<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN Les deux cents \oici la liste des citoyens 'e ril'e commune dsigns par le li me au sort pour former le jury de la Session Criminelle lin'e au |n di i Novembre prochain, di heures du matin : l.onidas Lavelanet, Annu'yse Andr, Sacon Isidore, Paul Nei m, Jd'ien Dambreville, .Numa Dnm*. R i Guerrier. Chuchotte Kxcellent, Damacne A/or, Charles Km na nuel. Albert Rivire, Henri Dugu. ? A Poocasioi de mari'jes C'Y IS Le Bulletin de N I eu I' tuel Secours s'ditml au Cap '•! 'i tien signale dans sa dernier* livr.ii son la manire trange e-nol-y*e parceitaioes personnes divorce** et remaries civilement, pour r gulariser leur uni in devant Dieu. • Nous employons l'ai pression •mariages civils" parce nuel. AiDeri niviere, tienn uug.ie, .. m ar j agei civil*" parce qu-l e t'once Dupiton. Abner JosaphsV--; ett nulh-ureiemsnt reue et pour Kmile Cauvin, Dumorn-.y lum-y. nQUg ftljre imprcn dre. Ko vrit. louisGodefrny.Sylvain llyppolile. :, • . chrtiens de vriU l Sylvain llyppol Joseph Pierre Louis, GeoF/ei Klie, Clment \vin, Justin \alentin, Emmanuel Thzan, Cbvius Klie, i harlot Charles, J. J. 0. Dessa lincs, Flix Sterlin. Item y Riu/ier, Joepli Colimont, Capr Stacco, iiiiilbud.Octavis Dufresne, Lonce Labidou, Terlulien Trasy Iule Constant Biamby, Philippe / ntoine, Camille Waiuwrighl. Alexandre Plaisir, Antoine rri /uguste Dlinois, Kmy Basllen, i ftrrii Galette, Ption Courtilien I i y, Armand Jeanty, Turenne Jian (rallier, llildevert Uni/, Eu fne Jeanty lils, Docteur Itenony HjMO, Ernest Victor, Loovilie Guerrier, Clment Brignol, Joseph lu fort, Stphen Dennis fils, Tlio ma Sihomberg, Kmmanu I Co ni au. Charles Hi h, Henry Par frit, Auguste Roumain, Uieujuste "Juvivier, Gaston Archin, Moise hameau, Dmtriua Excellent. Ku gne de Pradine, Innocent Pierre Pierre, h'ontanestiabriel August.n, L'mroaneul Dsir,Georges lliamby Ber. Faubert, Victor Cassagnol, Arindal Brifault, Ken Etharl, Jiutil Saurel, Charles I)eni/, Ni colas Duchemin, Fernand Lon, Lon Oorsainville, Henry Louis Charles, Lom e Ne ton, Marcellus Roy, Rivire Kthart, Edmond Pi m soir, Numa Kigaud, Luc Dorc, Aiilnine Innocent, \ihert Horelle, William Titus, Stnio Dominique, Pierre Dusseck, Fernand Dennis, Ircius Avin, Flix Courtois, Simon V eux,CharlesOnol < lj mit < ialnn, PantalonGuilbaud,Kapha< I Brice. St. ni.i Wainwraight, Danton Fran coi-, lluherman Charles. Georges Dalencour, Gaston Thart, Allen llliuii. Camille Lalortue, Carri So lages. ( L lin demain ) Parisiana il n'y a entre chrtiens de vrin Die mariage que le mariage ie!i gieux rglement par l' Eglise. Le mariage, en effet, est un sacre ment et en lui mme ; c'est i'4ci W ge des deui onseulements, le oui Irai mme, que Notre Seigneur a fait sacrement Lescurs et les con fesseurs ne doivent pas manquer de rappeler celte doctrine selon les cireontstancts Mais il peut airiveraux prtres des demandes tranges l'occa sion de mariages civils entre di vorcs. Quelque digne de compas sion que soit le sort d'une personne qui a subi le divorce, le lien du premier mariage subsiste indis f niable et le remaiiage reste abso lumen I impossible. La plupart du temps, les intresss s'en r. ndenl trs bien compte, mai* il y en a nul voudrait dissimuler la honte de leur fausse situation. A'ors no* prtendus remari recommanda ni au dire de la paioisse une DsSSM a laquelle ils assistent avec quel ? ues parents, essayant ainsi de ire croire aux lidles qi'ils ont rgularis leur union d vaut Dieu. Nos prtres doivent s'interdire absolument de donner suite de pareilles dmonstrations destine* jeter de la poudre aux yeux. La recommandation d'une messe ou d'un service n'a. en soi. tien q'ie de trs louable; mais demand et clbr & l'occasion do. faux ma risge, ce service l'glise pren drait un caractre d'injure grave au vritable mariage canonique. — Ce qui s'est pass dar.s une K aioissedu diuise put ausi las! — se passer ailleurs. •> Kn divorant ces personnes on! drog anx principes catholiques formant le dogme de la religion. Pourquoi donc la faute commise doivent elles Ua'.ar de rgulariser par la voie de celle mme religion une union inexistante pour cette dernire. 1,'ne (elle conception est absolument illogique. WA p*r nie pires Kn verta d'une '.obligation aypi thVaire pasj i edevam vie Cbrjtti tome Hosemead et s n collgu, notaires %  Pjrl au Prise, le vi rgt sept fvrier mil neuf cent vingt quatre, enregistre et sig %  ilie ev •>• %  nnmi'i'l 'm -ni il sera prod %  le samedi 4 Octobre 192 V, a oeuf heures du matin, en Ptu le et p w le ministre du dit not ri Clry sost.m-: lii-'i.iul, Ni I Vit, rue du centre, la venleauplu* offriot et dernier enchrisseur, de de ix portion^ de terre, continues, sise dans leenvirons de Port au Pn ce. dans les hauteurs de M Al sant, l'endroit appele Savane Sale, de la contenance d un demi cantu, chacune soit un carreau en totalit, avec les constructions qui sy trojvenl.Cer deux portions de terre sont twnet.le premire: au nord et I ouest par le reste du terrain.au sud par Josil Joseph et l'Est par Dsantil Marcelin,•! la deuxime portion au njrd par le chemin I inluisint dans les hiu I' urs de B 1 don et les nantie Virgile Gilles au IU 1 par Eliss, l'est par Deonlil Marc-lin et 1 ouest par Bosillelte Kleury. Celle vente aura ii u sar la m : se prix de trois cent soixante six gourdes, soixante quatorze cenli mes, y compris les honoraires de l'avocat poursuivant et en outre des rhsrges . e mond avec lection de dunicile en son cabinet, No 1508, rue du Peu j>le Contre lo M tnsieur Dagu^rre Laguerreet 2o via lame Jasphine Sainte' pouse Osselin Sterlin, C) lui ci en causse pour l'autorisation maritale, tous propritaires,deme 1 rinlet domicilis a Port a 1 Princa Pour tous renseignement, s'a dressera l'avocrt soussign ou au notaire Chrysostome Kosemon I. dpositaire du cahier des charge Port au Prince,le lerOct. bre i9V Jules ROSEMOND, av.c t Dlmaiioh* Un gala ciinatograpbiqm Li'Fantf d'Odette Marchal Par Sans-fil FRIDRICHIIIAVBN — D'apr* les rcentes indicaiiooi le ilnigeable nant ZR 3 COM nll pour la Marine il s K ,14 I 1 l par laCompigtiie Z ppelin en treprenlra dans une semiii-' son voyage transail intique reri L •kehurst, N nv .leraay. (I a 6t ass ir pour 6 10 000 dollars. SHANGHAI Cette nuit a marqu le 4e jour d'un comLit continu entre les armss chljioi.si's opposantes prs de Slian pair, dans la perspective d'une fin pro li iin rk la balailla. SHAMOHAI. H'iprs les ifjencs de pr;?sp, m lpcfa N reu's du quartier gnral des armes manchouriM d Chiag Tso Lin qui l'ait la guerre au gotiv 'in in tit de Pkin, disent qu'un communiqu olli :iel annonce la captura de Kien Peng ( i.ord daJahol ) par le gnjLhanj. Dcs Nous avons appris avec regrel li mort de M >|la Ri m itiM Wo'vLun dc le hier 11 li 'uraa du soir an si dem'ure Pau de Chose. !.'• ntcnem ut Jllira 1 eu 111 jau'lli'ii mri-reli '.\ h mr Je l'aprs-midi. I. 1 on oi partira de la mii ~n m^ r,| i'ic. Dour S' ren h 1 1 V, Sacr Coeur Nous 1 1 cadnlaocM aux failli Vs\V ille-, E 1 ; Larochi Vila'i S mmonJi, Casier B-.lt et B [iard. fiegia l.egazione d'Inl'i Commualcato del RUiQistero dlie Rflftti Il Minist.o Helle linan/e del Regno d ItalU ha cmanatoin data 8 correnlc un Uecreto ai ttrmuii del qualecon piovveli ueolo amlogo a quello adotlalo per 1 portatori residenti uel K a o, 1 portatori dei consolidai! 1. per cenlo mission I90i al l6 ivsid .... ll'eslero sono invitai a MDOat; lire presso i locali corrUpoudenti I l ,,,or. i lia oilitol.al por a tore dell'-c.cennil. speci-dei qua 1 -m PI in possesso. I ntoli depo" Ulisarannolirmiti dil d pos tante ed accompag lati da d.siiuta lui sotloscrittacon l'indica/ione dlia propria na/ionalita r.-si.ieu/.i II corrispondente coosegnerJ al depositante una rkevuta di depoii lo ad esso inlesta'.a die verra sos limita a parlire dal primo Luglio h't i coi nuovi tiloli m modiles du transport sont assur ment faciles et a n'importe quell; beire. On piir'c franais, anglais,spa gno', h ; uMlai*,etc. Tlphone, No 766. Gharabre louer S'adresser Madame Angle Dehoux, vis a vis de la Chambie de Gommer ^ iiiiieuue, ancienne mai son heitel. Compagnie anrale Tranaatlanti que Le paquebot : 'Caravelle" de re tour de Stntiago et des ports du sud esl attendu vendredi :tOclobre. Il reparti a le nVme jour pour Gonaives, Port de .Paix, Cap lin tien, Puerto Plala et le Havre, pre liant Irftt el passagers. Pjrl au Prince, le Ml Sept in.'t L'Agen'. E ROliKl IN : Avis d Dpart Les dpiVhes pour New York el l'Europe ( via S'. Y. direct, par le stes ner \Y. C. Gorgts seront lirmes le jeudi i Octobre prochain Port au Prince, le ly Septembre 1921 BYLA •I H ANTIANAUQUE PUISSANT FORCE SANT EMBONPOINT Le MB tueur RECONSTITUANT DU SAH6 LIS TABLISSEMENTS BYLA Le Coq gaulois 1027, Rue Courbe Port au Prince i Voua nrie de venir visiter aon assortiment da tisaus, sps-cialite de Calicots Miprieurs, Zpliirs, aiama Indiennes, \ oiles fsntaisie, couveiluras de Ut. lias et Chauasettes, lapis cire et Damass nappe. Formes de chapeaux. Souliers tennis: Nous avons ouvert un rayon de Tasses en porcelaine d ai ticles email ls et de miroirs moyens. Las prix sont les meilleurs. Eeole Spciale de StnoDactylogra phie. Reconnue d'utilit Publique J1C Rue FiTn.l,Prl-ai.-Pr.lir', Trlrphlnr. I!J Stnigr phie. Dachlographie, S'.nographie anglaise enseigne en anglais. Comptabilit. Tenua d>-s Livres, Vftllimuliqiies.Commer cilles, Oroit Commercial, Tenue des Archives, Maniement des .m chines Comptah esd-du Duplicateur eulom tique ( Mimeograpb ), Langues anglaise et espi^no'e. Ensngnem nt s*rieu\ lon ls dernires formules pdagogiques. Placement assur et avantageux des lves militants La rouverture est fix ^ au lundi 0 Octobre. AVIS ttjjtfbl scalaire de celte Circonscription lionne avis aux chef de ins'lulions d'enseignement sco'a*ra et aux familles en gnral >p e les examens extraordinaires de la session d'Oclobr 1 auront lieu aux da tes suivantes l'Ec le .1. M Guil loux huit heures prcis-s du ma tin. Certificat d'Etudes prirmires, 7 Octobre. Brevet lment lire et Sjprieur 13 Octobre. Certificat d'Et ides secondaires classiques 1re el lrne parties. 2(1 U I k. Conform'menl aux lois et rgle mnls,l iucript on des poslu'aots doit avoir lieu huil jours au moins avant la date lixce pour l'ouverlu re de la fawii u. Port au l'iince, le il Septembre 19*^. v A vendre Uoa maclrne vapeur de 8 HP env ron. ui g<< rater r vapeur de lt IIP y cou pris pompe d'slimenlatiou el njecteur, le tout bien accoupl el | rt h fonctionner. S'adresser an No 201 J, Rue du 'Jua',a l'atelfti Kranck Francisque. Devant la belle perspective qui em ble s'ouvrir pourjes denrss hatien nej fui^Vhonneur d'apprendre aux exportateurs d'Hati que la grande maison Unort MartlD ; de Montral (Canada) rentrera trs prochainement tur les marchs haitiens, J. EDOUARD MONTES Reprsentant.exclusif de la .Maison *La t orte JUAHTIJS Lted. pour les llp. d'iialti st Dominicaine GAKDINER & G 0 Angle des rues Rpublicaine & Erou Tlphone 721 A loccision de la proclnine rent a m • BMai et des Tribunaux les VtHgis.rafs. les parei.ts. insl.titei s et coliers trouveront la Mai ron GAHDINKK ^ Co toutes sortes de lo .rnitures classiques et des bureaux aux meilleures conditions posib'.e La maison a ncu par les d rni rs va fins franais "Caraiha" et Caravelle les manhandises suivan es adu. Iiein--nt en douane formant une partie de son rayon Je merc r.e el de bonneterie: .tiguillfs k coudre el repriser epiogles de laiton, crochets en acier, ds coudre, boutons en os, en mtal, boul 11 c >ro/o et de nacre de toutes grandiuis, bjutous 0 duiair--s, maaOM pour laiileurs,emie pour tailleurs, c rdonnet soie potr no itonnicre, coton a broder ordinaire et lusti. marquer, repriser : c rdounei au Brochet, colon perl, cha pclets ordinaires, scapulaires, poi ges en caoul bouc, blagues tabac., vessie de ballons,chaussettes de lil et de coton, chptni-es blauches et de /phirs, mouchoirs de poches, brosses lte 11 a dnis,au el lixir dentifrice, dntiliice en pte, tube, wvons et pou I e.brillan ine, eau de Cologne,vaseline parfume, houppes diverses, bretelles, chaussettes etc. Envelppe de l/Urii, — La maison ayant constitu s m *t dactvlogra lhiques de la '•'•-. m extraor lin u ic auront lieu & l'K *le Spciale de SI''no llscly 1 graphie lsxrae di 4 Oclobre l'Jli i j heures pr c'ss de l 'aprs midi sous le con lr • nue la maiion^kaws Hsrmano est callequi possde les meilleures marchandises da la place, et van dapt lemeill


PAGE 1

L£ UATIN > Oi SA TIm Beurre!Beurre!Beurre M ŒTJEN La Maison ts> 4 lV soda 4 Compa ny annonce ses client qu\ls trm vtront Beurre lireannery pour la Table Heurre Ltiquetie verte pour la ptisserie i lied Uobni Cuisine Daisy %  arque trs connue et lis apprcie'dans le march Kn vente chez : Simon Vieux, Alfred Vieuv. Lope ltivera, Il Horday, Apu. Dsir,, A : Baeha, (leorge llalabi, Jean Assade. A les prix trs avanlaj|eu\. En jros & en dtail chez : ETOILE et VENUS Etoile Filante Manufacture de Tabacs StmJe n <3W)uii5 u'pult\'> cL appiecit'* En face de la Banque Nationale No 1535. Grande 1 iquidalion chez Paul E. UJXIIA ilin de taire de la place pour les marchandises nou villes, nous vendons une partie de notre stock a vie une' ( ji.-inria rdaction d prix. Prire i lotis de nous visiter avxnl d'aller ailleurs il J'i en a pour chacun el pour chaque jjol, chez Paul E. uxila. Port" auPrince B # i\. Sada ANC-^T Chez ^ Lavelauel Q, At ^ F pEARS limite* Viennent d'arriver la maison JL. PREETZMAKN AGGERHOLM Hue nu Quai Bleu d'outre mer N240 x Fers repasser, Espadrilles, Houes, Srpelles, Manchettes, lit en peloitelillordsiNo 4 >50tlOO Au tommerce d'Hati ,1'ar U^fuiion lu 31 [ectoi>r B l'i2z de : lo— Lu Coojiralive l.enliule dts Agriculteurs de i.Hibec. 2o— Le Comptoir des Cooprants de Montral. %  io — LH Socit.(Joopeialive agricole de producteurs de simenees, ratifie par la lgislature de uuoec, le 31 Lie. 1919. £ fc _, f .A i" 1 ' naissance : u' Jfa Cooprative Fdre de Qubec qu' a 330 coopratives locales aflilies^et qui compte f.'i.OOO membre' Tr piociiuiiit-uient j auiai l'honneur de soumettra a l'apprciation du commerce d llmli les produits des termes canadien! es, te premire ncessit, i des prii qui permettront de faire uue Lonne concurrence. J. EDOUARD MONTES Itrprfstiilttni excluttl de la < oopnvive Fdre de QHMIK po-ir lt$ BpvohqHa il Haut ri Domtnii au Aucit nue Mai.* on vaitel Grand 4 Rue On trouver. des ^marchaiidises^arrivres par le demie lianais telles que r Champagne autheutlque Marquis Saizel et Lenique Carte d'Or demi sec, Mouchons de lige en tous genres, Bouchons speiaux pour Pharmacie 1res assorti en grandeurs, Produits Pharmaceutique et Spcialits phariiiiteeiitiques, toutes espces d'extraits pour sirops, et liqueurs, essences et colorants pour confiserie, le th des Aines, la meilleure spcialit contre les doutons el les furoncles, Eau de Mlisse de Carmes, des filtre pour entonnoirs,toules espces de Savons antiseptiques, des douches lavements, des tubes en caoutchouc, du ?sel de pauber et d'Kpsom, du glycero l'Iiosplialc de chaux, des ttines et poire lavement pour behes, Texcel.ente crme alimentaire de Mais pour les entants. ^Articles de mode. Couteaux inoxydables Arflentilt>s.— bretelles hues pour hommes, lienlelles fines. & On trouvera aussi tous articles pour mercerie, lingerie. Nina en caisse, liqueur, Cognac et de articles ue fantaisie et de mode. ^^ produits iiuilbaud et kola Ascencio en stock.JjBJg ^ Nos prix sont avantageux, passez nous voir, poui vous en convaincre. S. ti— La crme alimentaire de Mais est aussi ue vente dans les maisons su vantes :|'harmacie Bourrai ne, l'narmacie Bayard, l'harinacie Lamartine ( '.ami le Lope llivera, Pharmacie Cjulrale, chez Simon Vieux, et dans loutes les nonnes maisons Pour les conditions de gros et les commandes s'adresser a t. Lavetatiet il Go. Pet' avoir le teint Irais et conserver toujeursjintaete r tU IraUheur, sei-ve/.-vous dS excellents prudiKl de la fameuse marque ^ ft F. PtlfS.lin.iied Engllld.; ttls que : Savon transparents en boi.ies, Savon transparent en tablette. Fin poudre de 1 aie et poudre e Taie pour llh, Paton rouges pour vre. En vente ehez Simon Vieux el A llred Yieux .Champagne i Champagne tu La plus dlicieuse boisson — La Reine de tout ce que nous avons lui jusqu' ce jour. Cidras Champagne A la Kspana de A M OLIIOA l'oint d'inspiration Le forai oc jp par I vni le.nic Pharmacie Centrale Kl on sera transport Inenlnl la mme l'Iiarmacie— Proprit de A. M. OCIIOA. 'En attendant l'arrive de pr.duits 'rs frais—Ir.ous nous teoons is offront noire CIIAVIi'Aii.NK'trs bon et vous uiiruui IIUIIC MI.I ui n M. ,II%  S KM K EN GROS PAR LAISSE. march. Grand Htel de France Position cxceplionnelle, au enlie des allaires, proximit de toutes 1rs Bampies, jle la douane et dfl toules[,le.v^\<|i'iues de haleau.x. lenseijneinenls el laeiltls pour VOVtger en auto mobile dans toute! les parUes de la Rpublique d'Haiu et de la rpublique dominicaine. Chambres eenlortablei et lurtout lis propres, en tilatcurs dans les chambres a 1s demande des Pensionairss. CuiMiie Iranaise 1res soigne et des plus varies. Dtn.andex v siter Les magasin de lHtel : Vins ds meilleurs crus de Bordeaux, par barri ques, daniejannes, gallons et par bouteilles. Parmi les Mus de ciiateaux, vou trouverez le pluo graud choix, pour les qualils el pour l'ge VINS b'ITALlE* D'ESPAGNE. VIN DE EtOURGOGNE(blancs et rouges tije renomm. Sparkiiutj l>in ijiiiid) ( Pommard motisstux, ipil Amricain ) Le plu grand assortiment de Liqueur, Cognac, gius. \\ Inities, etc. Absinthe Pernod, Amer Picon, Nermoutlir i* CONSERVES franaise et amricaines frache ment arrive. C1UARES de Cuba, Vurora et llabanera. U.ARETIKS de loule tfal>riques d lloili Gros tt dtail. l'AKr'l'MKKIE et Cartes postale. Prix trs modrs. P P. Patrizi LQWan Steam^bip COipany Im. Pharmacie F.Sjourn canst loujpni'i loua clisgi femme, el i l'teil %  Vous psuvez vi cette chance (atale, en employaul i *nl" rcmenlpourc> tml. IU, l'iaapniparable M n se P SINON — %  % %  sy Mw a 1 cjrjierrera votre piderme Je M >e et Beaut, ci empchera ce pli. fcheu* prsage de beai*otip d'autres, ti vous n'y prenez garde. Compltez les heureux elfi-tsde la Crime Simon par remploi de la Poudre Simon i Savon Simon Le slcamer lolifsr avant laiss^ Hevv-Torlt le 27 .(.tembrll fert^pourlesjporls suivants: ^'ap-Hailien, nll a u Prince, relit Go|ve,^Tagoine,Jroaie, Csyee, \ ,n et Jacinel, est allcndu i Port-au-l*rince le 3 |ciob re prochain. Jl repartira le mme? jour pour | ni ton Ja.,et les ports de la Colombie ^via les ports dusu'l sus nomms, prenant fret 4 passayers. i/ 0 rt au Prince, U 29 S.piembre li>24 (iebara I 0. Agents, Rhum Nectar Cb. IN. Gœljens U40, Rue du Mgssi i de Eat H7, Hu Boiint fol 82u, K-ie Courte. ItLt^llONE; 347 Donne avis sa clientle et aux mdecins et au public qull frauisorm son Laboratoire d'Ulofie en ua Labaratcrejli biologie appliqu sous la Direction du Dr Hicot et t. Sjourn Le laboratoire est ouvert fou les jours de 7 hres du malin 6 neurea du soir pour toutes les recherches et analyses prvues dan: s'annonce cl jointe, sauf pourlo Wftaiermanoet ia constante UreSertorie Seront reues que le mardi de chaque semtiue. S adre"ir ia Pharmacie pour.les reuseigneraenLr AnalTSS.d'nrine et -Sucgasinque Kaciion de Wassermann HViciion de Tri boulet, Eiameu du sang et du pus Examen das matires teeaies Examen de crachat ilbununo ractim Cons'anfe Uro Stralr1 Nil PAIBLESUE IVW CHLOROSE, UUlutlE •mot ni DESCHIENS d I BmogUlilos # ...<..,., la r. m., m f,..'jl.aj[ %  Admtm Mm r. (/ ;.ifui d* raxfl -*L~*fm .'-~ . %  +m • •



PAGE 1

1 E MATIN Grand'Hue 1717, en face de la Poste Provisions, Liqueurs, Vins Parfumerie.Boulangerie & Ptisserie. :ffv Prix courant de nos Articles : I I fi Whisky Black Whll* quart bout. I. or 1,5. 0,90 0,70 1,60 2.oo 1,40 0,4o pint flavk amall pint flnsk Jolinie W'alker Whisky red I ;ihel l'Ile " black Label i out C.anailian ( lui) 1/4 tlaik Champagne Pommci y fl Grcno lu Uni 2.< o Champagne lem>neiy& (ireno I 2 bout Vva Clicquol f'ensardln bouteille 1 anaon lere et Mis White Split eu petite flacons Gordon 1 ? Drv Gin l.to 2 25 2 OO o 50 !,• Sloe liln ( excellent for cocktail ) O 80 Cognac llenneasy \\\ MartelleXW la b. 2.oo 1M bile f.oo 1/4 Cognac Courvoisler bouteille Brandy— Comptoir Vinicole Girondin • •• • • • f|2 • ou liSo l.on o,5 ('•roy amricain bile' 1,oo Vermouths Noilly-I'rat Cl niano Duhonnet • Bndictine le lilre le t, litre Ridor — Vin de dMert la bouteille Absinthe PERNOD la Chatreuse Jaune 1 i bouteille Pippermint Gat irer s la bouteille Tripke Sec Coinlreau Amer Picoo Madre, Malaga, Sberry Wine, Porto, Moscalel ibiquaurs Marie-lrizard, AoUe(U, Cacao cliouao cordial,Topa/e. Curaeao triple Sec la bouteille '• la demi bouteille Vins au cai a;s Bouteilles depuis P. 0,'iO jusqu' P. ..5<> 1.10 loo /.! S.00 1,10 1.10 3. 00 3.00 1.60 t.• I.5J 1.10 0..', 1.18 Mj Apricot Brandy, Cherry Bran ly eacli, Black oerry Braiily la imJ'.tlUd la de in !> jjliiii* Crene de Meotli %  verte la beutei la Pjjasa Cil Liai ds Vie Je Diot*i< 1.44) 0.75 1.X5 • 1.10 O.7O Ania del loao depuis P. or 1,71 jusqu' 1,15 Provisions attulTed Olivaa 6 oi. lt flacon "8 1 J irabons Swift par pice la livre Fromages la livre Asperges entires boite Il uts d'asperges boita Hutres Pil le foie frai P. 0.50 0.75 1,2^ To a ite '> t ip 0.30 l'miinliM vlorrones la ferblan Lut rapori Dancjw l boita Lait Condens •' Lait condense Nestl la boita Fruits au jus assortis la boita '• -l|t boita Unie J olive $ 1. 0 50 1[4 bll • Saumon la boite Soupes "Campbell assorties la boita l.tit Klin la boite Vinaigre au earafas Dessaut ta boutelle Oignons blancs le tlacon Sucre amricain la Ib • liaaco la Ib rouge la Ib l'oumes de terre la b Oignons la lb Hp l Ib M intgre 5 lbs Bacon la lbs lliurre Q leen 5 lbs le ferblanc Beurre Kose %  > livre le ferblanc Beurre Danoia le ferblanc de I livra " le ferblanc de tri li assortis* t. r 0.40 1.10 0.40 0 60 0,60 0.00 i>j 0.15 0.45 o.to ,o.t< O.N •.o 0.30 t.fte* o.r. O.'O 1.00 .33 0.30 0.55 0.12 0,10 0.07 0,0 0,10 0.07 1,10 0. i,40 .80 O.tfj o.w 0.40 0 30 0.70 0,50 .t 0 :S |r\ or 3 et 3 5" 0.2i : 0.1 P.or3. 'paire O.bO lia aaisM ••fiu y Dpuratif Zenilejas douz. 20 Dol le flacon 2 aV *# CIGARES Dominicains Aurora en gros et en dtail, Parfumerie Houbigant — grand assortiment LOTI O. S PIVERTEn gros et en dtail i



PAGE 1

MI5SING ISSUE



PAGE 1

p DjlRMTBUR PROPRIETAIRE. XHUiBlM Clment Majioire I 1 BOIS VIKNA ^ \| •*• 1358 Rot AmrloaJnt NUMERO <2QCBNT1MB6 < Quotidien TEIJPHOME Ne 342 FILE COi Co'umkui Mmorial LS**j PAN AMERICAN UtuOt Nul d'entre nous iiiJQfetyesJN vantai, quelque voyage ..qu'il fasse son soubait qu'encore an dpartir de ta laraille et 4a ses ami8,Jil|ne se sente Irisonner le courage ; et si les larmes ne lui en chappent tout i lait, au moins met-il jpe pied i l'itrier d'un visage morne et contrist. Iiitiigie 184M ANNE N 5325 PORT-p-PRiICK (HAITi ) MERCREDI 1er (JCuBRE 1M4 PETITS CROQUIS Contes du MATIN Le Blull Le blu11 est un mot anglais, :nais on le trouve partout : vous n'avez qu' couter autour de TOUS. La jeune li I le, fiance, lance tous les chos le nombre de pices choisies qui composera son trousseau ; la beaut et le confort de sa nouvelle demeure; la situation sans gale que possde celui qu'elle aime. La jeune mre ne tarit pis d'loges sur les propos n sac main. Oh! ce sac miin quelle varit inou i d'obj its il recle en ses lianes ? Un bton de rouga pour les lvres y voisina avec de la menue monnaie ; une clef lie conversation avec la boite de poudre de riz.qui enfarin tout. Entiu que sais-je encore... La dactylo n'est pa* comme le maon qui pose la pioche, au coup de six heures. Elle restera sans rechigner un moment apri Thme, s'il y a beaucoup faire. Mais, quand bien mme seraitil midi et demi, elle ne partira jamais sans avoir consciencieusment pass sa houpette pleine de poudre sur son minoi ) riturEt quand elle sort sa houpette de sa boite, elle a la mime da souiller dessu--, ce qui envoi dans le bureau un fin i.u ge de poudre qui s'tpand sur tout s choses, e'. do'.e d'inodores et svres dossiers d'un dlicieux parfum discret. i La dactylo a bon caractre. Si elle boude, ce n'est jamais poi r longtemps. Tout au plus adore-1 elle gourraander sans cesse se* infrieurs, garons, garde magasins qu'elle sonne ou interpelle tout le long du jour. Et puis -c'est le mtier qui l'exige — quoiqu'elle lasse la dacty'o aura toujours du doigt... Un pan de redingote Nouvelles Etrangres i VARIETES CE SOIR McutDCt et Us Diux Marquises Entre : 80 centimes. DIMANCHE Un programme de toute beaut Suzanne 5 parties AVEC Surann Grandsis, Marie-Louise Demi, Jean Signoret, etc. Fittv I* Ws9i : Entre : G 1 00 Loge: r 3.00 Iule (a Seieicei Appliques La me session H u concours d'admission rat lue au mardi 7 O-tobre (SXt. Le registre dir.sc-i-itan et ou ml au kiige de 1 Elabissement fOQs le jours de 9 heure* midi U DIRECTION Administration Gnrale des Postes L*AdminitttaUon gnrait a\ i I ->., //< %  //. la confiai du public qurles nouveUt boltt postales combinaison seront mi teS en Si | V(i I ii iiiirlii du /' %  /' Octobre. Les personnes qui dsvreni tu abonner peuvent eu faire Us demande, f A dministrsslion, le ma*in de 9 h. a midi Celles / se aient djl ucri't ce te fin sont p ies de vente r tjuluriser leurs abonsumnts. N-B. Les abonnements sont In mestrie'les et payable,du 1er ait i du mois commenait' le 'nmestre. Le abonns aux anciens casiers qui n'ont pas tnco't pavi le Irim/strt in COUTS iont pni de U faire au plus Mf % tous peint de veir supprimer leurs abonn irtenls. ^^^ Racinq Club Haitien LM membre* du'-Racing Club" ont bhonneur d inviter le public un concours atliltiqie qui aur lien demain apr miiia 3 heurei et demie devant les tribunes da Cbamp Je Mars. U AUITE Le Long de la rue. o la pousaire tendait ion lin voile gris des jours venteux d't, dcav, Me Zabulon, l'avocat uns cause, s'en allait, marmottant les bribes d'un pathtique disrouia que, depuis des annes, il a prpar en vue d'un hypothtique procs criminel qui, hlas! ne lui est jamais tombe... du ciel. Si -^nielle, une vieille serviette en cuir gaufr, plate,— m i,bonne tante dirait cornue une punaisa, — lui donnait l'air d'un de eei commis de recouvrenieut des maions qui ne l'ont pu beau • i,> d'affaires. Cependant, son titre d'avocat, 3 util d il v posait, lui faisait rereser sa pauvre carcasse dj courbe vers la terre et retrousser sa moustache exagrment longue Mais, malgr la stricte surveillance que Me Ztbulon exerait sur sa tenue, rien en lui n'inspirait cette sorte de religion que le bon bourgeois professe pour les hommes de loi. Et mme les enfants du quartier, sans respect pour sa longue redingote de chevioie grise dj rpe aux manches, il est vrai, mais encore sortable, sans respect poar soi chapeau h tut de forme o les dents des rats avaient fait maintes blessures cruelles, lui ri tient au nez sans se gner, tout comme on rit au ne/ d'un vilain mtsque les jour* de carnaval. Me /ilmlon indiffrent! te it cela, c ir il en avait vu bien d'autres, cunliiuait toj bonhomme de chemin achevant et reprenant son sempiternel discours. Aussi les chiens d alentour, habi'us qu'ils taient voir les enfants se moquer t< ut ha it de Za bulon, peu peu, se mirent de la partie. C'est ainsi que l'avocat ne paraissait au bout de la rue sans soulevernn tonnerre d'aboiements. Mais, hroque toujours, le cher matre raide dans sa gaine grisa passait au inilien de la meute aboyante, l'aisaat entre ses dents des pgittso^aigus, impratifs aux plus hardis^ des dogues qui s'approchaient. Un jour, comme la faim tenait lail Me Z ibulon el qu'avec les vingt centimes qui lui restaient dans le gilet il ne trouverait pas i dner chez Itelvius, l'avocat rso'ut hlas! pour la premire fois de faire un tour au maich en bas pour voir ce qu'il pourrait trouver de mieux. Ocre heures sonnaient quand noire homme arriva, etsoufl, sur le trottoir de l'difice o s'talaient dans un beau dsordie des marchandises pour tous les got*. Aprs avoir tourn lis rur l'envelopper, la voiture du Itonnier de I Ordre, ua aristocra le enr*g* qui n'eut |>!• s grondements terribles en carquillant sis yeux couleur de sang La meute faisait na vacarme pouvantable. Des gens parais saient devant leur porte,aux berds des Isntres. sus balcons el la fou le s'attroupait autour du malheu reux, mais personne n'osait lui peiter tecours. Ztbulon combattait des piels, Us bras, tapait dur, lapait dru el bravemeat. (soudain, dans un effort dsesp r du chien on entendit un bruit qui lit longuement : chr iii .. elle molosse triomphant s'en alla suivi de plusieurs autres chiens en m portant le pan de la redingote de l'avocat et se a dtner. Alors, Me Zabulon, honteux com me u i enard qu'uni poule aurait pri, s'eafooea aas la premire mai son qui s'oflrait lui et dut passer i* cette du jour se lamenter sur sa fcheuse aventure. Et le toir, la faveur de l'obseurii, il se ren dit chez lui grands pas et ne dor mit de toute Ta nuit. Le lendemain, ds la premire heure, Monsieur Von Scheblker propriUi.e du chien, reut une assignation en due forme. Justuuta H1C0T Par Oabla Les aptitudes du Conseil de la liijn %  des Rations GENEVE— Le Docteur Banes. ministre des affaires trangres de Yougoslavie, a interprt hier les facults du conseil de la Ligue sous le protocole de scurit et d arbitrage et a formul la dclara lion sensationnelle que le ligue des Nations est apte dclarer agrs seur n'importe quel pays hors de la Ligue et n'ayant pas sign le pacte s'il ref >se de se soumettre 1 arbitrage international. Comme corollaire les sa m a s sanc lions applicables d'autres na lions ayant sign le pacte lui se i aient appliques. Celte interprta tion r vol une S'gn lication spcia le pour les Etats Cuis, le Mexique e 1 |i nir tous les pays qui sont ac tuellement hors de l'inst tution de tienve. Parmi les dlgus pr sants ; ausun ne s'est oppos la dite interprtation. Mdiation de la France GENEVE Les bons offices de la France ont eu un rsultat satis faisant au sujet de la divergence de vues survenue entre les dl gus britanniques et nippons au au jet de l'amendement prsent par le Japon et qui aflecte indirecte meut le; lois des Etals Unis, de l'Australie et 1e la N uvelle Zlan da sur lirnmigratio i. u bVwsil L'action des rfolniioimiiis rtffirne de plis PI ptis M'EMUS AIKES -Iles dpches du Brsil reues dans celle ville assurent que les troupes du gou vernement ont t battues dans diilrentes rencontres avec les r volutionnaires du Parana qui se seraient proclams indpendant en donnant le nom de Bra/ilendia l'tat de Parana auquel a t an nex l'extrmit sud de l'Etat de Matio Grosso. Ces informatiena laissent entendre que le mouve ment rvolutionnaire du Brsil est loin d'lte toufle, mais qu'il lor me peu peu une nouvelle et dsn gereuse conflagration. I. Hcrriot reoit un'mmorandum da rllema(]ne PARKM. Von Hoesche,' am bassadeur allemand, a renia M. Heiriot le mmorandum qui expo se lee conditioas sous lesquelles l'Allemagne sollicite son admission dans la Ligue des Nations. Auteur de l'Emprunt allemand LONDRES-Le Docteur Si hecht. directeur de la banque nationa'e allemand, est atriv Londres eu il va commencer Is ngocia lions de l'emprunt allemand qu est la base du plan Dattes. Dclaration du Directoire militaire espagnol au sujet de la situation au Va oc MADRID— Le chef du dirai toi re militaire a dmenti hier que des officiers allemands el turcs inslrui senl, aident nu dirigent les llitfains. Il est inexact, a-t-il dit, que les rabelles reoivent une aide trangre except celle peut tre de quelques aventuriers trangers et soldats de fortune de toutes na tionalits et mme des rengats es. psgnols. Mais les rumeurs qui ont t rpandues allinuant que ces na t ons trangres fournissaient l'ennemi de l'artilletie et mme des aroplanes sont sans tonde ment ; il est exact, ajouta t'il. qu'ils nous ont enlev quelques S iores d'artillerie el ont pu deacen re quelques aroplanes, mais ces canons avaient t inutiliss et nos observateurs a-sureiit que les aro t lanes te sont hrovs en tombant, es Ritlnihs n'ont jamais employ de l'artillerie ni aucune mai'hiut arienne dans leur action contra not troupes. La Bpulli<|iie D ominicain \ k la Si Mit t** des Rations GENEVE-La rpublique de Sa i lo Domingo a t admise dans 11 Ligue des Natious, la Bulgarie t volontairement accept la nomint (ion d'une commission de mem bres de la Ligue pour contrler le traitement que reoivent les niino lits grecques sur son territoire. Le protocole darlntra;|e, deseViirit/' et de dsarmemeit devant le Cabinet Iranais PARIS— Le cabinet se runira cet aprs midi pour examiner le protocole d'arbitrage, acurit et dsarmement qui sera soumis la considration de l'assemble de la I igue des Nations ; le cabinet fta quelques modifications au proloco le dans le sans de bien marquer les garanties qui seront offertes el qui devront tre solides et suffi sants. ouuelle diverge* CONSTANLINOPIC— On an nonce de Koutais ( Caucase que le Gnral Budenns, commandant des forces rouges de rpression, a t grivement bless par un insur g gorgien. VAKSOVIKLol/ensko. l'as sassin du Mtropolite Ueorgus, de l'Egl se orthodoxe polmaise, a t condamn a douze ans de cellule. Les lietles fie l'Hittiira Encore PIROH L'ineffable Piro i se pa> ii( tous les luxes. Il fut chansonnier spirituel, satirique mordant; il arait acadmicien ai vingf-sept pirtui les trente neuf avaient voulu pour lui blanchir leurs boules. Il se payait tous les luxes, vous di< |e. mme celui d'avoir une m.tlresse et de la loger Paris el de l'abandonner, naturellement. Longtemps aprs, 10 ans peuttre, il eut, dans la rue, besoin de.. et, comme s'il n'existait pas, dans Pans, d'urinoirs publics o l'on peut, pour deux sous, ... et avoir son journal, Piron avise une maison, heureux hasard !. celle prcisment o il avait jadis log sa jolie matresse, s'engoulfre dan le cotr dor. ne prend point garde sa concierge, monte an hftle TWali r, fiappe une porte. E la s'ouvre et p/iralt qui '?.... IOD ancienne maltresse. Ella n'avait po dlog depuis dix ans el regarde son visiteur inattendu avec un sivre tonnement l'iroa na sa laissa poii.t subjuguer par ce regard courrouc. lalua, tout comme jadis il saluait 'es lieux '• ramuns et : < %  — Je me saHIVisas, madame, qu'il y avait dans cet antichambre un norme. rcipient trs utile et.... nocturne, et comme.... < m ne le laissa pas achever — La temps pass n'est plm. Ilrevier dra peut tre. En attendant, monsieur, alla/ Acet'e fentre. Celui qui me raconta cette miette d'histoire ne me dil pas | Piron y alla an e ffet. A'VKNDHK l'ne collection complte f H volume, Flore Pittoresque et mdicale des Antilles par Descourti /. relie et eu trs bon tat. S'adresser Mme Da,q. Ilr w", Mertos,Route ( ; TCf ,| | (r Auleia" Buts lieJituts


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06273
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, October 01, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06273

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
p
DjlRMTBUR PROPRIETAIRE.
XHUiBlM
Clment Majioire I 1
BOIS VIKNA ^ \| *
1358 Rot AmrloaJnt
NUMERO <2QCBNT1MB6
<
Quotidien
TEIJPHOME Ne 342
FILE COi
Co'umkui Mmorial LS**j
PAN AMERICAN UtuOt
Nul d'entre nous iiiJQfetyesJN
vantai, quelque voyage ..qu'il
fasse son soubait qu'encore
an dpartir de ta laraille et4a
ses ami8,Jil|ne se sente Iri-
sonner le courage ; et si les
larmes ne lui en chappent
tout i lait, au moins met-il jpe
pied i l'itrier d'un visage
morne et contrist. Iiitiigie
184m ANNE N 5325
PORT-p-PRiICK (HAITi )
MERCREDI 1er (JCuBRE 1M4
PETITS CROQUIS
Contes du MATIN
Le Blull
Le blu11 est un mot anglais,
:nais on le trouve partout : vous
n'avez qu' couter autour de
tous.
La jeune liIle, fiance, lance
tous les chos le nombre de
pices choisies qui composera
son trousseau ; la beaut et le
confort de sa nouvelle demeure;
la situation sans gale que pos-
sde celui qu'elle aime.
La jeune mre ne tarit pis
d'loges sur les propos bb:
' Constatez, madame, com-
me il wt avanc pour son agel...
Un ingnieur que je connais, ne
i peut parler de ses contrures
sans une remarque mprisante
Il lait hautement ressortir que
lui, lui seul, calcule exactement,
?u qu'il est soiti premier par-
tout.
Les talents des autres le lais-
sent nul]lirent 11 ne les recon-
nat mme pas, in la tu qu'il est
ramenant toutes choses soi
seul intr'.
Madame, vous le devinez sans
peine, tout cela est du blul Ces
!ens orgueilleux et jaloux veu-
ent taire illusion.
Ji unes filles, qui allez vous
marier, gardez vous de ces va -
taruists. Les mchantes langues
vous le leront expier en disant,
aprs avoir dtaille votre logis,
qua vous voyez tout par de
tendresse:
C'est bien simple chez elle,
vraiment elle fait beaucoup de
bruit pour rien !
Soyez donc modeste, ne vous
vantez pas, afin que les bonnes
gens qui composent voire entou
. rage, disent, au contraire, en
, partant de chez vous :
..Je n'aurais pas cr que ce
fut si bien amnag. Son logis
st coquet et confortable.
Et vous jeune madame qui
avez le privilge de possder un
bahy, jouissez pleinement de la
joie que vous procure les rpar-
tie candides de votre enfant.
Mais degice, n'en falgu zpas
las oreilles de vos connaissances.
La dactylo
Peu peu, jour aprs jour,
elle s'est introduite dans nos
moeurs, s'est implante dans les
bureaux, a conquis insensible-
ment sa place et tait victori u-
sement le sige des alministra-
tions les plus rebelles. Sans
bruit, sans clat, elle est arrive
se rendre utile d'abord, prs
qu'indispensable en ce moment
Industriels, banquiers, avocats,
hommes d'Etat, politiciens ba-
vards ou simples commerants,
ne peuvent se passer d'elle ni
de sa cliquet mie machine-
L*. matin, elle arrive avec une
bonne dem heure de retar 1 au
bureau, mais cil : a un air, mi-
sonri uit, mi coatrit, si liumlil ;
d'autant pris en faut? qu'on s;
sent dsarm et c pible seule-
ment d'indulgence. Sitt qu lie
est entre, elle plante son clii-
pp au sur la classeur, si pochette
a un coin de la tabl ; une
f iandi^e l'autre, cot d'un
tas de petits papiers qu'elle a
toujours dans la poche ext-
rieure d; s>n sac main.
Oh! ce sac miin quelle
varit inou i d'obj its il recle
en ses lianes ?
Un bton de rouga pour les
lvres y voisina avec de la me-
nue monnaie ; une clef lie con-
versation avec la boite de pou-
dre de riz.qui enfarin tout. En-
tiu que sais-je encore...
La dactylo n'est pa* comme le
maon qui pose la pioche, au
coup de six heures. Elle restera
sans rechigner un moment apri
Thme, s'il y a beaucoup faire.
Mais, quand bien mme serait-
il midi et demi, elle ne partira
jamais sans avoir consciencieu-
sment pass sa houpette pleine
de poudre sur son minoi ) ritur-
Et quand elle sort sa houpette
de sa boite, elle a la mime da
souiller dessu--, ce qui envoi
dans le bureau un fin i.u ge de
poudre qui s'tpand sur tout s
choses, e'. do'.e d'inodores et s-
vres dossiers d'un dlicieux
parfum discret. i
La dactylo a bon caractre.
Si elle boude, ce n'est jamais
poi r longtemps. Tout au plus
adore-1 elle gourraander sans
cesse se* infrieurs, garons,
garde magasins qu'elle sonne
ou interpelle tout le long du jour.
Et puis -- c'est le mtier qui
l'exige quoiqu'elle lasse la
dacty'o aura toujours du doig-
t...
Un pan de redingote
Nouvelles Etrangres
i
VARIETES
CE SOIR
McutDCt et
Us Diux Marquises
Entre : 80 centimes.
DIMANCHE
Un programme de toute beaut
Suzanne
5 parties
AVEC
Surann Grandsis, Marie-Loui-
se Demi, Jean Signoret, etc.
Fittv I* Ws9i:
Entre : G 1 00
Loge: r 3.00
Iule (a Seieicei Appliques
La me session H u concours
d'admission rat lue au mardi 7
O-tobre (SXt.
Le registre dir.sc-i-itan et ou
ml au kiige de 1 Elabissement
fOQs le jours de 9 heure* midi
U DIRECTION
Administration Gnrale
des Postes
L*AdminitttaUon gnrait a\ i
I, ->., // du public qurles nouveUt boltt -
postales combinaison seront mi
teS en Si | V(i I ii iiiirlii du /'/'
Octobre.
Les personnes qui dsvreni tu
abonner peuvent eu faire Us de-
mande, fAdministrsslion, le
ma*in de 9 h. a midi Celles /
se aient djl ucri't ce te fin
sont p ies de vente r tjuluriser
leurs abonsumnts.
N-B. Les abonnements sont In
mestrie'les et payable,du 1er ait
i du mois commenait' le 'n-
mestre.
Le abonns aux anciens casiers qui
n'ont pas tnco't pavi le Irim/strt in
COUTS iont pni de U faire au plus
Mf% tous peint de veir supprimer leurs
abonn irtenls. ____________^^^
Racinq Club Haitien
Lmmembre* du'-Racing Club"
ont bhonneur d inviter le public
un concours atliltiqie qui aur
lien demain apr miiia 3 heurei
et demie devant les tribunes da
Cbamp Je Mars.
U AUITE
Le Long de la rue. o la pous-
aire tendait ion lin voile gris
des jours venteux d't, dcav,
Me Zabulon, l'avocat uns cause,
s'en allait, marmottant les bribes
d'un pathtique disrouia que, de-
puis des annes, il a prpar en
vue d'un hypothtique procs cri-
minel qui, hlas! ne lui est jamais
tombe... du ciel.
Si -^nielle, une vieille serviette
en cuir gaufr, plate, m i,bonne
tante dirait cornue une punaisa,
lui donnait l'air d'un de eei
commis de recouvrenieut des mai-
ons qui ne l'ont pu beau i,>
d'affaires. '
Cependant, son titre d'avocat,
3 util d il v posait, lui faisait re-
reser sa pauvre carcasse dj
courbe vers la terre et retrousser
sa moustache exagrment longue
Mais, malgr la stricte surveil-
lance que Me Ztbulon exerait sur
sa tenue, rien en lui n'inspirait
cette sorte de religion que le bon
bourgeois professe pour les hom-
mes de loi. Et mme les enfants
du quartier, sans respect pour sa
longue redingote de chevioie grise
dj rpe aux manches, il est
vrai, mais encore sortable, sans
respect poar soi chapeau h tut de
forme o les dents des rats avaient
fait maintes blessures cruelles, lui
ri tient au nez sans se gner, tout
comme on rit au ne/ d'un vilain
mtsque les jour* de carnaval.
Me /ilmlon indiffrent! te it ce-
la, c ir il en avait vu bien d'autres,
cunliiuait toj bonhomme de che-
min achevant et reprenant son
sempiternel discours.
Aussi les chiens d alentour, ha-
bi'us qu'ils taient voir les en-
fants se moquer t< ut ha it de Za
bulon, peu peu, se mirent de la
partie. C'est ainsi que l'avocat ne
paraissait au bout de la rue sans
soulevernn tonnerre d'aboiements.
Mais, hroque toujours, le cher
matre raide dans sa gaine grisa
passait au inilien de la meute
aboyante, l'aisaat entre ses dents
des pgittso^aigus, impratifs aux
plus hardis^ des dogues qui s'ap-
prochaient.
Un jour, comme la faim tenait
lail Me Z ibulon el qu'avec les vingt
centimes qui lui restaient dans le
gilet il ne trouverait pas i dner
chez Itelvius, l'avocat rso'ut hlas!
pour la premire fois de faire un
tour au maich en bas pour
voir ce qu'il pourrait trouver de
mieux.
Ocre heures sonnaient quand
noire homme arriva, etsoufl, sur
le trottoir de l'difice o s'ta-
laient dans un beau dsordie des
marchandises pour tous les got*.
Aprs avoir tourn lis r de tous les co's, pour voit si au-
cun D'il ne le gueltait, Me Zabu-
Iod, sans crur gare deux bonnes
ftmroi's < | i i devisaient devant la
poite par o il voulait se glisser
prestement, les cogna, et si fort,
que les provisions de lune d'elles
se lpandirent par terre. Juger de
quel toile d'injures il fui l'objet.
Mais li Me sa devise, il conti-
nuait son ehemia sans s'occupir
de chiens (q ii aboient et qui ne
moident pas...
Quand il sut lait, trs gn,
honteux mme le tour des talagss,
il s'arrta devant une marchande
3ui d..iUit des harengs saurs,
es bar, ngs de Uni, de la morue
etc. etc .. Me /bulon leva par
la queue un bel hareag aux cailles
moi dores qu'il paya dix centimes.
Mais, muera I juste an moment
o il lirait de sa poche une gazette
r>ur l'envelopper, la voiture du
Itonnier de I Ordre, ua aristocra
le enr*g* qui n'eut |> touch un hareng aveo des p'.ncet
tes, psrul au tenrnant d'un* rue
dominant tout le march ,.
Alors, blmissant, comme s'il
vec.sit de reapirer un parfum mor
tifre, d'un geste brusque, l'avo
cet engloutit le horeag dans le
pan droit de sa redingote et ri brus
ipement qua U bareuf,, tu tait
en vie, en eut t tout tonn.
Puis, faisant un voile face digne
d'un parfait gibotn . il se feu
fila travers gens et tables el sor
lit par une porte oppose.
I ne fois dans la rue, l'avocat
ne put plus tirer son futur dlaer
pour l'envelopper ; il se dit:"Bah !
nous aurons bien le lemps d'arri
ver avant que la graisse ne perce
la toile f Mais, il ne -'tait pas
aperu qua le hareag, un peu plus
long que la poche laissai! part
tre Te bout de ss queu '.
Satisfait de l'achat qu'il venait
de faire, Me /abulon, d'un pas
[ilus alerte que de coutume, repri
e chemin de sa maison sous le so
leil de midi qui tombait d'aplomb
sur son haut de forme pel par
1 usage trop frquent de la brosse
Tout en soliloquant, il s'appro
ebait de sa maison et lorsqu'il ar
riva au beau milieu de la rue, un
chien, puis deux, puis tous les
chieus du quartier formant une
meute effrayante se rurent sur
lui en jappant gorge que vaux
tu C'est qu'ils avaient tlair l'odeur
allchante qui s'exhalait dala houp
pelande grise de l'avocat.Ils ne aa
vaienl pas bien ce que c'tait, les
chiens, mais Ils an voulaitat leur
Crt, de cette chose qui fleurait
n et dont ils voyaient le bout ..
L, L.... japainnt ils, en ftisant
des sauts prilleux pour l'sttein
dra.
A ce moment l, Me Zsbulon
trembla pour son dtner el il avisait
aux moyens de le sauver quand
un molosse gris al blanc, d'un
trot imposant s'approcha de lui
en promenant son formidable mu
aeau sur toute sa personne. Il lit
uu mouvement avec sa serviette
pour loigner le moestre, L'uor
ma bte montra sas croes luisnats,
acrs qui imposrent respect
Va vocal.
Me Ztbulon trembla de tous ses
m mires lorsqu'il sentit le mu
seau de l'animal s'altaider sur la
pan droit de sa r dingote et sans
oser brusquer ses mouvements il
loi rua sur lui mime afin de ne
toujours prsenter au chien que le
ct gauche. Mais tandis qu il fai
suit ce mouvement de rotation la
chien qui avait H-ir l'edeur du
harsrg excutait un mouvement
de tianslation autour de l'avocat
et finalement il s'assura qu'il y
avait quelque chose qui serait peut
tre exquis croquer et. ouvrant
sa large gueule, il harponna rude
ment le pan de la redingote et
tira... tira fort
Me iabulon furieux, assnait de
rudes coups ds serviette sur la t'le
du dogue qu', irrit, tirait plus
fort en poussant >! s grondements
terribles en carquillant sis yeux
couleur de sang
La meute faisait na vacarme
pouvantable. Des gens parais
saient devant leur porte,aux berds
des Isntres. sus balcons el la fou
le s'attroupait autour du malheu
reux, mais personne n'osait lui
peiter tecours.
Ztbulon combattait des piels,
Us bras, tapait dur, lapait dru el
bravemeat.
(soudain, dans un effort dsesp
r du chien on entendit un bruit
qui lit longuement : chr iii .. elle
molosse triomphant s'en alla suivi
de plusieurs autres chiens en m
portant le pan de la redingote de
l'avocat et se a dtner.
Alors, Me Zabulon, honteux com
me u i enard qu'uni poule aurait pri,
s'eafooea aas la premire mai
son qui s'oflrait lui et dut passer
i* cette du jour se lamenter sur
sa fcheuse aventure. Et le toir,
la faveur de l'obseurii, il se ren
dit chez lui grands pas et ne dor
mit de toute Ta nuit.
Le lendemain, ds la premire
heure, Monsieur Von Scheblker
propriUi.e du chien, reut une
assignation en due forme.
Justuuta H1C0T
Par Oabla
Les aptitudes du Conseil
de la liijn des Rations
GENEVE Le Docteur Banes.
ministre des affaires trangres de
Yougoslavie, a interprt hier les
facults du conseil de la Ligue
sous le protocole de scurit et
d arbitrage et a formul la dclara
lion sensationnelle que le ligue des
Nations est apte dclarer agrs
seur n'importe quel pays hors
de la Ligue et n'ayant pas sign
le pacte s'il ref >se de se soumettre
1 arbitrage international. Comme
corollaire les sa m a s sanc
lions applicables d'autres na
lions ayant sign le pacte lui se
i aient appliques. Celte interprta
tion r vol une S'gn lication spcia
le pour les Etats Cuis, le Mexique
e1 |i nir tous les pays qui sont ac
tuellement hors de l'inst tution de
tienve. Parmi les dlgus pr
sants ; ausun ne s'est oppos la
dite interprtation.
Mdiation de la France
GENEVE Les bons offices de
la France ont eu un rsultat satis
faisant au sujet de la divergence
de vues survenue entre les dl
gus britanniques et nippons au au
jet de l'amendement prsent par
le Japon et qui aflecte indirecte
meut le; lois des Etals Unis, de
l'Australie et 1e la N uvelle Zlan
da sur lirnmigratio i.
u bVwsil
L'action des rfolniioimiiis
rtffirne de plis pi ptis
M'EMUS AIKES -Iles dpches
du Brsil reues dans celle ville
assurent que les troupes du gou
vernement ont t battues dans
diilrentes rencontres avec les r
volutionnaires du Parana qui se
seraient proclams indpendant en
donnant le nom de Bra/ilendia
l'tat de Parana auquel a t an
nex l'extrmit sud de l'Etat de
Matio Grosso. Ces informatiena
laissent entendre que le mouve
ment rvolutionnaire du Brsil est
loin d'lte toufle, mais qu'il lor
me peu peu une nouvelle et dsn
gereuse conflagration.
I. Hcrriot reoit un'm-
morandum da rllema(]ne
PARK- M. Von Hoesche,' am
bassadeur allemand, a renia M.
Heiriot le mmorandum qui expo
se lee conditioas sous lesquelles
l'Allemagne sollicite son admission
dans la Ligue des Nations.
Auteur de l'Emprunt
allemand
LONDRES-Le Docteur Si hecht.
directeur de la banque nationa'e
allemand, est atriv Londres
eu il va commencer I-s ngocia
lions de l'emprunt allemand qu
est la base du plan Dattes.
Dclaration du Directoire
militaire espagnol au su-
jet de la situation au
Va oc
MADRID Le chef du dirai toi
re militaire a dmenti hier que des
officiers allemands el turcs inslrui
senl, aident nu dirigent les llit-
fains. Il est inexact, a-t-il dit, que
les rabelles reoivent une aide
trangre except celle peut tre
de quelques aventuriers trangers
et soldats de fortune de toutes na -
tionalits et mme des rengats es.
psgnols. Mais les rumeurs qui ont
t rpandues allinuant que ces na
t ons trangres fournissaient
l'ennemi de l'artilletie et mme
des aroplanes sont sans tonde
ment ; il est exact, ajouta t'il.
qu'ils nous ont enlev quelques
Siores d'artillerie el ont pu deacen
re quelques aroplanes, mais ces
canons avaient t inutiliss et nos
observateurs a-sureiit que les aro
tlanes te sont hrovs en tombant,
es Ritlnihs n'ont jamais employ
de l'artillerie ni aucune mai'hiut
arienne dans leur action contra
not troupes.
La Bpulli<|iieDominicain \
k la Si Mit t** des Rations
GENEVE-La rpublique de Sa i
lo Domingo a t admise dans 11
Ligue des Natious, la Bulgarie t
volontairement accept la nomint
(ion d'une commission de mem
bres de la Ligue pour contrler le
traitement que reoivent les niino
lits grecques sur son territoire.
Le protocole darlntra;|e,
deseViirit/' et de dsar-
memeit devant le Cabi-
net Iranais
PARIS Le cabinet se runira
cet aprs midi pour examiner le
protocole d'arbitrage, acurit et
dsarmement qui sera soumis la
considration de l'assemble de la
I igue des Nations ; le cabinet fta
quelques modifications au proloco
le dans le sans de bien marquer
les garanties qui seront offertes el
qui devront tre solides et suffi
sants.
ouuelle diverge*
CONSTANLINOPIC On an
nonce de Koutais ( Caucase que
le Gnral Budenns, commandant
des forces rouges de rpression, a
t grivement bless par un insur
g gorgien.
VAKSOVIK- Lol/ensko. l'as
sassin du Mtropolite Ueorgus, de
l'Egl se orthodoxe polmaise, a t
condamn a douze ans de cellule.
Les lietles fie l'Hittiira
Encore PIROH
L'ineffable Piro i se pa> ii( tous
les luxes. Il fut chansonnier spi-
rituel, satirique mordant; il arait
acadmicien ai vingf-sept pirtui
les trente neuf avaient voulu pour
lui blanchir leurs boules.
Il se payait tous les luxes, vous
di< |e. mme celui d'avoir une
m.tlresse et de la loger Paris el
de l'abandonner, naturellement.
Longtemps aprs, 10 ans peut-
tre, il eut, dans la rue, besoin
de.. et, comme s'il n'existait
pas, dans Pans, d'urinoirs publics
o l'on peut, pour deux sous, ...
et avoir son journal, Piron avise
une maison, heureux hasard !.
celle prcisment o il avait jadis
log sa jolie matresse, s'engoulfre
dan le cotr dor. ne prend point
garde sa concierge, monte an hftle
TWali r, fiappe une porte. E la
s'ouvre et p/iralt qui '?.... iod an-
cienne maltresse. Ella n'avait po
dlog depuis dix ans el regarde
son visiteur inattendu avec un si-
vre tonnement
l'iroa na sa laissa poii.t subju-
guer par ce regard courrouc. "
lalua, tout comme jadis il saluait
'es lieux ' ramuns et : < Je me
saHIVisas, madame, qu'il y avait
dans cet antichambre un norme.
rcipient trs utile et.... noctur-
ne, et comme....
< m ne le laissa pas achever
La temps pass n'est plm.
Ilrevier dra peut tre. En attendant,
monsieur, alla/ Acet'e fentre.
Celui qui me raconta cette
miette d'histoire ne me dil pas |
Piron y alla an effet.
" a'vkndhk
l'ne collection complte f H vo-
lume, Flore Pittoresque et mdi-
cale des Antilles par Descourti /.
relie et eu trs bon tat.
S'adresser Mme Da,q. Ilr w",
Mertos,Route ( ;TCf ,| |(r Auleia"
Buts lie- Jituts


LE MATIN

'
Les deux cents
\oici la liste des citoyens 'e
ril'e commune dsigns par le li
me au sort pour former le jury
de la Session Criminelle lin'e au
|n di i Novembre prochain, di
heures du matin :
l.onidas Lavelanet, Annu'yse
Andr, Sacon Isidore, Paul Nei m,
Jd'ien Dambreville, .Numa Dnm*.
R i Guerrier. Chuchotte Kxcellent,
Damacne A/or, Charles Km na
nuel. Albert Rivire, Henri Dugu.
?
A Poocasioi
de mari'jes c'y Is
Le Bulletin de N I eu I'
tuel Secours s'ditml au Cap '! 'i
tien signale dans sa dernier* livr.ii
son la manire trange e-nol-y*e
parceitaioes personnes divorce**
et remaries civilement, pour r
gulariser leur uni in devant Dieu.
Nous employons l'ai pression
mariages civils" parce
nuel. AiDeri niviere, tienn uug.ie, ..marjagei civil*" parce qu-l e
t'once Dupiton. Abner JosaphsV--;ett nulh-ureiemsnt reue et pour
Kmile Cauvin, Dumorn-.y lum-y. nQUg ftljre imprcndre. Ko vrit.
louisGodefrny.Sylvain llyppolile. :, . chrtiens de vriU
l
Sylvain llyppol
Joseph Pierre Louis, GeoF/ei Klie,
Clment \vin, Justin \alentin,
Emmanuel Thzan, Cbvius Klie,
i harlot Charles, J. J. 0. Dessa
lincs, Flix Sterlin. Item y Riu/ier,
Joepli Colimont, Capr Stacco,
iiiiilbud.Octavis Dufresne,
Lonce Labidou, Terlulien Trasy
Iule Constant Biamby, Philippe
/ ntoine, Camille Waiuwrighl.
Alexandre Plaisir, Antoine rri
/uguste Dlinois, Kmy Basllen,
i ftrrii Galette, Ption Courtilien
I i y, Armand Jeanty, Turenne
Jian (rallier, llildevert Uni/, Eu
fne Jeanty lils, Docteur Itenony
HjMO, Ernest Victor, Loovilie
Guerrier, Clment Brignol, Joseph
lu fort, Stphen Dennis fils, Tlio
ma Sihomberg, Kmmanu I Co
ni au. Charles Hi h, Henry Par
frit, Auguste Roumain, Uieujuste
"Juvivier, Gaston Archin, Moise
hameau, Dmtriua Excellent. Ku
gne de Pradine, Innocent Pierre
Pierre, h'ontanestiabriel August.n,
L'mroaneul Dsir,Georges lliamby .
Ber. Faubert, Victor Cassagnol,
Arindal Brifault, Ken Etharl,
Jiutil Saurel, Charles I)eni/, Ni
colas Duchemin, Fernand Lon,
Lon Oorsainville, Henry Louis
Charles, Lom e Ne ton, Marcellus
Roy, Rivire Kthart, Edmond
Pi m soir, Numa Kigaud, Luc Dorc,
Aiilnine Innocent, \ihert Horelle,
William Titus, Stnio Dominique,
Pierre Dusseck, Fernand Dennis,
Ircius Avin, Flix Courtois, Simon
V eux,CharlesOnol < lj mit < ialnn,
PantalonGuilbaud,Kapha< I Brice.
St. ni.i Wainwraight, Danton Fran
coi-, lluherman Charles. Georges
Dalencour, Gaston Thart, Allen
llliuii. Camille Lalortue, Carri So
lages. ( L lin demain )
Parisiana
il n'y a entre chrtiens de vrin
Die mariage que le mariage ie!i
gieux rglement par l'Eglise. Le
mariage, en effet, est un sacre
ment et en lui mme ; c'est i'4ci W
ge des deui onseulements, le oui
Irai mme, que Notre Seigneur a
fait sacrement Lescurs et les con
fesseurs ne doivent pas manquer
de rappeler celte doctrine selon
les cireontstancts-
Mais il peut airiveraux prtres
des demandes tranges l'occa
sion de mariages civils entre di
vorcs. Quelque digne de compas
sion que soit le sort d'une person-
ne qui a subi le divorce, le lien
du premier mariage subsiste indis
f niable et le remaiiage reste abso
lumenI impossible. La plupart du
temps, les intresss s'en r. ndenl
trs bien compte, mai* il y en a
nul voudrait dissimuler la honte
de leur fausse situation. A'ors no*
prtendus remari recommanda ni
au dire de la paioisse une DsSSM
a laquelle ils assistent avec quel
?ues parents, essayant ainsi de
ire croire aux lidles qi'ils ont
rgularis leur union d vaut Dieu.
Nos prtres doivent s'interdire
absolument de donner suite de
pareilles dmonstrations destine*
jeter de la poudre aux yeux. La
recommandation d'une messe ou
d'un service n'a. en soi. tien q'ie
de trs louable; mais demand et
clbr & l'occasion do. faux ma
risge, ce service l'glise pren
drait un caractre d'injure grave
au vritable mariage canonique.
Ce qui s'est pass dar.s une
Kaioissedu diuise put ausi -
las! se passer ailleurs. >
Kn divorant ces personnes on!
drog anx principes catholiques
formant le dogme de la religion.
Pourquoi donc la faute commise
doivent elles Ua'.ar de rgulariser
par la voie de celle mme religion
une union inexistante pour cette
dernire. 1,'ne (elle conception est
absolument illogique.
Wa p*r nie pires
Kn verta d'une '.obligation aypi
thVaire pasjiedevam vie Cbrjtti
tome Hosemead et s n collgu,
notaires Pjrl au Prise, le vi rgt
sept fvrier mil neuf cent vingt
quatre, enregistre et sig ilie ev >
nnmi'i'l 'm -ni il sera prod le
samedi 4 Octobre 192 V, a oeuf
heures du matin, en Ptu le et p w
le ministre du dit not ri Clry
sost.m-: lii-'i.iul, Ni I Vit, rue
du centre, la venleauplu* offriot
et dernier enchrisseur, de de ix
portion^ de terre, continues, sise
dans le- environs de Port au Pn
ce. dans les hauteurs de M Al
sant, l'endroit appele Savane
Sale, de la contenance d un demi
cantu, chacune soit un carreau
en totalit, avec les constructions
qui sy trojvenl.Cer deux portions
de terre sont twnet.le premire:
au nord et I ouest par le reste
du terrain.au sud par Josil Joseph
et l'Est par Dsantil Marcelin,!
la deuxime portion au njrd par
le chemin I inluisint dans les hiu
I' urs de B 1 don et les nantie
Virgile Gilles au IU 1 par Eliss,
l'est par Deonlil Marc-lin et
1 ouest par Bosillelte Kleury.
Celle vente aura ii u sar la m:se
prix de trois cent soixante six
gourdes, soixante quatorze cenli
mes, y compris les honoraires de
l'avocat poursuivant et en outre
des rhsrges . A la requte de Monsieur Uab
lus Jean Looar, propritaire, d*-
meurent et domicili en cette ville
ay ml pour avocat Me .Iule* llo>e
mond avec lection de dunicile en
son cabinet, No 1508, rue du Peu
j>le
Contre lo M tnsieur Dagu^rre
Laguerreet 2o via lame Jasphine
Sainte' pouse Osselin Sterlin, C)
lui ci en causse pour l'autorisation
maritale, tous propritaires,deme 1
rinlet domicilis a Port a 1 Princa
Pour tous renseignement, s'a
dressera l'avocrt soussign ou au
notaire Chrysostome Kosemon I.
dpositaire du cahier des charge
Port au Prince,le lerOct. bre i9-V
Jules ROSEMOND, av.c t
Dlmaiioh*
Un gala ciinatograpbiqm
Li'Fantf d'Odette
Marchal
Par Sans-fil
FrIDRICHIIiAVBN D'apr*
les rcentes indicaiiooi le ilni-
geable nant ZR 3 COM nll
pour la Marine il s K ,14 I 1 l
par laCompigtiie Z ppelin en
treprenlra dans une semiii-'
son voyage transail intique reri
L kehurst, N nv .leraay. (I a 6t
ass ir pour 6 10 000 dollars.
Shanghai Cette nuit a
marqu le 4e jour d'un comLit
continu entre les armss chl-
jioi.si's opposantes prs de Slian
pair, dans la perspective d'une
fin pro li iin rk la balailla.
ShaMOHAI. H'iprs les
ifjencs de pr;?sp, m lpcfa n
reu's du quartier gnral des
armes manchouriM d Chiag
Tso Lin qui l'ait la guerre au
gotiv 'in in tit de Pkin, disent
qu'un communiqu olli :iel an-
nonce la captura de Kien Peng
( i.ord daJahol ) par le gnj-
Lhanj.
Dcs
Nous avons appris avec re-
grel li mort de
M >|la Ri m itiM Wo'vLun
dc le hier 11 li 'uraa du soir
an si dem'ure Pau de Chose.
!.' ntcnem ut Jllira 1 eu 111
jau'lli'ii mri-reli '.\ h mr
Je l'aprs-midi.
I. 1 on oi partira de la mii
~n m^r,|i'ic. Dour S' ren h 1 1
V, Sacr Coeur
Nous 11
cadnlaocM aux failli Vs\V il-
le-, E1; Larochi Vila'i S m-
monJi, Casier B-.lt et B
[iard.
fiegia l.egazione d'Inl'i
Commualcato del R-
UiQistero dlie Rflftti
Il Minist.o Helle linan/e del
Regno d ItalU ha cmanatoin data
8 correnlc un Uecreto ai ttrmuii
del qualecon piovveli ueolo am-
logo a quello adotlalo per 1 porta-
tori residenti uel K a o, 1 porta-
tori dei consolidai! 1. per cenlo
mission I90i al l6 ivsid ....
ll'eslero sono invitai a MDOat;
lire presso i locali corrUpoudenti
I l ,,,or. i lia oilitol.al por a
tore dell'-c.cennil. speci-dei qua 1
-mpi in possesso. I ntoli depo"
Ulisarannolirmiti dil d pos tante
ed accompag lati da d.siiuta lui
sotloscrittacon l'indica/ione dlia
propria na/ionalita r.-si.ieu/.i
II corrispondente coosegnerJ al
depositante una rkevuta di depoii
lo ad esso inlesta'.a die verra sos
limita a parlire dal primo Luglio
h't i coi nuovi tiloli Consolidati suranno emessi dal
'"Debito pubbliio italiano anticipan
do a quella daia il, cambio decen
nale -lie svrcbbedovuto aver Logo
il r,rimo Genoaio 1917. La delta
ricevjta non ^irabile ma pu p
esscrj ceduta par aller gatto e
uelle altre forme prescrilte dalla
legge ilaliana sul debito publioo
per il trasferimentodei tiloli nomi
Dali. La Blessa ricevuta porta due
cedole per il pagamento degli inte
ressi al primo Gennais al primo
Luglio -"'
Port au Prince, iS Septembre 1921
L-lucaricato degli aftari dalla K.
Lega/ione.
Cav \LFREDOde MATTE1S
L'Htel Bellevue
;Par sa situation exceptionnelle,
le confort qu'on y trouve, grce
un service irrprochable,^ recom
mande d'une lue m toute particu
lire tour ceux qui,'trangers 0.1
hatiens,ont appel, a sjourne
Port au Prince
On y est 11 fois en ville et s la
(mp gne, et ainsi toutes le >m
modiles du transport sont assur
ment faciles et a n'importe quell;
beire.
On piir'c franais, anglais,spa
gno', h '; uMlai*,etc.
Tlphone, No 766.
Gharabre louer
S'adresser Madame Angle De-
houx, vis a vis de la Chambie de
Gommer ^ iiiiieuue, ancienne mai
son heitel.
Compagnie an-
rale Tranaatlanti
que
Le paquebot : 'Caravelle" de re
tour de Stntiago et des ports du
sud esl attendu vendredi :tOclobre.
Il reparti a le nVme jour pour
Gonaives, Port de .Paix, Cap lin
tien, Puerto Plala et le Havre, pre
liant Irftt el passagers.
Pjrl au Prince, le Ml Sept in.'t
L'Agen'. E ROliKl IN :
Avis d Dpart
Les dpiVhes pour New York
el l'Europe ( via S'. Y. direct, par
le stes ner \Y. C. Gorgts seront
lirmes le jeudi i Octobre pro-
chain .
Port au Prince, le ly Septembre
1921
BYLA
I H
ANTIANaUQUE
puissant
FORCE
SANT
EMBONPOINT
*
Le Mb tueur
RECONSTITUANT DU SAH6
LIS TABLISSEMENTS BYLA
Le Coq gaulois
1027, Rue Courbe Port au Prince
i Voua nrie de venir visiter aon assortiment da tis-
aus, sps-cialite de Calicots Miprieurs, Zpliirs, aiama
Indiennes, \ oiles fsntaisie, couveiluras de Ut. lias et
Chauasettes, lapis cire et Damass nappe. Formes
de chapeaux. Souliers tennis:
Nous avons ouvert un rayon de Tasses en porce-
laine d ai ticles email ls et de miroirs moyens.
Las prix sont les meilleurs.
Eeole Spciale de
Stno- Dactylogra
phie.
Reconnue d'utilit Publi-
que
J1C Rue FiTn.l,Prl-ai.-Pr.lir', Trlrphlnr. I!J
Stnigr phie. Dachlographie,
S'.nographie anglaise enseigne
en anglais. Comptabilit. Tenua
d>-s Livres, Vftllimuliqiies.Commer
cilles, Oroit Commercial, Tenue
des Archives, Maniement des .m
chines Comptah esd-du Duplicateur
eulom tique ( Mimeograpb ), Lan-
gues anglaise et espi^no'e.
Ensngnem nt s*rieu\ lon ls
dernires formules pdagogiques.
Placement assur et avantageux
des lves militants
La rouverture est fix ^ au lundi
0 Octobre.
AVIS
ttjjtfbl scalaire
de celte Circonscription
lionne avis aux chef de ins'-
lulions d'enseignement sco'a*ra et
aux familles en gnral >p e les
examens extraordinaires de la ses-
sion d'Oclobr1 auront lieu aux da
tes suivantes l'Ec le .1. M Guil
loux huit heures prcis-s du ma
tin.
Certificat d'Etudes prirmires,
7 Octobre.
Brevet lment lire et Sjprieur
13 Octobre.
Certificat d'Et ides secondaires
classiques 1re el lrne parties.
2(1 U I k.
Conform'menl aux lois et rgle
mnls,l iucript on des poslu'aots
doit avoir lieu huil jours au moins
avant la date lixce pour l'ouverlu
re de la fawii u.
Port au l'iince, le il Septembre
19*^. v
A vendre
Uoa maclrne vapeur de 8 HP
env ron. ui g<< rater r vapeur
de lt IIP y cou pris pompe d'sli-
menlatiou el njecteur, le tout
bien accoupl el | rt h fonctionner.
S'adresser an No 201 J, Rue du
'Jua',a l'atelfti Kranck Francisque.
Devant la belle perspective qui em
ble s'ouvrir pourjes denrss hatien
nej fui^Vhonneur d'apprendre aux
exportateurs d'Hati que la grande
maison Unort MartlD ; de Montral
(Canada) rentrera trs prochaine-
ment tur les marchs haitiens,
J. EDOUARD MONTES
Reprsentant.exclusif de la .Maison
*Latorte juaHTIJS Lted.
pour les llp. d'iialti st Dominicaine
GAKDINER & G0
Angle des rues Rpublicaine & Erou
Tlphone 721
A loccision de la proclnine rent a m BMai et des Tribunaux
les VtHgis.rafs. les parei.ts. insl.titei s et coliers trouveront la Mai
ron GAHDINKK ^ Co toutes sortes de lo .rnitures classiques et des bu-
reaux aux meilleures conditions posib'.e
La maison a ncu par les d rni rs va fins franais "Caraiha" et
Caravelle les manhandises suivan es adu. Iiein--nt en douane formant
une partie de son rayon Je merc r.e el de bonneterie: *
.tiguillfs k coudre el repriser epiogles de laiton, crochets en acier,
ds coudre, boutons en os, en mtal, boul 11 c >ro/o et de nacre de
toutes grandiuis, bjutous 0 duiair--s, maaOM pour laiileurs,emie pour
tailleurs, c rdonnet soie potr no itonnicre, coton a broder ordinaire et
lusti. marquer, repriser : c rdounei au Brochet, colon perl, cha
pclets ordinaires, scapulaires, poi ges en caoul bouc, blagues tabac.,
vessie de ballons,chaussettes de lil et de coton, chptni-es blauches et
de /phirs, mouchoirs de poches, brosses lte 11 a dnis,au el lixir
dentifrice, dntiliice en pte, tube, wvons et pou I e.brillan ine, eau de
Cologne,vaseline parfume, houppes diverses, bretelles, chaussettes etc.
Envelppe de l/Urii, La maison ayant constitu s m *t d'enveloppes de forants couiants. est bien aie oftnr ai public et au
Commerce ses strvi^ea pour la conf. ction do toutes cellis ce dimension
spciale qn'il leur plaTi de lui demander. Uja much exceptionnel
des prix, livraison rapide des commandes.
Stenography and Typewriting
Stenograpliie et Dactylographie
1 limited numlier o! students wll be laken^on in
Shortliand and Typewritintj. Pitman's Oniversal pjllprt-
hand. Latest American Touch Syslem ol Typewritintj.
ttudfenls wil! be qualilied lor complte business courw:
- Classes to commence on Oclober lt.
^Students envollina must possess educalioif quiva-
lent Seeondary Hi-|li ^cliuol Certilicale. \
2 tor erms apply to : S
Mrs W.Quintin Williams,
Turgeau ( Near Sacr-Cur Hrldye )
tx.i u ns Sl.'iioDaclylojra
pliiqnes.
* esslon extraordrnalre
Ls axanaata BMa > dactvlogra
lhiques de la ''-. m extraor lin u
ic auront lieu & l'K *le Spciale
de SI''no llscly1 graphie l- sxrae
di 4 Oclobre l'Jli i j heures pr
c'ss de l'aprs midi sous le con
lr La public y <.st silaia.
I Le Purgatif Idal
CM U
Pilule duD'Dehaut
147, Hu du Ftubturg Ultt-iM* Uns
raclle t prtoin,
N* Doiillsnl MBS pMH'SUl,
elle a* prov*M Usas et tysai
Sopprlmint la IUu,
ail* m bititi h* la sshas,
N ilf r ml pal d* rtpo* t U i mmbrt,
U* m cum ikim ptett as taaps-
Plnt MUT* fM toni IM SlBllilru,
ils osa 1 suMttivi. .
uuiiii, 1 turn
AVIS
Le public et le Commerce sont
aviss que les rcpisss aux Nos
5 et 1)5 de la Commission Itaslien
ont gars, le premier s'lxe
quatre vingt dix neuf gourdes, soi
xanle quinze km limes au nom de
D. Ga\, le second a vingt et une
gourdes en celui de D. Dlispott.
.^ Far las prsentes, ils -ont d-
dales nuls, duplicata devant en
tre dlivr.
Port au Prince, le ti Septembre
ajf
S. A. S iltA
U ne faut pas
Aujourd'hui plus que jamais avec
l'organisation rcenteJi librairie Bail
chemin Ltcd//reftM Commerce d'Uaiti
des articles de L bruine, papeterie,
livres el cahiers d'cole, articles religieux, articles
de bureau, etc, etc, i des(. conditions trs prolitables.
Fur les cona'.tioas et reBseigneBeits, s'idressir i
J. Edouard Monts
I0RT-AU-PRINCE,.1IA1TI
<
l ^oublier
t
i
<
gn*-------->*
nue la maiion^kaws Hsrmano
est callequi possde les meilleures
marchandises da la place, et van
dapt lemeill . Une visite.et vous en serez con
vaincus.
Le icuvei es man handists sont
iccuis per ilaqu: bleuu.
Kawas Htjfm*Pos
IQj, H. ic.
Maison A. MAIJRY
la jlas aicienne maison franaise (fiide ci 1860)
ji o, litmlevard MoMtntlri fans (Fraise) .
Aittta n venaant le meilleur march
du monde
Envoie Gratis St Franco son Prix-Courant illustr
Contenant de Nombreusea-Sries-Collections
Pria absolument sans concurrence
Journal Priodique { sptamen franco ) Albums-Catalogue.
La mui*on A, Maury
le Tend que des uubres ngooretseieoi agiheatiques


L UATIN
* > Oi
SA ti- m
Beurre!Beurre!Beurre
, M TJEN
La Maison ts> 4 lV. soda 4 Compa
ny annonce ses client qu\ls trm
vtront
Beurre lireannery pour la Table
Heurre Ltiquetie verte pour la ptisserie
i lied Uobni Cuisine
Daisy
arque trs connue et lis apprcie'dans le march
Kn vente chez : Simon Vieux, Alfred Vieuv. Lope
ltivera, Il Horday, Apu. Dsir,, A: Baeha, (leorge lla-
labi, Jean Assade.
A les prix trs avanlaj|eu\.
En jros & en dtail chez :
ETOILE et VENUS
Etoile Filante
Manufacture de Tabacs StmJe n
<3W)uii5 u'pult\'> cL appiecit'*
En face de la Banque Nationale No 1535.
Grande 1 iquidalion
chez Paul E. UJXIIA
ilin de taire de la place pour les marchandises nou
villes,nous vendons une partie de notre stock a vie
une'(ji.-inria rdaction d prix.
Prire i lotis de nous visiter avxnl d'aller ailleurs
il J'i en a pour chacun el pour chaque jjol, chez
Paul E. uxila. Port" au-Prince
B # i\. Sada anc-^t Chez ^ Lavelauel q, At ^ F. pEARS limite*
Viennent d'arriver
la maison
JL. PREETZMAKN AGGERHOLM
Hue nu Quai
Bleu d'outre mer N240
x Fers repasser, Espadrilles,
Houes, Srpelles, Manchettes, lit
en peloitelillordsiNo 4 >50tlOO
Au tommerce d'Hati
,1'ar U^fuiion lu 31 [ectoi>rBl'i2z de :
lo Lu Coojiralive l.enliule dts Agriculteurs de i.Hibec.
2o Le Comptoir des Cooprants de Montral.
io Lh Socit.(Joopeialive agricole de producteurs de simenees,
ratifie par la lgislature de uuoec, le 31 Lie. 1919.
fc. _, f.A i"1' naissance :
u' Jfa Cooprative
Fdre de Qubec
qu' a 330 coopratives locales aflilies^et qui compte f.'i.OOO membre'
Tr piociiuiiit-uient j auiai l'honneur de soumettra a l'apprciation
du commerce d llmli les produits des termes canadien! es, te premire
ncessit, i des prii qui permettront de faire uue Lonne concurrence.
J. EDOUARD MONTES
Itrprfstiilttni excluttl de la < oopnvive Fdre de QhMik po-ir
lt$ BpvohqHa il Haut ri Domtnii au
Aucit nue Mai.* on vaitel Grand4 Rue
On trouver. des ^marchaiidises^arrivres par le
demie lianais telles que r
Champagne autheutlque Marquis Saizel et Lenique
Carte d'Or demi sec, Mouchons de lige en tous gen-
res, Bouchons speiaux pour Pharmacie 1res assorti
en grandeurs, Produits Pharmaceutique et Spcia-
lits phariiiiteeiitiques, toutes espces d'extraits pour
sirops, et liqueurs, essences et colorants pour confi-
serie, le th des Aines, la meilleure spcialit contre
les doutons el les furoncles, Eau de Mlisse de Car-
mes, des filtre pour entonnoirs,toules espces de Sa-
vons antiseptiques, des douches lavements, des tu-
bes en caoutchouc, du ?sel de pauber et d'Kpsom, du
glycero l'Iiosplialc de chaux, des ttines et poire
lavement pour behes, Texcel.ente crme alimentaire
de Mais pour les entants.
^Articles de mode. Couteaux inoxydables Arflenti-
lt>s. bretelles hues pour hommes, lienlelles fines.
&On trouvera aussi tous articles pour mercerie, lin-
gerie. Nina en caisse, liqueur, Cognac et de articles
ue fantaisie et de mode. ^^
produits iiuilbaud et kola Ascencio en stock.JjBJg
^ Nos prix sont avantageux, passez nous voir, poui
vous en convaincre.
S. ti- La crme alimentaire de Mais est aussi ue
vente dans les maisons su vantes :|'harmacie Bourrai
ne, l'narmacie Bayard, l'harinacie Lamartine ( '.ami le
Lope llivera, Pharmacie Cjulrale, chez Simon Vieux,
et dans loutes les nonnes maisons Pour les conditions
de gros et les commandes s'adresser a
t. Lavetatiet il Go. .
Pet' avoir le teint Irais et conserver toujeursjintaete
rtU IraUheur, sei-ve/.-vous dS excellents prudiKl de la
fameuse marque ^ ft F. PtlfS.lin.iied Engllld.; ttls que :
Savon transparents en boi.ies, Savon transpa-
rent en tablette. Fin poudre de 1 aie et poudre e
Taie pour llh, Paton rouges pour vre.
En vente ehez Simon Vieux el Allred Yieux
.Champagne i Champagne tu
La plus dlicieuse boisson La Reine de tout ce
que nous avons lui jusqu' ce jour. !
Cidras Champagne
A la Kspana de A M OLIIOA l'oint d'inspiration
Le forai oc jp par I vni le.nic Pharmacie Centrale
Kl on sera transport Inenlnl la mme l'Iiarmacie Proprit
de A. M. OCIIOA.
'En attendant l'arrive de pr.duits 'rs fraisIr.ous nous teoons
is offront noire CIIAVIi'Aii.NK'trs bon
et vous
uiiruui iiuiic mi.i ui n m. ,ii-
S KM K EN GROS PAR LAISSE.
march.
Grand Htel de France
Position cxceplionnelle, au enlie des allaires,
proximit de toutes 1rs Bampies, jle la douane et
dfl toules[,le.v^\<|i'iues de haleau.x.
lenseijneinenls el laeiltls pour VOVtger en auto
mobile dans toute! les parUes de la Rpublique
d'Haiu et de la rpublique dominicaine.
Chambres eenlortablei et lurtout lis propres, en
tilatcurs dans les chambres a 1s demande des Pen-
sionairss. CuiMiie Iranaise 1res soigne et des
plus varies.
Dtn.andex v siter Les magasin
de lHtel :
Vins ds meilleurs crus de Bordeaux, par barri
ques, daniejannes, gallons et par bouteilles. Parmi
les Mus de ciiateaux, vou trouverez le pluo graud
choix, pour les qualils el pour l'ge
VINS b'ITALlE* D'ESPAGNE.
VIN DE EtOURGOGNE(blancs et rouges tije renomm.
Sparkiiutj l>in ijiiiid)
( Pommard motisstux, ipil Amricain )
Le plu grand assortiment de Liqueur, Cognac,
gius. \\ Inities, etc.
Absinthe Pernod, Amer Picon, Nermoutlir
i* CONSERVES franaise et amricaines frache
ment arrive.
C1UARES de Cuba, Vurora et llabanera.
U.ARETIKS de loule tfal>riques d lloili Gros
tt dtail.
l'AKr'l'MKKIE et Cartes postale.
Prix trs modrs.
P P. Patrizi
LQWan Steam^bip COipany Im. Pharmacie F.Sjourn
canst loujpni'- i
loua clisgi
femme, el i
l'teil '
Vous psuvez vi
cette chance (atale, en
employaul i *nl" rc-
menlpourc> tml. IU,
l'iaapniparable
M
n
se
P
Sinon
syMwa1
cjrjierrera votre piderme
Je M >e et Beaut, ci empchera
ce pli. fcheu* prsage de beai*otip
d'autres, ti vous n'y prenez garde.
Compltez les heureux elfi-tsde la
Crime Simon par remploi de la
Poudre Simon
i
Savon Simon
Le slcamer lolifsr avant laiss^ Hevv-Torlt le 27
.(.tembrll fert^pourlesjporls suivants: ^'ap-Hailien,
'nllau Prince, relit Go|ve,^Tagoine,Jroaie, Csyee,
\ ,n et Jacinel, est allcndu i Port-au-l*rince le 3
|ciobre prochain. Jl repartira le mme? jour pour
|ni ton Ja.,et les ports de la Colombie ^via les ports
dusu'l sus nomms, prenant fret 4 passayers.
i/0rt au Prince, U 29 S.piembre li>24
(iebara I 0. Agents,
Rhum Nectar
Cb. IN. Gljens
U40, Rue du Mgssi i de Eat
H7, Hu Boiint fol
82u, K-ie Courte.
ItLt^llONE; 347
Donne avis sa clientle et aux mdecins et au public qull
frauisorm son Laboratoire d'Ulofie en ua Labaratcrejli
biologie appliqu sous la Direction du
Dr Hicot et t. Sjourn
Le laboratoire est ouvert fou les jours de 7 hres du malin 6
neurea du soir pour toutes les recherches et analyses prvues dan:
s'annonce cl jointe, sauf pourlo
Wftaiermanoet ia constante UreSertorie
Seront reues que le mardi de chaque semtiue.
S adre"ir ia Pharmacie pour.les reuseigneraenLr
AnalTSS.d'nrine et -Sucgasinque
Kaciion de Wassermann
HViciion de Tri boulet,
Eiameu du sang et du pus
Examen das matires teeaies
Examen de crachat
ilbununo ractim
Cons'anfe Uro Stralr-1
Nil PAIBLESUE
IVW CHLOROSE, UUlutlE
mot ni
DESCHIENS
d I BmogUlilos #
...<..,., la r. m., m f- ,..'jl.aj[ Admtm Mm r. (/ ;.ifui d* raxfl
, -*L~*fm .'-- ~ .
. +m "


1 E MATIN

Grand'Hue 1717, en face de la Poste
Provisions, Liqueurs, Vins Parfumerie.Boulangerie & Ptisserie.
:ffv

Prix courant de nos Articles :
! I I
fi
Whisky Black Whll* quart bout. I. or 1,5.
0,90
0,70
1,60
2.oo
1,40
0,4o
pint flavk
" amall pint flnsk
Jolinie W'alker Whisky red I ;ihel l'Ile
" black Label i out
C.anailian ( lui)
1/4 tlaik
Champagne Pommci y fl Grcno lu Uni 2.< o
Champagne lem>neiy& (ireno I 2 bout
Vva Clicquol f'ensardln bouteille
1 anaon lere et Mis "
White Split eu petite flacons
Gordon1? Drv Gin
l.to
2 25
2 OO
o 50
!,
Sloe liln ( excellent for cocktail ) O 80
Cognac llenneasy \\\ MartelleXW la b. 2.oo
" 1M bile f.oo
1/4
Cognac Courvoisler bouteille
Brandy Comptoir Vinicole Girondin
f|2
ou
liSo
l.on
o, Liqueurs Simon-aint'
Crme de Frambroise, Fraises, Bananes lUlt /,oo
Suo Simon |aune ]'00
Cherry Brandy,Abricot Brandy,l'each brandy l/>5
('roy amricain bile' 1,oo
Vermouths
Noilly-I'rat
Cl niano
Duhonnet -
Bndictine le lilre
le t, litre
Ridor Vin de dMert la bouteille
Absinthe PERNOD la
Chatreuse Jaune
" 1 i bouteille
Pippermint Gat irer s la bouteille
Tripke Sec Coinlreau
Amer Picoo ,
Madre, Malaga, Sberry Wine, Porto, Moscalel
ibiquaurs Marie-lrizard, AoUe(U, Cacao
cliouao cordial,Topa/e.
Curaeao triple Sec la bouteille
" ' la demi bouteille
Vins au cai a;s Bouteilles depuis P. 0,'iO jusqu' P. ..5<>
1.10
loo
/.!
S.00
1,10
1.10
3. 00
3.00
1.60
t.
I.5J
1.10
0..',
1.18
Mj
Apricot Brandy, Cherry Bran ly
eacli, Black oerry Braiily la imJ'.tlUd
la de in !> jjliiii*
Crene de Meotli verte la beutei la
Pjjasa Cil
Liai ds Vie Je Diot*i<
1.44)
0.75
1.X5
1.10
O.7O
Ania del loao depuis P. or 1,71 jusqu' 1,15
Provisions
attulTed Olivaa 6 oi. lt flacon
"8 1
J irabons Swift par pice la livre
Fromages la livre
Asperges entires boite
Il uts d'asperges boita
Hutres
Pil le foie frai P. 0.50 0.75 1,2^
To a ite '> t ip 0.30
l'miinliM vlorrones la ferblan
Lut rapori Dancjw l boita
Lait Condens '
Lait condense Nestl la boita *
Fruits au jus assortis la boita
' -l|t boita
Unie J olive $ 1. 0 50 1[4 bll
Saumon la boite
Soupes "Campbell assorties la boita
l.tit Klin la boite
Vinaigre au earafas
" Dessaut ta boutelle
Oignons blancs le tlacon
Sucre amricain la Ib
liaaco la Ib
" rouge la Ib
l'oumes de terre la b
Oignons la lb
Hp l Ib
M intgre 5 lbs
Bacon la lbs
lliurre Q leen 5 lbs le ferblanc
Beurre Kose '> livre le ferblanc
Beurre Danoia le ferblanc de I livra
" le ferblanc de tri li Suliuei Stupiqnet 1(4 boite
A mieux le ferblanc l|et boite
Sardine* 1 (-boite la boita
Th la l/i lira
" i|4 livre
Porter la deuzaine P. or J, la bout.
Divers

Malettes ( grandes)
Cartes jouer glaces le jeu
Cartes jouer ordinaire* le jeu
Tasses et soucoupes en porcelaine don/.
Poupes depuis P. or 0.50 jusque
B Mgies e Fouroier > assortis*
t. r
0.40
1.10
0.40
0 60
0,60
0.00
i>j
0.15
0.45
o.to
,o.t<
O.N
.o
0.30
t.fte*
o.r.
O.'O
1.00
.33
0.30
0.55
0.12
0,10
0.07
0,0
0,10
0.07
1,10
0.
i,40
.80
O.tfj
o.w
0.40
0 30
0.70
0,50
.t
0
:S
|r\ or 3 et 3 5"
0.2i
. : 0.1
P.or3. 'paire O.bO
lia aaisM fiu
'
y
Dpuratif Zenilejas douz. 20 Dol le flacon 2
aV *#


CIGARES Dominicains Aurora en gros et en dtail,
Parfumerie Houbigant grand assortiment
lOTI O. S PIVERT- En gros et en dtail
- i


MI5SING ISSUE


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM