<%BANNER%>







PAGE 1

7 i E M.> Ia\o.1 .: 4 e le seul faisant la ree.it s n lollc d< l'intestin Eponge ri nettoie l'intestin. Evite l'Appendicite et l'Eni Supprime |M Ut norioiJe Einptthe l'exc*c d'cr.-.bc! RegularUe l'harmonie des Cor Estera* Vr]'. des %  CUnnr.: '..:Il JU30L •• A nnnm *.*• %  i : a „. %  i cfc ..-••• %  ri* ** %  M'-*** l*r Ifbf | vm t clae rtaaea.au *> fil" 1 Hl f< U tOVflfc %  f 'tj leur I dU •<•# .il--uw J i *< %  = du • t. .' r r.vP.brV u J^ni k *t i l ci*r.t an -v Xf BSlsJOiO. * la F.. de MM d* MofHpeuTl. imciHYOnci so* .-. %  p JM .Clr.tffli #4. ii.i/.iMinu t |?i VOI.IT AH > .: taUrr ici _J EXTRAIT? W1L1 lar.t'eu l*i (rncfionj 4M : foi* lenje Yaiilanl CoasignaUltrt Messieurs J. LYiHanieu H Co Je Porl le Paix, 1> mandent un Pharmacien diplm |oui dinj :r leur Etabliiseraeiii |ortde puix.Prire ea 1 .. le Allrlml M lu'tlM botta lional auquel un autel l par les loini do Me L m I i soi souhaitera la bieo' anue AMI r i •ipiendaire. M. l'an! il Son G b.iu 11) ii • n qui Iqae i m ili l tviml i ica ', r. m rciera en rei i i puis le Dr l'brotM pi m toc • une Confreu e sur les ravi;.. •j> la Syphilis. '-.'tt,.r epl'on mirq'iPia il i i une date 'I ini les AII lia de It Soli Uni ''. Bl BOOI -<> .hn.il-> iqu ii.i-. laoi . Mita S icil utile laquelle DOU -otnmes lier.1 i i pa i.-.iir. franchisse, ont I ma. toutes les l ., r s prvues par s s • l.illl III | M. dll plll|) iriii-n r ju*qo'a atteindra la but noli t qu'a la ta propos* de co if donnn toutes les Force a viseda la Nalioo, .'n dvelopn u i chai fflli la sentiment da la Bilidaii gui seul rend puiisaotslei peuplei at les iodividus. Un demanda a acheter une machina portaUve ennn •'lai, Marque t'nHerwood". %  Boytl'' ou "Smith Premier". — Sdre>sor au Journal. Boite aux lettres Port au l'une, le :i juillet 1981 .Mon-i' ai la liirei !< Voua aval pub i,d m* \ %  t tiond lui r,ooi h lira ligote " v tani daua laqu lia voira con daotaoooymeappiaiaol le compta rendu al la ras .n ml du malch dd diaam bai Dira le \. I, Ite Ad Club et le • .1 iin • %  [ Atlhllc Club • i m : celle opioioo: Il m'aal retenu | ta le cspiiaiiie dii aVUlaltaidanan la a lejouei la match ; ea M tice et je \ i m mission da I ....i Bi son devoir, na lgligai i M donneraaliifaclioo (tt tolrai tant Club. La Coaroiision de Fool bal), jua leinenl wueieuM de son devoir, pour employer lis proprea lernj • da votre i poadaol i %  ae trouve nu regret do ne puui ir agir eommi le va idrail ea corn pooda il.En tffal,l'article Mil i i il ne nts .ie l'aetuaj Champ m nnt dispose qet les d ii mi I arbitredlignia [> .r la Co %  ion .1 • lo a n .11 Boni -tus i Cjue |nul la C mminioD devant in trvu aussi clair Seulemenl anre gislrn les dollioni des mliiln . et n'u eeptar en aurnn cas |n'ei \ienin! aprs coup les ilis luter Si alla N prlait ce IJ u nsl un inent n i ri molle sur le lan les jugements prononcs pur larl.ili,', comuii' a eu k lui dea in lai ment un uulro il n.. i ,-l i|u elle se montrerait peu sou i de son devoir. Veuille/ donner p ihlic i.I I . pr. -enie donl ii teneur i i u l'ip probation du Praidaol de la fon mission, cl agrer, liooel m la Directeur, me< salulatiois empre•as. .ndr i.i\i rAUO Baartaire de la C ioa ni--io i de I o -I bail. La P:rirncie Sjjou.M AvUe s's cliantt njaa le %  ervri 23 da nui'. 3 Sliapaa du du 1er au U .luill >t IR 3VNS l'r. :i Juill i N !W 1 >HK B M...l.v,ni U i'; .i Niiii.iiie Damocrali q ie a fait sospand e pen lanl (oue 11 i ie le bail ita • pour la Pc'-i lenc %  i n MI > d'-n ligner l'op D iliotl contre M • 4,1 Il a provoqu uta orM Je grava i Convanti m, m ils % %  t • -ii'e ni -ut vi u %  par oerl tins dl\ p il Ht \ I m il n rii >ept mtri icand lad [auxqui ls il earail bla m Md ni ;,'•> %  t provo |u qu'un anlh u< : ime p s tager 1 .i.'-u'i. iinlviot' rsnl Mi n ri : M.i Adon MO Sm ih 818, Davii |7, la p'ua RI mie pur li • les viles de Davis hyunl la Ida Ad' n.i i in t i Mi--ouri ont ,1 inn n laa I Me Adoo pour lui permettre de regagner sa force Avis importait AMoei eap lalista est demanl pour aliaiie ibenlumsol -re, trs avini agem > al li loorob i I ne -I KVB, Poste Ite lanle. ?i nuit comme le jon Minime Dpense. Ces himpes et fanaux h ;,i soline ne cotent ipie cinq centimes par nuit pour oprer, force 3.0 i 45> boocjitf. le ji'iii'iateiir peut tre nettoy) lacilement par un entant. Toutes pintes Jf. reahange en stoe. llanaping H' Slectrio Works. W. QuiiHin William Ajpit tf\ 1714 Uue du Magasin ds l'Ktat. toute de l'lionillo De l'avis gnral le ser.-i.-.' d'ordre %  ibli sur 1 1 routa .1^ Pti l .i.'iii • %  le jour Irt lilUi li S I'I n 1 par la U lr n tri • un luccis Al ilg- I ; i ) n sonaid irabl %  .l'autos m in* t ici el .1 s;ea Unt.oo n'a gistr aucun a.•,ei lent Cfl erM tel surt)ut orgtaii dmi turb a .I tog ire u u <\ n s mi trop courtes et pis asi /. UrgiM N • po ir.,iit-.)n pis l'eoi 11 e ivec bu popril lir.'s des t, nains ivoiaia iota pour l'lai .: %  'te ii ut .le I routa dans i IroiU ce qui par aillent aux C i ii 1 mra .le s; voir ilist me Nous estimons l'ide laile rei'iser ft no is • %  i i III.-IOIIS les prjp-itiires • I n n'exigeraient rien en coinpensilion II faut bien y penser, C u u'est-il pis i|u .s io i a tuelle nent du trac t ou plus itiiense dans e itte voie 'i tasti m tant l'm^rt ral.nous la so t ucliousla acri. On dsire m .Btnplojl un jeune li J un • ayaul dj lut I ; servi se de la uane et du eabotatia. Paitea des offrei au Journal. la fc.tli mi' Olifd'uQiO. e pour Monsieur nergique et eapabla, t|ui aura i l'occuper dd m >u Dp irit'ini'iit M ftasnrane as* eluaive nenl S'.idres r i L l'u : :r/.\u\'v' A ;... m '.\i Farina :Iat9 NSSflfi as-o'.i." au lai' CM l'aliment 1 agr'ilil U h p 1 i r v. irmianil UN *nhut, siirtoi' au mamut li s'vri,'' et p vidant la piri > 1 %  il ; cr nisa ice •' Ile convie u aui e)to nies dlicats. Agent pour lla.ti : f. PnBRTZaWM-AO Lait vapor ferblunc K) t'.it d'Anchois, Sardines 4 ) Roulions, 12 varits liv.4 I Biscuits Anim il et*3, boltaj 10 s 'illtii's en Sauce Tonal 63 30 Avoine le paquet 2" ttaisin sans papins pa].-5 Vaseline le pot 10 (r Tapis'1x12 pi la 10,00 Savon r.olossal 15 t ay Mhum 3 pr. 50 Sorbetires 2 iiitrae 4,50 Brosse dent t'ronhylaotio extra 65 Mouchoirs en paquet 3 pour 50 Chemises Arrow pour hommes 12e Cendriers couleurs 7 pour 1,00 laignoireagnlvanisaal SO l) m il 5? l-f, mcy-le t<>* SvlTLKVi d in fira d* fibriqn-i tstttyVftfejft c T/g Sri / tj y l Co; i rf Hirmi 'Qh*m, An Uttertn. E Un sot t\?3 meilleures ?( les m tins J i lenie thex : Alphonse lia vues //.> Rue Ho iru-Foi A # P. PKARS Limite^ p.i ir avoir le Ittinl Irais el conaerveir toujours intacte relie Iralehaor,sarvez-vo i*. des exeellentRproliitt dala laiteuse marque 4. tt F.^eaislimiiJ Cnglanel ; tel que : Savons transpirent en bci.ies, Savons transparents en tablettes, Fine^DOudre de I nlo et poudre aie Talc pour Ub, Htons rougee pour lvres. Simon Vieux et khi Vieux. JOSE H SEHGILE Angle de* Hues du Maiatin de F Etat < ile ironts torts Voile uni co leur et blanc c ft ramag>.s <• merceris a ft barres Mai.|iii-etle .. perl Organdi Suisse Organ li loton Crpon de soie Heps coule r Tte d'Indien blanc et couleur Cchemerienne Ninsouk lin anglais toutes nuances pour chemises Voile pongi S lie Lu ihle. C'pe de Chine Tuosor Indienne anglaise S irge ooire \> mr jupes (iibardinf hanche et bleu marine B is Bsaferis B n A jour Chaussettes d'enfants colon Ciaussett.u t sup. k jour S lin de ch


PAGE 1

MI5SING I55UL



PAGE 1

> DlltLllbLlt PKOPfUKTAIRE MPRlKiEL R Clment Maqloire B01F VBRNA 1358 Rut Amricaine NUtfBtV) 20 ( INTIMES Quotidien FILE COPY Ce-luma-us Memec. LVary PAN AMe;c/.' Ld daqi-e* de proaptfril' ij'uW^ 4 lOcidt* si' mesure la proportion d'illettrs iiu'eiiei reniera* dans Bon M m ; il j a la une ra— %  lilion din e <'• nuM elitt, %  t elle permet u'expliquer hmineiueiiHiit IVtal i4 de misrent la ocil(^haitieniie. Augisle lagliire£ lELEi'UONK No !4i l*me ANNE N 5250 PORT-AU-PRINCE (HAIT! VENDREDI 4 JTJILLET.19H s Muselires pour dames In de nos confries pan•en signale, tout en s'inlormant u le lait est exact, qu'en Angleterre les lemmes mdisantes taient condamne? porter une muselire. El pour bien prouver qu'il ne s'agit pas l dune fantaisie humoristique, on a reproduit et grav I image de quelques-uns de ce* engins qui existent encore en assez grand nombre. Dans le Cliislnre, il y en a'reiz*, dans le Lancashire, cinq ou six, autant dans le Stallordsliire.et un seulement dans le Derb>sliire. t^e qui tenurait prouver que les lemmes du Derleyslure liaient plu* conomes de leurs paroles que celles du Chestiire. Je tiens confirmer mon conlrre cette pnalit applique par les tribunaux anglais pour la dernire lois en 4b2k.. En effet, on appliquait aux reprsentants du sexe faible, coupables de dillainaiion, la muselire. Ce supplice a fonctionn en Angleterre et en Ecosse durant quatre sicles. Nous pourrions donc fler cette anne, le centenaire de la Varits Nouvelles Etrangres Voici la teneur : permettant au conslable de Elisabeth, femme deG-eormatriser la p..iieuie en cas de ges Holborn, a t punie de rbellion. deux heures de muselire Cet uag> tait crua'i dires* la croix du mardi*, M orvous? Cartes* mais la smrii peth. pr ordre de MM. Thodes relations sociales n' st mas.dait et (leorges Nicholls, pas essentiellement base su •jalors baillis, pour paroles cette forme goste da la bienscandaleuses et injurieuses vaillance qui s'appelle la dU envers plusieurs personnes crtinu .'.. Sait on a chemin del ville, et. notamment, que fait la mdisance al son envers_les dits baillis . modada arche Elle va trs L'ingniosit britannique cra vite et grossit an route Ces de nombrrux modles de muune bo i qui s'augro nie dei sehres plus ou moins baromalveillances, des haines ou ques, les unes en lonne de casmme simplement des I,' Mes ques, les autres sous lapparenqu'tn^rjversf. Partie quel ce de masques ; mis le „' U lois dictait d'esprit, on pratique, le plus usit, lut celui une bulle de sa ••on, I un flot de qui consistait en un cercle de mousse, e le n'a pas souvent i i fer contournant la tte et retebonne I > me du crever iool nu au niveau de la boiirln par fensiva et la disparatre sans un demi-cercle perpendiculaire trace Une parole mtaha se moulant sur le ctbfl Tous semble un no au central, attilaienl munis l'une lame m'raut, pir sfBnita, tout i las tailique introduira dans la m aquineri serra leaetlap r bouche pour parabs.r la lan sonna qui 'a prononce la nia gue. Un donnait es appareils souvint de bonne foi, ayant les noms de bride des cornpeine la reconnatre sous les mres, ou bride des Laagglomrations qui h dill'orvardes . men i. En dehors des endroits siQue dir.> de l'homme chei oieSnrmZ[,K? P "*** ^S? '*" U dans " ce "**' ^ '" aames. un i inlligeaii;aux lemune enc) clopdie : qu'on cou mine nserve de ces muselires en plus leurs muses mu. icipaux, Au si tout en riant de l'avis [Newcaatle. Ludlow, Worde ceux qui demandent le i cester, etc., et dans les bl i sae ment delmuselirepour cabinets d antiquaires On en a dames, je suis encore tent lu dcouvert, il y a quelques anrclamer qu'on l'applique i nes, tout un lot Edin.hourg, 1 mut aux hommes qui murdans I ancien cliteau d. s com dus nar l'envie-, nass.ni Unir jeraent sommaire, on passait tes de Moray. Aux Srchir, s de leinpse s 'SE ep s ?nZ1i M! a h mprUdenl f el W "*. on peu. lire cette ceul que d 8 I r conipuo un constable la p.omena.t sur note date de It^s : Miroite" ils coi. ,„ tre o. JO,M-S lay poiir repar; tion de la en bonne fortune : assurm ni, n usehre pour museler les les lus ne manqueraient pas, Us lemmes querelleuses avec et la fabrication des museli lchai de deux cordes pour constituerait unemdustrie la mme, un ichelhng et onze munratric', el mrilarail de • P ence • retenir l'attention des Uuelques unes 'aient arlistes en quels de bons placenies d'un systme de torture n-ents... %  Ce soir .\~^ Masque aux dents blanches 4e, 5a \L6 a | is des 1 i.lm Il -i 1 lin | [DIM ANCHE be ix films "patants elailisliques o 4 | ailles L'Obslacle (3 parties) Entre : 1 gour le Loge : tes, ainsi qu' celles dont les carts de langage, le n.rvosisnie, l'irrsistible attrait des < potins , entranaient en dire trop long sur les personnes, jusqu' nuire leur rputation, a leur honneur. Aprs un jula place publique, pendant un temps dtermin, la conduisant |u moyen d'une laisse attache la muselire. Celte coutume de museler les dames a vraiment exist. L'extrait d'un jugement en da te du d juillet 1741, en lait loi. f 1 au neitovage des plafonds noua relevions sur le mii.cht de ce ba lui de empicinles de peinture rouge, peinltre avec laquelle est peinte la porte du rnveau. Kise sur ce poiiil, la Police l'aiAyant appris que la Maison de de ce balai introduit dans le l-infiold ucattel victime d'un caveau jetait des paquets de Mille vut,nous avons t au litutau de gourdts et les ramenait jaeqn'i ta I oltcc o les lenseiuttemcnts port; de la rr.ain, tablianat par suivants nous ont cl tournis: m f ail le ,ravi,il effectu par | voleur. Itejelanl leut soupon sur -Avaut hier vers les il dnies de ,e t 0 !" ^ d es mplova del Mai 'apia-midi Mr lluneek, l'un des son Meinbold, la Police jugea naswia de la Maison HcmbJd d cessaire.de procder l'arrestation | r sait au bureau de la l'oiice une de tous lesouwi.rdu chantier lainle pour vol contre un inconnu. vers '. ts Bapraa I il. Arrts el La sonime de 3500 gourdes avait f>"duil8 au bureau de la Po les disparu de son cauau.bans nolie l'investigation comrr(n.,a, et d'au ci qute, Mr Hvn.eik nou Fit satrs arrestations suivirent dans la voir que dans le courant de la semaine deruiie il avait constat un dlicit dans sa caisse el qu il ne pouvait point supposer qu on l'avait vol, vu que son caveau tait en toute titte par une picmitre porte en for,ensuite par une^aMie a grillages. • Merciedi dans I aprs midi Mr HuLiik constata qu'un paquet de Mille (ourdts se trouvait par Urre quand dans la matine il avait eu la picaulion de bien arranger tous les paquets de 1000 gourdes dans le caveau. Il contrla, la cause et liouva un dficit de 1,800 gourdes. Il se livra k une Kcitle Lvestigation paimi son pitoi.nel qui ne donna atcun rtullat. • La l'ohcf .avanlliiir aprs-midi ci.vru I.I.I iatietM invtatigatioa 1 fw Ile > ld n lardait | as S M abattit la fuit, n f*Ui eus< %  s jaqul.di loi'g. ii ira. Ml lluki-.k lliaqlM iiiiui tu aiUnt pieun.. sou ulnei te firmait que la |oiie A grillage Tiouvant prs Su caveau uu c md balai qui sert soire. Hv a quelqieajours le cela, le ( lu t de la Police avait rtu un rapport de ta Police Secite qu'i n jeu ne mnige liabnanl le faubourg Salomon faisait des dpmtes ea grtes Des ordres de furveillance avaient it;|l'arrestati(.n de sa chre n oiti. l'iise de pair, et peur prvenir tout irallu ur elle (ammera le tiarsport d'un paquet d n i isi n chei la mre de son n ari, niais la Police vfilli.it. . FuWI par des lolieui' all devint sus letleel H babil. AWsla Pelkt, si.i sa tsi,( i. de faire c uvrit la |aqret el il lu ma m |asence d'une liasse de tnOn gourdes. ri Oibciei de la Pi lice • i qulanl sur ce lia affaire d'une pat ne trouvaient aucun fin ou rsultat, el il eUu'l I heures 30 Jorsque Ut policiei an er aient au burrau de 'a Police la fn n.c |oilen>e de la liasse de l'11' si aidi>. C'eal alors que leut l'claircil, que a lin ma dealers que soa ssail se eoo Nina Jeanly el se trouvait paiml l<> individus arile du/ Heiu bold. N'uma Jesntv interrog imme 1 di .'m,, il voua qu'il tait l'auleur du vol, expliqua que pendanl .'iii|ilovi's iln i li Hitler, Il I I In! H\ Il 'i ii rue eaarbe, l'inlrod t ai la i i ; %  i I l'aida du 11 i il l; it.-.ii le i M ha m v 1 d< siilla tjui es troufaiasl d m1 : caveau. La i n DM de i-aniv tut Irovvi i -.ii da l 000 gourdes et Nu* n s i' |nt] aoua atoua oo'il avait un luln paquH da mille dans les d'a ance de la maison ReinLold et ()i i donnai i. total d< de ai i II la l'oli 1 1 i.i.u.i -, invi iligalii ni pur rein uve i Ita t H 0 gou'idi IK.IIM s, I,,. n que -I. .< 11 1 v dcline qu'il esl II d'avoir dpens cette valeui n. L'est un h m coap da li • I l I ai tif du Service de l'ol.ce el nous l'en flicitons. D <: dition parfaite da lu pma aui Cam ili a Pariaana ,r 11 II i qui i i. dil M loa li %  perfection! de l'ai t i ini i itograli que, ; udai le f %  1 1 Dama i^ '• %  n ias vient il i DOU M' III i prs que li | -i ..ut pill le I me ux li m H.il i u I. i I t u eaesidi eeMeooui Ile pn duc tioq 'i •• La i ame aua L im< q n ,i u ii. ,i %  i .ut uu pet'i grou| 11 la ji nroa ( i i i , rer >|ue ce drame magn II |ua que I i offrii i !,in inclie, %  ; oui In plus dileclion I • %  nom l... > i i ,i i incul recherch, I. -. mis .n rein I p i ui ra In pacc Wa, Icllll ijllli I i "Ml me daaa ont %  i pli la n d U lieitini qui a le -.m des ait: I -, an ne le sj e< lali ui ,i dil %  l di vilie M. celle qui levait proi iqu< i I o orna un ut..i mine I -un ui M.I I %  enfin, trouv son loteiprta sur l'cran. aawaa—F iji i i i i %  %  < Arrt lu m Mi Pii idi m di .'. [ua ii. u de I r iloi i r Pua n n i di M i 'i> i S u I ri la < Dititulli i > ii la i i| poil du d'Elal de l'Iullicui i ail dee 8 cr un 'li Alt IAil le lf r. — La cV il n 0 di ea're, oai rli la e\ prolong d'u Ira Ua le T /ioui pro li in. Article t.— Le | i u Se ,i. Ion Valional, I i .u Pria . M ivt, an I iliiic de i I'. Sign. : IlOBNu I' .1 Cahle i rillanla rci | tien m r honneur d l'ambassade de: la l^publique de laiiain.i l RIS I e ci n iti I MI (e-Ain qi e u i fli M un. biillante i t i il. i b< i e. i i di I • %  i i -ii la Ile pel liqui > Pal iii.u. ( t D mu ii. recevra F9 juilli i .\ M. lqiii idp. Liia, lai rain, I ro, I arai t abn i %  du t liili v. idames \\ ,1. l, l i -' iu, i .m ol t lia i u i.i \ 1.1. 11 ti honneurs lu i' ieui er Il r • | i M. I'. i n .. r I,I da .i H i M Gai i r e reu le cravate da com n, .t. in d 11 I.I gion d'boi neiir. La i l'i-iiiuiiiida l'iii.iiirjui-aliou <;e la flll tih miiiada PARI.— m: 1 1 IDI ils dea Jeai oljia I %  Il I i I 1! III.%  liint'i da la i • rmonh da l-inaugu laiiou ue la lmi ulj rnpiada ql aal i tc a ami di pro< In, m. l a (t ii u coil Ibtcs .pu re I i ii roui 16 nelioni vii nda i m e ,iii,u. ..ni de DolabilitA doni le i raidi ni da la Ri u i 3 1 c i'. rse.Lea dli mimes tant pis j. n ordre al| h ibt tiqua, la d demande que la juste rparation des dommages qu'elle a subis,mais une Lus n i;.i di (iliirnus, elle se ia li.i traditions dmocrati quaa et n'aura pour plus grand sou ci que de ro iliiluier de Imites ses ', rees l'on riaalioa d'une paii n' et durable parmi les na ions ''. otoor (l'un duel pour nue queation politique I ISBONIU— M. Alvarode Cas tio, qui M n MBDB9I St donn sa d niinimi da l'i.'iliiil lu conseil el qui cherchai! .\ former un cabinet, s battu en duel i l'pe avec li Itaina Ribaire pour une ques tnin p litlqua fia dernier a t i ,u lui-. M. de C ultra a ra lu 'I, ou-titiier le minislre. lafea co itrera ju-oeliainetnenl avec le prsident Coolidae \\ 8HINGT0N— Le hrigadit' gnral D.wes est arriv ici hier e' SIM i i bta d i prsident Coolidga j >1 i • lu semaine nrocliaine el ri re STUC lui sur laVampagne f iolilique. i.iinlurmincnt la loi -ur la rorganisation dea SIM'I.-S .l'ploinatiqura et consulai res, le Dpartement d'Klat annon cimjourd liui de nombreuses ino dil" ..lions II.UIH le personnel des %  ervicea 32 loin tiounaires sont i o de l'Afrique du Sud M. r nts par li limite d'Age de "• ans. 1 la CoiiM'iilion natiunale dmocratiqua \l,\\ MiitivLa journe de ii" n ie li i ,| p.ni des change me lu notables dans l'tat des %  erilliaa de la convention natio li m. M i illqne, Voiel par ordre i i les divers s. iulins de li sance de jour et de. la 1re pirtie du I.i r un i' de nuit. Me Adoo Smith Davie :ile tour il i| t7|.'i ur :tl .|.'i 810,1 118. :n •• 104, %  m a, un :ue t.. lia 121 V> :i£ i|5 Ji07 :ii. • %  • -t:i9 311 un in -'^TflSiQ 6H6 lit M tOli S9e ton 890d ,71 |0a W, ,70p', Les Cours le 1re da i DI II .:. avec r.' i M m n.i dialemanl derrire elle. l.i i l seront lea 1 rnii i dai.s le COI lge. I %  i i ai n ; 11 i ira prl Il i "i *. I.i if..Ai du Il i.'i.i fian i-. i .!,-,, u, i. i i i I itonoi | il .. ni de M d pi I.I '| a M Doi 'i | m u • de Olai v, ( n u u nt du i n m rrenji ii II n ii" 'i i | as %  eempa tu. a di i Infanli bielrii a • i iiii-tinc, aal |. rtie i s matin de Pril p"ni Lonurea. Un iiiii|i.n G di-R. 1erliul ..u Congra dea locila Je la Ligua i< s Riiiinii> PARIS\l Bdoa rd II rriot, 11 uii m %  !. nonai il lea min iras, • • u i %  ii< i IO. u la 'I la Ll| .' d N. ill'.IIS qui |j et eut eee i ni i yon, an tel • %  > |Utt il uil : La rie ri I prouve tet i PARUS — Dollar Livre steiling 10.01 I.i Parisiana I Imanchi le ch f ur din ini li il i i,.,i |i toute qu'il ] -B 11 i,, i'. un cachet t mi | artien I %  i Sfel d. H runioni lions dm i il ) en a i u pai mal depuis i .. lt iju'ini n toute I li i u M i.l i mt que cette i In ulil i anime lOUI que Voli il. i 11 pailieiper %  • i e gi.in ilealali n l" de onveau n r monte, m;iis, par une attonliou i'' il a, le I i n-i il a dcid de I" haine n-union, ii u li I ni li eyanl de grands j on de ii le Car. il l'agll en Toc ourreno d'une equiaiUon prcieu se dont l'honore, a juste titre, la .li.'.inl .1 .II li'.uimage cla l mi i rendre au reprsentant le I Inunion--de l'iiiluslrie .Natio n.ilique l'.-r-onnine M. l'anta I' "i Cul l.aud. In effet, 'piiii de plus le'iitim* qui < .t. ulli'iiisiasrnedes membre* de lOeuvi i leurs rangs se i < 11 > r, leur i adre e'largir. tout en repe sanl sur des bias de plus eu plus solides. Par %  elle d rnire adhsion, des | lui bree que la 8olidsiil nregiatri i depuis! fondai ion. 'esl dsormais la mar i li en iveol MM interruption, ( %  uilbaud tant le sym1 'il eonstant, dedaiet les renver. devant lui aucun faux I loi repose iradi i .m, sanlairas du plm pur. Ce sera dimanche, la Solide .. v.,, „,.,. ...laimuc, mi nouai, i toojonra eu lien safis sen i' U gloriticatioa du trmTeij Q|


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06232
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, July 04, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06232

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
>

DlltLllbLlt PKOPfUKTAIRE
MPRlKiEL R
Clment Maqloire
B01F VBRNA
1358 Rut Amricaine
NUtfBtV) 20 ( INTIMES
Quotidien
FILE COPY
Ce-luma-us Memec. LVary
PAN AMe;c/.'
Ld daqi-e* de proaptfril' ij'uW^4
lOcidt* si' mesure- la propor-
tion d'illettrs iiu'eiiei reniera*
dans Bon m m ; il j a la une ra-
lilion din e <' nuM elitt,
t elle permet u'expliquer hmi-
neiueiiHiit IVtali4de misrent
la ocil(^haitieniie.
Augisle lagliire
lELEi'UONK No !4i
l*me ANNE N 5250
PORT-AU-PRINCE (HAIT! -
VENDREDI 4 JTJILLET.19H
s
Muselires pour dames
In de nos confries pan-
en signale, tout en s'inlor-
mant u le lait est exact, qu'en
Angleterre les lemmes mdi-
santes taient condamne?
porter une muselire. El pour
bien prouver qu'il ne s'agit pas
l dune fantaisie humoristi-
que, on a reproduit et grav
I image de quelques-uns de ce*
engins qui existent encore en
assez grand nombre. Dans le
Cliislnre, il y en a'reiz*, dans
le Lancashire, cinq ou six, au-
tant dans le Stallordsliire.et un
seulement dans le Derb>sliire.
t^e qui tenurait prouver que
les lemmes du Derleyslure
liaient plu* conomes de leurs
paroles que celles du Chestiire.
Je tiens confirmer mon
conlrre cette pnalit appli-
que par les tribunaux anglais
pour la dernire lois en 4b2k..
En effet, on appliquait aux re-
prsentants du sexe faible, cou-
pables de dillainaiion, la mu-
selire. Ce supplice a fonction-
n en Angleterre et en Ecosse
durant quatre sicles.
Nous pourrions donc fler
cette anne, le centenaire de la
Varits Nouvelles Etrangres
Voici la teneur : permettant au conslable de
* Elisabeth, femme deG-eor- matriser la p..iieuie en cas de
ges Holborn, a t punie de rbellion.
deux heures de muselire Cet uag> tait crua'i dires*
la croix du mardi*, M or- vous? Cartes* mais la smrii
peth. pr ordre de MM. Tho- des relations sociales n' st-
mas.dait et (leorges Nicholls, pas essentiellement base su
jalors baillis, pour paroles cette forme goste da la bien-
scandaleuses et injurieuses vaillance qui s'appelle la dU
envers plusieurs personnes crtinu .'.. Sait on a chemin
del ville, et. notamment, que fait la mdisance al son
envers_les dits baillis . modada arche Elle va trs
L'ingniosit britannique cra vite et grossit an route Ces
de nombrrux modles de mu- une bo i qui s'augro nie dei
sehres plus ou moins baro- malveillances, des haines ou
ques, les unes en lonne de cas- mme simplement des I,' Mes
ques, les autres sous lapparen- qu'tn^rjversf. Partie quel
ce de masques ; mis le 'u lois dictait d'esprit, on
pratique, le plus usit, lut celui une bulle de sa on, I un flot de
qui consistait en un cercle de mousse, e le n'a pas souvent i i
fer contournant la tte et rete- bonne I > me du crever iool
nu au niveau de la boiirln par fensiva et la disparatre sans
un demi-cercle perpendiculaire trace Une parole mtaha
se moulant sur le ctbfl Tous semble un no au central, atti-
laienl munis l'une lame m'- raut, pir sfBnita, tout i las
tailique introduira dans la m aquineri serra leaetlap r
bouche pour parabs.r la lan sonna qui 'a prononce la nia
gue. Un donnait es appareils souvint de bonne foi, ayant
les noms de bride des corn- peine la reconnatre sous les
mres, ou bride des La- agglomrations qui h dill'or-
vardes . meni.
En dehors des endroits si- Que dir.> de l'homme chei
oieSnrmZ[,K?P "*** ^S? '*" !U dans " ce "**' ^ '"
aames. un i inlligeaii;aux lem- une enc) clopdie : qu'on cou mine .
n- serve de ces muselires en plus
leurs muses mu. icipaux, Au si tout en riant de l'avis
[Newcaatle. Ludlow, Wor- de ceux qui demandent le i
cester, etc., et dans les blisaementdelmuselirepour
cabinets d antiquaires On en a dames, je suis encore tent lu
dcouvert, il y a quelques an- rclamer qu'on l'applique i
nes, tout un lot Edin.hourg, 1 mut aux hommes qui mur-
dans I ancien cliteau d. s com dus nar l'envie-, nass.ni Unir
jeraent sommaire, on passait tes de Moray. Aux Srchir, s de leinpse s 'SE, ep s
?nZ1iM!a.hmprUdenlf el W"*. on peu. lire cette ceul que d 8 I r conipuo
un constable la p.omena.t sur note date de It^s : Miroite" ils coi. , tre o. jo,m-s
lay poiir repar; tion de la en bonne fortune : assurm ni,
n usehre pour museler les les lus ne manqueraient pas,
Us lemmes querelleuses avec et la fabrication des museli
lchai de deux cordes pour constituerait unemdustrie
la mme, un ichelhng et onze munratric', el mrilarail de
Pence retenir l'attention des .
Uuelques unes 'aient ar- listes en quels de bons place-
nies d'un systme de torture n-ents...
-
Ce soir .\~^
Masque aux
dents blanches
4e, 5a \L6a| is des
1 i.lm Il -i 1 lin |
[DIMANCHE' __
be ix films "patants elailis-
liques
o
4 | ailles
L'Obslacle
(3 parties)
Entre : 1 gour le
Loge :
tes, ainsi qu' celles dont les
carts de langage, le n.rvosis-
nie, l'irrsistible attrait des < po-
tins , entranaient en dire
trop long sur les personnes,
jusqu' nuire leur rputation,
a leur honneur. Aprs un ju-
la place publique, pendant un
temps dtermin, la conduisant
|u moyen d'une laisse attache
la muselire.
Celte coutume de museler
les dames a vraiment exist.
L'extrait d'un jugement en da
te du d juillet 1741, en lait loi.
f
1
au neitovage des plafonds noua
relevions sur le mii.cht de ce ba
lui de empicinles de peinture
rouge, peinltre avec laquelle est
peinte la porte du rnveau. Kise
sur ce poiiil, la Police l'ai-
Ayant appris que la Maison de de ce balai introduit dans le
l-infiold ucattel victime d'un caveau jetait des paquets de Mille
vut,nous avons t au litutau de gourdts et les ramenait jaeqn'i
ta I oltcc o les lenseiuttemcnts port; de la rr.ain, tablianat par
suivants nous ont cl tournis: m.fail ,le ,ravi,il effectu par |
voleur. Itejelanl leut soupon sur
-Avaut hier vers les il dnies de ,e t0^ des mplova del Mai
'apia-midi Mr lluneek, l'un des son Meinbold, la Police jugea n-
aswia de la Maison HcmbJd d cessaire.de procder l'arrestation
| r sait au bureau de la l'oiice une de tous lesouwi.r- du chantier
lainle pour vol contre un inconnu. vers '.ts Bapraa I il. Arrts el
La sonime de 3500 gourdes avait f>"duil8 au bureau de la Po les
disparu de son cauau.bans nolie l'investigation comrr(n.,a, et d'au
ci qute, Mr Hvn.eik nou Fit sa- trs arrestations suivirent dans la
voir que dans le courant de la se-
maine deruiie il avait constat un
dlicit dans sa caisse el qu il ne
pouvait point supposer qu on l'a-
vait vol, vu que son caveau tait
en toute titte par une picmitre
porte en for,ensuite par une^aMie
a grillages.
Merciedi dans I aprs midi Mr
HuLiik constata qu'un paquet
de Mille (ourdts se trouvait par
Urre quand dans la matine il
avait eu la picaulion de bien ar-
ranger tous les paquets de 1000
gourdes dans le caveau. Il contr-
la, la cause et liouva un dficit de
1,800 gourdes. Il se livra k une
Kcitle Lvestigation paimi son
pitoi.nel qui ne donna atcun r-
tullat.
La l'ohcf.avanlliiir aprs-midi
ci.vru i.i.i iatietM invtatigatioa
1 fw Ile > ld n lardait | as S
m abattit la fuit, n f*Ui eus< ! s
jaqul.- di loi'g. ii ira. Ml llu-
ki-.k lliaqlM iiiiui tu aiUnt pieu-
n.. sou ulnei te firmait que la
|oiie a grillage Tiouvant prs
Su caveau uu c. md balai qui sert
soire.
Hv a quelqieajours le cela, le
( lu t de la Police avait rtu un rap-
port de ta Police Secite qu'i n jeu
ne mnige liabnanl le faubourg
Salomon faisait des dpmtes ea
grtes Des ordres de furveil-
lance avaient Le Imit de ces m n br< i si ai n s-
tations courut par loirte la ville
el la femn.e ne vovanl pas venir
son mari fut prisa d'inquitude.
Allant ru reneign pni>it;|l'arrestati(.n de sa chre
n oiti. l'iise de pair, et peur pr-
venir tout irallu ur elle (ammera
le tiarsport d'un paquet d
n i isi n chei la mre de son n ari,
niais la Police vfilli.it... FuWI
par des lolieui' all devint sus
letleel h babil. AWsla Pelkt,
si.i sa tsi,( i. de faire c uvrit la |a-
qret el il lu ma m |asence
d'une liasse de tnOn gourdes.
ri Oibciei
de la Pi lice i qulanl sur ce lia
affaire d'une pat ne trouvaient
aucun fin ou rsultat, el il eUu'l I
heures 30 Jorsque Ut policiei
an eraient au burrau de 'a Police
la fn n.c |oilen>e de la liasse de
l'11' si aidi>. C'eal alors que
leut l'claircil, que a lin ma de-
alers que soa ssail se eoo
Nina Jeanly el se trouvait paiml
l<> individus arile du/ Heiu
bold.
N'uma Jesntv interrog imme1-
di .'m,, il voua qu'il tait l'au-
leur du vol, expliqua que pendanl
.'iii|ilovi's iln i li Hi-
tler, Il I I In! H\ Il
'i ii rue eaarbe, l'inlrod
t ai la i i ; i I l'aida du 11
i il l; it.-.ii le i m ha m v 1
d< siilla tjui es troufaiasl d m-1 :
caveau.
La i n dm de i-aniv tut Irovvi i
-.ii da l 000 gourdes et Nu*
n s i' |nt] aoua atoua oo'il avait
un luln paquH da mille dans les
- d'a ance de la maison Rein-
Lold et ()i i donnai i. total d< de ai
i II la l'oli
11 i.i.u.i -, invi iligalii ni p- ur
rein uve i Ita t H 0 gou'idi
Ik.iim s, I,,. n que -I. .< 111 v dcline
qu'il esl ii d'avoir dpens cette
valeui n.
L'est un h m coap da li I l I ai -
tif du Service de l'ol.ce el nous
l'en flicitons.
D <: dition parfaite da
lu pma aui Cam ili
a Pariaana
,r 11 II i qui
i i. dil m loa li
perfection! de l'ai t i ini i itograli
que, ; udai le
f. 11 Dama i^ ' n
ias vient il i DOU
M' III
' i prs
que li | -i ..ut pill
le I me ux li m H.il i u I. i I
t u eaesidi eeMeooui Ile pn duc
tioq 'i La i ame aua L im<
q n ,i u ii. ,i i .ut uu
pet'i grou| 11 la ji nroa
(iii, rer >|ue ce
drame magn II |ua que I i
offrii i !,in inclie, ; oui In
plus dileclion I nom
l... > i i ,i i incul
recherch,
I. -. mis .n
rein I p i ui ra In pacc Wa,
Icllll ijllli I i "Ml
me daaa ont i pli la
n d U lieitini qui a le
-.m des ait: I -, an
ne le sj e< lali ui ,i dil l di
vilie M. celle
qui levait proi iqu< i I o orna un
ut..i mine I -un ui m.i i ,
enfin, trouv son loteiprta sur
l'cran.
aawaaFijiiii i <
Arrt
lu m Mi
Pii idi m di .'. [ua
ii.u de
I r iloi i r Pua n n i
di m i 'i> i
S u I ri
la < Dititulli i
> ii la i i| poil du -
d'Elal de l'Iullicui
i ail dee 8
cr un 'li '
Alt I-
Ail le lf r. La cV il n 0 di
ea're, oai rli la e\
prolong d'u Ira Ua
le T /ioui pro li in.
Article t. Le | i
u Se
' ,i.
Ion Valional, I
i .u Pria m ivt,
an I iliiic de i I'.
Sign. : IlOBNu
I' .1 Cahle
i rillanla rci | tien m
r honneur d l'ambassade
de: la l^publique de
laiiain.i
l RIS I e ci n iti I mi (e-Ain
qi e u i fli m un. biillante i
t i il. i b< i e. i i di
I i i -ii la Ile
pel liqui > Pal iii.u. ( t d
mu ii. recevra f9 juilli i .\ M. l-
qiii idp. Liia, lairain, I ro, I
arai t abn i du t liili v. idames
\\ ,1., l, l i -' iu, i .m ol t lia
i u i.i \ 1.1. 11 ti honneurs lu i'
ieui er Il r | i M. I'. i n ..
r i,i da .i H i m .
Gai i r e reu le cravate da com
n, .t. in d 11 i.i gion d'boi neiir.
La i l'i-iiiuiiii- da l'iii.iii-
rjui-aliou <;e la flll
tih miiiada
PARI.
m: 11 idi ils dea Jeai oljia
I '......Il I i I 1! III.-
liint'i da la i rmonh da l-inaugu
laiiou ue la lmi ulj rnpiada ql
aal i tc a ami di pro< In,m. l a (t
ii u coil Ibtcs .pu re
I i ii roui 16 nelioni vii nda
i m e ,iii,u. ..ni de DolabilitA
doni le i raidi ni da la Ri u i
3 1
c i'. rse.Lea dli mimes tant pis
j. n ordre al| h ibt tiqua, la d
demande que la juste rparation
des dommages qu'elle a subis,mais
une Lus n i;.i di (iliirnus, elle se
ia li.i traditions dmocrati
quaa et n'aura pour plus grand sou
ci que de ro iliiluier de Imites ses
', rees l'on riaalioa d'une paii
n' et durable parmi les na
ions ''.
otoor (l'un duel pour
nue queation politique
I ISBONIU M. Alvarode Cas
tio, qui m n MBDB9I St donn sa d
niinimi da l'i.'iliiil lu conseil el
qui cherchai! .\ former un cabinet,
s battu en duel i l'pe avec
li Itaina Ribaire pour une ques
tnin p litlqua fia dernier a t
i ,u lui-. M. de C ultra a ra
lu 'I, ou-titiier le minislre.
lafea co itrera ju-oeliai-
netnenl avec le prsident
Coolidae
\\ 8HINGT0N Le hrigadit'
gnral D.wes est arriv ici hier e'
sim i i bta d i prsident Coolidga
j >-1 i lu semaine nrocliaine el
ri re stuc lui sur laVampagne
fiolilique. i.iinlurmincnt la loi
- -ur la rorganisation dea
sim'i.-s .l'ploinatiqura et consulai
res, le Dpartement d'Klat annon
ci- mjourd liui de nombreuses ino
dil" ..lions iI.uih le personnel des
ervicea 32 loin tiounaires sont
i o de l'Afrique du Sud m. r nts par li limite d'Age de "
ans.
1 la CoiiM'iilion natiunale
dmocratiqua
\l,\\ Miitiv- La journe de
ii" n ie li i ,| p.ni des change
me lu notables dans l'tat des
erilliaa de la convention natio
li m.m i illqne, Voiel par ordre
i i les divers s. iulins de li
sance de jour et de. la 1re pirtie
du I.i r un i' de nuit.
Me Adoo Smith Davie
:ile tour il i| t7|.'i
ur :tl .|.'i 810,1 118.
:n 104, m a, un
:ue t.. lia 121
. V> :i i|5 Ji07
:ii. -t:i9 311 un
in -'^TflSiQ
6H6 lit M tOli
S9e ton 890d ,71
|0a W, ,70p',
Les Cours
le 1re da i di Ii .:. avec r.' i
m m n.i dialemanl derrire elle.
l.i i l seront lea 1 rnii i
dai.s le coi lge.
I i i ai n ; 11 i ira prl
Il i "i *. I.i if..- Ai du Il
i.'i.i fian i-. i .!,-,, u, i. i i i
Iitonoi | il .. ni de M
d pi i.i '| a M Doi 'i | m
u de Olai v, ( n u u nt du
. i n m rrenji ii
II n ii" 'i i | as eempa
tu. a di i Infanli bielrii a !
i iiii-tinc, aal |. rtie i s matin de
Pril p"ni Lonurea.
Un iiiii|i.n.....g di-R. 1er-
liul ..u Congra dea lo-
cila Je la Ligua i< s
Riiiinii>
PARIS- \l Bdoa rd II rriot,
11 uii m !. nonai il lea min iras,
u i....... ii< i io. u la
'I la Ll| .' d N.ill'.IIS qui |j et
eut eee i ni i yon,
an tel > |Utt il uil :
" La rie ri I prouve
tet i
PARUS Dollar
Livre steiling
10.01
I.i
Parisiana
I Imanchi
, le ch f a\i<:(.
, Li Grande Vtdelte Ilalitooe
Inmetaea laftini
Groa sucoOa.
Pu i. Pi li ni :
Le Se< rU II fcrii ur,
k( HtAHD
A Midre
ii< i
B
tat.
S'alreiser au Bure-uJu'Jouiaal.
runion da dimancha
.la u|olidaril"^J
l'U l'honneur
du
PANTALEON GUILBAU
Su v ml I un i qai
m n die pu i i.
ii ut
runie i p >ur din in-
i li il i i,.,i |i toute qu'il ] -b
11 i,, i'. un cachet t mi | artien
I i
Sfel d. h runioni lions dm i
il ) en a i u pai mal depuis
i .. lt iju'-
ini n toute
I
. li i u m i.l i mt que cette
i In ulil i anime
lOUI que
Voli il.
, i 11 pailieiper i e gi.in
ilealali n
l" de
onveau n
r monte, m;iis, par une attonliou
i'' il a, le I i n-i il a dcid de
I" haine n-union,
i- i u li I ni li eyanl de grands
j on de ii le Car. il l'agll en Toc
ourreno d'une equiaiUon prcieu
se dont l'honore, a juste titre, la
.li.'.inl .1 .ii li'.uimage cla
l mi i rendre au reprsentant le
I In- union--de l'iiiluslrie .Natio
n.ili- que l'.-r-onnine M. l'anta
I' "i Cul l.aud.
In effet, 'piiii de plus le'iitim*
qui < .t. ulli'iiisiasrnedes membre*
de lOeuvi i leurs rangs se
i < 11 > r, leur i adre e'largir. tout
en repe sanl sur des bias de plus
eu plus solides.
Par elle d rnire adhsion,
des | lui bree que la 8o-
lidsiil nregiatri i depuis!
fondai ion. 'esl dsormais la mar
i li en iveol MM interruption,
(uilbaud tant le sym-
1 'il eonstant, dedai-
et les renver.
devant lui aucun faux
I loi repose
iradi i .m, sanlairas du
plm pur.
Ce sera dimanche, la Solide
..------._ v.,, ,.,. ...laimuc, mi nouai,
i toojonra eu lien safis se- ni' U gloriticatioa du trmTeij q|


7
'
i E M.>
Ia\o.1 .: 4e
le seul faisant la ree.it s n lollc d< l'intestin

-
Eponge ri nettoie l'intestin.
Evite l'Appendicite et l'Eni
Supprime |M Ut norioiJe ,
Einptthe l'exc*c d'cr.-.bc! .
RegularUe l'harmonie des
Cor
Estera*
Vr-
]'. des

CUnnr-

.: '..:- Il JU30L
- A nnnm *.* i
: a . i cfc
..- ri* **

M'-*** l*r Ifbf |
vm t clae rtaaea.au *>
fil"1 Hl f< U tOVflfc
. f 'tj leur
I d- U <# .il---
uw J i *< = du
t. .'
-
r
r.vP.brV u
J^ni k *t
i
l .
ci*r.t an -v
Xf BSlsJOiO.
* la F.. de MM d* MofHpeuTl.
imciHYOnci so*
.-. p
JM .Clr.tffli #4.
ii.i/.iMinu
t
|?i VOI.IT AH >
.: taUrr ici
____________J
EXTRAIT? W1L1
lar.t'eu l*i (rncfionj 4m :
foi*
lenje Yaiilanl CoasignaUltrt
Messieurs J. L- YiHanieu
H Co Je Porl le Paix, 1>
mandent un Pharmacien
diplm |oui dinj :r leur
Etabliiseraeiii |ortde
puix.Prire eux toit en p nonne on
par Correspnii lance.
le Postulant aura i pr-
senter son diplme et des
rli r-iin s.
l'or; de-l'a x,24 uiii lV2
J.c Yilluieva
"ItuFpoTBiiit
n du mol par '
PILULES ORIENTALES
lat HW ld a-ratoppaal, mh
atnnl, nroa* .loaat lr Mai
IfMIbt ll jtltM MIIBIM 4M
**aW-. .1 uammi aa twU a
iraaVni m^apotet.
aiaafalaaaM. pan* la aaaU.
J RITtf.lt- to.miDUia^rll
i Prt-a-Pil>ea
1 .. le Allrlml
M lu'tlM botta
lional auquel un autel l
par les loini do Me L m I i
soi souhaitera la bieo' anue ami r i
ipiendaire. M. l'an! il Son G
b.iu 11) ii n qui Iqae i m ili l
tviml i ica ', r. m rciera en rei i i .
puis le Dr l'brotM pi m toc
une Confreu e sur les ravi;..
j> la Syphilis.
'-.'tt,.- r epl'on mirq'iPia il i i
une date 'I ini les Aii lia de It
" Soli Uni ''. Bl BOOI -<> .hn.il-> i-
qu ii.i-. laoi . Mita S icil utile
laquelle dou -otnmes lier- .1 i i
pa i.-.iir. franchisse, ont I ma.
toutes les l ., r s prvues par s s
l.illl III | M. dll plll- |)
iriii-n r ju*qo'a atteindra la but
noli t qu'a la ta propos* de co if
donnn toutes les Force a vise- da
la Nalioo, .'n dvelopn u i chai
fflli la sentiment da la Bilidaii ,
gui seul rend puiisaotslei peuplei
at les iodividus.
Un demanda a acheter une ma-
china portaUve ennn 'lai, Mar-
que t'nHerwood". 'Boytl'' ou
"Smith Premier". Sdre>sor
au Journal.
Boite aux lettres
Port au l'une, le :i juillet 1981
.Mon-i' ai la liirei !<
Voua aval pub i,d m* \ . t
tiond lui r,ooi h lira ligote " v -
tani daua laqu lia voira con
daotaoooymeappiaiaol le compta
rendu al la ras .n ml du malch dd
diaam bai Dira le \. I, Ite Ad Club
et le .1 iin [ Atlhllc Club i m :
celle opioioo: Il m'aal retenu | ta
le cspiiaiiie dii aVUlaltaidanan la
a lejouei la match ; ea m
tice et je \ i m
mission da I ....i Bi
son devoir, na lgligai i m
donneraaliifaclioo (tt tolrai
tant Club.
La Coaroiision de Fool bal), jua
leinenl wueieuM de son devoir,
pour employer lis proprea lernj
da votre i poadaol i
ae trouve nu regret do ne puui ir
agir eommi le va idrail ea corn -
pooda il.En tffal,l'article Mil i -
i il ne nts .ie l'aetuaj Champ m
nnt dispose qet les d ii mi I -
arbitre- dlignia [> .r la Co
ion .1 lo a n .11 Boni -tus i
Cjue |nul la C mminioD devant in
trvu aussi clair Seulemenl anre
gislrn les dollioni des mliiln .
et n'u eeptar en aurnn cas |n'ei
\ienin! aprs coup les ilis luter
Si alla N prlait ce ij.....unsl un
inent n i ri molle sur le lan les
jugements prononcs pur larl.ili,',
comuii' a eu k lui dea in lai
ment un uulro il n.. i ,-l
i|u elle se montrerait peu sou i
de son devoir.
Veuille/ donner p ihlic i.- I I..
pr.-enie donl ii teneur i i u l'ip
probation du Praidaol de la fon
mission, cl agrer, liooel m la
Directeur, me< salulatiois empre-
as.
.ndr i.i\i rAUO
Baartaire de la C ioa ni--io i
de I o -I bail.
La P:rirncie Sjjou.M
AvUe s's cliantt njaa le
ervri 23 da nui'. 3 Sliapaa
du du 1er au U .luill >t
IR 3VNS l'r.
:i Juill i
N !W 1 >HK B M...l.v,ni U
i'; .i Niiii.iiie Damocrali
q ie a fait sospand e pen lanl (oue
11 i ie le bail ita pour la
Pc'-i lenc . i n mi > d'-n ligner l'op
D iliotl contre M 4,1
Il a provoqu uta orM Je grava
i Convanti m, m ils t -ii'e
ni -ut vi u ' par oerl tins dl-
\ p il Ht \ I m il n rii >ept
mtri icand lad [auxqui ls il earail
bla m m- d ni ;,'>. t
provo |u qu'un anlh u< : ime p s
tager
1 .- i.'-u'i. i- inlviot' rsnl Mi n
ri : M.i Adon MO Sm ih
818, Davii |7, la p'ua ri mie pur
li les viles de Davis hyunl la
Ida Ad' n.-
i i in t i Mi--ouri ont ,1 inn
n laa I Me Adoo pour lui
permettre de regagner sa force
-
Avis importait
AMoei eap lalista est demanl
pour aliaiie ibenlumsol -re, trs
aviniagem > al li loorob i
I ne -I KVB, Poste Ite lanle.
?i nuit comme le jon
Minime Dpense.
Ces himpes et fanaux h
;,i soline ne cotent ipie
cinq centimes par nuit
pour oprer,
force 3.0 i 45> boocjitf.
le ji'iii'iateiir peut tre
nettoy) lacilement par un
entant.
Toutes pintes Jf. reahange en stoe.
llanaping H' Slectrio Works.
W. QuiiHin William
Ajpit tf\
1714 Uue du Magasin ds l'Ktat.
toute de l'lionillo
De l'avis gnral le ser.-i.-.'
d'ordre '' ibli sur 11 routa .1^
Pti l .i.'iii , le jour Irt lilUi li
S i'i n1. par la U lr n tri
un luccis Al ilg- I ; i ) n
sonaid irabl .l'autos m in*
t ici el .1 s;ea Unt.oo n'a
gistr aucun a.,ei lent Cfl er-
m tel surt)ut orgtaii dmi
turb a .I tog ire u u <\ n
s mi trop courtes et pis asi /.
UrgiM N po ir.,iit-.)n pis l'eo-
i 11 e ivec bu popril lir.'s
des t, nains ivoiaia iota pour
l'lai .: 'te ii'ut .le I routa dans
i IroiU ce qui par ail-
lent aux C i ii 1 mra .le s; voir
ilist me Nous estimons l'i-
de laile rei'iser ft no is
i i iii.-ioiis les prjp-itiires
I n n'exigeraient rien en coin-
pensilion II faut bien y penser,
C u u'est-il pis i|u .s io i a tuel-
le nent du trac l'.i oiirill i-Purcf. Di j ur o
u nivelle artre sera laii-
nooa aurons encore une
i >t ou plus itiiense dans
e itte voie
'i tasti m tant l'm^rt
ral.nous la so t ucliousla
acri.
On dsire
m .Btnplojl un jeune
li j un ayaul dj lut I ;
servi se de la uane et
du eabotatia.
Paitea des offrei au
Journal.
la fc.tli mi'
Olifd'uQiO.
e
pour Monsieur nergique
et eapabla, t|ui aura i
l'occuper dd m >u Dp ir-
it'ini'iit M ftasnrane as*
eluaive nenl S'.idres r i
L l'u : :r/.\u\'v' A ;... m '.\i
Farina :Iat9 NSSflfi
as-o'.i." au lai' cm l'aliment 1 '
agr'ilil U h p1 i r v. irmian-
il un *nhut, siirtoi' au ma-
mut li s'vri,'' et p vidant la
piri > 1 il ; cr nisa ice ' Ile con-
vie u aui e)to nies dlicats.
Agent pour lla.ti :
f. PnBRTZaWM-AO Bazar Mtropolitain
Av.yle des Rue Pave $ du Peuple*
Mo ivell tnen Reen
tir
Prui'3 si' :1is la livra 25
Abricot......,t">
Lait vapor ferblunc K)
t'.it d'Anchois,
Sardines 4 )
Roulions, 12 varits liv.4 I
Biscuits Anim il
et*3, boltaj 10
s 'illtii's en Sauce
Tonal 63 30
Avoine le paquet 2"
ttaisin sans papins pa].-5
Vaseline le pot 10
(r
Tapis'1x12 pi la 10,00
Savon r.olossal 15
" t ay Mhum 3 pr. 50
Sorbetires 2 iiitrae 4,50
Brosse dent
t'ronhylaotio extra 65
Mouchoirs en paquet
3 pour 50
Chemises Arrow pour
hommes 12e
Cendriers couleurs
7 pour 1,00
laignoireagnlvanisaal SO
l) m il 5? l-f, mcy-le t<>* SvlTLKVi
d in fira d* fibriqn-i tstttyVftfejft c T/g
Sri / tj y l Co; i rf Hirmi 'Qh*m,
An Uttertn.
E Un sot t\?3 meilleures ?( les m tins
J i lenie thex :
Alphonse
lia vues
//.> Rue Ho iru-Foi
A # P. PKARS Limite^
p.i ir avoir le Ittinl Irais el conaerveir toujours intacte
relie Iralehaor,sarvez-vo i*. des exeellentRproliitt dala
laiteuse marque 4. tt F.^eaislimiiJ Cnglanel ; tel que :
Savons transpirent en bci.ies, Savons transpa-
rents en tablettes, Fine^DOudre de I nlo et poudre aie
Talc pour Ub, Htons rougee pour lvres.
Simon Vieux et khi Vieux.
JOSE H SEHGILE
Angle de* Hues du Maiatin
de F Etat < ile ironts torts
Voile uni co leur et blanc
c ft ramag>.s
< merceris
a ft barres
Mai.|iii-etle
.. perl
Organdi Suisse
Organ li loton
Crpon de soie
Heps coule r
Tte d'Indien blanc et couleur
Cchemerienne
Ninsouk lin anglais toutes nuan-
ces pour chemises
Voile pongi
S lie Lu ihle.
C'pe de Chine
Tuosor
Indienne anglaise
S irge ooire \> mr jupes
(iibardinf hanche et bleu marine
B is Bsaferis
B n A jour
Chaussettes d'enfants colon
Ciaussett.u t sup. k jour
S'lin de ch Cpe noir
Tulle
8avon Pal m Olive
Pou ire l'Ioramye, Jav \ Santal
P.U icntifn.e olgate"! |
Brosses ft dents
Article* de Famille
Calicot
Percale
llilisie pur lil anglais
Nainoiil.
Damass pour nappes Mav at
couleur
Toile a,drap colon
c ft drap pur fil anglais
Damass pour ra itelas
Diablemeut fort
Aytidc.i l'our Hommes
Dtill blanc
couleur
Clnpeaux de pailla d'Italie
i de laine
Ceinturons en caoulchouo
Pela H1.1 ii
Diagonal noir
M 1 .-hoirs blanc suorieura
Ch uisset'es
Cravalles ,
Toile pour chemises
Cols
Bout MM pool- manches
lloulous pour cols
Chapeaux paille d'Italie poar gari
t V mnel et fillette.
M v chandhes dj tou'vf aisheur et au
msitltur prx de la Pinte-
110, ilue des Csars
court
T.phone ; 430

*


MI5SING I55UL


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM