 To 'e d so r on e 6 oo Toi'e de 1 iv% < s spcial po;r rhemit'S a • c r.m tune > g t| 7 5a ) 11 4 i 1 01 aune f (.0 'l'uisor de soie tup. aunt I'jile oe soie et eu or pour robra i f eur< iuae Tie indienne v:itab e sune T e ind ean? codeur ui T ld drap anglais %up 6 en Toile blacc J.ob'.e largti r sup rourjipe I 1 .e nationale tn;rceri (e aun i >o T le Beige Caffoatl >o o aone s oo l'jle i irip sud 72 oouce To !e '• uu 8[ po'jc-s t c IOJ 90 pouces " 99 pouers Tille d: col > 1 a d'ap TBMMI ie sois eonlear up i'au V* Voile Je laine graine iarg-o \oiie l'aune Voile coo eut aup auae v .M bianc baire sup auce N j le k anc a j Ml >u? laune Vo .e .uit'Ji a fleurs sup aun; Vol'a b rre de so e auo Vo le coul sup btie soie aaoe Yo le sjisae toutes nuance* a tarte 't caiitaux sup juoe \ {*) /'phir de couleur :up aune 1 00 .S o* 6 00 7 os 7 )0 5 00 7 V> 7 SO 1 00 2 00 2 OU 2 00 2 00 2 ,0 > > Ml ISIB> L 'l^fi Crje de Ch : ne 8 •'o Creac de chine fra-ais stip I2 > 1 Soie btiret sup pour chemisa homm*s 1 1 o Denxrlle de soie Chanlilly G lar 16 Ontf lir de oie Chn' moy lar f\ 00 Jersey de soie sup uni Jtrsry Je soie bro.b^ Jeraey de soi? b ol* Jersey de so e & purs Jers y Je oir j >urs


PAGE 1

UIKECTEUR PHOPIUBT41RE Clment Magioire BOIS VEHNA 1358 Rut Amricaine NUMERO $0 CBNTIMBS.L Quotidien TELBPHNEA 2*2 FI Celumh. Us plur: grands hommes fi'imt pas eujours l grands en tout ils n'ont mme pas toujours roula l'tre; --i loi qu'on doive regarder comme pr#* tieux toufPce s diverse*enconsifcnv> de ave quoliJienne nous obligent parfois, quelles que soient nos dliances et nos rpugnances in tunes, frquenter c'est le sens du mot linrit.r — telles penoonas de qui dpendent DOS intrts les plus srieux, qui sont li.s nos destine il nous 1 ut bien, en pareil Bas. faire contre fortune bon cœur; ainsi en ett-il de beaucoup de fonctionnaires, car si l'on choisit sa carrire, suivant son got, nos possibilit" ne vont p,is plus loin et nous subissoi.s les contacts que no re &f •lat comporte, les obligations sociales et mme mondiales quil impose. Le mieux et le plus que nous puissions laire, c*st de rduire ob galions Je convenances et cont. cts d'ail • gs a ia plus sincie acessile. -Manquer au code des convenances tablies et des usages reus serait compromettre le rsultat de notre ellort. Le jugement de ceux qui nous jugeraient d'aprs ; no s relations ue commande risquerait neuf fois sur dix d'ire totalement fauss. Le choix de nos anus est le meilleur Indice, car si l'on ne choisit pas sa Moiti, non plus que sa paqeot noins proche, ce lieu qui crue des rapports infiniment itspectables et solides entre des tres souvent aux antipodes dea gots personnels, sauf l'esprit d-, lamille qui unit de lagon irrductiblele CHOIX des amis est pure question d'lection. L'intrt n'entre pour lien en ligne, niai, au tout premier rang, l'estime se prsente, i >n peut labir en lait que toute amiU lorte et vraie a besoin, pour durer, ue celte bas • solide: I estime (Ju peut estimer tond uue personne vers laquelle nous ne nous sentons aucunement ports, dont la pense na aucun point de co tact av c la ntre; jj suffit, pour que r.ous l'estimions, que son caractre nous apparaisse, et soit en ralit, d mie loyaut indiscutable fil inbranlable, sans les sautes brusques d'un temprament indompt, se mouvant dans une atmosphre d'orage ; 'fie nous piii-sions nous lier absolument la clairvoyance de son espn lortemeiit disciplin,de telle sor te que nous y trouvions une lu rel totale comme sur un roc mi branlabl -. Il n'est pas indispensable que notre sensibilit, nolie alleCu i. site, entrent en action. On voit souvent un lien d'estime pro fonde unir deux personnes trs diffrentes, l'une exubrant j'au ire rserve, une pensk joujours pr'e extrioriser da conc-ptions et l'autrecons am ment replie l'intri ur. L-s rapports sont srieux, soli Ii s dans les relations ainsi formes, mais l'expansion man |Ufi Peslime n'a pas entran l'ami'i, au moins au d but. lie n'( si qu'aprs de longs SOtadsgfS que les .sentiments doux s'insinuent entre deux 'res et qu'ils irnvent a sVimer, ce qui se pro duit dans ce qu'on appelle I s • boas mnagea c l.< leodn %  se tardivement close,s'panouit en lleiirs superbes, en Iruits savoureux. Elle d. vient a'ors, entre diux tpoux, ce que les psychologues du sentiment qua hlient amiti d'an i.ur, aussi loigne de ce que l'on eOf Ile vulgair.m nt l'amour que le ple l'est <:e notre mridien. L'amour, la passion sensuelle repr ente par ce mot, n'es! qiiun l'eu d'aiguilles de pin : il crpite.un instant, projette des tincelles capabl -s d'embraser 1 1 %  "•' %  et les alentours, caussni de nombreux i srieux I igu, mais il est incapable de pro luire un effet rconfortant sur ceux q H se pressent autour d< loyer. L'amiti d'amour est lu belle rcom jense de ceux qu', uuis pour les !))ns et les m mvais jours, ont supp i t, l'ui sur l'autre appuys, le p .i la I s h:ure Iourtes, SOUVII ju |u l'angoisse, sans que j i mi| ur px intimeajt t troubl %  .. Rires aujourd'hui sont o ux q ii n'oni pas t entrans dans le tourbillon emportant notre o cil inodirne vers l'aiiarelii' des senliinents, le dsordre des ceurs et le malh-ur des hloill S. AVIS l'Administration Gnrale dis Postes ayant, d'un coiiiiimn accord avac le iJpnrtui ni des t iuunces et du Commerce, rsolu d'une faon dfini tive, la question de transport des correspondances entre 1 ort-au l'rince et les Cayee par automobile Ma l.eognne, nrand tioave, Mirag une. ,quin t ..ou a du iia et Livaillon a l'honneur d informer 10 nubl le commerce que l'horaire tabli pour le Ir.if c postal •ur la li.ne du Sud demeure modifi oomme suit, a partir de Samedi 11 Octobre courant : Courrier i i Hebdomadaire Port au Prince'— Cuves Aher Dpart de Port au l'rince ( 1er voyage j Samedi i h p m n, n. „ e No >'Vc Mercredi 2b p. m Retour Dpart Jet Cayei | er Voyage Mardi h an -'• VsQdrsdifili.fJaBa. Courrier Tri-IIebdoanadaire Pori-au Prince .MiragoAne Aller — Dpart de Port au Prince : Lunii, Mercredi et Vendredi 2 h. n m Dpri de Miragoane : Mardi, Jeudi et Sam-di r, Quelques siibsk (ie prornioenfs Nouvelles Etrang res Canadiens franais "~~~ '~~~ u .)nr le plus gl nul l>ien du I i n ii i %  \ iii.in i eba -! % % %  i .i 'I I ; !i I 1 Ijli i II gr.nd dottini ia du Uimla, t M I \ T U l.I % %  . Il Dj t le s >c i o a i i M II i ap irti iti %  i i seul iat tuions de I Kl tu II | M ,,i' j i p I •I IS i B iv| • b j, • ,, uullt I, i :|q iuif i.eite nouvelle entr l %  i une telle envergure qu'en ne i.-iup. que anerce et 1 Industrie, le G IU ml Cail t :i in :.: illtl'euf Tu e l'ijoii toute i irlicu tere : tm n i !. %  • i-1 • .1 %  M ii nei Cor ii lit lie 0 I U U I : ).. n| vont tut i %  o i a 'u M in • Par ni les o i liens qui ii intr i t -u du ..i.i i II-II iren II M i i 11.1 roui p • urte <-u pre n IOIM nn la d'afl'air la .; m le | • I i II i irai I-.IMH r ICaron Par jteble A la rochoroht d'os loi1rs conciliions auxquelles mule pour la recouraisles rdatiooi pourraient eue ropritea eotra la sauce de l.i Russie S<> t 5 M L'HONORABLE 0 ED i \ :;,;. .'diiiisi;.. d • l'Agrii ilt.i le la 't ivii ijbe N en yw /:'. i K i, n r.l r.aron, cultivateur, i da D ui| OOU ti-r. A [>, tvoil lei ni n wni OUI i-omin-r.iil nii'iii. jeSatata inn le-la-i' ci %  i n | .i i d ; i i | le t ins 11, culture i la lerrei i lamelle. Il fut Seci il ire I r du Conseil maai ip dde S 1 .' L .le 180 I 1911 et Se soriei de la Coinminioo ,; ilaire de cille i lioel qu I du Cumt de i. l-let .-i da 11 t^ d'tgrieuttura du not. I-.IH p^r i i lamation d ,• il I, llli I .i S-|i lenbre iWl It'-lu par ai i un i. lion sa tfoi et p tr i"u roii il i majorii'i I K'u en %  COQ Ji'< Uea de 1 1 Ma delein I voix du m j r l H-lu par acclamation pou Sera ai i i t aa 1916, 1919 e: IV2I. Mi; rM"f < II |i irle I. n I %  l.mb ae| Gouin en 1909 lit,. rl)le Joir ph I. louard I \luiilre de KAg'icultQri il jmi•• 19 Novembie 1 tempe Ministre de la Voirie pen dantle anti.'-.. 1912 al Docteur ls-8eience isricola d; I Univeraii Liival en 11*20, c'est sou ionadministratii.il ijue lurent t nde lei trois grandes lOOpl • Avis h. a. m. Courriei nuolldlen-Portai i>rjnce petitGoare nlier — i liu.e p. m. Hetuur — lu Ii, H. m. P.t auPruic, le .7 y^ ffOL Les intiesss ont avine que ioie Deboii ino courant au Local i fclisimeut. lu i Pro"ini d %  es on %  m i le n leCo pi rai re 1 1 Ii r i de Qm I Honora1 h KdouarJ Caron a Inhji prœai M .i fubec ie Douve m mardi h HI te ioeil i • m chiffre I affaire %  % • l'en peut jugei i i ii ivec llien, il i h i rire l lenl 11 u.nu. ralive p enlanl >'. I d uara atoa Il r le plus Par ton i il raa %  upenl d'opraoui il letriellei %  le i/i uelle orl .1 j'i rer le inercl Canad en, i : leivaal qu'on le % i i pei u i ris que I tch in ront ii m|| | l'apeei iatioa dee i, rata de notre p! iee, an no i que leur ser in) hilej I i COU filiucir li'aliaioe). VARIETES ex son ij.iii. .m uues. v n•1 1 |l 11 • PARIS— La t i.rmission des ie I .lions Irimro russes est 'unie aujourj Inii ; elle rerh n-hern une lormule de reronnaissance de l:i Kuaaia aoviUqse. K!le a l'inten lion de u almiidonuer aucun de. di ils reveodiqaa prcdemment imaiote rinlili>sQment •I un. iiiipo IH nie reprsentation OODaulair >a Motrou pour interne nir en faveur des franais rsida ni a i 11 s.le. Le prsi4enl 'lu du lexique acclaini' i l'aiis PARIS— l.e Gnral Calice pr sident lu du Mexique, a d> Dat une palme en bron/e sur II tombe du soldai iinonnu ans couleurs de la France et du Mexique. Il a t reu l'Are de Triomphe parle G ioral Mollet, ministre de In guer ie, le i.i'-nial liouraud, couver neur militaire de Paris et M. de Fi uquirieH.diret leur du protocole I >' ministre de la guerre a salu le Pracisat iu nom du gouverne m n', et lelirnrsl liouraud au nom do Parts, In rgiment avec musique en tte et drapeau rendait les lionneura La Toula a acclam le Prsident du Meiique. Le (lnral i Mes dit l'agence Havas qu'il lait fortement impres sionn par la crmonie et par le i lialeui. ux aceoe I dn peuple e Ce •ii, dil il, un trail d'union trs fort entie les deux paya.Hier il eil all a l'Opra duua U loge du pr sident el aprs djeuner i St lier n!n. Tout le personnel cumulai N v lail i son donneur. Le linral l.ailes a visit au jourd'hoi le Chteau de Versailles n sesi piomen dai N parc,puis i 1 s'est rendu eu automobile ft r o il a t rcc'i par le lin.-al Vanml, cummauilint de l'cole militaire entour de set olficiers. Le Prsident du Met ; que a assist a une prise d'armes pins a Mis le monument lev en mmoire SM sjoria, L.ulinissioii de hillemaf|tie a la %QcUlA des latioru P\Hls |,# Kouver i. meul fran Mil a repondu dans la matine Ii sets allemande relative l'ad mi ion de l'Allemagne S In Su cil des Nations. On croit que la note franaise conlirme les d< la rlions antrieures de M. Ilerriol. Ain-une oppotiiion de priseipi n'est faite contre l'admission i ue n iva Suis privilge g| eneption, l-s rpontes anglaise et belges sont inea s dans le mme autour du proelanin cmpniOl harnais PARIS On M) vivement n.l I mIsa m lieux de la Bear se par la dclaration du miuMre des rgions libres annonant que le .' III>> ri,, rnenl va mellre uu i n punit de' i milliard^ ||* <( franee alin d'obtenir de% /OBM pour con limier les travaux de re i un a PailiepoJL WAJHINGTON— i ,, cablog.am me au Dpari ment de I. manu annonce que le dtfifeeBM ZRA eu Irepren ira Mobebleneot son voys gl IraasUso tique d'Allemagne aux bltals Unis Jtudi U courant LK Billets Provisoires de la Banque Natiuak diliapubiique d'baiti La r.iinpaijnc lectorale de r£x-pr,iden( leno c| L\ HAVANELa liluali-u Camaguev o lt police et le, uns i l'es prsiieot MIDO?I1 soat entrs en collision hier esl cel-nc autour i Lui Des Najeajaeaaoui NUS autorise qui nous t on | parvenu tablissent qu I ei billets provisoi letdelal! N n u ;i| r H|( libratoire jusqu'au .M n eearaal pour i, aux iraasasiioai mais la U, le , ^ accepter i aee guichets en %  %  Innge de? bill-ls rllintif. .-^ U.'lobfe I "' 4 .n


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06278
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, October 08, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06278

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
UIKECTEUR PHOPIUBT41RE
Clment Magioire
BOIS VEHNA
1358 Rut Amricaine
NUMERO $0 CBNTIMBS.L
Quotidien
TELBPHNEA 2*2
FI
Celumh.
Us plur: grands hommes fi'imt
pas eujours l grands en
tout ils n'ont mme pas tou-
jours roula l'tre; --i loi qu'on
doive regarder comme pr#*
tieux toufPce Ittir plane, oa devrait, au
contraire, si on le peuva t,
supprimer tvec diaerition tout
0V qui n'aurait pas d en sortir.
J. B Rousseau
18me AN.-nE N 5331
PORf-AU-PRINCK (HATI )
MERCREDI 8 OCTOBRE lt24
POUR BIEN JUGER
\oici un axiome indiscutaMe
pour servir de haee nos ju-
inenia sur lei personnes qui
nous sont peu ou mal connues-
- bavoir-qui |N ai:n^ e, (Ill; |M
11'" Ce principe clairerait
nos rapports sociaux beaucoup
pttU Bremeot que celui-ci :
* Un moi qui tu liantes, je te
dirai qui tues . En effet, l>s
diverse*enconsifcnv> de ave
quoliJienne nous obligent par-
fois, quelles que soient nos d-
liances et nos rpugnances in
tunes, frquenter c'est le
sens du mot linrit.r telles
penoonas de qui dpendent dos
intrts les plus srieux, qui
sont li.s nos destine
il nous 1 ut bien, en pareil
Bas. faire contre fortune bon
cur; ainsi en ett-il de beau-
coup de fonctionnaires, car si
l'on choisit sa carrire, suivant
son got, nos possibilit" ne
vont p,is plus loin et nous su-
bissoi.s les contacts que no re
?lat comporte, les obligations
sociales et mme mondiales
quil impose. Le mieux et le
plus que nous puissions laire,
c*st de rduire ob galions Je
convenances et cont. cts d'ail
gs a ia plus sincie acessile.
-Manquer au code des conve-
nances tablies et des usages re-
us serait compromettre le r-
sultat de notre ellort.
Le jugement de ceux qui nous
jugeraient d'aprs ;nos relations
ue commande risquerait neuf
fois sur dix d'ire totalement
fauss. Le choix de nos anus
est le meilleur Indice, car si l'on
ne choisit pas sa Moiti, non
plus que sa paqeot noins pro-
che, ce lieu qui crue des rap-
ports infiniment itspectables et
solides entre des tres souvent
aux antipodes dea gots person-
nels, sauf l'esprit d-, lamille qui
unit de lagon irrductible- le
choix des amis est pure ques-
tion d'lection.
L'intrt n'entre pour lien en
ligne, niai, au tout premier
rang, l'estime se prsente, i >n
peut labir en lait que toute
amiU lorte et vraie a besoin,
pour durer, ue celte bas solide:
I estime (Ju peut estimer tond
uue personne vers laquelle nous
ne nous sentons aucunement
ports, dont la pense na au-
cun point de co tact av c la
ntre; jj suffit, pour que r.ous
l'estimions, que son caractre
nous apparaisse, et soit en rali-
t, d mie loyaut indiscutable fil
inbranlable, sans les sautes
brusques d'un temprament in-
dompt, se mouvant dans une
atmosphre d'orage ; 'fie nous
piii-sions nous lier absolument
la clairvoyance de son espn
lortemeiit disciplin,de telle sor
te que nous y trouvions une lu
rel totale comme sur un roc
mi branlabl -.
Il n'est pas indispensable que
notre sensibilit, nolie alleCu i.
site, entrent en action. On voit
souvent un lien d'estime pro
fonde unir deux personnes trs
diffrentes, l'une exubrant .
j'au ire rserve, une pensk
joujours pr'e extrioriser da
conc-ptions et l'autrecons am
ment replie l'intri ur. L-s
rapports sont srieux, soli Ii s
dans les relations ainsi formes,
mais l'expansion man |Ufi Pes-
lime n'a pas entran l'ami'i,
au moins au d but. lie n'( si
qu'aprs de longs SOtadsgfS que
les .sentiments doux s'insinuent
entre deux 'res et qu'ils irn-
vent a sVimer, ce qui se pro
duit dans ce qu'on appelle I s
boas mnagea c l.< leodn *
se tardivement close,s'panouit
en lleiirs superbes, en Iruits sa-
voureux. Elle d. vient a'ors,
entre diux tpoux, ce que les
psychologues du sentiment qua
hlient amiti d'an i.ur, aussi
loigne de ce que l'on eOf Ile
vulgair.m nt l'amour que le
ple l'est <:e notre mridien.
L'amour, la passion sensuelle
repr ente par ce mot, n'es!
qiiun l'eu d'aiguilles de pin : il
crpite.un instant, projette des
tincelles capabl -s d'embraser 11
!"'' et les alentours, caussni
de nombreux i srieux I igu,
mais il est incapable de pro lui-
re un effet rconfortant sur ceux
q h se pressent autour d<
loyer. L'amiti d'amour est lu
belle rcom jense de ceux qu',
uuis pour les !))ns et les m m-
vais jours, ont supp i t, l'ui
sur l'autre appuys, le p .i la I s
h:ure Iourtes, souvii ju |u
l'angoisse, sans que j i mi- | ur
px intimeajt t troubl.. Ri-
res aujourd'hui sont o ux q ii
n'oni pas t entrans dans le
tourbillon emportant notre o
cil inodirne vers l'aiiarelii'
des senliinents, le dsordre des
ceurs et le malh-ur des h-
loill S.
AVIS
l'Administration Gnrale dis Postes
ayant, d'un coiiiiimn accord avac le iJpnrtui ni des
t iuunces et du Commerce, rsolu d'une faon dfini
tive, la question de transport des correspondances en-
tre 1 ort-au l'rince et les Cayee par automobile Ma
l.eognne, nrand tioave, Mirag une. ,quin t ..ou a du
iia et Livaillon a l'honneur d informer 10 nubl
le commerce que l'horaire tabli pour le Ir.if c postal
ur la li.ne du Sud demeure modifi oomme suit, a
partir de Samedi 11 Octobre courant :
Courrier i i Hebdomadaire Port au Prince' Cuves
Aher Dpart de Port au l'rince ( 1er voyage j Samedi i h p m
n, n. -e No>'Vc Mercredi 2b p. m
Retour Dpart Jet Cayei |er Voyage Mardi h an
-' VsQdrsdifili.fJaBa.
Courrier Tri-IIebdoanadaire Pori-au Prince .MiragoAne
Aller Dpart de Port au Prince :
Lunii, Mercredi et Vendredi 2 h. n m
- Dpri de Miragoane :
Mardi, Jeudi et Sam-di r,
Quelques siibsk (ie prornioenfs Nouvelles Etrangres
Canadiens franais "~~~ '~~~
u.)nr le plus gl nul l>ien du
I i n ii i \ iii.in i eba-!? i .i
'I I ; !i I 1 Ijli i
II gr.nd dottini ia du Uimla,
t M I \ T U l.- I Il
Dj t le s >c i o a i i m
ii i ap irti iti ii.
seul iat tuions
de I Kl tu ii | M ,,i' j i
p I
I IS i B iv| b j, ,,
uullt I, i :|q iuif
i.eite nouvelle entr l
i une telle envergure qu'en
ne i.-iup. que anerce et
1 Industrie, le G iu ml Ca-
il t :i in :.: illtl'euf
Tu e l'ijoii toute i irlicu tere : t-
m n i !. i-1 .1 M ii nei Cor
ii lit
lie 0 I U U I :
).. n- | vont tut
i
o i a 'u m in
Par ni les o i liens qui
ii intr i t -u du
..i.i i Ii-ii iren ii M
i i 11- .1 roui p urte <-u
pre n ioIm nn la
d'afl'air la .; m le | I
i ii i irai i-.Imh r ICaron
Par jteble
A la rochoroht d'os loi- 1rs conciliions auxquelles
mule pour la recourais- les rdatiooi pourraient
eue ropritea eotra la
sauce de l.i Russie S<>
t5
M
L'HONORABLE 0 ED i \ :;,;.
.'diiiisi;.. d l'Agrii ilt.i le la 't ivii ijbe
N en yw /:'. i K i, nr.l r.aron,
cultivateur, i da D ui| Oou
ti-r. A[>,. tvoil lei ni n wni OUI
i-omin-r.iil nii'iii. jeSatata inn
le-la-i' ci i n | .i i d ; i i |
le t ins 11, culture i la lerrei i
lamelle. Il fut Seci il ire I r
du Conseil maai ip dde S1.' L
.le 180 I 1911 et Se
soriei de la Coinminioo ,; ilaire de
cille i lioel qu I
du Cumt de i. l-let .-i da 11
t^ d'tgrieuttura du not.
I-.Ih p^r i i lamation d , il
I, llli I .i S-|i
lenbre iWl It'-lu par ai i un i.
lion sa tfoi et p tr i"u roii il i
majorii'- i I K'u en
. Coq Ji'< Uea de 11 Ma
delein I voix du m j r l
H-lu par acclamation pou
Sera ai i i t aa 1916, 1919 e:
IV2I.
Mi; rM"f < ii |i irle I. n I l.m-
b ae| Gouin en 1909 lit,.
rl)le Joir ph I. louard I
\luiilre de KAg'icultQri il jmi-
19 Novembie 1
tempe Ministre de la Voirie pen
dantle anti.'-.. 1912 al
Docteur ls-8eience isricola d;
I Univeraii Liival en 11*20, c'est
sou ionadministratii.il ijue lurent
t nde lei trois grandes lOOpl
Avis
h. a.
m.
Courriei nuolldlen-Portai i>rjnce petitGoare
nlier i liu.e p. m. Hetuur lu Ii, h. m.
P.t auPruic, le .7 y^ ffOL
Les intiesss ont avine que

i- oie
Deboii
ino courant au Local i
fclisimeut.
lu i Pro-
"ini d es on
m i le n leCo pi rai re
11 Ii r i de Qm i Honora-
1 h KdouarJ Caron a
.....Inhji prai M .i
fubec
ie Douve m mardi h HI
te ioeil i
m chiffre I affaire
?..... l'en peut
jugei i i ii ivec
llien, il
i h i rire
l lenl 11 u.- nu-
. ralive
p enlanl >'. I d uara atoa
Il r le plus
Par ton i il raa

upenl d'opra-
oui il letriellei
le i/i uelle orl .1 j'i rer
le inercl Canad en, i : leivaal
qu'on le % i i pei u i ris que
I tch in
ront ii m|| |
l'apeei iatioa dee i, rata
de notre p! iee, an no i
que leur ser in) hilej I i COU fi-
liucir li'aliaioe).
VARIETES
ex son
ij.iii. .m
uues.
v n11 |l 11
PARIS La t i.rmission des ie
I .lions Irimro russes est 'unie
aujourj Inii ; elle rerh n-hern une
lormule de reronnaissance de l:i
Kuaaia aoviUqse. K!le a l'inten
lion de u almiidonuer aucun de.
di ils reveodiqaa prcdemment
imaiote rinlili>sQment
I un. iiiipo ih nie reprsentation
OODaulair >a Motrou pour interne
nir en faveur des franais rsida ni
a i 11 s.le.
Le prsi4enl 'lu du lexi-
que acclaini' i l'aiis
PARIS l.e Gnral Calice pr
sident lu du Mexique, a d> Dat
une palme en bron/e sur II tombe
du soldai iinonnu ans couleurs de
la France et du Mexique. Il a t
reu l'Are de Triomphe parle
G ioral Mollet, ministre de In guer
ie, le i.i'-nial liouraud, couver
neur militaire de Paris et M. de
Fi uquirieH.diret leur du protocole
I >' ministre de la guerre a salu le
Pracisat iu nom du gouverne
m n', et lelirnrsl liouraud au
nom do Parts, In rgiment avec
musique en tte et drapeau rendait
les lionneura La Toula a acclam
le Prsident du Meiique.
Le (lnral i Mes dit l'agence
Havas qu'il lait fortement impres
sionn par la crmonie et par le
i lialeui. ux aceoe I dn peuple e Ce
ii, dil il, un trail d'union trs
fort entie les deux paya.Hier il eil
all a l'Opra duua U loge du pr
sident el aprs djeuner i St lier
n!n. Tout le personnel cumulai
N v lail i son donneur.
Le linral l.ailes a visit au
jourd'hoi le Chteau de Versailles
n sesi piomen dai N parc,puis
i1 s'est rendu eu automobile ft
" r o il a t rcc'i par le lin.-al
Vanml, cummauilint de l'cole
militaire entour de set olficiers.
Le Prsident du Met;que a assist
a une prise d'armes pins a Mis
le monument lev en mmoire
sm sjoria,
L.ulinissioii de hillema-
f|tie a la %QcUlA des la-
tioru
P\Hls |,# Kouver i. meul fran
Mil a repondu dans la matine
Ii sets allemande relative l'ad
mi ion de l'Allemagne S In Su
cil des Nations. On croit que la
note franaise conlirme les d< la
rlions antrieures de M. Ilerriol.
Ain-une oppotiiion de priseipi
n'est faite contre l'admission i ue
n iva Suis privilge g| eneption,
l-s rpontes anglaise et belges sont
' inea s dans le mme *
autour du proelanin cm-
pniOl harnais
PARIS On m) vivement n.l
I m- Isa m lieux de la Bear
se par la dclaration du miuMre
des rgions libres annonant que
le .' iii>> ri,, rnenl va mellre uu i n
punit de' i milliard^ ||* <( franee
alin d'obtenir de% /obm pour con
limier les travaux de re tion dans les rgions Jvastea On
Sente que cette misiion sera faite
ans des conditions plus favori
blet que la prcdente et qu'a 'e
donnera lieu 4 des llff"
France et la Russie
l'AltlS La commission nom
rae par M. Ilerriot pour tudier
a repl relations
ave. la Rnasial'est runie aujour
d liui suis |a prsidence de M. de
Mon/ie, aaaMur, pour un Sshaa
ge de vue pr.-liminaire. S,.|0n le
p'-iul .le me le gouverne
raeat resse bien qu'il ne puis
paa tr e considi ornmo repi
senlalif. a droit A la reinnnaissait
as par le fait qu'il dtient lepo.i
voir depuis spt ans Le travail de
la commission salatera principa
lt ment obtsail t'es Soviets l'es
orenee-que lis sorleara d'oblig
lions rus, s et les propritaire
Irai' u- d I ii ni s,tues ,.,, Nuisis
seronl pi.ii _ p i| w nlile peu pro
bsl.le qu'un puine iniver uqo
entente lur es point. On pente
3u'on rheri liera un modut vives
i qui permette de reprendre les
relations < nrrmrrrialet en atten
dent le rglement des autres que
Hast.
Des n.itinn.ili |t aile-
mandl intci rompent une
it'iinlon pabliUM
ITDAfctU police a d ieler
venir ce soir pour euipciicr les
manifostauls il inlerrompia une
runion puaiiqua laquelle le pria
lasaser viatar "* ftniHeta fran
caera. lin grand nombie de nirm
lue. de l'organisation rpublicaine
vinrent en aide la p lien en for
mant uu cordon preteatsiM ajj.
i.bord de la salle de runion el ac
ci.mptmurtul le professeur Uascli
jotqa' la gare, La police arrta
uu trralid DVtubfS de manifestant.
BBlionali-l dans des ci.niions auluiRobilts. On
n'en liai pt- .-, ni iu, mais r
pendant le profeatsaj ll.is.li et let
autres orateurs ne purent prnes
car leur diecours.

Nouvelle diverses
AMSTERDAM Ou annonce
que le vojage arien de l'aviateur
Vauderbooi el de aoe compdguoos
esl ternis u e date indleruiin. e
par mite d avariai l'appareil q. i
ont oblig Ise aviateurs atterrir
hier Plnlipp h, c ilul^^ns.Lj
avaries, dit on, feraient plu. se
rieuses qu on no le pensait ; le
aviateurs se tr..i i d. ntl'inpis
ubilil de rontiauei I, ur raid sur
Batavia un m< auii les a t env.>
i un a PailiepoJL
WAJHINGTON i ,, cablog.am
me au Dpari ment de I. manu
annonce que le dtfifeeBM ZRA eu
Irepren ira Mobebleneot son voys
gl IraasUso tique d'Allemagne
aux bltals Unis Jtudi U courant
Lk Billets Provisoires
de la Banque Natiuak
diliapubiique d'baiti
La r.iinpaijnc lectorale
de rx-pr,iden( leno
c|
L\ HAVANE- La liluali-u .
Camaguev o lt police et le,
uns i l'es prsiieot Mido?i1 soat
entrs en collision hier esl cel-nc
autour i Lui
Des Najeajaeaaoui nus
autorise qui nous ton| parvenu
tablissent qu Iei billets provisoi
letdelal! N n u ;i|,r,H|( ,
libratoire jusqu'au .M n
eearaal pour i,
aux iraasasiioai .
mais la U, le ^
accepter i aee guichets en ' Innge
de? bill-ls rllintif. .-^ ,
U.'lobfe I "'
4 .n .


Lc- d vTi >*
lerge Taillant Consignatafre pour fiai*
coup m
|,a Socit des Nations
et le Vatican
|10. lu MN In rai*, lu i fcillrlii >
h kmtm tm trouons npriSK I m*
,, i,r [ww iM'ir1. STr.lairr-lifiri.il .il
L,jMlM1r.ppuir^s,,n.;r \mmk
|rinirr.reWlnW.uWU.I..l m
rr.rMilal.-n ApUw^uf rrciproqae nln k
httdi M la haW . I**, H"''
, i m aMsft. dr l'aunr.
Mer Betupin a allirm qu.- E
Ut* "alhol Mo^rmaud la pau el i. fr-ler
n parmi le peuple. Il a luit
remarier que U Socit^atait t
approuve par un |rend nom >re
de Cardinaux tian^i. belge, et
"'att* approbation, at-il ajout
n'*t.t paa t donne aaus reear-
t., parce que le* fondateur., de
I. .ocil n avaient M uffis*m-
Ml incorpor I .daUa-e.cbr-
tiea dans ses travaux el qu le
ignorait la papaut qui reprsente
une grande puia.auce morale.
Mgr Beaupin. qui a la rpula-
lion SB France, en luuee Jl en
Italie d^lr un loquent prdica-
teur, exprim l'opinion qu il a-
rait impossible au \aheea lac
,0pUr le m^me ...lut ***
dan ee relation* ave la bo^ite.
Nouvelles de
Sauto-Domingo
Vrtrt mirer l Mknial BM
dition du 4 IrUbre rsur.il flall I p*
Ml IMOTM * a* all,iir pukliim
ut le CoutwirBfll d l "*01
Aprs l'autorisation qu'il are
.ue de contracter un emprunt M
* 2.300 00. le Diivernemenl *-.
propose d'excuter a brel dlai les
travaux suivant: 81! Uilotnlo...
tr de ligne, l fg-apluque vent lire
repars el le Servie Tlphonique
urbain de Saat Doimnge am-
lior. Le whi.i de ceil* rie sera
rpar et pcoloage |ia* e
bjuchun d lleuve.
La roule nationale der.i--.te-
lal.t sera construit a partir de
te mois. Le plan pour laeoutree-
des routes nouvelles pour I M
comprend la rreetio.. de io()m Ki-
lomtre de chemins voitui..!-es
- y compris le* chemin* leiBani
qui devront relier le* bourg, vil-
lages et population de l'intrieur
aux route* nationale
Par ailleurs, il a t ouvert un
crdit de 500.0'JO dollar* au l'r-
aident Viaquei pour l'irrigation
dea rgion d Sautiaao. do Moute-
Christi, d'A/uaetd Haut.
De rgion o croit seulea et
le cactue voet Mre rendues culti-
vable. Elle reprsentent le lier,
des Urree arable de la Repuh.i-
que.
D'autre part, une compagnie
essentiellement latiuo-amricaine
au capital de 'i million de dollar
doit s occuper de I exploitation de
terres de la Hgioo Mm pour la
eu ture de Truil eip niable. Ls
propritaires de' ter peuveat
Atre actionnaire d U co np*g*i >
en doutant leur tene. C qu il
y a 4 n-itir, <'! qu la . > n n-
aie 'aeeepUM pa d'amricain
d t Niri > i ' aaire.
L^arooiteete rJuniainen W. s .
vitan a IreaetJ 's pl>" du ' Colomb U oo*l u mon.mi ni
^ra de S. 2.100.000 q"' ""' il
sooecril Pr toutes le* Hpub.i-
y use aa.errcaio.es.
La Etala-Unis aoueerironl pour
S. 100.000 Le tnonumei.l se
ra lev a U pointe Torrec lia
au port de Saolo Domingo. Il Met
de 130 pi' 1* pi haut que U
ronrKiflel de l*ari<. Le final aura
quatre rayons de lumire visibles
00 mili'-'s. Lt corps du m Hive-
rnent sera as*:* sur une base con
ki.irnble et tardera lei restes d
Colomb qui dcouvrit l'Amrique.
4
Les niiUs de l'Histoire
.
Les plus irrduriibWsadversaires
des thories anticoneq lionne le*,
ce ne sont pas seule iiebt le pa
triotes; ce ne sont pas m n plu,
seulement, les corulii qui,
admirables parmi le-, inutile pou
pes court velues et les nigaudes
suffragette* de notre temps, croient
que U plus noble mission de U
femme, son devoir est de procurer
des dfenseurs la l'atrie ; ce
sont aussi les vieillards.
Il est surprenant que atalthui, a
GO ans, n'ait point abjure sa doc
trio Itires sont le octognaires
qui consentent vieillir, itieu n'at
triitait davantage don Juan que
d S re vieux, de ne plus pouvoir,
en compagnie de quelque blonde
ou brune, aller, le soir, cueil ir la
pervenche.
Aprs toal, ils ont. seul lira,
raUon ceux qui n'ont plus i ig
ans, d'aimer la vie, les le m ns
jeunes, les potes qui chantent
l' Vmiir. les peinlres de Venu et
deCupidon.
Certes, un bon f.i teuil, des pin
ttufl de feutre, de ihiuls v t
menls, une calotte d; velours su'
des cheveux bancs, i. "n pip>,
belle rille qui caresse et mirmulu
qii piaille sont chose* dlicieuse*
lorsque le soir tombe. Mu-, et
le* rotai el le soleil, el les gaiets
.l'tre allgre, et la tine silhouette
aim, et U djuce souffrance de
IV. mi 1 >-i. et le p'tit cif ou l'on
mange et boit en riant!
Quelqu'un a dit, el combien
il a raison !, pour aim?r la jeu
nesse, il faut lre vieux. Au prin
temps, il f*ut l'Ilner.
Un jour, un client MlOffaeifi
alla cont-uller le clbre chirur
gien fianai*, Philippe Hicor.l, lu
a noniquil allai), au doigt de
quelque belle, paser l'anneau d'or
ci un demanda s'il croyait qu'il
aurait des enfant*.
Mais, rponjit Iticord, on a
toujours des tufants, monsieur,
lortqu'ou se marie & qialre vingts
ans.
bVmme qui vous v >us ma bfl
viei lard*, faite las pres un pou...
mais quml mme.
Parisiaaa
Jeudi j .
La Princese .
de Bagdad
ET
Tout n'l poig Or
Ktitre ; Q. / oo
Dimanche
Encore un lilm d'art
La Vrit
6 parties
' e dbordement
de VArtibonite
De BOtra correspondant
Lagra d s'rherese quia diol
la plaine de l'Artibomte a, fait
plac '. un autre llau : l'iuon.i t
tion.
Le fieove l'Xrlibonile'', a la
suit.- de fortes pluirs d ce* jours
1 rciiois, niai.se*.m lit. inondant
une tendue Je plus de deux cents
m'trc, il ses eaux passent envi
ron 1 mtre au dessous du Font
Sond", tant les crues sont consi
durables.
Q iaiit la roa'.e nationale, elle
Ml pre-qu'impraticable. dans ses
rgions, et sans l'activit de la Di
r. lion des Travaux pub'ic, les
cn-nrau' c lions entre si Marc et
Go .aive, g traient radicalement in
(erromouss La (.lus igie auto
s irise dan les endroits les
moins bourbeux
Depuis deux jours, des quipes
sous la direction de l'intelligent
Foratnan de la section, Mr .lobs
Thodule, travaillent nergique
ment, et selon les prviii t., i
de uoiive'le pluies ne vttaaenl
pas delruire les rparation dj i
faites, en espre reetlre la v >ie
au trafi.- sous peu.
C'est pour nous l'occasion de re
nouveler nos flu-italious au Su
pei'iiitendant Alfred.) Sixlo et k
son vaillant auxiliaire Mr Jules
Ihodule.
M Cirque
km Frres
Aprvs la mei veilleuse soire
dner qui aitiri un publr nom-
breux eteuilniisitsi-.cel'eil'au-
jourd'liui rserva des surprises
de toute bdtfUti par les travaux
sensationnels di1 jjran I l'yii^-
pliale alriciiQ appal CnrN-
tina -
Li Grand Pxe di i.\ \I > t r
par le lloi de l'air Joteliu)
donnera iVUroi plus d'un.
i, ) deb i i ii ii iist 11 p'us
peine et la plus j iiiue du rno i I i
de ans, provoqueront
connue l'iit.mi .mII.-ii s leloa
lu m. ni ^ Mi'l.il-
Le Jockey pelga si 100 grand
clieval teioiu dis luursepatanls
dans la |nsU',aiiiM que le (iraud
Japonais opnoi MIT l*8 BtTKS.
Li: Grand JaRTiercJotiTosu a
e r.'/lera ce soir at excute a
des travaux d'un Relire absolu
ment nouveju.
Knlin.ce sra un spectacle ja-
mais vu, ni connu et absolu-
ment sensationnel.
Ls pastilUs VALOi ont en
vente: Pharmacie Centrale it'Haiti,
I harmacie J llourraine. i l'ort-au
Prime. Phsrmaiie llrutu-, a Jr
mie, et toutes Pli irmac.e.
iiiteur du dernier ineen-
rJie de la firand'liu
Dans 1rs diDerenUgroupM.le
.1 inier incendie de la (raui'-
Rua lait loujours 1 s frais de la
coi versali.jii.
D s commer nts et des pro-
pritairas de maisons "lis -i renl
l'an lu lr- d-: la (j. d A.Muranc<.
I) s m.tis qui se 'li-eiit Iii.-ii
informel allinuent .iMec^lle pa'
pilante ip.esfion sera solution-
ne comme il comi n', 'd
l'arrive du dlgu des assu-
r-nrs-
Kn aller, lanl la justice pour-
suit son empite; de nomhrpux
tmoins ont dpos u '" lm t
du Juge d'Instruction et M.
I ) hoa se trouve toujours u
Pnitencier National.
A vendre
Des ballons pour l'oot-
all-Asaociatton at vessies
de ballon.
S'adresser
Roger Droyfua
- . i. .
O/Ire d'Emploi
kSteno Dactilographvesonaaissant
partaiieiuenlleiranaisel l'Aiiglau
'ares-. l Prteliiaan ^gger>io;m
L. PREE.ZMA>.\ AGUEUHOLM
Avis
Aux Conmeraats
U il .!
D";i|is cldi; l'i'ii, ] ai
le plaisir d'annonc-r aux
comm iauts en provi-
tiooi aliniiMiiaires parti*
riilirT.'Miciit, que par \\m
des plus proehaina la-
teaux je racoi rai des chan
Itllons de produits cana-
diens, qui leur seront .-ou-
mis en mme temps que
leur seront exposs les
conditions d'allaires.
I Edouard AON ES
Rrpritenlani exe util d* lu
Cooprative Fdre de
Qilbee pour les Ripuiii
t'Il un ri DominifiaM. a-^^
Fianailles
C'est avec plaisir que nous enre
gistron le hangailles de Meli
M 11 lie Boy ave: M> Mnui e fche.
I nj nos c mplnii ut-
Plus de rasoirs qu'il
faut dmonter
Orlc* u rMoil il ft VW
AuioSi.-np, qu'il tuAt, pour U nt-
ioyr, da ptuet l'un t di UiMtf
cclMt. L menu lm dut dt
a*nrnincs. automatiqumni rapaaaaa
pat la taaoit lui-mima. Sa taaat K
un plaiati.
te Rasoir
\Wt
jtuto^Strop
i a
La maison H.SILVERrV
( :ewjqni n'ont pas encore vu les jolis articles de
finesse qu vient da recevoir La Maison H.Sli-NliHA
donenl, dcini leur inti, s'empresser de passer I
celle maison, car nul part ils De |>-i.veiil trou>er
lcpiss adir*
Le rcpiss de 11 finn mi
lion Dauphin, \ >'i 10, laveur
Auk'- DajUindi au est adir .le
le dclare nu', duplical d.-.anl
tre dress
Pet-su Princj, le Ocl I92i
^LoouAcc. Gl ILLAtJME,
de
P
tl'aosi i beaux tniiclee a des prix si raisoiinaltles:
loi ai tu les sont vraiment de tonle l.eaui et
lian.un. el nos prix dlient toute ccmcunence.
Crpe d* cliine ^
t repe de chine .i bartea pour chemises & robe
(repoli brode li ancais
Crpon lrauais Jl fleu.s dernires nouveaut
liiciitiii'couleur, franaise ilernii're nouveauts
Voile satin couleur A carreaux d,-mi,ro nouveaut
Freneli Irisky dernire mode
Crpon barres couleur anglais nouveaut
Organdi suisse blanc uni
Organdi hlai.e & couleur barres & a carreaux-
Tus3or de soie japonais
l'or lin fleurs pour robes
Poplin a liarrea pour chemises
l'oplin de soie uni blanc & ereine extra sup.
TlMSer blanc uni |iour linijeiie fine^
rereale Itlanelu; sup.
Noilet blancs ;i bar. ee|
demi deuil kup.
Madras barras de sole pour chemises a.hoinmes
Marquisette noire
Zphyr anglais sup. pour eliemises hommes
Satinette Foulard pour robes
' iqu hlanc ban es sup. anglais
Diagonal noir sup
Casimir anglais nouveaut
Casimir noir llerrin^ boue anglais
Serge bleu-marine anijlais
l'ealmbeaeli
Alpaja noir
Satin Chine pour tailleurs
Lustrine a barres pour tailleurs
Tulle pour voiles
l'as biods demi-soie
Bas denttiits
Cas brods lil
l'as meroeiiss
(.hausstes pour hommes sup,
Chau->seMrs pour enfants
Lainage cou eui- anglais aup pour jupes
KaUi jaune auglais extra sup.
Kaki blauc "
Duek h| anulai
lliill union hlanc anglais
Co on drap anglais
Toile draps union anglais 10/4
" pur fil anglais /U,4
llroderies Madeira Se Suisse
(iabardine blanche unie sup:
ltatiue blanche sup.
" extra snp.
Serviettes de toilette eoul. anglais
i apis cir blanc sup. pour ables
.Molletons bancs & couleurs sup.
Lotions ', iverf-
I eignes franais & amricains
1 etites serviettes blanches damass
i repon jours noir A coul
Damass anglais pour maUlas doubla largeur, etc, stc
amables clients, vous qui voulez porter, peu de
frais, les plus beaux tissus qu'il soit possible de
trouver sur cette place, ne manquez pas, avant
d aller ailleurs, de passer chez nous o le meilleur
acceuil vous est rserv.
LE KOI DES ROUTES
C'est le Pneu9
Traction \Cord
Duiilop Canadienne
Faire de'lt rclame pour un article est un, ^mas
montrer Ta preuve est autre chose.
Demandez donc aux chaulleurs des'roules du Cap
Hatien [( des Cave.
C'est le Pneu des Tropiques
Ln vente chez John Woolley, P.u t- au- Prince, dis.
Javaux, Cap Hatien, Ime Tve Sentirai, aux Caves. T.
Gousse, Iiraqoane, D. Bombace, Vttt-Goave et Xhields
St lare, B. SVolll, Oonai^es, fillanueva i Cie, Port
de Paix, P: Dorsainville, Petit-Rivire, Salim lousea.
Lotjane. B. Clerius eorqes, ArcaliaieJ
W. Ouuilii! Williains
----- S- ! '
PlelllOUlOC



a iuutn
Viennent d'arriver h
la maison
t. PREETZItUNN 16GERH0LM
Bue du Quai
Bleu (.'oiilreiiierNo240
Fers repasser, Kspadrilles,
Houes, Sei'pelles, Mapcbellesff(il
en peloUefil lords No 4o50!VOO
roloirbian Sleamship ccmpany h :
Le S(S ^Martinique ayant i'U -
Xew-York le 4 Octobre courant pu-
tes port zuimnts: Cap 11 itien. Port
de Pair, Gonades et St Ma*c, est
attendu Port au Prime vr le 13
*t repartira le nrtns jou pou* :
Petit-Godv, Miragodne, Jrmie,.ux
Caypg, .Jacmel et tes ports de ta Co
lombie, prenant ft et pmxugers.
Fort an Prince, le 8 Octobre 1924
ALUMIMJM LINE
Ncw-Crlans& Soi
American faship Co lue
Xi Itoomer M. &9bod a (ato Jlcu-c\^
an* te, ;} Octobre courant, dura, a 9orc.au
lfrlact' te io c>urauL clOcc &w tonne* i)^
Cibara | C'.aenls, *w ***** to^r. su ew^
It' iS couTaatjiwcUment. pout loit-au-
- ---------%incc -" - ag
4. de Mtteis&G*
Photographie Nouvelle
1957, Une du Centre
On le hlMtcd d'une promenade nom ''induits, nous avons l
mi veill 11 travaui photographique*! excuts sous in
direction de M. Clodoor D. Jl'sTB, phot >^raplte*alUeli au Dpar
tement des travaux Publics. .
Depuis les cari poatalea rcprMenlanl les vues de tous les points
Incitant, il 11 n,i\> iiisiia'aui &.'rnii.t aimanta mImmI i... *----'
The Royal Mail
Steam Racket Company
Le Si S "Karan v*nan de Kingston
et le Sud sera ici le 10 curaw pre
n >nt f>*i di'tst mnt your :tiu ope
v d tes ports du Nord,
&r!s, Jtufl Cd In:.
General Agents
l
ETOILE et VE\US
Etoile Filante
Manufacture de Tabxcs S Jean
fyuu's repaie eL appici
En m de la Bn^e KjUooiIi No 1615.
H^nwiviMiMpnm "J"""...... tes moi uu uni- (OS UOIUM
intressants du pav-, jusqu'aux agrandissements mit ml les derniers
procdes modernes, tous Im OUTngei sortil de Ml lablitMBMl tut
d'une ressemblance pari.tile, ol .l'un Roi irrepTO bible, -*
Ajoute/ itcela que ho prix MOI modiques et .i lu porte de Joui Te
min -e, Toil tout 11 q j'U faut pour tauu de U l'iul > Nouvelle 1* ren
pi/-vi.us du monde cluc cl lgant.
A A F* PEARS lAmiled
Feuraveir le teint irais et conserver leujoui sjintarle
-elle Iraielieur, servez-vous dus excellenis produit* de la
fameuse marque4. K'F. Pcaisliniiiei Enylaad ;atels que :
Savons transparents en bc.u's, Savens tranapa-
rents en tabiettea. Fin poudre dp laie et poudre 4e
Talo pour Itb. Htons rouges pour vres.
fin vente chez Simon lieux et Allred Tieux

SIROP se
DESCHIENS
l UAmoglobln*
%qn*r*Ux\T du 8q pr^ecrlt par l'lit* mdl ,i"
Suprieur m / rimmU ernt *i mi fmrrmginmuw Admit dm im J Hpitaux dm Part
barot Oi-aa! DltOHilNS, i. nua rui aeurr. pauh m I'n. u*.
i Pour gurir ou vlter
IIMimi C0STITIOI
coaetsTioee-iToueoisst""'
IL SUFFIT d* prendp*
*, l'un d* vi rP"
IM M* M |BM !<"
une Pilule du Dr Detiaut
147,rse eu ranb It-DenU, Paris
Mais U laul exiger les vritables
t Ml bit Maact!
4111
laa .iuIi
DEHAUT A PARIS
.! Ir HWM lmrU " "'
Ii ne faut pas
oublier
i.'ue la niaikoii kauas llermanitk
t>t telle qui poridelee meilleures
iiisriliuiuii'i, 1 e 1,1 |>ce.tv. n
'..in. le n.ti|>i,i mnii lif.
I i.e mmIi ci tout ta seie/ n
vni 111 .
1 Lobvilltsmaiehtodkei ton
1.....s pai IiiV|i v InUeau.
. Kawas Hermuos
''" '- OU, Une iraversiere.


fliircli (Irvslal
mu'Uue, w N* 1028,
U est dlicieux
* e Bnf Sal du MARCH GRYSTAL prpar correcleinesd
et trs frais. Eu avez-vous fait l'essai ?
Nous le dtaillons quatorze centimes or, la livre, ceci veut dire
une conomie de 25| en voire faveur sur vos achats du pass.
Aos prorfwil* import, tels"que : Biurre, Fromayea Camembert et CWSM, SauclHue, aigu! de Mouton
Ctelettes de Pore, fruits, etc. vous seront toujours livrs dan les conditions les plu* frahliis..
Noire installation, Systme d'air froid, ( et cou de (jlace )
vous donne cette garantie.
Aoa viandes (raidies de bwtiff, veaux, moutons, etc., ne vous sont vendues qu'aprs quelle* ont t bien
dgotes dans nos ch mbres frigorifiques, par tomquent, plus i aines et (dus tendre*
que les viandtn tu n irigonfies* ^3"^
Nous apprcierons votre clientle, et vous, vous appecicrez
nos marchandises.
[Sous dot lions u* e ficke dmontrant chaque article achet de nous, et le montant dvac!i+** Si vous n
v nez pas notre Magasin pertonneHement, exir* que l'on vous r*m*!i ct*e li*h
Elle a t cre pour ivlre contrle
. :/. i $ .*..-'* *. Z^f


M
" *'


L
Un Rayon de Lumire
Nous souhaitons qu'il vous clairasse, ublic.
G.erelianl toujours vous faire jouir de fous les a\aiiH()fcs nous venons mettre sous vos yeux
les prix sur lesquels vous devez vous baser en faisant v s achats.
Quelque soi* lendroV o vovh irez consultez tovjour ce*'e Us e avau* d, rien acheter.

S 00
800
18 03
Alpaga BPgUi. sup I aaoe 0- lo 0,
n
Bu de 1 ooa toalee c'.aas dz' lo 00
Be* d* toie cool joon Bip- 2 01
Un ronleur menteilai douz 1S 00
mereri*a extra up dz 2noi
B*a tomuttti jour 24 oi
Raf de (ji i iottl allemand dz "o u i
B d'' pdi uce la paire lb oo
a de -oi la pur a !'i , du > 1
'i 3 10 I aasu tinich't 10 00
Ba d aoie b nu: ai noir aup >
B ail pour nom dm d 15 00
< eba |u< 1 >>
H-lelU noir a aap cuaqua 3 Oo
B -e^ll l'.eudent uabie jJ
Bra:el s (jour dame* tau prit
C
Chapeau ptillo d Italie pour
11 1 um .o.jr. 1 g 5, 8, lo. !'' ->
Chape e d I a.00 pour liom ' >
Clnpeawx d* pailie pour
eofan'a 3
Chausaeites couleur amu
1 on h m nui do n ne
Chaussa ineraanaa aap.
pou- bjmmes dt
Chausstes |ouri nursiriBa
n rat do /.une 80 00
Lluusi't e pu fil BU)
po. r hom ,do.z 61 >
t p 11 1 1 rop tluqua 00
Chao.ae tes aniea couleur
pour edao'e J/ Ci 8, lo. Il, 1*00
Chauaeellea a uur pur lu puj(
enfant* douziiaa 2o 00
vac .1 trraitra 2i u.
Ceinture de OOM t oaou ciiuc
puur li 1 un.' cillons ,." t, 6 no
Cauilure pour j* u-i de I ixw
de Ioj et la* c uleura cmque 0 00
Cb missa A ho n n f'eo'; u*a*
'Uuh c i"- ! le ciiuli 'o 0
Cuermes a barras 1? oie
pour nomme chaque looi
Cbetoiaea de cool aup a bon 8 5j
Cbomiae* d- oui pour n j u ae 0 m
c blanche t pli* up chaque 1.' 00
Chemise* iuaor sip ptu
bounnea chaqui
Cbeminaet a* aorue et blinclie
aupiiejr pour boa chaque
Ctemieaetta crue at b anche
aup p i Cravates tuute forme chaque
vide* '. i o. .1.
C-pe de laine
C pon da oie" i'au Crepoo laOaDla le Uu'.e tea
coulau I une
Crpin r Crpo 1 noir *jp 1 jjj
a noit l'aune
Cahco suprieur l'aune
t grau!* largeur aup i aune
largeur extra bo l'aune
Couverture* de laine.chaque 5,
1 de laine lautaiee chaque
de I la b auche chaque
n
I j 01
a -.,
lot 12 Oj 1 7-.
1 75 2 ou
i Ul 1 1J
1 00 1 i>
1 jj dOo
!l JO
1 j 00
lI pique iluque 10 k Vo ou
d > lu 11 |ui de luie en Jo 00
Caainette non Joui) Urg laune 5 ou
Chapeaux demi coma lui re
de luieiiMi-e l.i 00
Curae pluaieu*a quai ch lu a 1 d.>
Corivti ceinture chsqm lu a la j
Ji 'Il H tnglaia double larK l'an 0 j
JTill lil blai.c dui amrg l'aune loi
l'rill blanc I aune 2 5o
0
lir
l'nil blanc I aune 2 30
Hnll couleur l'aune 2 ao
Damaaa couleur piur nsppet 45l
Uam. coul pr nay 1 iiiie ."1 Oo li oj
" blanc r.up pr i.appea I aune i Ji
Uamasai blanc a birrea coul
pour nappea i'ai:ne
L)amsm> Orr.'i .i1 mj.'m
pjur matelaa I aui.e
Oamaa couleur aupeu4ur
puur matelas laune
D 11 loaior aopriejr i'aane
0 00
25o
ileo
----------------. -w^^...,. ..une *. *. U
u m tuaeor arghi -up l'auue 'J Oo
Unli Kaki iaoue laune toi
l'nll Kki anglai* aup l'aune f5i
l'nll Kki blanc up I auas 2, 2 II
U*nie:ie pour jupuu et taie*
d'ureii.et 0 35
Deotellea f.ne poai robee pice 201
Ueuielie valmcienoe p 2 Oj et S 00
Dentelle de cie eapagnul grande
larg et A pou pr robe l'eau; 10 00
Demi deuil u,. gde lar,< l'juoa I Oj
Diagonal noir eitra
aup lion 20 gi.'S 20 et 3j 00
k
Ejiienuo.de toi* ui.; dbl ltg aun I u,
< de eu di'l 1 irgeui 1 auia I l
c de auie a Leur 4 uj
Kventail t.ij.eii) 1 launa u lu oj
1. .nappe de aoie loua le* pu
F
.lanelle
l'aune 25)
fiaoelle frac; 1 a.; suprieur < 0 00
lanelie auperieur pour li uu lo 00
^.no* col Airow et traoi; ti 10 18 oj
aux poignet fraocaie aup. dz 84 00
aux cola pour e taota douz 20 on
il de oie confira K)a uuiudz *
* de acte coad outes naa.cb. 9 00
Fil il aoie a broder tonte*
nuances en ?:i.ev aj donz J : 00
a> 11 meteena e broder touif
nuancea 4ur b ibiKe-4 cha |J u Oo
K.l ptrl4 pour travail! aux croch m
l< boite douzi bebinee Gie* o uo
",
Q.r!)>il:n blancliu o ic lopatia l 2S
t blmrlie x ra *uo pour
coatuin : niieU aune _'">o
Garbtdme bsc'.e 1 u.nea et
i Cirr< nui upiicur aune
Gaule pour homne* 1 li qi e Ooo
(l de de auie duuie 12 00
Utot* ai unie po ir da>ti)a ch. . uo
i.ivih flanelle pour dame ch o >
" lianelle aup pr dame ebaqu i lo O)
Gilils de luneiit p ho.i; tn.ij 10 jj
U.BIul BBOKimeUk de IleUI* t
pluuiea pour chipeaux de tu.leite*
II
'uila de quitiine
-uile Antique
2 uo
2 co
'adienne lrani.!B) g-xnJe Itrgfflr
aupjneur l'aune I 5j
J
Jit>l|B pr lioJiihque Oo. 2 oO
J^rrcti chaqie 200
I.
Linoo laune I jO 2 O
Liaoj cour liiiJ oreiller I une ,8 00
l.iini,'. ncio pi'jupi i)iusi '; Ooo
Lotion. Po-noAit OOaziiaO 93*0
I. )'i n p 1 n "> nu 8 00
1. >'ji G'cire i-- l'arii h que 2 0 1
M
Moacbolr *un anu'l 1* oour
homims doc/. 1 .e lu 00
* me ioIi biu ai^i "r In n dl IJ ou
'il aii^ mn iiiT h vn biauc aoy 1 Uni-g dooi lo oj
d- lil au *'o h 111l mp
F-onr dataea il uz-iue 12 50
M non un d 1.1 ,.v ,, rJBj
biau: Miy irea oui rai potl
dame docziioe IS 00
N
Naaioak bo ilaur* grande
laig a Uuoe 1 Oo
U
0 s irti coa'ear o'anc I >aja 70
(J gi d c ial Se Use aap l'aur.e 3 Sa
I
Po.idrie.-a porta v^ di datsfl ~ *>o
rai .? s d* I xe de fleur* I Oo
dorsnj^r to>r ma ie s
roneteuule poai inuu* J7">'
rjne :jio iq^isj noir 11 1 0'CB 7 0-j
"* ehiJ 101a i-> tz 0 00
" a demjier e: a d ra**er 61. J 0
pKd^uB Ira na cajuicluoc
pour homme Chpq-M Cj oj
FitJjiaue m m ch iu ; 10 r
homme cuaque i ) 00
fomnade Moelle de Boaoi
Roj r Ot Qi et grtnd pat 2 Oa
t'eut put Mime di Bl l q iid 7^
Palm Boa 11 loobla a g laune 10
.Noie a ci un gr*ol "-eoitimeu:
d poud-e la boi e de 5 1 et* a I o
fOd'e de 1 / leiiu.s une* dz ^ 00
Bu.d e oe \\t 8amal la bue 1 iO
l'julru de izJava la botte l 00
rottdre de nz a glaa la h lite I op
J'Ovdie du/, ld v^cty u boite 2 o
Vouti* i H i.b gmMa ooite 4 jo
!' Ifla lowr iat eic la bu'H 1 7o
P j .1 u. d in ul e de b euf l'inaud
II
Rp d- sol dj bia lauo ir,o
11 'll ;'' ool l 'U.ncia aup ' Oo
H bn tl-: aoii uni noir .>( picon
tout' nuance et io'gmra
Bid nu
u'j phi t A. rn .rlora
IHi'ce' -oiieur a i0jb
!>! nri*
le* prix
S
Sa", cuir tour lame clnqua lo M
Sc* pei pour dsme chaque VO 00
Saca au maial pr dame* 2t a 20 jo
Satge pour jupea
Serge pour Comp'at
Sooliera mp pr enfant* pire lo 00
Sj liera Tenu' pr hcmmra '
ferjjii) 'a et fiut paire
Serg* uoir et coul pr jupea
Serviette du tuileiie chaque
Serviette de to:l grande chaq
Sdiviutts de bain gr larg, exra
aupritur disque 0 00
S.tinette cuuleura auue 2 uo
Sa.in de t,b ne \0l)
Battue tout uusoc s I aune 2 Oo
1 00
2 51
I 5Q
2oj
Sat^n Je ('bine suprieur l'aune 4 f>
Soie i>r chemi'e' homme
(.ixnde largcuil aune (251
Tap'S d- tib' franc de luxe c |3 01
To 'e d so r on e 6 oo
Toi'e de 1 iv% < s spcial po;r
rhemit'S a c r.m tune > g t| 7 5a
)
11
4
i '
1 01
aune
f (.0
'l'uisor de soie tup. aunt
I'jile oe soie et eu or pour
robra i f eur< iuae
Tie indienne v:itab!e sune
T e ind ean? codeur ui
T ld drap anglais %up 6 en
Toile blacc J.ob'.e largti r sup
rourjipe
I 1 .e nationale tn;rceri (e aun i >o
T le Beige Caffoatl >o o aone s oo
l'jle i irip sud 72 oouce
To !e ' uu 8[ po'jc-s
t c ioj 90 pouces
" 99 pouers
Tille d: col > 1 a d'ap
TbMMI ie sois eonlear up i'au
V*
Voile Je laine graine iarg-o
\oiie l'aune
Voile coo eut aup auae
v .m bianc baire sup auce
N j le k anc a j Ml >u? laune
Vo .e .uit'Ji a fleurs sup aun;
Vol'a b rre de so e auo
Vo le coul sup btie soie aaoe
Yo le sjisae toutes nuance* a tarte
't caiitaux sup juoe \ {*)
/'phir de couleur :up aune 1 00
.S o*
6 00
7 os
7 )0
5 00
7 V>
7 SO
1 00
2 00
2 OU
2 00
2 00
2 ,0
> >
Ml ISIB>
L 'l^fi
Crje de Ch:ne 8 'o
Creac de chine fra-ais stip I2 > 1
Soie btiret sup pour chemisa
homm*s 11 o
Denxrlle de soie Chanlilly G lar 16
Ontf lir de oie Chn' moy lar f\ 00
Jersey de soie sup uni
Jtrsry Je soie bro.b^
Jeraey de soi? b ol*
Jersey de so e & purs
Jers y Je oir j >urs S lie lavable tontes nua ces
Soie cossaise
Satin couleur'outfe nuaners
Tosroijaoic couleui- supritur
Tossot soie courut iur.cr.rur
Volant de soie
Voile de soie roir er couleur
Voililun le oie chaque ) so et s c0
Toile d*. soie application mtal
Vot'.e Je soie nui
Toi'a Je soie toniPi nuances
(ia'oni dl soie J tou pnx
FiBige de soi* noit cl bine
Tuile de soie pr vo le mxries
Cfpa Je soie Uil .,:
Toile aigent pour tcb s
Toile dote pour robis
Hl de oie perl, (jatuituie*
pour rob-s ch-vrux
CiApe M.io'ain l.ioc et ,oie
Ciepa de soie
Telle de a: i j-uis
1 0 00
1 2 03
I5 00
2 00
1 S 09
4 S"
80c
12 Ol
S 00
7 j
b O
6 00
l s c0
6 00
6 00
b 00
S 00
IO 00
10 00
Il OJ
1) OJ
2 00
IS 00
6 OO
6 00
S
us-
fatal mlions en vente un loi .le 200 pices Je voile de toutes nuances uu prix ipskial de 1,50 (lourde l'au.ie.
H l.iut noter que toute marchandise vendue si (jaranlie.
Nous avons des milliers d'ariielet <|iii ne sont pas mentionns ici. Tout arlirle vendu cl qui aurait U reconnu par le client comme ayant
un Vlaul quelconque pourra tre chanaji- contre tout autre similaire et de mme valeur.
I '
Kawas
205-209 Rue Traversiie
*
.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM