<%BANNER%>







PAGE 1

Jai n.\ %  * %  i URODONALl lare le sang Rhumatismes Nvralgies Goutte Grewelle Artrlo Sclrose Obsit QnMsairirir|r~*i* etaWWf lrhamtl'"r.lr.' ISMOIM* de* Brtirc l>r.ahlfrM du relnt. 'e vrlc i l'M • IS.allter !c. a lullv >nfi If* q.Mmmtni co'ir* a rtui.lkr. d'^i<*t UIIIIH dsrji l'orjaMunt cri naploirani riirodor.i' • Prefesaeuf PxtvM, •VJI &f cLn M I Uni.nlU f PolUm KUI CM'.fltln. . r TillMlItM fu l l il DIALIHOL ( ,. Krlr.t .C4.-M*. *r>:ii"' br-nu iditi Oe li rnj. trimni. i;r0k.P4Uit• %  •lunni dijim tltom i Ntiun L. I fs 7 Vy vJ L. a>m*t. oouit*. Ltinbit*. • • ratolri I -n.. r large Taillant Ce n si ;jn a fkrs pour Hatfi Les ngociations h altlmo-dom lolcalnts Noua apprenons de source autorise que les d ui Dlya* lions liailienne et dominicaine charges de trouver una base d'accord pour soumettre l'arbitrage le rtflein nt de la qw stion des frontire sont armai s au moyn de concessions rciproques formuler un projet de Protocole d'Arbitrage par le Souverain Pontife, protoi o'e dont la conclusion a ' n;essairement ajourne tant par l*gbsence du Secrtaire d'htat des Relations Extrieure! M Angel Morales, appel la crmonie de la prise de pos< sion du nouveau t luverncment de la Rpublique Dominicaine dont il lait partie en qmlil le Secrtaire d'Etat 1e l'Intrieur, que par le dpari annonc e Monsieur Mella, S'nateur. Bien qu'aucune lorumle n'ait t "encore accepte par les deux Parties, il es! certain que l'esprit de relle cordialit et de parfaite lo\auui qui a constamment rgn au cours des runions a fait avancer considrablement la question et au point •u sont arrives lai ngociations, qu'aucune question irritante n'a jamais troubles, tout fait esprer une solution pror.baine et satisfaisante pour les deux Rpubliques. On interpi e te rcllOI? On M rappelle qu'au cours du Procs du Boa Houcird.M. Samuel Preira dut interprter toutes Ira observations prsentes par Mi Davia, el galement toulea relies qu'il fallut transmettra ce der nier. Ce malin M. Prcira et venu en DOS Il ui eaux et nous a infoimque jusqu'ici suri bordereau est resta impay nous croyons lgitime qu'il -oit ddommag car M. Treira eat un professionnel qui a du abandon uar aaa occupation pendant les einq jours que ce pro.s a dur el 3 ui;de plu a eu . travailler peu ant trois nuits conscutives. Mouvement desHiivnvs La Steamer "Panama'' a hiss New-York hier K du courant pour Poit au Prince directement, o il ara quai le 30 eouranl. La vapeur "Aslrea'' a laiss New xork hier directemenl pour Port-au-Prince, ou il sera k fini la ter Ao*t prochain. Le "Prins Frdric llendrirk arriv aujourd'hui de New-i >rk via las ports du nord, continue ce iourd hui pour tout les port* du sud. Le vapeur Martinique ayant lai - Ne* Vi il, l. 19 c'u ni i.mi est allendu a Poil au Prii.ic le il •la h porls du nord. Le upsrr Beieeoe" nuiMira New Voik e i Ae4l | our Poil auPii.ieel le | o t i, Sud. a Le meilleur sdatif des douleurs d'estomac SEDOGASTRINE AAmli dam le Il\>it*uxd.< Parii Caluw insununmcni : Cruaipri, BrOlurat, A lu r eu r. 8|fmci *oulrui. Niu4**, Verlifas. Voaltn .mu. DK'onti-iCiopn* I l'oie. ' I conl#m''nl Je a Bile. Trtt > le les timro%  atritai d*i | yi chauds ti t—lt *i loutti IM fkarmttn t'*4t\ UUrttwr. P 7I/IN-,! riC^. f*B* t IUIH rhan I. .. p. raos M IO' Ivv >t f,<> < Tribune Une fourne d Excursion \i \ Fonds den Rlnncs Partit dimanche dernier en auto de l'oil-au l'iii %  D litures du matin le M. u* Lerland Coi seiiler Financier, kl. 1; Moieel In? I ravaiu Public-, 'iin>Blrong, iieUtanl piincipa 1 du Haut ummis>aire et M. liunn.Direeteor gnraJ d< bureaux des Cobtrikttlinns, nous lime halle k h I res prcis bt Michel du fcud o m ui rej-i grimes nos amis Ciisille Mittchel, buperintendaut des Travaux Publics du District de Perit-Cove, M. Ranbael Jasmin, Kx-Magislrat Comniiii,al de Petit dcve, et de M. niche), directeur du kVn c HydrauliqiM de ailragokne qui mirent notre disuieilioa de jolis rbeau\ pour coiitiuuer nolie i curtion. \ midi moins le quait nous arrivkmat aux Fond des l> ai 1 1 chez, le f> ux Nistage Ouirand o aprs avoir t l'objet d'une rce f lion d< plu eourtoiatf, un lunch exquis DOUI fui lervi. Daos cecadiecliniiii.ini al au milieu de l'accueil 'e plus euthoi^irtste u cliangtiVues nos imi diverse inapires par la vgtaiiim abondai.le il la temprature iigiable .les lieux. l):nis l'intervalle nous fideOMa quelques verres. Au li.iii| |DC V U iphael Jasmin remeicia tout d'abord la fa mille tiuiriuid de I li .muni qu'alla lui fil en le dsipiiaiil DOUI elle t'inlerprle d-; tes senliroents k loccasion de la vfcsUc de ce charmants visiteurs. , Fn achevant son sprech il pi senta siiipalluqiit' e,ui leur lut fait el lorma des vo'iix de bonheur pour les fuiura poux Milehall, Mi Camil Mitn-H rpondit en dea termes trs logieux, a'expri niant a peu pus aiu.-i Messieurs, I. n'est pas pour voua faire an discours que je pieuds la parole. m n -niable invitation qui comble un dsir bien cher k mon nvur et k celui de ma liance Melle AliceGuirand.Je ne puisqua vous tmoigner ma reconnaissance pour le marquede 'vmpalhic et d'estime dont vous m'avez en maintes occasi na bon r. A midi et d mal n^oe nesjl Hiri geAmei vers 'e march Sainlnn ou nous const 'ftraea i'i — d'une rtotaine de polit I tVatM couvertes il|ii.|ues chanes de montagnes d. Laborieui et des Flamand \ une heure oo ae mit k lab'e : rrels diieieu, vins exquis ferei t le i ie des gonrmeta On mai ca ianl el U* honorables Visiparticiperoat avec jab celle charmante runion. Au Champagne k lt-vrend pre Kimbert remercia les \isi'eurs et attira leur attention sur l'tal de nos roui dans cet'e partie du pan qui par s'iile de 'eur mauvais Mal %  e f e lient pas des rapports entre l-s marchandes des diverses lorelils et les paysans. C'est l'occasion de vous rappeler Vrs les membres du Trait dit il, que, vu l'importance du March Stolon o se vendent des bes tiaux et des volail es qui aliraenimi loules les C.ommun'a avoisinantes notamment Miragoane, Aquin. Petite llivire de Nippe, Petit Goave etc... Le b>ur^ ine'nle en quartier. Il -e W CE QU IL i FAUT AUX S MERE5 r La confiance de plusieurs milliers de personnes est ce qui aide rendre L'EMUUSION SCOTT le tonique nutritif le plus populaire au monde. L'Emulsion Scott produit de la force. Ecole H ihnii il.' di? Mdecine el de pharmacie de Pirl-iu Prince Rsultat des Examens F Lavelaoel el C J • %  Aijenl* Je laBufaclurfs An .Vicainas al Europennes ^Bureaux et lagaaisu: lawon KEITEI, Crand'.^ue Poit-au Piince, Hati A<|ei.ls Exduails pour l*s maiions miTantes: IH.n>nnd Fr.idi.Kj Mttla Si.rit dProd.lU Bonii|1!1 in i tt Paris' ,,u -l i., 8 meilleurs dentifncas renaues LacelpourCbiussurc. p p oiMt iU & U | y0 u Roliartson I eatiier CoinProduits pharmaceutiques et chiœi p.nv.VY < ue *' Cuira et peaux en tous genres Etab „ 8 e u nt Adrien Graaory and Itead Ccm Surrasi Dijoa pany Lynn. L "J ueur l'.las* D> N. Y^JJ^g Auihentiqnee ( Session da Jurl. t 1924 ) PU u lActi ; 1re anne" — M.Iles Poux. Tii rend, lardine. Il rard ; MM lit r.in, 'u u i M u r, Ta lno. Ji'-m-' aooe, — Tippenliiuer Deschioean, Tlinma, M-in i r Mur san.Uulem, Toassalal, Km le de ftad t. I me niife. — Dennei y Malhu rio, Ledm. Boorood, Chippe, Coi e. u. AKT DENT VIRE 1re anoe' A'g nt, Brice, Vi lair'. J.-rae anne — Ili^au 1, Haniel Leroy, Ce , Boi liomrae, Charles, Ile, nale.iu. Ii-me ann^e. •Geilsrea •,Claude OBSTSTHIJ 1re anne. MaUme I. Poux ime ann*e. — Mm* Ueniamin, Melle Mathieu. MEDKOINB 1er examen.— M di u, Itey dar aier, Bmloi, Hilton, Ch rubin, Csyemilte. S m. Vilgsio, U.r.m, Moulas, 1 -lm..q'ie, Uur..i,d. ime eiaona lare pirlie^ Sil grain, Kenlique. .' Te examen toM partie— Sa I .m n, !ean y, Tlmaque. | 3me exameo ieme iutie.— Bell vue, Amot Leroy, St LJUIB, Tel-on. %  eme at d rniar examen—Ren Bayaid el Marcel Plioa. Tente par suite de saisie excution d'tre rig trouve aussi Irop loign de. la vi'le d'Aquin La rofeelion de ses roules s'impose, et qui peini'llr.i la libre circulalion de* Camions qui tranfporteronl les denres de nos paysans la prs me d'un j ge de paix, d'un olficier de la lorca publique et d'un Magistrat de l'tat civil faciliteront l'organisation du travail. Ce sont des moyens les plus efficace s pour combattre la crise li%  aaeire qui dsole le pays el qui est la eaose nfaste de l'migration de nos payons. Il n'esl pas dit que ces en'reprisc daivent dpasser, si utiles qi'elles soient, nos capa il* pcuniaires. L'agrieultsie el la seule source de pros prit, la vritable garantie de la paix et de l'autonomie du Pays. Nous re pouvons pas l'enlreprondre. r\ elb; ne! pas ainsi encoulagt'e. Pe retour k Si Miche', vers cinq heures de l'aprs-midi, en passant par la rivire Dugu el Morne a sous une plue torrentielle qui ne nous permit .'e rentier Mirage .u,c ni de constater la rfection de la grande route dpar temealalo da Bas 1 qui est ear la iMreclinn de Mr MileholL Su [.e rinlendant des Travaux Pobliee. Kn rsum bonne et agrable journe dont le souvenir restera I rullomenl en n Ire mmoire. .Nous rentrmes k la Capitale neuf heures el demie du soir. Meilleorea flicilatione no ehar mants h Mes dea Fonds de Blancs et de St Michel notamment aux poux Guirand et au Kvrend llimlicrt. Cur de la Paroisse du Ilouri; pour le bienveillant arciie.il dont nous avons t l'objet de leur part. BXOiRSIONNISTia Claude Dalomior Saint l'.tienne l!retelles,Jailelles,Rubans,Trasses < Inrence & Go l'.crdaaux Vins en Barriques et Caisses Socit induktriella da Jouet Poupes, (l.evaux,et*A. J Casas Calais Dentelles Fines. II Ternaux Bois le Roi. Peignes an tous genres. Voilas, Tisetu OU tous genres Max Kauifinann X Y Ponges, Soieries Wolfingar Mills lieadlng Bas et cbaus>elles de soie Evershape Co Troy Faux-cols tonales. Etablissements Froinbolt Parti Accessoires de Pharmacia. Hctlinaoit |*ai'is H .uppes en loin g nres. F tabllse ments Euaaa ^ i si r~i... i>MI. Mre.-.hai V en saie u s Pce Iternhirel M(.oliu l hlli Tapis c irs ordinaires et da luxes. delphie Crivates Tricotes. Gay Renaud et Cie Cognas e(c etc Cognac et Spiritueux. etc, etc. Ho* nuisons sont de premier ordre el no prix sans concurrence, et nous sommes en mesura de lairc dea WUsditlOOf Spciales et dea ternies de paie ment exlr m Binent araoUgeuX aux miifona de premire signatnre. Hos chantillons et prix sont la disposition des clients Je 8 beum'etii matin I heures du soir. roit-au^riiicc, le 17 Juillet 1924 Prit du Brw : S fr ince. D,.. „ J, Kaei il. • Pvii. • Il sera procd le Mardi vingt aeul Juillet courant, k dix heures du matin au domicile du sieur Yuvan I bornas, ancienne Biaisoa Mi bel Sv vain, aise en celle ville-, Rue du Centre No 1806, k la vente au plus otlranl et dernier eneli risseur des mobiliers suirants : I n phonographe marque Co li.inbia", une grande nlace en bon lat, trois eboiscs tiangres en bon tat ; une aulie chaise tiau gre en bon lat ; cinq forme t'e i bapeaet femmes ; six petits chapeaux pour garonnets ; quatre vingt quin/e formes de chapeaux femmes de diverses dimensions et qualits dans uue vitrine ; trois pices de soieiie broches ; ceut pices da ruban de diffrentes cou leurs et dimensions ; une petite pendule : quaior/e boites de pou di manque princesse ; eoixan le cinq bubines de Hl de soie de dillranles couleuis vingt boites coalooeat des lournilurcs de cha aaiSS k femme ; quaira boites de lu le soie ; une (ble en bois de Dover ayant desius marbre ; une dou/auie de tailloirs noirs ; une armoire en acajou une grai.de gla:e forme carre; deux sideboard, dont l'un k glace, un lit en fer avec un mawlas ; une do.lin>•. Contre le sieur Vovan Thomas, r reprit taire, demeurant k Port au rince. Etk la requte du sieur Emmanuel Cauvm, avocat, dermu ranl k Port au Prince, ayant pour avocat Me Alexis Blain. La dite vente se fera charge par les aljudicalaires de payer comptant le moutant da leur adju dication sous peina de toile eoch re. Part au l'rinre.le 2C Juillet 1021 L'huissier excutant, H, CAMY Dcn Est dcde hier soir Log.1oe Mine Louis Volcy. S^ funrailles auront lieu cet a •• %  *-miii. Soi loni'.iloari''s aux pareuta prouves. L* Preetxmann Agyrholm, Aflaatt poar IUIU La Maison . DERIX Annonce sa clientle qu*ell* a rtu pop le Steamer *Garavelle* un grand assortiment de "Bonbon Jacquin" "boites de chocolats fantaisie". Vins de Bordeaux Blanc d 5 gourdes le gallon Rouge 4 gourdes t Vins pur i mr cai ** e Attendu le 30juil!et par ..le steamer Panama : Fruit fr'i fonde, leurre Irais, Fromage, Lguinos ou.



PAGE 1

A. af F. PEARS LimHed tnuv avoir le teint liais et conserver toujours intacte fette fracheur, servez-vous des excellants irodlits de la laineuse marque 4. IV F. Pt ars a l imiied England ; tels ejie : Savons transparents on bci.u e. .Serons tiansparents en tablette Fine poudre de '1 aie et poudre de Talc pour Bb, Htons rouges pour lvres. Sinon Vieux et Alfred Vient lloyal Caf £D face de la Banque Nationa a rropritaireAnnaoiias Innocent Le nouvel lb i^samenl te recommande pur un service irr proche •le, liai consommai ion 11* pi entier tboii.M s luation privilgie. Le ioir, musique aitieyiUi Juige pat de* |M,I. •iwue.. de grand Installation parfaite — Pria m dii. L^f\TIN Surmenage Epuisement Mlancolie Xrbrai %  PV< nt 1 .VPOS89 Inaomnias JOSEPH SERG1L An" l"ES MtaMIaV MB Vo %  toi couleur et blanc a ranacet merrn* a k 1 erres %  M peuisttU 1 p ili Org tiid i > Organ 1 -olon repon d me Hp 1 onleur Titi' d'In 1 1 n blanc et couleur.] Oii herarri une Naatouk lin tigiaii tuiles niantes pi or tbemiaea N il. porg %  S lie i..i\.itil.1 rapt .te Chine l au ne Indiei i.r >*rgi noire | oui jupei Catoerdiss |. in he et 1>|| u marine Haa n en trias H** A jour CbaUl elttS il'f nfai la mlou Ijiauaitllaj a tup. jeur Satiu da 1 It ne, noir Ci Ope n mTulle tSv n r.i'ni Olive Poudra rmamye. Java A Santal I iln il. nlifiue olyate Broftea a drita \ VEVDKE UiKauloinohileBiick (i cylindres, en pa f.til tal : 900 doit rs. S'adresser aux b rreaux du MATIM. .irtViVi de Famill* Calicot l'ercale K .liste pur fil anglais Naneouk U.iini' pour nappe* bUa %  el rouleuToile drap cotoa a drap par fil aeglaia Dmisse pour matelaa Diablement fort] Articles pour Hommes Diill blanc couleur Chapeaux .le paille d'Italie a de laiue (.Vnlui ons en caoutchouc l'.iim Beech Diagonal noir Mouchoirs blanc suprieurs Chaussettes Cravatles Tuile peur chemina Cola Moutons pour main ha* Itoutoue pour cola l'.liapcaut paille d'Italie poar garvosnet et fillette. EN'O rt RUIT SAL; DIRrVATiyB COMPOUND jfff'K jl'iepar par J.(. K.NO Ldt Loi drea Hrold P. Rilehia & Co Ine — -£ New Yoih ?a|ea Agaut Puriliai votre tang. ueltoy*/. les voie urinairea, eaep. bu la fivre, le rbume, la eeneUpelteo, etc. Une cuiller d'Eno' Finit Sait dana 1 verre d'eau 1e matin vaut aael Ira en b une aaDl. WQuintia W U'ins iMSlUlitL'lLI U 11 K H m IE u Les ehimlnvs air Reiges Good Tear assurait chapie aelieleur uae dure I un service eieeplieanel. oui i-n.|'-i|ir *M (""'•, intreduiee y dee tliembree a air Ceod Tear lii|i, lea^uellee eeMerreot |iressien d'air coRstaate. es chambre a air toyyes (eed Tear ne sent pas percutes It par censi|ueiit ne peraaeKeat i l'an de a'cliapaiei. pend CU:ictmc est labriqae et inpcle sei|neusement. Caauite on la uleallu et la fcuhmerye ant rinol <|atre bernes. (Iiaeuae dalle deil tre parlaile. -.leai iolieteles, peur leur commodit, eirice et conomie, i un prix beaucoup plus bas que eelui de autres chamlires i air de" %  W inleireure. Good Year Red Tubes Tbe West Indies Trading Company Porl-au-Pnicf, Gon^ves, f)ap-Haitien n



PAGE 1

CISMKTm Bazar Mtropolitain • %  CiWi Sets l* 7J J Lisais pont Rasoirs (aille te Ru r ilctie Ruoin dor SITOD Woodbnrys 3 pi I Hinds Crtim bou'. Houe de coco Palmohve Shampoo feioxide biui. 'tus ozeaui Limes pour Rasoirs Gra Grandes Houppes Pipe de to c. Poud e de Taie M avis aVpipgles ordinaires pingle* de sret 03 Filets pour cheveux 2 pour Angle des Rues Pave el du Peuple Nouvellement Reues 7S 70 * 5 /• /$ 75 JS 20 20 20 t 00 3S c8 08 S pirtg'ei i ch v.'us boi'e i. Peignes d25 :. 00 Lacets poar soulcrs oc. Fourcha es pour eu lia ij B osse poar n q iet ^ HIOC LOt'S 8l [' 1) Servii tl s *n p>pwf s > *' Caill e en pi; e. bjit 20 Fouich t s 20 Tasses 10 Jiuetelle Ta i' M Mastic po r b 15 D jm er j'us %  2 jo Haliai 1 buile I o Ver eiicok ai' d->ri 1 SO Verres fi 1 botr* deai J <0 C ht mises ri to rues 2 2; 1 nr. 2 00 Sec Tipla 27 1 s* do 11 de 6 1 9 do 9 1 12 lo 00 I mette pour auto 075 Verres fin i chaitp'gne ds s o Mouchn rs pour hommes j pr S 1 S'jibeti es tonte Ji n sons Savon olos'i Sivoi II y ihim ) poar Cn: pojr |i ba-be 0 ti les b>nnet marqnes ViM de >a t foaailUs Vutli e M le'tcs de } soc* P aies la livre L71 fcib aie OiJ 3> o;s r lo 18 n , 20 Ol'Tt d. . c 9 Lvt vajor felblli: Si-Jme*n sn:e m ll'-M feiblsncd 1 'b $0 Aoioe la b>ue 25 Cream ol Wh-at b ne 4* Ri i"s ns 'nins b-it! 25 Da'es en tmu t }o I d d'Anch 11 le S rallM et de ht en? --.ur • Poivres ro're tb:it 20 pou 025 00s 0 1U 1 00 I> i J 1 2S 7' 1 ne |J 40 TabacVelvet,etc4. d* !• Bougies de couleurs doi s Papier Toilette Papier Toilette extrs Sauce premier poar Salade Soda Fontaine lo •0 Corne'a avec ce ne i la glace S Sola avec Freis,Ona:o'.at ele 10 O arge GnaJ, Roai ber le vetre 'O C rne '• g'-ee avec 1 hoc 1.'. Fraise et( • 15 Comme nous avons reu plus de P. 18.000.00 en marchandises ie mois dernier. . Il nous e*l impossible de les nnmrer toutes. Pension Rouzer 1U23 Chair P deMai* Position: jxrsptioQnelIc Cilort, Service irrprochable Tlphon No. 3/2 Demandez ^LeSORDON'S DRY GIN qui par sa puret, sa maturit et son Miifoimit n'a pai d'gal. J En vente dans toutes lis bonnes maisons. ALPHONSE IlAYNES, Disfributeur A. louer Chez RrneWPressoir ltt4, A\enua John Brown (Laluej Chaises roses,— Verras i boire, Verras Champagne, assiettes, Couteau*.Fourrheltas Pois glaca, Serviatten, Nappes, et en gnral tous articles pour Rceptions et narisge. .11 1 Ecole des SCIBI d s Innjj, La Ifre session du concours 'admissiou k l'Ecole deb Sciences Appliques est fixe au lundi 2H juillet. La registre d'inscription est ou vert au sige ds l'Elabliss'ment terne les jour de V h ras 12 h a.m. LA DIRECTION —i %  %  %  %  • %  %  ••• %  • %  % % %  .Ml' A VENDRE "Ford, en bonne condition'' telf starter, roues dmontab'es, •aveloppas de rechange. JORGk.NBt.N, Hdqtrs. d II 0. SAIT. Cette poudre que Ton vous donne dans une capsule ou dans un petit paquet, quand vous demandez un remde contre le mal de tte, est elle dangereuse ou non? Est-elle frache? Soulagerat-elle ou n'aura-t-elle aucun effet? Peut-elle tre nuisible poru le coeur? Qui sait? Tout ce que vous savez c'est que vous avez pay avant d'avaler la drogue. Si, au contraire, vous demandez delaCAFlASPIRINE (Aspirine et Cafine), vous aurez la certitude que vous recevrez le remde que les meilleurs mdecins du monde considrent comme le plus efficace pour soulager les douleurs et arrter les refroidissements. Il est non seulement d'un effet beaucoup plus prompt que l'Aspirine simple, mais encore il amliore la circulation du sang, il stimule le systme nerveux et n'offre aucun danger pour le coeur. Se vend en tubes de vingt comprims et en petites "Poches Rouges" contenant une seule dose. IRINE 1ConjW/BAYER ^j'AtptKa^t Cf.'... V %  !^"*— I.I 1 •wfav* Rhum shrbancourt 110, Rue des Csars Tlphone : 430 a^~ •



PAGE 1

MKTa*lt PMfKiifAlh£ l!*d/M7iIDt Cloment Magloire MIS VKRN 1318 Rut Amricain* NUMBKU ^Q CB.NTIML Quotktem Le poignard la plus i(,ti, ft poison le plus actif t l<* >'is '<•' rallie, c*etl l.i plumi 1 Vf mains aies. ivee tel, on pt* un peupla, on s t pai tieuuer lors de l'a* vuemeniau pouvoir du Prsident actuel de la Bpublique. lit majorit du Pays a, d'ail leurs spontanment, applaudi ce choix et, p ur s'en ren Ire aisment compte, l'on n'a qu' se rappeler les nombreuses adr. s ses -• y compris celle de Me Uelerme — envoyes de tous les points du Pays au nouvel Elu et publies en partit par les quoii tiens cette poque. Ceux qui sur la dmande de Me Jh. V. Uelerme ont eu signer cette adresse -vi dminent sans hsitation — ont t gagns non la cause de Monsieur Borno qui n'a jamais t un chef de parti, mais celle du pavs dont les deatinsv. naient d'tre confies mi homme di ne delaconfiince gnrale. Notre distingu mMlia a d missionn comme vice-prsid> nt de l'Union patriotique.• Flicitons l'en sans rserve et Ui ou* de c gt'ftte spontan t+ de cet aveu toute la leon qu'il comporte : la nomination de Monsieur Borno # la Prsidence dt|la Rpublique a eu unesignilic lion qui n'a chapp a personne, pas mme au viceprsident de T Union patriotique de la Capitale du Sud ; c'tait l'inauguration d'une poliUquein telligenle, bien pntre dei vrais besoins du peuple, attraitdue de toute liipo wisie. terme dans les dcisions prendra en vue du bien rire gnral en d pit des clameurs d'un e minorit qui trouve conforme ses intrts de vouloir ressuciter un pass abominable et a junais aboli. L'Union patriotique, malgr l'importance du rle qu'elle av.nt assum n'est plus qu'un beau souvenir depuis l'avnement du Prsidout Birnoau Pouvoir. La lettre de Me Uelerme suflirait nous en apprendre I-' pourquoi si nous ne le savions dj. L' peuple n'dti parle plus, sichanl que ses droits sont dfundus contre ses ennemis l'inttrieur par U1| s-rie de m sures qui ont pour but rie faire naiire un ordre de clins s meilleur celui existant avant l'arriv.; de Monsieur Bjrno au Pa ai National. M.isMeJh V. Dl nn* li.it sa lettre de la lai; > i 1 1 plus i latte.i lui La suit-, dil-ili pr >U* v ii. 1 seuls avaient r.isot ceux l qui ma persu lai MU tll contraire s. -L suiteNotre cher milice uy va pis de main m Mil ; il anticipe frau *tldtn -ni sur le r'e le l'h sUrieii luiur. Vous tes et pre*- i, ch *r iuaiii ', qu oin voil d j a r nv li su ; te. Nui n'y so nn M pis an* core Oh. mais pas du to.it. Devant le dilemme que cre' le cas dfl II • .lli. V Dtenue, nous ne pouvons nous emp cher dj nous demander : A quoi tient la conviction du nalionalist ? Coup d'Œil l.e numro do 21 Juilltt courant du Journal Officiel comporte, entre autres matires: — In dcret accordant d. har ge pleine et entire aux ci'oyen* qui ont gr tes affaires publiqu -s comme Secrtaire d'Etat durant l'exercice 192 23. — Une loi faisant dpend edu Dpartement du Travail t plaant >ous la direcUcn du Servi c Tech nique de l'Enseignement Piolet sioane 1 laMaisen Centraid'Art* et Mtiers. l'Ecole J. B. Damier, 1 Ecole du Btiment et l'Ecole "Elie Dubois". Ces tablissements de caractre proleaiioonel restent conform ment la loi, sous le contile du Dpaiteuit'ut de l'Instruction Pu blique ea ce qui concerne l'Knsei gnesMatrlntaiqueproprement dit. — Une Loi rigeant en ijiia tier la rgion connue toua le nom de Trouin et situe i l'extrmit ides Commune de Log&ne et de Grand Goave, ce, i cause de son importance tant au point de vue de ta population qu'au point de vue conomique. Les limites de ce Quartier sa root fixes par arrt du Prsident da la Rpublique. • t Election du latounier de l'Ordre des Avocats Natra atteraaade eaMn Us Anaalea Capoises" dans son nu mro du 21 de ce mois noua infor ma que l avocats sur le Il in crita nt rlu Me Juvigny Va* guet comme Btonnier da 1 Ordre et Avocats. Me Vauguet a remerci ses lec tears de I honneur qui lui a t toi f-re i iouv.su et, il a lait ap pelai union, l'harmonie, i l'Si prit dr discipline qui doivent BSil Ui eii.n-ls ...i inrues d'une mi'me e,raoretion, d'uu mme barreau. L-' Matin" envoie se* rempli aiaaU au nouveau Bataaaiar. Extiroat Salnti-Bose do Lima C'est hier matin que Is bonnes WBurs de Si Joseph de Cluny, devant ui oublie inKiibr m, ont proclam les plus mr tante %  ' leur lve. A cMte occation il \ a eu une b lie r pr senlation littraire au cours da i; quelle se sont distingues les toutes p.titcs tilles dans le exercices di Col ntme: les Pierrette* at la.Chintin de SI l'.nllierine. Q ia il mu < li-ve dea clattet sapri ur.'s, elles tonl au deuui de tout loge. Nous adreson* toutes, no meilleurs romplimenU. Varits DIMANCHE Le Coupable ( 4 parties ) L'Orage ( 3 parties ) Entre : G 1 00 Loge: G. 3i)0 Parisiana DIMANCHE Le Grand Film succs A Laine Marcelle Avant-hier matin a eu lieu 1 1 distribution % olenu. -1 !•de prix au Pensionnat !Me Kose de L ma. Le* diffrents parties du programme de (elle grandiose fte ont t enleves. — La place nous manque pour en parler, comme il conviendrai), mais ce n'est que partie remise. En atten lant nous renouvelons nos vives flicitations U Seur Suprieure de l'Etablissement et S toute* celles qui concourent avec elle maintenir la haut yrekt-ge da cet KUMistement daat le moin dre dea mrite est d'avoir prpaie lea femmes les plu distingu t da la socit hatien ne. jient d'arriver PARAFFINE ntraauprii le 13 o ntimes Or AIH'TI Hiu la livre. I vi vente ch< z L. rMfcETZMAJSN AOOLRHULM. Par •aibl '•'•lai stalionnaire de la (-otil^reiiee de Londres ptOTOqoe, de commentaires de presse D'aprs la pice de V. SAKHOU interprte par 11 KSI-KHIA. L'nlre: (i1 Ualeon 2 l-oj{e 2 Ordre des Avocats Convocation Les avt.eata du Barreau de Port au Prince sont qua en as i aemhle gnrale, le mardi 29 j u il lat courant, a dix heures pi/c^es du matin, au local du Tribunal de premire instance de Port]au Prie ca, pour entendre fa lecture du rappoit du Secrtaire de l'Ordre et procder a l'lection du l %  -• i %  %  '• nier et des membre du Conseil de discipline. Port au Prince le 17 Juillet 1021. Le Secrtaire de l'Oidre, Lonce DUl'ITuN Avis il* dpart Les dpche pour New York et l'Eurape (.vi N N lir. il, | ar le steamer ContaawiiM -ront ftr met maidi t'j juillet cotant. Port au Prire, le 25 juiljel \9H PARIS Les journaux regret tant l'tat stationna re de laconf rene et l'attribuent gnralement l'intransigeance dea banquiers et du gouverneur de la banque d'Angleterre. La *' Journal dit qu'il i>t mouvant de voir le choc lleiriol Macdonald et les ralits. Le Petit Journal souligne que M llerriot dclara : Nous gardons de la fermet dans notre bonne v > I o itt 1 Dans le" Matin M. le Jouvenel crit : Dessaisir la com miion des rparations et la So cit les Nations de la acurit des mitions aprs le leur avoir ooaflf, c'est Taire inlliger l'An gleterre un dmenti par l'Angle terre. La mu v l'Ile de la runion d'une conlrcnci' Irancorutat dinenlie l'VHIS-Le Oui t'Orsav dcla r\ n-\oir aii n urie coio^i-tHance de l'i '.I • n .iti ii ''n M-irnin^i fosl" suivant laquelle M. Ilerriat aurait l'inten inn de convoquer une con f. teoro franco russe pour la racon n tissante des Soviets. wi 'put Ignace qui fut sous lire l'Etnt la l.istice mili tirt dans le cabinet Clmeueeau pen lant la guerre, est mort. Le nouveau Caluuet <|rec ATHENES— Le nouveau rester liv second avec I03n points et Ta nmer dTsIhonie troisime avec te.i.'i Vingl deux cavaliers toot ar rivs Yillaroublay aujourd'hui dans le Crota Country hyppique dei jeux olympiques : parmi les arrivants se trouvent le major hloan Doak des Etats (nia et les reprsentants de H pays d'Euro pe. Le classement sera fait plus tard lorsque le Jury aura vrifi ti toutes les condition* ont t obier ves. La distance tait da 36 kilo m -1res dont i kilonvlres d'obela Uns le champ de coursa d'Au leml al 16 kilomtres de routa parmi las obstacles se trouvaient un ru'sseau de 13 pieds de hauteur ') pledi de largeur, un mur de i piedt de hauteur et une. bar de B pieils de hsaUttl aur 10 pieds da lar|ear. Une dfaite di lioxeur Iran ai Carpentier NEW YORK — Gne Tuaoey champion de poids mi lourds t'est mature avec Georges Carpentier. le boxear franais, dan* un match de II rounds aux Polo Grou seraient rintgrs dans leur statut originaireIhtus la marilU (iiuiriiiinc WASHINGTON. • %  Le servie da la flotte arienne a achet uo premier bateau volant tracteur qui est arrang pour opration sur terre ou sur l'uau, d'aprs le major tfnral Mason Patrick, Chef de ServiceLes essais de s m l'Innea volante* ont t coiiduits avec la plu* grand .ccret. Roi tireurs au Parc Lecont vaal hier *pre rr,i M Teamie Club avait organivt u ia pUite rception en l'h inneur d • nos braves tireurs de la Ville O ympltde. Lsas du Tennis liai i-n •*• ta'enl don ie/" e ni %  / v m aur la inagnilii|ue oui t d i ?ar<: l.-oot* at le nombreux et disiiigu's invit ont au l'orcasi >n I ap • audir. dans un single, les forini Uk>l;s drivei D'Anton y Saint Cyr contra lejeu brillant de Kynold St Cyr, la favori d*s cennaiiteurs MM. Math m, Soray, Cardo/o et Coulard se sont aussi fait applaudir nviintes fois. Conduits au salon de rception du cercle m igniliquement par pour la %  n instance, Mr Soray, \'t(* 'dent du T. C .au chamnagaa dit la joie du Club de poi.der un miment de si glorieux nvitA et lea athorte bieu se prparer pour la prochaine Olympiade. — Le Lieu tena'il A i_-u lin rpond que sa gloire personnelle appartient un peu au T C don) il est masabra et reme c e au nom de sas colUgu s de l'Sceaail eharman dont ils l'objet. Mr Jhs. Cassagnel, Membre du Conseil de l'I'uion avec la langage brillant qu'on lui connait, revendique la pat da gloire d'Au gustiu q li revient j l'Union dont il est l'un des plus fameux arrir s

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06242
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, July 26, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06242

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
MKTa*lt PMfKiifAlh
l!*d/M7iIDt
Cloment Magloire
MIS VKRN
1318 Rut Amricain*
NUMBKU ^Q CB.NTIMl
Quotktem
Le poignard la plus i(,ti, ft
poison le plus actif t l<* >'is '<'
rallie, c*etl l.i plumi1 Vf '
mains aies. ivee tel, on pt* '
un peupla, on sC.ril aujourd'hui des choses
qui lveront su semences de cn
mes. Luis eiililt
Hl
ANNIE W Mtt
POIIT'
4haatu
SAMEDI X JUILLET 1M
L coDvictioo du Nationaliste Nouvelles Etrangres Par Sans-Ffl
ll.l.JIPI___ U._____i L._____U _ ...
Ls hasard nous a mis sous
les yeux le numro du 8 Juillet
courant du Journal /.< I avril
qui s'dite aux Cayes et o se
trouve reproduite une lettra
adresse au Conseil Communal
du lieu par Me Jli. V. Uelerme,
avocat. Cest un spcimen de
la logique nationalise.
L'auteii-, ap'a avoir engag
les membres du Conseil ne pas
canner le service de la percep-
tion des impts exi-tanb au bu
relu des Contributions, suivant
la facult qui leur est recounue,
ajoute : < Je ne suis guid par
aucun esprit de parti, car ayant
eu pleine confiance m Monsieur
Bornp son avnement croyant
qu'il dfendrait les droits du
peuple, j'ai parcouru 1a ville
avec une adresse recueillant des
signatures, gagnant des gens
sa cause, dmissionnant mme
comme vice prsident de I U-
nion patriotique- La suite a
prouve que s:uls avaient raison
ceux-l qui me persuadaient du
contraire.
Notons d'abord que Me Jo-
sepu Uelerme n'est gui l par
aucun esprit de pa ti pis
mme de celui du parti natiu-i. -
liste qui ne mne rien, a la
condition d' n soi tir.
Nous devinons, sans peine,
sur quoi se reposait la pleine
confiance du cher majore en
Monsieur Borno r : elle a t
inspire par tout un pass d lion
neur et de dignit l'act f de
Monsieur Borno et amju 1
mme ses pires adversaires ne
peuvenls'empclierderendre un
quotidien dommage : elle a t
provoque, cette pleine conlian-
ce, par les ulules qualits de
eoBUf t d'esprit qui caractri-
sent leCbpf actuel de la Nation
et qui Lui valent cette admira-
tion mle de respect de tous
Ses concitoyens.
Si Me Jh. Uelerme a parcou-
ru la ville des Gye, gagnant
des gens la cause de Mr.
Borno ,c'isl un .Teste qui ne lui
a p >s t pai tieuuer lors de l'a*
vuemeniau pouvoir du Prsi-
dent actuel de la Bpublique.
lit majorit du Pays a, d'ail
leurs spontanment, applaudi
ce choix et, p ur s'en ren Ire ai-
sment compte, l'on n'a qu' se
rappeler les nombreuses adr. s
ses - y compris celle de Me Ue-
lerme envoyes de tous les
points du Pays au nouvel Elu
et publies en partit par les
quoii tiens cette poque.
Ceux qui sur la d- mande
de Me Jh. V. Uelerme ont
eu signer cette adresse -- vi -
dminent sans hsitation ont
t gagns non la cause de
Monsieur Borno qui n'a ja-
mais t un chef de parti, mais
celle du pavs dont les deati-
nsv. naient d'tre confies
mi homme di ne delaconfiin-
ce gnrale.
Notre distingu mMlia a d
missionn comme vice-prsi-
d> nt de l'Union patriotique.-
Flicitons l'en sans rserve et
Ui ou* de c gt'ftte spontan t+
de cet aveu toute la leon qu'il
comporte : la nomination de
Monsieur Borno # la Prsi-
dence dt|la Rpublique a eu
unesignilic lion qui n'a chapp
a personne, pas mme au vice-
prsident de T Union patriotique
de la Capitale du Sud ; c'tait
l'inauguration d'une poliUquein
telligenle, bien pntre dei
vrais besoins du peuple, attrait-
due de toute liipo wisie. terme
dans les dcisions prendra en
vue du bien rire gnral en d
pit des clameurs d'un e minorit
qui trouve conforme ses int-
rts de vouloir ressuciter un
pass abominable et a junais
aboli.
L'Union patriotique, malgr
l'importance du rle qu'elle
av.nt assum n'est plus qu'un
beau souvenir depuis l'avne-
ment du Prsidout Birnoau
Pouvoir. La lettre de Me Ue-
lerme suflirait nous en ap-
prendre I-' pourquoi si nous ne
le savions dj. L' peuple n'dti
parle plus, sichanl que ses
droits sont dfundus contre ses
ennemis l'inttrieur par U1|
s-rie de m sures qui ont pour
but rie faire naiire un ordre de
clins s meilleur celui existant
avant l'arriv.; de Monsieur
Bjrno au Pa ai National.
M.isMeJh V. Dl nn* li.it
sa lettre de la lai; > i 11 plus i lat-
te.i lui La suit-, dil-il- i pr >U*
v ii.1 seuls avaient r.isot
ceux l qui ma persu lai mu tll
contraire s. -- L suite- Notre
cher milice uy va pis de main
m Mil ; il anticipe frau *tldtn -ni
sur le r'e le l'h sUrieii luiur.
Vous tes et pre*- i, ch *r iuaiii ',
qu oin voil d j arnv li
su;te. Nui n'y so nn M pis an*
core Oh. mais pas du to.it.
Devant le dilemme que cre'
le cas dfl II .lli. V Dtenue,
nous ne pouvons nous emp
cher dj nous demander :
A quoi tient la conviction du
nalionalist ?
Coup d'il
' l.e numro do 21 Juilltt cou-
rant du Journal Officiel comporte,
entre autres matires:
In dcret accordant d. har
ge pleine et entire aux ci'oyen*
qui ont gr tes affaires publiqu -s
comme Secrtaire d'Etat durant
l'exercice 192 23.
Une loi faisant dpend edu
Dpartement du Travail t plaant
>ous la direcUcn du Servi c Tech
nique de l'Enseignement Piolet
sioane1, laMaisen Centrai- d'Art*
et Mtiers. l'Ecole J. B. Damier,
1 Ecole du Btiment et l'Ecole
"Elie Dubois".
Ces tablissements de caractre
proleaiioonel restent conform
ment la loi, sous le contile du
Dpaiteuit'ut de l'Instruction Pu
blique ea ce qui concerne l'Knsei
gnesMatrlntaiqueproprement dit.
Une Loi rigeant en ijiia
tier la rgion connue toua le nom
de Trouin et situe i l'extrmit
ides Commune de Log&ne et de
Grand Goave, ce, i cause de son
importance tant au point de vue
de ta population qu'au point de
vue conomique.
Les limites de ce Quartier sa
root fixes par arrt du Prsident
da la Rpublique.

t
Election du latounier de
l'Ordre des Avocats
Natra atteraaade eaMn Us
Anaalea Capoises" dans son nu
mro du 21 de ce mois noua infor
ma que l avocats sur le Il in
crita nt rlu Me Juvigny Va*
guet comme Btonnier da 1 Ordre
et Avocats.
Me Vauguet a remerci ses lec
tears de I honneur qui lui a t
toi f-re i iouv.su et, il a lait ap
pelai union, l'harmonie, i l'Si
prit dr discipline qui doivent BSil
Ui eii.n-ls ...i inrues d'une mi'me
e,raoretion, d'uu mme barreau.
L-' Matin" envoie se* rempli
aiaaU au nouveau Bataaaiar.
Extiroat
Salnti-Bose do Lima
C'est hier matin que I- s bonnes
WBurs de Si Joseph de Cluny, de-
vant ui oublie inKiibr m, ont
proclam les plus mr tante '
leur lve. A cMte occation
il \ a eu une b lie r pr senlation
littraire au cours da i; quelle se
sont distingues les toutes p.titcs
tilles dans le exercices di Col n-
tme: les Pierrette* at la.Chin-
tin de SI l'.nllierine.
Q ia il mu < li-ve dea clattet
sapri ur.'s, elles tonl au deuui
de tout loge.
Nous adreson* toutes, no
meilleurs romplimenU.
Varits
DIMANCHE
Le Coupable
( 4 parties )
L'Orage
( 3 parties )
Entre : G 1 00
Loge: G. 3i)0
Parisiana
DIMANCHE
Le Grand Film succs
A Laine
Marcelle
Avant-hier matin a eu lieu 11
distribution ?olenu.-1 !- de prix au
Pensionnat !Me Kose de L ma.
Le* diffrents parties du pro-
gramme de (elle grandiose fte
ont t enleves. La place nous
manque pour en parler, comme
il conviendrai), mais ce n'est que
partie remise.
En atten lant nous renouvelons
nos vives flicitations U Seur
Suprieure de l'Etablissement et S
toute* celles qui concourent avec
elle maintenir la haut yrekt-ge
da cet KUMistement daat le moin
dre dea mrite est d'avoir prpaie
lea femmes les plu distingu t da
la socit hatien ne.
jient d'arriver
PARAFFINE
ntraauprii le 13 o ntimes Or
Aih'ti'Hiu la livre.
Ivi vente ch< z
L. rMfcETZMAJSN AOOLRHULM.
Par aibl__________
''lai stalionnaire de la
(-otil^reiiee de Londres
ptOTOqoe, de commen-
taires de presse
D'aprs la pice de V. Sakhou
interprte par 11 ksi-khia.
L'nlre: (i- 1
Ualeon 2
l-oj{e 2
Ordre des Avocats
Convocation
Les avt.eata du Barreau de Port
au Prince sont qua en as
i aemhle gnrale, le mardi 29 j u il
lat courant, a dix heures pi/c^es
du matin, au local du Tribunal de
premire instance de Port]au Prie
ca, pour entendre fa lecture du
rappoit du Secrtaire de l'Ordre
et procder a l'lection du l - i '
nier et des membre du Conseil
de discipline.
Port au Prince le 17Juillet 1021.
Le Secrtaire de l'Oidre,
Lonce DUl'ITuN
Avis il* dpart
Les dpche pour New York et
l'Eurape (.vi N N lir. il, | ar le
steamer ContaawiiM -ront ftr
met maidi t'j juillet cotant.
Port au Prire, le 25 juiljel \9H
PARIS Les journaux regret
tant l'tat stationna re de laconf
rene et l'attribuent gnralement
l'intransigeance dea banquiers
et du gouverneur de la banque
d'Angleterre. La *' Journal dit
qu'il i>t mouvant de voir le choc
lleiriol Macdonald et les ralits.
Le Petit Journal souligne que
M llerriot dclara : Nous gardons
de la fermet dans notre bonne
v > I o itt1. Dans le" Matin M. le
Jouvenel crit : Dessaisir la com
miion des rparations et la So
cit les Nations de la acurit
des mitions aprs le leur avoir
ooaflf, c'est Taire inlliger l'An
gleterre un dmenti par l'Angle
terre.
La mu v l'Ile de la runion
d'une conlrcnci' Iranco-
rutat dinenlie
l'VHIS-Le Oui t'Orsav dcla
r\ n-\oir aiinurie coio^i-tHance de
l'i '.I n .iti ii ''n M-irnin^i fosl"
suivant laquelle M. Ilerriat aurait
l'inten inn de convoquer une con
f. teoro franco russe pour la racon
n tissante des Soviets.
wi 'put Ignace qui fut sous
lire l'Etnt la l.istice mili
tirt dans le cabinet Clmeueeau
pen lant la guerre, est mort.
Le nouveau Caluuet <|rec
ATHENES Le nouveau net, succdant au cabinet P^pa
nastasio, est entr en fonctions au
jour II.ni Le Premier ministre So
phoulis. anrtien gouverneur de la
Micioine tiendra galement le
portefeuille de la marine. Les an
1res ministre* sont M. Tsouderoi.
ministre des linances, ancien mi
uistre des communications dan* le
ministre Veni/elos, George Rous
sas, ministre des affaires trange
ras. ancien ministre aux Kt-tU
Unit, le Gnral Katrhaltis minis
Ire de la guerre, le gnral Ma
vroralhalis ministre de l'intrieur
et M. Milonos mini-tre de l'agri
culture qui avait le m'me porte
Teuille dans le cabinet Venizelot.
Tinliiii ouiaijan
OIIEN(;iLE L valle de l'jaa
re a t ravage par un ouragan
d'une violence extraordinaire ; la
pi.ni -upendu entre Saint Gervaia
et l'Abbne a t dtruit et det
centaines d'arbres fruitiers ont t
dracins,plusieurs hatimenls sont
en ruines et un grand nombre de
\isnet ont t abms dint le nord
et dans le centra.
Les Jeux Olympiques
r AMIS Le championnat olym
piq e du lever du poids pour poid*
I .nids a t gagn aujourd'hui
par Tonaui, d'Italie, avec 103)
poils, l'.iuliii bien Argu> rester
liv second avec I03n points et
Ta nmer dTsIhonie troisime avec
te.i.'i Vingl deux cavaliers toot ar
rivs Yillaroublay aujourd'hui
dans le Crota Country hyppique
dei jeux olympiques : parmi les
arrivants se trouvent le major
hloan Doak des Etats (nia et les
reprsentants de H pays d'Euro
pe. Le classement sera fait plus
tard lorsque le Jury aura vrifi ti
toutes les condition* ont t obier
ves. La distance tait da 36 kilo
m -1res dont i kilonvlres d'obela
Uns le champ de coursa d'Au
leml al 16 kilomtres de routa
parmi las obstacles se trouvaient
un ru'sseau de 13 pieds de hauteur
') pledi de largeur, un mur
de i piedt de hauteur et une. bar
de B pieils de hsaUttl aur 10
pieds da lar|ear.
Une dfaite di lioxeur Iran
ai Carpentier
NEW YORK Gne Tuaoey
champion de poids mi lourds t'est
mature avec Georges Carpentier.
le boxear franais, dan* un match
de II rounds aux Polo Grou hier soir, l.e titra de Tuoney v.,it
t dclar hors de causa p-ir U
commission athltique de N.-\v
York deux heures de l'aprs mi
di. Les poidi turent annonc ('. ir
fientier 17;i livres.Tunney 17 M l
b combat mettant aux prises Car
pentier et Tunney s'est te ruin
au commencement du quw.:me
round lorsque le boxeur frayais
ne s'est pas lev au son du gong,
ce dernier a t, de ce fait, dca
r knackout.Pendant lea 14 rni prcdant* surtout dans le pre
miers le boxeur franais s'est m m
ti trs souvent suprieur a son
adversaire.
i la oiiliguea interallie
de Londres, rien n'a en-
core ehttige
On ne dsespre pu de toir eili1
sortir nie solatioi de cette sitia-
fniQ sais issue;
LONDRES Le conflit d'epi
nio is entre les dlgus fraie. ii*
la confrence interallie nt le*
li i i'i i-rs anglais at amricniis en
ce qui oooearne les girantiat p -ur
l'emprunt allemand prvu dan* le
projet Dawe rate le m'oit u
jourd hui. D'aprs les renseigne
ments de bonne source, malgr
les runion* officielle* et non ofli
ciellet entre lei divers dlgus,
aucune so'. o Jn'a encore t trou
ve. On attache beaucoup d impur
la ire aux alles at vaauei du te
crUire d'Etat Hughes et du secr
taire du secrtaire du Trsor, M.
Mellon, des Etats t'ai. Lea nh-er
valeurs restent canvaincus qu'il
sera encore possible aux deux
membres du cabinet aarica n de
tiouver une solution celle situ
tion sans issue malgr le Btrael
ie non officiel d; leur voy ge
Rien que la commission des mtn
quemanli et de lanctiom n soit
pai runie en aance plnire, mi
membres, dont le premier rapport
n'avait aucunement satisfait les 11
nanciert, ont eu d conversations avec les banquier*
amiicaias at anglais dans le bit
d'arriver un accord. Le- ban
quiert affirmant qu'il* no SB r
client nullement exercer la m lin
dre formule at n'ont aucune nent
l'intention d'an soumettra lit ont
donn aux expert! linamien les
chiffres qu'il* jugent acceptables
pour lat garantiei de l'emprunt
allemand e* ils attendent la publii a
tioa d'une firmule a'appuyttit iur
des bases qu'ils ont fournies avant
de sanctionner l'emprunt.
U.S. S. H
Commission de Foet-liall
Demain apr'-s midi se loueront
au Parc Leconte les raalehei de
Chimpionuat suivants :
J h. lu entre la Gendarmerie
et ItJJ II.
hh. entre la Jeunesse Sporli
ve Hatienne et le Yclox Sportif
Club.
Entre Gnrale : 50 centimes.
Avec re deux parties prennent
lia le mat< lie de classement. En
cas d'galit de pointa entie deux
ou plusieurs quipes, la Commis
sion statuera pour l'attribution d
linitive det places.
A vendre
Auto K'illh bon rompu*
Sadretter a Mose SA I El H
Hua des Fronts Forts. No 210
25 Juillet.
Lu liludi- du ijotiverm-tntni Br
et'/tSM Wtj'ird des riTf/uion
naval
Santos ( Brsil ). -On an-
nonce de source autorise qus
les rvolutionnaires de Sao-
I '.lul.i ont failli dans leurs et-
forts pour entrer en nnociationa
avec le gouvernement Brsilien
relativement a un armistice, le
Prsident ayant dclar que las
nheltes doivent subir les pna-
lits rie la loi brsilienne Lea
rvolutionnaires avaient deman-
d rjClVrec l'armistice letcouver-
nement donnt la garanti qu'il
n'entreprendrait pas de rapr-
aailles et qu'ils l les rebelles > se-
raient rintgrs dans leur sta-
tut originaire-
Ihtus la marilU (iiuiriiiinc
Washington. Le servie
da la flotte arienne a achet uo
premier bateau volant trac-
teur qui est arrang pour op-
ration sur terre ou sur l'uau,
d'aprs le major tfnral Mason
Patrick, Chef de Service-
Les essais de s m l'Innea vo-
lante* ont t coiiduits avec la
plu* grand .ccret.
Roi
tireurs au
Parc
Lecont
* vaal hier *pre rr,i M Teamie
Club avait organivt u ia pUite r-
ception en l'h inneur d nos bra-
ves tireurs de la Ville O ympltde.
Lsas du Tennis liai i-n *
ta'enl don ie/" e ni / v m aur la
inagnilii|ue oui t d i ?ar<: l.-oot*
at le nombreux et disiiigu's in-
vit ont au l'orcasi >n I ap audir.
dans un single, les forini Uk>l;s
drivei D'Anton y Saint Cyr contra
lejeu brillant de Kynold St Cyr,
la favori d*s cennaiiteurs MM.
Math m, Soray, Cardo/o et Cou-
lard se sont aussi fait applaudir
nviintes fois.
Conduits au salon de rception
du cercle m igniliquement par
pour la ' n instance, Mr Soray,
\'t(*'dent du T. C .au chamnagaa
dit la joie du Club de poi.der un
miment de si glorieux nvitA et lea
athorte bieu se prparer pour la
prochaine Olympiade. Le Lieu
tena'il A i_-u lin rpond que sa
gloire personnelle appartient un
peu au T C don) il est masabra
et reme c e au nom de sas colU-
gu s de l'Sceaail eharman dont ils
l'objet. Mr Jhs. Cassagnel, Mem-
bre du Conseil de l'I'uion avec la
langage brillant qu'on lui connait,
revendique la pat da gloire d'Au
gustiu q li revient j l'Union dont
il est l'un des plus fameux arrir s
la Baissa < ) v mpique uu'il a l'inten
lion d' former. Muguilique mi
nifeslnlim tportive an somma
d nt le T. t.. seule le secret.
Tout le monda est sorti sa'iafait.
Un bon point pour le T. C. et
l'o utilisateur U la fte, C ment
K. Coicou.
Hf Ludofic Bourand
Pharmm tan le 1re t.//.;,^
Il nout est revenu que Mr Lu-
dovic Kourand, nomme rcem-
ment Profeihuir de S leuce Na-
turelles au Lyce de la Capitale,
vient de se classer ter s ver; la
moyenne H I 3 aux derniers axa*
mens qui lui donnent droit an
grade de Pharmacien de 1re
liasse. Nos meilleur- . mpii-
menli.
AVIS
.Nout rappelons qu r est dimao
che matin, 27 sofiai '. IS ncu
rea, qu'aura lieu la ruaica du Ca
mit nailien de lAaoouit n t'rtft
Jmtriqut lal-nt.h laquelle \ lumura
perEOnnslilt oui t invites.
Nous esprons que t- us ne fa
ront pat faute de repondra i tett*
coidiala inviutiuu
r
-/*. ::'


Jai n.\
** i
URODONALl
lare le sang
Rhumatismes
Nvralgies
Goutte
Grewelle
Artrlo
Sclrose
Obsit
QnMsairirir- |r~*i* etaWWf
lrhamtl'"r.lr.' ISMOIM*
de* Brtirc l>r.ahlfrM du
relnt. 'e vrlc i l'M "
IS.allter !c. c* p&lsn fia tioli orr initrri^,
I flr <3<4 '- - r:juli*/
'IIIOUOSAl.

- L'InMMi n pnnirU. daat 11
tr*lui--ni d l intito *.i#roi*. oonilMt
j.t .nul tapcfltl 11 M
wi ... Mtn pni dci i ..*
In A l pfriol' I icldf
rtqu *l'ii I.- jf,\ I .eirur 6 sye
leattoa, nu tfava. \ni inu'i ui>a
lullv >n- fi If*
q.Mmmtni co'ir* a rtui.lkr. d'^i<*t
uiiiih dsrji l'orjaMunt cri naploirani
riirodor.i'
Prefesaeuf PxtvM,
VjI ? cLn M I Uni.nlU f PolUm
KUI CM'.fltln. . r TillMlItM fu
l l il -

DIALIHOL ( ,. Krlr.t .C4.-M*.
*r>:ii"' br-nu iditi Oe li rnj.
trimni. i;r0k.P4Uit-
lunni dijim tltom i Ntiun
L. I fs 7 Vy vJ L. a>m*t. oouit*. Ltinbit*.
ratolri
I -n..
r
large Taillant Ce n si ;jn a fkrs pour Hatfi
Les ngociations
haltlmo-domlolcalnts
Noua apprenons de source
autorise que les d ui Dlya*
lions liailienne et dominicaine
charges de trouver una base
d'accord pour soumettre l'ar-
bitrage le rtflein nt de la qw s-
tion des frontire sont armai s
au moyn de concessions rci-
proques formuler un projet de
Protocole d'Arbitrage par le
Souverain Pontife, protoi o'e
dont la conclusion a ' n;es-
sairement ajourne tant par
l*gbsence du Secrtaire d'htat
des Relations Extrieure! M
Angel Morales, appel la c-
rmonie de la prise de pos<
sion du nouveau t luverncment
de la Rpublique Dominicaine
dont il lait partie en qmlil le
Secrtaire d'Etat 1e l'Intrieur,
que par le dpari annonc e
Monsieur Mella, S'nateur.
Bien qu'aucune lorumle n'ait
t "encore accepte par les deux
Parties, il es! certain que l'es-
prit de relle cordialit et de
parfaite lo\auui qui a constam-
ment rgn au cours des ru-
nions a fait avancer considra-
blement la question et au point
u sont arrives lai ngocia-
tions, qu'aucune question irri-
tante n'a jamais troubles, tout
fait esprer une solution pro-
r.baine et satisfaisante pour les
deux Rpubliques.
On interpiete rcllOI?
On m rappelle qu'au cours du
Procs du Boa Houcird.M. Samuel
Preira dut interprter toutes Ira
observations prsentes par Mi
Davia, el galement toulea relies
qu'il fallut transmettra ce der
nier.
Ce malin M. Prcira et venu en
dos Il ui eaux et nous a infoimque
jusqu'ici suri bordereau est resta
impay nous croyons lgitime qu'il
-oit ddommag car M. Treira eat
un professionnel qui a du abandon
uar aaa occupation pendant les
einq jours que ce pro.s a dur el
3ui;de plu a eu . travailler peu
ant trois nuits conscutives.
Mouvement desHiivnvs
La Steamer "Panama'' a hiss
New-York hier K du courant pour
Poit au Prince directement, o il
ara quai le 30 eouranl.
La vapeur "Aslrea'' a laiss
New xork hier directemenl pour
Port-au-Prince, ou il sera k fini
la ter Ao*t prochain.
Le "Prins Frdric llendrirk '
arriv aujourd'hui de New-i >rk
via las ports du nord, continue
ce iourd hui pour tout les port*
du sud.
Le vapeur Martinique ayant
lai - Ne* Vi il, l. 19 c'u ni i.mi
est allendu a Poil au Prii.ic le il
la h porls du nord.
Le upsrr Beieeoe" nuiMira
New Voik e i Ae4l | our Poil au-
Pii.ieel le | o t i, Sud.
a Le meilleur sdatif
des douleurs d'estomac
SEDOGASTRINE
AAmli dam le Il\>it*uxd.< Parii
Caluw insununmcni : Cruaipri,
BrOlurat, A lu r eu r. 8|fmci
*oulrui. Niu4**, Verlifas.
Voaltn .mu.
DK'onti-iCiopn* I l'oie. '
I conl#m''nl Je a Bile.
Trtt > le les timro-
atritai d*i | yi chauds
ti tlt *i loutti Im fkarmttn
t'*4t\
UUrttwr. P 7I/IN-,! riC^. f*B*
t iuih rhan I. .. p. raos
M IO' Ivv
>tf,<> <
Tribune
Une fourne
d Excursion
\i \
Fonds den Rlnncs
Partit dimanche dernier en au-
to de l'oil-au l'iii D litures
du matin le M. u*
Lerland Coi seiiler Financier, kl.
1; Moieel In? I ravaiu
Public-, 'iin>- Blrong, iieUtanl
piincipa1 du Haut ummis>aire et
M. liunn.Direeteor gnraJ d<
bureaux des Cobtrikttlinns, nous
lime halle k h I res prcis
bt Michel du fcud o m ui rej-i
grimes nos amis Ciisille Mittchel,
buperintendaut des Travaux Pu-
blics du District de Perit-Cove,
M. Ranbael Jasmin, Kx-Magislrat
Comniiii,al de Petit dcve, et de
M. niche), directeur du kVn c
HydrauliqiM de ailragokne qui
mirent notre disuieilioa de jolis
rbeau\ pour coiitiuuer nolie i
curtion.
\ midi moins le quait nous ar-
rivkmat aux Fond des l> ai 11
chez, le f> ux Nistage Ouirand
o aprs avoir t l'objet d'une
rceflion d< plu eourtoiatf, un
lunch exquis DOUI fui lervi. Daos
cecadiecliniiii.ini al au milieu de
l'accueil 'e plus euthoi^irtste u
cliangtiVues nos imi di-
verse inapires par la vgtaiiim
abondai.le il la temprature iigia-
ble .les lieux. l):nis l'intervalle
nous fideOMa quelques verres.
Au li.iii| |DC V U iphael Jas-
min remeicia tout d'abord la fa
mille tiuiriuid de I li .muni qu'alla
lui fil en le dsipiiaiil DOUI elle
t'inlerprle d-; tes senliroents k
loccasion de la vfcsUc de ce char-
mants visiteurs. ,
Fn achevant son sprech il pi
senta s ami Camil Milehall pour l'aima
bfi Invllallon dont il li l'objet
de ta pari t'.tlte h- iiieu-e circons-
lance lui procuia non leulemenl
la joie mine au- ml a\nu
lage de prendre contact avec in
Comberlaad, Moreell, Juge sirong
et Uunn, de pouvoir nppiecier les
grandes qualits qui les ililin
guenl avant pu lasiralenif avec
eux durant Ud cours de notre ex-
cursion. Mi le Lieuleuant Mmn 11
remercia U famille au nom de si s
compagnons de l'aceued M >iii-
palluqiit' e,ui leur lut fait el lorma
des vo'iix de bonheur pour les
fuiura poux Milehall,
Mi Camil Mit- n-H rpondit en
dea termes trs logieux, a'expri
niant a peu pus aiu.-i
Messieurs,
I. n'est pas pour voua faire an
discours que je pieuds la parole.
r.pondu > m n -niable invitation
qui comble un dsir bien cher k
mon nvur et k celui de ma liance
Melle AliceGuirand.Je ne puisqua
vous tmoigner ma reconnaissance
pour le marque- de 'vmpalhic et
d'estime dont vous m'avez en
maintes occasi na bon r.
A midi et d mal n^oe nesjl Hiri
geAmei vers 'e march Sainlnn ou
nous const 'ftraea i'i d'une rto-
taine de polit I tVatM couvertes
jour di mari f. les mnrrhHnJes
fiililiqun. de* .i"' res localits
a\i'i inantec. Pe la, nous nous
rendmes au Pra bvtre qui se
Ironve prs de la Chapelle bti
sur un pelil rolou o l'air est
li pur. l on dcouvre les (>il-
|ii.|ues chanes de montagnes
d. Laborieui et des Flamand \
une heure oo ae mit k lab'e :
rrels diieieu, vins exquis ferei t
le i ie des gonrmeta On mai ca
ianl el U* honorables Visi-
participeroat avec jab
celle charmante runion.
Au Champagne k lt-vrend pre
Kimbert remercia les \isi'eurs et
attira leur attention sur l'tal de
nos roui dans cet'e partie du
pan qui par s'iile de 'eur mau-
vais Mal e f e lient pas des rap-
ports entre l-s marchandes des
diverses lorelils et les paysans.
C'est l'occasion de vous rappeler
Vrs les membres du Trait dit il,
que, vu l'importance du March
Stolon o se vendent des bes
tiaux et des volail es qui aliraen-
imi loules les C.ommun'a avoisi-
nantes notamment Miragoane,
Aquin. Petite llivire de Nippe,
Petit Goave etc...
Le b>ur^ ine'nle
en quartier. Il -e
W
CE QU IL i
FAUT AUX S
MERE5r-
.
La confiance de
plusieurs milliers de
personnes est ce qui
aide rendre
L'EMUUSION
SCOTT
le tonique nutritif le
plus populaire au
monde. L'Emul-
sion Scott produit
de la force.
Ecole H ihnii il.' di? Mde-
cine el de pharmacie
de Pirl-iu Prince
Rsultat des Examens
F Lavelaoel el CJ

Aijenl* Je laBufaclurfs An .Vicainas al Europennes
^Bureaux et lagaaisu: lawon KEITEI, Crand'.^ue
Poit-au Piince, Hati
A<|ei.ls Exduails pour l*s maiions miTantes:
IH.n>nnd Fr.idi.Kj Mttla Si.rit d- Prod.lU Bo-
nii|1!1,ini tt Paris-
' ,,u --l i.,8 meilleurs dentifncas renaues
LacelpourCbiussurc. p poiMt iU & U. | y0u
Roliartson I eatiier Coin- Produits pharmaceutiques et chii
p.nv.VY Cuira et peaux en tous genres Etab8.e.u.nt. Adrien
Graaory and Itead Ccm Surrasi Dijoa
pany Lynn. L"Jueur' Talou eol'alpjda. Marquis Saizol ot Laarique
llenr> l'.las* D> N. Y- ^JJ^g Auihentiqnee
( Session da Jurl. t 1924 )
pu u lActi ;
1re anne" M.Iles Poux. Tii
rend, lardine. Il rard ; MM lit
r.in, 'u u i M u r, Ta lno.
Ji'-m-' aooe, Tippenliiuer
Deschioean, Tlinma, M-in i r Mur
san.Uulem, Toassalal, Km le de
ftad t.
I me niife. Dennei y Malhu
rio, Ledm. Boorood, Chippe, Coi
e. u.
AKT DENT VIRE
1re anoe' A'g nt, Brice, Vi
lair'.
J.-rae anne Ili^au 1, Haniel
Leroy, Ce , Boi liomrae, Charles,
Ile, nale.iu.
Ii-me ann^e. Geilsrea ,Claude
OBSTSTHIJ
1re anne. MaUme I. Poux
ime ann*e. Mm* Ueniamin,
Melle Mathieu.
MEDKOINB
1er examen. M di u, Itey dar
aier, Bmloi, Hilton, Ch rubin,
Csyemilte. S m. Vilgsio, U.r.m,
Moulas, 1 -lm..q'ie, Uur..i,d.
ime eiaona lare pirlie^ Sil
grain, Kenlique.
.' Te examen toM partie Sa
I .m n, !ean y, Tlmaque.
| 3me exameo ieme iutie.
Bell vue, Amot Leroy, St Ljuib,
Tel-on.
eme at d rniar examenRen
Bayaid el Marcel Plioa.
Tente par suite de saisie
excution
d'tre rig
trouve aussi
Irop loign de. la vi'le d'Aquin .
La rofeelion de ses roules s'impose,
et qui peini'llr.i la libre circula-
lion de* Camions qui tranfporte-
ronl les denres de nos paysans
la prs me d'un j ge de paix,
d'un olficier de la lorca publique
et d'un Magistrat de l'tat civil fa-
ciliteront l'organisation du travail.
Ce sont des moyens les plus effi-
cace s pour combattre la crise li-
aaeire qui dsole le pays el qui
est la eaose nfaste de l'migration
de nos payons. Il n'esl pas dit
que ces en'reprisc daivent d-
passer, si utiles qi'elles soient,
nos capa il* pcuniaires. L'agri-
eultsie el la seule source de pros
prit, la vritable garantie de la
paix et de l'autonomie du Pays.
Nous re pouvons pas l'enlrepron-
dre. r\ elb; ne! pas ainsi encou-
lagt'e.
Pe retour k Si Miche', vers cinq
heures de l'aprs-midi, en passant
par la rivire Dugu el Morne
a sous une plue torrentielle
qui ne nous permit .'e rentier
Mirage .u,c ni de constater la r-
fection de la grande route dpar
temealalo da Bas1 qui est ear la
iMreclinn de Mr MileholL Su [.e
rinlendant des Travaux Pobliee.
Kn rsum bonne et agrable
journe dont le souvenir restera
. I rullomenl en n Ire mmoire.
.Nous rentrmes k la Capitale
neuf heures el demie du soir.
Meilleorea flicilatione no ehar
mants h Mes dea Fonds de Blancs
et de St Michel notamment aux
poux Guirand et au Kvrend
llimlicrt. Cur de la Paroisse
du Ilouri; pour le bienveillant ar-
ciie.il dont nous avons t l'objet
de leur part.
BXOiRSIONNISTia
Claude Dalomior Saint
l'.tienne
l!retelles,Jailelles,Rubans,Trasses
< Inrence & Go l'.crdaaux
Vins en Barriques et Caisses
Socit induktriella da
Jouet
Poupes, (l.evaux,et*-
A. J Casas Calais
Dentelles Fines.
II Ternaux Bois le Roi.
Peignes an tous genres.
Voilas, Tisetu OU tous genres
Max Kauifinann X Y
Ponges, Soieries
Wolfingar Mills lieadlng
Bas et cbaus>elles de soie
Evershape Co Troy
Faux-cols tonales.
Etablissements Froinbolt
Parti
Accessoires de Pharmacia.
Hctlinaoit |*ai'is
H .uppes en loin g nres. F.tabllsements Euaaa
^ i si r~i... i>MI. Mre.-.hai V en saie u s Pce
Iternhirel M- (.oliu l hlli Tapiscirs ordinaires et da luxes.
delphie
Crivates Tricotes. Gay Renaud et Cie Cognas
e(c etc Cognac et Spiritueux.
etc, etc.
Ho* nuisons sont de premier ordre el no prix
sans concurrence, et nous sommes en mesura de
lairc dea WUsditlOOf Spciales et dea ternies de paie
ment exlr m Binent araoUgeuX aux miifona de pre-
mire signatnre. Hos chantillons et prix sont la
disposition des clients Je 8 beum'etii matin I
heures du soir.
roit-au^riiicc, le 17 Juillet 1924
Prit du Brw : S fr ince.
D,.. J, Kaei il. Pvii.
Il sera procd le Mardi vingt
aeul Juillet courant, k dix heures
du matin au domicile du sieur
Yuvan I bornas, ancienne Biaisoa
Mi bel Sv vain, aise en celle ville-,
Rue du Centre No 1806, k la vente
au plus otlranl et dernier eneli
risseur des mobiliers suirants :
I n phonographe marque Co
li.inbia", une grande nlace en bon
lat, trois eboiscs tiangres en
bon tat ; une aulie chaise tiau
gre en bon lat ; cinq forme t'e
i bapeaet femmes ; six petits
chapeaux pour garonnets ; quatre
vingt quin/e formes de chapeaux
femmes de diverses dimensions
et qualits dans uue vitrine ; trois
pices de soieiie broches ; ceut
pices da ruban de diffrentes cou
leurs et dimensions ; une petite
pendule : quaior/e boites de pou
di manque princesse ; eoixan
le cinq bubines de Hl de soie de
dillranles couleuis vingt boites
coalooeat des lournilurcs de cha
aaiSS k femme ; quaira boites de
lu le soie ; une (ble en bois de
Dover ayant desius marbre ; une
dou/auie de tailloirs noirs ; une
armoire en acajou une grai.de
gla:e forme carre; deux side-
board, dont l'un k glace, un lit en
fer avec un mawlas ; une do.lin>.
Contre le sieur Vovan Thomas,
r reprit taire, demeurant k Port au
rince. Etk la requte du sieur
Emmanuel Cauvm, avocat, dermu
ranl k Port au Prince, ayant pour
avocat Me Alexis Blain.
La dite vente se fera charge
par les aljudicalaires de payer
comptant le moutant da leur adju
dication sous peina de toile eoch
re.
Part au l'rinre.le 2C Juillet 1021
L'huissier excutant,
H, CaMY
Dcn
Est dcde hier soir Lo-
g.1oe Mine Louis Volcy.
S^ funrailles auront lieu cet
a *-miii.
Soi loni'.iloari''s aux pa-
reuta prouves.
L* Preetxmann Agyrholm,
Aflaatt poar IUIU
La Maison . DERIX
Annonce sa clientle qu*ell* a rtu
pop le Steamer *Garavelle* un grand
assortiment de "Bonbon Jacquin"
"boites de chocolats fantaisie".
Vins de Bordeaux
Blanc d 5 gourdes le gallon
Rouge 4 gourdes t
Vins pur imr cai**e
Attendu le 30juil!et par ..le steamer Panama : Fruit
fr'i fonde, leurre Irais, Fromage, Lguinos ou.


A. af F. PEARS LimHed
tnuv avoir le teint liais et conserver toujours intacte
fette fracheur, servez-vous des excellants irodlits de la
laineuse marque 4. IV F. Ptarsalimiied England ; tels ejie :
Savons transparents on bci.u e. .Serons tianspa-
rents en tablette Fine poudre de '1 aie et poudre de
Talc pour Bb, Htons rouges pour lvres.
Sinon Vieux et Alfred Vient
lloyal Caf
d face de la Banque Nationa a
rropritaireAnnaoiias Innocent
Le nouvel lb i^samenl te recommande pur un service irr proche
le, liai consommai ion 11* pi entier tboii.M s luation privilgie.
Le ioir, musique aitieyiUi Juige pat de* |m,i. iwue.. de grand
Installation parfaite Pria m dii.
L^f\TIN
Surmenage
Epuisement
Mlancolie
Xrbrai
PV< nt
1 .VPOS89
Inaomnias
JOSEPH SERG1L
An de titat $ des front* Forts
tMf____.
Dprims
Impuissants
mat \ous a dprim. La Surmenage, les mit roai ol
pais*, le sommeil vous fun. la mmoire mal ner-
gt ilisparall. Vous Jouiez de vous-mme, . ..-
L'ELIXIR ZIDAL
va un redoaaat une sorti d-'attcirlcit maie. pr lu
cellule nerveu- Irei fort,
puisS-int,
Nombreuses aKsatatlooi .le malades al de mdci ns.
le fl.,.i 11 fr. BO
Brochure N* 7 Je 61 p~ ur demande adrcf ui
Ncurol.iniu.ucJ du Docleni Salle. 11, D-.ikniJ de PARIS.
1 N VENT! DANS i>" l"ES MtaMIaV MB
Vo toi couleur et blanc
a ranacet
* merrn*
a k 1 erres
M peuisttU
1 p ili
Org tiid i > .
Organ 1 -olon
repon d me
Hp 1 onleur
Titi' d'In 1 1 n blanc et couleur.]
Oii herarri une
Naatouk lin tigiaii tuiles nian-
tes pi or tbemiaea
N il. porg
S lie i..i\.itil.-
1 rapt .te Chine
l aune
Indiei i.r
>*rgi noire | oui jupei
Catoerdiss |. in he et 1>|| u marine
Haa n en trias
H** A jour
CbaUl elttS il'f nfai la mlou
Ijiauaitllaj a tup. jeur
Satiu da 1 It ne,noir
Ci Ope n m-
Tulle
tSv n r.i'ni Olive
Poudra rmamye. Java A Santal
I iln il. nlifiue olyate
Broftea a drita
\ VEVDKE
UiKauloinohileBiick
(i cylindres, en pa f.til
tal : 900 doit rs.
S'adresser aux b r-
reaux du MATIM.
.irtViVi de Famill*
Calicot
l'ercale
K .liste pur fil anglais
Naneouk
U.iini' pour nappe* bUa el
rouleu-
Toile drap cotoa
a drap par fil aeglaia
Dmisse pour matelaa
Diablement fort]
Articles pour Hommes
Diill blanc
couleur
Chapeaux .le paille d'Italie
a de laiue
(.Vnlui ons en caoutchouc
l'.iim Beech
Diagonal noir
Mouchoirs blanc suprieurs
Chaussettes
Cravatles
Tuile peur chemina
Cola
Moutons pour main ha*
Itoutoue pour cola
l'.liapcaut paille d'Italie poar gar-
vosnet et fillette.
EN'O
rt
RUIT sal;
DIRrVATiyB COMPOUND jfff'K
jl'iepar par J.(. K.NO Ldt Loi drea
Hrold P. Rilehia & Co Ine
- New Yoih
?a|ea Agaut
Puriliai votre tang. ueltoy*/. les voie urinairea, eaep. bu la fivre,
le rbume, la eeneUpelteo, etc.
Une cuiller d'Eno' Finit Sait dana 1 verre d'eau 1e matin vaut aael
Ira en b une aaDl.
W- Quintia W U'ins
iMSlUlitL'lLI U
11K H
m ie u
Les ehimlnvs air Reiges Good Tear assurait chapie aelieleur uae dure I un service eieeplieanel.
oui i-n.|'-i|ir *M (""', intreduiee y dee tliembree a air Ceod Tear lii|i, lea^uellee eeMerreot
|iressien d'air coRstaate.
' es chambre a air toyyes (eed Tear ne sent pas percutes It par censi|ueiit ne peraaeKeat
i l'an de a'cliapaiei.
pend
CU:ictmc est labriqae et inpcle sei|neusement. Caauite on la uleallu et la fcuhmerye
ant rinol <|atre bernes. (Iiaeuae dalle deil tre parlaile.
-.- leai
iolieteles, peur leur commodit, eirice et conomie, i un prix beaucoup plus bas que eelui de autres chamlires i air de" W
inleireure.
Good Year Red Tubes
Tbe West Indies Trading Company
Porl-au-Pnicf, Gon^ves,
f)ap-Haitien
n



CISMKTm
Bazar Mtropolitain

-

CiWi Sets l* 7J J
Lisais pont Rasoirs (aille te
Ru r ilctie
Ruoin "
dor Sitod Woodbnrys 3 pi I
Hinds Crtim bou'.
Houe de coco
Palmohve Shampoo
feioxide biui.
'tus ozeaui
Limes pour Rasoirs Gra
Grandes Houppes
Pipe de to c. "
Poud e de Taie M avis
aVpipgles ordinaires
pingle* de sret 03
Filets pour cheveux 2 pour
Angle des Rues Pave el du Peuple
Nouvellement Reues
7S
70
*
5
/
/$
75
JS
20
20
20
t 00
3S
c8
08
S
pirtg'ei i ch v.'us boi'e i.
Peignes d- 25 :. 00
Lacets poar soulcrs oc.
Fourcha es pour eu lia ij
B osse poar n q iet ^
HIOC LOt'S 8l [' 1)
Servii tl s *n p>pwf s > *'
Caill e en pi; e. bjit 20
Fouich t s 20
Tasses 10
Jiuetelle Ta i' M
Mastic po r b 15
D jm er j'us 2 jo
Haliai 1 buile I o
Ver eiicok ai' d->ri 1 SO
Verres fi 1 botr* deai J <0
C ht mises ri to rues 2 2;
1 nr.
2 00
Sec
Tipla 27 1 s*
do 11
de 6 1 9
do 9 1 12 lo 00
I'mette pour auto 075
Verres fin i chaitp'gne ds s o
Mouchn rs pour hommes j pr S1
S'jibeti es tonte Ji n sons
Savon olos'i
Sivoi II y ihim ) poar
Cn: pojr |i ba-be 0 ti
les b>nnet marqnes
ViM de >a t foaailUs
Vutli e
M le'tcs de } soc*
P aies la livre
L71 fcib aie
OiJ
3>
o;s
r lo
18 n
,
20
Ol'Tt d. . c 9
Lvt vajor felblli:
Si-Jme- *n sn:e m ll'-M
feiblsncd 1 'b $0
Aoioe la b>ue 25
Cream ol Wh-at b ne 4*
Ri i"s ns 'nins b-it! 25
Da'es en tmu t }o
I d d'Anch 11 le S rallM
et de ht en? --.ur
Poivres ro're t P.te polir le couvre as
Po.'dre inct c d bvt- 11
Ab-icofi -eh la JS
Sani Hush pour W : S"
Aradoa pnnr les ive 18
jambon Swilt la ivre 4
Bacon Fenis ra piquet dej
2 liv.c, I* tivte-l
C'KirtU" Meiach"no S** e
Cigarettes Cha-hcUr poche
Li '. N k-w 'e b aac
Lait es poudre K'.in
Choco'sl p.q-.ft oj et
Sois ItM la livre
Amtodes
Biscuit NB'i aaimili
B sco'i^ de 10 c
Lait Mili 11) h k
Par le e-, bnut de 1 itre 75 c
Pi k er *niieas ts t'
Ctga eues Lu Uy S.nk1.
bjue d. Ba pr
T.bi; prince A>b:it 20 pou
025
00s
0 1U
1 00
I>
i
J
1
2S
7'
1 ne
|J
40
TabacVelvet,etc4. d* !
Bougies de couleurs doi s
Papier Toilette
Papier Toilette extrs
Sauce premier poar Salade
Soda Fontaine
lo
0
Corne'a avec ce ne i la glace S
Sola avec Freis,Ona:o'.at ele 10
O arge GnaJ, Roai ber
le vetre 'O
C rne ' g'-ee avec
1 hoc 1.'. Fraise et( 15
Comme nous avons reu plus de P. 18.000.00 en marchandises
ie mois dernier.
.
Il nous e*l impossible de les nnmrer toutes.
Pension Rouzer
1U23 Chair P deMai* '
Position: jxrsptioQnelIc
Cilort, Service irrprochable
Tlphon No. 3/2

Demandez
^LeSORDON'S DRY GIN qui
par sa puret, sa maturit et son
Miifoimit n'a pai d'gal.
J En vente dans toutes lis bonnes
maisons.
ALPHONSE IlAYNES,
Disfributeur
A. louer
Chez RrneW- Pressoir
ltt4, A\enua John Brown (Laluej
Chaises roses, Verras i boire,
Verras Champagne, assiettes,
Couteau*.Fourrheltas Pois glaca,
Serviatten, Nappes, et en gnral
tous articles pour Rceptions et
narisge.
.11 1
Ecole des Scibids
Innjj,
La Ifre session du concours
'admissiou k l'Ecole deb Sciences
Appliques est fixe au lundi 2H
juillet.
La registre d'inscription est ou
vert au sige ds l'Elabliss'ment
terne les jour de V h ras 12 h a.m.
. LA DIRECTION
i ! .Ml'
A VENDRE
"Ford, en bonne condition''
telf starter, roues dmontab'es,
aveloppas de rechange.
JORGk.NBt.N, Hdqtrs. d II 0.
SAIT.
Cette poudre que Ton vous donne dans une capsule ou dans un
petit paquet, quand vous demandez un remde contre le mal de
tte, est elle dangereuse ou non? Est-elle frache? Soulagera-
t-elle ou n'aura-t-elle aucun effet? Peut-elle tre nuisible poru
le coeur? Qui sait? Tout ce que vous savez c'est que vous avez
pay avant d'avaler la drogue. Si, au contraire, vous demandez
delaCAFlASPIRINE (Aspirine et Cafine), vous aurez la certitude que vous
recevrez le remde que les meilleurs mdecins du monde considrent comme le plus
efficace pour soulager les douleurs et arrter les refroidissements. Il est non seulement
d'un effet beaucoup plus prompt que l'Aspirine simple, mais encore il amliore la
circulation du sang, il stimule le systme nerveux et n'offre aucun danger pour
le coeur. Se vend en tubes de vingt comprims et en petites "Poches Rouges"
contenant une seule dose.
IRINE
1ConjW/BAYER ,
^j'AtptKa^t Cf.'... V
!^"*
' i.i 1 wfav*
Rhum shrbancourt
110, Rue des Csars
Tlphone : 430

a^~


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM