<%BANNER%>







PAGE 1

LE HATIN point peur du canon des yeux o ptillait la Taillerie; — on #n avait vu bien d'ai.tr's dipuis vingt ai,s qu'on taillait l'Europe COUD de sabre hautain et mprisant, il rpondit : Nous autres, nous r> j ; < 1 • i s pquin tout ce qui n'est pas militaire. %  El nous, rpliqua MrdeTalieyrand, nous appelons mli'tire tout ce qui n'est pas citir l st difficile de te m-| r. fe b'U aie franchise tt de l'autre avec plus de line lgance. AVIS Au Commerce i'Hai Par la fusion du 81 o tobre ''-de: j. — Le Cooprative fut u'e de* 'cricolteun de Ijj b c. l\— LeComilo'' des liiop alifde Montral :i i LH So< i'!•• '>""*. I vagricole de*producteur*de Mtaen H ni ii te pu la lgi!< lur ilMuebec. le 31 Mar 10*2 A pris naiss n e : La Coofiralrve 'i!es if.i ies et qui compte l> 000 me ubres. Lffe irUIJWU^ttCiaiICi Trt> proc l(i „ pm n r, ural | ho ao #ur deeoua tire l'apprciriM du cou merci d Hati le pro luit* d*s fe mes < n iad ennea, de premire nculi!i. que. Excursion en auto duns les e dirons de la Ctpittle. Ileviic militaire suivie de r'cip' tion au Palais de S. K. l'A nbissadeur. Hceplion au Cerc'e Mariani. Bal nu Cercle l'o'tau-l'incien. Itception ( la Chambre de Corn merce d llaiti ) par de ( omil Local de la Croisire. — l.'ITAI.IV sera in Mercredi prochain 10 Septembre et ieprtira le Vendredi soir 18 crt. Retour de nos athltes M M (ator et Annan I qui ont obtenu ks huilants rsultats que Ion connat quitteront la r'rance au milieu de ce mois et sont alte idus ici dans les premiers jo trs d'Octobre. 1 —-^ .. %  U.S. S. H. Les lections pour U renouvellement du C iiHtil de 'Union des Socit! S, ortive3 11 utienns auront lieu probablement le dirnaa :b Jrt Sept :mbre, au Pavillon du l'aie Leconte. Coupa me Gurale TransatUatiqu* Le S|S Carabe parti de Bordeaux le %  Septembre est alleu lu a l'orl-au-1'rince le 18 courant. Il repartira le lendemain de son arrive pour Santia/o de Cuba et les porls du Sud De retour i'oit-au Piiuce le '2't il repartira le mme jour pour: Gonai'-s, dp-Hauen, Puerto Plata, S n-Ju n et le I Livre. Port-au l'rinc.vpt. A 024. L'Agent, E. UOBKLlN. Parisiana La Solidarit ; .Ci Soir L'Aiglonne 1 le et t -• %  un pisodes Kntree O.il DIMANCHE Un grand drame patriotique jou par : b gnord, Pur te Magnier, Trville ~ L'BOMWE BIEU 5 par ii s* i Entre 1.;( urde liait, on 3 f I-oge :t Le Moniteur gard6 son titre Le Conseil des Secrtaires d'E tel o'a pas maintenu la di'iisiou du Sesrisiie d Klat de I lilcrieur d'aj ris lsqui lie le A/< > UfUt devait s'appeler .humai Ofi'nitl Je la M publique ti'Hati. Le nuiiKin qui a 1-jA psru sous ce dernier titre sera reconstitu avec le dnomination coratitulien telle, c'est dire : Le Moniteur. Socit d'assistance mutuelle reconnue d-uiiliie publique Le Bureau de la "S,j iiianl'' rappelle aux socitaires que la prochaine ruaion statutaire est fixe diraamhe 7 Septembre c*u rant & 4 lira, de l'api es mi ii La causerie d'usage sera faite par le collgue P. Mexile qui en (retiendra de l'ori, ine de la cor donneiie et des lgendes sur les cordonniers. l'ne cimmi'nid'.i'Hi importtote sera adresse i ux ouvriers bni tes qui sont -;>• ci lement invits a celte sance. LEIil'HEU". Colotubian Steamship Company In 1 ,fc• '% ttfsVujinff .•*/ %  C ,_, -, 1 -T* -_• te '*<•<)£ ou.i GROSSIR K m r>' m ht Ls familles Auguste S ippl'ce, Isaac Noela Hruu lesrt, Marc -il Fleur. Casimir etc. r.mer ient 1 -s amis de St Marc. de. Gonai-.is ignage d. sympitilie a l'occasion de la perle douloureuse qu'elle* ont prouve en la personne de la regrette Neuve Ujfinedoseph, ne Eisema CASIMIR leur scpur, belle suur, belle mre, grand mre, tante et cousine, enleve leur affection le *6 Aot coul. A louur Une maison haute silure Hue CharboQainM ( Puce Lourertore \ S'aibesser aux bureaux du Journal. Naissance Notre ami |ean Ricardi noue a luit part de la naissance de son lils suivenue eu Corse. La mre et l'eulaul se portent bien. luis n m illeurs souhats. Petit mil' Petit mil! /;.v GROS ET EN DETAIL vingt gourdes par sac de quarante marmites. Chez. L. DE FORT Hue du O li United Sales Shlp^ing Board, Le steamer uti ITh, en retard s%r Mutualit*" x 8m *' 4W rat>e par suite d un fort C scolaire chargement de matriel d* chemin de 1er dbarqu St Marc son dernier voy iy \ laisse -a Mew Ytrk la daie du i) Septembre courant pour tou* les /* ) H Hatiens au lieu do ce Ut du (i Septembre p cd imment fixe. Port au Prince, le 5 Septembre 1924 Convocation Les Merobies honoraire*, bienfaileuis et actifs de la Muliiali Scolaire sont convoqus en Ass> m ble Cnrale, le P nauchc 7 Sep tembre coi r nid" luures \ rc ses du matin, au local de l'associa tion Ordre du Jour lo Rapport du Corrril d'du.i nistratioo oRe;.|o;t du Trsorier. 3o Election du nouvau Conseil Le Seiilein D MA-SIMI -rrtSA-Ti-JNA AVIS Wilson I Gif. Nous apprenons avec plaisir que l'Agence de l'importante maison Wilton & Cie d-* Chic i vi^nt d'lre confie notre ami i! o.Jan tme qui d-'-j reprseut beau coup de firmes am^riciines. Voulez-vous passer le soir quel m quen moments agrables Allez donc au Caf Lifayelle, l'angle du Champ de Mars et de l'Avenue Ducoss? ( Maison Dlinois ) o vous recevrez le plus aimable des acueilseto vous trouverez en mme temps un service le premier ordre et des consommations le choix. Des forints dlicieux font le bonheur des im Heurs les plus diltici'ea. Aussi r'ablisscrncnt ne dsemp'it pas. All< z-y donc el vous Mm satisfaits A louer Chez Mi WPressoir 11 1 , avenue JooBrowa (Ln'uej Chaises roses, — Verras hoir.*, Varres chant is^ne. Assiettes, Couteaux,Kourch les Pots glace, Sermlte-i, Nappis, t en gnral tous arii les po r Resptie^ et mariage. Cliani) iniit il adresse tnna DuclutelHer Ne m lin.' dm Csart Dans le bloc compris enlri le Ruai du Peuple et du Centre. lelle Lucie Parcl de retour le Pran e, annonce aux familles qu'elle reprend ses cours el que la leulrc des clamait en son Ktablissement aura lieu le 1er Lundi d'Octobre. Le Garage Koeei vient d'installer on appareil moderne jintir etrger les hatteries. ivec ee nouvil appareil nous pouvons recharger le hall ries en huit heures. faites lesai de charjpr votre batterie en une journe et conomiser la location d'une autre batterie. On essai sulliia pour vous convaincre et vous ne chtierez votre batterie que par cette mthode moderne. ETOILE & VENUS Etoile Filaate Manufacture de Tabacs St-jean Produits rpute et apprc's En face d la Banque Nationale No 1535 Gbara & C% Agents. •loifdJ D.YA lin: ouRiiE No (7;{f5. Vient d'ouvrir et poude toutes sortes d'articles en toile line la port.' de tous. La M uson conseils particuli" rant aux lafantas de lai ren Ire visite pour qu'elles puis sent se convaincra de ia qu lit •t du prix de ses arti -les. SPCIALITS : Toiles pour lingerie, l'ai lums, Chemises, Chapeaux, etc. VENTE en Guos et on DTAIL A vendre Un bus* lelch entirement neuf avec accessoires. \ i-itez aux ateliers de l'Eco e Centrale des Arts et Me'iers. L'ne automobile Overland en bon Ut. Prix : W) |o"aw S'sdrtfter a 1 n nn'ii j contra la CONSTIPATION prenez les COMPRIMS SUISSES d; DELORT, Pharmacien, I1B. /lu* Sainl-A. tom. PARISS C'EST LE MEILLEUR DES PURGATIFS G* amb e lou r S'adrister Madame Angle Dehoi x visa vis de lancte. ne mai. on Keit I ( Graud'Hue). .UX ALAMBICS —^ J-.r ISTIUS 4 BECTimal 9 __.!> LU I* IX OK-VIt, MT H.SI, ALCOOLS, I FORT-AU-PHINOB Aln.PETRUS. P' ir-n.oi ALBrBT^I Pli-iim.ei" i • Ju.ti. VIAHU •f IOu(.i !• %  SOMM* I arn.4\OH tL OEROY FILS AIM x i r v i*: •".'• '." %  • • wJ Ut rtlATICUC 4. Dlflllliu.r 4'EAdl-Di. B 'II s . :i Hl MANUEL t. 1.1,,,.., ,,\ fc "S TAKir illuT Drniti trut. PHONOGRAPHES Vous Irouverez la maison ) ; ^LPREETZMIr.H 4GGERH0LM .Des Dolumbia , et des, [disques de toutes beaul. Vous qui voulez acheter • De bonnes jolies, et Iraielies marchandises, allez chez Paul ti. Auvila Rue Traversire et Magasin de l'Etat sj\ isitoz nos balles gabardiiies de laine pour costumas, nos diagonales noires et m trines, nos easimirs (jria fantaisie, nos palm-haacht nouveaux ; nos Fauxools en toile d' Vlsace, tou3 moitis. Tous lss articles pour limes, tous] les Parfums d'iloubigant, Coty, Lubin et lllgaud. (iraud choix de Meubles Lits, Miroirs ele. \vis Avis Devant la belle perspective aui semble s'ouvrir pour les denres haitiennes. j'ai l'honneur d'appren dra aux exportateurs d'Hati que la grande maison LVPORTE. MARTIN; LTED de Montral (Tanida) rentrera Ml p ohainement sur les marchs Initiens. J. Edouard MON II S Rcp. sielasi' i U Maison laporte Martin, Lted. pour les 1U j/. i Hati et DemioiTaJjM \ni > i' ni plus que* jamais avec l'ont inisalion rcente la librairie BEAlCHEMl.N LTBD offre au commerce d'Hati des articles de librairie, papeterie, livres et cihiers d'cole, articles religieux, urticles de bureau, et'-, etc a des <-i litions Iros nrolitables. i'our les son ht on et rease'gue ments, s'adresser : i ,;..,.,,, i ,i inri Pjri tu £.iae ;U.iui



PAGE 1

T LS MATIN Loue Rivera Grand'Rue 1717, en face de la Poste Provisions, Liqueurs, Vins. Parfumerie. Boulangerie & Ptisserie] Prix courant de nos articles : Whisky lllack W'hite quart bout. P. or 1,50 "j %  • -* pint flask small pint flask Jolinis Walker Whisky red Label Bile black Label i out Canadien (.lut) 1/4 flatk O.'.III 0,70 1,60 Soo 1,40 0.4o Cliampayne Poinmery 8" Greno la boul 2.00 Champagne l\>m-uery & Crem 12 bout \ ve Uicquot Pensardln bouteille Lanson |re et l-'lls W lut* Split eu petits flacons Gordon' Orv Gin l.to 2 25 2 oo o5(l 1,10 0.80 Slos Gin | excellent for cocktail ) Cognac llennessy \X\ MartelleXXX la b. 2 oo 1/^blle Loo m " 1/4 o-ro Cognac Courvoisie bouteille 1 s,, lirandy— Comptoir Vinicole Girondin l.oo 1(2 • o,O0 Liqueurs Simon-ain Crme de Frambroises, Fraisea, Hananes Ullo /,oo Suo Simon jaune •• i 00 Cherry lirandy.Abricot lirandy,peach brandy 1/28 • %  rog amricain bile' 1,oo Vermouths NoUly-Prat 1.10 Cinzano | oo Diihonnet /,< ( Bndictine le litre i oo • le t, li ie 1 10 Ridor— Vin de dessert la bouteille l-5o Absinthe PERNOD la 8.00 Cbatreute Jaune :i.Wi " 1/lboottUh l.tO Pipparminl Gat Frrta la bouteille !.,;• TiipkeSec Cointreau a i,50 Amer Picon I.JS Madre, Malaga, Sherry Wina, Porto, Moscatel 0.T0 Liqueurs Marie-Brizard Aniselte, l'.acao, Chouan, Cordial Topa/e Curaao Triple Sec la bouteille 1 1. Vint en caisse la demi bouteille 0,6j Apricot Brandy, Cherry Brandy Peach, Blackbarry Brandy la l>outeille In demi bouteille 75 Crme de Menthe verte la bouteille l j Pousse Cal ,) Kau de \ie de Danl/i< l, -7" Auis del Moun (tendis P. or 1,75 jusiju' 0,25 Provisions StufTed OUTM ii o/. le flacon H H Jambons Bwift pal pice la livre Fromages la livre a j ; Asperges entires boite 3 Bouta d'asperges boile *J H-! -3*JJ "J : l'aie de loiegras P. 0.50/gO. 753 \,t\ Temate Calsup 0.50 j| Pimleotoi Horrossa le ferblauc Lait vapor t Uancow la b sile'J*-^*,, tl l.aii Coadanaa' '* %  a Laii coudant* NestU la boita ; \ I niits au jus assortis la boite | • li* boite Huile d'olive $ I. (KO 1|4 blla | Saumon In boita | Soupes "Campbell" assorties la boite Lait Klm la boite Viaaifjre en caratta Dansai la boutelle Oign ns blancs le flacon SIHT,. amricain lu lb llasco la lb " r.mge ia lb Poinnes da terre la lb Oignons la lb Ki/ la lb Maotafra I Iba Bacon la lbs Beurre ijueen > lbs le fnM,un Beurra Kotl 5 livres le leihlam I :• %  ni i • %  Danois le lerblanc da I livre l l le lerblanc de 1|2 livre Srti .lin.-s Saup quel 1|V boile ^ Amiaux le lerb'am \[X boite Sardinei Lrtbotta la buile^ l'ti la 1/1 livre '• %  |4 livre Porter la douzaine P or il, la bout Divers t. or 0.4* 0.50 0.40 0.00 0.00 t.M D-lj 0.1B 0.45 0 20 0 14 0 1 O.nO 0.30 t.-'.v ,.0.15 0 vo 1 00 0.30 0.30 0.55 0.|2 0,10 0.07 0.S6 p, le 0.07 l,lo 0.50 LS.*o .80 0.6*J O.tfi 0.4o 0 30 0.70 0,M 0.1J o.jo P. or 3 et I.50 ti2. Malt tu s ( grande)! 1 Cartes jouer place le jeu Caries louer oriiiiiaires le jeu -es et soucoupes en porcelaine .douz P. or*.3, ^J paire Poupttdepuit !'• orll.50 jusqu' iajjf bougies Fouriuer assorties ^|a caisse .1 U.iJI) 12.10 5.50 Dpuratif Zendejas douz. 20 Dol le flacon 2 CIGARES Dominicains Aurora en gros et en dtail, Parfumerie Houbigant — grand assortiment LOTIONS PIVERTen gros et en dtail M



PAGE 1

wfi I Crme d>nnc un teint de lys la Crltr.t Tilndilgi. tomei, parfaml: comarVf ta datchur 6, la ),uni$s*. imbf.llt. af/aca In ridai Elle tient la poudre Assure une carnation exquis U Ctrme TEIKDELYS, OiKiuruM neutre, r d'offcruer en rien II peau. qu'aile hiifr Parfume au extrait! Je rir.,., la Cl 'l'I.VS en le type, le phM parfait de la jt imMlii m twaalca MM le c racket i' M le> imtfttioni duel • U poui-icr* ARYS 3, Rue de la Pais, 3 PARIS Toulll Plrfrme '• M lleaa*> iimni i tv phUrqM i'AK"f Je l'importante maiaon de Cti cajo vient d'tre corlie a notre ann Bea Jan i. ( r .-!.; % %  bes u coup de I imei i '"%  "" '*• o> i '' ni (o IN ur mari :i> • i n jas'i I u l b'ailr. • i Basti ,nii la kcalio; d'un !>• U Huuk i i \ 1 ? (in a. liXJ" 1 ^^^ 7 -J r i ^ r Itaptiste Via pour chemises Tussor fil anglais Tussor le soie anglais barres pour chemise & rotas S tin de chine pour tailleur Yisitez aous toujours et demandez tout ce dont voa av :z beso.n. ustrine poar tailleur Colette pour tailleur lirill ineroerlai aaaploiin(noaTeaats, Iirill fil ol.inc & union anglais Kaki Jaune anylaia extra qualit Zephir anglais sup. pour charnues Toile a drap fil anglais 1)0 poiioei OOtoO 8'l •Batiste Une pour chemise One mile noire Maison vous conv unera de la boni' ipial l de nos articles el di la modicit de nov ,>ri\ en'-emparai<.un avec ceu* d'au! es m lisons de la place pour aea ai iicies suniiairee. Bicyclettes, Mcycletes On demie trouvera des marchandises arrive! par le liaoaia telles que : Champagne authentique Marquis Saizel et Lenique C-irte d'Or demi sec, Mouchons de llge en tons genres .louchons spciaux pour Pharmacie Iris assortis engraldeurs, Produits Pharmaceutiques et Spcialits pharmaceutiques, toutes espces d'extraits pour sirops et liqueurs, essences et colorants pour confiveric le th des Allies, la meilleure spcialit contre les doutons et les furoncles, l.au de Mlisse des t armes des liltres pour entonnuirs.toules espces de Savons antiseptiques, des douches lavements, des tubes en caoutchouc, du Sel de jlauber et d'I .psom, lu nlvcero phosphate de chaux, des ttines et poire a lavement |mur Bds, l'excellente crme alimentaire de Mas our les enfunls Articles oe moile. Couteaux inoxydables \rflentij, s — I retelles h s P our hommes, dentelles fines. On trouvera aussi tous articles pour inerceiie, lin gerie. Vins encaisse, liqueur, Cognac et des articles de fantaisie et de mode. produits Cuildaud et Kola Ascencio en stock. Nos prix sont avantageux, passe/, nous voir, poui vous en coiiv aincre .. M N B— I a c"ine alimentaire le Mais est aussi ne vente dans les malsons suivantes: Pharmacie loiu rai ne. pharmacie Itajard, Pharmacie Lamartine Camille I ope Rivera, pharmacie Centrale, chez et dnas toutes les bonnes maisons Pour de gros et les com mnnd£S ^'adresser a F. Lfcvclanel Car del i II lame je ne sais pas en iaire. Cependant s vous passez du cot du Bureau de l'A i rninistration postale, a la Granri'lluc, {l'itniaCfli'toEilEElisiGi A la otidence ^'otl8 verrez qu> les chaus' urcs — pie ce soit sur commande ou non — sont fa tes avec joil. soinset solidit, parce que les ouvriers qui l's confectionnent et les matriaux qui y sont employs rpondent et justifient le titre de la maison. Ptiotograbbie Nouvelle 1937, /{< ; fin Centre (lii U'h istrd d'un> proTHMii !• nona conlita, BO'H iaarvailli < la vue de* travaux ph '>: ''\ %  %  "' %  1001 la direetion Je M. Clstdonif >. JL'TB, phitagi tphe attl M M Upar lemenl deTravaux Public*. Dipg | i Mrtta pja'alS lpres niant M %  de tout I •points |ntraa*B(f lu peya, jaaqo'aux graDdiernenta uianl Ici an dea mo iernev, loti les ouvrages sortis de cel tabli .-emeat .ont d'une ressemb. nce parfaite et d'un (loi irrprocliap'e. Ajoute/ A rela que les prix MOI DMktiquea t la porljd Je ttut le m unie, voil tout <-e qu'il faut pour faire Je h Ph iln-N > iveile le riant I vous du inonde eak et lganl. Fabriipie par la yrania Socit Manufacturire d'Armes et UylsS de >t i.tienne France) la hloyclette Svolte est la so.ue qui runit a la fois toutes les qualits ue perfection requises de nos jo.ir?. D'un fini Irrpi o cliablj, l'une lga ire indiscutable et d'an souduo InoOiUparaOle, la Dicyolelte SX'ELl'h est mu le de tous les accessoires: Po.npe, clef, pneux et chainbres air Micnelin. C'est la grande Marque qul.)esl sorti victorieuse aux plus importantes preuves sportives dans le monde entier. En ^venle chez Nicolas Cordasco -•——— — — ~ — les conditions Co —a. %  jjraod HleldeaYance rifosilion exceptionnelle, au centre des allaite, proiiinilt' de toutes les Bampies, de la Douane et de foules les Alpines de bateaux. Renseignements el lacilila pour royager en automobile dans toutes les parties de la R('>publique l'H.'iii et de la rpublique dominicaine. Chambres conloitulle; t'A %  urloui lies propres.Ten(dateurs dans les chambres i la demande des fentionaires. Cuisine Iraneaise trs soigne et des plus varu'es. Denande* v'*it?r leb m'ua>nn d l Htel : Vins des meilleurs crus de Bordeaux, par barri ques, lainejannes, gallons et par bouteilles Parmi les Mus le oliateaux, vous trouverez, le plu? graud choix, i ur les qualils el pour Puge. VINS IVITAI.IC* DESPAGNE. VIN DE l" >URG< IGNE (blancs et rouges et le rertmmSp ikiioi) Burguiidjr ( fommard mousseux, ipil Amricain ) Le plus gra .il assortiment do Liqueurs, Coi|iiac, qlus. xxHkles, etc. Absinthe pernod. Amer PI >> N rr oilthe CONSERVES franaises cl an rie. ires frachement arrives. cr.Alll'S deCuba, ^urora et llabanera. Cl \R ^T t'KS de toulss lestatirlques il llotl Gros ti dtdl PAilFlMEHI.. et Cartes postales. J rlx t. modr*. P !\ VMrm Le Coq gaulois 1027 Rue Courba t'o't au Prince Noua prie le venir "^visiter son assortiment de tissus, spcialit de Calicots suprieurs, Xphirs, siams Indiennes, Voiles fantaisie, Couvertures de lit. Pas et Chaussettes, Tapis cir et Damass nappes I ormes de chapeaux, Souliers tennis: •').\ous avons ouvert un rayon le Tasies en porcelaine d'eitiolesmaills et de miroirs moyens. Les prix sonties meilleurs. Demande/, le Rhum Barbancourt 110, Ke des Csars TI;LI:I'II(J.\I; C480 Rhum Nectar (lit A. Oljcns 1140, Rue du'M.jiafcn. de l'Etat 117, Rue^Borne Foi %  820, Rue Courle. TELEPHONE i 3*7 PharmacieF. Sjouru clientle t aux D et au public QttUa eu un Lab>ira o're de Uni in' avis sa oanlsora sou l.ahorat in d'Ulogie biologie ap liquv sous la Direction du Du col et B* Sjourn Le lahoratoT' es ouvert toua les jours de 7 I res du niRtir! G Heures du s^ir p ur toutes les recherch-s m nalyses prvudaa s'annonce ci lomto, saui pour le VVysS'ru)iUiiet ia coaslant' Ur Scrt^rie Ser rt reues que le m?rdi df chaque semaine. S'adrtir h ia Pharmacie pourjles renselgne^aeut Inalyea d'urines et Su'aasmque Koaciion de Wasserrrann B^aciioo. de Triboule', Lumen du sing et du pus Examen des matires lr*le< lUaiuieii -le craeh*t -4lbu-r in" 1 r*a • •<>• Conaian'e f.re" Stkr^Kl M A. $ FPEXHS Limited Peur avoir le teint Irais cl conserver toujours intacte relisIrslcheur,servea TOUS I s excellentspridiKi del lamense marqae|. BC F. Pfa's limi*?d England ; lels que: gavons tranapareeUs ou Lauus, Savons transpa* rents en tablettes. Fine poudre de 1 aie et peudre 4e Talc pour Bb, llatons rouijes pour levios. fin vente lis/ limon lieu Si ilred lieux '1



PAGE 1

lUiNUMBlR Clment Magloire BOIS VERNA 1358 Rue Amrtoalne M VliiH) ^Q CENTIMES Quotidien TELEPHONE No 242 FILS COPY Celumbus Mmorial LaVef) PAN AMWlCAN UNON SEF 17 Pour maniai d'un pas Uiaii dans la via, pour a prserver des dUiilancas et des, chutes, il laut une conviclion^robuete. une loi (|ui % n ous enlve u-desMl du monde matriel ; il |j t voir la but t y H tendre direrte* Muut. L'arma la plus SUIT dau le COmbtt lensstia, c'est una conscience droite et aclaira. 18me ANNE N 5303 PORT-AUJWNCRXHAm i VENDREDI 6 SEl'l'EMlfflE 1924 Un peu d'histo ire ssui rsceiou la Irtlrr simule ne lolrr Miarliililt nus fut m fouir M aaklirr Port-au-Prince, le 4 Septembre 1924. Momieur CL*MKNT MAGI.OIRE Directeur du c Matin . Mon cher Clment, Dans sa petite histoire de l'an de grce U30. Me Pierre Eu Kno de Lespinasse, Baron de Bellfcvue, secrtaire d'une So cil d'histoire Port au Piince a commis une ou deux erreurs historiques qu'il importe de relever dans l'intrt de la vrit. En disant qu'il est certain que le Gnral Borgella passa sur sa demande au commandement de l'Arrondijsemi nt dis Caves tn 1890, irrit probable' ment de la ta<;on dont lut rgl le as du lieutenant Carri, notre jeune historien commet une flagrante inexactitude: Borgella ne prit le commandement de l'Arrondissement des Cayes qu'en Mars 1832, poste d venu vacant par la mort du Gnral Marion Or, l'importance qu'on semble donner aujourd'hui au .fait si .banai qu'tst l'excution sommaire d'un mann quui ju'f sur une place de Sto Domingo, l'tait >i peu aux yeux de Boigella qu'il mit deux ans le digrer. Ce ijue Me Pierre Eugde Lespinasse devait plutt ri tenir de ce futil incident, c'est que l'un de ces deux Officiers 61 i lia ancien Rigaudiu et hutre un vtran de la guerre de l'I dpendance dvou aux partis de Plioo et de Uoyer et il n'eut pis tonnant de trouver suis l.i olume du G nr il Borge'la la gratuite accusation qu'il porte coitre le (J-nral Alexis Cirri. La I ttre du Prsident B >y*r mettant lin au malentendu, n'a donc pas ' seulement di t'e par la ncessit de se prparer a repousser une agression possible de la France, mais le rsultat d'une enqute et l'apprciation des motils dterminant Gnral Borgella essayer de se dfaire d'un oifieur gnint et de son (ils. Mais quant croire que le prestigieux Gnral itlaxiinilien Borgella aurait pu mourir tranquille en voyant son ancien subordonne de Santo Domingo cr duc de la Vga Bai et sha marr d'or de la tte aux pie U pa la g aci uset de Si M jesl Faustin Soiilouque, cela n'est pas vrai, pv ce qu' ct de ch ique gallon d'or, Borgella qui n'avait pas fait la gurre de l'Iu dpendance vernit briller plus de vingt cica rices recueillies sur les champs de bataille de 1803. Receve mon cher Clment, l'expression de mes meilleurs sentiments. E. CARRIK Banquet en l'honneur DE JM."Marceau i; Dupont $ Secret aire-Gnral'de l'Association i Franc9-Amrique Latine t Celle hou lerie elle-mme n'taii. elle pa une preuve de notre atti lie ment '.' Nous oublions ce pass que'q e r ni qu'il oit. Au nom de la France, vous et-s venu au milieu de n 'lis. et VOJM n HH ave/ tei 1 1 la m lin. Cette main, c'eit celle d'uae amie relr iuve. Ce geste irnical nou l'avon se. c eilli avec d'autant plus de plaisir et d'eupessement qu'il nous ar rive une heure douloureuse de notre vie nationale. Certes, nous ne saurions esp Srer de la France plus que ce que les c'r onstances actuelles du munie et le souci de set hauts intrts nationaux lui permettent de nous donner. C'est de nom seuls que nous devons attendre notre salut. Mais dans nos luttes et nos angoisses, il nous sera doux de n > is savoir entours de sa sympath -, de nous sentir encouragea par Mi roui et par ceux de toutes •<* rpubliques de l'Amrique Latine qu'elle runit autour de son n >>u et qui romprenent maintenin 1 'a ncessit de se grouper pour la dfense de leurs intrts eoinini ques, intellectuels et poliliqu '8 et de l'idal latin. Pour reprendre nos traditions d'amiti et nos cordiales relations d'hier, la Socit que vous reprsentez ne pouvait choisir un meilleur a nl.i-sadeur; elle ne pourrait choisir isi voix plus sympathique si plus persuasive En rendant un franc ho nmag votre tact et votre amnit et a tontes us qualits qui \on caraotriMOt, vous nous permettre/, Moi *ieur Dupont, de voui rpter que nous comptons beau oup sur vous et vos amis de Fran e pour nous faire mieux coanattre chez v, Lord Par n or( Angle teire ), Salaudra f Italie ), Ukrynt ki ( Pologne ), L'rretia (Colombie, et Tau l'sai ( Chine ).Le program me des travaux a t distribu com me suit : l'rem re commission al fuiras lgales et constitutionnelle!, deuxime organisation technique, Iroisime rduction des armements quatrime affaires budgtaires et financire!, cinquime affaires • > ci les et gnrales et sixime allai ru politiques. Le nouveau prsidant d l'E<|n.iit'tii' QUITO M Gon/alo de Cordo va a pris posietsien de la prti dence de la Bpublique Equato rien ne en remplacement de M. Jota L. Tamayo. Une machine inlernale dcouverte dans la niaugo • I •( %  de Lnine BBRUN— Dei nouvelle! de Bui sie annoncent qu'une machina in fcrnale a t dcouverte daas le mausole contenant les restes de Lnine aprs la visite de certaine t bocitt laborittei et d'tudiants au cadavre de l'ex dictateur. A l'itsue de cette dcouverte, det centaines .l'arrestation* ont eu lieu et des lu lianta ont t sou mis djk aux tortures de troisime degr. Du inaniUite au pauplo japonais rOKIO— Le Premier minitire de l'Empire a adrett un manifeste au peuple japonais lui demandant de supprimer les coutumes d ool vl et de gaspillage engendre* s par lei fabuleux bnfices que conllit mou liai apporta aux mje du Mikado et de -.e cjnsaciur k I paigne i au mis"uirea gorgiens annonce qu'ur ne tentative de renversement du, rgime sovitique a eu lieu simul lanuieiit %  ] nu plusieurs villes ai la rpublique gorgienne. l'ARIS— A partir d'aujourd'hui le poste de la Tours Kiicl ne dou nera plus d'auditions musicales, mais il servira k dissminer par le monde des laits Concrets relatifs k la marche des affaire de la repu blique et dornavant sera l'organe do propagande du gouvernement franais. BHVMQH4J Ine sanglante lut te vient de commencer entre l*qnin — 1 inj.n / 'e I -y I |ui <*ourut autour >le la table parmi les princesses et lai > %  croix de la i gioo ; ruioa. s -il. M r.llerrand n'eut ni chaud ri , i, iraiuruille. il d >maaJd : Monsieur le iriareicha", qu'est-fo, <>* juin ? > Lj duc de R ggio, lu IUSSJ, n'eut


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06259
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, September 05, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06259

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
lUiNUMBlR
Clment Magloire
BOIS VERNA
1358 Rue Amrtoalne
M VliiH) ^Q CENTIMES
Quotidien
TELEPHONE No 242
FILS copy
Celumbus Mmorial LaVef)
PAN AMWlCAN UNON
SEF 17
Pour maniai d'un pas Uiaii
dans la via, pour a prserver
des dUiilancas et des, chutes,
il laut une conviclion^robuete.
une loi (|ui%nous enlve u-des-
Ml du monde matriel ; il |j t
voir la but t yHtendre direrte*
Muut. L'arma la plus suit dau
le COmbtt lensstia, c'est una
conscience droite et aclaira.
18me ANNE N 5303
PORT-AUJWNCRXHAm i
VENDREDI 6 SEl'l'EMlfflE 1924
Un peu d'histoire
ssui rsceiou la Irtlrr simule ne lolrr Miarliililt nus fut m fouir m aaklirr
Port-au-Prince,
le 4 Septembre 1924.
Momieur Cl*mknt Magi.oire
Directeur du c Matin .
Mon cher Clment,
Dans sa petite histoire de l'an
de grce U30. Me Pierre Eu
Kno de Lespinasse, Baron de
Bellfcvue, secrtaire d'une So
cil d'histoire Port au Piin-
ce a commis une ou deux er-
reurs historiques qu'il importe
de relever dans l'intrt de la
vrit.
En disant qu'il est certain
que le Gnral Borgella passa
sur sa demande au commande-
ment de l'Arrondijsemi nt dis
Caves tn 1890, irrit probable'
ment de la ta<;on dont lut rgl
le as du lieutenant Carri,
notre jeune historien commet
une flagrante inexactitude: Bor-
gella ne prit le commandement
de l'Arrondissement des Cayes
qu'en Mars 1832, poste d venu
vacant par la mort du Gnral
Marion
Or, l'importance qu'on sem-
ble donner aujourd'hui au .fait
si .banai qu'tst l'excution
sommaire d'un mann quui ju'f
sur une place de Sto Domingo,
l'tait >i peu aux yeux de Boi-
gella qu'il mit deux ans le di-
grer.
Ce ijue Me Pierre Eug- de
Lespinasse devait plutt ri tenir
de ce futil incident, c'est que
l'un de ces deux Officiers 61 i
lia ancien Rigaudiu et hutre
un vtran de la guerre de l'I -
dpendance dvou aux partis
de Plioo et de Uoyer et il n'eut
pis tonnant de trouver suis l.i
olume du G nr il Borge'la la
gratuite accusation qu'il porte
coitre le (J-nral Alexis Cirri.
La I ttre du Prsident B >y*r
mettant lin au malentendu, n'a
donc pas ' seulement di t'e
par la ncessit de se prparer
a repousser une agression pos-
sible de la France, mais le r-
sultat d'une enqute et l'appr-
ciation des motils dterminant
Gnral Borgella essayer de se
dfaire d'un oifieur gnint et
de son (ils.
Mais quant croire que le
prestigieux Gnral itlaxiinilien
Borgella aurait pu mourir tran-
quille en voyant son ancien su-
bordonne de Santo Domingo
cr duc de la Vga Bai et sha
marr d'or de la tte aux pie U
pa la g aci uset de Si M jesl '
Faustin Soiilouque, cela n'est
pas vrai, pv ce qu' ct de ch i-
que gallon d'or, Borgella qui
n'avait pas fait la gurre de l'Iu
dpendance vernit briller plus
de vingt cica rices recueillies
sur les champs de bataille de
1803.
Receve mon cher Clment,
l'expression de mes meilleurs
sentiments.
E. CARRIK
Banquet en l'honneur
DE
JM."Marceaui;Dupont $
Secret aire-Gnral'de l'Association
i Franc9-Amrique Latine t
Celle hou lerie elle-mme n'taii.
elle pa une preuve de notre atti
lie ment '.'
Nous oublions ce pass que'q e
r ni qu'il oit. Au nom de la
France, vous et-s venu au milieu
de n 'lis. et vojm n hh ave/ tei 11
la m lin. Cette main, c'eit celle
d'uae amie relr iuve.
Ce geste irnical nou l'avon se.
c eilli avec d'autant plus de plaisir
et d'eupessement qu'il nous ar
rive une heure douloureuse de
notre vie nationale.
Certes, nous ne saurions esp Srer
de la France plus que ce que les
c'r onstances actuelles du munie
et le souci de set hauts intrts
nationaux lui permettent de nous
donner.
C'est de nom seuls que nous
devons attendre notre salut.
Mais dans nos luttes et nos an-
goisses, il nous sera doux de n > is
savoir entours de sa sympath -,
de nous sentir encouragea par Mi
roui et par ceux de toutes <*
rpubliques de l'Amrique Latine
qu'elle runit autour de son n >>u
et qui romprenent maintenin1 'a
ncessit de se grouper pour la
dfense de leurs intrts eoinini
ques, intellectuels et poliliqu '8 et
de l'idal latin.
Pour reprendre nos traditions
d'amiti et nos cordiales relations
d'hier, la Socit que vous repr-
sentez ne pouvait choisir un meil-
leur a nl.i-sadeur; elle ne pourrait
choisir isi voix plus sympathique
si plus persuasive
En rendant un franc ho nmag-
votre tact et votre amnit et
a tontes us qualits qui \on ca-
raotriMOt, vous nous permettre/,
Moi *ieur Dupont, de voui rpter
que nous comptons beau oup sur
vous et vos amis de Fran e pour
nous faire mieux coanattre chez
v vos dirigeants et de votre presse
dont l'autorit est si puissante, un
traite t tt toujours plut empre ni
de justice, de vrit et de bont.
Je prie mes amis au no n des-
quels Monsieur le Prtilent m'a
demanda de parler, de boire
votre sanli et a l'heureux dvelop
pensent de la Socit France \m
ri'iue Latine.
Mr Marceau Dupont rpondit en
cet termes :
Mesdames,
Mon cher Prsident,
Mes chert collgues,
Messieurs,
Mardi toir, plusieurs amis tt
des dames, t< as sympathiques au
deloppen tt des relations en
Ire la France, llaiti et les autres
pis s de l'Amrique Latine, se sent
runit aux Caves de Bordeaux
pour prendre part a un banquet
organis par le Comit haitien en
l'honneur de Monsieur Ma;ceau
Dupont, Secrtaire gnral du Co*
mit Directeur de l'As*ocution
France Amrique Latu e.
Il y eut un menu de choix. An
tour de la tab'e ce furent une srie
de saib.es spirituelles, assai-ou-
atas de l'eti ni gaulois ut du sel
allique, animes par la plus fran-
che cordialit.
Au Champagne, le Dr Franois
Dalenceur dit deux mots pour
souhaiter la bienvenue a M. Du-
pont et pour allirmer que ta bon-
ne semence mise dans la terre
d'ilaiti par l'Association France
Amrique Latine a dj pouss
des racines profondes et nombreu
tes. Puis il pria Mi Ftienne Ma-
tlion de prendre la parole au nom
des anait. Me Malhon pronona le
discours suivant :
Mesdames,
Messieurs,
On a toujours dit que les liens
lot plut tolidet qui unissent les
hommes aux hommes et les peu-
ples aux peuples, sont ceux du
crur et de l'esprit.
Se sont ils un h-tant relchs T
Pour les resserrer, il suffit d'un
geste, il suffit de quelques molt
lieureu et bienveillants comme
c o que i.ous a adresst'Mon-
sieur Dupont.
.Nos Ici es te ont jadis violem-
ment dtachs de la ^France et,
aprs l'pope de 1804, le foss
de tang et de ca lavres qui bait
entre les deux camps permettait
d'augurer que la haine et la m-
fiance succderaient au crpite-
ment de la mitraille et dea balles.
Mais, la paix rtablie et notre
Indpendance reconnue, c'est vers
la France que la jeune nat-on
campe sur les ruines encore fu-
mantes de la colonie, tourne Ici
yeux et c'est sur Ile qu'elle fonde
tes etprancet.
Ces ancient esclaves qui, sur
les champs de bataille, pour sti-
muler leur courage, avaient adop-
t votre vaillante Marseillaise, con
servent votre langue et ,'appro
prient vos institutions et vos codes
de lois.
Leur faut-il det ministres de la
religion pour moraliser le peuple:'
C'ett 4 la France qu'il les den;n-
dent. Des capitaux pour recons-
truire leurs villes incendies '
C'est de l'pargne Franaise qu'ils
let empruntent. Det marchs
pour l'tchange de leurs produits !
C'est en France qu ils les recher-
chent. C'est de la France que
nous recevons des matres pour
nos coles et quelquefois det olfi-
soldats la dlense du sol de la
Patrie.
C'est vert la France que nous
dirigeons nos enfants pour les per
fectionner dans les tsisncei, lei
lettret et let arts. Cependant,
et la loyaut en exigeait l'aveu
cependant depuis quelque temps
nous pouvions avoir de justes rai-
sons rie douter de l'amiti de votre
Pays et de croire qu'il nous avsit
abandonu. Nous l'avons boud.
Je c nsidre comme un trt
grand honneur que vous ave/ eu la
pense de me consacrer celte belle
tte, j'en prouve une grande joie
et vous exprime tous mes senti
m nts le vve re-onnais-ance.
Je suis profondment touch
des llatteuses paroles qu'on vient
de m'adresser. De telles marques de
ympalhie engagent pour toujours
ma gratitude de franais, ear je
tais pie par dessus moi, elles s'a
dressent k ma patrie.
Lorsqu'en ma qualit de secr
tai e g'nral de l'A. F A. L. j ai
d mauch a notre ami, Mr le Doc
leur Franois Di'encourt d bu n
vouloir accepter de prsider la pr
ml N rmion du Comit M itien
je n'ai pis eu beo;n dlosisier, il
s dit Oui de tout saur, trs
heureux de nous tre ag able et
de prouver par sa prsence tout
l'intrt qu'il porte k notre ouvre.
Mr le Dr I r.nois Dalencourt
est ! l'.-iienl Fondateur du Co
mit Haitien de notre Association,
lu l'unanimit. J'avait l'inten
tion de lui adresser un compliment
en anglais, mais la signification
des mou anglais a si souvent va
n, du moins notre gard que
je prfre tourner mon coraplimen
et lui dire en franais : Vous tes
l'homme qu'il faut, k la place
qu'il faut'1.
J'ai donc le devoir de fliciter
le Conseil d'Administration de l'a
voir port la Prsidence et tant
donn l'importance de la section
je puis vout assurer que le uom
du Dr Dalencourt sera en France
bien accueilli et j'ai le fer et e
et je le souhaite de tout coeur, avoir
bientt le p'isir de le recevoir
parmi nous, a Paris.
Je me r| vii dms le plus pro-
fond de mon urne et je salue avec
litrl la cration de ce Comit qui
srra l'on des plut beaux fleuront
de notre L'ii'uvre cre sera mene bien-
le but p mrsuivi est noble, gn
reux et utile et nous arriverons
aux meilleurs rsultats parce que
nous travaillerons avec mthode.
le ne serais pat entirement sa-
tisfait de la maoifes'ation de syro
pathie organise aujourd'hui en
mon honneur, si je ngligeait
de remercier mes collguet du Co
mit II iitie.ii. et tout partieuli'A
ment notre disiingu secrtaire g
nral, Mr le Dr Pressoir, notre
secrtaire gnral adjoint, Mr le
Dr Normil Sylvain et notre trso
rier, mon ch-r smi, Paul Auxila,
de l'activit et du dsintressement
avec lesquels ilt travaillent k un r
de plus en p'us trjitement llaiti
aux pays latins.
Je ne connaissais pas llaiti. mais
vom m'ave* appris k l'aimer
quel Pays que celui l o l'on vous
reoit avec tint d'affection. Ko
cette terre je me crois encore dans
mon propre pays, tant les sympa
tbies qui me sont exprimes de
toute part pour la France tout cha
lonreuses et tpontanes.
Je vois aussi qu'il v a d'excel
lenis hommes qui montrent un
i lal -l nuis voyoes e t idal te
i re dans les faits sur lesquels
B i lent, a appel notre at
tcili .n I i l'il est un idal
e "Droit, le lustice et de Paix".
C'est en m s rclamant de ces
" incipes 11 j ; porte k votre eau
t en vous re n niant de votre
chaleureux aecu il.
Au non de noi Amis de Fran
ce, Je 1re mon verre en l'honneur
des Dames dont lu prsence est
un gage d'embelli setaenl et 4e
soutien du travail de notre group
ment, aux hVes ilii'm^is qui
ont bien voulu pren Ire place au
lourde c-lie table, k Mr BeeMS,
Prsident te h Colonie Syrienne,
i notre ch-r PisiJent, k mes col
lgues, k mes compatriotes mi
!;rs coin n- mai, qui poursuivent
sa traditii it latines.
Buvons k II iiti belle et glarieu
se dint j'ai l'or/neil d'tre l'hte
et l'Ami, k la France 1 ; l'Art et
de 1 Industrie, de la Sorbonne et
de la Marne, k la Force et k la
G A e unies et i.nmortelles du g
nie latin".
Monsieur W. Boue/, prsident
de la Chambre de Commerce 11
rieune, lit un discours vibrant o
il exalta la France de 17S9, la
France librale et immortelle qui
a toujours protg la Syrie.
Et ce fut aux cris de Viv i la
France", Vive II litl ", Vive la
Syrie1', que l'on laissa la table
pour aller au spacieux balcon des
" Caves de llordeoux '-, par petits
groupas d visarit de choses et d'au
tret, et surtout des lient inviuci
bls, ii li i obles qui unissent
llaiti k li France.
Nouvelles Etrangres
B'Niii,'(ni|i l'exli'iivaijatic",
n'avance a iit;n.
Il s'aijit cL lirer les choses
au clair.
Il est incontestible que quan 1
q lelqu'ua commet un bel acte
Jui lui ett en quel ne sorte pro
table, paitout o il passe il en
pirle Je suie sr que si vous
al / ch z KAWAS IIKI1MAN0S
vous ferez de la propagande pour
setniaichandiiet et I article achet
fera ainti parler d-9 la maison.
Ton ceux qui n'ont pas encore vu
set tpacimens de nouveauts sont
cordialement invits k les visiter.
Let articlet vendue font eux-
mmes leur rclame.
Il travaillent dantl'intrtda Pu
blic et emploient toulet lee formel
pour leur tre agi able
Tout article vendu qui ne arait
pi it tird point au got de IVhe
leur pouinil lra repris et hin
g contre un autre de mme va
leur.
Par abla
Le Japon demande
i'ilc Sakliarina
LONDRES- D'accord avec le
nouveau trait ru*o japonais, la
dsoccupation militaire japonaise
du nord de l'Ile Sakharine a co n
menc.
Les gisements ptrolires et les
pcheries de cette tle deviendront
une source de richesse pour ruttet
et japonait. Ko rtiton de la mise
en vigueur de ce trait qui a pour
but d'en assurer le dveloppement.
Le Japon n'a recu' devant
aucun sacrifice pour rtablir let
relations diplomatiques avec la
Russie sovitique afin de s'assurer
le ptrole ncessaire k ta marine
de guerre et k ta flotte marchande
et en s'affraurhitsant des marchs
amricains.
i la Ligue des .Nation
OBitiVB- L'ai emble de la
Ligue det Nationa a lu tt eemmit
lions et dsign (I vice prsidents.
II. m lin auront lieu d'important-.
dbats sur la rductien des arme
ments et la scurit internationale
eu prsence de MVI Macdonald
et II m ri il. La note det Ktata Unis
dclinant l'mv talion d'envoyer un
reprsentant k la commiation nom
in e pour contrler le trafic det ar
mes, a caus une certaine dsillu
Joe dans let milieux politiques.
Dans aa rponse, le gouvernement
amricain dclare qu'il a dj ex
pes son poial de vue devaut la
commiosion permanente de la l.i
gue du dsarmement, mais qu il
ne verra pas d'inconvnient plu.
tard d'assister k une coufrence
internationale.
lulonr de la rduction
des ar.neinents
GB.NBVB-M.Duca.mini.tre des
affaires trangre! I* Roumanie, a
t nomm prsident de la Jme
committion qui ett la plus impor
tante, car elle est rharge du pro
blme de la rduction des arme
menti. Duca tant un avocat de la
Petite fut'ute. ton lection ett
considre comme un appui pour
la France d ns la question du pro
jet d'assistance mutuelle prconis
par celte dernire nation en faveur
duquel te lont djk prononcs 11
Pologne, la Tchcoslovaquie et la
Roumanie.
Les prsidents det autres com
missions sont MM.Litllelon Groom
de l'Australie pour la premire,
(i iray de Panama pour la demie
me, Addtchi du Japon pour la qua
tnme, / lile du Danemark pour
la cinquime et Cari Knckell de la
Finlande pour la sixime l prsidents sont : MM. Bourgeois
( Fiance >, Lord Par n or( Angle
teire ), Salaudra f Italie ), Ukrynt
ki ( Pologne ), L'rretia (Colombie,
et Tau l'sai ( Chine ).Le program
me des travaux a t distribu com
me suit : l'rem re commission al
fuiras lgales et constitutionnelle!,
deuxime organisation technique,
Iroisime rduction des armements
quatrime affaires budgtaires et
financire!, cinquime affaires >
ci les et gnrales et sixime allai
ru politiques.
Le nouveau prsidant d
l'E<|n.iit'tii'
QUITO M Gon/alo de Cordo
va a pris posietsien de la prti
dence de la Bpublique Equato
rien ne en remplacement de M. Jota
L. Tamayo.
Une machine inlernale d-
couverte dans la niaugo
I ( de Lnine
BBRUN Dei nouvelle! de Bui
sie annoncent qu'une machina in
fcrnale a t dcouverte daas le
mausole contenant les restes de
Lnine aprs la visite de certaine t
bocitt laborittei et d'tudiants
au cadavre de l'ex dictateur. A
l'itsue de cette dcouverte, det
centaines .l'arrestation* ont eu
lieu et des lu lianta ont t sou
mis djk aux tortures de troisime
degr.
Du inaniUite au pauplo
japonais
rOKIO Le Premier minitire de
l'Empire a adrett un manifeste
au peuple japonais lui demandant
de supprimer les coutumes d ool
vl et de gaspillage engendre* s
par lei fabuleux bnfices que
conllit mou liai apporta aux mje *
du Mikado et de -.e cjnsaciur k I
paigne i au dit il, de von la nttlion marrli
dnne le senti-- ' luxe el de
dissipation, ce qui ne peuteondu
re l'empire qu'k l'abtme.
Nouvelles diverse*
JTIFLI C Gorgie ) Un eomm i
nique officiel du conseil det com>
mis"uirea gorgiens annonce qu'ur
ne tentative de renversement du,
rgime sovitique a eu lieu simul
lanuieiit ] nu plusieurs villes ai
la rpublique gorgienne.
l'ARIS A partir d'aujourd'hui
le poste de la Tours Kiicl ne dou
nera plus d'auditions musicales,
mais il servira k dissminer par le
monde des laits Concrets relatifs k
la marche des affaire de la repu
blique et dornavant sera l'organe
do propagande du gouvernement
franais.
BHVMQH4J Ine sanglante lut
te vient de commencer entre l forcet de Lu llung llsiang et de
Cbi Shich Yuan dana le voisinage
de cette ville. Les troupes des deux
fiartis sont bien quipes el uni
ormet et possdent un armement
moderne ainsi que de l'artillerie
I oi.le et de campagne. L'escadre
internationale ancre dans la baie
de Shanghai te compose de vingt
huit units. Des forcet franaiaes
d'ir.fanterie de marine on', t d
barques des croiseurs Colmar -
et "Jules Ferry ", Des troupes
anglaises et amricaines et les vo
lontaires de Shanghai occupent
det points stratgiques dans la
ville.
PAHII M. Owen Young a m
form la commission det rpara
liont que l'Allemagne avait vers
k son ordre vingt millions de
marks or d'accord avec le pru
gramme de piiemenla rdig i la
confrence de Londres.
Les ils iisioimui
" Pqiii : Util ce qoi o'isl
pu Militaire" Et, militaire
tM ci qoi D'est pas c-tiI ".
I H jour, un llner cli z '
arince dcTalIpynti L la mai '
chai Tu linot laissa ich ipper un
mot de l'argot militaire: r>*qnin
1 inj.n / 'e I -y I |ui <*ourut
autour >le la table parmi les
princesses et lai uVcolletes t las messieun
i n frranil uniior m<\ I^es perles,
sous les rires .'!.,mies, trembla'
trenl autour les diamai is >>- croix de la i
gioo >; ruioa.
s -il. M r.llerrand n'eut
ni chaud ri , i, iraiuruille. il
d >maaJd : Monsieur le iriarei-
cha", qu'est-fo, <>* juin ? > Lj
duc de R ggio, lu iussJ, n'eut


LE HATIN
point peur du canon des yeux
o ptillait la Taillerie; on
#n avait vu bien d'ai.tr's dipuis
vingt ai,s qu'on taillait l'Europe
coud de sabre hautain et
mprisant, il rpondit : Nous
autres, nous r> j ; < 1 i s pquin
tout ce qui n'est pas militaire.
El nous, rpliqua MrdeTal-
ieyrand, nous appelons mli-
'tire tout ce qui n'est pas ci-
tir
l st difficile de te m-| r. d'un CO' avec plus >fe b'U aie
franchise tt de l'autre avec plus
de line lgance.
AVIS
Au Commerce i'Hai
Par la fusion du 81 o tobre ''-- de:
j. Le Cooprative fut u'e de* 'cricolteun de Ijj b c.
l\ LeComilo'' des liiop alif- de Montral
:i i Lh So< i'! '>""*. Iv- agricole de*producteur*de Mtaen H
ni ii te pu la lgi!< lur il- Muebec. le 31 Mar 10*2
A pris naiss n e :
La Coofiralrve

Varits
cl: soir
1*m Tpflt MniKilItetflrp Qill a 330 coopratives I >'i!es if.i ies et qui compte l> 000 me ubres.
Lffe irUIJWU^ttCiaiICi Trt> proc'l(ipm,n, r,ural | hoao#ur deeoua tire l'apprciriM
du cou merci d Hati le pro luit* d*s fe mes < n iad ennea, de premire
nc EDOUARD MONTS
Reprsenta** exclues/ de 11 oopra'ive Fire '/ Qu Ifcec potr
les Rpubliques, dnatti M Domin came.
Entre G. 050
DIMANCHE
Le calvaire dune femme
3 | arlies
la T/ieilIcsse
du pie Horeux
k parties
Entre TO centimes
\jo$e. \ gourde.
[.es vole
Mardi, a i heures du malin, un
voleur en coupant la toile mtalli
que d'une jalousie, s'introduisit
dans la maison prive, sise au
Hois Veina, de Mr helUy, du Sr
vice Hydraulique et s'empara de
son veaton. M. Kelley, rveill,
voulut mettre la main sur le ma
lai.drin qui eut le temps de pr n
ire la fuite. Heureusement que
dans la pr.rhe du veston ne se tiuu
vait qu'un slylegraphe.
Mercredi, vers ! heures du
soir, au Maiine Hospital uu vohur
pntra par une (enlre et enleva
un panalon contenant une v.il. ur
de 12 dollars.
Marie lia se lait arrter p nr
avoir, aprs mille cajoleries, soula
5 un matelot de la Ligne Hollan
aise, de sou portefeuille o se
trouvait une petite somme un i
tonde.
On* quipe est ncessaire
la deuxime avenue de
Bolosse
Les grandes aversea de ces jours
derniers ont rendu piesque impra
ticable la deuxime Avenue de Ho
losse qui ntlri; acluelhment un as
set pouvantable avec ses re
vastes et tes casse-cou.
Et cependant, il sullirait d'une
quipa de quelques hommes ira
vaillant une seule demi journe
pour rparer cette avenue
Nous prions la Direction lic
raie dea Travaux publics de faire
le ncessaire el le plus toi posai
ble.
Arrive
de 'l'Ilalia'
Demain
Nous oublierons : Les Rouai.bs
DE CONTROLE DK LA NOLVPLLE LOI
BE FINANCES.
_!___
Hier se sont runi* ' la Cham-
bre de Commerce Italienne les
membres du Comit d'Honneur
form en vue de l'arrive pro
chains du navire ITAL1A.
! Le Secrtsiie du Comit local
italien. Mr Ed. ISertolini lils, apr<
avoir remerci en terme* choisis
les membres d'il noeur, soumit
leur appr cialion, le programme
suivant auquel ou s'est arrt.
PROGRAMME
Ai rive du Navire.
Hceplion duM.igi Irai Cimmunal.
Visite de S. K. l'Ambassadeur au
Ministre des R, K.
Visite du Ministre des R. F. k 3. B.
l'Ambassadeur.
Itception du Comit d Honneur.
Hceplion des Membres do la
Presse llaiiivune.
Concert offert par la Muireipalil
de la Ville sur la place du Champ
de Mars.
Visite de S. V. l'Arabassaliui
S. I, le Prsident de la H,>uli!i.
que.
Excursion en auto duns les e di-
rons de la Ctpittle.
Ileviic militaire suivie de r'cip'
tion au Palais de S. K. l'A nbis-
sadeur.
Hceplion au Cerc'e Mariani.
Bal nu Cercle l'o'tau-l'incien.
Itception ( la Chambre de Corn
merce d llaiti ) par de ( omil
Local de la Croisire.
l.'ITAI.IV sera in Mercredi
prochain 10 Septembre et iepr-
tira le Vendredi soir 18 crt.
Retour de nos athltes
M M (ator et Annan I qui
ont obtenu ks huilants rsultats
que Ion connat quitteront la
r'rance au milieu de ce mois et
sont alte idus ici dans les pre-
miers jo trs d'Octobre. '
1 -^ ..
U.S. S. H.
Les lections pour U renou-
vellement du C iiHtil de 'Union
des Socit! S, ortive3 11 utien-
ns auront lieu probablement
le dirnaa :b Jrt Sept :mbre, au
Pavillon du l'aie Leconte.
Coupa me Gurale
TransatUatiqu*
Le S|S Carabe parti de
Bordeaux le * Septembre est
alleu lu a l'orl-au-1'rince le 18
courant.
Il repartira le lendemain de
son arrive pour Santia/o de
Cuba et les porls du Sud
De retour i'oit-au Piiuce
le '2't il repartira le mme jour
pour: Gonai'-s, dp-Hauen,
Puerto Plata, S n-Ju n et le
I Livre.
Port-au l'rinc.vpt. A024.
L'Agent, E. UOBKLlN.
Parisiana La Solidarit *
; .Ci Soir
L'Aiglonne
1 le et t - 'un pisodes
Kntree O.il
DIMANCHE
Un grand drame patriotique
jou par : b gnord, Pur te Ma-
gnier, Trville ~
L'BOMWE BIEU
5 par ii s* i
Entre 1.;( urde
! liait, on 3 f
I-oge :t
Le Moniteur gard6
son titre
Le Conseil des Secrtaires d'E
tel o'a pas maintenu la di'iisiou
du Sesrisiie d Klat de I lilcrieur
d'aj ris lsqui lie le A/< > UfUt devait
s'appeler .humai Ofi'nitl Je la M
publique ti'Hati.
Le nuiiKin qui a 1-jA psru sous
ce dernier titre sera reconstitu
avec le dnomination coratitulien
telle, c'est dire : Le Moniteur.
Socit d'assistance mutuelle '
reconnue d-uiiliie publique
Le Bureau de la "S,j iiianl''
rappelle aux socitaires que la
prochaine ruaion statutaire est
fixe diraamhe 7 Septembre c*u
rant & 4 lira, de l'api es mi ii
La causerie d'usage sera faite
par le collgue P. Mexile qui en
(retiendra de l'ori, ine de la cor
donneiie et des lgendes sur les
cordonniers.
l'ne cimmi'nid'.i'Hi importtote
sera adresse i ux ouvriers bni -
tes qui sont -;> ci lement invits a
celte sance. LEIil'HEU".
Colotubian Steamship Company In

' 1
,fc- '%
ttfsVujinff .*/
C ,_, -, 1
-T*
-_ te '*<<)
ou.i GROSSIR
K m r>' m ht
Ls familles Auguste S ippl'ce,
Isaac Noela Hruu lesrt, Marc -il
Fleur. Casimir etc. r.mer ient 1 -s
amis de St Marc. de. Gonai-.is Port au Prince el des autres 'ooa'i-
ts, qui leui ont donn un tm >i-
gnage d. sympitilie a l'occasion de
la perle douloureuse qu'elle* ont
prouve en la personne de la re-
grette Neuve Ujfinedoseph, ne
Eisema CASIMIR
leur scpur, belle suur, belle mre,
grand mre, tante et cousine, en-
leve leur affection le *6 Aot
coul.
A louur
Une maison haute silure Hue
CharboQainM ( Puce Lourer-
tore \
S'aibesser aux bureaux du
Journal.
Naissance
Notre ami |ean Ricardi noue a
luit part de la naissance de son
lils suivenue eu Corse.
La mre et l'eulaul se portent
bien.
luis n m illeurs souhats.
Petit mil' Petit mil!
/;.v GROS ET EN DETAIL
vingt gourdes par sac
de quarante marmites.
Chez. L. DE FORT
Hue du O en face de la gnre Me Uonald
Vapeur dirig par ta (^olombian
S'eam*hip Company Ine. pour Compt
d> li United Sales Shlp^ing Board,
Le steamer uti ITh, en retard s%r
Mutualit*" x 8m *'4Wrat>e par suite d un fort
C scolaire chargement de matriel d* chemin
de 1er dbarqu St Marc son
dernier voy iy \ laisse -a Mew Ytrk
la daie du i) Septembre courant pour
tou* les /* ) h Hatiens au lieu do
ce Ut du (i Septembre p cd imment
fixe.
Port au Prince, le 5 Septembre 1924
Convocation
Les Merobies honoraire*, bien-
faileuis et actifs de la Muliiali
Scolaire sont convoqus en Ass> m
ble Cnrale, le P nauchc 7 Sep
tembre coi r nid" luures \ rc ses
du matin, au local de l'associa
tion
Ordre du Jour
lo Rapport du Corrril d'du.i
nistratioo
oRe;.|o;t du Trsorier.
3o Election du nouvau Conseil
Le Seiilein D Ma-simi
-- rrt-
SA-Ti-JNA
AVIS
Wilson I Gif.
Nous apprenons avec plaisir que
l'Agence de l'importante maison
Wilton & Cie d-* Chic i vi^nt
d'lre confie notre ami i! o.Jan
tme qui d-'-j reprseut beau
coup de firmes am^riciines.
Voulez-vous
passer le soir quel
mquen moments
agrables
Allez donc au Caf Lifayelle,
l'angle du Champ de Mars et
de l'Avenue Ducoss? ( Maison
Dlinois ) o vous recevrez le
plus aimable des acueilseto
vous trouverez en mme temps
un service le premier ordre et
des consommations le choix.
Des forints dlicieux font le
bonheur des im Heurs les plus
diltici'ea.
Aussi r'ablisscrncnt ne d-
semp'it pas.
All< z-y donc el vous Mm sa-
tisfaits
A louer
Chez Mi W- Pressoir
111 , avenue JooBrowa (Ln'uej
Chaises roses, Verras hoir.*,
Varres chant is^ne. Assiettes,
Couteaux,Kourch les Pots glace,
Sermlte-i, Nappis, t en gnral
tous arii les po r Resptie^ et
mariage.
Cliani) iniit il adresse
tnna DuclutelHer
Ne m lin.' dm Csart
Dans le bloc compris enlri le
Ruai du Peuple et du Centre.
lelle Lucie Parcl
de retour le Pran e, annonce aux
familles qu'elle reprend ses cours
el que la leulrc des clamait en
son Ktablissement aura lieu le 1er
Lundi d'Octobre.
Le Garage Koeei vient d'installer on appareil moderne
jintir etrger les hatteries.
ivec ee nouvil appareil nous pouvons recharger
le hall ries en huit heures.
faites lesai de charjpr votre batterie en une
journe et conomiser la location d'une autre batterie.
On essai sulliia pour vous convaincre et vous ne
chtierez votre batterie que par cette mthode mo-
derne.
ETOILE & VENUS
Etoile Filaate
Manufacture de Tabacs St-jean
Produits rpute et apprc's
En face d la Banque Nationale No 1535
Gbara & C% Agents.
loifdJ D.yA
lin: ouRiiE No (7;{f5.
Vient d'ouvrir et poude
toutes sortes d'articles en toile
line la port.' de tous.
La M uson conseils particu-
li" rant aux lafantas de lai
ren Ire visite pour qu'elles puis
sent se convaincra de ia qu lit
t du prix de ses arti -les.
Spcialits : Toiles pour
lingerie, l'ai lums, Chemises,
Chapeaux, etc.
Vente en Guos et on Dtail
A vendre
Un bus* lelch entirement neuf
avec accessoires.
\ i-itez aux ateliers de l'Eco e
Centrale des Arts et Me'iers.
L'ne automobile Overland en
bon Ut.
Prix : W) |o"aw S'sdrtfter a
1 n nn'iij
contra
la
CONSTIPATION
prenez les
COMPRIMS
SUISSES
d; DELORT, Pharmacien,
I1B. /lu* Sainl-A. tom.
PARISS
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
G* amb e lou r
S'adrister Madame Angle
Dehoi x visa vis de lancte. ne
mai. on Keit I ( Graud'Hue).
.UX ALAMBICS
^ J-.r ISTIUS 4 BECTimal
9 __.!> LU I* IX OK-VIt,
, mT h.si, alcools, i

FORT-AU-PHINOB
Aln.PETRUS. P' ir-n.oi ALBrBT^I
Pli-iim.ei" i Ju.ti. VIAHU _
f IOu(.i ! SOMM* I arn.4\OH
tL OEROY FILS AIM
x i r v i*: ".' '."
wJ Ut rtlATICUC 4. Dlflllliu.r 4'EAdl-Di.
B 'II s :i Hl MANUEL t. 1.1,,,.., ,,\
fc "S TAKir illuT Drniti trut.
PHONOGRAPHES
Vous Irouverez la
maison ) ;
^LPREETZMIr.H 4GGERH0LM
.Des Dolumbia , et
des, [disques de toutes
beaul.
Vous qui voulez acheter
De bonnes jolies, et Iraielies marchandises, allez chez
Paul ti. Auvila
Rue Traversire et Magasin de l'Etat
sj\ isitoz nos balles gabardiiies de laine pour costu-
mas, nos diagonales noires et m trines, nos easimirs
(jria fantaisie, nos palm-haacht nouveaux ; nos Faux-
ools en toile d' Vlsace, tou3 moitis.
Tous lss articles pour limes, tous] les Parfums
d'iloubigant, Coty, Lubin et lllgaud.
(iraud choix de Meubles Lits, Miroirs ele.

\vis
Avis
Devant la belle perspective aui
semble s'ouvrir pour les denres
haitiennes. j'ai l'honneur d'appren
dra aux exportateurs d'Hati que
la grande maison Lvporte. Mar-
tin; Lted de Montral (Tanida)
rentrera Ml p ohainement sur
les marchs Initiens.
J. Edouard MON II S
Rcp. sielasi' i U Maison
laporte Martin, Lted.
pour les 1U j/. i Hati et DemioiTaJjM
\ni > i- ni plus que* jamais
avec l'ontinisalion rcente la li-
brairie BEAlCHEMl.N Ltbd offre
au commerce d'Hati des articles
de librairie, papeterie, livres et
cihiers d'cole, articles religieux,
urticles de bureau, et'-, etc a des
<-i litions Iros nrolitables.
i'our les son ht on et rease'gue
ments, s'adresser :
i ,;..,.,,, i ,i inri
Pjri tu .iae ;U.iui
*


T
LS MATIN
Loue Rivera
Grand'Rue 1717, en face de la Poste
Provisions, Liqueurs, Vins. Parfumerie. Boulangerie & Ptisserie]
Prix courant de nos articles :
Whisky lllack W'hite quart bout. P. or 1,50
"j -* pint flask
" small pint flask
Jolinis Walker Whisky red Label Bile
black Label i out
Canadien (.lut)
" 1/4 flatk
o.'.iii
0,70
1,60
Soo
1,40
0.4o
Cliampayne Poinmery 8" Greno la boul 2.00
Champagne l\>m-uery & Crem 12 bout
\ ve Uicquot Pensardln bouteille
Lanson |re et l-'lls
W lut* Split eu petits flacons
Gordon' Orv Gin
l.to
2 25
2 oo
o5(l
1,10
0.80
Slos Gin | excellent for cocktail )
Cognac llennessy \X\ MartelleXXX la b. 2 oo
1/^blle Loo
_ m 1/4 o-ro
Cognac Courvoisie bouteille 1 s,,
lirandy Comptoir Vinicole Girondin l.oo
1(2 o,O0
Liqueurs Simon-ain
Crme de Frambroises, Fraisea, Hananes Ullo /,oo
Suo Simon jaune i 00
Cherry lirandy.Abricot lirandy,peach brandy 1/28
rog amricain bile' 1,oo
Vermouths
NoUly-Prat 1.10
Cinzano | oo
Diihonnet /,<(
Bndictine le litre i oo
le t, li ie 1 10
Ridor Vin de dessert la bouteille l-5o
Absinthe PERNOD la 8.00
Cbatreute Jaune :i.Wi
" 1/lboottUh l.tO
Pipparminl Gat Frrta la bouteille !.,;
TiipkeSec Cointreau a i,50
Amer Picon i.js
Madre, Malaga, Sherry Wina, Porto, Moscatel 0.T0
Liqueurs Marie-Brizard
Aniselte, l'.acao, Chouan, Cordial Topa/e
Curaao Triple Sec la bouteille 1.1.
Vint en caisse la demi bouteille 0,6j
Apricot Brandy, Cherry Brandy
Peach, Blackbarry Brandy la l>outeille ,'
In demi bouteille 75
Crme de Menthe verte la bouteille 'lj
Pousse Cal ,',)
Kau de \ie de Danl/i< l,-7"
Auis del Moun (tendis P. or 1,75 jusiju' 0,25
Provisions
StufTed OUtm ii o/. le flacon
h H
Jambons Bwift pal pice la livre
Fromages la livre a j ;
Asperges entires boite 3
Bouta d'asperges boile *J
H-! -3*JJ "J :
l'aie de loiegras P. 0.50/gO. 753 \,t\
Temate Calsup 0.50 j| ,
Pimleotoi Horrossa le ferblauc
Lait vapor t Uancow la b sile'J*-^*,, tl
l.aii Coadanaa' '* a
Laii coudant* NestU la boita ; \ ,
I niits au jus assortis la boite |
..... li* boite
Huile d'olive $ I. (KO 1|4 blla |
Saumon In boita |
Soupes "Campbell" assorties la boite
Lait Klm la boite
Viaaifjre en caratta
" Dansai la boutelle
Oign ns blancs le flacon
Siht,. amricain lu lb
" llasco la lb
" r.mge ia lb
Poinnes da terre la lb
Oignons la lb
Ki/ la lb
Maotafra I Iba
Bacon la lbs
Beurre ijueen > lbs le fnM,un
Beurra Kotl 5 livres le leihlam
I: ni i Danois le lerblanc da I livre
ll le lerblanc de 1|2 livre
Srti.lin.-s Saup quel 1|V boile ^
" Amiaux le lerb'am \[X boite
Sardinei Lrtbotta la buile^
l'ti la 1/1 livre
' |4 livre
Porter la douzaine P or il, la bout
Divers
t. or
0.4*
0.50
0.40
0.00
0.00
t.M
D-lj
0.1B
0.45
0 20
0 14
0 1
O.nO
0.30
t.-'.v
,.0.15
0 vo
1 00
0.30
0.30
0.55
0.|2
0,10
0.07
0.S6
p, le
0.07
l,lo
0.50
LS.*o
.80
0.6*J
O.tfi
0.4o
0 30
0.70
0,M
0.1J
o.jo
P. or 3 et I.50
ti2.
Malt tu s ( grande)!1
Cartes jouer place le jeu
Caries louer oriiiiiaires le jeu
-es et soucoupes en porcelaine .douz P. or*.3, ^J paire
Poupttdepuit !' orll.50 jusqu' iajjf
bougies Fouriuer assorties ^|a caisse
.1
U.iJI)
12.10
5.50
Dpuratif Zendejas douz. 20 Dol le flacon 2
CIGARES Dominicains Aurora en gros et en dtail,
*
Parfumerie Houbigant grand assortiment
LOTIONS PIVERT- en gros et en dtail
M



wfi *
I
Crme
d>nnc un teint de lys
la Crltr.t Tilndilgi. tomei, parfaml:
comarVf ta datchur 6, la ),uni$s*. imbf.llt. af/aca In ridai
Elle
tient la poudre
Assure une
carnation exquis
U Ctrme TEIKDELYS,
OiKiuruM neutre, r.....
d'offcruer en rien II peau. qu'aile
hiifr Parfume au extrait! Je
rir.,., la Cl 'l'I.VS en
le type, le phM parfait de la
jt imMlii m twaalca MM le
c racket i' M le>
imtfttioni duel U poui-icr*
ARYS
3, Rue de la Pais, 3
PARIS
Toulll Plrfrme ' M lleaa*> iimni
i tv phUrqM
i'AK"f Je l'importante maiaon
de Cti cajo vient
d'tre corlie a notre ann Bea Jan
i.(r. .-!.; bes u
coup de I imei i '"-"" '*
o> i '' ni (o
IN ur mari :i> i n jas'i I,ul
b'ailr. i Basti
,nii la kcalio; d'un !> U Huuk
i i \ 1 ? (in a.
liXJ"1^^^7-Jr"i^r' Serge faitlmt ConsignaUtra p3ir
Chez F. lavelauet 0
Ancienne Maitoiu ia tel G d'Rc*
facilement
Les enfanta
dorent la
GADUASE
dlicieux Sirop
Iramboiie' qui
remplace avanta-
.rTT geutemenl Hiuile
de foie de morue
rpugnante, indi-
gente et trop
altrable a 1a chaleur.
BmIi
La Gaduaie purifie le lang, timule
l'apptit, faroriae la croiuance. accrot
le* forcea et U reniUnce aux maladie*.
Produit exprimente1 avec luccei
___ dam Ici Hpitaux franc.au.
En vente dam toute! ! Pharmacie*.
. 1
CeH n'est pas lin
La maison SILVEIU
ta laiton H.SILVEff de .ecevoirjpar les der
oieri s i le* m-iiclcs suivants de toule haicncur
i les prix 'nil <.
Chipe, il '1- p.i lleli i.-iltali\de toute*; espaces
Chapeau* il" i..... d'Italie.
Chapeaux i eu i- d lan >
Itaptiste Via pour chemises
Tussor fil anglais
Tussor le soie anglais barres pour chemise & rotas
S tin de chine pour tailleur
Yisitez aous toujours et demandez tout ce dont voa
av :z beso.n.
ustrine poar tailleur
Colette pour tailleur
lirill ineroerlai aaaploiin(noaTeaats,
Iirill fil ol.inc & union anglais
Kaki Jaune anylaia extra qualit
Zephir anglais sup. pour charnues
Toile a drap fil anglais 1)0 poiioei
' OOtoO 8'l
Batiste Une pour chemise
One mile noire Maison vous conv unera de la bon-
i' ipial l de nos articles el di la modicit de nov
,>ri\ en'-emparai<.un avec ceu* d'au! es m lisons de la
place pour aea ai iicies suniiairee.
Bicyclettes, Mcycletes
On
demie
trouvera des marchandises arrive! par le
liaoaia telles que :
Champagne authentique Marquis Saizel et Lenique
C-irte d'Or demi sec, Mouchons de llge en tons gen-
res .louchons spciaux pour Pharmacie Iris assortis
engraldeurs, Produits Pharmaceutiques et Spcia-
lits pharmaceutiques, toutes espces d'extraits pour
sirops et liqueurs, essences et colorants pour confi-
veric le th des Allies, la meilleure spcialit contre
les doutons et les furoncles, l.au de Mlisse des t ar-
mes des liltres pour entonnuirs.toules espces de Sa-
vons antiseptiques, des douches lavements, des tu-
bes en caoutchouc, du Sel de jlauber et d'I .psom, lu
nlvcero phosphate de chaux, des ttines et poire a
lavement |mur Bds, l'excellente crme alimentaire
de Mas our les enfunls
Articles oe moile. Couteaux inoxydables \rflenti-
j, s I retelles hs Pour hommes, dentelles fines.
On trouvera aussi tous articles pour inerceiie, lin
gerie. Vins encaisse, liqueur, Cognac et des articles
de fantaisie et de mode.
produits Cuildaud et Kola Ascencio en stock.
Nos prix sont avantageux, passe/, nous voir, poui
vous en coiivaincre .. M
N B- I a c"ine alimentaire le Mais est aussi ne
vente dans les malsons suivantes: Pharmacie loiu rai
ne. pharmacie Itajard, Pharmacie Lamartine Camille
I ope Rivera, pharmacie Centrale, chez
et dnas toutes les bonnes maisons Pour
de gros et les commnndS ^'adresser a
F. Lfcvclanel
Car del i II lame je ne sais pas en iaire.
Cependant s vous passez du cot du Bureau de l'A i
rninistration postale, a la Granri'lluc,
{l'itniaCfli'toEilEElisiGi
A la otidence
^'otl8 verrez qu> les chaus' urcs pie ce soit sur
commande ou non sont fa tes avec joil. soinset so-
lidit, parce que les ouvriers qui l's confectionnent et
les matriaux qui y sont employs rpondent et justi-
fient le titre de la maison.
Ptiotograbbie Nouvelle
1937, /{< ; fin Centre
(lii U'h istrd d'un> proTHMii ! non- a conlita, BO'H
iaarvailli < la vue de* travaux ph '>: ''\'"'- 1001 la
direetion Je M. Clstdonif >. JL'TB, phitagi tphe attl M m Upar
lemenl de- Travaux Public*.
Dipg | i Mrtta pja'alS lpres niant M "- de tout I - points
|ntraa*B(f lu peya, jaaqo'aux graDdiernenta uianl Ici an
dea mo iernev, loti les ouvrages sortis de cel tabli .-emeat .ont
d'une ressemb. nce parfaite et d'un (loi irrprocliap'e.
Ajoute/ A rela que les prix MOI DMktiquea t la porljd Je ttut le
m unie, voil tout <-e qu'il faut pour faire Je h Ph iln-N > iveile le ria-
nt I vous du inonde eak et lganl.
Fabriipie par la yrania Socit Manufacturire
d'Armes et UylsS de >t i.tienne France) la hloy-
clette Svolte est la so.ue qui runit a la fois toutes les
qualits ue perfection requises de nos jo.ir?.
D'un fini Irrpiocliablj,l'une lga ire indiscutable
et d'an souduo InoOiUparaOle, la Dicyolelte SX'ELl'h
est mu le de tous les accessoires: Po.npe, clef, pneux
et chainbres air Micnelin.
C'est la grande Marque
qul.)esl sorti victorieuse aux plus importantes preu-
ves sportives dans le monde entier.
En ^venle chez
Nicolas Cordasco
- ~
les conditions

Co
a.

jjraod HleldeaYance
rifosilion exceptionnelle, au centre des allaite,
proiiinilt' de toutes les Bampies, de la Douane et
de foules les Alpines de bateaux.
Renseignements el lacilila pour royager en auto-
mobile dans toutes les parties de la R('>publique
l'H.'iii et de la rpublique dominicaine.
Chambres conloitulle; t'A urloui lies propres.Ten-
(dateurs dans les chambres i la demande des fen-
tionaires. Cuisine Iraneaise trs soigne et des
plus varu'es.
Denande* v'*it?r leb m'ua>nn
d l Htel :
Vins des meilleurs crus de Bordeaux, par barri
ques, lainejannes, gallons et par bouteilles Parmi
les Mus le oliateaux, vous trouverez, le plu? graud
choix, i ur les qualils el pour Puge.
VINS IVITAI.IC* DESPAGNE.
VIN DE l" >URG< IGNE (blancs et rouges et le rertmm-
Sp ikiioi) Burguiidjr
( fommard mousseux, ipil Amricain )
Le plus gra .il assortiment do Liqueurs, Coi|iiac,
qlus. xxHkles, etc.
Absinthe pernod. Amer PI >> N rr oilthe
CONSERVES franaises cl an rie. ires frache-
ment arrives.
cr.Alll'S deCuba, ^urora et llabanera.
Cl \R ^T t'KS de toulss lestatirlques il llotl Gros
ti dtdl
PAilFlMEHI.. et Cartes postales.
J rlx t. modr*.
P !\ VMrm
Le Coq gaulois
1027 Rue Courba t'o't au Prince
Noua prie le venir "^visiter son assortiment de tis-
sus, spcialit de Calicots suprieurs, Xphirs, siams
Indiennes, Voiles fantaisie, Couvertures de lit. Pas et
Chaussettes, Tapis cir et Damass nappes I ormes
de chapeaux, Souliers tennis:
').\ous avons ouvert un rayon le Tasies en porce-
laine d'eitiolesmaills et de miroirs moyens.
Les prix sonties meilleurs.
Demande/, le
Rhum Barbancourt
110, Ke des Csars
ti;li:i'II(j.\i; C480
Rhum Nectar
(lit A. Oljcns
1140, Rue du'M.jiafcn. de l'Etat
117, Rue^Borne Foi
820, Rue Courle.
TELEPHONE i 3*7
PharmacieF. Sjouru
clientle t aux d et au public QttUa
eu un Lab>ira o're de
Uni in' avis sa _
oanlsora sou l.ahorat in d'Ulogie
biologie ap liquv sous la Direction du
Du col et B* Sjourn
Le lahoratoT' es ouvert toua les jours de 7 I res du niRtir! G
Heures du s^ir p ur toutes les recherch-s m nalyses prvudaa
s'annonce ci lomto, saui pour le
VVysS'ru)iUiiet ia coaslant' Ur Scrt^rie
Ser rt reues que le m?rdi df chaque semaine.
S'adrtir h ia Pharmacie pourjles renselgne^aeut
Inalyea d'urines et Su'aasmque
Koaciion de Wasserrrann
B^aciioo. de Triboule',
Lumen du sing et du pus
Examen des matires lr*le<
lUaiuieii -le craeh*t
-4lbu-r in"1 r*a <>
Conaian'e f.re" Stkr^Kl M
A. $ F- PEXHS Limited
Peur avoir le teint Irais cl conserver toujours intacte
relisIrslcheur,servea tous I s excellentspridiKi del
lamense marqae|. BC F. Pfa's limi*?d England ; lels que:
gavons tranapareeUs ou Lauus, Savons transpa*
rents en tablettes. Fine poudre de 1 aie et peudre 4e
Talc pour Bb, llatons rouijes pour levios.
fin vente lis/ limon lieu Si ilred lieux
'1


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM