<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATiM %  - ^ • eori alcoolique, et ar a'jue celui qui • HA i i> I m. i •i„'nsi luplirs 11 I u r Jui e rnd, npii eiilim! le l,i ; kl lu II. mvl l.i Eine Ifl Hotiijiie l'A il I S— L'quipe du fran !..uirer*t a g m !!i i !• chai ou ii'iiu i ta Lciii rj la Hongrie MI dbol Se I,. joQrsi a Des dcouverte! arrhi r Ioniques iiii|tin l.inii's ORI t lui. s en Cli MOSCOI — 1 1 -1 rofstai ni PI hoslofl, ( x ploiuleti." irefa do le plus r|.'.i une srie de ramarqu oq varies aux lonilieroj l.silinoi •e d'Oarga Mongolie qai lonl beaucoi |i plut aocieaaea que i toml ai tout >kl imoo au ion rr.ttd une collioe, te proftesear 11 dtt a des eut rn gn f]qut I trudioiif in li Ma i nleoaol les streoph gi s un ehinoii et piiiin qui m. I g iivcriiij l'em|ii re rhiooia avant que 1 KUIOJ e et l'Amrique eiiataasest, Le tunnel toul.-rr.iin <| i rt ie les chambies morl'ii i cirai empereurs et 1rs lombes MDI .1 nn travail qui indique qu'u. tat d. culturelles %  tance eiis'aii mime l'poque prhi'loi • aura sont tapis se de soi' et de lalio lirodet porltnl i eInscriptions liirogly phiqiieiM| p InDl lu vin et les oeu vies ds monarquee uVluuls. Le jrofeoeur Kos ou a dcid de ne pas IIIIICIH r .nu i'..r|H des rois J ui sont ii.humdans res tombes epuis plus de if.o > ans. Nouvelles diverses BANGKOK— Le major Stuurt Mariant) si arriv lion Mcun., lo.alil >hu. .• ,i l'uni *t di |;,, M koU venant de Tatov llirmauio). PARIS— I a ai M ido* rnonu asnta I avec laqualia M liou e le u >m Perahieg.eatarrivi ij. i i |ourd'b i pour (u. lai ds la, si m liai |> o iiuine une luda approfondie du rle jou pai ri troupi amrii ..i nos LUT M ebampi de bataille de rraaca tvai i de M mettre an ocu vie. I.a imn.i ission visitera le Ii.mp de bataille de la M un a BEnl I 1 — L'Allamagn noie au COOSI il ii la i d'an batsaJeuis sur la rep'rNe du | tr6le militaire alli des armements lliamands, icaap a .. i I. manda 7( : MMI fin, .NI /• emur .'f.-.i. I bfcMr, TROT %  i i • • ' : *. / Parfum enveloppant caressant ARYS tj M | i Serge Taillant ConsiqnaUre pour Haili Ma Socit des Nation Le Itsum Mensuel les Travaux de la Socit des Nations du mois de Mai coul quo noueront i contient toutes!-•* dispositions •nvisagaa relativement ait reeonstruclion liuancire de la lion grie. Les conel ision<"du rapport des d'gu* de l'u'uvie .1 < solidiril inl.'rn iliona'e sont absolument U vorab'et ce pays. Au cours de ce prsent mois les runions suivantes auront lieu a i va i '.i Juin : Q lalnma aaasion du C m ipria .i ttoir %  p > ir les ConI i s gnrales sur le Iralic de l'opium. Il Jota — Vin/t neuvime ltt> sdon du Conseil. 11 Juin — Kiunion du Comit flnnnci. r. 18 Juin — Vingt troisime Sission du Conseil d'Admii.istration du lliireiu Internilional du Tra \;ul li Juin — Sixime Confrence gnrale du I refait. La Commis -ion permanente des M indu : la Commission tempo des allis pour uni inspection ^ r.iire mixte piut la rfaction des nrale coodllion qu i lia soi) d linilive et termine le :iO septem hra prochain. Les Cours armements et le Comit Spcial pour la coordination des travaux de la C'.mm ssiou temporaire mix la I de la Commission permanente consultative se r iniront gala ruent pendant %  > %  in is de Juin. l'AHI-: Dollar Livre steiling NEW IfOMH I ...m Livre -Ici lui.; 8 357 l'i ,.-> 4.39 -1-.OC. Dm* explication philofi|H|ll du Vu lu Nova 11 uh ,' i du lir i G Dorsaiovil, souslornada brochure la belle aonfn naa qu'il eut A prononce de iu< rttneol I la Bo cit d'Hia oi i al de jH< "ni ii'llni'i el J-u 1 noua avions eu antietenir'i.oi. Uuis. lie nia > u' lire : l Ine Expli cation l'ii i:i \ o lu, ces pages •• lonl partie dune enqu Ma que l'auteur poursuit tuf nos ori fines ". En cllel, dit le Dr Dorsaiovil dans son avant un peuple ne saurait sidsintresser da sa problme. AI id lai illaotiva ment, il j d< i ivtot des molli de saaqual'l .moles raisons di Ku NDOU" sol DOS "in ilin l'auteur DOUI la Jn o i i mme lampa poor -un gneiaus en voi. lei Ce matin, 7 hem i -l d Othello Se 1 m. Les Funraillei MI roui M. n demain malin I heu e* en l'Eglise Ste Anne. Nous p..>. nioni... i'a COnd' l.'.ioci ^ DOII mi A Nelson ainsi qu'aui i ili i para i prouve. Le KI.I des Digestifs < L*? PEPTODIASE Admit dan les uApitaus de Paris ACTION IMMtOIATB HCVfcU.CS U *T T ACCCLKHF. I.A DIOESTION rtVORISE L'tVA.UAllO* 01 L'CSIOMIC | 0n %  uiwour dlilomit Ml. gralnt.Boulfrt d j C.h.ltur "..vols Vttrt.y*. ttmummt. Vomiiitmanu, ••llonnamont*, Cljvilion pcnlbl*. * >Mli Oani tutn Mi haimtci— UUr.hi„.P /l/INE.MU.VC.,ri.rAIUS A Jluii, FIlAnaAoU Al. HKTKU8 Boite m littras Rception Ciiiiimeiil le Juiirii.il %' %  lical H iiii.Mi apprcia 1 1 fuiiiialion RocklellutLa Journ! M. di at hatien dins son dernier num-o, aprs avoir rapp*M l'insuccs du Service dlly gii ne, qui dit-il a J peut raliser l'Ilvgine sans U participation du Corps Mdical, exprime cbaleureu u ni -i c ne dans la Fon d klioa U kMler Lu saluant s>n arrive parla bienveillance et la sympathie 1 s plus cordiales, le Journal Mdical hatien, souhaite que cette bail ; institution torve de trait d'union entre le peuple hatien et le peuple amricain. ' iinicalc (Us Anciennes Elves da l'Icola Elle OliltOIS Lai membres de l'Association iimablemenl invites a parti ciper la manifestation qui aura lieu lundi 7 juillet, a l'occasion du einquantima anniversaire de la mort d'EUa Dubois. Une iiicsse solleunelle serachan t i la Cathdrale ;li et sera suivie de l'olfraude des Heurs au pied de la statue. J— Hos diirents tablisse menti sel lir.s se feront reprsenter celtecrmonie par des dlgations. Porla'i Prince, le t laillet 192 Moasieurje Directeur du lounul '• K^Matin" B. v. Monsieir le Directeur, l'ai lu avec beaucoup d'atlen lion la chronique sportive parue dans votre numro d h er : mais j'ai eu le regret de constater q .'elle n'i..i pas tout fait es-icle.| Kn disant que le %  Junior lem I.' u t dominer le • Violette'' et que dans le* chappes les drib'ings'' de Fils Vi-n qu lijue mrqus da traa praa par Usinai Wo, inqui taijnt les arrires du 'Junior' vo trere)r!-eitint a m! i}H retenir que c'ns \i n %  dtns un jeu iueo a piri'il-, cibrait vlixi niiien p*r trois fois, e'nrohiut la direction di b il '• Jiutor ", pir un m gni Il |ue shoot itudi • marqua un but au haut des filets Suis doute, pour les raisons porsmnel e>, a J u* I- but le-l alara nul, et qii .cc:is. A. SYS LAN i' — N B Tout en regrettant que l'auteur de la lettre ail garJ l'a nonymat, nous la publions quand m ai d ins un pur esp.it d'eq il. La Solidarit Socit d'assistance mutuelle raeonnue it'uti'it |*iilalii|iiB. Convocation Les M ml.res da la Solidarit sont convoqus au sennes aoleo nelle dimanche U juillet courant, i heures de l'aprs midi, au si 5 e provisoire de la Solidarit, local u Grand Oriaal d Hati. Il leur est rappel que relie se ance aura lieu en l'honneur du grand iuduilriel l'autalou Cuil bail I, cou,me marque de glonliea lini du travail et de I tfl'orl disci plin dans l'industrie nationale. LeJBureau espre q la les soci tairez viendroot au grind complet raheuatac l'clat de la solennit. Les am-a de l tuant sont eo.d a ement invitai. La Ministre des Relations Extrieures et Mme Camille J. Lon recevront avec plaisir, Turgean, le jeudi J cotant, de 5 7 bres les smis oui voudront ltur laire la faveur de leur pr-en e l'inauguration de leurs rceptions mensuelle. D S presse Mr lolib)it "ti s.yjire. leur, du Courrier il iilien.' a t dpos eu pris-i 1 aux ordres de la Justice sous la prvention d'outrages envers le Prsi lent de la Rpublique.— D'ajivi les rense unemniq ie nous avons ut du Par quel, l'article qui con'ient ces outrages est intitul • %  Flchettes. et a t publi dans La Courrier lisaient le 27 Juin dernier. Scrolo/i3 Nous avons appris C initia avec peine la mon de UGCSTK BOSQ lils dc l ce malin ,1 8 lis l|2 la suite d'une longue malailie. D'une correction parlait^, la •leliint resta ^ >,\ 1 mi longtemps U principal e.'.iplo d ; la m u aon RicheIson. Il piss autres pare lUduregreU^dfiinl. Se raser n'est plus une affaire if.JiisiiflWe C'est notre ami F. Justin Lxuture, ancien D put, ancien prfet ,l, 1 lemel qui s 1 ioi, et non M. K.linoiid LHUI e, c mnw il a t iin unie hier par eir-ur. s reno.iv |ooa n Ire ami DOS \i\es sympathies. On dnire i ^ r A Ecole des Arts et Mtiers Comme nous l'annoncions, le concourt des pouv ir ne l'ait ps dfaut i cet utile tablissement. Aprs !e Dpartement A* I Intrieur qui a pe miau Direct ur M. B'Ilcgv te Koureau te donn.r aux i 1 en % %  iaa d*1 l'sc'io .1 la .. 1 '". r. H des Tra > x ?awi le* ' *t *J> i mmife< -. Kn <"ff I. u ne ces soins la vas e cour d 'et n ; n r ; en e en ce m >me .1 un isped de pro KinpIoytT un jeune homme afiul ej bil le seivioo de a dou-'iip el du rabolag^ Uns au Jciirna'. Le nucu n nt le rofVm *'e t ,om di .i1 1 I M. Nroite comme pro f seaiar qui r mplaea M. Doraaiattl devenu lui M n -i.t t. ttqul "aa rapaaaa lui-mme". La mrna lama dura pendant dea aemainca, toujoura auaai douca A la ptau que la C ramiera t ia qu'on a'en aat servi, 'eaaayer, c'est l'adopter. IcRasoir^^ ^utcrStrop Jif-foJir Intimt Olh d'eiploi lessietirs J. i. Tillaau 'va lt 60 I-' Porl aja Paix, lemandent un Pharmacien diplm pour diriqer leur "alilisst! n -m port-delaix. Prire le s'a tresser eux soit en personne ou par Correapai lance. \\ Ponila-ti a ira pr anlar son diplmi* al dei n'Ireiic^ Porl de-Paix,'* juin lt-2'i J 1.. Villaueu Ici m et Fink, Inc Focdrfa i lL"d SupA ir)rii H8 prit Promptitad Tous produits chimiques,pli.-irm.'iccnliqiies at autrt s articles \undnhles dan>. une pharmacie. rpioea, l*oi\re,Oiiiit>ii,Girotlc,Anis tolltS Musea clr sto.etc.SUCRE RAF NK. Spcialit : .Marque prive L.ysol dsinfectant, Parfumerie, Articles pour hahiers, llay Rum, Chocolat pajU dre, 11 mitfoie de Morue, Kmulsion Cold Crain, Eftralts pair faire essences et eau (le toilette,Eau Qui* niue, Poudre contre les insei-tes, S.tlution pour conserver lesti'fs frais, Luit de Magnsie, Foudre sup| rieure panr la lotlctte des enfants, Essence de Heurs, ICau Flrida, Miel pour table. Moutarde, Huile d'Olive pour 1 1 t ibie, Crosses dents, Pepperinint.luiilepour ohasssr les moustiques et autres Insectes, Itegulocontre constipations et {doubles des intestins ehro niques Th, ('.ire p. ur le^ parquets, Comestibles, Eli xirs, Epiees,Sirops divers, Teintures diverse?, Vins, l'emandc/. le catalogues des spcialits Confiant vos commandes LlillN & FINK, Inc ; vous serez, absolument satisfaits. Toutes les bonnes pharmacies du pays s'appro vij sior lient chez LE11N AKINK Ino. Lon /?: Ihbaud Agent exo us'f pour liait! iailes des conomies En rtis set'v int, du Lait Condens A ESTL Iroduit t le produit le pi tu sain et le meilleur marcli que la mnagre puis e employer toutaa les loisqu* le liil el le" sucre lui seraient nsesaairaa. Les sauces, p ttdioga, crmes, (jteaux,petits biscuit* conlselionns avec I '.ait condens mar^ pie R sl ont une savedr dlieieuse et collent prs que moiti prix. Demandez aujourd'hui mme i votre louroiaaeor une hoitede l.aii condens marque lltst l, essayez lt et par la comparaison, constatez sa bonne qualit et l'conuinie ralise. Le nom el l'tiquette qarantissent sa bonne qualit. En vente dans les r*narmacies. Centrale et joieph Bourraine Ajent pour Hati f. rreetmmm, igg erholin, n nuit comme le jour Miik' Dpense. Ces lampes et fanaux k ijasoline ne otent que citi(| centimes par nuit peur oprer. IOITC 3;)0 i 45o houqies. Le (jurateur peut tre nettoy hieilement par un e niant. Toutes pices de rjechanqe en stock la Hational Stampinq H' Electiid Works. W. Quinlin Williams, Afl '"• rendrai 1711 Bue du Magasin de l'Etat. La maison NLYUKA La Maison H.SlLffRA v cnl de recevoir par les der niers sleamers les articles suivanls de toule haicheur des prix rduit:: Chapeaux de paille fine d'Italie, da toutes espces. Chapeaux de laine d'Italie. ~~~~~. Chapeaux l'eutre d'Italie Baptiste Cine pour elieniises ""-._ Tuaior fil anglais | Tussor de soie anglais A barres pour oliamiss & robas \ Satin de chine pour tailleur Lustrine pour tailleur Colette pour tailleur Drlll merceris amricain)nouveaut, Drill fil blanc A union anglais Kaki Jaune anijlais extra qualit 1 Zepbir anglais sup. pour chemises Toile a drap fil anglais 00 pouces! coton 80 •• Batiste fine pour chemise One visite noire laison roui convamera del bonne Utialilc le nos article ede la modicit de nos prix en comparaison a\cc ceu* d'autres maisons de la place pour des articles similaires.



PAGE 1

X s • %  a^ata-O ^LE copy MHCGTHtii. lHOHlilKTA!RE HPKMEL R Clment Magloire 80 VBRNA 1358 ;itu Amricaine NU .1 SUD ^(| CENTIMES Quotidien L ouvrier conscient ne sait pu que le <-;|.ilal ( Yu*e.Le linlica | oofjlu^c'est (oui c i ui ili passe. Ii ne lolre dans on e*|iiri'id. c*de, r j alion;ju'l la coucoPY\ dilion du le vouloir !ondu'*>t*iov *! Uhnr\ le dsirer muiheureux.Hei MlM %  JN**' P4 1ELBPB0NE Ne Ui Wime ANNE N 248 PORT-AU.PRINCK (HATI —-, MERCREDI 2 JUILLET 1924 -Le troublant Mystre le l'Avenir L avenir troublant mystre est non seulement l'inconnu, nais l'inconnasjwable. Les laideurs d'lioroav.ope ne pourront jamais dchiffrer le voile irap'htrabie, le grand secret disait Maurice de Maeterlinck, quo, nul en ce monde ne pntrera jamais. L'avenir, nous chappe totafenv nt Kn somme que d•fne ce mot ? L"8 vnt men:s julurs !.. .Mais o commence le iutur, ou plutt que est le prsent ? iju'eat-il ? Moins qu'un grain de sable tombant dans un sablier, un point dans I esp ceiniini. Le prsent marque peine un temps d'arrt dans le langage et pas plus dans la succession de nos actes; il n'existe pas vrai dire, et les mota qui l'expriment actu llmut, prsentement, maintenant, en ce moment n'ont qu uuseus approch de la ralit. Une seconde •'coule et le prsent n'est plus que le pass. La pense surgit dans votre esprit tl elle est dj fugitive. Mais par contre l'avenir existe; il doit occuper toute nos peuv sees, puisqu'il remplira toute notre vie, et quand l'heure sonnera, cet avenir deviendra le prsent ternel puisque le temps sera aboli pour toujours Cest de l'avenir ralis que, sur la terre, se construit le pass dont le souvenir est triste ou heureux, suivaut la direction que nous aurons prise.car contrairement la laon des orientaux nous ne croyons pas au tactum c'est -uire l'immortalit du deiliii. Tandis que leur avenir se Jessine dans ie griseries de Ippium tant combatlu.et qu'ils erdeut cous m oence de leur inoi , nous savons, nous.que la volont actionnant les nergies d un mdi. vrdu peut crer telle cii constance, prvoir tel vnement, le redresser, carter tel obstacle, a con 'iiiou que le jugement 'bien quilibr coodonne tous les efloi ts ; alors notre avenir di Tente selon nos dsirs. L'existence chaque jour pose devant nous des problmes difficiles rsoudre, paiticulierement pour les jeunes qui ont choisir leur vocation, prpa rer une carrire et a la poursuivre travers mille obstacles Or, il est regrettable de voir le grand nombre qui ngligent cette prparation et parant au petit bonheur ; ils vivront au jour le jou', tantOi bi n, tantt mal ; mais plutt mal que bit-n, car la premire duc lion n'aura pas prpar sulihamm ni le errain; les dlauU .nlantins subMst.nl en s'aggiavanl ; ils demiurent donc fiivole-, purils et insouciants, aiment ce qui liane leurs penchauts instuiclils repoussent toute contrainte. En ayaul l'indpendance de l'esprit, ils ont l'goMne du cœur et la m connaissance de tous huis devoirs L'ducation rationnelle et morale peut seule remdier ce mal fondamental, dvelopper le sens des initiatives fcondes et des responsabilits, fortilier-la volont pour les ralisations utiles. Lt une des meilleures voies pour trouver une directive a son avenir est de consulter sa conscience. Quelle lormation possde notre couscience ? Elle' ne peut tre que de deux sortes ; elle est droite ou elle est fausse, selon c • que l'a faite l'ducation. La conscience droite marclio lace au devoir, d'un pas terme, illumine par la clart intrieure. La conscience fausse, hsite, le* gi verse, va, vient, sollicite par l'intrt, le plais.r,ou les plus dis instincts La loim.itiou harmonieuse des tacultes intellectuel es 3t spi itu Iles tait les raiM.iiiubles. A l'opp, se sont les laisunneurs, qui ne sont assis sur aucune base solide et qui roulent tous led vents de doctrine, oui me une leuille d taJij de far brj et tmponee par le vent Us discutent, ergoieut et liiiale eut poui suivent leurs capn s, coulent IturB rives... Uue leur rserve I Avenir, ce troublant mystere l Cna femme qui a le cœur droite Le < Matin de Paris dns ton dition du 12 Juin rapporte le lait sensationnel suivant : Une femme entre la Maternit de l'hpital de M. Ueus vient de faire l'objet d'une culieuse constatation. L'examen clinique et la radiologie ont montre que eeitt femme avait le cœur situe droite, que le tube Uigesiil tout tnuer et les autres oiganes occupaient tous egaltUitiil une position invtise del noiiiiale, M. JJeraiicouit, interne i'ho; piUl ue bainl Denis, a nui la Socit d'Anatoixiie une communication au sujet d'un tas si l articulumuent umaquable. Suivant le aol de bganaieile, il parait que la nature se charge de tout changer... lortel accident d'auto Des Gotaives St Marc, une femme ajaat t tiouvee morte %  ur la uie poilani de giavts Lies • nu, la police ouMit ui.e tr.qule. A la otite de luhenhea Lubile ment menes, il fut rvle que deux uulub avaient aui>celte roule et que l'une d'elles avait pn-habie meut caus I accidt ni : L'taient les voilures appartenant Messieuis Ocnifoil Oui,latine tl Paul iMaival conduite* par leurs pro j ni tniiik. Bur un ordre de la Gendarme rie des Gooaives, le bureau de !a fo.ice ici lit tppehr ceua sur 1rs qu I planaient e s oui(.ons,el les expdia aux Gonoivtg. U-leauiUl de ieiqule tablit la culpatiliie de M. (junior! Guil ii>uu e. lundi que M. l'uni Ma val lut renvoy Lors de caure. L'affaire a t dfre la jus tic*. La Graudefuerrede 1914 bon leversa terriblement I ordre politique universel Des 9tt souverains qui rgn n'en! en Kurope au mo meut du cataclysme), 30 pei Un al leur roi ro' ne, vritable pluie de mtores fconi'ant les libirti des Peuples l)n le-s chilfres plu haut cits 80 t cm, ris les chef, rois et pra d ducs des petite Ela-s Aile* %  an l< qui f Kmue.it le giund Km pire d'Ail rrii^ne. En ce minent o les trnes ne femblenl plus tre, selon le vieux mot le Napolon 1er, qu'un mi rcesu de bois recouvert de velours, o les dimlmes vacillent sur lai fronts royaux, o le mtier de roi n'olTre plus que lendemains incertains, il est, sans doute, intressant le rppe|pr lesDomsdes hom mes qui furent, A travers les i< %  des tt jusqu' nos jours, les metleurs en M-r-ne des-ran.ls pisol. s politiques et de savoir pendat t combien de temps ces t prdest : ns .. furent mi.lires du df-iin des Nations. En tte marche Loui* XIV qui fut roi .le Eiance pend.ut 72 ans 16:i 1715. Kn-uiti vient Frani.'oisJnsei.li 1er, empereur A'Aulrkba et roi de Hongrie, qui rrpna 9 ans, IC48Ma, Vicloria. reine d'\naleterre 04 ans, 1837-1901 Louis II, 'e Germanique, roi de Germanie, 'i'J ans, 8l7-87ii. Henry III. roi d'Anglelen., ans. lin; \21t. Henry VI, (Angleterre) W ans. Frdn Guillaume (Electeur de IlrHiiflehoiiigi 48 sns. 1640-1688. Cbarlem.'ig..e ^France) 46 ans, lUH 81 i. Frdric II In Granl(Proise) 46 ans, I7.10 I78fl. • opoll h Belgique ) il ans, IMS 1900, Monlsu-llito Manon,emprreui) &f t ans. 1808 | il 12 Charles Quiol < Kpagna el Allemapnc) il ans, i:,i;, lise. FrM 39 ans, I • 1 I ISwUi HCIIIN MU (Aigteltrre) 38 an. LS0-I54, Frdric Ter, Baibetousse ( Allemapne);i.s ans, 1152-1190. Louis R. Saint Louis, ( France) •H ans, l.:ili 1270 NNillielinine, reine aelue"e de II.. Ilai.de depuis I81O. Elle a dur dji 34 ans, 180 1924. Louis \ le Bavarois Allemagne) 38 ens, lai 1347. Louis XIII |France) 33 ans IU'M.,13. I raoooii 1er, roi de France, 32 ans, 151 j.1517. Guillaume II, empereur d'Allemagne, :i0 uns 1888-1918. Victor Emmanuel II J'alie)29 ans, 1819 18 8. Guilluume 1er (Allemugne) 27 ans. I80I I88. barles XIV, Bernadolle, ( Suede ) M 1 >. ISJS 1K|4. LOfl \ill (i.bef de l'Fplite Bo. manie, I p.-; 25 ans, 1878 1903 Jean Pierre Bover Hati, prsident) 2:, ris, ISifl IHLI. Alexandre 1er (Hussie; 24 ans, 1 I l 1er, Sluarl (Antleteir, ) 14ans, ni.', 11 Vnioi 1 •mu anuel III, roi actuel d liane depuis 1900. Il a dur dj 21 ans de rgne. Nicola II iMuwiei 23 aos 189 4 tOl .1 dur.' dj\ Il us de rgne. Alex n.i %  i %  n Haill pr ident; ItHtir, rtJOfi 181s. Nape i util lgn.i 10 an,1 Pfi j. ma 18 M,,, 180128 Ju n IM Fan-lin 1er U.ii.i, ao p uur) 12 ans 1 fr i T ls ,'i. I Ii 1 srd Ml \' A \. lulomif, tl.fMO Menu i;l|i-i .|„. || ,, i, ro i) l mneiaics dont le rgne fui de plus courte dure o't : Charles 1er ( Autriche Hongrie) qui riic^'ia en I ni In g < %  < iv au vieil eiperenr Frai oi* J >n ph el De rgiia que peu lu l 1 ans, lUIfi 118. %  I' m h, ssi i .-, 1 mp reur >l Ha Ii ( RI S. I804-i80fj, Kl L, n \ l'r n.f) 'e darniti des rou carlovinu'eus, dit le Fiinant,ui rgna I n un | B6 987, La I*KI e e plus court de l'Il -loirs e celui de Frdi rie III, roi de l'nr-e el R-npereur'd'Alumagne qui rgna 3 mois. IVouwiles traDares Les ni : .|lii|iiic 1 's du 1er \ico. (l'Hy(|inc Il ue faut pas taire beaucoup d'efforts (mur constater qu en delui'le! la toilelle di n ruai dont ils'i reufed une faon | articulire, le S. ivked llygii.e M m mire n gligenl A d'autres pointa de lu*. C'est ainsi qu'on p< ut voir le soir el hju< Iqm • fois pendant le jour des co hons la lile indienne deamblsnisur lapldce du Champ de Vnr?. Des ilni -. il chvn -, des ehi <>| >r u 1 iiive de no ci ur prl • qVtant donn li-Miln ram •• sV n.lie n rlilili Ira picale, nu parvient di lie II ment h api 01er une digot ifll si ai tara ptdit rruiksanie d la broustsille. ssil IP> les luspcc •|ui 1 e 100I | n ti.ij urs D odhnls. Puise te Servies d Hygine [p i.dre en coi ildn tien 's nb teivbl.ccs et m faire son profil, l*ar Cable D.tns Ui milieux D4llii lion aux diil.-ients part h Ii • 1 pitons ionl RprseatV la majorit. L 1 loi d'exclusion fera Poli ji'l d ( intt : ressantti d-luis la Dite ji|Kiit,iis TOKIO— Vvant l'onvertu e de lu I ile, les 1 prsonlanls le loi H partis de la chnrnbre basa* on) prsente une rsolution dsBiao %  •al SB |0U 1111,1.eut ,1e piendr prendre ans relard les mesures 1 eetssirei pour remdier a la si Inalioa rsulluil du \ole de l'acte d exclusion d Jaj Mais par le twagra amricain.Celle rsolution qui sera preeeDlAe mardi k l'ouver lure tt \„ MSSiOD, dit que In cham lue exprime son opp(>siii>n nergi que 1 lu loi imricaine sur l'itnml gralion qui ti.blil des dislinclions entre p. uplee, \u>le les principes de justice et d'galit qui nui n ', !e. mprora I la* longue miti •lu Japio et de l'A m^iique. • 'sxiaBBaaaanaaraaksMK .->• mi*rfruu> (orpi Cnnstil.iiii' • de la Mouvelle Oili'.ins 1 apprsooos svei plaisir que le 11. pe 1 nsului Ire d.la N %  ' H l rleisi, daoi is seAi a du ;• juii den lr, a lu sein I b 1 A. \i mnay, IV 1 n in. du Cl lp^ en I' Il | I n.. Il le 1 > 1 du bisil qui qi Iti Zurich, 1 1 ri v. 1 it ,b'e 11 reaa pou'i noire consul qal IMII prea SOUS loi sincres flicitations. La Pharmacie Sjourn Avisa ks lientn que le 1 sei vico de nuit eut auspen du du l^j au n Juillet. Jeudi ifl Hen.i IV,Pranre)2l. D ,,|58 Parisiana .sfe 0 1 ^ i 8 •• LeAit. PblHppa France; le deruur d„ lioubLLaOri.ai., 18 eus, th.,o IMS. lg [' ) J ,l,ell I***) liais Albcii lu. roi KIKI d, : q T'rf. I**i|pn \, roiaduel d'Angle7e, Ce et tje pisodes Bnlre : t gourde. Ce soir A 8 beurrs, ciside rrrrfFdta I aill-l (|lie .',. -. 1 I 1 nhln aura le plai h d< voir 1 I .Il i|| / i.Ue 1 1, Etire libre. Le j) mvtro i nvilalle na il accepte le e introle miliUira ioteralMil l' t ltl •> — I. 1 r %  • IOM aux g 1 1, 1 ne nenis al 1 s le KOuvarnemm' allem.11 I ue ipte la repris; il 1 1 g tro e uiilii di • 1 1 q a seiilonrnl In c Olere du c 1 elleilMi n.i,. q ,,. | a go Mp ,, „,,, soil Ht coin ne date pour l'ilepec lion iiii.it. 1 la Conven lion lattonole dmocratique W\s U \ ; 1 ,> v L^ or.'.ni I • ,1 ^ ilsh 1 ouvert 110 h II U ce de Ii e m. i.iion naii at | a ,|,. ni", rail |ue, Neuf tours de seruiin ont i' iii >iil 1 u ii, u aaei aseive 1 il qu'aucun 1 iodl lai ail r mi lee d^iix lien des vois Deeeasairei pour tre nomm 1er lourde sera Un M, Mae Adoo i M ( _•, 1 der wood 121, t. Sil/ir M, John \\ Uavis :il, l'ernsilO, Kalston 'M), (.lass LT,, Rilchie 88li2, Robleson ^ ', Bryae is,lir.

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06230
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, July 02, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06230

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
X
s
a^ata-O
^LE copy
MHCGTHtii. lHOHlilKTA!RE
HPKMEL R
Clment Magloire
80 VBRNA
1358 ;itu Amricaine
NU .1 SUD ^(| CENTIMES

Quotidien
L ouvrier conscient ne sait pu
que le <-;|.ilal(Yu*e.Le linlica
| oofjlu^c'est (oui c iui ili -
passe. Ii ne lolre dans on e*-
|iiri'id. c*de,rj alion;ju'l la cou- coPY\
dilion du le vouloir !ondu'*>t*iov *! Uhnr\
le dsirer muiheureux.Hei MlM jn**'
P4
1ELBPB0NE Ne Ui
Wime ANNE N 248
PORT-AU.PRINCK (HATI
-,
MERCREDI 2 JUILLET 1924
-Le troublant Mystre le l'Avenir
L avenir troublant mystre
est non seulement l'inconnu,
nais l'inconnasjwable. Les lai-
deurs d'lioroav.ope ne pourront
jamais dchiffrer le voile irap-
'htrabie, le grand secret disait
Maurice de Maeterlinck, quo,
nul en ce monde ne pntrera
jamais. L'avenir, nous chappe
totafenv nt Kn somme que d-
fne ce mot ? L"8 vnt men:s
julurs !.. .Mais o commence
le iutur, ou plutt que est le
prsent ? iju'eat-il ? Moins qu'-
un grain de sable tombant dans
un sablier, un point dans I es-
p ceiniini. Le prsent marque
peine un temps d'arrt dans
le langage et pas plus dans la
succession de nos actes; il
n'existe pas vrai dire, et les
mota qui l'expriment actu ll-
mut, prsentement, mainte-
nant, en ce moment n'ont qu -
uuseus approch de la ralit.
Une seconde 'coule et le pr-
sent n'est plus que le pass. La
pense surgit dans votre esprit
tl elle est dj fugitive. Mais
par contre l'avenir existe; il
doit occuper toute nos peu-
vsees, puisqu'il remplira toute
, notre vie, et quand l'heu-
re sonnera, cet avenir devien-
dra le prsent ternel puisque
le temps sera aboli pour tou-
jours
Cest de l'avenir ralis que,
sur la terre, se construit le pas-
s dont le souvenir est triste
ou heureux, suivaut la direc-
tion que nous aurons prise.car
contrairement la laon des
orientaux nous ne croyons pas
au tactum c'est -uire
l'immortalit du deiliii. Tandis
que leur avenir se Jessine dans
ie griseries de Ippium tant
combatlu.et qu'ils erdeut cous
m oence de leur inoi , nous
savons, nous.que la volont ac-
tionnant les nergies d un mdi-
. vrdu peut crer telle cii cons-
tance, prvoir tel vnement, le
redresser, carter tel obstacle,
a con 'iiiou que le jugement
. 'bien quilibr coo- donne tous
les efloi ts ; alors notre avenir
di Tente selon nos dsirs.
L'existence chaque jour pose
devant nous des problmes dif-
ficiles rsoudre, paiticuliere-
ment pour les jeunes qui ont
choisir leur vocation, prpa
rer une carrire et a la pour-
suivre travers mille obstacles
Or, il est regrettable de voir
le grand nombre qui ngligent
cette prparation et parant au
petit bonheur ; ils vivront au
jour le jou', tantOi bi n, tantt
mal; mais plutt mal que bit-n,
car la premire duc lion n'au-
ra pas prpar sulihamm ni le
errain; les dlauU .nlantins
subMst.nl en s'aggiavanl ; ils
demiurent donc fiivole-, pu-
rils et insouciants, aiment ce
qui liane leurs penchauts ins-
tuiclils repoussent toute con-
trainte. En ayaul l'indpendan-
ce de l'esprit, ils ont l'goMne
du cur et la m connaissance
de tous huis devoirs
L'ducation rationnelle et
morale peut seule remdier
ce mal fondamental, dvelop-
per le sens des initiatives fcon-
des et des responsabilits, for-
tilier-la volont pour les rali-
sations utiles.
Lt une des meilleures voies
pour trouver une directive a
son avenir est de consulter sa
conscience. Quelle lormation
possde notre couscience ? Elle'
ne peut tre que de deux sor-
tes ; elle est droite ou elle est
fausse, selon c que l'a faite l'-
ducation. La conscience droite
marclio lace au devoir, d'un
pas terme, illumine par la
clart intrieure. La conscience
fausse, hsite, le* gi verse, va,
vient, sollicite par l'intrt, le
plais.r,ou les plus dis instincts
La loim.itiou harmonieuse
des tacultes intellectuel es 3t
spi itu Iles tait les raiM.iiiubles.
A l'opp, se sont les laisunneurs,
qui ne sont assis sur aucune
base solide et qui roulent
tous led vents de doctrine, oui
me une leuille d taJij de far
brj et tmponee par le vent Us
discutent, ergoieut et liiiale-
eut poui suivent leurs capn
s, coulent IturB rives...
Uue leur rserve I Avenir, ce
troublant mystere l

Cna femme qui a le cur
droite
Le < Matin de Paris dns
ton dition du 12 Juin rap-
porte le lait sensationnel sui-
vant :
Une femme entre la Ma-
ternit de l'hpital de M. Ueus
vient de faire l'objet d'une cu-
lieuse constatation.
L'examen clinique et la ra-
diologie ont montre que eeitt
femme avait le cur situe
droite, que le tube Uigesiil tout
tnuer et les autres oiganes oc-
cupaient tous egaltUitiil une
position invtise del noiiiiale,
M. JJeraiicouit, interne i'ho-
; piUl ue bainl Denis, a nui la
Socit d'Anatoixiie une com-
munication au sujet d'un tas si
l articulumuent umaquable.
Suivant le aol de bganaieile,
il parait que la nature se charge
de tout changer...
lortel accident d'auto
Des Gotaives St Marc, une
femme ajaat t tiouvee morte
ur la uie poilani de giavts Lies
nu, la police ouMit ui.e tr.qule.
A la otite de luhenhea Lubile
ment menes, il fut rvle que
deux uulub avaient aui>celte roule
et que l'une d'elles avait pn-habie
meut caus I accidt ni : L'taient
les voilures appartenant Mes-
sieuis Ocnifoil Oui,latine tl Paul
iMaival conduite* par leurs pro
j ni tniiik.
Bur un ordre de la Gendarme
rie des Gooaives, le bureau de !a
fo.ice ici lit tppehr ceua sur 1rs
qu I planaient e soui(.ons,el les
expdia aux Gonoivtg.
U-leauiUl de ieiqule tablit
la culpatiliie de M. (junior! Guil
ii>uu e. lundi que M. l'uni Ma val
lut renvoy Lors de caure.
L'affaire a t dfre la jus
tic*.
La Graudefuerrede 1914 bon
leversa terriblement I ordre poli-
tique universel Des 9tt souverains
qui rgn n'en! en Kurope au mo
meut du cataclysme), 30 pei Un al
leur roi ro' ne, vritable pluie de
mtores fconi'ant les libirti
des Peuples
l)n le-s chilfres plu haut cits
80 t cm, ris les chef, rois et
pra d ducs des petite Ela-s Aile*
an l< qui f Kmue.it le giund Km
pire d'Ail rrii^ne.
En ce minent o les trnes ne
femblenl plus tre, selon le vieux
mot le Napolon 1er, qu'un mi r-
cesu de bois recouvert de velours,
o les dimlmes vacillent sur lai
fronts royaux, o le mtier de roi
n'olTre plus que lendemains incer-
tains, il est, sans doute, intres-
sant le rppe|pr lesDomsdes hom
mes qui furent, A travers les i<
des tt jusqu' nos jours, les met-
leurs en M-r-ne des-ran.ls pisol. s
politiques et de savoir pendat t
combien de temps ces t prdest:-
ns .. furent mi.lires du df-iin des
Nations.
En tte marche Loui* XIV qui
fut roi .le Eiance pend.ut 72 ans
16:i 1715.
Kn-uiti vient Frani.'oisJnsei.li 1er,
empereur A'Aulrkba et roi de
Hongrie, qui rrpna 9 ans, IC48-
Ma, Vicloria. reine d'\nale-
terre 04 ans, 1837-1901 .
Louis II, 'e Germanique, roi de
Germanie, 'i'J ans, 8l7-87ii.
Henry III. roi d'Anglelen.,
ans. lin; \21t.
Henry VI, (Angleterre) W ans.
Frdn Guillaume (Electeur de
IlrHiiflehoiiigi 48 sns. 1640-1688.
Cbarlem.'ig..e ^France) 46 ans,
lUH 81 i.
Frdric II In Granl(Proise)
46 ans, I7.10 I78fl.
opoll h Belgique ) il ans,
IMS 1900,
Monlsu-llito Manon,emprreui)
? t ans. 1808 | il 12
Charles Quiol < Kpagna el Al-
lemapnc) il ans, i:,i;, lise.
FrM 39 ans,
I 1 I ISwUi
Hciiin MU (Aigteltrre) 38 an.
LS0-I54, '
Frdric Ter, Baibetousse ( Al-
lemapne);i.s ans, 1152-1190.
Louis R. Saint Louis, ( France)
H ans, l.:ili 1270
NNillielinine, reine aelue"e de
II..Ilai.de depuis I81O. Elle a dur
dji 34 ans, 180 1924.
Louis \ le Bavarois Allema-
gne) 38 ens, lai 1347.
Louis XIII |France) 33 ans
IU'M.,13.
I raoooii 1er, roi de France, 32
ans, 151 j.1517.
Guillaume II, empereur d'Alle-
magne, :i0 uns 1888-1918.
Victor Emmanuel II J'alie)29
ans, 1819 18 8.
Guilluume 1er (Allemugne) 27
ans. I80I I88.
barles XIV, Bernadolle, ( Sue-
de ) M 1 >. isjs 1K|4.
LOfl \ill (i.bef de l'Fplite Bo.
manie, I p.-; 25 ans, 1878 1903
Jean Pierre Bover Hati, pr-
sident) 2:, ris, ISifl ihli.
Alexandre 1er (Hussie; 24 ans,
1 I l 1er, Sluarl (Antleteir, )
14ans, ni.', 11 '
Vnioi 1 mu anuel III, roi actuel
d liane depuis 1900. Il a dur dj
21 ans de rgne.
Nicola II iMuwiei 23 aos 1894-
tOl .1 dur.' dj\ Il us de
rgne.
Alex n.i i n Haill pr i-
dent; ItHtir, rtJOfi 181s.
Nape i util lgn.i 10
an- ,1 Pfi j. ma 18 M,,, 1801- 28
Ju n IM .
Fan-lin 1er U.ii.i, ao p uur) 12
ans 1 fr i T ls ,'i.
I Ii 1 srd Ml \' A \. lulomif,
tl.fMO
Menu i;l|i-i .- |. || ,, i, roi)
l mneiaics dont le rgne fui
de plus courte dure o't :
Charles 1er ( Autriche Hongrie)
qui riic^'ia en I ni In g << iv au
vieil eiperenr Frai oi* J >n ph el
De rgiia que peu lu l 1 ans,
lUIfi 118.
I' m h, ssi i .-, 1 m-
p reur >l Ha Ii ( ri s. I804-i80fj,
Kl L, n \ l'r n.f) 'e darniti
des rou carlovinu'eus, dit le Fii-
nant,ui rgna I n un | B6 987,
La i*ki e e plus court de l'Il --
loirs e celui de Frdi rie III, roi
de l'nr-e el R-npereur'd'Aluma-
gne qui rgna 3 mois.
IVouwiles traDares
Les ni:.|lii|iiic1's du 1er
\ico. (l'Hy(|inc
Il ue faut pas taire beaucoup
d'efforts (mur constater qu en de-
lui- 'le! la toilelle di n ruai dont
ils'i reufed une faon | articulire,
le S. ivked llygii.e m m mire n
gligenl A d'autres pointa de lu*.
C'est ainsi qu'on p< ut voir le
soir el hju< Iqm fois pendant le
jour des co hons la lile indienne
deamblsnisur lapldce du Champ
de Vnr?. Des ilni -. il chvn -,
des eh iabaibe de l esuliaea La sla
tue de Destoiicbes m voit de bi*n
durs ) 1 rouisainl 11 u il pas
eu la bues Ide d aller 1 installer
tout pr/s du Bure m .te la Pi lice,
son s'Tt lui nu serait poiut en-
vii Lie.
Mais l'i ou la Dglhji rce du S r
lilygins l'Ividi nie rurtoel,
Ce l qi,, .1 00 l'Ile un COI p
sur nos places publiques lie ni
mes, dont I tsl d'abandon 1 M
1 aiibli ni 11 svi 1 la |>i <>|>r u
1 iiive de no ci ur prl
qVtant donn
li-Miln ram sV n-.lie n rlilili Ira
picale, nu parvient di lie II ment h
api 01er une digot ifll si ai tara
ptdit rruiksanie d la broustsille.
ploral le n s plseci pul llquei 11 m
me nous li d< uns plai li ni,le bor
vue il-ll\giene j. diiposi di
iiiinil.ieuses(|ui|,i^ pari iilD ,1
Outille M Mil OJt 1 II II r le m u
vaisextmple aux conlr.buablos.
kes r*jrjarm ni- ei 1 1 laut toal
1 lai qua < derni(if 1 m H>ssil ip> les luspcc
|ui 1 e 100I | n ti.ij urs
D odhnls.
Puise te Servies d Hygine
[p i.dre en coi ildn tien 's nb
teivbl.ccs et m faire son profil,
l*ar Cable
D.tns Ui milieux D4lli t Italie, mi pr.' oit une
rforme In cabioet
niiMi:- L'otrl dans ht ,,,
de po it que it lien est inaiiileiri I
1 1 li -ur les pr 1 haina RgiM
min's du h r miaisire M itsolii i
quia promis de lorgan r ioi|
oabioal avec de no veaux l m 1 l,
paissants qui lonoi roi 1 >i
lion aux diil.-ients part h
Ii 1 pitons ionl RprseatV
la majorit.
L 1 loi d'exclusion fera Poli
ji'l d(intt:ressantti d-luis
la Dite ji|Kiit,iis
TOKIO Vvant l'onvertu e de
lu I ile, les 1 prsonlanls le loi
H partis de la chnrnbre basa* on)
prsente une rsolution dsBiao
al SB |0U 1111,1.eut ,1e piendr
prendre ans relard les mesures
1 eetssirei pour remdier a la si
Inalioa rsulluil du \ole de l'acte
d exclusion d Jaj Mais par le
twagra amricain.Celle rsolution
qui sera preeeDlAe mardi k l'ouver
lure tt \ MSSiOD, dit que In cham
lue exprime son opp(>siii>n nergi
que 1 lu loi imricaine sur l'itnml
gralion qui ti.blil des dislinclions
entre p. uplee, \u>le les principes
de justice et d'galit qui nui
n ', !e- mprora I la*
longue miti lu Japio et de l'A
m^iique.
'sxiaBBaaaanaaraaksMK .-> mi*rfruu>
(orpi Cnnstil.iiii'
de la Mouvelle Oili'.ins
1 apprsooos svei plaisir que
le 11. pe 1 nsului Ire d.- la N
' H l rleisi, daoi is seAi a du
; juii den lr, a lu sein
I b 1 A. \i m- nay, IV 1 n in. du
Cl lp^ en I' Il | I n.. Il le 1 >
' 1 du bisil qui qi Iti
Zurich,
1 1 ri v. 1 it ,b'e 11 reaa pou'i
noire consul qal imii prea
SOUS loi sincres flicitations.
La Pharmacie Sjourn
Avisa ks lientn que le
1 sei vico de nuit eut auspen
du du l^j au n Juillet.
Jeudi
iflHen.i IV,Pranre)2l.D,,|58
Parisiana .sfe01 ^i8
LeAit. PblHppa France; le der-
uur d lioubLLaOri.ai., 18
eus, th.,o ims.
lg[')J,l,ell', I***) liais !
Albcii lu. roi kIkI d, :
q<- o., i9iw a duie d,
aiiK d> T'rf.
I**i|pn \, roiaduel d'Angle-
7e, Ce et tje pisodes
Bnlre : t gourde.
Ce soir
A 8 beurrs, ciside rrrrfFdta
I
aill-l (|lie .',. -. 1
I 1 nhln aura le plai h d< voir
1 I .Il i|| /
. i.Ue
1
1,
Etire libre.
Le j) mvtro i nvilalle na il
accepte le e introle mi-
liUira ioteralMil
l'tltl > I. 1 r iom aux g 1 1, 1
ne nenis al 1 s le KOuvarnemm'
allem.11 I ue ipte la repris; il 1 1 g
tro e uiilii di 1 1 qa
seiilonrnl In c Olere du c 1
elleilMi n.i,. q ,,. |a go Mp ,, ,,,
soil Ht coin ne date pour l'ilepec
lion iiii.it..
1 la Conven lion lattonole
dmocratique
W\s U \ ; 1 ,> v L^ or.'.ni I ,1
^ ilsh 1 ouvert 110 h II U
ce de Ii e m. i.iion naii ,at|a ,|,.
ni", rail |ue, Neuf tours de seruiin
ont i' iii >iil 1 u ii, u aaei aseive 1 il
qu'aucun 1 iodl lai ail r mi
lee d^iix lien des vois Deeeasairei
pour tre nomm 1er lourde sera
Un M, Mae Adoo i m (_, 1 der
wood 121,t. Sil/ir M, John \\ .
Uavis :il, l'ernsilO, Kalston 'M),
(.lass lt,, Rilchie 88li2, Robleson
^ ', Bryae is,lir. bauUbur] 7, Keedrich 0, Tbomp
loa I. Ls non bis de voix nces
Ires tait 731.
l'ourles autres tours de scrutin
MM. Ifi Adoo si Imllfa ont oble
nu les lsaltall -ni. ois Mai
1 m Me tdeo 4'H. Smiili |S|||
Walili m si b l sa 1 voix
Le sombre le voix ncessaires
an 7.ii. :i,w tour M idoe
487, s, il, 133. |Cnt |0lir y,. A.
'i 0 143 'i'o. Smith M] i|i TBM
looi \'i Au, 0 i.-.'n iiii'iui Bme
l"1"- H Adoo 1.1: ., io -,, m,
n s 1 i.r Me Adoo
i i' MO, failla 178 : lome lowj
Mi; Ad'o 171 |j0, Smilb K
I li me leur \'c Adoo I7i, l|8,ttnaiu
M lil ; I2me tour Me Adoo 47H :i
BouikSOi,
A l'esriinie les anjenlins
lOnl battus par ls Hon-
rjroi^
Imltvs prcTcqcts par cette
;ctiTe
l'AliK- Une proies lion, ma
I Ui ii\ ceoitaice de
, nt-ait
lovallsme, a (t dis
ous par le comit
i i H et'. {U< [* ar
g'nting ba'tm par une touche p.r
le* honjrroii taient dfinitivement
v Iuh des asasuls ri que les hon
frais lontinii'iiii ni. Lei es ri
D 1rs hongrois ont comparu de
VI nt I" jn.v du comit f anyiia
de* jeux olympiques el ol fait le
""iiienl solennel qu ils taient
tous des Amateurs b ma fide. Le
ju y s'n-t lors prononc contre
le-t accusations formules par les
sp rtsmsn nrg-nlins contre Kerly.
lier Pim. qui reprsente
les Intrt*, des a'genlin, a dcla
r qu'il en appellerait la fed a
tin 1 internationale d-esrrime.
Las Italleu*. se sont retirs de*
tinirnois d'escrfme pour protester
tt une dcision qu'ils prlen
dent injuste, et i.nident s'est pro
doit lorsqu* Gaudin, fransis, fut
f1 0 un \ 1 nqueur de Boni, ila
ian, poui un tour contest par les
italien-. Ceux-ci ont abandonn
l'h.i.le en clianlnnl l'hymne i'a
lien ; ils ont t disqualifis pour
tous les autres assauts des jeux
olympiques.
In nouvelle rictoirtj aini'-
rie lins de lir
VBtiSAJLLTO-. U m.jor J. K.
B les, de l'artillerie de campagne
des Klata Unis, a Atrt proclam
vainqueur du concours de tir sur
eerf courant par tOO points. Mack
v. ulh. anglais, s'est cluse se
cond ; Olsen,norvKicn.;tine; Nul
berg, sudois, 4rae tous a?ec 39
p dais Ls .on-ours de tir 4 2
c uips sur serf courant aura lieu
demain.
Cli.iiiij.'inenls ministriels
en Italie
R8- Il a t officiellement
a'"......' ""J -iid'hui que le l'ie
mier miniaire Mussolini avait st
lr bu de no vaux ministres 4
p u Icfeuilles Ces changcmenls ont
1 "10s pour se contormer la
promesse faite par M Mussolini de
rorganiser son cabinet avec des
lments nouveaux plus influents
susetp iblei de donr.er satisfaction
au dillrenls partis politiques. Le
' CJastl vucrdeA v. Gentil
""' ministre de l'Kluratioo.
L poi tel mile des Travaux Pu
Wl eboil au dput li.uo Sarro
du qui remplace M. Gabriello Ga
n i//a. cU|i de l'Kconomie Nalio
" '!' 1 1 suiileur Cesare Nava en
i' nplacement de M. Mario Oraa
';" 1-e dput prince Lan*a
'' sle prend le portefeOilM des
ns que dtenait provisoire
"" nt M. Mussolini.
t
Le prsident Coolidrje on-
visaqedei rduetioni de
taiei
W%8HI.NCT02f Le prsident
^oolidge a convoqu les cliefa de
la liniuistration du gouvernement
pour donner une ide exacte du ca
m 1re national en app iquact de*
r lin lions nouvellea d,.ns les la
il peuvent tre profitables au
peuple.
B II.M|.nlc et l'occupa
Uon imneaioe en fruit
LYOfl M licllega.de, ancien
minitie d-Haiti en France, a alla
que devant la commission politi
que l'occupation amricaine en
Hslll eomme tant injustifie al
prjudiciable au peuple haitien.U
demande du reirait de* lroup " ncainei a t rejet*,malt, une
lB.Julion o* rie parle dbdeur
Dimwan, ireprsenfan' une* sro
ciulion amricaine a t adopte.
' (.urne le d sir que la lpu
Llique beitienne jouisse le plus lot
possible des droits d'un l.tat iod
pendant.
On nouveau trail
Iranco-ame'ricain
WASHINGfort. Ln trait de.
Une a empcher l'introduction, en
fraude aux Lui, LDi, des bois
.....-----


LE MATiM

- ^
eori alcoolique, et ar a'jue ce-
lui qui HA i i>
I m- i
i'nsi
luplirs 11 I u r Jui e
rnd, npii eiilim! le l,i ;
kl
lu II. mvl l.i Eine
Ifl Hotiijiie
l'A il I S L'quipe du fran
!..uirer*t a g m !!i i !
chai ou ii'iiui ta Lciii rj
la Hongrie mi dbol Se I,. joQrsi a
Des dcouverte! arrhi r
Ioniques iiii|tin l.inii's orI
t lui. s en Cli
MOSCOI 11-1 rofstai ni PI
hoslofl, (xploiuleti." irefa do
le plus r|.'.i
une srie de ramarqu oq
varies aux lonilie- roj l.silinoi
e d'Oarga Mongolie qai lonl
beaucoi |i plut aocieaaea que i
toml ai tout >kl imoo au ion
rr.ttd une collioe, te proftesear 11
dtt a des eut dni de 50 piedi et on mil I
route11 |i|imieiii>- rn gn f]qut I
trudioiif in li Ma i nleoaol les
streoph gi s un ehinoii
et piiiin qui m.I g iivcriiij l'em|ii
re rhiooia avant que 1 Kuioj e et
l'Amrique eiiataasest, Le tunnel
toul.-rr.iin <| i rt ie les chambies
morl'ii i cirai empereurs
et 1rs lombes mdI .1 nn travail qui
indique qu'u. tat d. culturelles
tance eiis'aii mime l'poque
prhi'loi aura sont tapis
se de soi' et de lalio lirodet
porltnl i e- Inscriptions liirogly
phiqiie- iM| p InDl lu vin et les oeu
vies ds monarquee uVluuls. Le
jrofeoeur Kos ou a dcid de ne
pas IiiiicIh r .nu i'..r|H des rois
Jui sont ii.hum- dans res tombes
epuis plus de if.o > ans.
Nouvelles diverses
BANGKOK Le major Stuurt
Mariant) si arriv lion Mcun.,
lo.alil >hu. . ,i l'uni *t di |;,,m
koU venant de Tatov llirmauio).
PARIS I a
ai m i- do* rnonu asnta I
avec laqualia M liou e le u >m
Perahieg.eatarrivi ij. i i |ourd'b i
pour (u. lai ds la, si m liai |> o
.iiuine une luda approfondie du
rle jou pai ri troupi amrii ..i
nos lut M ebampi de bataille de
rraaca tvai i de m mettre an ocu
vie. I.a imn.i ission visitera le
. Ii.mp de bataille de la M un a
BEnl I1 L'Allamagn
noie au COOSI il ii la i d'an
batsaJeuis sur la rep'rNe du |
tr6le militaire alli des armements
lliamands, icaap a .. i I. manda
7( : mmi fin,
.ni / emur
.'f.-.i. I bfcMr,
TROT

i i .
- ' : *. /
Parfum
enveloppant
caressant
ARYS
tj M | i
Serge Taillant ConsiqnaUre pour Haili
Ma Socit des Nation
Le Itsum Mensuel les Tra-
vaux de la Socit des Nations du
mois de Mai coul quo noueront
i contient toutes!-* dispositions
nvisagaa relativement ait re-
eonstruclion liuancire de la lion
grie.
Les conel ision<"du rapport des
d'gu* de l'u'uvie .1 < solidiril
inl.'rn iliona'e sont absolument U
vorab'et ce pays.
Au cours de ce prsent mois les
runions suivantes auront lieu a
i va i
'.i Juin : Q lalnma aaasion du
C m i- pria .i ttoir p > ir les Con-
I i s gnrales sur le Iralic de
l'opium.
Il Jota Vin/t neuvime ltt>
sdon du Conseil.
11 Juin Kiunion du Comit
flnnnci. r.
18 Juin Vingt troisime Sis-
sion du Conseil d'Admii.istration
du lliireiu Internilional du Tra
\;ul
li Juin Sixime Confrence
gnrale du I refait.
La Commis-ion permanente des
M indu : la Commission tempo
des allis pour uni inspection ^ r.iire mixte piut la rfaction des
nrale coodllion qu i lia soi) d
linilive et termine le :iO septem
hra prochain.
Les Cours
armements et le Comit Spcial
pour la coordination des travaux
de la C'.mm ssiou temporaire mix
la I de la Commission permanente
consultative se r iniront gala
ruent pendant > in is de Juin.
l'AHI-: Dollar
Livre steiling
NEW IfOMH I ...m
Livre -Ici lui.;
8 357
l'i ,.->
4.39
-1-.OC.
Dm* explication philof-
i|H|ll du Vu lu
Nova 11 u- h ,' i du lir i G
Dorsaiovil, souslornada brochu-
re la belle aonfn naa qu'il eut A
prononce de iu< rttneol I la Bo
cit d'Hia oi i al de jH< "ni
ii'llni'i el J-u1 noua avions eu
antietenir'i.o- i. Uuis.
lie nia > u- lire : l Ine Expli
cation l'ii i:i \ o lu, ces
pages lonl partie dune enqu Ma
que l'auteur poursuit tuf nos ori
fines ".
En cllel, dit le Dr Dorsaiovil
dans son avant un peuple
ne saurait si- dsintresser da sa
problme. AI id lai illaotiva
ment, il j d< i ivtot des
molli de saaqual'l.......moles
raisons di
Ku NDOU" sol DOS "in ilin
l'auteur doui la Jn o i i
mme lampa poor -un gneiaus en
voi.
lei
Ce matin, 7 hem i -l d
Othello Se1m. Les Funraillei mi
roui M. n demain malin I heu e*
en l'Eglise Ste Anne.
Nous p..>. nion- i... i'a
COnd' l.'.ioci ^ doIi mi A
Nelson ainsi qu'aui i ili i para i
prouve.
Le Ki.i des Digestifs <
L*?
PEPTODIASE
Admit dan les uApitaus de Paris
ACTION IMMtOIATB
HCVfcU.CS U *T T
ACCCLKHF. I.A DIOESTION
rtVORISE L'tVA.UAllO* 01 L'CSIOMIC
| 0n uiwour dlilomit Ml.
gralnt.Boulfrt d j C.h.ltur "..vols
Vttrt.y*. ttmummt. Vomiiitmanu,
llonnamont*, Cljvilion pcnlbl*.
* >Mli Oani tutn Mi haimtci
UUr.hi.P /l/INE.MU.VC.,ri.rAIUS
A Jluii, FIlAnaAoU Al. HKTKU8
Boite m littras Rception
Ciiiiimeiil le Juiirii.il %' li-
cal H iiii.Mi apprcia 11
fuiiiialion Rocklellut-
La Journ! M. di at hatien dins
son dernier num-o, aprs avoir
rapp*M l'insuccs du Service dlly
gii ne, qui dit-il a J peut raliser
l'Ilvgine sans U participation du
Corps Mdical, exprime cbaleureu
. u ni -i c ......ne dans la Fon
d klioa U kMler
Lu saluant s>n arrive parla
bienveillance et la sympathie 1 s
plus cordiales, le Journal Mdical
hatien, souhaite que cette bail ;
institution torve de trait d'union
entre le peuple hatien et le peuple
amricain.
' *
iinicalc (Us Anciennes
Elves da l'Icola
Elle OliltOIS
Lai membres de l'Association
iimablemenl invites a parti
ciper la manifestation qui aura
lieu lundi 7 juillet, a l'occasion du
einquantima anniversaire de la
mort d'EUa Dubois.
Une iiicsse solleunelle serachan
t i la Cathdrale ;li et sera
suivie de l'olfraude des Heurs au
pied de la statue.
J Hos diirents tablisse menti
sel lir.s se feront reprsenter
celtecrmonie par des dlgations.
Porla'i Prince, le t laillet 192
Moasieurje Directeur
du lounul ' K^Matin"
B. v.
Monsieir le Directeur,
l'ai lu avec beaucoup d'atlen
lion la chronique sportive parue
dans votre numro d h er : mais
j'ai eu le regret de constater q .'elle
n'i..i pas tout fait es-icle.|
Kn disant que le Junior lem
I.'ut dominer le Violette'' et que
dans le* chappes les drib'ings''
de Fils Vi-n qu lijue mrqus da
traa praa par Usinai Wo, inqui
taijnt les arrires du 'Junior' vo
trere)r!-eitint a m! i}H retenir
que c'ns \i n dtns un jeu iueo a
piri'il-, cibrait vlixi niiien p*r
trois fois, e'nrohiut la direction
di b il ' Jiutor ", pir un m gni
Il |ue shoot itudi marqua un
but au haut des filets
Suis doute, pour les raisons
porsmnel e>, a J u* I- but le-l
alara nul, et qii .cc vive altaraalioQ tre lui et iei
gin Srieut q u sa Iroiwieut A
S3s cts.
Il m e du'1 Vi dette "de nin.l - rejouer le
miti h : ceser.ii j utice et j^ veux
croire que I* coinn s ion de fool
bail, soucieux de son devoir ne n
gligera pas d donner satisfaction
a cet intressant Club.
Agre/, Monsieur le Direrleu ,
mes respectueuses g*luUli>:is.
A. SYS LAN i'
N B Tout en regrettant que
l'auteur de la lettre ail garJ l'a
nonymat, nous la publions quand
m ai d ins un pur esp.it d'eq il.
La Solidarit
Socit d'assistance mu-
tuelle raeonnue it'uti'it
|*iilalii|iiB.
Convocation
Les M ml.res da la Solidarit
sont convoqus au sennes aoleo
nelle dimanche U juillet courant,
i heures de l'aprs midi, au si
5e provisoire de la Solidarit, local
u Grand Oriaal d Hati.
Il leur est rappel que relie se
ance aura lieu en l'honneur du
grand iuduilriel l'autalou Cuil
bail I, cou,me marque de glonliea
lini du travail et de I tfl'orl disci
plin dans l'industrie nationale.
LeJBureau espre q la les soci
tairez viendroot au grind complet
raheuatac l'clat de la solennit.
Les am-a de l tuant sont eo.d a
ement invitai.
La Ministre des Relations Ex-
trieures et Mme Camille J. Lon
recevront avec plaisir, Turgean,
le jeudi J cotant, de 5 7 bres
les smis oui voudront ltur laire
la faveur de leur pr-en e l'i-
nauguration de leurs rceptions
mensuelle.
D S presse
Mr lolib)it "ti s.yjire. leur, du
Courrier il iilien.' a t dpos
eu pris-i 1 aux ordres de la Justice
sous la prvention d'outrages en-
vers le Prsi lent de la Rpubli-
que. D'ajivi les rense une-
m-ni- q ie nous avons ut du Par
quel, l'article qui con'ient ces
outrages est intitul Flchettes.
et a t publi dans La Courrier
lisaient le 27 Juin dernier.
Scrolo/i3
Nous avons appris c initia
avec peine la mon de
UGCSTK BOSQ lils
dc l ce malin ,1 8 lis l|2 la
suite d'une longue malailie.
D'une correction parlait^, la
leliint resta ^ >,\ 1 mi longtemps
U principal e.'.iplo d ; la m u
aon RicheIson. Il pis suite la Royal Lt uik ol Cana-
da o sei s.rvics .".aient ptrti
cuUre n :nt apprcis.
L-8 lunrailies seront cl-
bres d'.main mit n 'IC lisj
Caih-. Inle.
N jus prsentons nos sinc-
res comp'iments de condolan-
ces M. et Mme Aug- Uosq
ainsi qu' Ions l->s autres pa-
re lUduregreU^dfiinl.
Se raser n'est plus une
affaire
if.JiisiiflWe
C'est notre ami F. Justin Lxu-
ture, ancien D put, ancien prfet
,l, 1 lemel qui s 1 ioi, et non M.
K.linoiid LhuI e, c mnw il a t
iin unie hier par eir-ur.
s reno.iv |ooa n Ire ami
dos \i\es sympathies.
On dnire i ^ r
A Ecole
des Arts et Mtiers
Comme nous l'annoncions, le
concourt des pouv ir ne l'ait ps
dfaut i cet utile tablissement.
Aprs !e Dpartement A* I Int-
rieur qui a pe mi- au Direct ur
M. B'Ilcgv te Koureau te donn.r
aux i 1 en iaa d*- 1 ,
l'sc'io .1 la .. 1 '". r. h
des Tra > x ?awi le* ' *t *J> i
mmife< -.
Kn <"ff I. u ne ces soins la vas e
cour d 'et n ; n r; en e
en ce m >me .1 un isped de pro
KinpIoytT un jeune homme
afiul ej bil le seivioo de a
dou-'iip el du rabolag^
Uns au Jciirna'.
Le nucu n nt le rofVm *'e t
,om di .i- 1 1 I M.
Nroite comme profseaiar qui
r mplaea M. Doraaiattl devenu
lui m n -i.t t. t
Orlca au Valet Aui.Strop. % reerr
daviani un v rai plaisir. Le M de la lama
t toujours parfait, car c'ait le- ras<>t-
qul "aa rapaaaa lui-mme". La mrna
lama dura pendant dea aemainca,
toujoura auaai douca A la ptau que la
Cramiera t ia qu'on a'en aat servi,
'eaaayer, c'est l'adopter.
IcRasoir^^
^utcrStrop
Jif-foJir Intimt
Olh d'eiploi
lessietirs J. i. Tillaau 'va
lt 60 I-' Porl aja Paix, le-
mandent un Pharmacien
diplm pour diriqer leur
"alilisst! n -m port-de-
laix. Prire le s'a tresser
eux soit en personne ou
par Correapai lance.
\\ Ponila-ti a ira pr
anlar son diplmi* al dei
n'Ireiic^
Porl de-Paix,'* juin lt-2'i
J 1.. Villaueu
Ici m et Fink, Inc
Focdrfa i lL"d
SupA ir)rii H8 prit Promptitad
Tous produits chimiques,pli.-irm.'iccnliqiies at autrt s
articles \undnhles dan>. une pharmacie.
rpioea, l*oi\re,Oiiiit>ii,Girotlc,Anis tolltS Musea
clr sto.etc.SUCRE RAF NK.
Spcialit : .Marque prive L.ysol dsinfectant, Parfu-
merie, Articles pour hahiers, llay Rum, Chocolat pajU
dre, 11mit- foie de Morue, Kmulsion Cold Crain, Ef-
tralts pair faire essences et eau (le toilette,Eau Qui*
niue, Poudre contre les insei-tes, S.tlution pour con-
server lesti'fs frais, Luit de Magnsie, Foudre sup|
rieure panr la lotlctte des enfants, Essence de Heurs,
ICau Flrida, Miel pour table. Moutarde, Huile d'Olive
pour 1 1 t ibie,Crosses dents, Pepperinint.luiilepour
ohasssr les moustiques et autres Insectes, Itegulo-
contre constipations et {doubles des intestins ehro
niques Th, ('.ire p. ur le^ parquets, Comestibles, Eli
xirs, Epiees,Sirops divers, Teintures diverse?, Vins,
l'emandc/. le catalogues des spcialits
Confiant vos commandes LlillN & FINK, Inc ; vous
serez, absolument satisfaits.
Toutes les bonnes pharmacies du pays s'appro vij
sior lient chez LE11N AKINK Ino.
Lon /?: Ihbaud
Agent exo us'f pour liait!
iailes des conomies
En rtis set'v int, du
Lait Condens A ESTL
Iroduit ne plus se soucier dt J'apprevistanne-
mei.t du march, en lait el eu sucre; plus
de pnurie, de ces denres, lorsque l'on
emploie la marque Ittstlr '. Fabriqu seulement avec
du lait de tacha de la qualit' h plus rielie at du
sucre raflin, axempt d'impuret t, le Lai' condense, Birf
que "Nestl" *>t le produit le pi tu sain et le meilleur
marcli que la mnagre puis e employer toutaa
les loisqu* le liil el le" sucre lui seraient nses-
aairaa. Les sauces, p ttdioga, crmes, (jteaux,petits
biscuit* conlselionns avec I '.ait condens mar^
pie R sl ont une savedr dlieieuse et collent prs
que moiti prix. Demandez aujourd'hui mme i votre
louroiaaeor une hoitede l.aii condens marque lltst
l, essayez lt et par la comparaison, constatez sa
bonne qualit et l'conuinie ralise.
Le nom el l'tiquette qarantissent sa bonne qualit.
En vente dans les r*narmacies. Centrale et joieph
Bourraine
Ajent pour Hati
f. rreetmmm, iggerholin,
n nuit comme le jour
Miik' Dpense.
Ces lampes et fanaux k
ijasoline ne otent que
citi(| centimes par nuit
peur oprer.
Ioitc 3;)0 i 45o houqies.
Le (jurateur peut tre
nettoy hieilement par un
e niant.
Toutes pices de rjechanqe en stock la Hational
Stampinq H' Electiid Works.
W. Quinlin Williams,
Afl '" rendrai
1711 Bue du Magasin de l'Etat.
La maison NLYUKA
La Maison H.SlLffRA vcnl de recevoir par les der
niers sleamers les articles suivanls de toule haicheur
des prix rduit::
Chapeaux de paille fine d'Italie, da toutes espces.
Chapeaux de laine d'Italie. ~~~~~.
Chapeaux l'eutre d'Italie
Baptiste Cine pour elieniises ""-._
Tuaior fil anglais |
Tussor de soie anglais A barres pour oliamiss & robas \
Satin de chine pour tailleur
Lustrine pour tailleur
Colette pour tailleur
Drlll merceris amricain)nouveaut,
Drill fil blanc A union anglais
Kaki Jaune anijlais extra qualit1
Zepbir anglais sup. pour chemises
Toile a drap fil anglais 00 pouces!
" coton 80
Batiste fine pour chemise
One visite noire laison roui convamera del bon-
ne Utialilc le nos article e- de la modicit de nos
prix en comparaison a\cc ceu* d'autres maisons de la
place pour des articles similaires.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM