<%BANNER%>







PAGE 1

LEiMATIN Les nls telonp c Je o'ii jinis eoteidi prcher li si tt li si tard . Ce mot spirituel lut 'dit en 1019 par Voiture dont le bel esprit taisait W dlices de la cour et le la ville. Les habitus %  1 1 l'Htel de Rambouillet s'taient, comme de coutume, assembl* et la clbre marquise leur offrait ce soir-l une al'chante aubaine : la primeur duo aer mon d'un tout jeune prlat; Bossuet — Le jeune orateur, par sa parole chaude, vibrante, ses penses dj fortes, leves, charma le brillant aropage. Lorsqu'il eut uni de parler et qu'on l'eut beaucoup applaudi, Voiture dit : Je n'ai jamais entendu prcher ni si tt ni si tard . .Boisuet avait 22 ans et il tait .minuit. lOPSIDt lU accident d'auto ll.cr rers les ,' \o 'taras tni li l'auto p>rlan' la pli i] i • I ,3. >;~ renversa sir la riute I M .irli-smt la Unit • I1 une petito lille. i vic-li ne a t transporte a l'Il >,>ital -n ; nl. I,i pluie de jeudi deroier Compltant mire in'orraii n d'hier sur Jle vo'umf d'eau •'nie gislr par le pluvioivlre penlint U pluie d'avant hier soir, il a t donn de relever cour certiinri habitations de la pi line Logine le chiffres suivants : Braefc* ii pouce 00 ; Aubry 0.15 Sanlo 0,86 ; lliu'sau O.tlO Kn n'capilulant, on ronataten ai sment qu'il est tomb plus d'eau d\ns la plaine du Cttl de Sic que dans la plaine de Logane. A vendre bujgy *n parfait tat avec h > mais e r accessoires au pria x epttonnel de P. 70 pour cause de dpart S'adresser .au dpt Cro'x [loss les & oot de l'ancien d*pot du West india oil. .sirote la m el bV.Mi ie en hor u s i I A \ I s |.,r Doretty Kom ti'i e' I' uel par I* dite rue 0 mib L i %  li Imite ne il oc a p'e Ml M n.-icur Joseph H beit Ti. or P iar 1rs eoaJlfOM, s ad es r auv avoeali sou ligns 1 1 a Me l'.i %  • % %  Mil r) Notaire, dpviluiic de lilr.'i. Portas Prince, le 8 Ao*t 19i rUGaLA J.M. IIRDY, avocats Parisiana DiatANC.iE l'n <|rand drame d'amour, film d'art Italien en couleur Le Secret ilt-ii Jou par Staeia Hapicrkowska Entre : Q. 1 00 Balcon: 2.00; Lojje: 3 03 ou autres affections de l'appareil respiuitoire L'EMULSION SCOTT prise rgulirement donne une nergie nouvelle, augmente la capacit de rsistance et aide liminer la cause de la faiblesse. Le S|S < Criito D al # ayant laiss New-York la 5 du courant, est attendu demain matin, dimanche 10 du crt. | t Le s|s c Panama est attendu de Critohal lundi matin M du courant en roule pour N'-V. directement. Le s|s • Daracoa est attendu Port au-Prince. via les ports du Nord, demain dimanche 1U cri-, en roule pour les ports du sud. Le vapeur Mede venant de N Y. et des ports du Nord, est attendu ici demain dimanche 1U du crt, repartira le mime jour pour les ports du sud et Luraaol,e vapeur Merope venant deCuraoo et du Sut, est attendu Poit au-Prince e 14 du courant en roule pour N.-Y., via les ports du nord, ollrant du Jrt sutlisantjt Le navire Carna parti de New York le 8 du courant sera Port-au-Prince le !•' courant et continuera le mme jour pour Curaao. Surmenage, AnmieCerbrale. Enervement Ipuisement, Ides Noires. Insomnies s —* US.S.H I, D'aprs ce que nous savons, %  l'aprs-midi sportif qu'organise I'L'MON DU SOCITS SPORTI* TES HAITIE.N^VLS le f"8 Aoiit ( pour clturer la saison sera un great event. Un ne perdra pas son temps et sou argent ce jourla, car le programme est des plus riches. Prix de la carte 50 centime. Les cyclistes devraient s'inscrire le plus tt possible car le registre d'inscription sera ferm le 12 au soir. Droit d'engagement li. 2 L'Union ollrira des prix de grande vale ur. Distributions du prix Demain a 8 heures prcise! du malin, distribution de prix Cin Varits aux lves de l'Ucole de Paraguay, dirige par Mr II. Lamy. A lelosso, l'Ecole dirige pu Mlle II. Hapliael,in^ms heure. Neurasthnie Decouri i istcse m. urable. lasmu confina i m inttfltctutl, doute \ %  r\eil. mal J> t-tc c : I.T: t %  *ru*e*. De personnes en apparence saiues et i miscrabes lyquo humain'.' I %  d ble. L** rtcurlihtniques peuvent, neneu %  i a bkala IMM l urg ji viute qui liet : c i uun LLIXIR ZIDAL form.Jab'e rftfnrainir nervem qui dcuple M que'-un jnur< leur furet musculaire normale ft leur pumanca intcllecnieCe. aui v mu. Nombreuse! attestations J aialadts et de m^Midns. Le n.u g 11 fp BO I '<•** lui Spec.' i '"'i. PARIS. I s VENU DANS i< 'III s I il\lM.V I. Voulez-vous pa*8er le soir quelque* moments ograbica Alla donc au Caf L: fayei e, r.tpgl<' du Champ ik Mars et e l'A venue Ducoss 1 ( liaison Dlinois ) o vous recevrez le plus aimable des accueils et cr vous trouverez en Ose e temps un servfce de premier ordre et des consommations de choix. Des sorbets dlicieux (ont le bonheur des amateurs les plus difficiles. Aussi l'tablissement ne daa n )'i' pas. Allez-y donc et vous serez Sa tis'un %  t Colomliian Steamsliip Coiii|iany, Inc. COMMUNIQU I^P Steamer llaili # ayant s bi il y a environ un mois des av.iries qui ont ncessite des r paralions importantes, Colombian S|S CoInc, en vue d'assurer le service d'tous les porls hatiens, a immdiatement modifie l'itinraire Je la li^ne de Colombie le telle forte une tous les porls hatiens ayant ollerl du bat ont t desservis rgulirement chaque quinzne. Li Colo:nbian S|S CiIn;, saisit cette occasion pour donner ses dvous clients l'assurance que leurs expditions seront toujours l'objet de ses meilleurs soins, et les pria de bien vouloir continuer lui ac corder toute leur confiai :j. CoLOMUlAN SrtlVMSIIIH i O>IIVNY, INC GEBY'W VC)., AieiM. lioyal Mail Sleam Packet Company i %  steamer Riveitail vortni fa\jwtre* el Kingston s.i;iici lundi Itcpanml <'l partira le 12 dir.M U-ment pour Jrr^mie el iciulia ensuite en Turope, prenant Irt* Roberts, DutionHMflC An marclu'. ilten lu aussi par prochain vapeur anjjlaisjde jolies Btcyclellfcs leinmes Et un grand assorlimenl d'accs.oires pour toutes aiarques k *d^hic) dettes. W. Quintia Williams, 1714 Rue du Magasin de l'Etat. contre la CONSTIPATION prenez les COMPRIMS SUISSES d DELORT, Pharmacien. Utf, Hu Sln-Ai!lOJII PARIS C'EST LE MEI LLEU R DES PUROAT1F i .e meilleur sdatif iac a PORT-AO-PRINCB AinPKTKUa, Pi-rmeie ALBERT'"! Phsmaci-da I> Justin VlARI' (m i (o"' '• %  bonn Pharmaci! ^ i Paria r.l : Crampe*. H r l i,-e-, Algrjr>, SpatmM douioutoux, Na'i*i. VortigM, VomiiMinanti. M nr le l'oia, faciiice l'oco iiamanl de a Bile. i conirt les GaatroE ilgtiai dt paya chaud En nnli liant loulu lu fkarm—m UWt.lMtMP.ZIZINE.2 • w i.C. P ri. PAIB .1 ll.ii i rbanuaeii Al. PKTBUS touta bonnet phirmaeica Pria du Flaoon : 5 frnoa. Baume Ben^uc Onarlson Raille do — — , GOUTTE^RHUMATISMESNVftaLUIES Br. SEXCtS. I* fit aUilas • Paria. uf:*4 Delmas 21A rocc a won du deuxime dimanche du mois, il y aurajdemain messe la chapelle de Dalmas, toujours sept heures prcises du matin. Bure des contribyiions AVIS d Port u l'rincf, le S tout 1921 L Bureau du Contributions de cet arrondissement tinanricr, (si* la rue du Centre,Ne t.tio*)se fait le devoir d'inviter leseontribueble^ jui ont des mandais d'encaisse aient mis contre eux pendant l'exercice lS-'3 | 19S4 pur impt %  ur le Heveiu, licence, arrosace, fermage et autres, d'avoir les acquitter la Banque Nalienale de U Rpublique d'llaili on ils sont as tau (Traire depuis des mois. Conformment l'article 8 de la loi du S juin 1924 qui est entre ai vigueur le 1er Aot courant, il y 1 une pnalit de 10 o|o pour c'itque mois de retard jusqu' 100 ojo. Celte pnalit sera appli qus contre tous, si le dit droit s'aura pas t asquitt le 3t du prsent mois. Le Chef de Bureau des Contribu lions. CYhTS SAl rUl. 1 (I 1 G Il existe une force laquelle il est bien diiTu r—c'est la force de l'habitude. Malheureusement, cette forco it commeltre de. frquentes imprudences. Vous entrez, par en une pharmacie i vous demandez un remde contre le mal de tte et vous le prenez sans savoir ce que c^est ni mme comment il se nomme. Pourquoi courir un tel risque) Ce n est que par cette ; .tude que vous tes guid. 11 faut toujours, quand il s'agit de soulager une douleur que! ou d abrger un refroidissement, demander la CAF1 ASPIRINE (Aspirine et Cafine). Les ..neilleurs mdecins la prescrivent de nos jours de prfrence l'Aspirine simple parce que ses effets sont beaucoup plus rapides et qu'elle augmente les forces en rgularisant la circulation du sang, et surtout parce qu'elle n'a jamais d'action nocive sur le coeur. On l'achte en *POCHE ROUGE' Q F IMS PI RI/NE tubes de vingt comprims et en petites "Poches Rouges Bayer" qui contiennent une seule cl <3> S '-'



PAGE 1

MISSING ISSUC5



PAGE 1

UIIIECTELII MIOPIUUTAIRE i'.MFRlMELR Clment Magloire BOIS VBRNA 1358 Rue Amricaine Quoliilen TtLliHlOXKXo24-2 On a be;m multiplier les sophisme* pour?dmentrer quelle rniable roi'de l*li< HIIIIIU rsl la i' { si(inalioii IIOHIC envers une nature aveugle. Cette altitude n'est qu'une ptrade contre laquelle l'me proteste quand -Ho est ainere.C'eal une orgueilleuse ut laetieusc tension de notie volont. Le'besoin de l'immortalit subsiste dans les profondeur! de notre lire. Paul Booige'. FlLaT COPY OeJume* Mcmerial L4 1 AMCT.CN UNO SEP 4. 1924 18me ANNE N 5231 PORT-AU-FRINCK (HATI ) SAM LDI AOUT 1924 Meniez, mentez touj o urs !... Nouvelles Etrangres Une fois de plus les adversaires du rgime liorno sont prit enl flagrant dlit de mensonge et c'est propos des ter • resde Damien . Les insinuations ce propos ont revtu un tel caractre de racliancl que nous avons vou'u savoir ce qui en tait, car des individus qui se disaient intonns prtendait nt qu'en van* ilant des terres de lianiens MRorno avait trouv le Pactole. Pour notre dilication et celle des gens de bonne loi qui n'acceptent de fournilr un jugement qu'aprs le contrle des laits avancs, nous avons compris qu'aucune Vuix, ne pouvait tre plus autorise pour nous renseigner, que celle du Ministre de l'Agriculture. C'est donc kinfi que nous avons t celte source d'inlor ma lions, et M. l'rophte avec la courtoisie qui lui est familire s'y est prt de bonne grce. Voici donc en quelques mots les explications que nous avons obtenues : Aprs plusieurs ollrps de do ii,aines lui faites, le Service Technique de l'Agiculture a reu celles des licri urs Antyiii Simon, propritaires Damiers dans la plaine du Culde-Sac. L'inspection de ces terres qui nvoisinenl celles appartenant M. Homo a rvl qu'une Irartion importante de cette vaste habitation, conviendrait ou rveille pour l'tablinement de l'Ecole Centrale d'Agriculture. A quelques jours de l I" l'i. aident de la Rpublique reut du Service Tecln iqu I I'Ag i culture une demuide d'acquis!lion pour les lUcarreaui de terre qu'il possde sur ce do niaineLe principe de l'allaire accept, le prix lix par un lire pro pritaire, vendeur galemei.t lui oll'ert M. Horno. El cet autre vendeur n'tait autre qir MR regelLe Prsident de la Rpublique en acceptant l'offre lui laite, rclama qu'elle lut tendue tous les propritaires de ces domaines. C'est donc ainsi que l'intente luttab'ie entre le Service Technique de l'Agriculture et les vendeurs grands et petits, et qu'il lut arrt que l'opration se raliseiail sur la base de trois cent lnquanta dollars le carreau. t h est donc le crime 1 Pan • te Prsident de la Rpubli que, MRorno n'aurait il donc pas le droit de disposer de -ses Biens lgitimement acquis '.' gai Quel oal donc ce r qui av iQgli des i, illigents et d aenti au p uni 11 leur sous u i j iur lou :h -. I 'S mauvais Il 1 nui N de l 1 >a lire voir les ints sj nplus h s plui cl lira et pi i 't niMtson *res, car il est nu chose. bien difficile au premier vedy comprend e quel pr H )-! • i dfaut d'argum mis, O i l'ut du liruil dois l'i I •' %  %  1 l n i liai I lisser psrcer BOB nu • M lis b ittre la grosse caiss i anlourd'iineallairesi simple que celle de quel |uea carreaux de terre D lus un prix raison %  nable, c'eat vraimeni Gain preuve de mauvaise toi. L'a tsme huiin'n tasran I tort de M. Borno eus yeua de aconaolab hua, vous le savea uns doute, c'est d'tre Prai lent de la Rpublique et en raapee de poss teu terr Non vraiment avec vin tel esprit la catastrophe tait ilvitableUne visite AU r Nous avons eu dj parler de l'innovation que constitue l'ius.lallation ingonlique ce M. E. A. Heoaud, qui occupe l'ancienne maison Kouchard la Graud Itue. Mai avant voulu nous faire un jugement sur cet tablissement 1 un genre absolument nouveau nous nous y sommes rendu lier t tvant reu le meilleur, accueil di l'uimabie | mprilair;, nos avons t invit visiter les lieux La caractristique de la maion c'est la propret qui y rgne partout La premire salle est occup e par de coquettes vitrines et sera affecte ds le 11 courant au dbit de la meillture des viandes fralcnes : telle que b.r-ul, veaux, porc, moutons; on en trouverade mme : foie, mur, i ruelle, langues ainsi que des huttes fraches, des |ja> met et des fruits du paya, et galement ceuv des I.UU-I ni dout un premier envoi est attendu par le prochain steamer de la ligne Panama. Tous les produit* seront tenus h une temprature assurant leur p n faite conservation sans l'emploi de glace, mais gr.ice a l'action d'une pompe qui actionne par l'amouiaque liquide qu'elle renvoie en ;a/ au moyen de tuyaux nombreux a lelianl aux diffrents appartenu niLe goul de ceux qui aiment les Mandes fumes sera galement flatt car tout en systme est prvu dans cette installation pour ce giiire de prparation qui ncessite lies connaissances el des soins particuliers. Pivoyaut les difficults auxquelles il peut *e trouver en butte ar suite du systme dfee mn\ e notre Service Hydraulique Mr Henaud a install une tour qui, par une disposition particulire, assure le refroidissement de l'eau provenant de la pompe qui ainsi opre un mouvement circulaire, assurant une lin "iitalioii rg ilire de toutes in (.allies do li'iiblissonent. La Maison garantit que tous U* ailicie wtidus par elle seront de choix et pour ce qui a trait aux porcs, s'ils sont de l'levage du pays, M. Itenaud s'engage de renseigner sur leur origine : dans tous les cas, ils seronl pour la pli* grande pattie imports soit des biais I ins ou de la Rpublique Dominicaine. Le Marthe Cryslal produira galement dis saucisson?, l'e de fromage el i (pondra au got des gourmets les plus dlicate. Une allenlion louie p*rticuli e del oi.ee' 0 1 BBSOjafU l'a In leur un poids lgal loul en \. n • dant aux pria les plus bas posaible. Le coquet tab i^sement restera i usert, tous les jours jusqu' sept heures du soir, les dimanche i t les jours de fle excepts la feimeluie .11,1,1 lieu midi. %  Nous avons t vraimeni i nchant d'eniegislrer les rtOisiine menls qu'a bien vou'u nous I utnir l'aimable entiepreneur de ce nouvel tablissemeat qui vient combler un \idedansnotre march, el c'esl avec un rel plaisir que nous les rendons pi>b!i< s, assurs qu ils serviront de guide aux nombreux clients qui ne manque ront, certes, pas d'honcrer de leur onliance, le %  March CrYstal . ment sur des bases scienlili |uea de notre agriculture, pourra tirer le |i iys de rimpaess. Au Champagne, M. Dj ie Q; '.s veux pour l'ouvre utile tntrepr 'se par le Gouvernement et M. Pro phtC trouva des express. OII* h u rcuscs pour rappeler les buts pour suivipar son Dpartemei l g ei au coin ours prs dentel qui n: lui a jamais lut dfaut,et foimula le vrru que la Police rural, rorgani e, apportinl ainsi ui.e Par Cable autour de la Confrence Interallie Pans les milieu! Iranaii le meilleur optimisai • rjnie LONDRES —Le conseil des 1 1 ci llpreuaul deux reprsentai,!^ de chaipie puissance sosl runi d boid dan-< la matio i, | u. %  lu alli mtnlsontrl ailmis participer la discussion.La eonWrence a d cid que tout m 10 i lemenl il u,il aiguillerait u i ma iq i ma il i l> i I me coalre le trait ; elle a de] M de conlit-r A di l juristes la que tion do l'amnistie sur laquelle un accord p irait probable. Les 14 se SOPI runis s heures de l'api midi pour examiner la question de participation de l'Allemagne un emprunt de B00 millions (in a l'i.Ueineiit examine la lemande des alleui m ls d tre reprsents au tribunal en i lu H lieb Les milieux Franais i ml aase I du i d ibralioDS de la m ili e entre allies et allemand*. Ce • l'i lien e : |>u> ent leurs o'>v itl >us d'une IM m modre et le ton de 11 dis uI l'i .. '!,' %  de. plus courtois MM. Marx/tresemanii/t Luther se sont pi i h i i cet apr< midi au livd • l'ark Btel pom lui visita M.llerriet.Celte visite tait d'un caractre purement protouolaire, mis i' est vident i| Telle sera suivie il un cli mtfo de vues sur les piincipales question' intressant la France al l'Allema ^ae A l'i h tires I M. Ileiriot a rendu M VI. Marx, Slresenianu el Luther U visite qu'ils lui avaiont faite. journal L'Au'o '' i 5.496 610 bases. Le reotball aaaociati a eu le plus d'antraa trs, \ieim. -nt ensuite Isa preuves de course : I <• ni.n iu lis.lespreo rea de o Uation 116,000, les i preu v a de lir sur cib'e n'ont rapport i,u • 680 frs et le yachting "'l' La question des manqueme ils MIIUII uni v cuir | .-illis -t .ille lia mis L0N0SII La aanvelU l'a i I complet des a'Ii-s a| du allemands sur la que-tion les m m qu tmnnts a produit un excellenj S lel d lis Wall Street. Le fret! t alteinl en clture de bootaa d,5J. pculiiil que la livre sleiling c.'ituit son niveau maximum de l'anne i i 112 S. Suivant le Daily '• de Londres,les reprsentants Iran, ai-. el amricains a U ooalfeaee M raient d'accof I pour preaaser une r union financire Parai des q m la confrence sera termine. h chambre propos du Une opinion propos lu Iranaiss projet du Gnral iNolfel PARIS 5> •'! I ra Nouvelle'' protection efficace I h imme des '<• I"' J' :l ,lu ,lral NoUet qui so champs, souhaita enfin qu'une cuti u te Intervienne i cet gal l entre la Gendarmerie Si le Upar lemenl de l'Intrieur. • En dernier lieu le l'i, borno dans le langage la lois nergique el eaptlvaul But, lui e-t familier rclama que faetioa la plus soutenue soit mise au service de cet tablissement dont l'utilit est incontestable, et termina soi speeeli par ses mois l'adresse des mettras el des lves et qui dans leur concision lapidaire peuvent a eux seuls rsumer le pio I as i ( • bl de lier lin au Malin dit que M. 11 ta glies d 1 ire un silemeads i "Ks cute/. loyalement le plan ijawes si non il ne I. unira plus I ompter sur les Li dUnis A l'EcoIa Cintrai d'Arts et Mtiers Nous avons dj sigual la ni impose pour la rfection du mur de clture de cil la 1 I n ce moment • elle i on dl MI ni d'autant pluni|< nie que les enfants qui ontgir ^ as ii. "le Centrale, obiaaant jft iSilINiiTON— la *\ i mi L es la consigne d quelques loi lu gaillai I I l> > dadl celle m n %  son de repn -ou, se d.-iolient a toute discipline pui qu'ils peuvent n'importe quel un,m ni ichip per uu iniilinle des n.bltrep. le telle sorte que cal tablissement ne rpond point ta destination, car la discipline qui est l'ob jet particulier de son programme ne peut tre applique. .Noua esprous que le dira M. Ilellegarde Fourreau, voudra bien poursuivre ses dmarches aux lins de, remdier i cet lat de choses. .Affaire intressante I i m limande associ disposant 500 & looo dollars pour el sr* M n\;i tfgeuse, Lwiue a J. h Alt, GtuiiU >U, r'ort au Prince. aviateurs amneeins poursuivronl bieotil leur vovaus Dans les mi on l'attende!! eu jourd'hui k voir les ivlateura ac luellement a II, ykjas I. ( I lande ) reprendre le ir v d Ou a, en effet, les nouvelles disinl que les on ('oint d'atterii-1 h-1 n-.mis que Angmagsahk actuellement blo ai les gla< se. %  ••Ile itnpres siou eeTconfirme par les nouvelles par le Service Hydraulique tan ; i qu>' les glaces au sud de tiroenlanu se dgagent depuis 21 heures et que le temps parait se [mettre. Le prochain vol cou rrirait 76S milles d'une seule irai e les appareils sont capables de itire facilement. Ce qu'ont rapports' les j"iix olympiques alls des jeux oiMnpiques se mordent d'aj Dans himrique Conlralrt If AN AGI S (Nicaragua)On an nonce que i-mricains i ut [t tu orsqu le les d.r rvolul i G< arai l'eralla. e atti qui la villsge. l'es (megouvernemeetelea ont t eniiinipoui garder la frontire. Oe ennonce galeatenJ que les fu nllivs imrl inen Honduras oft t ensova SUT la fionlire I nr repnus-er les rebelles. Lescours s AoiU l'AUis Dollar n .n LIVN S" s M.W VORK Kr.ma IN. H livre oit Tils dbat* i anglaise trait anijlo russe LONhKKS— Lit proposition du 1er BuvedsMald de signer imm'-dia il le (rail entre la Grande '-.no el la Russie sovili jue tabli hier par la confre :6 anglo russe a provoqu de vives prol aie lions de U put de l'opposition | M les dbats sur celte ques tion furent repris ce mette ; Ma li'in nt le goiivernemenl remporte la victoire lorsqu'un amen lemenl propose la clnmli a l'ajourner demain. Lt discussion de la question fut repomse pr 1 .-' v >i\ contre "y ; les attaquede l'opposition se montrrent pir nui m nts d une • %  x 11 ."• m • vi>lenceet des paroles aigr s douces fureol changes. Nouvelles diverses PARIS L'quipe fraoi;ai la coupe Davis qm doit se rendre aux l.i.illuis pour s'y n trer avec les vainqueurs des fineles des prouve dans la /jne amti eaine : Jacques llrugtion et Ren Lacoi.le. Lqu'pe s'embarquerj sa medl sur le Paris ". Henri Uo chel est dans 1 impossibilit de faire le voyage : il n'acconpagne ra pas ses collgues. ALL\ll\li.VO Indes anglaises — Le major /anni, aviateur ar genlin, arriv hini Nasiralmd, i repris son vol vers Calcutta a '.I h 20 ce matin. Los dlgus allemand* rclament l'excution du plan D.ivvas LONDRES bepuia leur arri ve, les dlgus allemands ont de mand que le plan Dawes soit ap pliqu le plus loi po Mhie. On a donc Us I-: S Octobre commi cession a M. Marx, chancelier ail '. m in I mais l'entre en vigueur du plan dpend de la passation des lots ncessaires pour le lleii hsUg avant le l'i Aotll. Si le nouveau rgime des rparations entre en vig leur le 5 Octobre une nouvelle concession sera faile k l'Allema gne en abolissant les ban douanires i'2 jours plus lot que la date prvue. irrustatioii d'une aviatrice brsilienne IIBN4JH 4IIIKS D'aprs des nouvelles revues de Sao Paulo, Madame Ansia Pinheiro Mcha do, aviatrice et sporlswoman br hilntiiie lail partie d'un certain nombre de personnes arrtes par u, ,.,ir r i' deg d e Siio r ,,| lu pour avoir pris part au mouvu me ni rvolutionnaire. Installa lion d'iia nouveau Jiiue de Paix il i i <<' install la l*le de la luitice le Pal*, ecti m Nord, Mi \n Ir A a lira, an remplace* de Mi \ fred Ulin, Aus pa par Me T molbe P u I, 0 im niaaaire du Gouvernsm ni pi la inlinnal d i I i i m e, le nouveau |uge de pa %  par le disaaura auivaat: Monsieur le Doyen, M ma n l'oininissaire, Je eon)ffl n i't u per remercier Boi i e afonaieur le Crai deal ite 11 Rpublique i <\ iii bien voulu agrei la idatios de Monsieur la Ministre de la Jus lice eu m ) nommant juge de paix ds Port BU l'i une. Section .Nord; et Monsieur le Ministre de la Jus i de m'evoir prsent a l'agr'I du i li i de I EtaL Ensuite, je i imei ieiai onaienr le Doyen de ii Moneiaur la Corn misl ire dfj li oiivei ili'inciil d'-s pa rolea le bisAveninet des eoussils qu'ils mil .u la bont de jrn'adrea Ma -leurs, je ne suis pas uu nouveau venu d ins cette n b'e carrire judiciaire: snaiefl juge de peii d Peatel, ancien jugn de pals da M ,: ne, j'ai toujours %  u di aip insr ma conduite, faire mu' laine rpartit i luaiiee saaa oublier %  < %  dvoaaenl que je d ' %  lui 'I n se -niilli: | a r novation da u dre patrla bien aine >• t ai t >ujours Boaapria que je n un,nmi IUI jualifler la cou ti an mol qu'eu 11 liant de m unieiiir. par des il, i sions m |,i.ti |, r i 8| |, pan al l ii irmonie au sein des p >pointions i u j tais appel A exer i doce. la lte i oe Iriboaal de paix S lion Mord de Port au Prince la n aurai p te uo autre conduits M 1 l end | ont tre plue n imbreui que hier, mais l'aurai i ii in i • mena aollieituda, les u, i -oins. ,l da eonel mis efforts, des -auies, je laab %  i ipprofondir de plus sa plus la du dioit alnde dm ni uns lenue. solution aux ques i 'l'iroiitin-inexasten I im< lou. loi liuiumes, r p niri u v rscr dans Terreur, m,i je voua donna l'assurance, Me leurs que je ne m'carterai ja nais des rgles de la probit et de l'honneur. 1 •" Il l .nuire, le Magistrat surtout, ne p ni p aira tout le m' i ipre pendant, daaa Peser, ne de OMa uomelles loue Uoos, evoli i Bpprabalioa de nsa 1 %  et celle de tous les h mes de bien. M EST \ G ERES Pour .. ..dro loua tlutus i I.AINl .l.Ili, #o._ SjsSS -~-*rs u 'LaM.WESCV,


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06249
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, August 09, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06249

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
UIIIECTELII MIOPIUUTAIRE
i'.MFRlMELR
Clment Magloire
BOIS VBRNA
1358 Rue Amricaine
Quoliilen
TtLliHlOXKXo24-2
On a be;m multiplier les sophis-
me* pour?dmentrer quelle r-
niable roi'- de l*li i'{si(inalioii IiohIc envers une
nature aveugle. Cette altitude
n'est qu'une ptrade contre la-
quelle l'me proteste quand -Ho
est ainere.C'eal une orgueilleuse
ut laetieusc tension de notie vo-
lont. Le'besoin de l'immortalit
subsiste dans les profondeur!
de notre lire. Paul Booige'.
FlLaT COPY
OeJume* Mcmerial L4
1 AMCT.CN UNO
SEP 4. 1924

18me ANNE N 5231
PORT-AU-FRINCK (HATI )
SAM LDI AOUT 1924
Meniez, mentez toujours !... Nouvelles Etrangres
Une fois de plus les adver-
saires du rgime liorno sont
prit enl flagrant dlit de men-
songe et c'est propos des ter
resde Damien .
Les insinuations ce propos
ont revtu un tel caractre de
racliancl que nous avons
vou'u savoir ce qui en tait, car
des individus qui se disaient in-
tonns prtendait nt qu'en van*
ilant des terres de lianiens
M- Rorno avait trouv le Pac-
tole. Pour notre dilication et
celle des gens de bonne loi qui
n'acceptent de fournil- r un ju-
gement qu'aprs le contrle des
laits avancs, nous avons com-
pris qu'aucune Vuix, ne pouvait
tre plus autorise pour nous
renseigner, que celle du Minis-
tre de l'Agriculture. C'est donc
kinfi que nous avons t celte
source d'inlor ma lions, et M.
l'rophte avec la courtoisie qui
lui est familire s'y est prt de
bonne grce. Voici donc en
quelques mots les explications
que nous avons obtenues :
Aprs plusieurs ollrps de do
ii,aines lui faites, le Service
Technique de l'Agiculture a
reu celles des licri urs Antyiii
Simon, propritaires Da-
miers dans la plaine du Cul-
de-Sac. .
L'inspection de ces terres qui
nvoisinenl celles appartenant
M. Homo a rvl qu'une Irar-
tion importante de cette vaste
habitation, conviendrait ou r-
veille pour l'tablinement de
l'Ecole Centrale d'Agriculture.
A quelques jours de l I" l'i.
aident de la Rpublique reut
du Service Tecln iqu I I'Ag i
culture une demuide d'acquis!-
lion pour les lUcarreaui de
terre qu'il possde sur ce do
niaine-
Le principe de l'allaire accep-
t, le prix lix par un lire pro
pritaire, vendeur galemei.t lui
oll'ert M. Horno. El cet autre
vendeur n'tait autre qir M-
R regel- Le Prsident de la R-
publique en acceptant l'offre
lui laite, rclama qu'elle lut
tendue tous les propritaires
de ces domaines. C'est donc ain-
si que l'intente luttab'ie entre
le Service Technique de l'Agri-
culture et les vendeurs grands
et petits, et qu'il lut arrt que
l'opration se raliseiail sur la
base de trois cent lnquanta
dollars le carreau.
t h est donc le crime 1 Pan
te Prsident de la Rpubli
que, M- Rorno n'aurait il donc
pas le droit de disposer de -ses
Biens lgitimement acquis '.'
gai
Quel oal donc ce
rqui av iQgli des
i, illigents et d
aenti au p uni 11 leur
sous u i j iur lou :h -.
I 'S
mauvais
Il 1 nui N
de l1 >a
lire voir
les ints
sj n-
plus
h s plui cl lira et
pi i
dJ i i qmprunt, nmi- i lu nions
bi in qu'une t -Ile opratioa en-
trai i d s apprciations b
vi iut 's >'t niMtson *res, car il
est
nu
chose.
bien difficile au premier ve-
dy comprend e quel pr
H )-! i dfaut d'argum mis,
O i l'ut du liruil dois l'i I' 1 l
n i liai I lisser psrcer bob
nu M lis b ittre la grosse caiss i
anlourd'iineallairesi simple que
celle de quel |uea carreaux de
terre d lus un prix raison
nable, c'eat vraimeni Gain preu-
ve de mauvaise toi.
L'a tsme huiin'n tasran I
tort de M. Borno eus yeua de
aconaolab hua, vous
le savea uns doute, c'est d'tre
Prai lent de la Rpublique et
en raapee de poss teu
terr -
Non vraiment avec vin tel es-
prit la catastrophe tait ilvi-
table-
Une visite
AU
r
Nous avons eu dj parler de
l'innovation que constitue l'ius-
.lallation ingonlique ce M. E. A.
Heoaud, qui occupe l'ancienne
maison Kouchard la Graud Itue.
Mai avant voulu nous faire un
jugement sur cet tablissement
1 un genre absolument nouveau
nous nous y sommes rendu lier
t tvant reu le meilleur, accueil
di l'uimabie | mprilair;, nos
avons t invit visiter les lieux
La caractristique de la maion
c'est la propret qui y rgne par-
tout
La premire salle est occup e
par de coquettes vitrines et sera
affecte ds le 11 courant au dbit
de la meillture des viandes fral-
cnes : telle que b.r-ul, veaux, porc,
moutons; on en trouverade mme :
foie, mur, i ruelle, langues ainsi
que des huttes fraches, des |ja>
met et des fruits du paya, et ga-
lement ceuv des I.UU-I ni dout
un premier envoi est attendu par
le prochain steamer de la ligne
Panama.
Tous les produit* seront tenus h
une temprature assurant leur p n -
faite conservation sans l'emploi de
glace, mais gr.ice a l'action d'une
pompe qui actionne par l'amo-
uiaque liquide qu'elle renvoie en
;a/ au moyen de tuyaux nombreux
a lelianl aux diffrents apparte-
nu ni-
Le goul de ceux qui aiment les
Mandes fumes sera galement
flatt car tout en systme est pr-
vu dans cette installation pour ce
giiire de prparation qui ncessite
lies connaissances el des soins
particuliers.
Pivoyaut les difficults aux-
quelles il peut *e trouver en butte
ar suite du systme dfee mn\
e notre Service Hydraulique Mr
Henaud a install une tour qui, par
une disposition particulire, assure
le refroidissement de l'eau prove-
nant de la pompe qui ainsi opre
un mouvement circulaire, assurant
une lin "iitalioii rg ilire de
toutes in (.allies do li'iiblisso-
nent.
La Maison garantit que tous
U* ailicie wtidus par elle se-
ront de choix et pour ce qui a trait
aux porcs, s'ils sont de l'levage
du pays, M. Itenaud s'engage de
renseigner sur leur origine : dans
tous les cas, ils seronl pour la pli*
grande pattie imports soit des
biais I ins ou de la Rpublique
Dominicaine.
Le Marthe Cryslal produira
galement dis saucisson?, l'e de
fromage el i (pondra au got des
gourmets les plus dlicate.
Une allenlion louie p*rticuli e
del oi.ee'01 BBSOjafU l'a In -
leur un poids lgal loul en \. n
dant aux pria les plus bas posai-
ble.
Le coquet tab i^sement restera
i usert, tous les jours jusqu' sept
heures du soir, les dimanche i t
les jours de fle excepts la feime-
luie .11,1,1 lieu midi.
Nous avons t vraimeni i n-
chant d'eniegislrer les rtOisiine
menls qu'a bien vou'u nous I ut-
nir l'aimable entiepreneur de ce
nouvel tablissemeat qui vient
combler un \idedansnotre march,
el c'esl avec un rel plaisir que
nous les rendons pi>b!i< s, assurs
qu ils serviront de guide aux
nombreux clients qui ne manque
ront, certes, pas d'honcrer de leur
onliance, le March CrYstal .
ment sur des bases scienlili |uea
de notre agriculture, pourra tirer
le |i iys de rimpaess.
Au Champagne, M. Dj ie Q; '.s
veux pour l'ouvre utile tntrepr 'se
par le Gouvernement et M. Pro
phtC trouva des express.oii* h u
rcuscs pour rappeler les buts pour
suivi- par son Dpartemei l g ei
au coin ours prs dentel qui n:
lui a jamais lut dfaut,et foimula
le vrru que la Police rural,
rorgani e, apportinl ainsi ui.e
Par Cable
autour de la Confrence Interallie
Pans les milieu! Iranaii
le meilleur optimisai
rjnie
LONDRES Le conseil des 11
ci llpreuaul deux reprsentai,!^ de
chaipie puissance sosl runi d-
boid dan-< la matio i, | u. lu alli
mtnlsontrl ailmis participer
la discussion.La eonWrence a d
cid que tout m 10 i lemenl il u,- il
aiguillerait u i ma iq i ma il i l> i
I me coalre le trait ; elle a de] M
de conlit-r A di l juristes la que
tion do l'amnistie sur laquelle un
accord p irait probable. Les 14 se
sopi runis s heures de l'api
midi pour examiner la question de
participation de l'Allemagne un
emprunt de B00 millions (in a
l'i.- Ueineiit examine la lemande
des alleui m ls d tre reprsents
au tribunal en i lu H lieb
Les milieux Franais i ml aase
I du i d ibralioDS de la
m ili e entre allies et allemand*.
Ce l'i lien e : |>u> ent leurs o'>-
v itl >us d'une Im m modre et le
ton de 11 dis u- I l'i .. .'!,' de. plus
courtois MM. Marx/tresemanii/t
Luther se sont pi i h i i
cet apr< midi au livd l'ark Btel
pom lui visita M.llerriet.Celte
visite tait d'un caractre purement
protouolaire, mis i' est vident
i| Telle sera suivie il un cli mtfo de
vues sur les piincipales question'
intressant la France al l'Allema
^ae A l'i h-tires I M. Ileiriot a
rendu M VI. Marx, Slresenianu
el Luther U visite qu'ils lui avaiont
faite.
journal L'Au'o '' i 5.496 610
bases. Le reotball aaaociati a
eu le plus d'antraa
trs, \ieim.-nt ensuite Isa preuves
de course : I < ni.n iu lis.lespreo
rea de o Uation 116,000, les i preu
v a de lir sur cib'e n'ont rapport
i,u 680 frs et le yachting "'l'
La question des manque-
me ils miIuIi uni v cuir |
.-illis -t .ille lia mis
L0N0SII La aanvelU l'a i
I complet des a'Ii-s a| du
allemands sur la que-tion les m m
qu tmnnts a produit un excellenj
S lel d lis Wall Street. Le fret! t
alteinl en clture de bootaa d,5J.
pculiiil que la livre sleiling c.'ituit
son niveau maximum de l'anne i
i 112 S. Suivant le Daily ' de
Londres,les reprsentants Iran, ai-.
el amricains a U ooalfeaee M
raient d'accof I pour preaaser une
r union financire Parai des q m
la confrence sera termine.
h chambre
propos du
Une opinion
propos lu
Iranaiss
projet du

Gnral iNolfel
PARIS 5> '! I ra Nouvelle''
protection efficace I h imme des '< I"''J':l ,lu ,lral NoUet qui so
champs, souhaita enfin qu'une
cuti u te Intervienne i cet gal l
entre la Gendarmerie Si le Upar
lemenl de l'Intrieur.
En dernier lieu le l'i,
borno dans le langage la lois
nergique el eaptlvaul But, lui e-t
familier rclama que faetioa la
plus soutenue soit mise au service
de cet tablissement dont l'utilit
est incontestable, et termina soi
speeeli par ses mois l'adresse
des mettras el des lves et qui
dans leur concision lapidaire peu-
vent a eux seuls rsumer le pio
dire l'opposition, mais mardi /'.. .
A l'Ecole^ Nationale
d'Ayriculturo
Hier matin, le Prsident de la
llpublique accompagn des Secr
taire d'I-.tal Prophte et Dominique
nette la ferme-ecole de l'Itor.
Itecu par M. Ufjoie, Ugnieur
BgrOneme attach au Service Tel li
iiHjiie de l'Agiiculliire, Son El-
cel.tme Monsieur Bomo s'arn a
ptincipalement au lahoraloirs W le
rinaire, dirigi par le doctem
ham assiste Ue MM. holbjoi i
et liusiave Varna.
ijue petite rception fui ai
m eo ensuite S la salle des confe-
nnecs ou tour tour portrent la
parole M. Cahiu, directeur de l'E-
cole qui exposa le programme et
les buts de l'ssuvre, parlant tant
aux paysans qu'aux lves.
M. l-'reeman lit alors un rap-
port dtaill des travaux n cours
el de loti ceux qui tool prvue
par le Service recniqua de | \.ii
culiuie ei davasjl ,..,s le
jiius t,,t pcatible, l'appujsst a
dmontrer que seul le ueveleppe
raitdtseuU comprend l'ide inter
Dalionale rel ilive l'vauualion
mes de 0 i ejne. Le 9 i
i i Qtrge de s'oc
eup t da le scurit de ta Pranee<
La projet prvoil l'vacuation de
11 liulir contre' la e< irit et le d
siirmement de l'AHe n ign. Le<
j n a iu\ i ouataient pie les aile
m m la remettent en queslion lom
les points rgie Ile | revotant de
i .n- a la runion
ohambreo le zo aot.
Les Etata-Onis <-i
la plan D.iwes
l'\HI> I as i ( bl de lier
lin au Malin dit que M. 11ta
glies d 1 ire un silemeads i "Ks
cute/. loyalement le plan ijawes si
non il ne I.unira plus I ompter sur
les Li d- Unis .
A l'EcoIa Cintrai
d'Arts et Mtiers
Nous avons dj sigual la n-
i impose pour la rfec-
tion du mur de clture de cil la
1 I n ce moment elle
i on dl mi ni d'autant plu- ni-
|< nie que les enfants qui ontgir ^
as ii. "le Centrale, obiaaant jft iSilINiiTON
la *\ i mi
L
es
la consigne d quelques loi lu
gaillai I I l> > dadl celle m n
son de repn -ou, se d.-iolient a
toute discipline pui qu'ils peuvent
n'importe quel un,m ni ichip
per uu iniilinle des n.bltrep. le
telle sorte que cal tablissement
ne rpond point ta destination,
car la discipline qui est l'ob
jet particulier de son programme
ne peut tre applique.
.Noua esprous que le dira
M. Ilellegarde Fourreau, voudra
bien poursuivre ses dmarches
aux lins de, remdier i cet lat de
choses.
.Affaire intressante
I i m limande associ disposant
500 & looo dollars pour el
sr* M n\;i tfgeuse,
Lwiue a J. h Alt, Gtuii-
U >U, r'ort au Prince.
aviateurs amneeins
poursuivronl bieotil
leur vovaus
Dans les mi
on l'attende!! eu
jourd'hui k voir les ivlateura ac
luellement a II, ykjas I. ( I lande )
reprendre le ir v d Ou a, en effet,
les nouvelles disinl que les
on ('oint
d'atterii- -1 h-1 n-.mis
que Angmagsahk actuellement blo
ai les gla< se. 'Ile itnpres
siou eeTconfirme par les nouvelles
- par le Service Hydraulique
tan ; i qu>' les glaces au sud
de tiroenlanu se dgagent depuis
21 heures et que le temps parait
se [mettre. Le prochain vol cou
rrirait 76S milles d'une seule irai
e les appareils sont capables
de itire facilement.
Ce qu'ont rapports'
les j"iix olympiques
. alls des jeux
oiMnpiques se mordent d'aj
Dans himrique Conlralrt
If AN AGI S (Nicaragua)- On an
nonce que i-mricains i ut [t
tu orsqu le les
d.r rvolul i G< arai
l'eralla. e atti qui la villsge. l'es
(me- gouvernemeetelea ont t
eniiini- poui garder la frontire.
Oe ennonce galeatenJ que les fu
nllivs imrl in- en Honduras
oft t ensova SUT la fionlire
I. nr repnus-er les rebelles.
Lescours
s AoiU
l'AUis Dollar n .n
LIvn S" s ,
M.W VORK Kr.ma IN. H
livre oit
Tils dbat* i
anglaise
trait anijlo russe
LONhKKS Lit proposition du
1er BuvedsMald de signer imm'-dia
il le (rail entre la Grande
'-.no el la Russie sovili jue
tabli hier par la confre :6 anglo
russe a provoqu de vives prol aie
lions de U put de l'opposition
| M les dbats sur celte ques
tion furent repris ce mette ; Ma
li'in nt le goiivernemenl remporte
la victoire lorsqu'un amen lemenl
propose la clnmli a l'ajourner
demain. Lt discussion de la
question fut repomse pr 1 .-'
v >i\ contre "y ; les attaque- de
l'opposition se montrrent pir nui
m nts d une x 11 ." m vi>lenceet
des paroles aigr s douces fureol
changes.
Nouvelles diverses
PARIS L'quipe fraoi;ai
la coupe Davis qm doit se rendre
aux l.i.il- luis pour s'y n
trer avec les vainqueurs des fineles
des prouve dans la /jne amti
eaine : Jacques llrugtion et Ren
Lacoi.le. Lqu'pe s'embarquerj sa
medl sur le Paris ". Henri Uo
chel est dans 1 impossibilit de
faire le voyage : il n'acconpagne
ra pas ses collgues.
ALL\ll\li.VO Indes anglaises
Le major /anni, aviateur ar
genlin, arriv hini Nasiralmd, i
repris son vol vers Calcutta a '.I h
20 ce matin.
Los dlgus allemand*
rclament l'excution
du plan D.ivvas
LONDRES bepuia leur arri
ve, les dlgus allemands ont de
mand que le plan Dawes soit ap
pliqu le plus loi po Mhie. On a
donc Us I-: S Octobre commi
cession a M. Marx, chancelier ail '.
m in I. mais l'entre en vigueur du
plan dpend de la passation des
lots ncessaires pour le lleii hsUg
avant le l'i Aotll. Si le nouveau
rgime des rparations entre en
vig leur le 5 Octobre une nouvelle
concession sera faile k l'Allema
gne en abolissant les ban
douanires i'2 jours plus lot que
la date prvue.
irrustatioii d'une aviatrice
brsilienne
IIBN4JH 4IIIKS D'aprs des
nouvelles revues de Sao Paulo,
Madame Ansia Pinheiro Mcha
do, aviatrice et sporlswoman br
hilntiiie lail partie d'un certain
nombre de personnes arrtes par
u, ,.,irri' deg de Siio r ,,|
lu pour avoir pris part au mouvu
me ni rvolutionnaire.
Installa lion d'iia nou-
veau Jiiue de Paix
il i i <<' install la l*le de
la luitice le Pal*, ecti m Nord,
Mi \n Ir A a lira, an remplace*
de Mi \ fred Ulin,
Aus pa par Me
T molbe P u I, 0 im niaaaire du
Gouvernsm ni pi la inlinnal
d i I i i m e, le nouveau |uge
de pa par le disaaura
auivaat:
Monsieur le Doyen,
M ma n l'oininissaire,
Je eon)ffl n i't u per remercier
Boi..... i e afonaieur le Crai
deal ite 11 Rpublique i <\ iii bien
voulu agrei la idatios
de Monsieur la Ministre de la Jus
lice eu m ) nommant juge de paix
ds Port BU l'i une. Section .Nord;
et Monsieur le Ministre de la Jus
i de m'evoir prsent a l'agr-
'I du i li i de I EtaL Ensuite,
je i imei ieiai onaienr le Doyen
de ii Moneiaur la Corn
mis-lire dfj lioiivei ili'inciil d'-s pa
rolea le bisAveninet des eoussils
qu'ils mil .u la bont de jrn'adrea
Ma -leurs, je ne suis pas uu
nouveau venu d ins cette n b'e
carrire judiciaire: snaiefl juge
de peii d Peatel, ancien jugn de
pals da M ,: ne, j'ai toujours
u di aip insr ma conduite, faire
mu' laine rpartit i luaiiee
saaa oublier < dvoaaenl que je
d '' lui 'I n se -niilli: |a r
novation da u dre patrla bien ai-
ne > t ai t >ujours Boaapria que je
n un,n- mi iui jualifler la cou
ti an mol qu'eu 11
. liant de m unieiiir. par des il, i
sions m |,i.ti |,ri8| |,
pan al l ii irmonie au sein des p >-
pointions i u j tais appel A exer
i doce.
' la lte i oe Iriboaal de paix
S lion Mord de Port au Prince la
n aurai p te uo autre conduitsM
1 l end | ont tre plue
n imbreui que hier, mais l'aurai
i ii in i mena aollieituda, les
u, i -oins.
,l" da eonel mis efforts, des
-auies, je laab
i ipprofondir de plus sa plus la
du dioit alnde dm
n- i uns lenue. solution aux ques
i 'l'iroiitin-inexasten
I im< lou. loi liuiumes,
r p niri u v rscr dans Terreur,
m,i je voua donna l'assurance,
Me leurs que je ne m'carterai
ja nais des rgles de la probit et
de l'honneur.
1 " Il l .nuire, le Magistrat
surtout, ne p ni p aira tout le
m'..... i ipre pendant, daaa
Peser, ne de OMa uomelles loue
Uoos, evoli i Bpprabalioa de nsa
1 " et celle de tous les
h mes de bien.
M Est \ G ERES !
Pour .. ..dro loua tlutus i
I.AINl .l.Ili, #o._
SjsSS
-~-*rs
u
'LaM.WESCV,


LEiMATIN
Les nls telonp
c Je o'ii jinis eoteidi prcher
li si tt li si tard .
Ce mot spirituel lut'dit en
1019 par Voiture dont le bel es-
prit taisait W dlices de la cour
et le la ville. Les habitus 11
l'Htel de Rambouillet s'taient,
comme de coutume, assembl*
et la clbre marquise leur of-
frait ce soir-l une al'chante
aubaine : la primeur duo aer
mon d'un tout jeune prlat;
Bossuet Le jeune orateur,
par sa parole chaude, vibrante,
ses penses dj fortes, leves,
charma le brillant aropage.
Lorsqu'il eut uni de parler et
qu'on l'eut beaucoup applaudi,
Voiture dit : Je n'ai jamais en-
tendu prcher ni si tt ni si
tard .
. .Boisuet avait 22 ans et il
tait .minuit.
lOPSIDt lU
accident d'auto
ll.cr rers les ,' \o
'taras tni li l'auto p>rlan' la pli
i] i I ,3. >;~ renversa sir la riute
I M .irli-smt la Unit I1
une petito lille.
! i vic-li ne a
t transporte a l'Il >,>ital -n;nl.
I,i pluie de jeudi deroier
Compltant mire in'orraii n
d'hier sur Jle vo'umf d'eau 'nie
gislr par le pluvioivlre penlint
U pluie d'avant hier soir, il a t
donn de relever cour certiinri
habitations de la pi line Logine
le chiffres suivants :
Braefc* ii pouce 00 ; Aubry 0.15
Sanlo 0,86 ; lliu'sau O.tlO
Kn n'capilulant, on ronataten ai
sment qu'il est tomb plus d'eau
d\ns la plaine du Cttl de Sic que
dans la plaine de Logane.
A vendre
bujgy *n parfait tat avec
h > mais er- accessoires au
pria x epttonnel de P. 70
pour cause de dpart
S'adresser .au dpt Cro'x
[loss les & oot de l'ancien
d*pot du West india oil.
.sirote
la m
el bV.Mi ie
en '
hor u
s i I A \ I s |.,r Doretty Kom ti'i
e' I' uel par I* dite rue 0 mib
L i li Imite ne il oc a
p'e Ml M n.-icur Joseph H beit
Ti. or
P iar 1rs eoaJlfOM, s ad es r
auv avoeali sou ligns 11 a Me
l'.i .! Mil r) Notaire, dpviluiic
de lilr.'i.
Portas Prince, le 8 Ao*t 19i
rUGaLA J.M. IIRDY, avocats
Parisiana
DiatANC.iE
l'n <|rand drame d'a-
mour, film d'art Italien
en couleur
Le Secret ilt-ii
Jou par
Staeia Hapicrkowska
Entre : q. 1 00
Balcon: 2.00; Lojje: 3 03
ou autres af-
fections de
l'appareil respiuitoire
L'EMULSION
SCOTT
prise rgulirement
donne une nergie nou-
velle, augmente la capa-
cit de rsistance
et aide liminer
la cause de la
faiblesse.
Le S|S < CriitoDal # ayant
laiss New-York la 5 du cou-
rant, est attendu demain matin,
dimanche 10 du crt.
|tLe s|s c Panama est atten-
du de Critohal lundi matin M
du courant en roule pour N'-V.
directement.
Le s|s Daracoa est atten-
du Port au-Prince. via les
ports du Nord, demain diman-
che 1U cri-, en roule pour les
ports du sud.
Le vapeur Mede venant
de N Y. et des ports du Nord,
est attendu ici demain diman-
che 1U du crt, repartira le mi-
me jour pour les ports du sud
et Luraao-
l,e vapeur Merope venant
deCuraoo et du Sut, est at-
tendu Poit au-Prince e 14 du
courant en roule pour N.-Y.,
via les ports du nord, ollrant du
Jrt sutlisant-
jt Le navire Carna parti de
New York le 8 du courant sera
Port-au-Prince le !' courant
et continuera le mme jour
pour Curaao.
Surmenage, AnmieCerbrale. Enervement
Ipuisement, Ides Noires. Insomnies
s
* '
US.S.H
I, D'aprs ce que nous savons,
l'aprs-midi sportif qu'organise
I'L'mon du Socits Sporti*
Tes Haitie.n^vls le f"8 Aoiit
( pour clturer la saison sera un
great event. Un ne perdra pas
son temps et sou argent ce jour-
la, car le programme est des
plus riches.
Prix de la carte 50 centime.
Les cyclistes devraient s'ins-
crire le plus tt possible car le
registre d'inscription sera ferm
le 12 au soir.
Droit d'engagement li. 2
L'Union ollrira des prix de
grande valeur.
Distributions du prix
Demain a 8 heures prcise! du
malin, distribution de prix Cin
Varits aux lves de l'Ucole de
Paraguay, dirige par Mr II. La-
my. A lelosso, l'Ecole dirige
pu Mlle II. Hapliael,in^ms heure.
Neurasthnie
Decouri i istcse m. urable. lasmu confina i
m inttfltctutl, doute \
r\eil. mal J> t-tc c : i.t: t

*ru*e*. De personnes en apparence saiues et i
miscrabes lyquo humain'.' I !
d ble. L** rtcurlihtniques peuvent, -
neneu
i a bkala imm lurgji viute qui liet : c i uun
LLIXIR ZIDAL
form.Jab'e rftfnrainir nervem qui dcuple M que'-un jnur< leur furet muscu-
laire normale ft leur pumanca intcllecnieCe. aui v mu.
Nombreuse! attestations J aialadts et de m^Midns.
Le n.u g 11 fp BO
I '<** lui
Spec.' i '"'i. PARIS.
I s VENU DANS i<'III s I il\lM.V I.
Voulez-vous
pa*8er le soir quel-
que* moments
ograbica
Alla donc au Caf L: fayei e,
r.tpgl<' du Champ ik Mars et
e l'A venue Ducoss1 ( liaison
Dlinois ) o vous recevrez le
plus aimable des accueils et cr
vous trouverez en Ose e temps
un servfce de premier ordre et
des consommations de choix.
Des sorbets dlicieux (ont le
bonheur des amateurs les plus
difficiles.
Aussi l'tablissement ne d-
aa n )'i' pas.
Allez-y donc et vous serez Sa
tis'un
------------------------------------_______t
Colomliian Steamsliip
Coiii|iany, Inc.
Communiqu
I^p Steamer llaili # ayant
s bi il y a environ un mois des
av.iries qui ont ncessite des r
paralions importantes, Colom-
bian S|S Co- Inc, en vue d'as-
surer le service d'tous les porls
hatiens, a immdiatement mo-
difie l'itinraire Je la li^ne de
Colombie le telle forte une tous
les porls hatiens ayant ollerl
du bat ont t desservis rguli-
rement chaque quinzne.
Li Colo:nbian S|S Ci- In;,
saisit cette occasion pour don-
ner ses dvous clients l'as-
surance que leurs expditions
seront toujours l'objet de ses
meilleurs soins, et les pria de
bien vouloir continuer lui ac
corder toute leur confiai :j.
CoLOMUlAN SrtlVMSIIIH
i o>iivny, Inc
GEBy'W vC)., AieiM.
lioyal Mail Sleam
Packet Company
i . steamer Riveitail vortni fa\jwtre* el Kingston
s.i;iici lundi Itcpanml <'l partira le 12 dir.M U-ment
pour Jrr^mie el iciulia ensuite en Turope, pre-
nant Irt*
Roberts, DutionHMflC
A Accessoires pour Bicyclettes
Gros et Dtail
hainlresYalves el toutes les pieos,CemLnt,patch,
layons, Hoins, par, pompes, liuihres, rondelles,
solut'iMi, sachets pour outils ete etc.
iicycleltes
auylaise
Trs chic et I >n marclu'.
ilten lu aussi par prochain vapeur anjjlaisjde jolies
Btcyclellfcs leinmes
Et un grand assorlimenl d'accs.oires pour toutes
aiarquesk*d^hic) dettes.
W. Quintia Williams,
1714 Rue du Magasin de l'Etat.
contre
la
CONSTIPATION
prenez les
COMPRIMS
SUISSES
d DELORT, Pharmacien.
Utf, Hu Sln-Ai!lOJII
PARIS
C'EST LE MEILLEUR
DES PUROAT1F
i
.e meilleur sdatif
, iac
a
PORT-AO-PRINCB
AinPKTKUa, Pi-rmeie ALBERT'"!
Phsmaci-da I> Justin VlARI' (m
i (o"' ' bonn Pharmaci! ^
i Paria
' r.l : Crampe*.
H r l i,-e-, Algrjr>, SpatmM
douioutoux, Na'i*i. VortigM,
VomiiMinanti. -
m nr le l'oia, faciiice
l'oco iiamanl de a Bile.
i conirt les Gaatro-
E ilgtiai dt paya chaud
En nnli liant loulu lu fkarmm
UWt.lMtMP.ZIZINE.2 wi.C.Pri. PAIB
.1 ll.ii i rbanuaeii Al. PKTBUS
touta bonnet phirmaeica
Pria du Flaoon : 5 frnoa.
Baume Ben^uc
Onarlson Raille do
, GOUTTE^RHUMATISMES-
NVftaLUIES
Br. SEXCtS. I* fit aUilas Paria.
uf:*4 Delmas
21A roccawon du deuxime di-
manche du mois, il y aurajde-
main messe la chapelle de
Dalmas, toujours sept heures
prcises du matin.
Bure des contribyiions
AVIS
d Port u l'rincf, le S tout 1921
L Bureau du Contributions de
cet arrondissement tinanricr, (si*
la rue du Centre,Ne t.tio*)se fait
le devoir d'inviter leseontribueble^
jui ont des mandais d'encaisse
aient mis contre eux pendant
l'exercice lS-'3 | 19S4 pur impt
ur le Heveiu, licence, arrosace,
fermage et autres, d'avoir les
acquitter la Banque Nalienale de
U Rpublique d'llaili on ils sont
as tau (Traire depuis des mois.
Conformment l'article 8 de la
, loi du S juin 1924 qui est entre
ai vigueur le 1er Aot courant,
il y 1 une pnalit de 10 o|o pour
c'itque mois de retard jusqu'
100 ojo. Celte pnalit sera appli
qus contre tous, si le dit droit
s'aura pas t asquitt le 3t du
prsent mois.
Le Chef de Bureau des Contribu
lions.
CYhTS SAl rUl.
1
(I
1
!

G
Il existe une force laquelle il est bien diiTu rc'est la force
de l'habitude. Malheureusement, cette forco it commeltre de.
frquentes imprudences. Vous entrez, par en une pharmacie
i vous demandez un remde contre le mal de tte et vous le prenez sans savoir ce que c^est ni mme
comment il se nomme. Pourquoi courir un tel risque) Ce n est que par cette ;. .tude que
vous tes guid. 11 faut toujours, quand il s'agit de soulager une douleur que! ou d abrger un
refroidissement, demander la CAF1 ASPIRINE (Aspirine et Cafine). Les ..neilleurs mdecins la
prescrivent de nos jours de prfrence l'Aspirine simple parce que ses effets sont beaucoup plus
rapides et qu'elle augmente les forces en rgularisant la circulation du sang, et surtout
parce qu'elle n'a jamais d'action nocive sur
le coeur. On l'achte en

*POCHE ROUGE'
Q F IMS PI RI/NE
tubes de vingt comprims
et en petites "Poches
Rouges Bayer" qui con-
tiennent une seule cl
<3>


S '-'


MISSING ISSUC5


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM