<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN URODON/ h et la GOUTTE 1 La outte sroeMs rrunnanema. y • U< ne ui. i me. de 1 diatlifee rihri iqnr L, gnutle f>i donc, en un ne campa* une i l'uricmie, c%  idrs le rcni|>oitoiHM inrm Ou Hiig pr rtcide uiiqu. i ; les uriiis 14 qui mirr>ia ie (nutteus r en de savoir q>i il laknauent trep d acide utie/ue. Il leur UtiJr loua I ah<"il. e meure au re^ ouser de |. mue iii.. v l'absiemr 4 deilriiry tt de mur < je i • %  : • %  I ruitr h gycfit. d lira or < JulMMiU, (tira di Hiit 11 Itur faudra, en n nuiie e> i%  >T ir n i ptsin, M i mesure en liinlnani > de ufio.ii ldinciutl. par l'Urmloiiai. dont < %  i i W fois piui actif que la nini'ie i i lu neM m • remplace ceue dernire a orofeeur Lanrerean. annen prsnleni a l %  oe Medeilns dt Para l'a reu snds Tltfll M M Coillt. M! q Je iiumMi.ua M Rhumatismes Gravetle Artirto Sclrose Aigreur Il natema e'*eu e v i ii leejaei I Adm nuira! I .„ foime. i i RI • imiryWuy |X l lllif e* l.jiie..i le ri ia lui • i i, | i eiiicui ••"' %  • tuf Moao, il4erin ir ij .1. i— ri en f1 mdecin en li'4"Uiii ae la urine ri d ulenle ave I.URODONAL le foie el le* Il assouplit le l'obsit. nettoie le rein, articulations. et vite art'.rei oiALirtoL Uni' i irlMi I d il il Ar: \ „ %  mie. I |* leauae, xm. Uluar. Cardfto| LINVCOL fljumcc dTl.int. flhnmiIIMBCS, Couftr, LUIT 1 .. I| I : Ier.j9 Failiant Cosignataire pour Hati l ne attention particulire sera •pporte dans l'excution des corn inm des adresses la Librairie Bu chemin,qui toul en livrant d* mliclea d'un lini irrprochable, dlie toute t oncerrence grce aux piii avantageux auxquels ili sont dbite. Fn dliuitive ce sont donc des dbouch! certaine qui e'offenl a nuiie activit, et graceaux elforti laborieux de M. bdouard Monte c\ Dprims Impuissants Dcs Suivant une lomrrunicalion l lf repliique qui nous esl parvenue ee ii.atin de Jacmel, noua avons appris hv-c regret la rrcri du Doc teur Andr l'ili, survenue cette nuit aprs une couite maladie. Noue envoyons nos sincres con dolances aux parents du regietl Sefuet. lullelin de la Chambre amricaine de Commnve Nous avons r. ru le dernier htci eule de cette importun'e publie tion qui s'd le sous l.i diruliou de M. Il IV Daxii. Noue rem rcions pour ce gr.cieux envoi. Le climat vous a dprim. I.e surmenage, les excs vous onl epui 'lis fuit, la mmoire manque, vntrenergie disparat, \ OUI doutez de OUS-mfHM, VOUS fies un faible. L'LIXIR ZIDAL va vous redonner une sorte d'lectricili! vitale. Par lui. Il cellule nerveuie sera reconstitue, vous redeviendrez puissant, rgnr. — Nombreuse! attestation!, de malades et de mdecins. — I.e latM 11 fr. 50 Brochure N' ; de 64 pages, gratuite sur demande adresse am Spcialit* Neurologiques du Docteur Salles, n, isoulcvaid de Strasbourg. FAIMS. EN VENTE PAiS PIIVKMACIES S l J MMI -i immmai .. %  Par e^ o rompus J,;T i e-i ie menHaw arodii i court GROSSifl Il ne faut pas un r.m \f\ oublier hi\ Obtenez votre sant des ioorces mmes de la Nature. "• La Nature tant la source de toue lee biens de l'humanit. il est logique que noua ayone recours elle quand le corps humain a beexiin des trsors qu'elle renferme. s) ) Pour la protection de la sant, le plus prcieux bien de la vie, c'est la Nature mme qui nous offre l'huile de Foie de Morue avec laquelle on fait L'EMULSION SCOTT Directement du fond des mers elle apporta le soutien de nos forces, combat l'anmia, la* affections de la poitrine as daa poumons, la malnutrition, etc. Ces sn vrit le tonique l> lidal pour tous les ftges<} If) jue la maison Kawas llermanos " t celle qui posede les meilleures n urchandises de la place, et ven d' f it le mei leur mari li. Une visite el vous en eerc con vi incus. De nouvelles manliandites sont Nutl par cliajue InUeau. Kawas Hfrmanos —:i09 Hue Travamr*. Porlau Prince. Cnlombian Steamship company lac. Vapeur dirg par la Colomblan S eatnr hp Company In \ pvur Compte de la United Siaie SMpping Board. Le steamer .R 1Tb ayai lai New \vrl le y Septembre crt.est aU Undu l'ortawl'iince le 17 via les jo t du Aforrf. IL repartira Lt mme jour | our Pe\it tiodv /Utra^cariP, Je \m r, Cayts et Jacmel prenant Irt el p nayers. Son itinrant nour i\ew York via les ports du Nord sera ultrieure mett /iJt. Port au Prince ie 13 Septembre \iU Horn Line Gebara el tlo, Agents. contre I —smas la CONSTIPATION prenez les COMPRIMS SUISSES d 9 DELORT, Pharmacien. 11(1, Hua Su! l-A loin F ARII C'EST LE MEILLEUR D ES PUROATir'-. PORT-AD-PRII-OB Phnrnacle du f> JueUn Vl*f U . ce loofae I Kniiii' "'""• Notre S S Ingrid llorn venant de ll.uii lu iiuy i Curaao est htleudti a Fort au l'urne vers le -• cri el partira probablemi ni le mfme jour pour l'Europe via Puerto Plata, prenant fret et passa gers OIAOFS'i.N LUCAS 4Cia Mouyemeat des navires Le s s uorgas laneeia Ne-ioik le 15 du courant diiectemenl p>ur Port au Prinee o il sera qu i le 21 courant. Le vapeur Calypso faisant toi s* les porl-, laiss New York hir •, pour tre l'oit au Prince, via 1 • ports du nord, le il c urant. L) vapeur l'.trna la'ssera New Yorx duectement pour Port au Prinee le 19 du courant, ilseiaici lef6. PHONOGRAPHES ^ViiaV troaerei ,} ta £\[aibti '' L. PREETZMANN AGGERHOLM ift Ct>Canvl>la , d De5 ^t^ue> fo Uat^ UJ/L S Lu Koi des Digestifs a PEPTODIASE Admis dans las Hpitaux de Parts ACTION IMSStDUTK RtVKILLC L APPTIT ACCCLSRC LA OiatSTION ravoaisi L'CvstutTiON ot L'ESTOMIC h .pr. ana Avis Le Bureau de la Police porte \. connaissance des intresss, que a renouvellement des licences pour arme !• u a dj commenc et prendra lin la date du :m Sep tembie ceu>anl. Prire est faite de ne point alleu dre les derniers jours pour viter l'encombrement. R. SHAKER U/9/U \er834 Septembre sera Port-au-Prince le Grand Cirque Equestre SAEiXZ FttRES Attractions universelles Quarante arlisles do diffrentes nationalils. Paaanleur dlilom.o. Ml.BauriaidaChiiaue.aanvela Verllga. Niai!. Vomimmilill, Baiionnamante, DigaeUone panibiae. tu renfe dam loutu in pharmaciu i-epAt assaral laWil^m P. ZIZINE. 2,Rai i. C.,n PARIS A II. i il i Pharmacia Al. PETRDS et loutre bitnn^t pharmacie Chez Mm WPressoir 1114, wenue .lo'.llmwn (I • Chaises ro •,— Verres a boira, Verres Champagne. Assielles, C'utesux.Koinilii Ut s Pois s 1 e. 8 rviells', Na|p's, el sn gnral taus article (our l'cepli' =s et mariag". I A CM*MJ%A r t?c*''Hrsttii\ /ir3 J nvi£for"iiissfoiis loiil.iajiiiiit immdiats*, gueritou M tas Globules Rbaud R4*ullftUDierva>.Uf>nm.aurprnaui* m%  rowraaf Ptxtrmmc M'IIIX "*JH Oe<.i-iflu.'ii E.DALICHOUX. ^ Km l r Hupu Hota-Colmut>*i w A rVui>Piwe Pfcaw*nassi BUCH I Devant la belle perepec'ive qw *em h e s'ouvrir pour les denre* hatien . fai V honneur d*apprendre aux expo tuteurs d'tiaUi que la g andM m iuon Ll^orte HartiD i de Montral ( anaa) rentrer* trs prochainement tur les march hatien*. J. EDOUARD MONTS llepresentanl axcluBif de la Maison Lapone MiHTlN Lted, pour lesHp. d'IIalti et Dominicaine Ls clients qui n'ont pas encore pay--;eurs comptes en r tard son, pris de r oler qu I on jusqu'au 15 du tn is \ '^ kaatln pou se met ir' n igl* %  itt ce d-1 i tous les comptes sans excpt*on ?e n mis .. mon fonde de • ;-l VOIT Pari sui i'iinc, le 20 Aot LOI*E 1.1VERA Lions, tii|rcs, puiitlires, et chevaux de cirque, et Mirlout le (jran(J ne savant.' Y Bientt grand dbut sous lcoquet'e et nouvelle'tente de voyage. Le meilleur Cirqa qui ne soit famai* venu dans la lipubliq ne. Il donn 10 reprsentation* au Cap, arec le plus grand Succs Le public tt le ci m mre a sont aviss ijup le 'il fkal d*ordi un. m ce, au .No 96 de l !on ni Sambjur est nul et i onnveuu, duF licsla deaul Mrs il'livr. ortau Piince.le \t Pp ( ,t IJ ; Conel THEl'S |TM impoita il Les dbiteurs de la "suces^ioa d" ff u Lascase Meusy eont invite k ss prssnter sn mon cab'nel sis its vill-'.riiallamerton Killick ci devant rue du "entre, ait an tarage Psw'sy, p mr acquitter leurs kWttaa I > dlai de jmis leiT estaccorii igler Faute par eux de u mer au prisent vis dans le !Mai imparti, di-s poursuites seront exerce lrux. Psr>auPric-, le \t p Emm. RAMPV.ar ALUMINUMLINE Niw-Orkans J Sol. Aman Steamhip Co Inc. Prochains dparts directs Port-au-Pnace pour BUT. IV steamer Boloma laissera Newm ( y ans le 10 Septembre directement p vr Port au-Prince. Port au'Prince, le • Septembre 1024 A. de Matas & Co, Agents gnraux Aujourd'hui plus que jamais arec lorganisation rcenle % l a librairie Bafr chemin Ltd// r M Commerce d'Baiti des a*-tir les de L brairie, papete^e livres et cahiers d'cole, articles religieux, artistes de Bureau, ete, ete, i des conditions trs prohtables. Prit les coiditiou tt reDsiigneneiis. s'adresser i : J. Edouard Monts PORT-AU-PRLNCE, HA.IT1 % 



PAGE 1

AISSING ISSUE1S



PAGE 1

UIRUOTEL'H PROPRIETAIRE Clament iMagloire BOIS VERNA 1358 Ru Amricaine NUUElll 10 CENTIMES Qnoiiiien \ E Xo 2i-> FILH COPf Calumljus Marnai ^ LaVat i.'none n'est fort que par totiitV il AM 0MNJa n'est heoresi que par la pa ; i Soyez (#aje a iy24 C. o) opinitres : ourageiu, et ntn p s lama'lien! ; libres, suis nj Indisciplins; sensibles mais an pas enfconsiastes. Ile vn:is arrtez qu'aai difficult! importantes, ei soyex alors emireseni inflexibles ; mais ddaignez les conentions de l'aioirpropre, et se menez jamais en balance un home et la pairie. MKUtfEill -* P—rm 18me ANNE N 5310 PORT-\U-PP.:?:CK (HATI ) HEDI 13 SEPTEMBRE 194 Autour le la Croisire Menue te ** s Hoave'les Prligiegsrs t toi publions atrr pbisir lr> aeBM MME par Ir di^htigiir liliwiw Mm l.tiurHiii ilUrtM .If IttlutUtM i f Mutai ir I,, RqMilili<|ue i M rrrfplioa M Mais Vilional. 'I l.i fput if < Bon. IBastaii s'.raoriieara 'li V 1. il hV .1 Itah.i Sijmor l'rt si lente, La Maesi M mio Sovrano Auguslo die, corne ornui la storia imparziale registre, ml. r pretoacutaiiirni %  neupre ,i s n lini'-nto e la vo'o ni d I auo Popolo, mi h i consegnato per Voi la lettera die mi onoro .1 %  porre nelle Voslre mam Coa questa lettera il Re conacrato dalla \ittoria mi accrdita | r sso di Voi in qualil di Amhascia'ore straor.imario. L'alto, come forma, non si dislacca dalle million coasuetuJini interna/ionali. Ma se vorrete considerare le cir.un tan/eclieloaccoinp^gnano I ICI le Nisaru dedurre cli • esso sup ra ognt prcdente diploma-ico L'Ambasciatore itiji'ii non arriva solo. Lo assista o le musiom dell'fisercito e deli'Armata reduci da una popea e h rappresenlanze dlie principali am miuislraziui.i publicit e ui. a scbiera poderosa di aitis'i, dj niu.stnaliedin.gozianli aosio RI di sindiare, m atluare nnovi rappoitiinilletimli el economai. Aonbasla II vascellonnmenso s.i oui viasgia il plenipote iziano gua> d ito dalla M ir ua dllalia, e comandatu da un prode, espertissimo nav.rc K non dileso da corazze, si l.ene da idealil uiperiori e la sua santabarbara non couliene se non la pratica dnnostrazione di cio cbe pu.) offrira al mondo un grande l'opolo di talento cbe opra nella disciplina e nell'ordine. E'dun'ine lutta l'anima it t Ii.ina Irateroamente protesa fer •o queste Ttrre e reisogli liabain die qui Munuamenle lavorano. bignor Prsidente I bicuro cbe il l'opolo di ll„ti apprezzer l'afleUtioso gndo di cui ,io sono mudesio inlerprtte, Vidomandodiconcdera che la una mimione si tv-'lga, per il mamiorerecipioio intresse dlia Vostra e dHa mia Patna. TRADUCTION Monsieur le Pisident. Sa Majest, mon Auguste ojuveram, qui, ainsi que l'enregistre l'impartiale histoire, interprta minulijiisein ni toujours |e sentimeot et la volont de son Peuple, m'a confi pour Vous la lettre que j _• m'honore de dposer en Vos mains, Par cette lettre, le Iloi consacr par la Victoire m'acc. dite auprs de Nous en qualit d'Ainbassa dpur Extraordinaire. L'acte, en sa forme, ne s'carte pas des usag s internationaux 'es meilleurs Mais fi vom voiil. z considrer les circonstinces qui l'accompagnent, il Vous sera facile d'en d luire qu'il domine tout prcdait di plein iiique. L'Ambassa I ur en effet n'arrive pas se-il. li est saaia' d ta mission-; de l'Arme ut la 1 1 M rine, de retour l'une pope, des d: r ROS des priaeinales administrations publiques, et d'un puissant cortge d'artistes, il'm l'islrie's et de flg > i *nis ami m d'nidi r, de r.' ilitar de nouveiux rapports inHl 'Ctu.-ls et coiomiqu?*. M us ce n'est pas i mi L'un n m-e navire sur le pu \ \.A: ilaP enipoteitieire ir l par li M i ine d' I la lie,esl co aman t par un preux, marin des plus experts. El il n'est pas dfendu par des cuirassas, n.us pir des idalits suprieure >t sa sunt-'hirhe necont ; .i |ue h lmoojtra* lion prati ;i' I %  ce que peut ol'ir au m od • un grand Peu* pie le lai ni qui Ira nie dan* la lis I t.i>..' .-i daiu l'or Ir Toute l ne il di ; me est donc Ir.'iMi ell m ot ten lue vers ces tsrr s t v I. liali ns qui y uaviill ni courageusemaoL Sntna ur r Prsi lent, Persual que I; P.-uple d'Hati apprciera ( l'aOectueui cri dont je suis nu mo • lie mt-'i je i • .Ii'in nddd'a I que mu misai 11 s'a>eo nplisse, pour le p'u ur ni intrt rcipru |ue ai Votre Pairi >'t de la Mienne. Monsieur l'A uht a i-si cleur Kvliao diiidire. Le (iouvernemeo' el le Peupla d'il nliapprcient I..... emenl, dans sa tonne magmli | c et dans sa pense fraterne le. la lus nnp r tante mission, de earaetra moral et conom <\ if, que vous ont con lie pi ur uOiu la nuble Nation lia npnne e' son Itoi viiloriem El je considrerai l'onm • une fiveur de cliou de |ouvo.r conlriliuer au succs le plus corn pi. I de I id e su peneure qu'incarne celle mission, l'ide da progo-* uaivenal dans l'ordre • i la diacip me. l'ide d'une vie inltrnatnii.de de m ne p r une Inig SNUIIM bieel Ou se dve loppenneiit MBS lieurl les inlnVi lciproques d'-s l'eupes. Au nom de la NaL m HaitMODe, une de vus A lies d-ius l'pope que vous voque/. j'aJresse mon iilul eordial tui taiil mil leprsun tant* de voire Ar. ^ pire \l uni' brol | i -, "in-. (| Ta tout le* distingi'-s Membres du d !i e qu vous assiste, Monde u 1' \rabas-a leur, dans votre Vlaaaan de concorde, d union el de travail. Parisiana IDIMANCHE LE JOUG Jour par la Belle D*a 5 partir-* ET Varils DIMANCHE Musidon DANS La Vagabonde Yons tes bien heur ni de ne pas avoir appris lire Ces p ro'e< sont de Mr de Saint Mars qui lui g MI e n ur .1 11 i r teres e de l'igticrol, puis de le d l'Ile Sainte MaiRiierite et e lu de la Itaslills. I 1 lut a ces Ir t I.parjei de 'Homme a i M .s que de fr Loi 1s XlV I i H crit : Il Lut que preSOSOS M fa< lie ce que cet homu.e l nu ". Kl a OMsigoa .mlou du pi lonnUr royal i la i d'ans i %  v'rt. Q n i i %  i in i %  M i n lcr.it de savoir q i 1 .'.il la p ronn 'ge que ca h .il l'en g ma-qae srail puni d'emba Il a dtantloo, y qui trouver il l'ouelle de la l p i i iir i\ s i I il ', ; en II die • i >'% a son nom : l'r c >U-Aotoioe il n •M il o'I Pti il jeta l'auielte par la ha '; I pcheur la retrouva sur 1 1 | et, liniu. v le bomme, "I. rap ;. Mi de 9li'it Mars Lon |>e celu ci eu' d • e i grav sur lcu ll>, il ieiaa4a i vlement le p 'lient pi | .j rla : S,,ve/ \,.u* lire .' .N n lit l'h mme ". — '• 'li bien, repri' Mr d Saint Mars, vous tat !• i u h u reux de ne pas avoir appii lire ". u M d. s rares I i i SSM l'Ilbtoire o lignorance iaut bomme au lieu de le perdre. L'Anne Siinte Nouvelles l'pangres (* partie) I* Double t is -u du DP i''orart Kutra : i.oJ ; ijalt-'on : 2,00 Eatr a:50 centime Loge: (J. t. 00 Le hm rayique Mr A. M. Ochoa Les derniers rense gneni'totl pa rus dans notre dition d'hier rel.i ti s au dernier in eudie suit eu toul point ex tels. Mr i ) h ia avec qui I %  lu ail d'une reaaoutre u ui pi i n i le nous entretenir, non a fil • liiniiressiou mallieureine que lui avaii laisse les lots l l'ioli u e le incnrrents le >:.' n! Fcri lieureu i m st il s'e-i fifuili. ri avec le milieu h itien 11 la pe lile noie de DOtrc | mroal I' .M. I sans doute r. mont. Kn elTcl. M ( l I t.l. ir nouve.i.i el incfssament. Les clients qui toute..v.ie.il u trouver l'ai i l mant du svmpaMiique coa .,-1 n t n au. oui qu'a patienler stbu toi L* I.-i v\ v ouvi ira loule des ses r.oites. t I I !.. Bulleiin Hydrographique .Noua avons reu la premier ( lii i il du l'.ulli lin II || phique qui sera publi annuellement et conlie.dra tous |. aeeti n lai la I I .i si i d< sans de sari I I observ lions pluviomtriqo sut Mitredl nue ncue I lu Division Hyd'ogi sph qu S rvie,d irrigation p"n !aot l'a ine lis.. le co> Ce premier nu nro LU i enl doniiu--* %  • jau i duiant 1 l.'.M, I un--, aalles di inelqu. jauge siei dti aul rit nn nsi al 1er Octobre lit. Nous rem rcioai | ur ce gra cieui envoi. SouTtnir de la Croisire de ritaia ',Vous trouverez oliez Clodomir |). .luNte, l'hoto(jraplnr, 17."7 Hue du I tre, entre i.t l'riaon ot la Hue .les l airneset ch"z Ma lame The en lT< i-. %  o uvenir s de l'Italia. I Val, I el ina i •. •• I uni n e Ano B l D ;.!'. M : i p i,. 1 5 D son i itraor li raii. ,'es a.n i :i vienni a •. l. i iule le : %  I |ee Inquiets. i ii • %  i-it l %  il i %  i I premier lai les lidI .i i ; la tombe r et le i • a de leurs pchs, |l i : %  VIII .' (jll I I 1 \ .11 I, I I VI !.. i j i s i. H r I ne la i I J i le i.. .,. d rouit •..<-,, dPS Pontifes et di .deet las Sixle I .i i %  M eu 1 '. 7 tura a dr l 1500. %  lub i | ilud'S d li \MII el dU NI \ p n ecln r. n i VI 11 r.e \ Il de an en 1775 et 1800. Le card lur 'a 1 1A n I P I i %  i i Victor I S i. 1 1 %  i loui 1 H i i Aul Dojua d I : r I I de laSud i : i I t'e'a i i | au .liant du ta '• i t.il | ur I Becritj il les i d'i B*US. Cahle R sull ; s il u i m || li .1 • li x • NBVN JUISCI, Il \p, .une i on nelle, la i n a s \\ dl. .t 61 i d .-• %  v i u i| i i I ,' i i i %  d %  i • on au ,u j de i '. p e. g dental l'vl dut' i l.-i liijur il •* "t ili lai %  i i. er P' i i qui per aettra la L .1 'i ni: 1er le d* Il "• m Mil I | i •ait q I'H t d'an ii i ird .i• iii' I u I i |U |, • I %  I %  : %  : i %  | |e |a I | l %  m ni ii bol i' p r im I s allis. Ou iv i de l.i --iiii ition li ancire en ?• anc i I* \ 13— D Mr n 11 il le li a tuati in li nt l a %  ; J, I I da I t I cil i Is de 'raocs sur I courant ton' le mou tant milli m e ii. i que I s re II d in. .1 ni I i p IUI' co la giu erne neal re la il i d m al le au lu roc P lti> On admet atMellc meal les troupes franaises r la iioniire du Mare I IOS que ce'a si i i n de demeurer d .ns I i • ; on evplique .pi.'. li u ie d'u ibal de trois j mis I 'il .-pouss les m u i ri' i le I. ligne du i '. ir i in %  liM.i. ii I I les I. i itilil i I -nt la lin I, _ de I i de pour 10 il obli l la • s< r liier • %  i.rtpltemenl. i li | ie.il que le di'.l i joue sa deruii n dirg ,ii lui mft I'II i uijids espa g. il l'iin dsaaue un crava situai m interne surgira ie. En Sicile i i ie raua de ch I u vu mi troc s'est lia a eau • i lents mirteli d i m R i ;\ %  .i ii %  .'•. .il iliniiil lin lire 'I us l'Equateur noiiueofii i..menl rv i li it d .us le rmi' I d aurai neaieol • en le mi ir .i ] oui eonbattra le re bel. e n i. in les pir lUI'ael Ari RotiveJles diverses \ i,,', M, Soixante mille ouvu > i t illurgiqucs se : We s\M'l QOOlilLI — L'ex prsi d' e | |. ,| || |, ,|, r li %  o.upaa ie jusqu'^ la fi .mbassideurs %  i m ai., s. Lr Lan son paye el lil.s i ' ii d toute tes di %  i iers re aii I I %  i uni Fu Poull •, un (in coi ittiste d 1 : n an* Il MO I i m irqui s renoml i LANBOM .i la palme n i le co ni I .Mini .'ii.ii le baron d'Aul s'il .d ii |i .MI i n u l'aui i i l et v. %  .' i .n. amati ur subtil ment i une •' .'nlliiil .ilile... Il i loi DI lecA noti i sut i ni qui i e n' I Journaux conilt-tius l. S i i %  snn qu'il le • M un o d .. ont t I*I %  i i li le de M. li ul s S i outre i ie n.' ni et r latil aua il. i I ' I N ; | %  i i no Brtic'e le Malhild • s i o coul >• !•• d' rel sur la i : M | | ..iv L 1 mouvemenl Commer• ial vers Ifoidi Mot av. ni lif premiers A dooo i le bra il au •'ommerce li i l %  Pi po i n. illnnlion vers uiraldc que cousle v i I • i' ii'iioii'lu Canada. I. dans uue 'd les ligu re i e i onlinent m qui nt a un rai> Doua,tellea MM. In I, Petitelair, Mono Su II o sdai IJI, orle. Pir le demi) rier des rensaifa i< ils qui ii" • -.oui renaa d'un %  n ipermette .t |U Cet ..ni. Iiora'io'i qui non \.nr se ra oinmeree dtailI .i i. d i i : ni ,| la voie ,ii n p ktiqua I n iOe .pjative I %  lrs de Q i be notre ruaroh % %  i "I de toutes le* dire n a ;-dt uo i qui lui t d m t q i ni on n n .t' ur, l.n Leurre, la sa < u,-, la morue, %  NI. u l'ai m due i 1 1 au d million pour lui. tri %  m idi.'ii. aller puis me dre • i I. n t I n i lo s ei I Im i i di n la e imp irai son iv %  i u ni r p I in liati. Lille \ de rp i talion tiUv relle d i la araade i Martin l.im'd a i 'era au m leur a <>'. pi. I. .poite Marlin I imd ren> les marchtfa ca< c 0


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06264
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, September 13, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06264

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text

UIRUOTEL'H PROPRIETAIRE
Clament iMagloire
BOIS VERNA
1358 Ru Amricaine
NUUElll 10 CENTIMES
Qnoiiiien
\ E Xo 2i->
FILH COPf
Calumljus Marnai ^ LaVat
i.'none n'est fort que par totiitV il AM 0MNJa,
n'est heoresi que par la pa;i Soyez (#aje a iy24
C. o) opinitres : ourageiu, et ntn p s
lama'lien! ; libres, suis nj Indisciplins;
sensibles mais an pas enfconsiastes. Ile
vn:is arrtez qu'aai difficult! importantes,
ei soyex alors emireseni inflexibles ;
mais ddaignez les conentions de l'aioir-
propre, et se menez jamais en balance
un home et la pairie. MKUtfEill
-* Prm
18me ANNE N 5310
PORT-\U-PP.:?:CK (HATI )
HEDI 13 SEPTEMBRE 194
Autour le la Croisire Menue te **s
Hoave'les Prligiegsrs
t
toi publions atrr pbisir lr> aeBM
MME par Ir di^htigiir liliwiw Mm
l.tiurHiii ilUrtM .If IttlutUtM if
Mutai ir I,, RqMilili<|ue i M rrrfplioa M
Mais Vilional. 'I l.i fput if < Bon.
IBastaii s'.raoriieara
'li V 1. il hV .1 Itah.i
Sijmor l'rt si lente,
La Maesi M mio Sovrano
Auguslo die, corne ornui la
storia imparziale registre, ml. r
pretoacutaiiirni neupre ,i s n.
lini'-nto e la vo'o ni d I auo
Popolo, mi h i consegnato per
Voi la lettera die mi onoro .1 -
porre nelle Voslre mam Coa
questa lettera il Re conacrato
dalla \ittoria mi accrdita | r s-
so di Voi in qualil di Amhas-
cia'ore straor.imario.
L'alto, come forma, non si
dislacca dalle million coasue-
tuJini interna/ionali. Ma se
vorrete considerare le cir.un -
tan/eclieloaccoinp^gnano I ici le
Nisaru dedurre cli esso sup ra
ognt prcdente diploma-ico
L'Ambasciatore itiji'ii non
arriva solo. Lo assista o le mu-
siom dell'fisercito e deli'Armata
reduci da una popea e h rap-
presenlanze dlie principali am
miuislraziui.i publicit e ui.a
scbiera poderosa di aitis'i, dj
niu.stnaliedin.gozianli aosio
ri di sindiare, m atluare nnovi
rappoitiinilletimli el econo-
mai. Aonbasla II vascellonn-
menso s.i oui viasgia il plenipo-
te iziano gua> d ito dalla M ir -
ua dllalia, e comandatu da un
prode, espertissimo nav.rc K
non dileso da corazze, si l.ene
da idealil uiperiori e la sua
santabarbara non couliene se
non la pratica dnnostrazione di
cio cbe pu.) offrira al mondo un
grande l'opolo di talento cbe
opra nella disciplina e nell'or-
dine.
E'dun'ine lutta l'anima itt-
Ii.ina Irateroamente protesa fer
o queste Ttrre e reisogli lia-
bain die qui Munuamenle la-
vorano.
bignor Prsidente I
bicuro cbe il l'opolo di llti
apprezzer l'afleUtioso gndo
di cui ,io sono mudesio inler-
prtte, Vidomandodiconcdera
che la una mimione si tv-'lga,
per il mamiorerecipioio int-
resse dlia Vostra e d- Ha mia
Patna.
TRADUCTION
Monsieur le Pisident.
Sa Majest, mon Auguste
ojuveram, qui, ainsi que l'en-
registre l'impartiale histoire, in-
terprta minulijiisein ni tou-
jours |e sentimeot et la volont
de son Peuple, m'a confi pour
Vous la lettre que j _ m'honore
de dposer en Vos mains, Par
cette lettre, le Iloi consacr par
la Victoire m'acc. dite auprs
de Nous en qualit d'Ainbassa
dpur Extraordinaire.
L'acte, en sa forme, ne s'-
carte pas des usag s internatio-
naux 'es meilleurs Mais fi vom
voiil. z considrer les circons-
tinces qui l'accompagnent, il
Vous sera facile d'en d luire
qu'il domine tout prcdait di
plein iiique.
L'Ambassa I ur en effet n'ar-
rive pas se-il. li est saaia' d ta
mission-; de l'Arme ut la 11 M -
rine, de retour l'une pope,
des d: r ros des priaeinales
administrations publiques, et
d'un puissant cortge d'artistes,
il'm l'islrie's et de flg > i *nis
ami m d'nidi r, de r.' ilitar de
nouveiux rapports inHl 'Ctu.-ls
et coiomiqu?*. M us ce n'est
pas i mi L'un n m-e navire sur
le pu \ \.a: ilaP enipoteitieire
ir l par li M i ine d' I la
lie,esl co aman t par un preux,
marin des plus experts. El il
n'est pas dfendu par des cui-
rassas, n.us pir des idalits
suprieure >t sa sunt-'hirhe
necont;".i |ue h lmoojtra*
lion prati ;i' I ce que peut
ol'ir au m od un grand Peu*
pie le lai ni qui Ira nie dan*
la lis i t.- i>..' .-i daiu l'or Ir
Toute l ne il di ; me est donc
Ir.'iMi ell m ot ten lue vers ces
tsrr s t v I. liali ns qui y
uaviill ni courageusemaoL
Sntna ur r Prsi lent,
Persual que I; P.-uple d'Hati
apprciera ( l'aOectueui cri
dont je suis nu mo lie mt-'i
. je i .- Ii'in nddd'a I
que mu misai 11 s'a>eo nplisse,
pour le p'u ur ni intrt rci-
pru |ue ai Votre Pairi >'t de la
Mienne.
Monsieur l'A uht a C'est avec la plus vive sali-lac
tion que je reOU ie v .s mains les
Lettres par lesquelles Ba llsj le
le Roi d Italie vous arc lie ou
prs de moi en qunl t d' \m!> i-si
cleur Kvliao diiidire.
Le (iouvernemeo' el le Peupla
d'il nliapprcient I..... emenl, dans
sa tonne magmli | c et dans sa
pense fraterne le. la lus nnp r
tante mission, de earaetra moral
et conom <\ if, que vous ont con
lie pi ur uOiu la nuble Nation lia
npnne e' son Itoi viiloriem El
je considrerai l'onm une fiveur
de cliou de |ouvo.r conlriliuer au
succs le plus corn pi. I de I id e su
peneure qu'incarne celle mission,
l'ide da progo-* uaivenal dans
l'ordre i la diacip me. l'ide d'une
vie inltrnatnii.de de m ne p r
une Inig snuiim bieel Ou se dve
loppenneiit MBS lieurl les inlnVi
lciproques d'-s l'eupes.
Au nom de la NaL m HaitMODe,
une de vus A lies d-ius l'pope
que vous voque/. j'aJresse mon
iilul eordial tui taiil mil leprsun
tant* de voire Ar. ^ pire
\l uni' brol | i -, "in-. (| Ta tout
le* distingi'-s Membres du
d !i e qu vous assiste, Monde u
1' \rabas-a leur, dans votre Vlaaaan
de concorde, d union el de travail.
Parisiana
IDIMANCHE
LE JOUG
Jour par la Belle D*a
5 partir-*
ET
Varils
DIMANCHE
Musidon
DANS
La Vagabonde
" Yons tes bien heur ni de ne
pas avoir appris lire "
Ces p ro'e< sont de Mr de Saint
Mars qui lui g mi e n ur .1 11 i r
teres e de l'igticrol, puis de le
d l'Ile Sainte MaiRiierite et e lu
de la Itaslills. I1 lut a ces Ir
t I.- parjei de 'Homme a i M .s
que de f- r Loi 1s XlV I i H !
crit : Il Lut que preSOSOS M
fa< lie ce que cet homu.e l .
nu ". Kl a OMsigoa .mlou du pi
lonnUr royal i la i d'ans i -
v'rt. Q n i i i in i m i n
lcr.it de savoir q i 1 .'.il la p
ronn 'ge que ca h .il l'en g
ma-qae srail puni d'emba Il mnt '', mme de mo l. Un j ur
cepenlant, a l'Ile Sai il M i
le, le prisonn er Irompn .. i
ce de son (?ardin ; et, .\ c 11
aoiola du couteau qu'm I i v
laiss son d< jener, il g a\
son euelle en lois : ion n 'W, I"
m i if de > a dtantloo, y
qui trouver il l'ouelle de la l
p i i iir i\ s i I il ', ;
en II die i >'% a son nom : l'r .
c >U-Aotoioe il n - M il o'I Pti
il jeta l'auielte par la ha '; I
pcheur la retrouva sur 11 |
et, liniu.vle bomme, "I. rap
;. Mi de 9li'it Mars Lon |>e celu
ci eu' d e i
grav sur lcu ll>, il ieiaa4a i
vlement le p '- lient pi | .j
rla : S,,ve/ \,.u* lire .' .N n
lit l'h mme ".
' 'li bien, repri' Mr d
Saint Mars, vous tat ! i u h u
reux de ne pas avoir appii-
lire ".
! u m d. s rares I i i SSM
l'Ilbtoire o lignorance iaut
bomme au lieu de le perdre.
L'Anne Siinte
Nouvelles l'pangres
(* partie)
I*
Double t is -u
du Dp i''orart
Kutra : i.oJ ; ijalt-'on : 2,00 Eatr a:50 centime Loge: (J. t. 00
Le hm rayique
Mr A. M. Ochoa
Les derniers rense gneni'totl pa
rus dans notre dition d'hier rel.i
ti s au dernier in eudie suit eu
toul point ex tels. ,
Mr i ) h ia avec qui I lu ail
d'une reaaoutre u ui pi i n i le
nous entretenir, non a fil
liiniiressiou mallieureine que lui
avaii laisse les lots l l'ioli u
e le incnrrents le >:.' n!
Fcri lieureu i m st il s'e-i fifuili.
ri avec le milieu h itien 11 la pe
lile noie de DOtrc | mroal I' .m. i
sans doute r. mont.
Kn elTcl. M ( l I
t.l. ir nouve.i.i el incfssament.
Les clients qui toute-
..v.ie.il u trouver l'ai i l
mant du svmpaMiique coa
.,-1 n t n au. oui qu'a patienler stbu
toi L* I.-i v\ v ouvi ira loule
des ses r.oites.
t I I !..
Bulleiin
Hydrographique
.Noua avons reu la premier(
lii i il..... du l'.ulli lin II ||
phique qui sera publi annuelle-
ment et conlie.dra tous |.
' aeeti n lai la I I
.i si i d< sans de sari I I
observ lions pluviomtriqo
sut Mitre- dl nue ncue I
lu Division Hyd'ogi sph qu
S rvie,- d irrigation p"n !aot l'a i-
ne lis.. le co>
Ce premier nu nro lu i enl
doniiu--* jau i
duiant 1 l.'.M, I
un--, aalles di inelqu.
jauge sie- i dti aul rit nn nsi al
1er Octobre lit.
Nous rem rcioai | ur ce gra
cieui envoi.
SouTtnir de la Croisire
de ritaia
',Vous trouverez oliez
Clodomir |). .luNte, l'hoto-
(jraplnr, 17."7 Hue du I
tre, entre i.t l'riaon ot la
Hue .les l airneset ch"z
Ma lame The
en l ricairv, SIX PHl >T< i-. ou-
venir s de l'Italia.
' I Val, I
el ina i . I uni n e Ano
B l
D ;.!'. m : i p i,.
15 D
son i itraor li
raii. ,'es
a.n i :i vienni a .
l. i
iule !
le :
! I |ee Inquiets.
i ii
' i-it
l il i i I premier
lai les lid-
I .i '
i ; la tombe
r et le i
a de leurs pchs,
|l i : VIII .'
(jll I I 1 '
\ .11 I,
I .
I
VI !..
i
! j
i
' s i.
H
r '
I
ne la i I J
i le i.. .,. d
rouit
..<-,, d- ps Pontifes et d-
i .de- et las
Sixle
I
.- i i m
eu 1 '. 7
tura a dr
l 1500. lub
i | .
ilud'S
d li \MII
el dU NI \
p n ecln r. n i VI 11 r.e \ Il de
an en 1775 et
1800.
Le card
lur 'a 11A n -
.
I
P I
i
i i .
Victor I
S i. 11 i loui
1
H
i
i
Aul Dojua
d I :
r I
I
de laSud
-
i :.
i
I
t'e'a
i
i
|
au .liant du
ta ' i
t.il | ur I
Becritj il les
i d'-
i
'
b*Us.
Cahle
R sull ; s il u i m || li .1
li x
NBVN JUISCi, Il \p, .une
i on nelle, la i n a s
\\ dl. .t 61 i d .- v i u
i| i i I ,' i i i . d i on
au ,u j de i '. p e. g dental l'vl
dut'
i l.-i liijur il * "t ili lai
'
i i. er
p' i i qui per aettra la L
.1 'i ni: 1er le d* Il " m Mil I | i
ait q i'h t d'an ii i ird
.i iii' I u I i
...... |U .
|, I I
': :
i
| |e |a I | l
m ni ii bol i' p r
im I s allis.
Ou iv i de l.i --iiii ition
li ancire en ? anc i
I* \ 13 D
, Mr n 11 il
le li a tuati in li
nt l a ;
J, '
I .
I da It I
cil i Is de 'raocs
sur I courant ton' le mou
tant
milli m e ii. i que
I s re II
d in.
.1 ni I i
p iui' co la giu
erne neal re la il i d
m al le
au lu roc
P lti> On admet atMellc
meal les troupes franaises
r la iioniire du
Mare I IOS que ce'a si
i i n de demeurer
d .ns I i ; on evplique
.pi.'. li u ie d'u ibal de trois
j mis I 'il .-pouss les
m u i ri- i le I. ligne du
i '. ir i in liM.i. ii
I I les I. i itilil
i I -nt la lin
I, _ de I i de pour
10 il obli
l
la s< r liier i.rtpltemenl.
i li | ie.il que le
di'.l i joue sa
deruii n dirg ,-ii lui mft
i'ii i uijids espa
g. il l'iin dsaaue
un crava situai m interne surgira
ie.
En Sicile
i i ie raua de ch
I u vu mi troc s'est
lia a eau
i lents mirteli
d i m
R i ;\ .i ii ..'. .il iliniiil li-
n lire 'I us l'Equateur
noiiueofii
i..menl rv i
li it d .us le rmi' I
d aurai neaieol
en le mi
ir .i ] oui eonbattra le re
bel. e n i. in les pir lUI'ael Ari
RotiveJles diverses
\ i,,', m, Soixante mille ou-
vu > i t illurgiqucs se
: We
s\M'l QOOlilLI L'ex prsi
d' e | |. ,| || |, ,|,r
li o.upaa ie jusqu'^
la fi .mbassideurs
i m ai.,s.
Lr Lan son paye el lil.s
i ii d toute tes di
. i iers re aii I I
i uni Fu Poull ,
un (in coi ittiste d '
1 : n an*
Il MO I
i m irqui s renom-
l i Lanbom .i la palme
n i le co ni I
.Mini .'ii.ii le baron d'Aul
s'il .d ii |i .mi i n u l'aui i i
l et v. .' i
.n. amati ur subtil ment
i une '
.'nlliiil .ilile...
Il i loi
di lec-
A noti i sut i ni qui i e n' I
Journaux conilt-tius
l. S i i snn
qu'il le M un o d
.. ont t i*i
i i li le
de M. li ul s S i outre
. i ie n.' ni et r latil aua
il. i I I N ; | .
i i no Brtic'e le Malhild
s i o coul > ! d' rel sur la
i
:
, M | |
..iv
L1 mouvemenl Commer-
ial vers I- foidi
Mot av.ni lif premiers A
dooo i le bra il au 'ommerce
li i l Pi po i n. illnnlion
vers uiraldc que cous-
le v i I i' ii'iioii'lu Canada.
I. dans uue
'd les ligu
re i e i onlinent
m qui nt a un rai>
Doua,tellea MM.
In I, Petitelair, Mono
Su II o sdai Iji, orle. Pir
le demi) rier des rensaifa i<
ils qui ii" -.oui renaa d'un
n i- permette .t
|U Cet ..ni. Iiora'io'i
qui non \.nr se ra
oinmeree dtail-
I .i i. d i i : ni ,| la voie
,ii n p ktiqua
I n iOe .pjative
I lrs de Q i be notre ruaroh
i"I de toutes le*
dire n a ;-dt
uo i qui lui t
d m t
q i ni on n n .t' ur, l.n Leurre,
la sa < u,-,
la morue,
'ni. u l'ai m due
i 11 au
! d million
pour lui.
tri m idi.'ii.
aller puis
me dre i I. n
t I n i lo s ei I Im ,
i i di n la e imp irai
son iv i u ni r p I in liati.
Lille \
de rp i
talion tiUv relle d i la araade
i Martin l.im'd a
i 'era au m leur a
. <>'. pi-
.
I. .poite Mar-
lin I imd ren> les marchtfa
ca<
c 0 !


LE MATIN
URODON/ h
et la GOUTTE
1
La outte sroeMs rrunnanema. y
U< ne ui. i me. de 1 diatlifee rihri iqnr
L, gnutle f>i donc, en un ne campa* une i
l'uricmie, c- idrs le rcni|>oitoiHM inrm Ou Hiig pr
rtcide uiiqu. i ; les uriiis
14 qui mirr>ia ie (nutteus r en de savoir q>i il la-
knauent trep d acide utie/ue.
Il leur UtiJr loua I ah<"il. e meure au re^
ouser de |. mue iii.. v l'absiemr 4
deilriiry tt de mur <
je i : I ruitr h
gycfit. d lira or <
JulMMiU, (tira di
Hiit
11 Itur faudra, en
n nuiie e> i- >t ir n i ptsin,
M i mesure en liinlnani > de ufio.ii
ldinciutl. par l'Urmloiiai. dont < i i
W fois piui actif que la nini'ie i i lu neM m
remplace ceue dernire
aorofeeur Lanrerean. annen prsnleni a l
oe Medeilns dt Para l'a reu......snds
Tltfll M M Coillt. M! q Je iiumMi.ua M
Rhumatismes
Gravetle
Artirto Sclrose
Aigreur
Il natema e'*eu e
v i ii leejaei I
. Adm nuira! I
. foime. i i RI

imiryWuy |X- "
l
lllif e* l.jiie..i
le ri ia lui i
i, | i eiiicui
"' tuf Moao,
il4erin ir ij .1. i ri en f- 1 mdecin
en li'4"Uiii ae la urine ri d ulenle
ave
I.URODONAL
le foie el le*
Il assouplit le
l'obsit.
nettoie le rein,
articulations.
et vite
art'.rei
oiALirtoL Uni' i irlMi
I d il il Ar: \
mie. I |*
leauae, xm. Uluar. Cardfto|
LINVCOL fljumcc dTl.int. flhnmi-
IIMBCS, Couftr, Luit1.. i| i
:
Ier.j9 Failiant Cosignataire pour Hati
l ne attention particulire sera
pporte dans l'excution des corn
inm des adresses la Librairie
Bu chemin,qui toul en livrant d*
mliclea d'un lini irrprochable,
dlie toute t oncerrence grce aux
piii avantageux auxquels ili sont
dbite.
Fn dliuitive ce sont donc des
dbouch! certaine qui e'offenl
a nuiie activit,et graceaux elforti
laborieux de M. bdouard Monte
c eorpe et l'on prvoit dane lai mi-
lieux commerciaux que cette uti-
le initiative donnera un regain
d'aitivil & nosdiffrents marchs,
tant au point de vue de l'Importa
lion que de lexportation.
lr Franck loncy
N. us avont reu rft matin avec
fiai.- ir la vieite de notre ami Mr
ramk bouc. Commissaire la
Uouvi rnement Jrmie.
Noue lui souhaitons la bienvenue.
Surmenage
Epuisement
Mlancolie
Xrbra/e^v
Enervement
Nvroses
Insomniss
>\
Dprims
Impuissants
Dcs
Suivant une lomrrunicalion l
lf repliique qui nous esl parvenue
ee ii.atin de Jacmel, noua avons
appris hv-c regret la rrcri du Doc
teur Andr l'ili, survenue cette
nuit aprs une couite maladie.
Noue envoyons nos sincres con
dolances aux parents du regietl
Sefuet.
lullelin de la Chambre
amricaine de Commnve
Nous avons r. ru le dernier htci
eule de cette importun'e publie
tion qui s'd le sous l.i diruliou
de M. Il IV Daxii.
Noue rem rcions pour ce gr.-
cieux envoi.
Le climat vous a dprim. I.e surmenage, les excs vous onl
epui 'lis fuit, la mmoire manque, vntrener-
gie disparat, \ OUI doutez de OUS-mfHM, VOUS fies un faible.
L'LIXIR ZIDAL
va vous redonner une sorte d'lectricili! vitale. Par lui. Il
cellule nerveuie sera reconstitue, vous redeviendrez
puissant, rgnr.
Nombreuse! attestation!, de malades et de mdecins.
I.e latM 11 fr. 50
Brochure N' ; de 64 pages, gratuite sur demande adresse am Spcialit*
Neurologiques du Docteur Salles, n, isoulcvaid de Strasbourg. FAIMS.
EN VENTE PAiS PIIVKMACIES
S

l J
MMI -i
immmai .. .
Par e^ o
rompus J,;Ti
e-i ie menHaw arodii i
court GROSSifl
Il ne faut pas
un
r.m
\f\
oublier
hi\
Obtenez votre
sant des ioor-
ces mmes de
la Nature.
" La Nature tant la source
de toue lee biens de l'humanit.
il est logique que noua ayone
recours elle quand le corps humain a beexiin
des trsors qu'elle renferme. s)
) Pour la protection de la sant, le plus prcieux
bien de la vie, c'est la Nature mme qui nous offre
l'huile de Foie de Morue avec laquelle on fait
L'EMULSION SCOTT
Directement du fond des mers elle apporta le
soutien de nos forces, combat l'anmia, la*
affections de la poitrine as daa poumons, la
malnutrition, etc. Ces sn vrit le tonique
l> lidal pour tous les ftges<} If),
jue la maison Kawas llermanos
" t celle qui posede les meilleures
n urchandises de la place, et ven
d'fit le mei leur mari li.
Une visite el vous en eerc con
vi incus.
De nouvelles manliandites sont
Nutl par cliajue InUeau.
Kawas Hfrmanos
:i09 Hue Travamr*.
Porlau Prince.
Cnlombian Steamship company lac.
Vapeur dirg par la Colomblan
S eatnr hp Company In \ pvur Compte
de la United Siaie SMpping Board.
Le steamer .R 1Tb aya- i lai
New \vrl le y Septembre crt.est aU
Undu l'ortawl'iince le 17 via les
jo t du Aforrf. IL repartira Lt mme
jour | our Pe\it tiodv /Utra^cariP, Je
\m r, Cayts et Jacmel prenant Irt
el p nayers.
Son itinrant nour i\ew York via
les ports du Nord sera ultrieure
mett /iJt.
Port au Prince ie 13 Septembre \iU
Horn Line Gebara el tlo, Agents.
contre
Ismas la
CONSTIPATION
prenez les
COMPRIMS
SUISSES
d9 DELORT, Pharmacien.
11(1, Hua Su! l-A loin
FARII*
C'EST LE MEILLEUR
DES PUROATir'-.
PORT-AD-PRII-OB
Phnrnacle du f> JueUn Vl*f U
. ce loofae I Kniiii- "'""
Notre S S Ingrid llorn ve-
nant de ll.uiiluiiuy i Curaao
est htleudti a Fort au l'urne vers
le - cri el partira probablemi ni
le mfme jour pour l'Europe via
Puerto Plata, prenant fret et passa
gers
OIAOFS'i.N LUCAS 4Cia
Mouyemeat des navires
Le s s uorgas laneeia Ne-ioik
le 15 du courant diiectemenl p>ur
Port au Prinee o il sera qu i
le 21 courant.
Le vapeur Calypso faisant toi s*
les porl-, laiss New York hir,
pour tre l'oit au Prince, via 1
ports du nord, le il c urant.
L) vapeur l'.trna la'ssera New
Yorx duectement pour Port au
Prinee le 19 du courant, ilseiaici
lef6.
PHONOGRAPHES
^ViiaV troaerei ,} ta \[aibti ''
L. PREETZMANN AGGERHOLM
ift Ct>Canvl>la , d De5 ^t^ue> fo Uat^
Uj/L
S Lu Koi des Digestifs a
PEPTODIASE
Admis dans las Hpitaux de Parts
ACTION IMSStDUTK
RtVKILLC L APPTIT
ACCCLSRC LA OiatSTION
ravoaisi L'CvstutTiON ot l'Estomic
,h.pr.
ana
Avis
Le Bureau de la Police porte
\. connaissance des intresss,
que a renouvellement des licences
pour arme ! u a dj commenc
et prendra lin la date du :m Sep
tembie ceu>anl.
Prire est faite de ne point alleu
dre les derniers jours pour viter
l'encombrement.
R. SHAKER
U/9/U
\er834 Septembre sera
Port-au-Prince le
Grand Cirque Equestre
SAEiXZ FttRES
Attractions universelles
Quarante arlisles do diffrentes
nationalils.
Paaanleur dlilom.o. Ml-
.BauriaidaChiiaue.aanvela
Verllga. Niai!. Vomimmilill,
Baiionnamante, DigaeUone panibiae.
tu renfe dam loutu in pharmaciu
i-epAt assaral
laWil^m P. ZIZINE. 2,Rai i.C.,n PARIS
A II.i il i Pharmacia Al. PETRDS
et loutre bitnn^t pharmacie
Chez Mm W- Pressoir
1114, wenue .lo'.llmwn (I.
Chaises ro , Verres a boira,
Verres Champagne. Assielles,
C'utesux.Koinilii Ut s Pois s -1 e.
8 rviells', Na|p's, el sn gnral
taus article (our l'cepli' =s et
mariag".
IA CM*MJ%Art?c*''Hrsttii\
/ir3 J nvifor"iiissfoiis
loiil.iajiiiiit immdiats*, gueritou mtas
Globules Rbaud
R4*ullftUDierva>.Uf>nm.aurprnaui* m-
rowraafPtxtrmmc M'iiix "*Jh Oe<.i-iflu.'ii
E.DALICHOUX. ^ Km l r Hupu
Hota-Colmut>*i w
A rVui>Piwe Pfcaw*nassi BUCH I
Devant la belle perepec'ive qw *em
h e s'ouvrir pour les denre* hatien
. fai Vhonneur d*apprendre aux
expo tuteurs d'tiaUi que la g andM
m iuon Ll^orte HartiD i de Montral
( anaa) rentrer* trs prochaine-
ment tur les march hatien*.
J. EDOUARD MONTS
llepresentanl axcluBif de la Maison
Lapone MiHTlN Lted,
pour lesHp. d'IIalti et Dominicaine
Ls clients qui n'ont pas
encore pay--- ;eurs comptes
en r tard son, pris de r o-
ler qu I on jusqu'au 15 du
tn is \ '^ kaatln pou se met
ir' n igl*
itt ce d-1 i tous les
comptes sans excpt*on ?e
n mis .. mon fonde de
;-l VOIT
Pari sui i'iinc, le 20 Aot
LOI*E 1.1VERA
Lions, tii|rcs, puiitlires, et chevaux de cirque, et
Mirlout le (jran(J ne savant.'
Y Bientt grand dbut sous lcoquet'e
et nouvelle'tente de voyage.
Le meilleur Cirqa
qui ne soit famai* venu dans la
lipubliq ne.
Il donn 10 reprsentation* au Cap,
arec le plus grand Succs
Le public tt le ci m mre a sont
aviss ijup le 'il fkal d*ordi un.m
ce, au .No 96 de l !on ni
Sambjur est nul et i onnveuu, du-
Flicsla deaul Mrs il'livr.
ortau Piince.le \t Pp(,t ij;
Conel THEl'S
|tm impoita il
Les dbiteurs de la "suces^ioa
d" ff u Lascase Meusy eont invite
k ss prssnter sn mon cab'nel sis
its vill-'.riiallamerton Killick
ci devant rue du "entre, ait
an tarage Psw'sy, p mr acquitter
leurs kWttaa I > dlai de
jmis leiT estaccorii igler
Faute par eux de u mer au
prisent vis dans le !Mai imparti,
di-s poursuites seront exerce
lr- ux.
Psr>auPric-, le \t p .
Emm. RAMPV.ar
ALUMINUMLINE
Niw-OrkansJ Sol.
Aman Steamhip Co Inc.
Prochains dparts directs
Port-au-Pnace pour BUT.
IV steamer Boloma laissera Newm
( y ans le 10 Septembre directement
p vr Port au-Prince.
Port au'Prince, le Septembre 1024
A. de Matas & Co,
Agents gnraux
Aujourd'hui plus que jamais arec
lorganisation rcenle%la librairie Bafr
chemin Ltd//rM Commerce d'Baiti
des a*-tir les de L brairie, papete^e
livres et cahiers d'cole, articles religieux, artistes
de Bureau, ete, ete, i des conditions trs prohtables.
Prit les coiditiou tt reDsiigneneiis. s'adresser i :
J. Edouard Monts
PORT-AU-PRLNCE, HA.IT1
'


AISSING ISSUE1S


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM